AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon 151 : où trouver le ...
Voir le deal

 under the rug (damon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

under the rug (damon) Empty
Message(#) Sujet: under the rug (damon) under the rug (damon) EmptySam 4 Mar 2023 - 15:01


Elle préférait Cosimo.

Si on lui avait demandé, ce qui selon certains aurait été la moindre des choses, Alice aurait statué qu’elle préférait Cosimo à Damon, et que Damon sonnait faux sur la langue des australiens. On aurait aussi pu lui renvoyer la balle et lui dire qu’elle avait elle-même changé son prénom pour quelque chose de plus américanisé, mais Alice avait toute une batterie de raisons aussi logiques que valables pour confirmer son choix et raturer celui de Damon. Elle avait changé de nom pour changer de vie, de famille, de reflet dans le miroir. Pour se donner quelque chose à elle-même pour une fois. Cosimo avait eu tout ce dont il a toujours rêvé dès sa naissance, à commencer par des parents qui n’attendaient que lui pour commencer leur vie. Du temps où elle était Eliana, Alice avait appris par coeur le discours de ses parents. Il n’était pas son fils, il était le leur. Il était celui que les Williams méritaient comme héritier et elle méritait d’attendre encore un peu avant d’avoir quoi que ce soit à partager à un enfant qui devrait éventuellement marcher dans ses traces. Tout compte fait, Alice attendait toujours.

Gabriele n’a pas vu, qu’elle a vu. Ça s’est fait assez rapidement, par-dessus l’épaule de son interlocuteur. Alice renchérissait à base d'opinions bien arrêtées sur peu importe quel sujet était mis sur la table, la table figurative bien entendu. La table au sens concret du terme lui avait renvoyé un marque-place au nom qui jure en Australie. Alice n’avait même pas détourné la tête. À la place, elle avait tracé de ses yeux la calligraphie, cherché où elle aurait bien pu fauter pour qu’une telle coïncidence arrive. Alice ne se mentait pas à elle-même et savait très bien qu’elle n’avait pas mal lu. Au contraire, elle s’était assurée de pouvoir enregistrer mentalement le nom écrit à la plume le plus lisiblement possible si elle en venait à fermer les yeux.

Lorsque la conversation se termine, Alice y pense toujours, évidemment. Elle a la décence de ne pas imposer de sourire faux à qui que ce soit, préférant s’excuser pour aller prendre un appel sur la terrasse bordant la salle où l’événement dont elle a oublié le nom bat son plein. Le temps qu’elle prendra pour rejoindre l’extérieur suffira à ce qu’elle passe par-dessus son dédain entier et complet de téléphoner à ses parents. Ce sont eux, qui savent tout. Eux qui pourront lui confirmer que Damon est bel et bien à Brisbane, et que la vie a le don de lui jouer de franchement mauvais tours pour lui rappeler d’où elle vient et ce qu’elle a fait, avant.

Ses parents gardent le fil bien sensible, depuis qu’Eliana est devenue mère pendant cinq petites minutes. Ils prennent des nouvelles à distance, savent à qui demander pour connaître ce qu’ils ont envie de connaître. Lorsqu’elle leur a annoncé par texto qu’elle quittait les États-Unis pour l’Australie, savaient-ils déjà qu’elle le croiserait ici ? Alice se doute qu’elle ne fait que partie d’un plan plus grand qu'elle depuis aussi longtemps qu’elle est née. Maman et papa Fantone sont d’excellents marionnettistes. Le téléphone collé sur sa joue, Alice prend le temps d’inspirer une dernière fois du courage qu’elle se surprendra toujours d’avoir, en entendant la tonalité sonner à l’autre bout du fil. Elle veut savoir s’ils savent, elle veut savoir ce qu’ils savent. Parce qu’ils sont forcément en faute, personne ne lui répond et son téléphone sonne dans le vide pendant un trop long moment.

Alice a mal à la tête. La migraine est bien plus subtile qu’à son habitude, descendant tout au long de sa nuque qu’elle masse du bout des doigts, avec minutie. Alice attend encore un peu, relance l’appel une seconde fois, ose même une troisième. Ce n’est que lorsqu’elle entend derrière elle l’echo d’un pas qu’elle raccroche aussi vite. Elle demandera des détails et des confirmations lorsqu’elle sera seule à nouveau. Sans réfléchir, Alice se détourne pour retourner à l’intérieur, sans se soucier de qui se trouve face à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
la lueur de l'ombre
En ligne
under the rug (damon) IAeu3cF ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" + 1 an (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : mais c'était sur en fait, qu'il n'allait pas résister au charme de megan bien longtemps. mariés depuis novembre 2021, ils ont pris leur temps pour s'apprivoiser mais ces derniers mois ont montré qu'il en pince plus que de raison pour sa propre femme.
MÉTIER : encore quelques mois à tirer et il aura complété son master en sciences politiques (et surtout, il pourra dire au revoir à la mhi). a été repéré par wyatt parker pour lui donner un coup de main à rédiger son prochain best-seller; et même s'il panique à l'idée de pas être à la hauteur, est plus qu'heureux d'être vu à sa juste valeur pour une fois.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. sa chambre est devenu avec les semaines une chambre d'amis dans laquelle il ne met un pied que pour piocher dans son dressing.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 6930 POINTS : 450

TW IN RP : violences (physiques et verbales), abus émotionnel.
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia university à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
CODE COULEUR : navy.
RPs EN COURS :
under the rug (damon) DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021
NaNoWriMo 2022

(trois) - present: megan #31shiloh #2 | past: meryl

TELEPHONE :
ambrosemegan

RPs EN ATTENTE : anastasia › jo #2
RPs TERMINÉS :
ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4angus › angus #2 › angus #3angus #4 › angus #5auden › auden #2 › auden #3auden #4auden #5auden #6auden #7auden (sld)auden #9auden #10charlie › charlie #2charlie #3charlie #4julietjules #2 › jomaisiemeganmegan #2megan #3megan #4 › megan #5megan #6megan #7megan #8megan #9megan #10megan #11megan #12megan #13megan #14megan #15megan #16megan #17megan #18megan #19megan #20megan #21megan #22megan #23megan #25megan #26megan #27megan #28mollymurphy (sld)raelyn (sld)raelyn #2 (sld)saül › saül #2 › saül #3saül #4saül #5 › saül #6saül #7saül #8saül #9shilohzoyazoya #2 (sd)zoya #3zoya #4 (sd)la famigliala famiglia #2mariage léoliewitchcraftdouble troublehappy birthdeadwhat the folkscall me by your nameanniversaire megansweet and sour dinerdameolyn (sld)

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : straisjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon
https://www.30yearsstillyoung.com/t50750-
https://www.30yearsstillyoung.com/t48007-damon-williams

under the rug (damon) Empty
Message(#) Sujet: Re: under the rug (damon) under the rug (damon) EmptyMer 8 Mar 2023 - 12:32




under the rug
(c) diver5ion

***

Il avait hésité, encore et encore, avant de sortir de la voiture qui le conduisait à cette soirée. Officiellement, il s’y rendait avec l’étiquette de la Michael Hills; ce fut d’ailleurs de la sorte qu’il s‘était présenté lorsqu’il était arrivé sur les lieux de réception. Et bien sur, de paire avec cette action là était venue une slave de frissons le long de sa colonne vertébrale. Bientôt, il n’aurait plus besoin d’associer son nom à cette société et tout irait mieux dans un monde meilleur. Bientôt, tout cela serait de l’histoire ancienne pour lui et il n’aurait pu à répondre de bien des choses. Ce soir en revanche, il avait besoin de se raccrocher encore une fois à tout ce qu’il avait appris au fil des années à détester. Car si bien des personnes pensaient qu’i était né avec toutes les cartes en mains, Damon savait que ce n’était pas exactement comme ça que les choses s’étaient passées dans la réalité. Certes, il faisait partie de ces personnes privilégiées, ayant accès au meilleur de toutes les choses que le simple commun des mortels ne pouvait simplement qu’imaginer dans les rêves les plus fous. Il était parfaitement au courant de cette partie là de son existence, et pendant des années il avait joui pleinement de ce privilège. Toute face ayant son pile, ce n’était pas aussi simple d’être celui qu’il avait été contraint à devenir avec le temps. Etre Damon Williams lui permettait de se rendre à des cérémonies et des galas tel que celui auquel il se trouvait désormais ce soir; le champagne coulait à flots et les petits fours étaient on ne pouvait plus délicieux. Etre Damon Williams lui permettait de dormir sur ses deux oreilles tous les soirs sans avoir à se soucier de ce que serait composer le lendemain.

Tout ça était cependant une théorie qu’il n’avait fait que tester et qui n’avait fait que le décevoir ces dernières années, lorsqu’il s’était aperçu que tout ce qui avait pu lui être raconté n’était en réalité qu’un écran de fumée.

Alors, s’il se présentait au nom de la MHI ce soir, ce n’était en rien pour de telles qualités qu’il avait décidé de se rendre à cette réception, Damon. L’occasion créait le besoin, et c’était en parcourant distraitement quelques jours plus tôt la liste des autres entreprises invitées qu’un nom en particulier avait retenu son attention. En réalité, il y avait de fortes probabilités pour que cela arrive un jour, mais il avait toujours gardé cette possibilité dans un coin de son esprit sans vouloir s’en servir pour aucune excuse. L’occasion était trop grande cette fois-ci pour la laisser passer; comme si le Destin lui donnait un petit coup de pouce au moment où cela lui semblait être le plus opportun. Il avait hésité quant à l’idée de tendre le bras dans cette direction, surtout ces dernières semaines. Le jeune italien ne pouvait ignorer plus longtemps les signes qui lui étaient donnés. Alors, il avait fait attention à ce que son noeud papillon soit bien ajusté et que l’invitation mentionne bien son nom et non celui qui gérait l’entreprise quelques mois plus tôt encore, et il s’était rendu sur place, et avait hésité à descendre de la voiture plus d’une fois. Mais maintenant qu’il était sur place, il ne pouvait pas se permettre de faire demi-tour maintenant. Inspirant longuement, il avait pénétré dans le hall du lieu, devant les plans de table. Lentement mais avec assurance, il avait lu tous les noms présents à la soirée, en reconnaissant une bonne partie - c’était l’avantage en revanche de toujours avoir évolué dans ce monde, c’était que bien des noms ne pouvaient être inconnus pour lui. Ce ne fut qu’au bout d’une poignée de secondes que ses yeux accrochèrent ce pour quoi il était venu. Et, en pinçant quelque-peu des lèvres, Damon s’était mêlé par la suite à la foule.

Il n’avait arrêté d’errer sans but que lorsque son regard s’était posée sur une silhouette qu’il ne connaissait pas, et qui pourtant reprenait des traits qu’il n’aurait jamais été capable d’oublier. Déglutissant avec peine, inspirant longuement et terminant sa coupe de champagne d’une traite, il prit la direction de la femme qui s’était isolée pour, lui semblait-il, passer un coup de téléphone. Restant à quelques pas pour ne pas s’imposer là où n’était évidement pas attendu, Damon s’était permis de faire les quelques pas manquants que lorsque l’appel de la brune ne sembla pas atteindre sa destination; c’était son moment, c’était l’opportunité qui se créait sous ses yeux. Surtout que désormais, elle s’était retournée et se tenait devant lui, en chair et en os, comme il y avait souvent pensé. « Je… » C’était de coutume que les mots viennent à manquer à Damon, lui qui n’était sur de pas grand chose dans sa vie surtout lorsqu’il fallait s’exprimer librement et à haute voix. Il savait que cela pouvant être handicapant, surtout dans des situations importantes. La brune aurait pu déjà partir, aurait pu prendre peur même à voir un gamin s’imposer face à elle de la sorte sans qu’il ne soit capable d’aligner deux mots correctement. Pourtant, elle n’avait bougé d’un pouce de son côté également; Damon savait que c’était tout de même maintenant ou jamais, pendant qu’elle semblait immobile face à lui, qu’il se devait de s’exprimer. « Alice ou Eliana ? » La question était idiote: il n’y avait qu’à voir le prénom qui avait été inscrit à l’encre sur les petits écriteaux pour comprendre que le Eliana n’était pas de mise et ne devait donc pas être attendu ici, ou au moins en public. Mais cela lui permettait deux choses, une pierre deux coups: montrer qu’il savait parfaitement face à qui il se tenait, et permettre d’imposer une unité temporelle à celle qui, devant lui, était en réalité sa mère.



:rainbow::
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

under the rug (damon) Empty
Message(#) Sujet: Re: under the rug (damon) under the rug (damon) EmptyMar 14 Mar 2023 - 2:42


« Je… » elle ralentit le pas, consciente de tout ce qui se passe beaucoup plus facilement qu’on aurait pu le croire. Alice comprend tout en une fraction de seconde, elle néglige quelques détails, arrondit les coins, ne cherche pas à gratter les informations qui lui manquent pour compléter le tableau mais est assez perspicace pour additionner un et un. Sur le fait, elle se demande s’il le savait. S’il avait un pas d’avance sur elle, si on lui avait partagé la liste des invités, et qu’au-delà il savait dès le départ qu’elle en faisait partie. Elle se demande si ses parents à lui ont toujours été honnêtes, s’il a grandi en sachant qu’il avait un autre père et une autre mère, et qu’elle est la seule qu’on a gardé dans la ouate du silence jusqu’à tout récemment et encore. La boîte vocale de ses parents, qu'Alice snobbe, lui suggère qu’encore une fois et après toutes ces années ils se font une joie de prendre des décisions pour elle et de la placer là où elle doit être selon eux. Mais ils ne sont pas importants, maintenant. Je… elle a arrêté de marcher, mais ne s’est pas enfuie. Alice se détourne pour finir par se mettre face à face au jeune homme qu’elle n’a jamais véritablement vu autrement que de profil, une fois qu’il était un être humain à part entière, bien loin de dépendre d’elle. « Alice ou Eliana ? » la brune se fait la remarque qu’elle pensait justement au jeu de prénoms, pas plus tard qu’il y a une dizaine de minutes de ça. Se demande lequel il préfère. « Damon. » Alice misera sur celui qu’il utilise ici. Damon se tient droit, il n’évite pas la conversation comme elle aurait pu l’espérer, lâchement, si elle-même avait été du genre à s’en éloigner. Elle est sortie pour récupérer le plus d’informations possible lui permettant de savoir à qui, à quoi elle aurait affaire. Elle n’allait pas partir. Alice se demande s’il a cru, pendant un instant, que c’était son plan. De disparaître ? À nouveau.

« Alice me va. » Eliana date d'avant et des autres, Alice est un peu plus elle, lui ressemble un peu mieux. Au creux de sa paume, elle sent son téléphone vibrer. La sonnerie silencieuse lui permet de faire comme si de rien n’était, et Alice ne répond pas à l’appel qu’elle sait venir de l’autre côté du globe. Elle n’a pas eu le temps de laisser un message et se reprendra avec plaisir pour le faire. Demain. Laissant le temps à Damon d’inspirer au même titre qu’elle, Alice prend son temps. Elle n’avait jamais imaginé ce à quoi ce genre de retrouvailles ressembleraient. Pas par peur, pas par omission, pas par désintérêt. Elle ne s’est simplement jamais imaginé avoir l’occasion (la chance ?) de rencontrer Damon. Le croiser au détour d’une ruelle aurait pu suffir. Le voir de loin, s’assurer qu’il mène une bonne vie, qu’il est véritablement entre bonnes mains. Elle n’aurait pas demandé plus que d’être rassurée, même si cela est cliché au possible. S’il connaît Eliana, c’est qu’il en connaît bien plus sur elle que beaucoup. Qui lui a dit, donc ? Quand l’a-t-il appris, le sait-il depuis longtemps ? Alice ne perd pas de temps pour être honnête, même si, selon certains, elle a attendu 20 ans de trop. « J’ai beaucoup de questions, mais j’imagine que tu en as tout autant. » sur son téléphone, ses parents laissent un message vocal parfaitement respectueux. Lui demandent de ses nouvelles, lui disent qu’ils sont bien désolés d’avoir manqué son appel, qu’ils tenteront de la recontacter le lendemain. Ils lui souhaitent une bonne soirée, saluent les jumeaux de Gabriele, saluent Gabriele aussi. Les invitent à passer l’été prochain à leur nouvelle maison en bordure du vignoble, insistent juste assez doucement pour rester sympathiques, et non suffocants. Alice n’ira pas. « Quelqu’un t’attend à l’intérieur ? » elle aimerait qu’il lui dise que ses parents y sont, qu’elle puisse effrontément s’assurer en un coup d'œil qu’ils ne sont pas des tueurs en série. « Si tu en as envie, on peut discuter. » avec un étonnement qu’elle ravale sans en montrer le moindre indice, Alice se découvre un instinct maternel.
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
la lueur de l'ombre
En ligne
under the rug (damon) IAeu3cF ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" + 1 an (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : mais c'était sur en fait, qu'il n'allait pas résister au charme de megan bien longtemps. mariés depuis novembre 2021, ils ont pris leur temps pour s'apprivoiser mais ces derniers mois ont montré qu'il en pince plus que de raison pour sa propre femme.
MÉTIER : encore quelques mois à tirer et il aura complété son master en sciences politiques (et surtout, il pourra dire au revoir à la mhi). a été repéré par wyatt parker pour lui donner un coup de main à rédiger son prochain best-seller; et même s'il panique à l'idée de pas être à la hauteur, est plus qu'heureux d'être vu à sa juste valeur pour une fois.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. sa chambre est devenu avec les semaines une chambre d'amis dans laquelle il ne met un pied que pour piocher dans son dressing.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 6930 POINTS : 450

TW IN RP : violences (physiques et verbales), abus émotionnel.
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia university à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
CODE COULEUR : navy.
RPs EN COURS :
under the rug (damon) DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021
NaNoWriMo 2022

(trois) - present: megan #31shiloh #2 | past: meryl

TELEPHONE :
ambrosemegan

RPs EN ATTENTE : anastasia › jo #2
RPs TERMINÉS :
ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4angus › angus #2 › angus #3angus #4 › angus #5auden › auden #2 › auden #3auden #4auden #5auden #6auden #7auden (sld)auden #9auden #10charlie › charlie #2charlie #3charlie #4julietjules #2 › jomaisiemeganmegan #2megan #3megan #4 › megan #5megan #6megan #7megan #8megan #9megan #10megan #11megan #12megan #13megan #14megan #15megan #16megan #17megan #18megan #19megan #20megan #21megan #22megan #23megan #25megan #26megan #27megan #28mollymurphy (sld)raelyn (sld)raelyn #2 (sld)saül › saül #2 › saül #3saül #4saül #5 › saül #6saül #7saül #8saül #9shilohzoyazoya #2 (sd)zoya #3zoya #4 (sd)la famigliala famiglia #2mariage léoliewitchcraftdouble troublehappy birthdeadwhat the folkscall me by your nameanniversaire megansweet and sour dinerdameolyn (sld)

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : straisjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon
https://www.30yearsstillyoung.com/t50750-
https://www.30yearsstillyoung.com/t48007-damon-williams

under the rug (damon) Empty
Message(#) Sujet: Re: under the rug (damon) under the rug (damon) EmptySam 1 Avr 2023 - 16:54




under the rug
(c) diver5ion

dialogues en italique = italien.

***

Le temps semblait s’étirer entre eux, se tendre dans des sens qui ne lui convenait en rien, mais surtout qui donnait une saveur particulière au moment qui se déroulait sous leurs yeux. Il aurait toujours été différent des autres, c’était sur: ce n’était pas tous les jours que vous aviez la chance, l’opportunité, de rencontrer celle qui vous avait donné la vie en étant déjà adulte. En l’occurence, l’instant semblait pour le coup leur donner encore plus de temps pour savourer ce moment. Cela donnait également davantage d’occasions à Alice de s’échapper, de se dérober à la vue de son fils alors qu’il était celui ayant provoqué la rencontre sans savoir si c’était son souhait à elle de son côté. « Damon. » Mais à se faire appeler de la sorte, alors qu’elle n’avait pas côtoyer son quotidien d’aucune sorte, il sut qu’aucun des deux ne pouvait échapper à cette rencontre; ils en savaient tous deux bien plus sur l’autre qu’il n’était normalement prévu, puisque Damon était un prénom qu’il utilisait depuis quelques années mais qui n’était pas celui qui lui avait été attribué à la naissance. Si bien, elle avait été à la pêche aux informations de façon plutôt récente - tout comme ça avait été son cas à lui, tout comme il l’avait révélé en lui demandant quel prénom il se devait d’adopter de son côté pour s’adresser à elle. « Alice me va. » Alors, il hocha légèrement la tête. Alice ce serait, alors; même si dans son esprit cela sonnait étrange car il n’avait eu que des informations en première intention qui ne comportaient pas ce changement là d’identité - tout comme il avait appris à la suite qu’elle s’était mariée et n’utilisait plus son nom de naissance en société.

« J’ai beaucoup de questions, mais j’imagine que tu en as tout autant. » Un soupire presque amusé fut soufflé par son nez, alors que son regard ne savait rester dans la direction de celle qui portait finalement le même regard que lui. Damon avait toujours pensé qu’il avait obtenu ses yeux de Saül et c’était là que l’illusion avait facilement pris surement pendant des années. Il n’en était rien en réalité: il n’y avait qu’à regarder Alice pour comprendre que c’était de sa mère qu’il les avait obtenu, sans l’ombre d’un doute. « Beaucoup, oui. » Sa voix ressemblait à un vieux disque rayé, si bien qu’il dut l’éclaircir pour être sur de ne pas la retrouver complètement défaillante lorsqu’il prendrait la parole la prochaine fois. Il ne savait pour dire quoi, ayant provoqué une rencontre qu’il ne savait gérer désormais, mais il savait que des choses finiraient par être dites ce soir sans l’ombre d’un doute. Heureusement, la brune était plus bavarde que lui. « Quelqu’un t’attend à l’intérieur ? » Il secoua rapidement la tête, ne souhaitant laisser planer aucun doute sur cette question. « Je suis venu seul ce soir, y’a personne qui m’attend dans la salle de réception. » Il savait que ce n’était pas quelque-chose qu’il voulait faire en étant accompagné, qu’il avait besoin d’être entièrement libre  de ses pensées et mouvements pour ça. Si l’un des membres de sa famille avait été parmi l’assistance, jamais il n’aurait su en arriver jusqu’à lui adresser la parole: il n’avait pas assez de courage pour ça. « Si tu en as envie, on peut discuter. »

Ce ne fut qu’à ce moment là qu’il remonta son regard pour accrocher celui homologue d’Alice. Combien de fois avait-il rêvé de ce moment ? Combien de fois avait-il pu s’imaginer à quoi ce dernier pourrait ressembler, les mots qui pourraient être dits, ceux qui seraient tus par précaution ? Oh, il était clair que seuls ses doigts de mains n’étaient pas assez nombreux pour les compter, et que le véritable compte était déraisonnable et ne valait pas la peine d’être révélé. Il avait connu des hauts, des bas dans sa parentalité au fil des années, Damon, mais bien sur qu’il n’était pas un instant imaginé que cela pouvait avoir des racines si profondes et ancrées dans bien plus de complexité que de tenter d’obtenir l’approbation d’un père qui n’en avait en réalité que le titre sur papier. Lorsqu’il avait appris qu’Elise et Saül n’étaient que l’équipe remplaçante, dans un premier temps Alice ne faisait même plus partie du décor, soit-disant décédée en couche. Finalement, le rideau avait été levé sur bien d’autres vérités dans un second temps, et depuis le jeune italien se trouvait bien plus empli de doutes et de questions qu’il ne l’aurait jamais désiré. Alors oui, effectivement, ils avaient de quoi discuter. « Ce serait pas mal, je pense. » Il soupira quelque peu, se rendant compte que le ton qu’il employait était surement un peu plus abrupte qu’il ne l’aurait initialement désiré. « J’ai remarqué un banc, en contre-bas de la terrasse, si tu veux. On sera moins dans le chemin et les courants d’air. » Lire ici: les oreilles indiscrètes seraient que peu nombreuses dans ce cas. Pour cette proposition là, Damon avait volontairement opté pour l’italien car il voulait tester et être sur qu’il avait face à lui celle qu’il cherchait. Même si les doutes n’avaient que peu leur place, même si tous les signes pointaient dans la bonne direction, il s’était dit qu’une dernière vérification ne ferait pas de mal. Et puis, il ne disait jamais non à revenir à sa langue maternelle lorsque la situation présente était chargée d’émotions. De son côté c’était assez régulièrement le cas, et pouvoir se permettre une telle chose était du pain béni à ses yeux. « J’ai envie de discuter, j’ai plein de questions, je… » Il soupira, haussa mollement les épaules, plongea les mains dans ses poches un instant - pour cacher que ces dernières tremblaient, mais également pour se retenir de déjà allumer une cigarette. « Je sais pas quoi dire, en vrai. » Mais ses pas avaient commencé à se diriger vers le dit-banc en contre-bas, parce-qu’il s’accrochait à l’espoir fou d’avoir assez de courage pour mener cette discussion à bien.



:rainbow::
Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
le complexe de Dieu
under the rug (damon) MTtf4TM Présent
ÂGE : 40 ans. (25/12/1983)
SURNOM : Il répond à tout, surtout aux insultes.
STATUT : Dire à Ginny qu'il veut divorcer: check. Dire à James qu'il l'aime (à un moment pas opportun du tout): check.
MÉTIER : Meilleur peintre d'Australie. Il n'a rien peint depuis deux ans, le sujet est automatiquement censuré pour quiconque tente de l'aborder.
LOGEMENT : Le passage chez James a été aussi bref que chaotique, finalement. Il reste à l'hôtel en attendant de trouver autre chose.
under the rug (damon) 7f4d559a8db34145718f4e45013222d4ec819373
POSTS : 23393 POINTS : 130

TW IN RP : violences physiques et verbales
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Né en Italie, il est bilingue › Bisexuel assumé depuis toujours, les états d'âme féminins l'agacent pourtant › A quitté l'école à 16 ans pour vagabonder en Italie, c'est à partir de là qu'il a commencé à travailler son art › La peinture est sa raison de vivre, il touche à toutes les formes d'art par besoin de créer › Ne boit pas, ne fume pas (longue histoire) › Ambidextre › Égoïste, rancunier, colérique, manichéen, un vrai Enfer à vivre au quotidien › Père de Damon (2000) et de Sloan (2020), deux mères différentes qui le détestent › Fuit dès qu'il développe des sentiments pour autrui
CODE COULEUR : darkgreen
RPs EN COURS : (06)millieginny #114james #18gabrielleshiloh › cesar #9


under the rug (damon) A14f2e701b77642d6b86bb52b2455fb019c96709
willton #18 › don't tell me this is all for nothing. i can only tell you one thing: on the nights you feel outnumbered, i see everything you can be. i'm in love with how your soul's a mix of chaos and art, and how you never try to keep 'em apart.

under the rug (damon) Ced3f346bf11c2988b40736efd5224dfde6f3e94
ginauden #114 › can you hear the rumble that's calling? i know your soul is not tainted even though you've been told so. i can feel the thunder that's breaking in your heart, i can see through the scars inside you. now there is nothing between us. from now our merge is eternal. can't you see that you're lost without me?

under the rug (damon) 02758a5bdb605676271cd8651f6b01e61722e808
damen #15 › my high hopes are getting low but i know i'll never be alone. it's alright, we'll survive 'cause parents ain't always right. every morning he would wake up with another plan. mum and dad, they couldn't understand why he couldn't turn it off, become a better man. all this therapy eats away gently at the side of hid mind that he never had. this story told too many times.

under the rug (damon) 6cec3c203940f6f6e8ed3f9e3682f4ef507bab22
modeo #5 › young, dumb. now all the words are my own, but i don't want you to judge. i thought inspiration was all about fun, life's been eating me up it's poisoned my cup and if i leave the house, i'll get hit by a truck.

RPs EN ATTENTE : under the rug (damon) Tumblr_nsbti9nOT01t0u8w9o4_250
famiglia: savannah #9 › intense, graphic, sexy, euphoric, provocative, edgy, thought-provoking, technically and visually stunning. a compelling work of science fiction, a suspenseful exposé. cinema like you've never seen it before. the exotic, bizarre and beautiful world. this is your invitation to enter.

RPs TERMINÉS : (beaucoup.)
cf. fiche de liens

under the rug (damon) Ea555c08fd728878e94d6f1508e526d4

AVATAR : Richard Madden
CRÉDITS : harley (avatar) › iwantto (gif) › harley (gif damon & james) › fuckyou (gif ginny) › louisbxne (gif ugo) › loonywaltz (ub)
DC : Swann, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer
https://www.30yearsstillyoung.com/t37070-
https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

under the rug (damon) Empty
Message(#) Sujet: Re: under the rug (damon) under the rug (damon) EmptyMar 25 Avr 2023 - 14:03



(alice ferragni.) La tête haute et le dos droit, elle a l’attitude qu’on lui a apprise à avoir. Peu importe le contexte, peu importe le sujet, Alice donnera toujours le change. « Beaucoup, oui. » Elle le détaille, certaine qu’il a reçu une éducation qui se veut identique, mais pas assez aboutie pour autant. L’âge ne peut plus être une excuse pour lui, désormais. Dans cinq ans, ou dans dix, il ne sera pas davantage capable de parler avec force sans faire entendre ses doutes dans le seul timbre de sa voix. Elle trouve cela pathétique de ne pas avoir terminé le travail, parce qu’il est évident que Cosimo avait de nombreuses prédispositions. « Je suis venu seul ce soir, y’a personne qui m’attend dans la salle de réception. » Alice garde ses commentaires pour elle, mais cela ne l’empêche pas de penser qu’elle pourrait le faire disparaître si elle en avait envie. Elle pourrait rappeler ses parents, elle pourrait leur expliquer la situation et elle serait certaine qu’ils l’aideraient à éloigner une bonne fois pour toutes ce secret qui mérite plus que jamais d’être exposé et d’imploser par la même occasion. Si personne ne l’attend, cela signifie aussi que personne ne sait qu’il lui parle, et c’est une bonne chose. “Bien.” Elle rétorque donc, sans s’attarder davantage. Après tout, il est le seul à avoir avoir une conversation.

« J’ai remarqué un banc, en contre-bas de la terrasse, si tu veux. On sera moins dans le chemin et les courants d’air. » - “Les courants d’air ne parlent pas italien.” Elle, au contraire, parle la langue parfaitement, sans que cela ne soit une surprise pour personne. Entendre le garçon changer d’accent l’a surprise, mais elle n’a pas pris la peine de le montrer. Elle sait qu’il parle italien, elle ne pensait simplement pas qu’il aurait choisi d’opter pour cette langue. Alice est un caméléon, elle s’adapte à tout, même à son envie de s’écarter de la réception pour parler plus calmement. Cela ne changera jamais la finalité de la discussion, mais même elle n’a pas le cœur à annihiler tous ses espoirs. « J’ai envie de discuter, j’ai plein de questions, je… Je sais pas quoi dire, en vrai. » D’un regard moins retenu que ce qu’elle aurait voulu, Alice se demande comment un garçon aussi lâche peut avoir le même sang qu’elle. Tout est la faute du géniteur, sans aucun doute: elle s’est contentée du lui donner ses yeux. “J’accepte de discuter et de répondre à tes questions, mais pour cela il faut que tu en aies.” Il est jeune et a peut-être l’audace de penser qu’il a du temps à perdre, mais il n’en est pas de même pour Alice. Elle se plie déjà à la demande de parler italien, il ne devrait pas en attendre davantage de sa part, même si elle pose toujours un regard quasi-maternel sur la silhouette du jeune adulte. Elle était déjà mère, à son âge. “Je suis venue en Australie pour les opportunités professionnelles. Pas pour te retrouver.” Si cela peut l’aider à lui trouver de bonnes questions à lui poser, Alice pose la première pierre de l’édifice et surtout elle donne le ton: ils ne se prendront pas dans les bras, ils ne pleureront pas à grands coups de regrets. Elle ne lui dira pas être désolée, elle ne lui dira pas avoir des remords. Elle ne lui mentira pas, tout simplement.











under the rug (damon) 1542980520 :
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
la lueur de l'ombre
En ligne
under the rug (damon) IAeu3cF ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" + 1 an (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : mais c'était sur en fait, qu'il n'allait pas résister au charme de megan bien longtemps. mariés depuis novembre 2021, ils ont pris leur temps pour s'apprivoiser mais ces derniers mois ont montré qu'il en pince plus que de raison pour sa propre femme.
MÉTIER : encore quelques mois à tirer et il aura complété son master en sciences politiques (et surtout, il pourra dire au revoir à la mhi). a été repéré par wyatt parker pour lui donner un coup de main à rédiger son prochain best-seller; et même s'il panique à l'idée de pas être à la hauteur, est plus qu'heureux d'être vu à sa juste valeur pour une fois.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. sa chambre est devenu avec les semaines une chambre d'amis dans laquelle il ne met un pied que pour piocher dans son dressing.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 6930 POINTS : 450

TW IN RP : violences (physiques et verbales), abus émotionnel.
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia university à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
CODE COULEUR : navy.
RPs EN COURS :
under the rug (damon) DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021
NaNoWriMo 2022

(trois) - present: megan #31shiloh #2 | past: meryl

TELEPHONE :
ambrosemegan

RPs EN ATTENTE : anastasia › jo #2
RPs TERMINÉS :
ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4angus › angus #2 › angus #3angus #4 › angus #5auden › auden #2 › auden #3auden #4auden #5auden #6auden #7auden (sld)auden #9auden #10charlie › charlie #2charlie #3charlie #4julietjules #2 › jomaisiemeganmegan #2megan #3megan #4 › megan #5megan #6megan #7megan #8megan #9megan #10megan #11megan #12megan #13megan #14megan #15megan #16megan #17megan #18megan #19megan #20megan #21megan #22megan #23megan #25megan #26megan #27megan #28mollymurphy (sld)raelyn (sld)raelyn #2 (sld)saül › saül #2 › saül #3saül #4saül #5 › saül #6saül #7saül #8saül #9shilohzoyazoya #2 (sd)zoya #3zoya #4 (sd)la famigliala famiglia #2mariage léoliewitchcraftdouble troublehappy birthdeadwhat the folkscall me by your nameanniversaire megansweet and sour dinerdameolyn (sld)

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : straisjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon
https://www.30yearsstillyoung.com/t50750-
https://www.30yearsstillyoung.com/t48007-damon-williams

under the rug (damon) Empty
Message(#) Sujet: Re: under the rug (damon) under the rug (damon) EmptyVen 28 Avr 2023 - 4:31




under the rug
@"alice ferragni" (lol)
(c) diver5ion

dialogues en italique = italien.

***

« Bien. » Il n’y avait qu’à entendre l’intonation qui avait été donné à ce simple mot pour comprendre que la définition qui lui était normalement associée ne lui allait pas si bien que ça au teint. Bien, il ne savait plus si ça l’était réellement ou non, d’être venu seul ici ce soir finalement. Il avait les mains moites, le coeur battant plus vite que la moyenne, et tous ses sens lui indiquaient de partir en courant dès que l’occasion pouvait se présenter. L’idée lui avait paru excellente, lorsque l’occasion s’était présentée; maintenant qu’il l’avait saisi, il n’était plus sur de rien. Le peu de courage dont il pouvait faire preuve ne durement cependant pas éternellement, alors il fonça tête baissée dans le tas, proposa à la femme face à lui, à celle qui l’avait mis au monde en réalité, de s’isoler un instant ou deux pour qu’ils puissent discuter - à l’abri des regards, et des oreilles. « Les courants d’air ne parlent pas italien. » L’accent dont elle faisait preuve en parlant la langue qui leur était à tous les deux maternelle était celui qu’il avait toujours pu imaginer. Pas qu’il s’était osé à l’imaginer souvent, mais assez pour presque deviner d’avance les intonations qu’il portait et le voile de soleil qu’il projetait en l’écoutant. Assez souvent pour que ce soit risible, surtout.

Car s’il s’était imaginé plus d’une fois la scène qui se déroulait sous ses yeux en cet instant, s’il avait hésité plus d’une fois à provoquer une rencontre qui pouvait changer beaucoup de choses pour lui, apparemment Damon était le seul des deux à avoir tendu une main vers ce mirage. Elle n’avait pas encore commencé à parler d’une partie de lui l’avait deviné - celle qui lui filait des frissons dans le dos, qui lui tordait l’estomac, qui lui aurait presque donné la nausée alors qu’il s’était pour le moment contenté de lui dire qu’il avait des questions à lui poser, des réponses à quémander. « J’accepte de discuter et de répondre à tes questions, mais pour cela il faut que tu en aies. » Les mots de la brune aient le don de lui faire baisser le regard, plonger les mains dans les poches, presque buter du bout du pied dans des cailloux inexistants. Bien sur qu’il n’était en rien à l’aise - c’était là presque son attitude par défaut lorsqu’il les émotions s’y mêlaient. « Je suis venue en Australie pour les opportunités professionnelles. Pas pour te retrouver. » A ces mots là, en revanche, il releva le regard.

Il ne s’était pas attendu à ce qu’elle devance n’importe quel aspect de cette conversation; il s’était naïvement dit qu’à ce moment là de leur discussion, elle lui indiquerait être d’accord pour lui donner des explications, qu’ils se seraient installés quelque part et qu’il aurait eu le temps d’au moins de penser à la première question qu’il voulait formuler pour lancer les hostilités. Apparemment, elle était du genre à mener la danse plutôt qu’à suivre la cadence. Les mots qu’elle venait de prononcer, bien sur que Damon ne s’y était pas attendu, à aucun moment. Bien sur qu’ils le laissèrent interdit pendant trop de temps surement - qu’attendait-elle en amorçant les choses de cette manière là, hein ? Cherchait-elle à le réduire en un claquement de doigt sans même attendre de voir de quel matière il pouvait être fait ? Car c’était là l’impression qu’eut Damon, alors qu’il sentit son coeur se serrer dans sa poitrine. Plutôt que de rester abasourdi de la sorte, il se raccrocha au peu de courage qui ne s’était pas encore fait la malle, laissant son regard lui se voiler d’un quelque-chose qu’il n’identifierait surement que bien plus tard. « Mais tu savais que j’étais là ? En Australie ? » Ce n’était pas un secret, il suffisait de prendre le premier smartphone et d’aller sur Instagram pour retracer les allers et venues de l’italien sur le globe. Si elle précisait qu’elle n’était pas venue en Australie pour le retrouver, était-ce parce-qu’elle savait tout de même qu’il s’y trouvait ? « Ou c’est une coïncidence et que t’as appris ce soir que j’étais ici aussi ? » La nuance était importante à ses yeux, bien sur; si elle confirmait ce que son coeur avait déjà compris mais que son esprit refusait déjà d’avance d’assimiler, le premier des deux risquait de ne pas savoir s’en remettre surement. « Tu savais que j’étais en vie, au moins ? On me l’a caché, moi, que tu l’étais. On m’a dit que t’étais morte en couche. » Peut-être qu’en ayant plus de contexte, plus d’explications du côté de Damon, elle ne mettrait pas définitivement l’idée de lui accorder une chance de côté. Car c’était peut-être tout ce dont avait besoin le jeune homme: une chance de connaître celle de qui il avait obtenu la nuance bleutée de ses yeux.



:rainbow::
Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
le complexe de Dieu
under the rug (damon) MTtf4TM Présent
ÂGE : 40 ans. (25/12/1983)
SURNOM : Il répond à tout, surtout aux insultes.
STATUT : Dire à Ginny qu'il veut divorcer: check. Dire à James qu'il l'aime (à un moment pas opportun du tout): check.
MÉTIER : Meilleur peintre d'Australie. Il n'a rien peint depuis deux ans, le sujet est automatiquement censuré pour quiconque tente de l'aborder.
LOGEMENT : Le passage chez James a été aussi bref que chaotique, finalement. Il reste à l'hôtel en attendant de trouver autre chose.
under the rug (damon) 7f4d559a8db34145718f4e45013222d4ec819373
POSTS : 23393 POINTS : 130

TW IN RP : violences physiques et verbales
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Né en Italie, il est bilingue › Bisexuel assumé depuis toujours, les états d'âme féminins l'agacent pourtant › A quitté l'école à 16 ans pour vagabonder en Italie, c'est à partir de là qu'il a commencé à travailler son art › La peinture est sa raison de vivre, il touche à toutes les formes d'art par besoin de créer › Ne boit pas, ne fume pas (longue histoire) › Ambidextre › Égoïste, rancunier, colérique, manichéen, un vrai Enfer à vivre au quotidien › Père de Damon (2000) et de Sloan (2020), deux mères différentes qui le détestent › Fuit dès qu'il développe des sentiments pour autrui
CODE COULEUR : darkgreen
RPs EN COURS : (06)millieginny #114james #18gabrielleshiloh › cesar #9


under the rug (damon) A14f2e701b77642d6b86bb52b2455fb019c96709
willton #18 › don't tell me this is all for nothing. i can only tell you one thing: on the nights you feel outnumbered, i see everything you can be. i'm in love with how your soul's a mix of chaos and art, and how you never try to keep 'em apart.

under the rug (damon) Ced3f346bf11c2988b40736efd5224dfde6f3e94
ginauden #114 › can you hear the rumble that's calling? i know your soul is not tainted even though you've been told so. i can feel the thunder that's breaking in your heart, i can see through the scars inside you. now there is nothing between us. from now our merge is eternal. can't you see that you're lost without me?

under the rug (damon) 02758a5bdb605676271cd8651f6b01e61722e808
damen #15 › my high hopes are getting low but i know i'll never be alone. it's alright, we'll survive 'cause parents ain't always right. every morning he would wake up with another plan. mum and dad, they couldn't understand why he couldn't turn it off, become a better man. all this therapy eats away gently at the side of hid mind that he never had. this story told too many times.

under the rug (damon) 6cec3c203940f6f6e8ed3f9e3682f4ef507bab22
modeo #5 › young, dumb. now all the words are my own, but i don't want you to judge. i thought inspiration was all about fun, life's been eating me up it's poisoned my cup and if i leave the house, i'll get hit by a truck.

RPs EN ATTENTE : under the rug (damon) Tumblr_nsbti9nOT01t0u8w9o4_250
famiglia: savannah #9 › intense, graphic, sexy, euphoric, provocative, edgy, thought-provoking, technically and visually stunning. a compelling work of science fiction, a suspenseful exposé. cinema like you've never seen it before. the exotic, bizarre and beautiful world. this is your invitation to enter.

RPs TERMINÉS : (beaucoup.)
cf. fiche de liens

under the rug (damon) Ea555c08fd728878e94d6f1508e526d4

AVATAR : Richard Madden
CRÉDITS : harley (avatar) › iwantto (gif) › harley (gif damon & james) › fuckyou (gif ginny) › louisbxne (gif ugo) › loonywaltz (ub)
DC : Swann, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer
https://www.30yearsstillyoung.com/t37070-
https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

under the rug (damon) Empty
Message(#) Sujet: Re: under the rug (damon) under the rug (damon) EmptyLun 1 Mai 2023 - 8:22



(alice ferragni.) Cosimo a évidemment des questions à poser. Alice aurait préféré qu’il se débrouille autrement, tout comme elle aurait préféré qu’il l’aborde dans un moment davantage quotidien de son existence, mais puisqu’ils sont déjà en train de discuter, elle ne prend pas la peine de se dérober. Ce dîner est bien trop formel pour accueillir leurs confessions et l’italien ne peut pas tout masquer, à commencer par l’attitude des deux protagonistes. Damon a toutes les réactions du monde, Cosimo n’en a aucune. « Mais tu savais que j’étais là ? En Australie ? » Elle lisse le tissu de son costume dans l’optique de répondre à son interrogation, mais il la devance et s’enquiert déjà d’une précision. Il est trop pressé, c’est évident qu’il n’a pas été élevé au sein de la famille Ferragni: ces derniers auraient fait un bien meilleur travail. « Ou c’est une coïncidence et que t’as appris ce soir que j’étais ici aussi ? » - “Je ne vais pas te répondre comme tu l’attends, non.” Cela ne sert donc à rien de lui prémâcher des réponses. Elle ne lui dira pas “oui” uniquement parce qu’elle sait que c’est ce qu’il veut entendre. Après tout, Damon est un adulte capable d’entendre toutes les vérités, maintenant. “Mes parents, tes grands-parents, ont toujours gardé un œil sur toi. Ils voulaient savoir comment tu t’en sortais.” Ils l’ont fait, pas elle. Et quand bien même leur geste pourrait sembler altruiste ou touchant, ils se contentaient simplement de vérifier que leur sang coule dans un enfant devenu adulte qui serait bien constitué. Ils ne voulaient pas fondamentalement le bien de Damon, quand bien même ils ne lui auraient pas souhaité du mal non plus: ils sont des scientifiques s’assurant que leur dernière expérimentation en date évolue comme prédit. “Je sais où tu as étudié, et où tu as vécu, à quel moment.” Elle savait qu’il était en Australie mais non, cela n’a pas motivé à son tour son arrivée. Opportunités professionnelles, voilà tout.

« Tu savais que j’étais en vie, au moins ? On me l’a caché, moi, que tu l’étais. On m’a dit que t’étais morte en couche. »
C’était plus simple de cette manière.

Elle a eu besoin de temps pour l’accepter elle-même, c’est un fait, mais aujourd’hui elle est assurée que les deux familles ont agi pour le mieux en cachant les détails inutiles de sa naissance à Damon. Elle le voit aujourd’hui: il est devenu un homme et, malgré l’émotion, il a de l’éloquence. Il a de la prestance. Il va reprendre l’entreprise de Saül Williams et, à son tour, il aura réussi dans la vie, aussi simplement que cela. “Je ne l’ai pas su de suite. Mes parents ont jugé bon de me ménager.” Mais elle le sait depuis des années, sûrement bien avant Damon lui-même, et comme il le sait aujourd’hui: jamais Alice n’a cherché à le retrouver. “Tu aurais été éduqué de la même manière, dans une famille ou l’autre. Et tu aurais eu les mêmes opportunités. De cette façon, au moins, tu as connu deux parents.” A l’époque, Alice ne sait pas si elle aurait pu l’élever avec le même amour qu’elle a ensuite eu à l’égard de ses jumeaux. Elle était jeune, elle était agitée, et elle était surtout enceinte d’un parfait inconnu. “Tu sais que je ne t’apprendrai pas ce que tu as envie de savoir, pas vrai ?” Elle ne l’a pas cherché toute sa vie durant, elle ne l’a pas longtemps pleuré lorsqu’on le lui a retiré, et elle ne compte pas non plus rattraper les années perdues maintenant qu’ils vivent dans la même ville. Il est son fils, biologiquement parlant, mais ils n’ont jamais vécu ensemble et n’ont jamais rien partagé. Alice n’est pas dupe, elle sait que ce n’est pas ce qui peut se rattraper en un claquement de doigts.











under the rug (damon) 1542980520 :
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
la lueur de l'ombre
En ligne
under the rug (damon) IAeu3cF ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" + 1 an (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : mais c'était sur en fait, qu'il n'allait pas résister au charme de megan bien longtemps. mariés depuis novembre 2021, ils ont pris leur temps pour s'apprivoiser mais ces derniers mois ont montré qu'il en pince plus que de raison pour sa propre femme.
MÉTIER : encore quelques mois à tirer et il aura complété son master en sciences politiques (et surtout, il pourra dire au revoir à la mhi). a été repéré par wyatt parker pour lui donner un coup de main à rédiger son prochain best-seller; et même s'il panique à l'idée de pas être à la hauteur, est plus qu'heureux d'être vu à sa juste valeur pour une fois.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. sa chambre est devenu avec les semaines une chambre d'amis dans laquelle il ne met un pied que pour piocher dans son dressing.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 6930 POINTS : 450

TW IN RP : violences (physiques et verbales), abus émotionnel.
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia university à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
CODE COULEUR : navy.
RPs EN COURS :
under the rug (damon) DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021
NaNoWriMo 2022

(trois) - present: megan #31shiloh #2 | past: meryl

TELEPHONE :
ambrosemegan

RPs EN ATTENTE : anastasia › jo #2
RPs TERMINÉS :
ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4angus › angus #2 › angus #3angus #4 › angus #5auden › auden #2 › auden #3auden #4auden #5auden #6auden #7auden (sld)auden #9auden #10charlie › charlie #2charlie #3charlie #4julietjules #2 › jomaisiemeganmegan #2megan #3megan #4 › megan #5megan #6megan #7megan #8megan #9megan #10megan #11megan #12megan #13megan #14megan #15megan #16megan #17megan #18megan #19megan #20megan #21megan #22megan #23megan #25megan #26megan #27megan #28mollymurphy (sld)raelyn (sld)raelyn #2 (sld)saül › saül #2 › saül #3saül #4saül #5 › saül #6saül #7saül #8saül #9shilohzoyazoya #2 (sd)zoya #3zoya #4 (sd)la famigliala famiglia #2mariage léoliewitchcraftdouble troublehappy birthdeadwhat the folkscall me by your nameanniversaire megansweet and sour dinerdameolyn (sld)

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : straisjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon
https://www.30yearsstillyoung.com/t50750-
https://www.30yearsstillyoung.com/t48007-damon-williams

under the rug (damon) Empty
Message(#) Sujet: Re: under the rug (damon) under the rug (damon) EmptyDim 7 Mai 2023 - 4:29




under the rug
@"alice ferragni" (lol)
(c) diver5ion

dialogues en italique = italien.

***

« Je ne vais pas te répondre comme tu l’attends, non. » Comment pouvait-elle savoir d’avance la façon dont il souhaitait qu’elle réponde ? Cela ne faisait pas de sens, lui-même ne savait pas où il voulait emmener cette conversation avant de la lancer - elle ne pouvait pas deviner si facilement ce qu’il désirait voir arriver. Ou était-il si évident que cela, un livre ouvert pour le monde entier, même les personnes qu’il rencontrait pour la première fois ? Ou était-ce l’instinct maternel de la femme face à lui qui faisait ses preuves ? A voir le détachement avec lequel elle répondait aux questions, et la distance qu’elle établissait petit à petit entre eux, cette solution là serait étrange à voir être réalisée. « Mes parents, tes grands-parents, ont toujours gardé un œil sur toi. Ils voulaient savoir comment tu t’en sortais. » Ses parents. Les grands-parents de Damon, donc. Elle ne s’était pas mentionnée elle-même, dans cette phrase. D’autres personnes qui faisaient partie de cette famille dont il ne connaissait que trop peu de choses avaient gardé un oeil sur lui, de loin, sans jamais entrer en contact ou chercher à engager la moindre conversation. Damon déglutit avec difficulté, là où il sentait déjà ses yeux piquer et son coeur se serrer - avant même qu’Alice face à lui n’ajoute la précision suivante. « Je sais où tu as étudié, et où tu as vécu, à quel moment. » Mais elle n’avait rien fait de cette information en sa possession. Alors que de son côté, Damon n’avait rien pu faire puisqu’il n’avait su que trop récemment que ses parents ne l’étaient pas vraiment en réalité. « C’était plus simple de cette manière. » Pour qui, exactement ? Pour les adultes qui n’assumaient pas leurs responsabilités et les conséquences de leurs actions ? Bien sur cela allait être plus simple de cette manière. Aucun d’eux n’avaient pensé au petit garçon qu’il était alors, qui un jour deviendrait adulte et découvrirait la vérité. « Plus simple pour vous, pas pour moi. » Il ne savait même pas si ses mots allaient pouvoir être entendus, tant ils avaient été prononcés du bout des lèvres; mais c’était là pourtant la vérité qui sortait de son coeur. Rien de toute cette situation avait été simple pour lui.

« Je ne l’ai pas su de suite. Mes parents ont jugé bon de me ménager. » Il souffla un soupire railleur, qui ne lui convenait en rien au teint, alors qu’il pouvait sentir la première larme de colère parcourir la peau de son visage. En cet instant, il s’en voulait pour beaucoup de choses; et de façon plutôt inédite, il s’en voulait de ne pas savoir retenir ses émotions. D’ordinaire, ce n’était pas un élément sur lequel il fixait une attention particulière, mais aujourd’hui il aurait préféré réussir à garder la tête haute et les yeux secs - ce qui n’arriverait pas, apparement. « Tu aurais été éduqué de la même manière, dans une famille ou l’autre. Et tu aurais eu les mêmes opportunités. De cette façon, au moins, tu as connu deux parents. » - « Super. » Le sarcasme, de paire avec la raillerie, était un attirail emprunté à ces dits-parents dans lesquels Damon avait bien du mal souvent à se reconnaître malheureusement. « Tu sais que je ne t’apprendrai pas ce que tu as envie de savoir, pas vrai ? » Il secoua quelque peu la tête, effaça d’un revers rageur de la main les larmes qui s’accumulaient silencieusement sur ses joues, fit en sorte de ne pas poser son regard dans celui d’Alice - celle qu’il avait nativement pensé un jour pouvoir appeler maman, finalement. « C’est la deuxième fois que tu le répètes. Je suis désespéré, pas demeuré. » Son coeur était peut-être avide d’amour, mais ses facultés cognitives étaient intactes de leur côté. Son coeur hurlait de douleur mais ce n’était pas pour autant qu’il en devenait sourd aux paroles qu’on lui adressait. « C’est plus simple de fuir que d’assumer les responsabilités. Tu me diras, c’est vrai que c’est une chose que j’ai déjà appris dans cette famille là. » Parce-que tous les adultes qu’il avait eu en exemples jusque maintenant avaient fini par lui montrer que parfois, fermer les yeux sur une situation permettait de la rendre plus facile à endurer. Le seul problème, pour Damon, c’était qu’agir comme ça lui plombait le coeur et les sentiments un peu plus à chaque coup reçu.

« La seule éducation que j’aurais reçu des deux familles c’est donc que ce mot ne veut rien dire pour personne. » Et bien sur que c’était désormais ses émotions qui parlaient, qui s’exprimaient, alors que son bon sens s’était fait la malle. Il comprendrait un jour que c’était peut-être effectivement pour la bonne chose qu’elle avait agi de la sorte, que sa famille biologique qu’il ne connaitrait donc jamais, s’il lisait correctement entre les lignes, avait agi comme ça. Aujourd’hui, ce n’était pas là ce type de réponses qu’il avait pensé entendre et son coeur rempli à peine une poignée de minutes plus tôt d’optimisme se voyait piétiné. Une fois de plus. « Je vois que j’aurais reçu aussi peu d’amour et de reconnaissance dans tous les cas aussi. » Il laissait son coeur parler, il laissait ce dernier exprimer la colère qu’il ne savait même pas y avoir été contenue. Ce n’était pas là sa façon primaire de réagir, d’ordinaire; cela l’était uniquement quand les émotions étaient devenues trop plein et qu’il fallait vidanger le coeur.



:rainbow::
Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
le complexe de Dieu
under the rug (damon) MTtf4TM Présent
ÂGE : 40 ans. (25/12/1983)
SURNOM : Il répond à tout, surtout aux insultes.
STATUT : Dire à Ginny qu'il veut divorcer: check. Dire à James qu'il l'aime (à un moment pas opportun du tout): check.
MÉTIER : Meilleur peintre d'Australie. Il n'a rien peint depuis deux ans, le sujet est automatiquement censuré pour quiconque tente de l'aborder.
LOGEMENT : Le passage chez James a été aussi bref que chaotique, finalement. Il reste à l'hôtel en attendant de trouver autre chose.
under the rug (damon) 7f4d559a8db34145718f4e45013222d4ec819373
POSTS : 23393 POINTS : 130

TW IN RP : violences physiques et verbales
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Né en Italie, il est bilingue › Bisexuel assumé depuis toujours, les états d'âme féminins l'agacent pourtant › A quitté l'école à 16 ans pour vagabonder en Italie, c'est à partir de là qu'il a commencé à travailler son art › La peinture est sa raison de vivre, il touche à toutes les formes d'art par besoin de créer › Ne boit pas, ne fume pas (longue histoire) › Ambidextre › Égoïste, rancunier, colérique, manichéen, un vrai Enfer à vivre au quotidien › Père de Damon (2000) et de Sloan (2020), deux mères différentes qui le détestent › Fuit dès qu'il développe des sentiments pour autrui
CODE COULEUR : darkgreen
RPs EN COURS : (06)millieginny #114james #18gabrielleshiloh › cesar #9


under the rug (damon) A14f2e701b77642d6b86bb52b2455fb019c96709
willton #18 › don't tell me this is all for nothing. i can only tell you one thing: on the nights you feel outnumbered, i see everything you can be. i'm in love with how your soul's a mix of chaos and art, and how you never try to keep 'em apart.

under the rug (damon) Ced3f346bf11c2988b40736efd5224dfde6f3e94
ginauden #114 › can you hear the rumble that's calling? i know your soul is not tainted even though you've been told so. i can feel the thunder that's breaking in your heart, i can see through the scars inside you. now there is nothing between us. from now our merge is eternal. can't you see that you're lost without me?

under the rug (damon) 02758a5bdb605676271cd8651f6b01e61722e808
damen #15 › my high hopes are getting low but i know i'll never be alone. it's alright, we'll survive 'cause parents ain't always right. every morning he would wake up with another plan. mum and dad, they couldn't understand why he couldn't turn it off, become a better man. all this therapy eats away gently at the side of hid mind that he never had. this story told too many times.

under the rug (damon) 6cec3c203940f6f6e8ed3f9e3682f4ef507bab22
modeo #5 › young, dumb. now all the words are my own, but i don't want you to judge. i thought inspiration was all about fun, life's been eating me up it's poisoned my cup and if i leave the house, i'll get hit by a truck.

RPs EN ATTENTE : under the rug (damon) Tumblr_nsbti9nOT01t0u8w9o4_250
famiglia: savannah #9 › intense, graphic, sexy, euphoric, provocative, edgy, thought-provoking, technically and visually stunning. a compelling work of science fiction, a suspenseful exposé. cinema like you've never seen it before. the exotic, bizarre and beautiful world. this is your invitation to enter.

RPs TERMINÉS : (beaucoup.)
cf. fiche de liens

under the rug (damon) Ea555c08fd728878e94d6f1508e526d4

AVATAR : Richard Madden
CRÉDITS : harley (avatar) › iwantto (gif) › harley (gif damon & james) › fuckyou (gif ginny) › louisbxne (gif ugo) › loonywaltz (ub)
DC : Swann, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer
https://www.30yearsstillyoung.com/t37070-
https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

under the rug (damon) Empty
Message(#) Sujet: Re: under the rug (damon) under the rug (damon) EmptyDim 28 Mai 2023 - 20:34



(alice ferragni.)

« Plus simple pour vous, pas pour moi. »
Sans doute, oui.


Elle n’a pas l’ego de ces hommes qui cherchent à gagner toutes les guerres et toutes les batailles, coûte que coûte. L’observer de loin a rendu les choses plus faciles pour sa famille, mais a fait de lui un enfant sans racines. Bien qu’elle pense qu’il a été élevé dans un environnement bien plus sain que ce qu’elle aurait pu lui offrir, elle lui donne tout de même le point, Grande Dame. Le simple fait qu’il laisse échapper une larme dès le début de la discussion tend à lui prouver qu’il est bien trop sensible pour grandir dans une famille aussi impériale que la sienne. Les Williams jouent à un niveau bien moindre, c’est ce dont il avait besoin. « C’est la deuxième fois que tu le répètes. Je suis désespéré, pas demeuré. » La génétique ayant une importance dans l’intelligence, jamais Eliana n’aurait osé émettre une telle idée. Elle n’aurait pas mis au monde un enfant complètement stupide, cependant elle n’a jamais été présente pour contrôler son éducation et, avec elle, le niveau de sensibilité qui lui a été accordé de garder. Il est évident qu’ils auraient su faire un bien meilleur travail dans sa famille: malgré l’âge qu’il dit avoir, elle a l’impression de faire face à un enfant et non à un adulte. Encore moins un homme marié et prêt à fonder sa propre famille. « C’est plus simple de fuir que d’assumer les responsabilités. Tu me diras, c’est vrai que c’est une chose que j’ai déjà appris dans cette famille là. » Ces mots sont un reproche aux yeux de Damon, mais ils ne sont que la confirmation que le meilleur choix a été fait pour ceux d’Eliana: ils lui ont au moins appris une chose importante. Elle n’aurait pas qualifié son adoption telle une fuite des responsabilités, mais elle peut le laisser considérer les choses ainsi si ça rend le tout plus facile à accepter pour lui. Après tout, elle ne cherche pas à lui nuire, malgré ce qu’il peut penser. « La seule éducation que j’aurais reçu des deux familles c’est donc que ce mot ne veut rien dire pour personne. » - “Tu fonderas la tienne un jour et tu feras comme bon te semble.” Puisqu’il ne sera jamais officiellement de son propre sang, et que ses actions n’auront pas de conséquence sur Eliana, alors elle peut lui dire ces quelques mots sans sourciller. Qu’il agisse comme il lui plaise, qu’il tente de faire les choses au mieux et à sa façon: le jour venu il comprendra que tout n’est pas toujours aussi simple.

« Je vois que j’aurais reçu aussi peu d’amour et de reconnaissance dans tous les cas aussi. » Eliana mentirait si elle disait qu’il n’arrivait pas à la toucher malgré tout, mais elle ne peut pas se permettre de fondre en larmes et dans ses bras à son tour. Elle continue d’agir au mieux, selon ses propres principes et préceptes, lesquels lui dictent de laisser son enfant continuer sa vie de son côté sans avoir à être influencé par les Ferragni. C’est sa façon à elle de le protéger, d’éviter de faire de lui un pantin supplémentaire. “Je vais te donner mon numéro. Si tu veux, tu pourras toujours me joindre. Mais c’est tout ce que je peux faire pour toi.” Elle ne peut pas être véritablement sa mère, pas alors qu’elle a sa propre famille de son côté. Elle ne peut pas faire de son passé le nouveau présent. “Tu es en bonne santé, c’est tout ce qui compte.” Il apprendra à être heureux plus tard, ce n’est pas si grave.











under the rug (damon) 1542980520 :
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
la lueur de l'ombre
En ligne
under the rug (damon) IAeu3cF ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" + 1 an (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : mais c'était sur en fait, qu'il n'allait pas résister au charme de megan bien longtemps. mariés depuis novembre 2021, ils ont pris leur temps pour s'apprivoiser mais ces derniers mois ont montré qu'il en pince plus que de raison pour sa propre femme.
MÉTIER : encore quelques mois à tirer et il aura complété son master en sciences politiques (et surtout, il pourra dire au revoir à la mhi). a été repéré par wyatt parker pour lui donner un coup de main à rédiger son prochain best-seller; et même s'il panique à l'idée de pas être à la hauteur, est plus qu'heureux d'être vu à sa juste valeur pour une fois.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. sa chambre est devenu avec les semaines une chambre d'amis dans laquelle il ne met un pied que pour piocher dans son dressing.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 6930 POINTS : 450

TW IN RP : violences (physiques et verbales), abus émotionnel.
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia university à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
CODE COULEUR : navy.
RPs EN COURS :
under the rug (damon) DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021
NaNoWriMo 2022

(trois) - present: megan #31shiloh #2 | past: meryl

TELEPHONE :
ambrosemegan

RPs EN ATTENTE : anastasia › jo #2
RPs TERMINÉS :
ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4angus › angus #2 › angus #3angus #4 › angus #5auden › auden #2 › auden #3auden #4auden #5auden #6auden #7auden (sld)auden #9auden #10charlie › charlie #2charlie #3charlie #4julietjules #2 › jomaisiemeganmegan #2megan #3megan #4 › megan #5megan #6megan #7megan #8megan #9megan #10megan #11megan #12megan #13megan #14megan #15megan #16megan #17megan #18megan #19megan #20megan #21megan #22megan #23megan #25megan #26megan #27megan #28mollymurphy (sld)raelyn (sld)raelyn #2 (sld)saül › saül #2 › saül #3saül #4saül #5 › saül #6saül #7saül #8saül #9shilohzoyazoya #2 (sd)zoya #3zoya #4 (sd)la famigliala famiglia #2mariage léoliewitchcraftdouble troublehappy birthdeadwhat the folkscall me by your nameanniversaire megansweet and sour dinerdameolyn (sld)

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : straisjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon
https://www.30yearsstillyoung.com/t50750-
https://www.30yearsstillyoung.com/t48007-damon-williams

under the rug (damon) Empty
Message(#) Sujet: Re: under the rug (damon) under the rug (damon) EmptyLun 5 Juin 2023 - 23:40



under the rug
@"alice ferragni" (lol)
(c) diver5ion

dialogues en italique = italien.

***

« Sans doute, oui. » Elle ne cherchait même pas à nier ou à expliciter cette partie là de l’histoire. Alice confirmait sous les yeux de son fils qu’effectivement, la façon dont les choses avaient été faites avait permis que le reste autour soit plus doux pour elle, pour ses parents, pour n’importe qui d’autre en réalité n’étant pas le principal concerné; les décisions avaient été égoïstes, et cela ne semblait même pas être un problème pour la brune.

C’en était un, pourtant, pour Damon qui se sentait une nouvelle fois comme lâché en plein vol sans parachute pour amortir et réussir sa chute. Il avait l’impression simplement qu’une nouvelle fois, le bienêtre d’adultes qui n’auraient que peu à subir les conséquences de leurs choix avait primé sur celui d’un bambin qui ne comprenait l’ampleur des répercutions que bien des années plus tard. Tout aurait surement été plus simple, si Damon était resté dans l’ignorance et n’avait jamais eu cette nouvelle entre les mains - que ce soit celle qui abordait le fait que Saül et Elise n’étaient pas ses véritables parents, que celle qui retraçait son histoire généalogique assez facilement pour lui indiquer qui étaient ceux qui auraient du porter ces rôles. Tout aurait peut-être effectivement été plus simple s’il n’avait pas eu ce besoin ancré en lui d’en connaitre davantage sur des personnes qui n’en avaient que peu à faire de lui, de son évolution dans ce monde, de ses ressentis et que pouvait-il savoir encore. Car clairement, en cet instant, il était surtout en train d’ennuyer Alice plutôt que n’importe quoi d’autre - alors qu’il était venu à sa rencontre pour tout sauf pour ça. « Tu fonderas la tienne un jour et tu feras comme bon te semble. » Etait donc la réponse qu’elle avait à lui apporter lorsqu’il soulignait en avoir surement bien appris également avec sa famille, qui semblait se rapporter également aux envies d’Alice le concernant; si elle avait eu ne serait-ce qu’une seule fois dans sa vie envie de quelque-chose se rapportant à lui. Mais étant donné que ce n’était que de la lâcheté qui transparaissait dans son comportement et ses paroles depuis le début de leur interaction, il était difficile de croire un seul instant qu’elle ait envisager autre chose pour lui, pour son enfant, que de l’abandonner sans une seule fois avoir une pensée en arrière pour lui.

Le seul point positif de cette entrevue, qui touchait à sa fin Damon pouvait le sentir dans les moindres particules d’oxygène circulant entre sa mère et lui, c’était qu’il aurait désormais une excellente raison d’arrêter de se faire des illusions. Lui qui avait beaucoup misé sur cette rencontre, qui s’était dit qu’il aurait là l’occasion de recommencer quelque-chose de nouveau avec une personne qui n’aurait pas d’aprioris sur lui, qui n’aurait aucune connaissance le concernant: le plan tombait à l’eau. « Je vais te donner mon numéro. Si tu veux, tu pourras toujours me joindre. Mais c’est tout ce que je peux faire pour toi. » Un soupire échappa par le nez au jeune italien, alors qu’il secouait légèrement sa tête, effaçant d’un revers énervé les quelques larmes qui avaient réussi à se frayer un chemin jusque ses joues. Il avait le coeur meurtri, c’était là une simple mais correcte façon de décrire la situation. « Tu es en bonne santé, c’est tout ce qui compte. » - « Super. » Comme si cela pouvait effectivement suffire; comme si cela avait été une seule fois suffisant dans ce monde. Il omettrait donc de commenter que s’il était effectivement en bonne santé, il y avait tant d’autres problèmes qui lui étaient tombés dessus pour un jeune homme de son âge que cela frôlait l’entendable, le raisonnable. Il oublierait volontairement aujourd’hui de mentionner que la famille qui avait celle qu’il avait connu état loin d’être parfaite, d’être aussi idyllique qu’elle avait pu longtemps le alisier paraitre. Il laisserait de côté l’idée de la faire culpabiliser, de lui démontrer toutes ces choses où elle aurait du être à ses côtés; il n’avait pas la force de le faire, et en relevant son regard vers celle qui aurait du porter le surnom de mama pour lui, il comprit surtout que d’avance c’était peine perdue d’agir de la sorte. Alice n’en avait rien à faire - elle n’en avait jamais rien eu à faire. Alors, reniflant quelque peu, Damon saisit à pleines mains le peu de courage que pouvait encore contenir son coeur pour prononcer ses prochaines paroles. « C’est pas la peine, t’embarrasses pas à faire des efforts que t’as pas envie de faire. » L’italien n’étant même de mise pour ses mots - à quoi bon faire ressortir des racines communes quand la personne face à lui semblait creuser plus profonds que ces dernières pour retirer l’arbre de terrer ? « J’aurais préféré que les choses se passent autrement. » Il secouait déjà la tête, faisait un pas et un autre en arrière pour reculer et s’extirper de cette situation. Même en étant celui subissant une décision qu’il ne portait pas dans son coeur, il était celui se retirant en courbant l’échine - il se retenait presque de s’excuser d’avoir provoquer cette rencontre. Il déglutit avec peine. « C’est pas un sentiment partagé, tant pis. Je… » Il secoua quelque peu son visage, ayant tant de choses et pourtant si peu à désirer mentionner en cet instant. Il voyait mille et un souvenirs qu’il aurait voulu évoquer avec elle en cet instant, mais qui n’auraient jamais leur place dans la moindre conversation; au contraire, il s’était imaginé plus d’une fois ce qu’aurait pu être des moments partagés avec cette inconnue - il se devait de faire le deuil de toute cette partie là aussi.

Finissant par faire de plus en plus de pas en arrière, il plongea une dernière fois son regard dans celui de sa mère, avant d’esquisser un sourire autant poli que triste. « Profite de la soirée. » Damon rentrait chez lui, désormais: il n’avait plus sa place ici, de toutes évidences.



:rainbow::
Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
le complexe de Dieu
under the rug (damon) MTtf4TM Présent
ÂGE : 40 ans. (25/12/1983)
SURNOM : Il répond à tout, surtout aux insultes.
STATUT : Dire à Ginny qu'il veut divorcer: check. Dire à James qu'il l'aime (à un moment pas opportun du tout): check.
MÉTIER : Meilleur peintre d'Australie. Il n'a rien peint depuis deux ans, le sujet est automatiquement censuré pour quiconque tente de l'aborder.
LOGEMENT : Le passage chez James a été aussi bref que chaotique, finalement. Il reste à l'hôtel en attendant de trouver autre chose.
under the rug (damon) 7f4d559a8db34145718f4e45013222d4ec819373
POSTS : 23393 POINTS : 130

TW IN RP : violences physiques et verbales
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Né en Italie, il est bilingue › Bisexuel assumé depuis toujours, les états d'âme féminins l'agacent pourtant › A quitté l'école à 16 ans pour vagabonder en Italie, c'est à partir de là qu'il a commencé à travailler son art › La peinture est sa raison de vivre, il touche à toutes les formes d'art par besoin de créer › Ne boit pas, ne fume pas (longue histoire) › Ambidextre › Égoïste, rancunier, colérique, manichéen, un vrai Enfer à vivre au quotidien › Père de Damon (2000) et de Sloan (2020), deux mères différentes qui le détestent › Fuit dès qu'il développe des sentiments pour autrui
CODE COULEUR : darkgreen
RPs EN COURS : (06)millieginny #114james #18gabrielleshiloh › cesar #9


under the rug (damon) A14f2e701b77642d6b86bb52b2455fb019c96709
willton #18 › don't tell me this is all for nothing. i can only tell you one thing: on the nights you feel outnumbered, i see everything you can be. i'm in love with how your soul's a mix of chaos and art, and how you never try to keep 'em apart.

under the rug (damon) Ced3f346bf11c2988b40736efd5224dfde6f3e94
ginauden #114 › can you hear the rumble that's calling? i know your soul is not tainted even though you've been told so. i can feel the thunder that's breaking in your heart, i can see through the scars inside you. now there is nothing between us. from now our merge is eternal. can't you see that you're lost without me?

under the rug (damon) 02758a5bdb605676271cd8651f6b01e61722e808
damen #15 › my high hopes are getting low but i know i'll never be alone. it's alright, we'll survive 'cause parents ain't always right. every morning he would wake up with another plan. mum and dad, they couldn't understand why he couldn't turn it off, become a better man. all this therapy eats away gently at the side of hid mind that he never had. this story told too many times.

under the rug (damon) 6cec3c203940f6f6e8ed3f9e3682f4ef507bab22
modeo #5 › young, dumb. now all the words are my own, but i don't want you to judge. i thought inspiration was all about fun, life's been eating me up it's poisoned my cup and if i leave the house, i'll get hit by a truck.

RPs EN ATTENTE : under the rug (damon) Tumblr_nsbti9nOT01t0u8w9o4_250
famiglia: savannah #9 › intense, graphic, sexy, euphoric, provocative, edgy, thought-provoking, technically and visually stunning. a compelling work of science fiction, a suspenseful exposé. cinema like you've never seen it before. the exotic, bizarre and beautiful world. this is your invitation to enter.

RPs TERMINÉS : (beaucoup.)
cf. fiche de liens

under the rug (damon) Ea555c08fd728878e94d6f1508e526d4

AVATAR : Richard Madden
CRÉDITS : harley (avatar) › iwantto (gif) › harley (gif damon & james) › fuckyou (gif ginny) › louisbxne (gif ugo) › loonywaltz (ub)
DC : Swann, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer
https://www.30yearsstillyoung.com/t37070-
https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

under the rug (damon) Empty
Message(#) Sujet: Re: under the rug (damon) under the rug (damon) EmptyMer 5 Juil 2023 - 12:31



(Alice.) Par dessus tout le reste, Alice ne pense qu’une seule chose: Damon est un petit poisson attrapé par un autre petit garçon, aidé de son épuisette que personne n’aurait pu penser utile et qui a été mise entre ses mains uniquement pour l’occuper. Les autres italiens sont de gros poissons et autres requins, ils nagent dans des eaux différentes et, surtout, ils se nourrissent de petits poissons tels que le blond sous ses yeux. Il est en bonne santé et c’est tout ce qui compte, oui, mais pour qu’il le reste il vaut mieux pour lui qu’il ne se fasse pas la moindre place au sein de sa famille. Les Williams sont un juste milieu entre les deux mondes, quoi que leur ego leur font penser. L’instinct maternel d’Alice prend justement place en cet instant, pour le garder loin d’elle et lui assurer subsistance. Elle se moque de ce qu’il pense ou de l’image que cela renvoie, ce n’est pas le plus important.

« C’est pas la peine, t’embarrasses pas à faire des efforts que t’as pas envie de faire. » L’offre de lui donner son numéro de téléphone est passée sous silence et repoussée au loin alors qu’il ne semble pas arriver à comprendre que justement, Alice ne fait jamais des efforts qu’elle n’a pas envie. “Ce que je ne veux pas faire, je ne le propose pas.” Elle répond d’une voix blanche, sans pour autant chercher à le faire changer d’avis ou lui souligner inutilement qu’ils sont du même sang et que cela a de l’importance. Pour cause, elle estime que cela n’en a pas. « J’aurais préféré que les choses se passent autrement. » Elle aurait préféré ne jamais avoir un enfant aussi tôt, de son côté. Son avis n’entre pas en compte, Damon parle avec son coeur et n’est pas prêt à faire face à une discussion purement factuelle, mais Alice n’en pense pas moins. Elle aime ses enfants, chacun d’eux, mais elle sait qu’elle n’était pas prête à devenir mère il y a vingt ans de ça. Il est devenu un grand garçon, un beau jeune homme, et c’est tout ce dont il devrait s’estimer heureux. Elle est sa mère par le sang, mais elle ne le sera jamais autrement. « C’est pas un sentiment partagé, tant pis. Je… » Ses pas prennent la direction opposé de la sienne et une distance s’impose rapidement entre le duo sans que l’italienne ne cherche à inverser la cadence. C’est sans doute bien mieux aussi, ils le savent tous les deux. « Profite de la soirée. » Et juste comme ça, tout est terminé. Elle vient de revoir son enfant pour la première fois en deux décennies, mais même en cet instant elle n’a pas su se montrer chaleureuse envers lui. Elle l’aime, oui, mais certainement pas de la façon dont il le voudrait. “Prends soin de toi, Damon.” Est tout ce qu’elle peut encore lui dire, pensant chaque intonation de cette sommation.











under the rug (damon) 1542980520 :
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

under the rug (damon) Empty
Message(#) Sujet: Re: under the rug (damon) under the rug (damon) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

under the rug (damon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-