AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + ...
Voir le deal
99.99 €

 (damen #6) orange disaster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans. (25/12/1980)
SURNOM : A troqué 'Dieu' pour 'papa' lorsqu'il s'adresse à Sloan, histoire d'être certain que ce soit bien son premier mot.
STATUT : Officiellement, il est marié. Officieusement, allez vous faire foutre.
MÉTIER : Il crève d'envie de peindre de nouveau depuis que son état de santé l'en empêche. Le meilleur peintre d'Australie reprend du poil de la bête.
LOGEMENT : #517, Bayside, son ombre prend la forme d'un Léo quelque peu étouffant.
(damen #6) orange disaster 0d86a937ef566decd0d83bc62ae5a94dafe286b0
POSTS : 14301 POINTS : 255

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italo-américain, regroupe les défauts de chaque pays › Handicapé sentimental › Ne vit que pour l’art, sous toutes ses formes › Ne boit pas, ne fume pas › Ambidextre › A reçu un enseignement religieux et passe son temps à l’outrepasser › Père de Damon (2000) et Sloan (2020) › Peur des hauteurs, claustrophobie › Un poil misanthrope › Tatoué › Incapable de rester en place › (trop) Rancunier, s'exprime par les poings au lieu des mots › N'a aimé qu'une seule femme, elle lui a brisé le coeur (et lui la clavicule) › A toujours fui les hommes qu'il commençait à apprécier de trop
RPs EN COURS : (10)marius #4giovanni #3cesar #2saül #22ezra #9damon #10basilereeseeliana #2james #2


(damen #6) orange disaster 2dydfr70
(damen #6) orange disaster 4tjovbu8

(damen #6) orange disaster 210129021645793185
famiglia › i will take the blow for you and i've had recurring nightmares that i was loved for who i am, but missed the opportunity to be a better man.

(damen #6) orange disaster Tumblr_mu2413iIyP1qkq70so1_500
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

(damen #6) orange disaster 710803fc1f446e75d209db209e32c9a009e50e07
willton › io, ho scritto pagine e pagine, ho visto sale poi lacrime. questi uomini in macchina non scalare le rapide. scritto sopra una lapide 'in casa mia non c'è dio'. del vento senti l'ebrezza con ali in cera alla schiena.

RPs EN ATTENTE : otto #3

RPs TERMINÉS : (damen #6) orange disaster 25dxp5w4

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : malificient (avatar) › harley (gif profil, williams & willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

(damen #6) orange disaster Empty
Message(#) Sujet: (damen #6) orange disaster (damen #6) orange disaster EmptyMar 18 Mai 2021 - 19:12



Quand bien même je n’avais pas vraiment de plan, je peux déjà statuer que rien ne s’est passé comme prévu. Ce n’était pas prévu que Ginny s’en aille, ça l’était encore moins que son ex petit-ami/Dieu sait quoi encore ne vienne se la jouer défenseur des opprimés à l’ouverture de ma propre Galerie. Depuis quand est ce qu’il a assez de gueule pour oser l’ouvrir, face à moi qui plus est? Je me moque bien qu’il soit le père de Noah, cela ne m’a pas empêché le moins du monde de lui faire regretter sa venue et plus encore ses envies soudaines de se la jouer Batman. Ginny n’a pas besoin de lui, tout comme elle n’a besoin d’absolument personne. Là où elle se trouve, de toute façon, ils sont aussi peu utiles que je pourrais l’être, si jamais j’avais réellement l’envie de faire le moindre effort. Après tout, de nous deux, elle est la seule à ne pas être auprès de son fils matin et soir. Elle l’a cherché, ce ne sont plus mes affaires.

Et ce n’est vraiment, vraiment pas à cause de son geste non plus que les journées s'enchaînent et se ressemblent. Cela n’a même rien à voir avec elle. Ma vie était parfaite avant de la rencontrer, elle l’est tout autant maintenant qu’elle n’est plus dans les parages, elle et ses yeux en amande, elle et ses éternelles bonnes intentions et sa bouche en cœur. Notre fils est la seule raison pour laquelle je continue d’au moins faire semblant de me lever chaque matin et me coucher chaque soir, parce qu’il nécessite l’attention d’au moins un de ses parents. Cela me semble inimaginable de le laisser de côté alors qu’il n’a rien demandé et que j’ai justement promis à sa mère de ne pas commettre de nouveau les erreurs d’un passé révolu.

Ironiquement, la faute est venue d’elle. Personne ne l’avait vu venir, n’est-ce pas? J’avoue que moi non plus. Beaucoup diraient que cela n’a fait qu’accentuer la douleur de la suite et je n’ai aucun argument capable de réfuter leur conclusion. Qu’ils aillent se faire foutre, de toute façon. Je ne vois personne, je ne reçois personne, je laisse des inconnus s’occuper de la Galerie alors que je me suis promis de ne jamais le faire. Et la putain de porte à laquelle on frappe. Sloan dort enfin, il a du mal à s’apaiser en ce moment et les instants de répit sont peu nombreux, je ne peux pas prendre le risque qu’il se réveille à cause d’un facteur annexe. Je l’ouvre d’un grand geste, la barbe de trois (dix) jours allant de paire avec mon humeur de chien et mes yeux noirs. “Quoi encore?” Je fustige et fulmine déjà, agacé alors que la conversation n’a pas débuté et qu’il y a fort à parier qu’elle ne débutera de toute façon jamais. Pourtant, à l’instant où je reconnais les yeux bleus de Damon, mon attitude ne peut que changer du tout au tout et mes épaules se décontracter, mon souffle décidant de suivre la marche. “Damon. Je ne t’attendais pas ici.” Mon ton, bien qu’apaisé, se fait le reflet de ma méfiance quant à sa présence ici et aujourd’hui. J’ai longtemps abandonné l’idée du hasard.



(damen #6) orange disaster ZWjeJy0
(damen #6) orange disaster 1542980520:
 
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3124 POINTS : 270

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(damen #6) orange disaster DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(onze) - present: angus #3auden #5eliana › elise #5léo #2megan #7saül #7call me by your name | past: saül #3what the folks | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2

RPs TERMINÉS :
(damen #6) orange disaster 210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(damen #6) orange disaster Empty
Message(#) Sujet: Re: (damen #6) orange disaster (damen #6) orange disaster EmptyVen 21 Mai 2021 - 21:17




orange disaster.

***

Il avait pesé les pour et les contre pendant plusieurs jours, Damon. Il savait que certaines choses ne le regardaient pas, ou pas d’assez près pour venir y mettre son nez sans qu’on lui demande. Mais les situations étranges n’avaient pas arrêté de s’enchainer ces derniers jours et il avait un pressentiment que quelque-chose ne tournait pas rond. Pas dans sa vie à lui, pas son propre quotidien - c’était là la variable qui était à noter -, mais dans celui de son père. Damon l’avait bien vu, dans ses yeux, lorsqu’il était revenu le soir de l’ouverture de la galerie. Il l’avait vu dans l’ombre qu’il laissait trainer à sa suite que certaines choses ne tournaient pas rond. Ce jour là, il n’avait fait aucun commentaire et s’était contenté de lui dire que Sloan dormait et que tout s’était bien passé. Ce soir là, il s’en était allé sans oser poser de questions, mais n’avait su faire autrement que de les accumuler dans son esprit depuis cet instant.

Et surtout, surtout, il avait cumulé les inquiétudes. C’était là un de ses traits de caractère principaux, à Damon. L’inquiétude qu’il savait développer pour ses proches là où on aurait même pu explicitement lui demander de ne pas le faire. Il n’y pouvait rien, ça avait toujours été un comportement naturel chez lui. Aujourd’hui, l’inquiétude qu’il nourrissait à l’égard de son père devenait trop grande et trop pesante pour qu’il la garde un jour de plus pour lui. Alors, il s’était d’abord rendu à la galerie. Cette dernière était neuve dans le domaine, dans le quartier; il n’y avait aucun doute qu’elle comptait aux yeux d’Auden et que ce dernier devait y mettre une charge d travail impressionnante. « Auden ? Non, je sais même s’il a remis les pieds ici depuis l’ouverture. C’est peut-être pas plus mal. » Qu’une des employées sur place lui avait répondu. Il s’était abstenu de faire un commentaire sur la seconde partie de sa phrase, étant donné que la demoiselle ne devait pas savoir qui il était par rapport à son chef - et très honnêtement, il n’en avait pas grand chose à cirer. « Il est pas venu du tout ? » Elle vint esquisser un petit sourire poli, mais l’italien pouvait bien voir qu’il la dérangeait plus que de raison. « Ecoute mon petit. Il est pas venu, tout se passe bien, et je ne suis pas sure qu’il aimerait savoir qu’un gamin fouine dans ses affaires. » Levant les yeux au ciel, Damon avait fini par rebrousser chemin. Il s’était tout de même arrêté devant ses propres toiles, bien moins imposantes que le reste de ce qu’il était possible de trouver dans la galerie, en ayant une pointe de fierté tout de même dans le sourire. Etant resté garder Sloan le soir de l’ouverture, il n’avait pas pu admirer le travail terminé de la galerie, et promit de s’y atteler rapidement dans les jours qui suivraient. Mais d’abord, directement Bayside.

« Quoi encore? » Il aurait pu être étonné de tomber face à une telle humeur dans la voix et dans les traits de son père, mais Damon n’était pas assez bon acteur pour ça. La première image qu’il put avoir de Auden aujourd’hui cependant vint confirmer ses inquiétudes, et il s’en voulait presque de ne pas être passé le voir plus tôt. Cependant, à l’instant où le regard du père croisa celui du fils, ce dernier put voir que les traits de son visage vinrent se détendre quelque peu. « Damon. Je ne t’attendais pas ici. » La petite moue qui vint étirer les traits du visage du gamin, sur le pas de la porte, se voyait presque être désolée. Il savait que son instinct ne lui mentait pas, mais il pouvait clairement voir qu’il allait venir s’imposer auprès d’un Auden qui n’attendait la visite de personne. L’attitude avait de toutes façons été confirmée lorsque Damon avait appris, quelques heures plus tôt, que même la galerie n’était pas dans ses priorités. « Salut. » Il ne l’attendait pas ici, et pourtant le jeune homme avait l’impression qu’il aurait du s’y trouver depuis longtemps. « Je te dérange pas longtemps, promis, je… » Je quoi ? Ce n’était pourtant pas un crime de s’inquiéter pour ses proches, mais Damon savait que ce n’était jamais aussi simple lorsqu’il s’agissait d’Auden, pour une liste de raisons aussi longue que ses deux bras mis l’un à la suite de l’autre. « Je viens prendre de tes nouvelles. Je sais que j’aurais pu passer un coup de fil mais je savais pas si tu voudrais répondre, alors j’ai préféré passer. » Autant annoncer la couleur aussi rapidement que possible, pour ne pas qu’il se voit la porte fermée au nez le plus rapidement possible. « Je suis passé à la galerie. On m’a dit que tu n’y mettais pas les pieds, ça m’a inquiété. » Ca et d’autres indices, mais il voulait avoir un premier accusé de réception de la part de son père avant de continuer sur le chemin je sais que ça va pas et que y’a un problème avec Ginny mais je veux pas non plus forcer.



:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans. (25/12/1980)
SURNOM : A troqué 'Dieu' pour 'papa' lorsqu'il s'adresse à Sloan, histoire d'être certain que ce soit bien son premier mot.
STATUT : Officiellement, il est marié. Officieusement, allez vous faire foutre.
MÉTIER : Il crève d'envie de peindre de nouveau depuis que son état de santé l'en empêche. Le meilleur peintre d'Australie reprend du poil de la bête.
LOGEMENT : #517, Bayside, son ombre prend la forme d'un Léo quelque peu étouffant.
(damen #6) orange disaster 0d86a937ef566decd0d83bc62ae5a94dafe286b0
POSTS : 14301 POINTS : 255

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italo-américain, regroupe les défauts de chaque pays › Handicapé sentimental › Ne vit que pour l’art, sous toutes ses formes › Ne boit pas, ne fume pas › Ambidextre › A reçu un enseignement religieux et passe son temps à l’outrepasser › Père de Damon (2000) et Sloan (2020) › Peur des hauteurs, claustrophobie › Un poil misanthrope › Tatoué › Incapable de rester en place › (trop) Rancunier, s'exprime par les poings au lieu des mots › N'a aimé qu'une seule femme, elle lui a brisé le coeur (et lui la clavicule) › A toujours fui les hommes qu'il commençait à apprécier de trop
RPs EN COURS : (10)marius #4giovanni #3cesar #2saül #22ezra #9damon #10basilereeseeliana #2james #2


(damen #6) orange disaster 2dydfr70
(damen #6) orange disaster 4tjovbu8

(damen #6) orange disaster 210129021645793185
famiglia › i will take the blow for you and i've had recurring nightmares that i was loved for who i am, but missed the opportunity to be a better man.

(damen #6) orange disaster Tumblr_mu2413iIyP1qkq70so1_500
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

(damen #6) orange disaster 710803fc1f446e75d209db209e32c9a009e50e07
willton › io, ho scritto pagine e pagine, ho visto sale poi lacrime. questi uomini in macchina non scalare le rapide. scritto sopra una lapide 'in casa mia non c'è dio'. del vento senti l'ebrezza con ali in cera alla schiena.

RPs EN ATTENTE : otto #3

RPs TERMINÉS : (damen #6) orange disaster 25dxp5w4

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : malificient (avatar) › harley (gif profil, williams & willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

(damen #6) orange disaster Empty
Message(#) Sujet: Re: (damen #6) orange disaster (damen #6) orange disaster EmptyMar 25 Mai 2021 - 12:53



Déjà, je ne rêve que de le voir tourner les talons et repartir de là d’où il vient pour vaquer à de bien meilleures occupations. Il n’a pas besoin de s’occuper de moi mais je devine déjà que c’est ce qu’il fera rien qu’à son attitude - rien qu’à sa présence, même. Nous ne sommes pas du genre à nous retrouver chaque semaine autour d’un café pour discuter de la pluie et du beau temps et ainsi rattraper le temps perdu. J’aurais aimé qu’on ait eu une telle idée mais ce n’est pas le cas. Aujourd’hui, je me contente d’être finalement soulagé de ne pas le voir s’en aller. Il est l’une des seules figures que j’ai envie de voir ou que j’accepte même d’avoir à mes côtés. « Salut. » Mon ton s’est calmé et mon regard s’est apaisé. Salut mon fils. Je voudrais esquisser un sourire mais n’en ai pas la force: on lui a déjà bien assez menti durant sa vie, je ne veux pas suivre le même chemin que toutes ces personnes. Il trouve pourtant nécessaire de déjà trouver des excuses, ce qui m’arrache un léger soupire alors que je ferme les paupières quelques secondes. « Je te dérange pas longtemps, promis, je… » C’est pas toi le problème, Damon. Tu n’en seras jamais un. Il y a tant de choses que je voudrais lui dire mais aucune qui ne soit appropriée pour cet instant précis. “Tu ne me déranges pas.” Je prends au moins le temps de lui préciser ces quelques mots. Mon ton ne va pas de paire avec ce que je lui raconte mais il sait bien que je ne suis pas du genre à passer la pommade à qui que ce soit, pas même à ma propre famille. Si je dis qu’il ne me dérange pas c’est parce que je le pense et mon attitude passée n’est due qu’au fait que je n’ai pas été capable d’anticiper sa venue. Je n’aurais pas voulu voir Saül ni aucune de mes sœurs, aucun de mes pseudos amis, aucun de ces fichus voisins et leurs cookies et surtout, surtout, pas Ginny non plus. Lui, pourtant, aura toujours une place dans cette demeure et à mes côtés.

« Je viens prendre de tes nouvelles. Je sais que j’aurais pu passer un coup de fil mais je savais pas si tu voudrais répondre, alors j’ai préféré passer. » J’esquisse un sourire. Il n’a rien d’heureux mais il est fier, pour ce que ça vaut. En effet, Damon a raison: je n’aurais pas répondu à son appel. Il m’a déjà vu le soir de l’ouverture de la galerie et sait que les choses ne tournent pas rond, je n’aurais pas voulu lui laisser plus de soupçons en lui parlant d’une voix éteinte de l’autre bout du combiné. Un enfant ne devrait jamais avoir à s’en faire pour ses parents. “T’étais pas obligé.T’as bien fait. C’est ce qu’il pouvait faire de mieux dans la situation. Il est un Williams après tout, j’aurais dû savoir qu’il est têtu et incapable d’abandonner ses idées lorsqu’il en a. « Je suis passé à la galerie. On m’a dit que tu n’y mettais pas les pieds, ça m’a inquiété. » Je savais que j’aurais dû leur donner un discours à réciter, à ceux-là. Mes yeux roulent d’agacement mais ce dernier n’est tourné que vers le personnel de la galerie, incapable d’imaginer le moindre mensonge pour couvrir mes arrières. “Je suis occupé en ce moment. Rien de grave.” Ce ne sont pas des mensonges. J’ai toujours beaucoup à faire, tout comme je ne juge pas que ce qu’il se passe dans ma vie puisse être qualifié de grave. Les gens s’en vont et s’en viennent, même ceux à qui on a juré bien des choses en se disant que si c’était fait sous l'œil de Dieu, ça aurait une quelconque valeur supplémentaire. “Reste pas là, rentre.” Son interrogatoire n’en est qu’au début et je ne compte pas le laisser sur le perron comme un malpropre. Il sera sans doute heureux de retrouver le chien et si Sloan se réveille durant sa visite, il pourra aussi passer un peu de temps avec son demi-frère.

T’as des doutes depuis que je suis revenu de l’inauguration?” Qu’il réponde par la positive ou la négative ne m’avancerait à rien mais savoir que mon fils s’inquiète à mon sujet depuis autant de temps me ferait m’en vouloir. Il est bon (bien trop pour notre famille) et ça le mènera à sa perte, mais ne comptez pas sur moi pour lui dire qu’il doit devenir un homme ou n’importe quelle autre merde. “Je ne veux pas te mentir mais parfois il vaut mieux ne pas être au courant de toute la vérité.” Et, enfin, j’en viens à le prévenir de la situation. S’il veut tout savoir, je le lui dirai sans tourner autour du pot, mais j’aimerais autant qu’il soit raisonnable. Par dessus tout, je ne veux pas que son regarde change sur moi. Pas lui.



(damen #6) orange disaster ZWjeJy0
(damen #6) orange disaster 1542980520:
 
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3124 POINTS : 270

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(damen #6) orange disaster DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(onze) - present: angus #3auden #5eliana › elise #5léo #2megan #7saül #7call me by your name | past: saül #3what the folks | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2

RPs TERMINÉS :
(damen #6) orange disaster 210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(damen #6) orange disaster Empty
Message(#) Sujet: Re: (damen #6) orange disaster (damen #6) orange disaster EmptyLun 7 Juin 2021 - 17:04




orange disaster.

***

Ses yeux n’arrivaient en rien à s’arrêter sur le visage de son père, venant se poser tantôt sur ses pieds basculant d’avant en arrière, pour ensuite attraper du coin de l’oeil un oiseau passant dans le coin. Il ne voulait en rien déranger, mais il savait qu’Auden ne s’attendait pas à la moindre visite aujourd’hui - tout dans son attitude venait plaider en cette faveur. « Tu ne me déranges pas. » Il ne resterait pas longtemps, alors, pour être sur que ce soit réellement le cas. Il avait toujours eu l’habitude de déranger tout au long de sa vie, Damon. Sa propre naissance semblait même désormais être un élément dérangeant dans l’histoire de plus d’une personne. Dans le quotidien de ses parents, il avait souvent été quelque-chose de perturbant, préférant envoyer leur rejeton à l’autre bout du pays ou s’échapper à l’autre bout du globe afin de ne pas l’avoir dans les pattes de façon quotidienne - les idées n’avaient pas manqué à Saül. Il ne faisait qu’assumer, par expérience, qu’il dérangerait forcément aujourd’hui également en s’imposant de la sorte à Auden, qu’importe ce qu’il pouvait bien lui dire.

Il ne saurait rester de côté à ne rien faire, cependant, Damon. Il n’était pas dupe, et avait rapidement compris que quelque-chose ne tournait pas rond dans la vie de son père. Les idées s’étaient bousculées dans son esprit, après qu’ils se soient croisés que trop rapidement lorsqu’Auden était revenu de la soirée d’ouverture de la galerie. Il lui avait à peine adressé trois mots, préférant s’assurer que Sloan était toujours en parfaite santé avant de congédier rapidement à la suite son premier fils. Damon connaissait le penchant de son père à venir réagir de façon assez rapide et excessive aux choses qui ne lui plaisaient pas, alors il n’avait osé poser aucune question à ce moment là. Aujourd’hui, l’inquiétude était cependant toujours présente et il ne saurait la contenir plus longtemps. « T’étais pas obligé. » Bien sur que si, il l’était. Il n’aurait pu rester chez lui à faire comme si de rien n’était une journée de plus. Ce n’était pas comme ça qu’il fonctionnait - aucun de ses pères ne pouvait savoir ça ici, étant donné que le premier n’avait pas été là pendant les vingt premières années et que le second n’en avait rien eu à faire pendant autant de temps; seule sa mère connaissait ce côté naturellement doux et attentionné du garçon sensible qu’il était. « Je suis occupé en ce moment. Rien de grave. » Il l’aurait cru sur paroles, dans une autre situation. Aujourd’hui, les éléments s’alignaient trop dans le sens où ça n’allait pas pour qu’il croit sur parole Auden. Il préféra venir étirer ses lèvres en une ligne fine, sans ajouter le moindre commentaire pour le moment. Il marchait sur ds oeufs, et il n’aimait pas particulièrement ça. « Reste pas là, rentre. » Il ne sut cacher le petit soupire soulagé qui vint se glisser entre ses dents. Même s’il n’était pas réellement ravi de le voir, au moins Auden l’autorisait à entrer chez lui - autrement dit, il était prêt à discuter avec lui un minimum. Il l’aurait renvoyé d’où il venait dans le cas contraire.

« T’as des doutes depuis que je suis revenu de l’inauguration? » Il vint hésiter un instant, avant de se rappeler qu’au moins Auden n’avait jamais cherché à être autre chose qu’on ne pouvait plus vrai avec lui et que la pareille n’était que la logique. « Depuis avant, même. » Il vint retirer sa casquette et ses lunettes de soleil, profita d’un instant de silence pour venir saluer le chien qui s’était précipité dans ses jambes à peine avait-il mis un pied dans la maison. « Depuis que j’ai su que Ginny était partie toute seule à Sydney. » Il n’avait pas compris, et il ne comprenait encore pas aujourd’hui, comme c’était possible. Pour lui, Auden et elle naviguaient tels des aimants l’un envers l’autre et ne savaient fonctionner autrement que sans la présence de l’autre. Damon ne saurait imaginer la McGrath partir six semaines seule à l’autre bout du pays, sans son mari ni son fils, sauf si quelque-chose n’allait pas. Il s’était du de porter ses soupçons sur cette idée là - et lorsqu’il avait vu Auden revenir de la galerie ce soir là, l’image de son père n’avait fait qu’amplifier les doutes. « Je ne veux pas te mentir mais parfois il vaut mieux ne pas être au courant de toute la vérité. » Damon vint pincer ses lèvres. Il avait compris, que parfois, toute la vérité n’était pas nécessaire. Toute sa famille s’était bien appliquée à lui faire comprendre, surtout ces derniers mois. « La politique employée par tout le monde ces derniers temps. » Son ton ne portait aucun reproche, il venait là simplement faire une constatation. Les gens autour de lui avaient une certaine tendance à préférer lui cacher une partie de la vérité plutôt que de le considérer comme l’adulte qu’il était devenu loin de leurs yeux en lui disant la vérité entière et complète. Il s’incluait également dans cette tendance, étant donné qu’il appliquait cette façon de faire avec sa famille puis des années désormais de son côté également.

« Je veux juste être sûr que ça va. » Il vint se relever, laissant Pizza vaquer de nouveau à ses occupations - la sieste devait surement déjà l’appeler. Un instant, ses yeux vinrent croiser ceux de son père, avec hésitation cependant. Il s’inquiétait, mais avait peur de croiser la tristesse dans les yeux noisettes d’Auden. D’y croiser d’autres émotions, surement aussi - il les connaissait que trop bien dans les azurs de Saül pour avoir envie de les croiser chez d’autres figures paternelles. « Je pensais pas que tu seras du genre à la laisser partir comme ça. » Que pouvait-il réellement penser, après tout ? Il ne connaissait qu’en fine partie l’homme qui se tenait devant lui; bien qu’étant son père, Auden restait en grande partie un étranger aux yeux du jeune homme.



:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans. (25/12/1980)
SURNOM : A troqué 'Dieu' pour 'papa' lorsqu'il s'adresse à Sloan, histoire d'être certain que ce soit bien son premier mot.
STATUT : Officiellement, il est marié. Officieusement, allez vous faire foutre.
MÉTIER : Il crève d'envie de peindre de nouveau depuis que son état de santé l'en empêche. Le meilleur peintre d'Australie reprend du poil de la bête.
LOGEMENT : #517, Bayside, son ombre prend la forme d'un Léo quelque peu étouffant.
(damen #6) orange disaster 0d86a937ef566decd0d83bc62ae5a94dafe286b0
POSTS : 14301 POINTS : 255

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italo-américain, regroupe les défauts de chaque pays › Handicapé sentimental › Ne vit que pour l’art, sous toutes ses formes › Ne boit pas, ne fume pas › Ambidextre › A reçu un enseignement religieux et passe son temps à l’outrepasser › Père de Damon (2000) et Sloan (2020) › Peur des hauteurs, claustrophobie › Un poil misanthrope › Tatoué › Incapable de rester en place › (trop) Rancunier, s'exprime par les poings au lieu des mots › N'a aimé qu'une seule femme, elle lui a brisé le coeur (et lui la clavicule) › A toujours fui les hommes qu'il commençait à apprécier de trop
RPs EN COURS : (10)marius #4giovanni #3cesar #2saül #22ezra #9damon #10basilereeseeliana #2james #2


(damen #6) orange disaster 2dydfr70
(damen #6) orange disaster 4tjovbu8

(damen #6) orange disaster 210129021645793185
famiglia › i will take the blow for you and i've had recurring nightmares that i was loved for who i am, but missed the opportunity to be a better man.

(damen #6) orange disaster Tumblr_mu2413iIyP1qkq70so1_500
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

(damen #6) orange disaster 710803fc1f446e75d209db209e32c9a009e50e07
willton › io, ho scritto pagine e pagine, ho visto sale poi lacrime. questi uomini in macchina non scalare le rapide. scritto sopra una lapide 'in casa mia non c'è dio'. del vento senti l'ebrezza con ali in cera alla schiena.

RPs EN ATTENTE : otto #3

RPs TERMINÉS : (damen #6) orange disaster 25dxp5w4

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : malificient (avatar) › harley (gif profil, williams & willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

(damen #6) orange disaster Empty
Message(#) Sujet: Re: (damen #6) orange disaster (damen #6) orange disaster EmptyMer 16 Juin 2021 - 15:16



Il est trop doué pour garder les secrets, lui aussi. « Depuis avant, même. » Je n’avais rien vu, rien senti non plus. Ce qui aurait dû être une qualité en temps normal n’en est plus du tout une à mes yeux, surtout pas alors qu’elle pousse mon fils à se taire et ressembler d’un peu de trop à Saül. Après tout, c’est à ses côtés qu’il a vécu pour le plus de temps dans sa courte vie. J’aurais envie de remuer ses cheveux aplatis par les casquettes qu’il porte éternellement mais m’en retiens, à mon tour trop préoccupé que mes propres problèmes se soient répercutés sur lui. « Depuis que j’ai su que Ginny était partie toute seule à Sydney. » Au seul son de son prénom, ma gorge se serre. “Tu sais, alors.” J’annonce, sincèrement surpris. Pour ma part, je n’ai rien dit à personne, que ce soit mon frère ou mon fils. Mes amis sont tenus au secret, eux aussi, parce que cette histoire ne les concerne en rien. Mon mariage ne volera pas en éclats sous les yeux ébahis du monde entier et de tous leurs ‘c’était prévisible’ que j’entends déjà siffler dans mes oreilles. Damon est intelligent et observateur. Trop. Ça aussi, ça lui portera un jour préjudice. Pour ma part, je ne lui demande pas même de garder ce qu’il sait pour lui. Tout le monde finira inévitablement par être tenu au courant, raison pour laquelle je le préserve d’un difficile secret supplémentaire. Il en a déjà bien assez connu pour son jeune âge.

Je tente de le protéger à mon tour en le tenant autant éloigné des problèmes de ma vie que possible mais n’ai aucun mal à comprendre que l’initiative ne soit pas la bonne. Il a vécu une vie entière à l’écart, je n’ai aucun droit de le forcer à continuer dans le même élan. Je ne veux pas ressembler à tous ceux qu’il déteste tant, à raison. « La politique employée par tout le monde ces derniers temps. » J’hoche la tête, accepte mon erreur, ne cherche même pas à me trouver d’échappatoire. Il va droit au but en retour, chose que je sais apprécier à sa juste valeur, me doutant combien il lui en coûte de dire de tels mots à un oncle devenu père, sans pour autant ne pouvoir être appelé ainsi. « Je veux juste être sûr que ça va. » Et moi, je me demande comment il peut sortir un caractère aussi doux et attentionné de part l’éducation d’une folle de catholique et d’un borné de père, le tout entouré par des professeurs exigeants d’écoles du monde entier. Il n’était pas fait pour tout ceci, c’est évident. “J’ai dit que je ne voulais pas te mentir.” Je réponds alors simplement, espérant qu’il n’aura aucun mal à discerner le fond de mes mots. Bien sûr que non, rien ne va, et cela n’a rien à voir avec les maigres coups qu’a su me rendre le Beauregard sans importance. Il a mis lui-même le doigt sur le problème central. « Je pensais pas que tu serais du genre à la laisser partir comme ça. » Oh Damon, Damon. J’esquisse un maigre sourire nostalgique. “Je ne le suis pas.” Je l’ai retenu de toutes les façons que j’ai pu, ai fait les pires choix possibles. Je ne suis pas le genre de personne à laisser s’en aller celle que je n’avais aucun mal à qualifier de femme de ma vie, surtout pas alors que j’ai déjà vécu la même histoire dix ans plus tôt. Cette fois, au moins, elle ne peut pas emporter avec elle son fils, lequel s’avère aussi et surtout être le mien. “Je la connais depuis presque quinze ans, tu sais.” Et il s’en moque sûrement, sans doute parce qu’il n’a nullement envie de m’entendre parler d’une histoire d’amour à laquelle j’ai paradoxalement tout donné, comme rien du tout. Quinze ans, ce sont presque autant d’années que le père que je représente a passées loin de mon fils, lui. “Mais ma vie est ici, je ne peux pas partir à Sydney.Il est ici et si je l’ai déjà abandonné une fois de trop, je ne referai pas la même erreur, qu’il en soit assuré. Mes mots arrivent au compte goutte, mes phrases n’ont pas de lien entre elles. Je ressens pour autant le besoin de le lui dire, sans que rien ne puisse être qualifié de “confession”. C’est stupide, ça, comme concept. “On s’est disputés quand elle est partie. Ezra est venu à la galerie pour la défendre.” Il a une version édulcorée de la vérité, mais qui n’a au moins rien d’un mensonge. La suite, il la connaît. Ezra est venu, ça a dérapé, on s’est battus. Il n’y avait rien de moins prévisible en ce monde, connaissant le caractère de nous deux et notre attachement à l’anglaise. “J’aurais fait la même chose à sa place, je lui en veux pas.” Je sais ce que c’est que de vouloir protéger son enfant et le mieux pour celle qu’on aime. “Tu vois, rien de quoi t’inquiéter. On a vu pire.” Ce n’est pas digne d’un repas de famille-Guerre-mondiale, surtout pas alors que les problèmes ne concernent que ma seule personne et que je ne veux pas l’impliquer plus que de raison.



(damen #6) orange disaster ZWjeJy0
(damen #6) orange disaster 1542980520:
 
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3124 POINTS : 270

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(damen #6) orange disaster DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(onze) - present: angus #3auden #5eliana › elise #5léo #2megan #7saül #7call me by your name | past: saül #3what the folks | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2

RPs TERMINÉS :
(damen #6) orange disaster 210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(damen #6) orange disaster Empty
Message(#) Sujet: Re: (damen #6) orange disaster (damen #6) orange disaster EmptyJeu 17 Juin 2021 - 15:34




orange disaster.

***

« Tu sais, alors. » Oui; même si Auden ne lui en avait pas parlé, Damon était au courant. Il l’avait su bien avant l’ouverture de la galerie, il l’avait su peu de temps après que Ginny ait pris sa décision. Il n’avait pas cherché à être mis au courant, l’information était un peu tombée comme un cheveu sur la soupe. Mais c’était également grâce à cette information qu’il avait su que Auden aurait besoin de quelqu’un pour garder Sloan le soir de l’ouverture - et, par la suite, qu’il avait vu l’état dans lequel était rentré son père de cette soirée. « Ginny qui me l’a dit. » Vu comment se filait la conversation, il y avait fort à parier qu’il avait déjà compris comment son fils en était venu à être au courant. Même si l’information semblait l’avoir surpris dans un premier temps, il comprenait rapidement les liens qui se faisaient à travers ce que lui disait Damon.

Cependant, ce n’était pas pour prévenir son père qu’il était au courant du départ de Ginny pour une autre ville que Damon était chez lui aujourd’hui, mais pour s’assurer de comment il se sentait avec tout ça. Il avait pu la voir, la colère dans les yeux du brun, lorsqu’il était rentré de la galerie. Ce n’était pas le genre de chose qu’il aimait voir, dans les yeux d’aucun de ses proches. Et s’il avait laissé du temps entre l’événement et aujourd’hui s’écouler, pour sa tranquillité d’esprit, il se devait de lui poser la question. « J’ai dit que je ne voulais pas te mentir. » Ou, autrement dit, il n’allait pas bien. Les lèvres de Damon vinrent se pincer en une ligne fine, alors qu’il vint hocher une fois ou deux doucement la tête. Comment se devait-il de réagir, en tant que neveu devenu fils, pour lui faire comprendre qu’il n’aimait pas ? De ne pas le savoir bien ? La réciproque devait être vraie, Damon n’en doutait pas; si les places avaient été inversées, Auden se serait soucié de son bien être. Mais dans le sens père-fils, cela semblait davantage normal et attendu. Dans ce sens là, qu’en était-il ?

« Je ne le suis pas. » Du genre à la laisser partir. La relation qu’Auden et Ginny avaient été une évidence aux yeux du jeune italien; il ne voyait pas l’un fonctionner sans l’autre, ça crevait les yeux. Alors, il avait été surpris d’apprendre que la demoiselle s’envolait pour six longues semaines à l’autre bout du pays et qu’Auden ne soit pas de la partie. « Je la connais depuis presque quinze ans, tu sais. » Un fin sourire se glissa sur les lèvres du gamin. « Je sais. » Qui de Ginny ou de lui avait déjà mentionné cette information, il n’en savait plus trop grand chose. La seule chose dont il était sur, c’était déjà d’avoir entendu ça quelque-part. « Mais ma vie est ici, je ne peux pas partir à Sydney. » L’espace d’un instant, le regard de Damon vint glisser dans celui de Auden. Ma vie est ici - faisait-il désormais partie pleinement de cette vie ? Etait-il un élément décisif pour l’italien, de rester ou de partir, qu’importe le temps que durerait son séjour ? Damon voudrait se convaincre de penser juste, en cet instant. Saül n’avait jamais été le genre de père à se poser ce type de question; s’il était attendu ailleurs, il prenait l’avion et revenait quand les affaires étaient terminées. Il n’avait jamais pris en compte la présence de son fils, que ce fusse pour des affaires professionnelles ou personnelles. Elise, elle en revanche, avait toujours composé avec la présence de son enfant. Mais dans cette configuration de jeu, Damon n’était guère habitué à ce que ce soit la figure paternelle qui s’inquiète de sa progéniture.

Damon ne vint cependant pas poser la question qui lui brulait pourtant les lèvres, préférant rester dans le doute plutôt que d’être déçu par la réponse. Il préférait s’imaginer que Auden ne partait pas si loin pour rester dans le coin, non loin de son fils - le petit aurait forcément été du voyage si ses deux parents en étaient venus à aller dans une autre ville -, plutôt que d’entendre de la bouche du principal intéressé que ses raisons n’avaient rien à voir avec ça. « On s’est disputés quand elle est partie. Ezra est venu à la galerie pour la défendre. » Le temps que les souvenirs se remettent à leur place, Damon fronça légèrement les sourcils. Ezra, s’il ne se trompait pas, se trouvait être le père de Noah. Il avait entendu Ginny le mentionner plus d’une fois - et Auden dire dans son dos qu’il s’agissait là d’un lâche. Il ne l’avait cependant jamais rencontré. « J’aurais fait la même chose à sa place, je lui en veux pas. » Oh, sur ce point, Damon n’avait aucun de mal à croire Auden. Il savait qu’il savait défendre les choses qui lui tenaient à coeur. « Tu vois, rien de quoi t’inquiéter. On a vu pire. » Et par on, Damon se sentait clairement inclus dans cette conversation. Ils avaient tous malheureusement vu pire que la situation que Auden venait de lui expliciter. C’était quelque-chose de connu, que les couples se trouvaient à avoir des hauts et des bas, que les choses ne pouvaient pas toujours être toutes roses. Mais ce n’était pas pour autant que c’étaient des choses souhaitées à n’importe qui; surtout pas à ses proches. Il vint alors hausser timidement les épaules.

« Si tu le dis, je te crois. » Cela ne l’empêcherait pas de lancer un regard de côté à son père lorsqu’il quitterait la maison, un peu plus tard, pour s’assurer qu’il ne le quittait pas dans un état pire que celui dans lequel il se trouvait lorsqu’il était arrivé. Il avait toujours été comme ça, même enfant, Damon; à venir s’inquiéter pour ses proches, à toujours tenter de faire en sorte de prendre de leurs nouvelles - et, lorsque cela était possible, de venir aider à améliorer si les nouvelles n’étaient pas bonnes. Disons que dernièrement, il avait plus eu l’habitude d’être à la place de celui auprès de qui on devait prendre des nouvelles plutôt que l’inverse. « Et puis de toutes façons, je serais mal placé pour venir te donner des conseils sur les relations amoureuses. » Même si sa dernière phrase avait été dite avec une pointe d’humour, elle n’en restait pas moins vraie pour autant. Il n’avait jamais eu ce type de relation, Damon; sérieuse au point que toutes ses intentions dans la vie puissent être remises en question, ou tout votre monde se mettait à tourner autour de quelqu’un d’autre et non plus simplement autour de vous-même. A la mention de cette remarque, également, il vint se détourner quelque-peu, un semblant de rose aux joues se frayant un chemin. Chose également à savoir sur Damon: il s’ouvrait facilement aux autres une fois un minimum de confiance installée, mais ce n’était pas pour autant qu’il était tout le temps à l’aise avec ce comportement adopté. « J’espère juste que ça va s’arranger entre vous. »



:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans. (25/12/1980)
SURNOM : A troqué 'Dieu' pour 'papa' lorsqu'il s'adresse à Sloan, histoire d'être certain que ce soit bien son premier mot.
STATUT : Officiellement, il est marié. Officieusement, allez vous faire foutre.
MÉTIER : Il crève d'envie de peindre de nouveau depuis que son état de santé l'en empêche. Le meilleur peintre d'Australie reprend du poil de la bête.
LOGEMENT : #517, Bayside, son ombre prend la forme d'un Léo quelque peu étouffant.
(damen #6) orange disaster 0d86a937ef566decd0d83bc62ae5a94dafe286b0
POSTS : 14301 POINTS : 255

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italo-américain, regroupe les défauts de chaque pays › Handicapé sentimental › Ne vit que pour l’art, sous toutes ses formes › Ne boit pas, ne fume pas › Ambidextre › A reçu un enseignement religieux et passe son temps à l’outrepasser › Père de Damon (2000) et Sloan (2020) › Peur des hauteurs, claustrophobie › Un poil misanthrope › Tatoué › Incapable de rester en place › (trop) Rancunier, s'exprime par les poings au lieu des mots › N'a aimé qu'une seule femme, elle lui a brisé le coeur (et lui la clavicule) › A toujours fui les hommes qu'il commençait à apprécier de trop
RPs EN COURS : (10)marius #4giovanni #3cesar #2saül #22ezra #9damon #10basilereeseeliana #2james #2


(damen #6) orange disaster 2dydfr70
(damen #6) orange disaster 4tjovbu8

(damen #6) orange disaster 210129021645793185
famiglia › i will take the blow for you and i've had recurring nightmares that i was loved for who i am, but missed the opportunity to be a better man.

(damen #6) orange disaster Tumblr_mu2413iIyP1qkq70so1_500
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

(damen #6) orange disaster 710803fc1f446e75d209db209e32c9a009e50e07
willton › io, ho scritto pagine e pagine, ho visto sale poi lacrime. questi uomini in macchina non scalare le rapide. scritto sopra una lapide 'in casa mia non c'è dio'. del vento senti l'ebrezza con ali in cera alla schiena.

RPs EN ATTENTE : otto #3

RPs TERMINÉS : (damen #6) orange disaster 25dxp5w4

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : malificient (avatar) › harley (gif profil, williams & willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

(damen #6) orange disaster Empty
Message(#) Sujet: Re: (damen #6) orange disaster (damen #6) orange disaster EmptySam 19 Juin 2021 - 22:06



Damon est un gamin intelligent, il n’a pas besoin que je prononce de mots précis pour savoir ce dont il en retourne. Bien sûr que non, je ne vais pas bien, et il ne mérite pas que je fasse semblant de prétendre le contraire. Son rictus me confirme qu’il a compris mes paroles mais je ne peux pas m’en féliciter en retour. Je continue de penser qu’un enfant ne devrait jamais avoir à s’inquiéter pour ses parents ; même quand ce n’est plus qu’au singulier. Une fois les clarifications faites sur le genre de personne que je suis, je précise à mon fils la chronologie des faits et le fait que Ginny et moi nous connaissions depuis quinze ans. Comprenez par là que je l’aime depuis autant de temps, chose que je sais Damon assez lucide et informé pour comprendre à son tour. « Je sais. » Et il sait, bien sûr qu’il sait. Ironiquement, il est bien plus tenu au courant de la relation que j’ai avec Ginny plutôt que celle que je rêve d’avoir avec lui. Il se tient éternellement en retrait d’une vie dans laquelle je rêve officiellement de le faire rentrer, le jour où il sera prêt et où il en aura envie. Pour le moment encore, on se contentera de sourires après l’orage.

Pour autant je ne peux pas dramatiser la situation, surtout pas auprès de mon fils qui a vu sa vie s’effondrer encore et encore sans jamais tomber assez bas pour toucher le fond et cesser de souffrir. « Si tu le dis, je te crois. » On a vu pire. Et on verra pire encore. C’est une histoire qui ne regarde que moi et n’a même aucune conséquence sur autrui, il n’a pas à s’inquiéter plus que de raison. Ce n’est pas parce qu’elle a dit c’est fini que ma relation changera le moins du monde avec le brun. « Et puis de toutes façons, je serais mal placé pour venir te donner des conseils sur les relations amoureuses. » J’ai un sourire sincère que beaucoup de foutus emo qualifieraient de ‘ému’. Il n’y a rien de cela. Je souris, c’est tout, parce que regardez nous bien, là, les deux hommes qui se retrouvent à parler amour à la tombée de la nuit. C’est pathétique, et je ne pose pourtant aucun mot sur la réaction instinctive du plus jeune qui se détourne du regard qu’il tenait pourtant tellement à garder plongé dans le mien. Il ne dit rien de plus mais tout son corps parle à sa place. C’est étonnant de voir la chair de sa chair réagir d’une façon qui n’aurait jamais pu être mienne. « J’espère juste que ça va s’arranger entre vous. » Je l’espère aussi, mais ça ne m’empêche pas de ne pas y croire un seul instant. Trop de limites ont été franchies, j’imagine, et aucune d’entre elles ne peut être réparée par des excuses, aussi sincères puissent-elles être. Je ne fais aucune remarque ; ne donne aucune réaction non plus. Les lamentations ne sont pas mon genre, je préfère encore jouer le rôle de père qui n’a jamais été le mien. “T’as déjà été amoureux, Damon ?” Il n’y a que s’il me répondait ‘oui’ qu’il pourrait comprendre ce que je ressens, et je n’essayerais même pas de faire une comparaison de nos deux histoires en me vantant que la mienne est presque aussi longue que le temps qu’il a vécu sur cette Terre. Ce n’est même pas ce qui aurait le plus d’importance. Je ne pose la question que parce qu’elle a à voir avec le sujet, et bien loin de moi l’envie de jouer au père-flic. J’ai bien trop conscience qu’il a vécu toute une vie dont je n’ai pas même été spectateur et qu’il m’est aussi impossible de rattraper convenablement. “Promis, c’est pas Saül qui m’envoie.” Au cas où ce n’était pas déjà une évidence, je précise tout de même dans un simple sourire que mon frère et moi ne partageons rien à propos de lui, chacun gardant jalousement ce qu’il a. Et il va de soi que mon aîné détient bien plus.

"Suffit d'appliquer de la glace après les bagarres, ça fait des miracles." Je sais par avance que je ne serais pas doué pour lui donner le moindre conseil amoureux, alors je le fais au moins en ce qui concerne les accès de violence en tout genre. Ce n'est peut-être pas son genre, mais il vaut mieux prévenir que guérir (ironique au vue du sujet, non ?). C'est aussi la parfaite et seule transition que je trouve pour justement reprendre des glaçons dans une serviette, ma mâchoire m'élançant à nouveau et tout autant pour mes phalanges parfaitement abîmées et rendues rouges par la soirée passée.



(damen #6) orange disaster ZWjeJy0
(damen #6) orange disaster 1542980520:
 
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3124 POINTS : 270

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(damen #6) orange disaster DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(onze) - present: angus #3auden #5eliana › elise #5léo #2megan #7saül #7call me by your name | past: saül #3what the folks | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2

RPs TERMINÉS :
(damen #6) orange disaster 210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(damen #6) orange disaster Empty
Message(#) Sujet: Re: (damen #6) orange disaster (damen #6) orange disaster EmptyLun 21 Juin 2021 - 19:36




orange disaster.

***

« T’as déjà été amoureux, Damon ? » La question de son aîné vint tellement surprendre Damon, que pendant un instant, il ne put s’empêcher de venir de nouveau relever son regard pour croiser celui d’Auden. L’humour ou le jugement n’étaient, ni l’un ni l’autre, présent dans le ton employé par son père, mais il ne put faire autrement que de venir le vérifier lui-même. De toutes les conversations qu’il s’attendait à avoir avec lui aujourd’hui, il n’avait pas vu venir celle sur sa vie amoureuse. Son père ne s’en était jamais vraiment trop inquiété, trop occupé à faire de la sienne un roman digne des best-sellers. « Promis, c’est pas Saül qui m’envoie. » Avec un petit sourire gêné, il vint laisser son regard se porter plus loin - sur le salon, sur le chien, sur tout ce qui pourrait dissimuler son malaise naissant. « Je sais que c’est pas lui qui t’envoie, il ne s’intéresse pas à ma vie comme ça. » Le ton qu’il vint employé était voilé d’une tristesse qu’il n’aurait pas voulu ressentir en cet instant. Les choses étaient ce qu’elles étaient cependant, et la vérité parfois assez dure pour être entendue sans mal aucun. Le jour où Saül viendrait s’inquiéter de ses fréquentations n’était pas arrivé, et c’était bien mieux ainsi. Damon savait parfaitement que dans le cas contraire, il en entendrait assez rapidement parler.

« Non, je crois pas avoir été réellement déjà amoureux. » Qu’il vint finalement conclure, après une, voire deux, minutes de silence. Il avait déjà aimé, à en perdre la tête et la raison, mais parce-qu’il était comme ça l’italien: son coeur battait rapidement pour d’autres, sans aucun préavis, et bien souvent sans que ce soit nécessaire. Mais tomber amoureux était quelque- chose de bien plus puissant que tout ce qu’il avait pu ressentir. Il connaissait, pour l’avoir lu à travers mille et un romans, à travers les histoires de ses proches. Lorsque vous tombiez amoureux, votre monde changeait du tout au tout: celui de Damon, à quelques chagrins près, avait toujours été le même. « Ou pas comme vous pouvez l’être, Ginny et toi. » Parce-qu’il n’y avait besoin ni d’explications, ni de sous-titres, pour comprendre que c’était ce qu’il s’était passé à un moment de l’histoire entre la jeune femme et son père. L’amour les avait rendu tous les deux fous l’un pour l’autre, assez pour vouloir passer le restant de leurs jours ensemble. « J’espère que ce sera le cas, un jour » Et promis, malgré la teinte rosée dont ses joues ne savaient se débarrasser, il vint quand même réussir à regarder de nouveau Auden dans les yeux. Quelle honte devrait-il ressentir, après tout, à l’idée de s’ouvrir de la sorte à son père ? Il n’y avait que par ce biais là qu’ils réussiraient, enfin et un jour, à comprendre qui était l’autre - et pas seulement à travers les on dit que les autres leur auraient raconté.

Apparemment, cependant, il n’était pas le seul homme à ne pas être totalement dans son élément en cet instant, la transition d’Auden ne faisait aucunement référence à ses déboires amoureux - ou peut-être le mettait-il en garde contre les futures peines de coeur qu’il pourrait ressentir, et les poings qui démangeaient allant avec les sentiments détruits qu’une rupture pouvait impliquer ? « Suffit d'appliquer de la glace après les bagarres, ça fait des miracles. » Un sourire, presque timide, vint se glisser sur les lèvres du blond. « Je n’ai jamais eu besoin d’utiliser mes poings, je crois. » Aussi loin qu’il puisse s’en souvenir, et surtout avec autant de précision que sa mémoire pouvait lui octroyer. Il n’était pas non plus à l’abri d’un incident ou deux lors d’une soirée trop arrosée dont il ne saurait se souvenir. Et, bien sur, il était venu préciser qu’il n’avait jamais utilisé ses poings et non ses mains, car Auden était bine présent le jour du repas de famille qui avait tourné au drame, et où Damon avait tenté de venir étrangler son père de colère, de surprise - de toute émotion qu’il s’empêchait au maximum de venir ressentir de nouveau. « Au moins si un jour j’ai des problèmes, je saurais qui appeler pour venir m’aider. » Il tenta de venir insuffler autant d’humour que possible dans ses mots, dans son ton. Il ne souhaitait en aucun cas arriver à devoir demander l’aide de son père et de ses compétences en combat, mais c’était presque rassurant de savoir que la possibilité existait. « L’autre s’en est sorti comment ? »



:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans. (25/12/1980)
SURNOM : A troqué 'Dieu' pour 'papa' lorsqu'il s'adresse à Sloan, histoire d'être certain que ce soit bien son premier mot.
STATUT : Officiellement, il est marié. Officieusement, allez vous faire foutre.
MÉTIER : Il crève d'envie de peindre de nouveau depuis que son état de santé l'en empêche. Le meilleur peintre d'Australie reprend du poil de la bête.
LOGEMENT : #517, Bayside, son ombre prend la forme d'un Léo quelque peu étouffant.
(damen #6) orange disaster 0d86a937ef566decd0d83bc62ae5a94dafe286b0
POSTS : 14301 POINTS : 255

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italo-américain, regroupe les défauts de chaque pays › Handicapé sentimental › Ne vit que pour l’art, sous toutes ses formes › Ne boit pas, ne fume pas › Ambidextre › A reçu un enseignement religieux et passe son temps à l’outrepasser › Père de Damon (2000) et Sloan (2020) › Peur des hauteurs, claustrophobie › Un poil misanthrope › Tatoué › Incapable de rester en place › (trop) Rancunier, s'exprime par les poings au lieu des mots › N'a aimé qu'une seule femme, elle lui a brisé le coeur (et lui la clavicule) › A toujours fui les hommes qu'il commençait à apprécier de trop
RPs EN COURS : (10)marius #4giovanni #3cesar #2saül #22ezra #9damon #10basilereeseeliana #2james #2


(damen #6) orange disaster 2dydfr70
(damen #6) orange disaster 4tjovbu8

(damen #6) orange disaster 210129021645793185
famiglia › i will take the blow for you and i've had recurring nightmares that i was loved for who i am, but missed the opportunity to be a better man.

(damen #6) orange disaster Tumblr_mu2413iIyP1qkq70so1_500
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

(damen #6) orange disaster 710803fc1f446e75d209db209e32c9a009e50e07
willton › io, ho scritto pagine e pagine, ho visto sale poi lacrime. questi uomini in macchina non scalare le rapide. scritto sopra una lapide 'in casa mia non c'è dio'. del vento senti l'ebrezza con ali in cera alla schiena.

RPs EN ATTENTE : otto #3

RPs TERMINÉS : (damen #6) orange disaster 25dxp5w4

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : malificient (avatar) › harley (gif profil, williams & willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

(damen #6) orange disaster Empty
Message(#) Sujet: Re: (damen #6) orange disaster (damen #6) orange disaster EmptyVen 25 Juin 2021 - 1:34



Ma tentative d’humour est rapidement mise à mal par la réplique de mon fils. « Je sais que c’est pas lui qui t’envoie, il ne s’intéresse pas à ma vie comme ça. » Tous les reproches du monde et autres insultes se bloquent dans ma gorge, pour le bien du plus grand nombre sans doute. Sa réponse ne m’étonne pourtant pas, et c’est sans doute le pire dans toute cette histoire. Il sait déjà tout ce que je pense de Saül et de cette histoire, je lui épargne des commentaires qui ne feraient qu’accroître son mal-être. Il est l’une des rares personnes en ce monde pour lesquelles je suis capable d’autant d’efforts, au point d’en être capable de parler de sujets tels que celui de l’amour, comme si je n’étais à mon tour qu’une gamine. Cela ne fait aucun sens, tout comme le fait qu’il revienne dans ma vie vingt ans après sa naissance. « Non, je crois pas avoir été réellement déjà amoureux. » Sa réponse n’a rien d’étonnante, je ne réagis pas face à cette dernière. Il est jeune, il a le temps, et à dire ça je ressemble à mon tour à un vieux con. Je n’avais jamais été amoureux à son âge non plus, trop occupé à vivre pour l’art pour penser à quoi que ce soit d’autre qui soit plus vivant qu’une statue de marbre. « Ou pas comme vous pouvez l’être, Ginny et toi. » - “Ne cherche pas à comparer.” Surtout maintenant. Il n’y a plus de ‘Ginny et moi’ qui tienne, il n’a pas à nous prendre en exemple et ce peu importe le sujet ou le contexte. Ma réponse se veut plus dure que ce que j’aurais imaginé ; je ne m’attendais pas à ce qu’il prononce son prénom, encore moins qu’il l’associe aussi naturellement au couple que nous form(i)ons. C’est de lui et de lui seul dont je voulais parler et, pour une fois, certainement pas de ma propre personne. « J’espère que ce sera le cas, un jour. » Cette fois-ci je viens sourire maigrement alors que ses yeux remontent dans les miens. “T’as le temps.” Ça aussi, c’est une réponse de vieux con. Je crois que j’ai encore du mal à trouver le juste milieu entre fillette énamourée et vieux con dès lors qu’il s’agit de ce type de sujet. J’aurais dû travailler mon discours plus tôt, peut-être. Au moins, il a passé l’âge qu’on lui fasse le topo sur la sexualité, parce qu’à nous deux on n’aurait su que courir droit dans le mur. “C’est pas si mal si tu ne l’es pas.” Parce que tomber amoureux n’est pas une obligation et que dans l’état actuel des choses, j’en viens parfois à me dire que ma vie était bien plus simple avant que cela ne m’arrive. Il en sera peut-être de même pour lui.

Je change bien rapidement de sujet pour en trouver un qui me correspond davantage, c’est à dire là où il n’est plus question de sentiments mais bien de savoir qui fera le plus mal, le plus rapidement possible. « Je n’ai jamais eu besoin d’utiliser mes poings, je crois. » Si il croit, c’est que c’est sans aucun doute la vérité. Ceux qui se battent souvent oublient les détails, et ceux qui ne se battent jamais sont incapables de passer outre leurs quelques instants de gloire. Dans un cas comme dans l’autre, personne n’oublie lorsqu’il en vient à utiliser ses poings et c’est une chose que je ne lui souhaite pas forcément ; tant que ce n’est pas sur lui qu’on tape, je veux dire. « Au moins si un jour j’ai des problèmes, je saurais qui appeler pour venir m’aider. » Cette remarque m’arrache un bref rire. Ce n’est pas le rôle que je cherche à obtenir à ses côtés mais il faut sans doute commencer quelque part. Je suis étonné que Saül ne lui ait pas imposé une école militaire ou quoi que ce soit de la même trempe. Étonné et sans doute soulagé, si jamais vous voulez tout savoir. « L’autre s’en est sorti comment ? » - “Il s’en est sorti, c’est déjà ça.” Il n’a sûrement rien de cassé, ou alors juste quelques côtes abîmées et une arcade dans le même état. Rien de bien méchant en comparaison à toute la rage qui m’animait contre lui à cet instant bien précis. “C’est pas vraiment l’exemple que je voudrais donner, ça.” Si je sais que je ne changerai jamais sur ce sujet, ce n’est pas pour autant que je lui souhaite de me ressembler et bien loin de là. Nous sommes bien différents, et “je me demande d’où tu tiens ce caractère, d’ailleurs.” que je statue sincèrement. Je ne suis pas un pacifiste et Saül l’est tout aussi peu, alors peu importe qu’on parle de gènes ou d’éducation, je ne sais pas d’où il peut tenir ce besoin éternel d’apaisement - je devrais sans doute penser à Elise ou à sa mère mais je préfère les exclure de l’équation, c’est bien plus simple ainsi.

Dans le simple but de le rassurer, je me ressaisis enfin et souffle doucement. “Je vais retourner à la galerie, j’ai juste besoin d’un peu de temps.” C’est la consécration d’une vie mais je refuse désormais d’y entrer. Quelle connerie, quelle foutue connerie. Ne tombe pas amoureux, Damon, c’est un piège. “J’ai simplement des choses à gérer puisque Ginny n’est pas là. Rien d’inquiétant.” Il y a de ça, et il y a surtout le fait qu’en son absence, je sois incapable de toucher le moindre pinceau. Peu importe, aucune importance sans doute. Rien de quoi l’inquiéter, surtout.



(damen #6) orange disaster ZWjeJy0
(damen #6) orange disaster 1542980520:
 
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3124 POINTS : 270

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(damen #6) orange disaster DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(onze) - present: angus #3auden #5eliana › elise #5léo #2megan #7saül #7call me by your name | past: saül #3what the folks | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2

RPs TERMINÉS :
(damen #6) orange disaster 210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(damen #6) orange disaster Empty
Message(#) Sujet: Re: (damen #6) orange disaster (damen #6) orange disaster EmptyMer 7 Juil 2021 - 23:15




orange disaster.

***

« Ne cherche pas à comparer. » Que pouvait-il réellement faire d’autre, si ce n’était comparé ? Damon était parfaitement lucide quant au fait que l’amour lui était encore, en quelques sortes, inconnu. Qu’il n’avait jamais expérimenté quelque-chose comme son père pouvait avoir avec la demoiselle. « T’as le temps. » Et il était à l’aise la plupart du temps avec cette idée, car il était encore jeune et qu’il avait le temps de se forger, d’expérimenter. Mais ce n’était pas pour autant qu’à ses yeux, Ginny et Auden ne pouvaient pas être pris en exemple en attendant que ce moment soit arrivé pour lui. Ils avaient su garder leur amour intact, si ce n’était même qu’ils avaient réussi à le renforcer, à travers les années et les épreuves. Ils s’étaient toujours soutenus, s’étaient battus l’un pour l’autre, avaient construit leur famille à travers tout ça. Pour Damon, rien d’autre ne pouvait prouver que l’amour valait la peine et de surcroit, rien d’autre ne pouvait prouver que son père était un bon exemple. Contrairement à ses parents qui avaient vendu un mensonge pendant toutes ces années. « C’est pas si mal si tu ne l’es pas. » Un instant, le jeune homme vint remonter son regard dans celui de Auden, les sourcils quelque peu froncés, un brin perdu. Il savait, avait compris que les choses n’étaient pas spécialement au beau fixe entre Ginny et lui, mais de là à en tirer de telles conclusions, il trouvait cela poussé. « Parce-que c’est la meilleure chose lorsque tout va bien mais la pire lorsque cela va mal. » Il ne vint même pas tourner sa phrase en question, Damon, mais en simple constatation. De l’attitude que Auden lui servait, c’était ce qu’il en retenait. L’amour valait la peine, jusqu’à la dispute qui vous faisait saigner de trop et qui venait vous faire remettre tout le reste en question.

Ce fut Auden qui vint changer de sujet, détourner la conversation. Damon ne pouvait lui en vouloir, s’il n’avait jamais réellement été amoureux, il comprenait que cela pouvait autant être douloureux que dérangeant de discuter d’un sujet qui pouvait venir vous crever le coeur. Le petit rire que son père vint laisser s’échapper lorsqu’il vint dire qu’il saurait qui appeler s’il avait besoin d’aide si un jour il avait des problèmes lui tira, à lui, un petit sourire amusé. C’était peut-être une façon maladroite de venir avancer ça, mais cela venait tout de même souligner le fait qu’il n’appellerait pas une autre personne si la situation venait à se présenter - mais qui serait vraiment étonné de ce type de réaction de la part de Damon ? « Il s’en est sorti, c’est déjà ça. » C’était déjà ça, il était vrai. Cela voulait aussi dire que c’était Auden qui avait gagné cette partie là. « C’est pas vraiment l’exemple que je voudrais donner, ça. » A cette réponse là, Damon vint hausser les épaules. « C’est pas le pire exemple qu’on m’ait donné, tu sais. » Et il pesait chacun de ses mots, dans sa réponse. Auden ne voulait peut-être pas lui donner comme exemple que la violence pouvait régler certains problèmes, mais les autres exemples que le jeune homme avaient eu dans sa vie ne valait pas forcément mieux - en somme, ce n’était pas si pire. « Je me demande d’où tu tiens ce caractère, d’ailleurs. » A ces mot là, les yeux de Damon virent s’éclipser un peu plus loin, là où ceux d’Auden ne pourraient percevoir son regard. Il ne savait pas non plus, à dire vrai, car les exemples qu’il avait eu dans sa vie jusque maintenant auraient du le pousser au mensonge, à la manipulation et à la violence. Il aurait du tourner comme le pire des connards sur cette terre, soyons honnêtes, s’il avait décidé de suivre les pas de n’importe laquelle des figures d’autorité qui s’étaient imposées à lui au fil des années. Une petite idée lui trottait bien dans l’esprit, une autre personne qui n’était pas une variable connue de l’équation qu’était son existence - en tous cas pour le reste du monde sauf lui. Mais il vint secouer la tête, se refusant à aller vers cette idée là - mais effectivement, peut-être que sa mère, la vraie, était celle dont le comportement n’était pas à remettre en cause et que les gênes avaient fait son petit effet sur le jeune homme que Damon était devenu au fil du temps. Il vint se contenter d’hausser les épaules, comme si la remarque d’Auden n’était après tout pas si importante que ça - foutaises. « Je me suis déjà posé la question aussi. » Qu’il vint simplement conclure.

« Je vais retourner à la galerie, j’ai juste besoin d’un peu de temps. » Ils étaient de retour à l’idée de base de Damon, ce pour quoi il s’était pointé sur le pas de la porte de chez son père; les inquiétudes qu’il avait à son sujet n’étaient pas toutes dissipées, mais il avait choisi de croire Auden lorsqu’il lui disait qu’il manquait simplement d’un peu de temps pour que tout revienne dans l’ordre - au moins sur sa vie personnelle à lui. « J’ai simplement des choses à gérer puisque Ginny n’est pas là. Rien d’inquiétant. » - « Je comprends. » Venir gérer des choses seul alors que jusqu’alors, toutes les situations s’étaient résolues par deux personnes se tenant derrière le volant ne devait pas être chose aisée. Même si ce n’était qu’une situation temporaire, l’italien avait forcément plus de choses sur le feu que quelques semaines auparavant. « Sache que si t’as besoin d’un coup de main avec Sloan, n’importe quand, tu peux m’appeler. » Avec Sloan ou avec n’importe quelle autre situation en réalité, mais Damon avait compris que son père était plutôt du genre à venir faire en sorte de pouvoir se débrouiller seul plutôt qu’autre chose. Il ne saurait repartir d’ci en n’ayant pas offert son aide, cependant. « Même pour la galerie. Je sais pas trop comment je pourrais être utile là-bas, mais sait-on jamais. » Même si ce n’était que d’y faire un tour pour passer y chercher des papiers, des toiles, n’importe quoi, il répondrait présent pour son père.



:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans. (25/12/1980)
SURNOM : A troqué 'Dieu' pour 'papa' lorsqu'il s'adresse à Sloan, histoire d'être certain que ce soit bien son premier mot.
STATUT : Officiellement, il est marié. Officieusement, allez vous faire foutre.
MÉTIER : Il crève d'envie de peindre de nouveau depuis que son état de santé l'en empêche. Le meilleur peintre d'Australie reprend du poil de la bête.
LOGEMENT : #517, Bayside, son ombre prend la forme d'un Léo quelque peu étouffant.
(damen #6) orange disaster 0d86a937ef566decd0d83bc62ae5a94dafe286b0
POSTS : 14301 POINTS : 255

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italo-américain, regroupe les défauts de chaque pays › Handicapé sentimental › Ne vit que pour l’art, sous toutes ses formes › Ne boit pas, ne fume pas › Ambidextre › A reçu un enseignement religieux et passe son temps à l’outrepasser › Père de Damon (2000) et Sloan (2020) › Peur des hauteurs, claustrophobie › Un poil misanthrope › Tatoué › Incapable de rester en place › (trop) Rancunier, s'exprime par les poings au lieu des mots › N'a aimé qu'une seule femme, elle lui a brisé le coeur (et lui la clavicule) › A toujours fui les hommes qu'il commençait à apprécier de trop
RPs EN COURS : (10)marius #4giovanni #3cesar #2saül #22ezra #9damon #10basilereeseeliana #2james #2


(damen #6) orange disaster 2dydfr70
(damen #6) orange disaster 4tjovbu8

(damen #6) orange disaster 210129021645793185
famiglia › i will take the blow for you and i've had recurring nightmares that i was loved for who i am, but missed the opportunity to be a better man.

(damen #6) orange disaster Tumblr_mu2413iIyP1qkq70so1_500
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

(damen #6) orange disaster 710803fc1f446e75d209db209e32c9a009e50e07
willton › io, ho scritto pagine e pagine, ho visto sale poi lacrime. questi uomini in macchina non scalare le rapide. scritto sopra una lapide 'in casa mia non c'è dio'. del vento senti l'ebrezza con ali in cera alla schiena.

RPs EN ATTENTE : otto #3

RPs TERMINÉS : (damen #6) orange disaster 25dxp5w4

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : malificient (avatar) › harley (gif profil, williams & willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

(damen #6) orange disaster Empty
Message(#) Sujet: Re: (damen #6) orange disaster (damen #6) orange disaster EmptyLun 12 Juil 2021 - 10:55



« Parce-que c’est la meilleure chose lorsque tout va bien mais la pire lorsque cela va mal. »
Exactement.

Il a un « C’est pas le pire exemple qu’on m’ait donné, tu sais. » qui m’arrache les derniers morceaux de cœur restants, au point où je ne trouve rien à lui répondre. Saül a quelques qualités mais plus le temps avance et plus j’en viens à douter que celle d’avoir été un bon père pour Damon en fasse partie. Il a été un père, ça oui, mais de là à le qualifier de ‘bon’, j’en doute fortement. Chaque parole qu’il vient rajouter ne fait que me conforter dans cette idée, alors que j’aurais pour une fois préféré que mon argumentaire soit erroné. J’aurais préféré qu’on l’ait arraché à moi pour lui proposer quelque chose de bien meilleur, et par là je ne parle pas des l’éducation hors de prix qu’il a reçue. Les bancs de l’école ne mènent nulle part. “J’aurais péféré qu’il se démarque des autres, alors.” A défaut d’être le pire d’entre tous, il aurait pu être bon. Dans une autre vie, il l’aurait été, je le jure. Damon, lui, est trop bon pour en vouloir à qui que ce soit. J’aurais reproché cette habitude à qui que ce soit d’autre mais ce n’est pas le cas pour la chair de ma chair, que je continuerai d’aimer et de défendre même dans les pires tourments. Il faut au moins que la famille serve à quelque chose, si ce n’est à vous abaisser plus bas que Terre. « Je me suis déjà posé la question aussi. » Sa mère est sortie du tableau, pour peu qu’on puisse considérer qu’elle y ait déjà été. Elle est de l’histoire ancienne, ne reste d’elle que les souvenirs éparses.

Je reprends le fil initial de la conversation, parle à peine de la galerie et encore un peu moins de Ginny. Le strict nécessaire pour garder la face et ne pas l’inquiéter plus que de raison ; puisque là n’est toujours pas le rôle d’un fils, comme je le lui ai déjà dit. Je n’accepterai pas que les choses changent à ce sujet. « Sache que si t’as besoin d’un coup de main avec Sloan, n’importe quand, tu peux m’appeler. » Je n’ai aucun mal à comprendre le fond de sa pensée et la main tendue qu’il m’offre tout en se voulant rassurant, présent. Il sait déjà que je veux garder la main mise sur toute mon existence et mon second fils en fait partie, mais il est aussi l’une des rares personnes à qui je pourrais le confier - en dehors de sa mère, bien sûr. Je sais qu’avec lui, Sloan serait toujours en sécurité. Un jour, à son tour, il sera un bien meilleur père que Saül et moi ne l’avons été. Plus tard, je ne suis pas prêt à devenir grand-père. “Je sais. Merci.” Le je sais garde la face, le merci est solennel, venant de moi. Mes remerciements sont rares, si ce n’est inexistants, mais je n’ai pas d’autre mots à lui partager en cet instant qui puisse traduire mes pensées. « Même pour la galerie. Je sais pas trop comment je pourrais être utile là-bas, mais sait-on jamais. » - “Tu peux passer quand tu veux, tu le sais.” Je ne sais pas si j’aurai besoin de son aide mais il sait par avance que toute demande d’aide sera déguisée en proposition de visite des lieux. Certaines choses ne changent jamais, Damon le sait très bien puisqu’il n’est pas né de la dernière pluie. “Je te dirai si y’a quoi que ce soit. Il n’y a plus aucune raison de te cacher des choses.” A son propos, ni même au mien. Les détails de ma vie privée resteront tels quels mais en ce qui concerne tout le reste, autant Sloan que l’atelier, je n’ai rien envie de lui cacher. Il a déjà bien trop subi, il est un homme désormais.



(damen #6) orange disaster ZWjeJy0
(damen #6) orange disaster 1542980520:
 
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3124 POINTS : 270

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(damen #6) orange disaster DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(onze) - present: angus #3auden #5eliana › elise #5léo #2megan #7saül #7call me by your name | past: saül #3what the folks | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2

RPs TERMINÉS :
(damen #6) orange disaster 210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(damen #6) orange disaster Empty
Message(#) Sujet: Re: (damen #6) orange disaster (damen #6) orange disaster EmptyMer 11 Aoû 2021 - 22:41




orange disaster.

***

« J’aurais préféré qu’il se démarque des autres, alors. » En cet instant, Damon ne sut trop si Auden faisait référence à l’exemple qu’il était en train de lui donner, ou à Saül lui-même, explicitement implicite dans les dernières paroles du jeune homme ? Son père aurait pu se démarquer des autres, il était vrai. Il avait toujours eu tous les outils en mains afin d’agir de la sorte, dont un petit garçon avec une admiration grande comme le monde pour sa personne. Il aurait pu devenir le meilleur père du monde, si seulement il ne s’était pas appliqué à devenir tout le contraire. Si Auden faisait référence avec ses paroles, en revanche, à l’exemple qu’il était en train de lui donner - et c’était vraiment ce vers quoi Damon préférait diriger ses pensées -, sa remarque fit apparaître un petit sourire sur les lèvres du jeune homme. L’exemple qu’il lui donnait se démarquait des autres, sans l’ombre d’un doute; Auden tout court se démarquait facilement du reste du monde qui l’entourait. Ce fut avec le simple sourire qui accompagnait ses pensées qu’il vint répondre à son père, en cet instant, le jeune italien. Car, qu’importe quel était le sujet central du commentaire de Auden, Damon ne voulait ni confirmer ni infirmer les dires de son paternel; pour la première idée car le sénior devait déjà assez penser, à juste titre, du mal de Saül, pour la seconde car il ne serait pas forcément satisfait de savoir que Damon notait réellement précieusement l’exemple qu’il tentait sans réellement le faire de lui montrer.

Plutôt, il laissa le brun rediriger la conversation vers quelque-chose qui lui convenait davantage. Parler de Sloan, de la galerie; même discuter à propos des derniers commérages du quartier conviendrait à Damon, du moment qu’il arrivait à s’assurer que son père ait compris qu’il était là pour lui, si jamais le besoin se faisait ressentir. « Je sais. Merci. » Aussi simples que bonjour étaient ces quelques mots, mais ils vinrent mettre du baume au coeur de l’italien. Il ne saurait comprendre de qui il tenait ça, à vouloir faire en sorte que ses proches se sentent bien et soient en sécurité, car ni Elise ni Saül avaient agi ainsi auprès du jeune garçon qu’il avait été. « Tu peux passer quand tu veux, tu le sais. » Il vint hocher la tête, doucement. Il savait qu’il était en tous temps bienvenu à la galerie. Cependant, être tout le temps le bienvenu et lui demander de venir étaient deux choses distinctes, et dont les détails importaient pour lui. « Je te dirai si y’a quoi que ce soit. Il n’y a plus aucune raison de te cacher des choses. » Et même si tout cette affaire ne lui semblait pas être des plus simples lorsqu’il avait frappé à la porte de chez son père, plus tôt dans l’après-midi, cette dernière précision apportée par Auden valait toutes les hésitations du monde qu’il avait pu avoir. parce-qu’il se sentait soutenu et écouté, à travers ces mots là. Parce-qu’il se sentait exister et importer, avec une telle précision ajoutée. Auden ne pouvait pas savoir, bien sur, à quel point il apportait à son fils les mots qu’il aurait toujours voulu entendre de la part d’un autre. Il pouvait certainement le deviner - après tout, il ne connaissait que trop bien Saül -, mais Damon n'avait en aucun cas envie de venir lui confirmer à haute voix tout cela. A part remuer le couteau dans une plaie qui avait déjà trop saignée, il ne voyait pas d’utilité.

Il vint alors se contenter de venir hocher le visage, une fois de plus, ses lèvres étirée d’un sourire qui ne pouvait être plus sincère. « Merci. » Pour ce quoi Auden se voudrait d’être remercié. Merci pour tout aurait été plus juste, mais n’était pas présentement nécessaire. Les deux savaient, dans un sens - même si cela n’en faisait aucun. Damon vint passer le pas de la porte la minute qui suivit.



:rainbow::
 


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(damen #6) orange disaster Empty
Message(#) Sujet: Re: (damen #6) orange disaster (damen #6) orange disaster Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(damen #6) orange disaster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-