AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 into the unknown (elena#1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dina Esteves
Dina Esteves
la diva de l'acrobatie
la diva de l'acrobatie
Présent
ÂGE : 29 yo. (19.01.1995)
SURNOM : D., dee, la meuf là ou encore "hé mais c'est pas toi qui a joué dans-" ; c'est pas ce qui manque.
STATUT : c'est pourtant pas faute de tenter les applis de rencontres.
MÉTIER : stunt performer: elle réalise les cascades et les scènes de bagarre de vos actrices préférées, le tout sans (presque) jamais se blesser ; une prouesse quand on connaît sa maladresse.
LOGEMENT : une coloc abandonnée environ six mois dans l'année pour partir bosser ici et là. elle fait flipper tour à tour stella, sara ou joseph au #200 hughton avenue, sur redcliffe.
self
POSTS : 304 POINTS : 40

TW IN RP : alcoolisme d'un proche, pression familiale.
GENRE : Je suis une femme
PETIT PLUS : ancienne enfant star, elle a joué dans un paquet de films et de séries jusqu'à ses 12 ans › elle passe beaucoup de temps à l'étranger pour des tournages plus ou moins conséquents › sillonne les apps de rencontre sans trop savoir ce qu'elle cherche
CODE COULEUR : dina s'extasie en teal
RPs EN COURS : into the unknown (elena#1) Tumblr_pyeebnT60q1rgmfmpo2_540
elena#2

into the unknown (elena#1) 233f853e78d03a010c457ef7cd44bdbd6f791f6b
sara#1stella#1

into the unknown (elena#1) Ad49909bd44ce6f7e8fe463dec5f724405e8ed77
blake › daisy

UAs : diego (hg)

GOOGLE SEARCH :
instagramwikipedia

COMMUNICATION :
la colocelenajosephblake (tinder)

RPs TERMINÉS : into the unknown (elena#1) Parkour-theoffice

BEAR GRYLLS:
asher#1 (3w) › kieran (1w) › elena#1 (1w) › siham (3w)


whoops:

AVATAR : alba baptista
CRÉDITS : harley (avatar & gif profil) & cinematv, brody75, osvaldrps (gifs) & loonywaltz (ub) & pvris (lyrics)
DC : spencer les problèmes & cassie la wannabe.
PSEUDO : harley
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/07/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50065-motion-sickness-dina
https://www.30yearsstillyoung.com/t50131-

into the unknown (elena#1) Empty
Message(#) Sujet: into the unknown (elena#1) into the unknown (elena#1) EmptyLun 7 Aoû 2023 - 16:28



Les stages de survie sont supposés être de bons moyens pour créer ou resserrer des liens, le genre d’activité qu’un type va trouver marrant d’organiser pour faire du team building, tout ça pour se rendre compte in fine que tout le monde est bien trop compétiteur dans l’âme pour que ça fonctionne réellement. Du coup tu savais pas trop à quoi t’attendre en t’inscrivant et en te lançant dans une aventure pareille alors que t’as à peine rattrapé ton sommeil depuis ton retour de Los Angeles. Mais soit, tant pis, c’est une opportunité parfaite pour passer un moment avec ta soeur dans un cadre différent de d’habitude et t’es contente de pouvoir faire au moins un des ateliers avec elle, même si t’es pas tout à fait certaine de comment ça va se passer. Au moins là, y a pas de caméras ou de parents pour se mettre entre vous, y aura que la nature, le manque de sommeil et les insectes pas forcément sympas, rien d’insurmontable en soit.
Les encadrants passent un bon quart d’heure à expliquer les enjeux ; construire une foutue cabane suffisamment solide pour pas qu’elle s’envole ou s’écroule sur vos tronches au moindre coup de vent, et l’idéal serait même serait même de vous faire des lits un peu surélevés pour éviter qu’un rampant ne se glisse dedans à votre insu. Ca promet, tiens, parce que t’as beau être attentive et avoir consommé un max de tutos youtube avant de te ramener ici, le plus dur restera de mettre tout ça en application et d’être suffisamment efficace pour avoir terminé avant la tombée de la nuit. Ca serait sacrément con de se retrouver avec des morceaux de cabane et de dormir dessus parce que vous aurez pas été foutues de les assembler. Le moniteur explique tout ça d’un air un peu fatigué, sûrement lassé d’avoir à répéter encore et encore les mêmes instructions à des groupes plus ou moins turbulents qui se voient déjà à la place du Bear Grylls dans le prochain programme de National Geographic. D’ailleurs les deux ados qui ricanent au premier rang sont particulièrement pénibles et, en plus de rien écouter, ils empêchent un peu le reste du groupe de pouvoir se concentrer. Cent pour cent dès que l’activité va commencer, ils vont brandir leurs téléphones pour faire quelques photos ou vidéos, et tout ça finira sur Instagram ou TikTok pour faire genre qu’ils sont trop badass alors qu’ils dormiront probablement à même le sol ce soir.
Bref, le top départ est donné et chaque groupe est guidé à un endroit précis, suffisamment éloignés les uns des autres pour ne pas se marcher dessus. “Bonne chance”, qu’on vout dit finalement avant de vous abandonner à votre sort. « T’as de la batterie si jamais on doit revoir un tuto ? » Comme si tu les avais pas déjà mémorisés par coeur à force de les voir en boucle. « Bon heu, déjà on se cherche un emplacement cool, non ? » Tu proposes en essayant de remettre dans l’ordre les différentes étapes. Ca sert à rien de s'eccombrer de plein de trucs si y a pas d'endroit où tout monter, hein.

win : Bim, même pas besoin d’aller super loin, l’emplacement semble carrément bien, y a même un arbre qui peut servir à faire de l’ombre ou à suspendre des trucs pendant la nuit. Plus qu’à explorer les environs pour trouver du matos.
so close : le terrain est complètement défraîchi, pas l’ombre de la moindre trace de mousse ou feuille, mais hé, au moins c’est à peu près plat. Y a juste plein de gros cailloux, quoi.
fail : un hurlement se fait entendre au loin, 100% c’est un des ado qui s’est déjà cassé la gueule en voulant monter dans un arbre ou en glissant sur un rocher. Tout ça pour dire que la zone est pas incroyable et un peu trop escarpée en plus des voisins bruyants, mieux vaut continuer à chercher.

@elena esteves :brows:




Dernière édition par Dina Esteves le Lun 28 Aoû 2023 - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
LE DESTIN
l'être suprême
l'être suprême
into the unknown (elena#1) HlIQNBi Présent
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
into the unknown (elena#1) 9XDl7mA
POSTS : 29381 POINTS : 2490

TW IN RP : nc
PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
CRÉDITS : loonywaltz
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

into the unknown (elena#1) Empty
Message(#) Sujet: into the unknown (elena#1) into the unknown (elena#1) EmptyLun 7 Aoû 2023 - 16:28


Le membre 'Dina Esteves' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
into the unknown (elena#1) 7qAeKoF
Revenir en haut Aller en bas
Elena Esteves
Elena Esteves
le cygne noir
Présent
ÂGE : 29 ans (19/01)
SURNOM : el, "eh mais t'es pas l'actrice là ?"
STATUT : le glas a été sonné avant même le mariage, elle se sent un peu bête d'y avoir cru.
MÉTIER : sur le papier, fliquette de pacotille ; officieusement, recrue du PSI spécialisée dans la psychologie et les négociations, beaucoup de mots pour dire qu'entourlouper lui sert à payer son loyer.
LOGEMENT : son ex femme a quitté l'appart et elle a pris le chien avec elle. elle l'a donc revendu pour déposer ses affaires à west end, avec maxine, mateo et maisie.
into the unknown (elena#1) O_1h21sjp8d1v4r171t4ij13mr6ft1i
POSTS : 100 POINTS : 320

TW IN RP : alcoolisme parental, quotidien policier, violence, ancienne relation toxique
TW IRL : age gaps majeur/mineur romancés
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
RPs EN COURS : into the unknown (elena#1) 10151065_8c72e
DINA >

into the unknown (elena#1) Giphy
EPSILON >

into the unknown (elena#1) A80770da516c6c41251ebb12877b28813fcde172
NATE >

into the unknown (elena#1) 7caad5a048a6c8cec929e5e260002b2e57f7a4dd
DAISY >

7/5 - full archi full (mais bon proposez quand même)

dorian#1 ; daisy#1 ; maxine#1 ; andy#1, dina#2 ; solas#1 ; nathan#1.
RPs EN ATTENTE : jackson#1 ; simon#2
RPs TERMINÉS : jiyeon ; dina#1 ; simon#1 ; ...
AVATAR : alba baptista
CRÉDITS : ava (c) rainbowstars, gif (c) ohlexa
DC : mac la menace
PSEUDO : princesse mononoprix
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/07/2023

into the unknown (elena#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: into the unknown (elena#1) into the unknown (elena#1) EmptyDim 27 Aoû 2023 - 18:51



C’est une idée à la con, pour sûr, et de fait, ça fait de l’activité un choix évident et précieux pour Elena, qui a toujours été sponsor de Toutes Les Idées à La Con Existantes. Elle avait déjà reçu un entraînement de survie basique pendant son passage à l’ADF - construction d’abris dans le désert, reconnaissance basique de plantes consommables et purification de l’eau, parce que l’armée australienne mettait une emphase particulière sur l’auto-suffisance en situations extrêmes, mais Elena n’avait connu du terrain que les psyops en Irak, et se retrouver livrée à elle-même dans le désert avait été la dernière de ses préoccupations possibles. Au contraire : elle était de ces occidentaux qu’on aimait bien sur place, justement parce qu’ils donnaient l’impression de s’intégrer parfaitement au paysage, afin de mieux retourner les esprits derrière. L’entraînement remontait, donc, et la légère avance qu’elle pouvait avoir face aux autres participants l’avait motivée davantage encore à s’inscrire. Certes : le sol australien ne ressemblait en rien à ses conditions en Irak, mais les bases devaient bien être les mêmes, et au pire, elle dirait que leur échec était dû à l’inexpérience de Dina.

Et c’est sûrement une excuse, tout ça, au fond : ça fait des mois que les jumelles ne se sont pas retrouvées seule à seule, avec autre chose à se dire que des banalités logistiques du quotidien. Ca la rend presque nerveuse, Elena, parce qu’elle n’a aucune foutre idée de quoi lui dire qui ne concernent ni leurs parents, ni leurs boulots respectifs (ou du moins, l’idée un peu planplan qui lui sert de couverture). C’est triste à en pleurer, de se dire qu’elle ne connaît rien de la vie de sa soeur en-dehors d’un minimum syndical dénué de sens ou d’une intimité quelconque. C’est pire encore quand elle doit s’avouer que c’est elle qui a évité toute sorte d’occasion pour rompre la glace entre elles pendant des années.
De fait, cet atelier est exactement ce qu’il prétend être : une occasion, certes un peu originale, mais Elena ne sait plus comment prendre des nouvelles de sa soeur autrement qu’avec des excuses à la con de ce type.

« Quoi, tu crois que j’ai besoin d’un tuto ? J'ai géré à l'armée, j'te rappelle. »

Elle se relève avec son rire le plus prétentieux, donnant un puissant coup dans ses jambes pour se remettre debout d’une traite, et manquant de se tordre la cheville au passage. Elle titube le temps de retrouver son équilibre, et reprend, reniflant un bon coup pour chasser sa gêne : « J’ai fait mes recherches, t’inquiète. Donne-moi un peu de crédit, quand même. » Elle frotte ses mains par réflexe tandis qu’autour de leur duo, les autres groupes se sont éclipsés en courant selon les instructions du moniteur pour trouver le meilleur terrain. Seul un mec seul qui ressemble à un Seth Rogen sous stéroïdes prend son temps pour quitter l’emplacement de départ, suivi immédiatement par les jumelles sous le lead de Dina, qui semble prendre la chose très au sérieux. « Allez, j’te suis. » L’aînée réajuste son appareil auditif d’un côté tout en saisissant leur petit sac à dos commun pour le hisser sur une épaule, emboîtant le pas à Dina jusqu’à un terrain relativement stable : « Bon, y a sûrement pas mieux qui soit pas déjà pris. Ca te va ici ? » Ce n’est ni vert, ni très accueillant, mais au moins c’est plat, et l’agente du MOSC repère déjà des gros cailloux qu’elles peuvent poser comme fondation. « Faut faire la base, déjà, je pense qu’on devra se contenter de gros cailloux pour stabiliser les petits. » Elle se gratte la joue. On n’est définitivement pas en Irak. Elle se penche pour se saisir d’une première grosse pierre et la balance au milieu du terrain, façon pavé dans la mare. « Ce genre-là, ça devrait être bien. » Ou alors elle dit des conneries, on n’est à l’abri de rien.

« C’est cool qu’on puisse faire ça ensemble, en vrai », lance-t-elle en arrière alors qu’elle s’affairent à matelasser le sol avec des cailloux plus larges et épais. « Enfin ça fait un moment, quoi. » Depuis le mariage, en fait, qu’Elena avait annoncé à leur famille comme un cheveu sur la soupe un peu plus d’un an après sa rupture casse-gueule avec Victoria. Un mois passé au Brésil en tant que fiancées alors qu’elles n’avaient toujours pas parlé de se remettre ensemble, le cas Ida menaçant de les séparer pour de bon. Personne n’avait rien vu venir, et Dina probablement encore moins, puisqu’elle était passée de la rupture “définitive” au faire-part de mariage. « Tu devrais venir un week-end, ça ferait plaisir à Vic. Quand t’auras le temps, et tout. » Bordel, est-ce censé être si dur ? « Enfin si on survit et qu’on arrive à trouver une base. » Des branches, en tout cas. Plus elles seront larges, le mieux ce sera, mais dans leur coin, ça semble déjà fortement compromis.

WIN : en contrebas plus loin, elles trouvent des branches assez épaisses pour faire l’affaire ; elles seront lourdes à remonter, mais c’est toujours ça de pris.
SO CLOSE : les branches sont assez humides et peu résistantes, mais elles ont le mérite d’exister.
FAIL : il faudra se contenter des brindilles et des cailloux.
Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
LE DESTIN
l'être suprême
l'être suprême
into the unknown (elena#1) HlIQNBi Présent
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
into the unknown (elena#1) 9XDl7mA
POSTS : 29381 POINTS : 2490

TW IN RP : nc
PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
CRÉDITS : loonywaltz
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

into the unknown (elena#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: into the unknown (elena#1) into the unknown (elena#1) EmptyDim 27 Aoû 2023 - 18:51


Le membre 'Elena Esteves' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
into the unknown (elena#1) N8hDDlp
Revenir en haut Aller en bas
Dina Esteves
Dina Esteves
la diva de l'acrobatie
la diva de l'acrobatie
Présent
ÂGE : 29 yo. (19.01.1995)
SURNOM : D., dee, la meuf là ou encore "hé mais c'est pas toi qui a joué dans-" ; c'est pas ce qui manque.
STATUT : c'est pourtant pas faute de tenter les applis de rencontres.
MÉTIER : stunt performer: elle réalise les cascades et les scènes de bagarre de vos actrices préférées, le tout sans (presque) jamais se blesser ; une prouesse quand on connaît sa maladresse.
LOGEMENT : une coloc abandonnée environ six mois dans l'année pour partir bosser ici et là. elle fait flipper tour à tour stella, sara ou joseph au #200 hughton avenue, sur redcliffe.
self
POSTS : 304 POINTS : 40

TW IN RP : alcoolisme d'un proche, pression familiale.
GENRE : Je suis une femme
PETIT PLUS : ancienne enfant star, elle a joué dans un paquet de films et de séries jusqu'à ses 12 ans › elle passe beaucoup de temps à l'étranger pour des tournages plus ou moins conséquents › sillonne les apps de rencontre sans trop savoir ce qu'elle cherche
CODE COULEUR : dina s'extasie en teal
RPs EN COURS : into the unknown (elena#1) Tumblr_pyeebnT60q1rgmfmpo2_540
elena#2

into the unknown (elena#1) 233f853e78d03a010c457ef7cd44bdbd6f791f6b
sara#1stella#1

into the unknown (elena#1) Ad49909bd44ce6f7e8fe463dec5f724405e8ed77
blake › daisy

UAs : diego (hg)

GOOGLE SEARCH :
instagramwikipedia

COMMUNICATION :
la colocelenajosephblake (tinder)

RPs TERMINÉS : into the unknown (elena#1) Parkour-theoffice

BEAR GRYLLS:
asher#1 (3w) › kieran (1w) › elena#1 (1w) › siham (3w)


whoops:

AVATAR : alba baptista
CRÉDITS : harley (avatar & gif profil) & cinematv, brody75, osvaldrps (gifs) & loonywaltz (ub) & pvris (lyrics)
DC : spencer les problèmes & cassie la wannabe.
PSEUDO : harley
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/07/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50065-motion-sickness-dina
https://www.30yearsstillyoung.com/t50131-

into the unknown (elena#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: into the unknown (elena#1) into the unknown (elena#1) EmptyMar 5 Sep 2023 - 11:01



« Tu fais des cabanes à partir de rien dans l’armée ? » Première nouvelle. Enfin, pas que tu saches vraiment, en fait. Tes seules connaissances sur le sujet, elles se limitent à ce que t’as pu étudier pour des rôles ou ce que t’as pu voir dans des films, autant dire qu’on y voit rarement les protagonistes se casser la tête pour construire un abris à base de branches disséminées au milieu du bush. Mais ok, tu la laisses prendre les devants si elle veut, t’as pas la moindre foutue idée de par où il faut commencer, de toute façon. Ca promet pour le reste des ateliers où t’as décidé de t’inscrire, tiens. « Ok, ok, j’te fais confiance. » Elle a raison, dans le fond. S’il y en a bien une des deux qui saura survivre à tout ça, c’est bien elle. Toi dans le fond, sans ton téléphone et la mine d’or qu’il contient du nom de YouTube, t’es pas bonne à grand chose en terme de travaux pratiques. « Ouais, j’pense qu’on trouvera pas mieux. » C’est pas incroyable mais c’est sûrement pas pire que l’endroit plein de crevasse que t’as vu en arrivant à l’atelier. Mais ok, les gros cailloux pour stabiliser les petits, t’as aucune idée de comment elle veut installer le truc alors tu te contentes de suivre les directives en portant à bout de bras les rochers pour les placer comme indiqués par ta soeur, guettant son approbation à chaque pierre posée.
« Ouais… On devrait faire ça plus souvent. Genre pas des cabanes, mais, bein… » ça. Passer du temps à apprendre à se connaître ou qu’importe sur quoi ça peut aboutir. C’est con, parce que c’est même pas comme si vous n’aviez jamais rien fait ensemble ; tu comptes même pas le nombre de fois où il a fallu ramener votre père à la maison et pour le coup, c’était un vrai travail d’équipe. Un travail auquel Elena a eu à se rôder bien avant toi, et tu t’en veux d’avoir été si absente ou en tout cas d’avoir été à ce point distante. Promis pourtant, tu fais des efforts. « Mais ouais, carrément ! Ca fait un moment qu’on a pas eu l’occasion de discuter et tout. » Probablement depuis le mariage, si t’es honnête. T’as été absente de Brisbane une bonne partie de l’année, et à côté de ça t’es clairement pas la plus douée pour garder le contact à distance. « Pour l’instant je reste dans le coin, j’ai rien de prévu avant au moins six mois alors quand tu veux. » Enfin ça dépend, à tout moment ton agent t’appelle pour te dire qu’il t’a trouvé un remplacement ou quelque chose du genre. « On va survivre. » C’est pas comme si vous aviez le choix, de toute façon, sinon qui va s’occuper de papa ? « Faut juste qu’on trouve le matériel et ça va rouler tout seul, après. » Ou peut-être pas, tout dépend d’à quel point le spot choisi est naze et loin de tout, ou alors de combien d’équipes sont déjà passées par là pour rafler jusqu’à la moindre branche suffisamment solide pour aider à construire quoi que ce soit. Enfin pour le moment, plus facile à dire qu’à faire, surtout dans la mesure où le terrain semble n’offrir que des brindilles ou des roches, autant dire que c’est pas avec ça que vous allez vous abriter de quoi que ce soit. A la rigueur ça peut servir de tapis pour isoler, et encore t’es même pas sûre que ça soit le genre de truc qui se fasse. Néanmoins, tu commences quand même à faire des petits tas, peut-être que ça servira. « Ça se passe bien ton boulot ? » T’as jamais été douée pour les small talks, mais ça veut pas dire que t’as pas envie d’essayer et de t’intéresser à ce qu’elle a à raconter.

win : après un moment passé à amasser des brindilles sans trop savoir quoi en foutre, Dina décide que ça faut peut-être le coup d’élargir la zone de recherche et part dans une direction au hasard. Coup de bol, elle tombe sur un paquet de bois mort qui sera sûrement utile.
so close : elle fait le tour vite fait en essayant de continuer à discuter, ramasse quelques branches supplémentaires, mais rien de particulièrement utile.
fail : la zone est bien bien paumée et Dina a un caillou dans sa pompe.

@elena esteves :brows:


Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
LE DESTIN
l'être suprême
l'être suprême
into the unknown (elena#1) HlIQNBi Présent
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
into the unknown (elena#1) 9XDl7mA
POSTS : 29381 POINTS : 2490

TW IN RP : nc
PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
CRÉDITS : loonywaltz
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

into the unknown (elena#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: into the unknown (elena#1) into the unknown (elena#1) EmptyMar 5 Sep 2023 - 11:01



Le membre 'Dina Esteves' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
into the unknown (elena#1) R1lJ2mV
Revenir en haut Aller en bas
Elena Esteves
Elena Esteves
le cygne noir
Présent
ÂGE : 29 ans (19/01)
SURNOM : el, "eh mais t'es pas l'actrice là ?"
STATUT : le glas a été sonné avant même le mariage, elle se sent un peu bête d'y avoir cru.
MÉTIER : sur le papier, fliquette de pacotille ; officieusement, recrue du PSI spécialisée dans la psychologie et les négociations, beaucoup de mots pour dire qu'entourlouper lui sert à payer son loyer.
LOGEMENT : son ex femme a quitté l'appart et elle a pris le chien avec elle. elle l'a donc revendu pour déposer ses affaires à west end, avec maxine, mateo et maisie.
into the unknown (elena#1) O_1h21sjp8d1v4r171t4ij13mr6ft1i
POSTS : 100 POINTS : 320

TW IN RP : alcoolisme parental, quotidien policier, violence, ancienne relation toxique
TW IRL : age gaps majeur/mineur romancés
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
RPs EN COURS : into the unknown (elena#1) 10151065_8c72e
DINA >

into the unknown (elena#1) Giphy
EPSILON >

into the unknown (elena#1) A80770da516c6c41251ebb12877b28813fcde172
NATE >

into the unknown (elena#1) 7caad5a048a6c8cec929e5e260002b2e57f7a4dd
DAISY >

7/5 - full archi full (mais bon proposez quand même)

dorian#1 ; daisy#1 ; maxine#1 ; andy#1, dina#2 ; solas#1 ; nathan#1.
RPs EN ATTENTE : jackson#1 ; simon#2
RPs TERMINÉS : jiyeon ; dina#1 ; simon#1 ; ...
AVATAR : alba baptista
CRÉDITS : ava (c) rainbowstars, gif (c) ohlexa
DC : mac la menace
PSEUDO : princesse mononoprix
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/07/2023

into the unknown (elena#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: into the unknown (elena#1) into the unknown (elena#1) EmptyMer 3 Jan 2024 - 10:30



« Bah, ouais. Tu crées ton camp dans des endroits stratégiques, et tout. Bon, généralement ils sont déjà faits quand on arrive, mais… » Elena hausse les épaules : sa piètre tentative de se faire mousser en tant qu’ex-soldate n’a pas pris avec sa soeur. Sûrement parce qu’elle a dû voir des sets de l’armée pour son job, ou une connerie comme ça. « On est pas dans des 4*, quoi. » C’est qu’elle aurait presque oublié, parce que leurs conditions au MOSC, elles, sont plutôt douillettes, en comparaison des camps qu’elle a pu connaître à l’époque. Non qu’elle puisse en parler, de ça : pour Dina, sa soeur ne partait que pour des conférences à la con dans des hôtels à la Emporium South Bank, avec des teambuildings de goat yoga et des buffets remplis de croissants à la française. Soit : elle s’empresse de balayer le sujet pour sortir un argument d’autorité à la “source : tkt”, et elles trouvent une base relativement stable sur laquelle commencer à construire. Avec quoi, ça reste à déterminer.

Entre deux constructions fortement bancales, Elena prend conscience de leur position quelque peu inhabituelle ; il leur aura fallu un putain de prétexte à la con de stage de survie pour réussir à se revoir, sans quoi elles auraient probablement débité l’une comme l’autre les excuses habituelles : trop de taf, un voyage à venir, trop de trucs à faire avec la nouvelle famille de Papa et plus assez de petites cuillères (et Dieu sait qu’Elena en avait une penderie pleine, de ces conneries-là) pour gérer les autres aspects sociaux et familiaux de leurs vies. A sa décharge, la jeune femme avait en quelque mois frôlé le burnout, la rupture, la vie avec une artiste mal dégrossie qui s’était pointée à son mariage pour y larguer sa nouvelle pote en essayant de la re-pécho, et puis la mort, surtout. Rien de très propice à une vie sociale florissante. « Ca marche. P’têtre avant six mois, quand même, ça devrait se trouver. » Elle s’autorise un sourire taquin et incertain à la fois : pour le coup, elle ne serait sûrement pas dans le coin d’ici six mois. Raison de plus pour programmer ça au plus vite, et donner une belle-soeur digne de ce nom à Victoria qui l’encourageait toujours à prendre des nouvelles de Dina.

« Mais oui, on va survivre », lâche-t-elle d’un ton bien plus assuré qu’il ne devrait l’être. Après tout ça, ce n’allait pas être la putain de pampa qui serait la fin de la moitié de l’héritage Esteves. Ramasser des branches et des cailloux la ramène à un statut presque primal où elle trouve ledit héritage presque ridicule et fondamentalement inutile, pour l’instant, mais elle est quasi-certaine que son narcissisme bien planqué lui servira à un moment ou l’autre. « Euuuh… Ouais », répond-elle à la prochaine question concernant le boulot. « Les conférences, les relectures, la collaboration avec les anciens du commissariat, et tout. Trop fun. » Elle s’humecte les lèvres face à son propre mensonge fortement généraliste et transparent comme tout : elle aurait voulu prétendre qu’elle s’était reconvertie en assistante vétérinaire qu’elle n’aurait pas trouvé plus foireux. Voilà cinq ans qu’elle a quitté le petit tribunal dans lequel elle n’a siégé que trois glorieux mois, à sécher la plupart de ses jours de boulot : on penserait qu’après autant de temps à pouvoir peaufiner sa couverture, elle aurait un peu plus poncé le sujet. C’était la tenir un peu trop haut en estime. « C’est pas l’éclate, hein, j’pense à me reconvertir, dans l’art ou un truc, mais bon. Et toi ? The Last of Us, c’était bien ? » Elle se retrouve à essayer de tisser des brindilles entre elles pour créer une espèce de tapis. De toute évidence, les brindilles sont trop larges pour ressembler à quoi que ce soit, mais au moins la base sera plus confortable que le sol.

Il ne faut pas longtemps à Dina pour se diversifier et élargir ses recherches, puis revenir avec du bois mort : « Ouais !! Ca fera un super toit, ou un bon feu. » Ou un cadre pour l’abri, si elles ne trouvaient pas de plus gros bouts de bois - ce qui, sans outils particuliers, s’avérait déjà compromis. « On a qu’à tenter d’en faire des espèces de murs, on trouvera plus fin pour faire le toit. » Ou il n’y aurait pas de toit et tant pis : les bestioles seraient déjà chassées au sol, et il y avait peu de chances qu’il pleuve. La jeune femme finit de tisser son espèce de tapis immonde et le fout au milieu des pierres : rien de très stable ni très confortable, mais au moins une base sur laquelle rajouter des pierres. Elena se force à remettre ses priorités dans l’ordre : d’abord, un abri ; ensuite, de quoi se tenir chaud, et enfin, si le temps et si possible, de la nourriture. Elles pourraient s’en passer pour une nuit, au pire des cas. « J’vais essayer de trouver de quoi nous réchauffer », annonce-t-elle alors, lançant un signe “peace” par-dessus son épaule.

WIN : en farfouillant un peu les alentours, Elena trouve même le caillou parfait pour faire du feu avec une bonne branche (sûrement laissés par l’équipe organisatrice, mais on ne refuse pas les victoires faciles).
SO CLOSE : elle aperçoit le camp délaissé d’une équipe à proximité, c’est le moment d’aller choper des trucs gratuits.
FAIL : elle ne trouve rien de dingue, sinon de gros cailloux qui peuvent rembourrer un peu leurs “lits” pour ce soir. En plus, son appareil est déchargé et elle n’entend plus rien.

@Dina Esteves :bss:
Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
LE DESTIN
l'être suprême
l'être suprême
into the unknown (elena#1) HlIQNBi Présent
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
into the unknown (elena#1) 9XDl7mA
POSTS : 29381 POINTS : 2490

TW IN RP : nc
PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
CRÉDITS : loonywaltz
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

into the unknown (elena#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: into the unknown (elena#1) into the unknown (elena#1) EmptyMer 3 Jan 2024 - 10:30


Le membre 'Elena Esteves' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
into the unknown (elena#1) 7qAeKoF
Revenir en haut Aller en bas
Dina Esteves
Dina Esteves
la diva de l'acrobatie
la diva de l'acrobatie
Présent
ÂGE : 29 yo. (19.01.1995)
SURNOM : D., dee, la meuf là ou encore "hé mais c'est pas toi qui a joué dans-" ; c'est pas ce qui manque.
STATUT : c'est pourtant pas faute de tenter les applis de rencontres.
MÉTIER : stunt performer: elle réalise les cascades et les scènes de bagarre de vos actrices préférées, le tout sans (presque) jamais se blesser ; une prouesse quand on connaît sa maladresse.
LOGEMENT : une coloc abandonnée environ six mois dans l'année pour partir bosser ici et là. elle fait flipper tour à tour stella, sara ou joseph au #200 hughton avenue, sur redcliffe.
self
POSTS : 304 POINTS : 40

TW IN RP : alcoolisme d'un proche, pression familiale.
GENRE : Je suis une femme
PETIT PLUS : ancienne enfant star, elle a joué dans un paquet de films et de séries jusqu'à ses 12 ans › elle passe beaucoup de temps à l'étranger pour des tournages plus ou moins conséquents › sillonne les apps de rencontre sans trop savoir ce qu'elle cherche
CODE COULEUR : dina s'extasie en teal
RPs EN COURS : into the unknown (elena#1) Tumblr_pyeebnT60q1rgmfmpo2_540
elena#2

into the unknown (elena#1) 233f853e78d03a010c457ef7cd44bdbd6f791f6b
sara#1stella#1

into the unknown (elena#1) Ad49909bd44ce6f7e8fe463dec5f724405e8ed77
blake › daisy

UAs : diego (hg)

GOOGLE SEARCH :
instagramwikipedia

COMMUNICATION :
la colocelenajosephblake (tinder)

RPs TERMINÉS : into the unknown (elena#1) Parkour-theoffice

BEAR GRYLLS:
asher#1 (3w) › kieran (1w) › elena#1 (1w) › siham (3w)


whoops:

AVATAR : alba baptista
CRÉDITS : harley (avatar & gif profil) & cinematv, brody75, osvaldrps (gifs) & loonywaltz (ub) & pvris (lyrics)
DC : spencer les problèmes & cassie la wannabe.
PSEUDO : harley
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/07/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50065-motion-sickness-dina
https://www.30yearsstillyoung.com/t50131-

into the unknown (elena#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: into the unknown (elena#1) into the unknown (elena#1) EmptyJeu 25 Jan 2024 - 11:10



« Au moins là t’as pas un instructeur qui te gueule dessus pour aller plus vite, » en tout cas c’est comme ça que t’imagines que ça se passe. Et puis ça reste toujours plus du camping et de la survie que ce que toi tu fais quand tu te retrouves logée et nourrie dans une caravane climatisée avec internet par satellite et café à volonté, quoi.
Avec tout ça, vous faites au moins semblant de prévoir des trucs, au moins histoire de profiter que vous soyez en ville toutes les deux pendant suffisamment longtemps. « Avant six mois, » tu répètes en affichant le même sourire qu’Elena. « Peut-être même qu’on pourrait sortir papa, un peu. » Dans le meilleur des mondes, ça sera sans sa nouvelle meuf. C’était quand, la dernière fois que vous avez fait un truc juste à trois ?
Tu peux pas t’empêcher de ricaner lorsqu’elle tente de te convaincre que vous allez vous en sortir, et toi, tu peux pas t’empêcher de repenser aux jours précédents. « Rigole mais sur un autre atelier, mon binôme et moi on s’est fait mettre une race par un couple de septuagénaires alors bon. » Ils ont même fait zéro effort pour construire leur radeau et partir voguer vers d’autres horizons, pendant que le blond et toi bein… Vous avez eu bien du mal à démarrer, et c’est sans parler de l’incident avec la fourmilière en plus. « J’suis peut-être pas la partenaire la plus fiable du game, quoi. » Autant qu’elle le sache. Faire la badass devant des caméras en suivant scrupuleusement un plan de scène, c’est une chose, se démerder dans la vraie vie à l’état sauvage, c’en est une autre. Mais hé, paraît que ce qui compte vraiment c’est de participer. La survie, tout ça, ça relève du détail.
« J’te vois quand même mal réussir à rester une journée complète derrière un bureau, en vrai. » Que ça doit être ennuyant un boulot plan-plan et routinier au possible, et puis en toute honnêteté, ça ne lui ressemble pas, à Elena. « Une reconversion te fera sans doute du bien. » Même si quelque chose en rapport avec l’art c’est pas non plus ce que tu imagines en premier, c’est pas de toi qu’il s’agit. Si c’est vraiment dans ça qu’elle se voit plutôt que son job qui ressemble foutrement à celui d’une secrétaire, t’es personne pour lui mettre des bâtons dans les roues, c’est même tout le contraire. Dans tous les cas, si elle a besoin de contacts ou de fonds ou même simplement de soutien, elle saura à quelle porte venir toquer. Et puis toi tu reprends, peut-être un peu tro penthousiaste ; « ouais, c’était carrément cool ! Ils ont dit qu’ils me rappelleront sûrement pour la saison 2, j’pense que je vais demander pour faire un claqueur ou un truc du genre, » y aura des heures et des heures de maquillage mais vu le résultat final, t’es prête à subir. En attendant, ils peuvent compter sur toi pour bosser ta meilleure performance de ces cauchemars ambulants. Peut-être qu’en supplément tu feras aussi un random goon d’arrière-plan ou encore un des potes d’Abby qui se fait salement zigouiller. « Et puis l’acteur principal était un amour, » le genre de type qui trend sur TikTok et qui est super populaire parce qu’il dégage des bonnes vibes et qu’il est à l’affiche de toutes les séries ou films du moment, le genre de type qui aurait plu à maman, au final.
Tu ramènes ta trouvaille en espérant que ça servira, et déjà, Elena prend les devants en proposant d’en faire des murs. T’acquiesces en essayant d’évaluer ce qu’il est possible de faire avec les quantités récoltées. Probablement pas grand chose, du moins pas avant d’avoir fait plusieurs allers-retours. « Attention où tu mets les pieds, » que tu préviens alors qu’elle part à l’aventure dans les alentours. C’est pas le moment de marcher sur un serpent ou de glisser et de se péter un truc. Pendant ce temps, t’essayes de faire un truc un peu surélevé à l’aide des pierres et du bois, peut-être un espèce de plancher ou alors une sorte de tente, à voir. Au moins de son côté, Elena a l’air d’avoir trouvé des trucs à ramener. « Par pitié, dis moi que t’as au moins choppé une tente Quechua. » Quel pied ça serait, d’avoir une tente deux secondes à balancer, même si pour le coup, tu ne te fais pas trop d’illusions.

win : pas de plancher, mais il y a de quoi faire une structure de tente relativement stable et spacieuse, restera juste à trouver de quoi tout recouvrir et isoler. A voir si elles ont encore la foi de tresser des trucs où si elles se contentent de chercher des feuilles ou des buissons.
so close : Elle essaye des trucs, ça se casse la gueule alors elle tente autrement et ainsi de suite. Bon, seule elle n’arrivera pas à grand chose, alors elle part chercher plus de bois histoire de ne pas rester les bras ballants.
fail : au moment de soulever une pierre, un serpent caché là se dévoile. Dina est prise d’un mouvement de panique et tombe à la renverse en reculant et en gueulant un coup. Le rampant s’éloigne, visiblement mécontent d’avoir été dérangé pendant sa sieste. Plus de peur que de mal, mais ça fait chier.



Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
LE DESTIN
l'être suprême
l'être suprême
into the unknown (elena#1) HlIQNBi Présent
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
into the unknown (elena#1) 9XDl7mA
POSTS : 29381 POINTS : 2490

TW IN RP : nc
PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
CRÉDITS : loonywaltz
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

into the unknown (elena#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: into the unknown (elena#1) into the unknown (elena#1) EmptyJeu 25 Jan 2024 - 11:10


Le membre 'Dina Esteves' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
into the unknown (elena#1) 7qAeKoF
Revenir en haut Aller en bas
Elena Esteves
Elena Esteves
le cygne noir
Présent
ÂGE : 29 ans (19/01)
SURNOM : el, "eh mais t'es pas l'actrice là ?"
STATUT : le glas a été sonné avant même le mariage, elle se sent un peu bête d'y avoir cru.
MÉTIER : sur le papier, fliquette de pacotille ; officieusement, recrue du PSI spécialisée dans la psychologie et les négociations, beaucoup de mots pour dire qu'entourlouper lui sert à payer son loyer.
LOGEMENT : son ex femme a quitté l'appart et elle a pris le chien avec elle. elle l'a donc revendu pour déposer ses affaires à west end, avec maxine, mateo et maisie.
into the unknown (elena#1) O_1h21sjp8d1v4r171t4ij13mr6ft1i
POSTS : 100 POINTS : 320

TW IN RP : alcoolisme parental, quotidien policier, violence, ancienne relation toxique
TW IRL : age gaps majeur/mineur romancés
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
RPs EN COURS : into the unknown (elena#1) 10151065_8c72e
DINA >

into the unknown (elena#1) Giphy
EPSILON >

into the unknown (elena#1) A80770da516c6c41251ebb12877b28813fcde172
NATE >

into the unknown (elena#1) 7caad5a048a6c8cec929e5e260002b2e57f7a4dd
DAISY >

7/5 - full archi full (mais bon proposez quand même)

dorian#1 ; daisy#1 ; maxine#1 ; andy#1, dina#2 ; solas#1 ; nathan#1.
RPs EN ATTENTE : jackson#1 ; simon#2
RPs TERMINÉS : jiyeon ; dina#1 ; simon#1 ; ...
AVATAR : alba baptista
CRÉDITS : ava (c) rainbowstars, gif (c) ohlexa
DC : mac la menace
PSEUDO : princesse mononoprix
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/07/2023

into the unknown (elena#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: into the unknown (elena#1) into the unknown (elena#1) EmptyLun 26 Fév 2024 - 12:00



« Sortir Papa ? Avec les gosses ? C’est perdu d’avance, je pense, mais c’est gentil d’essayer. » La première gosse qui vient de naître, puis la deuxième qui a sensiblement leur âge - ce n’est jamais très bien passé auprès d’Elena, qui a fini par limiter ses interactions avec lui au maximum. Le seul membre de sa famille qu’elle voyait régulièrement se retrouve donc encore plus loin que sa mère - ne demeure que Dina, de laquelle elle a oublié comment être proche sans la jalouser. Et le premier pas pour réparer tout ça, c’est évidemment de construire une putain de cabane dans la pampa, parce qu’il n’y a rien de plus fédérateur pour des soeurs que de se prendre la tête sur qui dormira avec le gros caillou pour oreiller. Jusque-là l’ensemble se construit de façon cohérente et harmonieuse, toute chose prise en compte : leur abri pour la nuit ne ressemble pas à grand-chose, mais il a le mérite d’exister, et Elena ayant pris l’habitude de dormir sur une chaise de bureau au fond d’une laverie, elle a peu de doutes quant au fait qu’elle arrivera à dormir sur huit graviers à côté d’un feu, s’il le fallait vraiment. Ce qui, avec l’aveu de Dina, semblait être une réalité de plus en plus tangible. « Mais non, carrément ? Et tu oses montrer ton visage aux mêmes ateliers ? » Elle se marre à gorge déployée pour enfoncer un peu plus le clou, comme si c’était parfaitement improbable de se faire battre à des ateliers aussi spécifiques par des vieux survivalistes qui vivaient dans des cabanes et recyclaient leur caca depuis la frayeur du Y2K.

Ca la rebooste un peu pour trouver du bon matériel, pendant qu’elles discutent du quotidien qu’elles sont censées oublier ici même. Mais tant pis, ça fait trop longtemps, et elles connaissent si peu l’une de l’autre en-dehors de leur famille un peu chaotique. « Ouais, c’est pas toujours supportable. Heureusement, ils me laissent aller courir pendant la pause repas et je finis pas trop tard. » Mensonges, mensonges et encore des mensonges, mais c’est ce qu’il faut pour convaincre d’une vie un tant soit peu normale. Parfois, Elena se dit qu’elle a choisi la pire des couvertures, qu’elle aurait au moins pu prétendre être chauffeuse de poids-lourds pour coller avec les absences et les horaires désordonnés, mais merde, elle tenait à un minimum de réalisme vis-à-vis de son quotidien sans avoir à demander à Google. Elle élude sur la partie artistique qui est certainement la plus vraie de tout son charabia, et relance plutôt sur le quotidien de Dina pour se sortir des ronces. « Les claqueurs c’est les gros champignons qui courent vite ? Chanmé. » Elena a un peu du mal à voir en quoi consiste réellement le job de sa soeur, sinon courir partout et accepter de se viander sur commande, mais ça lui inspire le plus haut respect : fut un temps où elle aurait tout donné pour faire la même chose. « Maman doit être super contente. » Ca sort timidement, comme un cheveu sur la soupe : façon bien à elle de demander des nouvelles de la susmentionnée sans le faire ouvertement.

Elle finit par changer d’avis et partir en reconnaissance aux alentours, tant pis pour Maman : des voisins ont eu la mégarde de laisser leurs affaires sans surveillance, et, flique en carton qu’elle est, elle se fera un plaisir de les en délester. Elle revient ainsi avec ce qu’elle estime une belle prise : des cubes feu, un briquet et une Kälteen bar, au cas où leurs rations ne suffisent pas. Elle laisse derrière elle (à regret) une petite couverture, deux téléphones et un talky walky qui ne servira à rien, sinon à être cramées via le deuxième. « J’ai juste pris leur briquet et 2-3 cubes de barbecue, je suis pas un monstre non plus. » annonce-t-elle à son retour, ne souhaitant pas avouer qu’elle a laissé une couverture sur place - chacun mérite sa chance à la survie, et elle n’a pas envie de se retrouver avec un corps congelé à faire constater à des flics qui ne sont de toute évidence pas du tout ses collègues. « Et le truc qui fait perdre des calories en continu, là. Je crois. » Ou pas, elle s’était endormie devant Mean Girls. « J’vais lancer le feu maintenant, ce serait con de le faire dans le noir. » Pendant ce temps, l’abri avance plus ou moins bien, se cassant la gueule à chaque jalon majeur et revenant régulièrement à zéro. Elena voit sa soeur partir chercher davantage de bois, par dépit, et elle redouble d’efforts avec ses cubes. « Et du coup Maman ? »

WIN : le feu part et suffit à les réchauffer pour la soirée ; avec un peu de chance, même pas besoin de créer des cloisons.
SO CLOSE : le feu est timide : il faut faire un choix entre terminer l’abri avec les branches récupérées par Dina, ou alimenter le feu avec ces mêmes branches.
FAIL : le feu démarre bien, puis s’arrête après un quart d’heures : un bon abri devient impératif.


@Dina Esteves :OO:


lately, forty wings would be just priceless, i wrestle with myself and with my vices but no one gives a fuck about my nightmares, and it's nothing you should worry yourself about (c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
LE DESTIN
l'être suprême
l'être suprême
into the unknown (elena#1) HlIQNBi Présent
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
into the unknown (elena#1) 9XDl7mA
POSTS : 29381 POINTS : 2490

TW IN RP : nc
PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
CRÉDITS : loonywaltz
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

into the unknown (elena#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: into the unknown (elena#1) into the unknown (elena#1) EmptyLun 26 Fév 2024 - 12:00


Le membre 'Elena Esteves' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
into the unknown (elena#1) 7qAeKoF
Revenir en haut Aller en bas
Dina Esteves
Dina Esteves
la diva de l'acrobatie
la diva de l'acrobatie
Présent
ÂGE : 29 yo. (19.01.1995)
SURNOM : D., dee, la meuf là ou encore "hé mais c'est pas toi qui a joué dans-" ; c'est pas ce qui manque.
STATUT : c'est pourtant pas faute de tenter les applis de rencontres.
MÉTIER : stunt performer: elle réalise les cascades et les scènes de bagarre de vos actrices préférées, le tout sans (presque) jamais se blesser ; une prouesse quand on connaît sa maladresse.
LOGEMENT : une coloc abandonnée environ six mois dans l'année pour partir bosser ici et là. elle fait flipper tour à tour stella, sara ou joseph au #200 hughton avenue, sur redcliffe.
self
POSTS : 304 POINTS : 40

TW IN RP : alcoolisme d'un proche, pression familiale.
GENRE : Je suis une femme
PETIT PLUS : ancienne enfant star, elle a joué dans un paquet de films et de séries jusqu'à ses 12 ans › elle passe beaucoup de temps à l'étranger pour des tournages plus ou moins conséquents › sillonne les apps de rencontre sans trop savoir ce qu'elle cherche
CODE COULEUR : dina s'extasie en teal
RPs EN COURS : into the unknown (elena#1) Tumblr_pyeebnT60q1rgmfmpo2_540
elena#2

into the unknown (elena#1) 233f853e78d03a010c457ef7cd44bdbd6f791f6b
sara#1stella#1

into the unknown (elena#1) Ad49909bd44ce6f7e8fe463dec5f724405e8ed77
blake › daisy

UAs : diego (hg)

GOOGLE SEARCH :
instagramwikipedia

COMMUNICATION :
la colocelenajosephblake (tinder)

RPs TERMINÉS : into the unknown (elena#1) Parkour-theoffice

BEAR GRYLLS:
asher#1 (3w) › kieran (1w) › elena#1 (1w) › siham (3w)


whoops:

AVATAR : alba baptista
CRÉDITS : harley (avatar & gif profil) & cinematv, brody75, osvaldrps (gifs) & loonywaltz (ub) & pvris (lyrics)
DC : spencer les problèmes & cassie la wannabe.
PSEUDO : harley
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/07/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50065-motion-sickness-dina
https://www.30yearsstillyoung.com/t50131-

into the unknown (elena#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: into the unknown (elena#1) into the unknown (elena#1) EmptyVen 8 Mar 2024 - 13:25



« L’idée c’était plutôt sans, mais… Ouais. » Juste eux trois, sans les pièces rapportées qui sont trop compliquées à complètement considérer comme faisant partie de la famille. T’as passé tellement de temps loin de ton père ou d’Elena, qu’au final t’as surtout l’impression d’avoir à faire à des étrangers. Tu ne les connais plus depuis trop longtemps et tu commences tout juste à t’en rendre compte. Peut-être qu’il est trop tard pour réparer ça, mais au moins tu comptes essayer. « Enfin t’as raison, c’est pas le truc le plus simple à organiser. » Ni même à imaginer, en fait. Tu doutes qu’il accepte de faire quoi que ce soit sans sa nouvelle famille et ça fait chier, mais c’est comme ça. Au moins tes anecdotes sur tes capacités un peu limitées en survie font mouche et Elena se marre. « Au pire j’pourrai dire que c’était pas moi, » tu renchéris en riant à ton tour, sous-entendant clairement qu’à tout instant, elle pourrait celle qui s’est faite latter la tronche par un couple de retraités. « Et puis pour ma défense, ils avaient l’air habitués au truc, j’suis sûre qu’ils ont un abonnement annuel et qu’ils font des sorties comme ça tout le temps. » Dis ce que tu veux pour te rassurer, ça ne changera rien à l’humiliation ressentie sur l’instant. Au moins ton binôme était sympa et vous avez passé un bon moment.
T’es pas tout à fait convaincue par ce qu’elle te raconte sur son boulot mais en même temps, tu connais pas grand chose de ses habitudes ou de ses goûts, alors t’as aucune légitimité pour juger. « Tu penses essayer de passer à plein temps sur l’autre truc du coup ? » Parce que là, ça a l’air de profondément la faire chier, son histoire de bureau. « C’est ceux qui se déplacent en faisant du bruit,  » avec un giga champi sur la tronche et une gestuelle si particulière que t’as déjà passé trop de temps à expérimenter. Mais ça promet d’être fun et t’as bien hâte de t’y mettre. Puis vient la phrase qui te fait légèrement tiquer. « Ouais… » tu te contentes de hausser les épaules en marmonnant à moitié, pas franchement convaincue par ta propre réponse. Contente, c’est pas le terme que t’aurais employé. Maman, elle aurait préféré que tu deviennes la prochaine grande star montante, celle qu’on voit dans tous les films aux côtés de tous les plus grands réalisateurs. Maman, elle t’a surtout dit que tu gâchais ton potentiel, à te contenter d’être une simple doublure et à ne plus montrer ton visage. Maman, elle n’a jamais dit qu’elle était déçue, mais tu sais qu’elle l’est. Elena s’éloigne du coup le sujet en reste là, et tant mieux.
Lorsqu’elle revient, ce n’est pas les mains vides et t’as presque un peu d’espoir de ne pas passer une si mauvaise nuit, finalement. « C’est déjà mieux que rien. » Avoir une source de chaleur la nuit, c’est déjà quelque chose et c’est probablement plus que ce que toi, t’aurais été capable de faire. Avoir à bouffer aussi, d’ailleurs. « T’façon au rythme où vont les choses, on va finir par dormir juste à côté du feu. » La cabane avance à peine, ou en tout cas pas comme t’espérais, et il est peut-être temps de remettre de l’ordre dans les priorités de ce début de soirée. « On ferait mieux d’essayer de construire des lits histoire de pas dormir à même le sol. » Au moins un vague sommier surélevé, quoi. Ca évitera les rampants et ça isolera un peu du froid, en théorie. En pratique, c’est tout autre chose parce que tu sais pas tellement comme vous êtes supposées vous y prendre. « Tu savais qu’elle fréquentait quelqu’un ? » C’est probablement pas sérieux, comme d’habitude, mais ça te permet au moins de détourner le sujet. Non, maman n’est pas contente des tes décisions, non, tu veux pas en parler, du coup quoi de mieux que de noyer le poisson ? « C’est un mannequin ou un gars du milieu, j’ai pas trop compris. » Tu l’as même jamais vu, t’as juste eu vent de son existence parce qu’il était dans les parages au moment où t’as facetime ta mère la dernière fois. « Enfin je suis quasi sûre que ça durera pas. » Tu sais même plus dire quand c’est la dernière fois qu’elle a eu une relation un peu longue durée.


Revenir en haut Aller en bas
Elena Esteves
Elena Esteves
le cygne noir
Présent
ÂGE : 29 ans (19/01)
SURNOM : el, "eh mais t'es pas l'actrice là ?"
STATUT : le glas a été sonné avant même le mariage, elle se sent un peu bête d'y avoir cru.
MÉTIER : sur le papier, fliquette de pacotille ; officieusement, recrue du PSI spécialisée dans la psychologie et les négociations, beaucoup de mots pour dire qu'entourlouper lui sert à payer son loyer.
LOGEMENT : son ex femme a quitté l'appart et elle a pris le chien avec elle. elle l'a donc revendu pour déposer ses affaires à west end, avec maxine, mateo et maisie.
into the unknown (elena#1) O_1h21sjp8d1v4r171t4ij13mr6ft1i
POSTS : 100 POINTS : 320

TW IN RP : alcoolisme parental, quotidien policier, violence, ancienne relation toxique
TW IRL : age gaps majeur/mineur romancés
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
RPs EN COURS : into the unknown (elena#1) 10151065_8c72e
DINA >

into the unknown (elena#1) Giphy
EPSILON >

into the unknown (elena#1) A80770da516c6c41251ebb12877b28813fcde172
NATE >

into the unknown (elena#1) 7caad5a048a6c8cec929e5e260002b2e57f7a4dd
DAISY >

7/5 - full archi full (mais bon proposez quand même)

dorian#1 ; daisy#1 ; maxine#1 ; andy#1, dina#2 ; solas#1 ; nathan#1.
RPs EN ATTENTE : jackson#1 ; simon#2
RPs TERMINÉS : jiyeon ; dina#1 ; simon#1 ; ...
AVATAR : alba baptista
CRÉDITS : ava (c) rainbowstars, gif (c) ohlexa
DC : mac la menace
PSEUDO : princesse mononoprix
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/07/2023

into the unknown (elena#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: into the unknown (elena#1) into the unknown (elena#1) EmptyDim 10 Mar 2024 - 20:33



« C’est toujours les vieux qui sont préparés à l’apocalypse et qui savent de construire des bâtiments avec du papier mâché et des semelles de Nike, de toute façon. » L’idée la fait marrer, parce qu’elle s’est toujours dit que si demain, il y avait une apocalypse, une vraie, ce serait les vieux droitards qui survivraient les premiers temps - et l’armée, qui n’aurait rapidement plus personne à protéger et achèverait l’apocalypse par elle-même. Le cliché du vieux survivaliste complotiste s’avérait régulièrement, et les seuls qui dépassaient de celui-ci, c’était les gamins élevés par d’autres survivalistes ou brainwashés par des petits groupes. En l’occurrence, Elena doutait que leur workshop actuel soit très fréquenté par les survivalistes : ceux-ci préféraient, de loin, aménager leur bunker plutôt que de s’imaginer dormir dans des tentes. En tout cas, c’était toujours le cas dans les documentaires Netflix et dans l’imaginaire de l’armée et des flics - qui avaient souvent affaire aux mêmes qui venaient leur rapporter des preuves de fin du monde ou d’existence d’OVNIs.

Pour l’heure, ça l’aurait arrangé, qu’elles aient davantage de connaissances et de matos - quitte à croire aux OVNIs de la Zone 51 en retour. Mais elles n’avaient pas grand-chose à faire, sinon essayer d’empiler maladroitement des trucs en espérant que ça tienne au premier coup de vent. Le moment parfait pour rattraper leur retard sur leurs vies mutuelles, à commencer par le boulot. « Nan… » répond-elle rapidement, trop peut-être ? Elle n’envisageait pas de quitter le PSI, ne sachant ni où aller, ni comment faire sans ceux qu’elle fréquentait le plus et voyait plus souvent encore que sa femme. Réduire sa vie professionnelle à des gigs d’artistes débutants, ce n’était ni viable ni suffisamment bourré en adrénaline pour elle. Elle se déssecherait, elle en était quasi certaine. Le quotidien de Dina a pour le coup l’air plus drôle - surtout s’il s’agit de se déguiser en champignon qui hurle. La carrière de sa jumelle l’avait toujours intéressée, d’autant plus parce qu’étant gamine, elle l’avait enviée de toute sa personne, cantonnée au rôle de la gamine décevante. Et d’après le ton de Dina à sa question, elle entrevoyait, pour la première fois, l’idée que leur mère n’estimait pas davantage l’une que l’autre. « Hm ? » relance-t-elle faiblement, sans trop oser demander plus. Sa question avalée n’accueille pas de réponse.

Le sujet reste en suspens alors qu’elle part chercher (voler) des provisions à des concurrents, rattrapée par ses remords lorsqu’il s’agit de prendre un sac de couchage - et elle regrette presque, parce qu’elles ne sont pas sorties des ronces. « Ouais… Faut qu’il tienne, après », rétorque-t-elle quand Dina suggère de dormir près du feu. L’idée de construire des lits serait brillante, si elle ne lui semblait pas déjà impossible. Elle acquiesce malgré tout, histoire de ne pas se montrer vaincue tout de suite par un temps d’attention trop faible. Elle laisse la tâche à sa soeur tandis qu’elle se concentre sur le feu, balançant un cube blanc sur les premières flammes dès qu’elles commencent à donner quelque chose. En soi, le moment idéal pour réaborder le sujet fâcheux entre elles, celui qui a toujours mené à des discordes. « Ah bon ? » Et le sujet ne change pas, malgré le temps : Dina est toujours au courant de plus, toujours plus proche de leur mère ; quelque chose a été irrémédiablement brisé entre celle-ci et sa seconde fille dès le moment où celle-ci n’a pu la suivre dans sa carrière et Elena n’a jamais réussi à regagner ses grâces, avec les années. Elle a fini par abandonner. « Ca dure jamais », se permet-elle de lâcher, à peine mauvaise. « Et en même temps, on aura l’air bêtes, le jour où ça durera, nan ? » Elle lâche un pauvre sourire à sa soeur en se retournant : « Tu nous vois en demoiselles d’honneur ? ‘Fin, je sais même pas si Maman me proposerait, vu que je me suis pissée dessus la première fois avec Papa. »  Mieux vaut en rire maintenant en repensant au savon que la gosse de l’époque s’était faite passer. « Mais merci de l’info. » Le feu se stabilise et elle devient confiante (à peu près) qu’il pourra passer la nuit. Aux lits de fortune, maintenant, qui seront davantage brindilles et petits cailloux que matelas réaliste et stable. « Au moins, on pourra en rire ensemble. »

@Dina Esteves


lately, forty wings would be just priceless, i wrestle with myself and with my vices but no one gives a fuck about my nightmares, and it's nothing you should worry yourself about (c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

into the unknown (elena#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: into the unknown (elena#1) into the unknown (elena#1) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

into the unknown (elena#1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-