AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 (morigan #4) we're good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maisie Moriarty
Maisie Moriarty
la trahison des images
la trahison des images
(morigan #4) we're good IAeu3cF Présent
ÂGE : vingt-trois ans (10.02.2001).
STATUT : elle aime angus ; elle l'a donc largué, en toute logique (non).
MÉTIER : employée polyvalente dans un cinéma de quartier, arrondi les fins de mois avec son compte onlyfans (@onlyfeet) où elle vend ses sous-vêtements sales et envoie des photos de ses pieds.
LOGEMENT : #29 hardgrave road (west end), avec mateo, maxine et elena. elle croise les doigts pour que ça dure plus d'un an, cette fois.
gif @lonelywolfgifs
POSTS : 1265 POINTS : 220

TW IN RP : troubles alimentaires, mention de nourriture, perception erronnée du corps, parentification, langage cru (j'adapte mes rps au besoin, contactez-moi ♡).
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : mère récemment décédée, père expatrié, un frère emprisonné, l’autre en foyer ; elle manque sérieusement de repères familiaux ≈ mouton noir de la famille, tombée dans les troubles du comportement alimentaire, elle a vraiment cru qu’elle s’en était sortie pour de bon jusqu’à ce qu’elle replonge en janvier 2024 ≈ vierge et paniquée par tout ce qui touche à l’intimité, ce n’était pas un problème jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse d’angus ≈ impulsive, immature, elle vit sa crise d’adolescence avec un peu de retard ≈ arrogante, peste, bourrée d’insécurités, douce : un vrai paradoxe.
CODE COULEUR : maisie nargue le monde en tomato et en peru.
RPs EN COURS : (morigan #4) we're good Df13c6b74f05e70279b25fbc75499f0ab130e5ed
llewyn ⊹ there’s no other love like the love for a brother. there’s no other love like the love from a brother.

(morigan #4) we're good Sj5LU
angus ⊹ in any universe you are my dark star. i want you to want me, why don't we rely on chemistry? why don't we collide the spaces that divide us? i want you to want me.

(morigan #4) we're good 5tnu
seth ⊹ there is a little boy inside the man who is my brother. oh, how i hated that little boy. and how i loved him too.

(morigan #4) we're good Af0091f407782e735bbfca7dec9a324d1ada4693
floriarty #6 ⊹ friendship must be built on a solid foundation of alcohol, sarcasm, inappropriateness and shenanigans.

(morigan #4) we're good Aa854d4bfdb24e4a8277464cb5cffd308f342e44
aiden #2 ⊹ there comes a time when you have to stop crossing oceans for people who wouldn’t even jump puddles for you.

(morigan #4) we're good SCYRt
morigan #4 ⊹ every single day, yeah, i dig a grave, then i sit inside it, wondering if i'll behave. it's a game i play, and i hate to say, you're the worst thing and the best thing that's happened to me. i don't know what to do, you don't know what to say, the scars on my mind are on replay.

(12/06 - je ne parlerai qu'en présence de mon avocat)sara #1cameron #1emery #1logan #1twelve #1anwar #1vivian #2maxine #1dan #1

RPs EN ATTENTE : raphael #4
RPs TERMINÉS : (2016) jake #1 (2019) megan #1 (2020) megan #2 (2021) angus #2 (fb) swann #1angus #1 › › raphael #1seth #1milarory #1swann #2angus #3carl #1nino #1theo #1 (2022) raphael #2amayamuiredachaiden #1seth #3angus #5arthurangus #4 & seth #2angus #6angus #7carl #2laila #1angus #8viviancarl #3seth #4swann #3damonjo #1 (2023) cesar #1carl #4angus #9angus #10mollyjo #2olivia #1carl #5megan #3raphael #3

(ab.) nicky (2019)quincy (2019)redkyletobiasaidensofia › › muiredach #2rudyhalston (fb)murphyoxtormclément (db)seth #5bonnie #1angus #11angus #12seth #6jo #3

(dimension gothique) › evegretacesar #2
AVATAR : daisy edgar-jones.
CRÉDITS : (ava) @harley ♡ (sign) astra (gifs) @noahjupelove, @hawkinsindiana, @alicemxkesthings @stannyramirez, @nairobigifs, @kiernwalker, @harley (ub) @loonywaltz.
DC : finnley coverdale & kieran halstead.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39401-
https://www.30yearsstillyoung.com/t39485-
https://www.30yearsstillyoung.com/t39628-
https://www.pinterest.fr/nothingbutourminds/maisie/

(morigan #4) we're good Empty
Message(#) Sujet: (morigan #4) we're good (morigan #4) we're good EmptyMer 13 Mar 2024 - 21:03




we're good
@MEGAN WILLIAMS & MAISIE MORIARTY ☆☆☆ no need to hide it go get what you want this won't be a burden if we both don't hold a grudge i think it's pretty plain and simple we gave it all we could☆ gifsbyidalis & katesgifsrp.
(BAYSIDE, SIRROMET WINES). Le rendez-vous bimestriel avec Megan s’approche. C’est une règle tacite, que ni elle, ni moi, n’avons vraiment exprimée, mais n’avons pas révoquée pour autant. Je ne suis même pas sûre qu’elle en soit consciente – cela ne m’étonnerait pas, alors qu’elle n’a sûrement pas autant de liberté sur son agenda que ce n’est mon cas. Je lui fais toujours une place dans mon quotidien, et parfois, je me dis que ce n’est pas son cas. Pourtant, elle finit toujours par répondre à mes messages, par accepter que l’on se retrouve. Souvent, elle décide de l’endroit et ils ont un point commun ; ce sont tous des endroits où elle a sa place, mais où je n’ai pas l’impression d’avoir la mienne. Megan a une aisance naturelle où qu’elle se rende, et personne ne la regarde d’un mauvais œil quand elle fait son entrée dans un restaurant huppé de la ville. Si d’ordinaire je complexais en la suivant avec mes habits trop grands pour moi, mon teint terne et mes cheveux cassants, j’ai appris que les regards que l’on nous dirige quand nous entrons quelque part ne s’arrêtent jamais sur moi ; toujours sur elle. Je suis comme son ombre, à quelques pas derrière elle, mais personne ne s’est jamais offusqué de ma dégaine ni de ma présence, parce qu’au-delà d’être la meilleure diversion possible, Megan impose une autorité naturelle. Personne ne lui refuse rien ; encore plus depuis que c’est une Williams. Je l’ai vue, la manière dont ce nom de famille l’a transformée ; la façon dont il régit désormais sa vie. Elle n’a plus grand-chose à voir avec une Monroe, pas dans sa personnalité, mais dans sa manière d’être. Sous mes yeux, Megan est devenue encore plus inaccessible qu’elle ne l’était auparavant – et ce sentiment s’est accentué depuis la sortie de Nine. Ses messages se font plus espacés, le temps lui manque. Je le ressens même à travers l’écran, à mesure que son compteur d’abonnés augmente sous mes yeux. On n’a jamais joué dans la même catégorie, elle et moi ; je ne sais même pas pourquoi je m’étonne d’avoir l’impression qu’elle me file entre les doigts. Elle ne m’a jamais appartenu, j’ai jamais été plus qu’une amie qu’elle appréciait, mais je n’ai jamais fait partie de son cercle intime, de ces personnes vers lesquelles elle se tourne sans la moindre hésitation, de celle qu’elle considère – peu importe à quel point j’ai essayé.

Et j’essaye encore. J’ai mis les petits plats dans les grands ; je suis tombée sur une affiche du vignoble près de la banlieue côtière, qui proposait un événement qui avait l’air aussi intéressant que guindé ; Twilight in the Vines. Un coucher de soleil, des vins merveilleux qui s’accordent parfaitement, si on le souhaite, avec une planche apéritive sur laquelle j’ai fait l’impasse au moment de la réservation. C’est une histoire de moyens derrière cette privation, mais j’angoisse déjà à l’idée que Megan s’en offusque – j’aurais dû lui sortir le grand jeu, comme tout le monde le fait probablement depuis qu’elle est une actrice. J’aimerais préciser qu’elle est renommée, mais je n’ai pas pu m’empêcher de scruter les réactions des téléspectateurs, et ils n’ont pas été tendres avec elle. Est-ce pour autant qu’elle n’est pas devenue une sensation sur internet ? Évidemment que non, et finalement elle est renommée, Megan, mais certainement pas pour son talent. Je ne devrais pas m’en réjouir, et je ne le fais pas, non. Mais cela lui rajoute un peu d’humanité de savoir qu’elle n’excelle pas dans tous les domaines. À qui je mens, bien sûr que même dans l’échec elle arrive à fédérer les gens autour d’elle et à se hisser au-dessus de tout le monde, parce que ça fait partie d’elle, parce qu’elle est parfaite, de sa personnalité jusqu’à son corps, celui-là même qui n’a désormais plus aucun secret ni pour moi, ni pour personne. Je comprends mieux certaines de ses paroles lors de notre sortie au Nate’s. Moi aussi, si j’avais un corps comme celui-là, j’oserais le montrer et en faire une force. Mais je ne suis pas comme elle. Je ne le serai jamais.

Je lui ai donné rendez-vous à 17h30, comme annoncé sur le mail que j’ai reçu au moment de la réservation. Le spectacle est plus beau si l’on vient un peu en avance, afin de profiter entièrement du coucher à partir de 18h. J’ai tenté d’être à mon avantage malgré la fraîcheur de l’automne ; et j’ai revêtu un long pull ample qui fait office de robe, au décolleté en V qui masque mes clavicules, mais qui laisse apparaître un peu de mon buste – j’ai bien appris la leçon. J’ai tenté de resserrer péniblement une ceinture dorée autour de ma taille, bien que celle-ci tienne à peine sur mes hanches plates. J’ai caché mes jambes dans des bottes hautes qui ne laissent que mes genoux à nu ; et je me suis maquillée. J’ai demandé conseil autant à Youtube qu’à Raphael, et mon visage est caché derrière une épaisse couche de maquillage qui paraît pourtant naturel, et qui a réussi à faire disparaître mes cernes et mes joues creusées – la joie du contouring. Mes cheveux sont attachés en un chignon qui me permet de masquer leur finesse, et me donne l’air d’une femme qui ne peut certes pas rivaliser avec Megan, mais qui prétendre être à sa place.

Dans l’attente de mon amie, je reste active en faisant les cent pas devant l’entrée, tournant en rond comme une hélice – c’est l’impatience, je n’ai jamais su rester statique dans ces cas-là. « Megan ! » Je lui dis quand elle apparaît enfin dans mon champ de vision, et je la quitte rapidement du regard pour contrôler ma montre connectée et les statistiques qu’elle affiche. Puis, je me concentre sur l’heure, et réalise qu’elle est ponctuelle, ce qui ne m’étonne pas d’elle. Je m’approche, me contentant d’une étreinte délicate, ma main contre son dos un bref instant ; il ne faudrait pas que je gâche mon maquillage, et je m’empresse de la libérer avant qu’elle n’ait vraiment eu le temps de me toucher. C’est parce que je veux lui montrer mes efforts, et qu’elle soit, peut-être, fière de moi. « Alors ? » Je dis, montrant mon profil puis l’autre, avec un large sourire dans l’attente de son verdict, qui, je l’espère, sera positif. « Et j’en oublie la politesse, comment tu vas ? » L’approche est superficielle, mais je compte bien lui poser mille questions sur sa nouvelle vie une fois que nous serons assises – ou que nous ferons le tour du vignoble en marchant ; parce que la vue est magnifique et mérite d’être admirée sous plus d’un angle.



(morigan #4) we're good 2pWzgCD
(morigan #4) we're good Qi7UeVN
(morigan #4) we're good XH2HHJH
(morigan #4) we're good G4HJjTE
(morigan #4) we're good UkyMCNR
(morigan #4) we're good KPZB94a
(morigan #4) we're good FhycjZK
(morigan #4) we're good 4Gaihj3
(morigan #4) we're good R0nUi7Y

(morigan #4) we're good LZf2XPA (morigan #4) we're good 7HleRnT
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
la détresse des roses
la détresse des roses
(morigan #4) we're good MTtf4TM Présent
ÂGE : 25 ans (28.03.99) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Elle a dit oui à Damon une première fois en novembre 2021, et à nouveau en novembre 2022. La seconde fois, plus personne n'avait de doigts croisés dans le dos.
MÉTIER : Modèle photo, wannabe influenceuse et rôle principal du film "Nine" - adapté de la biographie à succès du même nom - sorti en salles en février 2024. En parallèle, en janvier 2024, elle a repris ses études après six ans d'interruption : cette fois, elle se dirige vers un bachelor en "Social Work" avec l’espoir d’un jour aider des gamins qui traversent les épreuves qu’elle a traversées enfant et adolescente.
LOGEMENT : Megan, Damon et Bowie, le chien qui ne garde pas grand chose, ont d'emménagé en janvier au #283 Dornoch Terrace, à West End, dans une petite maison à la façade typiquement australienne.
(morigan #4) we're good SCY6X
POSTS : 5323 POINTS : 4330

TW IN RP : Négligence et retrait de l'enfant par les services sociaux / enfance dans le système, objectification de la femme, dépendance affective, overdose et décès d'un proche, deuil, fausse couche.
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
CODE COULEUR : darkgoldenrod.
RPs EN COURS :
― megan's theme ―

(08) maisie #4shiloh #12ginny #2damon #37anwarhassan › jo #13 › molly #5

(ua) olive #2 (slasher)

(morigan #4) we're good 805a58def1f0654e4df968d3d029ddf06b1456c9
cosigan #37 ☆ you made me cry, i won't deny that. yes, we lied and told our friends that we were fine and played pretend but i'm so scared of being alone and you're the only one that feels like home. i'm just a mess, now I'm just a mess, and you're just the person that changed my life. 12345678910111213141516171819202122232425262728293031323334353637

(morigan #4) we're good F6c18f53b6062ab136740d75deb152e5cdb17681
melly #4 ☆ are you a stranger ? but you seem so familiar, it's hard to explain. and maybe i'm broken, but my arms are wide open for you. and you'll never know it, but you're just like me. now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. and I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. so now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

(morigan #4) we're good Ad654664ff6e311a19ed0a7d17f93268c36102db
joseegan #12 ☆ sometimes, baby, i'm so carefree, with a joy that's hard to hide. and then, sometimes, again it seems that all i have is worry, and then, you're bound to see my other side. but i'm just a soul whose intentions are good. oh lord, please don't let me be misunderstood.

(morigan #4) we're good 627fc480540943aafd9661fd1c1c4228de5cdb10
meloh #12 ☆ you have my heart, and we'll never be worlds apart. when the sun shines, we'll shine together. told you i'll be here forever, said i'll always be your friend, took an oath, i'ma stick it out 'til the end. these fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(morigan #4) we're good 1e64e7100311ffed6c643c305d26e846a0226621
morigan #4 ☆ every single day, yeah, i dig a grave, then i sit inside it, wondering if i'll behave. it's a game i play, and i hate to say, you're the worst thing and the best thing that's happened to me. i don't know what to do, you don't know what to say, the scars on my mind are on replay.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 202320222021

AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : fallonstuff (avatar), harley (gif profil & gif signature), firetfly (gif damon), blondewhoregifs (gif joseegan), raquelsgifs (gif shiloh), alicemxkesthings (gif maisie), zvldagifs (gif molly)
DC : Raelyn Blackwell (ft. Lady Gaga) & Midas Sterling (Tom Blyth)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me
https://www.30yearsstillyoung.com/t45663-
https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(morigan #4) we're good Empty
Message(#) Sujet: Re: (morigan #4) we're good (morigan #4) we're good EmptySam 16 Mar 2024 - 17:41


(bayside → sirromet wines)


we're good
Megan Williams & @Maisie Moriarty ☆ crédit/katesgifsrp

Le film est un succès autant qu’un véritable naufrage pour la carrière de mon ancien amant, et la situation ne pourrait pas être plus parfaite que ça. Commercialement, il a dépassé les attentes en remportant rapidement plus du double que ce qu’il a couté à faire. Les critiques en revanches enterrent la réalisation, le script et, je l’ai relégué au second plan dans mon esprit, ma performance. Je crois que je n’en ai cure puisque je suis payée autrement. Sur les réseaux sociaux, ma côte de popularité explose. Les bien-pensants diraient que je n’attire l’attention que pour les mauvaises raisons, mais n’ai-je pas toujours aspiré à devenir un fantasme ? Une sorte de Marilyn des temps modernes ? Sous mes photos, la plupart des commentaires sont répugnants mais mon esprit conditionné pour plaire au genre masculin l’interprète comme un compliment. Je m’enorgueillis de susciter du désir comme je m’enorgueillis de me dire que, lorsqu’ils se procurent du plaisir solitaire, certains hommes pensent parfois à moi. Ma carrière d’actrice ne décollera jamais. Les quelques propositions que je reçois sont pour des rôles secondaires, mineurs, où la principale chose que l’on me demande est de montrer le plus de chair possible. Si je n’en ai accepté aucune pour l’instant, ce n’est pas parce que je suis outrée, mais uniquement parce que je me suis promis de me concentrer sur mes études au moins la première année.

De façon parfaitement consciente, j’opère même un changement progressif dans ma garde-robe pour mieux coller à cette image d’objet de désir. Mes décolletés sont un peu plus profonds, un peu plus osés. Contre ma peau dorée, les tissus deviennent un peu plus moulants et les fentes de mes robes dévoilent un peu plus mes jambes galbées. Je n’en deviens pas vulgaire, je tiens bien trop à mon statut de femme de haute société. Mais l’accent est mis sur le fait de faire rêver. Ce soir ne fait pas exception. La longue robe bleu clair en soie que j’ai enfilée met en valeur tout ce qu’il y a à mettre en valeur chez moi, de ma poitrine généreuse à ma taille mince. Mes cheveux relevés en un chignons exposent mon cou gracile et, maquillée avec élégance et discrétion, mes yeux pétillent lorsque j’étire un sourire magnifique en apercevant Maisie qui me fait un geste de la main. Elle m’interpelle et je fais pas vers elle, non sans contempler le cadre qu’elle a choisi.

L’endroit est magnifique. Observer un coucher de soleil en buvant un cépage prestigieux est tout à fait le genre de scène dans laquelle je me sens mise en valeur et dans laquelle je me sens à ma place. Cela s’accorde à ma nouvelle condition. Twilight in the Vines. Le choix est tellement parfait que je me demande si Maisie a reçu un coup de pouce. « Je suis contente de te voir, ça fait un bout de temps. » Une brève étreinte, et je me sépare de Maisie, avant d’observer bien plus la bâtisse derrière elle que la jeune femme en elle-même. Elle quémande toutefois mon attention et je baisse les yeux sur elle. « Alors ? » Je suis d’abord tentée de lui répondre que l’endroit est superbe, mais elle me montre son profil de façon ostentatoire et je comprends que c’est sa mise en beauté qu’elle veut que j’observe et sur laquelle elle désire avoir mon opinion. Et maintenant que je l’observe avec un peu plus d’attention, je note qu’elle a fourni un effort exceptionnel pour elle. Son maquillage est discret, mais travaillé et plutôt bien, et elle a resserré le pull qu’elle a décidé d’adopter en robe pour marquer sa taille. Ce qui pour beaucoup serait la norme est un immense pas pour la petite brune. « Et j’en oublie la politesse, comment tu vas ? » - « Je sais même pas par où commencer. » Beaucoup de choses se sont passées depuis notre dernière rencontre. Entre mon voyage en Italie, le déménagement et la reprise des études, plus de temps s’est écoulé depuis la dernière fois que nous nous sommes retrouvées qu’habituellement. « Ça te va bien. » La couleur de sa "robe" n’est pas celle que j’aurais choisie pour son teint, mais je ne pinaille pas sur les détails par souci de ne pas la vexer. « T’aurais carrément dû aller jusqu’au bout et oser la cuissarde. Ça aurait été juste parfait avec ce look. » Je ne serais pas moi si je ne trouvais pas un petit quelque chose à redire. Presque machinalement, comme une mère qui réajuste la tenue de son enfant, j’attrape sa ceinture pour la remonter un peu plus haut sur sa taille et la resserrer d’un cran. « Vraiment, tu es toute apprêtée. » Je lui adresse un clin d’œil, avant de reculer d’un pas. « On a une table ? Ça se passe comment ? » Les choses sérieuses seront abordées dans un second temps – à savoir parler de moi d’une part, et l’interroger sur sa relation d’autre part. Je ne suis pas née de la dernière pluie. Serait-il possible que ce changement de look et ce désir d’être un peu plus féminine soit corrélé avec le mystérieux petit-ami dont elle m’a parlé la dernière fois ?





(morigan #4) we're good XDQgyfA
(morigan #4) we're good ZTFIeFX
(morigan #4) we're good XzzzA6b
(morigan #4) we're good UkyMCNR
(morigan #4) we're good YxyXUNzR_o

(morigan #4) we're good 8KKcjqi
(morigan #4) we're good Fkd4XUcU_o
(morigan #4) we're good DhcTwSeF_o


(morigan #4) we're good 4052937387 :

Revenir en haut Aller en bas
Maisie Moriarty
Maisie Moriarty
la trahison des images
la trahison des images
(morigan #4) we're good IAeu3cF Présent
ÂGE : vingt-trois ans (10.02.2001).
STATUT : elle aime angus ; elle l'a donc largué, en toute logique (non).
MÉTIER : employée polyvalente dans un cinéma de quartier, arrondi les fins de mois avec son compte onlyfans (@onlyfeet) où elle vend ses sous-vêtements sales et envoie des photos de ses pieds.
LOGEMENT : #29 hardgrave road (west end), avec mateo, maxine et elena. elle croise les doigts pour que ça dure plus d'un an, cette fois.
gif @lonelywolfgifs
POSTS : 1265 POINTS : 220

TW IN RP : troubles alimentaires, mention de nourriture, perception erronnée du corps, parentification, langage cru (j'adapte mes rps au besoin, contactez-moi ♡).
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : mère récemment décédée, père expatrié, un frère emprisonné, l’autre en foyer ; elle manque sérieusement de repères familiaux ≈ mouton noir de la famille, tombée dans les troubles du comportement alimentaire, elle a vraiment cru qu’elle s’en était sortie pour de bon jusqu’à ce qu’elle replonge en janvier 2024 ≈ vierge et paniquée par tout ce qui touche à l’intimité, ce n’était pas un problème jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse d’angus ≈ impulsive, immature, elle vit sa crise d’adolescence avec un peu de retard ≈ arrogante, peste, bourrée d’insécurités, douce : un vrai paradoxe.
CODE COULEUR : maisie nargue le monde en tomato et en peru.
RPs EN COURS : (morigan #4) we're good Df13c6b74f05e70279b25fbc75499f0ab130e5ed
llewyn ⊹ there’s no other love like the love for a brother. there’s no other love like the love from a brother.

(morigan #4) we're good Sj5LU
angus ⊹ in any universe you are my dark star. i want you to want me, why don't we rely on chemistry? why don't we collide the spaces that divide us? i want you to want me.

(morigan #4) we're good 5tnu
seth ⊹ there is a little boy inside the man who is my brother. oh, how i hated that little boy. and how i loved him too.

(morigan #4) we're good Af0091f407782e735bbfca7dec9a324d1ada4693
floriarty #6 ⊹ friendship must be built on a solid foundation of alcohol, sarcasm, inappropriateness and shenanigans.

(morigan #4) we're good Aa854d4bfdb24e4a8277464cb5cffd308f342e44
aiden #2 ⊹ there comes a time when you have to stop crossing oceans for people who wouldn’t even jump puddles for you.

(morigan #4) we're good SCYRt
morigan #4 ⊹ every single day, yeah, i dig a grave, then i sit inside it, wondering if i'll behave. it's a game i play, and i hate to say, you're the worst thing and the best thing that's happened to me. i don't know what to do, you don't know what to say, the scars on my mind are on replay.

(12/06 - je ne parlerai qu'en présence de mon avocat)sara #1cameron #1emery #1logan #1twelve #1anwar #1vivian #2maxine #1dan #1

RPs EN ATTENTE : raphael #4
RPs TERMINÉS : (2016) jake #1 (2019) megan #1 (2020) megan #2 (2021) angus #2 (fb) swann #1angus #1 › › raphael #1seth #1milarory #1swann #2angus #3carl #1nino #1theo #1 (2022) raphael #2amayamuiredachaiden #1seth #3angus #5arthurangus #4 & seth #2angus #6angus #7carl #2laila #1angus #8viviancarl #3seth #4swann #3damonjo #1 (2023) cesar #1carl #4angus #9angus #10mollyjo #2olivia #1carl #5megan #3raphael #3

(ab.) nicky (2019)quincy (2019)redkyletobiasaidensofia › › muiredach #2rudyhalston (fb)murphyoxtormclément (db)seth #5bonnie #1angus #11angus #12seth #6jo #3

(dimension gothique) › evegretacesar #2
AVATAR : daisy edgar-jones.
CRÉDITS : (ava) @harley ♡ (sign) astra (gifs) @noahjupelove, @hawkinsindiana, @alicemxkesthings @stannyramirez, @nairobigifs, @kiernwalker, @harley (ub) @loonywaltz.
DC : finnley coverdale & kieran halstead.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39401-
https://www.30yearsstillyoung.com/t39485-
https://www.30yearsstillyoung.com/t39628-
https://www.pinterest.fr/nothingbutourminds/maisie/

(morigan #4) we're good Empty
Message(#) Sujet: Re: (morigan #4) we're good (morigan #4) we're good EmptyDim 14 Avr 2024 - 23:16



Je tourne en rond, je m’active, j’essaie de me montrer patiente tout en étant incapable de rester tranquille. J’explique mon agitation par de la nervosité, celle-là même que je ressens à chaque fois que mon chemin croise celui de Megan, et qui s’accentue lorsque j’ai à cœur de modifier le script de notre amitié. Aujourd’hui, plus que jamais, je dois lui prouver qu’à défaut de lui être aussi essentielle qu’elle ne l’est pour moi, mon rôle dans sa vie n’a pas à être mineur, quand bien même elle gravite désormais dans une sphère à laquelle je n’appartiens pas – bien que je puisse me vanter de la connaître, éternelle seconde de trop de mes proches pour que ça ne soit qu’un hasard. Aiden a percé et ne m’a laissé plus que de miettes d’attention et une amitié gâchée à laquelle me raccrocher ; même Carl, avec sa télé-réalité, me nargue à travers une richesse qu’il me partage de temps à autre sous couvert d’une pitié qu’il n’assume pas. Megan, désormais, peut elle-aussi me regarder de haut – de plus haut que ce n’était sûrement déjà le cas malgré les quelques centimètres que je possède d’avance – me catégorisant parmi cette même plèbe dont elle tient d’ordinaire à s’éloigner et qu’elle a toujours exécrée. Jamais directement, sans doute consciente que je fais partie de ces personnes paumées dont on préfère se tenir éloigné, des fois qu’ils seraient contagieux, mais à travers certaines réflexions qui ne font aucun doute quant à l’estime qu’elle possède (ou non) pour les gens comme moi, dénués d’ambitions, de charisme ou d’autorité naturelle. J’essaie de me mettre péniblement à son niveau, et ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air bien que je sois quelque peu fière de moi à cet instant. Pourtant, le doute revient très vite ; si je ne doute pas que ce soit bien, je crains que ça ne le soit pas assez. Peut-être que la table réservée est trop en retrait, peut-être qu’elle aurait apprécié de vivre l’expérience dans son entièreté, et pas seulement au rabais parce que j’ai décidé de faire des économies, peut-être que le temps ne sera pas clément et rendra toute la soirée pas assez instagramable (parce qu’elle va en profiter pour l’afficher, n’est-ce pas ? Le cadre l’exige), peut-être que la compagnie ne sera pas suffisamment plaisante à ses yeux ; ce serait normal après tout, ne côtoie-t-elle pas les plus grands noms, désormais ? Je panique, et ce stress est étonnamment satisfaisant alors qu’il accélère mon métabolisme pendant que je continue de faire les cent pas, jusqu’à ce qu’enfin, sa silhouette m’apparaisse.

Évidemment qu’elle est magnifique, le contraire m’aurait étonné. Cette robe en soie tombe merveilleusement sur elle, à tel point qu’elle semble avoir été directement dessinée sur son corps. Son décolleté attire les regards sans que des commentaires ne risquent de suivre (de toute évidence, nous ne sommes pas dans ce genre d’endroits). Sa coiffure dégage son visage impeccable et son maquillage met en évidence ses yeux océans. Megan n’est pas invitée à un tel événement, ce sont ces occasions-là qui ont été créées pour les gens comme elle. Son regard lorgne sur les lieux et je reste dans l’attente de son verdict, autant quant à l’idée que quant à mon allure, ayant pris soin d’appliquer nombre de ces conseils en une seule soirée. Son silence ne fait qu’intensifier mon angoisse, et je reprends très vite la parole pour ne pas avoir l’air plus pathétique que je ne le suis déjà à chaque fois que je fais mes courbettes devant elle. Megan est suffisamment aveugle pour ne pas le voir, ou suffisamment gentille pour ne pas le faire remarquer à voix haute, toujours est-il qu’être en sa présence est autant une satisfaction qu’une crainte, et que mon ambivalence vis-à-vis d’elle n’est pas toujours facile à gérer. « Je sais même pas par où commencer. » Je n’en suis même pas étonnée tant sa vie va désormais à cent à l’heure. Et si d’autres pourraient s’agacer qu’elle mette un point d’honneur à parler d’elle (ou à l’anticiper, comme sa réflexion l’indique), c’est très loin de me déranger alors que le récit de son quotidien ne peut qu’être plus excitant que le mien. « Ça te va bien. » Oh. J’essaie. Promis, j’essaie, de contenir mon sourire afin qu’il ne soit pas trop éclatant, mais je peine à le dissimuler – elle s’en charge finalement pour moi quand elle ajoute : « T’aurais carrément dû aller jusqu’au bout et oser la cuissarde. Ça aurait été juste parfait avec ce look. » Mais mes jambes sont trop fines pour qu’une cuissarde ressemble à autre chose qu’un sac poubelle que j’ai essayé de détourner de son usage, alors autant l’éviter. Je me surprends quand elle attrape ma ceinture pour la resserrer autour de ma taille, et je m’attends à un commentaire, mais rien ne vient. Mon esprit s’agit déjà quant à savoir la signification derrière ce silence, et je ne me calme que lorsqu’elle conclut : « Vraiment, tu es toute apprêtée. » Ça me va bien. Ça ne me va pas très bien, et je ne suis pas nécessairement éblouissante, mais ça me va bien, ce qui est déjà une progression quant au jugement qu’elle peut m’adresser. « Comme quoi, tes conseils ne font pas qu’entrer par une oreille pour en ressortir par une autre. » Je précise, afin qu’elle comprenne bien que je les applique, et surtout pour elle. « On a une table ? Ça se passe comment ? » - « Tu crois quoi, j’ai tout prévu. » Je me vante, avant de lui faire signe de me suivre tandis que je m’adresse à la personne placée derrière son pupitre qui attend les convives pour les amener à leur table. J’ai spécifiquement demandé une vue, et j’espère qu’ils auront su respecter ma demande (d’autant plus vu le prix que tout ceci me coûte). Je ne suis pas mécontente de constater que c’est effectivement le cas, et que la vue que nous avons sur les vignobles ainsi que sur le coucher de soleil en vaut largement la peine. « Ce sont eux qui font le service, nous, on a juste à découvrir leurs propositions et admirer la vue. » J’explique, afin qu’elle ne s’étonne pas qu’aucune carte ne soit présente sur la table. « En attendant, pour le reste, je te propose de commencer par le début, et que je te félicite pour le succès de Nine. » Commercial uniquement, s’entend, mais il n’en reste pas moins que c’est une réussite et qu’elle se doit d’être félicitée. « C’est l’occasion de trinquer, littéralement. » J’ajoute, alors que l’événement s’y prête.

@Megan Williams (morigan #4) we're good 1949770018



(morigan #4) we're good 2pWzgCD
(morigan #4) we're good Qi7UeVN
(morigan #4) we're good XH2HHJH
(morigan #4) we're good G4HJjTE
(morigan #4) we're good UkyMCNR
(morigan #4) we're good KPZB94a
(morigan #4) we're good FhycjZK
(morigan #4) we're good 4Gaihj3
(morigan #4) we're good R0nUi7Y

(morigan #4) we're good LZf2XPA (morigan #4) we're good 7HleRnT
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
la détresse des roses
la détresse des roses
(morigan #4) we're good MTtf4TM Présent
ÂGE : 25 ans (28.03.99) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Elle a dit oui à Damon une première fois en novembre 2021, et à nouveau en novembre 2022. La seconde fois, plus personne n'avait de doigts croisés dans le dos.
MÉTIER : Modèle photo, wannabe influenceuse et rôle principal du film "Nine" - adapté de la biographie à succès du même nom - sorti en salles en février 2024. En parallèle, en janvier 2024, elle a repris ses études après six ans d'interruption : cette fois, elle se dirige vers un bachelor en "Social Work" avec l’espoir d’un jour aider des gamins qui traversent les épreuves qu’elle a traversées enfant et adolescente.
LOGEMENT : Megan, Damon et Bowie, le chien qui ne garde pas grand chose, ont d'emménagé en janvier au #283 Dornoch Terrace, à West End, dans une petite maison à la façade typiquement australienne.
(morigan #4) we're good SCY6X
POSTS : 5323 POINTS : 4330

TW IN RP : Négligence et retrait de l'enfant par les services sociaux / enfance dans le système, objectification de la femme, dépendance affective, overdose et décès d'un proche, deuil, fausse couche.
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
CODE COULEUR : darkgoldenrod.
RPs EN COURS :
― megan's theme ―

(08) maisie #4shiloh #12ginny #2damon #37anwarhassan › jo #13 › molly #5

(ua) olive #2 (slasher)

(morigan #4) we're good 805a58def1f0654e4df968d3d029ddf06b1456c9
cosigan #37 ☆ you made me cry, i won't deny that. yes, we lied and told our friends that we were fine and played pretend but i'm so scared of being alone and you're the only one that feels like home. i'm just a mess, now I'm just a mess, and you're just the person that changed my life. 12345678910111213141516171819202122232425262728293031323334353637

(morigan #4) we're good F6c18f53b6062ab136740d75deb152e5cdb17681
melly #4 ☆ are you a stranger ? but you seem so familiar, it's hard to explain. and maybe i'm broken, but my arms are wide open for you. and you'll never know it, but you're just like me. now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. and I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. so now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

(morigan #4) we're good Ad654664ff6e311a19ed0a7d17f93268c36102db
joseegan #12 ☆ sometimes, baby, i'm so carefree, with a joy that's hard to hide. and then, sometimes, again it seems that all i have is worry, and then, you're bound to see my other side. but i'm just a soul whose intentions are good. oh lord, please don't let me be misunderstood.

(morigan #4) we're good 627fc480540943aafd9661fd1c1c4228de5cdb10
meloh #12 ☆ you have my heart, and we'll never be worlds apart. when the sun shines, we'll shine together. told you i'll be here forever, said i'll always be your friend, took an oath, i'ma stick it out 'til the end. these fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(morigan #4) we're good 1e64e7100311ffed6c643c305d26e846a0226621
morigan #4 ☆ every single day, yeah, i dig a grave, then i sit inside it, wondering if i'll behave. it's a game i play, and i hate to say, you're the worst thing and the best thing that's happened to me. i don't know what to do, you don't know what to say, the scars on my mind are on replay.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 202320222021

AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : fallonstuff (avatar), harley (gif profil & gif signature), firetfly (gif damon), blondewhoregifs (gif joseegan), raquelsgifs (gif shiloh), alicemxkesthings (gif maisie), zvldagifs (gif molly)
DC : Raelyn Blackwell (ft. Lady Gaga) & Midas Sterling (Tom Blyth)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me
https://www.30yearsstillyoung.com/t45663-
https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(morigan #4) we're good Empty
Message(#) Sujet: Re: (morigan #4) we're good (morigan #4) we're good EmptyMer 17 Avr 2024 - 16:44



we're good
Megan Williams & @Maisie Moriarty ☆ crédit/katesgifsrp

Je me demande si Maisie cherche à me prouver quelque chose, se prouver quelque chose, ou si c’est d’enfin avoir une vie de couple épanouie qui l’a transformée. Il est presque difficile de croire que c’est elle face à moi, qu’elle a enfilé une robe et qu’elle a osé la ceinturer, qu’elle s’est maquillée, qu’elle s’est renseignée pour trouver une activité estampillée chic et luxe. Si j’avais dû parier sur la première personne à m’inviter une dégustation au vignoble Sirromet au coucher du soleil, la discrète jeune femme n’aurait pas été mon premier choix, elle n’aurait pas été le second, je crois même que cela ne m’aurait pas traversé l’esprit qu’elle puisse avoir envie de faire ce genre de chose, en fait. Tout en Maisie clame bien plus soirée Netflix et McDonalds que coucher de soleil, vin et fromages français. Sans aucun sous-entendu, bien-sûr. « Comme quoi, tes conseils ne font pas qu’entrer par une oreille pour en ressortir par une autre. » Elle est fière d’elle, je suis fière d’elle et, lorsque je lui réponds, mon sourire ne s’évapore pas, pas même un millimètre. « Ce qui est sûr, c’est que c’était un investissement sur le long terme ! » Je lui adresse un clin d’œil et j’en rajoute, comme si cela faisait des décennies que j’avais à faire à un cas désespéré en la personne de Maisie. « Mais ça prouve qu’il faut jamais lâcher l’affaire. » Moi, ce que cela me prouve surtout, c’est qu’elle avait beau se considérer comme au-dessus de ce genre de considération, elle aussi est en train d’amorcer un changement, aussi minime soit-il, simplement pour l’approbation d’un homme. Elle pourra me chanter le contraire : quand j’ai un apriori, il est difficile de me forcer à m’en débarrasser.

« Tu crois quoi, j’ai tout prévu. » - « Madame. » Je lui adresse un clin d’œil tandis que nous nous dirigeons vers le pupitre où attend un employé qui, une fois que Maisie a déclamé son nom, nous entraîne jusqu’à notre table. La vue sur les vignes est magnifique et le cadre est tout simplement un sans-faute pour la brune. J’observe les environs d’un regard impressionné. « Ce sont eux qui font le service, nous, on a juste à découvrir leurs propositions et admirer la vue. » - « C’est un diner ? Un apéritif ? » Va-t-il y avoir à manger ? Des tapas, ou bien un vrai repas en plusieurs service ? Je suis surprise et touchée que Maisie mette les moyens pour m’inviter dans ce genre d’endroit. Presque un peu gênée d’ailleurs, compte tenu de nos situations financières respectives – la mienne, je la dois principalement à mon époux, mais c’est un détail. « Tu sais que t’es pas obligée de m’inviter hein ? Je peux régler l’addition, c’est pas un problème. Je veux pas que tu te sentes forcée de quoi que ce soit. » Dans un vrai désir d’être bienveillante, je suis condescendante sans vraiment le réaliser. Mais je n’ai pas envie que Maisie se prive le reste du mois simplement pour m’en mettre plein la vue quand régler la note ne ferait pas la moindre différence pour moi.

« En attendant, pour le reste, je te propose de commencer par le début, et que je te félicite pour le succès de Nine. » Je cherche la moindre trace d’ironie dans ses mots, mais je n’en trouve pas. Quoi qu’elle pense du film, ses félicitations sont sincères. « C’est l’occasion de trinquer, littéralement. » Les premiers verres de vin – du blanc – sont d’ailleurs déposés sur la table et je remercie le serveur d’un sourire gracieux. « A Nine. » Rien sur ma prestation, je n’ai pas envie de me montrer prétentieuse, bien trop consciente qu’elle fait débat. « Et à la nouvelle Maisie… » Un air mystérieux flotte sur mes lèvres tandis que je l’observe. Je porte mon verre à mes lèvres, avant de le faire tourner entre mes doigts en le tenant par le pied. « Elle vient d’où d’ailleurs, cette nouvelle Maisie ? » J’ai bien l’intention de lui tirer les verres du nez. « C’est la Maisie heureuse en amour, ou rien à voir ? » Elle reviendra certainement sur le sujet du film. Ce genre d’expérience en met pleins les yeux à la plupart des gens, et j’en parle de mon côté bien volontiers.





(morigan #4) we're good XDQgyfA
(morigan #4) we're good ZTFIeFX
(morigan #4) we're good XzzzA6b
(morigan #4) we're good UkyMCNR
(morigan #4) we're good YxyXUNzR_o

(morigan #4) we're good 8KKcjqi
(morigan #4) we're good Fkd4XUcU_o
(morigan #4) we're good DhcTwSeF_o


(morigan #4) we're good 4052937387 :

Revenir en haut Aller en bas
Maisie Moriarty
Maisie Moriarty
la trahison des images
la trahison des images
(morigan #4) we're good IAeu3cF Présent
ÂGE : vingt-trois ans (10.02.2001).
STATUT : elle aime angus ; elle l'a donc largué, en toute logique (non).
MÉTIER : employée polyvalente dans un cinéma de quartier, arrondi les fins de mois avec son compte onlyfans (@onlyfeet) où elle vend ses sous-vêtements sales et envoie des photos de ses pieds.
LOGEMENT : #29 hardgrave road (west end), avec mateo, maxine et elena. elle croise les doigts pour que ça dure plus d'un an, cette fois.
gif @lonelywolfgifs
POSTS : 1265 POINTS : 220

TW IN RP : troubles alimentaires, mention de nourriture, perception erronnée du corps, parentification, langage cru (j'adapte mes rps au besoin, contactez-moi ♡).
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : mère récemment décédée, père expatrié, un frère emprisonné, l’autre en foyer ; elle manque sérieusement de repères familiaux ≈ mouton noir de la famille, tombée dans les troubles du comportement alimentaire, elle a vraiment cru qu’elle s’en était sortie pour de bon jusqu’à ce qu’elle replonge en janvier 2024 ≈ vierge et paniquée par tout ce qui touche à l’intimité, ce n’était pas un problème jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse d’angus ≈ impulsive, immature, elle vit sa crise d’adolescence avec un peu de retard ≈ arrogante, peste, bourrée d’insécurités, douce : un vrai paradoxe.
CODE COULEUR : maisie nargue le monde en tomato et en peru.
RPs EN COURS : (morigan #4) we're good Df13c6b74f05e70279b25fbc75499f0ab130e5ed
llewyn ⊹ there’s no other love like the love for a brother. there’s no other love like the love from a brother.

(morigan #4) we're good Sj5LU
angus ⊹ in any universe you are my dark star. i want you to want me, why don't we rely on chemistry? why don't we collide the spaces that divide us? i want you to want me.

(morigan #4) we're good 5tnu
seth ⊹ there is a little boy inside the man who is my brother. oh, how i hated that little boy. and how i loved him too.

(morigan #4) we're good Af0091f407782e735bbfca7dec9a324d1ada4693
floriarty #6 ⊹ friendship must be built on a solid foundation of alcohol, sarcasm, inappropriateness and shenanigans.

(morigan #4) we're good Aa854d4bfdb24e4a8277464cb5cffd308f342e44
aiden #2 ⊹ there comes a time when you have to stop crossing oceans for people who wouldn’t even jump puddles for you.

(morigan #4) we're good SCYRt
morigan #4 ⊹ every single day, yeah, i dig a grave, then i sit inside it, wondering if i'll behave. it's a game i play, and i hate to say, you're the worst thing and the best thing that's happened to me. i don't know what to do, you don't know what to say, the scars on my mind are on replay.

(12/06 - je ne parlerai qu'en présence de mon avocat)sara #1cameron #1emery #1logan #1twelve #1anwar #1vivian #2maxine #1dan #1

RPs EN ATTENTE : raphael #4
RPs TERMINÉS : (2016) jake #1 (2019) megan #1 (2020) megan #2 (2021) angus #2 (fb) swann #1angus #1 › › raphael #1seth #1milarory #1swann #2angus #3carl #1nino #1theo #1 (2022) raphael #2amayamuiredachaiden #1seth #3angus #5arthurangus #4 & seth #2angus #6angus #7carl #2laila #1angus #8viviancarl #3seth #4swann #3damonjo #1 (2023) cesar #1carl #4angus #9angus #10mollyjo #2olivia #1carl #5megan #3raphael #3

(ab.) nicky (2019)quincy (2019)redkyletobiasaidensofia › › muiredach #2rudyhalston (fb)murphyoxtormclément (db)seth #5bonnie #1angus #11angus #12seth #6jo #3

(dimension gothique) › evegretacesar #2
AVATAR : daisy edgar-jones.
CRÉDITS : (ava) @harley ♡ (sign) astra (gifs) @noahjupelove, @hawkinsindiana, @alicemxkesthings @stannyramirez, @nairobigifs, @kiernwalker, @harley (ub) @loonywaltz.
DC : finnley coverdale & kieran halstead.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39401-
https://www.30yearsstillyoung.com/t39485-
https://www.30yearsstillyoung.com/t39628-
https://www.pinterest.fr/nothingbutourminds/maisie/

(morigan #4) we're good Empty
Message(#) Sujet: Re: (morigan #4) we're good (morigan #4) we're good EmptyJeu 16 Mai 2024 - 23:11



J’ai besoin de son approbation. J’ai besoin de l’approbation de Megan plus que n’importe quelle autre, alors qu’elle représente l’essence même de la féminité, que les hommes se retournent toujours sur son passage, que les filles la jalousent, qu’elle impose le respect et l’admiration par sa seule présence. J’ai besoin qu’elle me confirme ce dont je doute constamment ; et le fait que je peux être normale, ou à défaut, que je peux en avoir l’air. Si elle se laisse prendre au piège, si elle constate mes efforts et les voit pour ce qu’ils ne sont pas vraiment – sincère et motivé – alors je pourrai duper plus du monde et, peut-être, finir par me duper moi-aussi. J’attends son verdict telle une sentence, celle qui dictera le reste d’une existence que je ne définis qu’à travers le regard des autres. « Ce qui est sûr, c’est que c’était un investissement sur le long terme ! » Je pourrais la prendre dans mes bras. Je pourrais foncer sur elle et l’étreindre pour la remercier, peu importe si elle souligne aussi à quel point cela a pris du temps ; et que j’étais presque un cas désespéré. « Mais ça prouve qu’il faut jamais lâcher l’affaire. » Je ne suis pas certaine l’avoir entendue être aussi élogieuse – ou tenter de l’être – d’aussi loin qu’on se connaisse. Bien sûr, elle n’a pas manqué d’y aller de son commentaire, mais il ne s’agit que de conseils visant à m’améliorer et rien d’autre, n’est-ce pas ? « Et ce n’est que le début, attends un peu de voir dans quatre à cinq ans. » Je lui dis avec un clin d’œil amusé. Un investissement sur le long terme, qu’elle a dit, elle ne m’en voudra pas d’être réaliste quant à mes prochaines tentatives d’amélioration, hm.

Je crois que j’ai compris ce qu’il me manquait durant toutes ces années ; et le fait de ne pas vouloir ressembler à Megan, mais d’être Megan. En quelque sorte du moins ; et l’idée vise plus à tenter de réfléchir comme elle pourrait le faire que de simplement me demander comment je pourrais lui plaire ; et il faut croire que cela marche puisqu’elle semble ravie de mon choix d’activité. « C’est un diner ? Un apéritif ? » Merde. Bien sûr qu’elle s’attend au spectacle complet ; au fait qu’on ne va pas se contenter de déguster des vins sans qu’ils ne s’accordent avec une planche apéritive des meilleurs produits que la région à offrir. « Un apéritif, et si d’ailleurs il est possible de vérifier que j’ai effectué la bonne réservation, et de la changer au besoin… ? » Je demande à l’employé, descendant d’un ton, tandis qu’il me confirme que nous pouvons ajouter la planche apéritive à la réservation. « Fallait bien que je me loupe à un moment ou à un autre, ça aurait été trop beau, sinon. » Je dis à l’intention de Megan pour ne pas que mon omission ne soit perçue comme une tentative d’économiser (c’est le cas, pourtant) ou comme un refus de lui offrir ce qu’elle mérite. « Tu sais que t’es pas obligée de m’inviter hein ? Je peux régler l’addition, c’est pas un problème. Je veux pas que tu te sentes forcée de quoi que ce soit. » Je respire tant la pauvreté que ça, pour qu’elle me prenne en pitié ? Malgré mes efforts, malgré les heures passées à observer ce miroir face auquel je n’arrive jamais à soutenir le regard, je ne suis toujours pas assez bien pour prétendre être à son niveau, n’est-ce pas ? Je sais qu’elle ne me verra jamais comme son égale, mais j’aimerais que ce soir ce soit le cas, et qu’elle fasse semblant. Qu’on fasse semblant. Je crois que j’ai aussi besoin de me sentir importante pendant quelques heures, comme si cette vie pouvait être la mienne, comme si j’étais de ces gens qui ont de l’ambition et pour qui la vie n’est qu’une succession de plaisirs infinis obtenus avec une facilité déconcertante. « Je ne me force à rien du tout, Megan. Je ne te l’aurais pas proposé, sinon. La seule chose que tu dois faire, c’est de profiter de tout ça et franchement… ça ne sera pas bien difficile, n’est-ce pas ? » Je dis, tandis que mon regard papillonne de gauche à droite. Je comprends qu’on prenne goût à tout ça.

Les premiers verres arrivent, juste à temps pour trinquer à son récent succès – mitigé pour la critique, épatant à mes yeux. « A Nine. » - « À Nine. » Je dis, avant d’ajouter, sincère : « Et à toi. Tu mérites tout ce qui t’arrive. » Pour cette façon dont elle réussit à briller, d’une façon ou d’une autre, quand bien même il n’y a rien pour que ce soit le cas. Elle s’en sort toujours, toujours. « Et à la nouvelle Maisie… » Je ne m’attendais pas à cela et mon sourire est sincère, alors que je lis à travers les lignes ; à cette nouvelle Maisie qu’elle apprécie sans doute plus que l’ancienne. Je porte à mon tour mon verre à mes lèvres, ne buvant qu’une timide gorgée – parce que je n’y connais rien et que j’ai trop peur de me précipiter sur l’alcool et que mes origines bogan reprennent le dessus. « Elle vient d’où d’ailleurs, cette nouvelle Maisie ? » Je ne pensais pas que l’interrogatoire me viserait et je ne suis pas sûre d’apprécier, alors que déjà, elle ajoute : « C’est la Maisie heureuse en amour, ou rien à voir ? » Sans le savoir, elle me donne une excuse toute trouvée ; de celle qui, finalement, va de pair avec la personne que je me donne le droit d’être ce soir. Celle à qui tout réussit, celle qui ne laisse pas sa relation dériver sous prétexte qu’elle lui fait peur – que le bonheur l’effraie, sans doute. « Ça se pourrait. » Je dis, reportant mon verre à mes lèvres un court instant alors que je maintiens son regard, faisant durer un suspens que je prends plaisir à allonger, trouvant dans cet acte une forme de contrôle que j’apprécie. « Ça se passe bien, oui, ça se passe vraiment bien. » Pas toujours, mais c’est ce que je veux lui dire, surtout alors que ça peut étayer l’affection qu’elle peut avoir à mon égard. « Tes conseils n’y sont pas pour rien, d’ailleurs. » Tu vois, Megan, à quel point tu m’aides ? À quel point tu es importante, et pour quelle raison tu ne devrais pas oublier mon existence ? « C’est aussi pour ça que je tiens à t’inviter, pour te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi. » Je dis, un peu timide, alors que, dans le fond, je ne mens même pas. J’arrange juste la finalité de ses conseils, ce n’est pas tout à fait la même chose. Et un instant, je suis tentée de reporter l’attention sur ce film et cesser de sentir ce projecteur sur ma personne, mais je me ravise ; je crois que j’apprécie, au point où j’en suis agacée quand le serveur pose un plateau de nourriture devant nous. « Après toi, prends ce qui te fait plaisir. » Je me contenterai des restes – ou de rien du tout, ça m’ira aussi, tant que ça peut faire son bonheur.

@Megan Williams (morigan #4) we're good 1949770018



(morigan #4) we're good 2pWzgCD
(morigan #4) we're good Qi7UeVN
(morigan #4) we're good XH2HHJH
(morigan #4) we're good G4HJjTE
(morigan #4) we're good UkyMCNR
(morigan #4) we're good KPZB94a
(morigan #4) we're good FhycjZK
(morigan #4) we're good 4Gaihj3
(morigan #4) we're good R0nUi7Y

(morigan #4) we're good LZf2XPA (morigan #4) we're good 7HleRnT
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
la détresse des roses
la détresse des roses
(morigan #4) we're good MTtf4TM Présent
ÂGE : 25 ans (28.03.99) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Elle a dit oui à Damon une première fois en novembre 2021, et à nouveau en novembre 2022. La seconde fois, plus personne n'avait de doigts croisés dans le dos.
MÉTIER : Modèle photo, wannabe influenceuse et rôle principal du film "Nine" - adapté de la biographie à succès du même nom - sorti en salles en février 2024. En parallèle, en janvier 2024, elle a repris ses études après six ans d'interruption : cette fois, elle se dirige vers un bachelor en "Social Work" avec l’espoir d’un jour aider des gamins qui traversent les épreuves qu’elle a traversées enfant et adolescente.
LOGEMENT : Megan, Damon et Bowie, le chien qui ne garde pas grand chose, ont d'emménagé en janvier au #283 Dornoch Terrace, à West End, dans une petite maison à la façade typiquement australienne.
(morigan #4) we're good SCY6X
POSTS : 5323 POINTS : 4330

TW IN RP : Négligence et retrait de l'enfant par les services sociaux / enfance dans le système, objectification de la femme, dépendance affective, overdose et décès d'un proche, deuil, fausse couche.
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
CODE COULEUR : darkgoldenrod.
RPs EN COURS :
― megan's theme ―

(08) maisie #4shiloh #12ginny #2damon #37anwarhassan › jo #13 › molly #5

(ua) olive #2 (slasher)

(morigan #4) we're good 805a58def1f0654e4df968d3d029ddf06b1456c9
cosigan #37 ☆ you made me cry, i won't deny that. yes, we lied and told our friends that we were fine and played pretend but i'm so scared of being alone and you're the only one that feels like home. i'm just a mess, now I'm just a mess, and you're just the person that changed my life. 12345678910111213141516171819202122232425262728293031323334353637

(morigan #4) we're good F6c18f53b6062ab136740d75deb152e5cdb17681
melly #4 ☆ are you a stranger ? but you seem so familiar, it's hard to explain. and maybe i'm broken, but my arms are wide open for you. and you'll never know it, but you're just like me. now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. and I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. so now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

(morigan #4) we're good Ad654664ff6e311a19ed0a7d17f93268c36102db
joseegan #12 ☆ sometimes, baby, i'm so carefree, with a joy that's hard to hide. and then, sometimes, again it seems that all i have is worry, and then, you're bound to see my other side. but i'm just a soul whose intentions are good. oh lord, please don't let me be misunderstood.

(morigan #4) we're good 627fc480540943aafd9661fd1c1c4228de5cdb10
meloh #12 ☆ you have my heart, and we'll never be worlds apart. when the sun shines, we'll shine together. told you i'll be here forever, said i'll always be your friend, took an oath, i'ma stick it out 'til the end. these fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(morigan #4) we're good 1e64e7100311ffed6c643c305d26e846a0226621
morigan #4 ☆ every single day, yeah, i dig a grave, then i sit inside it, wondering if i'll behave. it's a game i play, and i hate to say, you're the worst thing and the best thing that's happened to me. i don't know what to do, you don't know what to say, the scars on my mind are on replay.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 202320222021

AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : fallonstuff (avatar), harley (gif profil & gif signature), firetfly (gif damon), blondewhoregifs (gif joseegan), raquelsgifs (gif shiloh), alicemxkesthings (gif maisie), zvldagifs (gif molly)
DC : Raelyn Blackwell (ft. Lady Gaga) & Midas Sterling (Tom Blyth)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me
https://www.30yearsstillyoung.com/t45663-
https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(morigan #4) we're good Empty
Message(#) Sujet: Re: (morigan #4) we're good (morigan #4) we're good EmptyVen 17 Mai 2024 - 18:42



we're good
Megan Williams & @Maisie Moriarty ☆ crédit/katesgifsrp

« Et ce n’est que le début, attends un peu de voir dans quatre à cinq ans. » - « A quoi je dois m’attendre ? Une chirurgie d’augmentation mammaire pour remplir tes décolletés ? » J’éclate d’une rire aussi sonore qu’agréable, mignon, solaire. Bien sûr que je plaisante. Bien sûr que je ne tente pas d’insinuer que la brune en a besoin ou qu’il faut ça pour qu’elle continue son évolution dans le bon sens. Je plaisante, sans jamais m’imaginer – ou me soucier de, pour être tout à fait honnête – l’impact de mes plaisanterie son mon amie et son amour-propre. J’oublie que tout le monde n’est pas comme Jo, que tout le monde n’a pas le cuir aussi épais et autant d’estime de soi que la chanteuse qui aurait répondu à ce genre de pique avec une du même acabit pour me moucher. « Faudra qu’on refasse un peu de shopping ensemble à l’occasion, maintenant que t’es un peu plus ouverte d’esprit et prête à essayer autre chose que tes pulls trop larges. » Je lui adresse un clin d’œil en me dirigeant vers le jeune homme qui officie à l’accueil du restaurant du domaine viticole et qui place les convives qui arrivent les uns après les autres, tous relativement simultanément, signe d’un événement bien particulier organisé ce soir ici.

« Un apéritif, et si d’ailleurs il est possible de vérifier que j’ai effectué la bonne réservation, et de la changer au besoin… ? » Je ne prête pas à la demande de Maisie. Après tout, il n’y a rien de surprenant à ce qu’elle se montre consciencieuse, elle a toujours été un tantinet rigide. En revanche, lorsque le serveur lui répond à voix haute qu’il peut tout à fait ajouter une planche apéritive à sa réservation, je fronce les sourcils. La brune se sent-elle trop mal pour me dire la vérité ? Est-ce une question de moyens financiers ? Si c’est le cas, c’est idiot : je me moque de payer pour deux plus souvent qu’à mon tour. J’ai les moyens de le faire après en avoir longtemps rêvé. « Fallait bien que je me loupe à un moment ou à un autre, ça aurait été trop beau, sinon. » J’esquisse un sourire rassurant, avant de lui proposer avec tact – je l’imagine en tout cas – de prendre en charge une partie de la soirée. Je m’attends à être déboutée, même si je ne comprends pas pourquoi les gens font autant de manière lorsqu’il est question de se faire inviter. « Je ne me force à rien du tout, Megan. Je ne te l’aurais pas proposé, sinon. La seule chose que tu dois faire, c’est de profiter de tout ça et franchement… ça ne sera pas bien difficile, n’est-ce pas ? » - « J’insiste pas alors. Mais vraiment, ça me dérange pas, si quand l’addition arrive t’as changé d’avis, faut pas que ça te gène. » J’insiste tout de même un peu, donc, mais promis il s’agit de la dernière fois. Je replace derrière mon oreille une mèche de cheveux qui a été laissée en dehors de mon chignon pour parfaire le look, avant d’emboiter le pas du serveur qui nous entraine jusqu’à notre table.

« A Nine. Et à toi. Tu mérites tout ce qui t’arrive. » - « T’es adorable. » Je me demande dans quelle mesure elle le pense. Mais cette interrogation est certainement motivée par ma parfaite connaissance de comment j’ai obtenu le rôle et pourquoi. Un pourquoi dont la réponse n’est certainement pas grâce à mes compétences. « C’est beaucoup de bling bling de l’extérieur comme milieu, mais c’est un métier comme un autre tu sais. » Malgré un besoin accru d’attirer l’attention, je n’ai étonnement jamais désiré être une célébrité. Je veux monter dans l’échelle sociale, mais pas nécessaire en faisant la couverture des magazines people. Je dirais même que, après l’article concernant mon beau-père, j’ai eu ma dose. « C’était une chouette expérience. Mais je suis pas sûre que ce soit fait pour moi. J’ai reçu quelques scripts bien sûr… » Pour des rôles de second plan dans lesquels on n’attend rien de plus de moi que d’exposer ma plastique parfaite, mais elle n’est pas obligée de le savoir. « Mais pour l’instant, je me concentre pas là-dessus. »

Et ce soir, c’est sur Maisie que je me concentre. Ou en tout cas, que je le ferai au moins cinq minutes avant de revenir sur moi, promis. « Ça se pourrait. » - « Ouh… » D’un ton mystérieux, je l’invite de cette simple onomatopée à poursuivre. Je suis avide de détails croustillant, surtout étant donnée notre dernière conversation à ce sujet. « Ça se passe bien, oui, ça se passe vraiment bien. Tes conseils n’y sont pas pour rien, d’ailleurs. C’est aussi pour ça que je tiens à t’inviter, pour te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi. » - « Je suis contente pour toi. Vraiment. » Un sourire mutin sur les lèvres, je fais mine de baisser le ton pour partager une confession sans réellement le faire. Après tout, je ne vois pas de souci à évoquer ce genre de sujet, et elle le sait. « Est-ce que ça veut dire que t’as… Que vous avez ? Que vous êtes passés à l’étape supérieure ? » Le serveur dépose les plats sur notre table et, évidemment, elle ne répondre pas devant lui. J’attends donc son départ avec impatience pour avoir des réponses à mes questions. « Après toi, prends ce qui te fait plaisir. » Je la remercie d’un sourire, sans perdre le nord. « Allez, me laisse pas sur ma faim comme ça. Alors ? T’es enfin devenue une grande fille ? C’était comment ? »




(morigan #4) we're good XDQgyfA
(morigan #4) we're good ZTFIeFX
(morigan #4) we're good XzzzA6b
(morigan #4) we're good UkyMCNR
(morigan #4) we're good YxyXUNzR_o

(morigan #4) we're good 8KKcjqi
(morigan #4) we're good Fkd4XUcU_o
(morigan #4) we're good DhcTwSeF_o


(morigan #4) we're good 4052937387 :

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(morigan #4) we're good Empty
Message(#) Sujet: Re: (morigan #4) we're good (morigan #4) we're good Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(morigan #4) we're good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: Sirromet Wines
-