AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

l'or dans les doigts

ÂGE : trente-et-un ans, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq
STATUT : officiellement célibataire. son coeur ? lui il est perdu...
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley

POSTS : 14333 POINTS : 205

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › quand vous aimez une personne, vous l'aimez pour toujours › a été plongé dans un coma artificiel en août deux mille quinze, s'en est sorti sans séquelles visibles › est sur le point de rencontrer son fils pour la première fois › de retour à l'hôpital après s'être pris une flèche aborigène dans l'épaule gauche, ne connaissant pas encore les dégâts à long terme provoqués par cet accident
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
amelia #6cora#2ginnyjoanne #2jordan #2


PSEUDO : Luleaby
AVATAR : sam sexy claflin
CRÉDITS : timeless(avatar)
DC : kaecy.w › soren.w › debra.b
INSCRIT LE : 07/04/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Dim 27 Nov - 16:19



tu étais formidable,

j'étais fort minable.

Ezra tenta rapidement d’enlever le champagne qui s’était déversé partout sur Amelia, mais c’était peine perdue, surtout que le bruit des pas de Jenny se faisait de plus en plus proche. « Je vous ai vu ! Amy, Ezra ? » Il avait l’impression de retenir sa respiration pour ne pas se faire entendre, ce qui était totalement bidon car il n’avait plus dix ans et s’ils voulaient faire un bain de minuit dans le lac avant de monter se coucher, ils avaient tout à fait le droit. Il était désemparé, ne sachant que faire. Est-ce qu’ils devaient sortir l’air penaud, ou est-ce qu’ils devaient attendre que Jenny vienne à eux - voire reparte sans rien demander ? « Miaouuuuuu » Ezra s’attendait à tout de la part d’Amelia - qu’elle lui dise de se relever pour faire face à Jenny principalement -, mais apparemment la meilleure idée qu’avait eu la demoiselle fut d’imiter le chat. Alors, il dit retenir un fou rire pour ne pas casser leur nouvelle couverture, tournant son regard inquisiteur vers Amelia. « Ouais ouais, prenez-moi pour une idiote. » Quand il vit que la jeune femme se retenait de rire, il comprit qu’elle n’avait pas prévu d’avoir cette réaction et qu’elle tentait tant bien que mal de maintenir le bateau à flot. Le silence s’installa et les pas de Jenny firent rapidement demi-tour. « Je crois que la voie est libre soldat. » « Bien chef. » Sans qu’il n’ait rien demandé - mais il n’allait pas s’en plaindre -, Amelia porta la bouteille de champagne à ses lèvres. « Pour te donner du courage. » Il lui fit un clin d’oeil pour la remercier et prenant une bonne inspiration, il reprit sa marche en direction de la chambre d’Amelia. Ils mirent plus de temps qu’à l’accoutumer pour l’atteindre et y entrer, mais une fois la porte fermée, ils purent souffler un bon coup - comme s’ils venaient de réaliser la partie d’espionnage de l’année. Ezra déposa délicatement Amelia sur le sol, se massant par la suite malgré lui son épaule légèrement endolorie. « Une petite douche pour se réchauffer ? » Ezra faillit avoir sa deuxième crise cardiaque de la soirée, mais vu qu’Amelia se mit plus rapidement à rire que d’habitude, il eut juste le temps de lui faire un petit sourire amusé avant qu’elle ne reprenne la parole. « Tu y vas où j’y vais ? Enfin non, c’est moi la première ! » Ezra eut un petit rire. « Donc en fait j’ai pas le choix moi quoi ! Tsssss, file, et prends pas dix ans ! » Et alors qu’Amelia fermait la porte de la salle de bain, Ezra remarqua qu’il devait parler pas mal fort car sa voix résonnait à moitié dans la pièce. En attendant qu’il puisse avoir accès à la salle de bain, il se servit une nouvelle dose de champagne, attrapant une des serviette de bain mise à disposition dans la chambre pour l’enrouler autour de ses hanches et se débarrasser de son caleçon détrempé. Il commença ensuite à faire le tour de la chambre, et il remarqua que la fenêtre donnait en réalité sur le parc et sur le lac - là où ils s’étaient baigné quelques instants plus tôt. Il était d’ailleurs en train de se dire qu’ils avaient du avoir l’air d’idiots si quelqu’un les avaient observés d’en haut quand on toqua à la porte. Se disant qu’il devait soit s’agir de Jenny qui revenait à la charge pour demander des explications à Amelia, soit Lily-Rose qui s’était réveillée dans le dortoir des enfants, Ezra alla ouvrir la porte sans même prendre la peine de demander à qui il avait à faire. « Je me disais bien que j’avais reconnu ta voix. T’es tellement pas discret en même temps. » Et alors Lydia poussa la porte de toutes ses forces pour être sûre de pouvoir entrer, sans qu’Ezra n’ait le temps de dire le moindre mot. Et c’était reparti… Soupirant, Ezra leva les yeux au ciel. « Tu rentres comme ça chez les gens toi ? Mais surtout, qu’est-ce que tu fais là quoi ? » La blondasse avait du rapidement remarquer les affaires d’Amelia qui trainait et la deuxième coupe de champagne, sinon elle n’aurait pas mis autant de temps à répondre. Ou alors c’était Ezra qui remarquait ces choses là parce-qu’il savait. « Je me suis dit que tout à l’heure tu devais peut-être ne pas être dans ton assiette, pour m’avoir repoussée aussi méchamment… » Et avant que l’alcool n’autorise à Ezra de comprendre, elle s’était dangereusement approchée de lui. « Lydia… » Voix composée d’un mélange d’énervement, de panique et d’étonnement - elle avait beaucoup trop de cran.
©BESIDETHECROCODILE






(clique sur l'ub pour plus d'info ! )

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

la pas très girly

ÂGE : 30 y.o
SURNOM : Amy
STATUT : Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois.
MÉTIER : Secrétaire chez Mecanor
LOGEMENT : Ap. 204 Fortitude Valley, with my baby Lily

POSTS : 1405 POINTS : 615

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a une petite fille âgée de six ans • Fait de la boxe dès qu'elle a besoin de se défouler • Est plus que bordélique • N'aime pas parler de son passé • Rêve de voyager un peu partout dans le monde • Écrire la détend • Déteste les fraises • Porte toujours le pendentif que lui a offert son père • Elle passe sa main dans ses cheveux dès qu'elle est gênée • Amy est un vrai garçon manqué : elle est passionnée de sports, ne traîne généralement qu'avec des hommes, regarde les matchs de foot à la télé avec une bière dans une main et une part de pizza dans l'autre • Est un vrai cauchemar en cuisine
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :

Ezra #6HeidiKyky (fb)JamesBenjaminRomyGinnyCassiaLeo



RPs EN ATTENTE :

Bryan / Tori / Sam / Alvaro
PSEUDO : Cleo
AVATAR : Lily Wonderful Collins
CRÉDITS : bazzart & tumblr
DC : keandra wailana
INSCRIT LE : 21/12/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Dim 27 Nov - 17:21


« I knew I loved you then but you'd never know, 'cause I played it cool when I was scared of letting go. I know I needed you but I never showed. But I wanna stay with you until we're grey and old. »

Ils eurent droit à un parcours de combattant pour atteindre enfin la chambre. Entre Jenny, le champagne qui devait rester stable, les coupes qui ne devaient pas tomber, Ezra en caleçon, Amy à moitié nue également, les invités à éviter.. Ça en faisait des choses. Et finalement, ils avaient réussi à pénétrer dans la chambre sans aucun autre souci. Aussitôt à l’intérieur, la belle se débarrassa de tout ce qui l’encombrait. Elle puait le champagne à plein nez. A croire qu’elle avait baigné dedans pendant des heures. Amelia suggéra donc de prendre une douche. Bon pas ensemble, dans sa tête c’était clair. Mais encore une fois, la façon dont elle disait les choses pouvait être mal interprétée. Alors la Iver se rattrapa et s’octroya la première place pour se nettoyer. « Donc en fait j’ai pas le choix moi quoi ! Tsssss, file, et prends pas dix ans ! » Elle sourit et balança un « Je vais essayer, mais je promets rien ! » Suivi d’un tirage de langue avant d’entrer dans la salle de bain. Amy se débarrassa vite de ses sous-vêtements imbibés d’eau du lac et du champagne, pour vite entrer dans la douche. La baignoire à côté la tentait bien, mais y en avait un à côté qui allait râler si elle mettait trop de temps. L’eau chaude commençant à couler sur sa peau lui faisait le plus grand bien. Elle aurait pu y rester toute la nuit, s’endormir même là. Mais non. Elle ne voulait pas trop tarder pour qu’il en profite à son tour, surtout qu’il était en caleçon depuis sûrement plus d’une heure avec leurs bêtises. Alors Amelia finit par céder et couper l’eau pour s’entourer ensuite d’une serviette de bain. Elle se sentait enfin propre et espérait qu’ils ne dérapent pas une nouvelle fois avec le champagne. Elle ne tenait pas à être encore toute collante.

Se brossant les cheveux, elle entendit la voix d’Ezra. Amelia pensait bien évidemment qu’il était en train de lui parler. Sauf qu’elle comprit vite qu’il n’était pas seul en entendant une voix plus aigüe dans la pièce d’à côté. Amy pour se sentant encore dans l’âme d’une super espionne, tendit son oreille contre la porte qui séparait la salle de bain de la chambre. « Je me suis dit que tout à l’heure tu devais peut-être ne pas être dans ton assiette, pour m’avoir repoussée aussi méchamment… » Elle se recula, comprenant qui était la personne avec qui le jeune homme échangeait. « Lydia… » Mais qu’est-ce qu’elle faisait là celle-là ? A croire qu’elle n’avait rien compris.. Apparemment, elle était plus tenace que la Iver. Elle soupira et d’un élan, ouvrit aussitôt la porte. « Chéri, t’aurais pas vu mon.. » Elle faisait l’innocente, prenant un air choquée en voyant la Lydia contre son Beauregard. « Chéri ? Je croyais que ce n’était qu’une amie ? Tu te fous de moi-là ? » Le regard noir, Amelia s’avança vers la blondasse et cette dernière se recula automatiquement. « Il semblerait que ta petite intervention nous ai fait recoller les morceaux, je tiens vraiment à te remercier Lydia. Sans toi, rien de tout ça ne serait arrivé. » Elle se posa contre Ezra, passant ses bras autour de sa taille. « Non mais c’est une blague ! » De colère, elle jeta le reste de la coupe sur le visage d’Ezra et partit en furie. Amelia regarda la scène, la bouche grande ouverte, choquée parce que l’autre venait de faire. De nouveau seul, la brune se mit à rire et prit la première serviette qu’elle trouva posée sur la table. Continuant de rire en voyant sa tête, elle commença à éponger l’alcool qui perlait sur son visage. « Vois le côté positif, je crois que maintenant elle a compris qu’elle devait arrêter. » Elle essuyait doucement son visage. « Personne n’arrivera à me surpasser. » Elle sourit avant de baisser les yeux. Amy finit par les relever, plongeant son regard dans le sien et termina de lui essuyer le visage. Elle était troublée par son regard, mais devait rapidement se ressaisir. Parce que sinon, elle se lançait vers un terrain plus que glissant.. « Tu peux aller te doucher, j’ai finis.. »


   
If we knew then what we do now we'd hold our hands and take a bow.
Together we would stand our ground and fight. I remember the night we
got drunk I got sick on the subway. With your hands on my face you said
"it don't matter babe 'cause I'm always on your side".




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6158-amy-color-my-life-with-the-chaos-of-trouble http://www.30yearsstillyoung.com/t6292-amy-we-can-run-on-love-til-it-dies-again http://www.30yearsstillyoung.com/t7318-amelia-iver

l'or dans les doigts

ÂGE : trente-et-un ans, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq
STATUT : officiellement célibataire. son coeur ? lui il est perdu...
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley

POSTS : 14333 POINTS : 205

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › quand vous aimez une personne, vous l'aimez pour toujours › a été plongé dans un coma artificiel en août deux mille quinze, s'en est sorti sans séquelles visibles › est sur le point de rencontrer son fils pour la première fois › de retour à l'hôpital après s'être pris une flèche aborigène dans l'épaule gauche, ne connaissant pas encore les dégâts à long terme provoqués par cet accident
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
amelia #6cora#2ginnyjoanne #2jordan #2


PSEUDO : Luleaby
AVATAR : sam sexy claflin
CRÉDITS : timeless(avatar)
DC : kaecy.w › soren.w › debra.b
INSCRIT LE : 07/04/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Dim 27 Nov - 18:02



tu étais formidable,

j'étais fort minable.

Elle s’approchait dangereusement et Ezra n’avait en aucun cas envie d’être violent avec elle. Le problème, c’était qu’à force de réduire la distance entre eux deux, Lydia allait finir par forcer le contact et donc forcer Ezra a employer la force s’il le fallait pour la sortir. C’était avant qu’il entende la porte de la salle de bain s’ouvrir en tous cas. « Chéri, t’aurais pas vu mon.. » Alors, Ezra se tourna d’un coup sec vers Amelia, les yeux écarquillés, un demi-sourire retenu aux coins des lèvres. Vu l’air qu’elle venait de prendre, il comprit qu’elle le faisait exprès, mais du coup il ne savait pas comment il allait faire pour se retenir de rire. « Chéri ? Je croyais que ce n’était qu’une amie ? Tu te fous de moi-là ? » Ce fut à partir de ce moment là qu’Ezra dut se mordre l’intérieur des joues pour être sûr de ne pas rire. Il leva alors les épaules en direction de la blondasse, comme s’il était désolé - ce qui n’était absolument pas le cas puisque, depuis leur rencontre sur la piste de danse quelques heures plus tôt, il n’en avait pas plus grand chose que ça à faire d’elle. Amelia finit par avancer vers eux, instinctivement Lydia et Ezra se bougèrent: elle pour s’éloigner d’Amelia, lui pour s’en approcher. « Il semblerait que ta petite intervention nous ai fait recoller les morceaux, je tiens vraiment à te remercier Lydia. Sans toi, rien de tout ça ne serait arrivé. » Alors qu’il sentait la main d’Amelia venir se poser autour de sa taille, il fit de même avec la sienne autour des épaules de la jeune femme. Toujours en tentant de se retenir de rire… Jusqu’à temps que la scène tourne en dérision pour sa pomme, lorsque Lydia attrapa sa coupe de champagne pour la lui vider au visage. Le jeune homme eut à peine le temps de fermer les yeux pour ne pas devenir aveugle - ça aurait été le pompon sur la Garonne que ce soit de sa faute à elle, la blondasse. Il entendit par la suite la porte de la chambre se fermer en claquant, mais il ne bouge pas, la bouche grande ouverte, choqué par ce qu’il venait de se passer. Et Amelia qui se laissait aller à rire à ses côtés. « Vois le côté positif, je crois que maintenant elle a compris qu’elle devait arrêter. » Ezra sentit la serviette venir éponger son visage et il se laissa faire. Il était sur le cul. D’accord, elle ne s’était pas retrouvée dans une position très amusante de son point de vue. Mais Lydia était au courant que ça allait de nouveau finir comme ça, ce n’était pas comme s’il l’avait pas prévenu quelques heures plus tôt. « J’espère que cette fois ci oui, j’ai failli devenir aveugle et en plus elle a gâché du champagne. » Il rouvrit alors les yeux maintenant que le plus gros de la boisson avait été absorbée et qu’il n’y avait plus de risque qu’il devienne borgne ou aveugle en tentant de voir ce qu’il se passait autour de lui. Il était en train de reprendre la serviette des mains d’Amelia lorsqu’elle reprit la parole. « Personne n’arrivera à me surpasser. » Alors que la jeune femme tenta d’éviter son regard pendant quelques secondes, Ezra lui se laissa aller à un sourire tout doux. Il vint ensuite frotter délicatement le bout du nez d’Amelia avec un coin sec de la serviette qu’il tenait dans les mains. « Tu peux pas savoir à quel point tu as raison. » « Tu peux aller te doucher, j’ai finis.. » Il resta trois ou quatre secondes à l’observer avant de prendre le chemin de la douche. « L’avantage de passer en dernier, c’est que je vais pouvoir en profiter moi. » A l’instar de son geste à elle, il lui tira la langue avant de fermer la porte de la salle de bain. Une fois dans la pièce. Il vint se regarder dans le miroir. Il avait une tête de déchet, des cernes comme jamais et il pouvait compter les grammes d’alcool que son sang contenait rien qu’en regardant l’état de ses yeux. Bon, une douche et ce serait reparti. Il ne prit, contrairement à ses paroles, pas tant de temps que ça pour ressortir propre comme un sou neuf. Cependant, au moment de s’habiller, il se trouva con. Amelia avait peut-être prévu le coup mais lui absolument pas, et il avait donc par conséquent aucun vêtement de rechange. Parcourant la salle de bain, il tomba nez à nez avec une robe de chambre qu’il se résigna à enfiler - il n’avait pas le choix de toutes façons. Il avait la grande classe, vêtu de la sorte, qu’il hésita même à sortir tout court de la salle de bain. Amelia allait se foutre de lui c’était sur. « Bon, on en est où dans ce champagne ? » Il alla se jeter rapidement sur le lit pour qu’Amelia ne puisse pas le voir longtemps debout, habillé comm ça.
©BESIDETHECROCODILE






(clique sur l'ub pour plus d'info ! )

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

la pas très girly

ÂGE : 30 y.o
SURNOM : Amy
STATUT : Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois.
MÉTIER : Secrétaire chez Mecanor
LOGEMENT : Ap. 204 Fortitude Valley, with my baby Lily

POSTS : 1405 POINTS : 615

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a une petite fille âgée de six ans • Fait de la boxe dès qu'elle a besoin de se défouler • Est plus que bordélique • N'aime pas parler de son passé • Rêve de voyager un peu partout dans le monde • Écrire la détend • Déteste les fraises • Porte toujours le pendentif que lui a offert son père • Elle passe sa main dans ses cheveux dès qu'elle est gênée • Amy est un vrai garçon manqué : elle est passionnée de sports, ne traîne généralement qu'avec des hommes, regarde les matchs de foot à la télé avec une bière dans une main et une part de pizza dans l'autre • Est un vrai cauchemar en cuisine
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :

Ezra #6HeidiKyky (fb)JamesBenjaminRomyGinnyCassiaLeo



RPs EN ATTENTE :

Bryan / Tori / Sam / Alvaro
PSEUDO : Cleo
AVATAR : Lily Wonderful Collins
CRÉDITS : bazzart & tumblr
DC : keandra wailana
INSCRIT LE : 21/12/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Dim 27 Nov - 19:04


« I knew I loved you then but you'd never know, 'cause I played it cool when I was scared of letting go. I know I needed you but I never showed. But I wanna stay with you until we're grey and old. »

La venue de Lydia avait dépassé toutes ses attentes. Si quelqu’un devait faire intrusion dans sa chambre, elle était la dernière personne à laquelle elle aurait pensé. Mais bref. Au moins les choses ont été mises au clair, Ezra n’en avait rien à faire de la blonde. Et le comprenant bien, Amy joua la carte de la petite-amie pour la faire dégager. C’était drôle à jouer et puis la brune pouvait bien venir à sa rescousse après que lui l’ai fait un peu plus tôt. Sauf que dans l’histoire, Amelia n’avait pas prévu que la blondasse balance son verre en plein visage d’Ezra. Aucun d’eux ne s’y étaient attendu, et la scène fut assez drôle à voir. Surtout du point de vue d’Amy qui ne reçut rien. Simple spectatrice de cette crise de jalousie. Elle eut un peu mal au cœur pour Lydia, mais en même temps, elle avait abusé. Même Amelia ne se serait pas permis de faire ça. Enfin.. Continuant de rire de l’action de la jeune femme, la Iver se mit à essuyer le visage trempé de son blond. Le pauvre. Il avait apparemment tout gagné ce soir. « J’espère que cette fois ci oui, j’ai failli devenir aveugle et en plus elle a gâché du champagne. » Elle sourit, continuant de le débarbouiller. « J’avoue que pour le champagne c’est abusé.. Déjà qu’il ne nous en restait plus beaucoup.. » Comme si la boisson était plus important que le fait qu’il ait failli avoir les yeux en sang. Pour sa part elle n’avait jamais reçu de champagne en pleine tronche, mais elle se doutait bien que dans les yeux, ça devait être horrible. « Tu peux pas savoir à quel point tu as raison. » Lui répondit-il après qu’elle s’est gentiment vantée que personne ne pouvait la surpasser. Une part d’elle savait que c’était la vérité. Mais dans le sens qu’elle le souhaitait.. Il y en avait bien une qu’elle n’arriverait jamais à surpasser. Malheureusement.. Amelia baissa alors les yeux, gênée, pour finalement les relever et se plonger dans son regard après qu’il ait passé la serviette sur le bout de son nez.

Elle l’invita alors à prendre congé pour aller se doucher à son tour. Pas qu’il puait, mais entre le lac et le champagne qui lui laissé un visage tout collant, pas top. Et puis c’était aussi un moyen pour elle de reprendre un peu ses esprits. « L’avantage de passer en dernier, c’est que je vais pouvoir en profiter moi. » Elle le regarda, la bouche grande ouverte avant de lui donner un coup au torse. « Hey, n’abuses pas ! » Il partit à son tour se laver et pendant ce temps, Amelia toujours en serviette se laissa tomber en arrière sur son lit. Elle posa ses mains sur ses yeux, tentant de se reprendre. C’était son ami, point. Il fallait qu’elle arrête de voir une ambiguïté à chaque coin de porte. Okay l’alcool y était pour beaucoup, mais il fallait qu’elle arrête son délire. Elle n’avait pas envie qu’il la rejette une fois de plus. Alors il fallait que la brune se contienne, se contrôle. Surtout lorsqu’elle se retrouvait aussi proche de lui. Dieu qu’elle se maudissait intérieurement d’être toujours autant attiré par lui. Elle soupira un bon coup et se releva. Pour se changer les idées, Amy mit un peu de musique et finit sa coupe avant d’ouvrir sa valise pour enfiler un short et un débardeur. Peu de temps après Ezra refit son apparition. Elle eut à peine le déclic de capter qu’il était de retour qu’il était déjà dans son lit. « Bon, on en est où dans ce champagne ? » Elle lui désigna une bouteille quasi vide, mais se rappela que le mini frigo ne l’était pas lui. Elle attrapa une nouvelle bouteille du frais. « Tadaaaa ! » Elle ouvrit la bouteille et leur resservit deux nouvelles coupes. Elle les posa sur la table de nuit et Amelia grimpa sur le lit et commença à sauter dessus, telle une Lily-Rose qui venait l’embêter dans sa chambre. Elle tendit ses mains à Ezra pour qu’il se relève et danse avec elle, ce qu’il ne tarda pas à faire. La brune ne put s’empêcher de rire en voyant sa robe de chambre aussi bien portée. « Sexy je dois dire ! » Elle rit de plus belle. « Je dois avouer qu’elle te va mieux qu’à moi. Le rose te va si bien. » Tenant toujours ses mains, elle sautait avec lui sur le lit, tentant de garder le rythme de la musique. Pour plaisanter, elle s’empara de la ceinture du peignoir qui entourait sa taille pour tirer dessus et ainsi tenter de l’ouvrir.    


   
If we knew then what we do now we'd hold our hands and take a bow.
Together we would stand our ground and fight. I remember the night we
got drunk I got sick on the subway. With your hands on my face you said
"it don't matter babe 'cause I'm always on your side".




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6158-amy-color-my-life-with-the-chaos-of-trouble http://www.30yearsstillyoung.com/t6292-amy-we-can-run-on-love-til-it-dies-again http://www.30yearsstillyoung.com/t7318-amelia-iver

l'or dans les doigts

ÂGE : trente-et-un ans, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq
STATUT : officiellement célibataire. son coeur ? lui il est perdu...
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley

POSTS : 14333 POINTS : 205

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › quand vous aimez une personne, vous l'aimez pour toujours › a été plongé dans un coma artificiel en août deux mille quinze, s'en est sorti sans séquelles visibles › est sur le point de rencontrer son fils pour la première fois › de retour à l'hôpital après s'être pris une flèche aborigène dans l'épaule gauche, ne connaissant pas encore les dégâts à long terme provoqués par cet accident
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
amelia #6cora#2ginnyjoanne #2jordan #2


PSEUDO : Luleaby
AVATAR : sam sexy claflin
CRÉDITS : timeless(avatar)
DC : kaecy.w › soren.w › debra.b
INSCRIT LE : 07/04/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Dim 27 Nov - 22:12



tu étais formidable,

j'étais fort minable.

Allongé sur le lit, la technique d’Ezra de s’y jeter rapidement pour pas qu’Amelia voit son drôle d’accoutrement avait fonctionné. D’ailleurs, lorsqu’il demanda combien de champagne il restait, il fut déçu de voir que la bouteille qu’ils avaient réussi à presque rapporter en vie était presque vide. Mais Amelia eut l’idée du siècle en allant voir dans le réfrigérateur de la chambre - et effectivement, il y avait des cartouches de rechange. « Tadaaaa ! » Un grand sourire s’étira sur le visage d’Ezra, dont un de ses yeux commençait déjà à dire merde à l’autre. « Hallelujah, on est sauvé ! » Rapidement, leurs coupes furent pleines de nouveau. La musique tournant dans le fond, Amelia se leva pour venir danser sur le lit. Ezra devait avouer qu’il n’avait pas encore fait attention qu’il y avait de la musique dans la chambre jusqu’à temps que la jeune femme se mette à danser. Ce qui le fit plutôt rire, puisque le lit rebondissait plutôt bien et qu’il rendait les mouvements d’Amelia un peu désordonnés. Il riait moins lorsqu’elle le tira par la main pour qu’il se lève à son tour, puisqu’il allait devoir montrer sa belle tenue de bal de haut en bas. Mais il obtempéra quand même, parce-qu’il s’amusait bien et qu’il n’était plus à ça près auprès d’elle, après tout. « Sexy je dois dire ! Je dois avouer qu’elle te va mieux qu’à moi. Le rose te va si bien. » Ezra eut un petit rire à son tour avant de se mettre dans une positon de diva, faisant semblant d’envoyer ses cheveux virevolter en arrière. Et ils reprirent rapidement leur danse désordonnée, qui ne ressemblait décidément à rien - mais vu l’alcool qui coulait à flots, pour eux c’était tout à fait normal de danser en faisant des bonds de kangourou sur le lit. Et à un moment, sans qu’il ne comprenne pourquoi, Amelia attrapa la ceinture du peignoir, à deux doigts de tirer dessus. Ezra écarquilla les yeux. « Je te jure que tu veux pas faire ça. Ca va être la douche froide si tu fais ça Amelia Iver, crois moi… » Mais apparement, ses menaces n’avaient aucun effet sur la jeune femme puisqu’elle n’eut qu’à à peine tirer d’une dizaine de centimètres sur la ceinture pour que tout se défasse et que son peignoir d’ouvre en grand. Il regarda alors la jeune femme d’un oeil mauvais. « Tu viens de signer ton arrêt de mort, ma petite. » Un air mesquin prit possession du visage d’Ezra et quelques secondes plus tard, se contrefichant du fait qu’il était à moitié tout nu dans au milieu de la chambre d’Amelia, il vint la prendre comme un sac à patates sur son épaule pour l’emmener dans la salle de bain. Et ni une, ni deux, à peine eut-elle le temps de se débattre qu’il la poussait sous la douche et qu’il tirait l’eau froide, grand sourire satisfait sur les lèvres. « La vengeance est un plat qui se mange froid, non ? » A force d’agir comme des enfants, toutes les personnes se trouvant dans les chambres avoisinantes allaient vouloir les tuer. Car jusque maintenant, entre la musique et les petites altercations, Ezra aurait été à la place des autres gens il serait déjà venu frapper à la porte.
©BESIDETHECROCODILE






(clique sur l'ub pour plus d'info ! )

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

la pas très girly

ÂGE : 30 y.o
SURNOM : Amy
STATUT : Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois.
MÉTIER : Secrétaire chez Mecanor
LOGEMENT : Ap. 204 Fortitude Valley, with my baby Lily

POSTS : 1405 POINTS : 615

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a une petite fille âgée de six ans • Fait de la boxe dès qu'elle a besoin de se défouler • Est plus que bordélique • N'aime pas parler de son passé • Rêve de voyager un peu partout dans le monde • Écrire la détend • Déteste les fraises • Porte toujours le pendentif que lui a offert son père • Elle passe sa main dans ses cheveux dès qu'elle est gênée • Amy est un vrai garçon manqué : elle est passionnée de sports, ne traîne généralement qu'avec des hommes, regarde les matchs de foot à la télé avec une bière dans une main et une part de pizza dans l'autre • Est un vrai cauchemar en cuisine
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :

Ezra #6HeidiKyky (fb)JamesBenjaminRomyGinnyCassiaLeo



RPs EN ATTENTE :

Bryan / Tori / Sam / Alvaro
PSEUDO : Cleo
AVATAR : Lily Wonderful Collins
CRÉDITS : bazzart & tumblr
DC : keandra wailana
INSCRIT LE : 21/12/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Dim 27 Nov - 23:02


« I knew I loved you then but you'd never know, 'cause I played it cool when I was scared of letting go. I know I needed you but I never showed. But I wanna stay with you until we're grey and old. »

« Hallelujah, on est sauvé ! » Oui, heureusement qu’il y avait des réserves dans le mini-frigo. Apparemment les mariés avaient tout prévu. Ne sait-on jamais que d’autres couples veuillent fêter leur amour, que les déprimés veulent plonger leurs chagrins dans la boisson, ou tout comme Ezra et Amelia, s’amuser comme des gosses. D’ailleurs, cette dernière vint sauter sur le lit, tentant de danser comme elle le pouvait. Mais plus elle faisait ça, plus elle avait la tête qui tournait. Pour ne pas tomber comme une idiote en perdant l’équilibre, la brune attrapa Ezra pour qu’elle ne soit pas la seule folle à sauter sur le lit. Ils se mirent à danser, tournant sur eux-mêmes, se déhanchant comme jamais. Du moins pour elle. Sauf qu’Amy se stoppa en voyant l’accoutrement du jeune homme. Il lui avait volé son peignoir, se rendant compte qu’à part ses affaires mouillées, il n’avait rien d’autre. Elle ne put s’empêcher de se moquer davantage de lui. Surtout lorsqu’il faisait en plus de ça la star. Ez’ était prêt à passer les castings pour les publicités dignes de ce nom. Sauf qu’en le voyant faire, Amy eut l’idée du siècle. La ceinture du peignoir la tentait trop. De plus en plus puéril tout ça.. Amelia chopa la ceinture et tira une première fois. « Je te jure que tu veux pas faire ça. Ca va être la douche froide si tu fais ça Amelia Iver, crois moi… » Elle rit davantage. Il la mettait au défi et elle n’aimait pas perdre. Enfin, elle aimait surtout faire l’inverse de ce qu’on lui demandait. D’un coup vif, Amy tira une dernière fois, la robe de chambre s’ouvrant en grand. La jeune femme se mit alors à rire de plus belle, se laissant tomber sur le dos au passage. « Tu viens de signer ton arrêt de mort, ma petite. » Et là, le Beauregard ne plaisantait pas. Il attrapa Amelia, la portant à présent sur son épaule tandis qu’elle était toujours en train de se marrer, commençant tout de même par se débattre en secouant les pieds. « Non Ez’ déconne pas ! » Elle riait encore, mais en entrant dans la salle de bain, Amy faisait moins la maline. « Noooon ! » Il la déposa dans la douche et lui balança directement de l’eau froide. Amelia se mit alors à hurler. Elle n’aurait pas dû prendre ses menaces pour du vent. Oh non. « La vengeance est un plat qui se mange froid, non ? » Elle continuait de crier. « Je te déteste !! » Et ni une, ni deux, elle s’empara du pommeau de douche pour l’arroser à son tour. Il n’y avait pas qu’elle qui allait y goûter. Il ne fallait pas croire. « Froid ? Je sais pas, dis-moi ce que tu en penses ? » Il était tout trempé, comme la salle de bain d’ailleurs. Un vrai carnage. La brune finit par couper l’eau et sortit de la douche, aussi mouillée que lui. Un premier pas et elle faillit glisser, les fesses sur le carrelage. Elle se rattrapa en attrapant au vol le col du peignoir du garçon. « Purée t’abuses t’en a foutu partout ! » Le mur se mit à trembler, dû au coup de poing provenant de la chambre d’à côté. « C’est pas bientôt fini ce cirque !! » En entendant ça, elle rit de plus belle, ne prenant pas vraiment conscience du bazar qu’ils étaient en train de faire. La Iver redonna des coups à travers le mur en question, bien qu’avec sa force de mouche, ça ne devait probablement pas faire autant d’écho. Posant son doigt sur ses lèvres pour faire signe au blond de ne pas faire de bruit, elle prit sa main et ils regagnèrent la chambre. « Bon, tu veux que je te prête un pyjama ? » Elle attrapa le premier tee-shirt qui lui venait sous la main. Celui où une belle licorne se présentait sur le devant. « Ça te va ça ? » Elle rit légèrement en voyant sa tête, mais se stoppe net en entendant frapper à la porte. Peut-être le voisin qui venait gueuler ? Elle fit de gros yeux à Ezra, ayant limite peur de répondre. « Julian ? » Elle s’attendait à tout, sauf à lui. « Ouais désolé de venir si tard, Cooper m’a passé le numéro de ta chambre, je voulais savoir comment tu allais.. » Il la dévisagea de haut en bas et Amy se rendit compte qu’elle était encore bien trempée, ses vêtements plus que transparents. « Mais je te dérange peut-être ? »


   
If we knew then what we do now we'd hold our hands and take a bow.
Together we would stand our ground and fight. I remember the night we
got drunk I got sick on the subway. With your hands on my face you said
"it don't matter babe 'cause I'm always on your side".




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6158-amy-color-my-life-with-the-chaos-of-trouble http://www.30yearsstillyoung.com/t6292-amy-we-can-run-on-love-til-it-dies-again http://www.30yearsstillyoung.com/t7318-amelia-iver

l'or dans les doigts

ÂGE : trente-et-un ans, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq
STATUT : officiellement célibataire. son coeur ? lui il est perdu...
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley

POSTS : 14333 POINTS : 205

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › quand vous aimez une personne, vous l'aimez pour toujours › a été plongé dans un coma artificiel en août deux mille quinze, s'en est sorti sans séquelles visibles › est sur le point de rencontrer son fils pour la première fois › de retour à l'hôpital après s'être pris une flèche aborigène dans l'épaule gauche, ne connaissant pas encore les dégâts à long terme provoqués par cet accident
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
amelia #6cora#2ginnyjoanne #2jordan #2


PSEUDO : Luleaby
AVATAR : sam sexy claflin
CRÉDITS : timeless(avatar)
DC : kaecy.w › soren.w › debra.b
INSCRIT LE : 07/04/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Mer 30 Nov - 0:11



tu étais formidable,

j'étais fort minable.

« Non Ez’ déconne pas ! Noooon ! » L’eau froide coulait à flot sur Amelia, alors que le sourire d’Ezra ne cessait de s’agrandir - si c’était encore possible qu’il le fasse. « Je te déteste !! » Ezra allait se laisser emporter par son rire mais finalement Amelia réussit à choper le pommeau de douche, et il fut à son tour arrosé, trempé, bien avant qu’il n’ait eu le temps de dire ouf - ou pour cette occasion, de partir de la salle de bain. « Froid ? Je sais pas, dis-moi ce que tu en penses ? » Il se retenait fortement de ne pas crier à son tour, mais il ne put s’empêcher de faire es petits bruits pas très virile pour palier aux cris. « Je vais te tuer, je vais te tuer Amelia, t’as intérêt à courir très vite. » Il avait l’impression qu’on venait de l’immerger d’un seul coup dans une cuve géante d’eau froide, tellement l’effet avait été rapide. Il était trop occupé à se contrôler pour répliquer alors qu’Amelia coupait l’eau pour sortir de la douche. Ce fut d’ailleurs le fait qu’Amelia dut se rattraper au peignoir pour ne pas tomber qui le fit sortir de sa torpeur. Et non, même pas il l’aidait à se remettre droite comme il fallait. « Purée t’abuses t’en a foutu partout ! » Il écarquilla les yeux. « J’en ai mis partout ? Moi ? Non non non, moi j’étais sage, c’est toi qui en a foutu partout j’te rappelle ! » « C’est pas bientôt fini ce cirque !! » Ah, un des voisins qui se réveillait. Bien sur, tel le gamin qu’il était, cette réaction dit rire Ezra, d’autant plus lorsqu’Amelia tenta de répondre au voisin en question en tapant sur le mur - il était sur qu’il n’avait rien entendu. Comme il lui avait indiqué plus tôt dans le lac, Amelia lui fit signe de ne pas faire de bruit et lui attrapant la main, ils rejoignirent la chambre. « Bon, tu veux que je te prête un pyjama ? Ça te va ça ? » Et alors que la jeune femme lui sortait un de ses tee-shirt avec une licorne dessus, Ezra lui lança un regard blasé. « Qu’est-ce que tu veux que je fasse de ça ? Je préfère encore le peignoir rose, tu sais, que t’as mo… » Il n’eut même pas le temps de finir sa phrase qu’on venait frapper à la porte. D’un seul coup, il rigolait beaucoup moins car il n’avait pas envie que ce soit le voisin qui vienne pour leur mettre sur la tronche car ils n’avaient pas baissé le volume. Ezra alla se mettre derrière la porte lorsqu’Amelia l’ouvrit, peut-être que si c’était le voisin et qu’il voyait qu’Amelia était seule, ça passerait mieux. « Julian ? » Ezra fronça les sourcils. Qu’est-ce que pouvait bien foutre Julian à une heure pareille, devant la chambre d’Amelia ? « Ouais désolé de venir si tard, Cooper m’a passé le numéro de ta chambre, je voulais savoir comment tu allais.. » Un petit silence se fit entendre, mais Ezra ne voyait pas le visage du jeune homme de l’autre côté de la porte, il ne pouvait donc pas deviner pourquoi il s’était arrêté de parler de la sorte. « Mais je te dérange peut-être ? » Il se racla alors la gorge avant d’ouvrir légèrement plus la porte, pour passer sa tête derrière celle ci et que Julian le voit. Il ne se montrait pas complètement car il portait toujours le peignoir d’Amelia, trempé, qui ne tenait pas fermé si Ezra ne tenait pas les deux côtés de ce dernier. « Salut, Julian. » Passant une main dans ses cheveux, Ezra adressa un petit sourire gêné à son ami. En effet, quelques heures plus tôt, Julian assistait à une énième - de ces derniers temps - scène de semi-conflit entre Amelia et lui, et maintenant Ezra se tenait mouillé lui aussi et à moitié nu dans la chambre de la demoiselle. Ce fut un sourire à la fois moqueur et poli qui se dessina sur le visage de Julian. « Je dérange surement alors. Bon, je vois que ça va mieux… Amusez vous bien les tourtereaux ! » Avec un petit clin d’oeil, Julian sourit davantage aux deux jeunes gens - Ezra lui retourna un regard noir, avant d’à moitié lui claquer la porte au nez. Se frottant légèrement la nuque - dès qu’on les appelait par ce surnom là, il s’en voulait car il savait que ça allait faire de nouveau du mal à Amelia chose qui ne voulait pas. « Bon, on en est où avec ce tee-shirt licorne ? » Cependant, la visite de Julian avait légèrement fait redescendre l’euphorie du jeune homme.
©BESIDETHECROCODILE






(clique sur l'ub pour plus d'info ! )

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

la pas très girly

ÂGE : 30 y.o
SURNOM : Amy
STATUT : Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois.
MÉTIER : Secrétaire chez Mecanor
LOGEMENT : Ap. 204 Fortitude Valley, with my baby Lily

POSTS : 1405 POINTS : 615

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a une petite fille âgée de six ans • Fait de la boxe dès qu'elle a besoin de se défouler • Est plus que bordélique • N'aime pas parler de son passé • Rêve de voyager un peu partout dans le monde • Écrire la détend • Déteste les fraises • Porte toujours le pendentif que lui a offert son père • Elle passe sa main dans ses cheveux dès qu'elle est gênée • Amy est un vrai garçon manqué : elle est passionnée de sports, ne traîne généralement qu'avec des hommes, regarde les matchs de foot à la télé avec une bière dans une main et une part de pizza dans l'autre • Est un vrai cauchemar en cuisine
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :

Ezra #6HeidiKyky (fb)JamesBenjaminRomyGinnyCassiaLeo



RPs EN ATTENTE :

Bryan / Tori / Sam / Alvaro
PSEUDO : Cleo
AVATAR : Lily Wonderful Collins
CRÉDITS : bazzart & tumblr
DC : keandra wailana
INSCRIT LE : 21/12/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Mer 30 Nov - 17:57


« I knew I loved you then but you'd never know, 'cause I played it cool when I was scared of letting go. I know I needed you but I never showed. But I wanna stay with you until we're grey and old. »

La salle de bain était inondée. Ça faisait peur à voir, surtout les deux qui étaient trempés jusqu’aux pieds. Ça n’avait pas servi à grand-chose qu’ils se changent cinq minutes avant. Surtout que le Beauregard se trouvait avec encore moins de choix à mettre comme vêtement. Du peignoir rose, Amelia lui proposait un tee-shirt avec une belle licorne. Pas top, mais tellement drôle de voir la tête qu’il faisait lorsqu’elle lui tendait. « Qu’est-ce que tu veux que je fasse de ça ? Je préfère encore le peignoir rose, tu sais, que t’as mo… » Des coups se firent entendre à la porte. Les deux coupèrent nettes la conversation pour fixer la dite porte. Amelia craignait que ça soit le voisin qui venait pour leur dire de se taire une bonne fois pour toute. Regardant la pendule, il était quatre heure du mat’ passé. Déjà.. Amy n’avait vraiment pas vu le temps défiler. Surtout avec lui.. Mais d’un élan, elle prit son courage à deux mains et ouvrit pour faire face à la personne qui venait les déranger. Julian. La brune ne comprenait pas trop ce qu’il venait faire là, surtout à cette heure-ci. Amelia sourit, un peu gênée de savoir qu’il se préoccupait un minimum d’elle. Enfin elle ne savait pas trop si c’était une tentative pour lui de vouloir la réconforter et ne pas finir seul sa soirée, ou bien s’il avait peur qu’elle se suicide dans sa baignoire après son énième dispute avec son blond. Et la brune se sentit d’autant plus gênée lorsqu’elle remarqua qu’il n’arrêtait pas de la reluquer de bas en haut, tentant de deviner ce qu’il y avait dessous ses vêtements mouillés –comme si ce n’était déjà pas assez transparent.

« Salut, Julian. » Ezra qui était caché depuis tout à l’heure derrière la porte, se décida de montrer sa tête. Juste sa tête, ce qui la fit rire intérieurement. Ils n’étaient pas beaux à voir. Entre leurs têtes de fatigués, tout trempés et puis lui avec une robe de chambre rose.. Ils avaient connu mieux. Et de suite, Julian se fit ses propres conclusions. Chose qu’elle n’apprécia guère. « Je dérange surement alors. Bon, je vois que ça va mieux… Amusez vous bien les tourtereaux ! » Amelia allait le contredire, limite s’expliquer –même si elle n’avait de compte à rendre à personne. Mais Ezra ne le lui laissa pas le temps, préférant claquer la porte au nez du témoin du marié. A croire que personne ne les laisserait tranquille avec ça. Amy qui voulait tourner la page, avancer, c’était décidément perdu d’avance avec toutes ces personnes autour d’eux pour le lui rappeler à chaque fois. Ils tentaient de retrouver leur amitié perdu, de se retrouver. Et là, la jeune femme avait l’impression que tout partait en poussière. La peine refaisait petit à petit surface et inversement, l’alcool commençait à partir de son métabolisme comme par magie. L’euphorie partant avec, lui faisant reprendre conscience de toutes ces choses. « Bon, on en est où avec ce tee-shirt licorne ? » Elle reposa le regard sur le blond, toujours à moitié nu devant elle. Ça non plus ce n’était pas concevable après tout ce qu’il s’était passé. Il avait envie de l’achever ou quoi ? Bien que ce n’était pas tellement sa faute vu les circonstances.. « Je.. Tiens, je vais te le chercher.. » Elle ne se sentait plus aussi à l’aise. Amelia attrapa le tee-shirt qu’elle avait fait tomber sur le lit après avoir entendu cogner à la porte un peu plus tôt. Elle prit au passage sa coupe qui traînait et la termina. Une fois de plus, elle avait besoin de se donner du courage pour ce qu’elle s’apprêtait à faire. Amy s’approcha du Beauregard et lui tendit le vêtement. Sauf que lorsqu’il posa sa main sur ce dernier pour le récupérer, la belle tira sur le tee-shirt pour l’attirer contre elle. La Iver le regarda intensément, d’une manière qui voulait à la fois tout et rien dire, le laissant probablement pleins d’interrogation. A la suite de ça, Amelia se leva sur la pointe des pieds et l’embrassa. Capturer ses lèvres. Après tout ce temps, comme un rappel. Par curiosité, mais surtout par envie. Un baiser simple, mais efficace. Juste le temps de quelques secondes pour se remémorer l’effet que ça faisait. Résultat ; toujours enivrant même si ce fut bref. Au pire elle pouvait toujours faire passer ça sur l’alcool – bien que c’était également le cas, se donnant ainsi assez de courage pour le faire. Amy finit par se reculer, rouvrant les yeux, se perdant à nouveau dans les siens. « Désolé c’était juste.. » Elle se sentit conne. Devoir se justifier à présent était la pire des choses à faire. « Enfin non, laisses. » Elle soupira et partit se servir un nouveau verre. « J’avais juste envie de savoir si ça me faisait à nouveau quelque chose. Depuis ton départ, on.. Bref, j’ai ma réponse. »


   
If we knew then what we do now we'd hold our hands and take a bow.
Together we would stand our ground and fight. I remember the night we
got drunk I got sick on the subway. With your hands on my face you said
"it don't matter babe 'cause I'm always on your side".




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6158-amy-color-my-life-with-the-chaos-of-trouble http://www.30yearsstillyoung.com/t6292-amy-we-can-run-on-love-til-it-dies-again http://www.30yearsstillyoung.com/t7318-amelia-iver

l'or dans les doigts

ÂGE : trente-et-un ans, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq
STATUT : officiellement célibataire. son coeur ? lui il est perdu...
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley

POSTS : 14333 POINTS : 205

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › quand vous aimez une personne, vous l'aimez pour toujours › a été plongé dans un coma artificiel en août deux mille quinze, s'en est sorti sans séquelles visibles › est sur le point de rencontrer son fils pour la première fois › de retour à l'hôpital après s'être pris une flèche aborigène dans l'épaule gauche, ne connaissant pas encore les dégâts à long terme provoqués par cet accident
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
amelia #6cora#2ginnyjoanne #2jordan #2


PSEUDO : Luleaby
AVATAR : sam sexy claflin
CRÉDITS : timeless(avatar)
DC : kaecy.w › soren.w › debra.b
INSCRIT LE : 07/04/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Mer 30 Nov - 22:24



tu étais formidable,

j'étais fort minable.

Le regard d’Amelia vint à la rencontre du sien et Ezra sut à cette seconde précise que quelque-chose n’allait plus. Il aurait pu le deviner même à plusieurs kilomètres - il la connaissait toujours par coeur, apparemment. « Je.. Tiens, je vais te le chercher.. » Il n’eut le temps de rien dire qu’elle était déjà de l’autre coté de la chambre pour aller chercher ce tee-shirt dont Ezra n’en avait plus rien à faire maintenant. La coupe champagne qu’elle s’enfila par la suite le fit lever un sourcil, soucieux. « Amelia ? » Plus qu’une intonation due à une question, la phrase d’Ezra avait pris une intonation proche d’un parle moi, là, je le sens. Cependant la jeune femme ne lui répondit pas, et se contenta de venir à sa rencontre pour lui donner le vêtement. Soupirant, il finit quand même par se résigner et par tendre une main pour l’attraper. « Merci… » Et alors que sa prise se refermait sur le tee-short, il se sentit partir en avant, attiré vers Amelia - et c’était que ce geste avait été fait avec force. En l’espace d’une seconde, il se retrouva à quelques centimètres de la demoiselle - ils n’étaient donc du tout en train de plaisanter, là tout de suite maintenant. La suite de l’histoire sembla passer comme au ralenti pour Ezra, et en même temps ce fut comme s’il n’avait pas eu le temps de réagir ou de penser à quoi que ce soit de sensé. Le lèvres d’Amelia vinrent se poser sur les siennes, d’une manière douce à laquelle il ne pouvait que fondre. Et ces décharges électriques qui lui parcouraient le corps. Ca ne dura pas longtemps, mais Ezra eut l’impression que toutes les pensées qu’il avait eu et les barrières qu’il avait construit pendant les dernières semaines venaient de s’envoler en un claquement de doigts. Amelia se recula lentement par la suite, et si Ezra n’avait pas était autant perturbé par ce geste, il l’aurait probablement retenu pour prolonger l’instant - après tout, dès qu’il avait de l’alcool dans le sang, il partait plus rapidement dans les tours. Leurs regards se croisèrent. « Désolé c’était juste.. Enfin non, laisses. » Elle se recula définitivement, et Ezra resta sur le cul de la scène qui venait de se passer. Certes, il avait l’impression d’avoir fait un bon en arrière dans le temps. « J’avais juste envie de savoir si ça me faisait à nouveau quelque chose. Depuis ton départ, on.. Bref, j’ai ma réponse. » Ezra ouvra la bouche comme pour protester, puis finit par la fermer pour venir se frotter les yeux d’un main. Il ne savait pas si c’était son cerveau qui faisait des noeuds tout seul ou s’il tentait de démêler ceux que l’alcool avait fait, mais il n’arrivait même pas à savoir comment se sentir après ce baiser - express, mais il ne pouvait qu’être compté. « Tu… » Il se racla la gorge, ne sachant même pas ce qu’il voulait dire mais il ne voulait pas laisser ce silence les absorber et les engloutir. « Tu m’as pas dit que tu voyais quelqu’un ? » Boulet spotted. Il aurait pu lui dire n’importe quoi, qui aurait pu convenir pour cette situation, et il fallait qu’il lui parle de l’autre gars qu’elle voyait, l’autre gars qu’elle pouvait avoir mais dont elle n’était pas amoureuse parce-que, après tout, il était l’autre gars. Il soupira. « Parle moi, s’il te plait, même si tu répètes des choses déjà dites, s’il te plait… »
©BESIDETHECROCODILE






(clique sur l'ub pour plus d'info ! )

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

la pas très girly

ÂGE : 30 y.o
SURNOM : Amy
STATUT : Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois.
MÉTIER : Secrétaire chez Mecanor
LOGEMENT : Ap. 204 Fortitude Valley, with my baby Lily

POSTS : 1405 POINTS : 615

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a une petite fille âgée de six ans • Fait de la boxe dès qu'elle a besoin de se défouler • Est plus que bordélique • N'aime pas parler de son passé • Rêve de voyager un peu partout dans le monde • Écrire la détend • Déteste les fraises • Porte toujours le pendentif que lui a offert son père • Elle passe sa main dans ses cheveux dès qu'elle est gênée • Amy est un vrai garçon manqué : elle est passionnée de sports, ne traîne généralement qu'avec des hommes, regarde les matchs de foot à la télé avec une bière dans une main et une part de pizza dans l'autre • Est un vrai cauchemar en cuisine
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :

Ezra #6HeidiKyky (fb)JamesBenjaminRomyGinnyCassiaLeo



RPs EN ATTENTE :

Bryan / Tori / Sam / Alvaro
PSEUDO : Cleo
AVATAR : Lily Wonderful Collins
CRÉDITS : bazzart & tumblr
DC : keandra wailana
INSCRIT LE : 21/12/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Mer 30 Nov - 23:18


« I knew I loved you then but you'd never know, 'cause I played it cool when I was scared of letting go. I know I needed you but I never showed. But I wanna stay with you until we're grey and old. »

Ce qu’avait sorti Julian l’avait troublé. Trop même. Et maintenant, elle remettait tout en cause. Encore. Comme si avant son départ ça n’avait pas suffi. Bien qu’Ezra veuille que ça reparte comme avant après la sortie du témoin, au final ce n’était plus possible. Plus pour elle. Ils avaient joué à un jeu trop dangereux et même si c’était à la base innocent, après le geste qu’Amy s’apprêtait à faire, ça ne l’était plus tant que ça. La jeune femme venait de franchir la limite interdite, encore. Elle l’attira vers elle, et c’était parti. Amelia craque une nouvelle fois et bien qu’elle puisse faire passer ça sur l’alcool, une part d’elle savait qu’il y avait plus. Beaucoup plus. Trop d’envie, trop de tentation. Qu’est-ce qu’il faisait à moitié nu lui aussi ? Nan, c’était sûr qu’elle cèderait. Du Amelia tout crachée. Si elle ne s’était pas approchée pour l’embrasser, le lendemain elle aurait probablement regretté de ne pas l’avoir fait. Tristesse.. Pourquoi fallait-il que ça soit encore et toujours lui ? Ça en devenait épuisant à la fin. Parce qu’en posant ses lèvres contre les siennes, toute la magie dans ses yeux réapparue. C’était envoutant, électrisant. Bref, c’était parfait. Comme d’habitude. C’était eux, tout simplement. Elle se maudissait intérieurement, mais son côté plus dark en redemandé encore et encore. Si ce n’était que d’elle, Amy ne se serait pas gênée. Oh non. Mais elle n’avait pas envie non plus de donner raison à tous les autres. Il fallait qu’elle passe au-dessus, qu’elle se ressaisisse. Qu’elle se montre forte face à son blond. Amelia n’avait pas envie de passer encore pour la faible qui lui avoue ses sentiments alors que de son côté.. Non, hors de question. La jeune femme finit alors par se reculer en s’excusant. Elle voulait fuir, une fois de plus. Pour reprendre un semblant d’esprit, la belle s’éloigna du Beauregard et s’offrit un verre de plus. Comme si elle n’en avait pas déjà assez bu.

« Tu… Tu m’as pas dit que tu voyais quelqu’un ? » Elle s’était attendue à tout sauf à ça. Amelia resta sur le cul, prête à boire d’un trait son verre. Ou le lâcher, au choix. Alors forcément, le visage de Kyeran lui revient en pleine face. Pourquoi lui faisait-il ça ? A croire que ce baiser était tout sauf ce qu’il avait envisagé pour eux. Même pas une petite partie.. Comme quoi elle s’était encore bien trompée. Ce qu’elle pouvait être idiote. « Parle moi, s’il te plait, même si tu répètes des choses déjà dites, s’il te plait… » Elle soupira, levant les yeux au ciel. Heureusement, elle était toujours dos à Ezra. Elle voulait tout sauf se prendre la tête avec lui. Et pourtant, s’ils continuaient.. Il allait poursuivre avec ses questions et Amy allait tout simplement se braquer. Une fois de plus. « Y a rien à dire de plus Ez’.. Toi-même tu viens de le dire, je vois quelqu’un. » Elle soupira. « Mais ça n’empêche que.. » Un soupire de plus. « Bon viens on va se coucher, je suis fatiguée, j’ai plus envie de parler. » Elle le regarda, gênée, encore trempée. Amelia prit les affaires dans son sac et repartit dans la salle de bain. Elle souffla un bon coup, ses sentiments tout ça, ça devenait ingérable. La brune enfila alors le premier tee-shirt qui lui vient et une culotte avant de retourner dans la chambre. Elle finit par le rejoindre et s’approcha, tendant sa main pour qu’il la prenne. « S’il te plaît, oublie ce qu’il vient de se passer.. On va dormir. » Elle faisait ses petits yeux de cocker, à la fois suppliante et un brin gênée par tout ça. Parce que dans sa tête.. Elle lui aurait bien sauté dessus une fois de plus. Mais il fallait qu’elle se contrôle la petite.


   
If we knew then what we do now we'd hold our hands and take a bow.
Together we would stand our ground and fight. I remember the night we
got drunk I got sick on the subway. With your hands on my face you said
"it don't matter babe 'cause I'm always on your side".




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6158-amy-color-my-life-with-the-chaos-of-trouble http://www.30yearsstillyoung.com/t6292-amy-we-can-run-on-love-til-it-dies-again http://www.30yearsstillyoung.com/t7318-amelia-iver

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Aujourd'hui à 18:24

Revenir en haut Aller en bas
 

tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-