AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-9%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot Roborock S5 Max au prix le plus bas
299 € 329 €
Voir le deal

 (mazewar) better days

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anwar Zehri
Anwar Zehri
le bébé lion
le bébé lion
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (20/06/82)
SURNOM : annie, il a jamais donné son accord mais ça les gens s'en foutent, visiblement
STATUT : séparé, le divorce sans cesse repoussé à plus tard ~ un aîné qui a quitté le nid, et de nouveau le nez dans les couches depuis la naissance d'alma
MÉTIER : inspecteur de police, brigade des homicides (stups de 2008 à 2016) ~ il balade aussi des touristes sur son voilier pour mettre du beurre dans les épinards
LOGEMENT : #259 beachcrest road (bayside), maze a élu domicile entre le perroquet et le bonzaï, alma y gazouille lorsqu'ils ne sont pas chez lene
(mazewar) better days Ce644ba93c51c7fcdb4c87cbf4b5b77f99822e96
POSTS : 2883 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un fils de 20 ans, Tarek, et une fille qu'il découvre tout juste, Alma ☆ végétarien ☆ né au Pakistan (Lahore), à Brisbane depuis ses 7 ans ☆ brigade des stups de 2008 à 2016 ☆ un voilier amarré à Bayside, le "Borealis", son refuge ☆ a pris la nationalité australienne à sa majorité ☆ conduit comme "un sauvage" ☆ micro un peu, piano beaucoup, batterie à la folie ☆ il écrivait ses propres textes, mais ça, c'était avant ☆ musulman de culture, athée de religion ☆ collectionne les casquettes ☆ toujours des bonbons dans les poches ☆ remises en question en pagaille, crise de la quarantaine précoce
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : marcus ☆ ciara ☆ talia #2 ☆ jill #2caelan #2norah #5maze #3noa #4river (09/12)

FLASHBACKS / ALTERNATIFS : jordan (zombies)maze (1976 au)

(mazewar) better days 0de933ae98536c5a5ae4e76c05c89ccfadb9eb1d
LILINWAR › we laid down in the grass, put our feet towards the sky, pretending we could walk on clouds. Where are the days of summer, on top of the world unstoppable ? Where are the days of wonders, when nothing's impossible ?

(mazewar) better days 15a727276e40d643586d81cf2f391ba5ba8d8cc9
NORANWAR › let me be the one you call, if you jump I'll break your fall, lift you up and fly away with you into the night. If you need to fall apart, I can mend a broken heart, if you need to crash then crash and burn, you're not alone.

(mazewar) better days CommonBarrenGrouse-size_restricted
ZEHRILEY › once again i'm settling for second best, turn the page and skip to the end, to where i swore that i would try, since the last time i crossed that line in the back of my mind, i know it only hurts when that door gets opened, dreams are lost and hearts are broken.

RPs EN ATTENTE : lene #3 ☆ alice ☆ olivia #2 ☆ charlie ☆ aaron ☆ reese ☆ mitchell #3
RPs TERMINÉS : 2020jill #1norah #4maze #2mitchell #2leenaolivia #1lene #2talia #1 2019norah #3alfie #1tad #3caelan #1lonnie #3norah #2lene #1romy #1norah #1noa #3tad #2mitchell #1 2018dylantess #2lonnie #2maze #1street cats #2noa #2arthurtess #1tad #1noa (arrestation)delilah #1jack #1lonnie #1lou #1noa #1 2017street cats #1

(mazewar) better days 0_a1c10_4377d6c4_M

PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : riz ahmed
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@blackarrow & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & vittorio
INSCRIT LE : 06/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17047-anwar-bad-guys-need-to-be-lucky-everytime-good-guys-only-need-to-be-lucky-once https://www.30yearsstillyoung.com/t17246-anwar-zehri https://www.30yearsstillyoung.com/t22264-anwar-zehri

(mazewar) better days Empty
Message(#) Sujet: (mazewar) better days (mazewar) better days EmptySam 8 Aoû - 23:31




maze & anwar
better days

I need some place simple where we could live, and something only you can give, and that's faith and trust and peace while we're alive. And the one poor child who saved this world, and there's ten million more who probably could if we all just stopped and said a prayer for them. ☆☆☆



Il y avait toujours une certaine légèreté dans sa démarche, cette éternelle impression que Tarek flottait à la surface du sol plutôt que de le fouler réellement, et le port de tête élégant que contrebalançait cet air d’être toujours pressé, toujours entre deux portes, toujours attendu ici ou là. On l’avait à peine vu passer lorsqu’il s’était engouffré dans le hall de l’immeuble de Beachcrest Road où il avait vécu un temps, il filait tel un courant d’air, et si sa clef n’avait pas accroché dans la serrure de la porte – satané double – on l’aurait à peine entendu pénétrer dans l’appartement. Ni pleurs ni babillages ne l’avaient accueilli à son arrivée, aussi le jeune homme en avait-il conclu que sa toute petite sœur n’était pas là … Le bruit d’eau émanant de la salle de bain en revanche laissait à penser que son père était sous la douche. « Oh mon pauvre vieux, papa t’a oublié. » Depuis sa cage dans un coin du salon, Ibis avait fait remarquer sa présence en faisant claquer son bec contre le métal, et ayant obtenu gain de cause il s’était exclamé « Ectoplasme ! Ectoplasme ! » avec ce qui ressemblait à de l’enthousiasme. Par précaution, d’autant plus depuis la naissance d’Alma, l’oiseau n’était laissé hors de sa cage que dès lors qu’Anwar était présent pour garder un œil sur lui. Mais puisque Tarek était habitué à l’animal il l’avait sorti la seconde suivante, le bout des doigts venant caresser le crâne du volatile avec un brin de tendresse « Attends, on va te trouver un truc à grignoter. » Faisant comme chez lui – et comme son père le lui avait répété à peu près un demi-million de fois son fils était serait ici chez lui – le jeune homme avait fureté dans les placards à la recherche des fruits secs que son père gardait toujours sous le coude en guise de friandises pour le perroquet, et après avoir déployé ses ailes comme pour les étirer ce dernier avait volé jusqu’au plan de travail de la cuisine, jaugeant son second maître avec impatience et curiosité.

***

La pluie glissait contre le pare-brise de la voiture, et la radio crachotait une soupe musicale se révélant être la moins pire de tout ce qui était remonté aux oreilles d’Anwar lorsqu’il avait parcouru les stations de radio au dernier feu rouge. Sur la banquette arrière, Alma gazouillait et semblait avoir développé une fascination certaine pour ses propres orteils, qu’elle faisait bouger en haussant les sourcils en rythme au gré de sa surprise. Mais l’humeur des nourrissons changeant plus vite que le vent, elle ponctuait parfois le tout de couinements désespérés, ceux indiquant que si elle n’obtenait pas un biberon, une couche propre ou un peu plus d’attention dans les minutes à venir, il faudrait bientôt compter sur une crise de larmes. « Oui mon cœur moi aussi j’ai faim, on est bientôt arrivés. » Parce qu’Alma s’était réveillée de sa sieste peu avant qu’Anwar ne passe la récupérer, Lene n’avait pas eu le temps de lui donner un biberon et tous ne s’étaient pas attardés – la jeune femme avait repris le chemin de la caserne de pompiers depuis peu et arriver en retard pour un début de shift n’était pas une option. « Qu’est-ce qu’on va manger ce soir ? » avait repris le brun, quand bien même la question ne se posait que pour Maze et lui, les repas d’Alma se résumant encore à de sempiternels biberons. « Tu sais ce dont rêve papa, là tout de suite ? Un épi de maïs grillé. Bien doré sur le dessus, croustillant mais pas trop, avec un filet d’huile et un peu de paprika. Ta mère essayera de te convaincre que c’est mauvais, c’est un légume duh, mais elle ne sait pas ce qu’elle rate, c’est autre chose que le poulet grillé crois-moi. Yaya nous en mettait toujours de côté pour quand on allait camper ta tante Lili et moi, à faire griller au-dessus du feu de camp … c’est un peu comme une madeleine de Proust, tu vois ? » Non, elle ne voyait pas … d’ailleurs, elle s’était endormie. « Je vois. Merci de ton attention. Faites des enfants, qu’ils disent. » Mais le feu repassait au vert, et Bayside n’était plus très loin.

***

Ibis nettoyait ses plumes près de la fenêtre – fermée – de la cuisine, et Tarek était retourné attraper son sac abandonné près de l’entrée. Même en tentant de réserver à l’avance, obtenir un studio dans les locaux du QBA était un enfer, et plutôt que de se battre le jeune homme préférait profiter du privilège que lui octroyait le duplex de son paternel, dont l’étage du dessus avait été réaménagé justement à cet effet. La salle de bain toujours occupée bien que l'eau ait cessé de couler, il avait entrepris de se changer dans le salon, retirant ses chaussures, son tee-shirt, et s’apprêtant à déboutonner son jean lorsque le souvenir d’une paire de demi-pointes oubliées dans son ancienne chambre l’interrompit et le persuada de se lever pour aller les récupérer – au risque de les oublier à nouveau. Ce qui avait un temps été sa chambre n’était aujourd’hui plus qu’un méli-mélo d’affaires, entre celles d'Alma que son père n’avait pas encore déballées, celles que lui-même avait laissé ici faute de place dans son petit studio de Toowong, et même celles de la colocataire qu’il n’avait pas encore eu l’occasion de rencontrer. Du moins jusqu’à ce que la porte de la chambre ne s’ouvre à la volée et que la concernée ne fasse irruption, encore enroulée dans une serviette de bain et les cheveux humides, et que l’un et l’autre ne se regardent en chien de faïence quelques secondes avant que Tarek ne bondisse avec maladresse « Ohlala pardon pardooon, je savais pas qu’il y avait quelqu’un d’autre je pensais que c’était papa sous la douche ! » Tournant sur lui-même, ne sachant plus où regarder, il avait fini par tourner le dos à Maze en oubliant presque que lui-même était à moitié nu et que la situation était doublement cocasse. « Je suis Tarek, au fait. Je suis pas un intrus, hein, j’ai les clefs. » À défaut d’avoir l’air malin.










    - I'm watching you breathing for the last time. A song for your heart, but when it is quiet I know what it means and I'll carry you home. I'll carry you home. -

(mazewar) better days 763064237  :burger::
 
Revenir en haut Aller en bas
Maze Crawley
Maze Crawley
le retour aux sources
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (17.07.89)
SURNOM : L'élue la surnomme Bambi
STATUT : Like a drifter I was born to walk alone
MÉTIER : Nouvelle Wedding planner à l'agence Pearson
LOGEMENT : Provisoirement du côté de Bayside pour tenter de dresser l'insolent perroquet d'Anwar
(mazewar) better days 4lfm
POSTS : 461 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Britannique , batteuse à ses heures perdues - Diabétique de type 1 - Sa fascination pour Noël n'a d'égal que sa passion pour Michael Bublé - Place à tort et à travers des références à la Pop Culture. Wait for it. - Perdue et traumatisée après s'être retrouvée au coeur d'un trafic d'êtres humains
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
(mazewar) better days Rexc
Ninaze #3 - Ninoël
Funny how life had its little ways of surprising you. Little quirks of fate.

(mazewar) better days Hbtr
Levi #2
Now darling if you fall, I'll be there to hold you 'cause I gave you my soul long time ago, long time ago.

(mazewar) better days Ozud
Anwar #3 - Anwar (ua)
Forever united here somehow. You got a piece of me and honestly my life would suck without you.

(mazewar) better days Vvoh
Evelyn #3
You're the Sandy Cohen to my Ryan Atwood. I might be lost but my logical brain knows without a doubt that I'm better with you. You're home.

(mazewar) better days Njrc
Wren #4
You're never going to get over it, but you'll get used to it. Just let yourself feel what you need to feel, even if it hurts.

Martin - Réunion des bras cassés - Josh - Wren (dimension fantôme) - Louisa (zombie) - Ezechiel - Norah - Floor is lava - Diana #2 - Lara

RPs EN ATTENTE : Gabriel, Cade
RPs TERMINÉS : Wren #2 - Anwar #2 - Evelyn #2 - Diana - Kane #2 - Adèle -
AVATAR : Summer Bishil
CRÉDITS : tumblr (avatar), astra (sign)
DC : Tom Sawyer Harding
INSCRIT LE : 07/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30221-that-gal-was-a-mystery-wrapped-in-an-enigma-and-crudely-stapled-to-a-ticking-fcking-time-bomb https://www.30yearsstillyoung.com/t30617-maze-she-was-either-going-to-hit-somebody-or-start-a-blog https://www.30yearsstillyoung.com/t30410-maze-crawley

(mazewar) better days Empty
Message(#) Sujet: Re: (mazewar) better days (mazewar) better days EmptyMer 12 Aoû - 23:28



Une énième journée à tourner en rond à se demander ce qu’elle pourrait bien faire pour se remettre sur pieds professionnellement parlant. Réussir à se ressaisir sur le plan personnel serait une bonne chose également mais pour l’instant Maze était surtout préoccupée par le fait qu’elle n’avait pas de revenus et que, bien que la proposition soit venue de lui, elle occupait actuellement l’appartement d’Anwar à titre gracieux. Elle ne pouvait que lui être infiniment reconnaissante pour tout ce qu’il avait fait pour elle et pour tout ce qu’il continuait de faire au quotidien. Elle ne savait pas exactement où elle en serait aujourd’hui s’il n’avait pas été là pour elle. Et la moindre des choses étaient de lui montrer qu’elle ne se contentait pas de rester la loque qu’elle avait été des mois durant, mais qu’elle essayait bel et bien de se ressaisir pour se reconstruire. L’idée de reprendre son ancien boulot n’était toujours pas envisageable pour la britannique. Se reconvertir ? Elle n’en savait trop rien. Elle n’était pas certaine d’être capable de faire quoique ce soit d’autre que de l’organisation événementielle. Elle n’avait jamais fait que cela dans sa vie et tenter de se diriger vers une autre voie lui semblait être inconcevable et impossible. Son état d’esprit actuel aux tendances défaitiste et sombre ne l’aidait évidemment pas. En désespoir de cause, elle avait parcouru les petites annonces en espérant trouver un job provisoire qui lui permettrait d’avoir un salaire à défaut d’avoir un métier qui lui convenait et auquel elle convenait également. Rien de bien probant. Elle ne s’imaginait pas dans un rôle de caissière ou de serveuse. Son mauvais caractère et le sourire qui lui faisait cruellement défaut ces derniers temps aurait raison d’elle. Soupirant, exaspérée, désabusée, elle s’était finalement dirigée vers la salle de bain en espérant qu’une douche chaude lui changerait les idées. La tête basculée en arrière, les yeux fermés, laissant l’eau couler paresseusement sur son visage, elle avait froncé les sourcils au moment où un bruit parvint à ses oreilles. Anwar était déjà de retour ? Elle avait redressé la tête et ouvert les yeux, comme si cela lui permettait d’une quelconque manière de mieux discerner les bruits alentours. « Anwar ? » Compliqué de se faire entendre avec l’eau qui coulait encore abondamment. Et puis, même si elle avait effectivement entendu quelque chose, qui d’autre cela aurait pu-t-il être ? Son généreux tenancier était sûrement rentré avec Alma et vivait sa vie dans l’appartement qui était après tout le sien. Haussant les épaules, Maze finit de se rincer les cheveux et coupa l’eau avant de sortir de la douche. Enroulée dans une serviette de bain, elle sortit de la salle de bain pour se diriger vers la chambre qu’elle occupait. Elle entendit à nouveau des bruits lui signalant définitivement la présence de quelqu’un dans l’appartement. Elle allait se dépêcher de s’habiller pour saluer Anwar et Alma. Elle n’aurait jamais mis sa main à couper là-dessus, mais elle avait découvert que le simple fait d’observer un nouveau né avait le don de l’apaiser. Le fait qu’Alma soit aussi mignonne jouait probablement beaucoup aussi. Pas sûr qu’un bébé moche et bruyant en permanence ne produise le même effet. La porte de la chambre passée, Maze se rendit compte qu’elle avait laissé les habits qu’elle comptait mettre dans la salle de bain. Déprimée et sans emploi, peut-être, mais toujours aussi tête en l’air que par le passé. Certaines habitudes avaient la vie dure. La brune fit donc un nouvel aller-retour en direction de la salle de bain, non sans soupirer pour le principe, attrapa ses vêtements et ressortit de la salle de bain pour se retrouver soudainement avec une personne qui n’était définitivement pas Anwar, et qui par dessus le marché semblait avoir perdu son T-shirt. A moins que celui-ci ne soit enfin parvenu à perdre les quelques années et les pattes d’oie qui permettait à Maze de se moquer si souvent de lui. Pattes d’oie qu’elle trouvait néanmoins charmantes, mais c’était un fait qu’elle s’était bien gardée de lui partager. Des secondes qui lui parurent interminables s’écoulèrent avant que l’un d’eux ne réagisse. « Ohlala pardon pardooon, je savais pas qu’il y avait quelqu’un d’autre je pensais que c’était papa sous la douche ! » Au moment où le jeune homme effectua un demi-tour sur lui-même, les vêtements de Maze lui échappèrent des mains, ce qui lui permit de resserrer un peu plus sa prise autour de sa serviette de bain. Papa ? Oui, elle aurait pu s’en douter. La ressemblance était tout de même assez frappante et c’était peut-être ça qui lui avait permis, inconsciemment, de ne pas réagir telle une furie et de, au choix : 1. Partir en courant. 2. Se jeter sur l’inconnu pour tenter de l’immobiliser, ce qui aurait sûrement été peine perdue mais restait néanmoins une hypothèse possible dans le cerveau torturé de la britannique. « Je suis Tarek, au fait. Je suis pas un intrus, hein, j’ai les clefs. » A nouveau de longues secondes de silence. Puis, finalement, Maze finit par exploser de rire. La situation était beaucoup trop improbable et elle semblait enfin avoir réalisé tout ce qui était en train de se passer. Anwar ne devait pas être rentré et elle avait fait connaissance avec son fils de la plus improbable des manières. Peut-être feraient-ils d’ailleurs mieux tous deux de garder cette histoire de leur rencontre pour eux. Elle n’était pas certaine que l’inspecteur trouverait la situation aussi hilarante qu’elle. « Heu…enchantée Tarek. Je suis Maze. La parfaite inconnue qui occupe….ta chambre du coup j’imagine ? » Elle ne savait pas exactement réagir face à tout cela. Attraper ses vêtements et s’éclipser de manière impolie pour aller s’habiller ? Continuer cette discussion originale en faisant abstraction du fait qu’elle était enroulée dans une serviette de bain et qu’il manquait un T-shirt à Tarek ? Alors que son cerveau examinait les différentes options qui s’offraient à eux, un nouvel élément vint chambouler encore un peu plus toute cette histoire. Ibis venait de faire irruption dans le couloir de manière vive en frôlant les cheveux de la britannique pour une entrée doublement réussie. Un cri de surprise lui échappa alors qu’elle se baissait légèrement, toujours fermement accrochée à sa serviette de bain, comme si sa vie en dépendait. « Ibis ?! » Sa surprise était réelle. Elle n’avait pas pour habitude de le faire sortir de sa cage quand elle était seule et ne s’attendait absolument pas à le voir débarquer de cette manière là. La brune et le volatile ne s’entendaient pas si mal mais Maze n’avait toutefois pas suffisamment confiance en lui, ni en elle d’ailleurs, pour s’autoriser à le laisser voler en liberté et en toute impunité dans l’appartement. « Rassure-moi, c’est toi qui l’as laissé sortir de sa cage ? » Sa question s’adressait évidemment à Tarek, mais son regard était toujours nerveusement braqué sur le volatile. Elle espérait sincèrement que la réponse à cette question serait positive, sous peine de se barricader dans la chambre les prochains jours si elle venait à réaliser que l’animal était capable de sortir seul de sa cage.


 
❝ That gal was a mystery❞ wrapped in an enigma and crudely stapled to a ticking f*cking time bomb. Most people carry that pain around inside them their whole lives, until they kill the pain by other means, or until it kills them. But you, my friend, you found another way: a way to use the pain. To burn it as fuel, for light and warmth. You have learned to break the world that has tried to break you.
Revenir en haut Aller en bas
Anwar Zehri
Anwar Zehri
le bébé lion
le bébé lion
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (20/06/82)
SURNOM : annie, il a jamais donné son accord mais ça les gens s'en foutent, visiblement
STATUT : séparé, le divorce sans cesse repoussé à plus tard ~ un aîné qui a quitté le nid, et de nouveau le nez dans les couches depuis la naissance d'alma
MÉTIER : inspecteur de police, brigade des homicides (stups de 2008 à 2016) ~ il balade aussi des touristes sur son voilier pour mettre du beurre dans les épinards
LOGEMENT : #259 beachcrest road (bayside), maze a élu domicile entre le perroquet et le bonzaï, alma y gazouille lorsqu'ils ne sont pas chez lene
(mazewar) better days Ce644ba93c51c7fcdb4c87cbf4b5b77f99822e96
POSTS : 2883 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un fils de 20 ans, Tarek, et une fille qu'il découvre tout juste, Alma ☆ végétarien ☆ né au Pakistan (Lahore), à Brisbane depuis ses 7 ans ☆ brigade des stups de 2008 à 2016 ☆ un voilier amarré à Bayside, le "Borealis", son refuge ☆ a pris la nationalité australienne à sa majorité ☆ conduit comme "un sauvage" ☆ micro un peu, piano beaucoup, batterie à la folie ☆ il écrivait ses propres textes, mais ça, c'était avant ☆ musulman de culture, athée de religion ☆ collectionne les casquettes ☆ toujours des bonbons dans les poches ☆ remises en question en pagaille, crise de la quarantaine précoce
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : marcus ☆ ciara ☆ talia #2 ☆ jill #2caelan #2norah #5maze #3noa #4river (09/12)

FLASHBACKS / ALTERNATIFS : jordan (zombies)maze (1976 au)

(mazewar) better days 0de933ae98536c5a5ae4e76c05c89ccfadb9eb1d
LILINWAR › we laid down in the grass, put our feet towards the sky, pretending we could walk on clouds. Where are the days of summer, on top of the world unstoppable ? Where are the days of wonders, when nothing's impossible ?

(mazewar) better days 15a727276e40d643586d81cf2f391ba5ba8d8cc9
NORANWAR › let me be the one you call, if you jump I'll break your fall, lift you up and fly away with you into the night. If you need to fall apart, I can mend a broken heart, if you need to crash then crash and burn, you're not alone.

(mazewar) better days CommonBarrenGrouse-size_restricted
ZEHRILEY › once again i'm settling for second best, turn the page and skip to the end, to where i swore that i would try, since the last time i crossed that line in the back of my mind, i know it only hurts when that door gets opened, dreams are lost and hearts are broken.

RPs EN ATTENTE : lene #3 ☆ alice ☆ olivia #2 ☆ charlie ☆ aaron ☆ reese ☆ mitchell #3
RPs TERMINÉS : 2020jill #1norah #4maze #2mitchell #2leenaolivia #1lene #2talia #1 2019norah #3alfie #1tad #3caelan #1lonnie #3norah #2lene #1romy #1norah #1noa #3tad #2mitchell #1 2018dylantess #2lonnie #2maze #1street cats #2noa #2arthurtess #1tad #1noa (arrestation)delilah #1jack #1lonnie #1lou #1noa #1 2017street cats #1

(mazewar) better days 0_a1c10_4377d6c4_M

PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : riz ahmed
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@blackarrow & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & vittorio
INSCRIT LE : 06/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17047-anwar-bad-guys-need-to-be-lucky-everytime-good-guys-only-need-to-be-lucky-once https://www.30yearsstillyoung.com/t17246-anwar-zehri https://www.30yearsstillyoung.com/t22264-anwar-zehri

(mazewar) better days Empty
Message(#) Sujet: Re: (mazewar) better days (mazewar) better days EmptySam 17 Oct - 20:44



Peut-être n’y avait-il pas vécu suffisamment longtemps pour s’acclimater, pour se défaire des réflexes d’une vie passée presque intégralement dans les rues de Toowong et ses environs … Reste que Bayside ne provoquait pas chez Tarek ce sentiment d’habitude et de familiarité que son père avait probablement fini par y développer – et puis, l’immeuble n’était pas trop éloigné de la Marina, où Anwar passait déjà une grande partie de son temps-libre dès que la saison le permettait. Pour autant le jeune danseur était toujours enjoué lorsqu’il rendait visite à son père, et quand bien même il avait ce jour-là fait le trajet depuis Toowong pour utiliser le studio à l’étage il n’excluait pas totalement l’idée de s’attarder un peu ensuite. D’autant plus qu’hormis son père apparemment sous la douche, l’appartement semblait être vide de tout autre occupant … Le jeune homme en était d’ailleurs vaguement déçu, malgré qu’il ait encore un peu de mal à réaliser le lien de sang qui le reliait à Alma, il était déjà très attaché au bébé. Et bien qu’il soit parfaitement au courant du fait que son père avait provisoirement laissé l’une de ses amies élire domicile à l’appartement, l’idée qu’elle puisse être l’actuelle occupante de la salle de bain ne lui avait pas effleuré l’esprit un instant. Difficile donc de dire qui de Maze ou de lui avait été le plus surpris par le fait de tomber nez-à-nez avec l’autre dans l’ancienne chambre du danseur, et si le premier réflexe de ce dernier avait été de faire volte-face pour tourner le dos et de rougir jusqu’aux oreilles en s’excusant de son intrusion, la jeune femme était de son côté partie dans un grand éclat de rire sous lequel transparaissait un léger voile de nervosité. Fort heureusement pour lui, son père avait eu la présence d’esprit de lui parler de Maze en amont et il n’avait donc pas mis longtemps à relier les points entre eux … Encore que dans le cas contraire il aurait probablement pris la brune pour un plan cul de son paternel plutôt que pour une cambrioleuse – les cambrioleurs prenaient rarement des douches sur le lieu de leur délit. « Heu … enchantée Tarek. Je suis Maze. La parfaite inconnue qui occupe … ta chambre du coup j’imagine ? » Se raclant la gorge en fouillant dans le tiroir de sa commode pour en extirper la paire de demi-pointes qu’il était initialement venu récupérer, Tarek s’était fendu d’un « Hmhm. » maladroit, et ne jetant qu’une œillade gênée vers la silhouette à demi-dénudée de l’occupante de la chambre en croisant lui-même les bras pour tenter de compenser l’absence de son tee-shirt. « J’veux dire oui. Enfin non, mais je … J’étais juste venu récupérer ça. » avait-il finalement ajouté en désignant les chaussons dans sa main. « Mais c’est ta chambre, hein, y’a pas de souci, crois pas que je … » Qu’il était en train de marquer son territoire, c’était plus ou moins ce qu’il avait prévu d’ajouter avant qu’un croassement dans le couloir et un bruissement d’ailes ne l’interrompe ; Ibis venait de faire une entrée remarquée dans la pièce, frôlant au passage le crâne de Maze avant de venir se poser sur le sol. « Ibis ?! » Se dandinant sur le parquet sans se donner l’air de débarquer tel un cheveu sur la soupe, l’oiseau avait entrepris de se nettoyer les ailes en ignorant l’assemblée, laissant le champ libre à la jeune femme pour questionner « Rassure-moi, c’est toi qui l’as laissé sortir de sa cage ? » d’un ton incertain. Le moment n’était peut-être pas des mieux choisi, mais l’occasion était bien trop belle pour passer à côté et offrant son meilleur regard surpris Tarek s’était exclamée « Bah, non … puis c’est pas comme s’il avait besoin de quelqu’un pour sortir de sa cage. » en haussant les épaules comme si cela tombait sous le sens. « Mais t’inquiètes, si Papa n’a pas oublié de le nourrir ce matin ça devrait aller, il n’attaque que quand il a l’estomac vide … » Prenant un air grave, il avait laissé sa phrase en suspens quelques secondes puis finalement éclaté de rire à son tour, sa propre blague suffisant à le détendre. « Ça va, je plaisante … tu devrais voir ta tête. C’est moi qui lui ai ouvert. » La conversation aurait pu se poursuivre encore quelques instants, peut-être même Ibis s’y serait-il mêlé d’une manière ou d’une autre, mais un nouveau cliquetis dans la serrure de la porte d’entrée, le gazouillement d’un bébé et le « Tarek ? » lancé à la volée sans doute à la seconde où Anwar avait remarqué le sac de sport de son fils près du canapé les avaient interrompus. « Moulinsart ! Moulinsart ! » Premier à réagir, le perroquet s’était envolé à nouveau pour s’engouffrer dans le couloir, planant jusqu’au plan de travail de la cuisine en même temps que le propriétaire des lieux faisait quelques pas dans l’appartement et posait son regard sur Maze, et à l’instant même où Tarek passait une tête dans l’encablure de la porte de la chambre pour notifier sa présence. Maze à demi-nue au milieu du couloir, son fils pas beaucoup plus habillé qu’elle, et bébé dans les bras Anwar qui arquait un sourcil en fixant cette situation pour le moins cocasse ... et pour laquelle il comptait bien obtenir un semblant d’explication. « Je dérange, peut-être ? »










    - I'm watching you breathing for the last time. A song for your heart, but when it is quiet I know what it means and I'll carry you home. I'll carry you home. -

(mazewar) better days 763064237  :burger::
 
Revenir en haut Aller en bas
Maze Crawley
Maze Crawley
le retour aux sources
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (17.07.89)
SURNOM : L'élue la surnomme Bambi
STATUT : Like a drifter I was born to walk alone
MÉTIER : Nouvelle Wedding planner à l'agence Pearson
LOGEMENT : Provisoirement du côté de Bayside pour tenter de dresser l'insolent perroquet d'Anwar
(mazewar) better days 4lfm
POSTS : 461 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Britannique , batteuse à ses heures perdues - Diabétique de type 1 - Sa fascination pour Noël n'a d'égal que sa passion pour Michael Bublé - Place à tort et à travers des références à la Pop Culture. Wait for it. - Perdue et traumatisée après s'être retrouvée au coeur d'un trafic d'êtres humains
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
(mazewar) better days Rexc
Ninaze #3 - Ninoël
Funny how life had its little ways of surprising you. Little quirks of fate.

(mazewar) better days Hbtr
Levi #2
Now darling if you fall, I'll be there to hold you 'cause I gave you my soul long time ago, long time ago.

(mazewar) better days Ozud
Anwar #3 - Anwar (ua)
Forever united here somehow. You got a piece of me and honestly my life would suck without you.

(mazewar) better days Vvoh
Evelyn #3
You're the Sandy Cohen to my Ryan Atwood. I might be lost but my logical brain knows without a doubt that I'm better with you. You're home.

(mazewar) better days Njrc
Wren #4
You're never going to get over it, but you'll get used to it. Just let yourself feel what you need to feel, even if it hurts.

Martin - Réunion des bras cassés - Josh - Wren (dimension fantôme) - Louisa (zombie) - Ezechiel - Norah - Floor is lava - Diana #2 - Lara

RPs EN ATTENTE : Gabriel, Cade
RPs TERMINÉS : Wren #2 - Anwar #2 - Evelyn #2 - Diana - Kane #2 - Adèle -
AVATAR : Summer Bishil
CRÉDITS : tumblr (avatar), astra (sign)
DC : Tom Sawyer Harding
INSCRIT LE : 07/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30221-that-gal-was-a-mystery-wrapped-in-an-enigma-and-crudely-stapled-to-a-ticking-fcking-time-bomb https://www.30yearsstillyoung.com/t30617-maze-she-was-either-going-to-hit-somebody-or-start-a-blog https://www.30yearsstillyoung.com/t30410-maze-crawley

(mazewar) better days Empty
Message(#) Sujet: Re: (mazewar) better days (mazewar) better days EmptyLun 9 Nov - 18:47



Toute cette situation était parfaitement grotesque et le pire dans l’histoire était que le cerveau de Maze ne s’était toujours pas décidé sur l’attitude à adopter. Courir vers la salle de bain pour s’habiller aurait par exemple pu être une idée des plus saines, une idée à considérer et à appliquer rapidement. Mais la brune semblait irrémédiablement bloquée sur l’absurdité de la scène, déterminée à ne pas bouger d’un pouce, craignant au fond d’elle-même que le moindre geste qu’elle puisse esquisser lui fasse lâcher sa serviette de bain. Le drame complet. Entre deux rires gênés de part et d’autre, Tarek trouva nécessaire de justifier sa présence dans cette chambre qui était avant tout la sienne. Maze ne put retenir un sourire amusé, prête à répliquer que la personne qui s’incrustait honteusement ici, c’était elle. « Mais c’est ta chambre, hein, y’a pas de souci, crois pas que je … » Évidemment que le volatil se devait de faire une entrée spectaculaire et remarquée. Comment aurait-il pu en être autrement. Elle se demandait parfois si Ibis ne prenait pas secrètement un malin plaisir à l’effrayer d’une manière ou d’une autre. En arrivant chez Anwar, elle avait eu la mauvaise idée de ne le considérer que comme un vulgaire oiseau qu’il ne fallait pas oublier de nourrir de temps en temps. Il ne lui avait pas fallu beaucoup de temps pour réaliser que ledit oiseau était une des créatures les plus maléfiques qu’il lui avait été donné de rencontrer. Maze ne le détestait pas…mais elle ne lui faisait définitivement pas confiance. Elle se surprenait parfois à lui faire part à voix haute des suspicions qu’elle avait envers lui, ce qui l’avait conduit à se demander à plusieurs reprises si elle ne ferait pas mieux de consulter un psy. Et voilà que le perroquet semblait une fois de plus confirmer ses soupçons en débarquant avec la ferme intention de planter ses griffes acérées dans son crâne (oui, elle en faisait parfois des tonnes). Comment était-il sorti de sa cage exactement ? Possédait-il des dons qu’elle ignorait encore ? « Bah, non … puis c’est pas comme s’il avait besoin de quelqu’un pour sortir de sa cage. » Son regard n’était pas apeuré mais l’expression qui venait de se dessiner sur son visage n’était résolument pas rassurée non plus. « Mais t’inquiètes, si Papa n’a pas oublié de le nourrir ce matin ça devrait aller, il n’attaque que quand il a l’estomac vide … » Elle observait l’oiseau d’un œil suspicieux, prête à lui bondir dessus pour le réduire en mini poulet rôti, et sur le qui-vive pour l’éviter au moindre battement d’aile. La britannique finit par lever un regard honnêtement surpris vers Tarek en l’entendant éclater de rire. « Ça va, je plaisante … tu devrais voir ta tête. C’est moi qui lui ai ouvert. » Elle était déjà prête à rétorquer pour sa défense que tout ce qu’il venait de dire était parfaitement crédible quand on connaissait un minimum Ibis, mais elle opta finalement pour un sobre mais véridique : « T’es bien le fils de ton père Tarek. » Anwar se serait probablement pris une remarque bien plus cinglante en retour mais étant donné qu’ils se rencontraient pour la première fois, elle avait choisi de l’épargner pour l’instant. Il serait toujours temps de songer à une future vengeance plus tard. « Tarek ? » Le cerveau de Maze se mit à carburer une nouvelle fois en entendant la voix d’Anwar, laissant petit à petit place à la panique, réagissant bien moins vite qu’Ibis qui s’était déjà envolé vers son maître. « Je dérange, peut-être ? » Trop tard pour se cacher. L’espace d’une demi-seconde, Maze fut tentée de répondre à cette question par une blague vaseuse. Puis elle se rappela qu’il y avait tout de même des limites à ne pas dépasser et que s’attaquer au fils d’Anwar en était certainement une si elle ne voulait pas se retrouver illico presto au poste pour détournement de…non-mineur. Anwar trouverait certainement un quelconque autre prétexte pour la coffrer. Pour toute réaction, elle pointa son index en direction de l’inspecteur, lui demandant ainsi de patienter quelques secondes alors qu’elle se dirigeait vers la salle de bain, ses vêtements dans une main, l’autre toujours fermement accrochée à sa serviette de bain comme si sa vie en dépendait. Elle claqua la porte derrière elle et ne mit pas longtemps à ressortir, habillée cette fois-ci. « Alors…c’est pas ce que tu crois. » Elle ne savait même pas comment expliquer la situation. « Sauf si tu crois qu’Ibis est un perroquet sanguinaire et sans pitié, et que ton fils a un humour aussi douteux que le tien. Alors oui dans ce cas-là d’accord, c’est exactement ce que tu crois. » Elle plaisantait mais son visage restait encore assez sérieux alors qu’elle cherchait toujours désespérément une manière d’expliquer la scène dont il venait d’être témoin. « Tarek et moi on a fait connaissance. » Elle n’arrangeait pas son cas avec ce genre d’explications extrêmement vagues. Sa bouche s’ouvrit, comme si elle s’apprêtait à expliquer la suite de l’histoire, mais aucun son n’en sortit. Elle finit par secouer la tête, dépitée, sa main s’élevant dans les airs comme pour tenter une dernière tentative d’explication mais elle vint finalement rejoindre son front. Un pincement de lèvres défaitiste et un haussement d’épaules vaincu annoncèrent son abandon : encore surprise de l’apparition soudaine de Tarek, puis d’Anwar, elle n’arrivait définitivement pas à mettre des mots censés sur ce qui venait de se passer.  


 
❝ That gal was a mystery❞ wrapped in an enigma and crudely stapled to a ticking f*cking time bomb. Most people carry that pain around inside them their whole lives, until they kill the pain by other means, or until it kills them. But you, my friend, you found another way: a way to use the pain. To burn it as fuel, for light and warmth. You have learned to break the world that has tried to break you.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(mazewar) better days Empty
Message(#) Sujet: Re: (mazewar) better days (mazewar) better days Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(mazewar) better days

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: logements
-