AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Funko POP! Jumbo One Piece Kaido Dragon Form : ...
Voir le deal

 (cecilia #2) two sides of the same team

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
(cecilia #2) two sides of the same team V5Pnm5h Présent
ÂGE : trente-six ans, outch (huit août).
SURNOM : finn. ariel, aussi, par une certaine grande gueule, il ne valide pas.
STATUT : marié depuis presque deux ans avec ava, ‘’pour de faux’’. le certificat est pourtant bien vrai, mais il n’est pas pressé de divorcer pour autant.
MÉTIER : agent d'entretien au paradise city la moitié du temps, agent de sécurité au casino l’octopus l’autre moitié.
LOGEMENT : #406 montague road (west end), en colocation avec cecilia. pour le meilleur, mais surtout pour le pire.
gif @ rafikecoyote
POSTS : 10095 POINTS : 190

TW IN RP : alcoolisme, parent toxique, parentification adolescente, emprisonnement, deuil (j'adapte mes rps au besoin, contactez-moi ♡).
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère emprisonnée, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial ≈ contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de dix-sept ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis plusieurs années, décide enfin de se reprendre en main fin 2021 ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
CODE COULEUR : finnley économise ses mots en darkmagenta.
RPs EN COURS : (cecilia #2) two sides of the same team 8d4222b9fbf26c1a082eb41717282d241922f1eb
coverdales ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.

(cecilia #2) two sides of the same team 739a5be26b8eed5e7ccd71c16097f0949e9404fe
sinn #1 ⊹ and there's no remedy for memory, your face is like a melody, it won't leave my head, your soul is haunting me and telling me that everything is fine.

(03/06 - whoops, il a besoin d'amis)cecilia #2madison #3

(cecilia #2) two sides of the same team M564Z138_o

RPs EN ATTENTE : amos #2 › tessa #2 › ezra #2 › lily #1
RPs TERMINÉS : (2003) evelyn (2005) mattjill #3 (2014) zoya#1 (2015) zoya #3 (2016) cora #1 (2017) lydialoucynthialou #2vittoriocora #2 (2018) bryn #2lou #3bryn #3jackcora #3jamesonjill #1lonnielou #4cora #4kane (2019) charlieromyjill #2cora #5jeremiahdanika (2020) lou #5lou #8jill #4raelynlou #6jill #5lou #7 (2021) mollylara #1scarlett #1caitriona #1 (2022) scarlett #2josephedge #1paradise citylara #2edge #2evelyn #2jenna #1amos #1madison #1lara #3edge #3 (2023) tessa #1raelyn #2jules #1corey #1zoya #2 adèle #1 archie #1cecilia #1madison #2jenna #2ezra #1

RÉALITÉS ALTERNATIVES : event halloweensujet commun (df)clément (df)lucia (ds)

ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynrubyfreyaconstanceheïanaaaronbrynarrowsiannatrevorluanasiennasiennalou #9poppy #1hollysiennajules #2 (ua)jules #2cristina #1lara #4
AVATAR : domhnall gleeson.
CRÉDITS : (ava) @ciloute (sign) astra (gifs) @mona-mayfairs, @gifpacklove, @harley (ub) @loonywaltz.
DC : kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress
https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one
https://leave-ressources.tumblr.com/

(cecilia #2) two sides of the same team Empty
Message(#) Sujet: (cecilia #2) two sides of the same team (cecilia #2) two sides of the same team EmptySam 17 Fév 2024 - 13:56



two sides of the same team
@CECILIA BARKER & FINNLEY COVERDALE ☆☆☆ we're not two sides of the same team anymore. i just can't, i just can't take it back, turn 'round to the way things were before. no, i just can't, i just can't. ☆ drvgonqueen & jifdirectory.
(WEST END, LOGEMENTS).  Il le savait depuis le départ ; ça n’a pas rendu la finalité plus douce pour autant. Sa colocation avec Jenna n’a jamais été vouée à perdurer plus que les quelques semaines de trêve qu’elle a concédée à lui accorder au moment où sa vie partait dans tous les sens. Pourtant, les semaines se sont très vite transformées en mois et sans même s’en rendre compte, c’est près d’une année durant laquelle il a occupé cette chambre d’amis désormais libérée pour faire place au fils de Jenna. L’amertume que ressent aujourd’hui Finnley est autant liée à la fin de cette sécurité retrouvée, mais malheureusement trop abrupte, qu’au fait de voir la jeune femme réaliser des rêves qui lui sont encore inaccessibles, de son côté. Il n’ira pas s’en vanter, car il sait pertinemment que son ressentiment est déplacé – il est véritablement ravi pour Jenna, dans le fond. Il sait à quel point elle a attendu le jour où elle pourrait chérir un enfant dans son bras, et il sait tout autant quelle mère formidable elle fera. Toujours est-il qu’il y a quelque chose de tragique à voir ses proches se réaliser là où, de son côté, Finnley n’arrive à s’écarter de cette impression de stagner – pire encore, de régresser. Un regard trop insistant sur la vitrine du bar devant lequel il passe à la sortie du travail, une inspiration un peu trop vivante quand il entre au Paradise et s’imprègne de l’odeur d’alcool chaud qui embaume désormais la pièce, une envie un peu trop présente en bouche quand il passe à quelques centimètres du comptoir pour y chercher son matériel. La tentation le guette à chaque instant, attendant, pas si discrètement, le moment où il flanchera. Et il ne peut même pas prétendre avoir grand-chose à quoi se raccrocher ; le filet de sécurité que lui a offert Jenna pendant de trop nombreux mois a désormais été scindé, lui laissant le soin de jouer à l’équilibriste avec une dextérité toute relative.

Il savait, oui, que tout ceci n’était que temporaire ; que leurs chemins étaient voués à se séparer. Autant parce que c’était l’accord tacite de leur contrat que parce que les éléments étaient contre eux. Deux trentenaires de leur acabit sont inévitablement amenés à finir par vivre chacun de leur côté et Jenna n’a pas attend qu’il soit prêt. Il ne peut pas lui en vouloir, vraiment pas, alors qu’elle a su fonder cette famille qu’elle a toujours attendue. Mais Finnley s’était habitué à la présence de la rousse, autant qu’à la sécurité de la maison qu’ils partageaient, qui, bien au-delà du confort, représentait surtout un point d’ancrage dans la tempête qu’il a l’impression de traverser au quotidien. C’était temporaire ; pourtant il aurait voulu que ça ne s’arrête jamais. Dans sa vision utopique des choses – fait suffisamment rare pour être souligné lorsque l’on connaît son pessimisme – le rouquin s’imaginait continuer à imposer sa présence au quotidien, peut-être même à devenir une présence aussi rassurant pour Jenna que celle de la rousse n’a pu l’être pour lui au cours des derniers mois. Peut-être même qu’il aurait pu se faire une place aux côtés d’Henry, contribuer du mieux qu’il pouvait à soulager son amie en s’occupant d’un enfant qui n’est peut-être pas le sien, mais qu’il aurait traité comme tel. Et il s’est senti stupide, Finnley, quand il a réalisé que, pour vivre ses rêves, il est obligé de s’immiscer dans ceux des autres.

S’immiscer implique de prendre une place qui n’est pas la sienne, que jamais personne n’aurait l’idée de lui donner ; ainsi a-t-il fini par admettre que Jenna et Henry devaient profiter de cette maison sans que son ombre plane sur leur bonheur familial. Il a assuré à la rousse qu’il avait trouvé un autre lieu de vie, qu’elle pouvait se tranquilliser ; que oui, elle avait promis qu’il pourrait rester jusqu’à ce qu’il trouve autre chose, sans savoir qu’il n’a pas vraiment mis beaucoup de cœur à l’ouvrage. Elle lui en aurait voulu, ou elle l’aurait pris par pitié en réalisant le pathétisme de sa situation. Alors il a affiché son plus beau sourire un soir où ils ont partagé une énième tasse de thé ensemble, se réjouissant d’avoir eu une nouvelle opportunité et se réjouissant de voler, enfin, de ses propres ailes à nouveau après de longues années de colocation. La vérité est que la colocation n’était pas plus officielle que celle partagée avec Jenna durant ces quelques mois, et qu’il s’agissait, une fois encore, de quémander l’âme charitable de ces proches en espérant que quelqu’un arriverait enfin à comprendre que derrière ses airs de parasite se cache surtout une profonde peur de se retrouver seul avec cette addiction plus tant maîtrisée.

Mais force est de constater que ses proches sont autant incapables de lire ses intentions que lui de les exprimer, et il a fini par se résoudre à la solution qu’il a repoussée bien longtemps, celle de réellement envisager la perspective de reprendre un appartement à lui. Et ses bonnes intentions n’ont duré qu’un instant alors qu’il n’a pas fallu longtemps avant qu’il ne se décide à poster une annonce. Le prétexte utilisé est celui de partager le loyer, mais c’est très loin d’être la seule raison. Quoi qu’il en soit, Finnley y va quelque peu à l’aveugle alors qu’il a sauté sur la première occasion de location qu’il a pu trouver, et qu’il n’a même pas vraiment songé à se renseigner sur le quartier, sans quoi il aurait compris que les indésirables sont légion dans le coin ; s’il en croit la silhouette sur laquelle ses yeux se posent quand il rejoint son appartement après son shift, un peu pressé afin de ne pas arriver en retard pour accueillir la personne l’ayant contactée par message. « Bouge de là. » Qu’il demande à – exige de – Cecilia alors que celle-ci guette la porte de son nouvel immeuble, un peu trop à son goût, d’ailleurs. « Ça y est, t’en as marre de ton pont, tu rêves de luxe ? » Ça se comprendrait, et même si les appartements de cet immeuble ne sont pas de standing, ils sont sûrement mieux que ceux auxquels elle peut prétendre maintenant que papa et maman ont coupé les vivres de leur ancienne enfant chérie.



(cecilia #2) two sides of the same team MinG18P
(cecilia #2) two sides of the same team Leo10
(cecilia #2) two sides of the same team ZZBr7e1
(cecilia #2) two sides of the same team 872289volunteer
(cecilia #2) two sides of the same team YtxTUla
(cecilia #2) two sides of the same team FximBIO
(cecilia #2) two sides of the same team IDlrfYk

(cecilia #2) two sides of the same team LZf2XPA (cecilia #2) two sides of the same team 7HleRnT
(cecilia #2) two sides of the same team 873483867:

Revenir en haut Aller en bas
Cecilia Barker
Cecilia Barker
la sans-un-sou
la sans-un-sou
Présent
ÂGE : 35 ans (24.05.89)
SURNOM : CeCe, plus ususel que Cecilia - Javotte lui sied plutôt bien
STATUT : Célibataire. It's not about the money, money, money...mais si en fait.
MÉTIER : Serveuse au rabais au DBD
LOGEMENT : #406 montague road - west end. Glow up : le nouvel appart. Glow down : Finnley en colocataire.
(cecilia #2) two sides of the same team 2a45a7adc02013432aaa3419fbd8bee1937362ce
POSTS : 1071 POINTS : 360

TW IN RP : age gap, chantage
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A réussi l'exploit de passer d'héritière millionaire égocentrique et hautaine à serveuse de bas étage et sans le sou...égocentrique et hautaine (on ne change pas une équipe qui gagne) - A bien l'intention de retrouver son ancien statut sans l'aide de personne (surtout pas d'un homme) mais les coups bas et les trahisons restent évidemment acceptés et recommandés - Elle le cache bien, mais elle peut être une bonne amie avec les gens en qui elle a confiance (peu de personnes donc) - Son guilty pleasure ? La country. Une information qu'elle ne dévoile sous aucun prétexte.
RPs EN COURS : Gaïa #1 - Heath #2 - Diego #2 - Kieran - Finn #2 - Dan - Raelyn - Millie #2


RPs TERMINÉS : Celyn #1 - Diego #1 - Heath #1 - Javotte&Anastasie #1 - Finn #1 - Millie #1

UA :
Ninaze - Greta


AVATAR : Brianne Howey
CRÉDITS : wankyuniverse (avatar), endlesslove (sign) katesgifs (gifs)
DC : none
INSCRIT LE : 07/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t49610-look-damn-good-in-the-dress-zipping-up-the-mess-cece
https://www.30yearsstillyoung.com/t49754-strike-a-pose-and-fake-a-smile-cece

(cecilia #2) two sides of the same team Empty
Message(#) Sujet: Re: (cecilia #2) two sides of the same team (cecilia #2) two sides of the same team EmptyJeu 22 Fév 2024 - 20:31



 

J’avais beau me convaincre que j’arrivais à me débrouiller (survivre) par moi-même malgré tout ce qui m’était arrivé (perdre ma dignité ainsi que tout l’argent que je n’avais pas gagné à la sueur de mon front mais qui m’appartenait malgré tout), je ne supportais plus de rentrer chez moi le soir dans un appartement qui ne parvenait pas à me réconforter après des journées de boulot merdiques vu sa vétusté. Mais il avait le mérite de me permettre de payer le loyer (plus ou moins par moi-même si l’on oubliait l’argent que Heath me donnait gracieusement et occasionnellement) et d’avoir 4 murs et un toit. Toutefois il y avait eu le dégât des eaux de trop. Et mon dégoût pour tout ce qui était administratif était au moins à la hauteur de ma volonté (nécessité) à avoir le moins de contacts possibles avec mon connard de propriétaire. Un sombre jour que celui où je m’étais finalement résolue à regarder les annonces pour des colocations parce que 1. Cela me permettrait de me barrer de ce taudis avant de finir par y mettre le feu (volontairement ou non), 2. Je ne pourrai que trouver mieux tout en divisant le loyer par deux, 3. Avec un peu de chance, je tomberai sur un colocataire richissime à abuser (probablement pas), 4. Ledit colocataire pourrait s’occuper seul de toute la foutue paperasse qui nous attendrait.
Je ne me faisais pas d’illusion quant au fait que la colocation ne règlerait pas tous mes problèmes (et qu’elle en apporterait au contraire son lot de nouveaux), et que cette solution ne me permettrait toujours pas de vivre dans un palace. Mais je me réconfortais au moins avec le fait que les futurs dégâts des eaux et autres merdes qui n’étaient pas aux normes pourraient être traitées par quelqu’un d’autre que moi. A ce stade, tout était bon à prendre. Je n’irai pas jusqu’à dire que j’étais désespérée mais…ouais…si. Mon désespoir m’avait toutefois fait m’arrêter devant la porte de l’immeuble devant lequel j’avais rendez-vous. J’avais attrapé mon téléphone, sans bien savoir si j’allais envoyer un message à l’inconnu qui devait me faire office de colocataire pour le prévenir que j’étais arrivée, ou bien si j’allais plutôt le ranger illico et prendre mes jambes à mon cou, bien décidée à vivre éternellement seule dans un appartement de merde. Je n’avais cependant pas eu le temps de réfléchir à la question bien longtemps. « Bouge de là. » Mes muscles s’étaient crispés avant même que mon visage ne se relève pour confirmer que c’était bien cet abruti de Finnley qui se mettait une nouvelle fois sur mon chemin. La bonne nouvelle ? Je n’étais pas en train de travailler et je pouvais le taper tout à loisir sans risquer de me faire virer (non pas que cette menace m’ait jamais réellement inquiétée). Ou mieux : je pouvais prendre une expression paniquée et me mettre à hurler à l’agression. Ça c’était marrant. Et hautement divertissant. Quoi qu’un peu rapide comme vengeance à mon goût. « La rue t’appartient pas Coverdale, calme-toi. Je sais que le milieu social dans lequel t’as grandi cassait pas trois pattes à un canard mais tes parents t’ont jamais appris la politesse ? S’il te plait, merci tout ça ? » J’imagine que c’était trop irrésistible et satisfaisant de lui lancer des piques et que la vengeance pouvant le faire arrêter attendrait quelques minutes encore. « Ça y est, t’en as marre de ton pont, tu rêves de luxe ? » Ravie de constater qu’il avait bien retenu mon histoire.  Qu’est-ce qu’il était attentionné et attentif ce Finnley. « Il pourrait y avoir le plus luxueux des palaces dans cet immeuble que je me contenterais de mon pont si y habiter signifiait devoir croiser ta gueule tous les jours. » Oh well. « Mais tu crois pas si bien dire. J’attends pour visiter un appart. Donc n’hésite pas à me rassurer en me disant que t’habites pas dans le coin et à passer ton chemin ensuite, merci. » Voilà la politesse. J’avais dit merci. C’était donc pas compliqué, si ? Mes sourcils froncés et mes bras croisés sur ma poitrine flanchèrent l’espace d’une demi-seconde durant laquelle mon cerveau fatigué me fit imaginer le pire : et si Finnley habitait dans cet immeuble ? Pire que ça : et si c’était lui mon futur coloc ? Oh wow. Il fallait sérieusement que je trouve un moyen de me reposer si j’en venais à imaginer de tels scénarios aussi catastrophes qu’improbables. « Qu’est-ce que tu fous là ? » Et surtout : quand est-ce que tu te barres ?


code by EXORDIUM.




Hey homecoming queen
look damn good in the dress zipping up the mess, dancing with your best foot forward. Did you want the crown or does it weigh you down ? Nobody's feeling sorry for you.


Revenir en haut Aller en bas
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
(cecilia #2) two sides of the same team V5Pnm5h Présent
ÂGE : trente-six ans, outch (huit août).
SURNOM : finn. ariel, aussi, par une certaine grande gueule, il ne valide pas.
STATUT : marié depuis presque deux ans avec ava, ‘’pour de faux’’. le certificat est pourtant bien vrai, mais il n’est pas pressé de divorcer pour autant.
MÉTIER : agent d'entretien au paradise city la moitié du temps, agent de sécurité au casino l’octopus l’autre moitié.
LOGEMENT : #406 montague road (west end), en colocation avec cecilia. pour le meilleur, mais surtout pour le pire.
gif @ rafikecoyote
POSTS : 10095 POINTS : 190

TW IN RP : alcoolisme, parent toxique, parentification adolescente, emprisonnement, deuil (j'adapte mes rps au besoin, contactez-moi ♡).
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère emprisonnée, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial ≈ contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de dix-sept ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis plusieurs années, décide enfin de se reprendre en main fin 2021 ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
CODE COULEUR : finnley économise ses mots en darkmagenta.
RPs EN COURS : (cecilia #2) two sides of the same team 8d4222b9fbf26c1a082eb41717282d241922f1eb
coverdales ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.

(cecilia #2) two sides of the same team 739a5be26b8eed5e7ccd71c16097f0949e9404fe
sinn #1 ⊹ and there's no remedy for memory, your face is like a melody, it won't leave my head, your soul is haunting me and telling me that everything is fine.

(03/06 - whoops, il a besoin d'amis)cecilia #2madison #3

(cecilia #2) two sides of the same team M564Z138_o

RPs EN ATTENTE : amos #2 › tessa #2 › ezra #2 › lily #1
RPs TERMINÉS : (2003) evelyn (2005) mattjill #3 (2014) zoya#1 (2015) zoya #3 (2016) cora #1 (2017) lydialoucynthialou #2vittoriocora #2 (2018) bryn #2lou #3bryn #3jackcora #3jamesonjill #1lonnielou #4cora #4kane (2019) charlieromyjill #2cora #5jeremiahdanika (2020) lou #5lou #8jill #4raelynlou #6jill #5lou #7 (2021) mollylara #1scarlett #1caitriona #1 (2022) scarlett #2josephedge #1paradise citylara #2edge #2evelyn #2jenna #1amos #1madison #1lara #3edge #3 (2023) tessa #1raelyn #2jules #1corey #1zoya #2 adèle #1 archie #1cecilia #1madison #2jenna #2ezra #1

RÉALITÉS ALTERNATIVES : event halloweensujet commun (df)clément (df)lucia (ds)

ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynrubyfreyaconstanceheïanaaaronbrynarrowsiannatrevorluanasiennasiennalou #9poppy #1hollysiennajules #2 (ua)jules #2cristina #1lara #4
AVATAR : domhnall gleeson.
CRÉDITS : (ava) @ciloute (sign) astra (gifs) @mona-mayfairs, @gifpacklove, @harley (ub) @loonywaltz.
DC : kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress
https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one
https://leave-ressources.tumblr.com/

(cecilia #2) two sides of the same team Empty
Message(#) Sujet: Re: (cecilia #2) two sides of the same team (cecilia #2) two sides of the same team EmptyVen 1 Mar 2024 - 23:18


Le soupir qui s’échappe d’entre les lèvres de Finnley n’est pas réprimé alors qu’il ne traduit sans doute pas assez de son désarroi à la vision de Cecilia. Il a toujours su que le hasard avait un drôle de sens de l’humour, plus particulièrement depuis quelques semaines alors que la jeune femme semble croiser sa route bien plus souvent qu’au cours des dernières années. Le rouquin était parvenu à la reléguer au passé, un passé pas si lointain et toujours aussi consternant, pour ne pas dire amer, alors qu’il avait une sincère affection pour la blonde. Cette sympathie a été balayée à l’aide de mots bien aiguisés qui ont su appuyer là où ça fait mal et faire saigner toujours un peu plus les plaies d’un Finnley qui a souvent côtoyé les hautes sphères par extension, sans jamais parvenir à s’y faire une place. De sa famille à certains de ses amis, il semblerait que tous s’accordent sur le fait qu’il ne peut prétendre à la même place qu’eux et qu’une fois qu’ils l’ont acquise, ils n’ont plus d’intérêt pour lui. Il ne sait pas exactement ce qu’il a fait pour mériter un tel traitement, pour voir ceux dont il est proche réussir et l’oublier là où sa loyauté a toujours été à toute épreuve. Naïf, il a trop longtemps cru que les différences de classe n’étaient en rien un problème si l’on avait la tendresse nécessaire pour en faire abstraction ; mais il a surtout découvert qu’en réalité, les apparences remporteront toujours tous les combats et qu’il n’a certainement pas de quoi rivaliser. Alors il ne sait pas exactement pour quelle raison Cecilia continue d’être sur son chemin, d’autant plus alors qu’il ne tire même plus satisfaction de sa chute – c’était agréable d’en prendre connaissance, mais ce n’est pas quelque chose qui change son quotidien. Pire encore, il s’est montré bien moins dur qu’il ne l’aurait voulu quand il a admis qu’il lui aurait tendu la main s’il avait eu vent de ses difficultés, peu importe l’état de leur relation. Parce qu’il est ainsi, aussi rancunier qu’il puisse être, finalement sa loyauté l’emportera toujours, quand bien même il peut anticiper une nouvelle déception.

Une chose est sûre, malgré les sentiments ambivalents qu’il peut ressentir à l’égard de la jeune femme, partagé entre une amitié pas totalement oubliée et un dédain pour d’évidentes raisons, il ne compte pas faire acte de politesse alors qu’elle se trouve sur son chemin. Sans surprise, elle ne compte pas en faire de même non plus, et déjà la joute verbale s’engage entre les deux anciens amis. « La rue t’appartient pas Coverdale, calme-toi. Je sais que le milieu social dans lequel t’as grandi cassait pas trois pattes à un canard mais tes parents t’ont jamais appris la politesse ? S’il te plait, merci tout ça ? » - « Je te rappelle qu’on n’apprend pas la politesse chez les sauvages. » Ou les pauvres – mais c’est du pareil au même pour les gens comme elle, n’est-ce pas ? Du moins, les gens dont elle faisait partie il n’y a pas si longtemps ; oh, finalement il y retrouve un certain plaisir à songer à cette déchéance qu’est la sienne, preuve en est sa prochaine réflexion, totalement gratuite mais ô combien satisfaisante. « Il pourrait y avoir le plus luxueux des palaces dans cet immeuble que je me contenterais de mon pont si y habiter signifiait devoir croiser ta gueule tous les jours. » Un sourcil levé et un sourire en coin en guise de réaction, Finnely semble savourer le temps jusqu’à l’inévitable révélation. « Mais tu crois pas si bien dire. J’attends pour visiter un appart. Donc n’hésite pas à me rassurer en me disant que t’habites pas dans le coin et à passer ton chemin ensuite, merci. » Mais son sourire disparaît bien vite à cette précision, alors que, déjà, il ne peut qu’imaginer le pire. Quand il a visité cet appartement, il y avait un certain nombre de candidats ; il ne sait pas très bien pour quelle raison c’est lui qui a été choisi, mais la demande était bien plus forte que l’offre. Raison pour laquelle il préfère jouer au plus naïf alors même que ça ne le ressemble pas, dans le but de repousser cette crainte qui semble de plus en plus réelle. Le hasard a un foutu sens de l’humour, mais cette fois-ci c’en est pas un. « Qu’est-ce que tu fous là ? »  - « Laisse-moi deviner, appartement 4B ? » Il demande, et elle n’a pas besoin de le confirmer pour qu’il soit persuadé quant à la réponse à cette question.  « Bon retour sous ton pont. » Il ajoute ensuite, passant auprès d’elle pour accéder à la porte d’entrée dont il fait le code, preuve en est qu’il vit bel et bien ici. « Parce que 1) je vis là, 2) t’es là pour une visite et j’attends quelqu’un pour la même chose et 3) il paraît que tu ne veux pas croiser la gueule du mec qui vit là. » Il dit, se tournant face à elle alors qu’il commence à pousser la porte à l’aide de son dos. « Autant d’arguments pour que tu fasses demi-tour. » Il repousse encore la porte, finissant par totalement l’ouvrir. « J’espère que t’as pas encore résilié ton bail, parce que les opportunités sont rares dans le coin. » Il conclut en s’immisçant dans l’entrée. À ce prix-là, aussi bien situé, oui, on peut dire qu’elle vient de rater une belle occasion, quel dommage pour elle (non).

@Cecilia Barker  (cecilia #2) two sides of the same team 1484806105



(cecilia #2) two sides of the same team MinG18P
(cecilia #2) two sides of the same team Leo10
(cecilia #2) two sides of the same team ZZBr7e1
(cecilia #2) two sides of the same team 872289volunteer
(cecilia #2) two sides of the same team YtxTUla
(cecilia #2) two sides of the same team FximBIO
(cecilia #2) two sides of the same team IDlrfYk

(cecilia #2) two sides of the same team LZf2XPA (cecilia #2) two sides of the same team 7HleRnT
(cecilia #2) two sides of the same team 873483867:

Revenir en haut Aller en bas
Cecilia Barker
Cecilia Barker
la sans-un-sou
la sans-un-sou
Présent
ÂGE : 35 ans (24.05.89)
SURNOM : CeCe, plus ususel que Cecilia - Javotte lui sied plutôt bien
STATUT : Célibataire. It's not about the money, money, money...mais si en fait.
MÉTIER : Serveuse au rabais au DBD
LOGEMENT : #406 montague road - west end. Glow up : le nouvel appart. Glow down : Finnley en colocataire.
(cecilia #2) two sides of the same team 2a45a7adc02013432aaa3419fbd8bee1937362ce
POSTS : 1071 POINTS : 360

TW IN RP : age gap, chantage
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A réussi l'exploit de passer d'héritière millionaire égocentrique et hautaine à serveuse de bas étage et sans le sou...égocentrique et hautaine (on ne change pas une équipe qui gagne) - A bien l'intention de retrouver son ancien statut sans l'aide de personne (surtout pas d'un homme) mais les coups bas et les trahisons restent évidemment acceptés et recommandés - Elle le cache bien, mais elle peut être une bonne amie avec les gens en qui elle a confiance (peu de personnes donc) - Son guilty pleasure ? La country. Une information qu'elle ne dévoile sous aucun prétexte.
RPs EN COURS : Gaïa #1 - Heath #2 - Diego #2 - Kieran - Finn #2 - Dan - Raelyn - Millie #2


RPs TERMINÉS : Celyn #1 - Diego #1 - Heath #1 - Javotte&Anastasie #1 - Finn #1 - Millie #1

UA :
Ninaze - Greta


AVATAR : Brianne Howey
CRÉDITS : wankyuniverse (avatar), endlesslove (sign) katesgifs (gifs)
DC : none
INSCRIT LE : 07/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t49610-look-damn-good-in-the-dress-zipping-up-the-mess-cece
https://www.30yearsstillyoung.com/t49754-strike-a-pose-and-fake-a-smile-cece

(cecilia #2) two sides of the same team Empty
Message(#) Sujet: Re: (cecilia #2) two sides of the same team (cecilia #2) two sides of the same team EmptyDim 21 Avr 2024 - 17:49


« Je te rappelle qu’on n’apprend pas la politesse chez les sauvages. » C’est pas faux. J’appuyais son argument d’un hochement de tête convaincu tout en me demandant à quel moment le karma avait décidé de se foutre de la gueule du monde au point de faire en sorte qu’on se croise tous les quatre matins. Je n’étais pas contre une ou deux provocations et autres répliques bien senties, mais là ça commençait à faire beaucoup même pour moi. Je préférais changer de partenaire et nos discussions avec Finnley commençaient à devenir sérieusement redondantes. « Laisse-moi deviner, appartement 4B ? » Il n’en fallut pas plus à toute mon assurance pour disparaitre en l’espace de quelques secondes. Comment pouvait-il avoir cette information ? Tomber juste ? Est-ce qu’il était le propriétaire de l’appartement ? Est-ce que la personne avec qui j’avais été en contact jusqu’à présent était l’un de ses amis et mon futur colocataire ? Est-ce que j’allais vraiment finir sous ledit pont dont on ne cessait de parler ? L’idée me semblait soudain séduisante comparativement aux perspectives qui s’ouvraient à moi. Si avoir Finnley en guise propriétaire et l’un de ses amis comme colocataire n’était clairement pas concevable (ni pour moi, ni pour lui), il y avait une autre possibilité à laquelle je me refusais de penser et que je préférais éliminer le plus rapidement possible. Ignorant ses questions et ses provocations, je me saisis de mon téléphone portable pour chercher le dernier message de la personne avec qui je communiquais depuis quelques jours, pour appuyer fébrilement sur le bouton "Appeler". « Parce que 1) je vis là, 2) t’es là pour une visite et j’attends quelqu’un pour la même chose et 3) il paraît que tu ne veux pas croiser la gueule du mec qui vit là. » La sonnerie de son téléphone vont ponctuer sa phrase et m’achever du même coup, ne provoquant qu’un sincère et franc : « Putain de merde. » de ma part en guise de réponse. On repasserait pour tout ce qui était politesse et bienséance de mon côté aussi visiblement. Mais après tout, je faisais bien parti de sa team de sauvages à présent, alors au point où j’en étais. « C’est quoi cette blague ? C’est un coup de ta part ? Notre petite altercation au casino t’a pas suffi la dernière fois et il a fallu que t’ailles encore plus loin pour t’assurer que je sois bien au fond du trou ? Félicitations. C’est réussi. » Plutôt stoïque habituellement, Finnley avait pu voir l’ironie, l’agacement, la surprise et le dépit se succéder tour à tour sur les traits de mon visage. Une boule d’émotions qui ne faisait qu’accroitre un peu plus mes envies de meurtres. « J’espère que t’as pas encore résilié ton bail, parce que les opportunités sont rares dans le coin. » Sans réfléchir et surtout sans aucune idée de ce que j’étais en train de faire et où cela allait me mener, je me glissais rapidement à sa suite avant que la porte ne se referme et ne coupe définitivement court à cette discussion qui n’allait pourtant déjà nulle part. « Non je l’ai pas résilié, rassure-toi. » Bien sûr que si je l’avais déjà résilié. Pourquoi attendre d’être sûre d’avoir un nouvel appartement quand je n’avais qu’une incertaine possibilité d’en obtenir un autre qui me permettrait de payer moins cher un trou à rat beaucoup plus séduisant que celui que je quittais ? Mais hors de question de lui donner des armes. La surprise passée, j’avais eu le temps de me ressaisir suffisamment pour réaliser que je n’étais peut-être pas la seule à plaindre dans cette histoire. « Mais pour l’heure ce que je constate c’est qu’a priori ton compte en banque doit pas être si reluisant que ça pour que t’aies aussi besoin d’une colocataire. Et sauf erreur de ma part, je vois pas d’autres candidats en train de se bousculer derrière moi ? » Peut-être qu’il avait tout simplement donné rendez-vous aux autres plus tard. Ou plus tôt. Je n’en savais foutrement rien mais je n’avais plus rien à perdre dans cette histoire alors autant voir où cela pouvait nous mener. Fifi et CeCe colocataires de rêve. Hahaha. Non. Si ?


Hey homecoming queen
look damn good in the dress zipping up the mess, dancing with your best foot forward. Did you want the crown or does it weigh you down ? Nobody's feeling sorry for you.


Revenir en haut Aller en bas
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
(cecilia #2) two sides of the same team V5Pnm5h Présent
ÂGE : trente-six ans, outch (huit août).
SURNOM : finn. ariel, aussi, par une certaine grande gueule, il ne valide pas.
STATUT : marié depuis presque deux ans avec ava, ‘’pour de faux’’. le certificat est pourtant bien vrai, mais il n’est pas pressé de divorcer pour autant.
MÉTIER : agent d'entretien au paradise city la moitié du temps, agent de sécurité au casino l’octopus l’autre moitié.
LOGEMENT : #406 montague road (west end), en colocation avec cecilia. pour le meilleur, mais surtout pour le pire.
gif @ rafikecoyote
POSTS : 10095 POINTS : 190

TW IN RP : alcoolisme, parent toxique, parentification adolescente, emprisonnement, deuil (j'adapte mes rps au besoin, contactez-moi ♡).
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère emprisonnée, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial ≈ contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de dix-sept ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis plusieurs années, décide enfin de se reprendre en main fin 2021 ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
CODE COULEUR : finnley économise ses mots en darkmagenta.
RPs EN COURS : (cecilia #2) two sides of the same team 8d4222b9fbf26c1a082eb41717282d241922f1eb
coverdales ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.

(cecilia #2) two sides of the same team 739a5be26b8eed5e7ccd71c16097f0949e9404fe
sinn #1 ⊹ and there's no remedy for memory, your face is like a melody, it won't leave my head, your soul is haunting me and telling me that everything is fine.

(03/06 - whoops, il a besoin d'amis)cecilia #2madison #3

(cecilia #2) two sides of the same team M564Z138_o

RPs EN ATTENTE : amos #2 › tessa #2 › ezra #2 › lily #1
RPs TERMINÉS : (2003) evelyn (2005) mattjill #3 (2014) zoya#1 (2015) zoya #3 (2016) cora #1 (2017) lydialoucynthialou #2vittoriocora #2 (2018) bryn #2lou #3bryn #3jackcora #3jamesonjill #1lonnielou #4cora #4kane (2019) charlieromyjill #2cora #5jeremiahdanika (2020) lou #5lou #8jill #4raelynlou #6jill #5lou #7 (2021) mollylara #1scarlett #1caitriona #1 (2022) scarlett #2josephedge #1paradise citylara #2edge #2evelyn #2jenna #1amos #1madison #1lara #3edge #3 (2023) tessa #1raelyn #2jules #1corey #1zoya #2 adèle #1 archie #1cecilia #1madison #2jenna #2ezra #1

RÉALITÉS ALTERNATIVES : event halloweensujet commun (df)clément (df)lucia (ds)

ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynrubyfreyaconstanceheïanaaaronbrynarrowsiannatrevorluanasiennasiennalou #9poppy #1hollysiennajules #2 (ua)jules #2cristina #1lara #4
AVATAR : domhnall gleeson.
CRÉDITS : (ava) @ciloute (sign) astra (gifs) @mona-mayfairs, @gifpacklove, @harley (ub) @loonywaltz.
DC : kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress
https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one
https://leave-ressources.tumblr.com/

(cecilia #2) two sides of the same team Empty
Message(#) Sujet: Re: (cecilia #2) two sides of the same team (cecilia #2) two sides of the same team EmptyJeu 16 Mai 2024 - 22:31



Il est de ceux qui ne s’embêtent pas avec la demi-mesure, Finnley, préférant une opinion franche et définitive sur les gens qu’il rencontre au cours de son existence, ne s’encombrant pas d’inutiles deuxième chance (alors même qu’il est bien placé pour en connaître leur importance). Lorsqu’il s’est forgé un avis sur quelqu’un, ou plutôt lorsqu’une personne lui a donné un avant-goût de son caractère, il catégorise les choses dans les extrêmes sans prendre le temps de considérer les nuances. Soit il apprécie, soit il déteste ; il en va de même pour tout ce qui construit son quotidien, des petites choses telles que des préférences personnelles, à la manière dont il régit ses relations – ce qui explique sans doute qu’elles soient si peu nombreuses. Et son attitude ne diffère finalement pas, peu importe la catégorie où il peut vous avoir rangé ; il se tiendra à ce qu’il pense connaître de vous, ne jugeant pas utile de se donner la peine de creuser sous une surface qui est apparue clairement. Cecilia est l’une des rares personnes qui peut se targuer d’avoir appartenu aux deux extrêmes, et dans les deux cas, il ne remet désormais plus en question son positionnement la concernant. Lorsqu’elle était considérée comme une amie, rien de ce qu’elle aurait pu dire ou faire n’était susceptible de mettre à mal l’affection qu’il lui portait (pas même les piqures pas si innocentes, pas même les humiliations pas si déguisées) – jusqu’à ce qu’elle décide, purement et simplement, de le renier en s’éloignant et en marquant une distance qu’il n’avait jamais songé à installer entre eux. Aujourd’hui qu’elle est perçue comme une indésirable, son attitude est finalement similaire ; Finnley campe sur ses positions, ne lui accordant pas le bénéfice du doute – pour quelle raison, au juste, alors qu’elle l’a ouvertement provoquée, quelques semaines plus tôt ? C’est ainsi qu’il s’arrête sur elle, peu décidé à lui offrir une quiétude qu’elle ne mérite pas, cédant au plaisir de se lancer dans une joute verbale qui, s’il doit lui accorder une qualité, se fait face à une adversaire considérée comme étant de taille. Ça ne rend pas la chose plus agréable, ceci dit. « Putain de merde. » La sonnerie de son téléphone ponctue les propos de Cecilia et pour une fois, il doit lui donner raison ; putain de merde. Il en a connu, des coups du sort, Finnley, mais aucun qui se fiche si ouvertement de sa gueule. La présence de Cecilia face à lui, la compréhension de l’enjeu de sa venue, tout ceci lui rit au nez tel qu’elle ne pourrait pas mieux le faire. « C’est quoi cette blague ? C’est un coup de ta part ? Notre petite altercation au casino t’a pas suffi la dernière fois et il a fallu que t’ailles encore plus loin pour t’assurer que je sois bien au fond du trou ? Félicitations. C’est réussi. » Les yeux de Finnley se lèvent au ciel et un instant durant, il est tenté de ne pas lui répondre, ne voyant pas l’intérêt de gâcher sa salive pour des explications qu’elle saurait contredire, simplement parce qu’elle lui associe une rancœur bien plus persistante que la réalité. Un soupir serait une réponse tout aussi parlante que des mots qu’il prendrait soin de formuler, pour autant il faut croire qu’il n’est pas aussi sauvage qu’il ne le prétend. « Oui, bien sûr, je t’ai poussé à répondre à cette annonce. Si seulement on m’avait dit plus tôt le genre de pouvoir dont je suis doté. » Il se moque avec sarcasme, soulignant la fantaisie de son hypothèse, alors qu’il n’aurait jamais, jamais, été aussi loin puisque la présence de Cecilia apporte une certaine forme de torture qu’il n’a aucune envie de se faire subir.

La visite a le mérite d’être terminée avant même d’avoir commencé – du moins, c’était l’idée avant que Cecilia ne soit sur ses talons, et qu’il s’avère surpris par tant de détermination (ou d’idiotie). « Non je l’ai pas résilié, rassure-toi. » En guise de seule réponse, il fronce les sourcils avant de passer devant elle pour rouvrir cette porte, invitation silencieuse, mais ferme, à poursuivre son chemin – et pas dans la direction de son appartement. « Mais pour l’heure ce que je constate c’est qu’a priori ton compte en banque doit pas être si reluisant que ça pour que t’aies aussi besoin d’une colocataire. Et sauf erreur de ma part, je vois pas d’autres candidats en train de se bousculer derrière moi ? » La main sur la poignée de cette porte toujours ouverte, les yeux de Finnley se ferment un instant alors qu’il pousse un soupir qu’il ne tente même pas d’atténuer. Cette lassitude est due autant à la présence de la jeune femme qui s’éternise que le fait… qu’elle ait raison. Les candidats ne se bousculent pas – ou plutôt, ils n’ont pas pris la peine de donner suite après une première rencontre avec lui, son air bourru les faisant plus fuir qu’il ne l’aurait cru. Il a essayé de se rendre sympathique, bien sûr, mais il n’excelle pas dans l’exercice et Cecilia est bien la seule qui peut passer au-delà de cette première impression. « Peut-être parce que je possède un minimum de politesse contrairement à ce que tu peux croire et que je veux prendre le temps de recevoir les gens séparément pour qu’ils m’exposent leurs motivations ? » Question rhétorique, c’est exactement ce qu’il a fait. Cette porte toujours maintenue dans l’espoir qu’elle prenne le chemin de la sortie, la seule raison que Finn a de s’avouer vaincu n’est pas liée à l’argument qu’elle vient d’exposer, mais à un constat qu’il avait souligné lors de leur précédente rencontre. Il lui aurait tendu la main, lui. Et aussi lamentable que cela puisse être, il est encore en mesure de le faire aujourd’hui, et de lui prouver, une fois encore, qu’il vaut mieux qu’elle. Alors c’est ça, qui l’amène à refermer la porte ? Un concours d’égo dont il a désespérément envie de gagner le nouveau round ? « Vu que t’as pas l’air de l’avoir compris, c’est le signal pour que tu m’exposes les tiennes. » Il dit, sa silhouette repassant devant celle de la jeune femme sans lui adresser le moindre regard, l’invitant toutefois par sa réflexion à suivre son pas, alors qu’il monte déjà les escaliers deux par deux.

@Cecilia Barker (cecilia #2) two sides of the same team 1949770018



(cecilia #2) two sides of the same team MinG18P
(cecilia #2) two sides of the same team Leo10
(cecilia #2) two sides of the same team ZZBr7e1
(cecilia #2) two sides of the same team 872289volunteer
(cecilia #2) two sides of the same team YtxTUla
(cecilia #2) two sides of the same team FximBIO
(cecilia #2) two sides of the same team IDlrfYk

(cecilia #2) two sides of the same team LZf2XPA (cecilia #2) two sides of the same team 7HleRnT
(cecilia #2) two sides of the same team 873483867:

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(cecilia #2) two sides of the same team Empty
Message(#) Sujet: Re: (cecilia #2) two sides of the same team (cecilia #2) two sides of the same team Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(cecilia #2) two sides of the same team

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: west end :: logements
-