AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
LEGO® 10323 Icons Jeu d’Arcade PAC-MAN
209.99 €
Voir le deal

 (louis & laurie) what the fuck are perfect places?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laurie Wright
Laurie Wright
la lumière des podiums
la lumière des podiums
Présent
ÂGE : 27 ans, décidément trop âgée pour les bêtises commises et non assumées
SURNOM : lau, la tornade, la chieuse, l'aimant à problèmes, tout ça c'est correct et te décrit très bien
STATUT : seule, remonte la pente petit à petit, avec des bonnes résolutions en tête et peut-être une épaule sur laquelle se reposer (peut-être)
MÉTIER : influenceuse avertie & mannequin plus si débutante que cela; les gens sont sur ta page Instagram pour le côté honnête et brut, on maquille, on mange, on pleure, on fait tout sur ta page - on te trouve aussi à la boutique MAC du Queen Street Mall en tant que make-up artist - tu es également "bénévole" au St-Vincent six heures par semaine (oui, c'est la loi qui t'y oblige mais c'est tout de même une bonne action)
LOGEMENT : habite dans Fortitude Valley, un petit appartement du côté de kent street, le 89, c'est toi
(louis & laurie) what the fuck are perfect places? 64502aa5ef0a75a1c9fe1d0521ac5c374ff9d4f0
POSTS : 382 POINTS : 320

TW IN RP : pensées dépressives, consommation excessive d'alcool et drogues légères, transidentité (& dysphorie de genre), traitement médicaux légers (hormonal, mention d'aiguille) & lourd (hospitalisation, opération de réassignation sexuelle)
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : trans women are women, get over it • né Lawrence Wright à des kilomètres de Brisbane dans un trou paumé nommé Dalby • c’est Laurie, ça a toujours été Laurie • fille unique, élevée par une mère autoritaire et un brin étouffante • reine de beauté, tu as vu plus de scènes et de podiums que n’importe quelle fille de ton âge • 1m78, souvent sur des talons, on te remarque, ça ne loue pas • pas romantique, tu tombes amoureuse à chaque fois qu’on respire trop fort devant toi • beauty guru, on dit merci à Instagram
CODE COULEUR : #3333ff
RPs EN COURS :
(louis & laurie) what the fuck are perfect places? De69bb632ac2150908de15152f52acd3a0a8a24d
adrian • Guess it's been a while since you last said sorry, crying in the dark at your best friends' parties, you've had enough, gotta turn the lights up, go home, couldn't wait to turn fifteen, then you blink and it's been ten years, growing up a little at a time then all at once...

(louis & laurie) what the fuck are perfect places? B3eec9913541a30fa46e301f7108ae389a0dc751
jaurie • In my head, I play a supercut of us, all the magic we gave off, all the love we had and lost. and in my head, the visions never stop, these ribbons wrap me up, but when I reach for you, there's just a supercut...

jaurie (fb 2009)adrian#3louisolivia#2AJ

RPs EN ATTENTE : saddie •
RPs TERMINÉS : (cf.fiche de liens)
AVATAR : hunter schafer
CRÉDITS : (av) malibu (gifs profils & sign) elleefanning/tumblr, monsoongifs/tumblr, ssoveia
DC : lashana reeves • lara pearson • nicholas hurley • abel reyes • heath wilson
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 09/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46543-peaking-in-high-school-is-cringe-anyway
https://www.30yearsstillyoung.com/t46640-laurie-consider-the-flowers-they-don-t-try-to-look-right
https://www.30yearsstillyoung.com/t46643-laurie-wright

(louis & laurie) what the fuck are perfect places? Empty
Message(#) Sujet: (louis & laurie) what the fuck are perfect places? (louis & laurie) what the fuck are perfect places? EmptyLun 1 Jan - 10:52



≈ ≈ ≈
{what the fuck are perfect places?}
crédit/(aliyagifs) ✰ w/ @Louis Dalton
"Oh, il faudrait apporter quelque chose au patient de la chambre 302, histoire qu'on ne la laisse pas repartir d'ici avec l'estomac vide." Le St-Vincent ne te parait pas si terrifiant que cela, ni même le fait d'être ici six heures par semaine, et ce, même s'il s'agit d'une punition. Oui, tu craignais d'être mise de côté et qu'on te juge, mais la vérité c'est qu'ici ? On soigne les véritables maux et il n'y a pas vraiment de place pour la gêne ou même pour les émotions superflues. Il faut agir, agir et encore une fois agir, pas le temps de se demander si ce qu'on fait est bien ou mal, pas le temps de se sentir ridicule, de prendre des photos ou même de penser à soi. Ce qui est une bonne sensation et ces quelques heures passées ici, avec ton téléphone éteint, te permettent bien de réaliser que tu n'es pas si importante que cela. Que tu n'es qu'une toute pièce dans une énorme machine et qu'il faut prendre le temps de respirer. Surtout après le passage de la tempête, surtout après avoir vu les ravages que cette dernière a causé et les gens dans le besoin. Toi ? Tu es chanceuse, et tu n'as pas à te plaindre.
"Je m'en occupe." Cela est lancé à l'infirmière qui vient de s'adresser à toi et tu es en mouvement l'instant suivant, tes baskets crissent sur le sol de l'hôpital blanc et propre et tu te diriges vers la chambre en question. Les plateaux de plats préparés sont faciles à trouver, tu fais cela depuis quelques semaines maintenant et avec un pas assuré, tu t'apprêtes à dire bonjour à un autre patient. Cela aussi, ça te terrifiait d'être confrontée à des patients, à des vraies afflictions mais une seule heure passée à distribuer des repas t'as permis de comprendre que les gens ont leurs propres problèmes. Leurs peines et leurs propres blessures, la personne qui leur apporte leur repas ? Cela n'importe pas trop. Tu tapes donc à la porte de la chambre et tu fais face à une dame aussi âgée que ta mère en train de regarder la télévision. Si pendant une dizaine de minutes, elle te soutient qu'elle n'a pas faim et te conjure de repartir avec ton plateau, tu lui renvoies un sourire, un je n'insiste pas et tu te fais une note mentale de relayer l'information. Et tu fais demi-tour avec le plateau toujours rempli. Une perte de temps ? Pas tellement, tu n'es pas là pour juger ou pour commenter ou te faire une opinion. "... Louis ?" Le prénom de la personne à l'autre bout du couloir arrive parce que tu le reconnais, le brun est sur le pas de ta porte d'habitude. Tu as un maigre sourire et tu le rejoins en quelques enjambées.
"Louis ! C'est moi, la meuf avec des commandes bizarres." Tu le précises au cas où il aurait du mal à te replacer ou qu'il se demande pourquoi il se fait aborder par quelqu'un qui a l'air de faire partie du personnel du St-Vincent. Tu supposes que c'est un peu le cas avec ta blouse et le badge avec ton nom et tes pronoms, mais il te replacera facilement, tu n'en doutes pas. "Tu fabriques quoi ici ? Non pas que je n'apprécie pas de ne pas voir mon livreur préféré mais…" Mais il va bien non ? De ton regard bleuté, tu l'inspectes, une petite voix dans ta tête te chuchotant que toutes les blessures ne sont pas visibles malheureusement. Tu n'es pas médecin, ni infirmière, ni même soignante, aucune idée de pouvoir le déterminer d'un simple regard, tu dois donc poser la question, comme une personne normale en réalité. "Tu rends visite à quelqu'un c'est ça ? S'il te plaît, dis-moi ce que tu viens rendre visite à quelqu'un." Louis ne te doit rien et ta réaction est sans doute un peu excessive, tu peux l'entendre, mais qui a envie de croiser quelqu'un qu'il connaît dans les couloirs d'un hôpital ? Non franchement, il y a mieux comme lieu de rencontres. Beaucoup mieux.



I'm kinda like a prettier Jesus, Forget all of the tears that you've cried, It's over, over, over, over. It's a new state of mind, are you coming, my baby?
Revenir en haut Aller en bas
Louis Dalton
Louis Dalton
la recherche du temps perdu
la recherche du temps perdu
Présent
ÂGE : trente-deux ans (13.03.1991)
SURNOM : parfois Lewis, plus rarement Lou
STATUT : célibataire qui a encore du mal à se faire à l'idée qu'il est aussi attiré par les hommes
MÉTIER : livreur pour PlateMate, ça lui fait les mollets en attendant de savoir ce qu’il veut “faire de sa vie”.
LOGEMENT : #35 victoria avenue (redcliffe)
(louis & laurie) what the fuck are perfect places? LD-13
POSTS : 687 POINTS : 3840

TW IN RP : homophobie, amnésie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : victime d'une amnésie rétrograde partielle suite à un grave accident ≈ a quitté Brisbane en 2016 sans prévenir personne pour s'engager dans l'armée ≈ a suivi sa rééducation à Melbourne (lieu de son accident) pendant plus d'un an ≈ de retour depuis le début de l'année 2023, ses souvenirs de 2010 à 2020 sont au mieux confus, au pire inexistants ≈ suit des des séances d'orthophonie ≈ fume en secret mais ne boit plus d'alcool ≈ souffre d'insomnie ≈ a adopté un chien
CODE COULEUR : #ccffcc
RPs EN COURS : ajbirdie #1 (fb)birdie #2edenlaurielucasmaëlnabioliviaruben #2sami (fb)shilohsiobhan
RPs EN ATTENTE : rhett ≈ juliet ≈ ruben #3 (fb) ≈ vivian
RPs TERMINÉS : (2024) diego
(2023) ruben #1

AVATAR : josh o'connor
CRÉDITS : prettygirl (avatar) ; zazou (gif profil) ; zazou (gif signature) ; loonywaltz (ub)
DC : /
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/11/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t52333-louis-sounds-like-something-that-i-used-to-feel
https://www.30yearsstillyoung.com/t52402-louis-jumped-in-feet-first-and-i-landed-too-hard

(louis & laurie) what the fuck are perfect places? Empty
Message(#) Sujet: Re: (louis & laurie) what the fuck are perfect places? (louis & laurie) what the fuck are perfect places? EmptySam 6 Jan - 15:23



st vincent's hospital - 2 décembre 2023
@laurie wright


Errant dans les couloirs de l’hôpital telle une âme en peine, Louis se demande s’il y a, quelque part sur cette planète, quelqu’un en train de réfléchir à la possibilité de voyager dans le temps. Ça doit bien exister, parmi les près de 8 milliards d’être humains qui vivent sur Terre. Un milliardaire qui s’ennuie et qui n’a rien de mieux à faire de ses dollars. Un scientifique égocentrique qui rêve de marquer l’Histoire de son sceau. Au fond, Louis se fiche bien de leurs motivations, tout ce qu’il souhaite, c’est pouvoir revenir quelques heures en arrière et ne surtout, surtout pas sortir de chez lui. Peut-être même, si ce n’est pas trop risqué, aller jusqu’en 2020 pour éviter cet accident et retrouver ses dix années perdues. Ou bien en 2016 tant qu’à faire, pour essayer de comprendre ce qui avait bien pu le pousser à déserter sa vie comme il l’avait fait. Il a décidément de quoi faire bon usage de cette découverte. Si seulement quelqu’un se donnait le mal de la découvrir, justement. En attendant, il doit faire sans, et faire sans, c’est se retrouver à errer dans les couloirs de l’hôpital en ayant l’air d’avoir fait la rencontre d’un fantôme. Ce n'est d'ailleurs pas si éloigné de sa réalité apparemment, puisque dans son autre vie, celle qu'il a oubliée, il connaissait apparemment le médecin qui l’avait pris en charge. Docteur Hartfield. Louis a beau creuser dans les tréfonds de sa mémoire, ce nom ne lui dit rien. Il y a bien cette impression diffuse de familiarité, de pouvoir lui faire confiance les yeux fermés, mais il refuse de s'y pencher pour le moment. Il craint que ce ne soit que son cerveau qui cherche à se persuader de quelque chose, pas vraiment des souvenirs réels qui remonteraient à la surface.

Louis en est là de ses considérations lorsqu'il croit entendre son prénom. Le son lui fait immédiatement reprendre pied dans la réalité, même si son air hébété trahit sans aucun doute son état émotionnel du moment."Louis ! C'est moi, la meuf avec des commandes bizarres." Il faut quelques secondes à Louis pour replacer la jeune femme qui lui fait face dans le contexte habituel de leurs rencontres. Laurie est effectivement une spécialiste des commandes tarabiscotées que Louis ne se gêne pas de commenter quand il les lui livre chez elle. Lui qui prend d’ordinaire un malin plaisir à la saluer d'une remarque piquante et gentiment moqueuse se trouve cette fois sans répartie. « Oh, Laurie. J’m’attendais pas à te voir là. » La crainte de devoir faire face, pour la deuxième fois de la journée, à quelqu'un dont il avait oublié le visage et la place dans sa vie d’avant s’efface progressivement pour ne laisser place qu'à une immense fatigue. Cette journée lui semble interminable et Louis ne rêve que d'une chose : rentrer chez lui. Ça ne l’empêche pourtant pas de s’intéresser sincèrement à la jeune femme. Il l'aime bien, Laurie et ses commandes bizarres, sa répartie amusante et son enthousiasme communicatif. « Je savais pas que tu travaillais là ? » Louis fronce les sourcils, incapable de se souvenir d’une discussion où Laurie aurait pu lui parler de son métier, mais il n’avait jamais non plus noté d'indices qui pointeraient vers une profession du secteur médical. En général, ces clients-là passaient commande à des heures improbables, et finissaient souvent par s’excuser de leur fatigue et/ou de leur tenue parce qu'ils “sortaient tout juste de garde”.

"Tu fabriques quoi ici ? Non pas que je n'apprécie pas de ne pas voir mon livreur préféré mais…" Louis sent l’inquiétude gagner Laurie au fur et à mesure qu’elle lui parle. Il la sent dans son hésitation et dans son regard qui semble l'inspecteur de la tête aux pieds. "Tu rends visite à quelqu'un c'est ça ? S'il te plaît, dis-moi ce que tu viens rendre visite à quelqu'un." Le temps d’un instant, Louis est tenté de lui dire oui, c’est ça, il est là pour rendre visite à quelqu'un. Ce serait plus simple que d’expliquer son idiotie une nouvelle fois, Laurie serait rassurée et ils pourraient passer à autre chose. Il ne peut toutefois pas se résoudre à lui mentir. « C’est pas grand chose, juste une visite de contrôle. » Mentir, non, s’arranger un peu avec la vérité, oui apparemment. « Je me suis pris un coup sur la tête, et avec mes antécédents, ils… » Louis s’interrompt dès qu'il réalise ce qu'il vient de dire, peu désireux de s’épancher sur ces fameux antécédents. C’est aussi ce qu'il apprécie chez Laurie, justement : elle ne sait pas. Elle ne sait pas l’accident et l’amnésie, le départ en 2016 et les proches déçus, la lâcheté et les regrets. Elle ne sait pas tout ça, et Louis, ça l’arrange. C’est comme une bouffée d’oxygène de discuter avec elle. Une bouffée d'oxygène sans regards de pitié. Il espère qu'il ne vient pas de tout gâcher. « Ça m’empêchera pas de venir te livrer ta commande chelou ce soir, pas la peine de voler le repas des vieux patients comme ça » Louis tente d'alléger la situation avec une pointe d'humour sans doute douteux, mais il n'est pas certain de pouvoir faire mieux dans son état.


do you still remember feeling young and strong enough to get it wrong in front of all these people?


(louis & laurie) what the fuck are perfect places? 4202973888 :

Revenir en haut Aller en bas
Laurie Wright
Laurie Wright
la lumière des podiums
la lumière des podiums
Présent
ÂGE : 27 ans, décidément trop âgée pour les bêtises commises et non assumées
SURNOM : lau, la tornade, la chieuse, l'aimant à problèmes, tout ça c'est correct et te décrit très bien
STATUT : seule, remonte la pente petit à petit, avec des bonnes résolutions en tête et peut-être une épaule sur laquelle se reposer (peut-être)
MÉTIER : influenceuse avertie & mannequin plus si débutante que cela; les gens sont sur ta page Instagram pour le côté honnête et brut, on maquille, on mange, on pleure, on fait tout sur ta page - on te trouve aussi à la boutique MAC du Queen Street Mall en tant que make-up artist - tu es également "bénévole" au St-Vincent six heures par semaine (oui, c'est la loi qui t'y oblige mais c'est tout de même une bonne action)
LOGEMENT : habite dans Fortitude Valley, un petit appartement du côté de kent street, le 89, c'est toi
(louis & laurie) what the fuck are perfect places? 64502aa5ef0a75a1c9fe1d0521ac5c374ff9d4f0
POSTS : 382 POINTS : 320

TW IN RP : pensées dépressives, consommation excessive d'alcool et drogues légères, transidentité (& dysphorie de genre), traitement médicaux légers (hormonal, mention d'aiguille) & lourd (hospitalisation, opération de réassignation sexuelle)
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : trans women are women, get over it • né Lawrence Wright à des kilomètres de Brisbane dans un trou paumé nommé Dalby • c’est Laurie, ça a toujours été Laurie • fille unique, élevée par une mère autoritaire et un brin étouffante • reine de beauté, tu as vu plus de scènes et de podiums que n’importe quelle fille de ton âge • 1m78, souvent sur des talons, on te remarque, ça ne loue pas • pas romantique, tu tombes amoureuse à chaque fois qu’on respire trop fort devant toi • beauty guru, on dit merci à Instagram
CODE COULEUR : #3333ff
RPs EN COURS :
(louis & laurie) what the fuck are perfect places? De69bb632ac2150908de15152f52acd3a0a8a24d
adrian • Guess it's been a while since you last said sorry, crying in the dark at your best friends' parties, you've had enough, gotta turn the lights up, go home, couldn't wait to turn fifteen, then you blink and it's been ten years, growing up a little at a time then all at once...

(louis & laurie) what the fuck are perfect places? B3eec9913541a30fa46e301f7108ae389a0dc751
jaurie • In my head, I play a supercut of us, all the magic we gave off, all the love we had and lost. and in my head, the visions never stop, these ribbons wrap me up, but when I reach for you, there's just a supercut...

jaurie (fb 2009)adrian#3louisolivia#2AJ

RPs EN ATTENTE : saddie •
RPs TERMINÉS : (cf.fiche de liens)
AVATAR : hunter schafer
CRÉDITS : (av) malibu (gifs profils & sign) elleefanning/tumblr, monsoongifs/tumblr, ssoveia
DC : lashana reeves • lara pearson • nicholas hurley • abel reyes • heath wilson
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 09/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46543-peaking-in-high-school-is-cringe-anyway
https://www.30yearsstillyoung.com/t46640-laurie-consider-the-flowers-they-don-t-try-to-look-right
https://www.30yearsstillyoung.com/t46643-laurie-wright

(louis & laurie) what the fuck are perfect places? Empty
Message(#) Sujet: Re: (louis & laurie) what the fuck are perfect places? (louis & laurie) what the fuck are perfect places? EmptySam 13 Jan - 13:33




≈ ≈ ≈
{what the fuck are perfect places?}
crédit/(aliyagifs) ✰ w/ @Louis Dalton
Louis est juste une personne qui passe dans ta vie à cause des circonstances, un livreur. Tu ne devrais pas avoir retenu son prénom, tu ne devrais pas lui poser des questions aussi envahissantes maintenant que tu y songes bien et tu devrais juste le laisser partir. Il n'a pas fait demi-tour, premier point, il tient sur ses deux pieds, un autre point très important, et ensuite, il te répond sur un ton plus qu'engageant... Tu peux bien prendre cinq minutes pour discuter avec un patient, n'est-ce pas ? Tu es censée aider et donner le chemin à toutes les personnes qui te le demandent après tout. Il te répond, il te parle d'une visite de contrôle et de son dernier incident ? Au moment où il te dit ça, ton regard se porte vers sa tête, là encore, tu n'es pas médecin, il n'a pas de bandage autour de son crâne le brun, tu sais cependant que cela ne veut rien dire. Louis a piqué ta curiosité, et tu sais que le Docteur Flynn te demanderait pourquoi tu t'intéresses toujours aux problèmes des autres, cela veut en dire beaucoup sur toi mais... Ta thérapeute de renom n'est pas là pour le moment, alors tu as le droit de poser des questions. Et d'être curieuse, et de disséquer la vie de quelqu'un d'autre parce que la tienne est un bordel sans nom.
Hey, que tu te dis, peut-être que c'était ça la réponse qu'attendait le Docteur Flynn ? Tu ne sais pas, tu hausses les épaules pour répondre à ton livreur préféré. "Hmm... c'est parce que je ne travaille pas ici." Du tout, Louis n'est pas la seule personne avec un passé qu'il n'a pas envie d'évoquer ou qu'il veut ignorer. Quoique, tu n'en as pas honte, tu as merdé, la sentence est tombée, tu assumes et tu les fais ces heures de travaux d'intérêt général, comme une adulte. En fait, c'est la chose la plus adulte que tu aies jamais faite maintenant que tu y songes bien. "Mon titre officiel, c'est bénévole, mais c'est bien éloigné de la vérité. Et oui, c'est la version courte." S'il veut la version longue, il va devoir te le demander, tout comme toi qui le fixes de ton regard bleuté avant tes prochains mots. "Laisse-moi deviner, passé compliqué ?" C'est écrit sur son visage, c'est dans la façon qu'il a de se tenir Louis et il faut le dire, n'importe qui de votre âge a un passé compliqué. Et puis... tu le sais, tu n'attires que les personnes qui sont brisées et amochées comme toi. "Tu n'es pas obligé d'en parler, surtout pas à une parfaite inconnue, mais, c'est le moment où je te dis que tous tes secrets sont bien gardés avec moi. Que je peux tout entendre et que..." Et que tu devrais arrêter de parler peut-être ? Tu l'entends, ce besoin de faire l'intéressante et de bien paraitre.
Tu ne sais même pas s'il s'agit de cela, Louis pourrait être plus que le livreur que tu vois deux à trois fois par semaine, c'est tout ce que tu es en train de dire, c'est tout ce que tu es en train de proposer et ça, tu espères qu'il le comprendra et même qu'il l'entendra. "Ta vie ne pourra pas être plus chaotique que la mienne, vraiment pas." Tu ne devrais pas dire cela avec le sourire ou cette assurance et pourtant tu le fais, avant d'avoir un petit haussement de tes épaules. Il fait ce qu'il veut de la main que tu lui as tendue, après tout, tu ne contrôles pas les autres et tout le monde n'aime pas s'épancher sur ses problèmes. Ou les raconter à des parfaites inconnues pour se sentir un peu plus léger et avoir l'impression d'avancer dans la vie uniquement à ce moment-là. "Mais la vraie question est…" Une autre petite pause alors que tu prépares ton effet dramatique, avant de te tourner vers le plateau que tu as toujours entre les mains. Après tout, on ne t'a pas envoyé en vadrouille pour discuter avec le premier venu, n'est-ce pas ? "Est-ce que tu veux de la compote ?"



I'm kinda like a prettier Jesus, Forget all of the tears that you've cried, It's over, over, over, over. It's a new state of mind, are you coming, my baby?
Revenir en haut Aller en bas
Louis Dalton
Louis Dalton
la recherche du temps perdu
la recherche du temps perdu
Présent
ÂGE : trente-deux ans (13.03.1991)
SURNOM : parfois Lewis, plus rarement Lou
STATUT : célibataire qui a encore du mal à se faire à l'idée qu'il est aussi attiré par les hommes
MÉTIER : livreur pour PlateMate, ça lui fait les mollets en attendant de savoir ce qu’il veut “faire de sa vie”.
LOGEMENT : #35 victoria avenue (redcliffe)
(louis & laurie) what the fuck are perfect places? LD-13
POSTS : 687 POINTS : 3840

TW IN RP : homophobie, amnésie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : victime d'une amnésie rétrograde partielle suite à un grave accident ≈ a quitté Brisbane en 2016 sans prévenir personne pour s'engager dans l'armée ≈ a suivi sa rééducation à Melbourne (lieu de son accident) pendant plus d'un an ≈ de retour depuis le début de l'année 2023, ses souvenirs de 2010 à 2020 sont au mieux confus, au pire inexistants ≈ suit des des séances d'orthophonie ≈ fume en secret mais ne boit plus d'alcool ≈ souffre d'insomnie ≈ a adopté un chien
CODE COULEUR : #ccffcc
RPs EN COURS : ajbirdie #1 (fb)birdie #2edenlaurielucasmaëlnabioliviaruben #2sami (fb)shilohsiobhan
RPs EN ATTENTE : rhett ≈ juliet ≈ ruben #3 (fb) ≈ vivian
RPs TERMINÉS : (2024) diego
(2023) ruben #1

AVATAR : josh o'connor
CRÉDITS : prettygirl (avatar) ; zazou (gif profil) ; zazou (gif signature) ; loonywaltz (ub)
DC : /
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/11/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t52333-louis-sounds-like-something-that-i-used-to-feel
https://www.30yearsstillyoung.com/t52402-louis-jumped-in-feet-first-and-i-landed-too-hard

(louis & laurie) what the fuck are perfect places? Empty
Message(#) Sujet: Re: (louis & laurie) what the fuck are perfect places? (louis & laurie) what the fuck are perfect places? EmptyLun 15 Jan - 11:26




st vincent's hospital - 2 décembre 2023
@laurie wright

Jusqu’ici, Louis ne s’était jamais senti mal à l’aise face à Laurie, et c’était suffisamment rare pour être souligné. Elle ne l’avait jamais fait se sentir inférieur à elle, sous prétexte qu’elle le payait pour qu’il lui livre ses commandes. Elle ne s’offusquait pas de ses remarques sur lesdites commandes, et lui répondait à chaque fois de bon cœur. Certes, il rêvait avant tout de rentrer chez lui, mais si c’était en sa compagnie qu’il passait les prochaines minutes, il n’allait pas s’en plaindre non plus. "Hmm... c'est parce que je ne travaille pas ici." Ça expliquait pourquoi Louis n’avait pas de souvenir de la mention d’un tel métier, mais ça n’expliquait pas sa présence ici. Il ne chercha toutefois pas à creuser. Si Laurie n’avait pas envie d’en dire davantage, ce n’était pas Louis qui allait la forcer. "Mon titre officiel, c'est bénévole, mais c'est bien éloigné de la vérité. Et oui, c'est la version courte." Il hocha la tête ; bénévole c’était tout à fait possible, même si, d’après les dires de la jeune femme elle-même, c’était éloigné de la réalité. Ce ne serait pas la première fois que Louis croisait un bénévole dans les couloirs d’un hôpital, et il se doutait qu’avec la tempête, personne n’allait refuser une paire de bras supplémentaires pour aider. « Au moins tu es là pour aider, pas pour faire perdre du temps aux médecins alors qu’ils ont mieux à faire avec la tempête. » Un rire jaune qui dissimulait mal la honte que Louis ressentait vis-à-vis de son imprudence accompagna sa réponse, avant que, gagné par la surprise, il ne devienne plus sincère lorsque Laurie lui demanda "Laisse-moi deviner, passé compliqué ?" La question était étonnamment pertinente. « On peut dire ça. » S’il était sincère, il préciserait que ce n’était pas tant le fait que son passé soit compliqué qui était un problème. C’était plus que ce même passé n’existait plus. Ou plutôt qu’il existait pour tout le monde sauf pour lui. "Tu n'es pas obligé d'en parler, surtout pas à une parfaite inconnue, mais, c'est le moment où je te dis que tous tes secrets sont bien gardés avec moi. Que je peux tout entendre et que..." Louis avait envie d’y croire. Sincèrement. Il avait envie de se confier à la jeune femme qui se tenait devant lui, mais il avait aussi la sensation de ne faire que ça. Parler de lui, de son accident, de son amnésie. Le passé, toujours le passé, ce qui ne faisait pas de lui la compagne la plus agréable, contrairement à la jeune femme qui lui faisait face. « T’es douée, on est littéralement au milieu d’un couloir et j’ai envie de m'asseoir en tailleur pour te raconter ma vie. T’as déjà pensé à une réorientation ? En même temps je sais pas ce que tu fais comme métier, si ça se trouve t’es psy ou CPE dans un lycée. » Deux métiers où il supposait que l’écoute était importante, même s’il ne savait absolument pas de quoi il parlait. "Ta vie ne pourra pas être plus chaotique que la mienne, vraiment pas." Une nouvelle fois pris par surprise par les paroles de Laurie, Louis ne put s’empêcher de s’esclaffer, avant de se reprendre rapidement. « Désolé, je connais pas ta vie en plus. C’est juste un tellement gros bordel dans la mienne… » Et du point de vue du jeune homme, c’était un euphémisme. « T’as un peu de temps devant toi pour qu’on compare nos bordels ? » Il ne savait pas vraiment pourquoi il lui proposait ça. L’envie de mettre à distance un peu de ce bordel, peut-être. Il pourrait parler de ses parents avec qui il n’avait plus aucun contact. De sa passion avortée pour le rugby. De ses diplômes ratés. De sa lâcheté. De ses regrets. "Mais la vraie question est… Est-ce que tu veux de la compote ?" Une nouvelle fois, Louis s’esclaffa face à la répartie de Laurie, qui lui tendait le plateau repas qu’elle tenait entre ses mains. « Je pensais pas entendre cette question un jour. Bien sûr que je veux de la compote, Laurie ! » Il feignait l’émotion, une main sur le cœur, comme si plutôt qu’un goûter d’enfants, c’était une demande en mariage qu’elle venait de lui proposer. « Je dirais pas non à une clope aussi. Les bénévoles ont le droit de faire une pause dehors ? » D’habitude, il attendait d’être de retour chez lui pour en allumer une - de peur de tomber sur l’un des nombreux soignants qui lui rappelaient souvent que ce n’était pas conseillé - mais Louis avait terriblement envie de faire une exception, après les montagnes russes d’émotions qu’il avait vécues aujourd’hui.


do you still remember feeling young and strong enough to get it wrong in front of all these people?


(louis & laurie) what the fuck are perfect places? 4202973888 :

Revenir en haut Aller en bas
Laurie Wright
Laurie Wright
la lumière des podiums
la lumière des podiums
Présent
ÂGE : 27 ans, décidément trop âgée pour les bêtises commises et non assumées
SURNOM : lau, la tornade, la chieuse, l'aimant à problèmes, tout ça c'est correct et te décrit très bien
STATUT : seule, remonte la pente petit à petit, avec des bonnes résolutions en tête et peut-être une épaule sur laquelle se reposer (peut-être)
MÉTIER : influenceuse avertie & mannequin plus si débutante que cela; les gens sont sur ta page Instagram pour le côté honnête et brut, on maquille, on mange, on pleure, on fait tout sur ta page - on te trouve aussi à la boutique MAC du Queen Street Mall en tant que make-up artist - tu es également "bénévole" au St-Vincent six heures par semaine (oui, c'est la loi qui t'y oblige mais c'est tout de même une bonne action)
LOGEMENT : habite dans Fortitude Valley, un petit appartement du côté de kent street, le 89, c'est toi
(louis & laurie) what the fuck are perfect places? 64502aa5ef0a75a1c9fe1d0521ac5c374ff9d4f0
POSTS : 382 POINTS : 320

TW IN RP : pensées dépressives, consommation excessive d'alcool et drogues légères, transidentité (& dysphorie de genre), traitement médicaux légers (hormonal, mention d'aiguille) & lourd (hospitalisation, opération de réassignation sexuelle)
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : trans women are women, get over it • né Lawrence Wright à des kilomètres de Brisbane dans un trou paumé nommé Dalby • c’est Laurie, ça a toujours été Laurie • fille unique, élevée par une mère autoritaire et un brin étouffante • reine de beauté, tu as vu plus de scènes et de podiums que n’importe quelle fille de ton âge • 1m78, souvent sur des talons, on te remarque, ça ne loue pas • pas romantique, tu tombes amoureuse à chaque fois qu’on respire trop fort devant toi • beauty guru, on dit merci à Instagram
CODE COULEUR : #3333ff
RPs EN COURS :
(louis & laurie) what the fuck are perfect places? De69bb632ac2150908de15152f52acd3a0a8a24d
adrian • Guess it's been a while since you last said sorry, crying in the dark at your best friends' parties, you've had enough, gotta turn the lights up, go home, couldn't wait to turn fifteen, then you blink and it's been ten years, growing up a little at a time then all at once...

(louis & laurie) what the fuck are perfect places? B3eec9913541a30fa46e301f7108ae389a0dc751
jaurie • In my head, I play a supercut of us, all the magic we gave off, all the love we had and lost. and in my head, the visions never stop, these ribbons wrap me up, but when I reach for you, there's just a supercut...

jaurie (fb 2009)adrian#3louisolivia#2AJ

RPs EN ATTENTE : saddie •
RPs TERMINÉS : (cf.fiche de liens)
AVATAR : hunter schafer
CRÉDITS : (av) malibu (gifs profils & sign) elleefanning/tumblr, monsoongifs/tumblr, ssoveia
DC : lashana reeves • lara pearson • nicholas hurley • abel reyes • heath wilson
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 09/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46543-peaking-in-high-school-is-cringe-anyway
https://www.30yearsstillyoung.com/t46640-laurie-consider-the-flowers-they-don-t-try-to-look-right
https://www.30yearsstillyoung.com/t46643-laurie-wright

(louis & laurie) what the fuck are perfect places? Empty
Message(#) Sujet: Re: (louis & laurie) what the fuck are perfect places? (louis & laurie) what the fuck are perfect places? EmptyLun 22 Jan - 20:08




≈ ≈ ≈
{what the fuck are perfect places?}
crédit/(aliyagifs) ✰ w/ @Louis Dalton

"Non, j'ai ordre explicite de simplement alerter et après de laisser les pros faire leur travail. Et je m'y tiens tu vois ?" Tu le précises avec un franc sourire sur le visage et pour que Louis ne se fasse pas une mauvaise image de ton rôle. Tu n'es pas là pour jouer les héroïnes ou même pour sauver des vies, tu es là parce qu'on te l'a ordonné dans un premier temps et ensuite, il s'agit surtout d'aider. Tu fais partie des petites mains qui sont là pour rendre la vie un peu plus facile aux médecins, infirmiers et différents soignants, ni plus ni moins. Mais on ne te confie pas la vie de qui que ce soit, parce que cela serait très dangereux mais aussi irresponsable, surtout quand on connait tes antécédents. Cependant, tu essayes de mettre Louis à l'aise, tu ne sais pas pourquoi les gens ont souvent envie de se livrer et d'avouer beaucoup de choses quand tu parles et tu t'agites. Tu le vois dans ta section de commentaires au quotidien, pendant les directs que tu réalises. Tu ne sais pas si c'est une question d'aura, ton franc-parler qui rassure certains, ou le fait que ta vie soit complètement bordélique et chaotique qui rassure beaucoup. Tu n'en sais rien, mais vous y voilà dans tous les cas, toi et Louis, que tu as réussi à faire rire. Tu considères même cela comme une victoire.
"Tu es un patient techniquement donc, je peux continuer de te guider." Oui, c'est un peu jouer avec les limites et la définition de tes attributions et de ton rôle ici mais... personne ne va te dire ou te reprocher quoi que ce soit. Et tu as réussi à le faire sourire, alors tu prends rapidement ta décision quand Louis est concerné. "Okay, suis-moi, et ne t'arrête pas pour qui que ce soit, okay ?" Tu dis cela et après un mouvement de sourcils appuyé, tu fais demi-tour et tu te diriges dans la partie qui est normalement réservée aux employés. Mais, il suffit juste de marcher d'un pas assuré, de ne pas hésiter, de ne pas douter et personne ne se pose de questions. C'est juste une question d'attitude, tu le sais, tu l'as appris depuis longtemps, c'est ainsi que tout fonctionne, comme cela que tourne le monde et aujourd'hui n'est pas différent. On ne vous arrête même pas et après un petit détour par ton casier, tu attrapes ton sac, tu le guides vers la terrasse où les employés viennent se reposer. Et où on fume souvent. Il n'y a que vous deux, parfait, tu as un signe vers les chaises libres. "T'es pas censé être là mais shh, on reste ici qu'une vingtaine de minutes et... tada!" De ton sac, tu sors un paquet de cigarettes et un briquet que tu lui tends avant de t'installer. Tu prends deux chaises rien que pour toi, pour t'asseoir et l'autre pour étendre tes longues jambes.
"Non, je ne fume pas, mais de mon expérience, c'est toujours mieux de tout avoir sur soi, ça aide certaines personnes à se détendre, tu vois ?" Tu en connais beaucoup de fumeurs et tu as traîné dans suffisamment d'endroits, à suffisamment de fêtes, pour savoir qu'une cigarette ouvre toujours beaucoup de portes. Beaucoup. Donc que Louis s'adonne à son vice, tu ne le jugeras certainement pas pour cela."Et nan, je suis pas psy, je bosse comme maquilleuse au centre du centre-ville et sinon, je suis influenceuse." Tu tires un peu la langue à la fin de ta phrase, le dire à voix haute est tout aussi ridicule que de le vivre au quotidien, cela ne fait aucun doute à tes yeux, vraiment pas.
"T'as le droit de rire, si si." De nouveau, si ça lui fait plaisir et parce que tu ne sais que c'est ridicule comme métier. Tu parles, on t'écoute, tu tombes, tu te relèves et tu documentes tout cela. Pourquoi ? Tu n'en sais rien, c'est tout ce que tu sembles capable de faire maintenant que tu y penses bien."Et toi, qu'est-ce ce que tu fais entre deux livraisons ?" Tu ne lui as jamais posé la question avant aujourd'hui. "Qu'est-ce que tu as fait pour être ici ?"



I'm kinda like a prettier Jesus, Forget all of the tears that you've cried, It's over, over, over, over. It's a new state of mind, are you coming, my baby?
Revenir en haut Aller en bas
Louis Dalton
Louis Dalton
la recherche du temps perdu
la recherche du temps perdu
Présent
ÂGE : trente-deux ans (13.03.1991)
SURNOM : parfois Lewis, plus rarement Lou
STATUT : célibataire qui a encore du mal à se faire à l'idée qu'il est aussi attiré par les hommes
MÉTIER : livreur pour PlateMate, ça lui fait les mollets en attendant de savoir ce qu’il veut “faire de sa vie”.
LOGEMENT : #35 victoria avenue (redcliffe)
(louis & laurie) what the fuck are perfect places? LD-13
POSTS : 687 POINTS : 3840

TW IN RP : homophobie, amnésie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : victime d'une amnésie rétrograde partielle suite à un grave accident ≈ a quitté Brisbane en 2016 sans prévenir personne pour s'engager dans l'armée ≈ a suivi sa rééducation à Melbourne (lieu de son accident) pendant plus d'un an ≈ de retour depuis le début de l'année 2023, ses souvenirs de 2010 à 2020 sont au mieux confus, au pire inexistants ≈ suit des des séances d'orthophonie ≈ fume en secret mais ne boit plus d'alcool ≈ souffre d'insomnie ≈ a adopté un chien
CODE COULEUR : #ccffcc
RPs EN COURS : ajbirdie #1 (fb)birdie #2edenlaurielucasmaëlnabioliviaruben #2sami (fb)shilohsiobhan
RPs EN ATTENTE : rhett ≈ juliet ≈ ruben #3 (fb) ≈ vivian
RPs TERMINÉS : (2024) diego
(2023) ruben #1

AVATAR : josh o'connor
CRÉDITS : prettygirl (avatar) ; zazou (gif profil) ; zazou (gif signature) ; loonywaltz (ub)
DC : /
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/11/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t52333-louis-sounds-like-something-that-i-used-to-feel
https://www.30yearsstillyoung.com/t52402-louis-jumped-in-feet-first-and-i-landed-too-hard

(louis & laurie) what the fuck are perfect places? Empty
Message(#) Sujet: Re: (louis & laurie) what the fuck are perfect places? (louis & laurie) what the fuck are perfect places? EmptyMar 30 Jan - 18:57




st vincent's hospital - 2 décembre 2023
@laurie wright

Louis avait passé suffisamment de temps dans des hôpitaux pendant les trois dernières années pour savoir qu’il n’y avait pas que des soignants diplômés qui déambulaient dans leurs couloirs. Il les voyait un peu comme des fourmilières où chacun avait son rôle à jouer pour que l’ensemble continue à fonctionner le plus efficacement possible. Apparemment, Laurie était l’une de ces fourmis. "Non, j'ai ordre explicite de simplement alerter et après de laisser les pros faire leur travail. Et je m'y tiens tu vois ?" Certes, elle ne soignait concrètement personne, mais Louis se doutait qu’avec les événements récents, l’hôpital avait besoin de toutes les petites mains disponibles pour soulager les équipes médicales, alors il hoche la tête, pour lui signifier qu’il a bien compris son rôle dans l’ensemble des rouages de l’hôpital. « Je vois, je vois, je pourrai confirmer que tu t’y tiens, si quelqu’un demande. »

"Tu es un patient techniquement donc, je peux continuer de te guider." Ça lui plaisait bien, à Louis, de se laisser guider par Laurie, surtout si ça lui permettait de prendre l’air, et peut-être même de fumer une cigarette. De manière générale, dans la vie, il était davantage un suiveur qu’un leader né, alors ça ne le dépaysait pas tellement. "Okay, suis-moi, et ne t'arrête pas pour qui que ce soit, okay ?" « À vos ordres capitaine ! » Louis accompagna sa réponse d’un simulacre de salut militaire et l’espace d’un instant, il imagina que ses supérieurs à l’armée lèveraient les yeux au ciel à le voir agir de la sorte. Respectant à la lettre ce que Laurie lui avait demandé de faire, il la suivit dans les couloirs de l’hôpital, ignorant au passage les inscriptions RÉSERVÉ AU PERSONNEL qui ornaient les portes qu’il poussait. Elle marchait la tête haute, et Louis cala son pas sur le sien, même s’il devait sûrement avoir l’air moins assuré qu’elle. Personne ne sembla y trouver quoi que ce soit à redire, puisqu’il se retrouva aux côtés de Laurie, sur une terrasse où il n’avait jamais mis les pieds jusque-là.  "T'es pas censé être là mais shh, on reste ici qu'une vingtaine de minutes et... tada!" La jeune femme sortit un briquet et un paquet de cigarettes de son sac, qu’elle tendit immédiatement à Louis. « Ma sauveuse. » Il glissa une cigarette entre ses lèvres sèches et une fois allumée, inspira profondément, laissant la fumée lui picoter l'intérieur de la bouche puis la gorge. "Non, je ne fume pas, mais de mon expérience, c'est toujours mieux de tout avoir sur soi, ça aide certaines personnes à se détendre, tu vois ?" « J’vais finir par croire que t’es un ange tombé du ciel. » Il fallait au moins ça, pour se balader avec un paquet sur soi alors même qu’on ne fume pas. « J’en rêve depuis ce matin, et j’ai même pas eu le temps d’en allumer une avant d’être emmené ici. » Son karma avait été d’une sale humeur aujourd’hui, et lui avait fait payer son imprudence de toutes les manières possibles et imaginables. « Je suis censé arrêter, mais… » Sa phrase est interrompue par un haussement d’épaules désabusé. Visiblement l’arrêt n’est pas prévu pour tout de suite, et il suffit de le voir se délecter de chaque bouffée pour s’en rendre compte.

"Et nan, je suis pas psy, je bosse comme maquilleuse au centre du centre-ville et sinon, je suis influenceuse." La surprise se lit immédiatement sur le trait de Louis, au moment où Laurie lui annonce son métier, et il n’a même pas le temps de reprendre contenance avant qu’elle poursuive. "T'as le droit de rire, si si." « Maquilleuse je vois, même si j’imaginais qu’avec ce métier tu aurais plus de… » D’un geste vague, Louis désigne le visage de la jeune femme. Le mot qu’il cherche, c’est fond de teint, ou blush à la limite, mais il ne le sait pas et Laurie devra donc se contenter de son geste flou pour tenter de décrypter là où il voulait en venir. « Mais alors influenceuse, là, je suis perdu. » Il faut dire qu’il n’a de compte sur aucun réseau social, et c’est bien un aspect de sa vie sur lequel il n’a fait aucun effort pour se mettre à la page depuis son réveil. « J’vais passer pour un vieux, mais ça me dépasse complètement tout ça. Ça consiste en quoi, exactement, influenceuse ? » Il ne se moquera pas - ce serait plutôt à Laurie de se moquer de lui sur ce point - mais sa curiosité est sincère, et c’est peut-être le moment de rattraper un peu de son retard sur le sujet.

"Et toi, qu'est-ce ce que tu fais entre deux livraisons ?" Louis haussa de nouveau les épaules et prit le temps de tirer sur sa cigarette avant de répondre. « Pas grand chose. Je sors mon chien, j’essaie de ne pas oublier de rendez-vous médicaux et je m’apitoie sur mon sort. » Un rire sans joie vint compléter ce tableau pas du tout pathétique. « J’ai une petite retraite de l’armée, ça aide à manger autre chose que des pâtes. » Même si elles constituent tout de même la base de son alimentation, il faut être honnête. "Qu'est-ce que tu as fait pour être ici ?" Louis aurait préféré retarder encore un peu le moment où il allait devoir faire face à sa bêtise, mais Laurie en avait apparemment décidé autrement, et il lui devait bien ça, après qu’elle lui ait offert une cigarette. « J’voudrais bien pouvoir te dire que c’était en aidant une vieille dame, mais c’est moins glorieux que ça. Je tournais en rond chez moi alors je suis sorti avant que le feu vert ait été donné, et une enseigne fragilisée par la tempête m’est tombée dessus. Le karma quoi. C’est toi qui peux rire maintenant. » C’est en la racontant de nouveau, maintenant que les potentielles conséquences médicales graves ont été écartées, que Louis prend encore davantage la mesure de son idiotie. « Et j’ai quelques antécédents médicaux, alors ils ont préféré faire un check-up complet. »


do you still remember feeling young and strong enough to get it wrong in front of all these people?


(louis & laurie) what the fuck are perfect places? 4202973888 :

Revenir en haut Aller en bas
Laurie Wright
Laurie Wright
la lumière des podiums
la lumière des podiums
Présent
ÂGE : 27 ans, décidément trop âgée pour les bêtises commises et non assumées
SURNOM : lau, la tornade, la chieuse, l'aimant à problèmes, tout ça c'est correct et te décrit très bien
STATUT : seule, remonte la pente petit à petit, avec des bonnes résolutions en tête et peut-être une épaule sur laquelle se reposer (peut-être)
MÉTIER : influenceuse avertie & mannequin plus si débutante que cela; les gens sont sur ta page Instagram pour le côté honnête et brut, on maquille, on mange, on pleure, on fait tout sur ta page - on te trouve aussi à la boutique MAC du Queen Street Mall en tant que make-up artist - tu es également "bénévole" au St-Vincent six heures par semaine (oui, c'est la loi qui t'y oblige mais c'est tout de même une bonne action)
LOGEMENT : habite dans Fortitude Valley, un petit appartement du côté de kent street, le 89, c'est toi
(louis & laurie) what the fuck are perfect places? 64502aa5ef0a75a1c9fe1d0521ac5c374ff9d4f0
POSTS : 382 POINTS : 320

TW IN RP : pensées dépressives, consommation excessive d'alcool et drogues légères, transidentité (& dysphorie de genre), traitement médicaux légers (hormonal, mention d'aiguille) & lourd (hospitalisation, opération de réassignation sexuelle)
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : trans women are women, get over it • né Lawrence Wright à des kilomètres de Brisbane dans un trou paumé nommé Dalby • c’est Laurie, ça a toujours été Laurie • fille unique, élevée par une mère autoritaire et un brin étouffante • reine de beauté, tu as vu plus de scènes et de podiums que n’importe quelle fille de ton âge • 1m78, souvent sur des talons, on te remarque, ça ne loue pas • pas romantique, tu tombes amoureuse à chaque fois qu’on respire trop fort devant toi • beauty guru, on dit merci à Instagram
CODE COULEUR : #3333ff
RPs EN COURS :
(louis & laurie) what the fuck are perfect places? De69bb632ac2150908de15152f52acd3a0a8a24d
adrian • Guess it's been a while since you last said sorry, crying in the dark at your best friends' parties, you've had enough, gotta turn the lights up, go home, couldn't wait to turn fifteen, then you blink and it's been ten years, growing up a little at a time then all at once...

(louis & laurie) what the fuck are perfect places? B3eec9913541a30fa46e301f7108ae389a0dc751
jaurie • In my head, I play a supercut of us, all the magic we gave off, all the love we had and lost. and in my head, the visions never stop, these ribbons wrap me up, but when I reach for you, there's just a supercut...

jaurie (fb 2009)adrian#3louisolivia#2AJ

RPs EN ATTENTE : saddie •
RPs TERMINÉS : (cf.fiche de liens)
AVATAR : hunter schafer
CRÉDITS : (av) malibu (gifs profils & sign) elleefanning/tumblr, monsoongifs/tumblr, ssoveia
DC : lashana reeves • lara pearson • nicholas hurley • abel reyes • heath wilson
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 09/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46543-peaking-in-high-school-is-cringe-anyway
https://www.30yearsstillyoung.com/t46640-laurie-consider-the-flowers-they-don-t-try-to-look-right
https://www.30yearsstillyoung.com/t46643-laurie-wright

(louis & laurie) what the fuck are perfect places? Empty
Message(#) Sujet: Re: (louis & laurie) what the fuck are perfect places? (louis & laurie) what the fuck are perfect places? EmptyMer 7 Fév - 12:31




≈ ≈ ≈
{what the fuck are perfect places?}
crédit/(aliyagifs) ✰ w/ @Louis Dalton
Louis te décrit presque comme la solution de tous ses problèmes, et toi, tu as juste envie d'éclater de rire, parce qu'il sera bien le premier à te décrire comme cela. Une solution. Plutôt que le problème en lui-même, c'est plus comme cela que tu te décrirais si on te posait la question en fait et sans aucune hésitation. Non, tu n'es pas trop dure avec toi-même, c'est la réalité des choses, un simple constat de ta vie, de toutes les merdes que tu as causées et de tous les gens que tu as blessés. Bien souvent, tu es à l'origine des maux et pas le contraire. Est-ce une nouvelle tangente qui se dessine dans ta vie ? Tu n'en sais rien, tu n'as pas envie de t'exciter à cause des mots d'une seule et unique personne, il faut être réaliste dans tous les cas. Et tu n'es pas un ange non plus, oh, Louis se trompe sur toute la ligne et il ne le sait pas. Trainer avec toi ? Avec cette chère Laurie? C'est être plus proche du diable qu'il s'en rend compte. Du moins, cela l'était jusqu'à il y a peu, ça, tu en es sûre et certaine. "Hmm, j'ai beau avoir un joli sourire, la peau laiteuse et les yeux bleus, crois-moi quand je te dis que non, je ne suis pas un ange Louis... Du tout." Tu hoches négativement la tête, tu es capable de le faire avec le sourire aux lèvres, comme en ce moment, ça ne fait pas vraiment de sens, mais qu'est-ce que tu y peux ? Tu es douée, il faut bien au moins te reconnaître cela, personne ne peut te l'enlever ce petit talent. Tout comme personne ne peut éloigner Louis de sa cigarette, il semble bien.
"Mais tu es là." Qu'il fume, on t'a bien dit que dans une situation d'urgence, si le patient est fumeur, parfois, les secouristes et ambulanciers laissent le patient fumer. Cela aide avec les nerfs, ça aide tout simplement de retomber dans ses petites habitudes dans une situation qui n'est pas du tout normale. Et un passage à l'hôpital ? Non, du tout, ce n'est pas une situation normale par bien des aspects, vous le savez tous les deux. Tu parles de toi, tu lui donnes plus de bribes d'informations sur la femme que tu es réelle et tu répètes les mots du livreur. "Plus de...?" Il ne finit pas sa phrase et ta curiosité est piquée. Plus de quoi ? Plus de panache ? Plus de grandeur ? Ouais, quand tu as des idées de grandeur, cela ne se finit pas très bien pour toi. Tu préfères garder la tête sur les épaules et rester dans la réalité, c'est beaucoup plus précaire comme ça, mais ça te convient bien.  Influenceuse est un titre qui te convient mieux et qui reflète parfaitement ce que tu fais au quotidien, aucun doute à ce sujet. Même si tu n'aimes pas la tenure et l'image que cela renvoie parfois, c'est un titre que tu acceptes et de loin. Tu le regardes donc tirer sur sa cigarette avant de poursuivre."Tu veux la version longue ou la version courte ? Non parce que dans les faits, je me sers juste du net comme mon journal intime." C'est la meilleure façon que tu as de le décrire, c'est de cette façon-là que tu l'as décrit au Docteur Flynn. Ta thérapeute a eu tout un tas d'adjectifs compliqués et justes pour décrire ton besoin constant d'attention, et cette façon un peu morbide de ne rien garder privé. Tu ne vas pas embêter Louis avec ça, dans un sens, ça, c'est privé, et ce que te dit le Docteur Flynn tu ne le partages avec personne.
"Okay, pas si intime que cela, mais c'est comme ça que ça fonctionne et pas autrement malheureusement." Cela te remplit les poches, cela te fait vivre et les gens semblent trouver leur compte sur ta page alors tu ne vas pas prétendre que tu n'as pas trouvé ta place. Ou que tu n'aimes pas ton métier, ou qu'il ne te motive pas. Mais la conversation dérive sur Louis, et sa venue aussi et la surprise passe sur ton visage alors qu'il raconte tout ça. Comme si c'était normal. "Et tu tiens encore debout ?" C'est un miracle, pas l'inverse. Fuck le karma, que tu penses amèrement avant de le dire à voix haute. "T'as un bon karma je dirais." Il est là, c'est le plus important."Du coup, la prochaine fois qu'il y a un orage, je t'appelle? Comme ça tu te prends la foudre à ma place ? Hey, je plaisante, bien sûr que je plaisante." Un petit rire quitte tes lèvres, pour alléger l'atmosphère, parce que tu es une idiote finie dans le fond, et qu'au moins, tu l'auras fait rire.
"J'ai des antécédents médicaux aussi, je suis trans pour commencer, j'ai un passé avec les substances dures et..." De ton index tu désignes le St Vincent et tout ce qui se passe à l'intérieur de ces murs. "C'est ce passé-là qui fait que je suis obligée ici six heures par semaine.Tu vois ? Ma vie n'est pas toute lisse."



I'm kinda like a prettier Jesus, Forget all of the tears that you've cried, It's over, over, over, over. It's a new state of mind, are you coming, my baby?
Revenir en haut Aller en bas
Louis Dalton
Louis Dalton
la recherche du temps perdu
la recherche du temps perdu
Présent
ÂGE : trente-deux ans (13.03.1991)
SURNOM : parfois Lewis, plus rarement Lou
STATUT : célibataire qui a encore du mal à se faire à l'idée qu'il est aussi attiré par les hommes
MÉTIER : livreur pour PlateMate, ça lui fait les mollets en attendant de savoir ce qu’il veut “faire de sa vie”.
LOGEMENT : #35 victoria avenue (redcliffe)
(louis & laurie) what the fuck are perfect places? LD-13
POSTS : 687 POINTS : 3840

TW IN RP : homophobie, amnésie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : victime d'une amnésie rétrograde partielle suite à un grave accident ≈ a quitté Brisbane en 2016 sans prévenir personne pour s'engager dans l'armée ≈ a suivi sa rééducation à Melbourne (lieu de son accident) pendant plus d'un an ≈ de retour depuis le début de l'année 2023, ses souvenirs de 2010 à 2020 sont au mieux confus, au pire inexistants ≈ suit des des séances d'orthophonie ≈ fume en secret mais ne boit plus d'alcool ≈ souffre d'insomnie ≈ a adopté un chien
CODE COULEUR : #ccffcc
RPs EN COURS : ajbirdie #1 (fb)birdie #2edenlaurielucasmaëlnabioliviaruben #2sami (fb)shilohsiobhan
RPs EN ATTENTE : rhett ≈ juliet ≈ ruben #3 (fb) ≈ vivian
RPs TERMINÉS : (2024) diego
(2023) ruben #1

AVATAR : josh o'connor
CRÉDITS : prettygirl (avatar) ; zazou (gif profil) ; zazou (gif signature) ; loonywaltz (ub)
DC : /
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/11/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t52333-louis-sounds-like-something-that-i-used-to-feel
https://www.30yearsstillyoung.com/t52402-louis-jumped-in-feet-first-and-i-landed-too-hard

(louis & laurie) what the fuck are perfect places? Empty
Message(#) Sujet: Re: (louis & laurie) what the fuck are perfect places? (louis & laurie) what the fuck are perfect places? EmptyDim 11 Fév - 16:39



st vincent's hospital - 2 décembre 2023
@laurie wright

"Hmm, j'ai beau avoir un joli sourire, la peau laiteuse et les yeux bleus, crois-moi quand je te dis que non, je ne suis pas un ange Louis... Du tout." « Si tu l’dis, » répondit Louis en haussant les épaules. Lui, se fiait à ce qu’il avait devant les yeux, et jusqu’ici, Laurie n’avait rien fait qui pouvait le dissuader de la comparer à un ange tombé du ciel. Certes, l’étendue de leurs interactions ne lui donnait pas beaucoup de matière pour fonder son jugement, mais il s’en contentait pour le moment. Et puis elle lui avait quand même donné une cigarette, et rien que pour ça, Louis considérait qu’elle avait le droit d’être pardonné d’au moins un péché ou deux. "Mais tu es là." Il était là, effectivement, incapable d’attendre d’être rentré chez lui pour allumer sa cigarette. Il arrêterait un jour - c’était ce qu’il aimait se répéter - il ne savait juste pas quand ce jour allait arriver. Il n’avait pour le moment pas trouvé d’incitation suffisamment importante pour passer le cap.

La conversation dévia sur le métier de Laurie, qui évoluait décidément dans des milieux bien étrangers à Louis. En attestait son incapacité à trouver les bons mots. "Plus de...?" Son geste vague pour désigner le visage de la jeune femme n’avait apparemment pas été assez explicite pour qu’elle comprenne ce qu’il avait en tête. Il allait donc devoir faire plus d’efforts. « Je sais pas, de rouge sur les joues et de trucs qui brillent là, de maquillage quoi. T’as l’air plus naturelle que comment j’imaginais une maquilleuse. » Dans son esprit, il avait pensé ses mots comme des compliments. En s’entendant les prononcer à voix haute, il n’en était plus tellement sûr. Au contraire, en précisant sa pensée, Louis avait davantage l’impression de s’enfoncer que de marquer des points auprès de Laurie. Et encore, cela concernait son métier de maquilleuse, pour lequel il voyait à peu près ce en quoi il consistait, ce qui n’était même pas le cas pour celui d’influenceuse. "Tu veux la version longue ou la version courte ? Non parce que dans les faits, je me sers juste du net comme mon journal intime." « Ok ? » Sa réponse sonnait plus comme une question et illustration parfaitement le flou dans lequel il se trouvait face à Laurie. Lorsqu’elle parlait de journal intime, il pensait immédiatement au petit carnet qu’il emmenait partout avec lui, dans la poche intérieure de sa veste, et dans lequel il notait chaque événement de sa journée, et parfois quelques réflexions plus intimes. C’étaient là des choses qu’il n’imaginait pas une seule seconde révéler sur le net. "Okay, pas si intime que cela, mais c'est comme ça que ça fonctionne et pas autrement malheureusement." Cette fois, Louis ne put retenir le rire qui s’échappa de ses lèvres. « C'est vrai que j’ai du mal à voir comment ça peut être un journal intime quand des centaines de personnes vont le voir. » Ou peut-être des milliers ? Il ne savait pas vraiment combien de personnes pouvaient avoir accès aux confessions de Laurie. « Et tu fais ça en vidéo genre ? » Lui qui n’avait aucun compte sur les réseaux sociaux était toutefois curieux de savoir comment ça se passait exactement. « Mais si c’est ton métier, c’est que les gens paient pour voir ces vidéos ? » Il n’y avait pas une once de jugement dans les paroles de Louis, il cherchait simplement à comprendre comment le monde tournait en 2024, alors qu’il était encore parfois bloqué en 2010.

Ce fut à son tour de livrer quelques détails sur sa vie, bien qu’il resta volontairement vague. "Et tu tiens encore debout ?" Si un accident de voiture et un coma n’avaient pas réussi à le mettre hors-jeu, ça aurait été un comble que l’enseigne d’un fleuriste y parvienne. « C’était pas grand chose en vrai, c’est surtout l’épaule qui a pris. Je vais surement avoir un beau bleu. » Il en venait tout de même à se demander si un autre coup à la tête ne pouvait pas être la solution à son amnésie. C’était ce qu’on voyait souvent dans les films : un second accident et pouf les souvenirs revenaient. Les médecins lui avaient pourtant répété plusieurs fois que c’était rarement comme ça que ça se passait dans la vraie vie. "T'as un bon karma je dirais." C’était vrai qu’il était vivant, et que d’autres habitants de Brisbane avaient eu moins de chance que lui. Il hocha d’abord la tête, avant qu’un sourire en coin vienne étirer ses lèvres. « Je t’ai dit que j’avais tendance à m’apitoyer sur mon sort. » Il envisageait sérieusement de changer son deuxième prénom par Calimero. "Du coup, la prochaine fois qu'il y a un orage, je t'appelle? Comme ça tu te prends la foudre à ma place ? Hey, je plaisante, bien sûr que je plaisante." Son sourire se transforma immédiatement en rire puis en quinte de toux. Il arrêtera de fumer, un jour, promis. « Ecoute, si je peux rendre service… » Au fond de lui, il doutait qu’il avait suffisamment le sens du sacrifice pour ça, mais Laurie l’avait dit sur le ton de plaisanterie, inutile de revenir au premier degré pour si peu. "J'ai des antécédents médicaux aussi, je suis trans pour commencer, j'ai un passé avec les substances dures et… C'est ce passé-là qui fait que je suis obligée d'être ici six heures par semaine. Tu vois ? Ma vie n'est pas toute lisse." Louis eut besoin de quelques secondes pour saisir la totalité des informations que Laurie venait de lui confier, et pour être honnête, il ne savait pas très bien par quoi commencer. Il voyait à peu près, ce que trans voulait dire, mais là encore, on était loin d’un environnement familier pour lui. D’ailleurs, la première image qui lui vint en tête fut celle de drag queens, qui ne collait pas vraiment à la jeune femme qui se trouvait face à lui. Son regard se fit, malgré lui, plus insistant, comme s’il pensait avoir manqué un détail, quelque chose qui lui aurait permis de remarquer sa différence. « Je savais pas, que t’étais trans. » Il ne savait pas non plus qu’elle avait eu un passé avec les substances dures, me direz-vous, mais il agissait comme si une de ces deux informations aurait dû être plus visible que l’autre. « C'est pas déconseillé, un hôpital, quand on a ce passé, justement ? » Louis avait entouré le mot passé de guillemets imaginaires avec ses doigts. La conversation avait pris une tournure avec laquelle il n’était pas tout à fait à l’aise. Il ne savait pas vraiment de quoi il parlait, et ça se voyait. En dernier recours, il se reconcentra sur la cigarette qui brûlait encore entre ses doigts.


do you still remember feeling young and strong enough to get it wrong in front of all these people?


(louis & laurie) what the fuck are perfect places? 4202973888 :

Revenir en haut Aller en bas
Laurie Wright
Laurie Wright
la lumière des podiums
la lumière des podiums
Présent
ÂGE : 27 ans, décidément trop âgée pour les bêtises commises et non assumées
SURNOM : lau, la tornade, la chieuse, l'aimant à problèmes, tout ça c'est correct et te décrit très bien
STATUT : seule, remonte la pente petit à petit, avec des bonnes résolutions en tête et peut-être une épaule sur laquelle se reposer (peut-être)
MÉTIER : influenceuse avertie & mannequin plus si débutante que cela; les gens sont sur ta page Instagram pour le côté honnête et brut, on maquille, on mange, on pleure, on fait tout sur ta page - on te trouve aussi à la boutique MAC du Queen Street Mall en tant que make-up artist - tu es également "bénévole" au St-Vincent six heures par semaine (oui, c'est la loi qui t'y oblige mais c'est tout de même une bonne action)
LOGEMENT : habite dans Fortitude Valley, un petit appartement du côté de kent street, le 89, c'est toi
(louis & laurie) what the fuck are perfect places? 64502aa5ef0a75a1c9fe1d0521ac5c374ff9d4f0
POSTS : 382 POINTS : 320

TW IN RP : pensées dépressives, consommation excessive d'alcool et drogues légères, transidentité (& dysphorie de genre), traitement médicaux légers (hormonal, mention d'aiguille) & lourd (hospitalisation, opération de réassignation sexuelle)
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : trans women are women, get over it • né Lawrence Wright à des kilomètres de Brisbane dans un trou paumé nommé Dalby • c’est Laurie, ça a toujours été Laurie • fille unique, élevée par une mère autoritaire et un brin étouffante • reine de beauté, tu as vu plus de scènes et de podiums que n’importe quelle fille de ton âge • 1m78, souvent sur des talons, on te remarque, ça ne loue pas • pas romantique, tu tombes amoureuse à chaque fois qu’on respire trop fort devant toi • beauty guru, on dit merci à Instagram
CODE COULEUR : #3333ff
RPs EN COURS :
(louis & laurie) what the fuck are perfect places? De69bb632ac2150908de15152f52acd3a0a8a24d
adrian • Guess it's been a while since you last said sorry, crying in the dark at your best friends' parties, you've had enough, gotta turn the lights up, go home, couldn't wait to turn fifteen, then you blink and it's been ten years, growing up a little at a time then all at once...

(louis & laurie) what the fuck are perfect places? B3eec9913541a30fa46e301f7108ae389a0dc751
jaurie • In my head, I play a supercut of us, all the magic we gave off, all the love we had and lost. and in my head, the visions never stop, these ribbons wrap me up, but when I reach for you, there's just a supercut...

jaurie (fb 2009)adrian#3louisolivia#2AJ

RPs EN ATTENTE : saddie •
RPs TERMINÉS : (cf.fiche de liens)
AVATAR : hunter schafer
CRÉDITS : (av) malibu (gifs profils & sign) elleefanning/tumblr, monsoongifs/tumblr, ssoveia
DC : lashana reeves • lara pearson • nicholas hurley • abel reyes • heath wilson
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 09/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46543-peaking-in-high-school-is-cringe-anyway
https://www.30yearsstillyoung.com/t46640-laurie-consider-the-flowers-they-don-t-try-to-look-right
https://www.30yearsstillyoung.com/t46643-laurie-wright

(louis & laurie) what the fuck are perfect places? Empty
Message(#) Sujet: Re: (louis & laurie) what the fuck are perfect places? (louis & laurie) what the fuck are perfect places? EmptyVen 16 Fév - 23:35




≈ ≈ ≈
{what the fuck are perfect places?}
crédit/(aliyagifs) ✰ w/ @Louis Dalton
Rien qu'en parlant à Louis... Tu as presque l'impression d'être une personne saine et équilibrée. Presque. Ce qui veut en dire beaucoup sur toi, mais aussi sur lui. Malheureusement. Mais tu n'es pas là pour qu'il songe à ses propres problèmes ou pour lui donner envie de ne pas sourire, c'est tout le contraire. Alors tu gardes la conversation un peu légère et tu fronces les sourcils alors qu'il parle de la façon dont tu gagnes ta vie. C'est un peu maladroit la façon dont il le fait, et tu l'entends, il n'y connaît absolument rien et ton monde lui est totalement étranger. Une première pour toi, à croire que vous êtes tous les deux en terrain inconnu. "Hmm... T'es pas sur Insta non? Parce que j'entends les questions que tu me poses... t'as quel âge au fait ? Je réalise que je ne t'ai jamais posé la question." Oui, quel âge a-t-il ? Tu serais incapable de le dire juste le regardant, les traits d'une personne ne révèlent rien en son âge. Cela, tu le sais, tu bosses même dans une industrie qui adore prétendre que le temps ne fait pas des ravages, oui, vu qu'on remplace toujours le vieux par du nouveau, toujours plus frais, toujours plus jeune. Même toi, tu ne fais pas ton âge, de tes traits à tes conneries, tu n'as pas la vie rangée d'une presque trentenaire. C'est bordélique, tu fais beaucoup de choses en retard et c'est même à se demander s'il n'y a pas quelque chose qui cloche chez toi. C'est bien le cas, mais il faut aussi voir combien de temps Louis à devant lui et... autant ne pas l'ennuyer.
"Tout le monde le fait ça Louis, jte rassure." S'apitoyer sur son sort tu veux dire, tu ne sais pas pourquoi, mais qu'il se rassure. Il n'est pas tout seul dans ce bateau-là, c'est bien quelque chose que tu peux affirmer sans avoir à vérifier tes sources. "Par exemple, moi je suis la championne quand il s'agit de pleurer sur commande, demande à mes abonnés." Pourquoi et comment ? Tu ne l'expliques pas. Cela a toujours été ainsi, peut-être que c'est par peur de ne pas être entendue, de ne pas être comprise, peut-être que cela s'est empiré avec les années quand ta mère t'a dit de ne jamais te cacher. Et de jamais cacher qui tu étais. Tu n'en sais rien, c'est presque un talent, pas très utile, mais un talent quand même. Vous arrivez à la partie la moins marrante de la conversation et tu as un haussement de tes épaules. "Je fais des tests réguliers donc aucun souci à se faire." Oui, tu fais exprès de répondre à sa dernière remarque en premier. Tu ne vois pas quoi ajouter de plus pour la deuxième, tu ne t'en caches pas, tu ne l'as jamais caché, c'est qui tu es, et par bien des aspects, non, tu n'es pas une femme comme les autres. Cela a toujours été le cas et cela sera toujours le cas. "Et oui, je suis trans..." Un soupir avant que tu ne continues sur ta lancée, tu ne vois pas vraiment l'intérêt de mentir à Louis, du tout en réalité. "C'est toujours Lawrence sur mes papiers, faudrait que je fasse changer cela un de ces jours." Un de ces jours, c'est juste un tas de papier, et plus personne ne t'appelle comme cela depuis des années. Même ici, au St-Vincent, sur ton dossier, c'est Laurie, c'est Laurie sur ton badge et c'est ainsi que tout le monde te connaît et t'appelle. Et si ton regard s'est perdu dans le vide pendant quelques secondes, l'instant suivant, tu relèves les yeux vers Louis. Là encore, prête à être honnête.
"Écoute, si t'as des questions, je comprends. Si tu veux aussi aller fumer ta cigarette ailleurs et m'ignorer, je comprendrais tout autant." Des options qui s'offrent à lui, dans tous les cas, tout sera mieux que ce que tu as déjà vécu. Vraiment, tu ne veux pas revivre le pire et devoir rentrer chez toi pour cacher plus de bleus, parce que ce que tu es n'a pas plu à quelqu'un."Du moment que tu ne m'en colles pas une, on devrait bien s'en sortir, non ?" Tu finis ta phrase par un petit rire, là pour masquer une partie de ton passé.



I'm kinda like a prettier Jesus, Forget all of the tears that you've cried, It's over, over, over, over. It's a new state of mind, are you coming, my baby?
Revenir en haut Aller en bas
Louis Dalton
Louis Dalton
la recherche du temps perdu
la recherche du temps perdu
Présent
ÂGE : trente-deux ans (13.03.1991)
SURNOM : parfois Lewis, plus rarement Lou
STATUT : célibataire qui a encore du mal à se faire à l'idée qu'il est aussi attiré par les hommes
MÉTIER : livreur pour PlateMate, ça lui fait les mollets en attendant de savoir ce qu’il veut “faire de sa vie”.
LOGEMENT : #35 victoria avenue (redcliffe)
(louis & laurie) what the fuck are perfect places? LD-13
POSTS : 687 POINTS : 3840

TW IN RP : homophobie, amnésie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : victime d'une amnésie rétrograde partielle suite à un grave accident ≈ a quitté Brisbane en 2016 sans prévenir personne pour s'engager dans l'armée ≈ a suivi sa rééducation à Melbourne (lieu de son accident) pendant plus d'un an ≈ de retour depuis le début de l'année 2023, ses souvenirs de 2010 à 2020 sont au mieux confus, au pire inexistants ≈ suit des des séances d'orthophonie ≈ fume en secret mais ne boit plus d'alcool ≈ souffre d'insomnie ≈ a adopté un chien
CODE COULEUR : #ccffcc
RPs EN COURS : ajbirdie #1 (fb)birdie #2edenlaurielucasmaëlnabioliviaruben #2sami (fb)shilohsiobhan
RPs EN ATTENTE : rhett ≈ juliet ≈ ruben #3 (fb) ≈ vivian
RPs TERMINÉS : (2024) diego
(2023) ruben #1

AVATAR : josh o'connor
CRÉDITS : prettygirl (avatar) ; zazou (gif profil) ; zazou (gif signature) ; loonywaltz (ub)
DC : /
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/11/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t52333-louis-sounds-like-something-that-i-used-to-feel
https://www.30yearsstillyoung.com/t52402-louis-jumped-in-feet-first-and-i-landed-too-hard

(louis & laurie) what the fuck are perfect places? Empty
Message(#) Sujet: Re: (louis & laurie) what the fuck are perfect places? (louis & laurie) what the fuck are perfect places? EmptyLun 19 Fév - 16:46



st vincent's hospital - 2 décembre 2023
@laurie wright

Au-delà des souvenirs égarés dans les limbes de sa mémoire, Louis avait également perdu pied avec la réalité. Il n’avait pas oublié comment conjuguer les verbes du troisième groupe, ou comment faire ses lacets, mais il ne se souvenait pas avoir assisté aux évolutions de la société qui avaient eu lieu entre 2010 et 2020. Il ne se souvenait pas de l’explosion de Fukushima, du mariage princier et de la fin de la traque de Ben Laden. Il ne se souvenait pas de la mort de Nelson Mandela, de David Bowie et de Mohamed Ali. Il ne se souvenait pas de la défaite de l’Australie en finale de la Coupe du monde de rugby contre la Nouvelle-Zélande, de l’élection de Donald Trump, et de l’émergence du mouvement #MeToo. Et il ne se souvenait pas non plus du lancement d’Instagram. ""Hmm... T'es pas sur Insta non? Parce que j'entends les questions que tu me poses... t'as quel âge au fait ? Je réalise que je ne t'ai jamais posé la question." Louis grimaça, conscient que ses questions devaient le faire passer pour quelqu’un de totalement dépassé par les nouvelles technologies. Ce qui n’était pas totalement faux. Il avait tenté, pendant sa rééducation, de se mettre à la page et de s’inscrire sur Facebook, Twitter et Instagram. Tout ça pour supprimer ses comptes quelques semaines plus tard. Depuis il évitait le sujet et répondait de manière aussi vague que possible quand on lui demandait s’il était sur insta. Fut un temps où il avait certainement su utiliser ces médias. Où il y avait peut-être même été actif. Mais tout ce dont il se souvenait aujourd’hui, c’était MSN et le Facebook de 2010. Il aurait pu demander de l’aide à Lucas, pour que son ami lui explique le fonctionnement et les différentes fonctionnalités des plateformes, mais il avait été trop honteux pour le faire. Alors il se retrouvait maintenant un peu perdu, face à une influenceuse qui allait sans doute le prendre pour le dernier des idiots. « Non, j’ai un peu de mal avec tout ça. Et j’ai l’air d’un vieux con quand je dis ça comme ça. » Louis accompagna ses mots d’un petit rire qui illustrait à merveille le mélange de gêne et d’autodérision qu’il ressentait à cet instant. « J’ai trente-deux ans. » Ça ne faisait que quelques mois qu’il avait arrêté d’hésiter avant de donner son âge. « Même pas si vieux que ça, enfin je crois pas. Mais j’ai raté le coche des réseaux sociaux et c’est un peu galère de prendre le train en marche ensuite. » Louis ne savait pas combien de temps il allait pouvoir tenir cette conversation sans révéler qu’il était amnésique, mais il trouvait qu’il s’en sortait bien pour le moment.

"Tout le monde le fait ça Louis, jte rassure." Il était vrai que l’espèce humaine semblait particulièrement douée pour s’attacher à ses petits soucis, mais Louis se trouvait tout de même particulièrement prolifique en termes de plaintes. "Par exemple, moi je suis la championne quand il s'agit de pleurer sur commande, demande à mes abonnés." Louis eut un petit rire, avant même de savoir si Laurie exagérait ou non. « Ça a pas l’air de les déranger, tes abonnés, s’ils sont toujours abonnés justement, si ? » Laurie n’était pas à blâmer, si ses abonnés faisaient le choix de continuer à la suivre. Louis n’était pas sûr que, si ses amis avaient le choix, ils continueraient à subir ses apitoiements. Mais penser cela, n’était-ce pas déjà s’apitoyer sur son sort ?

"Je fais des tests réguliers donc aucun souci à se faire." Il hocha la tête sans rien dire, par peur d’être maladroit, encore une fois, d’être intrusif, de donner l’impression qu’il jugeait Laurie ou de la blesser sans le vouloir. Alors il préférait garder le silence. C’était plus sûr. "Et oui, je suis trans..." Là encore, Louis resta silencieux. Laurie ne faisait que confirmer ce qu’elle venait de lui confier quelques secondes auparavant, et il n’avait rien de plus à en dire. "C'est toujours Lawrence sur mes papiers, faudrait que je fasse changer cela un de ces jours." Louirs fronça d’abord légèrement les sourcils, ne comprenant pas où la jeune femme voulait en venir. Que venait faire le prénom Lawrence dans toute cette histoire ? Et soudain, il réalisa, que c’était sans doute le prénom qu’on lui avait donné à la naissance. Heureusement, Louis fit disparaître l’expression d’incompréhension de son visage avec que Laurie ne relève son regard vers lui. "Écoute, si t'as des questions, je comprends. Si tu veux aussi aller fumer ta cigarette ailleurs et m'ignorer, je comprendrais tout autant." Louis fronça de nouveau les sourcils, mais il n’eut pas le temps de demander pourquoi il voudrait aller fumer sa cigarette ailleurs avant que Laurie ne poursuive. "Du moment que tu ne m'en colles pas une, on devrait bien s'en sortir, non ?" Loin de répondre aux questions silencieuses qu’il se posait, les mots de la jeune femme ne firent qu’accentuer l’expression d’incompréhension qu’il arborait. Certes, il n’avait pas la moindre idée de ce qu’impliquait le fait d’être trans dans la vie de Laurie, mais il avait quand même du mal à comprendre pourquoi il voudrait lui en coller. Ce fut d’ailleurs mot pour mot ce qu’il lui demanda. « Pourquoi je t’en collerais une ? » Le petit rire de Laurie sonnait faux, et Louis finit par réaliser que si elle évoquait des violences physiques, ce n’était peut-être pas un hasard. Il avait bien vu passer ci et là des titres de journaux qui mentionnaient des agressions transphobes, mais il ne s’y était jamais intéressé plus que ça. Parce que ça ne le concernait pas directement, parce qu’il avait d’autres soucis, parce que ce n’était pas ses histoires. C’était toujours comme ça, n’est-ce pas ? « C'est déjà arrivé ? » Elle n’avait peut-être pas envie d’en parler, c’était certainement trop intrusif de lui poser la question, mais il était trop tard pour faire marche arrière. Alors Louis tenta de lui offrir une porte de sortie, un sujet qu’il espérait plus léger, tout en espérant ne pas mettre les pieds dans le plat plus que ce qu’il ne l’avait fait jusqu’ici. « Je préfère Laurie en plus, ça fait moins prétentieux. »


do you still remember feeling young and strong enough to get it wrong in front of all these people?


(louis & laurie) what the fuck are perfect places? 4202973888 :

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(louis & laurie) what the fuck are perfect places? Empty
Message(#) Sujet: Re: (louis & laurie) what the fuck are perfect places? (louis & laurie) what the fuck are perfect places? Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(louis & laurie) what the fuck are perfect places?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-