AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 ...
Voir le deal
12 €

 (helen #1) Is this theft ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lincoln Reddington
Lincoln Reddington
Présent
ÂGE : 31 ans (01.10.1992)
STATUT : Être célibataire, c'est pouvoir écouter des vieux tubes ringards dans son appartement sans que personne ne nous critique.
MÉTIER : Avocat pénaliste & expert en relations publiques
LOGEMENT : Une villa au 240 edward street (spring hill)
(helen #1) Is this theft ? 8ad4b5895f0d00a36a7ebdebcda6cd171d1b485b
POSTS : 108 POINTS : 950

TW IN RP : Psychologie/santé mentale
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : La mort change un homme
DISPONIBILITÉ RP : Je suis disponible pour RP
CODE COULEUR : #cc6666
RPs EN COURS : Lara #1 ; Helen #1 ; Jayden #1 ; Axel #1 ; Bran #1 ; Izan #1 ; Phoebe #1
AVATAR : Taron Egerton
CRÉDITS : gainsboro (avatar) solosand (signa)
DC : Pas pour le moment
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 29/06/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t54831-hello-world-lincoln
https://www.30yearsstillyoung.com/t54835-read-all-about-it-lincoln

(helen #1) Is this theft ? Empty
Message(#)(helen #1) Is this theft ? EmptyDim 7 Juil - 18:28

Une journée sous le signe du soleil. Lincoln avait décidé de prendre quelques dossiers de son cabinet pour les regarder chez lui, dans sa villa qui se trouvait à Spring Hill. Pourquoi rester renfermer derrière un bureau alors qu’il faisait beau dehors ? C’était de l’inconscient pour le jeune homme, et pas seulement lui. Le regard sur une feuille qui relatait la déposition de sa cliente faite à la police la veille, Lincoln semblait être dans la réflexion en lisant les dernières lignes. Pourquoi ? Car il avait l’impression que quelque chose lui échappait, une information importante. Il le sentait. Son instinct comme il aimait le dire devant ses collègues parfois. Et après une énième relecture, il laissa échapper un « Eurêka » de sa bouche, ayant enfin trouvé ce qu’il cherchait, l’ouverture qui allait lui permettre de se glisser dans la brèche, celle de la victoire. Un mot qui sonnait d’un doux son de cloche dans les oreilles du jeune homme à chaque fin de procès.

Se replongeant alors dans un ancien livre de droit pour creuser son idée, il fut cependant dérangé par son voisin qui pointa le bout de son nez derrière la clôture du jardin. « Lincoln ! A ce que je vois, vous profitez du soleil ! J’espère que vous ne travaillez pas quand même ? » Le jeune homme n’avait pas grand-chose à reprocher à son voisin. En effet, ce dernier se montrait plutôt discret, tel une petite souris qui essayait de survivre dans la même pièce qu’un chat. Cependant, il lui arrivait quand même de venir se sociabiliser au détour d’une conversation qui pouvait parfois s’éterniser. Sauf que dans ce cas précis, Lincoln n’avait pas le luxe de perdre des minutes qui allaient lui être précieuses pour contrer la défense au procès de sa cliente qui devait débuter dans deux jours. « James ! Quel plaisir de vous voir ! J’espère que votre femme et vous-même allaient bien ? Et pour répondre à votre question, je suis bel et bien en train de travailler. Vous savez, pas de repos pour les guerriers comme on dit ! » « Nous allons bien, je vous en remercie ! La joie que je sois en retraite, travailler comme un dingue, c’est dernière moi ». A ces propos, Lincoln esquissa un léger rire. Pour lui, la retraite, ce n’était pas du tout pour de suite, il en était encore bien loin. Alors qu’il s’apprêtait à répondre à son voisin, ne voulant pas se montrer impoli envers lui, son téléphone sonna. Sur son écran, il vit l’hôpital St Vincent s’affichait, ce qui était rarement bon signe, surtout qu’il n’y avait pas de procès en cours ou même d’affaires urgentes. Ce qui ne pouvait signifier qu’une chose : on avait besoin de ces services, de ces conseils.

L’appel ne dura que quelques instants, le temps pour le jeune homme de dire à son interlocuteur qu’il serait à l’hôpital dans très peu de temps. Le temps pour lui de ranger ces dossiers et de prendre la voiture. Durant cet appel, Lincoln ne sut pas exactement la raison de cette convocation. Après avoir raccroché, il écourta sa discussion avec son voisin, s’excusant en lui disant que le devoir l’appelait. Une fois de retour à l’intérieur de sa villa, il glissa les dossiers qu’il tenait en main dans l’un des tiroirs de son bureau en bois et quitta son domicile en direction de l’hôpital. La circulation fut assez fluide, normal lorsque l’on ne se trouvait pas dans les heures de pointe. Un trajet rythmé sur du Lady Gaga, une artiste que Lincoln appréciait particulièrement pour son style, ses musiques et ses prises de positions.

Une fois à St Vincent, le jeune homme traça directement dans le bureau de la direction, n’ayant guère envie de traîner dans les couloirs. Il n’avait qu’une envie : retourner chez lui et finir le dossier sur lequel il s’était penché avant le coup de téléphone. Une fois arrivé dans le bureau de la direction, il entra dans la pièce et comme à son habitude, allant droit au but sans même tourner autour du pot pendant quelques secondes. « Il parait qu’on a besoin de moi, alors me voilà. Que puis-je faire pour vous ? » La direction lui expliqua alors qu’une plainte avait été déposée contre l’hôpital après qu’un médecin urgentiste ait été contre la volonté du patient, jugeant que ce dernier n’avait plus les capacités de prendre des décisions éclairées. Cependant, Lincoln savait très bien que ce n’était pas à un médecin urgentiste de prendre cette décision, mais davantage à un psychiatre. C’était toujours une situation très complexe dans ces moments-là car le jeune homme devait défendre les intérêts de l’hôpital et parfois, cela allait contre le personnel lui-même. Il prit alors le dossier qu’on lui tendit pour l’étudier au calme. « Je vais voir ce que je peux faire pour sauver les meubles et faire en sorte que l’impact soit minime. Après tout, ce n’est pas la première ni la dernière fois que cela se produit n’est-ce pas ? » Dit-il en haussant les épaules avant de prendre le chemin de la sortie. Cependant, il fut interpellé une dernière fois, la direction lui disant que le docteur Stenfield souhaitait le voir et qu’elle se trouvait à la cafétéria actuellement pour sa pause. Un petit sourire se dessina sur son visage car il connaissait quelque peu Stenfield. En effet, il lui avait fait un peu du rentre dedans, à la cafétéria, ce qui lui semblait être une situation des plus ironiques que de la rejoindre là-bas. Cependant, cette tentative, à l’époque, s’était soldée par un échec. La vie était faite ainsi.

Quittant le bureau de la direction, il prit l’ascenseur qui se trouvait non loin de lui pour descendre au rez-de-chaussée et retrouver Helen. Une fois arrivé dans le hall, ses pas semblaient le guider à l’aveugle en direction de la cafétéria où la doctoresse l’attendait déjà à une table. Avant de la rejoindre, il s’arrêta pour acheter un chocolat chaud, sa boisson préférée. Car oui, Lincoln avait décidé de garder son âme d’enfant et de ne pas plonger comme beaucoup de ses collègues dans le mal qu’était le café. Une fois sa boisson prête, il rejoignit Helen, affichant un sourire son visage. « Tiens, docteur Stenfield. Un petit doigt m’a dit que je te trouverai ici et qu’il paraitrait même que tu voulais me voir. Alors me voici, me voilà ! » Dit-il avec une certaine énergie dans le ton de sa voix, déposant son sac à côté de lui et prenant la place qui se trouvait en face de Helen.


Ne pleurez pas votre passé car il s'est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n'existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais. Ainsi va la vie
Revenir en haut Aller en bas
Helen Stenfield
Helen Stenfield
la mécanique du cœur
la mécanique du cœur
ÂGE : trente-trois ans, presque trente-quatre (trente-et-un décembre 90)
SURNOM : elle n'autorise que son mari à lui donner un surnom, en général c'est hel
STATUT : mariée à son homme, mais surtout à son boulot depuis plusieurs mois
MÉTIER : chirurgienne orthopédiste
LOGEMENT : logan city, au numéro 144, dans une charmante maison à étage, trop grande pour son mari et elle mais aucun enfant en vue pour le moment.
(helen #1) Is this theft ? AKOUAT-151
POSTS : 788 POINTS : 4720

TW IN RP : libido inexistante - ennuyante à souhait
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
DISPONIBILITÉ RP : Je ne suis pas disponible
CODE COULEUR : #9999cc
RPs EN COURS : (11/10)
arsinoé + event back to 74
midas + st vincent hospital
harper + starbucks
olive + canvas
ishtar + streets beach
ruben + flashback #2
izan + flashback
lincoln + flashback
Nina + brisbane river
ethel + logan city
izan #3 + bayside

CONVERSATIONS SMS
Clarence + Olive + Sloane + Izan + Nina + Asher

CONVERSATIONS TINDER
WINSTON

++
RPs EN ATTENTE : + Clarence
+ Marceline
+ Asher
RPs TERMINÉS : olive + st vincent's hospital #1
ruben + flashback #1
izan + oates park #1
winston + flashback
izan & asher + logan city
ulysse + st vincent's hospital
sloane + logan city

~~ ABANDONNÉS
lorelai + st vincent hospital
AVATAR : adelaide kane
CRÉDITS : harley (avatar) - elyyxiumgifs (gifs)
DC : @"Mokare Unaipon", le vagabond
PSEUDO : juju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 31/05/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t54499-helen-stenfield-the-things-we-lost
https://www.30yearsstillyoung.com/t54516-helen-stenfield-the-things-we-lost
https://www.30yearsstillyoung.com/t54702-helen-stenfield-instagram#2868869

(helen #1) Is this theft ? Empty
Message(#)(helen #1) Is this theft ? EmptyMar 9 Juil - 21:48


Is this theft ?
4 juin 2021 – st vincent hospital + flashback
crédit gifs(visenya) + @Lincoln Reddington


« Je peux offrir un café à la charmante chirurgienne que vous êtes ? » Helen se souvenait encore de cette approche comme si elle datait d’hier. Alors qu’elle patientait tranquillement à l’intérieur de la file d’attente pour un café, un homme blond l’avait abordé dans le but de la charmer. La proposition l’avait faite sourire, et si la jeune femme aurait pu facilement profité de son envie de la séduire pour avoir un café gratuit, la chirurgienne n’avait pas hésité à montrer l’alliance à son doigt pour lui faire comprendre qu’il n’avait pas la moindre chance avec elle. Après de plates excuses, le blond avait finalement insisté pour lui offrir quand même, ce café, et ils avaient discuté respectueusement. L’inconnu, répondant au nom de Lincoln, s’avérait être l’un des avocats attitrés de l’hôpital. L’échange était resté cordial, puis au fil des visites de l’avocat au St Vincent, Lincoln et elle avaient pris pour habitude d’échanger une boisson chaude avant qu’il ne reparte à son cabinet. Aujourd’hui, en l’occurrence, la chirurgienne nécessitait d’interroger son expertise. Avec l’histoire de Winston, les dernières semaines n’avaient pas été des plus sereines. Ajouté à cela la démission d’Olive peu de temps après le renvoi du brun, les choses avaient plutôt été mouvementées à l’hôpital. L’heure de sa pause étant arrivée, Helen s’installa à la cafétéria, puisqu’elle avait eu vent du passage de Lincoln par l’un de ses collègues de la direction. Après s’être commandé un café, la jeune femme avait prit possession d’une des tables et l’attendit patiemment. «  Tiens, docteur Stenfield. Un petit doigt m’a dit que je te trouverai ici et qu’il paraitrait même que tu voulais me voir. Alors me voici, me voilà ! » Perdue dans ses pensées, elle n’avait même pas fait attention à son arrivée. Elle lui rendit son sourire, et l’observa s’installer en face d’elle. « Lincoln, salut. » souffla-t-elle avant d’acquiescer pour confirmer sa suposition. « Oui, je voulais te voir, en effet. » Mais elle n’avait pas envie de lui donner le sentiment de lui sauter directement à la gorge avec toutes ces histoires de médicaments volés… alors elle s’empressa d’ajouter : « Il y a plusieurs choses dont j’aimerais te faire part, mais je t’avoue que j’ai envie de savourer le début de ma pause sans parler travail. » Et puis, au fond, elle restait encore un peu choquée de la scène à laquelle elle avait assité avec Winston. Elle avait besoin d’un peu de temps pour réfléchir à la manière d’aborder correctement le sujet, même si cela faisait finalement déjà plusieurs heures qu’elle tournait et détournait des phrases dans sa tête pour réussir à mettre justement des mots sur ses maux vis-à-vis de l’affaire Ackerman. « Tu es allé au cinéma, récemment ? Des films à me conseiller ? » Helen et lui avaient eu l’occasion d’échanger plusieurs fois à propos d’œuvres cinématographiques. Même si la chirurgienne ne passait pas son temps devant la télévision -notamment à cause de son travail très prenant, elle savait savourer un bon film, posée dans son canapé.


(helen #1) Is this theft ? AKOUAT-150 (helen #1) Is this theft ? AKOUAT-153
Come to me in the night hours I will wait
for you and I can't sleep 'cause thoughts
devour thoughts of you consume |
ruelle


(helen #1) Is this theft ? UB9pOoF
(helen #1) Is this theft ? HdQ2sxM
Revenir en haut Aller en bas
Lincoln Reddington
Lincoln Reddington
Présent
ÂGE : 31 ans (01.10.1992)
STATUT : Être célibataire, c'est pouvoir écouter des vieux tubes ringards dans son appartement sans que personne ne nous critique.
MÉTIER : Avocat pénaliste & expert en relations publiques
LOGEMENT : Une villa au 240 edward street (spring hill)
(helen #1) Is this theft ? 8ad4b5895f0d00a36a7ebdebcda6cd171d1b485b
POSTS : 108 POINTS : 950

TW IN RP : Psychologie/santé mentale
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : La mort change un homme
DISPONIBILITÉ RP : Je suis disponible pour RP
CODE COULEUR : #cc6666
RPs EN COURS : Lara #1 ; Helen #1 ; Jayden #1 ; Axel #1 ; Bran #1 ; Izan #1 ; Phoebe #1
AVATAR : Taron Egerton
CRÉDITS : gainsboro (avatar) solosand (signa)
DC : Pas pour le moment
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 29/06/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t54831-hello-world-lincoln
https://www.30yearsstillyoung.com/t54835-read-all-about-it-lincoln

(helen #1) Is this theft ? Empty
Message(#)(helen #1) Is this theft ? EmptyMer 10 Juil - 18:16

« Il y a plusieurs choses dont j’aimerais te faire part, mais je t’avoue que j’ai envie de savourer le début de ma pause sans parler travail. » A ce moment précis, Lincoln comprit que la simple discussion qu’il pensait avoir avec la jeune femme allait prendre plus de temps que prévue et qu’elle allait concerner le cadre professionnel donc certainement l’hôpital. Il esquissa un léger sourire, comprenant l’envie qu’elle avait de penser à autre chose pour le moment. Les pauses, ce n'était pas la chose qu’on avait le plus souvent dans une journée de travail. Par conséquent, autant en profiter du début jusqu’à la fin. « Je comprends. A trop parler du travail, on finit par se sentir noyé professionnellement parlant. » Affirma-t-il d’un ton amusé. Amusé dans le sens où il savait que trop bien à quel point le travail pouvait être énergivore, mais également prendre beaucoup de place dans la vie d’un individu. C’était le cas de Lincoln. Il était un accro du travail et avait que très peu de vie sociale. De toute façon, il fallait être honnête avec soi-même : concilier le travail et la vie personnelle n’était pas chose simple.

Buvant une gorgée de son chocolat chaud, Lincoln écouta la question de Helen qui portait sur le domaine cinématographique. Un domaine qui était une sorte de passion pour le jeune homme qui arrivait à trouver du temps pour regarder des films sur les différentes plateformes de streaming qui existaient de nos jours. Mais de temps à autre, il allait au cinéma car il fallait faire en sorte que ces structures continuent de tenir. C’était important pour Lincoln. Après tout, ce n’était pas la même sensation que d’aller dans un cinéma avec ses amis ou solo que de regarder un film devant son ordinateur. D’ailleurs, il s’était fixé comme objectif d’aller au cinéma une fois par mois. Même si d’un point de vue pratique, cela ne se réalisait pas tous les mois. « Je dois t’avouer que cela fait plusieurs mois que je ne suis pas allé au cinéma. » Ce qui démontrait que Lincoln avait tendance à respecter avec une certaine facilité les objectifs qu’il se donnait dans sa vie personnelle – ou pas. « Malheureusement, en ce moment, je ne sais pas pourquoi, mais il semblerait que les gens pensent davantage à faire des conneries et finir en prison qu’autre chose. Si tu voyais le nombre de dossiers que j’ai … Et on avait dit, no boulot ! » Se reprit-il presque automatique. C’était difficile pour le jeune homme de ne pas en revenir à son travail. En même temps, sa vie était son travail. Mais il décida de faire un effort de répondre qu’à la question de son amie car de toute façon, tôt ou tard, au fil de la conversation, ils allaient finir par parler travail vu que c’était la raison de cette rencontre. « Pour en revenir à ta question, il faut que je vois le dernier Hunger Games qui est sorti. Il a l’air tellement incroyable ! Mais je dois t’avouer qu’en ce moment, je suis davantage série. Tu sais un coup une période film et après une période série. » Comme pour beaucoup de choses en réalité, les individus avaient cette tendance à alterner entre différentes périodes. « D’ailleurs, tu vas rire -ou pas- mais en ce moment, je suis en train de regarder une série médicale. C’est Chicago Med. Ne me demande pas pourquoi, mais j’aime bien. Je crois que je traîne trop dans les couloirs de cet hôpital parfois ! Si ça continue ainsi, je vais me reconvertir et devenir médecin urgentiste ou chirurgien. Genre chirurgien cardiothoracique. Hmm, à méditer ! » Lança-t-il pour plaisanter car Lincoln adorait trop sa profession pour changer. Quand on a un talent, un don comme le jeune homme a pour le droit, c’était presque comme un péché que d’aller dans un autre domaine. « Et toi, en ce moment tu regardes quoi ? » Demanda-t-il par intérêt, pour continuer cet échange sur le septième art. Après tout, c’était la volonté de Helen que de parler de sujets qui touchaient davantage le quotidien. Et cela ne semblait pas déplaire Lincoln qui adorait faire ce que les Anglais appelaient du small talk, ce qui voulait dire avoir une conversation anodine, une petite conversation, avant d’entrer dans le vif du sujet.

@Helen Stenfield


Ne pleurez pas votre passé car il s'est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n'existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais. Ainsi va la vie
Revenir en haut Aller en bas
Helen Stenfield
Helen Stenfield
la mécanique du cœur
la mécanique du cœur
ÂGE : trente-trois ans, presque trente-quatre (trente-et-un décembre 90)
SURNOM : elle n'autorise que son mari à lui donner un surnom, en général c'est hel
STATUT : mariée à son homme, mais surtout à son boulot depuis plusieurs mois
MÉTIER : chirurgienne orthopédiste
LOGEMENT : logan city, au numéro 144, dans une charmante maison à étage, trop grande pour son mari et elle mais aucun enfant en vue pour le moment.
(helen #1) Is this theft ? AKOUAT-151
POSTS : 788 POINTS : 4720

TW IN RP : libido inexistante - ennuyante à souhait
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
DISPONIBILITÉ RP : Je ne suis pas disponible
CODE COULEUR : #9999cc
RPs EN COURS : (11/10)
arsinoé + event back to 74
midas + st vincent hospital
harper + starbucks
olive + canvas
ishtar + streets beach
ruben + flashback #2
izan + flashback
lincoln + flashback
Nina + brisbane river
ethel + logan city
izan #3 + bayside

CONVERSATIONS SMS
Clarence + Olive + Sloane + Izan + Nina + Asher

CONVERSATIONS TINDER
WINSTON

++
RPs EN ATTENTE : + Clarence
+ Marceline
+ Asher
RPs TERMINÉS : olive + st vincent's hospital #1
ruben + flashback #1
izan + oates park #1
winston + flashback
izan & asher + logan city
ulysse + st vincent's hospital
sloane + logan city

~~ ABANDONNÉS
lorelai + st vincent hospital
AVATAR : adelaide kane
CRÉDITS : harley (avatar) - elyyxiumgifs (gifs)
DC : @"Mokare Unaipon", le vagabond
PSEUDO : juju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 31/05/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t54499-helen-stenfield-the-things-we-lost
https://www.30yearsstillyoung.com/t54516-helen-stenfield-the-things-we-lost
https://www.30yearsstillyoung.com/t54702-helen-stenfield-instagram#2868869

(helen #1) Is this theft ? Empty
Message(#)(helen #1) Is this theft ? EmptySam 13 Juil - 6:03


Is this theft ?
4 juin 2021 – st vincent hospital + flashback
crédit gifs(visenya) + @Lincoln Reddington


A force de vouloir se faire bien voir par ses supérieurs, Helen avait récolté la superbe récompense d’avoir à ses traces une horde d’internes. Depuis ce jour-là, l’impression de ne plus avoir de pause la tenait à la gorge… parce qu’ils étaient toujours là, derrière elle, à lui poser des questions, encore et encore. Cette tranquilité perdue lui manquait… Alors, dès que la chirurgienne arrivait à avoir une pause sans ces chewing-gums collés à ses baskets, elle avouait avoir envie de discuter de sujets autres que le travail. Même si, elle se connaissait, cela ne durerait pas bien longtemps. « Je comprends. A trop parler du travail, on finit par se sentir noyé professionnellement parlant. » « C’est bien vrai… » Elle approuvait complètement les dires de l’avocat. Le métier de chirurgien n’était pas de ces métiers où on rentre chez soi et on oublie tout de sa vie professionnelle. La jeune femme était régulièrement bippée, même pendant ses jours de repos. Et puis, ses différents cas gardaient une place dans sa tête. Elle travaillait avec des êtres humains, dont elle avait la santé entre ses mains… alors ce n’était pas évident de les chasser de son esprit si vite lorsqu’elle franchissait le seuil de sa porte. « Je dois t’avouer que cela fait plusieurs mois que je ne suis pas allé au cinéma. Malheureusement, en ce moment, je ne sais pas pourquoi, mais il semblerait que les gens pensent davantage à faire des conneries et finir en prison qu’autre chose. Si tu voyais le nombre de dossiers que j’ai … Et on avait dit, no boulot ! » Sa dernière remarque la fit sourire, car elle se reconnaissait parfaitement en Lincoln sur ce point. Elle disait vouloir ne pas parler du boulot, mais inévitablement celui-ci sortait de sa bouche. « Pour en revenir à ta question, il faut que je vois le dernier Hunger Games qui est sorti. Il a l’air tellement incroyable ! Mais je dois t’avouer qu’en ce moment, je suis davantage série. Tu sais un coup une période film et après une période série. » Lincoln était un vrai cinéphile, mine de rien. Elle comprenait parfaitement cet attrait pour les séries en ce moment. Chaque type de visionnage avait ses atouts et ses inconvénients. Généralement, on disait d’une série qu’elle était trop longue, tirée en longueur pour justifer un certain nombre d’épisodes à sortir. Résultat, on se retrouvait souvent avec des épisodes lents, pas forcément intéressants. Toutes les séries ne se ressemblaient certes pas, et heureusement ! Helen en avait visionné de très bonnes depuis le début de l’année, même si elle n’avait pas toujours le temps d’avancer très rapidement. Rare était ses occasions pour bingwatcher ! « D’ailleurs, tu vas rire -ou pas- mais en ce moment, je suis en train de regarder une série médicale. C’est Chicago Med. Ne me demande pas pourquoi, mais j’aime bien. Je crois que je traîne trop dans les couloirs de cet hôpital parfois ! Si ça continue ainsi, je vais me reconvertir et devenir médecin urgentiste ou chirurgien. Genre chirurgien cardiothoracique. Hmm, à méditer ! » Autant elle adorait son travail, autant il lui était impossible de visionner des séries médicales… exceptée pour la série Grey’s Anatomy, bien entendu. C’était une série bien trop culte pour passer à côté. « Je suis incapable de regarder des séries qui portent sur mon métier, je t’assure que leurs diagnostics parfois, c’est vraiment à se tirer les cheveux ! » Quel comble pour un médecin d’entendre des bêtises pareilles à la télévision ! « Et toi, en ce moment tu regardes quoi ? » Très bonne question, qu’est-ce qu’elle regardait déjà ? Ah oui ! « Et ben écoute, tu vas peut-être rire aussi. Je me suis embarquée dans How to get away with a Murder. Sauf que, contrairement à toi, ça ne me donne pas du tout envie de me reconvertir ! » Sourit-elle, avant de boire d’une traite son café. « C’est un métier un peu trop noir pour moi… défendre des personnes coupables, j’aurai bien du mal… » Mais bon, chaque personne était différente. Si Lincoln exerçait toujours en tant qu’avocat après toutes ces années, c’est qu’il acceptait cette idée. « D’ailleurs, en parlant de personne coupable… » Allez, Helen allait cracher le morceau de pourquoi elle voulait discuter avec lui à la base. « Il faut que je te dise quelque chose, que tu devras garder pour toi. » Elle marquait des pauses, car la jeune femme cherchait les mots justes pour évoquer le souci. « L’hôpital ne veut pas ébruiter l’affaire, mais comme tu es un avocat attitré de l’hôpital, je pense que tu devrais quand même être mis au courant, au cas-où. » Cela donnait un aspect suspense sûrement désagréable, alors elle prit son courage à deux mains pour lui expliquer la situation. « Voilà, j’ai été témoin d’une scène de vol de médicaments et j’ai découvert une falsification d’ordonnance de la part d’un interne. J’en ai tout de suite informé la direction, qui a fait le nécessaire. L’interne en question a été renvoyé. » Winston le lui avait fait clairement savoir… de manière plutôt virulente, d’ailleurs. Mais Helen n’était pas certaine de vouloir en dire davantage sur les circonstances de leur « discussion ».


(helen #1) Is this theft ? AKOUAT-150 (helen #1) Is this theft ? AKOUAT-153
Come to me in the night hours I will wait
for you and I can't sleep 'cause thoughts
devour thoughts of you consume |
ruelle


(helen #1) Is this theft ? UB9pOoF
(helen #1) Is this theft ? HdQ2sxM
Revenir en haut Aller en bas
Lincoln Reddington
Lincoln Reddington
Présent
ÂGE : 31 ans (01.10.1992)
STATUT : Être célibataire, c'est pouvoir écouter des vieux tubes ringards dans son appartement sans que personne ne nous critique.
MÉTIER : Avocat pénaliste & expert en relations publiques
LOGEMENT : Une villa au 240 edward street (spring hill)
(helen #1) Is this theft ? 8ad4b5895f0d00a36a7ebdebcda6cd171d1b485b
POSTS : 108 POINTS : 950

TW IN RP : Psychologie/santé mentale
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : La mort change un homme
DISPONIBILITÉ RP : Je suis disponible pour RP
CODE COULEUR : #cc6666
RPs EN COURS : Lara #1 ; Helen #1 ; Jayden #1 ; Axel #1 ; Bran #1 ; Izan #1 ; Phoebe #1
AVATAR : Taron Egerton
CRÉDITS : gainsboro (avatar) solosand (signa)
DC : Pas pour le moment
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 29/06/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t54831-hello-world-lincoln
https://www.30yearsstillyoung.com/t54835-read-all-about-it-lincoln

(helen #1) Is this theft ? Empty
Message(#)(helen #1) Is this theft ? EmptySam 13 Juil - 17:40

Commencer une discussion professionnelle par une petite parenthèse personnelle, rien de mieux pour bien entamer une entrevue qui semblait cependant être officieuse, à première vue en tout cas. Les deux amis échangèrent sur le domaine cinématographique, parlant de films et de séries. Lincoln mit en avant sa série du moment, Chicago Med, une série basée sur le monde hospitalier. Des aventures qui ne reflétaient cependant pas la réalité, comme venait de le souligner Helen qui savait de quoi elle parlait. Ce qui ne surprend guère le jeune homme qui savait bien que cela restait de la fiction. Fiction basée sur la réalité. « Moi qui pensais qu’en regardant ce genre de série, cela me permettrait d’avoir les compétences requises pour exercer. Tu viens de briser mon rêve de reconversion. » Fit-il avant d’émettre un petit rire pour montrer l’absurdité de ses propos. Bien évidemment qu’il ne pensait pas qu’il suffisait de regarder une série pour acquérir du savoir-faire. Retournant la question, la demoiselle semblait être dans le même état d’esprit que Lincoln en ce qui concernait les séries, seulement elle, s’était focalisée sur une série portant sur le droit. Un domaine que connaissait que trop bien le jeune homme. Une réponse qui amusa l’avocat dans un premier temps avant d’être un peu plus sérieuse à la fin. « Très bon choix. Viola Davis est excellente dans son rôle de Keating et je dois t’avouer que j’ai toujours eu un petit faible pour de Connor. Très sexy ! Mais ça, c’est une autre histoire ! » Lança-t-il avec une légère pointe d’humour avant de reprendre son sérieux pour revenir sur la deuxième partie de réponse de la jeune femme. « Il est vrai que ce n’est pas chose facile que de défendre une personne que l’on sait coupable. Surtout lorsque celle-ci est coupable d’un crime atroce et impardonnable. Comme un meurtre. C’est l’une des choses qui différencie les avocats entre eux. Certains d’entre nous ne veulent pas défendre ce genre d’individus car cela va à l’encontre des valeurs auxquelles nous croyons. Car oui, j’en fais partie. Je crois que tout au long de ma courte carrière, tu noteras l’oxymore, je n’ai jamais défendu une personne coupable de meurtre sauf lorsqu’on pouvait penser qu’il était légitime comme une femme qui met fin aux jours de son mari car il l’avait battue. Mais je ne vais pas m’étendre sur le sujet, je ne pense pas que tu m’aies fait venir ici pour m’entendre parler de ma carrière et de mes convictions. » Conclut-il son monologue sur sa propre vie.

Une conclusion également sur le côté personnel car Helen semblait en vouloir venir sur la raison de cette entrevue à la cafétéria. Il but une gorgée de son chocolat chaud, ne voulant pas couper la parole à Helen qui tenta alors de lui expliquer la situation et le problème qu’elle voulait lui exposer. A noter qu’il ne fut guère surpris d’entendre que l’hôpital ne voulait pas que l’affaire s’ébruite. Une politique que bon nombre de structures et d’entreprises adoptaient, même chez Reddington & Associé.e.s. Pas pour chaque bourde rencontrée, mais pour la plupart, même si elles étaient rares au sein du cabinet, Lincoln y veillait personnellement car il savait à quel point l’image, la réputation était un élément déterminant d’un point de vue économique. Un interne avait donc été pris en flagrant délit de vol de médicaments et de falsification d’ordonnances. Un problème qui semblait être réglé à première vue, vu que l’hôpital avait pris toutes les dispositions pour sanctionner l’interne en question. « Je passe l’aspect éthique de l’affaire car ces infractions ne mettent pas en valeur le talent qu’ont les internes de cet hôpital … D’un point de vue légal, il peut être condamné à une amende, mais également à une peine de prison car c’est un délit grave que cet interne a fait. Il faut qu’il en ait conscience. Car on parle de vol, mais également de fraude, de vente illégale de produits contrôlés et je ne parle même pas de la mise en danger d’autrui. Car qui dit interne, dit personne en formation encore ! Donc une tendance à faire davantage d'erreurs qu'un médecin ou chirurgien.» Martela Lincoln, désolé pour cet hôpital et pour Helen d’avoir dû faire face à cette situation-là. «  De plus, je pense qu’il y aura un impact sur son avenir professionnel car il peut se faire retirer du programme de formation dans lequel il est. Et avoir cela sur son CV, c’est une grosse tâche qui va certainement lui coller à la peau pendant quelques années. » Lincoln mit en avant la gravité du geste de cet interne, mais voulut tempérer ses propos. «  Cependant, s’il n’y a pas eu de victimes et aucune plainte, il va certainement éviter la prison et pouvoir continuer à exercer, mais dans un autre hôpital. » Beaucoup de variables devaient être prises en compte dans ce genre d’affaires. Certaines personnes s’en sortaient plutôt bien malgré la gravité des faits reprochés et avérés. «  Si l’hôpital s’est séparé de cet interne, je pense que cette histoire va s’arrêter là. Mais je voulais savoir, tu connaissais cet interne ? Car son superviseur pourra avoir également des sanctions car il était sous ces ordres. » Lincoln avait trop souvent vu les personnes penser aux conséquences directes, mais très rarement aux conséquences indirectes.

@Helen Stenfield


Ne pleurez pas votre passé car il s'est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n'existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais. Ainsi va la vie
Revenir en haut Aller en bas
Helen Stenfield
Helen Stenfield
la mécanique du cœur
la mécanique du cœur
ÂGE : trente-trois ans, presque trente-quatre (trente-et-un décembre 90)
SURNOM : elle n'autorise que son mari à lui donner un surnom, en général c'est hel
STATUT : mariée à son homme, mais surtout à son boulot depuis plusieurs mois
MÉTIER : chirurgienne orthopédiste
LOGEMENT : logan city, au numéro 144, dans une charmante maison à étage, trop grande pour son mari et elle mais aucun enfant en vue pour le moment.
(helen #1) Is this theft ? AKOUAT-151
POSTS : 788 POINTS : 4720

TW IN RP : libido inexistante - ennuyante à souhait
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
DISPONIBILITÉ RP : Je ne suis pas disponible
CODE COULEUR : #9999cc
RPs EN COURS : (11/10)
arsinoé + event back to 74
midas + st vincent hospital
harper + starbucks
olive + canvas
ishtar + streets beach
ruben + flashback #2
izan + flashback
lincoln + flashback
Nina + brisbane river
ethel + logan city
izan #3 + bayside

CONVERSATIONS SMS
Clarence + Olive + Sloane + Izan + Nina + Asher

CONVERSATIONS TINDER
WINSTON

++
RPs EN ATTENTE : + Clarence
+ Marceline
+ Asher
RPs TERMINÉS : olive + st vincent's hospital #1
ruben + flashback #1
izan + oates park #1
winston + flashback
izan & asher + logan city
ulysse + st vincent's hospital
sloane + logan city

~~ ABANDONNÉS
lorelai + st vincent hospital
AVATAR : adelaide kane
CRÉDITS : harley (avatar) - elyyxiumgifs (gifs)
DC : @"Mokare Unaipon", le vagabond
PSEUDO : juju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 31/05/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t54499-helen-stenfield-the-things-we-lost
https://www.30yearsstillyoung.com/t54516-helen-stenfield-the-things-we-lost
https://www.30yearsstillyoung.com/t54702-helen-stenfield-instagram#2868869

(helen #1) Is this theft ? Empty
Message(#)(helen #1) Is this theft ? EmptyLun 15 Juil - 22:30


Is this theft ?
4 juillet 2021 – st vincent hospital + flashback
crédit gifs(visenya) + @Lincoln Reddington


« Moi qui pensais qu’en regardant ce genre de série, cela me permettrait d’avoir les compétences requises pour exercer. Tu viens de briser mon rêve de reconversion. » « Tu m’en vois désolée. » Lincoln était trop bon en tant qu’avocat pour vouloir se reconvertir dans la médecine, cela n’était pas crédible du tout. Et puis, honnêtement, les séries médicales regorgeaient de non-sens et d’erreurs sur les diagnostics, les prises en charge, etc. Evidemment, qui n’avait jamais eu envie d’être chirurgien après s’être enfilé les quinze premières saisons de Grey’s Anatomy ? Bien sûr que ça donnait envie, mais ce n’était que de la fiction. La réalité était souvent tout autre. « Très bon choix. Viola Davis est excellente dans son rôle de Keating et je dois t’avouer que j’ai toujours eu un petit faible pour de Connor. Très sexy ! Mais ça, c’est une autre histoire ! » La chirurgienne se frotta les mains, comme si elle allait elle-même faire du dénommé Connor son quatre-heures. « On est bien d’accord pour Connor » acquiesça-t-elle. Qu’on ne se le cache pas, qui n’avait jamais regardé une série à cause d’un homme sexy à l’intérieur ? « Dommage qu’il soit gay » Comme si Helen avait ses chances, de toute manière. C’était une série, bichette, pas la réalité, même dans Murder. La jeune femme lui fit ensuite part de son admiration pour les avocats qui étaient prêts à défendre des personnes coupables, car c’était quelque chose qu’elle n’arriverait pas à faire… tout comme il lui serait difficile de soigner un meutrier, un violeur ou autre… en devenant chirurgienne, Helen avait fait le serment d’Hippocrate, elle n’aurait malheureusement donc pas d’autres choix que de s’y tenir. « Il est vrai que ce n’est pas chose facile que de défendre une personne que l’on sait coupable. Surtout lorsque celle-ci est coupable d’un crime atroce et impardonnable. Comme un meurtre. C’est l’une des choses qui différencie les avocats entre eux. Certains d’entre nous ne veulent pas défendre ce genre d’individus car cela va à l’encontre des valeurs auxquelles nous croyons. Car oui, j’en fais partie. Je crois que tout au long de ma courte carrière, tu noteras l’oxymore, je n’ai jamais défendu une personne coupable de meurtre sauf lorsqu’on pouvait penser qu’il était légitime comme une femme qui met fin aux jours de son mari car il l’avait battue. Mais je ne vais pas m’étendre sur le sujet, je ne pense pas que tu m’aies fait venir ici pour m’entendre parler de ma carrière et de mes convictions. » Helen entendait totalement le point de vue de Lincoln, surtout vis-à-vis des cas de légitimes défenses. Il s’agissait de situations particulières, où une personne était certes coupable… mais à quel frais ? Les deux amis auraient pu discuter de cela pendant de longues minutes, car Helen trouvait le sujet très intéressant à aborder. Sauf qu’elle céda à la tentation de lui révéler ce pourquoi elle avait souhaité le croiser aujourd’hui à l’hôpital. Elle restait plutôt vague, ne dévoilant que le plus important, c’est-à-dire la nature de l’infraction commise. Elle taisait l’identité du concerné, ainsi que le fait qu’il s’agissait de son interne… « Je passe l’aspect éthique de l’affaire car ces infractions ne mettent pas en valeur le talent qu’ont les internes de cet hôpital … D’un point de vue légal, il peut être condamné à une amende, mais également à une peine de prison car c’est un délit grave que cet interne a fait. Il faut qu’il en ait conscience. Car on parle de vol, mais également de fraude, de vente illégale de produits contrôlés et je ne parle même pas de la mise en danger d’autrui. Car qui dit interne, dit personne en formation encore ! Donc une tendance à faire davantage d'erreurs qu'un médecin ou chirurgien. » Les mots « amende » et « prison » lui donnèrent des frissons dans le dos. Même si elle avait été très déçue du comportement de Winston, Helen ne souhaitait pas que ça en arrive jusque là… et l’hôpital non plus, visiblement, puisque la direction avait pris la décision de régler l’histoire en interne. « De plus, je pense qu’il y aura un impact sur son avenir professionnel car il peut se faire retirer du programme de formation dans lequel il est. Et avoir cela sur son CV, c’est une grosse tâche qui va certainement lui coller à la peau pendant quelques années. Cependant, s’il n’y a pas eu de victimes et aucune plainte, il va certainement éviter la prison et pouvoir continuer à exercer, mais dans un autre hôpital. » A vrai dire, Helen n’avait jamais recroisé Winston depuis leur altercation. Cela faisait déjà plusieurs semaines que l’incident était arrivé, alors elle n’avait pas la moindre idée de l’avenir qui lui était réservé… A tous les coups, celui-ci arriverait à ne pas aborder cette faute auprès de ses futurs employeurs. « Si l’hôpital s’est séparé de cet interne, je pense que cette histoire va s’arrêter là. Mais je voulais savoir, tu connaissais cet interne ? Car son superviseur pourra avoir également des sanctions car il était sous ces ordres. » La question de Lincoln la fit difficilement déglutir, et elle baissa les yeux l’espace de quelques secondes. Helen fixa son café comme si celui-ci méritait tout à coup un très grand intérêt de sa part… puis elle releva finalement son regard vers Lincoln, gênée, presque honteuse. « Et bien justement… c’était moi, son superviseur, à ce moment-là. Je l’ai vu voler les médicaments après une des opérations sur laquelle il m’assistait… » Elle s’en voulait terriblement de ne rien avoir vu plus tôt. « Quand tu dis que je risque des sanctions… tu entends quoi, comme sanctions ? » Helen avait sérieusement envisagé que cela puisse avoir des répercussions sur sa carrière, et elle ne s’était pas dérangée de le faire savoir à Winston pour qu’il comprenne aussi son point de vue en allant voir directement la direction, plutôt que lui pour obtenir des explications. « La direction ne m’a rien dit, ça fait déjà plusieurs semaines que cela s’est passé… » Tout à coup, cette crainte se révélait réelle et légitime, ce qui ne rassurait donc pas la chirurgienne qui se relaissa tomber sur sa chaise, dépitée par les potentielles conséquences des actes d’un interne sur sa carrière.


(helen #1) Is this theft ? AKOUAT-150 (helen #1) Is this theft ? AKOUAT-153
Come to me in the night hours I will wait
for you and I can't sleep 'cause thoughts
devour thoughts of you consume |
ruelle


(helen #1) Is this theft ? UB9pOoF
(helen #1) Is this theft ? HdQ2sxM
Revenir en haut Aller en bas
Lincoln Reddington
Lincoln Reddington
Présent
ÂGE : 31 ans (01.10.1992)
STATUT : Être célibataire, c'est pouvoir écouter des vieux tubes ringards dans son appartement sans que personne ne nous critique.
MÉTIER : Avocat pénaliste & expert en relations publiques
LOGEMENT : Une villa au 240 edward street (spring hill)
(helen #1) Is this theft ? 8ad4b5895f0d00a36a7ebdebcda6cd171d1b485b
POSTS : 108 POINTS : 950

TW IN RP : Psychologie/santé mentale
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : La mort change un homme
DISPONIBILITÉ RP : Je suis disponible pour RP
CODE COULEUR : #cc6666
RPs EN COURS : Lara #1 ; Helen #1 ; Jayden #1 ; Axel #1 ; Bran #1 ; Izan #1 ; Phoebe #1
AVATAR : Taron Egerton
CRÉDITS : gainsboro (avatar) solosand (signa)
DC : Pas pour le moment
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 29/06/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t54831-hello-world-lincoln
https://www.30yearsstillyoung.com/t54835-read-all-about-it-lincoln

(helen #1) Is this theft ? Empty
Message(#)(helen #1) Is this theft ? EmptyMar 16 Juil - 13:22

Helen Stenfield adore ce message


« Dommage qu’il soit gay » Dommage pour Helen car pour Lincoln, se définissant comme pansexuel et pouvant avoir des sentiments autant pour des hommes que pour des femmes, ce dernier aurait bien aimé rencontrer Connor en vrai. Mais il préféra garder le silence sur le sujet, n’étant pas du genre à s’étaler sur ces fantasmes ni même sur sa vie personnelle en général, sauf à de rares occasions. Continuant l’échange sur les séries, Lincoln en profita pour exposer, involontairement, son point de vue sur ce qu’était un bon avocat et la difficulté de défendre certains clients, surtout quand ces derniers étaient coupables. Cependant, cette petite conversation n’était pas l’objet de cette entrevue. Un objet que l’avocat ignorait pour le moment, mais qu’il sut bien rapidement, une fois que Helen décida d’en venir au fait. Une histoire d’interne qui avait été renvoyé de l’hôpital car il avait volé des médicaments et falsifié des ordonnances. Pas très prometteur comme début de carrière pour cet interne. Bien qu’il n’avait pas un dossier précis en face de lui, Lincoln put émettre d’ors et déjà les sanctions auxquelles s’exposait l’interne, des sanctions pénales avec des retombées professionnelles. Il employa des mots qui pouvaient faire peur comme « prison » et il comprenait que cela puisse engendrer des craintes lorsque l’on entendait ce mot-là. Mais cela faisait partie des possibilités et donc par conséquent, elle pouvait être évitée. D’après ce qu’il comprit, l’interne fut renvoyé et l’affaire ne semblait pas être allée plus loin. Ce qui était en somme un point positif pour le fautif de cette histoire, même si professionnellement parlant, il pouvait être confronté à des retombées. Tout comme le superviseur de cet interne qui ne fut nul autre que … Helen.

Il ne s’attendait pas à entendre le prénom de son ami lorsqu’il s’interrogea sur la personne qui était en charge de l’interne. Surpris ? Il l’était, mais également chagriné car comme il a pu le dire précédemment, Helen pouvait s’exposer à des retombées. Une perspective qui paraissait la troubler et l’inquiéter, à juste titre. Lincoln se voulut quelque peu rassurant, mettant alors de l’eau dans son vin quant aux propos qu’il venait de tenir. « Déjà, permets-moi de dire que je suis désolé que ça te soit arrivé. Comment te sens-tu ? Cela doit être une expérience quelque peu déstabilisante ? » S’inquiéta le jeune homme qui voulut connaître dans un premier temps, l’état d’esprit dans lequel se trouvait Helen. Ils se connaissaient et il la considérait comme une amie. Par conséquent, c’était normal qu’il s’inquiétait pour elle. C’était le rôle d’une amitié non ? Même si ces concepts-là échappaient parfois à la logique de Lincoln qui n’était pas le plus doué en matière de relations, quelles soient amicales ou autres. « Concernant sur les propos que j’ai pu tenir quant aux retombées sur le superviseur, saches que je ne parlais pas d’un point de vue pénal. Sauf si tu l’as aidé, fait que je doute bien évidemment. Pour m’exprimer plus clairement et t’éclairer sur mes propos, je voulais dire que cette affaire pouvait t’impacter professionnellement. Pouvait je dis bien ! Ce que je veux dire par là Helen, c’est que la direction pourrait ne plus être enclin à te voir superviser un autre interne et te surveillait davantage. Il serait mal venu en ce moment que tu commettes une faute par exemple. Je ne dis pas que tu es sur la sélecte, vu que la direction ne t’a rien dit, mais je pense que cette affaire te collera pendant quelque temps à ta peau. Pas forcément très longtemps. Mais tu étais son superviseur et par conséquent, ces fautes sont les tiennes d’un point de vue moral, et non judiciaire, je te rassure une nouvelle fois. » Marquant une pause pour laisser à la demoiselle le temps de digérer les informations qu’il venait de donner, il en profita pour boire une gorgée de son chocolat chaud qui devint plus tiède qu’autre chose, avant de reprendre la parole. « Après, si je puis me le permettre, je voudrais te donner un conseil. Je sais qu’un médecin et son interne développent une relation privilégiée, une certaine proximité. Mais si tu veux mon avis, il ne serait pas bon venue de te voir en sa compagnie pour le moment, le temps d’être sûr que cette affaire soit totalement aux oubliettes. Car certaines personnes pourraient penser, en te voyant avec lui, que tu pourrais être impliquée. Et là, c’est plus l’expert en relations publiques qui te parle quand je te dis que l’image est un facteur important. » Conclut-il en lâchant un léger soupir. Il avait de la peine pour Helen. Ce n’était pas l’affaire de l’année non plus, mais cela pouvait avoir des répercussions sur l’être humain, sur la chirurgienne qu’était la demoiselle. Et il espérait que c’était derrière elle, tout comme derrière l’hôpital. Peut-être que Lincoln voyait le mal partout et qu’il n’aurait pas dû lui conseiller de se tenir un peu loin de cet interne dans un premier temps, mais il valait mieux prévenir que guérir. Une autre question lui traversa l’esprit. « D’ailleurs, sais-tu pourquoi cet interne a fait ça ? Une addiction ? Ou peut-être pour venir en aide à une personne qui lui est proche ? » Lincoln ne voulait pas juger de suite la personne car plusieurs raisons pouvaient expliquer son comportement, même si ces raisons étaient répréhensibles.

@Helen Stenfield


Ne pleurez pas votre passé car il s'est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n'existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais. Ainsi va la vie
Revenir en haut Aller en bas
Helen Stenfield
Helen Stenfield
la mécanique du cœur
la mécanique du cœur
ÂGE : trente-trois ans, presque trente-quatre (trente-et-un décembre 90)
SURNOM : elle n'autorise que son mari à lui donner un surnom, en général c'est hel
STATUT : mariée à son homme, mais surtout à son boulot depuis plusieurs mois
MÉTIER : chirurgienne orthopédiste
LOGEMENT : logan city, au numéro 144, dans une charmante maison à étage, trop grande pour son mari et elle mais aucun enfant en vue pour le moment.
(helen #1) Is this theft ? AKOUAT-151
POSTS : 788 POINTS : 4720

TW IN RP : libido inexistante - ennuyante à souhait
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
DISPONIBILITÉ RP : Je ne suis pas disponible
CODE COULEUR : #9999cc
RPs EN COURS : (11/10)
arsinoé + event back to 74
midas + st vincent hospital
harper + starbucks
olive + canvas
ishtar + streets beach
ruben + flashback #2
izan + flashback
lincoln + flashback
Nina + brisbane river
ethel + logan city
izan #3 + bayside

CONVERSATIONS SMS
Clarence + Olive + Sloane + Izan + Nina + Asher

CONVERSATIONS TINDER
WINSTON

++
RPs EN ATTENTE : + Clarence
+ Marceline
+ Asher
RPs TERMINÉS : olive + st vincent's hospital #1
ruben + flashback #1
izan + oates park #1
winston + flashback
izan & asher + logan city
ulysse + st vincent's hospital
sloane + logan city

~~ ABANDONNÉS
lorelai + st vincent hospital
AVATAR : adelaide kane
CRÉDITS : harley (avatar) - elyyxiumgifs (gifs)
DC : @"Mokare Unaipon", le vagabond
PSEUDO : juju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 31/05/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t54499-helen-stenfield-the-things-we-lost
https://www.30yearsstillyoung.com/t54516-helen-stenfield-the-things-we-lost
https://www.30yearsstillyoung.com/t54702-helen-stenfield-instagram#2868869

(helen #1) Is this theft ? Empty
Message(#)(helen #1) Is this theft ? EmptyMer 17 Juil - 8:29

Winston Ackerman adore ce message



Is this theft ?
4 juillet 2021 – st vincent hospital + flashback
crédit gifs(visenya) + @Lincoln Reddington


Suite à ces mots lourds de conséquences, Helen eut envie de se faire toute petite, pour qu'on oublie qu'elle puisse être liée d'une manière ou d'une autre à Winston et à ce vol. La chirurgienne s'était aperçue que son ex-interne n'avait pas réfléchi à l'impact que cela pouvait avoir sur les autres, avant de se lancer dans une telle affaire de vol. Il lui avait simplement reproché de rien savoir du tout, avant de l'insulter de manière très virulente. Elle s'en serait bien passée, de tout cela... Bien que brillante, Helen considérait ne pas avoir à subir des conséquences des actes d'un petit jeune prétentieux et égoïste. Sa carrière signifiait beaucoup à ses yeux -ainsi qu'à ceux de son père, surtout. S'il fallait qu'on la renvoie à cause de Winston, c'était tout son monde qui s'écroulerait. « Déjà, permets-moi de dire que je suis désolé que ça te soit arrivé. Comment te sens-tu ? Cela doit être une expérience quelque peu déstabilisante ? » Comme recroquevillée sur sa chaise, la brune tenta de se redresser pour ne pas que son trouble ne soit trop évident. Elle souhaitait garder la tête froide, même si c'était la chose la moins évidente qu'elle se soit demandée de faire depuis des lustres. « On peut dire que j'ai connu mieux... J'ai été profondément déçue et choquée, il a ébranlé ma confiance, ça n'a pas été simple à encaisser... » Si les choses se tassaient, la jeune femme s'en remettrait sans problème, avec du temps. Mais uniquement si l'histoire continuait d'être passée sous silence et qu'on ne lui infligeait pas la même punition que Winston, à quelques semaines d'intervalles. « Concernant les propos que j’ai pu tenir quant aux retombées sur le superviseur, saches que je ne parlais pas d’un point de vue pénal. Sauf si tu l’as aidé, fait que je doute bien évidemment. » A ces mots, la réaction de la jeune femme fut des plus vives ; elle secoua la tête de gauche à droite pour lui montrer qu'elle n'avait pas fait la bêtise d'être impliquée là-dedans. Oh grand jamais, elle n'avait aidé Winston ! Mais était-ce ce que d'autres pouvaient penser ? « Pour m’exprimer plus clairement et t’éclairer sur mes propos, je voulais dire que cette affaire pouvait t’impacter professionnellement. Pouvait je dis bien ! Ce que je veux dire par là Helen, c’est que la direction pourrait ne plus être enclin à te voir superviser un autre interne et te surveillait davantage. Il serait mal venu en ce moment que tu commettes une faute par exemple. Je ne dis pas que tu es sur la sélecte, vu que la direction ne t’a rien dit, mais je pense que cette affaire te collera pendant quelque temps à ta peau. Pas forcément très longtemps. Mais tu étais son superviseur et par conséquent, ces fautes sont les tiennes d’un point de vue moral, et non judiciaire, je te rassure une nouvelle fois. » Même si, qu'on se le dise honnêtement, se coltiner des internes toute la journée ça n'était pas son dada, Helen ne souhaitait pas non plus que la direction perde confiance en elle. On lui avait demandé de se charger de la formation des internes avant même qu'elle ne soit officiellement titulaire, alors ce serait un grand coup que de perdre les faveurs de ses supérieurs en si peu de temps... « Mais... je suis allée les voir aussitôt, dès que j'ai su... je n'ai rien demandé moi... » Souffla-t-elle, peu à l'aise à l'idée que depuis peut-être plusieurs semaines quelqu'un soit en train de la surveiller pour s'assurer qu'elle ne se retrouvait pas impliquée dans cette histoire. « Après, si je puis me le permettre, je voudrais te donner un conseil. Je sais qu’un médecin et son interne développent une relation privilégiée, une certaine proximité. Mais si tu veux mon avis, il ne serait pas bon venue de te voir en sa compagnie pour le moment, le temps d’être sûr que cette affaire soit totalement aux oubliettes. Car certaines personnes pourraient penser, en te voyant avec lui, que tu pourrais être impliquée. Et là, c’est plus l’expert en relations publiques qui te parle quand je te dis que l’image est un facteur important. » Lincoln se méprenait complètement, Helen n'était pas du genre à se mêler avec ses internes, loin de là ! Et puis, après ce qu'il s'était passé lorsque Winston avait souhaité des explications sur son comportement, il était hors de question pour la jeune femme d'essayer de le recontacter, même pour s'excuser platement. L'ex-interne l'avait bien trop intimidé lorsqu'il avait empoigné son bras pour qu'elle fasse la bêtise de vouloir qu'il lui pardonne. A ses yeux, il n'y avait rien à pardonner, il n'avait qu'à assumer les conséquences de ses actes. « Sois rassuré sur ce point, on ne risque pas de se revoir lui et moi...» Helen donnait une information supplémentaire quant à l'identité du dit-interne, en disant "lui", mais elle s'en fichait complètement finalement. Elle savait qu'elle pouvait avoir confiance en Lincoln car, malgré tous ces grands mots qui faisaient peur, son ami arrivait néanmoins à apaiser la peur dans son cœur. « D’ailleurs, sais-tu pourquoi cet interne a fait ça ? Une addiction ? Ou peut-être pour venir en aide à une personne qui lui est proche ? » La jeune femme haussa lourdement des épaules, avec une moue qui signifiait 'pas la moindre idée'. Honnêtement, elle ne s'était pas posée la question. Reconnaissant la gravité de ses actes dès le début, Helen n'avait pas songé une seule fois à la raison de ces derniers. Pour tout avouer, elle en était aussitôt arrivé à la conclusion que Winston était un camé, qui se droguait aux médicaments, voilà tout. La question de Lincoln la fit alors cogiter, et elle se rendit compte qu'elle avait peut-être manqué d'un peu d'humanité dans cette histoire. « J'en sais rien... je ne lui ai pas posé la question, je t'avoue... je suis directement allée voir la direction sans chercher à comprendre davantage... et du coup, je l'ai peut-être un peu traité de camé... » Elle grimaça, espérant sincèrement que ce genre de paroles n'ait pas de retombé non plus sur elle. « Sur une échelle de 1 à 10, tu noterais comment la gravité de la situation ? » Elle se sentait stupide d'avoir eu ces mots pour une personne qui se trouvait probablement en souffrance... mais comme dit précédemment, la réaction violente et physique de Winston dans ce bureau balayait rapidement ce sentiment de culpabilité qui tentait de s'emparer d'elle.


(helen #1) Is this theft ? AKOUAT-150 (helen #1) Is this theft ? AKOUAT-153
Come to me in the night hours I will wait
for you and I can't sleep 'cause thoughts
devour thoughts of you consume |
ruelle


(helen #1) Is this theft ? UB9pOoF
(helen #1) Is this theft ? HdQ2sxM
Revenir en haut Aller en bas
Lincoln Reddington
Lincoln Reddington
Présent
ÂGE : 31 ans (01.10.1992)
STATUT : Être célibataire, c'est pouvoir écouter des vieux tubes ringards dans son appartement sans que personne ne nous critique.
MÉTIER : Avocat pénaliste & expert en relations publiques
LOGEMENT : Une villa au 240 edward street (spring hill)
(helen #1) Is this theft ? 8ad4b5895f0d00a36a7ebdebcda6cd171d1b485b
POSTS : 108 POINTS : 950

TW IN RP : Psychologie/santé mentale
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : La mort change un homme
DISPONIBILITÉ RP : Je suis disponible pour RP
CODE COULEUR : #cc6666
RPs EN COURS : Lara #1 ; Helen #1 ; Jayden #1 ; Axel #1 ; Bran #1 ; Izan #1 ; Phoebe #1
AVATAR : Taron Egerton
CRÉDITS : gainsboro (avatar) solosand (signa)
DC : Pas pour le moment
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 29/06/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t54831-hello-world-lincoln
https://www.30yearsstillyoung.com/t54835-read-all-about-it-lincoln

(helen #1) Is this theft ? Empty
Message(#)(helen #1) Is this theft ? EmptyMer 17 Juil - 14:40

Helen Stenfield adore ce message


Bien évidemment que Lincoln, en parlant de superviseur, ne pensait pas que cela allait être Helen elle-même. Alors il était tout à fait normal de sa part de montrer une certaine inquiétude quant à son amie vis-à-vis de toute cette histoire. Et sa réponse ne fut pas une surprise pour le jeune homme. Après tout, ce genre d’événement laissait forcément une marque, infime soit-elle. Et des questionnements. Lorsqu’on avait quelqu’un sous notre supervision, on devait lui transmettre du savoir, des compétences, mais également des valeurs, surtout dans les métiers qu’exerçaient Helen, mais également Lincoln. L’avocat avait déjà eu à former des personnes. Pas énormément car cela faisait que cinq années qu’il avait quitté les bancs de la fac, mais quelques-unes. Une expérience assez formateur, avec du bon et du moins bon. Une fois, il avait eu un stagiaire qui n’arrivait guère à tenir sa langue dans sa poche et qui divulgua des informations privées à une autre personne. Une personne qui ne devait en rien savoir des éléments du dossier, mais le secret professionnel était un concept encore flou pour ce stagiaire. Et même si Lincoln avait dû légèrement sortir les rames pour éteindre le début d’incendie qui s’était déclaré, finalement l’histoire se finit plutôt bien avec une victoire à la clé. Tout ça pour dire que lorsqu’il y a des personnes sous ses ordres, il fallait être conscient qu’à tout moment, cela pouvait nous retomber dessus. Enfin c’était comme ça que Lincoln voyait les choses depuis cet incident. « Ce n’est jamais chose simple que de donner sa confiance à une personne, quel qu’elle soit, pour la voir briser ensuite. Je comprends. Je suis navré pour toi. J’espère que ça ne deviendra qu’une mauvaise histoire. » Conclut-il avant d’en venir sur un autre point de la situation qui paraissait rendre soucieux Helen. Ce qui était normal, vu que cela la concernait directement.

En effet, avant d’apprendre que le superviseur de cet interne était Helen, Lincoln avait dit que cette personne allait certainement avoir des retombées, sans trop préciser lesquelles. Ce qui fit paniquer légèrement la demoiselle, à première vue, qui se renseigna sur les retombées dont parlait l’avocat. Ce dernier se montra alors beaucoup plus souple dans les termes employés, rassurant. Le but n’était pas d’effrayer Helen, surtout que dans son cas, il n’y avait rien qui devait l’effrayer en soit. Sauf peut-être la confiance qu’avait la direction envers elle. Il n’était pas dans la tête des personnes qui se trouvaient être à la tête de cet hôpital après tout. L’élément qui jouait en sa faveur était sans nul doute le fait qu’elle était allée voir la direction aussitôt après avoir vu l’infraction. Ce qui montrait bien les intentions de la doctoresse. Lincoln haussa les épaules en l’écoutant dire qu’elle n’avait rien demandé. « Les innocents ne demandent rien, mais se retrouvent parmi les ténèbres où ils doivent trouver la lumière. Chose pas simple lorsqu’on n’a pas l’habitude. » Lincoln aimait se montrer poétique dans certaines de ses remarques. Pourquoi ? Lui-même l’ignorait, il trouvait cela élégant et ça faisait partie de sa manière de s’exprimer. Continuant la discussion, l’avocat se permit de donner un conseil à son ami. Un conseil peut-être maladroit, mais qu’il valait mieux faire entendre pour éviter tout problème dans un avenir proche. Et la réponse de Helen le rassura quelque peu quant au fait qu’elle n’eut plus de rapport avec son interne. Et entendons-nous bien : lorsque Lincoln parlait de rapport, ce n’était pas le sens rapports intimes, mais plus amicaux, cordiaux. « Bien. Très bien. Je sais que couper les ponts avec son interne peut être difficile, mais dans cette situation, il vaut mieux prendre ses distances. »

Cette affaire semblait bien être partie pour devenir une histoire qui allait appartenir au passé à première vue. Lincoln se montra quelque peu curieux quant aux raisons qui avaient poussé l’interne à faire cela. On ne volait pas des médicaments, ni même falsifiaient des ordonnances pour le plaisir. Quel était son but ? L’avocat posa la question à son amie qui ne put lui apporter une réponse directe. Quelque chose le chagrina cependant dans la réponse de Helen et il préféra dissiper ses doutes. « Quand tu dis que tu l’as traité de camé, tu veux dire devant lui ou bien devant la direction ? » S’il posait cette question, ce n’était pas pour rien car si Helen avait insinué que l’interne était un camé devant la direction sans preuve, cela pouvait avoir une incidence si tel n’était pas le cas et que ce fut l’une des raisons de son renvoi. Mais pour le moment, rien d’alarmant non plus, il fallait éviter de faire toute une montagne une histoire qui semblait être juste une petite colline. « Quoiqu’il en soit, pour répondre à la question que tu viens de me poser, je dirai 2 voire peut-être 1. Tu n’as rien fait de mal et tu l’as dénoncé directement. Ce qui prouve ta bonne foi. Tu as fait ce qui était juste. Et c’est le principal. De plus, pour connaître un peu les soi-disant têtes pensantes qui dirigent cet hôpital, s’ils voulaient te sanctionner, ils l’auraient déjà fait. » Le petit « soi-disant » était une pique lancée à certains bureaucrates qui pensaient tout savoir alors qu’ils réfléchissaient davantage en termes d’économies que d’un point de vue humaniste. Un reproche que Lincoln pouvait faire à bon nombre de structures publiques et privées. Posant alors sa main sur celle de Helen, un geste affectueux pour lui montrer qu’il était là pour elle, il reprit la parole pour enfoncer le clou du rassurement. « Tu as fait ce qu’il fallait et je suis fier de toi ! Tu n’as aucune inquiétude à avoir. » Il lui adressa un sourire, confiant.

@Helen Stenfield


Ne pleurez pas votre passé car il s'est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n'existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais. Ainsi va la vie
Revenir en haut Aller en bas
Helen Stenfield
Helen Stenfield
la mécanique du cœur
la mécanique du cœur
ÂGE : trente-trois ans, presque trente-quatre (trente-et-un décembre 90)
SURNOM : elle n'autorise que son mari à lui donner un surnom, en général c'est hel
STATUT : mariée à son homme, mais surtout à son boulot depuis plusieurs mois
MÉTIER : chirurgienne orthopédiste
LOGEMENT : logan city, au numéro 144, dans une charmante maison à étage, trop grande pour son mari et elle mais aucun enfant en vue pour le moment.
(helen #1) Is this theft ? AKOUAT-151
POSTS : 788 POINTS : 4720

TW IN RP : libido inexistante - ennuyante à souhait
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
DISPONIBILITÉ RP : Je ne suis pas disponible
CODE COULEUR : #9999cc
RPs EN COURS : (11/10)
arsinoé + event back to 74
midas + st vincent hospital
harper + starbucks
olive + canvas
ishtar + streets beach
ruben + flashback #2
izan + flashback
lincoln + flashback
Nina + brisbane river
ethel + logan city
izan #3 + bayside

CONVERSATIONS SMS
Clarence + Olive + Sloane + Izan + Nina + Asher

CONVERSATIONS TINDER
WINSTON

++
RPs EN ATTENTE : + Clarence
+ Marceline
+ Asher
RPs TERMINÉS : olive + st vincent's hospital #1
ruben + flashback #1
izan + oates park #1
winston + flashback
izan & asher + logan city
ulysse + st vincent's hospital
sloane + logan city

~~ ABANDONNÉS
lorelai + st vincent hospital
AVATAR : adelaide kane
CRÉDITS : harley (avatar) - elyyxiumgifs (gifs)
DC : @"Mokare Unaipon", le vagabond
PSEUDO : juju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 31/05/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t54499-helen-stenfield-the-things-we-lost
https://www.30yearsstillyoung.com/t54516-helen-stenfield-the-things-we-lost
https://www.30yearsstillyoung.com/t54702-helen-stenfield-instagram#2868869

(helen #1) Is this theft ? Empty
Message(#)(helen #1) Is this theft ? EmptyMer 17 Juil - 22:25


Is this theft ?
4 juillet 2021 – st vincent hospital + flashback
crédit gifs(visenya) + @Lincoln Reddington


Honnêtement, comment la jeune femme allait-elle annoncer à son père si l'hôpital venait à douter de ses compétences, pour finalement la virer ? Il était si strict avec elle sur le sujet du travail, plus que tous les autres domaines qu'il avait souhaité contrôler dans sa vie. Helen n'était pas prête à vivre un tel moment... elle tenait beaucoup trop à sa carrière aujourd'hui, même si la médecine ne reflétait pas un choix du cœur de prime abord. La brune ne s'imaginait pas un seul instant avoir un autre travail, même si l'occasion de se lancer dans sa véritable passion se présenterait probablement. Mais elle ne supporterait elle-même pas cet échec, causé par un interne dont elle n'avait que faire. « Ce n’est jamais chose simple que de donner sa confiance à une personne, quel qu’elle soit, pour la voir briser ensuite. Je comprends. Je suis navré pour toi. J’espère que ça ne deviendra qu’une mauvaise histoire. » « Je l'espère aussi... » Souffla-t-elle, toujours secouée par le fait qu'elle était peut-être finalement sur la sellette. Depuis toutes ces années, elle se donnait corps et âme pour l'hôpital. Est-ce que la direction allait gentiment la remercier, avant de la licencier ? C'était terrible, cette épée de Damoclès au-dessus de sa tête. « Les innocents ne demandent rien, mais se retrouvent parmi les ténèbres où ils doivent trouver la lumière. Chose pas simple lorsqu’on n’a pas l’habitude. » La jeune femme serra les lèvres, touchée par les paroles de Lincoln qu'elle trouvait tellement justes. Elle appréciait véritablement le tact dont il faisait preuve avec elle, sachant la situation délicate dans laquelle on venait de la fourrer. Helen était persuadée que les choses auraient été tout autre devant un autre avocat, alors elle lui en était très reconnaissante. « Bien. Très bien. Je sais que couper les ponts avec son interne peut être difficile, mais dans cette situation, il vaut mieux prendre ses distances. » Aussitôt, la chirurgienne ne put s'empêcher de lâcher un petit rire, ce qui était bon signe finalement ? Cela voulait dire que Lincoln la rassurait suffisamment pour qu'elle se permette cette petite folie dans ce bazar professionnel. « Tu sais, avec moi, il y a peu de chance que mes internes s'attachent, et inversement. Les distances dont tu parles, je les applique tous les jours, avec tous mes internes. » Sa réputation de tyran ne venait pas de nulle part, et elle en était parfaitement consciente. Helen savait reconnaître le talent chez certains, mais pas non plus au point de se sentir proche d'eux. Sûrement pas. « Quand tu dis que tu l’as traité de camé, tu veux dire devant lui ou bien devant la direction ? » « Devant lui, pourquoi ? » Helen reprit tout de suite peur. Avait-elle fait une bourde ? « Je risque quelque chose ? Oh non, il peut porter plainte, c'est ça ? » Elle retrouvait cette angoisse qui l'avait peu à peu quitter, elle ne put alors garder les circonstances de leur discussion pour elle : « Il s'est montré menaçant, je ne voulais pas me laisser faire comme ça ! » Pourtant, lorsqu'il lui annonça le degré de gravité de la situation, elle sentit sa tension redescendre. Les montagnes russes, c'était vraiment pas cool, là. « Quoiqu’il en soit, pour répondre à la question que tu viens de me poser, je dirai 2 voire peut-être 1. Tu n’as rien fait de mal et tu l’as dénoncé directement. Ce qui prouve ta bonne foi. Tu as fait ce qui était juste. Et c’est le principal. De plus, pour connaître un peu les soi-disant têtes pensantes qui dirigent cet hôpital, s’ils voulaient te sanctionner, ils l’auraient déjà fait. » Sa main posée sur la sienne suffit à faire taire les derniers doutes. 1/10, c'était carrément une bonne note, et elle avait en lui une telle confiance juridiquement parlant que la jeune femme se sentit bien plus légère. « Tu as fait ce qu’il fallait et je suis fier de toi ! Tu n’as aucune inquiétude à avoir. » Elle lui rendit son sourire, serrant à son tour la main sur la sienne, de manière purement amical, entendons-le. « Merci Lincoln, je me sens plus rassurée désormais... » Et cela se voyait sur son visage, un peu plus lumineux que précédemment. « Tu sais si bien choisir tes mots... honnêtement, ne te reconvertis jamais en chirurgie, le monde des avocats perdrait bien trop en te voyant quitter ce monde-là. » Car la force des avocats n'était pas d'être convaincant ? Lincoln l'était terriblement.


(helen #1) Is this theft ? AKOUAT-150 (helen #1) Is this theft ? AKOUAT-153
Come to me in the night hours I will wait
for you and I can't sleep 'cause thoughts
devour thoughts of you consume |
ruelle


(helen #1) Is this theft ? UB9pOoF
(helen #1) Is this theft ? HdQ2sxM
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(helen #1) Is this theft ? Empty
Message(#)(helen #1) Is this theft ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(helen #1) Is this theft ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-