AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -43%
Pack Découverte Philips Hue Kit de ...
Voir le deal
129.99 €

 (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jo Carter
Jo Carter
Les lauriers factices
Les lauriers factices
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Hu5cwsy Présent
ÂGE : âge fixé à 27 ans (03.11) et c'est pas la peine de chercher sur internet pour connaître son année de naissance. trouve-toi une vie
SURNOM : la deux fois nommée aux grammy awards, bitches
STATUT : midas lui a dit toute la vérité, elle a boudé six mois par principe, sauf que l’obsession est réelle. alors d’accord, rien n’est officiel et le secret est (très mal) gardé, reste que six ans à se morfondre sur une histoire jamais commencée, ça entretient la passion, c’est clair
MÉTIER : chanteuse à suivre, grande gagnante 2023 (plus ou moins légitime) de la version all star de l’émission qui l’a fait connaître il y a sept ans de ça : the x-factor australia (25.03.2023). son contrat avec sony music australia vaut $1000000, autant dire qu’elle a plutôt intérêt à se donner, et c’est le cas. d’ailleurs, on oublie un petit instant les magouilles inhérentes à sa victoire, et on se concentre sur le succès de son duo avec midas et leurs deux nominations aux grammy awards. une première pour elle. certainement pas la dernière. mark my words
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava. elle y est forcément moins fourrée, ce qui a tendance à faire grimper sa culpabilité. maisie s'est bien fondue dans le décor depuis novembre dernier, à voir si l'attention récente des photographes et des curieux autour de la petite maison ne viendra pas à bout de son besoin de stabilité
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go U7w5
POSTS : 3540 POINTS : 80

TW IN RP : langage cru et grossier, mention de violence paternelle, mention de maladie d'alzheimer, surexposition médiatique (j'adapte mes rps sans problème, contactez-moi si besoin)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : 6éme enfant, unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ finaliste 2016, gagnante 2023 de the x factor aussie; magouilles et trahison++++ ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ trop petite (1m54), compense avec son trop gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
CODE COULEUR : #A4508B
RPs EN COURS :
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 3b32a491f9ef6ae0617b410d1027e98cb0bc56f6
MINE ◦ when i hear you sing it gets hard to breathe can't help but think every song's about me and every line every word that i write you are the muse in the back of my mind don't want to ask about it 'cause you might brush it off i'm afraid you think that it means nothing at all i don't know why i won't admit that you're all i want
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Jomr
CARSON ◦ we're all here the lights and noise are blinding we hang back it's all in the timing it's poker he can't see it in my face but i'm about to play my ace we need love but all we want is danger we team up then switch sides like a record changer the rumors are terrible and cruel but honey most of them are true
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Fbbef4a9938adc30f06b190b310bbf7287ae4a38
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go C81d79d63d4b8893475e6f0c4588840d7e0c61a5
HARTER ◦ don't cry no more for me don't waste your time convincing me that maybe someday we'll get it right 'cause we never could i wish that we would but we won't
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Bd128eb47ca103ea9003897e08cbc3e1213b7975
JOLIE ◦ they said the end is coming everyone's up to something i find myself running home to your sweet nothings outside they're push and shoving you're in the kitchen humming all that you ever wanted from me was sweet nothing

midas#24mabel#4june#3laurie#6 (fb 2009)nicholas#18maisie#3angus#2micah#5 (fb 2015)

RPs EN ATTENTE :
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 155cb487f9dcbd4dee04ada6e4e57b5f9e05e3a0
PEGGY ◦ there ain't no words to the song i'm here to sing no there ain't no words to the song i came to sing oh i just don't know the words to tell you what i mean and i'm at the end of my mind trying to do the right thing (scénario libre)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs profil, sign, mine, carson, joseegan, peggy) ◦ ©padmeamiidalas (gif harter), katmcnamaragifs (gif jolie) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t48702-libre-riley-keough

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Empty
Message(#) Sujet: (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go EmptyLun 24 Juil 2023 - 13:17




you forgive, you forget, but you never let it go
@Cassie Edwards ☆ crédit/harley

Jo n’était pas revenue dans ce studio depuis que Midas lui avait appris pour sa propre victoire, un souvenir qu’elle n’essaya pas d’oublier, bien incapable de faire dans la bonté d’âme pour passer l’éponge sur ce genre de choses, mais plutôt d’en faire son affaire en ne se laissant pas trop perturber par l’idée que ça serait peut-être un désastre de venir précisément enregistrer ici.

Ils n’allaient pas vraiment enregistrer d’ailleurs, seulement faire quelques prises de voix pour continuer à potasser sur leur chanson en amont, ce qui au fond était devenu leur excuse préférée pour se voir sans dire vraiment qu’ils voulaient se voir — toujours pas très malins, même après plusieurs semaines de travail, mais que voulez-vous, on ne pouvait pas avoir la fame et l’intelligence, c’était comme ça. Parce qu’elle n’avait pas beaucoup de temps devant elle, ne pas aller se perdre du côté de Bayside pour profiter du studio personnelle du jeune homme semblait être une alternative engageante sur l’instant, lui permettant de mieux s’organiser sur les deux jours durant lesquels elle était de retour en ville, alors elle était là, moulée dans une robe plutôt sobre en comparaison à son trousseau usuel, ses cheveux lissés jusqu’à la taille, son rouge à lèvres carmin faisant ressortir le brun de ses yeux soulignés d’un épais trais de liner, ses longs cils ouvrant son regard d’éternelle blasée. Le show case au club de Jazz pour lequel elle était revenue d’Adelaide Hills prenant place en début de soirée, elle était venue dans sa tenue pour ne pas perdre de temps ; déposée par son agent de sécurité qui se trouvait être son père, ça ne s’inventait pas, elle lui demanda de ne pas entrer, de rester à proximité et de ne pas faire de vagues tout en essuyant une remarque acerbe qu’elle repoussa avec la volonté des habitués, puis elle s’enfonça dans les dédales du studio jusqu’à la partie réservée à Midas et son équipe.

Elle poussa la porte du bout des ongles, ne se souciant pas de déranger qui que ce soit, et constata le silence feutré de l’endroit qui lui donna une sueur froide aussitôt qu’elle pénétra. Elle apprenait à apprécier le silence, surtout depuis qu’on l’avait contrainte à la retraite dans la cambrousse, mais son anxiété était réelle quand elle se rendait compte qu’elle était seule avec ses pensées. Généralement, c’était le moment qu’elle choisissait pour faire le décompte des anxiolytiques qu’elle avait pris dans la journée, qu’elle décidait d’en prendre un en plus pour dire de, mais c’était une habitude qu’elle avait relégué à la dernière place de ses travers, ayant retenu la leçon de la mise en garde de Charlie à qui elle ne voulait pas laisser une occasion de lui dire qu’elle l’avait vu dans sa boule de cristal, qu’elle finirait comme toutes les starlettes dans son genre.

S’approchant de la console de mixage, jo pinça ses lèvres l’une sur l’autre pour estomper la matière velours de son rouge à lèvres, se battant avec l’envie immédiate d’envoyer un texto à Midas pour lui dire que c’était fort quand même, que c’était elle qu’on définissait comme une putain de diva, quand c’était lui qui n’était même pas foutu d’arriver à l’heure. Elle eut un espoir en entendant la porte s’ouvrir, restant un instant face à la console pour dire sur le ton traînant qui était le sien quand elle voulait garder le contrôle d’une situation donnée "T’as vraiment pris des habitudes d’enfant gâté, ça me tue." Pas plus que de se rendre compte qu’elle ne parlait pas à Midas, mais à son assistante dont elle affronta les yeux avec une provocation évidente lorsqu’elle vrilla pour lui faire face à distance. Un sourire âpre vint redessiner les pommettes blushées de la jeune femme "Je pensais pas être venue pour faire du baby-sitting." Ce n’était pas à elle qu’elle parlait, elle pensait tout haut. Mais tout bien considéré, Jo avait tout de même bien envie que ça la gonfle assez de l’entendre dire ce genre de conneries pour avoir enfin l’occasion de lui défoncer la gueule, à Cassie.


    you can find me under the lights, diamonds under my eyes, turn the rhythm up, don't you wanna just come along for the ride? oh my outfit so tight, you can see my heartbeat tonight, i can take the heat, baby, best believe that's the moment i shine.












    :sing::
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Edwards
Cassie Edwards
l'orgueilleuse aux préjugés
l'orgueilleuse aux préjugés
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Hu5cwsy ÂGE : 23 ans (25.10.2000)
SURNOM : cassie est déjà le diminutif de cassandra. si vous avez encore plus la flemme, cass c'est bien aussi.
STATUT : FiAnCéE à Ambrose, quelle drôle d'idée.
MÉTIER : agent artistique, boss de midas (si si).
LOGEMENT : un loft spacieux sur logan city, elle accueille désormais ambrose qui squatte la chambre de beyoncé.
harleystuff.tumblr
POSTS : 2896 POINTS : 30

TW IN RP : ràs, je préviendrai s'il y a des sujets sensibles qui se jouent.
TW IRL : ràs.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : born & raised en écosse, elle est arrivée en australie à ses 18 ans et y a terminé ses études › elle bosse depuis 2020 pour une agence de stars › elle a 5 frères et soeurs plus jeunes qu'elle, tous restés en écosse. Ils se voient environ une ou deux fois par an pendant les vacances.
CODE COULEUR : cassie parle bien trop vite en firebrick.
RPs EN COURS :
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 03490966a770b1a84f74a3852599d25672a61c33
(midas#3) uc uc uc

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go E9416d7f7ea50e265f64a009dbe4e5657fde2693
(lena#1 (fb 2020)) uc uc uc

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 90066d5ba38d9c86168cf5937a54c09f4a49e1b4
(ambrose#4&ruben) make believe that we are kings and queens of our own castle, a story that never ends, a perfect night, a fairytale that you can believe in.

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 1e6483c741a6513edee1b6d6261f6422478d88ae
(logan#1) you're a winner in my eyes, so what if you always lose ? a crack house on an empty street just looking for someone easy to meet.

cesar&lena#2jo#2

TELEPHONE : midasambrose

RPs EN ATTENTE : (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Bf8ddff9-9214-4afb-90b5-9745c89433bc
in memoriam:



RPs TERMINÉS : midas#2 (fb 2020)midas#1jo#1ambrose#1ambrose#2ambrose#3
AVATAR : milly alcock.
CRÉDITS : harley (ava+crackship+gif angèle) & jcnginkim (gif damiano) & librapacks (gif benjamin) & loonywaltz (ub) & grace gaustad, jessie frye, animal sun (lyrics)
DC : spencer les problèmes & dina la ninja.
PSEUDO : harley
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t47902-don-t-you-forget-about-me-cassie https://www.30yearsstillyoung.com/t48698-

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Empty
Message(#) Sujet: Re: (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go EmptyVen 1 Sep 2023 - 16:20




you forgive, you forget, but you never let it go
@Jo Carter ☆ crédit/ssoveia :brows:

Midas fait moins la gueule, enfin plus trop quoi et c’est sans doute une petite victoire. Tu sais pas trop, en vrai, parce que toi aussi, tu l’as toujours en travers de la gorge, son attitude. Le pire dans tout ça, c’est que tu sais très bien que c’est uniquement de la faute de Jo. Certes elle ne lui a rien demandé et a même plutôt mal pris la révélation, mais est-ce que c’est ta faute ? Non, absolument pas. Résultat des courses, ils se sont fait la gueule vite fait, on tout de même collaboré sur un son ou tu sais pas trop quoi, il a pondu toute la tracklist de son futur album et t’as été exclue de tout le process juste pour avoir sorti une vérité qu’il tenait tant à enfouir sous le tapis avec tout le reste de la poussière et des problèmes. Le temps a passé et les choses se sont à peu près tassées, tu fais de ton mieux pour ne pas laisser cette foutue rancœur prendre le dessus et c’est difficile, toi qui est n’est pas habituée à pardonner ce genre de trahison. Pourtant c’est de Midas dont il s’agit, et si au début il était surtout un moyen d’atteindre tes objectifs, avec le temps il est devenu bien plus que ça. Midas c’est un ami, un proche, un confident, quelqu’un à qui tu tiens et que t’as appris à connaître au-delà de cette image de petit prince prodigue de l’Australie. Bien sûr, pour ceux qui connaissent tes ambitions sur le long terme et pour tous les autres, t’es probablement qu’une rapace ou une foutue gold digger qui n’est là que pour l’argent et la fame. Est-ce que leur avis compte ? Absolument pas. Est-ce que tu vas laisser leurs idées fausses te pourrir la vie ? Non plus. Tu sais ce que tu vaux et pourquoi t’es là, Midas aussi et c’est sans doute le plus important dans tout ça. Alors forcément, quand t’as reçu un “tu peux passer au studio ?, t’as pas hésité à répondre à l’affirmative avant de te mettre en route. T’as bon espoir d’avoir un premier aperçu sur la totalité de l’album à venir, histoire de rattraper le coup du son balancé à l’improviste lors du festival. T’es pas trop revenue dessus, t’as pas dit que ça t’avais vexée parce qu’au final il s’en fiche sûrement et que c’est même pas aussi important que ça, mais ça n’empêche que tu l’as toujours un peu au travers de la gorge. Mais hé, au moins t’as présenté tes excuses, t’as fait comme si son attitude n’avait presque pas été dommageable et t’es suffisamment bonne actrice pour que ça soit passé inaperçu auprès du chanteur.
Gobelet Starbucks en main, Macbook sous le coude, c’est pourtant déterminée que tu rentres dans le studio, tout ça pour être accueillie par une voix dans le lointain qui n’est pas celle de Sterling. Aucun mal à la reconnaître, cependant, et tu peux pas t’empêcher de lâcher un soupir exaspéré en avançant pour constater en personne la présence de la chanteuse qui a l’air au moins aussi ravie de tomber sur toi.
Et allez, tout de suite elle commence quand elle a l’air de se rendre compte que c’est toi qui vient d’arriver, même pas le temps de s’échauffer elle passe direct aux habituels coups bas. Mais t’es rodée, à cette danse là. C’est pas la première fois que t’as le droit à ce genre de remarques et c’est certainement loin d’être la dernière. Toujours aussi drôle, en tout cas, le coup de “t’es qu’une gamine” même pas masqué, vraiment. « Oh wow, tu prépares un spectacle de stand-up ? » Tu te démontes pas devant elle, t’attends rien venant de sa part et certainement pas d’être au minimum courtoise. « Tu devrais peut-être bosser un peu plus sur le contenu si tu veux que ça puisse fonctionner. » Ou alors elle peut demander à Midas d’acheter le jury ou la prod d’une émission liée, comme ça c’est le succès assuré vu que c’est la seule et unique raison pour laquelle on parle d’elle aujourd’hui. Elle est vite passée au dessus de la colère et de la frustration de l’annonce, en tout cas. « Il est où, Midas ? » Parce que c’est lui que t’es venue voir ici, pas Jo. « J’savais pas que tu serais là aussi. » Et visiblement l’inverse est vraie aussi. Merde, ça ressemble à un vieux traquenard là. Tu le sais tête en l’air et pas franchement organisé dans son emploi du temps, Midas, mais là il a foutu deux fauves dans la même cage et t’es même pas sûre qu’il en a réellement conscience.



Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
Les lauriers factices
Les lauriers factices
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Hu5cwsy Présent
ÂGE : âge fixé à 27 ans (03.11) et c'est pas la peine de chercher sur internet pour connaître son année de naissance. trouve-toi une vie
SURNOM : la deux fois nommée aux grammy awards, bitches
STATUT : midas lui a dit toute la vérité, elle a boudé six mois par principe, sauf que l’obsession est réelle. alors d’accord, rien n’est officiel et le secret est (très mal) gardé, reste que six ans à se morfondre sur une histoire jamais commencée, ça entretient la passion, c’est clair
MÉTIER : chanteuse à suivre, grande gagnante 2023 (plus ou moins légitime) de la version all star de l’émission qui l’a fait connaître il y a sept ans de ça : the x-factor australia (25.03.2023). son contrat avec sony music australia vaut $1000000, autant dire qu’elle a plutôt intérêt à se donner, et c’est le cas. d’ailleurs, on oublie un petit instant les magouilles inhérentes à sa victoire, et on se concentre sur le succès de son duo avec midas et leurs deux nominations aux grammy awards. une première pour elle. certainement pas la dernière. mark my words
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava. elle y est forcément moins fourrée, ce qui a tendance à faire grimper sa culpabilité. maisie s'est bien fondue dans le décor depuis novembre dernier, à voir si l'attention récente des photographes et des curieux autour de la petite maison ne viendra pas à bout de son besoin de stabilité
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go U7w5
POSTS : 3540 POINTS : 80

TW IN RP : langage cru et grossier, mention de violence paternelle, mention de maladie d'alzheimer, surexposition médiatique (j'adapte mes rps sans problème, contactez-moi si besoin)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : 6éme enfant, unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ finaliste 2016, gagnante 2023 de the x factor aussie; magouilles et trahison++++ ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ trop petite (1m54), compense avec son trop gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
CODE COULEUR : #A4508B
RPs EN COURS :
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 3b32a491f9ef6ae0617b410d1027e98cb0bc56f6
MINE ◦ when i hear you sing it gets hard to breathe can't help but think every song's about me and every line every word that i write you are the muse in the back of my mind don't want to ask about it 'cause you might brush it off i'm afraid you think that it means nothing at all i don't know why i won't admit that you're all i want
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Jomr
CARSON ◦ we're all here the lights and noise are blinding we hang back it's all in the timing it's poker he can't see it in my face but i'm about to play my ace we need love but all we want is danger we team up then switch sides like a record changer the rumors are terrible and cruel but honey most of them are true
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Fbbef4a9938adc30f06b190b310bbf7287ae4a38
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go C81d79d63d4b8893475e6f0c4588840d7e0c61a5
HARTER ◦ don't cry no more for me don't waste your time convincing me that maybe someday we'll get it right 'cause we never could i wish that we would but we won't
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Bd128eb47ca103ea9003897e08cbc3e1213b7975
JOLIE ◦ they said the end is coming everyone's up to something i find myself running home to your sweet nothings outside they're push and shoving you're in the kitchen humming all that you ever wanted from me was sweet nothing

midas#24mabel#4june#3laurie#6 (fb 2009)nicholas#18maisie#3angus#2micah#5 (fb 2015)

RPs EN ATTENTE :
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 155cb487f9dcbd4dee04ada6e4e57b5f9e05e3a0
PEGGY ◦ there ain't no words to the song i'm here to sing no there ain't no words to the song i came to sing oh i just don't know the words to tell you what i mean and i'm at the end of my mind trying to do the right thing (scénario libre)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs profil, sign, mine, carson, joseegan, peggy) ◦ ©padmeamiidalas (gif harter), katmcnamaragifs (gif jolie) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t48702-libre-riley-keough

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Empty
Message(#) Sujet: Re: (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go EmptyVen 1 Sep 2023 - 17:05




you forgive, you forget, but you never let it go
@Cassie Edwards ☆ crédit/harley

Autant dire que d’un coup violent, la bonne humeur de Jo avait baissé d’un cran ou deux. Le côté théâtral de sa personnalité, celui qui ne dormait jamais vraiment, il sortit de sa léthargie pour mieux lui faire poser une main sur sa poitrine histoire de prendre une expression de fausse déception, les paroles de Cassandra la touchant autant que le sort des ours polaires. C’est-à-dire que, pour la faire courte, elle n’en avait strictement rien à foutre "Putain, tu touches quelque chose en moi là." Non "J’attendais ton approbation avant de me lancer, je vais être obligée de changer de plan de carrière." On repassera sur l’idée que c’était elle la plus âgée dans la pièce, et que faire preuve d’un peu de bonne volonté en ne lui sautant pas à la gorge comme une gamine frustrée à la récré, ça aurait été du plus bel effet.

Mais en même temps, elle avait évité de la croiser cette greluche, ce n’était sûrement pas pour rien. Déjà qu’elle pouvait à peine la voir, même en peinture, se souvenant assez bien du discours qu’elle lui avait fait pour assurer les arrières de son patron — à croire que Jo avait l’étoffe d’une vilaine de dessin-animé, quelle pauvre conne —, ce n’était sûrement pas pour lui accorder le privilège de ses efforts après qu’elle se soit jetée comme une crève la dalle sur l’info concernant Midas et ses conneries. Alors d’accord, c’était peut-être exagéré de la juger responsable de tout ça, mais en même temps, c’était plus facile de lui en vouloir à elle que d’en vouloir à Midas. Elle avait choisi son camp Jo, et c’était injuste, mais Cassandra l’avait été aussi en ne prenant pas le temps de retourner tout ça dans tous les sens pour préserver au moins un peu sa sensibilité — elle avait de la sensibilité, autant qu’il en fallait pour provoquer ce qu’elle provoquait chez son public, et à en croire par le feedback qu’elle recevait depuis des mois maintenant, ce n’était pas rien, alors vos gueules.

Elle ne comptait pas faire une fleur à Cassandra en la traitant comme le messager — des rumeurs disaient qu’on ne devait pas y toucher… mais les rumeurs, pour ce qu’elle en pensait. Prenant une inspiration discrète, mais profonde, elle se tourna vers elle pour mieux la toiser, et ce sans faire dans la dentelle, le jugement transparaissant dans son regard brillant de paillettes, et lui répondre avec l’insolence qui était la sienne quand, déterminée à ne pas élever le débat, elle se montrait passablement puérile "J’ai une réponse à te donner, mais elle va pas te plaire." Elle n’ajouta pas ça commence par dans ton et ça finit par — très mature Josephine, mais c’était à peu près tout ce qu’elle méritait la blonde qui de son côté souleva qu’elle ne savait pas qu’elle serait là. Jazz hands, et Jo rétorqua avec une petite note dans la voix d’une justesse à faire râler "Surprise." Bitch, garda-t-elle pour elle, se rendant compte certainement en même temps qu’elle qu’elles étaient tombées dans un traquenard qui vaudrait à Midas un texto le menaçant d’une lente et douloureuse agonie.

À ce propos, elle pécha son téléphone dans la poche de son long manteau qui dissimulait sa tenue du soir, et vérifia l’heure pour consulter ses options. Elle pouvait s’en aller, mais elle avait promis à Midas d’être là. En même temps, il lui avait promis d’être là aussi, et il avait envoyé Polly Pocket à sa place, ce qui entre nous, relevait d’un manque de savoir-vivre qu’elle ne pourrait pas lui reprocher, pas très au fait des règles de savoir-vivre justement, mais franchement, il se foutait de sa gueule, non ? Elle comprenait à peu près le raisonnement qu’il avait dû avoir cet idiot, est-ce que ça voulait dire qu’elle devait y adhérer ? Absolument pas. Cela dit, elle repartait pour Adelaide Hills après son événement du soir, ce serait le seul créneau qu’elle avait pour venir ici ; elle le détestait là, tout de suite, et parce qu’il fallait bien qu’elle passe sa colère sur quelqu’un, elle releva la tête vers Cassandra pour lui demander, cassante comme à son habitude "Tant qu’on y est, t’as pas un truc à me dire ?" Genre désolée Jo, elle accepterait sans rechigner. Mais en vrai, ce n’état pas du tout à ça qu’elle pensait, bien décidée à enfoncer le clou. Relevant les épaules pour continuer, elle poursuivit "Je sais pas, comme une ou deux infos confidentielles à me balancer pour faire chier le monde, genre ?" C’était juste un exemple comme ça, au hasard. Tu parles, trop fière d’elle malgré la rage qu’elle ressentait toujours à propos de tout ça, elle laissa filer un sourire en coin qui fendit le rouge qu’elle portait sur les lèvres.


    you can find me under the lights, diamonds under my eyes, turn the rhythm up, don't you wanna just come along for the ride? oh my outfit so tight, you can see my heartbeat tonight, i can take the heat, baby, best believe that's the moment i shine.












    :sing::
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Edwards
Cassie Edwards
l'orgueilleuse aux préjugés
l'orgueilleuse aux préjugés
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Hu5cwsy ÂGE : 23 ans (25.10.2000)
SURNOM : cassie est déjà le diminutif de cassandra. si vous avez encore plus la flemme, cass c'est bien aussi.
STATUT : FiAnCéE à Ambrose, quelle drôle d'idée.
MÉTIER : agent artistique, boss de midas (si si).
LOGEMENT : un loft spacieux sur logan city, elle accueille désormais ambrose qui squatte la chambre de beyoncé.
harleystuff.tumblr
POSTS : 2896 POINTS : 30

TW IN RP : ràs, je préviendrai s'il y a des sujets sensibles qui se jouent.
TW IRL : ràs.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : born & raised en écosse, elle est arrivée en australie à ses 18 ans et y a terminé ses études › elle bosse depuis 2020 pour une agence de stars › elle a 5 frères et soeurs plus jeunes qu'elle, tous restés en écosse. Ils se voient environ une ou deux fois par an pendant les vacances.
CODE COULEUR : cassie parle bien trop vite en firebrick.
RPs EN COURS :
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 03490966a770b1a84f74a3852599d25672a61c33
(midas#3) uc uc uc

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go E9416d7f7ea50e265f64a009dbe4e5657fde2693
(lena#1 (fb 2020)) uc uc uc

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 90066d5ba38d9c86168cf5937a54c09f4a49e1b4
(ambrose#4&ruben) make believe that we are kings and queens of our own castle, a story that never ends, a perfect night, a fairytale that you can believe in.

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 1e6483c741a6513edee1b6d6261f6422478d88ae
(logan#1) you're a winner in my eyes, so what if you always lose ? a crack house on an empty street just looking for someone easy to meet.

cesar&lena#2jo#2

TELEPHONE : midasambrose

RPs EN ATTENTE : (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Bf8ddff9-9214-4afb-90b5-9745c89433bc
in memoriam:



RPs TERMINÉS : midas#2 (fb 2020)midas#1jo#1ambrose#1ambrose#2ambrose#3
AVATAR : milly alcock.
CRÉDITS : harley (ava+crackship+gif angèle) & jcnginkim (gif damiano) & librapacks (gif benjamin) & loonywaltz (ub) & grace gaustad, jessie frye, animal sun (lyrics)
DC : spencer les problèmes & dina la ninja.
PSEUDO : harley
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t47902-don-t-you-forget-about-me-cassie https://www.30yearsstillyoung.com/t48698-

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Empty
Message(#) Sujet: Re: (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go EmptyDim 10 Sep 2023 - 20:27




you forgive, you forget, but you never let it go
@Jo Carter ☆ crédit/ssoveia :brows:

C’est dingue comme elle a le don de t’irriter, et le pire c’est qu’elle n’a même pas besoin de faire de gros efforts pour ça. Alors le voilà, le ballet des vannes débute, continue un peu et tu te marres doucement à sa réaction digne d’une enfant de CE2. « Ah, je savais bien que tu serais de mon avis. » Est-ce que c’est véritablement utile de continuer à répondre ? Non. Mais pour le coup c’est plus fort que toi. Et puis bon, on ne peut pas vraiment dire que ça soit difficile de se calquer au comportement reçu en face.
La tension dans l’air est telle qu’à la moindre étincelle, c’est un coup à tout enflammer. Le pire dans tout ça, c’est que ça fait un quart de seconde que vous êtes dans la même pièce, c’est probablement un nouveau record. Toujours un plaisir de se trouver dans son sillage en tout cas, ça n’a pas changé, ça. Le pire c’est qu’elle continue, Jo. Elle ne s’arrête pas là et fait même genre d’avoir du self-control ainsi qu’un certain standing en ne lâchant pas un vulgaire “dans ton cul” à ton adresse. Oh haha, Jo, super drôle et vraiment très mature ça, à se demander qui est vraiment une gamine dans l’histoire. Pour toute réponse, tu lui offres un sourire forcé et un poil méprisant qui en dit long sur ton état d’esprit. En tout cas pour une surprise, c’est plutôt réussi. Enfin pour le coup c’est vraiment de celles dont on se passerait bien, et ta seule consolation pour le moment, c’est qu’elle a l’air aussi ravie que toi d’être là. Mais okay donc elle veut la jouer comme ça ? Tant pis pour elle. Sans même le cacher, tu soupires en roulant des yeux. « Désolée de te décevoir mais non, j’ai pas de scoop pour toi aujourd’hui. » Peut-être que t’aurais pu faire l’effort d’être agréable ou au moins courtoise, mais là t’as même plus envie d’essayer. « T’as l’air de t’être vite remise de l’info en tout cas, c’est que ça doit pas te travailler tant que ça finalement. » C’est vrai quoi, elle s’est énervée un quart de seconde à l’instant où elle l’a su, en a foutu une à Midas dans la foulée et puis maintenant tout a l’air de rouler pour elle, alors c’est quoi le problème exactement ? « D’ailleurs à ce propos j’ai failli oublier, mais félicitations pour ta victoire hein, c’était carrément mérité. » C’est mesquin et sans doute un peu hypocrite, comme commentaire, mais pour ta défense, c’est elle qui a commencé. En toute objectivité, elle est douée dans ce qu’elle fait, même toi tu ne peux pas le nier. Nul doute qu’elle saura profiter de l’opportunité qui lui a été offerte quand bien même la légitimité est discutable et que ça prendrait bien peu de choses pour le faire savoir au monde. S’il y a quelque chose que tu as appris avec sa réaction à l’annonce de la supercherie et de l’accord avec la production, c’est qu’elle est fière. Pour quelqu’un comme Jo, avoir gagné de cette façon, c’est pas ce qu’elle attendait et nul doute que ça a dû faire mal à son égo. « Tu profites bien, j’espère. » Visiblement plus que bien vu qu’elle se paye le luxe d’un duo avec Midas malgré tout ce qui est arrivé. Bon, pour le coup t’es à peu près certaine que c’est lui qui est allé lui courir après et qui l’a suppliée avec son air de chiot battu, mais c’est pas la question.



Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
Les lauriers factices
Les lauriers factices
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Hu5cwsy Présent
ÂGE : âge fixé à 27 ans (03.11) et c'est pas la peine de chercher sur internet pour connaître son année de naissance. trouve-toi une vie
SURNOM : la deux fois nommée aux grammy awards, bitches
STATUT : midas lui a dit toute la vérité, elle a boudé six mois par principe, sauf que l’obsession est réelle. alors d’accord, rien n’est officiel et le secret est (très mal) gardé, reste que six ans à se morfondre sur une histoire jamais commencée, ça entretient la passion, c’est clair
MÉTIER : chanteuse à suivre, grande gagnante 2023 (plus ou moins légitime) de la version all star de l’émission qui l’a fait connaître il y a sept ans de ça : the x-factor australia (25.03.2023). son contrat avec sony music australia vaut $1000000, autant dire qu’elle a plutôt intérêt à se donner, et c’est le cas. d’ailleurs, on oublie un petit instant les magouilles inhérentes à sa victoire, et on se concentre sur le succès de son duo avec midas et leurs deux nominations aux grammy awards. une première pour elle. certainement pas la dernière. mark my words
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava. elle y est forcément moins fourrée, ce qui a tendance à faire grimper sa culpabilité. maisie s'est bien fondue dans le décor depuis novembre dernier, à voir si l'attention récente des photographes et des curieux autour de la petite maison ne viendra pas à bout de son besoin de stabilité
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go U7w5
POSTS : 3540 POINTS : 80

TW IN RP : langage cru et grossier, mention de violence paternelle, mention de maladie d'alzheimer, surexposition médiatique (j'adapte mes rps sans problème, contactez-moi si besoin)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : 6éme enfant, unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ finaliste 2016, gagnante 2023 de the x factor aussie; magouilles et trahison++++ ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ trop petite (1m54), compense avec son trop gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
CODE COULEUR : #A4508B
RPs EN COURS :
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 3b32a491f9ef6ae0617b410d1027e98cb0bc56f6
MINE ◦ when i hear you sing it gets hard to breathe can't help but think every song's about me and every line every word that i write you are the muse in the back of my mind don't want to ask about it 'cause you might brush it off i'm afraid you think that it means nothing at all i don't know why i won't admit that you're all i want
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Jomr
CARSON ◦ we're all here the lights and noise are blinding we hang back it's all in the timing it's poker he can't see it in my face but i'm about to play my ace we need love but all we want is danger we team up then switch sides like a record changer the rumors are terrible and cruel but honey most of them are true
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Fbbef4a9938adc30f06b190b310bbf7287ae4a38
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go C81d79d63d4b8893475e6f0c4588840d7e0c61a5
HARTER ◦ don't cry no more for me don't waste your time convincing me that maybe someday we'll get it right 'cause we never could i wish that we would but we won't
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Bd128eb47ca103ea9003897e08cbc3e1213b7975
JOLIE ◦ they said the end is coming everyone's up to something i find myself running home to your sweet nothings outside they're push and shoving you're in the kitchen humming all that you ever wanted from me was sweet nothing

midas#24mabel#4june#3laurie#6 (fb 2009)nicholas#18maisie#3angus#2micah#5 (fb 2015)

RPs EN ATTENTE :
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 155cb487f9dcbd4dee04ada6e4e57b5f9e05e3a0
PEGGY ◦ there ain't no words to the song i'm here to sing no there ain't no words to the song i came to sing oh i just don't know the words to tell you what i mean and i'm at the end of my mind trying to do the right thing (scénario libre)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs profil, sign, mine, carson, joseegan, peggy) ◦ ©padmeamiidalas (gif harter), katmcnamaragifs (gif jolie) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t48702-libre-riley-keough

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Empty
Message(#) Sujet: Re: (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go EmptySam 16 Sep 2023 - 7:30




you forgive, you forget, but you never let it go
@Cassie Edwards ☆ crédit/harley

Le plus gros problème de Cassandra, c’était que comme elle savait tapoter avec ses gros doigts boudinés sur l’écran d’un téléphone portable, elle croyait avoir la science infuse. Elle en tirait des conclusions qu’elle pensait indéfectibles vu que c’était sûrement plus à sa portée d’avaler des couleuvres que de checker ses sources pour en tirer la vérité, celle qu’elle ne préférait pas connaître sûrement parce qu’elle adorait vivre dans l’illusion que le monde était noir ou blanc, que le gris n’existait que dans une réalité qui n’était pas simple à voir pour ses petits yeux de fouine. Elle s’en cognait de ses raisons au fond, Jo ne voyait que les faits. A se demander comment elle avait pu bosser aussi longtemps avec Midas sans que ce dernier ne souffre de son incapacité chronique à être impartiale. Mais de ça aussi elle s’en cognait, Jo l’avait dit et redit, elle ne mettrait jamais le nez dans les affaires de Midas, dans les liens qu’il entretenait avec son équipe, elle ne se permettait de réagir là que parce qu’elle était directement impliquée ; ce qui le forçait à la garder à ses côtés alors qu’elle l’avait tout bonnement trahi, c’était complètement con, puisque ça voulait dire quelque part qu’elle serait bien capable de recommencer si elle l’avait déjà fait une fois, mais c’était son affaire. A la rigueur, elle pourrait lui balancer un je te l’avais dit si elle lui plantait à nouveau un couteau dans le dos, et encore, ça n’aurait absolument rien de satisfaisant.

Là où ça devenait son affaire, c’était quand l’autre trouvait ça drôle de la prendre pour une baltringue à s’amuser de la situation dans laquelle elle s’était retrouvée, pensant sans aucun doute que Jo, elle n'était que de parole, et que surréagir n’était que le résultat de son besoin viscéral de se comporter comme Mariah Carey. Pas de chance, la violence de Jo restait son plus gros défaut, et ce n’était pas sa toilette impeccable du soir qui y changerait quoi que ce soit. Elle avait bien trop pris sur elle ces derniers temps pour accepter qu’on se foute de sa gueule sans broncher, elle l’avait assez fait depuis le mois de mars dernier. Elle avait rongé son frein, fait des efforts, pleurée en silence, voulu limiter la casse en prenant des trucs, en voulant se débrouiller, en apprenant à composer avec la nouvelle vie qu’elle vivait, en acceptant, en pardonnant aussi ; alors que l’autre lui présente des félicitations avec un petit sourire en biais, qu’elle lui dise qu’elle avait l’air de bien s’en sortir en se moquant ouvertement d’elle, sous-entendant sans doute que ça l’arrangeait bien finalement tout ça, c’était l’élément déclencheur de quelque chose qu’elle n’aurait pas le temps de voir venir étant donné que déjà, elle lui fonça dessus pour :

Un — lui choper le menton entre ses doigts à une seule main, ses ongles longs et rouge s’enfonçant dans ses joues sans qu’elle ne trouve ça nécessaire de mesurer sa poigne au contraire, sentant non seulement les dents de Cassandra sous la pulpe de ses doigts, mais en plus ses mâchoires qu’elle serra encore plus fort en espérant lui faire mal. Deux — la tirer brusquement en avant pour que son visage soit à hauteur du sien. Cassandra était plus grande que Jo d’ordinaire, dix centimètres qui auraient peut-être dû impressionner la chanteuse si elle n’avait pas des talons de douze aux pieds ce soir, lui donnant ainsi un avantage qu’elle ne bouda pas quand elle se prépara à lui parler en ne desserrant par l’étau de ses doigts sur ses joues. Ses yeux passèrent de l’un à l’autre de ceux de Cassandra avec le genre de sourire qu’elle retenait encore plus que son envie de lui cracher à la gueule. Sa voix résonna en murmure quand elle serra encore plus fort son menton entre ses doigts, et qu’elle lui dit sans espèce de malice dans le ton, plus aucune trace d’enfantillage ne venant adoucir le rauque de sa voix, aussi sérieuse que l’était la situation dans laquelle elle l’avait propulsée de force sous couvert de vouloir protéger les intérêts de Midas "J’espère du plus profond de mon coeur Cassandra, que tu gardes aucun secret susceptible de te gâcher la vie si ça venait à être dévoilé." Elle tira encore un peu plus sur ses joues pour la faire basculer en avant, son nez parvenant presque à effleurer le sien alors qu’elle continuait sans baisser les yeux "J’espère surtout du plus profond de mon coeur que jamais je tomberais dessus parce que tu sais quoi ? C’est pas l’affection que Midas a pour toi qui va me dissuader de m’en servir pour te la faire à l’envers exactement que tu lui as fait à l’envers." Et à elle aussi en l’occurence. Sauf que Jo le savait : Cassandra n’avait pas sauté sur l’info de la négo de Midas pour lui nuire à lui. Elle sentait sous ses doigts la chair de Cassandra céder à la pression de ses ongles enfoncés profond dedans, elle sentait aussi que si elle ne se sommait pas de reprendre sur elle, elle allait lui faire du mal pour de bon alors qu’elle continuait à la fixer, à la tenir, la forçant à ne pas bouger en maintenant son visage dans la seule main qu’elle avait de posé sur son visage qu’elle emprisonnait sans donner le sentiment de vouloir le libérer ; mais d’un coup, elle la lâcha, se foutant du déséquilibre qu’elle lui imposerait en ne la prévenant pas, et leva ses deux mains devant elle comme pour se rendre captive d’une faute qu’elle avait commise, mais qu’elle ne regrettait pas. Sans trace de sourire, sans trace de rien d’autre que celle de sa volonté de bien se faire comprendre, elle ponctua en la regardant droit dans la yeux, et ce sans ciller "Si j’étais toi, j’assurerais bien mes arrières et avant que tu poses la question ouais, c’est une menace." Elle aurait enfin une raison de la voir et de la traiter comme une putain d’antagoniste, elle en rêvait.


    you can find me under the lights, diamonds under my eyes, turn the rhythm up, don't you wanna just come along for the ride? oh my outfit so tight, you can see my heartbeat tonight, i can take the heat, baby, best believe that's the moment i shine.












    :sing::
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Edwards
Cassie Edwards
l'orgueilleuse aux préjugés
l'orgueilleuse aux préjugés
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Hu5cwsy ÂGE : 23 ans (25.10.2000)
SURNOM : cassie est déjà le diminutif de cassandra. si vous avez encore plus la flemme, cass c'est bien aussi.
STATUT : FiAnCéE à Ambrose, quelle drôle d'idée.
MÉTIER : agent artistique, boss de midas (si si).
LOGEMENT : un loft spacieux sur logan city, elle accueille désormais ambrose qui squatte la chambre de beyoncé.
harleystuff.tumblr
POSTS : 2896 POINTS : 30

TW IN RP : ràs, je préviendrai s'il y a des sujets sensibles qui se jouent.
TW IRL : ràs.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : born & raised en écosse, elle est arrivée en australie à ses 18 ans et y a terminé ses études › elle bosse depuis 2020 pour une agence de stars › elle a 5 frères et soeurs plus jeunes qu'elle, tous restés en écosse. Ils se voient environ une ou deux fois par an pendant les vacances.
CODE COULEUR : cassie parle bien trop vite en firebrick.
RPs EN COURS :
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 03490966a770b1a84f74a3852599d25672a61c33
(midas#3) uc uc uc

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go E9416d7f7ea50e265f64a009dbe4e5657fde2693
(lena#1 (fb 2020)) uc uc uc

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 90066d5ba38d9c86168cf5937a54c09f4a49e1b4
(ambrose#4&ruben) make believe that we are kings and queens of our own castle, a story that never ends, a perfect night, a fairytale that you can believe in.

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 1e6483c741a6513edee1b6d6261f6422478d88ae
(logan#1) you're a winner in my eyes, so what if you always lose ? a crack house on an empty street just looking for someone easy to meet.

cesar&lena#2jo#2

TELEPHONE : midasambrose

RPs EN ATTENTE : (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Bf8ddff9-9214-4afb-90b5-9745c89433bc
in memoriam:



RPs TERMINÉS : midas#2 (fb 2020)midas#1jo#1ambrose#1ambrose#2ambrose#3
AVATAR : milly alcock.
CRÉDITS : harley (ava+crackship+gif angèle) & jcnginkim (gif damiano) & librapacks (gif benjamin) & loonywaltz (ub) & grace gaustad, jessie frye, animal sun (lyrics)
DC : spencer les problèmes & dina la ninja.
PSEUDO : harley
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t47902-don-t-you-forget-about-me-cassie https://www.30yearsstillyoung.com/t48698-

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Empty
Message(#) Sujet: Re: (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go EmptyJeu 12 Oct 2023 - 22:37




you forgive, you forget, but you never let it go
@Jo Carter ☆ crédit/ssoveia :brows:

Elle mord à l’hameçon, Jo, et pas qu’un peu.
Voilà donc le vrai visage de la grande Jo Carter, rabaissée à devoir sortir les griffes une fois de plus. Tout de suite, elle se la joue intimidation physique, s’imaginant sûrement avoir l’ascendant sur toi. Si tu dois bien avouer qu’elle est impressionnante et que plus d’une meuf se serait mise à claquer des genoux face à son petit numéro de bully de cour de récréation, ce n’est pas ton cas. Ton regard se fixe dans le sien, ton expression restant fermée pour ne pas lui donner la satisfaction de croire qu’elle a l’ascendant sur toi. Tu les connais les gens comme elle, ce sont les mêmes qui à l’école préféraient avoir recours à l’intimidation plutôt que de se donner la peine de bosser. Elle est exactement du même acabit.
La chanteuse murmure, se faisant menaçante alors qu’elle peste ses avertissements. Peut-être que ça marche sur les gens impressionnables, mais toi tu trouves ça risible parce qu’elle n’a rien contre toi. Ta mâchoire se crispe sous ses doigts, écoutant dans un silence religieux sans détourner le regard un seul instant. Lorsqu’elle termine son petit speech et te relâche brusquement, tu ne peux empêcher ce petit ricanement méprisant de s’échapper d’entre tes lèvres alors que tu te masses la mâchoire. C’est qu’elle t’aurait griffée si elle était restée là encore trop longtemps. « T’as raison, tape sur la messagère, c’est tellement plus facile. » C’est dingue à quel point ça les arrange de te blâmer, toi, pour leurs actions à eux, tout ça parce que t’as mis en lumière la supercherie. « T’es sûre de vouloir jouer à ça, Jo ? » Parce que si c’est ce qu’elle veut réellement, deux peuvent participer et contrairement à elle, t’as toutes les cartes en main pour la mettre à genoux. Avec les bons contacts qui sont déjà dans ton répertoire, t’as la capacité de dévoiler au monde que sa victoire c’est du flan et que ça ne vaut rien. La bombe éclaboussera Midas pour sûr, mais il a un avantage qu’elle n’a pas ; c’est une meuf dans un monde régi par le patriarcat ; les médias et tous les connards au pouvoir se feront un plaisir de la descendre juste pour le thrill de pouvoir écraser une starlette montante. Ils n’hésiteront pas à déformer la vérité et à sortir des histoires rocambolesques à base de “elle l’a charmée pour arriver à ses fins et il était trop naïf pour s’en rendre compte.” Le classique coup de la meuf qui ne peut réussir par elle-même et qui doit user de stratagèmes vieux comme le monde. Ils n’auront aucun mal à la faire redescendre de son piédestal et à faire croire leur propre version de l’histoire au reste du monde. La carrière de Sterling remontera sans soucis, celle de Carter sans doute pas et tu sais qu’elle en a parfaitement conscience. « Cherche donc, je t’en prie. » Tu l’invites à fouiller plus en détails dans ta vie privée et ton passé si ça l’amuse, confiante dans l’idée qu’elle ne trouvera rien à se mettre sous la dent, pas le moindre os à ronger. Mis à part le sujet d’Ambrose qui restera entre lui et toi uniquement, ton parcours est un sans faute complet et tu n’as absolument rien à te reprocher. Pas même une heure de colle à déclarer au collège ou au lycée, c’est dire. « Mais à ta place j’y réfléchirai à deux fois avant de partir sur cette voie là, il me semble pas que tu sois tellement en position d’émettre la moindre menace. » Et si elle pense un seul instant que tu ne le feras pas pour protéger Midas comme tu le fais depuis que tu bosses avec lui, elle se fourre les ongles dans l'œil et la main avec. « Pour le moment t’es la seule au courant de ce qu’il a fait mais ça peut vite changer. » En dehors des abrutis qui ont accepté le petit chantage de Midas à base de “si elle ne gagne pas, je ne participe pas” et du chanteur lui-même, cela va de soi. Soupir agacé particulièrement sonore, tu jettes un coup d’oeil à ton téléphone histoire de vérifier que tu n’as pas de message du troisième parti de l’histoire. Rien du tout. A tous les coups, il a senti le danger en approchant de la salle et a préféré faire demi-tour. « Maintenant on est pas obligées d’en arriver là, mais pense pas que j’hésiterai. » Elle a plus qu’à profiter de sa victoire toute fraîche et à te foutre la paix, quoi.



Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
Les lauriers factices
Les lauriers factices
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Hu5cwsy Présent
ÂGE : âge fixé à 27 ans (03.11) et c'est pas la peine de chercher sur internet pour connaître son année de naissance. trouve-toi une vie
SURNOM : la deux fois nommée aux grammy awards, bitches
STATUT : midas lui a dit toute la vérité, elle a boudé six mois par principe, sauf que l’obsession est réelle. alors d’accord, rien n’est officiel et le secret est (très mal) gardé, reste que six ans à se morfondre sur une histoire jamais commencée, ça entretient la passion, c’est clair
MÉTIER : chanteuse à suivre, grande gagnante 2023 (plus ou moins légitime) de la version all star de l’émission qui l’a fait connaître il y a sept ans de ça : the x-factor australia (25.03.2023). son contrat avec sony music australia vaut $1000000, autant dire qu’elle a plutôt intérêt à se donner, et c’est le cas. d’ailleurs, on oublie un petit instant les magouilles inhérentes à sa victoire, et on se concentre sur le succès de son duo avec midas et leurs deux nominations aux grammy awards. une première pour elle. certainement pas la dernière. mark my words
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava. elle y est forcément moins fourrée, ce qui a tendance à faire grimper sa culpabilité. maisie s'est bien fondue dans le décor depuis novembre dernier, à voir si l'attention récente des photographes et des curieux autour de la petite maison ne viendra pas à bout de son besoin de stabilité
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go U7w5
POSTS : 3540 POINTS : 80

TW IN RP : langage cru et grossier, mention de violence paternelle, mention de maladie d'alzheimer, surexposition médiatique (j'adapte mes rps sans problème, contactez-moi si besoin)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : 6éme enfant, unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ finaliste 2016, gagnante 2023 de the x factor aussie; magouilles et trahison++++ ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ trop petite (1m54), compense avec son trop gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
CODE COULEUR : #A4508B
RPs EN COURS :
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 3b32a491f9ef6ae0617b410d1027e98cb0bc56f6
MINE ◦ when i hear you sing it gets hard to breathe can't help but think every song's about me and every line every word that i write you are the muse in the back of my mind don't want to ask about it 'cause you might brush it off i'm afraid you think that it means nothing at all i don't know why i won't admit that you're all i want
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Jomr
CARSON ◦ we're all here the lights and noise are blinding we hang back it's all in the timing it's poker he can't see it in my face but i'm about to play my ace we need love but all we want is danger we team up then switch sides like a record changer the rumors are terrible and cruel but honey most of them are true
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Fbbef4a9938adc30f06b190b310bbf7287ae4a38
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go C81d79d63d4b8893475e6f0c4588840d7e0c61a5
HARTER ◦ don't cry no more for me don't waste your time convincing me that maybe someday we'll get it right 'cause we never could i wish that we would but we won't
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Bd128eb47ca103ea9003897e08cbc3e1213b7975
JOLIE ◦ they said the end is coming everyone's up to something i find myself running home to your sweet nothings outside they're push and shoving you're in the kitchen humming all that you ever wanted from me was sweet nothing

midas#24mabel#4june#3laurie#6 (fb 2009)nicholas#18maisie#3angus#2micah#5 (fb 2015)

RPs EN ATTENTE :
(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go 155cb487f9dcbd4dee04ada6e4e57b5f9e05e3a0
PEGGY ◦ there ain't no words to the song i'm here to sing no there ain't no words to the song i came to sing oh i just don't know the words to tell you what i mean and i'm at the end of my mind trying to do the right thing (scénario libre)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs profil, sign, mine, carson, joseegan, peggy) ◦ ©padmeamiidalas (gif harter), katmcnamaragifs (gif jolie) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t48702-libre-riley-keough

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Empty
Message(#) Sujet: Re: (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go EmptyVen 13 Oct 2023 - 13:28



you forgive, you forget, but you never let it go
@Cassie Edwards ☆ crédit/harley

Bien sûr qu’elle n’était pas en position de proférer des menaces, mais croire que l’ego de Jo avait la capacité d’évoluer en sourdine, c’était largement sous-estimer sa volonté à toujours chercher à obtenir le dernier mot. Et pourtant, elle ne trouva rien de plus à lui dire quand elle la lâcha, sentant bouillir en elle le besoin de lui défoncer la gueule et ravaler son petit sourire en même temps. Elle non plus, elle ne baissa pas les yeux, qu’importait au fond que ce qu’elle était en train lui répondre faisait naître une angoisse qui ne la quitterait plus jusqu’à ce que Midas veuille bien en discuter, d’une stratégie à adopter pour pouvoir se défendre ensemble si la moindre information venait à filtrer à propos de toute cette histoire. A ce moment-là, elle le détestait d’être aussi naïf, de croire tellement fort que son assistante le respectait, l’appréciait, pour revenir sur ses erreurs et promettre de ne jamais plus recommencer. Il y croyait au point de négliger que c’était toujours possible, qu’on vienne déterrer ses secrets. Il n’était pas bien rancunier avec les gens qu’il estimait, Jo le savait : elle avait dû battre trois fois des cils pour le convaincre qu’elle était désolée, et parce qu’elle était la mieux placée pour savoir que ça fonctionnait, elle se jura de ne plus jamais tomber si bas pour qu’il adhère à sa parole à l’avenir. Cassandra ne respectait pas Midas parce qu’elle ne pensait qu’à une seule chose, et c’était sa carrière, et que c’était ça qui primait sur l'affection qu’elle aurait pu lui réserver si elle n’avait pas autant eu les dents qui rayent le parquet. C’était d’autant plus clair qu’elle était là, en train de la regarder droit dans les yeux pour mieux lui retourner sa menace à la gueule et remettre sur le tapis l’idée qu’en ayant l’info en sa possession, elle pouvait en faire ce qu’elle voulait, Midas ou pas. Jo s’en remettrait, elle l’avait déjà fait. Midas en revanche ? Elle était à peu près sûre qu’accuser une seconde trahison de la part de quelqu’un à qui il donnait le Bon Dieu sans confession, ça lui briserait le coeur, et l’idée n’était pas réjouissante parce qu’elle, elle avait ses intérêts à coeur et qu’elle ne voulait pas qu’on lui fasse du mal, c’était aussi bateau que ça. Il avait donné sa chance à Cassandra, elle l’utilisait pour démontrer qu’elle avait le pouvoir quelque part, et ce sans se soucier un seul instant de la répercussion de ses actes, ne pensant qu’à ce qu’elle avait à y gagner ; et ce n’était pas grand-chose en vérité, parce que sa pseudo honnêteté, elle ne la mènerait qu’à être crainte par ceux qu’elle aurait dans son sillage, et la solitude pour quelqu’un qui a de l’ambition, c’était la pire des offenses.

Qu’elle fasse, voilà ce que Jo pensa en s’attardant sur l’idée que cafarder plus souvent qu’à son tour, ça tuerait dans l’oeuf toute la réputation qu’elle essayait de gagner en prétendant faire les choses bien, comme quelqu’un de professionnel, si honnête qu’elle ne supportait pas qu’on veuille trafiquer les dés d’un jeu qui n’aurait de toute façon rien apporté à Midas. Ça la ferait crever surtout, mais ça elle ne s’en désolerait pas Jo, devenant ainsi la première à prendre un ticket pour cracher sur sa tombe quand elle se retrouvera la gueule ouverte, à chialer sur ses contrats cassés parce qu’elle n’aura pas su garder sa langue à propos de choses qu’on lui aura confié en pensant pouvoir le faire pour s’alléger. Le menton haut, elle sentait peut-être son coeur se serre et sa peur prendre de l’ampleur, elle ne faillit pas à la fixer pour lui dire, la voix plus blanche que tout à l’heure, mais autant chargée d’une amertume qu’elle ne tenta pas de dissimuler "Le jour où il se rendra compte de la personne que t’es vraiment, j’espère que t’auras autant d’aplomb que maintenant pour assumer le mal que ça va lui faire." C’est tout ce qu’elle lui dirait ce soir, et ce serait surement la dernière chose tout court d’ailleurs. Dans tous les cas, Jo était persuadée que ça ne l’atteignait même pas Cassandra, elle qui ne comprenait le sens de la vie qu’en se basant sur des chiffres, des statistiques, et des ambitions qui n’étaient surement pas trop grandes pour elle, sa désinvolture servant son avidité pour la réussite, mais qui la rendrait malheureuse lorsqu’elle s’apercevrait qu’elle avait tout à perdre à se jouer de la confiance de ceux qui, eux, avaient toute confiance en elle. Elle la toisa une dernière fois, ne lui dit pas qu’elle préviendrait elle-même Midas qu’elle avait dû partir plus tôt, mais la manière qu’elle eut de se détourner d’elle était assez parlante pour qu’elle s’exempte de la corvée d’avoir à rouvrir la bouche. Elle s’en alla avec la boule au ventre, et le — les — secret(s) qu’elle, elle garderait sans jamais juger ça utile de s’en servir contre quelqu’un qui avait cru en elle au point de se mettre en danger. Elle n’oublierait pas la menace qu’elle lui avait faite, elle aussi, et ne perdrait pas une occasion de la traiter comme une indésirable à chasser dés qu’elle se sentirait plus à l’aise avec le secret qu’on lui avait imposé pour s’aventurer à glaner ceux de la blonde. Elle ménagerait ses effets le temps d’y parvenir, consciente d’avoir perdu cette bataille, mais certainement pas la prochaine.

rp terminé.


    you can find me under the lights, diamonds under my eyes, turn the rhythm up, don't you wanna just come along for the ride? oh my outfit so tight, you can see my heartbeat tonight, i can take the heat, baby, best believe that's the moment i shine.












    :sing::
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Empty
Message(#) Sujet: Re: (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go (josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(josie #2) you forgive, you forget, but you never let it go

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-