AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : la prochaine extension Pokémon sera EV6.5 Fable ...
Voir le deal

 Into the wild ; Alone#1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anna Constantine
Anna Constantine
la mélodie des regrets
la mélodie des regrets
Présent
ÂGE : 33 ans (21/05/1990)
SURNOM : On l'appelle souvent "Nana" en pensant que c'est mignon. Mais le plus beau des surnoms, à ses yeux, reste "maman" prononcé par son fils.
STATUT : Séparée de Malone, depuis quatre ans, avec qui elle s'est mariée et a eu Oscar âgé de neuf ans. Depuis, elle a refait sa vie avec Samuel qu'elle a rencontré à son lieu de travail. Il a su ramasser les morceaux éparpillés de son coeur brisé, acceptant ses traumatismes et ses silences.
MÉTIER : Professeur de piano à la northlight theater company depuis trois ans maintenant, donnant parfois des cours particuliers quand la demande est là.
LOGEMENT : #88 Agnès street dans le quartier de Bayside. Elle a emménagé chez Samuel avec son fils Oscar.
Into the wild ; Alone#1 Tuhv
POSTS : 490 POINTS : 270

TW IN RP : Deuil. Abandon. Addiction aux médicaments.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adepte de sport, Anna est très à cheval sur un mode de vie sain ; Elle fume occasionnellement et en cachette de son fils ; Malone aura été l'amour de sa vie mais il a été remplacé par leur fils : Oscar ; Déterminée, il est très difficile de lui faire entendre raison.... Même quand Anna a tort ; Elle est cette personne simple au coeur grand à condition de ne pas briser sa confiance. Elle est persévérante, pas du genre à lâcher même quand ça lui est difficile.
CODE COULEUR : red.
RPs EN COURS : Autumn ; August ; Sienna ; Ginny ; Malone#2(fb) ; Eddie#2 ; Malone#4
; Abraham (dimension gothique) ; Ishatr (dimension zombie)



RPs TERMINÉS : Rhett ; Asher ; Laoise ; Malone ; Malone#3 ; Eddie

Sujet abandonné :
Kieran ; Ally ; Samuel ; Samuel#2

AVATAR : Alicia Vikander
CRÉDITS : birdy (avatar)
DC : //
PSEUDO : Silmarillion
Femme (elle)
INSCRIT LE : 23/08/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50643-anna-i-still-havent-find-what-im-looping-for
https://www.30yearsstillyoung.com/t50677-anna-where-the-streets-have-no-name

Into the wild ; Alone#1 Empty
Message(#) Sujet: Into the wild ; Alone#1 Into the wild ; Alone#1 EmptyDim 27 Aoû - 11:24



Devant la mine réjouie qu’Oscar affiche, Anna se dit que cette excursion est une bonne idée. Qu’elle a bien fait. Qu’elle est une bonne mère. Après tout, quelle maman ne se gausserait pas de braver ses peurs pour le bonheur de son fils ? La réponse est simple : aucune. Et pourtant, l’effort est immense pour elle. Parce qu’elle a entendu parler de cet évènement faisant honneur à Bear Grills. Elle en a eu écho et a prié pour que son fils n’en entende pas parler, lui qui se plait à clamer qu’il est l’aventurier le plus téméraire, le plus intrépide de tous les temps. Hélas pour Anna, ses prières n’ont pas été entendues et à son grand désarroi, lorsqu’Oscar a demandé à y aller, la pianiste n’a pu se résoudre à refuser.
Après tout, qui est-elle pour imposer ses peurs à son enfant? De surcroît quand ce dernier est d’une gentillesse hors pair, qu’il travaille bien à l’école. Anna n’a jamais été ce genre de maman à refuser sans motif injustifié. Elle a toujours fait en sorte d’être juste sans jamais reproduire le schéma d’éducation qu’elle a subi. Et puis les premières années de vie d’Oscar n’ont pas été simples non plus. Ne le sont pas forcément aujourd’hui, encore. Le manque du père réside malgré tout. Et quelque part, au fond d’elle, céder à ce qui est faisable dans la mesure du possible, est un façon de noyer le poisson, de faire taire cette culpabilité qui gronde en elle quand cela concerne son fils. Culpabilité qui s’allie, toujours, à cette colère tamisée en elle. Est-ce une manière de s’accaparer ce qui peut lui être profitable, positif ?
Bien évidemment que oui.
« Papaaa, regarde ça !!! » S’exclame soudain le petit garçon, en lâchant la main d’Anna pour tendre le doigt vers la pancarte annonçant un stand d’alimentation spécial « survival »
Anna ne peut s’empêcher de lever les yeux au ciel, s’entendant déjà une chair de poule l’envahir. Si c’est ce à quoi elle s’attend, la brune va être ravie.
Aussi ravie que le père du petit soit présent, avec eux. Elle n’a pas eu le choix sur le fait que cette sortie allait forcément se dérouler à trois. Même qu’elle suppose que s’ils sont là aujourd’hui, c’est bien parce que Malone et Oscar se sont planifiés cette escapade. Cependant, Anna garde ses suppositions pour elle, n’ayant pas le cœur net pour se lancer dans des accusations. De surcroît, elle ne pourrait supporter de faire de la peine à son fils. Il a l’air si heureux, c’est vrai.
Malone aussi… Qu’elle songe en lui jetant un coup d’œil à la dérobée, ne pouvant nier l’élancement au cœur que ça lui provoque. Comme à chaque fois où ils ont profité d’une journée tous les trois. En famille comme beaucoup énonce quand ils les voient arriver quelque part. Avec le temps, Anna a appris à jouer le jeu et à faire semblant que tout aille bien. Il y a quatre ans maintenant qu’ils ne sont plus ensemble et avec le temps, la brune a appris à faire fi de ce que les autres peuvent supposer d’eux. Elle s’en moque à vrai dire, tant qu’Oscar est heureux d’avoir ses parents à ses côtés.
Ne subsiste que le problème de l’endroit, du contexte, de ce qu’ils vont vivre et qui n’enchantent guère Anna. Après tout, jouer à la famille parfaite avec l’homme dont elle s’est séparée, c’est une chose. Affronter l’alimentation de Bear Grills s’en est une autre.
C’est justement où Oscar les emmènent, avec fougue et joie de vivre, leur attrapant les mains à chacun pour accélérer la cadence. Elle n’a d’autre choix que décrocher son champ visuel de Malone pour regarder devant elle et arriver devant le premier atelier.
« Je vous préviens les gars. Si on doit manger des vers ou boire notre urine, c’est hors de question. » Dit-elle d’une voix mi amusée, mi inquiète.
Il faut dire que si Anna a toujours regardé les émissions de l’explorateur avec Oscar, elle n’a jamais accroché avec l’idée de survivre ainsi dans la forêt amazonienne. Ayant une peur des insectes et ce qui rampe, elle n’aura jamais eu le courage de s’aventurer en terre hostile. Et de surcroît, le jour où elle a vu l’explorateur boire son urine pour ne pas mourir, la pianiste en a conclu qu’il s’agissait surtout d’un malade mental. Pour Oscar, ça aura été tout le contraire et ça explique leur présence et le niveau d’excitation du petit qui s’approche et laisse entrevoir un atelier qui n’est pas du goût d’Anna.
Ô bien sûr, elle aurait pu s’éviter ce genre d’escapade, profiter d’un weekend à la plage avec Samuel et Oscar, mais elle n’aurait pu se résoudre à laisser Malone être seul avec leur fils. Elle n’est pas prête Anna et ne le sera jamais, à vrai dire. Elle sait qu’il fait des efforts, qu’elle pourrait demander à ce que la garde devienne partagée. Mais elle n’est vraiment pas prête. Pas du tout…. Même si ça veut dire manger des vers.
« On aurait jamais dû venir ici… » Gémit-elle en comprenant, de mieux en mieux, dans quel pétrin elle s’est fourrée. Ça n’a rien d’une journée d’initiation à la survie mais réellement une expérience à la Bear Grills et ça ne l’enchante guère.

@Malone Constantine :l:


«  Je vais te confier mon plus gros secret : J'ai toujours eu un peu d'mal à m'aimer Maintenant ce que j'espère de tout mon cœur, c’est qu'toi tu feras pas la même erreur »
Revenir en haut Aller en bas
Malone Constantine
Malone Constantine
le poids des regrets
Into the wild ; Alone#1 IAeu3cF ÂGE : trente-trois ans, l'âge du christ sans en avoir eu le comportement.
SURNOM : (jaq) lonnie, pendant un temps - révolu désormais. constantine fera largement l’affaire sinon, s’il faut vraiment.
STATUT : célibataire, parce-que c’est toujours plus simple que d’expliquer qu’il a préféré choisir l’addiction à l’autre amour de sa vie, et qu’elle a refait sa vie avec un autre alors qu’il porte toujours son alliance autour de son cou. il n'essaie pas de la reconquérir, il se contente d'apprendre à être présent pour leur fils - et c'est déjà beaucoup de travail.
MÉTIER : ancien militaire mis à la retraite bien trop tôt. agent de sécurité à l’emerald hotel pour avoir l’impression de toujours toucher un peu à ce qu’il aime. parrain chez les na+aa où il garde un œil très attentif sur les nouveaux protégés (parce-qu'il est trop bien placé pour ce genre de rôle, malheureusement). donne des coups de main pour servir les repas avec homeless connect. occupé, très occupé - entre ça et risquer la rechute, le choix est rapidement fait.
LOGEMENT : un deux-pièces mal isolé dans fortitude valley, où il est facile de suivre le programme télévision des voisins et leurs histoires de couple depuis son propre canapé (squatté temporairement par son frère ambrose le temps qu'il trouve autre chose).
Into the wild ; Alone#1 B4ad56a093a07dc75fb7193043cc7d4d8d4cde86
POSTS : 1708 POINTS : 1230

TW IN RP : deuil, maladie, drogues/médicaments, addiction, overdose, idées noires/pensées suicidaires, perte de garde d’enfant.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(cinq) — present: anna #4flora #3vittorio #2 | past: anna #2sinead

RPs EN ATTENTE : arthur #3 › evelyn #5 › russell › spencer #4
RPs TERMINÉS : (2024) ambrose #6evelyn #4 (2023) ambrose #5annaanna #3arthur #2augustaugust #2evelynevelyn #2evelyn #3jamesmaritzaflora #2spencer #2spencer #3vittorio (2022) ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4arthurspencer (2018) flora | alternative: raelyn (bd)
Spoiler:

AVATAR : jack lowden.
CRÉDITS : harley (avatar+gifs) › loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › damon williams, la lueur de l'ombre (ft. rudy pankow) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 13/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t46822-this-is-me-trying-malone
https://www.30yearsstillyoung.com/t46881-malone-memories-feel-like-weapons

Into the wild ; Alone#1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Into the wild ; Alone#1 Into the wild ; Alone#1 EmptyMer 6 Sep - 6:01



into the wild
lieu: sur la route.
(c): keetika (gif), luleaby (codage).

***

« Papaaa, regarde ça !!! » Ils étaient à peine arrivés au niveau de l’entrée du camp d’initiation à la survie qu’Oscar semblait déjà trépigner d’avance sur place, ne sachant faire autrement que de lui montrer le panneau du stand vers lequel ils se dirigeant tous les trois. Et même si dans cette situation, ce qui aurait du sembler le plus étrange c’était le contexte dans lequel ils se retrouvaient, pour Malone il s’agissait du fait qu’ils soient tous les trois au même endroit et qu’ils y aillent volontairement. Ce n’était pas leur première sortie - car cela pouvait sonner comme telle -, mais à chaque fois qu’il était autorisé à passer un peu de temps avec Oscar et Anna, le coeur de Constantine ne savait faire autrement que de sauter de joie dans sa poitrine et il se devait d’être raisonnable pour ne pas exprimer cette dernière à haute voix. Il préférait encore tout garder pour lui que de se risquer à se montrer trop avenant dans la situation et que cela ne plaise pas trop à sa femme; ou celle qui en portait encore le titre en tous cas, qui évoluait présentement à ses côtés en direction du camp de survie. « J’ai vu bonhomme, j’ai vu. » Il avait surtout étudié le terrain avant de venir, savoir ce qu’ils s’apprêtaient à faire; autant parce-qu’il ne voulait pas foncer tête baissée avec Oscar vers un quelque-chose de dangereux pour lui, que parce-qu’il était réellement intéressé par le thème proposé.

L’impatience d’Oscar se fit d’autant plus ressentir lorsqu’il attrapa de ses mains celles de ses parents, afin de les tirer plus rapidement à sa suite, se mettant presque à courir et à les faire agir de la sorte également. « Doucement Oscar, s’il te plait. » Pas qu’il n’avait pas envie de se prêter au jeu, mais aussi qu’il n’avait pas envie qu’une catastrophe arrive trop rapidement. Bien sur, étant donné qu’il n’appréciait pas froisser son fils, sa voix ne comportait pas réellement de trait autoritaire - ce qui n’eut donc aucun effet sur le comportement du gamin. Au moins, il fut vrai que cela eut le don de les faire arriver plus rapidement jusqu’au stand qui serait leur lieu de jeu pour le reste de l’après-midi, si Malone avait bien lu les brochures. « Je vous préviens les gars. Si on doit manger des vers ou boire notre urine, c’est hors de question. » Rapidement, un sourire franc se glissa sur les lèvres de l’ancien militaire, alors qu’il secouait gentiment sa tête de droite à gauche. « J'ai regardé avant de venir: tu devrais t’en sortir, y’a pas de ça. » Autant parce-qu’il s’était douté que c’était là le type de questions qu’aurait pu avoir Anna, que parce-qu’il n’était pas partant pour participer à ça non plus si c’était effectivement le cas. Faire de la survie, oui, mais jusqu’au point où cela était vraiment amusant.

« On aurait jamais dû venir ici… » Oscar était déjà parti gambader non loin d’eux pour écouter et regarder tout ce qui était présenté à leurs côtés. L’attention de Malone, bien que toujours portée d’une certaine façon du coin de l’oeil en direction de son fils, se focalisa un instant sur Anna. Il fronçait brièvement les sourcils. « Dis toi qu'il va adorer. » Il savait pertinemment que ce n’était en rien sa tasse de thé à elle et qu’elle poussait l’idée de venir ici simplement pour faire plaisir à son fils. Ca, et aussi parce-que c’était plus que de simplement aller au parc - et donc elle n’arrivait pas à se faire à l’idée que Malone aurait pu venir seul ici avec leur petit. Il pinça les lèvres, hésita un instant mais se dit qu’il ne risquait pas grand chose à proposer à haute voix sa suite d’idées. « Tu sais, si vraiment ça te fouilles jetons, tu peux nous attendre au stand de snack. » Celui qui servait de la vraie nourriture, pas d’insectes ou de cueillette ratée par les participants. « Tu sais bien que c’est mon domaine moi tout ça, je saurais le surveiller. » Disons qu’il avait été entrainé à surveiller d’autres hommes adultes dans des conditions bien plus hostiles que celles proposées pour l’atelier du jour. « Et si tu préfères venir avec nous, et que finalement ils nous servent des insectes en guise de surprise, promis je mangerais ta part. » Il ajoutait là une petite touche d’humour, tentait de détendre l’atmosphère et de redonner à toute cette scène un quelque-chose de léger: après tout, ils étaient supposés passer un bon moment en famille, pas que l’un des membres de leur trio soit deux doigts de rendre les armes.






Into the wild ; Alone#1 371680844 :
Revenir en haut Aller en bas
Anna Constantine
Anna Constantine
la mélodie des regrets
la mélodie des regrets
Présent
ÂGE : 33 ans (21/05/1990)
SURNOM : On l'appelle souvent "Nana" en pensant que c'est mignon. Mais le plus beau des surnoms, à ses yeux, reste "maman" prononcé par son fils.
STATUT : Séparée de Malone, depuis quatre ans, avec qui elle s'est mariée et a eu Oscar âgé de neuf ans. Depuis, elle a refait sa vie avec Samuel qu'elle a rencontré à son lieu de travail. Il a su ramasser les morceaux éparpillés de son coeur brisé, acceptant ses traumatismes et ses silences.
MÉTIER : Professeur de piano à la northlight theater company depuis trois ans maintenant, donnant parfois des cours particuliers quand la demande est là.
LOGEMENT : #88 Agnès street dans le quartier de Bayside. Elle a emménagé chez Samuel avec son fils Oscar.
Into the wild ; Alone#1 Tuhv
POSTS : 490 POINTS : 270

TW IN RP : Deuil. Abandon. Addiction aux médicaments.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adepte de sport, Anna est très à cheval sur un mode de vie sain ; Elle fume occasionnellement et en cachette de son fils ; Malone aura été l'amour de sa vie mais il a été remplacé par leur fils : Oscar ; Déterminée, il est très difficile de lui faire entendre raison.... Même quand Anna a tort ; Elle est cette personne simple au coeur grand à condition de ne pas briser sa confiance. Elle est persévérante, pas du genre à lâcher même quand ça lui est difficile.
CODE COULEUR : red.
RPs EN COURS : Autumn ; August ; Sienna ; Ginny ; Malone#2(fb) ; Eddie#2 ; Malone#4
; Abraham (dimension gothique) ; Ishatr (dimension zombie)



RPs TERMINÉS : Rhett ; Asher ; Laoise ; Malone ; Malone#3 ; Eddie

Sujet abandonné :
Kieran ; Ally ; Samuel ; Samuel#2

AVATAR : Alicia Vikander
CRÉDITS : birdy (avatar)
DC : //
PSEUDO : Silmarillion
Femme (elle)
INSCRIT LE : 23/08/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50643-anna-i-still-havent-find-what-im-looping-for
https://www.30yearsstillyoung.com/t50677-anna-where-the-streets-have-no-name

Into the wild ; Alone#1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Into the wild ; Alone#1 Into the wild ; Alone#1 EmptyVen 8 Sep - 13:34



Non vraiment, elle sent qu’elle regrette d’être venue ici. Pourtant, en voyant la mine réjouie d’Oscar, Anna sait que l’idée est bonne et que tôt ou tard, elle finira par se plaire dans ces lieux. Ou non. En réalité, ça dépendra du nombre d’insectes qu’elle rencontrera sur son chemin. Vivant ou mort. un insecte reste un insecte. Et la brune ne les supporte pas. Et souvent quand elle fait part de sa répugnance contre eux, il y a toujours une brave âme prête à lui rappeler aimablement qu’elle vit en Australie, terre peuplée des pires bestioles de la terre.
Et malgré ça, Anna les déteste et se rappelle, toujours, des nombreuses fois où elle a pu croiser des volants, des rampants, des poilus et qu’elle a tellement hurlé fort que le cri s’est entendu jusqu’en forêt d’Amazonie.
Mais Oscar est si content que ça en vaut toutes les phobies du monde bien qu’elle se garde quand même le droit de faire savoir qu’ici, il y a des choses qu’elle ne fera certainement pas. Manger des vers, c’est hors de question. « J'ai regardé avant de venir: tu devrais t’en sortir, y’a pas de ça. » Les mots de l’ancien militaire la rassurent un peu. Bien qu’elle n’est pas encore convaincue parce qu’elle n’a pas encore vu ce qui l’attend de ses propres yeux. Quand il s’agit de quelque chose dont elle a peur, Anna a parfois tendance à se montrer irrationnelle. Et pourtant, elle a dit oui à cette escapade à trois.
 « Ça me rassure. Tu me connais : c’est ma hantise. » Elle est le genre à se couvrir les yeux devant un documentaire animalier ou à esquiver la partie insectivore d’un zoo dès qu’elle le peut. Rien qu’en y pensant, un frisson incontrôlable la prend au niveau du cou, la poussant à gémir et à se plaindre un petit peu, profitant qu’Oscar court dans tous les sens, bien trop heureux de jouer les explorateurs. Bien trop excité pour être canalisé.
« Dis toi qu'il va adorer. » Et à ces mots, Anna ne peut s’empêcher de sourire, attendrie par la vision de son fils en train de regarder autour de lui avec enthousiasme. À chaque fois, elle ne peut s’empêcher de le trouver si beau, son petit parfait. Bien sûr il est dans cet âge où le côté petit garçon s’efface pour le futur ado qu’il deviendra. Mais peu importe l’âge, il restera, pour Anna, l’amour de sa vie. Sa plus belle réussite. « Ah ça… C’est Noël avant l’heure, on aurait pas pu faire mieux pour le rendre heureux. » Lui répond Anna, l’estomac se tordant douloureusement. Cette fois ci, ce ne sont pas les araignées ou les limaces mais plutôt la portée des mots qu’elle vient de prononcer. Dans le contexte où ils sont, dans ce qu’ils sont devenus désormais.
« Tu sais, si vraiment ça te fous les jetons, tu peux nous attendre au stand de snack. » Elle sait que ça part d’une bonne intention de lui proposer cet échappatoire. Mais Anna secoue déjà la tête, motivée par cet instinct maternel qui a pris une telle ampleur qu’elle ne pourrait se résoudre à laisser son fils au milieu des insectes géants, d’un camp survivalistes. Et surtout, de le laisser seule avec Malone. C’était il y a quatre ans et elle en porte encore les stigmates dans son coeur. De ce « jamais » qui résonne dans les méandres de son coeur meurtri. De ce « impossible » qui a porté un point final à leur histoire. « Tu sais bien que c’est mon domaine moi tout ça, je saurais le surveiller. » C’est pour ça que la sortie a été évidente de la faire avec Malone. Elle n’aurait pas imaginé Samuel dans pareil lieu. Et il aurait sans doute préféré une activité plus artistique. Mais là encore, même si Malone est dans son élément, qu’il pourrait être le frère de Bear Grills. C’est bien plus fort pour Anna de ne pas lui faire confiance. « Quelle mère serais-je si je montre à mon fils que je suis tellement craintive des insectes que j’en manque de courage. » La pirouette est faite pour ménager encore celui qui fut son amant durant toutes ces années. Elle n’en a jamais manqué de courage, Anna. Y compris quand il s’agissait de prendre des décisions difficiles. Aujourd’hui, elle sait ses faiblesses, ses forces.
« Et si tu préfères venir avec nous, et que finalement ils nous servent des insectes en guise de surprise, promis je mangerais ta part. » Les propos de l’ancien militaire déclenchent une léger rire. Leur relation n’est pas celle d’avant mais ils essayant et ils font de leur mieux pour s’entendre. C’est en ça qu’elle en est tombée follement amoureuse. Avec Malone, ça a toujours été de la simplicité. De la liberté aussi. Et c’est ce qu’elle a toujours aimé. Parce qu’il était l’antipode même de ses parents, parce qu’il lui a permis d’être elle même sans avoir besoin de se donner de genre ou se créer un caractère dans le but de plaire.
 « Marché conclu. Je te donnerai également mes baies et mes feuilles de bambou si t’as vraiment trop la dalle. J’ai de la réserve. » Dit-elle en exhibant un bras aux muscles fins qu’il pourrait se briser.  « Ah et les blagues de « Anna ou maman, il y a un serpent derrière toi » c’est in-ter-dit » Ajoute-t-elle quand Oscar les rejoint, agrippent les mains de ses deux parents pour les pousser vers le début de l’immersion.
Il y a un parcours bien précis où se trouvent plusieurs ateliers érigés pour les besoins du stage. L’espace reste assez fidèle puisqu’il se trouve dans cet espace fait de verdure et de hautes herbes. Anna frissonne déjà en imaginant tout ce qu’il peut grouiller. Toutefois, son attention est vite dissipé par la première activité où on leur explique comment construire un abri de fortune pour pouvoir se protéger de la pluie. Il y a des branches et une machette qui permet de couper ce qu’il faut pour la construit. Oscar s’impose déjà en chef de chantier. Et forcément Anna tend la machette à Malone.  « Si possible je voudrais un palace qui repousse tous les insectes.  » Elle lui glisse un sourire quelque peu forcé. C’est qu’il est loin le temps où ça avait plus de sens.  « Mais non Maman ! On peut pas construire une maison, faut qu’on soit petit. Ça nous prendrait trop de temps sinon ! » Il prend un bâton, trace un carré dans la terre. « Là, tu vois papa dort là. Moi, ici et toi à côté de papa. Comme il te protègera des fourmis. » Un rictus s’étire sur les lèvres d’Anna, guère emballée par toute cette proximité qui lui est bien trop difficile à imaginer. Les élans du passé sont toujours là pour la malmener. « Papa peut, aussi, monter la garde pendant qu’on dort aussi, non ? Imagine on est attaqué par… euh.. Un serpent géant. » Elle relève les yeux vers Malone et ajoute  « Tu n’es pas d’accord avec moi ? »

@Malone Constantine


«  Je vais te confier mon plus gros secret : J'ai toujours eu un peu d'mal à m'aimer Maintenant ce que j'espère de tout mon cœur, c’est qu'toi tu feras pas la même erreur »
Revenir en haut Aller en bas
Malone Constantine
Malone Constantine
le poids des regrets
Into the wild ; Alone#1 IAeu3cF ÂGE : trente-trois ans, l'âge du christ sans en avoir eu le comportement.
SURNOM : (jaq) lonnie, pendant un temps - révolu désormais. constantine fera largement l’affaire sinon, s’il faut vraiment.
STATUT : célibataire, parce-que c’est toujours plus simple que d’expliquer qu’il a préféré choisir l’addiction à l’autre amour de sa vie, et qu’elle a refait sa vie avec un autre alors qu’il porte toujours son alliance autour de son cou. il n'essaie pas de la reconquérir, il se contente d'apprendre à être présent pour leur fils - et c'est déjà beaucoup de travail.
MÉTIER : ancien militaire mis à la retraite bien trop tôt. agent de sécurité à l’emerald hotel pour avoir l’impression de toujours toucher un peu à ce qu’il aime. parrain chez les na+aa où il garde un œil très attentif sur les nouveaux protégés (parce-qu'il est trop bien placé pour ce genre de rôle, malheureusement). donne des coups de main pour servir les repas avec homeless connect. occupé, très occupé - entre ça et risquer la rechute, le choix est rapidement fait.
LOGEMENT : un deux-pièces mal isolé dans fortitude valley, où il est facile de suivre le programme télévision des voisins et leurs histoires de couple depuis son propre canapé (squatté temporairement par son frère ambrose le temps qu'il trouve autre chose).
Into the wild ; Alone#1 B4ad56a093a07dc75fb7193043cc7d4d8d4cde86
POSTS : 1708 POINTS : 1230

TW IN RP : deuil, maladie, drogues/médicaments, addiction, overdose, idées noires/pensées suicidaires, perte de garde d’enfant.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(cinq) — present: anna #4flora #3vittorio #2 | past: anna #2sinead

RPs EN ATTENTE : arthur #3 › evelyn #5 › russell › spencer #4
RPs TERMINÉS : (2024) ambrose #6evelyn #4 (2023) ambrose #5annaanna #3arthur #2augustaugust #2evelynevelyn #2evelyn #3jamesmaritzaflora #2spencer #2spencer #3vittorio (2022) ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4arthurspencer (2018) flora | alternative: raelyn (bd)
Spoiler:

AVATAR : jack lowden.
CRÉDITS : harley (avatar+gifs) › loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › damon williams, la lueur de l'ombre (ft. rudy pankow) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 13/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t46822-this-is-me-trying-malone
https://www.30yearsstillyoung.com/t46881-malone-memories-feel-like-weapons

Into the wild ; Alone#1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Into the wild ; Alone#1 Into the wild ; Alone#1 EmptyMer 13 Sep - 19:46



into the wild
lieu: sur la route.
(c): keetika (gif), luleaby (codage).

***

« Ça me rassure. Tu me connais : c’est ma hantise. » Il se permit d’esquisser un léger sourire. Bien sur qu’il savait, qu’il connaissait, qu’il anticipait. Ce n’était pas là le genre de détails qui risquaient de s’évanouir de ses souvenirs, pas alors qu’il avait tant raconté à Anna durant de longues soirées les épreuves qu’il pouvait rencontrer et faire lors de ses entrainement et missions pendant ses années à l’armée - et le nombre de fois où elle avait souligné qu'elle aurait bien été incapable de faire le quart de ce qu’il entreprenait se comptaient à plus de deux mains. C’était parce-qu’il connaissait tout ça avant de venir là aujourd’hui qu’il avait pris le temps de se renseigner, le but n’étant pas de mettre la jeune femme dans l’embarras pendant cette sortie mais plutôt de faire plaisir à leur fils, qui lui courait dans tous les sens de joie de participer à de telles activités. « Ah ça… C’est Noël avant l’heure, on aurait pas pu faire mieux pour le rendre heureux. » Le regard de Malone s’éloigna un instant en direction d’Oscar, dont le regard curieux tentait de se poser partout en même temps, comme si cela était possible. C’était effectivement Noël avant l’heure, pour le garçon - et il aurait aimé pouvoir dire ça de tous les moments qu’ils apaisaient tous ensemble. Mais ces derniers étaient malheureusement trop rares, mais il n’avait pas le loisir de s’en plaindre puisqu'il était en grande partie responsable de la raison du pourquoi ils se comptaient, eux, sur les doigts d’une main au cours de l’année écoulée.

Secouant quelque peu sa tête pour se sortir de ses pensées, il reporta son attention sur celle qui était malgré tout encore sa femme, lui soulignant qu’elle avait le droit de passer son tour si c’était vraiment trop insurmontable pour elle de participer à ce type d’épreuves. « Quelle mère serais-je si je montre à mon fils que je suis tellement craintive des insectes que j’en manque de courage. » Il esquissa malgré tout un petit sourire. « Que tu sais être prudente et que t’acceptes d’avoir peur justement. » Il haussa mollement ses épaules. « Et puis je pense qu’il comprendrait malgré tout. » Il hésita un instant. « Il préfère que tu sois à ses côtés, j’en suis sur. » C’était également le cas pour Malone, même s’il ne l’avouerait pas à haute voix bien sur. « Mais il est grand maintenant, il peut comprendre. » Il était même plus vieux qu’avait pu l’être Constantine lui-même lorsqu’il avait perdu sa mère et que son père avait été inscrit au registre des abonnés absents - contre sa volonté, bien sur. Qu’il se propose pour manger sa part d’insectes si ces derniers étaient servis finalement sur un plateau arracha un petit rire à Anna - et bien sur dans la foulée un sourire chez Malone. Il adorait ce rire, ne saurait jamais s’en lasser. « Marché conclu. Je te donnerai également mes baies et mes feuilles de bambou si t’as vraiment trop la dalle. J’ai de la réserve. » Il secoua quelque peu sa tête. « Non ça tu les mangeras, y’a pas de danger. » Et puis, ses petits muscles montraient bien qu’elle avait besoin de se nourrir également - elle ne mourrait pas de fin alors que Malone surveillait la petite famille aujourd’hui. « Ah et les blagues de « Anna ou maman, il y a un serpent derrière toi » c’est in-ter-dit. » Oscar les rejoignit à cet instant là, et pouffait déjà de rire aux paroles de sa mère. « Même pas drôle. » Malone ébouriffa ses cheveux d’une main. « Obéis à ta mère toi. » Bien sur que le gamin leva les yeux au ciel.

A la suite, ils se dirigèrent tous les trois vers le premier atelier disponible, celui qu’Oscar avait repéré et était pressé de faire aussi il ne fallait pas être idiot pour comprendre ça. C’était donc la construction d’un abris qui les attendait - au moins, ça laissait les baies et les insectes loin de leur assiette. « Si possible je voudrais un palace qui repousse tous les insectes. » Il fallait désormais qu’ils soient loin de leur lit aussi. Le jeune homme avait hérité de la machette, l’objet le plus dangereux de l’atelier; et c’était dans ce type de geste et moment tout simple qu’il se rendait compte qu’elle lui accordait de nouveau un certaine confiance. C’était à petites doses et très discrètement, mais ça se faisait et c’était le principal. « Mais non Maman ! On peut pas construire une maison, faut qu’on soit petit. Ça nous prendrait trop de temps sinon ! Là, tu vois papa dort là. Moi, ici et toi à côté de papa. Comme il te protègera des fourmis. » Du bout de son bâton, Oscar traçait sur le sol le plan qu’il expliquait à voix haute en parallèle. Dit comme c’était fait, le plan semblait parfait et mignon; Malone se faisait manger par les fourmis mais apparemment ce n’était pas grave puisque Anna elle était épargnée de cette épreuve. Le seul soucis dans le plan d’Oscar et son potentiel abris parfait: il fallait que ses deux parents dorment à côté. « Papa peut, aussi, monter la garde pendant qu’on dort aussi, non ? Imagine on est attaqué par… euh.. Un serpent géant. Tu n’es pas d’accord avec moi ? » Ses derniers mots furent prononcés avec son regard désormais en direction de Malone, ce dernier se retenant d’hausser son sourcil trop haut pour ne pas qu’Oscar intercepte la conversation silencieuse des adules - mais son père demandait sans un mot à sa mère si elle était sérieuse dans sa réponse. « J’ai l’habitude de monter la garde en plus. » Ses prunelles s’arrêtèrent un instant sur son fils, avec un petit sourire accroché à ses lèvres. « Je faisais ça aussi à l’armée. »

Et comme il savait que la fournée de questions arrivaient, il leva son index devant Oscar en reprenant la parole. « Mais, ta mère pourra surveiller les heures du soir si tu veux, pour qu’on profite tous les deux de ton abris. » Il fit un clin d’oeil à Oscar. » Va écouter les instructions avec le petit groupe là bas, et revient nous dire ce qu’on doit faire après. » Il galopa loin de ses parents, alors que Malone se tournait vers Anna. « Un serpent géant en plus des fourmis pour moi, alors ? » Ses paroles auraient pu être prises au sérieux, si ses lèvres n’étaient pas étirées dans un petit rictus amusé. « Tu me pousses rapidement sous le bus je trouve. »






Into the wild ; Alone#1 371680844 :
Revenir en haut Aller en bas
Anna Constantine
Anna Constantine
la mélodie des regrets
la mélodie des regrets
Présent
ÂGE : 33 ans (21/05/1990)
SURNOM : On l'appelle souvent "Nana" en pensant que c'est mignon. Mais le plus beau des surnoms, à ses yeux, reste "maman" prononcé par son fils.
STATUT : Séparée de Malone, depuis quatre ans, avec qui elle s'est mariée et a eu Oscar âgé de neuf ans. Depuis, elle a refait sa vie avec Samuel qu'elle a rencontré à son lieu de travail. Il a su ramasser les morceaux éparpillés de son coeur brisé, acceptant ses traumatismes et ses silences.
MÉTIER : Professeur de piano à la northlight theater company depuis trois ans maintenant, donnant parfois des cours particuliers quand la demande est là.
LOGEMENT : #88 Agnès street dans le quartier de Bayside. Elle a emménagé chez Samuel avec son fils Oscar.
Into the wild ; Alone#1 Tuhv
POSTS : 490 POINTS : 270

TW IN RP : Deuil. Abandon. Addiction aux médicaments.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adepte de sport, Anna est très à cheval sur un mode de vie sain ; Elle fume occasionnellement et en cachette de son fils ; Malone aura été l'amour de sa vie mais il a été remplacé par leur fils : Oscar ; Déterminée, il est très difficile de lui faire entendre raison.... Même quand Anna a tort ; Elle est cette personne simple au coeur grand à condition de ne pas briser sa confiance. Elle est persévérante, pas du genre à lâcher même quand ça lui est difficile.
CODE COULEUR : red.
RPs EN COURS : Autumn ; August ; Sienna ; Ginny ; Malone#2(fb) ; Eddie#2 ; Malone#4
; Abraham (dimension gothique) ; Ishatr (dimension zombie)



RPs TERMINÉS : Rhett ; Asher ; Laoise ; Malone ; Malone#3 ; Eddie

Sujet abandonné :
Kieran ; Ally ; Samuel ; Samuel#2

AVATAR : Alicia Vikander
CRÉDITS : birdy (avatar)
DC : //
PSEUDO : Silmarillion
Femme (elle)
INSCRIT LE : 23/08/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50643-anna-i-still-havent-find-what-im-looping-for
https://www.30yearsstillyoung.com/t50677-anna-where-the-streets-have-no-name

Into the wild ; Alone#1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Into the wild ; Alone#1 Into the wild ; Alone#1 EmptySam 16 Sep - 10:18



Anna est sure et certaine d’elle : il est hors de question qu’elle rebrousse chemin, qu’elle attende au stand pendant que son fils penserait qu’elle n’est qu’une froussarde. Cette idée lui est tellement insupportable qu’elle ne peut songer une seule minute. Se connaissant, elle serait bien plus inquiète à les attendre plutôt que d’être sur place et de - peut-être - jamais croiser de bestioles répugnantes. Elle est comme ça, Anna. Elle a tout le temps peur quand Oscar n’est pas près d’elle. Le besoin de le surprotéger est devenu si grand que même en compagnie de son père, la jeune femme a du mal à couper le cordon ombilical. Il faut qu’elle soit rassurée, il faut qu’elle puisse montrer qu’elle est courageuse aussi, trop fière pour admettre que ses blessures ne sont pas anodines, ses inquiétudes, irrationnelles. « Que tu sais être prudente et que t’acceptes d’avoir peur justement. » Anna lève déjà les yeux au ciel. C’est souvent comme ça quand Malone prend la parole. Il dit des paroles censées que sa conscience accepte mais ses tripes, son amour, sa colère les rejettent de bout en bout. « Et puis je pense qu’il comprendrait malgré tout. » Anna demeure silencieuse, fronçant même les sourcils parce qu’en vrai, elle se pose déjà la question. Et si vraiment, Oscar comprenait ça. Que se passerait-il ? Si Anna avait eu un peu moins d’orgueil, sans doute aurait-elle pu se poser la question. De penser à la place de son fils et non penser pour elle. Pour ses peurs de maman, pour son coeur de femme brisé. « Il préfère que tu sois à ses côtés, j’en suis sur. Mais il est grand maintenant, il peut comprendre. » Le coeur d’Anna se contracte déjà. Et cette discussion approche un dangereux chemin auquel elle préfère rejeter en prenant sur elle et amener de la légèreté. Elle remet la peur des insectes sur le tapis. Se propose de donner tout ce qu’elle ne voudra pas manger parce que ça va la dégoûter.
Et ça suffit à la faire rire. À prendre sur elle pour ne rien dire qui puisse gâcher ce rare moment. Parce qu’il est là, aujourd’hui. Qu’il éveille le poids de ses remords et de ses regrets. De son échec à n’avoir pas pu les sauver du désastre. Rire c’est bien, ça permet de ramener de la légèreté. « Non ça tu les mangeras, y’a pas de danger. » Elle hausse un sourcil interrogateur. De toute façon, elle ne mangera rien qu’elle n’a pas déjà goûté. Anna pour ça est une véritable têtue. Préfère faire un rappel à l’ordre de ce qu’elle ne souhaite pas entendre. Oscar râle déjà et Malone le rappelle d’obéir. Ce qui fait sourire Anna avec tendresse pour son garçon. « Allez, allons voir le premier atelier. » Fort heureusement c’est la construction d’un atelier. Et immédiatement, Anna fait sa princesse, exige un palace. Ce dont le garçon conteste déjà.« Mais non Maman ! On peut pas construire une maison, faut qu’on soit petit. Ça nous prendrait trop de temps sinon ! Là, tu vois papa dort là. Moi, ici et toi à côté de papa. Comme il te protègera des fourmis. » Bien évidemment, cette proximité la gêne. Non pas qu’elle n’a jamais été proche de Malone. Bien au contraire. Tout n’était que passion, affection et tendresse entre eux du temps où l’amour était la place principale dans leurs cœurs. Mais aujourd’hui, leur histoire n’est plus qu’une ruine encore fumante d’une feu qui pourrait renaître pour un peu plus embraser les cœurs déjà bien meurtris. Et puis, il y a le fait d’avoir refait sa vie. De prononcer des « je t’aime » qui ne sont plus destinés a Malone mais à Samuel. Fort heureusement, son ex vient la sauver. « J’ai l’habitude de monter la garde en plus. » Ce dont Anna acquiesce avec un peu trop d’entrain. « Je faisais ça aussi à l’armée. » Le ventre d’Anna se contracte tandis qu’elle conserve le silence. Elle se souvient quand l’armée rythmait leur vie. Les départs pour des mois au sein de bases militaires, à compter les jours, à se réveiller au beau milieu de la nuit car elle savait que c’était à 3h du matin qu’elle pouvait allumer skype, observer le visage du militaire brouillé par la qualité merdique dans ces pays aux réseaux merdiques. Ses doigts se posaient toujours sur le visage adoré, faisant jaillir le manque de ce qu’ils étaient ensemble. Deux êtres que rien ne pouvaient éloigner l’un de l’autre. Deux êtres qui s’aimaient profondément comme la lune aimait la nuit, comme le soleil appartenait au jour. Anna y a cru longtemps à cette évidence. À cette protection qu’il apportait à sa vie. La voix du militaire lui rappelle alors ce qu’ils sont désormais. « Mais, ta mère pourra surveiller les heures du soir si tu veux, pour qu’on profite tous les deux de ton abris. » Forcément, chacun se relaie. Anna sourit, quelque peu amère. Ses émotions oscillent toujours sur des antipodes de sentiments en une fraction de seconde. » Va écouter les instructions avec le petit groupe là bas, et revient nous dire ce qu’on doit faire après. »
Oscar s’en va déjà pendant qu’Anna se ressaisit pour regarder s’il y a d’autres outils qu’elle peut prendre pour commencer la construction de l’atelier. « Un serpent géant en plus des fourmis pour moi, alors ? » Elle lève un œil, presque alerte. Se sentant presque agressée mais le sourire de l’ancien militaire suffit à l’apaiser un peu. Il n’y a pas de mauvaises intentions dans ses mots. « Tu me pousses rapidement sous le bus je trouve. » Son estomac se contracte et Anna le dévisage, Observe ce visage qu’elle a tant de fois embrassé et aimé. Qu’elle connaît par coeur. Ce visage qu’elle a connu si illuminé de joie. Son sourire à demi teinte qu’elle sait pas sincère parce qu’Anna a connu le Malone véritablement heureux. Et à juste titre, Anna sait qu’il doit penser la même chose. Qu’ils se forcent à agir bien. Mais tout ça … Ce n’est pas naturel pour elle. Se serrer la pince alors qu’ils ne formaient qu’une seule et même entité jadis. « J’ai gardé l’habitude qu’auparavant tu nous protégeais Oscar et moi. » Elle dissimule mal son amertume. C’est plus fort qu’elle. « Mais oui, il faut que j’arrête de penser ça. Chacun fait sa part, maintenant. Pour Oscar. » Elle en oublierait presque le but de leur présence. Ce n’est qu’un jeu. Et pourtant, avec Malone, Anna n’a jamais joué avec lui. Pas une seule fois si ce n’est que s’il les a toujours protégés, la pianiste le protège à sa façon. En maintenant ce qui peut être encore sauvé chez lui en faisant en sorte de ne pas l’accabler plus. Du moins elle essaye. « On fera des tours de garde. Je n’essaye de te pousser sous le bus. » Rétorque-t-elle en prenant une branche d’arche qu’elle casse en deux avec la force de sa cuisse. Dans un crac funèbre qui alimente la douleur de pression soudaine sur son muscle. Mais elle ne bronche pas, Anna. Elle a appris à souffrir en silence avec le temps. « Je n’ai jamais eu ce genre d’idées à ton égard. Jamais. » Elle n’est pas certaine que ses propos soient en lien avec l’initiation. A vrai dire avec Malone si près d’elle, Anna perd en certitude à chaque fois. « C’est ce que tu penses de moi ? »

@Malone Constantine I love you


«  Je vais te confier mon plus gros secret : J'ai toujours eu un peu d'mal à m'aimer Maintenant ce que j'espère de tout mon cœur, c’est qu'toi tu feras pas la même erreur »
Revenir en haut Aller en bas
Malone Constantine
Malone Constantine
le poids des regrets
Into the wild ; Alone#1 IAeu3cF ÂGE : trente-trois ans, l'âge du christ sans en avoir eu le comportement.
SURNOM : (jaq) lonnie, pendant un temps - révolu désormais. constantine fera largement l’affaire sinon, s’il faut vraiment.
STATUT : célibataire, parce-que c’est toujours plus simple que d’expliquer qu’il a préféré choisir l’addiction à l’autre amour de sa vie, et qu’elle a refait sa vie avec un autre alors qu’il porte toujours son alliance autour de son cou. il n'essaie pas de la reconquérir, il se contente d'apprendre à être présent pour leur fils - et c'est déjà beaucoup de travail.
MÉTIER : ancien militaire mis à la retraite bien trop tôt. agent de sécurité à l’emerald hotel pour avoir l’impression de toujours toucher un peu à ce qu’il aime. parrain chez les na+aa où il garde un œil très attentif sur les nouveaux protégés (parce-qu'il est trop bien placé pour ce genre de rôle, malheureusement). donne des coups de main pour servir les repas avec homeless connect. occupé, très occupé - entre ça et risquer la rechute, le choix est rapidement fait.
LOGEMENT : un deux-pièces mal isolé dans fortitude valley, où il est facile de suivre le programme télévision des voisins et leurs histoires de couple depuis son propre canapé (squatté temporairement par son frère ambrose le temps qu'il trouve autre chose).
Into the wild ; Alone#1 B4ad56a093a07dc75fb7193043cc7d4d8d4cde86
POSTS : 1708 POINTS : 1230

TW IN RP : deuil, maladie, drogues/médicaments, addiction, overdose, idées noires/pensées suicidaires, perte de garde d’enfant.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(cinq) — present: anna #4flora #3vittorio #2 | past: anna #2sinead

RPs EN ATTENTE : arthur #3 › evelyn #5 › russell › spencer #4
RPs TERMINÉS : (2024) ambrose #6evelyn #4 (2023) ambrose #5annaanna #3arthur #2augustaugust #2evelynevelyn #2evelyn #3jamesmaritzaflora #2spencer #2spencer #3vittorio (2022) ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4arthurspencer (2018) flora | alternative: raelyn (bd)
Spoiler:

AVATAR : jack lowden.
CRÉDITS : harley (avatar+gifs) › loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › damon williams, la lueur de l'ombre (ft. rudy pankow) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 13/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t46822-this-is-me-trying-malone
https://www.30yearsstillyoung.com/t46881-malone-memories-feel-like-weapons

Into the wild ; Alone#1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Into the wild ; Alone#1 Into the wild ; Alone#1 EmptyJeu 28 Sep - 4:56



into the wild
lieu: sur la route.
(c): keetika (gif), luleaby (codage).

***

« Allez, allons voir le premier atelier. » Là était la seule réponse qu'elle avait fourni à Malone après ses paroles à lui, alors qu’il tentait d’apporter un peu d’équilibre et une touche d’humour dans la situation. Oscar n’était plus autant un petit garçon; il resterait toujours leur petit garçon, mais il avait bine grandi depuis les années qu’ils tentaient tous de mettre derrière eux et il méritait qu’ils lui accordent davantage de crédit. Certes, Anna ne cherchait qu’à le protéger, mais ce n’était pas nécessaire d’appuyer de cette façon là sur certains points. Le garçon était tout à fait apte à comprendre que les limites de ses parents n’étaient pas les mêmes que les siens, et d’adapter son comportement en conséquent. Et si la jeune femme n’était pas apte à le voir pour le moment, elle saurait le faire avec le temps - son fils serait tout à fait à même de souligner verbalement les choses qui lui semblaient ne pas faire sens à ses yeux.

Il commençait déjà à quelque peu se rebeller, Oscar, alors que les plans pour la future cabane se trouvaient ne pas être à son gout ni à la hauteur de ses idées. Dans son esprit, les choses étaient simples: son père protègerait sa mère des dangers éventuels qui pourrait survenir pendant la nuit. En pratique, les choses ne se passeraient pas exactement comme ça car effectivement, en condition de camping sauvage, Malone serait bien sur présent pour protéger Anna et Oscar. Dans les conditions dans lesquelles ils se trouvaient aujourd’hui, les choses étaient différentes - et s’il pouvait ne pas s’imposer à Anna, il ne le faisait pas. Oscar n’était bien sur pas de cet avis, et son père finit par l’envoyer aller prendre les instructions auprès du guide pour remettre les choses à leur place. Bien sur, à peine l’enfant était-il sorti de leur champ de vision qu’il se tournait vers la jeune femme. Oh, ses paroles portaient une certaine vérité, mais couplées à la touche d’humour qu'il tentait d’instaurer, elle aurait du comprendre qu’il ne cherchait pas la petite bête. Ce ne fut pas tout à fait le cas. « J’ai gardé l’habitude qu’auparavant tu nous protégeais Oscar et moi. Mais oui, il faut que j’arrête de penser ça. Chacun fait sa part, maintenant. Pour Oscar. » Ouvrant la bouche, le jeune homme la referma rapidement, retenant un petit soupire. Ce n’était pas du tout dans cette direction là qu’il pensait voir les choses aller, parce-que la pointe d’humour qu’il tentait de voir percer n’était pas là en vain normalement. « On fera des tours de garde. Je n’essaye de te pousser sous le bus. » Soupirant véritablement cette fois ci, il leva les yeux au ciel.

« Je n’ai jamais eu ce genre d’idées à ton égard. Jamais. » - « Anna. » - « C’est ce que tu penses de moi ? »

Face à cette situation, deux options s’offraient à lui: celle il laissait sa part d’impulsivité prendre le contrôle et celle où il gardait ce dernier entre ses mains, justement. Pendant de longs mois, et de longues années, c’était la première réaction qui aurait déjà fait son apparition; il avait fait du chemin depuis. « C’était de l’humour, Anna. Très mauvais, apparemment. » Pinçant les lèvres, et secouant quelque peu sa tête, il soupira de nouveau. « Je pensais pas que tu serais vexée si rapidement. Autant pour moi, je retire mes paroles. » Ce n’était pas du tout de cette façon là qu’il avait envisagé les choses lorsqu’il avait promis à Oscar qu’il serait également présent aujourd’hui pour les ateliers de survie. Il n’avait jamais prévu autre chose que de passer du bon temps avec les deux personnes qui étaient supposées être sa famille - les allures n’y étaient plus depuis trop longtemps, malheureusement. « Et je pense pas ça de toi, hein. » C’était peut-être idiot de le préciser, mais après tout elle avait posé la question et il savait que de son côté, l’inquiétude était véritable; il avait beau ne plus la côtoyer quotidiennement, il reconnaissait toujours les intonations que sa voix pouvait prendre. Même après tout ce temps. « Encore une fois, c’était de l’humour. » Et son côté, s’il avait voulu insuffler ce dernier à ses paroles rapidement, il se voyait irrité plus vite qu’il ne l’aurait imaginé avec de telles paroles et une réaction de cette ampleur de la part d’Anna. Pas comme si c’était une véritable surprise: dès qu’il s’agissait d’elle, de toutes façons, ses réactions ne prenaient plus aucune forme raisonnable et il serait capable d’aller véritablement décrocher la lune si cela pouvait seulement lui permettre un regard comme à l’époque de sa part. « Tu sais très bien que dans des vraies conditions, je vous protègerais. Ca a toujours été mon but. » Ces derniers furent prononcés davantage dans sa barbe, les dents un brin serrées. Cela avait toujours été son intention, il n’avait simplement pas toujours été apte à démontrer que c’était le cas. Mais Malone ne les avait jamais mis en danger - pas véritablement, pas intentionnellement.






Into the wild ; Alone#1 371680844 :
Revenir en haut Aller en bas
Anna Constantine
Anna Constantine
la mélodie des regrets
la mélodie des regrets
Présent
ÂGE : 33 ans (21/05/1990)
SURNOM : On l'appelle souvent "Nana" en pensant que c'est mignon. Mais le plus beau des surnoms, à ses yeux, reste "maman" prononcé par son fils.
STATUT : Séparée de Malone, depuis quatre ans, avec qui elle s'est mariée et a eu Oscar âgé de neuf ans. Depuis, elle a refait sa vie avec Samuel qu'elle a rencontré à son lieu de travail. Il a su ramasser les morceaux éparpillés de son coeur brisé, acceptant ses traumatismes et ses silences.
MÉTIER : Professeur de piano à la northlight theater company depuis trois ans maintenant, donnant parfois des cours particuliers quand la demande est là.
LOGEMENT : #88 Agnès street dans le quartier de Bayside. Elle a emménagé chez Samuel avec son fils Oscar.
Into the wild ; Alone#1 Tuhv
POSTS : 490 POINTS : 270

TW IN RP : Deuil. Abandon. Addiction aux médicaments.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adepte de sport, Anna est très à cheval sur un mode de vie sain ; Elle fume occasionnellement et en cachette de son fils ; Malone aura été l'amour de sa vie mais il a été remplacé par leur fils : Oscar ; Déterminée, il est très difficile de lui faire entendre raison.... Même quand Anna a tort ; Elle est cette personne simple au coeur grand à condition de ne pas briser sa confiance. Elle est persévérante, pas du genre à lâcher même quand ça lui est difficile.
CODE COULEUR : red.
RPs EN COURS : Autumn ; August ; Sienna ; Ginny ; Malone#2(fb) ; Eddie#2 ; Malone#4
; Abraham (dimension gothique) ; Ishatr (dimension zombie)



RPs TERMINÉS : Rhett ; Asher ; Laoise ; Malone ; Malone#3 ; Eddie

Sujet abandonné :
Kieran ; Ally ; Samuel ; Samuel#2

AVATAR : Alicia Vikander
CRÉDITS : birdy (avatar)
DC : //
PSEUDO : Silmarillion
Femme (elle)
INSCRIT LE : 23/08/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50643-anna-i-still-havent-find-what-im-looping-for
https://www.30yearsstillyoung.com/t50677-anna-where-the-streets-have-no-name

Into the wild ; Alone#1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Into the wild ; Alone#1 Into the wild ; Alone#1 EmptyDim 8 Oct - 10:31



Elle a peut être réagi avec un peu trop d’humeur vis à vis de Malone. Mais en sa présence, la pianiste ne se sent plus aussi sûre d’elle, un tantinet à fleur de peau. Toutes ces émotions sont amplifiées par le fait de se trouver en terrain sauvage, à imaginer les pires bestioles pouvant grouiller autour d’eux. Elle n’a rien à craindre mais c’est plus fort qu’elle. Tout est remis en question. Tout est sujet à être tendu. Y compris l’humour qu’elle n’interprète plus aussi bien. Pourtant, Anna est ce genre de personne si enthousiaste. Qui aime rire et profiter de ces instants simples mais précieux. Mais là…
Ici… Il n’y a que des tourments et des regrets L’envie d’être une maman attentionnée pour son enfant. Et surtout, cette peur viscérale de laisser Oscar, seul, avec son père. Ce sentiment-là est bien trop tenace. La pousse à se rebiffer et à contester les propos de Malone.
« C’était de l’humour, Anna. Très mauvais, apparemment. » Anna fronce les sourcils gardant le silence. A vrai dire, elle ne sait pas trop quoi répondre, n’étant pas convaincue qu’effectivement, cet humour passe si bien. Aurait-elle ri si cette blague avait été dite dans un autre contexte ? Quand tout allait encore bien. Probablement que oui. Evidemment que oui, elle en aurait saisi toute la légèreté. Elle aurait renchéri. Cela aurait été si simple. « Je pensais pas que tu serais vexée si rapidement. Autant pour moi, je retire mes paroles. » Elle rétorque déjà : « Je ne suis pas vexée. » Mais les mots ne sont pas convaincants. Possèdent moins de conviction quand elle s’est offusquée précédemment. Parce qu’il n’a pas tort, qu’elle s’est emportée trop rapidement, animée par les émotions qui la traversent en la compagnie de son ancien amour. Il éveille tout ce qui est négatif en elle. Tout ce qui l’anime lorsqu’elle est en sa présence. Tout ce qui l’a poussée à se battre contre lui, contre elle-même, contre ce qu’il formait de si beau. Autrefois. « Et je pense pas ça de toi, hein. » Elle soupire Anna, préférant se baisser pour prendre un bout de bois qui traîne, en plus des deux branches qu’elle tient déjà. Ça servira pour la cabane mais est utile pour fuir le regard de l’ancien militaire. « Encore une fois, c’était de l’humour. » La pianiste se sent presque stupide. Pourquoi n’a-t-elle pas compris ça ? Pourquoi s’est-elle braquée si vite alors qu’elle s’efforce de montrer que tout va bien. Qu’elle gère la situation.
« Je ne l’ai pas compris comme ça. Désolée. » Lui répond-elle, toujours avec ce sentiment d’avoir été pris sur le fait, d’être en faute et pour autant de ne pas l’assumer. Les pensées d’Anna tourbillonnent déjà, préparant les prochains mots à dire pour restaurer l’atmosphère chaleureuse du début avant qu’Oscar ne rapplique et retrouve les deux autres Constantine dans une ambiance des plus pesantes. Non pas qu’il est question de rafraîchir l’ambiance, ce n’est pas ce qu’Anna aurait souhaité, s’en voulant bien trop désormais. Quoi qu’il dira, de toute façon, tout sera bien trop intense pour Anna. Elle n’a appris qu’à vivre en aimant Malone. Pas à le fixer et à lui parler comme s’il était le voisin du coin. Pas avec ce mur entre eux alors qu’auparavant, le ciel n’était que leur seule limite.
« C’était idiot de penser ça, je m’en excuse. » Et pourtant, ça a véritablement de l’importance pour Anna. Car quoi qu’il advienne, tout ce que Malone pourra penser d’elle, sera précieux pour elle. C’est une part de sa vie qu’elle ne pourra faire disparaître aussi aisément. Qui ne partira jamais, à vrai dire. Parce qu’au delà de ces peines et regrets, le plus demeure. Et la pianiste ne peut s’empêcher de jeter, de nouveau, un regard pour son fils. Leur fils. Sa plus belle fierté, la plus belle chose qu’elle ait pu créer avec Malone, et qui demeure, malgré toutes ces éclaboussures qui les entachent.
« Tu sais très bien que dans des vraies conditions, je vous protègerais. Ça a toujours été mon but. » Cette réponse cisaille Anna comme un coup porté au cœur. Et bien qu’il la rassure sur le fait qu’il  sera toujours là pour eux, ces mots-là sont prononcés avec quatre années de retard. Elle se revoit encore dans leur appartement, dans une image eidétique, à fixer la silhouette de cet être qu’elle aimait de toutes ses forces et de toute son âme. Cet être qu’elle protégeait dans ce combat qu’il menait, incapable de les protéger eux.

J’ai besoin de mon mari…. J’ai besoin que mon âme sœur revienne…
Elle les entend encore ces deux phrases, bredouillées dans ce chagrin immense. Ce soir-là. Ce soir où elle a mis une finalité à une histoire d’amour, emportant une valise et son fils de quatre ans dans ses bras. Elle est partie, ce soir là, Anna. Emportant les souvenirs et les regrets, les larmes dévalant ses joues avec l’impression de commettre une bêtise. Mais elle l’a fait. Elle n’est plus jamais revenue.
« Ça me rassure… » Il lui faut quelques secondes pour trouver une réponse qui ne fasse pas des émules. Qui permettent aux orages noirs de s’éloigner de cette journée qu’ils passent tous les trois. Ce genre d’instant sont rares et sont surtout destinés à Oscar, pour qu’ils puissent profiter de ses parents réunis, mais bien trop amochés pour oser dire ce qui doit être tu. « Je sais bien que ce n’est pas évident. Pour personne. Être parents n’est jamais simple. Encore moins quand c’est comme… nous. » Le « nous » timide qui est terrible pour Anna. Mais au moins elle essaye à faire preuve d’honnêteté sur la surface. Anna y tient. Elle ne souhaite pas l’accabler plus et prend encore sur elle pour retenir les élans de cette colère, cette rage qui gronde en elle. Si elle s’était écoutée, s’il n’y avait pas eu Oscar, si ça n’avait pas été une sortie en famille, elle aurait alors pété son câble. Elle aurait hurlé, lui aurait fait savoir que non, dans les vraies conditions, Malone ne les a pas protégés. Mais Anna se tait. La promesse de ne pas lui faire plus de mal qu’il ne s’en fait lui même subsiste. Forte, elle s’y tient. Brave, elle essaye de sourire. Un peu forcé mais il est là. Peu sincère, mais il témoignage de son envie de bien faire. « Tant qu’Oscar est heureux, c’est tout ce qui compte finalement. » Et le bonheur s’affiche avec une tournure bien différente de ce qu’elle s’est souvent imaginée. Hier, ils s’aimaient, aujourd’hui, se tolérer pour le bien être d’un enfant est ce qui en ressort « Bon, je crois que ce palace ne va pas se construire en quelques minutes, on devrait récupérer plus du bois » Dit-elle, meublant l’espace et le temps d’une occupation qui ne permet pas aux regrets d’y trouver leur place attitrée
@Malone Constantine :l:


«  Je vais te confier mon plus gros secret : J'ai toujours eu un peu d'mal à m'aimer Maintenant ce que j'espère de tout mon cœur, c’est qu'toi tu feras pas la même erreur »
Revenir en haut Aller en bas
Malone Constantine
Malone Constantine
le poids des regrets
Into the wild ; Alone#1 IAeu3cF ÂGE : trente-trois ans, l'âge du christ sans en avoir eu le comportement.
SURNOM : (jaq) lonnie, pendant un temps - révolu désormais. constantine fera largement l’affaire sinon, s’il faut vraiment.
STATUT : célibataire, parce-que c’est toujours plus simple que d’expliquer qu’il a préféré choisir l’addiction à l’autre amour de sa vie, et qu’elle a refait sa vie avec un autre alors qu’il porte toujours son alliance autour de son cou. il n'essaie pas de la reconquérir, il se contente d'apprendre à être présent pour leur fils - et c'est déjà beaucoup de travail.
MÉTIER : ancien militaire mis à la retraite bien trop tôt. agent de sécurité à l’emerald hotel pour avoir l’impression de toujours toucher un peu à ce qu’il aime. parrain chez les na+aa où il garde un œil très attentif sur les nouveaux protégés (parce-qu'il est trop bien placé pour ce genre de rôle, malheureusement). donne des coups de main pour servir les repas avec homeless connect. occupé, très occupé - entre ça et risquer la rechute, le choix est rapidement fait.
LOGEMENT : un deux-pièces mal isolé dans fortitude valley, où il est facile de suivre le programme télévision des voisins et leurs histoires de couple depuis son propre canapé (squatté temporairement par son frère ambrose le temps qu'il trouve autre chose).
Into the wild ; Alone#1 B4ad56a093a07dc75fb7193043cc7d4d8d4cde86
POSTS : 1708 POINTS : 1230

TW IN RP : deuil, maladie, drogues/médicaments, addiction, overdose, idées noires/pensées suicidaires, perte de garde d’enfant.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(cinq) — present: anna #4flora #3vittorio #2 | past: anna #2sinead

RPs EN ATTENTE : arthur #3 › evelyn #5 › russell › spencer #4
RPs TERMINÉS : (2024) ambrose #6evelyn #4 (2023) ambrose #5annaanna #3arthur #2augustaugust #2evelynevelyn #2evelyn #3jamesmaritzaflora #2spencer #2spencer #3vittorio (2022) ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4arthurspencer (2018) flora | alternative: raelyn (bd)
Spoiler:

AVATAR : jack lowden.
CRÉDITS : harley (avatar+gifs) › loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › damon williams, la lueur de l'ombre (ft. rudy pankow) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 13/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t46822-this-is-me-trying-malone
https://www.30yearsstillyoung.com/t46881-malone-memories-feel-like-weapons

Into the wild ; Alone#1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Into the wild ; Alone#1 Into the wild ; Alone#1 EmptyLun 9 Oct - 4:48



into the wild
lieu: sur la route.
(c): keetika (gif), luleaby (codage).

***

« Je ne suis pas vexée. » Il pencha quelque peu sa tête sur le côté: il avait du mal à croire que c’était effectivement le cas, tant elle réagissait aux quelques paroles qu’il avait pu prononcer comme si elle l’était, justement, vexée. « On dirait que c'est le cas pourtant. » Il ne le disait pas sur un mauvais ton, mais il préférait souligner tout de même qu’il avait du mal à la croire; tous les signes extérieurs qu’elle le laissait voir tendaient à dire qu’elle l'était malgré tout. Et puis, l’avis et la vision de Malone sur la situation était biaisés: cela faisait malheureusement bien longtemps qu’il avait cette désagréable sensation qu’Anna était contre lui dans l’équilibre précaire qu’ils avaient établi autour d’Oscar, si bien qu’il n'arrivait pas à faire autre chose que de se mettre rapidement sur la défensive quand elle le faisait aussi. « Je ne l’ai pas compris comme ça. Désolée. »

« C’était idiot de penser ça, je m’en excuse. » - « J’ai compris, j’ai compris. » Peut-être était-il un peu trop brusque dans ses réponses, peut-être ne faisait-il en cet instant pas assez d’efforts pour comprendre la façon dont elle voyait les choses; mais initialement il étai venu parce-qu’elle était d’accord pour qu’il participe également à leur journée découverte de survie en pleine nature, et il lui semblait que sa présence gênait la jeune femme. Il serrait les dents, se permettrait un commentaire ou deux malgré tout, malgré lui; mais c’était sa façon à lui présentement de montrer qu’il faisait de son mieux alors qu’il naviguait en eaux troubles sans aucune indication pour s’en sortir. Ca avait souvent été cela avec Anna, et les années n’arrangeaient que trop lentement les choses. Et après sa dernière remarque prononcée entre ses dents, il sentit bien qu’un silence un peu plus long que les autres s’imposa à eux. Ce n’était pas ce qu’il désirait, mais peut-être était-ce aussi grand temps qu’il se permette de remettre à leurs places quelques vérités qu’il gardait pour lui la plupart du temps. « Ça me rassure… » Qu’il ait toujours eu l’intention de les protéger malgré tout; il n’avait jamais été une seule fois question qu’il en soit autrement pour lui. « Je sais bien que ce n’est pas évident. Pour personne. Être parents n’est jamais simple. Encore moins quand c’est comme… nous. » Il eut un petit rire railleur. « Quand tu me fais pas confiance ? » Peut-être était-ce sorti trop vite cette fois-ci, et qu’il s’en mordrait les doigts rapidement par la suite. Il se mordait déjà les lèvres en tous cas, en réalisant qu’il s’était permis de dire tout haut ce qu’il pensait tout bas. «  Tant qu’Oscar est heureux, c’est tout ce qui compte finalement. » Il soupira. « C’est tout ce qui compte pour moi aussi. » Ca avait toujours été, à travers tout, la seule chose importante: le bonheur de son fils. C’était son principal moteur quotidien.

« Bon, je crois que ce palace ne va pas se construire en quelques minutes, on devrait récupérer plus du bois » Reportant un instant son regard sur le visage de Anna, il finit par opiner un coup du chef. « Ce serait mieux oui. » Il renchérit rapidement. « Vous avez qu’à prendre plus de bois tous les deux, et je vais chercher de quoi faire des liens de corde. Doit en avoir dans le coin, à vue de la végétation. » Il lui fallait surtout quelques minutes seul pour recentrer ses émotions et retrouver surtout les priorités du jour qui s’étaient échappées de sous ses yeux; il l’avait dit: il était là pour le bonheur d’Oscar. Alors avant que ce dernier n’arrive en courant vers eux, il lançant un dernier regard à Anna avant de faire quelques pas pour s’éloigner. Non, les choses n’étaient pas faciles, il le savait: ce n’était pas nouveau, des années même que la situation était ainsi. Et surtout le problème qui se présentait à lui: il était le responsable des complications entre eux et dans leur petite famille. Parfois, Malone en voulait au monde entier - avant de se rappeler qu’il était le seul à avoir décidé de prendre un aller simple pour les enfers un soir où la vie lui semblait injuste. Parfois, Malone s’en voulait à lui seul et personne d’autre - et c’était dans ces moments là que c’était le plus dur. Aujourd’hui, il en voulait à tout le monde et personne en même temps, car la vie était injuste mais il ne pouvait rien y faire - tant les efforts qu’il tentait de mettre en place ne semblait pas être pris en compte.

Ramassant un tas de corde pour emporter avec lui, il dut reconnaitre au moins en cet instant que faire un tour à pieds seul avec ses pensées lui avait fait du bien. Ce fut un regard avec un lueur différente qu’il adressa à Anna lorsqu’il revint aux côtés des autres Constantine présents aujourd’hui: il y avait une part de lui qui était désolé d’avoir réagi de la sorte. « T’as trouvé ton truc papa ? » Oscar l’interpella à ses côtés, alors bien sur ce fut dans sa direction qu’il laissa aller son regard désormais. Etirant un petit sourire forcé - lui n’y était pour rien -, il releva sa main pour montrer les liasses qu’il avait récupéré. « Un jeu d’enfant ! Et vous, le bois ? » - « Ouais regarde ! » Et le gamin était  déjà parti à relever tous les morceaux qu’ils avaient assemblé pour les montrer à son père. « Celui là c’est pour le toit regarde ! » Sauf que le morceau était bien plus grand que lui, et que ses petits bras n’avaient pas la force de le retenir tout seul, et que si Malone n’avait pas été des plus réactifs en cet instant, il y avait fort à parier qu’Oscar aurait fini avec la planche sur le coin de la tête. Il avait été agile, l’ancien militaire, à faire un pas en avant les bras tendus pour rattraper le morceau de bois sans une once de panique en lui. « Peut-être que je vais porter moi plutôt, hein. »






Into the wild ; Alone#1 371680844 :
Revenir en haut Aller en bas
Anna Constantine
Anna Constantine
la mélodie des regrets
la mélodie des regrets
Présent
ÂGE : 33 ans (21/05/1990)
SURNOM : On l'appelle souvent "Nana" en pensant que c'est mignon. Mais le plus beau des surnoms, à ses yeux, reste "maman" prononcé par son fils.
STATUT : Séparée de Malone, depuis quatre ans, avec qui elle s'est mariée et a eu Oscar âgé de neuf ans. Depuis, elle a refait sa vie avec Samuel qu'elle a rencontré à son lieu de travail. Il a su ramasser les morceaux éparpillés de son coeur brisé, acceptant ses traumatismes et ses silences.
MÉTIER : Professeur de piano à la northlight theater company depuis trois ans maintenant, donnant parfois des cours particuliers quand la demande est là.
LOGEMENT : #88 Agnès street dans le quartier de Bayside. Elle a emménagé chez Samuel avec son fils Oscar.
Into the wild ; Alone#1 Tuhv
POSTS : 490 POINTS : 270

TW IN RP : Deuil. Abandon. Addiction aux médicaments.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adepte de sport, Anna est très à cheval sur un mode de vie sain ; Elle fume occasionnellement et en cachette de son fils ; Malone aura été l'amour de sa vie mais il a été remplacé par leur fils : Oscar ; Déterminée, il est très difficile de lui faire entendre raison.... Même quand Anna a tort ; Elle est cette personne simple au coeur grand à condition de ne pas briser sa confiance. Elle est persévérante, pas du genre à lâcher même quand ça lui est difficile.
CODE COULEUR : red.
RPs EN COURS : Autumn ; August ; Sienna ; Ginny ; Malone#2(fb) ; Eddie#2 ; Malone#4
; Abraham (dimension gothique) ; Ishatr (dimension zombie)



RPs TERMINÉS : Rhett ; Asher ; Laoise ; Malone ; Malone#3 ; Eddie

Sujet abandonné :
Kieran ; Ally ; Samuel ; Samuel#2

AVATAR : Alicia Vikander
CRÉDITS : birdy (avatar)
DC : //
PSEUDO : Silmarillion
Femme (elle)
INSCRIT LE : 23/08/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50643-anna-i-still-havent-find-what-im-looping-for
https://www.30yearsstillyoung.com/t50677-anna-where-the-streets-have-no-name

Into the wild ; Alone#1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Into the wild ; Alone#1 Into the wild ; Alone#1 EmptyLun 9 Oct - 17:13



Pour quelqu’un d’aussi têtu qu’Anna, admettre qu’elle a tort, est ce qui lui remue le plus les entrailles. Parfois, sa mauvaise foi prend le dessus et il devient difficile de discuter et de réaliser que parfois reconnaître que s’être trompé, c’est aussi avoir raison. Elle fait l’effort de ne pas contester. D’accepter, les dents serrées, qu’elle s’est vexée toute seule. Même si ce n’est pas naturel chez elle. Il y a cet éclat qui subsiste dans son regard, montrant qu’elle n’est pas convaincue. Du moins à moitié. Mais avec Malone, c’est différent. Elle est dans cet état de malaise la faisant se remettre en question, prendre sur elle pour ne pas craquer et déverser tout ce qu’elle garde en elle. Se retenir au mieux pour que la journée se passe pour le mieux et pour le bien être d’Oscar. Ça vaut de se taire, de gronder en silence. Elle aura tout le temps pour se défouler plus tard. Dans le sport qu’elle pratique. Dans le piano qu’elle pianote quand tout va mal. Dans la douche qu’elle prend laissant les gouttes d’eau prendre la place de ses larmes.
Parce que ça fait mal, indéniablement. Et sa sensibilité est à fleur de peau. Même reconnaître qu’elle a tort est une épreuve et témoigne de son besoin de bien faire avec Malone. Que tout se passe pour le mieux .
Malheureusement le rire de l’ancien militaire n’arrange rien dans ce besoin de maintenir l’ordre. Elle se fige déjà, sentant un frisson qui parcourt sa colonne vertébrale. « Quand tu me fais pas confiance ? » Anna soupire déjà, bruyamment. Pour qu’il l’entende. Pour qu’il comprenne que ça l’agace au plus haut point. Que le but de cette journée n’est pas de s’envoyer des beignes dans la face mais de profiter de cette journée. Cependant, elle reconnaît là l’homme dont elle est tombée amoureuse. Car pour ça, Malone ne lui a jamais menti, n’a jamais été du genre à enjoliver la situation pour en masquer l’effroi. C’est ce qui faisait que ça allait si bien entre eux. A l’époque, Anna n’avait pas de scrupule à tout lui dire, tout lui partager. Il était son confident, son meilleur ami. Il était cette épaule qui ne la jugeait jamais mais savait lui dire quand elle fonçait dans le mur.
Mais là… Il émet cette vérité qui ne peut pas être contredite parce qu’il a entièrement raison. Elle ne lui fait pas confiance.
Elle ne lui fait plus confiance, c’est vrai.
Mais la faute à qui ?
Ça la démange de rétorquer. D’être blessante autant que ses propos l’atteignent. Comme si elle était forcément responsable de ne plus croire en l’homme qu’il est. Les traumatismes demeurent et Anna a bien trop pleuré, hurlé, douté pour effacer tout ça juste parce que ça fait déjà quelques temps que tout va bien.  «  Tant qu’Oscar est heureux, c’est tout ce qui compte finalement. » Elle fait de son mieux, esquissant le demi sourire qui lui demande un effort. Il y a suffisamment d’amour en elle pour se convaincre qu’elle le fait pour son fils. Pour ne pas qu’il vive avec l’illusion que ses parents se sont déchirés. « C’est tout ce qui compte pour moi aussi. » Elle fuit par le silence, ne répondant que par l’alternative de s’occuper de construire la cabane que leur fils souhaite. Le sentiment de mal être s’amplifie comme une baudruche qui se gonfle trop vite. Elle voudrait être ailleurs qu’ici, Anna. Mais elle tient bon, les épreuves lui ont appris à s’endurcir vis à vis de tout. Et surtout vis à vis de Malone.
« Vous avez qu’à prendre plus de bois tous les deux, et je vais chercher de quoi faire des liens de corde. Doit en avoir dans le coin, à vue de la végétation. » Elle ne bronche pas, acquiesce et fuit déjà. Se dirigeant vers Oscar dont elle attire contre elle, enroulant ses bras autour du cou du garçon. Il grandit si vite. Et elle hume avec force l’odeur de ses cheveux faisant fi des protestations de l’aventurier en herbe. Son fils est ce qu’il y a de plus important dans sa vie. Il est cet amour viscéral qui la ronge de l’intérieur, l’empêche de dormir sereinement la nuit tant elle a peur pour lui. « Maman !! Attends, tes bras m’empêchent de bouger ! » S’exclame Constantine Junior emplissant le coeur d’Anna d’une légèreté que Malone lui a dérobé. « Je t’aime, amour de ma vie. » Lui murmure-t-elle le serrant un peu plus fort. Puis le lâche avant qu’il ne braille plus. Anna songe souvent qu’un jour, il deviendra un homme et espère de tout coeur qu’il sera un homme bon et généreux comme son père l’a été avec elle. Car même si les événements de la vie ont fait que, la pianiste n’en a jamais oublié ce qu’il a été dans leur histoire. C’est pour ces instants heureux - désormais figés - qu’Anna le préserve de son mieux, pensant que le temps fera son œuvre pour qu’ils aient tous les trois une vie de famille à leur image. Séparés mais unis, du moins elle y croit. Qu’ils pourront fonctionner ainsi.
Anna explique à Oscar la mission qu’ils ont à faire. De récupérer du bois et ensemble, ils s’attellent à trouver de quoi faire la cabane. La pianiste s’occupe de morceaux assez imposants ayant refusé l’aide du petit. Si elle l’écoutait, ils porteraient tout, y compris ce qui n’est pas adapté pour lui. Puis ils reviennent là où gît le plan du petit tracé dans la terre. Malone revient déjà avec ses cordes. Et Anna demeure silencieuse, se contentant de jeter un regard à l’ancien militaire. Coup d’œil qui se détourne avec un sentiment de gêne pour elle.
« T’as trouvé ton truc papa ? »
« Un jeu d’enfant ! Et vous, le bois ? »
« Ouais regarde ! » C’est plus fort qu’elle mais elle ne peut s’empêcher de sourire pendant qu’Oscar s’empresse de vouloir porter, y compris un énorme morceau de bois qu’Anna a porté, non sans mal. Et voyant le bâton entraîner le garçon dans sa chute, elle a ce mouvement de terreur typique de ce genre de maman poule, le bruit d’exclamation témoignant de la peur viscérale qu’il puisse lui arriver quelque chose, si ce n’est que Malone gère déjà la situation, rattrapant in extremis le bâton rebelle. « Peut-être que je vais porter moi plutôt, hein. » -  « C’est toi Monsieur Muscle, cela dit. » Lui répond Anna non sans un regard amusé pour Oscar qui s’indigne déjà que sa propre mère puisse remettre en cause sa force. La réplique d’Anna n’est là que pour tenter de détendre cette ambiance lourde qui pèse, chargée de ces non dits et de ces silences qui ne peuvent être brisés. Anna rit même devant le regard offusqué de son fils qui cède vite place a l’impatience de monter la cabane de bois.
L’étape première, selon Oscar, c’est de creuser des trous pour planter les bâtons à la verticale. qui permettra ensuite de poser les branche qui feront office de support pour le toit. Anna écoute les consignes avec un ennui dissimulé qui témoigne de son manque d’intérêt pour les constructions. Elle est affectée au tri du bois et exécute les ordres d’Oscar pendant qu’ils creusent avec Malone. Puis le premier bâton est posé, tenant en équilibre, puis vient le second pilier et déjà l’ordre fuse :   « Maman, tiens le premier bâton pendant que papa noue la corde. » La pianiste s’exécute, non sans manquer un battement de cœur quand Malone s’approche. Efface la distance et éveille l’echo de ses mots qui raisonnent dans la tête d’Anna. Son regard observe le visage de l’ancien militaire avant de se concentrer sur le bâton qui commence à être noué et enlacé par la branche qui fera de base pour le toit et les murs.
Et là… L’horreur sort d’un trou invisible qu’elle n’avait pas remarqué jusqu’à présent sur le bâton qu’elle tient. Une espèce de mille pattes qui sort, immense et bien trop repoussant pour que la pianiste reste immobile. Et aussi, le cri sort de sa bouche, lâchant la prise et faisant un bond en arrière pour s’éloigner de l’insecte qui la dégoûte plus que tout, faisant s’effondrer les bouts de bois sur les jambes et les pieds de Malone.  « Mon dieu ! Mon dieu ! Quelle horreur !!! » S’écrie-t-elle le visage presque embué de larmes tant la surprise est plus que mauvaise pour elle. S’il y a bien quelque chose qu’elle déteste, c’est bien ce genre de bébête.

@Malone Constantine :l:


«  Je vais te confier mon plus gros secret : J'ai toujours eu un peu d'mal à m'aimer Maintenant ce que j'espère de tout mon cœur, c’est qu'toi tu feras pas la même erreur »
Revenir en haut Aller en bas
Malone Constantine
Malone Constantine
le poids des regrets
Into the wild ; Alone#1 IAeu3cF ÂGE : trente-trois ans, l'âge du christ sans en avoir eu le comportement.
SURNOM : (jaq) lonnie, pendant un temps - révolu désormais. constantine fera largement l’affaire sinon, s’il faut vraiment.
STATUT : célibataire, parce-que c’est toujours plus simple que d’expliquer qu’il a préféré choisir l’addiction à l’autre amour de sa vie, et qu’elle a refait sa vie avec un autre alors qu’il porte toujours son alliance autour de son cou. il n'essaie pas de la reconquérir, il se contente d'apprendre à être présent pour leur fils - et c'est déjà beaucoup de travail.
MÉTIER : ancien militaire mis à la retraite bien trop tôt. agent de sécurité à l’emerald hotel pour avoir l’impression de toujours toucher un peu à ce qu’il aime. parrain chez les na+aa où il garde un œil très attentif sur les nouveaux protégés (parce-qu'il est trop bien placé pour ce genre de rôle, malheureusement). donne des coups de main pour servir les repas avec homeless connect. occupé, très occupé - entre ça et risquer la rechute, le choix est rapidement fait.
LOGEMENT : un deux-pièces mal isolé dans fortitude valley, où il est facile de suivre le programme télévision des voisins et leurs histoires de couple depuis son propre canapé (squatté temporairement par son frère ambrose le temps qu'il trouve autre chose).
Into the wild ; Alone#1 B4ad56a093a07dc75fb7193043cc7d4d8d4cde86
POSTS : 1708 POINTS : 1230

TW IN RP : deuil, maladie, drogues/médicaments, addiction, overdose, idées noires/pensées suicidaires, perte de garde d’enfant.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(cinq) — present: anna #4flora #3vittorio #2 | past: anna #2sinead

RPs EN ATTENTE : arthur #3 › evelyn #5 › russell › spencer #4
RPs TERMINÉS : (2024) ambrose #6evelyn #4 (2023) ambrose #5annaanna #3arthur #2augustaugust #2evelynevelyn #2evelyn #3jamesmaritzaflora #2spencer #2spencer #3vittorio (2022) ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4arthurspencer (2018) flora | alternative: raelyn (bd)
Spoiler:

AVATAR : jack lowden.
CRÉDITS : harley (avatar+gifs) › loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › damon williams, la lueur de l'ombre (ft. rudy pankow) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 13/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t46822-this-is-me-trying-malone
https://www.30yearsstillyoung.com/t46881-malone-memories-feel-like-weapons

Into the wild ; Alone#1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Into the wild ; Alone#1 Into the wild ; Alone#1 EmptyMar 17 Oct - 19:22



into the wild
lieu: sur la route.
(c): keetika (gif), luleaby (codage).

***

Bien sur qu’il l’entendit sans avoir besoin de faire le moindre effort, le lourd soupire émis par Anna; et il savait également qu’elle avait fait exprès que ça puisse être le cas. Il ne retirerait pas ce qu’il avait dit cependant: elle ne lui faisait pas confiance - plus confiance -, ce n’était plus quelque-chose à prouver ils le savaient aussi bien l’un que l’autre. La faute à qui, Malone était parfaitement conscient qu’il était celui ayant semé des embuches sur leur chemin commun; mais il ne pouvait pas ne pas souligner le fait qu’elle restait un brin trop impassible devant les efforts qu’il faisait ces dernières années. Le bonheur d’Oscar était leur priorité et le resterait toujours, qu’importe ce qui s’imposerait à eux dans les années à venir, mais s’ils pouvaient prendre soin de leur fils sans avoir des reproches à se transmettre tous les jours, ce serait aussi bien. Et pour cela, il faudrait que Anna lui fasse davantage confiance, apprenne de nouveau à lui faire confiance, lui accorde plus de crédit aussi: c’était sur cette partie là qu’ils avaient du mal à s’accorder, preuve en était encore une fois aujourd’hui. Plutôt que de continuer dans cette discussion qui n’avançait malheureusement pas à grand chose, Malone proposa qu’ils s’attèlent tous les trois à des activités différentes pour aider à la construction de leur futur abris: Anna avec leur fils d’un côté, lui de l’autre afin d’avoir un moment à lui pour marcher et respirer sans s’énerver plus que de raison là où ce n’était pas nécessaire.

Lorsqu’il revint vers le second petit groupe, ces derniers avaient réuni le bois qui manquait pour construire la cabane - Malone avait dans ses mains les cordes pour ajouter la touche finale. Oscar fut d’ailleurs si pressé de montrer à son père leur trouvaille qu’il fut à deux doigts de se faire tomber un des gros morceaux de bois sur le coin de la tête; heureusement, son père avait eu de bons réflexes et l’accident avait été évité de peu. Le calme de Constantine était d’ailleurs à souligner, alors qu’il reprenait la parole auprès de son fils sans changer le ton un seul instant de cette dernière. Parce-qu’il l’avait entendu une fois de plus, la réaction de peur qu’avait exprimé Anna à leur côté; il aurait fallu être sourd pour ne pas l’entendre, déjà, et puis il s’y attendait tellement que presque il aurait été étonné de pas la percevoir. « C’est toi Monsieur Muscle, cela dit. » Le regard de Malone glissa un instant de son fils à la jeune femme à leurs côtés, avant de reporter ce dernier sur le gamin. « Au travail. » Alors, ils se mirent tous les trois à travailler ensemble pour au moins tenter de construire l’abris. Il y aurait toujours d’autres éléments à régler en à-côté, mais ce n’était pas sur ça qu’ils avaient besoin de se concentrer pour le moment.

« Maman, tiens le premier bâton pendant que papa noue la corde. » Peut-être un brin éventuellement, parce-que la sensation de gêne était présente chez Malone et surement chez Anna lorsqu’ils s’exécutèrent sous les ordres de leur fils. Avec application, l’ancien militaire se concentra sur sa tâche à réaliser, non sans se rendre compte bien sur qu’il était observé avec attention par sa femme pendant tout ce temps là. Fut un temps, il aurait esquissé un petit sourire en coin satisfait de la savoir agir de la sorte, en cet instant ce n’était pas le genre de réaction qu’il pouvait se permettre - et de toutes façons, il n’eut pas le temps de grand chose car rapidement un cri se fit entendre de la part d’Anna. « Mon dieu ! Mon dieu ! Quelle horreur !!! » Et autant Malone avait eu le temps de voir et d’anticiper la chute du morceau de bois sur la tête d’Oscar quelques minutes plus tard, autant il ne réussit pas à le faire cette fois-ci et il reçut la poutre autant sur les jambes que sur les pieds - et il dut retenir un cri de douleur et une insulte de son côté. La peur dans la réaction de la brune était cependant bien plus oppressante pour lui, alors faisait fi de ce qu’il ressentait - l’entrainement aidant -, il fit un petit pas en avant en titubant légèrement pour arriver aux côtés de la jeune femme. « C’est quoi ? Tu t’es fait mal ? » Bien sur qu’il laissait ses instincts protecteurs envers elle parler en cet instant sans se poser un seul instant la question s’il pouvait se permettre d’agir de la sorte. Attrapant doucement son visage entre son index et son pouce, il regarda ce dernier sous toutes ses coutures pour savoir ce qui avait bien pu se passer. « Tu as reçu une écharde, quelque-chose ? » Ses yeux étaient autant embués de larmes que bercés de peur, ce qui ne plaisait pas à Malone qui attrapa les mains d’Anna à la suite de l’examen de son visage pour savoir si ce n’était pas ces dernières qui avaient souffert.






Into the wild ; Alone#1 371680844 :
Revenir en haut Aller en bas
Anna Constantine
Anna Constantine
la mélodie des regrets
la mélodie des regrets
Présent
ÂGE : 33 ans (21/05/1990)
SURNOM : On l'appelle souvent "Nana" en pensant que c'est mignon. Mais le plus beau des surnoms, à ses yeux, reste "maman" prononcé par son fils.
STATUT : Séparée de Malone, depuis quatre ans, avec qui elle s'est mariée et a eu Oscar âgé de neuf ans. Depuis, elle a refait sa vie avec Samuel qu'elle a rencontré à son lieu de travail. Il a su ramasser les morceaux éparpillés de son coeur brisé, acceptant ses traumatismes et ses silences.
MÉTIER : Professeur de piano à la northlight theater company depuis trois ans maintenant, donnant parfois des cours particuliers quand la demande est là.
LOGEMENT : #88 Agnès street dans le quartier de Bayside. Elle a emménagé chez Samuel avec son fils Oscar.
Into the wild ; Alone#1 Tuhv
POSTS : 490 POINTS : 270

TW IN RP : Deuil. Abandon. Addiction aux médicaments.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adepte de sport, Anna est très à cheval sur un mode de vie sain ; Elle fume occasionnellement et en cachette de son fils ; Malone aura été l'amour de sa vie mais il a été remplacé par leur fils : Oscar ; Déterminée, il est très difficile de lui faire entendre raison.... Même quand Anna a tort ; Elle est cette personne simple au coeur grand à condition de ne pas briser sa confiance. Elle est persévérante, pas du genre à lâcher même quand ça lui est difficile.
CODE COULEUR : red.
RPs EN COURS : Autumn ; August ; Sienna ; Ginny ; Malone#2(fb) ; Eddie#2 ; Malone#4
; Abraham (dimension gothique) ; Ishatr (dimension zombie)



RPs TERMINÉS : Rhett ; Asher ; Laoise ; Malone ; Malone#3 ; Eddie

Sujet abandonné :
Kieran ; Ally ; Samuel ; Samuel#2

AVATAR : Alicia Vikander
CRÉDITS : birdy (avatar)
DC : //
PSEUDO : Silmarillion
Femme (elle)
INSCRIT LE : 23/08/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50643-anna-i-still-havent-find-what-im-looping-for
https://www.30yearsstillyoung.com/t50677-anna-where-the-streets-have-no-name

Into the wild ; Alone#1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Into the wild ; Alone#1 Into the wild ; Alone#1 EmptyVen 3 Nov - 10:21


Le sentiment ne la quitte pas, mais malgré ça, Anna fait en sorte de faire comme si de rien était. Avec le temps, avec ces mois qui sont devenus des années, la pianiste a presque amélioré cette qualité là, de paraître impassible quand en réalité, toute son âme, tout son être entier ne rêverait que de se mettre à hurler. Mais quand il y a son fils dans les parages, elle sait prendre sur elle, se faire violence pour garder les mots qu’elle rêverait de pouvoir dire. Elle se libèrerait d’un poids. Sans doute que ça lui permettrait de se sentir mieux, aussi. Mais dans l’histoire… Dès lors qu’il y a un enfant, les certitudes s’évaporent. Les absolutions ne peuvent être faites parce que ce n’est pas possible. Quelle mère serait-il si elle se mettait à déverser son mal être à Malone, devant leur fils ? Ça lui parait si insensé. Horrible même, parce qu’elle ne pourrait jamais se pardonner de faire subir une telle scène à la prunelle de ses yeux.
C’est bien plus simple, alors, de prendre sur elle et de se taire. Elle est, certes, légèrement crispée mais c’est pour la bonne cause.
Son fils est heureux et c’est l’essentiel.
Jusqu’à ce que le monstre de l’apocalypse sorte du bâton. Anna ne répond plus de rien, ne gère plus aucune émotion, ni self contrôle d’elle-même, elle lâche, elle hurle. Les yeux se remplissent déjà de larmes de cette peur d’avoir été au contact de cet insecte des plus dégoûtants. Elle voit aussi le bâton, aussi lourd qu’un chaudron, qui tombe sur Malone (et dieu merci, pas sur Oscar) mais l’émotion est si forte qu’elle ne peut réagir à part hurler, songer à l’idée de venir ici est définitivement une idée bien pourrie.
« C’est quoi ? Tu t’es fait mal ? » Elle tremble un peu trop tant la peur a été intense. Oscar se redresse aussi pour se rapprocher de sa mère. Et même les doigts de Malone sur son visage ne suffise pas à lui faire oublier l’insecte aux trop nombreuses pattes, qui git au sol et commence déjà à quitter le bâton duquel il était sorti. Son cœur bat la chamade, par peur et parce que Malone est soudainement trop près d’elle, que cette proximité la désarme un peu. Elle secoue légèrement la tête mais trop faiblement pour émettre une réelle opinion.  « Maman ça va ? » Demande Oscar en venant agripper sa main. « Tu as reçu une écharde, quelque-chose ? » Elle inspire, expire encore un peu, laissant Malone lui saisir les mains pour observer si elle a été blessée, permettant ainsi à la pianiste de reprendre contenance. « Non… Non ce n’est pas une écharde… » Elle lève sa main, tend le doigt vers le bâton coupable, où se tortille le mille pattes gigantesque, noir et bien trop visible. Et pendant que Oscar lâche un WOAAAAAAAAAH en se rapprochant de l’insecte. « C’est cette chose immonde… » Et rien que de la voir suffit à lui donner un haut le cœur tant ça la répugne. Oscar lui, est en extase. L’aventurier en herbe pourra raconter qu’il a affronté des monstres gigantesques. « Elle… Elle est sortie du bâton soudainement… Et, j’ai paniqué, j’ai tout lâché… » Son fils l’observe déjà avec un regard presque malicieux. Le même qu’il affiche quand elle regarde un film à ses côtés et que la fin heureuse ou malheureuse lui tire des larmes. « La bestiole aurait pu me piquer !! » Se justifie Anna devant son fils avant de reporter son regard vers Malone. « Imagine, c’est une bête mortelle ! » Ou pas. Peu importe, pour Anna, ça a été source de peur et de stress. Avant qu’elle se rappelle aussi que ce mille pattes a probablement causé des dégâts collatéraux. « Tu n’as pas eu mal à ta jambe ? » S’inquiète alors Anna vis à vis de Malone. « J’aurais dû faire attention et ne pas lâcher là bâton n’importe comment. Je suis désolée Malone… » Sa voix s’est adoucie, touchée par l’inquiétude qu’il a pu témoigner envers elle. Oubliant presque l’espace d’un instant les tensions qu’il y a entre eux depuis le début de leur journée et qu’ils masquent par respect pour leur fils.

@Malone Constantine  Into the wild ; Alone#1 4143962282


«  Je vais te confier mon plus gros secret : J'ai toujours eu un peu d'mal à m'aimer Maintenant ce que j'espère de tout mon cœur, c’est qu'toi tu feras pas la même erreur »
Revenir en haut Aller en bas
Malone Constantine
Malone Constantine
le poids des regrets
Into the wild ; Alone#1 IAeu3cF ÂGE : trente-trois ans, l'âge du christ sans en avoir eu le comportement.
SURNOM : (jaq) lonnie, pendant un temps - révolu désormais. constantine fera largement l’affaire sinon, s’il faut vraiment.
STATUT : célibataire, parce-que c’est toujours plus simple que d’expliquer qu’il a préféré choisir l’addiction à l’autre amour de sa vie, et qu’elle a refait sa vie avec un autre alors qu’il porte toujours son alliance autour de son cou. il n'essaie pas de la reconquérir, il se contente d'apprendre à être présent pour leur fils - et c'est déjà beaucoup de travail.
MÉTIER : ancien militaire mis à la retraite bien trop tôt. agent de sécurité à l’emerald hotel pour avoir l’impression de toujours toucher un peu à ce qu’il aime. parrain chez les na+aa où il garde un œil très attentif sur les nouveaux protégés (parce-qu'il est trop bien placé pour ce genre de rôle, malheureusement). donne des coups de main pour servir les repas avec homeless connect. occupé, très occupé - entre ça et risquer la rechute, le choix est rapidement fait.
LOGEMENT : un deux-pièces mal isolé dans fortitude valley, où il est facile de suivre le programme télévision des voisins et leurs histoires de couple depuis son propre canapé (squatté temporairement par son frère ambrose le temps qu'il trouve autre chose).
Into the wild ; Alone#1 B4ad56a093a07dc75fb7193043cc7d4d8d4cde86
POSTS : 1708 POINTS : 1230

TW IN RP : deuil, maladie, drogues/médicaments, addiction, overdose, idées noires/pensées suicidaires, perte de garde d’enfant.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(cinq) — present: anna #4flora #3vittorio #2 | past: anna #2sinead

RPs EN ATTENTE : arthur #3 › evelyn #5 › russell › spencer #4
RPs TERMINÉS : (2024) ambrose #6evelyn #4 (2023) ambrose #5annaanna #3arthur #2augustaugust #2evelynevelyn #2evelyn #3jamesmaritzaflora #2spencer #2spencer #3vittorio (2022) ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4arthurspencer (2018) flora | alternative: raelyn (bd)
Spoiler:

AVATAR : jack lowden.
CRÉDITS : harley (avatar+gifs) › loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › damon williams, la lueur de l'ombre (ft. rudy pankow) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 13/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t46822-this-is-me-trying-malone
https://www.30yearsstillyoung.com/t46881-malone-memories-feel-like-weapons

Into the wild ; Alone#1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Into the wild ; Alone#1 Into the wild ; Alone#1 EmptySam 25 Nov - 3:51



into the wild
lieu: sur la route.
(c): keetika (gif), luleaby (codage).

***

« Maman ça va ? » La réaction d’Oscar à leurs côtés était plus que légitime, alors que Anna avait eu une forte réaction pour une raison que les deux Constantine ignoraient pour le moment. C’était d’ailleurs par rapport à cette dernière que Malone agissait désormais, cherchant ce qui pouvait aller de travers chez la brune alors que ses yeux à elle étaient embués de larmes. Ce n’était pas avec blessure qu’il voyait la journée se passer; il savait que ce ne serait pas de tout repos et les esprits s’étaient déjà échauffés, le ton ayant été quelque-peu un brin au dessus de la moyenne entre deux à au moins une reprise. Mais une blessure n’était pas au programme initial. Alors bien sur qu’il commença à inspecter le visage de la jeune femme, puis ses mains et notamment celle qui tenait le bâton quelques instants plus tôt. « Non… Non ce n’est pas une écharde… » Libérant une de ses mains pour montrer le coupable de la situation, le pointant du doigt, l’inquiétude de Malone redescendit assez rapidement quand il se rendit compte que le danger n’en était pas réellement un, finalement. « C’est cette chose immonde… » - « Anna… » - « Elle… Elle est sortie du bâton soudainement… Et, j’ai paniqué, j’ai tout lâché… » En cet instant, il ne savait pas s’il se mettait à pincer ses lèvres parce-qu’il y avait un certain côté ridicule, tout de même, à la façon dont elle avait réagi pour une petite bête - cette dernière rendant très curieux leur fils, au passage -, ou s’il avait envie de rire parce-que c’était tout à fait le type de réaction qui était un brin attendrissante tout de même. « La bestiole aurait pu me piquer !! Imagine, c’est une bête mortelle ! » Et à la façon dont elle réagit à cet instant là, il opta pour une réaction plutôt amusée et en rien agressive - parce-qu’ils avaient déjà eu leur lot de reproches envoyés à la figure pour le moment, surement. C’était peut-être ce type d’incident qui permettrait de remettre de la bonne humeur au milieu de tout ça sans qu’ils aient besoin de se forcer. « Elle aurait même pu te manger. » Et bien sur qu’il était taquin et moquer en cet instant, étirant un petit sourire et secouant quelque peu sa tête. « C’est une petite bestiole Anna, promis il va rien t’arriver. »

Contrairement à lui qui était, malgré tout le monde, devenu un dommage collatéral de l’insecte. « Tu n’as pas eu mal à ta jambe ? » Reportant son regard sur cette dernière, Malone eut un petit rire quelque peu sarcastique. « Pas mal, c’est pas vraiment la façon dont je décrirais ça. » C’était d’ailleurs perceptible, là où de la terre se faisait voir sur son pantalon. Il savait qu’il aurait des égratignures en dessous, mais n’alla pas vérifier: ses jours n’étaient pas en danger, il s’en remettrait. « J’aurais dû faire attention et ne pas lâcher là bâton n’importe comment. Je suis désolée Malone… » Balayant d’un geste de la main les excuses de la jeune femme, il secoua sa tête pour appuyer ses propos. « Nah, t’inquiètes. Je vais m’en remettre. Et j’ai connu pire. » Il donnait le change, appliquait un ton détaché à cette dernière phrase, mais lui comme elle savaient parfaitement que c’était on ne pouvait plus vrai. Après tout, elle avait été à ses côtés lorsqu’il avait eu son accident qui avait fait basculer sa vie du jour au lendemain. « Je vais avoir un bleu, j’aurais le droit de m’en plaindre pendant les six prochaines semaines sans que t’aies le droit de t’en plaindre toi, et on sera quittes comme ça. » Il tentait du mieux qu’il pouvait de faire en sorte que cela reste léger, là où il avait été le premier à forcer dans l’autre sens lors du début de leurs échanges pourtant. Mais il voyait bien à quel point Oscar à leurs côtés était amusé de la situation, combien il se prenait d’affection finalement pour l’insecte qui était responsable de tout ça tant sa curiosité était développée, et bien sur que Malone n’avait pas envie de gâcher la moindre partie de tout ça. « Si t’as pas mal toi, c’est le principal. » Il savait Oscar hors de danger, et c’était la deuxième chose la plus important pour lui malgré tout. « Tu veux vraiment continuer à construire une cabane ? » Il se pencha quelque peu vers Anna, pour ne pas qu’Oscar les entende. « Je sais qu’il s’amuse, mais vu comment on s’en sort… » Pas si bien que cela. « … ce serait moins dangereux qu’on aille juste diner et que vous rentriez après non ? » Au moins, à part si l’un d’eux avalait de travers pendant le diner, ils mettaient de côté tous les dangers potentiels. Ce n’était pas de cette façon là qu’il aurait voulu que la journée se solde - adorant toutes ces épreuves d’aventure de son côté aussi -, mais il voyait bien que ce n’était pas un terrain de jeu adapté pour la brune. « Je verrai plus tard avec lui s’il veut pas qu’on fasse ça une autre fois. » Si elle était d’accord, bien sur - c’était toujours là que le bas blessait.






Into the wild ; Alone#1 371680844 :
Revenir en haut Aller en bas
Anna Constantine
Anna Constantine
la mélodie des regrets
la mélodie des regrets
Présent
ÂGE : 33 ans (21/05/1990)
SURNOM : On l'appelle souvent "Nana" en pensant que c'est mignon. Mais le plus beau des surnoms, à ses yeux, reste "maman" prononcé par son fils.
STATUT : Séparée de Malone, depuis quatre ans, avec qui elle s'est mariée et a eu Oscar âgé de neuf ans. Depuis, elle a refait sa vie avec Samuel qu'elle a rencontré à son lieu de travail. Il a su ramasser les morceaux éparpillés de son coeur brisé, acceptant ses traumatismes et ses silences.
MÉTIER : Professeur de piano à la northlight theater company depuis trois ans maintenant, donnant parfois des cours particuliers quand la demande est là.
LOGEMENT : #88 Agnès street dans le quartier de Bayside. Elle a emménagé chez Samuel avec son fils Oscar.
Into the wild ; Alone#1 Tuhv
POSTS : 490 POINTS : 270

TW IN RP : Deuil. Abandon. Addiction aux médicaments.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adepte de sport, Anna est très à cheval sur un mode de vie sain ; Elle fume occasionnellement et en cachette de son fils ; Malone aura été l'amour de sa vie mais il a été remplacé par leur fils : Oscar ; Déterminée, il est très difficile de lui faire entendre raison.... Même quand Anna a tort ; Elle est cette personne simple au coeur grand à condition de ne pas briser sa confiance. Elle est persévérante, pas du genre à lâcher même quand ça lui est difficile.
CODE COULEUR : red.
RPs EN COURS : Autumn ; August ; Sienna ; Ginny ; Malone#2(fb) ; Eddie#2 ; Malone#4
; Abraham (dimension gothique) ; Ishatr (dimension zombie)



RPs TERMINÉS : Rhett ; Asher ; Laoise ; Malone ; Malone#3 ; Eddie

Sujet abandonné :
Kieran ; Ally ; Samuel ; Samuel#2

AVATAR : Alicia Vikander
CRÉDITS : birdy (avatar)
DC : //
PSEUDO : Silmarillion
Femme (elle)
INSCRIT LE : 23/08/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50643-anna-i-still-havent-find-what-im-looping-for
https://www.30yearsstillyoung.com/t50677-anna-where-the-streets-have-no-name

Into the wild ; Alone#1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Into the wild ; Alone#1 Into the wild ; Alone#1 EmptySam 16 Déc - 8:57



Son cœur bat comme un fou furieux, elle a eu si peur sur l’instant, peu prête à voir un insecte aussi degueulasse que cet espèce de ce mille pattes trop velus, trop grand, tout simplement trop. Et pourtant, elle vit en Australie et a appris à vivre avec tous les monstres géants qui peuplent les terres australiennes. Cependant, dès lors qu’ils s’approchent trop : c’est clair et net. Anna perd tous ses moyens. Et à chaque fois, Malone pourra en témoigner ça en a donné des moments assez cocasses à vivre. Sauf pour elle. Elle n’a jamais oublié le serpent qui se trouvait dans les toilettes et qu’elle a découvert en ouvrant la l’abattant. Elle a hurlé si fort qu’elle en avait réveillé Oscar qui faisait la sieste. Et bon sang ce qu’ils en avaient ri juste après. Elle reconnaît même l’expression du visage de Malone signifiant qu’il se retient de rire. Elle l’a vue tant de fois durant ces années à ses côtés. À force, elle a appris à les déceler, les comprendre. « Ne rigole pas, ce n’est pas drôle. » Lui dit-elle en étant peu convaincante. Elle y a pas mis trop d’intention. Et le sourire qu’elle essaye de dissimuler en témoigne de l’inverse de ses propos. Anna reprend vite son sérieux, s’inquiétant d’avoir pu le blesser. Faut dire que la branche était assez lourde. Et de toute manière, elle s’inquiète pour tout. Surtout quand ça concerne Malone. Elle a tant de fois cessé de respirer quand ça le concernait. Les fois où il partait en mission pour l’Armée pendant de longues périodes. La peur qu’il lui arrive quelque chose. Puis, forcément, c’est arrivé. L’appel glaçant au beau milieu de la nuit ; l’armée qui appelle et le souffle qui se coupe. Elle n’a plus jamais su comment reprendre sa respiration à ses côtés.
« Pas mal, c’est pas vraiment la façon dont je décrirais ça. » Elle acquiesce, se sentant confuse. Et tout cela se mélangeant à des myriades d’émotions se confondant dans sa petite tête. Elle s’excuse encore une fois. « Nah, t’inquiètes. Je vais m’en remettre. Et j’ai connu pire. » Le souffle devient erratique, et Anna détourne déjà la tête pour regarder Oscar. Elle lui en voudrait presque de dire ça. Pire… Oh oui, il a connu le pire, l’entraînant avec elle. Faisant voler tous les rêves et les espoirs de cette vie rêvée. Elle se mord les lèvres et se contente d’ajouter « Oui, évidemment, c'est rien à côté de ce que tu as vécu. » Répond-elle en sentant ce noeud lui mordre la gorge. En cet instant, ça lui rappelle à quel point, leurs chemins se sont séparés. Ils se comprenaient si bien fut un temps. A croire qu’il est si simple de devenir de parfaits étrangers. Incapable de se parler comme auparavant. « Je vais avoir un bleu, j’aurais le droit de m’en plaindre pendant les six prochaines semaines sans que t’aies le droit de t’en plaindre toi, et on sera quittes comme ça. »
Elle prend sur elle. Anna esquisse un sourire qui vient au prix d’un effort et se contente de poser sa main sur le torse de l’ancien militaire et de le pousser - un peu fortement c’est vrai - mais pas suffisamment pour le faire tomber, voir même de le faire bouger d’un iota. « Tu ne perds pas le nord, toi. » Au moins, ça détendre l’atmosphère. Dégèle l’Antarctique qui règne dans les coeurs et les pensées. « Si t’as pas mal toi, c’est le principal. » Elle acquiesce en silence, cherchant son fils du regard. Malone a ce talent pour éveiller les maux en utilisant la magie des mots. Parce qu’au fond, la douleur n’est pas physique, elle est invisible, au fond de son être sans parvenir à se calmer.
« Tu veux vraiment continuer à construire une cabane ? » Anna tourne le regard vers Malone, presque tentée de répondre vite. En vérité, ce n’est pas la sortie de l’année. Mais Oscar a l’air de s’amuser. Et aussi paradoxal que cela puisse être, Anna a autant envie de rentrer chez elle et en même temps… De rester. « Je sais qu’il s’amuse, mais vu comment on s’en sort… » - « Une vraie cata.. » Rétorque-t-elle, en se pointant du doigt, consciente qu’elle n’est pas faite pour devenir une survivaliste. « … ce serait moins dangereux qu’on aille juste diner et que vous rentriez après non ? » L’idée est tentante mais Anna ne peut qu’être d’accord avec Malone. Il faudra forcément revenir: leur fils a l’air de tellement s’amuser. Cela dit, au fond d’elle, la brune n’est pas chaude pour qu’Oscar revienne ici. Il pourrait lui arriver quelque chose même si Malone est dans son élément ici et qu’il a l’air de bien s’en sortir. « Oui, tu as raison. » Elle opine de la tête, puis hèle Oscar pour qu’il revienne vers eux. « Allons dîner. »

@Malone Constantine  :hugsurprise:
sujet terminé :l:


«  Je vais te confier mon plus gros secret : J'ai toujours eu un peu d'mal à m'aimer Maintenant ce que j'espère de tout mon cœur, c’est qu'toi tu feras pas la même erreur »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Into the wild ; Alone#1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Into the wild ; Alone#1 Into the wild ; Alone#1 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Into the wild ; Alone#1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-