AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -50%
BODUM Bistro Set : Théière filtre 1 L + ...
Voir le deal
19.99 €

 sweet moment, sweet symphony [Eddie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anna Constantine
Anna Constantine
la mélodie des regrets
la mélodie des regrets
Présent
ÂGE : 34 ans (21/05/1990)
SURNOM : On l'appelle souvent "Nana" en pensant que c'est mignon. Mais le plus beau des surnoms, à ses yeux, reste "maman" prononcé par son fils.
STATUT : Séparée de Malone, depuis quatre ans, avec qui elle s'est mariée et a eu Oscar âgé de neuf ans. Depuis, elle a refait sa vie avec Samuel qu'elle a rencontré à son lieu de travail. Il a su ramasser les morceaux éparpillés de son coeur brisé, acceptant ses traumatismes et ses silences.
MÉTIER : Professeur de piano à la northlight theater company depuis trois ans maintenant, donnant parfois des cours particuliers quand la demande est là.
LOGEMENT : #88 Agnès street dans le quartier de Bayside. Elle a emménagé chez Samuel avec son fils Oscar.
sweet moment, sweet symphony [Eddie] Tuhv
POSTS : 567 POINTS : 410

TW IN RP : Deuil. Abandon. Addiction aux médicaments.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adepte de sport, Anna est très à cheval sur un mode de vie sain ; Elle fume occasionnellement et en cachette de son fils ; Malone aura été l'amour de sa vie mais il a été remplacé par leur fils : Oscar ; Déterminée, il est très difficile de lui faire entendre raison.... Même quand Anna a tort ; Elle est cette personne simple au coeur grand à condition de ne pas briser sa confiance. Elle est persévérante, pas du genre à lâcher même quand ça lui est difficile.
CODE COULEUR : red.
RPs EN COURS : Izan ; Sienna ; Ginny ; Malone#2(fb) ; Malone#4 ; Ishatr (dimension zombie)



RPs TERMINÉS : Rhett ; Asher ; Laoise ; Malone ; Malone#3 ; Eddie

Sujet abandonné :
Kieran ; Ally ; Samuel ; Samuel#2 ; Abraham ; August ; Autumn ; ; Eddie#2

AVATAR : Alicia Vikander
CRÉDITS : hécate (avatar)
DC : //
PSEUDO : Silmarillion
Femme (elle)
INSCRIT LE : 23/08/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50643-anna-i-still-havent-find-what-im-looping-for
https://www.30yearsstillyoung.com/t50677-anna-where-the-streets-have-no-name

sweet moment, sweet symphony [Eddie] Empty
Message(#)sweet moment, sweet symphony [Eddie] EmptyMer 6 Sep 2023 - 8:24

C’est une journée qui s’est déroulée de la façon la plus classique pour Anna. Comme tous les matins, elle s’est levée à cinq heures du matin pour aller courir pendant une bonne heure, armée de son téléphone et d’une bouteille d’eau. Puis, une fois rentrée, elle a pris sa douche, s’est habillée et a préparé le petit déjeuner pour elle mais également pour Samuel et Oscar. Son petit raffolant de pancakes, elle s’est empressée d’y mettre de l’amour dans la préparation de ce repas.
Samuel a fini par la rejoindre, extirpé du sommeil par les odeurs qui trônent et qui ne sont que forme d’apaisement pour Anna, cherchant ce besoin constant que tout va pour le mieux dans sa vie. Que rien ne flanche, ne se fissure.
Sa vie est un fleuve tranquille dans lequel chaque seconde s’écoule lentement vers l’océan d’un passé qui efface les moments les plus difficiles à vivre.
Une fois Oscar déposé à l’école, Anna et Samuel ont continué leur trajet pour aller à la compagnie, affrontant la circulation du matin, à échanger sur tout et sur rien. À s’imaginer des projets de voyage avec Oscar.
Elle aime bien ces moments-là où ils sont tous les deux, où elle peut glisser sa main dans celle de l’homme qui partage sa vie. Où elle regarde par la fenêtre un bout de mer qu’elle intercepte entre deux maisons. Elle aime bien la fenêtre ouverte et l’air qui vient frapper son visage. Et elle se sent si bien. Il y a un moment maintenant qu’elle ne ressent plus d’incertitude, surtout depuis qu’elle est avec le directeur de casting et que de surcroît elle travaille dans le domaine qu’elle aime.
C’est d’ailleurs une journée chargée qui l’attend et se transformera même en soirée puisqu’elle a prévu d’aller applaudir un de ses collègues en compagnie de son ami, Eddie.
Alors entre gammes et mélodies qui résonnent dans l’air, Anna fait de sa journée une symphonie qui bouge au rythme des battements de son coeur. Elle se sent tellement dans son élément et elle a cette patience pour savoir gérer les débutants. Il y a un début à tout. Et de toute façon, Anna est ce genre de personne qui n’abandonne que rarement.

Alors, jusqu’au bout, la journée se passe merveilleusement bien. Elle se sent si heureuse en rangeant les partitions et en passant un coup de propre sur les instruments. L’art de la musique passe par l’amour que l’on donne à l’objet. Et quand tout est en ordre, Anna quitte la salle, aperçoit Eddie à qui elle fait un signe et ajoute « On se retrouve au Jazz Club ! » Lui dit-elle avant de rejoindre Samuel qui l’attend, prêt à refaire le trajet du matin mais dans le sens inverse. Ils récupèrent Oscar et rentrent chez eux. Elle prend le temps de faire les devoirs avec son fils, puis quand vient l’heure de se préparer, Anna va prendre une douche et s’habille sobrement pour aller écouter son ami et collègue Blake qui joue dans un groupe ce soir. Elle sera en compagnie d’Eddie pendant que Samuel restera avec Oscar. Ils ont prévu une soirée plateau télé et Anna ne peut s’empêcher de sourire devant le lien qui unit ces deux là. En train de naître. De s’apprivoiser. Et elle a bon espoir qu’un jour, Oscar puisse vraiment considérer Samuel comme un beau père en qui il peut faire confiance.
« Maman, je peux te dire un truc ? » Oscar s’approche d’elle pendant qu’elle vérifie le contenu de son sac à main, prête à s’en aller. Anna lui sourit, passant sa main sur la joue rebondie de Malone junior.
« Pourquoi quand tu sors, je ne vais pas dormir chez papa ? » La question lui coule dans l’estomac comme si elle avait bu du béton. Lui glace le sang parce que c’est typiquement le genre de questions qu’elle n’aime pas entendre. Et qu’Oscar commence à grandir et à mieux comprendre les choses. Mais comme à chaque fois, Anna esquivera la question. « Je dois y aller, on en parle quand je reviens mon chéri, ok ? »
Mais elle le sait, quand elle reviendra, son fils sera endormi.

Le trajet se passe dans le silence. Elle n’a même pas mis la musique. Elle réfléchit, troublée par la question de son fils. Parfois, des élans la submerge mais en parfaite battante, Anna refoule, elle a une soirée devant elle et elle compte bien en profiter. Son ami Blake compte sur elle et ceux qui viendront. Il faut donc tout le trajet pour créer un masque, un sourire qu’elle affichera pour ne pas montrer que ça l’atteint. Et qui plus est, Eddie la connaît trop bien et risquera de vite comprendre qu’il y a quelque chose. De toute façon, le geste qui la trahit déjà, c’est de se garer, de sortir de la voiture et de s’allumer une cigarette. Si elle jouait au poker, ce serait probablement le geste qui trahirait le bluff de ses sentiments. Sa chimère et en même temps ce qui lui fait du bien, trois inspirations de nicotine et elle jette déjà sa clope dans le cendrier et entre dans le club. Repérant assez vite Eddie, elle se dirige vers lui et vient s’installer à côté de lui.
« Monsieur Yang, je ne crois pas vous avoir salué aujourd’hui. Mais enchantée, moi c’est Anna. » Dit-elle en pouffant de rire. Puis pose son sac à ses pieds, se redresse pour observer les lieux. « L’endroit est magnifique en tout cas. » Puis ses yeux noisette reviennent se poser sur le danseur. « Ta journée s’est bien passée. Tu es rentré voir Halston ? Comment se porte le plus beau ? »
@Eddie Yang :l:



«  Autumn carnival on the edge of town
We walk down the midway arm-in-arm
One minute you're here
Next minute you're gone »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

sweet moment, sweet symphony [Eddie] Empty
Message(#)sweet moment, sweet symphony [Eddie] EmptyJeu 14 Sep 2023 - 18:53


☾ sweet moment, sweet symphony
The voice so filled with nostalgia that you could almost see the memories floating through the blue smoke, memories not only of music and joy and youth, but perhaps, of dreams. They listened to the music, each hearing it in his own way, feeling relaxed and a part of the music, a part of each other, and almost a part of the world.
@ANNA CONSTANTINE ☆ EDDIE YANG
gifs by (c) katmcnamaragifs et (c) minzbins


Son retour à la Northlight après sa mise au repos se veut encore timide mais Eddie y retrouve peu à peu ses marques, renouant aussi bien avec ses couloirs qu'avec sa scène, sur laquelle il lui tardait de pouvoir de nouveau danser. Si sa passion n'a jamais cessé de l'animer lorsqu'il donnait la priorité à sa santé et assimilait dans un même temps son tout nouveau rôle de père, rien ne vaut à ses yeux de se produire sur les planches d'un théâtre comme de retrouver cette communion si précieuse avec son public. Mais il sait avoir pris la bonne décision en avril lorsque son corps menaçait tout simplement de rompre et qu'il n'avait plus l'énergie d'assurer la moindre chorégraphie, ne regrettant pas non plus d'avoir attendu le bon moment pour retrouver sa place même si certains projets ont été forcés d'avancer sans lui et qu'Eddie en avait d'abord été particulièrement frustré. Ce n'est plus le cas désormais, lui qui désire avant tout le succès des créations de la compagnie comme celui de ses collègues, et c'est justement l'un d'entre eux que le danseur a prévu d'aller soutenir ce soir. Les festivités sont après tout l'occasion pour les musiciens de cette ville de briller et Blake mérite tout particulièrement ce petit coup de projecteur sur lui, c'est donc le marché conclus avec Anna qu'il compte bien rejoindre au festival ce soir dans cet objectif commun. « On se retrouve au Jazz Club ! » sont les mots que son amie lui adresse lorsque leurs chemins se croisent à l'issue de la journée, ce à quoi Eddie lui répond par un large sourire. « À tout à l'heure, oui. » Ce qui lui laisse quelques heures pour regagner son domicile et se préparer avant de passer saluer son fils, confié aux bons soins de sa petite sœur lorsque sa compagne est retardée par une montagne de dossiers à l'agence. Callie est une nounou d'enfer, il ne risque pas de dire le contraire et c'est parfaitement serein qu'Eddie peut dès lors appréhender sa soirée. « Pas de bêtise, hein. » lui lance sa petite sœur au moment de le laisser repartir, ajustant par la même occasion sa cravate dans un geste tendre. « Non Callie, toi pas de bêtise. » Ses élans de grand frère protecteur ne tardent pas à ressurgir mais avec son fils sous sa responsabilité, il sait que la jeune Yang ne fera pas la moindre folie. Après un dernier baiser offert à Sasha, Eddie s'éclipse sur le dos de sa moto tout en se faisant la réflexion que sa mère détesterait le voir sur cet engin, bien plus rapide pourtant que n'importe quelle automobile pour rejoindre sa destination.

Il est le premier à mettre les pieds dans le jazz club car même Blake ne figure pas encore sur la scène, peaufinant très certainement son passage en coulisses avec le trac que l'on imagine. Et peu à peu, d'autres personnes passent les portes du At Nate's avant qu'Anna n'apparaisse finalement, sans perdre un instant pour se placer à ses côtés. Ponctuels, ils ne rateront officiellement rien de la prestation de leur collègue. « Monsieur Yang, je ne crois pas vous avoir salué aujourd’hui. Mais enchantée, moi c’est Anna. » Ce n'est pas comme si leur dernière discussion remontait à quelques heures en effet, et ces mots ne manquent pas de lui valoir un sourire amusé. «  Anna ? Comme l'amie que j'attends ce soir, avouez que c'est drôle. » Et ce petit jeu ne dure évidemment pas, les deux amis retrouvant bien vite leurs habitudes dans un cadre différant pour une fois des murs d'un théâtre. « L’endroit est magnifique en tout cas. » Ce qu'il ne peut qu'approuver d'un hochement de tête énergique, reconnaissant un charme certain à ce jazz club dont l'atmosphère semble déjà faire son petit effet sur eux. Il ne manque plus que Blake fasse son entrée sur la scène, mais ce n'est sans doute plus qu'une question de minutes. « Ta journée s’est bien passée. Tu es rentré voir Halston ? Comment se porte le plus beau ? » L'allusion au plus beau lui inspire un sourire fier, comme si Anna savait tout particulièrement parler à son côté père. Il est bien rentré oui, mais son américaine ne l'attendait hélas pas à leur domicile sans qu'Eddie en ait été très surpris. « J'aurais franchement aimé mais Halston est retenue à son agence pour le travail. C'est à se demander comment ils se sont tous passés d'elle pendant son congé maternité. » Il était de toute évidence grand temps que la directrice qu'elle est retrouve ses fonctions même si la jeune mère éprouve comme lui déjà le manque de leur fils, plus belle récompense qui leur soit donnée de retrouver après une longue journée de travail. « Quant à Sasha, il est avec ma sœur et va très bien. Tu aurais presque du mal à le reconnaître tellement il grandit vite, mais compte sur moi pour t'offrir prochainement une petite visite. » Que ce soit au théâtre ou en dehors, Eddie a à cœur de partager l'évolution du nourrisson avec son amie, d'autant plus que celle-ci a été mère bien avant lui. Son regard balaie alors furtivement le lieu avant de s'orienter vers elle, son sourire retrouvant quant à lui le chemin jusqu'à ses lèvres. « Oscar va bien lui aussi ? J'imagine qu'une soirée entre mecs l'attend à la maison, mais sûrement pas aussi rythmée que la notre. » Et sans doute se trouve-t-il actuellement avec son beau-père, cet homme dont Anna partage aujourd'hui la vie et dont il a quelques fois pu entendre parler. Il devine que la situation est compliquée comme dans toute famille recomposée, et prend à chaque fois les pincettes qui s'imposent... sans perdre toutefois son franc parler pour le reste, comme ici. « Oh toi, tu viens de fumer. » remarque-t-il en se fiant à une odeur qu'Eddie reconnaitrait entre mille, alors qu'il est pourtant le dernier à fumer par ici. « C'est pas un jugement, je te connais juste assez bien pour savoir que c'est généralement pour une raison. » Laquelle, Eddie l'ignore mais il suppose qu'elle existe, espérant qu'Anna va bien et que cette cigarette ne signifiait rien.


Revenir en haut Aller en bas
Anna Constantine
Anna Constantine
la mélodie des regrets
la mélodie des regrets
Présent
ÂGE : 34 ans (21/05/1990)
SURNOM : On l'appelle souvent "Nana" en pensant que c'est mignon. Mais le plus beau des surnoms, à ses yeux, reste "maman" prononcé par son fils.
STATUT : Séparée de Malone, depuis quatre ans, avec qui elle s'est mariée et a eu Oscar âgé de neuf ans. Depuis, elle a refait sa vie avec Samuel qu'elle a rencontré à son lieu de travail. Il a su ramasser les morceaux éparpillés de son coeur brisé, acceptant ses traumatismes et ses silences.
MÉTIER : Professeur de piano à la northlight theater company depuis trois ans maintenant, donnant parfois des cours particuliers quand la demande est là.
LOGEMENT : #88 Agnès street dans le quartier de Bayside. Elle a emménagé chez Samuel avec son fils Oscar.
sweet moment, sweet symphony [Eddie] Tuhv
POSTS : 567 POINTS : 410

TW IN RP : Deuil. Abandon. Addiction aux médicaments.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adepte de sport, Anna est très à cheval sur un mode de vie sain ; Elle fume occasionnellement et en cachette de son fils ; Malone aura été l'amour de sa vie mais il a été remplacé par leur fils : Oscar ; Déterminée, il est très difficile de lui faire entendre raison.... Même quand Anna a tort ; Elle est cette personne simple au coeur grand à condition de ne pas briser sa confiance. Elle est persévérante, pas du genre à lâcher même quand ça lui est difficile.
CODE COULEUR : red.
RPs EN COURS : Izan ; Sienna ; Ginny ; Malone#2(fb) ; Malone#4 ; Ishatr (dimension zombie)



RPs TERMINÉS : Rhett ; Asher ; Laoise ; Malone ; Malone#3 ; Eddie

Sujet abandonné :
Kieran ; Ally ; Samuel ; Samuel#2 ; Abraham ; August ; Autumn ; ; Eddie#2

AVATAR : Alicia Vikander
CRÉDITS : hécate (avatar)
DC : //
PSEUDO : Silmarillion
Femme (elle)
INSCRIT LE : 23/08/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50643-anna-i-still-havent-find-what-im-looping-for
https://www.30yearsstillyoung.com/t50677-anna-where-the-streets-have-no-name

sweet moment, sweet symphony [Eddie] Empty
Message(#)sweet moment, sweet symphony [Eddie] EmptyDim 1 Oct 2023 - 8:48

«  Anna ? Comme l'amie que j'attends ce soir, avouez que c'est drôle. » Anna ne peut s’empêcher de rire de nouveau, ravie de le voir. Depuis ce temps qu’ils se côtoient, l’amitié avec Eddie tient une place importante dans son coeur. Il faut dire qu’il a permise à la pianiste de pouvoir exercer son métier passion en la mettant en contact avec les bonnes personnes. Et puis, Samuel qu’elle a rencontré. Tout cela grâce au danseur et la brune lui en est reconnaissante, le lui rend bien par la bienveillance dont elle fait preuve à son égard. Connaissant sa vie, des détails qui lui permettent de savoir qu’il est heureux avec sa petite famille. C’est d’ailleurs immédiatement à eux qu’Anna le questionne, comme à chaque fois qu’elle a une pensée pour ce petit bébé ayant vu le jour et étant le plus adorable poupon de ce cru 2023.
« J'aurais franchement aimé mais Halston est retenue à son agence pour le travail. C'est à se demander comment ils se sont tous passés d'elle pendant son congé maternité. » Ça la ramène à son propre congé maternité et au paradigme qu’on y prête assez souvent. Heureusement elle avait eu de la chance de pouvoir rester auprès d’Oscar sa première année de vie. Parce que Malone travaillait et subvenait aux besoins de la famille. Ça avait rassuré les jeunes parents qu’ils étaient, qu’Oscar ne subisse pas l’arrachement de ses parents pour être dans une nurserie ou autre. Et Anna songe à Halston et au fait qu’elle doit certainement avoir plus que hâte de rentrer chez elle pour retrouver son bébé. Elle espère de tout cœur que cette situation pourra trouver une solution des plus arrangeantes. « Quant à Sasha, il est avec ma sœur et va très bien. Tu aurais presque du mal à le reconnaître tellement il grandit vite, mais compte sur moi pour t'offrir prochainement une petite visite. » Et aussitôt le visage d’Anna s’éclaire encore plus. Oscar à neuf ans et il est loin le temps où il était tout bébé comme Sasha.  « Un jour, je vais kidnapper cet enfant. Il est bien trop adorable. » Dit-elle d’un air amusé.  « Mais je te comprends tellement. Ça grandit si vite et tu vas voir, dès qu’il va marcher, tu seras obligé de lui courir derrière pour le rattraper.  » Les souvenirs affluent aussitôt dans la mémoire d’Anna, se rappelant les premières années de vie de son garçon. Avec Malone. Avec un homme qu’elle aimait alors si fort et qui a compté pour elle. Qui compte encore, mais les larmes et les désillusions ont tant effacé. Heureusement qu’elle a su donner à son coeur le droit d’aimer à nouveau.
« Oscar va bien lui aussi ? J'imagine qu'une soirée entre mecs l'attend à la maison, mais sûrement pas aussi rythmée que la notre. » À cela Anna ne peut être que d’accord et reconnaît qu’elle préfère clairement la soirée de ce soir. C’est si rare quand elle sort à vrai dire.  « Oh oui, Samuel est ravi. Ils ont choisi de se regarder une comédie. Bon après je crois que Samuel aurait aimé être avec nous. Mais de nous deux, je suis la plus proche de Blake. » Puis il faut dire qu’Anna est plus proche d’Eddie que Samuel ne l’est. Même s’ils sont tous trois au sein de la même entreprise, ils n’ont pas les mêmes postes et forcément la même entente. Et il y a chez le danseur cet instinct qui le fait très vite déceler les travers d’Anna. « Oh toi, tu viens de fumer. » Anna fait une moue en guise de réponse. Coupable, elle le sait. La cigarette c’est ce péché dont elle ne sait pas dire non quand elle se sent mal. Et les propos d’Oscar l’ont suffisamment ébranlé pour qu’elle s’y jette. « Zut, j’ai oublié la pastille de menthe et le parfum pour masquer l’odeur. » Dit-elle légèrement amusée parce qu’elle sait qu’Eddie la comprend. Trop bien même. Mais elle est comme ça Anna. Elle a parfois du mal avec ses émotions et elle fait de son mieux pour les apprivoiser et faire de son mieux. « C'est pas un jugement, je te connais juste assez bien pour savoir que c'est généralement pour une raison. » Elle pose une main sur le bras de son ami, en guise de première réponse parce qu’elle sait qu’elle peut compter sur lui autant qu’Eddie pourra en faire de même avec Anna. La pianiste est si reconnaissante et heureuse de ce qu’il apporte dans sa vie. Car au delà du fait qu’il a pu faire jouer de sa recommandation pour la faire intégrer la compagnie, ils sont devenus des amis. Et il a été un des rares à connaître sa séparation douloureuse, les raisons et sa vie de maintenant. « Non mais tu as deviné juste… Je suis arrivée un peu contrariée.  » Elle soupire légèrement puis relève ses yeux vers celui du danseur laissant entrevoir toute l’honnêteté dont elle sait faire preuve. « Oscar est resté avec Samuel ce soir, ils avaient prévu un plateau télé et j’étais contente car tu sais combien c’est difficile le rôle de beau père et puis, pour Oscar aussi…  » Son fils n’a jamais mal réagi vis à vis de son compagnon. Il a toujours pris la nouvelle avec un calme, comme si c’était évident ou alors qu’il était résigné. Anna n’a jamais su. Elle n’a jamais eu le courage de poser la question par crainte de s’effondrer devant la réponse. Car après tout, se séparer de Malone n’était que dans le but de les protéger tous les deux d’un père rongé par les effets de ses antidouleurs. « Et ce soir avant de partir, Oscar est venu me demander pourquoi il ne dormait pas chez son père. Et ça m’a foutu un coup parce que je me rends compte qu’Oscar a neuf ans. Qu’il comprend mieux les choses. Mais je ne sais pas comment dire… J’aurais aimé qu’il ne me dise pas ça, pas au moment de le laisser avec Samuel. » Il y a tellement d’efforts faits entre les deux qui plus est. Anna l’a vécu comme une véritable injustice. « Et du coup, je me pose des questions. Je me demande si je dois lui dire pourquoi il ne dort jamais chez son père. Pourquoi j’en ai la garde exclusive et que je ne suis pas prête de la partager. » Oh bien sûr ça aurait été simple de tout changer. Mais Anna n’a pas confiance, pas depuis l’overdose de Malone. Et même si ça fait plus de quatre ans et qu’il a montré qu’il était sobre, c’est plus fort qu’elle. « Tu lui aurais dit quoi à ma place ? » Demande Anna avec presque l’espoir qu’Eddie soit encore un sauveur dans sa vie.

@Eddie Yang  :l:


«  Autumn carnival on the edge of town
We walk down the midway arm-in-arm
One minute you're here
Next minute you're gone »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

sweet moment, sweet symphony [Eddie] Empty
Message(#)sweet moment, sweet symphony [Eddie] EmptyJeu 19 Oct 2023 - 19:18


☾ sweet moment, sweet symphony
The voice so filled with nostalgia that you could almost see the memories floating through the blue smoke, memories not only of music and joy and youth, but perhaps, of dreams. They listened to the music, each hearing it in his own way, feeling relaxed and a part of the music, a part of each other, and almost a part of the world.
@ANNA CONSTANTINE ☆ EDDIE YANG
gifs by (c) katmcnamaragifs et (c) minzbins


C'est en ayant cette discussion avec son amie et collègue qu'Eddie réalise qu'il est devenu comme tous ces parents prenant plaisir à parler sans arrêt de leurs enfants, pouvant enfin comprendre la fierté que l'on ressent en détaillant leurs petits exploits comme il peut le faire avec l'évolution de Sasha. Le dernier né des Yang n'a pas connu une venue au monde très facile mais à présent, Eddie se réjouit de pouvoir n'en garder que le positif car c'est bien ce qu'il retient avant tout de ses premiers mois de vie. « Un jour, je vais kidnapper cet enfant. Il est bien trop adorable. » Ses lèvres s'étirent en un large sourire face aux paroles d'Anna, alors qu'il ne saurait dire le nombre de fois où quelqu'un s'est émerveillé devant la tendre bouille de son fils. Sasha fait déjà des ravages autour de lui, une chose que ses parents avaient pu prédire et dont ils ne peuvent que s'amuser aujourd'hui. « Mais je te comprends tellement. Ça grandit si vite et tu vas voir, dès qu’il va marcher, tu seras obligé de lui courir derrière pour le rattraper. » Le simple fait d'imaginer que Sasha est déjà à la moitié de sa première année de vie donnerait facilement le tournis à son père, car Eddie ne peut que constater lui-même à quel point le temps peut filer à toute vitesse. Hier encore il était ce bébé minuscule que le danseur admirait à travers une couveuse et le voilà maintenant à porter des vêtements presque de son âge, signe que Sasha a au moins déjoué tous les pronostics. « J'étais au départ assez pressé qu'il grandisse puisque comme tu le sais, Sasha est né en avance et était très petit. Les médecins avaient même parié sur un retard de croissance mais au final, je trouve qu'il rattrape bien les enfants de son âge. » Alors pressé, Eddie ne l'est plus vraiment car la reprise de ses fonctions au théâtre en fera forcément un père moins disponible qu'il ne l'aimerait, et pourtant si désireux de profiter du moindre instant pouvant lui être donné avec son fils. Un jour, il clignera des yeux et Sasha sera sur le point de faire sa première rentrée à l'école, au rythme où les choses peuvent aller. Quant au fils d'Anna, c'est avec son beau-père qu'il reste pour la soirée sans que cela ne puisse l'étonner, à en juger l'équilibre que la petite famille semble avoir trouvé. « Oh oui, Samuel est ravi. Ils ont choisi de se regarder une comédie. Bon après je crois que Samuel aurait aimé être avec nous. Mais de nous deux, je suis la plus proche de Blake. » Et il fallait bien quelqu'un pour rester avec Oscar, il l'entend bien. Il sourit alors à son amie, optimiste quant au fait qu'une telle occasion se représentera par la suite. « Il pourra toujours venir la prochaine fois, je suis certain que ce n'est pas le seul concert que Blake donnera en ville et puis ça me ferait plaisir tu sais, de sortir avec vous deux aussi. » Parce qu'il apprécie Samuel quand bien même il le connait beaucoup moins qu'il peut la connaître elle, Eddie se prend même à rêver d'une sortie que son couple et celui d'Anna pourraient entreprendre ensemble. Halston ne gravite pas tout à fait dans le même milieu qu'eux mais les deux femmes s'entendraient à merveille, il n'a jamais eu le moindre doute à ce sujet.

Son regard revient alors se poser sur son amie avec prudence, sentant que son intuition est bonne concernant la cigarette que celle-ci a pu s’octroyer en arrivant. « Zut, j’ai oublié la pastille de menthe et le parfum pour masquer l’odeur. » Il lui sourit en retour, bien loin de juger l'échappatoire qu'Anna peut y trouver car chacun gère ses émotions différemment, et n'est-il pas le premier à se jeter corps et âme dans la danse dès que les choses vont de travers ? Ce n'est pas forcément plus sain dès lors qu'Eddie en demande trop à son corps, et ferme les yeux sur une fatigue dont il refuse trop souvent de considérer qu'elle existe. « Non mais tu as deviné juste… Je suis arrivée un peu contrariée. » Eddie avait à vrai dire pu le sentir, et il n'est évidemment pas ravi d'entendre que son amie n'a pas eu une journée facile – étonnant dans un sens, pour l'avoir quitté un peu plus tôt de très bonne humeur au théâtre. Il suppose alors que quelque chose est advenu entre temps et ne se trompe pas non plus, là-dessus. « Oscar est resté avec Samuel ce soir, ils avaient prévu un plateau télé et j’étais contente car tu sais combien c’est difficile le rôle de beau père et puis, pour Oscar aussi… » Il peut l'imaginer oui, à travers tout ce qu'Anna a déjà pu lui en dire car il n'a pour sa part jamais été un enfant du divorce, ce qui l'amène malgré tout à fortement compatir. Pour Samuel d'une part, qui a dû se faire une place auprès d'un enfant qui n'était pas le sien et pour Oscar, aussi, qui a assisté très jeune à la séparation entre ses parents. Quant à Anna, son rôle n'est pas non plus évident et il aimerait qu'elle en prenne conscience, car ce qu'elle a traversé et traverse encore fait d'elle une mère très courageuse. « Et ce soir avant de partir, Oscar est venu me demander pourquoi il ne dormait pas chez son père. Et ça m’a foutu un coup parce que je me rends compte qu’Oscar a neuf ans. Qu’il comprend mieux les choses. Mais je ne sais pas comment dire… J’aurais aimé qu’il ne me dise pas ça, pas au moment de le laisser avec Samuel. » Eddie comprend, bien sûr, que le moment n'était pas le mieux choisi et que son amie a certainement repoussé la discussion à plus tard, pour ne pas risquer de gâcher la soirée de son fils. Il pose alors une main bienveillante sur celle d'Anna, espérant trouver les mots pour apaiser ce qui peut l'être et ce, à sa petite échelle. « Ce n'était sûrement pas contre Samuel, comme tu dis Oscar est en âge de mieux cerner les choses alors il se pose des questions, c'est normal. Et j'imagine aussi que l'influence de l'école peut jouer si ses copains parlent beaucoup de leur père, ce qui ne l'empêche pas de bien s'entendre avec Samuel d'après ce que tu m'as toujours dit. » Il ne peut d'ailleurs que leur souhaiter que les choses ne viennent jamais à changer, même si Anna peut sûrement s'attendre à ce que son fils se montre de plus en plus curieux. « Et du coup, je me pose des questions. Je me demande si je dois lui dire pourquoi il ne dort jamais chez son père. Pourquoi j’en ai la garde exclusive et que je ne suis pas prête de la partager. » Une discussion qui s'annonce compliquée, il le saisit bien. Le sujet Malone s'est quelques fois invité dans ses échanges avec Anna, assez en tout cas pour qu'Eddie visualise le tableau et ses problématiques, mais pas assez sans doute pour qu'il prétende connaître l'homme dont elle reste encore mariée aujourd'hui. « Tu lui aurais dit quoi à ma place ? » Se redressant légèrement sur son siège comme pour mieux analyser la situation et l'interrogation de son amie, Eddie s'emploie à lui répondre sans attendre avec le point de vue extérieur qui est le sien. « Je pense qu'il sera bientôt en âge d'entendre la vérité, même si elle ne sera pas simple à lui présenter. Oscar risque de te poser de plus en plus de questions et je suis d'avis qu'un enfant a besoin de réponses pour pouvoir se construire, mais tu peux très bien amener la discussion de façon progressive pour qu'il n'ait pas trop de choses à encaisser d'un coup. » Il ne prétend pas détenir la solution parfaite et se trompe même peut-être, mais il ne pense pas qu'un enfant devrait être brusquement mis face à ce genre de vérité. « Est-ce que tu en as parlé avec son père, de la manière dont Oscar pourrait l'apprendre ? J'imagine que le sujet n'est pas simple à aborder entre vous mais il voudra sans doute participer à cette future discussion avec son fils, non ? » Encore une fois, il sait relativement peu de choses sur l'homme qu'est Malone mais il veut croire en sa bonne volonté de père, avant même de songer aux addictions et aux conséquences que celles-ci ont pu avoir. Il ne juge pas cette fois encore Eddie, aussi certain soit-il d'être toujours du côté de son amie.


Revenir en haut Aller en bas
Anna Constantine
Anna Constantine
la mélodie des regrets
la mélodie des regrets
Présent
ÂGE : 34 ans (21/05/1990)
SURNOM : On l'appelle souvent "Nana" en pensant que c'est mignon. Mais le plus beau des surnoms, à ses yeux, reste "maman" prononcé par son fils.
STATUT : Séparée de Malone, depuis quatre ans, avec qui elle s'est mariée et a eu Oscar âgé de neuf ans. Depuis, elle a refait sa vie avec Samuel qu'elle a rencontré à son lieu de travail. Il a su ramasser les morceaux éparpillés de son coeur brisé, acceptant ses traumatismes et ses silences.
MÉTIER : Professeur de piano à la northlight theater company depuis trois ans maintenant, donnant parfois des cours particuliers quand la demande est là.
LOGEMENT : #88 Agnès street dans le quartier de Bayside. Elle a emménagé chez Samuel avec son fils Oscar.
sweet moment, sweet symphony [Eddie] Tuhv
POSTS : 567 POINTS : 410

TW IN RP : Deuil. Abandon. Addiction aux médicaments.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adepte de sport, Anna est très à cheval sur un mode de vie sain ; Elle fume occasionnellement et en cachette de son fils ; Malone aura été l'amour de sa vie mais il a été remplacé par leur fils : Oscar ; Déterminée, il est très difficile de lui faire entendre raison.... Même quand Anna a tort ; Elle est cette personne simple au coeur grand à condition de ne pas briser sa confiance. Elle est persévérante, pas du genre à lâcher même quand ça lui est difficile.
CODE COULEUR : red.
RPs EN COURS : Izan ; Sienna ; Ginny ; Malone#2(fb) ; Malone#4 ; Ishatr (dimension zombie)



RPs TERMINÉS : Rhett ; Asher ; Laoise ; Malone ; Malone#3 ; Eddie

Sujet abandonné :
Kieran ; Ally ; Samuel ; Samuel#2 ; Abraham ; August ; Autumn ; ; Eddie#2

AVATAR : Alicia Vikander
CRÉDITS : hécate (avatar)
DC : //
PSEUDO : Silmarillion
Femme (elle)
INSCRIT LE : 23/08/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50643-anna-i-still-havent-find-what-im-looping-for
https://www.30yearsstillyoung.com/t50677-anna-where-the-streets-have-no-name

sweet moment, sweet symphony [Eddie] Empty
Message(#)sweet moment, sweet symphony [Eddie] EmptyJeu 23 Nov 2023 - 13:00

Oh oui kidnapper Sasha est une idée des plus séduisantes pour Anna, en plaisantant bien sûr. Car il va de soi qu’elle n’aurait pas pu être capable d’une telle chose. Cela dit, le petit est tellement craquant, lui rappelle les moments où Oscar était petit et qu’il était beaucoup, beaucoup moins énergique que maintenant. Et la vérité est là : les gens grandissent bien trop vite. « J'étais au départ assez pressé qu'il grandisse puisque comme tu le sais, Sasha est né en avance et était très petit. Les médecins avaient même parié sur un retard de croissance mais au final, je trouve qu'il rattrape bien les enfants de son âge. » Quelle inquiétude ça a représenté lorsqu’il est arrivé tôt, et si petit. Mais comme le dit son ami, et c’est rassurant, le petit a vite repris du poil de la bête. Il est en parfaite santé et c’est ce qu’il y a plus de important après tout. « Et maintenant tu vas regretter l’instant où il était petit, paisible et ne débitait pas cinquante mots par seconde au petit déjeuner. » Répond Anna avec un sourire taquin. Parce que c’est son cas. Entre Héléna, la fille de Samuel et Oscar, les conversations sont animées le matin. Et avant la tasse de café, c’est.. difficile. « Et à la maison c’est multiplié par deux. Et je dirais que quand ça se dispute… j’ai l’impression d’avoir une colonie de vacances. » Les joies de la famille recomposée. Mais fort heureusement, les disputes restent assez rares. Samuel et Anna peuvent être fiers d’avoir des enfants qui arrivent à comprendre et à accepter ce qu’il se passe dans leur nouvelle famille. Puis, Anna n’aurait pas pu tolérer qu’ils soient dans la haine de  ou autre sentiment négatif. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle se sent si bien avec Samuel. Les choses sont simples. La communication est simple et à ses côtés, la pianiste se sent protégée. N’a jamais cette impression de nager à contre courant. Comme pour ce soir où il a été convenu qu’il resterait avec les enfants. « Il pourra toujours venir la prochaine fois, je suis certain que ce n'est pas le seul concert que Blake donnera en ville et puis ça me ferait plaisir tu sais, de sortir avec vous deux aussi. » Ce dont Anna ne peut s’empêcher de répondre avec enthousiasme : « Ce serait si bien ! Imagine même une sortie avec Halston en prime. ça serait une organisation de ministre mais en vrai.. Ça pourrait être carrément faisable si on trouve les bonnes personnes pour garder nos petits loups.  »

Mais l’euphorie finit vite par se transformer en un autre sentiment dans le coeur d’Anna. Eddie a vite décelé qu’il y a quelque chose qui la tourmente, ayant vite compris qu’elle a fumé. Et comme il le sait si bien, ça traduit un mal être ou qu’elle a besoin d’évacuer le stress d’une situation qu’elle serait en train de vivre. En l’occurrence, c’est cette peine qu’elle ressent pour Samuel vis à vis d’Oscar qui aurait préféré être avec son père. Bien sûr Anna le comprend totalement. Mais le mal est là.  « Ce n'était sûrement pas contre Samuel, comme tu dis Oscar est en âge de mieux cerner les choses alors il se pose des questions, c'est normal. Et j'imagine aussi que l'influence de l'école peut jouer si ses copains parlent beaucoup de leur père, ce qui ne l'empêche pas de bien s'entendre avec Samuel d'après ce que tu m'as toujours dit. » Il a raison Eddie dans ce qu’il lui dit. Car effectivement Oscar a neuf ans et forcement, ses questions sont plus abouties, plus compliquées à répondre. Ce n’est plus aussi simple comme ça peut l’être avec la fille de Samuel.
Alors elle est perdue, Anna. Prise entre l’envie que sa vie puisse être bien mieux si Oscar ne réclamait pas autant son père et en même temps, reconnaissante que Malone puisse avoir une place importante dans la vie de leur fils. Et de la sienne quelque part. Même si ça veut dire dérégler le confort de sa vie bien organisée. Elle ne peut s’empêcher de demander l’avis d’Eddie. De ce qu’il ferait à sa place. « Je pense qu'il sera bientôt en âge d'entendre la vérité, même si elle ne sera pas simple à lui présenter. Oscar risque de te poser de plus en plus de questions et je suis d'avis qu'un enfant a besoin de réponses pour pouvoir se construire, mais tu peux très bien amener la discussion de façon progressive pour qu'il n'ait pas trop de choses à encaisser d'un coup. » Eddie est plein de sagesse dans sa même si ça représente une épreuve pour Anna. Parler de ce qu’ils ont vécu lui parait juste atroce. Elle ne sait même pas si Oscar en a gardé souvenir ou non, tant Anna s’est évertuée à transformer la vie de son fils en jeu perpetuel. Pour lui, son papa devait certainement se reposer et de ce fait jouer au roi du silence était la meilleure idée pour ne pas le reveiller. Anna le sait : il n’a jamais été question de repos mais d’être trop défoncé pour se comporter en mari et père. « Est-ce que tu en as parlé avec son père, de la manière dont Oscar pourrait l'apprendre ? J'imagine que le sujet n'est pas simple à aborder entre vous mais il voudra sans doute participer à cette future discussion avec son fils, non ? » C’est bien là le problème. « C’est… compliqué… » Soupire Anna en tortillant une mèche de cheveux entre ses doigts. « Je suis tellement perdue vis à vis de Malone. Une partie de moi n’attends que d’avoir ce genre de conversation et de lui dire ce que j’ai sur le coeur. De relâcher quatre ans à me taire en permanence pour ne pas le heurter… » Elle le sait qu’il n’a jamais voulu ça, que leur histoire s’arrête ainsi et que leur vie de famille vole en éclats. Tout allait si bien avant ce terrible accident. « Et d’un autre coté, je me dis que je dois veiller encore sur lui. Que ça ne serait pas une bonne idée. Après tout, Malone est sobre depuis un moment déjà et je ne voudrais pas qu’il replonge quitte à passer pour la méchante aux yeux de mon fils. » C’est pas évident. Rien d’évident quand les histoires finissent par être terminées. « Puis je ne sais même pas si une conversation seule à seule avec Malone changera les choses. Il me dira sans doute qu’il est prêt à partager la garde. Mais en ai je envie ? Sincèrement Eddie.. Non. » Elle est franche même si elle se sent horrible de dire cela. Elle ne peut s’empêcher de soupirer, ne pouvant nier le voile de tristesse qui s’est abattu sur ses yeux noisettes. « Je ne lui fais plus confiance et je ne pas si ça reviendra. » Heureusement un serveur arrive très vite pour prendre leur commande et Anna se décide à un cocktail sans alcool, elle conduit et n’a pas forcément envie de rentrer avec un verre de trop dans le nez. Cette pause lui permet de reprendre un peu de contenance et elle s’empresse ainsi d’ajouter avec plus de légèreté. « Les separations c’est nul alors soyez heureux pour la vie avec Halston. Ou alors attendez que Sasha ait 18 ans révolu !  »

@Eddie Yang  sweet moment, sweet symphony [Eddie] 4143962282
ps : excuse moi pour ce retard monstrueux ..


«  Autumn carnival on the edge of town
We walk down the midway arm-in-arm
One minute you're here
Next minute you're gone »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

sweet moment, sweet symphony [Eddie] Empty
Message(#)sweet moment, sweet symphony [Eddie] EmptyMer 6 Déc 2023 - 21:07


☾ sweet moment, sweet symphony
The voice so filled with nostalgia that you could almost see the memories floating through the blue smoke, memories not only of music and joy and youth, but perhaps, of dreams. They listened to the music, each hearing it in his own way, feeling relaxed and a part of the music, a part of each other, and almost a part of the world.
@ANNA CONSTANTINE ☆ EDDIE YANG
gifs by (c) katmcnamaragifs et (c) minzbins


Il n'est jamais très plaisant pour Eddie de revenir sur le début de vie difficile de son fils, car le souvenir d'un Sasha poussant ses premiers cris s'accompagne toujours d'une image que son cœur ne père ne peut pas oublier : celle d'un nourrisson minuscule qui a éveillé en lui de nombreuses inquiétudes, loin, très loin du sourire apaisé que le danseur peut à présent afficher. Le voir grandir est une réjouissance de tous les instants et ce, même si Eddie ne voit déjà plus passer les mois et s'étonne chaque jour des centimètres que le dernier né des Yang gagne sous ses yeux. « Et maintenant tu vas regretter l’instant où il était petit, paisible et ne débitait pas cinquante mots par seconde au petit déjeuner. » La remarque sent bien évidemment le vécu et cela l'amuse, car Anna est au final préparée à ce qui l'attendra possiblement d'ici quelques années. Nul ne peut encore dire quel genre d'enfant Sasha va devenir, ni même s'il restera aussi calme ou s'il finira au contraire par avoir la bougeotte comme son père, mais croire que tout cela n'arrivera pas très vite serait assurément se mentir. « Et à la maison c’est multiplié par deux. Et je dirais que quand ça se dispute… j’ai l’impression d’avoir une colonie de vacances. » Oh, il l'imagine sans mal pour avoir grandi aux côtés d'un cousin particulièrement turbulent et bruyant. Si le trouble de Nicky lui octroyait en quelque sorte une excuse, plusieurs enfants sous un même toit auront tendance à se nourrir mutuellement en énergie et c'est sans doute ce qui l'attend si Sasha doit avoir une petite sœur ou un petit frère, dans un avenir encore quelque peu incertain. « Je ne sais pas encore si je voudrais un autre enfant que déjà, tu me donnes une raison de me limiter à un seul. » commente-t-il dans un léger rire, alors que l'idée de faire de son fils un enfant unique le turlupine. Lui aurait été très malheureux sans une sœur, il le sait, et Oscar ne se plaint probablement pas non plus de la présence de la fille de Samuel, malgré le fait que les murs semblent parfois trembler comme son amie le souligne en toute honnêteté. Quant à cette proposition qu'Eddie se permet de glisser, elle trouve preneuse auprès d'Anna dont l'entrain fait aussitôt plaisir à voir comme à entendre. « Ce serait si bien ! Imagine même une sortie avec Halston en prime. ça serait une organisation de ministre mais en vrai.. Ça pourrait être carrément faisable si on trouve les bonnes personnes pour garder nos petits loups. » C'est à son tour de paraître emballé car bien sûr, une sortie à deux couples permettrait à tout le monde d'apprendre à se connaître un peu mieux. Il hoche donc la tête avec énergie, comme s'il était d'ores et déjà prêt à relever le défi. « C'est sûr qu'on devra faire pas mal de gymnastique pour parvenir à combiner nos disponibilités mais j'y crois, et je sais qu'Halston serait ravie d'être conviée. » Elle est peut-être bien celle qui aura le plus de mal à se libérer en raison de ses fonctions de directrice mais Eddie s'engage à trouver les mots pour la convaincre de lever un peu le pied, leurs sorties sans Sasha s'avérant désormais rares alors que les solutions pour le faire garder ne manquent pas. « Je doute que ma sœur se reconvertisse officiellement dans le baby-sitting cela dit, mais je connais quelqu'un de super dans le domaine. Tiens, il lui arrive même d'effectuer des missions de maquilleuse au théâtre. Marley, tu la connais peut-être ? » Si Eddie la connait si bien, en l'occurrence, c'est parce que la jeune femme est en fait tout droit issue de son passé. Leurs retrouvailles remontent à près d'un an à présent, dans ce même théâtre où Anna officie elle aussi. « Pour l'anecdote, elle était déjà ma baby-sitter quand je vivais encore à Sydney, même si tu auras sûrement du mal à le croire quand tu la verras. » Et pour cause, Marley fait très jeune et leur différence d'âge ne saute pas aux yeux, celle-ci s'étant occupée de lui lorsqu'elle était adolescente et Eddie enfant. Garder le père puis le fils serait alors pour le moins symbolique, en plus d'en faire la meilleure candidate à ses yeux.

Ses pensées ne restent toutefois pas longtemps orientées vers le théâtre car face au comptoir, Anna en a gros sur le cœur et il ne peut que le ressentir, apprenant que le fils de son ami l'a gratifiée d'une question face à laquelle celle-ci n'a pas vraiment su comment réagir. Prise de court par la curiosité d'Oscar et les interrogations qui pourraient peu à peu à se multiplier chez celui-ci, il y a bien longtemps qu'Eddie ne l'avait pas sentie aussi perdue et les mots ne sont alors pas simples à trouver pour tenter de l'aider, en admettant seulement qu'il le puisse. Il reste convaincu qu'Oscar n'avait aucun problème avec le fait de passer sa soirée avec Samuel, bien qu'il se soit demandé pourquoi il ne dormait pas plutôt chez son père à force, sans doute, de constater les absences de ce dernier. Et c'est certainement bien normal à son âge que de s'interroger, même si cela place Anna dans une position que personne ne pourrait lui envier : dire ou non la vérité à son fils maintenant qu'il semble assez grand pour pouvoir l'entendre, avant qu'il ne puisse potentiellement souffrir de ces non-dits. Un enfant ne peut-il pas après tout sentir quand on lui cache des choses ? Eddie est d'avis que si, quand bien même le droit de savoir ne doit pas toujours l'emporter sur la volonté de le protéger, si la vérité en question peut faire autant de dégâts que le fait de tout ignorer. Un sacré dilemme, donc, et un rôle assez flou tenu par Malone au sujet duquel le danseur se risque à la questionner. « C’est… compliqué… » Il le perçoit et le comprend, compatissant pour Anna dont les épaules n'en finissent pas d'être solides compte tenu de tout ce qu’elles doivent porter. « Je suis tellement perdue vis à vis de Malone. Une partie de moi n’attends que d’avoir ce genre de conversation et de lui dire ce que j’ai sur le cœur. De relâcher quatre ans à me taire en permanence pour ne pas le heurter… » C'est long quatre ans, très long quand on garde autant de choses pour soi dans l'unique but de préserver les autres car au final, qui la préserve en retour ? Anna en endosse des choses, elle dit elle-même avoir besoin de se libérer d'un poids mais une telle discussion ne promet pas d'être facile, ni même de la soulager autant qu'elle l'aimerait si à l'arrivée, elle doit y gagner de nouvelles contrariétés. « Et d’un autre coté, je me dis que je dois veiller encore sur lui. Que ça ne serait pas une bonne idée. Après tout, Malone est sobre depuis un moment déjà et je ne voudrais pas qu’il replonge quitte à passer pour la méchante aux yeux de mon fils. » Personne ne désire ça bien sûr, même si le mauvais rôle qu'Anna s'attend à récolter le fait aussitôt grimacer. C'est triste, injuste aussi sachant tout ce qu'elle a déjà dû supporter. « Puis je ne sais même pas si une conversation seule à seule avec Malone changera les choses. Il me dira sans doute qu’il est prêt à partager la garde. Mais en ai je envie ? Sincèrement Eddie.. Non. » Il sent la culpabilité qui envahit son amie, loin de s'offusquer pour sa part de ce qu'il entend car comment lui en vouloir d'être aujourd'hui aussi méfiante ? Si quelqu'un doit lui jeter la pierre, ce ne sera certainement pas lui. « Je ne lui fais plus confiance et je ne pas si ça reviendra. » Cet aveu ne le choque pas davantage, et c'est de sa voix la plus prudente qu'Eddie s'emploie à lui répondre. « Je ne le connais pas très bien tu le sais, mais j'imagine qu'il a lui-même envie de s'en sortir. » Disons surtout qu'il l'espère, car il ne pourrait pas tenter de comprendre Malone si cette volonté-là n'existait pas. C'est donc à cette idée que le danseur se raccroche pour rester le plus objectif possible, même si son amitié pour Anna en fait pour elle un allié tout désigné. « Tes doutes sont légitimes bien sûr, personne ne peut t'en vouloir de penser d'abord à Oscar, et tu ne dois pas culpabiliser d'avoir besoin de temps et de preuve de ses efforts, non plus. » C'est ce qu'il s'est lui-même appliqué à faire pour regagner la confiance de sa petite sœur après l'avoir profondément déçue, convaincu que les actes valent bien plus que les belles paroles. « J'ai toujours été partisan des secondes chances mais je suis d'accord pour dire qu'elles se méritent, alors ça ne fait absolument pas de toi la méchante Anna. Simplement, je suis bien placé pour savoir que le dialogue résout beaucoup de choses et dans ton cas, je pense que tu ne devrais pas endosser seule les interrogations d'Oscar. » Pas alors qu'elle assume déjà tout le reste, de quoi alourdir un peu plus ce qu'Anna porte sur son dos. Elle est une mère admirable, bien sûr, mais elle n'est pas invincible pour autant il le sait. « En parler avec Malone ne t'engagerait pas pour autant à revoir les conditions de la garde, mais si j'étais à sa place et que mon fils devait apprendre pour mes addictions, je crois que je préfèrerais que ce soit en partie avec mes mots. » Le fait est qu'il n'est pas à la place de Malone justement, alors peut-être se montre-t-il plus maladroit qu'autre chose ici. Il a tendance à penser que son rôle de père autorise encore ce dernier à prendre part à ce genre de discussion avec Oscar, car ce serait lui permettre d'exister et pourquoi pas, aussi, de trouver en lui un nouveau déclic. Ses dernières pensées sont alors interrompues par l'arrivée du serveur et Eddie imite son amie en optant lui aussi pour du soft, histoire de ne pas prendre de risque à moto ensuite. « Les séparations c’est nul alors soyez heureux pour la vie avec Halston. Ou alors attendez que Sasha ait 18 ans révolu ! » Un léger rire lui échappe et ce n'est pas du luxe pour détendre l'atmosphère en attendant la montée de leur collègue sur scène. « Je ne vais pas prétendre que notre couple est parfait et que ça ne peut arriver qu'aux autres, mais je vais tâcher de rester aussi heureux que tu le dis, oui. » Il œuvrera en tout cas du mieux qu'il le peut dans ce sens, sans pouvoir promettre que leur histoire ne connaitra plus jamais l'ombre d'un nuage car ce serait objectivement difficile à croire. Leurs verres à présent servis, c'est sans attendre qu'Eddie s'empare du sien tout en conservant son sourire. « Bon dis-moi, à quoi tu veux trinquer ? On peut fêter le futur succès de Blake et tous ceux qui suivront à la Northlight par exemple, car pas besoin d'alcool pour ça. » Et quand on parle du loup, c'est justement leur collègue musicien qui est appelé à rejoindre la scène sous les applaudissements des clients et les leurs, bien entendu.


Revenir en haut Aller en bas
Anna Constantine
Anna Constantine
la mélodie des regrets
la mélodie des regrets
Présent
ÂGE : 34 ans (21/05/1990)
SURNOM : On l'appelle souvent "Nana" en pensant que c'est mignon. Mais le plus beau des surnoms, à ses yeux, reste "maman" prononcé par son fils.
STATUT : Séparée de Malone, depuis quatre ans, avec qui elle s'est mariée et a eu Oscar âgé de neuf ans. Depuis, elle a refait sa vie avec Samuel qu'elle a rencontré à son lieu de travail. Il a su ramasser les morceaux éparpillés de son coeur brisé, acceptant ses traumatismes et ses silences.
MÉTIER : Professeur de piano à la northlight theater company depuis trois ans maintenant, donnant parfois des cours particuliers quand la demande est là.
LOGEMENT : #88 Agnès street dans le quartier de Bayside. Elle a emménagé chez Samuel avec son fils Oscar.
sweet moment, sweet symphony [Eddie] Tuhv
POSTS : 567 POINTS : 410

TW IN RP : Deuil. Abandon. Addiction aux médicaments.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adepte de sport, Anna est très à cheval sur un mode de vie sain ; Elle fume occasionnellement et en cachette de son fils ; Malone aura été l'amour de sa vie mais il a été remplacé par leur fils : Oscar ; Déterminée, il est très difficile de lui faire entendre raison.... Même quand Anna a tort ; Elle est cette personne simple au coeur grand à condition de ne pas briser sa confiance. Elle est persévérante, pas du genre à lâcher même quand ça lui est difficile.
CODE COULEUR : red.
RPs EN COURS : Izan ; Sienna ; Ginny ; Malone#2(fb) ; Malone#4 ; Ishatr (dimension zombie)



RPs TERMINÉS : Rhett ; Asher ; Laoise ; Malone ; Malone#3 ; Eddie

Sujet abandonné :
Kieran ; Ally ; Samuel ; Samuel#2 ; Abraham ; August ; Autumn ; ; Eddie#2

AVATAR : Alicia Vikander
CRÉDITS : hécate (avatar)
DC : //
PSEUDO : Silmarillion
Femme (elle)
INSCRIT LE : 23/08/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50643-anna-i-still-havent-find-what-im-looping-for
https://www.30yearsstillyoung.com/t50677-anna-where-the-streets-have-no-name

sweet moment, sweet symphony [Eddie] Empty
Message(#)sweet moment, sweet symphony [Eddie] EmptyMer 17 Jan 2024 - 14:44

Avec Eddie, les moments sont toujours emplis de légèreté. C’est agréable de pouvoir échanger avec lui. De passer d’une conversation légère à des mots plus difficiles, qui révèlent les souffrances indicibles pesant sur le coeur. Car si au départ, Anna s’attendrit de voir son ami dans ces découvertes de jeune papa, de rire et de prévoir de nouvelles sorties, elle sent très vite son coeur se serrer. Il faut dire qu’avec les gens qui comptent, ses émotions peuvent très vite aperçues. Ou alors c’est qu’il y a des êtres qui ont cette capacité à deviner très vite. Ou même… Que la pianiste ne fait pas d’effort pour dissimuler ce qui la ronge parce qu’au fond d’elle, il y a ce besoin de pouvoir dire en toute confiance. Sans crainte d’être jugée. De pouvoir faire savoir qu’elle souffre de cette situation qui lui a échappé. Qu’elle a mal de ne plus être capable de faire confiance à Malone. de réaliser que faire confiance c’est bien plus dur que de s’en défaire.Oh bien sûr, Anna ne souhaite pas plomber l’ambiance. Mais Eddie a décelé son mal être. Et parler à un ami, ça soulage. « Je ne le connais pas très bien tu le sais, mais j'imagine qu'il a lui-même envie de s'en sortir. » Est-ce que Malone a envie de s’en sortir ? Anna ne peut s’empêcher d’observer le visage d’Eddie, prenant le temps de songer à ses propos. Bien sûr que son ex a montré qu’il voulait s’en sortir. Et depuis un moment maintenant qu’il est sobre et n’a pas replongé. Elle est même heureuse pour lui parce qu’elle n’a jamais souhaité que son bonheur. Rien d’autre. « Oui, il a vraiment fait des efforts de ce côté là. Je serai une vraie peau de vache que d’en dire le contraire. » Soupire-t-elle, une moue s’esquissant sur son visage. « Tes doutes sont légitimes bien sûr, personne ne peut t'en vouloir de penser d'abord à Oscar, et tu ne dois pas culpabiliser d'avoir besoin de temps et de preuve de ses efforts, non plus. » Elle se contente de sourire, une pointe de tristesse dans le regard. Il n’y a tellement pas d’orgueil dans ses sentiments. Ni aucune question d’égo dans ses actes. Elle a agit en tant que mère protectrice. « J'ai toujours été partisan des secondes chances mais je suis d'accord pour dire qu'elles se méritent, alors ça ne fait absolument pas de toi la méchante Anna. Simplement, je suis bien placé pour savoir que le dialogue résout beaucoup de choses et dans ton cas, je pense que tu ne devrais pas endosser seule les interrogations d'Oscar. » Tout ce qu’Anna souhaite, c’est le bonheur de son fils. Il est sa priorité numéro une et passe devant beaucoup de choses. Parfois trop, et même au point de s’oublier. « Il y a tellement de sagesse dans tes mots, Eddie. Du vécu aussi. » Elle soupire un peu, plaçant une mèche de cheveux derrière son oreille. « C’est tellement difficile d’en parler. Enfin.. de parler à Malone. » Déjà qu’il lui a fallu de temps pour réussir à le regarder dans les yeux. Tout est devenue épreuve quand auparavant, tout était si simple à ses côtés. « En parler avec Malone ne t'engagerait pas pour autant à revoir les conditions de la garde, mais si j'étais à sa place et que mon fils devait apprendre pour mes addictions, je crois que je préfèrerais que ce soit en partie avec mes mots. » Un plomb lui coule dans l’estomac à cet instant. Comme une peur nouvelle qui éveille un frisson parcourant sa colonne vértébrale. Oscar lui paraît si petit pour apprendre une telle chose. Et même s’il a neuf ans, Anna ne peut que le trouver trop jeune pour ça. Et en même temps, vu par Eddie, ça paraît si évident. « Tu crois vraiment que ce serait une bonne chose qu’il apprenne pour son père ? » La question est sincère. Anna est vraiment perdue. « Je veux dire… A sa place, je verrai mon monde s’effondrer de me rendre compte que mon père a lutté contre ses addictions. Ou même… Qu’il puisse m’en vouloir parce que je suis partie au lieu de rester et de le soutenir plus que ce que je pouvais. » Et tout à coup, Anna ne peut s’empêcher de pouffer de rire. C’est plus nerveux car il n’y a rien de drôle dans ce qu’ils partagent. « C’est tellement compliqué. Quoi qu’il arrive, j’ai l’impression qu’il y aura forcément de la souffrance. Que ce soit d’Oscar. De Malone. Ou de moi. Nous ne sommes pas épargnés même si la bonne volonté est là pour que tout se passe pour le mieux… »
Et c’est là qu’elle ne peut s’empêcher de partager à Eddie que son couple avec Halston doit plus que durer et ne jamais se rompre. Tout devient si lourd quand tout va mal. « Je ne vais pas prétendre que notre couple est parfait et que ça ne peut arriver qu'aux autres, mais je vais tâcher de rester aussi heureux que tu le dis, oui. » - « Vous êtes trop craquants en tout cas. Vous formez une si belle famille. » et elle est réellement sincère, Anna. Sans Samuel elle n’aurait pas cru à la seconde chance d’aimer. De penser que l’amour était complètement mort. Mais non, heureusement, les belles histoires ont leur place. « J’ai assez plombé l’ambiance, je pense. Je propose qu’on passe à autre chose. » Finit-elle par dire en se redressant un peu. Le sourire est encore forcé mais Anna se sait suffisamment forte pour ne pas se laisser envahir par les mauvaises émotions. Et puis Eddie a une bien meilleure idée.
« Bon dis-moi, à quoi tu veux trinquer ? On peut fêter le futur succès de Blake et tous ceux qui suivront à la Northlight par exemple, car pas besoin d'alcool pour ça. » Anna acquiesce avec un grand sourire. « C’est une excellente idée ça ! » Pouffe-t-elle en levant alors son verre vers son ami. « A tous nos succès futures à venir. Et à Blake !  » Ajoute-t-elle avant de boire une gorgée de sa boisson, puis de le poser pour applaudir leur collègue qui monte sur scène. Elle est fière de faire partie de la Nothern Theater Company depuis ces années. Et tout cela grâce à Eddie. « D’ailleurs, comment ça se passe pour toi ? J’ai eu écho que ça bougeait ou ça devait bouger pas mal niveau spectacle, non ? »

@Eddie Yang sweet moment, sweet symphony [Eddie] 4143962282


«  Autumn carnival on the edge of town
We walk down the midway arm-in-arm
One minute you're here
Next minute you're gone »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

sweet moment, sweet symphony [Eddie] Empty
Message(#)sweet moment, sweet symphony [Eddie] EmptyJeu 15 Fév 2024 - 19:27


☾ sweet moment, sweet symphony
The voice so filled with nostalgia that you could almost see the memories floating through the blue smoke, memories not only of music and joy and youth, but perhaps, of dreams. They listened to the music, each hearing it in his own way, feeling relaxed and a part of the music, a part of each other, and almost a part of the world.
@ANNA CONSTANTINE ☆ EDDIE YANG
gifs by (c) katmcnamaragifs et (c) minzbins


Peu importe que cette soirée ait été à l’origine prévue pour profiter d’une simple sortie entre amis, car retrouver Anna en dehors du théâtre est aussi l’occasion d’évoquer tout ce qui ne peut pas l’être sur leur lieu de travail. Elle semble en avoir gros sur le cœur et il a de son côté tout le temps du monde pour recevoir ses confessions, mais aussi pour tenter de l’aider à y voir plus clair dans une situation qui semble grandement la tourmenter. Si son rôle d’ami peut signifier quelque chose il veut alors croire que c’est ça, la soutenir et la conseiller étant la moindre des choses qu’Eddie puisse faire dans une histoire qui bien sûr l’intéresse, aussi prudent soit-il dans le fait d’évoquer notamment son ex-mari. « Oui, il a vraiment fait des efforts de ce côté là. Je serai une vraie peau de vache que d’en dire le contraire. » Ce qu’il entend le soulage, la bonne volonté de Malone étant à ses yeux une chose primordiale et pourtant, il ne connaît rien des difficultés qu’une personne souffrant d’addiction peut rencontrer. Anna pense avant tout à son fils et il est bien le dernier aujourd’hui à pouvoir le lui reprocher, plus concerné qu’il ne l’a jamais été et sincèrement désireux, aussi, que le fils de son amie en souffre le moins possible. Le jeune garçon commence à se poser des questions et Anna ne devrait pas être la seule à assumer le fait d’y répondre, cette mission mérite sans doute d’être commune et d’impliquer aussi son père, quand bien même elle hésite encore à le faire. « Il y a tellement de sagesse dans tes mots, Eddie. Du vécu aussi. » Un maigre sourire vient étirer ses lèvres, avouant sans pour autant le dire qu’il a lui-même connu une situation que seul un véritable dialogue pouvait résoudre. Briser la glace n’a rien de facile, la confiance quant à elle peut mettre beaucoup de temps à revenir mais Malone est-il vraiment différent de l’homme qu’elle a épousé, n’est-il pas resté le même au fond de lui ? Il évitera de le suggérer de cette manière, ne tenant pas à rendre Anna plus perdue qu’elle ne l’est déjà. « C’est tellement difficile d’en parler. Enfin.. de parler à Malone. » Anna ne sait plus vraiment comment s’y prendre et cela se comprend. Ce qui paraissait autrefois si naturel ne l’est désormais plus, comme quelque chose qui se serait rompu mais avant même d’envisager l’idée d’expliquer les choses à Oscar, c’est ensemble que ses parents devront de nouveau apprendre à se parler. Il le pense, tout en soulignant à ses yeux l’importance que leur fils l’apprenne de leurs deux bouches lorsque le moment sera venu car même si Eddie ne dirait pas non plus qu’il y a urgence, une part de lui songe à cet enfant qui se questionne déjà beaucoup et qui en attendant, risque de grandir avec un besoin de réponses toujours plus grand. « Tu crois vraiment que ce serait une bonne chose qu’il apprenne pour son père ? » Il ne veut pas être celui qui affirme les choses car cette situation n’est pas la sienne, mais il ne veut pas non plus tenir un discours qui puisse être flou après s’être autant avancé. Sa façon de penser n’engage que lui mais sa volonté d’aider et sa sincérité sont totales en posant ce soir les yeux sur son amie. « Je veux dire… A sa place, je verrai mon monde s’effondrer de me rendre compte que mon père a lutté contre ses addictions. Ou même… Qu’il puisse m’en vouloir parce que je suis partie au lieu de rester et de le soutenir plus que ce que je pouvais. » Il y aura possiblement quelque chose de dévastateur et il s’en rend bien compte, c’est pourquoi la décision reviendra à Anna sans que quiconque ne puisse lui forcer la main sur une telle question. Hochant doucement la tête, Eddie s’accorde quelques secondes avant de répondre. « Je prétends pas que ce sera facile pour Oscar, j'imagine même qu'une part de lui aura du mal à l'entendre et qu'un certain temps sera nécessaire pour qu'il l'accepte, mais est-ce qu'attendre ne reviendrait pas juste à déplacer le problème ? » Il n’en sait rien en vérité, comme elle Eddie s’interroge sur la meilleure façon de faire pour préserver son fils sans pour autant lui mentir. « Il est encore jeune c'est vrai, mais vous avez la possibilité de lui en parler comme vous le souhaitez, sans risque pour le moment qu'il le découvre autrement. » Car peut-être que plus tard, ce risque-là existera. La vérité est toujours plus difficile à appréhender quand elle ne provient pas des principaux concernés, c’est tout du moins ce qu’il en vient à penser. « Tu sais, il y a des professionnels qui pourraient peut-être t’aider à cerner la meilleure manière de faire avec ton fils. Je n’ai jamais consulté à titre personnel, mais je connais beaucoup de gens qui l’ont fait. » Sa compagne en tête de liste, après un épisode qu’Eddie ne souhaite pas se remémorer. Toujours est-il qu’Anna aurait sans doute tort de se contenter de ses conseils quand un spécialiste serait bien mieux placé pour l’aiguiller, Eddie glisse donc cette idée avec bienveillance car de son point de vue, consulter pour cette raison ou bien une autre n’est aucunement une honte. « C’est tellement compliqué. Quoi qu’il arrive, j’ai l’impression qu’il y aura forcément de la souffrance. Que ce soit d’Oscar. De Malone. Ou de moi. Nous ne sommes pas épargnés même si la bonne volonté est là pour que tout se passe pour le mieux… » Il soupire légèrement face au désarroi de son amie puis vient finalement saisir avec douceur sa main sur la table, dans un geste qu’il ne prémédite pas. « Je le sais bien, et je suis désolé que tu te retrouves dans une telle position. Aucun de vous ne mérite ça et je t’aiderais volontiers si je savais seulement comment, tu peux en être sûre. » C’est pourquoi à défaut de pouvoir aider par les actes, Eddie tâche de trouver les mots pour dénouer cette situation. Anna ne mérite rien d’autre que de connaître enfin la paix et constater qu’elle en est encore loin le désole. « Ce dont Oscar aura sûrement besoin après ça, c'est de parents unis. Je sais que c'est plus simple à dire qu'à faire mais ça le rassurera sûrement si Malone et toi lui donnez l'impression de réussir à vous allier, au lieu de laisser un peu plus le fossé entre vous se creuser. » Et si cela doit être l’un de ses derniers conseils ce soir, Eddie y met au moins tout son cœur en songeant à cet enfant dont le bien-être revêt la plus grande importance pour le père qu’il a également le mérite d’être.

Il accueille après ça les mots de son amie concernant son couple, désirant plus que jamais prouver qu’il saura le préserver car malgré les difficultés rencontrées et les obstacles enjambés, Eddie et Halston n’ont jamais cessé d’œuvrer à sa solidité. L’arrivée dans leurs vies de Sasha en mars dernier a d’ailleurs achevé de renforcer ce qui ne l’était pas encore pour qu’aujourd’hui, leur histoire semble apte à évoluer contre vents et marées. « Vous êtes trop craquants en tout cas. Vous formez une si belle famille. » L’entendre le touche bien évidemment au cœur car quel meilleur compliment pourrait-il recevoir après celui-ci ? Son sourire s’élargit tandis que son regard, lui, traduit une reconnaissance qui n’a pas toujours besoin d’être dite. Eddie s’y emploie pourtant, incapable de ne pas répondre à des paroles aussi plaisantes. « C'est vraiment gentil, j'avoue que je suis le premier à être fier de ce qu’on est devenus. Et estime-toi heureuse, je suis pas encore le genre de père à inonder les autres de photos de son fils. » Il en rit alors de bon cœur, appréciant la légèreté que leur échange peut se vanter d’avoir retrouvé. Dans quelques années, Eddie sera certainement le premier à brandir les exploits de son fils mais pour l’heure, il est encore celui qui ne se lasse pas de le regarder grandir. « J’ai assez plombé l’ambiance, je pense. Je propose qu’on passe à autre chose. » Qu’Anna puisse le penser lui fait de la peine, c’est pourquoi Eddie remue doucement la tête dans l’espoir de chasser cette idée chez elle. En vérité son amie n’a rien plombé du tout, il refuse pour sa part de le voir ainsi mais il ne relancera pas un sujet susceptible de lui valoir de nouvelles contrariétés, estimant qu'Anna en a déjà bien assez supporté. « Je crois surtout que tu as mérité de souffler et de passer une bonne soirée. Non en fait, j’en suis même persuadé. » glisse-t-il dans un sourire d’autant plus convaincu avant de profiter de l’arrivée de leurs verres pour lui proposer de trinquer. « C’est une excellente idée ça ! » Il lui arrive effectivement d’en avoir parfois, même si celle-ci n’était pas trop durement trouvée. « A tous nos succès futures à venir. Et à Blake ! » Leurs verres se rencontrent avant qu’Eddie ne l’imite pour boire une gorgée du sien, ses yeux s’orientant au même instant vers leur collègue fraîchement monté sur scène. Les applaudissements sont de mise pour soutenir Blake, ce dernier faisant assurément leur fierté. « D’ailleurs, comment ça se passe pour toi ? J’ai eu écho que ça bougeait ou ça devait bouger pas mal niveau spectacle, non ? » Eddie aurait même tendance à dire que les choses bougent pour lui de façon bien plus générale, à la Northlight comme ailleurs, où les opportunités là aussi ne manquent pas. « C'est vrai, la programmation va être chargée jusqu'à la fin d'année et tous ces projets, tu me connais, moi ça me fait vibrer. » Il est le genre d’artiste qui a besoin d’œuvrer sur tous les fronts et d’être pleinement sollicité, qu’importe si sa santé doit en être encore bousculée. Les excès du passé sont loin derrière, Eddie serait facilement prêt à le jurer. « Mais j'ai peut-être une autre opportunité sur le feu en dehors du théâtre, j'ai simplement rien signé pour le moment alors j'hésite un peu à en parler. Enfin, je sais que je peux te faire confiance pour ne pas l'ébruiter. » Anna ne fera pas courir le moindre bruit dans les couloirs de la compagnie, il n’en doute pas et se sent donc libre d’en dire un peu plus sur cet autre projet tout récemment tombé du ciel. « Un grand créateur de mode m'a contacté parce que mon profil l'intéresse, rien n'est encore officiel mais on parle possiblement d'un contrat d'égérie. Ça ne changera rien à mon investissement au théâtre mais si ça se concrétise, je rajouterai une nouvelle corde à mon arc. » Et ce dernier n'en manque déjà pas entre ses casquettes de danseur, de chorégraphe et de professeur, quand Eddie ne s’improvise pas aussi un peu acteur. Toucher à tout lui ressemble bien sans perdre toutefois de vue sa passion première, indétrônable à ce jour. « Rien que d’en parler, j’ai du mal à me dire que ça pourrait réellement arriver. » D’où le petit rire nerveux qui lui échappe avant de plonger une nouvelle fois ses lèvres dans son verre, son regard glissant quant à lui vers la scène pour ne rien manquer du passage de leur collègue.


Revenir en haut Aller en bas
Anna Constantine
Anna Constantine
la mélodie des regrets
la mélodie des regrets
Présent
ÂGE : 34 ans (21/05/1990)
SURNOM : On l'appelle souvent "Nana" en pensant que c'est mignon. Mais le plus beau des surnoms, à ses yeux, reste "maman" prononcé par son fils.
STATUT : Séparée de Malone, depuis quatre ans, avec qui elle s'est mariée et a eu Oscar âgé de neuf ans. Depuis, elle a refait sa vie avec Samuel qu'elle a rencontré à son lieu de travail. Il a su ramasser les morceaux éparpillés de son coeur brisé, acceptant ses traumatismes et ses silences.
MÉTIER : Professeur de piano à la northlight theater company depuis trois ans maintenant, donnant parfois des cours particuliers quand la demande est là.
LOGEMENT : #88 Agnès street dans le quartier de Bayside. Elle a emménagé chez Samuel avec son fils Oscar.
sweet moment, sweet symphony [Eddie] Tuhv
POSTS : 567 POINTS : 410

TW IN RP : Deuil. Abandon. Addiction aux médicaments.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adepte de sport, Anna est très à cheval sur un mode de vie sain ; Elle fume occasionnellement et en cachette de son fils ; Malone aura été l'amour de sa vie mais il a été remplacé par leur fils : Oscar ; Déterminée, il est très difficile de lui faire entendre raison.... Même quand Anna a tort ; Elle est cette personne simple au coeur grand à condition de ne pas briser sa confiance. Elle est persévérante, pas du genre à lâcher même quand ça lui est difficile.
CODE COULEUR : red.
RPs EN COURS : Izan ; Sienna ; Ginny ; Malone#2(fb) ; Malone#4 ; Ishatr (dimension zombie)



RPs TERMINÉS : Rhett ; Asher ; Laoise ; Malone ; Malone#3 ; Eddie

Sujet abandonné :
Kieran ; Ally ; Samuel ; Samuel#2 ; Abraham ; August ; Autumn ; ; Eddie#2

AVATAR : Alicia Vikander
CRÉDITS : hécate (avatar)
DC : //
PSEUDO : Silmarillion
Femme (elle)
INSCRIT LE : 23/08/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50643-anna-i-still-havent-find-what-im-looping-for
https://www.30yearsstillyoung.com/t50677-anna-where-the-streets-have-no-name

sweet moment, sweet symphony [Eddie] Empty
Message(#)sweet moment, sweet symphony [Eddie] EmptyVen 22 Mar 2024 - 18:11

Cela lui fait du bien de pouvoir parler de ses soucis de maman séparée. De pouvoir se confier sans craindre du jugement car il n’y a pas mieux que d’avoir un Eddie pour se confier. Et au fond d’elle, Anna sent que la libération des mots fonctionne comme un poids qui s’enlève et lui permet de pouvoir remonter à la surface. Les conseils du danseur sont plus que précieux et à chacun de ses mots, la pianiste acquiesce avec détermination. Si elle avait pu, elle aurait même pris des notes car il n’y a rien de mieux que de pouvoir se confier sans craindre d’être jugée. C’est si délicat les séparations. Encore plus quand un enfant se trouve au milieu et dans lequel ses intérêts sont mis en avant. Combien de fois Anna a agi pour son fils et combien de fois lui a t-on fait savoir qu’elle le faisait pour elle en faisant croire du contraire.
C’est d’ailleurs pour cela qu’elle est admirative du couple qu’Eddie forme avec Halston. Elle les trouve unis et ça lui fait du bien de savoir que l’amour peut être plus fort que tout. Anna aime à croire qu’il en sera de même avec Samuel et qu’ensemble, ils formeront un couple solide qui saura affronter toutes sortes de tempêtes. « C'est vraiment gentil, j'avoue que je suis le premier à être fier de ce qu’on est devenus. Et estime-toi heureuse, je suis pas encore le genre de père à inonder les autres de photos de son fils. » Et c’est vrai qu’elle se souvient, encore, d’avoir connu Eddie encore libre comme l’air. Et puis petit à petit, il a changé sa façon d’être, son environnement. Et maintenant il est jeune papa. Cela dit, elle ne peut s’empêcher de rire et de lui rétorquer « Je te rassure, j’étais pleine de principes aussi. Je pensais que je serais le genre de maman qui n’embêtera pas le monde entier avec des photos d’Oscar.. » Elle pousse un soupir faussement blasé et ajoute « J’ai vite mis mes principes à la poubelle. » Puis, il faut reconnaître que tout va si vite. Les enfants grandissent trop vite.
et étant donné qu’ils ont la chance de pouvoir passer une soirée entre amis, Anna compte bien en profiter, acquiescant aux paroles du danseur. Le cocktail est accueilli avec l’envie manifeste de ne plus parler de Malone et des questions d’Oscar. Aussi, s’empresse-t-elle de questionner Eddie au sujet des spectacles à venir, de ce qui se passe au sein de la compagnie. Cette année est assez chargée tout compte fait. Et Anna en finit même par perdre son latin. Alors si en plus… Il faut ajouter les concerts des collègues de boulot, une famille recomposée, l’emploi du temps est plus que chargé.
« C'est vrai, la programmation va être chargée jusqu'à la fin d'année et tous ces projets, tu me connais, moi ça me fait vibrer. » Et elle comprends tellement ce qu’il veut dire par là, s’imaginant secrètement pouvoir vivre le rêve d’une vie et briller sur scène. « Mais j'ai peut-être une autre opportunité sur le feu en dehors du théâtre, j'ai simplement rien signé pour le moment alors j'hésite un peu à en parler. Enfin, je sais que je peux te faire confiance pour ne pas l'ébruiter. »  La bouche d’Anna forme un « O » silencieux, ses yeux rieurs lui font savoir à Eddie qu’il peut totalement lui faire confiance. Le respect est mutuel de ce côté là. Anna sait, aussi, que ses états d’âmes resteront entre eux. Et qu’il n’y a pas de risque que quiconque le sache, surtout quand ils savent que Samuel travaille aussi au sein de la compagnie. « Un grand créateur de mode m'a contacté parce que mon profil l'intéresse, rien n'est encore officiel mais on parle possiblement d'un contrat d'égérie. Ça ne changera rien à mon investissement au théâtre mais si ça se concrétise, je rajouterai une nouvelle corde à mon arc. » La main d’Anna pose le verre qu’elle tient et elle tapote déjà dans ses mains, réellement heureuse que cela puisse arriver à son ami. « Mais c’est génial !! Oh Eddie.. » Elle aurait pu parler à voix haute et par crainte d’être entendue, le voix de la pianiste se fait plus basse. « Tu serais tellement parfait dans ce rôle. Je te vois déjà en train de te taper de ces poses et de te la péter comme pas permis. » Elle pouffe de rire, parce que la taquinerie ne reflète pas la réalité de combien elle est heureuse pour son ami. « Elle boit une gorgée de son verre et lui répond d’un ton rassurant « Tout se passera pour le mieux ! Tu es fait pour ça en plus… Tu es né pour être sur le devant de la scène et briller ! » Et c’est tout ce qu’elle lui souhaite. « Halston doit être tellement contente pour toi aussi. » Anna esquisse un sourire qui va jusqu’aux oreilles. « Vraiment, vous êtes mon couple goal ! » Et c’est tout naturellement qu’elle prend son verre et le tend - de nouveau - vers Eddie afin qu’il puisse trinquer de nouveau. « Au plus grand de tous les sucsès, Eddie… Même si ce n’est pas encore officialisé. »

@Eddie Yang :l:


«  Autumn carnival on the edge of town
We walk down the midway arm-in-arm
One minute you're here
Next minute you're gone »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

sweet moment, sweet symphony [Eddie] Empty
Message(#)sweet moment, sweet symphony [Eddie] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

sweet moment, sweet symphony [Eddie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-