AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -14%
Console Sony PS5 Slim Edition Standard Blanc et Noir
Voir le deal
474.99 €

 we're looking for something dumb to do (ruina #7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruben Hartfield
Ruben Hartfield
le miroir sans tain
we're looking for something dumb to do (ruina #7) IAeu3cF ÂGE : trente-deux ans (04.12).
SURNOM : (rhube) ben.
STATUT : nina et lui se sont dit 'oui' à l'abris des regards - et certaines promesses ont été faites en croisant les doigts dans le dos.
MÉTIER : neurochirurgien exerçant au st vincent’s hospital, doit encore faire ses preuves auprès des grands malgré sa tendance à se penser déjà meilleur que bien d'autres. aspire à se spécialiser en neurotraumatologie sur les années à venir. met ses connaissances au service de la fondation pearson depuis plusieurs années.
LOGEMENT : habite au #404 water(melon sugar) street, spring hill, avec nina et les deux chats qu'ils ont recueilli (à défaut d'accueillir un enfant). se fait mettre à la porte de chez mavis au #1111 highland terrace, toowong, une nuit sur deux parce-qu'il est trop jaloux. ambrose le dévore du regard au #100 st pauls terrace, spring hill, le temps qu'il lui reste dans la semaine. risque de retourner sur le canapé de chez rhett au #9 parkland boulevard, spring hill, s'il se trompe un soir de prénom en poussant la porte. le lit de la chambre de garde c'est pas mal aussi, sinon.
oops i did it again
POSTS : 9021 POINTS : 3780

TW IN RP : deuil, avortement, adultère.
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : quatrième enfant de la fratrie Hartfield, a toujours tout fait pour exister par lui-même, loin de l’ombre de ses aînés › neurochirurgien récemment diplômé, il ferait tout pour protéger sa carrière, au dépend de ses proches › a été anéanti par la disparition de son grand frère Jackson début 2020, mais ne l’a montré à personne, préférant assumer une fausse culpabilité seul dans son coin › a fauté une nuit (deux) (peut-être plus finalement) (oops) avec une étudiante de la faculté (et pas que), et plutôt que d’assumer auprès de sa petite-copine, il l’a demandé en mariage.
CODE COULEUR : steelblue.
RPs EN COURS :
(dix-sept) - present: ambrose #16diego #3ethel #4ethel #5heath #2mavis #16nina #5nina #7rhett #18scarlett #2simon #2 | past: rhett #17 | alternative: min-kyung (gd)nina #4 (gd)rhett #19 (ghd)spencer (gd)swann #4 (ghd)

RPs EN ATTENTE :
greta #2 › louis #3 (fb) › olive › rory #4

RPs TERMINÉS :
2024: ambrose #14louis #2mavis #15scarlett | 2023: ambrose #4ambrose #6ambrose #7ambrose #8ambrose #9ambrose #10ambrose #12ambrose #13diegodiego #2ethelethel #2ethel #3evelyn #5heathlouismaëlmaël #2mavis #4mavis #5mavis #6mavis #7mavis #8mavis #9mavis #10mavis #11mavis #12mavis #13mavis #14mickeymidasmidas #2ninanina #2nina #3nina #6rhett #13rhett #14rhett #15rory #3swann #2swann #3touterelle, tourtereauhartfam x-mas party | 2022: ambrose #3caitrionacaitriona #2caitriona #3evelynevelyn #2evelyn #3evelyn #4gretahassanmavismavis #2mavis #3meganmurphyrhett #2rhett #3 › rhett #4rhett #5rhett #6rhett #9rhett #11rhett #12roryrory #2simonswannhartfieldchez anggun › tea partythe weathertine trap | 2020: rhettrhett #7rhett #8 | 2016: ambroseambrose #2ambrose #5 | alternative: abraham (sld)ambrose #11 (sld)ambrose #15 (ghd)arthur (gd)arthur #2 (sd)arthur #3 (gd)arthur #4 (gd)arthur #5 (sd)arthur #6 (gd)arthur #7 (gd)arthur #8 (zd)arthur #9 (zd)auden #1 (sld)auden #2 (sld)caelan (gd)charlie (gd)corey (gd)corey #2 (sld)megan #2 (zd)megan #3 (zd)raelyn (bd)raelyn #2 (gd)raelyn #3 (gd)rhett #10 (bd)rhett #16 (gd)tessa (gd)tessa #2 (zd)zoya (bd)
baby bye bye bye:

TELEPHONE :
ambroseethelhassanlouismaëlmavisninarhett

AUTRE :
NaNoWriMo 2022NaNoWriMo 2023

AVATAR : harry styles.
CRÉDITS : prettygilrlavatars (avatar) › harley (profil gif) › thaygifs (signature gifs) › loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, la lueur de l'ombre (ft. rudy pankow) › peter kürten, le poids des regrets (ft. jack lowden) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 04/02/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42899-and-so-the-battleships-will-sink-beneath-the-waves-ruben
https://www.30yearsstillyoung.com/t45771-ruben-sign-of-the-times
https://www.30yearsstillyoung.com/t48005-ruben-hartfield

we're looking for something dumb to do (ruina #7) Empty
Message(#) Sujet: we're looking for something dumb to do (ruina #7) we're looking for something dumb to do (ruina #7) EmptyJeu 18 Jan 2024 - 19:12




we're looking for something dumb to do
lieu: logements, spring hill.
(c): jordanianroyals (gif), luleaby (codage).

***

Faisant les cent pas dans le salon de leur appartement, Ruben essayait de ne pas trop détruire les tiges du petit bouquet de fleurs qu’il avait entre les mains à faire de le faire passer de l’une à l’autre, de triturer les bouts de végétal qui pouvaient dépasser, de resserrer ces dernières une fois sur deux un peu trop fortement. Ce n’était pas dans ses habitudes d’agir de la sorte, de sembler animé d’une nervosité qui ne lui allait pas si bien au teint - et pourtant c’était cette dernière qui le saisissait en cet instant et depuis la dernière heure écoulée. Ruben Hartfield, nerveux alors qu’il était dans le salon de son propre appartement; cette pensée le fit échapper un petit rire par le nez avant de secouer quelque peu sa tête de gauche à droite, alors qu’il se laissait retomber dans le canapé. C’était ridicule, après tout, il n’avait aucune réelle raison d’être nerveux. Ce n’était pas comme si, pour une fois, il s’apprêtait à avoir la vie de quelqu’un entre ses mains, cette dernière pouvant basculer du tout au tout en une fraction de seconde si son attention n’était pas parfaite et entière sur ce qu’il se passait sous ses yeux. A moins que dans ce cas de figure, cette définition là puisse s’appliquer à lui-même: que la vie entre ses mains et la sienne, alors qu’il s’apprêtait à l’unir à celle de Nina de façon officielle cette fois. Pouvait-il alors assimiler cette journée à une nervosité qu’il connaissait on ne pouvait davantage que celle ressentie avant d’entrer au bloc opératoire ? Il secoua la tête, répondant à sa propre question silencieusement: les deux choses n’avaient rien à voir, puisque dans le cas où il était le docteur Hartfield, il n’avait pas la moindre hésitation parcourant les fibres de son corps, alors qu’aujourd’hui en tant que simplement Ben il savait que mille et une choses pourraient lui échapper entre les doigts. Aujourd’hui, malgré tout, il manquait de confiance en lui.

Mais il n’était pas question de le montrer, d’avoir une expression qui pourrait laisser paraitre cette façon de voir les choses - et avant que la jeune femme ne sorte de leur chambre à coucher dans sa belle robe sélectionnée exprès pour l’occasion, il se devait de reprendre contenance pour qu’elle ne puisse lire dans son regard surtout ce qui se tramait derrière ces yeux émeraudes. Il n’avait jamais été réellement sur de sa décision de demander à Nina de l’épouser, parce-qu’il savait parfaitement qu’il ne le faisait pas pour les bonnes raisons - mais ce n’était pas pour autant qu’à un seul moment, il s’était dit que faire demi-tour et rebrousser chemin pour ne pas aller plus loin dans cette situation était envisageable.

Pas alors que Ben entendit la porte de la chambre s’ouvrir et qu’il se tourna sur le canapé pour faire désormais face à cette dernière, et surtout à la jeune femme qui sortait de la pièce. Dire qu’il s’attendait à être époustouflé à la voir vêtue pour l’occasion était une vérité qui n’était pas à remettre en cause; en revanche il ne s’attendait pas à se retrouver littéralement sans voix et ce fut pourtant le cas. Lentement, en silence, Ruben se releva du canapé pour faire quelques pas en direction de Nina, tenant avec moins de fermeté le petite bouquet entre ses mains, son attention ne se focalisant plus autant sur cette partie là du déroulé des événements; il y avait plus intéressant, plus appréciable sur quoi poser son regard. Ce dernier passa d’ailleurs en revue de la tête aux pieds, aller et retour plusieurs fois la silhouette de celle qui serait officiellement sa femme dans à peine une poignée d’heures - après avoir été nommée fiancée pendant presque deux longues années. Ce ne fut que lorsqu’il fut à moins d’un mètre d’elle, un petit sourire béat et idiot accroché aux coins des lèvres, qu’il prit enfin la parole. « T’es magnifique. » Dans une sorte de soupire, presque comme si c’était là un secret qu’il ne fallait pas révéler trop à haute voix pour être sur de ne pas ternir son aspect, effacer une partie de sa magie. « Je… T’as jamais été aussi belle. » Pour quelqu’un qui n’était pas romantique ni du genre à se laisser emporter par ses émotions, Ben Hartfield était méconnaissable en cet instant alors qu’il attrapait la main de Nina pour déposer un baiser sur le dos de cette dernière - il aurait bien fait la même chose sur sa joue, sur ses lèvres et partout ailleurs où sa peau pouvait être visible et disponible, mais il ne voulait pas ruiner le temps qu’elle avait mis à s’apprêter - et ils étaient attendus, accessoirement.

« Mon petit doigt me dit que c’est pour devenir madame Hartfield que vous vous êtes habillée comme ça. Je me trompe ? » S’il avait été quelque peu aveuglé par la beauté de celle qu’il n’estimait pas assez au quotidien, Ruben reprenait de la contenance et son discours reprenait une fluidité davantage conforme à ses habitudes. Alors bien sur qu’il allait reprendre une part de son côté charmeur et le mettre en avant, bien sur qu’il allait faire les yeux doux et les sourires en coin - cela avait mis quelques instants à se mettre en place, mais Ben restait Ben en toutes circonstances et le naturel revenait au galop à un moment donné.








Revenir en haut Aller en bas
Nina Craine
Nina Craine
le cœur abandonné
le cœur abandonné
Présent
ÂGE : trente et un an (21.05.92)
STATUT : elle lui a, enfin, dit oui le 15 janvier 2024, les voilà désormais mariés pour le meilleur comme pour le pire.
MÉTIER : titulaire en chirurgie pédiatrique au st vincent's hospital, passe ses journées à prouver qu'elle est capable d'être la meilleure auprès de mini humains (mais pas de leurs parents)
LOGEMENT : au #404 water street, spring hill, avec ruben et leurs deux chats (et toujours pas d'enfant)
we're looking for something dumb to do (ruina #7) 1a73708b5421289b3c6de90fdc8d5750057b6b28
POSTS : 1781 POINTS : 500

TW IN RP : avortement, adultère, alcoolisme (sa mère).
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : quatrième enfant de la fratrie Craine, a toujours tout fait pour exister par elle-même, loin de l’ombre de ses aînés › titulaire en chirurgie pédiatrique, elle a tout donné pour sa carrière et ses mini humains › elle aime son fiancé, mais qu'il lui demande d'avorter à profondément abîmé leur relation › égoïste, elle pensera toujours à son propre intérêt avant toute chose
CODE COULEUR : Nina donne des ordres en darkgoldenrod
RPs EN COURS : (08) stella #1ruben #7diego #2rory #2

(ua gothique) ruben #4

we're looking for something dumb to do (ruina #7) 36ccc9c13f2494f9d1fc71c3b23ca98dd266123c
ruina #3 & #5 › kiss me once 'cause you know i had a long night. kiss me twice 'cause it's gonna be alright, three times 'cause i've waited my whole life. i like shiny things, but i'd marry you with paper rings. darling, you're the one I want. ❘ #1#2#3#4 (ua gd)#5#6#7

we're looking for something dumb to do (ruina #7) 3HKw6S5t_o
crainesrory #1rosalie #1garrett #1 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

we're looking for something dumb to do (ruina #7) 16536ccffc014a4cea2bd355b21b52c476cc4a37
stella #1 › i don't know what i'd ever do without you from the beginning to the end. you've always been here right beside me. so, i'll call you my best friend through the good times and the bad ones

RPs TERMINÉS : 2024 - ruben #5ruben #6

2023 - ruben #1 (fb)mavis #1ruben #2ethelruben #3diego #1rory #1garrett #1
AVATAR : suki waterhouse
CRÉDITS : (avatar) harley (ub) loonywaltz (gif profil) harley (code signa) endlesslove (gifs signa) chriswevans
DC : atlas siede, le raz de marée (ft. ryan gosling), shiloh atkins, la reconstruction (ft. haley lu richardson), arthur coventry, l'aigle de sang (ft. françois civil)
PSEUDO : paindep
INSCRIT LE : 29/08/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50746-still-craving-something-i-can-feel-nina
https://www.30yearsstillyoung.com/t50971-nina-for-the-hope-of-it-all
https://www.30yearsstillyoung.com/t50974-nina-craine-instagram

we're looking for something dumb to do (ruina #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: we're looking for something dumb to do (ruina #7) we're looking for something dumb to do (ruina #7) EmptyJeu 18 Jan 2024 - 21:04




(c) chimestims
we're looking for something dumb to do

D’entre ses lèvres s'échappa un léger soupir cherchant à stabiliser la centaine de pensées qui l’assaillaient depuis qu’elle s'était isolée dans la salle de bain. Postée devant le miroir, Nina était en train de mettre une touche finale à sa coiffure. Rien qui ne se voulait extravaguant, elle s'était contentée de tresser ses cheveux avant de les réunir dans un chignon dont elle avait maîtrisé la tenue après des années de pratique. Sur le meuble devant elle s'étalait le maigre contenu de sa trousse à maquillage, juste ce qu’il fallait pour venir illuminer son teint hâlé et souligner son regard. Ses mouvements se voulaient inhabituels, tant il était rare qu’elle prenne le temps de se maquiller ainsi, mais aujourd’hui tout cela avait une certaine importance. À cette simple idée, sa main se mit à trembler légèrement alors qu’elle approchait la brosse de son mascara près de ses cils fins. Sa main ne tremblait jamais, prérequis obligatoire de sa profession. Marmonnant un juron, Nina se redressa afin de prendre une meilleure position face à son miroir, chassant cette drôle de nervosité qui ne la quittait plus. Ce moment, elle l’avait désespérément attendu, longuement espéré même. À une période, elle avait quelque peu perdu l’espoir de voir cet instant se concrétiser, se raccrochant fébrilement aux belles paroles que Ruben pouvait encore lui adresser. Il lui arrivait encore de douter, parfois, de manière furtive, sans qu’elle ne soit pleinement capable de l’expliquer. Mais dernièrement, son regard finissait toujours par venir accrocher le médaillon qui pendait gracieusement entre sa poitrine. Comme un écho de la promesse que Ruben lui avait formulée dans cet ascenseur. Cela n’avait jamais été des paroles en l’air, il le lui avait promis, et Nina s’en était voulu d’avoir ainsi mis sa parole en doute. Sa nervosité du jour ne tenait qu’au simple fait que ce moment tant attendu allait arriver et, pour une fois dans sa vie, Nina se laissait cueillir par des émotions brutes. Elle allait enfiler la robe qu’elle avait soigneusement sélectionnée pour l’occasion et elle irait rejoindre Ruben qui l’attendait dans le salon pour concrétiser ce qu’elle avait failli abandonner en chemin. Aujourd’hui, Nina allait se marier avec l’amour de sa vie.

Et aucunes pensées intempestives n’allaient pouvoir se mettre au-travers de cela. Dans un soupir, elle laissa ses doutes et les peurs des derniers mois s’enfouir loin au fond de sa poitrine. Il l’aimait, il le lui avait promis, malgré les maladresses, Ben se tenait toujours présent à ses côtés. Et même s’il s'était encore absenté une nuit, sans raison particulière, Nina se refusait de penser à cela. Assise sur le bord du lit, elle vint refermer la boucle de ses chaussures à talons autour de sa cheville, se ressassant les évènements de la veille, flottant encore dans la pièce au travers des draps qu’ils n’avaient même pas pris le temps de tirer complètement. Ils ne s’étaient pas embarrassés des us et coutumes voulant à ce que les futurs mariés soient séparés la veille de leur union, ce n’était qu’une tradition pour les vieux jeux. Nina pouvait encore sentir la chaleur des baisers que Ben avait parsemés sur son corps et le désir qu’elle ressentait déjà à l’idée de le retrouver ainsi, plus tard, en tant que jeunes mariés. Dans l’excitation palpable de l’instant, ses doigts tremblèrent encore pour remonter la fermeture éclair de sa robe. Encore quelques vérifications et elle sera prête. Un soupir lui échappa alors qu’elle tentait de lisser le tissu autour de sa taille. Nina pourrait rire de cette nervosité inexpliquée alors qu’elle s’apprêtait à rejoindre celui qui avait toujours été comme son meilleur ami, avant de devenir son amant et bien plus encore. Une évidence. Elle était sûre d’elle, heureuse de cette journée qui allait les unir pour le reste de leur vie, profondément amoureuse de l’homme qui allait devenir son mari. Un dernier regard dans le miroir et, malgré tout, une dernière pensée furtive, emplie de noirceur. Un dernier doute. Est-ce qu’il sera encore sûr de lui lorsqu’elle ouvrira la porte ? Ce ne fut qu’un bref instant, un éclair dans sa journée, mais une pensée enfouie qui fut brutalement poussée vers l’avant. Une seconde de doute au creux de son sourire pourtant radieux. Un petit rien, qui reviendra l’hantée bien plus tard.

Le nuage gris s’envola à l’instant où le regard de Ben vint se poser sur sa silhouette. Il était là, son bouquet à la main, ses boucles encore un peu en bataille. Il était là et il l’observait de cette façon unique qui avait le don de faire naître un incroyable désir en elle. Et Nina se senti submergée par une joie incommensurable. Elle s’était jurée de ne pas être une de ces mariées complètement niaises qui se retrouve avec les larmes aux yeux alors que rien ne s’était encore déroulé. « T’es magnifique. » Son murmure vint parsemer son épiderme d’un léger frisson, le plus parfait de tous, celui qui déclenche les papillons dans le ventre et amène un trop plein d’émotions qu’elle cherchait encore à contenir malgré ses lèvres qui s'étirèrent dans un sourire qui ne pouvait que traduire l’amour qu’elle lui portait. « Je… T’as jamais été aussi belle. » Elle eut un rire nerveux à moitié étranglé par les émotions. « Toi aussi t’es beau. » Elle murmura à son tour comme si oser le dire plus haut viendrait faire éclater leur bulle en mille morceaux. La main de Ben vint trouver la sienne et d’un pas feutré, elle se rapprocha de lui, devant se retenir d’aller chercher ses lèvres à la quête d’un baiser rassurant. À la place, sa main libre vint jouer avec le col de sa chemise, avant que ses doigts n’effleurent lentement sa mâchoire. Il était là, il l’observait comme si elle se trouvait être la huitième merveille du monde et l’éclair qui avait traversé Nina quelques secondes auparavant n’était plus qu’un souvenir lointain. Elle en était persuadée, ils avaient enfin trouvé leur moment.  

« Mon petit doigt me dit que c’est pour devenir madame Hartfield que vous vous êtes habillée comme ça. Je me trompe ? » Une nouvelle fois, ses traits s’illuminèrent d’un éclat de nervosité. « Madame Hartfield. » Elle murmurait encore, comme pour réaliser pleinement. Elle en avait rêvé, elle se l’était si souvent imaginé, au travers de tout un tas d’images différentes. Et pourtant, aujourd’hui, ce n’est rien qu’à deux qu’ils allaient célébrer leur union, restant ainsi fidèles à ce qui les représentait réellement. Nina n’avait pas besoin de plus, si ce n’est le regard de l’homme qu’elle aime et ce charme qu’il usait encore auprès d’elle malgré les années écoulées. Enivrée par ses dernières émotions et d’humeur taquine, Nina entra dans son jeu. « Tu devrais voir ce que je porte en dessous. » Lui adressant un clin d'œil malicieux, elle se recula d’un pas pour lui dérober le bouquet des mains, comme si de rien était. « Je réserve la surprise pour mon mari. » Son mari, le sien, elle le ferait savoir. En attendant, Nina vint plonger son regard dans celui de Ben. « Il paraît que j’ai un collier à te rendre. » Une promesse contre une autre, lui rendre son médaillon en échange d’une alliance. La dernière étape de ce pari fou qui était né le soir où il avait posé le genou à terre, qui s’était entretenu au cours de deux longues années et qui avait pris un aspect si concret dans l’ascenseur de leur immeuble. Tendant sa main libre vers son futur mari, Nina lui adressa un sourire timide. « On va se marier ? » Elle n’attendait plus que lui.



Revenir en haut Aller en bas
Ruben Hartfield
Ruben Hartfield
le miroir sans tain
we're looking for something dumb to do (ruina #7) IAeu3cF ÂGE : trente-deux ans (04.12).
SURNOM : (rhube) ben.
STATUT : nina et lui se sont dit 'oui' à l'abris des regards - et certaines promesses ont été faites en croisant les doigts dans le dos.
MÉTIER : neurochirurgien exerçant au st vincent’s hospital, doit encore faire ses preuves auprès des grands malgré sa tendance à se penser déjà meilleur que bien d'autres. aspire à se spécialiser en neurotraumatologie sur les années à venir. met ses connaissances au service de la fondation pearson depuis plusieurs années.
LOGEMENT : habite au #404 water(melon sugar) street, spring hill, avec nina et les deux chats qu'ils ont recueilli (à défaut d'accueillir un enfant). se fait mettre à la porte de chez mavis au #1111 highland terrace, toowong, une nuit sur deux parce-qu'il est trop jaloux. ambrose le dévore du regard au #100 st pauls terrace, spring hill, le temps qu'il lui reste dans la semaine. risque de retourner sur le canapé de chez rhett au #9 parkland boulevard, spring hill, s'il se trompe un soir de prénom en poussant la porte. le lit de la chambre de garde c'est pas mal aussi, sinon.
oops i did it again
POSTS : 9021 POINTS : 3780

TW IN RP : deuil, avortement, adultère.
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : quatrième enfant de la fratrie Hartfield, a toujours tout fait pour exister par lui-même, loin de l’ombre de ses aînés › neurochirurgien récemment diplômé, il ferait tout pour protéger sa carrière, au dépend de ses proches › a été anéanti par la disparition de son grand frère Jackson début 2020, mais ne l’a montré à personne, préférant assumer une fausse culpabilité seul dans son coin › a fauté une nuit (deux) (peut-être plus finalement) (oops) avec une étudiante de la faculté (et pas que), et plutôt que d’assumer auprès de sa petite-copine, il l’a demandé en mariage.
CODE COULEUR : steelblue.
RPs EN COURS :
(dix-sept) - present: ambrose #16diego #3ethel #4ethel #5heath #2mavis #16nina #5nina #7rhett #18scarlett #2simon #2 | past: rhett #17 | alternative: min-kyung (gd)nina #4 (gd)rhett #19 (ghd)spencer (gd)swann #4 (ghd)

RPs EN ATTENTE :
greta #2 › louis #3 (fb) › olive › rory #4

RPs TERMINÉS :
2024: ambrose #14louis #2mavis #15scarlett | 2023: ambrose #4ambrose #6ambrose #7ambrose #8ambrose #9ambrose #10ambrose #12ambrose #13diegodiego #2ethelethel #2ethel #3evelyn #5heathlouismaëlmaël #2mavis #4mavis #5mavis #6mavis #7mavis #8mavis #9mavis #10mavis #11mavis #12mavis #13mavis #14mickeymidasmidas #2ninanina #2nina #3nina #6rhett #13rhett #14rhett #15rory #3swann #2swann #3touterelle, tourtereauhartfam x-mas party | 2022: ambrose #3caitrionacaitriona #2caitriona #3evelynevelyn #2evelyn #3evelyn #4gretahassanmavismavis #2mavis #3meganmurphyrhett #2rhett #3 › rhett #4rhett #5rhett #6rhett #9rhett #11rhett #12roryrory #2simonswannhartfieldchez anggun › tea partythe weathertine trap | 2020: rhettrhett #7rhett #8 | 2016: ambroseambrose #2ambrose #5 | alternative: abraham (sld)ambrose #11 (sld)ambrose #15 (ghd)arthur (gd)arthur #2 (sd)arthur #3 (gd)arthur #4 (gd)arthur #5 (sd)arthur #6 (gd)arthur #7 (gd)arthur #8 (zd)arthur #9 (zd)auden #1 (sld)auden #2 (sld)caelan (gd)charlie (gd)corey (gd)corey #2 (sld)megan #2 (zd)megan #3 (zd)raelyn (bd)raelyn #2 (gd)raelyn #3 (gd)rhett #10 (bd)rhett #16 (gd)tessa (gd)tessa #2 (zd)zoya (bd)
baby bye bye bye:

TELEPHONE :
ambroseethelhassanlouismaëlmavisninarhett

AUTRE :
NaNoWriMo 2022NaNoWriMo 2023

AVATAR : harry styles.
CRÉDITS : prettygilrlavatars (avatar) › harley (profil gif) › thaygifs (signature gifs) › loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, la lueur de l'ombre (ft. rudy pankow) › peter kürten, le poids des regrets (ft. jack lowden) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 04/02/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42899-and-so-the-battleships-will-sink-beneath-the-waves-ruben
https://www.30yearsstillyoung.com/t45771-ruben-sign-of-the-times
https://www.30yearsstillyoung.com/t48005-ruben-hartfield

we're looking for something dumb to do (ruina #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: we're looking for something dumb to do (ruina #7) we're looking for something dumb to do (ruina #7) EmptySam 20 Jan 2024 - 0:09




we're looking for something dumb to do
lieu: logements, spring hill.
(c): jordanianroyals (gif), luleaby (codage).

***

Il avait surement l’air idiot, à se tenir là debout devant elle et à la regarder avec des yeux remplis d’amour. C’était à peu près là tous les comportements qui le faisaient lever les yeux au ciel en temps normal, mais qu’il laissait l’envahir encore un instant. Parce-qu’elle méritait d’être regardée comme il le faisait en cet instant, et parce-qu’il n’allait pas s’en gêner alors que c’était là un comportement qui lui était réservé. Au petit rire qu’elle émit, il eut un tendre sourire. « Toi aussi t’es beau. » Il était beau oui, mais ce ne serait jamais autant marquant que la façon dont elle pouvait être belle aujourd’hui. Il y avait un aura sur son visage d’inhabituel - était-ce parce-qu’elle s’était préparée différemment d’à l’accoutumé ou parce-qu’elle rayonnait de se savoir mariée à lui dans les heures qui suivraient ? La première réponse était surement la bonne, mais une partie de Ben espérait en secret et en silence que ce soit la seconde.

Parce-que s’ils avaient mis bien trop de temps à en arriver là aujourd’hui, c’était aussi parce-qu’il ne croyait pas vraiment au mariage; là était une affirmation qui n’aurait choqué personne fut un temps, qui étonnerait bien du monde désormais tant la scène se détourant dans leur salon en cet instant annonçait tout le contraire. Il ne croyait pas tant que cela à l’institution du mariage là où pourtant il avait de bons exemples autour de lui - mais simplement sa carrière restait la seule réelle priorité à ses yeux. Mais en voyant Nina s’avancer devant lui de la sorte, peut-être qu’il y croyait un brin davantage comparé à d’autres jours. Peut-être que cela lui donnait davantage envie aussi d’être à dans quelques heures où il lui passerait la bague au doigt pour qu’elle devienne aux yeux de la loi sa femme. « Madame Hartfield. » Murmuré du bout des lèvres par la jeune femme. Gardant son petit sourire, il haussa tout de même un sourcil sans lâcher son regard du sien. « Ou Madame Craine-femme-d’Hartfield. » Ce n’était pas un sujet dont ils avaient reparlé, parce-que pour lui ce n’était pas le plus important il se rendait compte - mais cela allait surement de paire avec sa vision originale concernant le mariage. « Selon ce que tu préfères porter. » Ce fut à son tour de prendre la parole du bout des lèvres, laissant le choix entier entre les mains de Nina. Il savait à quel point un nom pouvait être important dans une carrière comme la leur, il ne serait pas le moins du monde dérangé ou étonné si elle préférait garder Craine pour rester rattachée à tout ce que ce dernier pouvait impliquer et évoquer quand il était prononcé derrière le mot docteur.

« Tu devrais voir ce que je porte en dessous. » Elle entrait dans son petit jeu de séduction - maintenant qu’il avait retrouvé l’usage de sa voix et de ses neurones apparemment -, autant par ses gestes que par ses paroles. Et bien sur que cela tira un petit rire  quelque peu étouffé chez Ruben, qui ne sut prévenir le vol du bouquet de fleurs d’entre ses mains. « Je réserve la surprise pour mon mari. » - « C’est un gars chanceux. » Et bien sur que de paire, l’envie et le désir étaient visibles dans son regard, alors qu’il se permettait de déshabiller du regard une fois de plus Nina. « Il me fait dire qu’il a hâte de découvrir. » Il resterait sage pour le moment.

« Il paraît que j’ai un collier à te rendre. » - « Il parait oui. » Celui qu’il lui avait prêté en attendant de lui passer l’alliance à son doigt, une promesse davantage actée que de simples paroles dans un ascenseur qui avait failli avoir raison de la sanité de Ruben d’ailleurs. « Tu me le rendras quand on reviendra tout à l’heure. » Il savait que c’était là une façon de parler pour elle, pour souligner qu’ils étaient réellement en chemin vers le mariage et qu’aujourd’hui était le jour où ils échangeaient voeux et promesses, mais il tenait réellement à ce qu’elle le garde jusqu’à temps qu’ils reviennent de la mairie. Ce n’était peut-être qu’un symbole, mais cela soulignait qu’il était prêt à aller au bout de l’idée pour de vrai. « On va se marier ? » Avec un petit sourire en coin, il attrapa la main qu’elle tendait devant elle dans la sienne - il monta cette dernière à hauteur de son visage pour déposer un baiser dessus. « On va se marier. » Et même à lui, ça lui faisait quelque-chose. Il glissa ses doigts entre ceux de Nina, et sans ajouter autre chose il attrapa de celle libre sa veste de costume et le sac à main de la jeune femme, remettant la porte de l’appartement à leur suite.








Revenir en haut Aller en bas
Nina Craine
Nina Craine
le cœur abandonné
le cœur abandonné
Présent
ÂGE : trente et un an (21.05.92)
STATUT : elle lui a, enfin, dit oui le 15 janvier 2024, les voilà désormais mariés pour le meilleur comme pour le pire.
MÉTIER : titulaire en chirurgie pédiatrique au st vincent's hospital, passe ses journées à prouver qu'elle est capable d'être la meilleure auprès de mini humains (mais pas de leurs parents)
LOGEMENT : au #404 water street, spring hill, avec ruben et leurs deux chats (et toujours pas d'enfant)
we're looking for something dumb to do (ruina #7) 1a73708b5421289b3c6de90fdc8d5750057b6b28
POSTS : 1781 POINTS : 500

TW IN RP : avortement, adultère, alcoolisme (sa mère).
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : quatrième enfant de la fratrie Craine, a toujours tout fait pour exister par elle-même, loin de l’ombre de ses aînés › titulaire en chirurgie pédiatrique, elle a tout donné pour sa carrière et ses mini humains › elle aime son fiancé, mais qu'il lui demande d'avorter à profondément abîmé leur relation › égoïste, elle pensera toujours à son propre intérêt avant toute chose
CODE COULEUR : Nina donne des ordres en darkgoldenrod
RPs EN COURS : (08) stella #1ruben #7diego #2rory #2

(ua gothique) ruben #4

we're looking for something dumb to do (ruina #7) 36ccc9c13f2494f9d1fc71c3b23ca98dd266123c
ruina #3 & #5 › kiss me once 'cause you know i had a long night. kiss me twice 'cause it's gonna be alright, three times 'cause i've waited my whole life. i like shiny things, but i'd marry you with paper rings. darling, you're the one I want. ❘ #1#2#3#4 (ua gd)#5#6#7

we're looking for something dumb to do (ruina #7) 3HKw6S5t_o
crainesrory #1rosalie #1garrett #1 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

we're looking for something dumb to do (ruina #7) 16536ccffc014a4cea2bd355b21b52c476cc4a37
stella #1 › i don't know what i'd ever do without you from the beginning to the end. you've always been here right beside me. so, i'll call you my best friend through the good times and the bad ones

RPs TERMINÉS : 2024 - ruben #5ruben #6

2023 - ruben #1 (fb)mavis #1ruben #2ethelruben #3diego #1rory #1garrett #1
AVATAR : suki waterhouse
CRÉDITS : (avatar) harley (ub) loonywaltz (gif profil) harley (code signa) endlesslove (gifs signa) chriswevans
DC : atlas siede, le raz de marée (ft. ryan gosling), shiloh atkins, la reconstruction (ft. haley lu richardson), arthur coventry, l'aigle de sang (ft. françois civil)
PSEUDO : paindep
INSCRIT LE : 29/08/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50746-still-craving-something-i-can-feel-nina
https://www.30yearsstillyoung.com/t50971-nina-for-the-hope-of-it-all
https://www.30yearsstillyoung.com/t50974-nina-craine-instagram

we're looking for something dumb to do (ruina #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: we're looking for something dumb to do (ruina #7) we're looking for something dumb to do (ruina #7) EmptyMar 30 Jan 2024 - 21:24




(c) chimestims
we're looking for something dumb to do

Tout devenait brusquement réel. Il n’était plus question que de belles paroles murmurées entre les draps ou dans une cage d’ascenseur. Ce qui lui avait tant de fois promis allait se produire. L’illusion d’un rêve de gamine s’effaçait pour une réalité qui se tenait droit dans son costume taillé à la perfection. Dans son sourire, se dessinait cette fossette qui lui avait tant de fois tourné la tête et Nina se laissa, enfin, le droit de relâcher le souffle qu’elle paraissait avoir retenu avant de se présenter à lui. Pour la première fois de la journée, elle se sentit pleinement apaisée. Rien ne pourra plus la faire reculer, ses pensées obscures n’étant plus qu’un mauvais souvenir, qui ne tenait en rien face à cet avenir qui l’attendait à ses côtés. « Ou Madame Craine-femme-d’Hartfield. Selon ce que tu préfères porter. » Elle eut un léger rire face à la formalité dont tout cela faisait preuve. Presque deux années de fiançailles, et pas une seule fois Nina s’était attardé sur ce genre de détail. Preuve supplémentaire que l’un comme l’autre se fichait bien des conventions liées au mariage. « Ça restera Craine pour l’hôpital. » Il n’allait pas en être étonné, Ben avait conscience de l’importance que pouvait avoir un nom dans leur carrière. Elle avait à cœur de lié le reste de sa vie à celle de Ben, mais pas cette partie. Pas son travail, pas sa sueur et son temps. « Et Hartfield, le reste du temps ? » Elle voulait porter son nom, malgré tout, son petit côté romantique qui prenait le dessus, de manière furtive, mais elle y voyait une importance. Pas pour un besoin d’appartenance, mais dans une simple symbolique qui viendrait à marquer leur décision. « A s’en foutre des conventions, tu pourrais devenir un Craine. » L’idée n’était pas si folle même si son ton se voulait à la plaisanterie. « Avec le temps que tu passais chez nous, c’était déjà tout comme. » Il était devenu l’un de leur part substitution bien avant qu’ils ne forment un couple. Et aujourd’hui, tout allait prendre une autre dimension.

« C’est un gars chanceux. » Elle sentit tout son corps frémir sous son regard de braise. Ses prunelles émeraude s’attardant sur les détails qu’elle avait soulignés à son attention. « Il me fait dire qu’il a hâte de découvrir. » Elle se sentait comme une adolescente, prête à laisser ses hormones prendre le dessus, pour mieux aller glisser ses mains manucurées sous sa chemise. « Qu’il se tienne tranquille, on va être en retard. » Nina lui adressa un clin d’œil terriblement mal exécuté, mais qui lui tira un éclat de rire. Ils auront le temps, après. Ils auront le reste de leur vie pour se redécouvrir encore et encore. Elle comptait là-dessus.

« Tu me le rendras quand on reviendra tout à l’heure. » Lorsque la promesse aura été tenue. Elle échangera son collier contre une alliance. Nina n’avait rien vu de tout cela, faisant parfaitement confiance à Ruben pour choisir quelque chose qui lui plairait autant que sa bague de fiançailles. Elle avait voulu garder une part de surprise, juste un peu, pour ce jour si différent des autres. « On va se marier. » Ses doigts vinrent serrer les siens et elle baissa un instant les yeux, pour ne jamais trop montrer que, parfois, l’émotion prenait le dessus sur son contrôle permanent.

On leur avait demandé de patienter dans le couloir en compagnie de leurs témoins. Les chaises en plastique se voulaient inconfortables au possible et Nina ne pouvait s’empêcher de laisser sa jambe tressauter, malgré la main de Ben qui était venu se loger sur sa cuisse. Elle détestait attendre autant qu’elle détestait ne pas avoir une idée précise de la manière dont la cérémonie allait se dérouler. Et si elle se prêtait au jeu de la conversation, avec un sourire toujours aussi impeccable étirant ses lèvres, son attention restait fixée sur Ruben qui restait imperturbable. Son cœur paraissait loger dans un grand-huit, mais Nina se laissait totalement transporter par les émotions. Rien ne viendrait gâcher sa journée, pas même son éternel besoin de contrôler la situation. « Hartfield-Craine, c’est à vous. » L’homme qui venait de s’avancer dans le couloir portait une expression incroyablement sévère qui ne matchait en rien avec l’humeur joviale de Nina. « J’ai l’impression de me faire convoquer chez le proviseur. » Ses doigts vinrent retrouver ceux de Ben alors que leurs regards se croisèrent une dernière fois avant d’entrer dans la salle. « Si tu veux fuir, c’est encore le moment. » Elle lui adressa un clin d’œil complice sans jamais relâcher son étreinte. En aucun cas au courant que ses mots pouvaient résonner bien différemment pour l’homme qui lui faisait face.

La petite cérémonie débuta dans un échange de formalité des plus banales, l’employé de mairie s’efforçant de réciter son texte sans s’attarder sur la moindre intonation feintant l’émotion. Mais Nina se fichait de tout cela, elle n’entendit que la moitié de ce qui venait d’être dit, son regard éternellement fixé sur Ruben. Elle, qui se moquait éternellement des films à l’eau de rose avait l’impression de voir leur vie de couple s’étaler sous ses yeux. Le premier baiser, les premiers rendez-vous un peu maladroits et puis tout ce qui s’en était suivi. Tout ce qui avait fait d’eux un couple solide, tout ce que Ruben avait su lui amener, ce qu’elle avait découvert à ses côtés, ce qu’elle n’avait connu qu’en sa compagnie. À nouveau, ses doigts vinrent serrer ceux de celui qui allait devenir son mari. Nina n’hésitait jamais, sur aucune de ses décisions, et aujourd’hui encore, elle en était certaine, elle allait écrire le premier chapitre du reste de sa vie. « Est-ce que l’on commence par Madame ou Monsieur ? » Il lui fallut une seconde pour réaliser que l’on venait de s’adresser à elle, et une de plus pour réaliser que l’on attendait à ce qu’elle parle. Et la réalisation vint la frapper subitement, lui laissant échapper un soupir de surprise. « J’ai pas écrit mes vœux ! » Ce qui eut l’effet de provoquer les rires de leurs amis. Ben le savait, elle n’était pas du genre à coucher ses émotions sur le papier, encore moins à les exposer ainsi aux yeux d’inconnus. Nina ne faisait pas de grands discours préparés à l’avance, pour sa remise de diplôme, elle avait improvisé devant le micro. Et si, elle n'avait aucun doute sur le fait de trouver les mots parfaits pour ce moment, elle eut une légère hésitation sous le coup de l’émotion.



Revenir en haut Aller en bas
Ruben Hartfield
Ruben Hartfield
le miroir sans tain
we're looking for something dumb to do (ruina #7) IAeu3cF ÂGE : trente-deux ans (04.12).
SURNOM : (rhube) ben.
STATUT : nina et lui se sont dit 'oui' à l'abris des regards - et certaines promesses ont été faites en croisant les doigts dans le dos.
MÉTIER : neurochirurgien exerçant au st vincent’s hospital, doit encore faire ses preuves auprès des grands malgré sa tendance à se penser déjà meilleur que bien d'autres. aspire à se spécialiser en neurotraumatologie sur les années à venir. met ses connaissances au service de la fondation pearson depuis plusieurs années.
LOGEMENT : habite au #404 water(melon sugar) street, spring hill, avec nina et les deux chats qu'ils ont recueilli (à défaut d'accueillir un enfant). se fait mettre à la porte de chez mavis au #1111 highland terrace, toowong, une nuit sur deux parce-qu'il est trop jaloux. ambrose le dévore du regard au #100 st pauls terrace, spring hill, le temps qu'il lui reste dans la semaine. risque de retourner sur le canapé de chez rhett au #9 parkland boulevard, spring hill, s'il se trompe un soir de prénom en poussant la porte. le lit de la chambre de garde c'est pas mal aussi, sinon.
oops i did it again
POSTS : 9021 POINTS : 3780

TW IN RP : deuil, avortement, adultère.
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : quatrième enfant de la fratrie Hartfield, a toujours tout fait pour exister par lui-même, loin de l’ombre de ses aînés › neurochirurgien récemment diplômé, il ferait tout pour protéger sa carrière, au dépend de ses proches › a été anéanti par la disparition de son grand frère Jackson début 2020, mais ne l’a montré à personne, préférant assumer une fausse culpabilité seul dans son coin › a fauté une nuit (deux) (peut-être plus finalement) (oops) avec une étudiante de la faculté (et pas que), et plutôt que d’assumer auprès de sa petite-copine, il l’a demandé en mariage.
CODE COULEUR : steelblue.
RPs EN COURS :
(dix-sept) - present: ambrose #16diego #3ethel #4ethel #5heath #2mavis #16nina #5nina #7rhett #18scarlett #2simon #2 | past: rhett #17 | alternative: min-kyung (gd)nina #4 (gd)rhett #19 (ghd)spencer (gd)swann #4 (ghd)

RPs EN ATTENTE :
greta #2 › louis #3 (fb) › olive › rory #4

RPs TERMINÉS :
2024: ambrose #14louis #2mavis #15scarlett | 2023: ambrose #4ambrose #6ambrose #7ambrose #8ambrose #9ambrose #10ambrose #12ambrose #13diegodiego #2ethelethel #2ethel #3evelyn #5heathlouismaëlmaël #2mavis #4mavis #5mavis #6mavis #7mavis #8mavis #9mavis #10mavis #11mavis #12mavis #13mavis #14mickeymidasmidas #2ninanina #2nina #3nina #6rhett #13rhett #14rhett #15rory #3swann #2swann #3touterelle, tourtereauhartfam x-mas party | 2022: ambrose #3caitrionacaitriona #2caitriona #3evelynevelyn #2evelyn #3evelyn #4gretahassanmavismavis #2mavis #3meganmurphyrhett #2rhett #3 › rhett #4rhett #5rhett #6rhett #9rhett #11rhett #12roryrory #2simonswannhartfieldchez anggun › tea partythe weathertine trap | 2020: rhettrhett #7rhett #8 | 2016: ambroseambrose #2ambrose #5 | alternative: abraham (sld)ambrose #11 (sld)ambrose #15 (ghd)arthur (gd)arthur #2 (sd)arthur #3 (gd)arthur #4 (gd)arthur #5 (sd)arthur #6 (gd)arthur #7 (gd)arthur #8 (zd)arthur #9 (zd)auden #1 (sld)auden #2 (sld)caelan (gd)charlie (gd)corey (gd)corey #2 (sld)megan #2 (zd)megan #3 (zd)raelyn (bd)raelyn #2 (gd)raelyn #3 (gd)rhett #10 (bd)rhett #16 (gd)tessa (gd)tessa #2 (zd)zoya (bd)
baby bye bye bye:

TELEPHONE :
ambroseethelhassanlouismaëlmavisninarhett

AUTRE :
NaNoWriMo 2022NaNoWriMo 2023

AVATAR : harry styles.
CRÉDITS : prettygilrlavatars (avatar) › harley (profil gif) › thaygifs (signature gifs) › loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, la lueur de l'ombre (ft. rudy pankow) › peter kürten, le poids des regrets (ft. jack lowden) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 04/02/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42899-and-so-the-battleships-will-sink-beneath-the-waves-ruben
https://www.30yearsstillyoung.com/t45771-ruben-sign-of-the-times
https://www.30yearsstillyoung.com/t48005-ruben-hartfield

we're looking for something dumb to do (ruina #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: we're looking for something dumb to do (ruina #7) we're looking for something dumb to do (ruina #7) EmptyMer 31 Jan 2024 - 14:28




we're looking for something dumb to do
lieu: logements, spring hill.
(c): jordanianroyals (gif), luleaby (codage).

***

Le rire de Nina tira un sourire chez Ben. Ils n’avaient pas discuté de cette partie là des formalités jusque maintenant, parce-qu’ils savaient tous deux que ce n’était pas la partie la plus importante de leur union. Qu’importe le nom qui serait gardé ou pris par la suite, ce ne serait justement qu’une formalité. « Ça restera Craine pour l’hôpital. » Il hocha vivement la tête: il n’aurait pas vu les choses autrement de toutes façons, et si elle avait voulu changer là-bas il lui aurait souligné penser que ce n’était pas une excellente idée. « Et Hartfield, le reste du temps ? » Son regard se porta dans celui de la jeune femme; il n’était pas tant étonné qu’elle émette tout de même l’idée, puisqu’elle lui avait déjà dit à plusieurs reprises qu’un jour elle deviendrait madame Hartfield. Mais ce n’était pas quelque-chose d’obligatoire - l’idée que ce soit tout de même le cas attendrissait un brin Ben. « Tu le voudrais ? » Sa question était sincère. « A s’en foutre des conventions, tu pourrais devenir un Craine. Avec le temps que tu passais chez nous, c’était déjà tout comme. » Il laissa un petit rire échapper d’entre ses lèvres. « J’aurais pu oui. » Délicatement, il attrapa la main de Nina pour déposer un baiser sur le dos de cette dernière. « Mais je tiens trop à Hartfield malgré tout. » Et une des grandes raisons de cette liste qui faisait que c’était le cas, c’était que c’était le nom que portait son frère qu’il ne pourrait revoir un jour. Ca lui faisait du bien de savoir qu’il continuait de vivre d’une certaine façon à travers les autres membres de la fratrie.

« Qu’il se tienne tranquille, on va être en retard. » - « Promis il est sage. » Ils avaient ailleurs où se rendre en cet instant de toutes façons.

La salle d’attente de l’hôtel de ville était l’endroit le moins chaleureux qu’il avait été donné de voir à Ruben il lui semblait, et pourtant il travaillait dans un hôpital et connaissables salles d’attente austères. Ils n’étaient pas les seuls à attendre là, accompagner de ceux qui seraient leur témoins, à attendre le moment où ils seraient appelés pour entrer dans l’un des bureaux. Une certaine nervosité se voyait chez Nina depuis qu’ils étaient arrivés, en témoignait sa jambe qui tressautait sur place alors que le regard de la blonde allait ici et là au fur et à mesure des mouvements qui s’effectuaient dans le couloir. La main de Ruben se glissa sur sa cuisse, enserra doucement cette dernière pour ancrer la réalité autour d’elle, pour lui montrer qu’il ne se passerait rien de grave tant qu’il était à ses côtés. La seule chose compromettante qui pourrait arriver aujourd’hui, c’était si Ruben faisait une Ross et se trompait de prénom devant l’autel - il n’avait qu’à se concentrer davantage quand ce serait à son tour de parler. « Hartfield-Craine, c’est à vous. » Ils se levèrent des chaises en plastique. « J’ai l’impression de me faire convoquer chez le proviseur. » Il souffla un petit rire par le nez alors qu’il resserrait ses doigts autour des siens. « Si tu veux fuir, c’est encore le moment. » Oh, Nina. « J’ai nulle part ailleurs où fuir. » Pas pour aller se marier en tous cas.

« Est-ce que l’on commence par Madame ou Monsieur ? » Pour les voeux, lequel des deux auraient l’honneur de promettre certaines chose à l’autre en premier ? Le regard de Ruben était fixé sur celui de Nina, un sourcil se haussant légèrement sur son visage alors qu’il lui laissait choisir qui aurait la priorité. « T’en penses quoi ? » - « J’ai pas écrit mes vœux ! » Un rire parcourut la maitre assemblé, et bien sur que le sourire que Ben étira sur ses lèvres fut autant tendre qu’amusé en cet instant. « Je vais commencer alors. » Il fit un petit signe de tête à l’employé de la mairie, avant de reporter son regard dans celui de Nina. Oh, il n’avait pas spécialement préparé de véritable discours de son côté non plus, mais il connaissait les grandes lignes qu’il serait venu dire si toute ce qu’il s’apprêtait à promettre pouvait véritablement l’être. Humectant ses lèvres une dernière fois, il resserra la prise de ses doigts sur ceux de la blonde avec douceur. « Tu sais combien je suis pas très doué pour les grands discours. » C’était un point qu’ils avaient en commun, et un regard valait bien mille mots parfois. « Mais ce que j’ai envie de te dire aujourd’hui est assez simple en vrai, donc je devrais m’en sortir. » Il esquissa un petit sourire amusé. « Je t’aime, je veux passer ma vie avec toi. Je veux vieillir avec toi. Je veux qu’on en arrive à se tenir la main sous le porche de notre maison quand on aura quatre-vingt ans en se disant qu’on a réussi notre vie. » Il savait que ce n’était pas les choses classiques dites dans les voeux, mais il tournait autour du pot un instant. « Je veux être à tes côtés pour toutes les grandes étapes à venir de ta vie, pour le meilleur et pour le pire comme on dit normalement. » Il fit rouler ses lèvres l’une sur l’autre, et s’il n’avait pas tenu les mains de Nina entre les siennes en cet instant, il aurait croisé les doigts dans son dos. Mais il ne lâcherait pas la mascarade, à aucun moment; alors il prit un air plus sérieux pour continuer sur sa lancée. « Je te promets d’être là dans les joies comme dans les peines, dans la santé comme dans la maladie. Je te promets d’être à tes côtés quand tu en auras besoin, et de me taire quand tu en auras marre de m’entendre. » Il eut un petit sourire amusé. « Je te promets la lune si c’est ce que tu attends de moi, parce-que si ça me permet de passer le reste de ma vie avec toi, ça me parait pas cher payé. » Certains auraient promis fidélité à travers ce discours - il ne le prononcerait pas tant que cela ne lui serait pas demandé; parce-que c’était là quelque-chose qu’il n’avait pas respecté avant, il se connaissait assez pour savoir qu’il ne le respecterait pas après; alors que tout le reste il était prêt à effectivement acter son engagement.








Revenir en haut Aller en bas
Nina Craine
Nina Craine
le cœur abandonné
le cœur abandonné
Présent
ÂGE : trente et un an (21.05.92)
STATUT : elle lui a, enfin, dit oui le 15 janvier 2024, les voilà désormais mariés pour le meilleur comme pour le pire.
MÉTIER : titulaire en chirurgie pédiatrique au st vincent's hospital, passe ses journées à prouver qu'elle est capable d'être la meilleure auprès de mini humains (mais pas de leurs parents)
LOGEMENT : au #404 water street, spring hill, avec ruben et leurs deux chats (et toujours pas d'enfant)
we're looking for something dumb to do (ruina #7) 1a73708b5421289b3c6de90fdc8d5750057b6b28
POSTS : 1781 POINTS : 500

TW IN RP : avortement, adultère, alcoolisme (sa mère).
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : quatrième enfant de la fratrie Craine, a toujours tout fait pour exister par elle-même, loin de l’ombre de ses aînés › titulaire en chirurgie pédiatrique, elle a tout donné pour sa carrière et ses mini humains › elle aime son fiancé, mais qu'il lui demande d'avorter à profondément abîmé leur relation › égoïste, elle pensera toujours à son propre intérêt avant toute chose
CODE COULEUR : Nina donne des ordres en darkgoldenrod
RPs EN COURS : (08) stella #1ruben #7diego #2rory #2

(ua gothique) ruben #4

we're looking for something dumb to do (ruina #7) 36ccc9c13f2494f9d1fc71c3b23ca98dd266123c
ruina #3 & #5 › kiss me once 'cause you know i had a long night. kiss me twice 'cause it's gonna be alright, three times 'cause i've waited my whole life. i like shiny things, but i'd marry you with paper rings. darling, you're the one I want. ❘ #1#2#3#4 (ua gd)#5#6#7

we're looking for something dumb to do (ruina #7) 3HKw6S5t_o
crainesrory #1rosalie #1garrett #1 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

we're looking for something dumb to do (ruina #7) 16536ccffc014a4cea2bd355b21b52c476cc4a37
stella #1 › i don't know what i'd ever do without you from the beginning to the end. you've always been here right beside me. so, i'll call you my best friend through the good times and the bad ones

RPs TERMINÉS : 2024 - ruben #5ruben #6

2023 - ruben #1 (fb)mavis #1ruben #2ethelruben #3diego #1rory #1garrett #1
AVATAR : suki waterhouse
CRÉDITS : (avatar) harley (ub) loonywaltz (gif profil) harley (code signa) endlesslove (gifs signa) chriswevans
DC : atlas siede, le raz de marée (ft. ryan gosling), shiloh atkins, la reconstruction (ft. haley lu richardson), arthur coventry, l'aigle de sang (ft. françois civil)
PSEUDO : paindep
INSCRIT LE : 29/08/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t50746-still-craving-something-i-can-feel-nina
https://www.30yearsstillyoung.com/t50971-nina-for-the-hope-of-it-all
https://www.30yearsstillyoung.com/t50974-nina-craine-instagram

we're looking for something dumb to do (ruina #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: we're looking for something dumb to do (ruina #7) we're looking for something dumb to do (ruina #7) EmptyMer 14 Fév 2024 - 22:46




(c) chimestims
we're looking for something dumb to do

« Tu le voudrais ? » Elle hausse des épaules. « Ça n’a pas vraiment d’importance. » Nina n’avait pas souhaité se marier pour obtenir un nom de famille ou une quelconque reconnaissance auprès des autres. Une fois encore, à ses yeux, tout cela ne concernait que leur couple, les étapes qu’ils avaient franchies ensemble et l’avenir qu’elle souhaitait à ses côtés. « J’aurais pu oui. » Dans sa plaisanterie, elle savait pertinemment que Ben partageait son point de vue. Au sein de leur carrière, un nom avait toute son importance. Elle ne voulait pas être la femme de la star de la neuro. Même si la plupart de leur collègue était au courant de leur relation depuis le temps, Nina se rêvait d’être reconnue pour son propre talent et non pas en écho de celui de son futur mari. « Mais je tiens trop à Hartfield malgré tout. » Dans un geste inconscient, ses doigts vinrent effleurer le pendentif qu’elle portait encore. « Je sais. » Il n’avait pas besoin d’en dire plus, elle l’avait compris depuis longtemps. Ce n’était qu’un nom après tout, une formalité de plus. « On sera ce qu’on voudra. » Au gré de leurs envies, de ce qui les inspirait sur le moment. Deux identités différentes au travail, une union singulière et intime pour leur côté privé. C’est tout ce qu’elle souhaitait.

Elle s’efforçait de faire abstraction de tout, du côté si austère et stérile du bureau dans lequel on venait de les faire entrer, en passant par leurs témoins qui se tenaient légèrement à l’écart. Seul Ruben subsistait dans le prisme de sa vision, tel un phare dans l’agitation d’une tempête en haute mer. Nina s’ancrait à la chaleur de ses paumes contre les siennes tandis qu’autour d’eux, la cérémonie se mettait en branle. Ce n’était plus cette étrange nervosité qui venait dérégler ses réactions, mais plutôt une cascade d’émotions en tout genre qui s’agitait pour lui rappeler à quel point elle avait attendu ce moment. Enfin. Après bien des orages et des hésitations, au milieu des plannings toujours plus charger, ils se donnaient finalement le droit de souffler et de s’offrir cet instant. Sans fioritures, sans excès. Dans la simplicité qui les caractérisait, dans un moment qui pouvait paraître impersonnel aux yeux des autres, mais qui possédait la juste touche d’intimité à ses yeux. Il n’existait plus que Ben dans son champ de vision, lui et son sourire à fossettes, ses boucles indisciplinées et l’éclat de ses yeux émeraude. Et la légère panique qui s’empara de Nina à la réalisation que son éternelle organisation millimétrée avait failli à la tâche la plus simple : écrire ses vœux. « Je vais commencer alors. » Dans un souffle, ses mains vinrent s’emparer de celles de Ruben. Son cœur battant la chamade tandis qu’il paraissait chercher ses mots, juste un instant. « Tu sais combien je suis pas très doué pour les grands discours. » Elle l’était tout autant que lui et ne lui en voudrait jamais de trouver l’exercice incroyablement difficile quand leur couple, c’était toujours basé sur des démonstrations plutôt que de longs discours. « Mais ce que j’ai envie de te dire aujourd’hui est assez simple en vrai, donc je devrais m’en sortir. » Son sourire vint refléter le sien. « Je t’aime, je veux passer ma vie avec toi. Je veux vieillir avec toi. Je veux qu’on en arrive à se tenir la main sous le porche de notre maison quand on aura quatre-vingt ans en se disant qu’on a réussi notre vie. Je veux être à tes côtés pour toutes les grandes étapes à venir de ta vie, pour le meilleur et pour le pire comme on dit normalement. » Elle imaginait sans mal la vision qu’il cherchait à lui dépeindre. Une vie passée à ses côtés, qu’importent les épreuves, ils avaient déjà vécu tant de variation entre le meilleur et le pire que Nina pensait pouvoir tout surmonter à ses côtés. « Je te promets d’être là dans les joies comme dans les peines, dans la santé comme dans la maladie. Je te promets d’être à tes côtés quand tu en auras besoin, et de me taire quand tu en auras marre de m’entendre. » Elle eut un léger rire amusé. « Je te promets la lune si c’est ce que tu attends de moi, parce-que si ça me permet de passer le reste de ma vie avec toi, ça me parait pas cher payé. » Et si jusqu’à présent, Nina paraissait en plein contrôle de ses émotions, elle se sentit soudainement ensevelie par les souvenirs, les sensations et l’amour qu’elle n’avait de cesse de lui porter. « Tu t’en es bien sorti. » Dans un léger rire empli d’émotion, elle s’approcha simplement d’un pas, pour se sentir encore plus proche de lui, si cela se pouvait être possible.

« Ben… » Et pour la première fois de la journée, la voix de Nina flancha sous l’émotion. Elle prit une seconde pour inspirer, retrouver le contrôle et lever les yeux pour les plonger à nouveau dans ceux de celui qui serait, dans quelques minutes, officiellement son mari. « Dans ce tourbillon de la vie, c’est dans tes sourires et au creux de tes bras que j’ai trouvé mon véritable refuge. À tes côtés, je me sens prête à affronter toutes les variations que la vie nous réserve. Et si je ne saurais te promettre que tout sera parfait, je te promets que chaque difficulté sera une occasion de nous renforcer un peu plus encore. » A ses yeux, ils avaient déjà affronté le pire des orages, et si les fondations avaient tremblé, rien ne s’était pleinement écrouler. Nina restait éperdument amoureuse de l’homme qui se tenait face à elle et les promesses qui allaient suivre résonnaient d’une vérité qu’elle avait toujours eue tant de mal à lui dire. « Je promets de t’aimer fidèlement, d’être ton alliée, ta meilleure amie, ta complice de vie. De te soutenir dans tes rêves, et tes ambitions, comme je sais que tu partageras et soutiendras les miens. Notre amour est unique, à notre manière, et à la fin de la journée, on en revient toujours au même point : c’est toi et moi ensemble, quoi qu’il arrive. » Elle lui avait promis avant et elle continuerait à le faire pour le reste de sa vie. « Je t’aime plus que les mots ne peuvent le dire et j’ai tout simplement hâte de continuer à bâtir une vie toute entière à tes côtés. » Ses doigts serrèrent avec force ceux de Ben, alors que son regard s’était mis à briller sous le coup des émotions. Elle n’allait pas pleurer, mais ses yeux se voulaient plus humides que la normale.

Le maître de cérémonie prononça quelques mots avant que leur ami ne s’avance avec entre les mains la boîte contenant leur alliance. Nina n’avait rien vu de cela, laissant à Ben l’occasion de la surprendre. Et sans piquer sa curiosité, elle se contenta de récupérer l’anneau qu’on venait de lui tendre, attrapant la main gauche de Ben dans la sienne. « Je t’aime, pour tout ce que tu es, tout ce que tu as été, et tout ce que nous serons ensemble. » Et alors que son cœur semblait battre à un rythme effréné, Nina vint placer l’anneau à l’annulaire de son époux.



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

we're looking for something dumb to do (ruina #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: we're looking for something dumb to do (ruina #7) we're looking for something dumb to do (ruina #7) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

we're looking for something dumb to do (ruina #7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-