AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-44%
Le deal à ne pas rater :
REALME C21 64 Go Cross Black
109.91 € 196.57 €
Voir le deal

 (halteen) blame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kieran Halstead
Kieran Halstead
les cicatrices de la mémoire
les cicatrices de la mémoire
Voir le profil de l'utilisateur
(halteen) blame 7vHkInU ÂGE : trente-deux (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : « kiki », couché (grrrrhhhh).
STATUT : piégé entre des sentiments du passé qu’il ne veut pas éteindre et de nouveaux qu’il ne s’autorise pas à ressentir.
MÉTIER : illustrateur (fauché) en freelance et prof (dépité) d’arts visuels. adieu la caricature, licencié car pas assez piquant (quelle surprise).
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv), avec raphael, dans une colocation 100% malaise.
(halteen) blame Tumblr_o9do7vQnFK1ry7lwro1_500
POSTS : 1537 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
RPs EN COURS : (halteen) blame I8m6
halstay #1 (2015), halstay #2 & halstay ua ⊹ cause i killed someone for you. you have to understand that the one i killed is me. changing what i was for what you wanted me to be, i followed your direction, did everything you asked. i hope that makes you happy, cause there's just no turning back. would you love me more if i killed someone for you?

(halteen) blame Nhc1JWP
halloway ⊹ i sat alone, in bed till the morning, i'm crying, "they're coming for me" and i tried to hold these secrets inside me, my mind's like a deadly disease.

(halteen) blame C9ln
kieyer #3 ⊹ close your eyes and think of me and soon i will be there to brighten up even your darkest night. you just call out my name and you know wherever i am i'll come running, to see you again.

(halteen) blame Tumblr_nwa28cKVWY1qdjmcko6_250
hally #7 & hally #8 ⊹ mess me up, yeah, but no one does it better, there's nothin' better, that's just the way you make me feel.

(halteen) blame 629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244
kivy #5 & kivy #7 ⊹ stroke my head and i'm fine, it's really simple, i'm feeling good, i feel myself and i'm feeling understood.

(20/06 - ça diminue déjà plus, oops)archie #3 (2019)calista (2020)anastasia #2 & raphael #6dylane #2lena #2eliotolivermayezraspencercaitrionaotto

(halteen) blame Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

RPs EN ATTENTE : scarlett › garret › mia

(halteen) blame Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.
RPs TERMINÉS : (2001) ichabod (2015) raphael #2 (2016) archie #1 (2017)archie #2 (2019) reese #1hannahkeith (2020) sawyer #1dylane #1eve #1raphael #1jessalyn (+ sawyer)eve #3ivy #4lucia #1birdieprojet xelias #6eve #4ilariamolly #1hannah #2anastasiaava #2halsey #2eve #5raphael #3raphael #4clyde #1lenamolly #2sawyer #2 (2021) ivy #6peterjordan raphael #5eve #6ichabod #2ally #1eleonor

abandonnés
hannah (ua)miranmavihalseylexsashaelias #7 & ava #1fionarheareeseava #3ellisonrhea 2.0ally #2averyclyde #2

(halteen) blame Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1birdie & eliasjacob & eliasivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #2ivy #3sienna #1elias #3suite s2elias #4elias #5team grisy
AVATAR : dan cutie pie smith.
CRÉDITS : homemade (ava), kylsimmons (gifs), cham, bleeding_light & mandown (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 02/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

(halteen) blame Empty
Message(#) Sujet: (halteen) blame (halteen) blame EmptyVen 30 Juil 2021 - 8:13




@ARCHIE KWANTEEN & KIERAN HALSTEAD ⊹⊹⊹ there's no room for you here, wrap your teeth around the pavement, cause your body's a message, send my regards to hell.

Le message d’Archie l’a évidemment étonné. Depuis quand l’autre imbécile se soucie de lui, au point de lui demander à se voir autour d’un café ? Si Kieran était malin (il ne l’est pas), il aurait tout de suite senti que quelque chose cloche dans cette invitation qui n’a rien d’innocente. Si Kieran était raisonnable, il l’aurait refusée en trouvant l’excuse la plus pitoyable qui soit, mais qui aurait eu le mérite de l’éviter d’avoir à supporter la présence de son meilleur ennemi plus des quelques minutes durant lesquelles ils se côtoient habituellement quand ils sont amenés à traîner avec le même groupe d’amis. Au fil des ans, Autumn a bien compris qu’elle n’arriverait pas à lier son ex et son actuel ; elle a presque cessé de leur imposer la présence l’un de l’autre, même si Archie semble toujours prendre un malin plaisir à s’imposer auprès d’un Kieran qui fait de son mieux pour le fuir. C’est ce qu’il aurait dû faire aujourd’hui, mais il n’a pas réussi à renoncer à l’invitation, le dessinateur. Parce que la situation est différente de celles qui les a toujours unis jusqu’ici. Autumn est toujours le centre de leur rencontre, mais Autumn va mal. Autumn va même très mal et le cœur de Kieran se brise un peu plus à chaque visite à sa fiancée, alors qu’il prend conscience qu’il n’arrive pas à soulager sa souffrance, pire, qu’il en est même tenu en partie responsable. C’est une affirmation qu’il n’a pas tenté de négocier, acceptant des torts sans jamais chercher à les comprendre ni même à les discuter : si les autres le présument, alors ils ont raison. Ils ont toujours su mieux que lui, de toute évidence et le simple fait qu’il puisse imaginer remettre cette vérité absolue en question est déjà le signe d’une opinion qu’il n’a pas le droit d’avoir. Autumn va mal et il est responsable ; il n’y a rien d’autres à chercher dans cette situation, hormis le fait d’essayer de réparer ses erreurs et c’est ce qu’il a en tête au moment où il accepte l’invitation d’Archie. Ils ne sont peut-être restés ensemble qu’un an, mais il est convaincu que l’actionnaire connaît mieux sa fiancée que lui-même et qu’il sera donc en mesure de le conseiller sur la meilleure façon de l’aider – non sans insister sur le fait qu’il soit la solution quand Kieran est le problème, ce qu’il ne manque pas de faire depuis leur première rencontre. Mais aujourd’hui plus que les autres jours, le brun est prêt à accepter tous les sermons, toutes les moqueries, toutes les humiliations si cela lui permet d’y voir plus clair concernant sa petite amie hospitalisée et d’essayer d’être véritablement utile, lui qui se sent impuissant depuis des semaines. Lui qui s’engage de moins en moins, surtout, conscient que sa distance pourrait lui être reprochée. Mais cette même distance met bien des choses en avant, pas vrai ? Toutes celles que tu ne voulais pas voir, n’est-ce pas ? Kieran balaie cette voix inconnue de son esprit alors qu’il réfléchit à la meilleure manière d’aborder le sujet avec un Archie qui est toujours aussi intimidant, même dans la difficulté. Sa carapace est impossible à fissurer alors que la sienne est déjà éclatée en mille morceaux ; Kieran ne sait pas comment gérer la situation et au-delà de sa petite amie, c’est lui qui se brise au milieu de tout ceci.

Il a la naïveté de croire qu’ils sauront s’unir dans l’adversité et qu’Archie n’aura rien à lui reprocher puisqu’il s’agit de faire front ensemble pour aider la personne la plus chère à leurs yeux. Kieran a mis sa jalousie de côté, son agacement aussi et ne songe qu’au bonheur d’Autumn : peu importe si cela implique de faire de son ex son allié. Il est persuadé que, dans un sens, ça lui apportera du baume au cœur, elle qui lui a si souvent reproché de ne pas faire d’efforts avec l’actionnaire, il veut aussi lui prouver qu’il fait au mieux. Il deviendra son meilleur ami s’il le faut, il gardera sa rancœur et sa jalousie pour lui, accepterait même de s’effacer dans son propre couple pour laisser de la place à Archie : tout, du moment qu’il peut avoir l’approbation de la jeune femme à défaut de félicitations. Il veut son bien et uniquement celui-ci, peu importe si cela implique de sacrifier le sien ; il l’a toujours fait au cours de sa vie, ce n’est que dans la continuité des choses.

Il arrive avec le retard qui le caractérise, cherchant du regard la silhouette toujours aussi peu familière d’Archie. Lorsqu’il la trouve, son anxiété remonte en flèche ; il est mal à l’aise autant qu’il est inquiet, mais pour une fois il ne s’agit pas du traitement dont va l’infliger Archie : après tout, il est certain qu’il est venu ici en toute bonne foi parce qu’ils ont enfin un objectif commun : le bonheur d’Autumn. Non, ce qui l’inquiète, c’est encore et toujours cette dernière. Elle est constamment dans ses pensées, alors qu’il se veut autant qu’il est soulagé de ne pas avoir été la voir durant la dernière semaine. Il s’éloigne, Kieran, il s’en sent coupable autant qu’il saisit tous les avantages de cette liberté – et ce n’est pas uniquement lié à un besoin de fuir la situation que le simple fait de se redécouvrir et de réaliser certaines choses. « Salut. » Il s’annonce enfin en rejoignant le jeune homme, lèvres pincées et sourire gêné alors qu’il ne tarde pas à poursuivre. « Je-excuse-moi pour le... retard. » Il ne sait pas comment se comporter, alors que son regard fuit celui du bourreau supposé devenir son allié. C’est pour Autumn qui le fait. C’est pour Autumn qu’il fait tout.



:l: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Archie Kwanteen
Archie Kwanteen
le parasite
le parasite
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Le trentenaire ayant accompli la vie d'un soixantenaire qui a gagné au loto. 12 août 1991.
SURNOM : Les gens s'amusent à ajouter un adjectif à son prénom, tout simplement. Il peut être archi-con, archi-faux, archi-[...]lamentable. C'est comme vous voulez.
STATUT : Il croise le regard de James et oublie parfois de détourner les yeux même lorsqu'ils sont en public. Il baisse sa garde au fur et à mesure que le temps passe et il ne regrette pas (encore).
MÉTIER : Actionnaire. Trois billets sortent de sa poche et il en retrouve six lorsqu'il y replonge la main.
LOGEMENT : Une maison très humble à Bayside. Seulement trois salles de bains. L'une d'elles a été emménagée pour son chien Bucky, de toute façon.
(halteen) blame Gdp0
POSTS : 1744 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : De nature arrogante, il a passé toute son enfance et son adolescence à se moquer des gens différents. • Il a été éduqué comme un « vrai » homme ; pourtant, il cache en lui une petite lumière rose • Multimillionnaire, il passe la majorité de son temps à dépenser son argent pour séduire la gente féminine • Il priorise toujours les mots aux poings, surtout les plus convaincants • Il est très tactile – c’est un réflexe de manipulateur expérimenté • Il n’a eu qu’une seule petite amie mais il n'a pas été amoureux. • Pour ne pas décevoir ses parents, il lutte contre sa véritable nature tous les jours
RPs EN COURS :
(halteen) blame 587f18068e65c251fd823a7440ab68c1d952f162
Jarchie [12][FB] - Jarchie [13] • There are two ways to skin tonight.
Let's see whose road gets there faster.
This is a game, no wrongs, no right.
Only a winner and a loser.
(halteen) blame 1b86bcda0dadade8d8c25c0724a089eea4afa53c
Kwanteen family - Mad [4] + Saddie [1] • Walk on, walk on
With hope in your heart
And you'll never walk alone
(halteen) blame K9ij
Autumn [2] • I swear you were beautiful to see
You could dance on fire with me

Jameson [2] - Kieran [3] - Jo [3] - Gina - Caitriona




RPs EN ATTENTE : Saddie.
RPs TERMINÉS : Jarchie [1] - Jarchie [3] - Dani - Jarchie [4] - Jarchie [6] - Mad - Jarchie [2][FB] - Kieran - Jameson - Mad [2] - Jarchie [8] - Jarchie [7] - Bennett - Jo - Jarchie [5][UA] - Kieran [2] - Mad [3] - Jarchie [10] - Autumn [1][FB] - Jarchie [9] & Mad [4] - Ally - Jo [2] - Lily - Jarchie [11]

(halteen) blame H40c
AVATAR : Jack O'Connell.
CRÉDITS : Jess pour les gifs ! ♥
DC : Jo le raton et Raph le flamant.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 23/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35135-money-is-power-i-am-the-power-archie https://www.30yearsstillyoung.com/t35212-lie-down-next-to-me-in-my-silky-sheets-archie https://www.30yearsstillyoung.com/t35219-archie-kwanteen https://www.30yearsstillyoung.com/t35309-archie-kwanteen

(halteen) blame Empty
Message(#) Sujet: Re: (halteen) blame (halteen) blame EmptyMar 10 Aoû 2021 - 13:08



Ses feuilles orange étaient tombées. Autumn ne ressemblait plus qu’à un tronc sec affrontant l’hiver. La première fois qu’Archie l’a vue à l’hôpital, il a dû s’arrêter cinq minutes dans le couloir avant d’entrer dans la chambre de son amie. Il avait senti sa respiration s’accélérer, ainsi que les battements de son cœur, et il s’était frotté les yeux à plusieurs reprises pour voir les flocons de neige derrière ses paupières fermées. Il avait peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas arriver à lui arracher un sourire dans cet établissement froid au parfum de produits javellisant. C’est une infirmière qui l’avait sorti de ses réflexions incessantes parce qu’elle lui avait demandé ce qu’il faisait là, en plein milieu du corridor. « Je viens rendre visite à mon amie. » Il avait répondu sèchement, comme s’il attribuait les maux du monde à cette étrangère qui l’avait ramené dans la réalité qu’il ne souhaitait pas accepter.

Il s’était armé du même sourire en pénétrant dans la chambre. La lumière blanche du plafond l’avait aveuglé. Les rideaux étaient ouverts pour laisser entrer des raies de soleil chaud. Au milieu du lit, Autumn était installée en tailleur et elle relevait la tête vers lui. Son dos s’était redressé et ses lèvres s’étaient doucement étirées. Seulement, Archie avait tout de suite vu le nuage gris au-dessus de sa tête. Même s’il faisait beau à l’extérieur, dans le cœur d’Autumn une averse se déversait. « Très moche, la déco. » Il avait lancé en faisant un tour dans la pièce vide de vie, impersonnelle. Il attendait le rire de la jeune femme mais il n’était pas parvenu à ses oreilles. Il s’était approchée d’elle, avait posé ses fesses sur le matelas et l’avait prise dans ses bras. Contre son cou, elle n’avait pas émis le moindre bruit. Il avait eu l’impression de prendre dans ses bras une peluche effritée par le temps. Un repas lui avait été proposé une dizaine de minutes plus tard mais elle avait refusé de croquer dans le moindre aliment. « De toute façon, c’est sûrement dégoûtant. » Archie avait marmonné en lorgnant son amie, cherchant une nouvelle fois la moindre réaction. Son regard s’était perdu à travers la fenêtre. Et lui il l’avait perdue, elle.

Dans le parking, il avait senti une boule de colère se former dans sa gorge. Il avait tourné en rond entre les voitures, avait serré les poings pour contenir sa colère et avait finalement perdu le contrôle une seule fois, lorsque sa main avait rencontré le capot d’une vieille Toyota rouillée. Heureusement, le système d’alarme ne s’était pas mis à hurler à l’agression.

Une semaine. C’est le temps que ça avait pris à Archie avant qu’il ne craque. Il avait empoigné son téléphone et avait envoyé un message au numéro de Kieran (il l’avait volé dans les contacts d’Autumn lors de sa dernière visite, le jour d’avant). Il n’avait évidemment pas mentionné cette histoire à la jeune femme pour ne pas interférer dans son traitement. Installé dans un coin plutôt isolé du café auquel il avait donné rendez-vous au petit ami misérable d’Autumn, il attendait en tapant du talon contre le sol. Pas une once d’agressivité ne se lisait dans ses traits impassibles. Il s’était départi de son trop plein d’énergie avant de partir en tapant dans son sac de boxe et en imaginant la tête de Kieran à sa place. Ça lui avait fait un bien fou. Il jetait des coups d’œil incessants à son téléphone pour vérifier l’heure à chaque fois qu’une minute s’écoulait. Après quinze minutes d’attente, il s’était dit que l’autre garçon avait peut-être été assez intelligent pour ne pas venir. Mais, à la dernière seconde, il avait vu sa silhouette noire et élancée traverser la vitrine du café. Il lui avait fait un signe de la main pour attirer son regard et il s’était mis à sourire. Un vrai sourire. Le genre de sourire qui cache ses mauvaises intentions. « Salut. » Il lui répondait la même en l’invitant d’un signe de la main à s’installer devant lui. Il ne le quittait plus du regard. Il s’imaginait le couvrir d’épices, le jeter dans une poêle brûlante et le regarder rôtir comme un ridicule poulet. Il le bouffait littéralement. « C’est pas grave, tu avais certainement une bonne raison de me faire attendre autant. » Il esquissait un rictus fier mais, rapidement, il posait ses coudes sur la table et entrecroisait ses doigts ensemble pour tout de suite diriger la discussion vers le sujet important, le sujet sérieux. « Tu sais probablement pourquoi je t’ai invité, pas vrai ? » Il l’interrogeait du regard seulement une seconde et ne le laissait pas répondre. Il n’avait pas envie de l’entendre chougner comme un bambin qui cherche le lait de sa mère. « C’est terrible ce qui lui est arrivé. À Autumn. Je suis allé la voir trois fois cette semaine. Elle semblait tellement triste. J’ai essayé de comprendre ce qu’il s’était passé mais elle est restée plutôt fermée. Je n’ai pas insisté. Loin de moi l’envie de lui faire de mal d’une façon ou d’une autre. » Il marquait une pause et se replaçait dans son siège en passant sa langue sur ses lèvres pour les humidifier. Ses yeux perçaient ceux de Kieran. « J’imagine que toi non plus, tu ne veux pas lui faire de mal. » Son sourire se faisait de plus en plus pincé alors qu’il faisait un signe à la serveuse qui passait par là pour commander un café. Il ne laissait pas Kieran choisir en premier : rien à foutre de lui et son besoin de se désaltérer.            

@Kieran Halstead Toutes mes excuses pour ce changement soudain de temps de verbe (halteen) blame 1215976863



— Gainer —

It doesn't matter. You just have to get something out of it.

(halteen) blame NAJk0oI
(halteen) blame Y77mefc3
(halteen) blame Ycogmzwu
(halteen) blame J56qafxu
(halteen) blame A3rl80rg
(halteen) blame 1r05zwx4
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
les cicatrices de la mémoire
les cicatrices de la mémoire
Voir le profil de l'utilisateur
(halteen) blame 7vHkInU ÂGE : trente-deux (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : « kiki », couché (grrrrhhhh).
STATUT : piégé entre des sentiments du passé qu’il ne veut pas éteindre et de nouveaux qu’il ne s’autorise pas à ressentir.
MÉTIER : illustrateur (fauché) en freelance et prof (dépité) d’arts visuels. adieu la caricature, licencié car pas assez piquant (quelle surprise).
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv), avec raphael, dans une colocation 100% malaise.
(halteen) blame Tumblr_o9do7vQnFK1ry7lwro1_500
POSTS : 1537 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
RPs EN COURS : (halteen) blame I8m6
halstay #1 (2015), halstay #2 & halstay ua ⊹ cause i killed someone for you. you have to understand that the one i killed is me. changing what i was for what you wanted me to be, i followed your direction, did everything you asked. i hope that makes you happy, cause there's just no turning back. would you love me more if i killed someone for you?

(halteen) blame Nhc1JWP
halloway ⊹ i sat alone, in bed till the morning, i'm crying, "they're coming for me" and i tried to hold these secrets inside me, my mind's like a deadly disease.

(halteen) blame C9ln
kieyer #3 ⊹ close your eyes and think of me and soon i will be there to brighten up even your darkest night. you just call out my name and you know wherever i am i'll come running, to see you again.

(halteen) blame Tumblr_nwa28cKVWY1qdjmcko6_250
hally #7 & hally #8 ⊹ mess me up, yeah, but no one does it better, there's nothin' better, that's just the way you make me feel.

(halteen) blame 629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244
kivy #5 & kivy #7 ⊹ stroke my head and i'm fine, it's really simple, i'm feeling good, i feel myself and i'm feeling understood.

(20/06 - ça diminue déjà plus, oops)archie #3 (2019)calista (2020)anastasia #2 & raphael #6dylane #2lena #2eliotolivermayezraspencercaitrionaotto

(halteen) blame Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

RPs EN ATTENTE : scarlett › garret › mia

(halteen) blame Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.
RPs TERMINÉS : (2001) ichabod (2015) raphael #2 (2016) archie #1 (2017)archie #2 (2019) reese #1hannahkeith (2020) sawyer #1dylane #1eve #1raphael #1jessalyn (+ sawyer)eve #3ivy #4lucia #1birdieprojet xelias #6eve #4ilariamolly #1hannah #2anastasiaava #2halsey #2eve #5raphael #3raphael #4clyde #1lenamolly #2sawyer #2 (2021) ivy #6peterjordan raphael #5eve #6ichabod #2ally #1eleonor

abandonnés
hannah (ua)miranmavihalseylexsashaelias #7 & ava #1fionarheareeseava #3ellisonrhea 2.0ally #2averyclyde #2

(halteen) blame Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1birdie & eliasjacob & eliasivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #2ivy #3sienna #1elias #3suite s2elias #4elias #5team grisy
AVATAR : dan cutie pie smith.
CRÉDITS : homemade (ava), kylsimmons (gifs), cham, bleeding_light & mandown (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 02/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

(halteen) blame Empty
Message(#) Sujet: Re: (halteen) blame (halteen) blame EmptyJeu 2 Sep 2021 - 6:38



Les raisons derrière son manque de ponctualité n’ont pas grand-chose à voir avec une question d’habitude ; le fait est qu’il s’éloigne, Kieran, alors même qu’il voudrait être plus présent que jamais. Il voudrait rendre visite à Autumn tous les jours, passer chaque heure en sa compagnie et lui déclarer son amour chaque minute qui passe. Il n’en fait rien, pourtant, Kieran, même si ses visites perdurent encore. Elles se sont seulement espacées, parce qu’il ne peut pas toujours faire le voyage jusqu’à Brisbane, parce qu’il a ses obligations professionnelles (depuis quand, au juste ?), parce qu’il a sa propre famille à gérer (laquelle, d’ailleurs ?). Elles se sont espacées parce qu’il n’a pas eu le choix et non parce qu’il le veut, évidemment. Elles se sont espacées par la force des choses et non pas par volonté. Sa seule volonté réside dans le bien-être d’Autumn, dans l’assurance qu’elle ira mieux à la fin de son traitement, qu’une équipe de professionnels bien plus qualifiée que lui sait la prendre en charge là où il ne fait qu’envenimer les choses. Parfois par ses mots maladroits, parfois par sa présence qui se veut pourtant distante, parfois par son amour dont il veut attester mais dont il commence à douter. Il y a beaucoup de raisons et, il s’agit là-aussi d’une habitude, bien peu de justifications quant à son attitude. Il est dans le faux, c’est la seule certitude et il persiste à se flageller d’apprécier l’absence de sa petite amie. Oh, bien sûr, l’absence dans son cœur est bien plus difficile à combler que le vide qu’elle laisse dans son quotidien. Kieran oscille dans un entre-deux où il ne sait plus quoi penser, se détestant autant qu’il la déteste, elle. Il essaie de se trouver des excuses, n’y parvient jamais et finalement le coupable en revient toujours à lui. C’est lui, le problème. Depuis le départ, depuis les premiers tourments qui ont assombri leur relation et probablement ce soir-là, aussi, lorsque le couteau a menacé la vie de sa petite-amie, mais aussi la sienne. Là-aussi, il a trouvé des justifications quant aux points de suture dont il a écopé : il était probablement coupable, sans réellement savoir quels sont véritablement les actes d’accusation portés à son encontre. Ce n’est pas faute d’avoir entendu le parti adverse en formuler de nombreux, de les avoir intégrés, aussi. Ou prétendus, n’est-ce pas ? C’en devient insupportable, la manière dont le vide, lui, n’existe jamais dans sa tête. Ce sont des dizaines et des dizaines de pensées qui l’assaillent constamment, toutes tournées vers la même personne, celle qu’il désigne comme coupable sans oser l’admettre, celle qui est loin de lui et sans laquelle il ne se voyait pas vivre. Pourtant, il revit, Kieran.

Alors il a hésité à se rendre jusqu’à ce café, il a hésité à se confronter à ce quotidien duquel il veut se dissocier. Il s’agit d’Autumn, il s’agit de leur maison à Glenvale, il s’agit des amis de cette dernière et de tout ce qui pourrait, de près ou de loin, l’accrocher à une vie dont il ne veut plus. Il s’agit surtout de tout ce qui peut l’accrocher à cette vie trop longtemps idéalisée pour qu’il laisse passer cette occasion qui ne se représentera plus. Autumn l’aime et personne n’a pris ce rôle avant elle, probablement que personne ne souhaitera s’y essayer après elle. Il a tout ce dont il a rêvé : la maison, la stabilité, le mariage en approche. Probablement les enfants d’ici peu, aussi. Il ne manque plus que le chien pour parfaire le tableau et qu’il puisse se dire qu’il a « réussi ». Mais quoi au juste ? C’est un sentiment amer qu’il ressent, pourtant, loin de la satisfaction qu’il pensait obtenir en réalisant toutes les étapes supposées faire de lui un adulte heureux et épanoui. Il est encore plus loin de la paix intérieure après laquelle il ne cesse de courir et qui ne cesse de lui échapper à chaque fois qu’il croit s’en approcher. Il ne peut pas tout gâcher à cause de doute, il ne peut pas laisser sa chance d’avoir une vie stable à défaut qu’elle soit heureuse. Peu importe les sacrifices qu’il doit faire pour y arriver, peu importe ce qu’il doit endurer de la part d’Autumn et, il le sait, d’Archie. Il ne doute pas que l’accalmie n’est que de courte durée, que la trêve n’a lieu qu’un temps, jusqu’à s’assurer qu’Autumn se sente mieux, puisse aller mieux, après quoi les attaques (à sens unique) pourront reprendre comme auparavant. Tout pourra reprendre comme avant. Vraiment ?

« C’est pas grave, tu avais certainement une bonne raison de me faire attendre autant. » Il semblerait que les attaques n’aient pas totalement cessées alors que Kieran se pince les lèvres sans pour autant lui offrir de réponses. Prenant place tout en restant prostré sur sa chaise, les mains enfoncés entre ses genoux, Kieran ose à peine relever le regard. « Tu sais probablement pourquoi je t’ai invité, pas vrai ? » Toujours silencieux, sa tête acquiesce alors qu’il inspire profondément, il sait surtout que ce qui s’annonce ne sera pas facile. Il veut fuir, Kieran et pas seulement cette conversation. « C’est terrible ce qui lui est arrivé. À Autumn. Je suis allé la voir trois fois cette semaine. Elle semblait tellement triste. J’ai essayé de comprendre ce qu’il s’était passé mais elle est restée plutôt fermée. Je n’ai pas insisté. Loin de moi l’envie de lui faire de mal d’une façon ou d’une autre. » Il essaie de cacher son malaise, Kieran, qui pourtant s’accentue à mesure des paroles d’Archie. Il est allé la voir trois fois cette semaine. Elle est tellement triste. Elle ne dit rien. Elle a mal. Il est responsable. Il ne l’a pas dit, mais il le sait très bien ; ça, par contre, il ne le dira lui-même pas à Archie. Le but est de trouver un moyen de faciliter la vie d’Autumn, de s’accorder sur ce qui pourrait l’aider à aller mieux, mais certainement pas à évoquer des fautes que, de toute manière, il ne pourrait détailler. « J’imagine que toi non plus, tu ne veux pas lui faire de mal. » Il secoue la tête par la négative. « Non, non, bien sûr que non. » C’est elle qui m’en fait. Il se pince les lèvres, demander un verre d’eau à la serveuse parce qu’il est suffisamment nerveux ainsi, est vite contraint de reporter son attention sur un Archie dont le regard pourrait être des missiles qu’il aurait le même impact sur Kieran : il se décompose sur place. Il ne sait pas comment aborder les choses, il ne sait pas le faire avec Autumn, alors ce n’est pas auprès des amis de celle-ci qu’il trouvera soudainement les mots. « J’essaie de comprendre aussi, tu sais. » Il finit par admettre. Oh, Kieran. Il devrait le savoir pourtant, nombreuses sont les fautes dirigées vers sa personne et il les entend, il y croit. Mais il y a cette petite voix dans sa tête qui n’arrête pas de lui dire que peut-être, peut-être, il y a une autre version. « On doit aller à son rythme. » Il souligne, convaincu que c’est la réponse à toutes leurs questions. Ils ne doivent pas la brusquer et loin de lui l’idée de le faire, au contraire. Kieran veut qu’elle prenne son temps, qu’elle reste dans cet hôpital autant que nécessaire, autant qu’elle en a besoin, autant qu’il en a besoin. « Elle t’a dit quelque chose ? » Il interroge, lèvres pincées, son regard qui se reporte sur ses mains devenues moites entre ses jambes. Ce n’est pas le fait d’être intimidé par Archie qui est problématique, c’est le fait d’être impuissant. D’être terriblement impuissant quant à une situation qu’il devrait comprendre, qu’il devrait être en mesure d’analyser, pour en être en partie fautif, si ce n’est pas le total coupable. Il y a pourtant toujours quelque chose qui cloche dans cette affirmation qu’il ne devrait pourtant pas remettre en question. « Je me dis que... peut-être qu’à moi elle ose pas dire certaines choses, vu que je suis son copain. » Son fiancé. T’as déjà fui, Kieran, c’est ça ?

@Archie Kwanteen  (halteen) blame 3028674457

Spoiler:
 



:l: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Archie Kwanteen
Archie Kwanteen
le parasite
le parasite
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Le trentenaire ayant accompli la vie d'un soixantenaire qui a gagné au loto. 12 août 1991.
SURNOM : Les gens s'amusent à ajouter un adjectif à son prénom, tout simplement. Il peut être archi-con, archi-faux, archi-[...]lamentable. C'est comme vous voulez.
STATUT : Il croise le regard de James et oublie parfois de détourner les yeux même lorsqu'ils sont en public. Il baisse sa garde au fur et à mesure que le temps passe et il ne regrette pas (encore).
MÉTIER : Actionnaire. Trois billets sortent de sa poche et il en retrouve six lorsqu'il y replonge la main.
LOGEMENT : Une maison très humble à Bayside. Seulement trois salles de bains. L'une d'elles a été emménagée pour son chien Bucky, de toute façon.
(halteen) blame Gdp0
POSTS : 1744 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : De nature arrogante, il a passé toute son enfance et son adolescence à se moquer des gens différents. • Il a été éduqué comme un « vrai » homme ; pourtant, il cache en lui une petite lumière rose • Multimillionnaire, il passe la majorité de son temps à dépenser son argent pour séduire la gente féminine • Il priorise toujours les mots aux poings, surtout les plus convaincants • Il est très tactile – c’est un réflexe de manipulateur expérimenté • Il n’a eu qu’une seule petite amie mais il n'a pas été amoureux. • Pour ne pas décevoir ses parents, il lutte contre sa véritable nature tous les jours
RPs EN COURS :
(halteen) blame 587f18068e65c251fd823a7440ab68c1d952f162
Jarchie [12][FB] - Jarchie [13] • There are two ways to skin tonight.
Let's see whose road gets there faster.
This is a game, no wrongs, no right.
Only a winner and a loser.
(halteen) blame 1b86bcda0dadade8d8c25c0724a089eea4afa53c
Kwanteen family - Mad [4] + Saddie [1] • Walk on, walk on
With hope in your heart
And you'll never walk alone
(halteen) blame K9ij
Autumn [2] • I swear you were beautiful to see
You could dance on fire with me

Jameson [2] - Kieran [3] - Jo [3] - Gina - Caitriona




RPs EN ATTENTE : Saddie.
RPs TERMINÉS : Jarchie [1] - Jarchie [3] - Dani - Jarchie [4] - Jarchie [6] - Mad - Jarchie [2][FB] - Kieran - Jameson - Mad [2] - Jarchie [8] - Jarchie [7] - Bennett - Jo - Jarchie [5][UA] - Kieran [2] - Mad [3] - Jarchie [10] - Autumn [1][FB] - Jarchie [9] & Mad [4] - Ally - Jo [2] - Lily - Jarchie [11]

(halteen) blame H40c
AVATAR : Jack O'Connell.
CRÉDITS : Jess pour les gifs ! ♥
DC : Jo le raton et Raph le flamant.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 23/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35135-money-is-power-i-am-the-power-archie https://www.30yearsstillyoung.com/t35212-lie-down-next-to-me-in-my-silky-sheets-archie https://www.30yearsstillyoung.com/t35219-archie-kwanteen https://www.30yearsstillyoung.com/t35309-archie-kwanteen

(halteen) blame Empty
Message(#) Sujet: Re: (halteen) blame (halteen) blame EmptyJeu 23 Sep 2021 - 3:17


La journée était belle. Archie imaginait déjà les yeux de Kieran s’ouvrir assez grand pour prendre la forme de nénufars et sa mâchoire se décrocher pour rebondir sur le sol du café. Il se demandait s’il allait mentir ou s’il allait faire l’effort de seulement manipuler la vérité à son avantage. La première option était tentante, il devait l’avouer. Alors, tandis qu’il observait la silhouette maladroite de l’autre garçon se frayer un chemin entre les tables, il entendait le petit diable sur son épaule lui ordonner de causer plus de tort que nécessaire. Après tout, Archie avait toujours apprécié de déclarer des guerres sur les terres qu’il ne possède pas. Il adorait regarder les obus s’écraser sur le sol et les balles traverser les corps en mouvement. Sur son petit trône assez loin, en sécurité, il sirotait son café et la commissure de ses lèvres se soulevait pour masquer son visage. Cet après-midi, il n’était pas question de devenir le confident de Kieran, mais plutôt de le détruire lentement, à petits feux brûlants, parce qu’il méritait de tomber maintenant qu’il avait détruit Autumn. Il ne méritait que ça, lui et ses airs d’enfant battu et son teint blafard. Il jouait la comédie depuis le début, certainement. Il déambulait comme un handicapé sentimental pour dissimuler derrière ses airs innocents les fautes qu’il commettait auprès d’Autumn et qui l’ont ultimement fait atterrir à l’hôpital. La jeune femme avait été heureuse avec Archie. Pas avec Kieran. Et il devait payer.

Il commençait doucement, le manipulateur. Ses yeux se faisaient distraits tandis qu’il scrutait les tables, les clients, les tasses, les doigts enroulés autour de leur anse, les lèvres tendues timidement vers un liquide trop chaud. L’odeur de Kieran venait à ses narines et il se rappelait leur dernière confrontation. Il serrait les poings sur ses genoux et reposait ses yeux sur son ennemi en arborant un sourire faussement rassurant. « Non, non, bien sûr que non. » Les deux étant attablés, Archie ne se laissait plus intimider par la grandeur de Kieran – a-t-il déjà été intimidé par ce chiffre ? « Bien sûr que non. » Il répétait d’une voix suave en couvrant son adversaire d’un regard terriblement doux, déstabilisant, cachant à la perfection l’arrogance dont son propriétaire faisait preuve. « J’essaie de comprendre aussi, tu sais. » Les lèvres de l’actionnaire se pinçaient. Il se faisait un mal fou à s’empêcher de le couper à la moindre occasion où l’idiot ouvrait la bouche pour cracher une autre connerie. « On doit aller à son rythme. » Il hochait de la tête à la positive en portant sa tasse de café à ses lèvres pour cacher la moitié de ses réactions. Derrière la boisson, il se permettait de cracher un gloussement. « Elle t’a dit quelque chose ? » Le petit diable sur son épaule s’était mis à taper du pied. Il réfléchissait encore quelques secondes à son plan pour éviter de regretter. Il ne voulait pas écoper des retombées négatives. Il voulait s’en sortir indemne et tirer un plaisir malsain à voir le garçon devant lui se décomposer – parce que, encore une fois, il le méritait. « Certains trucs, oui. » Alors il avait opté pour la carte du mensonge. Le jeu était posé sur la table et il ne pouvait pas faire marche arrière. La satisfaction le faisait déjà ronronner comme un chaton rassasié. « Je me dis que... peut-être qu’à moi elle ose pas dire certaines choses, vu que je suis son copain. » Prenant un air professionnel, il se redressait sur la chaise en hochant de la caboche et se raclait la gorge, prétexte pour réfléchir un peu plus à la suite de cette discussion. Il était celui qui tirait les cordes du voilier. La mer était sienne et il devait contourner les vagues pour ne pas que son embarcation ne chavire. Comme tout bon capitaine de navire, il devait s’assurer d’éviter les dommages. Alors il s’accrochait d’une main ferme au mat et, de l’autre, il positionnait la grande voile. Une prochaine vague avalait la coque et la recrachait sans bavures. « Effectivement, elle m’a dit certaines choses. » Il commençait d’une voix lourde de tristesse en lâchant même un long soupir désolant. « Tu sais, j’ai toujours su qu’Autumn était fragile. » Il en savait plus sur elle, il l’avait connue avant l’autre grand enfant, il l’avait protégée en l’aidant à forger l’épée qu’elle utiliserait pour se battre contre le monde qui ne voudrait que la faire tomber. « Je faisais attention, je guettais les signes et, quand je les sentais venir, je la prenais dans mes bras et je lui disais que je ne l’abandonnerai jamais à ses démons. » C’était joli comme phrase, non ? Un peu de poésie embellirait certainement ses phrases et, par conséquence, crédibiliserait son point de vue inventé. « Et aujourd’hui… Elle est à l’hôpital, seule, sans personne pour la rassurer. Seulement des murs blancs et froids. » Il faisait claquer sa langue sur son palet puis il relevait deux yeux noirs vers Kieran. « Alors, arrête de faire semblant, s’il-te-plaît, et dis-moi ce que tu as fait pour la briser. Nous ne pourrons jamais l’aider si je ne connais pas la source de ses souffrances. Je ne veux pas pagayer dans le vide sans pouvoir te faire confiance. » Il marquait une pause terriblement lourde puis il susurrait comme un serpent : « Enfin. Elle préférerait peut-être que tu restes loin d’elle le temps que ça se calme. » Il s’occuperait lui-même d’elle. Il récupérerait sa protégée. Il ferait un doigt d’honneur immense à l’autre idiot dont le parfum du gel douche attirait les mouches.    
@Kieran Halstead (halteen) blame 692915883

Spoiler:
 



— Gainer —

It doesn't matter. You just have to get something out of it.

(halteen) blame NAJk0oI
(halteen) blame Y77mefc3
(halteen) blame Ycogmzwu
(halteen) blame J56qafxu
(halteen) blame A3rl80rg
(halteen) blame 1r05zwx4
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
les cicatrices de la mémoire
les cicatrices de la mémoire
Voir le profil de l'utilisateur
(halteen) blame 7vHkInU ÂGE : trente-deux (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : « kiki », couché (grrrrhhhh).
STATUT : piégé entre des sentiments du passé qu’il ne veut pas éteindre et de nouveaux qu’il ne s’autorise pas à ressentir.
MÉTIER : illustrateur (fauché) en freelance et prof (dépité) d’arts visuels. adieu la caricature, licencié car pas assez piquant (quelle surprise).
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv), avec raphael, dans une colocation 100% malaise.
(halteen) blame Tumblr_o9do7vQnFK1ry7lwro1_500
POSTS : 1537 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
RPs EN COURS : (halteen) blame I8m6
halstay #1 (2015), halstay #2 & halstay ua ⊹ cause i killed someone for you. you have to understand that the one i killed is me. changing what i was for what you wanted me to be, i followed your direction, did everything you asked. i hope that makes you happy, cause there's just no turning back. would you love me more if i killed someone for you?

(halteen) blame Nhc1JWP
halloway ⊹ i sat alone, in bed till the morning, i'm crying, "they're coming for me" and i tried to hold these secrets inside me, my mind's like a deadly disease.

(halteen) blame C9ln
kieyer #3 ⊹ close your eyes and think of me and soon i will be there to brighten up even your darkest night. you just call out my name and you know wherever i am i'll come running, to see you again.

(halteen) blame Tumblr_nwa28cKVWY1qdjmcko6_250
hally #7 & hally #8 ⊹ mess me up, yeah, but no one does it better, there's nothin' better, that's just the way you make me feel.

(halteen) blame 629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244
kivy #5 & kivy #7 ⊹ stroke my head and i'm fine, it's really simple, i'm feeling good, i feel myself and i'm feeling understood.

(20/06 - ça diminue déjà plus, oops)archie #3 (2019)calista (2020)anastasia #2 & raphael #6dylane #2lena #2eliotolivermayezraspencercaitrionaotto

(halteen) blame Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

RPs EN ATTENTE : scarlett › garret › mia

(halteen) blame Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.
RPs TERMINÉS : (2001) ichabod (2015) raphael #2 (2016) archie #1 (2017)archie #2 (2019) reese #1hannahkeith (2020) sawyer #1dylane #1eve #1raphael #1jessalyn (+ sawyer)eve #3ivy #4lucia #1birdieprojet xelias #6eve #4ilariamolly #1hannah #2anastasiaava #2halsey #2eve #5raphael #3raphael #4clyde #1lenamolly #2sawyer #2 (2021) ivy #6peterjordan raphael #5eve #6ichabod #2ally #1eleonor

abandonnés
hannah (ua)miranmavihalseylexsashaelias #7 & ava #1fionarheareeseava #3ellisonrhea 2.0ally #2averyclyde #2

(halteen) blame Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1birdie & eliasjacob & eliasivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #2ivy #3sienna #1elias #3suite s2elias #4elias #5team grisy
AVATAR : dan cutie pie smith.
CRÉDITS : homemade (ava), kylsimmons (gifs), cham, bleeding_light & mandown (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 02/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

(halteen) blame Empty
Message(#) Sujet: Re: (halteen) blame (halteen) blame EmptyMer 13 Oct 2021 - 8:24



Il ne lui veut pas de mal, à Autumn. Kieran ne l’a jamais voulu, bien au contraire ; depuis le début de leur relation, il ne veut que son bien, même s’il a l’impression de lui l’offrir maladroitement. Il n’est pas le petit ami le plus démonstratif, le plus confiant, le plus drôle, le plus original, c’est même tout l’opposé alors qu’il se demande encore pour quelles raisons la jeune femme a bien pu tomber sous son charme et non pas celui d’un autre, tellement plus charismatique et intéressant que lui. Quelqu’un comme Archie, en sommes et si jusqu’ici c’était un sentiment de victoire qui accompagnait la pensée d’avoir été celui remplaçant l’actionnaire dans le cœur de la blonde, aujourd’hui c’est un fardeau : elle ne serait probablement pas malheureuse avec Archie, parce qu’il aurait su comment s’occuper d’elle, parce qu’il aurait eu les ambitions nécessaires pour lui offrir une meilleure vie et l’assurance allant de paire avec la volonté de s’engager. Kieran, lui, remet toujours tout en doute, habitué à ce que l’intérêt des autres pour sa personne soit calculé, abusif ou tout simplement inexistant : il en fait de même avec celui d’Autumn, d’autant plus depuis que leurs disputes ont pris une tournure bien plus virulente, que les gestes accompagnent désormais les dénigrements verbaux. C’est un raté, c’est une erreur et s’il avait réussi à faire diminuer cette petite voix dans sa tête, celle-ci est de plus en plus accentuée par le malheur dont il est à l’origine autour de lui – il ne sait faire que ça, après tout, détruire les autres sur son passage. Alors peut-être qu’il souhaite lui faire du mal, dans le fond, parce qu’il n’a toujours su faire que ça, qu’on ne lui a toujours fait que ça et qu’il s’est bercé d’illusions pendant toutes ces années en pensant apprendre ce qu’était l’amour aux côtés d’Autumn. Alors pourquoi ça fait toujours aussi mal ? Pourquoi est-ce qu’il s’y prend toujours aussi mal ? « Bien sûr que non. » Il reprend ses mots et Kieran se pince la lèvre, conscient qu’il ne s’agit pas d’une manière d’enregistrer sa réponse, mais de juger celle-ci. La douceur dans ses yeux ne prend pas, parce que Kieran sait très bien qu’Archie cache toujours quelque chose, attend le meilleur moment pour frapper ; son cœur commence à s’emballer en réalisant son erreur d’avoir accepté cette invitation.

Et comme trop souvent, c’est lui qui tente de désamorcer une situation de laquelle il n’est pas responsable (il essaie d’y croire encore un peu), en s’expliquant (maladroitement) auprès d’un Archie dont le regard lui donne l’impression d’avoir des comptes à rendre. Mais à propos de quoi, au juste ? C’est ce qu’il essaie de découvrir (le veut-il vraiment ?) tandis qu’il l’interroge sur les informations que sa petite amie (fiancée, Kieran) aurait pu lui transmettre. « Certains trucs, oui. » Il sent son cœur se serrer et son air se couper alors qu’Archie laisse volontairement les informations en question en suspens. Alors c’est ça, il n’en dira pas plus, il le laissera être parasité par toutes les interrogations qui l’assaillent déjà. Qu’est-ce qu’elle a dit, au juste ? Qu’est-ce qu’il sait ? Quelle version a-t-il entendu ? Son regard fuit celui de son bourreau pour triturer nerveusement ses doigts sous la table, alors qu’il tente (encore) de se justifier et de tirer des informations sans être capable de se montrer trop confrontant – ça ne lui ressemble pas. « Effectivement, elle m’a dit certaines choses. » Mais quoi, Archie, bordel ? Qu’est-ce qu’elle t’a dit ? Kieran rêve qu’il arrache le pansement, aussi douloureux qu’il puisse être. « Tu sais, j’ai toujours su qu’Autumn était fragile. » Il fronce les sourcils sous le coup de la surprise. Il ne l’a jamais vue ainsi, son Autumn, celle qu’il a appris à aimer est téméraire, courageuse, sûre d’elle et certainement pas fragile. Elle fonce là où il baisse la tête, elle le tire vers le haut alors qu’il veut continuellement aller vers le bas, mais alors pourquoi est-ce que cette dynamique ne fonctionne plus ? Est-ce qu’il a été aveugle au point de ne pas vouloir voir l’évidence et de participer à ce qu’elle se concrétise ? « Je faisais attention, je guettais les signes et, quand je les sentais venir, je la prenais dans mes bras et je lui disais que je ne l’abandonnerai jamais à ses démons. » C’est ce qu’il a fait, Kieran. C’est ce qu’il n’a pas arrêté de faire quand il a vu son état se détériorer, quand il a effectivement compris qu’elle pouvait peut-être être fragile. La bercer, lui assurer qu’il serait toujours là, sans jamais préciser qu’il le serait quoi qu’elle lui fasse, parce que c’est une évidence qu’elle avait déjà bien compris. Il n’a personne d’autre et jamais il renoncera à ce semblant de bonheur auquel il croit, aussi abusive et toxique qu’il puisse être. C’est sa définition du bonheur, de toute façon, le seul auquel il est destiné. « Et aujourd’hui… Elle est à l’hôpital, seule, sans personne pour la rassurer. Seulement des murs blancs et froids. » « Elle n’est pas seule... » Qu’il s’ose à glisser entre deux attaques de la part de son meilleur ennemi. Il s’attend à ce qu’Archie rappelle à quel point ses étreintes à lui pouvaient la rassurer, à quel point ce sont dans ses bras qu’elle se sent le plus en sécurité et que pour cette raison, il devrait s’écarter, mais certainement pas à ce qui suit. « Alors, arrête de faire semblant, s’il-te-plaît, et dis-moi ce que tu as fait pour la briser. Nous ne pourrons jamais l’aider si je ne connais pas la source de ses souffrances. Je ne veux pas pagayer dans le vide sans pouvoir te faire confiance. » « Je-non, c’est pas... » C’est pas vrai. C’est pas vrai, mais lui-même n’y croit plus depuis longtemps, son esprit bien trop fragile pour résister à toutes les leçons qu’on lui dicte. Si on considère qu’il est le méchant de l’histoire, à quoi bon avoir une opinion, puisqu’il n’en a jamais eue ? Il a toujours accepté celle qu’on lui imposait et aujourd’hui ne semble pas faire exception à la règle alors que son visage se baisse et ses mains tremblent. C’est difficile d’accepter la vérité. C’est encore plus difficile de le faire contre sa propre volonté, contre cette voix qui ne cesse de hurler qu’il y a une autre version, qu’il est importante de l’écouter ; mais Kieran n’est pas important, alors Kieran ne doit pas être écouté. « Je sais-je sais pas ce que j’ai fait... » Il n’a pas beaucoup d’ambitions. Il n’a pas beaucoup d’assurance, il n’a pas beaucoup de charisme ni la volonté de s’engager, mais ça ne suffit pas à détruire quelqu’un, n’est-ce pas ? « Enfin. Elle préférerait peut-être que tu restes loin d’elle le temps que ça se calme. » Il voudrait hurler que ce n’est pas une solution, mais aucun mot ne s’échappe d’entre ses lèvres. Parce que ce n’est pas elle qui préférerait cette option, mais bien lui. La tempête l’a déjà trop blessé, il ne peut l’affronter une nouvelle fois au risque d’y laisser bien plus que son âme dans la bataille. « J’ai fait attention à elle, je t’assure. J’ai essayé de l’aider, mais je... je sais pas y faire, faut croire. » Il en est persuadé, mais est-ce qu’il est réellement à blâmer quand on lui a appris que la meilleure façon de rendre service aux autres consistait à s’effacer ? « Il faut que tu me dises. Il faut que tu me dises ce que ce sont, ses démons, parce que je les comprends pas. » Elle va mal, mais elle n’a pas toujours été ainsi. Il y a une facette d’Autumn qu’il découvre aujourd’hui, qu’il ne comprend pas et qu’il n’est pas sûr de vouloir comprendre. « Je suis là pour elle et je veux le rester. » Il ose relever le regard vers Archie, mal à l’aise. « Regarde-moi. » Il essaie de soutenir son regard avec difficulté. « J’ai jamais rien fait pour lui faire du mal. » Est-ce qu’il arrive à le lire dans ses yeux ? Où il ne voit que la sécheresse de ceux-ci, parce qu’il s’interdit de pleurer, parce qu’il s’interdit d’être une « mauviette » alors que le nœud dans sa gorge lui supplie de se l’autoriser, juste une fois, juste un instant, juste maintenant.

@Archie Kwanteen  (halteen) blame 2973212173



:l: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Archie Kwanteen
Archie Kwanteen
le parasite
le parasite
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Le trentenaire ayant accompli la vie d'un soixantenaire qui a gagné au loto. 12 août 1991.
SURNOM : Les gens s'amusent à ajouter un adjectif à son prénom, tout simplement. Il peut être archi-con, archi-faux, archi-[...]lamentable. C'est comme vous voulez.
STATUT : Il croise le regard de James et oublie parfois de détourner les yeux même lorsqu'ils sont en public. Il baisse sa garde au fur et à mesure que le temps passe et il ne regrette pas (encore).
MÉTIER : Actionnaire. Trois billets sortent de sa poche et il en retrouve six lorsqu'il y replonge la main.
LOGEMENT : Une maison très humble à Bayside. Seulement trois salles de bains. L'une d'elles a été emménagée pour son chien Bucky, de toute façon.
(halteen) blame Gdp0
POSTS : 1744 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : De nature arrogante, il a passé toute son enfance et son adolescence à se moquer des gens différents. • Il a été éduqué comme un « vrai » homme ; pourtant, il cache en lui une petite lumière rose • Multimillionnaire, il passe la majorité de son temps à dépenser son argent pour séduire la gente féminine • Il priorise toujours les mots aux poings, surtout les plus convaincants • Il est très tactile – c’est un réflexe de manipulateur expérimenté • Il n’a eu qu’une seule petite amie mais il n'a pas été amoureux. • Pour ne pas décevoir ses parents, il lutte contre sa véritable nature tous les jours
RPs EN COURS :
(halteen) blame 587f18068e65c251fd823a7440ab68c1d952f162
Jarchie [12][FB] - Jarchie [13] • There are two ways to skin tonight.
Let's see whose road gets there faster.
This is a game, no wrongs, no right.
Only a winner and a loser.
(halteen) blame 1b86bcda0dadade8d8c25c0724a089eea4afa53c
Kwanteen family - Mad [4] + Saddie [1] • Walk on, walk on
With hope in your heart
And you'll never walk alone
(halteen) blame K9ij
Autumn [2] • I swear you were beautiful to see
You could dance on fire with me

Jameson [2] - Kieran [3] - Jo [3] - Gina - Caitriona




RPs EN ATTENTE : Saddie.
RPs TERMINÉS : Jarchie [1] - Jarchie [3] - Dani - Jarchie [4] - Jarchie [6] - Mad - Jarchie [2][FB] - Kieran - Jameson - Mad [2] - Jarchie [8] - Jarchie [7] - Bennett - Jo - Jarchie [5][UA] - Kieran [2] - Mad [3] - Jarchie [10] - Autumn [1][FB] - Jarchie [9] & Mad [4] - Ally - Jo [2] - Lily - Jarchie [11]

(halteen) blame H40c
AVATAR : Jack O'Connell.
CRÉDITS : Jess pour les gifs ! ♥
DC : Jo le raton et Raph le flamant.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 23/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35135-money-is-power-i-am-the-power-archie https://www.30yearsstillyoung.com/t35212-lie-down-next-to-me-in-my-silky-sheets-archie https://www.30yearsstillyoung.com/t35219-archie-kwanteen https://www.30yearsstillyoung.com/t35309-archie-kwanteen

(halteen) blame Empty
Message(#) Sujet: Re: (halteen) blame (halteen) blame EmptySam 30 Oct 2021 - 15:28


Il ne sait pas grand-chose, Archie. Il fait semblant de tout savoir, d’avoir des yeux partout, de connaître les quatre vérités dans la vie d’Autumn, d’être un bon ami, mais il est trop occupé à penser à son avenir déjà tracé. Il est à blâmer lui aussi parce qu’il a cessé de prendre de ses nouvelles en pensant naïvement qu’elle était heureuse malgré tout. Archie n’a jamais apprécié la silhouette molle de Kieran parce qu’il a lui-même dû être fort pour son amie pour lui éviter des peines, des déceptions. Il connait sa tendance à perdre le contrôle et à respirer trop rapidement quand une situation est angoissante. La seule raison pour laquelle ils fonctionnaient si bien tous les deux, c’est parce qu’il était tout le contraire d’elle. Archie est solide. Archie est fiable. Archie est calme. Archie est tout ce qu’Autumn n’est pas. Et il lui suffisait de la serrer assez fort dans ses bras pour qu’elle s’endorme sur sa douleur et se réveille sans gueule de bois. Elle le faisait rire aux éclats, il la trouvait brillante comme une lumière, il adorait son parfum. Ils étaient parfaits mais ils n’étaient pas amoureux. C’était le seul problème.

« Elle n’est pas seule... » Depuis qu’il a reçu un message de sa part, il a l’impression de l’avoir abandonnée. Il se sent peut-être responsable d’être lentement sorti de sa vie pour laisser la place à un homme qui ne la méritait pas. Mais il ne pouvait pas faire autrement. S’il appréciait de faire de Kieran son jouet, il s’était rapidement effacé de leur vie parce que c’était le choix d’Autumn, de l’aimer lui, et il savait qu’elle était assez intelligente pour prendre une décision qui lui conviendrait. Il a peut-être eu tort de penser qu’elle n’avait plus besoin de son meilleur ami. Il ne saura jamais s’il doit prendre une part de responsabilité mais il préfère pointer du doigt le garçon assis devant lui parce que c’est plus simple et parce qu’il protège son égo de cette façon. « Je sais-je sais pas ce que j’ai fait... » Archie souffle tout son air par ses narines en haussant les épaules. Il ne connait rien de l’histoire même s’il prétend le contraire. « Peut-être que c’est le problème. Tu n’as rien fait. Tu n’as pas vu les signes. » Il n’est pas comme lui. Il ne sait pas faire sourire Autumn. Il est un traître. « J’ai fait attention à elle, je t’assure. J’ai essayé de l’aider, mais je... je sais pas y faire, faut croire. » Effectivement, sa prestation a été médiocre. La jeune femme blessée est à l’hôpital et lui il se retient de pleurer dans un café devant son ennemi – parce qu’ils ne sont pas vraiment amis, même si Archie s’amusait jusqu’à présent à faire semblant de le considérer comme son frère. Parce que ça amusait Autumn. « L’important, c’est que tu saches que tu ne sais effectivement pas y faire. » Il acquiesce après avoir bu une gorgée de café. « Un pas vers la lucidité. » Il ajoute en laissant ses yeux balayer les alentours comme s’il ne voyait pas l’intérêt de ses plaintes criardes de suricate effrayé. « Il faut que tu me dises. Il faut que tu me dises ce que ce sont, ses démons, parce que je les comprends pas. » Il fronce les sourcils. Ses poings se serrent sur ses genoux et il arrive de justesse à garder son sourire signature. « Tu es son copain. Tu vivais avec elle. Je restais à des kilomètres de là et je ne la voyais que quelques fois par années. Malgré cela, tu oses me dire que tu ne la connais pas assez pour comprendre ce qu’il se passe dans sa tête ? » Il marque une pause pour lever ses yeux au ciel, un air dégoûté étirant ses traits. « J’étais pas là quand elle te suçait, désolé, je sais pas ce qu’il s’est passé pour qu’elle explose. » Il emploie la vulgarité sans vraiment s’en rendre compte mais un psychologue dirait certainement qu’il s’agit là d’une façon de se défendre ou de se flageller. Parce que lui-même ne connait pas les démons d’Autumn. Il l’a toujours su fragile mais il n’a jamais eu besoin de gérer une crise. Il arrivait à la calmer avant que les oreillers ne volent dans la pièce Un gloussement faux s’échappe de ses lèvres au moment où Kieran continue de parler des mots pour parler des mots. « Je suis là pour elle et je veux le rester. » Il cache sa grimace derrière sa tasse. « Regarde-moi. » Ses yeux s’enflamment quand Kieran lui donne cet ordre mais il le fixe jusqu’à son âme, jusqu’à lui pénétrer la cervelle à coup de perceuse, et il adore le voir se battre contre son envie de baisser la tête et de rompre le contact visuel. Il le bouffe comme un vautour mais ça ne rassasie pas son appétit, pas assez. « J’ai jamais rien fait pour lui faire du mal. » Les mots sont francs mais Archie sait depuis le début que le garçon est un homme honnête. Il ne sait probablement pas mentir alors il ne perd pas trop d’énergie à tenter de le faire. « Je te crois. » Archie finit par dire après avoir laissé un délicieux silence flotter au-dessus de leurs têtes. « Il faudrait alors qu’on comprenne pourquoi elle est à l’hôpital aujourd’hui si tu n’as rien fait pour lui faire du mal. » Il se projette dans un souvenir, cette soirée en fin d’année durant laquelle il a créé un malaise en insistant pour connaître le nom des parents de Kieran. « Tu n’es peut-être pas en mesure de lui offrir du réconfort parce que tu as toi-même trop souffert dans ta vie. » Il ne devrait pas sourire mais il ne peut empêcher son visage de se diviser en deux. « Mets deux chevaux à la patte cassée dans un trou : aucun des deux ne pourra aider l’autre à s’en sortir. Les deux crèveront sans jamais revoir la lumière du jour. » Il interroge Kieran du regard, malicieux, faussement empathique : « Alors ? Est-ce que tu penses que tu es guéri et que tu peux la sortir du trou ? » Et il saute sur l’occasion pour se faire valoir, évidemment. « Moi je peux aider. Je ne traine aucun fardeau derrière moi. » Heureusement qu’il ment bien, lui. « J’irai voir Autumn le plus souvent possible et sa patte cicatrisera. Je pense que c’est le mieux qu’on peut faire pour elle. »
   

@Kieran Halstead c'est tellement jouissif insulter kiki (halteen) blame 224775235



— Gainer —

It doesn't matter. You just have to get something out of it.

(halteen) blame NAJk0oI
(halteen) blame Y77mefc3
(halteen) blame Ycogmzwu
(halteen) blame J56qafxu
(halteen) blame A3rl80rg
(halteen) blame 1r05zwx4
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
les cicatrices de la mémoire
les cicatrices de la mémoire
Voir le profil de l'utilisateur
(halteen) blame 7vHkInU ÂGE : trente-deux (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : « kiki », couché (grrrrhhhh).
STATUT : piégé entre des sentiments du passé qu’il ne veut pas éteindre et de nouveaux qu’il ne s’autorise pas à ressentir.
MÉTIER : illustrateur (fauché) en freelance et prof (dépité) d’arts visuels. adieu la caricature, licencié car pas assez piquant (quelle surprise).
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv), avec raphael, dans une colocation 100% malaise.
(halteen) blame Tumblr_o9do7vQnFK1ry7lwro1_500
POSTS : 1537 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
RPs EN COURS : (halteen) blame I8m6
halstay #1 (2015), halstay #2 & halstay ua ⊹ cause i killed someone for you. you have to understand that the one i killed is me. changing what i was for what you wanted me to be, i followed your direction, did everything you asked. i hope that makes you happy, cause there's just no turning back. would you love me more if i killed someone for you?

(halteen) blame Nhc1JWP
halloway ⊹ i sat alone, in bed till the morning, i'm crying, "they're coming for me" and i tried to hold these secrets inside me, my mind's like a deadly disease.

(halteen) blame C9ln
kieyer #3 ⊹ close your eyes and think of me and soon i will be there to brighten up even your darkest night. you just call out my name and you know wherever i am i'll come running, to see you again.

(halteen) blame Tumblr_nwa28cKVWY1qdjmcko6_250
hally #7 & hally #8 ⊹ mess me up, yeah, but no one does it better, there's nothin' better, that's just the way you make me feel.

(halteen) blame 629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244
kivy #5 & kivy #7 ⊹ stroke my head and i'm fine, it's really simple, i'm feeling good, i feel myself and i'm feeling understood.

(20/06 - ça diminue déjà plus, oops)archie #3 (2019)calista (2020)anastasia #2 & raphael #6dylane #2lena #2eliotolivermayezraspencercaitrionaotto

(halteen) blame Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

RPs EN ATTENTE : scarlett › garret › mia

(halteen) blame Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.
RPs TERMINÉS : (2001) ichabod (2015) raphael #2 (2016) archie #1 (2017)archie #2 (2019) reese #1hannahkeith (2020) sawyer #1dylane #1eve #1raphael #1jessalyn (+ sawyer)eve #3ivy #4lucia #1birdieprojet xelias #6eve #4ilariamolly #1hannah #2anastasiaava #2halsey #2eve #5raphael #3raphael #4clyde #1lenamolly #2sawyer #2 (2021) ivy #6peterjordan raphael #5eve #6ichabod #2ally #1eleonor

abandonnés
hannah (ua)miranmavihalseylexsashaelias #7 & ava #1fionarheareeseava #3ellisonrhea 2.0ally #2averyclyde #2

(halteen) blame Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1birdie & eliasjacob & eliasivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #2ivy #3sienna #1elias #3suite s2elias #4elias #5team grisy
AVATAR : dan cutie pie smith.
CRÉDITS : homemade (ava), kylsimmons (gifs), cham, bleeding_light & mandown (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 02/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

(halteen) blame Empty
Message(#) Sujet: Re: (halteen) blame (halteen) blame EmptyMar 23 Nov 2021 - 8:35


Elle n’est pas seule. Et pourtant. Il a cette voix dans sa tête qui lui répète qu’elle l’est ; seule dans sa chambre d’hôpital à des kilomètres de là, alors que lui continue de vivre dans leur maison, près de Toowomba, alors qu’elle se meurt à Brisbane ; alors qu’il se cache derrière le temps de transport pour ne pas venir aussi souvent qu’il le voudrait, derrière une charge de travail qu’il n’a pas vraiment pour expliquer les rendez-vous manqués. Tout, plutôt que d’admettre la vérité ; et le fait que cette séparation forcée, aussi difficile qu’elle fut à vivre au départ, devient de plus en plus agréable, lui insufflant un certain soulagement qu’il ne s’autorise pas encore à ressentir. Mais tout en lui va dans ce sens, de son anxiété réduite, à son sourire qu’il retrouve malgré son inquiétude, à des réflexions qui sont désormais les siennes et plus uniquement celles que sa petite amie a fait entrer dans sa tête. Il redevient lui-même, peu-à-peu, il comprend enfin qu’il s’est éloigné de la personne qu’il est supposé être, qu’il voulait être, en courant après un idéal qui ne lui correspond pas. La solitude a toujours fait partie de sa vie, autant que son désir d’être aimé, mais lorsque ces deux sentiments se mélangent, il n’est pas certain que ce soit pour le mieux. Il ne devrait pas se sentir aussi seul alors qu’il est à quelques semaines du plus beau jour de sa vie. Il devrait encore moins songer au fait que celui-ci sera peut-être le pire de tous, en réalité.

Il tente de garder contenance face à un Archie qui n’a aucune difficulté à prendre l’avantage, à contrer chacun des arguments qu’il tente de verbaliser, du mensonge quant au fait qu’Autumn ne soit pas seule à la vérité de son ignorance quant au rôle qu’il a pu jouer. « Peut-être que c’est le problème. Tu n’as rien fait. Tu n’as pas vu les signes. » Il se mord la lèvre, Kieran, quand le verdict tombe. Bien sûr qu’il ne le discutera pas, bien sûr qu’il ne s’y opposera pas : la sentence est irrévocable et de par son statut, évidemment qu’Archie prend le rôle de juge quand il prend celui d’accusé, pourquoi est-ce qu’il devrait en être autrement ? Kieran n’a pas plaidé coupable, pourtant le voilà qui écope de ce rôle et qui en est convaincu, même si aucune preuve valable n’est contre lui. Archie a raison, c’est tout ce qui compte ; évidemment qu’Archie a raison, qu’Autumn a raison, que le reste du monde a raison le concernant. Il n’a rien fait, il n’a pas vu les signes, parce qu’il est trop passif, parce qu’il est trop mou, parce qu’il n’est pas assez réfléchi et évidemment qu’il n’est pas assez intelligent pour déceler le moindre indice, contrairement à Archie. Il ne devrait même pas être surpris d’un tel jugement, il ne devrait même pas le discuter en solitaire avec lui-même lorsqu’il essaie de se rassurer et de se dire qu’il n’a pas pu être aveugle à ce point : évidemment qu’il l’a été, Kieran, évidemment qu’il le sera toujours parce que c’est ce qui arrive aux gens comme lui, aux gens stupides et qu’ils ne doivent pas s’étonner quand leur manque d’intelligence est mis en avant, au contraire. Il devrait même être reconnaissant envers Archie, de lui ouvrir les yeux sur son manque de capacités, sur son aveuglement et tout ce qui lui fait défaut. Il n’a pas vu les signes. Même quand il demandait avec insistance à Autumn si elle était sûre d’aller bien, même quand il se surprenait de certaines de ses attitudes, même quand ses reproches se faisaient de plus en plus récurrents, même quand elle semblait de plus en plus détachée, même quand il essayait de rétablir la communication ; malgré tout ça, il n’a évidemment pas vu les signes. « L’important, c’est que tu saches que tu ne sais effectivement pas y faire. » Son regard se porte sur sa boisson qu’il n’a pas touchée, dans laquelle il ne compte pas tremper ses lèvres, mais à laquelle il s’accroche pour ne pas affronter le regard d’Archie et lui offrir ses yeux brillants à défaut de les autoriser à se mouiller. « Un pas vers la lucidité. » « Merci Archie. » Il ne voulait pas le remercier, pourtant, il s’y est senti obligé alors que ce dernier souligne qu’il fait un effort, qu’il va vers une lucidité dont l’actionnaire est en partie responsable. Il ne peut pas y avoir accéder par lui-même, c’est impossible, forcément que l’homme face à lui à un rôle à jouer et qu’il se doit d’avoir de la gratitude à son égard.

Et pendant un instant, il voit Archie comme son allié, il n’écoute plus cette petite voix dans sa tête qui lui murmure que celui-ci ne lui a pas donné rendez-vous de manière innocente, qu’il va frapper et lui tomber dessus dès que l’occasion se présentera. Un instant, il se permet de quémander son aide, parce qu’avant d’être amants, Autumn et lui étaient des amis, une étape qu’elle et Kieran n’ont pas vraiment connue. Mais il imagine qu’on se confie bien plus facile à un ami qu’à un copain, malgré la proximité de ce dernier lien. Il imagine beaucoup de choses, Kieran, parce qu’il ne se base sur aucune expérience concrète : on ne peut pas dire qu’on se soit beaucoup confié à lui ou qu’il se confie beaucoup à d’autres, alors il ne fait que se baser sur des a priori que confirmera, ou non, Archie. Et même dans l’hypothèse où Autumn n’était pas particulièrement ouverte envers Archie, il est certain qu’en vue du nombre d’années depuis lesquelles ils se connaissent, l’homme face à lui pourra lui apporter une bribe de réponse, un indice, un espoir sur lequel se baser pour tenter d’apaiser les maux de sa petite amie, puisqu’il n’y arrivera vraisemblablement pas. « Tu es son copain. Tu vivais avec elle. Je restais à des kilomètres de là et je ne la voyais que quelques fois par années. Malgré cela, tu oses me dire que tu ne la connais pas assez pour comprendre ce qu’il se passe dans sa tête ? » Et comme souvent, il s’est trompé, Kieran. Il s’est trompé en pensant y trouver un allié alors que la réponse est sans appel et l’enfonce, le met mal à l’aise alors qu’il baisse la tête. Mais la véritable humiliation survit par la suite : « J’étais pas là quand elle te suçait, désolé, je sais pas ce qu’il s’est passé pour qu’elle explose. » Il n’aurait pas formulé les choses ainsi, mais il voit où il veut en venir au-delà de la gêne qu’il vient de lui provoquer et de ses joues qui se colorent à l’idée que sa vie personnelle soit évoquée de cette façon. Mais il a raison, Archie : c’est lui qui partage sa vie avec la jeune femme, c’est lui qui devrait être conscient de ce qui a dégénéré, c’est lui qui devrait avoir des indices à partager avec Archie, c’est lui qui aurait dû être attentif, c’est lui qui aurait dû prendre la pleine mesure de la détresse d’Autumn. Mais tout ça, il en a été incapable. Et ça ne surprendra personne, parce qu’il est un incapable. « Tu as raison, je suis désolé. » Il s’écrase avant de marquer un silence pour réfléchir à chacun des mots qu’il souhaite employer pour ne pas donner d’autres éléments qu’Archie pourrait réutiliser contre lui. « C’est juste que... je me disais peut-être qu’elle aurait pu te dire quelque chose, parce que... enfin, peut-être que c’est plus facile d’en parler à toi qu’à un autre. » Parce que t’es pas juste un ex, Archie, t’es son meilleur ami et forcément, c’est beaucoup plus que tout ce que je ne serai jamais. Je ne suis « que » son petit ami. Il comprend où il voulait en venir cette fois ? Il comprend qu’il ne pensait pas à mal et que ça n’a jamais été le cas, malgré l’impression qu’il peut donner ?

Il s’ose à relever les yeux, pire encore, il demande à Archie d’en faire de même et il regrette très vite quand il sent les deux billes de son ennemi le sonder. Il l’a demandé pourtant, c’est désormais à lui de l’assumer alors qu’il peine à affronter ce regard noir et terrifiant. Mais Archie ne semble lui donner aucun crédit, aucune valeur, malgré tout ce dont il veut l’assurer. Ils ont besoin d’être des alliés, et non pas de se diviser. Ils ont besoin de coopérer pour le bien de la personne qu’ils aiment tous les deux. « Je te crois. » Un soupir de soulagement s’échappe d’entre ses lèvres alors qu’il s’autorise à respirer et que ses épaules tendues s’affaissent enfin, mais les muscles de Kieran se contractent à nouveau dès qu’Archie reprend la parole. « Il faudrait alors qu’on comprenne pourquoi elle est à l’hôpital aujourd’hui si tu n’as rien fait pour lui faire du mal. » Il ne le croit pas. Il n’est pas totalement stupide, Kieran, pas autant qu’on pourrait le penser malgré tout ce qu’il prétend, mais Archie accentue le poids de ses fautes, celles-là même qu’il ne parvient pas à nommer. « C’est tout ce que je demande, Archie. » Ce n’est pas important qu’il n'ait aucune confiance en lui, au final. Ce n’est pas grave s’il ne le croit pas. Ce n’est pas grave non plus si Archie semble vouloir l’humilier pour le plaisir, tout ça, Kieran est prêt à l’accepter si cela peut lui permettre d’aider la jeune femme à retrouver goût au bonheur qu’il lui a enlevé (ça, par contre, Kieran y croit). « Tu n’es peut-être pas en mesure de lui offrir du réconfort parce que tu as toi-même trop souffert dans ta vie. » Il ne comprend pas où il veut en venir, Kieran, lorsqu’il fronce les sourcils et reste muet. Archie ne connaît rien de lui, il ne s’est jamais confié à ce dernier, comment peut-il émettre une telle hypothèse alors que c’est à peine si Archie daigne le regarder et l’écouter quand ils sont tous les deux réunis dans la même pièce ? « Mets deux chevaux à la patte cassée dans un trou : aucun des deux ne pourra aider l’autre à s’en sortir. Les deux crèveront sans jamais revoir la lumière du jour. » Mais ils ne sont pas cassés. Autumn ne l’est pas, lui non plus, ils sont blessés, à la rigueur, mais ça n’a rien à voir avec une patte cassée. Ils sont peut-être un peu fatigués, mais rien d’aussi grave qui puisse sous-entendre que les dommages seront importants : ils doivent s’en sortir. Ils doivent se relever, ils doivent avoir leur happy ending, ils doivent vivre cette vie remplie de clichés qu’ils étaient supposés vivre avant que les choses dégénèrent. Surtout, il doit continuer de goûter à cette normalité, il doit s’accrocher à cet amour parce que c’est le seul qu’on peut lui offrir, c’est la seule qui en soit capable. « Alors ? Est-ce que tu penses que tu es guéri et que tu peux la sortir du trou ? » Bien sûr. Bien sûr qu’il le peut, mais alors pourquoi il n’a pas réussi jusqu’ici ? Le dessinateur commence à émettre des doutes, alors qu’Archie, comme toujours, n’en possède aucun. « Moi je peux aider. Je ne traine aucun fardeau derrière moi. » Il n’est même pas étonné, tant la confiance d’Archie écrase tous ceux qui l’entourent. « J’irai voir Autumn le plus souvent possible et sa patte cicatrisera. Je pense que c’est le mieux qu’on peut faire pour elle. » Mais Archie n’est personne pour elle. Kieran veut croire qu’il n’est personne pour elle, que ce n’est pas celui qui pourra l’aider parce qu’il n’était pas là quand elle s’est cassée la patte, parce qu’il fait figure d’inconnu pour elle et que ce n’est certainement pas avec lui qu’elle peut envisager sa guérison. « Je pense aussi qu’on peut lui demander ce qu’elle en pense ? » Il aurait voulu que ce soit une affirmation, il aurait voulu être autoritaire, mais il n’y arrive jamais, Kieran. Pas même quand tout semble hurler de l’être, d’asseoir sa supériorité sur ce sujet : Archie veut l’évincer et il n’arrive même pas à s’y opposer. « Je sais pas ce que tu imagines, Archie, mais c’est pas moi qui suis à l’hôpital. » Il réalise bien vite la maladresse de ses propos, alors qu’il essaie de se reprendre rapidement : « je veux dire... ce que je veux dire, c’est que je suis pas dans un trou... j’ai pas de patte cassée ou ce que tu veux, il y a pas de raison que je puisse pas l’aider. » Il devrait y arriver. Il devrait y arriver parce qu’il va bien, parce qu’il n’est pas à l’hôpital, parce qu’il n’est pas faible, parce que c’est un homme, parce que c’est son rôle de veiller à ce que sa petite amie soit bien dans sa conception étriquée de certains concepts auxquels il n’a pourtant jamais cru. « Je te l’ai dit, je veux l’aider et je vais l’aider, mais j’ai aussi besoin d’aide parce que je peux pas tout faire seul. » Sans parler d’Archie, il n’est pas une solution miracle, il ne peut pas faire le travail des médecins, de sa famille, de ses amis. « Je crois qu’on a tous un rôle à jouer là-dedans, alors j’imagine qu’on pourrait... je sais pas, se relayer ? Pour s’assurer qu’elle ait toujours quelqu’un sur qui compter ? » Parce qu’il habite loin, Kieran, parce qu’il ne pourra jamais être là à la moindre demande, mais qu’il veut avoir l’assurance que jamais Autumn ne se sentira aussi seule qu’il puisse se sentir dans leur maison désormais vide et lourde de souvenirs qu’il préférerait oublier. « On pourrait faire équipe, tu crois pas ? » Laisser de côté leurs différences et leur évidente animosité, pour former une équipe sur laquelle jamais personne n’aurait misé, pas même lui. Pactiser avec le diable lui semble une bien mauvaise idée, mais Kieran n’en a pas de meilleure. Dans un sens, malgré toute la crainte et la gêne que lui inspire Archie, il a une seule certitude : il tient à Autumn. Il y tient tellement qu’il pourrait y voir une menace, que ce même malaise à l’égard de l’actionnaire est accentué ; mais Kieran est prêt à prendre ce risque, à voir sa petite amie lui échapper si ça veut dire qu’elle est heureuse, puisqu’a priori, il n’est pas capable d’être à l’origine de son bonheur. Peut-être qu’Archie a raison, en fin de compte. Peut-être qu’il devrait sortir du tableau plutôt que de s’évertuer à en faire partie alors que tout lui dicte qu’il n’a plus sa place et qu’il est même le bourreau tout désigné. Peut-être qu’il est égoïste, de s’accrocher de la sorte, et plus seulement masochiste. Peut-être que le véritable connard, dans toute cette histoire, n’est pas celui en face de lui, mais celui qui apparaît dans le reflet de son verre.

@Archie Kwanteen et bon anniversaire  I love you



:l: :
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(halteen) blame Empty
Message(#) Sujet: Re: (halteen) blame (halteen) blame Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(halteen) blame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-