AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
MAJ de juillet annoncée
Le 15 juillet le forum changera de design et proposera un nouvel event.
Le forum a besoin de vous
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four ...
Voir le deal

 pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sloane Jarecki
Sloane Jarecki
la voix de la raison
la voix de la raison
ÂGE : christ+2 (35 ans).
SURNOM : S, "hé Martinez, ready girl?" (pour ceux qui connaissent son ancien nom de famille), "mmgnnn" (sa fille n'a que 8 mois).
STATUT : divorcée de sa bestie de toujours, avec qui elle coparente depuis peu.
MÉTIER : ancienne psychologue pour enfant reconvertie en psy des stars, mais davantage de l'acabit love island que gwyneth paltrow. sur le côté, fait de la sculpture sur bois.
LOGEMENT : une maison à bayside avec une chambre pour delilah, une pour son ex femme, et un atelier énorme pour sa passion.
(c) sweet fridays
POSTS : 202 POINTS : 670

TW IN RP : négligence et violences parentales, suicide d'un proche, aliens (on sait jamais)
TW IRL : age gaps majeur/mineur romancés
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Tumblr_inline_phgy53zNxY1vyc4sh_250
NATALIA (scénario en cours) after all the obstacles it's good to see you now with someone else, and it's such a miracle that you and me are still good friends. after all that we've been through, i know we're cool

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Tumblr_inline_owri6wTB7K1qlt39u_400
SCARLETT when you look at me like that, my darling, what did you expect? i'd probably still adore you with your hands around my neck (or i did last time i checked)

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) 0c052d90cdb784e7b0be121ec6baef917c485f83
HELEN › une citation sur les amis de toujours (qui poussent les autres à se foutre sur tinder quand ils sont mariés) (oups)

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Zoe-zoekravitz
SINOE › une citation sur les amis qui ne soit ni issue de friends, ni de toy story

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) A5cd3005ffaba483ce8701488f7d5c57
YARA › un truc sur les situations ambiguës un peu (très) crève cœur

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) 453481c5916d014c04d7de8f7af2bc37d1d5be5b
PENELOPE › une citation sur les potes sur lesquels on a eu un crush plus jeunes et qui nous sauvent le cul un jour, idéalement

penelope#1 (fb 2023) ; scarlett#4
RPs TERMINÉS : scarlett#1 ; scarlett#2 ; scarlett#3 ;
AVATAR : claudia doumit
CRÉDITS : avatar (c) nukaven
DC : mac la menace, elena la présidente du dumb bitch club
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/04/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t53994-while-we-were-developing-common-sense-she-studied-the-blade
https://www.30yearsstillyoung.com/t54647-a-rock-and-a-soft-place-sloane

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Empty
Message(#) Sujet: pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) EmptyJeu 18 Avr 2024 - 10:38

!! TW sur tout le rp : violences intra-familiales, négligence d'enfant, violences sur enfants.

C’est comme sortir d'un mauvais rêve et réaliser qu’elle est en train de prendre la pire décision de sa vie. Elle a laissé Sasha sur un matelas à l’étage, dans la chambre qu’elles réservent à leur futur gosse et qui est jusque-là vide, la voiture garée en bordel sur le trottoir à l’extérieur de chez elles (est-ce que c’est suspect ? Est-ce qu’on l’a déjà repérée ?), et elle a vu le regard noir que lui lançait Natalia, baigné d’inquiétude et d’une lassitude qui signifie on est déjà passées par là et je t’en veux de m’y amener aussi. Sloane a choisi de ne pas s’y attarder, parce que ça signifierait faire face, et potentiellement faire demi-tour. Elle le doit à la gamine qui dort dans sa chambre, là-haut, et elle le doit à celle qu’elle a été et que personne n’est venue chercher. « Je reviens vite, promis », lâche-t-elle à sa femme sans plus oser la regarder : Natalia fera le nécessaire en cas de besoin, elle le sait. Et elle ne le lui reprochera jamais, non plus, et ce quoi qu’il arrive.

Se regarder dans le rétroviseur lui fait l’effet d’un seau d’eau en pleine gueule ; elle se voit avec ses yeux marbrés de rouge et sa mâchoire crispée à en saillir sur ses joues, et elle voit en elle des éclats de sa mère qui la dégoûtent. Vite, conduire avant qu’elle ne se laisse envahir, qu’elle ouvre la portière pour vomir et ne redémarre plus jamais. Elle s’applique à conduire en respectant scrupuleusement les limitations, mettant son impatience et son anxiété sous joug autant que possible jusqu’à atteindre le logement de Pénélope - et ce n’est qu’une fois face à sa porte qu’elle se rend compte de ce qu’elle est sur le point le faire, et des effets potentiellement dévastateurs de ses choix sur quelqu’un d’autre qu’elle. Elle l’a à peine appelée et prévenue, ne parlant que d’une urgence sans en préciser la nature, et lorsque son amie ouvre la porte, Sloane n’est pas plus cohérente :

« Salut. Désolée de te déranger, je sais que c’est soudain. Et tard. »

Vingt-et-une heures, si elle a bien regardé. Peut-être moins, sûrement plus. Elle s’humecte les lèvres, cherche ses mots, puis passe une main sur son visage quand la tentative s’achève clairement comme un échec : par où commencer ? Comment se justifier, même ? Elle entre, toujours sur le qui-vive mais ses pieds traînent : la journée a été longue et elle sait qu’elle ne dormira pas cette nuit. « Y a une gamine que je suis, chez moi. » Elle n’élabore pas davantage : pas besoin. Ramener des patients chez soi, d’autant plus quand ils sont mineurs, est sans doute ce qui s’apparente le plus à un crime et à un suicide professionnel dans leur milieu. « La gamine dont tu suis la mère, tu te souviens ? » Elles en avaient parlé plusieurs fois, mais jamais d’à quel point c’était grave, et pour cause : Sloane ne l’a appris qu’aujourd’hui, et de fait, elle ne voit personne à qui en parler sinon Pénélope. « Les services sociaux pouvaient pas la prendre ce soir, je vais retenter demain matin. » Sauf qu’elle sait pertinemment de quoi ça a l’air : d’un enlèvement d’une gamine de quatorze ans que ses parents vont chercher partout d’ici-là. Et même si les services sociaux pouvaient ouvrir un dossier demain, ils commenceraient par faire une enquête sur celui-ci, du genre qui aboutissaient une fois sur quinze, ils lanceraient des actions à l’aveugle sans savoir si on les laisserait les achever un jour, et surtout, ils se demanderaient où elle avait passé la nuit, et le blâme retomberait nécessairement sur Sloane, qui n’y pourrait plus rien. Elle avait agi sans réfléchir : une pulsion, un coup de sang, son propre traumatisme. Rien pour protéger la gosse et tout pour lui desservir.

@Pénélope Danbury :l:


Dernière édition par Sloane Jarecki le Dim 23 Juin 2024 - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope Danbury
Pénélope Danbury
la double surprise
la double surprise
En ligne
Présent
ÂGE : 35 ans (14/07/1988)
SURNOM : Pen le plus souvent ou Penny, Tony la surnomme Penne,
STATUT : Eva & Mattéo (05/07) sont arrivés avec un mois d’avance et elle est toujours aussi folle de Tony. Peu importe ce que les autres peuvent penser, Tony est plus que son meilleur ami, c’est son âme sœur.
MÉTIER : En congé maternité, Directrice adjointe (12/2022) du planning familial à Toowong, psychologue de formation et étudiante en doctorat de psychologie à l’University of Queensland. Elle milite pour les droits des femmes, à la contraception, l’avortement et l’éducation à la sexualité.
LOGEMENT : #339 Beachcrest Road, Bayside, une petite maison achetée en 2018, son petit jardin avec vue sur l’océan et de multiples cachettes pour Meg & Hercule (les chats) ainsi que Bandit. Tony a fini d’amener ses affaires. C’est chez eux maintenant.
Poppy Danbury
POSTS : 2452 POINTS : 1310

TW IN RP : Grossesse gémellaire, maternité et parentalité, évocation de monoparentalité, sexe, mention de fausse couche (récente) et d'avortement (ancien), autoritarisme familial, parent toxique, j’adapte mes rp si besoin et si d’autres tw apparaissent au fil de mes sujets, je le précise au début de mes posts
TW IRL : Je préfère en discuter par MP
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Australo-américaine ● asthmatique ● sportive ● girl power & militante féministe ● antécédent d’avortement (2009 – Canberra) & de fausse couche (06/2023) ● Haut potentiel intellectuel, intéressée par beaucoup de choses et qui peut s’en désintéresser aussi vite ● hyperactive ● maladroite & bricoleuse, un vrai paradoxe ● nunuche romantique ● carriériste ● un syndrome de l’imposteur qu’elle tente de faire disparaître en reprenant ses études ● future maman à peine paniquée parce que c’est des jumeaux ● prochain objectif : le semi marathon de Brisbane en juin 2025
CODE COULEUR : Elle prodigue des conseils en #DB7093 (PaleVioletRed)
RPs EN COURS : (06)Savannah#1Pony#21 (FB)Sloane#1 (FB)Gayle#1Pony#24Pony#25 (FB)

◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦


pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Tumblr_inline_ol5eafeago1rqq37j_400
Anthony People fall in love in mysterious ways. Maybe just the touch of a hand, well, me - i fall in love with you every single day. Tel + #1 (FB)#2#3#4 (FB)#5#6#7 (FB)#8#9 (FB)#10 (UA)#11#12#13#14#15 (event)#16#17#18 (UA)#19#20#21 (FB)#22#23#24#25 (FB)


pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Fh2k
Savannahtu es ma personne. Tel + #0#1


pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Ytyp
Sloaneuc #1 (FB)


pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) 9LTRLl4
Gayle Ma sœur, nous avons des cœurs siamois, (...) Personne ne croit en toi comme j'y crois #1



◦ ◦ ◦ Pré-lien ◦ ◦ ◦
Planning Familial - Toowong

RPs EN ATTENTE : pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Pw0OxH7D_o

Cade#2 + (full)




RPs TERMINÉS : pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Vq2CE0qr_o
pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) W98cbSy
pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) 165911membre2
(avril 2023)
AVATAR : Blake (parfaite) Lively
CRÉDITS : avatar (JUJU ♥︎ ) - gifs (Tumblr) - code RP (30Y) - signature (alaska) - userbar (loonywaltz ♥︎ )
DC : Valentina De Luca (les sirènes du frisson)
PSEUDO : brisounours (Laura)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 05/11/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t51517-penelope-danbury-reboot-de-nephtys-sharp
https://www.30yearsstillyoung.com/t52678-penelope-danbury-i-m-not-your-average-type-of-girl-watch-me-shine#2749815
https://www.30yearsstillyoung.com/t47484-nephtys-sharp

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) EmptyJeu 18 Avr 2024 - 18:01


Pack and get dressed
Before all hell breaks loose

@Sloane Jarecki ☆ Pénélope

Janvier 2023
Un verre de vin posé à côté de mon ordinateur, lui-même posé sur le bar, je clique pour tomber sur le site de mon ancienne faculté à Sydney. Je ne fais que regarder… c’est ce que je n’arrête pas de me dire quand mon regard s’illumine enfin lorsque je trouve l’adresse mail que je cherchais. ça n’engageait à rien que j’envoie un mail pour avoir des renseignements n’est-pas ?. Il devait me rester une bonne vingtaine de minutes avant que Sloane ne débarque.ça n’engageait à rien que je me renseigne sur la marche à suivre pour reprendre un doctorat que j’ai laissé tomber il y a des années. C’est, la boule au ventre, que je finis d’envoyer le mail au service concerné. Quelques minutes plus tard, la sonnerie retentit et je referme mon ordinateur pour accueillir Sloane. Elle m’avait parlé d’une « urgence » mais sans m’en dire plus. Une urgence ? Mais quel genre d’urgence ? La brune à la peau caramel ne m’en avait pas dit plus et j’espérais qu’elle me donnerait rapidement plus de détail. Au même moment, Andrew m’appelle et je raccroche sans prendre la peine de lui répondre. Un rapide je te rappelle plus tard envoyé en message automatique et je vais ouvrir à mon amie. Amie que j’ai connu à la fac de Sydney.

« Salut. Désolée de te déranger, je sais que c’est soudain. Et tard. » - « Salut. Tu déranges pas, entre. » lui dis-je en m’effaçant pour la laisser entrer. Je referme la porte derrière moi et d’un signe du bras, je lui indique le salon. Je sens que cette urgence est grave. Dans quel sens, je l’ignore encore mais c’est suffisamment grave pour qu’elle vienne en parler. La brunette passe une main sur son visage comme si elle cherchait ses mots. « Assieds-toi, je nous apporte des verres. » Elle semblait avoir besoin d’un bon verre de vin blanc … ou d’un alcool plus fort mais je n’en avais pas chez moi. On avait fini la Téquila que j’avais en réserve avec Tony lors de notre débriefing post-noël. J’apporte la bouteille et les verres et lui en tends un. Je préférais attendre qu’elle parle quand elle se sentirait prête. « Y a une gamine que je suis, chez moi. » J’allais prendre une gorgée de vin mais me stoppe immédiatement. Oh non, elle a pas fait ça ?! On ne devait JAMAIS ramener les patients chez nous et encore moins une mineure. Elle était en train se tirer une balle dans le pieds. « La gamine dont tu suis la mère, tu te souviens ? » - « Sasha Robbins est chez toi ? » demandais-je sans vraiment attendre de réponse de sa part parce que j’avais deviné. J’avais deviné parce qu’on avait déjà parlé de cette ado ensemble. Je suivais sa mère au planning familial. C’était récent mais il y avait une problématique de violences conjugales depuis de nombreuses années que la mère normalisait. Sasha avait, également, un petit frère de 7 ans. « Putain … » Pas de cris, pas de reproches …. Un constat : putain de bordel de merde ! J’avais écrit un rapport ce soir pour les services sociaux pour les informer de mon inquiétude sur l’environnement familial violent. Le père ne cognait pas tous les soirs sur la mère mais il y avait des violences psychologiques. Tous les jours, m’avait avoué la mère. J’avais eu les services sociaux au téléphone cet après-midi et ils doivent passer demain matin … « Les services sociaux pouvaient pas la prendre ce soir, je vais retenter demain matin. » Je prends une grande gorgée de vin, grimace quand le liquide me pique la gorge puis pose le verre sur la petite table. « Je sais … J’ai envoyé un rapport cet après-midi. J’étais inquiète parce que la mère m’a dit que monsieur ne cognait pas tous les jours mais, elle subit des violences psychologiques … et je me demande s’il ne lui donne pas l’argent au compte-goutte. Il y a aussi un petit frère de 7 ans, Sasha t’a déjà parlé de lui ? » Je me pince les lèvres, regardant mon amie, « Ils doivent passer pour une visite inopinée demain matin à la première heure au domicile familial … » ce qui veut dire qu’ils ne vont pas trouver Sasha et qu’une enquête va être ouverte. Automatiquement. « Je vais pas pouvoir ralentir la machine, je suis désolée. J’ai bien insisté dans mon rapport et ça les a fait bouger rapidement. » Je passe une main nerveuse dans ma lourde chevelure blonde. « Pourquoi tu l’as prise chez toi ? Les flics et les services sociaux vont te sauter à la gorge !! » je savais qu’elle n’avait pas besoin de ça mais elle s’était mise dans une sacré merde ! « Il faut absolument que tu amènes Sasha chez les flics demain matin…. A 7h ! ça limitera les dégâts … tu seras toujours accusée d’avoir enlevée un gamine de moins de 15 ans mais … mais tu la ramènes aux autorités de ton propre chef. » Je ne savais pas ce que ça allait arranger mais ça lui évitera de voir débouler les flics chez elle.


The touch of your hand
... says you'll catch me wherever I fall. It's amazing how you can speak right to my heart without saying a word, you can light up the dark.   ( ☽☽ ) 

Revenir en haut Aller en bas
Sloane Jarecki
Sloane Jarecki
la voix de la raison
la voix de la raison
ÂGE : christ+2 (35 ans).
SURNOM : S, "hé Martinez, ready girl?" (pour ceux qui connaissent son ancien nom de famille), "mmgnnn" (sa fille n'a que 8 mois).
STATUT : divorcée de sa bestie de toujours, avec qui elle coparente depuis peu.
MÉTIER : ancienne psychologue pour enfant reconvertie en psy des stars, mais davantage de l'acabit love island que gwyneth paltrow. sur le côté, fait de la sculpture sur bois.
LOGEMENT : une maison à bayside avec une chambre pour delilah, une pour son ex femme, et un atelier énorme pour sa passion.
(c) sweet fridays
POSTS : 202 POINTS : 670

TW IN RP : négligence et violences parentales, suicide d'un proche, aliens (on sait jamais)
TW IRL : age gaps majeur/mineur romancés
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Tumblr_inline_phgy53zNxY1vyc4sh_250
NATALIA (scénario en cours) after all the obstacles it's good to see you now with someone else, and it's such a miracle that you and me are still good friends. after all that we've been through, i know we're cool

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Tumblr_inline_owri6wTB7K1qlt39u_400
SCARLETT when you look at me like that, my darling, what did you expect? i'd probably still adore you with your hands around my neck (or i did last time i checked)

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) 0c052d90cdb784e7b0be121ec6baef917c485f83
HELEN › une citation sur les amis de toujours (qui poussent les autres à se foutre sur tinder quand ils sont mariés) (oups)

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Zoe-zoekravitz
SINOE › une citation sur les amis qui ne soit ni issue de friends, ni de toy story

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) A5cd3005ffaba483ce8701488f7d5c57
YARA › un truc sur les situations ambiguës un peu (très) crève cœur

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) 453481c5916d014c04d7de8f7af2bc37d1d5be5b
PENELOPE › une citation sur les potes sur lesquels on a eu un crush plus jeunes et qui nous sauvent le cul un jour, idéalement

penelope#1 (fb 2023) ; scarlett#4
RPs TERMINÉS : scarlett#1 ; scarlett#2 ; scarlett#3 ;
AVATAR : claudia doumit
CRÉDITS : avatar (c) nukaven
DC : mac la menace, elena la présidente du dumb bitch club
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/04/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t53994-while-we-were-developing-common-sense-she-studied-the-blade
https://www.30yearsstillyoung.com/t54647-a-rock-and-a-soft-place-sloane

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) EmptyMar 14 Mai 2024 - 16:37

A peine entrée, elle envisage déjà de faire demi-tour : elle a peur ; de la réaction de Penelope, pour commencer, et de l’enfoncer à sa suite dans ses magouilles, surtout. Mais elle obtempère : elle trouve le canapé dans un geste d’automate et s’y laisse choir à défaut d’avoir le courage de repartir. Faire volte-face, c’est se condamner d’une autre façon : c’est être mise face à Sasha et son air suppliant, c’est sentir toute la force de son impuissance lui compresser le thorax jusqu’à l’étouffement et enfin plier, sinon céder. Sloane s’est rendue coupable d’un geste qui la dépasse mais face auquel elle n’avait pas d’autre choix : ça lui apparaît comme une évidence qu’elle n’a pas remise en cause avant d’arriver chez Penelope, et la gravité de son geste ne la frappe qu’une fois qu’elle pose des mots sur celui-ci. « Sasha Robbins est chez toi ? » Sloane confirme uniquement par son silence ; il n’y a rien à ajouter, aucune défense à émettre, pas de boniment pour atténuer le coup, tout juste une notion distante et vague que son amie commence à paniquer, elle aussi, et que ça n’augure rien de bon.

Le verre de vin à quelques centimètres de là lui semble appartenir à une autre réalité : devant ses yeux se brouillent la réalité dans laquelle il y a une gamine battue chez elle, et le monde dans lequel elle avait sa taille, son âge, et le besoin absolu que quelqu’un la sorte de chez ses parents avant qu’elle n’en crève, d’une manière ou d’une autre. A côté d’elle, quelque part dans un coin de son champ de vision, Penelope s’agite, boit le quart de son verre de vin, enchaîne sur un rapport, une mère, une plainte déjà posée, les mots se suivent mais sans trouver leur sens, elle se sent coquille dans un ensemble qui vise à la broyer. « C'est tout ce qu’elle t'a dit ? Rien sur ce que la gamine subit ? » qu’elle interrompt à demi-mot, avant que la suite de la phrase ne tombe : « Putain. Non, elle a pas parlé d’un petit frère. » Et c’est presque pire, parce que la violence de ce genre de parents n’est jamais dirigée spécifiquement et nominativement et qu’un proxy fera très bien l’affaire, en l’absence de la première cible. Son âge ne pesait que faiblement dans la balance : Sasha était encore gamine, quand ils avaient commencé avec elle. La brune porte ses mains à ses yeux, presse la pulpe de ses index contre le coin de ses paupières, soupire tandis que son amie ajoute que la police a prévu une descente au domicile familial le lendemain. Avant même qu’elle n’explicite, Sloane a compris : c’est game over pour elle, c’était la décision de trop, et il n’y a plus de machine à ralentir. Elle nie de la tête, l’air de rejeter les excuses de Penelope : elle n’a pas à en faire, quand Sloane s’est mise toute seule, et sciemment, dans un tel chaos. « Je pouvais pas la laisser au cabinet, et hors de question que je la ramène à ses parents. » C’est toute sa justification sur pourquoi elle l’avait ramenée chez elle. Elle ne mentionne pas la description des abus, trop graphique pour une gosse, ni l’urgence inhabituelle dans le ton de l’ado ; si Penelope a décidé de remplir un dossier, c’est qu’elle a pressenti l’urgence, et Sloane est d’ores et déjà convaincue que la police aura un tout autre avis. Ramener Sasha, pourtant, serait la seule chose sensée à faire – et c’est la dernière qu’elle souhaite.

« Pen’, tu sais comme moi que ça peut prendre des semaines à instruire puis des mois à bouger, ce genre de situations. Ce qu’elle nous dit dans la confidence, elle ne le dira pas forcément aux flics, et même eux n’ont qu’une force de frappe restreinte. »

Autrement dit, ils allaient sortir la gamine de chez ses parents quelques jours au mieux pour initier un dossier, au pire quelques heures le temps d’avoir une conversation sterne avec le père. Sasha elle-même ne dirait rien en-dehors du cabinet, encore moins à des hommes de l’âge de son paternel : retour à la case départ, mais avec la psy en moins pour aider la jeune fille à s’en sortir, parce que ses parents ne la laisseraient jamais y retourner. « Si je la ramène, elle en a pour des jours ou des semaines en plus. Et je refuse de lui imposer ça. » Elle relève un regard implorant et pourtant ferme, parce qu’elle n’envisage aucune autre solution - et pourtant, celle de garder Sasha chez elle n’en est pas une, non plus, elle le sait. « Je sais que ça va tuer ma carrière, mais c’est qu’une gosse. Ça vaut le coup, et tu sais que je prendrais pas ce recours s’il en existait d’autres. » D’autres de viables ou réalistes, en tout cas. Elle en avait eu, des cas d’ados rendus à leurs parents au bout de 24H ; rien n’était simple, et la loi qui visait à privilégier la stabilité entravait souvent la sécurité immédiate, quand elle ne créait pas des trous avec des lois qui se superposaient et laissaient des vides juridiques béants. Les systèmes de prise en charge d’enfants n’étaient pas assez reluisants, non plus, pour garantir un meilleur suivi ; il y avait trop d’enfants pour trop peu de ressources, et globalement, les services adaptés n’étaient déclenchés qu’en dernier recours afin d’éviter une surcharge de travail au personnel déjà surmené. « Je te demande pas de me protéger, Pen’ », ajoute-t-elle, et elle espère de tout son coeur que l’intéressée en est consciente, « ni de tremper les mains là-dedans. Mais si t’as des preuves assez fortes pour que les flics estiment que Sasha est en danger imminent, si t'as des échanges qui prouvent que les parents sont instables, j’en ai besoin : tu sais que mes mots suffiront pas. » Et pour cause : elle ne suivait que l'enfant, et on croyait rarement une ado fuyarde.

@Pénélope Danbury :l:
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope Danbury
Pénélope Danbury
la double surprise
la double surprise
En ligne
Présent
ÂGE : 35 ans (14/07/1988)
SURNOM : Pen le plus souvent ou Penny, Tony la surnomme Penne,
STATUT : Eva & Mattéo (05/07) sont arrivés avec un mois d’avance et elle est toujours aussi folle de Tony. Peu importe ce que les autres peuvent penser, Tony est plus que son meilleur ami, c’est son âme sœur.
MÉTIER : En congé maternité, Directrice adjointe (12/2022) du planning familial à Toowong, psychologue de formation et étudiante en doctorat de psychologie à l’University of Queensland. Elle milite pour les droits des femmes, à la contraception, l’avortement et l’éducation à la sexualité.
LOGEMENT : #339 Beachcrest Road, Bayside, une petite maison achetée en 2018, son petit jardin avec vue sur l’océan et de multiples cachettes pour Meg & Hercule (les chats) ainsi que Bandit. Tony a fini d’amener ses affaires. C’est chez eux maintenant.
Poppy Danbury
POSTS : 2452 POINTS : 1310

TW IN RP : Grossesse gémellaire, maternité et parentalité, évocation de monoparentalité, sexe, mention de fausse couche (récente) et d'avortement (ancien), autoritarisme familial, parent toxique, j’adapte mes rp si besoin et si d’autres tw apparaissent au fil de mes sujets, je le précise au début de mes posts
TW IRL : Je préfère en discuter par MP
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Australo-américaine ● asthmatique ● sportive ● girl power & militante féministe ● antécédent d’avortement (2009 – Canberra) & de fausse couche (06/2023) ● Haut potentiel intellectuel, intéressée par beaucoup de choses et qui peut s’en désintéresser aussi vite ● hyperactive ● maladroite & bricoleuse, un vrai paradoxe ● nunuche romantique ● carriériste ● un syndrome de l’imposteur qu’elle tente de faire disparaître en reprenant ses études ● future maman à peine paniquée parce que c’est des jumeaux ● prochain objectif : le semi marathon de Brisbane en juin 2025
CODE COULEUR : Elle prodigue des conseils en #DB7093 (PaleVioletRed)
RPs EN COURS : (06)Savannah#1Pony#21 (FB)Sloane#1 (FB)Gayle#1Pony#24Pony#25 (FB)

◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦


pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Tumblr_inline_ol5eafeago1rqq37j_400
Anthony People fall in love in mysterious ways. Maybe just the touch of a hand, well, me - i fall in love with you every single day. Tel + #1 (FB)#2#3#4 (FB)#5#6#7 (FB)#8#9 (FB)#10 (UA)#11#12#13#14#15 (event)#16#17#18 (UA)#19#20#21 (FB)#22#23#24#25 (FB)


pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Fh2k
Savannahtu es ma personne. Tel + #0#1


pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Ytyp
Sloaneuc #1 (FB)


pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) 9LTRLl4
Gayle Ma sœur, nous avons des cœurs siamois, (...) Personne ne croit en toi comme j'y crois #1



◦ ◦ ◦ Pré-lien ◦ ◦ ◦
Planning Familial - Toowong

RPs EN ATTENTE : pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Pw0OxH7D_o

Cade#2 + (full)




RPs TERMINÉS : pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Vq2CE0qr_o
pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) W98cbSy
pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) 165911membre2
(avril 2023)
AVATAR : Blake (parfaite) Lively
CRÉDITS : avatar (JUJU ♥︎ ) - gifs (Tumblr) - code RP (30Y) - signature (alaska) - userbar (loonywaltz ♥︎ )
DC : Valentina De Luca (les sirènes du frisson)
PSEUDO : brisounours (Laura)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 05/11/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t51517-penelope-danbury-reboot-de-nephtys-sharp
https://www.30yearsstillyoung.com/t52678-penelope-danbury-i-m-not-your-average-type-of-girl-watch-me-shine#2749815
https://www.30yearsstillyoung.com/t47484-nephtys-sharp

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) EmptySam 15 Juin 2024 - 18:53


Pack and get dressed
Before all hell breaks loose

@Sloane Jarecki ☆ Pénélope

Janvier 2023
Sloane a fait la chose qu’on ne devait surtout pas faire : prendre un patient - mineur qui plus est - chez elle. Et ce n’était pas une erreur de débutante. La belle brune avait suffisamment d’expérience dans le métier pour savoir ce que ça impliquait. Je ne connaissais pas l’entièreté de l’histoire de Sloane mais je savais qu’elle avait eu une enfance difficile. Je m’étais toujours dit qu’on ne faisait pas ce métier par hasard de toute manière. On était dans la réparation dès que ça touchait l’humain.

C'est tout ce qu’elle t'a dit ? Rien sur ce que la gamine subit ? » D’un signe de tête négatif, je finis par faire un grimace. ça avait déjà été compliqué de faire parler la mère sur sa situation à elle alors la faire parler sur ses enfants, c’était encore plus compliqué. « Putain. Non, elle a pas parlé d’un petit frère. » - « Si … un petit frère de 7 ans. Madame s’arrange pour qu’il soit dans sa chambre quand monsieur hausse le ton mais il entend tout, c’est sûr. » J’espère qu’il ne fait qu’entendre et que le fait que sa soeur ne soit pas rentrée ne va pas diriger la violence du père vers lui.

Je soupire longuement et passe une main nerveuse dans ma lourde chevelure blonde, puis me saisis de mon verre de vin que je vide d’une traite. « Je pouvais pas la laisser au cabinet, et hors de question que je la ramène à ses parents. » Si Sloane a fait ce qu’elle a fait, c’est qu’elle a senti quelque chose. Je ne peux pas dire que j’aurais fait la mê me chose mais encore moins que je ne l’aurais pas fait. Travailler aux services sociaux, c’était être confrontée à la misère humaine, et parfois, j’avais eu envie de ne pas rendre certains enfants à leurs parents. « Pen’, tu sais comme moi que ça peut prendre des semaines à instruire puis des mois à bouger, ce genre de situations. Ce qu’elle nous dit dans la confidence, elle ne le dira pas forcément aux flics, et même eux n’ont qu’une force de frappe restreinte. » Je le savais … « Si tu accompagnais cette jeune pour l’interrogatoire, tu crois que tu pourrais la convaincre de parler ? » demandais-je. « Elle t’a confié des choses graves ? » insistais-je en levant les yeux vers elle.

Je me doutais qu’il y avait des choses qui se passaient dans cette maison. Seulement, la mère se livrait sur des détails et je n’avais pas beaucoup de faits concrets. « Si je la ramène, elle en a pour des jours ou des semaines en plus. Et je refuse de lui imposer ça. Je sais que ça va tuer ma carrière, mais c’est qu’une gosse. Ça vaut le coup, et tu sais que je prendrais pas ce recours s’il en existait d’autres. » Mon cerveau tournait à plein régime et je me levais pour arpenter mon salon avec le verre de vin que je venais de me resservir. La mère avait avoué des violences physiques - uniquement sur elle et pas tous les jours, mais elle avait peur de son mari c’est certain - , ainsi que des violences psychologiques. j’étais quasiment certaine - et je comptais sur les services de police pour le confirmer - que le père de famille donnait l’argent au compte goutte.

Je te demande pas de me protéger, Pen’ » Je m’arrête d’un coup et la regarde, les sourcils froncés, « Je le sais ! » lui répondis-je sans la moindre once d’hésitation. « ni de tremper les mains là-dedans. Mais si t’as des preuves assez fortes pour que les flics estiment que Sasha est en danger imminent, si t'as des échanges qui prouvent que les parents sont instables, j’en ai besoin : tu sais que mes mots suffiront pas. » Je la regarde et me mordille la lèvre avant de venir m’assoir à côté d’elle. « La mère porte des traces de coup. Elle a des bleus dans le dos, sur le ventre, et sur les cuisses. Elle a refusé d’aller porter plainte et que je le mette dans mon rapport. » expliquais-je, « Si Sasha en a … il faut qu’elle les montre. Je peux sortir ma casquette d’experte judiciaire et demander à écrire un rapport à ce propos mais … il faudra qu’elle me parle à moi.» J’avais fait la formation d’experte auprès des tribunaux et j’étais donc habilité à faire ce genre de rapport mais pour ça, Sasha allait devoir me parler à moi, pas à Sloane. « Tu crois qu’elle pourrait le faire ? » La relation de confiance mettait du temps à se mettre en place, surtout dans une telle situation. « et je crois que le père force la mère à se prostituer. J’en suis pas sûre madame me dit que monsieur fait régulièrement ses amis à la maison … » Un temps d’arrêt pour lui laisser assimiler la situation. « Si Sasha en est victime ou assiste à ça, c’est un danger imminent.»


HJ : je suis vraiment désolée de l’attente, deux fois que je réécris ce rp, j’étais dégoutée de l’avoir perdu pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) 371680844


The touch of your hand
... says you'll catch me wherever I fall. It's amazing how you can speak right to my heart without saying a word, you can light up the dark.   ( ☽☽ ) 

Revenir en haut Aller en bas
Sloane Jarecki
Sloane Jarecki
la voix de la raison
la voix de la raison
ÂGE : christ+2 (35 ans).
SURNOM : S, "hé Martinez, ready girl?" (pour ceux qui connaissent son ancien nom de famille), "mmgnnn" (sa fille n'a que 8 mois).
STATUT : divorcée de sa bestie de toujours, avec qui elle coparente depuis peu.
MÉTIER : ancienne psychologue pour enfant reconvertie en psy des stars, mais davantage de l'acabit love island que gwyneth paltrow. sur le côté, fait de la sculpture sur bois.
LOGEMENT : une maison à bayside avec une chambre pour delilah, une pour son ex femme, et un atelier énorme pour sa passion.
(c) sweet fridays
POSTS : 202 POINTS : 670

TW IN RP : négligence et violences parentales, suicide d'un proche, aliens (on sait jamais)
TW IRL : age gaps majeur/mineur romancés
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Tumblr_inline_phgy53zNxY1vyc4sh_250
NATALIA (scénario en cours) after all the obstacles it's good to see you now with someone else, and it's such a miracle that you and me are still good friends. after all that we've been through, i know we're cool

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Tumblr_inline_owri6wTB7K1qlt39u_400
SCARLETT when you look at me like that, my darling, what did you expect? i'd probably still adore you with your hands around my neck (or i did last time i checked)

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) 0c052d90cdb784e7b0be121ec6baef917c485f83
HELEN › une citation sur les amis de toujours (qui poussent les autres à se foutre sur tinder quand ils sont mariés) (oups)

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Zoe-zoekravitz
SINOE › une citation sur les amis qui ne soit ni issue de friends, ni de toy story

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) A5cd3005ffaba483ce8701488f7d5c57
YARA › un truc sur les situations ambiguës un peu (très) crève cœur

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) 453481c5916d014c04d7de8f7af2bc37d1d5be5b
PENELOPE › une citation sur les potes sur lesquels on a eu un crush plus jeunes et qui nous sauvent le cul un jour, idéalement

penelope#1 (fb 2023) ; scarlett#4
RPs TERMINÉS : scarlett#1 ; scarlett#2 ; scarlett#3 ;
AVATAR : claudia doumit
CRÉDITS : avatar (c) nukaven
DC : mac la menace, elena la présidente du dumb bitch club
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/04/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t53994-while-we-were-developing-common-sense-she-studied-the-blade
https://www.30yearsstillyoung.com/t54647-a-rock-and-a-soft-place-sloane

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) EmptyDim 23 Juin 2024 - 14:59

Non, évidemment que la mère n’a rien dit de ce que subissait sa fille – le sait-elle même ? Sasha semble penser que oui, mais que sa mère ferme les yeux ; Sloane sait que c’est potentiellement plus compliqué, que sa mère peut le savoir à un niveau inconscient qu’elle refuse de révéler pour se protéger elle-même d’une réalité trop dure à affronter. C’est dur de ne pas lui en vouloir, à elle aussi, pour autant ; peut-être que c’est son propre vécu, qui la force à écouter la rancoeur plutôt que le rationnel, ou peut-être qu’elle priorise le bien-être de sa patiente qu’elle voit s’effacer à petit feu en attendant qu’un parent responsable ne réagisse. Peut-être que les deux éléments se retrouvent en collision sans qu’elle ne puisse y trouver un sens. Sa colère et son sentiment d’impuissance redoublent, lorsqu’elle apprend l’existence du petit frère ; elle ne peut que l’imaginer laissé à lui-même avec deux adultes incompétents et sans son aînée pour faire tampon, elle l’imagine tout petit et ramassé sur lui-même en attendant que les cris et les coups s’arrêtent, elle l’imagine aller dormir sans avoir mangé de la journée parce qu’on n’a pas pensé à lui et qu’il a trop peur de sortir. Elle se revoit avec Joshua, et se dit que qu’importe le prix de sa liberté : elle n’aurait pas conçu de partir sans lui. Elle se demande à quel point Sasha lui en veut de le lui imposer.

« Si tu accompagnais cette jeune pour l’interrogatoire, tu crois que tu pourrais la convaincre de parler ? Elle t’a confié des choses graves ? »

Sloane ne répond pas tout de suite, se contente à rebours d’un haussement d’épaules. La gamine a pris du temps, pour s’ouvrir à elle ; plusieurs semaines à ne pas dire grand-chose, puis plusieurs autres à ouvrir sur des généralités et à tourner autour des faits. La psy n’a aucun doute quant au fait que tout propos confié par Sasha à Pénélope serait considéré comme accablant et règlerait l’affaire sans autre forme de procès ; pour autant, il faudrait déjà qu’elle accepte de parler à une adulte qui n’est pas Sloane, et celle-ci sait combien la tâche peut s’avérer complexe. « Des choses qu’un gamin devrait même pas savoir dire », se contente-t-elle de répondre, peut-être par pudeur pour Sasha, peut-être parce qu’elle sait que Pénélope saura lire entre les lignes et comprendre que l’enfant subit plus que la mère. « Je peux essayer de la convaincre de te parler. Je vois rien d’autre à faire, de toute façon. » Rien d’autre et surtout pas la ramener, pour les raisons qu’elle expose à son amie : Sloane n’a aucune confiance en la justice ou l’appareil policier dans ce genre de cas, et elle n’escompte recevoir aucune aide de leur part.

Elle s’empresse également de préciser qu’elle n’en attend aucune de la part de Pénélope : c’est la seule qui sera prête à se mouiller, elle le sait, et la dernière chose qu’elle souhaite, c’est contrevenir à l’évolution de sa carrière. Mais celle-ci l’aide, quand même, et tout ce que Sloane peut faire, c’est un hochement de tête de gratitude en sa direction : elle a désespérément besoin de son aide. Pénélope s’ouvre sur le cas de la mère, et Sloane hoche la tête, retrouvant dans les grandes lignes le portrait-type de la femme qui ne sait plus comment se protéger, ou protéger ses enfants. « Elle en aura forcément, d’une manière ou d’une autre. Mais les check-ups complets sont traumatisants pour tout le monde, surtout à cet âge. Je pense qu’elle voudra quelqu’un qu’elle connaît de présent pour la rassurer. » Et Sloane n’était pas sûre qu’elle en aurait le droit, l’heure venue. Tout allait se jouer à la seconde près, et c’était autant de temps que de terrain perdu, dans ce genre de configurations. Le lendemain pouvait sauver la vie de Sasha comme l’anéantir un peu plus, et avec ça, lui ôter toute confiance en les personnes qui essaieraient à nouveau de lui venir en aide un jour. « Oui, c’est cohérent avec ce qu’elle me dit », lâche-t-elle dans un soupir lourd de sens qu’elle ponctue en frottant ses paupières de ses doigts. Un putain de cauchemar, qu’importe par quel bout on le prenait. « Je vais lui en parler ce soir, essayer de la briefer sur ton rôle. Voir ce qu’elle pourra et voudra te dire. » Le conditionnel de la dernière phrase laisse filtrer à nouveau ses intentions : elle ne ramènera pas Sasha demain si la petite fille n’exprime pas qu’elle est d’accord pour suivre toutes les démarches. Sa carrière à elle est déjà foutue : elle est prête à la balancer un peu plus, sans conditions. « Putain, je suis dans la merde jusqu’au cou… » qu’elle soupire, se prenant enfin en plein visage la myriade de conséquences à ses gestes ; elle n’en regrette rien, pour autant, ne sent que la colère et l’anxiété lui torpiller l’estomac. « Je savais ce qu’il impliquait, ce job, mais je pensais pas voir autant d’enfants comme Josh ou moi. » C’est rare, qu’elle se réfère à son enfance de manière aussi directe ; c’est peut-être aussi un aveu de faiblesse : le signe que la gamine en elle a pris le dessus sur la psychologue, parce que le cas lui est trop près du coeur pour qu’elle s’en distancie convenablement. « Quand ce sera fini, je te paie des vacances où tu veux, c’est promis. » Elle lui devait bien ça – et beaucoup d’autres choses, d’ailleurs, s’il fallait tenir les comptes.

@Pénélope Danbury :l: (et ouch, je salue ton courage d'avoir tout réécrit pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) 1070897682 pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) 3217047551)


i'm living over city and taking in the homeless sometimes, i've been living in an idea from another man's mind. maybe I'm a fool to settle for a place with some nice views, maybe I should move, settle down, two kids and a swimming pool -- i'm not brave
(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope Danbury
Pénélope Danbury
la double surprise
la double surprise
En ligne
Présent
ÂGE : 35 ans (14/07/1988)
SURNOM : Pen le plus souvent ou Penny, Tony la surnomme Penne,
STATUT : Eva & Mattéo (05/07) sont arrivés avec un mois d’avance et elle est toujours aussi folle de Tony. Peu importe ce que les autres peuvent penser, Tony est plus que son meilleur ami, c’est son âme sœur.
MÉTIER : En congé maternité, Directrice adjointe (12/2022) du planning familial à Toowong, psychologue de formation et étudiante en doctorat de psychologie à l’University of Queensland. Elle milite pour les droits des femmes, à la contraception, l’avortement et l’éducation à la sexualité.
LOGEMENT : #339 Beachcrest Road, Bayside, une petite maison achetée en 2018, son petit jardin avec vue sur l’océan et de multiples cachettes pour Meg & Hercule (les chats) ainsi que Bandit. Tony a fini d’amener ses affaires. C’est chez eux maintenant.
Poppy Danbury
POSTS : 2452 POINTS : 1310

TW IN RP : Grossesse gémellaire, maternité et parentalité, évocation de monoparentalité, sexe, mention de fausse couche (récente) et d'avortement (ancien), autoritarisme familial, parent toxique, j’adapte mes rp si besoin et si d’autres tw apparaissent au fil de mes sujets, je le précise au début de mes posts
TW IRL : Je préfère en discuter par MP
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Australo-américaine ● asthmatique ● sportive ● girl power & militante féministe ● antécédent d’avortement (2009 – Canberra) & de fausse couche (06/2023) ● Haut potentiel intellectuel, intéressée par beaucoup de choses et qui peut s’en désintéresser aussi vite ● hyperactive ● maladroite & bricoleuse, un vrai paradoxe ● nunuche romantique ● carriériste ● un syndrome de l’imposteur qu’elle tente de faire disparaître en reprenant ses études ● future maman à peine paniquée parce que c’est des jumeaux ● prochain objectif : le semi marathon de Brisbane en juin 2025
CODE COULEUR : Elle prodigue des conseils en #DB7093 (PaleVioletRed)
RPs EN COURS : (06)Savannah#1Pony#21 (FB)Sloane#1 (FB)Gayle#1Pony#24Pony#25 (FB)

◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦ ◦


pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Tumblr_inline_ol5eafeago1rqq37j_400
Anthony People fall in love in mysterious ways. Maybe just the touch of a hand, well, me - i fall in love with you every single day. Tel + #1 (FB)#2#3#4 (FB)#5#6#7 (FB)#8#9 (FB)#10 (UA)#11#12#13#14#15 (event)#16#17#18 (UA)#19#20#21 (FB)#22#23#24#25 (FB)


pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Fh2k
Savannahtu es ma personne. Tel + #0#1


pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Ytyp
Sloaneuc #1 (FB)


pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) 9LTRLl4
Gayle Ma sœur, nous avons des cœurs siamois, (...) Personne ne croit en toi comme j'y crois #1



◦ ◦ ◦ Pré-lien ◦ ◦ ◦
Planning Familial - Toowong

RPs EN ATTENTE : pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Pw0OxH7D_o

Cade#2 + (full)




RPs TERMINÉS : pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Vq2CE0qr_o
pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) W98cbSy
pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) 165911membre2
(avril 2023)
AVATAR : Blake (parfaite) Lively
CRÉDITS : avatar (JUJU ♥︎ ) - gifs (Tumblr) - code RP (30Y) - signature (alaska) - userbar (loonywaltz ♥︎ )
DC : Valentina De Luca (les sirènes du frisson)
PSEUDO : brisounours (Laura)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 05/11/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t51517-penelope-danbury-reboot-de-nephtys-sharp
https://www.30yearsstillyoung.com/t52678-penelope-danbury-i-m-not-your-average-type-of-girl-watch-me-shine#2749815
https://www.30yearsstillyoung.com/t47484-nephtys-sharp

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) EmptyDim 7 Juil 2024 - 23:26


Pack and get dressed
Before all hell breaks loose

@Sloane Jarecki ☆ Pénélope

Janvier 2023
Sloane s’était mise dans une merde noire. Et ça je n’avais pas besoin de le préciser à la belle brune en face de moi. Sloane était mon amie depuis de nombreuses années et si elle avait pris cette décision, elle avait ses raisons. Sasha avait dû lui faire de graves révélations. Elle devait également avoir un mauvais pressentiment mais les pressentiments, lors d’une convocation chez les flics, ça ne valait pas grand-chose. Des choses qu’un gamin devrait même pas savoir dire » Merde. J’espérais vraiment me tromper mais je comprenais où Sloane voulait en venir. Et ça me tordait toujours autant le ventre. « C’est pas vrai… » soufflais-je, agacée que notre intuition soit la bonne. La seule chose qui pourrait faire bouger sa situation, ce serait que Sasha se mette à parler de ce qui se passe chez elle. « Je peux essayer de la convaincre de te parler. Je vois rien d’autre à faire, de toute façon. » J’acquiesce à ses paroles et lui adresse un sourire triste. « A ce stade, oui il n’y a que ça à faire et espérer qu’elle soit d’accord et ne change pas d’avis d’ici demain. » répondis-je tandis que la jolie brune s’empresse de me dire qu’elle n’attend rien de moi.

En cet instant, j’ai surtout envie de lever les yeux au ciel mais je me contente de froncer les sourcils. Bien sûr que j’allais aider la brune. Je n’étais pas directement impliquée mais je prenais en charge la mère de sa patiente et je savais que je pouvais faire quelque chose. Mettre ma casquette d’experte auprès des tribunaux allait me permettre de faire des écrits qui auraient du poids. Je me mordillais la lèvre et commençais à livrer les informations que j’avais obtenu via la maman pendant nos entretiens. La mère porte des traces de coups et malgré toute l’énergie que j’ai pu mettre dans cette situation, je n’avais jamais réussi à faire parler la mère ni à ce qu’elle porte plainte. Cette femme était le cas typique de la femme battue qui ne savait pas comment s’en sortir, encore sous emprise malgré la violence qu’elle subit et que ses enfants subissent. « Elle en aura forcément, d’une manière ou d’une autre. Mais les check-ups complets sont traumatisants pour tout le monde, surtout à cet âge. Je pense qu’elle voudra quelqu’un qu’elle connaît de présent pour la rassurer. » J’affiche nouvelle grimace tout en passant une main nerveuse dans ma lourde chevelure blonde. « Je doute qu’on te laisse rester avec elle le moment venu …moi, je pense qu’ils me laisseront rester et je te tiendrais au courant si tu veux. » La tenir au courant, la chose absolument pas professionnelle ni déontologique à faire mais je voyais bien que ça tenait vraiment à cœur à Sloane.

« Je vais lui en parler ce soir, essayer de la briefer sur ton rôle. Voir ce qu’elle pourra et voudra te dire. » Je comprenais l’utilisation du conditionnel mais il m’inquiétait tout de même. « Je compte sur toi pour bien me vendre auprès d’elle. » Une faible tentative d’humour. Je baisse le regard quelque seconde, me mordillant toujours la lèvre inférieure. « Dis-lui que, même si c’est dur, parler c’est la seule solution pour qu’elle se sauve et qu’elle sauve son frère. » Sans le témoignage de Sasha, pas d’affaire. S’il n’y a pas d’affaire, ça veut dire que l’adolescente sera rendu à ses parents et ça, ce n’est pas envisageable. « C’est une responsabilité qu’elle devrait pas porter… » j’ajoute. Une trop grande responsabilité pour une gamine de 12 ans mais si ça devait changer, ça commencerait à changer demain.

« Putain, je suis dans la merde jusqu’au cou… » Son soupir me tira une nouvelle grimace et je ne me voyais rien rajouter d’autre alors je posais simplement ma main dans son dos, en signe de réconfort et le caressais doucement. « Je savais ce qu’il impliquait, ce job, mais je pensais pas voir autant d’enfants comme Josh ou moi. » Ses paroles me firent stopper mon geste. Elle parlait rarement de son enfance. Tellement rarement que je suis presque persuadée qu’elle m’a parlé de son frère une seule et unique fois. « Je suis désolée que ça te renvoie à ton propre vécu. » dis-je tout en restant assise à côté, « T’en parles jamais de ta famille. » Et qu’elle ne voit pas ça comme une obligation d’en parler, ou comme une sorte d’injonction. Je comprenais que ce soit dur pour elle et j’étais mal placée pour lui faire une quelconque morale. Je ne parlais pas de ma mère, ni de comment elle était morte, et je parlais encore moins des relations compliquées que j’entretenais avec mon père.

« Quand ce sera fini, je te paie des vacances où tu veux, c’est promis. » Immédiatement l’atmosphère semble plus respirable et je pouffe de rire. « J’en demandais pas tant mais marché conclu ! » lui répondis-je tout en me levant. Je nous servis un autre verre de vin que je lui tendis. Je trinquais puis je bus une longue gorgée du précieux liquide. « On va tout faire pour sortir Sasha de ce merdier et si on réussit à la sortir de chez ses parents, on se paye quelques jours en Indonésie. J’y suis jamais allée mais des collègues de boulot m’ont dit que c’était superbe ! » Je lève mon verre dans sa direction, plantant mon regard bleuté dans le sien, « Deal ? »
HJ : inutile de te dire que j’avais le seum puissance maximale haha


The touch of your hand
... says you'll catch me wherever I fall. It's amazing how you can speak right to my heart without saying a word, you can light up the dark.   ( ☽☽ ) 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Empty
Message(#) Sujet: Re: pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

pack and get dressed before all hell breaks loose (pen&sloane#1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-