AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon Japon : le display Pokémon Go de retour en stock sur ...
¥5,214
Voir le deal

 we looked for stranger things -- autumn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reese Grigson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (21/06/1992).
SURNOM : grizz.
STATUT : célibataire.
MÉTIER : barman.
LOGEMENT : sur le canapé de hugo, le temps de se retrouver un appartement.
we looked for stranger things -- autumn 70j1
POSTS : 119 POINTS : 355

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à brisbane • fumeur occasionnel convaincu malgré tout d’avoir arrêté • titulaire d’un diplôme en droit qui ne lui sert strictement à rien • il a une soeur de trente-deux ans, et un demi-frère de huit ans dont il s’occupe à temps partiel • il a des tendances alcooliques non-assumées • allergique à l’engagement • il a quitté brisbane durant plus de trois mois, du jour au lendemain, et n’est revenu que début juillet • il met un temps fou à répondre à ses sms (quand il y répond) • son père est décédé depuis le vingt-huit juin 2022.
RPs EN COURS : winston, autumn, eleonora, noor, albane, naomi, jina.
RPs EN ATTENTE : byron.
AVATAR : douglas booth.
CRÉDITS : dark dreams.
DC :
PSEUDO : manon.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45237-some-days-i-lie-wide-awake-til-the-sun-hits-my-face-reese https://www.30yearsstillyoung.com/t45338-glimpse-of-us-reese https://www.30yearsstillyoung.com/t45339-reese-grigson

we looked for stranger things -- autumn Empty
Message(#) Sujet: we looked for stranger things -- autumn we looked for stranger things -- autumn EmptyJeu 14 Juil - 1:07



we looked for stranger things
2021.

La semaine officiellement terminée, Reese rentre dans son appartement sur les coups de vingt-et-une heures. Une heure plus que tardive, pour avoir traîné dans les locaux avec ses collègues, jusqu’à fermer le garage. Il se penche, agrippe le talon de ses chaussures pour les retirer dans un lourd soupire. « Albane ? » Sa voix s’élève, tandis qu’il relève légèrement le menton pour jeter un coup d’œil curieux à l’appartement, à la recherche de la silhouette de l’infirmière. Seulement, le manque de réponse ne fait que lui confirmer son absence. Il ne s’en occupe pas plus, se dirigeant directement vers la salle de bain. La sensation de vivre avec quelqu’un est encore nouvelle. Voir des affaires traîner, qui ne sont pas les siennes, lui font encore froncer les sourcils. Il n’avait plus expérimenté la colocation depuis de longues années, habitué à son petit appartement du côté de Redcliffe, très peu décoré, où personne ne l’attendait. Constater de la vie dans son nouveau chez lui, dorénavant, le perturbe autant que ça le rassure. L’appartement regorge de plantes, est tapissé d’affaires (en grande majorité celles d’Albane). Une fois sa douche (brûlante) prise, il délaisse le miroir couvert de buée, enfile son haut en même temps qu’il sort de la pièce. Comme chaque soir depuis quelques semaines, il range un peu le bordel qui traîne, empile les quelques vestes sur son avant-bras pour aller les pendre dans le placard. Une routine qui empiète déjà largement sur le temps qu'il lui reste. Il doit se rendre pour minuit à un café, pour y revoir une ancienne camarade de promo, où ils avaient, à l’époque, l’habitude de se retrouver pour des sessions révisions nocturnes — quitte à ne pas dormir, autant optimiser leur temps. Autumn, avec qui la reprise de contact quelque peu inhabituelle continue de l'amuser. La nuit s'annonce donc plutôt bonne — bien plus divertissante que lorsqu'il passe ses insomnies seul. C'est donc à un peu moins de vingt-trois heures qu'il quitte finalement l'appartement, après avoir rapidement dîné, sans se donner la peine de mettre son assiette dans l’évier.

Il arrive sur place avec seulement une poignée de minutes de retard. Les mains fourrées dans les poches de sa veste, il peut déjà constater de l’extérieur qu’il n’y a qu’une personne attablée à l’intérieur — et ce n’est définitivement pas Autumn. Il ne s’en formalise pas, poussant la porte sous le tintement d’une clochette. Il se dirige directement vers le comptoir, venant s’y accouder. « Bonsoir. » La gérante se retourne, et aussitôt, un sourire espiègle vient éclore sur les lèvres du brun. Il la reconnaît directement, et il constate bien vite que c’est réciproque. « Reese ? » Il n’a pas le temps de répondre qu’elle se penche déjà au dessus du comptoir pour venir l’enlacer, lui arrachant une légère grimace — les contacts le mettent toujours aussi mal à l’aise qu’il y a dix ans, preuve en est que ses mains ne bougent pas une seconde de ses poches. Mais bon, pour cette femme qu’il apprécie au-delà du fait qu’elle lui ait offert de nombreux cafés, il se laisse faire, ce qui est déjà une preuve d'affection de sa part. « Qu’est-ce que tu fais là ? Ça faisait une éternité qu’on t’avait plus vu ! » Elle se recule, tout sourire. Ça faisait effectivement des années que ses pieds n'avaient plus foulé ce petit café. Depuis la fin de ses études, et donc de ses sessions révisions, sa présence n'avait plus vraiment de sens — lui qui déteste le café, mais se forçait à en boire durant cette période, son retour était ironique, bien plus nostalgique que logique. « Je viens voir Autumn. On s'est donnés rendez-vous ici. » qu'il annonce, guettant une réaction. Si l'absence de Reese dans ce café tournait autour des quatre-cinq ans, celle d'Autumn pouvait quant à elle remonter à bien plus longtemps, de quoi le faire hésiter sur les souvenirs de la gérante. Un doute balayé à la mine enchantée de la propriétaire qui lui fait arquer les sourcils, un sourire amusé sur les lippes. « C'est vrai ? Qu'est-ce que ça fait longtemps qu'on l'a plus vu, elle non plus, cette petite ! » Il ricane, haussant les épaules. A bientôt trente ans, il a l'impression qu'Autumn et lui en ont toujours vingt aux yeux de la propriétaire. « Ouais, même chose pour moi. » La dernière réelle discussion entre eux, en face à face, date presque d'une décennie, de quoi lui donner le tournis. « Va t'asseoir enfin ! Je vais te préparer un café. » Bien que très peu enthousiaste à l'idée d'en boire un, il la remercie sans broncher, un sourire aux lèvres. De quoi le replonger dans le passé, et ce, jusque dans les détails. Il s’avance donc instinctivement vers la table sur laquelle ils se posaient chaque fois, auparavant, et s’assoit en plongeant presque aussitôt son nez dans son téléphone. Quelques minutes ainsi passées, et il n'entend pas la clochette retentir une seconde fois.
(C) PATR.ONUS





cut throat --
first things first i'ma say all the words inside my head, i'm fired up and tired of the way that things have been. second thing second, don't you tell me what you think that i could be, i'm the one at the sail, i'm the master of my sea.
Revenir en haut Aller en bas
Autumn Galloway
Autumn Galloway
le désordre émotif
le désordre émotif
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans — oh no. (01.03.1992)
SURNOM : elle n'en a pas et n'en veut pas non plus.
STATUT : if i didn't love you i'd be good by now.
MÉTIER : a réussi sa session universitaire de justesse, mais le boulot à la résidence n'a pas survécu. nouvellement serveuse dans un petit café.
LOGEMENT : au #163 oxlade drive, à fortitude valley dans un appartement qu'elle n'arrive pas à payer toute seule.
we looked for stranger things -- autumn 5d6ce31b6bb36c6749db8128a0d3021d68547341
POSTS : 1909 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : borderline, elle ne connaît pas les zones grises. tout est toujours blanc ou noir, trop ou pas assez › sans identité fixe, elle se module au gré de ceux qui l'entoure › hypersensible et empathique, elle gère très mal ses émotions et encore moins bien celles des autres › elle a été hospitalisé en psychiatrie pendant six mois de septembre 2019 jusqu'à mars 2020 suite à une violente crise et de long mois de dépression profonde › croule sous les dettes, peine à se garder la tête hors de l'eau › elle a propagé des rumeurs sur son ex, de qui elle est toujours amoureuse.
RPs EN COURS : (12)addiearchie #3cían #2kieran #6kieran #7kieran #8letoowensawyer #3will.

flashbacksreese (décembre 2021).

univers alternatifskieran #2 (married).

we looked for stranger things -- autumn 66b1f0edf900a7e8808407bf2549d0b7dce6cc30
halstay ☽ i roll over, but it's empty. you used to lay here beside me. i swallow my pride 'cause it's all on me. is it too late? forgive me. did you mean what you said? are you angry? lost more than a friend, now i'm on my knees. i don't know why i'm praying tonight. but if you can hear me, tell me if you hear me. and i should have called and i should have tried. and i should have walked you home every night. and i should have kissed you ten thousand times. just to tell you i love you. i should have done it all all for you, baby. but now i'm just a little too late to be what you needed.

we looked for stranger things -- autumn Tumblr_inline_oiylgcQe7n1uuqmna_250
galloways ☽ help, i have done it again. i have been here many times before. hurt myself again today. and, the worst part is there's no-one else to blame. be my friend, hold me. wrap me up, unfold me. i am small and needy. warm me up and breathe me. ouch i have lost myself again. lost myself and i am nowhere to be found. yeah i think that i might break. lost myself again and i feel unsafe.

we looked for stranger things -- autumn Tumblr_inline_pqn948mawj1vjg4rh_250
archie ☽ show me how to lie, you're getting better all the time. and turning all against the one is an art that's hard to teach. another clever word sets off an unsuspecting herd. and as you step back into line, a mob jumps to their feet. now dance, fucker, dance, man, he never had a chance. and no one even knew it was really only you. and now you steal away. take him out today. nice work you did. you're gonna go far, kid.

RPs EN ATTENTE :
we looked for stranger things -- autumn R7hh
hardway ☽ i know that you're no good for me. that's why i feel i must confess. what's wrong is why it feels so right. i want to feel your sweet caress. in your eyes, forbidden love. in your smile, forbidden love. in your kiss, forbidden love. if i had one wish love would feel like this.

hunter #5 › kai › you?
RPs TERMINÉS :
we looked for stranger things -- autumn 08a9a4eea343c8495672c0360962ee4df5457bad
halstayfell so deep we couldn't see, maybe we were never meant to be
#1 (fb)#2#3#4 (fb)#5#6#7.

(2021)asher #1mason #1jordanasher #2garret #1hunter #2normanasher #3birthday partycíanmason & birdiesawyer #1wyattzoyahunter #4archie #2.

flashbackshunter #1archie #1.

univers alternatifshunter #3 (slasher)sawyer #2 (wedding)kieran #1 (slasher).
AVATAR : jane levy.
CRÉDITS : (av. alcara) › (sign. siren charms) › (crackship halstay. harley) › (crackship hardway. sawyer) › (icons. pinterest) › (userbars. loonywaltz)
DC : penny › rosalie › trent › eleonora.
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38369-this-fire-is-keeping-me-alive-autumn https://www.30yearsstillyoung.com/t40291-autumn-just-hold-me-don-t-touch-me https://www.30yearsstillyoung.com/t38408-autumn-galloway https://www.30yearsstillyoung.com/t39314-autumn-galloway

we looked for stranger things -- autumn Empty
Message(#) Sujet: Re: we looked for stranger things -- autumn we looked for stranger things -- autumn EmptyJeu 14 Juil - 2:04



we looked for stranger things

AUTUMN GALLOWAY & @REESE GRIGSON

(Décembre 2021) La fin de session a été brutale et tu te remets à peine de ces derniers examens passés. Tu es d’ailleurs surprise d’avoir réussi cette session vu tout ce qui s’est passé dans les derniers mois et le peu de temps que tu as accordé à tes études en dehors des quelques heures passés sur le campus de l’université les soirs de semaine. Entre ton mariage débile avec Mason, les retrouvailles avec Kieran, l’accident de Cian et tout le temps passé à l’hôpital, à jongler entre tes deux boulots minables et tes études, tu ne sais pas trop comment tu parviens encore à tenir sur tes deux jambes. La vérité, c’est que tu ne vas pas très bien. Quand tout allait très vite, tu n’avais pas vraiment le temps de t’arrêter pour réaliser le bordel que tu étais en train de créer autour de toi, mais avec la session terminée et ton licenciement de la maison de retraite après cette virée impromptue et sans congé que tu as prise avec Zoya, le temps libre s’accumule à nouveau et ça veut aussi malheureusement dire que tu as à nouveau le temps de penser clairement et l’état des comptes est loin d’être agréable à faire. Tu essayes de t’étourdir comme tu le peux, de te convaincre autant que possible que la situation n’est pas si pire, même si tu sais au fond, qu’elle l’est. C’est le désastre, mais tu te complais dans ton déni, parce que c’est toujours bien plus simple que d’essayer de trouver des solutions. Tu te complais dans le fait que tu risques de te faire expulser de ton logement d’une semaine à l’autre si tu ne trouves pas rapidement un deuxième boulot pour reflouer ton compte en banque. Tu te complais dans ton déni quand tu ignores les appels de ta mère qui ferait sans doute une crise de cœur si elle savait ne serait-ce que la moitié des choses qui se passent actuellement dans ta vie. Oh le déni, il a toujours été ton plus fidèle allié, celui-là.

Lui et tes insomnies évidemment, qui font un retour en force depuis que tu ne t’épuises plus jusqu’à la moelle pour dormir la nuit. Tes insomnies qui vont renaître tes plus grandes craintes et tes plus grandes peurs, ainsi que cette solitude que tu gères toujours aussi mal. Mais ce soir, tu n’as pas besoin de gérer avec quoique ce soit puisque la nuit s’annonce différente des dernières. Il y a des années maintenant que tu ne t’es pas retrouvée toute seule avec Reese Grigson, et si tu ne pensais certainement pas reprendre contact avec lui de la manière que tu l’avais fait, il faut dire que tu étais contente de cette chance de le revoir après tout ce temps. Reese, il avait été une constante pendant un temps de ta vie que tu voyais comme bien plus simple, bien plus calme malgré les études de droit qui avait pris beaucoup de votre temps à l’époque. Et si tu n’avais pas poursuivi ce cursus passé cette simple année, tu étais curieuse de savoir si le brun était allé jusqu’au bout, et ce qu’il était devenu aujourd’hui. Curieuse surtout de réapprendre à le connaître et de voir s’il s’apparentait toujours à ce jeune homme sur qui tu avais eu un major crush dans ta jeune vingtaine, comme tu le lui avais malencontreusement avoué dans un message texte qui ne lui était pas adressé. Tu passes la porte du café avec quelques minutes de retard et tu remarques qu’il est déjà arrivé. Tu es sur le point de t’approcher lorsque tu es arrêtée par la gérante du café qui se place devant toi et t’offre un large sourire. « Autumn! Quel plaisir de te voir. Ça te va bien, les cheveux de cette couleur. » Tu n’as même pas le temps de réaliser ce qui se passe qu’elle t’enlace déjà et tu échappes un léger rire nerveux, ton regard se perdant en direction de Reese qui remarque la scène. Tu avais complètement oublié que la dernière fois que la gérante – et que Reese aussi, du coup – t’avait vu tu étais encore blonde. « Quand Reese m’a dit qu’il venait te voir ici, j’y ai pas cru. Il y a longtemps qu’on ne vous a pas vu dans les environs. » Presque dix ans déjà et tu étais loin de t’imaginer que vous aviez laissé une telle impression sur la dame. « Ça fait plaisir de vous voir aussi. J’espère que vous faites toujours d’aussi bon café. » que tu te permets de commenter, un sourire gêné sur les lèvres. « Le meilleur en ville, ne me dis pas que tu as oublié. » Tu fais signe que non de la tête et puis tu hésites à bouger, comme si tu attendais sa permission pour aller rejoindre ton vieil ami (pouvais-tu encore le considérer ainsi?) « Va le rejoindre, je t’apporte une bonne tasse bien chaude. » « Merci beaucoup. » Tu bouges enfin et franchis les quelques mètres restants avant de finalement prendre place sur la banquette devant Reese. « Je me souvenais pas qu’on était si populaire dans les environs. » que tu souffles dans un murmure avant de rire doucement. La dernière fois que tu as croisé Reese, vous étiez dans une soirée et tu n’avais pas vraiment eu le temps de le regarder bien comme il faut. Là ici, sous le fluorescent du café, tu te permets de l’observer et de noter les changements que tu perçois. Ses cheveux qui sont plus long qu’à l’époque, les pattes d’oies autour de ses yeux, et puis cette même fatigue dans son regard. Il n’a pas vraiment changé Reese et la jeune Autumn de 20 ans te souffle à l’oreille qu’il est aussi beau que dans tes souvenirs, si ce n’est plus. « Ça fait étrange d’être ici. » que tu lui avoues alors que tu réalises que tu ne sais pas vraiment quoi dire ni quoi faire face à lui. Avec lui, surtout. « Comment tu vas? » C’est bien ce qu’on demande, quand on entame une conversation avec une vieille connaissance, non? C’est un point de départ comme un autre alors que tu attends que l’on t’apporte cette tasse de café avec laquelle tu pourras enfin t’occuper si le malaise (qui n’existe peut-être que dans ta tête au fond) subsiste plus longtemps.



we looked for stranger things -- autumn P0rWgDfwe looked for stranger things -- autumn J36iNh6we looked for stranger things -- autumn FyMeElc
we looked for stranger things -- autumn QHnF9bK
we looked for stranger things -- autumn U5iGBpI
we looked for stranger things -- autumn IUJCx06
we looked for stranger things -- autumn 7ZWT0EU
we looked for stranger things -- autumn FximBIO
we looked for stranger things -- autumn YtxTUla
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Reese Grigson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (21/06/1992).
SURNOM : grizz.
STATUT : célibataire.
MÉTIER : barman.
LOGEMENT : sur le canapé de hugo, le temps de se retrouver un appartement.
we looked for stranger things -- autumn 70j1
POSTS : 119 POINTS : 355

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à brisbane • fumeur occasionnel convaincu malgré tout d’avoir arrêté • titulaire d’un diplôme en droit qui ne lui sert strictement à rien • il a une soeur de trente-deux ans, et un demi-frère de huit ans dont il s’occupe à temps partiel • il a des tendances alcooliques non-assumées • allergique à l’engagement • il a quitté brisbane durant plus de trois mois, du jour au lendemain, et n’est revenu que début juillet • il met un temps fou à répondre à ses sms (quand il y répond) • son père est décédé depuis le vingt-huit juin 2022.
RPs EN COURS : winston, autumn, eleonora, noor, albane, naomi, jina.
RPs EN ATTENTE : byron.
AVATAR : douglas booth.
CRÉDITS : dark dreams.
DC :
PSEUDO : manon.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45237-some-days-i-lie-wide-awake-til-the-sun-hits-my-face-reese https://www.30yearsstillyoung.com/t45338-glimpse-of-us-reese https://www.30yearsstillyoung.com/t45339-reese-grigson

we looked for stranger things -- autumn Empty
Message(#) Sujet: Re: we looked for stranger things -- autumn we looked for stranger things -- autumn EmptyJeu 14 Juil - 13:00



we looked for stranger things
Assis sur la banquette, Reese porte toute son attention sur son portable. Comme chaque fois qu’il doit s’occuper pour parer à l’ennui, il répond aux messages délaissés, traînant de seulement quelques heures pour les plus chanceux, de plusieurs jours, voire semaines pour les autres. Certains ont déjà été ouverts, sans qu’une réponse n’ait suivi dans l’immédiat. Ceux qui le connaissent ne s’offusquent plus de cette manière de procéder, qui s’applique autant à ses proches qu’aux vagues connaissances. Son délai de réponse ne se rapproche de la normale que de rares fois, et toujours pour des raisons bien spécifiques. « Autumn! Quel plaisir de te voir. Ça te va bien, les cheveux de cette couleur. » Il tique, aussitôt, relève la tête en direction de la gérante qui accueille chaleureusement la nouvelle arrivée. Autumn. Un sourire vient étirer ses lèvres, lorsqu’il aperçoit enfin le visage familier contre l’épaule de la propriétaire qui l’enlace avec autant de ferveur qu’elle l’a fait avec lui, à peine plus tôt. Leurs regards se croisent, et son rictus se fait plus moqueur lorsqu’il constate la gêne sur le minois de son ancienne amie. Alors qu’elle discute avec la dame dont ils ont été, à une époque, de fidèles clients, il se permet de l’observer. Il note immédiatement le roux qui habille dorénavant son visage — ce roux qui l’a même fait hésiter sur son identité, durant les premiers instants, mais qu’il se surprend à détailler plus que nécessaire. Sa mine autrefois encore juvénile est remplacée par des traits plus marqués, dont des cernes qui font écho aux siennes. Autumn a toujours été une belle femme. A l’époque, il le pensait déjà, sans pour autant plus s’y attarder. Dorénavant, il s’autorise à lui porter un regard différent. Il profite du monopole qu'exerce quelques instants la gérante sur la rousse pour envoyer un dernier message avant de ranger son portable dans sa poche. Il ne relève le regard que lorsqu'il aperçoit Autumn s'installer face à lui. « Je me souvenais pas qu’on était si populaire dans les environs. » Il arque un sourcil, haussant les épaules dans une légère moue. « Moi j’suis plutôt étonné de pas retrouver nos têtes encadrées derrière le comptoir. » qu’il énonce, un léger rictus amusé aux lèvres. Il n'en pense pas un mot. La propriétaire est de nature chaleureuse, en plus d’avoir vu leurs silhouettes à l’une de leurs tables de trop nombreuses nuits pour les oublier, quand il n’y avait d’ordinaire pratiquement personne — ou bien de simples passages, tandis qu’eux s’éternisaient, s’appropriaient la table en y étalant tout leur attirail sans aucun scrupule. Il n’a fait que lui rafraîchir la mémoire d'autant plus en y repassant les années suivantes. « Ça fait étrange d’être ici. » « Ouais… » D’autant plus en sa compagnie. Il a l’impression que la dernière fois remonte à une éternité, autant qu’elle remonte à hier. « Comment tu vas? » Il plisse légèrement les yeux, son regard fixé au sien, un sourire carnassier venant lentement étirer ses lèvres. Le malaise palpable de la rousse l’amuse plus que de raison. Mais il ne le relève pas. A la place, il vient s’adosser contre la banquette, l’air de rien. « Bien. Ça me fait plaisir de te revoir. » Et c’est sincère, contrairement aux belles paroles qu'il peut parfois servir, dans une hypocrisie qui ne lui pose tristement aucun cas de conscience. Il a toujours bien apprécié la compagnie de la rousse, malgré les années de silence qui se font ressentir aujourd'hui. « Et toi, comment tu vas ? » Ses opales jusqu’alors accrochées à la rousse ne se détournent d’elle que lorsque la gérante vient lui servir son café. Il la remercie, et elle avertit aussi vite que celui d’Autumn arrive, avant de s’éclipser. Il vient s’accouder à la table presque aussitôt, pour enrouler ses doigts autour de la tasse. Si l’odeur n’est pas pour lui plaire, se servir de la tasse pour se réchauffer les mains en revanche fait toujours son effet. « C’est vrai que ça te va bien, ta nouvelle couleur. » Il lâche ce compliment sans préavis, ses opales de nouveau plantées sur elle. Autant briser la glace dès maintenant. « Considère ça comme un début d'compte-rendu. » qu'il glisse finalement, un léger sourire au coin de ses lèvres. Comme si cette histoire de compte-rendus sur leur évolution physique avait réellement quelque chose d'officiel. Reese ne l'avait en réalité pas forcément pris au sérieux. Seulement, il n'oublie pas. Et la gêne apparente d'Autumn le pousse à y faire référence, sans trop savoir s'il cherche à la mettre à l'aise ou au contraire, à l'embarrasser.
(C) PATR.ONUS





cut throat --
first things first i'ma say all the words inside my head, i'm fired up and tired of the way that things have been. second thing second, don't you tell me what you think that i could be, i'm the one at the sail, i'm the master of my sea.
Revenir en haut Aller en bas
Autumn Galloway
Autumn Galloway
le désordre émotif
le désordre émotif
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans — oh no. (01.03.1992)
SURNOM : elle n'en a pas et n'en veut pas non plus.
STATUT : if i didn't love you i'd be good by now.
MÉTIER : a réussi sa session universitaire de justesse, mais le boulot à la résidence n'a pas survécu. nouvellement serveuse dans un petit café.
LOGEMENT : au #163 oxlade drive, à fortitude valley dans un appartement qu'elle n'arrive pas à payer toute seule.
we looked for stranger things -- autumn 5d6ce31b6bb36c6749db8128a0d3021d68547341
POSTS : 1909 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : borderline, elle ne connaît pas les zones grises. tout est toujours blanc ou noir, trop ou pas assez › sans identité fixe, elle se module au gré de ceux qui l'entoure › hypersensible et empathique, elle gère très mal ses émotions et encore moins bien celles des autres › elle a été hospitalisé en psychiatrie pendant six mois de septembre 2019 jusqu'à mars 2020 suite à une violente crise et de long mois de dépression profonde › croule sous les dettes, peine à se garder la tête hors de l'eau › elle a propagé des rumeurs sur son ex, de qui elle est toujours amoureuse.
RPs EN COURS : (12)addiearchie #3cían #2kieran #6kieran #7kieran #8letoowensawyer #3will.

flashbacksreese (décembre 2021).

univers alternatifskieran #2 (married).

we looked for stranger things -- autumn 66b1f0edf900a7e8808407bf2549d0b7dce6cc30
halstay ☽ i roll over, but it's empty. you used to lay here beside me. i swallow my pride 'cause it's all on me. is it too late? forgive me. did you mean what you said? are you angry? lost more than a friend, now i'm on my knees. i don't know why i'm praying tonight. but if you can hear me, tell me if you hear me. and i should have called and i should have tried. and i should have walked you home every night. and i should have kissed you ten thousand times. just to tell you i love you. i should have done it all all for you, baby. but now i'm just a little too late to be what you needed.

we looked for stranger things -- autumn Tumblr_inline_oiylgcQe7n1uuqmna_250
galloways ☽ help, i have done it again. i have been here many times before. hurt myself again today. and, the worst part is there's no-one else to blame. be my friend, hold me. wrap me up, unfold me. i am small and needy. warm me up and breathe me. ouch i have lost myself again. lost myself and i am nowhere to be found. yeah i think that i might break. lost myself again and i feel unsafe.

we looked for stranger things -- autumn Tumblr_inline_pqn948mawj1vjg4rh_250
archie ☽ show me how to lie, you're getting better all the time. and turning all against the one is an art that's hard to teach. another clever word sets off an unsuspecting herd. and as you step back into line, a mob jumps to their feet. now dance, fucker, dance, man, he never had a chance. and no one even knew it was really only you. and now you steal away. take him out today. nice work you did. you're gonna go far, kid.

RPs EN ATTENTE :
we looked for stranger things -- autumn R7hh
hardway ☽ i know that you're no good for me. that's why i feel i must confess. what's wrong is why it feels so right. i want to feel your sweet caress. in your eyes, forbidden love. in your smile, forbidden love. in your kiss, forbidden love. if i had one wish love would feel like this.

hunter #5 › kai › you?
RPs TERMINÉS :
we looked for stranger things -- autumn 08a9a4eea343c8495672c0360962ee4df5457bad
halstayfell so deep we couldn't see, maybe we were never meant to be
#1 (fb)#2#3#4 (fb)#5#6#7.

(2021)asher #1mason #1jordanasher #2garret #1hunter #2normanasher #3birthday partycíanmason & birdiesawyer #1wyattzoyahunter #4archie #2.

flashbackshunter #1archie #1.

univers alternatifshunter #3 (slasher)sawyer #2 (wedding)kieran #1 (slasher).
AVATAR : jane levy.
CRÉDITS : (av. alcara) › (sign. siren charms) › (crackship halstay. harley) › (crackship hardway. sawyer) › (icons. pinterest) › (userbars. loonywaltz)
DC : penny › rosalie › trent › eleonora.
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38369-this-fire-is-keeping-me-alive-autumn https://www.30yearsstillyoung.com/t40291-autumn-just-hold-me-don-t-touch-me https://www.30yearsstillyoung.com/t38408-autumn-galloway https://www.30yearsstillyoung.com/t39314-autumn-galloway

we looked for stranger things -- autumn Empty
Message(#) Sujet: Re: we looked for stranger things -- autumn we looked for stranger things -- autumn EmptyVen 15 Juil - 2:44



we looked for stranger things

AUTUMN GALLOWAY & @REESE GRIGSON

(Décembre 2021) Tu détestais cette impression d’être trop dans ta tête. D’analyser beaucoup trop chaque détail, la moindre interaction avant même de t’être retrouvée assise devant Reese. Est-ce que la gérante du café était vraiment sincère dans sa manière d’agir avec toi ou était-elle simplement polie? Pire encore, était-elle en train de se moquer de toi et tu ne le réalisais pas? Tu le savais pourtant, que tu te perdais dans un trou noir de pensées négatives qui ne représentaient en rien la réalité, que ce n’était que ton trouble qui parlait pour toi, qui te faisait voir les choses d’une manière tordue et c’était peut-être ça, le pire. De le savoir sans réellement être en mesure de faire taire le flux de pensées qui persistaient, malgré le sourire sur ton visage, malgré le fait que tu étais réellement heureuse de renouer avec Reese ce soir après toutes ces années. L’était-il autant? Se moquait-il de toi après ton erreur de texto de l’autre jour? Avait-il accepté de te rencontrer ici seulement par pitié? Non, non, Autumn. Tu essayes de relativiser. Tu sais qu’il n’est pas comme ça, Reese. Ou du moins, qu’il n’était pas comme ça dans tes souvenirs. Il ne se ferait sûrement pas chier avec toi s’il n’en avait pas envie. Mais s’il a changé? S’il n’avait tout simplement rien de mieux à faire? S’il regrette sa décision dès le moment où tu t’assois? Et si tu trouves rien d’intéressant à dire? Tu divagues déjà, c’est complètement ridicule et tu prends finalement une grande inspiration avant de finalement t’installer devant lui. « Moi j’suis plutôt étonné de pas retrouver nos têtes encadrées derrière le comptoir. » Tu échappes un rire qui se veut aussi nerveux que sincère. C’est vrai que vous en passiez vraiment beaucoup de temps ici pendant cette année que tu étudiais en droit avec lui. Sûrement ton année la plus productive, académiquement parlant. Tu voulais tellement réussir, tellement bien faire et même si c’était loin d’être parfait, vous vous en donniez presque les moyens, Reese et toi. Mais t’as voulu trop faire et au final, t’as lâché, épuisée et écoeurée parce que c’est ce que tu fais constamment. Tu te demandes s’il a fini lui, s’il est devenu le grand avocat que tu l’imaginais déjà devenir à cette époque lointaine. Tu commences par lui demander comment il va avant de te lancer dans un interrogatoire – parce que tu te connais, tu sais qu’il va venir à un moment ou un autre, l’interrogatoire.

« Bien. Ça me fait plaisir de te revoir. » Vraiment, Reese? Oh que tu aimerais le faire taire, la voix du doute dans ta tête. « Moi aussi. T’es resté à Brisbane tout ce temps? » Ça fait quelques mois que tu es de retour et ton chemin avait pas croisé le sien avant cette soirée alors c’est normal de poser la question, non? Pourquoi est-ce que tu ne peux pas tout simplement poser la question sans avoir l’impression que tu dois absolument justifier tout ce qui sort de ta bouche? C’est lassant, terriblement lassant tout ça. « Et toi, comment tu vas? » La Autumn qui a tendance a overshare trop rapidement voudrait dire que ça ne va pas si bien, en ce moment. Mais c’est la Autumn qui overthink qui est en charge en ce moment (pour combien de temps encore?) alors tu te contentes de hocher doucement la tête de haut en bas. « Ça va bien, juste un peu fatiguée. » Mais lui mieux que personne le sait, quand les insomnies prennent le dessus, le sommeil se fait la malle et la fatigue s’accumule sans que jamais le corps et l’esprit ne soient capable de s’entendre pour enfin se reposer. Surtout que dernièrement, dès que tu fermes les yeux, c’est le corps ensanglanté de Kieran que tu revois et ces images-là, tu tentes de les chasser de ton esprit autant que possible. « C’est vrai que ça te va bien, ta nouvelle couleur. » Et bien rapidement, la couleur sur tes joues concordera à merveille avec le rouge de tes cheveux. « Merci, c’est gentil. On peut dire merci à mon ex-fiancé pour le coup de tête. » Oups. C’est déjà l’entrée en scène d’Autumn qui overshare? Ça n’aura vraiment pas été long dis donc. Tu baisses les yeux, reconnaissante de la tasse de café qui est déposée devant toi. « Considère ça comme un début d’compte-rendu. » Tu pouffes de rire juste avant de poser tes lèvres sur ta tasse et c’est tant mieux parce que tu n’oses pas imaginer le dégât et l’humiliation que ça aurait pu être sinon. « Le temps a pas été trop mauvais avec toi non plus. » que tu te permets à ton tour, les yeux pourtant rivés sur ton café, malgré le sourire qui se place sur tes lèvres. Tu prends finalement une gorgée avant de reposer la tasse brûlante sur la table, tes doigts nerveux tapotant sur cette dernière. « Es-tu devenu l’un des meilleurs avocats en ville finalement? J’ai pas encore vu de panneau publicitaire à ton nom offrant tes services. » Et bien honnêtement, même si tu avais été tenté de faire une recherche sur Google, tu avais décidé de préserver le mystère encore un peu.



we looked for stranger things -- autumn P0rWgDfwe looked for stranger things -- autumn J36iNh6we looked for stranger things -- autumn FyMeElc
we looked for stranger things -- autumn QHnF9bK
we looked for stranger things -- autumn U5iGBpI
we looked for stranger things -- autumn IUJCx06
we looked for stranger things -- autumn 7ZWT0EU
we looked for stranger things -- autumn FximBIO
we looked for stranger things -- autumn YtxTUla
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Reese Grigson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (21/06/1992).
SURNOM : grizz.
STATUT : célibataire.
MÉTIER : barman.
LOGEMENT : sur le canapé de hugo, le temps de se retrouver un appartement.
we looked for stranger things -- autumn 70j1
POSTS : 119 POINTS : 355

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à brisbane • fumeur occasionnel convaincu malgré tout d’avoir arrêté • titulaire d’un diplôme en droit qui ne lui sert strictement à rien • il a une soeur de trente-deux ans, et un demi-frère de huit ans dont il s’occupe à temps partiel • il a des tendances alcooliques non-assumées • allergique à l’engagement • il a quitté brisbane durant plus de trois mois, du jour au lendemain, et n’est revenu que début juillet • il met un temps fou à répondre à ses sms (quand il y répond) • son père est décédé depuis le vingt-huit juin 2022.
RPs EN COURS : winston, autumn, eleonora, noor, albane, naomi, jina.
RPs EN ATTENTE : byron.
AVATAR : douglas booth.
CRÉDITS : dark dreams.
DC :
PSEUDO : manon.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45237-some-days-i-lie-wide-awake-til-the-sun-hits-my-face-reese https://www.30yearsstillyoung.com/t45338-glimpse-of-us-reese https://www.30yearsstillyoung.com/t45339-reese-grigson

we looked for stranger things -- autumn Empty
Message(#) Sujet: Re: we looked for stranger things -- autumn we looked for stranger things -- autumn EmptyVen 22 Juil - 1:01



we looked for stranger things
Si Reese est à l’aise avec le mensonge, il l’est tout autant avec la vérité. Alors, c’est sans trop se questionner, dénué d’intentions prédéfinies qu’il s’adresse à Autumn. Il se doute que la rousse ne doit plus tout-à-fait être la même qu’il y a dix ans, mais se base sur les souvenirs qu’il a d’elle. S’il doit changer d’avis sur elle, il le saura bien assez tôt. « Moi aussi. T’es resté à Brisbane tout ce temps? » Il hausse légèrement les épaules, ses doigts venant pianoter légèrement sur le rebord de la table. « Ouais. » qu’il se contente de répondre. Il n’a pas bougé Reese, depuis ses premiers cris sur les terres de Brisbane — ou qu’occasionnellement, pour quelques voyages qui datent dorénavant de nombreuses années, puisqu’à l’époque aux frais de ses parents. Une situation qui le titille plus qu’il ne le laisse transparaître. La routine lui déplaît profondément. Et s’il l’a toujours contourné dans sa vie amoureuse autant que dans sa vie professionnelle, en terme de lieu de vie, les changements d’appartements hasardeux commencent doucement à ne plus suffire. Rien ne l’angoisse plus que de pouvoir un jour être capable de dessiner, approximativement ou non, sa vie pour les prochaines années. « T’es allée où toi ? » S’il a pu comprendre que la rousse avait quitté la ville à travers ses messages, il ignore encore tout le reste. Combien de temps, où ça, ce sont des informations qui attisent son intérêt. Parce qu’après leur année commune en droit, il l’a rapidement perdu de vue. Il avait beau l’apprécier, Reese, ce n’est pas pour autant qu’il s’est découvert la qualité d’alimenter ses relations par des messages. Il est plutôt de ceux qui peuvent avoir des amitiés comprenant des silences d’un an sans pour autant entacher sa complicité avec ces personnes — seulement, avec Galloway, il ne s’agit pas d’une petite année mais de dix, et ignorer ce laps de temps est forcément plus difficile. « Ça va bien, juste un peu fatiguée. » Il hoche vaguement la tête, sans avoir besoin de quelconque justification — peut-être y en a t-il une de plus que celle qu’il s’imagine, mais leurs insomnies communes lui suffisent. D’aussi loin qu’il se souvienne, ils ont toujours tous les deux été fatigués, constamment, faisant d’eux de parfaits partenaires de cernes. Et lorsque celles d'Autumn s’accompagnent de teintes rosées sur ses joues porcelaines, un sourire amusé éclot sur les lèvres du Grigson. « Merci, c’est gentil. On peut dire merci à mon ex-fiancé pour le coup de tête. » Il cille brièvement sous la surprise, l’observant en silence quelques instants. Il ne se doutait pas qu’elle avait franchi ce genre d’étape. « Le fameux Archie ? » qu’il lui demande en portant sa tasse à ses lèvres, la curiosité piquée. Il tente une déduction, sur le seul nom ayant été évoqué dans leur court échange par sms. Un simple ex ou même son copain actuel, qu’il pensait, mais peut-être un ex-fiancé, finalement. Il prend une gorgée de café, ne manque pas de grimacer en reposant la tasse. Il y a des choses qui ne changent pas, et son dégoût profond pour cette boisson du diable (qu’il ne manque pas de dévisager comme telle) en fait parti. « Le temps a pas été trop mauvais avec toi non plus. » Il pouffe légèrement en s’essuyant le coin des lèvres du pouce, ses opales se relevant sur Autumn, tandis que ses sourcils s’arquent doucement. « Pas trop mauvais, rien que ça ? » Il ironise, gentiment, face à la timidité du compliment — parce qu’il le prend comme tel malgré tout. « Merci. » qu’il finit par souffler comme s’il le lui intimait, sans cacher son amusement. « Es-tu devenu l’un des meilleurs avocats en ville finalement? J’ai pas encore vu de panneau publicitaire à ton nom offrant tes services. » Un instant, il adopte une mine surprise face à sa question. Il avait presque oublié qu’il y a dix ans, il était promis à une carrière d’avocat. Tout ça lui semble si loin, désormais. Il se reprend néanmoins bien vite, comme s'il réalisait à peine avoir un jour été en école de droit. « Oh, non, j’ai arrêté. » Il l’annonce sans l’ombre d’une hésitation, préférant ne pas ajouter de suspense inutile. « Malgré mon immense avenir dans le domaine, qu’il glisse, mimant une moue orgueilleuse avant que ses lèvres ne se fendent en un sourire espiègle, ça me plaisait plus. J’suis devenu mécano à la place, donc rien à voir. » Il approche sa tasse de ses lèvres. « Surprise. » qu’il achève dans un sourire railleur, avant de boire une gorgée, jouant de l’effet de surprise qu’ils avaient décidé de se laisser, pas forcément porteur de bonne nouvelle pour sa part — quoiqu’à ses yeux, pas mauvaise non plus. « Et toi, qu’est-ce que tu deviens, alors ? Après des fiançailles, je suis prêt à tout entendre. » Parce que dans son monde, des fiançailles sont déjà un énorme changement dans une vie, qui l’effraie bien plus qu’une réorientation professionnelle ou un déménagement à l’autre bout du monde.
(C) PATR.ONUS





cut throat --
first things first i'ma say all the words inside my head, i'm fired up and tired of the way that things have been. second thing second, don't you tell me what you think that i could be, i'm the one at the sail, i'm the master of my sea.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

we looked for stranger things -- autumn Empty
Message(#) Sujet: Re: we looked for stranger things -- autumn we looked for stranger things -- autumn Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

we looked for stranger things -- autumn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-