AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Right here waiting - Kelly&Kane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
le tout feu tout flamme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (30/10/1988)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Pompier
LOGEMENT : #203 Fortitude Valley

POSTS : 22948 POINTS : 1365

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Martin&Rose&Lene - Zombies (UA) - Kelly - Jack - Henry
RPs EN ATTENTE : Azur - Nina#4
RPs TERMINÉS : Anders - Anders#2 - Martin - Grace - Tamara - Zahra - Priam - Kara - Breony - Lene - Rose - Wendy - Yasmine - Yasmine#2 - Sofia - Martin#2 - Team Burger - Alfie - Nina - Angelina - Nina#2 - Caitriona - Matt - Izaac - Lene#2 - Angelina#2 - Nina#3 - Arsène
PSEUDO : Amfly
AVATAR : Dougie Poynter
CRÉDITS : .Cranberry
DC : Andy Rivera
INSCRIT LE : 16/11/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12524-kane-williamson#458131 http://www.30yearsstillyoung.com/t16750-kane-i-think-i-m-ready-for-the-real-thing http://www.30yearsstillyoung.com/t12365-kane-williamson#451369 http://www.30yearsstillyoung.com/t12558-kane-williamson#459314

MessageSujet: Right here waiting - Kelly&Kane   Sam 28 Oct - 18:19




Un jour de congé c’est bien. Un jour de congé passé à la caserne. C’est étrange, mais ça arrive. Au moins ça prouve que j’aime mon lieu de travail pour y passer du temps même quand je n’ai pas besoin d’y être. C’est vrai. Je suis bien dans cette caserne. C’est ma deuxième maison. Ca fait 8 ans que je suis entre ces murs pour travailler. Je commence à la connaître par coeur. Une chose que je ne connais pas par contre, c’est dans combien de temps le chef sera de retour. Parce que oui, je suis arrivé mais il n’y avait que la secrétaire et son assistante dans l’enceinte de la caserne. Tout le monde est en intervention. Je sais que ça peut durer une demi heure, comme cinq heures, mais j’ai rien de prévu alors pourquoi pas attendre un moment. Non j’ai rien de prévu. Je suis à jour sur ma liste de tâches. Ce matin j’ai été productif. Je me suis levé à 8h, j’ai été faire du sport. Oui, je veux garder ces jolies tablettes de chocolats qui ornent mon beau ventre. De la muscu, mais aussi des exercices d’abdos. Plusieurs séries de vingt répétitions. C’est pas facile mais faut ce qu’il faut. Je suis motivé. Tellement que je veux être en été pour pouvoir me pavaner torse nu avec ces abdos en béton. Je veux avoir toutes les excuses du monde pour me mettre torse nu. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas la première fois que j’ai de si beaux abdos, mais je ne les avais pas entretenus. Il faut un régime alimentaire strict et j’avais pas su tenir. Cette fois je suis plus à fond dedans et j’y arrive bien. Bon je me fais plaisir de temps en temps bien sûr. D’ailleurs j’ai été piqué quelques bonbons dans la cuisine de la caserne. J'ai aussi été faire des courses ce matin et j'ai fait tourné une lessive. Au top niveau productivité.

J’ai chopé la guitare qui traine toujours dans le coin et je commence à gratter pour trouver les accords de « No Parallels » de Hands Like Houses. J’ai envie de me trouver des nouvelles chansons à chanter lors de mes soirées open mic. Sauf que je galère à trouver les bons accords, et après de longues minutes à tâtonner, je prends mon téléphone et je cherche sur internet. « No parallels hands like houses chords » et c’est parti je trouve en moins de deux tout ce que je voulais. Je vois qu’il y a même une version acoustic, alors je prends les accords de celle là, car c’est comme ça que je vais la jouer. Je connais pas cette version alors je la cherche sur youtube pour voir à quoi elle ressemble et je kiffe trop. (la chanson par ici) Je l’écoute plusieurs fois et puis je me mets à jouer, les accords sous les yeux. Je me familiarise avec et puis je change d’écran pour avoir les paroles de la chanson. Je commence à la jouer tranquille. Oui je me fais ma petite séance de répétition. Que ce soit ici ou chez moi c’est pareil. Ok je verrai mieux sur l’écran de mon ordi mais un iphone ça fait pareil, juste en plus petit. Alors je me contente de ça. Je la joue une, deux fois, trois fois. Au bout de la quatrième fois je l’ai bien en mains. Ca commence à être plutôt sympa, sans que je me coupe toutes les deux secondes pour vérifier l’accord sur l’autre page safari. Non cette fois mes yeux sont juste attiré par les paroles que je ne maîtrise pas, à part celles du refrain. D’ailleurs j’ai les yeux fermé pendant ce passage là et je chante de tout mon coeur.

« This is happiness, to be everything at once. Be unblinded, be unlearned, be unbridled and unburned. This is happiness. I'm fearless and I'm free, With the open road and the world beneath my feet. »

Et quand je réouvre les yeux. Je ne suis pas tout seul. Et ce n’est pas la secrétaire ou son assistante non. C’est la femme d’un de mes collègues. Kathy il me semble. Je m’arrête de jouer, trop surpris pour continuer.

« Oh. Salut ! »

Puis je réalise qu’elle arrive un peu au mauvais moment, car ils ne sont toujours pas de retour, alors que ça fait bien trois quart d’heure que je suis là à les attendre.

« Ils sont en intervention. Je les attends depuis un petit moment déjà. »

Je lui montre une chaise autour de la table où je me trouve.

« Libre à toi de les attendre avec moi. Juste j’ai aucune idée de leur heure de retour. Je ne sais pas sur quel cas ils sont parti. Ils étaient déjà pas là quand je suis arrivé. J’espère que ça va plus durer très longtemps. J’ai des trucs à voir avec le chef. »

Je parle trop je crois. Alors je me tais et je lui fais un petit sourire. Je pose la guitare par terre, parce que je ne vais pas continuer maintenant que j’ai de la compagnie.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Lee
STATUT : divorcée
MÉTIER : sommelière

POSTS : 49 POINTS : 225

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Banale, conformiste, sans faux plis, sans drama. Fille unique, ses parents sont témoins de Jéhovah et perfectionnistes. Vit dans une bulle de clichés et de stéréotypes. Traverse une foule de remises en question liées à son divorce, sa stérilité et sa sexualité. Souriante, trop gentille, ne sait pas dire non. Ne donne jamais son avis, n’aime pas débattre. Sans passions, elle a quelques hobbies en dehors de son travail, rien de palpitant. Elle conçoit une partie de ses robes, ne le mentionne jamais. A une incroyable mémoire. Maîtrise le small talk comme personne. A un chien, Tobey le Beagle.
RPs EN COURS : Kane - Hassan - you ? - (2/3)
PSEUDO : loonywaltz
AVATAR : keira knightley
DC : jamie, lou & ben
INSCRIT LE : 21/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17234-kelly-you-look-so-fresh-from-the-cleaner http://www.30yearsstillyoung.com/t11382-i-feel-safe-in-the-5-am-light

MessageSujet: Re: Right here waiting - Kelly&Kane   Mar 7 Nov - 10:18



Right here waiting
This is happiness, to be everything at once.
∆ ∆ ∆


Ses deux grandes maniques roses attrapèrent la plaque de cuisson et la tirèrent hors du four. C'était mercredi, jour des cookies. La bonne odeur de pâte cuite et de chocolat encore fondant avait complètement envahi la maison. Le sablé était bien doré, les pépites avaient une bonne disposition naturelle. C'était parfaitement instagramable, alors pourquoi se priver ? Pendant que les gourmandises refroidissaient et se rendaient manipulables, Kelly retrouva son téléphone et fit glisser son doigt sur l'application qu'elle pourrait trouver les yeux fermés. Tout rentrait dans le petit carré, c'était bien, mais pas parfait -non, ça manquait de vert, alors elle rapprocha le petit cactus qui trônait habituellement sur le comptoir qui marquait la fin de la cuisine et le mit en position. Là, parfait. Elle savait exactement quel filtre s'adaptait le mieux à son cliché, elle légenda d'un hashtag bien senti (Just baking some cookies #yummy !) et orna le tout d'un emoji. C'était joli, ça fera bien, et ses cinq cent et quelques followers seront tous jaloux de la mise en scène -n’est-ce pas toujours l'effet escompté ? Enfin, les patients petits cookies -comment ça “petits” ? Non, ils étaient juste à la bonne taille, comme toujours- finirent tous dans un grand tupperware. De là, tout était question de timing. Parce que ces fichues boîtes conservaient toute l'humidité de la fumée des biscuits encore un peu chauds, et s'ils y restaient trop longtemps ils pourraient absorber cette humidité, devenir mous, collants les uns aux autres, et cela serait absolument dé-sas-treux. Alors la brune sauta dans sa voiture et roula en direction de la caserne. Toujours en respectant les limitations de vitesse à la lettre, sans un excès de colère contre l'auto-école qui se traînait -on est tous passés par là-, ni un juron lorsqu'elle subit une queue de poisson au milieu d'un rond point -il devait être pressé-, de même ses ongles à la french impeccable ne s'enfonçaient pas dans le volant quand on lui grillait la priorité -il ne l’avait sûrement pas vue arriver, ça ne se remarque pas une Mini vert pomme après tout, et puis ce carrefour peut être tellement tricky, mais peut-être devrait-il voir un ophtalmo, c'est quand même inquiétant, le pauvre. D'un coup d'oeil dans le rétroviseur, elle redisciplina ses cheveux et corrigea son gloss -ses cils avaient tout de même besoin d'être recourbés et elle se le notait intérieurement pour plus tard. Elle s'essaya à un sourire passe-partout, qu'elle maîtrisait toujours aussi bien. Pas trop petit, cela lui donnerait un air de mégère coincée, ni trop large parce que sa lèvre supérieure avait tendance à remonter et dévoiler sa gencive, ce qui était pire que tout. Et ce fut donc sans un faux pli, les bras chargés de biscuits, que Lee fit son entrée dans l'antre des pompiers. Quasiment vide. Ce petit goût de frustration se glissa dans sa gorge, acide et désagréable comme tout -mais aussitôt qu'elle fut interpellée, elle rehaussa son rictus courtois et s'approcha du blond affublé d'une guitare qu'elle s'imaginait toujours surfeur, coureur de jupons des plages, vedette des soirées au coin de feu, pompier pour la gloire. C'est dire qu'ils n’avaient jamais eu de contact particulièrement approfondi, ce qui ne l'empêchait pas de se souvenir de son nom. “Hey  Kane!” Dans sa grande perspicacité, Kelly avait déjà deviné que l'équipe, et son ex-mari avec eux, était en intervention. Ce qui lui fit ravaler sa frustration une nouvelle elle fois fut d'apprendre que la mission en question s'éternisait et qu'elle resterait dans le flou concernant leur retour, tout autant que le jeune homme ici présent, jusqu'à ce qu'ils daignent donner un signe de vie. “Oh…” souffla-t-elle. La brune se faisait une joie d'honorer cette tradition qui s'était installée entre eux tous depuis qu'elle et Chad étaient mariés et que celui-ci avait intégré les volontaires, c'est-à-dire il y avait cinq ans désormais. Bien que cela ne soit pas régulier, ce goûter du mercredi était récurent, assez pour que tous s'habituent à voir la jeune femme dans les parages et lui fassent une petite place dans leur famille testostéronée. Elle faisait partie du décor, et c'était une chose à laquelle elle tenait. Si bien que malgré le divorce, malgré les fissures sur la façade de cette vie aussi impeccable qu'une nappe fraîchement repassée, les craquelures du temps et de l'usure, Kelly continuait à venir. Puisque Kane le proposait et qu'il serait impoli de refuser, elle prit place à côté de lui et retrouva son enthousiasme. “Well, ça fera plus de cookies pour nous, tant pis pour eux. Sers-toi, je t'en prie.” D'un geste machinal, rodé, elle fit sauter le couvercle du Tupperware et tendit les biscuits à Kane. “J’étais sur le point de changer un peu et faire des brownies plutôt, mais finalement je me suis dit, non, c'est mercredi, c'est le jour des cookies. Il y a des traditions ancestrales, comme ça, avec lesquelles on ne peut pas jouer.” Kelly était surtout une personne qui tenait à ses habitudes, qui s’accrochait à ses repères, qui avait besoin de la stabilité des rituels et qui s’attachait très facilement à de nouveaux process de vie, même s’il ne s’agit que d’un détail, de n’importe quoi pouvant meubler les grands espaces vides qui ponctuaient son quotidien. Cette petite tradition était également un bon moyen pour elle de garder le contact avec Chad, avec les garçons dont la compagnie n’était pas désagréable, et de sortir de chez elle où elle avait tendance, dernièrement à s’enfermer, se laisser séquestrer par sa machine à coudre, son ordinateur, sa bibliothèque et le sacro-saint Netflix. “Et tu viens souvent chanter la sérénade à ton patron ?” demanda-t-elle, pas certaine d’être très drôle, jamais particulièrement assurée d’avoir le moindre sens de l’humour. “Je plaisante.” qu’elle précisa donc, car tout malentendu était bon à éviter -elle n'insinuait pas que Kane entretenait une relation intime avec son patron, bien sûr que non, elle ne se le permettrait pas, elle ne se moquait pas non plus de lui et de sa guitare, il pouvait bien en jouer où il le voulait, qui était-elle pour juger après tout, lui au moins savait en faire, et elle n’avait de talent dans ses deux mains que pour faire des robes et des cookies. “Qu'est-ce que tu chantais ?” demanda-t-elle ensuite, toujours affublée de ce sourire d’automate, ne cherchant qu’à avoir l’air intéressée, sans même se demander si elle en avait réellement quoi que ce soit à faire. Mais elle savait engager la conversation, être aimable, agréable, car c’étaient là des qualités importantes à ses yeux, et selon lesquelles elle voulait qu’on la définisse lorsque l’on pensait à elle -si son nom venait à traverser l’esprit de qui que ce soit un jour.
loonywaltz



She may be weary, women do get weary Wearing the same shabby dress And when shes weary, try a little tenderness

Revenir en haut Aller en bas
avatar
le tout feu tout flamme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (30/10/1988)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Pompier
LOGEMENT : #203 Fortitude Valley

POSTS : 22948 POINTS : 1365

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Martin&Rose&Lene - Zombies (UA) - Kelly - Jack - Henry
RPs EN ATTENTE : Azur - Nina#4
RPs TERMINÉS : Anders - Anders#2 - Martin - Grace - Tamara - Zahra - Priam - Kara - Breony - Lene - Rose - Wendy - Yasmine - Yasmine#2 - Sofia - Martin#2 - Team Burger - Alfie - Nina - Angelina - Nina#2 - Caitriona - Matt - Izaac - Lene#2 - Angelina#2 - Nina#3 - Arsène
PSEUDO : Amfly
AVATAR : Dougie Poynter
CRÉDITS : .Cranberry
DC : Andy Rivera
INSCRIT LE : 16/11/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12524-kane-williamson#458131 http://www.30yearsstillyoung.com/t16750-kane-i-think-i-m-ready-for-the-real-thing http://www.30yearsstillyoung.com/t12365-kane-williamson#451369 http://www.30yearsstillyoung.com/t12558-kane-williamson#459314

MessageSujet: Re: Right here waiting - Kelly&Kane   Jeu 16 Nov - 23:05



Oh god, elle se souvient de mon prénom et je sèche sur le sien. Il va falloir que je trouve une astuce pour ne pas me faire prendre. Le mieux serait que je trouve comment lui faire dire son prénom mais je pense que c’est peine perdue. Je ne serai pas assez subtile pour ça. Je crois que la seule solution se sera de demander à son mari en privé. En attendant je prie pour ne pas avoir à dire son prénom. Il n’y a pas de raison. Ca devrait pouvoir le faire assez facilement. En tout cas bravo à elle pour se souvenir de moi. Pour le peu qu’on s’est parlé pendant toutes ces années. Elle a toujours été la femme de Chad pour moi. Son prénom a dû être mentionné quelques fois mais pas assez pour que je m’en souvienne. Enfin il me semble que ça commence par un K, c’est déjà ça. Je pourrais toujours balancer un « Kathy » pour qu’elle me corrige. Sauf si j’ai juste. Là je me sentirai vraiment puissant.

Elle s’installe à la table avec moi et elle annonce qu’il y aura plus de cookies pour nous. Elle me propose de me servir et je ne me fais pas prier. Je pose ma guitare.

« Merci. »

Je prends un cookie et croque dedans alors qu’elle m’explique qu’elle a faillit faire des brownies. J’avale ce que j’ai dans la bouche rapidement pour m’exprimer avec enthousiasme.

« J’adore le brownie ! Ma mère en fait mais il est pas assez fondant à mon goût. »

Moi j’en fais pas du tout. Je ne fais pas la cuisine, alors même s’il n’est pas très fondant je mange celui de ma mère. Mais dès que y’a du brownie au restaurant, je n’hésite pas bien longtemps pour en faire mon dessert. Surtout en ce moment, je suis assez chocolat depuis quelques mois et je me fais plaisir de temps en temps.

Je déguste le cookie. Je prends le temps. Je ne vais pas en manger un deuxième, ou du moins je vais essayer. Je fais attention à ce que je mange et j’ai déjà pris des bonbons en arrivant à la caserne, il faut pas que je fasse trop d’écart, sinon adieu ces abdos que je chéris tant. Je souris quand elle me demande si je sérénade souvent mon patron. Je vais pour répondre mais elle dit qu’elle plaisante.

« C’était ‘No Parallels’ de Hands Like Houses. »

Je pianote sur l’écran de mon téléphone qui est posé sur la table et je retourne sur la page youtube où la chanson est encore présente. Je mets « play ». Je commente en même temps. Je n’ai pas envie qu’il y ait de silence génant, même si techniquement avec la musique, il n’y a pas de silence. Je sais que j’aime bien écouter la chanson sans interruption au milieu quand je veux vraiment écouter et découvrir un son. Je ne sais pas si elle est autant enthousiaste que moi à ce sujet alors je parle par dessus pour combler le vide.

« C’est la version acoustic là. Je peux te faire écouter la version original si jamais ça t’intéresse. »

Quand je suis branché musique, j’ai du mal à m’arrêter. Surtout quand il s’agit de chansons et de groupes que j’aime beaucoup.

« Ils sont australiens. Ils sont passés à Brisbane le mois dernier, j’y suis allé avec quelques amis, et ils repassent en janvier. J’ai déjà pris ma place, mais j’y vais tout seul cette fois. Mes potes sont pas assez fans pour aller les voir autant de fois. Moi j’ai déjà posé ma journée pour pas louper ça. »

Oui parce qu’avec les shifts qu’on a au boulot, des fois c’est compliqué pour avoir la soirée de disponible. Pour certains concerts je fais au petit bonheur la chance si un de mes jours off tombent bien, mais pour d’autres je prends carrément à l’avance congé pour pouvoir bien profiter à fond et pas courir à droite à gauche. Je me rends compte que je parle quand même beaucoup. Pas de ma faute, je suis fan et l’idée de faire découvrir un groupe que j’aime à quelqu’un me rend tout heureux. Je me tais un peu pour qu’elle entende quand même un peu de la chanson qui passe en fond. Je croque un nouveau bout de mon cookie.

« Je sais pas si c’est ton truc les concerts ou quoi, mais ils sont vraiment top en live. Si jamais ça te branche de venir avec moi. »

Ca sonne comme un rendez vous maintenant que j’y pense, même s’il n’y a absolument rien de sous entendu dans mes propos. Je sens mes joues commencer à me chauffer légèrement. Oups.

« Chad peut venir aussi bien évidemment. »

Voilà comme ça c’est déjà mieux et plus clair. Je ne veux pas qu’elle se fasse des idées.

« Et je dis ça comme ça hein. T’es pas obligé de dire oui. »

Parce que je sais pas pourquoi je sens qu’elle serait de ce genre là.

« Je trouve juste qu’ils sont vraiment doués et qu’ils valent la peine à être vu en live. »







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Right here waiting - Kelly&Kane   


Revenir en haut Aller en bas
 

Right here waiting - Kelly&Kane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: pine rivers :: fire station
-