AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur Moulinex Companion ...
600 €
Voir le deal

 (siede's bro) there's an endless road to rediscover

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atlas Siede
Atlas Siede
le raz de marée
le raz de marée
(siede's bro) there's an endless road to rediscover FQgUS3L Présent
ÂGE : quarante et un an, né un soir d'halloween quatre-vingt-deux.
SURNOM : Siede pour la plupart des gens, Capitaine pour ses frères d'armes.
STATUT : sa vie sentimentale n'est qu'une série d'opportunités manquées
MÉTIER : pilote de l'aéronautique navale, capitaine du squadron 816. en arrêt prolongé suite à son accident.
LOGEMENT : il a accepter de partager son canapé de la déprime avec Ginny au #21 hardgrave road, west end.
(siede's bro) there's an endless road to rediscover YlkH
POSTS : 7306 POINTS : 40

TW IN RP : crise de panique/angoisse, excès de colère, accident, douleur physique.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : second né de la fratrie Siede › s'est engagé dans l'armée après le Lycée, il a n'a fait que grimper les échelons pour arriver au grade de capitaine › a eu un accident de vol fin novembre 2021 › il a perdu trois ans de souvenirs (période 2018 à 2021) › il aimerait être père mais n'a jamais su se poser dans sa vie, en attendant il est le tonton cool pour les enfants de ses amis › amoureux de Matilda depuis toujours.
CODE COULEUR : Atlas donne des ordres en seagreen
RPs EN COURS : (06) ginny #1 (fb)ally #1amos #8ginny #2lewis #1

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Yarvcat3
ginny #1 & #2 › i passed the pictures around of all the years that we stood there on the sidelines, wishing for right now. we are the kings and the queens. you traded your baseball cap for a crown. when they gave us our trophies, and we held them up for our town, and the cynics were outraged screaming, "this is absurd". 'cause for a moment, a band of thieves in ripped up jeans got to rule the world

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Brd6p7wz
lewis #1 › if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother

(siede's bro) there's an endless road to rediscover 5abv93b7
ally #1 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.


RPs EN ATTENTE : louis #1


RPs TERMINÉS : (2023) matilda #2channinghaydenautumn #3amos #6lucy #1matilda #4matilda #5 (fb)matilda #6evelynmatilda #7ava #2

(2022) matilda #1

(flashbacks) matilda #3 (2001)matilda #5 (2002)ava #1 (2011)
AVATAR : ryan gosling
CRÉDITS : harley (avatar), pinterest (gif profil), rainbowkarolina (gif ginny), putalittleloveonme (gif lewis), emziness (gif ally), hqgifhunting (gif signa), loonywaltz (ub)
DC : shiloh atkins, la reconstruction (ft. haley lu richardson), arthur coventry, l'aigle de sang (ft. françois civil), nina craine, le coeur abandonné (ft. suki waterhouse)
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 26/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t48003-we-re-a-world-of-strangers-chasin-signs-atlas
https://www.30yearsstillyoung.com/t48240-atlas-i-used-to-recognize-myself-it-s-funny-how-reflections-change
https://www.30yearsstillyoung.com/t48612-atlas-siede

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Empty
Message(#) Sujet: (siede's bro) there's an endless road to rediscover (siede's bro) there's an endless road to rediscover EmptySam 23 Mar - 12:48




(c) harlivygifs & hqgifhunting
there's an endless road to rediscover
@LEWIS SIEDE & ATLAS

lieu: logements, bayside

Il aurait pu se débrouiller seul. Après tout, c’est ce qu’il faisait depuis ses dix-huit ans. Si l’armée n’avait pas eu que du positif sur sa vie, elle lui avait au moins appris à toujours trouver un plan B. Il savait gérer sa vie quotidienne sans jamais demander de l’aide à qui que ce soit. C’est bien ce qu’on lui reprochait parfois, qu’il était du genre à se renfermer dans sa bulle sans même réaliser que le monde extérieur pouvait l'épauler. Il avait tendance à retrouver ses vieilles habitudes depuis qu’on lui avait interdit de rejoindre la mission en cours. Il allait encore à la base, tous les jours, pour s’asseoir dans son bureau et regarder les heures défilées sans but précis. Avec tout ce temps libre sur les bras, il aurait très bien pu se débrouiller seul. Ce n'était qu’un vêtement à repriser après tout. Une chemise en particulier, celle de son uniforme. Celle qui ne voulait pas laisser échapper, qu’il refusait de laisser au service de blanchisserie de la base, terrorisée à l’idée qu’on ne lui rende jamais. Atlas s’attachait au moindre objet qui le renvoyait à sa carrière. Il ne voulait rien laisser s'échapper, refusait l’idée même qu’on le remercie, même si tout tendait à croire que plus jamais il ne serait en capacité de remettre les pieds dans un hélicoptère. Un capitaine ne pouvait déclencher une crise d’angoisse au simple bruissement des pales en action. Il le savait, il en avait parfaitement conscience. Cela ne voulait pas dire qu’il était prêt à tout lâcher, pas encore. Atlas avait besoin de temps. Et par conséquent, il avait besoin de sa chemise, avec tous les boutons et sans cet accroc à la manchette.

Incapable de coudre pour sauver sa vie, Atlas n’avait qu’une seule solution. La maison familiale. Et plus exactement, demander à sa mère de lui venir en aide. Elle allait poser des questions, il le savait. Est-ce qu’il avait eu cet entretien avec ses supérieurs ? Est-ce qu’il continuait à se rendre en thérapie ? Et quand est-ce qu’elle allait enfin pouvoir venir voir son nouvel appartement ? Il était prêt à endurer tout cela, parce que sa mère s’inquiétait encore pour lui, à son grand âge. Et peut-être aussi parce que son rendez-vous de la veille avait été particulièrement éprouvant et qu’Atlas n’avait pas à cœur de se retrouver seul dans son appartement. Cela faisait peut-être de lui un enfant, mais personne ne pourrait venir réfuter sa théorie. Il n’existe rien de mieux qu’un moment partagé avec un être cher. Et il avait besoin de cela, qu’elle le couve encore un peu, même s’il avait pris son indépendance vingt ans auparavant.

C’est comme ça qu’il s'était retrouvé à pénétrer dans la maison familiale sans même prendre le temps de sonner. Cette maison restera toujours la sienne, qu’importe s’il n’avait pas dormi sous ce toit depuis des années. « Maman ? » Elle ne se trouvait pas dans la cuisine. En traversant le salon, il entendit les outils de son père, en action dans le garage et un sourire se dessina sur ses lèvres. Il irait voir plus tard ce que ce dernier était en train de fabriquer. Continuant son exploration de la maison, Atlas finit par croiser la silhouette de son petit frère. Lewis aussi semblait chercher quelqu’un et c’est pratiquement en même temps qu’ils aperçurent la silhouette de leur mère tranquillement installée dans le jardin, un livre à la main. Soudainement, il n'était plus question d’agir comme des adultes. Atlas était plus proche de la baie vitrée et même si sa jambe lui hurlait que tout cela était une mauvaise idée, il se précipita sur le patio et descendit les marches qui menaient à la pelouse à toute vitesse. Lewis était juste derrière lui, il pouvait l’entendre grommeler. Mais il fut le premier arrivé. « T’attendra ton tour, LewLew. » Il adressa un sourire victorieux à son petit frère alors que leur mère leva les yeux de son livre pour soupirer, prête à lui rappeler qu’il était l’aîné dans cette situation. « Mais je suis arrivé avant ! » Un enfant qui se retenait désespérément de ne pas s’asseoir sur le transat de sa mère. Il avait réveillé sa douleur en courant comme un abruti. « Laissez-moi finir mon chapitre ! » Bien sûr, qu’elle n’allait pas laisser tomber sa lecture pour ses deux fils pleinement adultes. Et bien sûr, qu’il ne restait qu’un siège à ses côtés et qu’Atlas se précipita dessus. À une autre époque, il aurait affirmé qu’il fallait laisser la place aux infirmes, aujourd'hui, il n’avait aucunement envie de plaisanter sur sa propre situation. « T’es pas censé travailler à cette heure-ci ? » Un jour de semaine, en début d’après-midi, bien sûr qu’Atlas allait endosser son rôle de grand-frère et interroger Lewis. Il attendait la réponse de ce dernier avant de tout de suite lui demander si tout allait bien. Sa relation avec son petit frère se voulait un peu amochée depuis quelque temps, mais Atlas n’arrivait pas à comprendre ce qui tenait Lewis autant éloigné de lui alors qu’il continuait à agir comme il l’avait toujours fait : faire d’un rien une compétition idiote.




Revenir en haut Aller en bas
Lewis Siede
Lewis Siede
le dernier pixel
le dernier pixel
Présent
ÂGE : 30 yo
SURNOM : lew(lew)
STATUT : célibataire (too shy)
MÉTIER : ingénieur en cybersécurité
LOGEMENT : #117 west end
(siede's bro) there's an endless road to rediscover 173625a03b18b7b4a49993b715c89925458d4e69
POSTS : 595 POINTS : 400

TW IN RP : mention d'accident & perte de mémoire
TW IRL : none
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Lewis passe plus de temps devant son ordinateur que dehors mais il est toujours partant pour un verre entre amis • quand il décide enfin de faire une pause, il joue de la guitare • il a deux amis d'enfance, Shiloh et Kendall, qui se sont éloignés pendant un temps • son grand frère Atlas est son modèle même si leur relation n'est plus exactement la même depuis son accident
CODE COULEUR : quand il a le temps Lewis parle en darkgoldenrod
RPs EN COURS : [07/10]

Kendall #1Ruben #1Emery #1Nathan #1Sinead #1

(nerdapalooza) Shiloh #2

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Tumblr_p689t8xjtG1r3dpmyo5_250
Leloh #2 • sweet dreams that won't come true, i'd leave it all for you. Bricks walls are closing in, let's make a run tonight. Blinded by the lights, hold you through forever, won't let you go, 'cause if you jump I will jump too

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Ab1ca24e861f2233a75402f4998c0def7ea3c879
Atlas #1 • when I couldn't, you always saw the best in me, right or wrong, you were always on my side

RPs EN ATTENTE : Lena #1 > Marley #1
RPs TERMINÉS : Leloh #1
AVATAR : Niall Horan
CRÉDITS : avatar; ciloute ; gifs; niallhgifs; bowiehunts; strangledwires (profil+signature); spidermon; sophiexrph (profil)
DC : Greta Dramamoore & Didi Gugu
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/11/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t53739-a-boy-who-sold-his-soul-for-a-shot-at-love-and-gold-o-lewis

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Empty
Message(#) Sujet: Re: (siede's bro) there's an endless road to rediscover (siede's bro) there's an endless road to rediscover EmptyMar 2 Avr - 13:36



there’s an endless road to rediscover
ft  @Atlas Siede  

Peu importe les aventures qu’ils souhaitaient vivre et les obstacles qui se dressaient sur leurs chemins, la fratrie Siede revenait toujours au même point à un moment ou à un autre. Un message de sa mère avait suffi pour que Lewis trouve un créneau dans son emploi du temps, ou plutôt, qu’il ne le fasse coïncider de façon à pouvoir venir lui rendre service. Après tout, lorsqu’il venait simplement parce qu’il en avait assez de la solitude ou qu’il souhaitait retrouver la cuisine de sa mère, il était toujours bien accueilli. Difficile donc de refuser quoique ce soit à ses proches, cela n’avait rien d’un devoir mais était plutôt l’illustration de la relation étroite qu’il entretenait avec eux. Sur place, il s’était réfugié dans le bureau de la maison pour terminer le rapport de sécurité d’un des clients qui avait fait appel à ses services. C’était la partie qu’il détestait le plus, il ne s’agissait plus là de fouiller les moindres recoins d’un site internet et de jouer avec l’ensemble des codes mais de rédiger de manière claire et précise le processus et les apprentissages. Il n’avait jamais été doué avec les langues ou les mots et avait donc espéré que changer de lieu de travail l’aiderait à se concentrer et à trouver la motivation de mettre le point final à cette mission là. Pourtant, après quelques minutes seulement assis devant son écran, Lewis s’était intéréssé au clavier d’iPad que lui avait confié sa mère. Comme un enfant recevant son cadeau le jour de Noël, il avait cherché à résoudre le mystère qui n’en était finalement pas un… Victorieux même si légèrement frustré de n’avoir été occupé que quelques secondes, Lewis avait descendu les escaliers pour rejoindre sa mère. Il ne l’avait pas trouvée directement et, à la place, s’était retrouvé nez à nez avec Atlas. « T’attendra ton tour, LewLew. » Si sa mère avait levé les yeux au ciel de voir Atlas se comporter comme un enfant, Lewis, lui, avait plutôt réagi au surnom. « Mais je suis arrivé avant ! » Et il se demandait justement depuis combien de temps il était arrivé, ne l’ayant pas entendu entrer. Au final, ce n’était pas important, ils étaient tous chez eux et c’est cette possibilité de pousser la porte lorsque cela leur convenait qui rendait les lieux aussi chaleureux. Lewis avait croisé les bras avant de donner un coup au bras de son frère. « Oh t’as quel âge ? Et m’appelle pas comme ça Atlas ! » L’autorité de leur mère, toujours aussi présente malgré l’âge de ses enfants, avait rapidement remis de l’ordre auprès des deux frères. « Laissez-moi finir mon chapitre ! » Quelques années auparavant seulement, Lewis aurait encore pris le temps de désigner son frère comme le seul coupable en criant l’un de ses fameux mais j’ai rien fait! Aujourd’hui, pourtant, il avait la maturité pour comprendre à quel point la demande de tranquillité de sa mère était légitime : elle les avait supportés bien trop longtemps.

Et sans répondre, le militaire s’était précipité pour s’installer sur l’unique place libre à côté de sa mère, laissant l’amusement prendre le dessus sur l’énervement chez Lewis. Certaines choses ne changeraient jamais. « T’es pas censé travailler à cette heure-ci ? » avait-il demandé à un Lewis posté devant eux, les bras croisés. « Freelance, télétravail, c’est des mots qui te parlent ? » avait-il répondu spontanément, continuant dans le ton de la provocation qu’avait choisi Atlas. Il n’y avait aucun reproche quant à la capacité de son frère à comprendre ce qu’il faisait réellement de sa vie, bien évidemment, pas quand celui-ci avait la circonstance la plus atténuante possible. Non, Lewis ajoutait simplement à l’humeur ambiante, préférant voir son aîné se montrer taquin que sombre et secret comme il l’était souvent depuis son accident. « Je suis venue aider maman pour un truc j’en ai profité pour finir le rapport que je devais faire. » Inutile d’entrer dans tout le charabia qu’était son métier pour ses proches. « Elle s’est achetée un nouveau clavier pour son iPad et elle trouvait pas le point d’exclamation, t’y crois toi ? » avait-il ajouté dans un rire avant de s’approcher de son frère et se poster à côté de lui, peu sûr de la façon de se comporter en sa présence. Leur mère les obligeait à attendre patiemment, ensemble, alors qu’ils apprenaient encore à vivre avec leur tout nouveau lien, bien moins solide que celui qu’ils avaient avant. Voyant sa mère relever le nez de son livre pour lui lancer un regard noir en l’écoutant oser se moquer d’elle, il avait haussé les épaules avant de se tourner à nouveau vers Atlas.  « Je savais pas que t’avais prévu de passer. » La question ne serait pas posée directement, Lewis ayant appris à marcher sur des œufs avec l’ancien pilote, mais elle était largement sous-entendue. Il ne savait pas qu’il serait là, tout comme personne chez les Siede n’avait la moindre idée de ce qui remplissait les journées d’Atlas.



i'm blending in
so you won't even know me cause I've been housing all this doubt and insecurity and I've been locked inside that house all the while you hold the key and I've been dying to get out and that might be the death of me-byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Atlas Siede
Atlas Siede
le raz de marée
le raz de marée
(siede's bro) there's an endless road to rediscover FQgUS3L Présent
ÂGE : quarante et un an, né un soir d'halloween quatre-vingt-deux.
SURNOM : Siede pour la plupart des gens, Capitaine pour ses frères d'armes.
STATUT : sa vie sentimentale n'est qu'une série d'opportunités manquées
MÉTIER : pilote de l'aéronautique navale, capitaine du squadron 816. en arrêt prolongé suite à son accident.
LOGEMENT : il a accepter de partager son canapé de la déprime avec Ginny au #21 hardgrave road, west end.
(siede's bro) there's an endless road to rediscover YlkH
POSTS : 7306 POINTS : 40

TW IN RP : crise de panique/angoisse, excès de colère, accident, douleur physique.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : second né de la fratrie Siede › s'est engagé dans l'armée après le Lycée, il a n'a fait que grimper les échelons pour arriver au grade de capitaine › a eu un accident de vol fin novembre 2021 › il a perdu trois ans de souvenirs (période 2018 à 2021) › il aimerait être père mais n'a jamais su se poser dans sa vie, en attendant il est le tonton cool pour les enfants de ses amis › amoureux de Matilda depuis toujours.
CODE COULEUR : Atlas donne des ordres en seagreen
RPs EN COURS : (06) ginny #1 (fb)ally #1amos #8ginny #2lewis #1

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Yarvcat3
ginny #1 & #2 › i passed the pictures around of all the years that we stood there on the sidelines, wishing for right now. we are the kings and the queens. you traded your baseball cap for a crown. when they gave us our trophies, and we held them up for our town, and the cynics were outraged screaming, "this is absurd". 'cause for a moment, a band of thieves in ripped up jeans got to rule the world

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Brd6p7wz
lewis #1 › if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother

(siede's bro) there's an endless road to rediscover 5abv93b7
ally #1 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.


RPs EN ATTENTE : louis #1


RPs TERMINÉS : (2023) matilda #2channinghaydenautumn #3amos #6lucy #1matilda #4matilda #5 (fb)matilda #6evelynmatilda #7ava #2

(2022) matilda #1

(flashbacks) matilda #3 (2001)matilda #5 (2002)ava #1 (2011)
AVATAR : ryan gosling
CRÉDITS : harley (avatar), pinterest (gif profil), rainbowkarolina (gif ginny), putalittleloveonme (gif lewis), emziness (gif ally), hqgifhunting (gif signa), loonywaltz (ub)
DC : shiloh atkins, la reconstruction (ft. haley lu richardson), arthur coventry, l'aigle de sang (ft. françois civil), nina craine, le coeur abandonné (ft. suki waterhouse)
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 26/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t48003-we-re-a-world-of-strangers-chasin-signs-atlas
https://www.30yearsstillyoung.com/t48240-atlas-i-used-to-recognize-myself-it-s-funny-how-reflections-change
https://www.30yearsstillyoung.com/t48612-atlas-siede

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Empty
Message(#) Sujet: Re: (siede's bro) there's an endless road to rediscover (siede's bro) there's an endless road to rediscover EmptyVen 12 Avr - 19:18




(c) harlivygifs & hqgifhunting
there's an endless road to rediscover
@LEWIS SIEDE & ATLAS

« Oh t’a quel âge ? » Une part de lui était tentée à l’idée même de lui tirer la langue. Très mature, certes, mais n'était-ce pas le lot de toutes les relations fraternelles ? « Et m’appelle pas comme ça Atlas ! » Il ne sut retenir un léger éclat de rire. Lewis n’avait jamais apprécié que l’on cherche à transformer son prénom en un surnom. En réalité, Atlas ne le faisait quasiment jamais, mais il existe bien des exceptions à la règle. « Et on respecte ses aînés. » Cette fois, c’est leur mère qui étouffa un rire sarcastique. D'accord, peut-être qu’Atlas jouait un peu trop avec les limites, mais il avait simplement envie de taquiner son petit frère. Comme si personne n’avait quitté la maison et que ce genre de scène pouvait encore se dérouler de manière récurrente.

Ils avaient pour ordre de se faire discrets, cantonés à devoir attendre l’attention de leur mère. Atlas n’allait pas s’enfermer dans son silence. Il s'était promis de faire plus d'efforts avec les siens. Et cela commençait par s’intéresser à la journée de Lewis. « Freelance, télétravail, c’est des mots qui te parlent ? » Il ne put s’empêcher de lever les yeux au soleil avant de prendre une petite voix chevrotante telle un vieillard. « Qu’est-ce qu’il dit le petit jeune ? » Il se moquait sans but de blesser, cherchant à retrouver la manière dont ils avaient toujours eu l’habitude de se taquiner en grandissant. Ce n’était que de bonne guerre, après tout. « Je suis venue aider maman pour un truc, j’en ai profité pour finir le rapport que je devais faire. » Il hocha la tête, oubliant que son frère avait pour habitude de ne pas s’enfermer dans un bureau. Ils avaient ce point en commun. Si Lewis adorait ses ordinateurs, il n’était pas du genre à se cantonner à un seul lieu de travail. Atlas haïssait plus que tout au monde de se retrouver cloué à une chaise de bureau. « Elle s’est achetée un nouveau clavier pour son iPad et elle trouvait pas le point d’exclamation, t’y crois toi ? » Il n’eut pas besoin de tourner la tête pour savoir que leur mère venait de réprimander Lewis avec un regard qui se voulait assassin. Il ne put s’empêcher de rire avant de sourire à la femme qui les avait élevés. « T'inquiète, maman, je maîtrise pas des masses non plus. » Les ordinateurs, le charabia de la nouvelle génération, les réseaux sociaux, très peu pour lui. Il avait essayé de s’intéresser à tout ce que Lewis avait pour habitude d’expliquer, mais le seul sujet sur lequel il arrivait encore à la suivre, c’était les jeux vidéo. « Je savais pas que t’avais prévu de passer. » Il prit soin de ne pas relever la délicatesse que Lewis cherchait à mettre dans le moindre de ses mots, préférant hausser des épaules. « Je le savais pas y’a une heure non plus. » Après tout, cela faisait bien longtemps qu’il avait arrêté de planifier ses journées. « Mais j’ai le temps et puis… J’ai besoin que maman fasse un peu de couture. » Et cela lui valut un regard rien que pour lui. « C’est pas pressé, t’en fais pas. » Qu’il s’empressa d’ajouter. Après tout, ce n’est pas comme s’il allait participer à la moindre cérémonie dans les jours à venir. Mais Atlas n’avait pas envie de penser à cela, il était venu se réfugier dans la maison familiale, ce n’était pas pour passer en revue sa vie qui s'écroulait tout autour de lui. « T’as encore ta Play ici ? » Il préférait passer un peu de temps avec Lewis, si ce dernier le voulait bien. « On se fait une partie ? » Cela faisait si longtemps qu’il n’avait pas pris le temps de proposer cela à son frère.




Revenir en haut Aller en bas
Lewis Siede
Lewis Siede
le dernier pixel
le dernier pixel
Présent
ÂGE : 30 yo
SURNOM : lew(lew)
STATUT : célibataire (too shy)
MÉTIER : ingénieur en cybersécurité
LOGEMENT : #117 west end
(siede's bro) there's an endless road to rediscover 173625a03b18b7b4a49993b715c89925458d4e69
POSTS : 595 POINTS : 400

TW IN RP : mention d'accident & perte de mémoire
TW IRL : none
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Lewis passe plus de temps devant son ordinateur que dehors mais il est toujours partant pour un verre entre amis • quand il décide enfin de faire une pause, il joue de la guitare • il a deux amis d'enfance, Shiloh et Kendall, qui se sont éloignés pendant un temps • son grand frère Atlas est son modèle même si leur relation n'est plus exactement la même depuis son accident
CODE COULEUR : quand il a le temps Lewis parle en darkgoldenrod
RPs EN COURS : [07/10]

Kendall #1Ruben #1Emery #1Nathan #1Sinead #1

(nerdapalooza) Shiloh #2

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Tumblr_p689t8xjtG1r3dpmyo5_250
Leloh #2 • sweet dreams that won't come true, i'd leave it all for you. Bricks walls are closing in, let's make a run tonight. Blinded by the lights, hold you through forever, won't let you go, 'cause if you jump I will jump too

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Ab1ca24e861f2233a75402f4998c0def7ea3c879
Atlas #1 • when I couldn't, you always saw the best in me, right or wrong, you were always on my side

RPs EN ATTENTE : Lena #1 > Marley #1
RPs TERMINÉS : Leloh #1
AVATAR : Niall Horan
CRÉDITS : avatar; ciloute ; gifs; niallhgifs; bowiehunts; strangledwires (profil+signature); spidermon; sophiexrph (profil)
DC : Greta Dramamoore & Didi Gugu
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/11/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t53739-a-boy-who-sold-his-soul-for-a-shot-at-love-and-gold-o-lewis

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Empty
Message(#) Sujet: Re: (siede's bro) there's an endless road to rediscover (siede's bro) there's an endless road to rediscover EmptyDim 21 Avr - 10:39



there’s an endless road to rediscover
ft  @Atlas Siede  

S’il s’était senti légèrement mal à l’aise en croisant son grand frère alors qu’il ne s’y était pas préparé, Lewis trouvait finalement du réconfort en le voyant se comporter comme avant. Comme si Atlas avait décidé de mettre sa mélancolie et son amertume de côté, ou que ces deux sentiments étaient restés sur le pas de la porte de la famille Siede parce qu’ils n’y avaient pas leur place. Lewis avait pris quelques instants avant de retrouver leurs vieux réflexes, s’assurant de s’accorder au rythme d’Atlas mais maintenant qu’elle était installée, cette bonne humeur ambiante était rafraîchissante. « Et on respecte ses aînés. » Le petit frère était obligé de rire en le voyant agir ainsi et en voyant sa mère pouffer à côté d’eux. Il savait qu’elle aussi appréciait de retrouver la complicité de ses fils, aussi relative et éphémère serait-elle. « Qu’est-ce qu’il dit le petit jeune ? » Son imitation d’une personne âgée était ridicule, venant souligner l’écart d’âge entre les deux frères. Ce n’était pas tant ce point là qui empêchait Atlas de savoir ce qu’il faisait réellement de sa vie, mais plutôt la distance qu’il avait décidé de mettre entre eux et toute sa famille depuis l’accident. Le moment était mal venu pour penser à cela, le cadet ne pouvant jamais en vouloir réellement à son aîné et étant plutôt décidé à profiter de ce moment d’accalmie sans savoir combien de temps il durerait. Et bien sûr que cette dynamique incluait un moment à taquiner leur mère, en venant expliquer à Atlas la raison de sa présence ici tout en la regardant par-dessus son épaule avec un rire moqueur. « T'inquiète, maman, je maîtrise pas des masses non plus. » « T’es pas obligé de jouer les fayots, t’as passé l’âge. » La blague était trop simple, trop récurrente, mais elle faisait partie de leur relation depuis toujours et il comptait bien reprendre doucement les choses là où ils les avaient laissées si Atlas lui en donnait l’occasion.

Ils ne prévenaient jamais leurs parents avant de venir, ils n’avaient pas besoin de s’annoncer dans une maison qui était encore la leur, mais avaient pris l’habitude d’avertir leurs frères et soeurs. Atlas ne l’avait pas fait, et Lewis avait été obligé de le souligner parce qu’il était plus simple pour lui de se préparer avant de se retrouver face à son grand frère. « Je le savais pas y’a une heure non plus. » Il avait levé le menton avec un léger sourire, sa dernière volonté étant de laisser l’impression au pilote qu’il n’était pas content de le voir. Il l’était, il avait juste énormément de mal à le voir être devenu un presque étranger. « Mais j’ai le temps et puis… J’ai besoin que maman fasse un peu de couture. » Lewis aurait dû continuer sur les plaisanteries, en indiquant à son frère qu’il avait passé l’âge de demander ce genre de service à sa mère et qu’il pouvait se débrouiller seul mais il s’était abstenu, sachant que tout cela aurait sonné étrangement faux. Sans qu’ils ne les aient fixées ensemble, les deux frères connaissaient les limites de chacun et Lewis les aurait probablement dépassées en blaguant sur la façon dont Atlas avait besoin de leur mère. « C’est pas pressé, t’en fais pas. » avait-il lancé à sa mère qui s’inquiétait déjà de devoir abandonner sa lecture pour s’occuper des vêtements de son fils, comme s’il était encore l’homme pressé d’avant l’accident. Un léger silence s’était installé alors que chacun des trois membres de la famille pensait probablement à tous les non-dits et au poids que représentait encore la perte de mémoire d’Atlas pour eux tous mais surtout pour lui.

« T’as encore ta Play ici ? » Le front de Lewis s’était plissé alors qu’il réfléchissait à où pourrait se trouvait sa vieille console. Il avait pris l’essentiel de ses affaires personnelles et de ses jeux vidéos dans son appartement, mais certaines choses avaient du rester ici, faute de place. Et pour pouvoir toujours se raccrocher à son passé lorsqu’il revenait ici. « On se fait une partie ? »  « Je veux bien mais ça va être à l’ancienne… » avait-il commencé en regardant son frère avec un sourcil arqué. « Ça te laissera peut-être une chance de gagner, quoi. » Et sur ces mots il s’était empressé de courir dans les escaliers menant jusqu’à sa chambre pour aller brancher la console, essuyer le disque de jeu et le mettre dedans en espérant qu’il démarrerait sans trop de problème. Ils s’étaient assis sur le bord du lit, face à l’écran de chargement, et Lewis cherchait les bons mots. « C’est sympa de te voir. » avait-il commencé, son visage ne bougeant pas mais ses yeux jaugeant en coin les réactions d’Atlas. « J’ai revu Kendall et Shiloh. » Il ne savait pas réellement pourquoi il avait posé cette information là, mais il aimait parler de certains aspects de sa vie pour réussir à comprendre où se situait la mémoire de son frère sans lui demander clairement. Et l’idée de commencer par parler de lui rendait la seconde question plus légitime. « Et toi alors, t’as bien des trucs à me raconter pendant que je t’apprends à jouer ? » Il faisait de son mieux pour que tout paraisse naturel, cherchant à discuter tout en laissant une échappatoire à un Atlas qu’il ne valait mieux pas contrarier ces temps-ci.



i'm blending in
so you won't even know me cause I've been housing all this doubt and insecurity and I've been locked inside that house all the while you hold the key and I've been dying to get out and that might be the death of me-byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Atlas Siede
Atlas Siede
le raz de marée
le raz de marée
(siede's bro) there's an endless road to rediscover FQgUS3L Présent
ÂGE : quarante et un an, né un soir d'halloween quatre-vingt-deux.
SURNOM : Siede pour la plupart des gens, Capitaine pour ses frères d'armes.
STATUT : sa vie sentimentale n'est qu'une série d'opportunités manquées
MÉTIER : pilote de l'aéronautique navale, capitaine du squadron 816. en arrêt prolongé suite à son accident.
LOGEMENT : il a accepter de partager son canapé de la déprime avec Ginny au #21 hardgrave road, west end.
(siede's bro) there's an endless road to rediscover YlkH
POSTS : 7306 POINTS : 40

TW IN RP : crise de panique/angoisse, excès de colère, accident, douleur physique.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : second né de la fratrie Siede › s'est engagé dans l'armée après le Lycée, il a n'a fait que grimper les échelons pour arriver au grade de capitaine › a eu un accident de vol fin novembre 2021 › il a perdu trois ans de souvenirs (période 2018 à 2021) › il aimerait être père mais n'a jamais su se poser dans sa vie, en attendant il est le tonton cool pour les enfants de ses amis › amoureux de Matilda depuis toujours.
CODE COULEUR : Atlas donne des ordres en seagreen
RPs EN COURS : (06) ginny #1 (fb)ally #1amos #8ginny #2lewis #1

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Yarvcat3
ginny #1 & #2 › i passed the pictures around of all the years that we stood there on the sidelines, wishing for right now. we are the kings and the queens. you traded your baseball cap for a crown. when they gave us our trophies, and we held them up for our town, and the cynics were outraged screaming, "this is absurd". 'cause for a moment, a band of thieves in ripped up jeans got to rule the world

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Brd6p7wz
lewis #1 › if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother

(siede's bro) there's an endless road to rediscover 5abv93b7
ally #1 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.


RPs EN ATTENTE : louis #1


RPs TERMINÉS : (2023) matilda #2channinghaydenautumn #3amos #6lucy #1matilda #4matilda #5 (fb)matilda #6evelynmatilda #7ava #2

(2022) matilda #1

(flashbacks) matilda #3 (2001)matilda #5 (2002)ava #1 (2011)
AVATAR : ryan gosling
CRÉDITS : harley (avatar), pinterest (gif profil), rainbowkarolina (gif ginny), putalittleloveonme (gif lewis), emziness (gif ally), hqgifhunting (gif signa), loonywaltz (ub)
DC : shiloh atkins, la reconstruction (ft. haley lu richardson), arthur coventry, l'aigle de sang (ft. françois civil), nina craine, le coeur abandonné (ft. suki waterhouse)
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 26/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t48003-we-re-a-world-of-strangers-chasin-signs-atlas
https://www.30yearsstillyoung.com/t48240-atlas-i-used-to-recognize-myself-it-s-funny-how-reflections-change
https://www.30yearsstillyoung.com/t48612-atlas-siede

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Empty
Message(#) Sujet: Re: (siede's bro) there's an endless road to rediscover (siede's bro) there's an endless road to rediscover EmptyVen 26 Avr - 20:13



(c) harlivygifs & hqgifhunting
there's an endless road to rediscover
@LEWIS SIEDE & ATLAS

« T’es pas obligé de jouer les fayots, t’as passé l’âge. » La blague se voulait des plus spontanées et naturelles, lui arrachant un éclat de rire des plus sincères. Du coin de l’œil, il avait aperçu la mimique de leur mère. Fatiguée d’entendre les mêmes disputes depuis une trentaine d'années, mais probablement heureuse de voir ses fils se parler sans reproche ou sans silence prolongé. Ce n’était pas arrivé depuis si longtemps, une telle spontanéité entre eux. Cela pouvait apparaître comme trois fois rien, mais une simple interaction pouvait véhiculer une dizaine d’excuses et toute une proposition de faire mieux. Atlas n’a jamais été le plus loquace de la famille, habitué à obéir aux ordres ou à les donner, il n’était pas le plus bavard. Il n’était pas celui qui allait engager une longue conversation profonde, mais il avait sa manière de faire avec son frère. Il n’était pas nécessaire de s’attarder sur des futilités quand il pouvait tout simplement profiter de la présence de Lewis pour lui proposer une partie de jeux vidéo. Comme au bon vieux temps, quand petit Lewis squattait constamment sa console de jeux et qu’il cherchait désespérément à trouver un adversaire dans son aîné. Atlas n’était pas un grand fan de tout cela, il perdait trop rapidement patience pour réellement aider Lewis à franchir ses niveaux, mais il maîtrisait assez son esprit logique pour observer le jeu et lui donner des pistes de réussite. « Je veux bien, mais ça va être à l’ancienne… » - « T’as peur de perdre ? » C’était un peu devenu leur truc à eux, leur manière de se retrouver lorsque Atlas se retrouvait en permission sur le territoire et qu’il avait du temps à accorder à son frère. Parfois, il fallait commencer par les choses les plus simples. « Ça te laissera peut-être une chance de gagner, quoi. » Il leva les yeux au ciel, le grand frère ennuyé par le plus jeune, mais amusé par la situation, malgré tout.

Lewis est parti en trombe, sans demander son reste. Le militaire mit un temps fou à sortir de sa position bien trop basse pour que sa jambe ne lui fasse pas comprendre. Il était lent, il n’était plus aussi vif qu’avant et sentir le regard de sa mère lui vriller le dos n’aidait en rien dans la situation. « C’est bien que tu passes un peu de temps avec lui. » Bien sûr qu’elle avait son avis à donner, la matriarche qui veille sur ses petits. Il n’allait pas lui en vouloir, conscient de ne pas avoir été le plus attentif envers les plus jeunes. Atlas s’était rendu indisponible, consciemment, sans réellement prendre en compte l’impact que cela pourrait avoir sur le reste de sa famille. Il s’en voulait, mais à l'époque, il n’avait pas su réagir autrement. Avec ses blessures et la fin, désormais inévitable, de sa carrière, il ne lui reste plus que de la colère à transmettre. Une colère qu’il se refusait de diriger envers sa fratrie. Conscient de ses limites, il avait imposé une distance avec l’ensemble de sa famille, et il ne lui restait plus qu’à ramasser les morceaux désormais. Lentement, sans éclaboussure, pour bien faire, pour ne pas fauter une fois encore.

Il l’attendait assis sur son lit, une manette à la main et un léger sourire aux lèvres, mais nerveux malgré tout. « Je cours plus aussi vite que toi. » Est-ce qu’il était temps de faire des blagues sur son état? Il n’était jamais sûr de cela, parfois il n’en avait rien à faire, d’autres jours, il pourrait tout casser dans la pièce à l’idée de se sentir aussi diminué. C’était un jeu dangereux, mais une main tendue vers Lewis qui paraissait si nerveux de se retrouver seul avec lui. « C’est sympa de te voir. » - « Ca faisait trop longtemps. » Il en avait parfaitement conscience, malheureusement. Mais il ne put s’empêcher de sourire en voyant le jeu que son frère venait de lancer à l’écran. Les vieilles habitudes ne se perdent pas tant que cela il faut croire. « J’ai revu Kendall et Shiloh. » Oh. Ce n’était pas anodin pour que Lewis en parle aussi spontanément. S’il avait un plutôt bon souvenir de la terreur que pouvait être Kendall Harding, il lui fallut une seconde pour reconnaître le second prénom. Avant de sourire tel un idiot. « Shiloh? La petite blonde qui était toujours collée à vous? » Il se souvenait maintenant. La demoiselle qui avait tendance à faire sourire Lewis et qui le faisait également rougir plus que de raison. « Comment ils vont ? C’est sympa que vous soyez toujours en contact. » Après tout ce temps, ce n’était parfois pas le plus simple. Il en savait quelque chose.

« Et toi alors, t’as bien des trucs à me raconter pendant que je t’apprends à jouer ? » - « Déjà, tu vas rien m’apprendre du tout ! » Est-ce que Lewis allait tuer son personnage en moins de trois secondes ? Oui, très probablement, mais Atlas n’allait pas se laisser faire aussi facilement. Et que raconter surtout ? Qu’il allait définitivement perdre son poste ? Non, Lewis n’avait pas besoin de savoir cela, pas pour le moment. Que son psy lui avait définitivement diagnostiqué une dépression plus ou moins sévère ? Non, ce n’était pas un sujet très joyeux. Alors, Atlas évoqua la seule chose qui lui vint à l’esprit. « Je vais adopter un chien ! » Cela sera suffisant pour entretenir la conversation, pas vrai ?




Revenir en haut Aller en bas
Lewis Siede
Lewis Siede
le dernier pixel
le dernier pixel
Présent
ÂGE : 30 yo
SURNOM : lew(lew)
STATUT : célibataire (too shy)
MÉTIER : ingénieur en cybersécurité
LOGEMENT : #117 west end
(siede's bro) there's an endless road to rediscover 173625a03b18b7b4a49993b715c89925458d4e69
POSTS : 595 POINTS : 400

TW IN RP : mention d'accident & perte de mémoire
TW IRL : none
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Lewis passe plus de temps devant son ordinateur que dehors mais il est toujours partant pour un verre entre amis • quand il décide enfin de faire une pause, il joue de la guitare • il a deux amis d'enfance, Shiloh et Kendall, qui se sont éloignés pendant un temps • son grand frère Atlas est son modèle même si leur relation n'est plus exactement la même depuis son accident
CODE COULEUR : quand il a le temps Lewis parle en darkgoldenrod
RPs EN COURS : [07/10]

Kendall #1Ruben #1Emery #1Nathan #1Sinead #1

(nerdapalooza) Shiloh #2

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Tumblr_p689t8xjtG1r3dpmyo5_250
Leloh #2 • sweet dreams that won't come true, i'd leave it all for you. Bricks walls are closing in, let's make a run tonight. Blinded by the lights, hold you through forever, won't let you go, 'cause if you jump I will jump too

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Ab1ca24e861f2233a75402f4998c0def7ea3c879
Atlas #1 • when I couldn't, you always saw the best in me, right or wrong, you were always on my side

RPs EN ATTENTE : Lena #1 > Marley #1
RPs TERMINÉS : Leloh #1
AVATAR : Niall Horan
CRÉDITS : avatar; ciloute ; gifs; niallhgifs; bowiehunts; strangledwires (profil+signature); spidermon; sophiexrph (profil)
DC : Greta Dramamoore & Didi Gugu
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/11/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t53739-a-boy-who-sold-his-soul-for-a-shot-at-love-and-gold-o-lewis

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Empty
Message(#) Sujet: Re: (siede's bro) there's an endless road to rediscover (siede's bro) there's an endless road to rediscover EmptySam 11 Mai - 12:31



there’s an endless road to rediscover
ft  @Atlas Siede  

Il était évident que les frères Siede n’allaient pas crever l’abcès et prendre le temps de longues discussions autour de ce qui les avait déchirés. Atlas avait eu un accident, il n’était plus le même et faisait de son mieux pour remonter la pente malgré la façon dont ses proches pouvaient parfois crier à la mauvaise volonté. Il n’y avait rien de plus à dire, et ce peu importe combien la fratrie et les parents de l’ancien pilote souhaitaient l’entendre se livrer, comme si cela le forcerait à aller mieux plus rapidement. Lewis était le premier à vivre avec beaucoup de difficulté le mutisme de son grand frère mais il l’aimait assez pour le laisser avancer à son rythme, sans le brusquer. Il se contentait de lui ouvrir la porte, quand l’opportunité se présentait, parce qu’il viendrait peut-être un temps où il souhaiterait discuter.  S’il avait toujours été un exemple, il ne pouvait pas cautionner de le voir tout enfouir, mais le respectait assez pour faire avec sans jamais s’en agacer. Difficile, dans tous les cas, d’en vouloir à ce grand dadet qu’il était et qui s’autorisait pas à pas à reprendre le chemin de choses simples : des taquineries avec son frère, un moment de complicité avec sa mère, une partie de jeux vidéos. Finalement, le retour à la réalité tenait à peu de choses, et Lewis espérait que ce serait à travers de toutes ces futilités que son frère retrouverait peu à peu le sentiment d’appartenance dans un monde qu’il avait été forcé de mettre de côté durant un laps de temps assez long pour l’en déconnecter. « T’as peur de perdre ? » Il y avait du positif à tout cela, l’arrogance de l’aîné devenait le signe qu’il allait mieux et non plus une raison pour Lewis de se sentir vexé ou amoindri. Il avait donc adressé un sourire provocateur à son frère, signalant à quel point il était prêt à le défier. Avant de partir et dévaler les escaliers, il avait pu voir sa mère retenir un instant Atlas pour lui glisser quelque chose, discrètement. Un sourire s’était dessiné sur son visage de les voir là, elle heureuse de constater que ses fils reprenaient leur lien là où ils l’avaient laissé.

« Ca faisait trop longtemps. »
« Je te manquais hin ? »

Lewis avait cessé d’être lui-même durant trop longtemps et il appréciait de pouvoir à nouveau jouer l’ami stupide et agaçant pour Shiloh, partager une bière et refaire le monde avec Kendall ou tout simplement tenter de pousser son frère à bout. Son humeur dépendait d’eux tous, et il réalisait à quel point il ne pouvait fonctionner sans eux, assez pour mentionner le nom de ses deux amis à un Atlas qui mélangeait encore parfois le passé et le présent, le vrai et le faux. « Shiloh? La petite blonde qui était toujours collée à vous? » Lewis avait hoché la tête, ravi que la partie ait commencé pour lui permettre de fixer l’écran et tenter de ne pas montrer tous ces signes évidents qu’il laissait entrevoir lorsque l’on parlait de Shiloh. Nathan avait été le seul pour l’instant à s’en rendre compte, et si Atlas avait oublié les confidences de son frère à ce sujet, il le connaissait probablement assez pour lire son visage comme un livre ouvert. « Comment ils vont ? C’est sympa que vous soyez toujours en contact. » Il n’avait pas pu s’empêcher de grimacer, il ne l’avait plus ennuyé avec ses soucis, ne lui avait donc pas indiqué - une nouvelle fois - qu’ils avaient tous les deux rompu le contact. « Ca fait partie des choses que je t’avais dites, on se parlait plus justement depuis qu’ils avaient quitté Brisbane, ils viennent de revenir. » Il ne lui en voulait pas le moins du monde, cela aurait été idiot, il cherchait simplement à tenter de raviver certains souvenirs chez son frère. Alors, lors des rares moments où ils discutaient, Lewis n’hésitait pas à lui indiquer les choses déjà évoquées ou non, comme pour tenter de lui indiquer que leur lien à eux ne s’était à l’inverse jamais réellement rompu.  « Kendall a perdu son papa, on s’est revus là-bas avec lui et Shiloh. » Il avait soupiré en repensant à ce moment mais l’avait vite balayé, ne voulant pas que son frère s’inquiète plus que de raison.  « Mais ça va, je fais au mieux pour le soutenir. Et Shiloh est devenue styliste. » Un sourire en coin s’était dessiné sur ses lèvres en prononçant ces mots tout haut. Et puisqu’ils en étaient là, il avait tenté de faire parler Atlas, lui laissant cette opportunité au cas où il en ressentirait le besoin. « Déjà, tu vas rien m’apprendre du tout ! » Ils avaient partagé un rire qu’il avait espéré être le préambule de confidences qui n’avaient finalement pas eu lieu. « Je vais adopter un chien ! » . « Sérieux ? Quoi comme chien ? » avait-il demandé, étonné mais heureux de le voir se lancer dans quelque chose d’aussi concret. Lewis s’agitait sur sa manette, grommelant entre deux phrases alors que son frère semblait lui aussi laisser parler ce qu’il ne voulait pas dire au travers du jeu. Et à en croire ce qu’il se passait sur l’écran, il semblait encore dissimuler une certaine colère. . « Tu vas pas me demander de jouer les dog-sitters hin ? » Il avait enfin décoller son visage de l’écran pour adresser un regard faussement suspicieux à son frère, ils savaient tous les deux à quel point le rôle lui conviendrait si c’était le cas.  « Si tu me parles de ton futur chien j’en déduis que c’est parce que t’as pas envie de me dire comment tu vas, hin ? » Il le détesterait quelques temps pour cette question, mais le pire serait qu’il refuse de répondre ou s’en aille, ils étaient frères, leur lien ne serait jamais brisé par une maladresse de Lewis.



i'm blending in
so you won't even know me cause I've been housing all this doubt and insecurity and I've been locked inside that house all the while you hold the key and I've been dying to get out and that might be the death of me-byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(siede's bro) there's an endless road to rediscover Empty
Message(#) Sujet: Re: (siede's bro) there's an endless road to rediscover (siede's bro) there's an endless road to rediscover Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(siede's bro) there's an endless road to rediscover

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: logements
-