AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-44%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS HD6563/64 – Machine à café SENSEO Viva Café
49.99 € 89.99 €
Voir le deal

 You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty
Message(#) Sujet: You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah EmptyLun 11 Mar - 6:15



You look familiar... Have we ever met before?

Cet après midi là, Leah était plutôt de bonne humeur. En vérité, cela faisait quelques jours qu’on ne pouvait lui enlever cet espèce de sourire qui trônait au milieu de son visage, illuminant ses traits fins. La raison ? Il y en avait plusieurs en fait. La première était somme toute assez banale, et pouvait paraître étonnante : elle avait perdu son emploi. Ou plutôt, elle avait carrément démissionné sur un coup de tête. Cela faisait littéralement des mois qu’elle se sentait mal dans ce boulot qui ne lui correspondait plus. Elle avait changé. La Leah d’avant qui adorait passer ses soirées à faire la fête et à écumer les bars avait disparu, et son travail ne lui plaisait plus. La seule chose qui l’avait retenue de partir, c’était ses problèmes financiers. Mais Stephen était intervenu, épongeant ses dettes en un claquement de doigt. Si la brune n’était pas très à l’aise avec cette situation, elle se devait tout de même d’avouer que son esprit était bien plus léger depuis qu’elle ne recevait plus des factures impayées à la pelle. La décision de quitter le MacTavish s’était donc imposée d’elle-même un soir où un client avait encore été trop insistant et qu’elle avait presque du s’excuser de l’avoir remis en place. Cela pouvait paraître impulsif, mais ce geste avait été réfléchi depuis de longues semaines, et sa démission imaginée à plusieurs reprises dans son esprit fatigué. La seconde chose qui la rendait de si bonne humeur, c’est tout simplement que sa relation avec Stephen prenait une toute autre tournure. Il l’avait invitée à passer un mois au Cambodge avec lui, alors même qu’ils s’étaient enfin avoué ce qu’ils représentaient l’un pour l’autre. La brunette se sentait apaisée et regardait enfin l’avenir avec optimisme. Cela la changeait, elle qui avait passé son temps à broyer du noir pendant la majeure partie de l’année dernière. Cette année-ci commençait sous les meilleurs auspices et tout ce que la jeune femme espérait, c’était que ça continue sur la même voie. Elle n’était pas vraiment du genre pessimiste et était persuadée que penser au négatif finissait toujours par attirer le négatif. Mais il fallait bien l’avouer, Leah n’avait pas vraiment brillé par sa chance ces derniers temps.
Bien décidée à profiter de cette liberté retrouvée, la brunette profitait de ses journées à se promener et à faire du sport à fond. Rester chez elle n’avait jamais fait partie des choses qui la relaxaient, que du contraire. Ne rien faire la rendait folle. En bougeant, elle s’aérait l’esprit et réfléchissait doucement à ce qu’allait être la prochaine étape de sa vie. Il fallait bien avouer que son absence de diplôme et de qualification ne jouaient pas en sa faveur, mais Leah était débrouillarde et elle se persuadait qu’elle trouverait bien quelque chose. Après le Cambodge. Pour l’instant, elle profitait de son temps libre à faire tout ce qu’elle n’avait jamais l’occasion de faire, et c’était très bien comme ça. Les heures avaient d’ailleurs filé à une vitesse incroyable, comme toujours, et la brune se dépêcha de faire un crochet par le magasin avant de rentrer à l’appartement. Il leur manquait deux trois petites choses et Stephen avait collé une liste sur le frigo qu’elle avait embarqué avant de partir. Au supermarché du coin, Leah errait dans les rayons comme une âme en peine. Elle détestait ça, faire les courses. Mais il fallait bien qu’elle s’y colle, après tout, elle n’avait plus que ça à faire contrairement au kiné qui continuait avec ses horaires de folie au cabinet. Au détour d’une allée, elle aperçu une jeune femme qui se débattait avec un produit situé bien plus haut qu’elle, essayant tant bien que mal de ne pas faire tomber la moitié des autres articles en attrapant celui qu’elle voulait. Cela fit sourire Leah, qui ne connaissait que trop bien cette situation. Les gens de petite taille étaient lésés dans des magasins comme celui-ci, à croire que c’était amusant de les torturer en disposant les produits bien trop haut pour eux. Son regard s’attarda sur le visage concentré de la brune et ses sourcils se froncèrent sans qu’elle ne s’en rende compte. Cette frimousse lui était familière. Mais où aurait-elle bien pu la rencontrer ? Détaillant la jeune femme, Leah réfléchissait activement mais rien n’y faisait, elle ne la remettait pas. Haussant les épaules, elle fit demi-tour pour continuer ses courses, tournant le dos à l’inconnue avant de passer pour une vraie psychopathe. Quelques minutes plus tard, et non sans peine, elle arriva au bout de sa liste. Un sourire satisfait posé au coin de ses lèvres, la brunette prit la direction des caisses et tomba à nouveau sur la jeune femme de tout à l’heure. Même impression de déjà vu. Frustrée, Leah décida de faire abstraction et se dirigea d’un pas décidé vers l’inconnue en question. Elle ne pouvait pas rester sur des interrogations, elles se connaissaient, c’était certain. Mais d’où, ça c’était une autre question. « Bonjour. Excusez-moi de vous déranger mais… J’ai l’impression qu’on se connaît. Ou qu’on s’est déjà vu. Mais je n’arrive plus à me rappeler des circonstances et j’avoue que ça me perturbe depuis tout à l’heure. » Lança-t-elle avec une grimace qui signifiait qu’elle était désolée de venir lui parler comme ça et que ça n’était absolument pas dans ses habitudes d’arrêter les inconnus dans les rayons du supermarché. Une fois n’était pas coutume. « Je m’appelle Leah, Leah Baumann… » Ajouta-t-elle précipitamment en penchant la tête sur le côté, comme pour ajouter un détail qui l’aiderait elle aussi à se remémorer qui elles étaient l’une pour l’autre, et la rassurer au passage sur le fait qu’elle n’était pas une échappée d’asile.




Spoiler:
 



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Oublie parfois son prénom tant on l'appelle la plupart du temps, Alex. Elle ne se lasse pas de « bébé » ou « mon amour » par son mari, Madame Anderson c'est nouveau mais elle se peut s'empêcher de sourire quand elle entends ce nom, le sien désormais. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Occupe ses journées à courir après Lena tout en esquivant Lucy qui s'accroche à elle comme un bébé koala.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Y4a8
POSTS : 23260 POINTS : 1255

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, profite de son bonheur avec Caleb et leurs filles
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherPrim #2Jeremiah #4Phoebe
Birdie (FB 2009)

Mariage Calex
Calex #45 Rory et Swann #4Sujet commun Mariage

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah 3gvf
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #36 (UA)Calex #43 (FB Avril 2010)Calex #44

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Rvdh
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : Alfie #2, Calen#2, Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) niniel (avatar) Adèle, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty
Message(#) Sujet: Re: You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah EmptyMer 13 Mar - 10:32



You look familiar... Have we ever met before?
Dans quelques jours, Alex devait faire un aller-retour en Angleterre, des affaires familiales et professionnelles à régler. Elle était partie tellement vite, tellement précipitamment qu'elle avait laissé beaucoup de choses en suspens. Elle avait encore à gérer certaines affaires importantes, dont entre autre, l'héritage lié au décès de sa mère. Et, après un appel en provenance de Londres et de l'avocat de son paternel, elle avait eu besoin de s'aérer l'esprit avant de se mettre à trop cogiter et à tourner en rond dans son appartement. Alors, elle avait quitté son domicile et elle avait marché dans les rues de Redcliff, profitant de la chaleur Australienne. Un tour dans un café, du shopping pour occuper son esprit. Et, avant de rentrer et de retrouver la solitude de son appart', elle avait été faire quelques courses histoire de remplir son frigo vide. Traînant dans les rayons du supermarché, sans réel  objectif, elle remplissait son caddie au grès de ses envies. Parfois, elle restait plantée plusieurs minutes devant un produit, à comparer deux marques sensiblement identiques, juste pour perdre du temps et repousser le moment fatidique ou elle se retrouverait seule dans son appartement à devoir faire face aux documents envoyés par l'avocat de son père. Elle parcourait rayons après rayons sans réfléchir à une quelconque logique. Elle poussait son caddie et son seul véritable objectif des courses du jour, était d'éviter de rentrer dans tout ces gens, tous bien trop pressés.

Elle se retrouvait dans un rayon ou plusieurs dizaines de boite des thés étaient présentées. Alex s'était arrêtée devant ce rayon et son regard avait dévié vers la marque de thé préférée de sa mère. Sa mère pourtant Australienne issue d'une famille modeste, était devenue le vrai cliché de l'Anglaise de bonne famille. Le « tea time » était sacré pour elle, et c'était un rituel que mère et fille avait partagé ensemble pendant des années. Se retrouvant autour d'une tasse de thé pour parler de ses petits et gros tracas. Alors quand Alex avait vu cette marque de thé typiquement anglaise, elle s'était mise en tête d'en acheter, en souvenirs du passé. Déterminée, elle s'était avancée vers le rayon et avait tendu le bras avec l'espoir d'attraper le produit qu'elle désirait. Le thé qu'elle voulait, était bien trop haut, elle le voyait, elle le savait. Elle en avait conscience et pourtant elle ne pouvait se résigner à se faire battre par un rayon de supermarché. Cette boite de thé lui faisait de l’œil, elle la narguait et il était hors de question qu'elle ne laisse ses envies se faire détruire par des rails de supermarché mal agencés. Elle pouvait être déterminée par moment et concentrée sur son objectif, plus rien autour ne pouvait venir troubler sa concentration. Les sourcils froncés, les yeux rivés sur cette maudite boite de thé, elle s'étirait au maximum, s'approchant centimètres par centimètres du produit sacré. Dans un ultime effort, en tentant de se rapprocher encore un tout petit peu, elle fit tomber plusieurs dizaines de boites situées face à elle. Un juron s'échappa de sa bouche, suivit d'un long soupir de frustration. Elle ramassa, une à une, toutes les boites qu'elle avait malencontreusement fait chuter. Elle reposait la dernière boite à sa place, et frustrée elle regarda une dernière fois le thé qui n'avait pas bougé, toujours à sa place, la haut. Agacée par cette situation, elle avait laissé tomber le thé et avait finit par jeter son dévolu sur des boites de café, après tout, c'était sa mère qui aimait particulièrement ce thé, et non elle. Alors, tant pis pour les souvenirs du passé, elle attrapait sa boite de café et la jeta avec un peu trop de vigueur dans son caddie au milieu des quelques autres articles qu'elle avait déjà choisis avec soin. Sans logique, mais avec soin !

Cet échec avait mit un coup d'arrêt à sa motivation pour faire les courses. Et même si l'idée de rentrer chez elle seule, ne l'emballait clairement pas, cette mésaventure avec ce foutu thé, l'avait dissuadé de continuer à errer dans les rayons. Elle s'était dirigée vers les caisses, jetant un regard vers son caddie presque vide alors qu'elle semblait avoir passé une éternité dans le magasin. Au moins, elle n'aurait pas grand mal à porter ses sacs de courses, avait-elle pensé. « Bonjour. Excusez-moi de vous déranger mais… J’ai l’impression qu’on se connaît. Ou qu’on s’est déjà vu. Mais je n’arrive plus à me rappeler des circonstances et j’avoue que ça me perturbe depuis tout à l’heure. »  Alex posait ses achats sur la tapis d'une des nombreuses caisses quand une femme l'avait interpellé. D'abord surprise par la démarche, Alex n'avait rien dit observant la femme qui semblait gênée par cette situation. « Je m’appelle Leah, Leah Baumann… » Leah Baumann, Leah Baumann. Ce nom tournait en boucle dans la tête de l'Anglaise. Et tout en fixant son interlocutrice, elle cherchait dans sa mémoire, des souvenirs qui seraient liés à la femme qui se tenait devant elle. L'Anglaise n'était pas très physionomiste, loin de là même, et pourtant elle ressentait aussi ce sentiment étrange de connaître cette femme. Alex, avait l'avantage, de n'avoir que quelques années à tenter de se rappeler, ces premières années à Brisbane. Soit une assez courte période de trois années. Alors elle fixait la fameuse Leah, et tout en remontant en arrière dans sa vie, elle se remémorait ses vingt ans, du moins les souvenirs qui lui en restaient. Et d'un coup, elle eut comme une révélation. « Leah la barmaid ? 2011 on avait travaillé ensemble quelques semaines ? » C'était une affirmation plus qu'une interrogation, mais Alex tenait tout de même à s'assurer de l'identité de la jeune femme. Savoir si elle n'avait pas mélangé des souvenirs. Faut dire que de cette époque, et surtout des premières années à Brisbane, elle n'avait pas que des souvenirs très précis. Les soirées et l'alcool étaient souvent passés par là, laissant des vides plus ou moins grands dans la mémoire d'Alex.  « Moi c'est Alex, enfin surtout reconnue à l'époque pour ma capacité à foirer tout les cocktails même les plus simples, j'étais une barmaid horrible. » Ce qui expliquait sans doute pourquoi la période Barmaid de l'Anglaise avait été aussi courte. Ca et bien d'autres chose, mais à l'époque, elle était bien plus à douée pour boire les cocktails que pour les faire. Alex avait amené cette petite information pour essayer de raviver les souvenirs de la brune face à elle.

Spoiler:
 


AVENGEDINCHAINS



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Vtbh

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty
Message(#) Sujet: Re: You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah EmptyJeu 14 Mar - 7:28



You look familiar... Have we ever met before?

La brunette détestait vraiment faire les courses. D’ailleurs, c’était plus souvent Stephen qui s’y collait lorsqu’il en avait l’opportunité. Déjà, parce qu’il aimait bien choisir lui-même certains produits. Leah avait toujours tendance à aller au moins cher sans se préoccuper de la qualité – une habitude prise lorsque les fins de mois devenaient très difficiles – tandis que le kiné faisait totalement l’inverse. Depuis qu’ils étaient devenus colocataires, la qualité de vie de la brune s’était améliorée. Stephen avait pas mal d’argent de côté et n’hésitait pas à le dépenser pour eux deux sans même y accorder la moindre pensée. Leah avait du mal à s’ajuster à cette nouvelle situation, vivant difficilement cette dépendance financière qui allait à l’encontre de son tempérament indépendant. Et les choses n’allaient pas en s’arrangeant puisqu’en plus de lui devoir une somme astronomique, elle venait de perdre son travail, son seul moyen de le rembourser. Tout ceci n’était que temporaire, mais la brune éprouvait de grosses difficultés à ne pas se sentir rabaissée par toute cette histoire. Le kiné la rassurait, essayait même de lui faire abandonner l’idée de le rembourser. Mais c’était impossible. Alors, elle s’occupait et tentait de se rendre utile pour se donner l’impression d’apporter quelque chose. Et donc, elle faisait les courses. Avant que Stephen ne débarque dans sa vie, la brune ne prévoyait jamais rien, allait au magasin au jour le jour quand il lui manquait un truc ou l’autre. Elle ne cuisinait pas, cela minimisait donc ses allers-retours au supermarché. Sur ce point là, les choses ne s’étaient pas vraiment améliorées. Le kiné n’était pas non plus ce que l’on pouvait qualifier de cuisinier hors pair, mais il avait au moins le mérite de se débrouiller mieux qu’elle. L’esprit organisé du brun avait donné un peu d’ordre à son quotidien. Ensemble, ils se complétaient plutôt bien. Le sourire aux lèvres en pensant à lui, Leah se promenait dans les rayons à la recherche de certains des articles qu’il avait inscrits sur le post-it du frigo. Sans grande conviction, elle errait dans les allées de ce magasin qu’elle aurait normalement dû connaître depuis le temps qu’elle vivait à Redcliffe. Mais non, rien n’y faisait. La mort dans l’âme, son regard s’éclaira au détour d’un rayon lorsqu’elle tomba sur une jeune femme se débattre pour un produit trop haut pour elle. Au-delà du fait que la brune ait déjà été dans une situation similaire - ce qui la faisait beaucoup rire -  c’est surtout le visage de la jeune inconnue qui attira surtout son attention. Il aura fallu quelques minutes de torture mentale, de regards appuyés et de remémoration intensive avant que Leah ne se décide à plonger sur la jeune femme pour lui parler, histoire d’en avoir le cœur net. Elles s’était déjà vue, à minima. Mais elle avait l’impression qu’il y avait quelque chose de plus, qu’elles se connaissaient. Elle n’arrivait juste pas à se rappeler d’où, ni de quand. Quelle horreur. Elle détestait quand sa mémoire lui faisait défaut, et une pensée furtive pour Matteo lui traversa l’esprit. La jeune femme déposait tranquillement ses courses sur le tapis de la caisse, loin de se douter que la tornade Leah allait débarquer. Celle-ci se présenta, à la fois gênée par cette situation peu banale, mais surtout dévorée par la curiosité. Il y eu quelques secondes de flottement, le temps que les deux brunes s’observent avec un mélange de surprise et d’intérêt.  « Leah la barmaid ? 2011 on avait travaillé ensemble quelques semaines ? » Le regard de son interlocutrice s’éclaira en même temps que le sien. Mais oui ! A peine Alex eut-elle prononcé ces quelques mots que les souvenirs de Leah revinrent comme par magie. Cet accent. Inoubliable. Mais par contre… Leah la barmaid ? Vraiment ? Elle pouffa de rire en entendant ce titre qui n’était désormais plus d’actualité. Mais il est vrai qu’elle avait été réduite à « barmaid » pendant la plus grande partie de sa vie active. « Moi c'est Alex, enfin surtout reconnue à l'époque pour ma capacité à foirer tout les cocktails même les plus simples, j'étais une barmaid horrible. » La brunette éclata à nouveau de rire avant d’hocher la tête, soulagée de ne pas s’être trompé au risque de réellement passer pour une folle. Aborder comme ça les gens dans un supermarché, ça n’était pas vraiment dans ses habitudes. Un large sourire se dessina sur ses lèvres  tandis qu’elle déposait à son tour les articles sur le tapis. La caissière, elle, n’en avait que faire de ces retrouvailles improvisées. « Oui c’est bien ça, Leah la barmaid… plus-si-barmaid-que-ça depuis début janvier. » Ajouta-t-elle avec humour avant de reporter son attention sur la brunette. Ces derniers temps, elle n’arrêtait pas de tomber sur des personnes qui avaient fait partie de son passé. Beaucoup de gens du lycée, mais Savannah aussi qui était revenue dans sa vie après trois longues années d’absence inexpliquée. Et maintenant une ancienne collègue. A croire que Brisbane avait réellement la cote. Elles s’étaient immédiatement bien entendues à l’époque, même si les deux jeunes femmes préféraient clairement s’amuser et boire les consommations qu’elles préparaient que d’aborder leur travail avec sérieux. L’insouciance de la jeunesse. Au final, Leah y avait tout de même trouvé une sorte de vocation. Alex, c’était une autre histoire. « Mais oui je me souviens ! Et tu t’obstinais à apporter à ta touche personnelle à toutes les boissons que tu préparais… Qu’est-ce qu’on a pu rire quand même. On voyait bien les grimaces mais personne n’osait rien dire, c’était exagéré… » Se remémora-t-elle en secouant la tête, un air amusé sur le visage. Alex paya les courses qu’elle enfourna rapidement dans un sac, puis se tourna vers Leah qui fit de même quelques secondes plus tard. On ne pouvait pas vraiment dire qu’elles avaient dévalisé le magasin sur ce coup là. « Tu deviens quoi Alex ? Ca fait super longtemps. Me dit pas que t’as vraiment fini barmaid, j’en croirais pas mes oreilles… » Lança-t-elle avec humour en repositionnant son sac sur son épaule. « Tu es de passage ou bien tu vis dans le quartier ? » La question était légitime, il y avait toujours beaucoup de passage par ici, le supermarché était plutôt bien situé.



Spoiler:
 



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Oublie parfois son prénom tant on l'appelle la plupart du temps, Alex. Elle ne se lasse pas de « bébé » ou « mon amour » par son mari, Madame Anderson c'est nouveau mais elle se peut s'empêcher de sourire quand elle entends ce nom, le sien désormais. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Occupe ses journées à courir après Lena tout en esquivant Lucy qui s'accroche à elle comme un bébé koala.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Y4a8
POSTS : 23260 POINTS : 1255

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, profite de son bonheur avec Caleb et leurs filles
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherPrim #2Jeremiah #4Phoebe
Birdie (FB 2009)

Mariage Calex
Calex #45 Rory et Swann #4Sujet commun Mariage

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah 3gvf
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #36 (UA)Calex #43 (FB Avril 2010)Calex #44

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Rvdh
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : Alfie #2, Calen#2, Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) niniel (avatar) Adèle, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty
Message(#) Sujet: Re: You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah EmptyDim 17 Mar - 17:51



You look familiar... Have we ever met before?
Lorsqu'elle avait quitté son appartement ce jour là, Alex n'attendait rien de cette journée qui avait  bien mal commencée. Un coup de fil de Londres, et des mauvaises nouvelles en série avaient compromis sa journée avant même qu'elle ne commence. Et même une boite de thé avait semblé être contre elle. Mais finalement, le sourire et l'audace de Leah avait changé la donne. Les deux femmes avaient enfin pu remettre des souvenirs sur le nom et le visage de l'autre. Une fois chose faite, elles s'étaient retrouvés à parler du passé, comme si tout était simple et normal. Huit après plus tard, elles se retrouvaient dans un supermarché et la discussion semblait naturelle, simple et Leah se permettait même de se moquer d'Alex, comme au bon vieux temps. « Mais oui je me souviens ! Et tu t’obstinais à apporter à ta touche personnelle à toutes les boissons que tu préparais… Qu’est-ce qu’on a pu rire quand même. On voyait bien les grimaces mais personne n’osait rien dire, c’était exagéré… » Alex souriait à la remarque de la brunette. Les souvenirs des grimaces des clients lui revenaient en mémoire. « Ma touche personnelle était parfaite, bien que spéciale mais j'avais mes habitués. Bon je t'accorde que certains cocktails étaient si horribles que je crois que les clients auraient du demander de l'argent pour boire ces atrocités. » L'Anglaise avait comprit très tôt que ce n'était pas pour ses dons en cocktails qu'elle avait des clients récurrents au bar, mais elle s'en amusait à l'époque et à ce souvenir elle en riait encore aujourd'hui. « Mais un sourire, un clignement des yeux et on leur faisait boire tout et n'importe quoi, surtout n'importe quoi enfaîte. » Un sourire sur les lèvres, la tête légèrement penchée sur le coté, elle clignait des yeux de façon volontairement abusive. « C'était trop facile. Et avoues que c'était marrant de les voir boire les trucs les plus immondes juste pour pas nous décevoir. » Un raclement de gorge avait attiré l'attention d'Alex. L'Anglaise regardait Leah avec un sourire, pas vraiment perturbée par la mauvaise humeur de la caissière. La blonde détournait quand même son regard pour se concentrer sur la caissière qui semblait perdre patience devant les retrouvailles des deux femmes. Alex paya ses quelques courses et les rangea dans un sac, puis elle attendit en retrait que Leah termine à son tour de payer ses courses, ne voulant pas déranger un peu plus longtemps la caissière qui semblait déjà au bout du rouleau. Leah avait fini de ranger ses courses et elle avait rejoins Alex, prête à quitter le supermarché. « Tu deviens quoi Alex ? Ca fait super longtemps. Me dit pas que t’as vraiment fini barmaid, j’en croirais pas mes oreilles… » L'humour et la petite remarque avait fait rire Alex et avec un air faussement vexée, elle avait répondu à Leah. « Hey, je me sens un peu offensée là. Mais non, j'ai pas fini barmaid, heureusement pour les clients j'ai vite compris que c'était pas ma vocation et puis se faire servir était bien plus plaisant. Donc non, je ne suis pas payé à empoissonner les hommes. Non je suis journaliste sportive, enfin en recherche d'emploi actuellement. » Ces retrouvailles semblaient tomber au meilleur moment et l'Anglaise en avait même oublié ses soucis personnelles et l'appel de son paternel quelques heures plus tôt. Revoir Leah lui rappelait ses dernières semaines d'insouciances à Brisbane, avant que toute sa vie change radicalement. Tout semblait si simple à cette époque, même être complètement nul au travail, était drôle pour elle. Sa vie avait changé, elle avait changé mais revoir Leah, lui rappelait une époque joyeuse ou elle savait s'amuser, rire et ça lui faisait un bien fou au moral. C'était la première personne de son ancienne vie qu'elle revoyait et qui ne la ramenait pas aux souvenirs douloureux de ces derniers moments à Brisbane. Avec Leah, ça n'avait été que des soirs de rires, des soirs de boulots à s'éclater avec les clients, avec les cocktails. Et c'était plaisant pour Alex de retrouver quelqu'un à qui elle n'avait pas de compte à rendre, pas d'explications à donner, pas d'excuses à faire. Alors quand Leah, lui avait demandé si elle habitait dans le quartier, elle n'avait pas hésité à l'idée de prolonger ses retrouvailles. « Je viens de m'installer dans le quartier, à deux pas. Je t'invite à boire un coup ? Et je te promets de ne pas tenter un mélange maison. » Elle montrait du doigt un bâtiment    situé en bas de la rue. « Et puis tu pourras me raconter toutes les anecdotes au sujet des clients les plus étranges que tu as croisé et pourquoi tu n'es plus barmaid. » Alex remettait son sac sur l'épaule pour libérer sa main afin d'attraper ses clefs, espérant une réponse positive de la part de Leah.

Spoiler:
 


AVENGEDINCHAINS



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Vtbh

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty
Message(#) Sujet: Re: You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah EmptyMar 19 Mar - 16:52



You look familiar... Have we ever met before?

Maintenant qu'elle était tombée sur Alex, la brune se félicitait d'avoir pris l'initiative de faire les courses au supermarché local. Elle adorait retomber sur de vieilles connaissances, pouvoir discuter des dernières années et de voir comment l'autre avait pu évoluer. Il fallait bien l'avouer, elle n'avait plus repensé à la jeune britannique depuis toutes ces années. Pourtant, elles s'étaient vraiment bien amusées à l'époque en bossant ensemble. Le genre de collègue qu'on adorait avoir, même si cela empêchait de travailler avec beaucoup de concentration. En effet, les deux avaient passé plus de temps à délirer qu'à réellement se préoccuper de bien faire. Elles étaient jeunes et elles avaient envie de s'amuser, quoi de plus normal. Après tout, ce job n'avait duré que quelques semaines. Leah repensait à ces instants avec le sourire aux lèvres. Ce genre de souvenirs lui faisaient se rendre compte à quel point le temps passait vite. Huit ans, déjà. Pour la jeune femme qui avait une peur bleue de se voir vieillir, c'était une vraie gifle. Mais qu'importe, elle était plutôt contente que le hasard l'ait fait retomber sur Alex. Amusées, elles se remémoraient ces souvenirs alors qu'elles passaient à la caisse, sous le regard ennuyé de la caissière qui les observaient avec une impatience non dissimulée. Rabat-joie. « Ma touche personnelle était parfaite, bien que spéciale mais j'avais mes habitués. Bon je t'accorde que certains cocktails étaient si horribles que je crois que les clients auraient du demander de l'argent pour boire ces atrocités. « Mais un sourire, un clignement des yeux et on leur faisait boire tout et n'importe quoi, surtout n'importe quoi enfaîte. C'était trop facile. Et avoues que c'était marrant de les voir boire les trucs les plus immondes juste pour pas nous décevoir. » Leah écoutait la jeune femme avec une lueur amusée dans les yeux. Alex semblait se rappeler de cette époque avec autant d'engouement qu'elle. Le raclement de gorge de la caissière les tira toutes les deux de leurs pensées, et la blonde s'empressa de payer, laissant la place à la brunette qui n'avait pas grand chose non plus dans son caddie. Elle retint un petit rire et tourna la tête en direction d'Alex. Elle décida tout de même de répondre, guidée par l'envie de jouer avec les nerfs de la bonne femme qui faisait passer ses articles sans la quitter du regard tout en mâchant son chewing gum avec ostentation. Leah pouvait se révéler puérile parfois, mais elle ne pouvait pas s'en empêcher. "J'avoue. Je me demande encore comment on a fait pour tenir jusqu'au bout et pas se faire virer avant. Mais ça en valait la peine, et puis on n'a tué personne au final." Lança-t-elle en haussant les épaules avant d'éclater de rire. "J'vous assure, vous devriez goûter un des mojitos d'Alex. Ca vous donnerait un bon coup de fouet." Lâcha-t-elle ensuite en s'adressant directement à la caissière. Celle-ci l'observa avec des yeux ronds, sans trop savoir comment prendre la plaisanterie de la brunette qui adressa un clin d'oeil à Alex en tendant un billet à son interlocutrice qui marmonna dans sa barbe en lui rendant la monnaie. Embarquant son sac, la brune se dirigea vers sa vieille copine et lui demanda ce qu'elle devenait, ne pouvait s'empêcher de dire à voix haute qu'elle espérait que la jeune britannique n'ait pas poursuivi sa carrière de barmaid. Le trait d'humour sembla la faire rire, et c'est avec un air faussement outré qu'elle lui répondit sur le même ton. « Hey, je me sens un peu offensée là. Mais non, j'ai pas fini barmaid, heureusement pour les clients j'ai vite compris que c'était pas ma vocation et puis se faire servir était bien plus plaisant. Donc non, je ne suis pas payé à empoissonner les hommes. Non je suis journaliste sportive, enfin en recherche d'emploi actuellement. » Sans se départir de son petit sourire, la brunette observait Alex, curieuse de savoir comment elle avait évolué professionnellement. Depuis qu'elle avait perdu - enfin, quitté - son travail, elle faisait pratiquement une obsession sur le travail des personnes qui l'entouraient, cherchant sans même y faire attention une sorte d'inspiration qui pourrait l'aider à trouver sa voie. Jusque là, ça n'avait pas tellement fonctionné. Apparemment, la blonde était elle aussi à la recherche d'un emploi pour l'instant. Le fait qu'elles soient dans la même galère provoqua chez la brune élan de sympathie envers celle qui l'avait accompagnée à ses débuts en tant que barmaid. "Journaliste sportive? Mais c'est le top! Je suis certaine que tu trouveras rapidement quelque chose. Le sport, c'est hyper important dans cette ville." Argumenta-t-elle avec enthousiasme. Dès qu'on la lançait sur le sport, Leah devenait rapidement intarissable. Ce milieu faisait partie de sa vie depuis toujours, fan inconditionnelle de rugby et toute autre forme de sport, c'est une part d'elle qui subsistait depuis toujours. Elle-même était particulièrement sportive, et ne refusait jamais d'aller voir un match avec des amis. Le fait qu'Alex couvre ce genre d'évènement indiquait qu'elle avait probablement accès à toute sorte de bons plans dans le milieu. Elle pensa intérieurement qu'elle avait beaucoup de chance, mais bon, elle avait aussi bossé pour. Curieuse, elle ne put s'empêcher de lui demander si elle habitait dans le coin. Se croiser ainsi à Redcliffe était un vrai coup du destin, et ça serait dingue si elles se révélaient être voisines, ou presque. « Je viens de m'installer dans le quartier, à deux pas. Je t'invite à boire un coup ? Et je te promets de ne pas tenter un mélange maison. Et puis tu pourras me raconter toutes les anecdotes au sujet des clients les plus étranges que tu as croisé et pourquoi tu n'es plus barmaid. » Spontanée, il ne fallu pas plus d'une demi-seconde à la brunette pour opiner du chef, indiquant ainsi que sa réponse était positive. "J'allais dire, j'accepte si seulement tu me laisses m'occuper des cocktails." Elle éclata d'un rire franc avant de regarder dans la direction que pointait Alex. Elle-même n'était pas très loin et elle était venue faire ses courses à pieds, comme à son habitude. "Je te suis." D'un geste, elle s'effaça afin qu'Alex n'ouvre la marche. Un dernier coup d'oeil vers la caissière qui les observait comme si elles débarquaient d'une autre planète, et les deux jeunes femmes se mirent en route vers l'appartement où vivait maintenant la britannique. Il ne fallu pas plus de quelques minutes pour qu'elles arrivent à destination. Lorsque Leah fit son entrée, son regard se promena immédiatement autour d'elle. "C'est joli chez toi." Dit-elle avec légèreté en déposant son sac de courses au sol. Elle n'avait rien pris qui risquait de fondre, donc pas trop d'inquiétude de ce côté là. D'autant qu'elle n'avait pas vraiment grand chose de prévu, si ce n'est attendre que Stephen rentre du boulot. Une situation qui ne lui plaisait pas vraiment. "Ca fait combien de temps exactement que t'es venue t'installer à Redcliffe? Tu avais quitté l'Australie?" Commença-t-elle, continuant sur sa lancée. Elle était tellement contente d'être retombée sur Alex, elle espérait que ces dernières années avaient été bonnes pour la jeune femme. Peut-être était-elle retournée en Angleterre, ou peut-être qu'elle avait voyagé... Tout était possible. Après tout, elles ne s'étaient pas vue depuis huit longues années, il avait pu s'en passer des choses. Elle savait que la discussion n'allait pas tarder à glisser sur elle, alors elle en profitait encore un peu. Elle n'était pas particulièrement à l'aise avec sa situation actuelle, se sentant un peu en-dessous ces derniers temps, avec la perte de son job. En parler ne la dérangeait pas outre mesure, disons simplement qu'elle préférait en apprendre plus sur Alex qu'en dévoiler davantage sur elle-même. Une mauvaise habitude qu'elle avait depuis quelques années maintenant. 



Spoiler:
 



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Oublie parfois son prénom tant on l'appelle la plupart du temps, Alex. Elle ne se lasse pas de « bébé » ou « mon amour » par son mari, Madame Anderson c'est nouveau mais elle se peut s'empêcher de sourire quand elle entends ce nom, le sien désormais. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Occupe ses journées à courir après Lena tout en esquivant Lucy qui s'accroche à elle comme un bébé koala.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Y4a8
POSTS : 23260 POINTS : 1255

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, profite de son bonheur avec Caleb et leurs filles
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherPrim #2Jeremiah #4Phoebe
Birdie (FB 2009)

Mariage Calex
Calex #45 Rory et Swann #4Sujet commun Mariage

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah 3gvf
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #36 (UA)Calex #43 (FB Avril 2010)Calex #44

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Rvdh
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : Alfie #2, Calen#2, Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) niniel (avatar) Adèle, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty
Message(#) Sujet: Re: You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah EmptyVen 22 Mar - 23:29



You look familiar... Have we ever met before?
Alex observait Leah se jouait de la pauvre caissière qui semblait réellement au bout de sa vie. Elle ne put se retenir de rire devant la remarque de la brunette et l'air outrée de la caissière. Fière de son comportement, Leah fit un clin d’œil à l'Anglaise qui lui rendit un sourire. Elle retrouvait celle avec laquelle elle avait eu des délires en tout genre derrière le bar. Alex n'avait jamais prit son travail au sérieux, à l'époque c'était pour elle encore un autre moyen pour envoyer chier son père. Et après avoir passé ces deux premières années en Australie à faire la fête, elle avait trouvé que bosser dans un bar semblait être la suite logique. Ambiance festive le soir, rencontre en tout genre, et puis les afters n'étaient pas mal ! Alors quant elle s'était retrouvé avec pour collègue Leah, ça avait tout de suite matcher et Alex avait sans doute était un vrai boulet pour Leah, mais elles s'étaient vraiment bien amusées et au travail qui plus est. Leah avait finit par avoir pitié de cette pauvre dame et avait finit par payer ses courses et la blonde et la brune s'étaient retrouvées avec leurs quelques courses à la sortie du magasin. La discussion s'engageait entre les deux femmes, et la question du travail avait été légitiment l'une des première question, après tout c'était ce qui les avait fait se connaître à l'époque, le travail.  "Journaliste sportive? Mais c'est le top! Je suis certaine que tu trouveras rapidement quelque chose. Le sport, c'est hyper important dans cette ville." Le sport avait toujours fait partie de sa vie. De loin ou de près, le sport avait rythmé sa vie. Ce fut d'abord un moyen de s'émanciper de son père, un moyen de se découvrir dans quelque chose qu'il ne pouvait pas contrôler. Puis c'était devenu une passion avant d'être son exutoire et désormais c'était son métier. Être payée pour couvrir des événements sportifs, pour suivre des compétitions, des matchs, pour donner un avis. C'était ce qu'elle avait toujours fait mais désormais c'était aussi ce qui lui permettait de gagner sa vie, c'était quand même assez sympa. « Je me plains pas, être payée pour regarder du sport je dois dire que c'est plutôt agréable. Maintenant faut que je retrouve un job à Brisbane mais je désespère pas. » Alex avait quitté l'Angleterre comme ça sans réellement anticiper les choses, et elle n'avait pas encore réellement commencé à chercher un nouveau travail. Son contrat avec son ancien employé à Londres venait de prendre fin et entre le déménagement et les derniers événements, elle n'avait pas vraiment eu la tête à écumer les employeurs possibles. La discussion avait bien commencé entre les deux filles qui venaient de se retrouver au hasard d'un supermarché. Et depuis que la blonde avait remit un nom sur le visage de celle qui l'avait abordée, elle avait retrouvé le sourire alors que rien dans cette journée ne semblait valoir la peine d'être sauvé. Cette rencontre était presque une aubaine, et lui rappelait les bons moments qu'elle avait pu vivre ici à Brisbane. Et après les dernières rencontres avec les vestiges de son passé, elle avait besoin de personnes joyeuses avec des souvenirs joyeux comme Leah. Alors, il aurait été dommage que cette simple rencontre s'arrête à des banalités échangées devant une caissière trop impatiente. Alex avait invité son ancienne collègue a prolongé ses retrouvailles, après tout, elles avaient huit années à rattraper et des choses à se raconter. Et la brunette avait accepté non sans en profiter pour se moquer une nouvelle fois du talent indéniable dans la confection des cocktails de l'Anglaise. Une moquerie accompagnée d'un rire franc et Alex ne put que se joindre à elle et rire aussi. Après tout c'était une vérité dont elle n'avait aucunement honte et dont elle pouvait s'amuser elle aussi. « Tu as intérêt à me faire un cocktail parfait parce que je vais pas me priver de me moquer à mon tour. » avait-elle ajouté dans un rire. Les deux  femmes avaient parcouru les quelques marches qui les séparaient de l'appartement de l'Anglaise. Alex déverrouilla sa porte et invita Leah à entrer. « Bienvenue chez moi. »  Leah avait complimenté l'appartement d'Alex d'un « c'est joli chez toi. ». Leah était la première personne qu'Alex invitait chez elle depuis son installation et c'était plaisant d'avoir du monde chez soit. « Merci, j'ai encore pas mal de cartons qui traînent cachés dans une chambre au fond. Mais je m'installe tranquillement. Entre et fais comme chez toi.» Alex rangea ses quelques courses tout en invitant Leah à s'installer. Quelques courses rangées au frigo, puis dans les placards et l'Anglaise était totalement disponible pour retrouver Leah au salon qui avait entamé la discussion. "Ca fait combien de temps exactement que t'es venue t'installer à Redcliffe? Tu avais quitté l'Australie?" Alex s'était doutée qu'elle aurait des questions sur ces huit dernières années, sur ce qu'elle avait fait, ce qu'elle était devenue. C'était la chose normale et logique quand deux connaissances se retrouvaient après plusieurs années sans nouvelles. Mais la chose positive avec Leah, c'est que sa question était assez vaste et large pour ne pas mettre dans l'embarra l'Anglaise qui n'était pas extrêmement fière de la vie qu'elle avait mené en Angleterre. Mais, Leah n'étant pas lié à son passé compliqué, c'était bien plus simple et plus léger de répondre à sa question sans trop devoir se dévoiler. « J'étais rentrée en Angleterre pour mes études. Il fallait bien être sérieuse un peu. » C'était pas tout à fait exact, mais c'était qu'un demi mensonge, elle avait bien profité de son retour en Angleterre pour se concentrer sur ses études. « Et puis récemment j'ai décidé de revenir à Brisbane en Janvier plus précisément donc il y a quelques semaines. Le soleil me manquait vraiment, vivre sous la pluie c'est trop déprimant.» Bon si le mot déprime avait été en partie vrai pendant un moment de sa vie, ce n'était sûrement pas à cause de la pluie mais le cadre de vie de Brisbane était quand même bien plus propice au bonheur que la grisaille constante de Londres. Tout en répondant à Leah, Alex fouillait dans ses placards à la recherche de tout ce dont elle disposait pour la confection de cocktails. Il était sûrement encore un peu tôt pour l'apéro, mais Alex comptait bien goûter aux cocktails de Leah, et voir si vraiment Leah avait la légitimité nécessaire pour critiquer le goût des préparations de l'Anglaise. Après quelques minutes de recherches dans ses placards, Alex déposa plusieurs bouteilles, alcool et sans alcool ainsi qu'un shaker et deux verres. « Voilà tout ce que j'ai. Je sais pas si tu veux un cocktail mais moi je veux voir si tu es aussi douée pour les préparer que pour te moquer de mon talent. Et puis j'ai une ancienne barmaid chez moi, je veux en profiter ! Et tu vois j'ai même un shaker, il est tout neuf mais j'en ai un. » Elle montrait fièrement le shaker flambant neuf, tout en souriant. « Enfin si tu ne veux pas de cocktails je peux te faire un café ou autre chose. Mais je veux pouvoir tester ton talent ! Et puis ensuite, tu pourras m'expliquer pourquoi tu n'es plus si-barmaid-que-ça depuis janvier ? » Alex reprenant les termes employés par l'Australienne au magasin quelques minutes plus tôt. Huit ans s'était passé entre le moment ou Alex avait rencontré la barmaid débutant Leah et le moment ou Alex avait retrouvé Leah lui annonçant qu'elle avait quitté son boulot de barmaid. Huit ans, et Alex se demander si Leah avait évolué toute ces années dans cette branche et pourquoi elle avait tout quitté.

Spoiler:
 


AVENGEDINCHAINS



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Vtbh

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty
Message(#) Sujet: Re: You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah EmptySam 30 Mar - 19:54



You look familiar... Have we ever met before?

Il s'était peut-être écoulé quelques années depuis la dernière fois que les deux jeunes femmes s'étaient vues, mais Leah n'avait pas changé. Enfin, pas tant que ça finalement. Elle avait toujours eu ce tempérament un peu joueur et aimait beaucoup faire rire ses interlocuteurs. L'humour était important à ses yeux, et elle était une de ces adeptes du second degré en toute circonstance. La pauvre caissière en fit les frais, même si la brune ne tombait jamais dans la méchanceté gratuite. Disons simplement qu'elle n'avait put s'empêcher de la taquiner puisque celle-ci semblait afficher haut et fort son ennui et son désintérêt pour les retrouvailles d'Alex et Leah. Cette dernière fini tout de même par payer ses courses et laisser la bonne femme tranquille, adressant un sourire éclatant à la britannique qui été pour ainsi dire morte de rire. Un vague de nostalgie traversa la brunette tandis qu'elle se rappelait quelques souvenirs de ces semaines passées à bosser avec Alex. Vraiment, elle était ravie d'être retombée dessus. Elles avaient un tas de choses à se raconter, après autant d'années ça paraissait logique. Et tandis qu'elles se dirigeaient ensemble vers l'appartement de la blonde - sur une invitation spontanée de celle-ci que Leah s'était empressée d'accepter - la conversation dévia sur un sujet banal, mais qui avait son importance à leur âge: le boulot. Un sujet somme toute assez compliqué pour Leah qui avait perdu/abandonné le sien quelques semaines plus tôt. D'autant que la réponse d'Alex ne fit que mettre en lumière à quel point elle était paumée alors que la blonde avait embrassé une carrière pour le moins intéressante. Comme à son habitude, la brunette ne cacha pas sa joie. Elle était sincèrement ravie pour elle. Après tout, elle avait à gérer avec un manque de confiance en elle, mais en dépit de ça, Leah n'avait jamais éprouvé la moindre parcelle de jalousie pour qui que ce soit. Elle estimait que les gens avaient ce qu'ils méritaient, et dans son cas, elle s'était elle-même retrouvée dans cette situation à cause de ses erreurs et de son insouciance de l'époque. Elle n'avait plus qu'à s'en prendre à elle-même et tenter de redresser la barre. « Je me plains pas, être payée pour regarder du sport je dois dire que c'est plutôt agréable. Maintenant faut que je retrouve un job à Brisbane mais je désespère pas. » Leah réprima un rire. Elle ne pouvait qu'adhérer à cette idée. Elle aussi avait toujours été une grande fan de sport, le pratiquant et le regardant régulièrement. Depuis le lycée déjà, même si ses résultats sportifs avaient de loin été évincés par ceux de Logan qui avait tous les spotlight dirigés sur lui. En même temps, il y avait de quoi... Son frère avait tout ce qu'il fallait pour se lancer dans une carrière pro, si ce n'est pour son état de santé. "Tu m'étonnes. Je me rends compte que j'ai complètement raté ma vocation... J'ai toujours adoré le sport, pourtant j'me suis jamais dis que je pourrais en faire mon métier. Je crois que j'avais vraiment l'esprit focalisé sur les sorties et les mecs." Lança-t-elle avec sérieux avant d'éclater de rire. Rien ne servait de continuer à se lamenter sur son sort, après tout le passé appartenait au passé. "Mais non, tu vas rapidement trouver j'en suis certaine." La rassura-t-elle avec un sourire sincère. Les journalistes canons ne couraient pas les rues, et puis elle était certaine qu'Alex faisait du bon boulot. Pour peu qu'elle soit aussi passionnée qu'elle le disait, il ne faisait aucun doute qu'elle trouverait rapidement quelque chose. Comme la britannique l'avait promis, son appartement n'était pas très éloigné du supermarché où s'était jouées leurs retrouvailles, et il n'avait pas fallu plus de quelques minutes pour qu'elles soient face à l'immeuble où vivait Alex. « Tu as intérêt à me faire un cocktail parfait parce que je vais pas me priver de me moquer à mon tour. » Une lueur amusée se mit à danser dans les yeux de la brunette. Elle pouvait se rabaisser sur beaucoup de choses, mais lorsqu'il s'agissait des cocktails, elle nageait dans un océan de confiance. Après autant d'années à évoluer dans le milieu, le contraire aurait été bien triste. "Ne t'inquiètes pas, tu ne vas pas en revenir. D'ailleurs, je parie qu'à partir d'aujourd'hui, tu m'inviteras tous les vendredi pour une soirée cocktails. Tu ne pourras plus t'en passer." Lança-t-elle en direction de son amie en fronçant le nez avant d'éclater de rire. Elle n'avait pas l'habitude de se vanter, comme le prouvait l'hilarité qui avait suivie juste après. Quelques marches plus tard, elles avaient fait leur entrée dans l'appartement d'Alex. Leah ne put s'empêcher d'analyser l'endroit avec un petit sourire. Elle observait beaucoup, ça avait toujours été un trait de caractère omniprésent chez elle. Certaines personnes pouvaient trouver ça un peu malaisant, et elle s'efforçait de rester discrète et de ne pas trop insister. « Bienvenue chez moi. » Furent les quelques mots que lança Alex lorsqu'elles y firent leur entrée, ce à quoi la brunette répondit en complimentant l'endroit. C'était vraiment joli. Difficile de croire qu'elle venait tout juste de s'installer, elle avait fait un beau travail en s'appropriant l'endroit. « Merci, j'ai encore pas mal de cartons qui traînent cachés dans une chambre au fond. Mais je m'installe tranquillement. Entre et fais comme chez toi.» Cela fit sourire Leah, qui se rappelait de son propre déménagement. Dans l'urgence la plus totale, et puis ses frère avaient été récupéré ses affaires pour elle à l'appart qu'elle partageait à l'époque avec Camden... Elle avait été incapable d'y remettre les pieds. Le moment phare avait surtout été lorsque les filles avec qui elle était supposée emménager en colocation à l'époque l'avaient toutes les deux lâchées. Elle s'était alors retrouvée avec un appartement bien trop grand pour elle, mais elle n'avait pas eu le courage de l'abandonner, elle en était pour ainsi dire tombée amoureuse. Il était un peu le symbole de son nouveau départ. "J'aime beaucoup en tout cas, on dirait que t'as déjà pris tes marques." Répondit-elle en déposant à son tour ses affaires et en se débarrassant de sa veste. Se faisant, elle s'empressa de demander à Alex depuis combien de temps elle était revenue à Brisbane, dans le quartier où elle-même vivait depuis près d'un an maintenant. Les questions lui brûlaient les lèvres, mais elle s'efforçait de garder son calme et de procéder par étapes. « J'étais rentrée en Angleterre pour mes études. Il fallait bien être sérieuse un peu.  Et puis récemment j'ai décidé de revenir à Brisbane en Janvier plus précisément donc il y a quelques semaines. Le soleil me manquait vraiment, vivre sous la pluie c'est trop déprimant.» Là dessus, la brunette ne pouvait qu'être d'accord. Elle ne s'imaginait pas un seul instant s'installer dans un endroit où il faisait gris et pluvieux... Cela aurait sans doute un effet dévastateur sur son moral. Depuis toujours elle avait été habituée au soleil, ce n'est pas maintenant que ça allait changer. Même si elle rêvait de voyager et notamment de découvrir l'Angleterre d'où venait son amie. "Tu as bien fais. Je suis contente d'être tombée sur toi. S'il te faut quoique ce soit n'hésite pas... Ca ne doit pas être simple de vivre dans un autre pays que le sien. Dans ton cas c'est carrément un autre continent." Lança-t-elle en éclatant de rire, avant de reprendre un peu de sérieux. "Enfin, je sais bien que tu étais déjà restée ici un certain temps, donc ce n'est pas totalement l'inconnu pour toi. Mais bon, dans tous les cas, ma porte t'es grande ouverte." Ajouta-t-elle avec un petit sourire, avant de s'approcher de son amie pour voir ce qu'elle trafiquait dans la cuisine. Il ne lui fallu pas plus de quelques secondes pour voir où elle voulait en venir en dévalisant la moitié de ses placards: elle comptait vraiment sur elle pour lui faire un cocktail. « Voilà tout ce que j'ai. Je sais pas si tu veux un cocktail mais moi je veux voir si tu es aussi douée pour les préparer que pour te moquer de mon talent. Et puis j'ai une ancienne barmaid chez moi, je veux en profiter ! Et tu vois j'ai même un shaker, il est tout neuf mais j'en ai un. Enfin si tu ne veux pas de cocktails je peux te faire un café ou autre chose. Mais je veux pouvoir tester ton talent ! Et puis ensuite, tu pourras m'expliquer pourquoi tu n'es plus si-barmaid-que-ça depuis janvier ? » Leah éclata de rire en s'empara du shaker que la blonde tenait dans ses mains avec une fierté non-dissimulée et poussa d'un petit coup de fesses son amie pour prendre place face à tout ce qu'elle avait sorti de ses armoires et de son frigo, histoire de faire un état des lieux. La plupart des gens pensaient que pour réussir un cocktail, il fallait que celui-ci soit fait d'un mélange d'ingrédients compliqués et de beaucoup de dextérité. Alors qu'au final, la seule chose qui importait, c'était le dosage de chaque élément. Un sourire en coin, Leah s'empara de la bouteille de vodka et de triple sec. Elle avait aperçu du jus de canneberge et des citrons frais, ce qui l'avait immédiatement amenée à faire des Cosmo. La boisson des copines par excellence, et elles avaient des choses à se raconter. Le tout était de ne pas trop forcer sur le citron, juste d'amener la pointe d'acidité nécessaire pour contrebalancer la douceur du jus de canneberge et la robustesse de l'alcool. "Tu vas voir, on est loin du désastre d'il y a huit ans." Annonça-t-elle en secouant ses boucles brunes, avant de commencer à s'atteler à la tâche. Elle commença à s'occuper des citrons, et se faisant, reprit la parole. "Tu penses vraiment que je vais boire un café avec ma vieille copine barmaid? Tu rêves! Il est toujours l'heure de boire un cocktail quelque part, tu sais bien." Lança la brune avec une pointe d'humour dans la voix. "En fait, ça faisait pratiquement cinq ans que je travaillais au MacTavish, sur Bayside. Je sais pas si tu connais?" Commença-t-elle tout en continuant ses gestes, presque sans réfléchir. "Il y a presque un an d'ici, j'ai atterri à l'hôpital. Je te passe les détails, mais ça m'a plutôt secouée et ça m'a fait remettre certaines choses en perspective. Depuis, je me suis rendue compte que je voulais faire autre chose de ma vie... J'osais juste pas quitter ce job sans rien avoir trouvé d'autre tu vois... Mais là début janvier, un client a été un peu trop... insistant. Tu vois le genre." Elle leva les yeux juste pour observer Alex avec un petit sourire en coin. Les deux amies avaient eu leur lot de clients affreux les quelques semaines où elles avaient bossé ensemble. Leah commença ensuite ses mélanges, telle une chimiste en herbe comme elle aimait parfois s'appeler avec amusement. "Je lui ai envoyé son verre en pleine tête, en lui disant que j'espérais que ça le refroidirait." Continua-t-elle en éclatant de rire. "Bon, le soucis c'est que mon patron m'a demandé de m'excuser... Ce que je n'allais pas faire, tu t'en doutes bien. Du coup, j'ai démissionné sur le tas... C'est tout." Elle haussa les épaules avant de secouer le shaker pour finalement verser son contenu dans les deux verres qu'Alex avait prévu à cet effet. Une petite rondelle de citron sur le côté pour la déco, et c'était prêt. Se fendant d'un large sourire, elle en tendit un en direction de la jeune anglaise. "Et voilà, un Cosmopolitan pour Mademoiselle Clarke. Tu m'en diras des nouvelles." Elle pencha la tête sur le côté en attendant une réaction de sa part. Elle avait essayé de rester concise en ce qui concernait sa démission du bar, et même si elle avait abordé son passage à l'hôpital, elle n'était pas entrée dans les détails. Maintenant, que ferait-elle si Alex lui demandait plus de précision? Elle n'en savait rien. Les deux jeunes femmes s'étaient immédiatement bien entendues, mais huit ans sans se voir, c'était long. Et ce qui lui était arrivé restait un sujet encore difficile à aborder pour elle, même si elle s'y efforçait, histoire d'enlever le caractère "dramatique" de la situation.



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Oublie parfois son prénom tant on l'appelle la plupart du temps, Alex. Elle ne se lasse pas de « bébé » ou « mon amour » par son mari, Madame Anderson c'est nouveau mais elle se peut s'empêcher de sourire quand elle entends ce nom, le sien désormais. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Occupe ses journées à courir après Lena tout en esquivant Lucy qui s'accroche à elle comme un bébé koala.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Y4a8
POSTS : 23260 POINTS : 1255

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, profite de son bonheur avec Caleb et leurs filles
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherPrim #2Jeremiah #4Phoebe
Birdie (FB 2009)

Mariage Calex
Calex #45 Rory et Swann #4Sujet commun Mariage

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah 3gvf
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #36 (UA)Calex #43 (FB Avril 2010)Calex #44

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Rvdh
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : Alfie #2, Calen#2, Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) niniel (avatar) Adèle, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty
Message(#) Sujet: Re: You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah EmptyMer 10 Avr - 2:13



You look familiar... Have we ever met before?
Sur le trajet du supermarché à l'appartement, les deux femmes avaient entamé des discussions de retrouvailles après 8 ans sans aucunes nouvelles et la bonne humeur était de rigueur et les cocktails étaient forcément un des sujets au centre de leurs échanges. "Ne t'inquiètes pas, tu ne vas pas en revenir. D'ailleurs, je parie qu'à partir d'aujourd'hui, tu m'inviteras tous les vendredi pour une soirée cocktails. Tu ne pourras plus t'en passer." Alex avait rejoins Leah qui riait. « Fais attention à ce que tu proposes, je pourrais te prendre aux mots et te réquisitionner voir te kidnapper tout les vendredi pour abuser de tes talents! » Elles avaient fini par rejoindre l'appartement d'Alex et après quelques compliments de la part de Leah, les deux filles avaient investie les lieux et bien décidées à rattraper les temps perdues, elles avaient commencé à discuter. C'était qu'elles en avaient des choses à se dire, huit années ça en fait du temps. Et Leah n'avait pas tardé à questionner l'Anglaise qui avait joué le jeu sans éluder la question mais en restant très vague sur sa vie Londonienne et sur son départ d'Australie. Mais c'était suffisant comme réponse, pour des retrouvailles du moins. "Tu as bien fais. Je suis contente d'être tombée sur toi. S'il te faut quoique ce soit n'hésite pas... Ca ne doit pas être simple de vivre dans un autre pays que le sien. Dans ton cas c'est carrément un autre continent. Enfin, je sais bien que tu étais déjà restée ici un certain temps, donc ce n'est pas totalement l'inconnu pour toi. Mais bon, dans tous les cas, ma porte t'es grande ouverte." Si Leah savait comme Alex était elle aussi contente d'être tombée sur son ancienne collègue. Depuis son retour, les retrouvailles avec son passé n'avait pas été des grandes réussites et retrouver cette boule d'énergie et de joie qu'était Leah, ne pouvait qu'être positive pour Alex qui avait bien besoin de se lâcher, de rire et de s'amuser. « Je suis ravie d'être tombée sur toi pendant ses courses interminables, c'est sympa d'avoir quelqu'un avec qui partager les souvenirs du passé. » Les souvenirs d'un passé ou tout allait bien pour Alex, ou tout était joyeux, simple, léger, et synonyme de rigolade. Un passé ou elle n'avait pas encore abandonné un enfant, un passé ou elle n'avait pas eu des problèmes de drogues, un passé ou sa mère bien que dépressive ne s'était pas encore suicidée, un passé ou elle n'avait pas eu à apprendre la mort de l'une de ses plus proches amies. Leah n'était associée à rien de tout ça, et c'était juste agréable de se sentir proche de quelqu'un sans qu'elle ne l'a renvoie à un souvenir douloureux. « Merci, dès que je saurais ou tu habites, je n'hésiterais pas à venir frapper à ta porte alors. » Avait-elle répondu avec légèreté et un sourire aux lèvres, tout en déposant les dernières boissons qu'elle avait pu trouver dans ses placards et en s'avançant avec son shaker en main ce qui avait fait sourire Leah. La brune avait examiné très rapidement les bouteilles qu'Alex avait entassé devant elles. Et d'un coup de fesses, Alex s'était retrouvée poussée à l'écart loin des bouteilles pour laisser la place à la vraie pro des cocktails, enfin c'était ce qu'elle avait sous-entendue. "Tu vas voir, on est loin du désastre d'il y a huit ans. Tu penses vraiment que je vais boire un café avec ma vieille copine barmaid? Tu rêves! Il est toujours l'heure de boire un cocktail quelque part, tu sais bien." Alex souriait devant l'humour de son amie. Elle la retrouvait bien dans cette remarque. En regardant son ancienne collègue à l’œuvre, Alex se replongeait un peu dans ses souvenirs, et si la technique était bien plus fluide aujourd'hui, en y repensant Leah n'avait jamais été un désastre, enfin à coté d'Alex n'importe qui aurait pu passer pour une bonne barmaid. « Vu ton niveau de confiance en toi sur le sujet des cocktails, je ne devrais pas te le dire, mais à l'époque tes cocktails me paraissaient déjà bons. » La blonde continuait d'observer Leah s'atteler à la préparation. Elle avait deviné la boisson qu'avait choisi de préparer Leah, et au lieu d'essayer de suivre la recette, Alex avait fouillé à nouveau ses placards à la recherche des verres adaptés à la préparation de Leah et tout en préparant leurs cocktails, Leah avait commencé à répondre à la question de l'Anglaise sur les raisons qui l'avait poussé à quitter son job de barmaid.  "En fait, ça faisait pratiquement cinq ans que je travaillais au MacTavish, sur Bayside. Je sais pas si tu connais? Il y a presque un an d'ici, j'ai atterri à l'hôpital. Je te passe les détails, mais ça m'a plutôt secouée et ça m'a fait remettre certaines choses en perspective. Depuis, je me suis rendue compte que je voulais faire autre chose de ma vie... J'osais juste pas quitter ce job sans rien avoir trouvé d'autre tu vois... Mais là début janvier, un client a été un peu trop... insistant. Tu vois le genre." Oui Alex voyait le genre, elle voyait totalement le genre de clients lourds dont parlait Leah, le genre de clients qui pensaient que sous prétexte d'un client, ils pouvaient se permettre tout et n'importe quoi et penser qu'en payant un verre, ils se payaient aussi le droit de profiter des serveuses, barmaid et autres personnels féminins et clientes du bar. Alex avait rendu son sourire à Leah quand elle avait levé les yeux vers elle, mais elle n'avait rien dit, lui laissant le soin de continuer son récit qui avait intrigué l'Anglaise. "Je lui ai envoyé son verre en pleine tête, en lui disant que j'espérais que ça le refroidirait. Bon, le soucis c'est que mon patron m'a demandé de m'excuser... Ce que je n'allais pas faire, tu t'en doutes bien. Du coup, j'ai démissionné sur le tas... C'est tout." Alex avait une nouvelle fois souris, imaginant sans aucune difficulté la scène. Leah lançant son verre sur le client et avec une pointe de fierté non dissimulée, elle avait du remettre à sa place le type qui n'avait pas du apprécier d'être touché dans sa fierté. Alex n'avait aucun effort à faire pour imaginer l'Australienne, pourtant bien frêle, se tenir devant un type bien plus baraquée et le remettre à sa place. Et même si cette scène la faisait sourire, elle restait interloquée par un élément du récit de Leah qui l'empêchait de réellement s'amuser de cette histoire. Alors comme ça Leah avait fait un séjour à l’hôpital et au vue de ses propres dires, ça l'avait plutôt secouée au point de remettre toute sa carrière professionnelle en question ? Ce n'était pas un élément anodin que l'Australienne venait de dévoiler au milieu d'une conversation qu'elle avait pourtant essayé de rendre légère avec des sourires et même des rires non retenus. Alex avait conscience que huit ans c'était long et elle avait assez de preuves dans sa vie pour comprendre qu'en huit ans, il pouvait s'en passer des choses, bonnes comme mauvaises et qu'un passage à l’hôpital pouvait arriver à n'importe qui. Mais pourtant Alex sentait qu'il y avait plus derrière cet ''atterrissage à l’hôpital'', ou du moins que l'histoire autour de ça semblait avoir impacté la vie de Leah et ça l'intriguait réellement. Mais avait-elle le droit de la questionner sur ce sujet ? Avait-elle un niveau d'intimité suffisant pour vraiment entrer dans des questionnements aussi personnels ? L'Anglaise en était clairement pas sure. Et après la tournure qu'avait prit l'une des dernières discussions ou elle s'était permise de questionner son interlocuteur, elle avait des réticences à l'idée d'entamer cette discussion de peur de gâcher les retrouvailles.  "Et voilà, un Cosmopolitan pour Mademoiselle Clarke. Tu m'en diras des nouvelles." La voix de Leah, l'avait sorti de ses pensées et l'avait ramené sur terre. Alex relevait la tête vers son invitée et elle se trouva nez à nez avec un verre. Elle avait prit le verre et ne s'était pas fait prier pour goûter, c'était l'excuse parfaite pour concentrer son attention sur autre chose. « A notre rencontre surprise, à ces souvenirs de jeunesses et à ce cocktail qui je l'espère sera aussi bon que tu me l'as promis. » Alex avait tendu son verre dans la direction de Leah pour trinquer avec elle. Et elle avait porté le verre à ses lèvres goûtant le cocktail si attendu. « Oh c'est dur pour moi de l'avouer mais tu es vraiment douée ! Tu avais raison, vu ton talent ce serait fou de ma part de ne pas en profiter ! Et puis on a pleins de choses à rattraper, et à se raconter alors je pense qu'on a pas fini de se faire des soirées cocktails. » Pleins de choses à se raconter, et pleins de choses à apprendre puisque visiblement la vie de Leah avait été riche en rebondissement. « D'ailleurs tout à l'heure tu as dis que tu avais raté ta vocation, mais puisque tu veux changer et arrêter de bosser dans les bars, tu peux te lancer. Après je vais pas te cacher que des gros lourds y'en a aussi quelques uns dans le milieu du sport mais quand on aime, on s’accommode des petits inconvénients non ? » Parler du boulot pour éviter d'aborder le véritable sujet qui lui brûlait les lèvres. Alex gardait ça en tête prête à questionner Leah si le moment propice se présentait à elle et en attendant, elle avait décidé de questionner la brune avec une question totalement ouverte ce qui permettait à Alex de laisser Leah orienter la discussion en fonction de sa réponse et de son envie de se dévoiler ou non. « Et sinon à part le boulot et le talent indéniable en cocktail, qu'est-ce qui a changé dans ta vie en huit ans ? Un homme, des enfants ou un chien peut être ? » Alex avait invité Leah à prendre place dans le divan du salon, cocktail en main, il était tant de se mettre à l'aise et de profiter de ses retrouvailles.  

Spoiler:
 


AVENGEDINCHAINS
[/quote]



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Vtbh

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty
Message(#) Sujet: Re: You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah EmptyMar 14 Mai - 2:59



You look familiar... Have we ever met before?

Leurs retrouvailles dataient de quelques minutes à peine, et pourtant on aurait dis qu’elles discutaient déjà depuis plusieurs heures. Le courant était déjà bien passé entre les deux collègues à l’époque, mais qui aurait cru que ces huit dernières années n’effaceraient en rien cette complicité qu’elles partageaient ? Pas Leah en tout cas. De manière générale, le temps avait tendance à changer les gens et à effriter les relations. Rien de plus normal après tout. Les épreuves que la vie nous envoyait avait parfois de quoi ébranler les caractères les plus forts, et elle et Stephen en étaient la preuve vivante. Dans une moindre mesure, la brunette était parvenue à reprendre le dessus face à ce qu’elle avait traversé, ne conservant que des cicatrices physiques et quelques difficultés à reprendre confiance. Toutefois, Stephen avait fait en sorte de l’épauler, à une point tel qu’elle redevenait aujourd’hui plus proche de la jeune femme qu’Alex avait pu rencontrer à l’époque. Cependant, le kiné mettait bien plus de temps à guérir de ses blessures, et il n’était plus l’adolescent qu’elle avait connu au lycée. Il ne le serait plus jamais d’ailleurs, elle en était certaine. Avec le temps, ses sourires se faisaient plus spontanés et son regard brillait d’une lueur nouvelle. Mais il n’en était encore qu’aux prémisses de sa guérison, elle le savait. Le plus important aux yeux de la brune demeurait dans le fait qu’ils étaient là l’un pour l’autre, le reste importait peu. Leur passé finirait par devenir une force, et non pas un boulet qu’ils traînaient l’un et l’autre chaque jour. Cela dit, certaines choses appartenant au passé se révélaient positives, comme cette amitié que Leah avait partagé avec Alex. Et comme si ces huit dernières années n’avaient pas existé, les deux jeunes femmes se dirigèrent en discutant et en plaisantant vers l’appartement de cette dernière. La brunette ne tarda pas à vanter les mérites de ses cocktails – avec raison – promettant à Alex de lui en faire un dont elle se souviendra. « Fais attention à ce que tu proposes, je pourrais te prendre aux mots et te réquisitionner voir te kidnapper tout les vendredi pour abuser de tes talents! » Amusée, la jeune femme adressa une grimace à son interlocutrice. « Mais ça serait avec plaisir ! Mais seulement si je peux les boire avec toi après hein…. » Ajouta-t-elle avec une petite moue avant d’éclater de rire pour la forme, montant à toute vitesse les marches qui les séparaient de l’appartemment de la brune. Même si Alex venait d’emménager –comme celle-ci venait de lui préciser- Leah trouvait l’intérieur très joli, et s’empressa de partager ses impressions avec spontanéité, comme d’habitude. Elle ajouta d’ailleurs que sa porte était grande ouverte à la petite brune, se doutant que débarquer d’Angleterre ne devait pas vraiment être un exercice facile. Mais après tout, ça n’étaient que des suppositions. Si ça se trouve, Alex avait déjà un copain et un tas de connaissances sur place et sa proposition n’aurait aucun sens. Elle se sentit toutefois obligé de le lui dire, tout simplement parce qu’elle le pensait. Revoir Alex lui faisait vraiment plaisir, et apparemment, celui-ci était partagé. « Je suis ravie d'être tombée sur toi pendant ses courses interminables, c'est sympa d'avoir quelqu'un avec qui partager les souvenirs du passé. » Leah hocha la tête avec un petit sourire. « Je partage ton enthousiasme, ça me fait vraiment plaisir de te revoir Clarke ! J’espère que t’as des trucs intéressants à me raconter, de toute façon c’est un peu obligé qu’il te soit arrivé des trucs de fou pendant huit longues années. » Argumenta-t-elle avec amusement, impatiente d’en savoir plus sur ce qu’avait bien pu trafiquer Alex ces dernières années. « Merci, dès que je saurais ou tu habites, je n'hésiterais pas à venir frapper à ta porte alors. » La brunette hocha de nouveau la tête avec un sourire en coin, ravie que son amie ait décidé de la prendre au mot. « J’habite vraiment pas loin en plus, comme quoi le hasard fait bien les choses. J’te filerai l’adresse en partant. » Ajouta-t-elle avec un petit clin d’œil avant de détailler tout ce que la britannique avait mis à sa disposition pour réaliser un cocktail détonnant. Une chose était sûre, pour quelqu’un qui venait d’emménager, Alex avait déjà de quoi faire dans ses placards. Le sourire aux lèvres, Leah se lança dans cette tâche qu’elle adorait. Au final, le travail de barmaid lui avait toujours beaucoup plus, mais les horaires et la clientèle un peu trop oppressante par moment avaient eu raison d’elle. Si on ajoutait à ça le fait qu’elle aspirait à faire quelque chose de plus significatif, on obtenait une Leah au chômage qui passait le temps en préparant des cocktails à ses vieilles amies. Il y avait pire comme situation. Bien entendu, la jeune femme comptait bien se bouger les fesses pour trouver quelle serait la prochaine étape professionnelle de sa vie, peu désireuse de continuer à dépendre financièrement de Stephen comme elle le faisait depuis plusieurs semaines déjà.  « Vu ton niveau de confiance en toi sur le sujet des cocktails, je ne devrais pas te le dire, mais à l'époque tes cocktails me paraissaient déjà bons. » Lança ensuite Alex en réponse à la vantardise feinte de l’ex-barmaid, faisant preuve de la même honnêteté que Leah lui connaissait déjà à l’époque. Une qualité qu’elle se devait de retrouver chez chaque membre de son entourage, elle qui détestait les faux semblants et l’hypocrisie. La brune fit un geste en l’air comme pour balayer le compliment d’Alex avec modestie, avant d’éclater de rire. « Merci. Alors imagine ce que ça doit donner maintenant que je suis une vraie barmaid expérimentée ! » Lâcha-t-elle avec humour, continuant sur sa lancée tout en lançant une bouteille en l’air à la façon de ces bar-tender ultra expérimentés dans les prouesses acrobatiques. Autant dire que ce geste allait totalement à l’encontre de son naturel maladroit, comme le prouvait la bouteille qu’elle rattrapa in-extremis avant que celle-ci ne s’écrase lamentablement par terre aux pieds d’Alex. Oups. « Bon… Je crois que je vais arrêter de faire la fière et me contenter de terminer ce cocktail sans tuer personne. » Grimaça-t-elle avant d’éclater à nouveau de rire avec bonne humeur. Tandis qu’elle continuait ses préparations telle une chimiste accomplie, la brunette commença à satisfaire la curiosité de son amie quant à son départ du MacTavish. Elle lui raconta avec amusement la façon dont elle avait démissionné, passant un peu rapidement sur son épisode à l’hôpital tout en se disant que mentionner ce moment n’aurait peut-être pas été nécessaire finalement. Apparemment, son histoire sembla faire sourire la britannique qui ne quittait pas Leah des yeux depuis qu’elle avait prit la parole. Avant de laisser l’opportunité à Alex de rebondir sur ce qu’elle venait de lui raconter, Leah lui présenta les boissons avec une fierté non-dissimulée. « A notre rencontre surprise, à ces souvenirs de jeunesses et à ce cocktail qui je l'espère sera aussi bon que tu me l'as promis. » La brunette leva à son tour son verre, ne pouvant qu’opiner du chef face au toast porté par la jeune femme. Elle bu à son tour une gorgée, savourant le goût de ce Cosmo tout en guettant la réaction de son amie, qui ne se fit d’ailleurs pas attendre. « Oh c'est dur pour moi de l'avouer mais tu es vraiment douée ! Tu avais raison, vu ton talent ce serait fou de ma part de ne pas en profiter ! Et puis on a pleins de choses à rattraper, et à se raconter alors je pense qu'on a pas fini de se faire des soirées cocktails. » Leah fit sembla de s’étouffer dans son verre en accueillant ce compliment qui lui faisait réellement plaisir. Elle avait beau se vanter, le ton restait sur celui de la plaisanterie. Du coup, le fait que la britannique apprécie réellement la boisson la touchait énormément. « Merci beaucoup ! Mais t’exagères quand même… » Tenta-t-elle d’ajouter dans une vaine tentative de minimiser les faits. « D'ailleurs tout à l'heure tu as dis que tu avais raté ta vocation, mais puisque tu veux changer et arrêter de bosser dans les bars, tu peux te lancer. Après je vais pas te cacher que des gros lourds y'en a aussi quelques uns dans le milieu du sport mais quand on aime, on s’accommode des petits inconvénients non ? » La brune éclata à nouveau de rire face à la spontanéité dont Alex faisait preuve, avant de hocher la tête avec un léger sourire. « C’est certain. Mais je t’avoue que même si j’adore le sport, j’ai vraiment tendance à voir ça comme un moyen de me déconnecter de tout. Je me vois mal en faire mon boulot si tu vois ce que je veux dire... J’ai l’impression que je perdrais ce côté salvateur et ça m’ennuierait beaucoup. » Lança-t-elle en réfléchissant presque tout haut. « En plus en y réfléchissant bien, j’ai vraiment envie de faire quelque chose de significatif de ma vie. D’aider les autres. Ca fait un moment que j’y réfléchis, et plus j’y pense, plus j’me dis que j’aimerais bien entrer chez les pompiers… » Lâcha-t-elle en se mordant la lèvre, surprise d’avoir avoué cette pensée à voix haute. Si effectivement cette idée avait doucement cheminé dans son esprit, c’était la première fois qu’elle en parlait à quelqu’un. L’envie était là, mais elle ignorait tout bonnement pas où commencer. Quelles étaient les démarches, et surtout, est-ce qu’ils accepteraient son petit gabarit ? Au delà de ça, Stephen allait littéralement la tuer quand il apprendrait qu’elle avait choisi cette voie là. A tous les coups le kiné l’imaginait sans peine rester tranquillement à la maison, mais il devait bien se douter que Leah n’était pas faite de ce bois là. Elle leva lentement les yeux vers son amie, y cherchant de l’approbation ou au moins un début de réaction positive à cette perspective. Elle en avait bien besoin. « Et sinon à part le boulot et le talent indéniable en cocktail, qu'est-ce qui a changé dans ta vie en huit ans ? Un homme, des enfants ou un chien peut être ? » Hum, un autre sujet tout à fait passionnant. Leah se laissa guider vers le fauteuil où les deux amies prirent place, tandis que la jeune femme voulait en savoir plus sur les dernières années que l’ex-barmaid avait vécues. La brunette hésita quelques secondes sur la version à adopter. En fonction de ses interlocuteurs, elle en avait deux : Soit elle annonçait être sortie avec un homme avec qui ça n’avait pas fonctionné – doux euphémisme – soit elle était honnête et expliquait qu’il l’avait envoyée à l’hôpital. Son regard s’attarda sur Alex tandis qu’elle réfléchissait à ce qu’elle allait lui dire. Après quelques secondes, elle décida d’être honnête. Après tout, elles s’entendaient bien et la britannique n’avait pas l’air d’être le genre de personne à juger. « J’suis sortie quelques années avec un sale type, c’est lui qui m’a d’ailleurs envoyée à l’hôpital… » Grimaça-t-elle comme à son habitude lorsqu’elle devait raconter ce passage compliqué de sa vie. « … Je te passe les détails, j’suis restée quelques temps dans le coma. C’était assez foireux, mais c’est un peu grâce à ça que j’ai rencontré l’homme avec qui je suis maintenant. Grâce à lui tout va beaucoup mieux… » Lança-t-elle avec ce sourire qu’elle avait constamment dès que Stephen apparaissait dans une de ses conversations. « Et du coup pas de chien  ni d’enfants, en tout cas pas à moi. » Conclut-elle avant de rire doucement, histoire d’ôter tout le caractère tragique de ce qu’elle venait de délivrer à son amie. « A toi maintenant. Et ne t’avises pas de me raconter des anecdotes sans intérêt, je viens de te balancer du lourd moi. » Argumenta-t-elle avec un clin d’œil avant de reprendre une gorgée de sa boisson, sans lâcher Alex des yeux.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Oublie parfois son prénom tant on l'appelle la plupart du temps, Alex. Elle ne se lasse pas de « bébé » ou « mon amour » par son mari, Madame Anderson c'est nouveau mais elle se peut s'empêcher de sourire quand elle entends ce nom, le sien désormais. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Occupe ses journées à courir après Lena tout en esquivant Lucy qui s'accroche à elle comme un bébé koala.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Y4a8
POSTS : 23260 POINTS : 1255

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, profite de son bonheur avec Caleb et leurs filles
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherPrim #2Jeremiah #4Phoebe
Birdie (FB 2009)

Mariage Calex
Calex #45 Rory et Swann #4Sujet commun Mariage

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah 3gvf
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #36 (UA)Calex #43 (FB Avril 2010)Calex #44

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Rvdh
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : Alfie #2, Calen#2, Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) niniel (avatar) Adèle, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty
Message(#) Sujet: Re: You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah EmptyMer 29 Mai - 2:17



You look familiar... Have we ever met before?

Plusieurs années s'étaient écoulées, sans qu'aucune nouvelle ne soit échangée entre les deux jeunes femmes, et pourtant, elles semblaient avoir retrouvé leur complicité d'antan. Comme si, toutes ces années, n'avaient rien changé dans la vie des deux femmes. Taquineries, vantardises feintes, et franches rigolades, les deux anciennes barmaids renouaient rapidement des liens autour de souvenirs communs. « Je partage ton enthousiasme, ça me fait vraiment plaisir de te revoir Clarke ! J’espère que t’as des trucs intéressants à me raconter, de toute façon c’est un peu obligé qu’il te soit arrivé des trucs de fou pendant huit longues années. » « Oh si tu savais. » Alex avait répondu plus pour elle même à cette exclamation de Leah. Reprenant un ton décalé et adapté à l'ambiance du moment, Alex avait tenu à ne pas laisser l'ambiance se détériorer alors qu'elle voulait profiter du cocktail que Leah lui avait promit. « Je vois que tu n'as toujours pas perdu cette habitude de m'appeler par mon nom, heureusement pour toi que je me suis pas mariée. » Léger trait d'humour de la part de la Britannique qui ne se voyait pas gâcher ces retrouvailles. Alors Alex avait reporté son attention sur tout l'alcool et les boissons qu'elle voulait déposer sur le plan de travail pour Leah. L'alcool elle en avait pleins dans les tiroirs, peut être un peu trop, songeait-elle en voyant les bouteilles s'entassaient devant elle une fois toutes regroupées. Elle regardait Leah s'activer avec des gestes assurés et qui montraient toute l'expérience. Et puis était venu le moment ou Leah avait voulu montrer ses talents en jouant avec les bouteilles. « Bon… Je crois que je vais arrêter de faire la fière et me contenter de terminer ce cocktail sans tuer personne. » Alex n'avait pu s'empêcher d'éclater de rire devant la maladresse de la barmaid qui tentait de faire valoir ses nouveaux talents. Finalement une chose que les années n'avaient pas changé ! Leah était toujours maladroite et elle arrivait toujours à faire rire l'Anglaise. C'était rassurant de voir que certaines choses ne changeaient pas, que certaines choses restaient les même.

Le cocktail servit, le toast effectué, les deux femmes installaient dans le canapé d'Alex. Elle pouvaient désormais engager un vrai sujet de conversation, parce qu'au fond elles avaient huit années à combler, huit années à rattraper. Et la première à se lancer fut Leah. Alex l'écoutait parler du sport et elle comprenait parfaitement le ressenti de Leah. Elle aussi avait eu peur de perdre le plaisir à pratiquer du sport, après avoir passé des journées à parler sport, à écrire sport, à regarder du sport, elle avait craint que le sport ne soit associé qu'au travail et qu'elle ne puisse plus déconnecter. Mais elle s'était fait une raison quand elle avait comprit que le sport était surtout sa passion, avant d'être son métier, ou son moyen de décompresser. Avant même qu'Alex n'ait eu le temps de répondre, Leah avait enchaîné, avec une légère incertitude perceptible dans sa voix. Et Alex avait écouté sans couper la parole de son ex collègue, qui semblait élaborer sa parole au moment ou elle se rendait compte de ce qu'elle disait. « En plus en y réfléchissant bien, j’ai vraiment envie de faire quelque chose de significatif de ma vie. D’aider les autres. Ca fait un moment que j’y réfléchis, et plus j’y pense, plus j’me dis que j’aimerais bien entrer chez les pompiers… »  Alex avait croisé le regard de Leah, plein d'incertitude. Pompiers ? Alex était surprise de la révélation de la brunette, passer de barmaid à pompier n'était pas le chemin le plus courant au niveau des reconversions professionnels, du moins de ce qu'elle en savait. « Déjà pour le sujet du sport, je vois totalement ce que tu veux dire, je me suis posée la même question. Mais même si ça reste du boulot, la plupart du temps j'avais l'impression de vivre de ma passion et c'était quand même le top. » Alex avait volontairement choisi d'aborder ce premier sujet, pour se laisser le temps d'élaborer une réponse à la révélation de Leah. L'Anglaise sentait que les doutes de son interlocutrice méritaient qu'elle s'y attarde un peu, mais elle doutait de sa capacité à trouver les bons mots. Elle connaissait Leah la barmaid, elle connaissait Leah la femme de caractère mais attachante. Elle connaissait aussi Leah pour son humour, pour son affection pour le sport, mais Leah en pompier c'était pas quelque chose qu'Alex avait pu déceler chez elle à l'époque. Et c'est là qu'elle avait comprit que huit ans c'était long et qu'elle avait encore beaucoup à découvrir de son ancienne collègue. « Tu as commencé à te renseigner un peu ? J'avoue ne rien connaître sur le sujet surtout sur le fonctionnement ici en Australie. Mais si tu veux aider les autres, tu devrais tenter le coup. Pompier si tu penses que c'est ce que tu veux, et bien fonces. Tu ne pourras pas savoir si c'est bien pour toi ou pas, si tu ne tente pas ta chance. Ils en pensent quoi tes proches ? » Dans l'impasse de réellement apporter une réponse concrète à son amie et devant l'importance de la révélation, Alex avait utilisé le joker ''ils en pensent quoi tes proches''. Un moyen simple de faire parler et de faire réfléchir en même temps son interlocuteur sur le sujet. Alex ne se sentait pas légitime de donner son avis sur le choix de carrière de Leah, mais elle pouvait l'aider à développer sa réflexion en intégrant des éléments que seule Leah avait en sa possession, l'avis de ses proches. Ceux qui connaissaient réellement Leah et qui avait vu l'évolution de la femme.

« Et sinon à part le boulot et le talent indéniable en cocktail, qu'est-ce qui a changé dans ta vie en huit ans ? Un homme, des enfants ou un chien peut être ? » La question avait été posé. Assez ouverte pour laisser à Leah la possibilité d'évoquer ce qu'elle voulait, ce avec quoi elle se sentait à l'aise. Alex était plutôt bien placé pour savoir que tout sujet n'était pas bon à être aborder de but en blanc. Alors quand Leah avait joué la carte de l’honnêteté et s'était livrée, Alex n'avait pu qu'admirer la force de l'ancienne barmaid qui semblait assez à l'aise avec son histoire pour en parler. La blonde écoutait avec attention Leah se livrer sur l'épisode de sa vie traumatique. Leah levait les doutes qu'Alex avait eu à la première évocation de l’hôpital et c'était pire que ce qu'elle avait pu élaborer dans sa tête. Violence conjugale, coma, le tableau n'était pas réjouissant. Encore une qui n'avait pas eu la vie facile, et Alex culpabilisait presque de ne pas avoir été là encore. C'était une réaction bête, l'Anglaise n'aurait sûrement rien pu faire, mais elle était partie et tout ce qui s'était passé à ses proches durant son absence, lui procurait un sentiment de culpabilité. Comme avec Rachel pourtant emportée par un cancer. Elle avait eu envie de lâcher un habituel ''je suis désolé'', sa phrase favorite des derniers temps, mais elle n'avait rien dit laissant Leah finir son récit des dernières années et grand bien lui a prit. Le sourire de Leah avait illuminé la suite de la conversation et rassuré Alex par la même occasion. Le petit rire de Leah avait adouci la réalité de la discussion, et avait apporté une petite touche de légèreté dans ce récit. Leah semblait heureuse malgré ce qu'elle avait vécu, et si finalement c'était ça qu'Alex devait retenir ? Que des épreuves étaient ressortis quelque chose de positif ?« A toi maintenant. Et ne t’avises pas de me raconter des anecdotes sans intérêt, je viens de te balancer du lourd moi. »  Alex semblait prise de court pendant quelques secondes. Si pour Leah les informations semblaient digérées, Alex essayait encore de remettre en ordre ce qu'elle venait de découvrir. Elle enviait presque la capacité de détachement de son amie. Capable de lui avouer des éléments aussi intimes et forts, tout en souriant et en passant à autre chose avec une facilité déconcertante pour Alex qui restait figée lorsqu'il s'agissait d'évoquer certains éléments de sa vie. La journaliste regardait Leah face à elle cocktail en main, attendant une réponse à sa question. Leah venait de lui livrer peut être la période la plus compliquée de sa vie, et Alex se devait de respecter l’honnêteté et la confiance que Leah venait d'avoir à son égard. Impossible de rester sur des banalités. Mais était-elle pour autant aussi forte que Leah pour tout avouer ?« En 2011, j'ai quitté du jour au lendemain l'homme avec qui je vivais depuis un an et demi et je suis rentrée à Londres. D'ailleurs c'est sans doute ma pire connerie et pourtant j'en ai fais pas mal. » Enfin pire, pas directement. Mais Alex n'y arrivait pas, pas que la confiance envers Leah manque, mais c'était bien envers elle même qu'elle n'avait pas confiance. Elle ne pouvait pas demander aux autres d'assumer quelque chose qu'elle n'était même pas en mesure d'assumer elle même. Alors elle préférait laisser sous silence ce ''détail'', se livrant sur d'autre facette d'elle. Pas bien réjouissante non plus. « Et après, s'en était fini de ma vie sentimentale. Des histoires sans lendemains qui allaient bien avec mon mode de vie instable socialement. Et puis j'ai eu quelques soucis avec la drogue, période un peu compliquée avec les études et ma famille, enfin rien de bien chouette, rien dont je puisse être vraiment fière. » C'était fou cette capacité d'Alex a évoqué avec plus de facilité son addiction à la drogue, sujet pourtant tabou. Que sa grossesse et l'abandon de son enfant. Leah venait pourtant de lui livrer une partie intime de sa vie, mais Alex préférait que son amie puisse la voir comme une droguée que comme une femme capable d'abandonner un bébé, son bébé. C'était plus facile à assumer pour Alex, peut être aussi parce qu'elle avait combattu son addiction et qu'elle s'en était libérée. Alors qu'elle se reprochait encore certaines autres éléments de sa vie. « Et puis ma mère s'est suicidée, et j'ai décidé que je n'avais plus rien à Londres qui me retenait donc je suis revenue à Brisbane. » Un petit air résigné avait accompagné cette information. Mais même si ce n'était pas facile à aborder pour Alex, le suicide de sa mère restait tout de même moins tabou et puis ce n'était pas directement sa responsabilité. « Parce qu'au fond quoiqu'il arrive, et même en étant seule, c'est quand même plus facile à vivre sous le soleil. » Une petite légèreté pour clore son récit. Le soleil de Brisbane, la pluie de Londres, c'était devenu des alibis presque banals pour expliquer son changement de vie. C'était en aucune façon des éléments qui avaient pesé dans sa décision, mais c'était toujours plus léger comme explication que toute la vérité qu'il y avait autour de ces changements de lieu de vie. Alors, c'était devenu comme une blague au fil du temps, qu'elle réutilisait quand elle devait parler de son déménagement, un moyen de dédramatiser. « Donc tu as trouvé quelqu'un qui te rende heureuse si je me réfère à ton sourire et à tes yeux qui brillent ? » Difficile de passer après de telles révélations de la part des deux femmes, sans tomber dans le pathos ou dans le dépressif. Alex essayait de garder un ton léger, et si elle avait pleins de questions notamment sur ''le coma'' et sur l'épreuve qu'avait du surmonter Leah, elle avait peur de demander, peur de blesser celle qu'elle venait de retrouver. Alors elle restait sur les informations plus joyeuses que Leah lui avait partagé. « Et qui as des enfants en plus ? Alors tu es Leah la belle-mère maintenant ? Rassure moi, tu ne les soudoies pas avec des cocktails surtout s'ils sont mineurs ? » Elle souriait en direction de son amie, tout en finissant son cocktail essayant de remettre en ordre ses émotions et ses pensées.


Spoiler:
 


AVENGEDINCHAINS



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Vtbh

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty
Message(#) Sujet: Re: You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah EmptyMar 11 Juin - 15:53



You look familiar... Have we ever met before?

Leah réalisait à peine que cela faisait huit ans qu'elles ne s'étaient pas vues. Déjà parce que ces retrouvailles donnaient surtout l'impression qu'elles s'étaient quittées la veille - même si il y avait des années de blancs à rattraper - et surtout parce que huit ans, c'était long, et ça ne la rajeunissait pas! La brunette avait beaucoup de mal à composer avec l'approche de la trentaine, et revoir des amies de longues dates ne l'aidait pas particulièrement à rester dans le déni dont elle faisait preuve lorsqu'il s'agissait d'ignorer ses jeunes années qui s'envolaient. « Oh si tu savais. »  Apparemment, Leah ne s'était pas trompée, et il s'était bel et bien passé un tas de choses dans la vie d'Alex. Mais le ton adopté pour lui répondre n'avait rien de joyeux, au contraire. La brune pouvait percevoir que son amie n'avait pas vécu dans un monde de bisounours pendant tout ce temps, au contraire. Elle haussa un sourcil sans oser rebondir. Après tout, si leur complicité était la même, une certaine réserve s'était installée entre elles... Rien de plus  normal après tout. Elles avaient évoluées chacune de leur côté, et il aurait été naïf que de prétendre pouvoir poser des questions indiscrètes après toutes ces années sans se parler. La distance était de mise, en tout cas jusqu'à ce qu'elles se réapprivoisent, qu'elles vérifient si elles étaient toujours bien les Leah et Alex qui s'étaient si bien entendues par le passé. « Je vois que tu n'as toujours pas perdu cette habitude de m'appeler par mon nom, heureusement pour toi que je me suis pas mariée. » La britannique parvint à alléger l'atmosphère avec cette petite remarque, qui eut le mérite de faire sourire la brunette à son tour. "Désolée, c'est une mauvaise habitude que j'ai." Lança-t-elle dans un petit rire, avant de se reconcentrer sur sa tâche, qui consistait tout de même à leur préparer des cocktails à la hauteur de ce qu'elle avait promis à son amie. "Puis même si tu t'étais mariée, te connaissant tu aurais été capable de conserver ton nom, ou de le laisser pour en faire un composé." Répliqua la brunette sur le ton de l'humour, avant de reporter son attention sur ce qu'elle était entrain de faire. Ses gestes étaient pratiquement automatiques - après tout, ce cocktail elle avait déjà dû le préparer une bonne centaine de fois - et Leah prit de l'assurance, à tel point qu'elle s'improvisa barista acrobate (une chose inconcevable quand on connaissait son degré élevé de maladresse) et manqua de faire exploser une bouteille sur son amie. Heureusement, elle parvint à éviter le drame, et au final ne récolta qu'un franc éclat de rire de la part de la britannique. Elle ne tarda d'ailleurs pas à la rejoindre, plus encline à se moquer de sa propre maladresse que d'en faire toute une histoire. Il ne lui fallu ensuite pas plus de quelques secondes pour mettre la touche finale à son cocktail, pour ensuite le présenter fièrement à Alex, attendant sa réaction juste après que leur toast fut porté. Ces retrouvailles étaient importantes à ses yeux, même si elles étaient dues au plus grand des hasards. Leah ne pouvait plus compter sur énormément de personnes dans sa vie, et l'idée de retomber sur quelqu'un qui la connaissait... C'était rafraîchissant. C'est d'ailleurs pourquoi elle se mit à parler avec tant de facilité de sa reconversion professionnelle, allant même jusqu'à lui dévoiler ce qu'elle avait en tête depuis quelques temps maintenant. Une information qu'elle n'avait encore confiée à personne, même pas à Stephen. Surtout pas à Stephen. « Déjà pour le sujet du sport, je vois totalement ce que tu veux dire, je me suis posée la même question. Mais même si ça reste du boulot, la plupart du temps j'avais l'impression de vivre de ma passion et c'était quand même le top. » La brune hocha la tête avec un petit sourire. Si elle était déjà une sportive accomplie qui adorait se poser devant des matchs avec une bière quand l'occasion se présentait, Alex elle était ce qu'on pouvait appeler une véritable mordue de sport. Elle suivait tout, tout le temps. Rien d'étonnant à ce qu'elle en ait fait son métier au final. Mais Leah ne s'imaginait pas suivre la même voie. Journaliste était une mission impossible, en tout cas sans reprendre d'études. Et elle se voyait mal devenir coach et aider à s'entretenir des milfs qui avaient un regard un peu trop insistant sur le jardinier ou bien le meilleur ami de leur fils. "Je vois ce que tu veux dire. Et c'est tant mieux, ça veut dire que tu ne t'es pas trompée, que ce job est vraiment fait pour toi! J'espère que tu retrouveras rapidement quelque chose ici à Brisbane." Répondit Leah avec un sourire empreint de sincérité. Elle savait ce que c'était de se retrouver sur la touche professionnellement parlant, ça n'avait rien de drôle. « Tu as commencé à te renseigner un peu ? J'avoue ne rien connaître sur le sujet surtout sur le fonctionnement ici en Australie. Mais si tu veux aider les autres, tu devrais tenter le coup. Pompier si tu penses que c'est ce que tu veux, et bien fonces. Tu ne pourras pas savoir si c'est bien pour toi ou pas, si tu ne tente pas ta chance. Ils en pensent quoi tes proches ? » Aïe, touché. A croire qu'Alex avec réussi à mettre instinctivement le doigt sur ce qui culpabilisait la jeune Baumann. Sa décision était prise, mais elle n'arrivait pas à se résoudre à en parler à Stephen. Le connaissant, il risquait de tenter de la dissuader. Il avait toujours été extrêmement protecteur avec elle, alors comment réagirait-il lorsqu'il apprendrait qu'elle désirait devenir un soldat du feu? Pas bien, c'était certain. Elle préférait entreprendre les démarches, attendre de voir si elle serait retenue... Histoire d'éviter une confrontation compliquée si ça n'était pas le cas. Elle pencha la tête sur le côté, observant Alex avec un léger sourire, qui elle l'espérait parviendrait à camoufler ses incertitudes à ce sujet. "Je me suis même renseignée beaucoup, si tu veux tout savoir. En fait, je pense même que ma décision est prise... Plus j'y pense, et plus ça m'apparaît comme une évidence. Tu es la première personne à qui j'en parle, je..." Elle leva les yeux au ciel avant de grimacer légèrement. "J'ai peur que mon copain ne me fasse changer d'avis. Tu sais, pour toutes les raisons négatives et évidentes qui feraient qu'un mec n'aurait pas très envie que sa copine se lance là dedans." Lâcha-t-elle finalement en haussant les épaules. "J'me dis que je vais m'inscrire, voir si mon profil les intéresse. Si c'est le cas, je lui dirai... Mais là j'ai pas très envie de me lancer dans une dispute si au final on ne veut pas de moi là bas." Conclut-elle avec un petit sourire en coin, tentant vainement de se persuader que c'était la meilleure chose à faire. Elle voyait bien que l'annonce avait quelque peu déstabilisé son amie, mais elle savait bien que celle-ci ne cesserait jamais d'être honnête. Ce n'était pas une qualité qu'on perdait en huit ans. "Tu en penses quoi toi? Je sais que ça fait longtemps qu'on s'est pas vue et tout ça mais... Je veux quand même ton avis." Souffla-t-elle finalement en avalant son verre pratiquement d'une traite. A croire que la conversation prenait une tournure qui nécessitait une dose d'alcool supplémentaire. Heureusement, elle avait préparé de quoi boire quelques verres. Après le sujet du boulot, celui de la vie suivait tout naturellement. La britannique était curieuse à son sujet, et Leah décida d'être honnête vis à vis de ce qui lui était arrivé. Quelques mois plus tôt, elle n'aurait jamais été capable de relater son récit. Mais avec le temps, ça devenait plus facile. Tout ça l'avait changée, et elle visualisait la Leah d'il y a plus d'un an comme une étrangère, une personne qui ne lui ressemblait plus. Elle voyait bien que toutes ces révélations troublaient son amie, et elle fut reconnaissante de ne pas la voir rebondir dessus avec une espèce de compassion ou de pitié de circonstance. Elle avait assez donné. Leah décida de conclure sur une note légère, afin d'enlever la pression de l'atmosphère qui apparaissait inlassablement à chaque fois que ce sujet venait sur le tapis. En même temps, on avait connu plus attrayant que le concept de la femme battue qui finissait dans le coma après quatre ans. La brune n'attendit pas de réaction de sa part et lui retourna la question, avide d'en apprendre plus sur ce qu'Alex avait traversé de son côté. Et elle ne fut pas déçue. "En 2011, j'ai quitté du jour au lendemain l'homme avec qui je vivais depuis un an et demi et je suis rentrée à Londres. D'ailleurs c'est sans doute ma pire connerie et pourtant j'en ai fais pas mal. Et après, s'en était fini de ma vie sentimentale. Des histoires sans lendemains qui allaient bien avec mon mode de vie instable socialement. Et puis j'ai eu quelques soucis avec la drogue, période un peu compliquée avec les études et ma famille, enfin rien de bien chouette, rien dont je puisse être vraiment fière." Leah resta coite, se demandant l'espace d'un centième de seconde si Alex avait décidé d'entrer en compétition avec elle sur la catégorie; qui a vécu le plus de merdes ces dernières années? A coup sûr les deux jeunes femmes étaient nominées, mais la brune se demanda si son amie ne gagnait pas la palme.  « Et puis ma mère s'est suicidée, et j'ai décidé que je n'avais plus rien à Londres qui me retenait donc je suis revenue à Brisbane. » Non, ce n'était plus une question mais bien de l'ordre de l'évidence: Alex la battait à plat de couture. Ce n'était pas le genre de compétition qu'on aimait remporter, et Leah n'osait imaginer tout ce que la brunette avait traversé. « Parce qu'au fond quoiqu'il arrive, et même en étant seule, c'est quand même plus facile à vivre sous le soleil. » Son amie adopta la même technique qu'elle, qui consistait à terminer un récit absolument horrible par une petite note légère, histoire de prouver qu'au fond tout ça c'était du passé. Que ça allait aller. La brunette s'autorisa à sourire en hochant la tête, ne pouvant qu'acquiescer sur sa dernière phrase. "C'est vraiment horrible ce qu'il t'est arrivé. Je suis contente de voir que ça va mieux, enfin... Tu as l'air d'aller mieux. Compte tenu des circonstances je veux dire..." La maladresse, par Leah Baumann. La brune n'avait jamais réussi à faire preuve du moindre tact, et ça n'avait pas l'air de s'arranger avec les années. Trouver les mots justes dans des circonstances pareilles semblait être hors de sa portée. Soupirant dans un petit rire, elle resservit également son amie avant de plonger son regard dans le sien. "Je suis là pour toi si tu as besoin." Simple, court, efficace. C'était déjà beaucoup mieux, on progressait.  « Donc tu as trouvé quelqu'un qui te rende heureuse si je me réfère à ton sourire et à tes yeux qui brillent ? Et qui as des enfants en plus ? Alors tu es Leah la belle-mère maintenant ? Rassure moi, tu ne les soudoies pas avec des cocktails surtout s'ils sont mineurs ? » La jeune femme éclata de rire face à l'engouement de son amie vis à vis de sa vie amoureuse. "Oui. En fait on se connait depuis le lycée, mais on s'était perdu de vue... On a reprit contact par la force des choses, c'est lui qui s'est occupé de ma rééducation après... l'hôpital." Elle fronça un peu les sourcils avant de retrouver un petit sourire en coin. "Et voilà, depuis on ne se quitte plus. Ca ne fait pas si longtemps qu'on a décidé d'officialiser notre couple, c'était pas simple au début... Mais là c'est fait. Et effectivement tu peux m'appeler Leah la belle mère!" Elle éclata de rire face à ce constat avant de reprendre plus sérieusement. "Mais c'est vraiment facile, il a une petite fille absolument adorable. Impossible de ne pas l'aimer." Ajouta-t-elle en repensant à Anabel, qui lui facilitait énormément la vie dans ce rôle que beaucoup de personne appréhendait en temps normal. "Et non je ne la soudoie pas encore, par contre je serai présente à sa première cuite c'est sûr!" Plaisanta-t-elle en éclatant de rire, imaginant la tête de Stephen si elle lui ramenait une Anabel de 17 ans complètement déchirée. Ca serait plus que probablement signer son arrêt de mort. "En tout cas, je sais que je me répète, mais je suis vraiment contente qu'on soit retombée l'une sur l'autre. Je suis juste désolée de pas avoir été présente dans ta vie avec tout ce qu'il t'est arrivé... J'aurais aimé être là." Lança-t-elle avec un petit air contrit.  




AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Oublie parfois son prénom tant on l'appelle la plupart du temps, Alex. Elle ne se lasse pas de « bébé » ou « mon amour » par son mari, Madame Anderson c'est nouveau mais elle se peut s'empêcher de sourire quand elle entends ce nom, le sien désormais. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Occupe ses journées à courir après Lena tout en esquivant Lucy qui s'accroche à elle comme un bébé koala.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Y4a8
POSTS : 23260 POINTS : 1255

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, profite de son bonheur avec Caleb et leurs filles
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherPrim #2Jeremiah #4Phoebe
Birdie (FB 2009)

Mariage Calex
Calex #45 Rory et Swann #4Sujet commun Mariage

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah 3gvf
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #36 (UA)Calex #43 (FB Avril 2010)Calex #44

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Rvdh
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : Alfie #2, Calen#2, Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) niniel (avatar) Adèle, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty
Message(#) Sujet: Re: You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah EmptyJeu 27 Juin - 1:51



You look familiar... Have we ever met before?

Huit ans, huit années s'étaient écoulées depuis qu'Alex avait décidé de tout laisser derrière elle, de tout quitter. De sa relation avec Caleb, en passant par ses relations amicales diverses, Rachel, Timothy, Leah, elle avait rompu tout contact, sans espoir de retrouvailles. Elle était partie tout simplement, en tirant un trait sur sa vie, sur celle qu'elle était. Et elle se retrouvait huit ans plus tard, dans cette même ville, huit ans de plus, un nouvel appart' et une amitié qui se reconstruisait peu à peu autour de souvenirs communs. Leah n'avait jamais su, Alex avait juste démissionné, quitté les bars et s'en était fini de leur relation. D'abord collègues, devenue amies, le travail comme liant entre elles. Et c'était peut être parce que Leah n'était pas associée au reste de sa vie, aux mensonges, aux secrets, qu'Alex arrivait à se détendre avec elle. Elle avait eu besoin de quelques minutes de découvertes, chacune cherchant à sonder un peu l'autre, mais les souvenirs communs, les anecdotes les avaient vite rapprochés et la conversation s'était lancée, fluide, logique. Les cocktails prêts, les deux filles s'étaient installées dans le salon d'Alex et rapidement la légère réserve c'était effacée au profil d'une complicité qui se faisait sentir dans leur manière d'aborder la discussion. Et, rapidement, les deux jeunes femmes s'étaient senties assez à l'aise l'une avec l'autre pour se dévoiler et le travail comme point de départ, clin d’œil à leur rencontre, les deux jeunes femmes, cocktails en main, racontaient une partie de leur vie l'une à l'autre, comme l'aurait fait n'importe quelles amies lors d'une soirée. Et peu à peu, les informations devenaient de plus en plus personnelles. C'était visiblement le signe que les huit années n'avaient pas entamé leur amitié, leur complicité et c'était à la fois très surprenant mais aussi très symbolique pour Alex, qui avait besoin de croire que certaines choses pouvaient être assez forte pour être réparer. « J'ai peur que mon copain ne me fasse changer d'avis. Tu sais, pour toutes les raisons négatives et évidentes qui feraient qu'un mec n'aurait pas très envie que sa copine se lance là dedans. » Alex souriait à la remarque de Leah. Elle pouvait comprendre les mots de Leah, le métier de pompier n'était pas réellement le métier le plus souvent associé à une femme. C'était un milieu physique, qui comportait des risques évidents, hommes et femmes se mettaient constamment en danger pour venir en aide aux autres et c'était sans doute ça, les raisons négatives que Leah évoquait.  « Comme raisons évidentes, tu veux bien sûr parler de la présence d'hommes musclés et sexys, torse nue toute la journée autour de l'une des rares filles sexy de la caserne ? Je comprends ton mec. Ça semble être un homme plein de sagesse. » Alex avait préféré ironiser un peu pour détendre un peu l'Australienne qui semblait bien stressée à l'idée de parler pour la première fois de ce choix qu'elle n'assumait pas encore complètement mais qui semblait lui tenir à cœur. "J'me dis que je vais m'inscrire, voir si mon profil les intéresse. Si c'est le cas, je lui dirai... Mais là j'ai pas très envie de me lancer dans une dispute si au final on ne veut pas de moi là bas." Alex avait ressenti la difficulté dans laquelle cette situation mettait Leah. Son désir de reconversion, son envie de devenir pompier, mais l'incapacité qu'elle avait d'en parler par peur de blesser ou de créer un climat de tension. Elle comprenait aussi le choix de Leah de ne pas en parler, le choix d'éviter une dispute avant d'être certaine, avant qu'elle ne soit indispensable. Mais Alex savait aussi très bien, que le silence pouvait être difficile à gérer, et mentir à son copain n'avait jamais été une très bonne idée. Si quelqu'un avait pu lui faire entendre raison à l'époque peut être que tout aurait été différent. "Tu en penses quoi toi? Je sais que ça fait longtemps qu'on s'est pas vue et tout ça mais... Je veux quand même ton avis." Ouah, quelle pression d'un coup sur les épaules de l'Anglaise. Leah était vraiment en train de demander un conseil à Alex sur la manière de gérer un sujet conflictuel d'ordre relationnelle avec son copain ? Ou comment aborder un sujet dont on sait déjà que la seule issue semble être la dispute pour divergence d'opinion ? Note à soit même : Ne pas lui conseiller de fuir déjà, c'est pas très efficace !  « Houlla, tu sais en terme de conseil, je suis loin d'être la bonne personne. » Alex repensait aux paroles de Leah, au faite qu'elle lui avait confié ce secret, qu'elle était la première personne à qui elle en parlait. Et l'Anglaise se devait d'être à la hauteur de la confidence de Leah. De la confiance qu'elle avait placé en elle. L'Australienne semblait avoir besoin d'un avis et elle demandait celui d'Alex. Elle ne se sentait certainement pas comme étant la personne la plus légitime pour apporter une réponse à Leah, mais c'était à elle que l'Australienne demandait, alors la journaliste avait réfléchit quelques secondes et s'était faite violence pour tenter d'apporter une réponse honnête à Leah. Pas sur que ça l'aiderait mais c'était honnête. « Je pense qu'à ta place j'aurais fais pareil, je veux dire ne rien dire justement, si j'avais su que mon copain risquait de ne pas approuver l'un de mes choix et pire si je savais qu'il avait des arguments qui auraient pu me faire changer d'avis ou au moins me faire douter. »  Elle se voulait honnête, et elle l'était réellement. Elle ne pouvait pas faire plus honnête même puisque c'était véritablement du vécu. « Mais, même si je te comprends totalement, si je dois être vraiment honnête, je ne pense pas que ce soit la solution au final. Si tu sais que tu veux devenir pompier, si tu sais que c'est ce que tu veux vraiment faire, si tu as même déjà fais les démarches et si tu sais qu'il ne sera pas d'accord, alors si ça fonctionne, je ne suis pas sûre que le mettre sur le fait accompli soit la solution. Il risque de se sentir prit au piège et pour la discussion ça risque de compliquer les choses encore un peu plus. Tu devras lui annoncer que tu veux être pompier et que tu as tout fait dans son dos, il risque de le prendre mal et de se sentir trahi non ? » Comment Alex pouvait à la fois donner des conseils à une amie et dans sa propre vie faire tout l'inverse de ses propres conseils ? C'était toujours plus simples de donner des conseils quand il s'agissait des problèmes des autres finalement. Faites ce que je dis mais pas ce que je fais, c'était un beau résumé du conseil que venait de donner Alex. « Mais au final, je crois que tu es la seule à savoir ce dont tu as besoin et quelle sera sa réaction. Et puis si tu as besoin de parler, tu sais ou j'habite maintenant. » Une conclusion comme un moyen à la fois de se décharger un peu d'une décision que seule Leah était en mesure de prendre finalement. C'était son couple, sa décision. Mais en même temps, un moyen de rappeler à l'Australienne, qu'Alex était là si elle avait besoin de parler des pompiers, de son couple, de ses doutes. Alex terminait son verre et elle regardait Leah, craignant un peu sa réaction, elle ne voulait pas lui apporter plus de doutes mais elle lui avait demandé son avis. Et soudain, sans logique, elle se mit à rire, un rire franc sans raison apparente et après quelques secondes de rire, elle s'expliqua enfin. « Excuse tu voulais peut être seulement mon avis sur les pompiers ? » Confuse, Alex réalisait qu'elle s'était peut être trompée sur le sujet des conseils, et que Leah lui avait peut être juste demandé son avis sur les pompiers et non un avis complet et peut être déplacé sur la gestion d'une vie de couple. « Je crois que je me suis emportée dans mes conseils, désolé si c'était un peu trop intrusif. Alors pour les pompiers, visiblement ton choix est fait, c'est plus vraiment de l'ordre du questionnement là, tu comptes réellement te lancer non ? Alors si tu veux faire ça, fonce, mais t'avises pas de vouloir jouer les héroïnes à tout prix, pour montrer à ces machos qu'on est meilleure qu'eux. »  

Un nouveau cocktail en main, heureusement que Leah avait été prévoyante, les deux filles avaient continué leurs retrouvailles et elles en étaient venues, tout naturellement à parler de leur vie respectives, et surtout des merdes qu'elles avaient rencontré sur leur chemin ces huit dernières années. Et après les confidences de Leah, ça avait été autour d'Alex de se livrer. De façon un peu brut, peut être même un peu trop.  "C'est vraiment horrible ce qu'il t'est arrivé. Je suis contente de voir que ça va mieux, enfin... Tu as l'air d'aller mieux. Compte tenu des circonstances je veux dire..." Elle avait tendance à oublier à quel point sa vie avait pu être merdique, mais elle ne voulait pas se faire plaindre. « Tu sais la plupart de mes emmerdes je ne les dois qu'à mes choix merdiques, donc j'essaye d'aller mieux oui. » La plupart de ses emmerdes, elle ne les devait qu'à son propre fait. Elle avait cherché après tout, fuir, boire, se droguer, c'était sa faute et uniquement la sienne. Alors, même si elle ne croyait pas au destin ou à ce genre de truc, pour le coup, elle pensait avoir mérité tout ce qu'elle avait vécu. Comme si le karma avait décidé de s'occuper de son cas, une petite vengeance en récompense des blessures qu'elle avait causé aux autres. Leah lui resservit à boire, verre qu'Alex ne se fit pas prier pour boire. Vite, trop vite, mais elle devait digérer tout ce qu'elle venait de dire. De toute sa vie de paumée, elle n'avait jamais raconté avec autant de sincérité les huit dernières années de sa vie, enfin plutôt sept dernières. De son départ de Brisbane jusqu'à son retour en Australie, elle lui avait tout dit. Même les choses les plus honteuses. Elle lui avait juste caché la raison de sa descente aussi bas. "Je suis là pour toi si tu as besoin." Alex avait sourit à Leah, comme pour la remercier de son soutien et pour ne pas l'avoir jugé. « Toi et tes cocktails, je pouvais pas rêver meilleur soutien. » Et elle termina un nouveau verre comme pour sceller ce passage de leur vie. C'était des retrouvailles riches en émotion et en confidences et l'alcool aidait sans doute un peu à ne pas rester dans une dynamique négative. Alex c'était déjà permise des conseils sur la vie de couple de son amie, alors elle pouvait se permettre d'autres questions, c'était un sujet qui semblait donner le sourire à son amie et c'était ce dont elles avaient besoin toutes les deux après les sujets bien glauques qu'elles venaient toutes deux de confesser. Les rires de Leah remplissaient la pièce et ça faisait du bien. Alex regardait Leah lui parler de son homme, celui qui partageait sa vie, elle semblait réellement heureuse et après ce qu'Alex avait apprit sur le passé de l'Australienne, c'était important de découvrir qu'elle était heureuse et bien entourée désormais, qu'elle avait construit quelque chose qui semblait la combler. « Tu as l'air heureuse. Et, je crois que je n'avais jamais vu ce petit air niais de l'amour sur ton visage. C'est marrant, ça ferait presque envie. Tout ce bonheur. » Elle se moquait un peu de son amie, mais il y avait plus qu'une simple moquerie dans ses propos. Le bonheur ça avait l'air bien quand même, mais chez les autres. « Tu as trouvé le bon parti, tu crois qu'il en reste des comme lui ? Il aurait pas un frère par hasard ton prince charmant ? » Encore une petite plaisanterie de la journaliste, elle avait vraiment besoin de sourire, de rire, d'oublier un peu toutes les tensions des dernières minutes, des derniers jours, des derniers mois. Et avec Leah, ça semblait facile, presque normale. « Il semble te rendre heureuse en tout cas et tu le mérites. » Une dernière phrase plus sérieuse cette fois, sincère et vraie. Leah semblait heureuse en amour, et après ce qu'elle avait vécu, voir qu'elle avait réussi à laisser un homme s'approcher d'elle et entrer dans sa vie, finalement c'était une sacrée preuve que l'Australienne avait réussi à aller de l'avant et à avancer. Elle ne laissait pas son passé dicter sa vie et c'était une belle leçon pour l'Anglaise. "En tout cas, je sais que je me répète, mais je suis vraiment contente qu'on soit retombée l'une sur l'autre. Je suis juste désolée de pas avoir été présente dans ta vie avec tout ce qu'il t'est arrivé... J'aurais aimé être là." Alex le cachait, mais elle était émue. « Merci Leah. » Émue de ressentir la sincérité de Leah qui s'excusait de ne pas avoir été là pour elle. Avec la présence de Leah, elle prenait conscience qu'elle avait été entouré à l'époque, peut être même plus qu'elle ne le croyait. Encore une personne sur qui elle aurait pu s'appuyer si elle n'avait pas décidé de fuir. Mais elle était partie, laissant derrière elle toute sa vie et s'infligeant, la douleur de vivre sans eux et de surmonter les épreuves seule. « Ca me touche vraiment. Mais tu n'as pas à être désolé, j'ai fuis Brisbane, personne n'aurait rien pu faire, c'est la vie. Et puis, c'est moi qui devrait être désolée, d'être partie comme ça, et de ne pas avoir été là pour te soutenir. »  Elle avait prit son verre et elle l'avait levé pour trinquer avec Leah. « A nos emmerdes ! Et tes amours ! Et à nos retrouvailles. »


Spoiler:
 


AVENGEDINCHAINS



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Vtbh

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty
Message(#) Sujet: Re: You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah EmptyMer 3 Juil - 17:58



You look familiar... Have we ever met before?

Maintenant qu'elles avaient repris l'une et l'autre leurs marques, les deux brunes étaient installés, prêtes à remplir les blancs de ces huit années passées sans se voir ou se parler. Leah avait du mal à croire que cela faisait si longtemps, mais cela lui faisait plaisir de constater que leur amitié était restée intacte en dépit d'un silence aussi long. Sirotant son cocktail, la brune se laissa aller à raconter à son amie sa décision d'intégrer la caserne des pompiers, appréhendant cependant la réaction de Stephen, qui s'apparenterait sans doute à celle de Hulk dans ses colères les plus noires. Elle aurait aimé avoir les capacités de diplomatie du professeur Xavier, lui qui était capable de calmer Wolverine en un rien de temps lorsque les choses dérapaient quelque peu. En attendant, elle gardait le silence, le temps de savoir si oui ou non ce projet se concrétiserait ou pas. « Comme raisons évidentes, tu veux bien sûr parler de la présence d'hommes musclés et sexys, torse nue toute la journée autour de l'une des rares filles sexy de la caserne ? Je comprends ton mec. Ça semble être un homme plein de sagesse. » La remarque d'Alex la fit rire, puisque c'était un aspect de la profession auquel elle n'avait pas vraiment pensé. Et puis, la réputation des pompiers beaux gosses étaient probablement surfaite, et sans doute qu'elle n'aurait pas des collègues au summum du sexy. L'idée était loin d'être déplaisante cela dit, mais elle avait la chance d'avoir un canon à la maison, et elle comptait bien le garder. Il n'était peut-être pas aussi musclé que Thor ou aussi drôle que Deadpool, mais il avait au moins autant de charisme qu'Iron Man. "Il est pas forcément du genre jaloux, c'est plutôt le côté "horaires impossibles et "danger permanent" qui risque de le refroidir." Lança Leah en grimaçant, imaginant la confession de son désir de devenir pompier presque aussi réfrigérant que le pistolet de Captain Cold, en tout cas aux yeux de Stephen. Un comble, pour un métier aussi chaud. L'ironie de la britannique n'avait pas échappé à Leah, qui ne put s'empêcher de sourire en dépit de la situation compliquée dans laquelle elle se trouvait. Elle s'employa d'ailleurs à lui expliquer la dite situation, précisant le dilemme dans lequel elle se trouvait; éviter une dispute inutile, ou annoncer son projet au risque de gâcher leur relation, peut-être pour rien? Il allait lui dire qu'elle était une tête brûlée, à l'image de Johnny Storm aka la torche humaine. Mais elle n'était pas d'accord. Sa décision était réfléchie, même si à ses yeux elle sortirait probablement de nul part. Dubitative, elle demanda à Alex ce qu'elle en pensait, déclenchant un mouvement de recul et de surprise chez la jeune femme. « Houlla, tu sais en terme de conseil, je suis loin d'être la bonne personne. » Lança la brune, ce qui décrocha un nouveau sourire chez Leah. Elle ne cherchait pas de bons conseils, simplement l'avis de son amie. Un peu comme quand Flash retrouvait son ami Arrow, lui demandant quoi faire dans certaines situations délicates. Evidemment, Alex n'avait rien d'une tueuse - aux dernières nouvelles en tout cas, peut-être était-elle une Elektra déguisée -, et le parallèle s'arrêtait là. « Je pense qu'à ta place j'aurais fais pareil, je veux dire ne rien dire justement, si j'avais su que mon copain risquait de ne pas approuver l'un de mes choix et pire si je savais qu'il avait des arguments qui auraient pu me faire changer d'avis ou au moins me faire douter.  Mais, même si je te comprends totalement, si je dois être vraiment honnête, je ne pense pas que ce soit la solution au final. Si tu sais que tu veux devenir pompier, si tu sais que c'est ce que tu veux vraiment faire, si tu as même déjà fais les démarches et si tu sais qu'il ne sera pas d'accord, alors si ça fonctionne, je ne suis pas sûre que le mettre sur le fait accompli soit la solution. Il risque de se sentir prit au piège et pour la discussion ça risque de compliquer les choses encore un peu plus. Tu devras lui annoncer que tu veux être pompier et que tu as tout fait dans son dos, il risque de le prendre mal et de se sentir trahi non ? » La brunette écoutait, ravie qu'Alex se décide tout de même à commenter ce qu'elle venait de lui dire. Elle n'avait parlé de ça à pratiquement personne, portant le poids de ce secret comme Captain America portait le poids du monde sur ses épaules. « Mais au final, je crois que tu es la seule à savoir ce dont tu as besoin et quelle sera sa réaction. Et puis si tu as besoin de parler, tu sais ou j'habite maintenant. » Leah hocha la tête, consciente que cette décision était la sienne, et réfléchissant aux paroles de son amie. Avoir un avis extérieur sur la question était toujours important, ça permettait d'y voir plus clair et d'avoir un point de vue différent sur la situation. Après tout, c'était bien en réunissant leurs idées que les Avengers parvenaient à se sortir des situations foireuses, pas vrai? "T'as pas tord. Dans les deux cas, il risque de le prendre mal... Mais j'ai du mal à me dire que je vais m'embarquer dans une dispute alors que si ça se trouve, je serai même pas retenue." Murmura la jeune femme, laissant son éternel manque de confiance en elle prendre le pas sur le reste. Plus jeune, elle aurait aimé être comme la femme invisible et disparaître quand elle en avait envie afin d'éviter de se donner en spectacle. Maintenant elle s'assumait beaucoup plus, mais une part de ces vieilles angoisses resurgissaient parfois. "Et c'est vraiment gentil, je compte bien te prendre au mot. On habitude super près l'une de l'autre en plus, ça peut pas être un hasard."Lança Leah avec un large sourire, avant de s'interrompre en observant son amie se prendre un fou rire monumental, sans raison apparente. Mais qu'est-ce qui lui prenait? Elle-même avait bien du mal à garder son sérieux face à une Alex hilare, à se demander si le Joker ne lui avait pas joué un tour. « Excuse tu voulais peut être seulement mon avis sur les pompiers ?  Je crois que je me suis emportée dans mes conseils, désolé si c'était un peu trop intrusif. Alors pour les pompiers, visiblement ton choix est fait, c'est plus vraiment de l'ordre du questionnement là, tu comptes réellement te lancer non ? Alors si tu veux faire ça, fonce, mais t'avises pas de vouloir jouer les héroïnes à tout prix, pour montrer à ces machos qu'on est meilleure qu'eux. »  La brune secoua la tête en souriant, comprenant cet accès d'hilarité. "Non c'était pas intrusif, tu sais à quel point j'apprécie la franchise." Commença-t-elle, sirotant une nouvelle gorgée de son cocktail. "Et oui j'aimerais vraiment me lancer. En dépit du fait que mon copain pourra pas s'empêcher de comparer mon équipe au Suicide Squad, tu vois le genre?" Ajouta-t-elle, moqueuse. Enfin, si elle était comparée à Harley Quinn, ça pourrait éventuellement la rassurer. Mais ce n'était sûrement pas ce que Stephen aurait à l'esprit en utilisant la référence. "Et ne t'en fais pas, je ne prévois pas de me mettre inutilement en danger, je veux juste me sentir utile." Précisa-t-elle, appréciant cependant le fait qu'Alex emploie le terme d'héroïne. Etait-ce ce qu'elle serait aux yeux des gens? Telle Super-Girl sortant des victimes du feu, elle aimait assez l'idée de représenter la gente féminine au sein d'un métier plutôt exclusivement choisi par des hommes. Un brin féministe, Leah se plaisait à s'imaginer comme la Wonder Woman au milieu de tous ces Superman. "Et puis, pas besoin de ça pour prouver qu'on est meilleure qu'eux." Ajouta-t-elle dans un clin d'oeil, avant d'éclater de rire à son tour. 


Maintenant que la parenthèse professionnelle était passée, il était temps de se livrer sur des sujets plus personnels, ce que Leah n'hésita pas à faire, montrant une confiance peu commune en son amie. Elle n'en avait pas beaucoup, mais Alex lui avait déjà prouvé qu'elle était digne de confiance. Et la réciproque était vraie, puisque la britannique se prêta au jeu à son tour, faisant passer le passé chaotique de Leah pour un épisode des bisounours à coté de sa propre expérience personnelle. « Tu sais la plupart de mes emmerdes je ne les dois qu'à mes choix merdiques, donc j'essaye d'aller mieux oui. » Leah fit la moue en écoutant son amie, réalisant qu'elle portait le fardeau de ses décisions. Ca ne devait pas vraiment être simple, et la brunette se promit d'être aussi présente que possible pour elle. Pour toute réponse, la jeune femme s'employa à leur resservir à boire à toutes les deux, car l'alcool avait toujours fait partie intégrante de leur relation, et qu'est-ce que des cocktails ne pouvaient pas régler, sincèrement? Tout en servant son amie, la brune formula à voix haute ses pensées, lui assurant qu'elle était là pour elle si elle en avait besoin. Elle-même avait vécu pas mal d'emmerdes, mais Alex avait clairement gagné la palme. Elle se sentait proche d'elle dans son malheur, et voulait lui montrer qu'elle serait d'un soutien indéfectible maintenant qu'elle s'étaient retrouvées.  « Toi et tes cocktails, je pouvais pas rêver meilleur soutien. » Cette réponse fit sourire Leah, qui reconnaissait bien là son amie, ex-collègue barmaid. "Plus pour les cocktails je parie, pas vrai?" Lança Leah avec humour, s'empressant d'alléger la conversation histoire qu'Alex ne pense pas qu'elle comptait s'apitoyer sur son sort ou autre. La brunette était fort bien placée pour savoir que la compassion poussée à l'extrême n'était pas une solution, et que la meilleure chose à faire était encore de prétendre que tout était normal. Afin de parler de choses un peu plus heureuses, Leah développa un peu plus sur sa relation avec Stephen, ne pouvant contenir ses sourires et la tendresse dans son regard, un détail qui n'échappa d'ailleurs pas à Alex. « Tu as l'air heureuse. Et, je crois que je n'avais jamais vu ce petit air niais de l'amour sur ton visage. C'est marrant, ça ferait presque envie. Tout ce bonheur. » A nouveau, Leah éclata de rire en secouant la tête. "Je suis pas niaise." Commença-t-elle en utilisant un ton faussement offusquer, avant de reprendre un peu son sérieux. "Après quatre ans de galère, c'est finalement arrivé... Tu sais ça fait pas longtemps, pourtant j'ai l'impression qu'on se connaît depuis toujours. C'est un peu le cas d'ailleurs, c'était le meilleur ami de mon frère après tout, mais... Je sais pas. J'ai jamais connu ça." Avoua-t-elle avec une timidité qu'on ne lui connaissait pas vraiment. "Presque envie? Mais c'est tout ce que je te souhaite Alex, sincèrement." Ajouta Leah en penchant la tête sur le côté, se demandant si son amie allait bientôt retrouver quelqu'un ou non. « Tu as trouvé le bon parti, tu crois qu'il en reste des comme lui ? Il aurait pas un frère par hasard ton prince charmant ?  Il semble te rendre heureuse en tout cas et tu le mérites. »  La jeune femme secoua vigoureusement la tête, un sourire au coin des lèvres, tout en observant son amie avec une lueur amusée dans le regard. "C'est un modèle unique. Par contre, j'ai trois frères moi... Tu veux pas devenir ma belle-soeur?" Demanda-t-elle en papillonnant des yeux, s'imaginant quelques secondes Alex et Logan ensemble, ce qui déclencha un fou rire dans son esprit. Si elle savait. 

 "C'est gentil Alex... Je sais pas si je le mérite en vérité, mais je compte bien en profiter un maximum, au cas où le karma se rendrait compte qu'il s'est trompé tu sais." Lâcha-t-elle dans un petit rire, à moitié sérieuse quand même. On ne savait jamais quand les choses allaient partir en cacahuètes, et elle profitait de sa parenthèse de bonheur tant que l'opportunité se présentait. Galvanisée par l'alcool et toutes ces confidences, la brunette ne put s'empêcher de faire une petite déclaration à la britannique, arguant une nouvelle fois à quel point elle était heureuse de ces retrouvailles impromptues. « Merci Leah. Ca me touche vraiment. Mais tu n'as pas à être désolé, j'ai fuis Brisbane, personne n'aurait rien pu faire, c'est la vie. Et puis, c'est moi qui devrait être désolée, d'être partie comme ça, et de ne pas avoir été là pour te soutenir. » Leah fit légèrement la moue, tout de même triste à l'idée de ne pas avoir su être présente pour soutenir son amie dans ces moments difficiles. "Si tu as du partir, c'est que tu avais tes raisons. Je te jugerai jamais pour ça, tu le sais. Et puis le plus important, c'est que maintenant tu es là. Et t'as plus intérêt à prendre la tangente sans m'en parler cette fois ci!" Répondit-elle simplement, avant de lever son verre à son tour en entendant son amie trinquer. « A nos emmerdes ! Et tes amours ! Et à nos retrouvailles. » Leurs verres s'entrechoquèrent et Leah adressa un sourire ému à son amie, ravie de constater que leurs sentiments concernant cette situation étaient partagés. "Mes amours? J'espère qu'on pourra bientôt parler des tiens." La taquina gentiment Leah, curieuse d'en apprendre un peu plus sur la position d'Alex à ce sujet. Comptait-elle retrouver ce mystérieux homme qu'elle avait quitté à l'époque? La brune n'osa pas lui poser la question directement, de peur de commettre un impair. 


Spoiler:
 

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Oublie parfois son prénom tant on l'appelle la plupart du temps, Alex. Elle ne se lasse pas de « bébé » ou « mon amour » par son mari, Madame Anderson c'est nouveau mais elle se peut s'empêcher de sourire quand elle entends ce nom, le sien désormais. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Occupe ses journées à courir après Lena tout en esquivant Lucy qui s'accroche à elle comme un bébé koala.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Y4a8
POSTS : 23260 POINTS : 1255

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, profite de son bonheur avec Caleb et leurs filles
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherPrim #2Jeremiah #4Phoebe
Birdie (FB 2009)

Mariage Calex
Calex #45 Rory et Swann #4Sujet commun Mariage

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah 3gvf
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #36 (UA)Calex #43 (FB Avril 2010)Calex #44

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Rvdh
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : Alfie #2, Calen#2, Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) niniel (avatar) Adèle, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty
Message(#) Sujet: Re: You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah EmptySam 13 Juil - 21:52



You look familiar... Have we ever met before?

"Il est pas forcément du genre jaloux, c'est plutôt le côté "horaires impossibles et "danger permanent" qui risque de le refroidir." Alex écoutait Leah lui parlait de son désir de reconversion et des craintes liés à son choix. Elle comprenait la situation complexe dans laquelle se retrouvait l’Australienne. Coincée entre ses désirs et les problèmes visiblement inévitables que cela causeraient dans sa vie si elle venait à concrétiser son désir de devenir pompier. Et, si Alex connaissait Leah et pouvait la soutenir ou du moins tenter de l'écouter et de la conseiller, elle pouvait tout aussi bien comprendre les craintes du petit-ami de Leah. Pompier ce n'était pas le métier le plus anodin, un choix de carrière qui amenait inexorablement des adaptations du mode de vie d'un couple. Sans compter, la crainte et l'angoisse à chaque intervention ou serait amené à se rendre Leah. Mais pourtant, elle s'était rangée du coté de son amie. Et quand il lui avait fallu donner son avis sur ce choix, Alex n'avait pas vraiment hésité à soutenir Leah dans sa reconversion, après tout c'était sa vie, son choix et si la jeune femme désirait devenir pompier qui était-elle pour remettre en question ses envies ? Alors elle s'était laissée prendre au jeu des conseils, après tout c'était à ça aussi que servait les amies non ? Et elle lui avait donné son avis sur la manière de gérer la situation, un conseil avisé, qu'elle n'avait pas été capable de suivre quelques années plus tôt mais un conseil qu'elle donnait tout de même à Leah.  "T'as pas tord. Dans les deux cas, il risque de le prendre mal... Mais j'ai du mal à me dire que je vais m'embarquer dans une dispute alors que si ça se trouve, je serai même pas retenue."  Comment remettre en cause la logique de Leah ? La dispute pouvait être éviter si le profil de Leah n'était pas retenu, elle oublierait son envie de devenir pompier et son mec n'aurait jamais à l'apprendre. Ça avait un sens vraiment, mais ce que la jeune femme semblait ne pas prendre en compte, c'est la possibilité d'être prise. Alex n'avait pas voulu en rajouter encore tant Leah semblait incertaine et en manque de confiance face à cette situation qui lui pesait lourd sur les épaules. L'Anglaise avait juste ajouter qu'elle était là pour Leah si elle avait besoin. Et Alex sentait que dans un cas comme dans l'autre, Leah aurait à faire face à une situation inconfortable, restait à savoir si elle préférait avoir à renoncer à son désir de pompier ou si elle préférait devoir se confronter à son mec. « Et de toi à moi, tu préférais qu'on te dise non pour éviter cette dispute au risque de renoncer à ton rêve ? » Alex s'était quand même laissé aller à questionner Leah. Elle n'attendait pas réellement de réponse, mais c'était aussi un moyen pour l'Anglaise d'avancer les légères failles du plan de son amie.

Elle n'avait jamais été très bonne conseillère Alex, suffisait de voir sa capacité décisionnelle, clairement pas sa grande qualité. Mais elle donnait son avis, pousser par la demande de Leah, elle allait même un peu trop loin dans ses conseils, se permettant de s'immiscer dans la vie privée d'une amie qu'elle n'avait pas revu depuis huit ans. Ce qui avait provoqué un rire gênée de la part de l'Anglaise. "Non c'était pas intrusif, tu sais à quel point j'apprécie la franchise. Et oui j'aimerais vraiment me lancer. En dépit du fait que mon copain pourra pas s'empêcher de comparer mon équipe au Suicide Squad, tu vois le genre? "  Alex ne put retenir un rire à cette remarque de Leah. "Et ne t'en fais pas, je ne prévois pas de me mettre inutilement en danger, je veux juste me sentir utile." Elle venait en deux phrases de sous-entendre que son futur boulot pouvait être perçu comme une mission suicide, du moins un truc dingue voué à n'être qu'une mission sans retour, et elle terminait en ajoutant qu'elle ne prévoyait pas de se mettre inutilement en danger. Mais c'était ça aussi le boulot d'un pompier non ? Se mettre en danger pour extirper d'un même danger d'autres personnes. Le danger était une part incontournable du métier, et bien qu'Alex avait soutenu son amie dans son choix, elle avait tenu à soulever quand même la part de risque qu'elle prenait. « En tant qu'amie qui tient à tes cocktails, je me dois quand même de te glisser que tu peux être utile dans pleins d'autres domaines sans avoir à courir dans un bâtiment en feu. Tu sais genre travailler à la SPA, ou même ambulancière enfin un domaine tout aussi utile mais moins dangereux que pompier. Si tu viens à te brûler les mains, ce sera à moi de préparer les cocktails et je suis pas sûre que ce soit une idée qui t'enchante vraiment. » Elle essayait de mettre un peu d'humour, mais il y avait un vrai message quand même derrière l'ironie de sa phrase. Elle ne voulait pas dissuader Leah, pas du tout, ce n'était pas son rôle, mais en tant qu'amie fraîchement retrouvée, Alex se devait tout de même de partager sa légère inquiétude parce qu'elle en avait aussi finalement et que Leah, aimait la franchise et parfois aussi la maladresse de l'Anglaise.  

Les deux femmes avaient beaucoup de choses à se raconter, huit ans ça en faisait du temps passés sans se voir. Et si la plupart des éléments n'avaient pas réellement d’intérêt pour des retrouvailles amicales, les deux femmes avaient rapidement vu, que l'une comme l'autre ; n'avaient pas eu la vie facile. Que les épreuves ne les avaient pas épargnées, et voir le sourire sur le visage de Leah quand elle lui parlait de son petit-ami, avait quelque chose d'assez rassurant. Finalement, la vie pouvait parfois les laisser tranquille et réserver de belles surprises ?« Oh si tu es niaise, mais c'est pas grave tu sais, tu as le droit d'être amoureuse, je dois dire que ça te réussit plutôt bien en plus. » Alex riait au ton faussement offusquer de Leah. Et l'Australienne reprenait et rejoignait un peu le constat que venait de se faire l'Anglaise, à savoir qu'après la galère, Leah avait finalement trouvé un élément réjouissant dans sa vie. Et le bonheur de Leah arrivait 'presque' à faire croire à Alex que tout n'était peut être pas fichu. "Presque envie ? Mais c'est tout ce que je te souhaite Alex, sincèrement." Oh elle l'avait sûrement eu elle aussi l'air niais sur son visage, l'air amoureux. Mais c'était du passé, un passé qu'elle avait enfui en elle, en partant loin de Brisbane. Loin de celui qui lui avait fait lâcher prise et ouvrir son cœur. A voir Leah amoureuse, qui lui souhaitait de pouvoir vivre ça aussi, c'était pas la meilleure façon de profiter de ces retrouvailles, alors pour ne pas laisser la mélancolie s'installer, Alex avait joué la carte de l'humour. « Tu me souhaites d'être niaise ? Même pas en rêve. Je te le laisse, ça te va mieux au teint qu'à moi.» Et elle continua sur le ton de l'humour en lui demandant si son fameux prince avait des frères, comme un moyen de détourner la discussion sur autre chose que son sa capacité à aimer, ou à être aimée. "C'est un modèle unique. Par contre, j'ai trois frères moi... Tu veux pas devenir ma belle-sœur?"  Leah, Alex et de l'alcool, c'était clairement pas la meilleure chose qui pouvait arriver à une famille. « Trois frères, mais je comprends mieux ton caractère maintenant. Toi et moi en dîner de famille, ça aurait un côté assez amusant je dois bien l'avouer, mais je suis pas sûre d'être un cadeau pour des beaux-parents ou même pour l'un de tes frères. » Et si pour Alex, la famille n'avait plus d'importance, c'était sûrement pas le cas pour la Baumann. Alors, pour son image, valait mieux qu'elles en restent aux soirées cocktails toutes les deux, ou dans un bar, avant de se retrouver à se dévoiler un peu trop aux yeux d'un oncle qui n'aurait pas à découvrir la folie de la jeune femme. Et pour illustrer un peu ses dernières paroles, Alex avait attrapé l'un des deux derniers cocktails qu'il restait sur sa table basse et elle avait conclu par une phrase sincère, sur les mérites de son amie à trouver le bonheur. Avant de boire un coup « au karma », parce qu'au fond, si la déclaration de Leah se voulait un peu ironique, les deux filles étaient bien placées pour savoir que la vie pouvait s'amuser à leur jouer des tours, plus ou moins mérités. Plus ou moins encaissables.

Et dans toute cette franchise, ces confidences et cet alcool, l'amitié des deux femmes se manifestait par des déclarations amicales fortes. C'était d'ailleurs assez fou de constater la facilité avec laquelle, elles se dévoilaient que ce soit des éléments de leurs vies ou leurs pensées. A croire qu'elles avaient l'une comme l'autre, besoin de ce moment, besoin de cette amitié retrouvée par un hasard dingue. "Si tu as du partir, c'est que tu avais tes raisons. Je te jugerai jamais pour ça, tu le sais. Et puis le plus important, c'est que maintenant tu es là. Et t'as plus intérêt à prendre la tangente sans m'en parler cette fois ci!" Alex n'avait aucunement le désir de fuir, ni même de tomber enceinte à nouveau. Donc elle ne risquait pas de disparaître à nouveau, en tout cas pas avant d'avoir réglé les affaires qu'elle avait laissé en suspense ici à Brisbane. « Promis si je dois partir, je passerais te prévenir avant, ça prends en compte les vacances ou juste les départs définitifs ? » Elle arrivait à faire de l'humour sur un sujet ultra délicat pour elle. Est-ce l'effet Leah ou l'effet cocktail qui commençait à détendre réellement l'Anglaise qui se laissait porter par la discussion avec Leah, par ce moment qu'elle n'avait pas prévu, et qui était tombé alors qu'elle avait clairement besoin d'un soutien. Leah était arrivée dans ce magasin, pour égayer sa journée, et à coup d'alcool et de discussions, Leah avait réussi à alléger un peu la douleur d'Alex, la journée horrible qu'elle passait, et les soucis qui ne la quittaient jamais. Et désormais elle trinquait, sourire aux lèvres avec son amie.  "Mes amours? J'espère qu'on pourra bientôt parler des tiens."  Alex manqua de s'étouffer alors qu'elle était en train de prendre une gorgée du cocktail avec lequel elle venait de trinquer. Les amours et Alex, c'était clairement deux mots incompatibles. « J'ai dépassé le stade des amours, je ne m'embête plus avec ça. Mais, puisqu'on est dans les confidences, y'a quelques jours, j'ai rencontré un type, sportif, vraiment pas désagréable à regarder, pas prise de tête, et surtout, pas le genre dont je pourrais tomber amoureuse. C'est plus simple sans sentiments, je t'assure et on s'amuse. » Les sentiments ça avait le don de tout gâcher, alors depuis Caleb, elle s'était interdite de penser ne serait-ce qu'à l'idée d'ouvrir son cœur. Elle ne voulait plus aimer, elle ne voulait plus se lier entièrement avec un homme, Caleb avait été le seul et vu le désastre, c'était mieux ainsi. Alors, pour se changer les idées, elle avait développé la technique des hommes opposés à Caleb. C'était simple, pas de sentiments, c'était la base de tout. Et ça faisait tellement fille facile comme confidences, mais après tout, elle avait le droit de s'amuser non ? Même si au fond, ce n'était pas de l'amusement à proprement parlé, mais plus un moyen d'oublier le temps d'une soirée. « La vie de couple c'est pas pour moi. » Elle avait tout, il y a huit ans. Un homme qui l'aimait au delà de ses espérances. Un homme qui savait lui donner confiance, qui arrivait à lui croire qu'elle était quelqu'un d'assez bien pour être avec lui. Un homme parfait, et elle l'avait laissé derrière elle. Alors qu'il représentait tout ce dont elle avait besoin. Depuis ce jour, elle savait qu'elle ne trouverait jamais un homme comme lui et de toute façon, elle n'en avait pas envie. Pas envie de s'ouvrir à nouveau et de risquer de tout gâcher encore. « Et puis, seule je n'ai de compte à rendre à personne. » Ok, c'était très maladroit au vu de la discussion qu'elle venait d'avoir avec Leah. « C'est pas ce que je voulais dire, juste qu'être en couple, j'ai essayé et j'ai tout gâché, quand je te dis que je suis pas de bons conseils. » Elle tentait de sourire, de garder son état d'esprit positif, mais les amours étaient invariablement associés à Caleb, et Caleb était lié à jamais à sa plus grosse erreur et à son plus grand regret. Et même avec beaucoup d'alcool, son cœur et sa tête ne pouvait l'empêcher de venir lui rappeler tout ça. Elle s'était pourtant longtemps interdit d'y penser, préférant enfouir au fond d'elle les souvenirs de sa vie avec Caleb, mais là devant Leah, elle avait beaucoup de mal à ne pas ressentir son cœur se manifester en pensant à ce qu'elle avait eu. « J'espère bientôt pouvoir rencontrer celui qui a réussi à conquérir le cœur de ma barmaid préférée. Lui prévenir que je vais le priver de toi au moins une fois par semaine pour ma soirée cocktail. » Derrière l'ironie de sa phrase, se cachait un vrai message. Elle déclarait qu'elle désirait vraiment revoir la Baumann régulièrement, et que cette soirée, ne devait être que la première d'une longue série. Alex avait besoin de sourire dans sa vie, besoin d'une amie pour l'aider à passer à travers cette période de retour compliquée. Et Leah était tombée à point nommé.


Spoiler:
 


AVENGEDINCHAINS



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Vtbh

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty
Message(#) Sujet: Re: You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah EmptyMar 30 Juil - 16:47



You look familiar... Have we ever met before?

Leah se confiait enfin sur le problème central de sa vie en ce moment ; son envie d’intégrer les pompiers. Un désir qui se trouvait entravé par la possibilité que ça n’entre pas vraiment dans les critères de Stephen lorsqu’il s’agissait de la femme de ses rêves, parce que celle-ci était de préférence à la maison et pas entrain de combattre un feu pendant le week-end. "T'as pas tord. Dans les deux cas, il risque de le prendre mal... Mais j'ai du mal à me dire que je vais m'embarquer dans une dispute alors que si ça se trouve, je serai même pas retenue." Cela rassurait Leah de voir qu’Alex comprenait où elle voulait en venir, que sa logique n’ait pas de sens que pour elle. Après, elle avait raison : il le prendrait mal quoiqu’il arrive. Pourtant, la perspective de lui annoncer sans certitude d’être prise lui semblait pire que de le faire quand il y aurait réellement du concret. « Et de toi à moi, tu préférais qu'on te dise non pour éviter cette dispute au risque de renoncer à ton rêve ? » La brune réfléchit quelques secondes, prenant en considération tout ce que son amie lui disait. En parler à une autre personne permettait de mettre les choses en relief, de penser et de voir la situation différemment. « Non. J’ai vraiment envie de faire ça. Mais j’ai pas envie de me retrouver dans une position où je devrai choisir entre mon couple et ma carrière. » Elle aimait Stephen de tout son cœur, mais elle était trop indépendante que pour accepter de laisser tomber sous prétexte que ce choix de vie ne lui convienne pas à lui, même si elle comprendrait son point de vue. Il était difficile de faire des concessions sur un sujet qui vous touchait d’aussi près. Alex semblait regretter de s’immiscer à ce point dans la discussion, mais la brunette lui en était reconnaissante, au contraire. Même si huit ans de silence les avait séparées, elle retrouvait aujourd’hui la jeune femme qu’elle avait perdu de vue et leur amitié lui semblait tout aussi sincère et importante. Elle la rassura quant à son envie de prendre des risques et lui expliqua simplement qu’intégrer les pompiers lui permettrait de mener à bien son besoin de faire quelque chose de significatif de sa vie, en dépit du danger que ça représentait. « En tant qu'amie qui tient à tes cocktails, je me dois quand même de te glisser que tu peux être utile dans pleins d'autres domaines sans avoir à courir dans un bâtiment en feu. Tu sais genre travailler à la SPA, ou même ambulancière enfin un domaine tout aussi utile mais moins dangereux que pompier. Si tu viens à te brûler les mains, ce sera à moi de préparer les cocktails et je suis pas sûre que ce soit une idée qui t'enchante vraiment. » Ce besoin d’exprimer la possibilité que d’autres voies tout aussi utiles s’ouvraient également à elle fit beaucoup rire la brune qui observa son amie avec une lueur amusée dans le regard. « Je sais bien, mais au-delà de l’utilité, il y a aussi le reste. J’ai besoin de bouger, de secourir, d’intervenir et de rassurer les gens. D’avoir un vrai contact avec eux et de rentrer chez moi en me disant que j’ai peut-être amélioré ou changé la journée de quelqu’un. » Lança-t-elle en tout franchise à son tour. « Mais ne t’en fais pas, je prendrai mes précautions pour que ces mains soient toujours en mesure de préparer mes fabuleux cocktails. Je veux pas mourir prématurément. » Ajouta-t-elle en fronçant le nez, lançant ainsi une boutade à Alex et sa capacité à préparer un cocktail buvable. Le sujet glissait à nouveau sur la vie amoureuse de la jeune femme mais sans que les pompiers ne viennent ternir le tableau cette fois-ci. « Oh si tu es niaise, mais c'est pas grave tu sais, tu as le droit d'être amoureuse, je dois dire que ça te réussit plutôt bien en plus. » Leah fronça les sourcils, ne sachant pas comment prendre le fait d’être comparée à une fille niaise. Était-ce réellement ce qu’elle était devenue ? Elle ne s’était jamais vue comme ce genre de fille, mais il fallait bien avouer que le kiné avait chamboulé toute sa vie. « Merci… Je crois. » Répliqua finalement la brune en penchant la tête sur le côté et en reprenant une gorgée de son verre. Et alors qu’Alex lui soufflait avoir presque envie de vivre la même chose, elle le lui souhaita avec sincérité. Elle en avait bavé, elle méritait sa fin heureuse elle aussi. « Tu me souhaites d'être niaise ? Même pas en rêve. Je te le laisse, ça te va mieux au teint qu'à moi.» Cette remarque arracha un nouveau sourire à la jeune femme. « Evidemment que je te le souhaite, me laisse pas être comme ça toute seule ! » Répliqua l’australienne en conservant son sourire en coin. A défaut d’être tombée sur la perle rare ou de parvenir à dupliquer Stephen, l’option de lui prêter un de ses frères afin qu’elles deviennent belles-sœurs lui semblait être absolument géniale. « Trois frères, mais je comprends mieux ton caractère maintenant. Toi et moi en dîner de famille, ça aurait un côté assez amusant je dois bien l'avouer, mais je suis pas sûre d'être un cadeau pour des beaux-parents ou même pour l'un de tes frères. » Leah haussa un sourcil amusé. « Qu’est-ce qu’il a mon caractère Clarke ? » Lança-t-elle avant de se remettre à rire. La remarque était justifiée, avoir été élevée dans une fratrie composée uniquement de garçons lui avait forgé un tempérament de fer. « On s’en fiche de ça, pense au fait qu’on se verrait à chaque réunion de famille et qu’on pourrait y boire et s’y parler en toute impunité. Je trouve mon idée excellente. » Répliqua-t-elle en levant son verre en l’air avant de replonger sur sa paille, ravie de sa proposition. Elles n’avaient jamais eu besoin d’alcool pour se parler avec sincérité, mais la conversation était tout de même facilitée de cette façon. L'absence avait été longue, et une légère hilarité aidait à discuter des sujets plus difficiles à aborder; comme le départ d'Alex. Leah n'aurait pas su lui reprocher, et elle était certaine qu'elle avait certainement eu de bonnes raisons de quitter la ville. « Promis si je dois partir, je passerais te prévenir avant, ça prends en compte les vacances ou juste les départs définitifs ? » La brunette haussa un sourcil amusé avant de secouer ses boucles brunes. "Etant donné que le moindre départ définitif est désormais proscrit, il n'y a que pour les vacances que je tiens à être mise au courant." Répliqua-t-elle en la taquinant, continuant elle aussi sur le ton de l'humour. Elle avait subit son lot d'épreuve, et elle préférait jouer la carte de la plaisanterie plutôt que de s'attarder sur cette vie qu'elle avait décidé de fuir. A la place, elle chercha à en savoir plus sur la vie amoureuse de son amie. Mais cette dernière tira une drôle de tête en entendant sa question, manquant même de s'étouffer avec son cocktail. Oups. « J'ai dépassé le stade des amours, je ne m'embête plus avec ça. Mais, puisqu'on est dans les confidences, y'a quelques jours, j'ai rencontré un type, sportif, vraiment pas désagréable à regarder, pas prise de tête, et surtout, pas le genre dont je pourrais tomber amoureuse. C'est plus simple sans sentiments, je t'assure et on s'amuse. » Oho. Leah se pencha légèrement en avant, comme si ce geste prouvait que la conversation en était désormais aux confidences. "Et il s'appelle comment cet apollon que tu utilises en toute impunité, hein?" Demanda-t-elle en haussant un sourcil taquin, heureuse que son amie ne soit pas complètement seule même si elle laissait tomber les relations sérieuses pour le moment. « La vie de couple c'est pas pour moi. Et puis, seule je n'ai de compte à rendre à personne. »  Ce qu'Alex avait vécu semblait l'avoir guérie à tout jamais, mais la brunette était bien placée pour savoir qu'on pouvait se remettre de n'importe quel traumatisme, à condition de tomber sur la bonne personne pour y parvenir. Sa dernière remarque amusa l'australienne, surtout quand la jeune femme se rendit compte de ce qu'elle venait de dire. « C'est pas ce que je voulais dire, juste qu'être en couple, j'ai essayé et j'ai tout gâché, quand je te dis que je suis pas de bons conseils. » La brunette éclata de rire face à son malaise. Il est vrai qu'elle avait des comptes à rendre, mais pas de la façon dont semblait l'exposer Alex. Au final, ils étaient relativement libres puisqu'ils se faisaient confiance. Seule cette histoire de pompiers était un bémol que Leah ignorait comment gérer, en dépit de la confiance qu'elle avait en lui. C'était la peur qui parlait. "T'en fais pas, je vois ce que tu veux dire et je te comprends. Mais il faut pas que tu laisses une expérience désastreuse dicter le reste de ta vie... Il peut se passer tellement de choses inattendues ." Commenta-t-elle avec un petit sourire, haussant légèrement les épaules comme pour signifier qu'en dépit de ce que la britannique lui disait, elle avait confiance pour elle. Elle ne finirait pas vieille fille, c'était impossible. « J'espère bientôt pouvoir rencontrer celui qui a réussi à conquérir le cœur de ma barmaid préférée. Lui prévenir que je vais le priver de toi au moins une fois par semaine pour ma soirée cocktail. » La brune hocha la tête avec conviction. Il fallait absolument que Stephen et elle se rencontrent un jour, elle était certaine que le courant passerait entre eux. "On arrangera ça! Et pour les soirées, comptes déjà sur moi pour la semaine prochaine!" Lança-t-elle dans un petit rire, terminant d'un trait ce qu'il restait de son cocktail. "Waouw, heureusement qu'on habite dans le même quartier! On peut pas se faire arrêter pour état d'ivresse quand on est à pied, pas vrai?" Demanda-t-elle en éclatant de rire. 


Spoiler:
 




AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty
Message(#) Sujet: Re: You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

You look familiar - Have we ever met before? / Alex&Leah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-