AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -41%
Pompe Bosch EasyPump avec batterie 3,6V ...
Voir le deal
39.91 €

 ≈ alex clarke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alex Clarke
Alex Clarke
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Alex ou Alexandra pour faire plus formel. Et « bébé » ou « mon amour » par son fiancé.
STATUT : Fiancée à son premier amour, la tête dans les préparatifs de son mariage. Maman qui découvre le bonheur avec ses deux filles Lucy et Lena nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive. Partage sa passion pour le soccer sur les ondes d'ABC radio.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
≈ alex clarke 210616083218894796
POSTS : 17487 POINTS : 560

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, redécouvre le bonheur avec Caleb et leurs filles
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 8/7 | KnoxCalenKyte #3Tim #10Swann #2
Birdie (FB 2009)Nico (FB 2019)Matthias (FB 2019)

≈ alex clarke 210520051102679921
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #33 (FB 02/2010)Calex #36 (UA)Calex #40

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

≈ alex clarke 210427080308431487
TIMLEX ▬ I'll be right beside you
♫ Light up, light up as if you have a choice even if you cannot hear my voice I'll be right beside you dear ♫

≈ alex clarke 210427080504922603
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : You ?
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

≈ alex clarke 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39

FB & UA


≈ alex clarke Njew
TIMLEX
Tim #1#2 #3#4#5#6#7#8#9

Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) cristalline (avatar) Adèle, Eve, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

≈ alex clarke Empty
Message(#) Sujet: ≈ alex clarke ≈ alex clarke EmptySam 3 Aoû 2019 - 18:22





SOMMAIRE
▬ MOODBOARDS
Moodboard #1
Moodboard #2 année 2020

▬ SONGS
P!nk - 90 days feat Wrabel
Playlist #1 Calex

▬ ONE-SHOT
One-Shot 1 ▬ Août 2019
One-Shot 2 ▬ Août 2019
One-Shot 3 ▬ Octobre 2019
One-Shot 4 ▬ Octobre 2019
One-Shot 5 ▬ Octobre 2019
One-Shot 6 ▬ Mars 2020

▬ LETTER
Lettre pour Nathan ▬ Novembre 2011
Lettre pour Rachel #1 ▬ Avril 2021
Lettre pour Rachel #2 ▬ Avril 2021
Lettre pour Rachel #3 ▬ Avril 2021
Lettre pour Rachel #4 ▬ Mai 2021
Lettre pour Rachel #5 ▬ Mai 2021
Lettre pour Rachel #6 ▬ Mai 2021

▬ SOUVENIRS PHOTOS
Polaroid #1
Polaroid #2

▬ SOUVENIRS DU PASSE
Carnet souvenir #1
Carnet souvenir #2

▬ THE BOOT ROOM ▬ ABC
🖉 The Boot Room #1 ▬ Les émotions dans le foot

▬ ALEX CLARKE DANS LE RP
Les dates clefs du Calex
2 ans de Calex - Répertoire des sujets Calex

▬ CITATIONS EN VRAC
Citation n°1 ▬ La folie, Albert Einstein.




I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

≈ alex clarke L95j



Dernière édition par Alex Clarke le Lun 14 Juin 2021 - 2:57, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alex Clarke
Alex Clarke
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Alex ou Alexandra pour faire plus formel. Et « bébé » ou « mon amour » par son fiancé.
STATUT : Fiancée à son premier amour, la tête dans les préparatifs de son mariage. Maman qui découvre le bonheur avec ses deux filles Lucy et Lena nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive. Partage sa passion pour le soccer sur les ondes d'ABC radio.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
≈ alex clarke 210616083218894796
POSTS : 17487 POINTS : 560

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, redécouvre le bonheur avec Caleb et leurs filles
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 8/7 | KnoxCalenKyte #3Tim #10Swann #2
Birdie (FB 2009)Nico (FB 2019)Matthias (FB 2019)

≈ alex clarke 210520051102679921
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #33 (FB 02/2010)Calex #36 (UA)Calex #40

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

≈ alex clarke 210427080308431487
TIMLEX ▬ I'll be right beside you
♫ Light up, light up as if you have a choice even if you cannot hear my voice I'll be right beside you dear ♫

≈ alex clarke 210427080504922603
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : You ?
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

≈ alex clarke 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39

FB & UA


≈ alex clarke Njew
TIMLEX
Tim #1#2 #3#4#5#6#7#8#9

Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) cristalline (avatar) Adèle, Eve, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

≈ alex clarke Empty
Message(#) Sujet: Re: ≈ alex clarke ≈ alex clarke EmptySam 3 Aoû 2019 - 18:27



   



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

≈ alex clarke L95j



Dernière édition par Alex Clarke le Mar 13 Aoû 2019 - 5:57, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alex Clarke
Alex Clarke
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Alex ou Alexandra pour faire plus formel. Et « bébé » ou « mon amour » par son fiancé.
STATUT : Fiancée à son premier amour, la tête dans les préparatifs de son mariage. Maman qui découvre le bonheur avec ses deux filles Lucy et Lena nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive. Partage sa passion pour le soccer sur les ondes d'ABC radio.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
≈ alex clarke 210616083218894796
POSTS : 17487 POINTS : 560

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, redécouvre le bonheur avec Caleb et leurs filles
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 8/7 | KnoxCalenKyte #3Tim #10Swann #2
Birdie (FB 2009)Nico (FB 2019)Matthias (FB 2019)

≈ alex clarke 210520051102679921
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #33 (FB 02/2010)Calex #36 (UA)Calex #40

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

≈ alex clarke 210427080308431487
TIMLEX ▬ I'll be right beside you
♫ Light up, light up as if you have a choice even if you cannot hear my voice I'll be right beside you dear ♫

≈ alex clarke 210427080504922603
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : You ?
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

≈ alex clarke 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39

FB & UA


≈ alex clarke Njew
TIMLEX
Tim #1#2 #3#4#5#6#7#8#9

Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) cristalline (avatar) Adèle, Eve, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

≈ alex clarke Empty
Message(#) Sujet: Re: ≈ alex clarke ≈ alex clarke EmptySam 3 Aoû 2019 - 22:34





ONE-SHOOT #1
▬ Aout 2019

J'ai recouché avec Caleb.
J'ai dis à Tim que je le détestais.
J'ai replongé dans mes plus sombres pêchés.
Je me suis confrontée à Charlie.
J'ai déçu mes proches.
J'ai maltraité mon corps en l'abreuvant d'alcool et de substances illicites.
J'ai repoussé plusieurs fois mes limites sportives pour me faire souffrir physiquement.

J'ai tout tenté pour me soulager.
Pour faire taire cette voix qui continue à me pousser vers le bas.
Mais je ne vais pas mieux. Je ne vais jamais mieux.
Je ne vais jamais bien.
Et je suis seule. Tellement seule.
Et je suis la seule à blâmer.
Personne à qui reprocher mes erreurs, personne sur qui déverser ma colère et ma souffrance.
Je suis seule et tout est de ma faute.
Et je mérite ce qu'il m'arrive.

''C'est bien fait pour toi'', et la revoilà cette conne. Cette voix qui se nourrit de ma douleur, de ma culpabilité pour se foutre de ma gueule encore et encore. Je deviens folle, voilà ce que je suis.

Une folle.
Une menteuse.
Une droguée.
Une faible.
Je suis détruite et je n'ai eu besoin de personne pour m'aider.
Personne n'a eu à me pousser dans ce trou sans fin de douleurs.
J'y suis allée seule et avec détermination.

Je tente de remonter, mais le trou s'avère bien plus profond que je le pensais.
Je commence à étouffer, à manquer d'air et je n'ai plus de force.
Plus personne pour me tirer vers le haut et m'aider.
Il fait trop sombre la ou je suis, et la lumière disparaît peu à peu.
Je ne sais plus ou je dois aller et j'ai peur.
Peur d'être seule.
Peur de moi même.

[...]

J'attrape une bouteille qui traîne sur le sol de mon appart que je termine. Je la laisse tomber au sol. Ce ne sera qu'une énième bouteille vide sur le parquet de mon salon, qui rejoins les autres. Je suis pathétique, je suis dépitée par mon propre comportement, mais je me laisse sombrer encore dans l'espoir fou de trouver un soulagement dans ce petit cachet rond que je tiens entre mes doigts. Le sourire gravé dessus qui me nargue. Parce que même ça, ça ne m'aide pas, ça ne m'aide plus. Je ne trouve plus aucun apaisement, j'ai perdu Tim, j'ai repoussé Caleb après avoir couché avec lui et je me sens perdue sans eux. Parce que je n'ai plus de repères, parce que je suis redevenue cette droguée que j'étais à Londres. Parce que je me perds de plus en plus dans mes silences, dans les secrets. Parce que j'aime Caleb, je l'ai toujours aimé et que ça me fait peur. Parce que j'ai besoin de lui pour être heureuse. Comme j'ai besoin de Tim pour être moi. J'ai besoin de ces deux hommes dans ma vie et j'ai réussi à tout gâcher avec eux en l'espace d'une semaine. J'ai couché avec Caleb, comme une conne, je me suis laissée avoir par son regard, par son sourire, par son charme, par son corps. Et j'ai succombé à mes désirs, replongeant sans protection dans cette relation passionnelle et forte que nous avions il y a huit ans. Et depuis je ne peux plus faire taire ces sentiments forts que j'éprouve pour lui. Et je ne pense plus qu'au moment ou je vais le perdre une nouvelle fois. Parce que j'ai accepté de me lier à lui une seconde fois tout en sachant que je lui mentais. Et je sais que je vais nous infliger à tout les deux, cette nouvelle déchirure et je ne suis pas prête à accepter de le voir partir, alors que de mon coté j'accepte peu à peu que mon cœur lui appartient encore et toujours. Je l'aime, lui et personne d'autre. Et ça me terrifie. Et puis, il y a Tim. Parti à l'armée, sans nouvelle et je m'inflige encore et encore de repenser à ces derniers mots échangés entre nous. Parce que nos cœurs trop abîmés ont été trop loin et que je souffre autant des mots qu'il a eu à mon égard, que des mots que j'ai osé lui dire. Non je ne le déteste pas, en revanche j'ai peur que lui me déteste d'avoir été si conne. Encore. Et puis, il y a Jasper, que je vais décevoir, encore et toujours. Parce que finalement, je ne fais que ça. Décevoir, blesser, détruire tout ce qu'il m'entoure. Je ne veux pas être cette fille là, je n'aime pas cette fille là. Mais je n'y arrive plus. Je suis seule et je regarde les photos de mon passé qui traînent pour certaines sur le sol, d'autres encore dans une boite à moitié renversée.

Et je regarde tout ces sourires qui me narguent. Les sourires d'une époque ou j'étais heureuse, réellement heureuse. Et cette vision ne fait que me rappeler tout ce que j'ai perdu. Parce que j'ai eu peur, parce que j'ai été conne, parce que j'ai paniqué. Parce que le bonheur me faisait peur et que je ne pensais pas que tout cela pouvait durer. Et au fond, j'avais raison. Ça n'a pas duré puisque j'ai tout gâché. Dans la précipitation, dans la colère, je ramasse les quelques photos qui jonchent le sol de mon salon. Je me concentre pour ne pas tomber en me baissant alors que le sol semble tourner et que mon corps vacille et tangue dangereusement, menaçant à plusieurs reprises de s'écraser sur le sol. Ces photos me font mal mais ce sont les seuls souvenirs d'une période de vie heureuse alors je n'ai jamais pu me résoudre à les jeter. Et pourtant aujourd'hui, les derniers vestiges de ma vie d'avant me font mal, trop mal. Caleb, Rachel, Tim, Jasper, je ne peux plus. Voir ce sourire figé sur le visage de Rachel, qui me rappelle sans cesse que plus jamais je ne la verrais sourire. Voir la complicité entre Tim et moi, notre bonne humeur et nos fou-rires. Ce lien si fort entre nous qui me faisait croire que je pouvais être quelqu'un de bien, foutaise. Voir tout l'amour de Caleb à mon égard sur certaines photos de nous deux, c'est trop dur. Parce que je ne peux supporter l'idée de ne plus le voir me regarder avec la même tendresse dans le regard, avec la même intensité et avec cette douceur qui m'apaisait tellement. Je ne peux plus voir tout ce que je n'ai plus et tout ce que j'ai peur. Je n'y arrive plus. Dans un mouvement de colère, je jette un violent coup de pied dans la boite qui traverse la pièce en déversant tout son contenu dans le salon. Les photos éparpillées au sol, au milieu de quelques papiers et un dossier auquel je n'ai pas touché depuis bientôt huit ans. Mon regard se pose sur une enveloppe, une enveloppe toute simple qui dépasse de ce dossier. Fermée, scellée. Protégée du temps. Un souvenir que j'ai rangé dans ce dossier et que j'ai occulté de mon esprit. Elle est restée là, toutes ces années sans jamais être ouverte. Une enveloppe avec un nom écrit dessus « Nathan. » Je ne sais même pas ce que contient cette enveloppe, elle n'est pas de moi mais j'ai eu peur d'en découvrir le contenu à l'époque et j'ai toujours aussi peur aujourd'hui. Je sais qu'à l'intérieur, il y a une partie de mon secret le plus intime, ce secret qui me conduit aujourd'hui à être seule parce que je suis incapable d'assumer. Comme je suis incapable d'ouvrir cette enveloppe. Je me laisse tomber au sol à hauteur de l'enveloppe et je passe mes doigts sur ces six lettres. Et une larme coule de mes yeux tombant directement sur l'encre du prénom effaçant en partie son prénom. Je la prends dans mes doigts, avec délicatesse, sans réellement la serrer comme si je crains qu'elle me brûle les doigts. La seule chose qu'elle me brûle en vérité c'est les yeux et le cœur. Et poussée par un besoin de me faire du mal, encore un peu, j'ouvre cette enveloppe. Pour la première fois, je décide qu'il est temps de me confronter à ce contenu. Je déchire l'enveloppe avec soin, protégeant son contenu. Et je laisse tomber sur la table basse ce que contient cette enveloppe. J'ose à peine regarder ce tout petit bracelet de naissance avec son prénom, sa date de naissance, son poids et sa taille. Les seules informations que je connais de lui finalement. Ça et l'heure de sa naissance, quatre heures trente-six. Et je finis par le toucher et le poser dans le creux de ma main donnant à l'objet une apparence encore plus petite. Et j'imagine son poignet, sa petite main, ses tous petits doigts, que je n'ai jamais touché. Je ferme les yeux, je mords ma lèvre inférieure avec beaucoup de force pour tenter de contrer cette montée d'émotion qui menace de me faire craquer totalement. Je reste plusieurs minutes à sentir mon cœur se serrer et ma gorge lutter contre la boule qui se forme et qui rends d'or et déjà, compliqué, le simple fait de respirer. Et puis je repose le bracelet, continuant ma découverte du contenu. Et je vois un petit mot manuscrit. « Mlle Clarke. Alexandra. Avec l'accord de l'assistance sociale qui s'occupe du dossier de Nathan, je vous transmets une photocopie de la lettre que vous avez écrite à la maternité pour lui. Parce que nous avons senti qu'elle risque d'être tout aussi importante pour vous que pour lui. J'espère que vous trouverez la paix. Leah Cahill. » Alors c'est de ça dont il s'agit, ma lettre pour lui ? Celle qu'elles m'ont presque forcé à écrire et que j'ai fini par écrire, trop épuisée pour lutter contre tout ça. Mon esprit de lui même divague, cherche à se souvenir, se replonge dans des souvenirs que j'ai trop tenté d'oublier. Et je suis bien incapable de me souvenir du moindre mots écrits ce jour là, enfin ces deux jours puisque je me souviens l'avoir écrite en plusieurs fois. Incapable d'aligner des phrases sans finir par trembler, secouer par des pleurs incontrôlables. Je me souviens de ça et je me retrouve à trembler encore, et rien ne semble pouvoir me calmer. J'ai pris un cachet il y a plusieurs minutes, et je devrais déjà commencer à me sentir un peu mieux, pas bien, mais au moins un peu détendue. Mais je ne me sens pas mieux, au contraire, et même si mes souvenirs sont flous, même si j'ai tout fait pour oublier, tout est ancré en moi et je dois lutter contre ces souvenirs, les miens mais qui me semblent appartenir à une autre tant je refuse de les accepter. Je ne sais plus ce qui est réel et ce qui ne l'est pas. Je ne sais plus si c'est moi, si c'est mes souvenirs, si tout est vrai. Je suis fatiguée de lutter contre mon passé, contre moi, contre ce que je suis. Je lutte depuis trop longtemps et je perds tout le temps. J'ai lutté pour éviter d'avoir à accepter, pour éviter d'avoir à me confronter à ce que j'ai fais, au choix que j'ai fais. Il est juste temps d'arrêter, tout. Je prends cette photocopie et je reconnais mon écriture, les lettres, mes mots et je peux voir l'hésitation dans l'écriture. Je tremblais tellement, un peu comme aujourd'hui je tremble en découvrant ces mots, les miens. « Nathan. » Son prénom. Je commence à lire, mes mots mais qui me semblent appartenir à une autre. Je redécouvre ce que j'ai écris et au fil de la lecture je me revois, seule dans cette chambre. Je ressens les émotions, je revis tout. La douleur physique, la fatigue, la peur, les pleurs. Mon état émotionnel, mes pensées de l'époque, mon raisonnement, tout ce que j'ai volontairement voulu oublié, je le ressens, le revis. « Si tu lis ces mots c’est que tu recherches des réponses. On m’a dit que c’était important dans le processus d’écrire quelques mots, quelques informations sur sa vie, sur des éléments que l’on voudrait partager. Mais qu’est-ce qui vaut la peine d’être partagé ? Quelles questions pourrais-tu te poser qui t’amènerais à chercher des réponses et à lire cette lettre ? Je ne sais pas ce dont tu auras besoin dans plusieurs années, je ne sais même pas ce dont tu as besoin là maintenant, sinon je ne serais pas devant cette feuille à écrire des mots que tu ne liras peut être jamais. Personne ne veut me dire ce que je dois écrire. Visiblement pour ça aussi je dois me débrouiller toute seule. On me dit juste d'écrire des informations que je veux partager avec toi, mais je ne sais pas quoi t'écrire de moi, parce que je ne pense pas que tu veuilles un jour connaître celle qui t'a abandonné. En tout cas, moi je ne le voudrais pas. Mais j'ai cette feuille et ce crayon, l'assistance sociale et les infirmières qui me poussent à écrire ces quelques mots, pour toi et pour moi. Et puis j'ai du temps, beaucoup trop de temps puisque je ne peux plus dormir, parce que j'ai mal et que je pleure sans cesse. On me dit que c'est normal, mais je ne trouve pas cette douleur normale. Alors à défaut de trouver un peu de normalité dans ce moment, dans cette solitude, j'ai ce stylo, cette feuille, et ces mots pour toi. » Je tente de retenir les larmes mais c'est peine perdue, je suis redevenue cette fille de vingt-et-un ans, seule et terrifiée et je continues de lire malgré les larmes qui me brouillent la vue. « Tu as déjà mon prénom, mon nom et mon âge. Alexandra Mary Clarke. Vingt-et-un ans, vingt-deux ans dans deux mois. Australo-anglaise. Mais tout ça, c'est inscrit sur ton acte de naissance auquel tu as accès, si tu lis cette lettre c'est que tu as demandé ton dossier. Je suis Australienne par ma mère, Anglaise par mon père. Née à Londres, en  Angleterre, le 15 Janvier 1990. Il devait pleuvoir, comme toujours à Londres. D'ailleurs il pleuvait aussi le jour de ta naissance, chose beaucoup plus rare en Australie pour être signalé. C'est un détail insignifiant, mais je ne peux pas penser à autre chose, je pense qu'à ce bruit de pluie frappant le toit encore et encore. Parce que je ne peux pas penser à ce moment, pas encore, c'est trop dur, trop récent et je sens que je dois me protéger alors je garde en mémoire ce bruit de pluie seulement perturbé quelques minutes par tes pleurs suivis des miens. J'ai pleuré quand tu es né et je pleure depuis encore. Les hormones sûrement. Et je ne sais plus quoi te dire sur moi, parce qu'au fond, il n'y a rien d'autres que tu pourrais vouloir savoir sur moi. »  

[…]


« Il y a quatre jours que tu es né maintenant et il n’y a pas un jour sans que je ne pleure. Les hormones sans doute mais je prends conscience de la réalité du choix que je fais. Je sais au fond de moi que j’ai mes raisons. Tu les comprendras ou non. J'accepte l'idée que tu puisses me haïr, que tu puisses ne pas trouver de sens à mes propos. J'accepte tout ça et je suis prête à vivre avec. Je sais que je ne reviendrais pas sur mon choix, j'ai eu plusieurs mois pour prendre cette décision. [..] Parce que la vie est cruelle, et je suis pas du coté des bonnes personnes. J'espère que tu trouveras une famille qui saura te protéger de tout ça. Une famille qui saura t'aimer, t'apporter sécurité et assurance. Et qu'un jour, peut être tu me pardonneras. Que vous me pardonnerez tous... »

J'arrive au bout de cette lettre, je ne sais pas comment mais j'ai tenu et j'ai lu chaque mots que j'ai écrit huit ans plus tôt. Des mots pour lui, des mots pour moi, des mots pour Caleb aussi. Je suis toujours assisse sur le sol de mon salon, tremblante. Je ne me souvenais pas de cette lettre, de son contenu, je me souvenais pas de mon état d'esprit à ce moment et même si ça fait remonter en moi des souvenirs douloureux, c'est un choix que j'ai fais. Je l'ai fait à vingt-et-un ans, un choix que j'ai réfléchis et j'ai eu tendance à oublier les raisons qui m'ont poussé à faire ça. Ça ne m'aide pas, ça ne me soulage pas, mais ça m'oblige à arrêter de me voiler la face et de me confronter à ça. A cette vérité. Je dépose la lettre sur la table et je pose l'enveloppe à coté. Dans la manœuvre une petite photo tombe de l'enveloppe et c'est là que je le vois. Pour la première fois, je vois ce que j'ai toujours refusé de voir, ce que j'ai toujours refusé d'accepter. Je vois ce bébé, si petit, si beau. Mon bébé. Mes doigts glissent délicatement sur la photo, et mes yeux s’imprègnent des formes de son visage. Je ne sais pas ce que je ressens, c'est impossible pour moi de comprendre, je pleure mais je souris devant cette image. Ce bébé a un visage enfin. Et tout ces cauchemars à entendre ses pleurs mais à faire face à un être sans visage vont enfin pouvoir me laisser tranquille. Tout est réel. Lui est réel. Ma souffrance est réelle. Mon choix est réel. Et mon mensonge l'est aussi. J'ai un fils, enfin j'ai eu un fils et depuis ce jour de Novembre ou j'ai quitté la maternité sans lui, je ne fais que tenter d'oublier. Sans succès. Et j'envie cette fille, celle que j’étais à l'époque. J'envie une fille capable d'abandonner son enfant. Parce que j'ai l'impression que cette fille, malgré ses mots, malgré ses choix, elle était forte. Capable de prendre une décision et de s'y tenir. Je suis revenue à Brisbane pour me libérer de ce silence, de ce mensonge, mais je n'ai fais que retarder l'échéance encore et encore. Parce que je ne suis pas forte, parce que je ne suis pas déterminée. Parce que j'ai peur, et je sais au fond que la fille seule dans cette chambre avait peur elle aussi. Mais elle a fait ce qu'elle pensait juste, et que l'on soit d'accord ou pas avec son choix, elle semblait l'être elle au moins. Et je n'arrive même plus à m'identifier à cette fille, qui n'est autre que moi pourtant. Je suis faible. Et je me remets à trembler, pas à cause des pleurs, mais parce que je crois que je vais être malade. L'alcool, la drogue, et cette émotion intense ont détraqué mon corps, et je me précipite avec difficulté jusqu'aux toilettes, ou je vomis mes tripes. Et après quelques minutes, je me relève et je me regarde dans le miroir. Je ne me reconnais même pas. Je ne suis pas la même qu'il y a huit ans, mais pire encore, je ne suis même plus moi. Je suis perdue, j'ai tout perdu et je ne sais même pas comment je tiens encore debout. J'ai envie de m'écrouler, de me laisser aller et que cette douleur disparaisse. J'ai encore des cachets, ces putains de trucs qui sont censés m'apaiser et me donner le sourire et même si je sais que ça ne m'aide plus j'en ai besoin. Au moins d'espérer. Alors je prends une nouvelle pilule, et je m'écroule sur mon lit, vide de toutes forces mais pas de toutes souffrances. Je sens mon corps qui se fait lourd, je ferme les yeux et je vois son visage. Je pleure encore, je ne sais même pas comment je peux encore pleurer. Mais je pleure. Mon corps se fait lourd et je sens que je m'enfonce peu à peu dans mon lit, que je sombre peu à peu vers le sommeil.



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

≈ alex clarke L95j



Dernière édition par Alex Clarke le Lun 12 Aoû 2019 - 17:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alex Clarke
Alex Clarke
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Alex ou Alexandra pour faire plus formel. Et « bébé » ou « mon amour » par son fiancé.
STATUT : Fiancée à son premier amour, la tête dans les préparatifs de son mariage. Maman qui découvre le bonheur avec ses deux filles Lucy et Lena nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive. Partage sa passion pour le soccer sur les ondes d'ABC radio.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
≈ alex clarke 210616083218894796
POSTS : 17487 POINTS : 560

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, redécouvre le bonheur avec Caleb et leurs filles
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 8/7 | KnoxCalenKyte #3Tim #10Swann #2
Birdie (FB 2009)Nico (FB 2019)Matthias (FB 2019)

≈ alex clarke 210520051102679921
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #33 (FB 02/2010)Calex #36 (UA)Calex #40

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

≈ alex clarke 210427080308431487
TIMLEX ▬ I'll be right beside you
♫ Light up, light up as if you have a choice even if you cannot hear my voice I'll be right beside you dear ♫

≈ alex clarke 210427080504922603
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : You ?
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

≈ alex clarke 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39

FB & UA


≈ alex clarke Njew
TIMLEX
Tim #1#2 #3#4#5#6#7#8#9

Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) cristalline (avatar) Adèle, Eve, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

≈ alex clarke Empty
Message(#) Sujet: Re: ≈ alex clarke ≈ alex clarke EmptyLun 12 Aoû 2019 - 4:16





ONE-SHOOT #2
▬ Aout 2019

La maison est belle, je souris, j'ai le cœur léger quand j'entends les rires qui proviennent du salon et j'avance en direction de cette joie communicative. J'avance sans savoir réellement ou je vais, c'est la première fois que je suis ici, je ne reconnais rien, juste son rire qui me pousse à avancer encore et encore. Je m'arrête sur le chambranle de la porte et je regarde cette vision qui me réchauffe le cœur. Caleb est debout portant un bébé et je peux voir distinctement le visage de ce bébé. Je l'entends lui parler, je l'entends le faire rire et les deux rires s'entremêlent parfaitement. Et je ris avec eux.

« Je croyais que tu m'aimais, qu'on était heureux ensemble ? » La voix de Caleb me parvient, froide. Il ne rit plus, il ne sourit plus. Il n'a plus de bébé dans les bras. Et je vois la colère dans son regard. Je suis incapable de bouger, incapable de lui répondre. « Si mon père est si parfait que tu le dis dans ta lettre, pourquoi tu ne lui as rien dit ? Pourquoi tu lui as menti ? On aurait pu être heureux, mais tu as tout gâché. » Cette fois c'est un petit garçon qui se tient à coté de Caleb, un petit garçon au visage flou qui déverse sa rancœur sur moi. Et j'ai envie de hurler, de leur dire de me laisser. « Oui, Alex pourquoi tu lui a menti ? » Il ne manque plus qu'elle, ma mère, son teint pâle et ces traces autour du cou qui me rappelle sans cesse son geste. « STOP. » Je crie, j'en peux plus. « LAISSEZ MOI TRANQUILLE. » Et je cris toujours, sur des gens irréels, dans des cauchemars. Est-ce que je dors vraiment ? Ou est-ce que je suis si défoncée que mon esprit me joue un tour ? « Tu sais qu'on est pas réels Alex, juste le fruit de ta culpabilité. On est pas réellement là, c'est toi qui nous amène ici. » Je ferme les yeux et je les ouvre espérant qu'ils aient tous disparu. Mais ça ne marche pas, alors je me tape la tête avec la paume de la main. Mais ils sont toujours là, à me regarder. « Laissez moi s'il vous plaît. » Je supplie une vision de me laisser, je supplie quelque chose d'irréelle de me laisser, visiblement cette drogue dans mon état a des effets bien perturbants. Et je m'assois au sol, les genoux contre moi et je les supplie de partir. Encore et encore. Et j'entends toujours les même questions. « Pourquoi tu m'as menti ? ». « Pourquoi tu n'assumes pas Alex ? » et je ne peux plus les entendre. Je veux que tout s'arrête, je veux que ce bad trip prenne fin parce que je ne peux pas supporter ça. Je crois que je me tape un peu plus violemment la tête avec le poing cette fois. En les suppliant de partir. « On ne peut pas partir Alex. Et tu ne peux pas nous fuir Alex, c'est toi qui contrôle, enfin non c'est la drogue, mais on est là devant toi tu ne peux pas nous demander de partir alors que tout vient de toi. » Et Caleb est là, pragmatique, ce n'est pas lui, je le sais mais je vais qu'il me prenne dans ses bras, à défaut de disparaître, qu'il serve au moins à me réconforter. Mais ça non plus, visiblement une illusion ça ne peut pas le faire ...« Rachel a accepté ta décision. Jasper a accepté ta décision. Même Stephen ne t'a pas jugé. Alors pourquoi as-tu si peur de l'assumer ? De dire la vérité ? De me dire la vérité ? Pourquoi tu rends tout ça compliqué Alex ? » J'ai une conversation censée avec une vision issue de mon esprit, et si ça confirme pas que je suis folle, ça prouve au moins que quelque chose ne va pas dans ma tête. Ou que la drogue c'est mal … « J'ai peur de te perdre. » J'avoue à un Caleb fictif, que j'ai peur de le perdre. « Si tu continues à garder ça pour toi de toute façon tu te perdras et tu me prendras ensuite alors au fond j'ai peur que tu n'ai plus le choix Alex. Les secrets que tu caches nous contrôlent et tu nous donnes même pas la chance de surmonter tout ça en continuant à te taire. » Je ne comprends plus rien, je subis ce mélange de cauchemars, de bad trip. « Il est temps d'assumer et d'arrêter de te détruire Alex, si tu le fais pas pour moi, fais le au moins pour toi, tu vas devenir folle, regarde toi. Je ne veux pas te voir souffrir comme ça. » Je lâche prise, ne luttant plus contre ce qu'il me dit, contre ces voix que j'entends et qui me répètent sans cesse les mêmes choses. Je suis fatiguée de lutter. « Fais le Alex. Dis-lui, il est temps de te libérer de ce secret. » Rachel ? Je reconnais sa voix, je la cherche, je veux la voir, une fois au moins. Pourquoi je ne peux pas la voir elle alors que je le veux. Mais ils ont tous disparu, tout le monde est parti et je suis seule dans mon appartement. Plus de voix imaginaire qui me parle, juste un grand silence.

Je me réveille en sueur, sur le parquet de mon salon encore habillée.  Je sais pas ce que je fais là, comment j'ai atterri de mon lit à mon salon. « Fais le Alex. Dis-lui, il est temps de te libérer de ce secret. » Sans trop comprendre, sans trop réfléchir, après ce qu'il vient de se passer j'en suis plus capable de toute façon. Je me laisse guider, je suis incapable de comprendre ce qu'il m'arrive, ce qu'il m'est arrivé, ce qu'il vient de se passer. Mes jambes me portent et avancent vers la table. Mes mains attrapent le contenu de l'enveloppe et elles referment l'enveloppe. Et les clés dans une main, l'enveloppe dans l'autre, je quitte mon appartement, je quitte ce lieu, parce que je deviens folle. Parce que j'ai trop peur de me retrouver nez à nez encore avec eux. Je monte dans ma voiture et le moteur se fait entendre. La voiture se met en mouvement et c'est moi qui conduis. L'enveloppe posée sur le siège passager à coté de moi, je me prépare à faire face à la vérité. Je sais qu'il n'y aura pas de retour en arrière possible, mais rien ne me semble plus fou à faire que ce que je viens de vivre. Alors osef …



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

≈ alex clarke L95j



Dernière édition par Alex Clarke le Lun 12 Aoû 2019 - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alex Clarke
Alex Clarke
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Alex ou Alexandra pour faire plus formel. Et « bébé » ou « mon amour » par son fiancé.
STATUT : Fiancée à son premier amour, la tête dans les préparatifs de son mariage. Maman qui découvre le bonheur avec ses deux filles Lucy et Lena nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive. Partage sa passion pour le soccer sur les ondes d'ABC radio.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
≈ alex clarke 210616083218894796
POSTS : 17487 POINTS : 560

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, redécouvre le bonheur avec Caleb et leurs filles
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 8/7 | KnoxCalenKyte #3Tim #10Swann #2
Birdie (FB 2009)Nico (FB 2019)Matthias (FB 2019)

≈ alex clarke 210520051102679921
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #33 (FB 02/2010)Calex #36 (UA)Calex #40

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

≈ alex clarke 210427080308431487
TIMLEX ▬ I'll be right beside you
♫ Light up, light up as if you have a choice even if you cannot hear my voice I'll be right beside you dear ♫

≈ alex clarke 210427080504922603
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : You ?
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

≈ alex clarke 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39

FB & UA


≈ alex clarke Njew
TIMLEX
Tim #1#2 #3#4#5#6#7#8#9

Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) cristalline (avatar) Adèle, Eve, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

≈ alex clarke Empty
Message(#) Sujet: Re: ≈ alex clarke ≈ alex clarke EmptyLun 12 Aoû 2019 - 5:19





▬ Aout 2019

If I'm just somebody that you're gonna leave
And you don't feel something when you look at me
You're holding my heart, mmm, whatcha say?
Just let me die slowly, I'll be okay
If you're just some habit that I gotta break
I can clear my system in 90 days
You're holding my heart, mmm, whatcha say?
Just let me die slowly

[...]

'Cause you made this shit so easy
And I told you my secrets
So I don't know why I'm tongue tied
At the wrong time when I need this
I'm here, but I'm in pieces
And I don't know how to fix this
And I don't know how to fix this, no

[...]

You're holding my heart, mmm, whatcha say?
(Oh, you're holding my heart)
Just let me die slowly




I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

≈ alex clarke L95j



Dernière édition par Alex Clarke le Mar 13 Aoû 2019 - 6:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alex Clarke
Alex Clarke
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Alex ou Alexandra pour faire plus formel. Et « bébé » ou « mon amour » par son fiancé.
STATUT : Fiancée à son premier amour, la tête dans les préparatifs de son mariage. Maman qui découvre le bonheur avec ses deux filles Lucy et Lena nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive. Partage sa passion pour le soccer sur les ondes d'ABC radio.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
≈ alex clarke 210616083218894796
POSTS : 17487 POINTS : 560

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, redécouvre le bonheur avec Caleb et leurs filles
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 8/7 | KnoxCalenKyte #3Tim #10Swann #2
Birdie (FB 2009)Nico (FB 2019)Matthias (FB 2019)

≈ alex clarke 210520051102679921
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #33 (FB 02/2010)Calex #36 (UA)Calex #40

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

≈ alex clarke 210427080308431487
TIMLEX ▬ I'll be right beside you
♫ Light up, light up as if you have a choice even if you cannot hear my voice I'll be right beside you dear ♫

≈ alex clarke 210427080504922603
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : You ?
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

≈ alex clarke 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39

FB & UA


≈ alex clarke Njew
TIMLEX
Tim #1#2 #3#4#5#6#7#8#9

Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) cristalline (avatar) Adèle, Eve, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

≈ alex clarke Empty
Message(#) Sujet: Re: ≈ alex clarke ≈ alex clarke EmptyLun 12 Aoû 2019 - 7:01




SOUVENIRS PHOTOS

▬ FAMILY ▬ LOVE ▬ FRIENDS ▬






I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

≈ alex clarke L95j

Revenir en haut Aller en bas
Alex Clarke
Alex Clarke
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Alex ou Alexandra pour faire plus formel. Et « bébé » ou « mon amour » par son fiancé.
STATUT : Fiancée à son premier amour, la tête dans les préparatifs de son mariage. Maman qui découvre le bonheur avec ses deux filles Lucy et Lena nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive. Partage sa passion pour le soccer sur les ondes d'ABC radio.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
≈ alex clarke 210616083218894796
POSTS : 17487 POINTS : 560

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, redécouvre le bonheur avec Caleb et leurs filles
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 8/7 | KnoxCalenKyte #3Tim #10Swann #2
Birdie (FB 2009)Nico (FB 2019)Matthias (FB 2019)

≈ alex clarke 210520051102679921
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #33 (FB 02/2010)Calex #36 (UA)Calex #40

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

≈ alex clarke 210427080308431487
TIMLEX ▬ I'll be right beside you
♫ Light up, light up as if you have a choice even if you cannot hear my voice I'll be right beside you dear ♫

≈ alex clarke 210427080504922603
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : You ?
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

≈ alex clarke 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39

FB & UA


≈ alex clarke Njew
TIMLEX
Tim #1#2 #3#4#5#6#7#8#9

Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) cristalline (avatar) Adèle, Eve, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

≈ alex clarke Empty
Message(#) Sujet: Re: ≈ alex clarke ≈ alex clarke EmptyLun 12 Aoû 2019 - 17:52




Nathan

Si tu lis ces mots c’est que tu recherches des réponses. On m’a dit que c’était important dans le processus d’écrire quelques mots, quelques informations sur sa vie, sur des éléments que l’on voudrait partager. Mais qu’est-ce qui vaut la peine d’être partagé ? Quelles questions pourrais-tu te poser qui t’amènerais à chercher des réponses et à lire cette lettre ? Je ne sais pas ce dont tu auras besoin dans plusieurs années, je ne sais même pas ce dont tu as besoin là maintenant, sinon je ne serais pas devant cette feuille à écrire des mots que tu ne liras peut être jamais. Personne ne veut me dire ce que je dois écrire. Visiblement pour ça aussi je dois me débrouiller toute seule. On me dit juste d'écrire des informations que je veux partager avec toi, mais je ne sais pas quoi t'écrire de moi, parce que je ne pense pas que tu veuilles un jour connaître celle qui t'a abandonné. En tout cas, moi je ne le voudrais pas. Mais j'ai cette feuille et ce crayon, l'assistance sociale et les infirmières qui me poussent à écrire ces quelques mots, pour toi et pour moi. Et puis j'ai du temps, beaucoup trop de temps puisque je ne peux plus dormir, parce que j'ai mal et que je pleure sans cesse. On me dit que c'est normal, mais je ne trouve pas cette douleur normale. Alors à défaut de trouver un peu de normalité dans ce moment, dans cette solitude, j'ai ce stylo, cette feuille, et ces mots pour toi.

Tu as déjà mon prénom, mon nom et mon âge. Alexandra Mary Clarke. Vingt-et-un ans, vingt-deux ans dans deux mois. Australo-anglaise. Mais tout ça, c'est inscrit sur ton acte de naissance auquel tu as accès, si tu lis cette lettre c'est que tu as demandé ton dossier. Je suis Australienne par ma mère, Anglaise par mon père. Née à Londres, en  Angleterre, le 15 Janvier 1990. Il devait pleuvoir, comme toujours à Londres. D'ailleurs il pleuvait aussi le jour de ta naissance, chose beaucoup plus rare en Australie pour être signalé. C'est un détail insignifiant, mais je ne peux pas penser à autre chose, je pense qu'à ce bruit de pluie frappant le toit encore et encore. Parce que je ne peux pas penser à ce moment, pas encore, c'est trop dur, trop récent et je sens que je dois me protéger alors je garde en mémoire ce bruit de pluie seulement perturbé quelques minutes par tes pleurs suivis des miens. J'ai pleuré quand tu es né et je pleure depuis encore. Les hormones sûrement. Et je ne sais plus quoi te dire sur moi, parce qu'au fond, il n'y a rien d'autres que tu pourrais vouloir savoir sur moi.  

Alors, je vais te parler de ton père. Parce que contrairement à moi, ton acte de naissance ne donne aucune information sur ton père. Alors je pense que je t’en dois quelques unes. Ton père, enfin je ne sais même pas si je peux écrire ce mot, comment je dois en parler ? Enfin il était parfait, peut être trop pour moi, il était réellement trop bien pour moi. Il est voué à faire de belle chose et je ne peux pas être celle qui le prive de ses rêves. Il travaille trop dur pour que je détruise tout ce qu’il tente de construire. Et puis sa famille a besoin qu’il réussisse. Je ne pouvais pas gâcher ses chances. Je ne suis pas en train de dire, que tu aurais détruis sa vie, mais que nous n'étions pas prêt à fonder une famille, je n'étais pas prête. Alors je ne lui ai rien dis, il ne connaît pas ton existence. Mais sache que si tu ne porte pas le nom de ton père, ton prénom, celui que je t’ai choisi est en son hommage. Nathan.





Et en écrivant ces mots je sais que je vous prive l’un de l’autre mais je ne pouvais pas lui parler de toi. J'ai eu plusieurs mois pour réfléchir à cette situation, et j'ai choisi de ne pas l'impliquer. J'ai fais ce choix et je l'assume seule. Mais je ne pouvais pas lui parler de cette grossesse, de toi. Parce qu’il a ce pouvoir exceptionnel de me faire croire que tout est possible. Que l’on peut tout réussir si on s’en donne les moyens. Et je sais qu’il pourrait me convaincre. C’est pour ça que je ne lui ai rien dis. Enfin je pense. Parce qu’il m’aurait fait croire qu’on aurait pu prendre soin de toi et réussir notre vie à trois. Il m’aurait fait croire que j’aurais pu être une bonne mère pour toi et perdue dans ses yeux j’y aurais cru. Je vous ai privé l’un de l’autre. Je t’ai privé d’un père parce que j’ai eu peur, peur de ne pas être à la hauteur et de te faire du mal parce que je n’ai jamais eu de modèle. Mes parents, tes grands parents donc sont des êtres horribles, dépressive pour ma mère, manipulateur et destructeur pour mon père. Je ne pouvais pas risquer de devenir comme eux. Je sais que c’est une bien maigre excuse, enfaîte s’en est même pas une parce que rien ne pourra expliquer ou excuser mon geste. Mais je ne peux pas te garder Nathan, parce qu’au fond de moi j’espère penser que tu seras plus heureux loin de moi, que tu auras une maman qui te mérite. Je pense que j’écris ces mots pour chercher à me déculpabiliser et c’est encore une preuve de mon égoïsme. C’est mon choix et uniquement le mien et tu en paye le prix et je cherche encore à me trouver des excuses. Je ne suis pas quelqu’un de bien, mes choix le prouve. Mais je veux que tu sois quelqu’un de bien. Je ne suis pas une maman, je ne suis même pas vraiment une adulte. Je sais déjà que de toutes mes erreurs t’abandonner risque d’être l’une des pires, mais le plus affreux c’est que je pense que te garder serait peut être encore pire. Parce que je suis incapable de prendre soin de moi, alors je ne peux pas prendre soin de toi. Je ne suis pas quelqu’un de bien, et je ne suis décemment pas prête à être mère.

L'infirmière m'a assuré que tu étais en bonne santé, petit poids mais éveillé et énergique. Et ça me rassure, un peu. Je n'ai pas toujours fais ce qu'il fallait, même avec toi. Tu t'es installé, accroché sans que je ne réalise que tu étais là. Continuant mon style de vie habituel sans me préoccuper de toi. Ça a duré quelques semaines, et je t'ai malmené, sans le vouloir. Je crois que c'est bien la preuve que je suis incapable de m'occuper de quelqu'un d'autre que moi. J'étais malade et les fêtes ne pouvaient plus expliquer tout mes symptômes. Et ensuite, tu t'es manifesté et j'ai pris conscience que tu étais là. Et je t’ai senti bouger en moi. J’ai pris soin de toi à partir du moment où j’ai compris que tu étais en train de grandir en moi. Et je t’ai protégé comme j’ai pu, un peu tard, mais j'ai fais de mon mieux pour que tu naisses en bonne santé. Je ne t'ai jamais détesté. Je ne pense pas pouvoir t'expliquer ce que je ressens actuellement, mais même si je sais que ma vie va changer pour toujours, je sais que je ne pourrais jamais t'en vouloir. Parce que tu n'es que l'une des nombreuses victimes de mes erreurs, tu ne fais que subir mes choix, mais si toi, tu veux me détester saches que je pourrais le comprendre et que je me déteste aussi.

Au fond de moi je ne sais même pas pourquoi j’écris tout ces mots. Est-ce plus pour moi ou pour toi ? Franchement j’en sais rien. Je ne sais plus grand chose ces derniers temps. Je ne sais pas non plus si je souhaite que tu lises cette lettre un jour ou si au contraire j’espère que tu n’en auras jamais besoin. Parce que ça voudrait dire que tu es heureux. Que tu as trouvé une famille qui t’aime et qui te comble au point de ne




jamais avoir besoin de comprendre d’où tu viens. Alors j’aurais fais le bon choix. Et dans le cas contraire, dans dix huit ans, quand tu ouvriras cette lettre et que tu liras ces mots j’espère que tu pourras comprendre et trouver les réponses à certaines de tes questions. Parce que je ne veux pas t’ajouter encore un peu plus de souffrance parce que tout ce que je veux c’est justement l’inverse. T’éviter des souffrances dont je serais la cause, même si j'ai conscience qu'un abandon puisse entraîner de la souffrance.

Il y a quatre jours que tu es né maintenant et il n’y a pas un jour sans que je ne pleure. Les hormones sans doute mais je prends conscience de la réalité du choix que je fais. Je sais au fond de moi que j’ai mes raisons. Tu les comprendras ou non. J'accepte l'idée que tu puisses me haïr, que tu puisses ne pas trouver de sens à mes propos. J'accepte tout ça et je suis prête à vivre avec. Je sais que je ne reviendrais pas sur mon choix, j'ai eu plusieurs mois pour prendre cette décision. Mais mon corps continue de me rappeler ta présence et j'ai mal de te savoir seul dans cette chambre à quelques mètres de moi. Mais j'ai peur de te voir, peur de ne plus pouvoir te quitter, peur de m'écrouler devant toi. C'est une réaction tellement lâche, mais l'infirmière qui s'occupe de toi, m'a dit que tu étais magnifique... Je ne le saurais jamais, mais j'ai choisi de la croire. Nathan, j'aurais aimé être une personne capable de te protéger, capable de t'aimer, capable d'être assez forte pour surmonter cette épreuve sans avoir à te laisser. Mais je suis pas cette personne, je le voudrais vraiment mais ils ont essayé de me faire croire que j'étais quelqu'un de bien, quelqu'un de forte. Mais je ne le suis pas. Je n'ai jamais été cette fille là, celle que ton père a aimé, parce que s'il y a une chose qui est vrai, sincère dans toute cette histoire c'est qu'on s'aimait réellement. C'est une information qui ne t'aidera sans doute aucunement, mais j'ai besoin d'écrire ces mots. Pour moi, plus que pour toi. Encore une fois mon égoïsme qui s'exprime, mais elles veulent que j'écrive, que je me libère. Et si je m'apprête à quitter la maternité sans toi, à te laisser derrière moi, je sais que je m'apprête aussi à dire adieu à ton père. A renoncer à lui, à l'amour que je lui porte parce qu'il mérite mieux que moi, mieux que mes mensonges. Je le quitte en te laissant ici. J'aurais pu avoir une famille, mais j'ai choisi d'abandonner, parce que je ne peux pas vous détruire vous aussi. J'ai fais ce choix, je vous l'impose et pourtant je souffre aussi. Parce que la vie est cruelle, et je suis pas du coté des bonnes personnes. J'espère que tu trouveras une famille qui saura te protéger de tout ça. Une famille qui saura t'aimer, t'apporter sécurité et assurance. Et qu'un jour, peut être tu me pardonneras. Que vous me pardonnerez tous...













Alexandra Clarke.




I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

≈ alex clarke L95j

Revenir en haut Aller en bas
Alex Clarke
Alex Clarke
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Alex ou Alexandra pour faire plus formel. Et « bébé » ou « mon amour » par son fiancé.
STATUT : Fiancée à son premier amour, la tête dans les préparatifs de son mariage. Maman qui découvre le bonheur avec ses deux filles Lucy et Lena nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive. Partage sa passion pour le soccer sur les ondes d'ABC radio.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
≈ alex clarke 210616083218894796
POSTS : 17487 POINTS : 560

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, redécouvre le bonheur avec Caleb et leurs filles
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 8/7 | KnoxCalenKyte #3Tim #10Swann #2
Birdie (FB 2009)Nico (FB 2019)Matthias (FB 2019)

≈ alex clarke 210520051102679921
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #33 (FB 02/2010)Calex #36 (UA)Calex #40

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

≈ alex clarke 210427080308431487
TIMLEX ▬ I'll be right beside you
♫ Light up, light up as if you have a choice even if you cannot hear my voice I'll be right beside you dear ♫

≈ alex clarke 210427080504922603
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : You ?
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

≈ alex clarke 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39

FB & UA


≈ alex clarke Njew
TIMLEX
Tim #1#2 #3#4#5#6#7#8#9

Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) cristalline (avatar) Adèle, Eve, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

≈ alex clarke Empty
Message(#) Sujet: Re: ≈ alex clarke ≈ alex clarke EmptyVen 18 Oct 2019 - 3:30




SOUVENIRS PHOTOS

▬ FAMILY ▬ LOVE ▬ FRIENDS ▬






I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

≈ alex clarke L95j

Revenir en haut Aller en bas
Alex Clarke
Alex Clarke
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Alex ou Alexandra pour faire plus formel. Et « bébé » ou « mon amour » par son fiancé.
STATUT : Fiancée à son premier amour, la tête dans les préparatifs de son mariage. Maman qui découvre le bonheur avec ses deux filles Lucy et Lena nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive. Partage sa passion pour le soccer sur les ondes d'ABC radio.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
≈ alex clarke 210616083218894796
POSTS : 17487 POINTS : 560

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, redécouvre le bonheur avec Caleb et leurs filles
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 8/7 | KnoxCalenKyte #3Tim #10Swann #2
Birdie (FB 2009)Nico (FB 2019)Matthias (FB 2019)

≈ alex clarke 210520051102679921
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #33 (FB 02/2010)Calex #36 (UA)Calex #40

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

≈ alex clarke 210427080308431487
TIMLEX ▬ I'll be right beside you
♫ Light up, light up as if you have a choice even if you cannot hear my voice I'll be right beside you dear ♫

≈ alex clarke 210427080504922603
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : You ?
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

≈ alex clarke 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39

FB & UA


≈ alex clarke Njew
TIMLEX
Tim #1#2 #3#4#5#6#7#8#9

Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) cristalline (avatar) Adèle, Eve, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

≈ alex clarke Empty
Message(#) Sujet: Re: ≈ alex clarke ≈ alex clarke EmptyDim 20 Oct 2019 - 16:39




ONE-SHOOT #3 • L'appel téléphonique J1
▬ Octobre 2019

« Bonjour, je suis Monsieur Garrett, et je cherche à prendre contact avec Alexandra Clarke, née à Londres, le 15 Janvier 1990.» Voilà une discussion qui commençait d'une manière qui ne laissait rien présager de bon. Personne ne précisait la date de naissance d'une personne en prenant contact avec elle au téléphone non ? « Nous avons appris récemment le décès de votre mère, je tenais à vous adresser toutes mes condoléances. » Ouai enfin, ma mère était morte depuis presque un an donc les condoléances, c'était peut-être pas utile. « Mais je vous contacte aujourd'hui, pour vous annoncer que nous venons de régler les derniers détails juridiques avec le notaire, et vous êtes attendue à Londres pour l'ouverture du coffre fort que votre mère détenait au sein de notre banque. Vous êtes légalement la seule bénéficiaire du contenu du coffre, mais Monsieur Clarke cherche à obtenir un droit de regard sur le contenu. Votre mère nous a fait confiance pendant trente-cinq ans pour sécuriser le contenu de son coffre, alors je me devais de vous informer de la présence de ce coffre dont je suis encore le responsable pendant quelques jours. Je pense que vous devriez venir rapidement sur Londres si vous voulez récupérer le contenu du coffre de votre mère avant que votre père ne trouve un moyen pour en obtenir l'accès. Je serai présent pour vous accueillir et vous accompagner dans l'ouverture du coffre. Sachez que j'ai connu personnellement votre mère il y a  plusieurs années, et je suis attristé de voir ce qu'il lui est arrivée. Et Alexandra, si votre père se donne tant de mal pour vous tenir éloignée et pouvoir obtenir le contenu du coffre, je pense que ce n'est pas anodin. Je sais que vous êtes installée en Australie, mais vous devriez vraiment envisager de venir sur Londres très rapidement. » J'avais attrapé ma valise, celle qui ne quittait jamais ma chambre, toujours prête à être utilisée en cas de besoin. J'avais l'habitude de la remplir et la vider, c'était tout un art auquel j'étais préparée et cette fois, c'était simple. Quelques jours à Londres, quelques jours uniquement avant de revenir ici et de retrouver l'entièreté de mon dressing. Je n'avais besoin de rien, ou presque. Quelques affaires, celles du fond de mon placard, celles que je n'avais plus réellement l'occasion de mettre à Brisbane, parce que le temps ne me le permettait pas. Mon ordinateur portable qui ne me quittait jamais réellement, ma trousse de toilette (toujours prête en cas de déplacement pour le boulot), et mes papiers d'identités qui me seront visiblement indispensable pour contrer les plans de mon père. Après cet appel, je n'avais pas réfléchis. Est-ce que le contenu du coffre m’intéressait réellement ? Non, absolument pas, ce que ma mère pouvait cacher était loin d'être ma préoccupation première, elle était morte avec ses secrets et sans que je ne sache réellement pourquoi elle s'était donnée la mort, à ce moment précis après des années à lutter contre le dépression. Mais là ou les choses devenaient réellement intéressantes, c'était que mon père voulait ce coffre et qu'il avait du mal à l'obtenir malgré ses efforts. Et rien que pour le voir échouer à obtenir quelque chose qu'il voulait désespérément, c'était une raison suffisante pour faire toutes ces heures de vol, pour quitter Brisbane précipitamment et rejoindre Londres par le premier avion disponible. La dernière fois que je l'avais eu au téléphone, enfin que j'avais eu l'un de ses conseillers directs au téléphone, ça avait été pour me menacer, et j'étais bien décidée à lui prouver que je n'avais plus peur de lui, et surtout qu'il n'avait plus aucun contrôle sur moi. J'allais prendre un vrai plaisir à gagner face à lui pour une fois. Il voulait une chose que j'étais la seule à légalement pouvoir lui donner. Et il savait qu'il n’obtiendrait rien de moi, donc il avait visiblement cherché à m'évincer. Et bien c'était raté. Presque un an après la mort de ma mère, elle refaisait surface par le biais de ce coffre et je n'allais pas laisser mon père s'emparer de ce qu'il restait d'elle, pas alors qu'il lui avait déjà volé sa vie, et même sa mort en refusant d'admettre qu'elle s'était suicidée.



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

≈ alex clarke L95j



Dernière édition par Alex Clarke le Dim 20 Oct 2019 - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alex Clarke
Alex Clarke
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Alex ou Alexandra pour faire plus formel. Et « bébé » ou « mon amour » par son fiancé.
STATUT : Fiancée à son premier amour, la tête dans les préparatifs de son mariage. Maman qui découvre le bonheur avec ses deux filles Lucy et Lena nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive. Partage sa passion pour le soccer sur les ondes d'ABC radio.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
≈ alex clarke 210616083218894796
POSTS : 17487 POINTS : 560

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, redécouvre le bonheur avec Caleb et leurs filles
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 8/7 | KnoxCalenKyte #3Tim #10Swann #2
Birdie (FB 2009)Nico (FB 2019)Matthias (FB 2019)

≈ alex clarke 210520051102679921
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #33 (FB 02/2010)Calex #36 (UA)Calex #40

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

≈ alex clarke 210427080308431487
TIMLEX ▬ I'll be right beside you
♫ Light up, light up as if you have a choice even if you cannot hear my voice I'll be right beside you dear ♫

≈ alex clarke 210427080504922603
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : You ?
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

≈ alex clarke 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39

FB & UA


≈ alex clarke Njew
TIMLEX
Tim #1#2 #3#4#5#6#7#8#9

Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) cristalline (avatar) Adèle, Eve, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

≈ alex clarke Empty
Message(#) Sujet: Re: ≈ alex clarke ≈ alex clarke EmptyDim 20 Oct 2019 - 16:52




ONE-SHOOT #4 • La chambre d'hôtel J2
▬ Octobre 2019

Ca ne fait que deux heures que j'ai posé mes valises dans un hôtel de Londres, et c'est grand Londres. Des hôtels y'en a des tonnes, alors comment a-t-il su que j'étais arrivée ? Comment se fait-il qu'il soit déjà là dans ma chambre à tenter de faire renoncer à ce qui me revient de droit ? Pourquoi, il est déjà là à provoquer une dispute entre nous ? Après des mois sans se voir, sans se parler, il a su ou me trouver pour me mettre la pression. Et je ne sais pas si je suis plus énervée ou plus inquiète de le voir dans ma chambre d'hôtel. La seule chose que je sais, c'est que ça va mal finir entre nous.

« Tu n'es pas prête pour les informations qu'il y a dans ce coffre Alexandra. J'ai cru comprendre que tu commençais à refaire ta vie non ? Tu revois l'homme à qui tu as menti pendant des années d'après mes informations. Ce serait dommage que ton passé vienne tout gâcher à nouveau. »

« Tu me surveilles encore et tu oses me menacer en plus ? »

« Tout de suite les grands mots. Je ne te menaces pas, je te préviens du danger si tu oses te lancer dans une guerre entre nous. Ce serait dommage que tu replonges dans la drogue non ? Et puis de toutes tes aventures d'un soir, il y en a sûrement dans le lot qui ont gardé des photos, tu serais intéressée de les voir ? »

Il sait ça, il sait tout. Mon propre père qui me menace, et ça ne devrai plus m'atteindre. Presque trente ans à côtoyer cet homme, et tout autant à subir sa manière bien à lui de me prouver son affection. Il peut bien faire ce qu'il veut, je ne veux plus le craindre, jamais. Et cette fois c'est moi qui ai la main, parce qu'il me menace mais je sens que c'est lui qui a le plus à perdre.

« Tu ne me fais plus peur, mais toi visiblement tu as peur et c'est quelque chose de nouveau. Tu n'auras plus rien de moi et tu peux me faire ce que tu veux, je ne te crains plus. Et pour une fois c'est moi qui domine le jeu. »

« Tu crois ça ? Tu ne sais pas jouer Alexandra. Tu es comme ta mère, faible. Je te verrais demain, d'ici là tu peux abuser du mini-bar, il faut entretenir ton alcoolisme et puis c'est avec mon argent que tu payes tout ça, alors je te donne ma bénédiction. »

« Je te déteste. »

Comme si, il a besoin que je lui dise. Il le sait, chaque fois que je le vois ça se termine de la sorte. Nos relations n'ont jamais été réellement cordiales, mais depuis que je l'ai accusé d'avoir poussé ma mère, son ex-femme, à se suicider et tout ça dans la presse, nos relations se sont nettement dégradées. Je ne savais pas si c'était réellement possible, mais les faits me le prouvent. Il sait tout de ma vie, il sait absolument tout et il n'hésite pas à appuyer la ou ça fait mal, à me menacer avec ce passé, à me pousser dans mes retranchements. Je le déteste, plus que quiconque sur cette fichue terre. La personne que je hais le plus au monde est mon propre père. Celui qui me fait le plus de mal c'est aussi mon propre père.

« Je vais ruiner ta vie comme tu as tenté de ruiner la mienne. »

« Ne fais pas de promesses que tu ne seras pas en capacité de tenir. Ta mère a finit par se suicider. Tu n'es pas de taille Alexandra, alors laisse tomber, ce serait dommage que tu finisses comme elle. Et puis on sait tout les deux comme tu es lâche, alors arrête de croire que tu peux m'atteindre, tu as essayé déjà. Et regarde autour de toi, je n'ai rien perdu. Alors laisse tomber avant que les choses ne te dépassent. »

« Tu es abjecte. Les gens découvriront quel genre d'homme tu es, tôt ou tard, ils découvriront la vérité. A quel point tu es un homme horrible, sans cœur, sans limite. Ils découvriront ce que tu as fait à tes proches et tu n'auras plus rien. »

« Tu es ma fille je te rappelle. Et on se ressemble bien plus que tu ne le crois. Tu penses que mes actes définissent qui je suis ? Alors qu'est-ce que tes actes disent de ce que tu es ? Tu veux vraiment entrer dans un conflit avec moi ? Tu ne veux pas être comme moi, et pourtant tu fais les choses à ma manière que tu le veuilles ou non. Mais moi je suis fort et j'assume tout ce que je fais. Toi, tu es faibles et tu t'écroules à la moindre complication. Alors arrêtes de vouloir jouer à la grande et laisse moi régler les détails. »

Je le déteste. Je le déteste tellement. Je ne veux pas ressembler à cet homme. JAMAIS. Je ne veux rien avec en commun avec lui. Je porte déjà son nom de famille, c'est bien trop. Je ne veux pas être comme lui. Je ne veux pas penser comme lui. Je ne veux pas que mes actes puissent me faire penser à lui. Je ne suis pas comme lui. Je ne serais jamais comme lui. Il est ignoble, infâme, cruel, manipulateur, menteur, et je le soupçonne de prendre du plaisir à blesser les gens, comme il le fait encore aujourd'hui avec moi.

« Tu peux faire ou dire ce que tu veux, tu sais que ça ne se passera pas comme ça. Tu as bien trop peur pour que j'abandonne comme ça. Tu peux me menacer si ça te fait plaisir mais comme je te l'ai déjà dis, je n'ai plus peur de toi. »

« Tu es pathétique, une gamine. Rentres à Brisbane, je crois que tu as un fils qui t'attends. »

« Dégages de ma chambre d’hôtel. DEGAGES. »

Il a osé. Il a osé utiliser la dernière carte qu'il a en sa possession contre moi. Et dans un mouvement de colère, je balance dans sa direction le premier objet que j'ai sous la main, et comme souvent c'est mon portable qui finit par subir cet élan de colère. Il esquive le portable qui vole dans sa direction et qui s'écrase contre le mur. Encore un portable que je viens de détruire. Il rigole en voyant le portable au sol, un sourire de satisfaction sur son visage d'avoir réussi à me faire sortir de mes gonds. Je le déteste. Lui et tout ce qu'il représente. Je le déteste, lui et son influence. Lui et ses méthodes douteuses pour obtenir ce qu'il veut. Je le déteste et je déteste le fait qu'il sache tout de moi. Parce que forcément, il sait ça aussi, parce qu'il sait tout et ça me fait frissonner de voir à quel point il est présent dans ma vie sans même que je le sache. Sans même que j'en ai conscience. Alors que je fais tout pour protéger mes secrets, lui il le sait. Et je déteste ça. Il me surveille, il m'a toujours surveillé et je déteste cette idée. Je le déteste et il continue de sourire sans bouger de ma chambre d’hôtel. Pourquoi il semble prendre plaisir à me voir blessée ? Et d'un coup je comprends le geste de ma mère, je le comprends réellement. Parce que cet homme est horrible, mon père est horrible et elle a tenté de lui tenir tête. Je n'ai pas vu sa douleur, je n'ai pas vu les choses horribles qu'il a du lui faire subir le jour ou elle a osé demander le divorce. Je n'ai rien vu, et je m'en veux. Je savais mon père, faux et manipulateur dans le cadre de son travail. Mais il est bien pire que ça. Et en plus de le haïr, je crois que j'ai finalement peur de lui, peur de sa cruauté, de sa détermination et de son pouvoir.

« Je serais là demain et si je dois faire appel à la police pour que tu te tiennes loin de moi je le ferais. Je ne veux plus jamais te voir, tu ne m'approches plus, tu ne me surveilles plus et tu m'oublies. »

« Tu es ma fille Alexandra, je ne peux pas t'oublier. Et puis on abandonne pas ses enfants. Jamais. »

Et il finit par sortir de ma chambre d’hôtel, sans un autre mot mais avec un sourire sur les lèvres. Et je regrette presque de ne pas l'avoir assommé, ou frappé ou même achevé dans cette chambre d'hôtel. Ce monde aurait été débarrassé d'un homme monstrueusement égoïste et dangereux et moi j'aurais été débarrassé de mon père, une bonne fois pour toute. Je ferme à clefs derrière lui, une fois la porte claquée, une fois la chambre débarrassée de sa présence nauséabonde. Je m'enferme mettant une distance entre son univers et le mien. Comme si une porte verrouillée pouvait me protéger de lui ? Je ramasse les morceaux de mon téléphone qui est, comme je le craignais, hors d'usage. Et voilà un autre problème sur lequel je n'ai pas envie de me pencher dans l'immédiat. En revanche, je me penche vers le mini-bar pour en sortir tout un tas de mini-bouteille d'alcool bien entendu. Et après m'être assurée d'avoir ajustée le réveil pour ne pas rater l'heure du rendez-vous à la banque prévu le lendemain, je commence par m'enfiler l'une des nombreuses bouteilles qui traînent sur le lit. Et dire que je devrais être auprès de Caleb, que je devrais m'endormir dans ses bras comme c'est le cas depuis quelques temps maintenant. Dire que je commençais à croire que les choses pouvaient s'arranger pour moi. Pourquoi maman ? Pourquoi maintenant ? Qu'est-ce que tu caches qui le met dans un tel état ? Et c'est avec ces questionnements et de l'alcool ingurgité en trop grande quantité que je me suis endormie dans cette chambre d'hôtel. Seule.  



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

≈ alex clarke L95j



Dernière édition par Alex Clarke le Dim 20 Oct 2019 - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alex Clarke
Alex Clarke
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Alex ou Alexandra pour faire plus formel. Et « bébé » ou « mon amour » par son fiancé.
STATUT : Fiancée à son premier amour, la tête dans les préparatifs de son mariage. Maman qui découvre le bonheur avec ses deux filles Lucy et Lena nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive. Partage sa passion pour le soccer sur les ondes d'ABC radio.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
≈ alex clarke 210616083218894796
POSTS : 17487 POINTS : 560

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, redécouvre le bonheur avec Caleb et leurs filles
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 8/7 | KnoxCalenKyte #3Tim #10Swann #2
Birdie (FB 2009)Nico (FB 2019)Matthias (FB 2019)

≈ alex clarke 210520051102679921
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #33 (FB 02/2010)Calex #36 (UA)Calex #40

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

≈ alex clarke 210427080308431487
TIMLEX ▬ I'll be right beside you
♫ Light up, light up as if you have a choice even if you cannot hear my voice I'll be right beside you dear ♫

≈ alex clarke 210427080504922603
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : You ?
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

≈ alex clarke 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39

FB & UA


≈ alex clarke Njew
TIMLEX
Tim #1#2 #3#4#5#6#7#8#9

Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) cristalline (avatar) Adèle, Eve, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

≈ alex clarke Empty
Message(#) Sujet: Re: ≈ alex clarke ≈ alex clarke EmptyDim 20 Oct 2019 - 17:27




ONE-SHOOT #5 • Le coffre J3
▬ Octobre 2019

Il y a bien trop de monde autour de moi. Bien trop de personnes dont je ne connais ni le nom, ni la fonction. J'ai repéré Mr Garrett le directeur de la banque, j'ai repéré le notaire, celui qui est censé s'occuper de tout les détails concernant la mort de ma mère, mais qui m'a visiblement caché l'existence de ce coffre pendant de longs mois. Et tout un tas de personnes, que ce soit le personnel de la banque ou des conseillers proches de mon père. Et bien sûr, il est là. Alors que sa présence n'est ni obligatoire, ni même appréciée. Mais il est là, toujours ou on ne le veut pas. Il croit peut-être que je vais changer d'avis, que je vais lui remettre le contenu du coffre à la minute ou j'aurais signé les derniers papiers et que l'on m'aura remit en mains propres les derniers éléments de la vie de ma mère ? Ou peut-être qu'il veut juste me les voler une fois que nous aurons franchis l'espace protégé de la banque ? « Je pourrais consulter les documents sur place ? » Je ne m'adresse pas à mon père et c'est pourtant lui que je regarde. Je ne vais prendre aucun risque. Peut-être que je deviens parano ou peut-être que c'est lui qui me rends ainsi. Il n'a jamais été violent envers moi, il n'en a jamais eu besoin. Il n'a jamais eu à utiliser la violence pour obtenir ce qu'il voulait. Mais aujourd'hui, il n'aura pas ce qu'il veut et je ne sais pas comment il peut réagir parce que j'ai l'impression de ne finalement pas le connaître. J'ai devant moi un monstre avec lequel je partage la moitié de mon patrimoine génétique, mais c'est tout et c'est déjà bien trop.

L'ambiance est tendue, je ne sais pas tout ce qu'il s'est passé avant, pendant ces longs mois durant lesquels mon père a fait ralentir les procédures pour éviter d'avoir à clôturer le dossier de l'héritage de ma mère. Et maintenant je comprends qu'il devait avoir d'autres choses à gérer, d'autres vérités à cacher, d'autres mensonges à inventer. Et ce coffre c'est peut-être la seule chose finalement qu'il n'a pas réussi à détourner. Et je ne sais pas par quel miracle c'est possible mais je suis en train de signer les derniers papiers. Le directeur de la banque ne m'avait pas menti, ils ont vraiment réglé tout les détails et je n'ai qu'à imposer ma signature sur quelques bouts de papiers que je prends le temps de lire dans leur intégralité. Mon père est là, et avec lui la prudence est de mise. Et une fois les choses en ordre, nous avançons vers le coffre, celui que ma mère a ouvert il y a de très longues années. Avant même ma naissance. On me tends une clé, c'est à moi que reviens l'honneur d'ouvrir le coffre. C'est très solennel comme moment, et c'est presque flippant finalement. Pourquoi tant de mystère maman ? J'ouvre le coffre et je découvre plusieurs dossiers. Pas d'argents, pas de bijoux de famille, pas même d'objets, juste un tas de papiers triés dans des dossiers. Tous ça pour des bouts de papiers ? Je regarde mon père qui fixe les papiers et je sais que s'il le pouvait, il s’enfuirait avec et il passerait tout ça aux broyeurs à papier pour ne laisser aucune trace, aucune preuve. Mais preuve de quoi ? C'est là toute la question. Qu'est-ce qu'il a pu faire de si grave pour que ma mère décide d'ouvrir un coffre pour y entreposer des documents ? Le notaire observe avec moi le contenu du coffre, pour le répertorier et comme moi il s'arrête sur un dossier rouge. Je le dépose au sommet de la pile et une fois l'inventaire fini et les derniers papiers signés, j'ai l'autorisation de repartir avec mon butin. « Veuillez me suivre, je vais vous accompagner dans un lieu plus tranquille. » Je regarde mon père, le contenu du coffre en ma possession, je gagne. Je ne sais pas encore quoi, mais je vois à son regard, à son attitude que je suis en train de gagner. « Alexandra je te déconseille de faire ça. » J'en ai que faire de ses conseils, si ça m'avait un jour servis à quelque chose, ça se saurait non ? Lui et sa bande d'abruti qui ne font que suivre ses ordres vont pouvoir aller se pencher sur un autre problème, parce qu'ils n'auront rien de ma part. Je suis la seule à pouvoir légalement avoir ces documents, et je les emmerdes pour le reste, pour tout le reste.

''Informations Confidentielles. Pour Alexandra Clarke.'' Ce dossier rouge semblait être définitivement fait pour attirer le regard à l'ouverture du coffre. Il porte mon nom, il m'est destiné directement alors c'est forcément le premier que j'ouvre quand j'entre dans une petite pièce ou se trouve une table et une chaise. Peu accueillant comme lieu mais au moins j'ai l'intimité nécessaire pour ouvrir ce premier dossier. Celui qu'elle voulait que je lise. Je le sais parce qu'il y a ce mot écrit de sa main. « Si tu as ce dossier c'est que je ne suis plus légalement obligée de garder sous silence tout les agissements de ton père. Alors soit je suis morte, soit c'est lui qui est mort. Dans tout les cas, je suis désolé d'avoir du te mentir tout ce temps. Je tiens à te prévenir que tu n'es pas obligée de lire ce dossier, il contient une partie de ce que ton père a pu faire de pire. Ce n'est pas ton combat, tu n'es pas obligée de vouloir découvrir tout ça. Mais moi, je savais et j'étais dans l'incapacité de faire quoique ce soit, parce qu'il m'avait fait signer une clause de non-divulgation et si je parlais, je pouvais tout perdre et te perdre aussi. Alors je n'ai rien dis, mais peut-être que toi tu pourras faire les choses différemment. Et un jour peut-être qu'il payera pour le mal qu'il a fait autour de lui, à cette famille et à notre famille. Il n'est jamais trop tard pour se venger. » Et est-ce que je peux être en colère de voir que le premier mot de ma mère que je lis depuis son suicide c'est un mot qui parle de secret, de mensonge, de vengeance ? Ce dossier était en évidence, il sortait du lot, et ça ne pouvait pas être involontaire de sa part. C'était calculé, voulu alors pourquoi il n'y a pas un mot dans ce fichu dossier qui m'explique à quoi rime tout ce cirque ? Ce coffre mystérieux ? Ce dossier mystérieux ? Pourquoi tout doit être compliqué et confus ? Pourquoi elle ne m'a pas laissé une simple lettre, expliquant les choses de façon claire pour que je n'ai pas à craindre le pire en lisant son mot ? Pourquoi la première chose que je vois dans ce dossier c'est le certificat de naissance d'un enfant né plusieurs années avant moi ? Et pourquoi le nom de la mère sur ce certificat n'est pas celui de ma mère ?

[...]

Je fais défiler les feuilles, les informations juridiques, les lettres manuscrites de ma mère notant des informations nouvelles à des dates précises. Des lettres de signalements, des bulletins scolaires, des notifications de placement. Et je prends conscience petit à petit de ce que je suis en train de découvrir. Et finalement après un long moment passé dans cette salle, je referme ce dossier et je me mets à détester ma famille. Je déteste ma mère d'avoir su et de n'avoir rien fait. Je déteste mon père d'avoir été jusqu'à faire signer un contrat à ma mère, jusqu'à la menacer pour l'obliger à garder ses secrets. Et je me déteste moi. Parce qu'au fond, il a raison. Je suis comme lui. Menteuse, lâche. Je suis comme lui et je le déteste d'avoir réussi à me montrer à quel point nous étions tous horrible dans cette famille. A quel point les mensonges font partie de notre système de fonctionnement. A quel point l'abandon est ancré dans l'histoire de notre famille. A quel point, nous sommes juste incapable d'être des gens biens. Je hais mon père, je hais ma mère et grâce à eux, je me hais aussi. Je sors de la banque avec les nombreux dossiers dans les bras, sans même avoir pris le temps de découvrir tout le contenu du coffre, je ne sais même pas si j'ai réellement envie d'en lire plus. Je ne sais déjà pas comment je vais pouvoir traiter cette information là. Et finalement, il avait peut-être raison mon père, je ne suis pas assez forte pour ça. Pour tout ça. Et encore une fois, je le déteste.



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

≈ alex clarke L95j

Revenir en haut Aller en bas
Alex Clarke
Alex Clarke
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Alex ou Alexandra pour faire plus formel. Et « bébé » ou « mon amour » par son fiancé.
STATUT : Fiancée à son premier amour, la tête dans les préparatifs de son mariage. Maman qui découvre le bonheur avec ses deux filles Lucy et Lena nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive. Partage sa passion pour le soccer sur les ondes d'ABC radio.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
≈ alex clarke 210616083218894796
POSTS : 17487 POINTS : 560

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, redécouvre le bonheur avec Caleb et leurs filles
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 8/7 | KnoxCalenKyte #3Tim #10Swann #2
Birdie (FB 2009)Nico (FB 2019)Matthias (FB 2019)

≈ alex clarke 210520051102679921
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #33 (FB 02/2010)Calex #36 (UA)Calex #40

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

≈ alex clarke 210427080308431487
TIMLEX ▬ I'll be right beside you
♫ Light up, light up as if you have a choice even if you cannot hear my voice I'll be right beside you dear ♫

≈ alex clarke 210427080504922603
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : You ?
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

≈ alex clarke 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39

FB & UA


≈ alex clarke Njew
TIMLEX
Tim #1#2 #3#4#5#6#7#8#9

Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) cristalline (avatar) Adèle, Eve, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

≈ alex clarke Empty
Message(#) Sujet: Re: ≈ alex clarke ≈ alex clarke EmptyMer 18 Mar 2020 - 22:29





ONE-SHOOT #6 • Le test
▬ Mars 2020

Je quitte la salle de bain et je me dirige machinalement vers mon lit. Je me laisse tomber sur les draps encore défaits. Je regarde vers le haut un instant et je tente de me concentrer sur le plafond, vide et simple qui contraste avec la tempête émotionnelle qui semble se déclencher en moi. Je fixe le blanc du plafond quelques minutes avant de fermer les yeux et d’accepter de me plonger dans l’émotion que je ressens, avant de me laisser submerger par l’intensité de ce que je suis en train de vivre intérieurement. Je ferme les yeux et je respire. [...] Je ferme les yeux avant de les rouvrir. Et je me laisse le droit de vivre ce moment. Je me laisse le droit de ressentir ce que je ressens, sans retenue, sans honte, sans contrôle aucun. Juste de l’émotion forte, intense liée à mon histoire, mon passé, ma vie.

Je sens que quelques larmes roulent sur mes joues. Et je ne sais pas pourquoi je me mets à pleurer. J’ai peur. Pas de mes pleurs mais de tout ce que je ressens, de tout ces sentiments contradictoires qui me tiraillent et m’envahissent subitement. Des souvenirs qui me reviennent en mémoire d’un coup, avec beaucoup trop de clarté et de précisions. J’ai peur parce que je ne suis pas sure d’être prête à revivre tout ça, alors que tout semble devenir d'un coup si réel. Je ne suis pas certaine d’être assez forte pour ressentir tout ça à nouveau. Pour gérer ce bouleversement en moi. Je ne sais pas si je peux faire face à tout ce que ça implique, à tout ce que ça évoque de mon passé, à tout ce que ça réveille en moi. C’est tellement d’émotions d’un coup et je me remémore les moments intenses que j’avais déjà vécu par le passé. Je me rappelle le choc, le cri de désespoir quand j’avais appris la nouvelle et ce moment où je m’étais effondrée dans les bras de Rachel. Je me rappel ce moment où j’ai rangé toute mes affaires dans une valise, décidant de disparaître de la vie de Caleb. Ce moment où je suis arrivée chez mon cousin, le ventre qui ne laissait aucun doute sur ce que je m’apprêtais à lui annoncer. Je me remémore tout ces moments, les premiers mouvements dans mon ventre, les premières contractions, et l’accouchement qui me revient en mémoire de manière si claire que j’en ressens presque les douleurs comme si j’étais en train de revivre ce moment. Et je pleure, parce que c’est beaucoup d’un coup, trop d’émotions, trop de souvenirs, trop d’hormones peut être aussi. Et j’accepte de pleurer, je ne lutte pas contre mes émotions, je laisse les souvenirs m’envahir et je me laisse les ressentir parce que j’en ai besoin. Là maintenant, j'ai besoin de me rappeler de tout ça, de revivre tout ça. J'en ai besoin parce que je sais que je m'apprête à vivre une aventure similaire mais pourtant tellement différente. J'ai besoin de me laisser quelques minutes pour penser au pire de ce que ça fait rejaillir en moi. Je repense à tout ça, avec émotion, mais je ne ressens pas de honte, juste une tristesse et une douleur que je ne peux pas réellement exprimer. C’est douloureux mais je ne rejette pas les souvenirs ou mes émotions. Je ne me blâme pas de pleurer, je ne me culpabilise pas, je ne me reproche pas mes choix, je dois vivre avec et les accepter. Et c’est ce que je fais. A ce moment précis, j’accepte. J’accepte les souvenirs, j’accepte l’émotion et je me laisse le temps dont j’ai besoin pour vivre tout ça sans refouler les pensées qui me viennent. Tout ça, ça fait partie de moi, et je dois l’accepter. Accepter c’est le mot d’ordre. Et c’est ce que je m’efforce de faire, avec calme, sans crise, sans panique. Mais avec quelques larmes qui coulent alors que je suis en train de revivre certains moments de ma première grossesse.

Je ne sais pas combien de temps je reste allongée sur mon lit à pleurer les yeux fermés. Mais quand j’ouvre à nouveau les yeux, je vois la photo de Caleb et moi. Je vois le visage de Caleb souriant. Et je repense à notre discussion. Je repense à ses mots, à son désir d’enfant avec moi. Je repense aussi aux miens, ce moment ou je lui ai annoncé que je savais ce qu'il voulait, ce moment ou je lui ai dis que je voulais, moi aussi être investie dans notre couple. Et si depuis cette soirée à la plage, nous n'avons pas réellement reparlé de tout ça, je sais qu’il va être heureux. Qu’il va être vraiment heureux parce que c’est ce qu’il veut pour nous. Je pense à lui, et à tout ce que je lui ai fais subir ces derniers mois. Je repense à toutes les choses horribles que j’ai pu lui dire ou pu faire. Aux inquiétudes que je lui ai fait vivre. Je repense à sa patience, à ses sacrifices, à son temps prit pour moi. Pour me soutenir, pour m’aimer. Je pense à lui, je me concentre sur lui, sur ce que je ressens pour lui. Sur ce que je ressens à ses côtés, pour faire le vide dans mon esprit. Fixant cette photo de nous que j’aime tant, son sourire si sincère. Et sans que je ne contrôle ce geste, mes mains se posent sur mon ventre, et je me mets à sourire. J’accompagne mes larmes d’un sourire, un vrai. Au milieu de toute cette tornade émotionnelle, de tout ces sentiments négatifs et de tout ces souvenirs, j’arrive à sourire. Je ne détache pas mon regard de la photo et du sourire de Caleb. Je sais qu’il veut un enfant, qu'il en a toujours voulu. Je sais qu'il veut un enfant avec moi et je sais qu’il sera tellement heureux, je sais que je m’apprête à lui donner une nouvelle qui va changer sa vie. Notre vie. Et je ne sais réellement pas si je suis prête à faire face à ça. Envisager d'avoir un bébé c'était possible, réfléchir sur cette opportunité je pouvais le faire, mais le vivre vraiment, maintenant, aussi rapidement. Je ne suis pas sûr de pouvoir gérer tout ça. Mais je sais que je ne serai pas seule et qu’il sera là avec moi pour vivre toute ça. Qu’il sera là parce qu’il est prêt, parce qu’il le veut et parce qu’on est assez fort à deux pour surmonter tout ça non ? Lui oui, moi peut-être. Et je sais que je ne dois pas laisser mes craintes venir m’encombrer l’esprit, pas maintenant, alors j’essaye de me concentrer sur Caleb. Et sur notre couple et la vie qui nous attends. Maintenant je n’ai plus le choix. Parce que si j’en crois ce test, je ne peux plus faire marche arrière. Je suis enceinte. Je me répète ces mots dans ma tête encore et encore pour être sûre de bien assimiler les choses, parce que s'il y a bien une phrase que je ne pensais pas être capable de dire à voix haute sans m'écrouler, c'était celle là. « Je suis enceinte. »  Je me laisse encore quelques minutes allongée sur mon lit seule avec moi même, les yeux de nouveaux fermés, les mains sur le ventre, je fais le vide dans ma tête. Après avoir ressentie tout un tas d’émotions je veux me recentrer sur l’essentiel, sur ce petit être qui s’est installé en moi et qui s’est manifesté. Pas de manière des plus agréables, mais il ne s’est pas caché, cette fois j’ai compris qu’il était là et ça change bien des choses. Je l’ai remarqué et croyez moi c’est primordial pour que j’accepte sa présence. Parce que cette fois j'ai l'impression d'avoir un peu de contrôle sur les choses, même si au fond la question reste toujours la même. Suis-je capable d'être mère après ce que j'ai fais par le passé ? Suis-je capable de tourner définitivement la page pour aimer un enfant ? Suis-je capable de me pardonner mes erreurs et laisser la culpabilité derrière moi pour construire quelque chose avec Caleb et avec cet enfant ? Autant de questions qui vont encore devoir alimenter mes séances avec le psy, mais avant de penser à toutes ces questions auxquelles je n'ai pas de réponse à apporter, je me concentre sur ce qui est concret. Sur ce test positif, enfin ces deux tests positifs. Et sur ce que ça implique pour Caleb et pour moi. J’ouvre les yeux et je me redresse, attrapant mon téléphone. J'hésite un instant sur le numéro à appeler. Et je décide assez rapidement de n'appeler personne finalement. Parce qu'avant d’appeler Caleb, je dois m’assurer que tout est vrai. Que mon corps n’est pas en train de me faire une fausse blague. Genre après le déni, la grossesse nerveuse, je crois que plus rien ne pourrait m’étonner avec mon corps et mon esprit totalement imprévisible. Je dois être sûre de moi pour ne pas faire subir à Caleb une énième déception. Alors sans hésiter, après avoir enfilé les premiers vêtements que j'ai trouvé et sans même me maquiller, je me dirige chez la professionnelle qui m’a suivi pour ma première grossesse, sans rendez-vous j’en ai rien à faire. Je suis prête à attendre toute la journée s’il le faut mais je dois la voir, elle, personne d’autre et aujourd’hui. Je dois savoir. Je dois savoir si c’est réel, si tout va bien et si ça veut la peine que j’intègre Caleb à cette histoire. Après ce que je lui ai fait subir, il est hors de question qu’il se projette dans une grossesse sans issue favorable. Et même si une partie de moi me hurle que je suis encore en train de l’écarter, je ne veux pas avoir à lui annoncer qu’il va peut-être être papa et qu’en faite je finisse par lui dire que non. C’est trop douloureux, trop de souvenirs négatifs, je ne veux plus de ça entre nous. Alors j’ai attendu de très longues minutes dans la salle d’attente avant de pouvoir avoir une consultation. Avant qu'elle accepte de me recevoir entre deux patientes, après que j'ai peut-être un peu trop pressée sa secrétaire. Et quand elle m’a vu entrer dans son bureau, sans maquillage, les yeux rougis, l’air légèrement paniqué mais une main posée avec précaution sur le ventre elle a comprit. Elle connaît tout mon parcours. Ma première grossesse avec le déni, les conduites à risques qui ont rendu la fin de grossesse à risque elle aussi, mon désir de ne pas garder le bébé. Et cet abandon. Elle sait tout ça. Elle me connaît, et à défaut de réellement comprendre ce que je vis, elle sait ce que tout ça représente pour moi et pour Caleb. Parce qu'elle a aussi été celle à qui j’ai parlé du désir d’enfant de Caleb. Et de ce que cela engendrait en moi, ce questionnement dans lequel j'étais concernant mon avenir avec Caleb. Elle a recueilli les doutes, les peurs et toutes les craintes liées au passé que ça pouvait provoquer en moi. Elle sait tout, c’est autant ma gynécologue que ma psy finalement. Et une relation forte s’est construite entre nous. Et si j'ai oublié toutes les personnes qui m'ont suivis lors de ma première grossesse, elle, je n'ai jamais pu l'oublier. Et avant même que je parle, elle a su quoi me dire. « Vous êtes enceinte et vous avez peur ? » Je tente de sourire, de rester calme, surtout ne pas paniquer. « Je suis terrifiée. » C’est la meilleure façon pour résumer ce que je ressens sans partir dans un monologue dans lequel j’en viendrais à perdre mes moyens. Je dois rester posée. Je dois gérer mes émotions dans un moment ou habituellement j'aurais facilement pu stresser ou paniquer. « Je ne sais pas ce que je dois ressentir. Est-ce que j’ai le droit d’être terrifiée et en même temps d’être heureuse ? J’ai le droit de vouloir de cet enfant ? Ça ne fait pas de moi une personne horrible ? » Et pour la première fois j’évoque à voix haute ce désir que j’éprouve. Il est réel, je le sens, sans le comprendre, alors que je suis paniquée par tout ça. Même si je ne comprends même pas ce que je ressens vraiment, je veux qu’elle me dise que tout va bien. Que tout est normal, que je suis normal, que ce que je ressens est normal. Je veux juste que tout soit normal pour une fois. Mais j’ai toujours cette interrogation en moi. Vouloir de cet enfant alors que j’ai abandonné un enfant quelques années plus tôt c’est injuste pour Nathan non ? Est-ce que j’ai le droit à tout ça ? Caleb m’a déjà dit que je devais avancer, que je pouvais tourner la page mais j’ai besoin d’exprimer mes doutes pour ne pas avoir à les garder pour moi et à les laisser me ronger. « Vous savez que chaque grossesse est unique, les circonstances sont différentes cette fois. Vous êtes là face à moi, vous avez senti les signes, vous n’avez pas subis le choc de l'annonce suite à un déni. Vous ne pouvez pas vous empêchez de ressentir de la joie parce que vous repensez à votre précédente expérience.» J'ai besoin de parler, j'ai besoin qu'elle m'aide, me rassure, m'écoute sans me juger. J'ai besoin d'exprimer ce que je ressens auprès de quelqu'un qui me connaît et qui n'aura pas peur de ma réaction.  Auprès de quelqu'un face à qui je n'ai pas à me justifier. « J’ai trop de souvenirs négatifs qui reviennent j’ai peur de ne pas trouver comment gérer. De ne pas réussir à accepter cette grossesse et cet enfant. J'ai peur de ne pas être à la hauteur. » Je m'inquiète, j'évoque mes peurs parce que c'est ce que je ressens là maintenant. J'ai peur. Peur de moi, de cette aventure, de mes souvenirs, peur de tout gâcher encore une fois. « Une grossesse ce n'est jamais simple sur le plan émotionnel, mais pour vous c’est lié à un événement traumatique et c’est tout à fait normal que vous soyez envahi d’émotions contradictoires et de souvenirs forts. Vous allez devoir apprendre à vous détacher de vos souvenirs et de vos anciennes émotions pour investir votre grossesse pleinement. Mais laissez vos proches vous aider, ceux qui connaissent votre parcours de vie. Alex, le père vous allez lui en parler ? » Une question qui pour quiconque semblerait anodine voir même totalement idiote. Prévenir le père ça semble logique non ? Mais dans mon histoire j’ai prouvé que la logique et moi ce n’est pas toujours ça et pour le coup la question est plus que légitime. « Oui oui je vais lui dire. Mais j’ai peur de tout gâcher encore et Caleb a trop souffert à cause de moi. J’ai peur de lui donner de faux espoirs pour rien. Je ne veux pas qu’il souffre encore. C’est à moi de l’épargner un peu. Je ne peux plus le faire souffrir. » Caleb a beaucoup trop souffert par ma faute. Je ne peux plus le décevoir encore et encore, surtout pas sur ce sujet. Parce que même si nous allons bien tout les deux, Nathan reste un sujet douloureux encore entre nous. Cette séparation, mon départ, le secret que je lui ai caché, c'est une fragilité en moi encore mais c'est aussi une fragilité pour notre couple. Je ne peux pas le faire souffrir encore, je veux qu'il soit heureux. « Je vais vous prescrire une prise de sang et puisque vous êtes là, on peut déjà prévoir le prochain rendez-vous mais j'ai d'autres patientes qui attendent Alex. Prenez le temps de souffler et laissez-vous le temps de digérer cette nouvelle et prévenez le père surtout. Vous allez avoir besoin de lui quoiqu’il arrive pour la suite. Vous ne devriez même pas être ici toute seule, c’est un beau projet de vie que vous vous apprêtez à construire, un projet auquel vous avez commencé à réfléchir avec lui, laissez le vous soutenir et participer. Ne faites pas ça toute seule. Et dites lui rapidement pour qu'il puisse partager ça avec vous et que vous ne soyez pas seule. » En sortant de son cabinet, je ne suis pas plus sereine, même pas réellement certaine d'être enceinte, pas plus que ce matin en sortant de ma salle de bain et pourtant, les nausées sont là pour me rappeler que quelque chose est différent chez moi. Sans attendre, je me rends dans le premier centre pour effectuer cette prise de sang, celle qui a défaut de me rassurer, pourra me permettre de savoir si je vais pouvoir en parler à Caleb ou non. Cette journée va être longue, très longue mais je vais devoir gérer mes émotions, toute seule.  



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

≈ alex clarke L95j

Revenir en haut Aller en bas
Alex Clarke
Alex Clarke
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Alex ou Alexandra pour faire plus formel. Et « bébé » ou « mon amour » par son fiancé.
STATUT : Fiancée à son premier amour, la tête dans les préparatifs de son mariage. Maman qui découvre le bonheur avec ses deux filles Lucy et Lena nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive. Partage sa passion pour le soccer sur les ondes d'ABC radio.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
≈ alex clarke 210616083218894796
POSTS : 17487 POINTS : 560

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, redécouvre le bonheur avec Caleb et leurs filles
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 8/7 | KnoxCalenKyte #3Tim #10Swann #2
Birdie (FB 2009)Nico (FB 2019)Matthias (FB 2019)

≈ alex clarke 210520051102679921
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #33 (FB 02/2010)Calex #36 (UA)Calex #40

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

≈ alex clarke 210427080308431487
TIMLEX ▬ I'll be right beside you
♫ Light up, light up as if you have a choice even if you cannot hear my voice I'll be right beside you dear ♫

≈ alex clarke 210427080504922603
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : You ?
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

≈ alex clarke 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39

FB & UA


≈ alex clarke Njew
TIMLEX
Tim #1#2 #3#4#5#6#7#8#9

Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) cristalline (avatar) Adèle, Eve, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

≈ alex clarke Empty
Message(#) Sujet: Re: ≈ alex clarke ≈ alex clarke EmptySam 18 Avr 2020 - 5:39





The Boot Room #1 ▬ ABC
"Un seul sport n'a connu ni arrêts ni reculs : le football. A quoi cela peut-il tenir sinon à la valeur intrinsèque du jeu lui-même, aux émotions qu'il procure, à l'intérêt qu'il présente ?" Pierre De Coubertin

"Pourquoi mépriserait-on la passion pour le sport alors même qu'on encense celle pour l'art, la philosophie ou la science ?" Jean Dion

Là où certains vibrent devant un film les yeux rivés sur l’écran à suivre les aventures d’héros virtuels, à s’émerveiller devant la beauté des décors, devant la justesse des dialogues. A s’émouvoir devant la dramaturgie d’un film, moi je le fais au stade. Parce que si pour certains le foot n’est qu’un sport, voir un vulgaire jeu sans nuance, avec vingts deux bonhommes qui courent derrière un ballon. Pour moi c’est un spectacle avec vingt-deux acteurs qui jouent un rôle dans un scénario qu’ils sont en train d’écrire devant mes yeux. C’est aussi ça la beauté du foot. Le scénario n’est jamais écrit à l’avance. Les matchs se suivent mais ne se ressemblent pas, encore faut-il pouvoir apprécier les rebondissements et la dramaturgie des matchs. Et si l’attente est toujours là, la surprise l’est aussi. Alors bien sûr on ne juge pas le joueur sur sa performance artistique ou sur sa capacité à émouvoir par un jeu d'acteur parfaitement mit au service d'un scénario, mais pourtant. Les passionnés de football, pourront toujours évoquer un joueur, un acteur de ce sport qui aura eu la capacité à un moment donné de les émerveiller. Aux larmes parfois. Et comme un passionné de cinéma qui raconterait les yeux encore écarquillés d’émerveillement le dernier film qu’il a vu, un fan de sport peut parler du dernier grand match qu’il a regardé avec ce même regard. Parler avec admiration d'un sportif qui lui aurait donné des frisons sur un terrain. Parce qu’au fond ce qui compte ce n’est pas réellement le contenu, souvent oublié des années plus tard, mais les émotions que l’on ressent. Ces émotions, qui s'inscrivent en chaque supporters et qui laissent des souvenirs forts, inoubliables. Et le sport autant que d’autres domaines peut faire vibrer et rassembler. Pleurer de joie, crier son désespoir, brailler devant un scénario parfois à la limite de la tragédie, hurler de délivrance après un but marqué. Comme le ferait les fans de certains films lors d'une réplique ou d'une scène culte. Le football comme bien d'autres sports, à ce pouvoir de faire naître en ceux qui le regarde une émotion forte et sincère. Parfois honteuse c'est vrai, mais toujours authentique. Et je pourrais toujours reparler avec émotions et avec passion de certains matchs, de certains événements qui ont marqué la fan de football que je suis. Me rappeler ou j'étais et avec qui j'étais lors de certains soirs de matchs, me rappeler des détails insignifiants mais qui ne l'étaient pas pour la supportrice que j'étais à l'époque. Je pourrais parler de certaines défaites avec cette même sensation d'injustice et de colère plusieurs années après, comme je pourrais revivre l'émotion d'une victoire bien des années plus tard. Parce que le foot m'a donné certaines de mes émotions les plus fortes. Pas les plus belles, pas toujours du moins. Mais c'est aussi ça la passion. Vivre les choses intensément, avec déraison parfois, mais toujours avec conviction. Parce que finalement, ce que l'on fait avec passion et émotion, reste toujours dans nos souvenirs comme quelque chose à part. Et que ce soit dans le sport, dans le cinéma, dans la musique ou dans tout autre art, ce que l’on recherche tous au final, c’est les émotions, les frissons, les souvenirs, le partage. Et il suffit de voir les soirs de match les supporters qui se regroupent pour comprendre que les émotions c'est vraiment pas ce qu'il manque dans le foot. Alors vibrons ensemble, et quelque soit la passion qui nous fait vibrer, la plus important c'est de vivre les choses à fond et de partager nos émotions. Ensemble, avec tolérance et respect. Et une petite dose de mauvaise foi quand même.
code by bat'phanie


Spoiler:
 



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

≈ alex clarke L95j

Revenir en haut Aller en bas
Alex Clarke
Alex Clarke
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Alex ou Alexandra pour faire plus formel. Et « bébé » ou « mon amour » par son fiancé.
STATUT : Fiancée à son premier amour, la tête dans les préparatifs de son mariage. Maman qui découvre le bonheur avec ses deux filles Lucy et Lena nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive. Partage sa passion pour le soccer sur les ondes d'ABC radio.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
≈ alex clarke 210616083218894796
POSTS : 17487 POINTS : 560

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, redécouvre le bonheur avec Caleb et leurs filles
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 8/7 | KnoxCalenKyte #3Tim #10Swann #2
Birdie (FB 2009)Nico (FB 2019)Matthias (FB 2019)

≈ alex clarke 210520051102679921
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #33 (FB 02/2010)Calex #36 (UA)Calex #40

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

≈ alex clarke 210427080308431487
TIMLEX ▬ I'll be right beside you
♫ Light up, light up as if you have a choice even if you cannot hear my voice I'll be right beside you dear ♫

≈ alex clarke 210427080504922603
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : You ?
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

≈ alex clarke 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39

FB & UA


≈ alex clarke Njew
TIMLEX
Tim #1#2 #3#4#5#6#7#8#9

Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) cristalline (avatar) Adèle, Eve, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

≈ alex clarke Empty
Message(#) Sujet: Re: ≈ alex clarke ≈ alex clarke EmptyDim 28 Juin 2020 - 18:26




SOUVENIRS SOUVENIRS

▬ CARNET SOUVENIRS 2010/11 ▬





Spoiler:
 



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

≈ alex clarke L95j

Revenir en haut Aller en bas
Alex Clarke
Alex Clarke
la découverte du bonheur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Alex ou Alexandra pour faire plus formel. Et « bébé » ou « mon amour » par son fiancé.
STATUT : Fiancée à son premier amour, la tête dans les préparatifs de son mariage. Maman qui découvre le bonheur avec ses deux filles Lucy et Lena nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive. Partage sa passion pour le soccer sur les ondes d'ABC radio.
LOGEMENT : #69 Spring Hill avec Caleb, et toute la famille. Leurs deux filles Lucy et Lena. Le chien Dobby et le chat Nala.
≈ alex clarke 210616083218894796
POSTS : 17487 POINTS : 560

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent ♦ Pas très douée avec les relations sociales, a tendance à céder à la panique. Elle fait souvent l'inverse de ce qu'il faut faire ♣ Accro en tout genre. Alcool, drogue, cigarette. Mais sobre. Sa nouvelle addiction; ses séances chez sa psy, indispensable pour l'aider à gérer le bordel dans sa tête ♠ Égoïste, émotive, manque de confiance, maladroite ... la liste de ses défauts semble infinie et elle l'est. ♥ Amoureuse, et enfin heureuse, redécouvre le bonheur avec Caleb et leurs filles
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 8/7 | KnoxCalenKyte #3Tim #10Swann #2
Birdie (FB 2009)Nico (FB 2019)Matthias (FB 2019)

≈ alex clarke 210520051102679921
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #33 (FB 02/2010)Calex #36 (UA)Calex #40

☼ You make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down you make my whole world feel so right when it's wrong, that's how I know you are the one, that's why I know you are the one. When we are together you make me feel like my mind is free and my dreams are reachable, whoa you know I never ever believed in love, or believed one day that you would come along and free me ☼

≈ alex clarke 210427080308431487
TIMLEX ▬ I'll be right beside you
♫ Light up, light up as if you have a choice even if you cannot hear my voice I'll be right beside you dear ♫

≈ alex clarke 210427080504922603
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫

RPs EN ATTENTE : You ?
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

≈ alex clarke 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39

FB & UA


≈ alex clarke Njew
TIMLEX
Tim #1#2 #3#4#5#6#7#8#9

Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) cristalline (avatar) Adèle, Eve, Charlie & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

≈ alex clarke Empty
Message(#) Sujet: Re: ≈ alex clarke ≈ alex clarke EmptyVen 7 Aoû 2020 - 2:59




SOUVENIRS SOUVENIRS

▬ CARNET SOUVENIRS 2010/11 ▬
Mise à jour par Alex en Juillet 2020.





En grand format:
 



I just want to be with you ☽ Lying close to you feeling your heart beating, and I wondering what you are dreaming, wondering if it's me you are seeing. Then I kiss your eyes and thank god we're together, I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever.

≈ alex clarke L95j

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

≈ alex clarke Empty
Message(#) Sujet: Re: ≈ alex clarke ≈ alex clarke Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

≈ alex clarke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: moodboards
-