AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur ...
Voir le deal
600 €

 a little too late to right the wrongs (mac#13)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spencer Blackwell
Spencer Blackwell
l'hymne à la nuit
l'hymne à la nuit
a little too late to right the wrongs (mac#13) Hu5cwsy Présent
ÂGE : a passé le délai pour adhérer au club des 27 et c'est pas plus mal. (05.04.96)
SURNOM : spence, c'est suffisant.
STATUT : croyez bien qu'elle est la première surprise que mac ait accepté sa demande en mariage.
MÉTIER : d'abord serveuse à l'octopus, elle y est aujourd'hui croupière. (rien d'autre à signaler, monsieur l'agent)
LOGEMENT : depuis peu, elle partage un appart avec mac à logan city.
marveldaily.tumblr
POSTS : 3197 POINTS : 240

TW IN RP : consommation de drogues et d'alcool, overdose, anxiété, langage vulgaire, violence physique, comportement autodestructeur, abandon familial (liste non exhaustive)
TW IRL : ràs.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : enfant du système › véritable désastre social › réfractaire au changement › autocritique acerbe › 0% self esteem › ancienne consommatrice régulière de stupéfiants (a fait une overdose en mai 2022, suivie d'une désintox) › tente de faire au mieux pour reprendre sa vie en main › clean depuis juin 2022
CODE COULEUR : spencer hésite en olivedrab (ou darkolivegreen)
RPs EN COURS :
a little too late to right the wrongs (mac#13) 7c9dbade79f2a196326bb01c99519a826beb0a7a
(raelyn#13) nobody really cared, so it never really mattered. it never really mattered, so it never really happened. what's the point in fighting for a happy ever after? the past keeps haunting the future, i imagine.

a little too late to right the wrongs (mac#13) A68bed8ec9b54368283e435b3f29dc793c5c48cd
(mac#19 (2019) & #20) i know i went and left you all alone, please don't think that i let you go. 'cause i could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home.
(+ ua slasher + ua trophy wives + ua fwb)

a little too late to right the wrongs (mac#13) Zspy
(malone#3) step one, gotta find a way to get the fuck outta bed. step two, gotta find a way to get the fuck out my head. step three, gotta wake up, do this all over again.

a little too late to right the wrongs (mac#13) D244d56e704c721da63b19ac3839641045450d9a
(kieran#4)bad things come in threes. bad luck always seems to find me, black cat walkin' right beside me. knock on wood but i'm still jinxed.

a little too late to right the wrongs (mac#13) 26b0e586c8aad578213cbf5262b1861096e4e370
(eli#2) you're a lone wolf in the wild, there's a fire burning underneath the starlight and you're still in this heart of mine, you're pretty when you're high boy.


UA GOTHIQUE : codyrubenmac

TÉLÉPHONE : macmac (fb)n° inconnueli


RPs EN ATTENTE :
oopsie:

RPs TERMINÉS :
a little too late to right the wrongs (mac#13) D47d40b7f0f9da919abfa8aec8255def
raelyn#1seth#1kieran#1raelyn#2watsonraelyn#3seth#2murphy#1 & seth#3amosmelchiormurphy#2mac#1huntermac#3mac#4mac#5otto(bus)raelyn#4mac#6mac#7mac#8raelyn#5kieran#2sawyer#1seth#4raelyn#6mac#9raelyn#7mac#10raelyn#8raelyn#9mac#11seth#5mac#12malone#1kieran#3malone#2raelyn#10mac#14raelyn#11mac#15margot#2archieraelyn#12mac#16eli#1mac#17mac#18

FLASHBACKS : megan (2011)mac#2 (2017)margot#1 (2019)mac#13 (2019)

UA : cesar (bunyip)raelyn (slasher)swann (gothique)asher (gothique)

lost in translation:


a little too late to right the wrongs (mac#13) 82Yl6q2O_o

AVATAR : florence pugh.
CRÉDITS : harley (avatar & crackships) & marveldaily.tumblr (gif profil) & phelto, pvris, grandson, dorothy (lyrics) & loonywaltz (ub) & dessin by mapartche ♥
DC : cassie la wannabe & dina la ninja.
PSEUDO : harley.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40915-everyone-else-knows-why-spencer
https://www.30yearsstillyoung.com/t44732-spencer-blackwell#2268344

a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty
Message(#) Sujet: a little too late to right the wrongs (mac#13) a little too late to right the wrongs (mac#13) EmptySam 28 Jan 2023 - 18:52




a little too late to right the wrongs
Spencer Blackwell & @Mac Sutherland :OO:

Ca fait une semaine que t’as reçu le message de ton boss pour se plaindre de la disparition inexpliquée de quelques billets dans la caisse. T’as feins l’innocence, il a vu clair dans ton jeu et on t’a donné deux options. Tu rembourses et il ferme les yeux ou alors t'es virée et il va trouver les flics. T’as fait la morte et t’as pas répondu, t’as même carrément arrêté d’y aller parce qu’à quoi bon. Pour à peine cinquante dollars, t'es pas tellement inquiète. Tu devrais sans doute pas faire la maligne et prendre tout ça autant à la légère, t’es bien bien en retard sur tes loyers et t’as plus un rond de côté à force d’acheter ta came et de vivre au-dessus de tes moyens. T’es dans la merde. T’es dans la merde et la seule chose à laquelle tu penses pourtant, c’est t’enfiler un rail de coke dans la salle de bain de ton pote Sean. Tu l’apprécies même pas particulièrement, il est trop bruyant, trop tactile, mais ses parents ont plein de fric et une grande maison dans laquelle il organise des soirées avec alcool et autres joyeusetés à volonté. Alors tu gardes ton avis pour toi, tu te contentes de pas trop grincer des dents quand il te frôle le bas du dos et qu’il laisse planer quelques sous-entendus que tu ne relèves pas, puis il passe à quelqu’un d’autre d’un peu plus réceptif que toi.
Maintenant que t'as fini de te repoudrer le nez, tu renifles et tu t'assures qu'il te reste pas de traces autour des narines. En principe y a pas grand monde qui va te dire quoi que ce soit ici, la seule personne qui risque de râler c'est Mac, mais tu lui a pas dit que tu sortais ce soir et elle doit de toute façon être trop occupée avec l'autre Margot là. Alors t'es là sans ton chaperon, tu t'éclates en oubliant le job que t'as abandonné ou les ultimatums posés par tes colocs et ton proprio, tu penses plus à Maureen et votre dernière conversation, tu penses surtout plus à tous ces regards déçus ou inquiets que t'adresse sans cesse ta meilleure amie. Et tu comprends sa frustration à ton égard, vraiment, tu voudrais pouvoir la convaincre que tout va bien se passer mais clairement, tu vois l’état de ta vie et y a rien de moins sûr. Tu supportes plus les disputes qui résultent de toute cette situation, tu supportes plus non plus l’image que tu renvoies et la façon qu’elle a de te dévisager à chaque fois. Tu sais que tu fonces droit dans le mur, qu’un jour tu vas finir par te casser la gueule pour de vrai et que cette fois, tu te relèveras pas. Alors t’avances avec tes oeillères et t’ignores tous les signes, tu t’énerves quand elle te pointe tes faux pas du doigts et tu t’éloignes chaque fois un peu plus parce que s’il y a bien une personne qui ne doit pas assister à cette foutue mascarade, c’est elle. Ce qui te fait sans doute le plus peur, c’est l’idée tenace que tu vas finir par l’entraîner au fond avec toi. Tu la connais assez pour savoir qu’elle te lâchera pas et ça te terrifie parce que tu sais très bien que c’est qu’une question de temps. Et après ? Quand tu l’auras usée et que t’auras gâché sa vie à elle aussi, il se passera quoi ?
Dans l’immédiat t’y penses pas tellement, la coke et l’alcool ont au moins cet avantage qui est que tes soucis s’envolent l’espace de quelques instants. Et quand ton organisme aura tout éliminé, tes problèmes seront toujours là, rien n’ira mieux mais tu pourras recommencer parce que ça te grattera trop pour résister. Verre qui déborde à la main, euphorique au possible, tu t’amuses des plaisanteries douteuses d’un type que t’as jamais vu dans le coin.  L’ami d’un ami d’un pote, un truc du genre, t’as pas tout compris avec la musique qui t’éclate les tympans et ton esprit qui est tout sauf concentré, mais c’est pas grave, t’es même d’assez bonne humeur pour lui filer ton insta et faire une story ou deux avec lui.
Et c’est là que tu l'aperçois de l’autre côté de la pièce. Elle a son air des mauvais jours et tu sais pas si elle s’est encore disputée avec Margot ou si c’est à cause du fait que t’as répondu à aucun de ses messages depuis plusieurs jours. Merde. Regard à gauche, regard à droite, t’essuies ton nez d’un revers de manche pour éliminer toute trace potentielle et incriminante. Le pas chancelant, tu t’approches en forçant un sourire idiot et tu fais au mieux pour pas avoir l’air trop à côté de tes pompes quand tu t’adresses à elle. Le moindre écart de ta part et elle va remarquer, elle va te le signaler et vous allez encore vous prendre la tête. Comme si c’était suffisant pour l’amadouer et te faire pardonner ton silence des jours passés, tu passes ton bras autour de ses épaules pour venir écraser tes lèvres contre sa joue avant de lui proposer ton verre de whisky coca mal dosé et trop chargé. Première erreur de ta part, t’es jamais aussi démonstrative que quand t’as un coup dans le nez, d’ordinaire c’est plutôt elle qui vient initier le contact et toi qui y répond un peu maladroitement. Mais là t’es bien, t’es contente de la voir et tu penses pas à toutes les raisons pour lesquelles elle pourrait te faire la gueule, pour ça faudra attendre que tu redescendes ou qu’elle commence à te ressortir son discours moralisateur sur toi qui fout ta vie en l’air et ta consommation un peu abusive. « Heeey- Qu’est-ce que t’fais là ? J’pensais pas que t’aurais voulu venir. » Tu sais qu’elle aime pas Sean et ta bande de débiles, mais t’es grande, tu fais encore ce que tu veux et avec qui tu veux. Et puis toi tu lui dis rien quand elle est avec ses potes pétés de thunes ou avec sa meuf que tu supportes pas plutôt qu’avec toi. Du coup tu l’as pas prévenue pour la soirée, comme souvent quand tu sais qu’elle approuvera pas. « T’es toute seule ? » Pas de Margot à l’horizon à première vue, ça te convient bien. Avec un peu de chance elles ont enfin rompu et t’auras plus jamais à voir sa tronche, à l’autre. « Tu veux boire un truc ? J’te conseille pas ça en fait, c’est super mal dosé et un peu dégueu. » Tu glousses en désignant le verre que t’as essayé de lui refiler. Un miracle qu’il soit toujours entre tes doigts et pas par terre, d’ailleurs.


Revenir en haut Aller en bas
Mac Sutherland
Mac Sutherland
la peur du vide
ÂGE : 27 ans (06/07).
SURNOM : juste 'mac'.
STATUT : fiancée à spencer, elle essaie de faire les choses bien, cette fois.
MÉTIER : prend un peu du grade en tant que responsable de comm et agente un peu officieuse pour une écrivaine bien connue, pas peu fière de l'avoir soudoyée pour vendre les droits de son bouquin pour une adaptation au grand écran.
LOGEMENT : elle partage un appart à logan city et un peu plus de sa vie tous les jours avec spencer en priant pour que ça tienne.
a little too late to right the wrongs (mac#13) B1c7f53d478c8df4573e451cc848c821d49f20d3
POSTS : 1007 POINTS : 120

TW IN RP : relations malsaines et adultère (passés), deuil (parental)
TW IRL : age gaps romancés, grooming
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
CODE COULEUR : #996699
RPs EN COURS : a little too late to right the wrongs (mac#13) 756e5f7051122f90db6745a0168af17556b2c77e
SPENCER i'm sure we're taller in another dimension, you say we're small and not worth the mention. you're tired of moving, your body's aching, we could vacay, there's places to go- clearly this isn't all that there is. you dream of walls that hold us imprisoned; it's just a skull, least that's what they call it, and we're free to roam.

a little too late to right the wrongs (mac#13) De9b2ee351af7ad91ceb98937ac79fb14948312e
DAISY you pin me to the ground, eight years old with a replica gun pushin' in my skull saying you're gonna kill me if I tell, never did and I never will, that house was living hell.

a little too late to right the wrongs (mac#13) 4fb0d19716dff88705c49168fc1cd01aa67e5dde
MARGOT i'll say the words you'd always hoped, set our hearts racing even though i know that it's all over. i know i can't keep calling, cause everytime i run, i keep on falling on you.

a little too late to right the wrongs (mac#13) ND6S1fw
MARCELINE i don't wanna wake up, i don't know who you are, you must be some combination of people in my subconscious. i'm no good at lying, on my back or through my teeth, but i'm good at dreaming.

daisy#1 -- marceline#4 -- spencer#20 -- margot#3.

uas, fbs : spencer - ua slasher -- spencer ua trophy wives -- spencer - ua fwb -- spencer - ua vampires -- spencer fb#19.
RPs TERMINÉS : spencer n°1 -- marceline n°1 -- spencer n°3 -- marceline n°2 -- eleonora n°1 -- spencer n°4 -- spencer n°5 -- spencer n°6 -- spencer n°7 -- spencer n°2 (flashback) -- spencer n°8 -- spencer n°9 -- winx club n°1 -- spencer n°10 -- spencer n°11 -- spencer n°12 -- spencer n°13 (fb) spencer n°14 -- margot n°1 -- marceline n°3 -- spencer n°15 -- margot n°2 --
AVATAR : hailee steinfeld
CRÉDITS : mcximoffss (avatar), harley (crackships)
DC : elena, la trésorière du dumb bitch club
PSEUDO : princesse mononoprix/monononucléose/mononoski
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42405-preach-the-sinner
https://www.30yearsstillyoung.com/t42439-le-noir-dedans#2131297
https://www.30yearsstillyoung.com/t42483-mac-sutherland

a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty
Message(#) Sujet: Re: a little too late to right the wrongs (mac#13) a little too late to right the wrongs (mac#13) EmptyLun 3 Avr 2023 - 17:22




a little too late to right the wrongs
@Spencer Blackwell & Mac Sutherland a little too late to right the wrongs (mac#13) 1287488235

Je sais plus combien de fois j’ai pensé à abandonner, Spence. J’ai même monté des putains de plans : je te plante en plein milieu de la salle de ciné sans rien te dire, en prétextant aller aux chiottes ; je te fais une putain de scène devant tous tes potes pour qu’ils sachent, eux aussi, et qu’ils arrêtent de te soutenir, et que tu te retrouves seule à me dire que j’avais raison et que t’aurais dû m’écouter moi. Y en a eu des dizaines de milliers pendant que j’essayais de m’endormir sans pleurer en sachant que t’étais dehors à te rentrer tous les débris du monde par les deux narines, mais putain, le meilleur c’était celui où j’allais te choper par le cul pendant une soirée trop arrosée et où tu me regardais, penaude, coupable, l’air de dire - je suis désolée, je sais plus ce que je fais et j’ai besoin de toi, juste pour que je te plante là et que t’essaies de me rattraper. C’est putain d’égoïste et tellement, incroyablement cynique, le genre plaisir coupable qu’on se voit pas réaliser un jour. Et franchement, c’était la dernière des solutions que j’imaginais pour nous deux.

Mais la voilà qui se réalise, sous mes yeux encore abrutis par le manque de sommeil des derniers jours, mâchoire crispée et doigts qui détruisent une clope encore neuve pour s’occuper à autre chose qu’à ruiner la peau autour de mes ongles. Ca fait huit jours que j’ai pas de nouvelles de ta part ; c’est pas arrivé depuis des années, depuis que je te connais même, et c’est sûrement rien, Margot l’a dit et elle a toujours raison mais putain, j’ai peur. Y a cette angoisse sourde qui me tenaille le bide et qui me répète c’est fini, je l’ai perdue, à ses potes ou d’une overdose, peut-être pour de bon. On s’est disputées, ce soir-là, avec Margot. Parce que j’ai préféré me tirer que de la croire, parce que c’est vers toi que je me suis ruée, malgré tout, au premier signe de détresse. Parce que t’es passée avant, comme d’habitude, et moi, j’ai pas su la rassurer, ni pris le temps de le faire : j’avais tellement besoin de te voir que j’en aurais crevé si je retardais un peu plus mon arrivée.

« Oh wow, donc toi, on s’est pas vues depuis un mois, et le premier truc que tu me sors c’est que tu veux pas que j’vienne, non mais cool, no stress quoi. »

J’ai toujours eu un don pour la comédie, et avant que tu t’arrêtes pour le remarquer je refoule ton verre tendu d’un air dédaigneux et jauge les environs sans calmer ma bougeotte. Ca gueule dans tous les sens, ça fume et ça rigole un peu trop aigu, je crois qu’il y en a un qui fait un rail à même le sol et c’est tellement con, c’est tellement sale que ça me dégoûte pas et que ça m’étonne même plus de toi. On en est où, Spence ? « T’es au courant que j’viens de me faire larguer pour venir te rejoindre parce que je te croyais crevée dans un coin ? » Bon, les mots sont forts, mais je les retiens pas ; à ce point, peut-être que Margot voudra plus jamais de moi sauf si tu disparais, parce que t’es la cause numéro un de nos disputes et je fais rien pour que ça change. Même quand t’es pas avec moi t’es nocive pour mon couple, et pourtant je deviens douée à faire semblant que c’est pas à tes lèvres sur moi que je pense quand je suis avec elle. La clope en lambeau est dégainée comme une arme et allumée comme un flingue. Tes questions remontent à peine : je sais pas ce que je fais là, non j’aurais pas voulu, oui je suis seule et c’est complètement con et je devrais rentrer chez moi et dormir dans les bras de ma copine, non j’ai pas envie de boire ta merde. « Du coup, si tu pouvais genre prévenir, la prochaine fois, ce s’rait sympa. » Et ça fait une demi-seconde que t’as un bras autour de mes épaules et merde, j’ai envie de t’attirer près de moi et d’y rester, et que tu me chuchotes viens, on se casse, j’ai pas besoin d’eux. Mais tu le feras jamais. C’est ça, qui pique, et qui a pas arrêté depuis que je l’ai compris. Alors ce soir, je rentre dans ton jeu. « Et ouais, aboule ta merde, j’vais crever d’un infarctus si je bois pas un coup là. » Pour la première fois, en chopant le verra de tes mains, je te regarde, je te regarde bien dans tes yeux rouges, et c’est fou comme ton visage est à cent mètres de ton cerveau ou plus et comme t’as l’air heureuse d’être ici. Mon coeur tombe, un peu plus, parce que t’es jamais aussi contente quand t’es avec moi, et que t’accepteras jamais de partir. « T’as p’têtre eu assez, là, on peut rentrer, non ? » Et je prie intérieurement pour que t’acceptes sans faire d’histoires, mais c’est jamais aussi simple, avec toi. Et si c’était doux, ça me manquerait presque, que tu me détruises.


if it brings me to my knees it's a bad religion -- to me it's nothing but a one-man cult and cyanide in my styrofoam cup (c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Blackwell
Spencer Blackwell
l'hymne à la nuit
l'hymne à la nuit
a little too late to right the wrongs (mac#13) Hu5cwsy Présent
ÂGE : a passé le délai pour adhérer au club des 27 et c'est pas plus mal. (05.04.96)
SURNOM : spence, c'est suffisant.
STATUT : croyez bien qu'elle est la première surprise que mac ait accepté sa demande en mariage.
MÉTIER : d'abord serveuse à l'octopus, elle y est aujourd'hui croupière. (rien d'autre à signaler, monsieur l'agent)
LOGEMENT : depuis peu, elle partage un appart avec mac à logan city.
marveldaily.tumblr
POSTS : 3197 POINTS : 240

TW IN RP : consommation de drogues et d'alcool, overdose, anxiété, langage vulgaire, violence physique, comportement autodestructeur, abandon familial (liste non exhaustive)
TW IRL : ràs.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : enfant du système › véritable désastre social › réfractaire au changement › autocritique acerbe › 0% self esteem › ancienne consommatrice régulière de stupéfiants (a fait une overdose en mai 2022, suivie d'une désintox) › tente de faire au mieux pour reprendre sa vie en main › clean depuis juin 2022
CODE COULEUR : spencer hésite en olivedrab (ou darkolivegreen)
RPs EN COURS :
a little too late to right the wrongs (mac#13) 7c9dbade79f2a196326bb01c99519a826beb0a7a
(raelyn#13) nobody really cared, so it never really mattered. it never really mattered, so it never really happened. what's the point in fighting for a happy ever after? the past keeps haunting the future, i imagine.

a little too late to right the wrongs (mac#13) A68bed8ec9b54368283e435b3f29dc793c5c48cd
(mac#19 (2019) & #20) i know i went and left you all alone, please don't think that i let you go. 'cause i could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home.
(+ ua slasher + ua trophy wives + ua fwb)

a little too late to right the wrongs (mac#13) Zspy
(malone#3) step one, gotta find a way to get the fuck outta bed. step two, gotta find a way to get the fuck out my head. step three, gotta wake up, do this all over again.

a little too late to right the wrongs (mac#13) D244d56e704c721da63b19ac3839641045450d9a
(kieran#4)bad things come in threes. bad luck always seems to find me, black cat walkin' right beside me. knock on wood but i'm still jinxed.

a little too late to right the wrongs (mac#13) 26b0e586c8aad578213cbf5262b1861096e4e370
(eli#2) you're a lone wolf in the wild, there's a fire burning underneath the starlight and you're still in this heart of mine, you're pretty when you're high boy.


UA GOTHIQUE : codyrubenmac

TÉLÉPHONE : macmac (fb)n° inconnueli


RPs EN ATTENTE :
oopsie:

RPs TERMINÉS :
a little too late to right the wrongs (mac#13) D47d40b7f0f9da919abfa8aec8255def
raelyn#1seth#1kieran#1raelyn#2watsonraelyn#3seth#2murphy#1 & seth#3amosmelchiormurphy#2mac#1huntermac#3mac#4mac#5otto(bus)raelyn#4mac#6mac#7mac#8raelyn#5kieran#2sawyer#1seth#4raelyn#6mac#9raelyn#7mac#10raelyn#8raelyn#9mac#11seth#5mac#12malone#1kieran#3malone#2raelyn#10mac#14raelyn#11mac#15margot#2archieraelyn#12mac#16eli#1mac#17mac#18

FLASHBACKS : megan (2011)mac#2 (2017)margot#1 (2019)mac#13 (2019)

UA : cesar (bunyip)raelyn (slasher)swann (gothique)asher (gothique)

lost in translation:


a little too late to right the wrongs (mac#13) 82Yl6q2O_o

AVATAR : florence pugh.
CRÉDITS : harley (avatar & crackships) & marveldaily.tumblr (gif profil) & phelto, pvris, grandson, dorothy (lyrics) & loonywaltz (ub) & dessin by mapartche ♥
DC : cassie la wannabe & dina la ninja.
PSEUDO : harley.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40915-everyone-else-knows-why-spencer
https://www.30yearsstillyoung.com/t44732-spencer-blackwell#2268344

a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty
Message(#) Sujet: Re: a little too late to right the wrongs (mac#13) a little too late to right the wrongs (mac#13) EmptyDim 9 Avr 2023 - 20:32




a little too late to right the wrongs
Spencer Blackwell & @Mac Sutherland :OO:

Forcément tu t’attends à te faire passer un savon, ce qui serait amplement mérité si t’es tout à fait honnête. Et c’est pas tes sourires idiots ou ton verre tendu qui seront suffisants pour qu’elle te tombe dans les bras comme d’habitude. « T’exagères ça fait genre… Trois jours. » Sans doute plus, mais qui compte réellement ? « En plus c’pas c’que j’ai dit. J’avais des trucs à faire, j’pas vu le temps passer. » Tu bougonnes plutôt que de t’excuser comme tu devrais le faire. Bien sûr que tu veux qu’elle vienne, peut-être juste pas chez Sean quoi. C’est un connard et tu détestes l’idée qu’il s’approche d’elle. Ton cœur rate un battement alors qu’elle lâche l’info comme si de rien n’était. « Sérieux ? » C’est plus fort que toi, tu dois demander confirmation. T’es mitigée sur ce que tu ressens à l’instant ; d’un côté t’es à deux doigts de crier de joie et de lâcher un “putain enfin” et de l’autre, tu te sens coupable d’avoir causé la dispute de trop dans son couple. Alors plutôt que de réagir vraiment, tu bugues un moment, sourcils légèrement froncés et expressions dans le vague juste le temps d’encaisser l’information. « Merde… Tu- ça va ? » Elle a pas l’air plus bouleversée que ça par sa rupture encore toute fraîche et franchement ça devrait te réjouir d’entendre ça, mais voilà, dans l’état actuel des choses t’es incapable de le faire et ça t’inquiète même plus qu’autre chose. En revanche, elle est énervée, Mac. Tu le vois à sa tête et dans sa façon de bouger, tu le ressens quand elle demande à être prévenue la prochaine fois que tu disparais comme ça. Ouais, ok. Mais y aura pas de prochaine fois, là tu passes juste quelques jours un peu difficiles et t’avais besoin d’air et de temps pour régler les choses par toi-même sans avoir l’impression de jamais assez bien faire. T’as pas tellement réussi mais t’as bon espoir, quoi.
Tu glousses comme une débile quand elle accepte finalement ton verre, l’air de dire that’s my girl et dans ta tête c’est même presque gagné, pour qu’elle veuille rester s’amuser. T’es déjà prête à aller te resservir, sauf que voilà, finalement elle veut déjà s’en aller et que t’ailles avec elle. Toi forcément, tu fais la moue parce que t’as pas envie de rentrer, pas maintenant. Rentrer pour aller où, même ? Si elle te reconduit chez toi elle va tomber sur tes colocs et ils lui diront que t’es supposée libérer les lieux très prochainement. T’as pas envie qu’elle sache. Pas avant d’avoir eu le temps de te retourner et de trouver une solution un minimum décente. Si elle était au courant de ta situation, c’est sûr qu’elle te proposerait de rester avec elle, qu’elle t’aiderait et tout le bordel, mais tu peux pas te résoudre à ce qu’elle voit la merde dans laquelle t’es. « Nooon, tu viens seulement d’arriver, on peut pas partir maintenant. » Et puis c’est l’occasion parfaite de lui changer les idées et de lui faire oublier Margot, même si dans le fond t’es à peu près sûre qu’elles seront de nouveau ensemble pas plus tard que demain et y a rien que tu puisses faire pour changer ça. « J’attends quelqu’un, en plus. » Comme pour appuyer ton propos, tu jettes un oeil aux alentours à la recherche de la silhouette familière de ton dealeur qui est supposé venir te dépanner à un moment donné de la soirée. Bien sûr tu précises pas de qui il s’agit et pourquoi il est supposé venir, et si jamais elle pose la question tu le présentera comme un pote et ça s’arrêtera là. Après un instant à chercher dans le vide, tu reportes ton attention sur elle et tu lui offres un sourire fatigué par l’alcool et les substances. Même dans ton état, tu remarques sa mine fatiguée et ses traits tirés, t’espères juste que c’est pas que à cause de toi et du souci que tu lui causes. « Danse avec moi. » L’envie te vient comme ça, sans raison, juste parce que la musique en arrière plan est entrainante et que tu voudrais la voir sourire, même un tout petit peu. Ça fait trop longtemps que c’est pas arrivé que vous avez pas passé un moment tranquille et comme avant, y a toujours soit Margot qui te regarde mal soit un reproche à la con qui vient tout gâcher. Mais pas ce soir, t’as décidé. Tu glisses ta main dans la sienne et tu l'entraînes vers le milieu de la pièce où vous aurez plus d'espace. Peut-être que ça sera suffisant pour qu’elle ait envie de rester avec toi, qu’elle te pardonne et que vous fassiez semblant de rien comme d’habitude. De toute façon, elle a dit que Margot l’avait larguée alors elle a même pas besoin de retourner la voir. Rien à foutre des autres, ils sont pas importants. T’as à peine fait trois pas qu’il y a Sean qui vient à votre rencontre, un joint entre les doigts qu’il vient te proposer et instantanément, ton envie de danser s’évapore aussi vite qu’elle est arrivée. « T’en veux ? T'as l'air d'en avoir besoin, aussi. » Tu proposes le plus naturellement du monde à ta meilleure pote, comme si elle te faisait pas la gueule et que tout était déjà réglé.


Revenir en haut Aller en bas
Mac Sutherland
Mac Sutherland
la peur du vide
ÂGE : 27 ans (06/07).
SURNOM : juste 'mac'.
STATUT : fiancée à spencer, elle essaie de faire les choses bien, cette fois.
MÉTIER : prend un peu du grade en tant que responsable de comm et agente un peu officieuse pour une écrivaine bien connue, pas peu fière de l'avoir soudoyée pour vendre les droits de son bouquin pour une adaptation au grand écran.
LOGEMENT : elle partage un appart à logan city et un peu plus de sa vie tous les jours avec spencer en priant pour que ça tienne.
a little too late to right the wrongs (mac#13) B1c7f53d478c8df4573e451cc848c821d49f20d3
POSTS : 1007 POINTS : 120

TW IN RP : relations malsaines et adultère (passés), deuil (parental)
TW IRL : age gaps romancés, grooming
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
CODE COULEUR : #996699
RPs EN COURS : a little too late to right the wrongs (mac#13) 756e5f7051122f90db6745a0168af17556b2c77e
SPENCER i'm sure we're taller in another dimension, you say we're small and not worth the mention. you're tired of moving, your body's aching, we could vacay, there's places to go- clearly this isn't all that there is. you dream of walls that hold us imprisoned; it's just a skull, least that's what they call it, and we're free to roam.

a little too late to right the wrongs (mac#13) De9b2ee351af7ad91ceb98937ac79fb14948312e
DAISY you pin me to the ground, eight years old with a replica gun pushin' in my skull saying you're gonna kill me if I tell, never did and I never will, that house was living hell.

a little too late to right the wrongs (mac#13) 4fb0d19716dff88705c49168fc1cd01aa67e5dde
MARGOT i'll say the words you'd always hoped, set our hearts racing even though i know that it's all over. i know i can't keep calling, cause everytime i run, i keep on falling on you.

a little too late to right the wrongs (mac#13) ND6S1fw
MARCELINE i don't wanna wake up, i don't know who you are, you must be some combination of people in my subconscious. i'm no good at lying, on my back or through my teeth, but i'm good at dreaming.

daisy#1 -- marceline#4 -- spencer#20 -- margot#3.

uas, fbs : spencer - ua slasher -- spencer ua trophy wives -- spencer - ua fwb -- spencer - ua vampires -- spencer fb#19.
RPs TERMINÉS : spencer n°1 -- marceline n°1 -- spencer n°3 -- marceline n°2 -- eleonora n°1 -- spencer n°4 -- spencer n°5 -- spencer n°6 -- spencer n°7 -- spencer n°2 (flashback) -- spencer n°8 -- spencer n°9 -- winx club n°1 -- spencer n°10 -- spencer n°11 -- spencer n°12 -- spencer n°13 (fb) spencer n°14 -- margot n°1 -- marceline n°3 -- spencer n°15 -- margot n°2 --
AVATAR : hailee steinfeld
CRÉDITS : mcximoffss (avatar), harley (crackships)
DC : elena, la trésorière du dumb bitch club
PSEUDO : princesse mononoprix/monononucléose/mononoski
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42405-preach-the-sinner
https://www.30yearsstillyoung.com/t42439-le-noir-dedans#2131297
https://www.30yearsstillyoung.com/t42483-mac-sutherland

a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty
Message(#) Sujet: Re: a little too late to right the wrongs (mac#13) a little too late to right the wrongs (mac#13) EmptyMer 31 Mai 2023 - 17:52




a little too late to right the wrongs
@Spencer Blackwell & Mac Sutherland a little too late to right the wrongs (mac#13) 1287488235

Je le sens à des kilomètres : l’alcool, ton regard vitreux qui m’accorde un quart de secondes avant de se perdre dans le fond de la pièce à la recherche d’un objectif nébuleux à accomplir, tu parles de tes trucs à faire mais t’es déjà loin, t’élabores pas et je pose pas non plus de questions parce que j’ai encore plus peur de ce que tu pourrais répondre. « Mais on s’en fout, d’ça, Spence, je te dis que j’ai cru que t’étais clamsée dans un caniveau et tu trouves rien d’autre à dire que me demander si Margot va bien ? » Ca écarte pas la sollicitude à mon égard, et ça a au moins pour effet de rabaisser ma colère d’un cran : je m’inquiète toujours trop pour toi, mais à force j’en ai tellement l’habitude que ce n’est même plus de l’inquiétude sincère : c’est de l’inquiétude familière, du genre qu’on pense systématiquement infondée mais qui reste là, en arrière-plan. J’ai plus peur que tu m’oublies en t’enfonçant dans tes mauvaises habitudes que tu crèves, au fond, et je m’en veux de trouver ça pire.
Mais toi, tu t’en tapes, tu me demandes si ça va et t’as l’air encore plus concernée que je ne le suis, et pour une seconde je retrouve la vraie Spencer, pas celle que j’entraperçois depuis le début de la soirée. Je me fous d’être réellement crédible, quand je te réponds en haussant une épaule fainéante. « Ouais, ça va. » Ca ira, comme d’habitude : je le dis pas mais je le pense pas moins, parce que Margot et moi ça a toujours oscillé entre crises de larmes et crises d’amour, qu’on ne sait jamais s’arrêter et qu’on ne sait plus sortir de ce cercle vicieux qui devient notre confort, aussi malheureux que cela sonne. Ca ira, parce que j’aurai qu’à faire les yeux doux et ramener un bouquet pour qu’elle me pardonne tous mes torts, tous ; je lui parlerai pas de toi, ni des autres, surtout pas, et elle fera semblant de croire que ça n’avait aucun rapport, que j’étais juste fatiguée. J’ai jamais mérité cette femme, et c’est la seule à pas le savoir.

T’as fait un pas dans ma direction, à mon tour : j’accepte le verre tendu et je le vide d’une traite sans mâcher ni savourer de peur de ce que me révèlera le goût, comme j’évite soigneusement tes yeux parce que j’ai peur de ce qu’ils me diront. T’as aucune envie de partir, Spence, et que je sois là pour te traîner dehors n’y change rien. J’en prends lentement conscience et je m’en veux d’avoir oublié le schéma qu’on répète à chaque fois que je viens te chercher en soirée. « T’attends qui, le pape ? Parce que tu peux te gratter un moment. » Je lance un air dégoûté aux environs avec une curiosité assumée pour la personne qui doit te rejoindre ; toujours les mêmes questions, est-ce que t’as une meuf est-ce qu’elle est belle, est-ce qu’elle me ressemble, est-ce qu’elle veut dire quelque chose de plus que les autres, de plus que moi. « C’est mort, j’danse pas sur du Cher », que je proteste alors que la dénommée me demande si je crois en la vie après l’amour, et putain, tu peux pas choisir des soirées avec des meilleures ambiances comme les jeunes normaux ? Ma protestation t’atteint à peine, parce qu’un petit gars roux et tout fébrile vient te poser une main sur le bras pour te tendre un truc, et  j’espère de tout mon coeur que tu vas dire non, ou pas tout de suite, ou vous êtes qui allez vous faire foutre, mais rien. Tu le prends, tu m’en proposes comme si j’avais pas fait la moitié de la ville à pieds pour te sortir le cul des ronces, et t’oublies déjà tout ce que je t’ai demandé la seconde d’avant.

« Mais sérieux, Spence ! » Je m’énerve contre toi, ou peut-être contre ma propre naïveté de faire tout ça pour quelqu’un qui veut pas de mon aide. Je sais plus, à force, et je suis trop fatiguée pour y penser. « J’suis venue te récupérer. Je m’en fous de tes potes et de ta soirée et de ce que t’enfiles par une narine ou l’autre, j’veux juste que tu rentres, pour une fois, ça te semble possible ou merde ? » Je devrais pas le prendre aussi personnellement alors que t’es aussi loin, j’ai envie d’être plus patiente, plus compréhensive, d’utiliser les mêmes mots doux que les autres fois, mais j’y arrive pas. Je dégage brusquement la main de la mienne et esquisse trois pas de recul, manque de rentrer dans un autre mec roux qui me dévisage parce que mon poing est brandi devant moi comme si j’allais lui en foutre une. Le temps prend une respiration et me prend tout mon air avant de me le rendre : « T’sais quoi, soit tu rentres avec moi soit tu restes, mais je viens plus te récupérer. » Roukmoute repart sur son chemin en comprenant clairement qu’il est de trop et je baisse instinctivement mon poing, sans arriver à le désarmer pourtant. « Plus du tout », j’ajoute au cas où t’aurais pas compris le message. C’est pas la première fois, que je marche au chantage pour te faire céder ; c’est rien d’exceptionnel, ni de très notable dans notre amitié, ces dernières années. Mais c’est la première fois que je le pense.



if it brings me to my knees it's a bad religion -- to me it's nothing but a one-man cult and cyanide in my styrofoam cup (c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Blackwell
Spencer Blackwell
l'hymne à la nuit
l'hymne à la nuit
a little too late to right the wrongs (mac#13) Hu5cwsy Présent
ÂGE : a passé le délai pour adhérer au club des 27 et c'est pas plus mal. (05.04.96)
SURNOM : spence, c'est suffisant.
STATUT : croyez bien qu'elle est la première surprise que mac ait accepté sa demande en mariage.
MÉTIER : d'abord serveuse à l'octopus, elle y est aujourd'hui croupière. (rien d'autre à signaler, monsieur l'agent)
LOGEMENT : depuis peu, elle partage un appart avec mac à logan city.
marveldaily.tumblr
POSTS : 3197 POINTS : 240

TW IN RP : consommation de drogues et d'alcool, overdose, anxiété, langage vulgaire, violence physique, comportement autodestructeur, abandon familial (liste non exhaustive)
TW IRL : ràs.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : enfant du système › véritable désastre social › réfractaire au changement › autocritique acerbe › 0% self esteem › ancienne consommatrice régulière de stupéfiants (a fait une overdose en mai 2022, suivie d'une désintox) › tente de faire au mieux pour reprendre sa vie en main › clean depuis juin 2022
CODE COULEUR : spencer hésite en olivedrab (ou darkolivegreen)
RPs EN COURS :
a little too late to right the wrongs (mac#13) 7c9dbade79f2a196326bb01c99519a826beb0a7a
(raelyn#13) nobody really cared, so it never really mattered. it never really mattered, so it never really happened. what's the point in fighting for a happy ever after? the past keeps haunting the future, i imagine.

a little too late to right the wrongs (mac#13) A68bed8ec9b54368283e435b3f29dc793c5c48cd
(mac#19 (2019) & #20) i know i went and left you all alone, please don't think that i let you go. 'cause i could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home.
(+ ua slasher + ua trophy wives + ua fwb)

a little too late to right the wrongs (mac#13) Zspy
(malone#3) step one, gotta find a way to get the fuck outta bed. step two, gotta find a way to get the fuck out my head. step three, gotta wake up, do this all over again.

a little too late to right the wrongs (mac#13) D244d56e704c721da63b19ac3839641045450d9a
(kieran#4)bad things come in threes. bad luck always seems to find me, black cat walkin' right beside me. knock on wood but i'm still jinxed.

a little too late to right the wrongs (mac#13) 26b0e586c8aad578213cbf5262b1861096e4e370
(eli#2) you're a lone wolf in the wild, there's a fire burning underneath the starlight and you're still in this heart of mine, you're pretty when you're high boy.


UA GOTHIQUE : codyrubenmac

TÉLÉPHONE : macmac (fb)n° inconnueli


RPs EN ATTENTE :
oopsie:

RPs TERMINÉS :
a little too late to right the wrongs (mac#13) D47d40b7f0f9da919abfa8aec8255def
raelyn#1seth#1kieran#1raelyn#2watsonraelyn#3seth#2murphy#1 & seth#3amosmelchiormurphy#2mac#1huntermac#3mac#4mac#5otto(bus)raelyn#4mac#6mac#7mac#8raelyn#5kieran#2sawyer#1seth#4raelyn#6mac#9raelyn#7mac#10raelyn#8raelyn#9mac#11seth#5mac#12malone#1kieran#3malone#2raelyn#10mac#14raelyn#11mac#15margot#2archieraelyn#12mac#16eli#1mac#17mac#18

FLASHBACKS : megan (2011)mac#2 (2017)margot#1 (2019)mac#13 (2019)

UA : cesar (bunyip)raelyn (slasher)swann (gothique)asher (gothique)

lost in translation:


a little too late to right the wrongs (mac#13) 82Yl6q2O_o

AVATAR : florence pugh.
CRÉDITS : harley (avatar & crackships) & marveldaily.tumblr (gif profil) & phelto, pvris, grandson, dorothy (lyrics) & loonywaltz (ub) & dessin by mapartche ♥
DC : cassie la wannabe & dina la ninja.
PSEUDO : harley.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40915-everyone-else-knows-why-spencer
https://www.30yearsstillyoung.com/t44732-spencer-blackwell#2268344

a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty
Message(#) Sujet: Re: a little too late to right the wrongs (mac#13) a little too late to right the wrongs (mac#13) EmptyJeu 1 Juin 2023 - 21:01




a little too late to right the wrongs
Spencer Blackwell & @Mac Sutherland :OO:

Faut toujours qu’elle exagère dès qu’elle s’inquiète un peu pour toi. Tu vas pas crever la bouche ouverte dans un caniveau juste parce qu’elle est pas à côté de toi pour te surveiller, hein. Tout ce que tu peux faire là, c’est enquiller sur un bête « bein tu vois bien, j’suis là, » et t’es tellement premier degré que c’en est risible. Elle a pas de raison de s’en faire et c’est pas tes deux neurones cramés qui vont réussir à la convaincre alors tu préfères passer au plan d’attaque direct ; la distraction. Le verre d’alcool dégueu quitte ta main et toi bein, tu considères ça comme une petite victoire en soit, un premier pas vers une nouvelle réconciliation avant la prochaine dispute.
T’as ton sourire débile et tes yeux dans le vague qui n’arrivent à se focaliser sur rien, tu cherches vainement ton connard de dealeur aux abonnés absents et même quand elle demande après qui t’attend, tout ce que t’as à répondre c’est : « Un pote. » T’aurais pu développer, t’as toute une backstory préparée dans un coin de ta tête sur comment tu l’as rencontré à l’épicerie où tu bossais, celle-là même où tu comptes plus jamais remettre un pied, mais t’es clairement pas assez concentrée pour réussir à en réciter un tout petit morceau. A la place, c’est mieux d’essayer de l’embarquer par la main pour aller danser, même si t’as deux pieds gauches et que t’es trop défoncée pour ne pas tanguer. Tant pis. Elle râle, mais t’es quasi sûre qu’une fois que l’alcool aura fait son oeuvre, elle pourra y trouver son compte, elle aussi. « Alleeeez, » tu presses lorsqu’elle rechigne, sans vraiment avoir d’argument à lui opposer. Et puis depuis quand elle aime plus Cher, en plus ?
Et puis, aussi sûrement qu’un enfant dont l’attention est happée par le premier bruit qui se fait entendre, tu dévies de ta route. Une brillante idée s’impose soudainement à toi ; si l’alcool est pas suffisant, un joint devrait l’aider. Du coup autant sauter sur la première occasion qui se présente pour lui proposer.
Quelle erreur.
Ca y est ça pète, elle peste et t’engueule, façon daronne remontée contre son ado en croisade contre l’autorité, j’veux juste que tu rentres, qu’elle te balance comme si t’avais pas ton mot à dire. Et dans tout ça, elle te demande pas ce que toi tu veux, comme d’habitude c’est toujours elle qui décide et toi qui doit suivre le mouvement sous peine de la vexer. « Pour quoi faire ? » Pour aller où, même ? Si t’as encore les clés de ton appart c’est pas pour autant que t’y es la bienvenue et certainement dans l’état où t’es actuellement. Et puis chez elle, c’est encore un coup à ce que vous passiez la soirée à vous prendre la tête et que tu te barres en claquant la porte pour ignorer ses messages une semaine supplémentaire. L’autre possibilité c’est que tu t’écroules en arrivant, coupant court à la conversation et que t’ailles vomir tes tripes au milieu de la nuit avant de filer en douce parce que t’auras pas les couilles d’affronter son regard et ses remarques le lendemain matin. « J’ai pas envie d’rentrer, » tu décides à la place, bougonne. Dans le meilleur des mondes, elle aurait simplement roulé des yeux avant d’accepter ton calumet de la paix. Elle serait restée avec toi juste pour ce soir et peut-être qu’au cours de la soirée, quand t’aurais été en pleine descente ou dans un moment de vulnérabilité, t’aurais pu lui parler. T’aurais causé de Maureen, de ta situation au boulot ou à ton appart, de ton existence entière que tu remets systématiquement en question sans savoir comment la mener de front et surtout sans te casser la gueule. T’aurais pu lui demander de l’aide, lui avouer finalement que tu crèves d’envie d’être avec elle et que ça te bute chaque fois un peu plus de la voir avec Margot, mais que malgré tout t’as parfaitement conscience que t’es pas celle qu’il lui faut et ça te fout en l’air. Sauf que ce monde là, il n’existe pas. A la place vous êtes là, dans cette réalité crasse où t’es trop ivre et trop défoncée pour te rendre compte que tes actions ont des conséquences et qu’encore une fois, t’as trop tiré sur la corde. A la place vous êtes là, et elle te balance un énième ultimatum devant les regards un peu vides mais curieux de tes potes. « Attends tu m’fais quoi là ? » Tu ricanes amèrement, à moitié abasourdie par sa tentative de quitte ou double. Elle ose vraiment ressortir cette carte maintenant ? Généralement ça fonctionne plutôt bien, t’es souvent bien trop terrifiée à l’idée qu’elle mette à exécution ses menaces et te laisse vraiment en plan, mais cette fois t’as pas envie de te laisser faire. Non, tu rentres pas ce soir, t’as aucune envie de sortir de là et de te retrouver encore à faire face à la réalité, t’es pas prête. « J’t’ai rien demandé alors commence pas. » Tu grondes à ton tour alors qu’elle dégage sa main et s’éloigne de toi, te laissant soudainement un espèce de vide glacé au creux de la paume. Et la voilà qui continue son petit jeu habituel, qui menace de plus venir te récupérer si tu fais pas ce qu’elle a décidé, et cette fois, y a quelque chose dans son attitude et dans son regard qui te dit qu’elle plaisante pas. T’as beau être à des milliers d’années de tes pompes, t’es tout de même suffisamment lucide pour t’en rendre compte. « Pourquoi tu fais toujours ça putain ? Genre juste une fois, tu peux pas m’laisser faire c’que je veux et m’foutre la paix un peu ? » C’est dingue ça, faut toujours qu’elle vienne se mêler de tes affaires et après elle trouve toujours à redire sur la façon dont tu fais les choses et quoi que tu fasses, ça ne lui convient jamais. « J’suis pas ton chien, j’ai pas à rappliquer dès que tu m’siffles j’te signale. » Dans une autre configuration, si, bien évidemment que tu le ferais systématiquement. Tu te plierais en quatre pour lui faire plaisir et lui offrir ce qu’elle veut, peu importe ce que c’est. Mais pas là, pas ce soir. Ce soir c’est plus fort que toi, tu te braques et tu sors des mots que tu regretteras plus tard.
Tu le dis pas, t’en parles pas, mais t’as peur qu’elle parte vraiment.


Revenir en haut Aller en bas
Mac Sutherland
Mac Sutherland
la peur du vide
ÂGE : 27 ans (06/07).
SURNOM : juste 'mac'.
STATUT : fiancée à spencer, elle essaie de faire les choses bien, cette fois.
MÉTIER : prend un peu du grade en tant que responsable de comm et agente un peu officieuse pour une écrivaine bien connue, pas peu fière de l'avoir soudoyée pour vendre les droits de son bouquin pour une adaptation au grand écran.
LOGEMENT : elle partage un appart à logan city et un peu plus de sa vie tous les jours avec spencer en priant pour que ça tienne.
a little too late to right the wrongs (mac#13) B1c7f53d478c8df4573e451cc848c821d49f20d3
POSTS : 1007 POINTS : 120

TW IN RP : relations malsaines et adultère (passés), deuil (parental)
TW IRL : age gaps romancés, grooming
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
CODE COULEUR : #996699
RPs EN COURS : a little too late to right the wrongs (mac#13) 756e5f7051122f90db6745a0168af17556b2c77e
SPENCER i'm sure we're taller in another dimension, you say we're small and not worth the mention. you're tired of moving, your body's aching, we could vacay, there's places to go- clearly this isn't all that there is. you dream of walls that hold us imprisoned; it's just a skull, least that's what they call it, and we're free to roam.

a little too late to right the wrongs (mac#13) De9b2ee351af7ad91ceb98937ac79fb14948312e
DAISY you pin me to the ground, eight years old with a replica gun pushin' in my skull saying you're gonna kill me if I tell, never did and I never will, that house was living hell.

a little too late to right the wrongs (mac#13) 4fb0d19716dff88705c49168fc1cd01aa67e5dde
MARGOT i'll say the words you'd always hoped, set our hearts racing even though i know that it's all over. i know i can't keep calling, cause everytime i run, i keep on falling on you.

a little too late to right the wrongs (mac#13) ND6S1fw
MARCELINE i don't wanna wake up, i don't know who you are, you must be some combination of people in my subconscious. i'm no good at lying, on my back or through my teeth, but i'm good at dreaming.

daisy#1 -- marceline#4 -- spencer#20 -- margot#3.

uas, fbs : spencer - ua slasher -- spencer ua trophy wives -- spencer - ua fwb -- spencer - ua vampires -- spencer fb#19.
RPs TERMINÉS : spencer n°1 -- marceline n°1 -- spencer n°3 -- marceline n°2 -- eleonora n°1 -- spencer n°4 -- spencer n°5 -- spencer n°6 -- spencer n°7 -- spencer n°2 (flashback) -- spencer n°8 -- spencer n°9 -- winx club n°1 -- spencer n°10 -- spencer n°11 -- spencer n°12 -- spencer n°13 (fb) spencer n°14 -- margot n°1 -- marceline n°3 -- spencer n°15 -- margot n°2 --
AVATAR : hailee steinfeld
CRÉDITS : mcximoffss (avatar), harley (crackships)
DC : elena, la trésorière du dumb bitch club
PSEUDO : princesse mononoprix/monononucléose/mononoski
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42405-preach-the-sinner
https://www.30yearsstillyoung.com/t42439-le-noir-dedans#2131297
https://www.30yearsstillyoung.com/t42483-mac-sutherland

a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty
Message(#) Sujet: Re: a little too late to right the wrongs (mac#13) a little too late to right the wrongs (mac#13) EmptyVen 2 Juin 2023 - 0:07




a little too late to right the wrongs
@Spencer Blackwell & Mac Sutherland a little too late to right the wrongs (mac#13) 1287488235

Les mots sortent et je regrette déjà de ne pas les avoir retenus, ou en tout cas modérés : la chaleur du lieu et le volume qui me vrille les tympans me mettent un peu plus hors de moi que je ne l'étais en débarquant et au lieu de m'inhiber, le regard inquisiteur de tes potes de soirée me galvanise. Je m'attends à ce que tu m'envoies chier ; à dire vrai, je l'espère presque, parce que te voir énervée vaut mieux que cette ombre de toi qui ne me tolère plus que dans la mesure où elle est bourrée. Là, énervée, c'est entièrement toi : ce sont tes joues rouges et ton regard incendiaire qui me toisent, c'est tes mots avec tes inflexions qui me balancent subtilement d'aller me faire foutre, et c'est malsain mais j'y trouve tout ce que j'y cherche, et je m'y niche avec ce seul petit souvenir de toi. Je ne sais pas si tu te rends compte d'à quel point tu disparais. « Toujours– » j'éructe d'un coup en reprenant tes mots, parce que la seule chose à laquelle j'arrive à me raccrocher est toujours la plus cinglante, toujours la plus vraie. « Mais putain ! » Là, tant pis pour les regards : il n'y a que nous et cette dispute qu'on reprend à chaque fois mot pour mot, trait pour trait, coup pour coup. « C'est à toi que je me plie toujours, tu le fais exprès ? Je te demande toujours de rentrer pour que finalement tu m'envoies chier et t'y retournes, pour une fois que j'te demande vraiment de passer du temps avec moi tu vas me sortir le refrain de t'es pas ma mère ? » Mais ça change rien, ni pour l'une ni pour l'autre. On verse un peu plus de sel sur les plaies ouvertes et on se laisse happer, comme à chaque fois.

Mais y a un truc dans tes mots qui touche une corde sensible, qui me fauche en plein vol, et putain, ce que ça fait mal quand c'est vrai. « T'es sérieuse, là ? » je rétorque quand même, sans savoir si je protège mon cœur ou mon ego. « Tu m'vois vraiment comme ça ? » Peut-être que tu devrais. Je m'humecte les lèvres par réflexe et par manque de mieux à dire : c'est ma putain de technique, de te relancer tes propres mots à la gueule et de soutenir ton regard jusqu'à ce que t'en démordes, que tu te sentes mal. Si tu te sens coupable alors tu restes un peu plus près, tu te rappelles de ce qu'on a été et tu me reviens rien qu'un peu. J'étais suffisante, à une époque. Fallait que je demande pour que tu obtempères, que je siffle pour que tu rappliques. Ça fait mal, de réaliser qu'il y a plus important que moi, encore plus de reconnaître que c'est légitime ; moi j'ai Margot, j'ai les études, j'ai Yosef et j'ai un avenir à regarder dans les yeux sans qu'il ne m'effraie. Ce n'est que juste, que je ne sois pas non plus la seule étoile de ton ciel. Je devrais savoir l'accepter, mais pas quand j'ai peur à ce point. « Bon, c'est ridicule, là. » Je tranche avec une conscience soudaine et accrue des regards qui pèsent sur nos dos. Mon ton a perdu de sa superbe, pourtant ; les velléités sont parties, parce que je suis soucieuse de te retenir et je sais que ça ne tient qu'à un fil. « Deux minutes dehors. S'te plaît. » Je m'efforce d'être polie, cette fois, parce que je sais que t'as raison et je peux pas me permettre de te prendre pour un chien, ou une gamine. T'es surtout une personne que je risque de perdre, ni plus ni moins. « J'te laisse revenir après si tu veux, j'm'en fous. » Faux. « J'ai juste besoin qu'on parle cinq minutes. »



if it brings me to my knees it's a bad religion -- to me it's nothing but a one-man cult and cyanide in my styrofoam cup (c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Blackwell
Spencer Blackwell
l'hymne à la nuit
l'hymne à la nuit
a little too late to right the wrongs (mac#13) Hu5cwsy Présent
ÂGE : a passé le délai pour adhérer au club des 27 et c'est pas plus mal. (05.04.96)
SURNOM : spence, c'est suffisant.
STATUT : croyez bien qu'elle est la première surprise que mac ait accepté sa demande en mariage.
MÉTIER : d'abord serveuse à l'octopus, elle y est aujourd'hui croupière. (rien d'autre à signaler, monsieur l'agent)
LOGEMENT : depuis peu, elle partage un appart avec mac à logan city.
marveldaily.tumblr
POSTS : 3197 POINTS : 240

TW IN RP : consommation de drogues et d'alcool, overdose, anxiété, langage vulgaire, violence physique, comportement autodestructeur, abandon familial (liste non exhaustive)
TW IRL : ràs.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : enfant du système › véritable désastre social › réfractaire au changement › autocritique acerbe › 0% self esteem › ancienne consommatrice régulière de stupéfiants (a fait une overdose en mai 2022, suivie d'une désintox) › tente de faire au mieux pour reprendre sa vie en main › clean depuis juin 2022
CODE COULEUR : spencer hésite en olivedrab (ou darkolivegreen)
RPs EN COURS :
a little too late to right the wrongs (mac#13) 7c9dbade79f2a196326bb01c99519a826beb0a7a
(raelyn#13) nobody really cared, so it never really mattered. it never really mattered, so it never really happened. what's the point in fighting for a happy ever after? the past keeps haunting the future, i imagine.

a little too late to right the wrongs (mac#13) A68bed8ec9b54368283e435b3f29dc793c5c48cd
(mac#19 (2019) & #20) i know i went and left you all alone, please don't think that i let you go. 'cause i could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home.
(+ ua slasher + ua trophy wives + ua fwb)

a little too late to right the wrongs (mac#13) Zspy
(malone#3) step one, gotta find a way to get the fuck outta bed. step two, gotta find a way to get the fuck out my head. step three, gotta wake up, do this all over again.

a little too late to right the wrongs (mac#13) D244d56e704c721da63b19ac3839641045450d9a
(kieran#4)bad things come in threes. bad luck always seems to find me, black cat walkin' right beside me. knock on wood but i'm still jinxed.

a little too late to right the wrongs (mac#13) 26b0e586c8aad578213cbf5262b1861096e4e370
(eli#2) you're a lone wolf in the wild, there's a fire burning underneath the starlight and you're still in this heart of mine, you're pretty when you're high boy.


UA GOTHIQUE : codyrubenmac

TÉLÉPHONE : macmac (fb)n° inconnueli


RPs EN ATTENTE :
oopsie:

RPs TERMINÉS :
a little too late to right the wrongs (mac#13) D47d40b7f0f9da919abfa8aec8255def
raelyn#1seth#1kieran#1raelyn#2watsonraelyn#3seth#2murphy#1 & seth#3amosmelchiormurphy#2mac#1huntermac#3mac#4mac#5otto(bus)raelyn#4mac#6mac#7mac#8raelyn#5kieran#2sawyer#1seth#4raelyn#6mac#9raelyn#7mac#10raelyn#8raelyn#9mac#11seth#5mac#12malone#1kieran#3malone#2raelyn#10mac#14raelyn#11mac#15margot#2archieraelyn#12mac#16eli#1mac#17mac#18

FLASHBACKS : megan (2011)mac#2 (2017)margot#1 (2019)mac#13 (2019)

UA : cesar (bunyip)raelyn (slasher)swann (gothique)asher (gothique)

lost in translation:


a little too late to right the wrongs (mac#13) 82Yl6q2O_o

AVATAR : florence pugh.
CRÉDITS : harley (avatar & crackships) & marveldaily.tumblr (gif profil) & phelto, pvris, grandson, dorothy (lyrics) & loonywaltz (ub) & dessin by mapartche ♥
DC : cassie la wannabe & dina la ninja.
PSEUDO : harley.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40915-everyone-else-knows-why-spencer
https://www.30yearsstillyoung.com/t44732-spencer-blackwell#2268344

a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty
Message(#) Sujet: Re: a little too late to right the wrongs (mac#13) a little too late to right the wrongs (mac#13) EmptyVen 2 Juin 2023 - 16:29




a little too late to right the wrongs
Spencer Blackwell & @Mac Sutherland :brows:

Et voilà, ça repart. Forcément que ça repart. « Bah tu vois tu sais comme ça s’finit chaque fois qu’je rentre avec toi, pourquoi t’insistes du coup. » C’est toujours la même chanson, le même putain de refrain qui se répète en boucle depuis trop longtemps maintenant. Et puis ça passe après quelques excuses pétées, tout ça pour recommencer la semaine d’après. Te voilà en train de rouler des yeux quand elle retourne tes paroles contre toi, trouvant un prétexte bidon. T’y crois pas, y a complètement autre chose et elle le sait aussi bien que toi. « Si tu veux qu’on passe du temps ensemble j’sais pas, tu peux commencer par m’appeler ou m’envoyer un message hein, genre tu viens pas m’chopper par le col en exigeant que j’rentre avec toi alors que j’suis occupée. » Dans les faits, t’es occupée à rien du tout, si ce n’est à te mettre la gueule à l’envers. C’est juste pour le principe. Et elle le sait, en plus, que tu fonctionnes pas comme ça toi. Elle vient faire sa crise de diva devant tes potes et c’est supposé donner quoi à la fin ? Elle pensait quand même pas que t’allais gentiment obtempérer et la suivre sans rien dire ?
Tu lâches un petit rire, le genre exécrable que tu détestes mais tu peux pas t’en empêcher. « Tu vas m’dire que c’est pas vrai, hm ? » Elle est toujours là à espérer que tu te plies en quatre pour elle ; Spencer fais ça, Spencer pas comme ça, Spencer viens là, Spencer pas avec eux, et la liste est putain de longue. Elle s’en rend même plus compte à force et toi t’es juste fatiguée de faire tout ça sans jamais avoir rien d’autre que des reproches en retour. Elle aime pas les gens que tu côtoies, elle valide pas les personnes à qui tu portes un minimum d’intérêt, elle attend que tu sois toujours dispo pour elle alors qu’elle a Margot et que tu sens bien que dans tout ça, t'es de trop et t’as plus tellement ta place, plus comme avant, on te l’a bien fait comprendre l’autre coup. Nouveau soupir exaspéré lorsqu’elle te demande d’aller parler dehors, et d’avance tu sais comment ça risque de finir. Sans doute qu’elle aussi, mais allez, pourquoi ne pas remettre une pièce dans la machine, au point où vous en êtes. Tu grommelles dans ta barbe alors que tu traînes des pieds jusqu’à la porte qui donne à l’extérieur, t’accrochant toujours à ton foutu joint comme si c’était le seul qui allait pouvoir t’apporter un peu de réconfort, ce soir. « D’quoi tu veux parler d’abord ? » T’enquilles dès qu’elle te rejoint, te laissant à moitié choir sur la vieille chaise miteuse à côté de la porte. « J’ai rien à dire moi, j’suis bien ici et j’rentrerai pas ce soir. » Sans doute pas le suivant non plus d’ailleurs, ni même celui d’après. Tu sais pas où tu vas aller, sans doute que tu vas demander au rouquin s’il a pas une place sur son canapé pour quelques jours, juste le temps de trouver une solution, t’as même pas beaucoup d’affaires avec toi et tu prendras pas trop de place. Au moins lui il te prendra pas la tête sur qui tu vois, quand tu les vois et ce que tu fais avec eux. « Pourquoi tu fais ça à chaque fois ? Pourquoi t’es venue si c’est pour qu’on s’barre tout de suite ? Genre tu devrais pas aller voir Margot là plutôt ? » C’est pas ta faute si t’es amère à ce point envers sa copine. Ou son ex, enfin tu sais plus à force. Ce dont t’es sûre en revanche, c’est qu’à l’instant où Mac va va partir d’ici, ça sera pour aller la rejoindre elle, alors que toi tu resteras là comme une pauvre conne avec ton joint et ta vodka bon marché pour toute consolation, et à ce moment là ton seul objectif sera de boire jusqu’à t’évanouir pour tout oublier et recommencer plus tard.


Revenir en haut Aller en bas
Mac Sutherland
Mac Sutherland
la peur du vide
ÂGE : 27 ans (06/07).
SURNOM : juste 'mac'.
STATUT : fiancée à spencer, elle essaie de faire les choses bien, cette fois.
MÉTIER : prend un peu du grade en tant que responsable de comm et agente un peu officieuse pour une écrivaine bien connue, pas peu fière de l'avoir soudoyée pour vendre les droits de son bouquin pour une adaptation au grand écran.
LOGEMENT : elle partage un appart à logan city et un peu plus de sa vie tous les jours avec spencer en priant pour que ça tienne.
a little too late to right the wrongs (mac#13) B1c7f53d478c8df4573e451cc848c821d49f20d3
POSTS : 1007 POINTS : 120

TW IN RP : relations malsaines et adultère (passés), deuil (parental)
TW IRL : age gaps romancés, grooming
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
CODE COULEUR : #996699
RPs EN COURS : a little too late to right the wrongs (mac#13) 756e5f7051122f90db6745a0168af17556b2c77e
SPENCER i'm sure we're taller in another dimension, you say we're small and not worth the mention. you're tired of moving, your body's aching, we could vacay, there's places to go- clearly this isn't all that there is. you dream of walls that hold us imprisoned; it's just a skull, least that's what they call it, and we're free to roam.

a little too late to right the wrongs (mac#13) De9b2ee351af7ad91ceb98937ac79fb14948312e
DAISY you pin me to the ground, eight years old with a replica gun pushin' in my skull saying you're gonna kill me if I tell, never did and I never will, that house was living hell.

a little too late to right the wrongs (mac#13) 4fb0d19716dff88705c49168fc1cd01aa67e5dde
MARGOT i'll say the words you'd always hoped, set our hearts racing even though i know that it's all over. i know i can't keep calling, cause everytime i run, i keep on falling on you.

a little too late to right the wrongs (mac#13) ND6S1fw
MARCELINE i don't wanna wake up, i don't know who you are, you must be some combination of people in my subconscious. i'm no good at lying, on my back or through my teeth, but i'm good at dreaming.

daisy#1 -- marceline#4 -- spencer#20 -- margot#3.

uas, fbs : spencer - ua slasher -- spencer ua trophy wives -- spencer - ua fwb -- spencer - ua vampires -- spencer fb#19.
RPs TERMINÉS : spencer n°1 -- marceline n°1 -- spencer n°3 -- marceline n°2 -- eleonora n°1 -- spencer n°4 -- spencer n°5 -- spencer n°6 -- spencer n°7 -- spencer n°2 (flashback) -- spencer n°8 -- spencer n°9 -- winx club n°1 -- spencer n°10 -- spencer n°11 -- spencer n°12 -- spencer n°13 (fb) spencer n°14 -- margot n°1 -- marceline n°3 -- spencer n°15 -- margot n°2 --
AVATAR : hailee steinfeld
CRÉDITS : mcximoffss (avatar), harley (crackships)
DC : elena, la trésorière du dumb bitch club
PSEUDO : princesse mononoprix/monononucléose/mononoski
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42405-preach-the-sinner
https://www.30yearsstillyoung.com/t42439-le-noir-dedans#2131297
https://www.30yearsstillyoung.com/t42483-mac-sutherland

a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty
Message(#) Sujet: Re: a little too late to right the wrongs (mac#13) a little too late to right the wrongs (mac#13) EmptyVen 2 Juin 2023 - 18:48




a little too late to right the wrongs
@Spencer Blackwell & Mac Sutherland a little too late to right the wrongs (mac#13) 1287488235

Sur le coup, je dis rien, je sais pas répondre à tes accusations sinon par des soupirs indignés ; la frontière entre vrai et faux s'épaissit et devient floue et j'ai du mal à distinguer mes torts des tiens. C'est notre danse habituelle, la seule qu'on chorégraphie parfaitement : on se jette le blâme et on n'en accepte aucun en retour, tu montes tes défenses contre mes attaques qui ne relâchent jamais et tu fuis parce que c'est plus simple que de me donner des réponses qui ne me vont jamais. Je finis par agiter un drapeau blanc, demander un pourparler à l'extérieur, l'occasion peut-être de reprendre nos esprits, même si je sais qu'on n'en fera rien. Je m'assois en tailleur en face de ta chaise de jardin délavée et je sors une clope de ma poche pour tirer dessus comme une malade en espérant que la nicotine fasse son effet apaisant immédiatement. Ton air renfrogné me ramène directement sur terre ; la remarque sur ma copine encore plus, et je regrette presque de ne pas avoir repris d'emblée avec mes accusations sans te laisser en placer une.

« Arrête avec Margot. » Mon ton est plus calme, mais c'est illusoire pour la colère qui bouillonne encore. « Tu sais très bien pourquoi j'suis là à te courir après au lieu d'être avec elle. » Parce qu'on en revient toujours à ça, au fond ; à nous, à l'impossibilité intrinsèque d'un plus ou d'une altérité. J'ai arrêté de me battre. Je passe un revers de main devant mes yeux fatigués, clope dans l'autre main tendue à bout de bras. « C'est toi que j'veux voir, pas elle. Et si je pouvais faire autrement, pense pas que j'serais venue me noyer dans une salle qui pue l'alcool et le vomi. » Chaque pointe de douceur est diluée dans un dédain plus grand encore, et comment veux-tu qu'on s'y retrouve ? J'y peux rien, chaque fois que tu parles de Margot c'est moi qui remonte mes remparts ; chaque pique de ta part en sa direction ressemble fâcheusement à un affront envers ce qu'on aurait pu avoir, toi et moi. Je soupire un bon coup le contenu entier de la clope que je vide sur place : « Écoute. » Je m'humecte les lèvres en craquant une deuxième clope, pas le temps, je sais même pas ce qui va suivre, mais c'est déjà un bon début. Alors j'embraye sans trop savoir où commencer et ou m'arrêter : « Tu sors tout le temps, la journée tu dors le soir t'es absente, et si tu te rends pas compte que j'essaie de te joindre c'est parce qu'à un moment j't'envoyais quinze messages par jour, j't'appelais trois fois, et que dalle nada, pas de réponse, j'ai décidé d'arrêter de te faire chier. » Et d'arrêter de me faire chier, tant qu'à faire ; l'ego a pris le dessus sur l'inquiétude, et peut-être que j'aurais jamais dû lâcher mais j'ai pas su faire autrement : c'était toi ou moi. « Quand on se voit c'est parce que j'viens te tirer par la peau du cul, t'es systématiquement bourrée, ou alors défoncée, souvent les deux. J'sais plus quand c'est la dernière fois qu'on a passé du temps ensemble et je sais même pas si tu le sais non plus ou si t'as déjà oublié. » Mes yeux t'ont lâchée depuis un bout de temps et restent sur la clope qui se consume toute seule alors que je laisse tout sortir, moi. J'ai peur de t'assommer, de t'ennuyer et que tu repartes sans rien dire, aliénée de moi pour de bon.

Je sais même plus ce dont je voulais vraiment te parler à la base, si c'était ça ou pire, ou moins grave, si j'aurais pas mieux fait de fermer ma gueule, finir ta boisson dégueu et en reprendre une autre. Peut-être que ça aurait été plus doux, de t'y accompagner, dans ton endroit que tu ne réserves qu'à toi et à cette bande d'inconnus que t'estimes pas assez pour me parler d'eux – à moins que ce soit l'inverse. Une boule grossit dans ma gorge. « Tu m'fais peur, Spence. En vrai non, même pas : cette meuf, là », je te désigne d'une main de la tête aux pieds, « elle me fait peur, parce que j'vois ma meilleure pote quand je la regarde mais j'ai l'impression qu'elle est vraiment dedans qu'une fois sur dix. » Est-ce que c'est injuste, de t'en vouloir parce qu'on se perd, alors que t'es au fond du trou ? Je sais jamais placer la limite ; je te retiens mais soit trop fort soit pas assez, je comprends jamais comment t'aider alors je t'enfonce sûrement. Je vois simultanément ma mère qui s'efface jour après jour et mon père qui ne sera jamais complètement là et je me demande qui j'essaie vraiment de sauver, entre nous quatre. « Tu fous quoi, même ? Tu vas où, comme ça ? Parce que tu glisses et je te vois partir, mais tu me laisses pas te suivre, jamais, et j'ai besoin de savoir comment je peux te rattraper, de temps en temps. » Je m'en fous, si t'as tes soirées, tes plans chelous, tes disparitions d'une semaine. Je veux juste une trace de toi, de temps en temps, assez pour savoir que t'as pas arrêté de m'aimer pour commencer à m'oublier, et toi au passage.



if it brings me to my knees it's a bad religion -- to me it's nothing but a one-man cult and cyanide in my styrofoam cup (c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Blackwell
Spencer Blackwell
l'hymne à la nuit
l'hymne à la nuit
a little too late to right the wrongs (mac#13) Hu5cwsy Présent
ÂGE : a passé le délai pour adhérer au club des 27 et c'est pas plus mal. (05.04.96)
SURNOM : spence, c'est suffisant.
STATUT : croyez bien qu'elle est la première surprise que mac ait accepté sa demande en mariage.
MÉTIER : d'abord serveuse à l'octopus, elle y est aujourd'hui croupière. (rien d'autre à signaler, monsieur l'agent)
LOGEMENT : depuis peu, elle partage un appart avec mac à logan city.
marveldaily.tumblr
POSTS : 3197 POINTS : 240

TW IN RP : consommation de drogues et d'alcool, overdose, anxiété, langage vulgaire, violence physique, comportement autodestructeur, abandon familial (liste non exhaustive)
TW IRL : ràs.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : enfant du système › véritable désastre social › réfractaire au changement › autocritique acerbe › 0% self esteem › ancienne consommatrice régulière de stupéfiants (a fait une overdose en mai 2022, suivie d'une désintox) › tente de faire au mieux pour reprendre sa vie en main › clean depuis juin 2022
CODE COULEUR : spencer hésite en olivedrab (ou darkolivegreen)
RPs EN COURS :
a little too late to right the wrongs (mac#13) 7c9dbade79f2a196326bb01c99519a826beb0a7a
(raelyn#13) nobody really cared, so it never really mattered. it never really mattered, so it never really happened. what's the point in fighting for a happy ever after? the past keeps haunting the future, i imagine.

a little too late to right the wrongs (mac#13) A68bed8ec9b54368283e435b3f29dc793c5c48cd
(mac#19 (2019) & #20) i know i went and left you all alone, please don't think that i let you go. 'cause i could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home.
(+ ua slasher + ua trophy wives + ua fwb)

a little too late to right the wrongs (mac#13) Zspy
(malone#3) step one, gotta find a way to get the fuck outta bed. step two, gotta find a way to get the fuck out my head. step three, gotta wake up, do this all over again.

a little too late to right the wrongs (mac#13) D244d56e704c721da63b19ac3839641045450d9a
(kieran#4)bad things come in threes. bad luck always seems to find me, black cat walkin' right beside me. knock on wood but i'm still jinxed.

a little too late to right the wrongs (mac#13) 26b0e586c8aad578213cbf5262b1861096e4e370
(eli#2) you're a lone wolf in the wild, there's a fire burning underneath the starlight and you're still in this heart of mine, you're pretty when you're high boy.


UA GOTHIQUE : codyrubenmac

TÉLÉPHONE : macmac (fb)n° inconnueli


RPs EN ATTENTE :
oopsie:

RPs TERMINÉS :
a little too late to right the wrongs (mac#13) D47d40b7f0f9da919abfa8aec8255def
raelyn#1seth#1kieran#1raelyn#2watsonraelyn#3seth#2murphy#1 & seth#3amosmelchiormurphy#2mac#1huntermac#3mac#4mac#5otto(bus)raelyn#4mac#6mac#7mac#8raelyn#5kieran#2sawyer#1seth#4raelyn#6mac#9raelyn#7mac#10raelyn#8raelyn#9mac#11seth#5mac#12malone#1kieran#3malone#2raelyn#10mac#14raelyn#11mac#15margot#2archieraelyn#12mac#16eli#1mac#17mac#18

FLASHBACKS : megan (2011)mac#2 (2017)margot#1 (2019)mac#13 (2019)

UA : cesar (bunyip)raelyn (slasher)swann (gothique)asher (gothique)

lost in translation:


a little too late to right the wrongs (mac#13) 82Yl6q2O_o

AVATAR : florence pugh.
CRÉDITS : harley (avatar & crackships) & marveldaily.tumblr (gif profil) & phelto, pvris, grandson, dorothy (lyrics) & loonywaltz (ub) & dessin by mapartche ♥
DC : cassie la wannabe & dina la ninja.
PSEUDO : harley.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40915-everyone-else-knows-why-spencer
https://www.30yearsstillyoung.com/t44732-spencer-blackwell#2268344

a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty
Message(#) Sujet: Re: a little too late to right the wrongs (mac#13) a little too late to right the wrongs (mac#13) EmptySam 3 Juin 2023 - 0:24




a little too late to right the wrongs
Spencer Blackwell & @Mac Sutherland :brows:

Il est sensé être là, le moment où tu craques, où tu concèdes qu’elle a raison et que tu sais pas ce que tu fous, celui où t’avoues que t’es dans la merde et que tu sais pas comment tu vas faire ou même si tu vas réussir à t’en sortir. Là, c’est l’instant où t’es supposée lui dire “Mac, j’ai besoin de toi et j’y arriverai pas si tu me lâches toi aussi.” Sur le papier c’est putain de simple, un enfant de cinq ans y arriverait et pourtant ça reste bloqué. A la place, t’écoutes en silence, tu dis rien et t’es même pas sûre de réussir à procéder toutes les informations. Ton coup de colère passe un peu, pas réellement parti pourtant. Ça tourne dans ton crâne, tous les pires scénarios se dessinent sans jamais laisser la place aux meilleures issues quand bien même elles restent bien plus probables que les films catastrophes que tu te fais. Forcément tu grinces des dents quand elle te parle de cette meuf, celle qui a ta tronche mais qui reste une étrangère à ses yeux. Cette meuf, là, que toi aussi tu croises dans le miroir et que tu détestes. « Dis pas n’importe quoi, » que tu grommelles en secouant la tête. « Y a pas d’autre meuf, c’est que moi. » Et c’est sans doute une bonne partie du problème. C’est celle que tu deviens quand t’es sous substance, celle qui ose et qui n’a pas peur de faire ce qu’elle veut, celle qui se fiche de ce que les autres pensent et qui n’a pas à se soucier de son homonyme trop sobre et trop triste pour avancer. « Je sais c’que je fais, » tu marmonnes en tirant sur ton foutu joint sans pour autant croiser son regard. Non, tu sais pas ce que tu fais, t’en as aucune putain d’idée et c’est bien là le problème. Tes potes, là, en dehors des soirées tu les vois pas, s’il t’arrivait un truc y en a aucun qui pointerait le bout de son nez parce qu’ils seraient tous trop défoncés pour bouger leur cul. « Franchement, tu t’inquiètes pour rien, on s’amuse, c’tout. » En soit c’est même pas faux, vous êtes juste une bande de cons peu intéressés par ce qui gravite autour de votre petite bulle de confort, vous faites de mal à personne sauf à votre propre santé. Mais qui en a quelque chose à faire, réellement ? Lèvres pincées, tu passes ton pouce sur l’arête de ton nez alors que ses mots de plus tôt résonnent à nouveau dans ton esprit. Volontairement, tu laisses de côté la partie qui concerne Margot parce que tu sais que tu vas juste t’énerver et que ça va relancer la machine. T’ignores volontairement également la partie où elle dit vouloir te voir toi plutôt qu’elle. Ca non plus, t’y crois pas. Son choix elle l’a fait y a deux ans quand elle te l’a présentée et c’était pas toi, tu vois pas pourquoi ça le serait d’avantage aujourd’hui. « Je comprends pas le problème, en fait. La journée t’as tes cours, le soir t’as ta meuf ou tes potes de fac et les weekends je bosse des horaires à la con, j’vais pas éternellement dépendre de toi pour faire des trucs, hein. Genre si tu veux qu'on s'voit ok, on trouve un moment mais j'ai pas besoin que tu viennes m'chercher comme ça. » Elle est la seule personne à laquelle tu t’es jamais raccrochée. Tu pouvais pas compter sur tes parents, t’as toujours détesté les familles d’accueil qui ne faisaient que leur job, juste pour le principe d’être une ado rebelle en colère et justifier tes crises existentielles. Et au milieu de tout ce chaos, y avait Mac. Mac qui faisait de son mieux pour te tirer vers le haut, Mac qui t’as donné le soutien dont t’as toujours manqué, Mac qui, malgré ses exigences, a rendu ton existence plus facile et plus douce sur bien des points. Mac qui a aussi sa vie, son entourage, ses obligations et ton rôle à toi dans tout ça, il est trop flou et indéfini. T’as pas le niveau pour t’opposer face à Margot, t’as pas les épaules pour supporter les regards inquisiteurs et indignés de ses potes, t’as rien à lui offrir qui en vaille la peine, au final. « Genre, t’attends quoi de moi ? Que j’te demande l’autorisation pour sortir et faire ma vie à chaque fois ? » Tu parles d’une vie, ouais. Mais encore une fois, pas la question. « On a plus quinze ans, Mac. On a l’droit de faire c’qu’on veut chacune de notre côté. »


Revenir en haut Aller en bas
Mac Sutherland
Mac Sutherland
la peur du vide
ÂGE : 27 ans (06/07).
SURNOM : juste 'mac'.
STATUT : fiancée à spencer, elle essaie de faire les choses bien, cette fois.
MÉTIER : prend un peu du grade en tant que responsable de comm et agente un peu officieuse pour une écrivaine bien connue, pas peu fière de l'avoir soudoyée pour vendre les droits de son bouquin pour une adaptation au grand écran.
LOGEMENT : elle partage un appart à logan city et un peu plus de sa vie tous les jours avec spencer en priant pour que ça tienne.
a little too late to right the wrongs (mac#13) B1c7f53d478c8df4573e451cc848c821d49f20d3
POSTS : 1007 POINTS : 120

TW IN RP : relations malsaines et adultère (passés), deuil (parental)
TW IRL : age gaps romancés, grooming
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
CODE COULEUR : #996699
RPs EN COURS : a little too late to right the wrongs (mac#13) 756e5f7051122f90db6745a0168af17556b2c77e
SPENCER i'm sure we're taller in another dimension, you say we're small and not worth the mention. you're tired of moving, your body's aching, we could vacay, there's places to go- clearly this isn't all that there is. you dream of walls that hold us imprisoned; it's just a skull, least that's what they call it, and we're free to roam.

a little too late to right the wrongs (mac#13) De9b2ee351af7ad91ceb98937ac79fb14948312e
DAISY you pin me to the ground, eight years old with a replica gun pushin' in my skull saying you're gonna kill me if I tell, never did and I never will, that house was living hell.

a little too late to right the wrongs (mac#13) 4fb0d19716dff88705c49168fc1cd01aa67e5dde
MARGOT i'll say the words you'd always hoped, set our hearts racing even though i know that it's all over. i know i can't keep calling, cause everytime i run, i keep on falling on you.

a little too late to right the wrongs (mac#13) ND6S1fw
MARCELINE i don't wanna wake up, i don't know who you are, you must be some combination of people in my subconscious. i'm no good at lying, on my back or through my teeth, but i'm good at dreaming.

daisy#1 -- marceline#4 -- spencer#20 -- margot#3.

uas, fbs : spencer - ua slasher -- spencer ua trophy wives -- spencer - ua fwb -- spencer - ua vampires -- spencer fb#19.
RPs TERMINÉS : spencer n°1 -- marceline n°1 -- spencer n°3 -- marceline n°2 -- eleonora n°1 -- spencer n°4 -- spencer n°5 -- spencer n°6 -- spencer n°7 -- spencer n°2 (flashback) -- spencer n°8 -- spencer n°9 -- winx club n°1 -- spencer n°10 -- spencer n°11 -- spencer n°12 -- spencer n°13 (fb) spencer n°14 -- margot n°1 -- marceline n°3 -- spencer n°15 -- margot n°2 --
AVATAR : hailee steinfeld
CRÉDITS : mcximoffss (avatar), harley (crackships)
DC : elena, la trésorière du dumb bitch club
PSEUDO : princesse mononoprix/monononucléose/mononoski
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42405-preach-the-sinner
https://www.30yearsstillyoung.com/t42439-le-noir-dedans#2131297
https://www.30yearsstillyoung.com/t42483-mac-sutherland

a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty
Message(#) Sujet: Re: a little too late to right the wrongs (mac#13) a little too late to right the wrongs (mac#13) EmptySam 3 Juin 2023 - 16:58




a little too late to right the wrongs
@Spencer Blackwell & Mac Sutherland a little too late to right the wrongs (mac#13) 1287488235

L'inquiétude et la rancœur me tiraillent chacune de leur côté et tu dois sentir le déséquilibre dans mes mots, tantôt soucieuse et douce comme un agneau, tantôt pleine d'une rage que je déteste chez moi et que je me plais tant à ignorer. On entre dans le vif du sujet, et comme toutes les fois où je tente de l'aborder tu restes obstinément mutique, tu regardes ailleurs d'un air désintéressé, plus focalisée sur ton joint que sur moi. T'as hâte de repartir, reine quand il s'agit d'éviter les confrontations, et moi j'ai presque envie de me défiler parce que je sais d'avance que rien de tout ça ne sera plaisant. Et j'ai visé juste : tu rejettes mon inquiétude, tu sais ce que tu fais, t'es grande, tu t'amuses juste, et moi je suis forcée à remettre en perspective la montagne de problèmes que je t'imagine, quand toi tu n'y vois qu'une taupinière. Et ça suffit pas, tu reboucles sur mes tendances de control freak, tu me cernes à la perfection alors que tout m'échappe de toi ; tu me connais mieux que l'inverse et ça me rend profondément mal à l'aise d'être mise dans cette position précaire. « C'est pas c'que je veux », je trouve quand même la force de protester, une main toujours contre mon front et ma clope qui commence à me chauffer les doigts en atteignant le filtre. Mais qu'est-ce qui ne l'est pas, Spence ? Je saurais même pas être honnête avec moi même et me demander si c'est vraiment ce que je veux, te contrôler, te cadrer. Parce que t'as raison : de ta fenêtre, ça y ressemble franchement.

« C'est ça le problème, Spence, tu te dis que c'est juste pour t'amuser alors que tu te fous la tête à l'envers tous les soirs, c'est pas normal. »

J'en reviens à mon calcul de tout à l'heure, ça fait genre six mois que je t'ai pas vue sobre, peut-être plus ; t'es toujours ailleurs, jamais vraiment toi-même, t'as perdu cette gravité que je sentais toujours en toi sauf quand je te confronte, et là elle se transforme en une colère froide et résignée qui m'effraie et que je ne te connaissais pas. C'est plus fort que moi, mais je demande : « T'es capable de rien consommer et de pas sortir pendant une semaine ? » Je hausse les sourcils : je veux que la question soit rhétorique mais j'espère quand même que tu me contredises. « Je m'inquiète pour toi, Spence, genre vraiment. » Troisième clope, on enchaîne, on retombe sur les mêmes arguments, la même dispute. On prend les mêmes et on recommence tout en sachant bien que l'issue ne changera pas. « Et le fait que tu comprennes pas pourquoi, ça me fait encore plus flipper. » Et le pire, c'est que je la sens, là, la control freak, celle qui se prend pour ta mère et qui n'assume pas, qui a peur que tu lui échappes. Elle existe. Il n'y a pas que Spencer, qui a un second visage : y a une autre Mac, aussi, et elle m'a bouffée.

« Je sais que ça va pas. Tu fais toujours ça quand ça va pas, mais c'est la première fois que tu me repousses comme ça. »

Je sais pas quelle stature adopter, si je dois alterner le bad cop avec le good cop, si ça changera quoi que ce soit, j'ai l'horrible impression d'essayer de viser à l'aveugle jusqu'à trouver ton point faible pour qu'enfin tu t'ouvred à moi, sauf que ce point faible, je le connais plus. « Maintenant t'as raison, tu fais c'que tu veux, je suis pas là pour te babysitter, on n'a plus quinze ans. » Au moins, c'est clair. J'ai perdu cette énergie, ce soir c'était une bouteille à la mer, et j'essaie de me convaincre en même temps que je te le dis que je le referai plus, tout en sachant pertinemment qu'à la première disparition de ta part, la première alerte, le premier message un peu inquiétant, je plaquerai tout pour venir te retrouver. Rien de tout ça n'est juste. « Mais j'sais que si quelqu'un le fait pas pour toi, tu le feras jamais. »  Good cop, maintenant, j'imagine. Pour combien de temps avant que je reperde patience ? Ça se compte en minutes, sûrement. Je donne l'impression de lâcher du lest, tout en étant persuadée qu'à la seconde où je relacherai un peu les rênes, je ne te rattraperai plus. C'est fini : on est diamétralement opposées, maintenant, c'est deux paradigmes qu'on réconciliera pas. On le sait, et je pense que je me débats depuis trop longtemps pour avoir encore un peu d'espoir. Toi, je sais même pas si tu essaies. « J'te demande juste de me parler », je termine, mégots numéro un et deux toujours dans une main alors que clope numéro trois entrave ma diction. Ma main libre vient attraper la tienne, nouer nos doigts, je change de langage pour te supplier mais je ne sais pas s'il aura même un tant soit peu d'utilité en plus, celui-ci. « Sérieux. Je sais plus quoi faire pour toi, et essaie pas de me dire que t'en as pas besoin. Dis-moi juste c'que je peux faire. »


if it brings me to my knees it's a bad religion -- to me it's nothing but a one-man cult and cyanide in my styrofoam cup (c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Blackwell
Spencer Blackwell
l'hymne à la nuit
l'hymne à la nuit
a little too late to right the wrongs (mac#13) Hu5cwsy Présent
ÂGE : a passé le délai pour adhérer au club des 27 et c'est pas plus mal. (05.04.96)
SURNOM : spence, c'est suffisant.
STATUT : croyez bien qu'elle est la première surprise que mac ait accepté sa demande en mariage.
MÉTIER : d'abord serveuse à l'octopus, elle y est aujourd'hui croupière. (rien d'autre à signaler, monsieur l'agent)
LOGEMENT : depuis peu, elle partage un appart avec mac à logan city.
marveldaily.tumblr
POSTS : 3197 POINTS : 240

TW IN RP : consommation de drogues et d'alcool, overdose, anxiété, langage vulgaire, violence physique, comportement autodestructeur, abandon familial (liste non exhaustive)
TW IRL : ràs.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : enfant du système › véritable désastre social › réfractaire au changement › autocritique acerbe › 0% self esteem › ancienne consommatrice régulière de stupéfiants (a fait une overdose en mai 2022, suivie d'une désintox) › tente de faire au mieux pour reprendre sa vie en main › clean depuis juin 2022
CODE COULEUR : spencer hésite en olivedrab (ou darkolivegreen)
RPs EN COURS :
a little too late to right the wrongs (mac#13) 7c9dbade79f2a196326bb01c99519a826beb0a7a
(raelyn#13) nobody really cared, so it never really mattered. it never really mattered, so it never really happened. what's the point in fighting for a happy ever after? the past keeps haunting the future, i imagine.

a little too late to right the wrongs (mac#13) A68bed8ec9b54368283e435b3f29dc793c5c48cd
(mac#19 (2019) & #20) i know i went and left you all alone, please don't think that i let you go. 'cause i could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home.
(+ ua slasher + ua trophy wives + ua fwb)

a little too late to right the wrongs (mac#13) Zspy
(malone#3) step one, gotta find a way to get the fuck outta bed. step two, gotta find a way to get the fuck out my head. step three, gotta wake up, do this all over again.

a little too late to right the wrongs (mac#13) D244d56e704c721da63b19ac3839641045450d9a
(kieran#4)bad things come in threes. bad luck always seems to find me, black cat walkin' right beside me. knock on wood but i'm still jinxed.

a little too late to right the wrongs (mac#13) 26b0e586c8aad578213cbf5262b1861096e4e370
(eli#2) you're a lone wolf in the wild, there's a fire burning underneath the starlight and you're still in this heart of mine, you're pretty when you're high boy.


UA GOTHIQUE : codyrubenmac

TÉLÉPHONE : macmac (fb)n° inconnueli


RPs EN ATTENTE :
oopsie:

RPs TERMINÉS :
a little too late to right the wrongs (mac#13) D47d40b7f0f9da919abfa8aec8255def
raelyn#1seth#1kieran#1raelyn#2watsonraelyn#3seth#2murphy#1 & seth#3amosmelchiormurphy#2mac#1huntermac#3mac#4mac#5otto(bus)raelyn#4mac#6mac#7mac#8raelyn#5kieran#2sawyer#1seth#4raelyn#6mac#9raelyn#7mac#10raelyn#8raelyn#9mac#11seth#5mac#12malone#1kieran#3malone#2raelyn#10mac#14raelyn#11mac#15margot#2archieraelyn#12mac#16eli#1mac#17mac#18

FLASHBACKS : megan (2011)mac#2 (2017)margot#1 (2019)mac#13 (2019)

UA : cesar (bunyip)raelyn (slasher)swann (gothique)asher (gothique)

lost in translation:


a little too late to right the wrongs (mac#13) 82Yl6q2O_o

AVATAR : florence pugh.
CRÉDITS : harley (avatar & crackships) & marveldaily.tumblr (gif profil) & phelto, pvris, grandson, dorothy (lyrics) & loonywaltz (ub) & dessin by mapartche ♥
DC : cassie la wannabe & dina la ninja.
PSEUDO : harley.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40915-everyone-else-knows-why-spencer
https://www.30yearsstillyoung.com/t44732-spencer-blackwell#2268344

a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty
Message(#) Sujet: Re: a little too late to right the wrongs (mac#13) a little too late to right the wrongs (mac#13) EmptySam 3 Juin 2023 - 22:15




a little too late to right the wrongs
Spencer Blackwell & @Mac Sutherland :brows:

« Abuse pas, c’est pas tous les soirs, » que tu mens entre tes dents. Elle est bien ténue, ta seule ligne de défense. Y a peut-être une fois par semaine que t’es à peu près sobre. Ca ne dure jamais parce que dès que tu l’es, ton cerveau pense à trop de choses et ton corps réclame sa dose, et tant qu’il est pas servi, t’es bonne à rien et tu peux pas fonctionner. Tu sais plus. « Bien sûr que j’suis capable, j’vois même pas pourquoi tu demandes. » Agacée, tu souffles du nez en répondant plus sèchement que prévu. La réalité c’est que tu penses pas pouvoir tenir une semaine sans rien prendre, et puis très franchement, t’as pas envie d’essayer. D’avance tu sais que tu supporteras pas d’avoir les idées claires trop longtemps, que si la Spencer sobre refait surface sans avoir été préparée, elle va finir par faire une vraie connerie et qu’il n’y aura pas de retour en arrière. Alors autant la laisser se noyer sous les alcools dégueu et autant la laisser vagabonder dans ses paradis artificiels où elle peut enfin souffler.
Je sais que ça va pas, qu’elle te dit, et bien sûr qu’elle se doute qu’il y a un truc qui se trame, t’es tout sauf subtile dans ton comportement mais tu lui apportera pas la confirmation pour autant. A la place, tu pinces les lèvres en détournant la tête, juste pour ne pas croiser son regard. Tu la laisses continuer, soupirant parfois avant de lâcher la fin du joint dans une canette de bière qui traînait au sol. Entre deux inquiétudes exprimées à voix hautes, tu réponds en secouant la tête et en soufflant du nez mais tu ne l'interromps pas, t’as aucune idée de ce que t’es supposée répondre à tout ça. Comme si c’était suffisant pour te convaincre qu’elle a les épaules pour vous porter toutes les deux, elle prend ta main et si d’ordinaire ça fonctionne plutôt bien, cette fois c’est à peine si tu réagis. Ta mâchoire se contracte et tu restes obstinément enfoncée dans ta chaise de jardin branlante, tes doigts à toi restent inertes parce que tu sais que si tu rentres dans son jeu, t’as perdu. Derrière l’écran de fumée, t’oses jeter un bref coup d’oeil dans sa direction, tout ça pour te rendre compte de ce que tu sais déjà. Elle a son air inquiet, les yeux légèrement humides et t’as même pas le coeur de te foutre de sa gueule pour sa sensibilité comme t’as l’habitude de le faire. Difficilement, tu déglutis et tu te rends soudainement compte à quel point t’as la gorge sèche et t’es à peu près sûre que c’est pas seulement à cause de ce que t’as fumé. Tu gardes le silences quelques instants, juste le temps de faire le tri dans tes pensées. Elle est là, la perche que t’es supposée attraper, t’as qu’un mouvement à faire pour tout expliquer, pour l’attirer contre toi et la garder là juste un peu. Mais non, c’est au-dessus de tes forces. « Mac… J’sais pas quoi te dire, vraiment. » Y a des milliers de choses que tu pourrais lui confier, mais pour le moment t’en vois pas franchement la nécessité. D’ici une semaine ou deux, tout sera rentré dans l’ordre et tu la connais suffisamment pour savoir que si tu lui parles de tes problèmes actuels, elle va se mettre dans tous ses états. Alors autant lui épargner autant que possible de s’arracher les cheveux pour toi quand vraiment, ça n’en vaut pas la peine. C’est qu’un passage à vide, un moment difficile à encaisser mais tout ira mieux dans pas longtemps, t’as envie d’y croire. « J’vais bien et j’ai pas besoin qu’tu flippes pour moi, ok ? » Tu marmonnes sans plus de conviction que ça, les yeux posés sur vos mains entremêlées. « J’te l’ai dit, tu t’en fais trop. » Comme souvent, comme toujours. Quand t’auras réglé tes affaires en cours, tu pourras revenir la voir avec ton air de chiot battu, t’excuser d’avoir été conne et l’accompagner au parc avec des dinosaures taille réelle de quand vous étiez gamines pour te faire pardonner. Quant à savoir ce qu’elle peut faire pour toi, rien. T’es la seule qui peut te sortir les doigts du cul et tu peux pas toujours compter sur elle. Tu sais pas si elle te croit, t’en doutes très sincèrement mais t’as pas mieux à lui offrir pour l’instant. T’es à deux doigts de lui proposer de se voir plus tard, quand t’auras un peu décuvé et qu’elle aura suffisamment l’impression de voir l’autre Spencer pour que ça soit convaincant à ses yeux, mais la porte s’ouvre avec fracas, te faisant sursauter et lâcher sa main. « Putain Sean, » tu pestes contre le concerné qui ricane en prenant appui sur le cadre. « Y a Nate qui t’cherche et il est pressé, alors grouille si tu veux tes trucs, » qu’il balance avant de vider son verre d’une traite et de s’éclipser aussitôt. Merde, il est arrivé quand Nate, tu l’as pas vu faire. Machinalement tu sors ton téléphone pour voir les messages manqués de ton dealer qui prévenait de son arrivée prochaine. « Je- Bouge pas, j’reviens. » Et juste comme ça, tu t’apprêtes à la laisser en plan, presque comme si elle ne venait pas de tenter de prévenir et de te retenir encore une fois.


Revenir en haut Aller en bas
Mac Sutherland
Mac Sutherland
la peur du vide
ÂGE : 27 ans (06/07).
SURNOM : juste 'mac'.
STATUT : fiancée à spencer, elle essaie de faire les choses bien, cette fois.
MÉTIER : prend un peu du grade en tant que responsable de comm et agente un peu officieuse pour une écrivaine bien connue, pas peu fière de l'avoir soudoyée pour vendre les droits de son bouquin pour une adaptation au grand écran.
LOGEMENT : elle partage un appart à logan city et un peu plus de sa vie tous les jours avec spencer en priant pour que ça tienne.
a little too late to right the wrongs (mac#13) B1c7f53d478c8df4573e451cc848c821d49f20d3
POSTS : 1007 POINTS : 120

TW IN RP : relations malsaines et adultère (passés), deuil (parental)
TW IRL : age gaps romancés, grooming
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
CODE COULEUR : #996699
RPs EN COURS : a little too late to right the wrongs (mac#13) 756e5f7051122f90db6745a0168af17556b2c77e
SPENCER i'm sure we're taller in another dimension, you say we're small and not worth the mention. you're tired of moving, your body's aching, we could vacay, there's places to go- clearly this isn't all that there is. you dream of walls that hold us imprisoned; it's just a skull, least that's what they call it, and we're free to roam.

a little too late to right the wrongs (mac#13) De9b2ee351af7ad91ceb98937ac79fb14948312e
DAISY you pin me to the ground, eight years old with a replica gun pushin' in my skull saying you're gonna kill me if I tell, never did and I never will, that house was living hell.

a little too late to right the wrongs (mac#13) 4fb0d19716dff88705c49168fc1cd01aa67e5dde
MARGOT i'll say the words you'd always hoped, set our hearts racing even though i know that it's all over. i know i can't keep calling, cause everytime i run, i keep on falling on you.

a little too late to right the wrongs (mac#13) ND6S1fw
MARCELINE i don't wanna wake up, i don't know who you are, you must be some combination of people in my subconscious. i'm no good at lying, on my back or through my teeth, but i'm good at dreaming.

daisy#1 -- marceline#4 -- spencer#20 -- margot#3.

uas, fbs : spencer - ua slasher -- spencer ua trophy wives -- spencer - ua fwb -- spencer - ua vampires -- spencer fb#19.
RPs TERMINÉS : spencer n°1 -- marceline n°1 -- spencer n°3 -- marceline n°2 -- eleonora n°1 -- spencer n°4 -- spencer n°5 -- spencer n°6 -- spencer n°7 -- spencer n°2 (flashback) -- spencer n°8 -- spencer n°9 -- winx club n°1 -- spencer n°10 -- spencer n°11 -- spencer n°12 -- spencer n°13 (fb) spencer n°14 -- margot n°1 -- marceline n°3 -- spencer n°15 -- margot n°2 --
AVATAR : hailee steinfeld
CRÉDITS : mcximoffss (avatar), harley (crackships)
DC : elena, la trésorière du dumb bitch club
PSEUDO : princesse mononoprix/monononucléose/mononoski
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42405-preach-the-sinner
https://www.30yearsstillyoung.com/t42439-le-noir-dedans#2131297
https://www.30yearsstillyoung.com/t42483-mac-sutherland

a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty
Message(#) Sujet: Re: a little too late to right the wrongs (mac#13) a little too late to right the wrongs (mac#13) EmptyDim 4 Juin 2023 - 0:04




a little too late to right the wrongs
@Spencer Blackwell & Mac Sutherland a little too late to right the wrongs (mac#13) 1287488235

Je sais pas à quoi je m'attends. Certainement, je sais ce que je voudrais : que tu prennes conscience de ce que je te dis, que tu finisses par craquer, quitte à ce que tu t'effondres complètement pour qu'on puisse y voir du mieux après. Ou peut-être que tu t'excuses, ou même que tu comprennes, rien qu'un peu, même si ça paraît pas, même si c'est vague et que ça me laisse dubitative ; promis que je comprendrai. Au lieu de ça tu me profères des banalités effarantes d'hypocrisie, les mêmes que tu me lâches à chaque fois que je m'inquiète un peu trop : promis, t'es pas addict, je m'en fais trop, je devrais peut-être me reposer moi, au fond, plutôt que d'épuiser mes nerfs à te pourchasser pour rien. Je déglutis à sec ; je réalise une énième fois que j'ai supplié pour une réponse vide, et qu'à trop en attendre j'ai oublié les illusions qui persistent dans ses yeux. Je ne sais pas si je t'en veux, ou si c'est à moi que je m'en prends le plus. « Ouais, ok », je chuchote d'une voix frêle et brisée à chaque tournure, j'essuie une larme à la con que je ne veux pas que tu voies : ça soutiendrait l'idée que tu te fais de moi, toujours à vif, trop impliquée, facile à froisser quand on ne me donne pas ce que je veux.

Puis la porte s'ouvre et nous fait sursauter toutes les deux ; j'aimerais ne pas m'arrêter sur ta main qui lâche la mienne mais c'est plus fort que moi et c'est si facile pour toi de me briser le cœur. Tu le regardes lui, alors que moi je baisse les yeux, je me fais toute petite jusqu'à ce qu'on m'oublie. Je n'ai aucune envie de me faire remarquer, et quelque part, j'ai envie de guetter ta réaction, j'espère que tu vas lui dire que t'es pas intéressée pour voir ce Nate, que t'as plus important à faire. Mais c'est à moi que t'envoies ce message, t'amorces un décollage de ton siège et je m'entends à peine le dire : « Non. » Ça m'a échappé et, forcément, je dois me dépêcher de trouver une suite, une justification, autre chose qu'un flot d'insultes envers l'importun et une négation mauvaise à ton encontre : « Si tu pars, je pars aussi. » Je me relève avant toi pour croiser mes bras sur ma poitrine, la quatrième clope attendra mais t'inquiète même pas qu'elle arrive, j'ai besoin de marcher un peu pour me calmer mais j'ai peur de partir trop loin et que t'en profites, alors je bouge pas d'un pouce. « J't'attends pas là pendant que tu te défonces, Spence. Si tu veux t'enfiler des trucs, vas-y, mais compte pas sur moi pour te soutenir pendant que tu l'fais, ou faire semblant que ça m'importe pas. » Parce que ça m'importe, Spence ; putain, ça me brise le cœur, que la réalité te suffise pas ou qu'elle soit trop sombre pour que t'acceptes d'y rester plus de quelques heures. T'es devenue une passagère dans ma vie, tu viens quand tu redescends, tu passes quelques heures et quand ça devient trop dur, trop lourd pour toi, tu t'éclipses avec à peine un au revoir en me laissant attendre jusqu'à la prochaine fois. Je suis jamais sûre qu'il y en aura. « Putain d'merde, quoi, j'suis en train de te dire que ça me fait flipper que t'arrives plus à décrocher et que tu dises rien, et toi tu te barres pour aller te défoncer, je sais même pas si tu reviendras dans dix minutes ou si tu vas te perdre et que j'vais t'attendre jusqu'à demain matin– » Une autre larme coule et je l'essuie sans ménagement en espérant que tu la voies pas. C'est pas censé arriver maintenant, et t'es pas censée me voir pleurer. « J'peux plus faire ça, Spence, merde. Je t'aime et ça me bouffe de te voir comme ça, tu comprends ou tu t'en fous ? »


if it brings me to my knees it's a bad religion -- to me it's nothing but a one-man cult and cyanide in my styrofoam cup (c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Blackwell
Spencer Blackwell
l'hymne à la nuit
l'hymne à la nuit
a little too late to right the wrongs (mac#13) Hu5cwsy Présent
ÂGE : a passé le délai pour adhérer au club des 27 et c'est pas plus mal. (05.04.96)
SURNOM : spence, c'est suffisant.
STATUT : croyez bien qu'elle est la première surprise que mac ait accepté sa demande en mariage.
MÉTIER : d'abord serveuse à l'octopus, elle y est aujourd'hui croupière. (rien d'autre à signaler, monsieur l'agent)
LOGEMENT : depuis peu, elle partage un appart avec mac à logan city.
marveldaily.tumblr
POSTS : 3197 POINTS : 240

TW IN RP : consommation de drogues et d'alcool, overdose, anxiété, langage vulgaire, violence physique, comportement autodestructeur, abandon familial (liste non exhaustive)
TW IRL : ràs.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : enfant du système › véritable désastre social › réfractaire au changement › autocritique acerbe › 0% self esteem › ancienne consommatrice régulière de stupéfiants (a fait une overdose en mai 2022, suivie d'une désintox) › tente de faire au mieux pour reprendre sa vie en main › clean depuis juin 2022
CODE COULEUR : spencer hésite en olivedrab (ou darkolivegreen)
RPs EN COURS :
a little too late to right the wrongs (mac#13) 7c9dbade79f2a196326bb01c99519a826beb0a7a
(raelyn#13) nobody really cared, so it never really mattered. it never really mattered, so it never really happened. what's the point in fighting for a happy ever after? the past keeps haunting the future, i imagine.

a little too late to right the wrongs (mac#13) A68bed8ec9b54368283e435b3f29dc793c5c48cd
(mac#19 (2019) & #20) i know i went and left you all alone, please don't think that i let you go. 'cause i could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home.
(+ ua slasher + ua trophy wives + ua fwb)

a little too late to right the wrongs (mac#13) Zspy
(malone#3) step one, gotta find a way to get the fuck outta bed. step two, gotta find a way to get the fuck out my head. step three, gotta wake up, do this all over again.

a little too late to right the wrongs (mac#13) D244d56e704c721da63b19ac3839641045450d9a
(kieran#4)bad things come in threes. bad luck always seems to find me, black cat walkin' right beside me. knock on wood but i'm still jinxed.

a little too late to right the wrongs (mac#13) 26b0e586c8aad578213cbf5262b1861096e4e370
(eli#2) you're a lone wolf in the wild, there's a fire burning underneath the starlight and you're still in this heart of mine, you're pretty when you're high boy.


UA GOTHIQUE : codyrubenmac

TÉLÉPHONE : macmac (fb)n° inconnueli


RPs EN ATTENTE :
oopsie:

RPs TERMINÉS :
a little too late to right the wrongs (mac#13) D47d40b7f0f9da919abfa8aec8255def
raelyn#1seth#1kieran#1raelyn#2watsonraelyn#3seth#2murphy#1 & seth#3amosmelchiormurphy#2mac#1huntermac#3mac#4mac#5otto(bus)raelyn#4mac#6mac#7mac#8raelyn#5kieran#2sawyer#1seth#4raelyn#6mac#9raelyn#7mac#10raelyn#8raelyn#9mac#11seth#5mac#12malone#1kieran#3malone#2raelyn#10mac#14raelyn#11mac#15margot#2archieraelyn#12mac#16eli#1mac#17mac#18

FLASHBACKS : megan (2011)mac#2 (2017)margot#1 (2019)mac#13 (2019)

UA : cesar (bunyip)raelyn (slasher)swann (gothique)asher (gothique)

lost in translation:


a little too late to right the wrongs (mac#13) 82Yl6q2O_o

AVATAR : florence pugh.
CRÉDITS : harley (avatar & crackships) & marveldaily.tumblr (gif profil) & phelto, pvris, grandson, dorothy (lyrics) & loonywaltz (ub) & dessin by mapartche ♥
DC : cassie la wannabe & dina la ninja.
PSEUDO : harley.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40915-everyone-else-knows-why-spencer
https://www.30yearsstillyoung.com/t44732-spencer-blackwell#2268344

a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty
Message(#) Sujet: Re: a little too late to right the wrongs (mac#13) a little too late to right the wrongs (mac#13) EmptyDim 4 Juin 2023 - 16:38




a little too late to right the wrongs
Spencer Blackwell & @Mac Sutherland :brows:

C’est beaucoup d’un coup, encore une fois. Si tu pars, je pars aussi, les larmes qu’elle tente maladroitement de te cacher, je t’aime et t’as envie de lui dire que toi aussi putain, sauf que c’est sans doute pas de la même façon. De toute manière, c’est pas quelque chose que tu veux lui imposer, ton amour bancal, elle mérite mieux que quelqu’un d’instable, d’incapable de gérer ses émotions parasites et qui n’a pas pas l’ambition de changer. Alors tu ravales ta bile, tu gardes le regard loin de ses yeux parce que t’as peur de ce qu’elle pourrait y trouver. Ta jambe s’agite et un espèce de silence lourd s’installe, une minute, peut-être deux, dans tous les cas c’est putain de trop long et t’as le vain espoir que ça soit elle qui le brise, qu’elle s’énerve d’un coup sur toi, que ça justifie que tu la repousses encore plus fort parce que vous serez toutes les deux trop énervées pour y voir clairement. Mais rien, c’est sa voix qui fait des trémolos, ton coeur qui se brise à l’instant où t’as le malheur de croiser son regard l’espace de quelques secondes et tu sais plus quoi faire. D’un côté y a ta meilleure amie qui te supplie de revenir vers la lumière avec elle, de l’autre y a ton dealer qui vient t’offrir sur un plateau d’argent tout ce qu’il te faut pour apaiser tes maux. « Recommence pas, j’vais pas- » pas aller te défoncer, ouais, à d’autres. Tu te coupes avant de laisser échapper un grognement agacé en laissant tomber ta tête en arrière. « C’est juste pour récupérer un sachet d’herbe putain, ça va prendre cinq minutes au max. » Bien évidemment t’évoques pas les autres trucs qu’il te file au passage, si jamais elle entend les mots codéine ou cocaïne, tu sais qu'elle va péter un câble. Même toi t’assumes pas tellement d’en arriver là, même si ça reste globalement plus occasionnel que la weed, mais force est de constater que ça fonctionne suffisamment pour que t’y retournes à chaque fois, de plus en plus souvent. Mais tu maîtrises, t’arrêtes quand tu veux et si tu veux, y a aucun doute à tes yeux, du coup autant t’épargner un énième long discours trop chargé en émotion, autant lui éviter encore plus d’inquiétude alors que tu peux un peu la préserver. Tous tes potes le font, tout le monde va putain de bien et c’est juste un peu de bon temps, pas besoin de s’alarmer à outrance comme elle le fait. Tu voudrais pouvoir la convaincre, qu'elle te croie juste un peu, juste le temps que tout rentre dans l'ordre, mais ça a l'air bien mal engagé.
Tu sais même pas pourquoi t’essaies encore de négocier, tu sais très bien qu’elle va se barrer parce que t’as osé tenter de te justifier alors que tu devrais l’écouter elle et saisir sa main tendue. Pourtant tu la vois là, debout devant toi et dans tous ses états pendant que toi t’es à peine capable de soutenir la vision qui s’offre à toi. Tu détestes la voir pleurer, tu détestes qu’elle te fasse sentir coupable à ce point, tu détestes ne pas être capable de lui parler, tu détestes être responsable de tout ça et par-dessus tout, tu détestes le choix que tu t’apprêtes à faire. A ton tour, tu te relèves pour lui faire face, toujours plus petite mais jamais moins bornée, et tu t’avances d’un pas décidé dans sa direction, juste de quoi toiser et déstabiliser. « Si tu veux vraiment te barrer vas-y, j'te retiens pas. » Qu'elle aille donc retrouver Margot qui saura sûrement la consoler et mieux la rassurer que toi et tes pauvres tentatives. C’est plus fort que toi, plus elle essaie de s’accrocher et plus tu la repousses, t’y peux rien et elle non plus en vérité. « Si tu peux plus faire ça le fait plus, j’te demande rien. » Encore un des problèmes que t’as, ça. Tu demandes rien, jamais, à personne, tes problèmes tu t’obstines à les régler seule quand bien même tu croules dessous. Ca te concerne toi, ça regarde personne d’autre.



Revenir en haut Aller en bas
Mac Sutherland
Mac Sutherland
la peur du vide
ÂGE : 27 ans (06/07).
SURNOM : juste 'mac'.
STATUT : fiancée à spencer, elle essaie de faire les choses bien, cette fois.
MÉTIER : prend un peu du grade en tant que responsable de comm et agente un peu officieuse pour une écrivaine bien connue, pas peu fière de l'avoir soudoyée pour vendre les droits de son bouquin pour une adaptation au grand écran.
LOGEMENT : elle partage un appart à logan city et un peu plus de sa vie tous les jours avec spencer en priant pour que ça tienne.
a little too late to right the wrongs (mac#13) B1c7f53d478c8df4573e451cc848c821d49f20d3
POSTS : 1007 POINTS : 120

TW IN RP : relations malsaines et adultère (passés), deuil (parental)
TW IRL : age gaps romancés, grooming
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
CODE COULEUR : #996699
RPs EN COURS : a little too late to right the wrongs (mac#13) 756e5f7051122f90db6745a0168af17556b2c77e
SPENCER i'm sure we're taller in another dimension, you say we're small and not worth the mention. you're tired of moving, your body's aching, we could vacay, there's places to go- clearly this isn't all that there is. you dream of walls that hold us imprisoned; it's just a skull, least that's what they call it, and we're free to roam.

a little too late to right the wrongs (mac#13) De9b2ee351af7ad91ceb98937ac79fb14948312e
DAISY you pin me to the ground, eight years old with a replica gun pushin' in my skull saying you're gonna kill me if I tell, never did and I never will, that house was living hell.

a little too late to right the wrongs (mac#13) 4fb0d19716dff88705c49168fc1cd01aa67e5dde
MARGOT i'll say the words you'd always hoped, set our hearts racing even though i know that it's all over. i know i can't keep calling, cause everytime i run, i keep on falling on you.

a little too late to right the wrongs (mac#13) ND6S1fw
MARCELINE i don't wanna wake up, i don't know who you are, you must be some combination of people in my subconscious. i'm no good at lying, on my back or through my teeth, but i'm good at dreaming.

daisy#1 -- marceline#4 -- spencer#20 -- margot#3.

uas, fbs : spencer - ua slasher -- spencer ua trophy wives -- spencer - ua fwb -- spencer - ua vampires -- spencer fb#19.
RPs TERMINÉS : spencer n°1 -- marceline n°1 -- spencer n°3 -- marceline n°2 -- eleonora n°1 -- spencer n°4 -- spencer n°5 -- spencer n°6 -- spencer n°7 -- spencer n°2 (flashback) -- spencer n°8 -- spencer n°9 -- winx club n°1 -- spencer n°10 -- spencer n°11 -- spencer n°12 -- spencer n°13 (fb) spencer n°14 -- margot n°1 -- marceline n°3 -- spencer n°15 -- margot n°2 --
AVATAR : hailee steinfeld
CRÉDITS : mcximoffss (avatar), harley (crackships)
DC : elena, la trésorière du dumb bitch club
PSEUDO : princesse mononoprix/monononucléose/mononoski
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42405-preach-the-sinner
https://www.30yearsstillyoung.com/t42439-le-noir-dedans#2131297
https://www.30yearsstillyoung.com/t42483-mac-sutherland

a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty
Message(#) Sujet: Re: a little too late to right the wrongs (mac#13) a little too late to right the wrongs (mac#13) EmptyDim 4 Juin 2023 - 20:20




a little too late to right the wrongs
@Spencer Blackwell & Mac Sutherland a little too late to right the wrongs (mac#13) 1287488235

Comme à chaque engueulade, je passe de la colère à la supplique en une seconde à peine, juste assez pour que tu remarques que je fais un effort, mais jamais assez pour te montrer que je suis prête à changer sur le long terme. C'est vrai : je t'étouffe, j'ai ce besoin de protection envers toi qui vire trop facilement au contrôle, notre amitié n'est plus saine depuis qu'on a commencé à diverger, si tant est qu'elle l'ait déjà été un jour. J'ai toujours été trop attachée à toi, et Margot a raison en disant que je te fais toujours passer avant tout, avant nous, même avant moi. J'en suis à me ruiner des soirées pour te suivre en espérant te faire changer d'avis, tout en sachant que c'est perdu d'avance. T'es aussi têtue que moi, et t'as aucune envie de sortir de tes habitudes. C'est le dernier élan que j'arrive à te donner, que de te dire que je t'aime, pour te montrer que j'ai besoin de te retenir, que j'ai pas envie d'en rester là, que j'ai aucune intention de te tourner le dos. J'ai juste besoin d'un signe que toi aussi, tu m'aimes, et je m'en fous de comment, t'as juste à me dire que t'as autant besoin de moi que l'inverse. On trouvera comment s'en sortir, même si j'y connais rien, j'apprendrai pour toi et c'est la seule chose que je peux te promettre.

Mais rien. Tu te défends avec les mêmes conneries que d'habitude : c'est que de l'herbe, pas de quoi s'alarmer, je suis une drama queen et t'as mieux à foutre que réconforter mes craintes à la con, c'est que cinq minutes, comme toutes les autres fois où c'en était trente et que je commençais à paniquer. Je dis rien, parce que si je parle je sais que les larmes vont couler à volonté et que cette fois, j'aurai rien pour les arrêter. Je me contente de fixer le sol d'un air désapprobateur, jusqu'à ce que ma voix redevienne stable : « C'est que de l'herbe ? Bah il peut venir ici, ton pote, on fumera ensemble. » J'espère que t'acceptes, que tu me rassures d'une manière ou d'une autre, mais je sais déjà que j'ai raison. Pour preuve : tu réponds rien, tu te campes sur tes positions, et tu me retournes que j'ai le droit de partir si c'est mon choix. Mon cœur est à ça de s'échouer tout au fond de mon corps. « Donc c'est tout ? C'est fini, là ? On se voit plus jamais, ou alors j'attends que toi tu fasses le premier pas, ce qui revient au même ? » On est nez à nez et j'ai plus aucune raison de détourner le regard, alors je me force à le planter dans le tien. C'est horrible, ce qu'on a fini par devenir, Spencer. La boule dans ma gorge m'empêche de parler davantage, alors je laisse faire le reste et je me déteste déjà. « Spence », je murmure et je suis trop près de toi, mes doigts s'agrippant à ton haut pour le froisser dans une tentative de te retenir près de moi. Je sais parfaitement ce que je suis en train de faire, et je m'en veux. Je lâche ton t-shirt pour trouver ta joue, et mon autre main laisse tomber le mégot numéro trois pour rejoindre l'autre. Tu vas pas aimer, sûrement ; on n'a pas l'habitude de ce genre de contacts, et je sais que là où j'en suis, c'est quitte ou double. Je ferme le contact entre nous pour appuyer mon front contre le tien : « J'ai besoin que tu restes », je lâche, yeux fermés. Je m'en veux tellement que j'aimerais m'en foutre des claques. « Juste cette fois. » Je referme la distance entre nos lèvres pour t'embrasser, du bout des miennes. Je supplie parce que je ne sais rien faire d'autre, sans me rendre compte que je te pousse un peu plus vers la porte à chaque fois.



if it brings me to my knees it's a bad religion -- to me it's nothing but a one-man cult and cyanide in my styrofoam cup (c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Blackwell
Spencer Blackwell
l'hymne à la nuit
l'hymne à la nuit
a little too late to right the wrongs (mac#13) Hu5cwsy Présent
ÂGE : a passé le délai pour adhérer au club des 27 et c'est pas plus mal. (05.04.96)
SURNOM : spence, c'est suffisant.
STATUT : croyez bien qu'elle est la première surprise que mac ait accepté sa demande en mariage.
MÉTIER : d'abord serveuse à l'octopus, elle y est aujourd'hui croupière. (rien d'autre à signaler, monsieur l'agent)
LOGEMENT : depuis peu, elle partage un appart avec mac à logan city.
marveldaily.tumblr
POSTS : 3197 POINTS : 240

TW IN RP : consommation de drogues et d'alcool, overdose, anxiété, langage vulgaire, violence physique, comportement autodestructeur, abandon familial (liste non exhaustive)
TW IRL : ràs.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : enfant du système › véritable désastre social › réfractaire au changement › autocritique acerbe › 0% self esteem › ancienne consommatrice régulière de stupéfiants (a fait une overdose en mai 2022, suivie d'une désintox) › tente de faire au mieux pour reprendre sa vie en main › clean depuis juin 2022
CODE COULEUR : spencer hésite en olivedrab (ou darkolivegreen)
RPs EN COURS :
a little too late to right the wrongs (mac#13) 7c9dbade79f2a196326bb01c99519a826beb0a7a
(raelyn#13) nobody really cared, so it never really mattered. it never really mattered, so it never really happened. what's the point in fighting for a happy ever after? the past keeps haunting the future, i imagine.

a little too late to right the wrongs (mac#13) A68bed8ec9b54368283e435b3f29dc793c5c48cd
(mac#19 (2019) & #20) i know i went and left you all alone, please don't think that i let you go. 'cause i could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home.
(+ ua slasher + ua trophy wives + ua fwb)

a little too late to right the wrongs (mac#13) Zspy
(malone#3) step one, gotta find a way to get the fuck outta bed. step two, gotta find a way to get the fuck out my head. step three, gotta wake up, do this all over again.

a little too late to right the wrongs (mac#13) D244d56e704c721da63b19ac3839641045450d9a
(kieran#4)bad things come in threes. bad luck always seems to find me, black cat walkin' right beside me. knock on wood but i'm still jinxed.

a little too late to right the wrongs (mac#13) 26b0e586c8aad578213cbf5262b1861096e4e370
(eli#2) you're a lone wolf in the wild, there's a fire burning underneath the starlight and you're still in this heart of mine, you're pretty when you're high boy.


UA GOTHIQUE : codyrubenmac

TÉLÉPHONE : macmac (fb)n° inconnueli


RPs EN ATTENTE :
oopsie:

RPs TERMINÉS :
a little too late to right the wrongs (mac#13) D47d40b7f0f9da919abfa8aec8255def
raelyn#1seth#1kieran#1raelyn#2watsonraelyn#3seth#2murphy#1 & seth#3amosmelchiormurphy#2mac#1huntermac#3mac#4mac#5otto(bus)raelyn#4mac#6mac#7mac#8raelyn#5kieran#2sawyer#1seth#4raelyn#6mac#9raelyn#7mac#10raelyn#8raelyn#9mac#11seth#5mac#12malone#1kieran#3malone#2raelyn#10mac#14raelyn#11mac#15margot#2archieraelyn#12mac#16eli#1mac#17mac#18

FLASHBACKS : megan (2011)mac#2 (2017)margot#1 (2019)mac#13 (2019)

UA : cesar (bunyip)raelyn (slasher)swann (gothique)asher (gothique)

lost in translation:


a little too late to right the wrongs (mac#13) 82Yl6q2O_o

AVATAR : florence pugh.
CRÉDITS : harley (avatar & crackships) & marveldaily.tumblr (gif profil) & phelto, pvris, grandson, dorothy (lyrics) & loonywaltz (ub) & dessin by mapartche ♥
DC : cassie la wannabe & dina la ninja.
PSEUDO : harley.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40915-everyone-else-knows-why-spencer
https://www.30yearsstillyoung.com/t44732-spencer-blackwell#2268344

a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty
Message(#) Sujet: Re: a little too late to right the wrongs (mac#13) a little too late to right the wrongs (mac#13) EmptyDim 4 Juin 2023 - 23:47




a little too late to right the wrongs
Spencer Blackwell & @Mac Sutherland :brows:

Malgré toutes tes tentatives pour lui faire comprendre que tu bougeras pas, elle est toujours là à essayer de te ramener, même juste un peu. Peut-être que si t’avais l’esprit un tout petit peu plus clair, tu serais encline à l’écouter et à laisser apparaître une brèche pour qu’elle s’y engouffre. Mais rien, tu caches tout derrière des airs renfrognés et des réponses approximatives. Est-ce que c’est vraiment fini si elle part ? Est-ce qu’elle n’a vraiment plus la patience de te courir après ? Tu sais pas, t’espères pas mais en même temps tu te fais plus trop d’espoir sur le fait que tu pourras réparer ce que t’as cassé.
Tu réalises pas tout à fait ce qu’elle fait, t’es perdue entre ses doigts sur tes joues et son front qui vient se poser contre le tiens. Sa proximité te fout le vertige, t'enivre presque aussi sûrement que tes bouteilles d’alcool et c’est d’un difficile sans nom de ne rien tenter de plus quand tu sens son souffle qui caresse ton visage, que tu la sais si proche.
Pour toute réponse, tu fermes les yeux, autant pour éviter son regard que pour retenir les larmes que tu sens poindre mais que laisseras pas sortir, jamais, sous aucun prétexte. Tu veux protester face à cette proximité, lui dire de pas faire ça, pas maintenant, mais ta gorge est tellement nouée que rien ne veut sortir. Elle a besoin que tu restes mais tu peux pas lui donner ce qu’elle veut, t’en es foutrement incapable. Tu peux pas lui offrir quelque chose que tu ne maîtrises pas et dont t’es même pas sûre d’avoir envie toi-même. T’as essayé, pourtant, ça fait des années que tu t’accroches pour elle et tu sais pas vraiment quand t’as commencé à lâcher la barre, mais le fait est que c’est arrivé et que t’as aucune idée de comment reprendre le contrôle du navire. Ça prend l’eau de tous les côtés, le naufrage est juste la fin inéluctable et tout ce que tu peux faire pour elle, c’est ne pas l'entraîner avec toi dans les tréfonds. Sans que tu ne le voies venir, ses lèvres se posent sur les tiennes et putain, t’oublies comment respirer d’un seul coup. Par réflexe, comme pour t’empêcher de te jeter sur l’occasion comme une perdue, tes doigts viennent saisir ses poignets et s’y agrippent l’espace de quelques instants. A l’instant où ta bouche s’entrouvre, prête à répondre à l’invitation lancée, c’est tout ton corps se tend, ta mâchoire se contracte douloureusement et au moment où tu sens une foutue larme qui menace de s’échapper, tu serres plus fort pour retirer ses mains. Tu laisses échapper un souffle tremblant en détournant le visage avant de t’écarter d’un pas, n’osant plus regarder dans sa direction à elle. Pourquoi elle a fait ça, merde, ça rend tout plus compliqué de franchir cette limite, elle le sait sans doute aussi bien que toi et pourtant elle l’a fait quand même. Du bout de la langue, t’humectes tes lèvres comme si t’avais le vague espoir d’y retrouver le goût des siennes, mais rien, que la vodka qui t’abruti encore l’esprit. Enfin, tu lâches ses bras avant de faire un nouveau pas en arrière, te retranchant vers la porte d’entrée qui sera pourtant ta seule issue. Tu portes une main tremblante à ton front, secouant doucement la tête tandis que ton regard reste rivé sur le sol et la distance que tu viens de tracer entre vous. Ta bouche s’entrouvre plusieurs fois sans qu’aucun son n’en sorte, tu sais plus quoi dire ou comment le dire, comment la prévenir que rien de bon ne sortira de tout ça, qu’elle finira forcément avec le coeur brisé et que de ton côté t’as trop peur de ça pour envisager tenter. Finalement, t’inspires en réussissant malgré tout à atteindre la porte. « Margot attend sûrement qu’tu rentres, » tu marmonnes d’une voix rauque et un peu tremblante en tâtonnant derrière toi à la recherche de la poignée, « tu ferais mieux de- » d’un vague geste de la main, t’essaies de désigner le lointain, là où on l’attend et où on a besoin d’elle. Si c’est pas Margot, c’est quelqu’un d’autre, son père peut-être, quelqu’un qui mérite sa considération et qui ne la rendra pas malheureuse comme tu peux le faire depuis trop longtemps.
Tu resteras pas, même juste cette fois.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty
Message(#) Sujet: Re: a little too late to right the wrongs (mac#13) a little too late to right the wrongs (mac#13) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

a little too late to right the wrongs (mac#13)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-