AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD 4Go – 64Go
127.92 €
Voir le deal

 Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 762 POINTS : 2265

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Andrew #1 ; Greta #1 ; Eddie #1 ; Mabel #1 ; Penelopeia #1 ; Laurie #1 ; Axel #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Ambrose #1 ; Malcolm #2
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: mok, gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Wiise.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty
Message(#) Sujet: Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... EmptyDim 20 Nov 2022 - 18:22



Happy Birthday ! Or not... (1er Juin 2018)
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

Trente ans. Une étape importante dans la vie de tout le monde.  Cette barrière, Marley venait de la franchir et le moins que l'on puisse dire, c'était que cela ne l'enchantait pas vraiment. Elle gardait la face devant ses amis qui étaient présents pour elle, mais au fond d'elle, elle souffrait de ce cap. Elle avait comme un arrière goût d'inachevé et avait l'impression que le temps passait beaucoup trop vite. Elle avait trente ans et elle avait la sensation de ne pas avoir accompli assez de choses. Sans doute était-ellle un peu négative et pessimiste. Si elle se penchait réellement sur sa vie, elle se rendrait compte qu'elle faisait un métier qui lui plaisait et qu'elle commençait même à se faire un nom dans le domaine du maquillage. Côté sentimental, elle n'était peut-être ni mariée, ni fiancée, mais elle était amoureuse. Jackson partageait sa vie depuis quelques années désormais, et si leur relation était faite de hauts et de bas, elle savait que c'était avec lui qu'elle voulait finir sa vie.

Elle avait donc fêté ses trente ans dans un restaurant branché, entourée de ses amis proches et de quelques connaissances. Le repas s'était bien déroulé même si l'esprit de Marley vagabondait ailleurs. Jackson n'était pas là. Il lui avait envoyé un message quelques minutes avant qu'elle n'entre dans le restaurant pour la prévenir de son retard. Ca avait fortement agacé la métisse qui n'avait pourtant rien dit. Elle lui avait juste répondu qu'elle avait hâte de le retrouver, rien de plus. Elle avait rangé sa fierté et rongé son frein mais c'était quelque chose de vraiment difficile à faire pour elle. Depuis ce 14 février où il lui avait fait la surprise de débarquer, elle s'était rendue compte qu'elle était follement amoureuse de lui. Les premiers jours qui avait suivi son retour avaient été idylliques. Il avait laissé de côté son téléphone et son boulot et ils avaient passé de longues journées dans les bras l'un de l'autre. Mais comme toutes les bonnes choses avaient une fin, il avait dû retourner au travail. La jeune femme savait que cela faisait partie intégrante de qui il était, mais elle avait parfois du mal à l'accepter. Ce soir ne faisait pas exception. Elle avait jeté des coups d'oeil à son téléphone et à sa montre toutes les dix minutes, mais rien. Mills n'était pas là.

Après le repas, une partie des invités suivit Marley en boîte de nuit. Il n'était pas question qu'elle ne célèbre pas dignement ses trente ans. Ils s'étaient donc rendus au sixteen antlers et avaient rejoint le coin VIP que la maquilleuse avait réservé pour l'occasion. L'alcool coulait à flots et tout le monde dansait et riait. Il commençait à être tard et il n'y avait toujours pas de Jackson à l'horizon. La brune sentait la colère remplacer la déception. Allait-il lui faire cet affront de ne pas venir en ce jour si important ? « Pose ton téléphone » lui ordonna une de ses amies. Elle hésita quelques secondes et puis finit par le ranger dans sa pochette qu'elle laissa traîner sur l'une des banquettes. Il n'était pas là ? Il ne voulait pas venir ? Tant pis, elle allait tout de même profiter !

Elle enchaînait les verres de champagne sans se préoccuper d'autre chose. La musique semblait avoir pris possession de son être puisqu'elle ne pouvait s'empêcher de danser. Bientôt, elle grimpa sur une table et leva son verre en criant : « A mes trente ans ! » Lorsqu'elle le fit, son regard accrocha celui de Jackson qui venait d'arriver. Son cœur manqua un battement tandis qu'elle ne le quittait pas des yeux. Ses amis l'acclamèrent et continuèrent à faire la fête. Toujours perchée sur sa table, Marley continua à danser un peu. Il était en retard – de plus de quatre heures – il pourrait bien attendre un peu avant qu'elle ne le rejoigne. Finalement, n'y tenant plus, elle descendit de la table et se dirigea vers lui, un verre toujours à la main. Elle se planta devant lui et fit une mine boudeuse. Elle se mit sur la pointe des pieds et pour couvrir la musique cria dans son oreille « Tu es en retard ! ». Finalement au moment où elle allait reposer ses pieds à plat, elle attrapa les lèvres de Jackson et l'embrassa avec fougue. Oui il était en retard, mais il était tout de même là.
made by black arrow



Just gonna stand there and watch me burn, but thats alright because I like the way it hurts. Just gonna stand there and hear me cry, but thats alright because I love the way you lie. (…) High off of love, drunk from my hate. (…) So they say you best go your separate ways. (…) We didn't mean and we fall back into the same pattern. Same routine, but your temper is just as bad as mine is.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment).
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Icegif1
POSTS : 13013 POINTS : 3005

TW IN RP : Violences physiques et verbales. Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve peu à peu la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque qui refuse de s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... JAXANWAR
ANWAR #3 - Aux sombres héros de l'amer qui ont su traverser les océans du vide. À la mémoire de nos frères dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide. Ami, qu'on crève d'une absence ou qu'on crève un abcès c'est le poison qui coule. Certains nageaient sous les lignes de flottaison intimes à l'intérieur des foules.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... JAXEW
ANDREW #2 - texte uc

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... MILOU
MILOU - I wished you the best of all this world could give and I told you when you left me there's nothing to forgive but I always thought you'd come back, tell me all you found was heartbreak and misery. It's hard for me to say : I'm jealous of the way you're happy without me

YASMINE #2 - ADRIANA #1 - SAVANNAH & CADE #1

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Rvy4
SOFIA #4 - Let me take you dancin'. Two-step to the bedroom, we don't need no dance floor, let me see your best move. Anythin' could happen, ever since I met you, no need to imagine ; Baby, all I'm asking is : let me take you dancing.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Gfi2
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... MARLSON1
MARLEY #5 (soon) - The faster we're falling, we're stopping and stalling, we're running in circles again. Just as things we're looking up you said it wasn't good enough but still we're trying one more time ...
.
.
FLASHBACK :

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : obryen + sofia + icegifs / code sign : rossresources / texte : grand corps malade
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty
Message(#) Sujet: Re: Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... EmptyLun 21 Nov 2022 - 20:02






MARLEY & JACKSON





Un mois qu'il a été approché par Widow. Trois semaines qu'elle lui a proposé le deal. Deux qu'il a accepté. Une qu'il ment comme un arracheur de dents. Jax a désormais deux directions, deux lieux de travail et surtout deux versions de la réalité avec lesquelles il jongle en fonction de ses interlocuteurs. Pour la population civile comme pour ses recrues, il est l'agent Mills, formateur au sein du MOSC mais, pour le projet epsilon et pour ses trois nouveaux collègues, il est Jax, l'élément de terrain de leur unité spéciale. La clause de confidentialité qui les lie est le mur porteur de leur anonymat en plus d'être la meilleure garantie de leur sécurité. Personne ne doit savoir ce qu'ils font. Les dossiers que la police fédérale leur a confiés sont classés top secret, tout comme l'existence de leur cellule de travail. C'est pourquoi Mills ment quand il prétend se rendre au centre de formation le matin, pourquoi il saute de bureaux en bureaux dans les locaux de l'AFP en semblant toujours être trop occupé pour répondre aux questions des curieux. Espionner ses collègues n'est pas chose aisée, tous sont formés à détecter les taupes, Jax doit la jouer fine et user de sa tchatche. Il s'en sort plutôt bien d'ailleurs, a déjà récolter quelques noms sur lesquels le PSI pourrait se pencher puisque le but est de s'assurer de la fiabilité des troupes, de l'absence de mouton noir au sein des différents département ciblés.

« Je souhaite en avoir le cœur net. On lui colle des mouchards. Voiture, salon, bureau. » Déclare Widow. Jackson acquiesce. Après analyse de Sparrow, les doutes de leur cheffe lui semblent justifiés. Le comportement de l'agent Tremblay dont la photo est collée au mur des suspects a quelque chose d'anormal. Pas forcément louche, mais ils ne pourront le certifié qu'après avoir poussé leur étude de cas jusque dans le détail. Pour cela, il leur faut du grain à moudre. Les visages des trois autres se tournent vers Mills. « Quoi, maintenant ? » Demande-t-il, interloqué. Son esprit connecte instantanément avec l'image de Marley en furie. Il ne peut pas rater sa soirée d'anniversaire. « J'ai fais ce qu'il faut pour que monsieur Tremblay soit retenu par la responsable des ressources humaines après son service. Il ne devrait pas être de retour avant 20 heures chez lui. » Explique Bond avec suffisance, toujours très satisfait de souligner à quel point son influence est sans limite dans les hautes strates de la hiérarchie et du gouvernement. « Ni femme, ni enfant. Une alarme à la porte d'entrée et une caméra de vidéo-surveillance dans le hall. » Précise Widow tout en lui sortant les plans de ce que Jackson reconnait être une habitation de banlieue. L'agent observe la configuration des lieux. L'amant en lui voudrait protester mais l'homme d'action s'excite d'ores et déjà à l'idée d'infiltrer cette base et d'y implanter les micros. Cette mission sortie de nulle-part le conforte dans son choix : tel que promis lors de son démarchage, le projet epsilon lui offre des possibilités d'action, d'intervention et de prise de risque qu'aucun autre service de l'AFP ne saurait lui offrir. « Ok. » Sparrow sourit. Les autres doutaient peut-être, mais la psy de l'équipe, elle, savait depuis le début qu'il accepterait le challenge.

En chemin, Jackson texte Marley, conscient qu'il n'arrivera pas à la rejoindre à l'heure :

BUSTA a écrit:
Imprévu au taff, retard à prévoir. Je saurai me faire pardonner ... Garde-moi du dessert.

Il se gare à proximité du domicile de Tremblay et entame sa gymnastique de ninja. Désactiver l'alarme, contourner la maison, escalader la gouttière, s'introduire par la fenêtre, ne toucher à rien d'autres qu'aux objets dans lesquels cacher les micros lui semble le plus pertinent ... Tout se déroule comme prévu jusqu'à ce qu'une lumière soudaine dans l'allée de garage ne lui fasse jeter en œil en contrebas. « Merde ! » Grince-t-il avant de se cacher dans une armoire. En bas, Tremblay pénètre le hall. Jax sacre mentalement contre Bond et ses plans à la con ...

Ça lui a pris plus d'une heure pour sortir de cette baraque sans se faire griller. Une partie de cache-cache grandeur nature, à passer d'une pièce à l'autre dans le dos du propriétaire tout en semant les mouchards, à retenir son souffle derrière les meubles le temps qu'une possibilité de repli vers le garage s'ouvre à lui. Sur le chemin du retour, Jax regarde sa montre. Il a raté le dessert et doit encore passer au bureau faire son rapport. Sourcils froncés, il dépasse les limites de vitesse avec l'espoir ridicule de gagner du temps. Ce même espoir qui le pousse à bâcler son compte rendu. Des retours à la ligne en guise de points, des verbes à l'infinitif et, en bas de page, une note à l'intention de Bond qui ne manquera pas de faire comprendre à ce bureaucrate que, dans son monde à lui, quand on n'est pas certain de son coup, on ferme sa gueule !

La boîte est bondée. Mills a fait l'effort pour les trente ans de sa belle. Engourdi par le bourdonnement des basses et des impulsions hip hop, il est parfaitement dans le thème avec sa chemise entrouverte sur son débardeur blanc que l'éclairage ultra-violet rend fluorescent. Une chaine autour du coup, un jean large et taille basse, il n'a plus rien à voir avec l'agent fédéral cintré de l'AFP. Ce soir, Jax est le faire-valoir, le gros macho soumis et complétement in love. À peine a-t-il fait quelques pas que la reine de la soirée lui apparait, perchée sur une table du carré VIP. Un sourire étire ses lèvres qu'il mordille du bout des dents. Marley et son déhanché légendaire, comment voulez-vous qu'il résiste ? Mills avance vers elle tel un papillon vers une source de lumière. Après cette soirée de merde, il est content de revenir à la vie civile et de retrouver celle pour qui son cœur bat un peu plus fort chaque jour. Ça ne le dérange pas d'attendre qu'elle termine sa danse. Il mate. Large d'épaules et solide comme un roc, l'homme reste parfaitement immobile au milieu de la foule, indifférent à toute autre personne que la brune. Les corps qui le heurtent et l'effleurent le laissent de marbre. Jax est imperturbable. Il n'y a que lorsque Marley le rejoint qu'il s'anime enfin : sa main caresse les cheveux de la belle tandis qu'elle lui hurle dans l'oreille. « C'est pour te donner plus de raisons de m'faire du chantage. » Taquine-t-il en retour, ne sachant pas à quoi s'attendre comme réaction, mais définitivement rassuré lorsqu'elle se met à lui bouffer les lèvres. Marley a bu, sa salive goutte le champagne et la fougue de son baiser laisse clairement deviner qu'elle n'est pas à sa première coupe de la soirée. Qu'à cela ne tienne, c'est son anniversaire, elle peut bien se saouler si elle le souhaite. Il sera là pour lui tenir les cheveux en cas de désastre ...

Ses mains se referment sur les fesses de la métisse. Jax la presse contre lui puis profite qu'elle reprend son souffle pour ajouter à son oreille : « Ton cadeau ne rentrait pas dans le coffre, il t'attend à la maison. » Dans leur salle de bain, plus précisément, qui déborde de tout ce que Mills a pu trouver de matériel professionnel à l'intention des artistes comme Lynch. Des pinceaux par dizaines, des poudres, des crèmes, des paillettes, différents types de sèche-cheveux, de lisseurs, de masques, de spray, de gels, d'éponges, de rouge à lèvres, de crayons dont il ne connait pas les usages et d'absolument tout ce dont une maquilleuse indépendante a besoin pour passer au niveau supérieur. L'intégralité de sa prime du mois de mai y est passée, tant et si bien que les vendeuses du magasin d'esthétique n'en revenaient pas. Mais ce n'est pas des centaines de dollars d'ustensiles et de cosmétiques dont Jackson est le plus fier. Il sait qu'elle appréciera tout particulièrement la mallette de transport qu'il a fait personnaliser à son nom et à l'intérieur de laquelle un " With love, from your first fan " imprimé sur le velours du revêtement l'attend chaque fois qu'elle l'ouvrira. Sa manière d'être avec elle, même lorsqu'il est absent ...

Il finit par dérober la coupe de Marley qu'il avale d'une traite, le sourire provoquant tandis qu'il se met à danser, toujours partant pour frotter son corps contre celui de la brune.

(c) sweet.lips



Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Obryen

:nono: :

MA TÊTE, MON COEUR ET MES COUILLES ▬ Que les demoiselles nous excusent si on fait des trucs chelous. Si, un jour, on est des agneaux et qu'le lendemain on est des loups. C'est à cause de c'combat qui s'agite dans notre corps : La tête, le cœur, les couilles discutent mais ils sont jamais d'accords. Ma tête a dit a mon cœur qu'elle s'en battait les couilles si mes couilles avaient mal au cœur et qu'ça créait des embrouilles mais mes couilles ont entendu et disent à ma tête qu'elle a pas d'cœur et, comme mon cœur n'a pas d'couille, ma tête n'est pas prête d'avoir peur.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Signature-JACKSON
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 762 POINTS : 2265

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Andrew #1 ; Greta #1 ; Eddie #1 ; Mabel #1 ; Penelopeia #1 ; Laurie #1 ; Axel #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Ambrose #1 ; Malcolm #2
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: mok, gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Wiise.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty
Message(#) Sujet: Re: Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... EmptyMar 22 Nov 2022 - 16:50



Happy Birthday ! Or not... (1er Juin 2018)
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

Elle l'aimait terriblement. C'était dur pour elle de l'admettre, difficile pour elle de le reconnaître. Elle avait l'impression qu'elle était faible lorsqu'elle était avec lui, et c'était le cas. Son bonheur dépendait de plus en plus de la présence de Jackson. Cette situation s'était accentuée depuis le 14 février. Il l'avait faite rêver ce soir-là, et puis il lui avait dit à quel point il l'aimait. Ca l'avait bousculée, ça l'avait chamboulée. Ca l'avait surtout soulagée. Soulagée parce qu'elle avait pris conscience que lui aussi s'était perdu dans leur relation. Ce n'était plus un jeu, ils s'aimaient, et ils ne se cachaient plus pour se le dire. Le reste de la nuit avait été fabuleux et épuisant comme toujours, mais ces trois petits mots étaient restés bien ancrés dans le cœur et l'âme de la douce. Ce soir elle l'aimait atrocement mais une part d'elle lui en voulait. Elle savait que son travail était important pour lui, qu'il aimait ce qu'il faisait et qu'il s'investissait à fond dedans. Elle n'avait pas le droit de lui faire des reproches, elle l'avait toujours su, dès le premier jour. Il ne lui avait jamais menti là-dessus et le fait qu'il soit souvent en déplacement était au début l'un des points positifs de leur relation. Elle se sentait libre, et lorsqu'elle le retrouvait ce n'était que joie et délivrance. Néanmoins dernièrement les absences du jeune homme pesaient un peu plus sur le moral de la maquilleuse. Elle aurait voulu être sa priorité, mais elle ne l'était pas. Ce soir, elle avait même cru qu'il n'allait pas venir. Son sms ne l'avait rassurée que quelques instants. Le dessert était passé depuis longtemps et il n'était toujours pas dans les parages. Lorsqu'elle l'avait vu au milieu de la foule, elle avait presque cru à un mirage, comme si son esprit avait créé cette fantasmagorie afin de combler le trou béant qui commençait peu à peu à se former en elle.

Elle se sentit fiévreuse lorsque Jackson passa sa main dans ses cheveux, encore plus quand elle sentit ses mains s'agripper à ses fesses. C'était fou l'effet qu'il lui faisait à chaque fois. Dès qu'elle le voyait, elle sentait la flamme s'allumer en elle. Cela pouvait paraître cliché pourtant c'était réellement le cas. Tout son corps s'embrasait. C'était arrivé la première fois qu'il avait juste frôlé sa peau, et ça continuait depuis. Cette sensation de papillons dans le ventre décrite maintes fois par les jeunes couples, elle l'avait toujours même après des années de relation en dents de scie certes, mais relation passionnelle tout de même. « C'est pour te donner plus de raisons de m'faire du chantage. » Elle grogna mais ne releva pas. Il essayait de faire passer la pilule en plaisantant, et même si elle était ravie de le retrouver, elle avait comme un goût d'amertume au fond du cœur. Même pour ses trente ans il n'avait pas réussi à se libérer à temps de son travail. Collée à lui, elle savourait la proximité retrouvée avec son corps lorsqu'il lui dit : « Ton cadeau ne rentrait pas dans le coffre, il t'attend à la maison. » Ses yeux s'illuminèrent tandis qu'elle se demandait de quoi il s'agissait. Elle n'eut pas vraiment le temps de réfléchir qu'il lui volait sa coupe de champagne. Un rire cristallin lui échappa tandis qu'elle le voyait boire son verre. Il se mit ensuite à danser et lorsqu'elle le sentit se frotter à elle, l’excitation se mit à grandir dans le creux de son estomac. Elle se pencha à nouveau à son oreille et tout en ondulant du bassin lui dit : « Si tu continues comme ça, c'est ici que je vais profiter de mon cadeau. » Comme toujours elle le titillait, comme toujours elle l'allumait, elle aimait le provoquer, elle aimait lui donner envie. Le pire, c'est qu'il la connaissait désormais, il devait savoir qu'elle était prête à tout, que rien ne l'arrêtait et surtout pas lorsqu'elle était avec lui.

Plus rien n'existait autour d'elle, ses amis continuaient à danser à proximité mais elle ne voyait que par l'agent. Les mains de Marley parcouraient avec avidité le corps du jeune homme, glissant par moments sur son torse, à d'autres sur ses fesses, ou même sur son entre-jambe. Elle finit par lui prendre la main et se dirigea avec lui dans le coin VIP, elle le poussa sur l'une des banquettes et s'installa à califourchon sur lui. Elle attrapa son visage avec fermeté et planta ses lèvres sur les siennes et l'embrassa avec pétulance. Elle ne contrôlait plus rien, tout était désordonné tandis qu'elle dévorait littéralement le garçon. Elle mordit sa lèvre basse et tira légèrement dessus, son regard planté dans le sien. Elle finit par lâche sa proie. Toujours assise sur ses genoux, elle se pencha en arrière pour prendre une nouvelle coupe. De son autre main, elle entrouvrit la bouche de Jackon et laissa glisser quelques goûtes du breuvage dans sa gorge. Elle but ensuite une longue gorgée et lui demanda : « Je peux avoir un indice pour mon cadeau ? ». Elle savait qu'il n'était pas homme facile à corrompre, mais elle savait aussi qu'elle avait des atouts qui pouvaient l'aider en ce sens. Elle se cambra légèrement, pointant sa poitrine dans sa direction. Pour l'occasion, elle portait une robe moulante fermée à l'aide d'une fermeture éclaire qui partait du bas du tissu jusqu'à sa poitrine. Le décolleté était léger mais visible. Elle attrapa le haut de la fermeture et commença à la descendre légèrement. « Il fait chaud ici non ? » demanda-t-elle en toute innocence. L'alcool commençait à lui faire tourner la tête, et le corps viril du jeune homme sous le sien n'aidait en rien à calmer ses ardeurs.
made by black arrow



Just gonna stand there and watch me burn, but thats alright because I like the way it hurts. Just gonna stand there and hear me cry, but thats alright because I love the way you lie. (…) High off of love, drunk from my hate. (…) So they say you best go your separate ways. (…) We didn't mean and we fall back into the same pattern. Same routine, but your temper is just as bad as mine is.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment).
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Icegif1
POSTS : 13013 POINTS : 3005

TW IN RP : Violences physiques et verbales. Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve peu à peu la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque qui refuse de s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... JAXANWAR
ANWAR #3 - Aux sombres héros de l'amer qui ont su traverser les océans du vide. À la mémoire de nos frères dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide. Ami, qu'on crève d'une absence ou qu'on crève un abcès c'est le poison qui coule. Certains nageaient sous les lignes de flottaison intimes à l'intérieur des foules.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... JAXEW
ANDREW #2 - texte uc

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... MILOU
MILOU - I wished you the best of all this world could give and I told you when you left me there's nothing to forgive but I always thought you'd come back, tell me all you found was heartbreak and misery. It's hard for me to say : I'm jealous of the way you're happy without me

YASMINE #2 - ADRIANA #1 - SAVANNAH & CADE #1

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Rvy4
SOFIA #4 - Let me take you dancin'. Two-step to the bedroom, we don't need no dance floor, let me see your best move. Anythin' could happen, ever since I met you, no need to imagine ; Baby, all I'm asking is : let me take you dancing.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Gfi2
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... MARLSON1
MARLEY #5 (soon) - The faster we're falling, we're stopping and stalling, we're running in circles again. Just as things we're looking up you said it wasn't good enough but still we're trying one more time ...
.
.
FLASHBACK :

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : obryen + sofia + icegifs / code sign : rossresources / texte : grand corps malade
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty
Message(#) Sujet: Re: Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... EmptyMer 23 Nov 2022 - 16:51






MARLEY & JACKSON





« Si tu continues comme ça, c'est ici que je vais profiter de mon cadeau. » Jax répond par un ronronnement appréciateur que la musique de la boîte étouffe. Sa main libre remonte le long du corps de Marley, épouse la courbe de sa hanche et caresse son flanc tandis que l'autre s'exaspère d'être prise par la coupe désormais vide. Comme toujours, il voudrait plus de contact et le montre en rapprochant leurs corps. Son bassin ondule au même rythme que celui de la belle tandis qu'il profite de la moindre occasion pour nicher son visage au creux de son cou. Marley l'hypnotise, elle a toujours su comment capter son attention. Il se souvient avoir ardemment désiré être la barre de pole-dance du stip club le soir ou ses yeux s'étaient posés sur la métisse pour la première fois. Impossible de décrocher son regard d'elle, impossible de ne pas la draguer lorsqu'elle était venue lui parler après son show. Lynch en appelle à cette partie de lui que Mills ne contrôle pas. La part animale, possessive et fusionnelle. Probablement malsaine pour quiconque envisage les relations comme de longs fleuves tranquilles mais Jackson ne fait pas partie de ces gens-là. Il aime que Marley soit sulfureuse. Il adore qu'elle sache ce qu'elle veut, même lorsque ce qu'elle veut entre en contradiction avec ce que lui désire. Se disputer ne lui fait plus peur car il sait d'expérience, après ces années de yoyo, qu'à la fin, c'est dans l'amour et la jouissance qu'ils se réconcilient toujours. Alors il la chérit et la suit dans ses délires, surtout lorsqu'elle le traîne par la main avec tant de conviction ...

Assis sur la banquette, Jax est aux anges. Il pourrait croire que c'est son anniversaire à lui tant cette configuration satisfait ses attentes : sa belle qui le chevauche et le fait boire, de la musique pas dégueulasse dans les oreilles et toute une nuit qui se profile avec la certitude que la brune lui tombera dans les bras lorsqu'elle aura aperçu la montagne de trésors qu'il a rassemblé pour elle. « Je peux avoir un indice pour mon cadeau ? » Mills hausse les sourcils, feintant de la jouer business. « Ça coûte cher les indices ! » Une chance pour elle, Marley est riche du genre de monnaie qu'apprécie l'agent. Sourire concupiscent aux lèvres, Jax louche sur le décolleté qu'elle lui présente en toute innocence. Il s'amuse de la voir agrandir le col de sa robe sous prétexte qu'il fait chaud et lui donne un petit coup de bassin pour la taquiner. « Ce talent pour descendre les fermetures ... » Commente-t-il avant de baisser le regard sur sa braguette puis de vérifier à l'entour que personne ne les observe.

C'est la fête dans le carré VIP. Les amis de Marley, qu'il a rapidement salués lorsqu'elle l'a ramené jusqu'à leur bande, ne s'inquiètent pas de leur présence. Ils sont trop occupés à danser et à rire. Sur la table basse, plusieurs bouteilles de champagne et d'alcools forts viennent confirmer les soupçons de Jackson : il est probablement la personne la plus sobre à plusieurs mètres carrés à la ronde. Tant mieux, cette lucidité lui donne l'opportunité de rester calme et de passer inaperçu tandis qu'il attrape la main de la brune et lui fait lâcher la fermeture de sa robe pour l'orienter vers son entre-jambe. « Regarde c'que tu m'fais. » L'accuse-t-il tandis qu'un début d'érection se cache sous son baggy.

Soudain, une vibration secoue leurs mains empilées l'une sur l'autre. Jackson éclate de rire face à l'expression stupéfaite de Marley. Il extrait son portable de sa poche et le secoue sous le nez de la maquilleuse pour lui faire comprendre que son sexe n'est pas encore équipé d'un mode vibrateur. Il ne compte pas répondre, mais lorsqu'il voit le pseudo de Widow s'afficher sur l'écran, Mills cesse de plaisanter et décroche, inquiet. Il n'a pas l'habitude qu'on l'appelle aussi tard. S'il lui est déjà arrivé de travailler de nuit pour le compte de l'AFP, cela a toujours été prévu et organisé, dans le cadre d'un planning communiqué à l'avance. Quant au MOSC, le programme a des horaires stricts sur le respect desquels sont évalués aussi bien les recrues que les formateurs. L'agent ne le sait pas encore, mais le projet epsilon n'a pas les mêmes protocoles de fonctionnement ... Au PSI, le travail n'a pas d'heures, il s'adapte aux situations et aux circonstances. Si Widow l'appelle, ce n'est clairement pas pour parler de la pluie et du beau temps.

« Mills, j'écoute. » Articule-t-il en se bouchant l'oreille contre laquelle n'est pas posé le portable.

(c) sweet.lips



Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Obryen

:nono: :

MA TÊTE, MON COEUR ET MES COUILLES ▬ Que les demoiselles nous excusent si on fait des trucs chelous. Si, un jour, on est des agneaux et qu'le lendemain on est des loups. C'est à cause de c'combat qui s'agite dans notre corps : La tête, le cœur, les couilles discutent mais ils sont jamais d'accords. Ma tête a dit a mon cœur qu'elle s'en battait les couilles si mes couilles avaient mal au cœur et qu'ça créait des embrouilles mais mes couilles ont entendu et disent à ma tête qu'elle a pas d'cœur et, comme mon cœur n'a pas d'couille, ma tête n'est pas prête d'avoir peur.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Signature-JACKSON


Dernière édition par Jackson Mills le Jeu 24 Nov 2022 - 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 762 POINTS : 2265

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Andrew #1 ; Greta #1 ; Eddie #1 ; Mabel #1 ; Penelopeia #1 ; Laurie #1 ; Axel #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Ambrose #1 ; Malcolm #2
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: mok, gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Wiise.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty
Message(#) Sujet: Re: Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... EmptyJeu 24 Nov 2022 - 1:25



Happy Birthday ! Or not... (1er Juin 2018)
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

Marley sentait que Jackson la désirait autant qu'elle le désirait. La façon dont les mains du garçon touchaient son corps, s'agrippaient à elle, la façon dont il la regardait, la dévorait du regard. Le lien qui les unissait était fort et puissant. Une véritable connexion existait entre eux deux. Elle avait existé dès le premier jour, dès le premier regard, dès la première parole échangée. Ils avaient été nombreux les clients qui lui avaient offert un verre, qui lui avaient donné leur numéro, qui avaient tenté d'obtenir plus qu'une simple danse lascive. Mais aucun n'était parvenu à obtenir ce qu'il désirait. Aucun sauf Jackson. Il était le seul dont elle avait enregistré le numéro dans son portable, le seul dont elle avait rêvé après avoir passé quelques heures en sa compagnie. Dès le premier soir, il s'était fait une place dans sa vie sans même qu'elle ne s'en rende compte. Après toutes ces années de hauts et de bas, de baisers et de disputes, de déclaration d'amour et de haine, rien n'avait changé. Il parvenait toujours à l'hypnotiser, à la rendre dingue de lui. « Ça coûte cher les indices ! » Une moue faussement boudeuse orna le visage de la tigresse, même si la réponse de Jackson n'était aucunement une surprise. Elle savait que si elle voulait obtenir des informations, il fallait qu'elle offre une contre-partie. Et Dieu savait qu'elle en avait à offrir à Mills. Commencer par dévoiler son décolleté semblait être une première approche plutôt efficace puisqu'il lui donna un coup de bassin qui lui procura une vague de plaisir à laquelle elle ne s'attendait pas. « Ce talent pour descendre les fermetures ... » Un sourire charnel pare le visage de Marley tandis qu'elle se mordit la lèvre inférieure. Soudain Jackson prend le contrôle de l'une de ses mains qu'il glisse jusqu'à son pénis. La satisfaction ressentit par la belle lorsqu'elle s'aperçut qu'il bandait déjà lui arracha un sourire. « Regarde c'que tu m'fais. ». Si sa robe n'avait pas été aussi moulante, et s'ils n'avaient pas été entourés d'une foule, elle aurait glissé sa main à lui dans son string pour qu'il puisse se rendre compte des dégâts qu'il provoquait aussi de son côté. Sans l'ombre d'un doute, il se serait rendu compte que le morceau de tissu était déjà bien trop humide. Elle n'eut pas le temps de réagir, puisqu'elle sentit sa main vibrer. Elle écarquilla les yeux, ne comprenant pas ce qui se passait. Avait-il besoin d'un jouet sexuel pour se satisfaire alors qu'elle était installée confortablement sur lui ? Il se mit à rire et à sortir son téléphone. Elle aussi sourit de son côté, mais fugacement. En réalité, elle sentit l'agacement poindre le bout de son nez. Qui pouvait l'appeler à cette heure si tardive. Elle murmura alors : « Ne décroche pas. » mais le regard du garçon s'assombrit et il reprit instantanément son sérieux. Elle le vit porter l'appareil à son oreille, et une houle de déception la gagna. Même pour ses trente ans, même avec sa présence tout contre son corps, il décrochait.

« Mills, j'écoute. » Le corps de la maquilleuse se raidit. Son travail. Encore. Il venait à peine de la rejoindre et voilà qu'il était à nouveau occupé par son boulot. Les yeux de la demoiselle montraient sa frustration. Elle hésita un instant entre deux solutions : s'énerver ou tenter par tous les moyens de lui faire mettre un terme à cet appel. Finalement, elle choisit la deuxième option. Tandis qu'une de ses mains glissait sur le torse de Jackson, elle se pencha vers l'oreille qu'il tentait tant bien que mal de boucher avec l'une de ses mains. « Raccroche » susurra-t-elle assez fort pour qu'il puisse l'entendre. Son visage dans le creux du cou du garçon, elle glissa son autre main dans son baggy, sentant l'érection du garçon. Elle s'amusa à titiller le pénis du jeune homme du bout de ses doigts se disant qu'il ne pourrait pas résister à ce début d'assaut. La déception fut grande lorsqu'elle prit conscience qu'il n'avait pas l'intention de raccrocher. Frustrée, vexée, elle se redressa. Ses iris lançaient des éclairs tandis qu'elle descendait des genoux de Jackson. Elle se leva, prit un verre de champagne plein et dans un dernier regard – où une pointe d'espoir luisait – elle lui demanda de raccrocher. Ce qu'il ne fit pas. Son travail était plus important qu'elle ? Très bien, qu'à cela ne tienne, elle allait faire la fête sans lui. Elle se détourna du garçon, but une longue gorgée de son verre et sortit du coin VIP. Elle se dirigea au milieu de la foule et se mit à danser, tentant d'oublier la contrariété qui prenait peu à peu toute la place dans son esprit. Elle n'avait pas remonté sa fermeture éclaire et les regards sur sa poitrine se faisaient de plus en plus insistants de la part d'inconnus, mais elle s'en fichait. Il n'était plus question qu'elle se prive de s'amuser. La joie avait été grande lorsqu'elle l'avait vu débarquer au milieu de la boîte, mais l'amertume l'avait été tout autant lorsqu'elle l'avait vu accroché à son téléphone. Elle sentit une main glisser sur sa taille. Elle savait que ce n'était pas Jackson, elle reconnaissait son toucher et ses mains parmi toutes les autres. Elle se retourna et croisa le regard d'un inconnu qui semblait vouloir danser avec elle. Marley n'hésita pas, elle ne le repoussa pas, bien au contraire, elle commença à danser avec lui, riant et souriant à pleines dents. Qu'il s'occupe de son boulot, elle s'occuperait d'elle-même.
made by black arrow



Just gonna stand there and watch me burn, but thats alright because I like the way it hurts. Just gonna stand there and hear me cry, but thats alright because I love the way you lie. (…) High off of love, drunk from my hate. (…) So they say you best go your separate ways. (…) We didn't mean and we fall back into the same pattern. Same routine, but your temper is just as bad as mine is.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment).
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Icegif1
POSTS : 13013 POINTS : 3005

TW IN RP : Violences physiques et verbales. Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve peu à peu la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque qui refuse de s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... JAXANWAR
ANWAR #3 - Aux sombres héros de l'amer qui ont su traverser les océans du vide. À la mémoire de nos frères dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide. Ami, qu'on crève d'une absence ou qu'on crève un abcès c'est le poison qui coule. Certains nageaient sous les lignes de flottaison intimes à l'intérieur des foules.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... JAXEW
ANDREW #2 - texte uc

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... MILOU
MILOU - I wished you the best of all this world could give and I told you when you left me there's nothing to forgive but I always thought you'd come back, tell me all you found was heartbreak and misery. It's hard for me to say : I'm jealous of the way you're happy without me

YASMINE #2 - ADRIANA #1 - SAVANNAH & CADE #1

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Rvy4
SOFIA #4 - Let me take you dancin'. Two-step to the bedroom, we don't need no dance floor, let me see your best move. Anythin' could happen, ever since I met you, no need to imagine ; Baby, all I'm asking is : let me take you dancing.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Gfi2
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... MARLSON1
MARLEY #5 (soon) - The faster we're falling, we're stopping and stalling, we're running in circles again. Just as things we're looking up you said it wasn't good enough but still we're trying one more time ...
.
.
FLASHBACK :

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : obryen + sofia + icegifs / code sign : rossresources / texte : grand corps malade
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty
Message(#) Sujet: Re: Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... EmptyJeu 24 Nov 2022 - 13:53






MARLEY & JACKSON



@Marley Lynch

Dadju, ce prophète  Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... 4251317097



« Raccroche » Jackson sursaute. Difficile de se concentrer sur ce que lui dit sa cheffe avec la main de Marley entre ses jambes. Il bat des cils et tente de ne pas perdre le fil. Les micros ont donné quelque chose, des actions supplémentaires sont à prévoir pour le lendemain. « Matin ? » Le seul détail qui l'intéresse à cet instant précis. Savoir s'il vaut mieux pour Lynch et lui de rentrer tout de suite et de se sauter dessus sans plus attendre ou s'ils ont encore quelques heures devant eux pour laisser trainer les choses ... Widow se lance dans une explication détaillée des différentes options s'offrant à eux. Mills regrette sa question. Si tôt qu'il voit Marley se redresser en lui jetant son regard de gamine contrariée, il sait que leur partie de jambes en l'air sera plus compliquée à obtenir qu'il ne l'avait initialement prévu. « Attend. » Articule-t-il en silence à l'attention de la métisse, répondant à son oeillade furieuse par des yeux de chien battu. C'est un échec, Marley s'éloigne sans un regard en arrière, le laissant seul avec sa demi-molle que les promesses d'action du lendemain ne parviennent pas à relancer. Jax aime beaucoup ce que son travail a à lui offrir, mais son travail n'a pas la peau douce de Lynch ...

Frustré, l'agent prend son mal en patience et écoute jusqu'au bout ce que lui dit la cheffe, tentant de faire abstraction des bruits de basse rendant l'écoute difficile. Il n'a capté qu'un mot sur deux et répond par des onomatopées d'approbations impersonnelles. Widow doit s'en rendre compte car elle finit par l'interpeler : « Vous semblez distrait, Mills. » Jax soupire, s'excuse, explique la situation - anniversaire, boîte de nuit, civiles à l'entoure - et promet de rappeler plus tard. Elle accepte, lui précisant que Sparrow et elles planchent présentement sur le choix le plus judicieux à faire. D'ici une demi-heure, le plan devrait avoir plus de formes et Jackson savoir à quoi s'en tenir vis à vis de son implication concrète. Tandis qu'il raccroche et se redresse, l'agent espère ne pas avoir à repartir au front avant le lever du soleil ...

Il grimpe sur la table en faisant tomber une bouteille vide. Prendre de la hauteur afin de mieux repérer la proie : un classique. À travers les flashs de lumières stroboscopiques déchirant l'obscurité, Jax scrute la faune sauvage du club. Ce qu'il voit d'ivresse et de vice le laisse parfaitement indifférent jusqu'à ce que son regard ne tombe sur la silhouette de Marley collée à une autre que la sienne. Instantanément, ses poings se contractent. Réflexe de boxeur. Une bouffée de chaleur qui n'a rien à voir avec les deux coupes de champagnes ingurgitées le submerge tandis qu'il saute et se réceptionne tel un chat mal luné. Sourcils froncés, Mills fend la foule sans s'excuser de bousculer les danseurs n'ayant pas eu la présence d'esprit de s'écarter pour les laisser passer, sa large carrure et lui.

« Tu fais quoi là ? » Crache-t-il au type dont il chasse les mains des hanches de Marley d'un geste autoritaire. L'inconnu, surpris, le toise des pieds à la tête. Jax sait ce qu'est en train de faire ce queutard : évaluer s'il a, oui ou non, la moindre chance face à lui. On peut lire le dilemme sur son visage aux traits détendus par l'alcool. S'il semble évident qu'il ne ferait pas le poids physiquement, le comportement de Lynch qui continue de le chauffer en toute impunité laisse croire qu'il a une chance de le battre sexuellement et, ça, Jackson n'est pas prêt à l'accepter. Ses sourcils se froncent davantage tandis qu'il braque son regard sur Marley et son attitude d'allumeuse. Ça l'amuse de jeter de l'huile sur le feu ? « Et toi qu'est-ce que tu fous ? » L'agresse-t-il, certes moins violemment qu'il n'a craché sur son rival, mais avec suffisamment de virulence pour faire comprendre à la brune qu'il n'est pas d'accord. Pas d'accord qu'elle aille se frotter contre un autre lorsqu'il a le dos tourné, encore moins qu'elle continue de le faire lorsqu'il est là, constatant l'affront et tâchant de garder son calme. C'est cette interjection à l'encontre de la pomme de la discorde qui fait pencher la balance du côté de la prise de risque pour le rival d'un soir. S'imaginant que la défendre lui fera marquer des points, l'inconscient se place entre Jax et la maquilleuse, faisant barrage de son corps. « On se calme Rambo, elle est avec moi. »

Mills sent son self-contrôle patiner dans la semoule et ses narines se dilater d'énervement. Cet abruti est-il seulement conscient de ce qu'il fait ? Sûrement que non, c'est ce qui encourage Jackson à prendre sur lui, à ne pas sur-réagir alors que ça le démange jusque dans sa mâchoire qui se crispe lorsqu'il répond : « J'te le dirai pas deux fois, ducon, dégage de mon chemin. » La raideur de son corps ne ment pas. Jax est un sprinteur. Partir au quart de tour est sa spécialité. Un coup de feu et il fonce dans le tas. Une provocation et c'est à coup de tête qu'il recadre les limites de ce qu'il est prêt à accepter ou non.


(c) sweet.lips



Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Obryen

:nono: :

MA TÊTE, MON COEUR ET MES COUILLES ▬ Que les demoiselles nous excusent si on fait des trucs chelous. Si, un jour, on est des agneaux et qu'le lendemain on est des loups. C'est à cause de c'combat qui s'agite dans notre corps : La tête, le cœur, les couilles discutent mais ils sont jamais d'accords. Ma tête a dit a mon cœur qu'elle s'en battait les couilles si mes couilles avaient mal au cœur et qu'ça créait des embrouilles mais mes couilles ont entendu et disent à ma tête qu'elle a pas d'cœur et, comme mon cœur n'a pas d'couille, ma tête n'est pas prête d'avoir peur.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Signature-JACKSON


Dernière édition par Jackson Mills le Jeu 24 Nov 2022 - 20:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 762 POINTS : 2265

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Andrew #1 ; Greta #1 ; Eddie #1 ; Mabel #1 ; Penelopeia #1 ; Laurie #1 ; Axel #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Ambrose #1 ; Malcolm #2
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: mok, gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Wiise.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty
Message(#) Sujet: Re: Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... EmptyJeu 24 Nov 2022 - 17:00



Happy Birthday ! Or not... (1er Juin 2018)
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

Le jeune homme avec qui Marley dansait était plutôt mignon. Il avait un sourire charmeur, et malgré les verres qu'il avait bus, il parvenait à rester digne. La jeune femme avait bien conscience que d'autres filles sur la piste de danse devaient l'envier. En réalité, il n'intéressait pas du tout la maquilleuse. Elle dansait, souriait et riait, mais toutes ses pensées étaient dirigées vers Jackson qui était toujours dans le coin VIP sans doute scotché à son portable. Le pauvre inconnu n'était qu'un jouet entre les mains de la brune qui savait pertinemment ce qu'elle faisait. Elle usait, et abusait de lui à des fins bien précises. Jackson la délaissait ? Très bien, elle contre-attaquait.

Les mains du garçon glissaient sur ses hanches, et si elle avait toujours aimé le contact physique, celui-ci ne lui plaisait pas spécialement. Elle n'avait pas envie de ces mains-là, celles qu'elle voulait étaient plus entreprenantes, plus viriles et surtout elles appartenaient à Mills. Soudainement, sorti de nulle part, elle sentit une imposante carrure se dresser à ses côtés, les mains qui étaient posées sur elle volèrent un peu plus loin tandis qu'elle l'entendit aboyer :  « Tu fais quoi là ? » Elle ne tourna pas la tête dans la direction de l'agent, se contentant de continuer à danser. Bien sûr elle était flattée qu'il ait débarqué ainsi au milieu de la piste, mais cela ne suffisait pas. C'était bien trop simple de débarquer comme ça et de se mettre à crier. Il aurait dû y réfléchir avant. Elle avait eu la patience de l'attendre toute la soirée, avait pris sur elle pour ne pas lui faire de reproches, pour passer l'éponge. Elle lui avait par la suite laissé une chance de raccrocher, mais là encore, Jackson n'avait pensé qu'à lui. Bien consciente qu'il devait être en train de bouillonner à côté d'elle, Marley se dit qu'elle allait appuyer un peu plus là où cela faisait mal. Elle leva les bras et les passa autour du cou de l'inconnu, ignorant royalement Jackson et continuant de jouer. Comme toujours entre eux deux, l'étincelle prit vite feu. A peine avait-elle passé ses bras autour du cou du garçon qu'elle entendit Jackson la sermonner avec virulence :  « Et toi qu'est-ce que tu fous ? ». Elle daigna enfin lâcher l'autre et poser son regard sur celui de son compagnon. Les yeux de Marley lançaient des éclairs. Elle le provoquait, le mettait au défi de lui faire des reproches alors que c'était lui qui gâchait sa soirée, alors que c'était lui qui la faisait souffrir un soir où elle aurait juste dû célébrer. Elle s'apprêtait à cracher une partie de son venin lorsque l'autre idiot – oui parce qu'il n'y avait pas d'autres mots – se mit entre Jackson et elle : « On se calme Rambo, elle est avec moi. » Marley leva les yeux au ciel. Il n'avait pas la moindre chance contre Mills. Pas. La. Moindre. Il allait se faire rétamer en moins de deux, et n'allait pas comprendre ce qui lui arrivait. Elle s'en voulait un peu de mettre le jeune homme dans cette position délicate, surtout qu'il devait penser qu'il avait toutes ses chances avec elle. La réalité était tout autre : Il n'en avait aucune. Même si elle en voulait à Jackson, elle n'avait d'yeux que pour lui. Son cœur ne battait que pour lui. Son corps n'appartenait qu'à lui.

Il fallait qu'elle intervienne et vite. Elle sentait Jackson prêt à exploser à tout moment. Son corps était tendu, sa mâchoire était crispée, elle n'osait même pas regarder ses poings de peur de voir ses jointures blanchies par la force qui s'en dégageait.   « J'te le dirai pas deux fois, ducon, dégage de mon chemin. » C'était le signal. Avant qu'une catastrophe n'explose, la demoiselle se tourna vers l'inconnu et lui dit : « C'était cool, mais faut que tu bouges. » Elle le vit écarquiller les yeux et sentit qu'il se vexait. Sans doute venait-il de prendre conscience qu'il n'avait été qu'une marionnette prise dans les griffes d'un vautour. Il allait objecter mais le regard noir que lui lança Marley le fit reculer. Il n'avait sans doute pas envie de se faire fracasser pour une fille qui clairement n'en avait rien à faire de lui.

Lorsqu'elle fut assurée qu'il était parti, elle se retourna pour faire face à Jackson. Elle croisa les bras, le regard noir et demanda : « Ca y est, tu t'es souvenu de mon existence ? ». Elle pointa un doigt sur son torse et siffla entre ses dents : « Tu vois un gars danser avec moi et tu te dis que je suis ta propriété ? » Elle commençait à être mauvaise, l'alcool embuait quelque peu son esprit tandis que sa frustration grondait en elle. Elle était vexée et blessée. Comme à chaque fois avec elle, tout démarrait très fort, trop fort. Elle n'avait pas de limite, n'était jamais dans la demi-mesure. Lorsqu'il s'agissait de moments d'euphorie, de moments passés sous les draps, son comportement était appréciable, mais lorsqu'elle était énervée, c'était plus risqué, plus dangereux. Elle finit par ajouter : « Au moins lui, il était pas accroché à son portable » et lui tourna le dos pour s'éloigner. La soirée ne se déroulait pas du tout comme elle se l'était imaginée et ce n'était sans doute que le début.
made by black arrow



Just gonna stand there and watch me burn, but thats alright because I like the way it hurts. Just gonna stand there and hear me cry, but thats alright because I love the way you lie. (…) High off of love, drunk from my hate. (…) So they say you best go your separate ways. (…) We didn't mean and we fall back into the same pattern. Same routine, but your temper is just as bad as mine is.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment).
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Icegif1
POSTS : 13013 POINTS : 3005

TW IN RP : Violences physiques et verbales. Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve peu à peu la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque qui refuse de s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... JAXANWAR
ANWAR #3 - Aux sombres héros de l'amer qui ont su traverser les océans du vide. À la mémoire de nos frères dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide. Ami, qu'on crève d'une absence ou qu'on crève un abcès c'est le poison qui coule. Certains nageaient sous les lignes de flottaison intimes à l'intérieur des foules.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... JAXEW
ANDREW #2 - texte uc

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... MILOU
MILOU - I wished you the best of all this world could give and I told you when you left me there's nothing to forgive but I always thought you'd come back, tell me all you found was heartbreak and misery. It's hard for me to say : I'm jealous of the way you're happy without me

YASMINE #2 - ADRIANA #1 - SAVANNAH & CADE #1

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Rvy4
SOFIA #4 - Let me take you dancin'. Two-step to the bedroom, we don't need no dance floor, let me see your best move. Anythin' could happen, ever since I met you, no need to imagine ; Baby, all I'm asking is : let me take you dancing.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Gfi2
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... MARLSON1
MARLEY #5 (soon) - The faster we're falling, we're stopping and stalling, we're running in circles again. Just as things we're looking up you said it wasn't good enough but still we're trying one more time ...
.
.
FLASHBACK :

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : obryen + sofia + icegifs / code sign : rossresources / texte : grand corps malade
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty
Message(#) Sujet: Re: Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... EmptyJeu 24 Nov 2022 - 21:54






MARLEY & JACKSON





« C'était cool, mais faut que tu bouges. » Cool ? Jackson grince des dents, le regard fixé sur l'inconnu que Marley sort du jeu avant que la situation ne dégénère. Un mot de travers, un geste déplacé à l'encontre de la brune et ce type finit par terre. C'est paradoxal - et ça l'agace d'ailleurs prodigieusement - mais c'est un fait : il ne laissera personne malmener celle qu'il a lui-même envie de baffer. Ils peuvent être deux à s'exaspérer du comportement de Lynch mais lui seul a le droit de toucher. Autour d'eux, quelques clubeurs observent la scène du coin de l'œil. Les relents d'alcool et les effluves de sueurs ont une influence prévisible sur les foules : ils provoquent un attrait pour la violence que l'effet de groupe transforme en divertissement désirable. Mills le sait, l'a étudié en long en large et en travers lors de ses classes à l'école de police mais il lui est difficile de raisonner correctement lorsqu'il est question de Marley et des scènes dont elle seule a le secret. À croire qu'elle sait choisir ses moments et chaque fois trouver les mots pour le dégonder plus facilement qu'une porte : « Ca y est, tu t'es souvenu de mon existence ? » Jax s'efforce d'inspirer profondément, cherche à calmer son exaspération. Il a beau la dominer d'une tête et être deux fois plus large qu'elle, la maquilleuse ne se démonte pas. Elle le pique de cet indexe qui fait se contracter ses pecs en réponse. Mills gronde. On ne l'entend pas dans le boucan de la musique mais la vibration de son rugissement est belle et bien là, cachée dans sa poitrine. « Tu vois un gars danser avec moi et tu te dis que je suis ta propriété ? » Évidemment. « Pourquoi tu fais ça ? » Seulement trois mois se sont écoulés depuis la Saint-Valentin. Trois mois parfaits, sans disputes, sans accrocs, sans remise en question. La preuve qu'il a bien fait de garder la bague, de se dire qu'il trouvera une autre occasion de la lui présenter en posant le genou à terre. Du moins jusqu'à ce soir et ce moment détestable ou elle lui siffle un « Au moins lui, il était pas accroché à son portable » d'une puérilité qui le cloue sur place. Marley en profite pour tourner les talons et s'éloigner de plus belle, le laissant seul au milieu des danseurs dont aucun n'ose resserrer le cercle autour de lui ...

Mills décide de sortir prendre l'air. Il a besoin de se calmer. S'il la rattrape tout de suite, la situation va déraper davantage et ce n'est pas ce qu'il souhaite. Lynch a bu, la boîte est pleine de vices : à eux seuls, ces deux facteurs transforment toute tentative de communication en prise de risque. Jax est peut-être impulsif, mais il est loin d'être stupide. Avancer en terrain miné, c'est la base de son métier. Autant y aller en pleine maîtrise de ses moyens s'il ne veut pas revenir amputé de son essai. « Fuck. » Marmonne-t-il dans le hall d'entrée, alors que le téléphone sonne à nouveau dans sa poche. L'agent décroche et fait signe au videur qu'il souhaite sortir quelques instants, le temps de répondre dans le calme, loin des enceintes et des oreilles indiscrètes. Dans la rue, il fait le point avec Widow. L'intervention aura bien lieu au petit matin : il faut arriver avant Tremblay au bureau pour fouiller ce qui doit l'être. Jackson approuve, il n'a pas d'autres choix. Contrarié, il raccroche quelques minutes plus tard, chargé d'une pression supplémentaire : celle de trouver, en moins de 3 heures, le moyen de calmer le jeu avec Marley.

C'est animé par cet objectif qu'il retourne d'un pas décidé vers l'entrée du club. La main du physio se pose sur son épaule et l'intercepte alors qu'il s'apprêtait à passer la porte. Jax l'interroge du regard avant de comprendre que le type ne compte pas le laisser rentrer. « Mec, tu déconnes ? J'viens de sortir ! » Mais le vigile ne veut rien savoir, ce qui a pour effet de faire monter Mills dans les tours. Agressif, il repousse la main du videur et recule avant de se laisser l'occasion de lui coller une droite. Se battre avec lui serait le meilleur moyen de se faire embarquer au poste depuis lequel il ne pourra ni parler avec Lynch, ni accomplir sa mission pour le PSI. Coincé, Jackson se prend la tête entre les mains et pousse un cri de rage à l'intention du karma. Qu'a-t-il fait de mal pour mériter une soirée aussi pourrie ?

« Répond ... » S'impatiente-t-il après seulement deux sonneries. Il essaye de joindre Marley mais cette dernière ne décroche pas. « Aller ! » La frustration grandit dans sa voix tandis qu'il tombe une fois de plus sur le répondeur. « Tu le fais exprès c'est ça ? RÉPOND, PUTAIN ! » Lâche-t-il après le bip. De colère, il raccroche et lève le bras, prêt à claquer le téléphone sur le sol mais se ravise au dernier moment. L'outil est son dernier lien de communication maintenant qu'il est enfermé dehors. En fouillant dans ses poches, Jax trouve la clé de sa Jeep. Il songe un instant à rentrer et à attendre la brune chez eux mais ne peut se résigner à le faire. Sa jalousie l'imagine sortir du club au bras d'un autre de ces trous du cul prêts à tout pour la sauter, même à profiter de son ivresse. Il ne la laissera pas commettre ce genre de connerie, C'est sa responsabilité de veiller à ce qu'elle rentre saine et sauve cette nuit ... Alors il s'assied sur le trottoir d'en face, le regard mauvais tourné en direction du videur et de son air impassible. Après seulement quelques minutes, Jackson commence à avoir froid mais il ne se plaint pas. Ses yeux fixent la porte de la boîte sans ciller tandis que son esprit s'imagine toutes sortes de films au sein desquels sa douce le trompe à seulement quelques métres et quelques murs de lui. De quoi le rendre fou ...

Une demi-heure ? Une heure ? Peut-être deux ? Il a l'impression que cela fait une éternité lorsqu'il tente une fois de plus d'appeler la métisse. C'est au moins son dixième appel. Encore le répondeur. Sa voix est fatiguée lorsqu'il accepte enfin de laisser un message, le second de la soirée : « Marley, j'vais devoir partir. » Il hésite puis ajoute. « Si t'as ce message à temps, sors. J'suis devant. » Il n'a de toute façon plus de batterie, aussi bien mentalement que sur son portable dont le pourcentage de charge n'est plus que de 3%.

(c) sweet.lips



Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Obryen

:nono: :

MA TÊTE, MON COEUR ET MES COUILLES ▬ Que les demoiselles nous excusent si on fait des trucs chelous. Si, un jour, on est des agneaux et qu'le lendemain on est des loups. C'est à cause de c'combat qui s'agite dans notre corps : La tête, le cœur, les couilles discutent mais ils sont jamais d'accords. Ma tête a dit a mon cœur qu'elle s'en battait les couilles si mes couilles avaient mal au cœur et qu'ça créait des embrouilles mais mes couilles ont entendu et disent à ma tête qu'elle a pas d'cœur et, comme mon cœur n'a pas d'couille, ma tête n'est pas prête d'avoir peur.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Signature-JACKSON


Dernière édition par Jackson Mills le Ven 25 Nov 2022 - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 762 POINTS : 2265

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Andrew #1 ; Greta #1 ; Eddie #1 ; Mabel #1 ; Penelopeia #1 ; Laurie #1 ; Axel #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Ambrose #1 ; Malcolm #2
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: mok, gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Wiise.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty
Message(#) Sujet: Re: Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... EmptyVen 25 Nov 2022 - 3:02



Happy Birthday ! Or not... (1er Juin 2018)
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

Elle s'était éloignée de lui sans doute avec l'espoir vain qu'il la retienne. Mais il n'avait rien fait. A un moment elle avait senti une main attraper son poignet, elle s'était arrêtée tout en sachant pertinemment que ce n'était pas lui. Les doigts qui la tenaient n'avaient pas la même douceur, pas la même fermeté. Elle avait jeté un coup d'oeil et s'était rendu compte qu'il s'agissait de l'inconnu avec lequel elle dansait quelques minutes plus tôt : « Je t'ai dit de te barrer » aboya-t-elle. Et elle donna un coup sec avec son bras pour qu'il lâche prise. Elle n'avait plus envie de jouer, elle était juste déçue et énervée. Elle retourna dans le coin VIP où ses amis faisaient toujours la fête. Elle se laissa tomber sur la banquette, les bras croisés, attendant que Jackson revienne jusqu'à elle. Il allait bien revenir n'est-ce pas ?

Les minutes s'étaient écoulées et force était de constater que Mills n'avait pas l'attention de revenir. Le cœur de la brune se serrait à chaque seconde qui s'écoulait. Elle ne comprenait pas. Comment pouvait-il lui faire cela ? Il avait choisi de l'ignorer et désormais il la laissait en plan. Elle sentait la tristesse grandir en elle mais parallèlement à elle, une rage féroce grondait dans tout son être. Elle finit par se lever et par reprendre un verre. La maquilleuse était têtue et même si elle souffrait, sa fierté l'empêchait de le montrer. Elle n'avait pas envie de rendre les armes et de revenir à ses pieds sur un claquement de doigts. Ce n'était pas elle qui avait mal agi ce soir. En tout cas, ce n'était pas elle qui avait ouvert les hostilités. Elle but avec une rapidité stupéfiante son verre, ayant perdu le compte de tout ce qu'elle s'était enfilé et retourna auprès de ses amis pour danser. Un sourire de façade était affiché tandis qu'elle ruminait intérieurement l'absence de l'agent à ses côtés.

Au bout d'un certain temps, consciente qu'il ne reviendrait pas, elle commença à le chercher. Elle s'était interdit de le faire mais c'était plus fort qu'elle. Elle se mit debout sur la table comme il l'avait fait précédemment et scruta la foule. Jackson n'était nulle part à l'horizon. Il y avait du monde, certes, mais Marley avait toujours su repérer son compagnon avec une vivacité déconcertante. Elle fronça les sourcils et commença à observer le bar. Il était forcément installé sur un tabouret en train de boire. L'inverse n'était pas envisageable. Après quelques instants elle se rendit à l'évidence que ce n'était pas le cas. Agacée, elle se dirigea vers les toilettes des hommes. Elle ignora les sifflements sur son passage, les appels des mecs bourrés ou encore les réprimandes. Elle poussa les portes et une puissante odeur d'urine et de vomi l'assaillit. Elle faillit avoir un haut le cœur mais entra tout de même : « JACKSON ! » se mit-elle à crier, mais rien, personne. Il n'était pas là. Son cœur loupa un battement lorsqu'elle fit le constat qu'il était bel et bien parti. Elle n'en revenait pas. Elle avait en vie de pleurer, le cœur au bord des lèvres mais parvint à se contrôler non sans un effort surhumain.

Elle retourna vers ses amis, et prit son sac. Elle allait partir. La fête était terminée, tout était gâché. Elle l'ouvrit pour s'assurer que ses clés et son téléphone étaient toujours dedans. C'est lorsqu'elle vit ce dernier clignoter qu'elle daigna enfin jeter un coup d'oeil. Dix appels en absence, deux messages Sa poitrine se souleva tandis qu'elle collait le combiné à son oreille. « Tu le fais exprès c'est ça ? RÉPOND, PUTAIN ! » Elle sursauta face à la colère du garçon. Non, il ne plaisantait pas. Elle supprima le message, peu désireuse de l'entendre à nouveau et passa au dernier : « Marley, j'vais devoir partir. Si t'as ce message à temps, sors. J'suis devant. ». Elle fronça les sourcils et jeta un coup d'oeil à l'heure. Il lui avait laissé ce message cinq minutes plus tôt. Il était sans doute encore dehors. Elle ne savait pas si elle l'espérait ou non mais dans tous les cas, elle prit ses affaires et sortit.

Dès qu'elle passa les portes de la boîte de nuit, elle le vit assis sur le trottoir en face. Elle resta plantée debout à quelques mètres de lui, se questionnant sur la démarche à adopter. Finalement amère elle demanda : « T'as passé une bonne soirée ? » Elle savait que cette question allait l'énerver mais elle voulait qu'il comprenne qu'elle non plus n'avait pas passé un bon moment. C'était ses trente ans. Elle ne voulait pas dépasser cette barre fatidique, la pensée d'avoir Jackson à ses côtés était la seule chose qui lui mettait du baume au cœur et qui lui permettait d'appréhender l'événement avec un minimum de sérénité. Or ce soir, il n'avait fait qu'empirer la situation. Elle s'approcha de lui et resta debout à ses pieds. Elle n'était qu'à quelques centimètres du garçon et elle pouvait voir sa poitrine se soulever. « En fait tes promesses c'était que du vent c'est ça ? » Elle faisait allusion à ce soir de la Saint-Valentin où il lui avait dit qu'il l'aimait, où il lui avait fait croire qu'il la ferait toujours passer avant son travail. Elle l'avait cru, parce qu'elle l'aimait éperdument. Quelle erreur ! Qu'est-ce qu'elle pouvait être stupide lorsqu'il s'agissait de Jackson ! Un frisson la parcourut et elle se rendit compte qu'elle avait oublié sa veste dans la boîte. Tant pis, elle ferait sans. Ses épaules dénudées se soulevaient et elle n'était même pas capable de dire si c'était l'effet de la fraîcheur de la nuit sur son corps ou si c'était la tension qui régnait qui la faisait réagir ainsi. Elle regarda le téléphone qu'il tenait dans ses mains et sarcastique acheva : « On t'a appelé à la rescousse et tu vas me dire que je rentre seule ce soir. Je me trompe ? » Elle savait que non. Elle avait l'intime conviction que c'était ce qui allait se produire. Elle se fichait de savoir si la mission était d'une importance capitale ou nationale. Elle le voulait à ses côtés et non pas en train de courir des risques immodérés. Le regard de Marley, planté dans celui de Jackson depuis qu'elle était sortie, montrait toute sa peine et sa frustration. Il lui faisait plus mal qu'il ne pouvait se l'imaginer. Beaucoup plus mal.
made by black arrow



Just gonna stand there and watch me burn, but thats alright because I like the way it hurts. Just gonna stand there and hear me cry, but thats alright because I love the way you lie. (…) High off of love, drunk from my hate. (…) So they say you best go your separate ways. (…) We didn't mean and we fall back into the same pattern. Same routine, but your temper is just as bad as mine is.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment).
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Icegif1
POSTS : 13013 POINTS : 3005

TW IN RP : Violences physiques et verbales. Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve peu à peu la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque qui refuse de s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... JAXANWAR
ANWAR #3 - Aux sombres héros de l'amer qui ont su traverser les océans du vide. À la mémoire de nos frères dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide. Ami, qu'on crève d'une absence ou qu'on crève un abcès c'est le poison qui coule. Certains nageaient sous les lignes de flottaison intimes à l'intérieur des foules.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... JAXEW
ANDREW #2 - texte uc

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... MILOU
MILOU - I wished you the best of all this world could give and I told you when you left me there's nothing to forgive but I always thought you'd come back, tell me all you found was heartbreak and misery. It's hard for me to say : I'm jealous of the way you're happy without me

YASMINE #2 - ADRIANA #1 - SAVANNAH & CADE #1

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Rvy4
SOFIA #4 - Let me take you dancin'. Two-step to the bedroom, we don't need no dance floor, let me see your best move. Anythin' could happen, ever since I met you, no need to imagine ; Baby, all I'm asking is : let me take you dancing.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Gfi2
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... MARLSON1
MARLEY #5 (soon) - The faster we're falling, we're stopping and stalling, we're running in circles again. Just as things we're looking up you said it wasn't good enough but still we're trying one more time ...
.
.
FLASHBACK :

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : obryen + sofia + icegifs / code sign : rossresources / texte : grand corps malade
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty
Message(#) Sujet: Re: Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... EmptyVen 25 Nov 2022 - 17:09






MARLEY & JACKSON





Jax regarde l'heure. S'il veut pouvoir se doucher et se changer avant de retourner bosser - ce qui ne serait pas du luxe compte tenu de la sueur lui collant à la peau - il faut qu'il parte dans les dix prochaines minutes. Ses yeux passent de la trotteuse de sa montre aux portes du club et vis et versa. Il n'arrive pas à croire que cette soirée va se terminer comme ça, que Marley lui fera l'affront de ne même pas sortir pour s'expliquer. Et puis elle apparait enfin et Mills se fige. À force de l'imaginer dans les bras d'un autre, il est pris au dépourvu qu'elle sorte seule. Cela pourrait être un véritable soulagement si elle ne se plantait pas face à lui pour le provoquer de plus belle. « T'as passé une bonne soirée ? » L'agent roule des yeux. Glacé jusqu'à l'os, il estime que cette rhétorique ne souffre d'aucune réponse et garde pour lui le fond venimeux de sa pensée. Sa jalousie, encore vexée d'avoir si sournoisement été manipulée dans la fosse, se verrait bien répliquer qu'il la soupçonne d'avoir passé une bien meilleure soirée que la sienne accompagnée de ses nombreux prétendants, mais ce genre de retour ne l'aidera pas à atteindre son objectif. Alors Jax prend sur lui : il secoue la tête de droite à gauche. Marley se rapproche. Il la regarde frissonner en contre-plongée. Peut-être que la stratégie du ferme-ta-gueule-Mills finira par payer. « En fait tes promesses c'était que du vent c'est ça ? » Ou pas. « Dis pas nimp. » Se défend-il, voyant parfaitement ou elle veut en venir.

C'est mesquin de la part de Marley de venir lui reprocher des appels qu'il ne désire pas recevoir mais auxquels il est tenu de répondre par des contrats d'État. Il ne lui a jamais menti sur la place que prenait son emploi, a été clair avec elle dès le début concernant les exigences de l'AFP vis à vis de ses agents. Elle l'a vu se donner corps et âme pour gagner sa place au MOSC, s'entraîner comme un fou afin d'en sortir avec les honneurs et était même la première à se réjouir le jour de sa nomination au poste de formateur. À moins que ça aussi, ce n'était que du vent ? Jax fronce les sourcils. Lui n'a jamais reproché à Lynch de se foutre à poil sur un podium pour gagner sa vie, quand bien même il lui en a coûté de la savoir en train de tortiller du cul sous d'autres nez que le sien, de faire baver d'autres gars que lui pour se faire du fric. Il était ravi d'apprendre qu'elle souhaitait raccrocher et se consacrer à une carrière plus vêtue mais n'a rien manifesté de son soulagement par respect pour elle et pour son amour de la danse, de tout ce qui fait que Marley est Marley, de tout ce qui la rend si spéciale à ses yeux. Des yeux au regard déçu qu'il lève vers elle lorsqu'elle l'accable de sarcasmes : « On t'a appelé à la rescousse et tu vas me dire que je rentre seule ce soir. Je me trompe ? » Une fois de plus, Jax secoue la tête dans une attitude d'exaspération aussi profonde que douloureuse.


Il tombe de haut. Lui qui pensait avoir le soutien de la belle, qui les voyait comme une équipe solidaire, des partenaires capables de se comprendre et de se supporter même quand la situation n'a rien de plaisant. Mills oublie que la brune est saoule. Il oublie que c'est son anniversaire. Il ne voit que la faille, la carence et la facilité avec laquelle Lynch se retourne contre lui lorsque les choses ne lui conviennent pas sans chercher à savoir si lui est satisfait de la situation. Clairement que non. Ça l'emmerde autant qu'elle de se faire siffler à 4 heures du matin pour renifler une piste. C'est du moins ce qu'on peut lire sur son visage lorsqu'il se redresse et plonge dans les poches de son baggy ses doigts frigorifiés. Jax a retrouvé l'ascendant de la taille et la regarde à travers son mutisme plein de jugements et de conclusions hâtives. Mills est doué pour ça. Il analyse les tenants et les aboutissants sans même laisser à ses interlocuteurs la chance de le faire changer d'avis. Son esprit est rigide, intransigeant, à l'image de l'univers militaire dans lequel il évolue depuis tant d'années. La trahison ainsi que l'ingratitude sont des concepts qu'il méprise. Debout face à la métisse, il se revoit faire des dizaines d'heures de vol pour leur offrir le luxe de se voir et de se toucher, même si ce n'était que pour une nuit. Refuser des repas de famille parce qu'elle n'était pas disponible d'autres jours que ceux durant lesquels il aurait pu passer voir ses parents entre deux missions. La couvrir de cadeaux, lui envoyer des fleurs, la surprendre à distance afin de s'assurer qu'elle ne l'oublie pas, qu'elle sache qu'il pense à elle quand il est loin. Mais ce n'est pas assez pour Marley qui préfère considérer sa petite personne comme le centre du monde quand des criminels courent les rues du matin au soir.

« J'te ramène ... » Propose-t-il, glacial, la clé dans une main ... « ou tu préfères rentrer en taxi ? » ... le portefeuille dans l'autre. Elle peut bien le traiter d'égoïste, Jax ne la laissera pas l'atteindre dans son honneur. Il a signé pour protéger les femmes et les enfants des enflures que son équipe et lui s'acharnent à arrêter. Que Marley ne soit pas capable de s'en rendre compte et de l'admirer n'est pas un problème en soit, il n'a jamais demandé de médaille. Il pensait avoir trouvé de l'amour mais réalise avec amertume que celui de la brune se conjugue au conditionnel.


(c) sweet.lips



Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Obryen

:nono: :

MA TÊTE, MON COEUR ET MES COUILLES ▬ Que les demoiselles nous excusent si on fait des trucs chelous. Si, un jour, on est des agneaux et qu'le lendemain on est des loups. C'est à cause de c'combat qui s'agite dans notre corps : La tête, le cœur, les couilles discutent mais ils sont jamais d'accords. Ma tête a dit a mon cœur qu'elle s'en battait les couilles si mes couilles avaient mal au cœur et qu'ça créait des embrouilles mais mes couilles ont entendu et disent à ma tête qu'elle a pas d'cœur et, comme mon cœur n'a pas d'couille, ma tête n'est pas prête d'avoir peur.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Signature-JACKSON
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 762 POINTS : 2265

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Andrew #1 ; Greta #1 ; Eddie #1 ; Mabel #1 ; Penelopeia #1 ; Laurie #1 ; Axel #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Ambrose #1 ; Malcolm #2
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: mok, gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Wiise.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty
Message(#) Sujet: Re: Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... EmptyVen 25 Nov 2022 - 19:04



Happy Birthday ! Or not... (1er Juin 2018)
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

C'était la stupéfaction qui régnait du côté de Marley. Rien. Il ne disait rien. Il gardait la bouche close, se contentait de lever les yeux au ciel, de les rouler, de hocher la tête mais il ne disait rien. Elle avait envie de le secouer, qu'il prenne conscience du mal qu'il lui faisait mais il semblait distant, désabusé. Son : « Dis pas nimp » n'avait fait que crisper davantage Marley. C'était comme s'il ne prenait pas en considération ce qu'elle ressentait, c'était comme si rien n'avait d'importance à ses yeux. Elle avait même l'impression qu'il prenait ça à la légère, qu'il était juste blasé par ses réactions. Sans doute pensait-il que cela lui passerait aussi vite que c'était arrivé, mais il se trompait. La plaie qu'il avait ouverte dans le cœur de Marley ne cessait de s'élargir au fil des minutes qui s'écoulaient. Elle restait campée sur ses positions, tout comme lui semblait le faire. Têtus et fiers, aucun ne rendait jamais les armes, aucun ne baissait sa garde. C'était ce côté assuré, intouchable, parfois dur, qui avait en grande partie plu à Marley. Mais ce soir, elle avait envie de lui faire ravaler tout ça. A un moment néanmoins elle eut l'impression qu'une connexion s'était faite dans l'esprit du garçon. Peut-être considérait-il avec plus de sérieux ses paroles ? Elle l'avait piqué en insinuant qu'il mentait sur ses sentiments, sur ses intentions, elle l'avait provoqué pour avoir une réaction, un signe qui lui prouverait une nouvelle fois qu'il l'aimait. Malheureusement pour la brune, elle faisait fausse route. Aucune remise en question n'avait lieu du côté de l'agent. Il semblait juste exaspéré par la situation et par son comportement. Il fronçait les sourcils, soupirait, s'agaçait mais ne disait rien. Elle était à deux doigts de le pousser sur le trottoir pour qu'enfin il réagisse vraiment. Si elle était le feu, il était la glace. Elle véritable volcan, lui véritable glacier lorsqu'il était contrarié, dos au mur, ou lorsque la colère le gagnait.

Les frissons s'accentuaient du côté de Marley tandis que l'alcool continuait de faire effet sur son organisme. Finalement Jackson se leva. Il la surplomba de sa carrure et l'espace d'un instant, Marley eut l'espoir qu'il la prenne dans ses bras. A défaut de lui parler, peut-être aurait-il la présence d'esprit de la serrer contre lui, de la réchauffer dans ses bras, de lui montrer à travers ses gestes qu'il l'aimait. Nouvelle douche froide pour la métisse. Il n'en fit rien. Il se contenta de glisser une main dans sa poche tandis qu'il la regardait de haut. Ce regard elle l'avait déjà croisé mais jamais aussi clairement. Il la jugeait. Elle sentait la colère grandir en elle. Ses poings se serrèrent le long de son corps. Elle avait envie de le gifler. Elle avait envie de lui faire mal autant qu'il la blessait. Elle se ravisa, bien consciente qu'elle regretterait sans doute son geste dès qu'elle l'aurait fait. Il daigna enfin ouvrir la bouche et ce que la douce entendit la laissa scotchée sur place : « J'te ramène ... » Il venait de lui planter un pic à glace dans le cœur. « ou tu préfères rentrer en taxi ? » ses yeux s'écarquillèrent tandis que ses mains se mirent à trembler. Elle déglutit avec difficulté digérant l'information qui venait d'accéder à son esprit trahi. Il avait ses clés dans une main, son portefeuille dans l'autre. Elle avait envie d'arracher les deux et de lui jeter au visage mais elle était bien trop abasourdie par le ton qu'il venait d'employer pour savoir comment réagir. Le vigile n'était qu'à quelques pas d'eux, sans doute en train de se délecter de cette scène qui se déroulait sous ses yeux. Faire une esclandre ici n'était pas la solution. Elle releva le regard en direction du sien et aussi froidement qu'il s'était adressé à elle, elle répondit : « Rentrons. »

Un « nous » qui ne semblait plus en être un tellement le silence était pesant dans la voiture. Lui conduisant, les yeux fixés sur la route, elle côté passager, le corps tourné vers l'extérieur, la tête appuyée contre la vitre. Pas un échange, rien, juste le silence. Pas de contact, eux qui avaient l'habitude de toujours se toucher, semblaient prendre garde à ne pas se frôler. Cette soirée était une catastrophe. Elle avait envie de hurler, de pleurer, de s'énerver, de déverser sa rage et sa tristesse mais elle prenait sur elle pour se contenir. Ce n'était pas le moment, rien de bon ne sortirait de cette situation. Au bout d'un certain temps, la voix maussade elle lui demanda : « Tu dois partir dans combien de temps ? » Elle ne le regardait toujours pas, ses mains posées sur ses genoux. Son pied battait le sol et ses doigts s'incrustaient dans sa propre chair, signes qu'elle n'allait pas bien. Elle savait qu'il devait partir. Il ne lui avait peut-être pas répondu la première fois lorsqu'elle le lui avait demandé mais elle avait compris. Si elle s'était accommodée à cette vie et à ce rythme particulier, ce soir c'était la goûte de trop. Elle l'aimait pour ce qu'il était, pour l'homme qu'il était. Elle était fière d'être à son bras, c'était un homme bon, droit, qui agissait pour le bien de la société, qui se mettait en danger pour la vie des autres, mais parfois c'était trop difficile à avaler et à supporter. Si lui avait l'habitude d'agir comme un soldat, il oubliait par moments qu'elle n'était qu'une civile, qu'elle n'était pas formée à cela, qu'on ne lui avait jamais appris à gérer ce genre de relation. Combien de nuits avait-elle passées à imaginer le pire pour lui ? Trop.

Elle finit par tourner le visage dans sa direction scrutant sa peau, ses traits, une quelconque réaction. Elle avait besoin qu'il parle, mais il ne disait rien. Elle était partagée entre l'envie de le prendre dans ses bras et l'envie de lui faire payer toute la déception qu'elle ressentait. Devant le silence de Jackson elle ajouta avec amertume : « Tu me déposes et tu repars c'est ça ? ». Ne comprenait-il pas qu'elle avait besoin de lui ? Ne comprenait-il pas qu'elle n'avait qu'un seul désir : passer sa nuit dans ses bras et fêter ses trente ans comme il se devait avec lui ? Amour et orgasmes, c'était ça le programme qu'elle avait eu en tête au début de la soirée. Colère et déception, c'était ça le programme qui semblait prévu désormais.
made by black arrow



Just gonna stand there and watch me burn, but thats alright because I like the way it hurts. Just gonna stand there and hear me cry, but thats alright because I love the way you lie. (…) High off of love, drunk from my hate. (…) So they say you best go your separate ways. (…) We didn't mean and we fall back into the same pattern. Same routine, but your temper is just as bad as mine is.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment).
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Icegif1
POSTS : 13013 POINTS : 3005

TW IN RP : Violences physiques et verbales. Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve peu à peu la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque qui refuse de s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... JAXANWAR
ANWAR #3 - Aux sombres héros de l'amer qui ont su traverser les océans du vide. À la mémoire de nos frères dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide. Ami, qu'on crève d'une absence ou qu'on crève un abcès c'est le poison qui coule. Certains nageaient sous les lignes de flottaison intimes à l'intérieur des foules.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... JAXEW
ANDREW #2 - texte uc

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... MILOU
MILOU - I wished you the best of all this world could give and I told you when you left me there's nothing to forgive but I always thought you'd come back, tell me all you found was heartbreak and misery. It's hard for me to say : I'm jealous of the way you're happy without me

YASMINE #2 - ADRIANA #1 - SAVANNAH & CADE #1

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Rvy4
SOFIA #4 - Let me take you dancin'. Two-step to the bedroom, we don't need no dance floor, let me see your best move. Anythin' could happen, ever since I met you, no need to imagine ; Baby, all I'm asking is : let me take you dancing.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Gfi2
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... MARLSON1
MARLEY #5 (soon) - The faster we're falling, we're stopping and stalling, we're running in circles again. Just as things we're looking up you said it wasn't good enough but still we're trying one more time ...
.
.
FLASHBACK :

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : obryen + sofia + icegifs / code sign : rossresources / texte : grand corps malade
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty
Message(#) Sujet: Re: Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... EmptySam 26 Nov 2022 - 8:32






MARLEY & JACKSON





« Rentrons. » Bien. Jackson part devant, en direction de la voiture. Le regard qu'il lance au vigile tout en s'éloignant traduit son ressentiment. Il a perdu deux heures de négociations et de pour-parler à cause de ce connard. Sûr qu'il ne remettra plus un pied dans cette boîte ! Lorsqu'il prend place derrière le volant, son premier réflexe est d'activer le siège chauffant du passager. Il passe un bras derrière le dossier de Marley afin de vérifier l'angle mort de sa marche arrière puis se concentre sur la route sans ajouter un mot. Dans sa tête, Jackson fait le choix de ne penser à rien d'autre qu'à sa conduite. Il verrouille les portes de ses émotions, colmate les saignements provoqués par l'attitude de Marley et s'enferme dans un mutisme destiné à ne pas envenimer les choses. Rentrer, la savoir en sécurité, repartir. S'ils pouvaient juste faire ça ... « Tu dois partir dans combien de temps ? » Mills ferme un bref instant les paupières, rattrapé par le timing complétement merdique de cette nuit. Tout ce qu'il espère, c'est que ce Tremblay a réellement quelque chose à se reprocher et que leurs investigations s'avéreront fructueuses. Il faudrait au moins ça pour le consoler du désastre personnel causé par l'enquête. « Tu me déposes et tu repars c'est ça ? » La vivacité avec laquelle Marley comprend ses silences le contrarie. Elle lui prouve qu'elle sait faire, qu'elle est capable. Mais seulement pour ce qui l'arrange ; seulement si cela lui permet de lui reprocher son activité, pas pour l'encourager ni le soutenir alors qu'il est évident que lui non plus ne se sent pas bien, qu'il vit mal cette dispute un soir sensé être placé sous le signe de la fête et de la joie. « J'me change. » Il ne peut pas arriver au bureau déguisé en rappeur de clip US. Le PSI n'est peut-être pas soumis aux mêmes directives que le reste de l'AFP, mais Jackson sait que le style casquette à l'envers ne passera pas. Dans ces fringues, il ressemble beaucoup trop aux merdeux que ses collègues coffrent et interrogent à longueur d'année. Pas l'idéale pour rester discret tandis qu'il fouille dans les tiroirs ...

L'entrée dans l'appartement se fait sur le même modèle que le trajet en voiture. Jax laisse Marley pénétrer les lieux et trouver refuge dans la chambre tandis qu'il s'enferme dans la salle de bain. Lorsqu'il se retourne vers le centre de la pièce après avoir verrouillée la porte, une vague de tristesse lui saute à la gorge. La montagne de cadeaux prend toute la place. Mills refoule du mieux qu'il peut tandis qu'il déplace quelques boîtes et se fraye un chemin jusqu'à la douche. Il pensait se rafraichir et se laver de ses contrariétés, ressortir de la cabine les idées claires, prêt à l'action, mais le décor l'en empêche. À poil et dégoulinant sur le carrelage, l'agent se sent con. Il repense au temps qu'il a pris pour emballer les cadeaux avec ses gros doigts malhabiles et ses paillettes dans la barbe à force de foutre de la colle partout ...

À sa montre, le temps tourne trop vite. Jax doit partir. Alors il attrape une serviette, s'essuie à la va vite et marche jusqu'à la chambre pour rejoindre le dressing. Chemise blanche, pantalon noir, veste assortie. Il sort une cravate puis se ravise. C'est Marley qui lui fait ses nœuds ... Tandis qu'il lace ses chaussures de ville, Jax tente de faire abstraction des bruits dans l'appartement. Il ne veut pas se laisser l'occasion de réfléchir à la situation. La boule lui distordant l'estomac est déjà bien trop volumineuse. Entendre des pleurs ou des reproches ne l'aidera pas à passer la porte l'esprit apte à accomplir sa mission.

(c) sweet.lips



Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Obryen

:nono: :

MA TÊTE, MON COEUR ET MES COUILLES ▬ Que les demoiselles nous excusent si on fait des trucs chelous. Si, un jour, on est des agneaux et qu'le lendemain on est des loups. C'est à cause de c'combat qui s'agite dans notre corps : La tête, le cœur, les couilles discutent mais ils sont jamais d'accords. Ma tête a dit a mon cœur qu'elle s'en battait les couilles si mes couilles avaient mal au cœur et qu'ça créait des embrouilles mais mes couilles ont entendu et disent à ma tête qu'elle a pas d'cœur et, comme mon cœur n'a pas d'couille, ma tête n'est pas prête d'avoir peur.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Signature-JACKSON
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 762 POINTS : 2265

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Andrew #1 ; Greta #1 ; Eddie #1 ; Mabel #1 ; Penelopeia #1 ; Laurie #1 ; Axel #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Ambrose #1 ; Malcolm #2
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: mok, gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Wiise.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty
Message(#) Sujet: Re: Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... EmptySam 26 Nov 2022 - 10:29



Happy Birthday ! Or not... (1er Juin 2018)
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

La boîte de nuit n'était située qu'à quelques minutes de l'appartement qu'ils occupaient avec Jackson pourtant Marley eut l'impression que le trajet avait duré des heures. Il n'avait presque pas ouvert la bouche, avait simplement répondu un : « J'me change. » et avait gardé par la suite la bouche close. Lorsqu'il lui avait dit ça, elle avait eu envie de crier, de hurler, mais elle n'avait rien fait. Elle s'était rendue à l'évidence : rien ne changerait. Elle aurait beau tout essayer, il ne resterait pas à ses côtés. Elle avait beau chercher le dialogue, tenter de communiquer avec lui, cela semblait terminé du côté de Jackson. La colère qu'il ressentait semblait plus forte que tout le reste. La nuit s'annonçait bien morose pour la jeune Lynch. Elle laissa tomber et ferma les yeux durant la fin de la route. Pas question qu'elle lui pose une nouvelle question si c'était pour se confronter à un mur.

Lorsqu'ils arrivèrent, ils entrèrent tous les deux dans l'appartement. L'ambiance était froide, presque lugubre. Elle pénétra dans la chambre et claqua la porte derrière elle. Elle se laissa tomber sur le lit et ferma les yeux quelques instants. Penser qu'il la rejoindrait n'était qu'un leurre, qu'une douce folie. Elle le comprit lorsqu'elle entendit la douche se mettre à couler. Un poids sembla s'affaisser au niveau de sa poitrine. Elle n'en revenait pas. Elle se leva, enleva sa robe qu'elle jeta dans un coin de la chambre, et enfila une nuisette, prête à se mettre au lit et à dormir. Il ne lui restait que cela à faire. Avant de se coucher, elle se dirigea dans la cuisine. Il fallait qu'elle anticipe le mal de crâne qu'elle risquait d'avoir le lendemain. Le champagne c'était bon, les gueules de bois beaucoup moins. Elle se servit un grand verre d'eau et prit un cachet. C'est alors qu'elle l'entendit sortir de la salle de bain et se rendre dans la chambre. Le silence et l'ignorance dont il faisait preuve la rendaient dingue.

Elle s'approcha du seuil de la chambre et s'appuya contre le chambranle de la porte. La première pensée qui lui vint en tête était qu'il était magnifique. Elle ne pouvait s'empêcher d'admirer le corps athlétique de son compagnon si bien vêtu. Dans d'autres circonstances, elle lui aurait littéralement sauté dessus, mais pas ce soir, pas maintenant. Savoir qu'il était aussi bien habillé pour une mission et non pour elle la rendait dingue. Elle réfléchissait à toute vitesse, cherchant un moyen de le retenir assez longtemps pour qu'ils puissent au moins s'expliquer. Finalement, lorsqu'elle vit la nuque nue du jeune homme, elle trouva. Elle se dirigea vers lui en silence, ouvrit la commode et sortit une cravate. Sans lui demander l'autorisation, elle la passa autour de son cou. Sur la pointe des pieds, elle sentit l'air passer sur ses jambes nues, et sur ses fesses qui dépassaient légèrement de sa nuisette. Elle s'obstinait à ne pas le regarder dans les yeux. Finalement, au moment où elle s'apprêtait à faire le nœud de sa cravate, elle accrocha son regard au sien. « T'es un peu trop élégant pour une mission. » dit-elle sans émotion. Elle aurait voulu se montrer plus douce, plus tendre, mais elle en était présentement incapable. Seule l'amertume parvenait à prendre le dessus sur son être. Elle passa la cravate dans la boucle et resserra afin de lui faire un nœud parfait. Alors qu'elle remettait tout en place elle poursuivit : « Donc là tu vas partir, sans un mot. M'ignorer. Comme si j'étais une parfaite inconnue... » Elle lâcha la cravate et reposa ses pieds au sol. Il n'était qu'à quelques centimètres l'un de l'autre et la tension qui régnait entre eux deux – une fois n'était pas coutume – n'avait rien de sexuelle. Elle posa sa main sur le torse du garçon et sentit son corps se crisper et se tendre. Les yeux toujours plongés dans les siens elle acheva amèrement : « Je mérite mieux que ça. Je suis pas une pute qu'on baise, qu'on paie et qu'on délaisse. »  
made by black arrow



Just gonna stand there and watch me burn, but thats alright because I like the way it hurts. Just gonna stand there and hear me cry, but thats alright because I love the way you lie. (…) High off of love, drunk from my hate. (…) So they say you best go your separate ways. (…) We didn't mean and we fall back into the same pattern. Same routine, but your temper is just as bad as mine is.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment).
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Icegif1
POSTS : 13013 POINTS : 3005

TW IN RP : Violences physiques et verbales. Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve peu à peu la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque qui refuse de s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... JAXANWAR
ANWAR #3 - Aux sombres héros de l'amer qui ont su traverser les océans du vide. À la mémoire de nos frères dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide. Ami, qu'on crève d'une absence ou qu'on crève un abcès c'est le poison qui coule. Certains nageaient sous les lignes de flottaison intimes à l'intérieur des foules.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... JAXEW
ANDREW #2 - texte uc

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... MILOU
MILOU - I wished you the best of all this world could give and I told you when you left me there's nothing to forgive but I always thought you'd come back, tell me all you found was heartbreak and misery. It's hard for me to say : I'm jealous of the way you're happy without me

YASMINE #2 - ADRIANA #1 - SAVANNAH & CADE #1

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Rvy4
SOFIA #4 - Let me take you dancin'. Two-step to the bedroom, we don't need no dance floor, let me see your best move. Anythin' could happen, ever since I met you, no need to imagine ; Baby, all I'm asking is : let me take you dancing.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Gfi2
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... MARLSON1
MARLEY #5 (soon) - The faster we're falling, we're stopping and stalling, we're running in circles again. Just as things we're looking up you said it wasn't good enough but still we're trying one more time ...
.
.
FLASHBACK :

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : obryen + sofia + icegifs / code sign : rossresources / texte : grand corps malade
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty
Message(#) Sujet: Re: Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... EmptySam 26 Nov 2022 - 15:28






MARLEY & JACKSON





Son regard quitte la boucle de ses lacets et remonte le long de la silhouette de Marley venue sortir une cravate du tiroir. Dans le dos de la belle, Mills désapprouve une fois de plus d'un signe de la tête blasé. A-t-elle vraiment besoin de lui coller sa nuisette sous le nez ? Englué dans ses fantasmes, l'agent fait l'effort de se redresser sans toucher. Il sait depuis longtemps que Lynch à un pouvoir dangereusement puissant sur ses pulsions, que leur relation est faite de beaucoup de choses mais aussi et surtout de cette attraction physique à la fois délicieuse et pénible. Pénible parce qu'il est compliqué pour Jackson de dissocier son esprit de son corps, de penser rationnellement quand ça le chatouille de poser ses mains sur la taille de la métisse au moment où cette dernière, après s'être retournée, passe l'étoffe autour de son cou. Immobile, il laisse faire, observant avec intensité tous ces petits gestes faisant partie de leur rituel du matin lorsqu'il n'est pas en déplacement. « T'es un peu trop élégant pour une mission. » Le regard de l'agent lance quelques éclairs. Est-ce qu'il lui rétorque qu'elle est un peu trop sexy pour une nuit en solo et qu'il se demande si leur lit ne sentira pas le parfum d'un autre à son retour ? Ça ne vaut mieux pas. « Donc là tu vas partir, sans un mot. M'ignorer. Comme si j'étais une parfaite inconnue ... » Jax se casse le cou et présente son visage au plafond de la chambre. Dieu lui donnera-t-il la patience nécessaire ?

Lynch ne lui fera pas croire qu'elle ne comprend pas pourquoi il garde le silence. Pas après 6 ans à se jeter insultes et assiettes au visage chaque fois qu'aucun d'eux n'accepte de tenir sa langue. N'ont-ils rien appris ? Ne sont-ils capables que de ça ? Se faire l'amour et se faire la guerre, indéfiniment ? Mills voudrait lui offrir la paix, trouver la stabilité nécessaire à une vie sentimentale plus calme et plus sécuritaire. Malgré son exaspération et son sentiment d'incompréhension flirtant avec celui d'injustice, il fait de son mieux pour rester calme, sauver ce qui peut l'être en cherchant un statu-quo certes désagréable mais ayant au moins le mérite de ne pas aggraver la situation. Marley, elle, saute à pieds joints dans le conflit : « Je mérite mieux que ça. Je suis pas une pute qu'on baise, qu'on paie et qu'on délaisse. »

Il l'entend très clairement. Le bruit que fait son self-contrôle lorsqu'il démissionne de cette conversation. Tel un fusible sautant à l'allumage, en une fraction de seconde, Mills devient la pire version de lui-même. « Ah ouais ? » La défie-t-il, indigné qu'elle balaie d'un revers de main tout ce qu'il a fait pour elle jusqu'à présent. Jackson se tourne vers le dressing dont il décroche l'une des robes qu'il lui a offerte quelques années auparavant. N'en déplaise à la brune, il a pris plus de soin à la rhabiller qu'à la dévêtir, en témoignent les nombreux vêtements qu'elle lui doit en plus de celui-ci. « Les fringues ça ne suffit pas, n'est-ce pas ? » Crache-t-il en même temps qu'il lui jette le tissu au visage avant de ramasser une paire d'escarpins qu'il balance à travers la pièce. Excédé, il s'avance jusqu'à la table de nuit sur laquelle repose une photo d'eux prise lors d'une excursion surprise à la réserve animalière. Marley y allaite un bébé koala pendant que Mills lui embrasse la joue, bras tendu pour le selfie. « Les sorties non plus. » La cadre finit par terre tandis qu'il s'avance dans le couloir, furieux, et vient se planter au milieu du salon. « On en parle de la déco ? » Gueule-t-il tout en désignant d'un geste de la main la peinture refaite à neuf peu de temps après leur emménagement officiel, afin qu'elle se sente autant chez elle que chez lui. Ils y avaient passé la nuit entière dans leurs vieilles salopettes, les cheveux poisseux d'avoir commencé par le plafond plutôt que par les murs verticaux mais heureux et amoureux à défaut d'être les nouveaux Picasso. Le souvenir de leurs corps s'étreignant à même le sol une fois le dernier pot de peinture terminé le renvoie aux accusations de la métisse. Jax tourne les talons afin de se rendre dans la salle de bain dont il ouvre la porte avec fracas. Marley, choquée par son comportement, le regarde faire. Il en profite pour l'attraper par le poignet et la tirer à l'intérieur de la pièce. « Joyeux anniversaire, Lynch. Profite, t'auras pas besoin de me sucer cette nuit, C'EST GRATUIT ! »

Mauvais, Mills la laisse seule au milieu des cadeaux. Il arrive dans le hall ses clés à la main, prêt à partir lorsqu'il croise dans le miroir de l'entrée son reflet contrarié. L'homme lui faisant face est un agent fédéral respectable et un petit ami attentionné, certainement pas un maquereau sans respect pour celle qui partage sa vie. Alors c'est peut-être qu'il a mal choisi l'élue ? Qu'elle ne mérite pas le mal qu'il se donne pour la combler au quotidien ? Il ne peut pas croire que Marley vit dans un monde ou les réfrigérateurs se remplissent comme par magie et dans lequel les loisirs se payent par l'opération du saint esprit. Main crispée sur la poignée de la porte, il laisse son impulsivité parler à sa place. Trop de colère, trop de déception : « Casse-toi si t'es pas contente ! » Les mêmes mots que ceux lancés lors de leur première dispute, en 2012. Maintenant qu'il y repense, Jax se dit que rien n'a changé. Cette nuit-là, c'était pour un appel aussi que tout avait dérapé. Ce constat le renfrogne. Il claque la porte sans même attendre qu'elle lui réponde et descend l'escalier de l'immeuble avec la grâce d'un éléphant en pleine crise d'adolescence ...


(c) sweet.lips



Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Obryen

:nono: :

MA TÊTE, MON COEUR ET MES COUILLES ▬ Que les demoiselles nous excusent si on fait des trucs chelous. Si, un jour, on est des agneaux et qu'le lendemain on est des loups. C'est à cause de c'combat qui s'agite dans notre corps : La tête, le cœur, les couilles discutent mais ils sont jamais d'accords. Ma tête a dit a mon cœur qu'elle s'en battait les couilles si mes couilles avaient mal au cœur et qu'ça créait des embrouilles mais mes couilles ont entendu et disent à ma tête qu'elle a pas d'cœur et, comme mon cœur n'a pas d'couille, ma tête n'est pas prête d'avoir peur.

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Signature-JACKSON


Dernière édition par Jackson Mills le Sam 26 Nov 2022 - 21:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 762 POINTS : 2265

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Andrew #1 ; Greta #1 ; Eddie #1 ; Mabel #1 ; Penelopeia #1 ; Laurie #1 ; Axel #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Ambrose #1 ; Malcolm #2
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: mok, gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Wiise.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty
Message(#) Sujet: Re: Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... EmptySam 26 Nov 2022 - 20:39



Happy Birthday ! Or not... (1er Juin 2018)
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

Rien ne se déroulait comme elle l'avait espéré. Le feu d'artifices qu'elle avait espéré dans les bras de Jackson pour fêter ses trente ans n'aurait pas lieu. La nuit tendre passée dans ses bras venait de s'envoler. Il ne restait qu'amertume, colère et déception. Pour les deux. Elle pouvait le lire dans son regard. Elle avait essayé – bien maladroitement certes – de renouer le dialogue, de discuter avec lui. Bien sûr elle l'attaquait avec chacune de ses paroles espérant qu'il réagisse. Mais rien, son visage ne s'adoucissait pas, la proximité de leur corps ne changeait rien. Il se murait dans son silence. Elle ne comprenait pas pourquoi. L'ignorance était quelque chose qu'elle ne supportait pas. Elle préférait qu'ils se disputent plutôt qu'il choisisse de se taire. Elle n'avait aucune prise sur lui, ne savait pas comment l'atteindre. Un bloc de glace, voilà ce qu'il était. Il leva les yeux au ciel et elle sentit qu'elle l'exaspérait. C'est là que tout avait basculé. C'était à cet instant qu'elle avait eu le malheur de se comparer à une pute et par conséquence lui à un maquereau. Elle avait voulu une réaction de sa part, elle allait l'avoir. Mais jamais elle n'aurait imaginé un tel déversement de haine et de paroles vénéneuses.

Son sang se glaça lorsqu'elle l'entendit la provoquer : « Ah ouais ? ». Elle se figea lorsqu'il commença à fouiller dans le dressing. Elle sentait les battements de son cœur accélérer. La foudre allait s'abattre et elle ne pourrait esquiver l'impact. Il se retourna, la rage luisant dans son regard et lui balança une robe au visage. La fermeture lui griffa le visage mais elle ne dit rien, pétrifiée face à la scène qui se déroulait. « Les fringues ça ne suffit pas, n'est-ce pas ? » Elle sursauta en entendant le ton rageur qu'il avait employé et fit un pas en arrière lorsqu'elle le vit prendre une paire d'escarpins qu'il balança à travers la chambre. Elle venait en un claquement de doigts de dessaouler. Elle était impuissante face à ce qui se déroulait sous ses yeux. Elle aurait voulu l'arrêter, le supplier de se calmer mais elle en était incapable. Elle était tout simplement tétanisée. Ils s'étaient déjà disputés, avaient déjà hurlé, jeté des choses à travers les pièces, cassé de la vaisselle mais ce soir elle avait l'impression qu'ils atteignaient un point de non-retour. Il se dirigea vers la table de nuit et elle fronça les sourcils. Elle comprit ce qu'il cherchait quand elle l'entendit ajouter : « Les sorties non plus. ». Elle vit le cadre mourir à ses pieds, la vitre brisée, la photo sortie. Bien sûr qu'elle était reconnaissante de tout ça, évidemment qu'elle était heureuse des attentions de Jackson, de sa générosité, mais tout ça n'avait pas d'importance à ses yeux. Ce n'était qu'un bonus. Ce qu'elle aimait dans leur relation, c'était lui. Pas ce qu'il pouvait lui offrir de matériel. Elle aurait dû lui dire mais elle n'en eut pas la force ni l'occasion qu'il quittait déjà la chambre. Au fond d'elle-même, elle espérait presque qu'il quitte l'appartement sur le champs, qu'il parte travailler. Cela mettrait un terme à cette conversation stérile qui allait beaucoup trop loin. Malheureusement l'agent n'en fit rien, il était à présent dans le salon en train de hurler en parlant de la décoration. Marley était sortie dans le couloir, elle le voyait s'agiter, montrer du doigt les murs et le plafond. Son regard était si noir qu'il commençait à lui faire peur. Elle n'avait pas ouvert la bouche une seule fois, estomaquée face à Mills. Soudain il revient sur ses pas, la rapidité avec laquelle il se déplaçait obligea Marley à plaquer son dos contre le mur. Il ouvrit la porte de la salle de bain avec fracas et attrapa le poignet de la brune. Une grimace déforma son visage suite à la douleur ressentie. Il la poussa dans la salle de bain : « Joyeux anniversaire, Lynch. Profite, t'auras pas besoin de me sucer cette nuit, C'EST GRATUIT ! » Elle écarquilla les yeux face à la montagne de cadeaux qui se dressait devant elle. Les larmes commençaient à perler et elle avait du mal à se contenir. Elle tremblait comme une feuille et n'osait même plus le regarder. Il la laissa en plan et lorsqu'il arriva dans le salon, elle s'autorisa enfin à pleurer. Les larmes refluaient le long de ses joues mais elle gardait pour elle ses sanglots. La violence de ses gestes mais surtout la violence de ses mots la bouleversait. Elle avait l'impression de n'être qu'une merde. Elle attendrait qu'il parte pour réellement s'effondrer. Elle avait le cœur en miettes. Elle pensait que c'était terminé, qu'il allait enfin partir pour sa mission mais c'est à cet instant qu'elle l'entendit hurler : « Casse-toi si t'es pas contente ! » Elle se figea de plus belle tandis que ses mots résonnaient en boucle dans son esprit. Ces mots, il les lui avait déjà crachés au visage une fois. Ca l'avait anéantie. Mais ce soir, ce soir c'était trop. Elle l'entendit claquer la porte de l'appartement et cela la sortit de sa léthargie. Les larmes continuaient de ruisseler sur sa peau mais elle se précipita à son tour dans les escaliers. Pas question qu'ils en restent là, et tant pis si elle était à moitié nue dans les communs de l'immeuble, tant pis s'ils réveillaient le voisinage. Elle n'était plus très loin de Jackson puisqu'elle l'entendait. Elle se mit alors à crier : « T'as rien compris ! » et sans doute s'était-il arrêté quelques secondes puisqu'elle parvint à le rattraper. Elle lui attrapa le poignet, l'obligeant à lui faire face. Elle pleurait toujours quand elle lui balança au visage : « J'en ai rien à foutre de tes cadeaux et de ton argent ! C'est toi que je voulais ! » « voulais » comme si son esprit avait compris que quelque chose venait irrémédiablement et définitivement de se briser entre eux. Elle était écœurée par la situation, déçue aussi. Avait-il fait le compte de tout l'argent qu'il avait dépensé pour elle pour ensuite lui rebalancer en pleine gueule lors d'une dispute ? Qui faisait ça ? Qui agissait ainsi ? Elle n'était pas une femme au foyer qu'on entretenait. Elle se laissait faire parce qu'elle était amoureuse de lui, et qu'elle pensait qu'il faisait ça naturellement, sans arrière pensée.

Les doigts toujours serrés au poignet du garçon, ses yeux plein de larmes toujours plongés dans les siens elle poursuivit d'une voix tremblante : « Si tu pars comme ça, je ne serai plus là à ton retour. » Sans doute pensait-il qu'il s'agissait de menaces, ou bien qu'elle partirait pour mieux revenir, comme elle l'avait fait tant de fois. Parce qu'après tout leur relation était ainsi, un éternel recommencement. Elle déglutit avec difficulté et ajouta : « Je ne reviendrai pas. » Elle ne savait pas ce qu'elle espérait, sans doute espérait-elle qu'il allait la prendre au sérieux. Parce qu'elle l'était. Elle aurait aimé qu'à cet instant il baisse la garde, qu'il lui dise simplement qu'ils en reparleraient au calme le lendemain. Elle l'accepterait, oui elle l'accepterait parce qu'elle l'aimait affreusement. Pourtant elle savait que cela ne pouvait pas continuer ainsi, qu'ils allaient finir par se faire plus de mal que de bien. Elle acheva donc avec conviction et détermination : « Ce sera terminé. »
 
made by black arrow



Just gonna stand there and watch me burn, but thats alright because I like the way it hurts. Just gonna stand there and hear me cry, but thats alright because I love the way you lie. (…) High off of love, drunk from my hate. (…) So they say you best go your separate ways. (…) We didn't mean and we fall back into the same pattern. Same routine, but your temper is just as bad as mine is.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty
Message(#) Sujet: Re: Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not... Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Jackson ♥ Happy Birthday ! Or not...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-