AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Table de cuisson induction – SAUTER – 3 ...
Voir le deal
299.99 €

 [MARLEY] ❝ Heartbeat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur
[MARLEY] ❝ Heartbeat IAeu3cF ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment). Y'a aussi " bâtard ", mais ça c'est from Brody, alors ça compte pas.
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
[MARLEY] ❝ Heartbeat Tumbex
POSTS : 14116 POINTS : 70

TW IN RP : Violences (physique, verbale, psychologique). Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête en novembre 2020 (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve progressivement la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque peinant à s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

[MARLEY] ❝ Heartbeat MARLSON7
[url=soon]MARLEY #9[/url] - Serait-elle à ma place, plus forte qu'un homme, au bout de ces impasses où elle m'abandonne. Vivre l'enfer, mourir au combat ... Faut-il pour lui plaire aller jusque là ?

[MARLEY] ❝ Heartbeat JAXLEY
ASHLEY #1 - soon.

[MARLEY] ❝ Heartbeat MILOU
MILOU #7 - soon.

[MARLEY] ❝ Heartbeat GABSON-2
GABSON #3 - soon

[MARLEY] ❝ Heartbeat De2cedfee4eefc5e2750db10cb83c5f9
RUN FOR JUDY #2 : Aprés-midi de Noël (sujet commun, viendez !)

[MARLEY] ❝ Heartbeat Debson
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

[MARLEY] ❝ Heartbeat D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2
.
.
FLASHBACK :

[MARLEY] ❝ Heartbeat Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.

[MARLEY] ❝ Heartbeat MICKSON
MICKEY #1 - Note pour trop tard : On t'dira d'être premier, jamais d'être heureux. Premier, c'est pour ceux qu'ont besoin d'une note, qu'ont pas confiance en eux. T'es au moment d'ta vie où tu peux devenir c'que tu veux ; le même moment où c'est l'plus dur de savoir c'que tu veux.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / YASMINE / ANTHONY / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : tumbex + sofia + niazha16 / code sign : koalavolant/ texte : justin timberlake
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

[MARLEY] ❝ Heartbeat Empty
Message(#) Sujet: [MARLEY] ❝ Heartbeat [MARLEY] ❝ Heartbeat EmptyMar 29 Nov 2022 - 1:49




14 février 2011

MARLEY & JACKSON




Ils ont couru toute la journée, sous un soleil de plomb, catapultés en plein désert pour grimper à la corde, rouler dans la boue, escalader des obstacles, ramper sous des barbelés, traîner des sacs de sable aussi lourds qu'eux et lancer toutes sortes de projectiles sur des cibles mouvantes. Lorsqu'il sort de la jeep qui le ramène à la base, Jax est couvert de terre battue. Un sourire fatigué révèle la blancheur de ses dents tandis que le formateur les avertit : « Permission ! Rendez-vous demain même heure, même adresse. Alors ce soir on embrasse sa douce, on trempe son biscuit et on se couche avant minuit ! » De l'humour de militaire qui fait s'esclaffer les troupes tandis que le peloton de stagiaires traine sa fatigue en direction des vestiaires. De la bonne fatigue, celle qui endolorit les muscles mais libère l'esprit. Sous la douche, en compagnie de ses camarades, Mills refait le match et commente les performances de chacun, y allant de sa petite plaisanterie et frappant à coups de serviette mouillée les fesses de ceux osant se moquer de sa chute dans les dunes. L'ambiance est bon enfant. Malgré l'intensité des classes, tous les types ici présents seraient prêts à se battre pour rester et en chier du matin au soir. Tous veulent devenir de meilleurs agents, faire partie de la crème de la crème de ce que la police fédérale anglo-saxonne a à offrir. Ils sont l'avenir et ils le savent. Fiers, beaux et fringants !

« Ça sort ce soir ? » Lance Cavendish, l'américain, celui qu'il ne faut jamais défier aux shooters sous peine de finir en PLS. Hamilton décline, sa femme et ses enfants l'attendent à Brisbane, il prend l'avion dans l'heure. Perry, le canadien, leur dit qu'il est déjà pris. Une hôtesse de l'air rencontrée quelques semaines auparavant, durant son vol pour se rendre sur place, avec laquelle il compte bien « Découvrir les trésors insoupçonnés de l'Australie en ce soir de Saint-Valentin. » Tout le monde se fout de sa gueule. Il vient de ficher les cousins du Grand Nord dans la catégorie des mecs has been. « Mills ? » « Sans moi. » Jax ment. Aucune épouse, aucun enfant et aucune hôtesse de l'air ne l'attend à sa sortie de la base, mais finir la soirée complétement saoul avec un texan qui ne jure que par les armes à feu ne l'intéresse pas. D'une part parce qu'il aura encore tout le loisir de profiter de la compagnie de ses camarades de promo durant les deux semaines d'entraînement qu'il leur reste, d'une autre parce qu'il a repéré un endroit au sein duquel passer une soirée à la fois tranquille et agréable. Tout ce dont il a besoin pour reposer son corps pendant que ses yeux s'en prennent plein la vue ...

Au strip-club du centre-ville de Sydney, n'entre pas qui veut. Avec sa chemise à fleurs et son look de touriste, Jackson peut remercier la chaîne qu'il porte autour du cou car c'est elle qui lui sert de laisser-passer. Les militaires en permission sont de bons clients. Ils savent se tenir et dépensent leurs primes sans se soucier de finir plumés. Les videurs le savent ; ils le laissent entrer comme s'il était le roi du pétrole. L'agent prend place à une table face à la scène. Pas la plus proche, mais pas la plus isolée non plus ; suffisamment prés pour mater à sa guise, assez loin pour ne pas s'exposer et avoir une vision globale de l'estrade large d'une bonne quinzaine de mètres. À peine a-t-il posé ses fesses sur la banquette qu'une serveuse en petite tenue vient lui demander ce qu'il désire boire. « Un soda, s'teuplait. » Répond-il, faisant se hausser les sourcils de la jeune femme. Jax ne boit pas durant ses stages. Question de principes. Il ne pourra pas se hisser au tableau des records de la base avec la gueule de bois et des crampes. Les compétiteurs comme lui savent se donner les moyens de leurs ambitions ...

Dans l'attente de réceptionner son soft, Mills se cale contre le dossier du siège et part dans une observation méticuleuse des créatures pour lesquelles il a fait le déplacement. Sur la moitié droite de la scène, deux strip-teaseuses se déchantent, l'une au rythme de la musique, l'autres lascivement, ses mouvements calés sur ceux des billets tendus par les spectateurs du premier rang avides de les glisser sous ses (rares) vêtements. L'ambiance dans le club est particulièrement appréciable, ni trop tamisée, ni trop tape à l'œil. La musique couvre le bruit des conversations sans assourdir tandis que les choix d'éclairages mettent en valeurs les courbes présentées au public. Lorsqu'elle revient avec son verre, Jax remercie la serveuse d'un pourboire généreux avant de reporter son attention sur la partie gauche de la scène. Son regard avisé, soucieux des moindre détails et rendu perçant par l'entraînement intensif lui permet d'apercevoir une silhouette que les projecteurs n'éclairent pas encore. Toute cette partie de l'estrade est plongée dans le noir. Un numéro qui se prépare, peut-être ?

La réponse à son interrogation ne se fait pas attendre. Tandis qu'il porte le soda à sa bouche, la musique s'arrête, tout devient noir et le public applaudit. Puis, montant crescendo, une mélodie suave aux vibrations résolument animales se fait entendre. Jackson stoppe son geste, interpelé par les flashs de lumières clignotant au rythme des basses aussi lourdes qu'exaltantes. Ses iris fixent par-dessus son verre la partie de l'estrade vers laquelle converge désormais toutes les attentions. Une silhouette féminine se découpe par intermittence dans les jeux de lumières. Quelque chose lui dit que le prochain show va lui plaire ... Attentif, il repose sa boisson et prépare ses billets.

(c) sweet.lips




Cry me a river


You told me you love me. Why did you leave me all alone ? Now you tell me you need me when you call me on the phone. Girl, I refuse, You must have me confused with some other guy. The bridges were burned : now it's your turn, to cry.


KoalaVolant
[MARLEY] ❝ Heartbeat Signature-JACKSON
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 1380 POINTS : 0

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Greta #1 ; Penelopeia #1 ; Axel #1 ; Louisa #2 ; Heather Harris #1 ; Basilius #1 ; Mabel #2 ; Malik #3 ; Louis #1 ; Swann #1 ; Laila #1
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Jackson, Flashback #3 ; Jackson #3 ; Laurie #1 ; Ambrose #1 ; Jackson #4 ; Mabel #1 ; Malik #2 ; Jackson #5 ; Andrew #1 ; Eddie #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: Jax ♥♥♥, gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Pando.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

[MARLEY] ❝ Heartbeat Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Heartbeat [MARLEY] ❝ Heartbeat EmptyMer 30 Nov 2022 - 7:20



Heartbeat
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

Les rires résonnaient dans les coulisses tandis que l'agitation prenait peu à peu place. Une petite fourmilière s'était créée aux abords de la scène. Les filles s'étaient réunies pour observer la première danse de Penny, la dernière recrue. Marley se tenait un peu à l'écart, concentrée sur ce qu'elle pouvait voir à travers les rideaux. Elle se souvenait parfaitement de la première fois où elle était montée sur scène, trois ans plus tôt. Le stress l'avait presque tétanisée. Elle était entrée sur scène les jambes tremblantes, le cœur au bord des lèvres. Elle avait failli faire demi-tour, abandonner sans même avoir essayé. Finalement lorsque la musique avait commencé, elle s'était lancée. Elle avait vidé son esprit et n'avait obéi qu'à la musique, qu'au rythme qui l'entraînait. Cela n'avait pas été parfait, ses gestes étaient peu assurés, son regard avait été quelque peu fuyant. Et puis on lui avait glissé un premier billet. Sa peau s'était embrasée au contact du premier morceau de papier. Cela lui avait donné de la force, du courage. Si la danse n'avait pas été parfaite – loin de là – son corps parfaitement sculpté avait fait la part du job. Son patron avait tout analysé, après quelques reproches et quelques compliments il lui avait dit qu'elle pouvait revenir. Elle l'avait fait. Tous les jours elle avait gagné en assurance, ses mouvements étaient devenus plus fluides, son regard plus déterminé et joueur. Finalement au bout de quelques semaines, elle n'avait plus eu le moindre problème à se dévêtir sur scène. Elle s'était rendue compte qu'elle plaisait, qu'elle séduisait, qu'elle était douée.

Elle faisait désormais partie des stars du strip-club. Elle savait que les hommes venaient en grande partie pour la voir et cela avait un côté grisant. Lorsque Penny avait débarqué, frêle et nerveuse, Marley l'avait naturellement prise sous son aile. Elle l'avait conseillée, lui avait montré quelques mouvements. Elles avaient passé des heures à s'entraîner, la métisse la corrigeant sur certains pas, certaines attitudes. Elle savait à quel point ce premier passage était une étape importante et primordiale. Le rideau finit par s'ouvrir et Penny arriva un sourire soulagé affiché sur le visage. Toutes les filles la félicitèrent mais c'est vers Marley qu'elle se dirigea, le regard rempli de questions. La brune la prit dans ses bras et murmura à son oreille : « Tu as été fabuleuse. » Elle déposa un baiser sur son front et s'évapora dans les coulisses afin de finir sa préparation. Assise devant le miroir, elle s'assurait que son maquillage était bien en place. Elle était déjà très peu vêtue et savait qu'une grande partie de sa prestation reposerait sur la chorégraphie qu'elle allait faire et sur l'attitude qu'elle allait adopter. Un coup d'oeil jeté à sa montre lui indiqua que son passage allait bientôt arriver. Elle rattacha ses cheveux en un chignon grossier – elle savait qu'elle ne le garderait pas longtemps – puis s'approcha à nouveau des imposants rideaux qui la séparaient de la scène. Les lumières se tamisèrent et la musique commença à retentir.


C'était à son tour. Un premier pas sur les planches en bois et elle sentit son corps s'électriser. Elle était encore dans la pénombre tandis que son corps se transformait déjà en la féline qui dormait au fond d'elle. Son regard était déterminé lorsqu'elle arriva au milieu de la scène. Un tour sur elle-même et la nuisette noire qu'elle posait se soulevait déjà, laissant entrapercevoir le bas de ses fesses. Les sifflements lancés par quelques hommes parvinrent jusqu'à elle, ce qui l'encouragea à attraper la barre de pôle-dance qui se trouvait à quelques centimètres d'elle. Ses doigts glissèrent le long du métal tandis que l'une de ses jambe s'enroulait. Tel un chat, son corps s'enroula autour. Elle grimpa au sommet, son corps se cambrant, sa poitrine pointant vers le ciel. Ses bras faisaient des cercles, la musique stoppa une seconde, deux, puis reprit de plus belle, c'est à cet instant qu'elle se laissa glisser la tête en arrière.

A chaque fois qu'elle arrivait à ce moment de ce numéro, son regard parcourait la salle, tendu, inquiet, à la recherche de quelqu'un qui pourrait venir bouleverser sa vie. C'était dans cette position qu'elle avait repéré son grand frère caché dans la salle quelques années plus tôt. C'était dans cette position que sa vie avait basculé du jour au lendemain. Tous les soirs désormais, le même rituel était mis en place de manière plus ou moins consciente. Ce soir, personne n'était là pour tout remettre en question. Cependant, alors qu'elle allait se redresser sur ses pieds, ses yeux se posèrent sur un inconnu. Le cœur de Marley loupa un battement lorsqu'elle remarqua l'homme qui buvait un soda. Quelque chose en lui venait de toucher de plein fouet la jeune femme sans qu'elle ne sache pourquoi.

Elle s'approcha du bord de la scène, son corps chaloupant, tandis que ses mains caressaient ses propres formes. La musique s’accéléra et la belle enleva enfin le peu de tissu qui couvrait son corps. Les cris des hommes résonnèrent plus fort tandis qu'elle secouait la tête et que ses cheveux sombres retrouvaient leur liberté. Un sourire carnassier apparut sur le visage de la jeune femme tandis qu'un premier billet était glissé dans son string en dentelle. Il avait suffi d'un seul pour que les autres mettent la main au porte-monnaie. Elle continua son petit manège, son regard cherchant celui de l'inconnu plus qu'il ne l'aurait dû. Comme à chaque fois à cet instant de la musique, elle descendit de scène, passant entre les tables, voluptueuse et langoureuse à souhait, elle attirait tous les regards, certaines mains tentaient de se faire baladeuses mais un vigile veillait à ce que rien ne dérape. Elle s'approcha de la table de celui qui avait attiré son attention, en face de lui, elle se cambra, remonta ses fesses jusque sous son nez puis s'éloigna aussi vite qu'elle était arrivée. Sans doute avait-il glissé un billet, elle n'en savait rien. De retour sur scène, le final approchant presque. Marley posa ses mains sur son soutien-gorge. Sans aucune hésitation, elle arracha le morceau de tissu qui tomba à ses pieds, recouvrant par la suite de ses mains sa poitrine, et ne laissant apercevoir que les contours. Il n'était pas question qu'elle se montre entièrement nue, elle avait rapidement compris que le fait de devoir deviner, imaginer, fantasmer excitait bien plus les hommes que le fait de tout voir. Les applaudissement retentirent tandis que grisée par l'adrénaline et les cris, la jeune femme se sentait presque ivre. Qu'elle aimait cette sensation. Qu'elle aimait le pouvoir qu'elle avait sur tous ces hommes. Et l'inconnu ? Qu'avait-il pensé de cette danse ? Pour la première fois depuis des années, elle chercha le regard d'un homme en particulier. Curieuse de voir sa réaction.  
made by black arrow


Que sais-tu de l'amour? Pas grand chose
On est tous passé par là, les mains vides, le cœur lourd
Le mal au ventre, le teint livide, les yeux rougis, la gorge nouée
On est tous passé par là, morale à plat
Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente
À en souffrir jusqu'à haïr et dégueuler.
❝Rose noire ; Georgio❞
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur
[MARLEY] ❝ Heartbeat IAeu3cF ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment). Y'a aussi " bâtard ", mais ça c'est from Brody, alors ça compte pas.
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
[MARLEY] ❝ Heartbeat Tumbex
POSTS : 14116 POINTS : 70

TW IN RP : Violences (physique, verbale, psychologique). Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête en novembre 2020 (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve progressivement la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque peinant à s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

[MARLEY] ❝ Heartbeat MARLSON7
[url=soon]MARLEY #9[/url] - Serait-elle à ma place, plus forte qu'un homme, au bout de ces impasses où elle m'abandonne. Vivre l'enfer, mourir au combat ... Faut-il pour lui plaire aller jusque là ?

[MARLEY] ❝ Heartbeat JAXLEY
ASHLEY #1 - soon.

[MARLEY] ❝ Heartbeat MILOU
MILOU #7 - soon.

[MARLEY] ❝ Heartbeat GABSON-2
GABSON #3 - soon

[MARLEY] ❝ Heartbeat De2cedfee4eefc5e2750db10cb83c5f9
RUN FOR JUDY #2 : Aprés-midi de Noël (sujet commun, viendez !)

[MARLEY] ❝ Heartbeat Debson
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

[MARLEY] ❝ Heartbeat D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2
.
.
FLASHBACK :

[MARLEY] ❝ Heartbeat Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.

[MARLEY] ❝ Heartbeat MICKSON
MICKEY #1 - Note pour trop tard : On t'dira d'être premier, jamais d'être heureux. Premier, c'est pour ceux qu'ont besoin d'une note, qu'ont pas confiance en eux. T'es au moment d'ta vie où tu peux devenir c'que tu veux ; le même moment où c'est l'plus dur de savoir c'que tu veux.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / YASMINE / ANTHONY / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : tumbex + sofia + niazha16 / code sign : koalavolant/ texte : justin timberlake
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

[MARLEY] ❝ Heartbeat Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Heartbeat [MARLEY] ❝ Heartbeat EmptyMer 30 Nov 2022 - 17:27




14 février 2011

MARLEY & JACKSON




Il observe tout d'abord son visage et ses yeux au regard félin dont l'intensité vient lui contracter les abdos, puis elle effectue un tour sur elle-même et l'attention de Jax se déplace sur le corps de la stripteaseuse. S'il ne siffle pas, c'est parce que Louisa a pris grand soin de lui assener des claques derrière la tête chaque fois qu'il le faisait durant leur adolescence. Mills n'en pense toutefois pas moins, en témoignent les lèvres qu'il se lèche en silence tandis que la brune se met à jouer avec la barre. Autour de lui, il peut sentir le public masculin s'électriser et gesticuler. Il les comprend. Lui aussi s'imagine être à la place de ce pilier métallique ...

Fail temporelle : c'est comme si le temps se figeait, comme si toute autre forme de préoccupation que la distance s'amoindrissant entre eux au fur et à mesure que la métisse se rapproche du bord de la scène disparaissait des radars. Lorsqu'elle tombe la nuisette c'est l'émeute : des cris retentissent et ça se bouscule pour être au premier rang. Mills est focus, criant d'immobilité silencieuse au milieu des autres qui tapent des mains et s'agitent dans le but d'attirer l'attention de la belle. Tout pour un regard, tout pour avoir le luxe de la rincer de leur fric, à défaut d'autre chose ... Jackson s'enfonce un peu plus dans le fond de son siège. Sa carcasse courbaturée par l'entraînement réagit bizarrement à la tension que fait naître la stripteaseuse dans sa masse musculaire. S'il n'écoutait que son corps, il serait déjà debout, prêt à se ruiner lui aussi. Mais il y a cet instinct qui lui dit de ne pas bouger, de rester cacher dans les hautes herbes en attendant que la panthère approche ... Et c'est ce qu'elle fait. Il la voit passer de table en table, de banque en banque, de pigeon en pigeon. Quand elle arrive à sa hauteur, l'agent se redresse légèrement sur son siège, intrigué par l'odeur du parfum émanant de sa crinière folle. Il s'imagine y passer les doigts, sentir la soie de ses cheveux sous ses phalanges avides de toucher mais retient sa pulsion. C'est alors qu'elle lui tourne le dos. Spontanément, les lèvres de Mills se rejoignent pour former un '' oh '' muet tandis que ses sourcils se soulèvent de surprise. Il n'avait pas vu venir cette chute de reins à couper le souffle, c'est une véritable claque que la danseuse vient d'assener à sa libido. Reconnaissant sa défaite, Jax tombe le masque d'impassibilité et laisse un sourire appréciateur illuminer ses traits tandis qu'à son tour, il glisse sous la dentelle deux de ses plus gros billets.

La fin du show le laisse rêveur. Il sent la chaleur envahir son anatomie en même temps que ses yeux brillants impriment sur sa rétine l'image fantasmagorique de la brune torse - presque - nu. Ses applaudissements sont moins claquants que ceux de ses voisins pour la simple et bonne raison que Jax est perdu dans ses pensées. Là où ses voisins savourent ce qu'elle leur offre à l'instant même, galvanisés par son attitude provoquante, lui se hasarde à visualiser l'après-match. Ce qu'il s'imagine infliger à ce string avec ses dents est obscène, assez pour le faire attraper son verre et en boire une longue gorgée, histoire de redescendre en température et de raccrocher avec la réalité. Cette fille est douée. Le temps d’un instant, elle lui fait regretter d’être seul pour la Saint-Valentin.

* * *

Deux sodas plus tard, Jackson a migré vers le bar. Après trois ou quatre autres danses, il n'a pas retrouvé la flamme provoquée par la fille à la nuisette et choisit de terminer son verre autour de conversations de comptoir avec le barman. Rien de fou mais ça l'occupe avant de rentrer. Il préfère passer sa soirée dehors plutôt que de rentrer trop tôt à l'hôtel et de tourner dans son lit.

(c) sweet.lips




Cry me a river


You told me you love me. Why did you leave me all alone ? Now you tell me you need me when you call me on the phone. Girl, I refuse, You must have me confused with some other guy. The bridges were burned : now it's your turn, to cry.


KoalaVolant
[MARLEY] ❝ Heartbeat Signature-JACKSON


Dernière édition par Jackson Mills le Jeu 1 Déc 2022 - 23:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 1380 POINTS : 0

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Greta #1 ; Penelopeia #1 ; Axel #1 ; Louisa #2 ; Heather Harris #1 ; Basilius #1 ; Mabel #2 ; Malik #3 ; Louis #1 ; Swann #1 ; Laila #1
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Jackson, Flashback #3 ; Jackson #3 ; Laurie #1 ; Ambrose #1 ; Jackson #4 ; Mabel #1 ; Malik #2 ; Jackson #5 ; Andrew #1 ; Eddie #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: Jax ♥♥♥, gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Pando.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

[MARLEY] ❝ Heartbeat Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Heartbeat [MARLEY] ❝ Heartbeat EmptyJeu 1 Déc 2022 - 8:02



Heartbeat
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

Les applaudissements retentissaient toujours lorsque Marley sortit de la scène essoufflée mais satisfaite. La danseuse suivante posa une main sur son épaule pour la féliciter et disparut derrière le rideau. La métisse enleva les billets coincés dans son string et les ajouta à ceux qu'elle avait ramassé au préalable sur la scène. Elle se dirigea dans les coulisses tout en comptant le butin qu'elle avait obtenu. Un sourire satisfait illumina son visage lorsqu'elle se rendit compte qu'il s'agissait de la soirée la plus rentable du mois. Elle laissa une partie dans la boîte qui revenait à son patron et fourra le reste dans son porte-feuille. Assise devant le miroir, elle prit le temps de se démaquiller, d'enlever les couches de mascara et de fard à paupière qui obstruaient quelque peu son regard. Ce rituel l'apaisait et lui permettait peu à peu de quitter la scène. C'était ainsi qu'elle redevenait Marley, la simple jeune femme, ainsi qu'elle quittait son personnage d'allumeuse sensuelle. Tandis qu'elle fouillait dans son sac pour en sortir un jean et un tee-shirt ses pensées se dirigèrent vers l'inconnu qu'elle avait aperçu avec un soda à la main. Elle fronça les sourcils, surprise par la réaction que son esprit venait d'avoir. C'était la première fois qu'un homme dans le public la marquait autant au point de penser à lui une fois la danse terminée. Elle secoua la tête pour sortir ces pensées puis enfila ses vêtements.

Comme à chaque fois à la fin de son show, la jeune femme se dirigea vers le bar, prête à boire un dernier verre avant de rentrer chez elle. Certains hommes encore présents dans la pièce tentèrent de l'appeler et d'attirer son attention, mais comme toujours elle les ignora. Même vêtue, elle semblait attirer tous les regards. Sans doute était-ce le souvenir de la danse sensuelle qu'elle venait de faire qui ravivait ce désir chez les hommes. Lorsqu'elle s'approcha du comptoir, elle sentit son cœur manquer un battement. L'homme était toujours là. Assis, en train de discuter avec Brett. Elle s'installa sur une chaise haute à quelques pas de lui et lorsque le serveur la vit, il lui fit un signe de tête confirmant qu'il lui apportait son verre. Sans doute était-ce parce qu'il n'avait pas répondu à l'inconnu que ce dernier se tourna dans la direction de Marley. Le regard de cette dernière s'accrocha à celui ténébreux du jeune homme. Un léger sourire étira ses lèvres tandis qu'elle penchait quelque peu le visage afin d'admirer un peu plus ses traits. Au bout de quelques secondes – minutes? - Elle lui demanda : « Vous n'êtes pas parti ? Vous n'en avez pas eu assez ? » Un rire mutin échappa de ses lèvres tandis que Brett déposait devant elle son verre de Gin Tonic. Elle le remercia puis le barman s'éclipsa. Finalement, la métisse prit son verre et alla s'installer à côté de celui qui faisait battre son cœur un peu plus vite qu'il ne l'aurait dû. Assise à quelques centimètres de lui désormais, son regard joueur et provocateur dévorait ouvertement le garçon. Elle poursuivit alors : « Le spectacle vous a plu ? » Sans doute s'il était encore installé au bar. Elle fit tourner le liquide dans son verre, attendant avec une certaine impatience sa réponse. C'était la première fois qu'elle s'attablait ainsi avec un client. Marley avait en effet pour règle de ne pas leur parler. Elle savait ce qu'ils espéraient tous : La mettre dans leur lit. Mais elle n'était pas une pute. Strip-teaseuse oui, mais pas prostituée. Si elle finissait la nuit avec les clients, elle en était réduite à cela non ? Après tout, ils lui avaient tous glissé des billets lorsqu'elle dansait.

Pour la première fois, elle se surprit à finir sa nuit dans les bras musclés de celui qu'elle ne connaissait pas encore. Son charisme l'hypnotisait, son corps l'attirait, son regard l'électrisait. Ils étaient rare ceux qui avaient un tel pouvoir sur elle. Elle entendit les applaudissements retentirent une nouvelle fois et tourna le visage en direction de la scène. Tout en regardant une de ses collègues quitter la scène, elle lui dit amusée : « Vous savez, c'est de ce côté que se passe le show, vous n'allez pas voir grand chose si vous vous obstinez à tourner le dos à la scène. ».  
made by black arrow


Que sais-tu de l'amour? Pas grand chose
On est tous passé par là, les mains vides, le cœur lourd
Le mal au ventre, le teint livide, les yeux rougis, la gorge nouée
On est tous passé par là, morale à plat
Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente
À en souffrir jusqu'à haïr et dégueuler.
❝Rose noire ; Georgio❞
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur
[MARLEY] ❝ Heartbeat IAeu3cF ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment). Y'a aussi " bâtard ", mais ça c'est from Brody, alors ça compte pas.
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
[MARLEY] ❝ Heartbeat Tumbex
POSTS : 14116 POINTS : 70

TW IN RP : Violences (physique, verbale, psychologique). Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête en novembre 2020 (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve progressivement la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque peinant à s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

[MARLEY] ❝ Heartbeat MARLSON7
[url=soon]MARLEY #9[/url] - Serait-elle à ma place, plus forte qu'un homme, au bout de ces impasses où elle m'abandonne. Vivre l'enfer, mourir au combat ... Faut-il pour lui plaire aller jusque là ?

[MARLEY] ❝ Heartbeat JAXLEY
ASHLEY #1 - soon.

[MARLEY] ❝ Heartbeat MILOU
MILOU #7 - soon.

[MARLEY] ❝ Heartbeat GABSON-2
GABSON #3 - soon

[MARLEY] ❝ Heartbeat De2cedfee4eefc5e2750db10cb83c5f9
RUN FOR JUDY #2 : Aprés-midi de Noël (sujet commun, viendez !)

[MARLEY] ❝ Heartbeat Debson
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

[MARLEY] ❝ Heartbeat D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2
.
.
FLASHBACK :

[MARLEY] ❝ Heartbeat Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.

[MARLEY] ❝ Heartbeat MICKSON
MICKEY #1 - Note pour trop tard : On t'dira d'être premier, jamais d'être heureux. Premier, c'est pour ceux qu'ont besoin d'une note, qu'ont pas confiance en eux. T'es au moment d'ta vie où tu peux devenir c'que tu veux ; le même moment où c'est l'plus dur de savoir c'que tu veux.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / YASMINE / ANTHONY / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : tumbex + sofia + niazha16 / code sign : koalavolant/ texte : justin timberlake
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

[MARLEY] ❝ Heartbeat Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Heartbeat [MARLEY] ❝ Heartbeat EmptyVen 2 Déc 2022 - 0:25




14 février 2011

MARLEY & JACKSON




Son nouveau pote s'appelle Brett. Il travaille ici depuis deux ans et lui raconte quelques-unes de ses anecdotes de barman qui font sourire Jax derrière son verre. Ce gars doit en voir passer des vertes et des pas mûres depuis l'autre côté du comptoir. Car si les clients viennent mater les filles, c'est pourtant eux les singes enfermés dans le zoo, eux que le personnel observe se comporter comme des animaux de cirque. Ce soir, Mills fait partie de ces gorilles présents pour se rincer l'œil mais son choix de boisson non alcoolisée lui permet de rester digne. Brett l'interroge sur les plaques de son matricule dans lesquelles les lumières du club réfléchissent leurs couleurs. L'agent porte la main à son torse. Il pensait les avoir dissimulées sous sa chemise mais hausse finalement les épaules. « Permission. » Répond-il simplement. Le barman approuve d'un signe de tête que Jax prend tout d'abord pour lui avant de réaliser que quelque chose a détourné son attention.

Instinctivement, l'agent pivote sur lui-même. Il constate ainsi la présence de la stripteaseuse sur l'un des sièges voisins. Le sourire qu'elle lui décoche le laisse sans voix. Si elle ne se gêne pas pour l'étudier en détails, c'est clairement réciproque. Mills observe et se fait la réflexion qu'elle est encore plus belle en jean / t-shirt parce qu'il sait ce qui se cache sous le tissu ... « Vous n'êtes pas parti ? Vous n'en avez pas eu assez ? » Un rictus pince la commissure de ses lèvres tandis qu'il prend conscience de parler avec l'égo de la jeune femme. Le barman les interrompt en glissant vers la danseuse un verre de gin. Jax, quant à lui, décline la proposition de lui resservir un soda. Il a eu sa dose de sucre pour la soirée. Et puis la compagnie de celle qui se rapproche afin de prendre place juste à côté de lui le distrait du reste. À cet instant l'agent n'a ni soif, ni faim, bien que le retour du parfum de la brune dans ses narines fasse s'activer ses glandes salivaires. Putain qu'elle sent bon ! « Le spectacle vous a plu ? » « J'ai particulièrement apprécié les costumes. » Jackson opine du chef tout en passant la pointe de sa langue sur le sourire taquin dont il agrémente sa réponse. Elle est mieux placée que quiconque pour savoir que lesdits costumes étaient pour ainsi dire inexistants. Le seul souvenir de la dentelle effleurant ses genoux suffit à lui donner chaud. Il n'arrivera pas à se défaire de cette image mentale, Jax le sait, il se connait par cœur.

Concentré sur la brune, il n'entend pas qu'un nouveau show s'achève et n'en prend conscience que parce que l'inconnue en fait mention. Ce qui ne l'incite pour autant pas à se retourner. Indifférent, Jax reste accoudé au comptoir, le dos tourné au reste de la salle mais le regard braqué sur sa voisine. « Comment tu t'appelles ? » Elle, pas celle qui salue le public. Mills est un homme entreprenant, un être déterminé. Il a bien compris qu'un chrono tourne sur la conversation. À la fin de son verre, la métisse aura disparue. Alors merci mais non merci, ça ne l'intéresse pas de parler des autres. « Jackson. » La poignée de main qu'il lui tend est ferme, portée par son bras musculeux tout égratigné de l'entraînement du jour. Il entretient le contact visuel, désireux d'avoir une fenêtre sur l'âme de la danseuse avant que leur peau n'entre en contact. À la façon dont il sent ses capteurs s'électriser du simple fait de sa présence, Mills pourrait parier que la rencontre de leurs mains provoquera des étincelles. Pyromane, il veut toucher.

(c) sweet.lips




Cry me a river


You told me you love me. Why did you leave me all alone ? Now you tell me you need me when you call me on the phone. Girl, I refuse, You must have me confused with some other guy. The bridges were burned : now it's your turn, to cry.


KoalaVolant
[MARLEY] ❝ Heartbeat Signature-JACKSON
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 1380 POINTS : 0

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Greta #1 ; Penelopeia #1 ; Axel #1 ; Louisa #2 ; Heather Harris #1 ; Basilius #1 ; Mabel #2 ; Malik #3 ; Louis #1 ; Swann #1 ; Laila #1
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Jackson, Flashback #3 ; Jackson #3 ; Laurie #1 ; Ambrose #1 ; Jackson #4 ; Mabel #1 ; Malik #2 ; Jackson #5 ; Andrew #1 ; Eddie #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: Jax ♥♥♥, gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Pando.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

[MARLEY] ❝ Heartbeat Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Heartbeat [MARLEY] ❝ Heartbeat EmptyVen 2 Déc 2022 - 8:18



Heartbeat
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

« J'ai particulièrement apprécié les costumes. » Surprise par cette réponse pleine d'esprit Marley rit avec sincérité. Elle prenait conscience qu'il n'avait peur de rien, qu'elle avait face à elle quelqu'un de sûr de lui. Elle s'en était doutée lorsqu'elle avait croisé son regard pour la première fois. Elle l'avait compris lorsqu'elle avait admiré sa carrure. Cet homme ne faisait pas semblant. Il savait ce qu'il faisait et où il mettait les pieds. Il ne faisait pas partie de cette gente masculine qui venait dans le club en cachette, n'assumant qu'à moitié leur désir pour les femmes qui se dévêtaient. Elle finit par froncer les sourcils, et faussement dans l'incompréhension elle ajouta : « Je suis surprise, je les trouve plutôt encombrants. » tandis que ses yeux déshabillaient ouvertement le jeune homme. Elle se fit la réflexion qu'elle aurait aimé elle aussi qu'il porte moins de tissu. Ses pensées la perturbaient quelque peu même si elle s'obstinait à ne pas trop y réfléchir. Il y avait quelque chose de magnétique sur lui. Si elle savait le pouvoir qu'elle avait sur les hommes, elle ne doutait pas que la réciproque soit vrai pour lui aussi. Elle était tout bonnement incapable de détacher son regard du sien. Elle but une gorgée de son gin, appréciant à la fois l'alcool chaud qui venait réchauffer son corps et la présence surprenante de celui à ses côtés.

Il ne se tourna pas lorsqu'elle lui parla du show et un sourire amusé glissa sur le visage de la brune. Ainsi elle ne s'était pas trompée. S'il était encore là, c'était pour elle. Il y avait peu de chance qu'il soit resté pour les sodas de Brett, ou pour la compagnie de ce dernier – même si c'était le barman qu'elle préférait – s'il était toujours assis sur son tabouret, c'était pour ses beaux yeux. « Comment tu t'appelles ? » Elle baissa les yeux sur son verre, réfléchissant au nom qu'elle allait lui donner. Devait-elle lui donner son nom de scène ? Elle savait que ce n'était pas ce qu'il attendait. Elle était partagée. Partagée entre l'envie de tout lui donner et l'envie de tout lui cacher. Il n'était qu'un client parmi tous les autres, c'était ce qu'elle devait garder en tête. Séducteur et séduisant qu'il était, il ne voulait que la même chose que les autres : La mettre dans son lit et assouvir ses fantasmes. Elle releva le visage pour accrocher à nouveau son regard au sien et à cet instant elle remarqua la main qu'il tendait vers elle : « Jackson ». Elle n'aurait sû dire pourquoi mais lorsqu'il se présenta et qu'il lui tendit la main, l'envie de mentir s'envola instantanément. « Marley » répondit-il elle en serrant sa main. Lorsque sa peau entra en contact avec la sienne, une décharge électrique parcourue tout son corps. Elle aurait pu retirer d'un mouvement brusque sa main, mais la chaleur qu'elle ressentait au niveau de son bas ventre l'en empêchait. Qui était cet homme qui, en un simple regard, un simple toucher lui retournait ainsi l'estomac et le cœur ?

Elle finit par lâcher la poigne du garçon lorsqu'elle nota les différentes marques sur son avant bras. Du bout des doigts, elle frôla chacune d'entre elle et demanda : « Combat de rue ? Cambriolage qui a mal tourné ? » Involontairement sensuelle dans ses gestes, volontairement taquine dans ses mots, la demoiselle tentait de percer les secrets de celui qui se dressait à ses côtés. La main toujours posée sur son avant-bras, son regard remonta le long du torse – qu'elle devinait musclé – de Jackson. Elle aperçut alors une chaîne qui pendait autour de son cou. Elle remonta lentement sa main jusqu'au cou du garçon, et souleva du bout des doigts les plaques qui luisaient à la lumière de la salle. « Ah non. Beaucoup plus intéressant. » que tous ces badauds qui venaient chaque soir la reluquer. Obnubilée par le jeune homme, Marley en oubliait totalement le show qui se jouait derrière elle. Les cris et les applaudissements des hommes ne l'atteignaient plus. C'était comme s'il n'y avait que Jackson qui existait et importait désormais. Elle finit par relâcher les plaques du garçon et reprit son verre qu'elle porta jusqu'à ses lèvres. Elle avait chaud, elle avait soif, et elle savait que la danse qu'elle avait faite quelques minutes plus tôt n'y était pour rien. Après avoir bu une longue gorgée, elle approcha son visage du sien et s'imprégnant de son odeur musqué elle chuchota à son oreille : « Jackson c'est ton vrai prénom ? Ou c'est une couverture ? » et son rire enfantin glissa une nouvelle fois hors de ses lèvres. Elle recula son visage tandis que son corps, lui, se rapprochait inconsciemment de celui du garçon, leurs genoux se frôlant désormais. C'était comme si son corps à elle, appelait avec vigueur celui de Jackson. Comme si son corps, savait qu'il ne voulait appartenir qu'à une personne : Lui.   
made by black arrow


Que sais-tu de l'amour? Pas grand chose
On est tous passé par là, les mains vides, le cœur lourd
Le mal au ventre, le teint livide, les yeux rougis, la gorge nouée
On est tous passé par là, morale à plat
Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente
À en souffrir jusqu'à haïr et dégueuler.
❝Rose noire ; Georgio❞
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur
[MARLEY] ❝ Heartbeat IAeu3cF ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment). Y'a aussi " bâtard ", mais ça c'est from Brody, alors ça compte pas.
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
[MARLEY] ❝ Heartbeat Tumbex
POSTS : 14116 POINTS : 70

TW IN RP : Violences (physique, verbale, psychologique). Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête en novembre 2020 (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve progressivement la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque peinant à s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

[MARLEY] ❝ Heartbeat MARLSON7
[url=soon]MARLEY #9[/url] - Serait-elle à ma place, plus forte qu'un homme, au bout de ces impasses où elle m'abandonne. Vivre l'enfer, mourir au combat ... Faut-il pour lui plaire aller jusque là ?

[MARLEY] ❝ Heartbeat JAXLEY
ASHLEY #1 - soon.

[MARLEY] ❝ Heartbeat MILOU
MILOU #7 - soon.

[MARLEY] ❝ Heartbeat GABSON-2
GABSON #3 - soon

[MARLEY] ❝ Heartbeat De2cedfee4eefc5e2750db10cb83c5f9
RUN FOR JUDY #2 : Aprés-midi de Noël (sujet commun, viendez !)

[MARLEY] ❝ Heartbeat Debson
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

[MARLEY] ❝ Heartbeat D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2
.
.
FLASHBACK :

[MARLEY] ❝ Heartbeat Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.

[MARLEY] ❝ Heartbeat MICKSON
MICKEY #1 - Note pour trop tard : On t'dira d'être premier, jamais d'être heureux. Premier, c'est pour ceux qu'ont besoin d'une note, qu'ont pas confiance en eux. T'es au moment d'ta vie où tu peux devenir c'que tu veux ; le même moment où c'est l'plus dur de savoir c'que tu veux.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / YASMINE / ANTHONY / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : tumbex + sofia + niazha16 / code sign : koalavolant/ texte : justin timberlake
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

[MARLEY] ❝ Heartbeat Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Heartbeat [MARLEY] ❝ Heartbeat EmptyMer 7 Déc 2022 - 0:36




14 février 2011

MARLEY & JACKSON




« Marley. » Les doigts de Jackson se referment sur la main de la jeune femme. Comme il s'y attendait, le contact de leur peau provoque des réactions dans son corps. Naturellement, sans une once d'hésitation, sa poigne prend en otage le pouce de la brune dans une étreinte que Jackson ne réserve d'ordinaire qu'aux personnes qu'il estime suffisamment pour ce genre de salut amical . Un geste plus rapproché, plus intense, moins officiel qu'une poignée de main traditionnelle. Son regard quant à lui ne quitte plus celui de la danseuse. Lorsqu'il voit l'attention de la belle dévier sur ses égratignures, Mills en profite pour la détailler davantage malgré les frissons que ses ongles provoquent le long de son bras. La longueur de ses cils. L'angle de sa mâchoire. Les rides de malice autour de ses yeux tandis qu'elle cherche une explication à ses stigmats ... « Tu m'prends pour un voyou. »  Constate-t-il, plus amusé que vexé par les spéculations peu flatteuses qu'elle lui sort avant d'apercevoir ses plaques.

La scène se passe au ralenti : Jax troque son sourire de circonstances pour un air plus attentif. « Ah non. Beaucoup plus intéressant. »  Il peut voir sur le visage de Marley que ce signe ostentatoire d'appartenance à l'ordre et non au chao change la donne. L'aurait-elle préféré braqueur de banque plutôt que dans le camp de ceux en charge de les arrêter ? Le titillement de la chaîne autour de son cou ainsi que la proximité des doigts de la métisse lui font bomber le torse. Mills aimerait tellement sentir sa peau contre celle de ses pecs qu'il en oublie le temps. Combien de secondes ce jeu dure-t-il avant de Marley ne rompe le charme ? Aucune idée. Mais la vitesse à laquelle descend le niveau de son verre alarme l'agent. À ce train-là, sa voisine aura terminé sa boisson en seulement trois gorgées. Sa meilleure chance de la garder auprès de lui est de la distraire, c'est pourquoi il saisit la perche au vol lorsqu'elle lui demande « Jackson c'est ton vrai prénom ? Ou c'est une couverture ? » . « À ton avis ? »  Répond-il du tac au tac, enchaînant deux haussements de sourcils coup sur coup pour se donner l'air mystérieux et taquin avant de faire le chemin en sens inverse et d'être celui des deux se penchant à l'oreille de l'autre : « Que te dit ton instinct ? »  Murmure-t-il d'un timbre suave à travers lequel perce la complicité.

Jackson choisit ses mots connotés autant que son attitude. S'il copie celle de la danseuse, il ne se recule toutefois pas de suite après avoir posé sa question et prend un peu plus de temps que ne le fit Marley avant de rire en s'écartant. Son rire à lui est grave, profond, tandis que l'espace qu'il creuse entre eux une fois reculé est moindre que celui laissé auparavant par la jeune femme. Leurs jambes sont désormais encastrées les unes dans les autres. Mills ne sait pas ce qui le satisfait le plus dans cette position, le fait d'avoir son genou entre les cuisses de Marley ou d'avoir celui de Marley entre les siennes. Il pose alors un coude sur le comptoir et vient appuyer son menton au creux de sa paume. La posture est nonchalante mais l'intérêt est parfaitement à l'affût. Jackson cache son excitation. Cette fille n'a pas besoin qu'il se montre plus explicite, elle sait qu'elle lui plait, c'est évident. « Ça te plait ? » Il marque une pause conçue pour faire douter la brune du sujet dont il parle : La possibilité qu'il soit sous couverture ? Le contact de leurs jambes ? Le charme qu'il lui fait en la fixant comme si elle était le centre du monde ? « Ça. » D'un mouvement de tête, Jax désigne la scène sans pour autant la regarder. Il n'a d'yeux que pour son interlocutrice, détaille chacune de ses micro-expressions à la recherche des messages cachés derrière les silences et des aveux que le langage corporel admet plus facilement que les langues. Cette inconnue n'est associée à aucune de ses affaires, mais cela n'empêche pas l'agent de l'envisager avec le même sérieux, de chercher à lire en elle comme il lit les suspects menottés à la table d'interrogatoire. Mills vient en effet de prendre une décision irrévocable : il veut connaître cette fille. Tout connaître.


(c) sweet.lips




Cry me a river


You told me you love me. Why did you leave me all alone ? Now you tell me you need me when you call me on the phone. Girl, I refuse, You must have me confused with some other guy. The bridges were burned : now it's your turn, to cry.


KoalaVolant
[MARLEY] ❝ Heartbeat Signature-JACKSON


Dernière édition par Jackson Mills le Mer 7 Déc 2022 - 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 1380 POINTS : 0

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Greta #1 ; Penelopeia #1 ; Axel #1 ; Louisa #2 ; Heather Harris #1 ; Basilius #1 ; Mabel #2 ; Malik #3 ; Louis #1 ; Swann #1 ; Laila #1
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Jackson, Flashback #3 ; Jackson #3 ; Laurie #1 ; Ambrose #1 ; Jackson #4 ; Mabel #1 ; Malik #2 ; Jackson #5 ; Andrew #1 ; Eddie #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: Jax ♥♥♥, gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Pando.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

[MARLEY] ❝ Heartbeat Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Heartbeat [MARLEY] ❝ Heartbeat EmptyMer 7 Déc 2022 - 21:13



Heartbeat
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

« Tu m'prends pour un voyou. » Elle ne savait pas pour qui elle le prenait, elle savait simplement qu'il l'intriguait, que sa présence l'hypnotisait et qu'en sa compagnie plus rien d'autre ne semblait exister. C'était comme si le temps avait suspendu son vol. Sa manière de lui avoir serré la main, le contact visuel qu'il ne brisait pas, son sourire, son odeur, sa voix, ses mots, tout envoûtait la demoiselle. Depuis son premier passage sur scène dans ce club, c'était la première fois qu'elle s'autorisait à discuter avec un client, c'était la première fois qu'elle s'installait avec plaisir aux côtés d'un inconnu. Brett jetait des coups d’œil dans leur direction, sans doute surpris par la tournure des événements. A de nombreuses reprises il avait dû ordonner à des clients de la laisser en paix, à de nombreuses reprises il avait haussé le ton, montré les dents, prêt à défendre celle qu'il considérait presque comme une amie. Ce soir, tout semblait différent et le barman l'avait bien compris. Il leur avait laissé de l'espace sans pour autant baisser totalement la garde. Marley lui était reconnaissante d'agir ainsi, de la protéger autant, cependant elle n'aurait su dire pour quelles raisons, elle savait que ce soir, tout était différent. Il n'avait pas besoin de veiller. Il y avait ce quelque chose dans la rétine de Jackson qui mettait la tigresse en confiance.

Lorsqu'elle lui demanda s'il s'agissait de son vrai prénom, il répondit avec une rapidité déconcertante : « A ton avis ? » Un sourire amusé était apparu sur le visage de la brune. Elle n'en avait pas la moindre idée mais au fond d'elle elle avait la sensation qu'il ne lui avait pas menti. Elle n'eut pas le temps de répondre qu'elle vit le garçon s'approcher à son tour de son visage et de son oreille. Les battements du cœur de Marley s'accélérèrent tandis qu'elle fermait les yeux, humant avec délice l'odeur de Jackson. « Que te dit ton instinct ? » la danseuse frémit tandis que ses doigts se resserrèrent sur le verre qu'elle tenait. « Qu'un jour je percerai tes mystères » souffla-t-elle. Sans s'en rendre compte, la jeune femme laissait entendre qu'il y aurait un autre jour, une autre rencontre. C'était comme si la réalité était inévitable bien que la demoiselle ne l'admettrait jamais vraiment. Bien sûr, elle jouait, elle provoquait. Elle aimait ça. La compagnie de Jackson la tirait d'un ennui certain, et elle avait choisi de rester un peu plus longtemps à ses côtés. Bientôt elle se lèverait, sortirait, et il disparaîtrait aussi rapidement qu'il avait débarqué dans sa vie. Une parenthèse enchantée. Voilà ce qu'il était. Il finit par rire et à contre-coeur, elle le sentit reculer. Elle ouvrit à nouveau les yeux, éblouie par les lumières de la pièce et par le regard décidé de celui qu'elle supposait soldat. Elle remarqua rapidement que la distance entre eux deux diminuait au fur et à mesure que la discussion progressait. Leurs genoux se touchaient désormais et Marley ne put refréner la pensée de frôler l'entre-jambe de Jackson. Si elle n'avait pas réussi à bloquer cette idée scabreuse, elle était parvenue à ne pas la mettre à exécution, se mordillant la lèvre en contre-partie.

« Ça te plait ? » demanda-t-il. Perplexe, la danseuse fronça les sourcils. Son regard descendit sur leurs genoux et elle se demanda si c'était de ça dont il voulait parler ou si encore il lui demandait si le jeu de séduction qu'ils venaient de mettre en place lui plaisait. Elle reporta son attention sur le regard ténébreux du garçon qui finit par poursuivre : « Ça. » Elle tourna la tête dans la direction qu'il lui montrait et prit à nouveau conscience du lieu où elle se trouvait. Leur rencontre lui avait fait oublier la raison première pour laquelle elle se trouvait en ce lieu. Elle avait oublié le show, ses camarades, les autres hommes dans la pièce, la musique et les corps. Elle reporta son attention sur Jackson tandis qu'avec son doigt elle jouait sur les contours de son verre. « La liberté cela ne te plaît pas ? » demanda-t-elle. Elle laissa sa question en suspend puis finit par poursuivre. « Quand je suis sur scène, rien ne compte si ce n'est la sensation de liberté que je ressens. » Un sourire sincère illumina son visage tandis qu'elle rapprochait son visage de celui de Jackson sans jamais quitter son regard. Elle humecta ses lèvres tandis que l'une de ses mains glissa sur le genou du garçon, remontant légèrement sur sa cuisse. Elle murmura alors : « Je dois avouer que savoir que je peux toucher tandis que les autres ne le peuvent pas m'excite un peu. » Provocatrice, tentatrice, Marley s'amusait à allumer la flamme dans le regard de celui qui n'était encore qu'un inconnu quelques minutes plus tôt. Elle laissa volontairement sa main posée sur la jambe musclée du jeune homme et finit par demander : « Et toi, tu ne m'as pas dit ? Tu es soldat ? Tu es à Sydney pour une permission ? » Elle voulait savoir ce qu'il faisait dans la vie, à quoi ces médaillons renvoyaient, mais ce qu'elle voulait savoir par-dessus tout, c'était si elle aurait l'occasion de le recroiser dans les parages ou non. Pour la première fois depuis une éternité, elle espérait que cet inconnu n'était pas seulement de passage. 
made by black arrow


Que sais-tu de l'amour? Pas grand chose
On est tous passé par là, les mains vides, le cœur lourd
Le mal au ventre, le teint livide, les yeux rougis, la gorge nouée
On est tous passé par là, morale à plat
Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente
À en souffrir jusqu'à haïr et dégueuler.
❝Rose noire ; Georgio❞
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur
[MARLEY] ❝ Heartbeat IAeu3cF ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment). Y'a aussi " bâtard ", mais ça c'est from Brody, alors ça compte pas.
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
[MARLEY] ❝ Heartbeat Tumbex
POSTS : 14116 POINTS : 70

TW IN RP : Violences (physique, verbale, psychologique). Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête en novembre 2020 (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve progressivement la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque peinant à s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

[MARLEY] ❝ Heartbeat MARLSON7
[url=soon]MARLEY #9[/url] - Serait-elle à ma place, plus forte qu'un homme, au bout de ces impasses où elle m'abandonne. Vivre l'enfer, mourir au combat ... Faut-il pour lui plaire aller jusque là ?

[MARLEY] ❝ Heartbeat JAXLEY
ASHLEY #1 - soon.

[MARLEY] ❝ Heartbeat MILOU
MILOU #7 - soon.

[MARLEY] ❝ Heartbeat GABSON-2
GABSON #3 - soon

[MARLEY] ❝ Heartbeat De2cedfee4eefc5e2750db10cb83c5f9
RUN FOR JUDY #2 : Aprés-midi de Noël (sujet commun, viendez !)

[MARLEY] ❝ Heartbeat Debson
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

[MARLEY] ❝ Heartbeat D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2
.
.
FLASHBACK :

[MARLEY] ❝ Heartbeat Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.

[MARLEY] ❝ Heartbeat MICKSON
MICKEY #1 - Note pour trop tard : On t'dira d'être premier, jamais d'être heureux. Premier, c'est pour ceux qu'ont besoin d'une note, qu'ont pas confiance en eux. T'es au moment d'ta vie où tu peux devenir c'que tu veux ; le même moment où c'est l'plus dur de savoir c'que tu veux.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / YASMINE / ANTHONY / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : tumbex + sofia + niazha16 / code sign : koalavolant/ texte : justin timberlake
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

[MARLEY] ❝ Heartbeat Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Heartbeat [MARLEY] ❝ Heartbeat EmptyJeu 8 Déc 2022 - 1:23




14 février 2011

MARLEY & JACKSON




« La liberté cela ne te plaît pas ? » Jax arque un sourcil. Bien sûr qu'il apprécie la liberté. C'est parce qu'il en connait la pleine valeur qu'il se satisfait de la retirer à ceux que la justice estime ne plus la mériter. « Quand je suis sur scène, rien ne compte si ce n'est la sensation de liberté que je ressens. » Comme lui lorsqu'il sprinte, se fait-il la réflexion. Mills s'interroge concernant les parallèles entre ces deux activités. Marley ressent-elle l'accélération de sa fréquence cardiaque lorsqu'elle danse ? A-t-elle une plus grande conscience de son corps et de ses mouvements ? Est-elle grisée par le cocktail chimique et hormonal qui en découle ? Autant de questions restant sans réponses tandis que la jeune femme se rapproche à nouveau, prête à lui faire un aveu auquel l'agent ne s'attendait pas : « Je dois avouer que savoir que je peux toucher tandis que les autres ne le peuvent pas m'excite un peu. » Mills fait un effort pour ne pas tomber dans le piège. Ses iris brûlent de se détourner ne serait-ce qu'un instant afin de mieux capturer sur sa rétine l'image de la main féminine qu'il sent remonter lentement le long de sa cuisse. Il pourrait ainsi ranger le souvenir de cette caresse immortalisée avec ceux du string et de la chute de reins, mais le petit jeu auquel joue la danseuse l'incite à se montrer moins prévisible qu'elle ne l'estime probablement l'être. Il soutient le regard de Marley, provoquant dans la façon dont il lui montre qu'il lui en faudra plus pour perdre ses moyens. « Tu nargues. » Constate-t-il une fois de plus, affichant un sourire faussement consterné. Elle a bien évidemment parfaitement raison de le faire. Passion ou pas, danser lui permet de gagner sa vie et ce que les gars présents ici veulent relève bien plus du fantasme que du concret. S'ils voulaient réellement toucher, ce n'est pas au strip club qu'ils passeraient leur soirée mais à quelques rues de là, dans les quartiers de Sydney connus pour leur prostitution ... Les spectateurs de l'établissement préfèrent désirer ardemment que d'avoir facilement et Jackson les comprend d'autant plus qu'il partage ce ressenti. À choisir, l'agent préférera toujours rester sur sa faim de ne pas avoir pu refermer ses crocs sur la chair convoitée plutôt que d'être nourri de viande morte comme un lion domestiqué. La panthère avec laquelle il partage ce verre leur a prouvé qu'elle a depuis longtemps compris ce principe élémentaire.

« Et toi, tu ne m'as pas dit ? Tu es soldat ? Tu es à Sydney pour une permission ? » Jax prend le temps de boire une gorgée de son soda. Expliquer la complexité de ce qu'il fait à une civile ne lui semble pas être le plan drague du siècle ; sans oublier que se vendre en tant qu'agent fédéral sans raison protocolaire n'est jamais bon pour l'anonymat de la fonction. L'expérience et les nombreux exemples étudiés en classes démontrent que moins un fed est reconnu comme tel, plus son espérance de vie s'allonge. C'est pourquoi il simplifie et rend l'information la plus accessible possible : « Flic. » D'un geste fluide, sa main repose le verre avant de rejoindre celle laissée par la jeune femme sur sa cuisse. Ses doigts y enserrent cette fois-ci le poignet de la belle. Jax mime l'acte de menotter avec un regard qui ne trompe pas sur les images mentales circulant dans sa tête au moment d'ajouter : « En ce moment je suis une formation militaire de perfectionnement physique. » D'où la présence des plaques. Parce qu'on peut toujours faire mieux ! C'est comme ça qu'il voit les choses, comme ça qu'il améliore ses chronos et comme ça qu'il compte bien sortir médaillé de sa promo. Le MOSC est un challenge qu'il s'est lancé à lui-même. Compétiteur, Jax ne compte pas arriver deuxième. « Comme tu vois, ils ne nous ménagent pas. » Son avant bras revient dans la conversation tandis que sa main toujours aux prises avec celle de la danseuse relâche son étreinte juste ce qu'il faut pour permettre à leurs doigts de s'entrelacer. Là, oui, l'agent baisse les yeux. « Mais ça vaut le coup de quitter Brisbane pour quelques semaines ... Inde, USA, Europe ... Chaque base à sa spécialité. » Il sème de l'information tout en détaillant leur peau aux différents contrastes, la sienne plus foncée que celle de la métisse. « J'aime ta peau. » Mills n'a pas peur de l'avouer, de le sortir tout naturellement, venu de nul part, comme s'il savait d'ores et déjà qu'elle ne s'offusquera pas de sa sincérité.

Il reporte son attention sur le visage de la brune après quelques instants de contemplation silencieuse. Ce qu'il pense reste insondable mais son attitude vis à vis du monde extérieur est révélatrice : Jackson les enferme, Marley et lui, dans une bulle que personne ne saurait crever si ce n'est elle et son départ inévitable. Il voudrait arrêter le temps. À défaut, il maintient le contact physique. « Est-ce que tu te sens libre sur scène parce que tu te sens enfermée lorsque tu n'y es pas ? » Questionne-t-il. Elle ne porte pas d'alliance mais Mills sait bien que l'impression d'étouffer peut venir de mille et une autres sources que d'un couple qui bat de l'aile.


(c) sweet.lips




Cry me a river


You told me you love me. Why did you leave me all alone ? Now you tell me you need me when you call me on the phone. Girl, I refuse, You must have me confused with some other guy. The bridges were burned : now it's your turn, to cry.


KoalaVolant
[MARLEY] ❝ Heartbeat Signature-JACKSON
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 1380 POINTS : 0

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Greta #1 ; Penelopeia #1 ; Axel #1 ; Louisa #2 ; Heather Harris #1 ; Basilius #1 ; Mabel #2 ; Malik #3 ; Louis #1 ; Swann #1 ; Laila #1
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Jackson, Flashback #3 ; Jackson #3 ; Laurie #1 ; Ambrose #1 ; Jackson #4 ; Mabel #1 ; Malik #2 ; Jackson #5 ; Andrew #1 ; Eddie #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: Jax ♥♥♥, gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Pando.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

[MARLEY] ❝ Heartbeat Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Heartbeat [MARLEY] ❝ Heartbeat EmptyVen 9 Déc 2022 - 9:39



Heartbeat
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

Un sourire amusé glissa le long des lèvres de Marley lorsqu'elle se rendit compte que Jackson n'avait fait aucun mouvement lorsqu'il avait senti sa main sur sa cuisse. Au contraire, son regard s'était intensifié et à aucun moment il n'avait cillé. Cela aurait pu vexer la douce, personne ne résistait à ses caresses, personne ne restait insensible à son charme. Au contraire, bien loin d'être piquée dans son ego, elle n'en était que plus attirée par le jeune homme. Il l'intriguait, il la tentait. Face à son contrôle, elle n'avait envie que d'une chose : Le voir faiblir et craquer. « Tu nargues. » Devant la fausse consternation du garçon elle souffla : « Non. Je profite. » Parce que c'était ce qu'elle faisait. Elle profitait de son pouvoir, de ses droits, de ses envies. Peut-être un peu de lui aussi. Cette rencontre n'avait rien d'habituelle. Et pour la première fois, le regard que posait un client sur elle l'excitait. Elle n'aurait su dire pourquoi. La connexion qui semblait s'être créée avec Jackson lui semblait évidente et naturelle. C'était comme s'ils étaient faits pour se rencontrer, pour se séduire, se toucher. Hypnotisée par le jeune homme, elle attendait avec une certaine impatience qu'il lui dise ce qu'il faisait dans la vie. Sa réponse ne tarda pas puisqu'il lui répondit : « Flic. » Elle hocha la tête d'un air approbateur. Cette réponse ne l'étonnait pas outre mesure bien qu'elle l'avait imaginé à un grade supérieur à celui-ci. Elle avait en elle l'image du flic qui foutait des contraventions aux gens qui se garaient mal, à ceux qui arrêtaient les pauvres nigauds qui volaient à l'étalage. Pourtant lorsqu'elle observait sa carrure et sa prestance, elle se disait qu'il était bien plus. Le fait qu'il ne réponde que par un mot lui laissait entendre qu'il cachait bien des choses derrière cette étiquette de simple flic. Elle aurait voulu en savoir plus mais fut tirée de ses pensées lorsqu'elle sentit la main de Jackson attraper son poignet. Si lui n'avait eu aucune réaction lorsqu'elle l'avait touché, la réciproque n'était pas vraie du côté de la brune. Un frisson la parcourut tandis qu'elle lisait dans son regard le même désir qu'elle ressentait. Il y avait bien plus de sensualité dans son geste qu'il n'aurait dû y en avoir. Ce n'était pas une simple représentation d'arrestation, c'était bien plus. « En ce moment je suis une formation militaire de perfectionnement physique. » C'était donc ça les plaques. Un sourire intéressé et quelque peu admiratif s'afficha sur le visage de la danseuse. Tandis que son regard descendait sur le torse du jeune homme. Elle chuchota : « Je ne suis pas sûre que tu aies besoin d'un quelconque perfectionnement. » Elle devinait le corps taillé en Hercule de Jackson sous sa chemise, elle imaginait à la perfection ses muscles saillants, la force qu'il devait avoir. « Comme tu vois, ils ne nous ménagent pas. » Et les yeux de la tigresse glissèrent à nouveau le long du bras du jeune homme, découvrant sous un nouvel angle les traces qu'il avait. Définitivement il n'était pas un voyou. Son regard s'accrocha aux doigts du flic qui enlacèrent les siens. Elle se laissa faire avec un plaisir non dissimulé prenant de plus en plus de plaisir dans ce jeu de séduction.

« Mais ça vaut le coup de quitter Brisbane pour quelques semaines ... Inde, USA, Europe ... Chaque base à sa spécialité. » Elle l'écouta avec attention, notant au passage qu'il ne vivait pas à Sydney, elle sentit d'ailleurs à cet instant une pointe de déception la gagner. Elle ne le recroiserait donc pas. Elle se gifla mentalement face à cette pensée. Qu'espérait-elle ? Que le client avait qui elle parlait se trouvait être l'homme de sa vie ? C'était d'un pathétique. Cela ne lui ressemblait absolument pas. Ses pensées finirent par vagabonder vers les différents lieux qu'il avait visités et une pointe d'envie apparut dans ses pupilles. Elle qui n'avait jamais quitté l'Australie se surprenait à vouloir tout savoir de ce qu'il avait vu. Elle avait rarement mis les pieds en dehors de Sydney et savoir que face à elle se trouvait un véritable globe trotteur l'intriguait d'autant plus. Elle allait le questionner sur les différents continents qu'il avait eu la chance de visiter mais fut une nouvelle fois coupée dans son élan lorsqu'il lâcha sans prévenir : « J'aime ta peau. » Son regard croisa à nouveau celui de Jackson et tentatrice qu'elle était, elle répondit : « Tu n'aimes que ça ? » Bien sûr que non, mais elle aimait provoquer, elle aimait titiller, elle aimait réveiller les désirs et les pulsions chez les hommes qu'elle côtoyait. Ses doigts se resserrèrent autour de ceux de Jackson, laissant entrevoir le désir qu'elle ressentait pour cet homme qu'elle ne connaissait pas. Ses genoux encerclèrent davantage l'une des jambes du garçon, tandis qu'elle frôlait involontairement – vraiment? - son entre-jambe. Elle risquait de se brûler les ailes à ce petit jeu. Son adversaire du jour avait bien plus de ressources qu'elle ne l'avait imaginé. Au fond d'elle, elle savait qu'elle devait retirer ses pions et partir, mais quelque chose la retenait.

« Est-ce que tu te sens libre sur scène parce que tu te sens enfermée lorsque tu n'y es pas ? » Elle se crispa face à cette question à laquelle elle ne s'attendait pas. La main toujours dans celle de Jackson, elle fronça les sourcils. Elle n'avait jamais réellement pensé à cela. Il y avait cependant une part de vraie dans ce qu'il disait. Enfant d'une fratrie de cinq, surveillée et surprotégée par un grand frère qui avait la main mise sur leur famille, elle n'avait jamais réellement pu faire ce qu'elle désirait. Désormais isolée dans une ville qui était pourtant la sienne, la danseuse sentit une pointe d'amertume la gagner. Toute sa famille vivait dans cette ville pourtant plus aucun membre ne lui adressait la parole. Consciente que son silence était beaucoup trop long, elle haussa les épaules et lui répondit : « Disons qu'on peut toujours être plus libre. Quand je suis sur scène, il n'y a que moi. Je fais ce que je veux, comme je le veux. » Elle finit par lâcher les doigts de Jackson et par détourner le regard. Elle prit son verre et but une gorgée. Une de plus et c'était terminé, elle partirait. Elle reporta son attention sur l'agent et demanda : « Qu'est-ce qui te plaît le plus dans ton métier ? » Elle se demandait sincèrement si c'était le fait de faire respecter l'ordre, si c'était l'aspect physique, le fait qu'il avait un statut que les gens respectait et craignait ou encore si c'était le fait de pouvoir voyager. Véritablement curieuse sur ce dernier point elle demanda : « De tous les endroits que tu as visité, lequel t'as laissé un souvenir impérissable ? » Son regard tentait de sonder l'âme de celui qui se tenait à quelques centimètres d'elle tandis que son corps, inconsciemment, se penchait davantage vers le sien. Etait-ce les mots du garçon qui l'attiraient jusqu'à lui ou bien autre chose ? 
made by black arrow


Que sais-tu de l'amour? Pas grand chose
On est tous passé par là, les mains vides, le cœur lourd
Le mal au ventre, le teint livide, les yeux rougis, la gorge nouée
On est tous passé par là, morale à plat
Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente
À en souffrir jusqu'à haïr et dégueuler.
❝Rose noire ; Georgio❞
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur
[MARLEY] ❝ Heartbeat IAeu3cF ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment). Y'a aussi " bâtard ", mais ça c'est from Brody, alors ça compte pas.
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
[MARLEY] ❝ Heartbeat Tumbex
POSTS : 14116 POINTS : 70

TW IN RP : Violences (physique, verbale, psychologique). Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête en novembre 2020 (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve progressivement la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque peinant à s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

[MARLEY] ❝ Heartbeat MARLSON7
[url=soon]MARLEY #9[/url] - Serait-elle à ma place, plus forte qu'un homme, au bout de ces impasses où elle m'abandonne. Vivre l'enfer, mourir au combat ... Faut-il pour lui plaire aller jusque là ?

[MARLEY] ❝ Heartbeat JAXLEY
ASHLEY #1 - soon.

[MARLEY] ❝ Heartbeat MILOU
MILOU #7 - soon.

[MARLEY] ❝ Heartbeat GABSON-2
GABSON #3 - soon

[MARLEY] ❝ Heartbeat De2cedfee4eefc5e2750db10cb83c5f9
RUN FOR JUDY #2 : Aprés-midi de Noël (sujet commun, viendez !)

[MARLEY] ❝ Heartbeat Debson
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

[MARLEY] ❝ Heartbeat D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2
.
.
FLASHBACK :

[MARLEY] ❝ Heartbeat Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.

[MARLEY] ❝ Heartbeat MICKSON
MICKEY #1 - Note pour trop tard : On t'dira d'être premier, jamais d'être heureux. Premier, c'est pour ceux qu'ont besoin d'une note, qu'ont pas confiance en eux. T'es au moment d'ta vie où tu peux devenir c'que tu veux ; le même moment où c'est l'plus dur de savoir c'que tu veux.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / YASMINE / ANTHONY / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : tumbex + sofia + niazha16 / code sign : koalavolant/ texte : justin timberlake
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

[MARLEY] ❝ Heartbeat Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Heartbeat [MARLEY] ❝ Heartbeat EmptyVen 9 Déc 2022 - 23:22




14 février 2011

MARLEY & JACKSON




C'est alarmant. Si Jax ne répond pas à la provocation de Marley, c'est aussi bien pour entretenir le rapport de force dans leur petit jeu de séduction que pour se préserver d'un constat qui le perturbe : non, il n'y a pas que ça. À la lumière tamisée du bar, l'agent peut également affirmer qu'il aime la couleur de ses yeux, la courbe de ses épaules et le plissement de nez mutin qu'affiche la jeune femme lorsqu'elle taquine. Sans parler de la façon dont elle encercle sa jambe entre ses genoux, faisant naître dans l'imagination fertile de Mills des images de ce même mouvement autour de ses hanches. La peau de ses cuisses est-elle aussi douce que celle de ses doigts ? Il préfère l'interroger à propos des raisons du sentiment de liberté qu'elle ressent sur scène afin d'offrir à son esprit l'opportunité de ne pas totalement sombrer dans le vice. Jax aura tout le temps de se perdre dans ses fantasmes lorsqu'il sera de retour à l'hôtel. Pour le moment, ce qui l'intéresse, c'est de prendre tout ce qu'elle voudra bien lui offrir d'informations à son sujet. « Disons qu'on peut toujours être plus libre. Quand je suis sur scène, il n'y a que moi. Je fais ce que je veux, comme je le veux. » « J'comprends ça ... » Répond-il en toute sincérité, parfaitement conscient de l'aspect grisant associé au sentiment d'affranchissement. « Qu'est-ce qui te plaît le plus dans ton métier ? » Jackson s'humecte les lèvres en signe de réflexion. S'il répond plus vite que Marley à la question, son ton n'en reste pas moins songeur. Les pensées de l'agent convergent vers sa mère lorsqu'il admet avec humilité : « Défendre les victimes. » Il profite de la curiosité de la danseuse pour enchainer sans s'attarder sur le pourquoi de sa vocation. Parler des événements traumatisants de son adolescence ne fait pas non plus parti des meilleurs plans drague qui soient. « Impérissable ... » Son regard fixe un instant le plafond tandis qu'il bascule légèrement la tête vers l'arrière à la recherche d'évènements marquants. Un petit rire lui échappe, Mills repousse les images mentales des conneries que ses camarades et lui ont cumulé au cours de leurs différents stages. Certains des membres du programme ont fait leurs classes en même temps que lui mais dans des pays différents ; c'est toujours un plaisir de les retrouver autour d'un nouveau module de perfectionnement et de constater leur évolution. Ils se challengent autant qu'ils se soutiennent mais ces histoires d'amitié virile ne regardent qu'eux. « L'Irak. »

Un véritable baptême du feu, l'une des toutes premières missions avec le MOSC. Plongé dans ses réminicences, Jax revoit les jeep, les tentes, les tempêtes de sable et les foulards qu'il fallait mettre autour du nez s'ils voulaient respirer à peu prés correctement. La bouffe dégueulasse, les films pornos livrés par caisses entières aux frais de l'oncle Sam pour satisfaire les hommes coincés dans cet enfer depuis trop d'années, les heures passées à s'entraîner en plein caniard en compagnie de l'infanterie américaine cernée et incapable de maintenir la paix. Cette guerre perdue d'avance n'était pas la sienne, le drapeau flottant au dessus du campement ne lui inspirait aucune allégeance, mais les soldats qu'il y avait rencontré étaient des hommes respectables et avoir partagé une partie de leur quotidien dans le but d'apprendre leurs techniques de survie avait été une expérience enrichissante autant humainement que professionnellement. « La nuit il faisait si froid qu'on dormait habillés. »  Raconte-t-il, « Mais le matin ... » L'agent secoue lentement la tête au souvenir des couleurs indescriptibles de l'aube après une nuit entière passée à monter la garde. « Le soleil derrière les montagnes et l'ombre qui recule sur les dunes dans un silence parfait ... De la poésie. »

Il revient dans l'instant présent en décochant à Marley un sourire séducteur. S'il ne peut cacher avoir été ému par la beauté du paysage, Jax refuse de paraître fleur bleue. L'horreur de la mission s'était d'ailleurs vite chargée de les recadrer quant à la fausse tranquillité du désert irakien. Une seule mine non identifiée par l'équipe de déminage aux alentours du campement avait suffi pour mettre fin à la carrière de l'une des recrues du programme. Voir la jambe d'un de ses camarades se faire arracher comme celle d'une poupée l'avait marqué plus efficacement que n'importe quel avertissement des entraîneurs. Après ça, Mills était devenu un véritable serpent, capable de ramper à plat ventre comme personne. Répartir la charge : l'astuce la plus efficace en terrain explosif ...

« Ta musique préférée ? » Jackson sort son portable de la poche arrière de son pantalon. Le mouvement renforce la connexion de leurs jambes et provoque des impulsions électriques aux alentours de son bas ventre. Il frémit mais ne dit rien. La question n'est pas anodine. Lui qui use les paires d'écouteurs aussi vite que les gants de boxe veut garder de Marley un souvenir ré-écoutable à l'infini. Il pourrait se contenter du morceau sur lequel son show s'est déroulé mais se mettre à bander chaque fois que les images qu'il y associe remonteront à la surface risque de lui porter préjudice. Après avoir déverrouillé le téléphone, il tend à la brune l'objet ouvert sur une barre de recherche. « Et pourquoi c'est ta préférée, of course. » 


(c) sweet.lips




Cry me a river


You told me you love me. Why did you leave me all alone ? Now you tell me you need me when you call me on the phone. Girl, I refuse, You must have me confused with some other guy. The bridges were burned : now it's your turn, to cry.


KoalaVolant
[MARLEY] ❝ Heartbeat Signature-JACKSON
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 1380 POINTS : 0

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Greta #1 ; Penelopeia #1 ; Axel #1 ; Louisa #2 ; Heather Harris #1 ; Basilius #1 ; Mabel #2 ; Malik #3 ; Louis #1 ; Swann #1 ; Laila #1
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Jackson, Flashback #3 ; Jackson #3 ; Laurie #1 ; Ambrose #1 ; Jackson #4 ; Mabel #1 ; Malik #2 ; Jackson #5 ; Andrew #1 ; Eddie #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: Jax ♥♥♥, gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Pando.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

[MARLEY] ❝ Heartbeat Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Heartbeat [MARLEY] ❝ Heartbeat EmptySam 10 Déc 2022 - 1:39



Heartbeat
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

Elle ne savait plus qui gagnait à leur petit jeu, qui d'entre les deux avait le dessus sur cette partie d'échecs qui se déroulait à l'ombre des projecteurs. Elle avait toujours été celle qui menait la danse dans n'importe quelle situation de séduction mais ce soir elle sentait que celui qui lui faisait face avait de nombreuses cartes dans sa manche. A chaque fois qu'elle pensait prendre l'avantage, il semblait redresser la barre plus haute. C'était plaisant, c'était grisant. Marley savourait le moment et préférait se concentrer sur l'instant présent plutôt que sur son retour seule chez elle. Parce qu'elle rentrerait seule. Elle avait beau désirer de tout son être le jeune homme, elle avait la sensation qu'elle ne devait pas aller plus loin. Elle n'avait pas envie d'être qu'une simple histoire de cul, une fille de passage, tout comme elle n'avait pas envie qu'il ne soit qu'un mec de plus qu'elle mettait dans son lit. Il valait plus que cela, elle le sentait au plus profond d'elle-même. Un sourire compréhensif s'afficha sur son visage lorsqu'il lui expliqua qu'il aimait défendre les victimes. Cela aurait pu être cliché comme réponse. Pourtant cela ne l'était pas. Chaque flic aurait dit : protéger les innocents. Jackson, lui, parlait de protéger ceux qui ne l'avaient pas été. Ceux à qui on avait déjà fait du mal. Il était celui qui tentait de réparer ce qui avait été brisé, celui qui pansait les plaies, qui tentait de redonner un sens à la vie de gens qui avaient sans doute perdu beaucoup, beaucoup trop.  Il y avait quelque chose d'éperdument sincère dans la rétine de Jackson. Lynch sentait qu'il était honnête, qu'il ne disait pas cela juste pour faire le beau ou pour marquer des points. C'était quelque chose qui semblait profondément ancré en lui. La vivacité avec laquelle il venait de lui répondre acheva de la convaincre quant à la véracité de ses propos.

Alors qu'il levait le visage, cherchant dans ses souvenirs un lieu inoubliable, Marley observa avec attention les veines de son cou, sa peau qui vibrait à chaque respiration, ses poils qui se hérissaient par moments. Elle aurait voulu déposer ses lèvres dans le cou qu'il lui présentait, embrasser sa nuque, mordre dans son épiderme. Elle avait envie de goûter celui qui l’envoûtait depuis quelques minutes désormais. Elle le trouvait beau, encore plus lorsqu'il souriait, se remémorant sans doute certains instants de sa vie passée. Elle fut tirée de sa contemplation lorsqu'il lui répondit : « L'Irak. » Elle fronça les sourcils véritablement surprise par cette réponse. Un frisson parcourut son échine tandis qu'elle se demandait ce que cachait cette imposante carrure. L'Irak, dans l'esprit de la danseuse, ne représentait qu'une guerre absurde où des centaines – des milliers ? - de soldats avaient perdu la vie. Pour elle, ce n'était que violence et assassinat. Etait-ce ce qui lui plaisait ? Ôter la vie aux autres ? Elle était perplexe, pour la première fois depuis qu'ils discutaient, elle ne voyait pas où il voulait en venir, ne comprenait pas ce qu'il ressentait véritablement. Etait-elle en train de discuter avec un monstre sanguin ? Il poursuivit ses explications : « La nuit il faisait si froid qu'on dormait habillés. » Le « on » rassura un peu Marley. Il y avait une histoire de fraternité dans ce souvenir qui devait être glaçant. « Mais le matin... » Suspendue à ses lèvres et à ses mots, la jeune femme devenait fébrile, craignant que la magie qui opérait entre eux deux disparaisse aussi vite qu'elle était apparue. « Le soleil derrière les montagnes et l'ombre qui recule sur les dunes dans un silence parfait ... De la poésie. » Les lèvres de Marley s'entrouvrirent devant la beauté de ce qu'il venait de dire. Son cœur loupa un battement. Non, elle ne s'était pas trompée sur lui. Il était véritablement quelqu'un de bien. Qui à sa place aurait dit une telle chose après toutes les horreurs qu'il avait dû vivre ? Elle referma la bouche, contemplant Jackson qui semblait revenir sur terre, loin de celle aride qu'il avait dû affronter. Il parvenait à la toucher sans même s'en rendre compte. Cet homme était surprenant. Derrière son physique de guerrier, derrière son assurance, derrière son côté séducteur, se cachait un homme qui lui paraissait sensible. La jeune femme se fit la réflexion qu'en plus d'être beau et attirant, il était aussi intéressant. Elle aurait pu l'écouter des heures parler des paysages qu'il avait vus, de ce qu'il avait vécu.  « Le positif hein ? » une question rhétorique, qui n'attendait aucune réponse. Elle se doutait qu'il n'avait pas envie de revivre les scènes horribles auxquelles il avait assisté.

Le sourire séducteur de l'agent réapparut aussi vite qu'il s'était envolé. Amusée par sa capacité à basculer d'une attitude à une autre, Marley posa son coude sur le bar et posa sa tête sur sa main. Elle fixait Jackson, un sourire taquin inscrit sur les lèvres. Le temps s'écoulait et elle allait bientôt partir. Elle voulait graver une bonne fois pour toute le visage de cet homme qui faisait battre un peu plus vite son cœur. « Ta musique préférée ? » Elle se redressa tandis qu'elle sentait la pression des jambes de Jackson contre les siennes plus insistante. Une décharge électrique parcourut sa colonne vertébrale tandis qu'une nuée de papillons semblait avoir pris son envol au niveau de son ventre. La question l'avait prise une nouvelle fois au dépourvu. Elle n'avait jamais réfléchi à la musique qu'elle préférait. Elle fronça les sourcils devant cette constatation. C'était étrange de ne pas savoir non ? Bien sûr certaines chansons résonnaient en elle plus que d'autres. Tout ce qui touchait à la famille avait un écho déstabilisant. Les chansons qui parlaient de lutte, d'égalité, de combat, la bouleversaient, la révoltaient. La musique classique lui permettait de dormir, de s'apaiser. Mais qu'elle était sa chanson préférée ? Elle réfléchissait encore à la question lorsqu'il lui tendit son téléphone. Elle le prit et fixa la barre de recherche tandis qu'il acheva : « Et pourquoi c'est ta préférée, of course. ». Son cerveau tournait à vive allure, cherchant désespérément ce qu'elle pouvait taper sur les touches. Soudain, un titre la frappa. Un sourire amusé et provocateur s'afficha sur ses lèvres tandis qu'elle tapait sur le téléphone : « Genie in a bottle » de Christina Aguilera. Ce n'était pas sa chanson préférée même si elle l'aimait beaucoup. C'était plutôt un message qu'elle avait envie de lui faire passer. Elle lui rendit le téléphone et lorsqu'il l'eut prit, elle se pencha jusqu'à son oreille, glissant l'une de ses mains dans la nuque du garçon. Elle susurra alors à son oreille : « Hormones racing at the speed of light but that don't mean it's gotta be tonight », elle marqua une courte pause, laissant son souffle chaud glisser dans le cou de Jackson tandis que sa main remonta dans ses cheveux. Elle finit par chantonner : « Oh... w-h-o-a...My body's saying let's go. Oh... w-h-o-a... ooh... But my heart is saying no. » A contre cœur elle relâcha son étreinte et se recula laissant échapper une nouvelle fois un éclat de rire mutin. Elle prit son verre et demanda innocemment : « Tu as besoin de plus d'explications ? » Son regard était plongé dans celui de l'agent. Marley espérait qu'il comprendrait où elle voulait en venir. Elle espérait que cela ne le vexerait pas. Elle avait envie de lui et venait ouvertement de lui passer le message, mais elle venait dans un même temps de lui dire qu'il n'y aurait rien. Elle finit par baisser son regard sur son verre et observa le contenu. Une gorgée et c'était terminé. Elle releva le visage dans sa direction et lui dit : « Je disparais bientôt. » Elle laissa planer un silence et demanda : « J'ai une dernière question. Tu fais souvent ça ? Séduire des strip-teaseuses ? ». Son regard était déterminé et profond. Elle voulait savoir, avait besoin de savoir. Etait-elle un autre nom qu'il ajouterait à sa liste et qu'il finirait par rayer ? Elle avait l'impression que non mais était-ce une impression ou seulement son désir de paraître unique à ses yeux ? Depuis quand ce que pensait un client l'intéressait-elle autant ? La préoccupait-elle autant ? Etait-il toujours un client ? A ses yeux, il ne l'était plus depuis bien longtemps mais elle ne pouvait l'admettre à voix haute. Elle savait déjà qu'elle s'était brûlée les ailes en restant avec lui si longtemps. L'image mentale de Jackson, les souvenirs de cette soirée, risquaient de la hanter pendant un long moment. Elle porta son verre jusqu'à ses lèvres sans pour autant le boire... Quelques minutes de plus, juste quelques minutes et elle partirait.  
made by black arrow


Que sais-tu de l'amour? Pas grand chose
On est tous passé par là, les mains vides, le cœur lourd
Le mal au ventre, le teint livide, les yeux rougis, la gorge nouée
On est tous passé par là, morale à plat
Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente
À en souffrir jusqu'à haïr et dégueuler.
❝Rose noire ; Georgio❞
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur
[MARLEY] ❝ Heartbeat IAeu3cF ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment). Y'a aussi " bâtard ", mais ça c'est from Brody, alors ça compte pas.
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
[MARLEY] ❝ Heartbeat Tumbex
POSTS : 14116 POINTS : 70

TW IN RP : Violences (physique, verbale, psychologique). Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête en novembre 2020 (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve progressivement la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque peinant à s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

[MARLEY] ❝ Heartbeat MARLSON7
[url=soon]MARLEY #9[/url] - Serait-elle à ma place, plus forte qu'un homme, au bout de ces impasses où elle m'abandonne. Vivre l'enfer, mourir au combat ... Faut-il pour lui plaire aller jusque là ?

[MARLEY] ❝ Heartbeat JAXLEY
ASHLEY #1 - soon.

[MARLEY] ❝ Heartbeat MILOU
MILOU #7 - soon.

[MARLEY] ❝ Heartbeat GABSON-2
GABSON #3 - soon

[MARLEY] ❝ Heartbeat De2cedfee4eefc5e2750db10cb83c5f9
RUN FOR JUDY #2 : Aprés-midi de Noël (sujet commun, viendez !)

[MARLEY] ❝ Heartbeat Debson
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

[MARLEY] ❝ Heartbeat D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2
.
.
FLASHBACK :

[MARLEY] ❝ Heartbeat Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.

[MARLEY] ❝ Heartbeat MICKSON
MICKEY #1 - Note pour trop tard : On t'dira d'être premier, jamais d'être heureux. Premier, c'est pour ceux qu'ont besoin d'une note, qu'ont pas confiance en eux. T'es au moment d'ta vie où tu peux devenir c'que tu veux ; le même moment où c'est l'plus dur de savoir c'que tu veux.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / YASMINE / ANTHONY / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : tumbex + sofia + niazha16 / code sign : koalavolant/ texte : justin timberlake
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

[MARLEY] ❝ Heartbeat Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Heartbeat [MARLEY] ❝ Heartbeat EmptySam 10 Déc 2022 - 21:05




14 février 2011

MARLEY & JACKSON




Genie in a bottle. Le regard fixé sur la barre clignotante du curseur, Jax tente de retrouver la mélodie associée au morceau. De vagues images de Christina Aguilera traversent son esprit sans qu'il ne parvienne à mettre de mots sur les paroles de la chanson. Ses sourcils froncés par la réflexion s'arquent au contact de la main de Marley contre sa nuque. Elle le prend par surprise en se rapprochant de la sorte. Pour la première fois depuis qu'ils se tournent autour, Mills montre des signes de faiblesse : ses trapèzes se contractent spontanément, électrisés par la chaleur de cette peau inconnue que la sienne désire de plus en plus. Ses poils se hérissent tandis que les murmures de la belle s'infiltrent dans son canal auditif jusqu'à glisser vers son estomac : « Hormones racing at the speed of light but that don't mean it's gotta be tonight ». La sangle abdominale de l'agent répond par un spasme musculaire que trahit le remous du tissu de sa chemise. Quand les doigts de la métisse remontent dans ses cheveux, Mills ronronne, son visage s'inclinant naturellement pour venir se nicher dans le cou de la brune. Il peut la sentir respirer derrière son oreille, c'est grisant. « Oh... w-h-o-a...My body's saying let's go. Oh... w-h-o-a... ooh... But my heart is saying no. » Un sourire résigné étire les lèvres de Jackson dont l'esprit peine à faire un choix entre s'exaspérer ou jubiler. Difficile de réfléchir en pareilles circonstances. L'odeur de la danseuse l'envoute, lui embrume les idées et fait prendre à la main qui ne tient pas le téléphone des initiatives audacieuses. Ses doigts s'ancrent à la hanche de la jeune femme. Si elle le touche, il la touche. Lui qui pensait récolter un souvenir plus chaste que celui du podium afin d'immortaliser Marley dans son esprit se retrouve à réprimer des pulsions lui criant de poser ses lèvres contre la jugulaire de la danseuse. C'est probablement sa dernière chance de capturer le goût de son épiderme ... Trop tard : la brune s'éloigne.

Le vide qu'elle laisse dans son sillage est plus cinglant qu'un claquement de porte. Jax sent la flamme de son désir vaciller dans l'appel d'air. « Tu as besoin de plus d'explications ? » L'agent secoue la tête de gauche à droite tout en se mordillant la lèvre. « Non madame. » Il a parfaitement compris le message. Si la frustration raidit sa poigne lorsqu'il s'empare de son verre à la recherche de quelque chose capable de lui occuper les mains, les commissures de ses lèvres restent habitées d'un fin sourire. Mills ne satisfera peut-être pas ses envies ce soir mais cela ne l'empêche pas d'apprécier le talent avec lequel sa voisine vient de l'allumer. Dans la foulée, il récupère ses jambes qu'il oriente désormais en direction du bar. Les autres clients du club n'ont pas besoin d'avoir la preuve de son érection sous le nez. « Je disparais bientôt. » Il sait. L'idée de son départ le contrarie mais il ne commente pas. Marley a une vie à vivre en dehors du strip-club, Jax comprend qu'elle ne souhaite pas y passer la nuit. Lui non plus ne serait pas resté à la base ce soir ... « J'ai une dernière question. » L'agent repose son verre et tourne vers la brune un regard coopératif. Il est prêt à répondre à ses interrogations. « Tu fais souvent ça ? Séduire des strip-teaseuses ? » « Entre deux pompes et trois tractions. » Répond-il ironiquement, surpris qu'elle le pense capable de passer bon nombre de ses soirées dans les clubs après qu'il lui ait avoué dormir plus souvent avec ses camarades de formation que chez lui. Jackson ne niera pas qu'il a eu ses périodes d'abus. Son passage à l'école de police, par exemple, rassemble dans sa mémoire autant de souvenirs de cul que de protocoles appris en classes mais cette période de sa vie est révolue. Faire partie des meilleurs à un prix : sa vie privée, n'en déplaise aux spéculateurs, est d'un calme désolant depuis qu'il s'est engagé avec le MOSC. Les rares fois où ses permissions lui permettent de partager les repas dominicaux avec ses parents, sa mère lui reproche d'être marié à son travail et de ne pas vouloir lui offrir de petits enfants ...

Toutefois, face aux enjeux que représentent cette question, l'agent accepte de se dévoiler un peu plus. « Tu me plais. » Son ton est ferme, son regard soutient celui de la jeune femme. Mills sait qu'elle le jauge, qu'elle réfléchit à savoir si oui ou non elle ferait mieux de le considérer comme l'un de ces gars dont son statut de fantasme vivant l'incite à se méfier. Il estime cette réserve pertinente et légitime pour ne pas dire nécessaire. En d'autres circonstances, ne pas être considéré à sa juste valeur ne le dérangerait pas. L'homme sait qui il est, ce qu'il vaut. L'avis d'autrui importe peu et ne l'empêche pas d'avancer dans la vie, mais l'idée que cette fille capable de lui donner le vertige le relègue au rang de souvenir à effacer après une bonne nuit de sommeil ne lui plait pas. Confiant, l'agent remet son téléphone dans la poche arrière de son pantalon et termine ce qu'il reste de son soda avant de se lever. « Merci pour cette soirée. » Son corps pivote en direction de la danseuse. Il aimerait la prendre dans ses bras, lui offrir une accolade, donner un avant goût de ce qu'elle pourrait ressentir blottie contre son torse mais garde pour lui ces démonstrations tactiles malvenues alors qu'elle analyse toujours son comportement. Au lieu de quoi, Jax passe une main dans sa crinière de lionne. Le plaisir qu'il prend à faire ce geste se lit sur son visage. « Bonne nuit. »

Ça lui coûte d'être le premier à partir. Il s'imaginait déjà se consoler de son départ en la regardant s'en aller les yeux rivés sur son postérieur ... mais se priver de cette vue lui semble être la meilleure preuve de sa bonne foi. Alors il quitte le bar, rangeant ses plaques sous sa chemise et levant la main en signe de salut. Jax ne se retourne pas. Il sait qu'elle l'observe disparaître de sa vie. Jusqu'à la prochaine danse ...


(c) sweet.lips




Cry me a river


You told me you love me. Why did you leave me all alone ? Now you tell me you need me when you call me on the phone. Girl, I refuse, You must have me confused with some other guy. The bridges were burned : now it's your turn, to cry.


KoalaVolant
[MARLEY] ❝ Heartbeat Signature-JACKSON
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 1380 POINTS : 0

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Greta #1 ; Penelopeia #1 ; Axel #1 ; Louisa #2 ; Heather Harris #1 ; Basilius #1 ; Mabel #2 ; Malik #3 ; Louis #1 ; Swann #1 ; Laila #1
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Jackson, Flashback #3 ; Jackson #3 ; Laurie #1 ; Ambrose #1 ; Jackson #4 ; Mabel #1 ; Malik #2 ; Jackson #5 ; Andrew #1 ; Eddie #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: Jax ♥♥♥, gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Pando.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

[MARLEY] ❝ Heartbeat Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Heartbeat [MARLEY] ❝ Heartbeat EmptySam 10 Déc 2022 - 23:56


Heartbeat
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

Elle avait pris le dessus l'espace de quelques instants, elle l'avait senti. La satisfaction l'avait gagnée lorsqu'elle avait senti les muscles du garçon se tendre. Elle était enfin parvenue à percer la défense du policier. Le ronronnement qu'il avait lâché dans son oreille l'avait faite frémir tandis qu'elle savourait le contact du visage de Jackson dans son cou. Cela avait été difficile pour elle de s'éloigner de lui, d'autant plus qu'il l'avait prise au dépourvu lorsqu'il avait attrapé sa hanche. A son tour elle s'était contractée, sentant le désir grandir en elle. La fermeté de la main de Jackson lui donnait envie d'en obtenir plus. Elle avait été à deux doigts de vaciller, à deux doigts d'envoyer se faire foutre ses principes. Elle n'allait jamais le revoir, pourquoi s'obstinait-elle à le repousser ? Elle savait qu'elle risquait de s'en mordre les doigts, qu'elle allait regretter de ne pas rentrer avec lui, pourtant c'était plus fort qu'elle, elle ne pouvait pas. Elle s'était détachée de lui à regrets sans le lui montrer mais pleinement consciente que si elle le frustrait, elle aussi était dans le même état. Le petit sourire qu'il afficha tout en se mordillant la lèvre lorsqu'il lui répondit : « Non madame. » lui arracha un frisson. A cet instant elle ne savait pas ce qu'elle espérait. Elle mourait d'envie qu'il prenne les devants et qu'il balaye d'un revers de main son refus, qu'il la saisisse et qu'il l'embrasse. D'un autre côté, elle était reconnaissante devant le respect qu'il lui montrait. Plus les minutes s'écoulaient et plus elle avait la certitude qu'il faisait partie de ces hommes biens, qui respectent les autres, qui respectent les femmes. Peut-être faisait-elle erreur sur toute la ligne mais dans tous les cas, elle se sentait bien en sa compagnie. Sans doute trop. Elle savait qu'une fois partie du club, elle ne le reverrait pas. Il resterait cette douce rencontre fugace, ce doux souvenir, cette douloureuse frustration, ce brûlant désir. Quelque chose soufflait à l'oreille de Marley qu'elle n'était pas prête de l'oublier.

Lorsqu'il prit son verre, elle nota une différence dans ses mouvements. Les gestes étaient plus brusques, plus crispés. Il était tendu. Etait-ce de l'agacement ? Etait-ce la frustration qui agissait ainsi sur son corps ? Elle se demandait s'il allait l'envoyer balader. Si tel était le cas, alors elle saurait qu'elle s'était trompée et que finalement il ne valait pas mieux que tous les autres. Marley tenait toujours son verre dans sa main. Elle était à une gorgée de s'envoler pourtant quelque chose la retenait. La réponse à sa question. Elle avait besoin de savoir. Cela ne changerait strictement rien à l'issue de cette soirée mais cela devenait une nécessité absolue pour elle. Elle avait senti un vide lorsqu'il avait retiré ses jambes des siennes. Un vent de fraîcheur l'avait gagnée. Son corps semblait avoir perdu quelque chose d'essentiel, comme si désormais il ne faisait plus qu'un avec celui de l'agent. Cette constatation troubla la brune qui fut sortie de ses pensées lorsqu'il lui répondit : « Entre deux pompes et trois tractions. ». Elle fronça les sourcils et eut un léger mouvement de recul. Ses yeux plongés dans les siens, elle cherchait à comprendre. L'ironie de ses propos ne l'avait pas frappée. Sans doute que sa crainte de n'être qu'une vulgaire strip-teaseuse lui faisait perdre toute notion de rationalité ? Les secondes défilèrent tandis qu'elle restait muette. Incapable pour la première fois de la soirée d'articuler quoique ce soit. Elle ne savait que dire ni comment réagir. Leur regard était toujours attaché l'un à l'autre lorsqu'il finit par admettre : « Tu me plais. » La sincérité de ses mots fit louper un battement au cœur de Marley tandis que ses doigts agrippèrent sa propre cuisse. Un sourire en coin apparut tandis qu'elle mordillait à son tour ses lèvres. Lui aussi il lui plaisait, terriblement. Pourtant elle ne dit rien, bien trop occupée à l'admirer.

Tout s’accéléra soudainement lorsqu'elle le vit ranger son téléphone et finir son verre. Les yeux de la brune s'écarquillèrent lorsqu'il lui dit : « Merci pour cette soirée. » Un instant sa main faillit le rattraper lorsqu'il se leva. Elle ne voulait pas qu'il parte. Elle ne voulait pas qu'il la quitte. Pourtant c'était ce qu'elle s'apprêtait à faire quelques instants auparavant. Elle aurait voulu lui dire quelque chose, lui faire comprendre qu'il venait de bouleverser son existence bien plus qu'il ne pouvait se l'imaginer, or elle en était incapable. Dévoiler ses véritables sentiments ne faisait pas partie de ses qualités. Jouer, séduire, repousser, invectiver, taquiner, elle savait faire. Mais se dévoiler ainsi, elle n'avait jamais appris. Lorsqu'elle sentit la main du garçon glisser dans ses cheveux, elle ne put s'empêcher d'appuyer sa tête dans sa paume, cherchant un dernier contact fort avec lui. Elle voulait imprimer dans sa mémoire les gestes du garçon. Elle ferma les yeux, laissant échapper un soupir de satisfaction mêlé à de la frustration, et blêmit lorsqu'il acheva : « Bonne nuit. » Les doigts de l'agent glissèrent hors de ses cheveux et c'est à cet instant là que Marley rouvrit les yeux et l'observa s'éloigner. Alors qu'il était à quelques pas d'elle, elle lança : « Jackson ! Toi aussi tu me plais ! » Il ne se retourna pas mais lui fit un signe de la main.

Elle observa le corps athlétique et terriblement attirant de Jackson quitter les lieux tandis que d'une traite elle finit son verre. Elle le reposa sur le bar et croisa le regard amusé de Brett qui n'avait pas dû louper une seule miette de ce petit tête-à-tête. Marley roula les yeux au ciel et fermement mais avec un sourire lui dit : « Pas de commentaire. » Elle lui envoya un baiser de loin et quelques minutes après Jackson, quitta le club.

La nuit de la danseuse fut courte, l'image de Jackson flottait au-dessus de son lit, s'incrustait dans ses rêves, rendait son corps moite, accélérait les battements de son cœur. Le lendemain lorsqu'elle se rendit au travail, c'est rêveuse qu'elle poussa les portes du bâtiment. Alors qu'elle allait passer l'accueil, on l'interpella. Elle se retourna et découvrit un magnifique bouquet qui l'attendait. Elle n'avait même pas besoin d'ouvrir l'enveloppe. Elle savait de qui il provenait. Son cœur se serra à la pensée qu'elle ne reverrait sans doute jamais le jeune homme, elle huma le parfum des fleurs, regarda le mot qui y était accroché, et nota le numéro de téléphone de celui qui avait rendu son existence moins morose. Peut-être, oui peut-être qu'un jour elle lui écrirait...  
made by black arrow


Que sais-tu de l'amour? Pas grand chose
On est tous passé par là, les mains vides, le cœur lourd
Le mal au ventre, le teint livide, les yeux rougis, la gorge nouée
On est tous passé par là, morale à plat
Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente
À en souffrir jusqu'à haïr et dégueuler.
❝Rose noire ; Georgio❞
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

[MARLEY] ❝ Heartbeat Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Heartbeat [MARLEY] ❝ Heartbeat Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

[MARLEY] ❝ Heartbeat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-