AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 It was suppose to be you and me against the world + Elora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noam Collins
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans - 05.09.1993
SURNOM : Le plus souvent No ou Nono.
STATUT : Marié mais les choses sont très compliqué dernièrement...
MÉTIER : Infirmier aux urgences.

POSTS : 161 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Petit dernier d’une famille catholique croyante de 6 enfants, 4 frères et 2 soeurs. ≈ Vit a Brisbane depuis ses 5 ans, mais né à Auckland, Nouvelle-Zélande. ≈ A perdu son jumeau d’un cancer à l’âge de 15 ans. ≈ Est marié depuis 4 ans, mais mariage qui bat des ailes. ≈ A un petit de garçon de 2 ans qui est toute sa vie. ≈ A deux chats de 1 an. ≈ Adore le skate et le surf. ≈ Fan des All Blacks.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
Cade

RPs TERMINÉS :
Zeppelin Nael Collins - My Boy

PSEUDO : Summer Love
AVATAR : Alexander Calvert
CRÉDITS : Tag
DC : Nope
INSCRIT LE : 07/11/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22035-that-s-where-my-demons-hide-noam#896331 http://www.30yearsstillyoung.com/t22058-i-wish-i-could-escape-it-i-don-t-wanna-fake-it-noam#897995 http://www.30yearsstillyoung.com/t22057-noam-collins#897991 http://www.30yearsstillyoung.com/t22056-noam-collins#897990

MessageSujet: It was suppose to be you and me against the world + Elora   Ven 9 Nov - 6:55




Elora & Noam
It was suppose to be you and me against the world. No matter what.

Il est sept heures du matin quand je quitte la salle de relève de l'hôpital. La nuit a été complètement dingue et je suis épuisé. Je n'ai qu'une envie, c'est de rentrer chez moi et de dormir, mais en même temps, je n'ai aucune envie de rentrer. Je n'ai pas envie de croiser Alice, surtout qu'elle se plaindra encore sûrement du fait que j'ai encore fait une heure extra à l'hôpital cette nuit, mais en même temps, je n'allais pas abandonner mon patient alors qu'il a besoin de moi. Lorsque je bosse de nuit les choses sont un peu dingue à la maison. Alice s'occupe de Zeppelin pendant la nuit, quand je travaille et je prends la relève pour la journée lorsqu'elle va au travail. Zeppelin va chez la nounou toute la journée le mardi et le jeudi, le reste de la semaine, il y va seulement le matin jusqu'à midi, pour que je puisse dormir un peu, et après, je m'occupe de lui durant l'après-midi et j'en profite souvent pour dormir quand il fait également la sieste. Cela me permet de passer pas mal de temps avec lui et de pouvoir profiter un peu de mon fils, en plus de cela, j'adore passer du temps avec Zeppelin, il est à l'âge ou il devient super curieux, il commence à parler beaucoup plus et je trouve cela absolument magique et génial. Je trouve d'ailleurs qu'il s'exprime vraiment bien pour son âge, mais ça c'est sûrement le papa gaga en moi qui le dit. J’ai d’ailleurs souvent l’impression que j’apprécie beaucoup plus les moments avec notre fils qu’Alice. Elle est constamment en train de faire quelque chose, bien souvent sur son téléphone, même quand elle s’occupe de Zep et je dois avouer que des fois cela me rend un peu dingue de voir qu’elle ne peut pas se concentrer sur le petit plus de cinq minutes. De ce fait, je crois que Zeppelin a plus d’attachement à moi qu’à sa mère. Si nous sommes tous les deux dans la pièce et qu’il commence à être fatigué ou qu’il se fait mal, ce n’est pas vers sa mère qu’il va, mais vers moi. Certains de mes amis disent que c’est un daddy’s boy et j’en suis vraiment très fier à vrai dire. Je suis fier de lui, constamment, dès qu’il fait quelque chose de nouveau et cela fait rire beaucoup de monde, en particulier Elora. Elle aime se foutre de moi en disant que je suis un véritable papa gâteau.

« Bonne journée Noam. » Je sors de mes pensées pour saluer l'une de mes collègues qui entre dans sa voiture dans le parking de l'hôpital. « A toi aussi Lily. » Je me laisse tomber sur le siège de ma voiture avant d'allumer le contact. N'ayant aucune envie de rentrer à la maison tout de suite, et n'ayant surtout pas envie de croiser Alice, je m'arrête dans un café pour commander la boisson préférée de ma meilleure amie et je prends également un muffin au chocolat noir pour elle et un cookie pour moi. Je retourne à ma voiture et englouti le cookie avant de me mettre en route vers l'appartement de ma meilleure amie. Vu l'heure, elle ne doit pas encore être partie pour le boulot et j'ai vraiment envie et besoin de la voir. Cela fait plus d'une semaine que je n'ai pas de nouvelle d'elle et je déteste vraiment cela. La dernière fois que nous nous sommes vus, nous nous sommes disputés assez durement et depuis nous n'avons pas échanger un mot. Depuis quelques mois, les disputes avec Elora ne se font pas rares, en particulier depuis qu'elle a perdu sa maman il y a près de trois mois. Je sais à quel point c'est dur de perdre quelqu'un, surtout qu'elle a toujours été extrêmement proche de sa maman qui était une femme absolument géniale. Alors entre cela, mon mariage difficile, dont elle ne comprend pourquoi je ne demande pas le divorce, et le fait que nous bossons tous les deux comme des fous… Eh bien nous passons notre temps à nous disputer. Avec Alice, j'ai appris à vivre avec, cela ne me fait plus grand-chose si ce n'est que j'évite de Zeppelin voit cela, mais avec Elora c'est différent. Elle est ma meilleure amie, elle est celle à qui je dis tout, celle qui sait tout sur ma vie et à qui je me confie dès que quelque chose ne va pas. Je la connais depuis tellement longtemps que je n'imagine même plus ma vie sans elle à mes côtés. Et puis, je ne veux pas ‘l'abandonner' alors que je sais que ces derniers mois sans sa maman sont extrêmement difficiles. Lorsque je me gare devant son immeuble, j'espère vivement qu'elle ne me demandera pas de foutre le camp et qu'elle aura envie de voir. Je prends le café et le muffin avant de monter et de frapper à sa porte. Elle ne tarde pas à s'ouvrir sur une Elora encore un peu endormie. « Hey babe… » Je lui adresse un léger sourire et viens la serrer dans ses bras sans qu'elle ai la temps de répondre. « Je sais qu'il est tôt. Je t'ai ramené ton café et muffin préférés. »


@Elora Dawson



--- you're my boomerang, boomerang
How many tears do we have to cry? How many sleepless, lonely nights? To work it out, is it worth it now? Should we go ahead or should we turn around? I know I'll see you tomorrow.


Petit plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elora Dawson
l'enfant caché
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-trois ans.
SURNOM : très souvent Elo.
STATUT : célibataire et pour l'instant c'est très bien comme cela.
MÉTIER : assistante de Milena Grimes au cabinet Grimes & Hartman le jour, serveuse dans un bar la nuit.
LOGEMENT : #28, fortitude valley

POSTS : 1079 POINTS : 180

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ne connais pas son père biologique et viens de se découvrir une famille △ a perdue sa maman il y a trois mois △ discrète et travailleuse, on ne la remarque jamais vraiment △ née à New-York elle a cependant grandie à Brisbane △ amoureuse d’un homme mariée qui cinq ans de plus qu’elle △ végétarienne et fervente protectrice des animaux △ possède trois tatouages.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
MILENA #2 △ speak and open up your mind it's something you should do all the time. keep exploring, seek and find you know you might surprise yourself. talk without a taint or hold, the doubts that should embrace your heart, the calm and chaos of your soul.


NOAM △ when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight if you need help, if you need help i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well, to make you well. when enemies are at your door I'll carry you way from more, if you need help.

TommyCadeIsaac

RPs EN ATTENTE : Leonardo △ Itziar
RPs TERMINÉS : Milena #1ThomasItziar
PSEUDO : paindep.
AVATAR : lili reinhart.
CRÉDITS : (avatar) lux aeterna.
DC : le pas-si-mort, matteo & la tempête émotionnelle, bailey.
INSCRIT LE : 04/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20534-i-wanna-give-you-wild-love-elora http://www.30yearsstillyoung.com/t20571-you-ll-find-me-in-the-region-of-the-summer-stars-elora

MessageSujet: Re: It was suppose to be you and me against the world + Elora   Sam 10 Nov - 22:55



IT WAS SUPPOSE TO BE YOU AND ME AGAINST THE WORLD.
Noam & Elora


Une semaine. Une semaine que je n’ai pas vue où parler à Noam. Je crois qu’il s’agit d’un nouveau record pour nous. Un record qui ne me plaît pas… Je sais que tout est principalement ma faute. Noam m’a envoyé quelques messages en début de semaine, mais je ne lui ai tout simplement pas répondu. Pour être honnête, je commence à en avoir marre de nos disputes constantes. Cela fait désormais des années que ça dure, mais il faut dire que tout à empirer après le décès de maman. Le fait de perdre ma mère, m’a fait prendre conscience de beaucoup de choses et notamment que la vie est trop courte pour ne pas en profiter pleinement. Je sais que l’histoire du couple de Noam ne me regarde absolument pas, après tout, ce sont ses affaires… Malgré tout, je sais parfaitement que mon meilleur ami n’est pas heureux et c’est ce qui me tue. Je le vois se renfermer sur lui-même de plus en plus et cela m’inquiète. Bien entendu, cet idiot ne veut rien entendre ! À chaque fois, il me dit la même chose, que ce n’est rien, qu’il gère et que je n’ai pas à m’inquiéter. Comme s’il ne voulait pas accepter l’échec de son mariage alors que rien de tout cela n’est sa faute. Alice à tout gâcher. Je crois qu’elle ne se rends même pas compte de la chance qu’elle d’avoir un homme comme Noam dans sa vie. Il est un mari attentionné et surtout un père parfait et aimant pour leur fils. Mais Alice a pris la grosse tête, elle a changé et au jour d’aujourd’hui, je suis persuadé qu’elle le trompe. Ça aussi Noam ne veut pas l’entendre. Alors on se dispute de plus en plus à cause de tout cela. Je voudrais qu’il sorte de ce mariage qui ne le rend plus heureux, j’aimerais qu’il se reprenne en main avec son fils. Je voudrais tout simplement le voir heureux, mais rien ne change… Notre dernière dispute a été celle de trop pour moi. Il s’est mis à crier, à me dire que je ne comprenais rien et je l’ai foutu à la porte de chez moi. À cet instant, je stressais tellement à l’idée d’avouer la vérité à Milena, que je ne voulais même pas me prendre la tête plus longtemps avec lui. Depuis, je ne sais comment reprendre le contact… Alors, je laisse traîner même s’il me manque atrocement. Je pensais le voir passer au bar dans la semaine comme très souvent, mais il devait bosser de nuit cette semaine, parce qu’il n’est pas venu une seule fois. Ou alors il m’en veut véritablement et je ne suis pas prête de le revoir. J’ai probablement tout gâché. Encore une fois… Cette idée me tiendra éveiller une bonne partie de la nuit.

Ayant mis des heures à m’endormir et ne travaillant pas en ce samedi matin, je n’avais pas mis de réveil. Cependant, il est assez tôt lorsque la sonnette retentit. Je me lève en sursaut me demandant qui cela peut bien être. L’espace d’un instant, j’ai peur de tomber nez à nez avec mon propriétaire qui n’es pas content de me voir payer mon loyer en retard depuis quelques mois. Je m’habille très rapidement, enfilant un bas de jogging et un sweat-shirt appartenant à Noam. Je passe une main nerveuse dans mes cheveux avant de venir ouvrir la porte et de me retrouver nez à nez avec mon meilleur ami. Je suis tellement surprise de le voir là que je ne sais quoi dire. Il s’en charge pour moi. « Hey babe… Je sais qu'il est tôt. Je t'ai ramené ton café et muffin préférés. » « Je dormais… » dis-je presque bêtement. Bien sûr que je suis heureuse de le voir ici. Il est revenu. Cependant, il est bien trop tôt pour que je puisse réagir de manière rationnelle. Je me décale quelque peu afin de le laisser entrer dans l’appartement. Il a l’air fatigué et je me doute qu’il ait bossé toute la nuit. « Tu devrais rentrer et te coucher Nono. » dis-je tout en lui prenant les cafés des mains. Je le connais, il va rentrer et s’occuper de Zeppelin et ne dormira que lorsque son fils finira par aller à la sieste. Il se crève complètement en faisant cela, mais comme Alice semble bien trop occupée pour prendre soin de son propre enfant. J’essaye de ne pas penser à la femme de mon meilleur ami, ne voulant déclencher une dispute dès le réveil. « Merci pour le muffin… » dis-je tout doucement sans trop oser le regarder. Je lui fais signe de s’asseoir dans le canapé et m’éclipse rapidement dans ma chambre pour récupérer un élastique à cheveux. On se retrouve comme deux idiots sur le canapé et je vois bien que Noam à l’air inquiet. Je crois qu’on est incapable de se dire les choses correctement parfois et c’est bien cela problème. Je crois également qu’il va être temps que je lui raconte certaines choses afin qu’il puisse mieux comprendre mon comportement de ces derniers temps. Pour le moment, je veux juste profiter d’un peu de tranquillité. Alors sans rien dire, je prends un muffin et je viens me caler tout contre le corps du blondinet. « Tu as travaillé toute la nuit ? » Politique de l’autruche… Je sais que nous devrions parler de notre dernière dispute, de mon silence, mais je n’ai pas envie de commencer par cela. Juste quelques minutes de répit. Je prends quelques miettes de mon muffin tandis que je sens la respiration de Noam se faire un peu plus calme tout contre moi. « Tu veux dormir un peu ? » demandais-je incapable de parler d’autre chose que des banalités du quotidien.


† i'm fallin. in all the good times, i find myself longing for change and in the bad times, i fear myself



Revenir en haut Aller en bas
Noam Collins
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans - 05.09.1993
SURNOM : Le plus souvent No ou Nono.
STATUT : Marié mais les choses sont très compliqué dernièrement...
MÉTIER : Infirmier aux urgences.

POSTS : 161 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Petit dernier d’une famille catholique croyante de 6 enfants, 4 frères et 2 soeurs. ≈ Vit a Brisbane depuis ses 5 ans, mais né à Auckland, Nouvelle-Zélande. ≈ A perdu son jumeau d’un cancer à l’âge de 15 ans. ≈ Est marié depuis 4 ans, mais mariage qui bat des ailes. ≈ A un petit de garçon de 2 ans qui est toute sa vie. ≈ A deux chats de 1 an. ≈ Adore le skate et le surf. ≈ Fan des All Blacks.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
Cade

RPs TERMINÉS :
Zeppelin Nael Collins - My Boy

PSEUDO : Summer Love
AVATAR : Alexander Calvert
CRÉDITS : Tag
DC : Nope
INSCRIT LE : 07/11/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22035-that-s-where-my-demons-hide-noam#896331 http://www.30yearsstillyoung.com/t22058-i-wish-i-could-escape-it-i-don-t-wanna-fake-it-noam#897995 http://www.30yearsstillyoung.com/t22057-noam-collins#897991 http://www.30yearsstillyoung.com/t22056-noam-collins#897990

MessageSujet: Re: It was suppose to be you and me against the world + Elora   Dim 11 Nov - 3:04




Elora & Noam
It was suppose to be you and me against the world. No matter what.

Elora et moi nous connaissons depuis des années, depuis l'école primaire, peut-être même plus tôt que cela, je n'ai pas vraiment le souvenir précis en tête parce que j'étais trop jeune pour m'en souvenir. Nous avons toujours été très proche elle et moi, surtout après le décès de Nael. En 2008, lorsque j'ai appris la maladie de mon frère et surtout le fait qu'il ne s'en sortirait pas, j'ai eu l'impression de me noyer doucement, mais sûrement. J'étais incapable de remonter à la surface et je me sentais étouffé, mais j'avais la chance d'avoir Elora a mes côtés. Elle venait me voir tous les jours, prenant de mes nouvelles et elle restait des heures avec moi, supportant même mes longs silences parce que je n'avais pas envie de parler. Quand mon frère nous a quitté quelques mois plus tard, encore une fois elle a été là, plus présente que jamais et je suis sûr que sans elle je ne m'en serais pas sorti aussi bien. Sans elle, je n'aurais sûrement pas remonté la pente, pas alors que les choses dans ma famille étaient compliquées et que je venais de prendre une partie de moi. Depuis ce jour-là, je me suis rendu compte de la chance que j'ai d'avoir Elora dans ma vie. Elle est définitivement ma meilleure amie et je ne supporterai pas de la perdre. Pourtant ces derniers temps entre nous les choses sont tendu. Entre mon mariage, le fait qu'elle vient de perdre sa maman, nos heures de boulots complètement folles, nous passons plus de temps à nous prendre la tête qu'à discuter calmement et profiter de la présence de l'autre. Je n'ai jamais aimé les conflits, je ne suis pas doué avec ca parce qu'au final je finis toujours par me sentir coupable d'avoir dit des choses que je ne pensais pas lorsque j'étais énervé. Et c'est ce qui est arrivé avec Elora quelques jours plus tôt, elle essaye de me faire réaliser des choses et au fond, je sais qu'elle a raison, mais je suis bien trop borné et têtu pour l'admettre. D'habitude, nous nous faisons la gueule une journée, peut étre deux grand maximum, mais cette fois-ci cela fais presque dix jours que je n'ai pas de nouvelles de ma meilleure amie. Dix jours, c'est bien trop long à mon goût et au fond, j'ai peur qu'elle ne veuille plus jamais me parler. Nous avons tous les deux dit des choses que nous regrettons sûrement, mais aussi sûrement des choses qui sont bien trop vrai qu'aucun de nous deux ne veux admettre.

Lorsque je sonne chez elle, je suis nerveux. Elle n'a répondu à aucun de mes messages dans les jours et au fond je me dis que c'est peut-être une erreur d'être venu. Si elle ne m'a pas répondu, c'est sûrement qu'elle n'a pas envie de me voir et encore moins de me parler. Pendant quelques secondes, je me tente à laisser le muffin et le café sur le palier et de repartir en courant. Je n'arrive même pas à comprendre comment nous avons pu en arriver là, au point où je me dis qu'au final je vais finir par la perdre elle aussi. Depuis quand les choses sont-elles devenues aussi compliqué entre nous ? Lorsqu'elle ouvre la porte, je devine qu'elle vient à peine de se réveiller. Je pensais qu'elle serait en train de déjeuner et de ses préparer pour aller au travail, mais visiblement j'ai dû me tromper. Je ne lui laisse pas vraiment le temps de prendre la parole avant de venir la serrer rapidement dans mes bras en lui tendant le café et le muffin. Elle m'a manqué, cela j'en suis sûr. « Je dormais… » Je ne m'étais pas attendu à avoir un accueil de fou, mais je dois avouer que là j'ai l'impression de prendre une claque et que tout ce dont elle a envie, c'est que je parte et que je lui foute la paix. « Tu devrais rentrer et te coucher Nono. » Une fois de plus je n'ai pas l'impression d'être le bienvenue. J'hausse les simplement les épaules pour lui répondre. Bien sûr que j'ai envie de rentrer et de dormir, mais j'ai aussi besoin que les choses se règlent avec ma meilleure amie, parce que je ne peux pas passer une journée de plus à ce qu'on se fasse la gueule. Je m'apprête presque à faire demi-tour, mais je la vois se décaler pour me laisser rentrer. Sans un mot, je pénètre dans son appartement et vais me poser dans le canapé. Je connais son appartement absolument par cœur, j'y ai passé tellement de temps en même temps. « Merci pour le muffin… » « Y a pas de quoi. » Cela a toujours été un peu notre rituel quand on se dispute, pour se faire pardonner, on offre à l'autre un muffin ou un cookie et l'autre ne peux pas dire non. Du moins… C'était comme ca quand on était ado, maintenant les choses sont un peu plus compliqué. Elle disparai quelques minutes avant de revenir et de s'installer à coté de moi dans le canapé. Lorsqu'elle se cale contre moi je me détends un peu, peut être qu'elle ne m'en veut pas tant que cela au final… « Tu as travaillé toute la nuit ? » « Ouais. C'est un peu la folie en ce moment aux urgences. Je sais pas ce qui se passe mais j'ai pas eu une nuit calme de la semaine. » Je sais qu'Elora essaye d'éviter le sujet, je sais qu'elle n'a sûrement pas envie de se prendre la tête à nouveau et à vrai dire je n'en ai aucune envie même si je sais qu'il faudra qu'on parle de notre dispute. Pour le moment je préféré profiter qu'elle soit là, juste comme ca et que l'on parle de truc simple. « Tu veux dormir un peu ? » « Non, ca va t'en fait pas. Zep est chez la nounou jusqu'à 18 heures aujourd'hui alors je pourrais dormir tout à l'heure. » Je lui adresse un léger sourire et viens déposer un baiser sur sa tête. Les choses ne sont peut-être pas simples, mais je ferais n'importe quoi pour elle. « Tu ne bosses pas aujourd'hui ? Je pensais que tu serais en train de te préparer pour le boulot. » En pleine semaine, je suis vraiment surpris de la voir à la maison après, je sais qu'elle bosse comme une folle, alors, peut être que son patron lui a laissé une journée de repos en plus dans la semaine. Elle l'aurait mérité après tout. Je la regarde bâiller un peu contre moi et je sais que je vais devoir lancer le sujet. J'ai passé la semaine à culpabiliser pour cette dispute alors je crois qu'il est tant que je m'excuse. « Babe… Je… Je suis désolé pour l'autre fois, tu sais… Je sais que tu veux bien faire en me disant tout ca. »



--- you're my boomerang, boomerang
How many tears do we have to cry? How many sleepless, lonely nights? To work it out, is it worth it now? Should we go ahead or should we turn around? I know I'll see you tomorrow.


Petit plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elora Dawson
l'enfant caché
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-trois ans.
SURNOM : très souvent Elo.
STATUT : célibataire et pour l'instant c'est très bien comme cela.
MÉTIER : assistante de Milena Grimes au cabinet Grimes & Hartman le jour, serveuse dans un bar la nuit.
LOGEMENT : #28, fortitude valley

POSTS : 1079 POINTS : 180

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ne connais pas son père biologique et viens de se découvrir une famille △ a perdue sa maman il y a trois mois △ discrète et travailleuse, on ne la remarque jamais vraiment △ née à New-York elle a cependant grandie à Brisbane △ amoureuse d’un homme mariée qui cinq ans de plus qu’elle △ végétarienne et fervente protectrice des animaux △ possède trois tatouages.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
MILENA #2 △ speak and open up your mind it's something you should do all the time. keep exploring, seek and find you know you might surprise yourself. talk without a taint or hold, the doubts that should embrace your heart, the calm and chaos of your soul.


NOAM △ when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight if you need help, if you need help i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well, to make you well. when enemies are at your door I'll carry you way from more, if you need help.

TommyCadeIsaac

RPs EN ATTENTE : Leonardo △ Itziar
RPs TERMINÉS : Milena #1ThomasItziar
PSEUDO : paindep.
AVATAR : lili reinhart.
CRÉDITS : (avatar) lux aeterna.
DC : le pas-si-mort, matteo & la tempête émotionnelle, bailey.
INSCRIT LE : 04/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20534-i-wanna-give-you-wild-love-elora http://www.30yearsstillyoung.com/t20571-you-ll-find-me-in-the-region-of-the-summer-stars-elora

MessageSujet: Re: It was suppose to be you and me against the world + Elora   Mar 13 Nov - 22:27



IT WAS SUPPOSE TO BE YOU AND ME AGAINST THE WORLD.
Noam & Elora


En ce moment, rien ne va. Je jongle tellement entre mes deux boulots que je suis dans un état d’épuisement intense. Tellement intense, qu’hier je tenais à peine éveiller au cabinet et que Milena m’a forcé à rester chez moi aujourd’hui. Elle m’a bien fait comprendre qu’elle n’hésitera pas à me ramener elle-même chez moi si je ne respectais pas ses consignes. J’ai failli en pleurer. Cette femme est bien trop attentionnée avec moi et en particulier depuis que nous avons partagé un dîner un soir tard au bureau. Ce geste, qui peut paraître anodin, m’a décidé de lui dire la vérité. Pour le moment, je ne sais toujours pas comment je vais m’y prendre. L’idée que Thomas m’a donnée me trotte en tête depuis quelque temps. Ce serait la meilleure des solutions après tout, faire cela dans un lieu public, un lieu neutre et surtout en lui présentant la lettre de maman. Je vais réellement devoir m’occuper de tout cela. Cependant, ce n’est pas réellement ce qui me tiens éveiller depuis quelques jours. Cela en fait grandement parti, mais c’est surtout mon conflit avec Noam qui me perturbe grandement. Je n’arrive même plus à savoir comment nous en sommes arriver là… On est pas toujours d’accord sur tout, mais de là à ne plus se parler depuis une semaine ? C’est véritablement une grande première pour nous deux. Pour être honnête, je ne sais plus quoi lui dire. Noam ne veut pas m’écouter. Il s’enferme dans son mariage toxique et c’est quelque chose que je ne supporte plus. Il est tellement absorbé par tout cela que je ne trouve même pas un moment pour lui annoncer tout ce qui a pu changer dans ma vie récemment. J’ai l’étrange sensation que mon meilleur ami n’est plus disponible. Il est devenu l’ombre de lui-même, j’ai presque l’impression de retrouver le Noam qui venait de perdre son frère. Il s’enferme dans son boulot ou avec son fils et ne veux rien entendre. Alors, sans même réellement en prendre conscience, j’ai arrêté de lui répondre ou de le contacter. Une semaine sans nouvelles et j’ai comme le sentiment que cela va encore durer un moment. Mon meilleur ami est en train de m’échapper et je ne sais plus quoi faire pour le récupérer. Je n’ai pas la force mentale en ce moment pour me battre plus. Je suis fatiguée.

C’est bien pour cela que je suis surprise lorsque quelqu’un sonne chez moi assez tôt en ce matin de semaine. Je suis encore plus surprise en tombant nez à nez avec Noam. Tellement que je lui sors une connerie assez énorme, lui reprochant presque d’avoir interrompu mon sommeil. Mon esprit est tellement embrouillé que je ne suis même pas sûre d’être heureuse de le voir. Je n’ai clairement pas la force de me prendre la tête avec lui à une heure aussi matinale. Malgré tout, je suis incapable de lui dire de partir. Rapidement, on se retrouve tous les deux sur mon canapé, dans un silence presque pesant. Il a amené notre rituel post-dispute et cela me fait quelque peu sourire. Cependant, le silence ne cesse de s’étirer. Je ne sais pas ce qu’il vient faire ici. Il a l’air épuisé et je reste persuadé qu’il serait bien mieux chez lui à dormir plutôt qu’ici. Noam est quelqu’un de têtu peut-être aussi têtu que moi et c’est bien cela le problème, je crois. Ne voulant pas rester dans ce silence, je lui pose une question banale. Si on pouvait rester dans ce genre de conversation, ce serait parfait. Juste un petit moment puis il partira se reposer et on verra plus tard. « Ouais. C'est un peu la folie en ce moment aux urgences. Je sais pas ce qui se passe, mais j'ai pas eu une nuit calme de la semaine. » Je hoche quelque peu la tête. Son métier, c’est sa fierté. Je le sais, après tout, c’est moi qui l’ai soutenu lors de sa formation. Je suis fière de l’infirmier qu’il a pu devenir, ça c’est certain. Cependant, il fait des horaires de fou et j’aimerais le voir se reposer. C’est sans compter sur son petit caractère. « Non, ca va t'en fait pas. Zep est chez la nounou jusqu'à 18 heures aujourd'hui alors je pourrais dormir tout à l'heure. » C’est plus fort que moi, un soupire s’échappe d’entre mes lèvres. « Ouais bien entendu… Elle se débarrasse de lui chez la nourrice. » Je ne supporte plus la femme de mon meilleur ami. Alice et moi n’avons jamais été de grandes amies, mais depuis la naissance de Zeppelin c’est de pire en pire. Cette femme dénigre complètement sa famille, elle ne se rends même pas compte de la chance qu’elle a. C’est bien pour cela que l’on passe notre temps à se disputer avec Noam. J’aimerais qu’il ouvre les yeux sur tout cela et qu’il laisse tomber Alice qui le rend de plus en plus malheureux. « Tu ne bosses pas aujourd'hui ? Je pensais que tu serais en train de te préparer pour le boulot. » Je sais par avance qu’il ne va pas aimer ma réponse, mais je n’ai pas envie de lui mentir. Pas plus que je ne le fais déjà. « Je suis épuisée en ce moment… Je m’endormais au travail hier, alors ma patronne m’as donné ma journée… Mais j’ai pas beaucoup dormi. » Je crois que j’aurais pu rester au lit jusqu’à midi s’il n’avait pas sonné chez moi à une heure aussi matinale. Peut-être que je retournerais me coucher tout à l’heure. Je ne sais pas. Je verrais bien tout à l’heure. En attendant, je baille longuement contre le torse de mon meilleur ami. Je crois que je serais capable de m’endormir contre lui. Sauf que Noam a une autre idée en tête visiblement. « Babe… Je… Je suis désolé pour l'autre fois, tu sais… Je sais que tu veux bien faire en me disant tout ça. » Un soupire s’échappe d’entre mes lèvres alors que je me recule quelque peu pour observer le visage de Noam. Je remarque bien à quel point, il est sincère. « J’ai pas envie de parler de ça Noam. » Je sais que l’on va encore se disputer si on aborde le sujet de son mariage et de sa famille. Je le sais puisque c’est ce qui se passe depuis des mois désormais. On est devenu incapable d’avoir une véritable conversation et c’est sans aucun doute ce qui me fais le plus mal dernièrement. Je ne voulais pas de tout cela. « Tu sais que je veux bien faire et pourtant, tu continues à faire la même chose, encore et encore. » dis-je en soupirant, me redressant complètement afin de m’éloigner de Noam. « T’attends quoi, Noam ? Qu’elle te détruise complètement ? Parce qu’elle est en bonne voie là… » Ne t’énerve pas Elora. Reste calme. « Si Naël voyait tout ça… » dis-je dans un murmure sachant que mentionner le nom de son frère le fera très probablement réagir.      


† i'm fallin. in all the good times, i find myself longing for change and in the bad times, i fear myself



Revenir en haut Aller en bas
Noam Collins
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans - 05.09.1993
SURNOM : Le plus souvent No ou Nono.
STATUT : Marié mais les choses sont très compliqué dernièrement...
MÉTIER : Infirmier aux urgences.

POSTS : 161 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Petit dernier d’une famille catholique croyante de 6 enfants, 4 frères et 2 soeurs. ≈ Vit a Brisbane depuis ses 5 ans, mais né à Auckland, Nouvelle-Zélande. ≈ A perdu son jumeau d’un cancer à l’âge de 15 ans. ≈ Est marié depuis 4 ans, mais mariage qui bat des ailes. ≈ A un petit de garçon de 2 ans qui est toute sa vie. ≈ A deux chats de 1 an. ≈ Adore le skate et le surf. ≈ Fan des All Blacks.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
Cade

RPs TERMINÉS :
Zeppelin Nael Collins - My Boy

PSEUDO : Summer Love
AVATAR : Alexander Calvert
CRÉDITS : Tag
DC : Nope
INSCRIT LE : 07/11/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22035-that-s-where-my-demons-hide-noam#896331 http://www.30yearsstillyoung.com/t22058-i-wish-i-could-escape-it-i-don-t-wanna-fake-it-noam#897995 http://www.30yearsstillyoung.com/t22057-noam-collins#897991 http://www.30yearsstillyoung.com/t22056-noam-collins#897990

MessageSujet: Re: It was suppose to be you and me against the world + Elora   Mer 14 Nov - 4:38




Elora & Noam
It was suppose to be you and me against the world. No matter what.

Elora est mon rock, ma bouée de sauvetage depuis la mort de mon frère il y a dix ans de cela. Nous nous connaissons depuis plus longtemps, mais la mort de Nael a été ce qui nous a rapprocher depuis ce jour-là, nous étions inséparables. Il est généralement rare que l’on passe une semaine sans se voir, et encore plus rare que l’on passe ne serait-ce que trois jours sans s’envoyer de message. Elle est ma meilleure amie et pour rien au monde, je ne souhaite l’échanger. Bien sûr les choses ne sont pas toujours rose entre nous, surtout en ce moment, mais après tout rien n’est jamais tout rose pas vrai ? Mais de ne pas avoir vu ou tout simplement avoir eu des nouvelles de la petite blonde au cours des dix derniers jours est vraiment difficile et ce matin je ne peux plus le supporter. Je n’ai jamais été quelqu’un de patient, sauf peut-être avec Zeppelin, mais ca c’est une autre histoire. Durant les derniers jours, j’ai pensé des millions de fois à l’appeler, à lui dire que je suis désolé, à lui dire qu’elle me manque, mais je n’ai jamais eu le courage de prendre mon téléphone et d’appuyer sur le bouton d’appel. Je me suis contenté de lui envoyer quelques messages auxquels je n’ai jamais eu de réponse. Cela n’a jamais été trop le style d’Elora de ne pas répondre à mes messages et cela m’inquiète encore plus sur l’état de notre relation. Je sais que l’on ne se perdra jamais vraiment de vue, du moins je l’espère, mais cette semaine je me suis mis à avoir peur qu’elle ne pardonne pas. Je ne pouvais même pas imaginer ma vie sans elle, elle en fait parti depuis bien trop longtemps pour que je puisse penser à fonctionner correctement sans elle.

Pourtant lorsqu’elle ouvre la porte, je ne sais pas vraiment quoi penser de sa réaction. Elle n’a pas l’air d’avoir envie de me voir, elle a même l’air de m’en vouloir de l’avoir visiblement réveillé et pendant quelques secondes je pense à partir. Je n’ai pas envie de me disputer avec elle, je n’ai pas envie d’empirer les choses. Si je suis venu la voir, c’est juste pour arranger les choses, pour discuter avec elle, lui dire que j’ai réfléchi sur certains points et qu’elle a raison. Je m’apprête à répondre, mais elle se pousse pour me laisser passer et je n’hésite pas vraiment à entrer chez elle. Je connais tellement son appartement par cœur que malgré la fatigue de la nuit, mes pas m’emmènent automatiquement dans le salon où je me laisse lourdement tomber dans le canapé. Il ne faut pas longtemps pour qu’Elora ne vienne s’installer contre mon torse comme à notre habitude et je dois avouer que cela me rassure un peu. Je sens mon corps se détendre un peu et ma main trouve le chemin habituel de son épaule où je me mets à tracer des ronds avec mes doigts. Elle ne tarde pas à me faire remarquer que je devrais dormir et je ne doute pas une seconde que le peu de sommeil que j’ai récemment doit se lire sur mon visage. « Ouais bien entendu… Elle se débarrasse de lui chez la nourrice. » « En même temps pourquoi s’encombrer du gosse hein ? » Dis-je ironiquement à ma meilleure amie. Je ne comprendrais jamais Alice sur cela. Elle ne passe quasiement pas de temps avec Zeppelin, elle ne prend pas le temps de s’en occuper ou même, ce serait-ce que de jouer avec lui cinq minutes. Pour cela, je commence vraiment à lui en vouloir et je commence sérieusement à penser à tous ce qu’Elora me dit et me répète. Je sais qu’Elora et Alice n’ont jamais été très amis, surtout depuis la naissance de mon fils. Avant, elles s’entendaient bien, ou tout du moins, elles se supportaient, mais ce n’est plus le cas. Je sais qu’Alice déteste quand je passe du temps avec Elora, et elle déteste encore plus quand je lui dis et répète que je n’arrêterais jamais de voir ma meilleure amie. Je tente cependant de tourner la conversation vers autre chose et lui demande pourquoi elle ne travaille. Je connais l’emploi du temps d’Elora par cœur et je sais parfaitement que normalement le jeudi elle commence la travaille à 8 heures parce qu’il n’est pas rare que lorsque je suis de nuit, je lui dépose un café et rester papoter une petite demi-heure avant de rentrer dormir chez moi. « Je suis épuisée en ce moment… Je m’endormais au travail hier, alors ma patronne m’as donné ma journée… Mais j’ai pas beaucoup dormi. » Je comprend mieux pourquoi elle avait l’air de m’en vouloir lorsqu’elle a ouvert la porte d’entrée. Je crois que nous avons tous les deux autant besoin de dormir l’un que l’autre visiblement. « Désolé de t’avoir réveillé… On devrait peut être aller se coucher tous les deux sur ton lit. » Je crois que cela ne nous ferait pas de mal, mais à vrai dire je ne suis pas d’arriver à dormir sans avoir réglé notre prise de tête de la dernière fois. J’ai besoin que cela se règle une bonne fois pour toute. Je prends alors mon courage à deux mains pour m’excuser de mon comportement de la dernière fois. Je sais qu’elle a ses torts aussi, que nous sommes tous les têtus, mais il faut bien commencer quelque part. À mes paroles elle se sépare doucement de moi pour s’éloigner et se placer en face de moi. Je sais qu’il est sûrement trop tôt pour ce genre de conversation, mais je ne supporte plus d’être en froid avec elle, je déteste ca. « J’ai pas envie de parler de ça Noam. Tu sais que je veux bien faire et pourtant, tu continues à faire la même chose, encore et encore. T’attends quoi, Noam ? Qu’elle te détruise complètement ? Parce qu’elle est en bonne voie là… » Je soupire et me passe une main sur la visage. J’ai lancé le débat alors il faut bien que j’assume maintenant. « C’est juste… C’est compliqué Elora. Je sais que je ne l’aime plus, je sais qu’elle non plus mais je… J’ai peur… » Je n’ai encore jamais parlé de ca à personne. Je n’ai jamais dit à personne que j’ai peur qu’elle me prenne mon fils, qu’elle me fasse un sale coup et qu’elle parte avec lui en demandant la garde complète. J’ai peur de la réaction de mes parents si ils apprennent que je divorce. J’ai peur de beaucoup trop de chose et récemment, je regrette souvent de m’être marier aussi jeune. Je ne regrette pas d’avoir eu Zeppelin, je l’aime plus que tout, mais je regrette que les choses ne soient pas plus simples et qu’elles ne se soient pas passer différement. « Si Naël voyait tout ça…» Je me redresse d’un coup en entendant ses mots et le sang ne fait qu’un tour dans mes veines. Elle n’a aucun droit de dire cela. « Je t’interdis de parler de Nael ! Et lui au moins aurait compris que ce n’est pas aussi facile. » J’ai l’impression que pour Elora mon divorce devrait être aussi facile que de jeter un mouchoir et ca ne l’est pas. Elle ne comprend pas et des fois, j’ai même l’impression qu’elle ne cherche pas à comprendre. « Respire Noam… Ne t’énerve pas. »



--- you're my boomerang, boomerang
How many tears do we have to cry? How many sleepless, lonely nights? To work it out, is it worth it now? Should we go ahead or should we turn around? I know I'll see you tomorrow.


Petit plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elora Dawson
l'enfant caché
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-trois ans.
SURNOM : très souvent Elo.
STATUT : célibataire et pour l'instant c'est très bien comme cela.
MÉTIER : assistante de Milena Grimes au cabinet Grimes & Hartman le jour, serveuse dans un bar la nuit.
LOGEMENT : #28, fortitude valley

POSTS : 1079 POINTS : 180

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ne connais pas son père biologique et viens de se découvrir une famille △ a perdue sa maman il y a trois mois △ discrète et travailleuse, on ne la remarque jamais vraiment △ née à New-York elle a cependant grandie à Brisbane △ amoureuse d’un homme mariée qui cinq ans de plus qu’elle △ végétarienne et fervente protectrice des animaux △ possède trois tatouages.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
MILENA #2 △ speak and open up your mind it's something you should do all the time. keep exploring, seek and find you know you might surprise yourself. talk without a taint or hold, the doubts that should embrace your heart, the calm and chaos of your soul.


NOAM △ when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight if you need help, if you need help i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well, to make you well. when enemies are at your door I'll carry you way from more, if you need help.

TommyCadeIsaac

RPs EN ATTENTE : Leonardo △ Itziar
RPs TERMINÉS : Milena #1ThomasItziar
PSEUDO : paindep.
AVATAR : lili reinhart.
CRÉDITS : (avatar) lux aeterna.
DC : le pas-si-mort, matteo & la tempête émotionnelle, bailey.
INSCRIT LE : 04/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20534-i-wanna-give-you-wild-love-elora http://www.30yearsstillyoung.com/t20571-you-ll-find-me-in-the-region-of-the-summer-stars-elora

MessageSujet: Re: It was suppose to be you and me against the world + Elora   Dim 18 Nov - 23:40



IT WAS SUPPOSE TO BE YOU AND ME AGAINST THE WORLD.
Noam & Elora


Je sais parfaitement que rien ne va entre Noam et moi dernièrement. Notre amitié est bien plus forte qu’une dispute comme celle-là ou tout du moins, j’ose le croire. Je ne veux pas baisser les bras et en même temps, je n’en peux plus de nos disputes constantes. C’est un véritable cercle vicieux. Je sais que je ne devrais pas autant me mêler de la vie privée de Noam. Après tout cela ne me regarde pas. Je ne me suis jamais vraiment immiscé dans son couple, il fait bien ce qu’il veut. Alice n’a jamais été mon amie. Je sais parfaitement qu’elle n’aime pas que je sois aussi proche de Noam, parfois, je crois qu’elle pense que je vais lui piquer son mari. Elle est sacrément culottée de lui faire des crises de jalousie à mon propos alors qu’elle le trompe éhontément. Tout ça, je le dis à mon meilleur ami depuis longtemps, mais il ne veut absolument rien entendre. Il est bloqué sur son idée et il se laisse complètement aller. Ce matin, encore, je peux voir à quel point il commence à être à bout. Il a fait une nuit de travail certes, mais ces cernes sont bien plus creusés que d’habitude. Il commence même à maigrir et cela ne me plaît pas du tout. Noam doit penser à son fils, il doit faire attention à sa santé pour ce petit bout de chou. D’ailleurs, en parlant de mon filleul, j’apprends qu’Alice va le coller à la nourrice toute la journée. Cela me rend folle. Elle dit aimer son fils et pourtant elle ne passe jamais de moment privilégié avec lui. Et Noam en fait de l’humour, cet idiot. « En même temps pourquoi s’encombrer du gosse hein ? » Même si c’est dit sur un ton ironique, cela ne me fait pas du tout rire. Je crois que je n’ai plus vraiment de patience avec Noam ces derniers temps et en particulier parce que je manque cruellement de sommeil. « Tu trouves ça drôle Noam ? » Je ne devrais pas m’en prendre à lui de cette manière, mais c’est plus fort que moi. Noam est bel et bien la seule personne avec qui je ne prends pas de pincettes. Il est celui avec lequel je suis la plus franche et honnête. C’est sans doute pour cela que nos échanges font de si nombreuses étincelles ces derniers temps. Je fais part de ma fatigue à Noam. Il a compris que je n’étais pas vraiment heureuse de le voir débarquer aussi tôt, alors je tente de me justifier. J’ai toujours eu des problèmes de sommeil, mais ces derniers temps, c’est vraiment de pire en pire. Au point où je m’endors sur mon lieu de travail et que Milena m’a forcé de prendre un jour de congé. « Désolé de t’avoir réveillé… On devrait peut-être aller se coucher tous les deux sur ton lit. » Il y a encore quelques semaines, j’aurais accepté sans sourciller, aujourd’hui je ne sais même pas si c’est une bonne idée. J’hésite quelque peu et cela me fait mal au cœur. « Je sais pas Nono… » Même si nous sommes quelque peu en froid, je ne pourrais jamais cesser d’appeler Noam par ce petit surnom qui lui colle à la peau depuis notre enfance. Il sera toujours mon Nono quoiqu’il arrive. Je crois qu’il y a des choses qui ne change pas. Je ne vois pas vivre ma vie sans lui et en même temps, on ne cesse de se prendre la tête. C’est vraiment compliqué et vraiment tendu. Je crois que Noam a compris que rien n’allait mieux alors il lance la conversation. Celle qui nous déchire depuis si longtemps désormais. Je n’ai pas spécialement envie de parler de tout cela, surtout à une heure aussi matinale, pourtant, je crois que je ne peux pas vraiment faire marche arrière. J’ai trop peur que l’on se déchire encore plus. Je reste campé sur mes positions et Noam fait de même. Malheureusement… « C’est juste… C’est compliqué Elora. Je sais que je ne l’aime plus, je sais qu’elle non plus, mais je… J’ai peur… » C’est toujours la même chose. Toujours les mêmes excuses. Je soupire longuement et m’éloigne de Noam pour me lever. Sans vraiment m’en rendre compte, je commence à tourner en rond dans le salon. Je suis fatiguée, épuisée et j’aurais vraiment besoin de mon meilleur ami sans que l’on se prenne la tête. Pourtant, c’est trop tard. Le sujet est lancé et je pense qu’il est grand temps qu’on mette un point final à tout cela. « C’est toujours compliqué avec toi Noam. Elle te trompe, te traite comme de la merde et tu restes... » Je passe une main sur mon visage en soupirant à nouveau. D’un seul coup, je comprends que Noam venait de dire quelque chose de nouveau. Quelque chose qu’il n’avait jamais dit auparavant, mais avant d’avoir le temps d’analyser quoique ce soit, je sors la carte qui fait mal, celle qui fonctionne : Naël. C’est le seul moyen de faire réagir, Noam. La preuve, il commence à me hurler dessus alors qu’il sait parfaitement à quel point je déteste que l’on me crie dessus. « Je t’interdis de parler de Nael ! Et lui au moins aurait compris que ce n’est pas aussi facile. » Bien entendu, il défend son jumeau. Ce sera toujours comme cela même des années après la mort de Naël. « Tu veux que je sois honnête avec toi, Noam ?! » Je ne lui laisse même pas le temps de répondre et enchaîne. « Naël détesterait Alice et tu le sais mieux que personne. Il ne supporterait pas de te voir aller aussi mal et il serait d’accord avec moi ! Je sais que ce n’est pas simple, je le sais vraiment, mais ça assez durer maintenant ! » Sans le vouloir, je hausse le ton également. Je n’aime pas cela. J’ai toujours détesté les conflits, à cause de mon ex beau-père notamment… Pourtant, je crois qu’on a plus trop le choix, il faut que ça finisse par sortir une bonne fois pour toute. Je pense au fait que Noam m’a dit avoir peur il y a quelques minutes et je me plante devant lui. « De quoi tu as peur Nono ? » J’ai peur de connaître la réponse : ses parents. Pourtant, je crois qu’il a besoin de parler de tout cela et je serais toujours là pour lui malgré nos désaccords. « Elle te fait du chantage ? C’est ça ? » Je commence à m’inquiéter maintenant… « Tu sais que tu peux tout me dire, hein ? Même si on se dispute Nono… »        


† i'm fallin. in all the good times, i find myself longing for change and in the bad times, i fear myself



Revenir en haut Aller en bas
Noam Collins
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans - 05.09.1993
SURNOM : Le plus souvent No ou Nono.
STATUT : Marié mais les choses sont très compliqué dernièrement...
MÉTIER : Infirmier aux urgences.

POSTS : 161 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Petit dernier d’une famille catholique croyante de 6 enfants, 4 frères et 2 soeurs. ≈ Vit a Brisbane depuis ses 5 ans, mais né à Auckland, Nouvelle-Zélande. ≈ A perdu son jumeau d’un cancer à l’âge de 15 ans. ≈ Est marié depuis 4 ans, mais mariage qui bat des ailes. ≈ A un petit de garçon de 2 ans qui est toute sa vie. ≈ A deux chats de 1 an. ≈ Adore le skate et le surf. ≈ Fan des All Blacks.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
Cade

RPs TERMINÉS :
Zeppelin Nael Collins - My Boy

PSEUDO : Summer Love
AVATAR : Alexander Calvert
CRÉDITS : Tag
DC : Nope
INSCRIT LE : 07/11/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22035-that-s-where-my-demons-hide-noam#896331 http://www.30yearsstillyoung.com/t22058-i-wish-i-could-escape-it-i-don-t-wanna-fake-it-noam#897995 http://www.30yearsstillyoung.com/t22057-noam-collins#897991 http://www.30yearsstillyoung.com/t22056-noam-collins#897990

MessageSujet: Re: It was suppose to be you and me against the world + Elora   Lun 19 Nov - 6:53




Elora & Noam
It was suppose to be you and me against the world. No matter what.

Je déteste les conflits, j’ai toujours détesté cela à vrai dire, en particulier avec les gens de qui je suis proche. Pourtant il semble que ces derniers mois, je suis abonné à cela, entre à la maison avec Alice, avec ma meilleure amie et avec mes parents. Je ne suis pas doué pour ce genre de conversation et je finis surtout par toujours m’en vouloir. J’ai cette mauvaise tendance à dire des choses méchantes que je ne pense pas forcement lorsque l’on me pousse un peu trop. Je n’ai jamais été doué pour affronter les choses, je préfère tout garder pour moi. Seulement cela fait tellement longtemps que je garde des choses pour moi ces derniers temps, en particulier dans mon mariage, que je crois qu’il faut que ca finisse par sortir et je sens que doucement, je vais finir par exploser. Malheureusement, je crois que c’est avec Elora que cela allait arriver. Elle a toujours été douée pour me pousser, me secouer et surtout pour se rendre compte quand les choses ne vont pas. Je sais qu’elle sait parfaitement ce qui se passe dans ma vie en ce moment, je sais aussi qu’elle aime Zeppelin plus que tout et qu’elle ne supporte pas la manière donc Alice nous traite tous les deux. Depuis un an, Alice n’a plus aucun intérêt pour notre fils, elle passe à peine du temps avec lui et au fond, c’est pour lui que cela me fait énormément de mal. Il n’a pas l’air de le vivre trop mal maintenant, parce qu’il est encore petit, mais j’ai peur qu’un jour il finisse par avoir ce manque maternel. Sans vraiment réfléchir, je réponds d’un air sarcastique à Elora et visiblement cela ne lui plaît pas du tout. « Tu trouves ça drôle Noam ? » Je soupire légèrement, je n’ai même pas envie de répondre à cela. Lorsque la conversation tourne sur le manque de sommeil que je subis et que visiblement Elora vit aussi en ce moment, j’en suis bien content. Je tente de lui proposer d’aller nous allonger tous les deux, comme on le faisait souvent il y a quelques mois, mais quand en regardant son visage je sais déjà ce qu’elle va me répondre. « Je sais pas Nono… » Plus la conversation passe et plus je me dis que je n’aurais pas dû venir, que je ne suis pas du tout prêt à affronter la dispute qui va sûrement suivre. Mais malheureusement, je n’ai plus vraiment le choix.

Je respire un bon coup avant de prendre mon courage à deux mains pour lancer le sujet. Je sais que je devrais finir par parler de ce qui se passe chez moi. Je sais également ce qui va suivre et ce qu’Elora va me dire, elle tient toujours le même discours. Je sais qu’elle n’aime pas Alice et à vrai dire Alice ne l’aime pas non plus, mais des fois, j’aimerais que les choses soient plus simples. J’en suis arrivé au point ou si l’on me demande de choisir entre les deux, je sais très bien qui je choisirai. Elora est là pour moi, depuis bien longtemps et au fond même si les choses sont très compliqués entre nous, que l’on se prend constamment la tête, je veux croire qu’elle ne me laissera jamais, qu’elle sera toujours là pour moi si j’en ai besoin. À demi-mot, je finis par lui avouer que j’ai peur. Je ne lui ai jamais dit cela, je lui ai donné des tonnes d’excuses différentes, mais jamais je ne lui ai avoué que j’ai peur. J’ai peur qu’elle ne se monter contre moi et qu’elle m’enlève mon fils. J’ai également aussi un peu peur de la réaction de mes parents, mais çà, c’est encore secondaire quand on y pense. « C’est toujours compliqué avec toi Noam. Elle te trompe, te traite comme de la merde et tu restes...» Elle ne relève même pas ce que je lui dis. Des fois, j’ai l’impression qu’elle aussi n’entend que ce qu’elle veux entendre, qu’elle ne cherche pas à comprendre pourquoi je ne peux pas juste divorcer comme cela, en un claquement de doigts. « Je sais qu’elle me trompe okay ? Je sais tout ca, mais c’est pas le problème » Lorsque j’ai appris qu’Alice allait voir ailleurs cela m’a fait mal sur le coup, j’avais tenté de lui en parler, d’arranger les choses. Mais depuis un an, depuis que j’ai appris la vérité, je ne vois plus les choses de la même manière. Je ne lui en veux même plus de me tromper, en réalité cela ne me fait plus de mal parce que je ne ressens plus rien pour elle. Je soupire et me passer la main sur le visage, j’en ai marre de me disputer, marre de me prendre la tête, tellement que je n’arrive plus a en dormir la nuit. Je me redresse d’un coup lorsque Elora mentionne Naël. « Tu veux que je sois honnête avec toi, Noam ?! Naël détesterait Alice et tu le sais mieux que personne. Il ne supporterait pas de te voir aller aussi mal et il serait d’accord avec moi ! Je sais que ce n’est pas simple, je le sais vraiment, mais ça assez durer maintenant ! » Elora sait mieux que personne à quel point le sujet de Naël est sensible. Cela a beau faire dix ans qu’il n’est plus là, je n’aime pas parler de tout cela. Lorsque mon jumeau est décédé, j’ai eu l’impression que l’on m’avait pris une partie de moi, la meilleure partie de moi. Naël avait toujours été ma bouée, celui qui me permettait de passer au-dessus du comportement strict de mes parents et des dramas familiales. « Tu n’en sais rien de ce qu’il penserait ! Tu ne sais pas ce qu’il penserait et tu as pas le droit de l’amené la dedans ! » Mes mains se sont mises à trembler et j’ai envie de partir en courant, ou bien de me mettre à pleurer. J’aimerais qu’il soit là, j’aimerais qu’il puisse m’aider parce que lui serait quoi faire. Il avait toujours su quoi me dire ou quoi faire. Je me passe à nouveau la main sur le visage, respirant un bon coup pour tenter de me calmer. « De quoi tu as peur Nono ? » « Je… » Je ne sais même pas par ou commencer, mais je ne peux plus garder tout cela pour moi. Il faut que ca sorte. « Elle te fait du chantage ? C’est ça ? Tu sais que tu peux tout me dire, hein ? Même si on se dispute Nono… » Je soupire une nouvelle fois et fini par me lever pour me mettre à marcher à mon tour. Je m’approche de la fenêtre du salon et m’y adosse avant de relever la tête vers ma meilleure amie. Je connais ce regard, celui pleins d’inquiétudes. « Elle ne fait rien de ca El… Elle… C’est juste, je sais ce qu’elle est devenue, je sais comment elle est et j’ai peur que… » Je n’arrive même pas à formuler ma peur parce que j’ai l’impression que cela la rend encore plus réelle. Je baisse la tête pour regarder mes chaussures. « Je ne veux pas qu’on m’enlève mon fils. Si je suis toujours avec elle, malgré… Malgré tout ce c’est parce que je ne veux pas qu’elle m’enlève Zeppelin. Je peux pas le perdre d’accord ? C’est mon fils et… Et il est la meilleure chose qui me soit jamais arrivé. » ‘Et il me rappel Naël…’ C’est sûrement ce que j’aurais dû l’avouer aussi, mais je n’ai pas la force de parler de lui. « Le regard de mes parents et ce qu’ils penseraient d’un divorce ne sont pas dans mes problèmes prioritaires. » Elora ne sait que trop bien que ma relation avec mes parents est compliquée, mais j’ai grandi, et en réalité, j’essaye de payer moins d’attention à ce qu’ils peuvent penser de mes choix de vie. Ils n’ont jamais été aussi fiers de moi que mes frères et sœurs et j’ai fini par commencer à l’accepter.



--- you're my boomerang, boomerang
How many tears do we have to cry? How many sleepless, lonely nights? To work it out, is it worth it now? Should we go ahead or should we turn around? I know I'll see you tomorrow.


Petit plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elora Dawson
l'enfant caché
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-trois ans.
SURNOM : très souvent Elo.
STATUT : célibataire et pour l'instant c'est très bien comme cela.
MÉTIER : assistante de Milena Grimes au cabinet Grimes & Hartman le jour, serveuse dans un bar la nuit.
LOGEMENT : #28, fortitude valley

POSTS : 1079 POINTS : 180

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ne connais pas son père biologique et viens de se découvrir une famille △ a perdue sa maman il y a trois mois △ discrète et travailleuse, on ne la remarque jamais vraiment △ née à New-York elle a cependant grandie à Brisbane △ amoureuse d’un homme mariée qui cinq ans de plus qu’elle △ végétarienne et fervente protectrice des animaux △ possède trois tatouages.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
MILENA #2 △ speak and open up your mind it's something you should do all the time. keep exploring, seek and find you know you might surprise yourself. talk without a taint or hold, the doubts that should embrace your heart, the calm and chaos of your soul.


NOAM △ when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight if you need help, if you need help i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well, to make you well. when enemies are at your door I'll carry you way from more, if you need help.

TommyCadeIsaac

RPs EN ATTENTE : Leonardo △ Itziar
RPs TERMINÉS : Milena #1ThomasItziar
PSEUDO : paindep.
AVATAR : lili reinhart.
CRÉDITS : (avatar) lux aeterna.
DC : le pas-si-mort, matteo & la tempête émotionnelle, bailey.
INSCRIT LE : 04/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20534-i-wanna-give-you-wild-love-elora http://www.30yearsstillyoung.com/t20571-you-ll-find-me-in-the-region-of-the-summer-stars-elora

MessageSujet: Re: It was suppose to be you and me against the world + Elora   Jeu 22 Nov - 23:35


IT WAS SUPPOSE TO BE YOU AND ME AGAINST THE WORLD.
Noam & Elora


Je n’avais vraiment pas prévu qu’on en arrive là avec Noam. Je n’avais pas prévu d’avoir ce genre de discussion à sept heures du matin avec seulement quelques heures de sommeil au compteur. Pourtant, il semblerait que je n’aie plus le choix. Il a l’air véritablement déterminé à ce que l’on mette tout sur la table. Ne souhaitant pas que la conversation tourne au conflit, je reste assise sur le canapé et écoute ce qu’il souhaite me dire. Bien entendu, on en arrive toujours aux mêmes excuses. C’est la même rengaine, encore et encore. J’en peux plus d’entendre la même chose encore et encore. Je suis arrivé à un point ou tout cela me rend littéralement folle. Je ne reconnais presque plus mon meilleur ami. Alice est littéralement en train de le changer, et cela, je ne le supporte vraiment pas. Noam n’a jamais été du genre à avoir peur. Bien au contraire. Même après la mort de son jumeau, il n’a jamais baissé les bras, il a toujours tenu tête à tout le monde. Puis Alice est entrée dans son monde, elle lui a fait un enfant et maintenant elle le tient en laisse comme un vulgaire chien. Je tente de secouer mon meilleur ami, mais encore une fois, il a réponse à tout. C’est devenu un cercle vicieux entre nous. Nos conversations se ressemblent. On campe sur nos positions et on est littéralement en train de se faire du mal. « Je sais qu’elle me trompe okay ? Je sais tout ça, mais c’est pas le problème » C’est pas le problème. J’ai envie de hurler. Donc il se fait humilier depuis des mois et ça ne lui fait rien. Ou est passer mon Noam ? J’aimerais vraiment le retrouver là. Maintenant. « Est-ce que tu t’entends parler Noam ? » demandais-je presque hébété. J’ai mal au cœur pour lui. Véritablement. Pourtant, je ne sais pas quoi faire de plus. J’ai beau lui parler, il joue à la sourde oreille. Je suis incapable de faire plus. Je ne veux pas en arriver à le menacer de plus le voir. Ça lui ferait beaucoup trop mal, je le sais parfaitement et malgré tous nos conflits, je ne pourrais jamais l’abandonner. « Je te reconnais plus. » Incapable de savoir quoi faire, je finis par abattre ma dernière carte : Naël. On parle rarement de son jumeau. Je sais que malgré les années, cela reste un sujet sensible pour Noam. Cependant, je sais également que c’est le meilleur moyen de le faire réagir. Bien entendu, cela ne loupe pas. Il démarre au quart de tour. « Tu n’en sais rien de ce qu’il penserait ! Tu ne sais pas ce qu’il penserait et tu n'as pas le droit de l’amené là-dedans ! » Je me retiens de lever les yeux au ciel. Il sait très bien que j’ai raison sinon il ne me répondrait même pas de cette manière. Il ne veut tout simplement pas se l’avouer. « Tu sais très bien qu’il détesterait Alice. On le sait tous les deux. Et au moins, cela te fait réagir un peu plus ! » Je ne suis pas fière de moi, mais au moins j’ai relancé la conversation et il semblerait que l’on arrive enfin à quelque chose. Pour la première fois, Noam semble se montrer vulnérable. Cela fait des années que je ne l’avais pas vu comme cela. Finis le masque. Il baisse les bras et petit à petit semble vouloir se confier. Le voir comme cela m’inquiète bien plus que de raison. « Elle ne fait rien de ça El… Elle… C’est juste, je sais ce qu’elle est devenue, je sais comment elle est et j’ai peur que… Je ne veux pas qu’on m’enlève mon fils. Si je suis toujours avec elle, malgré… Malgré tout ce c’est parce que je ne veux pas qu’elle m’enlève Zeppelin. Je peux pas le perdre d’accord ? C’est mon fils et… Et il est la meilleure chose qui ne me soit jamais arrivé. »Ces quelques paroles me brisent littéralement le cœur. Je n’avais pas tort alors. Elle le tient avec Zeppelin. Mais quelle connasse ma parole. « Le regard de mes parents et ce qu’ils penseraient d’un divorce ne sont pas dans mes problèmes prioritaires. » Sans rien dire, je me relève et me plante devant Noam. Il a l’air encore plus épuisé d’un seul coup. Sans rien dire, je me colle à lui et passe mes bras autour de ses épaules pour l’engluer dans un gros câlin. Je reste quelques minutes comme cela, sans bouger. Juste à le tenir contre moi pour lui montrer à quel point je l’aime. « Personne ne te prendra ton fils babe. » Personne. Ça, je peux lui promettre. Je ne sais pas encore comment on va pouvoir faire tout cela, mais on a tellement de preuve contre Alice. « Je… Tu sais maintenant que je travaille au cabinet, j’ai compris quelques trucs et… Enfin, je vais te présenter Milena. Elle va t’aider Noam. » Je me recule quelque peu et plante mon regard dans celui de Noam. « On sait tous qu’Alice ne s’occupe pas de lui. On a des preuves Nono. » Je suis vraiment perdue, mais je sais que je veux aider mon meilleur ami. Je sais que personne ne lui prendra son fils. « Je ne te laisserai pas Nono. On va se battre, mais tu ne peux pas rester avec elle… Je… Tu t’éteins avec elle Nono et je peux plus regarder sans rien faire, ça fait trop mal. » On en est venu à un point de non-retour, il a vraiment besoin de se séparer d’elle. Je me mets sur la pointe des pieds et dépose un léger baiser sur sa joue. « Tu me fais confiance ? »          


† i'm fallin. in all the good times, i find myself longing for change and in the bad times, i fear myself



Revenir en haut Aller en bas
Noam Collins
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans - 05.09.1993
SURNOM : Le plus souvent No ou Nono.
STATUT : Marié mais les choses sont très compliqué dernièrement...
MÉTIER : Infirmier aux urgences.

POSTS : 161 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Petit dernier d’une famille catholique croyante de 6 enfants, 4 frères et 2 soeurs. ≈ Vit a Brisbane depuis ses 5 ans, mais né à Auckland, Nouvelle-Zélande. ≈ A perdu son jumeau d’un cancer à l’âge de 15 ans. ≈ Est marié depuis 4 ans, mais mariage qui bat des ailes. ≈ A un petit de garçon de 2 ans qui est toute sa vie. ≈ A deux chats de 1 an. ≈ Adore le skate et le surf. ≈ Fan des All Blacks.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
Cade

RPs TERMINÉS :
Zeppelin Nael Collins - My Boy

PSEUDO : Summer Love
AVATAR : Alexander Calvert
CRÉDITS : Tag
DC : Nope
INSCRIT LE : 07/11/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22035-that-s-where-my-demons-hide-noam#896331 http://www.30yearsstillyoung.com/t22058-i-wish-i-could-escape-it-i-don-t-wanna-fake-it-noam#897995 http://www.30yearsstillyoung.com/t22057-noam-collins#897991 http://www.30yearsstillyoung.com/t22056-noam-collins#897990

MessageSujet: Re: It was suppose to be you and me against the world + Elora   Ven 23 Nov - 6:19



Elora & Noam
It was suppose to be you and me against the world. No matter what.
Cela fait quelque temps maintenant que je sais que les choses ne vont plus avec Alice et qu’il est sûrement bien trop tard pour essayer de régler les choses. Nous nous étions mariés jeune, sûrement bien trop jeune à vrai dire et les sentiments que j’avais un jour ressentit pour elle ne sont plus présent. Je sais que c’est également le cas dans l’autre parce qu’elle va voir ailleurs depuis plusieurs mois maintenant. Au début, je me suis voilé la face, je me suis dit que ce n’était pas possible, qu’elle n’était pas comme cela, puis j’ai fini par réaliser la vérité. J’ai fini par comprendre qu’elle ne veut pas essayer de sauver ce que nous avions, qu’elle a abandonné depuis bien longtemps. Depuis sa promotion, elle préfère coucher avec des mecs qui ont mieux réussi leur vie qu’un petit infirmier qui bosse aux urgences. Je dois avouer que la première fois que j’ai réalisé la vérité cela m’a fait du mal, mais avec le temps j’ai compris beaucoup de chose. Je sais bien qu’Elora tente de me faire comprendre tout cela et je finis par lui avouer que je suis au courant qu’elle va coucher autre part mais que ce n’est pas le problème. Ce n’est pas ce dont je me soucie le plus en ce moment. Tout ce que je fais, tout ce que j’essaye de faire du moins, c’est pour Zeppelin, pour qu’il est la meilleure vie possible, pour qu’il puisse être heureux. C’est vraiment tout ce qui m’importe. « Est-ce que tu t’entends parler Noam ? Je te reconnais plus. » Oui, cela fait mal d’entendre Elora me dire ca. Je suis un peu blessé, et la grande fatigue que je ressens n’arrange pas mes émotions. Je n’ai pourtant pas changé, je sais ce qui est important dans ma vie et ce qui ne l’ai pas. Pourtant, au fond, je sais qu’elle a raison. Je sais que je me laisse détruire par cette relation complétement finie alors que je devrais partir, je devrais fermer la porte sur ce chapitre et avancer. « Je m’en fiche qu’elle aille voir ailleurs parce qu’on ne s’aime plus Elora. Tu préférerais que je sois encore attaché à elle et que je lui en veuille pour tout ca ? Eh bien c’est pas le cas. Tout ce que ca me fait, c’est que ca me fait mal pour Zeppelin. C’est tout. Et puis, je n’ai pas changé tu sais… » Je me passe la main sur le visage. Il est vraiment bien trop tôt pour ce genre de conversation. Bien trop tôt et je suis bien trop fatigué. Mais c’est quand elle mentionne mon frère que je me sens d’un coup beaucoup plus réveillé. Elora me connaît depuis que nous sommes petits, et elle sait à quel point mon jumeau a toujours été important à mes yeux, à quel point j’avais été dépendant de lui lorsqu’il était encore en vie. Je me redresse d’un coup, me refermant un peu, comme à chaque fois que Naël est amené dans une conversation. « Tu sais très bien qu’il détesterait Alice. On le sait tous les deux. Et au moins, cela te fait réagir un peu plus ! » Je tente de rester calme, de ne pas m’énerver parce que je n’ai aucune envie de m’engueuler avec Elora, je ne suis vraiment pas venu pour cela et je n’ai pas envie de commencer. Je soupire lourdement et fini par lui dire la vérité. Je finis par dévoiler que j’ai peur, peur de perdre Zeppelin, de voir Alice demandait une garde complétement de mon petit garçon et cela me terrifie. Je ne suis pas du genre à avoir peur, pas du tout. Je ne suis pas non plus du genre à rester avec des gens qui ne me rendent pas heureux, mais Alice est la mère de Zeppelin et dans le fond, j’ai peur qu’elle le prenne ou qu’elle disparaisse de sa vie. Je ne voulais pas que Zeppelin grandisse sans moi, ou même sans sa mère. Je lui explique cela en faisant les cent pas et lorsque je me laisse tomber à nouveau dans le canapé auprès de ma meilleure amie, je me sens encore plus épuisé qu’avant. J’ai l’impression que je pourrais dormir pendant une semaine entière. Sans prévenir Elora vient m’attire contre elle et j’accepte cette embrasse avec plaisir. Elle me garde un moment contre elle et j’aurais presque envie de craquer un bon coup, de me mettre à pleurer. « Personne ne te prendra ton fils babe. » J’aimerais pouvoir y croire, j’aimerais pouvoir être sûr de ne pas perdre mon fils et les choses seraient alors un peu plus simple. « Tu n’en sais rien ca El… » Je vois sur le visage de ma meilleure amie qu’elle semble soudainement inquiète. Je ferme les yeux quelques secondes, me massant les tempes parce que je sens bien le mal de crâne venir. « Je… Tu sais maintenant que je travaille au cabinet, j’ai compris quelques trucs et… Enfin, je vais te présenter Milena. Elle va t’aider Noam. On sait tous qu’Alice ne s’occupe pas de lui. On a des preuves Nono.» « C’est pas si facile. Tu sais comment elle est, je suis sûr qu’elle serait capable de monter des trucs contre moi juste pour… Je sais pas… Pour me pourrir la vie. Je suis pas sûr que Milena pourrait faire quoi que ce soit. » Alice n’est absolument plus la personne dont je suis tombé amoureux au lycée. J’ai l’impression que plus le temps passe et moins je la reconnais. Elle est devenue cette personne hautaine, qui me regarde de haut et qui se sent obligée de critiquer tout ce que je fais. J’ai presque l’impression d’être venu vivre chez mes parents. Lorsque j’ai quitté le domicile familial à dix-huit ans, c’était justement pour fuir ce jugement, ce regard critique qu’ils avaient le don pour toujours me donner, et pourtant me voilà quelques années plus tard à vivre avec une personne qui est devenu exactement comme eux. Je ne sais même plus quoi faire et je ne sais pas si Milena pourrait m’aider. « Je ne te laisserai pas Nono. On va se battre, mais tu ne peux pas rester avec elle… Je… Tu t’éteins avec elle Nono et je peux plus regarder sans rien faire, ça fait trop mal. » Je ne sais pas vraiment quoi lui répondre. Je suis heureux de l’entendre dire qu’elle sera là parce qu’avec les événements des derniers mois, je me suis presque attendu à ce qu’elle finisse par partir, par me laisser me démerder avec ma vie qui part en vrille. Je sais que ce n’est pas son combat, qu’elle n’est pas dans mon mariage et qu’elle n’a pas à m’aider, mais de la savoir avec moi me donne un peu de courage. « Ca va aller babe… Je te le promets, tu sais. » Je crois que c’est autant pour elle que pour moi je me sens obligé de formuler ces mots. Elle vient alors tendrement embrasser ma joue et je lui adresse un léger sourire. « Tu me fais confiance ? » « Bien sûr que je te fais confiance. Les yeux fermés. » Je pourrais mettre ma vie dans les mains d’Elora. Elle est l’une des rares personnes dans ma vie pour laquelle je n’ai aucune secret et à qui je dis tout. Avec elle, je sais que je peux craquer, que je peux être moi-même sans être jugé. Sans vraiment réfléchir, je repends la parole. « Je suis fatigué de tout ca, tu sais. De toutes ces disputes, d’avoir peur sans cesse qu’elle se barre avec Zeppelin alors qu’elle ne soucie même pas de lui. Je… Je veux divorcer Elora, mais je veux être sûr que je ne perdrai pas Zeppelin parce que… » Je baisse la tête et respire un peu pour tenter de ne pas me mettre à pleurer. Franchement quelle idée de lancer ce genre de conversation avec une telle fatigue. « Parce que je le supporterai pas, tu sais… Il... Il me rappel Naël, beaucoup et je ferais tout pour lui. Je n’ai jamais avoué cela à Elora, ou à qui que ce soit d’ailleurs, mais Zeppelin et notre portrait craché, à Naël et moi, de quand nous étions petits et l’avoir avec moi, me rappel beaucoup mon frère. Il rend le manque de mon jumeau un peu moins difficile au quotidien.



--- you're my boomerang, boomerang
How many tears do we have to cry? How many sleepless, lonely nights? To work it out, is it worth it now? Should we go ahead or should we turn around? I know I'll see you tomorrow.


Petit plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elora Dawson
l'enfant caché
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-trois ans.
SURNOM : très souvent Elo.
STATUT : célibataire et pour l'instant c'est très bien comme cela.
MÉTIER : assistante de Milena Grimes au cabinet Grimes & Hartman le jour, serveuse dans un bar la nuit.
LOGEMENT : #28, fortitude valley

POSTS : 1079 POINTS : 180

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ne connais pas son père biologique et viens de se découvrir une famille △ a perdue sa maman il y a trois mois △ discrète et travailleuse, on ne la remarque jamais vraiment △ née à New-York elle a cependant grandie à Brisbane △ amoureuse d’un homme mariée qui cinq ans de plus qu’elle △ végétarienne et fervente protectrice des animaux △ possède trois tatouages.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
MILENA #2 △ speak and open up your mind it's something you should do all the time. keep exploring, seek and find you know you might surprise yourself. talk without a taint or hold, the doubts that should embrace your heart, the calm and chaos of your soul.


NOAM △ when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight if you need help, if you need help i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well, to make you well. when enemies are at your door I'll carry you way from more, if you need help.

TommyCadeIsaac

RPs EN ATTENTE : Leonardo △ Itziar
RPs TERMINÉS : Milena #1ThomasItziar
PSEUDO : paindep.
AVATAR : lili reinhart.
CRÉDITS : (avatar) lux aeterna.
DC : le pas-si-mort, matteo & la tempête émotionnelle, bailey.
INSCRIT LE : 04/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20534-i-wanna-give-you-wild-love-elora http://www.30yearsstillyoung.com/t20571-you-ll-find-me-in-the-region-of-the-summer-stars-elora

MessageSujet: Re: It was suppose to be you and me against the world + Elora   Dim 25 Nov - 0:11



IT WAS SUPPOSE TO BE YOU AND ME AGAINST THE WORLD.
Noam & Elora


C’est inquiète que je regarde mon meilleur ami déambuler devant moi. Il est fatigué, cela se voit réellement sur son visage. Il ne peut plus le cacher et je dois dire que je commence sérieusement à me faire du souci pour lui. Noam n’est pas du genre à se plaindre et je sais qu’il ne viendra jamais dire qu’il est fatigué. C’est bien cela le problème d’ailleurs. Puis il a toujours réponse à tout, c’est parfois ce qui m’énerve chez lui. On est les mêmes, c’est un peu ça le problème d’ailleurs quelquefois. « Je m’en fiche qu’elle aille voir ailleurs parce qu’on ne s’aime plus Elora. Tu préférerais que je sois encore attaché à elle et que je lui en veuille pour tout ça ? Eh bien c’est pas le cas. Tout ce que ça me fait, c’est que ça me fait mal pour Zeppelin. C’est tout. Et puis, je n’ai pas changé tu sais… » Cela me fait mal au cœur de l’entendre parler comme cela. Noam ne mérite absolument pas une vie de famille comme celle-là. Ses parents l’ont déjà assez fait souffrir tout au long de sa vie a le rabaisser sans cesse, à le comparer à ses frères. Mon meilleur ami est un homme génial et il mérite une femme qui l’aime à sa juste valeur et pas Alice. Je ne doute pas qu’elle l’ait aimé, mais cela est parti depuis longtemps et désormais elle se moque de lui d’une manière que je ne peux cautionner. Petit à petit, elle efface la personnalité de mon meilleur ami, il se contente d’accepter son sort en hochant de la tête. Bien entendu, il fait passer son fils en premier et je crois que personne ne peut lui reprocher, malgré tout, je ne peux m’empêcher de penser à lui. « C’est juste que… J’ai l’impression que tu acquiesces sans bouger, qu’elle à la main mise sur toi et qu’elle te tient dans cette situation que tu ne mérites pas Nono. » J’ai toujours été très honnête avec mon meilleur ami et je ne compte pas changer. Je ne le ménage pas vraiment, mais je voudrais que l’on mette les choses à plat une bonne fois pour toute, juste tous les deux. Peut-être qu’après cette conversation, il prendra enfin conscience qu’il est temps pour lui de changer les choses. Ou tout du moins, je l’espère. Alors pour le faire réagir, je finis par évoquer son frère jumeau. Noam a beau dire ce qu’il veut, je sais que Naël n’apprécierait pas du tout la situation. Je suis persuadé que s’il était toujours parmi nous, les choses seraient bien différentes pour Noam. Je sais que je touche un point sensible avec cela. Il ne dit rien, mais tout se passe dans le regard avec Noam. La manière qu’il a de me regarder, me fait comprendre que je ferais mieux de me taire. Pourtant, je ne lâche pas l’affaire. C’est lui qui a lancer la conversation maintenant, on va aller jusqu’au bout parce que je ne supporte vraiment plus nos conflits. Alors doucement, je lui fais comprendre que personne ne lui prendra Zeppelin. J’ai assez suivi les affaires de Milena au cabinet pour savoir que tout est analysé avant de juger une garde d’enfants et que l’on a assez de témoin pour prouver qu’Alice ne s’occupe pas correctement de son fils. « Tu n’en sais rien El… C’est pas si facile. Tu sais comment elle est, je suis sûr qu’elle serait capable de monter des trucs contre moi juste pour… Je sais pas… Pour me pourrir la vie. Je suis pas sûr que Milena pourrait faire quoi que ce soit. » Un soupire s’échappe d’entre mes lèvres. Je déteste le voir aussi peu confiant. Même son fils pourrait témoigner. Je connais Zeppelin et ses habitudes, il demande toujours après son papa et très rarement après maman. On le sait tout. Alice ne fait rien pour eux. Elle ne pense qu’à sa carrière et cela fait d’elle une femme froide et sans cœur. Je ne cherche pas à faire des compliments à ma demi-sœur, mais je sais qu’elle pourra l’aider. « Honnêtement, Noam, Milena est la meilleure dans son milieu. Elle pourrait vraiment t’aider et t’assurer de gagner la garde de Zeppelin. Ce serait bien que tu la rencontres. » Tout en disant cela, je commence à penser au fait que Noam n’est au courant de rien. S’il rencontre Milena, il va falloir que je lui dise toute la vérité. Mais cela, c’est encore un autre sujet. Pour le moment, je veux réellement m’assurer que tout va bien pour lui, qu’il va remonter la pente et surtout qu’il va commencer à prendre des décisions. « Ça va aller babe… Je te le promets, tu sais. » Je hoche la tête quelque peu tout en gardant ses mains dans les miennes et en lui demandant de me faire confiance. « Bien sûr que je te fais confiance. Les yeux fermés. » « Alors, je vais t’aider Nono. Tu vas te défaire d’elle pour de bon. Ton petit bonhomme mérite de grandir dans un milieu sain avec son papa. »

Petit à petit, Noam laisse tomber les barrières qu’il ne cesse de monter autour de lui. La fatigue probablement. Encore une fois, je le sens faible et à bout de forces et cela ne cesse de redoubler mon inquiétude, que je tente de cacher du mieux que je peux. « Je suis fatigué de tout ça, tu sais. De toutes ces disputes, d’avoir peur sans cesse qu’elle se barre avec Zeppelin alors qu’elle ne soucie même pas de lui. Je… Je veux divorcer, Elora, mais je veux être sûr que je ne perdrai pas Zeppelin parce que… Parce que je le supporterai pas, tu sais… Il... Il me rappel Naël, beaucoup et je ferais tout pour lui. » Je ferme les yeux un instant, le cœur serrer de l’entendre me dire tout cela. Il ne me l’avait jamais dit, mais je ne suis pas aveugle, je vois bien comment Noam regarde son fils, comment il le chérit. Leur lien est indescriptible et me rappelle tellement celui que je pouvais avoir avec ma maman. C’est pratiquement les larmes aux yeux que je pose mes mains sur les joues de mon meilleur ami. « Je te promets. Je te le jure même. Personne ne te prendra ton fils Noam. Personne ! » Je voudrais qu’il s’imprime cela dans le crâne une bonne fois pour toute, c’est vraiment important. Alice a beau être la mère de Zeppelin, elle ne s’occupe pas de lui et je suis prête à le dire un million de fois s’il le faut. Une nouvelle fois, je prends mon ami dans mes bras, le serrant fort contre moi. « On va établir un plan sans faille, on va faire ça bien. D’accord ? » Je me recule quelque peu et souris à Noam comme pour le rassurer. « Je veux plus qu’on se dispute à cause d’elle Noam… Elle est en train de nous voler notre amitié et je n’aime pas ça… » Je baisse un peu la tête ne voulant pas me mettre à pleurer. « J’ai trop besoin de toi, mais on n’arrête pas de s’engueuler à chaque fois et ça devient trop dur. » Je ne me serais pas retenu bien longtemps, les larmes s’échappent toutes seules, contre ma volonté, je suis vraiment fatiguée. « Je sais que je suis dur avec toi, mais c’est parce que je m’inquiète et que tu mérites tellement mieux que tout ce que t’es en train de vivre. J’ai besoin de mon Nono plein de vie. » Il est tellement absorbé par ses problèmes de couple dernièrement qu’il n’as même pas remarqué ma fatigue, mon léger amaigrissement, la taille de mes cernes ou encore le fait que j’angoisse constamment depuis que j’ai découvert la vérité sur mon paternel. On est tellement en conflit que je n’ai même pas trouvé le moyen de lui parler de tout cela…           


† i'm fallin. in all the good times, i find myself longing for change and in the bad times, i fear myself



Revenir en haut Aller en bas
Noam Collins
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans - 05.09.1993
SURNOM : Le plus souvent No ou Nono.
STATUT : Marié mais les choses sont très compliqué dernièrement...
MÉTIER : Infirmier aux urgences.

POSTS : 161 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Petit dernier d’une famille catholique croyante de 6 enfants, 4 frères et 2 soeurs. ≈ Vit a Brisbane depuis ses 5 ans, mais né à Auckland, Nouvelle-Zélande. ≈ A perdu son jumeau d’un cancer à l’âge de 15 ans. ≈ Est marié depuis 4 ans, mais mariage qui bat des ailes. ≈ A un petit de garçon de 2 ans qui est toute sa vie. ≈ A deux chats de 1 an. ≈ Adore le skate et le surf. ≈ Fan des All Blacks.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
Cade

RPs TERMINÉS :
Zeppelin Nael Collins - My Boy

PSEUDO : Summer Love
AVATAR : Alexander Calvert
CRÉDITS : Tag
DC : Nope
INSCRIT LE : 07/11/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22035-that-s-where-my-demons-hide-noam#896331 http://www.30yearsstillyoung.com/t22058-i-wish-i-could-escape-it-i-don-t-wanna-fake-it-noam#897995 http://www.30yearsstillyoung.com/t22057-noam-collins#897991 http://www.30yearsstillyoung.com/t22056-noam-collins#897990

MessageSujet: Re: It was suppose to be you and me against the world + Elora   Dim 25 Nov - 3:31




Elora & Noam
It was suppose to be you and me against the world. No matter what.
Avant d’être avec Alice, je n’avais jamais pensé que les gens puissent changer à ce point là. Bien sûr, je sais que les gens changent, qu’ils maturent, mais jamais je n’avais pensé que cela soit possible de changer à ce point là. Je ne reconnais plus Alice depuis des mois maintenant, elle est devenue froide, hautaine et elle ne fait plus attention à moi comme elle le faisait au début. Les choses entre nous n’ont plus rien à voir avec le début de notre relation et au fond cela me déçois un peu. Alice est mon premier amour et elle le sera toujours, je ne pourrais jamais complétement l’oublier, mais pourtant des fois je me dis que cela serait plus simple. Mais je n’ai pas été célibataire depuis des années, j’ai même l’impression que je ne sais plus ce que c’est d’être célibataire. Pourtant, des fois, j’aimerais prendre un sac et partir quelque temps en vacances juste avec Zeppelin dans un coin un peu paumé à la montagne à ne me soucier de rien d’autre que de lui et de moi et de profiter de ne rien faire de nos journées à part profiter de la nature. Je sais que ces derniers temps j’inquiète Elora, je le vois dans son regard lorsque je lui avoue que je suis au courant qu’Alice me trompe, mais que je ne m’en souvient pas vraiment. Je sais également qu’elle veut faire de son mieux pour m’aider, mais souvent, je me dis que c’est à moi de gérer tout ca, qu’elle n’a pas à m’aider parce que ca n’est pas son mariage et pas son problème. « C’est juste que… J’ai l’impression que tu acquiesces sans bouger, qu’elle à la main mise sur toi et qu’elle te tient dans cette situation que tu ne mérites pas Nono. » Je sais qu’Elora a du mal à comprendre mon comportement, qu’elle a du mal à comprendre que je ne sois pas déjà parti, que je n’ai pas déjà demandé le divorce, mais elle ne sait pas ce que c’est d’être en couple et encore moins d’être marié. « Elle ne me contrôle pas Elora. C’est juste… C’est pas aussi simple. Je peux pas partir juste comme ca. » J’aime Elora, de tout mon cœur, et je lui en serait toujours reconnaissant pour tout ce qu’elle a fait pour moi, mais des fois j’aimerais qu’elle me laisse gérer les choses. Je sais qu’elle s’inquiète, que j’ai sûrement l’air fatigué et un peu perdu, mais je fais de mon mieux, je fais toujours de mon mieux depuis des années. Je sais que je devrais divorcer, que les choses seraient un million de fois plus simple pour moi si je demandais le divorce une bonne fois pour toute, mais tout cela me terrifie et donc je préfère ne rien faire. Je préfère prendre les disputes, essayer de faire réaliser à Alice à quel point elle a changé, à quel point la Alice dont je suis tombé amoureux me manque. Au fond, je crois que j’espère encore un peu qu’elle puisse redevenir la femme dont je suis tombé amoureux au lycée, la femme douce, calme et attentionnée dont je me rappel et qui me manque constamment. J’ai encore ce petit espoir au fond de moi-même si je sais bien qu’au fond, c’est un peu stupide parce que cela n’arrivera pas. Je ne sais plus quoi penser de tout cela et j’ai un peu l’impression de me noyer en ce moment. « Honnêtement, Noam, Milena est la meilleure dans son milieu. Elle pourrait vraiment t’aider et t’assurer de gagner la garde de Zeppelin. Ce serait bien que tu la rencontres. » Peut être qu’elle a raison, peut être que c’est ce que je devrais faire, que je devrais rencontrer un avocat et en discuter avec lui, mais j’ai bien trop peur de ne pas pouvoir gagner. Elora est pourtant persuadée que je ne peux pas perdre Zeppelin, que je n’ai aucune raison de le perdre. « Je vais y réfléchir d’accord ? Je… Je veux rien risquer. » Je ne veux pas risquer de perdre mon fils mais je ne veux surtout pas risquer qu’Alice apprenne tous cela et qu’elle décide de se barrer avec le petit garçon. Je suis sûr que la Alice qu’elle est devenue serait capable de faire cela. Je sais que je suis un bon père, que je fais tout pour mon fils et qu’il est bien plus attaché à moi qu’à sa mère. « Alors, je vais t’aider Nono. Tu vas te défaire d’elle pour de bon. Ton petit bonhomme mérite de grandir dans un milieu sain avec son papa. » « Si je fais quoi que ce soit, je veux juste être sûr qu’il ne risque rien babe. Être sur a 100%, parce que je ne veux pas qu’il lui arrive quoi que ce soit. » Je me passe la main sur le visage et fini par avouer à ma meilleure amie à quel point je suis fatigué de tout cela. Je finis par lui avouer à quel point j’ai besoin de ce petit bout de chou dans ma vie parce qu’il me rappel mon frère, parce qu’il m’aide à me sentir mieux depuis que Naël n’est plus là. Je n’ai jamais avoué à personne à quel point avoir Zeppelin dans ma vie à rendu le manque de mon frère plus facile. Lorsque Zeppelin est né, il y a maintenant un peu plus de deux ans, j’ai eu l’impression de retrouver une partie de moi, de me sentir mieux. Je sais que peu de personnes peuvent comprendre cela, que certains pourraient même trouver ca bizarre ou anormal, mais Zeppelin est devenu toute ma vie. Rien que l’idée que je puisse le perdre me donne envie de craquer, de me mettre à pleurer. Je sais cependant qu’Elora peu un peu comprendre ce genre de relation parce que je sais parfaitement à quel point elle était proche de sa maman, à quel point elle partageait tout avec elle. « Je te promets. Je te le jure même. Personne ne te prendra ton fils Noam. Personne ! » Je relève la tête vers elle un instant. « Tu me le promets ? » J’ai confiance en Elora, je lui confirais ma vie et celle de mon fils les yeux fermés et de la savoir à mes cotes me redonne un peu d’espoir et me donne envie de me battre. Je n’ai pourtant jamais été comme cela avant, je ne baissais jamais les bras, et je n’ai jamais été du genre à me plaindre, bien au contraire, mais ces derniers temps, je n’en peux plus. « On va établir un plan sans faille, on va faire ça bien. D’accord ? » Je lui adresse un léger sourire et hoche la tête. « Je veux plus qu’on se dispute à cause d’elle Noam… Elle est en train de nous voler notre amitié et je n’aime pas ça… J’ai trop besoin de toi, mais on n’arrête pas de s’engueuler à chaque fois et ça devient trop dur. » Je regarde ma meilleure amie et je sais qu’elle à les larmes aux yeux. Je la connais par cœur et je déteste être celui qui puisse la rendre malheureuse. « Je ne veux plus non plus El… Je… Je veux surtout pas te perdre, tu sais. Je t’aime tellement. » Je viens caresser sa joue alors qu’elle se met à pleurer en silence. Je l’a fait pleuré, je déteste la faire pleurer et je m’en veux beaucoup pour cela. Sans attendre une seconde de plus je l’attire contre moi, venant caresser son dos comme je l’ai toujours fait. Je ne supporterais pas de perdre ma meilleure amie, surtout pas pour une femme que je n’aime plus et qui me pourrit la vie en ce moment. Elora a toujours été, et sera toujours, la première à mes yeux. Je la connais depuis tellement longtemps que je ne me souviens même plus de ma vie sans elle. « Je sais que je suis dur avec toi, mais c’est parce que je m’inquiète et que tu mérites tellement mieux que tout ce que t’es en train de vivre. J’ai besoin de mon Nono plein de vie. » « Ca va aller… Je te promets. Je… Je vais me battre, je vais divorcer, m’installer avec Zep et ca ira, d’accord ? »Je sais que je ne suis pas le meilleur des amis en ce moment, je sais que j’ai l’esprit tellement occupé par mes problèmes que je n’ai pas été aussi présente pour elle que je devrais l’être. Cependant, j’ai remarqué qu’elle a maigri, qu’elle a des cernes probablement aussi creusées que les miennes. Je me recule un peu pour venir essuyer les joues de ma meilleure amie mes pouces. Je sais qu’elle aussi ne va pas bien, je ne suis pas aveugle et le fait qu’on se prenne la tête tout le temps nous n’en avions pas parlé, mais je ne compte pas laisser tomber maintenant. « Tu sais que je suis là pour toi aussi pas vrai… ? Je sais que tu vas pas bien non plus tu sais… On a beau se prendre la tête, j’ai vu que tu as maigri babe… » Je fais toujours attention à Elora, c’est comme cela depuis des années, on veille l’un sur l’autre. « Dis moi ce qui se passe babe… » Dis-je en lui adressant un léger sourire et en venant embrasser son front. « On va s’en sortir ensemble, tous les deux d’accord ? Je te le promets. »



--- you're my boomerang, boomerang
How many tears do we have to cry? How many sleepless, lonely nights? To work it out, is it worth it now? Should we go ahead or should we turn around? I know I'll see you tomorrow.


Petit plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elora Dawson
l'enfant caché
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-trois ans.
SURNOM : très souvent Elo.
STATUT : célibataire et pour l'instant c'est très bien comme cela.
MÉTIER : assistante de Milena Grimes au cabinet Grimes & Hartman le jour, serveuse dans un bar la nuit.
LOGEMENT : #28, fortitude valley

POSTS : 1079 POINTS : 180

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ne connais pas son père biologique et viens de se découvrir une famille △ a perdue sa maman il y a trois mois △ discrète et travailleuse, on ne la remarque jamais vraiment △ née à New-York elle a cependant grandie à Brisbane △ amoureuse d’un homme mariée qui cinq ans de plus qu’elle △ végétarienne et fervente protectrice des animaux △ possède trois tatouages.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
MILENA #2 △ speak and open up your mind it's something you should do all the time. keep exploring, seek and find you know you might surprise yourself. talk without a taint or hold, the doubts that should embrace your heart, the calm and chaos of your soul.


NOAM △ when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight if you need help, if you need help i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well, to make you well. when enemies are at your door I'll carry you way from more, if you need help.

TommyCadeIsaac

RPs EN ATTENTE : Leonardo △ Itziar
RPs TERMINÉS : Milena #1ThomasItziar
PSEUDO : paindep.
AVATAR : lili reinhart.
CRÉDITS : (avatar) lux aeterna.
DC : le pas-si-mort, matteo & la tempête émotionnelle, bailey.
INSCRIT LE : 04/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20534-i-wanna-give-you-wild-love-elora http://www.30yearsstillyoung.com/t20571-you-ll-find-me-in-the-region-of-the-summer-stars-elora

MessageSujet: Re: It was suppose to be you and me against the world + Elora   Jeu 29 Nov - 22:24



IT WAS SUPPOSE TO BE YOU AND ME AGAINST THE WORLD.
Noam & Elora


« Elle ne me contrôle pas Elora. C’est juste… C’est pas aussi simple. Je peux pas partir juste comme ça. » Un soupire s’échappe d’entre mes lèvres tandis qu’il ne cesse de répéter cela. « Je sais Noam. » dis-je doucement. Je ne veux pas le forcer et surtout ne je ne veux absolument pas que l’on reparte dans nos disputes à cause de cela. Je crois que l’on a assez donné là-dessus. J’aimerais que l’on arrête cette dynamique et que l’on reparte sur de bonnes bases. Il est mon meilleur ami. Certes, je ne cautionne pas vraiment tout ce qui se passe dans sa vie actuellement, mais jamais je ne le laisserais seul. On a traversé bien trop d’épreuves ensemble pour que je le laisse tomber. Je tiens bien trop à lui et c’est d’ailleurs pour cela que je veux le protéger. Peut-être que j’agis un peu trop peu comme une mère poule avec lui, mais c’est plus fort que moi. Je n’arrive pas à faire autrement. Surtout, lorsque je le vois être de plus en plus fatigué et surtout de plus en plus irritable. Elle est en train de le changer et je crois que c’est ce qui me fait le plus peur. Peur de ne pas le reconnaître à la fin. Alors, je tente de trouver une solution. De lui proposer tout ce que je peux pour lui venir en aide. Peut-être que je le soûle dans le fond, mais je me dois de faire cela pour lui. Alors, je lui parle de Milena. Je suis persuadé que l’avocate pourrait lui venir en aide, après tout, elle gère des divorces tous les jours et pas que divorce simple et rapidement régler. « Je vais y réfléchir d’accord ? Je… Je veux rien risquer. Si je fais quoi que ce soit, je veux juste être sûr qu’il ne risque rien babe. Être sûr à 100%, parce que je ne veux pas qu’il lui arrive quoi que ce soit. » Je hoche vivement la tête à ses paroles. Bien sûr que l’on ne va pas faire cela de manière bête et méchante. J’insiste peut-être un peu trop pour qu’il divorce, mais je pense également à son fils. Zeppelin n’as rien demander à personne et il mérite d’avoir une vie de petit garçon tout ce qu’il y a de plus normal sans jamais être séparé de son papa. Je sais parfaitement que Noam perdrait pied si on venait à lui retirer son fils. Ce serait l’excuse parfaite pour lui pour rejoindre son frère. Je le sais et je ne veux même pas y penser, alors je lui promets qu’il ne perdra pas la garde de Zeppelin. « Tu me le promets ? » Une nouvelle fois, je hoche la tête. « Je te le promets Noam. Je ferais tout ce que je peux pour t’aider. Je te le promets. » Et comme lorsque nous étions enfants, je lui tends mon petit doigt. On ne fait pas souvent cela, que lorsque c’est réellement important. Il sait qu’avec ce geste, je lui promets de ne pas le laisser tomber et c’est le plus important. Surtout pour notre amitié. « Je ne veux plus non plus El… Je… Je veux surtout pas te perdre, tu sais. Je t’aime tellement. » Il vient effacer mes larmes et je ne mets qu’une demie seconde pour venir me blottir dans ses bras ouverts. J’avais réellement besoin de cela, je crois. Un câlin de la part de mon meilleur ami. Ce n’était pas arrivé depuis bien trop longtemps à mon goût. Alors je m’accroche à lui un petit instant. « Je t’aime aussi Nono. » J’embrasse sa joue et me remets à plat sur mes pieds, restant tout de même très proche de lui. « Ça va aller… Je te promets. Je… Je vais me battre, je vais divorcer, m’installer avec Zep et ça ira, d’accord ? » « Oui ça ira. » répondis-je en souriant. « T’es un battant et ça ira. »

J’allais lui proposer que l’on aille s’allonger afin qu’il se repose et peut-être que je finisse ma nuit, mais Noam en décide autrement. « Tu sais que je suis là pour toi aussi pas vrai… ? Je sais que tu ne vas pas bien non plus tu sais… On a beau se prendre la tête, j’ai vu que tu as maigri babe… » Forcément, qu’il a remarqué… Je m’en doutais dans le fond. Il n’en parle jamais, mais je vois bien comment il me regarde depuis quelque temps. Je crois que cette fois, je ne vais pas vraiment pouvoir tourner autour du pot. Pourtant, je ne veux pas qu’il s’inquiète pour moi. « Dis-moi ce qui se passe babe… On va s’en sortir ensemble, tous les deux d’accord ? Je te le promets. » me dit-il tout en embrassant mon front tendrement. Il n’en faudra pas plus pour que je craque complètement. Probablement un cumul de fatigue et des nerfs qui lâche. Détestant pleurer, je me blottis contre le torse du blondinet pour cacher mes larmes. Il va tellement m’en vouloir de ne pas lui avoir parlé de tout cela. « Je voulais pas que tu t’inquiètes… T’as autre chose à penser. » J’ai toujours été comme cela, à faire passer les autres avants moi. Lorsque j’ai appris l’identité de mon paternel, le couple de Noam allait déjà très mal et je n’ai jamais trouvé l’occasion de lui en parler parce que déjà à l’époque, on se disputait tout le temps. « Je… Maman m’avait laissé une lettre dans son testament. Une lettre qui parlait de mon père. » Noam connaît toute cette histoire, il sait que depuis des années, je cherche à connaître mon histoire sans jamais avoir réussi à faire parler ma mère là-dessus. Me sentant idiote de pleurer pour cela, je passe une main rageuse sur ma joue. « Il vit ici et il a d’autres enfants… Je… Enfin, je suis entré en contact avec eux, mais j’ai trop peur de leur dire la vérité. Je m’enfonce dans mes mensonges et je suis persuadé qu’ils vont me rejeter. » dis-je en reniflant. La bombe est lâchée. Noam ne savait rien de tout cela et maintenant, j’ai peur qu’il se vexe parce que je ne lui ai absolument rien dit. « M’en veux pas Nono… On se disputait tout le temps et… Je savais pas comment t’en parler. » ajoutais-je presque tremblante.              [/color]


† i'm fallin. in all the good times, i find myself longing for change and in the bad times, i fear myself



Revenir en haut Aller en bas
Noam Collins
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans - 05.09.1993
SURNOM : Le plus souvent No ou Nono.
STATUT : Marié mais les choses sont très compliqué dernièrement...
MÉTIER : Infirmier aux urgences.

POSTS : 161 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Petit dernier d’une famille catholique croyante de 6 enfants, 4 frères et 2 soeurs. ≈ Vit a Brisbane depuis ses 5 ans, mais né à Auckland, Nouvelle-Zélande. ≈ A perdu son jumeau d’un cancer à l’âge de 15 ans. ≈ Est marié depuis 4 ans, mais mariage qui bat des ailes. ≈ A un petit de garçon de 2 ans qui est toute sa vie. ≈ A deux chats de 1 an. ≈ Adore le skate et le surf. ≈ Fan des All Blacks.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
Cade

RPs TERMINÉS :
Zeppelin Nael Collins - My Boy

PSEUDO : Summer Love
AVATAR : Alexander Calvert
CRÉDITS : Tag
DC : Nope
INSCRIT LE : 07/11/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t22035-that-s-where-my-demons-hide-noam#896331 http://www.30yearsstillyoung.com/t22058-i-wish-i-could-escape-it-i-don-t-wanna-fake-it-noam#897995 http://www.30yearsstillyoung.com/t22057-noam-collins#897991 http://www.30yearsstillyoung.com/t22056-noam-collins#897990

MessageSujet: Re: It was suppose to be you and me against the world + Elora   Mar 8 Jan - 7:46



Elora & Noam
It was suppose to be you and me against the world. No matter what.
J’aimerais que les choses soient plus simples, que je n’ai pas a gérer toutes ces histoires. Des fois, je me demande même ce qu’il m’est passé par la tête de décider de me marier aussi jeune. Bien sûr, je sais parfaitement pourquoi je l’ai fait à l’époque, parce que j’étais amoureux, fou amoureux et parce que mes parents avaient toujours voulu que l’on se marie jeune. Mes parents avaient toujours voulu donner cette image de famille parfaite, avec des enfants parfait et bien sûr, je ne m’étais jamais vraiment tenu à leurs idées. Je n’avais pas vraiment fait de grandes études comme ils l’avaient toujours voulu, je n’avais jamais été bien studieux en cours, alors quand je me suis mariée avec une fille qu’ils approuvaient, je suis un peu remonté dans leurs estimes. Seulement aujourd’hui, nous en étions là. Je vis avec une personne que je ne reconnais même plus et souvent, j’ai l’impression de cohabiter avec une étrangère. Ma femme a tellement changé au cours de cette dernière année que tous les sentiments que j’avais eus pour elle à une époque avaient disparu. Cela faisait plus d’un an que les choses ne fonctionnaient plus entre nous, mais depuis le début de l’année les choses n’étaient devenues que pire. Si nous n'avions pas d’enfant ensemble, si Zeppelin n’avait pas existé, je serais sûrement déjà parti depuis bien longtemps, mais ce n’est pas le cas. Mon fils est absolument ma vie et en aucun cas je ne voulais risquer de le perdre, et cela Elora le sait bien, elle sait mieux que personne à quel point j’ai besoin de ce petit bout d’homme dans ma vie. J’ai l’impression qu’il me rend un homme meilleur. Je tente d’expliquer les choses aussi clairement que possibles à Elora parce que je n’en peux plus de me prendre la tête avec lui. Je sais que tout ce qu’elle veux c’est m’aider, qu’elle ne veux que mon bien et celui de Zep parce qu’elle l’aime plus que tout, mais je me sens un peu perdu et je ne sais plus vraiment quoi faire. « Je te le promets Noam. Je ferais tout ce que je peux pour t’aider. Je te le promets. » J’hoche la tête et lui adresse un léger sourire. Elora est la femme la plus importante de ma vie, elle est à mes cotés depuis tellement longtemps que je n’imagine même plus ma vie sans elle. Je ne sais pas comment je pourrais faire sans ses conseils, sans son aide et sans nos moments tous les deux. Au fond, j’ai vraiment peur de finir par la perdre un jour, tellement peur que je finis par lui avouer à demi-mot. « Je t’aime aussi Nono. » Elle embrasse ma joue et je ne peux m’empêcher de lui sourire tendrement. Je tente une dernière fois tant bien que mal de la convaincre, et moi aussi par la même occasion, que les choses iront et que je ne vais pas laissé tomber. « Oui ça ira. T’es un battant et ça ira. » « Je le suis, je te le promets. » Je le suis, en particulier depuis la mort de mon frère. Il y a des dizaines et dizaines de fois où j’ai eu envie d’abandonner, mais je ne l’ai jamais fait parce que je sais parfaitement que j’ai des personnes qui m’aime et puis que j’ai Zeppelin surtout.


Je tourne doucement la conversation vers ma meilleure amie parce qu’après tout je la connais par cœur et je sais bien qu’elle ne va pas bien non plus en ce moment. J’ai remarqué que ses joues se sont aminci, qu’elle ne sourit plus autant qu’avant et qu’elle allait bien souvent préoccuper. Une partie de cela et sûrement dû à nos disputes, mais je devine aussi qu’il se passe quelque chose d’autre et je l’a connais trop bien pour laisser tomber. Elle est là pour moi, tout le temps, elle l’a toujours été et je le suis également. J’ai à peine fini de lui dire que je suis là pour elle, qu’elle fond en larmes contre moi. J’ai donc raison, il y a bien quelque chose qui ne va pas. Sans hésiter, je la serre un peu plus contre moi et caresser ses cheveux. Je ne vais pas la laisser, je ne l’a laisserai jamais. « Je voulais pas que tu t’inquiètes… T’as autre chose à penser. » « Eh, je suis là pour toi quand même d’accord ? Tu sais que tu peux tout me dire ma belle. » Pour cela, nous étions bien similaires, elle fait toujours passer les autres avant elle-même et je fais de même, ce qui peux d’ailleurs expliquer quelques-unes de nos disputes, je suppose. Je viens doucement prendre son visage dans mes mains et essuie délicatement les larmes sur ses joues avec mes pouces. Je lui adresse un sourire un peu rassurant pour lui faire comprendre que je suis là pour l’écouter. « Maman m’avait laissé une lettre dans son testament. Une lettre qui parlait de mon père.» Je hoche la tête, me rappelant de l’état dans le cas elle avait été en lisant cette lettre. La mort de la mère d’Elora a été extrêmement difficile pour elle et je sais parfaitement à quel point toutes les deux ont toujours été extrêmement proche. Sa maman était une femme formidable que j’avais également toujours beaucoup aimé et sa perte a été une période difficile. « Il vit ici et il a d’autres enfants… Je… Enfin, je suis entré en contact avec eux, mais j’ai trop peur de leur dire la vérité. Je m’enfonce dans mes mensonges et je suis persuadé qu’ils vont me rejeter. M’en veux pas Nono… On se disputait tout le temps et… Je savais pas comment t’en parler. » Je ne m’attendais pas à tout cela, surtout pas à ce qu’elle me cache quelques choses comme cela à vrai dire. Mais à ce moment précis, je me fiche qu’elle ne m’en ai pas parler, je ne suis pas en colère contre elle, je suis inquiet. Inquiet parce que je sais à quel point elle peut être fragile dans le fond et à quel point elle aimerait rencontrer sa famille. Je ne veux pas qu’elle vive une déception, je ne veux pas qu’on lui fasse du mal ou qu’elle soit déçue. Tout ce que je veux en ce moment, c’est simplement qu’elle soit heureuse. « Je t’en veux pas El… Mais tu sais que tu aurais pu m’en parler plus tôt. Je suis là pour toi, quoi qu’il se passe. » Je prends ses mains dans les miennes, je vois dans ces yeux à quel points cette situation lui fait peur. « Je sais que tu veux sûrement les connaitrent et tout ca mais juste… Fais attention s’il te plaît babe… Je veux vraiment pas qu’on te fasse du mal ou que tu sois déçue tu sais… Je veux dire… Je comprends que tu veuilles les connaître, savoir qui ils sont, mais il faut que tu te sortes de ses mensonges avant que ca soit trop tard… » Je ne veux que du bien pour elle et je suis prêt à faire n’importe quoi pour cela. « Je peux peut-être t’aider, tu sais. Si tu veux que je sois là pour les rencontrer ou leur dire la vérité... Je te laisse pas toute seule, tu le sais ca pas vrai ? »



--- you're my boomerang, boomerang
How many tears do we have to cry? How many sleepless, lonely nights? To work it out, is it worth it now? Should we go ahead or should we turn around? I know I'll see you tomorrow.


Petit plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elora Dawson
l'enfant caché
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-trois ans.
SURNOM : très souvent Elo.
STATUT : célibataire et pour l'instant c'est très bien comme cela.
MÉTIER : assistante de Milena Grimes au cabinet Grimes & Hartman le jour, serveuse dans un bar la nuit.
LOGEMENT : #28, fortitude valley

POSTS : 1079 POINTS : 180

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ne connais pas son père biologique et viens de se découvrir une famille △ a perdue sa maman il y a trois mois △ discrète et travailleuse, on ne la remarque jamais vraiment △ née à New-York elle a cependant grandie à Brisbane △ amoureuse d’un homme mariée qui cinq ans de plus qu’elle △ végétarienne et fervente protectrice des animaux △ possède trois tatouages.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
MILENA #2 △ speak and open up your mind it's something you should do all the time. keep exploring, seek and find you know you might surprise yourself. talk without a taint or hold, the doubts that should embrace your heart, the calm and chaos of your soul.


NOAM △ when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight if you need help, if you need help i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well, to make you well. when enemies are at your door I'll carry you way from more, if you need help.

TommyCadeIsaac

RPs EN ATTENTE : Leonardo △ Itziar
RPs TERMINÉS : Milena #1ThomasItziar
PSEUDO : paindep.
AVATAR : lili reinhart.
CRÉDITS : (avatar) lux aeterna.
DC : le pas-si-mort, matteo & la tempête émotionnelle, bailey.
INSCRIT LE : 04/07/2018
http://www.30yearsstillyoung.com/t20534-i-wanna-give-you-wild-love-elora http://www.30yearsstillyoung.com/t20571-you-ll-find-me-in-the-region-of-the-summer-stars-elora

MessageSujet: Re: It was suppose to be you and me against the world + Elora   Sam 19 Jan - 23:26


IT WAS SUPPOSE TO BE YOU AND ME AGAINST THE WORLD.
Noam & Elora


Je ne supporte pas de voir Noam dans cet état. Je sais à quel point la situation avec sa femme le ronge de l’intérieur. Il ne le montre pas, il fait semblant, mais je sais qu’à l’intérieur rien ne va. Pour autant, Noam est un homme fort. Je le sais parfaitement. Il ne se laissera pas faire et maintenant que nous avons crever l’abcès, je serais là pour lui, quoiqu’il arrive. Alors après un long câlin à mon blondinet préféré, je lui rappel qu’il est un battant. Je pense que c’est important de lui rappeler. Je ne l’abandonnerai jamais malgré nos différents. « Je le suis, je te le promets. » Je lui souris tendrement heureuse de le voir reprendre un peu de sa prestance. Rien n’est encore gagné, je le sais, le chemin sera encore long, mais je serais présente pour lui. Quoiqu’il arrive.

Alors que je pensais que la conversation était terminée et que l’on allait passer à autre chose, Noam dirige la conversation vers moi. Tout ce que je déteste dans le fond surtout aussi tôt le matin. Pourtant, je devais m’y attendre. Cela fait des semaines que j’évite de lui montrer que ça ne va pas trop de mon côté également. Il y a bien un moment où il allait finir par me poser des questions. Noam et moi, nous ne sommes pas meilleurs amis pour rien. Nous sommes pareils dans le fond. On fait passer les autres avants nous et par conséquent si je me soucie bien plus de Noam que de moi-même, c’est exactement l’inverse pour le blondinet. Alors, il me demande ce qui se passe pour moi en ce moment et je tente de gagner du temps en lui disant que je ne voulais pas l’inquiéter. C’est la vérité après tout. « Eh, je suis là pour toi quand même d’accord ? Tu sais que tu peux tout me dire ma belle. » Il suffit qu’il me dise cela pour que les larmes se mettent à couler toute seule. Tout de suite, Noam me prend contre lui et je me blottis dans le creux de ses bras. Je ne vais plus pouvoir lui cacher tout cela et dans le fond, je veux lui en parler depuis tellement longtemps qu’il serait enfin temps. Alors, je reprends mon souffle et commence à lui expliquer la situation. La lettre que maman m’a laissée dans son testament et surtout le secret que cette dernière renfermait. Je lui explique également les démarches que j’ai démarrées pour rencontrer mes demi-frères et sœur et a quel point j’ai l’impression de me noyer dans mes mensonges. Surtout auprès de Milena. Je lui raconte tout ou tout du moins les grandes lignes pour commencer. Je dois dire que parler de tout cela avec mon meilleur ami me soulage quelque peu. Je me sens déjà presque plus légère. « Je t’en veux pas El… Mais tu sais que tu aurais pu m’en parler plus tôt. Je suis là pour toi, quoi qu’il se passe. » - « Je sais, mais… On se disputait tout le temps. Je n'avais pas envie de rajouter ça. » dis-je en baissant quelque peu la tête. Je ne suis pas spécialement fière de lui avoir caché tout cela, mais je pensais vraiment que c’était la meilleure des choses à faire. Puis je dois avouer que j’avais besoin de me débrouiller seule avant d’en parler à qui que ce soit. C’était mieux comme cela. « Je sais que tu veux sûrement les connaître et tout ça, mais juste… Fais attention s’il te plaît babe… Je veux vraiment pas qu’on te fasse du mal ou que tu sois déçue, tu sais… Je veux dire… Je comprends que tu veuilles les connaître, savoir qui ils sont, mais il faut que tu te sortes de ses mensonges avant que ça soit trop tard… » Je hoche la tête sans savoir quoi lui dire de plus. Bien sûr, il faudrait que je prenne mon courage à deux mains pour oser parler à tout le monde, mais pour le moment, je suis comme complètement bloquer. « Je sais juste pas comment faire Noam. » Il faudrait aussi que j’avoue à Noam que mon demi-frère est probablement l’un de ses meilleurs amis. Je n’ai pas le temps de dire quoique ce soit de plus qu’il ajoute : « Je peux peut-être t’aider, tu sais. Si tu veux que je sois là pour les rencontrer ou leur dire la vérité... Je te laisse pas toute seule, tu le sais ca pas vrai ? » D’un seul coup, je me sens vraiment nerveuse. Ne voulant pas rester debout comme cela au milieu de mon salon, j’attrape la main de Noam et l’entraîne à nouveau dans mon canapé. On sera bien mieux comme cela. Je me cale au fond du fauteuil, blotti contre mon meilleur ami. C’est comme cela que je me sens en sécurité après tout. « Il faut que je te dise quelques choses Noam… » Je commence à jouer nerveusement avec le cordon de mon sweat. « L’un de mes demi-frères, tu le connais… » dis-je alors tout doucement. « C’est Cade en fait. » Et je m’empresse d’ajouter : « Mais ne lui dis rien s’il te plaît, je veux le faire moi-même. Je vais vraiment t’en vouloir si tu vas lui en parler. » Autant être franche avec lui après tout, on a toujours été comme cela tous les deux. « Et je travaille pour sa sœur, Milena. Qui est en fait ma demi-sœur au final. Sauf que je ne lui ai rien dit et que maintenant, je crève de peur à l’idée qu’elle m’en veuille pour ne lui avoir rien dit depuis le début. Donc je continue à ne rien dire. Comme une idiote. » avouais-je en soupirant quelque peu.


† i'm fallin. in all the good times, i find myself longing for change and in the bad times, i fear myself



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: It was suppose to be you and me against the world + Elora   


Revenir en haut Aller en bas
 

It was suppose to be you and me against the world + Elora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: logements
-