AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-14%
Le deal à ne pas rater :
Apple MacBook Air (2020) 13,3″ au meilleur prix
974 € 1129 €
Voir le deal

 (channing) a surprising evening

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gaïa Salvatori
Gaïa Salvatori
la justicière au stylo
Voir le profil de l'utilisateur
(channing) a surprising evening MTtf4TM ÂGE : 32 ans (21/08)
STATUT : un double des clés partagé, dommage qu'il ne se rende pas compte qu'il l'a blessée...
MÉTIER : rédige des articles sur les koalas écrasés et le festival du géranium pour The Australian
LOGEMENT : #179 Edward Street, Spring Hill, avec son chat noir, Talia
(channing) a surprising evening T5b5
POSTS : 1943 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Italienne pure souche ☾ Deuxième d’une fratrie de 5 enfants ☾ Née et a vécu toute son enfance à Sorrente, superbe ville côtière italienne. ☾ A choisi de partir étudier à Rome à sa majorité ☾ Ambitieuse, obstinée (carrément têtue) et surtout très carriériste ☾ noie ses daddy issues dans du vin hors de prix ☾ cuisine à merveille les plats surgelés ☾ pense que la pizza est un légume
RPs EN COURS : 5/7

(channing) a surprising evening V21o
☾ Vittaïa (#6) >> Hope that you fall in love and it hurts so bad, the only way you can know is give it all you have...

☾ prim ☾ maze ☾ martin ☾ channing

RPs EN ATTENTE : ☾ livia ☾ nino #5


RPs TERMINÉS : nino - vitto - nino#2 - nino#3 - noa - ariane - vitto#2 - vitto #3 - vittaïariane - jillian - vitto #4 - nino #4 ☾ vitto & nino ☾ vittaïa (#5)


(abandons: adèle (2016) - grace - laya - stephen - maze (2014) - liviana - leena - dean - vitto(2015) - giulia - ☾ eleonor )


(channing) a surprising evening Tumblr_oy9plbSOd91vwvx0xo1_540
AVATAR : Blanca Suàrez
CRÉDITS : avatar @vellichor - signature @bat'phanie - userbars @loonywaltz - crackships @bleeding_light
DC : l'interne irlando-australienne
PSEUDO : kahleera
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17200-gaia-piu-in-alto-del-sole https://www.30yearsstillyoung.com/t37527-shining-just-the-way-i-like-gaia#1789232 https://www.30yearsstillyoung.com/t17267-gaia-salvatori#667667

(channing) a surprising evening Empty
Message(#) Sujet: (channing) a surprising evening (channing) a surprising evening EmptyLun 8 Nov - 18:59






a surprising evening


&

Gaïa Salvatori



La nuit était déjà bien avancée. Installée sur son canapé, mug de café en main, Gaïa venait à peine de refermer son ordinateur. Après des jours, et même des semaines de réflexion, la jeune femme avait finalement prit sa décision. Elle avait travaillé toute la journée sur le courrier du coeur, répondait aussi justement qu'elle le pouvait aux plaintes des lecteurs qui avaient pris la peine d'envoyer une missive pour qu'on les aide un petit peu. Sans se douter un seul instant que celle qui répondait à leurs questions par le biais du journal était en ce moment bien plus paumée que la plupart en ce qui concernait sa vie sentimentale. Si la journaliste s'était toujours sentie à côté de la plaque par rapport à ce rôle de chroniqueuse du coeur, ces derniers temps, ça avait empiré. Ça, couplé aux articles assommants qu'on lui attribuait, et l'italienne avait atteint ses limites de tolérance. C'est pour cela qu'une fois qu'elle avait atteint les objectifs journaliers qu'elle s'était fixés, Gaïa avait commencé une lettre de démission, qu'elle avait achevé dans la foulée, soupirant de soulagement une fois le papier dans ses mains, prêt à être expédiée. Soupirant de soulagement, la jeune femme avait préparé l'enveloppe avant de la ranger dans son sac pour le lendemain. Enfin, elle avait trouvé le courage de l'écrire, cette lettre. Peut être que ça mettrait un peu plus de bordel dans sa vie que ce qu'il y avait déjà, mais peut importe. Sa tasse toujours à la main, l'italienne avait rejoint sa baie vitrée, le regard se perdant à l'extérieur, sur toutes les lumières qui éclairaient la rue, en bas, sur les gens qui déambulaient tranquillement sur les pavés. Un poids venait de s'enlever de sa poitrine, allégeant un peu son âme et son coeur, pour la première fois depuis qu'elle était rentrée d'Alice Springs. Ses ennuis au boulot, c'était réglé, et il lui restait son préavis pour retomber sur ses pattes. Trouver un nouveau journal, ou bosser en freelance... Elle avait un peu de temps pour se décider. Et l'autre chose qui lui pesait sur le coeur, c'était l'absence de Vittorio. Elle se faisait sentir de plus en plus, jusqu'à devenir étouffante parfois. Il continuait de lui envoyer des messages, de tenter de l'appeler. Comme si de rien n'était. Mais il ne semblait pas avoir envie de débarquer chez elle pour le moment, alors qu'il aurait pu, il avait les clés après tout... La jeune femme n'était même pas sûre qu'il s'était rendu compte qu'il l'avait blessée. S'il ne venait pas la voir, la journaliste était prête à parier que c'était parce qu'elle l'avait plus ou moins abandonné à l'hôpital d'Alice Springs en partant avec Maze, parce que sa fierté avait été piquée au vif. Pas parce qu'il se sentait coupable de quoi que ce soit... Malheureusement.
La seconde d'après, Gaïa avait été surprise par le bruit de la sonnette de la porte d'entrée. Sursautant fortement, elle avait grimacé quand son épaule blessée s'était raidie. Posant sa tasse, massant son articulation endolorie, Gaïa avait rejoint sa porte d'entrée, espérant bien malgré elle que ce serait Vittorio, ayant subitement eu une prise de conscience. Une fois la porte ouverte, force était de constater que ce n'était pas son compatriote qui se tenait sur le pas de sa porte, mais un policier, en uniforme. Il s'était présenté rapidement, avant d'arriver dans le vif du sujet.
« Une course poursuite a eu lieu dans le coin, pas très loin de votre immeuble. Vous n'êtes pas au courant? Ça à fait beaucoup de bruit pourtant. »
La jeune femme avait secoué la tête. Bien trop accaparée par ses soucis personnels, Godzilla aurait pu détruire le quartier que l'italienne ne l'aurait pas remarqué. Elle s'était rapidement excusée de son inattention, comme si le policier en aurait eu quelque chose à faire. Et ce dernier avait continué son discours.
« Le principal protagoniste de cette course illégale est encore dans le quartier, qui a été bouclé pour le moment. Vous ne devez pas sortir de chez vous, c'est bien compris? »
Fronçant les sourcils, la jeune femme avait regardé derrière la gardien de la paix, dans le couloir, par réflexe. Au cas où la fameux fugitif aurait débarqué dans le couloir pendant leur petite discussion. Mais rien. Au policier, l'italienne n'avait pas rajouté un mot, préférant hocher la tête pour lui répondre. Une fois son petit speech effectué, il avait tourné les talons, sans s'attarder. Pendant qu'il s'éloignait, la journaliste avait entendu quelques mots alors qu'il parlait dans son talkie walkie. « homme caucasien, un mètre quatre-vingt-dix, brun... » et sans qu'elle ait pu en entendre davantage, il s'était engouffré dans l'ascenseur, sa voix s'évanouissant en même temps que sa silhouette. Lentement, Gaïa avait refermé sa porte. De toute façon, ce n'est pas comme si elle avait eu quelque chose de prévu, ce soir.
L'italienne avait refermé sa porte, et quelques minutes plus tard, à peine, on avait à nouveau toqué. Peut être était-ce à nouveau le policier, peut être que la chasse à l'homme était déjà terminée? Mais quand elle avait ouvert sa porte, la jeune femme avait eu la plus grosse surprise de sa soirée, et de loin.
« Channing? »
Elle avait l'impression de voir un fantôme. Ils ne s'étaient pas vus depuis des lustres, les deux jeunes gens n'avaient même pas gardé contact, à vrai dire. Alors le revoir à l'improviste... Il semblait bien à la jeune femme qu'il avait habité dans le coin, à un moment donné. Mais si c'était toujours le cas, qu'est-ce que le jeune homme pouvait bien faire devant sa porte? À cette heure qui plus est?
« Qu'est-ce que tu fais là? T'es pas au courant que la police a bouclé le quartier pour trouver quelqu'un? »
Peut être qu'il avait déménagé depuis le temps, et qu'il s'était retrouvé coincé dans le quartier par hasard, cherchant chez qui il aurait pu aller se réfugier, en attendant la fin de l'alerte. Se rendant compte qu'il était toujours posté dans le couloir, elle avait secoué la tête.
« Pardon, c'est juste que te revoir comme ça... Reste pas dehors, entre. »
Et elle s'était effacée pour le laisser rentrer.


(c) AMIANTE





wishing you were around
but now it's too late ☽ My mind is a place that I can't escape your ghost, sometimes I wish that I could wish it all away...

(channing) a surprising evening D6n1
Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
(channing) a surprising evening 7vHkInU ÂGE : 35 ans, né le 26 août 1986
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : il trouve du réconfort et de la chaleur en compagnie de Danika, là où les souvenirs d'une époque meilleure l'envahissent
MÉTIER : dirigeant du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable
(channing) a surprising evening U4ok
POSTS : 1068 POINTS : 70

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a pas mal voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est môme › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, une connerie de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il n'aime pas se confier, est très pudique de ses sentiments › il aime passer du temps à sillonner la ville avec sa CBR
RPs EN COURS :
(channing) a surprising evening Lkj4
CHANELLE #9 #10 #11 i didn't kissed you that night, cause if i did, i wouldn't have been able to walk away. i would have stay with you and forget about the world, cause you were mine #1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11

(channing) a surprising evening Ohbi
CHANNIKA #4 mirror on the wall, here we are again, through my rise and fall you’ve been my only friend, you told me that they can understand the man i am, so why are we here talking to each other again

(channing) a surprising evening Lc5g
WALKERS › salt and sugar look alike. be careful who you trust

(channing) a surprising evening 7xrt
ELANING › the heart needs more time to accept what the mind already knows. i'm just glad to have you by my side, now and always

(channing) a surprising evening T836
WALKIE #4 #5 i’d take a bullet for you. not in the head tho, but like in the leg or something


RPs EN ATTENTE :
(channing) a surprising evening 0pkf

(l'ordre n'est pas à prendre en compte)
carlisle › garret #2 › nicky #2 › basile

RPs TERMINÉS : elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #3gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #4adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5

rps abandonnés:
 

AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : dramaclubsandwich (avatar) astra (signature)
DC :  
PSEUDO : astre, eternalia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

(channing) a surprising evening Empty
Message(#) Sujet: Re: (channing) a surprising evening (channing) a surprising evening EmptyMar 9 Nov - 18:41



a surprising evening

@Gaïa Salvatori & Channing
Cela fait plusieurs longues semaines que Channing n'a pas participé à la moindre course dans le coeur de la nuit. Ces derniers temps il s'abstient du mieux qu'il le peut, les dernières visites surprises à son domicile ayant eu un effet quasi immédiat. Il n'a pas peur, se persuade de ne pas être paranoïaque en faisant le tour de sa villa dans le noir à chaque fois qu'il rentre chez lui. Il n'a pas peur, il est juste prudent. Les mots de l'homme résonnent encore régulièrement dans son esprit, et si l'héritier est parvenu à bouder l'illégalité quelques temps il s'autorise toutefois à y plonger tête la première ce soir. Juste une course, une seule, et il se promet de rentrer sagement chez lui ensuite. Alors le brun enfile son blazer noir par dessus son pull, attrape ses clés de voiture et descend dans son garage pour monter à bord de sa sportive. Il quitte Bayside la minute suivante, prenant la direction de Spring Hill pour rejoindre le centre.

Les jeux sont lancés. Le départ de la course a été donné il y a maintenant plusieurs minutes et les participants se sont élancés dans les ruelles de la ville. Channing retrouve parmi les pilotes des habitués et d'autres l'étant moins, mais la soirée est prometteuse alors que le niveau semble globalement bon. Sa voiture sombre passe d'une avenue à une autre avec agilité et l'adrénaline qui s'infiltre dans le corps de l'héritier le fait sourire. La vitesse, la dangerosité du moment, tout cela lui avait terriblement manqué et il savoure les moindres virages tout en gagnant la tête du peloton. Bientôt, une seule voiture le sépare de la tête et la ligne d'arrivée se rapprochant à vitesse grand V le brun n'hésite pas à prendre quelques risques supplémentaires. La pédale d'accélération s'abaisse davantage sous son pied, et alors qu'il est prêt à doubler son adversaire un autre concurrent jaillit d'une rue adjacente. L'avenue trop étroite pour que trois véhicules puissent s'y engager au même moment, sa vitesse trop grande pour qu'il puisse freiner à temps, sa seule solution est faire une embardée sur le côté pour changer d'itinéraire. Un sifflement agacé s'échappe de ses lèvres, et alors que la sportive perd volontairement de la vitesse dans une ruelle adjointe Channing se décompose face à ce qu'il voit en face de lui. Un barrage de police, leurs véhicules stationnés barrant la rue. Son pied plante les freins et les forces de l'ordre se tournent vers lui au son des pneus. Il y a un moment de flottement, un durant lequel le pilote fixe comme une biche les policiers et où personne ne bouge. Mais l'instant est de courte durée, et au même moment où les hommes bondissent dans leurs voitures de fonction le brun enclenche précipitamment la marche arrière. « merde merde merde... » répète t'il en regardant derrière lui, la sportive ne perdant pas une seconde. Dès lors que la rue devient assez large, il fait demi-tour brusquement et repart en rebroussant chemin, suivit de près par les lumières bleues et rouges des gyrophares. Le pilote l'ayant fait prendre cette ruelle en surgissant de nul part ne l'a pas fait par hasard, et la réalisation fait battre son coeur un peu plus fort.

Une course poursuite s'engage alors et Channing use de sa connaissance du terrain et de la puissance de sa sportive pour instaurer une distance confortable entre lui et les forces de l'ordre. Il réfléchit à toute vitesse l'héritier, sait qu'il ne s'agit que d'une question de temps avant que le quartier ne soit bouclé et qu'il soit pris au piège. Dès lors que le véhicule de police disparaît dans son rétroviseur, il s'engage dans un parking souterrain et descend les étages à grande vitesse avant de cacher sa voiture là où il sait que les agents ne regarderont pas. Du moins, pas avant quelques jours, et il sera reparti d'ici là. Le coeur battant, le sang pulsant à ses tempes, il coupe le contact et quitte l'habitacle avant de sortir du parking, remontant sa veste sur ses épaules. Rester dans sa voiture consisterait à prendre un trop gros risque, et il n'a d'autre choix que de trouver un endroit où aller le temps que les choses se calment. De nouveau à l'air libre, le brun traverse la rue et se met à marcher de l'air le plus ordinaire possible. C'est au hasard qu'il s'approche de l'un des nombreux immeubles avoisinants, son regard noisette scrutant les noms des interphones à la recherche d'une familiarité. Rien... À moins que. Salvatori. La résonnance italienne lui est familière, et il n'a d'autre choix que de s'en contenter alors que les sirènes s'approchent à nouveau. Numéro cent soixante dix neuf. Il entre dans le hall, au même moment où une personne en sort en lui faisant bénéficier de l'ouverture, et s'engage dans la cage d'escaliers. À grandes enjambées, il se met à rapidement avaler les escaliers avant de se stopper. Des voix résonnent plus bas, certaines qu'il devienne être celles des policiers à leur ton formel et une autre... « Un grand homme vient d'entrer, si. Je vis ici depuis des années, je suis persuadée qu'il n'habite pas dans cet immeuble. » La personne qu'il vient de croiser. Channing peste entre ses dents et se remet à monter les escaliers.

Il échappe aux hommes qui parcourent les couloirs, visiblement chanceux dans son malheur, et lorsque les lumières automatiques du hall s'éteignent il gagne finalement le pas de la porte de l'appartement de Gaïa. Rapidement, il porte un coup vif mais ferme à la porte et la demoiselle vient lui ouvrir. « Channing ? » « Bonsoir Gaïa. » répond t'il en esquissant un rapide sourire. La surprise de la jeune femme se lit sur son visage, et il ne peut l'en blâmer. Au moins elle le reconnait, même s'ils ne sont pas réellement proches. Ils se voient de manière irrégulière, ne sont pas vraiment en contact, et une seconde durant il se met à se demander si elle va le laisser entrer. « Qu'est-ce que tu fais là ? T'es pas au courant que la police a bouclé le quartier pour trouver quelqu'un ? » Ses lèvres se plissent chastement et il jette un oeil autour d'eux. « Vraiment ? » « Pardon, c'est juste que te revoir comme ça... Reste pas dehors, entre. » Hallelujah. Il entre sans se faire prier, la demoiselle refermant la porte sur son passage. Channing reprend une seconde son souffle, un peu secoué par tout ce qui lui arrive. Il se tourne vers elle par la suite. « Je suis désolé de toquer comme ça à ta porte, je- » De nouveaux pas résonnent dans le hall et le grand brun regarde la porte sans oser respirer. Il se tait, l'italienne ne dit plus rien et on frappe une énième fois à la porte de l'appartement. Le coeur de Channing a un loupé et il plante son regard dans le sien. « C'est moi qu'ils cherchent. » murmure t'il, soudainement pâle. « Je peux tout t'expliquer, mais je t'en prie tu dois m'aider. Ne leur dis pas que je suis ici. » Gaïa n'est pas la personne idéale chez qui se réfugier. Ils se connaissent à peine, elle n'a aucune raison de lui faire confiance ou de prendre un tel risque pour lui, et pourtant le Walker se met à espérer qu'elle le fasse. Il aurait été plus simple qu'il atterrisse à Redcliffe et qu'il trouve refuge chez Danika, ou même chez Caelan ou Elizabeth qui eux aussi habitent à Spring Hill. Mais il est chez l'italienne, celle avec qui il a simplement eu une aventure il y a des années et avec qui il a depuis qu'ils se sont revus à Brisbane partagé un ou deux cafés. Les coups redoublent à la porte et Gaïa n'a d'autre choix que d'aller ouvrir aux hommes. Channing quant à lui regarde rapidement autour de lui et va trouver un endroit où disparaître quelques minutes.
rainmaker


darkness is your candle
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

(channing) a surprising evening 5j4zfpzs

(channing) a surprising evening 1207904071:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa Salvatori
Gaïa Salvatori
la justicière au stylo
Voir le profil de l'utilisateur
(channing) a surprising evening MTtf4TM ÂGE : 32 ans (21/08)
STATUT : un double des clés partagé, dommage qu'il ne se rende pas compte qu'il l'a blessée...
MÉTIER : rédige des articles sur les koalas écrasés et le festival du géranium pour The Australian
LOGEMENT : #179 Edward Street, Spring Hill, avec son chat noir, Talia
(channing) a surprising evening T5b5
POSTS : 1943 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Italienne pure souche ☾ Deuxième d’une fratrie de 5 enfants ☾ Née et a vécu toute son enfance à Sorrente, superbe ville côtière italienne. ☾ A choisi de partir étudier à Rome à sa majorité ☾ Ambitieuse, obstinée (carrément têtue) et surtout très carriériste ☾ noie ses daddy issues dans du vin hors de prix ☾ cuisine à merveille les plats surgelés ☾ pense que la pizza est un légume
RPs EN COURS : 5/7

(channing) a surprising evening V21o
☾ Vittaïa (#6) >> Hope that you fall in love and it hurts so bad, the only way you can know is give it all you have...

☾ prim ☾ maze ☾ martin ☾ channing

RPs EN ATTENTE : ☾ livia ☾ nino #5


RPs TERMINÉS : nino - vitto - nino#2 - nino#3 - noa - ariane - vitto#2 - vitto #3 - vittaïariane - jillian - vitto #4 - nino #4 ☾ vitto & nino ☾ vittaïa (#5)


(abandons: adèle (2016) - grace - laya - stephen - maze (2014) - liviana - leena - dean - vitto(2015) - giulia - ☾ eleonor )


(channing) a surprising evening Tumblr_oy9plbSOd91vwvx0xo1_540
AVATAR : Blanca Suàrez
CRÉDITS : avatar @vellichor - signature @bat'phanie - userbars @loonywaltz - crackships @bleeding_light
DC : l'interne irlando-australienne
PSEUDO : kahleera
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17200-gaia-piu-in-alto-del-sole https://www.30yearsstillyoung.com/t37527-shining-just-the-way-i-like-gaia#1789232 https://www.30yearsstillyoung.com/t17267-gaia-salvatori#667667

(channing) a surprising evening Empty
Message(#) Sujet: Re: (channing) a surprising evening (channing) a surprising evening EmptyLun 15 Nov - 14:33






a surprising evening


&

Gaïa Salvatori




« Bonsoir Gaïa. » Sa voix, la jeune femme ne l'avait pas entendu depuis des mois. Ça remontait sûrement au dernier café qu'ils avaient partagé, à la va-vite, dans un coffee-shop du centre ville. Les deux n'avaient jamais cherché à garder contact plus que ça, et un café tous les 6 mois ou tous les ans, c'était largement suffisant. C'est pour ça que sa présence à sa porte, ce soir, intriguait sérieusement l'Italienne. Surtout ce soir, alors qu'un policier venait de venir frapper chez elle, pour lui faire un compte rendu sur un incident particulier. Quelles étaient les chances que les deux évènement soient liés? « Qu'est-ce que tu fais là ? T'es pas au courant que la police a bouclé le quartier pour trouver quelqu'un ? » Elle le voit regarder autour de nous, l'air vaguement étonné. Et sa réaction l'intrigue encore plus. « Vraiment ? » L'italienne fronce les sourcils. Si il n'est pas au courant, pourquoi est-il devant sa porte? Si il habite encore dans le quartier, pourquoi venir ici? S'il n'y habite plus, qu'il est venu voir des amis qui sont aussi dans le coin, pourquoi ne pas être resté chez eux, le temps que tout ça se calme? Tant de questions, qui finiront par avoir une réponse, la jeune femme y tenait. Mais elle ne cuisinerait pas Channing dans le couloir, aux yeux et aux oreilles de tous ses voisins. C'est pour cela qu'elle s'était écartée pour le laisser rentrer dans son appartement. Il ne s'était pas fait prier davantage, se ruant à l'intérieur en un instant. Gaïa avait prit le temps de jeter un dernier coup d'oeil dans le couloir désert, avant de rentrer à son tour et de refermer la porte sur eux. Faisant face à Channing, elle avait soudain réalisé qu'il semblait nerveux. Étrange. « Je suis désolé de toquer comme ça à ta porte, je- » Il s'interrompt brusquement, tend l'oreille. Face à son silence soudain, la jeune femme fait de même et prend conscience que quelqu'un marche dans le couloir. La peau du visage de Channing change de couleur, pour devenir beaucoup plus pâle. Ses traits se tirant, ce simple bruit semblait avoir fait redoubler son angoisse. « C'est moi qu'ils cherchent. » Abasourdie, la journaliste l'avait fixé, les yeux écarquillés de surprise. Elle avait eu des doutes, évidemment, mais n'avait pas eu le temps de faire des liens, de poser des questions qui lui auraient permis de découvrir cela par elle-même. « Je peux tout t'expliquer, mais je t'en prie tu dois m'aider. Ne leur dis pas que je suis ici. » Sur le coup, elle était restée silencieuse, tant elle était déconcertée. Puis la journaliste avait retenu plusieurs phrases, qui ne lui semblaient finalement pas en phase avec la situation. En réalité, tout semblait s'entrechoquer dans sa tête. Relâchant un soupir, elle allait répondre quelque chose au brun, quand le bruit des pas s'était mué en cognement sur la porte d'entrée. Gaïa regarde Channing, puis la porte, et de nouveau Channing. Sa décision était prise. « Sur le balcon! », qu'elle siffle, à son tour gagnée par la nervosité qui le dévore. Il y a quelques années, la journaliste ne serait pas fait prier pour ouvrir grand la porte, dénonçant au grand jour les agissements répréhensibles du brun. Prête à sacrifier Channing, pour un article qui aurait assurément fait du bruit, lui permettant de renouer avec un peu de renommée. Mais son chemin de carrière actuel étant ce qu'il était, elle n'en voyait pas l'intérêt. Elle n'en voyait plus l'intérêt depuis un long moment, à vrai dire. Elle s'était suffisamment mordu les doigts sur des actes passés, pour ne pas mourir d'envie de recommencer. Pour éviter que Channing se retrouve sous les projecteurs bien contre son gré, la journaliste l'avait poussé sans ménagement vers le fameux balcon, et l'enfermant à l'extérieur sans qu'il puisse émettre la moindre protestation. Si l'importun à la porte d'entrée ne venait pas voir trop près de la baie vitrée, il ne verrait pas le fugitif qui s'y dissimulait... Son esprit fonctionnant à mille à l'heure, elle avait cherché une excuse à mettre en place, pour justifier le fait qu'elle n'était toujours pas à la porte pour l'ouvrir. Surtout puisque l'agent de police commençait à s'impatienter, tambourinant de plus en plus fort à l'entrée. Vite. Elle ne savait pas trop d'où était sortie cette idée farfelue, mais elle n'avait pas eu le temps de se demander si elle était bonne ou non. Attrapant une serviette dans la salle de bain, la jeune femme s'était déshabillée pour ne garder que ses sous-vêtements, avant de s'enrouler dedans. Elle avait mouillé ses cheveux pour parfaire l'illusion, avant de regagner l'entrée, le coeur battant. Elle avait prit une inspiration, et avait ouvert la porte. Sur son palier, le même policier que tout à l'heure, mais accompagné d'une collègue féminine. Si sa tenue en avait intrigué un des deux, ils ne l'avaient pas montré. Néanmoins, aucun d'eux n'avait fait de commentaire sur le temps qu'elle avait mis à venir ouvrir. « Re-bonsoir. Une des habitantes de l'immeuble nous a informé qu'elle avait vu un individu louche roder dans le bâtiment. On fait le tour des appartements pour vérifier. On peut entrer? » Masquant au mieux sa nervosité, l'italienne les avaient fixé un bon moment. Si elle pouvait en laissant un des deux dehors, les chances qu'ils découvrent Channing seraient moins élevées... « Aucun souci, mais si ça ne vous gêne pas, je préférerais qu'il n'y ai que votre collègue qui rentre avec moi. » Ça n'avait pas eu trop l'air de lui plaire, mais il avait fini par hocher la tête, et la femme était entrée à ma suite. « Restez dans son champ de vision. » Gaïa avait grimacé, et refermé la porte. Elle avait trouvé une place dans le salon, où on pouvait la voir. Pour le moment, tout allait pour le mieux. La policière était passée plusieurs fois devant la baie vitrée, sans y prêter trop attention. Un coup de chance... Mais la chance, l'italienne en manquait vraiment, ces temps. Le bruit de quelque chose qui tombe avait retentit dans tout l'appartement. Ce fameux bruit avait attiré l'attention de la policière sur le balcon. Fermant les yeux, la journaliste avait accusé le coup. Et merde.


(c) AMIANTE





wishing you were around
but now it's too late ☽ My mind is a place that I can't escape your ghost, sometimes I wish that I could wish it all away...

(channing) a surprising evening D6n1
Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
(channing) a surprising evening 7vHkInU ÂGE : 35 ans, né le 26 août 1986
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : il trouve du réconfort et de la chaleur en compagnie de Danika, là où les souvenirs d'une époque meilleure l'envahissent
MÉTIER : dirigeant du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable
(channing) a surprising evening U4ok
POSTS : 1068 POINTS : 70

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a pas mal voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est môme › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, une connerie de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il n'aime pas se confier, est très pudique de ses sentiments › il aime passer du temps à sillonner la ville avec sa CBR
RPs EN COURS :
(channing) a surprising evening Lkj4
CHANELLE #9 #10 #11 i didn't kissed you that night, cause if i did, i wouldn't have been able to walk away. i would have stay with you and forget about the world, cause you were mine #1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11

(channing) a surprising evening Ohbi
CHANNIKA #4 mirror on the wall, here we are again, through my rise and fall you’ve been my only friend, you told me that they can understand the man i am, so why are we here talking to each other again

(channing) a surprising evening Lc5g
WALKERS › salt and sugar look alike. be careful who you trust

(channing) a surprising evening 7xrt
ELANING › the heart needs more time to accept what the mind already knows. i'm just glad to have you by my side, now and always

(channing) a surprising evening T836
WALKIE #4 #5 i’d take a bullet for you. not in the head tho, but like in the leg or something


RPs EN ATTENTE :
(channing) a surprising evening 0pkf

(l'ordre n'est pas à prendre en compte)
carlisle › garret #2 › nicky #2 › basile

RPs TERMINÉS : elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #3gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #4adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5

rps abandonnés:
 

AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : dramaclubsandwich (avatar) astra (signature)
DC :  
PSEUDO : astre, eternalia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

(channing) a surprising evening Empty
Message(#) Sujet: Re: (channing) a surprising evening (channing) a surprising evening EmptyDim 21 Nov - 16:34


a surprising evening

@Gaïa Salvatori & Channing
Tout s'enchaîne très rapidement. Channing entre dans le building résidentiel sans faire de vague, avant de monter deux à deux les marches d'escaliers qui l'emmènent jusqu'à l'étage de l'italienne. Si la commère de l'immeuble s'était tue, peut-être les choses auraient-elles été bien différentes. Mais la femme le décrit brièvement et il n'attend pas qu'elle termine pour aller toquer à la porte de Gaïa, le coeur battant bien qu'il apparaisse étrangement innocent sur le pas de sa porte. La jeune femme lui ouvre et si le brun s'est imaginé pondre un mensonge ou jouer l'innocent, il n'en a toutefois pas le temps alors que les coups redoublent à la porte. Son visage s'effrite et il déglutit, ne tenant pas à être demain matin en une des tabloïdes. Le Walker Group n'a pas besoin de ça, la grande majorité de ses proches ignore qu'il trempe dans l'illégalité et il n'a pas la moindre envie de voir sa carrière condamnée pour une connerie pareille. et si Channing a toujours plus ou moins eu les pleins pouvoirs sur ses choix de vie, il s'en remet ce soir à celle dont il ignore beaucoup trop de choses. Il lui confie les rênes de la situation, celles de sa carrière, de son avenir professionnel et se retrouve à attendre qu'elle réagisse. Il est celui que ces personnes derrière sa porte recherchent, et elle peut à ce moment précis décider de leur livrer leur fugitif sur un plateau d'argent. Elle peut ouvrir la bouche et leur crier d'entrer, ce que l'équipe de forces de l'ordre ferait sans nul doute, et Channing serait pris au piège sans avoir la moindre issue. Gaïa pourrait écrire tout un article sur cette scène, celle à laquelle elle a assisté aux premières loges, celle où le magnat de l'immobilier est venu chercher refuge chez elle pour échapper aux patrouilles ayant bouclé un quartier entier pour le retrouver. Elle pourrait leur faire part de tous ces détails qui valent de l'or et son article ferait un carton. et un instant durant, Channing est prêt à mettre les mains en évidence d'une seconde à l'autre alors que la journaliste n'émet pas le moindre son.

Mais alors que les coups redoublent, l'italienne semble se reconnecter à la réalité. Elle relâche un soupir, regarde la porte puis celui qui s'est invité dans son appartement, et lorsqu'elle s'approche de lui l'héritier retient son souffle. « Sur le balcon ! » et elle l'y pousse sans ménagement, sûrement pour le ramener à la réalité à son tour alors qu'il trébuche à moitié sur l'immense tapis qui trône au milieu de la pièce à vivre. Elle ouvre la baie vitrée et l'encourage à sortir alors qu'il la regarde une seconde. « Merci » souffle t'il alors qu'il se reporte déjà autour de lui. Elle referme la baie vitrée et disparaît à l'intérieur, et lui se met à réfléchir à toute vitesse. Le balcon n'est pas grand, mais lui en revanche avoisine les deux mètres et ce n'est pas sous la table en fer forgé de son hôte qu'il va pouvoir se mettre à l'abri. Deux solutions s'offrent par conséquent à lui, et Channing ne met pas longtemps à le comprendre. Il peut rester ici, se mettre dans l'ombre près de la baie vitrée et espérer que la fouille probable du logement n'ait pas jusqu'à l'extérieur. Que les agents se contentent de l'intérieur, d'un bref coup d'oeil, et ressortent sans le voir. Mais quelles sont ses chances que la patrouille sur le seuil de l'appartement soit inefficace et brève ? sûrement égales à celles qu'elle soit déterminée et minutieuse. et l'héritier, de la chance, il n'en a pas vraiment ce soir. C'est donc sans trop réfléchir qu'il atteint la rambarde du balcon, avant d'inspecter la façade du bâtiment. Un genre de colonne déborde du mur, ainsi que des reliefs horizontaux, les pierres débordant de manière régulière pour suivre les lignes architecturales de la façade. et si les lignes qu'elles forment ne sont pas larges, elles vont toutefois devoir l'être assez pour qu'il puisse y poser les pieds. La colonne est assez épaisse pour le cacher s'il parvient à se glisser de l'autre côté, et il n'a d'autre choix que celui d'essayer. Il inspire profondément, lançant un dernier regard vers la lumière intérieure avant de se reporter devant lui et d'enjamber la rambarde pour se tenir de l'autre côté. Le coeur battant à tout rompre, il pose un premier pied sur les reliefs et s'y appuie d'abord timidement avant de s'appuyer en hauteur avec sa main et d'amener son autre jambe. Une chute du premier étage ne le tuerait probablement pas, quoiqu'il se casserait sans nul doute quelque chose. L'héritier n'ose regarder en bas, cherchant ses appuis, jusqu'à se stabiliser et se taire. Se taire et s'apprêter à soupirer de soulagement, au moment où un petit morceau de pierre sur lequel son pied s'est installé se dérobe sous son poids. Le gravas s'écrase quelques mètres plus bas dans un bruit sourd, surtout dû au fait que la ruelle soit silencieuse, heureusement sans causer de dégât puisque personne ne circule dans l'avenue. Une bonne chose que le quartier soit bouclé. Il réajuste son équilibre dans un grincement de dents, alors qu'il sait pertinemment que le son a dû résonner dans l'appartement et au moins celui voisin.

Le bruit de la baie vitrée du salon qui s'ouvre l'atteint une minute ou deux plus tard et Channing retient son souffle. Il y a un silence de mort et il n'ose pas ne serait-ce battre des paupières, son regard guettant nerveusement le bout de balcon qu'il aperçoit. La nuit est calme et la policière inspecte les lieux sans un mot, jusqu'à se poster là où elle peut le voir si elle regarde dans sa direction. Il ne cille pas, serrant les dents en priant pour qu'elle se détourne, au moment où le bruit d'un émetteur radio résonne dans sa poche. Channing sursaute presque, déglutissant alors que la femme prend l'appel. « On a un suspect au rez-de-chaussée, demande de renforts. » Le brun ferme les yeux en retenant un souffle, et la femme accorde un dernier regard circulaire avant d'acquiescer à l'oral et de rentrer à l'intérieur, refermant derrière elle. Il n'entend pas ce qui se passe ensuite, et pourtant il n'ose pas bouger de son perchoir malgré le fait que ses pieds s'engourdissent. Hors de question de se faire prendre maintenant, et il attend patiemment que Gaïa vienne lui faire signe. Lorsqu'elle revient après ce qui semble une éternité à l'héritier, il soupire finalement de soulagement.

Toujours aussi prudemment, il revient sur le balcon, tremblant légèrement sous l'adrénaline alors qu'il plante son regard dans celui de la blonde avant de se passer une main sur le visage. Il est toujours silencieux, et si autant il aime se prendre pour Dominic Toretto, jouer les espions en cavale ne lui plaît guère. Ils regagnent le confort de l'appartement et Channing met quelques minutes à se reprendre. « Je suis tellement désolé de t'avoir embarqué là-dedans... » C'est la première chose qu'il trouve à lui dire, quand il tient à ce qu'elle sache qu'il l'est sincèrement. « mais merci Gaïa, merci pour tout. » Il lui est redevable. Bien sûr qu'il l'est, quand l'italienne aurait eu une occasion unique de le mettre à la merci de la presse à gossips. Il y a une pause, un flottement durant lequel Channing a l'impression que sa tête va exploser, et s'il se laisserait volontiers tomber sur le sofa de la jeune femme il s'en abstient toutefois. Sa dignité en a pris un coup, certes, mais il lui en reste un peu. « Je.. je sais pas, je peux repartir si tu veux, s'ils sont occupés d'un côté ça devrait aller. Mais si tu veux des explications, je vais t'en donner... c'est la moindre des choses. » ...même si je m'en passerais bien. Même s'il se passerait bien d'une manière générale de tout cet enchaînement venu ruiner sa nuit.
rainmaker


darkness is your candle
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

(channing) a surprising evening 5j4zfpzs

(channing) a surprising evening 1207904071:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa Salvatori
Gaïa Salvatori
la justicière au stylo
Voir le profil de l'utilisateur
(channing) a surprising evening MTtf4TM ÂGE : 32 ans (21/08)
STATUT : un double des clés partagé, dommage qu'il ne se rende pas compte qu'il l'a blessée...
MÉTIER : rédige des articles sur les koalas écrasés et le festival du géranium pour The Australian
LOGEMENT : #179 Edward Street, Spring Hill, avec son chat noir, Talia
(channing) a surprising evening T5b5
POSTS : 1943 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Italienne pure souche ☾ Deuxième d’une fratrie de 5 enfants ☾ Née et a vécu toute son enfance à Sorrente, superbe ville côtière italienne. ☾ A choisi de partir étudier à Rome à sa majorité ☾ Ambitieuse, obstinée (carrément têtue) et surtout très carriériste ☾ noie ses daddy issues dans du vin hors de prix ☾ cuisine à merveille les plats surgelés ☾ pense que la pizza est un légume
RPs EN COURS : 5/7

(channing) a surprising evening V21o
☾ Vittaïa (#6) >> Hope that you fall in love and it hurts so bad, the only way you can know is give it all you have...

☾ prim ☾ maze ☾ martin ☾ channing

RPs EN ATTENTE : ☾ livia ☾ nino #5


RPs TERMINÉS : nino - vitto - nino#2 - nino#3 - noa - ariane - vitto#2 - vitto #3 - vittaïariane - jillian - vitto #4 - nino #4 ☾ vitto & nino ☾ vittaïa (#5)


(abandons: adèle (2016) - grace - laya - stephen - maze (2014) - liviana - leena - dean - vitto(2015) - giulia - ☾ eleonor )


(channing) a surprising evening Tumblr_oy9plbSOd91vwvx0xo1_540
AVATAR : Blanca Suàrez
CRÉDITS : avatar @vellichor - signature @bat'phanie - userbars @loonywaltz - crackships @bleeding_light
DC : l'interne irlando-australienne
PSEUDO : kahleera
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17200-gaia-piu-in-alto-del-sole https://www.30yearsstillyoung.com/t37527-shining-just-the-way-i-like-gaia#1789232 https://www.30yearsstillyoung.com/t17267-gaia-salvatori#667667

(channing) a surprising evening Empty
Message(#) Sujet: Re: (channing) a surprising evening (channing) a surprising evening EmptyLun 29 Nov - 19:23







a surprising evening


&

Gaïa Salvatori




La policière, qui semblait déterminée à parcourir les moindres recoins de son appartement, rendait Gaïa nerveuse. À chaque fois que l’agent s’approchait de la grande baie vitrée qui donnait sur le balcon, l’italienne retenait son souffle. Elle savait pertinemment qu’elle prenait un gros risque en dissimulant la présence de Channing aux forces de l’ordre. Si on le trouvait, la journaliste serait cataloguée comme complice, et il y avait fort à parier qu’elle passerait la prochaine nuit en garde à vue. Et ça, ce n’était clairement pas la soirée qu’elle s’était imaginé. Toujours silencieuse alors que la policière poursuit son exploration, Gaïa en vient à maudire intérieurement Channing. Ses explications ont intérêt à être bonnes, s’il ne veut pas que la jeune femme ne retourne sa veste. Ancienne aventure d’un soir ou non, il était hors de question que l’italienne ait des ennuis à cause de lui. Mais pour l’instant, peut importait, si on trouvait le fugitif bien au chaud sur son balcon, elle pourrait dire ce qu’elle voulait, elle finirait au poste en même temps que lui. L’agent de police avait disparu un instant dans la chambre de Gaïa, dans la salle de bain… Avant de finalement revenir dans le salon. Et de s’approcher du balcon. Le coeur battant à tout rompre, la journaliste avait regardé la femme manipuler la poignée, faire coulisser la baie vitrée et s’engouffrer dehors. Ils étaient foutus, Channing et elle. L’un comme l’autre. La jeune femme s’attendait à une exclamation de la part de la policière, mais rien n’était venu. Cette dernière avait parcouru tout le balcon, et finalement une phrase grésillante provenant de son talkie-walkie emplit l’air.
« On a un suspect au rez-de-chaussée, demande de renforts. »
La jeune femme avait regardé une dernière fois autour d’elle, avant de rentrer à nouveau dans l’appartement de l’italienne refermant la porte vitrée derrière elle. Puis la policière avait hoché la tête en direction de la maîtresse des lieux, avant de prendre son émetteur pour répondre à l’appel radio. Se faisant, elle s’était rapprochée de la porte pour sortir. Dans le couloir, son collègue l’attendait sagement. Après une dernière formule de politesse envers Gaïa, les deux avaient tourné les talons pour rejoindre l’ascenseur, au pas de course. Leurs silhouettes disparues, l’Italienne avait laissé échapper un soupir de soulagement. Puis elle s’était ruée vers le balcon, histoire de voir où pouvait bien être passé Channing. Comment était-il possible que la policière l’ait manqué? Il n’avait pas sauté tout de même? Une fois dehors, la jeune femme avait parcouru les environs des yeux. N’apercevant rien de prime abord, elle avait fini par se rapprocher du bord, et s’était penchée légèrement. Quand la journaliste avait aperçu finalement Channing, en équilibre, cramponné à un relief du mur, elle l’avait entendu soupirer à son tour. En la voyant, le fugitif avait amorcé son retour sur le balcon, et la jeune femme n’avait recommencé à respirer à peu près normalement que lorsqu’il avait finalement de nouveau les pieds sur la terre ferme.
« Tu es dingue?! »
Il fallait avoir une sacré dose de courage pour se prendre pour Spiderman sur la façade d’un immeuble. Verbalement, elle l’avait poussé à rentrer, des fois que des commères auraient eu les yeux un peu trainants sur l’extérieur. Une fois à l’intérieur, il était resté silencieux un moment, sûrement en train de reprendre ses esprits. Gaïa ne l’avait pas brusqué, préférant s’assoir sur le canapé, bras croisés, en attendant qu’il se décide. Tout en priant silencieusement pour que les policiers ne refassent pas une descente dans son appartement. Finalement, le jeune homme était sorti de son silence.
« Je suis tellement désolé de t'avoir embarqué là-dedans... Mais merci Gaïa, merci pour tout. »
Il paraissait vraiment reconnaissant, ça l’italienne ne pouvait pas lui enlever. Mais au final, la jeune femme ne savait pas du tout ce qu’il pouvait bien avoir fait, et au fond d’elle-même elle espérait qu’elle avait eu raison de le couvrir, de le cacher chez elle. Face à ses mots, elle avait hoché la tête, relativement calme mais pas vraiment prête à lui dire que « ne n’était rien ». Parce que ce n’était pas rien.
« Je.. je sais pas, je peux repartir si tu veux, s'ils sont occupés d'un côté ça devrait aller. Mais si tu veux des explications, je vais t'en donner... c'est la moindre des choses. »
La première chose à laquelle Gaïa avait pensé, c’est que le laisser repartir maintenant serait de la folie. Il se ferait attraper en deux secondes, quel que soit le motif de son arrestation. Et la jeune femme aurait pris de gros risques pour rien. Et ça, l’italienne ne pouvait même pas l’imaginer.
« Ne crois pas que tu pourras t’en tirer comme ça… Alors oui, il va me falloir des explications, histoire que je me rende compte à quel point j’aurais pu me retrouver dans la merde. »
En admettant que ce soit bel et bien fini, qu’ils ne reviennent pas fouiner dans le coin. Mais rien n’était moins sûr. Et soudainement, elle s’était rendue compte qu’elle était toujours enroulée dans une serviette de bain.
« Ah… Je te laisse 2 minutes, n’en profites pas pour filer. Tu peux t’assoir si tu veux, le canapé ne va pas te mordre. »
Et Gaïa s’était éclipsée dans la salle de bain, se débarrassant de sa serviette pour enfiler un jean et un pull par dessus les sous-vêtements qu’elle avait conservés pendant leur petit manège. Puis elle était revenue dans la pièce à vivre, pour se servir un verre. Après ses émotions, elle avait besoin d’un remontant.
« Tu veux boire quelque chose avant de tout m’expliquer? »
Elle avait attendu sa réponse avant de se déplacer. Son verre de vin rempli, la jeune femme avait rejoint le canapé, et s’installant non loin de Channing, elle en avait prit une gorgée, avant de commencer à fixer le jeune homme, sans un mot, histoire de lui faire comprendre qu’il ne pouvait pas partir sans la moindre explication. Après tout, c’était même lui qui l’avait proposé. Même si ça n’avait pas l’air de l’enchanter.

(c) AMIANTE






wishing you were around
but now it's too late ☽ My mind is a place that I can't escape your ghost, sometimes I wish that I could wish it all away...

(channing) a surprising evening D6n1
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(channing) a surprising evening Empty
Message(#) Sujet: Re: (channing) a surprising evening (channing) a surprising evening Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(channing) a surprising evening

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-