AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-40%
Le deal à ne pas rater :
Grosse promo sur la Caméra de surveillance connectée Xiaomi Mi Home ...
29.99 € 49.99 €
Voir le deal

 All you have to do is call (Gaïa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maze Crawley
Maze Crawley
le retour aux sources
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (17.07.89)
SURNOM : L'élue la surnomme Bambi
STATUT : Time will pick you up and serve you well, time will be the healer once again
MÉTIER : Wedding planner à l'agence Pearson
LOGEMENT : Provisoirement (vraiment ?) du côté de Bayside pour tenter de dresser un insolent perroquet et son propriétaire (tout aussi insolent)
All you have to do is call (Gaïa) T0ip
POSTS : 690 POINTS : 215

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Britannique , batteuse à ses heures perdues - Diabétique de type 1 - Sa fascination pour Noël n'a d'égal que sa passion pour Michael Bublé - Place à tort et à travers des références à la Pop Culture. Wait for it. - Perdue et traumatisée après s'être retrouvée au coeur d'un trafic d'êtres humains
RPs EN COURS : All you have to do is call (Gaïa) 6w2u
Ninoël - Ninaze #4 - Funny how life had its little ways of surprising you. Little quirks of fate.

All you have to do is call (Gaïa) 63vj
Jina - That’s the truth. I don’t know what I think we are. I just know that I like the fact that there’s a ‘we’ for us to talk about.

All you have to do is call (Gaïa) W5dy
Mavi #2 - Now darling if you fall, I'll be there to hold you 'cause I gave you my soul long time ago.

All you have to do is call (Gaïa) Skfp
Anwar #5 - Anwar (ua) - Forever united here somehow. You got a piece of me and honestly my life would suck without you.

All you have to do is call (Gaïa) U7ht
Evelyn - You're the Sandy Cohen to my Ryan Atwood. I might be lost but my logical brain knows without a doubt that I'm better with you. You're home.

All you have to do is call (Gaïa) Sg62
Heather #2 - There's nothing like the deep breaths after laughing that hard. Nothing in the world like a sore stomach for all the right reasons.

All you have to do is call (Gaïa) Ruwz
Malfie - If you think that you can save me, break me down, and tame me, here's your chance to do some damage, savage.

Gaïa

HH Christmas love ft Jess:
 


RPs EN ATTENTE : Gabriel, Cade
RPs TERMINÉS : Wren #2 - Anwar #2 - Evelyn #2 - Diana - Kane #2 - Adèle - Norah - Ninaze #3 - Martin - Evelyn #3 - Diana #2 - Anwar #4 - Lara - Heather #1 - Wren #4 - Anwar #3

All you have to do is call (Gaïa) Tenor
AVATAR : Inbar Lavi
CRÉDITS : lunae-feram (avatar), endlesslove (sign), loonywaltz (ub)
DC : Tom Sawyer Harding
INSCRIT LE : 07/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30221-that-gal-was-a-mystery-wrapped-in-an-enigma-and-crudely-stapled-to-a-ticking-fcking-time-bomb https://www.30yearsstillyoung.com/t30617-maze-she-was-either-going-to-hit-somebody-or-start-a-blog https://www.30yearsstillyoung.com/t30410-maze-crawley

All you have to do is call (Gaïa) Empty
Message(#) Sujet: All you have to do is call (Gaïa) All you have to do is call (Gaïa) EmptyMar 5 Oct 2021 - 21:20



 
You’re my best friend. I don’t need objectivity. I just need your support.

Flashback
Maze sillonnait les rues sans but précis quand elle sentit son portable vibrer dans la poche arrière de son jean. S’arrêtant devant une boutique pour observer l’un des jeans en vitrine, elle porta l’appareil distraitement à son oreille sans prendre le temps de jeter un coup d’œil à l’écran pour identifier son interlocuteur : « Allô ? » Elle se redressa et quitta le vêtement des yeux en reconnaissant la voix de Gaïa au téléphone. « Oh, je suis ravie que t’app… » La jeune femme l’avait coupée dans son élan et le sourire qui venait tout juste de s’afficher sur les lèvres de Maze était en train de disparaître alors que son visage se décomposait complètement. « Quoi ? » La britannique avait l’impression d’être passée dans une dimension parallèle alors que sa meilleure amie lui annonçait qu’elle se trouvait présentement à l’hôpital. Elle n’avait pas compris tous les tenants et les aboutissants de cette histoire et elle essayait tant que faire se pouvait de rationnaliser en se disant que la jeune femme était au moins en capacité de l’appeler. Elle n’était pas morte. Elle n’était pas dans un profond comas. Elle était consciente, et visiblement en assez bon état pour avoir obtenu l’autorisation de rentrer chez elle…Mais l’hôpital bordel ?! Maze était dans un état second quand elle lui répondit nerveusement : « Oui bien sûr j’arrive. » avant d’héler un taxi pour rentrer à l’appartement, prévenir Anwar et lui emprunter sa voiture par la même occasion. Elle ne comprenait rien à ce qui venait de se passer et au tournant que sa journée venait de prendre. Mais heureusement pour elle, son cerveau était passé en mode autopilote et avait trouvé le moyen de la faire arriver jusqu’à l’hôpital pour ramener son amie chez elle.

Présent
Les quelques jours qui étaient passés depuis que la brune avait ramené son amie de l’hôpital lui avait permis de se calmer et d’y voir un peu plus clair dans toute cette histoire, certes quelque peu traumatisante mais qui aurait pu avoir des conséquences bien plus dramatiques. Bien que Gaïa se serait certainement passée de son traumatisme crânien et de sa luxation à l’épaule. Pour vérifier qu’elle arrivait à se débrouiller par elle-même mais aussi pour s’assurer qu’elle ne devenait pas complètement folle, Maze avait décidé de rendre régulièrement visite à son amie. La main en l’air, elle s’apprêtait à toquer à sa porte quand elle fut stoppée net par des sortes de bruits de lutte agrémentés d’un certain nombre d’insultes…en italien ? Il était encore temps de faire demi-tour…Au lieu de ça, elle décida plutôt de tenter sa chance en essayant d’ouvrir directement la porte. Sachant qu’elle allait arriver, Gaïa avait eu la bonne idée de la laisser ouverte ce qui permit à Maze d’arriver pile au bon moment dans sa cuisine pour profiter d’un spectacle digne de ce nom. D’abord surprise par la scène, elle observa un instant la jeune femme s’escrimer à attraper une tasse beaucoup trop haute pour son bras en écharpe. C’était donc son placard qui avait l’immense honneur de se faire traiter d’un certain nombre de noms d’oiseaux dans une langue étrangère. Quel chanceux. Se pinçant les lèvres pour ne pas éclater de rire, l’agacement de son amie finit par avoir raison d’elle et provoqua son hilarité la plus franche et totale. Le rire de Maze qui retentit dans la cuisine eut le mérite d’attirer l’attention de Gaïa. « Je mettrais bien ton énervement et tous les mots doux qui viennent de s’échapper de ta bouche sur le dos de ta commotion mais ne nous leurrons pas…c’est juste ton caractère naturel qui ressort. » C’était vile d’attaquer une infirme. Mais terriblement drôle aussi. Maze s’approcha du maudit placard pour attraper la tasse incriminée dans l’affaire des insultes italiennes. Elle la tendit à Gaïa, un grand sourire aux lèvres. « J’ose plus trop te demander comment tu vas aujourd’hui après ça. » Elle n’était pas en train de se morfondre et d’agoniser au fond de son lit a priori, ça avait déjà le mérite de la rassurer.


code by EXORDIUM.



"That gal was a mystery"
wrapped in an enigma and crudely stapled to a ticking f*cking time bomb.


All you have to do is call (Gaïa) Sjc1Sib

All you have to do is call (Gaïa) WMVOtYP
All you have to do is call (Gaïa) 3q2l7SX
All you have to do is call (Gaïa) Kjc1D2G
All you have to do is call (Gaïa) EvRwokg
All you have to do is call (Gaïa) KisbHqw
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa Salvatori
Gaïa Salvatori
la justicière au stylo
Voir le profil de l'utilisateur
All you have to do is call (Gaïa) MTtf4TM ÂGE : 32 ans (21/08)
STATUT : un double des clés partagé, dommage qu'il ne se rende pas compte qu'il l'a blessée...
MÉTIER : rédige des articles sur les koalas écrasés et le festival du géranium pour The Australian
LOGEMENT : #179 Edward Street, Spring Hill, avec son chat noir, Talia
All you have to do is call (Gaïa) T5b5
POSTS : 1937 POINTS : 220

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Italienne pure souche ☾ Deuxième d’une fratrie de 5 enfants ☾ Née et a vécu toute son enfance à Sorrente, superbe ville côtière italienne. ☾ A choisi de partir étudier à Rome à sa majorité ☾ Ambitieuse, obstinée (carrément têtue) et surtout très carriériste ☾ noie ses daddy issues dans du vin hors de prix ☾ cuisine à merveille les plats surgelés ☾ pense que la pizza est un légume
RPs EN COURS : 6/7

All you have to do is call (Gaïa) V21o
☾ Vittaïa (#6) >> Hope that you fall in love and it hurts so bad, the only way you can know is give it all you have...

☾ prim ☾ maze ☾ martin ☾ eleonor ☾ channing

RPs EN ATTENTE : ☾ livia ☾ nino #5


RPs TERMINÉS : nino - vitto - nino#2 - nino#3 - noa - ariane - vitto#2 - vitto #3 - vittaïariane - jillian - vitto #4 - nino #4 ☾ vitto & nino ☾ vittaïa (#5)


(abandons: adèle (2016) - grace - laya - stephen - maze (2014) - liviana - leena - dean - vitto(2015) - giulia)


All you have to do is call (Gaïa) Tumblr_oy9plbSOd91vwvx0xo1_540
AVATAR : Blanca Suàrez
CRÉDITS : avatar @vellichor - signature @bat'phanie - userbars @loonywaltz - crackships @bleeding_light
DC : l'interne irlando-australienne
PSEUDO : kahleera
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17200-gaia-piu-in-alto-del-sole https://www.30yearsstillyoung.com/t37527-shining-just-the-way-i-like-gaia#1789232 https://www.30yearsstillyoung.com/t17267-gaia-salvatori#667667

All you have to do is call (Gaïa) Empty
Message(#) Sujet: Re: All you have to do is call (Gaïa) All you have to do is call (Gaïa) EmptyMer 6 Oct 2021 - 13:15



all you have to do is call

Maze & Gaïa

Flashback
De nouveau seule dans sa chambre d'hôpital, Gaïa oscillait entre la colère et le déni. Il ne venait pas de faire ça, tout de même? Sans arriver à faire le moindre mouvement, et pas seulement parce que la douleur était revenue au grand galop, la journaliste se contentait de fixer la porte, abasourdie et espérant, bien malgré elle, entendre le bruit de ses pas qui faisait demi tour. Mais il n'en fut rien, et la seule chose que la brune arrivait à distinguer, c'était le bourdonnement de son propre sang à ses oreilles, et le bic régulier des machines qui allait finir par la rendre complètement folle. Elle aurait été bien incapable de dire combien de temps elle était restée comme ça, immobile, avant que son infirmière habituelle ne fasse son entrée dans sa chambre, juste avant de se figer. Fronçant les sourcils en l'observant, cette dernière ne pu s'empêcher de poser la question.
« Vous allez bien? »
La journaliste n'avait pas bonne mine clairement, mais le départ précipité de Vittorio, que l'infirmière ne connaissait que comme étant son fiancé, n'avait fait que creuser davantage les traits abîmés de la jeune femme. Arrivant finalement à relever les yeux vers la soignante, Gaïa se contentait de hocher la tête pour répondre à son interrogation, bien incapable de se forcer à articuler la moindre phrase sur le moment. Malgré son air sceptique, l'infirmière s'était abstenue de tout autre commentaire, et avait rejoint le moniteur pour la vérification habituelle des constantes de la journaliste. S'en était suivit un long moment silencieux, où l'Italienne n'avait put s'empêcher de cogiter, encore, sur ce qu'il venait de se passer. La jeune femme aurait pu réagir d'un millier de façons différentes, mais dans son esprit embrumé, une seule solution s'était imposée à son esprit.
« Vous auriez un téléphone? Il faut que j'appelle quelqu'un et le mien est... »
Un simple regard sur la table de nuit de sa patiente, où gisait son portable à l'écran explosé avait suffit pour la convaincre. L'infirmière avait fouillé un instant dans ses poches, avant de tendre son portable à l'Italienne. Cette dernière s'en était saisit avant de taper machinalement un numéro sur l'écran. Une tonalité, une deuxième, puis une voix féminine.
« Allô ? »
L'Italienne n'avait pu retenir un soupir de soulagement en entendant la voix de celle qui se trouvait être sa meilleure amie.
« Maze, c'est moi. »
« Oh, je suis ravie que t’app… »
« Il faut que tu viennes me chercher. Il y a eu un problème avec mon avion, je suis à l'hôpital d'Alice Springs. »
Un silence à l'autre bout du fil.
« Quoi ? »
« L'hôpital, Maze. Je t'expliquerai, mais mon avion a été dérouté vers Alice Springs. Tu pourrais venir me chercher quand j'aurais le droit de sortir? C'est à dire...  »
La journaliste avait levé les yeux vers sa soignante, qui suivait attentivement toute la conversation depuis son début, et retint un soupir de soulagement en voyant cette dernière hocher la tête pour répondre à la question silencieuse de l'Italienne.
« C'est à dire maintenant. Dès que tu peux. »
La réponse de son amie ne s'était pas fait attendre.
« Oui bien sûr j’arrive. »
« Merci, t'es la meilleure. Je te raconte tout sur le voyage de retour, c'est promis. »
La journaliste prit le temps de préciser à l'anglaise l'adresse précise de l'hôpital, avant de la remercier une nouvelle fois et de raccrocher, rendant par la même occasion son téléphone à son infirmière. Restait à mettre un peu d'ordre dans ses pensées avant l'arrivée de son amie. Et restait quelques heures à Vittorio pour faire demi-tour, s'il trouvait le courage.


✯   ✯   ✯

Présent
Mais il n'était pas revenu. Le fait qu'elle soit restée totalement seule les dernières heures jusqu'à l'arrivée de Maze à l'hôpital quelques jours plus tôt, n'avait fait que renforcer l'animosité de l'Italienne vis à vis de la situation. Une animosité qui la poussait à faire la morte depuis son retour à Brisbane, en dépit des quelques tentatives de Vittorio pour la contacter. Et le fait qu'il n'ait pas encore osé - ou pas encore pensé à -  passer à son appartement rendait la jeune femme particulièrement taciturne. La seule personne que l'Italienne acceptait de voir ces derniers temps, c'était donc Maze, qui elle paraissait bien décidée à venir voir son amie régulièrement.
Mais pour le moment, la journaliste était seule chez elle, et actuellement en équilibre sur un tabouret, elle essayait, en vain, d'attraper un mug pour pouvoir ingurgiter sa première dose de café de la journée. Mais la jeune femme avait beau s'escrimer, et même sur la pointe des pieds, il lui manquait malgré tout quelques centimètres - et un deuxième bras valide.
« Cazzo, ma non è possibile! »
Mais malgré tous ses efforts, la jeune femme ne parvenait pas à attraper cette maudite tasse, et se contentait de pester contre son placard en Italien, tout en se blâmant elle-même d'avoir rangé ces ustensiles précieux aussi haut.
« Oh, ma che diavolo! Non ho bisogno di quella tazza del cazzo. »
S'avouant finalement vaincue, l'Italienne était finalement descendue de son tabouret en continuant à marmonner dans sa langue maternelle, et la seconde d'après, un rire franc et bruyant éclatait dans la pièce, faisant sursauter la journaliste. Postée à l'autre bout de sa cuisine, Maze était secouée par son hilarité soudaine, probablement provoquée par la scène qu'elle avait dû apercevoir.
« Je mettrais bien ton énervement et tous les mots doux qui viennent de s’échapper de ta bouche sur le dos de ta commotion mais ne nous leurrons pas…c’est juste ton caractère naturel qui ressort. »
Fronçant d'abord les sourcils, l'Italienne avait fini par esquisser un sourire à son amie, avant de se laisser retomber sur le tabouret.
« Très drôle. Je ne vois pas de quoi tu parles, je ne suis que douceur et... »
Animosité. Et animosité, oui. Du moins, à l'instant présent. Une fois calmée, l'anglaise s'était rapprochée de l'Italienne, la chassant de son tabouret pour y monter à son tour et récupérer la fameuse tasse tant désirée.
« J’ose plus trop te demander comment tu vas aujourd’hui après ça. »
Ayant enfin récupéré son mug, l'Italienne était allée le poser sur le plan de travail avant d'attraper sa cafetière italienne, fumant sur la plaque qu'elle venait d'éteindre.
« Ça va. »
Gaïa ne savait pas trop quoi lui dire, en réalité, puisqu'elle n'arrivait elle-même pas à savoir vraiment comment elle se sentait. Alors le plus facile restait de dire que ça allait, même en sachant très bien que sa meilleure amie ne serait pas dupe, et ne se laisserait clairement pas abuser aussi facilement.
« Si tu veux quelque chose à boire, sers-toi. Tu sais que tu es chez toi ici, et de toute façon de nous deux tu es la seule à pouvoir attraper une tasse... Café? »
Il y en avait suffisamment pour deux. Alors que l'Italienne savourait sa première gorgée de boisson chaude, son téléphone avait sonné, attirant l'attention des deux jeunes femmes sur l'écran, et sur le nom qui s'y affichait. Vittorio. Et sous le regard intrigué de son amie, Gaïa avait posé sa tasse pour pouvoir refuser l'appel.

(c) AMIANTE



.

- WISHING YOU WERE AROUND, BUT NOW IT'S TOO LATE -


All you have to do is call (Gaïa) Captur12
Revenir en haut Aller en bas
Maze Crawley
Maze Crawley
le retour aux sources
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (17.07.89)
SURNOM : L'élue la surnomme Bambi
STATUT : Time will pick you up and serve you well, time will be the healer once again
MÉTIER : Wedding planner à l'agence Pearson
LOGEMENT : Provisoirement (vraiment ?) du côté de Bayside pour tenter de dresser un insolent perroquet et son propriétaire (tout aussi insolent)
All you have to do is call (Gaïa) T0ip
POSTS : 690 POINTS : 215

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Britannique , batteuse à ses heures perdues - Diabétique de type 1 - Sa fascination pour Noël n'a d'égal que sa passion pour Michael Bublé - Place à tort et à travers des références à la Pop Culture. Wait for it. - Perdue et traumatisée après s'être retrouvée au coeur d'un trafic d'êtres humains
RPs EN COURS : All you have to do is call (Gaïa) 6w2u
Ninoël - Ninaze #4 - Funny how life had its little ways of surprising you. Little quirks of fate.

All you have to do is call (Gaïa) 63vj
Jina - That’s the truth. I don’t know what I think we are. I just know that I like the fact that there’s a ‘we’ for us to talk about.

All you have to do is call (Gaïa) W5dy
Mavi #2 - Now darling if you fall, I'll be there to hold you 'cause I gave you my soul long time ago.

All you have to do is call (Gaïa) Skfp
Anwar #5 - Anwar (ua) - Forever united here somehow. You got a piece of me and honestly my life would suck without you.

All you have to do is call (Gaïa) U7ht
Evelyn - You're the Sandy Cohen to my Ryan Atwood. I might be lost but my logical brain knows without a doubt that I'm better with you. You're home.

All you have to do is call (Gaïa) Sg62
Heather #2 - There's nothing like the deep breaths after laughing that hard. Nothing in the world like a sore stomach for all the right reasons.

All you have to do is call (Gaïa) Ruwz
Malfie - If you think that you can save me, break me down, and tame me, here's your chance to do some damage, savage.

Gaïa

HH Christmas love ft Jess:
 


RPs EN ATTENTE : Gabriel, Cade
RPs TERMINÉS : Wren #2 - Anwar #2 - Evelyn #2 - Diana - Kane #2 - Adèle - Norah - Ninaze #3 - Martin - Evelyn #3 - Diana #2 - Anwar #4 - Lara - Heather #1 - Wren #4 - Anwar #3

All you have to do is call (Gaïa) Tenor
AVATAR : Inbar Lavi
CRÉDITS : lunae-feram (avatar), endlesslove (sign), loonywaltz (ub)
DC : Tom Sawyer Harding
INSCRIT LE : 07/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30221-that-gal-was-a-mystery-wrapped-in-an-enigma-and-crudely-stapled-to-a-ticking-fcking-time-bomb https://www.30yearsstillyoung.com/t30617-maze-she-was-either-going-to-hit-somebody-or-start-a-blog https://www.30yearsstillyoung.com/t30410-maze-crawley

All you have to do is call (Gaïa) Empty
Message(#) Sujet: Re: All you have to do is call (Gaïa) All you have to do is call (Gaïa) EmptyMar 2 Nov 2021 - 20:48




 
You’re my best friend. I don’t need objectivity. I just need your support.

Maze avait beau ne pas parler un traître mot d’italien, elle était parfaitement parvenue à décrypter les intentions meurtrières de son amie envers cette pauvre tasse. Le ton de sa voix, ses gesticulations, sa moue à la fois énervée -et à présent dépitée-…La britannique avait envie de prendre Gaïa en pitié, mais cette envie là était bien moins forte que son besoin de rigoler en observant toute cette scène saugrenue. « Très drôle. Je ne vois pas de quoi tu parles, je ne suis que douceur et... » Et ? Un sourire amusé aux lèvres, Maze avait attendu la fin de sa phrase qui n’était jamais venue. « Gentillesse ? Amabilité ? Sérénité ? Détente ? » Elle avait fini par lui attraper son mug en guise de signe de paix. Elle devait être suffisamment énervée par toute l’histoire qui lui était arrivée et par l’état dans lequel elle se retrouvait aujourd’hui, il était inutile d’en rajouter une trop grosse couche. Pour le moment tout du moins ; Maze avait beau y mettre la meilleure volonté du monde, elle ne pouvait s’empêcher de taquiner son amie dès qu’elle en avait l’occasion. Et elle le lui rendait bien après tout. « Ça va. » Un sourcil dubitatif levé suite à cette réponse, elle lui fit passer un interrogatoire silencieux en l’observant quelques secondes pour déterminer le degré de véracité de ses paroles. Qu’elle le veuille ou non, elle avait tout de même été victime d’un sacré choc tant physique que psychologique. « Si tu veux quelque chose à boire, sers-toi. Tu sais que tu es chez toi ici, et de toute façon de nous deux tu es la seule à pouvoir attraper une tasse... Café? » Laissant tomber son interrogatoire pour le moment, elle avait hoché vivement la tête avant de répondre : « Un café me semble être une excellente idée. Et pendant que j’y suis, je peux peut-être en profiter pour descendre et te mettre à portée de main tous les objets dont tu pourrais potentiellement avoir besoin ? Non pas que la scène dont j’ai été spectatrice en arrivant ne m’ait pas beaucoup plu…mais je pense que de ton côté tu aimerais peut-être éviter de la revivre ? » Et quitte à être là, autant qu’elle se rende utile.
Tout en buvant le café qu’elle venait de se servir, Maze jeta un coup d’œil autour d’elle pour déjouer dès maintenant de potentiels pièges que Gaïa pourrait rencontrer par la suite avec son bras en écharpe. Alors qu’elle venait de repérer des petits gâteaux vraisemblablement placés un peu trop haut pour une main affamée et handicapée, son œil fut attiré par le portable de Gaïa qui s’était mis à sonner. Plissant instinctivement des yeux pour tenter de déchiffrer le nom qui s’affichait sur l’écran, elle eut tout juste le temps d’y lire Vittorio avant que son amie ne décide de refuser l’appel. Alors qu’elle aurait simplement pu s’interroger sur la raison de ce refus, Maze manqua d’abord et surtout de s’étouffer avec son café après avoir découvert le nom qui s’était affiché sur l’écran. Gaïa. Vittorio. Nino. Elle les connaissait tous à présent, et depuis bien longtemps pour deux d’entre eux. Pourtant, ça n’était qu’en débarquant à l’hôpital pour récupérer son amie et en apercevant l’italien au loin que toutes les pièces du puzzle s’étaient emboîtées pour enfin faire sens dans l’esprit de Maze. Le Vittorio présent au mariage de Nino était donc le même que celui de son amie…Elle ne comprenait toujours pas comment elle s’y était prise pour ne pas percuter plus tôt. Et si elle ne savait pas exactement où en était la relation de Nino et Gaïa aujourd’hui -mais elle l’imaginait hostile-, elle avait choisi de garder sous clé le fait qu’ils soient tous deux deux de ses plus proches amis. Il ne s’agissait après tout que d’un secret de plus à garder pour la britannique…elle n’était plus vraiment à ça près. Néanmoins elle ne se faisait pas d’illusions et restait persuadée que tout cela finirait par lui exploser à la figure à un moment ou à un autre, en plus de sérieusement peser sur son moral. Mais ce problème là serait pour un autre jour. Pour l’heure elle tenta de simplement reprendre contenance après avoir avalé son café de travers : « C’était trop chaud, je m’y attendais pas. » Elle ne souhaitait pas particulièrement éveiller les soupçons de son amie, aussi enchaîna-t-elle rapidement : « Un problème avec Vittorio ? A-t-il mérité de se faire si sauvagement envoyer sur messagerie ? » S’asseyant sur une des chaises de la cuisine, elle sirotait son café en observant la jeune femme d’un œil faussement inquisiteur, prenant son meilleur air de détective privé sur le point de résoudre une affaire de la plus haute importance. Maze avait eu l’occasion de suivre de loin les aventures de Gaïa et de son…de son quoi exactement ? Elle ne le savait pas justement, mais il devait vraisemblablement y avoir du nouveau pour qu’elle décide de refuser la communication. Le geste avait été net, vif, sans appel. En plus de véritablement éveiller sa curiosité, cette histoire avait aussi le mérite de lui offrir une excuse toute trouvée pour ne pas amener le sujet Nino sur la table.



code by EXORDIUM.



"That gal was a mystery"
wrapped in an enigma and crudely stapled to a ticking f*cking time bomb.


All you have to do is call (Gaïa) Sjc1Sib

All you have to do is call (Gaïa) WMVOtYP
All you have to do is call (Gaïa) 3q2l7SX
All you have to do is call (Gaïa) Kjc1D2G
All you have to do is call (Gaïa) EvRwokg
All you have to do is call (Gaïa) KisbHqw
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa Salvatori
Gaïa Salvatori
la justicière au stylo
Voir le profil de l'utilisateur
All you have to do is call (Gaïa) MTtf4TM ÂGE : 32 ans (21/08)
STATUT : un double des clés partagé, dommage qu'il ne se rende pas compte qu'il l'a blessée...
MÉTIER : rédige des articles sur les koalas écrasés et le festival du géranium pour The Australian
LOGEMENT : #179 Edward Street, Spring Hill, avec son chat noir, Talia
All you have to do is call (Gaïa) T5b5
POSTS : 1937 POINTS : 220

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Italienne pure souche ☾ Deuxième d’une fratrie de 5 enfants ☾ Née et a vécu toute son enfance à Sorrente, superbe ville côtière italienne. ☾ A choisi de partir étudier à Rome à sa majorité ☾ Ambitieuse, obstinée (carrément têtue) et surtout très carriériste ☾ noie ses daddy issues dans du vin hors de prix ☾ cuisine à merveille les plats surgelés ☾ pense que la pizza est un légume
RPs EN COURS : 6/7

All you have to do is call (Gaïa) V21o
☾ Vittaïa (#6) >> Hope that you fall in love and it hurts so bad, the only way you can know is give it all you have...

☾ prim ☾ maze ☾ martin ☾ eleonor ☾ channing

RPs EN ATTENTE : ☾ livia ☾ nino #5


RPs TERMINÉS : nino - vitto - nino#2 - nino#3 - noa - ariane - vitto#2 - vitto #3 - vittaïariane - jillian - vitto #4 - nino #4 ☾ vitto & nino ☾ vittaïa (#5)


(abandons: adèle (2016) - grace - laya - stephen - maze (2014) - liviana - leena - dean - vitto(2015) - giulia)


All you have to do is call (Gaïa) Tumblr_oy9plbSOd91vwvx0xo1_540
AVATAR : Blanca Suàrez
CRÉDITS : avatar @vellichor - signature @bat'phanie - userbars @loonywaltz - crackships @bleeding_light
DC : l'interne irlando-australienne
PSEUDO : kahleera
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17200-gaia-piu-in-alto-del-sole https://www.30yearsstillyoung.com/t37527-shining-just-the-way-i-like-gaia#1789232 https://www.30yearsstillyoung.com/t17267-gaia-salvatori#667667

All you have to do is call (Gaïa) Empty
Message(#) Sujet: Re: All you have to do is call (Gaïa) All you have to do is call (Gaïa) EmptyVen 26 Nov 2021 - 22:03



all you have to do is call

Maze & Gaïa

Clairement, Gaïa avait vu juste. En voyant le sourcil levé de son amie, quand elle avait affirmé aller bien, il était clair que le britannique n’en resterait pas là, bien loin de croire le mensonge à demi que venait de lui servir sa meilleure amie. Néanmoins, à cet instant précis, elle n’avait fait aucun commentaire et avait préféré la dévisager de haut en bas, espérant sans doute que l’italienne développe, ce qu’elle n’avait jamais fait. Finalement, Maze avait laissé tomber, gardant sans doute au chaud son interrogatoire, pour plus tard.
« Si tu veux quelque chose à boire, sers-toi. Tu sais que tu es chez toi ici, et de toute façon de nous deux tu es la seule à pouvoir attraper une tasse... Café? »
La brune avait hoché la tête, au plus grand plaisir de la journaliste qui avait retenu un soupire de soulagement en la regardant accepter un changement de sujet. Elle ne se sentait pas vraiment prête à aborder le sujet de son état d’esprit, ni de cet évènement qui l’avait marquée beaucoup plus qu’elle ne l’aurait voulu, même avec sa meilleure amie.
« Un café me semble être une excellente idée. Et pendant que j’y suis, je peux peut-être en profiter pour descendre et te mettre à portée de main tous les objets dont tu pourrais potentiellement avoir besoin ? Non pas que la scène dont j’ai été spectatrice en arrivant ne m’ait pas beaucoup plu…mais je pense que de ton côté tu aimerais peut-être éviter de la revivre ? »
C’était pas bête, comme idée. Mais au lieu de la fermer et d’accepter gentiment l’aide qu’on lui proposait si généreusement, la journaliste avait préféré se vexer.
« Je peux encore me débrouiller toute seule, je te remercie. Comme ça tu auras peut-être de nouveau l’occasion de te moquer de moi. »
Elle n’avait pas besoin d’aide. Et surtout, elle restait bien trop fière pour admettre qu’elle avait besoin de quelque chose, ou de quelqu’un. Quelle que soit cette personne. Maze s’était servi un café fumant, après avoir attrapé un mug dans ce maudit placard qui resterait encore un moment trop haut pour l’italienne. Son amie buvait sa première gorgée, lorsque le téléphone de Gaïa avait décidé de s’exprimer, suite à une tentative d’appel de Vittorio. La jeune femme avait hésité un court instant, avant de refuser l’appel. Il continuait de l’appeler comme si de rien n’était, il persistait dans ses envois de messages, n’ayant visiblement pas compris pourquoi la jeune femme lui en voulait. Allant même jusqu’à lui reprocher d’être rentrée sans lui, dans un premier temps. C’est un drôle de bruit qui avait attiré l’attention de l’italienne. Un drôle de bruit qui venait de Maze, qui venait apparemment de s’étouffer avec sa boisson chaude. Plissant les yeux, c’était au tour de la journaliste de dévisager celle qui lui faisait face.
« C’était trop chaud, je m’y attendais pas. »
L’italienne était sur le point de la traiter de mauvaise menteuse, mais l’anglaise avait aussitôt enchaîné, bien consciente de ne pas être très convaincante.
« Un problème avec Vittorio ? A-t-il mérité de se faire si sauvagement envoyer sur messagerie ? »
Si il y avait un sujet que Gaïa aurait préféré ne pas aborder tout de suite, c’était celui qui concernait son compatriote. Si l’accident d’avion était un motif sensible, là, c’était encore autre chose. Maze avait rejoint une chaise, où elle s’était affalée. L’italienne savait parfaitement que son amie n’en resterait pas là, elle avait donc soupiré, résignée.
« Il est arrivé à l’hôpital un moment avant que je t’appelle. Il a débarqué pour me ramener à Brisbane. J’étais secouée par ce qui venait de se passer, avec l’avion… »
Le souvenir de ce qui s’était passé là-bas était toujours aussi douloureux. Restait à l’admettre à son amie, qui la dévisageait sans gêne, avide de connaître la suite de l’histoire.
« Et j’ai peut être… Je dis bien peut être... Laissé entendre… Que j’avais des sentiments pour lui. »
À l’hôpital, la jeune femme s’était stoppée avant de déclarer mot pour mot à Vittorio ce qu’elle venait de confesser à Maze. Mais selon son point de vue, la phrase qu’elle avait laissé en suspend restait parfaitement claire. Et si cette première partie l’avait malgré tout laissé dans le brouillard, la phrase qui avait suivi et la réaction de son compatriote qui en avait découlé laissait penser qu’il avait comprit le fin mot de l’histoire. Je suis quoi pour toi, Vitto? Face à Maze, Gaïa avait secoué la tête.
« Je sais pas pourquoi j’ai fait ça. Surtout que vu sa réaction, c’est pas quelque chose qu’il avait envie d’entendre. »
C’était ça, plus que tout le reste, qui l’avait blessé.

(c) AMIANTE



@Maze Crawley I love you


.

- WISHING YOU WERE AROUND, BUT NOW IT'S TOO LATE -


All you have to do is call (Gaïa) Captur12
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

All you have to do is call (Gaïa) Empty
Message(#) Sujet: Re: All you have to do is call (Gaïa) All you have to do is call (Gaïa) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

All you have to do is call (Gaïa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-