AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 (penisy #16) don't you worry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Isaac Jensen
Isaac Jensen
le coeur au bout des doigts
le coeur au bout des doigts
(penisy #16) don't you worry - Page 2 FQgUS3L Présent
ÂGE : 38 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018), Maia (14.06.2022), Jack et Mila (01.08.2023)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
(penisy #16) don't you worry - Page 2 90374fe4c7cf647c214f3d806c6aaa253436d73e
POSTS : 28488 POINTS : 180

TW IN RP : dépression, anxiété, automutilation, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ angus #2

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Rwe2
(penisy #16) don't you worry - Page 2 LNatll2

(penisy #16) don't you worry - Page 2 8kgf
(penisy #16) don't you worry - Page 2 37QO3DK

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250

(roa, juin 2020)
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : eternal-lust (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), may0osh (gif olivia), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz & Max Novak
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection
https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook
https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen
https://open.spotify.com/playlist/3mzlBoYcxEFsR5dBzkGvpo?si=786a

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #16) don't you worry (penisy #16) don't you worry - Page 2 EmptySam 16 Juil 2022 - 2:00



Vous mettez pour l'instant de côté le sujet des médias, sur la conclusion que peu importe les risques, tu souhaitais demeurer aux côtés de Penny pour partager les moments qui lui semblait opportuns. Tu étais conscient dans les grandes lignes du risque que cela imposait, même si une partie de toi demeurait perplexe sur le fait que tu puisses susciter quelconque intérêt de la part d'inconnus, mais tu étais spontanément gré de le courir si cela signifiait accompagner la femme que tu aimes. Tu désirais être présent pour elle, peu importe le prix.

Vos silhouettes se rapprochent dans un slow et tu fais rapidement abstraction des couples qui vous entourent, plongé dans ce douillet cocon que vous formez à deux. L'appréhension de laisser les enfants à la maison s'estompe peu à peu, l'alcool aidant peut-être, et force t'est de constater que cela est très agréable également de penser que les prochaines heures seront exclusivement pour vous, à l'occasion de cette première année de relation des plus tumultueuses mais merveilleuses. Tu réminiscences le mariage de ta meilleure amie, ainsi que le sentiment de félicité qui t'avait étreint d'assister à ce moment important de la vie de Noa avec Penny. Tu n'aurais désiré aucune autre compagnie pour célébrer l'amour et cet événement, bien que marqué par le secret de la grossesse, s'érigeait au rang des quelques inoubliables. Tu chérissais ces danses partagées, ces coups d'œil complices, ces fous rires aimants qui alimentaient votre duo naturellement. « J’aurais manqué ça pour rien au monde, » t'affirme Penny et tu lui souris largement, amoureux, avant de rougir lorsqu'elle te complimente sur ton rictus. Tu baises affectueusement son front, elle se rapproche de ton corps. Tes mains caressent doucement sa peau à travers son étoffe et curieux, tu l'interroges sur sa chanson favorite pour danser un slow. Le titre d'Elvis t'apparaît tel un excellent choix, auquel tu peines à trouver véritable compétition, bien que tu as une certaine appréciation pour The One de Kodaline. « Elle est sur la playlist que tu m’as fait, à mon anniversaire, » se rappelle ton amoureuse et tu acquiesces avec satisfaction. « C’est un excellent choix aussi. J’avoue qu’on a dansé nos meilleurs slows dans la cuisine sur cette chanson là. » « C'est une des raisons principales qui me fait l'aimer autant, » tu confesses. « T'étonnes pas d'entendre Elvis prochainement dans la cuisine aussi, » tu préviens avec malice. C'était entre autres dans ces moments partagés en toute spontanéité que tu reconnaissais, captivé, tout l'amour qu'il y avait entre vous. Vous saviez toujours vous retrouver et vous plaire d'une manière naturelle et imprévue, comme si vos âmes possédaient un langage propres à elles que vous vous contentiez parfois simplement de suivre, le cœur léger

Continuant sur la lancée de mariages, tu t'intéresses à ceux auxquels ta petite amie a pu assister dans le passé. « Quelques uns. Surtout ceux de mes amies d’enfance. J’ai même été l’une des demoiselles d’honneurs pour l’un d’eux. » Ton visage s'illumine de curiosité. « C'est génial, ça. Tu me montreras des photos ? » Tu sollicites avec intérêt, convaincu que Penny devait y être éblouissante de beauté. « Mes parents ont aussi fêté leur 25e anniversaire de mariage il y a quelques années et ils ont renouvelé leurs vœux. C’était une très belle soirée. » Tu hausses les sourcils, impressionné. « J'imagine. » La longévité de cette relation était admirable et pour fréquenter régulièrement les parents Stringer, tu les considérais vraiment comme un couple aimant qui s'est parfaitement trouvé. L'affection qu'ils se vouaient était pure et authentique, ils constituaient à tes yeux une véritable inspiration. « Ca fait combien de temps qu'ils sont ensemble ? » Tu interroges curieusement. « Et je suis impatiente pour le mariage de Rory et Swann maintenant. » Tu hoches la tête à l'affirmative. C'était plaisant de se dire que quelques événements heureux étaient inscrits dans le futur. « Ca va sans nul doute être une très belle célébration. » « Et toi alors? Est-ce que tu es un pro des mariages? » Tu ris légèrement, fouillant ta mémoire. « Pas vraiment, non, même si je m'applique à faire genre. » Tu plaisantes avec humour. « Phoebe s'est mariée très jeune avec son high school sweetheart, qui était aussi l'un de mes amis d'enfance, c'était une chouette fête, » tu relates. « J'ai été invité à quelques fêtes de mariage aussi, de collègues et d'amis, mais ça se compte sur les doigts d'une main. »

Le slow se termine et vous reprenez votre place stratégique près du bar. Au même moment, tu sens ton téléphone vibrer dans ta poche et tu te permets d'y jeter un coup d'œil, pour prendre connaissance de deux photos envoyées par la mère de Penny, possiblement pour vous rassurer que tout allait bien à la maison. Le premier cliché représentait Maia dormant à poings fermés et la seconde captait Jack et Jude concentrés sur l'écran de la télévision, Jude blotti contre Jack. « Regarde ce que ta mère nous a envoyé. » Tu tends ton smartphone à ton amoureuse. « A chaque fois que je vois Maia endormie, je trouve tellement qu'elle te ressemble, » tu révèles, le regard tendre.



(penisy #16) don't you worry - Page 2 BKa2n3B
(penisy #16) don't you worry - Page 2 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
l’ère de l'apaisement
En ligne
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Hu5cwsy Présent
ÂGE : trente-et-un ans (03.08.1992)
SURNOM : Penny étant déjà le surnom de Penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : deux ans qu'il lui fait vivre la plus folle et la plus belle des histoires, Isaac est tout pour elle et plus encore.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : la maison à Toowong commence à se faire petite entre Jude, Maia et l'arrivée imminente des jumeaux.
(penisy #16) don't you worry - Page 2 F0c82cd6bbcf2807fee54a1977213311e7cfc0c2
POSTS : 13682 POINTS : 60

TW IN RP : mentions d'agression sexuelle, neurodiversité, parentalité, mentions d'abandon d'enfant.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › fière belle-maman de Jude (13.09.2018) et maman de Maia (14.06.2022) et les jumeaux Jack et Mila (01.08.2023) › bénévole auprès des enfants malades depuis 2020 › être devant la caméra lui manque, mais elle sait son temps auprès des siens plus précieux que jamais.
CODE COULEUR : Penny crée des malaises en mediumorchid ou en teal.
RPs EN COURS : (03)flora #2micah #4scarlett.

+ the one and only (04)isaac #21isaac #22isaac #23isaac (ff)isaac (tel).
RPs EN ATTENTE : eddie #3 › rory #12 › you?

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 #20#21#22#23.


cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(penisy #16) don't you worry - Page 2 Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. harley) › (sign. siren charms) › (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) › (crackship cringer. nairobi ♡) › (tinder profile. AMGK ♡) › (dessin. mapartche ♡) › (gifs signa. gwennifergifs) › (userbars. loonywaltz)
DC : autumn galloway (ft. lucy boynton)
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny
https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home
https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer
https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #16) don't you worry (penisy #16) don't you worry - Page 2 EmptySam 16 Juil 2022 - 3:01



don't you worry

PENNY STRINGER & @ISAAC JENSEN

« C’est une des raisons principales qui me font l’aimer autant. » Tu souris doucement, tu pourrais presque t’y croire là, tout de suite, dans le milieu de votre cuisine tant le décor qui vous entoure importe peu quand vos regards se trouvent. Il n’y que lui et il n’y a que toi, le son de la musique et vos corps qui savent toujours exactement quoi faire pour s’agencer l’un contre l’autre. « T’étonnes pas d’entendre Elvis prochainement dans la cuisine aussi. » « Je l’attends avec impatience. » que tu réponds avant tout autant de malice que ton amoureux, t’imaginant déjà les danses sur les quelques notes de cette douce mélodie, tout comme les danses plus rythmées auxquelles risquent de souvent se joindre votre fille, ou bien Jude qui a déjà pris goût à la musique que tu aimes mettre lorsque tu fais la cuisine. Continuant sur la lancée des mariages, la chanson jouant actuellement dans la grande salle ayant emmené le sujet sur la table, tu te perds dans les souvenirs des quelques célébrations auxquelles tu as eu la chance de participer dans les dernières années. « C’est génial, ça. Tu me montreras des photos? » Tu fais signe que oui de la tête. « Sur mon profil Tinder, il y en avait une déjà. » que tu précises, même si tu te souviens que ton amoureux t’avait confié être charmé par celle que tu avais choisi comme principale photo, cette pose complètement candide au milieu d’une partie de Jenga géant avec des amis de longue date.

Tu ne peux évidemment pas parler de mariage sans mentionner celui de tes parents, qui reste encore à ce jour ce modèle que tu espères un jour pouvoir reproduire à ta manière, idéalement avec l’homme collé contre toi dans l’immédiat. « J’imagine. Ça fait combien de temps qu’ils sont ensemble? » « Je vais avoir 30 ans, donc 31 ans de mariage, et 35 ans de vie commune. » que tu comptes assez rapidement, les maths étant assez facile sur le coup. Et de tout ce temps, tu n’avais jamais eu l’impression que le couple de tes parents avait un jour été en danger, même lors des premières années difficiles à la suite des multiples diagnostiques de ton petit frère. Ils étaient une grande inspiration, et ça se voyait seulement aux étoiles dans tes yeux quand tu les mentionnais. « Ça va sans doute être une très belle célébration. » Tu confirmes d’un hochement de la tête. « J’imagine leur mariage intime, mais élégant. » Tu pouvais évidemment être complètement à côté de la trac, ces adjectifs étant simplement ceux qui te viennent en tête quand tu penses à eux en tant que personne, mais aussi en tant que couple. « Pas vraiment, non, même si je m’applique à faire genre. » Ton rire joint doucement le sien. « Phoebe s’est mariée très jeune avec son high school sweetheart, qui était aussi l’un de mes amis d’enfance, c’était une chouette fête. » Tu es contente de réaliser que malgré le divorce récent de sa sœur, il garde tout de même des bons souvenirs de son mariage. « J’ai été invité à quelques fêtes de mariage aussi, de collègues et d’amis, mais ça se compte sur les doigts d’une main. » « Est-ce qu’il y a un qui t’a marqué plus que les autres? » que tu demandes, curieuse. « Qui t’aurait peut-être donné des idées pour ce que toi tu aimerais, par exemple. » que tu explicites, sentant tes joues se rougir sans que ce ne soit à cause des effets de l’alcool. Vous n’aviez jamais réellement parler mariage Isaac et toi, bien trop occupés par l’aspect bébé d’abord et avant tout, mais tu n’oubliais pas ces paroles prononcées lors de ton anniversaire, sur son envie de famille nucléaire, avec la femme et les enfants.

La chanson tirant à sa fin, vous reprenez votre place près du bar, là où tu attrapes ta troisième coupe de champagne que tu décides de déguster plus lentement cette fois, alors qu’Isaac tire son téléphone de sa poche pour y lire quelque chose, avant de le tendre dans ta direction. « Regarde ce que ta mère nous a envoyé. » C’est sans surprise qu’apparaisse sous tes yeux deux photos, la première étant de Maia profondément endormie dans son couffin, la deuxième étant de Jude et ton père, collés sur le canapé à regarder des bonshommes animés. Tu échappes un léger awww, soulagée de voir que tout se passe aussi bien que possible à la maison, malgré votre absence. Que non, vous n’êtes pas des parents ingrats, bien au contraire. Que vous avez pris la bonne décision, en sortant ce soir pour célébrer. « À chaque fois que je vois Maia endormie, je trouve tellement qu’elle te ressemble. » « Vraiment? » que tu lui demandes, analysant d’un peu plus près la première photo. « C’est sûrement parce qu’on peut pas voir ses yeux. Elle a les tiens. Jude aussi d’ailleurs. » Un détail qui t’avait accroché dès la première fois que ton regard s’était perdu dans celui de ta fille. « Je me demande à qui elle ressemblera le plus, en grandissant. Physiquement et niveau personnalité aussi. » À seulement quelques semaines de vie, vous pouviez déjà dire avec certitude que Maia était une petite pressée et une grande impatiente, à ton image sans aucun doute. Mais attendrissante exactement comme pouvait l’être son père. « Ça fait même pas une heure qu’on est parti et on parle déjà des enfants. » que tu ne peux t’empêcher de remarquer avec un rire, prenant une nouvelle gorgée de ton verre.



(penisy #16) don't you worry - Page 2 P0rWgDf(penisy #16) don't you worry - Page 2 J36iNh6(penisy #16) don't you worry - Page 2 FyMeElc
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Y2qJLbW
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Vd7qr7j
(penisy #16) don't you worry - Page 2 YlMyvG3
(penisy #16) don't you worry - Page 2 HZjB4DU
(penisy #16) don't you worry - Page 2 872289volunteer
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Sdo13d7
(penisy #16) don't you worry - Page 2 2XVRHDx
(penisy #16) don't you worry - Page 2 FLBDXxB
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Isaac Jensen
le coeur au bout des doigts
le coeur au bout des doigts
(penisy #16) don't you worry - Page 2 FQgUS3L Présent
ÂGE : 38 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018), Maia (14.06.2022), Jack et Mila (01.08.2023)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
(penisy #16) don't you worry - Page 2 90374fe4c7cf647c214f3d806c6aaa253436d73e
POSTS : 28488 POINTS : 180

TW IN RP : dépression, anxiété, automutilation, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ angus #2

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Rwe2
(penisy #16) don't you worry - Page 2 LNatll2

(penisy #16) don't you worry - Page 2 8kgf
(penisy #16) don't you worry - Page 2 37QO3DK

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250

(roa, juin 2020)
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : eternal-lust (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), may0osh (gif olivia), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz & Max Novak
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection
https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook
https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen
https://open.spotify.com/playlist/3mzlBoYcxEFsR5dBzkGvpo?si=786a

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #16) don't you worry (penisy #16) don't you worry - Page 2 EmptySam 16 Juil 2022 - 5:20



Tu profites pleinement de cette danse, de cette étreinte durant laquelle vous vous mouvez sur le rythme doux de la mélodie romantique retentissant dans la salle décorée à l'occasion du gala de clôture. Tes mains se posent affectueusement sur le corps de Penny, tu te plais à imaginer ces mêmes futures danses que vous improviserez dans la cuisine de votre foyer, sous les airs d'Elvis cette fois-ci, dans ces moments authentiques au sein desquels votre complicité se traduisait, un titre rappelé par ta petite amie et qui manquait, selon toi, à votre playlist. « Je l’attends avec impatience. » Tu embrasses sa joue, amoureux d'elle, épris de cette vie que vous façonniez et écriviez jour après jour.

Le slow rappelle le mariage de Greg et Noa, et cette thématique plus largement. Vous discutez les mariages auxquels vous avez déjà assistés, tu es impatient de jeter un coup d'œil aux souvenirs de ta petite amie de la cérémonie durant laquelle elle était demoiselle d'honneur. Puis, tu t'intéresses à l'histoire de ses parents, qui avaient renouvelé 25 ans de mariage quelques années plus tard, un décompte admirable mais qui leur ressemblait en tout point de ce que tu connaissais d'eux. « Je vais avoir 30 ans, donc 31 ans de mariage, et 35 ans de vie commune. » Tu hausses les sourcils, impressionné. « C'est beau, 35 ans de vie commune. Ca leur va si bien aussi. » Les Stringers t'apparaissaient comme un couple solide, que les années n'avaient pas su lasser ni épuiser. Tu te doutais qu'ils avaient eu aussi leur lot de challenges, et qu'ils en avaient probablement encore à gérer, mais ils formaient une équipe aimante et bienveillante. Des amants et des parents exemplaires. « Ils se sont rencontrés comment ? » Tu questionnes, toujours poussé par ta curiosité.

Il y avait aussi les mariages à venir, particulièrement celui qui unirait Rory et Swann. « J’imagine leur mariage intime, mais élégant. » Tu souris sincèrement. « Ca leur irait bien, » tu te permets de commenter. Tu ne connaissais pas personnellement Rory, mais de ce que tu savais de son amoureux et de lui par l'intermédiaire de Penny, tu pouvais facilement imaginer qu'ils s'orientent dans cette direction pour fêter ce que tu souhaitais serait l'un des plus beaux jours de leur histoire. Tu expliques ensuite à Penny que tu t'es rendu à une petite poignée de mariages, mais que ces occurrences restaient plutôt rares. « Est-ce qu’il y a un qui t’a marqué plus que les autres? Qui t’aurait peut-être donné des idées pour ce que toi tu aimerais, par exemple. » Tu ris doucement, ayant l'impression de sentir quelques sous-entendus dans la question de Penny, surtout qu'une adorable teinte rosée vient souligner ses pommettes. Tu ne peux pas t'empêcher de l'embrasser amoureusement, un large sourire sur tes lippes. Peut-être même que ton rythme cardiaque s'est accéléré. « Je pense que ceux qui m'ont le plus marqué étaient ceux de ma sœur et de Noa, parce que j'étais plus proche d'elles. » Tu mesurais alors davantage l'impact et la sémantique de leur échange d'alliances. Tu hausses discrètement une épaule. « J'ai préféré les mariages plus simples parce que j'avais l'impression qu'il y avait vraiment cette atmosphère conviviale et chaleureuse, et moins de pression chez les hôtes, » tu confiais. L'une de tes collègues avait organisé un mariage en grandes pompes et malheureusement, plusieurs éléments de la cérémonie ne s'étaient pas déroulés exactement comme prévu, ce qui en soit ne t'avait pas choqué, mais tu avais senti que cela avait suscité quelques déceptions chez la mariée qui avait mis beaucoup de cœur à monter un jour correspondant aussi bien que possible à son rêve. D'autre part, l'idée de célébrer ce jour si particulier avec des amis et des proches avait quelque chose qui te séduisait, même si tu ne t'opposais pas à d'autres alternatives. « Mais les mariages plus élaborés peuvent être très bien aussi. » Tu reconnaissais. « J'aime bien l'idée de choisir un lieu qui a du sens pour l'histoire des mariés. Un endroit qui a une signification spéciale pour eux parce qu'il leur rappelle des moments beaux, des moments forts de leur relation, ou parce que l'endroit représente quelque chose qu'ils aiment, quelque chose de spécial pour eux, » tu avoues. « Mais ça reste juste des idées, des avis. Ultimement, l'important, je pense, c'est que les mariés soient heureux et font comme ils ont en envie, comme ils s'accordent le mieux. » Si vous veniez à organiser un tel événement, l'essentiel te serait que ce jour soit le plus beau possible pour Penny. « Par exemple, avec toi, je me dis qu'il pourrait y avoir des notions de plage ou de mer... » Tu fais doucement, timidement, presque dans un murmure, tel un secret. « Tu aimerais qu'il ressemble à quoi, ton éventuel mariage ? » Il n'y avait personne d'autre sur cette Terre avec qui tu voudrais jurer éternité.

Lorsque le slow se termine, vous revenez sur vos pas. Une chanson plus dynamique débute et tu imites ta petite amie en prenant une nouvelle coupe de champagne. Tu n'y goûtes toutefois pas encore, les vibrations de ton smartphone attirant ton attention. Tu prends connaissance des deux photographies que la mère de Penny a envoyées sur votre conversation de groupe, que tu t'empresses à partager avec ton amoureuse. Sur le cliché de la petite, tu ne peux t'empêcher de verbaliser à quel point tu lui vois des similitudes avec le portrait de sa mère. « Vraiment? » Tu laisses échapper un léger rire heureux, acquiesçant. « C’est sûrement parce qu’on peut pas voir ses yeux. Elle a les tiens. Jude aussi d’ailleurs. » Tu ris de nouveau, sans doute trop gaga de tes enfants. « Tu trouves qu'elle a mes yeux ? » Tu t'étonnes. « Est-ce que ce serait ma marque de fabrique ? » Tu fais avec malice. « Je me demande à qui elle ressemblera le plus, en grandissant. Physiquement et niveau personnalité aussi. » « J'ai l'impression que chaque jour, elle change tellement, mais que d'un autre côté, on la reconnaît toujours très bien du premier jour. Elle a ses petites expressions et ses petits airs bien à elle. » Tu t'attendris. « Je suis sûr qu'elle sera pleine de ressources, comme toi. Elle est maline, elle est débrouillarde, elle sait comment utiliser ses moyens pour obtenir ce qu'elle veut ou a besoin. Elle est déterminée et forte, » tu présentes avec un mélange de tendresse et d'admiration. Ca peut paraître étrange et prématuré de juger ainsi un nourrisson, mais Maia était apparue dans votre vie par la plus grande et belle des surprises. Elle avait décidé de pointer le bout de son nez plus tôt que prévu et rien ne semblait s'être mis sur son passage pour concrétiser son arrivée. Tu t'étonnais encore à quel point elle avait rapidement adhéré à l'allaitement, et comment elle savait déjà vous faire comprendre ce dont elle avait besoin, par ses pleurs et cris distinctifs. « Ça fait même pas une heure qu’on est parti et on parle déjà des enfants. » Tu grimaces légèrement, mais avec un air faussement coupable toutefois. « Incorrigibles... » Tu commentes avec légèreté, glissant le téléphone dans ta poche. « Mais ça nous montre à quel point ils sont heureux comme des rois, avec tes parents, même si je n'en doutais pas une seule seconde, » tu affirmes, conscient de cette chance de la présence des parents de Penny. Quand bien même, cela t'avait fait du bien de voir tes enfants, et en particulier Maia, après dix-huit jours sans la quitter plus de trois heures - le temps qu'il t'avait fallu pour aller chercher le comblé grand frère à l'aéroport.



(penisy #16) don't you worry - Page 2 BKa2n3B
(penisy #16) don't you worry - Page 2 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
l’ère de l'apaisement
En ligne
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Hu5cwsy Présent
ÂGE : trente-et-un ans (03.08.1992)
SURNOM : Penny étant déjà le surnom de Penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : deux ans qu'il lui fait vivre la plus folle et la plus belle des histoires, Isaac est tout pour elle et plus encore.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : la maison à Toowong commence à se faire petite entre Jude, Maia et l'arrivée imminente des jumeaux.
(penisy #16) don't you worry - Page 2 F0c82cd6bbcf2807fee54a1977213311e7cfc0c2
POSTS : 13682 POINTS : 60

TW IN RP : mentions d'agression sexuelle, neurodiversité, parentalité, mentions d'abandon d'enfant.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › fière belle-maman de Jude (13.09.2018) et maman de Maia (14.06.2022) et les jumeaux Jack et Mila (01.08.2023) › bénévole auprès des enfants malades depuis 2020 › être devant la caméra lui manque, mais elle sait son temps auprès des siens plus précieux que jamais.
CODE COULEUR : Penny crée des malaises en mediumorchid ou en teal.
RPs EN COURS : (03)flora #2micah #4scarlett.

+ the one and only (04)isaac #21isaac #22isaac #23isaac (ff)isaac (tel).
RPs EN ATTENTE : eddie #3 › rory #12 › you?

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 #20#21#22#23.


cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(penisy #16) don't you worry - Page 2 Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. harley) › (sign. siren charms) › (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) › (crackship cringer. nairobi ♡) › (tinder profile. AMGK ♡) › (dessin. mapartche ♡) › (gifs signa. gwennifergifs) › (userbars. loonywaltz)
DC : autumn galloway (ft. lucy boynton)
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny
https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home
https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer
https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #16) don't you worry (penisy #16) don't you worry - Page 2 EmptySam 16 Juil 2022 - 20:48



don't you worry

PENNY STRINGER & @ISAAC JENSEN

« C’est beau, 35 ans de vie commune. Ça leur va si bien aussi. » Ça te fait sourire de l’entendre. La présence de tes parents dans les dernières semaines avait vraiment été salutaire et tu sais que tu trouverais difficile de les voir partir pour retourner à Torquay dans les prochains jours. Dans la folie entourant la naissance de Maia, tu savais que ça avait tout de même permis à ton amoureux de mieux apprendre à connaître tes parents, comme l’inverse était tout aussi vrai, et tu aimais beaucoup voir les liens se créer entre eux. « Ils se sont rencontrés comment? » « L’histoire la plus clichée qui existe : par des amis communs, à l’université. » De ce que tu savais, tes parents n’avaient pas eu d’histoire sérieuse avant de se rencontrer et ils avaient à peine vingt ans tous les deux quand ils se sont mis à se fréquenter. « Ils m’ont toujours dit que c’était une évidence pour eux, dès le départ. Qu’ils feraient leur vie ensemble. » tu relates avec un large sourire sur les lèvres. Tu ne les avais jamais cru, avant. Maintenant, tu comprenais. Ils demeuraient une inspiration à tes yeux, un peu comme pouvait l’être Swann et Rory, malgré leur histoire atypique et cette pause dans le temps qui avait eu entre eux, seulement pour mieux se retrouver ensuite. Pouvoir célébrer leur union prochainement auprès d’eux était un privilège que tu ne prenais pas pour acquis, surtout vu votre historique. « Ça leur irait bien. » « J’ai hâte de pouvoir célébrer un autre mariage avec toi à mes côtés. » Les détails de la célébration étaient encore loin d’être décidés, du moins de ce que Rory t’avait rapporté la dernière fois, mais peut-être que cette fois-ci, vous auriez même la chance de partager ce moment avec votre fille, et peut-être même Jude, si ce dernier se trouvait à Brisbane.

Tu oses une question plus personnelle, qui laisse sous-entendre bien des choses dont vous n’avez jamais pris la peine de discuter jusque-là, et quand la première réponse d’Isaac est de t’embrasser amoureusement, il y a des dizaines de frissons qui te parcourent l’échine. « Je pense que ceux qui m’ont le plus marqué étaient ceux de ma sœur et de Noa, parce que j’étais plus proche d’elles. » Tu hoches la tête, ça fait du sens après tout. « J’ai préféré les mariages simples parce que j’avais l’impression qu’il y avait vraiment cette atmosphère conviviale et chaleureuse, et moins de pression chez les hôtes. » C’est une impression que tu avais toi aussi eu lors des quelques mariages auxquels tu avais assisté. Celui durant lequel tu avais été demoiselle d’honneur était en réalité tout un spectacle, dont quelques morceaux n’avaient pas été parfaitement pratiqué et tu avais bien senti la pression sur les épaules de ton amie qui n’avait pas pu pleinement profiter de sa soirée. « Mais les mariages élaborés peuvent être très bien aussi. » « Juste plus de choses à gérer, généralement. » Ce qui n’est pas exactement l’effet recherché lors de ce qui est censé être le plus beau jour de ta vie, selon ce que disent les rumeurs du moins. « J’aime bien l’idée de choisir un lieu qui a du sens pour l’histoire des mariés. Un endroit qui a une signification spéciale pour eux parce qu’il leur rappelle des moments beaux, des moments forts de leur relation, ou parce que l’endroit représente quelque chose qu’ils aiment, quelque chose de spécial pour eux. » Un sourire se forme sur tes lèvres, tu aimes bien cette notion d’endroit spécial. « Mais ça reste juste des idées, des avis. Ultimement, l’important, je pense, c’est que les mariés soient heureux et font comme ils en ont envie, comme ils s’accordent le mieux. » « Je suis bien d’accord. » Et tu ne doutais pas que si l’occasion venait à se produire pour vous, vous n’auriez pas trop de mal à vous accorder justement. « Par exemple, avec toi, je me dis qu’il pourrait y avoir des notions de plage ou de mer… » Il y a ton cœur qui se serre à l’entendre, ton corps en entier qui réagit vivement à cette simple idée alors que ton sourire témoigne de la joie que ça te procure, autant que de la surprise que cette simple évocation te provoque. « Je vois que c’est pas la première fois que tu y réfléchis… » que tu souffles à ton tour, ton corps se collant encore un peu plus contre le sien. « Tu aimerais qu’il ressemble à quoi, ton éventuel mariage? » Tu te pinces légèrement les lèvres, ne serait-ce que pour ne pas répondre avec trop de précipitation alors que tu sais déjà peut-être un peu trop ce que tu aimerais ou n’aimerais pas. « La notion de plage me parle beaucoup. » que tu admets d’abord, sur un ton joueur. « J’aime bien l’idée d’une cérémonie très intime, entourés seulement de nos proches, et puis d’une réception plus haute en couleurs, dans laquelle on peut vraiment profiter, avec plus de monde. » Comme ça, il y a beaucoup moins de choses à gérer pour la partie la plus importante à tes yeux, et si les détails ne s’accordent pas à la perfection pour la réception, au moins tu n’aurais pas trop à t’en faire. « Ce ne sont que des suggestions, évidemment. » que tu souffles, coupant ta gêne d’un baiser rapidement posé contre ses lèvres.

Vous délaissez la piste de danse pour le bar à nouveau, et des photos des enfants viennent vous rassurer sur ce qui est présentement en train de se passer chez vous, avec tes parents. « Tu trouves qu’elle a mes yeux? » « Tout le monde trouve qu’elle a tes yeux. » que tu confirmes avec un rire, comme si l’avis de tes parents et de quelques amis équivalait à l’avis du monde entier. « Est-ce que ce serait ma marque de fabrique? » « Pour l’instant, c’est deux sur deux. » Un taux de réussite parfait, mais qui pouvait vraiment dire ce qui en serait pour la suite, si vous veniez à décider d’avoir d’autres enfants plus tard? « J’ai l’impression que chaque jour, elle change tellement, mais que d’un autre côté, on la reconnaît toujours très bien du premier jour. Elle a ses petites expressions et ses petits airs bien à elle. Je suis sûr qu’elle sera pleine de ressources, comme toi. Elle est maline, elle est débrouillarde, elle sait comment utiliser ses moyens pour obtenir ce qu’elle veut ou a besoin. Elle est déterminée et forte. » « C’est fou comment dans ta bouche, mes pires défauts sonnent comme des qualités. » que tu ne peux t’empêcher de commenter avec un rire. « J’espère simplement qu’elle aura ton grand cœur et ton empathie. » Des choses qu’il était bien difficile de juger alors qu’elle était si petite, si nouvelle dans votre univers. « Peut-être qu’elle deviendra un petit show partout où elle passe, comme j’étais quand j’avais l’âge de Jude. » Tu tentes de te projeter, mais c’est bien plus difficile que tu n’aurais pu l’imaginer, l’image de la toute petite Maia t’étant si précieuse que tu ne voulais pas t’en défaire. « Incorrigibles… » Tu hausses les épaules avec un rire. Probablement que vous êtes seulement comme tous les parents, constamment ébahis par les toutes petites choses que sont capables de faire votre progéniture. « Mais ça nous montre comment ils sont heureux comme des rois, avec tes parents, même si je n’en doutais pas une seule seconde. » « Ça me fait du bien de voir ça. J’ai l’impression qu’ils sont un peu moins loin, comme ça. » Même si techniquement, ils n’étaient qu’à une dizaine de minutes en voiture de vous, à peine. « Je propose quand même qu’on essaye au mieux de parler d’autre chose, ce soir. » Un défi peut-être, pour vraiment vous permettre de vous vider la tête de toutes les responsabilités et les inquiétudes qui viennent automatiquement avec vos petits humains. Tu déposes une énième coupe vide sur la table, réalisant que tu devrais peut-être avaler quelque chose pour contrer les effets de l’alcool qui se font de plus en plus ressentir. Tu viens glisser une main contre son cou, t’étirant autant que possible pour que tes lèvres se nichent contre son oreille. « Je préfère encore te dire combien j’ai hâte de te défaire de cet habit, plus tard ce soir. » que tu murmures avec envie alors qu’une main descend le long de son dos, et c’est seulement la présence d’un autre couple près de vous qui t’arrête dans ton mouvement, alors que tu reconnais vaguement l’un des collègues d’Isaac, sans doute venu vous offrir ses félicitations. Tu pouffes de rire, incapable de rester sérieuse devant le timing des plus inappropriés sans doute, tentant tout de même de garder un semblant de contenance.



(penisy #16) don't you worry - Page 2 P0rWgDf(penisy #16) don't you worry - Page 2 J36iNh6(penisy #16) don't you worry - Page 2 FyMeElc
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Y2qJLbW
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Vd7qr7j
(penisy #16) don't you worry - Page 2 YlMyvG3
(penisy #16) don't you worry - Page 2 HZjB4DU
(penisy #16) don't you worry - Page 2 872289volunteer
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Sdo13d7
(penisy #16) don't you worry - Page 2 2XVRHDx
(penisy #16) don't you worry - Page 2 FLBDXxB
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Isaac Jensen
le coeur au bout des doigts
le coeur au bout des doigts
(penisy #16) don't you worry - Page 2 FQgUS3L Présent
ÂGE : 38 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018), Maia (14.06.2022), Jack et Mila (01.08.2023)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
(penisy #16) don't you worry - Page 2 90374fe4c7cf647c214f3d806c6aaa253436d73e
POSTS : 28488 POINTS : 180

TW IN RP : dépression, anxiété, automutilation, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ angus #2

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Rwe2
(penisy #16) don't you worry - Page 2 LNatll2

(penisy #16) don't you worry - Page 2 8kgf
(penisy #16) don't you worry - Page 2 37QO3DK

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250

(roa, juin 2020)
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : eternal-lust (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), may0osh (gif olivia), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz & Max Novak
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection
https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook
https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen
https://open.spotify.com/playlist/3mzlBoYcxEFsR5dBzkGvpo?si=786a

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #16) don't you worry (penisy #16) don't you worry - Page 2 EmptySam 16 Juil 2022 - 22:14



Tu te plais à t'imaginer l'histoire des parents de Penny, à la fois impressionné et fasciné par leur historique. Si Penny t'explique que leur rencontre est des plus clichées : une première approche via des amis en commun à l'université, tu ne peux t'empêcher de sourire, commentant : « Tout en simplicité, ça s'accorde bien. » Kerrie et Jack te donnaient toujours l'impression que leur couple coulait de source sans que ce soit suspicieux, trop beau pour être vrai. Ils étaient deux personnes à part entière, mais soudées, complices et avenantes. Ils formaient cette équipe sans effort de laquelle émanait une bienveillance incommensurable. Il était peut-être facile de juger les Stringers d'un point de vue extérieur, et peut-être étais-tu victime de l'impression que l'herbe est plus verte ailleurs, mais cette famille t'avait prouvé à maintes reprises leur union et leur amour indéfectibles les uns pour les autres. Ils composaient à tes yeux de parfaits modèles avec de belles valeurs. « Ils m’ont toujours dit que c’était une évidence pour eux, dès le départ. Qu’ils feraient leur vie ensemble. » Ton sourire s'élargit, admiratif. « Je connais ce sentiment, » tu glisses avant de voler un tendre baiser à ton amoureuse. Tu ne t'imaginais pas mener ta vie auprès de quelqu'un d'autre que Penny, elle était en tout point la femme que tu aimais et avec qui tu désirais faire ta vie. Si tu doutais d'innombrables choses, ta petite amie et le futur que tu désirais avec elle était une inébranlable certitude.

Sur la thématique de mariage, l'union prochaine de Rory et Swann est abordée. « J’ai hâte de pouvoir célébrer un autre mariage avec toi à mes côtés. » Tu caresses doucement ses doigts des tiens, songeur. Une partie de toi se languissait aussi de cette cérémonie pour tout ce qu'elle représentait. Si tu ignorais une bonne partie de l'histoire entre Rory et Swann, tu connaissais quelques éléments sur ce dernier via Noa et le fait qu'il se lie à son amant pour toujours te donnait du courage, toi qui craignait tant devenir un fardeau pour Penny dont elle peinerait de se dépêtrer à cause de ta santé mentale si vous venez à vous unir légalement aussi dans le futur. Néanmoins, tes appréhensions ne t'épargnent pas le plaisir de te projeter à un tel moment, d'en rêver même. Tu confies à Penny tes avis et opinions sur les différents types de cérémonies, ainsi que les quelques idées que tu avais pu entretenir, étant bien heureux qu'encore une fois, vous vous trouviez sur la même longueur d'ondes. « Je suis bien d’accord. » Te mordillant distraitement la lèvre, tu ne peux t'empêcher de partager l'une des idées que tu avais vu pour votre hypothétique mariage, à laquelle ton amoureuse réagit avec surprise et bonheur, ce qui fait indéniablement palpiter ton cœur. « Je vois que c’est pas la première fois que tu y réfléchis… » Tu l'enlaces et déposes tes lèvres sur son front. « C'est une des contreparties au sentiment d'évidence, tout ça... » Tu justifies avec légèreté, avant de questionner curieusement Penny sur ce qu'elle pouvait avoir en tête pour le jour de son mariage. « La notion de plage me parle beaucoup. » Tu ne peux réprimer un rictus fier de l'entendre. « J’aime bien l’idée d’une cérémonie très intime, entourés seulement de nos proches, et puis d’une réception plus haute en couleurs, dans laquelle on peut vraiment profiter, avec plus de monde. » Tu t'imagines aisément la scène, y adhérant avec facilité. « Ce ne sont que des suggestions, évidemment, » conclut ta petite amie et tu acquiesces. « J'aime beaucoup tes suggestions, » tu fais avec franchise. « Tu entends quoi par "plus de monde" ? » Tu demandes curieusement. « Tu aimes bien l'idée de la lune de miel après le mariage ? » Tu enchéris. Tant que vous êtes sur ce sujet, autant l'exploiter, n'est-ce pas ?

Vous quittez la piste de danse et deux clichés des enfants envoyés par la mère de Penny imposent un sourire sur ton portrait. Tu partages les deux photographies avec ta moitié, t'étonnant qu'elle trouve que votre fille a hérité de tes yeux. « Tout le monde trouve qu’elle a tes yeux. » Tu ris légèrement, surpris mais supposant que cela était peut-être ta marque de fabrique, Jude ayant aussi le même regard que toi. Le jeu des similitudes continue, auquel tu te plais à t'adonner, cherchant tous ces petits traits de caractère ou de physique que votre enfant a hérité de vous, même si elle a à peine deux semaines de vie. Tu lui attribues toutefois aisément des ressemblances avec sa mère, dans cette personnalité qui se dessine de plus en plus à mesure qu'elle s'éveille dans votre monde. « C’est fou comment dans ta bouche, mes pires défauts sonnent comme des qualités. » « C'est parce que j'aime tout de toi, » tu affirmes en plongeant amoureusement ton regard dans le sien. « J’espère simplement qu’elle aura ton grand cœur et ton empathie. » Tu hausses les sourcils, ayant du mal à accepter ces compliments, bien qu'ils te fassent sourire poliment. « Peut-être qu’elle deviendra un petit show partout où elle passe, comme j’étais quand j’avais l’âge de Jude. » L'image te fait sourire davantage. « Je serais pas fâché de voir ça... » Tu admets avec malice. Un autre aveu est celui que vous ne pouvez vraiment vous détacher des petits êtres qui vivent avec vous bien longtemps, même si cette soirée est sensée être exclusivement en amoureux. Sans doute parce qu'ils définissent aussi qui vous êtes désormais : un couple de parents. « Ça me fait du bien de voir ça. J’ai l’impression qu’ils sont un peu moins loin, comme ça. » Tu acquiesces, compréhensif. « Je propose quand même qu’on essaye au mieux de parler d’autre chose, ce soir. » Tu ris légèrement. « Deal. » Après tout, c'était l'objectif de cette soirée spéciale, permise par le service de Jack et Kerrie. Penny dépose sa coupe vide sur le bar et tu remarques que tu as une cadence plus ralentie que la sienne. Tu t'apprêtes à reprendre le contenant que tu avais laissé de côté parce que ton attention était sur ton téléphone quand tu sens les doigts de ta petite amie se glisser dans ton cou, provoquant une myriades d'agréables frissons courant sur ton épiderme. « Je préfère encore te dire combien j’ai hâte de te défaire de cet habit, plus tard ce soir. » Ses propos ont l'effet de causer davantage de frisson, ainsi qu'un certain coup de chaud, surtout en sentant sa main descendre le long de ton dos. C'est l'intrusion de Noam dans votre champ de vision qui vous fait reprendre contenance, non pas sans embarras et fou rire à étouffer. « Hey ! Je suis content de vous voir ici ! » Il vous adresse, ton collègue ayant déjà rencontré Penny, notamment lorsqu'elle faisait du bénévolat à l'aile pédiatrique sous les traits d'Ariel. « Je t'ai vu lors de la course, avec ton garçon. Sympa le bolide. » « Merci, mais j'ai pas de mérite, c'était une idée de Penny, » tu rappelles, frottant affectueusement l'épaule de ta petite amie. « En tout cas, je voulais vous féliciter pour l'arrivée de votre bébé. Je suis content pour vous deux. » « Merci beaucoup, mate, » tu remercies sincèrement. « J'imagine qu'on va se croiser bientôt à l'hôpital, » il fait, son regard passant de Penny à toi. Tu as un petit pincement au cœur toutefois de penser que d'ici quelques semaines, il te faudra reprendre le travail et ainsi être moins présent à la maison. Tu chasses aussi bien que possible cette idée. « Bonne soirée à vous deux, » il vous fait avec un signe de main, une de ses amies le conviant sur la piste de danse. Tu observes quelques instants le duo se déhancher sur une chanson rythmée, assez amusé par les pas de danse de ton collègue, avant de confier à ta petite amie : « Je t'avoue que j'ai pas trop l'habitude, des galas. Je sais pas trop ce à quoi on doit s'attendre. » Tu glisses tes mains sur les hanches de ta petite amie. « Mais j'ai des idées pour l'after party que je pense maîtriser un peu mieux, et j'ai assez hâte. » Tu poses tendrement tes lèvres sur les siennes. Tu avais conscience que Penny était en convalescence, mais tu étais persuadé que vous trouverez bien des choses plaisantes à faire, tous les deux.



(penisy #16) don't you worry - Page 2 BKa2n3B
(penisy #16) don't you worry - Page 2 3836688744:



Dernière édition par Isaac Jensen le Dim 17 Juil 2022 - 6:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
l’ère de l'apaisement
En ligne
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Hu5cwsy Présent
ÂGE : trente-et-un ans (03.08.1992)
SURNOM : Penny étant déjà le surnom de Penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : deux ans qu'il lui fait vivre la plus folle et la plus belle des histoires, Isaac est tout pour elle et plus encore.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : la maison à Toowong commence à se faire petite entre Jude, Maia et l'arrivée imminente des jumeaux.
(penisy #16) don't you worry - Page 2 F0c82cd6bbcf2807fee54a1977213311e7cfc0c2
POSTS : 13682 POINTS : 60

TW IN RP : mentions d'agression sexuelle, neurodiversité, parentalité, mentions d'abandon d'enfant.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › fière belle-maman de Jude (13.09.2018) et maman de Maia (14.06.2022) et les jumeaux Jack et Mila (01.08.2023) › bénévole auprès des enfants malades depuis 2020 › être devant la caméra lui manque, mais elle sait son temps auprès des siens plus précieux que jamais.
CODE COULEUR : Penny crée des malaises en mediumorchid ou en teal.
RPs EN COURS : (03)flora #2micah #4scarlett.

+ the one and only (04)isaac #21isaac #22isaac #23isaac (ff)isaac (tel).
RPs EN ATTENTE : eddie #3 › rory #12 › you?

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 #20#21#22#23.


cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(penisy #16) don't you worry - Page 2 Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. harley) › (sign. siren charms) › (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) › (crackship cringer. nairobi ♡) › (tinder profile. AMGK ♡) › (dessin. mapartche ♡) › (gifs signa. gwennifergifs) › (userbars. loonywaltz)
DC : autumn galloway (ft. lucy boynton)
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny
https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home
https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer
https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #16) don't you worry (penisy #16) don't you worry - Page 2 EmptyDim 17 Juil 2022 - 3:02



don't you worry

PENNY STRINGER & @ISAAC JENSEN

« Tout en simplicité, ça s’accorde bien. » Ça représentait bien tes parents, en effet, la simplicité. Même si tu savais que derrière cette image se cachait bien souvent des adversités qu’ils avaient dû surmonter ensemble, des périodes troubles qui les avaient laissés pantois, trop souvent sans réponse, mais qu’ils avaient tout de même vaincu, à deux. Ce n’était pas seulement une petite histoire parfaite et sans embûche, non. C’était une histoire de résilience et de sacrifice, d’un amour qui est hors du commun, bien loin des histoires poubelles qui semblent être la norme de nos jours. Et tu voulais une histoire comme la leur, avec Isaac. Une histoire qui donnait envie, qui faisait des jaloux, qui paraissait incroyable, voire non crédible dans les yeux d’autrui, mais qui débordait d’une sincère qu’il était impossible d’inventer. Et après un an et de multiples montagnes russes émotionnelles, tu savais que vous étiez sur la bonne voie, lui et toi. « Je connais ce sentiment. » Tu souris doucement contre ses lèvres alors qu’il vient à nouveau t’embrasser. « C’est drôle, moi aussi. » Une confirmation que tu ne te lassais pas t’entendre et que tu ne te tannais pas non plus de lui rappeler. Sentiment si puissant qu’il avait su se faire une place dans vos pensées respectives, sur le sujet du mariage que vous abordiez pour la première fois en incluant la possibilité du vôtre, un jour, quelque part dans les chapitres de votre histoire. « C’est une des contrepartie au sentiment d’évidence, tout ça… » « Bien sûr, bien sûr. » que tu confirmes, te mordillant la lèvre, des étoiles plein les yeux alors qu’Isaac te renvoie la question, poussant à une vulnérabilité que tu ne pensais pas avoir ce soir, mais derrière laquelle tu ne cherches pas à te cacher. « J’aime beaucoup tes suggestions. Tu entends quoi par ‘plus de monde’? » Tu balances légèrement la tête. « Je sais pas, pour la cérémonie ce serait que les gens dont on est très proches, alors pour la réception il y aurait plus les amis, les collègues, la parenté éloignée, et les +1 de tout ces gens-là s’ils le souhaitent. » que tu expliques, sans toi-même avoir une idée trop précise. Tout ce que tu sais, c’est que tu aimerais que pour l’échange de vœux, ce ne soit que ceux que tu comptes parmi tes essentiels qui t’entourent, quelques noms te venant déjà en tête, même si tu demeurais consciente que d’aujourd’hui au jour où tu préparerais réellement un mariage, tu avais le temps de changer d’idée des dizaines, voire des centaines de fois. « Tu aimes bien l’idée de la lune de miel après le mariage? » « Ça dépend. » que tu réponds en te mordillant légèrement la lèvre. On parle d’une lune de miel avec ou sans enfant? » Et même en posant la question, tu n’es pas certaine d’avoir une préférence en termes de scénario, les deux comportant des hauts et des bas bien distincts.

Dans le jeu des ressemblances, il semble déjà évident que Maia tient beaucoup de toi, chose qu’Isaac s’amuse à décrire d’une belle façon quand vraiment, il tente simplement de dire qu’elle est pressée et impatiente comme tu peux l’être, prête à tout et n’importe quoi pour obtenir ce que tu veux. « C’est parce que j’aime tout de toi. » Tu secoues la tête doucement, rougissante. « Charmeur. » que tu rouspètes, comme tu le fais chaque fois que tu peines à croire ses compliments, sans pourtant remettre en doute sa parole. « Je serais pas fâché de voir ça… » Tu échappes un petit rire. « J’espère que tu es prêt à gérer avec la grosse personnalité qui vient avec. » que tu précises, moqueuse. Ta mère aimait constamment te rappeler que dès ton plus jeune âge, tu n’aimais pas suivre les consignes, voulant faire seulement à ta tête. Vous décidez ensuite d’un commun accord d mettre le sujet des enfants sur la glace, du moins d’essayer pour vraiment vous concentrer pleinement sur vous deux, ce qui ne manque pas de te donner une petite idée. Tes lèvres se glissent près de son oreille, tu y murmures une envie qui se fait croissante depuis le début de la soirée, surtout maintenant que l’alcool s’assure d’abaisser tes inhibitions. La conversation est coupée court avant même qu’elle ne commence, interrompue par l’un des collègues d’Isaac à qui tu souris alors que tu suis difficilement la conversation entre les deux hommes, ton esprit encore quelque part contre le corps de ton amoureux, dont tu sens la main qui se serre contre ton épaule, sans toutefois savoir pourquoi. « En tout cas, je voulais vous féliciter pour l’arrivée de votre bébé. Je suis content pour vous deux. » « C’est gentil, merci. » que tu réponds au même moment qu’Isaac le remercie aussi, et quand il est mention de l’hôpital où les deux hommes se reverront bientôt, ton sourire s’efface légèrement, appréhendant déjà le moment où il vous faudrait sortir de votre bulle familiale et reprendre vos routines, lui à l’hôpital, toi désormais à la maison avec Maia et Jude à temps partiel. Tu ne dis rien toutefois, te contentes de lui offrir un sourire alors qu’il s’éclipse aussi vite qu’il est arrivé, te retournant vers Isaac et étouffant un nouveau fou rire alors que tu repenses au début de ce petit échange. « Une chance qu’il a pas entendu ce que je t’ai dit. » que tu pouffes, te cachant le visage contre le torse de ton amoureux, tes mains continuant de caresser le bas du dos d’Isaac. « Je t’avoue que j’ai pas trop l’habitude, des galas. Je sais pas trop ce à quoi on doit s’attendre. » « Oh tu sais, c’est juste un peu plus de tout ça. Beaucoup de boissons, quelques danses, quelques discours sans doute, des enchères pour ramasser plus de fonds. Rien de bien palpitant. » que tu réponds, bien trop habituée de ce genre d’évènements pour que celui de ce soir soit bien différent des autres, la compagnie et la célébration derrière étant à tes yeux bien plus importantes que le gala en lui-même. Surtout lorsque tu sens les mains d’Isaac qui se pressent sur tes hanches et que le regard qu’il te lance se veut des plus éloquent. « Mais j’ai des idées pour l’after party que je pense maîtriser un peu mieux, et j’ai assez hâte. » « Oh c’est vrai? » que tu demandes, alors que tu te mords la lèvre inférieure, oubliant soudainement tous les gens autour et toutes les instructions laissées par ta sage-femme, disant que tu devais rester sage pendant encore quelques semaines. « Je pense que j’ai besoin d’en savoir un peu plus, pour pouvoir patienter jusque-là. » que tu murmures contre ses lèvres avant d’y déposer tes lèvres, avec un peu plus d’ardeur.



(penisy #16) don't you worry - Page 2 P0rWgDf(penisy #16) don't you worry - Page 2 J36iNh6(penisy #16) don't you worry - Page 2 FyMeElc
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Y2qJLbW
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Vd7qr7j
(penisy #16) don't you worry - Page 2 YlMyvG3
(penisy #16) don't you worry - Page 2 HZjB4DU
(penisy #16) don't you worry - Page 2 872289volunteer
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Sdo13d7
(penisy #16) don't you worry - Page 2 2XVRHDx
(penisy #16) don't you worry - Page 2 FLBDXxB
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Isaac Jensen
le coeur au bout des doigts
le coeur au bout des doigts
(penisy #16) don't you worry - Page 2 FQgUS3L Présent
ÂGE : 38 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018), Maia (14.06.2022), Jack et Mila (01.08.2023)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
(penisy #16) don't you worry - Page 2 90374fe4c7cf647c214f3d806c6aaa253436d73e
POSTS : 28488 POINTS : 180

TW IN RP : dépression, anxiété, automutilation, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ angus #2

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Rwe2
(penisy #16) don't you worry - Page 2 LNatll2

(penisy #16) don't you worry - Page 2 8kgf
(penisy #16) don't you worry - Page 2 37QO3DK

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250

(roa, juin 2020)
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : eternal-lust (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), may0osh (gif olivia), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz & Max Novak
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection
https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook
https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen
https://open.spotify.com/playlist/3mzlBoYcxEFsR5dBzkGvpo?si=786a

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #16) don't you worry (penisy #16) don't you worry - Page 2 EmptyDim 17 Juil 2022 - 7:09



Ce plongeon au sein d'une partie de l'histoire des parents de Penny insuffle une conversation qui te laisse rêveur. Tu te plais à imaginer leur passé, considérant ces deux personnes comme exemplaires, quand bien même tu ne peux qu'imaginer ce qu'ils ont eu à traverser ensemble et les épreuves qu'ils franchissent encore dans le cadre de leur histoire. Cela faisait à tes yeux les plus belles romances, toutefois, les plus fortes unions et les plus authentiques couples, ceux qui avaient su se tenir droit dans la houle et s'épauler en tout temps, peu importe la teneur du tsunami de la vie qui les enveloppait ; ceux qui partageaient le bon comme le mauvais et faisaient en sorte de maintenir un équilibre pour que chacun soit le plus épanoui possible. Tu t'appliquais à donner chaque jour la meilleure version de toi-même et naviguer le plus judicieusement possible sur les vagues de surprises et déconvenues qui avaient su et savaient encore vous secouer, Penny et toi, pour que le bien-être de ta petite amie soit en tout temps honoré et qu'elle soit le plus heureuse possible.

Tu te reconnaissais dans cette évidence que Penny te relatait, ta petite amie t'apparaissant comme telle, ce que tu ne te prives pas de lui glisser avant de lui dérober un doux baiser. « C’est drôle, moi aussi. » Tu ris légèrement et vous poursuivez sur la thématique du mariage, d'abord suscitée par cette chanson sur laquelle vous dansiez qui avait aussi jouée au mariage de Greg et Noa, puis ces cérémonies auxquelles vous avez assistés ainsi que celles auxquelles vous seriez potentiellement conviés - ou acteurs principaux, dans le plus idéal des scénarii. Il semble que vous vous rejoignez aisément sur de nombreux avis de comment vous souhaiteriez éventuellement que se déroule votre mariage, même si cela demeure sur le domaine de l'hypothèse et que vous exploriez avec goût les tréfonds du conditionnel, bien que tu n'oublies pas la réaction qui avait étiré si joliment les traits de ta petite amie lorsque tu avais évoqué la notion de votre mariage, quelques minutes plus tôt. Cette conversation a un goût de rêve, Penny te comblait au quotidien et tu ne pouvais qu'imaginer l'immense honneur et l'euphorie totale que tu ressentirais qu'elle devienne ta femme. « Je sais pas, pour la cérémonie ce serait que les gens dont on est très proches, alors pour la réception il y aurait plus les amis, les collègues, la parenté éloignée, et les +1 de tout ces gens-là s’ils le souhaitent. » Tu souris doucement, un peu craintif néanmoins que vous vous retrouviez possiblement submergés par une marée humaine pour la réception, mais il était fort possible que tu te faisais des idées également. Dans tous les cas, tu appréciais cette dualité entre l'échange de vœux plus intimes et la suite des événements sous des dimensions plus festives. « J'aime bien cette organisation, » tu valides avant de t'intéresser à la lune de miel et ce qu'en pensez ton amoureuse. Si certains couples considéraient ce moment comme un incontournable, d'autres ne l'organisaient pas, ou considéraient simplement leur prochain voyage comme tel, sans fioriture. « Ça dépend. On parle d’une lune de miel avec ou sans enfant? » « Mh, je sais pas. D'un côté, je trouve que ça peut faire de très beaux souvenirs avec les enfants et de l'autre, ça peut aussi être très intéressant juste en amoureux. Les deux ont des avantages... » tu avoues, considérant les deux options. Indéniablement, si vous veniez à décider de réaliser une lune de miel en amoureux, tu devinais que vous auriez du mal à laisser les enfants derrière vous, vu comment il ne vous avait pas été totalement facile de quitter le domicile une heure plus tôt. Néanmoins, les circonstances seront différentes aussi, tu augurais que vous seriez plus ancrées dans une routine et votre nourrisson sera aussi plus âgé.

Même si tu juges sur un peu plus de deux semaines de vie, tu prédis que votre fille sera aussi forte de caractère et déterminée que sa mère, deux traits de caractères que tu juges telles des qualités, même si Penny les décrit comme des défauts. « Charmeur, » elle te fait et tu souris largement, fier de toi, prenant sans problème ce blâme. Par ailleurs, si Maia ressemble à sa mère lorsqu'elle était petite, tu affirmes que cela ne te déplairait pas. « J’espère que tu es prêt à gérer avec la grosse personnalité qui vient avec. » « J'aime les grosses personnalités. Je me dis que ça en fait des personnes qui savent se battre pour elles-mêmes et les gens qu'elles aiment, » tu valorises avec amour, tes doigts caressant la peau de ta petite amie. Ca promettait sans doute aussi des caprices, des crises et des pieds et poings tapés, mais c'était un défi que tu acceptais avec plaisir de te relever - même si tu reconnaissais que tu risquerais plus d'une fois d'inspirer profondément ou de t'arracher quelques cheveux. Peu importe comment serait la petite, tu l'aimais déjà inconditionnellement, tout comme son frère.

Si tu trempais tes lèvres dans le champagne au moment où Penny articulait une phrase des plus alléchantes à ton oreille, sans doute aurais-tu risqué de boire la tasse. En échange, ton corps réagissait, conquis par ses paroles, des frissons courant avec délice le long de ton échine tandis que la chaleur montait en toi. Si ce n'était pas pour l'intrusion de Noam, tu te serais certainement plu à enchérir. Plutôt, tes joues sont rosées à l'idée que ton collègue ait pu surprendre quelques uns des mots et échanges corsés qui les accompagnaient entre Penny et toi. « Une chance qu’il a pas entendu ce que je t’ai dit, » pouffe Penny et tu ne peux t'empêcher de rire, décontractant tes épaules. « On joue à un jeu dangereux, » tu commentes sensuellement, ton intonation frisant la provocation. Tu enlaces ton amoureuse qui a pris place contre ton torse et tu lui avoues, dans une tentative de baisser un peu la température en toi, que le gala rime avec des eaux bien troubles pour toi, tes connaissances réduites sur ce type d'événements. « Oh tu sais, c’est juste un peu plus de tout ça. Beaucoup de boissons, quelques danses, quelques discours sans doute, des enchères pour ramasser plus de fonds. Rien de bien palpitant. » « Beaucoup de boissons et quelques danses. C'est noté et je te réserve le prochain slow, alors. » Tu sélectionnes sans scrupule tes ingrédients préférés. « Le côté palpitant sera notre affaire, » tu aguiches à son oreille. Tu reprends ta coupe de champagne délaissée sur le bar. « J'ai des idées pour l’after party que je pense maîtriser un peu mieux, et j’ai assez hâte, » tu explicites, ce qui fait réagir Penny qui se mord la lèvre dans ce geste qui t'est toujours si attirant. « Oh c’est vrai? » Tu acquiesces, espiègle. « Je pense que j’ai besoin d’en savoir un peu plus, pour pouvoir patienter jusque-là. » Ton sourire est éloquent et tu viens glisser à son oreille : « Disons que l'un de mes objectifs sera de rappeler à chaque partie de ton corps à quel point je les aime. Puis je soupçonne que le fait que mes habits risquent de ne pas faire long feu sera un atout intéressant... » Tu laissais suavement glisser ta main dans son dos. Tu n'oubliais pas que Penny était en convalescence et tu te promettais d'être attentif et attentionné à ce corps qui avait été mené à rude épreuve et avait donné la vie dans un acte époustouflant. Cependant, tout en obéissant aux conseils prodigués et sans créer d'actes précipités qui seraient regrettables, tu étais confiant de dénicher des moyens de donner du plaisir à ta petite amie.



(penisy #16) don't you worry - Page 2 BKa2n3B
(penisy #16) don't you worry - Page 2 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
l’ère de l'apaisement
En ligne
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Hu5cwsy Présent
ÂGE : trente-et-un ans (03.08.1992)
SURNOM : Penny étant déjà le surnom de Penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : deux ans qu'il lui fait vivre la plus folle et la plus belle des histoires, Isaac est tout pour elle et plus encore.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : la maison à Toowong commence à se faire petite entre Jude, Maia et l'arrivée imminente des jumeaux.
(penisy #16) don't you worry - Page 2 F0c82cd6bbcf2807fee54a1977213311e7cfc0c2
POSTS : 13682 POINTS : 60

TW IN RP : mentions d'agression sexuelle, neurodiversité, parentalité, mentions d'abandon d'enfant.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › fière belle-maman de Jude (13.09.2018) et maman de Maia (14.06.2022) et les jumeaux Jack et Mila (01.08.2023) › bénévole auprès des enfants malades depuis 2020 › être devant la caméra lui manque, mais elle sait son temps auprès des siens plus précieux que jamais.
CODE COULEUR : Penny crée des malaises en mediumorchid ou en teal.
RPs EN COURS : (03)flora #2micah #4scarlett.

+ the one and only (04)isaac #21isaac #22isaac #23isaac (ff)isaac (tel).
RPs EN ATTENTE : eddie #3 › rory #12 › you?

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 #20#21#22#23.


cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(penisy #16) don't you worry - Page 2 Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. harley) › (sign. siren charms) › (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) › (crackship cringer. nairobi ♡) › (tinder profile. AMGK ♡) › (dessin. mapartche ♡) › (gifs signa. gwennifergifs) › (userbars. loonywaltz)
DC : autumn galloway (ft. lucy boynton)
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny
https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home
https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer
https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #16) don't you worry (penisy #16) don't you worry - Page 2 EmptyDim 17 Juil 2022 - 14:35



don't you worry

PENNY STRINGER & @ISAAC JENSEN

Cette conversation sur les mariages prend une tournure qui accélère indéniablement ton rythme cardiaque alors que vous vous permettez des commentaires qui laissent sous-entendre sans l’ombre d’un doute des envies qui existent autant pour lui que pour toi. Tout n’est que de l’hypothèse pour l’instant, mais ça te fait tout de même plaisir de te soumettre à cet exercice en sachant qu’une fois encore, vos rêves s’accordent sans même que vous ne soyez dans l’obligation de faire quelconque compromis que ce soit. Ce ne sont que des grandes lignes, des fabulations pour l’instant alors que tu poses simplement tes préférences en terme de cérémonie et de réception, sachant pertinemment qu’au potentiel moment d’organiser tout cela, il y aurait bien des dizaines, des centaines de détails à revoir sans aucun doute. Mais tout cela n’a pas d’importance ce soir, quand tu préfères simplement rêver et croire que toi aussi, tu pourrais avoir le droit à cette histoire digne d’un conte de fée. « J’aime bien cette organisation. » te confirme ton amoureux ce qui t’arrache évidemment un sourire de satisfaction à l’entendre. « Mh, je sais pas. D’un côté, je trouve que ça peut faire de très beaux souvenirs avec les enfants et de l’autre, ça peut aussi être très intéressant juste en amoureux. Les deux ont des avantages… » « Je vois qu’on a le même dilemme. » que tu souffles amusée, pourtant bien peu surprise d’être une fois de plus exactement sur la même longueur d’ondes avec ton amoureux, au sujet de cette hypothétique lune de miel. « J’aime bien l’idée d’une destination exotique. Un endroit où on est jamais allé, ni un ni l’autre. » Quelque chose à découvrir de A à Z, à deux ou à quatre, selon vos futurs choix. Tu n’es pas bien difficile en réalité. Si vous veniez vraiment à vous marier, ou devrais-tu plutôt dire quand vous viendrez à vous marier, vous auriez tout le temps du monde à prendre ce genre de décisions ensemble, et ce simple fait suffit à te provoquer de nombreux papillons dans le bas de ton ventre, bien trop similaire à ceux que tu ressentais lorsque vous commenciez à peine à vous fréquenter. « Elle est intéressante cette conversation. Rappelle-moi de rajouter cette chanson à notre playlist. » que tu souffles amusée, sachant pertinemment que cette chanson sur laquelle vous avez dansé un slow ce soir et au mariage de Greg et Noa garderait une signification toute particulière à votre histoire.

« J’aime les grosses personnalités. Je me dis que ça en fait des personnes qui savent se battre pour elles-mêmes et les gens qu’elles aiment. » Tu secoues doucement la tête, oubliant momentanément que vous parlez toujours de la potentielle personnalité de votre fille, surtout si elle vient à tenir de toi. Tu es sans cesse impressionnée par cette capacité qu’a Isaac de tourner les choses d’une manière plus positive, le verre à moitié plein plutôt qu’à vide. Ça contrastait bien souvent avec cette vision qu’il parvenait pourtant à avoir de lui-même, ce qui te serrait le cœur une fois de plus. « Si seulement tu arrivais à te voir comme tu vois les autres. Comment moi je te vois. » que tu murmures doucement, la voix emplie de douceur, posant un regard amoureux sur lui. Tu savais que c’était un combat de tous les jours pour ton amoureux de combattre les élans de noirceur qui pouvaient s’emparer de lui, de ne pas croire sans se battre cette petite voix qui tentait de lui faire croire qu’il ne valait rien, qu’il n’était qu’un poids dans la vie de ses proches, dans ta vie alors que c’était bien tout le contraire. Chaque jour, tu te faisais un point d’honneur de lui rappeler combien il t’était précieux, combien tu l’aimais pour lui, pour tout ce qu’il pouvait être, que tu le chérissais de la tête aux pieds. Ce soir, tu allais même jusqu’à glisser des mots se voulant plus provocateurs alors que tu cherchais à vous rappeler que cette soirée, a l’extérieur du gala, était à propos de vous et de votre couple, de ce premier milestone dûment achevé.

L’interruption provoque des fous rires retenus, vous parvenez tout de même à avoir une conversation plus ou moins décente avec le collègue d’Isaac même si les pensées elles, sont restées sur ces derniers mots murmurés dans le creux de l’oreille de ton amoureux. « On joue à un jeu dangereux. » « J’aime bien ce genre de jeu. » que tu réponds aussitôt sur le même ton provocateur que lui. Tu lui expliques vaguement le déroulé d’une soirée du genre, ton attention toujours ailleurs toutefois alors que tes doigts ambitionnent de moins en moins subtilement leurs caresses sur le corps de ton amoureux. « Beaucoup de boissons et quelques danses. C’est noté et je te réserve le prochain slow, alors. » « Je te confirme que tous les slows de la soirée te sont réservés. » Tu n’avais certainement pas l’intention de danser avec qui que ce soit d’autre ce soir, surtout pas maintenant que ton esprit semblait décidé à se perdre dans des envies bien précises. « Le côté palpitant sera notre affaire. » Sa voix contre ton oreille te fait frissonner une fois de plus. « T’as toujours été très doué pour ça. » que tu t’amuses alors que tu le regardes prendre une nouvelle de sa coupe. Isaac pousse le jeu encore plus loin et tu sens ton envie qui se décuple avec chaque mot prononcé contre oreille. « Disons que l’un de mes objectifs sera de rappeler à chaque partie de ton corps à quel point je les aime. Puis je soupçonne que le fait que mes habits risquent de ne pas faire long feu sera un atout intéressant. » « Un atout essentiel. » que tu précises dans un murmure alors que ton regard retrouve le sien. « Et tu en as beaucoup, des objectifs comme celui-là? » que tu lui demandes, tes doigts se baladant sur le torse de ton amoureux, s’accrochant un peu trop longtemps contre les quelques boutons de sa chemise que tu rêves déjà de défaire. « Est-ce que je suis trop pressée si je te dis que j’ai bien envie de passer à l’after aussi vite que possible? » Peut-être que c’est le champagne qui te fait perdre toute inhibition de la sorte, mais tu ne voudrais rien en changer. Le gala avait soudainement bien peu d’intérêt à tes yeux quand tout ton être semblait te réclamer de retrouver celui de ton amoureux, surtout après plusieurs semaines où votre intimité avait été reléguée au second plan, entre tes dernières semaines de grossesse douloureuses et épuisantes, et les premières semaines de vie de votre fille qui avait elles aussi été bien épuisantes, mais aussi merveilleuses et bien remplies. « Ce serait quoi, l’acte le plus téméraire que tu as posé par le passé? » Là, c’est carrément le champagne qui te monte à la tête alors que tu baisses toutes tes barrières. Et il comprendra par tes mains qui se font trop baladeuses, ta voix qui se fait trop aguicheuse et ton regard qui se fait grandement entendu que tu ne parles pas ici d’acte impliquant un saut en parachute ou toute autre idée de folies comme celle-là, mais bien plutôt des actes se jouant sous le signe des jeux dangereux, où la chaleur grimpe trop vite et que le feu du désir contrôle absolument tout, au point d’en perdre le contrôle justement.



(penisy #16) don't you worry - Page 2 P0rWgDf(penisy #16) don't you worry - Page 2 J36iNh6(penisy #16) don't you worry - Page 2 FyMeElc
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Y2qJLbW
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Vd7qr7j
(penisy #16) don't you worry - Page 2 YlMyvG3
(penisy #16) don't you worry - Page 2 HZjB4DU
(penisy #16) don't you worry - Page 2 872289volunteer
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Sdo13d7
(penisy #16) don't you worry - Page 2 2XVRHDx
(penisy #16) don't you worry - Page 2 FLBDXxB
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Isaac Jensen
le coeur au bout des doigts
le coeur au bout des doigts
(penisy #16) don't you worry - Page 2 FQgUS3L Présent
ÂGE : 38 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018), Maia (14.06.2022), Jack et Mila (01.08.2023)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
(penisy #16) don't you worry - Page 2 90374fe4c7cf647c214f3d806c6aaa253436d73e
POSTS : 28488 POINTS : 180

TW IN RP : dépression, anxiété, automutilation, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ angus #2

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Rwe2
(penisy #16) don't you worry - Page 2 LNatll2

(penisy #16) don't you worry - Page 2 8kgf
(penisy #16) don't you worry - Page 2 37QO3DK

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250

(roa, juin 2020)
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : eternal-lust (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), may0osh (gif olivia), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz & Max Novak
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection
https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook
https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen
https://open.spotify.com/playlist/3mzlBoYcxEFsR5dBzkGvpo?si=786a

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #16) don't you worry (penisy #16) don't you worry - Page 2 EmptyLun 18 Juil 2022 - 5:16



Enlacés l'un contre l'autre, dansant au rythme de cette chanson douce proclamant l'amour, vous vous plaisez à imaginer cette hypothétique journée durant laquelle vous vous diriez oui pour l'éternité. Ce projet te comble d'un bonheur incommensurable, il te procure impatience et félicité pour l'avenir que tu partages avec la femme que tu aimes de tout ton cœur. Encore une fois, tu as la sensation d'être en plein rêve éveillé, quand bien même vous aviez essuyé des épreuves ces derniers mois. Tout le négatif s'estompait si rapidement pour toi, devenaient rapidement de simples souvenirs, quand tu mesurais toute la joie qui résidait au sein de votre union et de ce foyer que vous construisiez jour après jour, à votre image, votre façon, à votre amour.

« J’aime bien l’idée d’une destination exotique. Un endroit où on est jamais allé, ni un ni l’autre, » te confie Penny et tu restes songeur, t'imaginant ces paysages. « Un endroit à découvrir pour un nouveau chapitre de notre vie, » tu décris, rêveur. « Exotique plutôt côté océan indien, pacifique ou atlantique ? » Tu questionnes, curieux. « Elle est intéressante cette conversation. Rappelle-moi de rajouter cette chanson à notre playlist. » Ton sourire s'élargit. Plus le temps passait, plus cette mélodie s'associait à de très beaux souvenirs. « Sans faute. » Tu hésites quelques instants, avant d'ajouter avec malice : « Qui sait, elle pourrait peut-être même apparaître dans une playlist mariage. » Non pas que tu voulais copier Greg et Noa, en plus que vous aviez aussi vos chansons spéciales pour votre histoire, mais tu pensais qu'elle pouvait peut-être figurer parmi les nombreux titres que cette playlist regrouperait.

Positionner les petits êtres animant votre maisonnée en pensée plus secondaire le temps d'une soirée s'avère une tâche assez ardue, surtout considérant la naissance récente de Maia. Tu sais pertinemment que les deux petits sont entre d'excellentes mains et tu ne doutes pas que tout se passe pour le mieux à Toowong, mais ces clichés envoyés par la mère de ton amoureuse te mettent du baume au cœur, tout comme t'incitent à tisser les ressemblances entre la jeune maman et sa progéniture. Tu es charmé à l'idée de déceler des similitudes physiques entre Maia et Penny, mais aussi en termes de personnalité, bien que le nourrisson soit encore jeune pour déterminer son caractère avec assurance. Cependant, tu prédis que la petite héritera de la détermination de sa mère, une notion dont tu tires fierté, valorisant ces fortes personnalités au grand cœur qui font selon toi beaucoup de bien dans le monde. « Si seulement tu arrivais à te voir comme tu vois les autres. Comment moi je te vois. » Tu inspires profondément, soupirant doucement. Penny t'était un soutien indéfectible et inestimable pour que tu apprennes peu à peu à t'accepter, voire même apprécier certains aspects de toi, mais la tâche était sinueuse et incertaine et tu n'étais jamais à l'abris d'une pensée qui assombrissait en un millième de seconde tout le tableau lumineux que tu tentais d'ériger si soigneusement. « Ca va beaucoup mieux grâce à toi, » tu avoues en enlaçant amoureusement ta petite amie. Cela faisait partie d'une autre des certitudes de ta vie : cette dernière était beaucoup plus belle et facile à vivre avec Penny. Non seulement la jeune femme égayait-elle ton quotidien, elle apportait aussi toute sa chaleureuse lumière dans les parties les plus sombres de ton esprit. Un jour peut-être que ces ombres se rétréciront enfin, de sorte à devenir futiles, inoffensives.

L'échange avec Noam se veut aussi naturel que possible, quand bien même ton collègue vous a abordé au cours d'échanges peu catholiques. Tu décontractes tes épaules et laisses filer un rire nerveux quand l'homme est à bonne distance, remarquant que vous jouiez tout de même à un jeu dangereux. A vous chercher ainsi, tu ne doutais pas que vous vous trouverez - et tu ne t'en plaignais pas. « J’aime bien ce genre de jeu. » « Moi aussi, beaucoup, » tu avoues dans un rire complice. Les mains de Penny sur ton corps créent de délicieux frissons sur ton épiderme et tu tentes vainement de te changer les idées et garder contenance, évoquant ta faible connaissance en termes de gala. Tu retiens la notion d'alcool et de danse, un combo auquel tu penses pouvoir correctement t'adonner. « Je te confirme que tous les slows de la soirée te sont réservés. » « J'aime beaucoup cette exclusivité. J'ai hâte à ceux de cette nuit aussi, » tu susurres à son oreille, embrassant doucement son cou, avant de susurrer : « Le côté palpitant sera notre affaire. » « T’as toujours été très doué pour ça. » « J'ai la parfaite partenaire. » Un éclat de fierté dans ton regard, tu te redresses à contrecœur pour reprendre ta coupe de champagne. Tu n'es pas certain si elle te désaltérera ou sera l'équivalent d'huile sur le feu de tes ardeurs, toutefois. Tu décris un avant-goût de tes ambitions pour la suite de la partie de votre soirée qui se tiendra en tête à tête. « Et tu en as beaucoup, des objectifs comme celui-là? » Tu te mordilles discrètement la lèvre inférieure, sentant les doigts de la jeune femme s'immiscer parmi les boutons de ta chemise. « Toujours plus chaque minute qui passe. » « Est-ce que je suis trop pressée si je te dis que j’ai bien envie de passer à l’after aussi vite que possible? » Ton cœur tambourinant dans ta poitrine est en parfait accord avec cette potentielle presse. « Si tu es trop pressée, je t'accompagne volontiers sur cette attitude. Je suis du même avis que toi » « Ce serait quoi, l’acte le plus téméraire que tu as posé par le passé? » Tu considères ta petite amie, comprenant à son regard éloquent qu'elle évoque l'acte le plus téméraire dans un domaine bien précis. « Est-ce que cet acte ne pourrait-il pas se dérouler ce soir ? » Tu négocies, n'ayant de désir et d'yeux que pour Penny et le futur imminent, incapable de te plonger dans le passé, si ce n'est cette première fois que vous ayez eue ensemble qui a une marque unique dans ta mémoire. « Est-ce qu'on ne pourrait pas écrire un passage très très téméraire, ce soir ? » Rajouter des lignes à vos audaces. Tu rapproches doucement Penny de toi, tes mains sur sa taille. « Je peux faire en sorte qu'il soit parmi les plus téméraires, » tu fais avec ambition. « Je me sens très inspiré. » Tu caresses doucement ses doigts.



(penisy #16) don't you worry - Page 2 BKa2n3B
(penisy #16) don't you worry - Page 2 3836688744:



Dernière édition par Isaac Jensen le Dim 11 Sep 2022 - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
l’ère de l'apaisement
En ligne
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Hu5cwsy Présent
ÂGE : trente-et-un ans (03.08.1992)
SURNOM : Penny étant déjà le surnom de Penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : deux ans qu'il lui fait vivre la plus folle et la plus belle des histoires, Isaac est tout pour elle et plus encore.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : la maison à Toowong commence à se faire petite entre Jude, Maia et l'arrivée imminente des jumeaux.
(penisy #16) don't you worry - Page 2 F0c82cd6bbcf2807fee54a1977213311e7cfc0c2
POSTS : 13682 POINTS : 60

TW IN RP : mentions d'agression sexuelle, neurodiversité, parentalité, mentions d'abandon d'enfant.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › fière belle-maman de Jude (13.09.2018) et maman de Maia (14.06.2022) et les jumeaux Jack et Mila (01.08.2023) › bénévole auprès des enfants malades depuis 2020 › être devant la caméra lui manque, mais elle sait son temps auprès des siens plus précieux que jamais.
CODE COULEUR : Penny crée des malaises en mediumorchid ou en teal.
RPs EN COURS : (03)flora #2micah #4scarlett.

+ the one and only (04)isaac #21isaac #22isaac #23isaac (ff)isaac (tel).
RPs EN ATTENTE : eddie #3 › rory #12 › you?

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 #20#21#22#23.


cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(penisy #16) don't you worry - Page 2 Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. harley) › (sign. siren charms) › (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) › (crackship cringer. nairobi ♡) › (tinder profile. AMGK ♡) › (dessin. mapartche ♡) › (gifs signa. gwennifergifs) › (userbars. loonywaltz)
DC : autumn galloway (ft. lucy boynton)
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny
https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home
https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer
https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #16) don't you worry (penisy #16) don't you worry - Page 2 EmptyDim 4 Sep 2022 - 13:30



don't you worry

PENNY STRINGER & @ISAAC JENSEN

« Un endroit à découvrir pour un nouveau chapitre de notre vie. » Cela te fait sourire au point que tu en oublierais presque que tout ceci est hypothétique. Tu ne doutes pas un seul instant que tu veux faire le restant de ta vie auprès d’Isaac et l’idée d’un jour unir ta vie à la sienne fait naître une panoplie de papillons dans ton bas ventre. Le Jensen n’a toutefois pas mis le genou par terre pour le moment, même si l’idée semble aussi enchanteresse pour toi que pour lui. « Exotique plutôt côté océan indien, pacifique ou atlantique? » Tu hausses les épaules, peu surprise de la curiosité de ton amoureux. « Surprends-moi. » Pas aujourd’hui, pas demain, sûrement pas tout de suite, mais un jour peut-être. Dans la dernière année, Isaac avait été témoin à de nombreuses reprises de ton amour pour les surprises et n’avait jamais failli à t’en faire voir de toutes les couleurs. Cela allait à merveille avec votre quotidien rythmé de hauts et de bas en tout genre, qui pourrait en effrayer plus d’un mais qui avait su vous rendre plus fort, plus soudé et plus amoureux que jamais comme le prouvait ce moment des plus magiques. « Sans faute. » Tes doigts caressent doucement sa nuque, au rythme de la musique qui s’achève. « Qui sait, elle pourrait peut-être même apparaître dans une playlist mariage. » « Tu me fais rêver, tu le sais ça? » D’une vie que tu n’avais même pas cru possible pour toi. D’une vie remplie d’amour, d’une maison rempli de rires d’enfants et de jouets en tout genre, d’un quotidien si différent de tout ce que tu t’étais imaginée par le passé, mais tellement plus rempli que tout ce dont tu aurais pu rêver.

« Ça va beaucoup mieux grâce à toi. » Si tu acceptes le compliment avec un sourire, tu aimerais lui rappeler encore et encore que tout le travail, c’est lui qu’il le fait et que le crédit lui revient d’autant plus. Mais tu ne souhaites pas teinter cette soirée d’un nuage de noirceur, d’un sujet qui peut trop facilement devenir lourd alors tu te contentes de l’enlacer, allant même jusqu’à jouer avec le feu avant d’être temporairement interrompu par l’un des collègues d’Isaac, ce qui ne manque pas de t’amuser. « Moi aussi, beaucoup. » C’est peut-être l’alcool qui te monte à la tête, le manque de sommeil ou alors le fait que dans les dernières semaines, votre intimité a été réduit à néant avec l’arrivée précipitée de votre fille, mais tu es incapable d’enlever tes mains de sur le corps de ton amoureux, l’aguichant avec malice sans pour autant trop en faire, puisque vous êtes toujours en public.  « J’aime beaucoup cette exclusivité. J’ai hâte à ceux de cette nuit aussi. » Un nouveau coup de chaleur vient faire rougir tes joues et tu te mords la lèvre, t’imaginant trop bien la suite de cette soirée. « J’ai la parfaite partenaire. » Il n’y avait pas à dire, vous étiez un match parfait depuis le début, et ça te faisait toujours tout drôle de réaliser que cela faisait plus d’un an maintenant depuis vos premières conversations sur Tinder, même depuis votre premier rendez-vous. « Toujours plus chaque minute qui passe. » « Je meurs d’impatience d’en apprendre plus. » Qu’il te le dise, ou mieux encore, qu’il te le montre. Tu ne voulais plus entendre, tu n’avais que peu d’intérêt pour le reste de la soirée organisé par l’organisme quand tu n’avais qu’un seul plan en tête: te retrouver seule avec Isaac. « Si tu es trop pressée, je t’accompagne volontiers sur cette attitude. Je suis du même avis que toi. » Les paroles susurrées n’aidaient en rien à calmer tes ardeurs alors que tu t’accroches à lui avec un peu plus de force.

Joueuse, tu cherches a connaître un peu mieux ce côté téméraire de ton amoureux, qui ne manque pas une fois encore de te surprendre. « Est-ce que cet acte ne pourrait-il pas se dérouler ce soir? » Tu sens des frissons qui te parcourent le long de l’échine alors que le regard du Jensen se fait insistant contre le tien. « Est-ce qu’on ne pourrait pas écrire un passage très très téméraire ce soir? » « Cette nuit se fait de plus en plus prometteuse. » que tu souffles contre ses lèvres avant de les lui voler dans un baiser passionné qui ne manque pas d’accélérer largement ton rythme cardiaque. « Je peux faire en sorte qu’il soit parmi les plus téméraires. Je me sens très inspiré. » « Je sais pas si je peux attendre encore bien longtemps avant de découvrir tout ça. » que tu glisses à son oreille alors que ses doigts se placent autour de ta taille. « L’hôtel me semble si loin, beaucoup trop loin. » que tu rajoutes d’une voix toujours aussi sifflotante avant de déposer une traînée de baisers contre sa nuque et derrière son oreille, oubliant complètement que vous étiez loin d’être seuls. « On sort d’ici? » Pour quelle direction? Isaac et son inspiration du moment saurait te le dire.



(penisy #16) don't you worry - Page 2 P0rWgDf(penisy #16) don't you worry - Page 2 J36iNh6(penisy #16) don't you worry - Page 2 FyMeElc
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Y2qJLbW
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Vd7qr7j
(penisy #16) don't you worry - Page 2 YlMyvG3
(penisy #16) don't you worry - Page 2 HZjB4DU
(penisy #16) don't you worry - Page 2 872289volunteer
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Sdo13d7
(penisy #16) don't you worry - Page 2 2XVRHDx
(penisy #16) don't you worry - Page 2 FLBDXxB
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Isaac Jensen
le coeur au bout des doigts
le coeur au bout des doigts
(penisy #16) don't you worry - Page 2 FQgUS3L Présent
ÂGE : 38 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018), Maia (14.06.2022), Jack et Mila (01.08.2023)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
(penisy #16) don't you worry - Page 2 90374fe4c7cf647c214f3d806c6aaa253436d73e
POSTS : 28488 POINTS : 180

TW IN RP : dépression, anxiété, automutilation, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ angus #2

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Rwe2
(penisy #16) don't you worry - Page 2 LNatll2

(penisy #16) don't you worry - Page 2 8kgf
(penisy #16) don't you worry - Page 2 37QO3DK

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250

(roa, juin 2020)
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : eternal-lust (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), may0osh (gif olivia), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz & Max Novak
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection
https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook
https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen
https://open.spotify.com/playlist/3mzlBoYcxEFsR5dBzkGvpo?si=786a

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #16) don't you worry (penisy #16) don't you worry - Page 2 EmptyLun 12 Sep 2022 - 21:50



La chanson aux paroles romantiques et à la douce mélodie pour laquelle opte le dj aux manettes de la bande-son du gala vous attire Penny et toi sur la piste de danse sur laquelle vous entamez un slow. A mesure des premières secondes, tu reconnais l'œuvre musicale que ta meilleure amie et son époux avaient sélectionnée pour l'ouverture de leur soirée dansante et en conséquence, cela te conduit vers les songes de ton propre et éventuel mariage avec la femme que tu aimes. Au fil des pas, le scénario se dessine, avec ce naturel, cette écoute, cette tendresse et cette affection qui vous définissent. Vous en veniez à discuter même de la lune de miel, tel un clin d'œil à votre propre escapade de ce soir pendant que Jude et Maia profitent des bons soins prodigués par les parents de Penny. « Surprends-moi. » Ta petite amie prononce alors que vous vous orienteriez plutôt vers une destination exotique afin de célébrer votre union. « Avec plaisir. C'est une de mes activités favorites, » tu confesses, sourire malicieux aux lèvres qui ne tarit pas lorsque tu baises délicatement sa joue. Même si tu étais en couple avec une femme qui s'avouait curieuse et impatiente, cela ne t'empêchait pas de lui concocter quelques surprises ici et là, indéniablement comblé à chaque fois que son portrait s'illuminait d'une joie imprévue lorsque tu dévoilais devant ses yeux tes manigances à sa destinée. « Tu me fais rêver, tu le sais ça? » La jeune maman t'avoue et tu caresses doucement son dos à travers le tissu de sa robe élégante. « Ca tombe bien, j'aime que tes rêves se réalisent aussi. » Et oh que tu en rêves aussi.

Vous rejoignez l'extrémité du bar repérée plus tôt par Penny. Bien que ton plus grand souhait est de passer l'éternité aux côtés de ton amoureuse, quelques freins demeurent néanmoins à lui demander sa main. Tu ne doutes pas une seule seconde d'aimer inconditionnellement Penny jusqu'à la fin de tes jours, tu ne crains en aucun cas que vous vous rendiez malheureux volontairement, tu sais au fond de ton cœur comme de ton âme que votre couple est exceptionnel et que la Stringer est la plus belle rencontre qui t'aies arrivée tout comme ce que vous bâtissez est ce dont tu es le plus heureux de ta vie. En aucun cas épouser Penny figurerait telle une erreur à tes yeux ; cependant, tu es terrifié à l'idée de ne pas être le juste époux pour elle. Tu es horrifié à la pensée que ta maladie mentale devienne plus forte que ton esprit et que tu mettes ainsi en péril son bien-être. Tu es pétrifié de te transformer en fardeau pour la jeune femme et qu'il soit difficile pour elle de se distancer de toi car vous seriez alors liés aux yeux de la lois. Tu as peur de priver Penny d'une sécurité à laquelle tu pourrais nuire si jamais tu défaillais, tu redoutes lui faire vivre un enfer en devenant un mari qui échoue à garder la tête hors de l'eau mentalement. Tu n'es actuellement pas certain d'être à la hauteur de ce rôle que tu désires tant assurer. Tu ne possèdes pas la garantie de lui faire honneur autant que tu l'aimerais et pour ces sinistres raisons, tu te contentes pour l'instant d'entretenir chèrement le rêve plutôt que de faire une réelle demande à Penny, espérant qu'avec le temps, tu saurais rassembler la force en toi d'assumer et maîtriser tes maux pour l'aimer comme ton épouse sans faille. « Ça va beaucoup mieux grâce à toi, » tu peux formuler sans gêne, cet espoir sous-jacent te laissant croire que dans le futur, en poursuivant sur cette voie-là, grâce à Penny qui te permettait chaque jour d'adapter ta vision, de prendre confiance, d'accepter qui tu étais, tu trouverais les armes nécessaires à posséder l'entier contrôle sur ta vie. Tu ignorais si tu serais un jour en mesure d'exprimer avec des termes à quel point ton amoureuse t'aide au quotidien, comment son écoute attentive et ses réactions spontanées, l'essence même de la personne formidable qu'elle compose, constituent de réelles remèdes pour que tu t'épanouisses enfin. Elle est ton ange, ta précieuse magie, ton élixir du bonheur.

La teneur de votre conversation se veut de plus en plus équivoque, sensuelle et ardente, vos mains refusant quitter le corps l'un de l'autre. S'il n'avait pas été des plus neutres de laisser les enfants derrière vous, même en excellente compagnie, désormais, tu ne regrettais aucunement le fait que vous disposiez de cette soirée et nuit en amoureux afin de souligner votre première année de relation. Un an qui avait filé sous un rythme effréné et mouvementé de hauts et de bas ; un an de surprises, de voyages, de résilience, de découvertes, de déconvenues ; un an d'amour continu et exponentiel, prémices d'une histoire que tu espérais aussi longue que ta vie. « Je sais pas si je peux attendre encore bien longtemps avant de découvrir tout ça. » Penny souffle à ton oreille alors que ses doigts vagabondent sur ta taille. Tu humes discrètement son parfum, fermant les yeux le temps d'une seconde, savourant ces instants issus de ce cocon que vous formiez. « L’hôtel me semble si loin, beaucoup trop loin. » Ses baisers chauds contre ta nuque te font perdre de plus en plus la raison, ta main se presse contre son dos. « On sort d’ici? » Tes yeux s'ouvrent, cherchent les siens, comme si elle venait de prononcer une incantation flamboyante. « On sort d’ici, » tu approuves, large rictus aux lèvres, tes doigts s'entremêlant aux siens en direction des portes.

Il ne vous faut que quelques pas pour vous retrouver dans les rues de Spring Hill, dehors l'établissement abritant le gala. « Il y a un endroit un peu spécial que j'aimerais te montrer, » tu avoues à la jeune femme, portant sa main à ta bouche pour y déposer un baiser. « Un endroit où il n'y a personne à cette heure-là, » tu précises. Tu n'oublies pas la chambre d'hôtel et tout le confort que vous pourriez y trouver et y créer, mais tu tenais aussi à partager cet espace avec ton amoureuse. « C'est au niveau de l'hôtel, » tu poursuis ta description, sous la mesure d'informations qui pourraient ressembler à des indices avec le recul. « Tu veux le découvrir maintenant ou après ? » Tu demandes, ton regard pétillant de fierté et d'amour.



(penisy #16) don't you worry - Page 2 BKa2n3B
(penisy #16) don't you worry - Page 2 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
l’ère de l'apaisement
En ligne
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Hu5cwsy Présent
ÂGE : trente-et-un ans (03.08.1992)
SURNOM : Penny étant déjà le surnom de Penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : deux ans qu'il lui fait vivre la plus folle et la plus belle des histoires, Isaac est tout pour elle et plus encore.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : la maison à Toowong commence à se faire petite entre Jude, Maia et l'arrivée imminente des jumeaux.
(penisy #16) don't you worry - Page 2 F0c82cd6bbcf2807fee54a1977213311e7cfc0c2
POSTS : 13682 POINTS : 60

TW IN RP : mentions d'agression sexuelle, neurodiversité, parentalité, mentions d'abandon d'enfant.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › fière belle-maman de Jude (13.09.2018) et maman de Maia (14.06.2022) et les jumeaux Jack et Mila (01.08.2023) › bénévole auprès des enfants malades depuis 2020 › être devant la caméra lui manque, mais elle sait son temps auprès des siens plus précieux que jamais.
CODE COULEUR : Penny crée des malaises en mediumorchid ou en teal.
RPs EN COURS : (03)flora #2micah #4scarlett.

+ the one and only (04)isaac #21isaac #22isaac #23isaac (ff)isaac (tel).
RPs EN ATTENTE : eddie #3 › rory #12 › you?

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 #20#21#22#23.


cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(penisy #16) don't you worry - Page 2 Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. harley) › (sign. siren charms) › (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) › (crackship cringer. nairobi ♡) › (tinder profile. AMGK ♡) › (dessin. mapartche ♡) › (gifs signa. gwennifergifs) › (userbars. loonywaltz)
DC : autumn galloway (ft. lucy boynton)
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny
https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home
https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer
https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #16) don't you worry (penisy #16) don't you worry - Page 2 EmptyMer 28 Sep 2022 - 15:04



don't you worry

PENNY STRINGER & @ISAAC JENSEN

Tu n’aurais pas pu t’imaginer une plus belle soirée pour cette première sortie en amoureux, en plus de célébrer une année entière de vous deux. Une année entière de bouleversements, de surprises et d’un amour qui ne cesse de croître jour après jour. Cette discussion, quoique pleine d’hypothétique, crée des papillons dans le fond de ton ventre, fait briller tes yeux d’un amour que tu voueras éternellement à Isaac. Tu te fiches bien de la destination que prendra peut-être un jour votre lune de miel, tu seras heureuse de partager ce moment avec lui, peu importe où vous vous trouvez dans le monde. Tout ce qui t’importe vraiment, c’est de continuer à créer d’incroyables souvenirs au fil du temps auprès de lui, et tu n’as pas le moindre doute que c’est ce que vous allez faire ensemble. Cette première et éprouvante année à deux te l’a bel et bien prouvé. « Avec plaisir. C’est une de mes activités favorites. » « J’ai cru remarqué, oui. » que tu souffles amusée, ton corps toujours pressé contre le sien. Tu te perds dans la mélodie de cette chanson d’amour à la signification particulière, dans la chaleur qui émane entre vous, dans la profondeur de son regard. Le moment te fait rêver, mais c’est plus que ça. C’est toute cette vie qu’il t’offre qui te fait rêver, c’est un futur à ses côtés, c’est cette certitude que rien ne saurait secouer, celle que tu n’aurais jamais imaginé trouver auprès de qui que ce soit. « Ça tombe bien, j’aime que tes rêves se réalisent. » Une promesse du futur scellée dans un baiser alors que les dernières notes de la chanson vous portent jusqu’au bar, où les verres s’enchaînent et la discussion prend un tournant qui te procure des coups de chaleurs. Des coups de chaleurs qui font monter en toi une envie que tu peines de plus en plus à camoufler.

Les baisers s’enchaînent, les mains baladeuses se font de plus en plus curieuses et ton envie de rester à cette soirée diminue seconde après seconde alors que tu préférerais et de loin te retrouver seule avec ton amoureux. Les dernières semaines n’ont pas permis d’intimité entre vous et même si tu sais qu’ils vous faudraient attendre encore quelques semaines, mais tu doutes être en mesure de résister alors que la tentation est si douce et qu’Isaac semble avoir en tête les mêmes idées que toi. « On sort d’ici. » C’est la seule réponse que tu espérais alors que ses doigts s’emparent des tiens et que vous sortez tous les deux de l’établissement, laissant derrière la forte musique et la foule de la soirée. « Il y a un endroit un peu spécial que j’aimerais te montrer. » Tu fronces légèrement les sourcils, curieuse alors que tes lèvres se font à nouveau un chemin jusqu’à sa nuque, tes mains placer sur ses hanches. « Un endroit où il n’y a personne à cette heure-là. » « Oh, tu m’intrigues. » que tu murmures en relevant la tête légèrement, déposant un baiser sur sa joue. « C’est au niveau de l’hôtel. » Tu réfléchis légèrement, mais rien ne te vient en tête. Peut-être que c’est l’effet de l’alcool, ou alors le manque de sommeil des dernières semaines, mais tu es incapable de penser correctement, préférant plutôt te laisser porter par cette idée qu’à ton amoureux. « Tu veux le découvrir maintenant ou après? » « C’est un endroit qui nous permettra d’être plus téméraire que jamais? » que tu lui demandes pleine de malice, avant de pouffer de rire, un autre effet de l’alcool qui coule dans tes veines. « On y va maintenant. » que tu annonces finalement, ta main retrouvant la sienne. « Parce qu’une fois à l’hôtel, j’ai pas l’intention de te laisser filer. »



(penisy #16) don't you worry - Page 2 P0rWgDf(penisy #16) don't you worry - Page 2 J36iNh6(penisy #16) don't you worry - Page 2 FyMeElc
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Y2qJLbW
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Vd7qr7j
(penisy #16) don't you worry - Page 2 YlMyvG3
(penisy #16) don't you worry - Page 2 HZjB4DU
(penisy #16) don't you worry - Page 2 872289volunteer
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Sdo13d7
(penisy #16) don't you worry - Page 2 2XVRHDx
(penisy #16) don't you worry - Page 2 FLBDXxB
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Isaac Jensen
le coeur au bout des doigts
le coeur au bout des doigts
(penisy #16) don't you worry - Page 2 FQgUS3L Présent
ÂGE : 38 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018), Maia (14.06.2022), Jack et Mila (01.08.2023)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
(penisy #16) don't you worry - Page 2 90374fe4c7cf647c214f3d806c6aaa253436d73e
POSTS : 28488 POINTS : 180

TW IN RP : dépression, anxiété, automutilation, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ angus #2

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Rwe2
(penisy #16) don't you worry - Page 2 LNatll2

(penisy #16) don't you worry - Page 2 8kgf
(penisy #16) don't you worry - Page 2 37QO3DK

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250

(roa, juin 2020)
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : eternal-lust (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), may0osh (gif olivia), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz & Max Novak
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection
https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook
https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen
https://open.spotify.com/playlist/3mzlBoYcxEFsR5dBzkGvpo?si=786a

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #16) don't you worry (penisy #16) don't you worry - Page 2 EmptyMar 29 Nov 2022 - 22:08



Étreint à Penny au rythme de cette chanson sentimentale, ton cœur bat la mesure de l'amour exponentiel que tu lui dédies. Les conversations d'avenir emplissent ton organisme d'un précieux mélange de bonheur, de reconnaissance et de chance qui t'envoûte avec autant de délice que le parfum que porte Penny. Tu te sens simplement heureux, auprès d'elle, sa douce chaleur mêlée à la tienne, vos pupilles se croisant avec complicité, vos souvenirs ricochant l'un à l'autre, vos rêves et ambitions s'entremêlant avec affection et optimisme.

Lorsque vous rejoignez le bar, l'ambiance que vous offre le gala s'écarte de plus en plus de vos objectifs pour cette soirée où vous célébrez votre première année de relation. Un an qui aura filé à vive allure, dont chaque jour aura abrité son lot de surprises mais aussi de félicité. Vous aviez certes connu des hauts comme des bas, vous aviez relevé des challenges pour constater parfois d'autres épreuves poindre ; mais l'essentiel demeurait que vous étiez ensemble, forts, soudés, et tu ne changerais absolument rien à ce tableau atypique qu'est celui de votre couple, de votre famille.

Tu ne te fais pas prier pour rebondir sur les sages paroles de ta petite amie qui invite à quitter l'événement. A l'extérieur, l'air frais vous saisit et tes doigts se glissent entre ceux de ton amoureuse. Inspirant la malice, tu confies à Penny vouloir lui montrer un lieu que tu qualifies de spécial. La curiosité de la jeune maman est instantanément aguichée et un léger rire franchit la barrière de tes lèvres, satisfait. « Oh, tu m’intrigues. » Elle dépose un baiser sur ta joue, tu caresses tendrement son dos en réponse, précisant la localisation de cet endroit, lisant les réflexions sur le portrait de l'australienne. Tu lui laisses quelques minutes de déductions avant de porter tes lèvres aux siennes, ne résistant pas plus longtemps à l'embrasser. Tu la questionnes ensuite sur la chronologie qu'elle favorise pour la suite de votre sortie en amoureux. « C’est un endroit qui nous permettra d’être plus téméraire que jamais? » Elle pouffe et ton sourire s'élargit, espiègle. « Ca peut, » tu promets, des idées germant déjà dans ton esprit. « On y va maintenant. Parce qu’une fois à l’hôtel, j’ai pas l’intention de te laisser filer. » Tu te mordilles avec impatience la lèvre inférieure. « J'ai hâte d'y être, » tu confies, évoquant autant l'hôtel que l'emplacement mystérieux.

Main dans la main, vous franchissez la distance qui vous sépare de l'hôtel. Tu lis l'intrigue sur le regard de la Stringer lorsque vous pénétrez l'établissement même et récupérez les cartes menant à votre chambre. « Tu verras, » tu annonces sommairement, attirant Penny dans l'ascenseur. Ce n'est alors pas sur le bouton correspondant à l'étage de votre chambre que tu presses, mais bien celui de l'étage le plus haut, conservant la conviction que Penny ne souffrait pas de vertige après votre balade en hélicoptère à Moreton Island. Lorsque vous parvenez en haut de l'immeuble, tu invites ta petite amie à sortir de la cage d'ascenseur et te suivre vers une petite porte. Tu tires un trousseau de la poche de ta veste et tu déverrouilles la serrure pour dévoiler un escalier de secours. En haut de celui-ci, une autre porte est à déverrouiller et les toits vous apparaissent. « On est intervenu plusieurs fois ici et on a fini par me confier une clef, » tu révèles, une brise agitant tes cheveux.

Lorsque tu avais appris votre sortie, tu t'étais permis de t'éclipser en t'excusant d'un faux prétexte pour aménager l'endroit : quelques guirlandes lumineuses et coussins, deux plaids et une bouteille de vin aromatisé au cacao que tu avais découvert durant l'urban wine walk et que tu avais commandée spécialement pour quand Penny pourrait de nouveau consommer de l'alcool. Le firmament éclatant au-dessus de vos têtes et Brisbane et ses couleurs lumineuses à vos pieds complétaient généreusement le tableau. « Suis-moi, » tu la pries en lui tendant ta main pour qu'elle la saisisse. « Après la période où on faisait des allers-retours rapprochés à Torquay, nos passages à la plage sont venus à me manquer. J'étais nostalgique de quand on s'asseyait face à la mer tous les deux, dans le sable. Cette scène me donnait toujours l'impression d'être face à l'adversité, à la vie qui ne s'arrête jamais, tout en étant en paix avec ce sentiment-là parce que j'étais solidement où j'étais, parce que j'étais avec toi, en dépit du temps qui passe et de la force de l'environnement, » tu révèles, attirant un peu plus Penny vers le milieu du toit. « Et je ne trouvais pas vraiment d'endroit à Brisbane qui me donnait cette scène de la puissance de notre couple face à la puissance de la nature, du caractère indéniable du monde auquel on appartient quoi qu'il arrive, » tu souris doucement. Tu ressentais chaque jour l'intensité et la complicité de votre duo, à quel point Penny et toi pouvez être soudés, unis, mais le paysage avec la nature qui se déchaîne sans cesse en front manquait. Tu avais appris à trouver apaisement dans la déchéance des vagues. « Puis on a eu quelques interventions ici, avec les autres collègues pompiers, et un soir, ça m'a saisi. C'est pas la mer, c'est Brisbane qui grouille toujours en bas. C'est pas le sable, c'est le ciel et ses innombrables étoiles. A mes yeux, c'était un peu le même scénario, dans une dimension différente, et aussitôt, j'ai pensé à toi, à nous, et surtout comment je voulais partager cet endroit avec toi. » Tu n'étais pas certain de faire totalement sens et tu espérais quoi qu'il en soit que ce détour plaise à ton amoureuse. Tu voulais lui apporter la mer qu'elle chérissait tant, sous une autre forme puisqu'elle n'était pas à proximité. « J'ai trouvé l'endroit paisible, comme quand on était tous les deux à la plage à Torquay. C'est un peu comme si on dominait le monde, comme si on le confrontait, tout en étant solidement sur place. La terre peut bien trembler, on y reste accroché. » Tu expliques, portant doucement sa main à tes lèvres pour y déposer un baiser. « Et j'ai aussi apporté du vin au cacao. Je sais ça sonne un peu bizarre comme ça mais j'ai entendu que des retours positifs. » Tu promeut avec un sourire. Si jamais tu fais un flop avec l'endroit, il y aura toujours le vin.



(penisy #16) don't you worry - Page 2 BKa2n3B
(penisy #16) don't you worry - Page 2 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
l’ère de l'apaisement
En ligne
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Hu5cwsy Présent
ÂGE : trente-et-un ans (03.08.1992)
SURNOM : Penny étant déjà le surnom de Penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : deux ans qu'il lui fait vivre la plus folle et la plus belle des histoires, Isaac est tout pour elle et plus encore.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : la maison à Toowong commence à se faire petite entre Jude, Maia et l'arrivée imminente des jumeaux.
(penisy #16) don't you worry - Page 2 F0c82cd6bbcf2807fee54a1977213311e7cfc0c2
POSTS : 13682 POINTS : 60

TW IN RP : mentions d'agression sexuelle, neurodiversité, parentalité, mentions d'abandon d'enfant.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › fière belle-maman de Jude (13.09.2018) et maman de Maia (14.06.2022) et les jumeaux Jack et Mila (01.08.2023) › bénévole auprès des enfants malades depuis 2020 › être devant la caméra lui manque, mais elle sait son temps auprès des siens plus précieux que jamais.
CODE COULEUR : Penny crée des malaises en mediumorchid ou en teal.
RPs EN COURS : (03)flora #2micah #4scarlett.

+ the one and only (04)isaac #21isaac #22isaac #23isaac (ff)isaac (tel).
RPs EN ATTENTE : eddie #3 › rory #12 › you?

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 #20#21#22#23.


cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(penisy #16) don't you worry - Page 2 Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. harley) › (sign. siren charms) › (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) › (crackship cringer. nairobi ♡) › (tinder profile. AMGK ♡) › (dessin. mapartche ♡) › (gifs signa. gwennifergifs) › (userbars. loonywaltz)
DC : autumn galloway (ft. lucy boynton)
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny
https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home
https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer
https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #16) don't you worry (penisy #16) don't you worry - Page 2 EmptySam 31 Déc 2022 - 8:13



don't you worry

PENNY STRINGER & @ISAAC JENSEN

L’esprit légèrement alcoolisé, le corps qui réagit à la moindre des caresses et des promesses de ton amoureux, c’est sans la moindre hésitation que tu souhaites quitter le gala de charité avec l’idée bien peu chaste de te retrouver en tête-à-tête avec celui que tu aimes. Isaac propose un détour, et curieuse, tu te laisses tenter par l’idée, l’envie de quitter la foule étant la seule chose qui t’importe réellement dans l’immédiat. « Ça peut. » La complicité dans l’air, l’échange de rires et de baisers se veut complètement entremêler, de la plus belle façon qui soit. Si tu dis ne pas avoir la patience de te rendre bien loin, la vérité est que pour Isaac, tu irais jusqu’au bout du monde. Que tu serais prête à tout et n’importe pour protéger ce que vous avez créer tous les deux en une si courte période. Qu’il pourrait te demander la lune et que tu trouverais une manière ou une autre de la lui décrocher. « J’ai hâte d’y être. » Tu le laisses vous guider sans la moindre hésitation, tes sourcils se fronçant légèrement toutefois lorsque vous arrivez à l’hôtel et que vous pénétrez au sein de l’établissement. « Tu verras. » que te rassure ton amoureux et tu le laisses te mener vers l’ascenseur, son choix d’étage s’arrêtant sur celui le plus haut de l’hôtel. Une fois encore, ta curiosité est piquée, mais tu restes silencieuse, intriguée, suivant avec concentration les différents mouvements du Jensen qui t’invite à passer une porte qui, tu finis par le comprendre, mène au toit de l’hôtel. « On est intervenu plusieurs fois ici et on a fini par me confier une clef. » « Je pense pas que c’est ce qu’ils avaient en tête en te l’offrant. » que tu ne peux t’empêcher de noter avec un rire, le suivant néanmoins sans la moindre résistance, curieuse de découvrir la vue de la ville de si haut.

Ce n’est pourtant pas la vue de la ville qui te frappe en premier, mais plutôt sur l’installation que tu devines être une création de ton amoureux, où se retrouve quelques couvertures, des coussins, des guirlandes lumineuses et deux coupes ainsi qu’une bouteille de vin. Le parfait petit arrangement romantique en souhait, le genre de choses qui fait étirer sans gêne un large sourire sur tes lèvres alors que tu te demandes comment tu as fait pour tomber sur un homme aussi attentionné que peut l’être Isaac. « Suis-moi. » qu’il te demande et tu le fais sans trop y penser, ton regard encore concentré sur cette sur surprise que tu n’as pas encore pleinement assimilée. « Après la période où on faisait des allers-retours rapprochés à Torquay, nos passages à la plage sont venus à me manquer. J’étais nostalgique de quand on s’asseyait face à la mer tous les deux, dans le sable. Cette scène me donnait toujours l’impression d’être face à l’adversité, à la vie qui ne s’arrête jamais, tout en étant en paix avec ce sentiment-là parce que j’étais solidement où j’étais, parce que j’étais avec toi, en dépit du temps et de la force de l’environnement. » Les images de vont nombreuses soirées à Torquay te reviennent sans difficulté, s’il y avait bien une chose qui te manquait ici, c’est la plage à proche proximité. Tu étais d’autant plus heureuse d’entendre que tu avais en quelque sorte donner la piqûre à Isaac qui lui était bien plus habitué à un mode de vie dans les terres. « Et je ne trouvais pas vraiment d’endroit à Brisbane qui me donnait cette scène de la puissance de notre couple face à la puissance de la nature, du caractère indéniable du monde auquel on appartient. » Il t’attire vers le milieu du toit et tu le suis, tes doigts souder serrés contre les siens. « Puis on a eu quelques interventions ici, avec les autres collègues pompiers, et un soir, ça m’a saisi. C’est pas la mer, c’est Brisbane qui grouille toujours en bas. C’est pas le sable, c’est le ciel et ses innombrables étoiles. À mes yeux, c’était un peu le même scénario, dans une dimension différente, et aussitôt, j’ai pensé à toi, à nous, et surtout comment je voulais partager cet endroit avec toi. » « Tu n’aurais pas pu mieux t’y prendre. » que tu souffles, toujours aussi estomaquée de cette aisance avec laquelle Isaac savait rendre les petites choses du quotidien comme des beautés à ne pas manquer, cette facilité qu’il avait de voir votre couple, sa force et ses défis dans toutes ces choses que tu aimais tant. « J’ai trouvé l’endroit paisible, comme quand on était tous les deux à la plage à Torquay. C’est un peu comme si on dominait le monde, comme si on le confrontait, tout en étant solidement sur place. La terre peut bien trembler, on y reste accrocher. » Un doux sourire s’affiche sur ton portrait alors qu’Isaac dépose un baiser contre ta main. « C’est comme ça que je me sens tout le temps avec toi, comme si on était invincible tous les deux, que rien n’était à notre épreuve, tout en me sentant à ma place dans cet univers, plus que jamais. » Tu n’as pas l’habilité des mots d’Isaac, encore moins cette sagesse dont il fait souvent preuve, mais tu parles du cœur, confirmant ce qu’il avait lui-même déjà si bien évoqué. « Tu m’épates à tous les jours. » De la plus belle et merveilleuse des façons qui soit.

« Et j’ai aussi apporté du vin au cacao. Je sais ça sonne un peu bizarre comme ça mais j’ai entendu que des retours positifs. » « Je n’y vois qu’un combo gagnant. » que tu annonces, ton esprit déjà alcoolisé au point que tu ne serais pas réellement en mesure de refuser quelconque breuvage t’étant offert. Ton attention est portée ailleurs toutefois alors que tu viens t’installer contre les coussins placés par ton amoureux, l’invitant à te rejoindre au sol, ton corps s’approchant du sien tel un aimant, l’une de tes jambes s’entremêlant à l’une des siennes. « Quand est-ce que tu as eu le temps d’organiser tout ça? » que tu demandes, épatée alors que tes doigts reprennent déjà leur danse contre lui, encombrés par le tissu de sa chemise. « Merci d’avoir fait de cette première sortie quelque chose d’extraordinaire. » Première sortie depuis la naissance de Maia, mais surtout, le soulignement d’une année entière ensemble. « Et d’avoir changé ma vie du tout au tout. Jamais je n’aurais pu m’imaginer tout ça après notre premier date, mais déjà ce soir-là, je savais que t’étais quelqu’un de spécial. » Tu n’avais simplement pas encore réalisé à quel point ce soir-là, et surtout, qu’il serait tien autant que tu lui promettais d’être éternellement sienne.



(penisy #16) don't you worry - Page 2 P0rWgDf(penisy #16) don't you worry - Page 2 J36iNh6(penisy #16) don't you worry - Page 2 FyMeElc
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Y2qJLbW
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Vd7qr7j
(penisy #16) don't you worry - Page 2 YlMyvG3
(penisy #16) don't you worry - Page 2 HZjB4DU
(penisy #16) don't you worry - Page 2 872289volunteer
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Sdo13d7
(penisy #16) don't you worry - Page 2 2XVRHDx
(penisy #16) don't you worry - Page 2 FLBDXxB
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Isaac Jensen
le coeur au bout des doigts
le coeur au bout des doigts
(penisy #16) don't you worry - Page 2 FQgUS3L Présent
ÂGE : 38 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018), Maia (14.06.2022), Jack et Mila (01.08.2023)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
(penisy #16) don't you worry - Page 2 90374fe4c7cf647c214f3d806c6aaa253436d73e
POSTS : 28488 POINTS : 180

TW IN RP : dépression, anxiété, automutilation, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ angus #2

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Rwe2
(penisy #16) don't you worry - Page 2 LNatll2

(penisy #16) don't you worry - Page 2 8kgf
(penisy #16) don't you worry - Page 2 37QO3DK

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250

(roa, juin 2020)
(penisy #16) don't you worry - Page 2 Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : eternal-lust (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), may0osh (gif olivia), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz & Max Novak
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection
https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook
https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen
https://open.spotify.com/playlist/3mzlBoYcxEFsR5dBzkGvpo?si=786a

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #16) don't you worry (penisy #16) don't you worry - Page 2 EmptyDim 15 Jan 2023 - 2:43



Un délicieux enthousiasme nuancé d'un piquant trac t'habite pendant que tu conduis ta petite amie jusqu'au toit de l'hôtel où elle avait, par le plus beau des hasards, réservé votre chambre pour cette nuit entre amoureux, cette nuit si spéciale qui conclurait le premier anniversaire de votre couple. Tes doigts sont affectueusement entremêlés à ceux de Penny, tu la couves du regard dès que tes pupilles se posent pour elle, trésor de ta vie, te délectant par ailleurs de la curiosité qui emprunte exponentiellement ses traits à mesure que le mystère que tu lui as préparé s'esquisse. Tu aimes tellement lui concocter ces surprises, la rendre heureuse sans qu'elle s'y attende : il s'agit à chaque fois d'une réjouissante et fière réussite pour toi que de lire les traces d'un bonheur imprévu sur le portrait de la femme que tu aimes.

« Je pense pas que c’est ce qu’ils avaient en tête en te l’offrant. » Penny te fait avec justesse quand tu lui expliques ta possession des clefs ouvrant l'accès à cet endroit sensible. « Touché. » Tu lui dédies un regard comblé de malice, ne pouvant te retenir de déposer un baiser sur sa joue en entendant son rire que tu chéris tant. « Je soupçonne qu'ils soient encore un peu naïfs sur le large spectre d'intentions que je peux avoir... » Tu glisses à son oreille avant de l'emmener à l'emplacement sur le toit où tu vous as créé un petit cocon romantique improvisé. Tu es attentif à chacune des réactions de Penny lorsqu'elle découvre ton installation et que tu lui décris comment cet endroit inusité te rappelle l'unicité et l'extraordinaire de votre duo, de votre histoire, de votre force, de ces épreuves que vous avez traversées et qui semblent n'avoir que renforcé votre amour. Tu lui explicites les sentiments qui t'étreignent quand tu foules ce toit, avec la frénésie de la ville à vos pieds, l'immensité du Ciel parsemé d'étoiles vous surplombant. Ces sensations te ramènent à Torquay, sur cette plage sur laquelle tu avais parfois l'impression de jeter les maux et les tracas à la mer, ancré sur cette planète où tu avais enfin trouvé ta place et sur laquelle tu voulais créer du beau grâce et avec Penny. « Tu n’aurais pas pu mieux t’y prendre, » t'avoue ta petite amie quand tu lui expliques à quel point tu voulais partager ce lieu qui te ramenait à des pans si chers de votre couple. Un fin sourire se dessine sur tes lèvres, tu caresses doucement sa main avant de la porter à tes lèvres pour y déposer un baiser. « C’est comme ça que je me sens tout le temps avec toi, comme si on était invincible tous les deux, que rien n’était à notre épreuve, tout en me sentant à ma place dans cet univers, plus que jamais. » Ton sourire s'élargit et tu ramènes tendrement Penny contre toi dans une étreinte. « Je me suis jamais senti aussi heureux et à ma place que depuis que je suis avec toi, » tu confies. « Avec toi, c'est comme si je suis à la maison. » Et peu importait peu si la maison était en feu ; et si elle était ébranlée, vous sauriez toujours la reconstruire, encore plus forte, encore plus jolie, aux couleurs et à la solidité de votre amour. « Tu m’épates à tous les jours, » Penny t'annonce et la satisfaction t'envahit. « J'en suis très fier, » tu avoues avec espièglerie, ne comptant pas t'arrêter là.

Tu présentes ensuite la boisson que tu as amenée sur ce toit, celle que tu commandée lors de l'urban wine walk d'il y a plusieurs mois, spécialement pour le moment où Penny serait de nouveau en mesure de consommer de l'alcool. Tu lui expliques que le breuvage est fait à base de cacao, ingrédient majeur qui l'a rendu si intéressant à tes yeux considérant l'amour de ta petite amie pour le chocolat, et t'a conforté dans l'idée qu'il serait un bon premier vin à savourer pour rompre ses semaines sans alcool. « Je n’y vois qu’un combo gagnant. » Un rire franchit tes lèvres. « J'ai toujours tant aimé ta témérité, » tu relates avant d'entreprendre d'ouvrir la bouteille et de vous servir deux verres. Pendant ce temps, Penny s'installe sur les coussins et t'invites à la rejoindre, ce à quoi tu obtempères sans te faire prier. « Quand est-ce que tu as eu le temps d’organiser tout ça? » La silhouette de ta petite amie est agréablement contre la tienne, l'une de ses jambes glissée entre les tiennes, laquelle tu caresses déjà délicatement de ta main. Son souffle chaud contre ta peau fait courir de voluptueux frissons le long de ton échine et son parfum t'envoûte sans merci. « Ca fait partie de mes secrets pour t'épater chaque jour, » tu articules avec jeu, les doigts de Penny dansant sur ta chemise. Tu poses ton autre main dans le bas de son dos, puis tes lèvres chèrement sur sa joue, ne résistant plus à l'attraction de son corps sur toi. « Merci d’avoir fait de cette première sortie quelque chose d’extraordinaire. » « Merci à toi d'être toi, » tu enchéris amoureusement, tes doigts caressant son dos. « Et d’avoir changé ma vie du tout au tout. Jamais je n’aurais pu m’imaginer tout ça après notre premier date, mais déjà ce soir-là, je savais que t’étais quelqu’un de spécial. » « Ah oui ? » Tu répliques spontanément, ton manque de confiance en toi te laissant surprendre par les paroles de ta petite amie. « J'avais qu'une hâte après ce premier date : qu'on se reparle et qu'on se revoie. » Penny aussi, assurément, ne t'avait pas laissé indifférent ; mieux encore, ça n'avait été que le début de ta magnifique chute en amour avec elle. Tu presses ses lèvres des tiennes, savourant leur goût et leur chaleur. « Souvent, à la job, quand on a des moments plus calmes après des scènes plus difficiles, je pense à nous et à toute cette merveilleuse collection de beaux moments qu'on a vécus. C'est ce que j'ai de plus précieux dans ma mémoire. T'es ce que j'ai de plus précieux dans ma vie et dans mon cœur. » Ces instants inestimables passés avec Penny te procuraient indéniablement toute la force mentale nécessaire pour ne jamais perdre ton sang-froid, ta confiance, ta douceur ou ton attention envers les patients et dans les situations de crise. Ils te donnaient une raison d'avoir foi en l'humanité, te procuraient l'envie de voir le meilleur en chacun, te prodiguaient la force de te surpasser et ne jamais baisser les bras, t'invitaient à prendre du recul sur les horreurs parce qu'après chaque nuit, le soleil se relevait. Tu glisses avidement tes lèvres dans le cou de Penny, puis sur son épaule, baisant tendrement son épiderme que tu ambitionnes de choyer généreusement. « Peut-être qu'un jour, dans le futur, on pourra avoir une maison pas très loin de l'océan, » tu soumets, sans pression, attirant précautionneusement, avec en diversion un nouveau baiser, Penny pour que vous vous retrouviez allongés sur les coussins et que la distance entre vos deux corps soient davantage moindres, ta petite amie enlacée de tes bras. Bien que ceci ne pourrait s'inscrire que dans un avenir au moins un peu éloigné, le temps que votre quotidien se tasse un peu, tu te plaisais tout de même à imaginer Maia gambader dans le sable, suivant Jude qui pourrait s'enthousiasmer des vagues, pendant que vous deux, vous saisirez le moment en ce tableau qui était prodigieusement et sublimement vôtre.



(penisy #16) don't you worry - Page 2 BKa2n3B
(penisy #16) don't you worry - Page 2 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #16) don't you worry (penisy #16) don't you worry - Page 2 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(penisy #16) don't you worry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-