AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-45%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go /1 To
1099.99 € 1999.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -45%
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go ...
Voir le deal
1099.99 €

 meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isaac Jensen
Isaac Jensen
le coeur au bout des doigts
le coeur au bout des doigts
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) FQgUS3L Présent
ÂGE : 39 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018), Maia (14.06.2022), Jack et Mila (01.08.2023)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 90374fe4c7cf647c214f3d806c6aaa253436d73e
POSTS : 28492 POINTS : 100

TW IN RP : dépression, anxiété, automutilation, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ angus #2

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Rwe2
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) LNatll2

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 8kgf
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 37QO3DK

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250

(roa, juin 2020)
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : eternal-lust (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), may0osh (gif olivia), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz & Max Novak
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection
https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook
https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen
https://open.spotify.com/playlist/3mzlBoYcxEFsR5dBzkGvpo?si=786a

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Empty
Message(#) Sujet: meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) EmptyDim 11 Juin - 22:58



sur la route

I may never find words beautiful enough to describe all that you mean to me, but i will spend the rest of my life searching for them.

De prime abord, j'avais démontré quelques réticences à confier les enfants à la baby-sitter, certes fiable et compétente, que Penny avait employée pour cette soirée si unique. Irrationnel, le déroulé de l'enlèvement de Maddie McCann ne cessait de tourner en boucle dans mon esprit, doublé de la hantise que les paparazzis qui s'étaient infiltrés à notre domicile quelques semaines plus tôt ne décident de nouveau de pourrir notre quotidien. Des craintes sans fondement, motivées par ces maudits médias desquels je m'évertuais à rester le plus en retrait possible, le moindre article me citant me heurtant encore en plein coeur et m'envahissant d'une dose pernicieuse de culpabilité comme de honte. Mes doigts passèrent machinalement, discrètement, sur la manche de ma chemise, éveillant légèrement les quelques plaies que je m'infligeais et qui agissaient selon moi tels des cataplasmes sur mes angoisses croissantes. Rapidement, je glissais mes doigts entre ceux de Penny, la lui dérobais pour la couvrir de mes deux paumes, avant de reporter mon attention sur la piste de danse sur laquelle quelques convives se mouvaient au rythme de la musique. Les amoureux à l'honneur se réjouissaient à leur table d'honneur, aussi radieux l'un que l'autre ; une vue de félicité qui imposa un sourire sincère sur mes lèvres. Je décrochais mon regard de Rory et Swann afin de couver d'attention ma petite amie, que j'espérais un jour savoir recueillir le courage nécessaire à lui demander sa main. Que j'espérais un jour combler de la même manière que Rory et Swann se bâtissaient leur bonheur inéluctable.

La jeune maman était indéniablement resplendissante dans sa robe saumon. J'admirais ses cheveux blonds tomber sublimement en cascade sur ses épaules, bouclées élégamment, avant que mes yeux ne dévient sur ses lèvres teintées que j'ambitionnais d'embrasser de nouveau. Les portraits et silhouettes s'étaient métamorphosés depuis notre première rencontre. Entre l'arrivée des enfants et de ceux à venir, ainsi que la multitude d'épisodes rocambolesques qui s'étaient faufilée entre chaque ajout à notre tableau de famille, nos traits avaient su notamment se tirer. J'inspirais profondément, me rassurant sur le fait que Jude et Maia se trouvaient en sécurité et que ce lieu merveilleux choisi par les mariés du jour était entièrement sécuritaire. L'occasion s'avérait rêvée pour savourer la suite de cette soirée spéciale en amoureux, pour nous aimer au sein de cet événement magistral doté d'une ambiance des plus magiques.

« Je valide que je souhaite t'épouser au bord de la mer, » j'avoue à Penny, un rictus espiègle aux lippes, le regard brillant d'étoiles pulsant d'affection et d'espoir. Je me remémorais ces conversations que nous avions parfois sur notre propre mariage, dont cette toute première lors du gala de l'association Run for Judy où nous avions imaginé nous échanger nos vœux d'éternité bercés par la mélodie de la mer qui avait su nous conforter lors de nombreux rebondissements de notre histoire. « Tu aimerais danser ? » Je proposais, soucieux de sa fatigue et de ses chevilles, alors qu'un slow démarrait et que plusieurs duos se guidaient sur la piste de danse improvisée.

@Penny Stringer  meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 674657830  I love you  



meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) BKa2n3B
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 3836688744:



Dernière édition par Isaac Jensen le Mar 15 Aoû - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
l’ère de l'apaisement
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Hu5cwsy Présent
ÂGE : trente-et-un ans (03.08.1992)
SURNOM : Penny étant déjà le surnom de Penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : deux ans qu'il lui fait vivre la plus folle et la plus belle des histoires, Isaac est tout pour elle et plus encore.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : la maison à Toowong commence à se faire petite entre Jude, Maia et l'arrivée imminente des jumeaux.
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) F0c82cd6bbcf2807fee54a1977213311e7cfc0c2
POSTS : 13683 POINTS : 0

TW IN RP : mentions d'agression sexuelle, neurodiversité, parentalité, mentions d'abandon d'enfant.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › fière belle-maman de Jude (13.09.2018) et maman de Maia (14.06.2022) et les jumeaux Jack et Mila (01.08.2023) › bénévole auprès des enfants malades depuis 2020 › être devant la caméra lui manque, mais elle sait son temps auprès des siens plus précieux que jamais.
CODE COULEUR : Penny crée des malaises en mediumorchid ou en teal.
RPs EN COURS : (03)flora #2micah #4scarlett.

+ the one and only (04)isaac #21isaac #22isaac #23isaac (ff)isaac (tel).
RPs EN ATTENTE : eddie #3 › rory #12 › you?

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 #20#21#22#23.


cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. harley) › (sign. siren charms) › (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) › (crackship cringer. nairobi ♡) › (tinder profile. AMGK ♡) › (dessin. mapartche ♡) › (gifs signa. gwennifergifs) › (userbars. loonywaltz)
DC : autumn galloway (ft. lucy boynton)
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny
https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home
https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer
https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Empty
Message(#) Sujet: Re: meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) EmptyVen 23 Juin - 14:12



Il y avait eu des réticences de part et d’autre quant à l’idée de laisser les enfants avec une nounou pour la nuit, mais Isaac et toi aviez tous les deux convenus que vous aviez besoin de ce moment tous les deux, pour profiter pleinement du mariage de ton meilleur ami sans vous voir interrompu par des enfants trop fatigués. Tu avais une confiance aveugle en Lydia qui travaillait maintenant pour votre famille depuis quelques semaines, et tu savais que Maia et Jude étaient entre de très bonnes mains pour la nuit tout comme tu savais que tu n’hésiterais pas à aller te blottir près d’eux dès le lendemain matin parce que tu t’ennuierais trop d’eux. Mais pour ce soir, pour les quelques heures à venir, il n’y avait qu’Isaac et toi, et les nombreux autres invités du mariage de Rory et Swann, qui devenaient cependant facilement qu’un bruit de fond tant tu n’avais d’yeux que pour ton amoureux. Depuis le scandale de la presse et les répercussions des rumeurs circulant au sujet d’Isaac, tu le sentais tendu, distant, quelque peu renfermé sur lui-même et si tu comprenais parfaitement pourquoi, tu voulais être là pour lui. Lui rappeler qu’il pouvait compter sur toi, se confier à toi. Il avait beau te répéter sans cesse que tu n’avais pas à te blâmer pour toute l’attention négative dont il avait dernièrement été victime, tu n’étais pas capable de te défaire complètement de ta culpabilité, persuadée que rien de tout cela ne lui serait arrivé si ce n’était pas de toi et de ta présence dans sa vie.

Ce soir toutefois, tu voulais mettre tout ça loin derrière vous. L’évènement était privé et sécurisé, Rory te l’avait confirmé à de nombreuses reprises, et tu te doutais que ce serait bien une des dernières fois où tu aurais la chance de passer un moment dans un endroit aussi luxueux et romantique avec Isaac avant l’arrivée des jumelles. Jumelles qui ne manquaient pas de te faire connaître leur présence alors que tu étais assisse momentanément à votre table, le regard déviant tantôt sur l’homme de ta vie et tantôt sur le décor enchanteur que Swann et Rory avaient su mettre en place pour leur grand soir. « Je valide que je souhaite t’épouser au bord de la mer. » La voix d’Isaac ramène inévitablement toute ton attention vers lui, et tu le trouves si beau, dans son habit foncé avec sa chemise qui s’accorde à la perfection avec la couleur de ta robe. Malgré le temps et la vie qui semblent s’acharner sur vous avec force et la fatigue des enfants qui s’accumulent au fil des mois, tu le trouves toujours aussi attirant et charmeur que la première fois que tu as eu le privilège de poser les yeux sur lui, et tu ne peux t’empêcher de penser à cette Penny de votre premier rendez-vous qui n’avait pas la moindre idée de tout ce qu’elle s’apprêtait à vivre. « Ah oui? Il y a d’autres choses que cette soirée te donne envie de valider? » que tu lui demandes avec un air espiègle, tes doigts venant se joindre naturellement aux siens. « Faudrait pas non plus que tu sautes des étapes. » que tu ajoutes en arquant de manière joueuse les sourcils. Vous aviez déjà discuté de ce dont vous aviez envie pour un futur mariage, et tu ne doutais pas qu’un jour tu viendrais à partager le même nom qu’Isaac et vos enfants, mais encore fallait-il qu’il décide de te faire cette grande demande. Tu ne t’inquiétais pas toutefois, persuadée que le bon moment viendrait. Isaac savait que tu voulais l’épouser, tout comme il te rappelait ce soir-même qu’il voulait la même chose, alors en son temps, ce sera votre tour, tu le sais. « Tu aimerais danser? » « Avec plaisir Monsieur Jensen. » Tes chevilles étaient enflées et tu étais déjà fatiguée, mais tu étais plus bornée que tes inconforts causés par ta grossesse et tu comptais bien te coller contre lui sur cette piste de danse et montrer à tout le monde à quel point tu étais chanceuse d’être avec le plus bel homme ici ce soir, à l’exception des mariés évidemment. « Comment tu te sens? » Ce n’était pas la première fois que tu lui posais cette question ce soir, certainement pas la dernière non plus, mais il t’était primordial de t’assurer qu’il était confortable et pas trop secoué par la foule et les gens, même si personne n’avait fait la moindre allusion à ce qui avait placarder les journaux il y a quelques semaines de cela. « Lydia m’a envoyé un message pour me dire que les enfants se sont endormis en un temps record, toutes ses prouesses sur la piste de danse les ont épuisées. » Ils avaient été beaux à voir ensemble, Jude et Maia. Cette dernière commençait à peine à tenir sur ses doigts jambes et faire quelques pas, et elle avait évidemment insisté pour montrer ce dont elle était capable à tout le monde voulant lui accorder un minimum d’attention. « Tu réalises que dans un mois à peine, elles seront avec nous? » Tu commentes tout en posant l’une des mains de ton amoureux sur ton ventre, là où Isaac pourra sentir un coup de pied bien prononcé.



meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) P0rWgDfmeeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) J36iNh6meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) FyMeElc
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Y2qJLbW
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Vd7qr7j
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) YlMyvG3
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) HZjB4DU
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 872289volunteer
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Sdo13d7
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 2XVRHDx
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) FLBDXxB
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Isaac Jensen
le coeur au bout des doigts
le coeur au bout des doigts
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) FQgUS3L Présent
ÂGE : 39 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018), Maia (14.06.2022), Jack et Mila (01.08.2023)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 90374fe4c7cf647c214f3d806c6aaa253436d73e
POSTS : 28492 POINTS : 100

TW IN RP : dépression, anxiété, automutilation, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ angus #2

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Rwe2
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) LNatll2

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 8kgf
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 37QO3DK

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250

(roa, juin 2020)
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : eternal-lust (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), may0osh (gif olivia), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz & Max Novak
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection
https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook
https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen
https://open.spotify.com/playlist/3mzlBoYcxEFsR5dBzkGvpo?si=786a

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Empty
Message(#) Sujet: Re: meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) EmptyJeu 20 Juil - 4:23



Le mariage de Rory et Swann offre indéniablement une parenthèse magique au cœur d'un endroit merveilleux - véritable petit paradis de douceur et d’élégance. Cet événement mené d'une main de maître sera assurément mémorable, l'ambiance étant aussi chaleureuse que festive, faisant suite à une cérémonie riche en émotions où les mariés auront échangé des vœux poignants d'un amour pur et inconditionnel. Être témoin d’une telle réussite ne fait qu’accroître mon désir de demander la main de la femme que j’aime inexorablement ; je nourris ardemment le souhait que nous nous unissions dans ce contexte si spécial, entourés de nos proches. Je me plais à imaginer ces instants, tous ces sublimes éléments qui pourront s’y écouler, de la présence aux personnes qui nous sont chères au rôle de nos enfants. Je sais pertinemment que même si le destin et ses surprises hasardeuses s’invitaient à notre potentiel mariage pour y semer du trouble, ce jour serait indubitablement le plus beau de ma vie comme ce sentiment doit sans nul doute envahir Rory et Swann présentement, vu leur portrait traduisant une plénitude inestimable.

« Ah oui ? Il y a d’autres choses que cette soirée te donne envie de valider ? » Je soutiens le regard pétillant de mon amoureuse, mon sourire s’élargit discrètement, teinté de malice. « Beaucoup de choses. Je suis très inspiré, » je soumets, entendu, caressant tendrement ses doigts qui viennent se mêler aux miens de mon pouce. « Faudrait pas non plus que tu sautes des étapes. » Un léger rire se faufile entre mes lippes avant que je ne signifie, complice : « Mais j’aime penser que dans notre histoire, l’ordre des étapes est complètement réinventé. » Penny arque les sourcils, joueuse, je croise son regard, éloquent. En effet, notre romance est peu conventionnelle : de grands événements l’ont notamment déjà rythmé dans une mesure qui fait souvent sourciller les autres, voire suscite quelques critiques déplacées. Néanmoins, je ne changerais pour rien au monde la trame de notre histoire, tout comme j’en éprouve une immuable fierté car cela rend notre amour encore plus unique et notre foyer encore plus authentique à mes yeux. Penny et moi faisions certes les choses différemment, souvent poussés par la force des choses, mais il n’en demeurait que chaque instant que je vivais avec elle était un réel trésor qui rendait plus qu’obsolète les conventions et les opinions d’autrui. Notre vie à deux n’étaient pas ordinaire, mais elle était riche d’être uniquement écrite à l’encre de nous deux, de nous ressembler sans équivoque.

Je souris tendrement lorsque ma petite amie accepte mon invitation à danser. Sa main dans la mienne, je la guide doucement vers la piste de danse et bien vite, son cœur comme son ventre proéminent se retrouvent contre mon buste. Mes mains posées affectueusement au-dessus de ses hanches, notre binôme indéniable se mouve en harmonie avec la musique. « Comment tu te sens ? » Dire que je n’avais pas appréhendé cette sortie constituerait un piètre mensonge. J’avais redouté profondément le regard des invités de Rory et Swann que je ne connaissais pas, j’avais craint la survenue de journalistes de bas-étage qui auraient pu prendre possession d’un événement rare qui ne leur appartenait absolument pas pour en tirer profit de manières aussi déloyales que possibles, j’avais même psychothé sur l’idée que les enfants ne soient pas en sécurité. En somme, la nuit dernière avait été courte, mon esprit s’imaginant des situations variant du désagréable à l’épouvantable ; et finalement, la dose d’angoisse et de stress semblait composer un tribu pour garantir la tenue d’une soirée magnifique dont je savourais chaque instant avec l’amour de ma vie. « Ça va, » je lui répondais après quelques secondes de réflexion, gage de mon honnêteté. « Et toi, comment tu te sens ? Tu n’es pas trop fatiguée ? Tu n’as pas trop mal aux pieds ? » Je déposais suavement un baiser sur la tempe de mon amoureuse. Les doutes et appréhensions demeuraient en arrière-fond, comme le bruit de fond de mes propres combats qui me faisaient défaillir plus souvent que je n’aimais l’admettre ces derniers temps, mais je m’appliquais à faire de ce mariage une parenthèse totale, une bulle d’air dans le quotidien, et de la préserver du noir que je broie régulièrement. Par ailleurs, mon seul objectif était de profiter de cette soirée, de chérir ma petite amie en la rendant heureuse et en tentant de la soulager le mieux possible des inconforts de sa grossesse. « Lydia m’a envoyé un message pour me dire que les enfants se sont endormis en un temps record, toutes ses prouesses sur la piste de danse les ont épuisées. » J’émets un nouveau rire bref, pensant à Jude et Maia qui se trémoussaient sur la piste de danse quelques heures plus tôt. « Maia était tellement adorable. Elle a donné son show et je suis sûr qu’elle a déjà fait des ravages parmi les convives. Elle tient de sa mère, » je présentais, complimentant ce charme indéniable et cette nature solaire que j’admirais tant chez mon amoureuse et dont notre fille semblait avoir, à mon plus grand ravissement, hérité. « Tu réalises que dans un mois à peine, elles seront avec nous? » Je hoche discrètement la tête en signe de dénégation. « J’ai encore du mal à y croire, tout va si vite et lentement à la fois, » je relatais. Dans un sens, nous nous étions habitués au mieux à la grossesse gémellaire de Penny, arrangeant notre emploi du temps aussi judicieusement que possible pour faciliter la vie de la jeune et future maman, rendant ce bien-être au sein de la maison une priorité absolue. D’autre part, il me semblait encore que ce Noël où nous avions découvert que Penny était enceinte remontait qu’à quelques jours, quand en réalité, nous étions beaucoup plus proches de l’arrivée des petites que de leur conception. « J’ai tellement hâte qu’on les rencontre, » je soumettais, attendri et déjà incommensurablement aimant envers nos deux enfants à naître. « Je suis curieux de voir si elles vont ressembler à Jude ou à Maia, ou se ressembler l’une l’autre. » Autant sur l’aspect physique qu’au niveau de leur personnalité. Même si accueillir les jumelles représentait un défi de taille, surtout avec Jude et Maia encore très jeunes, je trépignais de les voir reposer dans ces petits lits que nous avions installés quelques semaines plus tôt dans notre chambre à coucher. Ma main caresse avec une infinie douceur le ventre de Penny où je sens, guidé par son geste, un coup de pied puissant. « C’est obligé que ce bébé-là finisse dans le footie ou dans le soccer, » je commente sur le ton de la plaisanterie, ce genre de coups plutôt commun de la part d’un des bébés. « Tu sentais qu’on allait avoir trois filles ? » Je demande, curieusement. Durant la grossesse de Maia, nous nous étions aventuré à pressentir le sexe de notre futur enfant avant que l’échographie ne le révèle. A l’époque, quand nous en parlions, je me rappelais avoir répond à Penny que l’essentiel était que l’enfant soit en santé, tout comme cette priorité était impériale de nouveau pour les jumelles, mais que je ne pouvais m’empêcher de penser à la fille que nous pourrions avoir et qui ressemblerait à sa mère. Dès les premiers jours de Maia, je prenais un mâlin plaisir à augurer les traits de caractère qu’elle pourrait partager avec Penny, attitude que je conservais encore aujourd’hui, tirant une fierté à voir notre fille ressembler à sa mère, tout comme le fait qu’elle démontrait avoir une personnalité riche et bien à elle.



meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) BKa2n3B
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
l’ère de l'apaisement
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Hu5cwsy Présent
ÂGE : trente-et-un ans (03.08.1992)
SURNOM : Penny étant déjà le surnom de Penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : deux ans qu'il lui fait vivre la plus folle et la plus belle des histoires, Isaac est tout pour elle et plus encore.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : la maison à Toowong commence à se faire petite entre Jude, Maia et l'arrivée imminente des jumeaux.
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) F0c82cd6bbcf2807fee54a1977213311e7cfc0c2
POSTS : 13683 POINTS : 0

TW IN RP : mentions d'agression sexuelle, neurodiversité, parentalité, mentions d'abandon d'enfant.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › fière belle-maman de Jude (13.09.2018) et maman de Maia (14.06.2022) et les jumeaux Jack et Mila (01.08.2023) › bénévole auprès des enfants malades depuis 2020 › être devant la caméra lui manque, mais elle sait son temps auprès des siens plus précieux que jamais.
CODE COULEUR : Penny crée des malaises en mediumorchid ou en teal.
RPs EN COURS : (03)flora #2micah #4scarlett.

+ the one and only (04)isaac #21isaac #22isaac #23isaac (ff)isaac (tel).
RPs EN ATTENTE : eddie #3 › rory #12 › you?

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 #20#21#22#23.


cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. harley) › (sign. siren charms) › (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) › (crackship cringer. nairobi ♡) › (tinder profile. AMGK ♡) › (dessin. mapartche ♡) › (gifs signa. gwennifergifs) › (userbars. loonywaltz)
DC : autumn galloway (ft. lucy boynton)
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny
https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home
https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer
https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Empty
Message(#) Sujet: Re: meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) EmptyDim 30 Juil - 14:59



« Beaucoup de choses. Je suis très inspiré. » J’échappe un rire cristallin, curieuse d’en savoir plus sur ce qui se trame dans l’esprit de mon amoureux. Le mariage de Rory et Swann est exactement à leur image, l’inspiration romantique et rêveur prononcé autant dans les choix de musique que dans les décorations qui nous entoure et il n’est pas difficile de me perdre dans un rêve au décor similaire où c’est mon futur que je joins à celui du Jensen, dans une promesse d’être toujours présents l’un pour l’autre, dans le meilleur comme pour le pire. Nos conversations à ce sujet résonnent dans mes pensées, et je n’ai pas besoin de lui poser la question pour savoir qu’Isaac y pense aussi. Si la priorité se veut désormais à l’arrivée prochaine de nos jumelles, je continue de rêver que notre tour ne se veut plus si lointain, qu’un jour, j’aurais moi aussi le privilège de porter le nom Jensen, comme nos enfants. « Mais j’aime penser que dans notre histoire, l’ordre des étapes est complètement réinventé. » « C’est vrai qu’on a pas vraiment suivi l’ordre naturel des choses. » Si la plupart de nos proches ont su nous offrir leur support lorsque j’ai annoncé ma grossesse avec Maia quelques mois à peine après le début de mon histoire avec Isaac, ce n’est pas tout le monde qui a su tenir sa langue. Mais jamais je n’ai laissé les jugements des autres ternir ce que je savais précieux, notre histoire étant la plus belle à mes yeux, malgré son rythme effréné et ses tournants parfois difficiles, pour rien au monde je ne changerais quoique ce soit. « Et je te mentirais si je te disais que l’idée de t’épouser avec nos enfants présents n’était pas quelque chose d’exceptionnel à mes yeux. » Je peux pratiquement le prévisualiser, Jude dans son habit, qui tient fermement la main de Maia déjà bien trop grande et indépendante à mon goût, deux autres petites filles dans des robes identiques dans nos bras devant tous nos familles et nos proches. Cette simple image suffit à me rendre émotive, et je sais que cette fois, c’est moi qui saute légèrement des étapes puisque Isaac n’a pas encore fait la grande demande, mais puisque je sais que le désir est commun, je me permets de rêver sans culpabilité.

La piste de danse regorge de corps qui sont pressés les uns contre les autres, mais je n’ai d’yeux que pour Isaac. Ses mains qui se posent tendrement contre mes hanches, les miennes qui caressent doucement la peau de son cou, comme toujours j’oublie la foule dès que sa chaleur rencontre la mienne. Je fais de mon mieux pour ne pas le laisser paraître, mais je m’inquiète pour lui depuis l’intrusion dans notre domicile il y a quelques semaines et les conséquences des articles remplis de faussetés qui ont suivi. Isaac ne méritait pas de se retrouver victime d’un tel vacarme, et je déteste que mon métier l’ait ainsi mis à risque. Il m’a assuré à de nombreuses reprises qu’il ne me blâmait pas, mais cela n’efface pas la culpabilité que je porte depuis ce jour. J’aurais voulu pouvoir le protéger de ce monde trop souvent cruel, mais je me retrouve complètement impuissante devant la puissance des médias et des ragots qui filent à toute vitesse dans un monde où tout est accessible trop vite. Je soupire légèrement, tentant de chasser cette culpabilité pour profiter pleinement du moment magique et de cette pause que ce mariage nous offre. « Ça va. » qu’il me rassure au bout d’un moment avec ce léger sourire en coin qui me fait craquer, et je mets de côté mes doutes et mes inquiétudes. « Et toi, comment tu te sens? Tu n’es pas trop fatiguée? Tu n’as pas trop mal aux pieds? » Je secoue la tête, même si oui je suis fatiguée, et oui j’ai mal aux pieds. Ce soir, ce ne sont que d’autres détails que je m’efforce d’oublier. « Je ne voudrais être nulle part ailleurs. » que je lui avoue comme s’il s’agissait d’un secret, murmuré contre ses lèvres avant que je n’y dépose un doux baiser. « C’est probablement notre dernière chance d’avoir une nuit que tous les deux pour les six prochains mois, je compte bien en profiter pleinement. » Dieu que nous en avions tous les deux extrêmement besoin avec tout ce qui s’était passé dernièrement et si engagé Lydia pour la soirée et pour la nuit avait été une décision difficile à prendre, je restais persuadée que c’était pour le mieux. « Maia était tellement adorable. Elle a donné son show et je suis sûr qu’elle a déjà fait des ravages parmi les convives. Elle tient de sa mère. » Plus elle vieillissait, plus il était clair que Maia avait une personnalité aussi explosive que moi, et j’étais bien curieuse de voir comment est-ce qu’elle allait nous tenir en haleine. « Elle avait aussi son grand frère pour assurer ses arrières. » Là où Maia allait, Jude n’était jamais bien loin. À l’aider à se relever quand elle trébuchait sur ses propres pieds, ou pour empêcher d’autres enfants de s’approcher de trop près. Jude avait un côté très protecteur, qui me rappelait inévitablement Isaac. Autant Maia semblait être ma copie, il était difficile de nier que Jude était complètement le fils de son père, les traits le ramenant à Lucy de moins en moins omniprésents.

« J’ai encore du mal à y croire, tout va si vite et si lentement à la fois. » Je comprends parfaitement le sentiment d’Isaac, même si personnellement, je me sens prête à faire avance-rapide sur les prochaines semaines. « Une chose est sûre, je suis prête à ne plus être enceinte et je n’ai pas l’intention de l’être à nouveau de sitôt. » Je lui lance un regard sérieux, avant d’échapper un nouveau rire. Mes grossesses avaient été différentes, celle avec Maia compliquée à cause des nausées constantes pendant huit mois, et celle avec les jumelles épuisantes sur ton corps, en plus de devoir gérer avec les nombreuses demandes d’un bébé de moins d’un an. Aucune décision n’avait été prise pour le futur, à savoir si l’on voulait d’autres enfants ou non, mais je savais que peu importe notre choix, j’aurais besoin d’une pause pour réellement tout donner à notre petit monde, et peut-être même potentiellement faire un retour vers ma carrière que j’ai longuement mise de côté. « J’ai tellement hâte qu’on les rencontre. Je suis curieux de voir si elles vont ressembler à Jude ou à Maia, ou se ressembler l’une à l’autre. » « Tu imagines trois petites Maia? Elles nous en feraient voir de toutes les couleurs. » Je peux facilement me l’imaginer, tout comme je peux m’imaginer les jumelles plus calmes et douces, à l’image de Jude. Il est si difficile de savoir réellement comment elles seront, à qui elles ressembleront avant leur naissance, mais je trépigne d’impatience à l’idée de les rencontrer aussi. « C’est obligé que ce bébé-là finisse dans le footie ou dans le soccer. » J’approuve d’un hochement de la tête. « Elle est beaucoup plus forte que sa sœur, j’ai toujours peur qu’elle finisse par l’écraser. » que j’avoue dans un rire, les coups de bébé A comme les docteurs l’avaient nommé toujours plus forts que ceux de bébé B, qui savait tout de même toujours te rassurer quant à sa présence. « Tu pensais qu’on allait avoir trois filles? » Cette fois-ci, je secoue légèrement la tête de gauche à droite. « La grossesse était tellement différente dès le début, j’étais persuadée que ce serait des garçons. » que j’avoue, en me mordillant légèrement la lèvre. « Tu sais que je suis heureuse peu importe, l’important ce sont des bébés en santé… » que je commence doucement, évitant soudainement le regard clair de mon amoureux posé sur moi, mes yeux plutôt posés sur mon ventre arrondi. « J’aurais aimé un petit garçon, un mélange complet de nous deux. » Je me sens coupable dès que les mots existent entre nous deux, parce que j’aime Jude exactement comme j’aime Maia, d’un amour aussi puissant que s’il était mien biologiquement, mais ça n’efface pas le fait qu’il ne me ressemble pas, physiquement et que j’aurais bien aimé avoir un garçon aux allures ressemblant Isaac, mais avec des touches qui rappellent ma personne. « Mais je sais que Jude sera le parfait protecteur de ses trois petites sœurs. » que je conclue plutôt, en relevant la tête, espérant cacher ma maladresse derrière un sourire sincère.



meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) P0rWgDfmeeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) J36iNh6meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) FyMeElc
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Y2qJLbW
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Vd7qr7j
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) YlMyvG3
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) HZjB4DU
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 872289volunteer
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Sdo13d7
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 2XVRHDx
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) FLBDXxB
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Isaac Jensen
le coeur au bout des doigts
le coeur au bout des doigts
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) FQgUS3L Présent
ÂGE : 39 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018), Maia (14.06.2022), Jack et Mila (01.08.2023)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 90374fe4c7cf647c214f3d806c6aaa253436d73e
POSTS : 28492 POINTS : 100

TW IN RP : dépression, anxiété, automutilation, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ angus #2

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Rwe2
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) LNatll2

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 8kgf
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 37QO3DK

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250

(roa, juin 2020)
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : eternal-lust (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), may0osh (gif olivia), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz & Max Novak
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection
https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook
https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen
https://open.spotify.com/playlist/3mzlBoYcxEFsR5dBzkGvpo?si=786a

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Empty
Message(#) Sujet: Re: meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) EmptyDim 8 Oct - 11:30



Se dessiner un futur auprès de Penny était devenu, d'une manière aussi époustouflante que valorisée, naturel. Si j'étais doté d'un tempérament tendant vers le doute et le manque de confiance vis-à-vis du futur, rapidement, ma petite amie s'était imposée dans mon esprit comme dans mon coeur telle une évidence. Désormais, je n'imaginais aucun futur sans sa présence immuable et mes plus belles esquisses concernaient les projets que nous pourrions concrétiser à deux et avec notre famille grandissante.

« C’est vrai qu’on a pas vraiment suivi l’ordre naturel des choses. » Je ris légèrement, tirant une certaine fierté au caractère prodigieusement atypique de notre histoire. Certes, elle avait largement fait sourciller et encore aujourd'hui, elle générait des arguments pour me réduire à un sinistre protagoniste dans les médias. Les soupçons qui pesaient sur mon identité étaient monstrueux et horrifiants et s'ils me réveillaient encore en pleine nuit par le cauchemar de leurs impacts sur ma réputation, je demeurais fièrement satisfait du cheminement original de mon couple avec Penny. Il s'agissait de notre histoire, de notre famille, et pour rien au monde ne souhaiterais-je quoi que ce soit de différent car elle nous appartenait ainsi toute entière, dans son unicité. « Et je te mentirais si je te disais que l’idée de t’épouser avec nos enfants présents n’était pas quelque chose d’exceptionnel à mes yeux. » Un sourire songeur apparut sur mes lippes. « Imagine Jude en ring-bearer et Maia en flower girl, » je souffle, n'ayant que peu de difficulté à envisager la scène, pendant que nos jumelles seraient occupées autrement durant la cérémonie ou suivraient leurs deux aînées, selon leur âge. « Le nom Jensen est fait pour toi aussi. » Je déclare, amoureux, assuré que Penny le porterait aussi bien que nos enfants et incommensurablement fier qu'elle me fasse un jour l'honneur de partager ce patronyme avec nous.

Penny accepte de m'offrir une danse et complices, nous nous immisçons parmi les convives se mouvant au rythme de la musique. Nos corps se rapprochent suavement, mes lèvres se déposent avec affection sur la tempe de mon amoureuse et un rictus entendu étire la commissure de mes lippes lorsque mon interlocutrice indique : « C’est probablement notre dernière chance d’avoir une nuit que tous les deux pour les six prochains mois, je compte bien en profiter pleinement. » « Je suis inspiré pour ça aussi, » je fais, utilisant volontairement la même réplique que je lui avais dédiée sur le sujet de notre union. Je caresse doucement le dos de ma compagne avant qu'indéniablement, nous nous ressassions les enfants, qui ne quittaient jamais très longtemps notre conscience, et ce rythme effréné de nos quotidiens. « Une chose est sûre, je suis prête à ne plus être enceinte et je n’ai pas l’intention de l’être à nouveau de sitôt. » Je me mordille doucement la lèvre inférieure, compréhensif et assumant ma part de responsabilité. Je dérobe délicatement un baiser au bord des lèvres de la jeune femme et agrée : « Je suis d'accord avec toi. » Ils avaient largement de quoi s'occuper avec leurs deux enfants en bas-âge qui bientôt deviendront quatre. Même si ce futur imminent est totalement effrayant et inquiétant, je suis profondément enthousiaste et excité à l'idée de rencontrer nos bébés qui croissent sous le nombril de Penny. « Tu imagines trois petites Maia ? Elles nous en feraient voir de toutes les couleurs. » Un rire spontané se faufila de ma bouche à cette image. « Mon Dieu. Je ne suis pas sûr que même la maison survivrait. » Maia était obéissante mais possédait une détermination, une créativité et un aplomb à toute épreuve. Multiplier ses forces par trois risquait d'être dynamique, surtout lorsqu'un des bébés se faisait déjà très animé dans le ventre de sa mère. « Elle est beaucoup plus forte que sa sœur, j’ai toujours peur qu’elle finisse par l’écraser. » Touché par le souci de Penny, je dépose un baiser sur sa joue. « Je suis sûr que sa sœur a ses armes pour se défendre aussi, » je m'imagine déjà une personnalité peut-être moins exubérante mais toute aussi affirmée dans sa réflexion et sa position, comme Maia et Jude pouvaient démontrer leur opinion et place à part entière à leur façon bien différente mais tout autant efficace. « Tu pensais qu’on allait avoir trois filles? » Je haussais les sourcils, avouant ainsi ma surprise. « Honnêtement, non. » Trois filles, trois surprises. En aucun cas ne m'étais-je imaginé que ma vie prendrait cette tournure-là mais j'en étais choyé. « La grossesse était tellement différente dès le début, j’étais persuadée que ce serait des garçons. » Je souris tendrement avant de porter toute mon attention sur Penny, sentant un léger malaise la saisissant. Ma main continue de caresser doucement son dos. « Tu sais que je suis heureuse peu importe, l’important ce sont des bébés en santé… » « Mais… » Je souffle calmement, tel un secret complice, bien que je me doutais de la suite de la réflexion de ma conjointe. « J’aurais aimé un petit garçon, un mélange complet de nous deux. » Je caresse avec douceur la joue de Penny, assimilant son vœu. « Mais je sais que Jude sera le parfait protecteur de ses trois petites sœurs. » J'acquiesçais. « Je pense qu'ils formeront une fratrie très soudée. Il n'y a qu'à voir comment Jude et Maia sont ensemble. » J'aimais aussi à penser que nos valeurs de solidarité et d'empathie déteignaient sur le comportement de nos enfants qui restaient respectueux et à l'écoute de leurs pairs à leur niveau. « On ne sait pas de quoi l'avenir sera fait. Peut-être que dans quelques années, si on souhaite un autre enfant, on aura un fils. » Je tentais, optimiste. Nous étions encore jeunes et si Penny et moi tendions de concert vers une pause après la naissance des jumelles, nous pourrions très bien étudier le projet d'accueillir un nouvel enfant lorsque ceux présents seront plus âgés et autonomes, si notre coeur s'orientait vers cette aventure. « Tes parents ont confirmé venir pour la naissance ? » Je demandais ensuite, conscient de la distance entre Torquay et Brisbane qui nécessitait une certaine logistique à caler mais aussi de la volonté des Stringers d'être auprès de leur fille et de rencontrer leurs nouvelles petites-filles. Leur réaction avait été aussi touchante qu'émouvante lorsqu'ils avaient rencontré Maia, j'en gardais un précieux souvenir et je considérais mes enfants réellement chanceux d'avoir les parents de Penny en grands-parents. Toutefois, j'avais aussi entièrement conscience que mes propres parents seraient absents, rejetant en bloc ceux qui m'étaient associés à cause de mon historique médical dévoilé dans la presse qu'ils ne toléraient absolument pas.



meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) BKa2n3B
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
l’ère de l'apaisement
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Hu5cwsy Présent
ÂGE : trente-et-un ans (03.08.1992)
SURNOM : Penny étant déjà le surnom de Penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : deux ans qu'il lui fait vivre la plus folle et la plus belle des histoires, Isaac est tout pour elle et plus encore.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : la maison à Toowong commence à se faire petite entre Jude, Maia et l'arrivée imminente des jumeaux.
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) F0c82cd6bbcf2807fee54a1977213311e7cfc0c2
POSTS : 13683 POINTS : 0

TW IN RP : mentions d'agression sexuelle, neurodiversité, parentalité, mentions d'abandon d'enfant.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › fière belle-maman de Jude (13.09.2018) et maman de Maia (14.06.2022) et les jumeaux Jack et Mila (01.08.2023) › bénévole auprès des enfants malades depuis 2020 › être devant la caméra lui manque, mais elle sait son temps auprès des siens plus précieux que jamais.
CODE COULEUR : Penny crée des malaises en mediumorchid ou en teal.
RPs EN COURS : (03)flora #2micah #4scarlett.

+ the one and only (04)isaac #21isaac #22isaac #23isaac (ff)isaac (tel).
RPs EN ATTENTE : eddie #3 › rory #12 › you?

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 #20#21#22#23.


cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. harley) › (sign. siren charms) › (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) › (crackship cringer. nairobi ♡) › (tinder profile. AMGK ♡) › (dessin. mapartche ♡) › (gifs signa. gwennifergifs) › (userbars. loonywaltz)
DC : autumn galloway (ft. lucy boynton)
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny
https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home
https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer
https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Empty
Message(#) Sujet: Re: meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) EmptyJeu 14 Déc - 10:04



« Imagine Jude en ring-bearer et Maia en flower girl. » L’image apparaît facilement sous tes yeux parce que ce n’est pas la première fois que tu l’imagines. Pas la première fois que tu rêvasses sur la petite robe blanche dans laquelle tu imagines Maia et les jumelles, pas la première fois non plus que tu penses à la sorte de robe de mariée que tu aimerais porter pour cette grande occasion. Une robe digne d’une princesse, pour une journée inoubliable. Tu as les yeux pleins d’eaux à simplement y penser, tes émotions sur le qui-vive comme c’est souvent le cas dernièrement, la grossesse et la fatigue accumulée te rendant plus émotive que tu ne l’es normalement. « Le nom Jensen est fait pour toi aussi. » Ton sourire s’étire de manière à illuminer ton visage en entier, les mots de ton amoureux se faisant une place toute particulière dans ton cœur. Tu ne savais pas quand, tu ne savais pas comment, mais tu avais la certitude que le jour viendrait où tu vivrais ce moment de bonheur comme venait de le partager Swann et Rory, celui qui lierait ta vie éternellement à celle d’Isaac. « Je suis impatiente de pouvoir le porter aussi. » que tu avoues dans un murmure avant que tes lèvres ne se joignent une fois du plus à celles de ton amoureux. Les moments de douceurs et de tendresses s’accumulent, et c’est avec le plus grand plaisir que tu acceptes la proposition d’Isaac d’aller danser. Tu n’es pas au top de ta forme, tes chevilles sont enflées, ton dos te fait des misères, mais tu n’as pas l’intention de perdre une seule seconde de ce moment privilégié, déterminée à profiter de cette soirée dans son ensemble puisque c’était sans doute votre dernière occasion de passer du temps en tête-à-tête avant l’arrivée des bébés. « Je suis inspiré pour ça aussi. » « Tu as beaucoup d’inspiration ce soir. Ça me plaît. » Ce sont ces petits moments que tu aimais le plus, ceux où le reste du monde semblait s’évaporer autour de vous, pour ne laisser que cette bulle et tout l’amour qui existait entre vous deux bercer le moment.

La conversation bifurque naturellement sur vos enfants, qui sont constamment dans vos esprits même lors de ses moments où vous êtes censés vous offrir une petite pause. Il faut dire que ce n’est pas facile de les laisser derrière, surtout quand tu as un rappel constant des jumelles qui sont encore bien au chaud sous ton nombril, te rappelant leur présence de coups de pieds en tout genre. Tu imagines déjà deux petites filles aux caractères aussi trempées que celui de leur aînée, et la réaction d’Isaac témoigne que tu n’es pas toute seule à craindre de devoir gérer un tel scénario. « Mon Dieu. Je ne suis pas sûr que même la maison survivrait. » Un rire t’échappe alors que tu imagines déjà le chaos constant dans lequel vous allez vivre d’ici quelques semaines à peine. Il faut dire que Jude et Maia savent déjà vous tenir assez occupés, alors l’idée d’ajouter deux bébés de plus à ce mix, il n’y a pas à dire, l’ennui sera impossible à votre domicile. Tu t’inquiètes déjà pour l’une des jumelles, celle qui est plus calme et qui semble constamment à la merci de sa sœur. « Je suis sûr que sa sœur a ses armes pour se défendre aussi. » Tu n’en doutes pas, même si tu aimerais parfois pouvoir lui venir en aide, chose qui est actuellement impossible. « Je suis déjà persuadée qu’elles seront complètement différentes, l’une de l’autre. » Une impression qui te vient de leurs mouvements complètement distincts l’une de l’autre, mais une intuition aussi, que tu ne saurais complètement expliquée. Ce serait mentir de dire que tu n’avais pas été légèrement déçue d’apprendre que vous attendiez deux petites filles. Tu aurais aimé avoir un garçon, parfait petit mélange d’Isaac et toi, mais ça ne semblait pas être dans les cartes. Pas pour tout de suite du moins, et ça te soulageait de ne voir aucun jugement sur le visage de ton amoureux lorsque tu lui témoignais cette petite déception. « Je pense qu’ils formeront une fratrie très soudée. Il n’y a qu’à voir comment Jude et Maia sont ensemble. » Tu hoches la tête, approuvant les mots d’Isaac. Il n’y avait aucun doute que vos filles seraient très proches les unes des autres, avec une si mince différence d’âge aidant la chose, et Jude serait protecteur et présent, comme il l’était déjà pour Maia. Tu étais impatiente de voir toutes ces relations fleurir au fil du temps, même si tu n’étais pas si pressée de voir tes enfants grandir. « On ne sait pas de quoi l’avenir sera fait. Peut-être que dans quelques années, si on souhaite un autre enfant, on aura un fils. » Un rire t’échappe à la simple idée de retomber enceinte. « Attendons de voir comment on s’en sort avec quatre enfants en bas de cinq ans avant de commencer à penser au prochain bébé, Roméo. » que tu le taquines. Avec votre historique, il semblerait que tu n’aies besoin que de regarder dans la direction d’Isaac pour tomber enceinte, donc il vous faudrait être des plus prudents dans les mois à venir pour éviter un nouvel accident. « Tes parents ont confirmé venir pour la naissance? » Tu hoches positivement de la tête, tes mains continuant de caresser tendrement le dos de ton amoureux au rythme de la musique. « Mon père a pris deux semaines de congé. Ils vont arrivés la dernière semaine de juillet et repartir le 5 août. Normalement, si les jumelles ne sont pas trop pressées, ils devraient être là pour l’accouchement et quelques jours après pour nous aider. » Il était dur de prévoir l’arrivée de bébés, mais c’était le mieux que vous puissiez faire avec les dates supposées de la naissance des jumelles. Vous aviez évidemment d’autres gens autour de vous disponibles pour aider avec Maia et Jude si les jumelles décidaient d’arriver avant l’heure, ce qui ne serait pas si surprenant vu l’arrivée express de Maia et la grossesse gémellaire. « David va passer les deux semaines dans une maison de répit, ça risque d’être plus simple pour lui là-bas que d’essayer de l’adapter à notre routine pour une si courte période de temps. » Tu regrettais de ne pas avoir ton frère présent pour rencontrer les jumelles dès leur naissance, mais tu savais que c’était mieux ainsi pour tout le monde. « Je me suis dit qu’on pourrait essayer d’aller passer quelques jours à Torquay d’ici la fin de l’année, quand les jumelles auront quelques mois et que l’idée de voyager avec tout ce beau petit monde cessera de me terrifier complètement. » que tu proposes dans un rire. Voyager avec quatre enfants en si bas âge serait sans doute une mission de plus complexes, mais pour passer un peu de temps avec ton frère et le voir interagir avec tes enfants, c’était quelque chose que tu étais prête à faire. « Tu as essayé de reparler à tes parents, depuis la dernière fois…? » Tu ne voulais pas casser l’ambiance en mentionnant les Jensen, mais tu continuais d’espérer qu’ils reviendraient sur tout ce qu’ils avaient pu dire à leur fils et changeraient d’idée sur l’implication qu’ils voulaient avoir au sein de votre famille.



meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) P0rWgDfmeeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) J36iNh6meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) FyMeElc
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Y2qJLbW
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Vd7qr7j
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) YlMyvG3
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) HZjB4DU
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 872289volunteer
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Sdo13d7
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 2XVRHDx
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) FLBDXxB
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Isaac Jensen
le coeur au bout des doigts
le coeur au bout des doigts
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) FQgUS3L Présent
ÂGE : 39 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018), Maia (14.06.2022), Jack et Mila (01.08.2023)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 90374fe4c7cf647c214f3d806c6aaa253436d73e
POSTS : 28492 POINTS : 100

TW IN RP : dépression, anxiété, automutilation, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ angus #2

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Rwe2
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) LNatll2

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 8kgf
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 37QO3DK

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250

(roa, juin 2020)
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : eternal-lust (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), may0osh (gif olivia), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz & Max Novak
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection
https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook
https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen
https://open.spotify.com/playlist/3mzlBoYcxEFsR5dBzkGvpo?si=786a

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Empty
Message(#) Sujet: Re: meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) EmptyLun 18 Déc - 17:00



La mémorable cérémonie unissant Swann et Rory et sublimant leur amour a assurément fait naître des étoiles dans les yeux de beaucoup de leurs convives. Pour ma part, au-delà de l'émerveillement de la beauté de ce mariage, il confirme également mon vœu d'un jour demander la main de celle avec qui je partage mon quotidien depuis plus de deux ans désormais. La bague est déjà achetée depuis des mois, dissimulée sagement dans un endroit où je juge jamais Penny, ni les enfants, ne fouilleraient. Dorénavant, il me tarde de formuler une des demandes les plus importantes de mon histoire, à celle qui est inestimable à ma vie.

L'émotion qui gagne son visage en songeant au jour où nous nous promettrons l'éternité m'attendrit. Je recueille avec douceur ses lèvres qui se posent sur les miennes dans un baiser tendre. « Tu as beaucoup d’inspiration ce soir. Ça me plaît. » Penny m'annonce avec complicité lorsque je lui confirme être inspiré pour souligner cette soirée en amoureux qui ne se reproduirait pas de suite vu l'arrivée imminente des jumelles. « Tu es ma Muse, » je déclare amoureusement, enlaçant tendrement Penny contre moi dans ce slow que nous dansons sur la piste de danse éclairée chaleureusement.

Imaginer votre vie de tous les jours qui suivrait la naissance des bébés est à la fois enthousiasmant et stressant. Jude démontre de plus en plus nécessiter dépenser son énergie qui s'avère exponentiellement débordante ; bien heureusement, son ami Tim ainsi que mon filleul n'habite qu'à quelques mètres ce qui favorise tout lancement d'aventures en extérieur. Aussi, Maia m'apparaît comme ce bambin qui, désormais que ses jambes se font plus solides, possède pour principal objectif de découvrir tout le monde qui l'entoure. La petite ne cesse de gambader, chancelant encore sur ses mollets dodus, requérant une vigilance toute particulière. L'ajout de deux nourrissons à cette équation créaient des inconnues d'envergure mais j'avais confiance que nous saurions gérer, Penny et moi, tout comme nous nous plaisions à imaginer cette belle fratrie que nous faisions naître à tant nous aimer. « J'ai si hâte de les rencontrer, de voir à quoi elles ressembleront, de découvrir leurs affinités et leur personnalité... » Je confesse, songeur. Découvrir toutes les facettes de Maia était un réel bonheur, tant elle s'affirmait désormais au fil des mois. Il me tardait de rencontrer et voir évoluer ses futures petites sœurs. Je ris doucement lorsque Penny freine mes ardeurs concernant un potentiel autre bébé. « Tu seras la meilleure des mommy's girl. » C'était à mes yeux une vérité indéniable, tout comme elle était la meilleure belle-maman possible pour Jude.

Je m'intéresse à l'agenda des parents de Penny et celle-ci me décrit les projets des futurs nouveaux grands-parents et de son frère. Je l'étreins délicatement en percevant sa désolation que David ne puisse pas être présent pour les premiers jours de vie de ses nièces, même si cela est la solution qui semble la plus sereine pour le jeune homme. En revanche, je rejoins ma petite amie sur l'idée d'une escapade familiale à Torquay, même si je redoute quelque peu la réaction de Jude quant à retourner dans cette ville qu'il doit majoritairement associer à sa mère. « On pourra s'organiser tout ça, oui, » je promettais, caressant doucement le ventre de ma conjointe. « Nos filles doivent bien connaître où a grandi leur mère aussi, » je soufflais avec malice. « La plage de Torquay est un inévitable. » Tant de souvenirs de notre parcours, dont certains si forts en émotions, y étaient rattachés. « Les enfants pourront aller au parc avec David. » Ce qui formeraient à n'en point douter des instants mémorables avec leur oncle. « D'ici là, Maia nous fera déjà des pirouettes sur toboggan. » Je lançais avec amusement. « Peut-être que ça aidera Jude de revoir son ancienne maison aussi... » Je soufflais, plein d'espoir. Aider le petit garçon à comprendre que sa mère était partie mais chérir tout de même les souvenirs avec elle et se ressourcer, si possible sans raviver trop sévèrement le chagrin de ne plus avoir de contact avec celle-ci.

« Tu as essayé de reparler à tes parents, depuis la dernière fois…? » Si songer aux Stringer est lumineux, le volet des Jensen est néanmoins beaucoup plus sombre. Mon sourire s'efface quelque peu à l'évocation de mes parents, la dernière conversation téléphonique que j'ai eue avec ma mère encore douloureuse. Je regrette encore de ne pas être le fils qu'ils attendent tant, ou de ne pas pouvoir offrir à ma famille des aïeuls avec qui une bonne entente est assurée. J'admire la cohésion des Stringer, quand certains Jensen paraissent plutôt voués à se blesser. « Non... » J'avoue à ma petite amie. Je n'ai pas d'espoir de rédemption ni de pardon de leur part. Parfois, je me surprends à penser que je suis en train de faire le deuil de mes propres parents, alors qu'ils ne vivent qu'à quelques dizaines de minutes de route. Je fais le deuil de tout ce que j'aurais voulu partager à mes enfants concernant mon enfance, dont des valeurs familiales que je retiens de mon éducation et que j'estime. Je fais le deuil de grands-parents avec qui ils pourraient être complices et qui les choieraient comme ils le méritent. Parfois, je me vois comme un frein à ces beaux tableaux. D'autres, je me susurre que mes enfants méritent peut-être mieux que l'intolérance de mes parents. « Je pense que les enfants ont déjà beaucoup de chance d'avoir tes parents en grands-parents. » Jude était toujours très recherchant envers Jack et Maia applaudissait dans ses petites mains dès que l'image des parents de Penny apparaissaient sur l'écran du téléphone via FaceTime. Parfois, quand elle babillait sur ses téléphones en jouet, je ne pouvais m'empêcher de penser qu'elle se croyait en communication avec Torquay. « Je ne suis pas quelqu'un que mes parents veulent dans leur vie et je ne peux pas changer ce qu'ils déplorent chez moi. » Je regrettais sincèrement. « J'aimerais pouvoir réparer ce qui les dérange. » Je grimaçais, taisant le fait que cela ne soit toutefois pas possible. Tout comme j'essayais de ne pas m'autoriser à me ranger de leur côté en détestant autant qu'eux cette partie de moi. « C'est dommage pour les enfants mais je ne peux pas revenir en arrière ou mentir sur ma personne. Je les imagine pas non plus revenir sur leur décision. » Je marquais une pause. Au mieux, ils reviendront un jour en ignorant totalement la cause de notre froid, refusant de confronter cette vérité qui les révulsait tant - une stratégie à mes yeux plutôt malsaine qui ne me convainquait pas non plus. Rebondissant sur un autre sujet, je suggérais : « Mais ça m'a fait penser à quelque chose, pour les prénoms des jumelles. » J'affichais un sourire en coin malicieux. Nos listes communes changeaient chaque jour et rien n'était encore gravé dans le marbre. « Je me suis dit qu'on pourrait donner à l'une d'elle ton deuxième prénom et à l'autre celui de ta mère. » De quoi poursuivre la tradition des deuxièmes prénoms porteurs de message, comme Hope et Grace le faisaient si élégamment.



meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) BKa2n3B
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
l’ère de l'apaisement
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Hu5cwsy Présent
ÂGE : trente-et-un ans (03.08.1992)
SURNOM : Penny étant déjà le surnom de Penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : deux ans qu'il lui fait vivre la plus folle et la plus belle des histoires, Isaac est tout pour elle et plus encore.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : la maison à Toowong commence à se faire petite entre Jude, Maia et l'arrivée imminente des jumeaux.
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) F0c82cd6bbcf2807fee54a1977213311e7cfc0c2
POSTS : 13683 POINTS : 0

TW IN RP : mentions d'agression sexuelle, neurodiversité, parentalité, mentions d'abandon d'enfant.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › fière belle-maman de Jude (13.09.2018) et maman de Maia (14.06.2022) et les jumeaux Jack et Mila (01.08.2023) › bénévole auprès des enfants malades depuis 2020 › être devant la caméra lui manque, mais elle sait son temps auprès des siens plus précieux que jamais.
CODE COULEUR : Penny crée des malaises en mediumorchid ou en teal.
RPs EN COURS : (03)flora #2micah #4scarlett.

+ the one and only (04)isaac #21isaac #22isaac #23isaac (ff)isaac (tel).
RPs EN ATTENTE : eddie #3 › rory #12 › you?

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 #20#21#22#23.


cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. harley) › (sign. siren charms) › (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) › (crackship cringer. nairobi ♡) › (tinder profile. AMGK ♡) › (dessin. mapartche ♡) › (gifs signa. gwennifergifs) › (userbars. loonywaltz)
DC : autumn galloway (ft. lucy boynton)
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny
https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home
https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer
https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Empty
Message(#) Sujet: Re: meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) EmptyVen 5 Jan - 9:38



« J’ai si hâte de les rencontrer, de voir à quoi elles ressembleront, de découvrir leurs affinités et leur personnalité… » Tu étais tout aussi impatiente que lui pour toutes ces nouveautés, ces premières fois, ces découvertes qui ne tarderaient pas à arriver. Tu étais curieuse de savoir si les jumelles ressembleraient plus à leur père, ou si comme Maia, elles allaient plutôt être ton portrait craché. Tu te demandais si la jumelle plus calme dans ton ventre le serait aussi une fois au monde, et tu te demandais aussi comment Maia réagirait, quand elle réaliserait qu’elle n’était plus votre bébé. Elle était sans doute trop jeune pour comprendre complètement tous les changements qui approchaient à toute vitesse, mais tu ne doutais pas un seul instant que son petit côté princesse n’apprécierait pas pleinement de devoir partager davantage l’attention de ses parents. « Tu seras la meilleure des mommy’s girl. » Un rire t’échappe alors que tu le regardes tendrement. « Et moi je n’ai pas le moindre doute que ce seront toutes des daddy’s girls, et qu’elles pourront te faire faire absolument tout ce qu’elles veulent. » La scène que tu t’inventes est digne de celle d’un film, trois petites têtes blondes tournant autour de ton amoureux, à le coiffer et lui faire son maquillage, du vernis sur les ongles à l’utiliser tel une poupée sans que jamais une critique ne s’échappe de ses lèvres. C’est que tu n’as pas besoin de te projeter dans le futur pour savoir que peu importe les personnalités ou les tempéraments de vos filles, il sera tout aussi en adoration devant elles qu’il ne l’est devant Jude ou Maia.

Avec l’arrivée imminente des jumelles, il y a toute la préparation et la planification entourant l’arrivée de tes parents qui sont ceux qui s’occuperont de Jude et Maia pendant l’accouchement. Tu expliques à Isaac les dernières choses dont tu as discuté avec tes parents concernant leur voyage, leur arrivée prochaine et les plans approximatifs, avec l’espoir que les jumelles ne se feront pas trop attendre ou ne se décideront pas à faire une arrivée trop tôt. Ce qui te déçoit le plus dans les plans de tes parents est évidemment l’absence notable de ton petit frère, pour qui tu sais qu’il est plus simple d’aller passer du temps en maison de répit que de faire le voyage jusqu’à chez toi, au beau milieu d’un moment que tu sais d’avance chaotique et anxiogène pour quiconque, mais particulièrement pour quelqu’un comme David qui a tant besoin de sa routine. Isaac comprendra facilement pourquoi c’est donc important pour toi de préparer un voyage chez tes parents, quand ce sera possible pour vous de déplacer tout votre petit monde évidemment. « On pourra s’organiser tout ça, oui. Nos filles doivent bien connaître où a grandi leur mère aussi. » « Je t’avoue que je trouve ça dure parfois, de pas avoir ma famille tout près de nous. Que nos enfants ne puissent pas grandir là où moi j’ai grandi. » Tu adorais Brisbane, tu savais que vos vies y étaient désormais bien établies et tu ne voulais pas changer ça, mais ça n’empêchait pas les vagues de tristesse qui te prenaient parfois, quand tu réalisais toutes les petites choses du quotidien que tes parents manquaient de par la distance qui existait entre vous et eux. « La plage de Torquay est un inévitable. Les enfants pourront aller au parc avec David. » Cette simple idée te fait sourire tendrement, d’imaginer tes enfants s’impliquer peu à peu dans les routines de ton frère et partager des moments précieux. « D’ici là, Maia nous fera déjà des pirouettes sur toboggan. » « Arrête, c’est encore mon petit bébé. » que tu chignes faussement dans un rire, parce qu’elle grandit déjà beaucoup trop vite ta princesse et tu le sais que bientôt, non, elle ne sera plus ton bébé. Bien plus vite que tu ne veux l’accepter, elle sera grande et indépendante, à bosser tout son petit monde du bout du nez comme elle sait déjà si bien le faire avec Isaac, Jude et toi. « Peut-être que ça aidera Jude de revoir son ancienne maison aussi… » Tu oubliais presque parfois que Jude avait passé les premières années de sa vie dans la petite ville côtière, que c’est là que Lucy se trouvait avant qu’elle ne disparaisse quelque part aux États-Unis. Ce n’avait été qu’un gros hasard, que ton chemin croise celui de la jeune femme et que cela mène aux retrouvailles entre père et fils. Un hasard aussi dévastateur que réparateur, selon l’angle à laquelle la situation était analysée. « Est-ce qu’il t’en parle souvent? De la maison? De ses souvenirs là-bas? » que tu lui demandes, consciente que le sujet devait encore être abordé malgré les mois qui avaient filé depuis le déménagement officiel du garçon avec vous. Si Jude était confortable avec toi, tu avais bien vite compris que lorsqu’il était question de sa maman, il préférait en parler avec son père, choix que tu respectais pleinement.

« Non… » Quand tu vois le sourire de ton amoureux se dissiper tranquillement, tu regrettes aussitôt d’avoir la question concernant ses parents. Tu regrettes d’avoir placé un sujet aussi sensible sur la table au beau milieu d’un moment qui se veut doux et sans drame, mais tu n’avais pas pu faire taire l’espoir dans ton esprit qui voulait te convaincre que tout n’était pas perdu d’avance, qu’importe ce qu’Isaac semblait croire. Pourtant, il connaissait sa famille et ses parents bien mieux que toi, lui seul savait à quel point il serait difficile pour eux de revenir sur les atrocités qui avaient été dites, celles à cause desquelles ton amoureux continuait de souffrir des retombés de ce stupide paparazzi même après plusieurs semaines. L’une de tes mains se glisse contre sa joue alors que tu souffles un « Je suis désolée. » sincère contre ses lèvres avant d’y déposer un énième baiser. « Je pense que les enfants ont déjà beaucoup de chance d’avoir tes parents en grands-parents. » Tu hoches doucement la tête, approuvant de ce simple signe, même si tu ne peux t’empêcher de te sentir coupable pour la coupure brusque entre Isaac et ses parents, responsable pour l’absence probante de relation entre eux et vos enfants pour le futur. Allaient-ils un jour rencontrer les jumelles ou étaient-ils réellement décidés à agir comme si Isaac n’était plus leur fils, reniant ainsi tout ce qu’il était et ce qu’il avait créé autour de lui? « Je ne suis pas quelqu’un que mes parents veulent dans leur vie et je ne peux pas changer ce qu’ils déplorent chez moi. J’aimerais pouvoir réparer ce qui les dérange. » « Hey, hey. » que tu interviens aussitôt, refusant de laisser de telles pensées peser sur ton amoureux. « Il n’y a rien à réparer chez toi, tu m’entends? Rien du tout. » Si c’était mentir que de dire que tu n’aimerais pas pouvoir détruire chaque trace des horreurs qu’Isaac a vécu, les troubles qui hantent désormais son esprit, tu refuses de voir cela comme des faiblesses ou des torts. « Si tes parents ne sont pas capables de comprendre ça, alors ce sont eux les perdants dans tout ça. » Eux qui perdent la chance d’avoir leur fils dans leur quotidien, la chance de voir leurs petits-enfants grandir et être une part intégrale de tout cela. « Mais ça m’a fait penser à quelque chose, pour les prénoms des jumelles. Je me suis dit qu’on pourrait donner à l’une d’elle ton deuxième prénom et à l’autre celui de ta mère. » « Vraiment? » L’idée te touche, même si tu sais qu’elle vient en quelque sorte d’un besoin que ton amoureux à de se raccrocher à ceux qui lui font du bien à défaut de pouvoir s’accrocher à ses propres racines. « Je pense que c’est une excellente idée. » Tu sais que ta mère sera très touchée de l’apprendre, et tu aimes l’idée de pouvoir passer quelque chose qui t’appartient à l’une de tes filles. Une nouvelle chanson commence, sur un rythme plus agité cette fois, et tu dois admettre que tu commences à te sentir assez fatiguée sur tes jambes. « Et si on allait continuer cette soirée dans notre chambre? » que tu viens murmurer à l’oreille de ton amoureux, avant de déposer un baiser dans son cou, pile là où tu peux sortir son pouls contre tes lèvres.



meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) P0rWgDfmeeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) J36iNh6meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) FyMeElc
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Y2qJLbW
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Vd7qr7j
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) YlMyvG3
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) HZjB4DU
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 872289volunteer
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Sdo13d7
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 2XVRHDx
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) FLBDXxB
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Isaac Jensen
le coeur au bout des doigts
le coeur au bout des doigts
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) FQgUS3L Présent
ÂGE : 39 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018), Maia (14.06.2022), Jack et Mila (01.08.2023)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 90374fe4c7cf647c214f3d806c6aaa253436d73e
POSTS : 28492 POINTS : 100

TW IN RP : dépression, anxiété, automutilation, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ angus #2

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Rwe2
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) LNatll2

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 8kgf
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 37QO3DK

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250

(roa, juin 2020)
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : eternal-lust (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), may0osh (gif olivia), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz & Max Novak
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection
https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook
https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen
https://open.spotify.com/playlist/3mzlBoYcxEFsR5dBzkGvpo?si=786a

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Empty
Message(#) Sujet: Re: meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) EmptyMar 26 Mar - 19:11



Ma relation avec Penny s'est développée aussi promptement que puissamment. Les étapes de notre histoire ont été franchies à vive allure, guidée par une destinée comblée d'un amour, selon moi, providentiel. Si beaucoup ont sourcillé face au fait que nous ne nous connaissons pas depuis longtemps mais avions accompli tant dans notre couple, comme si le temps constituait un béton indéniable pour souder tout duo et justifier de grands événements, je n'en demeure pas moins persuadé que ma petite amie est la femme avec laquelle je veux partager le restant de mes jours. Même au début de notre relation, les simples semaines qui passaient détenaient la connotation d'années, d'une toute nouvelle vie spécifique à nous deux, tant tout coulait simplement de source entre nous. Penny est la personne avec laquelle je me sens en sécurité, je me sens en paix, je me sens aimé. Penny est ma maison. Je n'ai pas besoin d'attendre des mois ou des années pour le prouver ni le garantir ; c'est simplement ainsi. L'univers l'a écrit ainsi et je ne l'en remercierais jamais assez.

« Et moi je n’ai pas le moindre doute que ce seront toutes des daddy’s girls, et qu’elles pourront te faire faire absolument tout ce qu’elles veulent. » Un sourire amusé se dessine sur mes lèvres. « Je ne peux même pas me défendre sur cette culpabilité assurée. » Si je tenais à inculquer certaines valeurs à mes enfants, il n'en demeurait qu'ils restaient mes trésors et mes merveilles et que j'étais beaucoup plus enclin à entrer dans leurs jeux à mes yeux inoffensifs qu'à rester de marbre. Les jumelles n'allaient pas déroger à cette règle. D'ailleurs, Penny et moi évoquons ce voyage à Torquay que nous pourrions organiser pour que notre progéniture foule le sol qui l'a vue grandir et surtout, qu'elle puisse rencontrer leur oncle David. Je dépose, compatissant, un baiser sur la joue de ma conjointe lorsqu'elle m'avoue le manque qu'impose la distance avec sa famille et ce qui lui a tant plu de sa ville natale. Si je préfère pour ma part bâtir ma vie loin de Laidley, je m'applique à imaginer cet appréciation que ressent Penny pour ses proches et son enfance en dressant un parallèle avec ce qu'elle me fait ressentir dans notre histoire. Le tableau familial que nous peignons à Brisbane est bien différent des vies que nous avons menées dans nos régions respectives, et si j'en suis hautement fier et amoureux, je comprends ce pincement au coeur que peut ressentir ma petite amie de ne pas pouvoir offrir quotidiennement à ses enfants ces souvenirs qui l'ont tant bercée dans sa jeunesse. « Torquay rimera avec leurs plus belles vacances, » je prononce avec optimisme. Les souvenirs des escapades hors du temps et du train-train journalier ont un goût singulier également, duquel les vœux de Penny pourraient être teintés. « De moins en moins, » je remarque lorsque mon interlocutrice me questionne sur Jude et son intérêt pour la ville où il a passé les trois premières années de sa vie. Peut-être que cela représentait-il un bon signe, peut-être que le petit garçon fermait doucement la page sur le drame du départ de sa mère et de sa vie d'avant pour se laisser aimer dans le cocon familial où Penny et moi le choyions. J'espérais néanmoins que revenir sur la ville côtière permettrait à Jude de faire une conclusion sur cette partie de sa vie, et peut-être que Torquay pourrait détenir le même doux goût de vacance que celui que pourraient en avoir ses trois petites sœurs.

Ma mine s'assombrit spontanément lorsqu'il est question de mes propres parents, qui refusent en bloc toute interaction avec ma personne depuis la révélation de mes troubles mentaux. Si j'admire l'espoir de ma petite amie que mes parents puissent revenir sur leur décision, si je me réconforte du fait que jamais nous-mêmes en tant que parents ne pourrions tourner le dos à nos enfants, je sais néanmoins que ces parts brisées de moi seront toujours un répulsif à former une relation avec les Jensen seniors. Heureusement, je sais que mes enfants auront des grands-parents merveilleux en ls personnes des parents de Penny. « Il n’y a rien à réparer chez toi, tu m’entends? Rien du tout. » Je lève doucement les yeux vers ma petite amie. Dieu que j'aimerais parfois me voir via son regard si bienveillant et si aimant vis-à-vis de mon être. Je lui offre un sourire faible, déposant un baiser empli de reconnaissance et d'affection sur ses lèvres, ma main caressant doucement son dos. Mon portrait s'illumine de malice et de satisfaction lorsque ma compagne approuve mon idée pour les deuxièmes prénoms de nos futurs bébés et j'acquiesce d'un air entendu quand elle suggère que nous terminions la soirée dans l'intimité de notre chambre. « Allons-y. J'ai une future nouvelle maman à chérir de caresses, de baisers et de massages après cette longue journée. » J'annonce en introduction à cet after party où nous pourrions profiter de l'absence des petits surveillés par une baby-sitter en nous adonnant à des activités passionnelles de couple d'une part, puis de flirter avec Morphée pour récupérer un peu de notre déficit de sommeil d'autre part. J'entremêle mes doigts à ceux de Penny, je porte sa main à ma bouche pour y déposer un baiser, avant que nous prenions congé de la fête maritale.



meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) BKa2n3B
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Empty
Message(#) Sujet: Re: meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite (penny #21)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-