AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -44%
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – ...
Voir le deal
159.99 €
-20%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
39.99 € 49.99 €
Voir le deal

 (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isaac Jensen
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Yci9WaS
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny le comble de bonheur et illumine son quotidien depuis leur rencontre en mai 2021 ; ils attendent leur premier enfant pour juillet 2022
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa de jude (13.09.2018)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  0e0fa7f9ea5d1a469d47683c7f004e44339d07c1
POSTS : 19452 POINTS : 2525

PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
RPs EN COURS : deborah (ua)jordan #2julianamabelchristmas dinnergabriellecaitriona

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  5bf19af060efb575dc9533f24c1409891389267f

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  7bf3251b3699ba651ef909f8df2c8dc5
easy²

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  6p00
maddy #3

RPs EN ATTENTE : oakley #4 ∆ hassan ∆ amy ∆ ian ∆ alexis ∆ joy #2 ∆ itziar #5

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS : (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2cel

mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminus (df)grisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #5mcjen #6cwcvlioakley #1jackmcjen #7noa #3stephenmcjen #8brunchmcjen #9karvigrathjill odoakley #2mcjen #10 (ds)baileyléaudackmcjen #11quinn #1timliemaisyginaudenmcjen #12christmas partyjenseneasy² #3elliejustine h.elora #2mcjen #13mcjen #14love #1love #2matthiaschloenoa #5jilllove #3noa #4love&noamavi #1oakley #3jordan #2 (df)dylane #1 (dz)escape gamejaxnoa #6 noa #7 (df)love #7kane #3love #8 (df)mollyphoebehelena #1love #9josh #1erin (fb) #1noa #8kane #4jordan #1koh lantadylane #2love #10kane #5penny #1jensens #2helena #2katherinepenny #2maddy #1penny #3penny #4phoebe #2penny #5maddy #2penny #6joy #1penny #7thanksgivingpenisy #8itziar #4erin #2

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  C5575f9c44117be9f99ee6047ce3496df3094df9
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  9pqJpuc

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  5ab59767a0bace982af1f33a1906b4ee1658d677(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2ON2GkI

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  E1716c9933767260e81071e5cba62f09b60c25fd

(roa, juin 2020)
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  33ur
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale)
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Mm5t
grace #7raftinggrace #8grace #9
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Travel-road-trip-animated-gif-3

(dimension slasher, octobre 2021)
slasher #1slasher #2slasher #3

AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : vocivus (ava), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée ♥), am (tinder), harley (gifs), cristalline (gif rp terminés), Drink Positive (gif maddy/isy)
DC : Levi Lionhart
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen https://addie-ction-blog.tumblr.com/

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Empty
Message(#) Sujet: (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  EmptyDim 5 Déc - 23:39



Later on we'll conspire
as we dream by the fire
To face unafraid
the plans that we've made


La nuit s’achève et inavouablement, tu es fatigué. Tu es exténué par les nuits de travail que tu as enchaînées, le service tendu par le flux continu de patient doublé de l’absentéisme de certains de tes collègues et l’absence récalcitrante d’autres moyens. Tu es épuisé de cette sensation irrémédiable de ne pas en faire assez au travail, mais également chez toi quand tu aimerais être davantage présent pour Penny et son début de grossesse laborieux. Tu désirerais tant être doté de la solution miracle pour faire disparaître rapidement ses nausées constantes et si tu te répètes inlassablement qu’il vous faut possiblement laisser simplement du temps au temps, ça te chagrine de voir ta petite amie les traits tirés par ces effets indésirables tenaces.

Dans quelques heures, tu la retrouveras toutefois, tu espérais encore dans tes draps. Tu effectueras le trajet du centre hospitalier à la maison avec la musique à tue-tête pour ne pas risquer de t’assoupir au volant et tu partiras à pas feutré à la recherche de la Stringer dans ta demeure. L’avantage de travailler de nuit est que tu as davantage de jours pour récupérer, et aussi, tu passes le petit matin avec Penny. Parfois tu la rejoins dans votre lit pour commencer ta nuit quand elle termine la sienne, d’autres tu prends un café tandis qu’elle opte pour un chocolat chaud - la denrée devenue essentielle de son alimentation. Si elle est réveillée, tu finis toujours par t’endormir dans le canapé ou sur le comptoir parce que tu auras voulu passer plus de temps avec elle, avant d’aller grappiller des heures de sommeil dans la matinée.

Aujourd’hui est un jour un peu particulier, toutefois ; et surtout, il est anticipé. Tes parents viennent te rendre visite et par la même occasion, tu les as conviés à manger chez toi pour qu’ils rencontrent la femme avec qui tu partages désormais ton quotidien. La grossesse est encore inconnue pour eux, tu as préféré laisser ce paramètre insu de tes proches pour que vous fassiez une annonce en bonne et due forme et selon vos conditions, plutôt que lorsque tes sœurs auront communiqué la nouvelle à la vitesse de la lumière. Tu avais profité de la veille pour préparer au maximum le repas, en plus d'une surprise pour Penny, de sorte à ce que vous n’ayez pas à vous presser les heures précédant la fatidique rencontre.

Tu n’allais pas te leurrer, tu appréhendais un peu ce repas. Il n’aurait rien à voir avec celui chez les Griffiths, mais tu n’étais jamais à l’aise avec tes parents. Tu craignais toujours une réprimande ou quelconque forme de passivité agressive, même s’ils n’avaient rien de cruels ou médisants. Seulement, tu t’étais toujours imposé une telle pression à être irréprochable à leurs yeux qu’encore à l’âge adulte, tu te sentais tendu face à eux. Tu t’évertuais aussi bien que possible de le voiler à la Stringer qui subissait peut-être aussi son lot d’appréhensions quant à cette rencontre, toutefois assuré que l’avis de tes géniteurs ne changerait rien au soutien que tu lui vouais. Bien entendu, tu avais conscience qu’il était mieux pour tous que cette première prise de contact se passe favorablement - et en réalité, il n’y avait pas raison pour que ça tourne mal, non ? - mais dans le pire des scenarii, tu t’y ferais aussi.

La relève arrivée, tu abandonnais ton uniforme d’infirmier dans ton casier puis prenais la route vers ton domicile. Tu entrais discrètement à ton domicile, les huit heures tapantes. Tu cherchais du regard Penny puis grimpais dans la chambre à coucher, avant de remarquer sa silhouette encore allongée dans le lit. Précautionneusement, tu te rapprochais de son visage pour déposer un délicat baiser sur sa joue, constatant par la même occasion si elle flirtait encore avec Morphée. « J'ai une surprise pour toi, » tu lui susurres à l'oreille.



more:
 

Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Emmaroberts-milaprint
POSTS : 11003 POINTS : 6195

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui › sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut › elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel › pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-4
penisy ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker
sutton ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  PC8GJaYC_o
cringer ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-11
minny ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  98c0478313a35e20748bfa432c6438c9
jonny ☽ don't know if i can do this on my own. why do you have to leave me? it seems i'm losing something deep inside of me. hold on onto me. now i see, everybody hurts some days. it's okay to be afraid. everybody hurts. everybody screams. everybody feels this way, and it's okay. it feels like nothing really matters anymore. when you're gone i can't breathe and i know you never meant to make me feel this way.

(20)angus #2birdie #3chiarahunter #3isaac #9isaac #10jensen's christmasjeremiah #3jordan #7joy #8julianamabel #2maddy #2oakleyphoeberory #9shiloh #2swann #6.

flashbacksfreddy #2 (jan. 2021)micah #3 (2014).
RPs EN ATTENTE : erika #2 › juliana #2 › sergio › you?

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10.

cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. lumossolem) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins ☽ eleonora parker.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  EmptyLun 6 Déc - 12:44



Tu approchais de ta neuvième semaine de grossesse et tu devais admettre que depuis que tu avais appris la nouvelle, les symptômes ne manquaient pas de s’accumuler pour te rappeler la réalité de la chose. Tes nausées n’avaient fait qu’empirer depuis votre retour à Los Angeles, faisant de chaque repas un nouveau calvaire et la liste des aliments qui te levaient le cœur ne faisait que s’allonger jour après jour. Tu ne semblais pas non plus en mesure de venir à bout de la fatigue accumulée, le décalage horaire n’aidant en rien à te remettre sur un cycle régulier. Tu as la chance de n’avoir aucune obligation prenante depuis votre retour toutefois, ce qui te permet de te reposer un maximum malgré tes nuits agités. Tu ne dors pas très bien quand Isaac n’est pas là et sa rotation de nuit depuis votre retour n’aide en rien à apaiser cette nervosité qui perdure depuis que tu as appris qu’un petit être poussait sous ton nombril. Tu te sens de plus en plus sereine toutefois, convaincue de votre choix d’accueillir ce petit être dans vos vies dans sept mois. Tu as commencé tranquillement à annoncer la nouvelle à tes plus proches amis, redoutant encore le moment de le dire à tes parents. Tu savais qu’ils seraient très contents d’apprendre qu’ils allaient devenir grands-parents, mais tu redoutais d’avoir droit à un discours comme quoi ton couple est encore nouveau et que c’est peut-être un peu trop rapide, des pensées que tu avais toi-même eu des centaines de fois déjà, mais que tu chassais régulièrement, te rappelant que tes sentiments pour Isaac étaient sincères et que tu ne t’imaginais plus faire le reste de ta vie sans sa présence à tes côtés. Le moment viendrait bien assez vite où tu devrais leur annoncer, mais dans l’immédiat, ce n’est pas ce qui te stressait le plus.

Non, ce qui t’avait fait tourner dans ton lit une bonne majorité de la nuit était plutôt le fait qu’aujourd’hui, tu allais rencontrer les parents d’Isaac pour la première fois. Tes rencontres individuelles avec ses sœurs s’étaient plutôt bien passées, compte tenu des circonstances, mais tu voulais absolument faire bonne impression auprès des parents de ton amoureux. Le plus stressant était sans doute le fait que vous n’aviez pas encore décidé si vous vouliez leur annoncée la nouvelle ce soir ou non, bien que tu redoutais être en mesure de le cacher bien longtemps si les nausées continuaient de te marteler comme elles le faisaient depuis plusieurs jours maintenant. Les pensées tournent continuellement dans ton esprit, mais tu finis par céder au sommeil aux petites heures du matin, le corps épuisé. C’est un souffle dans ton cou qui te réveille doucement, alors que la voix agréable de ton amoureux te murmure des doux mots à l’oreille. « J’ai une surprise pour toi. » Tu t’étires légèrement, peinant à ouvrir les yeux pendant quelques secondes. Un sourire s’étire sur ton visage dès l’instant où tu poses les yeux sur un Isaac qui te semble fatigué, mais qui arbore un regard plein de malice. « J’adore les surprises. » que tu commentes d’une voix enrouillée et encore endormie, avant de tirer sur le bras de ton petit ami pour l’embrasser. « Est-ce que j’ai besoin de me lever pour cette surprise? » que tu lui demandes d’une voix enfantine. Tu es confortable sous la couette et l’envie de bouger est à son minimum, même si tu ne doutes pas d’être en mesure de trouver la motivation nécessaire pour sortir du lit si c’est nécessaire pour l’acquisition de ta surprise du jour. « Ça été ta nuit à l’hôpital? » Tu aimais prendre de ses nouvelles et t’assurer qu’il n’avait pas eu un quart de travail trop difficile. Tu savais à quel point son métier pouvait être demandant et tu trouvais important de lui rappeler aussi souvent que possible combien tu admirais ce qu’il faisait.



(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  P0rWgDf(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  J36iNh6(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  FyMeElc
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Vd7qr7j
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  HZjB4DU
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  872289volunteer
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Sdo13d7
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Yci9WaS
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny le comble de bonheur et illumine son quotidien depuis leur rencontre en mai 2021 ; ils attendent leur premier enfant pour juillet 2022
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa de jude (13.09.2018)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  0e0fa7f9ea5d1a469d47683c7f004e44339d07c1
POSTS : 19452 POINTS : 2525

PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
RPs EN COURS : deborah (ua)jordan #2julianamabelchristmas dinnergabriellecaitriona

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  5bf19af060efb575dc9533f24c1409891389267f

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  7bf3251b3699ba651ef909f8df2c8dc5
easy²

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  6p00
maddy #3

RPs EN ATTENTE : oakley #4 ∆ hassan ∆ amy ∆ ian ∆ alexis ∆ joy #2 ∆ itziar #5

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS : (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2cel

mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminus (df)grisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #5mcjen #6cwcvlioakley #1jackmcjen #7noa #3stephenmcjen #8brunchmcjen #9karvigrathjill odoakley #2mcjen #10 (ds)baileyléaudackmcjen #11quinn #1timliemaisyginaudenmcjen #12christmas partyjenseneasy² #3elliejustine h.elora #2mcjen #13mcjen #14love #1love #2matthiaschloenoa #5jilllove #3noa #4love&noamavi #1oakley #3jordan #2 (df)dylane #1 (dz)escape gamejaxnoa #6 noa #7 (df)love #7kane #3love #8 (df)mollyphoebehelena #1love #9josh #1erin (fb) #1noa #8kane #4jordan #1koh lantadylane #2love #10kane #5penny #1jensens #2helena #2katherinepenny #2maddy #1penny #3penny #4phoebe #2penny #5maddy #2penny #6joy #1penny #7thanksgivingpenisy #8itziar #4erin #2

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  C5575f9c44117be9f99ee6047ce3496df3094df9
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  9pqJpuc

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  5ab59767a0bace982af1f33a1906b4ee1658d677(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2ON2GkI

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  E1716c9933767260e81071e5cba62f09b60c25fd

(roa, juin 2020)
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  33ur
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale)
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Mm5t
grace #7raftinggrace #8grace #9
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Travel-road-trip-animated-gif-3

(dimension slasher, octobre 2021)
slasher #1slasher #2slasher #3

AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : vocivus (ava), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée ♥), am (tinder), harley (gifs), cristalline (gif rp terminés), Drink Positive (gif maddy/isy)
DC : Levi Lionhart
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen https://addie-ction-blog.tumblr.com/

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  EmptyMar 7 Déc - 3:46



Tes lèvres se posent délicatement sur la joue d'une Penny ensommeillée, ton nez effleurant précautionneusement ses cheveux soyeux, ton être se délectant de retrouver son délicieux parfum. Ton souffle lui annonce discrètement, sous forme d'un murmure, que tu détiens une surprise pour elle, stratagème sournois visant à aguicher sa curiosité pour déterminer si la jeune femme dort profondément ou pas. Tu souris spontanément en la percevant s'étirer sous toi, ses paupières encore lourdes de sommeil qui t'autorisent toutefois à capter l'éclat de son regard l'espace de quelques secondes. « J’adore les surprises. » Une espièglerie indétrônable éprise de fierté est lisible sur ton portrait tandis que la jeune femme tire sur ton bras afin que tu te rapproches de son corps et qu'elle puisse t'embrasser. Tu t'allonges docilement à côté d'elle, redoutant toutefois ne pas résister longtemps à l'appel du sommeil si tu te places dans une position trop confortable. « Est-ce que j’ai besoin de me lever pour cette surprise? » Tes lèvres déposent, taquines, de légers baisers sur la joue de Penny, tes mains la bordant davantage sous la couette. « Même pas, » tu consens avant de cesser ta nuée de marques affectueuses et poser ta tête sur l'oreiller à côté du sien. Ta main vient se poser doucement sur son corps emmitouflé, tes yeux la couvant amoureusement. « Ça été ta nuit à l’hôpital? » Tu hoches négligemment les épaules, ta manière de signifier que la nuit avait été rude et que tu étais satisfait qu'elle soit achevée sans pour autant t'en plaindre réellement. L'essentiel était que tu avais été utile, tu avais assuré ta garde et tu pouvais désormais profiter de la matinée avec ta petite amie. « Y'a eu pire, » tu relatives avec un tendre sourire, posant de nouveau tes lippes sur sa tempe avant de questionner, décrivant le teint de ton interlocutrice à la recherche d'indice sur le déroulé de ses dernières heures : « Et toi, ta nuit ? » Tu questionnes, muni d'un sincère intérêt.

Bien qu'il te faille militer contre la fort séduisante tentation de rester dans votre lit, tu te redresses et annonces : « Je reviens. » Tu descends dans le salon et ouvres l'un des meuble pour en extraire une petite pochette en carton artisanalement décorée aux tons de Noël, arborant le chiffre 1 et refermant plusieurs chocolatines de différentes saveurs et compositions. Il s'agissait là aussi d'un plan pour apporter quelques surplus protéiniques et vitaminiques, usant du vecteur chocolaté jusque là manifestement approuvé par l'estomac sensible de ta petite amie qui peinait de plus en plus à tolérer les aliments. Tu reviens dans la chambre et déposes le sachet à côté de la Stringer, reprenant place dans le lit. « Est-ce qu'on peut rester comme ça jusqu'à midi ? » Tu soumets sur un ton conciliant toute forme de matin paresseux et colleux.



more:
 

Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Emmaroberts-milaprint
POSTS : 11003 POINTS : 6195

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui › sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut › elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel › pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-4
penisy ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker
sutton ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  PC8GJaYC_o
cringer ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-11
minny ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  98c0478313a35e20748bfa432c6438c9
jonny ☽ don't know if i can do this on my own. why do you have to leave me? it seems i'm losing something deep inside of me. hold on onto me. now i see, everybody hurts some days. it's okay to be afraid. everybody hurts. everybody screams. everybody feels this way, and it's okay. it feels like nothing really matters anymore. when you're gone i can't breathe and i know you never meant to make me feel this way.

(20)angus #2birdie #3chiarahunter #3isaac #9isaac #10jensen's christmasjeremiah #3jordan #7joy #8julianamabel #2maddy #2oakleyphoeberory #9shiloh #2swann #6.

flashbacksfreddy #2 (jan. 2021)micah #3 (2014).
RPs EN ATTENTE : erika #2 › juliana #2 › sergio › you?

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10.

cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. lumossolem) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins ☽ eleonora parker.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  EmptyMar 7 Déc - 13:22



Il n’y a pas meilleur réveil que de sentir les lèvres d’Isaac sur ta joue, de sentir son souffle contre ton cou, d’entendre sa voix murmurée des mots doux à ton oreille. Pour une rare fois, tu ne sembles pas avoir l’estomac retourné dès que tu ouvres les yeux, ce qui est un incroyable changement, même si tu n’es pas confiante que cela ne va pas changer rapidement. Ton attention est toutefois entièrement dédiée à ton amoureux qui t’annonce une surprise de bon matin, ce qui a le don de te faire largement sourire. Encore plus lorsqu’il te confirme que tu n’as même pas besoin de sortir du lit tout de suite. C’est plutôt lui qui vient s’installer à tes côtés, posant sa tête sur l’oreiller à côté du tien, sa main venant trouver tes fines courbes et tu t’approches un peu plus de lui, reposant à nouveau tes lèvres contre les siennes avant de t’enquérir sur la nuit qu’il vient de passer au travail. Tu vois ses épaules qui s’affaissent, son visage fatigué, l’absence de son sourire qui témoignent tous d’une nuit plus difficile, ce qui est confirmé par un « Y’a eu pire. » qui se veut convaincant mais qui ne te trompe pas. Tu viens caresser sa joue du bout des doigts, dans un geste que tu espères réconfortant, sachant parfaitement que tu ne pouvais pas faire grand-chose si ce n’est que d’être là pour lui et de l’écouter s’il avait besoin de se confier. « Et toi, ta nuit? » Tu secoues légèrement la tête. « Y’a eu pire. » que tu reprends sur le même ton que lui avant de laisser un sourire malicieux prendre forme sur tes lèvres. « Je dors mieux quand t’es là. » que tu avoues avec une petite moue. Il ne serait pas sur les gardes de nuit éternellement, tu le savais parfaitement, mais en attendant, tu ne pouvais t’empêcher de trouver les nuits particulièrement pénibles sans sa présence, surtout avec ton sommeil qui est toujours aussi irrégulier.

« Je reviens. » À peine installé à tes côtés qu’il se relève et tu l’entends descendre l’escalier à toute vitesse. Tu jettes un coup d’œil rapide à ton téléphone, effaçant les quelques notifications reçues pendant la nuit et rapidement, la silhouette du Jensen réapparait dans la chambre, et tu remarques tout de suite la petite pochette aux couleurs de Noël qu’il a entre les mains. Il la dépose à côté de toi et tu t’empresses de l’attraper, remarquant le 1 brodé dessus, et tu te retournes vers ton petit-ami, définitivement curieuse et impatiente de découvrir ce qui se trouve à l’intérieur. « Pourquoi y’a un ‘1’ dessus? » que tu demandes en plissant légèrement les yeux, ayant oublié que vous êtes le premier décembre, avant de finalement ouvrir le cadeau, incapable d’attendre plus longtemps. « Oh mon dieu. » que tu souffles avec un énorme sourire sur les lèvres alors que tu découvres les différentes chocolatines. Tu n’attends pas plus longtemps avant d’en déballer une et d’en prendre une bouchée, échappant un léger gémissement de bonheur tellement c’est délicieux. « Goûte, c’est trop bon. » que tu insistes, la bouche encore à moitié pleine de chocolat alors que tu approches la chocolatine des lèvres de ton amoureux. « Merci mon amour. » Tu viens l’embrasser à nouveau, le goût du chocolat se mélangeant entre vos lèvres. Isaac s’installe plus confortablement dans votre lit, et tu déposes la pochette contenant le reste des chocolatines sur ta table de nuit. Tu viens à nouveau te blottir contre lui alors que sa main reprend place sur ta hanche, ton souffle se perdant contre son cou. « Est-ce qu’on peut rester comme ça jusqu’à midi? » « Ça dépend. » que tu murmures, levant légèrement la tête pour croiser son regard. « Tes parents arrivent à quelle heure déjà? » que tu demandes, tentant de camoufler la nervosité qui t’habite face à cette rencontre à venir. « Parce que tu dois te reposer et si je reste couchée ici avec toi, je sais pas si ça va être possible. » que tu murmures d’une voix joueuse, posant tes lèvres contre son cou, tes mains caressant ses cuisses par-dessus son pantalon. « Les hormones, tout ça. » que tu ajoutes avec un léger rire tout en poursuivant tes légères caresses et tes baisers contre sa peau avant de relever la tête. « T’as besoin que je prépare quelque chose avant qu’ils arrivent? » que tu demandes, ramenant le sujet à ses parents avant de te perdre trop loin dans les nouvelles envies qui se font ressentir dans ton bas ventre.



(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  P0rWgDf(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  J36iNh6(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  FyMeElc
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Vd7qr7j
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  HZjB4DU
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  872289volunteer
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Sdo13d7
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Yci9WaS
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny le comble de bonheur et illumine son quotidien depuis leur rencontre en mai 2021 ; ils attendent leur premier enfant pour juillet 2022
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa de jude (13.09.2018)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  0e0fa7f9ea5d1a469d47683c7f004e44339d07c1
POSTS : 19452 POINTS : 2525

PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
RPs EN COURS : deborah (ua)jordan #2julianamabelchristmas dinnergabriellecaitriona

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  5bf19af060efb575dc9533f24c1409891389267f

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  7bf3251b3699ba651ef909f8df2c8dc5
easy²

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  6p00
maddy #3

RPs EN ATTENTE : oakley #4 ∆ hassan ∆ amy ∆ ian ∆ alexis ∆ joy #2 ∆ itziar #5

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS : (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2cel

mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminus (df)grisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #5mcjen #6cwcvlioakley #1jackmcjen #7noa #3stephenmcjen #8brunchmcjen #9karvigrathjill odoakley #2mcjen #10 (ds)baileyléaudackmcjen #11quinn #1timliemaisyginaudenmcjen #12christmas partyjenseneasy² #3elliejustine h.elora #2mcjen #13mcjen #14love #1love #2matthiaschloenoa #5jilllove #3noa #4love&noamavi #1oakley #3jordan #2 (df)dylane #1 (dz)escape gamejaxnoa #6 noa #7 (df)love #7kane #3love #8 (df)mollyphoebehelena #1love #9josh #1erin (fb) #1noa #8kane #4jordan #1koh lantadylane #2love #10kane #5penny #1jensens #2helena #2katherinepenny #2maddy #1penny #3penny #4phoebe #2penny #5maddy #2penny #6joy #1penny #7thanksgivingpenisy #8itziar #4erin #2

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  C5575f9c44117be9f99ee6047ce3496df3094df9
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  9pqJpuc

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  5ab59767a0bace982af1f33a1906b4ee1658d677(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2ON2GkI

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  E1716c9933767260e81071e5cba62f09b60c25fd

(roa, juin 2020)
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  33ur
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale)
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Mm5t
grace #7raftinggrace #8grace #9
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Travel-road-trip-animated-gif-3

(dimension slasher, octobre 2021)
slasher #1slasher #2slasher #3

AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : vocivus (ava), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée ♥), am (tinder), harley (gifs), cristalline (gif rp terminés), Drink Positive (gif maddy/isy)
DC : Levi Lionhart
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen https://addie-ction-blog.tumblr.com/

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  EmptyMar 7 Déc - 22:05



Ses lèvres se pressent délicieusement contre les tiennes, ta main se pose sur son flanc dans une douce étreinte ; ses doigts vagabondent, réconfortants, sur ta joue quand tu lui fais comprendre que ta nuit de garde n'a pas été des plus évidentes, quand bien même tu ne t'en plains pas. Tes éclats de jade se logent dans son regard expressif que tu affections tant et tu lui demandes comment se sont déroulées les dernières heures de son côté. « Y’a eu pire. » Penny te fait écho, un léger rictus malicieux venant s'immiscer à la commissure de ses lèvres, qui ricoche irrésistiblement dans ton regard. « Je dors mieux quand t’es là. » Tu la serres un peu plus contre toi, embrassant tendrement sa joue pendant que ta main caresse suavement son dos. « On dormira ensemble ce soir, » tu annonces, savourant chaque seconde au creux de ce cocon d'une incomparable plénitude que vous formez à deux. « Je pense que ma collègue ne devrait pas tarder à reprendre le service, » tu conjectures en te basant les rumeurs circulant dans le secteur. Ta position de nuit te permettait d'alimenter ton solde de jours travaillés assez rapidement tout en compensant le départ imprévu mais heureusement momentané d'une infirmière.

Tu te distances non sans regret de la vingtenaire pour revenir sur tes pas et récupérer l'une des surprises que tu lui as concoctées. Une fois dans le salon, tu saisis un paquet décoré aux couleurs de Noël et orné du chiffre "1" puis reviens auprès de ta petite amie. Celle-ci t'offre un air à la fois curieux et impatient, qui te fait échapper un prompt rire de gaieté. Tu déposes le présent à côté d'elle et reprends place sur le lit, ta main se glissant naturellement derrière son dos. « Pourquoi y’a un ‘1’ dessus? » t'interroge-t-elle. « Pour précéder vingt-trois autres, » tu indiques avec fierté tout en admirant ton amoureuse découvrir le contenu du sachet, manifestement approuvé : « Oh mon dieu, » commente-t-elle et tu ris de nouveau, hautement satisfait de lui faire plaisir. A ton plus grand ravissement, la Stringer extrait un premier chocolat qu'elle glisse entre ses lèvres et dont sa réaction te laisse deviner qu'il est de son goût. « Goûte, c’est trop bon. » Tu te redresses et t'exécutes. « Merci mon amour. » « Merci à toi aussi, » tu formules, caressant affectueusement sa joue alors que vous échangez un nouveau baiser.

Penny dépose le paquet sur la table de chevet et vient se blottir de nouveau contre toi. Ta paume se mouve sur sa hanche, tu te délectes de son odeur, de sa douceur, de sa chaleur. Tu aimerais que vous restiez ainsi des heures durant, à simplement vous lover et vous embrasser, tant que tu soumets interrogativement la possibilité de rester dans cette position jusqu'à midi. « Ça dépend, » ta petite amie expose, plus raisonnable que toi. « Tes parents arrivent à quelle heure déjà? » Tu te mordilles discrètement la lèvre inférieure. « Parce que tu dois te reposer et si je reste couchée ici avec toi, je sais pas si ça va être possible. » Tu lèves ton regard vers celui de Penny, intrigué, l'énigme toutefois peu à peu gommée - tout comme ta fatigue - à mesure des caresses sur tes cuisses et du souffle de la jeune femme dans ton cou pulsé de baisers chauds. « Les hormones, tout ça. » « Mh-mh, » tu émets, sourire entendu, ton regard s'animant alors que la bouche de Penny poursuit ses prouesses qui font tonner exponentiellement ton cœur dans ta cage thoracique. « Je ne pense plus avoir besoin de me reposer et il s'avère j'aime beaucoup ce genre de risque. » Ta main quitte sa hanche pour parcourir sensuellement son dos puis se glisse sournoisement sous son t-shirt afin d'entrer en contact avec sa peau. « T’as besoin que je prépare quelque chose avant qu’ils arrivent? » Tu hoches la tête en signe de dénégation, déclarant en réduisant la distance de vos deux corps : « Ne t'en fais pas. J'ai l'affaire en main. » Tu presses amoureusement et longuement ses lippes des tiennes. « Merci de proposer, » tu fais, avant de présenter avec malice : « Puis il ne faudrait pas contredire tes hormones, non ? » Tes doigts quittent l'espace sous son t-shirt de sorte à ce que tu puisses t'appuyer sur ton avant-bras et surplomber un peu plus ta petite amie. « Et tout ça, » tu lui fais écho, taquin, avant de nicher ta bouche dans son cou et de former un sillon de baisers chérissant sa clavicule et son épaule avant de revenir à ses lèvres.



more:
 

Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Emmaroberts-milaprint
POSTS : 11003 POINTS : 6195

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui › sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut › elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel › pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-4
penisy ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker
sutton ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  PC8GJaYC_o
cringer ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-11
minny ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  98c0478313a35e20748bfa432c6438c9
jonny ☽ don't know if i can do this on my own. why do you have to leave me? it seems i'm losing something deep inside of me. hold on onto me. now i see, everybody hurts some days. it's okay to be afraid. everybody hurts. everybody screams. everybody feels this way, and it's okay. it feels like nothing really matters anymore. when you're gone i can't breathe and i know you never meant to make me feel this way.

(20)angus #2birdie #3chiarahunter #3isaac #9isaac #10jensen's christmasjeremiah #3jordan #7joy #8julianamabel #2maddy #2oakleyphoeberory #9shiloh #2swann #6.

flashbacksfreddy #2 (jan. 2021)micah #3 (2014).
RPs EN ATTENTE : erika #2 › juliana #2 › sergio › you?

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10.

cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. lumossolem) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins ☽ eleonora parker.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  EmptyMer 8 Déc - 0:27



« On dormira ensemble ce soir. » Tu hoches la tête doucement, ravie de l’entendre. Tu sais qu’Isaac n’a pas le contrôle sur ses horaires et que la rotation de nuit fait partie de sa réalité depuis bien longtemps, mais ça ne t’empêche pas pour autant de ressentir son absence, surtout en ce moment avec tous les changements qui prennent place peu à peu, dans ton corps et entre vous aussi, avec cette nouvelle réalité qui s’installe tranquillement : dans un peu plus de sept mois, vous alliez être parents. Et en attendant ce jour, tu voulais absolument profiter de chaque moment de juste vous deux. « Je pense que ma collègue ne devrait pas tarder à reprendre le service. » « C’est une bonne nouvelle. » Mais pas aussi bonne que cette surprise que tu découvres d’abord sous la forme d’une petite pochette sur lequel se retrouve un ‘1’ soigneusement brodé. « Pour précéder vingt-trois autres. » Tu mets quelques secondes à comprendre et puis tu te rappelles la date du jour et tu comprends davantage les couleurs festives de la pochette. « Tu m’as fait un calendrier de l’avent? » que tu demandes, la voix pleine d’émotion alors que tu fais une petite moue pour tenter de camoufler ce qui te semble être une réaction exagérée pour quelques chocolats. « C’est beaucoup trop adorable. » Tu blâmes les hormones pour tes émotions intensifiées alors que tu ne tardes pas à découvrir le cadeau du jour sous forme de sucreries que tu t’empresses de goûter et de partager avec ton amoureux. « Merci à toi aussi. » Tu passes tes doigts dans ses cheveux tendrement alors que vos lèvres se retrouvent.

La proposition d’Isaac est tout ce qu’il y a de plus tentante. Tu n’as pas envie de t’extirper du lit toi non plus, surtout pas maintenant que tu viens de le retrouver. Tu sais toutefois qu’il a besoin de sommeil après sa longue nuit de travail et tu penses déjà au ménage que tu veux faire dans la maison avant l’arrivée des parents du Jensen. Toutefois, tes pensées divergent rapidement alors que tes mains se font curieuses sur le corps de l’infirmier dont tu connais déjà les points sensibles et tu souris malicieusement lorsque tu entends un léger « Mh-mh. » filé de ses lèvres sous tes baisers qui se font de plus en plus aventureux. « Je ne pense plus avoir besoin de me reposer et il s’avère j’aime beaucoup ce genre de risque. » Tu sens ses doigts qui se faufilent dans ton dos, caressant ta peau chaude sous ton chandail ce qui t’arrache un amont de frissons. « C’est vrai? De quel genre de risque on parle au juste? » que tu demandes, toujours aussi joueuse, profitant de ce rare moment où l’énergie est présente et les nausées absentes. « Ne t’en fais pas. J’ai l’affaire en main. » « T’es sûr? » Tu lui offres un sourire avant de sentir ses lèvres qui viennent se presser à nouveau sur les tiennes, avec un peu plus de fougue avec chaque baiser. « Merci de proposer. Puis il ne faudrait pas contredire tes hormones, non? » Tu ris doucement tout en secouant la tête de droite à gauche. « Ça me semble être une mauvaise idée en effet. » Isaac se redresse légèrement de manière à te surplomber, tes mains glissant dans son cou sans que jamais tu ne lâches son regard. « Et tout ça. » Ses lèvres viennent se perdre dans ton cou et tu échappes un léger gémissement à ce contact sensible et des plus agréables. Rapidement, ta langue reprend cette danse lascive contre la sienne que vous connaissez de mieux en mieux, tes mains constamment à la recherche de plus de contact avec son corps que tu ne te tannes pas de découvrir et une chose menant à une autre, vos corps se retrouvent et reconnectent comme ils savent si bien le faire.

* * *

« Tu crois que tes parents vont m’apprécier? » que tu demandes d’une petite voix alors que tu finis de boucler une mèche de tes cheveux à l’aide de ton fer à friser. La journée a filé à toute vitesse, entre cet avant-midi de paresse et de repos passé au lit ensemble, et l’après-midi a préparé la maison pour la visite des parents d’Isaac. Tes nausées ont fait leur grand retour – sans grande surprise – et ta nervosité est à son comble alors que tu vois l’heure de la rencontre approchée à grands pas. « Je veux vraiment faire bonne impression. » que tu souffles, plus pour toi que pour ton amoureux alors que tu admires ta réflexion un peu plus longtemps dans le miroir, maudissant ton teint trop pâle et les cernes sous tes yeux que tu peines à camoufler. « Tu penses qu’on devrait leur dire aujourd’hui, pour la grossesse? » Pas tout à fait le genre de discussion que tu t’imaginais avoir avec ses parents dès la première rencontre, mais bon, Isaac et toi aimiez bien faire les choses à contre-courant.



(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  P0rWgDf(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  J36iNh6(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  FyMeElc
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Vd7qr7j
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  HZjB4DU
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  872289volunteer
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Sdo13d7
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Yci9WaS
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny le comble de bonheur et illumine son quotidien depuis leur rencontre en mai 2021 ; ils attendent leur premier enfant pour juillet 2022
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa de jude (13.09.2018)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  0e0fa7f9ea5d1a469d47683c7f004e44339d07c1
POSTS : 19452 POINTS : 2525

PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
RPs EN COURS : deborah (ua)jordan #2julianamabelchristmas dinnergabriellecaitriona

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  5bf19af060efb575dc9533f24c1409891389267f

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  7bf3251b3699ba651ef909f8df2c8dc5
easy²

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  6p00
maddy #3

RPs EN ATTENTE : oakley #4 ∆ hassan ∆ amy ∆ ian ∆ alexis ∆ joy #2 ∆ itziar #5

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS : (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2cel

mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminus (df)grisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #5mcjen #6cwcvlioakley #1jackmcjen #7noa #3stephenmcjen #8brunchmcjen #9karvigrathjill odoakley #2mcjen #10 (ds)baileyléaudackmcjen #11quinn #1timliemaisyginaudenmcjen #12christmas partyjenseneasy² #3elliejustine h.elora #2mcjen #13mcjen #14love #1love #2matthiaschloenoa #5jilllove #3noa #4love&noamavi #1oakley #3jordan #2 (df)dylane #1 (dz)escape gamejaxnoa #6 noa #7 (df)love #7kane #3love #8 (df)mollyphoebehelena #1love #9josh #1erin (fb) #1noa #8kane #4jordan #1koh lantadylane #2love #10kane #5penny #1jensens #2helena #2katherinepenny #2maddy #1penny #3penny #4phoebe #2penny #5maddy #2penny #6joy #1penny #7thanksgivingpenisy #8itziar #4erin #2

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  C5575f9c44117be9f99ee6047ce3496df3094df9
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  9pqJpuc

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  5ab59767a0bace982af1f33a1906b4ee1658d677(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2ON2GkI

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  E1716c9933767260e81071e5cba62f09b60c25fd

(roa, juin 2020)
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  33ur
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale)
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Mm5t
grace #7raftinggrace #8grace #9
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Travel-road-trip-animated-gif-3

(dimension slasher, octobre 2021)
slasher #1slasher #2slasher #3

AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : vocivus (ava), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée ♥), am (tinder), harley (gifs), cristalline (gif rp terminés), Drink Positive (gif maddy/isy)
DC : Levi Lionhart
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen https://addie-ction-blog.tumblr.com/

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  EmptyJeu 16 Déc - 3:35



Tu savoures tant ces moments privés brodés de sérénité comme de tendresse que vous passiez lovés l'un contre l'autre. Tes doigts parcourent suavement son dos alors que vos lèvres se trouvent doucement et vos mots s'échangent avec aisance. Au sein de cet inestimable cocon qui est vôtre, tes contrariétés et tracas de ta nuit de garde s'estompent, Penny s'avérant de nouveau composer ce réel soleil qui sait chasser les parts d'ombres de ton quotidien.

« Tu m’as fait un calendrier de l’avent? » la vingtenaire conjecture et un large sourire s'installe sur ton portrait. Tu acquiesces, ton bonheur s'intensifiant de remarquer Penny émue par ce geste que tu lui as concocté, en attente de votre premier Noël ensemble. Une autre première fois à laquelle tu avais si hâte de goûter. Tu étais impatient de mêler ses traditions aux tiennes pour que vous formiez vos propres coutumes au sein de ce foyer que vous bâtissez jour après jour, surprise après surprise. L'idée que vous soyez d'ailleurs trois pour votre second Noël t'apparaît comme incongrue, frisant le surréaliste, bien qu'elle soit purement réelle et que tu aies très envie de rencontrer ce petit être inattendu germé de votre amour. Tu es hautement reconnaissant de chaque jour que tu passes auprès de la Stringer, de l'accompagner sur sa route et d'évoluer à ses côtés. Tu ressens de la gratitude face au fait que vous vous lanciez dans cette aventure de parentalité ensemble et que vous éleviez cet humain qui apporterait ses propres couleurs à votre tableau si atypique mais que tu adorais tant. « C’est beaucoup trop adorable. » Tu dérobes un baiser à ta petite amie avant que sa curiosité ne fasse ravage de la pochette qui contient plusieurs chocolatines. La Stringer s'en délecte et tu t'en réjouis, ayant même le loisir d'y goûter par une sucrerie qu'elle t'offre. « Je suis très content que tu aimes. » Tu avais redouté que le geste paraisse mièvre ou enfantin mais tu avais pris un réel plaisir à t'évertuer à trouver des petits cadeaux pour ton amoureuse dans cette tradition candide. Le fait qu'elle apprécie ton geste t'emplissait de satisfaction et te confirmais pour la millième fois à quel point Penny t'était idéale. « J'ai hâte que tu découvres les autres. Je te dirai où ils sont, » tu soumets, énigmatique et malicieux, avant que ton interlocutrice ne te remercie pour cette surprise et que tu lui fasses écho.

Tu t'installes plus confortablement dans le lit, contre ta petite amie, et une envie te happe indubitablement : celle de rester dans cette position jusqu'à la fin des temps. Gourmand, tu lui proposes que vous emmagasiniez quelques heures à vous prélasser ou sommeiller de la sorte et une lutte entre la raison et la déraison - selon les points de vue - s'orchestre. La complicité sévit, les caresses de Penny sur tes cuisses doublées de son souffle chaud dans ton cou rejettent rapidement toute sensation de fatigue en ton être, inoculant une forme de désir indéniablement revigorante. Tes mains se faufilent sensuellement sous son chandail alors que ta petite amie marque ta peau de ses baisers qui ne te laissent jamais indifférent. « C’est vrai? De quel genre de risque on parle au juste? » Tu ris doucement contre sa chaire, créant des sillons d'affection sur sa peau douce. « De t'aimer trop fort? » Tu soumets, dans une fierté espiègle. Tu repousses mentalement les responsabilités incombant à la visite imminente de tes parents : vous aviez encore quelques heures devant vous et tu jugeais que vous aviez bien mérité d'en profiter pleinement. De plus, tu soulignes l'argument des hormones de l'actrice qu'il vaudrait mieux, selon toi, ne pas contrarier. « Ça me semble être une mauvaise idée en effet. » Tu acquiesces, sourire fendant l'une de tes joues, et t'appuies sur tes avant-bras de sorte à surplomber ta petite amie. Ses doigts glissent dans ton cou en réponse, insufflant des frissons courant le long de ton échine. Tu niches tendrement ta bouche dans son cou, te délectant de son parfum, puis l'embrasses langoureusement, vos échanges remportant en fougue, passion et amour à mesure de vos baisers, caresses et souffles partagés sous le tempo battant de vos cœurs.

* * *

Les cheveux encore mouillés de la douche rapide que tu as pris, tu pars en quête d'un polo à arborer pour la visite de tes parents tandis que Penny se coiffe soigneusement devant le miroir. Cette image te fait immanquablement sourire, elle te charme incessamment par ses coquetteries et l'art qu'elle déploie pour se préparer. Tu pourrais l'observer faire des dizaines de minutes durant, bon public, bien que tu risquerais sans nul doute, incorrigible, de la déconcentrer au bout d'un certain temps. « Tu crois que tes parents vont m’apprécier? » La jeune femme te demande et il te semble percevoir un soupçon d'inquiétude dans sa voix comme dans l'éclat de son regard fatigué. « Je veux vraiment faire bonne impression. » Penny décrit, critique, son portrait et tu enfiles ton haut avant de laisser apparaître ton propre visage dans la glace. « Je suis sûr qu'ils vont t'apprécier. » Tu assures avec confiance. « Et tu es très belle. » Tu déposes précautionneusement un baiser sur sa joue. « Ils ont un radar pour repérer les gens qui ont un cœur bon. Ils vont rapidement voir que tu es une très bonne personne. » Les raisons pour lesquelles Penny n'avait pas encore rencontré tes parents ne relevaient aucunement de la jeune femme, mais bien de la relation particulière que tu entretenais avec tes géniteurs et ton manque cru de proximité avec ces derniers. Tu avais conscience que tu imposais probablement toi-même la nature de ce lien. Tu avais tant mis un point d'honneur depuis ton enfance à correspondre aux attentes de tes parents, qu'encore aujourd'hui, il t'était plus confortable de ne pas les confronter, et cela surtout depuis ton échec au football australien et ta persévérance dans un métier que ton père n'approuvait pas de prime abord. Il était sans doute temps pour toi d'assainir tes relations et modifier certains mécanismes que tu avais mis en place et qui, ultimement, te faisaient peut-être plus de mal que de bien. « Tu penses qu’on devrait leur dire aujourd’hui, pour la grossesse? » Un rictus songeur étire tes traits et tu t'installes au pied du lit avec une paire de chaussettes. Tu n'étais pas certain qu'il soit des plus judicieux que vous annonciez ce volet surprenant de votre couple à tes parents lors de cette première rencontre, quand bien même cette grossesse te rendait aussi comblé que fier. Tu redoutais toutefois que tes parents se focalisent uniquement sur ce point, de surcroît parce qu'ils venaient de la vieille école et que cela bouleversait leur définition d'histoire romantique - qu'en réalité, seule Phoebe avait su suivre sur leur quatre enfants. « Qu'est-ce que tu préférerais ? » Tu questionnes, soucieux des souhaits de ta petite amie et de l'orientation qui la ferait se sentir mieux. Tu ne voulais pas faire de ce bébé un secret à porter, ou devoir imposer à Penny de jouer un rôle quand tu étais convaincue qu'il ne lui suffisait que d'être elle-même pour convaincre tes parents qu'elle avait toute sa place dans la famille Jensen. « J'aurais tendance à penser qu'on pourrait garder l'annonce pour une autre rencontre, question que ce repas-là soit surtout pour qu'ils apprennent à te connaître. Mais j'ai aussi conscience que le bébé est une partie de toi, de nous, et si tu penses que c'est mieux de leur dire aujourd'hui, si tu te sens mieux qu'on leur dise, on peut leur dire. » Tu rejoins Penny à côté du miroir. « Ca les surprendrait, comme je pense que ça surprend tout le monde, mais ça ne change rien au fait que je suis sûr qu'ils vont t'apprécier. » Tu marques une pause, observant tendrement ton interlocutrice. Tu sais aussi que ton père est doté d'un drôle de radar à déceler des grossesses, mais tu préfères ne pas en toucher mot. Puis cette science n'est pas infuse non plus, bien qu'il vous a étonné plus d'une fois à découvrir la venue d'un nouvel être avant son annonce officielle. « Puis je suis fier de notre histoire bien à nous. » Tu avoues avec un sourire. « On peut aussi organiser quelque chose avec nos deux familles pour leur annoncer, » tu proposes, avant de hausser les épaules. « On a pas mal d'options, » tu reconnais en te mordillant la lèvre inférieure.



more:
 

Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Emmaroberts-milaprint
POSTS : 11003 POINTS : 6195

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui › sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut › elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel › pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-4
penisy ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker
sutton ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  PC8GJaYC_o
cringer ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-11
minny ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  98c0478313a35e20748bfa432c6438c9
jonny ☽ don't know if i can do this on my own. why do you have to leave me? it seems i'm losing something deep inside of me. hold on onto me. now i see, everybody hurts some days. it's okay to be afraid. everybody hurts. everybody screams. everybody feels this way, and it's okay. it feels like nothing really matters anymore. when you're gone i can't breathe and i know you never meant to make me feel this way.

(20)angus #2birdie #3chiarahunter #3isaac #9isaac #10jensen's christmasjeremiah #3jordan #7joy #8julianamabel #2maddy #2oakleyphoeberory #9shiloh #2swann #6.

flashbacksfreddy #2 (jan. 2021)micah #3 (2014).
RPs EN ATTENTE : erika #2 › juliana #2 › sergio › you?

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10.

cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. lumossolem) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins ☽ eleonora parker.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  EmptyMer 22 Déc - 12:42



Tu espérais ne jamais tenir pour acquis ces petits moments du quotidien que tu avais la chance de partager avec Isaac. Les matins à paresser, les conversations banales qui mènent à des fous rires, les papillons dans le fond de ton ventre chaque fois qu’il t’embrasse, chaque fois qu’il te touche, chaque fois qu’il te fait l’amour. Tout avait meilleur goût depuis que tu le vivais auprès d’Isaac et si tu peinais à croire que votre histoire puisse s’écrire à une vitesse ahurissante, il n’y avait personne d’autre avec qui tu aurais pu t’imaginer vivre une telle aventure. Cela n’efface toutefois pas ton anxiété grandissante à l’idée de finalement rencontrer les parents d’Isaac. Plus de six mois ont passé depuis le début de vos fréquentations, et rares sont les moments où l’infirmier aborde plus en détails sa famille ou son enfance. Tu as rapidement compris que le sujet était délicat et tu fais de ton mieux pour respecter le rythme auquel Isaac se sent confortable de te partager des bribes de son passé, même si tu es définitivement curieuse et que le manque d’information n’aide en rien ton appréhension. Ça et le fait que tu ne t’imaginais clairement pas déjà être enceinte lors d’une première rencontre, détail qui pourrait être gardé secret si vous le désirez, bien que tu craignes que tes nausées persistantes ne vendent la mèche pour vous. Ton regard se perd d’abord sur ton visage dans le reflet du miroir, puis sur la silhouette d’Isaac qui s’approche tout doucement tout en enfilant son polo. « Je suis sûr qu’ils vont t’apprécier. » Tu souffles légèrement, soulagée de l’entendre bien que cela ne calme pas réellement tes inquiétudes. « Et tu es très belle. » Ton visage se décrispe légèrement lorsque tu sens les lèvres de ton amoureux se poser sur ta joue et tu tournes légèrement la tête pour venir lui voler un baiser. « Merci. » que tu souffles doucement avant de te concentrer à nouveau sur une nouvelle mèche que tu enroules autour de ton fer à friser. « Ils ont un radar pour repérer les gens qui ont un cœur bon. Ils vont rapidement voir que tu es une très bonne personne. » Tu prends une grande inspiration et puis tu finis par hocher la tête. Il n’y avait pas de raison pour que les parents d’Isaac ne t’apprécient pas, si ce n’est le fait que tu viens tout juste de rentrer dans la vie de leur fils et que tu étais déjà enceinte. Détail. « J’ai l’impression de ne pas savoir à quoi m’attendre. » que tu finis par lui admettre d’une petite voix, hésitant à croiser son regard. Tu te mords nerveusement la lèvre et soupires longuement avant de déposer ton fer sur le comptoir et te tournes en direction de ton amoureux qui s’est assis sur le bord de votre lit. « C’est rare que tu me parles d’eux. » Ce n’est pas un reproche que tu lui fais, bien au contraire. Il s’agit d’une simple constatation qui explique, en partie du moins, pourquoi tu es si nerveuse à l’idée de les accueillir sous peu.

L’autre partie, c’est évidemment ta grossesse, celle qui t’occasionne de l’anxiété sur bien des points, même si la nouvelle t’apporte aussi un peu plus de joie avec chaque journée qui passe, en dépit de tes nausées. Accotée contre le comptoir de la salle de bain, tu regardes l’expression sur le visage d’Isaac changé légèrement lorsque tu lui demandes s’il pense que vous devriez annoncer ta grossesse à ses parents aujourd’hui, mais tu es incapable de dire à quoi il pense concrètement. « Qu’est-ce que tu préfèrerais? » Tu hausses légèrement les épaules. Tu n’en as pas la moindre idée. D’un côté, tu penses qu’il vaut peut-être mieux de jouer franc jeu dès le départ, comme ça tu ne craindrais pas de t’échapper à un moment ou un autre et tu n’aurais pas à t’inquiéter si tu dois disparaître fréquemment à la salle de bain. Et puis de l’autre, tu te dis que c’est trop, trop vite et que vous devriez simplement voir cette soirée comme une chance de vous connaître un peu. « J’aurais tendance à penser qu’on pourrait garder l’annonce pour une autre rencontre, question que ce repas-là soit surtout pour qu’ils apprennent à te connaître. Mais j’ai aussi conscience que le bébé est une partie de toi, de nous, et si tu penses que c’est mieux de leur dire aujourd’hui, si tu te sens mieux qu’on leur dise, on peut leur dire. » Tu secoues la tête, une grimace piteuse sur le visage. « Je sais pas. » Isaac avait – sans grande surprise – le même train de pensées que toi et tu te retrouvais toujours coincée entre l’idée A et l’idée B. « Ça les surprendrait, comme je pense que ça surprend tout le monde, mais ça ne change rien au fait que je suis sûr qu’ils vont t’apprécier. » « Tu ne penses pas qu’ils pourraient vouloir nous forcer à changer d’idée? » que tu lui demandes, réalisant qu’en plus d’avoir peur de faire face à certains jugements, tu craignais qu’ils ne soient complètement contre l’idée que vous puissiez fonder une famille si rapidement et qu’ils tentent de vous convaincre de prendre une décision complètement différente. Comme si vous étiez des adolescents instables qui avaient fait une bêtise, alors que vous êtes deux adultes aux vies très occupées certes mais bien stables, dans des situations presque idéales pour élever un enfant à tes yeux. Il n’était pas difficile de voir que tu te faisais tout pleins de scénarios catastrophes et que ta nervosité parlait à ta place, prêtant de fausses intentions aux parents de ton amoureux. « Excuse-moi, je suis ridicule. Je pense que je suis vraiment nerveuse. » Ça aussi, tu ne manquerais pas de le mettre sur le dos de tes hormones qui te faisaient déjà la vie bien dure alors que tu te trouvais encore à n’être qu’au début de cette grossesse surprise.

Isaac s’est levé du lit et s’est approché de toi et tu ne peux t’empêcher de passer tes bras autour de sa taille, ayant un grand besoin de le sentir près de toi. Son regard, toujours aussi attentionné, se pose sur toi et tu te sens déjà un peu plus calme à force de sentir ses mains frotter doucement le bas de ton dos. « Puis je suis fier de notre histoire bien à nous. » Tu souris tendrement avant d’hocher la doucement en signe d’approbation. « Moi aussi. Je suis contente des choix qu’on a fait. » Tous les choix, les petits comme les grands, qui vous ont mené jusqu’à ce moment bien précis. « On peut organiser quelque chose avec nos deux familles pour leur annoncer. » Un éclat de surprise se place sur ton visage, tu n’avais pas envisagé cette éventualité. « On a pas mal d’options. » « Tu penses que tes parents seraient ouverts à l’idée de faire le voyage jusqu’à Torquay? » Tu sais que ce serait bien plus simple pour eux de se rendre à ta famille que l’inverse, tout déplacement pouvant facilement chambouler la routine, le quotidien et surtout le tempérament de ton petit frère, surtout si cela est suivi d’une rencontre avec plusieurs personnes qu’il ne connaît pas. « Pour ce soir, je pense que si c’est possible, on ne dit rien. » Tu gardes évidemment en tête que tes nausées pourraient te trahir, peu importe ta volonté. « Et puis, il n’y a pas de raison pour qu’on ne les revoit pas rapidement, pas vrai? Avec les fêtes de fin d’année qui approchent et tout, il y aura d’autres occasions comme tu dis. » C’est ce dont tu te convaincs alors que tu serres Isaac un peu plus fort, posant ta tête contre son torse pendant quelques secondes avant de te défaire de son étreinte pour finir de te préparer. Tu es en train d’appliquer ton rouge à lèvres lorsque la sonnette retentit. « Prêt? » que tu demandes à ton amoureux avec un sourire alors que tu finis ce que tu as commencé, échappant un soupir suivi d’un rire toujours aussi nerveux.

The show must go on.



(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  P0rWgDf(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  J36iNh6(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  FyMeElc
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Vd7qr7j
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  HZjB4DU
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  872289volunteer
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Sdo13d7
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Yci9WaS
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny le comble de bonheur et illumine son quotidien depuis leur rencontre en mai 2021 ; ils attendent leur premier enfant pour juillet 2022
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa de jude (13.09.2018)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  0e0fa7f9ea5d1a469d47683c7f004e44339d07c1
POSTS : 19452 POINTS : 2525

PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
RPs EN COURS : deborah (ua)jordan #2julianamabelchristmas dinnergabriellecaitriona

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  5bf19af060efb575dc9533f24c1409891389267f

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  7bf3251b3699ba651ef909f8df2c8dc5
easy²

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  6p00
maddy #3

RPs EN ATTENTE : oakley #4 ∆ hassan ∆ amy ∆ ian ∆ alexis ∆ joy #2 ∆ itziar #5

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS : (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2cel

mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminus (df)grisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #5mcjen #6cwcvlioakley #1jackmcjen #7noa #3stephenmcjen #8brunchmcjen #9karvigrathjill odoakley #2mcjen #10 (ds)baileyléaudackmcjen #11quinn #1timliemaisyginaudenmcjen #12christmas partyjenseneasy² #3elliejustine h.elora #2mcjen #13mcjen #14love #1love #2matthiaschloenoa #5jilllove #3noa #4love&noamavi #1oakley #3jordan #2 (df)dylane #1 (dz)escape gamejaxnoa #6 noa #7 (df)love #7kane #3love #8 (df)mollyphoebehelena #1love #9josh #1erin (fb) #1noa #8kane #4jordan #1koh lantadylane #2love #10kane #5penny #1jensens #2helena #2katherinepenny #2maddy #1penny #3penny #4phoebe #2penny #5maddy #2penny #6joy #1penny #7thanksgivingpenisy #8itziar #4erin #2

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  C5575f9c44117be9f99ee6047ce3496df3094df9
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  9pqJpuc

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  5ab59767a0bace982af1f33a1906b4ee1658d677(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2ON2GkI

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  E1716c9933767260e81071e5cba62f09b60c25fd

(roa, juin 2020)
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  33ur
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale)
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Mm5t
grace #7raftinggrace #8grace #9
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Travel-road-trip-animated-gif-3

(dimension slasher, octobre 2021)
slasher #1slasher #2slasher #3

AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : vocivus (ava), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée ♥), am (tinder), harley (gifs), cristalline (gif rp terminés), Drink Positive (gif maddy/isy)
DC : Levi Lionhart
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen https://addie-ction-blog.tumblr.com/

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  EmptyJeu 30 Déc - 18:46



Que Penny rencontre tes parents constituait une étape logique dans la chronologie singulière de votre relation. Un événement qui respectait en quelque façon le traditionnel ordre des choses, mettant en place une sorte de rite de passage incluant ta petite amie dans ta famille, la présentant tel un membre important de ta vie et donc, par conséquent, de celle des Jensen.

Pourtant, tu avais si souvent dérogé à cette règle. De tes précédentes petites amies, seule Lucy avait eu le privilège de rencontrer tes géniteurs et tu n'as jamais réellement eu le sentiment que la jeune femme eût tissé des liens avec ceux-ci, ni même que tu lui en aies donné l'occasion en conviant davantage tes parents à ton domicile. La vérité était que stupidement, tu ne te sentais pas assez en confiance avec eux pour leur accorder une place dans la vie que tu bâtissais à cette époque. Tu redoutais qu'ils critiquent tes choix de vie alors que tu cherchais encore ta place et ton identité, brinquebalant. Tu craignais qu'ils désapprouvent tes décisions, ébranlant ainsi ta timide tentative de t'épanouir. Tu avais envie à cette époque de ton histoire de commettre tes propres erreurs, sans pour autant t'attirer le couperet de tes parents que tu savais strictes et très soucieux du regard d'Autrui. Tu avais envie de sortir du cadre, du rang, tant que tu avais, comme sans doute beaucoup de jeunes, souvent testé tes extrêmes.

Mais aujourd'hui, la situation était différente. Quand bien même la venue des Jensen seniors te rendait inexorablement anxieux, tu assumais les circonstances dans lesquelles tu vivais. Tu étais fier de leur présenter Penny, bien que tu soupçonnais qu'ils avaient du mal à croire que la vingtenaire soit actrice. Tu étais comblé de cet amour que vous partagiez, et de cet enfant à naître qui était vôtre. Tu ne souhaitais rien dissimuler, tout comme tu aspirais également à protéger ce cocon solide et précieux que vous créez jour après jour, à vitesse grand V suite aux aléas exceptionnels que la destinée vous réservait.

« J’ai l’impression de ne pas savoir à quoi m’attendre, » te confie ton amoureuse et tu clignes, cessant ta captivation de cette mèche de cheveux qui se fait boucler à haute température. Tu remarques Penny se mordre nerveusement la lèvre avant de poser son appareil de coiffure sur le comptoir, de sorte à faire face à ta personne assise sur le lit. « C’est rare que tu me parles d’eux. » Tu offres un rictus à la fois compréhensif et désolé à ta petite amie avant de baisser doucement les yeux, fuyant.
La vérité était que tu ne savais pas par où commencer. Tu avais bien expliqué à la jeune femme les grandes lignes de ton histoire entourant le football australien mais tu avais tus grand nombre d'éléments. Tu te réfugiais dans le silence car tu ne voulais pas dépeindre un sombre portrait de tes parents, qui demeuraient de bonnes personnes, même s'il y avait tous ces événements de ton enfance et de ton adolescence qui t'incitait naturellement à vouloir te distancer d'eux. Tu éprouvais de la honte de ne pas être en mesure de passer au-delà ces sentiments et de ne pas être capable de créer une véritable relation familiale avec tes proches, comme Penny semble entretenir avec ses parents. Tu t'en veux parce que tu es intimement convaincu que tu es l'unique fautif de cette situation. Et quand ta mère passera le seuil de ta maison, tu es persuadé qu'elle glissera avant de repartir une parole dédiée à ta quasi absence de leur vie. De ses quatre enfants, tu es celui qui bat largement le record de temps que tu n'as pas remis les pieds à Laidley - et cela prend en compte le tour du monde de ton cadet - et tu juges ne pas avoir d'excuse valable pour cela. Pire, Phoebe tente chaque année de te convaincre d'y aller et tu freines des quatre fers, tant que cette année, elle organise un repas de fête à Brisbane. Tes doigts creusent la couverture, aucun mot ne franchissant la barrière de tes lèvres alors que tu aimerais ardemment rassurer Penny. Tu sais qu'elle n'a rien à craindre, tu prédis avec assurance que tes parents l'aimeront instantanément. C'est toi qui porte un tas de bagages datant de plusieurs années sur tes épaules, des boulets qui ne valent sans doute plus rien aux yeux de personne mais desquels tu ignores de détacher. Tu les dissimules avec peine et misère, de peur de les communiquer à ta petite amie et l'en alourdir à ce moment si peu opportun pour cela, de peur que les principaux concernés s'en moquent.

Tu reviens à la réalité une seconde fois alors que Penny reprend la parole, évoquant une potentielle annonce de sa grossesse. Un sourire en coin apparaît sur ton portrait, gage de ton incommensurable joie de la situation malgré ton esprit qui virevolte facilement cette heure-ci. Tu te concentres sur ta petite amie, déterminée à l'épauler et la rassurer sur ce volet-ci qui t'est plus accessible émotionnellement. Que tes parents sachent aujourd'hui ou plus tard qu'ils seront à nouveau grands-parents te semble présenter avantages comme inconvénients et indubitablement, ils seraient surpris de la rapidité avec laquelle vous aurez conçu un enfant. Tu pencherais toutefois pour émettre cette nouvelle à une autre occasion, de sorte à ce que tes géniteurs puissent réellement apprendre à connaître Penny aujourd'hui, sans être distraits par le fait qu'elle portait un futur membre de la famille. Ultimement, tu laisses le choix à ta petite amie, désirant qu'elle soit à l'aise et que cette rencontre se passe le mieux possible pour elle. « Tu ne penses pas qu’ils pourraient vouloir nous forcer à changer d’idée? » Ton regard affiche une certitude franche, qui surprend peut-être ton interlocutrice qui ajoute : « Excuse-moi, je suis ridicule. Je pense que je suis vraiment nerveuse. » Tu hoches la tête en signe de dénégation. « Non, non, ne t'en fais pas. Ne t'excuse pas, je comprends que tu sois nerveuse. Et je n'aide pas non plus en entretenant toutes ces inconnues vis-à-vis d'eux. Je suis désolé. » Tu t'excuses sincèrement, avant de quitter le lit pour te rapprocher davantage de l'australienne. Tu l'observes quelques instants et inspires profondément, comme si ce que tu t'apprêtais à annoncer sollicitait un effort considérable : « Mes parents sont très croyants et pratiquants. Leurs mœurs évoluent, mais ils ont certaines idées solidement ancrées en eux. » Tu marquais une pause, choisissant soigneusement tes mots. « Pour eux, ils seraient fiers de nous qu'on ait décidé d'avoir ce bébé. » Et qu'on ne s'en soit pas débarrassé, tu tais. Tu te mordilles la lèvre inférieure, optant pour expliciter : « Dans ma fratrie, on a des secrets qu'on se cache et qu'on cache à nos parents parce qu'on sait qu'ils désapprouveraient, qu'ils n'accepteraient pas. » Tu poursuis, prudent. « Par exemple, ils ont eu beaucoup de mal à accepter que mon frère ne soit pas hétéro, et encore aujourd'hui, je pense qu'ils ont l'espoir qu'il se mette en couple avec une femme parce qu'il est célibataire. » Tu pinces tes lèvres. « Ils ne sont pas sectaires, c'est juste tellement profond dans leur éducation... Ils font des efforts et ils ne rejettent pas les gens, mais ils ont du mal à comprendre et accepter ce qui sort de leurs attentes, surtout quand ça les touche directement. » Tu prenais une grande inspiration, avouant : « De ma famille, seule Oakley sait que j'ai attenté à mes jours et que... Je me soigne, » tu baisses légèrement les yeux, une grimace s'immisçant sur ton portrait. « Je sais que s'ils savent, la première chose qu'ils se diront est que j'ai eu l'indécence impardonnable de me prendre pour Dieu. » Tu hausses les épaules, résigné. « Je ne sais pas s'ils me pardonneraient. J'aurais tendance à penser que oui, avec le temps, parce que la famille est l'une des valeurs les plus importantes chez eux, mais je sais qu'ils auraient énormément de mal, qu'ils m'en voudraient, qu'ils me rejetteraient. Ils auraient sans doute des propos forts vis-à-vis de moi. C'est pour ça que je l'ai dit qu'à Oakley, parce que je sais qu'elle sait garder un secret. Et elle aussi, elle a des secrets vis-à-vis d'eux. » Il était beau, le tableau de famille chez les Jensen, noirci de parts d'ombres, que j'essayais pourtant d'alléger pour ne pas rendre encore plus nerveuse Penny. « Phoebe et Zeppelin jouent franc jeu avec eux. Oakley et moi, on est plus profil bas. » Tu n'en étais pas fier, mais tu n'avais pas envie de te battre avec tes parents. « Je n'ai pas envie de les confronter ni d'être en froid avec eux, alors je me tais. » Tu te mordilles doucement l'intérieur de la joue. « Mais en vrai, ils ne me connaissent pas vraiment. Et ils n'aimeraient pas qui je suis. Pas tout de suite, en tout cas... Je ne pense pas. Je sais pas. » Tu haussais de nouveau les épaules et baissais les yeux sur le ventre de Penny, te promettant une nouvelle fois que cet enfant, peu importe qui il était et ce qu'il traverserait, tu l'accepterais et l'aimerais inconditionnellement. Tout ce qui comptait était son bonheur. « Ce ne sont pas des mauvaises personnes et je sais qu'ils t'aimeront. C'est juste que moi, j'ai beaucoup de non-dit avec eux. Trop, sans doute. » Et ces cachotteries érigeaient de véritables barrières entre toi et tes parents. « Je suis un cas particulier, » tu tentes un peu d'humour, pâle sourire aux lèvres. « Je suis désolé, j'aimerais que ce soit plus simple. » Tu t'excuses sincèrement. « Ca a sans doute pas à être compliqué. » Tu conjectures, conscient que ton frère et ta sœur ont une facilité naturelle dans leur relation avec tes parents, ressemblant peut-être à celle que Penny avait avec les siens. « Phoebe et Zeppelin y arrivent, » tu argumentes, plus pour toi que pour ton interlocutrice, avant de te focaliser sur ce votre situation. « Je peux te confirmer qu'ils seront heureux de ce bébé. Surpris, mais heureux. Ils vont le gâter à le pourrir et quand il sera plus grand il va nous tanner pour qu'il aille passer la fin de semaine chez eux. » Tu annonçais avec un léger sourire en coin.

Tu réduis la distance te séparant de ta petite amie et cette dernière passe ses bras autour de ta taille, un geste qui t'apporte un indéniable réconfort et décontracte la tension que tu as imposé à tes muscles. Tu caresses doucement son dos et la couves précieusement du regard. Tu aimerais tant ôter l'appréhension qui la tiraille, tu désirerais disposer des termes juste pour la rassurer comme il se doit. Tu pries pour que ce repas se déroule aussi bien que ta rencontre avec les proches de Penny, sachant que cela est possible. Tu affirmes à ton amoureuse la fierté que tu ressens vis-à-vis de votre histoire bien à vous, ton sourire se voulant plus franc en observant le portrait de ta petite amie se dérider. « Moi aussi. Je suis contente des choix qu’on a fait. » Tu continues tes mouvements dans son dos, puis suggères doucement une annonce collective, réunissant vos deux familles, pour dévoiler l'arrivée de votre bébé, qui liera vos arbres généalogiques. Tu es légèrement amusé de lire la surprise dans le regard de Penny et précises que cela n'est qu'une option parmi tant d'autres, de peur d'avoir peut-être décrit là une idée frisant l'indécence. « Tu penses que tes parents seraient ouverts à l’idée de faire le voyage jusqu’à Torquay? » Une mine songeuse te happe. Il serait plutôt inhabituel pour tes parents de quitter l'exploitation, mais tu savais que Zeppelin pourrait assurer seul le temps de quelques jours, ou trouver des acolytes pour lui prêter main forte. « Si on les prévient assez à l'avance, je pense bien. » Ils pourraient en profiter pour prendre des vacances, ce qui leur ferait sans nul doute du bien. « Pour ce soir, je pense que si c’est possible, on ne dit rien, » opte Penny et tu acquiesces, de plus en plus déterminé à ce que cette réunion se déroule sous de bonnes hospices. « Et puis, il n’y a pas de raison pour qu’on ne les revoit pas rapidement, pas vrai? Avec les fêtes de fin d’année qui approchent et tout, il y aura d’autres occasions comme tu dis. » Tu hoches la tête à l'affirmatif. « Oui, il y aura d'autres occasions. On pourra même en faire, des occasions. » Tu promets et la serres chèrement contre toi. Tu étais prêt à tout mettre en œuvre pour que le milieu dans lequel vous évoluez soit le plus sain et heureux possible, même si cela signifiait que tu devais faire de multiples efforts avec tes parents et t'extraire de ta zone de confort paradoxalement assez étouffante. Il était possiblement grand temps, du haut de tes trente-six balais, d'enterrer quelconque hache de guerre non-réciproque que tu gardais plantée dans ton dos. Tu déposes amoureusement un baiser sur le front de Penny qui s'empare de son rouge à lèvres.    

Quelques minutes plus tard, la sonnette de ta maison retentit. Ton regard croise derechef celui de ta petite amie et tu souris largement d'entendre son rire cristallin qui t'est indéniablement irrésistible. « Prêt? » Elle te demande et tu acquiesces. « Prêt. » Tu poses un nouveau baiser sur sa joue, glissant à son oreille : « Je t'aime. » Puis, alors que vous vous approchiez de la porte d'entrée : « Tu veux que je prétexte une intoxication alimentaire si jamais tu dois t'éclipser aux toilettes ? » Tu suggères, ne pouvant t'empêcher de songer que ce mal était celui auquel la Stringer avait adhéré avant que la grossesse ne s'impose en vos esprits. Alors que tu t'apprêtes à ouvrir la porte de chez vous, tu adresses un nouveau regard à Penny pour t'assurer qu'elle est prête.

* * *

« Bonjour, » salue ta mère avec un sourire, faisant écho à celui présent également sur le portrait de ton père se tenant derrière elle. « On a apporté des produits de chez nous, on s'est dit que Penny pourra goûter, comme ça. Et j'ai apporté un dessert, aussi, » elle entre dans le vif du sujet, posant son regard noisette sur la silhouette de ta petite amie. Tu ne peux t'empêcher de sourire, ouvrant davantage la porte pour les inviter à entrer chez toi en saisissant les mets tendus. « C'est une super idée, c'est gentil, merci. » Tu portes ton attention sur ton amoureuse. « Tu pourras découvrir les produits qui poussent sur les terres de mes parents, comme ça, » tu poursuis alors que ta mère décrypte les pièces auxquelles son regard a accès. « Ca a changé, depuis la dernière fois, » elle commente. « Ca fait plus chaleureux, » elle qualifie spontanément, avant de croiser le regard de ton père. « Ben quoi, c'est vrai ! Tu ne trouves pas que ça fait plus chaleureux, chéri ? » En guise de réponse, ton père hausse les épaules tout en acquiesçant avec un sourire complice. « Isaac a tendance à vivre comme dans un bloc opératoire, il n'y a jamais rien de personnalisé. Tu as sans doute dû le remarquer, » ta mère fait à l'attention de Penny. « Même ta chambre, t'as jamais rien mis aux murs. » « Je ne voulais pas abîmer la peinture. Je vous sers quelque chose à boire ? » Tu interromps et rediriges de bon cœur. Tu prends les souhaits de boisson de tous et alors que tes parents s'installent dans le salon avec Penny, tu remplis les différents verres. A ton retour, tu entends ta mère relater : « Ton frère nous a installé Netflix, à la maison. » Elle se tourne vers Penny, précisant : « On aime bien regarder un film, le soir, mais on tombait souvent sur des films qu'on avait déjà vus. Avec Netflix, c'est bien, on a plus de choix. On est tombé sur des beaux films, n'est-ce pas chéri ? » Ton père acquiesce alors que tu lui tends son verre. « Oui, il y a de beaux films. » « Et on a regardé une série et John croit que tu joues dedans, Penny. » « Ben oui, quand même, chou, » rit ton père, persuadé à juste titre.



more:
 

Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Emmaroberts-milaprint
POSTS : 11003 POINTS : 6195

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui › sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut › elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel › pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-4
penisy ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker
sutton ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  PC8GJaYC_o
cringer ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-11
minny ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  98c0478313a35e20748bfa432c6438c9
jonny ☽ don't know if i can do this on my own. why do you have to leave me? it seems i'm losing something deep inside of me. hold on onto me. now i see, everybody hurts some days. it's okay to be afraid. everybody hurts. everybody screams. everybody feels this way, and it's okay. it feels like nothing really matters anymore. when you're gone i can't breathe and i know you never meant to make me feel this way.

(20)angus #2birdie #3chiarahunter #3isaac #9isaac #10jensen's christmasjeremiah #3jordan #7joy #8julianamabel #2maddy #2oakleyphoeberory #9shiloh #2swann #6.

flashbacksfreddy #2 (jan. 2021)micah #3 (2014).
RPs EN ATTENTE : erika #2 › juliana #2 › sergio › you?

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10.

cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. lumossolem) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins ☽ eleonora parker.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  EmptyVen 31 Déc - 15:51



Le silence d’Isaac quand tu lui mentionnes ne pas en savoir pourquoi sur ses parents est éloquent. Des quelques bribes qu’il t’a partagé dans le passé, tu en comprends que ses relations avec eux ne sont pas des plus faciles et ça t’attriste de penser qu’il ne puisse pas compter sur un support inconditionnel de leur part, de cette façon dont toi tu y as droit avec tes parents. Ce n’est pas la première fois que tu es confrontée à un modèle de famille qui diverge du tien et tu sais combien tu as été chanceuse, mais ça te peine d’autant plus parce que tu vois bien combien ça semble peser sur les épaules de ton amoureux. Tu voudrais pouvoir prendre tous ses soucis, toutes ses appréhensions et les faire disparaître en un claquement de doigt. À défaut de pouvoir effectuer un tour de magie toutefois, tu espérais qu’Isaac savait qu’il pouvait toujours te parler, que jamais tu ne porterais de jugement et que même si tu ne pouvais pas le libérer de toutes ses anxiétés et de ses démons, tu voulais au moins qu’il puisse s’appuyer sur toi et partager le poids de ce qui pouvait bien le tracasser. Tu ne cherchais pas à forcer les confidences de sa part, certaine qu’il était conscient qu’il pouvait tout te dire puisque tu ne cessais de le lui répéter. C’était un rappel néanmoins de la folle vitesse à laquelle votre relation évoluait et la timeline atypique que cette dernière suivait, quand bien de détails et des confidences restaient à faire alors que votre couple prenait un tournant des plus sérieux avec cette grossesse que vous aviez décidé de poursuivre.

Cette dernière représente d’ailleurs un gros élément dans la nervosité qui t’habite puisqu’en plus de ne pas savoir grand-chose sur les parents d’Isaac, tu ignores complètement quelle réaction ils auront face à l’idée que leur fils devienne père aux côtés d’une femme qu’ils ne connaissent encore que de nom. Tu te fais des scénarios tous plus catastrophiques les uns des autres, allant même jusqu’à évoquer cette peur irrationnelle que ses parents puissent vouloir vous faire changer d’idées. Tu as l’impression d’être ridicule, tes doutes prenant soudainement toute la place et c’est dans le regard tendre de ton amoureux que tu finis par trouver un peu de réconfort. « Non, non, ne t’en fais pas. Ne t’excuse pas, je comprends que tu sois nerveuse. Et je n’aide pas non plus en entretenant toutes ces inconnues vis-à-vis d’eux. Je suis désolé. » « T’as pas à t’excuser. » Tu secoues la tête doucement alors qu’il se lève du lit et s’approche doucement de toi et tu dissipes le peu de distance restant entre vous alors que tu viens doucement caresser son avant-bras, dans un geste de soutien. « Mes parents sont très croyants et pratiquants. Leurs mœurs évoluent, mais ils ont certaines idées solidement ancrées en eux. » Tu es surprise de l’apprendre, tu n’aurais jamais imaginé qu’Isaac ait été élevé en pratiquant une quelconque religion, celle-ci n’étant jamais réellement ressorti depuis que tu le connais et le fréquentes. « Pour eux, ils seraient fiers de nous qu’on ait décidé d’avoir ce bébé. » Si ce n’est pas tout à fait la réponse à laquelle tu t’attendais, tu ne peux nier que cela t’enlève déjà une certaine pression de sur tes épaules, du moins face à ta grossesse surprise. « Dans ma fratrie, on a des secrets qu’on se cache et qu’on cache à nos parents parce qu’on sait qu’ils désapprouveraient, qu’ils n’accepteraient pas. Par exemple, ils ont eu beaucoup de mal à accepter que mon frère ne soit pas hétéro, et encore aujourd’hui, je pense qu’ils ont l’espoir qu’il se mette en couple avec une femme parce qu’il est célibataire. Ils ne sont pas sectaires, c’est juste tellement profond dans leur éducation… Ils font des efforts et ils ne rejettent pas les gens, mais ils ont du mal à comprendre et accepter ce qui sort de leurs attentes, surtout quand ça les touche directement. » Tu te pinces légèrement les lèvres, peinant à imaginer combien ça a du être et combien ça doit toujours être difficile pour le frère d’Isaac de ne pas se sentir complètement accepté tel qu’il est.

« De ma famille, seule Oakley sait que j’ai attenté à mes jours et que… Je me soigne. » Tes doigts se font plus insistants sur son avant-bras alors que tu ne cesses jamais de le couvrir du regard, lui rappelant ta présence alors que tu sens la discussion prendre un chemin miné pour ton petit-ami. « Je sais que s’ils savent, la première chose qu’ils se diront est que j’ai eu l’indécence impardonnable de me prendre pour Dieu. Je ne sais pas s’ils me pardonneraient. J’aurais tendance à penser que oui, avec le temps, parce que la famille est l’une des valeurs les plus importantes chez eux, mais je sais qu’ils auraient énormément de mal, qu’ils m’en voudraient, qu’ils me rejetteraient. Ils auraient sans doute de forts propos vis-à-vis de moi. C’est pour ça que je l’ai dit qu’à Oakley, parce que je sais qu’elle sait garder un secret. Et elle aussi, elle a des secrets vis-à-vis d’eux. » « T’es certain qu’ils réagiraient comme ça? » que tu demandes d’une petite voix camouflant à peine la tristesse que tu ressens vis-à-vis de cette éventualité. Était-ce réellement ce que ses parents penseraient de tout ça ou seulement la perception qu’Isaac avait gardé d’eux depuis longtemps, sans jamais s’ouvrir réellement à eux? Tu ne les connaissais pas, tu ne pouvais donc pas avoir d’opinion bien ferme sur ce sujet, mais tu peinais à croire que des parents puissent juger ainsi leur enfant dans des épreuves qui ont été difficiles et éprouvantes pour lui, qui parsèment d’obstacles son quotidien encore aujourd’hui. « Phoebe et Zeppelin jouent franc jeu avec eux. Oakley et moi, on est plus profil bas. Je n’ai pas envie de les confronter ni d’être en froid avec eux, alors je me tais. Mais en vrai, ils ne me connaissent pas vraiment. Et ils n’aimeraient pas qui je suis. Pas tout de suite, en tout cas… Je ne pense pas. Je sais pas. » « Impossible de ne pas t’aimer. » que tu souffles alors que tu viens enrouler tes bras autour de sa taille. Ça te rend infiniment triste qu’Isaac puisse penser que ses parents ne l’aimeraient pas s’ils connaissaient les parties les plus sombres de sa personne, mais aussi cette force et cette résilience qui accompagnent et qui renversent même à tes yeux ces parties qu’il n’assume toujours pas aujourd’hui. « Ce ne sont pas des mauvaises personnes et je sais qu’ils t’aimeront. C’est juste que moi, j’ai beaucoup de non-dits avec eux. Trop, sans doute. » Tu viens placer l’une de tes mains sur sa joue, la caressant doucement de ton pouce. Tu détestais le voir ainsi et tu craignais avoir forcer une discussion difficile avant une soirée qui était sans doute autant anxiogène pour lui qu’elle ne l’était pour toi. « Je suis un cas particulier. » « Je ne changerais absolument rien chez toi, tu le sais ça? » Tu l’aimais tel qu’il était, avec ses failles et ses faiblesses, avec son côté sombre et ses secrets. Ce n’était qu’une toute petite partie de lui à tes yeux, quand tous les jours, il te montrait à quel point il était un homme extraordinaire sur bien des aspects. « Je suis désolé, j’aimerais que ce soit plus simple. » « Tu n’as pas à t’excuser Isy. C’est moi qui suis désolée, de faire brasser tout ça alors qu’ils sont sur le point d’arriver. » Le timing n’était sans doute pas idéal, tu en étais consciente, mais tu étais contente d’en savoir plus et de comprendre un peu mieux toutes les réserves que ton amoureux pouvait avoir lorsqu’il était question de sa famille. « Phoebe et Zeppelin y arrivent. » Tu hoches la tête doucement. Avec le temps, tu espérais vraiment que lui aussi, pourrait y arriver. « Je peux te confirmer qu’ils seront heureux de ce bébé. Surpris, mais heureux. Ils vont le gâter à le pourrir et quand il sera plus grand il va nous tanner pour qu’il aille passer la fin de semaine chez eux. » Tu échappes un léger rire, la simple idée d’imaginer votre enfant assez vieux pour vous faire une telle demande te donnant le vertige. Il y en aurait des tonnes, de grandes étapes à franchir d’ici là, mais tu voulais vraiment croire qu’au bout du compte, tout le monde serait bien et heureux. C’était là, le plus important à tes yeux.

Quand tu sens ses mains qui caressent doucement ton dos, tu parviens à te calmer légèrement et te convaincre que tout va bien se passer. Peu importe ce à quoi vous devez faire face, tu sais qu’ensemble, il n’y a rien qui ne puisse être à votre épreuve. Après tout ça, tu en viens tout de même à la conclusion qu’il vaut mieux attendre avant d’annoncer officiellement ta grossesse et puis l’idée que te souffle Isaac de l’annoncée à vos familles en même temps te plaît d’autant plus. « Si on les prévient assez à l’avance, je pense bien. » Difficile d’imaginer vos deux familles réunies alors que tu n’as pas encore l’occasion de rencontrer la sienne, mais tu espères vraiment que ce sera quelque chose que vous serez en mesure de concrétiser. « Oui, il y aura d’autres occasions. On pourra même en faire, des occasions. » Tu te sens légèrement plus détendue à cette idée, même si tu sais que le plus dur est encore à venir. Tu ne connaissais que trop bien l’importance des premières impressions et tu étais décidée à ne pas rater ton coup. Il n’y avait personne de plus important dans ta vie qu’Isaac et votre enfant à naître et tu voulais faire tout en ton pouvoir pour rendre les relations entre Isaac, toi et ses parents aussi douces que possibles. « Prêt. » Son baiser sur ta joue te fait doucement frissonner, tout comme ce « Je t’aime. » murmuré à ton oreille. « Je t’aime. » Tu lui voles un baiser et puis tu ris doucement lorsque tu remarques une tâche de ton rouge à lèvres laissée sur les siennes que tu viens rapidement essuyer du bout des doigts. « Tu veux que je prétexte une intoxication alimentaire si jamais tu dois t’éclipser aux toilettes? » Tu grimaces légèrement, détestant l’idée de devoir disparaître de la sorte devant ses parents, même si tu sais malheureusement que les probabilités que cela arrive sont plutôt élevées. « Oui, bonne idée. »

Ton regard se promène entre le père et la mère d’Isaac alors que cette dernière offre ses salutations à son fils, lui tendant ce qu’elle dit être des produits provenant de leur ferme pour que tu puisses y goûter. Tu lui offres un sourire lorsque ses yeux se posent sur toi, puis la salues d’un léger mouvement de la tête alors qu’elle et son mari entrent dans la maison, leurs regards se faisant tout aussi curieux sur les alentours que sur ta personne. « Tu pourras découvrir les produits qui poussent sur les terres de mes parents, comme ça. » « J’ai hâte de pouvoir y goûter. » que tu souffles à leurs attentions, espérant secrètement que tes maudites nausées ne donnent pas une fausse mauvaise impression. « Ça a changé depuis la dernière fois. Ça fait plus chaleureux. » Ton sourire s’élargit, touchée qu’elle puisse remarquée les petites différences que tu as apporté à la maison depuis que tu y es installée, et puis tu aperçois le regard que lance le père d’Isaac à sa compagne. « Ben quoi, c’est vrai! Tu ne trouves pas que ça fait plus chaleureux, chéri? » Si son père ne semble pas avoir une opinion bien portée sur le sujet, sa mère elle semble déterminée à faire valoir son point ce qui t’arrache un petit rire. Elle te rappelle ta mère, c’est exactement le genre de commentaires qu’elle pourrait faire. « Isaac a tendance à vivre comme dans un bloc opératoire, il n’y a jamais rien de personnalisé. Tu as sans doute dû le remarquer. Même ta chambre, t’as jamais rien mis aux murs. » « Je ne voulais pas abîmer la peinture. Je vous sers quelque chose à boire? » Tu demandes un simple thé glacé à ton amoureux alors que ses parents optent pour des verres de vin et tu espères sincèrement que personne ne te demandera pourquoi tu évites l’alcool ce soir. Tu t’installes avec eux au salon et tu remarques l’intérêt que la mère d’Isaac porte pour la carte du monde que vous avez installé il y a quelques jours à peine de ça. « C’est une carte du monde à gratter. Il faut gratter les pays après avoir eu la chance d’y voyager. » que tu expliques alors qu’elle y passe ses doigts, un air interrogatif sur le visage. « On a pu y gratter les États-Unis après notre voyage à Los Angeles il y a quelques semaines. » Ce voyage avait été une grande première pour vous, sur bien des points. « C’est très joli. » Ton attention se reporte sur ton amoureux lorsqu’il revient avec les boissons et tu prends place à ses côtés sur l’un des canapés. « Ton frère nous a installé Netflix, à la maison. On aime bien regarder un film, le soir, mais on tombait souvent sur des films qu’on avait déjà vus. Avec Netflix, c’est bien, on a plus de choix. On est tombé sur des beaux films, n’est-ce pas chéri? » « Oui, il y a des beaux films. » « Et on a regardé une série et John croit que tu joues dedans, Penny. » « Ben oui, quand même, chou. » « Ah oui, la seule différence c’est que j’étais brune dans la série. » Et ça semble faire disparaître tous les doutes que la mère d’Isaac avait quant à ton rôle dans la série, comme si de voir le nom Penny Stringer apparaître dans les crédits ne lui avait pas suffi. « Ah, c’est pour ça que je doutais! » Tu ris doucement et puis tu prends une gorgée de ton thé glacé avant de te tourner vers Isaac. « C’est pour la promotion de cette série qu’on était à Los Angeles, Isaac et moi. Votre fils paraît très bien sur un tapis rouge d’ailleurs. » que tu commentes avec fierté, bien incapable de passer à côté de l’occasion de vanter la première apparence publique de ton amoureux dans ce monde fou que peut être celui d’Hollywood.



(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  P0rWgDf(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  J36iNh6(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  FyMeElc
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Vd7qr7j
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  HZjB4DU
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  872289volunteer
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Sdo13d7
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Yci9WaS
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny le comble de bonheur et illumine son quotidien depuis leur rencontre en mai 2021 ; ils attendent leur premier enfant pour juillet 2022
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa de jude (13.09.2018)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  0e0fa7f9ea5d1a469d47683c7f004e44339d07c1
POSTS : 19452 POINTS : 2525

PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
RPs EN COURS : deborah (ua)jordan #2julianamabelchristmas dinnergabriellecaitriona

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  5bf19af060efb575dc9533f24c1409891389267f

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  7bf3251b3699ba651ef909f8df2c8dc5
easy²

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  6p00
maddy #3

RPs EN ATTENTE : oakley #4 ∆ hassan ∆ amy ∆ ian ∆ alexis ∆ joy #2 ∆ itziar #5

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS : (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2cel

mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminus (df)grisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #5mcjen #6cwcvlioakley #1jackmcjen #7noa #3stephenmcjen #8brunchmcjen #9karvigrathjill odoakley #2mcjen #10 (ds)baileyléaudackmcjen #11quinn #1timliemaisyginaudenmcjen #12christmas partyjenseneasy² #3elliejustine h.elora #2mcjen #13mcjen #14love #1love #2matthiaschloenoa #5jilllove #3noa #4love&noamavi #1oakley #3jordan #2 (df)dylane #1 (dz)escape gamejaxnoa #6 noa #7 (df)love #7kane #3love #8 (df)mollyphoebehelena #1love #9josh #1erin (fb) #1noa #8kane #4jordan #1koh lantadylane #2love #10kane #5penny #1jensens #2helena #2katherinepenny #2maddy #1penny #3penny #4phoebe #2penny #5maddy #2penny #6joy #1penny #7thanksgivingpenisy #8itziar #4erin #2

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  C5575f9c44117be9f99ee6047ce3496df3094df9
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  9pqJpuc

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  5ab59767a0bace982af1f33a1906b4ee1658d677(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2ON2GkI

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  E1716c9933767260e81071e5cba62f09b60c25fd

(roa, juin 2020)
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  33ur
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale)
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Mm5t
grace #7raftinggrace #8grace #9
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Travel-road-trip-animated-gif-3

(dimension slasher, octobre 2021)
slasher #1slasher #2slasher #3

AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : vocivus (ava), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée ♥), am (tinder), harley (gifs), cristalline (gif rp terminés), Drink Positive (gif maddy/isy)
DC : Levi Lionhart
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen https://addie-ction-blog.tumblr.com/

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  EmptyVen 31 Déc - 20:17



Tu assimiles le sentiment de nervosité qui habite ta petite amie et t'en juges en partie responsable de part les maigres informations que tu as osé lui dévoiler sur tes parents. La culpabilité s'immisce sournoisement en toi devant le constat que tu as relaté des événements peu reluisants vis-à-vis d'eux, traduisant des liens familiaux nuancés de difficultés, bien que ceux-ci soient véridiques. Tu aurais apprécié que tout soit plus simple, quand pourtant le complexe désire incessamment régner dans ton esprit qui réfléchit et extrapole sans doute trop. Néanmoins, bien rapidement, tu te focalises sur la femme que tu aimes, t'excusant sincèrement de la positionner dans ce contexte couvert d'inconnues, alors qu'il peut être déjà aisément stressant de rencontrer les parents de son duo. Une appréhension t'avait toi-même saisi à l'idée d'échanger pour la première fois avec les Stringers il y a quelques semaines et tu devais reconnaître que tu t'étais considéré chanceux que cette rencontre se fasse sous l'égide de la surprise, ce qui t'avait épargné de trop te tracasser à l'avance.

« T’as pas à t’excuser, » t'assure Penny avec bienveillance bien que tu aimerais tout de même dissiper ce stress qui la taraude possiblement. Un rictus songeur apparaît sur ton portrait et tu réduis la distance te séparant de ton amoureuse, déterminé à lui révéler des faits définissant tes parents et expliquant, par la même occasion, pourquoi tu étais plus à l'aise éloigné d'eux. Encouragé par le contact des doigts de ton interlocutrice sur ton avant-bras, tu t'évertues à choisir les mots les plus précautionneux et neutres tout en demeurant intégralement honnête, ne voulant pas agrémenter la nervosité de l'actrice en dépeignant le portrait d'un couple manquant de tolérance sur certains domaines. Malgré tes différends et cette montagne de non-dits que tu entretiens et qui te pèsent, tu aimes tes parents et sais qu'ils sont de bonnes personnes. Tu t'en voudrais de donner l'impression qu'ils appellent à la méfiance quand ils sont dotés de valeurs que tu admires ; tu serais désolé qu'ils pâtissent de ce que tu qualifierais de déviances du chemin qu'ils attendaient que tu empruntes et que tu n'as su honorer.

« T’es certain qu’ils réagiraient comme ça? » Penny t'interroge, ses doigts plus présents sur ta peau, gage de son inestimable soutien. Tu baisses doucement les yeux, te mordilles distraitement la lèvre inférieure. Tu ne pouvais prédire avec garanti la réaction que tes géniteurs auraient en apprenant que tu avais attenté à tes jours et que tu te soignais de surcroît pour le trouble anxiodépressif duquel tu souffrais depuis des années. Néanmoins, tu te basais sur ces idéologies qui t'avaient été rabâchées sans vergogne, et les expériences passées auxquelles vous aviez été confrontés. « C'est ce qu'ils ont dit quand un jeune de Laidley s'est suicidé, » tu expliques, bien que les circonstances puissent être différentes puisque ton cas n'impliquait pas un gamin du village mais bien leur fils, et que le temps avait coulé sous les ponts depuis. Pourtant, la seule idée que les Jensen seniors puissent connaître ton passé médical t'angoisse puissamment. Tu n'es pas certain d'être armé pour affronter leurs éventuelles critiques, rejets ou morale, quand tu demeures encore excessivement secret et sensible vis-à-vis de ta pathologie. Tu n'assumes et n'acceptes pas encore entièrement d'où tu viens, ni qui tu es. Tu abomines ardemment cette obscurité récalcitrante qui te caractérise et tu redoutes les conséquences d'une potentielle réaction violente de tes parents sur ta santé mentale. « Peut-être que ce serait différent maintenant. Peut-être que ce serait différent avec moi. Je ne sais pas. » Tu accordes, charmé malgré tout par cette possibilité de soutien et de compréhension de ta famille que tu gardais pour l'instant prudemment à distance de ton combat parce que tu craignais le pire dénouement.

Tu inspires profondément, tes réflexions en effervescence. L'an prochain, cela ferait quatre ans que tu avais œuvré pour t'ôter la vie et chaque année, tu te résolvais à ne confier ce que tu portais tel un inavouable secret qu'à une seule personne parmi tes proches. Une partie de toi te soufflait qu'il était peut-être temps d'oser prendre des risques, de te montrer plus téméraire et assumer le geste que tu avais porté et ce qui en incombait. Peut-être que t'extraire de ce lourd silence te serait bénéfique, invoquerait un sentiment de soulagement tel celui que l'on peut ressentir quand le voile est levé sur une vérité. Maintenant que ton traitement t'offrait une qualité de vie plus aisée et que tu avais la chance de pouvoir compter sur un entourage bienveillant et loyal, considérant que tu allais bientôt devenir père, il était possiblement temps que tu fasses preuve de courage. Tu avais conscience que les maladies mentales demeuraient taboues, mais peut-être pourrais-tu aider à en gommer certains stigmates en stoppant de les nourrir en demeurant toi-même tapi dans l'ombre. Tu savais pertinemment que si tu étais franc sur cette part de toi, tu recevrais insatiablement des attaques, mais ultimement, personne ne peut faire l'unanimité et tu ne pourras peut-être jamais aller mieux si tu n'adresses pas franchement tes maux et les traites comme une peste inacceptable.

Tu évoques comment deux de tes cadets parviennent à être transparents vis-à-vis de leur réalité et exposes tes craintes que tes parents te déshonorent s'ils apprenaient le geste funeste que tu as effectué à ta propre atteinte, qu'ils n'aimeraient pas l'homme que tu es réellement et que tu leur caches. « Impossible de ne pas t’aimer, » déclare Penny et tu lui souris faiblement en dépit de l'incommensurable reconnaissance que tu lui voues. Tes mains se posent dans son dos alors qu'elle t'offre une étreinte qui te fait le plus grand bien et tu reviens à ce qui te semble être l'essentiel : malgré tes spécificités, tu doutes aucunement que tes parents apprécieront la jeune femme. « Je ne changerais absolument rien chez toi, tu le sais ça? » Tu conserves un pâle rictus, expires doucement et tes épaules s'affaissent, davantage décontracté. Tu acquiesces timidement, ne saisissant pas comment Penny pouvait parvenir à accepter tout de qui tu étais, mais la croyant indubitablement. Ces paroles qu'elle te dédiait salutairement te procuraient toujours tant de force, de réconfort et d'espoir. Ces mots assourdissaient immanquablement tes idées noires, celles qui te faisaient tant redouter que tu te transformes en fardeau pour ton amoureuse, celles qui te faisaient craindre qu'elle te quitte à cause de ton éventuelle instabilité et ce qu'elle pouvait engendrer, celles qui te terrifiaient à l'idée de la rendre malheureuse ultimement alors que tout ce que tu rêvais était de la voir épanouie. Tu saisis doucement les doigts de ta petite amie qui caressent ta joue pour y déposer amoureusement un baiser, empli de gratitude. « Tu es la femme parfaite à mes yeux, » tu souffles. Tu valorisais autant ses qualités que ses défauts, tu te félicitais de ses réussites et la soutenais dans ses échecs. Tu chérissais ses manies et ses surprises, désirais accompagner ses joies comme ses peines, aspirais à être témoin de la personne qu'elle était et qu'elle devenait. Tu aimais tout d'elle, de A à Z, et cela composait l'une de tes indétrônables certitudes parmi les méandres de doutes qui te faisaient parfois perdre pied.

Tu aimerais aussi que la situation soit bien plus simple et es navré qu'elle ait à subir cette complexité dont tu te considères en partie être l'origine. « Tu n’as pas à t’excuser Isy. C’est moi qui suis désolée, de faire brasser tout ça alors qu’ils sont sur le point d’arriver. » Tu hoches la tête en signe de dénégation, signifiant qu'elle n'a pas non plus à s'excuser. Tu n'étais pas totalement innocent dans ce nouveau timing assez singulier. « J'aurais pu t'en parler plus tôt aussi, » tu remarques doucement, ne souhaitant toutefois pas que vous vous étendiez sur une désolation collective, alors que vous ne vouliez que votre bien. « C'est juste un challenge de plus, comme ça ? » Tu tentes avec légèreté avant d'étreindre doucement ta petite amie. « Je suis content que tu saches tout ça. Je veux que tu saches tout ça, » tu indiques avec honnêteté, désirant sincèrement n'avoir aucun secret pour Penny, prêt à lui partager tout ce qu'elle accepterait d'entendre. Tu lui fais entièrement confiance et she is your better half.

Vous décidez d'annoncer la grossesse à une autre occasion toutefois, profitant de ce repas pour que tes parents puissent exclusivement faire la connaissance de ta petite amie. Peut-être même pourriez-vous déclarer cette nouvelle en réunissant vos deux familles. Quoi qu'il en soit, tu étais persuadé que vous trouverez la solution la plus adéquate.

La sonnette de ta maison retentit et il est désormais temps de franchir une autre étape de votre romance à la chronologie exceptionnelle.

Ta mère s'occupe rapidement d'animer la conversation, évoquant les changements de décoration de la maison - qui font davantage sourire Penny et par répercussion, invoque un éclat de fierté et de bonheur dans ton regard - et quelques bribes de ton adolescence. Tu déposes les présents de tes parents dans la cuisine et t'enquières de servir les boissons qu'ils ont sollicitées, remarquant du coin de l'œil ta petite amie expliquer à ta mère le principe de la mappemonde ornant votre salon. Alors que tu sors les rafraîchissements, Netflix est abordé, la carrière de la Stringer lui collant définitivement à la peau. Tu ne peux t'empêcher de penser au repas chez les Griffiths au cours duquel Maddy s'était exaspérée car son père parlait tournage, et tu espérais que tes parents - bien que leur curiosité avait pour but de connaître davantage ta petite amie en faisant la conversation par les éléments qu'ils connaissaient d'elle  et tu connaissais la patience et bienveillance de Penny - ne tannent pas trop ton amoureuse. D'autre part, tu sais que tu n'apprécierais pas parler constamment de ton travail. Tu ris doucement quand le changement de couleur de cheveux de ton amoureuse semble avoir le même pouvoir sur ta mère que les lunettes de Clark Kent lui garantissant son anonymat vis-à-vis de son rôle de Superman et tu t'installes à côté de l'actrice. « C’est pour la promotion de cette série qu’on était à Los Angeles, Isaac et moi. Votre fils paraît très bien sur un tapis rouge d’ailleurs. » Ton sourire s'élargit et tu lui prends tendrement la main. « J'ai eu la chance d'avoir la meilleure compagnie. » Tu fais avec une affectueuse complicité. « Zeppelin nous a montré quelques photos sur Internet, vous étiez très élégants, » reconnait ta mère, tes parents paraissant impressionnés par ce monde duquel ils étaient si éloignés. « Est-ce que tu as toujours été actrice, Penny ? » « Maman, peut-être que Penny ne veut pas toujours parler boulot, » tu soumets gentiment, l'épouse réfléchissant quelques secondes avant de prendre une gorgée de son verre. « C'est vrai. C'est juste qu'on n'a pas du tout l'habitude, par chez nous. C'est intriguant. » Ton père s'éclaircit la gorge, informant : « L'an prochain, on va être tous les dimanches au marché fermier de Brisbane. On a investit dans une place, c'était une idée de ton frère et c'est un bon investissement je pense, pour le futur. » Décidément, tes parents ne savent pas parler autre que boulot. « Est-ce que tu as déjà été sur une exploitation, Penny ? Vous pourriez venir à l'occasion si vous le souhaitez et je te ferai visiter. C'est une affaire familiale depuis quatre générations maintenant, » explique le paternel avec une certaine fierté.



more:
 

Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Emmaroberts-milaprint
POSTS : 11003 POINTS : 6195

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui › sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut › elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel › pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-4
penisy ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker
sutton ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  PC8GJaYC_o
cringer ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-11
minny ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  98c0478313a35e20748bfa432c6438c9
jonny ☽ don't know if i can do this on my own. why do you have to leave me? it seems i'm losing something deep inside of me. hold on onto me. now i see, everybody hurts some days. it's okay to be afraid. everybody hurts. everybody screams. everybody feels this way, and it's okay. it feels like nothing really matters anymore. when you're gone i can't breathe and i know you never meant to make me feel this way.

(20)angus #2birdie #3chiarahunter #3isaac #9isaac #10jensen's christmasjeremiah #3jordan #7joy #8julianamabel #2maddy #2oakleyphoeberory #9shiloh #2swann #6.

flashbacksfreddy #2 (jan. 2021)micah #3 (2014).
RPs EN ATTENTE : erika #2 › juliana #2 › sergio › you?

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10.

cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. lumossolem) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins ☽ eleonora parker.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  EmptySam 1 Jan - 13:36



Depuis que tu es au courant des parts plus sombres de l’histoire d’Isaac et des conséquences qui sont toujours présentes dans sa vie aujourd’hui, tu tentes de te faire plus à l’écoute, plus vigilante au moindre changement, plus alerte et surtout, tu tentes de multiplier tes connaissances sur la dépression et tout ce qui peut entourer les idées suicidaires. C’est quelque chose que tu n’as jamais réellement connu, par le passé. Des maux qui n’ont jamais été tiens et que tu observais toujours de très loin, sans jamais réellement comprendre. Ton propre trauma t’a fait côtoyer plusieurs mois plus sombres, un flirt avec la dépression peut-être quand le monde te semblait trop lourd, trop bruyant, trop effrayant, mais rie que tu ne puisses réellement comparer avec les bribes de ce qu’Isaac t’a raconté. Si tu comprends parfaitement pourquoi il préfère taire cette part de lui, même à sa famille et à ceux qui lui sont proches, tu te demandes vraiment si la vision qu’il a de leurs réactions, surtout de celles de ses parents, est réelle ou plutôt teintée de ses propres peurs, des propres jugements qu’il tient lui-même à son écart. Tu ne connais pas ses parents alors ton opinion ne se forme de rien évidemment, mais puisque tu ne souhaites que le meilleur pour ton amoureux, tu ne peux t’empêcher de croire que de lever le voile sur bien des secrets auprès des siens pourraient être un pas salutaire à sa guérison, même si tu peines à le formuler d’une telle façon. « C’est ce qu’ils ont dit quand un jeune de Laidley s’est suicidé. » Tu te pinces les lèvres, désolée de l’apprendre. Tu ne sais pas si cela s’est passé avant ou après sa propre tentative, mais tu comprends que les mots sont restés graver dans son esprit, rendant toute libération de son secret plus difficile. « Peut-être que ce serait différent maintenant. Peut-être que ce serait différent avec moi. Je ne sais pas. » « C’est facile de juger une situation quand elle ne nous touche pas directement. » que tu souffles doucement, sans jamais cesser la caresse de tes doigts sur sa peau. « Je pense que tu ne pourras jamais être totalement en paix avec cette partie de ton histoire tant que tu la gardes secrète, tout comme je pense que tu ne pourras jamais réellement construire un lien de confiance avec tes parents si tu continues de leur cacher qui tu es réellement. » Tu parles sur un ton aussi doux que possible, posant sur ton amoureux un regard rempli de compassion et de tendresse. Tu ne cherches pas à lui faire la morale, ni à le forcer à quoique ce soit. Tu lui offres seulement les quelques constatations que tu as pu faire face à ses confidences, autant celles qu’il t’a fait il y a quelques mois de ça que celles qu’il vient tout juste de t’offrir. « Mais peu importe comment tu préfères tout ça, tu auras toujours mon soutien, je te le promets. » Ton soutien, ta présence, ton écoute, ton amour, rien de tout ça changerait, peu importe s’il décidait de garder le secret éternellement ou qu’il préfère prendre un autre chemin. Tu étais prête à l’accompagner dans toute démarche et rien ni personne ne pourrait remettre ça en question.

Tu t’accroches à lui de la même manière que tu le sens s’accrocher à toi et tu ne pourrais dire ce qui te chamboule le plus de ce moment : cette discussion à cœur ouvert ou bien le fait que ses parents allaient être là d’un instant à l’autre. Le moment était sans doute bien mal choisi pour une telle discussion, mais ça te faisait du bien de le sentir s’ouvrir encore un peu plus avec toi autour d’un sujet qui lui pesait. Pour toi, il n’y avait rien qu’il puisse dire ou faire qui changerait la manière dont tu le perçois et tout l’amour que tu lui portes. Tu lui avais déjà dit à maintes et maintes reprises et tu continuerais de le faire, Isaac était parfait à tes yeux, dans toute son imperfection et tu l’aimais tel qu’il était. « Tu es la femme parfaite à mes yeux. » Ta main caressant sa joue se retrouve prisonnière de ses doigts alors qu’il vient y déposer un baiser, créant à nouveau cette sensation si douce et particulière de papillons qui volent dans le fond de ton ventre. Personne avant lui n’avait su avoir un tel effet sur toi et tu doutais un jour pouvoir aimer quelqu’un plus que tu ne l’aimes lui. « J’aurais pu t’en parler plus tôt aussi. » Avec des si, vous pourriez sans doute refaire le monde, mais la situation était ce qu’elle était et tu ne pouvais qu’espérer que le moment ne vous aide à mieux gérer avec la nervosité que vous procurait la visite de ses parents dans des circonstances bien au-delà de l’ordinaire. « C’est juste un challenge de plus, comme ça? » Tu ris doucement alors que tu le sens te serrer un peu plus fort et tu te perds quelques secondes de plus dans cette étreinte au sein de laquelle tu retrouves ta contenance et une certaine tranquillité d’esprit, sachant qu’il serait toujours derrière toi, peu importe comment ça se passe. « Je suis content que tu saches tout ça. Je veux que tu saches tout ça. » « Merci de me faire confiance. » que tu murmures doucement alors que vos regards se trouvent et c’est dans un dernier baiser que tu te réfugies avant d’enfin finir de te préparer, plus prête que tu ne l’étais avant tout ça pour l’arrivée des parents d’Isaac.

Si le point culminant de votre voyage à Los Angeles demeure la nouvelle de cette grossesse surprise, tu gardes beaucoup de beaux souvenirs que tu peux partager avec les parents d’Isaac de ce premier voyage outre-mer à deux, le tapis rouge étant sans l’ombre d’un doute un tournant pour vous deux puisque c’était la première fois que tu exposais réellement le jeune homme à ce monde complètement à part dans lequel tu évoluais depuis ton enfance. « J’ai eu la chance d’avoir la meilleure compagnie. » Vous échangez un regard complice alors que tu te remémores cette soirée et le calme que tu avais ressenti de pouvoir partager tout ça avec lui. Vivre cette expérience n’aurait certainement pas eu le même goût sans lui. « Zeppelin nous a montré quelques photos sur internet, vous étiez très élégants. » Tu la remercies, espérant silencieusement que ça ne lui faisait pas trop étrange de voir son fils mêlé à un monde que tu lui savais inconnu par les quelques bribes d’informations qu’Isaac t’avait partagé par le passé. « Est-ce que tu as toujours été actrice, Penny? » « Maman, peut-être que Penny ne veut pas toujours parler boulot. » Tu fais signe que non de la tête, comme quoi ça ne te dérange pas, mais la mère d’Isaac répond avant même que tu n’aies la chance de le faire. « C’est vrai. C’est juste qu’on n’a pas du tout l’habitude, par chez nous, c’est intriguant. » « Ça ne me gêne pas du tout. » que tu la rassures avec un sourire. « J’ai commencé j’étais très jeune oui. J’avais à peine quatre ans lorsque j’ai tourné ma première publicité et j’ai jamais vraiment arrêté depuis. » Tu vois la surprise dans le regard de la mère d’Isaac, bien incapable de dire toutefois si c’est quelque chose de positif ou de négatif. « J’ai eu plusieurs petits rôles ici et là pendant mon adolescence et puis j’ai décroché un rôle important dans une série populaire au début de ma vingtaine qui se tournait ici à Brisbane et je ne suis jamais vraiment repartie depuis. » « Oh, tu habitais où avant? » « À Torquay. Mes parents y habitent toujours d’ailleurs. » que tu précises avec un sourire. « J’essaye d’y retourner aussi souvent que possible, quand mon horaire me le permet. » que tu ajoutes, laissant ainsi sous-entendre que tu maintiens des liens assez serrés avec ta propre famille. « L’an prochain, on va être tous les dimanches au marché fermier de Brisbane. On a investit dans une place, c’était l’idée de ton frère et c’est un bon investissement je pense, pour le futur. » Tu souris doucement, te disant qu’il s’agit sûrement là d’une bonne chose puisqu’ils seront dans le coin plus souvent. Peut-être là se trouvera une opportunité pour Isaac de passer un peu plus de temps auprès de sa famille. « Est-ce que tu as déjà été sur une exploitation, Penny? Vous pourriez venir à l’occasion si vous le souhaitez et je te ferai visiter. C’est une affaire familiale depuis quatre générations maintenant. » « Non, je peux pas dire que j’ai déjà été sur une exploitation par le passé. » Et tes connaissances sur le sujet étaient plus que limitées d’ailleurs. « Ça me ferait plaisir de visiter. Et de découvrir l’endroit où Isaac a grandi. » que tu rajoutes, tournant la tête vers ton amoureux. Tu étais persuadée que ce serait une chance unique pour toi d’en apprendre davantage sur lui sous un tout nouvel œil.



(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  P0rWgDf(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  J36iNh6(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  FyMeElc
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Vd7qr7j
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  HZjB4DU
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  872289volunteer
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Sdo13d7
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Yci9WaS
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny le comble de bonheur et illumine son quotidien depuis leur rencontre en mai 2021 ; ils attendent leur premier enfant pour juillet 2022
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa de jude (13.09.2018)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  0e0fa7f9ea5d1a469d47683c7f004e44339d07c1
POSTS : 19452 POINTS : 2525

PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
RPs EN COURS : deborah (ua)jordan #2julianamabelchristmas dinnergabriellecaitriona

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  5bf19af060efb575dc9533f24c1409891389267f

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  7bf3251b3699ba651ef909f8df2c8dc5
easy²

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  6p00
maddy #3

RPs EN ATTENTE : oakley #4 ∆ hassan ∆ amy ∆ ian ∆ alexis ∆ joy #2 ∆ itziar #5

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS : (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2cel

mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminus (df)grisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #5mcjen #6cwcvlioakley #1jackmcjen #7noa #3stephenmcjen #8brunchmcjen #9karvigrathjill odoakley #2mcjen #10 (ds)baileyléaudackmcjen #11quinn #1timliemaisyginaudenmcjen #12christmas partyjenseneasy² #3elliejustine h.elora #2mcjen #13mcjen #14love #1love #2matthiaschloenoa #5jilllove #3noa #4love&noamavi #1oakley #3jordan #2 (df)dylane #1 (dz)escape gamejaxnoa #6 noa #7 (df)love #7kane #3love #8 (df)mollyphoebehelena #1love #9josh #1erin (fb) #1noa #8kane #4jordan #1koh lantadylane #2love #10kane #5penny #1jensens #2helena #2katherinepenny #2maddy #1penny #3penny #4phoebe #2penny #5maddy #2penny #6joy #1penny #7thanksgivingpenisy #8itziar #4erin #2

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  C5575f9c44117be9f99ee6047ce3496df3094df9
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  9pqJpuc

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  5ab59767a0bace982af1f33a1906b4ee1658d677(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2ON2GkI

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  E1716c9933767260e81071e5cba62f09b60c25fd

(roa, juin 2020)
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  33ur
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale)
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Mm5t
grace #7raftinggrace #8grace #9
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Travel-road-trip-animated-gif-3

(dimension slasher, octobre 2021)
slasher #1slasher #2slasher #3

AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : vocivus (ava), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée ♥), am (tinder), harley (gifs), cristalline (gif rp terminés), Drink Positive (gif maddy/isy)
DC : Levi Lionhart
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen https://addie-ction-blog.tumblr.com/

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  EmptyDim 2 Jan - 20:40



Armé de la volonté de procurer à Penny des éléments explicitant la distance que tu t'efforçais d'imposer entre tes parents et ta propre personne, tu révèles à ta petite amie les mœurs de ceux-ci et les réactions de leur part que tu redoutes. Tu ne disposes pas de la même franchise dont ton frère ou ta sœur font irrémédiablement preuve, préférant largement éviter tout conflit et te sachant mal gérer les périodes de froid auxquelles tu peux être soumis avec ton entourage. Néanmoins, tu reconnais également qu'en te murant dans ton impassible silence, tu instaures toi-même un froid composé d'ignorance et de non-dits. Si longtemps tu pensais que cette option était la meilleure et évitait d'occasionner un quelconque clash, aujourd'hui, tu commences timidement à considérer sortir de ton silence sur ta maladie mentale, quitte à en assumer les conséquences.

« C’est facile de juger une situation quand elle ne nous touche pas directement. » Tu écoutes attentivement Penny, acquiesçant légèrement. Elle avait raison, il était sans doute plus aisé d'émettre une opinion tranchée quand nous n'étions pas concernés par les circonstances abordées. « Je pense que tu ne pourras jamais être totalement en paix avec cette partie de ton histoire tant que tu la gardes secrète, tout comme je pense que tu ne pourras jamais réellement construire un lien de confiance avec tes parents si tu continues de leur cacher qui tu es réellement. » Tu lui souris faiblement, mesurant la véracité des paroles que la jeune femme te dédiait avec honnêteté et douceur sans être cependant totalement prêt à franchir cette étape de suite. Tu n'étais pas certain d'être en capacité d'essuyer les répercussions de tels aveux, bien que tu assumais de plus en plus, au fil du temps, qui tu étais et les démons que tu combattais au quotidien. Tu soupçonnais par ailleurs que si cela constituait une méthode de te préserver et de prendre des forces tranquillement, il te faudrait un jour prendre la parole, ton mutisme finissant par te consumer. En quelque sorte, ton trouble et ce qui en résultait seraient à excommunier par la franchise et peut-être que cela t'aiderait à mieux les accepter, à mieux en porter le poids, de le partager à des personnes de confiance ou même des individus dans la même situation que toi. Être réellement qui tu étais au grand jour t'apporterait du bien. « Mais peu importe comment tu préfères tout ça, tu auras toujours mon soutien, je te le promets. » Tu croises son regard, reconnaissant de ces mots que t'adressait Penny si naturellement et qui t'apportaient toujours une dose féroce de courage et d'espoir. Tu appréciais cette patience bienveillante qu'elle t'accordait en te soutenant en respectant ton rythme, tout en t'épaulant en t'encourageant à porter les réflexions les plus judicieuses et bénéfiques. Auprès d'elle, tu avais insatiablement envie de te battre, de t'extraire de cette torpeur au sein de laquelle tu te contentais jadis de survivre. A ses côtés, tu avais envie d'expérimenter tout ce que la vie avait à offrir et tu te risquais progressivement à faire confiance au destin, à songer que la seule solution n'était pas la fin de ton histoire comme tu l'avais longtemps crue. Ton cœur bat néanmoins la chamade à l'idée de débuter cette potentielle nouvelle étape, effaré du comportement des interlocuteurs que tu choisirais, effrayé du jugement et des critiques, horrifié de l'impact qu'ils pourraient avoir sur toi. Tu craignais sombrer de nouveau, quand tu avais mis si longtemps à te relever. Sauf que si vraiment tu voulais aller de l'avant, il te fallait te dépêtrer de ces béquilles de mystère sur lesquelles tu t'appuyais précieusement. « On m'a conseillé plusieurs fois... » Tu commences, levant les yeux vers ta petite amie, à l'affût de sa réaction et de son opinion quant à la suggestion que l'on t'avait réitérée mais que tu n'avais jamais osé concrétisée. « De participer à un groupe de parole. » Tu hausses discrètement les épaules. « Je n'ai jamais osé m'y rendre parce que je n'avais pas confiance, j'avais peur de m'en prendre plein la figure. » Tu avoues avec un léger rictus. Il t'était plus difficile de parler de tes sentiments actuels que tu savais peu avantageux et qui t'atteignaient encore douloureusement que ceux des événements révolus que tu étais parvenus à mettre derrière toi et desquels tu avais tiré des forces et que tu utilisais désormais comme fondation de l'homme que tu étais. « Quand j'ai fait ma tentative de suicide, ce sont mes collègues qui m'ont pris en charge. » Tu expliquais. « Il y en a qui m'ont vraiment beaucoup aidé dès le premier jour, qui m'ont soutenu, qui m'aident encore aujourd'hui. » Tu pensais notamment à Katherine et Wendy. « Mais il y en a qui ont moins bien réagi. » Ton regard se voile, ressassant ces altercations au détour d'un couloir, ou ces propos tenus et que tu aurais préférés ne pas entendre. Tu ne leur en voulais pas toutefois, tu comprenais leur confusion, leur colère, leur déception. Tu avais aussi appris que certains avaient également réagi de la sorte parce qu'ils s'en voulaient de n'avoir pu anticiper ton geste. « Il y a eu des pertes de confiance, des collègues qui pensaient que je n'étais plus fiable pour assurer mon poste. Que j'étais trop fragile, que j'allais forcément vriller. Que j'allais un peu devenir un boulet pour eux parce que je ne serais pas capable d'assumer toutes les missions que je suis censé assumer. » Parfois, ce dernier comportement était issu d'un bon sentiment. Certains professionnels t'épargnaient les cas lourds ou qui pouvaient t'être sensibles pour te préserver. Mais d'autres jugeaient cela injuste et réclamaient une polyvalence de ta part. « Il y en a qui ne comprenait pas parce que selon eux je n'avais pas de raison de faire ce que j'ai fait. » Que tu avais démontré une faiblesse qui n'avait pas lieu d'être. « Quand j'ai repris mon poste, c'était difficile de concilier avec tout ça, » tu avouais. Tu avais même temporairement envisagé accepter la proposition de Noa de quitter l'hôpital pour travailler au sein de son association. « Mais je n'ai jamais jeté l'éponge parce que c'est mon métier et ma passion et avec le temps, c'est redevenu à, ce que j'imagine on pourrait qualifier de, "la normale." » Tu souris un peu plus franchement, avant d'inspirer profondément. « Je n'avais pas envie de devoir réentendre ce que j'ai entendu quand je suis revenu travailler alors j'ai toujours refusé aller à un groupe de parole. » Tu savais que le but de ces réunions n'était pas de juger ni critiquer mais encore une fois, tu avais favorisé t'envelopper dans un solide silence plutôt que de prendre le moindre risque. « Mais peut-être que je pourrais commencer par là, » tu supposes à voix haute, lorgnant vers tap etite amie. « Par un groupe de parole. » Tu complètes. Tu aspirais à continuer ton cheminement pour aller mieux, notamment pour Penny et pour votre enfant à venir, et si participer à ces échanges pouvait t'offrir des outils supplémentaires, il était sans doute bénéfique que tu oses prendre ce risque-là.

Tu consolides l'étreinte qu'initie Penny, te jugeant immanquablement et indéniablement chanceux d'avoir une telle femme à tes côtés, qui était à tes yeux parfaite en tous points et ne cessait jamais de te surprendre agréablement. Tu es conscient que tu aurais pu mener ces confidences plus tôt, mais ultimement, tu es heureux que l'australienne connaisse ces pans plus sombres de ton existence, ceux qui t'empêchaient de t'épanouir totalement. « Merci de me faire confiance. » Tu lui souris amoureusement, la confiance étant une denrée immuable que tu lui consacrais. Dès vos premiers échanges, tu avais senti la bonté dont regorgeait l'actrice et spontanément, tu t'étais senti à l'aise pour t'ouvrir à elle, comme jamais n'avais-tu osé avec d'autres personnes auparavant. Penny était une bénie exception à ton histoire et tu étais fier comme reconnaissant de pouvoir compter sur elle et dévoiler ces secrets que tu conservais auparavant solidement au fond de toi. « Merci de m'écouter et d'être là. » Le soutien indéfectible de Penny était l'une de tes plus grandes richesses.

Vous accueillez tes parents à ton domicile et rapidement, la conversation est rythmée des questions de ta mère, que tu espères n'importunent pas trop ta petite amie. Tu affiches un franc sourire en écoutant cette dernière accepter de répondre aux interrogations de la Jensen, réalisant par la même occasion, un peu gêné, que tu avais probablement hérité ta curiosité d'elle. Toi-même tu avais été une machine à questions vis-à-vis de ta petite amie, qui t'avait toujours répondu avec bienveillance et générosité. Les deux jeunes femmes échangent alors que tu t'installes sur le canapé puis ton père prend la parole, annonçant l'investissement de la famille dans un stand au marché fermier de Toowong, avant de demander à Penny si elle s'est déjà rendue sur des terres agricoles et l'y convier. « Ça me ferait plaisir de visiter. Et de découvrir l’endroit où Isaac a grandi. » Tu conserves ton sourire. « On programmera ça, » tu promets, tes parents hochant la tête à l'affirmative.

La suite de l'apéritif reste pimenté des nouvelles questions de ta mère, qui s'intéresse sincèrement à la vie de Penny et notamment les enseignements et les opportunités qui l'ont menée jusqu'à sa dernière série Netflix. Chaque information est retenue avec attention et alors que vous passez au repas, tes parents entament un petit voyage sur la route de la nostalgie en exposant leur propre scolarité et celles de leur enfant. Avec fierté, ils évoquent le diplôme en ingénierie de Zeppelin, la maternité et la boutique de Phoebe. Ils nomment à Penny les mots clefs, comme s'ils s'agissaient d'incantations, à taper dans le moteur de recherche de Youtube pour accéder aux vidéos de danse d'Oakley et quelques uns de tes moments de football australien, ce qui t'amuse discrètement. Tu as le sentiment qu'à chaque renseignement que Penny donne sur elle, tes géniteurs enchérissent pour essayer d'en découvrir davantage sur la jeune femme, démontrant assurément à quel point ils appréciaient la connaître. Lorsque vous êtes au dessert, ta mère s'étonne de l'heure qu'il est et si ton père banalise en argumentant qu'il connait la route vers Laidley comme le fond de sa poche, ta mère ne peut s'empêcher de craindre rouler la nuit tombée. Le patriarche aura marchandé une demi-heure supplémentaire à la table et c'est ensuite avec signes de main et étreintes que tes parents rejoignent leur véhicule. Tu leur accordes un dernier salut alors que le moteur de l'automobile se met en route puis refermes doucement la porte derrière toi, t'appuyant sur sa surface boisée. « Alors, est-ce que c'était la plus longue interview que tu n'aies jamais connue de ta carrière ? » Tu demandes sur un ton plaisantin, attirant malicieusement Penny vers toi en saisissant doucement ses mains. Lorsqu'elle n'est plus qu'à quelques centimètres de toi, tu l'embrasses amoureusement, à la fois heureux et soulagé que cet échange se soit, selon toi, relativement bien passé. « Ca a été ? Tu as passé un bon moment ? » Tu questionnes, soucieux que ta petite amie ait été mal à l'aise sans que tu ne le remarques durant ce repas.



more:
 

Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Emmaroberts-milaprint
POSTS : 11003 POINTS : 6195

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui › sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut › elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel › pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-4
penisy ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker
sutton ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  PC8GJaYC_o
cringer ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-11
minny ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  98c0478313a35e20748bfa432c6438c9
jonny ☽ don't know if i can do this on my own. why do you have to leave me? it seems i'm losing something deep inside of me. hold on onto me. now i see, everybody hurts some days. it's okay to be afraid. everybody hurts. everybody screams. everybody feels this way, and it's okay. it feels like nothing really matters anymore. when you're gone i can't breathe and i know you never meant to make me feel this way.

(20)angus #2birdie #3chiarahunter #3isaac #9isaac #10jensen's christmasjeremiah #3jordan #7joy #8julianamabel #2maddy #2oakleyphoeberory #9shiloh #2swann #6.

flashbacksfreddy #2 (jan. 2021)micah #3 (2014).
RPs EN ATTENTE : erika #2 › juliana #2 › sergio › you?

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10.

cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. lumossolem) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins ☽ eleonora parker.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  EmptyMer 12 Jan - 4:02



Tu as l’impression d’avoir ouvert une canne de verres malgré toi en posant des questions sur les parents d’Isaac. Si tu comprends les appréhensions de ton amoureux et les tensions qui existent depuis bien longtemps, tu fais de ton mieux pour lui offrir ton soutien et ton point de vue extérieur et aussi neutre que possible sur la situation. Tout ce que tu cherches et tout ce que tu souhaites réellement, c’est le bonheur d’Isaac et tu es d’avis que tout lui paraîtrait bien plus simple auprès de sa famille, ses parents particulièrement, s’il n’avait pas sans cesse besoin de jouer un rôle auprès d’eux, s’il se permettait d’être complètement vrai, même sur les parties les sombres, celles qui sont difficiles à entendre, qui peuvent être compliquées à accepter mais qui ne font pas de lui un moins bon homme pour autant. De part tes douces caresses sur sa peau, tu lui témoignes ta présence et ton affection, tout en lui rappelant que peu importe tes idées ou tes opinions, tu serais toujours derrière lui et que jamais tu ne tenterais de prendre les décisions pour lui. Tu le laisserais gérer comme il l’entend, comme il s’en sent prêt et capable parce que tu sais qu’au bout de tout, la décision lui appartient. « On m’a conseillé plusieurs fois… De participer à un groupe de parole. » Tu hoches doucement la tête, surprise mais attentive face à cette confidence que te fait ton amoureux. Tu veux bien par sa gestuelle et son visage un peu plus tendu que ce n’est pas quelque chose qui est facile à discuter pour lui. « Je n’ai jamais osé m’y rendre parce que je n’avais pas confiance, j’avais peur de m’en prendre plein la figure. » Tu hoches doucement parce que tu comprends parfaitement comment il a pu se sentir. On t’avait souvent suggéré de prendre part à un groupe de paroles pour victimes d’agressions sexuelles, mais jamais tu n’avais osé franchir le pas, peinant encore à te voir de la sorte. Tu resserres l’étreinte de tes doigts autour de ceux d’Isaac, l’encourageant à poursuivre sa pensée. « Quand j’ai fait ma tentative de suicide, ce sont mes collègues qui m’ont pris en charge. Il y en a qui m’ont vraiment beaucoup aidé dès le premier jour, qui m’ont soutenu, qui m’aident encore aujourd’hui. Mais il y en a un qui ont moins bien réagi. Il y a eu des pertes de confiance, des collègues qui pensaient que je n’étais plus fiable pour assurer mon poste. Que j’étais trop fragile, que j’allais forcément vriller. Que j’allais un peu devenir un boulet pour eux parce que je ne serais pas capable d’assumer toutes les missions que je suis censé assumer. » Et il a toujours su s’en mettre beaucoup sur les épaules Isaac, c’est ce que tu as rapidement compris au fil de vos conversations, et un aspect de sa personnalité qu’il continue de te prouver au quotidien. Ça peut être une force autant qu’une faiblesse, et ça t’inquiète plus souvent que tu ne veux l’admettre, de le voir gérer autant de choses de front, surtout depuis que tu sais pour ses problèmes de santé mentale, mais tu lui fais confiance et tu le sais capable de grandes choses. Ça te déçoit de penser que d’anciens amis et collègues aient pu douter de lui ainsi, dans un moment où il avait besoin d’un support inconditionnel. « Il y en a qui ne comprenaient pas parce que selon eux je n’avais pas de raison de faire ce que j’ai fait. » Tu secoues doucement la tête. « Personne n’a le droit de juger la détresse d’un autre… » Tu croirais que des professionnels de la santé comprendraient ça mieux que quiconque, mais apparemment, il y avait encore bien du chemin à faire. « Quand j’ai repris mon poste, c’était difficile de concilier tout ça. Mais je n’ai jamais jeté l’éponge parce que c’est mon métier et ma passion et avec le temps, c’est redevenu à, ce que j’imagine on pourrait qualifier de, ‘la normale.’ » Tu offres un léger sourire à ton amoureux. Ça te soulage tout de même de savoir que ce n’est majoritairement qu’un mauvais souvenir, qu’une mauvaise période de sa vie et que les gens autour de lui ont su mettre cette histoire derrière, même si Isaac lui, continue de vivre avec les contre-coups de tout ça. « Je n’avais pas envie de devoir réentendre ce que j’ai entendu quand je suis revenu travailler alors j’ai toujours refusé d’aller à un groupe de parole. Mais peut-être que je pourrais commencer par là. Par un groupe de parole. » « Ça peut être une bonne idée, oui. » Tu restes convaincue qu’il n’y a pas meilleure façon d’apprendre à vivre avec vos parties sombres que de les assumer pleinement et d’en parler. C’est un travail qui ne cesse jamais, tu l’apprends toi-même à tes dépends, mais ça te fait plaisir de voir que malgré tout ce qu’il a vécu, tout ce qu’il vient de te raconter, Isaac se sent capable de le considérer. « Les gens qui participent à ça, ils sont pas là pour juger ton histoire ou tes ressentis. Ils sont là parce qu’ils comprennent. Ça pourrait vraiment te faire du bien. » que tu conclues d’une toute petite voix avant de venir poser tes lèvres sur la joue de ton amoureux. Pour l’instant, la discussion se devait d’être mise sur la glace vu l’arrivée imminente de ses parents, mais tu n’oublierais pas les confidences, ni le courage que ça a dû lui prendre de tes partager ainsi. Tu es éternellement reconnaissante de la confiance qu’il te porte et tu comptes bien te montrer éternellement méritante de cette dernière.

La rencontre se déroule sans problème malgré ta nervosité et quelques vagues de nausées que tu parviens à contrôler tant bien que mal, ne soulevant jamais aucune question sur ton état de santé à ton plus grand soulagement. Des plans sont lancés dans les airs pour une prochaine visite d’Isaac et toi à Laidley et tu es impatiente de découvrir cet endroit où ton amoureux a grandi. Tu en apprends davantage sur ses sœurs et son frère, ses parents en parlant comme le font n’importe quel couple fier de leur progéniture et tu apprécies chaque petit bout de leur univers qu’ils acceptent de partager avec toi. En retour, tu leur parles de toi, de ta famille, tu te perds dans beaucoup trop de détails sur ton petit frère comme tu le fais toujours lorsqu’il s’agit de parler de David. Ils écoutent avec attention, posent des questions et font preuve d’une ouverture qui te rassure et te fait chaud au cœur. Tout se passe bien et tu réalises peu à peu que tu n’avais pas de réelles raisons de t’en faire autant. Malgré tout, tu te sens incroyablement soulagée lorsque la porte se referme derrière la porte d’Isaac. Tout s’est bien passé, la grossesse n’a pas été abordé ni de près, ni de loin et tu as vraiment l’impression d’avoir fait une bonne impression auprès d’eux, alors vraiment, on peut considérer la soirée comme un succès. « Alors, est-ce que c’était la plus longue interview que tu n’aies jamais connue de ta carrière? » « Je pense que c’est sûrement dans mon top 3, oui. » Tu ris doucement alors qu’Isaac t’attire contre lui, posant ses mains contre tes hanches avant de venir voler amoureusement tes lèvres, dans un de ces baisers qui te coupe le souffle et qui te fait temporairement tout oublier autour de toi. « Ça a été? Tu as passé un bon moment? » Tu hoches doucement la tête, venant passer tes bras autour du cou de ton petit ami. « Oui, c’était très agréable. Tes parents sont très charmants. » que tu annonces pour le rassurer. « Mais jamais autant que leur fils aîné. » que tu t’empresses d’ajouter avant de lui voler ses lèvres à ton tour, n’ayant qu’une seule envie pour le reste de la soirée : te coller contre lui et simplement prendre le temps de profiter du moment présent.



(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  P0rWgDf(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  J36iNh6(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  FyMeElc
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Vd7qr7j
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  HZjB4DU
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  872289volunteer
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Sdo13d7
(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Empty
Message(#) Sujet: Re: (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made (penisy #8) to face unafraid the plans that we've made  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(penisy #8) to face unafraid the plans that we've made

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-