AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Samsung 970 EVO Plus MZ-V7S1T0BW Disque SSD Interne NVMe M.2, 1 To, ...
42.99 €
Voir le deal

 faces fading through the years (Sunny)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emery Dawson
Emery Dawson
les faux-semblants
les faux-semblants
faces fading through the years (Sunny) 7vHkInU ÂGE : 25 ans (08/01)
SURNOM : em' en règle générale, mery christmas durant les fêtes
STATUT : célibataire, elle a bien tenté de prêter son coeur à cesar, mais la tromperie n'a pas valu le coup
MÉTIER : vient de dégoter un contrat de mannequinat chez weatherton, continue de bosser au sex-shop l'aphrodite à mi-temps pour assurer ses arrières (et le derrière des clients)
LOGEMENT : bayside, une colocation avec mason la terreur, et hobbs et eugene les cochons d'inde
faces fading through the years (Sunny) D6fb6f4d693d2ba9cc50d7f99617199ac8401164
POSTS : 735 POINTS : 30

TW IN RP : troubles alimentaires, drogues, sexualisation
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : obsédée par son apparence, déformation professionnelle ≈ vit une vie de rêve selon son instagram ≈ bricoleuse talentueuse ≈ oiseau matinal ≈ court, boxe, use les bancs de la salle de sport ≈ bénévole auprès de patients atteints d'alzheimer ≈ végétarienne ≈ son passif dans le mannequinat l'a amenée à coucher, poser pour des magazines érotiques et consommer de la drogue ≈ chantonne en permanence ≈ aspire à se marier à un bon parti pour arrêter de se soucier de la vie ≈ possède deux cochons d'inde : hobbs et eugene.
RPs EN COURS : faces fading through the years (Sunny) Chaos-fire

faces fading through the years (Sunny) M2qz
Theory #1 + #2 (UA) + #3 + #4 + When you say the things you say they start a little spark, ignite this small but also highly flammable heart. I smell something burning ; We're melting down tonight

faces fading through the years (Sunny) Xbs0
Cemery #1 + (Vernissage) + #2 + #3 + #4 + #5 + #6 + #7 + Usually when things has gone this far, people tend to disappear. No one will surprise me unless you do. I can tell there's something goin' on, hours seems to disappear, everyone is leaving, I'm still with you

Angus + Sunny + Carl + Alma + Heath + Arthur + Diego +
RPs TERMINÉS : Jina + Aleisha + Hunter + Oliver + Carmine + Greta + Billie + Mason + Greta #2 + Carmine #2 +

Abandonnés: Scarlett + Darcy + Jules + Murphy + Sara + Sheldon + Kai +
AVATAR : skyler samuels
CRÉDITS : (avatar) raspberry panda (gifs) lunasgifs
DC : sergio le père-du, albane la banane, garrett
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42800-emery-no-keys-to-the-kingdom-of-control https://www.30yearsstillyoung.com/t42886-emery-honey-lover-what-would-i-do-without-you https://www.30yearsstillyoung.com/t43122-emery-dawson#2170574

faces fading through the years (Sunny) Empty
Message(#) Sujet: faces fading through the years (Sunny) faces fading through the years (Sunny) EmptyDim 12 Mar - 23:16


faces fading through the years

I'm friends with friends who are not my friends but we do a marvelous job playing pretend and as time has passed, I've come to bask inside one glorious fact : The past will always be the past, and that's just that, so

« La prochaine fois que Holly vient, on verra pour organiser une promenade à la plage. » Albert attrapa sa main pour la serrer brièvement, un large sourire aux lèvres alors que l’infirmière le ramenait dans sa chambre. Em s’appuya contre l’encadrement de la porte en les regardant s’éloigner dans le couloir. Elle l’aimait beaucoup Albert. Parmi tous les résidents du service, il était son préféré. Il était toujours jovial, avait toujours un mot gentil et une anecdote à raconter. Alzheimer gagnait du terrain avec le temps et il avait de moins en moins de moments de lucidité, elle devait sans arrêt se présenter comme si elle était une parfaite inconnue. Mais cela ne la dérangeait pas vraiment. Elle avait pris l’habitude de gérer les patients avec la maladie, assumait plutôt bien quand ils n’étaient pas agressifs ou hystériques. Auquel cas, le personnel de santé devait intervenir et superviser. Il n’y en avait plus aucun dans la pièce ; tous les patients avaient été ramenés à leur chambre et tout le monde avait repris le travail, sauf les bénévoles. Il faudrait encore une bonne demi-heure avant que les peintures sèchent. La blonde aurait pour mission de les ramener aux artistes et de les accrocher dans leur chambre. L’après-midi avait été plutôt chouette. Les résidents avaient pu faire de la peinture acrylique sur des petites toiles. Ils avaient eu une totale liberté pour exprimer leur âme artistique, le tout en grignotant des biscuits. Certaines toiles étaient d’ailleurs pleines de miettes. C’est pour le relief, avait lâché Connie. Le résultat était assez fascinant. Il y avait des paysages ; la plage, comme pour Albert, mais aussi de la forêt, des montagnes, des arbres. Il y avait des fleurs, ce qui ressemblait à des animaux, quelques visages. Beaucoup d’abstrait aussi, des tâches de couleurs parfois plus ou moins assorties. Ils avaient bien ri dans l’ensemble, avec beaucoup de « ah », de « oh », et de « oups » dans certains cas. Il y avait tout un bazar à ranger maintenant, les pinceaux à nettoyer, les papiers de protection à jeter… Mais Emery était comme paralysée contre le chambranle de la porte. Bras croisés sur la poitrine, elle repoussait autant que possible le moment où elle serait obligée d’affronter la présence de Sunny dans la pièce.
Elles s’étaient déjà recroisées à quelques reprises durant ces dernières années. A la salle de sport notamment, un endroit où il avait été extrêmement simple de s’éviter. Mais aujourd’hui, ce ne serait juste pas une option. Il y avait quelques formalités à régler qui nécessiteraient de parler. Le fait est que la blonde n’avait aucune idée de comment se comporter à ce stade. Alors elle s’offrit un dernier répit silencieux en s’avançant vers le buffet pour se servir un gobelet de café. Le crachat du liquide brûlant fut le seul bruit qui emplit la pièce durant quelques instants. Puis, elle se retrouva avec son gobelet, à observer le liquide noir en cherchant ses mots. « Les résidents étaient très contents de cette activité. La responsable du centre pense qu’on devrait organiser des après-midis du genre plus souvent, si tu es intéressée. » Si cela ne tenait qu’à elle, Emery aurait été parfaitement à l’aise avec quelqu’un d’autre pour animer les ateliers. Mais elle était la fautive de cette gêne palpable, elle n’allait pas priver ses patients adorés d’une artiste aussi douce juste pour s’éviter un peu d’inconfort. « Il faudrait juste que tu signes quelques papiers avant de partir. Je te les apporterai une fois que la pièce sera rangée. » Elle n’en connaissait pas trop le détail, elle répétait juste ce qu’on lui avait dit. Et maintenant que c’était fait, les mots peinaient à nouveau à arriver à sa bouche. « Et sinon… euhm. C’est quoi la meilleure manière de nettoyer des pinceaux ? » Elle se sentait stupide, mais tourner autour du pot paraissait si simple.

@Sunny Goldsmith


 
© GASMASK



never gonna learn
How many times do I have to learn my lesson, before I learn my lesson ? No, somebody help me, please tell me that I'm dreaming. I keep repeating my actions expecting different reactions but the same thing keeps on happening • sheepirl.
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Goldsmith
Sunny Goldsmith
L'astre du jour
ÂGE : 25 ans (16.06.1997)
SURNOM : Sunny est le diminutif de 'Sunshine', mais elle se fait aussi appeler Sun', Gold ou Goldie (souvent en rapport avec son nom de famille, parfois parce que c'est une pote en or)
STATUT : Célibataire épanouie.
MÉTIER : Fleuriste le jour, créatrice la nuit. Tremble, Batman.
LOGEMENT : #517 Daisy Hill Rd, Logan City.
faces fading through the years (Sunny) 9ffp
POSTS : 673 POINTS : 100

TW IN RP : Deuil, dépression, mort d'un enfant.
TW IRL : Toute forme de violence envers un être vivant. (maltraitance infantile, animale, agressions…)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : vit avec sa tante Marnie dont elle est très proche ✿ a deux chats, Jiji et Pumpkin, qu'elle aime à la folie ✿ grande amoureuse des animaux et de la nature. ✿ fait beaucoup de bénévolat ✿ très active et sportive. ✿ a du mal à être 100% vegan à cause de son amour pour le fromage ✿ accro aux roulés à la cannelle ✿ rêve d’ouvrir un jour un café littéraire fleuri où elle vendrait ses pâtisseries faites maison. ✿ uc
CODE COULEUR : balance du love en #cc6666
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : millie + joseph #2
RPs TERMINÉS : joseph
AVATAR : Kiernan Shipka
CRÉDITS : avatar; Actias Luna (moi), signa; Magma, icons; Shipkart & Yoobikat, gif profil; Actias Luna (moi), ubs; Loonywaltz.
DC : Pas encore *wink wink*.
PSEUDO : Actias Luna.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/02/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t48448-sunny-shine-on https://www.30yearsstillyoung.com/t48497-sunny-thnks-fr-th-mmrs

faces fading through the years (Sunny) Empty
Message(#) Sujet: Re: faces fading through the years (Sunny) faces fading through the years (Sunny) EmptyMar 14 Mar - 21:22






FACES FADING THROUGH THE YEARS

« Ahhh non. Il faut signer votre œuvre, Liz ! Tous les artistes le font. Et vous en êtes une, visiblement. » , s’exclama Sunny en souriant. Elle tendit le crayon à la dame et la laissa gribouiller en bas de sa feuille. Elle lui fit un sourire et la salua avant de la laisser partir avec l’aide-soignante. Cette femme avait sûrement été très douée en arts, mais elle n’était pas bien sûre d’avoir déjà peint ou dessiné auparavant. Sunny avait eu un petit pincement au cœur en voyant que Liz n’avait pas l’air de se rappeler d’où lui venait ce goût et ce don pour la peinture. Elle semblait ne plus se rappeler de ce qu’elle avait fait lorsqu’elle était plus jeune, avant la maladie. Cependant, Liz avait eu l’air d’aimer peindre et cela l’avait rendue heureuse au moment présent, et c’était déjà une belle victoire.

Sunny avait été très touchée par les patients présents à son atelier, et même si cela n’avait pas toujours évident de garder le sourire face aux effets de la maladie sur quelques résidents de la maison de santé, la blonde souhaitait revenir pour d’autres activités. Son emploi du temps hors du travail était déjà très bien rempli, entre son travail, ses activités sportives, ses créations, son bénévolat dans un refuge, une brocante et un restaurant solidaire qui nécessitaient de se déplacer pour récupérer des dons ou en apporter aux gens dans le besoin, les actions bénévoles occasionnelles et imprévues… Mais elle trouverait le temps. On a tout le temps de rester sur la touche quand on sera vieux, si on a le privilège de l’être un jour. La jeunesse en ayant la santé, c’est une chance. Alors tant qu’il lui restait la santé, du temps pour s’occuper de Marnie, et du temps pour créer, pourquoi lever le pied.

L’activité terminée, Sunny salua les participants et papota avec quelques-uns, avant que les infirmières et aide-soignantes ne les raccompagnent dans les parties communes ou dans leurs chambres. Avant de tout ranger et de nettoyer, les bénévoles s’accordèrent une petite pause bien méritée. Sunny suivit le mouvement pour se prendre un petit thé, qu’elle comptait boire sans trop traîner afin de pouvoir tout remettre en ordre rapidement. Sans trop savoir comment, Sunny se retrouva seule avec Emery, ce qui eut le don de lui casser quelque peu son enthousiasme. La blonde avait fait comme si de rien n’était durant l’atelier, mais il est vrai que le visage d’Emery était l’un des rares qu’elle n’aimait pas trop croiser. Elle lui fit un petit sourire poli lorsque leurs regards se croisèrent alors que Sunny jetait son sachet de thé dans la poubelle. La blonde s’adossa au mur près d’elle et souffla sur son thé en espérant voir Emery prendre son café et aller papoter avec les autres bénévoles qu’elle semblait bien connaître. Mais… Il en fut autrement.

Emery informa Sunny que tout le monde était ravi de son intervention, et qu’il y avait de fortes chances que le centre rappelle Sunny pour d’autres ateliers. La nouvelle ne put que ravir la jeune femme, même si elle se contenta de hocher la tête en veillant à garder un léger sourire. « Je suis ravie que l’atelier ait été aussi bien accueilli et que tout le monde soit content. J’ai beaucoup aimé passer du temps avec tout ce beau monde, c’était vraiment chouette. », répondit Sun’, son regard trahissant son émotion. Elle reprit ensuite en se grattant doucement la tempe, « Ce sera avec plaisir, évidemment. Malheureusement, je n’ai pas toujours les mêmes disponibilités, ça dépend des besoins des autres associations. J’irai voir ça directement avec elle, ce sera plus simple. », avant de boire son thé lentement, en essayant de gagner du temps avant de devoir à nouveau parler. Sun’ était heureuse de savoir qu’elle allait pouvoir revenir ici pour proposer des activités et retrouver les patients. Cependant, elle ne montra pas son enthousiasme comme elle le faisait si bien d’ordinaire. Même si en temps normal Sunny n’avait pas la rancune tenace, aujourd’hui, elle peinait à se montrer chaleureuse envers Emery. Leur passif faisait que la petite blonde n’avait pas tellement envie de se retrouver face à elle, et encore moins pour échanger des banalités comme si de rien n’était. L’eau avait coulé sous les ponts, cela faisait quatre ans qu’elles ne s’adressaient plus la parole et à en juger par sa présence ici, Emery n’était sûrement plus tout à fait la même personne qu’à l’époque (du moins, Sunny l’espérait.).

Elle leva les yeux de son gobelet en entendant la question d’Emery, qui lui semblait aussi mal à l’aise qu’elle. « Avec de l’eau chaude et du liquide vaisselle, tout simplement. », répondit Sunny après un petit silence pesant en esquissant un sourire pour s’adoucir, trouvant sa réponse un peu sèche. Elle savait très bien qu’Emery avait posé cette question pour dire quelque chose, sans plus. Pour briser le silence gênant, pour se détourner de l’ambiance pesante. « Si tu veux, je m’occupe des pinceaux pendant que tu vides et nettoies les pots ?? », proposa la jeune femme en désignant la table où était regroupés les pots utilisés pour mouiller les pinceaux. Comme ça, on ne fait rien ensemble, ça t’arrangera autant que moi., pensa Sun’ en retenant un soupir.

Emery avait été, fut un temps, une amie proche, plutôt cool, qui squattait tout le temps chez elle. Dieu sait combien d’après-midi et de soirées les filles avaient passé ensemble à s’empiffrer en refaisant le monde et en écoutant les vieux vinyles de sa tante. Tout allait bien, jusqu’au jour où Sunny est tombée enceinte. La réaction d’Emery fut terriblement blessante pour Sunny. Pourtant, l’annonce de sa grossesse ayant fait quasiment tout le tour du lycée, elle en avait entendu, des choses pas très sympas à son sujet. Certaines lui étaient complètement passées au-dessus, étant habituée aux rumeurs et autres messes-basses à son sujet colportés par des gens qu’elle ne connaissait même pas. En revanche, d’autres ont été assassines et l’ont profondément blessée. Comme les commentaires et conseils ridicules d’Emery. Elle lui avait dit tout ce qu’il ne fallait pas dire à une amie proche tombée enceinte. Emery avait été trop loin. Naturellement, Sunny avait coupé les ponts et depuis, elles n’ont fait que se croiser et s’ignorer. Seulement voilà qu’aujourd’hui, elles se retrouvaient coincées ici et il était hors de question que Sunny déguerpisse en laissant tout ce bazar derrière elle. Alors elle allait serrer les dents, faire abstraction, et peut-être faire en sorte de jouer le jeu pour détendre l’atmosphère histoire que le temps ne paraisse pas suspendu comme il l’est à présent. « Ça fait longtemps que tu es bénévole ici ? », demanda la jeune femme après avoir bu son thé d'une traite pour aller chercher les pinceaux.

(c) SIAL




Spoiler:




ஃ for the beat and the broken, for the lost and forsaken, let us never surrender. we will rise unto the call for the glory and the fall. ஃ

faces fading through the years (Sunny) Ac1UarQ
faces fading through the years (Sunny) QqLqwzn
faces fading through the years (Sunny) EIhyBXy
faces fading through the years (Sunny) Bbi5jU8
faces fading through the years (Sunny) MGSbLAu

faces fading through the years (Sunny) 1542980520:
Revenir en haut Aller en bas
Emery Dawson
Emery Dawson
les faux-semblants
les faux-semblants
faces fading through the years (Sunny) 7vHkInU ÂGE : 25 ans (08/01)
SURNOM : em' en règle générale, mery christmas durant les fêtes
STATUT : célibataire, elle a bien tenté de prêter son coeur à cesar, mais la tromperie n'a pas valu le coup
MÉTIER : vient de dégoter un contrat de mannequinat chez weatherton, continue de bosser au sex-shop l'aphrodite à mi-temps pour assurer ses arrières (et le derrière des clients)
LOGEMENT : bayside, une colocation avec mason la terreur, et hobbs et eugene les cochons d'inde
faces fading through the years (Sunny) D6fb6f4d693d2ba9cc50d7f99617199ac8401164
POSTS : 735 POINTS : 30

TW IN RP : troubles alimentaires, drogues, sexualisation
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : obsédée par son apparence, déformation professionnelle ≈ vit une vie de rêve selon son instagram ≈ bricoleuse talentueuse ≈ oiseau matinal ≈ court, boxe, use les bancs de la salle de sport ≈ bénévole auprès de patients atteints d'alzheimer ≈ végétarienne ≈ son passif dans le mannequinat l'a amenée à coucher, poser pour des magazines érotiques et consommer de la drogue ≈ chantonne en permanence ≈ aspire à se marier à un bon parti pour arrêter de se soucier de la vie ≈ possède deux cochons d'inde : hobbs et eugene.
RPs EN COURS : faces fading through the years (Sunny) Chaos-fire

faces fading through the years (Sunny) M2qz
Theory #1 + #2 (UA) + #3 + #4 + When you say the things you say they start a little spark, ignite this small but also highly flammable heart. I smell something burning ; We're melting down tonight

faces fading through the years (Sunny) Xbs0
Cemery #1 + (Vernissage) + #2 + #3 + #4 + #5 + #6 + #7 + Usually when things has gone this far, people tend to disappear. No one will surprise me unless you do. I can tell there's something goin' on, hours seems to disappear, everyone is leaving, I'm still with you

Angus + Sunny + Carl + Alma + Heath + Arthur + Diego +
RPs TERMINÉS : Jina + Aleisha + Hunter + Oliver + Carmine + Greta + Billie + Mason + Greta #2 + Carmine #2 +

Abandonnés: Scarlett + Darcy + Jules + Murphy + Sara + Sheldon + Kai +
AVATAR : skyler samuels
CRÉDITS : (avatar) raspberry panda (gifs) lunasgifs
DC : sergio le père-du, albane la banane, garrett
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42800-emery-no-keys-to-the-kingdom-of-control https://www.30yearsstillyoung.com/t42886-emery-honey-lover-what-would-i-do-without-you https://www.30yearsstillyoung.com/t43122-emery-dawson#2170574

faces fading through the years (Sunny) Empty
Message(#) Sujet: Re: faces fading through the years (Sunny) faces fading through the years (Sunny) EmptyVen 17 Mar - 15:59


faces fading through the years

I'm friends with friends who are not my friends but we do a marvelous job playing pretend and as time has passed, I've come to bask inside one glorious fact : The past will always be the past, and that's just that, so

Emery était douée pour feinter généralement, jouer le jeu des apparences et l’ignorance pour prétendre que tout allait bien. Mais avec Sunny, les choses étaient bien plus compliquées. Ces dernières années, la Dawson avait eu son paquet de relations à réparer. Sa plus grosse erreur souvent était d’être partie sans dire un mot, d’avoir coupé les ponts sans la moindre explication. Sun n’avait pas eu ce luxe et le souvenir de leur dispute était encore vivide dans son esprit. Emery n’avait fait preuve d’aucune tendresse ou de retenue à l’époque quand elle avait donné son opinion sur cette grossesse surprise. Vouloir garder un bébé si jeune était absolument aberrant, c’était un coup à ruiner son futur et ses opportunités, à renoncer à sa jeunesse et ses dix-huit prochaines années pour un petit être. Elle n’avait pas gardé sa langue dans sa poche et s’était relativement acharné. Elle ne se souvenait de pourquoi elle avait ressenti le besoin d’être aussi virulente mais être sortie de la vie de son amie n’avait pas été une grande surprise. Aujourd’hui, de l’eau avait coulé sous les ponts. Les choses étaient vraiment différentes. Em n’aurait pas dû être si intimidée à l’idée de renouer le contact, au moins pour avoir la chance de s’excuser. Sauf que malgré les opportunités qu’elle avait eues, la blonde avait préféré faire l’autruche plutôt que de se lancer. C’était loin de l’arranger qu’elles soient obligées de discuter aujourd’hui, dans le cadre du centre. Ce n’était que du bénévolat mais la Dawson prenait cet engagement au sérieux, au point que cela lui donnait bizarrement l’impression de mélanger le personnel et le professionnel. La sensation était d’autant plus désagréable que si Sunny le voulait bien, il faudrait remettre cela dans les semaines ou mois à venir. C’était un sacrifice à faire pour les pensionnaires du centre. « Oui, c’était sympa de les voir à l’œuvre. Je me demande s’ils peindront à nouveau la même chose la prochaine fois. » Ils ne pouvaient jamais savoir avec la maladie. Il était même plausible qu’une partie des patients ne se souviennent même pas d’avoir peint. « Ce n’est pas utile d’avoir une date fixe. Mais oui, n’hésite pas à lui faire savoir. Merci. » Égoïstement, Em se surprit à espérer que la prochaine fois serait en semaine, une date où elle serait occupée à travailler et ne pourrait pas assurer la supervision de l’atelier. Car même si la discussion était polie, la tension restait indéniable.
Mais tant que la salle ne serait pas impeccable et déserte, il n’y aurait pas l’option de s’enfuir. Et coopérer permettrait de se sortir plus rapidement de cette situation, alors autant jouer le jeu, non ? Même si la réponse de la blonde la fit intérieurement lever les yeux au ciel. Elle n’était pas une âme artistique Em, se serait bien épargné de poser la question si elle avait pu. « Liquide vaisselle. Noté. » Pas de produits spécifiques, donc. Ça, elle pouvait faire. Elle opina de la tête ; le partage des tâches était une bonne idée. « Oui, on n’a qu’à faire ça. » Elle termina son café en esquissant une grimace à cause du liquide trop chaud. Le plan initial était bon, en effet, mais maintenant qu’elle regardait, il faisait tout sauf les garder éloignées. Tous les ustensiles étaient disposés sur une seule et même table. Quant à l’évier dans un coin de la pièce, il avait beau être large, il était la seule source d’eau à proximité. Il faudrait faire avec. Penchée sur la table, Em s’affairait à ramener les pots vers elle et tous les réunir pour ensuite les ramener dans l’évier. Elles auraient pu opter pour le silence mais apparemment, Sunny semblait implicitement d’accord sur le fait que cela ne rendrait les choses que plus étranges. « Je suis bénévole ici depuis presque deux ans. Le dimanche surtout, et puis la semaine selon mes jours libres. C’est pas très régulier. » Elle fit un premier aller-retour pour ramener des pots. « Et toi ? T’es habituée à organiser des activités du genre ? Et pourquoi tu as décidé de venir ici ? » Ce n’était pas un reproche, juste de la curiosité. Les patients atteints d’Alzheimer n’étaient clairement pas les plus faciles à vivre. Alors pourquoi s’imposer cela quand elle aurait pu aller voir des enfants, des personnages âgées, des personnes atteintes de handicap ?

@Sunny Goldsmith


 
© GASMASK


Spoiler:



never gonna learn
How many times do I have to learn my lesson, before I learn my lesson ? No, somebody help me, please tell me that I'm dreaming. I keep repeating my actions expecting different reactions but the same thing keeps on happening • sheepirl.
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Goldsmith
Sunny Goldsmith
L'astre du jour
ÂGE : 25 ans (16.06.1997)
SURNOM : Sunny est le diminutif de 'Sunshine', mais elle se fait aussi appeler Sun', Gold ou Goldie (souvent en rapport avec son nom de famille, parfois parce que c'est une pote en or)
STATUT : Célibataire épanouie.
MÉTIER : Fleuriste le jour, créatrice la nuit. Tremble, Batman.
LOGEMENT : #517 Daisy Hill Rd, Logan City.
faces fading through the years (Sunny) 9ffp
POSTS : 673 POINTS : 100

TW IN RP : Deuil, dépression, mort d'un enfant.
TW IRL : Toute forme de violence envers un être vivant. (maltraitance infantile, animale, agressions…)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : vit avec sa tante Marnie dont elle est très proche ✿ a deux chats, Jiji et Pumpkin, qu'elle aime à la folie ✿ grande amoureuse des animaux et de la nature. ✿ fait beaucoup de bénévolat ✿ très active et sportive. ✿ a du mal à être 100% vegan à cause de son amour pour le fromage ✿ accro aux roulés à la cannelle ✿ rêve d’ouvrir un jour un café littéraire fleuri où elle vendrait ses pâtisseries faites maison. ✿ uc
CODE COULEUR : balance du love en #cc6666
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : millie + joseph #2
RPs TERMINÉS : joseph
AVATAR : Kiernan Shipka
CRÉDITS : avatar; Actias Luna (moi), signa; Magma, icons; Shipkart & Yoobikat, gif profil; Actias Luna (moi), ubs; Loonywaltz.
DC : Pas encore *wink wink*.
PSEUDO : Actias Luna.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/02/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t48448-sunny-shine-on https://www.30yearsstillyoung.com/t48497-sunny-thnks-fr-th-mmrs

faces fading through the years (Sunny) Empty
Message(#) Sujet: Re: faces fading through the years (Sunny) faces fading through the years (Sunny) EmptyMar 21 Mar - 12:18






FACES FADING THROUGH THE YEARS

Sunny eut un soudain petit coup au moral en entendant la remarque d’Emery. « C’est aussi la question que je me posais… », répondit la blonde d’un ton neutre qui trahissait une tentative de ne pas se laisser submerger par ses émotions. C’était la première fois que Sunny était en contact avec des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. De ce fait, malgré ce qu’elle avait pu lire ou entendre concernant la maladie, elle n’était pas vraiment préparée à ce qui l’attendait. Bien sûr, on lui avait expliqué un tas de choses avant d’intervenir pour cet atelier, mais pas comment elle allait vivre et ressentir le fait de voir des gens tout oublier, progressivement devenir totalement dépendants et devenir des inconnus y compris pour eux-mêmes. Sunny avait essayé de ne pas trop y penser, se disant qu’elle avait surtout à faire à des gens ayant besoin de se divertir, de faire travailler ce cerveau et cette mémoire qui leur faisait hélas tant défaut. Elle avait fait abstraction de l’aspect maladie dégénérative. La prochaine fois qu’elle viendrait, les quelques liens tissés avec des patients allaient repartir à zéro. Ça aussi, elle n’y avait pas pensé. Alors que Sunny, elle, n’allait pas les oublier de sitôt, même si elle voyait un tas de visages tous les jours. Elle n’avait pas pensé à ça du tout. Quelle gourde. Sans aucun doute, Sunny risquait de pleurer un bon coup en rentrant chez elle.

Sunny entendait souvent que c’était bien plus dur pour ceux qui ne subissent pas cette maladie, car ceux qui souffrent d’Alzheimer finissent par tout oublier, alors ils ne souffrent plus. Mais pour Sunny, ce n’est pas forcément vrai. Voir des visages d’inconnus défiler, vous parler comme s’ils vous connaissaient, vous enfonçant dans le crâne des souvenirs qui ne vous appartiennent plus, vous rappelant que quelque chose cloche chez vous. Les voir être déçus, tristes, en colère, comprendre que les choses ne s’arrangent pas, ne pas être apte à comprendre et envisager la suite, l’évolution de la maladie… Se rendre compte de la souffrance que vous engendrez chez un proche sans même le vouloir, mais ne pas comprendre pourquoi, car vous ne connaissez pas cette personne. La peur, l’incompréhension. Cela devait être terrible à vivre en tant que spectateur, mais sans doute, cela devait être tout autant terrible pour les personnes malades, et ce, à n’importe quel stade de la maladie.

Sunny secoua la tête pour essayer de ne pas se laisser emporter par ses pensées et ses émotions. C’était tout sauf le lieu et le moment de se laisser aller. « Ah d’accord, ça fait déjà un moment. C’est bien de prendre du temps pour accompagner des personnes qui en ont besoin. », fit-elle lorsqu’Emery lui répondit qu’elle était bénévole depuis deux ans. C’était étonnant de la voir ici, Emery, mais tant mieux si elle avait décidé d’arrêter d’enfoncer les gens et de les aider à la place. Comme quoi, les gens changent, hein. Qui sait, peut-être même qu’un jour, elle sera même assez courageuse pour présenter des excuses à Sunny.

« Je fais beaucoup de bénévolat, et j’ai déjà co-animé des activités dans des maisons de retraite, mais jamais dans ce genre de centre spécialisé. », répondit Sunny en commençant à nettoyer les pinceaux minutieusement, en veillant à ne pas casser les poils ou à déformer les têtes. Emery interrogea Sun’ sur la raison de sa venue dans un centre pour les patients atteints d’Alzheimer. « Parce qu’une connaissance peintre m’a proposé de venir l’assister et j’ai accepté. Si je peux aider, d’une quelconque manière que ce soit, le temps que je suis libre, je fonce. J’ai eu un peu peur d’être un peu trop émotive en acceptant de venir ici, mais ça s’est bien passé finalement. », elle esquissa un sourire avant de lui retourner la question, tournant la tête pour la regarder, « Et toi, pourquoi être bénévole ici ? Tu connais quelqu’un qui souffre de cette maladie ? ».


@Emery Dawson  faces fading through the years (Sunny) 873483867

(c) SIAL





ஃ for the beat and the broken, for the lost and forsaken, let us never surrender. we will rise unto the call for the glory and the fall. ஃ

faces fading through the years (Sunny) Ac1UarQ
faces fading through the years (Sunny) QqLqwzn
faces fading through the years (Sunny) EIhyBXy
faces fading through the years (Sunny) Bbi5jU8
faces fading through the years (Sunny) MGSbLAu

faces fading through the years (Sunny) 1542980520:
Revenir en haut Aller en bas
Emery Dawson
Emery Dawson
les faux-semblants
les faux-semblants
faces fading through the years (Sunny) 7vHkInU ÂGE : 25 ans (08/01)
SURNOM : em' en règle générale, mery christmas durant les fêtes
STATUT : célibataire, elle a bien tenté de prêter son coeur à cesar, mais la tromperie n'a pas valu le coup
MÉTIER : vient de dégoter un contrat de mannequinat chez weatherton, continue de bosser au sex-shop l'aphrodite à mi-temps pour assurer ses arrières (et le derrière des clients)
LOGEMENT : bayside, une colocation avec mason la terreur, et hobbs et eugene les cochons d'inde
faces fading through the years (Sunny) D6fb6f4d693d2ba9cc50d7f99617199ac8401164
POSTS : 735 POINTS : 30

TW IN RP : troubles alimentaires, drogues, sexualisation
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : obsédée par son apparence, déformation professionnelle ≈ vit une vie de rêve selon son instagram ≈ bricoleuse talentueuse ≈ oiseau matinal ≈ court, boxe, use les bancs de la salle de sport ≈ bénévole auprès de patients atteints d'alzheimer ≈ végétarienne ≈ son passif dans le mannequinat l'a amenée à coucher, poser pour des magazines érotiques et consommer de la drogue ≈ chantonne en permanence ≈ aspire à se marier à un bon parti pour arrêter de se soucier de la vie ≈ possède deux cochons d'inde : hobbs et eugene.
RPs EN COURS : faces fading through the years (Sunny) Chaos-fire

faces fading through the years (Sunny) M2qz
Theory #1 + #2 (UA) + #3 + #4 + When you say the things you say they start a little spark, ignite this small but also highly flammable heart. I smell something burning ; We're melting down tonight

faces fading through the years (Sunny) Xbs0
Cemery #1 + (Vernissage) + #2 + #3 + #4 + #5 + #6 + #7 + Usually when things has gone this far, people tend to disappear. No one will surprise me unless you do. I can tell there's something goin' on, hours seems to disappear, everyone is leaving, I'm still with you

Angus + Sunny + Carl + Alma + Heath + Arthur + Diego +
RPs TERMINÉS : Jina + Aleisha + Hunter + Oliver + Carmine + Greta + Billie + Mason + Greta #2 + Carmine #2 +

Abandonnés: Scarlett + Darcy + Jules + Murphy + Sara + Sheldon + Kai +
AVATAR : skyler samuels
CRÉDITS : (avatar) raspberry panda (gifs) lunasgifs
DC : sergio le père-du, albane la banane, garrett
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42800-emery-no-keys-to-the-kingdom-of-control https://www.30yearsstillyoung.com/t42886-emery-honey-lover-what-would-i-do-without-you https://www.30yearsstillyoung.com/t43122-emery-dawson#2170574

faces fading through the years (Sunny) Empty
Message(#) Sujet: Re: faces fading through the years (Sunny) faces fading through the years (Sunny) EmptyVen 24 Mar - 13:54


faces fading through the years

I'm friends with friends who are not my friends but we do a marvelous job playing pretend and as time has passed, I've come to bask inside one glorious fact : The past will always be the past, and that's just that, so

Emery ne se souvenait que trop bien de la première fois où elle avait mis les pieds dans le centre pour le visiter et rencontrer les résidents. On l’avait prévenue en amont de combien travailler avec les patients atteints d’Alzheimer pouvait être compliqué, de la dose de patience et d’empathie qu’il faudrait avoir. Au début, elle n’avait pas eu trop de problèmes. Discuter avec la plupart de ces personnes n’était pas difficile et elle ne s’embarrassait pas des blancs, des informations manquantes ou des informations ressassées. Puis, elle avait rencontré les proches de certaines personnes, avait dû faire face à leur détresse en voyant un être aimé ne tout simplement pas se souvenir de qui ils étaient. Malgré toutes ses bonnes intentions, cela l’avait renvoyée droit à sa propre expérience. Le choc avait été rude à encaisser, au point de la faire hésiter à revenir. Jusqu’à ce qu’elle réalise que peut-être, ce serait thérapeutique. Elle ne pouvait rien faire pour sa mère mais elle n’était pas intime avec tous les résidents, elle pourrait leur apporter du positif au quotidien sans devoir souffrir directement de leur maladie. Le fait est que ce bénévolat était un pan de son quotidien sur lequel la blonde ne s’étendait pas vraiment auprès de ses proches, préférant éviter les questions sensibles. Elle hocha juste la tête en direction de Sunny. Em n’était franchement pas d’une nature très altruiste mais cette bonne action de venir aider était une exception, justifiant sa modestie. « Les volontaires ne se pressent pas à la porte. » Parce que ce n’était pas toujours drôle de venir ici, c’était souvent éprouvant, long, pouvait donner la sensation de déranger plutôt qu’aider. Cela ne l’étonnait pas en revanche que Sunny soit une habituée de ces ateliers. Déjà à l’époque, elle avait la main tendue vers tout le monde sans jamais rien demander en retour. Elle aidait dès qu’elle le pouvait et semblait vivre sur sa petite planète où tout était rose. La Dawson appréciait cette légèreté fut un temps, puis, ce sentiment s’était mué en agacement. Les mains sous l’eau à vider les pots et les remplir un à un de liquide vaisselle, Em évitait soigneusement son regard. « Les ateliers peinture font toujours fureur, c’est plus chouette que de regarder un énième film ou d’apprendre des chansons. » Les activités communes quand ils n’avaient pas assez de personnel pour animer les après-midis. Il fallait admettre qu’à force, les nouvelles idées finissaient par manquer quand il fallait inclure l’énergie des résidents, leurs capacités, les ressources disponibles et la présence du personnel médical. « Généralement quand tu viens juste le temps d’une activité, tu ne vois pas les dégâts de la maladie. Enfin, rien de flagrant. » Et puis ils n’amenaient pas les patients qui en étaient arrivé à un stade de démence à cause de la maladie. La blonde se mordit l’intérieur de la joue en entendant cette question qu’elle redoutait. A choisir, elle aurait aimé que ce ne soit que ça, Alzheimer. Car au moins, sa mère aurait eu des moments de clarté où elle aurait pu la reconnaître. C’était égoïste en considérant le fait que sa prosopagnosie ne l’empêchait pas de vivre correctement et ne la rendait pas dangereuse pour elle-même. Mais elle manquait à sa fille, qui était incapable de retourner la voir pour faire face à un regard vide et à une totale indifférence. « Si on veut. C’est compliqué. J’avais juste envie d’aider, parce que je sais que ça peut être vraiment lourd à gérer pour les proches. » Il n’était pas rare que les familles se contentent du strict minimum et n’aient pas l’énergie de rester auprès du malade le temps d’une matinée ou d’un après-midi. « Je t’aurais plutôt imaginée animer des activités avec des enfants, tu t’y connaitrais. Parce que ça lui fait quoi ? Sept ans ? » A ce fameux bébé qu’elle avait tant tenu à garder à l’époque, en dépit de tout bon sens.

@Sunny Goldsmith


 
© GASMASK



never gonna learn
How many times do I have to learn my lesson, before I learn my lesson ? No, somebody help me, please tell me that I'm dreaming. I keep repeating my actions expecting different reactions but the same thing keeps on happening • sheepirl.
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Goldsmith
Sunny Goldsmith
L'astre du jour
ÂGE : 25 ans (16.06.1997)
SURNOM : Sunny est le diminutif de 'Sunshine', mais elle se fait aussi appeler Sun', Gold ou Goldie (souvent en rapport avec son nom de famille, parfois parce que c'est une pote en or)
STATUT : Célibataire épanouie.
MÉTIER : Fleuriste le jour, créatrice la nuit. Tremble, Batman.
LOGEMENT : #517 Daisy Hill Rd, Logan City.
faces fading through the years (Sunny) 9ffp
POSTS : 673 POINTS : 100

TW IN RP : Deuil, dépression, mort d'un enfant.
TW IRL : Toute forme de violence envers un être vivant. (maltraitance infantile, animale, agressions…)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : vit avec sa tante Marnie dont elle est très proche ✿ a deux chats, Jiji et Pumpkin, qu'elle aime à la folie ✿ grande amoureuse des animaux et de la nature. ✿ fait beaucoup de bénévolat ✿ très active et sportive. ✿ a du mal à être 100% vegan à cause de son amour pour le fromage ✿ accro aux roulés à la cannelle ✿ rêve d’ouvrir un jour un café littéraire fleuri où elle vendrait ses pâtisseries faites maison. ✿ uc
CODE COULEUR : balance du love en #cc6666
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : millie + joseph #2
RPs TERMINÉS : joseph
AVATAR : Kiernan Shipka
CRÉDITS : avatar; Actias Luna (moi), signa; Magma, icons; Shipkart & Yoobikat, gif profil; Actias Luna (moi), ubs; Loonywaltz.
DC : Pas encore *wink wink*.
PSEUDO : Actias Luna.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/02/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t48448-sunny-shine-on https://www.30yearsstillyoung.com/t48497-sunny-thnks-fr-th-mmrs

faces fading through the years (Sunny) Empty
Message(#) Sujet: Re: faces fading through the years (Sunny) faces fading through the years (Sunny) EmptyVen 24 Mar - 23:54





FACES FADING THROUGH THE YEARS

Sunny se hâtait, espérant finir rapidement de laver les pinceaux pour s’attaquer aux tables, ranger son matériel, et partir aussi vite qu’elle était arrivée. Elle sentait qu’elle était en train de bouillonner intérieurement, et que sa patience commençait à flancher. Chaque chose que la blonde disait tapait sur ses nerfs. Plus que les choses qu’elle disait, c’était plutôt le ton et la façon de le dire. Évidemment, Sunny ne pouvait que se montrer sèche elle aussi. Pourquoi devrait-elle faire un effort, après tout ? Elle en avait déjà fait un en ne l’envoyant pas promener dans la seconde où Emery lui avait adressé la parole. Le ton de son interlocutrice lui laissait très bien entendre son agacement, son manque d’entrain à l’idée de converser avec Sunny. Il en était de même pour Sunny, qui, contrairement à ce que des gens ne la connaissant pas pourraient penser, n’était pas un bisounours. Sunny sentait qu’elle perdait patience, prenant mal tout ce qui sortait de la bouche d’Emery. Il y a des personnes qui peuvent faire sortir le meilleur de vous-même, et il y a les autres… Elle hocha la tête aux paroles d’Emery en essuyant les pinceaux propres à l’aide d’un chiffon, afin que les poils sèchent dans le bon sens. « C’est vrai que c’est plus intéressant. Au moins, ils font ce qu’ils veulent pendant l’atelier, et c’est thérapeutique sans être trop scolaire ou pénible non plus. », répondit-elle simplement.

Sunny expliqua à Emery la raison de sa présence ici, lui avouant qu’elle avait eu un peu peur d’être chamboulée en venant ici. Elle pinça ses lèvres en regardant Emery du coin de l’œil, frottant les derniers pinceaux entre ses paumes pour retirer la peinture incrustée sur le bois. Sans trop savoir pourquoi, la petite blonde avait été vexée par sa réponse. Enfin si. Elle se sentait incomprise et cela l’avait vexée. « Effectivement, ce n’est pas en une heure et demie d’atelier qu’on est confronté à la réalité du quotidien des personnes. Mais je n’ai pas spécialement besoin de voir quelqu’un en pleine crise de démence ou en train d’errer dans la pièce pour que la situation m’affecte. », répondit-elle un peu sèchement en haussant les sourcils, cessant de regarder la Dawson du coin de l’œil pour reprendre sa tâche. La jeune femme n’avait qu’une envie à cet instant précis : prendre ses jambes à son cou. Plus le temps passait, moins Sunny se sentait à l’aise. Elle peinait à faire l’effort de rester aimable comme elle l’avait souhaité afin de rendre ce moment moins pénible pour toutes les deux. Elle ne voyait rien de positif à lui dire, ni à lui répondre, et cela était frustrant. Sunny détestait ressentir ce qu’elle ressentait, et elle s’en voulait de ne pas réussir à être la Sunny de d’habitude. Elle avait l’impression d’être mauvaise et puérile, et c’était vraiment tout ce qu’elle ne voulait pas être.

Emery lui répondit la raison pour laquelle elle était devenue bénévole ici, et Sunny fut surprise en entendant sa dernière phrase. Sunny ne put s’empêcher de répondre, en tentant d’être la plus neutre possible en répondant, un peu amère, « C’est bien que tu arrives à te mettre à la place des gens maintenant, et que tu aides ceux qui en ont besoin. ». Sun’ faisait clairement allusion à leur histoire et à la façon dont son ‘amie’ l’avait traitée, et Emery l’avait bien compris. Voilà, Sunny sentait qu’elle commençait à s’agacer. Elle tourna le dos à son interlocutrice quelques secondes pour s’essuyer les mains après avoir terminé de nettoyer les pinceaux, et en profita pour fermer les yeux et respirer silencieusement pour essayer de se ressaisir. C’était mal d’avoir autant de rancœur en soi, surtout après autant d’années. Si jamais Emery ne prenait pas les devants, Sunny le ferait. Il fallait que ça sorte, il fallait qu’elle se débarrasse de ces choses négatives pour avancer et devenir une meilleure personne. Cela aurait été plus simple si Eden était encore en vie. Pourquoi ? Parce que Sunny aurait été heureuse, voilà pourquoi. Elle n’aurait pas cette amertume, cette douleur, ce cœur brisé dans sa poitrine. Elle n’aurait peut-être pas pardonné à Emery, mais elle ne lui en voudrait plus. Elle ressentirait simplement de l’indifférence.

Hélas, les choses étaient loin d’être aussi simples, parce que Sunny avait du mal à avaler le fait que son ancienne amie lui avait gâché le souvenir du début de sa grossesse. Emery était greffé à cette période sa vie, à cette grossesse, avec ses mauvaises ondes et ses paroles blessantes. Et malheureusement, des souvenirs de cette grossesse et de cette période merveilleuse de sa vie, Sunny n’en avait que très peu. Elle n’avait donc pas besoin de se souvenir de la peine causée par son amie de l’époque, ni de se souvenir d’à quel point l’idée que son bébé vienne au monde soit aussi affreux et la dérange autant. Ce bébé qui avait vu le jour, et qui était partit trop tôt, subitement. Cela mettait Sunny encore plus en colère, car Eden n’était plus là et elle ne pourrait jamais montrer à quel point Emery avait eu tort de traiter cet amas de cellules qu’elle était comme une plaie, un fardeau, une erreur. Comme un déchet à mettre à la poubelle, alors que pour Sunny, puisqu’elle avait décidé de le garder, cet amas allait devenir un enfant désiré. Son enfant.

Sunny secoua la tête en soufflant discrètement, sentant qu’elle se perdait dans ses pensées et qu’elle allait exploser. Les paroles d’Emery ne l’aidaient clairement pas à rester zen. « Ils font bien assez de peinture et d’activités manuelles. Et les gens ont plus facilement tendance à aller aider des enfants que des personnes malades ou âgées. », répondit-elle lorsque la blonde lui confia qu’elle l’imaginait plutôt s’occuper d’enfants, puisque Sunny en avait un. Elle se retint de faire une réflexion sur ô combien cette remarque lui semblait stupide, mais elle se mordit la langue pour rester silencieuse. Sunny connaissait et savait faire un tas d’autres choses. Si tout le monde restait dans sa zone de confort et ne tentait rien en dehors de ce qu’ils pouvaient bien connaître et voir au quotidien, la vie serait d’un ennui mortel. Être mère ne voulait pas dire vouloir passer tout son temps avec les enfants des autres.

La blonde sentit son sang ne faire qu’un tour en entendant Emery parler de sa fille. Sunny fit un petit sourire forcé en répondant sèchement « Ca fait déjà sept ans qu’une amitié a été piétinée sans ménagement et fichue à la poubelle ?? Comme le temps passe vite. ». Sunny se mit une petite tape sur le front, feignant d’enfin comprendre de quoi Emery parlait. « Hm pardon, tu parlais de l’âge de l’enfant qui ne devait surtout pas venir au monde, risquant de faire de moi une moins-que-rien, ruiner ma vie, tout ça, tout ça !! », fit-elle en posant son index sur son menton, d’un air faussement éclairé, jouant les idiotes. Attrapant la poignée de pinceaux propres, elle se déplaça jusqu’à sa mallette, dans laquelle elle les laissa tomber tout en fixant Emery d’un regard plus sombre « Ouais. Elle aurait sept ans aujourd’hui. Merci d’avoir feint un intérêt pour ma fille sept ans trop tard. ». Une larme perla sur la joue de Sun’ sans qu’elle ne s’y attende. Elle l’essuya avec le dos de sa main, devant ensuite passer ses deux mains sur ses yeux pour effacer les traces du flot de larmes inondant ses joues. Normalement, Sunny ne fondait que très rarement en larmes en évoquant Eden. Mais se retrouver sept ans plus tard face à Emery, se remémorer cette dernière conversation qui fut une dispute à propos de sa grossesse qu’elle était heureuse de poursuivre, donnant naissance à Eden qui avait illuminé sa vie en même pas un mois de vie. C’était brutal, trop dur. Sunny avait l’impression d’être revenue en arrière…

@Emery Dawson  faces fading through the years (Sunny) 873483867

(c) SIAL





ஃ for the beat and the broken, for the lost and forsaken, let us never surrender. we will rise unto the call for the glory and the fall. ஃ

faces fading through the years (Sunny) Ac1UarQ
faces fading through the years (Sunny) QqLqwzn
faces fading through the years (Sunny) EIhyBXy
faces fading through the years (Sunny) Bbi5jU8
faces fading through the years (Sunny) MGSbLAu

faces fading through the years (Sunny) 1542980520:
Revenir en haut Aller en bas
Emery Dawson
Emery Dawson
les faux-semblants
les faux-semblants
faces fading through the years (Sunny) 7vHkInU ÂGE : 25 ans (08/01)
SURNOM : em' en règle générale, mery christmas durant les fêtes
STATUT : célibataire, elle a bien tenté de prêter son coeur à cesar, mais la tromperie n'a pas valu le coup
MÉTIER : vient de dégoter un contrat de mannequinat chez weatherton, continue de bosser au sex-shop l'aphrodite à mi-temps pour assurer ses arrières (et le derrière des clients)
LOGEMENT : bayside, une colocation avec mason la terreur, et hobbs et eugene les cochons d'inde
faces fading through the years (Sunny) D6fb6f4d693d2ba9cc50d7f99617199ac8401164
POSTS : 735 POINTS : 30

TW IN RP : troubles alimentaires, drogues, sexualisation
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : obsédée par son apparence, déformation professionnelle ≈ vit une vie de rêve selon son instagram ≈ bricoleuse talentueuse ≈ oiseau matinal ≈ court, boxe, use les bancs de la salle de sport ≈ bénévole auprès de patients atteints d'alzheimer ≈ végétarienne ≈ son passif dans le mannequinat l'a amenée à coucher, poser pour des magazines érotiques et consommer de la drogue ≈ chantonne en permanence ≈ aspire à se marier à un bon parti pour arrêter de se soucier de la vie ≈ possède deux cochons d'inde : hobbs et eugene.
RPs EN COURS : faces fading through the years (Sunny) Chaos-fire

faces fading through the years (Sunny) M2qz
Theory #1 + #2 (UA) + #3 + #4 + When you say the things you say they start a little spark, ignite this small but also highly flammable heart. I smell something burning ; We're melting down tonight

faces fading through the years (Sunny) Xbs0
Cemery #1 + (Vernissage) + #2 + #3 + #4 + #5 + #6 + #7 + Usually when things has gone this far, people tend to disappear. No one will surprise me unless you do. I can tell there's something goin' on, hours seems to disappear, everyone is leaving, I'm still with you

Angus + Sunny + Carl + Alma + Heath + Arthur + Diego +
RPs TERMINÉS : Jina + Aleisha + Hunter + Oliver + Carmine + Greta + Billie + Mason + Greta #2 + Carmine #2 +

Abandonnés: Scarlett + Darcy + Jules + Murphy + Sara + Sheldon + Kai +
AVATAR : skyler samuels
CRÉDITS : (avatar) raspberry panda (gifs) lunasgifs
DC : sergio le père-du, albane la banane, garrett
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42800-emery-no-keys-to-the-kingdom-of-control https://www.30yearsstillyoung.com/t42886-emery-honey-lover-what-would-i-do-without-you https://www.30yearsstillyoung.com/t43122-emery-dawson#2170574

faces fading through the years (Sunny) Empty
Message(#) Sujet: Re: faces fading through the years (Sunny) faces fading through the years (Sunny) EmptyMar 28 Mar - 19:05


faces fading through the years

I'm friends with friends who are not my friends but we do a marvelous job playing pretend and as time has passed, I've come to bask inside one glorious fact : The past will always be the past, and that's just that, so

Si la discussion était polie en apparence et qu’aucune oreille indiscrète n’aurait pu imaginer l’orage qui se préparait, Emery n’était pas dupe. Elles parlaient pour combler le silence mais marchaient sur des œufs, trop conscientes des rancœurs du passé et des non-dits qui traînaient. Elles feraient tout aussi bien de se taire, surtout quand la discussion n’apportait vraiment rien à leur enrichissement personnel. Oui, c’était chouette de faire du bénévolat, les activités artistiques étaient en effet thérapeutiques en plus d’occuper des personnes au quotidien souvent trop répétitif. C’était une bonne action pour résumer. La seule différence entre les deux jeunes femmes était que Sunny participait pour aider les autres quand Emery s’aidait surtout elle-même. Passer du temps avec des patients atteints d’Alzheimer la faisait se sentir un peu moins seule d’une certaine manière, lui donnait la sensation de ne pas être totalement insignifiante même malgré la maladie. Mais ce n’était pas facile, non. Elle avait assisté à plus d’une scène qui lui avaient brisé le cœur. En deux ans, l’état de plusieurs patients qu’elle appréciait s’était dégradé, souvent au point de non-retour. Elle avait vu des personnes même jeunes complètement perdre la tête, des familles ou amis perdre l’être aimé à cette dégénérescence neurologique. Contrairement à Sunny qui était venue le temps d’un atelier, Em avait été présente pour les bons et les pires moments. Ce n’était pas une attaque de laisser entendre que la jeune femme ne pouvait pas avoir une réelle vision de la maladie juste le temps d’un atelier, mais visiblement, ce ne fut pas accueilli de la bonne manière. Elle se pinça les lèvres, se retenant de lever les yeux au ciel. C’était inutile de tout prendre si personnellement. L’empathie était une qualité, mais jusqu’à une certaine limite. « C’est tout à ton honneur. Mais j’espère tout de même que tu n’auras pas à voir des patients en crise. » Le ton était plus sec qu’elle ne l’aurait souhaité, signifiant bien qu’elle préférait clore le sujet vu qu’il n’irait de toute façon nulle part. Son attention reportée dans les pots qu’elle nettoyait, Em se serait parfaitement contenté du silence plutôt que de continuer sur cette voie glissante. Parce qu’ils ne s’agissait plus de juste passer le temps, n’est-ce pas ? Cela devenait personnel. Assez pour que la Dawson se sente cette fois attaquée. Elle releva les yeux sur Sunny, qui accusait sans trop se cacher son manque d’empathie de l’époque. Est-ce que ce ne serait pas plus mature de juste poser des mots dessus, plutôt que de tourner autour du pot ? « Tu sembles surprise que je sache faire preuve d’empathie, moi aussi. » Elle était froide, plus amère qu’elle ne voulait bien l’admettre. Après autant d’années, elle n’aurait pas imaginé que la rancune serait toujours aussi intacte. Cela n’allait pas avec la personne qu’elle connaissait de l’époque.
Quoiqu’il en soit, Emery n’avait pas envie de se lancer sur cette zone de conflits. Ce n’était ni le moment, ni l’endroit. Elles n’étaient pas là pour régler leurs comptes mais pour encadrer un atelier et s’assurer que la salle serait parfaitement nettoyée avant de partir. « Je préfère en rester aux personnes âgées. » Mieux éduquées en général, avec davantage de discussion, d’histoires à raconter, et il n’y avait pas autant ce sentiment d’injustice quand la maladie gagnait du terrain. C’était une manière comme une autre de partir. Encore fallait-il que le moment soit venu et ne paraisse pas si prématuré. C’était égoïste, mais vu comment les choses se déroulaient, Emery espérait sincèrement que Sunny changerait de public la prochaine fois et ne reviendrait pas. Cela leur éviterait de devoir encore à affronter ce passif-agressif. Si seulement elle avait su que ce ne serait que le début… Lèvres pincées, elle déposa les bocaux sur le rebord de l’évier et releva un regard passablement agacé sur la blonde. « C’était il y a longtemps, Sunny. On était jeunes. Je sais que je n’ai pas réagi de la meilleure manière possible, mais est-ce qu’on peut se comporter de manière mature, s’il te plaît ? » Elle avait croisé les bras sur sa poitrine, ses sourcils froncés exprimant parfaitement ce qu’elle pensait de cette situation. Un air irrité qui tourna rapidement à l’incompréhension en réalisant la brusquerie de ses gestes, son regard noir, et surtout ses mots. Le bébé aurait sept ans aujourd’hui. Aurait. Et ces yeux qui s’emplirent de larmes. La Dawson avait beau être parfaite avec les patients du centre, elle n’était jamais de taille face aux émotions. Surtout quand il s’agissait d’un enfant visiblement décédé, de quoi installer un large malaise et la faire rester sur place, les bras ballants, et l’envie de s’enterrer six pieds sous terre. « Je suis désolée Sun, je savais pas. » Comment aurait-elle pu ? Elles n’avaient plus jamais été en contact depuis cette dispute, s’était seulement croisées de loin depuis. « J’ai bien conscience de ce que je t’ai dit à l’époque, et du fait que je m’en suis jamais excusée. Mais j’ai eu tort. Tu étais la mieux placée pour savoir ce qui était bon pour toi. J’aurais jamais voulu que tu aies ce genre de nouvelles à donner sept ans plus tard. » Elle avait des questions, des tas. Quand, pourquoi. Elle n’avait juste pas la légitimité à les poser et à ce stade, elle aurait juste aimé savoir comment ne pas mettre les pieds dans le plat encore plus.

@Sunny Goldsmith


 
© GASMASK



never gonna learn
How many times do I have to learn my lesson, before I learn my lesson ? No, somebody help me, please tell me that I'm dreaming. I keep repeating my actions expecting different reactions but the same thing keeps on happening • sheepirl.
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Goldsmith
Sunny Goldsmith
L'astre du jour
ÂGE : 25 ans (16.06.1997)
SURNOM : Sunny est le diminutif de 'Sunshine', mais elle se fait aussi appeler Sun', Gold ou Goldie (souvent en rapport avec son nom de famille, parfois parce que c'est une pote en or)
STATUT : Célibataire épanouie.
MÉTIER : Fleuriste le jour, créatrice la nuit. Tremble, Batman.
LOGEMENT : #517 Daisy Hill Rd, Logan City.
faces fading through the years (Sunny) 9ffp
POSTS : 673 POINTS : 100

TW IN RP : Deuil, dépression, mort d'un enfant.
TW IRL : Toute forme de violence envers un être vivant. (maltraitance infantile, animale, agressions…)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : vit avec sa tante Marnie dont elle est très proche ✿ a deux chats, Jiji et Pumpkin, qu'elle aime à la folie ✿ grande amoureuse des animaux et de la nature. ✿ fait beaucoup de bénévolat ✿ très active et sportive. ✿ a du mal à être 100% vegan à cause de son amour pour le fromage ✿ accro aux roulés à la cannelle ✿ rêve d’ouvrir un jour un café littéraire fleuri où elle vendrait ses pâtisseries faites maison. ✿ uc
CODE COULEUR : balance du love en #cc6666
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : millie + joseph #2
RPs TERMINÉS : joseph
AVATAR : Kiernan Shipka
CRÉDITS : avatar; Actias Luna (moi), signa; Magma, icons; Shipkart & Yoobikat, gif profil; Actias Luna (moi), ubs; Loonywaltz.
DC : Pas encore *wink wink*.
PSEUDO : Actias Luna.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/02/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t48448-sunny-shine-on https://www.30yearsstillyoung.com/t48497-sunny-thnks-fr-th-mmrs

faces fading through the years (Sunny) Empty
Message(#) Sujet: Re: faces fading through the years (Sunny) faces fading through the years (Sunny) EmptyVen 7 Avr - 16:51






FACES FADING THROUGH THE YEARS

Emery semblait s’imaginer que Sunny n’avait jamais rien vu de dérangeant ou de bouleversant, mais elle se trompait. Étant donné l’âge avancé des amis de sa tante, elle-même n’étant hélas plus toute jeune, elle avait vu des gens touchés par le cancer, dépérir, souffrir. Elle avait vu ce que Parkinson faisait à une personne autrefois active, minutieuse, calme, avec un travail qui demandait une précision d’orfèvre. Sunny était loin d’avoir tout vu, mais elle en avait assez vu pour apprendre à se protéger et à essayer de se blinder davantage pour pouvoir continuer à aider les autres sans leur faire subir, en plus de leurs problèmes, ses émotions face à leur condition. De toute manière, tout ce que disait Emery sonnait faux, et son ton sec lui tapait sur le système. Elle aurait très bien pu dire ça de base pour se montrer bienveillante, et simplement lui faire comprendre que c’était très difficile à voir, Sunny aurait réagi de la même manière intérieurement. La petite blonde s’était surestimée : elle n'arriverait pas à rester courtoise, ou en tout cas, aimable. Alors forcément, celle-ci avait manifesté sa surprise en constatant que son ancienne s’était lancée dans le bénévolat. Elle avait même lâché un petit pique, chose plutôt inhabituelle chez elle. C’était loin d’être son style. Même si Sunny détestait les conflits, elle essayait de toujours être directe, de ne pas passer par quatre chemins, veillant à ne pas être ni agressive en frontal, ni passive-agressive. Elle n’en était pas fière, mais c’était sorti, et c’était trop tard. Tourner sa langue sept fois dans sa bouche. Sept. Fois. C’était clairement une mauvaise idée de revenir ici pour faire du bénévolat, au risque de recroiser Emery. Elle allait devoir demander le planning des bénévoles à la directrice de l’établissement pour être certaine de ne pas venir le même jour que la Dawson. Mais il était hors de question de renoncer à des ateliers ici à cause d’elle.

Sunny ne prêtait plus trop attention pas attention aux paroles d’Emery, se contentant de faire ce qu’elle avait à faire. Il était temps de mettre un bon coup de collier pour pouvoir quitter cet endroit. Elle ignorait ses mots jusqu’à ce qu’elle parle de maturité. Ça y est, le chill-o-mètre de Sunny commençait à afficher le mot ‘ébullition’. Elle aurait pu mettre ses pâtes à cuire, là. « J’étais ton amie. Tu passais le plus clair de ton temps chez Marnie, tu squattais des jours… ça me donnait l’impression d’avoir une sœur quelques jours par semaine, même si on était différentes et pas toujours sur la même longueur d’ondes, c’était cool. Tu peux donc comprendre que jeune ou pas, sachant que j’estime qu’on était déjà assez matures pour peser nos mots et faire attention à nos amis proches, j’ai pu être blessée par tes paroles. », fit la jeune femme en posant ce qu’elle avait dans les mains pour elle aussi croiser ses bras et faire face à Emery. Elle reprit rapidement, ne laissant pas le temps à son interlocutrice d’en placer une « J’ai juste du mal à passer outre cette histoire. Je suis pas parfaite, je n’ai jamais prétendu l’être, et personne ne l’est. Je ne suis pas un bisounours, je ne vis pas dans un monde magique plein de licornes et d’arc-en-ciel. Je ne vis pas dans le déni, je vois le monde tel qu’il est et c’est bien pour ça que j’essaie d’aider au maximum autour de moi. Moi aussi, je ressens des émotions négatives, de la tristesse, de la colère… Je suis humaine, moi aussi. Ça ne fait pas de moi quelqu’un d’immature. Tout ça, ce n'est pas une question de maturité. Je suis mature. La preuve, je t’ai répondu quand tu m’as abordée, on parle et malgré mon inconfort grandissant, je te parle encore. ». Sunny roula doucement des épaules en sentant celles-ci se crisper. Elles étaient en plein dans le vif du sujet, en train de remuer le passé qui faisait qu’aujourd’hui, leur amitié n’était plus qu’un lointain souvenir. Naturellement, la petite blonde était tendue. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle lui répondit aussi sèchement concernant Eden et l’âge qu’elle aurait aujourd’hui si elle était toujours en vie.

Le visage d’Emery trahit son choc face à la nouvelle, ainsi que sa gêne. Sa gêne parce qu’elle venait de mettre les pieds dans le plat, et parce que Sunny perdait le contrôle. Elle pleurait et tentait de sécher les larmes qui perlaient sur ses joues, mais très vite, ces perles salées devinrent des flots de larmes que Sunny peinait à contenir. Elle inspira et expira un bref instant afin de se calmer, veillant à hocher la tête pour montrer à Emery qu’elle était attentive à ses paroles. L’entendre avouer qu’elle avait eu tort lui fit du bien. Un léger sourire flotta sur ses lèvres. C’était déjà ça. Sunny reprit ses esprits afin de lui dire tout ce qu’elle avait sur le cœur. C’était le moment de mettre les choses au clair, de vider son sac et d’enfin passer, elle l’espérait, à autre chose. « Je suis désolée, Emery. Le truc, c’est que… Je t’en voulais encore de m’avoir mis ces idées en tête, d’avoir gâché un instant ce moment… C’est stupide, je n’ai pas choisi de ressentir ça. Je n’en suis pas ravie, je ne me complais pas dans ce truc malsain de t’en vouloir sept ans après. C’est juste plus fort que moi. Et le fait que oui, tu ne te sois jamais excusée, ça n’aide pas. », dit la jeune femme en s’appuyant contre la table derrière elle. Sunny veillait à bien lui dire ce qu’elle ressentait, et ce qu’elle pensait de tout ça, afin qu’Emery comprenne quel mal elle lui avait fait. Pas pour remuer le couteau dans la plaie, pas pour l’accabler, mais simplement parce qu’elle en avait besoin. Sunny voulait qu’Emery comprenne que c’était plus qu’un désaccord sans grande importance, et pourquoi. Pourquoi cette rancœur avait pris tant de place, pourquoi Sunny n’avait pas su lui pardonner et passer à autre chose depuis tout ce temps. Le plus dur restait à venir, car il fallait que Sunny parvienne à s’ouvrir à son ancienne amie.

« Au moment où je me suis dit que j’allais laisser ces cellules faire leur petite vie, c’était mon enfant, tu comprends ? Et que tu parles de ça, de ne pas la garder, que c’était une erreur… Ça m’a donné l’impression qu’elle ne devait pas vivre. Soit parce qu’elle n’était pas désirée, soit parce que je n’étais pas faite pour être une bonne mère… Et elle est… morte, maintenant. Alors quelque part… Je sais pas… », Sunny se tut, étranglée par les sanglots qu’elle refoulait. Elle déglutit, fixant le plafond en essayant de respirer et de se reprendre. Ce qu’elle venait d’évoquer implicitement lui brisait le cœur et elle eut l’impression de se faire rouer de coups à l’intérieur. Non, même si elle avait su que sa fille ne survivrait pas, il n’aurait pas mieux valu qu’elle interrompe sa grossesse. Non, cela ne lui aurait pas épargné le deuil et la tristesse, puisqu’elle voulait cet enfant. Interrompre sa grossesse l’aurait donc touchée en plein cœur, certes différemment, mais elle en aurait souffert quand même. Mais durant les heures les plus douloureuses, les moments difficiles, une petite voix lui rappelait ce qu’Emery et d’autres personnes lui avaient dit, et elle se surprenait à penser qu’ils avaient peut-être eu raison, et qu’elle aurait mieux fait de les écouter, ces idiots. Inutile de préciser que penser cela la rendait tout bonnement malade, et qu’elle s’en voulait terriblement que cette idée lui parasite ne serait-ce qu’un pour cent de ses idées noires. Alors, dans ces cas-là, c’était le serpent qui se mordait la queue, un cercle vicieux, le chagrin sans fin.

« Évidemment, tu n’y es pour rien, tu n’as rien à voir avec sa mort, ou quoi que ce soit. C’est juste moi, mon cerveau… Tout s’est mélangé et je n’ai pas su faire la part des choses, passer à autre chose… Tout ce qui se rapproche de cette période, ma grossesse, sa naissance… J’ai moins de tolérance vis-à-vis des gens qui m’ont fait du mal, qui ont été durs avec ma tante ou avec moi. J’étais une Sunny différente avant, pendant, et après ma grossesse. Et même si je n’aime pas ça, tout le bien que j’aurais pu en tirer, de cette grossesse, de cette naissance… Tout a disparu en même temps qu’elle. Toutes les mauvaises choses sont remontées à la surface et je me suis laissé submerger. », reprit elle en haussant les épaules et en secouant légèrement la tête, déçue par son comportement. Sunny quitta la table contre laquelle elle était appuyée pour attraper un chiffon et du désinfectant, afin de nettoyer les tables, tout en lâchant dans un soupir « Je suis désolée que la journée ait pris un tel tournant. Dramatique, passive-agressive, tout ça… ».


@Emery Dawson :l:

(c) SIAL






ஃ for the beat and the broken, for the lost and forsaken, let us never surrender. we will rise unto the call for the glory and the fall. ஃ

faces fading through the years (Sunny) Ac1UarQ
faces fading through the years (Sunny) QqLqwzn
faces fading through the years (Sunny) EIhyBXy
faces fading through the years (Sunny) Bbi5jU8
faces fading through the years (Sunny) MGSbLAu

faces fading through the years (Sunny) 1542980520:
Revenir en haut Aller en bas
Emery Dawson
Emery Dawson
les faux-semblants
les faux-semblants
faces fading through the years (Sunny) 7vHkInU ÂGE : 25 ans (08/01)
SURNOM : em' en règle générale, mery christmas durant les fêtes
STATUT : célibataire, elle a bien tenté de prêter son coeur à cesar, mais la tromperie n'a pas valu le coup
MÉTIER : vient de dégoter un contrat de mannequinat chez weatherton, continue de bosser au sex-shop l'aphrodite à mi-temps pour assurer ses arrières (et le derrière des clients)
LOGEMENT : bayside, une colocation avec mason la terreur, et hobbs et eugene les cochons d'inde
faces fading through the years (Sunny) D6fb6f4d693d2ba9cc50d7f99617199ac8401164
POSTS : 735 POINTS : 30

TW IN RP : troubles alimentaires, drogues, sexualisation
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : obsédée par son apparence, déformation professionnelle ≈ vit une vie de rêve selon son instagram ≈ bricoleuse talentueuse ≈ oiseau matinal ≈ court, boxe, use les bancs de la salle de sport ≈ bénévole auprès de patients atteints d'alzheimer ≈ végétarienne ≈ son passif dans le mannequinat l'a amenée à coucher, poser pour des magazines érotiques et consommer de la drogue ≈ chantonne en permanence ≈ aspire à se marier à un bon parti pour arrêter de se soucier de la vie ≈ possède deux cochons d'inde : hobbs et eugene.
RPs EN COURS : faces fading through the years (Sunny) Chaos-fire

faces fading through the years (Sunny) M2qz
Theory #1 + #2 (UA) + #3 + #4 + When you say the things you say they start a little spark, ignite this small but also highly flammable heart. I smell something burning ; We're melting down tonight

faces fading through the years (Sunny) Xbs0
Cemery #1 + (Vernissage) + #2 + #3 + #4 + #5 + #6 + #7 + Usually when things has gone this far, people tend to disappear. No one will surprise me unless you do. I can tell there's something goin' on, hours seems to disappear, everyone is leaving, I'm still with you

Angus + Sunny + Carl + Alma + Heath + Arthur + Diego +
RPs TERMINÉS : Jina + Aleisha + Hunter + Oliver + Carmine + Greta + Billie + Mason + Greta #2 + Carmine #2 +

Abandonnés: Scarlett + Darcy + Jules + Murphy + Sara + Sheldon + Kai +
AVATAR : skyler samuels
CRÉDITS : (avatar) raspberry panda (gifs) lunasgifs
DC : sergio le père-du, albane la banane, garrett
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42800-emery-no-keys-to-the-kingdom-of-control https://www.30yearsstillyoung.com/t42886-emery-honey-lover-what-would-i-do-without-you https://www.30yearsstillyoung.com/t43122-emery-dawson#2170574

faces fading through the years (Sunny) Empty
Message(#) Sujet: Re: faces fading through the years (Sunny) faces fading through the years (Sunny) EmptyVen 14 Avr - 22:10


faces fading through the years

I'm friends with friends who are not my friends but we do a marvelous job playing pretend and as time has passed, I've come to bask inside one glorious fact : The past will always be the past, and that's just that, so

Emery n’aimait pas du tout la tournure de cette conversation et pourtant, elle lui semblait nécessaire. Parce que ce scénario n’était que trop familier, au bout du compte. Elle avait passé les derniers mois à toujours devoir se justifier auprès d’anciennes relations sabordées. Généralement, on lui en voulait d’être partie sans un mot. Mais avec Sunny, elle avait visiblement pris le soin de ficher leur amitié en l’air avant. Elle n’était pas fière des paroles qu’elle avait pu avoir. Avec le temps, elle avait fini par arrêter de se flageller à ce sujet. La vérité, c’était surtout que Em s’était projetée à l’époque, avait pris la grossesse de la blonde personnellement. Elle avait tout simplement pris son cas pour une généralité et estimé qu’un bébé serait une erreur monumentale. Il n’y avait aucun besoin de s’acharner, d’être aussi mauvaise à l’égard d’une personne à qui elle était censé tenir. Elle avait eu tort à tous les niveaux. Aujourd’hui, le seul argument qu’elle avait pour son comportement était tout simplement qu’elle n’allait pas bien et s’était injustement défoulée. Ce n’était pas assez. Quoiqu’il en soit, l’artiste se montra relativement douée pour faire naître cette boule de culpabilité dans l’estomac de la Dawson, forcée de faire face à la relation qu’elles avaient à l’époque. Cela ne faisait que rajouter à l’incompréhension quand Marnie l’avait accueillie chez elle sans ciller. Em en avait passé des heures chez les Goldsmith, que ce soit pour jouer, faire les devoirs, diner, parfois dormir. C’était comme si elles étaient de la même famille alors que Emery était en réalité juste cette gamine délaissée chez elle. Son comportement, en plus d’avoir blessé Sun, débordait d’ingratitude, avait dû insulter même Marnie. Et maintenant, la jeune femme se sentait juste piteuse. Son instinct de fuite regrettait très clairement d’avoir entamé la discussion et de ne pas juste s’être contenté du strict minimum. Car même s’il fallait régler leurs différends, elle n’avait pas envie de s’y coller. « C’était une erreur de te traiter comme ça. Je me suis laissé emporter par ma vision des choses et le peu de recul que j’avais sur la vie à ce moment-là. J’aurais dû revenir m’excuser plutôt que de tirer un trait sur notre amitié. » Et aujourd’hui, elle ne pouvait pas blâmer Sunny de ne pas être capable de prétendre que rien ne s’était passé. Ce n’était pas une petite chamaillerie, le genre d’histoire qui arrive chez des ados. C’était un sujet sérieux, un cap de vie crucial où Sun avait dû grandir d’un coup. Plutôt que de la comprendre et de la soutenir, Em l’avait jugée et rejetée. Si les rôles avaient été inversés, la Dawson n’aurait certainement pas pu se défaire de sa rancune non plus. « Tu as le droit de m’en vouloir et d’avoir des émotions négatives. Mais si c’est pour que tu décharges ta rancune sur moi après autant d’années et qu’on en reste là, je préfère qu’on parle uniquement pour ce qui concerne le bénévolat. Ce serait la réaction mature à avoir. » Les reproches d’un accrochage datant d’il y a sept ans n’avaient plus lieu d’être si c’était pour le simple plaisir de les sortir.

Mais ce qu’elle venait d’apprendre bouleversait absolument tout. Les mots percutèrent son esprit avec violence tandis qu’elle voyait la jeune femme complètement se décomposer devant elle, se transformant en un torrent de tristesse. Si Emery se sentait déjà mal par rapport à cette histoire, la honte venait d’atteindre un nouveau niveau. Parce que lentement, elle réalisait ce que cela signifiait : elle ne rappelait que le souvenir d’une dispute où en plus de lui tourner le dos, elle avait répété à Sunny que son bébé serait une erreur, une catastrophe pour sa vie. Le même bébé qui avait été tout simplement effacé de l’équation alors que sa mère avait accepté dès le début de l’accueillir dans sa vie. Si elle pouvait se montrer virulente parfois, la Dawson n’était pas sans cœur et parmi les règles de l’univers, il y avait le fait qu’aucun parent ne devrait perdre son enfant. Ce n’était pas l’ordre logique des choses. Et à ce moment précis, si elle avait pu disparaître dans le sol, elle l’aurait volontiers fait. Elle ne pouvait pas reprocher à Sunny d’être ramenée à cette dispute en la voyant, de repenser à ses paroles qui de toute façon aujourd’hui n’avaient plus d’importance. Ça, Em l’avait bien perçu à l’époque. Quand son amie lui avait annoncé sa grossesse, la décision de garder ce bébé était déjà prise. Il n’y avait plus de négociations à avoir, plus de retour en arrière. Elle l’aimait déjà de ce lien inconditionnel qui semblait lier une mère et un enfant. C’était au-delà de sa compréhension. Elle n'aurait pas pu savoir que ce bébé ne vivrait pas, auquel cas elle se serait certainement tue -comme elle aurait dû le faire-. Maintenant, les dégâts étaient faits, c’était trop tard. « J’avais beau être ton amie, je n’étais personne pour te dire ce que tu devrais faire avec ce bébé, ou bien pour juger tes capacités à être une bonne mère. Tu savais mieux que tout le monde ce que tu devrais faire. Qu’elle soit partie n’a rien à voir avec ça. » Elle n’avait pas toutes les informations Em, ne pouvait pas deviner ce qui s’était passé. Mais elle connaissait assez Sunny pour savoir que celle-ci n’aurait jamais fait le moindre pas de travers durant sa grossesse. Elle aurait fait le nécessaire pour que tout se passe bien et que sa fille arrive dans un environnement aimant et sécurisant. C’était une fatalité, rien de plus. Peu importe combien elle avait pu désapprouver le fait d’avoir un enfant si jeune, jamais la Dawson n’aurait pu souhaiter sa perte. C’était d’autant plus difficile que Sunny s’écroulait devant elle sans qu’elle ne sache quoi faire. Et subitement, Em comprenait. A sa place, elle aurait sans doute explosé, chercher des coupables à une situation qui n’en avait pas. « Je pense que tu as une excellente excuse pour t’énerver. » concéda la blonde avec un sourire contrit. « Et j’imagine que ça ne doit pas être facile d’y être confrontée à nouveau et de devoir y repenser. Mais pour ce que ça vaut… je pense que ta fille aurait grandi avec énormément d’amour autour d’elle. Et qu’elle n’aurait été rien d’autre qu’une source de bonheur, contrairement à tout ce que j’ai pu te dire. » Parce que cela semblait évident, n’est-ce pas ? Elle ne devrait même pas avoir à expliquer à quel point elle avait tort. Elle soupira, se resservit un café sur la table pour occuper ses mains et ne pas se les tordre sous la nervosité. « J’ai bien mérité que les choses dérapent à ce point. T’en fais pas pour ça, je comprends. Mais vraiment Sun, je… regrette sincèrement tout ce que j’ai pu te dire à l’époque. J’avais énormément de choses à gérer, et j’ai pris les choses personnellement quand vraiment, j’aurais plutôt dû être là pour te soutenir. » Dans un sens, ce n’était pas plus mal. Parce que vu son historique, elle savait pertinemment que son soutien n’aurait rien valu, qu’elle aurait disparu et aurait laissé son amie se débrouiller seule. « Comment tu vas aujourd’hui ? » demanda-t-elle finalement. Parce que c’était tout ce qui importait, n’est-ce pas ?

@Sunny Goldsmith


 
© GASMASK



never gonna learn
How many times do I have to learn my lesson, before I learn my lesson ? No, somebody help me, please tell me that I'm dreaming. I keep repeating my actions expecting different reactions but the same thing keeps on happening • sheepirl.
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Goldsmith
Sunny Goldsmith
L'astre du jour
ÂGE : 25 ans (16.06.1997)
SURNOM : Sunny est le diminutif de 'Sunshine', mais elle se fait aussi appeler Sun', Gold ou Goldie (souvent en rapport avec son nom de famille, parfois parce que c'est une pote en or)
STATUT : Célibataire épanouie.
MÉTIER : Fleuriste le jour, créatrice la nuit. Tremble, Batman.
LOGEMENT : #517 Daisy Hill Rd, Logan City.
faces fading through the years (Sunny) 9ffp
POSTS : 673 POINTS : 100

TW IN RP : Deuil, dépression, mort d'un enfant.
TW IRL : Toute forme de violence envers un être vivant. (maltraitance infantile, animale, agressions…)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : vit avec sa tante Marnie dont elle est très proche ✿ a deux chats, Jiji et Pumpkin, qu'elle aime à la folie ✿ grande amoureuse des animaux et de la nature. ✿ fait beaucoup de bénévolat ✿ très active et sportive. ✿ a du mal à être 100% vegan à cause de son amour pour le fromage ✿ accro aux roulés à la cannelle ✿ rêve d’ouvrir un jour un café littéraire fleuri où elle vendrait ses pâtisseries faites maison. ✿ uc
CODE COULEUR : balance du love en #cc6666
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : millie + joseph #2
RPs TERMINÉS : joseph
AVATAR : Kiernan Shipka
CRÉDITS : avatar; Actias Luna (moi), signa; Magma, icons; Shipkart & Yoobikat, gif profil; Actias Luna (moi), ubs; Loonywaltz.
DC : Pas encore *wink wink*.
PSEUDO : Actias Luna.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/02/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t48448-sunny-shine-on https://www.30yearsstillyoung.com/t48497-sunny-thnks-fr-th-mmrs

faces fading through the years (Sunny) Empty
Message(#) Sujet: Re: faces fading through the years (Sunny) faces fading through the years (Sunny) EmptyLun 1 Mai - 20:40





FACES FADING THROUGH THE YEARS

Sunny fut soulagée d’entendre Emery reconnaître ses torts. Il était temps. Étant responsable de la fin prématurée de cette amitié, elle aurait, effectivement, pu essayer de se faire pardonner à l’époque. En général, c’est ce que les amis font lorsqu’ils ont causé du tort à quelqu’un à qui ils tiennent. Sunny avait non seulement été blessée par la réaction d’Emery, mais elle avait aussi été déçue et peinée de voir que le temps passait, et que celle qu’elle pensait être une amie proche, la sœur qu’elle n’avait jamais eue, ne s’excusait pas. Sunny s’était dit qu’Emery n’avait sûrement plus besoin d’elle, et que malgré ce qu’elle s’était imaginé, leur amitié n’avait que très peu d’importance et de valeur à ses yeux. Cela avait été un deuxième coup dur pour Sunny, et c’était ce qui avait fini par sceller cette rancune tenace pour au moins sept années, et peut-être plus si elles ne s’étaient pas parlé aujourd’hui. Aussi inconfortable et désagréable que cette discussion pouvait être, elle aura au moins le mérite de permettre à Sunny de tourner la page et d’avancer. Malgré l’ambiance pesante et son agacement plus que palpable, Sunny essaya de ne pas être trop sèche ni trop désagréable, appréciant l’effort de la blonde en face d’elle. Elle répondit, non sans trahir son effort pour paraître aimable « C’est bien, et c’est gentil de le reconnaître. ». Elle hocha ensuite la tête lorsqu’Emery lui fit part de ce qui lui semblait être mature en ces circonstances. Il était évident que Sunny était loin d’être le genre de personne à lancer des pics, et à être passive-agressive par plaisir. C’était extrêmement rare, voire exceptionnel qu’elle se comporte comme ça. Elle était plutôt du genre à éviter les conflits, mais s’il y en avait, elle n’hésitait pas à s’exprimer, dire ce qu’elle pouvait ressentir afin de régler les choses rapidement. Garder pour soi ce qui nous contrarie, ce qui nous blesse, c’est prendre le risque de se gâcher la vie, et de se retrouver avec des rancœurs qui nous rongent pendant sept ans. Sun’ n’était pas du genre à nier ses torts, à attendre que l’autre fasse le premier pas, à s’accrocher à une fierté mal placée qui pousse au silence. Elle n’endossait pas les responsabilités de l’autre si elle n’avait rien à se reprocher, mais elle encourageait plutôt le dialogue et cherchait des solutions. Alors si au bout de sept années sans s’adresser la parole, Sunny ne parvenait pas à se contenir, c’était parce qu’elle avait des choses à dire et qu’elle n’allait pas tarder à tout laisser sortir. De manière bien moins maîtrisée que d’ordinaire, du fait de la charge émotionnelle lourde qu’elle se trimballait depuis bien trop longtemps, mais c’était déjà mieux que de ne rien dire. Cet échange passif-agressif présageait fortement une confrontation sur ce qui lui permettrait peut-être d’enfin tourner la page, et de se débarrasser de ce sentiment désagréable et tenace à l’égard de son ancienne amie. « C’est mal me connaître. Je ne suis pas du genre à me défouler sur les autres, encore moins gratuitement. », rappela-t-elle à Emery.

Puis Emery mit les pieds dans le plat, et sans grande surprise, Sunny ne tint pas le choc. Cette fin de journée était décidément bien riche en émotions, hélas. La jeune femme, après avoir déversé son flot de larmes sous le regard confus d’Emery, s’excusa et vida son sac. Il était temps qu’elle lui explique qu’Eden n’était plus de ce monde, pourquoi elle en voulait autant à Emery, et surtout : pourquoi elle lui en voulait encore. Même si Sunny n’était pas du genre fier, ni à avoir honte de ces ressentis et émotions, ce qu’elle faisait-là était tout sauf facile. Et le fait qu’Emery reconnaisse que sa colère et sa rancune étaient légitimes amplifiait toutes ces émotions qui se bousculaient pour enfin sortir. Sunny parvint tout de même à se ressaisir, essuyant ses larmes tout en écoutant la blonde. S’entendre dire cela lui faisait du bien. Peut-être que Sun’ allait réellement sortir de cet endroit en étant soulagée et délestée d’un poids. « C’est certain, oui. Elle a été choyée durant ces neufs mois, on l’attendait avec impatience, j’avais préparé un tas de choses pour elle et son mois de vie a été parfait, elle a été couverte d’amour. Et en un mois sur cette terre, elle a changé ma vie. C’est injuste qu’elle ne soit plus là, elle méritait de vivre. De réellement vivre… », répondit-elle en sentant les larmes revenir. Elle souffla un bon coup afin de ne pas se laisser submerger. Elle aurait tout le temps de pleurer un bon coup en rentrant chez elle tout à l’heure. Et Sun’ souhaitait que les paroles d’Emery soient sincères, dures s’il le fallait, et non édulcorées et influencées par les émotions de son interlocutrice, même si cela aurait été tout à son honneur de prendre, cette fois-ci, les émotions de Sun' en considération. La jeune femme écouta la suite, toujours très émue par les paroles d’Emery. La gorge serrée, les sanglots faisant barrage au moindre son que la petite blonde tentait d’émettre, elle hocha doucement la tête à chaque phrase, pendant qu’un sourire ému étirait ses lèvres. Après un certain effort pour réprimer ses sanglots, Sunny parvint enfin à lâcher un « Merci Em’. Merci. », sincère et reconnaissant. Si elle avait pu, elle serait sans doute allée prendre Emery dans ses bras, geste symbolique permettant d’enterrer la ’’hache de guerre’’.

Sunny revint sur une phrase qui l’avait marquée. Deux, à vrai dire. Tout d’abord, Emery endossait la responsabilité de la fin de leur amitié. Or, elle n’était clairement pas la seule responsable du naufrage de leur amitié, quand bien même elle avait été le déclencheur d’une dispute d’une remise en question du côté de Sunny. La jeune Goldsmith, à l’époque, aurait pu se demander ce qui avait transformé Emery en cette boule de nerfs insensible, virulente. Mais par égoïsme, préoccupée par sa grossesse, elle n’avait pas cherché plus loin. Elle avait, à son goût, renoncé bien trop vite à cette amitié. Elle secoua vivement la tête, décidée à revenir sur les propos d’Emery un peu plus tôt, maintenant qu’elle se sentait un peu mieux. « Tu n’es pas la seule responsable. J’ai tiré un trait bien trop vite sur notre amitié moi aussi. Réagir à vif comme ça, ne pas revenir sur un tel événement, te laisser de côté comme ça… C’était idiot. Ce n'est pas de cette manière que les choses auraient dû se terminer… Espérer et attendre que tu reviennes, c’était la facilité. Je venais de prendre la décision la plus importante de ma vie, il aurait été bien que je trouve assez de sagesse et de maturité pour gérer autrement cette dispute entre nous, je trouve. », dit-elle d’un air navré. « Et j’ignorais que tu traversais une passe plus difficile que d’ordinaire. Je suis désolée de ne pas avoir vu que quelque chose n’allait pas, et de ne pas avoir été là. », ajouta la jeune femme en fronçant les sourcils, contrariée d’avoir manqué à son devoir.

Sunny sourit à Emery lorsqu’elle parla du présent, lui demandant comment elle allait aujourd’hui. Venaient-elles enfin de faire table rase du passé ? Amen. « Je vais bien. Je vais mieux. Même s’il y a des jours où la réalité est pesante sans Eden. Tout me semble irréel. Mais je fais ce que je peux pour rester positive, optimiste… J’essaie de voir le bon côté des choses. Je vis au maximum, je suis tout le temps occupée, en vadrouille. J’ai l’impression de vivre pour deux maintenant. », répondit-elle en continuant à sourire, mais d’un sourire légèrement moins éclatant que quelques secondes plus tôt. « Et toi, comment tu vas ? Je t’ai beaucoup vue un peu partout ces dernières années, tu as eu un tas de contrats ! Tu n’as pas chômé. Tu dois tenir ça de ta mère, cette véritable workaholic. C’est super pour toi ! Est-ce que ça te plait toujours, tu es épanouie ? », s’exclama un peu plus joyeusement Sunny, fière de son amie d’enfance. Elle espérait qu'elle faisait cela par passion, et qu'elle avait encore de nombreux projets sous le coude. Emery semblait s'être démenée pour faire décoller sa carrière, et rien que pour ça, elle méritait de réussir et de s'épanouir dans ce métier.

@Emery Dawson :l:

(c) SIAL





ஃ for the beat and the broken, for the lost and forsaken, let us never surrender. we will rise unto the call for the glory and the fall. ஃ

faces fading through the years (Sunny) Ac1UarQ
faces fading through the years (Sunny) QqLqwzn
faces fading through the years (Sunny) EIhyBXy
faces fading through the years (Sunny) Bbi5jU8
faces fading through the years (Sunny) MGSbLAu

faces fading through the years (Sunny) 1542980520:
Revenir en haut Aller en bas
Emery Dawson
Emery Dawson
les faux-semblants
les faux-semblants
faces fading through the years (Sunny) 7vHkInU ÂGE : 25 ans (08/01)
SURNOM : em' en règle générale, mery christmas durant les fêtes
STATUT : célibataire, elle a bien tenté de prêter son coeur à cesar, mais la tromperie n'a pas valu le coup
MÉTIER : vient de dégoter un contrat de mannequinat chez weatherton, continue de bosser au sex-shop l'aphrodite à mi-temps pour assurer ses arrières (et le derrière des clients)
LOGEMENT : bayside, une colocation avec mason la terreur, et hobbs et eugene les cochons d'inde
faces fading through the years (Sunny) D6fb6f4d693d2ba9cc50d7f99617199ac8401164
POSTS : 735 POINTS : 30

TW IN RP : troubles alimentaires, drogues, sexualisation
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : obsédée par son apparence, déformation professionnelle ≈ vit une vie de rêve selon son instagram ≈ bricoleuse talentueuse ≈ oiseau matinal ≈ court, boxe, use les bancs de la salle de sport ≈ bénévole auprès de patients atteints d'alzheimer ≈ végétarienne ≈ son passif dans le mannequinat l'a amenée à coucher, poser pour des magazines érotiques et consommer de la drogue ≈ chantonne en permanence ≈ aspire à se marier à un bon parti pour arrêter de se soucier de la vie ≈ possède deux cochons d'inde : hobbs et eugene.
RPs EN COURS : faces fading through the years (Sunny) Chaos-fire

faces fading through the years (Sunny) M2qz
Theory #1 + #2 (UA) + #3 + #4 + When you say the things you say they start a little spark, ignite this small but also highly flammable heart. I smell something burning ; We're melting down tonight

faces fading through the years (Sunny) Xbs0
Cemery #1 + (Vernissage) + #2 + #3 + #4 + #5 + #6 + #7 + Usually when things has gone this far, people tend to disappear. No one will surprise me unless you do. I can tell there's something goin' on, hours seems to disappear, everyone is leaving, I'm still with you

Angus + Sunny + Carl + Alma + Heath + Arthur + Diego +
RPs TERMINÉS : Jina + Aleisha + Hunter + Oliver + Carmine + Greta + Billie + Mason + Greta #2 + Carmine #2 +

Abandonnés: Scarlett + Darcy + Jules + Murphy + Sara + Sheldon + Kai +
AVATAR : skyler samuels
CRÉDITS : (avatar) raspberry panda (gifs) lunasgifs
DC : sergio le père-du, albane la banane, garrett
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42800-emery-no-keys-to-the-kingdom-of-control https://www.30yearsstillyoung.com/t42886-emery-honey-lover-what-would-i-do-without-you https://www.30yearsstillyoung.com/t43122-emery-dawson#2170574

faces fading through the years (Sunny) Empty
Message(#) Sujet: Re: faces fading through the years (Sunny) faces fading through the years (Sunny) EmptyDim 14 Mai - 17:00


faces fading through the years

I'm friends with friends who are not my friends but we do a marvelous job playing pretend and as time has passed, I've come to bask inside one glorious fact : The past will always be the past, and that's just that, so

Cet après-midi était en train de prendre une tournure que Emery n’aurait jamais pu anticiper et qui lui donnait doucement envie de disparaître sous terre. C’était presque ironique compte-tenu du fait que quand elle passait les portes de cet établissement, elle se préparait mentalement au pire. Les patients du centre étaient imprévisibles, pouvaient parfois avoir des épisodes de démence aussi soudains que violents. Sans même en arriver là, ce n’était pas rare que la maladie les rattrape et que la confusion se lise sur leurs visages en plein milieu d’une conversation, rapidement suivie d’une profonde détresse. Il fallait avoir les nerfs accrochés et avec l’expérience, la jeune femme pensait être rôdée. Elle était prête à tout. Juste pas à avoir le nez plongé dans ses propres erreurs du passé. C’était d’autant plus difficile qu’à part durant leur dispute sept ans plus tôt, Em n’avait jamais vu Sunny s’emporter à ce point, se laisser autant dépasser par ses émotions. Elle était d’une profonde gentillesse, le genre à ne pas pouvoir faire de mal à une mouche… à condition de ne pas être blessée. « Je sais que ce n’est pas gratuit. » lâcha doucement la Dawson. Leur conflit remontait peut-être dans le temps, il n’en restait pas moins qu’elles ne l’avaient jamais réglé, étaient parties fâchées et ne s’étaient plus jamais reparlé depuis. Tout ceci pour une histoire qui se soldait par une tragédie. Ça, Emery n’aurait jamais pu l’anticiper et la nouvelle la frappa brutalement dans un mélange de choc, de peine, de compassion, d’horreur. Parce qu’une chose pareille n’aurait jamais dû arriver, tout simplement, qu’il n’y avait aucune raison pour que le destin s’acharne à ce point. Les fausses-couches étaient tristement courantes, les problèmes à l’accouchement un peu moins. Mais avoir un mois de vie avec un enfant pour qu’au final il s’en aille ? C’était juste cruel. De toute évidence, la blonde ne pouvait qu’imaginer ce que Sun avait dû vivre et compatir à sa douleur, ses larmes suffisant à faire naître un sentiment de détresse dans sa poitrine. Elle n’avait pas les mots pour c genre de cas, n’avait aucune idée de comment se comporter. Sept ans, c’était une longue période pour faire son deuil, mais à la réaction de la jeune mère, c’était comme si le drame venait de se passer. « Tu as rendu sa vie parfaite, et c’était ton rôle de mère. Ce n’est pas juste, non. Mais elle a eu de la chance de vous avoir. » C’était un faible réconfort et n’enlevait rien au fait que son départ était cruellement prématuré. Il était impossible de relativiser un tel drame, même avec la meilleure volonté. Tout ce que Emery pouvait faire ici était d’avoir des paroles réconfortantes -des années trop tard-, d’essayer de faire oublier les horreurs qu’elle avait pu prononcer à l’égard de ce bébé qui n’avait rien demandé. Sunny la remerciait mais elle aurait eu toutes les raisons du monde de plutôt l’envoyer sur les roses, justifiant le malaise de la Dawson qui se balançait d’un pied à l’autre, le regard légèrement fuyant.

Elle aurait dû être là pour soutenir son amie, c’était tout ce qu’elle retenait de cette histoire ; à la place, elle apprenait la nouvelle bien trop tard, sa seule présence plongeant la Goldsmith dans une détresse qu’il aurait mieux fallu éviter. Et dieu sait que Emery n’aimait pas prendre les reproches et les torts. Mais concernant leur amitié ? Elle était la responsable de tout ce chaos. « Ce n’était pas à toi de revenir vers moi. Si j’avais été à ta place, j’aurais tout simplement tiré un trait sur la personne qui m’aurait dit de telles choses. T’avais plus important à gérer et t’as eu raison de prendre soin de toi. » La loyauté ne signifiait pas courir après les gens qui nous faisaient du mal, chose que Emery concevait assez facilement. Elle haussa d’ailleurs les épaules concernant ses propres problèmes. « Je ne voulais pas que tu saches pour mes problèmes. Et je ne voulais pas d’aide. Donc tu n’as pas à t’en vouloir pour ça. » Em avait préféré abandonner et tout laisser derrière plutôt que d’oser demander de l’aide. Cela lui avait paru sensé à l’époque quand aujourd’hui, elle ne constatait que les pots cassés qui avaient accompagnés ce choix. Cela ne changeait de toute façon rien au fait qu’aucun drame personnel ne justifiait la manière dont elle avait traité son amie. C’était une raison, pas une excuse. S’il lui avait fallu sept ans pour s’excuser, alors la distance était plus que justifiée. Les cendres de leur amitié étaient froides désormais, laissant l’embarras du choix sur la manière dont elles pourraient reconstruire ce qu’elles avaient. Si elles le souhaitaient, du moins. « Je suis contente que tu aies trouvé de quoi donner du sens à ta vie, même dans les jours plus sombres. Je sais que ça dépend des croyances, mais j’aime bien croire que les êtres aimés disparus sont toujours avec nous. Donc tout ce que tu vis, tu le montres aussi à Eden. » Tout était question de symbolique, parce qu’il fallait bien croire en quelque chose. C’était réconfortant, même si sur le sujet, la Dawson avait -heureusement- peu d’expertise. Elle n’avait pas beaucoup expérimenté de deuils dans sa vie, son plus gros étant une personne encore vivante. Ce fut à son tour de sentir son sourire se crisper. Oui, ses contrats… à regarder ses réseaux sociaux, elle était une étoile montante du mannequinat, ne s’arrêtait jamais, enchaînait les photoshoots et les contrats. En réalité, elle perdait espoir, serait incapable de subvenir à ses besoins sans son contrat à plein temps au sex-shop. Quant à sa mère, cela faisait trois ans maintenant que Em n’avait plus eu le courage d’aller rien que l’apercevoir. « Oui, j’ai eu de chouettes opportunités… et j’aime toujours ça, mais disons juste que c’est en suspens pour le moment. Brisbane n’est pas exactement une plaque tournante pour les meilleurs contrats. Alors en attendant, je m’occupe aussi. » Avec le bénévolat par exemple. La blonde préféra ne pas relever concernant sa mère. Elle n’avait aucune idée de si elle travaillait encore, de comment elle se débrouillait. Elle était trop effrayée pour demander, savait juste qu’elle vivait encore dans son camping-car. « Comment va Marnie ? »

@Sunny Goldsmith


 
© GASMASK



never gonna learn
How many times do I have to learn my lesson, before I learn my lesson ? No, somebody help me, please tell me that I'm dreaming. I keep repeating my actions expecting different reactions but the same thing keeps on happening • sheepirl.
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Goldsmith
Sunny Goldsmith
L'astre du jour
ÂGE : 25 ans (16.06.1997)
SURNOM : Sunny est le diminutif de 'Sunshine', mais elle se fait aussi appeler Sun', Gold ou Goldie (souvent en rapport avec son nom de famille, parfois parce que c'est une pote en or)
STATUT : Célibataire épanouie.
MÉTIER : Fleuriste le jour, créatrice la nuit. Tremble, Batman.
LOGEMENT : #517 Daisy Hill Rd, Logan City.
faces fading through the years (Sunny) 9ffp
POSTS : 673 POINTS : 100

TW IN RP : Deuil, dépression, mort d'un enfant.
TW IRL : Toute forme de violence envers un être vivant. (maltraitance infantile, animale, agressions…)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : vit avec sa tante Marnie dont elle est très proche ✿ a deux chats, Jiji et Pumpkin, qu'elle aime à la folie ✿ grande amoureuse des animaux et de la nature. ✿ fait beaucoup de bénévolat ✿ très active et sportive. ✿ a du mal à être 100% vegan à cause de son amour pour le fromage ✿ accro aux roulés à la cannelle ✿ rêve d’ouvrir un jour un café littéraire fleuri où elle vendrait ses pâtisseries faites maison. ✿ uc
CODE COULEUR : balance du love en #cc6666
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE : millie + joseph #2
RPs TERMINÉS : joseph
AVATAR : Kiernan Shipka
CRÉDITS : avatar; Actias Luna (moi), signa; Magma, icons; Shipkart & Yoobikat, gif profil; Actias Luna (moi), ubs; Loonywaltz.
DC : Pas encore *wink wink*.
PSEUDO : Actias Luna.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/02/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t48448-sunny-shine-on https://www.30yearsstillyoung.com/t48497-sunny-thnks-fr-th-mmrs

faces fading through the years (Sunny) Empty
Message(#) Sujet: Re: faces fading through the years (Sunny) faces fading through the years (Sunny) EmptySam 27 Mai - 21:24






FACES FADING THROUGH THE YEARS

Lorsqu’elle entendit Emery lui dire qu’Eden avait eu de la chance de les avoir, Marnie et elle, Sunny haussa doucement les épaules. Dans les moments les plus difficiles, Sunny n’était pas certaine qu’Eden avait été chanceuse d’être née chez les Goldsmith. Après tout, elle n’avait vécu qu’un mois. Sunny et Marnie avaient été chanceuses d’avoir Eden, mais l’autre affirmation d’Emery, même si la petite avait été choyée, n’était pas totalement vraie. La température de la chambre, le lit sans objets pouvant tomber sur le bébé et l’empêcher de respirer, installée de manière qu’elle puisse bien respirer, un temps raisonnable avant de la coucher après son dernier repas, pas de bougies, d’encens ou autres choses pouvant déranger ses voies respiratoires, un babyphone pour la surveiller… Tout avait été fait pour qu’Eden soit un bébé en bonne santé et en sécurité. Mais malgré cela, elle s’était éteinte sans que personne n’ait pu le prévoir, sans n’avoir rien pu y faire. Peut-être que quelque chose clochait chez Sunshine. Peut-être que dans ses gênes, il y avait quelque chose qui faisait que si elle avait au moins la chance de mener une grossesse saine à terme, son enfant n’avait pas pu vivre plus d’un mois. Si Eden avait été la fille de quelqu’un d’autre, peut-être aurait-elle vécu plus longtemps. Peut-être serait-elle en train de faire du vélo avec ses copains et copines de l’école à l’heure qu’il est, de jouer à des jeux d’enfants en profitant de son innocence, de cette insouciance propre aux enfants. Oui, peut-être que quelque chose n’allait pas chez Sunny, et qu’elle était indirectement responsable de sa mort même si les médecins et tout le monde autour d’elle lui avait dit qu’elle ne l’était pas, et que physiquement ou médicalement, rien de suspect n’avait été trouvé pour justifier le décès d’Eden. Alors, chanceuse, il fallait le dire vite…

En voyant Emery s’excuser et assumer la responsabilité de la fin de cette amitié, Sunny ne put s’empêcher de reconnaître qu’elle non plus n’avait pas été exemplaire. Elle n’aurait pas dû tirer un trait sur son amie aussi vite, elle aurait dû se montrer plus mature et revenir vers Emery, essayer de comprendre pourquoi elle avait si subitement changé et s’était montrée si agressive envers elle. Mais non. Trop préoccupée par la nouvelle de sa grossesse, elle s’était simplement braquée et avait décidé de laisser Emery dans son coin malgré tout ce qu’elles avaient vécu ensemble. Si cela arrivait aujourd’hui, Sunny réagirait comme elle aurait souhaité le faire il y a sept ans. Mais avec des si, comme on dit… Les paroles d’Emery la réconfortèrent un instant, mais en l’entendant lui dire qu’elle n’aurait pas souhaité qu’on l’aide, Sunny fronça légèrement les sourcils, une moue contrariée sur son visage « Oh ça, je m’en doute. Je te connaissais bien. Justement, si tu refusais de demander de l’aide, c’était sûrement parce que tu en avais vraiment besoin et que ce n’était pas rien… J’aurais aimé que tu te sentes assez à l’aise pour m’en parler. Mais c’était ton droit de garder ça pour toi, je le respecte. », répondit-elle en soupirant, attristée de ne pas avoir été là pour elle, même en ignorant son problème. Juste en étant dans sa vie, là, quelque part, disponible pour son amie.

« C’est ce que je me dis aussi. Je suis sûre que ce qu’elle était et ce qu’elle aurait été est avec moi, tous les jours. », répondit Sunny en souriant. S’il y a bien quelqu’un qui croyait en ce genre de choses, c’était bien Sunny. Elle avait toujours cru qu’il était absurde de penser qu’une personne disparaissait définitivement après sa mort. Comment toute cette énergie, cette petite étincelle, cette lumière qu’on ne perçoit plus physiquement chez les gens disparus, pouvait-elle disparaître pour de bon, d’un coup, comme si elle n’avait jamais existé. Ses croyantes avaient été confirmées par des expériences personnelles très réconfortantes. Depuis, elle n’avait jamais cessé de douter de ces choses-là. Cependant, Sunny n’en avait jamais parlé à personne, à part Marnie. Elle ne connaissait que trop bien le monde, ce besoin de ne croire que ce que l’on voit, d’expliquer la moindre petite chose inhabituelle, et surtout : ce besoin de forcer les autres à croire en ce que l’on croit, de leur enfoncer la soi-disant vérité dans le gosier sans leur demander leur avis. Cette envie et ce besoin viscéral de donner son avis sur les croyances des autres afin de les critiquer, de prouver qu’elles sont fausses, stupides, inutiles, problématiques, alors que la plupart du temps, elles ne font de mal à personne. « Merci, Em’. », dit-elle d’une voix douce, touchée par sa compassion. Ses paroles faisaient du bien à Sunny, essentiellement parce qu’elles arrivaient enfin, et venaient d’Emery, cette amie qui avait tant compté pour elle.

Sunny retourna la question à Emery, curieuse de savoir comment les choses allaient pour elle. Elle espérait que tout allait bien pour elle aujourd’hui, et qu’elle s’épanouissait dans son rôle de mannequin. Elle écouta attentivement la réponse de la jolie blonde, puis hocha la tête en répondant « Je comprends. C’est vrai qu’ici, ce n'est pas Los Angeles ou ce genre de coin… Mais tu as beaucoup travaillé, ce n’est pas plus mal que tu fasses une pause. ». Sun’ fit un sourire à Emery, plutôt soulagée que celle-ci ralentisse un peu. Ce milieu était connu pour ne pas être toujours très sain, et la savoir éloignée de ce rythme infernal, peut-être mal entourée par moments la rassurait pas mal. « A part le bénévolat, qu’est-ce que tu fais en attendant ? Je ne sais pas trop si tu touches un peu d’argent avec tout ce que tu as fait, tu dois bien avoir quelques royalties, ou quelque chose comme ça pour t’aider ? J’espère en tout cas. Comme tu le vois, je suis très au fait du milieu du mannequinat, puisque j’ai moi-même dû refuser plusieurs contrats. J’ai beaucoup de succès du haut de mon mètre vingt les bras levés, comme tu peux l’imaginer… », demanda très sérieusement Sunny, avant de pouffer de rire lorsqu’elle se moqua de sa petite taille et sur les anciennes règles très restrictives pour se faire remarquer dans ce milieu. Vu les nouveaux mannequins aujourd’hui, ces règles semblaient avoir été, pour la plupart, abolies, permettant à plein de physiques différents de se faire un nom, de représenter celles et ceux qui ne l’étaient pas autrefois. Il était temps.

Un large sourire étira les lèvres de Sun’ lorsque le nom de sa tante fut prononcé. Sa Marnie adorée. « Marnie va bien, merci. Tu sais, elle est fidèle à elle-même. Elle n’a pas changé d’un poil. Je suis obligée de lui dire de ralentir, de faire attention, parce qu’elle a beau être zen, prendre soin d’elle et tout le bazar, elle est très active, mais son corps ne suit plus toujours. J’essaie actuellement de la convaincre de dormir un peu à la maison, sur un vrai lit plus confortable que sa caravane, mais c’est une vraie bourrique sur ce point-là. », s’esclaffa la jeune femme. Voir sa Marnie vieillir, souffler de plus en plus de bougies, cela lui faisait peur. Elle n’en parlait jamais, ne le montrait pas, ne faisait pas exprès de penser à ce genre de choses, mais cela la contrariait d’imaginer qu’un jour, ce monde perdrait cet ange qu’est Marnie et elle, son pilier. En attendant, sa tante était bien vivante, en bonne santé et tout allait bien. Ne pas se laisser ronger par ces pensées, sinon, elles feront ressortir un tas de choses… « Et ta mère, comment elle va ?? Elle est plus présente qu’avant ? », demanda innocemment Sunny en reprenant doucement son rangement, loin de se douter que c’était tout sauf ce dont Emery souhaitait parler.

@Emery Dawson :l:

(c) SIAL





ஃ for the beat and the broken, for the lost and forsaken, let us never surrender. we will rise unto the call for the glory and the fall. ஃ

faces fading through the years (Sunny) Ac1UarQ
faces fading through the years (Sunny) QqLqwzn
faces fading through the years (Sunny) EIhyBXy
faces fading through the years (Sunny) Bbi5jU8
faces fading through the years (Sunny) MGSbLAu

faces fading through the years (Sunny) 1542980520:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

faces fading through the years (Sunny) Empty
Message(#) Sujet: Re: faces fading through the years (Sunny) faces fading through the years (Sunny) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

faces fading through the years (Sunny)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city
-