AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -40%
TOSHIBA 55UA4B63DG – TV LED 4K UHD ...
Voir le deal
369.99 €

 greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Greta Moore
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo 1D7aXtN
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33
SURNOM : G.
STATUT : single - forever please
MÉTIER : romancière wannabe, too busy writing #9
LOGEMENT : un loft luxueux à l'image de sa famille à Spring Hill
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_inline_o26zjoxKdb1rifr4k_500
POSTS : 413 POINTS : 1045

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : made in England • being rich doesn't make you happier • would you mind reading my first lines and tell me what you think about it ?
RPs EN COURS : [14/15] -
AlfieCalebJulietSergioRhett #2ClaireCarmine #1Théodore #1

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_mumro5YtpI1qf2zyko1_250
Mallen (ua #1) • we just friends, just friends. when you say my name so casual, touch my hand, i stop and play it cool like i'm not into you
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_inline_prfgub82hl1sdslao_1280
Maze #1 #2 • No one could ever see me, seems you're the only one who knows what it's like to be me. Someone to face the day with, make it through all the rest with someone i'll always laugh with even at my worst, i'm best with you
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo4_250
Grisy • Leave it til the guilt consumes, i found you in the nearest room. All our friends were unaware, most had just passed out downstairs. To think I'd hoped you'd be okay, now can't think of what to say
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_np8b0zDqog1r26xavo4_250
Grendy • uc
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_inline_pg5ksfYLob1v1d82y_540
Emery • Lost and insecure, you found me, you found me. Lyin' on the floor surrounded, surrounded, just a little late, you found me, you found me

RPs EN ATTENTE :
Isaac > Lucas #2 > Cade > Andrew

RPs TERMINÉS : Rhett #1Lucas #1


TheoCaTa


AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : avatar : cranberry / gifs : eternal roleplay (sign+profil), lcrnasgifs/zigglerscesaro/may0osh/truelove-crackship (profil)
DC : nope
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45510-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid?highlight=greta https://www.30yearsstillyoung.com/t45552-greta-o-and-i-don-t-want-the-world-to-see-me https://www.30yearsstillyoung.com/t45732-greta-moore

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Empty
Message(#) Sujet: greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo EmptyMer 10 Aoû 2022 - 8:28



i’m a creep, i’m a weirdo
ft  @Emery Dawson


Ce soir-là avant de s’endormir, Greta avait tenté de gribouiller quelques idées pour un éventuel roman. Il était de plus en plus difficile pour elle d’imaginer relancer sa carrière à moins d’un miracle : entre les pannes d’inspiration et la tranquillité retrouvée, finalement, il était aisé pour la jeune femme de se complaire dans la situation actuelle. Mais elle s’était fixée des objectifs qu’elle devait tenir pour ne pas continuer à vivre grâce à l’héritage de papa et maman. L’anglaise qui avait gardé ses réflexes s’était fait un thé qu’elle avait bu tranquillement après avoir terminé ce qui pour elle constituait un travail satisfaisant puis elle s’était mise au lit. Finalement, il semblait qu’elle ait réussi à rester captivée sur ses morceaux d’idées durant un petit moment car son téléphone indiquait déjà presque deux heures du matin lorsqu'elle se coucha, l’heure idéale pour commencer un épisode de The Big Bang Theory. Greta connaissait la série par coeur et n’avait donc pas tardé à s’endormir avec la télé allumée, le meilleur moyen qu’elle avait trouvé à Brisbane pour tromper la solitude. Son sommeil déjà tardif avait rapidement été interrompu par la sonnette de son appartement et c’est en un affreux sursaut qu’elle s’était tirée du lit. « Bon sang tu m’as fichu une de ces trouilles ! » avait-elle presque crié en ouvrant la porte après avoir vérifié l’identité de la personne qui venait de sonner via la caméra de l’interphone. « T’as une idée de l’heure qu’il est ? » Après un soupir Greta avait tout de suite changé de ton, comprenant que le moment était mal choisi pour faire des reproches. Il était pratiquement cinq heures du matin mais il semblait qu’Emery avait vécu une nuit bien plus compliquée que celle de l’auteure. Greta avait fermé la porte, attrapé Emery par les épaules pour l’emmener à la cuisine et avait machinalement remis l’eau de sa bouilloire à chauffer. Assise face à elle, c’était avec un air grave qu’elle avait tenté d’initier le dialogue. « Qu’est ce que tu préfères ? Tu me racontes ou on va s’endormir sur le canapé et on voit tout ça demain ? » Si Greta se voulait aussi rassurante c’est parce qu’elle connaissait plutôt bien Emery, ou du moins, elle la connaissait bien plus depuis son arrivée à Brisbane. Emery était l’une des nombreuses connaissances de Carmine puisqu’elle travaillait elle aussi dans le monde du mannequinat, d’après ses dires. Greta se souvenait de cette adolescente qui traînait avec son grand frère et ses amis malgré son âge et qui semblait beaucoup trop à l’aise dans ce milieu. Certes, le métier voulait qu’elle ait confiance en elle mais la jeune femme avait toujours eu beaucoup de mal à décéler ne serait-ce qu’une once de sincérité dans son regard, Emery semblait fausse, intéréssée. Greta en venait parfois jusqu’à la trouver malsaine, en essayant de se convaincre qu’une fille de quatorze ans de moins que Carmine ne pouvait réellement avoir de mauvaise influence sur son frère. A l’époque de son passage à Londres pour sa “carrière”, la petite blonde ne semblait même pas majeure, même si Greta avait appris par la suite qu’elle en avait déjà dix-neuf. Lorsqu’elle l’avait recroisée à Brisbane, c’était avec un sourire dont elle avait essayé de masquer l’hypocrisie que Greta l’avait saluée, pouvant difficilement l’ignorer. Il fallait dire que l’expatriée qu’elle était devenue ne pouvait pas non plus refuser un peu de lien social, peu importe l’interlocuteur. Puis, à force de rencontres et de discussions, Emery était devenue son seul vrai contact, sa seule vraie amie dans cette immense ville qui lui était étrangère. La voir ici, déboussolée, le maquillage ayant coulé sur ses yeux, Greta réalisait qu’elle était probablement elle aussi devenue un des piliers de la vie chaotique d’Emery, comme avait peut-être pu l’être son grand frère à l’époque.

Spoiler:



i am unwritten
can't read my mind, i'm undefined. i'm just beginning, the pen's in my hand, ending unplanned. staring at the blank page before you, open up the dirty window, let the sun illuminate the words that you could not find. -byendlesslove


Dernière édition par Greta Moore le Mar 6 Sep 2022 - 12:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emery Dawson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans
SURNOM : em' en règle générale, mery christmas durant les fêtes
STATUT : célibataire, même si la présence de cesar commence à beaucoup remettre ce statut en question
MÉTIER : mannequin quand elle dégote des contrats, vendeuse au sex-shop l'aphrodite le reste du temps
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_inline_nv6wq1Yu5a1tyqbr9_250
POSTS : 332 POINTS : 290

TW IN RP : troubles alimentaires, drogues, sexualisation
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : obsédée par son apparence, déformation professionnelle ≈ vit une vie de rêve selon son instagram ≈ bricoleuse talentueuse ≈ oiseau matinal ≈ court, boxe, use les bancs de la salle de sport ≈ bénévole auprès de patients atteints d'alzheimer ≈ végétarienne ≈ son passif dans le mannequinat l'a amenée à coucher, poser pour des magazines érotiques et consommer de la drogue ≈ chantonne en permanence ≈ aspire à se marier à un bon parti pour arrêter de se soucier de la vie ≈ possède un cochon d'inde nommé hobbs.
RPs EN COURS : greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Chaos-fire

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo M2qz
Theory #1 + #2 (UA) + When you say the things you say they start a little spark, ignite this small but also highly flammable heart. I smell something burning ; We're melting down tonight

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Xbs0
Cemery #1 + (Vernissage) + Cemery #2 + Cemery #3 + Usually when things has gone this far, people tend to disappear. No one will surprise me unless you do. I can tell there's something goin' on, hours seems to disappear, everyone is leaving, I'm still with you

Oliver + Greta + Billie + Jules + Darcy +
RPs TERMINÉS : Theory #1 + Cemery #1 + Jina + Aleisha + Hunter +

Abandonnés: Scarlett +
AVATAR : skyler samuels
CRÉDITS : (avatar) tearsflight (gifs) cindygifs
DC : sergio le père-du et albane la banane
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42800-emery-no-keys-to-the-kingdom-of-control https://www.30yearsstillyoung.com/t42886-emery-honey-lover-what-would-i-do-without-you https://www.30yearsstillyoung.com/t43122-emery-dawson#2170574

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Empty
Message(#) Sujet: Re: greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo EmptySam 13 Aoû 2022 - 5:17


i'm a creep

Hands are sweaty, my heart beats heavy. There's something out there. I swear, I'm not ready. And I don't really know where to go from here. The sound's getting louder, the floor starts shaking. Everybody's feeling it. Why can't I feel it, no? Why can't I just let it go?

Sa carrière de mannequinat était au point mort. C’était un fait indéniable. Cela faisait des semaines maintenant qu’elle essuyait les refus durant les castings ou l’absence de réponse. Mais Emery ne savait pas en démordre, alors elle avait opté pour la seconde option : celle de se faire voir. Sa soudaine hyperactivité sur les réseaux sociaux n’était pas innocente, non. Poster ses derniers shoots trop chers payés, des tbt datant d’il y a trop longtemps avec des personnes importantes, s’inventer une vie enviable. Un beau tissu de mensonge pourtant tellement convainquant que cela avait suffit à l’inviter à l’une de ces soirées de débauche influentes. Un gosse de riche de passage à Brisbane qui avait souhaité organiser une fête dans la villa parentale, le genre de baraque où tout avait été pensé pour être dans l’excès. Ce n’était pas son milieu et malgré tout, la blonde avait fait ce qu’elle savait faire de mieux : s’intégrer. Elle avait suivi le mouvement, revêtu son masque rempli d’assurance à peine le pas de la porte passé. Dans sa robe rouge trop moulante, trop décolletée, perchée sur ses hauts talons, elle s’était efforcée de faire tourner les têtes jusqu’à se mêler au groupe qu’elle jugeait avoir le plus de potentiel. Ce n’était pas si difficile à faire ; il suffisait de les imiter. Trinquer avec leurs flutes de champagne, rire à leurs blagues, papillonner des yeux et prétendre être impressionnée par leur argent, poser la bouche en cœur quand les clichés se prenaient. Cette Emery là, elle oubliait qui elle était en échange d’attention, ignorait l’envie de faire une clé de bras à chaque main qu’elle sentait se poser sur sa taille, optait pour la carte de la jolie blonde inaccessible plutôt que de repousser fermement les avances. Elle ne disait non à rien cette poupée, se comportait comme si elle était dans son élément avec ceux qui deviendraient ses meilleurs amis. Elle mentait jusqu’à devenir désirable, saisissait la perche pour chaque opportunité qu’elle pouvait apercevoir, ajoutait les noms sur les réseaux sociaux et promettait de rappeler. La soirée s’était poursuivie jusque dans le jacuzzi, où les vêtements étaient tombés pour profiter des bulles en continuant de jouer aux cool kids. L’alcool avait été remplacé par la cocaïne qu’elle avait prise avec assurance, sachant un peu trop bien ce qu’elle faisait. Puis, cela avait été le début de la débandade. Alors que les couples se formaient, que les corps s’épuisaient et que les sources d’amusement devenaient de plus en plus répréhensibles, Emery n’avait plus réussi à tenir son rôle. Elle avait disparu discrètement, avait fini la tête dans les toilettes à cause des excès. Elle ne s’était plus sentie vraiment séduisante subitement, mais plus comme un déchet humain ivre au nez poudré. Non, elle ne s’amusait plus du tout. Le dégoût d’elle-même avait pris le dessus quand elle avait commandé un uber bien trop cher afin de préserver les apparences.
Sauf que ce n’était pas chez elle qu’elle était rentrée. Elle ne voulait pas être seule, pas ce soir. Pas alors que le sentiment de solitude l’étouffait aussi puissamment. Il n’y avait qu’une seule personne au monde vers qui elle se sentait capable de se tourner, à qui elle n’aurait pas à mentir. C’était un peu irréfléchi, certainement pas raisonnable. La Em du milieu de la nuit n’avait plus rien à voir avec celle du début de soirée, avec ses boucles tombantes, ses yeux rougis, son rouge à lèvre vif estompé, sa robe qui lui collait désagréablement au corps à cause de ses sous-vêtements humides, le goût de l’alcool dans la bouche et les narines douloureuses. Quand la porte s’ouvrit sur Greta, elle se contenta de secouer lentement la tête. Non, elle ne savait pas quelle heure il était. Juste que c’était réconfortant d’enfin être avec une personne qui s’intéressait à elle pour les bonnes raisons. La Dawson se laissa faire comme une poupée de chiffon, se laissa entraîner jusqu’à cette cuisine. C’était calme, si calme. « Y a pas grand-chose à raconter. » finit-elle par souffler, yeux baissés sur ses mains parfaitement manucurées qui s’emmêlaient entre elles. Elle avait encore envie de vomir, mais elle savait que ce n’était pas la faute à l’alcool qui avait totalement été évacué de son corps déjà. « T’as déjà eu l’impression d’être un échec ? » De ne jamais rien réussir, d’être incapable d’atteindre les buts qu’elle se fixait, peu importe combien elle essayait ? Parce que s’il ne restait rien de ses rêves et de ses aspirations, cela voulait vraiment dire qu’elle n’avait rien de spécial. Qu’elle ne méritait juste pas l’attention qui lui était offerte. « J’sais pas ce qu’il faut que je fasse de plus. » Elle sentit les larmes lui grimper aux yeux mais les réfréna, enfonçant ses ongles dans sa paume. Hors de question de pleurer. Pas vu la merde que cela avait été de mettre ces faux cils. Bon dieu ce qu’elle haïssait les faux cils.

@Greta Moore


 
© GASMASK



never gonna learn
How many times do I have to learn my lesson, before I learn my lesson ? No, somebody help me, please tell me that I'm dreaming. I keep repeating my actions expecting different reactions but the same thing keeps on happening • sheepirl.
Revenir en haut Aller en bas
Greta Moore
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo 1D7aXtN
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33
SURNOM : G.
STATUT : single - forever please
MÉTIER : romancière wannabe, too busy writing #9
LOGEMENT : un loft luxueux à l'image de sa famille à Spring Hill
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_inline_o26zjoxKdb1rifr4k_500
POSTS : 413 POINTS : 1045

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : made in England • being rich doesn't make you happier • would you mind reading my first lines and tell me what you think about it ?
RPs EN COURS : [14/15] -
AlfieCalebJulietSergioRhett #2ClaireCarmine #1Théodore #1

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_mumro5YtpI1qf2zyko1_250
Mallen (ua #1) • we just friends, just friends. when you say my name so casual, touch my hand, i stop and play it cool like i'm not into you
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_inline_prfgub82hl1sdslao_1280
Maze #1 #2 • No one could ever see me, seems you're the only one who knows what it's like to be me. Someone to face the day with, make it through all the rest with someone i'll always laugh with even at my worst, i'm best with you
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo4_250
Grisy • Leave it til the guilt consumes, i found you in the nearest room. All our friends were unaware, most had just passed out downstairs. To think I'd hoped you'd be okay, now can't think of what to say
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_np8b0zDqog1r26xavo4_250
Grendy • uc
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_inline_pg5ksfYLob1v1d82y_540
Emery • Lost and insecure, you found me, you found me. Lyin' on the floor surrounded, surrounded, just a little late, you found me, you found me

RPs EN ATTENTE :
Isaac > Lucas #2 > Cade > Andrew

RPs TERMINÉS : Rhett #1Lucas #1


TheoCaTa


AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : avatar : cranberry / gifs : eternal roleplay (sign+profil), lcrnasgifs/zigglerscesaro/may0osh/truelove-crackship (profil)
DC : nope
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45510-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid?highlight=greta https://www.30yearsstillyoung.com/t45552-greta-o-and-i-don-t-want-the-world-to-see-me https://www.30yearsstillyoung.com/t45732-greta-moore

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Empty
Message(#) Sujet: Re: greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo EmptyMer 17 Aoû 2022 - 5:40


Comme toujours, Greta ne savait pas quoi faire dans ces moments-là et tentait tant bien que mal de jouer un rôle d’adulte responsable. L’auteure qui avait normalement pour habitude de se faire servir et chouchouter avait développé un instinct presque maternel en présence d’Emery. Il était évident que depuis son arrivée à Brisbane et malgré cette vie qu’elle adorait, quelque chose lui manquait, et aider cette jeune fille paumée l’aidait à se sentir un peu plus chez elle. Bien sûr, Greta s’était naturellement proposée comme confidente, amie et bouée de secours sans penser à son propre intérêt mais le fait était que les filles se complétaient sans même le réaliser. « T’as déjà eu l’impression d’être un échec ? » Emery se tenait là, le visage maculé du maquillage qu’elle avait probablement utilisé comme un masque pour cacher sa vraie nature et sa douleur lors de cette soirée. Une chose était sûre, sa jeune amie n’était pas dans son état normal et il était difficile de ne pas froncer les sourcils devant ses reniflements incessants. Ignorant l’abus d’alcool et de drogue, Greta se tenait assez proche d’Emery pour lui montrer son soutien mais assez éloignée pour la laisser reprendre ses esprits. « T’as 24 ans Em’. Tu peux devenir qui tu veux et t’as tout le temps de merder en chemin. » Il était tout de même parfois difficile de trouver les mots et malgré sa passion pour l’écriture, Greta devait parfois admettre que les actions parlaient bien plus. Elle aussi avait merdé et comment savoir où elle en serait sans la notoriété de ses parents ? Certes, l’écriture était quelque chose qui lui était rapidement venu mais cela faisait trois années que Greta doutait de pouvoir sortir un second best-seller juste grâce à sa plume. Emery avait peut-être eu moins de chance et la jeune femme se souvenait avoir elle-même longuement douté avant de trouver sa voix, une voix sans cesse remise en question depuis son arrivée. « Déjà t’es rentrée ici et j’imagine que t’as pris un Uber ? C’est un comportement responsable, c’est déjà positif non ? » Greta avait soupiré car elle refusait de minimiser ce que ressentait Emery mais c’est probablement l’impression qu’elle donnait en insinuant presque que la seule chose dont elle pouvait être fière ce soir était d’avoir pris un uber. « Tiens, d’ailleurs. » L’auteure lui avait glissé un billet pour couvrir la course qui l’avait amenée chez elle dans la coque de son téléphone. En un regard, Greta lui avait fait comprendre qu’il n’était pas la peine d’essayer de refuser. « Ça aurait pu être pire, non ? Tu aurais pu tomber dans la soirée d’une secte avec rituel sacrificiel, quelque chose du genre ! » avait-elle tenté pour détendre l’atmosphère en lui tendant une cuillère à soupe qui allait former un parfait duo avec le pot de Ben&Jerry’s vegan que Greta avait sorti du congélateur. « J’sais pas ce qu’il faut que je fasse de plus. » Les yeux d’Emery brillaient et la panique de Greta s’intensifiait, il fallait absolument qu’elle reprenne le contrôle de la situation et qu’elle remette son amie sur pieds. « Je peux toujours essayer de téléphoner à mes parents, ils connaissent peut-être quelqu’un qui aurait un contrat pour toi. Le mannequinat c’est toujours ton truc ? »  Il était difficile de savoir où se situait Emery d’un jour à l’autre et si Greta connaissait son activité de vendeuse en sex-shop, elle s’était arrêtée à sa volonté de poursuivre une carrière de mannequin. C’était après tout de cette façon qu’elle avait connu la jeune femme.



i am unwritten
can't read my mind, i'm undefined. i'm just beginning, the pen's in my hand, ending unplanned. staring at the blank page before you, open up the dirty window, let the sun illuminate the words that you could not find. -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Emery Dawson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans
SURNOM : em' en règle générale, mery christmas durant les fêtes
STATUT : célibataire, même si la présence de cesar commence à beaucoup remettre ce statut en question
MÉTIER : mannequin quand elle dégote des contrats, vendeuse au sex-shop l'aphrodite le reste du temps
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_inline_nv6wq1Yu5a1tyqbr9_250
POSTS : 332 POINTS : 290

TW IN RP : troubles alimentaires, drogues, sexualisation
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : obsédée par son apparence, déformation professionnelle ≈ vit une vie de rêve selon son instagram ≈ bricoleuse talentueuse ≈ oiseau matinal ≈ court, boxe, use les bancs de la salle de sport ≈ bénévole auprès de patients atteints d'alzheimer ≈ végétarienne ≈ son passif dans le mannequinat l'a amenée à coucher, poser pour des magazines érotiques et consommer de la drogue ≈ chantonne en permanence ≈ aspire à se marier à un bon parti pour arrêter de se soucier de la vie ≈ possède un cochon d'inde nommé hobbs.
RPs EN COURS : greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Chaos-fire

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo M2qz
Theory #1 + #2 (UA) + When you say the things you say they start a little spark, ignite this small but also highly flammable heart. I smell something burning ; We're melting down tonight

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Xbs0
Cemery #1 + (Vernissage) + Cemery #2 + Cemery #3 + Usually when things has gone this far, people tend to disappear. No one will surprise me unless you do. I can tell there's something goin' on, hours seems to disappear, everyone is leaving, I'm still with you

Oliver + Greta + Billie + Jules + Darcy +
RPs TERMINÉS : Theory #1 + Cemery #1 + Jina + Aleisha + Hunter +

Abandonnés: Scarlett +
AVATAR : skyler samuels
CRÉDITS : (avatar) tearsflight (gifs) cindygifs
DC : sergio le père-du et albane la banane
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42800-emery-no-keys-to-the-kingdom-of-control https://www.30yearsstillyoung.com/t42886-emery-honey-lover-what-would-i-do-without-you https://www.30yearsstillyoung.com/t43122-emery-dawson#2170574

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Empty
Message(#) Sujet: Re: greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo EmptyJeu 25 Aoû 2022 - 5:26


i'm a creep

Hands are sweaty, my heart beats heavy. There's something out there. I swear, I'm not ready. And I don't really know where to go from here. The sound's getting louder, the floor starts shaking. Everybody's feeling it. Why can't I feel it, no? Why can't I just let it go?

Elle se sentait incroyablement pathétique Emery, une fois sa façade d’assurance disparue. Elle n’aimait pas être si vulnérable et pourtant, elle n’avait pas pu s’en empêcher. Pas ce soir. Personne ne lui avait mis le couteau sous la gorge pour aller à cette soirée et se comporter comment elle l’avait fait, mais elle se sentait revenue au point de départ, sa fierté abandonnée dans cette villa luxueuse. Ça n’avait servi à rien. On se souviendrait d’elle comme une personne qu’elle n’était pas ; comme une jolie poupée dont on fait ce qu’on veut mais dont on se rappelle à peine le nom tant la personnalité ne s’est pas démarquée. Dans un sens, c’était ce qu’elle demandait la blondinette, à n’être qu’une jolie photo. Tant qu’on la payait pour offrir son sourire. C’était juste bien plus compliqué que cela n’en avait l’air et jusqu’ici, tout lui laissait penser qu’elle n’était même pas capable de faire ça. Les paroles de Greta la déprimèrent encore davantage, la firent baisser la tête. Elle avait 24 ans oui, et pour n’importe quel type de carrière, ce serait le début. Mais dans le mannequinat, c’était le début de la fin. Cela faisait tellement d’années qu’elle s’accrochait à ses rêves de mannequinat que si elle devait être honnête, elle ne saurait même pas dire qui elle était, ou encore ce qu’elle voulait être sans cela. « Et si je pouvais pas devenir ce que je veux être ? » Car c’était ça, le principal problème, n’est-ce pas ? Ce choix de carrière l’avait habituée à la faire se planter, à subir les échecs et les refus. Elle s’était toujours dit que la prochaine fois serait sa chance. Mais combien d’opportunités faudrait-il ? La Dawson essuya un reniflement, un qui se voulait à la fois sarcastique et qui accusait encore la présence de poudre lorsque Greta lui parla de la manière dont elle était arrivée ici. « Ouais, j’avais pas ma Lamborghini garée dehors… » Elle avait pris un Uber parce que c’était ça ou rentrer avec quelqu’un en qui elle n’aurait pas du tout confiance. La sensation du billet lui fit baisser les yeux, et elle fut tentée de rétorquer, fronçant les sourcils. Ça ressemblait à de la pitié pure et dure, tout ce qu’elle refusait. Puis, son esprit embrumé se rappela du montant de la course. C’était hors de prix, bien au-delà de ce qu’elle pouvait vraiment se permettre. « Merci. » glissa-t-elle finalement, tentant d’ignorer son ego heurté. C’est vrai, tout aurait pu être pire. Elle était en sécurité, elle avait passé la soirée dans un lieu hors de son atteinte à boire du champagne, manger des petits fours, occuper un jacuzzi et se rapprocher de gens importants. Il ne lui était rien arrivé de si terrible, non. « Ouais, t’as probablement raison. C’était une soirée où la plupart des types demandent le consentement avant de faire quoique ce soit. Je crois. » Elle repensait aux bras autour de sa taille, aux mains trop proches de son fessier. Elle pensa à Cesar et cela ne fit que la miner davantage. Elle était fatiguée d’essayer, Emery. D’être une nobody parmi ces gens à qui tout était donné. C’est vrai qu’elle pourrait demander des faveurs, faire les yeux doux. « C’est mon truc, oui. Mais visiblement, y a personne pour s’intéresser à ce que je veux. J’aimerais le mériter, qu’on m’engage parce qu’on pense que je fais l’affaire. Pas par compassion. » C’était ironique ; elle avait accepté des contrats obtenus juste parce qu’elle était passée sous le bureau mais faisait la difficile quand on proposait de passer des coups de fil. « J’dois vraiment faire de la peine. » Un constat qui lui piqua l’ego, encore, qu’elle étouffa en plongeant sa cuillère dans le pot de Ben&Jerry’s, ignorant le nombre de calories qu’elle s’acharnerait à brûler dès le lendemain. « Je t’envie, tu sais ? D’avoir une famille comme la tienne. » Riche. Soudée en apparences. Qui connaît du monde. Ces gens qui pouvaient se permettre de se planter dans la vie encore et encore sans qu’il n’y ait de conséquences.

@Greta Moore


 
© GASMASK



never gonna learn
How many times do I have to learn my lesson, before I learn my lesson ? No, somebody help me, please tell me that I'm dreaming. I keep repeating my actions expecting different reactions but the same thing keeps on happening • sheepirl.
Revenir en haut Aller en bas
Greta Moore
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo 1D7aXtN
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33
SURNOM : G.
STATUT : single - forever please
MÉTIER : romancière wannabe, too busy writing #9
LOGEMENT : un loft luxueux à l'image de sa famille à Spring Hill
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_inline_o26zjoxKdb1rifr4k_500
POSTS : 413 POINTS : 1045

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : made in England • being rich doesn't make you happier • would you mind reading my first lines and tell me what you think about it ?
RPs EN COURS : [14/15] -
AlfieCalebJulietSergioRhett #2ClaireCarmine #1Théodore #1

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_mumro5YtpI1qf2zyko1_250
Mallen (ua #1) • we just friends, just friends. when you say my name so casual, touch my hand, i stop and play it cool like i'm not into you
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_inline_prfgub82hl1sdslao_1280
Maze #1 #2 • No one could ever see me, seems you're the only one who knows what it's like to be me. Someone to face the day with, make it through all the rest with someone i'll always laugh with even at my worst, i'm best with you
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo4_250
Grisy • Leave it til the guilt consumes, i found you in the nearest room. All our friends were unaware, most had just passed out downstairs. To think I'd hoped you'd be okay, now can't think of what to say
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_np8b0zDqog1r26xavo4_250
Grendy • uc
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_inline_pg5ksfYLob1v1d82y_540
Emery • Lost and insecure, you found me, you found me. Lyin' on the floor surrounded, surrounded, just a little late, you found me, you found me

RPs EN ATTENTE :
Isaac > Lucas #2 > Cade > Andrew

RPs TERMINÉS : Rhett #1Lucas #1


TheoCaTa


AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : avatar : cranberry / gifs : eternal roleplay (sign+profil), lcrnasgifs/zigglerscesaro/may0osh/truelove-crackship (profil)
DC : nope
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45510-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid?highlight=greta https://www.30yearsstillyoung.com/t45552-greta-o-and-i-don-t-want-the-world-to-see-me https://www.30yearsstillyoung.com/t45732-greta-moore

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Empty
Message(#) Sujet: Re: greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo EmptySam 27 Aoû 2022 - 5:49


Emery se tenait là, dévorant une glace sans même l’apprécier et c’était probablement une métaphore insolite de sa vie. « Et si je pouvais pas devenir ce que je veux être ? » Greta n’avait pu que soupirer et lever les yeux au ciel quand son amie doutait de pouvoir mener la vie qu’elle souhaitait. « J’ai pas envie que tu t’infliges ça et que tu te vois comme une ratée, Em’. T’es un bijou, un putain de diamant brut ! Si les gens ne s’en rendent pas compte maintenant, laisse toi le temps. » Comme une tata un peu dépassée, la jeune femme tentait de trouver les mots et d’être un remède plus efficace qu’un énorme pot de Ben&Jerry’s. Les yeux éteints d’Emery prouvaient que ses tentatives étaient toutes ratées et l’auteure avait toutes les peines du monde à trouver l’utilité d’une discussion avec une jeune mannequin bourrée d’ambition mais complètement désabusée et sous coke. « Ouais, j’avais pas ma Lamborghini garée dehors… »  Le sarcasme d’Emery était parfois difficile à comprendre ou même à accepter et c’est probablement ce qui avait rendu les rapports entre l’auteure et la mannequin difficiles dès leur première rencontre. C’était sa façon de s’exprimer, encore jeune et maladroite. Greta essayait de se convaincre que cela ne relevait pas d’un manque de respect et d’une réelle insolence mais bel et bien d’une simple tentative d’humour. La jeune femme était consciente d’avoir dépassé une certaine ligne en lui tendant ce billet qu’Emery avait jaugé avec un air tantôt soulagé, tantôt agacé. Visiblement, les seuls arguments de Greta pour tenter de minimiser la situation n’étaient pas parvenus à rendre l’atmosphère moins pesante. L’idée même d’une Emery prisonnière des griffes de jeunes sous tout un tas de drogue la faisait frissonner. « J’dois vraiment faire de la peine. »  Cette gamine avait le don de la mettre en colère et de la faire s’énerver comme personne. Retenant un grognement, Greta avait mimé un étranglement à la place. « Je ne sais plus quoi te dire, quoique je dise tu ne changeras pas d’avis. Je pourrais t’en sortir des dossiers sur le métier, sur ce monde. Je suis sûre que tu continuerais à te dire que ta vie est ruinée sans contrat. » Greta était lassée. Pas de la discussion car elle était présente pour elle et aurait pu l’écouter durant des heures mais elle était lassée de voir la petite blonde se gâcher l’existence avec des pensées préconçues. Loin d’elle l’idée de briser les rêves d’Emery et de dénigrer un métier qui n’avait pas que de mauvais côtés, elle l’espérait, puisque c’était celui qu’exerçait son frère. Mais son but était que son amie arrête de se convaincre qu’elle était une ratée sans un contrat alors que cela pourrait lui permettre d’explorer tout un tas d’horizons.

« Je t’envie, tu sais ? D’avoir une famille comme la tienne. » Cette dernière phrase était venue remettre en cause toute la bienveillance dont elle essayait de faire preuve depuis le réveil bien trop matinal qu’Emery lui avait infligé. Emery avait vingt-quatre ans mais restait encore une gamine, envieuse d’un monde dont elle n’avait vu que les contours, envieuse de tout ce que Greta avait tenté de fuir. « Parce que tu crois que la vie est plus belle quand tout te tombe tout chaud dans le bec ? Que je suis la fille la plus heureuse du monde parce que je suis une putain de Sighbury ? Sérieux, c’est plutôt le pire des fardeaux. » Greta s’était levée pour faire immédiatement redescendre la pression qui venait de bouillir en elle sans qu’elle ne puisse la contrôler. Emery venait de frapper un point sensible et l’obligeait à crier haut et fort qu’elle était une Sighbury et non pas une Moore, l’obligeait à se rappeler que son amie était une amie de trop dans la confidence. La conversation était vaine entre une Emery désirant plus que tout la vie que Greta avait refusée. Difficile pour l’auteure de trouver les mots justes alors qu’une carrière de mannequin lui était destinée alors même qu’elle n’était encore qu’un projet pour ses parents. Comment réussir à apaiser les craintes et les désillusions de quelqu'un lorsqu'on aurait pu représenter tout ce dont elle rêvait ? Malgré le comble de la situation, Greta n'arrivait pas à culpabiliser d'avoir refusé tout ce à quoi Emery aspirait. « Pardon, je voulais pas m’emporter. Je voudrais tellement que tu prennes soin de toi, pas que de ton physique, mais de ça. » avait-elle poursuivi en pointant son index sur le front d’Emery, tentant de lui arracher ne serait-ce qu’un infime sourire. Alors qu’elle fixait le regard triste d’Emery, Greta s’imaginait le poids qu’elle avait dû être pour Carmine en tant que petite sœur insatisfaite de sa vie. La relation qu’elle avait construite avec Emery l’amenait forcément à faire le parallèle avec celle qu’elle avait avec son grand frère. S’était-il senti aussi démuni lorsque Greta lui exprimait son mal-être, son sentiment de ne pas appartenir à ce milieu ou même à cette famille ? Comment avait-il trouvé les mots lorsque son sourire avait disparu et que ses rêves semblaient inatteignables ? Carmine avait su la convaincre que son livre était sa réussite, à elle seule, non pas le coup d’un pistonnage évident. Peu désireuse de ramener le sujet sur sa personne, Greta n’avait pu se retenir. « Tu sais quoi ? Carmine me manque terriblement. » avait-elle avoué dans un soupir, persuadé que lui saurait quoi dire.

@Emery Dawson



i am unwritten
can't read my mind, i'm undefined. i'm just beginning, the pen's in my hand, ending unplanned. staring at the blank page before you, open up the dirty window, let the sun illuminate the words that you could not find. -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Emery Dawson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans
SURNOM : em' en règle générale, mery christmas durant les fêtes
STATUT : célibataire, même si la présence de cesar commence à beaucoup remettre ce statut en question
MÉTIER : mannequin quand elle dégote des contrats, vendeuse au sex-shop l'aphrodite le reste du temps
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_inline_nv6wq1Yu5a1tyqbr9_250
POSTS : 332 POINTS : 290

TW IN RP : troubles alimentaires, drogues, sexualisation
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : obsédée par son apparence, déformation professionnelle ≈ vit une vie de rêve selon son instagram ≈ bricoleuse talentueuse ≈ oiseau matinal ≈ court, boxe, use les bancs de la salle de sport ≈ bénévole auprès de patients atteints d'alzheimer ≈ végétarienne ≈ son passif dans le mannequinat l'a amenée à coucher, poser pour des magazines érotiques et consommer de la drogue ≈ chantonne en permanence ≈ aspire à se marier à un bon parti pour arrêter de se soucier de la vie ≈ possède un cochon d'inde nommé hobbs.
RPs EN COURS : greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Chaos-fire

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo M2qz
Theory #1 + #2 (UA) + When you say the things you say they start a little spark, ignite this small but also highly flammable heart. I smell something burning ; We're melting down tonight

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Xbs0
Cemery #1 + (Vernissage) + Cemery #2 + Cemery #3 + Usually when things has gone this far, people tend to disappear. No one will surprise me unless you do. I can tell there's something goin' on, hours seems to disappear, everyone is leaving, I'm still with you

Oliver + Greta + Billie + Jules + Darcy +
RPs TERMINÉS : Theory #1 + Cemery #1 + Jina + Aleisha + Hunter +

Abandonnés: Scarlett +
AVATAR : skyler samuels
CRÉDITS : (avatar) tearsflight (gifs) cindygifs
DC : sergio le père-du et albane la banane
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42800-emery-no-keys-to-the-kingdom-of-control https://www.30yearsstillyoung.com/t42886-emery-honey-lover-what-would-i-do-without-you https://www.30yearsstillyoung.com/t43122-emery-dawson#2170574

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Empty
Message(#) Sujet: Re: greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo EmptyDim 4 Sep 2022 - 17:11


i'm a creep

Hands are sweaty, my heart beats heavy. There's something out there. I swear, I'm not ready. And I don't really know where to go from here. The sound's getting louder, the floor starts shaking. Everybody's feeling it. Why can't I feel it, no? Why can't I just let it go?

Cela faisait tellement d’années que Emery était à la dérive qu’elle ne se souvenait plus de ce que cela faisait de se sentir à sa place, en sécurité, aimée. Même si au fil des années elle avait réussi à se garder entourée, elle pouvait compter sur les doigts d’une main les personnes qui tenaient sincèrement à elle et à son bien-être. Son estime d’elle-même semblait être en résidence permanente au quatrième sous-sol, au point que les mots de Greta glissèrent sur elle sans qu’elle ne les entende vraiment. Si elle était un diamant brut, alors elle devait avoir un défaut notable pour que personne ne la remarque. Quant au temps qu’elle avait devant elle, c’était bien le souci ; elle n’en avait pas tant que ça. Il y aurait toujours plus jeune, plus belle qu’elle, et son projet j’était pas de poser pour une gamme de produits seniors. « C’est gentil d’essayer. » répondit-elle dans un soupir absolument pas convaincu en avalant une nouvelle cuillère de glace. Hop, 30 calories de plus. Le goût de la défaite écrasante. En même temps, à quoi s’attendait-elle en allant là-bas ? A ce qu’on lui déroule le tapis rouge, qu’on la remarque, qu’elle soit quelqu’un ? Elle avait tellement joué le jeu de la jolie poupée qu’elle n’était pas en droit de s’offusquer de n’être perçue qu’ainsi. Non, la blondinette était plutôt le genre à s’étouffer sur le prix du Uber qu’elle avait pris pour rentrer, et à être incapable de se retrouver seule de peur de vraiment perdre les pédales. Au final, la dépense était en grande partie amortie grâce à de la charité, car de toute évidence, Em ne pouvait pas se financer le mode de vie qu’elle désirerait au quotidien. Elle ne pouvait pas expliquer pourquoi cela lui tenait tant à cœur, juste être témoin de l’agacement profond de G. La question naquit dans un coin de son cerveau, à se demander combien de temps elle resterait elle aussi. « J’sais pas si ma vie sera ruinée sans contrat, mais moi, je le serai certainement. C’est pas vendre des godes et des menottes qui va me permettre de m’acheter un appart’. Tant qu’à faire des photos pour rien, j’devrais me mettre à OnlyFan. » Au moins, elle toucherait directement l’argent. Pas comme pour ces magazines érotiques pour lesquels elle avait reçu un misérable cachet il y a quelques années.

Le problème, c’est qu’Em n’avait pas de filet de sécurité. Si elle devait tomber maintenant, la chute serait vraiment douloureuse. Il n’y aurait personne pour l’aider, pour lui faire se dire qu’elle serait soutenue quoiqu’il advienne. Elle ne pourrait pas s’excuser de penser que Greta avait de la chance, même si la voir bondir décontenança quelques peu la cadette. C’était le souci à venir de deux mondes différents, elles ne se comprendraient probablement pas. « J’dis pas que tu es heureuse, tes parents ont l’air de craindre. Mais t’aurais pu faire ce que tu voulais. » Elle aurait eu l’argent, la sécurité financière. Elle aurait même pu se la couler douce pour le restant de ses jours, si elle le voulait. Greta, elle pouvait être qui elle voulait, changer de nom comme bon lui semblait si cela pouvait être plus simple. Dans son état amorphe, Em ne parvenait même pas à ressentir la moindre culpabilité pour ses dires, enfoncée dans cette désagréable spirale d’apitoiement. Elle ne voulait pas la fâcher, devait malgré tout ressembler à un chiot qu’on aurait oublié dehors sous la pluie. C’est vrai, elle devrait prendre soin d’elle, arrêter de se lancer dans tous ces trucs qui la foutaient en l’air psychologiquement parlant. Mais son physique était l’unique chose qu’elle pouvait contrôler. « J’suis pas sûre de savoir faire. » Survivre, se démerder seule, c’était dans ses cordes. S’aider elle-même, pas du tout. La mention de Carmine lui donna l’impression de voyager loin, très loin dans le temps, au point de lui arracher un soupir à elle aussi. Elle avait aucune idée de ce qu’elle faisait quand elle avait rencontré Carmine, s’était cachée derrière son masque et ses mensonges. Le pire étant que ça avait fonctionné, qu’il lui avait permis de se cacher derrière lui sans jamais lui faire de l’ombre. Elle en avait joué à l’époque, avait fait des pieds et des mains pour montrer qu’elle était digne de son intérêt. Certains trucs plus calculés que d’autres. « Il me manque aussi. Mais j’retournerais pas à Londres même si je pouvais. » Il y avait trop de mauvais souvenirs, de choses qu’elle n’aurait jamais dû faire. Dans un geste mollasson, elle se redressa pour tirer le bras de G et l’inciter à venir de réinstaller sur le canapé. Juste pour que la Dawson puisse poser la tête sur son épaule, sa manière à elle de chercher un contact réconfortant. « J’devrais te présenter mon cousin. Je suis sûre qu’il te plairait, et tu ferais partie de la famille comme ça. » Quand bien même elle avait déjà l’impression de se reposer sur Greta comme une grande sœur.

@Greta Moore


 
© GASMASK



never gonna learn
How many times do I have to learn my lesson, before I learn my lesson ? No, somebody help me, please tell me that I'm dreaming. I keep repeating my actions expecting different reactions but the same thing keeps on happening • sheepirl.
Revenir en haut Aller en bas
Greta Moore
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo 1D7aXtN
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33
SURNOM : G.
STATUT : single - forever please
MÉTIER : romancière wannabe, too busy writing #9
LOGEMENT : un loft luxueux à l'image de sa famille à Spring Hill
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_inline_o26zjoxKdb1rifr4k_500
POSTS : 413 POINTS : 1045

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : made in England • being rich doesn't make you happier • would you mind reading my first lines and tell me what you think about it ?
RPs EN COURS : [14/15] -
AlfieCalebJulietSergioRhett #2ClaireCarmine #1Théodore #1

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_mumro5YtpI1qf2zyko1_250
Mallen (ua #1) • we just friends, just friends. when you say my name so casual, touch my hand, i stop and play it cool like i'm not into you
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_inline_prfgub82hl1sdslao_1280
Maze #1 #2 • No one could ever see me, seems you're the only one who knows what it's like to be me. Someone to face the day with, make it through all the rest with someone i'll always laugh with even at my worst, i'm best with you
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo4_250
Grisy • Leave it til the guilt consumes, i found you in the nearest room. All our friends were unaware, most had just passed out downstairs. To think I'd hoped you'd be okay, now can't think of what to say
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_np8b0zDqog1r26xavo4_250
Grendy • uc
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_inline_pg5ksfYLob1v1d82y_540
Emery • Lost and insecure, you found me, you found me. Lyin' on the floor surrounded, surrounded, just a little late, you found me, you found me

RPs EN ATTENTE :
Isaac > Lucas #2 > Cade > Andrew

RPs TERMINÉS : Rhett #1Lucas #1


TheoCaTa


AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : avatar : cranberry / gifs : eternal roleplay (sign+profil), lcrnasgifs/zigglerscesaro/may0osh/truelove-crackship (profil)
DC : nope
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45510-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid?highlight=greta https://www.30yearsstillyoung.com/t45552-greta-o-and-i-don-t-want-the-world-to-see-me https://www.30yearsstillyoung.com/t45732-greta-moore

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Empty
Message(#) Sujet: Re: greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo EmptyMar 6 Sep 2022 - 13:11


Emery réagissait toujours à peu près de la même façon et Greta réussissait tout de même encore à s’étonner de son comportement. Après tout, si elle était venue frapper à sa porte au mieux en état d’ébriété, au pire complètement droguée, c’était que l’auteure demeurait pour elle une personne rassurante et vers qui elle savait qu’elle pouvait se tourner. Greta s’était éloignée du monde du mannequinat mais pas de ses fêtes et son alcool à volonté et elle avait appris une chose, c’était légèrement enivré que l’on était le plus honnête et c’est dans ces moments qu’on choisissait les personnes vers qui se diriger, celles qui comptaient vraiment. Alors pourquoi s’entêtait-elle à rejeter toutes les tentatives de Greta pour la rassurer ? L’auteure était visiblement bien plus douée pour coucher les mots sur du papier que pour les prononcer - et encore. « J’sais pas si ma vie sera ruinée sans contrat, mais moi, je le serai certainement. C’est pas vendre des godes et des menottes qui va me permettre de m’acheter un appart’. Tant qu’à faire des photos pour rien, j’devrais me mettre à OnlyFan. » Au moins, elle ne perdait pas son humour et Greta avait dissimulé un rire pour éviter de donner l’impression de juger les activités d’Emery. Elle aurait même pu s’adonner à une carrière d’actrice pornographique, son côté protecteur n’aurait pu que demander si elle se protégeait bien. « J’dis pas que tu es heureuse, tes parents ont l’air de craindre. Mais t’aurais pu faire ce que tu voulais. » L'auteure ne prendrait même pas le temps de défendre ses parents parce qu'Emery savait à peu près quel genre de personne ils étaient. Difficile de venir crier à Greta qu’elle était heureuse parce qu’elle ne savait pas elle-même dire si elle l’était. Elle se pavanait dans le luxe de son loft alors qu’elle avait voulu quitter Londres pour redémarrer ici et était une contradiction à elle seule. Mais Emery continuait avec un déferlement d’arguments sur le pourquoi du comment elle était ratée et que même prendre soin d’elle était trop compliquée pour elle. L’unique réaction possible à cette attitude était de soupirer. « On tourne en rond. Je te propose de faire jouer mes contacts, tu refuses. Je te demande d’envisager de te détourner du métier et tu parles d’une vie ruinée. »

Alors que l’évocation de Londres et de Carmine avait plongé Greta dans un profond sentiment de nostalgie, Emery avait repris. « J’devrais te présenter mon cousin. Je suis sûre qu’il te plairait, et tu ferais partie de la famille comme ça. » Finalement, la conversation était vaine et Emery avait intelligemment changé de discussion. « Ton cousin ? Oliver ? Pour quoi faire ? T’as oublié que mon unique souhait était de finir seule avec des chiens ? Les hommes ça craint. » Sauf peut-être un, mais Greta n’était pas encore bien sûre de vouloir se confier, pas encore sûre de la direction qu’elle prenait. Au final, malgré un best-seller et un porte-feuille bien rempli, la jeune femme était elle aussi un tantinet perdue. « Non mais sérieusement, j’ai écris un bouquin et puis quoi ? Il a probablement été acheté par des fans de mes parents ou pire, par des groupies de Carmine, alors tu sais… Je veux bien t’accorder que mes parents sont blindés et que ça aide, mais au final, tout ça, c’est à eux, et moi j’ai rien. » Pour appuyer ses propos, Greta avait désigné le sublime loft qui les accueillait d’un grand geste dramatique. De grandes baies vitrées avec vue sur la ville, des lustres dont le prix sautait aux yeux rien qu’en les regardant et des meubles bien trop design pour être pratiques. Elle n’avait pas eu son mot à dire, l’endroit était livré tel quel, mais elle avait depuis apporté quelques touches personnelles qui rendaient le lieu plus cosy. C’est sûrement ce côté cocooning qui avait ramené Emery sur le canapé et c’est en une toute petite attention qu’elle redevenait la petite fille dont Greta tentait tant bien que mal de prendre soin. La blondinette, la tête posée sur son épaule, semblait un peu plus accessible qu’auparavant et c’était peut-être tous les produits qui quittaient lentement son système. « Au moins, on est drôles et canons. Au lieu de caser ton cousin, t’en es où toi ? C’est peut-être ça qu’il te faut, une relation. Même si, je le dis, je le répète, l’amour ça craint. » Greta était loin d’être un exemple de réussite professionnelle ou sentimentale et cette discussion venait la faire soupirer elle aussi, réalisant que son loft lufuxueux était bien vide, que son premier livre avait déjà huit ans et que le prochain n’avançait pas, que sa rupture l’avait laissée incapable de se projeter en train de briser sa solitude.

@Emery Dawson



i am unwritten
can't read my mind, i'm undefined. i'm just beginning, the pen's in my hand, ending unplanned. staring at the blank page before you, open up the dirty window, let the sun illuminate the words that you could not find. -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Emery Dawson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans
SURNOM : em' en règle générale, mery christmas durant les fêtes
STATUT : célibataire, même si la présence de cesar commence à beaucoup remettre ce statut en question
MÉTIER : mannequin quand elle dégote des contrats, vendeuse au sex-shop l'aphrodite le reste du temps
greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Tumblr_inline_nv6wq1Yu5a1tyqbr9_250
POSTS : 332 POINTS : 290

TW IN RP : troubles alimentaires, drogues, sexualisation
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : obsédée par son apparence, déformation professionnelle ≈ vit une vie de rêve selon son instagram ≈ bricoleuse talentueuse ≈ oiseau matinal ≈ court, boxe, use les bancs de la salle de sport ≈ bénévole auprès de patients atteints d'alzheimer ≈ végétarienne ≈ son passif dans le mannequinat l'a amenée à coucher, poser pour des magazines érotiques et consommer de la drogue ≈ chantonne en permanence ≈ aspire à se marier à un bon parti pour arrêter de se soucier de la vie ≈ possède un cochon d'inde nommé hobbs.
RPs EN COURS : greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Chaos-fire

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo M2qz
Theory #1 + #2 (UA) + When you say the things you say they start a little spark, ignite this small but also highly flammable heart. I smell something burning ; We're melting down tonight

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Xbs0
Cemery #1 + (Vernissage) + Cemery #2 + Cemery #3 + Usually when things has gone this far, people tend to disappear. No one will surprise me unless you do. I can tell there's something goin' on, hours seems to disappear, everyone is leaving, I'm still with you

Oliver + Greta + Billie + Jules + Darcy +
RPs TERMINÉS : Theory #1 + Cemery #1 + Jina + Aleisha + Hunter +

Abandonnés: Scarlett +
AVATAR : skyler samuels
CRÉDITS : (avatar) tearsflight (gifs) cindygifs
DC : sergio le père-du et albane la banane
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42800-emery-no-keys-to-the-kingdom-of-control https://www.30yearsstillyoung.com/t42886-emery-honey-lover-what-would-i-do-without-you https://www.30yearsstillyoung.com/t43122-emery-dawson#2170574

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Empty
Message(#) Sujet: Re: greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo EmptyDim 18 Sep 2022 - 16:15


i'm a creep

Hands are sweaty, my heart beats heavy. There's something out there. I swear, I'm not ready. And I don't really know where to go from here. The sound's getting louder, the floor starts shaking. Everybody's feeling it. Why can't I feel it, no? Why can't I just let it go?

Le fait est que rien de ce que Greta aurait pu dire n’aurait réussi à atteindre la blondinette actuellement. Il n’y avait rien à faire d’autre qu’attendre que cet état de dépit lui passe et fasse, avec un peu de chance, place à un minimum d’estime d’elle-même. Emery se sentait d’autant plus pathétique qu’en plus d’être dans un état altéré, elle parvenait à se contredire elle-même. A quoi bon avoir une vie qui met des bâtons dans les roues quand elle assumait si bien ce rôle, toute seule comme une grande ? Elle ne savait même pas si Greta pourrait comprendre ce qui lui passait dans l’esprit, vu le monde qui les séparait. La Dawson ne voulait pas impliquer que son amie avait une vie sans problèmes, qu’elle devrait être heureuse ou quoique ce soit. Mais pour une fois dans son existence, la gamine aurait adoré que tout le travail lui soit mâché, qu’elle ait juste à profiter de ses privilèges. Elle releva un regard penaud sur Greta, culpabilisant d’autant plus de lui faire gaspiller son sommeil et son énergie pour l’écouter se plaindre. « Merci de vouloir aider. » Et ça au moins, c’était sincère. Parce que l’on ne pouvait pas dire qu’Em ait réussi l’exploit d’être entourée de personnes qui ne désiraient que son bien et son bonheur ces dernières années.
Dans un sens, c’était bien plus simple quand Carmine était là et que tout gravitait autour de lui. Le fils parfait des Sighbury, le rôle modèle pour Emery. Lui savait où il mettait les pieds, rendant facile le fait de se cacher dans son ombre. C’était bizarre comme pensée venant de deux femmes qui chérissaient leur indépendance. Ce qui était sûr, c’était qu’elle n’avait pas perdu au change en se rapprochant de Greta avec le temps. C’était une nana géniale, et même si la pensée de la caser avec Olly venait surtout d’un cerveau embrumé, l’idée pouvait se tenir. Si l’on excluait en effet le fait que G n’était pas disposée à ce genre d’union. De quoi faire légèrement pouffer la cadette. « J’ai pas de nanas trop cool à te proposer, désolée. Mais carrément partante pour t’accompagner dans un refuge. Pour les chiens hein, pas pour les hommes. » Em aurait bien aimé avoir Hobbs à cet instant précis, serrer sa boule de poils dans ses bras pour la faire redescendre un peu. A la place, elle avait le pot de glace qu’elle continuait de déguster en ignorant consciemment le fait qu’elle le paierait le lendemain. Ça faisait du bien de ne pas être la seule à se plaindre. Un dépit qu’elle écouta avec attention, partagée entre la résignation et la révolte. Ça leur faisait un point commun finalement, d’avoir leur travail vu par on ne sait trop qui, sans doute pas pour les bonnes raisons aussi. « J’comprends que ça puisse donner envie de changer de nom et de disparaître sur une île déserte. » Ce qui était ironiquement un peu le cas ici. A l’exception du fait que l’île qu’était l’Australie était loin d’être déserte, et que l’on ne pouvait pas dire que la nouvelle identité soit franchement secrète. Elle se retint de dire que personnellement, cela ne la dérangerait pas de squatter dans un tel loft sans avoir de loyer à payer. Non, à la place, Em préféra venir chercher un peu de douceur, se réfugiant contre G. Un élan de faiblesse qui n’était pas si familier chez elle mais qui faisait plus de bien qu’elle ne voudrait l’admettre. La Moore put sans doute sentir le rire silencieux de la cadette contre son épaule. Drôles et canons, ouais. L’une plus que l’autre à cette heure de la nuit. Un amusement qui quitta rapidement son système quand elle parla d’une relation. Pendant de longues secondes, la Dawson ne répondit plus, trop brutalement redescendue sur terre. Elle en avait une de relation, et elle avait potentiellement tout foutu en l’air. « Je voyais quelqu’un. Il m’a présenté comme sa copine pour… tenir un weirdo éloigné. J’ai balisé, on en a parlé, je lui ai dit que j’préférais qu’on n’officialise rien. Il m’a pas vraiment rappelée depuis. Donc ouais. L’amour ça craint. » Elle ne savait pas si c’était de l’amour ou pas. Juste qu’il lui manquait cruellement et qu’elle s’en mordait les doigts, incapable de le rappeler par fierté. « Mais vraiment, on n’adopterait pas un chien ? » Em ne pouvait pas. Entre la colocation, son emploi du temps, ce n’était pas une option. Elle se disait juste qu’un soutien animal, là tout de suite, ce serait pas mal.

@Greta Moore


 
© GASMASK



never gonna learn
How many times do I have to learn my lesson, before I learn my lesson ? No, somebody help me, please tell me that I'm dreaming. I keep repeating my actions expecting different reactions but the same thing keeps on happening • sheepirl.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Empty
Message(#) Sujet: Re: greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

greta&emery • but i'm a creep, i'm a weirdo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-