AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 the boys are back in town (kane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
le tatoué impudique
le tatoué impudique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (24/01/86)
SURNOM : vitto par à peu près tout le monde, totti par ses frères
STATUT : incertain professionnel, batifoleur (à moitié) assumé
MÉTIER : assistant de Cora & moniteur polyvalent chez Hibiscus Sports ~ envisage de reprendre la fac' de droit pour obtenir une équivalence à son diplôme italien
LOGEMENT : de retour dans un motel à la propreté relative de fortitude valley

POSTS : 1040 POINTS : 485

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : à brisbane depuis septembre 2016 ☆ 2 demi-frères et une demi-soeur, du moins à sa connaissance ☆ ceinture noire de full-contact ☆ parle italien & napolitain, accent à couper au couteau ☆ bénévole dans un centre pour SDF ☆ très mauvais sens de l'orientation ☆ se déplace à vélo ☆ SDF pendant quelques semaines au début de ses études ☆ ancien procuratore sostituto au barreau de Rome ☆ honte de ses origines ☆ (trop) carriériste ☆ frère aîné en prison, cadet qui en sort à peine ☆ tient un journal intime ☆ ne réprime pas toujours ses manières de voyou
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : gaïa #2arianecora #2liviana #2kaecy #2kanefinnleyheidi #2 (08/08)
FLASHBACKS : gaïa (2015)kaecy (2013)ariane (2010)
RPs EN ATTENTE : nino #3 ☆ ryleigh
RPs TERMINÉS : rossinazzetti #1nino #2gaïa #1sofia#teamburgerliviana #1nino #1kaecy #1heidi #1cora #1bob #1chelsea
PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : andré hamann
CRÉDITS : avatar@night sky & sign@tumblr & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & anwar
INSCRIT LE : 04/10/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t11778-piuttosto-can-vivo-che-leone-morto-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11831-nuje-vulimme-na-speranz-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11891-vittorio-giovinazzo http://madebyumita.tumblr.com

MessageSujet: the boys are back in town (kane)   Mar 28 Nov - 0:52



kane & vittorio
the boys are back in town

Guess who just got back today ? Them wild-eyed boys that had been away haven't changed, haven't much to say, but man, I still think them cats are great. They were asking if you were around, how you was, where you could be found, I told them you were living downtown, driving all the old men crazy. ☆☆☆



« T’as d’autres créneaux à me proposer ? » Il faisait l’effort de calmer l’urgence dans sa voix, mais le regard perçant avec lequel il fixait Donnie suffisait à prouver qu’il n’était pas venu là simplement pour lui demander des nouvelles de Tony sans une idée derrière la tête. « T’avais pas un boulot, aux dernières nouvelles ? » L’air suspicieux, le gérant de la salle de sport fonçait légèrement ses sourcils broussailleux. « C'est une période creuse. Alors ? » Creuse, c’était peu que de le dire, son boulot auprès de Cora ressemblait de plus en plus à un emploi fictif et cela ne lui plaisait pas … Vittorio pensait à son visa, au besoin d’être réglo pour le conserver, et plus généralement à son besoin d’être réglo parce qu’il avait une sainte horreur des entorses faites à la loi. « Avec l’été ça va être un peu difficile d’organiser des trucs, les gens partent en vacances, tout ça … Mais j’peux te rajouter à la liste des coachs particuliers, si tu veux. » Ugh. « Parfait. » À nouveau Donnie l’avait toisé, il n’était pas né de la dernière pluie. Mais il n’était pas non plus du genre à se mêler des affaires des autres, alors finalement il n’avait rien dit de plus, et probablement fait son affaire de conclure ce qui lui ferait plaisir … Que Vitto avait simplement besoin de fric, peut-être. La vérité c'est que l’italien essayait surtout de se rendre indispensable, avec l'espoir – mauvais – que peut-être Tony ne reviendrait pas et qu’une place officielle ici se libèrerait … Fallait qu’il songe à un plan B si Cora le laissait tomber. Et Cora sentait le roussi actuellement (sans mauvais jeu de mot). Elle passait tellement de temps à l’étranger qu’il se sentait d’ores et déjà au chômage technique, avec même plus la possibilité de relever son courrier, arroser ses plantes ou nourrir ses horribles chats pour se donner l’illusion de servir à quelque chose maintenant que ce type squattait chez elle.

L’esprit – très – vaguement satisfait, l’italien avait regagné les vestiaires du sous-sol d’un pas tranquille, les mains enfoncées dans les poches de son pantalon et l'air pensif. Il hésitait à se renseigner auprès de Bob, mais plus le temps passait plus il avait l’impression d’être en colocation avec un fantôme, alors pour ce qui était d’espérer obtenir la moindre information de sa part … L’italien commençait à éprouver à l’égard de l'ex-femme du cinéaste une empathie qu’il ne se serait jamais imaginé développer. Pas étonnant qu’elle ne soit pas restée, si elle voyait si Bob l’époux était aussi peu présent que Bob le colocataire. Troquant son jean contre un bas de survêtement rouge et un tee-shirt gris à l’effigie de l’Hibiscus Sports, il avait chargé son sac sur son épaule et refermé son casier pour rejoindre la salle de cardio-muscu, déserte à cette heure creuse de la journée. La gourde dans une main, il avait abandonné son sac près de l’un des tapis de course avec l’ambition de réveiller ses muscles en douceur ; Jusqu’à il y a peu il courrait sur le chemin jusqu’à la salle de sport et s’épargnait ainsi la séance d’échauffement obligatoire, mais l’été s’étant définitivement installé les températures extérieures devenaient étouffantes, et il préférait céder au luxe de pouvoir courir en bénéficiant de l’air climatisé. Dans sa main gauche le gripper se chargeait jour après jour, semaine après semaine, de rendre force et mobilité à la main abîmée lors de l’attentat d’Hungry Jack, dernier vestige d’une soirée à laquelle l’italien avait cessé de repenser, contre toute attente. Et peut-être était-ce la raison pour laquelle la silhouette qui venait de rentrer dans la pièce à son tour ne l’avait pas interpelé directement.

Le tapis repassant en marche rapide, Vittorio l’avait malgré tout suivi des yeux un instant, ou plutôt avait suivi des yeux les tatouages qui ornaient ses bras et avaient affûté son intérêt. D’ordinaire c’était lui dont les bras suscitaient curiosité – parfois méfiance – dans les environs, fait aussi stupide qu’infondé et dont il avait appris au fil des années à ne plus s’encombrer. Les secondes filant, pourtant, ce n’était pu tant les tatouages du jeune homme que sa personne qui avait donné à l’italien une curieuse sensation de déjà vu, jusqu’à l'instant où, reliant tout seul les différents éléments de la situation, son cerveau avait fait un parallèle entre le nouveau venu, le gripper dans sa main gauche et le pont du yatch sur lequel il aurait supposément dû se contenter de s’empiffrer de frites. Wayne ? Zane ? Un truc du genre, Vittorio n'avait jamais été très doué avec les prénoms, tout juste se rappelait-il vaguement rappelait-il que le gars était pompier … À moins que ce ne soit simplement le logo sur le tee-shirt qu'il portait actuellement qui lui ait permis de s'en rappeler. Reste que Vitto n'avait fait aucun commentaire, pas certain que le bonhomme ait envie qu’on lui rappelle cette soirée de malheur, et pas certain non plus qu’il soit du genre à aimer bavasser en faisant son sport de toute manière … Dieu sait que ce n’était pas trop dans les habitudes du romain. Le blond avait ses écouteurs sur les oreilles et ne semblait pas l’avoir remarqué, alors faute de mieux Vittorio s’était reconcentré sur sa marche et sa respiration.








    - you left a hole where my heart should be -

 :burger: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le tout feu tout flamme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (30/10/1988)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Pompier
LOGEMENT : #203 Fortitude Valley

POSTS : 25802 POINTS : 1685

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il rougit très facilement et est assez naïf. Il joue de la musique et chante régulièrement à des soirées open mic. Il a composé 3 chansons lui même et il en est très fier.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Vitto - Ariane (fb) - NYE-Lene#4 - Austin - Paramore
RPs EN ATTENTE : Azur - Hannah
RPs TERMINÉS : Anders - Anders#2 - Martin - Grace - Tamara - Zahra - Priam - Kara - Breony - Lene - Rose - Wendy - Yasmine - Yasmine#2 - Sofia - Martin#2 - Team Burger - Alfie - Nina - Angelina - Nina#2 - Caitriona - Matt - Izaac - Lene#2 - Angelina#2 - Nina#3 - Arsène - Ambroise - Lene#3 - Mickey - Nina#4 - Nina#5 - Wendy#2 - Jack - Kelly
PSEUDO : Amfly
AVATAR : Dougie Poynter
CRÉDITS : Weaslove
DC : Andy & Sam
INSCRIT LE : 16/11/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12524-kane-williamson#458131 http://www.30yearsstillyoung.com/t16750-kane-i-think-i-m-ready-for-the-real-thing http://www.30yearsstillyoung.com/t12365-kane-williamson#451369 http://www.30yearsstillyoung.com/t12558-kane-williamson#459314

MessageSujet: Re: the boys are back in town (kane)   Dim 3 Déc - 19:20



J’aime pas mettre le réveil quand je bosse pas mais parfois il faut ce qu’il faut. J’ai un rendez vous à 10h et puis je mange avec ma mère pour déjeuner. Faut aussi que je fasse une lessive et que j’aille au sport. Ca fait déjà quelques jours que j’esquive la lessive mais là ça devient urgent, j’ai plus qu’un seul boxers propre. Niveau fringues aussi ça commence à être raide. Mais j’ai les fringues du boulot donc ça passe encore. Faudrait que je range aussi mon appart’ un minimum. Ok j’ai aucune visite mais quand même. On sait jamais. Peut être que Nina voudra monter chez moi ce soir après notre rendez vous. Oui, on se voit ce soir, comme toutes les semaines. On se voit beaucoup. On s’embrasse pas mal aussi, mais ça s’arrête là. On passe quand même du bon temps ensemble tous les deux, donc je ne me plains pas trop. Ok je me plains un petit peu auprès de certains de mes amis. J’ai même demandé conseils à une spécialiste du courrier du coeur. Ses réponses m’ont pas trop satisfait. Faudrait sûrement que je prenne mon courage à deux mains et que j’en parle ouvertement à la principale intéressée, mais j’ose pas. Je prends mon mal en patience.

Resto avec ma mère, je prends une salade, pas de dessert. J’ai pas envie d’être lourd. Je compte aller au sport pendant quelques heures après ça. Au lieu de m’épanouir sexuellement je me défoule au sport. Que ce soit au boulot pendant les temps morts ou à la salle de sport que je bosse pas, je m’en donne à coeur joie. J’ai jamais été autant en forme. Ca fait un an que je m’entretiens bien physiquement, pour le boulot il faut. Mais récemment j’ai mis les bouchées double. Je me suis jamais autant maté devant un miroir que ces derniers temps. Mes muscles sont bien marqués. Je me trouve vraiment canon comme ça. Je comprends pas que Nina veuille pas en croquer un bout. Le SMS d’Ariane me revient en tête, avec ses options. Soit elle a un mec, soit elle est vierge, soit elle m’a friendzoné. Oui ça me tracasse cette histoire et je mets toute mon énergie dans le sport. Musique dans les oreilles avec ma playlist de motivation. Je me regarde dans le miroir alors que je soulève les poids. Je termine avec ces poids et je commence une série d’abdos. Je suis dans mon monde. Dans ma bulle. Je fais quelques exercices supplémentaire et je termine par un peu de course à pied. Le mec qui est sur la machine à côté de moi me dit quelque chose. Je le regarde un peu trop et je me reprends pour pas me faire remarquer. Je réfléchis en même temps à où j’ai vu ce mec. Je le regarde de temps en temps et puis ça y est ça me fait tilt’. Le bateau. Hungry Jacks. Je cours trois quart d’heure et je décrète que ça suffit pour aujourd’hui. Ca fait deux heures que je sue.

J’enlève mes écouteurs alors que j’arrête la machine et je me tourne vers le mec qui a l’air d’avoir terminé son sport lui aussi.

« Je sais plus ton prénom mais je me souviens de toi. »

Je lui fais un léger sourire. Un peu gauche comme entrer en matière mais je suis pas là pour faire impression. Je pose une main sur mon torse.

« Kane. »

Je descends de la machine, voulant la laisser disponible si quelqu’un en a besoin.

« Ca fait un baille. Ca va depuis le temps ? Enfin, ça peut qu’aller mieux je pense. C’était pas le pied la dernière fois qu’on s’est vu. »

Je n’ai pas besoin d’expliquer le pourquoi, je suis sûr qu’il s’en souvient très bien.

« J’avais vu sur facebook qu’il y avait eu un BBQ organisé par les… survivants ? »

Je suis pas sûr du terme, ça fait tellement tragique dit comme ça.

« T’y es allé ? »

Ce qui sous entend que ce n’était pas mon cas.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le tatoué impudique
le tatoué impudique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (24/01/86)
SURNOM : vitto par à peu près tout le monde, totti par ses frères
STATUT : incertain professionnel, batifoleur (à moitié) assumé
MÉTIER : assistant de Cora & moniteur polyvalent chez Hibiscus Sports ~ envisage de reprendre la fac' de droit pour obtenir une équivalence à son diplôme italien
LOGEMENT : de retour dans un motel à la propreté relative de fortitude valley

POSTS : 1040 POINTS : 485

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : à brisbane depuis septembre 2016 ☆ 2 demi-frères et une demi-soeur, du moins à sa connaissance ☆ ceinture noire de full-contact ☆ parle italien & napolitain, accent à couper au couteau ☆ bénévole dans un centre pour SDF ☆ très mauvais sens de l'orientation ☆ se déplace à vélo ☆ SDF pendant quelques semaines au début de ses études ☆ ancien procuratore sostituto au barreau de Rome ☆ honte de ses origines ☆ (trop) carriériste ☆ frère aîné en prison, cadet qui en sort à peine ☆ tient un journal intime ☆ ne réprime pas toujours ses manières de voyou
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : gaïa #2arianecora #2liviana #2kaecy #2kanefinnleyheidi #2 (08/08)
FLASHBACKS : gaïa (2015)kaecy (2013)ariane (2010)
RPs EN ATTENTE : nino #3 ☆ ryleigh
RPs TERMINÉS : rossinazzetti #1nino #2gaïa #1sofia#teamburgerliviana #1nino #1kaecy #1heidi #1cora #1bob #1chelsea
PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : andré hamann
CRÉDITS : avatar@night sky & sign@tumblr & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & anwar
INSCRIT LE : 04/10/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t11778-piuttosto-can-vivo-che-leone-morto-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11831-nuje-vulimme-na-speranz-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11891-vittorio-giovinazzo http://madebyumita.tumblr.com

MessageSujet: Re: the boys are back in town (kane)   Dim 14 Jan - 2:38


Sans grand surprise Vittorio avait été on ne peut plus rapide pour se faire oublier, après les événements dramatiques survenus sur le yatch d’Hungry Jack. Quoi qu’ils auraient pu l’être encore plus, dramatiques, mais durant cette soirée d’horreur trois innocents – et un coupable- avaient perdus la vie et de nombreux avaient perdu quelques plumes, et c’était déjà bien trop même pour quelqu’un d’aussi peu impressionnable ou concerné que l’italien. La crainte de se faire remarquer, la peur que cela lui coûte son visa et la volonté qu’on le laisse tranquille l’avaient persuadé de coopérer pour ne pas attirer l’attention mais d’en dire juste assez peu pour qu’on ne vienne pas l’importuner une seconde fois, et cela terminé il avait rangé tout ce qui concernait cette soirée dans un coin de sa tête, qu’il avait fermé à double-tour en espérant ne plus jamais avoir à y repenser. L’engourdissement dans sa main gauche continuait pourtant de le lui rappeler en filigrane, parfois, et comme si son inconscient voulait être certain que les faits se connectent dans son esprit la ligne traversant sa paume pour rejoindre le bas de son index s’était mise à piquer lorsque son regard s’était posé sur le nouveau venu. Les tatouages, la tignasse blonde et la démarche n’étaient pas inconnues et bientôt l’image du jeune homme agenouillé près du corps inconscient d’un bonhomme en costard lui était clairement revenue en tête. Un frisson descendant tout du long de son échine Vittorio avait eu un moment d’hésitation, un bref instant de doute où aller aux devants de l’individu lui avait semblé envisageable, avant que sa tendance à porter des œillères ne revienne au triple galop.

La main resserrée sur son gripper, il avait recommencé à fixer le point invisible en face de lui, se donnant l’air imperturbable, presque rallié à sa propre concentration, et lorsque le blond avait à nouveau envahi sa vision périphérique pour s’adresser à lui il aurait été bien incapable de dire s’ils étaient là depuis deux heures ou depuis dix minutes. Il était découvert. « Je sais plus ton prénom mais je me souviens de toi. » avait affirmé l’individu sans chercher à passer par quatre chemins. Soit, ce type n’était pas le genre à tourner autour du pot, et quelque part cela ne l’en rendait que plus appréciable aux yeux de l’européen. « Kane. » Consentant enfin à stopper le tapis de course, et passant machinalement un bras contre son front luisant de sueur, le romain avait répondu du même ton « Vittorio. Je me souviens de toi aussi. » Les voilà donc dans une sorte d’égalité, liés contre leur volonté par le souvenir d’une soirée qui n’avait pourtant rien d’inoubliable, rien d’agréable. « Ça fait un bail. Ça va depuis le temps ? Enfin, ça peut qu’aller mieux je pense. C’était pas le pied la dernière fois qu’on s’est vu. » C’était peu que de le dire, en effet. Descendant à son tour de tapis, Vittorio avait glissé dans sa poche le gripper jusque-là serré dans sa main, et relevé les yeux vers son interlocuteur « Ça va. C’est derrière nous. » Du moins c’était son point de vue, certains jugeraient peut-être sa tendance à la compartimentation comme du désintérêt ou de l’absence de compassion, mais c’était simplement ainsi qu’il fonctionnait. C’était ainsi que l’on fonctionnait, quand les cadavres se comptaient par dizaines chaque année aux pieds des barres d’immeubles qui vous voyaient grandir en vous tirant vers le bas. « La police nous fout la paix. Ils ont leur coupable, je suppose que c’est tout ce qui les intéressait. » Et le coupable en question était mort, alors c’était presque comme s’ils avaient pu les entendre se réjouir de l’enquête résolue à peine ouverte. Parce que chercher plus loin, creuser plus profond ? Rien que le pognon d’Hungry Jack ne puisse enterrer pour s’éviter une mauvaise publicité supplémentaire, un scandale de trop.

Même lorsqu’il n’en était que spectateur, et non plus acteur comme cela pouvait être le cas lorsqu’il vivait encore sa vie romaine, Vittorio ne pouvait s’empêcher de voir ce qui encrassait les rouages de la machine judiciaire, fusse le désintérêt de la police, la subjectivité d’un juge, la partialité d’un jury … La justice n’était belle que sur le papier, et ses représentants blancs comme neige seulement dans un monde parfait. Même les spectateurs savaient se transformer en vautours, et c’était la pensée qui lui avait traversé l’esprit à la seconde où Kane lui avait appris « J’ai vu que facebook qu’il y avait eu un barbecue organisé par les … survivants ? » L’œillade que Vittorio lui avait lancée laissait transparaitre son incrédulité. « T’y es allé ? » Et puis quoi, encore ? Secouant la tête d’un air las, l’italien avait d’abord répondu « Je n’ai pas facebook. » comme si c’était tout ce qu’il avait retenu de la question, avant de finalement rajouter comme si cela coulait de source. « Et non, je n’y suis pas allé. J’ai trouvé ça sordide. » Mais chacun faisait bien comme bon lui semblait, au fond. L’idée de faire des grillades sur une plage en songeant aux personnes piétinées ou assassinées en leur présence avait de quoi couper l’appétit, en plus de frôler l’irrespect. « Mais j’ai revu une des nanas qui était avec nous. Elle m’a dit que le type en costard s’en était sorti sans trop de casse. » Au cas où Kane aurait été intéressé par l’information, à tout hasard, bien qu’un peu de pragmatisme aurait suffi à conclure que si décès supplémentaire il y avait eu ils en auraient probablement entendu parler aux informations. « Je t’avais jamais vu ici. » avait finalement repris le barbu, passant volontairement du coq à l’âne. « Tu viens souvent ? » Poser cette question tout en arborant un tee-shirt à l’effigie de la salle de sport n’était sans doute pas du meilleur effet, mais si Vittorio prêtait une attention particulière à ceux qui fréquentaient assidûment les rings, il avouait se soucier beaucoup moins de ceux dont l’intérêt restait du côté des machines de musculation. Ce n’était pas vraiment sa came, à lui, un adversaire en chair et en os stimulant bien plus qu’un adversaire en fonte, à ses yeux.








    - you left a hole where my heart should be -

 :burger: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le tout feu tout flamme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (30/10/1988)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Pompier
LOGEMENT : #203 Fortitude Valley

POSTS : 25802 POINTS : 1685

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il rougit très facilement et est assez naïf. Il joue de la musique et chante régulièrement à des soirées open mic. Il a composé 3 chansons lui même et il en est très fier.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Vitto - Ariane (fb) - NYE-Lene#4 - Austin - Paramore
RPs EN ATTENTE : Azur - Hannah
RPs TERMINÉS : Anders - Anders#2 - Martin - Grace - Tamara - Zahra - Priam - Kara - Breony - Lene - Rose - Wendy - Yasmine - Yasmine#2 - Sofia - Martin#2 - Team Burger - Alfie - Nina - Angelina - Nina#2 - Caitriona - Matt - Izaac - Lene#2 - Angelina#2 - Nina#3 - Arsène - Ambroise - Lene#3 - Mickey - Nina#4 - Nina#5 - Wendy#2 - Jack - Kelly
PSEUDO : Amfly
AVATAR : Dougie Poynter
CRÉDITS : Weaslove
DC : Andy & Sam
INSCRIT LE : 16/11/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12524-kane-williamson#458131 http://www.30yearsstillyoung.com/t16750-kane-i-think-i-m-ready-for-the-real-thing http://www.30yearsstillyoung.com/t12365-kane-williamson#451369 http://www.30yearsstillyoung.com/t12558-kane-williamson#459314

MessageSujet: Re: the boys are back in town (kane)   Ven 19 Jan - 21:28




Vittorio ! Un italien ! Bien sûr ! Je me souviens de son accent maintenant. On avait pas mal échangé et surtout pendant qu’on était en galère. Compagnons de galère, ça résume bien notre lien à tous les deux. C’est plutôt drôle de se retrouver de si longs mois plus tard. Ça remonte à Mai dernier, j’avais pas réalisé que c’était si loin. Le temps passe trop vite. C’est vrai que c’est derrière nous. Tant mieux. J’hoche la tête quand il parle de la police et du coupable.

« Ouais ça a été vite réglé. »

Je crois que y’a quand même des histoires de plaintes par les gens envers Hungry Jacks, mais je n’ai pas pris part à ces trucs. Je n’ai pas envie d’être convier à des procès ou quoi. Je sais pas s’ils pensent qu’ils peuvent soutirer de l’argent à la compagnie, mais c’est le cadet de mes soucis. C’est bien mieux de tourner la page après un évènement comme celui là. C’est vrai que je n’ai plus mis les pieds dans un Hungry Jacks depuis. Trop de mauvais souvenirs. J’ai mis les pieds sur un bateau par contre, mais c’était en petit comité. Je crois qu’une soirée sur un bateau, c’est non d’office en ce qui me concerne.

Vitto n’a pas facebook et je suis surpris. Tout le monde a facebook. Enfin je croyais. Ca en dit pas mal sur quelqu’un ce genre d’information. Je ne saurais pas dire quoi dans le détail, mais en tout cas il se distingue clairement. Il n’est pas allé au barbecue, comme ça on est deux. J’ouvre de grands yeux quand il me donne des nouvelles du mec en costard. Lui non plus je ne me souviens pas de son prénom.

« Ah bien ! J’avais pas eu le fin mot de cette histoire. Bonne nouvelle. »

Pour une raison qui m’échappe je n’étais pas retourné à l’hôpital pour le voir après coup. Je fais ça généralement avec les gens que je secours au boulot. Pas tout le monde bien évidemment, mais ceux qui m’ont plus touché. Pour ce type je ne l’avais pas fait. Certainement envie de me couper de ce drame. Ca m’a perturbé pendant quelques nuits cette histoire mine de rien.

Il me demande si je viens souvent dans cette salle parce qu’il m’a jamais vu avant. J’hoche la tête.

« Ces dernières semaines je viens assez souvent ouais. »

Jamais à des heures fixes. Je fais en fonction de mon emploi du temps qui a des horaires très variables.

« Au moins trois fois par semaines. »

Je remarque le logo sur son tshirt.

« T’as l’air d’être un habitué. On a dû se louper tout ce temps. »

J’avoue que je ne prête pas tellement attention aux gens qui sont à la salle. Sauf ceux qui sont directement dans mon champ de vision pendant que je fais mes exercices. Ca m’étonne donc pas qu’on se soit pas vu. Il aura fallut attendre qu’on s’entraine l’un à côté de l’autre.

Un sacré vacarme se fait entendre et je tourne la tête pour voir de quoi il s’agit. Un type qui a fait tomber des poids par terre. Il a pas l’air de gueuler de douleur, ça n’a pas du lui tomber dessus. Ouf. Il s’excuse brièvement alors qu’il s’empresse de ranger le tout. Je regarde Vitto, un sourcil levé.

« Ca aurait pu mal finir cette histoire. »

Je me serai naturellement mis au service du type en question pour l’aider, mais il n’y a pas besoin.

« On attire les drames ou quoi ? »

Ca me fait rire jaune cette histoire mine de rien.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le tatoué impudique
le tatoué impudique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (24/01/86)
SURNOM : vitto par à peu près tout le monde, totti par ses frères
STATUT : incertain professionnel, batifoleur (à moitié) assumé
MÉTIER : assistant de Cora & moniteur polyvalent chez Hibiscus Sports ~ envisage de reprendre la fac' de droit pour obtenir une équivalence à son diplôme italien
LOGEMENT : de retour dans un motel à la propreté relative de fortitude valley

POSTS : 1040 POINTS : 485

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : à brisbane depuis septembre 2016 ☆ 2 demi-frères et une demi-soeur, du moins à sa connaissance ☆ ceinture noire de full-contact ☆ parle italien & napolitain, accent à couper au couteau ☆ bénévole dans un centre pour SDF ☆ très mauvais sens de l'orientation ☆ se déplace à vélo ☆ SDF pendant quelques semaines au début de ses études ☆ ancien procuratore sostituto au barreau de Rome ☆ honte de ses origines ☆ (trop) carriériste ☆ frère aîné en prison, cadet qui en sort à peine ☆ tient un journal intime ☆ ne réprime pas toujours ses manières de voyou
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : gaïa #2arianecora #2liviana #2kaecy #2kanefinnleyheidi #2 (08/08)
FLASHBACKS : gaïa (2015)kaecy (2013)ariane (2010)
RPs EN ATTENTE : nino #3 ☆ ryleigh
RPs TERMINÉS : rossinazzetti #1nino #2gaïa #1sofia#teamburgerliviana #1nino #1kaecy #1heidi #1cora #1bob #1chelsea
PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : andré hamann
CRÉDITS : avatar@night sky & sign@tumblr & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & anwar
INSCRIT LE : 04/10/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t11778-piuttosto-can-vivo-che-leone-morto-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11831-nuje-vulimme-na-speranz-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11891-vittorio-giovinazzo http://madebyumita.tumblr.com

MessageSujet: Re: the boys are back in town (kane)   Dim 4 Fév - 13:08


Ce n'était pourtant pas faute de vouloir éviter les emmerdes, bon Dieu il avait même tenté de mettre un continent tout entier entre les emmerdes et lui, persuadé qu'aussi loin de la botte italienne elles ne viendraient jamais le chercher. Et puis il y avait d'abord eu cet tempête aux allures de fin du monde deux mois à peine après son arrivée, en guise de mise en bouche, puis finalement cet attentat sur un yatch alors que tout ce qu'espérait Vittorio de cette soirée c'était de la bouffe à l'œil et des gonzesses en bikini. Les emmerdes le suivaient, là ou ailleurs, et il ne s'expliquait toujours pas d'être encore dans cette satanée ville où le café était infâme et les insectes monstrueusement gros. Vaguement bon joueur, l'italien s'était malgré tout senti le devoir de partager avec Kane le peu d'informations dont il disposait à propos du petit groupe de galère dont ils avaient tous les deux fait partie ; Au cas où la survie de ses compagnons d'infortune l'intéressait vaguement. « Ah bien ! J’avais pas eu le fin mot de cette histoire. Bonne nouvelle. » Voilà, et c'était à peu près tout ce qu'on pouvait attendre d'eux à l'égard de gens qu'ils n'avaient jamais revus et ne reverraient pour la plupart jamais. Et comme pour clore définitivement le sujet l'italien s'était empressé d'en changer, saisissant l'occasion de savoir si le blond était ou non un habitué des lieux. « Ces dernières semaines je viens assez souvent ouais. Au moins trois fois par semaines. » Oui, donc habitué était clairement le mot adéquat à utiliser dans son cas. « T’as l’air d’être un habitué. On a dû se louper tout ce temps. » avait-il finalement mentionné à son tour en désignant le logo du complexe sportif arboré sur son tee-shirt. « Je bosse ici, oui. En partie. » Parce qu'il ne s'agissait pas de son unique boulot, du moins tant que Cora ne le prenait pas entre quatre yeux pour le mettre à la porte, et même s'il l'envisageait de plus en plus il avait encore l'espoir que la rousse ne soit pas assez mauvaise pour faire pire et le notifier par courrier, ou pire, par SMS. « Mais je suis presque toujours au sous-sol pour les cours de sports de combat, je monte rarement ici. » Voilà en partie le mystère résolu quant au fait qu'ils fréquentent tous les deux assidûment ce lieu sans pour autant d'être déjà croisé jusqu'à maintenant. L'autre possibilité ayant qu'ils aient été à chaque fois trop dans leur bulle pour se remarquer, et était toute aussi plausible. « Vous avez pas de salle de sport, à la caserne ? » Encore une histoire de logo de tee-shirt, comme si l'un et l'autre se mâchaient  sans le vouloir le travail quant au fait d'en savoir un peu sur l'un et l'autre. « Pas que j'te chasse, hein. Mais je pensais que vous étiez plutôt du genre à rester entre vous, dans ce genre de métiers. » À moins qu'il ne confonde avec l'élitisme des corps militaires, allez savoir.

En oubliant presque qu'ils n'étaient pas seuls dans la pièce, les deux hommes avaient brutalement été rappelés à l'ordre quand un bruit de dégringolade avait résonné dans la pièce. Le fautif, un abonné à la salle qui venait de lâcher sans crier gare l'un des poids qu'il avait dans les mains, s'était excusé avec confusion en remarquant le tee-shirt de Vittorio et son regard suspicieux, mais dans la mesure où il était ensuite allé ranger le matériel l'italien n'avait pas fait de commentaire. « Ça aurait pu mal finir cette histoire. » Ça, un orteil éclaté était vite arrivé. « On attire les drames ou quoi ? » Pas le moins ému du monde par le sort éventuel du fautif, Vittorio s'était contenté de hausser les épaules en faisant remarquer « Au pire, le drame n'aurait pas été pour nous. Et en plus les pompiers auraient déjà été sur place. » Tentative de plaisanterie, accompagnée du sourire gentiment moqueur de circonstances. « Enfin du coup oui, tu te serais mangé des heures supp'. » Mais c'était un moindre drame. « Quoi qu'il en soit, si ça te dit de lâcher le tapis et les haltères un de ces jours, pour monter sur un ring, tu sais où me trouver. » Haussant les épaules, Vittorio avait glissé son gripper dans la poche de son short et ramassé sa bouteille d'eau. Il ne doutait pas que dans l'immédiat le blond était venu se dépenser et que leur petite discussion le retardait dans son programme supposé de la journée. Alors qu'il aurait pu prendre congé, pourtant, il s'était ravisé au dernier moment pour mettre sur le tapis l'autre sujet qui lui brûlait les lèvres « Tant que je te tiens, à tout hasard … t'aurais une adresse de tatoueur fiable à me conseiller ? » Oh probablement qu'il en avait une, oui, à moins que l'intégralité des œuvres sur ses bras aient été faites en dehors de la ville, auquel cas ce ne serait vraiment pas de veine pour Vitto. Dans l'immédiat il se foutait un peu du style du tatoueur en question, l'idée n'était pas d'ajouter à son palmarès une quelconque pièce artistique … Il lui fallait simplement un gars fiable, pas un escroc ni un amateur qui risquait de lui refiler le tétanos.








    - you left a hole where my heart should be -

 :burger: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le tout feu tout flamme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (30/10/1988)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Pompier
LOGEMENT : #203 Fortitude Valley

POSTS : 25802 POINTS : 1685

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il rougit très facilement et est assez naïf. Il joue de la musique et chante régulièrement à des soirées open mic. Il a composé 3 chansons lui même et il en est très fier.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Vitto - Ariane (fb) - NYE-Lene#4 - Austin - Paramore
RPs EN ATTENTE : Azur - Hannah
RPs TERMINÉS : Anders - Anders#2 - Martin - Grace - Tamara - Zahra - Priam - Kara - Breony - Lene - Rose - Wendy - Yasmine - Yasmine#2 - Sofia - Martin#2 - Team Burger - Alfie - Nina - Angelina - Nina#2 - Caitriona - Matt - Izaac - Lene#2 - Angelina#2 - Nina#3 - Arsène - Ambroise - Lene#3 - Mickey - Nina#4 - Nina#5 - Wendy#2 - Jack - Kelly
PSEUDO : Amfly
AVATAR : Dougie Poynter
CRÉDITS : Weaslove
DC : Andy & Sam
INSCRIT LE : 16/11/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12524-kane-williamson#458131 http://www.30yearsstillyoung.com/t16750-kane-i-think-i-m-ready-for-the-real-thing http://www.30yearsstillyoung.com/t12365-kane-williamson#451369 http://www.30yearsstillyoung.com/t12558-kane-williamson#459314

MessageSujet: Re: the boys are back in town (kane)   Lun 12 Fév - 15:51




Il bosse ici ?? Mais comment j’ai pu le louper tout ce temps ? La surprise doit se lire sur mon visage parce qu’il donne un peu plus de détails sur la situation. Il squatte donc le sous sol. Tout s’explique. J’hoche la tête. C’est vrai que les sports de combats j’y ai fait un tour par là bas seulement quand la fontaine à eau d’ici ne marchait pas. J’y avais rencontré une très jolie jeune fille. Constance. Très bad ass. Je sors de mes pensées quand Vitto demande à propos de la salle de sport à la caserne.

« Si si on en a une. »

Il me fait sourire quand il précise qu’il ne me chasse pas. Alors je tente de m’expliquer un petit peu plus à ce sujet.

« J’y vais quand je suis en service et je viens ici en plus. Je suis dans une période sport à fond. »

Ca me fait doucement rigoler. Je fais toujours du sport mais là clairement c’est beaucoup par rapport à mon habitude. J’ai jamais été autant en forme et je dois dire que je me sens bien. Ou peut être c’est ce que j’ai envie de me mettre en tête pour oublier quelques petites choses de mon quotidien ? Sûrement.

Je fais une remarque sur les drames qui nous entourent tous les deux Vitto et moi. Il dit très justement que les pompiers auraient été sur place. Touché. Ca me fait sourire. Même si sans matériel j’aurai pas pu faire grand chose que les gestes de premiers secours. C’est vrai que c’est toujours mieux que rien. Ca peut tout changer ce genre de détails. Je ris quand il parle d’heures sup’.

« Ouais surtout que je suis en congé là. »

Remarque qui sert à rien, parce qu’il a bien dû s’en douter. Sinon je serai boulot à ce moment précis. Vitto me propose ses services en sport de combat et je dois dire que ça me tenterait peut être. J’hoche la tête.

« Juste… On ressort pas avec des bleus de tes séances de sport ? »

Parce que t’as pas vraiment envie de te faire mal.

« Mais pourquoi pas changer et tenter ouais. »

Je sais pas vraiment si je suis chaud, mais j’ose pas dire non. Et puis je me dis que ça peut être qu’intéressant de tester. Donc c’est pas vraiment perdu, même si au final ça ne me plaît pas. J’aurai essayé. Vitto a l’air de vouloir reprendre où il en était, moi j’ai terminé ma séance donc je suis pas dérangé, mais je peux comprendre qu’il ne veuille pas perdre plus de temps à discuter. Surtout qu’il bosse ici ! Mais il me pose une question à propos de tatouages.

« Oh, je dois avoir l’adresse de celui où j’ai été. Je crois qu’il est toujours en fonction. Il était apprenti à l’époque. Il se débrouillait déjà pas mal. Mais sinon je peux demander autour de moi, j’ai des potes qui sont tatoués aussi. »

Je me mordille la lèvre. Je pense avoir des adresses qui pourraient lui convenir.

« T’as un numéro de téléphone pour que je te joignes ? »

Je dégaine mon téléphone de ma poche. Il n’est jamais bien loin. J’écoutais la musique dessus. J’ai d’ailleurs mes écouteurs enroulés autour de mon appareil. Ils vont me gêner si je dois taper son numéro.

« Ou bien je reviens ici et je te trouverai sûrement… »

Même si je vois pas pourquoi il refuserait de me filer son numéro de téléphone. Mais ouais, c’est aussi une possibilité.

« Surtout si je reviens pour tenter un de tes sports de combats. »

Je lui fais un petit sourire. Ouais je me suis décidé, je viendrais. Je ferai juste attention à pas me blesser. Ce serait le comble de se faire mal au sport quand je pourrais me faire mal réellement tous les jours au boulot. Pour l’instant j’ai eu beaucoup de chance.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: the boys are back in town (kane)   


Revenir en haut Aller en bas
 

the boys are back in town (kane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: hibiscus sports
-