AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-44%
Le deal à ne pas rater :
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, PC)
86.99 € 155.01 €
Voir le deal

 Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 Empty
Message(#)Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 EmptyMer 2 Aoû - 18:46

Calex
Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse


© nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 Empty
Message(#)Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 EmptyJeu 3 Aoû - 16:06



Tell me, tell me that you want me
And I'll be yours completely, for better or for worse

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 Empty
Message(#)Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 EmptyDim 6 Aoû - 21:23

Calex
Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse


© nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 Empty
Message(#)Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 EmptyLun 7 Aoû - 22:51



Tell me, tell me that you want me
And I'll be yours completely, for better or for worse

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 Empty
Message(#)Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 EmptyMer 9 Aoû - 17:12

Calex
Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse


À présent un peu plus à l’aise depuis que j’ai renfilé mon boxer je me perds dans mes pensées en repensant à ce qu’il vient de se passer entre nous. Je me repasse chacune des images en boucle et ce n’est qu’en sentant les lèvres d’Alex se poser brièvement sur les miennes que je ne redescends sur terre. « C’est ce que tu pensais ? Tu n'es pas déçu ? Tu as aimé ? » Bon disons-le Caleb, ce n’était pas l’apogée du plaisir. Tu as aimé, oui. Mais tu n’as pas eu le temps de vraiment apprécier ces nouvelles sensations que tu découvrais. Mais c’est normal et tu es bien heureux d’avoir pu découvrir ça. « Oui oui, j’ai beaucoup aimé. » je lui assure. Est-ce que c’est ce que je pensais ? Honnêtement c’est assez difficile à dire et non je ne suis pas déçu. Je ne pense pas que je pourrais l’être tant je suis heureux d’avoir vécu ma première fois avec Alex. Sa main lâche la mienne pour venir se balader sur mon torse me faisant frissonner au passage et me rappelant certaines des sensations que j’ai pu ressentir et découvrir tout à l’heure. « J’ai découvert un truc ce soir. Je crois que j’aime beaucoup ton corps, et j'aime aussi beaucoup quand tu caresses mon corps. Et encore plus quand tu caresses mes seins. » Le rire qui s’échappe de mes lippes est assez peu assumé et je suis sûr que mes joues doivent commencer à rougir. C’est la première fois que quelqu’un me dise aimer mon corps et je crois que j’aime beaucoup entendre cela venant de ma petite-amie. Alors je m’approche d’elle laissant mon corps se glisser vers le sien. De par ses paroles elle m’autorise en quelques sortes à poser de nouveau mes mains sur sa peau, pas vrai ? Je pense. Je suppose. Avec précaution et douceur je laisse mes doigts glisser le long de sa peau caressant avec précision ses courbes qui me plaisent beaucoup. Le bout de mes doigts s’arrête sur son flanc pour me laisser relever les yeux vers elle. « Moi aussi j’ai découvert quelques petites choses ce soir. La première étant que j’aime beaucoup, beaucoup ton corps. » je lui souris et si je laisse quelques secondes de flottement avant de continuer mes mains quant à elles profitent de la proximité de nos corps pour se poser sur ses fesses. « Je pense que j’aime encore plus caresser tes seins aussi. J’ai surtout découvert que j’aimais particulièrement cette partie de ton corps. » La deuxième phrase est prononcée d’un ton plus léger alors qu’elle est pourtant véridique. « Tu regrettes ? » D’avoir couché avec moi ? D’avoir fait ta première fois avec moi ? Une question qui peut sembler un peu bête, parce que nous sommes en couple et je ne doute pas de ses sentiments mais j’ai certainement un peu besoin d’être rassuré.


© nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 Empty
Message(#)Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 EmptyJeu 10 Aoû - 3:52



Tell me, tell me that you want me
And I'll be yours completely, for better or for worse

Suite de cet UA partie 1 et partie 2


Il semble ailleurs, dans ses pensées, et je me demande bien à quoi il peut penser après un tel moment. Qu'est-ce qu'on doit dire, à quoi on doit penser ? Comment on doit gérer cette nouvelle dimension dans notre couple ? Est-ce que le fait de s'être vu nu change beaucoup de choses ? J'en sais trop rien, mais je sais que désormais après la découverte de son corps, l'idée de pouvoir glisser mes mains sur son torse m'attire énormément. Je lui vole un baiser, j'aimerais pouvoir savoir ce qu'il a en tête à ce moment précis et à défaut d'avoir ce genre de pouvoir, je lui pose quelques questions. « Oui oui, j’ai beaucoup aimé. » Y'en a au moins un de vous qui aura beaucoup aimé entièrement ce moment. J'aimerais pouvoir en dire autant, pouvoir dire que j'ai beaucoup aimé aussi, du début à la fin, mais ce n'est pas totalement vrai. Mais il y a beaucoup de choses que j'ai beaucoup aimé et j'en profite à nouveau ; son corps, son torse plus précisément sur lequel mes doigts glissent avec une certaine assurance. Je le sens frissonner et je souris en voyant les réactions de son corps. Voilà une chose que j'ai aimé, une chose que j'aime. J'aime son corps. J'aime caresser son corps. Et j'aime tout autant qu'il en fasse de même avec mon corps, et une partie encore plus précise de mon corps. Voilà la première chose qui change entre nous dans notre relation désormais, l'accès au corps de l'autre devient autorisé, demandé même. Les aveux que je lui fais semble le faire sourire, rire un peu aussi, et je le vois même rougir ce que je trouve beaucoup trop mignon. Je dépose encore un baiser sur sa joue en lui souriant, sans jamais rompre le contact de ma main sur son torse. Et à nouveau son corps se colle au mien me faisant frissonner en le sentant si prêt de moi. Pourtant on ne peut pas dire que depuis le début de notre relation on n'est pas tactile. On s'est très vite embrassé, très vite nos lèvres ont trouvé le chemin vers l'autre, les baisers sont devenus assez vite osés, et la proximité de nos corps, la recherche de câlins, ça a toujours fait partie de notre jeune couple, mais pourtant dans mon lit ce soir, la proximité a prit encore une autre ampleur et le sentir se coller à moi comme ça, semble différent désormais. Pas moins agréable au contraire, mais différent. Sa main s'aventure à son tour sur mon corps, doucement, avec toute la tendresse dont il m'a montré pouvoir faire preuve, il fait glisser sa main sur ma peau et ça ne fait que confirmer mes dires, oui j'aime énormément quand il caresse mon corps et les frissons qui me parcoure le corps le prouve. « Moi aussi j’ai découvert quelques petites choses ce soir. La première étant que j’aime beaucoup, beaucoup ton corps. » Je me pince les lèvres en le regardant, en le voyant me sourire ainsi alors que ses mots ne me laissent pas indifférente. « J'ai vu que mon corps ne laissait pas le tien indifférent oui, c'était difficile de ne pas le voir. » Je lâche un petit rire à peine assumé alors que mes yeux glissent naturellement vers cette zone à laquelle je fais référence et qui a manifesté son désir pour moi il y a quelques minutes. Ses mains se posent sur mes fesses et alors que c'était mes lèvres que je pinçais il y a quelques secondes, c'est les siennes qui m'attirent, les siennes sur lesquelles je fais une fixation et je finis par venir déposer un baiser aussi court qu'intense. « Je pense que j’aime encore plus caresser tes seins aussi. J’ai surtout découvert que j’aimais particulièrement cette partie de ton corps. » Il aime mes seins, voilà ce que je retiens et je rougis à mon tour.  Je sais que les hommes ont sans doute tous une certaine fascination pour les seins mais savoir que les miens plaisent à mon petit ami, ça compte un peu. Ou plutôt ça compte énormément. « J'aime quand tu caresses mes seins et tu aimes les caresser, je crois que c'est un signe, on est vraiment fait pour être ensemble. » C'est avec une légèreté perceptible que je prononce ces mots et pourtant en un sens je le pense parce qu'au delà de cette dimension de câlin, de sexe, j'aime être avec lui, j'aime être proche de lui, j'aime être dans ses bras et sentir ses mains se balader sur mon corps, et oui c'est sans doute la preuve que je suis faite pour être avec lui. Pourtant le sexe n'a pas été une révélation incroyable, au contraire, mais je me sens toujours aussi bien en sa présence et sur ça, je suis rassurée parce que j'avais peur que ce moment ne vienne perturber notre petit équilibre qui me fait tant de bien. « Tu regrettes ? » Et si la discussion était plutôt légère et rendue encore plus agréable par nos mains respectives sur le corps de l'autre, sa question me semble bien trop importante pour garder une légèreté. Je me redresse un peu, plonge mon regard dans le sien et sans une once d'hésitation je lui réponds. « Non pas du tout. Tu as été parfait avec moi et j'avais envie de le faire avec toi, j'en avais vraiment envie. Tu as attendu que je sois prête, tu as été doux et tendre, je suis heureuse de l'avoir fait avec toi. Je t'aime Caleb et je n'aurais pas pu envisager de faire ma première fois avec un autre. » Parce que je suis folle amoureuse de lui, parce que ce soir, si tout n'a pas été parfait pour moi, je ne regrette pas d'avoir vécu cette expérience avec lui. Je le voulais, je le voulais vraiment et si je m'en veux d'avoir un peu gâché ce moment et le souvenir de ce moment, je ne regrette pas de lui avoir donné ma virginité parce que je sais que ce que je vis avec lui est quelque chose de spéciale et pas juste une histoire sans lendemain. Je viens sceller ces mots d'un long et doux baiser, d'abord sur sa joue, puis se sont sur ses lèvres que les miennes se posent. Ma main quittant son torse pour se poser dans ses cheveux pour donner à ce baiser plus de tendresses et de douceur. « Et toi tu regrettes ? » Moi, je ne regrette pas et la douleur ressentie ne me fera pas changer d'avis, je le voulais, j'en ressentais l'envie, je désirais Caleb et en l'embrassant à cet instant, les papillons que je ressens dans le ventre me prouvent que rien n'a changé en moi, je ressens toujours cet amour pour lui, toujours aussi fort, toujours aussi plaisant. J'en ai même chaud à nouveau et je mets fin à ce baiser en venant m'allonger sur le dos et en souriant en le regardant parce que j'aime toujours autant le regarder sauf que désormais en plus de ses yeux et de ses lèvres, j'ai d'autres parties de son corps en tête que j'aime regarder. Le coup de chaud ne passe pas et je viens retirer la couette qui couvrait mon corps et c'est là que je le vois. Cette petite tâche rouge qui ressort un peu plus encore sur les draps blancs et dont je découvre l'origine à l'instant. Ça aussi c'est une chose qui peut arriver, pas tout le temps, pas à tout le monde mais visiblement si Caleb avait besoin d'une preuve que j'étais vierge, il vient de l'avoir. Pendant quelques secondes, je ne sais pas comment réagir face à ça, j'aurais sans doute du me préparer mieux que ça, anticiper ce genre de chose ou du moins anticiper mes réactions, savoir quoi faire, et ne pas rester totalement perdue face à ce sang, mais c'est bien la preuve que ce soir je n'avais rien prévu. Je ne l'ai pas appelé pour venir chez moi dans l'optique de vivre ce moment et là je me sens un peu prise de court face à cet élément qui vient prouver ce que nous avons fait tous les deux. « Je crois que j'ai besoin d'une douche, tu veux venir avec moi ? » Je ne réfléchis pas, je ne pense pas au faite que ça aussi ce sera une première fois, une douche à deux. Mais après tout on vient de se voir entièrement nus alors c'est pas si fou comme idée non ? Et c'est aussi un moyen de prolonger cette soirée si spéciale, de la rendre encore plus incroyable, riche en souvenir et en première fois.


@Caleb Anderson :l: :l:

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 Empty
Message(#)Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 EmptyDim 13 Aoû - 19:19

Calex
Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse


Si moi j’ai aimé ce moment je sais que pour Alex c’est bien plus compliqué que ça et je ne lui en veux absolument pas. C’était non seulement ma première fois et aussi et surtout la sienne. Elle a découvert le sexe comme moi ce soir et pour les filles les premières relations sexuelles peuvent s’avérer désagréables et j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour que ça le soit le moins possible pour elle. Mais ce soir j’ai découvert bien d’autres choses, comme par exemple à quel point je pouvais aimer son corps et encore plus certaines parties bien précises. Comme sa poitrine que je n’avais pas vraiment vu avant aujourd’hui et l’attente en valait clairement le coup. C’est étrange et surtout je pense assez basiques pour un garçon – un homme – mais je pense même qu’il s’agit aujourd’hui de la partie de son corps que je préfère. « J'ai vu que mon corps ne laissait pas le tien indifférent oui, c'était difficile de ne pas le voir. » Je comprends ce à quoi elle fait référence et l’endroit où glissent tout naturellement ses yeux me le confirment. Je lâche un petit rire et je suis persuadé que mes joues rougissent légèrement. Mais maintenant je suis moins hésitant et c’est sur ses fesses que mes mains se sont posées alors que mes yeux se perdent dans les siens. « J'aime quand tu caresses mes seins et tu aimes les caresser, je crois que c'est un signe, on est vraiment fait pour être ensemble. » Une nouvelle fois je ris doucement mais finis par rompre le contact visuel pour regarder rapidement sa poitrine pourtant recouverte de ses vêtements mais que je peux à présent imaginer très facilement. « Oui, je pense que c’est un signe qu’on se complète à la perfection. » que je lui réponds avec cette même légèreté et bien évidemment qu’en prononçant ces mots ce ne sont plus ses seins que je regarde mais de nouveau son visage. « Non pas du tout. Tu as été parfait avec moi et j'avais envie de le faire avec toi, j'en avais vraiment envie. Tu as attendu que je sois prête, tu as été doux et tendre, je suis heureuse de l'avoir fait avec toi. Je t'aime Caleb et je n'aurais pas pu envisager de faire ma première fois avec un autre. » Mes mains quittent ses fesses mais pas son corps pour autant. Je laisse le bout de mes doigts se promener avec douceur et tendresse le long de ses courbes tout en prolongeant ce baiser qu’elle vient d’initier. « C’est vrai ? » que je lui demande avec une pointe d’hésitation et de fragilité dans la voix. « Et toi tu regrettes ? » Il ne me semble pas avoir sous-entendu avoir pu potentiellement le regretter mais sa question reste tout à fait légitime et je n’attends pas une seule seconde en commençant à lui répondre en secouant la tête avec énergie. « Non non pas du tout. » je lui assure avec assurance. « J’ai même hâte de recommencer. » je lui avoue, un demi sourire qui s’étire sur mes lippes à moitié sérieux. Parce que oui, dire que j’ai hâte de pouvoir recommencer cette expérience avec elle est vrai mais je sais aussi qu’elle n’est sûrement pas prête à le refaire aujourd’hui ou demain. Mais ça m’importe peu. Parce que je suis sincèrement heureux d’avoir perdu ma virginité avec cette fille dont je suis fou amoureux et que je n’arrive plus à quitter du regard. Mes yeux suivent avec attention ses moindres mouvements, les yeux brillants et débordant d’amour pour elle. « Je crois que j'ai besoin d'une douche, tu veux venir avec moi ? » Ça sera aussi une première fois tous les deux mais après ce que l’on vient de faire ça ne me semble pas si déconnant et c’est en hochant la tête que je lui réponds. Je me penche vers elle pour lui voler un baiser et pris par un élan de motivation pour cette douche à deux je me lève rapidement, ma main venant attraper la sienne pour la tirer du lit et l’emmener avec moi dans la salle de bain. Ce n’est pas la première fois que je mets les pieds dans cette pièce de l’appartement mais jusqu’à ce soir j’y étais toujours seul. « Je mets un peu de musique ? » Je sais qu’elle ne refusera pas et c’est avec son portable que j’ai attrapé en chemin que je lance une playlist au hasard sur spotify. Nous venons de faire l’amour il y a quelques minutes, j’étais nu au-dessus d’elle mais pourtant quand je dois tirer sur mon boxer pour l’enlever je sens un grand sentiment de gêne m’envahir. Et pourtant j’ai confiance en elle, mais je crois que je découvre que je suis pudique et peut-être pas encore très à l’aise avec mon corps. Quand elle se retrouve à son tour nue devant moi, je détaille son corps avec beaucoup d’intérêt m’attardant encore une fois sur sa poitrine mais ne voulant pas la gêner j’essaie de remonter très vite vers ses yeux. « Je suis vraiment heureux d’avoir vécu ma première fois avec toi. Je t’aime. » mes mots sont sincères. L’eau ruisselle sur mon corps et j’ose m’approche un peu plus d’elle, mes mains se posent sur ses joues afin de l’attirer vers moi et l’embrasser avec toute la douceur possible.

© nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 Empty
Message(#)Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 EmptyJeu 31 Aoû - 20:34



Tell me, tell me that you want me
And I'll be yours completely, for better or for worse

Suite de cet UA partie 1 et partie 2

Ne pas prendre un plaisir fou pour sa première fois, je sais que c'est courant, c'est même bien plus souvent le cas. Entre la peur de l'inconnu, l'inexpérience, et le corps qui découvre pour la première fois, j'ai assez lu que ça pouvait être douloureux et peu agréable pour les femmes, mais j'aurais espéré échapper à tout ça. J'aurais aimé pouvoir aimer du début jusqu'à la fin et vivre l'instant présent sans retenue, sans crainte, sans douleur. J'aurais aimé, pour moi, mais aussi pour Caleb, que ce moment soit gravé dans nos mémoires comme un moment de plaisir partagé. C'est un beau moment, un grand moment pour nous et pour ça il restera dans nos mémoires, mais je me sens nulle, je me sens bête de gâcher ce souvenir avec ces aveux que je fais à Caleb sur mon ressenti. J'en veux à mon corps de ne pas avoir su aimer ça comme j'aurais voulu qu'il le fasse et j'ai l'impression d'avoir raté quelque chose alors que lui a prit du plaisir, je viens ternir ce moment. « Je ne comprends pas pourquoi tu dis ne pas avoir été à la hauteur, je viens de te dire que j’ai aimé… » Je lève les épaules, j'aimerais pouvoir en dire autant, pouvoir lui dire que j'ai aimé ça autant que lui. Lui dire que c'était parfait mais je lui ai déjà avoué avoir eu un peu mal alors je ne peux pas lui faire croire que j'ai tout aimé. Mais il a aimé lui et c'est le principal à mes yeux parce que je sais qu'il a attendu ce moment, et je suis heureuse de savoir qu'il a prit du plaisir et qu'il n'est pas déçu de ce moment.

Tout n'a pas été parfait, mais il y a des choses que j'ai aimé. Des choses que je viens de découvrir avec lui et que j'ai hâte de pouvoir refaire. La tendresse, les caresses, ses mains sur ma peau, ce sont des choses que j'ai aimé. Son corps aussi, la découverte de celui ci, pouvoir sentir sa peau frissonner sous mes doigts, je découvre que j'aime ça. Je savais qu'avec lui j'étais tactile, que j'aimais déjà être dans ses bras, que j'aimais le toucher, le sentir proche de moi, mais ce soir j'ai découvert encore un peu plus. Et j'ai découvert aussi de nouvelles sensations et je peux d'or et déjà dire que mes seins sont une zone particulièrement sensible à ses caresses, et je lui avoues comme un moyen de lui donner l'accord pour recommencer quand il le souhaite et aussi pour lui montrer que je ne garde pas un mauvais souvenir de ce moment que l'on vient de vivre. Il avoue aimer mes seins, les regarder, les toucher aussi et ça aussi je découvre que j'aime cette idée. « Oui, je pense que c’est un signe qu’on se complète à la perfection. » Je sais pas si on se complète à la perfection, mais ce soir on n'a fait qu'un tous les deux. Ce n'était pas la perfection comme moment, mais je ne regrette pas de l'avoir fais avec lui. Je ne regrette d'avoir vécu cette expérience pour la première fois avec lui et peut-être que physiquement pour le moment on ne se complète pas à la perfection, mais avec lui, je me sens tellement bien que je sais que je suis faite pour être avec lui. Dans ses bras, dans mon lit, je trouve ça si normal comme situation désormais et j'en profite. Je l'embrasse à nouveau, un baiser tendre et doux avant de devenir plus langoureux. « Sur ça on se complète à la perfection oui. » Mes lèvres aiment les siennes et je ne me lasse pas de l'embrasser. Je ne me lasse pas d'être avec lui, de vivre ces journées avec lui, de l'avoir à mes côtés, je sais la chance que j'ai de l'avoir rencontré à un moment dans ma vie ou j'étais totalement perdue par tous les changements dans ma vie. Je l'ai rencontré et il est devenu si vite si important, si primordial, si indispensable à mes journée. Je l'ai aimé si vite, si fort, si intensément, sans y comprendre rien à ce que nous vivons, mais je me moque de ne pas comprendre puisque vivre les choses me semble bien être la seule chose importante. Il me fait du bien, il me rends heureuse, il me rassure et ce soir dans ses bras, même si tout n'a pas été une expérience réussie totalement, je ne regrette rien. Et au contraire même, je suis heureuse de l'avoir vécu avec lui cette expérience. « C’est vrai ? » Il semble presque avoir besoin d'une vraie réponse, d'une confirmation et ça me fait sourire tendrement de le voir hésiter de la sorte. « Oui c'est vrai, tu es spécial Caleb Anderson n'en doute jamais, et je suis heureuse de savoir que tu auras toujours cette place spéciale dans ma vie. » Le premier homme avec qui j'ai couché, le premier homme à qui je me suis dévoilée, et quoiqu'il arrive dans ma vie, ce sera pour toujours Caleb Anderson, mon premier amour et je suis vraiment heureuse d'avoir écrit cette page de mon histoire avec lui. J'aime cet homme et je sais que toutes les femmes de notre âge n'ont pas eu la chance de faire leur première fois avec un homme qu'elles aiment vraiment. Peut-être que je ne sais rien sur l'amour, peut-être que je me trompe, peut-être que l'avenir me donnera tord, j'en sais rien, tout ce que je sais à ce moment précis, c'est que j'aime cet homme. Que je l'aime vraiment et si j'avais peur que ce moment change les choses entre nous, ça n'a pas changé mes sentiments pour lui, au contraire même. Ca n'a fait que renforcer encore un peu plus l'affection, et les sentiments que je ressens en le regardant et mon sourire s'agrandit encore un peu quand je le regarde désormais. Et si moi je ne regrette pas, je lui ai dis, je veux savoir aussi si de son côté il ne regrette pas. Je ne pense pas mais j'ai besoin de l'entendre. « Non non pas du tout. » Et s'il y a quelques minutes, il faisait preuve d'hésitation, il semble bien plus sur de lui en me disant ces mots. « J’ai même hâte de recommencer. » Il sourit en m'avouant ça, mais je ne partage pas son enthousiasme cette fois. « On va attendre un peu pour ça, mais tu auras toujours le droit de profiter de ma poitrine dès que tu le souhaites et je crois qu'il y a d'autres choses à découvrir. » Une manière pour moi de détourner un peu la discussion, ne pas trop insister sur le fait que pour le moment je ne partage pas son enthousiasme à l'idée de recommencer. Je ne regrette pas, je lui ai dis, je ne pourrais jamais regretter ce moment mais pour le moment je sais que l'expérience n'a pas laissé un souvenir aussi bon que le sien et j'appréhende un peu l'idée de recommencer. Mais je n'insiste pas plus longtemps et c'est une autre première que je lui propose. Une douche avec moi, et pour cette expérience je n'ai pas d'appréhension et visiblement lui non plus puisqu'après un baiser, il saute presque du lit et me tire du lit à mon tour. Je ris un peu devant cet élan d'enthousiasme et je dépose un baiser sur sa joue avant de le suivre jusqu'à la salle de bain. « Je mets un peu de musique ? » Je secoue la tête, lui donnant mon portable dévérouillé pour qu'il puisse s'occuper de la musique alors que je fais couler l'eau de la douche pour qu'elle soit chaude, je sors deux serviettes et enfin je me tourne vers lui pour le regarder hésiter à enlever son boxer. « N'aies pas peur, je t'ai déjà vu nu et j'aime beaucoup ton corps. » Je lui murmure ces mots avec tendresse, comme un moyen de le rassurer et je retire moi aussi mon bas tout en profitant de son torse nu devant moi. Il est nu devant moi désormais et mes yeux en profitent pour observer son corps face à moi, tout son corps. Je me mords la lèvre sans même m'en rendre compte. « T'es tellement beau, n'en doute jamais. » Je me déshabille complètement à mon tour pour nous mettre sur un pied d'égalité le laissant même quelques secondes pour observer mon corps avant d'aller sous la douche. « Je suis vraiment heureux d’avoir vécu ma première fois avec toi. Je t’aime. » Je prends sa main et je l'attire contre moi pour l'embrasser. « Je t'aime aussi beau goss, et je suis heureuse que tu sois celui avec qui je vis toutes mes premières fois. » Et ma main dans la sienne, je l'attire avec moi dans la douche. Il s'approche de moi, l'espace n'est pas bien grand et si on veut pouvoir profiter de la douche tous les deux, le rapprochement est plus qu'obligatoire. Mais, ce qui n'était pas obligatoire c'est ce baiser, lui il est là juste parce qu'on en a envie tous les deux. Alors douceur, il m'embrasse et je prolonge le baiser, mes mains dans ses cheveux mouillés, je profite de cette proximité et de cette nouvelle dimension que vient de prendre notre couple. S'embrasser, nus sous la douche, voilà le degrés d'intimité que l'on vient de franchir et ça me plaît. « Tu sais que tu embrasses vraiment bien. » C'est pas la première fois que je lui dis mais ça semblait être le bon moment pour lui redire. Je viens me coller un peu plus à lui encore et mes mains glissent sur son corps pour continuer ma découverte, pour continuer à profiter de ces moments, nouveaux, excitants. Je découvre son corps, je découvre l'anatomie masculine aussi, je découvre cette attirance forte que je ressens, je découvre cette attraction qu'il y a entre nous mais je reste très douce, et ne voulant pas l'exciter pour rien, je fais attention à ne pas être trop sensuelle, je veux juste garder ce moment en mémoire. Cette soirée entière, et toutes ces petites choses et ces sensations qui ont fait que je me suis sentie si bien avec lui ce soir. « Cette soirée est parfaite, merci de faire partie de ma vie. » Je veux garder tout ça en mémoire pour ne jamais oublier cette sensation parce que je me sens réellement bien grâce à lui.
« Je te laisse enfiler ton caleçon, tu me retrouves dans la chambre ? » Ses cheveux mouillés, je viens le décoiffer encore un peu plus même s'il ne l'était pas mais j'aime jouer avec ses cheveux mouillés avant de sortir de la salle de bain je récupère mon téléphone et je profite qu'il soit encore nu pour laisser mes yeux s'attarder sur ses fesses quelques secondes. Je sors enfin de la salle de bain en serviette, n'ayant pas pris de pyjama et je laisse Caleb finir d'enfiler son caleçon. « Maman ? Qu'est-ce que tu fais là ? » La surprise dans ma voix est perceptible et je parle fort en lui posant cette dernière question pour prévenir Caleb que ma mère est là, face à moi, sauf qu'il n'a pas du entendre puisqu'il débarque dans le salon en caleçon juste derrière moi. « J'allais te demander ce que tu faisais encore débout à cette heure mais je comprends mieux. » Je ne sais pas si elle m'engueule à ce moment, mais le moment est gênant. Caleb est torse nu, je suis en serviette et nous sortons tous les deux de la salle de bain et le regard de ma mère qui passe de Caleb à moi ne laisse quasiment aucun doute sur ce qu'elle est en train de penser. « C'est pas ce que tu penses. » Et en soit c'est vrai, ce n'est pas ce qu'elle pense, nous n'avons rien fais tous les deux dans cette salle de bain. Mais je ne peux pas lui préciser quoique ce soit. Je suis gênée, vraiment gênée, et je ne pensais pas que ça pourrait devenir encore pire sinon j'aurais coupé court à ce moment. « Alex, je ne suis pas naïve. Je t'ai acheté ce qu'il fallait pour ce moment, j'espère vraiment que vous vous êtes protégé. » J'ai envie de fuir, de me cacher, alors que sûrement que ses remarques sont légitimes mais je ne veux pas évoquer ça devant ma mère et devant mon copain en boxer comme ça. « Et Caleb je sais que tu es un garçon bien élevé, mais j'espère que tu respectes ma fille. » Cette fois c'est trop la remarque, nous n'avons pas cette relation là elle et moi, et encore moins devant Caleb, quoique finalement la présence de mon petit ami chez nous semble avoir apaisé un peu les tensions entre ma mère et moi, mais ce soir, les remarques sont beaucoup trop gênantes et déplacées. « Maman stop, ça te regarde pas, mais si je te dis que Caleb est parfait avec moi tu nous laisses tranquille ? » Je soupire devant l'attitude de ma mère. Elle essaye, je sais qu'elle essaye vraiment d'être ma mère depuis que nous vivons que toutes les deux dans ce coin paumé d'Australie et je sais que je lui facilite pas la tâche, mais ce soir je ne veux pas qu'elle joue à la maman inquiète ou à je ne sais quel rôle, c'est beaucoup trop gênant. Et le pire c'est qu'elle ne me réponds pas, elle continue à fixer Caleb comme si elle attendait une réponse de sa part et c'est qu'elle me fait presque peur à ce moment précis. « Prends soin de ma fille, je compte sur toi pour ne pas la blesser, je te fais confiance Caleb, ne lui brise pas le cœur. » Elle insiste, c'est à lui qu'elle s'adresse et même si je suis ultra gênée, pour la première fois j'ai l'impression que ma mère ne joue pas un rôle, mais qu'elle est vraiment ma mère, qu'elle est vraiment inquiète pour moi et qu'elle est concernée par ce que je vis.

@Caleb Anderson :l: :l:

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 Empty
Message(#)Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 EmptyDim 10 Sep - 21:26

Calex
Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse

« Oui c'est vrai, tu es spécial Caleb Anderson n'en doute jamais, et je suis heureuse de savoir que tu auras toujours cette place spéciale dans ma vie. » L’inverse est tout aussi vrai de mon côté. Moi aussi je suis extrêmement heureux de savoir qu’Alex aura toujours cette place si spéciale dans ma vie ; la première femme avec qui j’ai couché, en plus d’être la première que j’ai embrassé et qui m’a vu nu, mon premier amour, la première à qui j’ai dit je t’aime et je sais qu’il y a encore plusieurs années d’amour et de bonheur devant nous. J’ai longtemps attendu que ce moment n’arrive et l’avoir vécu avec cette fille qui me fait craquer depuis tout ce temps est un véritable bonheur pour moi. « On va attendre un peu pour ça, mais tu auras toujours le droit de profiter de ma poitrine dès que tu le souhaites et je crois qu'il y a d'autres choses à découvrir. » Si je viens de lui avouer avoir hâte de recommencer je ne voulais surtout pas sous-entendre une possible envie de retenter l’expérience ce soir ni même les jours à venir, alors l’entendre me préciser que de l’attente sera nécessaire m’amuse légèrement. En revanche ce qui fait plus que m’amuser c’est avoir son autorisation de profiter de sa poitrine, et croyez-moi que je ne me gênerais plus à présent. « T’en fais pas, prends tout ton temps j’ai pas envie de te brusquer. » Il me semble tout de même plus de nécessaire de lui préciser cela, n’ayant aucune envie qu’elle puisse sentir une quelconque forme de pression de ma part à ce sujet.

L’idée de prendre une douche ensemble était la sienne et c’et sans hésiter une seule seconde que j’accepte en la suivant dans la salle de bain. Certes, nous venons de faire l’amour mais je n’en reste pas moins pudique pour autant et l’idée de me montrer nu devant elle n’est toujours pas simple. « N'aies pas peur, je t'ai déjà vu nu et j'aime beaucoup ton corps. » En entendant ses mots, je sens le rouge me monter aux joues tout en esquissant un léger sourire. Grâce à son compliment qui pourrait même presque s’apparenter à des encouragements je trouve le courage de baisser mon boxer, le laissant tomber par terre à mes pieds. « T'es tellement beau, n'en doute jamais. » Qu’elle me dit tout en se déshabillant. J’ai senti son regard sur mon corps quand j’ai ôté mon dernier bout de tissu alors je ne me gêne pas de faire la même chose. « Oh toi aussi. » que je dis après avoir détaillé rapidement son corps mais c’est une fois les yeux relevés vers son visage que je lui souris à nouveau. « Et j’aime aussi beaucoup ton corps. » que je lui avoue doucement avant d’entrer avec elle dans la douche. Encore une première fois pour nous, encore quelque chose d’agréable que nous découvrons tous les deux. « Je t'aime aussi beau goss, et je suis heureuse que tu sois celui avec qui je vis toutes mes premières fois. » Je lâche un léger rire tout en la laissant m’attirer un peu plus contre elle dans cet espace déjà étroit. L’eau ruisselant sur nos corps et nos visages j’essaie pourtant tout de même de garder les yeux grands ouverts pour pourvoir regarder ma petite amie. « J’ai hâte qu’on vive encore plusieurs autres premières fois. » Et je suis persuadé qu’elles seront nombreuses. « Tu sais que tu embrasses vraiment bien. Cette soirée est parfaite, merci de faire partie de ma vie. » Encore un sourire toujours bien ancré sur mes lippes qui ne s’efface toujours pas. Parce que je suis heureux ce soir encore plus qu’habituellement.

La douche terminée, je laisse Alex s’enrouler d’une serviette et quitter en première la salle de bain et une fois séché c’est à mon tour de rejoindre sa chambre. « Bébé, j’ai – » Je m’arrête net ne terminant pas ma phrase parce que je me retrouve face à la mère de ma petite-amie. « C'est pas ce que tu penses. » Oh si c’est ce qu’elle pense. Sûrement. Sans aucun doute. Sa mère n’est pas née de la dernière pluie et nous ressortons tous les deux les cheveux encore mouillés de la salle de bain et il n’y a pas mille autres scénarios possibles. « Alex, je ne suis pas naïve. Je t'ai acheté ce qu'il fallait pour ce moment, j'espère vraiment que vous vous êtes protégé. » Je crois que je n’ai jamais été aussi gêné de toute ma vie. je t’ai acheté ce qu’il fallait pour ce moment. Oui. On le sait parce que je viens d’utiliser un préservatif dans la chambre de sa fille. Je suis tout rouge et soudainement je réalise que je suis en boxer, donc à moitié nu devant ma belle-mère et je me sens encore plus gêné. Doucement, je me décale pour me retrouver derrière Alex et cache mon corps bien trop dénudé. « Et Caleb je sais que tu es un garçon bien élevé, mais j'espère que tu respectes ma fille. » Je déglutis, sentant l’agacement d’Alex face à sa mère. Mais je trouve personnellement sa réaction tout à fait légitime, bien qu’elle soit tout de même extrêmement gênante pour moi. « Maman stop, ça te regarde pas, mais si je te dis que Caleb est parfait avec moi tu nous laisses tranquille ? » Je pense que je devrais prendre la parole si j’en crois le regard insistant de sa mère sur moi et je pense qu’à cet instant précis, elle me ferait presque peur. « Prends soin de ma fille, je compte sur toi pour ne pas la blesser, je te fais confiance Caleb, ne lui brise pas le cœur. » Mon cœur s’emballe mais je prends mon courage à deux mains pour lui répondre. « Je vous assure que je la traite comme une princesse. » Ce qui est vrai et je sais que là-dessus je n’ai rien à me reprocher. Quand on y réfléchit je n’ai absolument rien à me reprocher sur quoique ce soit mais je pense que son inquiétude est plus que légitime. « Et je suis très amoureux de votre fille, je vous assure que jamais je ne lui ferais du mal. Elle est beaucoup trop importante pour moi et toute ma vie je continuerai à la traiter comme je le fais aujourd’hui, je vous donne ma parole. » Je t’aime, je l’ai déjà dit plusieurs fois à Alex, mais je crois que c’est bien la première fois que je dis à sa mère être amoureux de sa fille. Peut-être que l’entendre la rassurera sur mes intentions et mon comportement envers elle. « Et je m’excuse sincèrement pour… ça, je grimace légèrement …on ne pensait vraiment pas que vous seriez là, sinon on ne se serait jamais permis. » d’être tous les deux dans la salle de bain alors que sa mère était elle aussi présente dans l’appartement. Toujours derrière Alex pour cacher un maximum mon corps, toujours extrêmement gêné et espérant sincèrement pouvoir retourner rapidement dans sa chambre.

© nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 Empty
Message(#)Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 EmptyMer 13 Sep - 11:37



Tell me, tell me that you want me
And I'll be yours completely, for better or for worse

Suite de cet UA partie 1 et partie 2

« T’en fais pas, prends tout ton temps j’ai pas envie de te brusquer. » Je le sais, j'ai une confiance entière en lui et avant ce soir, il ne m'a jamais brusqué, ou poussé à faire quoique ce soit dont je n'ai pas envie, donc sur ça je ne m'inquiète pas. Ce qui m'inquiète un peu en revanche, c'est de ne pas être en mesure de lui donner ce qu'il désire, ou de répondre à ses envies, ou même de ne pas jamais finir par aimer ça, parce que je ne veux pas qu'il soit frustré et que cette différence de ressenti entre nous ne vienne altérer notre entente si parfaite. « Je sais, j'ai confiance en toi et je t'aime pour ça. » Pour ça entre autre, mais je l'aime pour plus que le fait qu'il soit respectueux de moi et de mes envies, je l'aime pour tout ce qui fait de lui cet homme si parfait. « Je veux pas que tu crois que j'ai pas envie de toi ou que je ne ressens rien pour toi. C'est pas ça du tout. » J'ai besoin de lui dire, de lui confirmer que le problème ne vient pas de lui ou d'une quelconque problème entre nous, j'ai besoin qu'il le sache parce que désormais l'étape est franchie et pourtant je ne me sens pas vraiment plus à l'aise avec ma sexualité et l'acte en lui même. Mais, c'est pas sur ça que je veux me concentrer réellement, enfin pas sur les sensations douloureuses que j'ai pu ressentir à un moment, mais plutôt sur ce qui fait que ce soir notre relation a prit une autre dimension encore. Parce que ce soir, je viens de vivre un événement important et c'est avec Caleb que je viens de le vivre. Une nouvelle première fois avec cet homme et si c'est quelque chose d'important, c'est finalement assez logique que ce soit avec lui que j'ai vécu ce moment. C'est mon premier petit ami, la première personne à qui j'ai dis je t'aime, la première personne que j'ai embrassé aussi. Et tout ceci suit une logique que l'on vit ensemble, à notre rythme, et qui fait grandir notre couple tout jeune et nous fait grandir aussi. Nous étions vierges tous les deux, on le savait tous les deux, mais désormais ce n'est plus le cas et si j'avais peur que ça change quelque chose entre nous, visiblement la seule chose qui change, c'est le fait qu'on ose désormais tenter l'expérience de la douche en duo. Après s'être vu nus, on peut accepter ça et passer une autre étape dans l'intimité de notre couple. Et pourtant, il hésite, pas sur l'idée de la douche, ça il a semblé bien réactif à ma proposition, mais ce moment ou il doit se mettre nu devant moi semble le freiner un peu. C'est une chose d'être nu l'un contre l'autre dans un moment de partage dans un lit, s'en est un autre de se montrer nu sans aucun artifice et avec aucun moyen de cacher son corps. Pourtant, son corps je l'aime moi. J'aime le regarder, j'aime le découvrir, j'aime ce que je peux voir et je voudrais qu'il se sente totalement à l'aise avec moi. Il n'est peut-être pas pleinement à l'aise, mais il finit par se retrouver nu face à moi et je me dénude aussi face à lui, sous le regard de Caleb sur mon corps.  « Oh toi aussi. » Je lui souris, alors qu'il détaille mon corps et je le laisse faire. Moi qui n'est jamais été vraiment à l'aise avec les regards des garçons sur moi, faut dire que j'ai grandis dans un monde ou le respect des femmes n'était pas la notion la plus développée, mais je découvre face à Caleb que je me sens bien. Que même nue, je ne me sens pas si mal à l'aise ou vulnérable. Je ne suis pas totalement à l'aise, mais son regard sur mon corps ne me déstabilise pas ou ne me gêne pas. Et je crois qu'au contraire, je commence à aimer vraiment ça. Son regard, et ses compliments aussi. « Et j’aime aussi beaucoup ton corps. » Un nouveau sourire alors que je me pince les lèvres en le regardant. « Ca tombe bien, parce que tu vas devoir te contenter de mon corps, tu es à moi désormais bébé. » Et c'est dans la douche que nous nous retrouvons. La douche est assez petite, rien à voir avec celle que je pouvais avoir dans ma salle de bain privée à Londres, mais elle est parfaite pour que je puisse profiter de la présence de Caleb avec moi dans cet espace étroit. Et même si la douche était plus grande, dans tous les cas, je sais que nous n'aurions utilisé qu'une petite partie, parce que si je lui ai dis n'avoir pas envie de recommencer ce que nous venons de vivre dans l'immédiat, l'idée d'être contre lui, de toucher sa peau, de toucher son torse, de pouvoir l'embrasser dès que je le veux  et c'est bien ce que je fais. Je l'embrasse encore et encore. « J’ai hâte qu’on vive encore plusieurs autres premières fois. » Mes premières fois les plus importantes de ma vie de femme c'est avec lui que je les ai vécu et j'ai moi aussi l'intention de vivre encore pleins d'autres premières fois avec lui. « Je veux continuer à tout découvrir avec toi. » Je parle un peu de sexe peut-être, ou pas vraiment, mais je parle surtout de la vie, de l'amour, de cette histoire qui m'en apprends tellement sur moi, sur nous, sur le couple, sur la vie. C'est avec lui à mes côtés que je veux entrer dans le monde adulte, mais avant ça on a encore un peu de temps à profiter et à vivre notre histoire d'amour en tout insouciance, ou presque.

Le moment était parfait, tendresse, amour et insouciance, à profiter de ce moment d'intimité entre nous. C'était tellement parfait et je n'ai pas pensé une seconde que ma mère pourrait être rentrée et encore moins que je la croiserai en sortant de la salle de bain vêtue uniquement d'une serviette. « Bébé, j’ai – » Et encore, encore, encore moins que mon petit ami sortirait en boxer pour se retrouver face à ma mère même pas une heure après avoir vécu ma première fois avec lui. Il s'arrête net en voyant ma mère et j'ai envie de fuir pour éviter de vivre cet instant qui promet d'être lui aussi mémorable. Elle nous fait la leçon ma mère, ayant comprit que ce soir, sans elle à la maison, nous avons sauté le pas. Elle avait prévu cette éventualité et elle me le rappelle, et c'est atrocement gênant comme moment. Je n'ose pas regarder ni Caleb, ni ma mère, mais du coin de l’œil je vois Caleb qui disparaît de mon champ de vision pour se cacher derrière moi. Ma mère continue, ne s'arrête pas malgré ma remarque, elle fixe Caleb qui est derrière moi, elle n'a pas le regard froid ou méchant, mais je suis trop gênée pour réaliser qu'elle est juste inquiète pour moi et qu'elle veut s'assurer que je sois bien traitée par mon petit-ami. « Je vous assure que je la traite comme une princesse. » L'insistance de ma mère oblige Caleb à s'exprimer et je devine à sa voix toute la gêne qu'il doit ressentir à ce moment précis. Je suis mal à l'aise d'être entre les deux, de vivre ce moment, mais pourtant quand il parle, je ressens comme un certain apaisement de le savoir à mes côtés. Et surtout, je souris en entendant sa réponse. Je n'ai jamais eu de rêve de princesse, je n'ai jamais été une fan de ces univers ou l'envie d'être traité comme une princesse, mais pourtant je souris quand il rassure ma mère, je souris quand il dit qu'il me traite comme une princesse parce que c'est vrai. Il est parfait avec moi et ça ma mère a déjà pu le voir puisqu'il a déjà passé plusieurs soirées chez nous. « Et je suis très amoureux de votre fille, je vous assure que jamais je ne lui ferais du mal. Elle est beaucoup trop importante pour moi et toute ma vie je continuerai à la traiter comme je le fais aujourd’hui, je vous donne ma parole. » Je tourne brièvement le regard vers lui et je tends ma main vers lui pour attraper la sienne. Oui il est amoureux de moi, je le sais, je n'en doute pas, il me l'a déjà dit et redit, mais il l'officialise devant ma mère et bien que ça ne soit pas quelque chose que j'avais envie qu'il fasse, parce que ma mère n'a pas à se mêler de notre histoire, le fait de l'entendre le dire, de le voir rassurer ma mère ainsi, ça me touche. « Je l'espère Caleb. Elle est tout ce que j'ai, je ne veux pas qu'elle souffre comme j'ai souffert. » Elle n'est pas froide, pas dure, pas même énervée, mais je la sens juste inquiète finalement et c'est une sensation étrange de la voir ainsi, non pas qu'elle soit pas inquiète, elle l'est beaucoup trop, mais inquiète pour moi, c'est assez nouveau ça. «Maman, j'aime Caleb, et je t'assure que c'est quelqu'un de bien. Il n'est pas comme papa et il ne me fera pas de mal. » Elle a eu une mauvaise expérience avec l'amour et les hommes, et je comprends qu'elle puisse avoir peur mais elle a bien vu que Caleb n'était pas du tout comme lui, comme tout les hommes de ce milieu de merde dans lequel elle a grandi et vécu pendant des années. J'aurais pu être plus froide avec elle, je l'ai été bien des fois, en lui disant que c'est pas parce qu'elle a choisis le pire homme sur terre qu'elle doit me priver de vivre ou d'autres horreurs bien pire encore. Mais pas ce soir, parce que ce soir je sens comme un vrai intérêt de sa part pour ma vie. « Je suis heureuse avec lui, c'est tout ce qui compte non ? » Elle me regarde, je la regarde et il y a comme quelque chose de nouveau entre nous, comme une sensation que pour une fois toutes les deux on se comprends et on veut la même chose. Mon bonheur. « Oui c'est tout ce qui compte, et maintenant je veux juste m'assurer que ça reste ainsi et que tu ne finisses pas avec le cœur brisé. » Elle mieux que personne sait que l'amour peut faire mal, mais ça elle ne pourra rien faire, elle ne peut pas contrôler notre histoire mais aujourd'hui je suis loin d'avoir le cœur brisé, c'est même tout l'inverse, la présence de Caleb a réparé mon cœur et m'a apprit à aimer. « Et je m’excuse sincèrement pour…on ne pensait vraiment pas que vous seriez là, sinon on ne se serait jamais permis. » Caleb reprends la parole toujours aussi gêné et ma mère rit un peu à sa remarque et moi je lève un sourcil d'incompréhension. « Tu n'as pas besoin de t'excuser, je ne veux pas vous interdire quoique ce soit, je veux juste que vous soyez responsables tous les deux, mais la prochaine fois si vous pouvez éviter de vous balader presque nus dans la maison ça par contre je ne suis pas contre. » Elle trouve ça drôle, moi pas trop encore parce que je suis trop gênée et je veux mettre fin à cette discussion. « Oh crois moi on aurait bien évité ça nous aussi. Mais rassures toi, on est responsable, on se protège, alors fais nous confiance s'il te plaît et laisse nous passer qu'on puisse arrêter cette discussion beaucoup trop gênante. » Je lui avoues qu'on a couché ensemble, sans vraiment le faire, mais je lui dis qu'on se protège c'est bien un aveu non ? Mais on est responsable, on a ce qu'il faut pour se protéger et elle a la certitude désormais que Caleb me traite bien, ça devrait lui suffire non ? « Je ne veux rien entendre et rien voir, bonne nuit les amoureux. » Elle se décale enfin, nous laisse passer et je me précipite en tirant sur la main de Caleb jusqu'à ma chambre en veillant à ne pas faire tomber la serviette qui recouvre mon corps. Je claque la porte derrière moi, et je regarde Caleb d'un air vraiment désolée. « Je suis vraiment vraiment désolée pour ce moment j'espère que tu vas pas t'enfuir en courant après ça ? Mais tu as assuré avec elle. » Je l'embrasse et après le baiser je le pousse sur le lit en souriant avant de le rejoindre. Je l'embrasse encore un peu plus longtemps profitant de son corps encore vêtu uniquement d'un caleçon. « Alors comme ça tu es très amoureux de moi ? Moi aussi je suis folle amoureuse de toi, mon prince. » Je chuchote ces mots. Je fais référence à ses mots, je suis sa princesse enfin c'est pas ce qu'il a dit, mais il veut me traiter comme une princesse ce qui fait de lui un prince non ? Je m'allonge à côté de lui, ma tête sur son épaule. « Tu es tellement parfait que parfois je me demande si tout ceci n'est pas un rêve. » Tout est trop parfait, trop beau, trop agréable, et lui est bien trop parfait pour qu'il soit avec une fille comme moi, mais si c'est un rêve, je ne veux jamais me réveiller parce que ce rêve est le plus beau que je n'ai jamais fais. « Promets moi de ne jamais me réveiller si c'est un rêve, parce que je ne veux pas vivre dans un autre monde que celui dans lequel je suis en ce moment avec toi, je t'aime Caleb Anderson. » Et ces mots veulent peut-être rien dire à notre âge, mais ce que je ressens au moment ou je lui dis, ça a du sens pour moi, beaucoup de sens, parce que ce que je ressens pour lui, ce que je ressens quand il est près de moi, c'est quelque chose de si fort que ça veut forcément dire quelque chose, pour moi au moins.

@Caleb Anderson :l: :l:

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 Empty
Message(#)Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 EmptyDim 24 Sep - 16:53

Calex
Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse

« Je sais, j'ai confiance en toi et je t'aime pour ça. Je veux pas que tu crois que j'ai pas envie de toi ou que je ne ressens rien pour toi. C'est pas ça du tout. » Nous venons tout juste de vivre tous les deux notre première fois et je ne comprends pas pourquoi elle se sent obligée de se justifier le fait qu’elle n’aura sûrement pas envie de recommencer demain ni même dans les jours qui viennent. « Oui, oui, je le sais… » que je me contente de lui répondre en lâchant un tout petit rire cachant certainement l’incompréhension que je ressens face à sa réaction. Si elle cherche tant à se justifier, cela pourrait certainement sous-entendre que malgré ses dires elle pense que je pourrais peut-être me montrer insistant les prochains jours afin que l’on couche à nouveau ensemble ? Sauf que je ne suis pas comme ça. Pas du tout, et ma patience pour cette première relation sexuelle en est sûrement la preuve. Attendre qu’elle soit prête sans lui mettre la moindre pression me semble tout simplement naturel mais je sais aussi que malheureusement, tous les garçons de mon âge n’ont pas toujours ce trait de caractère. Sauf qu’à mes yeux le plus important reste sans aucun doute Alex. C’est d’ailleurs à son initiative que l’on continu cette soirée ensemble sous la douche, vivant alors une seconde première fois ensemble durant la même soirée. Si je suis d’un naturel extrêmement pudique me montrer nu devant Alex n’est finalement pas si difficile que ça. Son regard peut me plaire tout comme il me gêne un peu. Parce que c’est la première fois que quelqu’un me regarde ainsi et si voir ses yeux briller en me regardant peut être plaisant, c’est également presque perturbant pour moi. J’ai toujours eu l’habitude d’être invisible aux yeux de tout le monde et je vous assure que je ne m’en plaignais pas, c’est ce que je cherchais finalement. Mais Alex me connait. Alex me remarque. Alex me regarde et c’est quelque chose qui me plaît. « Ca tombe bien, parce que tu vas devoir te contenter de mon corps, tu es à moi désormais bébé. » Un grand sourire s’étire sur mes lèvres. Cette réaction est non seulement due aux mots qu’elle vient de prononcer et qui me plaisent grandement mais aussi au surnom utilisé. Bébé. Je ne pensais pas qu’un jour quelqu’un allait m’appeler comme ça et c’est finalement quelque chose qui me plaît beaucoup. Je ne compte pas me contenter de son corps car ce mot grossier n’est clairement pas à la hauteur de ce que je ressens quand je la regarde. Je ne m’en contente pas, non. Je ne sens comme l’homme le plus chanceux d’avoir une fille aussi belle avec un corps aussi parfait entant que petite-amie et je ne suis pas sûr de mériter ça. « Je veux continuer à tout découvrir avec toi. » Et nous en avons encore beaucoup des choses à découvrir tous les deux.

La première chose que nous allons devoir apprendre c’est gérer nos émotions et quand nous nous retrouvons face à sa mère c’est ce que j’essaie de faire tant bien que mal alors que croyez-moi, tout ce que je voulais c’était creuser un trou pour m’y cacher et ne plus jamais en ressortir. Je suis mort de honte face à sa mère, son regard insistant et ses mises en garde. J’entremêle avec douceur mes doigts à ceux de ma petite-amie mais toujours en regardant sa mère avec une certaine appréhension dans le regard. « Je l'espère Caleb. Elle est tout ce que j'ai, je ne veux pas qu'elle souffre comme j'ai souffert. » Je me contente d’hocher la tête sans oser rien dire de plus de peur de prononcer quelque chose qui puisse l’énerver. «Maman, j'aime Caleb, et je t'assure que c'est quelqu'un de bien. Il n'est pas comme papa et il ne me fera pas de mal. » Quand je l’entends avouer ses sentiments pour moi face à sa mère je ne peux m’empêcher de sourire, sincèrement touché. Mais je finis par secouer la tête à la négative lorsqu’elle évoque son père. Alex m’en a parlé. Un peu. Et je sais qu’il a beaucoup fait souffrir sa femme et sa fille. « Oui c'est tout ce qui compte, et maintenant je veux juste m'assurer que ça reste ainsi et que tu ne finisses pas avec le cœur brisé. » Et puis elle me regarde à nouveau. Je déglutis doucement et je dois entrer en lutte contre moi-même pour ne pas baisser le regard mais je parviens à garder la tête haute en lui répondant. « Jamais je ne lui briserai le cœur, je vous donne ma parole. Votre fille est beaucoup trop précieuse à mes yeux pour ça. » J’essaie d’être le plus sincère possible et j’espère que ma sincérité sera visible dans mes yeux et dans le son de ma voix. « Tu n'as pas besoin de t'excuser, je ne veux pas vous interdire quoique ce soit, je veux juste que vous soyez responsables tous les deux, mais la prochaine fois si vous pouvez éviter de vous balader presque nus dans la maison ça par contre je ne suis pas contre. » Et là je sens de nouveau le rouge me monter aux joues. « Oh crois moi on aurait bien évité ça nous aussi. Mais rassures toi, on est responsable, on se protège, alors fais nous confiance s'il te plaît et laisse nous passer qu'on puisse arrêter cette discussion beaucoup trop gênante. » Oui s’il vous plaît, laissez-nous passer pour que cette discussion beaucoup trop gênante touche enfin à sa fin. « Je ne veux rien entendre et rien voir, bonne nuit les amoureux. » Je rougis encore une fois mais je me laisse tirer par Alex dans sa chambre et une fois la porte fermée c’est un long soupir qui s’échappe de mes lippes. « Je suis vraiment vraiment désolée pour ce moment j'espère que tu vas pas t'enfuir en courant après ça ? Mais tu as assuré avec elle. » Mes deux mains passent dans mes cheveux et c’est en riant légèrement que je la laisse me pousser sur son lit. « Je ne pourrais plus jamais regarder ta mère dans les yeux. » si je peux en rire maintenant, je doute que demain à l’heure du petit-déjeuner ce soit encore le cas. « Alors comme ça tu es très amoureux de moi ? Moi aussi je suis folle amoureuse de toi, mon prince. » Je frissonne en sentant ses caresses et je profite également de cette proximité pour caresser son corps encore nu sous la serviette. « Promets moi de ne jamais me réveiller si c'est un rêve, parce que je ne veux pas vivre dans un autre monde que celui dans lequel je suis en ce moment avec toi, je t'aime Caleb Anderson. » Encore un sourire qui s’étire sur mes lippes mais cette fois, c’est un sourire différent. Un sourire tendre et sincèrement touché par ses mots. « Je te promets que ce n’est pas un rêve, et je t’aime encore plus. » ou pas. Notre amour est sûrement égal. « Avant que tu ne te lèves pour te mettre en pyjama… » je veux profiter de pouvoir t’embrasser. Alors c’est ce que je fais. Avec douceur et tendresse mes lippes se posent sur celles de ma petite-amie et nos lèvres se retrouvent pour un baiser d’une tendresse infinie.

© nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 Empty
Message(#)Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Calex #78 - Tell me, tell me that you want me And I'll be yours completely, for better or for worse (UA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-