AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon 151 : où trouver le ...
Voir le deal

 just roll with the waves (evian #1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vivian Irish
Vivian Irish
le second souffle
le second souffle
just roll with the waves (evian #1) IAeu3cF Présent
ÂGE : 31 ans (01/02/93 › ♒︎)
SURNOM : Viv, Vee. Vivi lui donne des envies de meurtre, Violet lui colle encore à la peau
STATUT : célibataire, innocente infidèle, elle s'ennuie vite quand elle est en couple
MÉTIER : jeune architecte, sa renommée n'est pourtant déjà plus à faire
LOGEMENT : une villa au #210 beachcrest road (bayside)
beldamgifs
POSTS : 1179 POINTS : 90

TW IN RP : mentions de blessures graves, ochlophobie, ex-toxicomanie
TW IRL : cruauté animale
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière d'une fratrie de quatre enfants › ancienne patineuse artistique de haut niveau › ex toxicomane, (trop) clean depuis un peu plus de six ans › souffre d'ochlophobie, la peur de la foule › asplénique
CODE COULEUR : (#993399)
RPs EN COURS : auden (06) › anwar (02)noor (03)maisie (02) › noor (04) › elijah (01)stella (01)meet and greet (commun)kieran (01)adèle (01)loan (01)diego (01) (12/10 AH?)

FLASHBACKS / UA: X

just roll with the waves (evian #1) B6e41f81e12ad46b43deaa8c2acac7d3b60bd1b7
Noovee ☼ (uc)

just roll with the waves (evian #1) 9411dcb2bf90c77ab357eef49ada42b0c2605eb4
Kieran ☼ (uc)

just roll with the waves (evian #1) 05253e982cddedf15e7299d1276404adb5596afe
Evian ☼ (uc)

just roll with the waves (evian #1) 38a3cb3dd4c92b0c7a8cd2b97c7f148979b86519
Vink ☼ (uc)

just roll with the waves (evian #1) 027963cce722aec3195779003347f2edd95cbcba
Stevia ☼ (uc)

RPs EN ATTENTE : lincoln (01) › louis (01)

just roll with the waves (evian #1) 8603
ViviartySomething's in the air right now, like I'm losing track of time, like I don't really care right now, but maybe that's fine... you ain't nothing but a lost cause (scénario attendu)
RPs TERMINÉS : just roll with the waves (evian #1) A205a5a88d2cb00335aa7eff71acf13d6c84269e
2024 ☼ auden (05) 2023 ☼ noor (02)auden (03)auden (04) › seth (07) 2022 ☼ seth - seth (02)seth (03)seth (05)seth (04)auden (01)auden (bunyip ua)tommy (bunyip ua)dinis (01)sara (bunyip ua)seth (06)maisie (01)theodora (01)noor (01) & iris (01)arthur (01)anwar (01)

abandons ☼:

NaNoWriMo 2022
AVATAR : anya chalotra
CRÉDITS : avatar @xka0tika - signature @sial (icons waldosia & little liars) - userbars @loonywaltz - crackships @harley - gifs (@harley @unapologeticallyallin, @tellingscarystories, @jofridapettersen, @leiaofrph, @keetika)
DC : gaïa salvatori & alba fletcher
PSEUDO : kahlyra (gabrielle)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43712-bird-set-free-vivian
https://www.30yearsstillyoung.com/t43768-bird-set-free-vivian
https://www.30yearsstillyoung.com/t43770-vivian-irish#2212365

just roll with the waves (evian #1) Empty
Message(#) Sujet: just roll with the waves (evian #1) just roll with the waves (evian #1) EmptyLun 10 Juil 2023 - 19:19



just roll with the waves
Vivian avait tout donné pour remporter ce contrat. Vraiment tout. Elle avait bossé sur ce projet pendant des semaines, elle y avait mis toute son âme, et mis à profit tout ce qu'elle avait appris ces dernières années, pendant ses études, puis pendant ses premières années de boulot en temps que diplômée. Travailler pour Iris Castillo avait été le déclic, le coup de pouce dont elle avait besoin pour comprendre qu'elle était probablement meilleure que tout ce qu'on avait tenté de lui faire croire ces dernières années. Elle était douée dans son boulot, suffisamment pour que son esprit de compétition, profondément ancré, refasse soudainement surface à l'occasion de ce congrès où elle était allée, et où ses chances de gagner étaient tellement importantes qu'elle-même ne pouvait pas l'ignorer. Pourtant, rien ne s'était déroulé comme elle l'avait imaginé. Et elle s'en souvenait dans les moindres détails, bien que ça remonte à quelques jours, maintenant.

Le congrès d'architecture de Sydney était parmi les plus réputés d'Australie. C'était une bonne première occasion de se faire remarquer, comme un coup d'essai avant la Convention nationale d'Architecture annuelle, qui aurait lieu fin octobre à Canberra. Les quelques jours sur place s'étaient parfaitement déroulé. L'évènement regroupait bon nombre d'architectes avec qui la jeune femme avait pu échanger, les conférences étaient intéressantes, les différents stands, qui présentaient diverses innovations, étaient fascinants. Oui, tout s'était déroulé selon les plans de Vivian, qui avait eu le sourire aux lèvres pendant toute la durée de l'évènement, notamment parce que très tôt, le projet qu'elle avait présenté pour décrocher le fameux contrat, avait été remarqué. Pour de vrai. Si bien qu'en à peine vingt-quatre heures, elle n'avait plus qu'un seul véritable concurrent. Un certain Walker, qui selon les dires travaillait aussi sur Brisbane. L'australienne ne l'avait jamais croisé, mais ça n'avait rien d'étonnant. Quand elle bossait encore chez Polygon architecture, elle n'avait jamais eu l'occasion d'aller à ce genre d'évènements, ou même d'approcher d'autres architectes du coin, puisque ses patrons prenaient grand plaisir à la reléguer au rang de sous fifre, qui ne méritait pas d'être remarquée. Heureusement, cette époque n'était plus qu'un lointain souvenir, que Vivian arrivait désormais à oublier sans le moindre mal. Si elle avait ignoré dans un premier temps à quoi ressemblait Elijah Walker, quelqu'un avait fini par lui montrer du doigt un homme brun aux yeux bleus perçants, probablement un peu plus âgé qu'elle l'était. Bel homme qui la dépassait d'une bonne tête malgré ses escarpins, la confiance qu'il dégageait charmant sans difficultés ceux qui gravitaient autour de lui. Parce qu'il était constamment entouré, si bien qu'en trois jours, la jeune femme n'avait même pas pu espérer l'approcher, étant elle-même régulièrement accaparée - et flattée, ça allait sans dire.

La seule interaction qu'ils avaient eu pendant ce fameux congrès avait eu lieu pendant la dernière soirée, pendant le gala de clôture. Ils étaient tous sur leur trente-et-un, verre à la main, attendant patiemment de savoir quel projet avait remporté le contrat qui les intéressait tant. Postée à un bout de la salle, Vivian parcourait distraitement la salle des yeux quand elle avait croisé un regard d'un bleu saisissant. Les deux s'étaient dévisagés pendant de longues secondes, et finalement, la brune avait eu un fin sourire, et amusée, elle avait légèrement levé son verre pour un toast silencieux. Tout le monde la donnait gagnante ce soir, et la jeune femme avait presque hâte de voir si le Walker était bon ou mauvais perdant. Mais quand le moment était enfin arrivé, ce n'était pas son nom qui avait été articulé dans le micro, mais celui de son rival. Un véritable choc pour la brune, qui était tombée de haut. Tout le monde autour d'elle avait éclaté en applaudissements, et le vainqueur avait été invité à rejoindre l'estrade - il ne s'était pas fait prier, le bougre. De son côté, le moins qu'on puisse dire, c'est que Vivian s'était rembrunie. Mâchoire contractée et lèvres pinces, l'australienne avait néanmoins fait l'effort d'applaudir, bien qu'on aurait aisément pu lui reprocher son manque d'enthousiasme - de sincérité, même. Mais comment aurait-elle pu éprouver autre chose que de l'amertume, quand de toute évidence, il n'était qu'un autre abruti qui se croyait supérieur à n'importe quelle femme, simplement parce qu'il avait un pénis? Pour la forme, elle était restée encore un peu, le temps d'un discours de remerciements qu'elle n'avait pas entendu tant ses oreilles bourdonnaient sous la colère. Et puis, elle avait filé sans se retourner.


Assise à son bureau, Vivian était aborbée par ce plan qu'elle essayait d'élaborer tout en respectant les demandes de son nouveau client. Celui qu'elle avait eu l'occasion d'accepter, puisque le contrat de Sydney lui avait glissé entre les doigts. Elle avait évité ses collègues toute la journée, bien que ces derniers ne soient pas du tout au courant de son récent échec, elle ne tenait pas à côtoyer leur bonne humeur habituelle, et préférait ressasser tranquillement dans son coin. Il y a une demi-heure, elle avait décliné l'invitation de Noor et Micka à aller dîner entre membres de l'équipe, et maintenant, il ne devait plus y avoir qu'elle et la secrétaire à l'entrée à l'étage des locaux d'Archiris company. C'est pour ça qu'elle avait été surprise quand plusieurs coups avaient été frappés contre la porte de son bureau. « Entrez. » Intriguée, la jeune femme avait scruté l'entrée jusqu'à ce qu'une silhouette masculine ne s'apparaisse sous ses yeux. Elle l'avait immédiatement reconnu, et dans la seconde, ses traits s'étaient durcis. « Elijah Walker. Quel honneur. » Pendant une seconde, elle avait envisagé de le planter sur place, en prétextant qu'elle était attendue quelque part. Mais il lui barrait la route, et toute fuite aurait été tout de suite mise en échec. Alors l'australienne s'était simplement laissée retomber contre le dossier de son siège, croisant les jambes lentement. « Qu'est-ce qui me vaut ce plaisir? » Elle avait probablement trop appuyé sur ce dernier mot pour que ça paraisse naturel. Mais Vivian était bien loin de se réjouir de la présence de cet homme qui venait fanfaronner jusque dans son bureau, et n'était décidemment pas du genre à faire semblant.
@elijah walker :l:∙ code par alcara


...
But there's a scream inside that we all try to hide.

just roll with the waves (evian #1) Aquari10
just roll with the waves (evian #1) Archit10
just roll with the waves (evian #1) Tea10
just roll with the waves (evian #1) Indian10

:rainbow: :
Revenir en haut Aller en bas
Elijah Walker
Elijah Walker
les mauvaises décisions
les mauvaises décisions
just roll with the waves (evian #1) 7vHkInU Présent
ÂGE : 39 ans (04/01/1985)
SURNOM : eli, simple et efficace
STATUT : cœur autrefois brisé, désormais jalousement gardé, mais dont l’armure ne cesse de se craqueler face à une adorable petite souris
MÉTIER : architecte au sein du walker group, et chargé du cours de recherche en environnement et durabilité à la faculté d'architecture de l'université du queensland.
LOGEMENT : un penthouse lumineux à spring hill, qu’il partage avec son chat siamois zelda et ses deux nouvelles recrues félines, safflina et drogon - ou plutôt dans lequel il est autorisé à rester tant qu’il n’oublie pas de remplir leur gamelle
just roll with the waves (evian #1) 3ce1e35bae9764a4770e1145bd3127218e0b550b
POSTS : 2498 POINTS : 1590

TW IN RP : ex-toxicomanie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Brisbane, il a sillonné les plus belles régions du globe une fois sa majorité atteinte puis s’est installé à New York avant de revenir dans la ville qui l’a vu grandir fin 2021 ✵ aîné de la fratrie Walker ✵ architecte depuis plus de dix ans, il excelle dans son travail ✵ un passé riche d’excès en tous genres, le seul vice ayant persisté au travers des années étant la cigarette ✵ (trop) honnête, il préfère une vérité blessante à un mensonge confortable ✵ très sociable, doué avec les mots et le sourire facile, sa façade s’effondre lorsque l'interaction devient trop réelle
CODE COULEUR : eli se pavane en #00B464
RPs EN COURS :

just roll with the waves (evian #1) K67f
WALKER ✵ we don't talk much, not anymore. broken bottles and slammin' doors, but we still care about each other, say we care about each other. i know life took us far away, but I still dream 'bout the good old days. when we took care of each other, we were livin' for each other.

just roll with the waves (evian #1) J7at55c
ELIORA ✵ gimme what you got - your talk is incredible, so, so, so unusual. you taste like surfing videos. i'm going to read your mind, who you hiding? you fake your shyness, i just wish that i could see through you... hot glue, vape juice, hit undo, how the hell are you so cool?

just roll with the waves (evian #1) Tumblr_nv3751vjYK1txaqq4o2_250
ELETT ✵ boy, when I left you, you were young, i was gone, but not my love. i want you to be happy, free to run, get dizzy on caffeine, funny friends that make you laugh. i know you'll feel the ghost of some memories so warm.

just roll with the waves (evian #1) Giphy
ELIYA ✵ yes my love, i confess to you - i am only here to break your heart in two. the very flower you chose that day, its only task was to decay. indeed, it's wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light - your loving arms are the true delight.


RPs EN ATTENTE : zoya #5

just roll with the waves (evian #1) P5kx

Spoiler:

RPs TERMINÉS : elila #1channing #1lexie #1mila #1elila #2zoya #1walkers #1sofia #1eliora #1eliora #2 (au bunyip) rhett #1eliora #3eliora #4eliora #5lexie #3channing #3mila #2gabrielle #1xmas 2022eliora #6eliora #7ji-yoon #1rhett #2zoya #2lexie #4eliora #8naomi #1mila #3zoya #3rhett #3eliora #9blake #1eliora #10 + blake #2dahlia #1rhett #4walkers #3eliora #15eliora #16 (au)channing #6 (au)eliora #11savannah #1eliora #12mila #4zoya #4channing #4

just roll with the waves (evian #1) Y9oy77A
AVATAR : henry cavill
CRÉDITS : dramaclubsandwich (avatar), sillyrabbit81 (gif profil), henrycavilledits (gif signature), mon reuf (le reste)
DC : aucun
PSEUDO : balderdash, zoé
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44193-survival-of-the-fittest-eli
https://www.30yearsstillyoung.com/t44486-elijah-king-of-the-clouds

just roll with the waves (evian #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: just roll with the waves (evian #1) just roll with the waves (evian #1) EmptySam 19 Aoû 2023 - 18:09




Just roll with the waves

@Vivian Irish & Elijah Walker



Les derniers mois avaient, pour des raisons multiples et toutes plus désagréables les unes que les autres, coûté à Eli la légendaire concentration qu’il accordait d’ordinaire à son métier. Les contrats et les semaines avaient défilé dans un brouillard confus, et Eli en était venu à se demander ce qu'il avait bien pu faire au travail pendant tout ce temps, tant il avait eu la tête ailleurs, désagréablement dépassé par des émotions qu'il réprimait d'ordinaire volontiers plutôt que de les laisser prendre le contrôle de sa vie qu'il préférait ordonnée et prévisible. Lui, qui ne laissait d'ordinaire rien l'entraver dans le dévouement qu'il portait à son métier, avait manqué de ressentir l'impression que celui-ci perdait de son sens tant son esprit était ailleurs, et ce malgré la beauté des projets sur lesquels il avait le privilège de travailler. À la façon d’un véritable miracle, l’appel à projets lancé par le concours organisé dans le cadre de l’un des plus prestigieux congrès d’architecture du pays était venu briser cette monotonie, et insuffler à Eli le sens et la motivation qui étaient venus à lui manquer cruellement ces derniers temps.

Séduit tant par la nature de ce projet que par le prestige qui y était rattaché, Eli avait travaillé d'arrache-pied pour remporter le concours qui lui donnerait accès au contrat qui faisait l'objet de toutes les convoitises. L'architecte n'avait fait le déplacement jusqu'au congrès d'architecture de Sydney pour aucune autre raison – il s'était fixé l'objectif de décrocher ce contrat et n'envisageait pas de rentrer bredouille, déterminé à se donner les moyens de parvenir à ses fins. C'est avec un sourire confiant et serein que Channing l'avait envoyé conquérir ce nouveau rêve, et c'est avec la même confiance que son aîné avait soumis sa candidature, bien vite consacrée parmi les favorites. Parmi toutes les propositions dévoilées aux yeux du public dès le début de l'événement, une seule était parvenue à faire de l'ombre au véritable bijou pondu par le Walker pour l'occasion. Elle était le fruit du travail d'une architecte qu'il ne connaissait pas, mais qui n'avait pas manqué de faire parler d'elle pendant toute la durée du congrès. Nombreux avaient été les collègues venus narguer Eli par rapport au fait qu'il allait se faire voler la vedette par une illustre inconnue, et lui demander comment il se préparait à l'idée que son nom et sa réputation ne lui suffiraient pas à surpasser son étonnante rivale. Eli avait gracieusement accueilli les taquineries qui n'avaient cessé de fuser, toutefois moins nombreuses que les encouragements et les encensements auxquelles ses années dans le secteur l'avaient déjà largement habitué. Orgueilleux et sûr de lui, Eli ne s'était autorisé à douter de sa victoire pas même une seconde, déterminé à ne pas se laisser déstabiliser par cette concurrence pour le moins inattendue. Au fond de lui, toutefois, sévissait une petite voix qui ne cessait de lui rappeler que cette Vivian Irish, qui qu'elle soit, ne lui présageait rien de bon.

Finalement, Eli avait été bien plus soulagé qu'il ne voulait l'admettre lorsque ce fut son nom qui fut prononcé au moment de sacrer le gagnant du concours. Il avait passé la soirée et les journées suivantes à savourer sa victoire et la dose d'endorphines apportées par cette dernière à son ego remis d'aplomb par cette nouvelle consécration. Eli avait souvent goûté au succès – mais chaque nouvelle victoire comportait une saveur différente, et il ne s'en lasserait ni ne s'y habituerait jamais. Il avait retrouvé les quartiers du Walker Group sous les félicitations et l'admiration de ses collègues, en ce compris celles de son frère, ravi tant pour son aîné que pour la publicité que ferait ce dernier à l'empire familial. Eli n'avait connu de sensation aussi gratifiante depuis bien longtemps, et le petit nuage sur lequel l'avait propulsé cet accomplissement mit bien quelques jours à se dissiper pour laisser transparaître des pensées plus perturbantes, savamment réprimées depuis l'annonce de sa victoire.

Passée l'euphorie, Eli repensa à la mine déconfite de sa principale rivale, qui n'avait pas manqué de l'impressionner autant qu'elle l'avait intrigué, et qu'il n'avait même pas eu l'occasion de rencontrer une seule fois durant tout le congrès. Il ne connaissait d'elle que son nom, son visage à la beauté remarquable et son travail qui avait laissé présager d'un talent qui semblait l'être tout autant. Maintenant qu'il ne devait plus attendre ni espérer sa propre victoire, Eli avait retrouvé bien plus de recul lorsqu'il s'agissait d'évaluer avec justesse leurs deux propositions, et se retrouvait systématiquement confronté au même constat : Vivian n'aurait certainement pas volé sa victoire si elle avait été consacrée à sa place. Il avait été épaté par l'originalité, l'ingéniosité et l'intelligence du projet de cette parfaite inconnue, dont il avait deviné à la simple vue des traits, visiblement plus jeunes que les siens, qu'elle avait probablement bien moins d'expérience que lui sur laquelle se reposer pour justifier la qualité impressionnante de son travail. Il n'y avait d'ailleurs pas que le projet de Vivian qui avait frappé Eli – il avait été tout autant interpellé par leur seule interaction le dernier soir du congrès, quelques secondes avant l'annonce du nom du gagnant. Ils avaient échangé un unique regard, long de quelques interminables secondes, tout juste assez pour laisser à Eli le loisir de lire dans les prunelles de sa rivale la détermination farouche et l'assurance qu'elle dégageait, sans s'excuser ni douter. Ce regard n'avait pas manqué de le hanter depuis, fascinant, intrigant et intimidant. Il avait voulu la trouver, la féliciter pour son projet épatant, apprendre à connaître ne fût-ce qu'une bribe de l'adversaire qui était parvenue à lui arracher des sueurs froides – mais elle s'était volatilisée sitôt qu'il avait eu l'occasion de se mettre à sa recherche, laissant à l'héritier un goût d'inachevé doux-amer, et le désagréable questionnement dont il se serait volontiers passé : et si c'était lui, celui qui avait volé sa victoire ?

Il avait hésité, et finalement, sans savoir ce qu'il espérait tirer de cette initiative, il avait pris la décision de la retrouver. Il ne savait pas exactement quoi lui dire, ni si sa visite serait la bienvenue – au fond de lui, il se doutait que, si elle avait voulu lui parler, elle ne se serait pas rendue introuvable dans les circonstances qui avaient rendu propice leur rencontre. Mais Eli était un homme incorrigiblement têtu, et il relégua ses doutes au second plan lorsqu'il prit la direction, à la fin de sa journée de travail, des bureaux d'Archiris Company. Arrivé sur les lieux, il se rendit compte qu’il n’avait pas même envisagé la possibilité que Vivian n’y fût pas, mais ses brèves craintes furent bien vite rassurées sitôt qu’on l’invita à suivre la direction de son bureau. L’accueil que lui réserva la principale intéressée après l’avoir autorisé à entrer fut toutefois nettement moins chaleureux que celui offert à la réception, et si Eli ne se laissa nullement démonter pour autant, il n’en réalisa pas moins que l’entrevue risquait d’être moins facile que l’idée qu’il s’en était faite. « Bonjour, Vivian – je peux vous appeler Vivian ? », s’enquit-il d’une voix aimable, adressant un sourire à l’intéressée en dépit de la moue cynique arborée par cette dernière. L’impression de sarcasme perçue par Eli chez Vivian trouva sa confirmation dans les mots choisis par celle-ci pour le questionner sur la raison de sa venue, mais l’héritier n’avait aucune intention d’entrer dans un jeu de surenchère, alors, il fit ce qu’il faisait de mieux : feindre que la situation se portait pour le mieux, en espérant qu’elle le deviendrait réellement à force d’y croire. C’est donc avec une moue innocente qu’il lui répondit, sans se permettre encore d’avancer dans la pièce, n’y ayant pas encore été invité par la propriétaire des lieux. « Je trouvais dommage de ne pas avoir eu le temps de nous présenter – vous êtes partie si vite, l’autre soir », déplora-t-il, sincèrement tout en restant superficiel dans sa justification, dont il se doutait pertinemment qu’elle ne convaincrait probablement pas Vivian. Il la gratifia d’un nouveau sourire et lui demanda, sans la quitter des yeux : « Est-ce que je peux entrer, si vous avez une minute à m’accorder ? » Elijah Walker était doté de manières exquises, et d’une politesse irréprochable qui le rendaient difficile à détester – pourtant, il n’était pas certain que Vivian ne dérogerait pas à cette règle qui lui facilitait habituellement la tâche.

rainmaker



❝oh my lungs are begging me to beg for you❞ all of these highs and all of these lows don't keep me company. i've been breathing you in and drinking you down, you're the only remedy. say you're gonna hold my head up, say you're gonna break my fall ; say you're gonna stay forever, baby, this is all i want. cause all my bones are begging me to beg for you, begging me to beg for your love.

just roll with the waves (evian #1) S16fg64
just roll with the waves (evian #1) MDGtleV
just roll with the waves (evian #1) FaiOtwn
just roll with the waves (evian #1) 4GUwOAz


Dernière édition par Elijah Walker le Jeu 2 Nov 2023 - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vivian Irish
Vivian Irish
le second souffle
le second souffle
just roll with the waves (evian #1) IAeu3cF Présent
ÂGE : 31 ans (01/02/93 › ♒︎)
SURNOM : Viv, Vee. Vivi lui donne des envies de meurtre, Violet lui colle encore à la peau
STATUT : célibataire, innocente infidèle, elle s'ennuie vite quand elle est en couple
MÉTIER : jeune architecte, sa renommée n'est pourtant déjà plus à faire
LOGEMENT : une villa au #210 beachcrest road (bayside)
beldamgifs
POSTS : 1179 POINTS : 90

TW IN RP : mentions de blessures graves, ochlophobie, ex-toxicomanie
TW IRL : cruauté animale
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière d'une fratrie de quatre enfants › ancienne patineuse artistique de haut niveau › ex toxicomane, (trop) clean depuis un peu plus de six ans › souffre d'ochlophobie, la peur de la foule › asplénique
CODE COULEUR : (#993399)
RPs EN COURS : auden (06) › anwar (02)noor (03)maisie (02) › noor (04) › elijah (01)stella (01)meet and greet (commun)kieran (01)adèle (01)loan (01)diego (01) (12/10 AH?)

FLASHBACKS / UA: X

just roll with the waves (evian #1) B6e41f81e12ad46b43deaa8c2acac7d3b60bd1b7
Noovee ☼ (uc)

just roll with the waves (evian #1) 9411dcb2bf90c77ab357eef49ada42b0c2605eb4
Kieran ☼ (uc)

just roll with the waves (evian #1) 05253e982cddedf15e7299d1276404adb5596afe
Evian ☼ (uc)

just roll with the waves (evian #1) 38a3cb3dd4c92b0c7a8cd2b97c7f148979b86519
Vink ☼ (uc)

just roll with the waves (evian #1) 027963cce722aec3195779003347f2edd95cbcba
Stevia ☼ (uc)

RPs EN ATTENTE : lincoln (01) › louis (01)

just roll with the waves (evian #1) 8603
ViviartySomething's in the air right now, like I'm losing track of time, like I don't really care right now, but maybe that's fine... you ain't nothing but a lost cause (scénario attendu)
RPs TERMINÉS : just roll with the waves (evian #1) A205a5a88d2cb00335aa7eff71acf13d6c84269e
2024 ☼ auden (05) 2023 ☼ noor (02)auden (03)auden (04) › seth (07) 2022 ☼ seth - seth (02)seth (03)seth (05)seth (04)auden (01)auden (bunyip ua)tommy (bunyip ua)dinis (01)sara (bunyip ua)seth (06)maisie (01)theodora (01)noor (01) & iris (01)arthur (01)anwar (01)

abandons ☼:

NaNoWriMo 2022
AVATAR : anya chalotra
CRÉDITS : avatar @xka0tika - signature @sial (icons waldosia & little liars) - userbars @loonywaltz - crackships @harley - gifs (@harley @unapologeticallyallin, @tellingscarystories, @jofridapettersen, @leiaofrph, @keetika)
DC : gaïa salvatori & alba fletcher
PSEUDO : kahlyra (gabrielle)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43712-bird-set-free-vivian
https://www.30yearsstillyoung.com/t43768-bird-set-free-vivian
https://www.30yearsstillyoung.com/t43770-vivian-irish#2212365

just roll with the waves (evian #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: just roll with the waves (evian #1) just roll with the waves (evian #1) EmptyLun 9 Oct 2023 - 12:32



just roll with the waves
Les jours qu'elle avait passé à ressasser son échec au congrès, encore et encore, n'avaient en rien apaisé son amertume. Si bien que lorsque l'on avait frappé à la porte de son bureau, elle avait été étonnée. Il était tard, elle pensait être seule dans le building depuis que ses collègues lui avaient souhaité une bonne soirée, mais ce n'était plus vraiment le cas à voir. La silhouette qui avait passé la porte pour s'étirer dans la pièce n'avait pas dissipé sa mauvaise humeur, à peine l'australienne avait-elle croisé son regard clair qu'elle s'était renfrognée. Il n'y avait aucun doute sur l'identité de l'homme en question. Elijah Walker. Qu'est-ce qu'il venait faire là, au juste? La narguer un peu plus, sans doute. Son ton glacial n'avait même pas semblé le déstabiliser. « Bonjour, Vivian – je peux vous appeler Vivian ? » « Je ne préfèrerais pas, Elijah. » Mais est-ce qu'il respecterait ça seulement? Probablement que non. Est-ce qu'il serait ébranlé par la sècheresse avec lequel elle avait prononcé son prénom en retour? Elle l'espérait. Clairement, elle ne lui faciliterait pas la tâche. Toujours sur sa chaise avec aucune intention de se lever pour lui, la jeune femme avait croisé les jambes avant de se relancer dans une nouvelle phrase dénuée de sympathie. Non, le voir ici n'était vraiment pas un plaisir. Et enfin, elle avait vu une lueur de doute passer fugacement dans ses yeux. Mais à nouveau, il ne s'était pas laissé démonter. Pire, il en avait profiter pour se rapprocher d'elle sans en attendre l'invitation. « Je trouvais dommage de ne pas avoir eu le temps de nous présenter – vous êtes partie si vite, l’autre soir. » Ainsi, il avait cherché à la voir après l'annonce de son triomphe, et il l'avait vue s'éclipser en douce. Elle qui pensait que personne ne l'avait remarquée partir, la voilà qui s'était trompée à nouveau. Pourtant, à cette occasion maudite, elle aurait juré qu'après l'annonce du gagnant, tous les regards étaient rivés sur Elijah. A l'exception de celui de ce dernier, apparemment. « Je n'ai pas pour habitude de me satisfaire d'un échec. Surtout quand il est injuste. » Elle avait un sacré cran pour l'accuser à voix haute d'avoir volé sa victoire, s'il était capable de lire entre les lignes. Cependant, même si sa seule présence l'agaçait plus que de raison, elle devait admettre qu'elle était vaguement admirative de son calme, et de la façon dont il faisait fi du comportement acerbe de celle qu'il était venu voir. « Est-ce que je peux entrer, si vous avez une minute à m’accorder ? » Son entêtement était inhabituel, et véritablement surprenant. Un silence inconfortable avait plané pendant plusieurs secondes interminables, pendant que Vivian, méfiante, analysait la situation. L'assurance sur ses traits, sa quiétude et sa prestance, son charme, la façon qu'il avait de la regarder... « Vous êtes étonnant. » Et c'était bien la première fois qu'elle lui adressait autre chose que des mots acides. Mais elle devait bien concéder qu'il l'intriguait. Un peu. D'un geste évasif, elle l'avait invité à s'approcher davantage. « Je peux probablement faire un effort pour une minute.  » Alors qu'il s'exécutait, la jeune femme avait éteint sa tablette pour mieux la mettre de côté, cachant ainsi les plans sur lesquels elle travaillait loin de l'attention de son invité inattendu. Puis elle avait planté son regard fier dans le sien. « J'imagine que les félicitations sont de rigueur. » Dissimulant à peine une ironie piquante, l'australienne s'était cependant accusée intérieurement d'être de mauvaise foi. Le projet d'Elijah n'était pas si mauvais, bien au contraire. Elle digérait juste mal le fait qu'on l'ait considéré comme étant meilleur que le sien. Soudainement incapable de rester immobile, la brune s'était remise sur ses pieds. « Puisque vous êtes là, et qu'il paraissait étangement satisfait d'avoir réussi à la convaincre, est-ce que vous voulez un thé? » Elle, ne s'en priverait pas. Grande fan des infusions en tout genre, elle n'avait pas fait installer une théière dans son bureau pour faire joli. Et à l'instant, elle avait désesperement besoin de s'occuper les mains. « Je vous promets que je n'empoisonne pas mes invités. »
@elijah walker :l:∙ code par alcara


...
But there's a scream inside that we all try to hide.

just roll with the waves (evian #1) Aquari10
just roll with the waves (evian #1) Archit10
just roll with the waves (evian #1) Tea10
just roll with the waves (evian #1) Indian10

:rainbow: :
Revenir en haut Aller en bas
Elijah Walker
Elijah Walker
les mauvaises décisions
les mauvaises décisions
just roll with the waves (evian #1) 7vHkInU Présent
ÂGE : 39 ans (04/01/1985)
SURNOM : eli, simple et efficace
STATUT : cœur autrefois brisé, désormais jalousement gardé, mais dont l’armure ne cesse de se craqueler face à une adorable petite souris
MÉTIER : architecte au sein du walker group, et chargé du cours de recherche en environnement et durabilité à la faculté d'architecture de l'université du queensland.
LOGEMENT : un penthouse lumineux à spring hill, qu’il partage avec son chat siamois zelda et ses deux nouvelles recrues félines, safflina et drogon - ou plutôt dans lequel il est autorisé à rester tant qu’il n’oublie pas de remplir leur gamelle
just roll with the waves (evian #1) 3ce1e35bae9764a4770e1145bd3127218e0b550b
POSTS : 2498 POINTS : 1590

TW IN RP : ex-toxicomanie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Brisbane, il a sillonné les plus belles régions du globe une fois sa majorité atteinte puis s’est installé à New York avant de revenir dans la ville qui l’a vu grandir fin 2021 ✵ aîné de la fratrie Walker ✵ architecte depuis plus de dix ans, il excelle dans son travail ✵ un passé riche d’excès en tous genres, le seul vice ayant persisté au travers des années étant la cigarette ✵ (trop) honnête, il préfère une vérité blessante à un mensonge confortable ✵ très sociable, doué avec les mots et le sourire facile, sa façade s’effondre lorsque l'interaction devient trop réelle
CODE COULEUR : eli se pavane en #00B464
RPs EN COURS :

just roll with the waves (evian #1) K67f
WALKER ✵ we don't talk much, not anymore. broken bottles and slammin' doors, but we still care about each other, say we care about each other. i know life took us far away, but I still dream 'bout the good old days. when we took care of each other, we were livin' for each other.

just roll with the waves (evian #1) J7at55c
ELIORA ✵ gimme what you got - your talk is incredible, so, so, so unusual. you taste like surfing videos. i'm going to read your mind, who you hiding? you fake your shyness, i just wish that i could see through you... hot glue, vape juice, hit undo, how the hell are you so cool?

just roll with the waves (evian #1) Tumblr_nv3751vjYK1txaqq4o2_250
ELETT ✵ boy, when I left you, you were young, i was gone, but not my love. i want you to be happy, free to run, get dizzy on caffeine, funny friends that make you laugh. i know you'll feel the ghost of some memories so warm.

just roll with the waves (evian #1) Giphy
ELIYA ✵ yes my love, i confess to you - i am only here to break your heart in two. the very flower you chose that day, its only task was to decay. indeed, it's wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light - your loving arms are the true delight.


RPs EN ATTENTE : zoya #5

just roll with the waves (evian #1) P5kx

Spoiler:

RPs TERMINÉS : elila #1channing #1lexie #1mila #1elila #2zoya #1walkers #1sofia #1eliora #1eliora #2 (au bunyip) rhett #1eliora #3eliora #4eliora #5lexie #3channing #3mila #2gabrielle #1xmas 2022eliora #6eliora #7ji-yoon #1rhett #2zoya #2lexie #4eliora #8naomi #1mila #3zoya #3rhett #3eliora #9blake #1eliora #10 + blake #2dahlia #1rhett #4walkers #3eliora #15eliora #16 (au)channing #6 (au)eliora #11savannah #1eliora #12mila #4zoya #4channing #4

just roll with the waves (evian #1) Y9oy77A
AVATAR : henry cavill
CRÉDITS : dramaclubsandwich (avatar), sillyrabbit81 (gif profil), henrycavilledits (gif signature), mon reuf (le reste)
DC : aucun
PSEUDO : balderdash, zoé
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44193-survival-of-the-fittest-eli
https://www.30yearsstillyoung.com/t44486-elijah-king-of-the-clouds

just roll with the waves (evian #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: just roll with the waves (evian #1) just roll with the waves (evian #1) EmptyJeu 2 Nov 2023 - 0:19




Just roll with the waves

@Vivian Irish & Elijah Walker



En venant, le Walker avait espéré que la rencontre soit agréable – mais dut bien vite revoir ses attentes à la baisse sitôt que le regard glacial de Vivian lui fit comprendre qu’il n’était pas le bienvenu dans ses locaux. Aussitôt, il s’était résolu à ne rien nourrir de plus que l’espoir d’une entrevue cordiale, mais se vit rapidement déçu une nouvelle fois, alors que la jeune architecte répondit à ses salutations d’un ton si abrupt qu’il suffit à faire perdre un fragment de sa superbe au fanfaron notoire. Celui-ci ne laissa pas faner son sourire pour autant, et inclina doucement la tête en avant dans la direction de la brune toujours attablée. « Bien sûr, comme vous préférez, Madame Irish », répondit humblement l’architecte, avant d’embrayer sur la cause de sa présence, qui ne lui valut qu’une nouvelle remarque acerbe, dont la franchise ne manqua toutefois pas de le faire sourire une nouvelle fois, une expression surprise mais pas tant que ça se frayant un chemin sur ses traits. « Compréhensible », se contenta-t-il de lui dire, pas franchement goguenard bien qu’il n’eût pas l’air tout à fait sérieux pour autant. Elle n’avait pas eu besoin de lui lancer cette pique pour lui faire comprendre son animosité à son égard, qu’il savait intuitivement justifiée par l’échec qu’il lui avait causé, faute de toute autre interaction entre eux pouvant expliquer pourquoi elle pouvait bien le toiser de cet air mauvais. Pourtant, il ne put s’empêcher de trouver admirable, bien que peu sage, la façon dont elle lui avait exposé ses griefs sans prendre de gants ni faire de détours, plutôt que de faire planer une agressivité passive dépourvue d’explications – peu partageaient le franc-parler de Vivian, et Eli était bien placé pour le savoir, lui qui ne mentait jamais et déplorait quotidiennement la malhonnêteté de ceux au sein desquels il évoluait.

Eli s’octroya finalement le droit d’entrer dans le bureau, non sans en formuler explicitement la demande à Vivian, dont le visage sembla, pour la toute première fois depuis son arrivée sur les lieux, se faire un chouïa moins fermé. L’héritier esquissa un nouveau sourire, teinté de malice, à la nouvelle réflexion, moins acerbe que ses prédécesseuses, qu’elle lui adressa, et feignit une arrogance qui n’était pas tout à fait infondée en lui répondant à voix basse : « Il paraît, oui. » Il reprit son sérieux et lorsqu’elle consentit finalement à l’inviter à s’asseoir, franchit les derniers mètres qui les séparaient pour prendre place en face à elle. « Je vous en remercie – sincèrement », dit-il avec ingénuité, sans quitter du regard celle qui interrompit ses activités pour reporter son attention sur lui, mais qui ne semblait nullement avoir l’intention d’interrompre ses manières empreintes d’un sarcasme piquant qui ne manquait pas d’un certain charme. « Vous n’êtes pas obligée », répondit simplement l’architecte à l’évocation des félicitations qu’il devinait peu sincères, sans se départir de sa mine affable. Celle-ci se mua en un petit rire amusé à l’issue de la proposition d’hospitalité teintée d’humour de l’étonnante jeune femme, et Eli apparut particulièrement détendu pour un homme auquel on venait de mentionner du poison. « Sachez, si vous décidiez de vous en prendre à moi, que mon frère est au courant de ma présence ici », répliqua-t-il avec légèreté, avant de lui adresser un nouveau sourire. « Je prendrai volontiers un thé. Merci, madame Irish. »

Elle posa bientôt devant lui une tasse de thé fumante, dont le fumet n’indiquait effectivement la présence d’aucune substance létale, et Eli la remercia chaleureusement, avant d’attendre qu’elle reprenne place en face de lui. Il plongea à nouveau son regard dans le sien, et entrouvrit brièvement la bouche, comme s’il cherchait ses mots – mais sa voix fut posée et assurée lorsqu’il finit par prendre la parole, d’un ton plus sérieux que celui, badin, qui avait caractérisé ses précédents propos. « Je sais que je ne vous apprends rien – mais je tenais à vous dire que vous avez fait du très beau travail, pour le congrès », commença-t-il, inclinant à nouveau brièvement la tête dans une marque de respect. « Du très beau travail, qui aurait sans doute remporté la première place si les propositions avaient été anonymes », précisa-t-il, pris d’une impulsion qu’il n’avait su réfréner, en dépit de son orgueil et de la fierté qu’il plaçait dans son propre travail. Il avait été sûr de lui et de son projet, avait refusé d’envisager qu’il mériter quoi que ce soit en dessous de la première marche du podium, mais les jours qui s’étaient écoulés depuis la remise des prix avaient éveillé en lui des considérations insidieuses et impossibles à ignorer. Parmi elles, la question désagréable mais légitime de la part qu’avaient joué dans la victoire d’Eli sa réputation, son expérience et son nom de famille – la question des avantages avec lesquels il partait d’emblée, en tant qu’homme riche issu d’une famille réputée dans le milieu, qui n’avait jamais eu à faire ses preuves de la même façon impitoyable que la majorité de ceux qui ne déméritaient pourtant pas plus que lui. « Et je me doute que ce n'est sans doute pas de moi que vous voulez l’entendre – mais il m’aurait semblé irrespectueux de ne pas vous le dire. » Il sourit à nouveau, nettement plus humblement cette fois-ci, avant de prendre une gorgée de son thé, guettant la réaction de celle qui lui faisait face.

rainmaker



❝oh my lungs are begging me to beg for you❞ all of these highs and all of these lows don't keep me company. i've been breathing you in and drinking you down, you're the only remedy. say you're gonna hold my head up, say you're gonna break my fall ; say you're gonna stay forever, baby, this is all i want. cause all my bones are begging me to beg for you, begging me to beg for your love.

just roll with the waves (evian #1) S16fg64
just roll with the waves (evian #1) MDGtleV
just roll with the waves (evian #1) FaiOtwn
just roll with the waves (evian #1) 4GUwOAz
Revenir en haut Aller en bas
Vivian Irish
Vivian Irish
le second souffle
le second souffle
just roll with the waves (evian #1) IAeu3cF Présent
ÂGE : 31 ans (01/02/93 › ♒︎)
SURNOM : Viv, Vee. Vivi lui donne des envies de meurtre, Violet lui colle encore à la peau
STATUT : célibataire, innocente infidèle, elle s'ennuie vite quand elle est en couple
MÉTIER : jeune architecte, sa renommée n'est pourtant déjà plus à faire
LOGEMENT : une villa au #210 beachcrest road (bayside)
beldamgifs
POSTS : 1179 POINTS : 90

TW IN RP : mentions de blessures graves, ochlophobie, ex-toxicomanie
TW IRL : cruauté animale
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière d'une fratrie de quatre enfants › ancienne patineuse artistique de haut niveau › ex toxicomane, (trop) clean depuis un peu plus de six ans › souffre d'ochlophobie, la peur de la foule › asplénique
CODE COULEUR : (#993399)
RPs EN COURS : auden (06) › anwar (02)noor (03)maisie (02) › noor (04) › elijah (01)stella (01)meet and greet (commun)kieran (01)adèle (01)loan (01)diego (01) (12/10 AH?)

FLASHBACKS / UA: X

just roll with the waves (evian #1) B6e41f81e12ad46b43deaa8c2acac7d3b60bd1b7
Noovee ☼ (uc)

just roll with the waves (evian #1) 9411dcb2bf90c77ab357eef49ada42b0c2605eb4
Kieran ☼ (uc)

just roll with the waves (evian #1) 05253e982cddedf15e7299d1276404adb5596afe
Evian ☼ (uc)

just roll with the waves (evian #1) 38a3cb3dd4c92b0c7a8cd2b97c7f148979b86519
Vink ☼ (uc)

just roll with the waves (evian #1) 027963cce722aec3195779003347f2edd95cbcba
Stevia ☼ (uc)

RPs EN ATTENTE : lincoln (01) › louis (01)

just roll with the waves (evian #1) 8603
ViviartySomething's in the air right now, like I'm losing track of time, like I don't really care right now, but maybe that's fine... you ain't nothing but a lost cause (scénario attendu)
RPs TERMINÉS : just roll with the waves (evian #1) A205a5a88d2cb00335aa7eff71acf13d6c84269e
2024 ☼ auden (05) 2023 ☼ noor (02)auden (03)auden (04) › seth (07) 2022 ☼ seth - seth (02)seth (03)seth (05)seth (04)auden (01)auden (bunyip ua)tommy (bunyip ua)dinis (01)sara (bunyip ua)seth (06)maisie (01)theodora (01)noor (01) & iris (01)arthur (01)anwar (01)

abandons ☼:

NaNoWriMo 2022
AVATAR : anya chalotra
CRÉDITS : avatar @xka0tika - signature @sial (icons waldosia & little liars) - userbars @loonywaltz - crackships @harley - gifs (@harley @unapologeticallyallin, @tellingscarystories, @jofridapettersen, @leiaofrph, @keetika)
DC : gaïa salvatori & alba fletcher
PSEUDO : kahlyra (gabrielle)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43712-bird-set-free-vivian
https://www.30yearsstillyoung.com/t43768-bird-set-free-vivian
https://www.30yearsstillyoung.com/t43770-vivian-irish#2212365

just roll with the waves (evian #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: just roll with the waves (evian #1) just roll with the waves (evian #1) EmptyLun 18 Déc 2023 - 21:24



just roll with the waves
Il était poli, il était charmant. Si charmant, d'ailleurs, que Vivian oscillait entre la surprise de découvrir le caractère doux du brun, et la colère d'avoir oublié ne serait-ce qu'une seconde qu'elle lui en voulait. Légitimement, bien sûr. On ne volait pas une victoire à la compétitrice qu'était Vivian Irish sans s'en mordre les doigts. Et si la jeune femme se montrait volontairement plus piquante et plus froide qu'à son habitude, elle n'en était pas moins déstabilisée par la conduite de l'autre architecte, sur lequel son venin semblait glisser sans faire le moindre dégât. Pire que ça, la malice qui avait étiré ses traits le temps d'un instant venait de lui prouver qu'il restait de marbre face à son animosité non dissimulée. Décevant. Pourtant un peu curieuse, elle l'avait laissé s'approcher de son bureau, ce qu'il avait fait, vaguement hésitant. Enfin une réaction de sa part qui avait paru normale à l'australienne. Finalement, elle avait légèrement baissé sa garde, et l'avait autorisé à rester un peu plus longtemps. La curiosité de savoir ce qu'il venait faire ici était toujours bien là. « Je vous en remercie – sincèrement. » Vivian avait haussé les épaules. Elle n'attendait vraiment rien de cet entretien inattendu, et avait l'infime espoir que si elle l'écoutait, juste le temps qu'il crache ce qu'il avait à dire, il partirait plus rapidement. Puisqu'il avait apparemment décidé de s'octroyer un moment dans le bureau de sa rivale, cette dernière avait finalement eu l'audace de lui adresser des félicitations quant à sa victoire. Très peu sincères, cependant, trop pour que cela passe inaperçu. « Vous n’êtes pas obligée. » Pour la deuxième fois en un très court laps de temps, Vivian avait interrompu ce qu'elle était en train de faire, pour mieux le dévisager. Sa tablette, désormais éteinte, avait rapidement été mise de côté. Il était réellement étonnant. Elle aurait été bien loin d'imaginer qu'il refuserait des félicitations, de la part de celle qu'il avait battu par dessus le marché. Le temps où elle avait longuement ruminé à son sujet, elle l'avait imaginé de bien des façons, mais certainement pas humble ou repentant. Dissimulant un petit sourire en coin qui avait forcé ses lèvres en lui tournant le dos - hors de question de lui apparaître plus douce pour le moment! -, l'architecte avait fait quelques pas. « Tant mieux. » Le besoin de s'occuper les mains devenant vital, la brune avait proposé quelque chose à boire à son agaçant rival, tout en mentionnant de façon totalement innocente - ou pas - qu'elle n'avait pas pour habitude d'empoisonner ses invités, aussi détestables qu'ils puissent être. A croire qu'il était menacé de mort tous les jours, l'autre n'avait pas cillé, se contentant d'un avertissement qui n'en était même pas vraiment un. « Sachez, si vous décidiez de vous en prendre à moi, que mon frère est au courant de ma présence ici. » Bien prévoyant, dis donc. Ainsi, il avait quand même eu des doutes sur la civilité de leur rencontre. « Je prendrai volontiers un thé. Merci, madame Irish. » Un thé ce serait, alors. Et elle en prendrait une tasse aussi, ça allait sans dire. Elle avait mis de l'eau à bouillir, et après une hésitation, avait saisi la perche qu'il lui avait tendu. De là où elle était, Vivian avait simplement tourné la tête vers lui,  la voix moqueuse. « Sachez cher monsieur, que si je décidais de m'en prendre à vous, je saurais attendre le moment parfait, qui ne me désignerait pas immédiatement comme coupable. » Le voir tressaillir aurait été la récompense ultime. Mais avant d'entrevoir sa réaction, elle s'était détournée à nouveau. L'occasion avait été trop belle. Heureusement pour lui, elle ne lui en voulait pas suffisamment pour avoir seulement envisagé de le tuer. Pas physiquement, en tout cas.

Malgré toutes ses belles paroles, il avait quand même jaugé la tasse d'un air suspicieux, quand elle était apparu devant lui. Il ne craignait absolument rien, mais le voir se méfier avait apporté un peu de satisfaction à Vivian. Mais il était peut-être temps de calmer un peu le jeu. Reprenant sa place de départ derrière son bureau, Vivian avait soutenu le regard clair de son rival quand il avait attiré son attention, avant de prendre une gorgée de son thé brûlant, sans le lâcher. Elle l'avait regardé chercher ses mots avec soin, la bouche entrouverte. « Je sais que je ne vous apprends rien – mais je tenais à vous dire que vous avez fait du très beau travail, pour le congrès. » Les yeux se plissant, méfiante à son tour, la jeune femme avait attendu qu'il poursuive. « Du très beau travail, qui aurait sans doute remporté la première place si les propositions avaient été anonymes. » Son ton sérieux, calme et posé, laissait peu de doutes sur la sincérité de ses paroles. D'autant que la jeune femme n'aurait pas pu dire mieux, l'anonymat aurait sûrement oeuvré en sa faveur. En revanche, elle était étonnant de l'entendre, lui, l'admettre à voix haute, et devant elle. La jeune femme ne parvenait toujours pas à le cerner, à dissocier l'image qu'elle s'était faite de lui et ce qu'il semblait être vraiment. Etait-il réellement admiratif, ou simplement un très bon menteur? « Et je me doute que ce n'est sans doute pas de moi que vous voulez l’entendre – mais il m’aurait semblé irrespectueux de ne pas vous le dire. » Et son sourire avait achevé de la déboussoler. Mais... Quoi? Tout ce qu'elle avait trouvé à faire, c'était de se renfrogner un peu plus, de nouveau sur la défensive, après s'être presque relaxée pendant quelques courtes minutes. « Je suppose que je devrais me sentir flattée. » Et peut-être bien qu'elle l'était réellement, au fond d'elle-même. En tant que jeune architecte, puisque ses années en tant que telle se comptaient sur les doigts d'une main, son arrogance avait de quoi être franchement déconcertante. Mais elle avait toujours été comme ça, Vivian. Le trait s'était simplement quelque peu atténué pendant les années qu'elle avait passé au fond d'un gouffre de solitude. Un nouveau duel de regards entre les deux homologues, et la jeune femme avait exhalé un long soupir. La tasse entres ses mains lui avait paru plus chaude, alors qu'elle baissait les yeux vers cette dernière, pensive. « Pourquoi vous êtes là, Elijah? » Elle avait volontairement utilisé à nouveau son prénom, comme pour le défier une nouvelle fois, quand elle lui avait interdit d'utiliser le sien. « Je veux dire... Pourquoi vous êtes vraiment là. Je ne pense pas que vous ayez fait le déplacement jusque dans mon bureau simplement pour me passer de la pommade. » Il ne pouvait pas réellement être si lisse. Il y avait forcément quelque chose derrière cette façade de calme et de maîtrise de soi. « D'autant que nous ne nous connaissons pas le moins du monde. Je ne trouve aucune raison valable pour vous trouver là, face à moi. » S'ils avaient été collègues, et même amis, elle aurait trouvé une logique. Il serait venu pour s'excuser d'avoir gagné contre elle de façon déloyale. Mais Elijah Walker, même s'il reconnaissait apparemment la valeur de son travail, n'était définitivement pas là pour s'excuser d'avoir gagné.

@elijah walker :l:∙ code par alcara


...
But there's a scream inside that we all try to hide.

just roll with the waves (evian #1) Aquari10
just roll with the waves (evian #1) Archit10
just roll with the waves (evian #1) Tea10
just roll with the waves (evian #1) Indian10

:rainbow: :
Revenir en haut Aller en bas
Elijah Walker
Elijah Walker
les mauvaises décisions
les mauvaises décisions
just roll with the waves (evian #1) 7vHkInU Présent
ÂGE : 39 ans (04/01/1985)
SURNOM : eli, simple et efficace
STATUT : cœur autrefois brisé, désormais jalousement gardé, mais dont l’armure ne cesse de se craqueler face à une adorable petite souris
MÉTIER : architecte au sein du walker group, et chargé du cours de recherche en environnement et durabilité à la faculté d'architecture de l'université du queensland.
LOGEMENT : un penthouse lumineux à spring hill, qu’il partage avec son chat siamois zelda et ses deux nouvelles recrues félines, safflina et drogon - ou plutôt dans lequel il est autorisé à rester tant qu’il n’oublie pas de remplir leur gamelle
just roll with the waves (evian #1) 3ce1e35bae9764a4770e1145bd3127218e0b550b
POSTS : 2498 POINTS : 1590

TW IN RP : ex-toxicomanie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Brisbane, il a sillonné les plus belles régions du globe une fois sa majorité atteinte puis s’est installé à New York avant de revenir dans la ville qui l’a vu grandir fin 2021 ✵ aîné de la fratrie Walker ✵ architecte depuis plus de dix ans, il excelle dans son travail ✵ un passé riche d’excès en tous genres, le seul vice ayant persisté au travers des années étant la cigarette ✵ (trop) honnête, il préfère une vérité blessante à un mensonge confortable ✵ très sociable, doué avec les mots et le sourire facile, sa façade s’effondre lorsque l'interaction devient trop réelle
CODE COULEUR : eli se pavane en #00B464
RPs EN COURS :

just roll with the waves (evian #1) K67f
WALKER ✵ we don't talk much, not anymore. broken bottles and slammin' doors, but we still care about each other, say we care about each other. i know life took us far away, but I still dream 'bout the good old days. when we took care of each other, we were livin' for each other.

just roll with the waves (evian #1) J7at55c
ELIORA ✵ gimme what you got - your talk is incredible, so, so, so unusual. you taste like surfing videos. i'm going to read your mind, who you hiding? you fake your shyness, i just wish that i could see through you... hot glue, vape juice, hit undo, how the hell are you so cool?

just roll with the waves (evian #1) Tumblr_nv3751vjYK1txaqq4o2_250
ELETT ✵ boy, when I left you, you were young, i was gone, but not my love. i want you to be happy, free to run, get dizzy on caffeine, funny friends that make you laugh. i know you'll feel the ghost of some memories so warm.

just roll with the waves (evian #1) Giphy
ELIYA ✵ yes my love, i confess to you - i am only here to break your heart in two. the very flower you chose that day, its only task was to decay. indeed, it's wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light - your loving arms are the true delight.


RPs EN ATTENTE : zoya #5

just roll with the waves (evian #1) P5kx

Spoiler:

RPs TERMINÉS : elila #1channing #1lexie #1mila #1elila #2zoya #1walkers #1sofia #1eliora #1eliora #2 (au bunyip) rhett #1eliora #3eliora #4eliora #5lexie #3channing #3mila #2gabrielle #1xmas 2022eliora #6eliora #7ji-yoon #1rhett #2zoya #2lexie #4eliora #8naomi #1mila #3zoya #3rhett #3eliora #9blake #1eliora #10 + blake #2dahlia #1rhett #4walkers #3eliora #15eliora #16 (au)channing #6 (au)eliora #11savannah #1eliora #12mila #4zoya #4channing #4

just roll with the waves (evian #1) Y9oy77A
AVATAR : henry cavill
CRÉDITS : dramaclubsandwich (avatar), sillyrabbit81 (gif profil), henrycavilledits (gif signature), mon reuf (le reste)
DC : aucun
PSEUDO : balderdash, zoé
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44193-survival-of-the-fittest-eli
https://www.30yearsstillyoung.com/t44486-elijah-king-of-the-clouds

just roll with the waves (evian #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: just roll with the waves (evian #1) just roll with the waves (evian #1) EmptyLun 12 Fév 2024 - 0:01




Just roll with the waves

@Vivian Irish & Elijah Walker



Derrière son air peu amène, Eli aurait juré voir Vivian se radoucir, fût-ce de la plus infime des façons. Elle n'avait pas été jusqu'à lui sourire, ni faire preuve de sympathie à son égard : son visage demeurait fermé et méfiant tandis que l'héritier, quant à lui, redoublait de ces manières agréables qui lui valaient bien plus de sympathie que celle que sa rivale ne semblait disposée à lui accorder. La répartie de Vivian, vive et habile, n’avait rien perdu de son caractère incisif ; pourtant, il avait l’impression d’être parvenu à toucher une corde sensible susceptible d’apaiser une partie de son courroux, sans en avoir la certitude pour autant. Le regard qu’elle lui lança en réponse à sa propre politesse n’était certes ni chaleureux, ni bienveillant – mais il semblait moins hostile que ses prédécesseurs, et la diminution de l’animosité dans le regard de la jeune femme fut suffisamment interpellante pour que l’héritier ne s’en rende compte. Eli prit toutefois le parti de ne pas se fier à ses intuitions qu’il savait souvent trop optimistes, et se contenta d’observer avec autant d’attention que possible chacune des réactions que Vivian avait à lui offrir, sans faire de commentaire ni changer sa propre façon de se comporter. Eli était conscient qu’il n’était pas en position de force en étant venu ici, et ne sous-estimait pas la précarité de l’échange qu’il avait commencé à conduire avec Vivian : il avait bien compris que le moindre faux pas de sa part, le moindre propos malvenu signerait la fin de l’hospitalité pour le moins réticente de la maîtresse des lieux. Et cette dernière semblait s’en donner à cœur joie en ayant visiblement tiré la même conclusion : elle pouvait se permettre, sans limites, de provoquer celui dont la présence ici restait loin d’être acquise, et ne se privait visiblement pas de le faire, allant jusqu’à proférer, sur le ton de l’humour mais sans sembler avoir totalement renoncé à son sérieux, des menaces à l’encontre de son hôte indésirable. « Je n’en doute pas », répliqua-t-il posément, l’ombre d’un sourire continuant de flotter sur ses lèvres pleines. « Tant mieux pour moi, finalement. Ça me laissera peut-être le temps de vous convaincre de m’épargner », ajouta-t-il tout en affichant une expression sereine, comme s’ils discutaient de la pluie et du beau temps. Ceci ne l’empêcha pas de lancer un bref regard à sa tasse, avant de prendre une gorgée généreuse du thé apparemment inoffensif qu’elle lui avait servi.

Lorsqu’elle eut reprit sa place en face de lui, Eli se jeta finalement à l’eau, avouant avec une sincérité totale combien elle l’avait impressionné par le travail exemplaire qu’elle avait fourni pour le congrès qui avait fini par le consacrer à sa place. Bien sûr, bien qu’il n’eût rien dit d’autre que la vérité, Eli n’était pas venu jusqu’ici dans le simple objectif de complimenter Vivian. Une partie de lui espérait voir se radoucir l’architecte devant la considération qu’il lui témoignait, ou du moins voir s’atténuer la désapprobation qu’il lisait dans son regard perçant. Il avait tout intérêt à s’attirer les bonnes grâces de celle dont il admirait tant le talent que la réputation, et dont la personnalité, elle aussi, commençait déjà à lui plaire bien qu’il en fît les frais d’une façon relativement inconfortable. Alors, il opta pour la franchise plutôt que pour la manipulation, troquant son égo pourtant considérable contre une humilité qu’il n’était pas si fréquent de le voir arborer. Il avait fait le pari de supposer qu’il s’agissait là de la meilleure façon de la rassurer quant à ses intentions, et de voir s’atténuer la méfiance qu’elle ne s’était pas privée de lui témoigner depuis son arrivée. Mais Eli ne tarda pas à constater qu’il avait, une fois de plus, fait preuve d’un optimisme véritablement naïf en croyant que cette façon de procéder aurait suffi à faire baisser sa garde à la jeune architecte. Car, loin de lui rendre son sourire à la fin de sa prise de parole, elle le toisa avec autant de scepticisme, sinon plus, qu’elle n’en avait affiché jusque-là. Eli ne se laissa pas démonter pour autant – son optimisme avait beau lui jouer des tours parfois dangereux, il n’en demeurait pas moins un avantage diablement utile qui lui conférait un sens de la persévérance proche de l’entêtement. Ainsi, le Walker pour qui la situation semblait loin d’être gagnée d’avance ne laissa pas la réticence de son interlocutrice avoir raison de son propre sourire, et à sa réponse non dénuée de cynisme, il se contenta de secouer brièvement la tête avant de reprendre la parole, d’une voix posée. « Ce n’est certainement pas moi qui vais vous dire ce que vous devriez ou non ressentir », affirma-t-il d’un ton factuel, comme s’il ne faisait que constater l’évidence.

En dépit de son expression au calme olympien, Eli conservait un regard particulièrement alerte, rivé sur son interlocutrice dont il continuait de détailler chacun des gestes. Le silence du Walker rivalisait avec la réactivité de ses yeux perçants, qui ne perdaient pas une miette de ce qu’ils tendaient de décrypter des émotions difficilement déchiffrables de la jeune femme qui n’avait rien perdu de ses réserves à son égard. Lorsque cette dernière finit par l’interroger avec une franchise interpellante, Eli haussa légèrement les sourcils, les commissures de ses lèvres se relevant légèrement face à la hardiesse de Vivian. Elle élicita chez lui un air vaguement surpris, du moins intrigué – Eli n’avait pas l’habitude de voir les autres le confronter de la sorte. S’il était loin de chercher à renforcer cette réalité, il n’en était pas moins habitué de forcer un certain respect, se savait intimidant sans jamais avoir consciemment agi pour dégager cette image, et de voir cette jeune architecte l’affronter de la sorte, sans détour ni langue de bois, le déroutait de la plus agréable des façons. Il ne répondit pas tout de suite, laissant le loisir à Vivian de préciser sa pensée, et cette dernière ne manqua pas de le surprendre en poursuivant sur sa lancée. Toutefois loin de s’en formaliser, Eli se contenta de sourire de plus belle, avant d’incliner doucement la tête, comme en signe de reddition. « Vous avez raison, je ne suis pas venu rien que pour vous complimenter », admit-il sans détour, toutefois loin d’apparaître embarrassé d’avoir été percé à jour. « Pour être tout à fait sincère, je craignais qu’en étant trop direct, je me condamnerais à un échec cuisant », ajouta-t-il, les yeux pétillant d’une lueur d’amusement coupable. « À vrai dire, je ne suis pas beaucoup plus optimiste maintenant que vous avez percé à jour ma stratégie », plaisanta Eli avant de reprendre une gorgée de thé, visiblement peu pressé d’être plus spécifique et plutôt enclin à gagner un peu de temps supplémentaire : sa prochaine prise de parole serait déterminante, et il n’était pas désireux d’en faire un fiasco. « Ne vous méprenez pas – ce que je vous ai dit au sujet de votre travail, j’en pense chaque mot. Et il s’agit bien de la raison originelle de ma présence ici », reprit-il après un petit silence, le regard toujours rivé au sien, la voix toujours calme en dépit d’une sensation de tension interne légèrement accrue. « J’aurais aimé avoir eu un peu plus de temps pour développer quelques arguments supplémentaires afin d’éviter que vous ne me preniez pour un dingue – mais puisque vous semblez souhaiter que j’aille droit au but, j’imagine qu’il ne me sert plus à rien de passer par quatre chemins, quitte à paraître effectivement fou. » Nouveau sourire en coin, avant qu’Eli ne prenne une brève inspiration et ne conclue, avec autant d’assurance que possible : « J’aimerais vous proposer de travailler ensemble, en quelque sorte. » Il crut entendre ses oreilles bourdonner sous le poids du refus imminent qui allait certainement s’écraser sur lui, alors qu’il était loin d’être parvenu à s’attirer les faveurs de celle qui semblait encore abhorrer sa simple présence dans la pièce. « Et si vous me laissez développer, madame Irish, je suis prêt à parier que ma proposition ne vous paraîtra pas si délirante. » Il ne lui restait plus qu’à espérer qu’elle soit disposée à lui accorder ces quelques minutes dont il avait désespérément besoin pour la convaincre.

rainmaker



❝oh my lungs are begging me to beg for you❞ all of these highs and all of these lows don't keep me company. i've been breathing you in and drinking you down, you're the only remedy. say you're gonna hold my head up, say you're gonna break my fall ; say you're gonna stay forever, baby, this is all i want. cause all my bones are begging me to beg for you, begging me to beg for your love.

just roll with the waves (evian #1) S16fg64
just roll with the waves (evian #1) MDGtleV
just roll with the waves (evian #1) FaiOtwn
just roll with the waves (evian #1) 4GUwOAz
Revenir en haut Aller en bas
Vivian Irish
Vivian Irish
le second souffle
le second souffle
just roll with the waves (evian #1) IAeu3cF Présent
ÂGE : 31 ans (01/02/93 › ♒︎)
SURNOM : Viv, Vee. Vivi lui donne des envies de meurtre, Violet lui colle encore à la peau
STATUT : célibataire, innocente infidèle, elle s'ennuie vite quand elle est en couple
MÉTIER : jeune architecte, sa renommée n'est pourtant déjà plus à faire
LOGEMENT : une villa au #210 beachcrest road (bayside)
beldamgifs
POSTS : 1179 POINTS : 90

TW IN RP : mentions de blessures graves, ochlophobie, ex-toxicomanie
TW IRL : cruauté animale
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière d'une fratrie de quatre enfants › ancienne patineuse artistique de haut niveau › ex toxicomane, (trop) clean depuis un peu plus de six ans › souffre d'ochlophobie, la peur de la foule › asplénique
CODE COULEUR : (#993399)
RPs EN COURS : auden (06) › anwar (02)noor (03)maisie (02) › noor (04) › elijah (01)stella (01)meet and greet (commun)kieran (01)adèle (01)loan (01)diego (01) (12/10 AH?)

FLASHBACKS / UA: X

just roll with the waves (evian #1) B6e41f81e12ad46b43deaa8c2acac7d3b60bd1b7
Noovee ☼ (uc)

just roll with the waves (evian #1) 9411dcb2bf90c77ab357eef49ada42b0c2605eb4
Kieran ☼ (uc)

just roll with the waves (evian #1) 05253e982cddedf15e7299d1276404adb5596afe
Evian ☼ (uc)

just roll with the waves (evian #1) 38a3cb3dd4c92b0c7a8cd2b97c7f148979b86519
Vink ☼ (uc)

just roll with the waves (evian #1) 027963cce722aec3195779003347f2edd95cbcba
Stevia ☼ (uc)

RPs EN ATTENTE : lincoln (01) › louis (01)

just roll with the waves (evian #1) 8603
ViviartySomething's in the air right now, like I'm losing track of time, like I don't really care right now, but maybe that's fine... you ain't nothing but a lost cause (scénario attendu)
RPs TERMINÉS : just roll with the waves (evian #1) A205a5a88d2cb00335aa7eff71acf13d6c84269e
2024 ☼ auden (05) 2023 ☼ noor (02)auden (03)auden (04) › seth (07) 2022 ☼ seth - seth (02)seth (03)seth (05)seth (04)auden (01)auden (bunyip ua)tommy (bunyip ua)dinis (01)sara (bunyip ua)seth (06)maisie (01)theodora (01)noor (01) & iris (01)arthur (01)anwar (01)

abandons ☼:

NaNoWriMo 2022
AVATAR : anya chalotra
CRÉDITS : avatar @xka0tika - signature @sial (icons waldosia & little liars) - userbars @loonywaltz - crackships @harley - gifs (@harley @unapologeticallyallin, @tellingscarystories, @jofridapettersen, @leiaofrph, @keetika)
DC : gaïa salvatori & alba fletcher
PSEUDO : kahlyra (gabrielle)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43712-bird-set-free-vivian
https://www.30yearsstillyoung.com/t43768-bird-set-free-vivian
https://www.30yearsstillyoung.com/t43770-vivian-irish#2212365

just roll with the waves (evian #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: just roll with the waves (evian #1) just roll with the waves (evian #1) EmptySam 2 Mar 2024 - 19:35



just roll with the waves
Cet homme l'intriguait vraiment. Il avait déjà attiré son attention quelques jours plus tôt au fameux congrès, sans qu'ils aient échangé le moindre mot. Et maintenant il investissait son bureau, charmant, calme et apparemment pas décidé à se laisser intimider pour un sou par l'animosité évidente de la brune. Un comportement qui l'avait déstabilisé au début, qui commençait à la fasciner, maintenant, d'autant que ce dernier venait de complimenter son travail sans la moindre hésitation. Le pire dans tout ça, c'est qu'il paraissait sincère. Cependant, il n'était pas venu jusque dans son bureau simplement pour lui faire de la lèche, elle en aurait mis sa main au feu. Depuis le départ, elle le confrontait sans mâcher ses mots, et cette fois-ci, il avait souri. Et ce sourire s'était accentué à mesure qu'elle avait précisé sa pensée, toujours aussi franche. « Vous avez raison, je ne suis pas venu rien que pour vous complimenter. » Ravie, la jeune femme s'était reculée dans son siège, croisant les bras dans une position satisfaite. À son tour, elle avait esquissé un sourire. « Pour être tout à fait sincère, je craignais qu’en étant trop direct, je me condamnerais à un échec cuisant. » Etait-elle si transparente qu'il l'avait déjà cernée ce soir là, à Sydney? Peut-être était-ce son attitude à l'annonce de son nom comme vainqueur qui avait mis la puce à l'oreille du Walker. « À vrai dire, je ne suis pas beaucoup plus optimiste maintenant que vous avez percé à jour ma stratégie. » La lueur d'amusement qui s'était allumée dans son regard n'avait pas échappé à l'australienne, cependant, pour une fois elle n'avait pas eu l'impression qu'il se moquait. Il plaisantait, essayant d'instaurer un climat moins froid et plus détendu entre eux, sans même s'en cacher. « Ne vous méprenez pas – ce que je vous ai dit au sujet de votre travail, j’en pense chaque mot. Et il s’agit bien de la raison originelle de ma présence ici. » Qu'il continue à insister sur le fait qu'il appréciait son oeuvre, et elle finirait par le croire. On ne pouvait pas insister aussi lourdement, avec autant de sérieux, sans être un minimum sincère. Avec attention, elle avait détaillé les traits de son visage alors qu'il prenait une nouvelle gorgée de son thé fumant, son appréhension quant à du poison déjà bien oubliée. « J’aurais aimé avoir eu un peu plus de temps pour développer quelques arguments supplémentaires afin d’éviter que vous ne me preniez pour un dingue – mais puisque vous semblez souhaiter que j’aille droit au but, j’imagine qu’il ne me sert plus à rien de passer par quatre chemins, quitte à paraître effectivement fou. » La jeune femme avait hoché la tête avec conviction, maintenant plus qu'impatiente de connaître enfin la véritable raison de sa présence, une réponse dont elle n'avait jamais été aussi proche. « Vous avez toute mon attention. » De toute façon, de la façon dont elle avait cerné le personnage, rien de ce qu'il pourrait dire ne pourrait amener Vivian à se questionner sur ses facultés mentales. Elijah n'était pas fou, loin de là, ni même déconnecté à la réalité. Il paraissait simplement savoir ce qu'il voulait, et pour être honnête, ça ne la laissait pas indifférente. Ce sourire qu'il affichait, non plus. « J’aimerais vous proposer de travailler ensemble, en quelque sorte. » Vivian était passé à deux deux doigts d'en finir abasourdie. Dans un premier temps, elle avait cru avoir mal entendu. Elle avait failli lui demander de répéter, son air sérieux l'en avait dissuadé. La bouche résolument fermée, les mâchoires serrées, l'architecte avait gardé le silence pour réprimer la vive surprise qui l'avait prise à la gorge. D'un coup, son rival avait paru légèrement moins confiant, comme si le silence de celle qui lui faisait face avait déclenché une vague inquiétude, une fissure dans ce mur de d'assurance. « Et si vous me laissez développer, madame Irish, je suis prêt à parier que ma proposition ne vous paraîtra pas si délirante. » Mais pour le moment, c'était le cas. Ils travaillaient dans la même ville, mais dans des cabinets différents, si pas rivaux. Avant aujourd'hui, ils ne s'étaient jamais trouvés à moins d'un mètre là de l'autre, ne s'était jamais adressé la parole. Vivian avait parfois du mal à travailler en équipe, avec certains de ses collègues d'Archiris company, de par son instinct de compétition surdéveloppé. Arrogante sur les bords, malgré sa jeune expérience, elle préférait de loin travailler seule pour pouvoir aller au bout de toutes ses idées. Et maintenant, cet homme débarquait devant elle, et voulait former un binôme? Pourquoi? Pour quelle occasion particulière? « Qu'est-ce qui vous pousse à croire que nous nous entendrions? Vous ne me connaissez pas. » Son ton, bien moins froid qu'au départ, était teinté d'une curiosité mal dissimulée. Il avait piqué pour de bon son intérêt, néanmoins, elle restait méfiante. Bien qu'il ne lui ait encore rien exposé dans les détails, ça paraissait trop beau pour être vrai. Travailler avec le Walker, dont elle admirait le travail malgré sa fierté mal placée, pourrait se révéler être une aubaine. Alors, l'australienne avait jeté un coup d'oeil à l'horloge au mur, avant d'exhaler un soupir résigné. « D'accord. J'ai bien quelques minutes de plus à perdre avec vous. » Elle avait détourné les yeux de lui, feignant l'indifférence quand elle n'avait simplement pas envie de le voir jubiler d'avoir réussi à la convaincre. Reposant sa tasse vide sur son bureau, la jeune femme s'était relevée d'un mouvement souple, attrapant son sac suspendu au dossier de sa chaise. « Mais pas ici. » La brune avait commencé à rassembler ses affaires méthodiquement, sentant le regard d'Elijah suivre le moindre de ses mouvements, probablement peu certain de ce qui était en train de se passer.« Je dois rejoindre des amis au restaurant, ce n'est pas loin d'ici. Vous n'aurez qu'à m'expliquer en marchant. » Elle ne lui laissait pas la moindre possibilité de refuser, et de toute façon, elle n'imaginait pas qu'il en ait envie. Quelques secondes de plus, et elle était prête à prendre le large pour de bon. Elle rangerait leurs tasses, vides et abandonnées sur son espace de travail, demain matin. À quelques pas de la porte, Vivian s'était immobilisée, pivotant sur elle-même pour mieux planter son regard ambré dans celui de son rival. « Vous venez? »
@elijah walker :l:∙ code par alcara


...
But there's a scream inside that we all try to hide.

just roll with the waves (evian #1) Aquari10
just roll with the waves (evian #1) Archit10
just roll with the waves (evian #1) Tea10
just roll with the waves (evian #1) Indian10

:rainbow: :
Revenir en haut Aller en bas
Elijah Walker
Elijah Walker
les mauvaises décisions
les mauvaises décisions
just roll with the waves (evian #1) 7vHkInU Présent
ÂGE : 39 ans (04/01/1985)
SURNOM : eli, simple et efficace
STATUT : cœur autrefois brisé, désormais jalousement gardé, mais dont l’armure ne cesse de se craqueler face à une adorable petite souris
MÉTIER : architecte au sein du walker group, et chargé du cours de recherche en environnement et durabilité à la faculté d'architecture de l'université du queensland.
LOGEMENT : un penthouse lumineux à spring hill, qu’il partage avec son chat siamois zelda et ses deux nouvelles recrues félines, safflina et drogon - ou plutôt dans lequel il est autorisé à rester tant qu’il n’oublie pas de remplir leur gamelle
just roll with the waves (evian #1) 3ce1e35bae9764a4770e1145bd3127218e0b550b
POSTS : 2498 POINTS : 1590

TW IN RP : ex-toxicomanie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Brisbane, il a sillonné les plus belles régions du globe une fois sa majorité atteinte puis s’est installé à New York avant de revenir dans la ville qui l’a vu grandir fin 2021 ✵ aîné de la fratrie Walker ✵ architecte depuis plus de dix ans, il excelle dans son travail ✵ un passé riche d’excès en tous genres, le seul vice ayant persisté au travers des années étant la cigarette ✵ (trop) honnête, il préfère une vérité blessante à un mensonge confortable ✵ très sociable, doué avec les mots et le sourire facile, sa façade s’effondre lorsque l'interaction devient trop réelle
CODE COULEUR : eli se pavane en #00B464
RPs EN COURS :

just roll with the waves (evian #1) K67f
WALKER ✵ we don't talk much, not anymore. broken bottles and slammin' doors, but we still care about each other, say we care about each other. i know life took us far away, but I still dream 'bout the good old days. when we took care of each other, we were livin' for each other.

just roll with the waves (evian #1) J7at55c
ELIORA ✵ gimme what you got - your talk is incredible, so, so, so unusual. you taste like surfing videos. i'm going to read your mind, who you hiding? you fake your shyness, i just wish that i could see through you... hot glue, vape juice, hit undo, how the hell are you so cool?

just roll with the waves (evian #1) Tumblr_nv3751vjYK1txaqq4o2_250
ELETT ✵ boy, when I left you, you were young, i was gone, but not my love. i want you to be happy, free to run, get dizzy on caffeine, funny friends that make you laugh. i know you'll feel the ghost of some memories so warm.

just roll with the waves (evian #1) Giphy
ELIYA ✵ yes my love, i confess to you - i am only here to break your heart in two. the very flower you chose that day, its only task was to decay. indeed, it's wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light - your loving arms are the true delight.


RPs EN ATTENTE : zoya #5

just roll with the waves (evian #1) P5kx

Spoiler:

RPs TERMINÉS : elila #1channing #1lexie #1mila #1elila #2zoya #1walkers #1sofia #1eliora #1eliora #2 (au bunyip) rhett #1eliora #3eliora #4eliora #5lexie #3channing #3mila #2gabrielle #1xmas 2022eliora #6eliora #7ji-yoon #1rhett #2zoya #2lexie #4eliora #8naomi #1mila #3zoya #3rhett #3eliora #9blake #1eliora #10 + blake #2dahlia #1rhett #4walkers #3eliora #15eliora #16 (au)channing #6 (au)eliora #11savannah #1eliora #12mila #4zoya #4channing #4

just roll with the waves (evian #1) Y9oy77A
AVATAR : henry cavill
CRÉDITS : dramaclubsandwich (avatar), sillyrabbit81 (gif profil), henrycavilledits (gif signature), mon reuf (le reste)
DC : aucun
PSEUDO : balderdash, zoé
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44193-survival-of-the-fittest-eli
https://www.30yearsstillyoung.com/t44486-elijah-king-of-the-clouds

just roll with the waves (evian #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: just roll with the waves (evian #1) just roll with the waves (evian #1) EmptySam 23 Mar 2024 - 0:00



Just roll with the waves

@Vivian Irish & Elijah Walker



Face à l’air incrédule de Vivian, Eli se dit qu’il était effectivement parvenu à passer pour un fou. Elle lui avait confié lui accorder toute son attention, et il s’était laissé emporter par l’élan de confiance qu’elle avait ainsi déclenché chez lui. L’impulsivité avait toujours eu la part belle dans le fonctionnement de l’héritier, dont les habitudes calculatrices et contrôlantes rivalisaient difficilement avec le naturel intuitif qui avait tendance à ressurgir lorsqu’il sentait à sa portée les choses qu’il désirait. Il avait coutume de foncer tête baissée pour atteindre ses objectifs, ne se laissait dissuader par aucune perspective d’échec, et son arrogance bien assise l’empêchait de craindre les retombées potentielles, préférant se convaincre, généralement à juste titre, qu’il parviendrait à les contourner habilement s’il venait à s’y confronter. Ainsi, dans le feu de l’action, il autorisait ses paroles à précéder ses raisonnements, ou a minima verbalisait ces derniers dès qu’il en avait dressé une ébauche rudimentaire dans son esprit. Intelligent et confiant en ses propres capacités, Eli avait pris l’habitude de se fier à son instinct habilement développé au cours de ses quatre décennies de vie. Il n’avait donc pas hésité à se jeter à l’eau sitôt qu’il s’était assuré de ce que la curiosité de Vivian fût piquée – mais l’ombre d’un doute vint planer sur lui dès la fin de sa prise de parole, dont il réalisa combien elle pouvait paraître saugrenue, si pas complètement dingue. Focalisé sur l’objectif d’aller droit au but, il ne réalisa qu’après avoir parlé qu’il avait peut-être été trop direct, et que sa proposition pouvait paraître incohérente au point d’être délirante. Le silence de Vivian, dont le visage ne trahissait pas grand-chose, voire semblait s’être à nouveau quelque peu refermé, n’indiqua rien de rassurant à Eli, qui ne tarda pas avant de préciser qu’il n’était pas en train de dérailler et qu’il avait des arguments pour appuyer son idée. Cette fois-ci, il parvint à éliciter une réaction chez la jeune architecte, dont l’attitude ne trahissait toutefois toujours pas si elle était favorable ou rebutée par sa proposition. Il pouvait sentir qu’il était parvenu à maintenir l’intérêt qu’il avait piqué quelques instants plus tôt – mais, en dépit de son optimisme débordant, il fut loin de supposer que la partie était gagnée d’avance.

Décidé à garder l’air conquérant avec lequel il avait eu l’intention de venir ici, tout juste assez tempéré par une humilité suffisante pour ne pas risquer de faire mauvaise impression, Eli s’efforça de ne rien laisser transparaître les doutes dont il lui était difficile de se détacher. Il sourit à la réponse qu’elle finit par lui donner, quelque peu rassuré d’entendre que sa voix s’était considérablement radoucie par rapport à la froideur avec laquelle elle l’avait accueilli quelques minutes auparavant. Il acquiesça posément d’un signe de tête, sans se départir de son sourire, et renchérit sans hésiter : « C’est vrai, je ne vous connais pas. Mais je vous ai proposé de collaborer, pas de devenir amis. » Le sourire d’Eli s’élargit légèrement ; l’architecte avait conscience des nuances presque provocantes de sa propre réponse, qui avait presque pris la tangente par rapport à la question que lui avait adressée Vivian. Il était venu pour l’amadouer, en quelque sorte ; mais il ne pouvait se départir du pressentiment que jouer dans le sentimentalisme ne l’avancerait pas nécessairement dans sa démarche, et qu’il ferait mieux de rester professionnel tout en comptant sur son naturel affable pour la conquérir sans verbaliser explicitement les raisons pour lesquelles il était confiant quant à sa capacité à s’attirer ses bonnes faveurs.

La mine d’Eli se fit plus réjouie et il fit l’effort de ne pas en trahir l’incrédulité lorsque Vivian, d’un ton indifférent mais avec des mots qui l’étaient bien moins, accepta de l’écouter davantage. « Excellent. Je vous assure que vous ne le regretterez pas », répondit-il aussitôt avec un entrain toutefois rapidement coupé par la jeune architecte qui se leva et commença à ranger ses affaires. À nouveau, elle parvint à entamer l’assurance qu’il avait recommencé à afficher de plus belle alors qu’elle s’affairait dans la pièce sans plus sembler lui porter la moindre attention, et Eli resta sagement installé dans son siège en la suivant du regard, l’air curieux à son tour. « Bien sûr, aucun problème », lui assura-t-il lorsqu’elle finit par expliciter les modalités du temps qu’elle était disposée à lui accorder, sans qu’il ne cherchât à dissimuler l’amusement teinté d’incrédulité et d’appréciation qu’elle suscitait en lui en l’exposant au flegme assuré presque plus déstabilisant que la froideur qu’elle lui avait témoigné un peu plus tôt. S’il était tout à fait disposé à le faire, et l’avait déjà fait à de nombreuses reprises au début de sa carrière, Eli avait quelque peu perdu l’habitude de se plier aux moindres désirs de potentiels collaborateurs pour s’attirer leurs faveurs ; le fait que Vivian demande, voire exige de lui de lui témoigner ce genre de considération n’était pas sans lui déplaire et eut même le don de le conforter dans l’impression que le jeu qu’il était venu jouer en valait la chandelle. Toujours assis dans le fauteuil, Eli sembla soudain sortir de sa torpeur lorsque la brune le héla, déjà sur le pas de la porte, et, à son tour, il se redressa d’un geste rapide. « Je suis là », précisa-t-il inutilement tout en la rejoignant en quelques foulées en direction de la sortie de la pièce, puis de l’immeuble.

Tout au long du trajet qui les mena à l’extérieur des bureaux d’Archiris company, Eli, qui avait retrouvé son aisance au charme certain, questionna Vivian avec un intérêt sincère au sujet des œuvres qui ornaient les murs des couloirs qu’ils traversèrent et des noms qu’il vit affichés sur certaines portes, tout en commentant avec entrain certaines des informations qu’elle lui partagea avec une retenue qui ne ressemblait toutefois plus en rien à la réserve évidente avec laquelle elle l’avait initialement accueilli. Ce ne fut que lorsqu’ils avaient commencé à fouler la route pavée en direction du restaurant où la brune avait rendez-vous, et dont Eli ignorait tout de la localisation, que ce dernier décida d’entrer dans le vif du sujet, désireux de ne pas perdre de temps dans la mesure où il ne savait pas de combien il en disposait. « Je me suis intéressé d’un peu plus près à votre travail depuis le congrès. Il y a un vrai parti pris dans ce que vous faites, des idées audacieuses, et, surtout, tout le talent qui m’avait intrigué dès que j’ai vu votre proposition pour le concours », récapitula-t-il d’une voix posée, l’air presque nonchalant si le regard qu’il posait régulièrement sur celle qui marchait à ses côtés était particulièrement perçant. « Ce dont je voulais vous parler, ce n’est pas une collaboration professionnelle au sens strict du terme – le Walker Group tient à garder l’exclusivité de ses employés, encore plus ceux qui en portent le nom de famille », précisa-t-il avec une pointe d’humour dans la voix, se fendant d’un sourire qui n’était pas dépourvu de cynisme. « Mais cela n’empêche que je pense avoir des choses à vous offrir. J’ai de l’expérience, nos styles me semblent sensibles à des inspirations similaires, et j’ai probablement le carnet d’adresses le plus fourni du Queensland. Si cela vous intéresse, je suis prêt à partager tout ceci pour que vous puissiez me détrôner la prochaine fois que nous nous affronterons dans une compétition », conclut Eli, toujours avec une certaine légèreté bien que son regard ne quittât désormais plus son interlocutrice.

rainmaker



❝oh my lungs are begging me to beg for you❞ all of these highs and all of these lows don't keep me company. i've been breathing you in and drinking you down, you're the only remedy. say you're gonna hold my head up, say you're gonna break my fall ; say you're gonna stay forever, baby, this is all i want. cause all my bones are begging me to beg for you, begging me to beg for your love.

just roll with the waves (evian #1) S16fg64
just roll with the waves (evian #1) MDGtleV
just roll with the waves (evian #1) FaiOtwn
just roll with the waves (evian #1) 4GUwOAz
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

just roll with the waves (evian #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: just roll with the waves (evian #1) just roll with the waves (evian #1) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

just roll with the waves (evian #1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: central business district
-