AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -33%
Nettoyeur haute pression 120 bars avec brosse lavage ...
Voir le deal
39.90 €

 Le temps passe et parfois ne change rien (Kai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mila Valentini
Mila Valentini
l'enfer du décor
l'enfer du décor
ÂGE : 26 ans, née le 1er avril 1996
SURNOM : Son père ne l'appellera plus jamais Bianca. Les hommes qu'elle séduit peuvent l'appeler comme bon leur semble. La garce par à peu près tout le monde.
STATUT : Mariée suite à un pari stupide à Kai Luz (10/10/2016), elle mène une vie de célibataire. L'amour ne l'intéresse pas, juste l'argent.
MÉTIER : Assistante de direction de Channing Walker
LOGEMENT : Elle a dû quitter le logement d'Elijah quand leur colocation a commencé à ressembler à une relation de couple. Elle habite désormais un minuscule appartement au 149 Oxlade Drive, Fortitude Valley
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) 4df52ab8add4b53a976f83bc7c842722acbdc01a
POSTS : 520 POINTS : 300

TW IN RP : Deuil (père), maladie mentale (dépression), nudité, escort
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle aime la lecture, le cinéma, le théâtre, les voyages, le sport (course à pieds et surf), la photographie et les vieilles voitures. * Elle est solaire, sociable, franche, obstinée, impulsive, calculatrice et manipulatrice. * Elle jure en italien et son accent ressort lorsqu’elle s’énerve, ou parfois lorsqu’elle est trop enthousiaste. * En décembre 2021, elle est obligée de placer sa mère dans un centre spécialisé. Ayant besoin d’argent, elle va emménager chez son père, Antone Sisco, et fait de lui un véritable distributeur de billets.
CODE COULEUR : Mila ment (souvent) en [color=#cc3366] (ou en [color=#009999])
RPs EN COURS : Archie * Channing #6 * Elijah #3 * Marvin #2 * Channing #7 * Kai #2

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) 6oy3
Minning * Tu me plais, mais tu ne devrais pas, J'ai peur de ne pas être celle que tu crois, Je joue à chaque fois que j'ai froid.

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Mmys
Kila * ucuc


RPs TERMINÉS : Antone #1 * Channing * Antone #2 * Zoya * Freddy * Isla * Elijah #1 * Clément #1 * Channing #4 et Gabrielle #1 * Channing #3 * Channing #2 * Channing #4 * Elijah #2 * Kai * Marvin * Christmas disaster : Channing, Elijah, Gabrielle

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Qfb3
Mitone * Est-ce qu'il va me faire un signe ? Manquer d'un père n'est pas un crime. J'ai qu'une prière à lui adresser, Si seulement je pouvais lui manquer.

AVATAR : Alyssa Lynch
CRÉDITS : Loonywaltz - Damnitmalz
DC : La pétillante Adriana Castillo, Lexie Walker la peste et Lucy Cavanagh la cynique
PSEUDO : Chachouchou
INSCRIT LE : 09/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43660-la-vie-est-un-mensonge-plus-grand-que-les-autres-mila https://www.30yearsstillyoung.com/t43716-mila-et-si-c-est-le-temps-qui-passe-qui-fait-qu-on-se-connait-il-faut-que-le-temps-passe-et-ne-s-arrete-jamais#2214363

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Empty
Message(#) Sujet: Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) EmptyJeu 16 Fév 2023 - 15:57


@Kai Luz - Mila Valentini


Samedi 17 décembre 2022

Dans son costume d’elfe sexy, Mila mitraille les enfants qui accourent pour accueillir le Père Noël. Elle tente au mieux de capturer leur joie, d’immortaliser l’amour dans le regard de leurs parents. Elle sillonne la foule pendant de longues minutes, photographiant à tout va, mais son regard dévie plusieurs fois vers Kai. Elle n’a pas suffisamment confiance en lui pour se concentrer totalement sur sa tâche, et craint qu’il ne disparaisse. Après tout, depuis combien de temps était-il à Brisbane sans avoir signalé à la brunette sa présence ici ? Car si la venue de Kai sur le sol australien est une surprise, il devait pourtant bien se rappeler que c’était là qu’elle vivait, à l’époque où ils se fréquentaient sur New York. Elle n’était que de passage dans la grosse pomme, profitant des hôtels luxueux de son beau-père. Elle avait cependant bien dû mentionner Brisbane, et un mari était censé se rappeler ce genre de choses, non ? Alors, pourquoi ne l’avait-il pas contacté ? Sa surprise avait pourtant eu l’air sincère lorsqu’elle s’était adressée à lui, quelques instants plus tôt. Rien ne faisait de sens, si ce n’est qu’elle était ravie de le revoir et qu’elle ne voulait pas qu’il détale. Ils avaient tant de choses à rattraper, sans aucun doute.
Finalement, l'après-midi touche à sa fin et le co-président de l’association monte sur scène pour un discours de remerciement. L’italienne fait ses dernières photos avant de rejoindre Kai, adossé à un pilier de la grande salle. Elle esquisse un sourire timide, ce qui est loin d’être dans ses habitudes.

« Tu es toujours là. »

Ce n’est pas une question, juste une affirmation, qui trahit quelque peu sa surprise. Elle désigne du doigt le stand de photos où elle avait installé du matériel qu’elle doit récupérer.

« Je dois aller ranger. Tu veux bien m’aider ? »

Ou au moins venir avec elle, parce qu’elle n’est toujours pas prête à le lâcher du regard. Elle se dirige vers le stand de photo booth et commence à réunir les accessoires et les polaroïds qu’elle met dans des grands sacs. Du coin de l’œil, elle détaille Kai de haut en bas, tentant d’analyser à quel point il aurait changé.

« T’es là depuis quand ? »

Quand est-il arrivé sur Brisbane ? Combien de temps a-t-il passé dans cette ville sans la contacter ? Combien de temps aurait-il encore passé sans l’appeler ?

« Tu … tu vis ici, ou bien … ? »

Est-il de passage ou bien s’est-il installé dans la même ville que la brunette ? Elle a envie de lui poser une centaine de questions, et les interrogations se bousculent dans sa tête. Mila doit se faire violence pour ne pas le mitrailler de demandes. Elle tente de se concentrer sur sa tâche pour penser à autre chose, rien qu’un peu. Elle s’applique pour ranger son matériel professionnel, manie les accessoires et l’appareil avec délicatesse avant de sourire à Kai.

« Je crois que j’ai tout. »

Elle penche la tête sur le côté, observant le jeune homme alors qu’un sourire illumine peu à peu ses traits fins. Elle semble attendre quelque chose qui ne vient pas. Elle a une idée derrière la tête, c’est certain, et ne saurait le cacher. Elle se rapproche doucement de Kai pour lui murmurer à l'oreille.

« Hé bien ? Je crois que c’est le moment où tu me proposes d’aller chez toi. »

Ils ont décidément trop de choses à rattraper pour rester planter ici, dans le hall de cet hôpital. Et l’italienne n’a pas changé, en quelques années : elle a toujours envie de s’amuser.




La vie est un mensonge plus grand que les autres
by wiise

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) 2Gt2RfY
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) AR2mcNK
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) PvDC5CK
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) NCLDdV8
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) 335306globetrotter
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Mf7aKnj
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Lbjcusp
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) FximBIO
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) YtxTUla
Revenir en haut Aller en bas
Kai Luz
Kai Luz
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) HHmzEkM
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) MTtf4TM ÂGE : trente ans (13/08), il en grince des dents
STATUT : époux de mila depuis 2016, il s'affiche néanmoins célibataire, situation qui le laisse mitigé entre le soulagement et l'horreur
MÉTIER : biologiste, concentré davantage sur le domaine de la recherche qui lui prodigue une liberté et quelques avantages rendant ce métier qu'il n'a pas choisi lui-même plus supportable
LOGEMENT : il tient compagnie à dani dans son appartement situé dans le quartier de bayside sur wellington street
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Tumblr_oj9pr1ugsq1qbirtco6_500
POSTS : 5833 POINTS : 2005

TW IN RP : relations toxiques, harcèlement moral, viol
GENRE : Je suis un homme
PETIT PLUS : en crise identitaire : il cherche encore qui il est ▲ people pleaser par excellence, souverain des compromis ▲ haut potentiel intellectuel doublé d'un trouble de l'attention (tdah) ▲ aucun pied à terre, il enchaîne les destinations sur le dos de ses études puis de sa carrière ▲ déteste la routine et les étiquettes ; entretient les secrets et les faux semblants ; avide de nouvelles expériences ; provoque les loufoques aventures et les opportunités de toutes sortes ▲ drag queen aussi passionnée qu'inavouée ▲ rêve de se réorienter dans le journalisme d'investigation
CODE COULEUR : Kai se cherche en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS : (15) autumnemerytrentgaïaabel

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) BvdNvup
les five
hugo #1les five #2noor #2hugo #2jiyeon #2noor #3

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Trmb
rakai
raphael #1raphael #2

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Fmz0
partners in crime
mila #2

dimension bunyip :
winston #2
RPs TERMINÉS :
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Wc33

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) L2n5iNq
AVATAR : Francisco Lachowski
CRÉDITS : smmg (avatar), ji (gif les five), drake. (signature), mapartche (illustration personnalisée ♥), loonywaltz (ub)
DC : Isy Jensen & Max Novak
INSCRIT LE : 10/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t45389-kai-i-don-t-know-my-name-i-don-t-play-by-the-rules-of-the-game https://www.30yearsstillyoung.com/t45428-kai-safety-rules https://www.30yearsstillyoung.com/t45729-kai-luz https://www.30yearsstillyoung.com/t47238-kai-luz

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Empty
Message(#) Sujet: Re: Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) EmptyDim 5 Mar 2023 - 18:50



J'avais erré dans l'atrium pendant le cours des festivités, adressant tantôt quelques sourires et gestes de la main en salutations, échangeant tantôt de brèves paroles. La vérité était que j'avais du mal à me concentrer sur ce qui se déroulait autour de moi et bien vite, je me sentais surmené par le dynamisme de l'événement : les enfants, les familles, les collègues, les photographies, le cinéma improvisé, les cupcakes, le sapin gigantesque. Mon attention se rivait sur tout et rien à la fois, recevant des houles d'informations qui tendaient à m'asphyxier, à rendre l'entier du décor odieusement abstrait, tel un moyen de protection pour ne pas sombrer dans l'angoisse. Je finissais par me poser près d'un pilier après avoir effectué le tour des stands et des lieux, observant à distance les interactions rayonnant de sourires lorsqu'elles ne révélaient pas la fatigue de certains.

Je passais machinalement une main dans mes cheveux, me stoppant brusquement en sentant les quelques points de suture encore sensibles sur mon cuir chevelu. Figé l'instant d'une seconde, je laissais retomber ma main le long de mon flanc, le cœur battant. Du regard, je cherchais Mila qui s'exécutait avec professionnalisme et détermination à éterniser les moments de joie des petits et de leurs proches. Je mordillais prudemment ma lèvre encore boursoufflée, hésitant de plus en plus à obliger sa demande de rester dans les parages le temps qu'elle soit disponible à ce que nous reprenions notre conversation. Je n'étais pas si certain de souhaiter rester ici, ni de discuter avec la Valentini. Non pas que je n'étais pas heureux de la retrouver mais mon visage appelait à de multiples interrogations desquelles je ne souhaitais pas répondre. Et ne pas donner à l'italienne ce qu'elle voulait était un jeu bien périlleux.

Anesthésié par mes dilemmes, happés par les différents souvenirs de notre relation, j'étais resté sur place. Mila, finalement, c'était une bouée du passé ; elle n'était ni amie, ni amante, ni némésis, mais un sublime, savant et inoubliable mélange des trois. Elle en savait plus sur moi que ma propre famille, elle m'avait vu dans des situations que mes meilleurs amis ne me soupçonneraient même pas endosser un jour. Elle avait été présente dans mes déchéances comme mes apothéoses. « Tu es toujours là. » Je cille, porte mon regard sur son portrait habité par des nuances de surprise tandis qu'elle désigne le stand de photos. « A croire que je suis obéissant, » « Je dois aller ranger. Tu veux bien m’aider ? » Elle me scrute sans vergogne, je redoute qu'elle m'interpelle sur l'origine de mes coups. « Tu t'es adoucie avec l'âge ? Je n'ai pas le souvenir que tu me demandais des choses avec tant de conciliance, » je remarque avec un rictus malicieux. J'imite Mila dans quelques uns des gestes, sans pour autant m'approcher du matériel que je crains mal manier. « T’es là depuis quand ? » Je croise son regard curieux. « Tu… Tu vis ici, ou bien… ? » « Pourquoi t'es si surprise, Mila ? J'aurais presque l'impression d'être de trop, » je formule. « J'ai emménagé cet hiver, » je révèle. « Tu vis beaucoup à Brisbane ? » Je questionne avec intérêt, me remémorant les allers-retours de la jeune femme lorsqu'on se fréquentait à New York. « Je crois que j’ai tout, » l'italienne annonce en plaçant son appareil photo de son étui. Un sourire radieux investit son portrait, qui se répercute timidement sur le mien. A cette vision, les horloges du passé sont remontées, je reconnais davantage ma partenaire de méfaits en tout genre. Elle se rapproche de ma silhouette, je n'émets aucun mouvement de recul, quand bien même des frissons courent le long de mon échine, comme si cela ne faisait pas plusieurs années que nous nous étions quittés mais une poignée de minutes tout au plus. « Hé bien ? Je crois que c’est le moment où tu me proposes d’aller chez toi. » J'émets un léger rire, place mes mains sur les hanches de la brune pour ancrer notre proximité. « Je t'invite chez moi mais je te préviens que je ne vis pas seul et je ne sais pas si ma compagnie se trouve à la maison ou pas. » Je marque une pause, jette un coup d'œil à l'heure affichée sur la pendule surplombant l'atrium. « Sinon, je connais des endroits ici où on peut être seuls à cette heure-ci. » Difficilement, je me retiens de m'enquérir sur son logement à elle, qu'elle n'a pas suggéré.


stand out
“It's not about changing who you are, it's about revealing who you are.”

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) ZluH9hz
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Leo10
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) 383200artist
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Bbi5jU8
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) 335306globetrotter
Revenir en haut Aller en bas
Mila Valentini
Mila Valentini
l'enfer du décor
l'enfer du décor
ÂGE : 26 ans, née le 1er avril 1996
SURNOM : Son père ne l'appellera plus jamais Bianca. Les hommes qu'elle séduit peuvent l'appeler comme bon leur semble. La garce par à peu près tout le monde.
STATUT : Mariée suite à un pari stupide à Kai Luz (10/10/2016), elle mène une vie de célibataire. L'amour ne l'intéresse pas, juste l'argent.
MÉTIER : Assistante de direction de Channing Walker
LOGEMENT : Elle a dû quitter le logement d'Elijah quand leur colocation a commencé à ressembler à une relation de couple. Elle habite désormais un minuscule appartement au 149 Oxlade Drive, Fortitude Valley
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) 4df52ab8add4b53a976f83bc7c842722acbdc01a
POSTS : 520 POINTS : 300

TW IN RP : Deuil (père), maladie mentale (dépression), nudité, escort
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle aime la lecture, le cinéma, le théâtre, les voyages, le sport (course à pieds et surf), la photographie et les vieilles voitures. * Elle est solaire, sociable, franche, obstinée, impulsive, calculatrice et manipulatrice. * Elle jure en italien et son accent ressort lorsqu’elle s’énerve, ou parfois lorsqu’elle est trop enthousiaste. * En décembre 2021, elle est obligée de placer sa mère dans un centre spécialisé. Ayant besoin d’argent, elle va emménager chez son père, Antone Sisco, et fait de lui un véritable distributeur de billets.
CODE COULEUR : Mila ment (souvent) en [color=#cc3366] (ou en [color=#009999])
RPs EN COURS : Archie * Channing #6 * Elijah #3 * Marvin #2 * Channing #7 * Kai #2

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) 6oy3
Minning * Tu me plais, mais tu ne devrais pas, J'ai peur de ne pas être celle que tu crois, Je joue à chaque fois que j'ai froid.

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Mmys
Kila * ucuc


RPs TERMINÉS : Antone #1 * Channing * Antone #2 * Zoya * Freddy * Isla * Elijah #1 * Clément #1 * Channing #4 et Gabrielle #1 * Channing #3 * Channing #2 * Channing #4 * Elijah #2 * Kai * Marvin * Christmas disaster : Channing, Elijah, Gabrielle

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Qfb3
Mitone * Est-ce qu'il va me faire un signe ? Manquer d'un père n'est pas un crime. J'ai qu'une prière à lui adresser, Si seulement je pouvais lui manquer.

AVATAR : Alyssa Lynch
CRÉDITS : Loonywaltz - Damnitmalz
DC : La pétillante Adriana Castillo, Lexie Walker la peste et Lucy Cavanagh la cynique
PSEUDO : Chachouchou
INSCRIT LE : 09/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43660-la-vie-est-un-mensonge-plus-grand-que-les-autres-mila https://www.30yearsstillyoung.com/t43716-mila-et-si-c-est-le-temps-qui-passe-qui-fait-qu-on-se-connait-il-faut-que-le-temps-passe-et-ne-s-arrete-jamais#2214363

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Empty
Message(#) Sujet: Re: Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) EmptyMar 21 Mar 2023 - 16:45


@Kai Luz - Mila Valentini


L’événement touche à sa fin, et si Mila est épuisée d’avoir couru partout pour tenter de capturer les instants clés de cette journée, son rêve de rentrer se prélasser dans la baignoire du loft d’Elijah a été relégué au second plan. Son regard dévie régulièrement vers Kai, comme pour vérifier qu’il ne s’éclipse, et c’est avec soulagement qu’elle le retrouve quand elle a terminé ses photographies.

« A croire que je suis obéissant. »

Elle laisse échapper un rire, attrape Kai par le menton et l’observe à nouveau sous toutes les coutures. Les questions sur ses ecchymoses lui brûlent les lèvres, mais la brunette a bien compris qu’elle n’obtiendrait pas de réponses, du moins pas de suite. Et puisqu’elle ne souhaite pas le faire fuir, elle préfère attendre pour le réinterroger sur ce point, et tente de répondre avec humour à son affirmation.

« Obéissant ? Qui êtes-vous et qu’avez-vous fait de mon mari ? »

Avec un air malicieux sur ces traits, elle le relâche et rejoint le stand de photo booth, Kai sur les talons.

« Tu t’es adoucie avec l’âge ? »
« Aoutch ! »

Elle lui lance un regard noir alors qu’il semble sous-entendre qu’elle a vieilli. Il s’engage sur une pente particulièrement glissante avec une femme, surtout avec une demoiselle qui prend autant soin de son apparence et mise énormément sur son physique. N’est-ce pas là sa seule possibilité de réussir, quand son intelligence a toujours été inférieure à celle de ses proches, quand bien même elle peut être brillante ?

« Je n’ai pas le souvenir que tu me demandais des choses avec tant de conciliance. »

Elle esquisse un sourire mais ne détache pas son regard du matériel qu’elle range avec soin. En réalité, elle a l’impression que Kai est un animal sauvage, prêt à détaler à n’importe quel geste brusque ou parole déplacée qu’elle pourrait prononcer et qu’il l’effraierait. Alors elle fait preuve de précaution pour ne pas le faire fuir.

« Ou alors j’essaie simplement de te permettre de réacclimater petit à petit à ma splendide personnalité … Après tout, ça fait tellement longtemps … »

Plusieurs années s’étaient écoulées depuis leur dernière rencontre, et presque autant depuis leurs derniers échanges téléphoniques. Kai avait quitté New York, Mila avait ralenti les voyages, et petit à petit, ils s’étaient perdus de vue, tout simplement. La brunette ne l’avait pas oublié, loin de là. Leur relation n’était cependant pas de celles qu’on vivait à distance. Leur amitié nécessitait qu’ils se voient. Leurs étreintes ne pouvaient se contenter de gestes décrits par visio. Et leurs défis devaient faire vibrer les murs avec les rires de l’autre. L’italienne profite de l’évocation du passé pour interroger davantage Kai sur sa présence ici.

« Pourquoi t’es si surprise, Mila ? J’aurais presque l’impression d’être de trop. »

Elle se contente de secouer la tête, alors que son regard bleuté, légèrement peiné, plonge dans celui de Kai. Il sait que ce n’est pas cela, n’est-ce pas ? Il sait qu’au contraire, elle souffre à l’idée qu’ils aient pu être si proches sans reprendre contact ?

« J’ai emménagé cet hiver. »

Elle hausse les sourcils, incapable de masquer sa surprise, mais se reprend rapidement en se concentrant sur les derniers accessoires de son appareil photo professionnel. Elle aurait préféré qu’il affirme être arrivé hier, sans aucun doute.

« Tu vis beaucoup à Brisbane ? »

Une nouvelle fois, ces sourcils se haussent, et cette fois, c’est un regard réprobateur qu’elle plonge dans celui de Kai. Son ton est froid lorsqu’elle reprend la parole.

« Je vis ici. Tout le temps. »

Il devrait le savoir, pourtant ! Elle s’adoucit légèrement quand elle reprend d’une voix dans laquelle parait sa tristesse.

« Tu comptais m’appeler ? »

Est-ce qu’il allait la prévenir qu’il avait emménagé dans sa ville ? Ou est-ce qu’il n’en avait pas l’intention et espérait simplement qu’ils n’auraient jamais à se croiser dans cette ville de plus de deux millions d’habitants.
Mila glisse dans son sac le dernier objectif et ferme la tirette. Elle ferme un instant les yeux, prenant une grande inspiration. Elle n’a pas envie de se disputer avec Kai. Elle n’a pas envie qu’il sache à quel point elle se sent blessée. Elle n’a pas envie de gâcher leurs retrouvailles, simplement de profiter, comme à l’époque. Lorsqu’elle se tourne à nouveau vers le jeune homme, un sourire coquin prend place sur son visage, et elle se rapproche doucement de Kai pour lui susurrer quelques mots à l’oreille. Il rit et place ses mains sur les hanches de la brunette, scellant ainsi leur proximité, acceptant par là-même de jouer à un jeu qu’ils ont souvent pratiqué à l’époque.

« Je t’invite chez moi mais je te préviens que je ne vis pas seul et je ne sais pas si ma compagnie se trouve à la maison ou pas. »

Elle laisse échapper un petit rire, ses mains prenant place sur la nuque de Kai.

« Ta « compagnie » ? Tu aurais osé me remplacer ? »

Elle rit à nouveau. Elle est jalouse, Mila, parce qu’elle veut toute l’attention de son interlocuteur. Et en ce moment, Kai n’a d’yeux que pour elle, et c’est tout ce qui compte. Elle se fiche qu’en dehors de l’instant présent, il ait quelqu’un dans sa vie. Il pourrait être en couple qu’elle n’en aurait que faire, à condition qu’il soit à elle et entièrement à elle pour les prochaines minutes.

« Sinon, je connais des endroits ici où on peut être seuls à cette heure-ci. »

Son sourire coquin revient alors que son regard bleuté pétille.

« He bien ? Qu’est-ce qu’on attend ? »

Elle était prête à le suivre, sans hésiter.





La vie est un mensonge plus grand que les autres
by wiise

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) 2Gt2RfY
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) AR2mcNK
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) PvDC5CK
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) NCLDdV8
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) 335306globetrotter
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Mf7aKnj
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Lbjcusp
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) FximBIO
Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) YtxTUla
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Empty
Message(#) Sujet: Re: Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Le temps passe et parfois ne change rien (Kai) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Le temps passe et parfois ne change rien (Kai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-