AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
MAJ de juillet annoncée
Le 15 juillet le forum changera de design et proposera un nouvel event.
Le forum a besoin de vous
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -44%
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, ...
Voir le deal
86.99 €

 aren't we just terrified ? ≈ mallen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucas Allen
Lucas Allen
l'accident de parcours
l'accident de parcours
Présent
ÂGE : 33 ans ≈ né à brisbane le 10.04.1991, luke est un bon bélier comme il faut
SURNOM : luke, mais il ne tire pas plus vite que son ombre, t'as capté - une jolie blonde aime l'appeler looser
STATUT : célibataire, briseur de coeur parfois, même du sien
MÉTIER : ex-pompier, en reconversion
LOGEMENT : fortitude valley, james street #30
aren't we just terrified ? ≈ mallen O23qAfl
POSTS : 571 POINTS : 0

TW IN RP : addictions
TW IRL : /
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : écolo et végé ≈ passe plus souvent ses nuits avec son chien jazz qu'avec de jolies filles ces derniers temps ≈ cordon bleu hors pair, il te fera le meilleur houmous que t'aies jamais mangé ≈ fume presque pas comme un pompier ≈ god save the queen est sa chanson préférée (mais pas l'hymne anglais) ≈ engagé dans une asso, toujours prêt à servir son prochain ≈ tatoué ≈ tromboniste amateur
CODE COULEUR : #003333
RPs EN COURS : 02/10 ≈ louis #2 - millie #1


aren't we just terrified ? ≈ mallen EOI7gty
how can you just walk away from me? when all I can do is watch you leave 'cos we've shared the laughter and the pain and even shared the tears ≈ mallen #6
aren't we just terrified ? ≈ mallen F8aec3f355ea8bcb41af2ae99e31afff06735848
just take my hand hold it tight i will protect you from all around you i will be here don't you cry ≈ millie #1
aren't we just terrified ? ≈ mallen FHKNTZb
if you ever find yourself lost in the dark and you can't see, i'll be the light to guide you ≈ louis #2
aren't we just terrified ? ≈ mallen LUBEL-2
lady, running down to the riptide taken away to the dark side i wanna be your left-hand man ≈ mabel #3
aren't we just terrified ? ≈ mallen Kjm5yMq
i'll trade your broken wings for mine i've seen your scars and kissed your crime ≈ olive #2

RPs TERMINÉS :
≈ 2024 ≈

jan. joyce #1 - olive #2 - mabel #3

≈ 2023 ≈

jan. mallen #3 - lucalex #3 mar. mabel #1 jun. mallen #4 dec. mallen #5 - swann #1 - mabel #2 - mallen #6 - louis #1

≈ 2022 ≈

feb. greta #1 (fb) aug. lucalex #1 - caleb #1 - jiyeon #1 sept. lucalex #2 oct. sofia #1 nov. mallen #2

≈ flashbacks ≈

2008 olive #1 (fb) - 2011 lucalex #4 (fb)
AVATAR : josh hutcherson
CRÉDITS : zazou (avatar) / zazou (gif) / solosland (sign)
DC : /
PSEUDO : zazou
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45579-lucas-standing-in-a-storm-terminee
https://www.30yearsstillyoung.com/t45625-lucas-you-are-my-high
https://www.30yearsstillyoung.com/t45651-lucas-allen

aren't we just terrified ? ≈ mallen Empty
Message(#) Sujet: aren't we just terrified ? ≈ mallen aren't we just terrified ? ≈ mallen EmptyDim 25 Juin 2023 - 22:00

Lorsque Greta lui a proposé de venir avec elle à un mariage, Lucas s’est trouvé surpris. Ils essaient de retrouver leurs marques, petit à petit, de retrouver leur amitié. Aussi, le trentenaire s’est dit qu’il ne fallait pas cogiter à ce sujet, et qu’il s’agissait certainement d’une tentative de l’écrivaine pour le faire sortir de chez lui. Il ne connaissait pas les mariés, mais certains invités : sa cousine, Alexandre et son amie Mabel, y seraient présentes, ce qui le rassurait un peu. En effet, cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas rendu à ce genre d’événement, et encore moins en tant que « pièce rapportée ». Néanmoins, son éducation faisait qu’il savait s’adapter ; ses bonnes manières et son côté « gentleman » sauraient vite revenir au galop et le sortir d’une quelconque situation inconfortable. Le jour du mariage, Lucas a donc ressorti costume, cravate, chemise, qui prenaient la poussière dans son placard depuis un moment. Il s’est rasé, chose qu’il n’avait pas faite depuis un moment également. En se regardant dans le miroir, il a failli ne pas se reconnaître. Là, en face de lui, se tenait le Lucas d’avant. Le Lucas d’avant son accident. Il ne savait pas trop si cela lui procurait de la tristesse, de l’amertume ou bien un peu de baume au coeur. Aujourd’hui, il allait tout faire pour passer une bonne journée. Être un bon ami pour Greta. Il se le promet, un peu solennellement devant son miroir. L’heure de passer chercher son amie approchant, il se met en route vers chez elle. Une fois sur place, il toque à sa porte, et elle lui ouvre quelques instants plus tard, l’air un peu pressée. Comme à son habitude, Lucas est arrivé en avance et la jeune femme n’est pas tout à fait prête. « Désolé, je suis en avance, comme d’hab. », dit-il avec un petit sourire. Il ne peut s’empêcher de contempler son amie, qui s’est apprêtée en conséquence de l’événement auquel ils sont conviés. Elle est sublime, bien évidemment. « Ne te fais pas trop belle, je vais avoir l’air débraillé, en arrivant à tes côtés. », dit-il en plaisantant, mais pour aussi lui faire comprendre à quel point il la trouve élégante. Il l’entend rire, ce qui l’apaise un peu. Il se rend compte qu’il est malgré tout un peu nerveux à l’idée de se rendre à un mariage avec elle. Il imagine déjà Alex lui poser mille questions sur la personne qui sera à son bras en arrivant. Ils sont amis, se répète Lucas. Il n’y a pas de quoi paniquer. Greta lui annonce qu’elle est prête, le tirant de ses pensées. Le jeune homme lui adresse un sourire, et les voilà partis en direction du mariage. Le lieu où ont lieu les festivités est absolument charmant, et la cérémonie est à la hauteur de ce que lui avait promis Greta. Lucas n’a pas pu s’empêcher de remarquer les yeux humides de son amie, amusé. Une fois à table, cette dernière le remercie de l’avoir accompagnée, avec un sourire. « Merci à toi de m’avoir proposé de venir. », lui répond-il en lui rendant souriant à son tour. Puis, elle s’échappe, ne pouvant visiblement pas rester en place, pour aller saluer des personnes visiblement chères à son coeur. Se sentant soudain un peu mal à l’aise, Lucas se décide à son tour de se lever pour aller dire bonjour à son amie Mabel, puis pour voir sa cousine Alexandra. Ils discutent un moment, mais l’ancien pompier ne peut s’empêcher de jeter des coups d’oeil furtifs vers Greta, mais aussi vers un homme qui l’observait également. Elle lui a parlé d’un Arthur. Elle lui a expliqué qu’il serait présent ce soir et qui il était pour elle. Lucas n’a pas bien compris pourquoi ; ils étaient amis après tout. Néanmoins, sachant cette information, le trentenaire n’a pas pu s’empêcher de ressentir quelque chose au fond de son coeur. Comme si un graine, du nom de jalousie, y avait été plantée et commençait à pousser. Alexandra voit bien que son cousin est distrait, et le lui fait remarquer. Lucas, tenant à ses bonnes manières, s’excuse, lui disant que ce n’est rien, et finit par porter toute son attention sur elle. La soirée suit son cours. Greta disparaît dans la foule, de même que monsieur Beau Gosse. Au bout d’un moment, le jeune homme ressent le besoin de prendre l’air et de s’asseoir un instant, dans un endroit plus calme. Il s’excuse auprès de sa cousine, lui promettant de revenir rapidement, lorsqu’il voit son regard inquiet se poser sur lui. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas été autant sollicité émotionnellement et socialement parlant et il avait vraiment besoin d’une pause. Heureusement, la demeure où a lieu la réception se trouve sur un domaine assez vaste et Lucas finit par se trouver un coin tranquille. Il s’assied sur un banc, étendant sa jambe capricieuse. Sa dernière prise de médicament remonte à quelques heures ; il fait de son possible pour les espacer de plus en plus, jusqu’à ce qu’il soit totalement sevré. Et il s’est promis de devenir meilleur, à lui, à Greta, à Alex, à tous les gens qui lui sont proches et qui tiennent à lui. Ce matin encore, devant la glace, il s’est rappelé sa promesse. Il soupire un court instant, avant de sortir un paquet de cigarettes de la poche de sa veste. La première bouffée de nicotine lui apporte un peu de réconfort, et son regard se perd sur la mer qui s’étend à perte de vue au loin. Pour autant, il rumine. Greta et monsieur Beau Gosse tournent en boucle dans sa tête. Greta est son amie, se répète-t-il. Pourquoi a-t-il besoin de se le rappeler autant aujourd’hui ? Les mariages ont-ils donc toujours cet effet sur les gens ? Les bruits de talons qui frappent doucement le sol derrière lui le sortent de ses pensées. C’est Greta, qui se tient derrière lui, deux coupes de champagne à la main, un petit sourire sur son visage. Il tire une nouvelle fois sur sa cigarette, en lui adressant un sourire à son tour. « Je vois que tu as trouvé ma cachette. », lui dit-il, en regardant de nouveau la mer en face de lui. « Difficile de trouver un coin tranquille, ici. », marmonne-t-il, davantage pour lui que pour elle. Elle s’approche de lui, et lui tend une des coupes qu’elle tient dans ses mains. Il l'observe un instant, essayant de voir dans son regard s'il y a de l'alcool, de la peine, de la joie... Mais il n'y parvient pas. « Merci, looseuse», lui dit-il, cigarette au bord des lèvres. Il lève son verre, trinquant avec elle par la même occasion. « Tu passes une bonne soirée ? », lui demande-t-il, l’air de rien, tout en tirant une nouvelle taffe sur sa cigarette. Bien évidemment, il meurt d’envie de savoir où elle a disparu, mais surtout, avec qui.

@Greta Moore :l:


dream on
every time that i look in the mirror all these lines on my face getting clearer the past is gone oh, it went by like dusk to dawn isn't that the way?


I love you:
Revenir en haut Aller en bas
Greta Moore
Greta Moore
le porte-plume
le porte-plume
aren't we just terrified ? ≈ mallen 7vHkInU Présent
ÂGE : 35 (18.02)
SURNOM : G. & Georgia (oh, well)
STATUT : and i know that it’s wrong that i can’t move on but there’s something about you
MÉTIER : romancière wannabe, elle a récemment ajouté biographe à son CV - le timing parfait ou le pire, cela reste à voir
LOGEMENT : Spring Hill #17
aren't we just terrified ? ≈ mallen B753756e06f83166ed5f6e04644030ffa6843ffb
POSTS : 2596 POINTS : 70

TW IN RP : alcool, drogue, age gap
TW IRL : n/a
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : made in England • being rich doesn't make you happier • drama queen pouring wine after the smallest inconvenience
DISPONIBILITÉ RP : Je suis disponible pour RP
CODE COULEUR : lightseagreen
RPs EN COURS : [07/10]

ua (slasher) Moventry #10

aren't we just terrified ? ≈ mallen 8D1frvh
Mallen • we just friends, just friends. when you say my name so casual, touch my hand, i stop and play it cool like i'm not into you

aren't we just terrified ? ≈ mallen 87bbb8e31844044d63db053ce8bd509d9218db82
Moventry #13 #15 • i've been holding on to hope that you'll come back when you can find some peace, 'cause every word that i've heard spoken since you left feels like an hollow street. i've been told, i've been told to get you off my mind but i hope i never lose the bruises that you left behind.

aren't we just terrified ? ≈ mallen Tumblr_inline_pg5ksfYLob1v1d82y_540
Emery #4 • Lost and insecure, you found me, you found me. Lyin' on the floor surrounded, surrounded, just a little late, you found me, you found me


RPs TERMINÉS : (2022) Rhett #1Lucas #1Rhett #2CalebMaze #1Emery #1Lucas #2Rhett #3Juliet #1Carmine #1Swann #1OpheliaSergio #1 (2023) Rhett #4Sergio #2Rhett #5Emery #2MarleyRhett #6Moventry #2Mallen #3RubenEvelynMoventry #3Carmine #2Moventry #1Moventry #5Moventry #6Swann #3Swann #4Grisy #3Moventry #9Carmine #3Mallen #4London gang (Swann #8 & Moventry #11)Mason (scenic rim)Swann #7AJBlake #1Carmine #4Channing (masquerade ball)Sergio #3Emery #3Moventry #4 (2024) Mallen #5Kieran #1Moventry #12Swann #8Swann #9Moventry #14JosephMarley #3Lena #2Mallen #6

ua 2022 (bunyip)Ambrose #1Ambrose #2OwenAmbrose #3RaelynOttoAmbrose #4Alma

ua 2023 (gothique)Moventry #7Ambrose #5Ambrose #6Ambrose #7Siham #1 Siham #2Swann #5Itziar #1Moventry #8Cesar #1Swann #5Mason #2Swann #6Jina #4Marley #2Kai #1Kai #2Siham #3Kai #4Ambrose #10Marley #6Mason #3Cesar #2Siham #4Siham #5Jina #7Itziar #2EthelSiham #6Siham #7Cami #1Kai #5Lena #1CeciliaAdele

(slasher)Jina #1Jina #2Jina #5

(spatiale) (1) • Ambrose #8Ambrose #9Ambrose #11

ua (fantôme) (1) • Kai #3

ua (zombie) (1) • Marley #5


abandonnés:

AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : avatar : wankyuniverse / gifs : zazou (crackship); differentprcson (signature) goddamnmuses (profil), drvgonqueen/lcrnasgifs/zigglerscesaro/may0osh/truelove-crackship+cheekeyfire (profil) / ub : loonywaltz
DC : Diego Gutiérrez & Lewis Siede
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45510-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid?highlight=greta
https://www.30yearsstillyoung.com/t45552-greta-o-and-i-don-t-want-the-world-to-see-me

aren't we just terrified ? ≈ mallen Empty
Message(#) Sujet: Re: aren't we just terrified ? ≈ mallen aren't we just terrified ? ≈ mallen EmptyLun 26 Juin 2023 - 18:35

aren't we just terrified ?
ft  @Lucas Allen  :l:  

Elle aurait pu choisir d’emmener son frère et s’épargner tout soucis, assurer à son coeur un peu de répit. C’était même le choix évident qu’elle avait fait, mais le faire-part était formel, la date coïncidait avec l’un des nombreux post-it laissés par Carmine pour que sa cadette sache plus ou moins où il se trouvait. Il n’était pas là, et peut-être valait-il mieux le tenir à l’écart de ces retrouvailles londoniennes pour l’instant. Greta se savait égoïste, pourtant, elle ne se sentait tout simplement pas capable d’affronter le mariage d’un de ses meilleurs amis seule. Non pas parce que les larmes seraient embarrassantes ni parce qu’elle jalouserait l’histoire de ces deux-là. Mais parce qu’Arthur serait présent et que le revoir une nouvelle fois après presque six années d’absence était au-dessus de ses forces. Greta avait joué la carte de l’honnêteté avec Lucas et ses sourcils arqués lui avait laissé penser qu’elle s’était fait ses propres idées quant à leur relation et que lui définir la présence de son ex petit-ami à un événement comme problématique avait sonné faux. Greta avait retourné le problème dans tous les sens, tenté de comprendre pourquoi elle avait besoin de Lucas au point de le mettre face à Arthur, mais avant qu’elle ne puisse se torturer trop l’esprit, il avait sonné. « Désolé, je suis en avance, comme d’hab. » Greta avait secoué la tête, peu étonnée de la ponctualité excessive de Lucas. Après ces quelques semaines passées sans lui, sans aucune nouvelle, le voir arriver en avance chez elle était loin d’être problématique mais elle avait tout de même désigné ses pieds nus - elle n’était absolument pas prête. « Ne te fais pas trop belle, je vais avoir l’air débraillé, en arrivant à tes côtés. »  « Dis ça à la coiffeuse et la maquilleuse qui viennent de partir après avoir passé des heures sur mon cas déséspéré. Je peux les rappeler si tu veux, un smokey eye ça pourrait être sympa sur toi. » avait-elle plaisanté à son tour avant de disparaître pour mettre les escarpins qu’elle avait mis un temps fou à choisir parce que sa robe bleu à fleurs ne semblait s’associer à presque rien. Et plutôt faire un fashion faux-pas que de se décider à appeler sa mère pour ses conseils, elle avait quitté le monde de la mode pour une raison.

Ils s’étaient retrouvés à table et la blonde n’avait de cesse de laisser son regard traîner sur la salle, le cherchant des yeux, bien malgré elle, s’assurant peut-être que Swann ait eu la délicatesse de l’installer à une distance raisonnable d’elle. C’était ce qu’il avait fait, et elle l’avait remerciée intérieurement avant de reporter son attention sur son cavalier. « Merci à toi de m’avoir proposé de venir. » Son sourire était moins sincère que ceux qu’elle lui avait lancés alors qu’ils étaient à deux au loft. C’était un sourire empreint de plusieurs émotions, elle était mal à l’aise, repensait à cette soirée où elle avait crié, pleuré puis fui et était passée pour la pire des idiotes. Et en même temps, elle repensait aux aveux faits à Maze concernant Lucas avant que leur relation ne vole en éclat. Elle se trouvait entre deux chaises, et ce également littéralement parce qu’elle se trouvait à côté de Lucas et de Marley et que suivre la discussion lui donnait le sentiment d’assister à un match de ping-pong. « Si vous voulez bien m’excuser, je viens de voir que je connaissais plus de monde que prévu ce soir… » Et elle s’était éclipsée, comme si l’idée d’aller saluer Isaac serait une excellente manière de sortir de ce tourbillon de pensées qui lui laissait penser qu’elle finirait par tomber. De l’air, c’était tout ce dont elle avait besoin et, malgré la difficulté de la situation, Greta avait gardé un oeil sur Lucas ce qui lui avait permis de le suivre. « Je vois que tu as trouvé ma cachette. » Elle avait haussé les épaules, il n’y avait pas énormément d’endroits où disparaître ce soir, et elle le savait parce qu’elle-même mourrait d’envie de le faire. « Difficile de trouver un coin tranquille, ici. » « Dis-le si tu veux me fuir, hey. » avait-elle plaisanté, et la plaisanterie était bien mal venue compte tenu de la situation mais le naturel avait pris le dessus sur la raison. Avant de sortir, Greta avait attrapé deux coupes de champagne, ce soir-là bien trop particulier pour continuer son sevrage qui, elle le savait, ne serait jamais total. Depuis la sortie de la biographie et le retour de Lucas dans sa vie, elle avait su se contrôler, mais elle pouvait sentir qu’elle était tout au bord d’un précipice dans lequel plonger semblait bien plus simple que de tenter de démêler ses sentiments. « Merci, looseuse. » Elle avait trinqué avant de s’asseoir à côté de lui sur le banc, un instant qui lui avait immédiatement rappelé ce moment dans la cour de l’hôpital, le début de quelque chose de nouveau pour elle.  « Tu passes une bonne soirée ? » Elle avait levé la tête pour la poser sur le mur derrière elle et avait poussé un soupir. « Je suis vraiment contente pour Swann et Rory. Ils sont tellement beaux. » Elle pouvait au moins commencer par le plus évident, elle était sincèrement heureuse de participer à ce moment privilégié et de voir que l’amitié de Swann était toujours la même au fil des années. « Et toi ? J’arrive pas à croire que tu connaisses Mabel… Le monde est petit. » avait-elle lancé, détournant un temps la conversation des vrais problèmes. Mabel en représentait un également, parce que Lucas ne tarderait pas à découvrir tôt ou tard les lignes à son sujet s’il lisait la biographie qu’elle lui avait donné et maintenant qu’elle les avait vus discuter comme de vieux amis, elle préférait s’assurer être celle qui lui expliquerait. Greta avait fouillé dans son sac à main pour sortir une cigarette et avait attrapé le briquet d’un Lucas qui la regardait d’un air outré. « Je sais, je sais. Je t’ai assez demandé de lâcher la clope mais là j’en ai besoin. Lâche-moi, looseur, ok ? » avait-elle dit dans un rire, appréciant ces derniers moments de complicité avant une discussion qui devrait avoir lieu, qu’ils ne le veuillent ou non. « Tu m’as remerciée de t’avoir demandé de m’accompagner tout à l’heure, et j’ai fui. Je vais te dire pourquoi. Parce que j’ai l’impression d’être une putain d’égoïste, Lucas. » avait-elle finalement lancé, plus énervée qu’elle ne l’aurait voulu, finissant sa coupe de champagne d’une traite avant de tirer longuement sur sa cigarette qui ne devenait qu’un moyen de gérer sa frustration.



just know this too shall pass
losin' your mind in the mirror like you have to, screamin' in your car in the driveway, spinnin' out, think your life's going sideways. sleep is so thin outta habit, hard to tell the real from the dreams you imagine. nights when one broken glass turns to total collapse just know this too shall pass.-byendlesslove


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Lucas Allen
Lucas Allen
l'accident de parcours
l'accident de parcours
Présent
ÂGE : 33 ans ≈ né à brisbane le 10.04.1991, luke est un bon bélier comme il faut
SURNOM : luke, mais il ne tire pas plus vite que son ombre, t'as capté - une jolie blonde aime l'appeler looser
STATUT : célibataire, briseur de coeur parfois, même du sien
MÉTIER : ex-pompier, en reconversion
LOGEMENT : fortitude valley, james street #30
aren't we just terrified ? ≈ mallen O23qAfl
POSTS : 571 POINTS : 0

TW IN RP : addictions
TW IRL : /
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : écolo et végé ≈ passe plus souvent ses nuits avec son chien jazz qu'avec de jolies filles ces derniers temps ≈ cordon bleu hors pair, il te fera le meilleur houmous que t'aies jamais mangé ≈ fume presque pas comme un pompier ≈ god save the queen est sa chanson préférée (mais pas l'hymne anglais) ≈ engagé dans une asso, toujours prêt à servir son prochain ≈ tatoué ≈ tromboniste amateur
CODE COULEUR : #003333
RPs EN COURS : 02/10 ≈ louis #2 - millie #1


aren't we just terrified ? ≈ mallen EOI7gty
how can you just walk away from me? when all I can do is watch you leave 'cos we've shared the laughter and the pain and even shared the tears ≈ mallen #6
aren't we just terrified ? ≈ mallen F8aec3f355ea8bcb41af2ae99e31afff06735848
just take my hand hold it tight i will protect you from all around you i will be here don't you cry ≈ millie #1
aren't we just terrified ? ≈ mallen FHKNTZb
if you ever find yourself lost in the dark and you can't see, i'll be the light to guide you ≈ louis #2
aren't we just terrified ? ≈ mallen LUBEL-2
lady, running down to the riptide taken away to the dark side i wanna be your left-hand man ≈ mabel #3
aren't we just terrified ? ≈ mallen Kjm5yMq
i'll trade your broken wings for mine i've seen your scars and kissed your crime ≈ olive #2

RPs TERMINÉS :
≈ 2024 ≈

jan. joyce #1 - olive #2 - mabel #3

≈ 2023 ≈

jan. mallen #3 - lucalex #3 mar. mabel #1 jun. mallen #4 dec. mallen #5 - swann #1 - mabel #2 - mallen #6 - louis #1

≈ 2022 ≈

feb. greta #1 (fb) aug. lucalex #1 - caleb #1 - jiyeon #1 sept. lucalex #2 oct. sofia #1 nov. mallen #2

≈ flashbacks ≈

2008 olive #1 (fb) - 2011 lucalex #4 (fb)
AVATAR : josh hutcherson
CRÉDITS : zazou (avatar) / zazou (gif) / solosland (sign)
DC : /
PSEUDO : zazou
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45579-lucas-standing-in-a-storm-terminee
https://www.30yearsstillyoung.com/t45625-lucas-you-are-my-high
https://www.30yearsstillyoung.com/t45651-lucas-allen

aren't we just terrified ? ≈ mallen Empty
Message(#) Sujet: Re: aren't we just terrified ? ≈ mallen aren't we just terrified ? ≈ mallen EmptyLun 26 Juin 2023 - 21:38

« Dis-le si tu veux me fuir, hey. » « Je crois que s’il y en a un qui fuit l’autre depuis qu’on est arrivé ici, ce n’est pas moi. », répond-il sans trop réfléchir. Évidemment, il regrette instantanément ses paroles. Ce n’est vraiment pas le moment pour… Pour quoi, d’ailleurs ? Faire une scène ? Une crise de jalousie ? Lucas se sent idiot. Il lance un sourire à Greta pour essayer de faire passer son honnêteté pour une plaisanterie. Il profite de la coupe de champagne qu’elle lui tend pour trinquer avec elle et passer rapidement à autre chose. Elle s’assied à côté de lui, en silence. Il lui demande si elle passe une bonne soirée, espérant changer l’atmosphère un peu étrange qui règne autour d’eux. Il l’observe soupirer - à l’évidence, quelque chose la tracasse. « C’est vrai qu’ils forment un beau couple. Tu les connais depuis longtemps ? », la questionne-t-il. Greta et lui n’ont que quelques connaissances en commun, et Lucas n’a jamais eu trop le temps par le passé de rencontrer ses amis, à cause de son travail très prenant. Bien évidemment, certains noms revenant souvent à ses oreilles lorsqu’elle en parlait, et Swann faisait partie de la liste. Quand Greta mentionne sa relation avec Mabel, Lucas ne peut s’empêcher de sourire. Le monde est petit effectivement, mais les riches familles de Brisbane se connaissent toutes plus ou moins. « On se connaît depuis qu’on a… 6 ou 7 ans peut-être ? », réfléchit-il à voix haute. « Nos parents nous trainaient dans les soirées de la haute, alors quand on s’ennuyait, on faisait des conneries. », lui explique-t-il, avec un sourire. « Même après son départ de Brisbane, on s’est soutenu à distance. La vie a fait qu’on s’est beaucoup moins vu ces derniers mois, mais c’est quelqu’un à qui je tiens. », termine-t-il. Il observe Greta à ses côtés qui fouille dans ses affaires, tandis qu’il tire une nouvelle taffe sur sa cigarette. Il manque d’ailleurs de s’étouffer, quand il la voit en sortir une, accompagnée d’un briquet, de son sac à main. Elle, qui déteste le voir fumer, qui lui a demandé tant de fois d’arrêter. Elle doit penser qu’il va lui faire la morale, alors elle commence un petit laïus, lui demandant de faire profil bas. « Je n’allais faire aucun commentaire, tu sais. », répond-il, amusé de la voir se justifier ainsi. « Je suis bien mal placé pour te faire la morale. », dit-il, en soufflant la fumée de sa cigarette vers le ciel. Ciel qui se trouve être sans nuage ce soir là, alors que l’automne s’est définitivement installé à Brisbane et que l’hiver pointe le bout de son nez. Il a l’impression que le ciel de sa vie s’éclaircit aussi ces derniers temps, alors il prie pour que cela dure. Mais visiblement, Greta ne semble pas de cet avis. Lorsqu’elle commence sa phrase, Lucas se sent tout de suite coupable et repense à ce qu'il lui a dit quelques instants plus tôt. « Greta, désolé, c'était pour rire… », tente-t-il de l’interrompre, mais elle continue sur sa lancée. Ce qu’elle lui dit lui brise le coeur. Il la regarde finir son verre cul sec, et tirer nerveusement sur sa cigarette. La sienne finit de se consumer lentement, la cendre tombant à terre silencieusement. « Qu’est-ce que tu racontes ? », lui demande-t-il, tentant de lui adresser un sourire réconfortant, masquant par la même occasion son malaise. Il la sent fébrile, à deux doigts de se briser sous ses yeux. Patiemment, et avec toute la douceur dont il est capable, il pose sa main sur son épaule. « Tu sais, ça me fait vraiment plaisir de t'accompagner ce soir, de partager ces moments avec toi. », commence-t-il par dire. Il marque une pause et cherche ses mots un instant. Tout ce qu’il veut c’est la réconforter et la rassurer. Il sent qu’elle a quelque chose sur le coeur, et il veut qu’elle se sente à l’aise de tout lui dire. « Je suis prêt à t'écouter, peu importe ce que tu as à dire. Tu n'es pas seule, tu sais ? », termine-t-il. Il n’est pas sûr d’aller dans la bonne direction, néanmoins, c’est bien la moindre des choses qu’il peut faire. Lui offrir une oreille attentive et un peu de réconfort.

@Greta Moore :l:


dream on
every time that i look in the mirror all these lines on my face getting clearer the past is gone oh, it went by like dusk to dawn isn't that the way?


I love you:
Revenir en haut Aller en bas
Greta Moore
Greta Moore
le porte-plume
le porte-plume
aren't we just terrified ? ≈ mallen 7vHkInU Présent
ÂGE : 35 (18.02)
SURNOM : G. & Georgia (oh, well)
STATUT : and i know that it’s wrong that i can’t move on but there’s something about you
MÉTIER : romancière wannabe, elle a récemment ajouté biographe à son CV - le timing parfait ou le pire, cela reste à voir
LOGEMENT : Spring Hill #17
aren't we just terrified ? ≈ mallen B753756e06f83166ed5f6e04644030ffa6843ffb
POSTS : 2596 POINTS : 70

TW IN RP : alcool, drogue, age gap
TW IRL : n/a
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : made in England • being rich doesn't make you happier • drama queen pouring wine after the smallest inconvenience
DISPONIBILITÉ RP : Je suis disponible pour RP
CODE COULEUR : lightseagreen
RPs EN COURS : [07/10]

ua (slasher) Moventry #10

aren't we just terrified ? ≈ mallen 8D1frvh
Mallen • we just friends, just friends. when you say my name so casual, touch my hand, i stop and play it cool like i'm not into you

aren't we just terrified ? ≈ mallen 87bbb8e31844044d63db053ce8bd509d9218db82
Moventry #13 #15 • i've been holding on to hope that you'll come back when you can find some peace, 'cause every word that i've heard spoken since you left feels like an hollow street. i've been told, i've been told to get you off my mind but i hope i never lose the bruises that you left behind.

aren't we just terrified ? ≈ mallen Tumblr_inline_pg5ksfYLob1v1d82y_540
Emery #4 • Lost and insecure, you found me, you found me. Lyin' on the floor surrounded, surrounded, just a little late, you found me, you found me


RPs TERMINÉS : (2022) Rhett #1Lucas #1Rhett #2CalebMaze #1Emery #1Lucas #2Rhett #3Juliet #1Carmine #1Swann #1OpheliaSergio #1 (2023) Rhett #4Sergio #2Rhett #5Emery #2MarleyRhett #6Moventry #2Mallen #3RubenEvelynMoventry #3Carmine #2Moventry #1Moventry #5Moventry #6Swann #3Swann #4Grisy #3Moventry #9Carmine #3Mallen #4London gang (Swann #8 & Moventry #11)Mason (scenic rim)Swann #7AJBlake #1Carmine #4Channing (masquerade ball)Sergio #3Emery #3Moventry #4 (2024) Mallen #5Kieran #1Moventry #12Swann #8Swann #9Moventry #14JosephMarley #3Lena #2Mallen #6

ua 2022 (bunyip)Ambrose #1Ambrose #2OwenAmbrose #3RaelynOttoAmbrose #4Alma

ua 2023 (gothique)Moventry #7Ambrose #5Ambrose #6Ambrose #7Siham #1 Siham #2Swann #5Itziar #1Moventry #8Cesar #1Swann #5Mason #2Swann #6Jina #4Marley #2Kai #1Kai #2Siham #3Kai #4Ambrose #10Marley #6Mason #3Cesar #2Siham #4Siham #5Jina #7Itziar #2EthelSiham #6Siham #7Cami #1Kai #5Lena #1CeciliaAdele

(slasher)Jina #1Jina #2Jina #5

(spatiale) (1) • Ambrose #8Ambrose #9Ambrose #11

ua (fantôme) (1) • Kai #3

ua (zombie) (1) • Marley #5


abandonnés:

AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : avatar : wankyuniverse / gifs : zazou (crackship); differentprcson (signature) goddamnmuses (profil), drvgonqueen/lcrnasgifs/zigglerscesaro/may0osh/truelove-crackship+cheekeyfire (profil) / ub : loonywaltz
DC : Diego Gutiérrez & Lewis Siede
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45510-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid?highlight=greta
https://www.30yearsstillyoung.com/t45552-greta-o-and-i-don-t-want-the-world-to-see-me

aren't we just terrified ? ≈ mallen Empty
Message(#) Sujet: Re: aren't we just terrified ? ≈ mallen aren't we just terrified ? ≈ mallen EmptyMer 28 Juin 2023 - 19:57

aren't we just terrified ?
ft  @Lucas Allen  :l:  

Peut-être que la façon dont elle s’était échappée ici et là, avec un ami ou une connaissance, trahissait un besoin constant d’éviter le regard de Lucas et une conversation qu’elle savait inévitable. « Je crois que s’il y en a un qui fuit l’autre depuis qu’on est arrivé ici, ce n’est pas moi. » Le ton était donné et c’était sans aucune surprise qu’il lui avait annoncé avoir réalisé. D’une simple plaisanterie, Lucas avait mis des mots sur une vérité qu’elle n’aurait de toute façon pas pu nier. Si d’un côté, elle faisait de son mieux pour évoluer dans la salle en s’assurant de ne pas croiser Arthur, de l’autre, elle prenait ce risque pour éviter celui qui l’accompagnait ce soir. Greta les fuyait l’un l’autre mais pour des raisons extrêmement différentes. Mais, elle le savait, elle ne pourrait pas fuir Lucas éternellement parce qu’elle l’avait invitée à l’accompagner alors, en le voyant sortir seul, elle avait soupiré, agacée contre elle-même, et l’avait suivi. Elle commençait à le connaître et il ne se mettait jamais en colère et n’initiait jamais la dispute et c’était ce qui avait rendu leur avant-dernière rencontre - la toute dernière ayant toujours un gout amer parce qu’elle s’était sentie légèrement humiliée quant à l’état dans lequel il l’avait vue - si difficile à accepter. Mais il n’était plus lui-même, à ce moment-là, et l’écrivaine avait bien du mal à comprendre s’il le redeviendrait réellement un jour malgré un comportement diamétralement différent depuis. C’était ironique, cette façon d’éviter de lui poser à lui des questions sur l’addiction quand les poser à Rhett qui la repoussait sans retenue était plus fort qu’elle. C’était plus facile quand les sentiments n’entraient pas en jeu et elle s’était pincée l’arête du nez à cette pensée. C’est vrai qu’ils forment un beau couple. Tu les connais depuis longtemps ? » avait-il demandé et elle avait souri à l’évocation du couple, s’était retrouvée à nouveau mal à l’aise parce qu’évoquer son amitié avec Swann la ramenait forcément à son histoire avec Arthur. « Une dizaine d’années, je crois ? » Elle n’avait jamais été bonne avec les chiffres et cet ami comptait assez pour elle pour qu’elle ait l’impression de le connaître depuis toujours. « C’est quelqu’un de bien, il a toujours été là pour moi. » Et au moment dont elle en avait le plus besoin, à son arrivée à Brisbane, mais il était inutile de raconter comment il avait ramassé les miettes de son coeur brisé. Alors elle avait retourné le sujet sur Mabel - une autre invitée qu’elle évitait comme la peste. Ce mariage était décidément le lieu d’un tas de rencontres non désirées. « On se connaît depuis qu’on a… 6 ou 7 ans peut-être ? » En plus d’être une des meilleures amies de son frère, voilà qu’elle devenait une amie d’enfance de Lucas. « Nos parents nous trainaient dans les soirées de la haute, alors quand on s’ennuyait, on faisait des conneries. » Comme ils le faisaient avec Arthur et elle ne savait pas si il apparaissait dans ses pensées aussi souvent parce qu’il était présent ce soir ou pour une autre raison. « Même après son départ de Brisbane, on s’est soutenu à distance. La vie a fait qu’on s’est beaucoup moins vu ces derniers mois, mais c’est quelqu’un à qui je tiens. » Elle avait grimacé. « Dis-moi, tu l’as lue la biographie de Rhett, ou pas encore ? Parce que, il se peut que Mabel soit son ex et qu’elle me déteste ? » Greta avait enfin décidé de le regarder en serrant les dents pour mimer sa gêne face à cette coïncidence. Comme elle l’avait dit à Carmine, c’était ses mots, mais la façon de penser de Rhett parce qu’elle ne connaissait pas assez l’actrice pour se permettre de la juger au travers de quelques pages.

Si la discussion qui servait de préambule n’avait pas soulevé autant de sujets tendus, peut-être qu’avant d’entamer ses prochaines paroles, Greta n’aurait pas eu besoin de fouiller frénétiquement dans son sac pour s’accorder une dose de nicotine supposée lui donner du courage. « Je n’allais faire aucun commentaire, tu sais. » Il l’aurait peut-être fait, se permettant de la taquiner si la situation n’était pas aussi compliquée, la nervosité se lisant sur le visage de la blonde. « Je suis bien mal placé pour te faire la morale. » Greta avait penché la tête d’un côté en haussant les sourcils pour venir appuyer son propos. La cigarette servait dans les moments compliqués et pour occuper ses mains durant les soirées où il était possible d’attraper un verre d’alcool à la volée sur un plateau, mais elle était consciente de son côté néfaste pour la santé. Mais une chose était sûre, sa santé était le cadet de ses soucis ce soir. « Greta, désolé, c'était pour rire… » Sa remarque était légitime et ils le savaient tous les deux alors elle avait enchaîné les mots en regardant le sol. « Qu’est-ce que tu racontes ? » Elle n’en était pas très sûre, alors elle avait posé sa main sur celle de Lucas en levant la tête pour mieux laisser s’échapper un long soupir. « Tu sais, ça me fait vraiment plaisir de t'accompagner ce soir, de partager ces moments avec toi. » Son sourire était revenu timidement mais elle continuait à garder en tête la façon dont tout avait dérapé. « Je suis prêt à t'écouter, peu importe ce que tu as à dire. Tu n'es pas seule, tu sais ? » Et en une fraction de secondes il était redevenu celui qui lui avait permis de s’autoriser à croire qu’elle pourrait revivre une histoire d’amour. « Moi aussi, j’aime ces moments avec toi. » L’écrivaine aurait voulu que ces mots-là soient assez explicites et qu’elle n’ait pas à redire tout haut ce qu’elle regrettait avoir prononcé chez Maze. Parce que les choses s’étaient compliquées et que cela avait suffi à ce que tout se bouscule dans son esprit. Les serveurs et les coupes de champagne n’étaient jamais là quand on avait besoin d’eux, alors elle avait gardé le regard fixé sur le sol. « J’ai dit que j’étais égoïste parce que j’avais pas le droit de t’inviter juste parce que j’étais terrifiée à l’idée de me retrouver au même endroit que mon ex. » avait-elle commencé et si les mots qu’elle employait lui semblaient durs, elle avait conscience de les prononcer à un homme supposé être un ami. Devant sa confusion, Greta avait fini par se lever pour s’éloigner et se mettre dos à lui, attrapant une coupe de champagne à un serveur ayant finalement décidé de passer par là. Tournant les mots un à un dans son esprit, elle avait réalisé ce qu'elle s'apprêtait à faire et elle s’était finalement tournée vers lui : « Je crois que je suis en train de me planter sur toute la ligne, Lucas. »



just know this too shall pass
losin' your mind in the mirror like you have to, screamin' in your car in the driveway, spinnin' out, think your life's going sideways. sleep is so thin outta habit, hard to tell the real from the dreams you imagine. nights when one broken glass turns to total collapse just know this too shall pass.-byendlesslove


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Lucas Allen
Lucas Allen
l'accident de parcours
l'accident de parcours
Présent
ÂGE : 33 ans ≈ né à brisbane le 10.04.1991, luke est un bon bélier comme il faut
SURNOM : luke, mais il ne tire pas plus vite que son ombre, t'as capté - une jolie blonde aime l'appeler looser
STATUT : célibataire, briseur de coeur parfois, même du sien
MÉTIER : ex-pompier, en reconversion
LOGEMENT : fortitude valley, james street #30
aren't we just terrified ? ≈ mallen O23qAfl
POSTS : 571 POINTS : 0

TW IN RP : addictions
TW IRL : /
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : écolo et végé ≈ passe plus souvent ses nuits avec son chien jazz qu'avec de jolies filles ces derniers temps ≈ cordon bleu hors pair, il te fera le meilleur houmous que t'aies jamais mangé ≈ fume presque pas comme un pompier ≈ god save the queen est sa chanson préférée (mais pas l'hymne anglais) ≈ engagé dans une asso, toujours prêt à servir son prochain ≈ tatoué ≈ tromboniste amateur
CODE COULEUR : #003333
RPs EN COURS : 02/10 ≈ louis #2 - millie #1


aren't we just terrified ? ≈ mallen EOI7gty
how can you just walk away from me? when all I can do is watch you leave 'cos we've shared the laughter and the pain and even shared the tears ≈ mallen #6
aren't we just terrified ? ≈ mallen F8aec3f355ea8bcb41af2ae99e31afff06735848
just take my hand hold it tight i will protect you from all around you i will be here don't you cry ≈ millie #1
aren't we just terrified ? ≈ mallen FHKNTZb
if you ever find yourself lost in the dark and you can't see, i'll be the light to guide you ≈ louis #2
aren't we just terrified ? ≈ mallen LUBEL-2
lady, running down to the riptide taken away to the dark side i wanna be your left-hand man ≈ mabel #3
aren't we just terrified ? ≈ mallen Kjm5yMq
i'll trade your broken wings for mine i've seen your scars and kissed your crime ≈ olive #2

RPs TERMINÉS :
≈ 2024 ≈

jan. joyce #1 - olive #2 - mabel #3

≈ 2023 ≈

jan. mallen #3 - lucalex #3 mar. mabel #1 jun. mallen #4 dec. mallen #5 - swann #1 - mabel #2 - mallen #6 - louis #1

≈ 2022 ≈

feb. greta #1 (fb) aug. lucalex #1 - caleb #1 - jiyeon #1 sept. lucalex #2 oct. sofia #1 nov. mallen #2

≈ flashbacks ≈

2008 olive #1 (fb) - 2011 lucalex #4 (fb)
AVATAR : josh hutcherson
CRÉDITS : zazou (avatar) / zazou (gif) / solosland (sign)
DC : /
PSEUDO : zazou
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45579-lucas-standing-in-a-storm-terminee
https://www.30yearsstillyoung.com/t45625-lucas-you-are-my-high
https://www.30yearsstillyoung.com/t45651-lucas-allen

aren't we just terrified ? ≈ mallen Empty
Message(#) Sujet: Re: aren't we just terrified ? ≈ mallen aren't we just terrified ? ≈ mallen EmptyDim 23 Juil 2023 - 23:05

Lorsqu’il raconte à Greta qui est Mabel pour lui, il la voit grimacer, visiblement mal à l’aise. L’écrivaine lui demande alors s’il a lu la biographie qu’elle a écrite sur Rhett Hartfield. « Euh, non, je ne l’ai pas encore lue… », avoue-t-il. Il n’a pas trouvé le temps, mais l’a posé sur sa table de chevet, s’étant promis de faire son retour à son amie lorsqu’il l’aurait terminée. Greta explique son malaise : la biographie parle de la relation qu’ont entretenu Mabel et Rhett. Il imagine que les mots qu’a dû employer la jeune femme ne sont pas tendres à l’égard de son amie d’enfance. « Tu sais, beaucoup de gens n’aiment pas beaucoup Mabel. », reconnaît-il. « Et c’est vrai qu’elle n’a pas un caractère facile. ». Lucas ne connaît que quelques bribes de l’histoire de Mabel et Rhett, puisqu’il se donnait à corps perdu dans sa carrière de pompier à l’époque. Ils se sont séparés juste après qu’on lui ait attribué le grade de Sergent. Et même si elle faisait la fière, il sait que Mabel a beaucoup souffert de cette rupture. « Je sais qu’elle peut paraître… un peu hautaine et condescendante. Mais ne la juge pas trop durement… Elle aussi, elle a son passé. Et puis, il y a toujours deux versions d’une même histoire. La vérité se situe souvent entre les deux, tu ne crois pas ? », finit-il par demander, avec un petit sourire. Il ne cherche pas à la convaincre de quoi que ce soit, le caractère de Mabel a certainement beaucoup de choses à voir avec le fait que sa relation avec Rhett n’a pas duré. Mais il connaît bien Mabel, et il sait que c’est une bonne personne. Il se sent chanceux de faire partie des gens qu’elle laisse entrer dans sa vie.
La conversation sur Mabel terminée, il observe Greta fouiller dans son sac pour y trouver un paquet de cigarettes. L’échange qui s’en suit se veut décontracté, Lucas se trouvant bien mal placé pour lui faire une quelconque remarque sur le sujet. Mais le ton de la conversation change rapidement, pour laisser place à une Greta visiblement agacée. L’ancien pompier se trouve alors un peu déstabilisé, ne sachant à quoi attribuer ce soudain revirement de situation. Ils ne sont pas là depuis assez longtemps pour que l’alcool l’ait mise dans cet état, alors il la questionne et essaie de comprendre ce qui lui arrive, tout en tachant de lui apporter du réconfort. Lucas écoute attentivement Greta tout en fumant sa cigarette. Il peut voir la détresse dans ses yeux et ressent la tension dans l'air. Tout leur passé, les disputes, les malentendus, et maintenant cette soirée chargée émotionnellement semblent s'accumuler dans cet instant présent. Il comprend que Greta est en train de lutter avec ses propres démons et qu'elle cherche à s'ouvrir à lui. Mais il se trouve bien démuni, ne sachant plus quoi lui dire, cette fois. Il se sent à la fois un peu utilisé à son insu, mais aussi soulagé qu’elle lui dise la vérité. Sa dernière phrase reste pour lui un mystère, en revanche. Son cerveau tourne à plein régime, à la recherche d’une réponse réconfortante, rassurante, mais il n’en trouve pas. Il se lève, se met debout à côté d’elle, regardant face à lui alors qu’elle s’était retournée pour le regarder. Il tire sur sa cigarette, avant de souffler la fumée dans l’air. Le vent de l’automne cache le silence entre eux deux. Depuis quelques secondes, une chanson qu’elle et lui connaissent bien joue dans sa tête. « Since you went away the days grow long, and soon I'll hear old winter's song. But I miss you most of all my darling, when autumn leaves start to fall. », fredonne-t-il. « C’est vraiment une de mes chansons préférées. », dit-il, comme si Greta n’était pas à ses côtés. Il tente de revenir au moment présent, mais tout ce qu’il a en tête, c’est ce jour, à l’hôpital, où Greta est venu lui rendre visite. Paradoxalement, c’est l’un des derniers souvenirs heureux qui semble lui rester, auquel il arrive à se raccrocher. Que s’est-il passé ? Comment ont-ils pu en arriver là ? « C’est marrant… », commence-t-il. « Parce que je crois que moi aussi, je suis en train de me planter sur toute la ligne. » Il prend une gorgée de la coupe de champagne qu’il tient entre ses doigts. Il improvise totalement, n’ayant aucune idée du prochain mot qui va sortir de sa bouche. « Toute la journée, en me préparant, en allant te chercher, dans la voiture pour venir ici, pendant la cérémonie… Je me suis répété que toi et moi, on était juste amis. », dit-il, toujours en regardant devant lui. « J’étais un peu nerveux à l’idée de venir avec toi, ici. Comme si… Comme si, c’était un rencard. Comme si t’allais me présenter à tes amis comme ton petit-ami, et pas ton ami. », continue-t-il. « C’est ridicule, parce que, toi et moi, on est juste amis, non ? », demande-t-il, en se tournant vers elle. La question est rhétorique, mais elle mérite la peine d’être posée. « Mais en fait… si je suis vraiment honnête avec moi-même… », pense-t-il, à voix haute. « Si je me repasse les derniers mois dans ma tête ; nos disputes, mon mail, le soir du nouvel an, le lendemain… Mes réactions par rapport à toi, ce qu’on s’est dit, ma rancoeur, ta tristesse… Les amis ne réagissent pas comme ça. Tu ne crois pas ? », finit-il par lui demander. Il finit par écraser sa cigarette dans un cendrier, non loin, avant de reprendre une coupe de champagne sur un plateau porté par un serveur qui passait par là. « Maintenant, la question, c’est… sur quoi, toi, tu te trompes ? ». Il fait une pause, soutenant son regard. Il improvise, toujours, mais il sent que ce qui va sortir de sa bouche peut faire l’effet d'une bombe. « Est-ce que tes sentiments pour moi sont réels ou est-ce qu’ils ne sont là juste pour t’empêcher de te remettre avec Arthur ? », demande-t-il finalement, de but en blanc.

@Greta Moore aren't we just terrified ? ≈ mallen 1223270223


dream on
every time that i look in the mirror all these lines on my face getting clearer the past is gone oh, it went by like dusk to dawn isn't that the way?


I love you:
Revenir en haut Aller en bas
Greta Moore
Greta Moore
le porte-plume
le porte-plume
aren't we just terrified ? ≈ mallen 7vHkInU Présent
ÂGE : 35 (18.02)
SURNOM : G. & Georgia (oh, well)
STATUT : and i know that it’s wrong that i can’t move on but there’s something about you
MÉTIER : romancière wannabe, elle a récemment ajouté biographe à son CV - le timing parfait ou le pire, cela reste à voir
LOGEMENT : Spring Hill #17
aren't we just terrified ? ≈ mallen B753756e06f83166ed5f6e04644030ffa6843ffb
POSTS : 2596 POINTS : 70

TW IN RP : alcool, drogue, age gap
TW IRL : n/a
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : made in England • being rich doesn't make you happier • drama queen pouring wine after the smallest inconvenience
DISPONIBILITÉ RP : Je suis disponible pour RP
CODE COULEUR : lightseagreen
RPs EN COURS : [07/10]

ua (slasher) Moventry #10

aren't we just terrified ? ≈ mallen 8D1frvh
Mallen • we just friends, just friends. when you say my name so casual, touch my hand, i stop and play it cool like i'm not into you

aren't we just terrified ? ≈ mallen 87bbb8e31844044d63db053ce8bd509d9218db82
Moventry #13 #15 • i've been holding on to hope that you'll come back when you can find some peace, 'cause every word that i've heard spoken since you left feels like an hollow street. i've been told, i've been told to get you off my mind but i hope i never lose the bruises that you left behind.

aren't we just terrified ? ≈ mallen Tumblr_inline_pg5ksfYLob1v1d82y_540
Emery #4 • Lost and insecure, you found me, you found me. Lyin' on the floor surrounded, surrounded, just a little late, you found me, you found me


RPs TERMINÉS : (2022) Rhett #1Lucas #1Rhett #2CalebMaze #1Emery #1Lucas #2Rhett #3Juliet #1Carmine #1Swann #1OpheliaSergio #1 (2023) Rhett #4Sergio #2Rhett #5Emery #2MarleyRhett #6Moventry #2Mallen #3RubenEvelynMoventry #3Carmine #2Moventry #1Moventry #5Moventry #6Swann #3Swann #4Grisy #3Moventry #9Carmine #3Mallen #4London gang (Swann #8 & Moventry #11)Mason (scenic rim)Swann #7AJBlake #1Carmine #4Channing (masquerade ball)Sergio #3Emery #3Moventry #4 (2024) Mallen #5Kieran #1Moventry #12Swann #8Swann #9Moventry #14JosephMarley #3Lena #2Mallen #6

ua 2022 (bunyip)Ambrose #1Ambrose #2OwenAmbrose #3RaelynOttoAmbrose #4Alma

ua 2023 (gothique)Moventry #7Ambrose #5Ambrose #6Ambrose #7Siham #1 Siham #2Swann #5Itziar #1Moventry #8Cesar #1Swann #5Mason #2Swann #6Jina #4Marley #2Kai #1Kai #2Siham #3Kai #4Ambrose #10Marley #6Mason #3Cesar #2Siham #4Siham #5Jina #7Itziar #2EthelSiham #6Siham #7Cami #1Kai #5Lena #1CeciliaAdele

(slasher)Jina #1Jina #2Jina #5

(spatiale) (1) • Ambrose #8Ambrose #9Ambrose #11

ua (fantôme) (1) • Kai #3

ua (zombie) (1) • Marley #5


abandonnés:

AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : avatar : wankyuniverse / gifs : zazou (crackship); differentprcson (signature) goddamnmuses (profil), drvgonqueen/lcrnasgifs/zigglerscesaro/may0osh/truelove-crackship+cheekeyfire (profil) / ub : loonywaltz
DC : Diego Gutiérrez & Lewis Siede
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45510-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid?highlight=greta
https://www.30yearsstillyoung.com/t45552-greta-o-and-i-don-t-want-the-world-to-see-me

aren't we just terrified ? ≈ mallen Empty
Message(#) Sujet: Re: aren't we just terrified ? ≈ mallen aren't we just terrified ? ≈ mallen EmptyJeu 28 Sep 2023 - 10:15

aren't we just terrified ?
ft  @Lucas Allen  :l:  

Commencer cette discussion par parler de la biographie était bien plus simple. Déjà, ce sujet là venait soulever des choses difficiles à dire comme le portrait qui avait été fait de Mabel, une bonne amie de Lucas. Le monde était petit, trop petit, et Greta tentait au mieux de ne pas commettre d’impair avec lui, bien consciente tout de même que la situation se compliquerait rapidement. « Euh, non, je ne l’ai pas encore lue… » Alors elle faisait bien d’en parler maintenant, de prendre les devants avant qu’il ne découvre par lui-même ce qu’elle avait écrit et puisse avoir quoique ce soit à lui reprocher. Il n’y avait probablement pas grand-chose à dire d’un livre qu’elle avait écrit en écoutant Rhett mais elle avait déjà été maladroite au point de gâcher leur amitié alors elle s’assurait du moindre détail.  « Tu sais, beaucoup de gens n’aiment pas beaucoup Mabel. Et c’est vrai qu’elle n’a pas un caractère facile.» Un petit rire s’était échappé de ses lèvres sans qu’elle ne puisse le contrôler. C’était un sentiment étrange, Carmine et Lucas étaient ses amis et Greta aimait à penser que les personnes chères à son coeur ne s’entouraient que de personnes qu’elle pouvait apprécier aussi mais les mots de Rhett suivis de la réaction de la jeune femme à son égard en la lisant lui avaient prouvé que ce n’était pas le cas. « Je sais qu’elle peut paraître… un peu hautaine et condescendante. Mais ne la juge pas trop durement… Elle aussi, elle a son passé. Et puis, il y a toujours deux versions d’une même histoire. La vérité se situe souvent entre les deux, tu ne crois pas ? »  Son visage avait lentement acquiesé, son esprit était ailleurs. « Je ne la connais pas et je ne la juge pas, j’ai juste dû faire mon boulot. » Plus le succès de la biographie devenait évident, plus Greta se sentait légitime dans sa nouvelle position. « Mais j’ai eu des échos et ça ne lui a pas plu. Du tout. » Greta avait posé son regard sur Lucas pour accompagner ses mots d’un sourire. Tout ça était bien moins grave qu’il n’y paraissait, Mabel se calmerait, elle pouvait notamment compter sur Carmine et Marley pour lui assurer qu’elle n’avait aucune mauvaises intentions. « Je préférais que tu saches, que tu ne sois pas surpris si elle venait à t’en parler. » Rien de plus.

Greta avait finalement choisi de se lancer dans le vide et un silence s’était installé après qu’elle ait parlé. Finalement, une chanson avait démarré et Lucas s’était mis à fredonner ce qui l’avait fait sourire. « Since you went away the days grow long, and soon I'll hear old winter's song. But I miss you most of all my darling, when autumn leaves start to fall. Elle aurait voulu prendre sa main, poser sa tête sur son épaule, mais tout cela ne venait plus naturellement, trop de choses s’étant passées depuis.  

« C’est vraiment une de mes chansons préférées. »
« Je sais, Lucas. »

Et plutôt que de la laisser parler, comme s’il savait qu’elle n’était pas encore totalement capable de faire ce genre d’effort, Lucas avait pris les devants. « C’est marrant… Parce que je crois que moi aussi, je suis en train de me planter sur toute la ligne. »  Elle s’était tournée vers lui, mais il ne la regardait pas. « Toute la journée, en me préparant, en allant te chercher, dans la voiture pour venir ici, pendant la cérémonie… Je me suis répété que toi et moi, on était juste amis. » Son regard était planté sur l’horizon et elle continuait à fixer son profil, ignorant la sensation que provoquaient ses mots dans son estomac. « J’étais un peu nerveux à l’idée de venir avec toi, ici. Comme si… Comme si, c’était un rencard. Comme si t’allais me présenter à tes amis comme ton petit-ami, et pas ton ami. », continue-t-il. « C’est ridicule, parce que, toi et moi, on est juste amis, non ? » Ses mains étaient venues frotter ses cuisses et elle avait soupiré. « Juste amis, ouais. » Alors elle-même ne savait pas justifier cette culpabilité qui grandissait en elle à l’idée de le confronter à Arthur. Elle aurait pu le faire sans que cela ne soit un soucis mais elle était obligée d’admettre qu’elle n’était plus réellement elle-même depuis qu’il avait fait ce retour remarqué dans sa vie. Ce n’était pas de l’indifférence qu’elle ressentait mais une profonde colère et peu importe les sentiments que la blonde ressentait, ils existaient. « Mais en fait… si je suis vraiment honnête avec moi-même… Si je me repasse les derniers mois dans ma tête ; nos disputes, mon mail, le soir du nouvel an, le lendemain… Mes réactions par rapport à toi, ce qu’on s’est dit, ma rancoeur, ta tristesse… Les amis ne réagissent pas comme ça. Tu ne crois pas ? » Lucas lisait dans ses pensées et semblait venir mettre des mots sur tout ce qui s’agitait dans son esprit, lui enlevant la corvée de le faire. Pourtant, Greta ne ressentait aucun soulagement, bien au contraire, son estomac se nouait de plus en plus au fur et à mesure de ses mots. Elle n’avait pas répondu, l’avait simplement imité en attrapant à son tour une coupe de champagne, de quoi occuper ses mains, de quoi plonger son regard qui le fuyait toujours. « Maintenant, la question, c’est… sur quoi, toi, tu te trompes ? » Greta avait poussé un long soupir, celui-ci ne l’aidant pas à se libérer de ce poids dans la poitrine. « Le problème c’est que tu viens de m’expliquer que je ne me trompais pas. » Et cette fois-ci, son regard bleu et brillant était venu trouver le sien et un sourire triste habillait son visage. Greta le regardait différemment, reprenant un à un les souvenirs qu’ils avaient tous les deux, ceux qui lui avaient laissé ces papillons dans le ventre. Tout ce temps, elle avait pensé que rien n’était réciproque et qu’elle trahissait leur amitié en pensant autrement mais Lucas se livrait avec plus de sincérité qu’elle n’en ferait jamais preuve et tout devenait encore plus compliqué. « Est-ce que tes sentiments pour moi sont réels ou est-ce qu’ils ne sont là juste pour t’empêcher de te remettre avec Arthur ? » Greta avait légèrement ri. « J’ai pas parlé de sentiments… Je suis si prévisible que ça ? » L’écrivaine ne cherchait qu’à gagner du temps, repoussant le moment où elle devrait répondre à la question qu’il venait de poser et qui lui faisait étrangement mal. Il avait pris les devants, c’était à son tour d’être honnête et elle serrait sa coupe de champagne encore un peu plus fort pour toute la durée de son monologue. « J’allais avoir à peu près le même discours, en fait. Te dire qu’il y a eu plusieurs moments où je te considérais plus comme un ami… » Mais elle n’avait rien dit, pour préserver cette amitié. « Tu me manquais physiquement quand t’étais pas là. J’étais jalouse sans raison. Te voir malheureux m’a brisé le cœur. » Elle marquait des temps de pause, sentant le regard de Lucas sur elle alors qu’elle parlait. « Mais tu m’as déçue et je me suis dit que ça n’en valait pas la peine, que j’avais eu raison de ne jamais retomber amoureuse. » Il l’avait déçue parce qu’il l’avait repoussée quand elle avait tenté de l’aider et ce n’était pas un reproche qu’elle était en train de lui faire. Au contraire, à demi-mots, subtilement, Greta venait de lui avouer être tombée amoureuse de lui. « Le timing était pas bon, looser. » Greta s’efforçait de rire mais en trouvant son regard, elle avait bien du mal à contenir sa tristesse en réalisant tout ce qu’elle avait potentiellement perdu. En n’étant pas honnête et en se retrouvant la victime du destin qui avait brisé les rêves de Lucas et avait remis Arthur sur sa route.



just know this too shall pass
losin' your mind in the mirror like you have to, screamin' in your car in the driveway, spinnin' out, think your life's going sideways. sleep is so thin outta habit, hard to tell the real from the dreams you imagine. nights when one broken glass turns to total collapse just know this too shall pass.-byendlesslove


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Lucas Allen
Lucas Allen
l'accident de parcours
l'accident de parcours
Présent
ÂGE : 33 ans ≈ né à brisbane le 10.04.1991, luke est un bon bélier comme il faut
SURNOM : luke, mais il ne tire pas plus vite que son ombre, t'as capté - une jolie blonde aime l'appeler looser
STATUT : célibataire, briseur de coeur parfois, même du sien
MÉTIER : ex-pompier, en reconversion
LOGEMENT : fortitude valley, james street #30
aren't we just terrified ? ≈ mallen O23qAfl
POSTS : 571 POINTS : 0

TW IN RP : addictions
TW IRL : /
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : écolo et végé ≈ passe plus souvent ses nuits avec son chien jazz qu'avec de jolies filles ces derniers temps ≈ cordon bleu hors pair, il te fera le meilleur houmous que t'aies jamais mangé ≈ fume presque pas comme un pompier ≈ god save the queen est sa chanson préférée (mais pas l'hymne anglais) ≈ engagé dans une asso, toujours prêt à servir son prochain ≈ tatoué ≈ tromboniste amateur
CODE COULEUR : #003333
RPs EN COURS : 02/10 ≈ louis #2 - millie #1


aren't we just terrified ? ≈ mallen EOI7gty
how can you just walk away from me? when all I can do is watch you leave 'cos we've shared the laughter and the pain and even shared the tears ≈ mallen #6
aren't we just terrified ? ≈ mallen F8aec3f355ea8bcb41af2ae99e31afff06735848
just take my hand hold it tight i will protect you from all around you i will be here don't you cry ≈ millie #1
aren't we just terrified ? ≈ mallen FHKNTZb
if you ever find yourself lost in the dark and you can't see, i'll be the light to guide you ≈ louis #2
aren't we just terrified ? ≈ mallen LUBEL-2
lady, running down to the riptide taken away to the dark side i wanna be your left-hand man ≈ mabel #3
aren't we just terrified ? ≈ mallen Kjm5yMq
i'll trade your broken wings for mine i've seen your scars and kissed your crime ≈ olive #2

RPs TERMINÉS :
≈ 2024 ≈

jan. joyce #1 - olive #2 - mabel #3

≈ 2023 ≈

jan. mallen #3 - lucalex #3 mar. mabel #1 jun. mallen #4 dec. mallen #5 - swann #1 - mabel #2 - mallen #6 - louis #1

≈ 2022 ≈

feb. greta #1 (fb) aug. lucalex #1 - caleb #1 - jiyeon #1 sept. lucalex #2 oct. sofia #1 nov. mallen #2

≈ flashbacks ≈

2008 olive #1 (fb) - 2011 lucalex #4 (fb)
AVATAR : josh hutcherson
CRÉDITS : zazou (avatar) / zazou (gif) / solosland (sign)
DC : /
PSEUDO : zazou
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45579-lucas-standing-in-a-storm-terminee
https://www.30yearsstillyoung.com/t45625-lucas-you-are-my-high
https://www.30yearsstillyoung.com/t45651-lucas-allen

aren't we just terrified ? ≈ mallen Empty
Message(#) Sujet: Re: aren't we just terrified ? ≈ mallen aren't we just terrified ? ≈ mallen EmptyLun 30 Oct 2023 - 22:54

Sa question amène un soupir de sa part pour toute réponse. Ils n’avaient jamais parlé aussi librement tous les deux de leur relation. Tous deux semblaient garder pour eux des choses qu’ils auraient dû se dire il y a longtemps. Lorsque Greta lui répond qu’elle ne se trompe pas, il n’arrive pas à retenir un léger rire. Un rire triste, néanmoins. Car il avait vu juste. Mais le comportement de Greta, toute la soirée, ne lui donnait pas une issue favorable. Il l’avait vue du coin de l’oeil chercher du regard ce type dont elle lui avait si peu parlé, mais dont il avait compris qu’il était une blessure qu’elle avait refermée avec grand peine - si elle avait su la refermer. Leurs regards se croisent, le sien l’électrise. Il doit lui poser la question, s’il veut pouvoir continuer à profiter du courage que l’alcool lui confère. Elle rit en l’entendant, et il répond à sa question en tâchant de faire une plaisanterie, pour détendre l’ambiance. « Je dirais simplement que c’est ma merveilleuse capacité de déduction qui m’a amenée à cette conclusion. Peut-être que je devrais devenir détective privé, t’en penses quoi ? », demande-t-il à son tour. La suite de leur conversation prend une tournure qu’il n’aurait jamais imaginé en partant ce matin pour ce mariage où elle l'avait invité. « Pourquoi tu n’as rien dit ? », la questionne-t-il lorsqu’elle avoue qu’il lui est arrivé de le considérer davantage qu’un ami. Puis, elle revient sur leur terrible dispute, et il s’en veut. Ils ont chacun leurs torts dans cette histoire, mais peut-être que s’il avait été un peu plus lucide ce jour-là, il aurait pu gérer sa colère autrement. Et tout aurait été bien différent. Il essaie de déchiffrer dans son regard s’il a bien compris ce qu’il venait d’entendre. « Tu es toujours… », il n’arrive pas à lui poser la question.  Il se défile à la dernière seconde « … déçue ? Maintenant que tu sais pour… ma situation ? », demande-t-il, fébrile. Sa dernière phrase résonne comme un écho dans sa tête, comme l’écho de son coeur qui se fissure légèrement dans sa poitrine. Il aimerait que ça ne lui fasse pas si mal, mais il ne récolte que ce qu’il a semé, finalement. Elle avait voulu rendre sa dernière phrase légère, mais ça n’a pas fonctionné. Lui, il essaie d’aborder un air détaché. À nouveau, ils font semblants. Lucas décide de s'allumer une nouvelle cigarette. Il ne sait trop quoi répondre, quoi dire. Il n’a plus envie de faire semblant. D’ignorer cette petite voix dans sa tête. Effectivement, le timing n’était pas bon. Mais le sera-t-il pour toujours ? Il ne supporte plus de ne pas être là au bon moment. Ou d’être là au mauvais moment. « Parfois… J’imagine qu’il existe des versions parallèles de nos propres vies. », commence-t-il, en soufflant la fumée de sa cigarette dans l’air. « Une version où je ne coupe pas les ponts avec mes parents. Une autre où je ne suis pas pompier. Une où je ne reviens jamais d’une de mes missions à l’étranger. » Il fait une pause, observant la cendre de son mégot tomber à terre. « Une où je n’ai jamais cet accident. », dit-il, en se raclant la gorge. Il s’assied à nouveau sur le banc à côté d’eux, sirotant sa coupe de champagne. « Mais dans chacune de ces versions de ma vie… tu es là, quelque part. Je n’arrive pas à imaginer un univers parallèle où tu n’es pas là. » Il aurait aimé avoir bu davantage de champagne, histoire d’être davantage à l’aise. « Je sais que j’ai été… difficile et dur avec toi. Et je comprends que ça t’ait surprise. Tu sais comment je suis, à toujours vouloir montrer la meilleure version de moi-même. Mais comme tout le monde, j’ai ma part d’ombre, Greta. » Sa cigarette se consume, petit à petit. Il joue nerveusement avec entre ses doigts, mais essaie de rester concentrer. « Tu es la seule à qui je l’ai montrée. Je sais que j’ai pas l’air d’être le type qu’il te faut, là maintenant. Et je crois que ce n’est pas le moment pour moi non plus de… m’engager avec quelqu’un. » Il tire une dernière fois sur sa cigarette, avant de l’écraser dans son cendrier de poche. Il lève les yeux vers l’écrivaine, s’efforçant de garder un air sérieux et calme. Les mots qui sortent de sa bouche donne l’effet d’une demande en mariage, alors qu’il n’en est rien, mais c’est les seuls qu’il avait trouvés. « Mais si un jour… peut-être plus ou moins lointain… je suis toujours là, que ma fierté et mon égo sont mis de côté, mes démons vaincus, si je suis digne de toi, ce jour là… alors, je te promets de t’attendre, Greta. Et si tu n’es pas là, je viendrai te chercher. »

@Greta Moore aren't we just terrified ? ≈ mallen 1223270223


dream on
every time that i look in the mirror all these lines on my face getting clearer the past is gone oh, it went by like dusk to dawn isn't that the way?


I love you:
Revenir en haut Aller en bas
Greta Moore
Greta Moore
le porte-plume
le porte-plume
aren't we just terrified ? ≈ mallen 7vHkInU Présent
ÂGE : 35 (18.02)
SURNOM : G. & Georgia (oh, well)
STATUT : and i know that it’s wrong that i can’t move on but there’s something about you
MÉTIER : romancière wannabe, elle a récemment ajouté biographe à son CV - le timing parfait ou le pire, cela reste à voir
LOGEMENT : Spring Hill #17
aren't we just terrified ? ≈ mallen B753756e06f83166ed5f6e04644030ffa6843ffb
POSTS : 2596 POINTS : 70

TW IN RP : alcool, drogue, age gap
TW IRL : n/a
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : made in England • being rich doesn't make you happier • drama queen pouring wine after the smallest inconvenience
DISPONIBILITÉ RP : Je suis disponible pour RP
CODE COULEUR : lightseagreen
RPs EN COURS : [07/10]

ua (slasher) Moventry #10

aren't we just terrified ? ≈ mallen 8D1frvh
Mallen • we just friends, just friends. when you say my name so casual, touch my hand, i stop and play it cool like i'm not into you

aren't we just terrified ? ≈ mallen 87bbb8e31844044d63db053ce8bd509d9218db82
Moventry #13 #15 • i've been holding on to hope that you'll come back when you can find some peace, 'cause every word that i've heard spoken since you left feels like an hollow street. i've been told, i've been told to get you off my mind but i hope i never lose the bruises that you left behind.

aren't we just terrified ? ≈ mallen Tumblr_inline_pg5ksfYLob1v1d82y_540
Emery #4 • Lost and insecure, you found me, you found me. Lyin' on the floor surrounded, surrounded, just a little late, you found me, you found me


RPs TERMINÉS : (2022) Rhett #1Lucas #1Rhett #2CalebMaze #1Emery #1Lucas #2Rhett #3Juliet #1Carmine #1Swann #1OpheliaSergio #1 (2023) Rhett #4Sergio #2Rhett #5Emery #2MarleyRhett #6Moventry #2Mallen #3RubenEvelynMoventry #3Carmine #2Moventry #1Moventry #5Moventry #6Swann #3Swann #4Grisy #3Moventry #9Carmine #3Mallen #4London gang (Swann #8 & Moventry #11)Mason (scenic rim)Swann #7AJBlake #1Carmine #4Channing (masquerade ball)Sergio #3Emery #3Moventry #4 (2024) Mallen #5Kieran #1Moventry #12Swann #8Swann #9Moventry #14JosephMarley #3Lena #2Mallen #6

ua 2022 (bunyip)Ambrose #1Ambrose #2OwenAmbrose #3RaelynOttoAmbrose #4Alma

ua 2023 (gothique)Moventry #7Ambrose #5Ambrose #6Ambrose #7Siham #1 Siham #2Swann #5Itziar #1Moventry #8Cesar #1Swann #5Mason #2Swann #6Jina #4Marley #2Kai #1Kai #2Siham #3Kai #4Ambrose #10Marley #6Mason #3Cesar #2Siham #4Siham #5Jina #7Itziar #2EthelSiham #6Siham #7Cami #1Kai #5Lena #1CeciliaAdele

(slasher)Jina #1Jina #2Jina #5

(spatiale) (1) • Ambrose #8Ambrose #9Ambrose #11

ua (fantôme) (1) • Kai #3

ua (zombie) (1) • Marley #5


abandonnés:

AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : avatar : wankyuniverse / gifs : zazou (crackship); differentprcson (signature) goddamnmuses (profil), drvgonqueen/lcrnasgifs/zigglerscesaro/may0osh/truelove-crackship+cheekeyfire (profil) / ub : loonywaltz
DC : Diego Gutiérrez & Lewis Siede
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45510-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid?highlight=greta
https://www.30yearsstillyoung.com/t45552-greta-o-and-i-don-t-want-the-world-to-see-me

aren't we just terrified ? ≈ mallen Empty
Message(#) Sujet: Re: aren't we just terrified ? ≈ mallen aren't we just terrified ? ≈ mallen EmptyLun 11 Déc 2023 - 14:38

aren't we just terrified ?
ft  @Lucas Allen  :l:  

Greta n’était probablement pas la seule invitée du mariage à avoir choisi un simple ami comme +1 mais elle était probablement la seule à ressentir des sentiments contraires. Un dilemme était en train de se poser, bien plus compliqué encore que celui qui était de savoir s’il valait mieux garder Lucas comme un ami parce qu’il était trop précieux dans ce rôle. La blonde ne pouvait pas tomber amoureuse, elle se l’était répétée depuis des années et maintenant que le constat était indéniable, si elle craignait de voir l’impact sur leur relation actuelle, elle ne pouvait nier que le doute principal émanait d’un des autres invités. Et de tout ce qu’aurait pu dire Lucas, il était clair que Greta n’aurait pas imaginé qu’il prononce son nom. Elle avait tenté de rester calme et composée, tentant de dévier la conversation. « Je dirais simplement que c’est ma merveilleuse capacité de déduction qui m’a amenée à cette conclusion. Peut-être que je devrais devenir détective privé, t’en penses quoi ? » Il n’avait raison que sur un point, le problème venait bel et bien d’Arthur mais ce n’était pas pour éviter de retomber dans son piège qu’elle s’était rapprochée de lui. « Tu sais moi je pourrais penser que tu me parles de tes propres sentiments juste pour ne pas me vexer.  »  avait-elle lancé dans un léger rire, tentant de minimiser tout ce qui était en train de se drie. « Pour te répondre, je me suis rendue compte de tout ça bien avant qu’Arthur refasse surface. C’est ridicule, hin ? » Tomber amoureuse de son meilleur ami et n’oser l’avouer que lorsque la situation rendait une quelconque relation impossible. Cela aurait pu l’être encore plus si les sentiments qui étaient nés en elle n’avaient pas été réciproques et pourtant, c’était les confidences de Lucas qui lui rendait la tâche encore plus difficile. Son visage s’était tourné vers lui pour lui accorder un sourire sincère mais empli d’une tristesse qu’elle n’aurait pas pu anticiper.  

Greta n’avait rien prévu, si ce n’est la façon dont elle souhaitait plus que tout avoir cette conversation. Alors elle l’avait entamée mais le regrettait déjà « Pourquoi tu n’as rien dit ? » Elle avait haussé les épaules par réflexe, non pas parce qu’elle cherchait une réponse qui était toute trouvée même si extrêmement banale. « J’avais pas envie de prendre le risque de gâcher notre amitié. » avait-elle répondu, le même sourire triste ne quittant plus son visage. Au final, il exprimait bien mieux que ses propres mots ce qu’elle pouvait bien ressentir. « Et fallait que je te parle ce soir, qu’on mette les choses à plat, je voulais être totalement honnête. Je pensais pas que c’était réciproque mais égoïstement je l’espérais, pour me prouver que je n’étais pas folle. » Ses yeux s’étaient posés furtivement sur le profil de Lucas, et elle avait repensé à tous ces moments avec lui qui avaient dépassé la simple complicité amicale. « Je préférais prendre le risque de me tromper sur toute la ligne que de te faire du mal. » Parce que toute cette conversation avait presque l’air d’une rupture amoureuse alors même que rien n’avait commencé et que la blonde se sentait comme la méchante de l’histoire alors qu’elle faisait de son mieux pour éviter bien des déconvenues à Lucas par la suite. « Tu es toujours… Il semblait avoir les même difficultés à prononcer les mots alors que, selon elle, le plus difficile était passé. « … déçue ? Maintenant que tu sais pour… ma situation ? » En l’écoutant poser sa question, elle se rendait compte de ce qu’elle avait exprimé et elle se haïssait d’oser le dénigrer alors que tous les torts semblaient être de son côté ce soir. « C’est pas ce que je voulais dire… Mais on va dire que je comprends mieux. » C’était là que leur amitié reprenait le dessus : l’incapacité à garder de quelconques rancoeurs l’un envers l’autre.

« Parfois… J’imagine qu’il existe des versions parallèles de nos propres vies. Une version où je ne coupe pas les ponts avec mes parents. Une autre où je ne suis pas pompier. Une où je ne reviens jamais d’une de mes missions à l’étranger. Une où je n’ai jamais cet accident. » Le regard pensif et perdu dans l’horizon, Greta écoutait Lucas énumérer les différents scénarios possibles, ne comprenant pas réellement où il voulait en venir. « Mais dans chacune de ces versions de ma vie… tu es là, quelque part. Je n’arrive pas à imaginer un univers parallèle où tu n’es pas là. » Elle avait soupiré. « C’est parce que je serai toujours là. » Il lui était presque impossible de le regarder dans les yeux maintenant que différents aveux avaient été faits alors elle lui avait accordé un petit coup d’épaule. « Je sais que j’ai été… difficile et dur avec toi. Et je comprends que ça t’ait surprise. Tu sais comment je suis, à toujours vouloir montrer la meilleure version de moi-même. Mais comme tout le monde, j’ai ma part d’ombre, Greta. » Et il avait une circonstance atténuante de taille. « Tu es la seule à qui je l’ai montrée. Je sais que j’ai pas l’air d’être le type qu’il te faut, là maintenant. Et je crois que ce n’est pas le moment pour moi non plus de… m’engager avec quelqu’un. » Sa poitrine s’était serrée. Ils étaient sur la même longueur d’onde, et pourtant, une pointe de nostalgie concernant cette histoire qui ne verrait jamais le jour se faisait sentir. « Mais si un jour… peut-être plus ou moins lointain… je suis toujours là, que ma fierté et mon égo sont mis de côté, mes démons vaincus, si je suis digne de toi, ce jour là… alors, je te promets de t’attendre, Greta. Et si tu n’es pas là, je viendrai te chercher. » Elle avait souri, lui épargnant l’une de ses nombreuses taquineries quant à ce monologue parce que cela aurait sûrement été mal venu et qu’elle en avait ressenti chaque mot. Et parce qu’elle réalisait que, peut-être avait-il développé de réels sentiments lui aussi, malgré la façon dont elle avait plaisanté à ce propos. « Je suis désolée, Lucas. » Elle était désolée de tuer dans l’oeuf ce petit quelque chose, simplement parce qu’elle savait combien elle n’était plus elle-même aux côtés d’Arthur. « Allez viens, on rentre, et on va essayer de passer une bonne soirée. » avait-elle finalement lancé en se levant pour regagner la réception, la conscience plus légère mais le coeur bien plus lourd.



just know this too shall pass
losin' your mind in the mirror like you have to, screamin' in your car in the driveway, spinnin' out, think your life's going sideways. sleep is so thin outta habit, hard to tell the real from the dreams you imagine. nights when one broken glass turns to total collapse just know this too shall pass.-byendlesslove


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

aren't we just terrified ? ≈ mallen Empty
Message(#) Sujet: Re: aren't we just terrified ? ≈ mallen aren't we just terrified ? ≈ mallen Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

aren't we just terrified ? ≈ mallen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-