AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-40%
Le deal à ne pas rater :
Tefal Ingenio Emotion – Batterie de cuisine 10 pièces (induction, ...
59.99 € 99.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Display One Piece Card Game Japon OP-08 – Two ...
Voir le deal

 (moventry #14) if confession leads to something real

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur Coventry
Arthur Coventry
l'aigle de sang
l'aigle de sang
(moventry #14) if confession leads to something real 9OYzxwd Présent
ÂGE : trente-deux ans - (23.08.1991)
SURNOM : arthur pour tout le monde.
STATUT : même le bonheur, c'est sympa, mais c'est pas stable. c'est juste une pause entre deux trucs qui s'passent mal.
MÉTIER : grand enfant qui ne sait pas réellement quoi faire de sa vie, actuellement promoteur immobilier dans l'entreprise de papa, un projet d'urbanisme et de développement immobilier à tout de même su retenir toute son attention. il veut en être, il se voit déjà remporter le contrat et prouver à son père qu'il n'est pas un incapable
LOGEMENT : au #333 water street (sping hill) avec sa nouvelle colocataire, eleonora
(moventry #14) if confession leads to something real S0xYR
POSTS : 6468 POINTS : 310

TW IN RP : consommation de drogue, déni d'addiction, propos homophobe et sexiste
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : véritable produit de la bourgeoisie londonienne › égoïste, il pensera toujours à lui avant toute chose › addict à la poudre malgré une première désintoxication en août 2021 › grand enfant qui ne sait toujours pas quoi faire de sa vie et préfère s'amuser en pensant qu'il n'y aura jamais de conséquences.
CODE COULEUR : #0C4857
RPs EN COURS : (04) greta #4 (fb)greta #13ken #1greta #14

(ua zombie) amos

(moventry #14) if confession leads to something real 2p8cd89p
moventry #9 › i feel a little nauseous and my hands are shaking. i guess that means you're close by. my throat is getting dry and my heart is racing, i haven't been by your side in a minute, but i think about it sometimes. even though i know it's not so distant ❘ #1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14

(moventry #14) if confession leads to something real 4uyy5b7d
swann #15 › well, well, you better run from me. you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on. you better run from me before i take your soul. even if your heart can't take i'll light you up in flames.


RPs TERMINÉS : (2024) swann #15

(2023) greta #2swann #6swann #7eleonora #3mariage rowanngreta #3swann #9greta #4 (2016)greta #5greta #6swann #10corey #3noorswann #13 (2011)greta #9malone #2london gangemery #1mickey

(2022) rory #1murphy #2seth #3swann #3vivianeleonora #2swann #4greta #1 (2013)channingmalone #1swann #5

(2021) swann #1murphy #1maisiemartinseth #2eleonora #1swann #2

(flashback) greta #12 (fb)

(ua gothique) greta #7swann #11ruben #1itziar ruben #3corey #1greta #8ezra #1ezra #2ruben #4cesar #1tessaruben #6corey #2cesarruben #7itziar #2abecorey #4

(ua space) swann #12ruben #2ruben #5 (ua space)

(ua zombie) ruben #8tessaruben #9
AVATAR : françois civil.
CRÉDITS : harley (avatar), harley (gif profil), harley (gif greta), harley (gif swann), harley (gif signa), endlesslove (code signa), loonywaltz (ub)
DC : atlas siede, le raz de marée (ft. ryan gosling), shiloh atkins, la reconstruction (ft. haley lu richardson), nina craine, le coeur abandonné (ft. suki waterhouse)
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t40844-icarus-fall-arthur
https://www.30yearsstillyoung.com/t41639-arthur-icarus-fall
https://www.30yearsstillyoung.com/t42270-arthur-coventry

(moventry #14) if confession leads to something real Empty
Message(#) Sujet: (moventry #14) if confession leads to something real (moventry #14) if confession leads to something real EmptyJeu 4 Avr 2024 - 19:03




(c) harley
if confession leads to something real
@GRETA MOORE & ARTHUR

La moquette du couloir venait étouffer l'écho de ses pas. L'étage était silencieux, la moitié des habitants probablement plongée dans un sommeil profond. Et Arthur tournait en rond. Il n’avait aucune idée depuis combien de temps, mais à mesure qu’il se rapprochait de la bonne porte, il ne cessait de faire demi-tour. Pour gagner du temps ? Ou pour s’en aller sans même n’avoir jamais sonné ? Il n'était plus capable d’en faire la différence. Les minutes s'égrenaient lentement depuis qu’il était sorti de l’ascenseur et bientôt quelqu’un viendra lui demander de cesser son petit manège. C’est comme s’il n’attendait que cela. Qu’on lui demande de partir. Comme elle l’avait fait cette nuit-là, il y’a des mois de ça. Quand il était venu la voir et qu’elle lui avait fait comprendre qu’elle n’avait aucunement envie de gérer ses problèmes. Il en avait ri sans jamais oublier la douleur lancinante que ses mots avaient provoqué quelque part au fond de lui. Ce soir, Arthur n’avait pas le cœur à rire.

Il avait d’abord cherché la facilité. Un coup de fil, l’histoire de quelques minutes, un échange dans une ruelle sombre et le plaisir d’oublier tout ce qui semblait le maintenir au sol depuis quelques semaines. S’il avait eu le cash nécessaire sur lui, Arthur serait en train de se shooter dans sa voiture. Il le sait, qu’importe à quel point l’idée le révulse. Il l’aurait fait sans réfléchir. Mais il lui manquait cinquante dollars et le premier ATM sur son chemin était en panne. Coup du désespoir ou signe du destin ? Il s'était énervé, avait laissé son poing s’abattre sur la machine. Avant de réaliser, avant que les paroles de Swann, puis celles de Greta se frayent un chemin dans son esprit. Ils lui avaient autorisé à demander de l’aide, qu’importe le jour ou l’heure. Et Arthur avait atterris dans ce couloir avec le poids de la honte et des regrets qui rendait son pas lourd et son souffle court.

La peur du rejet venait ronger son habituelle assurance, rendant l’image presque pathétique. Lui qui entrait parfois dans cet appart comme s’il s’agissait du sien était désormais terrorisé à l’idée même de frapper contre le panneau de bois. Mais partir d’ici c’est se donner une raison supplémentaire d’aller chercher les quelques dollars manquants. Et peut-être que ce soir, Arthur avait besoin de croire les promesses qu’on lui avait faites. Peut-être que ce soir, il avait besoin de retrouver la chaleur d’un foyer et la sécurité d’une étreinte. Un dernier aller-retour dans ce couloir vide, avant que son doigt ne s’abaisse sur la sonnette. Le bruit strident le faisant frissonner de gêne, de honte ? Et l’attente qui n’en finissait plus, avant qu’une clé ne tourne dans la serrure et que sans relever les yeux, il s’empressa de déballer son sac. « T’avais dit que je pouvais venir, si jamais… » Si jamais l’envie de consommer se faisait trop forte, si jamais il n'était plus certain de la voie à emprunter. « J’avais pas assez de monnaie sur moi. » Qu’il avoua, les épaules voûtées, le regard définitivement rivé sur le sol. Pas assez de volonté pour stopper l’envie immédiate de consommer, mais assez pour prendre un peu de recul. Avant, il aurait traversé toute la ville pour obtenir ce qu’il voulait, ce soir, il était venu sonner à cet appartement.






Revenir en haut Aller en bas
Greta Moore
Greta Moore
le porte-plume
le porte-plume
(moventry #14) if confession leads to something real 7vHkInU Présent
ÂGE : 35 (18.02)
SURNOM : G. & Georgia (oh, well)
STATUT : and i know that it’s wrong that i can’t move on but there’s something about you
MÉTIER : romancière wannabe, elle a récemment ajouté biographe à son CV - le timing parfait ou le pire, cela reste à voir
LOGEMENT : Spring Hill #17
(moventry #14) if confession leads to something real SjXGT
POSTS : 2506 POINTS : 450

TW IN RP : alcool, drogue, age gap
TW IRL : n/a
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : made in England • being rich doesn't make you happier • drama queen pouring wine after the smallest inconvenience
CODE COULEUR : lightseagreen
RPs EN COURS : [11/10] -
JosephMarley #3Lena #2Dan #1

ua (slasher) (1) • Moventry #10

ua (gothique) (3) • Sara #1

(moventry #14) if confession leads to something real 8D1frvh
Mallen #6 • we just friends, just friends. when you say my name so casual, touch my hand, i stop and play it cool like i'm not into you

(moventry #14) if confession leads to something real 87bbb8e31844044d63db053ce8bd509d9218db82
Moventry #4 #13 #14 • i've been holding on to hope that you'll come back when you can find some peace, 'cause every word that i've heard spoken since you left feels like an hollow street. i've been told, i've been told to get you off my mind but i hope i never lose the bruises that you left behind.

(moventry #14) if confession leads to something real Tumblr_inline_pg5ksfYLob1v1d82y_540
Emery #4 • Lost and insecure, you found me, you found me. Lyin' on the floor surrounded, surrounded, just a little late, you found me, you found me


RPs EN ATTENTE : Kieran #2
RPs TERMINÉS : (2022) Rhett #1Lucas #1Rhett #2CalebMaze #1Emery #1Lucas #2Rhett #3Juliet #1Carmine #1Swann #1OpheliaSergio #1 (2023) Rhett #4Sergio #2Rhett #5Emery #2MarleyRhett #6Moventry #2Mallen #3RubenEvelynMoventry #3Carmine #2Moventry #1Moventry #5Moventry #6Swann #3Swann #4Grisy #3Moventry #9Carmine #3Mallen #4London gang (Swann #8 & Moventry #11)Mason (scenic rim)Swann #7AJBlake #1Carmine #4Channing (masquerade ball)Sergio #3Emery #3 (2024) Mallen #5Kieran #1Moventry #12Swann #8

TheoCaTa

ua 2022 (bunyip)Ambrose #1Ambrose #2OwenAmbrose #3RaelynOttoAmbrose #4Alma

ua 2023 (gothique)Moventry #7Ambrose #5Ambrose #6Ambrose #7Siham #1 Siham #2Swann #5Itziar #1Moventry #8Cesar #1Swann #5Mason #2Swann #6Jina #4Marley #2Kai #1Kai #2Siham #3Kai #4Ambrose #10Marley #6Mason #3Cesar #2Siham #4Siham #5Jina #7Itziar #2EthelSiham #6Siham #7Cami #1Kai #5Lena #1CeciliaAdele

(slasher)
Jina #1Jina #2Jina #5

(spatiale) (1) • Ambrose #8Ambrose #9Ambrose #11

ua (fantôme) (1) • Kai #3

ua (zombie) (1) • Marley #5


abandonnés:

AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : avatar : wankyuniverse / gifs : zazou (crackship); harley (signature+profil), drvgonqueen/lcrnasgifs/zigglerscesaro/may0osh/truelove-crackship+cheekeyfire (profil) / ub : loonywaltz
DC : Ava Good & Diego Gutiérrez
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45510-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid?highlight=greta
https://www.30yearsstillyoung.com/t45552-greta-o-and-i-don-t-want-the-world-to-see-me

(moventry #14) if confession leads to something real Empty
Message(#) Sujet: Re: (moventry #14) if confession leads to something real (moventry #14) if confession leads to something real EmptyJeu 4 Avr 2024 - 19:53



if confession leads to something real
ft @Arthur Coventry :l: 

Se concentrer sur l’idée d’un nouveau projet avait quelque chose de rassurant même si les mots d’Arthur planaient encore dans son esprit. Il l’avait détestée parce qu’elle avait réussi, il continuait à lutter alors que sa carrière semblait prendre enfin un tournant qu’elle avait si souvent souhaité. Pourtant, tout était différent de ce qu’elle avait imaginé. Son nom d’emprunt n’était plus que de la poudre aux yeux dans une Brisbane maintenant au courant de tout et la façon dont elle avait tenté d’échapper à l’amour durant toutes ses années avait fini par la rattraper. L’écrivaine n’était pas au bras de celui que la logique désignait comme le prince charmant mais au chevet de celui que la raison aurait dû repousser de toutes ses forces. Celui qui lui avait fait prendre conscience que ce n’était pas l’amour qu’elle détestait, mais bel et bien l’idée de ne plus jamais en vivre un similaire à celui qu’ils avaient connu. Malgré les doutes qu’elle avait chassés, nombreux étaient ceux qui venaient les remplacer et l’histoire semblait sans fin. Elle se répétait. La discussion avec Swann avait soulevé un problème peut-être plus grave que ce qu’elle aurait pu imaginer, qu’elle avait pensé similaire à celui auquel elle avait dû faire face lorsqu’elle vivait avec lui. C’était différent encore, car la lumière au bout du tunnel semblait s’amenuir au fur et à mesure de toutes les tentatives vaines d’Arthur pour s’en sortir.

Sa nuit avait commencé tard pour se terminer tôt, bien trop tôt. Le bruit de la sonnette de son loft dénotait du luxe de l’endroit, dénué de mélodie et venant la tirer du sommeil dans un sursaut qui avait laissé son cœur battre la chamade. Il lui avait fallu plusieurs minutes avant de réaliser que le bruit ne cessait pas et encore quelques secondes supplémentaires pour comprendre. Pour espérer. Attrapant le kimono de soie qui reposait négligemment au bout de son lit, Greta s’en était couverte avant de rejoindre la porte avec un empressement soudain et dans la confusion du moment, elle avait passé ses doigts dans ses cheveux pour les arranger. En ouvrant la porte, les battements de son cœur avaient de nouveau accéléré et son front s’était plissé face à lui. « T’avais dit que je pouvais venir, si jamais… » Ses yeux balayaient la droite et la gauche à une vitesse folle alors qu’elle tentait de reprendre ses esprits. « Bien sûr, entre, reste pas là… » Parce qu’elle avait compris que le mouvement serait peut-être une étape supplémentaire trop difficile à franchir, Greta avait attrapé sa main pour l’y encourager dans un geste délicat. « J’avais pas assez de monnaie sur moi. » L’idée que son passage ici ne soit qu’une étape de son parcours l’avait effleurée mais elle s’était rappelée la promesse qu’elle lui avait faite : lui faire confiance, être présente. Ce court moment d’hésitation l’avait amenée à baisser les yeux vers sa main et un frisson l’avait parcouru alors qu’un tas de questions la submergeaient. Plutôt que les poser, elle l’avait amené jusqu’à la salle de bain - sachant que quitter la pièce à ce moment précis aurait pu être un signe assez convaincant pour qu’il décide de partir. Sans un mot, elle avait attrapé sa main et avait nettoyé les quelques plaies superficielles.

De retour dans le salon, parce que les mots lui manquaient, Greta avait attrapé sa nuque pour venir l’obliger à poser son visage contre son épaule. « Je suis là, je suis là… » Impuissante, mais présente. Ils avaient laissé le silence les envahir, ne s’autorisant qu’à aller s’installer dans le divan là où il avait eu toute la liberté de pouvoir s’appuyer sur elle. Au sens propre comme au figuré. Sa main passait dans ses cheveux et elle avait attendu le moment le plus juste avant de reprendre la parole. « T’as fait l’effort de venir jusqu’ici moi je vais faire celui de t’avouer que je suis complètement paumée et te demander clairement ce que je peux faire pour t’aider. Dis-moi quoi faire, n’importe quoi, peu m’importe, je veux juste t’enlever l’idée de la tête. » La control-freak qu’elle semblait être parfois, celle qui tentait de tout anticiper pour ne jamais se laisser surprendre et qui semblait si assurée perchée sur ses talons hauts. S’il avait décidé de se mettre à nu et de franchir une étape qu’il n’avait jamais eu le courage ne serait-ce que d’approcher, elle décidait d’en faire de même. De baisser la garde, de ne rien prétendre et de le laisser lui montrer le chemin parce qu’il était finalement le plus à-même de lui indiquer ce qui serait le mieux. C’était un risque à prendre, celui de le voir regretter son geste et de faire demi-tour pour récupérer l’argent manquant et soustraire l’aide de Greta à la drogue.

gif (c)winterhelps;harley



just know this too shall pass
losin' your mind in the mirror like you have to, screamin' in your car in the driveway, spinnin' out, think your life's going sideways. sleep is so thin outta habit, hard to tell the real from the dreams you imagine. nights when one broken glass turns to total collapse just know this too shall pass.-byendlesslove


Spoiler:


Dernière édition par Greta Moore le Mer 10 Avr 2024 - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Coventry
Arthur Coventry
l'aigle de sang
l'aigle de sang
(moventry #14) if confession leads to something real 9OYzxwd Présent
ÂGE : trente-deux ans - (23.08.1991)
SURNOM : arthur pour tout le monde.
STATUT : même le bonheur, c'est sympa, mais c'est pas stable. c'est juste une pause entre deux trucs qui s'passent mal.
MÉTIER : grand enfant qui ne sait pas réellement quoi faire de sa vie, actuellement promoteur immobilier dans l'entreprise de papa, un projet d'urbanisme et de développement immobilier à tout de même su retenir toute son attention. il veut en être, il se voit déjà remporter le contrat et prouver à son père qu'il n'est pas un incapable
LOGEMENT : au #333 water street (sping hill) avec sa nouvelle colocataire, eleonora
(moventry #14) if confession leads to something real S0xYR
POSTS : 6468 POINTS : 310

TW IN RP : consommation de drogue, déni d'addiction, propos homophobe et sexiste
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : véritable produit de la bourgeoisie londonienne › égoïste, il pensera toujours à lui avant toute chose › addict à la poudre malgré une première désintoxication en août 2021 › grand enfant qui ne sait toujours pas quoi faire de sa vie et préfère s'amuser en pensant qu'il n'y aura jamais de conséquences.
CODE COULEUR : #0C4857
RPs EN COURS : (04) greta #4 (fb)greta #13ken #1greta #14

(ua zombie) amos

(moventry #14) if confession leads to something real 2p8cd89p
moventry #9 › i feel a little nauseous and my hands are shaking. i guess that means you're close by. my throat is getting dry and my heart is racing, i haven't been by your side in a minute, but i think about it sometimes. even though i know it's not so distant ❘ #1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14

(moventry #14) if confession leads to something real 4uyy5b7d
swann #15 › well, well, you better run from me. you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on. you better run from me before i take your soul. even if your heart can't take i'll light you up in flames.


RPs TERMINÉS : (2024) swann #15

(2023) greta #2swann #6swann #7eleonora #3mariage rowanngreta #3swann #9greta #4 (2016)greta #5greta #6swann #10corey #3noorswann #13 (2011)greta #9malone #2london gangemery #1mickey

(2022) rory #1murphy #2seth #3swann #3vivianeleonora #2swann #4greta #1 (2013)channingmalone #1swann #5

(2021) swann #1murphy #1maisiemartinseth #2eleonora #1swann #2

(flashback) greta #12 (fb)

(ua gothique) greta #7swann #11ruben #1itziar ruben #3corey #1greta #8ezra #1ezra #2ruben #4cesar #1tessaruben #6corey #2cesarruben #7itziar #2abecorey #4

(ua space) swann #12ruben #2ruben #5 (ua space)

(ua zombie) ruben #8tessaruben #9
AVATAR : françois civil.
CRÉDITS : harley (avatar), harley (gif profil), harley (gif greta), harley (gif swann), harley (gif signa), endlesslove (code signa), loonywaltz (ub)
DC : atlas siede, le raz de marée (ft. ryan gosling), shiloh atkins, la reconstruction (ft. haley lu richardson), nina craine, le coeur abandonné (ft. suki waterhouse)
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t40844-icarus-fall-arthur
https://www.30yearsstillyoung.com/t41639-arthur-icarus-fall
https://www.30yearsstillyoung.com/t42270-arthur-coventry

(moventry #14) if confession leads to something real Empty
Message(#) Sujet: Re: (moventry #14) if confession leads to something real (moventry #14) if confession leads to something real EmptyMar 9 Avr 2024 - 12:39




(c) harley
if confession leads to something real
@GRETA MOORE & ARTHUR

Son cœur balançait entre le désir de ne jamais voir cette porte s’ouvrir, lui donnant l’excuse parfaite d’avoir au moins essayé avant de s’adonner librement à son addiction, et l’espoir de voir le panneau de bois révéler un visage familier et rassurant. Il ne savait plus sur quel pied danser perdu entre les promesses faites et les vieilles habitudes qui revenaient au galop. Il n’était même plus certain de se sentir soulager lorsqu’elle apparut face à lui. Le regard rivé sur le seuil de la porte, Arthur était prêt à s’excuser pour le dérangement avant de rebrousser chemin. Pour éviter une discussion complexe, pour ne pas avoir à se justifier. Ou est-ce que son envie irrépressible de faire demi-tour s’attachait bien plus à la signification de ce qui était en train de se dérouler ? Arthur était venu chercher de l’aide auprès de celle qui lui avait promis de toujours répondre présente tant qu’il se voulait sincère. Et il était terrorisé à la simple idée qu’une fois encore elle ne se sente pas le courage de faire face à tout cela. « Bien sûr, entre, reste pas là… » Ce qui s'apparente à de la courtoisie prit une toute autre dimension dès l’instant où il sentit les doigts fin de Greta venir chercher les siens. Elle l'entraîne à l’intérieur sans poser de questions, sans émettre le moindre jugement. Le moindre de ses gestes se voulait empli de douceur alors qu’Arthur désirait se cacher de ce regard perçant qui paraissait pouvoir lire dans ses pensées. Il se laissa guider jusqu’à la salle de bain sans trop comprendre pourquoi avant que les doigts de Greta n'effleurent les jointures de sa main droite. Il n’avait pas vu, la peau écorchée, la rougeur laissée par un coup porté. Elle ne lui posa pas de question, s’attardant à nettoyer une plaie qui n’en était pas réellement une, mais qui semblait l’aider à gagner du temps pour retrouver sa composition.

Arthur se laissait guider, comme rassurer de ne pas avoir à prendre de décision pour le moment. Il avait docilement retiré ses chaussures avant de s’installer auprès de Greta. La seconde d’hésitation qui s’était emparé de lui avait été chassée par un regard tendre et l’autorisation de se blottir dans des bras rassurants. Il n’avait rien dit. Incapable d’expliquer quoique ce soit, refusant de s’élancer dans une conversation qu’il ne saurait maîtriser. C’est comme si Greta comprenait, lui laissant le temps de s’apaiser alors que ses doigts jouaient avec ses mèches de cheveux. Arthur cherchait à focaliser son attention sur les battements de cœur de la blonde. Ils sonnaient calmement, comme apaisés. Greta paraissait en parfaite maîtrise de la situation, avant qu’elle ne lui avoue la différence. « T’as fait l’effort de venir jusqu’ici, moi je vais faire celui de t’avouer que je suis complètement paumée et te demander clairement ce que je peux faire pour t’aider. Dis-moi quoi faire, n’importe quoi, peu m’importe, je veux juste t’enlever l’idée de la tête. » Si elle savait comment elle maîtrisait les choses à ses yeux. Il y pensait encore, l’idée, le désir, l’envie n’allait pas partir en un claquement de doigt. Mais il y’avait quelque chose de fort rassurant à l’idée que quelqu’un veuille prendre soin de lui de cette façon. Sans un mot, il pivota pour lui faire face, son visage à quelques centimètres du sien. La facilité résidait dans une solution à laquelle il avait souvent eu recours. Et une fois encore, Arthur voulut se laisser guider par ses anciennes habitudes. Sans rien dire, il s’était redressé pour capturer les lèvres de Greta dans un baiser qui n’avait au final rien de passionné. Ce n’était rien de fou, rien qui n’engageait à quelque chose de passionnel. Il ne voulait pas lui faire un coup pareil. Mais il avait eu besoin de s’assurer qu’elle ne le repousserait pas, qu’il avait le droit de réclamer cette attention, là. Une fois encore, les doigts de Greta était venu se loger dans sa tignasse brune et Arthur pu enfin lâcher le souffle qu’il avait retenu depuis son arrivée dans l’appartement. Ce n’était pas des paroles en l’air, ce n’était pas pour le show. Greta voulait l’aider, sincèrement, tout comme Swann s'évertuent à le faire depuis des années. Et pour une fois, Arthur voulait les croire, acceptant la main tendue qu’il n’avait jamais su prendre auparavant. Retrouvant sa place initiale, Arthur tend le bras pour attraper une télécommande et allumé la télévision. Il était venu assez souvent pour connaître les paramètres et en quelques minutes il trouva la rediffusion d’un grand prix de Formule Un. « T’arrête pas. » De jouer avec ses cheveux, de lui accorder cet espace de sûreté et de calme. Ici, il pouvait enfin lâcher prise.

Et les minutes s’écoulèrent ainsi, sans qu’un mot ne soit échangé. Ce n’était pas nécessaire. Pour Arthur les gestes avaient toujours valut plus que les grandes paroles. Son attention se voulait également partager entre le son rythmé des battements de cœur de Greta et la course qui se déroulait sous ses yeux. Sa main était venue se poser sur l’abdomen de la blonde, son pouce effectuant des ronds qui lui permettait de s’ancrer à la réalité de l’instant. Et malgré les distractions, ses pensées ne cessent de courir à cent à  l’heure. Arthur n’avait pas simplement voulu s’envoyer une dose par pur plaisir, pour quelque chose d’aussi trivial qu’un désir de fête. Qu’importe ce qu’il avait pu raconter à Swann, il n’avait aucun désir à vouloir faire capoter tout ce qu’il avait retrouvé depuis son arrivée à Brisbane. Son ami, la jeune femme contre lui, un désir de s’épanouir dans une carrière qui lui paraissait enfin juste. Mais rien ne semblait durer dans le temps, tout venait à lui rappeler la pression constante qu’il ressentait depuis sa naissance. « Le père de Ken est mort. » Elle saura lire entre les lignes, dans les tremblements de sa voix et sa détermination à ne jamais croiser son regard. La figure paternelle qu’il admirait depuis des années venait de s’en aller, le laissant seul avec son véritable géniteur qui avait déjà su critiquer sa manière d’être et de travailler en seulement 48 heures. « Le mien est en ville pour les funérailles. » Il cherchait encore à se convaincre que ce n’était que pour cela, que ça n’allait pas durer. Ça ne pouvait pas durer.





Revenir en haut Aller en bas
Greta Moore
Greta Moore
le porte-plume
le porte-plume
(moventry #14) if confession leads to something real 7vHkInU Présent
ÂGE : 35 (18.02)
SURNOM : G. & Georgia (oh, well)
STATUT : and i know that it’s wrong that i can’t move on but there’s something about you
MÉTIER : romancière wannabe, elle a récemment ajouté biographe à son CV - le timing parfait ou le pire, cela reste à voir
LOGEMENT : Spring Hill #17
(moventry #14) if confession leads to something real SjXGT
POSTS : 2506 POINTS : 450

TW IN RP : alcool, drogue, age gap
TW IRL : n/a
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : made in England • being rich doesn't make you happier • drama queen pouring wine after the smallest inconvenience
CODE COULEUR : lightseagreen
RPs EN COURS : [11/10] -
JosephMarley #3Lena #2Dan #1

ua (slasher) (1) • Moventry #10

ua (gothique) (3) • Sara #1

(moventry #14) if confession leads to something real 8D1frvh
Mallen #6 • we just friends, just friends. when you say my name so casual, touch my hand, i stop and play it cool like i'm not into you

(moventry #14) if confession leads to something real 87bbb8e31844044d63db053ce8bd509d9218db82
Moventry #4 #13 #14 • i've been holding on to hope that you'll come back when you can find some peace, 'cause every word that i've heard spoken since you left feels like an hollow street. i've been told, i've been told to get you off my mind but i hope i never lose the bruises that you left behind.

(moventry #14) if confession leads to something real Tumblr_inline_pg5ksfYLob1v1d82y_540
Emery #4 • Lost and insecure, you found me, you found me. Lyin' on the floor surrounded, surrounded, just a little late, you found me, you found me


RPs EN ATTENTE : Kieran #2
RPs TERMINÉS : (2022) Rhett #1Lucas #1Rhett #2CalebMaze #1Emery #1Lucas #2Rhett #3Juliet #1Carmine #1Swann #1OpheliaSergio #1 (2023) Rhett #4Sergio #2Rhett #5Emery #2MarleyRhett #6Moventry #2Mallen #3RubenEvelynMoventry #3Carmine #2Moventry #1Moventry #5Moventry #6Swann #3Swann #4Grisy #3Moventry #9Carmine #3Mallen #4London gang (Swann #8 & Moventry #11)Mason (scenic rim)Swann #7AJBlake #1Carmine #4Channing (masquerade ball)Sergio #3Emery #3 (2024) Mallen #5Kieran #1Moventry #12Swann #8

TheoCaTa

ua 2022 (bunyip)Ambrose #1Ambrose #2OwenAmbrose #3RaelynOttoAmbrose #4Alma

ua 2023 (gothique)Moventry #7Ambrose #5Ambrose #6Ambrose #7Siham #1 Siham #2Swann #5Itziar #1Moventry #8Cesar #1Swann #5Mason #2Swann #6Jina #4Marley #2Kai #1Kai #2Siham #3Kai #4Ambrose #10Marley #6Mason #3Cesar #2Siham #4Siham #5Jina #7Itziar #2EthelSiham #6Siham #7Cami #1Kai #5Lena #1CeciliaAdele

(slasher)
Jina #1Jina #2Jina #5

(spatiale) (1) • Ambrose #8Ambrose #9Ambrose #11

ua (fantôme) (1) • Kai #3

ua (zombie) (1) • Marley #5


abandonnés:

AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : avatar : wankyuniverse / gifs : zazou (crackship); harley (signature+profil), drvgonqueen/lcrnasgifs/zigglerscesaro/may0osh/truelove-crackship+cheekeyfire (profil) / ub : loonywaltz
DC : Ava Good & Diego Gutiérrez
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45510-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid?highlight=greta
https://www.30yearsstillyoung.com/t45552-greta-o-and-i-don-t-want-the-world-to-see-me

(moventry #14) if confession leads to something real Empty
Message(#) Sujet: Re: (moventry #14) if confession leads to something real (moventry #14) if confession leads to something real EmptyMer 10 Avr 2024 - 20:25



if confession leads to something real
ft @Arthur Coventry :l: 

C’était évidemment un soulagement que de voir qu’il avait choisi la solution la plus difficile qui consistait à venir jusqu’à chez elle et lui montrer l’intégralité de ses faiblesses. Elle les connaissait déjà, et c’était probablement ce qui avait fini par devenir trop difficile à gérer pour lui. Greta devait maintenant tenter de tout faire pour lui prouver que cette option-là était bien plus simple qu’il ne pouvait le penser et que la choisir elle - ou quiconque d’autre pourrait lui apporter un peu de réconfort - était la seule chose qui permettrait la réussite de son sevrage. Quelque chose qui durerait sur le long terme et qui n’aurait rien d’illusoire contrairement aux effets recherchés dans la drogue. Qu’il veuille y croire ou non, il n’existait aucun monde où céder à l’appel de la tentation réglerait ses problèmes autrement que de manière éphémère. Tout semblait logique et simple à expliquer mais c’était loin d’être le cas lorsque l’on faisait face à un addict, surtout lorsque celui-ci était Arthur. Greta le savait et pour se laisser le temps de la réflexion, elle avait enchaîné les actions, soignant ses plaies et lui offrant un peu de douceur. L’écrivaine avait cette fois réussi à garder son calme et à lui offrir une infime partie de ce qu’il était en train de chercher. C’était plus simple, ils avaient discuté de cela, et il était venu avant qu’il ne soit trop tard. Et malgré la volonté de Greta d’être là, elle devait bien admettre que ce sentiment d’impuissance qu’elle avait confié à Swann ne l’avait pas quitté et se faisait même un peu plus fort maintenant qu’elle était devant le fait accompli. Il ne s’agissait plus d’avoir trop peur de le perdre pour s’exprimer franchement, sa santé et sa guérison étaient en jeu, alors elle avait choisi l’honnêteté. Arthur n’avait pas parlé, ses gestes avaient simplement indiqué que la marche à suivre était peut-être finalement bien plus simple que ce qu’elle n’aurait imaginé. Elle l’avait laissé l’embrasser, elle l’aurait probablement laissé faire bien plus si cela signifiait lui faire oublier la cocaïne. « T’arrête pas. » avait-il dit après avoir mis la rediffusion d’un grand prix à la télévision. Le bruit des moteurs permettaient de cacher celui de leurs pensées, et le silence n’était rompu que par cela. Ses ongles parcouraient inlassablement sa chevelure, elle-même préférant que la discussion soit retardée.

Greta aurait presque pu oublier les raisons qui avaient poussé son ex petit-ami à la rejoindre au beau milieu de la nuit tant le silence avait duré. « Le père de Ken est mort. » Lorsqu’il avait enfin souhaité prendre la parole, Greta avait réalisé que le sommeil l’avait presque gagné mais ses mots l’avaient immédiatement réveillée. « Le mien est en ville pour les funérailles. » Le parallèle avait été fait rapidement dans son esprit et elle aurait presque pu anticiper qu'il parlerait de son propre père juste après l'annonce macabre. Un frisson l'avait parcouru, et durant un instant, elle avait réussi à comprendre à quel point tout aurait pu sembler plus facile sous les effets de la cocaïne. Elle regrettait déjà de le sentir contre elle, comme apaisé, les yeux fixés sur l’écran alors qu’il utilisait des dépassements qu’ils avaient déjà vus et commentés ensemble pour anesthésier son esprit. Arthur était finalement probablement en train de penser à tout ce qui l’avait amené à vouloir tout oublier avec une ligne, et elle ne pouvait pas se permettre de le laisser se faire consumer par tout ce qui l’inquiétait. « Je suis désolée… Ca s’est passé quand ? » Il aurait été mentir de dire qu’elle appréciait Kendall, pourtant, la nouvelle restait tout aussi triste. Greta avançait à tâtons, posant des questions détournées pour tenter de comprendre s’il avait eu besoin de la drogue à l’annonce de la nouvelle ou quelque temps après. Comme si comprendre le rythme de sa consommation et de ses rechutes serait déjà un élément permettant de l’aider. « Je peux t’accompagner aux funérailles. » Au fond d’elle, Greta ne trouvait plus logique qu’il affronte ce genre d’épreuve seul. Ils ne s’avoueraient jamais rien, et pourtant, le lien qu’ils étaient en train de reprendre là où ils l’avaient laissé ne faisait que peu de place aux doutes.  « C’est quoi le plus difficile à gérer, voir ton ami triste ou l’idée que ton père soit à Brisbane ? » Les deux, probablement. La blonde se sentait extrêmement hors de propos et regrettait la façon dont elle pointait du doigt ce qui le dérangeait mais ils ne pouvaient plus avancer en ignorant les problèmes. Ils étaient devenus bien trop importants. « Sur un point, tu peux malheureusement rien faire à part être présent pour ton ami, sur l’autre, par contre… » Il était face à une fatalité mais elle n’était peut-être pas là où il le pensait réellement. Laissant sa phrase en suspens car lui indiquer qu’il pouvait prouver qu’il était capable de relever les défis que lui apportait son père signifierait ajouter à la pression qu’il ressentait déjà, Greta avait laissé sa main passer de ses cheveux à sa joue. « Je sais comment il te fait te sentir parfois mais je t’assure qu’il se trompe. » Et s’il pouvait se voir au travers des yeux bleus azurs de son ex petite-amie, Arthur comprendrait peut-être à quel point elle était sincère.



just know this too shall pass
losin' your mind in the mirror like you have to, screamin' in your car in the driveway, spinnin' out, think your life's going sideways. sleep is so thin outta habit, hard to tell the real from the dreams you imagine. nights when one broken glass turns to total collapse just know this too shall pass.-byendlesslove


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Coventry
Arthur Coventry
l'aigle de sang
l'aigle de sang
(moventry #14) if confession leads to something real 9OYzxwd Présent
ÂGE : trente-deux ans - (23.08.1991)
SURNOM : arthur pour tout le monde.
STATUT : même le bonheur, c'est sympa, mais c'est pas stable. c'est juste une pause entre deux trucs qui s'passent mal.
MÉTIER : grand enfant qui ne sait pas réellement quoi faire de sa vie, actuellement promoteur immobilier dans l'entreprise de papa, un projet d'urbanisme et de développement immobilier à tout de même su retenir toute son attention. il veut en être, il se voit déjà remporter le contrat et prouver à son père qu'il n'est pas un incapable
LOGEMENT : au #333 water street (sping hill) avec sa nouvelle colocataire, eleonora
(moventry #14) if confession leads to something real S0xYR
POSTS : 6468 POINTS : 310

TW IN RP : consommation de drogue, déni d'addiction, propos homophobe et sexiste
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : véritable produit de la bourgeoisie londonienne › égoïste, il pensera toujours à lui avant toute chose › addict à la poudre malgré une première désintoxication en août 2021 › grand enfant qui ne sait toujours pas quoi faire de sa vie et préfère s'amuser en pensant qu'il n'y aura jamais de conséquences.
CODE COULEUR : #0C4857
RPs EN COURS : (04) greta #4 (fb)greta #13ken #1greta #14

(ua zombie) amos

(moventry #14) if confession leads to something real 2p8cd89p
moventry #9 › i feel a little nauseous and my hands are shaking. i guess that means you're close by. my throat is getting dry and my heart is racing, i haven't been by your side in a minute, but i think about it sometimes. even though i know it's not so distant ❘ #1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14

(moventry #14) if confession leads to something real 4uyy5b7d
swann #15 › well, well, you better run from me. you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on. you better run from me before i take your soul. even if your heart can't take i'll light you up in flames.


RPs TERMINÉS : (2024) swann #15

(2023) greta #2swann #6swann #7eleonora #3mariage rowanngreta #3swann #9greta #4 (2016)greta #5greta #6swann #10corey #3noorswann #13 (2011)greta #9malone #2london gangemery #1mickey

(2022) rory #1murphy #2seth #3swann #3vivianeleonora #2swann #4greta #1 (2013)channingmalone #1swann #5

(2021) swann #1murphy #1maisiemartinseth #2eleonora #1swann #2

(flashback) greta #12 (fb)

(ua gothique) greta #7swann #11ruben #1itziar ruben #3corey #1greta #8ezra #1ezra #2ruben #4cesar #1tessaruben #6corey #2cesarruben #7itziar #2abecorey #4

(ua space) swann #12ruben #2ruben #5 (ua space)

(ua zombie) ruben #8tessaruben #9
AVATAR : françois civil.
CRÉDITS : harley (avatar), harley (gif profil), harley (gif greta), harley (gif swann), harley (gif signa), endlesslove (code signa), loonywaltz (ub)
DC : atlas siede, le raz de marée (ft. ryan gosling), shiloh atkins, la reconstruction (ft. haley lu richardson), nina craine, le coeur abandonné (ft. suki waterhouse)
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t40844-icarus-fall-arthur
https://www.30yearsstillyoung.com/t41639-arthur-icarus-fall
https://www.30yearsstillyoung.com/t42270-arthur-coventry

(moventry #14) if confession leads to something real Empty
Message(#) Sujet: Re: (moventry #14) if confession leads to something real (moventry #14) if confession leads to something real EmptyAujourd'hui à 21:06



(c) harley
if confession leads to something real
@GRETA MOORE & ARTHUR

L’ambiance se voulait rassurante. Le vrombissement des moteurs, accompagné par la mélodie à jamais changeante de la voix du commentateur. Le parfum de Greta, toujours le même, malgré les années qui se sont écoulées. Et la douceur de ses doigts qui venaient à glisser dans sa tignasse mal coiffée. À chaque inspiration, Arthur s’efforçait à se répéter qu’il avait fait le bon choix. C’est ce que l’on attendait de lui, l’ultimatum que lui avait posé Swann. Ne pas faire ses conneries seul dans son coin, mais venir demander de l’aide. À cet instant précis, il n’était plus certain de ce dont il avait envie, mais l’attention que lui portait Greta suffisait à combler un vide. La douceur dont elle faisait preuve envers lui venait trancher avec la noirceur qui s’emparait de ses pensées depuis le milieu de la journée. Son corps fut pris d’un frisson qu’il ne saurait expliquer. Comme si tout son être cherchait à se battre entre la raison et la facilité qui lui tendait les bras. Arthur voulait s’anesthésier. Ni plus ni moins. Ce qu’il cherchait dans la poudre, c’était bien plus qu’une dose d’adrénaline. C’était la possibilité de pouvoir apaiser le flot incessant de ses pensées, de relaxer son corps en s’autorisant à lâcher prise. Et le désir de goûter à cette sensation de plénitude venait mordre son épiderme, provoquant un autre frisson inexpliqué. La lutte faisait rage. Entre l’envie de s’abandonner à l’instant présent et ce petit démon qui venait à murmurer à son oreille que Greta aurait forcément un peu d’argent à lui prêter et que quelques grammes de cocaïne n’allaient rien changer à sa vie. Elle lui avait demandé de venir, de lui en parler. Il l’avait fait et l’envie était toujours présente de s’immiscer sous sa peau de la manière la plus sournoise possible. Dans quelques minutes, Arthur n’allait plus pouvoir tenir en place. Il pouvait déjà sentir son corps s’agiter, ses jambes lui réclamer de marcher d’un bout à l’autre de la pièce s’il le fallait. Mais Arthur ne voulait pas la décevoir. Il avait appris à aimer à nouveau les moments partagés avec la blonde, cette simplicité avec laquelle elle l’accueillait et la manière dont elle savait le faire se sentir apaisé. L’ange et le démon, en combat perpétuel.

À défaut de s’agiter, Arthur ressentit le besoin urgent de vomir tous les mots qui s’entassaient dans le fond de sa gorge. Le décès du père de Ken, l’apparition du sien dans le paysage et toutes les émotions qu’il n’était plus certain d’être en capacité de gérer depuis. « Je suis désolée… Ça s’est passé quand ? » - « Y’a quelques jours… » Assez pour que son paternel ait eu le temps de traverser la moitié de la planète, mais pas assez pour que l’enterrement soit une histoire ancienne. Arthur redoutait ce moment où il allait devoir faire bonne figure, se tenir droit, accepter le regard de son père tout en cherchant à soutenir son ami de toujours. « Je peux t’accompagner aux funérailles. » - « T’es pas obligé. » Ce fut sa réaction première, avant qu’il ne s’empresse d’ajouter pour que tout cela ne sonne pas comme un rejet en bloc. « Y’a rien d’amusant à aller à un enterrement. » Et surtout, Arthur n’avait pas mentionné Greta à son géniteur. Qu’est-ce que monsieur Coventry allait penser de leurs retrouvailles ? Étrangement, Arthur n’avait aucunement envie de le savoir. Mais il ne pouvait refuser la présence de Greta à ses côtés, parce qu’au fond de lui, il savait. Il avait conscience que ce jour serait complexe et qu’il aurait besoin d’une béquille, de quelqu’un sur qui s’appuyer, pour ne pas finir à la première soirée qu’il pourrait trouver.

« C’est quoi le plus difficile à gérer, voir ton ami triste ou l’idée que ton père soit à Brisbane ? » Arthur aurait sincèrement préféré que le silence perdure. Il ne voulait pas de ce genre de pseudo psychanalyse de comptoir. Ce n’est pas ce qu’il était venu chercher auprès d’elle, mais Greta cherchait toujours à vouloir tout faire. Elle pensait pouvoir tout gérer, même quand elle n’avait jamais été la plus douée pour gérer ce genre de situation. « Sur un point, tu peux malheureusement rien faire à part être présent pour ton ami, sur l’autre, par contre… » Fermant les yeux, Arthur se força à expirer longuement avant de parler. « Fais pas ça, G. » Ce n’était pas à elle de vouloir réparer les pots cassés. Et ce n’était pas son rôle que de chercher à le canaliser. Pas de cette manière en tout cas. Ce n’est pas ce qui allait fonctionner avec lui. « Je sais comment il te fait te sentir parfois, mais je t’assure qu’il se trompe. » Et c’était trop. La goutte d’eau. Ce qu’il avait toujours entendu de sa part, mais la chose à laquelle il n’avait jamais cru. Son père ne pouvait se tromper. Pas vrai ? C’était son père après tout, pas un strict inconnu. Et pourtant, c’est tout comme s’ils n'étaient que cela l’un pour l’autre. Des inconnus, deux adultes qui ne se connaissent plus et qui n’ont jamais su ce comprendre. Arthur se redressa pour s’asseoir dans le canapé. Enfin non, il préféra se lever, faire trois pas autour de la table basse avant de se rasseoir à nouveau. Penché en avant, les coudes enfoncés dans ses cuisses, il attrapa ses cheveux entre ses doigts, cherchant à tirer pour ressentir quelque chose. « Tu veux savoir ce qui est difficile, Greta ? » Elle lui avait demandé, après tout, pas vrai ? « Il vient de perdre son meilleur ami. » Le père de Ken n’était pas juste un associé, ce n’était pas qu’un pion sur l'échiquier. « C’est comme si… » Il ne devrait pas s’aventurer sur cette pente-là, sa respiration saccadée lui hurlait de ne pas glisser sur ce terrain, mais Arthur ne pouvait imaginer que cela. « C’est comme si Swann venait de mourir et que ma seule préoccupation, c’était cette PUTAIN d’entreprise. » Il ne voulait pas crier, il ne l’avait pas vraiment fait, mais les vannes venaient de s’ouvrir et il n’avait plus réellement le contrôle sur la forme que ses paroles prenaient. Imaginer, ne serait-ce qu’une seconde, ne plus jamais revoir Swann, faisait naître chez lui une sacrée angoisse. Et son père ? Lui jouait les sans-cœur, jamais affecté par quoi que ce soit. À peine en colère pour son divorce, à peine ému face au problème de sa fille, jamais touché par les difficultés rencontrées par son fils et visiblement même pas triste de la perte d’un proche. « Il est là depuis 24heures. Et encore, même pas… Ça ne fait même pas une journée entière et je me suis déjà pris un savon comme si j’avais de nouveau douze ans. » Et c’est bien cela qui le rendait fou. « Tu veux savoir pourquoi ? Parce qu’à ses yeux, je fais que de la merde pour son nouveau deal à la con. » Et si quelqu’un savait à quel point Arthur s’en donnait la peine, c’était bien Greta. Elle l’avait vu rentrer à pas d’heures, enchaîner les réunions, passer des heures à lire des comptes-rendus et faire des plans. Elle savait mieux que personne que pour une fois, Arthur s’intéressait à ce qu’il faisait. « Je suis à ça de gagner le truc, je le sais. » Et Dieu qu’il était confiant à ce sujet. A tort. « Les employés ici viennent de perdre leur patron et il a passé trois heures à hurler sur tout le monde. » Et Arthur n’avait rien su faire, si ce n’est redevenir ce petit gamin apeuré par son père.

À cracher sa vérité, Arthur avait fini par se relever du canapé, faisant les cent pas, faisant s’accélérer sa respiration déjà amplement chaotique. Il se sentait perdre pied et il n’avait pas ce dont il avait besoin sous la main. Il s’en était persuadé, seule la cocaïne arrivait à le calmer, à lui faire lâcher prise. Et la drogue donnerait raison à son père, Arthur redeviendrait ce looser, incapable de quoi que ce soit. Le naturel revient au galop, il paraît, n’est-ce pas ? Alors à quoi bon faire des offres si c’est pour n’en récolter que de l’indifférence et du mépris ? Arthur aurait aimé que son père prenne note de ses efforts, que le père de Ken avait pu le faire avant de mourir. Il n'était qu’un petit gamin en recherche de reconnaissance. Et face à l'échec, Arthur avait besoin de donner raison à ce que l’on disait à son sujet. « Je... J'ai vraiment envie d'aller me chercher un truc, G. » Et pour la toute première fois, Arthur espérait qu’elle allait le retenir. Égoïstement, c'est ce qu’il était venu chercher. Une raison de ne pas plonger. Une seule bonne raison de ne pas le faire.





Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(moventry #14) if confession leads to something real Empty
Message(#) Sujet: Re: (moventry #14) if confession leads to something real (moventry #14) if confession leads to something real Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(moventry #14) if confession leads to something real

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-