AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-45%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go /1 To
1099.99 € 1999.99 €
Voir le deal

 (emery #1) in our own sweet time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maisie Moriarty
Maisie Moriarty
la trahison des images
la trahison des images
(emery #1) in our own sweet time  IAeu3cF Présent
ÂGE : vingt-trois ans (10.02.2001).
STATUT : elle aime angus ; elle l'a donc largué, en toute logique (non).
MÉTIER : employée polyvalente dans un cinéma de quartier, arrondi les fins de mois avec son compte onlyfans (@onlyfeet) où elle vend ses sous-vêtements sales et envoie des photos de ses pieds.
LOGEMENT : #29 hardgrave road (west end), avec mateo, maxine et elena. elle croise les doigts pour que ça dure plus d'un an, cette fois.
gif @lonelywolfgifs
POSTS : 1265 POINTS : 220

TW IN RP : troubles alimentaires, mention de nourriture, perception erronnée du corps, parentification, langage cru (j'adapte mes rps au besoin, contactez-moi ♡).
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : mère récemment décédée, père expatrié, un frère emprisonné, l’autre en foyer ; elle manque sérieusement de repères familiaux ≈ mouton noir de la famille, tombée dans les troubles du comportement alimentaire, elle a vraiment cru qu’elle s’en était sortie pour de bon jusqu’à ce qu’elle replonge en janvier 2024 ≈ vierge et paniquée par tout ce qui touche à l’intimité, ce n’était pas un problème jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse d’angus ≈ impulsive, immature, elle vit sa crise d’adolescence avec un peu de retard ≈ arrogante, peste, bourrée d’insécurités, douce : un vrai paradoxe.
CODE COULEUR : maisie nargue le monde en tomato et en peru.
RPs EN COURS : (emery #1) in our own sweet time  Df13c6b74f05e70279b25fbc75499f0ab130e5ed
llewyn ⊹ there’s no other love like the love for a brother. there’s no other love like the love from a brother.

(emery #1) in our own sweet time  Sj5LU
angus ⊹ in any universe you are my dark star. i want you to want me, why don't we rely on chemistry? why don't we collide the spaces that divide us? i want you to want me.

(emery #1) in our own sweet time  5tnu
seth ⊹ there is a little boy inside the man who is my brother. oh, how i hated that little boy. and how i loved him too.

(emery #1) in our own sweet time  Af0091f407782e735bbfca7dec9a324d1ada4693
floriarty #6 ⊹ friendship must be built on a solid foundation of alcohol, sarcasm, inappropriateness and shenanigans.

(emery #1) in our own sweet time  Aa854d4bfdb24e4a8277464cb5cffd308f342e44
aiden #2 ⊹ there comes a time when you have to stop crossing oceans for people who wouldn’t even jump puddles for you.

(emery #1) in our own sweet time  SCYRt
morigan #4 ⊹ every single day, yeah, i dig a grave, then i sit inside it, wondering if i'll behave. it's a game i play, and i hate to say, you're the worst thing and the best thing that's happened to me. i don't know what to do, you don't know what to say, the scars on my mind are on replay.

(12/06 - je ne parlerai qu'en présence de mon avocat)sara #1cameron #1emery #1logan #1twelve #1anwar #1vivian #2maxine #1dan #1

RPs EN ATTENTE : raphael #4
RPs TERMINÉS : (2016) jake #1 (2019) megan #1 (2020) megan #2 (2021) angus #2 (fb) swann #1angus #1 › › raphael #1seth #1milarory #1swann #2angus #3carl #1nino #1theo #1 (2022) raphael #2amayamuiredachaiden #1seth #3angus #5arthurangus #4 & seth #2angus #6angus #7carl #2laila #1angus #8viviancarl #3seth #4swann #3damonjo #1 (2023) cesar #1carl #4angus #9angus #10mollyjo #2olivia #1carl #5megan #3raphael #3

(ab.) nicky (2019)quincy (2019)redkyletobiasaidensofia › › muiredach #2rudyhalston (fb)murphyoxtormclément (db)seth #5bonnie #1angus #11angus #12seth #6jo #3

(dimension gothique) › evegretacesar #2
AVATAR : daisy edgar-jones.
CRÉDITS : (ava) @harley ♡ (sign) astra (gifs) @noahjupelove, @hawkinsindiana, @alicemxkesthings @stannyramirez, @nairobigifs, @kiernwalker, @harley (ub) @loonywaltz.
DC : finnley coverdale & kieran halstead.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39401-
https://www.30yearsstillyoung.com/t39485-
https://www.30yearsstillyoung.com/t39628-
https://www.pinterest.fr/nothingbutourminds/maisie/

(emery #1) in our own sweet time  Empty
Message(#) Sujet: (emery #1) in our own sweet time (emery #1) in our own sweet time  EmptyLun 18 Sep 2023 - 1:09



in our own sweet time
@EMERY DAWSON & MAISIE MORIARTY ☆☆☆ Yeah, we could take a long walk And get there in our own sweet time It's hard to catch a breath in the big bad city But we could make it all look easy ☆ lcrnasgifs & lonelywolfgifs.

(BAYSIDE, LOGEMENTS). Je crois que Tracker m’en veut. Je n’ai pas eu la possibilité de m’entretenir avec le principal concerné et je ne suis pas sûre que ce serait très concluant. Mais je crois qu’il a des comptes à régler avec moi depuis que je l’ai lâchement abandonné aux soins d’Angus quand j’ai flippé et que j’ai fui notre colocation. Oh, Swann l’a récupéré, mais je crois que les cochons d’Inde ont une meilleure mémoire qu’on veut bien nous faire croire. J’ai vu, à travers son comportement, qu’il m’en voulait quelque peu pour mon abandon. Du genre à faire ses besoins sur moi lorsque je le prends sur mon ventre lors de nos séances câlin, ou à me mordre quand j’ai le malheur de lui donner à manger. Bref, une sale teigne qui me fait bien comprendre qu’il est rancunier. Je l’aurais bien refilé à son propriétaire initial, c’est-à-dire Llewyn, mais comme ma mère n’est toujours pas décidée à accepter la présence d’un rongeur chez elle, c’est toujours mon job de le garder. Et oui, bon, peut-être parce que j’ai offert Tracker à Lee sans vraiment lui demander son avis et qu’elle m’a fait payer mon cadeau impulsif. Ouais, je sais, les animaux ne sont pas des cadeaux, blabla, mais en attendant le bonhomme vit sa meilleure vie chez moi, avec un coin qui occupe bien le tiers de ma chambre, quand il n’est pas en liberté parce que ça me fait mal au cœur de l’empêcher de se dégourdir les pattes. C’est comme ça qu’il se retrouve souvent entre les miennes, ou qu’il m’a rongé trois chargeurs de téléphone parce que ça ne suffit pas que je l’accueille sur le lit où il peut se prélasser sur un matelas bien plus moelleux que la paille qu’il a dans sa cage. Mais tout ça, justement, Tracker tend à ne plus le faire, et après avoir claqué un rein dans une consultation vétérinaire qui m’a été d’aucune utilité vu sa bonne forme, j’en suis arrivée à la conclusion qu’il nous couve juste une dépression nerveuse, le sale gamin.

Alors pour résoudre ça, aux grands maux les grands remèdes ; peut-être qu’il se languit aussi de ses BFF, à savoir Hobbs et Eugene, qu’il n’a pas vu depuis quelque temps. C’est vrai que j’ai manqué de temps pour proposer à Emery d’organiser de nouveau play dates, et peut-être que Tracker en est outré plus que mon comportement passé qui aurait pu interpeller la S.P.A. Bon. Je peux comprendre qu’il s’ennuie, le pauvre, parce que Lee est beaucoup moins souvent à la maison, et de mon côté, j’ai moins de temps à lui accorder. Quand je ne bosse pas au cinéma, je suis avec Ava. Quand je ne suis pas Ava, j’essaie de réparer les pots cassés avec ma mère. Quand j’arrive – à peu près – à réparer les pots cassés avec elle, je m’occupe de Llewyn. Quand je n’ai pas mon frère avec moi, c’est auprès d’Angus que je passe mon temps ; autant dire que Tracker n’est malheureusement pas au sommet de ma liste des priorités, même si ça nous empêche pas de comater ensemble devant une production Netflix qui mérite même pas le score de 15% qu’elle a obtenu sur Rotten Tomatoes.

Au-delà de Tracker, ça me fera du bien de retrouver Emery. À elle aussi, je ne lui ai pas vraiment accordé beaucoup de temps dernièrement ; et depuis que Theo n’est plus dans le paysage, je ne peux pas dire que mes amies sont très nombreuses. Le temps me manque peut-être pour les girls night, mais ça n’empêche pas que j’aime passer du temps avec la blonde et qu’aujourd’hui me semble être le parfait compromis pour sortir mon cochon d’Inde de sa dépression, et moi de ma routine habituelle. « Allez, hop, là-dedans. » Je galère un peu à attraper Tracker pour le mettre dans sa cage de transport, mais je suis aidée par les friandises qui l’attendent au fond de celle-ci et qui le rende – évidemment – plus docile. Je l’embarque avec moi, prenant soin de ne pas trop le secouer pendant le voyage, glissant mon doigt à travers la grille pour lui caresser le bout du nez et l’aider à se détendre – il a jamais vraiment aimé les voyages, même s’il y a une récompense à la clé en la présence de ses deux copains. Quand j’arrive enfin du côté de Bayside, je frappe quelques coups à la porte d’Emery et j’attends quelques instants avant qu’elle n’ouvre. « J’espère que Hobbs et Eugene sont en forme, parce que j’en connais un qui est d’humeur à faire la fête. » C’est ma manière de la saluer alors que, déjà, j’ai un pied à l’intérieur.



(emery #1) in our own sweet time  2pWzgCD
(emery #1) in our own sweet time  Qi7UeVN
(emery #1) in our own sweet time  XH2HHJH
(emery #1) in our own sweet time  G4HJjTE
(emery #1) in our own sweet time  UkyMCNR
(emery #1) in our own sweet time  KPZB94a
(emery #1) in our own sweet time  FhycjZK
(emery #1) in our own sweet time  4Gaihj3
(emery #1) in our own sweet time  R0nUi7Y

(emery #1) in our own sweet time  LZf2XPA (emery #1) in our own sweet time  7HleRnT
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Emery Dawson
Emery Dawson
les faux-semblants
les faux-semblants
(emery #1) in our own sweet time  IAeu3cF Présence réduite
ÂGE : 26 ans (08/01)
SURNOM : em' en règle générale, mery christmas durant les fêtes
STATUT : elle vient de redonner une chance à cesar, ils sont donc en couple. officiellement, cette fois
MÉTIER : vient de dégoter un contrat de mannequinat chez weatherton, continue de bosser au sex-shop l'aphrodite à mi-temps pour assurer ses arrières (et le derrière des clients)
LOGEMENT : bayside, une colocation avec mason la terreur, siham et son fils depuis peu, et hobbs et eugene les cochons d'inde. une belle coloc nombreuse
(emery #1) in our own sweet time  B510b6fff3d6fb3a424f611918f21bc41896b20d
POSTS : 939 POINTS : 100

TW IN RP : troubles alimentaires, drogues, sexualisation
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : obsédée par son apparence, déformation professionnelle ≈ vit une vie de rêve selon son instagram ≈ bricoleuse talentueuse ≈ oiseau matinal ≈ court, boxe, use les bancs de la salle de sport ≈ bénévole auprès de patients atteints d'alzheimer ≈ végétarienne ≈ son passif dans le mannequinat l'a amenée à coucher, poser pour des magazines érotiques et consommer de la drogue ≈ chantonne en permanence ≈ aspire à se marier à un bon parti pour arrêter de se soucier de la vie ≈ possède deux cochons d'inde : hobbs et eugene.
RPs EN COURS : (emery #1) in our own sweet time  513t

(emery #1) in our own sweet time  6cbfdfbd78c7b4e1dc014c542c627ce0960e2625
Cemery #1 + (Vernissage) + #2 + #3 + #4 + #5 + #6 + #7 + #8 + #9 (+ Mason #3) + #10 (+ Diego #2 & Maritza) + #10 + #10 + Usually when things has gone this far, people tend to disappear. No one will surprise me unless you do. I can tell there's something goin' on, hours seems to disappear, everyone is leaving, I'm still with you

Maisie + Diego #2 + Greta #4 + Lewis + Mateo
RPs TERMINÉS : Theory #1 + #2 (UA) + Jina + Aleisha + Hunter + Oliver + Carmine + Greta + Billie + Mason + Greta #2 + Carmine #2 + Angus + Sunny + Carl + Alma + Heath + Mason #2 + Arthur + Diego + Siham&Mason + Greta #3 + Maritza +

Abandonnés: Scarlett + Darcy + Jules + Murphy + Sara + Sheldon + #3 + Kai + Vinnie +
AVATAR : skyler samuels
CRÉDITS : (avatar) tearsflight (gifs) tiph
DC : sergio le père-du
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42800-emery-no-keys-to-the-kingdom-of-control
https://www.30yearsstillyoung.com/t42886-emery-honey-lover-what-would-i-do-without-you

(emery #1) in our own sweet time  Empty
Message(#) Sujet: Re: (emery #1) in our own sweet time (emery #1) in our own sweet time  EmptyMer 11 Oct 2023 - 23:52


sweet time

Seasons, they seem to stir up all my problems. But now I am with you, girl. I got no weight upon my shoulders, no, no. You and I, we're troubled by the winter rains. (emery #1) in our own sweet time  Free-apple-music-3889662-3222755

La maison était vide et Emery devait admettre particulièrement apprécier ce fait rare. Depuis une demi-heure, elle déambulait dans le salon pour faire un peu de rangement et se préparer à accueillir Maisie. Trois adultes, un gosse et trois cochons d’inde pouvaient causer leur lot de désordre. Elle avait aussi bien ramassé un biberon abandonné que des crottes de rongeur et des tee-shirts sales. Évidemment, Mason n’aurait râlé que des deux premiers éléments, ignorant parfaitement le fait que son désordre n’avait aucun savoir-vivre. Si au début, son côté bordélique avait irrité la blonde, elle avait vite fini par y trouver des avantages. Il ne pouvait rien lui reprocher, rien lui interdire quand vivre avec elle lui facilitait la vie. Elle était maniaque, ordonnée, elle cuisinait -même si ses menus ne lui plaisaient jamais-, plutôt discrète. Il y gagnait au change. En retour, elle avait pu imposer son troisième cochon d’inde. Cela faisait deux semaines maintenant que Cesar l’avait accompagnée à Toowoomba pour récupérer le bébé. Était-ce vraiment raisonnable ? Peut-être pas. Avait-elle vu cette adoption comme une nécessité ? Totalement. Elle avait vu l’élevage de ces cochons d’inde lunkarya passer sur instagram et il avait fallu qu’elle aille voir. Elle n’était pas encore certaine du nom pour l’instant. Elle en avait essayé une dizaine sans être satisfaite. Tout ce qu’elle voyait, c’était qu’il s’intégrait bien au reste du groupe. Hobbs et Eugene n’avaient rien contre l’idée d’avoir un nouveau copain et le bébé s’était rapidement retrouvé à courir après le reste du groupe pour participer à leurs aventures. Cela avait valu d’innombrables photos et commentaires gagas que personne dans son entourage n’avait vraiment compris. C’était notamment l’une des raisons qui avaient fait qu’elle était si contente de voir Maisie aujourd’hui. Em avait besoin d’un après-midi à parler de tout et de rien en jouant avec ses rongeurs dans le salon ou dans le jardin. Un peu de normalité, en somme. Avec son emploi du temps actuel, la Dawson avait la sensation de mener plusieurs vies différentes sur vingt-quatre heures. Elle courait entre les essayages, les shootings, le sexshop, les événements sociaux, la salle, le dojo, la clinique, les rencards avec Cesar quand ils avaient le temps de se croiser. A vouloir être partout à la fois, Em avait l’impression de passer à côté d’absolument tout. Alors aujourd’hui, elle s’était promis de rester à la maison. Elle était à peine coiffée, très peu maquillée, habillée à la va-vite, tout ce qu’il fallait pour s’éloigner de son image habituelle.
Ça ne l’empêcha pas d’arborer le plus grand sourire qui soit en allant ouvrir la porte d’entrée après avoir entendu les coups. « Hey ! Entre vite avant qu’ils essayent de se barrer en douce. » Ils avaient leurs quartiers dans le salon et d’ici peu, on entendrait leurs piaillements et ils débarqueraient pour venir voir ce qui se tramait. « Ils sont toujours en forme. Il faut au moins ça pour monter la garde de la maison. » C’était généralement quand ils étaient aux abonnés absents qu’il fallait s’inquiéter. « Et toi, comment tu vas ? J’ai l’impression de pas t’avoir vu depuis trois ans. Au moins. » Maisie avait l’air fatiguée. Ce n’était pas quelque chose qui se disait au premier abord quand on retrouvait une amie après un certain temps, alors elle rongea son frein et opta pour se taire. « Tu veux boire quelque chose ? J’ai du jus de fruit à plein de saveurs un peu exotiques, des tentatives de smoothies diverses et variées, de l’eau, du thé, du café, du vin, et je suis quasiment sûre que mon coloc a dû laisser des cannettes de bière dans un coin. » Qu’elle n’aurait aucun scrupule à lui emprunter. « Et j’ai tenté des cookies chocolat pécan. C’est un fiasco. » Mais avec peu de calories, ce qui était une victoire en soi.

@Maisie Moriarty


 
© GASMASK



never gonna learn
How many times do I have to learn my lesson, before I learn my lesson ? No, somebody help me, please tell me that I'm dreaming. I keep repeating my actions expecting different reactions but the same thing keeps on happening • sheepirl.
Revenir en haut Aller en bas
Maisie Moriarty
Maisie Moriarty
la trahison des images
la trahison des images
(emery #1) in our own sweet time  IAeu3cF Présent
ÂGE : vingt-trois ans (10.02.2001).
STATUT : elle aime angus ; elle l'a donc largué, en toute logique (non).
MÉTIER : employée polyvalente dans un cinéma de quartier, arrondi les fins de mois avec son compte onlyfans (@onlyfeet) où elle vend ses sous-vêtements sales et envoie des photos de ses pieds.
LOGEMENT : #29 hardgrave road (west end), avec mateo, maxine et elena. elle croise les doigts pour que ça dure plus d'un an, cette fois.
gif @lonelywolfgifs
POSTS : 1265 POINTS : 220

TW IN RP : troubles alimentaires, mention de nourriture, perception erronnée du corps, parentification, langage cru (j'adapte mes rps au besoin, contactez-moi ♡).
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : mère récemment décédée, père expatrié, un frère emprisonné, l’autre en foyer ; elle manque sérieusement de repères familiaux ≈ mouton noir de la famille, tombée dans les troubles du comportement alimentaire, elle a vraiment cru qu’elle s’en était sortie pour de bon jusqu’à ce qu’elle replonge en janvier 2024 ≈ vierge et paniquée par tout ce qui touche à l’intimité, ce n’était pas un problème jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse d’angus ≈ impulsive, immature, elle vit sa crise d’adolescence avec un peu de retard ≈ arrogante, peste, bourrée d’insécurités, douce : un vrai paradoxe.
CODE COULEUR : maisie nargue le monde en tomato et en peru.
RPs EN COURS : (emery #1) in our own sweet time  Df13c6b74f05e70279b25fbc75499f0ab130e5ed
llewyn ⊹ there’s no other love like the love for a brother. there’s no other love like the love from a brother.

(emery #1) in our own sweet time  Sj5LU
angus ⊹ in any universe you are my dark star. i want you to want me, why don't we rely on chemistry? why don't we collide the spaces that divide us? i want you to want me.

(emery #1) in our own sweet time  5tnu
seth ⊹ there is a little boy inside the man who is my brother. oh, how i hated that little boy. and how i loved him too.

(emery #1) in our own sweet time  Af0091f407782e735bbfca7dec9a324d1ada4693
floriarty #6 ⊹ friendship must be built on a solid foundation of alcohol, sarcasm, inappropriateness and shenanigans.

(emery #1) in our own sweet time  Aa854d4bfdb24e4a8277464cb5cffd308f342e44
aiden #2 ⊹ there comes a time when you have to stop crossing oceans for people who wouldn’t even jump puddles for you.

(emery #1) in our own sweet time  SCYRt
morigan #4 ⊹ every single day, yeah, i dig a grave, then i sit inside it, wondering if i'll behave. it's a game i play, and i hate to say, you're the worst thing and the best thing that's happened to me. i don't know what to do, you don't know what to say, the scars on my mind are on replay.

(12/06 - je ne parlerai qu'en présence de mon avocat)sara #1cameron #1emery #1logan #1twelve #1anwar #1vivian #2maxine #1dan #1

RPs EN ATTENTE : raphael #4
RPs TERMINÉS : (2016) jake #1 (2019) megan #1 (2020) megan #2 (2021) angus #2 (fb) swann #1angus #1 › › raphael #1seth #1milarory #1swann #2angus #3carl #1nino #1theo #1 (2022) raphael #2amayamuiredachaiden #1seth #3angus #5arthurangus #4 & seth #2angus #6angus #7carl #2laila #1angus #8viviancarl #3seth #4swann #3damonjo #1 (2023) cesar #1carl #4angus #9angus #10mollyjo #2olivia #1carl #5megan #3raphael #3

(ab.) nicky (2019)quincy (2019)redkyletobiasaidensofia › › muiredach #2rudyhalston (fb)murphyoxtormclément (db)seth #5bonnie #1angus #11angus #12seth #6jo #3

(dimension gothique) › evegretacesar #2
AVATAR : daisy edgar-jones.
CRÉDITS : (ava) @harley ♡ (sign) astra (gifs) @noahjupelove, @hawkinsindiana, @alicemxkesthings @stannyramirez, @nairobigifs, @kiernwalker, @harley (ub) @loonywaltz.
DC : finnley coverdale & kieran halstead.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39401-
https://www.30yearsstillyoung.com/t39485-
https://www.30yearsstillyoung.com/t39628-
https://www.pinterest.fr/nothingbutourminds/maisie/

(emery #1) in our own sweet time  Empty
Message(#) Sujet: Re: (emery #1) in our own sweet time (emery #1) in our own sweet time  EmptyDim 10 Déc 2023 - 17:47


L’activité du jour peut laisser présager une moyenne d’âge des participants d’approximativement douze ans, et je m’en fiche bien d’avoir l’air ridicule alors que j’en ai dix de plus. Les play dates entre Tracker et ses copains sont importants, essentiels même, autant pour lui que pour moi – autant l’avouer. Ça l’est d’autant plus qu’au cours des dernières semaines, j’ai l’impression que mes responsabilités se sont décuplées, alors même que, si je m’écoutais, j’aurais plutôt tendance à les fuir. Alors j’ai besoin de ça, de ne penser à rien de bien significatif durant les prochaines heures hormis le fait de garder un œil sur trois cochons d’Inde prêt à mettre à mal tous les câbles de la maison et à prendre des nouvelles d’une amie que j’ai trop délaissé à mon goût. J’ai besoin d’un semblant de normalité, de parler pendant des heures de sujets tous plus ridicules et insignifiants les uns que les autres pour me sortir du sérieux que représente désormais mon quotidien. J’ai besoin d’oublier le cinéma, mes histoires de famille ou de cœur le temps d’un après-midi, même si dans le débriefing visant à se mettre à jour sur nos vies respectives, ces sujets-là risquent d’être abordés. Pour l’heure, ce sont nos retrouvailles ma priorité et lorsque la porte s’ouvre sur mon amie, je me retiens de ne pas lui sauter dans les bras alors qu’elle me stresse, à sa manière. « Hey ! Entre vite avant qu’ils essayent de se barrer en douce. » Pour avoir perdu Tracker plus d’une fois, je sais parfaitement à quel point elles peuvent être fourbes, ces petites bêtes, aussi je me dépêche de pénétrer dans la maison. « Ils sont toujours en forme. Il faut au moins ça pour monter la garde de la maison. » - « Toujours pas écrasés par les pieds de géant de ton colocataire ? » Je m’amuse, même si ce destin me fait froid dans le dos ; mais quand j’ai aperçu Mason à quelques occasions et quand je vois sa carrure, aucun doute à avoir quant au fait qu’il pourrait faire très mal. Et perché là-haut, pas sûr qu’il s’intéresse beaucoup à ce qu’il se passe à ses pieds, hein, autant à cause de sa taille que de son égo. « Et toi, comment tu vas ? J’ai l’impression de pas t’avoir vu depuis trois ans. Au moins. » - « Au moins. » Je répète, amusée, mais désolée. « Mais ouais, il s’est passé tellement de trucs et j’ai un peu délaissé tout le reste, j’suis une amie en carton mais je compte bien me rattraper. » L’avantage avec Emery, c’est qu’elle n’est pas de ses amies auprès desquelles je dois ramer pour conserver un minimum d’intérêt. Notre amitié est bien ancrée ; de celle où on se pardonne mutuellement si notre vie prend le dessus et qu’on s’oublie quelque peu. Il en faut plus pour qu’on décide de réellement s’éloigner ou de ne plus considérer l’autre. « Mais ça va, j’ai plein de choses à te raconter. » Au diable mes résolutions en me pointant à cette porte, au final j’ai besoin de conseils et de gossips. « Et j’espère que toi aussi. » Pour peu, je lui aurais proposé qu’on rédige un powerpoint pour se tenir au courant de la vie l’une de l’autre. « Tu veux boire quelque chose ? J’ai du jus de fruit à plein de saveurs un peu exotiques, des tentatives de smoothies diverses et variées, de l’eau, du thé, du café, du vin, et je suis quasiment sûre que mon coloc a dû laisser des cannettes de bière dans un coin. » Toute une liste pour que, finalement, j’opte pour le plus classique (et cohérent avec mes origines) : « On va commencer par du thé, mais garde quand même la bouteille de vin dans le coin. » Au fil des confidences, ce n’est pas improbable qu’elle nous soit utile. « Et j’ai tenté des cookies chocolat pécan. C’est un fiasco. » - « Donc tu me les proposes à moi plutôt qu’à tes colocataires ? » Je claque ma langue contre mes dents dans un son accentuant ma désapprobation alors que je secoue doucement la tête de gauche à droite, avant qu’un sourire ne reprenne place sur mes lèvres. « Et moi j’débarque les mains vides parce que j’ai tellement vu personne au cours des derniers mois que j’en ai oublié les bonnes manières. » J’annonce en haussant les épaules d’un air faussement coupable. « D’ailleurs, c’est vachement silencieux par chez toi, c’est louche. » Pas de morveux qui hurle, pas de mère désespérée et encore moins le son d’un appareil de musculation en pleine action, oui, c’est nettement plus calme que ce à quoi elle m’a habitué. Je devrais m’en satisfaire, mais ça me perturbe, alors que je finis par poser la cage de transport de Tracker pour le libérer. « Allez, vas-y mon champion. » Je sais même pas pourquoi je l’encourage, c’est pas comme si on avait prévu un atelier reproduction. « Je crois qu’il me fait la gueule parce que j’ai un peu merdé avec lui, je te cache pas qu’Hobbs et Eugene me servent un peu d’excuses par procuration. » Rien que ça.



(emery #1) in our own sweet time  2pWzgCD
(emery #1) in our own sweet time  Qi7UeVN
(emery #1) in our own sweet time  XH2HHJH
(emery #1) in our own sweet time  G4HJjTE
(emery #1) in our own sweet time  UkyMCNR
(emery #1) in our own sweet time  KPZB94a
(emery #1) in our own sweet time  FhycjZK
(emery #1) in our own sweet time  4Gaihj3
(emery #1) in our own sweet time  R0nUi7Y

(emery #1) in our own sweet time  LZf2XPA (emery #1) in our own sweet time  7HleRnT
:l::


Dernière édition par Maisie Moriarty le Ven 26 Jan 2024 - 17:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emery Dawson
Emery Dawson
les faux-semblants
les faux-semblants
(emery #1) in our own sweet time  IAeu3cF Présence réduite
ÂGE : 26 ans (08/01)
SURNOM : em' en règle générale, mery christmas durant les fêtes
STATUT : elle vient de redonner une chance à cesar, ils sont donc en couple. officiellement, cette fois
MÉTIER : vient de dégoter un contrat de mannequinat chez weatherton, continue de bosser au sex-shop l'aphrodite à mi-temps pour assurer ses arrières (et le derrière des clients)
LOGEMENT : bayside, une colocation avec mason la terreur, siham et son fils depuis peu, et hobbs et eugene les cochons d'inde. une belle coloc nombreuse
(emery #1) in our own sweet time  B510b6fff3d6fb3a424f611918f21bc41896b20d
POSTS : 939 POINTS : 100

TW IN RP : troubles alimentaires, drogues, sexualisation
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : obsédée par son apparence, déformation professionnelle ≈ vit une vie de rêve selon son instagram ≈ bricoleuse talentueuse ≈ oiseau matinal ≈ court, boxe, use les bancs de la salle de sport ≈ bénévole auprès de patients atteints d'alzheimer ≈ végétarienne ≈ son passif dans le mannequinat l'a amenée à coucher, poser pour des magazines érotiques et consommer de la drogue ≈ chantonne en permanence ≈ aspire à se marier à un bon parti pour arrêter de se soucier de la vie ≈ possède deux cochons d'inde : hobbs et eugene.
RPs EN COURS : (emery #1) in our own sweet time  513t

(emery #1) in our own sweet time  6cbfdfbd78c7b4e1dc014c542c627ce0960e2625
Cemery #1 + (Vernissage) + #2 + #3 + #4 + #5 + #6 + #7 + #8 + #9 (+ Mason #3) + #10 (+ Diego #2 & Maritza) + #10 + #10 + Usually when things has gone this far, people tend to disappear. No one will surprise me unless you do. I can tell there's something goin' on, hours seems to disappear, everyone is leaving, I'm still with you

Maisie + Diego #2 + Greta #4 + Lewis + Mateo
RPs TERMINÉS : Theory #1 + #2 (UA) + Jina + Aleisha + Hunter + Oliver + Carmine + Greta + Billie + Mason + Greta #2 + Carmine #2 + Angus + Sunny + Carl + Alma + Heath + Mason #2 + Arthur + Diego + Siham&Mason + Greta #3 + Maritza +

Abandonnés: Scarlett + Darcy + Jules + Murphy + Sara + Sheldon + #3 + Kai + Vinnie +
AVATAR : skyler samuels
CRÉDITS : (avatar) tearsflight (gifs) tiph
DC : sergio le père-du
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42800-emery-no-keys-to-the-kingdom-of-control
https://www.30yearsstillyoung.com/t42886-emery-honey-lover-what-would-i-do-without-you

(emery #1) in our own sweet time  Empty
Message(#) Sujet: Re: (emery #1) in our own sweet time (emery #1) in our own sweet time  EmptyVen 5 Jan 2024 - 11:37


sweet time

Seasons, they seem to stir up all my problems. But now I am with you, girl. I got no weight upon my shoulders, no, no. You and I, we're troubled by the winter rains. (emery #1) in our own sweet time  Free-apple-music-3889662-3222755

Em avait attendu avec impatience ce moment de répit. Entre le calme de la maison, la visite d’une amie, et la possibilité de passer un après-midi à jouer avec ses rongeurs, la blonde était aux anges. Il valait mieux donc éviter de commencer par une course poursuite dans la rue. La mannequin avait tendance à penser que ses cochons d’inde étaient plutôt intelligents, mais dehors ? Elle leur donnerait une espérance de vie d’environ trois minutes. C’était bien moins dangereux à l’intérieur, même si le risque zéro n’existait pas (surtout avec autant de colocs). Même si étrangement, Mason n’était pas celui dont elle se méfiait le plus. « Non. Je le soupçonne même d’en être fan maintenant. L’autre jour, je l’ai surpris en train de discuter avec eux. » Il racontait sa journée en tenant une carotte pour s’assurer de leur attention. Evidemment, il avait nié en bloc quand Em l’avait surpris. Il pouvait raconter ce qu’il voulait sur les ‘hamsters’, ils étaient attachants et il ne pouvait juste pas lutter. Normalement, le basketteur ne devrait pas rentrer avant le soir. Elles avaient la maison pour elles seules durant de nombreuses heures qui ne seraient pas de trop pour rattraper tout ce qu’elles avaient raté ces derniers mois. « T’inquiète. On peut pas être partout à la fois. » Elle lança un sourire à Maisie. Elle ne voyait pas leur amitié comme un lien qui nécessitait de se parler tous les jours pour exister. Em aussi avait été prise dans ses obligations et avait délaissé son cercle social. C’était le lot de la vie adulte. La curiosité était néanmoins belle et bien là. « Je pense qu’on a de quoi nous occuper l’après-midi. » Un air malicieux apparut sur son visage. La Dawson ne savait pas encore si elle partagerait tout ce qui lui était arrivé ces derniers mois, mais elle avait des ragots croustillants elle aussi. Leurs préférés, en somme. Dans la cuisine, elle hocha la tête à l’idée de commencer par du thé -bien moins risqué que l’un de ses breuvages expérimentaux-. « Très bon choix. » Elle récupéra sa théière dans le placard, et le premier paquet de thé qui lui tomba sous la main. Un mélange élaboré de fruits tropicaux qui pourrait faire hurler un anglais trop fidèle à son thé classique. Il n’y avait pas non plus de scones ou douceurs du genre pour accompagner, juste des cookies qui manquaient de tous les ingrédients qui rendaient réellement un cookie savoureux. « Écoute, je suis contre le gaspillage alimentaire, ils doivent disparaître. Les cookies, pas mes colocs. » Et ce n’était pas Em qui les finirait. Mason l’accuserait d’avoir glissé du tofu dedans. Siham en prendrait peut-être un par politesse. Ce n’était pas qu’ils étaient mauvais, juste que cela donnait une allure de carton comestible composé de cacao. Maisie aurait dû savoir à quoi elle s’exposait en venant ici ; Em pouvait être une hôtesse approximative. « Tu m’honores déjà de ta présence. Ça me suffit. » Elle n’attendait vraiment rien de sa part autre que venir passer l’après-midi, et elle le lui assura d’un sourire. Cela faisait bien trop longtemps. Les occasions étaient rares, surtout dans un contexte de maison déserte. De là à dire que c’était silencieux, en revanche… La blonde gloussa, incapable de se retenir. « Silencieux ? Tu entends même plus les… » Elle tendit le doigt et l’oreille vers le salon où l’on entendait les squick squick caractéristiques des cochons d’inde. Ils étaient vraiment bruyants quand on n’était pas habitué, et Tracker s’en donnait à cœur joie lui aussi, pas satisfait de sa cage de toute évidence. Em ne pouvait pas blâmer son amie ; ces derniers mois, les rongeurs s’étaient occupés entre eux. La mannequin n’avait pas eu trop de temps à y consacrer. Alors imaginer Tracker tout seul pour combler l’ennui était un peu triste. « Tu sais, si jamais t’avais besoin que je te le garde quelques temps, je pourrais. Il tiendrait compagnie à Eugene, Hobbs, et… » Elle s’interrompit en réalisant qu’elle avait oublié le plus important. Elle repéra rapidement la petite boule grise hirsute et se pencha pour l’attraper, ignorant le couinement de protestation. « Tadaaaa ! » Le bébé cochon d’inde lunkarya. Une espèce bouclée et toute hirsute qui était un vrai cauchemar en brossage, semblait constamment s’être pris une dynamite dans le museau, mais n’en était pas moins incroyablement mignonne. « Bon, il s’appelle pas Tada, mais je galère à lui trouver un nom. Ça pourrait être un projet de l’après-midi, le baptiser. » La dernière idée en date était Zipidydooda. Avant ça, TNT. Encore avant, Bubble. Rien ne semblait réellement coller. Finalement, elle relâcha la bête pour laisser les quatre cochons d’inde s’amuser ensemble et mit l’eau de la bouilloire dans la théière. Elle sortit deux tasses, un plateau, du sucre, l’assiette des maudits cookies, et apporta le tout sur la table basse pour s’installer dans le canapé. « Alors ? Dis moi tout, qu’est-ce qui t’a fait sortir de la circulation ces derniers mois ? »

@Maisie Moriarty


 
© GASMASK



never gonna learn
How many times do I have to learn my lesson, before I learn my lesson ? No, somebody help me, please tell me that I'm dreaming. I keep repeating my actions expecting different reactions but the same thing keeps on happening • sheepirl.
Revenir en haut Aller en bas
Maisie Moriarty
Maisie Moriarty
la trahison des images
la trahison des images
(emery #1) in our own sweet time  IAeu3cF Présent
ÂGE : vingt-trois ans (10.02.2001).
STATUT : elle aime angus ; elle l'a donc largué, en toute logique (non).
MÉTIER : employée polyvalente dans un cinéma de quartier, arrondi les fins de mois avec son compte onlyfans (@onlyfeet) où elle vend ses sous-vêtements sales et envoie des photos de ses pieds.
LOGEMENT : #29 hardgrave road (west end), avec mateo, maxine et elena. elle croise les doigts pour que ça dure plus d'un an, cette fois.
gif @lonelywolfgifs
POSTS : 1265 POINTS : 220

TW IN RP : troubles alimentaires, mention de nourriture, perception erronnée du corps, parentification, langage cru (j'adapte mes rps au besoin, contactez-moi ♡).
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : mère récemment décédée, père expatrié, un frère emprisonné, l’autre en foyer ; elle manque sérieusement de repères familiaux ≈ mouton noir de la famille, tombée dans les troubles du comportement alimentaire, elle a vraiment cru qu’elle s’en était sortie pour de bon jusqu’à ce qu’elle replonge en janvier 2024 ≈ vierge et paniquée par tout ce qui touche à l’intimité, ce n’était pas un problème jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse d’angus ≈ impulsive, immature, elle vit sa crise d’adolescence avec un peu de retard ≈ arrogante, peste, bourrée d’insécurités, douce : un vrai paradoxe.
CODE COULEUR : maisie nargue le monde en tomato et en peru.
RPs EN COURS : (emery #1) in our own sweet time  Df13c6b74f05e70279b25fbc75499f0ab130e5ed
llewyn ⊹ there’s no other love like the love for a brother. there’s no other love like the love from a brother.

(emery #1) in our own sweet time  Sj5LU
angus ⊹ in any universe you are my dark star. i want you to want me, why don't we rely on chemistry? why don't we collide the spaces that divide us? i want you to want me.

(emery #1) in our own sweet time  5tnu
seth ⊹ there is a little boy inside the man who is my brother. oh, how i hated that little boy. and how i loved him too.

(emery #1) in our own sweet time  Af0091f407782e735bbfca7dec9a324d1ada4693
floriarty #6 ⊹ friendship must be built on a solid foundation of alcohol, sarcasm, inappropriateness and shenanigans.

(emery #1) in our own sweet time  Aa854d4bfdb24e4a8277464cb5cffd308f342e44
aiden #2 ⊹ there comes a time when you have to stop crossing oceans for people who wouldn’t even jump puddles for you.

(emery #1) in our own sweet time  SCYRt
morigan #4 ⊹ every single day, yeah, i dig a grave, then i sit inside it, wondering if i'll behave. it's a game i play, and i hate to say, you're the worst thing and the best thing that's happened to me. i don't know what to do, you don't know what to say, the scars on my mind are on replay.

(12/06 - je ne parlerai qu'en présence de mon avocat)sara #1cameron #1emery #1logan #1twelve #1anwar #1vivian #2maxine #1dan #1

RPs EN ATTENTE : raphael #4
RPs TERMINÉS : (2016) jake #1 (2019) megan #1 (2020) megan #2 (2021) angus #2 (fb) swann #1angus #1 › › raphael #1seth #1milarory #1swann #2angus #3carl #1nino #1theo #1 (2022) raphael #2amayamuiredachaiden #1seth #3angus #5arthurangus #4 & seth #2angus #6angus #7carl #2laila #1angus #8viviancarl #3seth #4swann #3damonjo #1 (2023) cesar #1carl #4angus #9angus #10mollyjo #2olivia #1carl #5megan #3raphael #3

(ab.) nicky (2019)quincy (2019)redkyletobiasaidensofia › › muiredach #2rudyhalston (fb)murphyoxtormclément (db)seth #5bonnie #1angus #11angus #12seth #6jo #3

(dimension gothique) › evegretacesar #2
AVATAR : daisy edgar-jones.
CRÉDITS : (ava) @harley ♡ (sign) astra (gifs) @noahjupelove, @hawkinsindiana, @alicemxkesthings @stannyramirez, @nairobigifs, @kiernwalker, @harley (ub) @loonywaltz.
DC : finnley coverdale & kieran halstead.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39401-
https://www.30yearsstillyoung.com/t39485-
https://www.30yearsstillyoung.com/t39628-
https://www.pinterest.fr/nothingbutourminds/maisie/

(emery #1) in our own sweet time  Empty
Message(#) Sujet: Re: (emery #1) in our own sweet time (emery #1) in our own sweet time  EmptyVen 26 Jan 2024 - 17:00


Je tends l’oreille et je constate que le silence règne dans la maison, signe que ses colocataires ne sont sans doute pas là, à commencer par le frigo (aussi haut que large) qui, j’en suis sûre, sert de chien de garde tant il peut mettre les cambrioleurs en fuite juste par un grognement. Peu importe si le vrai système de sécurité sont les cochons d’Inde, qui ont la chance de ne pas avoir encore été écrasés (et je ne dis pas ça parce que Tracker a déjà fini dans l’aspirateur et qu’à mes yeux, ces petites bêtes sont des victimes toutes désignées). « Non. Je le soupçonne même d’en être fan maintenant. L’autre jour, je l’ai surpris en train de discuter avec eux. » - « Il leur parlait de quoi ? » J’interroge, la surprise qui se lit sans doute sur mon visage, sourcils froncés et paupières mi-closes, alors que je peine à concevoir que Mason puisse avoir beaucoup de sujets de conversation – mais eh, je sais que je me base sur des préjugés et c’est mal. Surtout que c’est pas comme si je peux me permettre de juger l’attitude quand on sait comment j’ai disparu des radars au cours des derniers mois, donnant des nouvelles ponctuelles et n’ayant guère le temps d’entretenir mes amitiés. « T’inquiète. On peut pas être partout à la fois. » Emery peut me rassurer autant qu’elle veut, la vérité est que j’ai vraiment pas assuré et que je me fais la note – l’obligation – mentale d’être plus disponible dans les mois qui viennent. J’ai trop souvent délaissé les gens, pour des motifs peu glorieux, et je peux pas me permettre de continuer à les traiter ainsi. « Je pense qu’on a de quoi nous occuper l’après-midi. » Un signe de la tête qui l’approuve, un sourire plaqué sur les lèvres, il nous faut bien de quoi boire pour accompagner cette mise à jour quant à la vie de l’autre. J’opte pour du thé, choix que je regrette instantanément quand je la vois me sortir un emballage de supermarché, vantant un mélange qui n’a rien à voir avec la boisson de mon pays que j’adore tant. « Attends, j’crois que je vais commencer par l’alcool, finalement. » Je dis, avec un léger rire, même si je suis sérieusement offusquée. Nous, les anglais, on est souvent moqués pour notre soi-disant gastronomie, mais en matière de boissons, on déconne pas, j’espérais naïvement qu’Emery aurait compris depuis le temps, mais je constate surtout que je n’ai pas encore cette influence sur elle. « Écoute, je suis contre le gaspillage alimentaire, ils doivent disparaître. Les cookies, pas mes colocs. » - « Je peux aider dans les deux cas. J’ai vu assez de films pour savoir comment s’en tirer, si nécessaire. » En réalité, je suis d’une meilleure aide pour faire disparaître lesdits colocataires, plus que de me forcer à manger pour finir les restes. Mais ça va le faire, elle me demande pas de vider le plat. « Tu m’honores déjà de ta présence. Ça me suffit. » - « Aw, tu vas me faire chialer. » Je dis, portant une main à mon cœur, l’autre qui vient essuyer une larme imaginaire alors que je penche doucement la tête et affiche une moue émue. Je reprends mon sérieux quand je fais le constat qu’on sera tranquille, ce qu’Emery désapprouve. « Silencieux ? Tu entends même plus les… » Je tends l’oreille à mon tour, me concentrant, yeux plissés, durant quelques instants, avant de comprendre où elle veut en venir. « Nope, même plus. C’est comme les conneries que débitent mon frère, à un moment ça devient un bruit de fond tant c’est habituel. » Je précise, haussant les épaules un instant, tandis que j’avoue que Tracker me fait sûrement la gueule. « Tu sais, si jamais t’avais besoin que je te le garde quelques temps, je pourrais. Il tiendrait compagnie à Eugene, Hobbs, et… » Emery s’interrompt et je la suis du regard. Je jette un coup d’œil aux bestioles qui s’amusent de leur côté ; et je dois reconnaître que ça ferait du bien à Tracker d’avoir de la compagnie. Mais je ne peux pas me permettre de reprendre un rongeur, alors la solution n’est peut-être pas si mal, dans le fond. « Tadaaaa ! » Tada, quoi ? Il me faut quelques secondes pour réaliser que la petite boule entre les mains d’Emery n’a rien de celles dont j’ai l’habitude. « EMERY ! » Je dis, faussement réprobatrice, mais surtout amusée alors qu’elle n’a vraiment aucune volonté, cette fille. Je caresse doucement la petite tête de l’animal, qui est franchement mignon, il faut l’avouer. « Bon, il s’appelle pas Tada, mais je galère à lui trouver un nom. Ça pourrait être un projet de l’après-midi, le baptiser. » - « Je signe. Déjà, c’est l’année des U, ça peut être un début. » Si elle suit la tendance, ce qui ne s’est pas vraiment prouvé avec les précédents. « Déjà tu peux faire toute la gamme des ultra- ou uni-, ça peut donner des noms au poil. » Ce qui irait bien à la bestiole. Mais là, j’avoue, je sèche. « Et j’prends note pour Tracker. Au moins, je sais que je pourrai avoir confiance en sa baby-sitter. » C’est au moins ça, car je n’ai aucune envie de laisser l’animal entre n’importe quelle main. Suivant Emery, je m’installe à mon tour sur le canapé, genoux repliés et pieds sous les fesses, m’abstenant de mettre du sucre dans mon thé. « Alors ? Dis moi tout, qu’est-ce qui t’a fait sortir de la circulation ces derniers mois ? » - « J’avais d’autres priorités. » J’admets, me reprenant rapidement : « Pas que tu n’en sois pas une, mais t’as compris. » Je ne sais pas vraiment quoi dire, en réalité. Je ne sais pas ce que j’ai envie de dire, surtout, et quel genre d’interrogatoire j’ai envie de subir. « On était sur un gros event au boulot et ça m’a pas mal occupée. » J’ajoute, parce que c’est le cas ; parce que ça a été ma priorité en tout point. « Genre, vraiment, j’ai passé ma vie là-bas, et même quand j’étais chez moi, ça s’arrêtait pas. » On arrêtait pas, avec Angus. « Mais c’était cool. Ça a vraiment bien marché sur tous les plans. » On a fait du chiffre, et on s’est rapproché avec Angus. Alors ouais, ça a vraiment bien marché. « Mais bon, pas grand-chose de comparable avec vous, madame l’égérie. » Faut pas croire que, sous prétexte que j’étais à distance, je n’ai pas suivi les réseaux et n’est pas su pour son nouveau contrat avec la maison Weatherton.

@Emery Dawson (emery #1) in our own sweet time  1949770018



(emery #1) in our own sweet time  2pWzgCD
(emery #1) in our own sweet time  Qi7UeVN
(emery #1) in our own sweet time  XH2HHJH
(emery #1) in our own sweet time  G4HJjTE
(emery #1) in our own sweet time  UkyMCNR
(emery #1) in our own sweet time  KPZB94a
(emery #1) in our own sweet time  FhycjZK
(emery #1) in our own sweet time  4Gaihj3
(emery #1) in our own sweet time  R0nUi7Y

(emery #1) in our own sweet time  LZf2XPA (emery #1) in our own sweet time  7HleRnT
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Emery Dawson
Emery Dawson
les faux-semblants
les faux-semblants
(emery #1) in our own sweet time  IAeu3cF Présence réduite
ÂGE : 26 ans (08/01)
SURNOM : em' en règle générale, mery christmas durant les fêtes
STATUT : elle vient de redonner une chance à cesar, ils sont donc en couple. officiellement, cette fois
MÉTIER : vient de dégoter un contrat de mannequinat chez weatherton, continue de bosser au sex-shop l'aphrodite à mi-temps pour assurer ses arrières (et le derrière des clients)
LOGEMENT : bayside, une colocation avec mason la terreur, siham et son fils depuis peu, et hobbs et eugene les cochons d'inde. une belle coloc nombreuse
(emery #1) in our own sweet time  B510b6fff3d6fb3a424f611918f21bc41896b20d
POSTS : 939 POINTS : 100

TW IN RP : troubles alimentaires, drogues, sexualisation
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : obsédée par son apparence, déformation professionnelle ≈ vit une vie de rêve selon son instagram ≈ bricoleuse talentueuse ≈ oiseau matinal ≈ court, boxe, use les bancs de la salle de sport ≈ bénévole auprès de patients atteints d'alzheimer ≈ végétarienne ≈ son passif dans le mannequinat l'a amenée à coucher, poser pour des magazines érotiques et consommer de la drogue ≈ chantonne en permanence ≈ aspire à se marier à un bon parti pour arrêter de se soucier de la vie ≈ possède deux cochons d'inde : hobbs et eugene.
RPs EN COURS : (emery #1) in our own sweet time  513t

(emery #1) in our own sweet time  6cbfdfbd78c7b4e1dc014c542c627ce0960e2625
Cemery #1 + (Vernissage) + #2 + #3 + #4 + #5 + #6 + #7 + #8 + #9 (+ Mason #3) + #10 (+ Diego #2 & Maritza) + #10 + #10 + Usually when things has gone this far, people tend to disappear. No one will surprise me unless you do. I can tell there's something goin' on, hours seems to disappear, everyone is leaving, I'm still with you

Maisie + Diego #2 + Greta #4 + Lewis + Mateo
RPs TERMINÉS : Theory #1 + #2 (UA) + Jina + Aleisha + Hunter + Oliver + Carmine + Greta + Billie + Mason + Greta #2 + Carmine #2 + Angus + Sunny + Carl + Alma + Heath + Mason #2 + Arthur + Diego + Siham&Mason + Greta #3 + Maritza +

Abandonnés: Scarlett + Darcy + Jules + Murphy + Sara + Sheldon + #3 + Kai + Vinnie +
AVATAR : skyler samuels
CRÉDITS : (avatar) tearsflight (gifs) tiph
DC : sergio le père-du
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42800-emery-no-keys-to-the-kingdom-of-control
https://www.30yearsstillyoung.com/t42886-emery-honey-lover-what-would-i-do-without-you

(emery #1) in our own sweet time  Empty
Message(#) Sujet: Re: (emery #1) in our own sweet time (emery #1) in our own sweet time  EmptyLun 26 Fév 2024 - 11:12


sweet time

Seasons, they seem to stir up all my problems. But now I am with you, girl. I got no weight upon my shoulders, no, no. You and I, we're troubled by the winter rains. (emery #1) in our own sweet time  Free-apple-music-3889662-3222755

« Il leur racontait sa journée en leur donnant une carotte. » Em fit les gros yeux pour exprimer combien cette scène avait été inattendue le jour où elle était rentrée. Mason était très vocal sur l’ennui que lui causait la présence des rongeurs mais visiblement, sa crédibilité fondait un peu plus chaque jour. C’était à prévoir tant ces petits poilus étaient attachants. Elle s’en voulait tout de même un peu de ne rien avoir filmé tant cela semblait difficile à croire. Peut-être la prochaine fois. En attendant, la blonde se dirigea vers la cuisine et voulut sortir une boîte de thé du placard. Le soudain changement d’avis de l’anglaise avait un lien de cause à effet si perceptible que Em en rigola doucement. « T’es si posh. » Mais elle ne se battrait pas avec Maisie sur le sujet du thé. En fait, commencer par le vin lui aurait bien plu. Em évitait tellement souvent ce breuvage que l’opportunité d’ouvrir une bouteille était tentante. Elle ne laisserait pas ce thé trop cher être insulté néanmoins, et sortit quand même deux tasses. Elle n’avait pas beaucoup d’espoir pour ces cookies, la Moriarty verrait vite pourquoi. En revanche, ses paroles attirèrent l’œil curieux de la mannequin. « Tu m’intéresses. C’est quoi la technique la plus efficace ? » Pas qu’elle ait qui que ce soit à tuer dans l’immédiat… quoique, si l’opportunité se présentait, elle pourrait faire une exception si elle était sûre de ne pas se faire choper. C’était ce qu’elle aimait avec Maisie, le fait que cette conversation n’ait rien de choquant. Ça lui faisait plaisir de retrouver ça, et elle était sincère à ce sujet. La réaction dramatique de son amie lui fit sortir un « Aaaaaw » sur le même ton, comme si elles vivaient la séquence émotion la plus intense de leur vie. Ça aurait pu faire une fin de navet Netflix, sans les bruits de cochon d’inde derrière. Une nuisance sonore qui s’oubliait facilement, sauf quand l’on tendait l’oreille. A ce stade, le silence était plus dérangeant que les couinements. Ou les conneries de Mason, une pensée qui fit écho aux dires de la brune. « On s’habitude vraiment à tout. » Elle ricana face à ce constat sarcastique. En même temps, c’était soit ça, soit les bâillonner avec les conséquences qui suivraient. Pour Em, c’était finalement un échange de compromis. Elle était tolérante si son coloc l’était aussi. Et il le fallait maintenant que sa petite tribu s’était agrandie avec la présence du bébé cochon d’inde tout bouclé qui était totalement adorable mais donnait l’impression de s’être pris une TNT dans le museau. Elle ressemblait à une maman fière, ignorant très volontairement la fausse réprobation de Maisie qui caressait déjà la petite bête, heureusement docile. Il avait eu le temps de s’acclimater à la maison mais elle n’avait toujours pas de nom pour lui. Elle avait bien tenté de brainstormer avec Cesar mais ce dernier validait autant les prénoms ridicules que les prénoms originaux. Il n’était pas fiable. L’anglaise aurait de meilleures idées. « Ah oui, Ultra… Ultra Mignon, non ? » Elle embrassa la tête de la bête avant de le laisser filer. « C’est pour ça que j’ai besoin de ton aide. J’ai pensé au U, mais le seul mot qui me venait, c’était utérus. » Elle grimaça, se sentant comme une mauvaise maman cochon d’inde juste à prononcer un mot pareil devant les petits animaux -qui s’en fichaient très certainement-. « Mais oui, tu sais qu’il a une petite tribu de compagnie ici s’il veut. » Elle ne comprenait que trop bien que parfois le quotidien empêche de gérer toutes les responsabilités de front et si elle pouvait aider, elle le ferait. Installée sur le canapé désormais, ses doigts faisant doucement tourner la tasse entre ses doigts, Em vint finalement s’enquérir de tout ce qui avait occupé l’esprit de son amie ces derniers mois. Elle avait honte d’admettre qu’elle n’en avait aucune idée. « Hé, t’as le droit d’avoir une vie. » Elle lui sourit doucement. Elles étaient amies, mais pas centrales dans la vie de l’autre. C’était la réalité des relations humaines, elle ne lui en voudrait pas pour si peu. « Je comprends pour le boulot. Mais tu sais que je vais surtout demander pour ce qui se passait chez toi, hein ? C’était de l’agitation dans ta vie perso, ou tu as dû gérer les nouvelles conneries de Seth ? » Parce que dieu sait qu’il les avait accumulés et avait été bien doué pour mettre Maisie au milieu de ses affaires. « Je suis contente que ça se passe bien avec le boulot. » C’était important d’être passionnée et de ne pas vouloir se défenestrer quand les semaines se faisaient trop chargées. Que la blonde soit accueillie en retour par sa situation d’égérie lui fit lever les yeux au ciel. « Je suis qu’une nana parmi la flopée que la maison emploie, tu sais. » Ses réseaux sociaux la faisaient paraître plus importante qu’elle ne l’était. « Mais j’admets que c’est une sacrée opportunité. Ça m’a pas encore ouvert d’autres portes mais ça me permet de mettre de l’argent de côté, surtout avec le sexshop à côté. On a même parlé de se prendre des vacances avec mon copain, imagine un peu. » Elle avait vraiment hâte de changer d’horizon. En voyant le regard de Maisie, elle réalisa qu’elles ne s’étaient vraiment pas vu depuis longtemps. « Ah oui, je suis en couple depuis juin. Avec mon… ex-situation. J’ai un peu honte d’admettre que mon activité sur les réseaux sociaux était pas que pour faire vivre ma page. » Elle eut un léger sourire. Elle ne partirait pas dans les détails du bordel qu’ils avaient traversé. A la place, elle déverrouilla son téléphone pour montrer son fond d’écran à Maisie. Elle faisait désormais partie de ces personnes clichées qui mettaient leurs plus belles photos de couple en fond d’écran, oui.

@Maisie Moriarty


 
© GASMASK



never gonna learn
How many times do I have to learn my lesson, before I learn my lesson ? No, somebody help me, please tell me that I'm dreaming. I keep repeating my actions expecting different reactions but the same thing keeps on happening • sheepirl.
Revenir en haut Aller en bas
Maisie Moriarty
Maisie Moriarty
la trahison des images
la trahison des images
(emery #1) in our own sweet time  IAeu3cF Présent
ÂGE : vingt-trois ans (10.02.2001).
STATUT : elle aime angus ; elle l'a donc largué, en toute logique (non).
MÉTIER : employée polyvalente dans un cinéma de quartier, arrondi les fins de mois avec son compte onlyfans (@onlyfeet) où elle vend ses sous-vêtements sales et envoie des photos de ses pieds.
LOGEMENT : #29 hardgrave road (west end), avec mateo, maxine et elena. elle croise les doigts pour que ça dure plus d'un an, cette fois.
gif @lonelywolfgifs
POSTS : 1265 POINTS : 220

TW IN RP : troubles alimentaires, mention de nourriture, perception erronnée du corps, parentification, langage cru (j'adapte mes rps au besoin, contactez-moi ♡).
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : mère récemment décédée, père expatrié, un frère emprisonné, l’autre en foyer ; elle manque sérieusement de repères familiaux ≈ mouton noir de la famille, tombée dans les troubles du comportement alimentaire, elle a vraiment cru qu’elle s’en était sortie pour de bon jusqu’à ce qu’elle replonge en janvier 2024 ≈ vierge et paniquée par tout ce qui touche à l’intimité, ce n’était pas un problème jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse d’angus ≈ impulsive, immature, elle vit sa crise d’adolescence avec un peu de retard ≈ arrogante, peste, bourrée d’insécurités, douce : un vrai paradoxe.
CODE COULEUR : maisie nargue le monde en tomato et en peru.
RPs EN COURS : (emery #1) in our own sweet time  Df13c6b74f05e70279b25fbc75499f0ab130e5ed
llewyn ⊹ there’s no other love like the love for a brother. there’s no other love like the love from a brother.

(emery #1) in our own sweet time  Sj5LU
angus ⊹ in any universe you are my dark star. i want you to want me, why don't we rely on chemistry? why don't we collide the spaces that divide us? i want you to want me.

(emery #1) in our own sweet time  5tnu
seth ⊹ there is a little boy inside the man who is my brother. oh, how i hated that little boy. and how i loved him too.

(emery #1) in our own sweet time  Af0091f407782e735bbfca7dec9a324d1ada4693
floriarty #6 ⊹ friendship must be built on a solid foundation of alcohol, sarcasm, inappropriateness and shenanigans.

(emery #1) in our own sweet time  Aa854d4bfdb24e4a8277464cb5cffd308f342e44
aiden #2 ⊹ there comes a time when you have to stop crossing oceans for people who wouldn’t even jump puddles for you.

(emery #1) in our own sweet time  SCYRt
morigan #4 ⊹ every single day, yeah, i dig a grave, then i sit inside it, wondering if i'll behave. it's a game i play, and i hate to say, you're the worst thing and the best thing that's happened to me. i don't know what to do, you don't know what to say, the scars on my mind are on replay.

(12/06 - je ne parlerai qu'en présence de mon avocat)sara #1cameron #1emery #1logan #1twelve #1anwar #1vivian #2maxine #1dan #1

RPs EN ATTENTE : raphael #4
RPs TERMINÉS : (2016) jake #1 (2019) megan #1 (2020) megan #2 (2021) angus #2 (fb) swann #1angus #1 › › raphael #1seth #1milarory #1swann #2angus #3carl #1nino #1theo #1 (2022) raphael #2amayamuiredachaiden #1seth #3angus #5arthurangus #4 & seth #2angus #6angus #7carl #2laila #1angus #8viviancarl #3seth #4swann #3damonjo #1 (2023) cesar #1carl #4angus #9angus #10mollyjo #2olivia #1carl #5megan #3raphael #3

(ab.) nicky (2019)quincy (2019)redkyletobiasaidensofia › › muiredach #2rudyhalston (fb)murphyoxtormclément (db)seth #5bonnie #1angus #11angus #12seth #6jo #3

(dimension gothique) › evegretacesar #2
AVATAR : daisy edgar-jones.
CRÉDITS : (ava) @harley ♡ (sign) astra (gifs) @noahjupelove, @hawkinsindiana, @alicemxkesthings @stannyramirez, @nairobigifs, @kiernwalker, @harley (ub) @loonywaltz.
DC : finnley coverdale & kieran halstead.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39401-
https://www.30yearsstillyoung.com/t39485-
https://www.30yearsstillyoung.com/t39628-
https://www.pinterest.fr/nothingbutourminds/maisie/

(emery #1) in our own sweet time  Empty
Message(#) Sujet: Re: (emery #1) in our own sweet time (emery #1) in our own sweet time  EmptyVen 22 Mar 2024 - 0:02


« Il leur racontait sa journée en leur donnant une carotte. » Je reste silencieuse un instant, le temps d’assimiler l’information et, surtout, de la rendre concrète dans mon esprit, imageant la silhouette carrée de Mason s’adressant aux deux boules de poil miniatures – le tout avec une voix exagérément aigüe, évidemment. Il ne m’en faut pas plus pour qu’un bref rire s’échappe d’entre mes lèvres, alors que je lui demande, très sérieuse : « cache une caméra dans la maison, s’il te plaît » histoire qu’on puisse se repasser les images lors d’une prochaine rencontre. Le consentement ? La bienveillance ? J’connais pas alors qu’il est bien trop tentant de se payer la tête de Mason contre son gré. Pour ma défense, il a l’air si sûr de lui, si sérieux, que l’idée de casser ce mythe n’est pas déplaisante. Ce qui l’est, en revanche, c’est la perspective de boire un thé de supermarché, la seule chose qu’Emery semble posséder dans son placard, comme un bon paquet d’Australiens qui n’ont jamais su préparer cette boisson autrement qu’avec des sachets sans goût. Alors oui, je suis posh, réflexion à laquelle je hausse les épaules, pinçant les lèvres d’un air vaincu avant de préciser : « il y a des sujets sur lesquels on ne plaisante pas. » Il y a des clichés qui sont vrais, aussi, et celui-ci est sans doute le plus véridique d’entre tous. Dans tous les cas, je préfère me concentrer sur la boisson que sur la nourriture, qui pourrait être qualifiée d’excellente qu’elle ne me ferait pas plus envie. Pourtant, je me suis désignée pour l’aider à limiter le gaspillage, même si à cet instant, la perspective d’abattre quelqu’un et de faire disparaître le corps est nettement plus agréable à mes yeux, même si j’ai sans doute surestimé mes capacités. « Tu m’intéresses. C’est quoi la technique la plus efficace ? » - « La fuite dans un autre pays. » J’annonce, très sûre de moi, restant stoïque un instant, avant d’ajouter, retrouvant son regard : « quoi ?! J’ai jamais dit que c’était de bonnes idées. » Quoi que, j’ai jamais caché mon envie de quitter le pays pour retourner d’où je viens, mais je n’irai pas jusqu’à tuer quelqu’un pour enfin avoir une excuse, même si souvent Seth mériterait de se prendre un coup sec derrière la nuque, hm. « T’éliminerais qui ? » Je demande, d’un air sérieux – et je le suis, en fait. Pas concernant le fait de réellement passer à l’acte, mais simplement parce que ça m’intéresse de connaître l’identité de la personne en tête de sa liste. J’ai la mienne, bien propre et remplie, et malgré la bienséance, ça m’étonnerait que jamais personne n’ait pris le temps de dresser ce genre de liste – et surtout pas Emery. Et je m’en veux d’avoir laissé autant de temps passer entre nous, alors que c’est si facile avec elle, si naturel ; la séquence émotion ne dure qu’un instant, sa moquerie égale à la mienne, m’arrachant un sourire face à notre ton honteusement mielleux.

Je ne fais même plus attention aux couinements de toutes les bestioles réunies aujourd’hui sous ce toit, leur cri devenant presque une mélodie à mes oreilles, nettement plus agréables que d’autres choses que je subis au quotidien. « On s’habitude vraiment à tout. » Je secoue doucement la tête pour attester de ces mots ; oubliant bien vite le sujet quand Emery m’annonce qu’elle a craqué. Un nouveau cochon d’inde, parce qu’elle n’a évidemment aucun self control et que je ne suis même pas étonnée ; c’est la même histoire qui se répète. Ma réprimande n’est pas très crédible, alors que je craque déjà pour la petite bête de poil – pour peu, elle pourrait presque me donner envie, à mon tour, d’agrandir la famille. « Ah oui, Ultra… Ultra Mignon, non ? » - « Pauvre animal. » Ça lui irait bien, je dis pas, mais pauvre animal quand même, d’autant qu’Emery m’a habitué à mieux. « C’est pour ça que j’ai besoin de ton aide. J’ai pensé au U, mais le seul mot qui me venait, c’était utérus. » - « Pourquoi tu l’as adopté, au juste ? » Pauvre animal bis. « Enfin, en vrai, à choisir, utérus ça a le mérite d’être original, je t’imagine déjà l’appeler dans la rue si un jour tu le perds. Oh, et la gueule de tes voisins quand tu leur diras que tu cherches ton utérus. » Chief’s kiss. « Mais, hm… Usain, parce qu’il est jeune et va forcément te filer entre les doigts à l’occasion. Ou Utopia, car dans un monde idéal, ce serait ton dernier. » Je dis, à peine moqueuse et franchement sceptique. « T’as toujours les classiques : Uggy, Ulysse, Uranus, Ugo... pas franchement originaux, mais efficaces. » Je dis, cherchant encore un instant, avant d’admettre la tragique vérité : « 2023 c’est une année de merde, y’a rien qui claque avec U, c’est une lettre foireuse. » Qui limite sérieusement le choix, qui plus est. Ouais, vraiment, elle n’a pas choisi la bonne année pour son craquage, j’espère que ça lui apprendra (j’y crois pas une seconde). « Mais oui, tu sais qu’il a une petite tribu de compagnie ici s’il veut. » - « Oh, je crois qu’il le veut, oui. » Je l’aime, cet animal, et je sais que d’autres propriétaires de cochons d’inde ne sont pas aussi investis, considérant que plus l’animal est petit, moins il est nécessaire de s’en occuper. Mais j’ai à cœur d’offrir une belle vie à Tracker et je dois reconnaître qu’on y est pas vraiment, en ce moment.

On glisse sur le canapé et le sujet, lui, glisse sur plus sérieux, oubliant l’adoption compulsive d’Emery ou mes envies de goûter au meurtre déguisé derrière une vanne. « Hé, t’as le droit d’avoir une vie. » Je sais ouais, mais c’est pas une excuse quand même. J’écarte les gens avec une facilité déconcertante, qui m’effraie parfois, quand je me rends compte à quel point je peux oublier les gens pour assurer mon propre confort. « Je comprends pour le boulot. Mais tu sais que je vais surtout demander pour ce qui se passait chez toi, hein ? C’était de l’agitation dans ta vie perso, ou tu as dû gérer les nouvelles conneries de Seth ? » - « Je lui parle plus. » Je résume sans m’étendre, tandis qu’elle ajoute : « Je suis contente que ça se passe bien avec le boulot. » - « Ouais, on est plus à deux doigts de la faillite, c’est plutôt un bon point. » Je me marre presque, mais il n’empêche que c’est vrai, et que j’ai sérieusement peur, mois après mois, que les chiffres du cinéma continuent de dégringoler et que l’on se retrouve à mettre la clé sous la porte. J’y ai investi tant de temps et, surtout, une partie de moi-même que je ne récupérerai jamais dans cette hypothèse détestable. « Je suis qu’une nana parmi la flopée que la maison emploie, tu sais. » - « Peut-être, mais t’es ma préférée. » Je précise, d’une voix mielleuse, même si je n’en pense pas moins. J’évite de m’égarer sur ce genre de comptes, car même si les vêtements sont beaux, ce n’est jamais ce sur quoi je me concentre ; ce sont celles qui les portent qui m’obsèdent. « Mais j’admets que c’est une sacrée opportunité. Ça m’a pas encore ouvert d’autres portes mais ça me permet de mettre de l’argent de côté, surtout avec le sexshop à côté. On a même parlé de se prendre des vacances avec mon copain, imagine un peu. » - « Ton copain ?! » Je m’exclame, parce que j’ai vraiment raté un chapitre. « Ah oui, je suis en couple depuis juin. Avec mon… ex-situation. J’ai un peu honte d’admettre que mon activité sur les réseaux sociaux était pas que pour faire vivre ma page. » - « Tu voulais le rendre jaloux ? Il a foutu quoi pour mériter ça ? » Car il y a forcément une raison. Je me penche vers elle pour apercevoir son fond d’écran qu’elle me montre, et je fronce les sourcils en reconnaissant la silhouette sur celui-ci, semblant heureux aux côtés de mon amie. « Cesar ? » Je dis en tentant de cacher mon agacement ; il mérite pas une fille comme Emery. Enfin, de mon point de vue, il ne mérite pas grand-chose d’autre qu’une chaise dans sa gueule, mais eh, je vais la jouer mature et ne pas noircir le tableau. « Mais cool pour vous. Il te traite bien ou je dois aller lui casser la gueule ? » Je suis totalement crédible, ouais, mais l’adrénaline à laquelle s’ajouterait ma haine à l’encontre de son mec pourrait sans doute me faire pousser des ailes et transformer ce rêve en réalité, si seulement elle me donne le feu vert.

@Emery Dawson (emery #1) in our own sweet time  1949770018



(emery #1) in our own sweet time  2pWzgCD
(emery #1) in our own sweet time  Qi7UeVN
(emery #1) in our own sweet time  XH2HHJH
(emery #1) in our own sweet time  G4HJjTE
(emery #1) in our own sweet time  UkyMCNR
(emery #1) in our own sweet time  KPZB94a
(emery #1) in our own sweet time  FhycjZK
(emery #1) in our own sweet time  4Gaihj3
(emery #1) in our own sweet time  R0nUi7Y

(emery #1) in our own sweet time  LZf2XPA (emery #1) in our own sweet time  7HleRnT
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Emery Dawson
Emery Dawson
les faux-semblants
les faux-semblants
(emery #1) in our own sweet time  IAeu3cF Présence réduite
ÂGE : 26 ans (08/01)
SURNOM : em' en règle générale, mery christmas durant les fêtes
STATUT : elle vient de redonner une chance à cesar, ils sont donc en couple. officiellement, cette fois
MÉTIER : vient de dégoter un contrat de mannequinat chez weatherton, continue de bosser au sex-shop l'aphrodite à mi-temps pour assurer ses arrières (et le derrière des clients)
LOGEMENT : bayside, une colocation avec mason la terreur, siham et son fils depuis peu, et hobbs et eugene les cochons d'inde. une belle coloc nombreuse
(emery #1) in our own sweet time  B510b6fff3d6fb3a424f611918f21bc41896b20d
POSTS : 939 POINTS : 100

TW IN RP : troubles alimentaires, drogues, sexualisation
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : obsédée par son apparence, déformation professionnelle ≈ vit une vie de rêve selon son instagram ≈ bricoleuse talentueuse ≈ oiseau matinal ≈ court, boxe, use les bancs de la salle de sport ≈ bénévole auprès de patients atteints d'alzheimer ≈ végétarienne ≈ son passif dans le mannequinat l'a amenée à coucher, poser pour des magazines érotiques et consommer de la drogue ≈ chantonne en permanence ≈ aspire à se marier à un bon parti pour arrêter de se soucier de la vie ≈ possède deux cochons d'inde : hobbs et eugene.
RPs EN COURS : (emery #1) in our own sweet time  513t

(emery #1) in our own sweet time  6cbfdfbd78c7b4e1dc014c542c627ce0960e2625
Cemery #1 + (Vernissage) + #2 + #3 + #4 + #5 + #6 + #7 + #8 + #9 (+ Mason #3) + #10 (+ Diego #2 & Maritza) + #10 + #10 + Usually when things has gone this far, people tend to disappear. No one will surprise me unless you do. I can tell there's something goin' on, hours seems to disappear, everyone is leaving, I'm still with you

Maisie + Diego #2 + Greta #4 + Lewis + Mateo
RPs TERMINÉS : Theory #1 + #2 (UA) + Jina + Aleisha + Hunter + Oliver + Carmine + Greta + Billie + Mason + Greta #2 + Carmine #2 + Angus + Sunny + Carl + Alma + Heath + Mason #2 + Arthur + Diego + Siham&Mason + Greta #3 + Maritza +

Abandonnés: Scarlett + Darcy + Jules + Murphy + Sara + Sheldon + #3 + Kai + Vinnie +
AVATAR : skyler samuels
CRÉDITS : (avatar) tearsflight (gifs) tiph
DC : sergio le père-du
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42800-emery-no-keys-to-the-kingdom-of-control
https://www.30yearsstillyoung.com/t42886-emery-honey-lover-what-would-i-do-without-you

(emery #1) in our own sweet time  Empty
Message(#) Sujet: Re: (emery #1) in our own sweet time (emery #1) in our own sweet time  EmptyVen 12 Avr 2024 - 17:59


sweet time

Seasons, they seem to stir up all my problems. But now I am with you, girl. I got no weight upon my shoulders, no, no. You and I, we're troubled by the winter rains. (emery #1) in our own sweet time  Free-apple-music-3889662-3222755

Maisie n’avait pas idée de tout ce qui pouvait prendre place dans cette maison, et des visages cachés des habitants. Une vraie maison des secrets, et pour cette raison, elle pouffa de rire à la mention de la caméra. « Désolée, non. J’ai trop peur de ce que je risquerais de voir… » Et vice-versa, elle n’avait pas bien envie d’être filmée durant ses interactions avec ses cochons d’inde… ou autre chose. Elle aimait son intimité, qui était décidément bien trop rare ici. Elle ne se souvenait pas de la dernière fois qu’elle avait pu recevoir du monde sans avoir un.e coloc dans le coin. Le thé peu qualitatif apparemment aurait pu être lié à son manque d’habitude de recevoir, sauf que non. La blonde ne comprenait juste pas comment les gens se prenaient tant au sérieux sur des herbes infusées. Qu’on se le dise, elle aimait le thé. Ce n’était juste pas un art national si palpitant. Alors elle ne put retenir un ironique mais affectueux « Bien évidemment… » qui ne changea rien au thé qu’elle utilisa ici. Il n’était pas si terrible que cela et dans le pire des cas, le lait et le sucre étaient là pour donner de la saveur à cette eau vaguement savoureuse. Aussi important que cela semblait être aux yeux de Maisie, cela n’avait pas l’air de mériter la peine de mort. Heureusement, vu la conversation qui suivit. Là, la blonde ne put se retenir de rire. Fuir le pays était effectivement une option pragmatique pour fuir les conséquences d’un crime, si tant est que l’on parte vite. Elle aurait juste imaginé une option avec un peu plus de… proximité ? « C’est une solution coûteuse, surtout si tu veux partir dans un pays qui a pas d’accords d’extradition. » Qu’y avait-il ? L’Amérique du Sud, ce genre de pays ? Ou alors des îles ? L’idée de l’île déserte ne déplaisait pas à Em, là tout de suite. Même si son quotidien n’était plus aussi chaotique qu’il avait pu l’être à une époque, elle ne cracherait pas contre des vacances dignes de ce nom. Elle n’était pas encore décidée sur le fait de commettre un crime avant, même si sa cible était toute trouvée. « Y a un type qui a sabordé le contrat de ma vie. Je commencerais par lui. Ce qui est con, c’est que sa disparition aurait de l’attention médiatique accrue. Pas fou pour la discrétion. » Ce connard serait son pétage de plomb si un jour, elle craquait vraiment. Elle n’avait même pas honte de l’admettre, ce qui contrastait avec son air angélique. « Et toi ? » Tant qu’à être dans les confessions, autant donner les informations qui avaient de l’importance. Qui sur cette planète mériterait le courroux de la Moriarty ?
Et c’était ce que Emery trouvait si amusant dans leur amitié, cette capacité à parler de crime puis de tout aussi vite se détourner pour s’extasier sur des petits cochons d’inde. Dont celui sans nom, ce qui démontrait l’absence totale de réflexion de la blonde quant à son adoption. « Il a l’air Ultra malheureux. » répondit-elle avec humour. Ultra avait définitivement quelques avantages pour les surnoms et à y réfléchir, l’idée était en train de la gagner. « J’ai vu une annonce sur craiglist. Il vaut mieux qu’il finisse ici qu’entre les mains d’une famille avec des enfants, par exemple. » Une manière détournée de dire qu’elle l’avait trouvé mignon et l’avait voulu. Cesar n’avait même pas essayé de la dissuader, résigné à ce qu’elle n’écoute rien quand cela touchait à ces bestioles. Elle gloussa tout de même en imaginant être une maîtresse indigne au point de nommer le rongeur Utérus. « T’as vu le quartier en plus ? Les bonnes femmes vont croire que je viens séduire leur mari. » Cela risquait de causer quelques petits problèmes, mais ce serait absolument hilarant. Les autres propositions n’avaient pas la même force comique ou utile, malgré la pique subtile de l’anglaise. « J’entends une légère moquerie, Maisie. » Elle ne le prenait pas personnellement. Tout comme elle ne jurerait pas que U(insert name) serait le dernier de la tribu. Elle était trop sensible au charme de ces boules de poils, il fallait croire. Mais elle notait d’attendre l’année suivante pour en acquérir un autre, rien que pour le souci du nom. « On n’est pas au summum de l’inspiration, hein ? » Ultra était encore la meilleure option. Hobbs, Eugene et Ultra. Elle se promit intérieurement de tenter une période d’essai pour déterminer de si elle aimait ce nom ou pas. D’ici là, la maison était assez grande pour accueillir un visiteur. Em était tout sauf moralisatrice à ce sujet. Elle était juste contente de pouvoir rendre service si son amie en avait besoin. Tracker ne serait pas à plaindre. « Je comprends. En plus, il aurait droit à des légumes organiques. » qui était-elle devenue, au juste ?
C’était qu’en comparaison, la vie de la blondinette semblait beaucoup plus calme. Il n’y avait pas de scoop majeur ou de grosse information à rattraper. Maisie ne pouvait pas en dire de même. Le fait qu’elle ait coupé contact avec son frère surprit l’australienne, qui haussa les sourcils. « C’est radical. » commenta-t-elle sans oser poser la question. Est-ce que c’était la connerie de trop, l’accumulation, une soudaine réalisation qu’il n’y avait rien à sauver chez cet homme, qu’il fasse partie de sa famille ou non ? Le cinéma proche de la faillite était aussi une nouvelle. « Je pensais pas que c’était si critique. Je t’aurais fait une ristourne sur les culottes si j’avais su que c’était la galère. » Elle préférait prendre l’approche humoristique, mais elle était sincèrement heureuse que son amie n’ait plus à affronter ce stress permanent. Em était bien placée pour savoir que la sécurité financière, c’était vachement réconfortant. Elle rigola doucement à la preuve d’affection de la brune, qu’elle lui retourna avec un « T’es ma préférée aussi. » presque attendri. Pour Maisie, Em accepterait de venir voir des films d’auteur chiants à mourir pendant une semaine consécutive. C’était pas rien. Et puisque la vie professionnelle n’était qu’un pan de ce qui animait la Dawson en ce moment, il fallut que le sujet de Cesar arrive sur le tapis. Em ne tenait pas forcément à retracer tout l’historique, car il ne racontait pas exactement la meilleure version du Gutiérrez. Aussi, elle eut une légère grimace. « C’est une longue histoire. Disons juste que… faut éviter les mauvaises fréquentations qui poussent à la consommation de drogue, parce que ça fait faire des conneries. » Comme embrasser une inconnue et se retrouver sur instagram. Entendre le nom de son petit-ami passer les lèvres de Maisie lui fit tourner la tête avec un regard à la fois surpris et inquisiteur. « Tu le connais ?? » Ils avaient approximativement le même âge. Ce ne serait pas surprenant. Ils étaient peut-être à l’école ensemble, ou quelque chose comme ça ? La soudaine tendance défensive de la brune la fit rire. « Il est irréprochable, tu n’auras pas à user de tes poings. » Quoiqu’elle aimerait la voir essayer. Ce pourrait être drôle. Cesar ne frapperait jamais une femme, mais d’ici à ce que Maisie fasse des dommages… ? Puis, elle réalisa l’air pincé de son amie. Son attitude avait changé du tout au tout, et la contrariété était presque palpable. Alors Em se renfonça un peu dans le canapé, regard curieux accroché à celui de son amie. « Je veux les ragots. Tous. Ne te retiens pas. »

@Maisie Moriarty


 
© GASMASK



never gonna learn
How many times do I have to learn my lesson, before I learn my lesson ? No, somebody help me, please tell me that I'm dreaming. I keep repeating my actions expecting different reactions but the same thing keeps on happening • sheepirl.
Revenir en haut Aller en bas
Maisie Moriarty
Maisie Moriarty
la trahison des images
la trahison des images
(emery #1) in our own sweet time  IAeu3cF Présent
ÂGE : vingt-trois ans (10.02.2001).
STATUT : elle aime angus ; elle l'a donc largué, en toute logique (non).
MÉTIER : employée polyvalente dans un cinéma de quartier, arrondi les fins de mois avec son compte onlyfans (@onlyfeet) où elle vend ses sous-vêtements sales et envoie des photos de ses pieds.
LOGEMENT : #29 hardgrave road (west end), avec mateo, maxine et elena. elle croise les doigts pour que ça dure plus d'un an, cette fois.
gif @lonelywolfgifs
POSTS : 1265 POINTS : 220

TW IN RP : troubles alimentaires, mention de nourriture, perception erronnée du corps, parentification, langage cru (j'adapte mes rps au besoin, contactez-moi ♡).
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : mère récemment décédée, père expatrié, un frère emprisonné, l’autre en foyer ; elle manque sérieusement de repères familiaux ≈ mouton noir de la famille, tombée dans les troubles du comportement alimentaire, elle a vraiment cru qu’elle s’en était sortie pour de bon jusqu’à ce qu’elle replonge en janvier 2024 ≈ vierge et paniquée par tout ce qui touche à l’intimité, ce n’était pas un problème jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse d’angus ≈ impulsive, immature, elle vit sa crise d’adolescence avec un peu de retard ≈ arrogante, peste, bourrée d’insécurités, douce : un vrai paradoxe.
CODE COULEUR : maisie nargue le monde en tomato et en peru.
RPs EN COURS : (emery #1) in our own sweet time  Df13c6b74f05e70279b25fbc75499f0ab130e5ed
llewyn ⊹ there’s no other love like the love for a brother. there’s no other love like the love from a brother.

(emery #1) in our own sweet time  Sj5LU
angus ⊹ in any universe you are my dark star. i want you to want me, why don't we rely on chemistry? why don't we collide the spaces that divide us? i want you to want me.

(emery #1) in our own sweet time  5tnu
seth ⊹ there is a little boy inside the man who is my brother. oh, how i hated that little boy. and how i loved him too.

(emery #1) in our own sweet time  Af0091f407782e735bbfca7dec9a324d1ada4693
floriarty #6 ⊹ friendship must be built on a solid foundation of alcohol, sarcasm, inappropriateness and shenanigans.

(emery #1) in our own sweet time  Aa854d4bfdb24e4a8277464cb5cffd308f342e44
aiden #2 ⊹ there comes a time when you have to stop crossing oceans for people who wouldn’t even jump puddles for you.

(emery #1) in our own sweet time  SCYRt
morigan #4 ⊹ every single day, yeah, i dig a grave, then i sit inside it, wondering if i'll behave. it's a game i play, and i hate to say, you're the worst thing and the best thing that's happened to me. i don't know what to do, you don't know what to say, the scars on my mind are on replay.

(12/06 - je ne parlerai qu'en présence de mon avocat)sara #1cameron #1emery #1logan #1twelve #1anwar #1vivian #2maxine #1dan #1

RPs EN ATTENTE : raphael #4
RPs TERMINÉS : (2016) jake #1 (2019) megan #1 (2020) megan #2 (2021) angus #2 (fb) swann #1angus #1 › › raphael #1seth #1milarory #1swann #2angus #3carl #1nino #1theo #1 (2022) raphael #2amayamuiredachaiden #1seth #3angus #5arthurangus #4 & seth #2angus #6angus #7carl #2laila #1angus #8viviancarl #3seth #4swann #3damonjo #1 (2023) cesar #1carl #4angus #9angus #10mollyjo #2olivia #1carl #5megan #3raphael #3

(ab.) nicky (2019)quincy (2019)redkyletobiasaidensofia › › muiredach #2rudyhalston (fb)murphyoxtormclément (db)seth #5bonnie #1angus #11angus #12seth #6jo #3

(dimension gothique) › evegretacesar #2
AVATAR : daisy edgar-jones.
CRÉDITS : (ava) @harley ♡ (sign) astra (gifs) @noahjupelove, @hawkinsindiana, @alicemxkesthings @stannyramirez, @nairobigifs, @kiernwalker, @harley (ub) @loonywaltz.
DC : finnley coverdale & kieran halstead.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39401-
https://www.30yearsstillyoung.com/t39485-
https://www.30yearsstillyoung.com/t39628-
https://www.pinterest.fr/nothingbutourminds/maisie/

(emery #1) in our own sweet time  Empty
Message(#) Sujet: Re: (emery #1) in our own sweet time (emery #1) in our own sweet time  EmptyJeu 16 Mai 2024 - 23:02


« Désolée, non. J’ai trop peur de ce que je risquerais de voir… » - « Raison de plus, imagine la somme qu’on pourrait extorquer à Mason. » Il a de la thune, il aura les moyens d’encaisser notre chantage – ou plutôt, qu’on encaisse notre silence. « Et puis, ça fera un excellent divertissement lors de nos soirées. » J’ajoute, très convaincue de mon idée qui se fiche bien des notions de droit à l’image ou de consentement, pas alors que ce sera la source d’un divertissement de qualité et peu coûteux. Mais j’entends les arguments d’Emery et aussi je n’insiste pas – et parce que j’ai encore un peu de rationalité, hm. Ou du moins, sur certains sujets, alors que concernant le thé, c’est un domaine sur lequel je suis particulièrement rigide, au grand désespoir d’Emery. « Bien évidemment… » Je fronce les sourcils, mon regard devenant menaçant, une tentative silencieuse de la convaincre d’améliorer la qualité des boissons qui traînent dans son placard – parce qu’il faut faire quelque chose, c’est urgent. Nettement plus que de trouver des options pour fuir les conséquences d’un crime, si vous voulez mon avis. « C’est une solution coûteuse, surtout si tu veux partir dans un pays qui a pas d’accords d’extradition. » - « Suffit que je me montre un peu plus… créative, disons, concernant mon business annexe et l’argent ne sera pas un problème. » J’annonce, convaincue, comme si j’avais sérieusement songé à ce genre de détails et que les contre-arguments sont déjà préparés. Peut-être que c’est le cas, toujours est-il que je me contente d’une vitrine soft concernant mon activité à mon compte, et qu’il ne serait pas difficile de rendre le business plus attrayant – mais cela impliquerait de perdre un peu de ma dignité. La fin justifie les moyens, n’est-ce pas ? « Y a un type qui a sabordé le contrat de ma vie. Je commencerais par lui. Ce qui est con, c’est que sa disparition aurait de l’attention médiatique accrue. Pas fou pour la discrétion. » - « Oh, wait. » Je dis, oubliant mes désirs de crime pour le plaisir des ragots. « Qui ça ? Je veux tout savoir, spill the tea. » Je lui assure mon silence en joignant mon pouce et mon index que je fais glisser le long de mes lèvres, scellant celles-ci à condition qu’elle m’apporte ma dose de gossips. « Et toi ? » - « Oh la question se pose même pas. Mon frère est tout désigné depuis hm… ma naissance ? » Je dis, totalement convaincue par le fait que je pourrais mettre un terme à la vie de mon propre frère – et à vrai dire, j’en ai suffisamment rêvé pour que mon assurance sur la question m’effraye. Mais nous sommes dans l’hypothétique, et il n’y a aucune raison de sérieusement l’envisager, n’est-ce pas ?

Ce sur quoi il faut nous concerter, en revanche, c’est sur le prénom de la nouvelle addition de la famille Dawson, né une année où l’originalité est mise à mal puisque la lettre U n’est définitivement pas synonyme de prénom intéressant. « Il a l’air Ultra malheureux. » Les surnoms, par contre, c’est une autre histoire. On tient un truc. [color:c983=006666]« J’ai vu une annonce sur craiglist. Il vaut mieux qu’il finisse ici qu’entre les mains d’une famille avec des enfants, par exemple. » - « Oui, oui, tout à fait, quel grand cœur tu as. » À traduire : tu ne dupes personne, Dawson. « T’as vu le quartier en plus ? Les bonnes femmes vont croire que je viens séduire leur mari. » Je ne peux pas m’empêcher de rire à cette image, ajoutant : « Un point pour Utérus. » Vraiment, la cocasserie de la situation est séduisante. « J’entends une légère moquerie, Maisie. » - « J’oserais pas. » Je dis en secouant doucement la tête, sérieusement innocente face à cette accusation facile. « On n’est pas au summum de l’inspiration, hein ? » - « Hé, c’est pas notre faute, U c’est pourri comme lettre, je te l’ai dit. » Autant se dédouaner comme on peut, alors qu’on fait de notre mieux (vraiment). « Sinon t’as toujours un cochon d’inde. Ça commence par U. » Variante de l’animal qui s’appelle comme son espèce, simple, mais efficace. « Je comprends. En plus, il aurait droit à des légumes organiques. » - « Oh wow, t’as plus intérêt à te foutre de ma rigidité concernant le thé, miss Bobo. » Non, mais comment ose-t-elle, en fait ? Se moquer de mon besoin d’avoir du thé de qualité, alors qu’elle ne jure désormais que par les légumes organiques ?

Et si la légèreté était de mise et que je n’aurais pas été contre l’idée qu’elle perdure, je n’ignore pas que nous avons aussi du temps et des informations à rattraper, à commencer par le fait que j’ai rayé mon propre frère de ma vie. « C’est radical. » - « Il a commis un vol et s’est fait arrêter en espérant que je paie la caution, c’est radical aussi. » Du moins, ça aide à déterminer que je n’ai définitivement plus l’énergie de passer derrière lui pour sauver ses fesses. « Je pensais pas que c’était si critique. Je t’aurais fait une ristourne sur les culottes si j’avais su que c’était la galère. » Je laisse échapper un sourire à cette idée, appréciant qu’elle dédramatise une situation qui était bien assez lourde comme ça. « Tu peux toujours te rattraper, avant que tu quittes la boutique parce que t’as trop à faire avec ton nouveau contrat. » Je dis, l’air de rien, ne crachant pas sur des réductions – ça coûte, comme business. Autant en profiter tant qu’elle bosse encore comme vendeuse. « T’es ma préférée aussi. » - « Arrête, je vais chialer. » Réponse totalement raisonnable face à une déclaration d’amitié. Déclaration que je dois manipuler avec parcimonie, hein, pour ne pas rendre jaloux son mec, vu que j’ai franchement loupé un épisode là-dessus, et que je compte sur Emery pour tout me détailler. « C’est une longue histoire. Disons juste que… faut éviter les mauvaises fréquentations qui poussent à la consommation de drogue, parce que ça fait faire des conneries. » - « Et du coup, est-ce qu’il est fréquentable, lui ? » Je demande, ne pouvant pas m’empêcher de me poser la question à l’entente des mots de mon amie, m’inquiétant aussitôt pour elle. On passe tous des moments difficiles où on prend les mauvaises décisions, mais je n’aimerais pas que cela péjore Emery d’une quelconque manière, alors qu’elle peut être influençable et qu’elle baigne déjà dans un univers où la consommation n’est pas franchement un tabou. Chacun fait ce qu’il veut, oui, à condition de connaître ses limites ; et je crois que c’est ce point-là qui fait défaut chez beaucoup de gens, alors je préfère anticiper qu’être prise au dépourvu. Et, finalement, j’obtiens la réponse à ma question quand je découvre l’identité dudit copain et qu’il est loin de m’être inconnu. « Tu le connais ?? » - « J’étais au lycée avec lui. » Et je l’ai daté, aussi, un peu. Est-ce que je dois le dire et prendre le risque de jeter un froid alors qu’on passe un bon moment et, qu’égoïstement, j’ai justement besoin de ça ? « Il est irréprochable, tu n’auras pas à user de tes poings. » Je grimace légèrement, ne pouvant retenir mon scepticisme face à l’assurance d’Emery. Il est loin d’être irréprochable, à vrai dire, et elle ne sait pas à quel point. « Je veux les ragots. Tous. Ne te retiens pas. » Je relève les yeux vers elle, hésitante durant un instant, alors que je me concentre sur mon thé sans saveur pour gagner du temps. Emery a l’air heureuse, et je n’ai pas le droit de gâcher son bonheur simplement à cause de ma rancœur, aussi justifiée puisse-t-elle être. « Juste, il m’a pas fait la meilleure impression. Le genre roi du lycée qui aimait se sentir important. » Je dis, en haussant les épaules comme si ce n’était pas grand-chose, comme si je ne lui en voulais pas pour la manière dont il a piétiné mon estime de moi-même quand j’ai refusé de coucher avec lui. « Et il m’a piqué un devoir sur lequel j’avais bossé pendant des semaines, et bien sûr tout le monde l’a cru lui quand il a dit que c’était moi qui avais triché sur lui. » J’ajoute, pour donner un peu plus de poids à mon ressentiment qui se lit sur mon visage – sans quoi elle n’aurait pas posé la question. « J’ai la rancœur tenace, même si les gens changent, j’imagine qu’il n’a plus grand-chose à voir avec l’adolescent qu’il était. » Je suppose, question ouverte l’invitant à détailler ce qu’elle peut bien lui trouver aujourd’hui. Surtout, j’espère effectivement qu’il a changé.

@Emery Dawson (emery #1) in our own sweet time  1949770018



(emery #1) in our own sweet time  2pWzgCD
(emery #1) in our own sweet time  Qi7UeVN
(emery #1) in our own sweet time  XH2HHJH
(emery #1) in our own sweet time  G4HJjTE
(emery #1) in our own sweet time  UkyMCNR
(emery #1) in our own sweet time  KPZB94a
(emery #1) in our own sweet time  FhycjZK
(emery #1) in our own sweet time  4Gaihj3
(emery #1) in our own sweet time  R0nUi7Y

(emery #1) in our own sweet time  LZf2XPA (emery #1) in our own sweet time  7HleRnT
:l::
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(emery #1) in our own sweet time  Empty
Message(#) Sujet: Re: (emery #1) in our own sweet time (emery #1) in our own sweet time  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(emery #1) in our own sweet time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: logements
-