AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Disney Lorcana Chapitre 3 : où acheter le Coffret Cadeau Les Terres ...
Voir le deal

 nice masquerade (Diego #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sergio Gutiérrez
Sergio Gutiérrez
le père-du
le père-du
nice masquerade (Diego #2) IAeu3cF Présence réduite
ÂGE : 52 ans (18.04.71)
SURNOM : Serg, quoique peu de personnes s'y risquent. Papa, à de très rares occasions.
STATUT : Divorcé depuis 2002 sans jamais avoir réussi à tourner la page
MÉTIER : Agent artistique en perpétuelle quête de diamants bruts à GCA (Gutiérrez Creative Agency)
LOGEMENT : #230 Edward Street, Spring Hill avec sa fille Paola à mi-temps, et son doberman. Depuis l'incendie, il vit (temporairement ?) au #32 Parkland Boulevard avec son ex-femme, Maritza, et les derniers gosses, Cesar et Alejandro
nice masquerade (Diego #2) Tumblr_inline_pcv6h9qJnc1qabofq_540
POSTS : 1716 POINTS : 220

TW IN RP : manipulation, violence psychologique, homophobie, abandon parental, sexe, alcool, maladie infantile
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Beau parleur et manipulateur de première, ses intérêts passent avant tout ≈ Père de sept enfants qu'il a abandonné pendant vingt ans, et d'un bébé surprise venu se rajouter au lot en août 2022. Une vasectomie en avril 2022 s'est assurée que ce serait le dernier ≈ A fait fortune dans les contrats artistiques et les placements financiers ≈ Passionné de sports extrêmes -même les plus illégaux-, de jeux d'argents et de soirées prestigieuses ≈ Vit avec sa chienne doberman, Etna ≈ La peur de vieillir le guette ; il met un point d'honneur à s'entretenir du mieux qu'il peut.
CODE COULEUR : #990000
RPs EN COURS : nice masquerade (Diego #2) 4z57
Gutiérrez.

nice masquerade (Diego #2) Giphy.gif?cid=ecf05e47z5sj0dqxkydm32xrebkst7c5sx238rxy7gv5boo4&ep=v1_gifs_search&rid=giphy
Gutiérrez Creative Agency (GCA)
(PL disponibles)

Greta #3 + Maritza #6 (fb) + June + Logan #2 + Diego #2 + Maritza #9 +
RPs TERMINÉS : (terminés) Erin + Maddy + Lexie + Maddy #2 + Diego + Raymond + Maddy #3 & Cesar + Lena + Gugu family + Maddy #4 + Channing + Winston + Lara + May + Cesar #2 + Maddy #5 + Rudy #2 + Jorbir + Rudy #3 + Jess + Cesar #3 + Maddy #7 + Maze + Griffiths + Lara #2 + Gugu family #2 + Auden + Maddy #9 + Alma + Maze #2 + Sara + Maddy #10 + Lena #3 + Lara #3 + Greta (fb) + Gugus #3 + Marley + Greta #2 + Gugus #4 + Maritza + Cesar #5 & Maritza #2 + Lara #4 + Blake + Maritza #3 + Sara #2 + Logan + Maritza #4 + Cesar #6 + Maritza #5 + Diego + Lara #3 + Marley + Maritza #8 + Gugus #5 +
Dimension Slasher : Lena + Jake + Dani

(abandonnés) Erika + Rudy + Maritza + Eleonor + Diego #2 + Hayden + Rudy #4 + Tiago + Anouch + Diego + Lena #2 + Scott + Sam + Ava&Win + Maze #3 + Siham + Alma & Sara + Cillian +
(UA) Deb & Gab + Cesar #4 +

nice masquerade (Diego #2) Serg
AVATAR : Mark Consuelos
CRÉDITS : harley (avatar) + vulcan (gif profil & signa) + harley (sergio et ses activités nocturnes)
DC : emery le céleri
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38936-sergio-an-ugly-mess-you-created
https://www.30yearsstillyoung.com/t39023-sergio-it-takes-two-to-swing

nice masquerade (Diego #2) Empty
Message(#) Sujet: nice masquerade (Diego #2) nice masquerade (Diego #2) EmptyVen 12 Jan 2024 - 23:36


nice masquerade

I don't wanna rock the boat. Feel like I'm about to drown. I'm walking on an empty road. I'm the only one around. Every day I'm wide awake, counting my mistakes duplicating. Honestly, I'm afraid to lose nice masquerade (Diego #2) Free-apple-music-3889662-3222755

Assis sur son canapé, Sergio contemplait son salon comme une zone de guerre. L’avant-veille, la tempête s’était abattue sur Brisbane, renversant tout sur son passage. Le temps était redevenu calme et ensoleillé mais de nombreux dégâts étaient à déplorer. Pour le mexicain, c’était aussi bien le cas dans sa maison que dans sa vie privée. Le vent avait projeté des obstacles qui avaient fait voler en éclats la baie vitrée et les fenêtres de la cuisine. Puis, l’arbre gommier du jardin avait été déraciné, s’écroulant sur le garage et sur une partie de la cuisine. Les mêmes zones qui avaient déjà été touchées par l’incendie et qui venaient d’être rénovées, ironiquement. Le dépit était un faible mot pour décrire le constat des dégâts. Cela aurait pu être pire. La toiture avait tenu le coup à part quelques tuiles qui ne perturbaient pas l’isolation, les fondations et les murs également. Sergio avait encore préféré cette nuit d’enfer seul que de rester dans la maison familiale, là où l’enfer s’était déclenché sur lui. Il n’avait rien vu venir et même aujourd’hui, il peinait à comprendre ce qui s’était passé. Il règlerait le problème en temps et en heure mais il avait besoin d’accuser le coup avant. Quitter la maison malgré l’arrivée imminente de la tempête avait été dangereux, il en avait conscience, et sitôt le calme retrouvé, il avait fait le chemin retour. Pour vérifier que tout le monde allait bien d’une part, et ensuite pour récupérer ses affaires, sa chienne et sa voiture. Il avait été aussi rapide que possible pour ne pas avoir à adresser la parole à qui que ce soit. Il avait juste pris sur lui pour rassurer Alejandro et lui promettre qu’il ne disparaissait pas et qu’il serait dans sa maison dans le quartier, que le gamin n’aurait qu’à demander pour le voir. Puis, cela avait été le retour dans sa maison vide, le début du ménage et l’estimation des dégâts.
Dans tout ce chaos, recevoir un message de Diego qui lui demandait de se réfugier chez lui était sans doute la chose la plus inattendue qui soit. Cela avait généré un mélange de réticence, de soulagement et d’interrogations chez le patriarche. Visiblement, il y avait au moins un enfant pour ne pas le haïr totalement. Ou du moins, pas sans avoir son explication avant, connaissant son fils. Ceci, ou alors le futur médecin était juste désespéré sur la situation du logement et préférait éviter de se retrouver avec sa mère et un bout de sa fratrie, ce qui serait compréhensible aussi. Sergio n’en savait trop rien, juste certain de sa propre appréhension sur la discussion qu’ils risquaient d’avoir. Honteusement, il devait admettre avoir aussi des questions sur ce qui s’était passé à la maison après son départ, ce qui s’était dit, et à quel point les histoires de Novak avaient fait voler en éclats le semblant de stabilité qui s’était installé entre l’agent et le reste des Gutiérrez. Pour peu que Diego soit au courant du moins. Si le jeune homme s’attendait au chaos à l’hôpital, ce n’était rien en comparaison avec ce qui avait pris place à la maison.
Finalement, les aboiements d’Etna l’alertèrent sur les intrus. Sergio fut passablement surpris de voir Tulum débarquer dans le jardin mais ne s’en formalisa pas. Le doberman connaissait ces visiteurs, cela ne poserait pas problème. L’avantage de l’état des fenêtres était qu’il n’eut pas à aller ouvrir la porte mais seulement à traverser ce qui était autrefois une baie vitrée. « Bonjour Diego. Entre, je t’en prie. » Il lui fit signe de pénétrer dans le salon et posa les yeux sur les chiens. « Je devrais avoir quelqu’un pour la baie vitrée demain ou après-demain donc j’imagine qu’un deuxième chien de garde est le bienvenu. » Il ne bougerait pas de la maison d’ici là. Heureusement, avec le beau temps qui était revenu, cela donnait davantage un air de journée d’été que de surlendemain de tempête. « Tu peux t’installer dans la chambre au fond du couloir à gauche. » Il fit signe en direction des escaliers et laissa son fils prendre ses quartiers. La chambre d’amis était toujours prête, bien que ne servant que rarement. Au même titre que cette maison qu’il n’avait plus habitée depuis des mois. Si ce n’était pas pour la femme de ménage deux fois par mois, les lieux seraient poussiéreux à souhait. Cela lui laissa un instant de répit pour décider de comment approcher la discussion. Il ne savait même pas où commencer, au point que quand Diego redescendit dans le salon, les secondes de silence parurent incroyablement tendues. Jusqu’à ce que le patriarche décide de profiter du calme tant qu’il pouvait en avoir, tout compte fait. « Comment s’est passé le travail ? Il n’y a pas eu trop de dégâts à recenser ? »

@Diego Gutiérrez


 
© GASMASK



not a saint
Lord knows I've got habits to break. I'm really good at being good at goodbyes. I'm gonna give you fair warning that I'm not a saint, but I could be if I tried • sheepirl.

nice masquerade (Diego #2) ZPuukcL
nice masquerade (Diego #2) RhAmSZr
nice masquerade (Diego #2) IfjSGV7
nice masquerade (Diego #2) NJB97Z9
nice masquerade (Diego #2) 0f0M9Ir
nice masquerade (Diego #2) VNCfyuC
Revenir en haut Aller en bas
Diego Gutiérrez
Diego Gutiérrez
le schtroumpf coquet
le schtroumpf coquet
Présent
ÂGE : 29 - 05/05/1994
SURNOM : Didi, évidemment
STATUT : célibataire
MÉTIER : résident en hémato-oncologie pédiatrique au St Vincent's hospital
LOGEMENT : #17 fortitude valley en attendant de pouvoir s'offrir Spring Hill, il jalouse Alma
nice masquerade (Diego #2) 81a80f39a30df33524d3844055a22d47d458116c
POSTS : 755 POINTS : 5060

TW IN RP : homophobie / deuil / mort d'un enfant
TW IRL : /
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ne s'est jamais vraiment remis d'avoir choisi d'annoncer la mort de Maria à Sara en premier > il noie son deuil et sa bisexualité dans le travail (ça ne fonctionne pas) > il jure en espagnol et clame haut et fort ses origines mexicaines > a adopté le chiot errant blessé que lui a ramené Cesar. Il s'appelle Tulum et il met un peu de piment et beaucoup de bazar dans sa vie
CODE COULEUR : Diego minaude en medium purple
RPs EN COURS : [16/10]
CaitrionaSara #3Ruben #3Kai #1Siham #1Dimery #3Dina (HG)Dimery #4Gugus #2CeCe #2Mamaritza #2Sergio #2Nina #2

(temps du rêve) Allen #1

nice masquerade (Diego #2) MAEGO
Maego #2 #3 • then you said I need nothing from nobody I can see it on your face you're hurting grab a hold of me


event (survival academy)Sara #2Maritza #2

RPs EN ATTENTE : Cesar #2
RPs TERMINÉS : (2023) Maritza #1Ruben #1Cesar #1Cecilia #1Dimery #1Sergio #1Gugus #1 (E, M & C)Nina #1Ruben #2
(2024) Maego #1Louis #1

(bear grylls) • Siham #1

abandonnés:

AVATAR : Diego Boneta
CRÉDITS : gifs ; gifsbymar;annscollections (profil+signature); zazou (crackship) avatar ; cheekeyfire ub ; loonywaltz
DC : Greta & Ava
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/05/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t49317-nobody-puts-baby-in-the-corner-o-diego
https://www.30yearsstillyoung.com/t49351-nobody-puts-baby-in-the-corner-o-diego#2552885

nice masquerade (Diego #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: nice masquerade (Diego #2) nice masquerade (Diego #2) EmptyJeu 18 Jan 2024 - 11:21


Peut-être que Diego n’avait pas mesuré l’ampleur de la tempête qui s’était jouée dans la maison familiale, alors même que celle-ci était bien plus importante encore que celle s’étant abattue sur Brisbane. Il avait passé son temps à l’hôpital, ayant choisi d’y rester confiné plutôt que de rentrer chez lui et de vivre le cyclone seul - l’effet dramatique n’en aurait été que décuplé. Tulum était avec Cesar, qui, considérant les événements climatiques, n’avait pas jugé utile de faire la morale à son aîné quant à ses obligations concernant son chien. Bien sûr qu’il s’inquiétait, mais il s’inquiétait peut-être encore un peu plus pour ses patients et ce constat lui avait amené un brin d’espoir. Mais s’il n’avait pas eu l’assurance que son chien était en sécurité, il n’aurait probablement pas pu se concentrer entièrement sur le bien-être des patients et les directives de son responsable qu’il appliquait à l’aide des infirmières. Finalement, le cyclone avait eu ce point positif de lui redonner ce sentiment oublié d’utilité, les enfants terrorisés ayant retrouvé un peu de calme en se sentant aussi bien entourés. Ils ne pouvaient pas les laisser, pourtant, il avait dû le faire durant quelques instants pour répondre à un appel de Sara, qu’il aurait laissé sans réponse, s’il avait su. Tout était flou, les images et le discours, mais il avait cru comprendre que ses parents avaient décidé de remettre le couvert mais que cet épisode ne resterait qu’anecdotique car la liste des Gutiérrez s’était étonnamment encore allongée. Il n’était sûr de rien, parce que le réseau faisait défaut et parce que ces deux points semblaient bien trop improbables pour que le mexicain soit entièrement convaincu de ce qu’il avait entendu. Il aurait probablement pu prendre le temps d’y réfléchir un peu plus, de rappeler Sara pour qu’elle lui explique ou même de se rendre sur place une fois la tempête calmée si seulement les choses ne l’avaient pas dépassé lorsqu’il était rentré chez lui. Diego avait joué avec les interrupteurs mais le constat était bel et bien là, son appartement et toute la résidence - potentiellement la rue entière également - étaient privés d'électricité.

Il n’aurait même pas envisagé l’idée de prendre cette décision quelques jours auparavant mais la dernière discussion qu’il avait eu avec Sergio avait semblé sincère au point de lui donner envie qu’elle ait une suite. Ce constat et l’idée que la maison familiale soit devenue une nouvelle fois le théâtre d’un drame familial l’avait convaincu de se tourner vers son père plutôt que sa mère et il savait déjà à quel point cela ajouterait à la colère de sa mère si elle l’apprenait. Elle n’avait pas besoin de savoir, tout comme elle n’avait pas besoin de creuser autant sur cette discussion qu’il avait eu avec Kai. Diego avait besoin de calme, rien de plus, et il espérait que sa décision de trouver refuge chez Sergio jusqu’à ce que l’électricité revienne soit acceptée, à défaut d’être comprise. « Bonjour Diego. Entre, je t’en prie. » avait-il lancé sans prendre la peine d’ouvrir une porte déjà ouverte, les dégâts chez Sergio étaient visibles à l’œil nu et étaient conséquents, un énième rappel pour Diego d’à quel point son idée était mauvaise. Il avait lancé un regard aux deux chiens et en réponse, Diego avait grimacé. « Je devrais avoir quelqu’un pour la baie vitrée demain ou après-demain donc j’imagine qu’un deuxième chien de garde est le bienvenu. » Peut-être aurait-il dû préciser que son chien serait également présent. « J’ai pas pensé à te prévenir, désolé. Et j’imagine que c’est un peu extrême comme système d’aération. » L’humour n’était pas la première qualité du père ni du fils, mais c’était la seule réponse qui lui était venue alors qu’il prenait conscience de où il se trouvait et avec qui. Il se sentait comme un étranger, et ce lien père-fils, s’il n’avait pas été aussi abimé, aurait dû empêcher cela. « Tu peux t’installer dans la chambre au fond du couloir à gauche. » Sans un mot, Diego avait pris la direction qu’il lui avait indiqué et après s’être installé, il s’était assis sur le lit parfaitement fait de la chambre d’ami pour reprendre son souffle. Pour réfléchir, et comprendre s’il n’était pas mieux de plier les bagages qu’il venait à peine de ranger pour prendre la direction de chez sa mère - ce qui aurait dû être la logique suivie initialement. Diego s’était relevé avant de retrouver Sergio et il espérait qu’il trouverait le moyen de détendre une atmosphère déjà tendue. « Comment s’est passé le travail ? Il n’y a pas eu trop de dégâts à recenser ? » Ce n’était qu’au moment où son père avait posé la question que Diego avait réalisé à quel point il s’était bien plus intéressé aux patients qu’à ce qu’il se passait en dehors. « Mes patients vont bien, pour le reste … » Son regard avait croisé le sien alors qu’il avait laissé sa phrase en suspens avant de rire légèrement. « Je n’ai pas fait trop attention mais l’hôpital tenait encore debout quand je suis parti et je pense honnêtement qu’il se porte bien mieux que ta maison. » Les bras croisés, Diego avait reporté son attention sur Tulum et Etna, cette dernière toisant le jeune chien pour s’assurer qu’il resterait à sa place et ils cherchaient le meilleur moyen de cohabiter, ne se connaissant pas encore très bien. Le parallèle entre les chiens et leurs maîtres était facilement établi. « Je te remercie de m’accueillir… Nous accueillir. » avait-il corrigé en désignant Tulum. « Je n’imaginais pas que les dégâts étaient aussi graves, si je peux faire quoique ce soit … » Il était évident que Sergio paierait pour les réparations sans aucun soucis comme il l’avait mentionné juste avant, pourtant, cette approche là semblait bien plus adaptée que n’importe quelle phrase le rappelant à ce moment chez Maritza. Ils y viendraient, c’était certain, mais il prendrait au moins le temps de discuter calmement avant pour ne pas donner l’impression à Sergio d’être venu simplement pour lui demander des comptes. Ceux qu’il lui avait fournis sur son abandon étaient, pour l’instant, suffisants à ses yeux.



always had high, high hopes
Had to have high, high hopes for a living, Shooting for the stars when I couldn't make a killing, Didn't have a dime but I always had a vision, Always had high, high hopes Had to have high, high hopes for a living, didn't know how but I always had a feeling I was gonna be that one in a million-byendlesslove


nice masquerade (Diego #2) RhAmSZr
Revenir en haut Aller en bas
Sergio Gutiérrez
Sergio Gutiérrez
le père-du
le père-du
nice masquerade (Diego #2) IAeu3cF Présence réduite
ÂGE : 52 ans (18.04.71)
SURNOM : Serg, quoique peu de personnes s'y risquent. Papa, à de très rares occasions.
STATUT : Divorcé depuis 2002 sans jamais avoir réussi à tourner la page
MÉTIER : Agent artistique en perpétuelle quête de diamants bruts à GCA (Gutiérrez Creative Agency)
LOGEMENT : #230 Edward Street, Spring Hill avec sa fille Paola à mi-temps, et son doberman. Depuis l'incendie, il vit (temporairement ?) au #32 Parkland Boulevard avec son ex-femme, Maritza, et les derniers gosses, Cesar et Alejandro
nice masquerade (Diego #2) Tumblr_inline_pcv6h9qJnc1qabofq_540
POSTS : 1716 POINTS : 220

TW IN RP : manipulation, violence psychologique, homophobie, abandon parental, sexe, alcool, maladie infantile
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Beau parleur et manipulateur de première, ses intérêts passent avant tout ≈ Père de sept enfants qu'il a abandonné pendant vingt ans, et d'un bébé surprise venu se rajouter au lot en août 2022. Une vasectomie en avril 2022 s'est assurée que ce serait le dernier ≈ A fait fortune dans les contrats artistiques et les placements financiers ≈ Passionné de sports extrêmes -même les plus illégaux-, de jeux d'argents et de soirées prestigieuses ≈ Vit avec sa chienne doberman, Etna ≈ La peur de vieillir le guette ; il met un point d'honneur à s'entretenir du mieux qu'il peut.
CODE COULEUR : #990000
RPs EN COURS : nice masquerade (Diego #2) 4z57
Gutiérrez.

nice masquerade (Diego #2) Giphy.gif?cid=ecf05e47z5sj0dqxkydm32xrebkst7c5sx238rxy7gv5boo4&ep=v1_gifs_search&rid=giphy
Gutiérrez Creative Agency (GCA)
(PL disponibles)

Greta #3 + Maritza #6 (fb) + June + Logan #2 + Diego #2 + Maritza #9 +
RPs TERMINÉS : (terminés) Erin + Maddy + Lexie + Maddy #2 + Diego + Raymond + Maddy #3 & Cesar + Lena + Gugu family + Maddy #4 + Channing + Winston + Lara + May + Cesar #2 + Maddy #5 + Rudy #2 + Jorbir + Rudy #3 + Jess + Cesar #3 + Maddy #7 + Maze + Griffiths + Lara #2 + Gugu family #2 + Auden + Maddy #9 + Alma + Maze #2 + Sara + Maddy #10 + Lena #3 + Lara #3 + Greta (fb) + Gugus #3 + Marley + Greta #2 + Gugus #4 + Maritza + Cesar #5 & Maritza #2 + Lara #4 + Blake + Maritza #3 + Sara #2 + Logan + Maritza #4 + Cesar #6 + Maritza #5 + Diego + Lara #3 + Marley + Maritza #8 + Gugus #5 +
Dimension Slasher : Lena + Jake + Dani

(abandonnés) Erika + Rudy + Maritza + Eleonor + Diego #2 + Hayden + Rudy #4 + Tiago + Anouch + Diego + Lena #2 + Scott + Sam + Ava&Win + Maze #3 + Siham + Alma & Sara + Cillian +
(UA) Deb & Gab + Cesar #4 +

nice masquerade (Diego #2) Serg
AVATAR : Mark Consuelos
CRÉDITS : harley (avatar) + vulcan (gif profil & signa) + harley (sergio et ses activités nocturnes)
DC : emery le céleri
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38936-sergio-an-ugly-mess-you-created
https://www.30yearsstillyoung.com/t39023-sergio-it-takes-two-to-swing

nice masquerade (Diego #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: nice masquerade (Diego #2) nice masquerade (Diego #2) EmptyVen 26 Jan 2024 - 10:11



nice masquerade

I don't wanna rock the boat. Feel like I'm about to drown. I'm walking on an empty road. I'm the only one around. Every day I'm wide awake, counting my mistakes duplicating. Honestly, I'm afraid to lose nice masquerade (Diego #2) Free-apple-music-3889662-3222755

Rien dans ce monde n’aurait pu prédire cette scène. Diego posant les valises chez lui, dans une maison aux vitres et au garage fracassés à cause d’une tempête, et en dépit d’une nouvelle crise familiale. Dire qu’il était surpris aurait été un euphémisme, mais le patriarche était d’un autre côté ravi de l’opportunité. Il n’avait pas envie d’entretenir le chaos, il était vraiment trop fatigué pour cela, et avoir au moins un fils pour ne pas le détester était une bénédiction. Surtout étant donné que dans ces circonstances, Sergio ne pourrait pas immédiatement quitter la maison et aurait donc du temps à tuer. « Ce n’est pas grave, il ne dérange pas. » Comme pour prouver ses dires, l’homme s’agenouilla et tendit la main pour attirer l’animal qui, après un maigre instant de considération, finit par s’approcher pour venir le renifler. Sergio eut le temps de le gratter entre les oreilles avant que la présence d’Etna ne serve de distraction pour l’animal. Le mexicain se releva et considéra l’état de son salon. S’il émit un rire amusé face à la dédramatisation de Diego, celui-ci fut rapidement remplacé par un soupir las. « Disons que le système a quelques failles. » Il pourrait gérer les quelques dégâts de la cuisine sans trop de problèmes et condamnerait le garage, mais les baies vitrées étaient un peu plus ennuyantes. Avec un peu de chance, ce serait réglé dès le lendemain. La maison restait parfaitement habitable et sans doute plus agréable que l’hôpital. L’homme n’avait pas cherché à cacher les quelques incidents résultant de la tempête, mais au moins, l’étage était en bon état, ce que Diego put constater en allant déposer ses affaires. Quand son fils revint dans le salon, ils purent enfin prendre le temps de vraiment discuter. Sergio savait qu’en restant à l’hôpital, le garçon avait provoqué un sang d’encre à sa mère qui aurait préféré le voir avec eux. Mais il ne faisait aucun doute qu’il avait été plus utile à l’hôpital et si son expérience ne relatait pas un chaos indescriptible dans la ville contrairement à ce qui était annoncé, c’était un soulagement. « Bon, tant mieux. Et tu verras que ma maison reste bien plus calme. » Il pourrait se reposer sans bruit, sans collègues, sans membres de la famille pour demander son attention. Sergio ne comptait pas s’imposer et sa porte, ainsi que sa baie vitrée, étaient toujours ouverts si le jeune médecin en avait besoin. Les conditions d’accueil étaient généralement bien meilleures, il fallait l’admettre, et le patriarche en était presque un peu embarrassé. « C’est normal. Je sais que ça a l’air impressionnant mais ce n’est pas si grave. » Ce n’était qu’une fenêtre à changer, une porte à fermer, et la cuisine restait parfaitement fonctionnel malgré le pan de mur fissuré à cause de l’arbre. Ce détail ne rendrait pas la maison moins vivable. D’ici là, il n’y avait rien à faire. A ne pas trouver le sommeil, Sergio avait eu le temps de nettoyer et de s’assurer qu’aucun débris de verre ne resterait. « Mon assureur va penser que je me fiche de lui mais au moins ma voiture est intacte, étant donné que je l’ai laissée chez… » Ta mère, allait-il répondre. Chez lui. A la maison. Chez eux. Il ne savait pas comment terminer cette phrase, se rendant compte qu’il venait de sauter à pieds joints dans le sujet qui fâchait. Car dans le fond, s’il aurait pu se faire à une baie vitrée manquante, c’était loin de le déranger autant que le fait qu’il n’avait pas habité cette maison depuis des mois. Il avait espéré ne pas y revenir avec ses affaires. Il n’avait pas ce droit et il le savait, pas quand cette cohabitation était supposée être temporaire. Il avait perdu ce point de vue et maintenant, le patriarche se sentait trop humilié pour remontrer son visage là-bas. « Tu as eu de leurs nouvelles ? » Ce n’était pas parce que l’agent était en retrait qu’il était indifférent. C’était même tout le contraire. Il regrettait la manière dont cette histoire s’était déroulée mais pas d’être parti. Il avait beaucoup à se faire pardonner mais rien ne pardonnait les accusations et l’absence de dialogue qui avaient suivi. Il réglerait cette affaire en temps et en heure ; pour l’heure, la distance était sans doute la meilleure option jusqu’à ce que la poussière retombe et qu’il puisse aviser comment gérer les dégâts.

@Diego Gutiérrez


 
© GASMASK



not a saint
Lord knows I've got habits to break. I'm really good at being good at goodbyes. I'm gonna give you fair warning that I'm not a saint, but I could be if I tried • sheepirl.

nice masquerade (Diego #2) ZPuukcL
nice masquerade (Diego #2) RhAmSZr
nice masquerade (Diego #2) IfjSGV7
nice masquerade (Diego #2) NJB97Z9
nice masquerade (Diego #2) 0f0M9Ir
nice masquerade (Diego #2) VNCfyuC
Revenir en haut Aller en bas
Diego Gutiérrez
Diego Gutiérrez
le schtroumpf coquet
le schtroumpf coquet
Présent
ÂGE : 29 - 05/05/1994
SURNOM : Didi, évidemment
STATUT : célibataire
MÉTIER : résident en hémato-oncologie pédiatrique au St Vincent's hospital
LOGEMENT : #17 fortitude valley en attendant de pouvoir s'offrir Spring Hill, il jalouse Alma
nice masquerade (Diego #2) 81a80f39a30df33524d3844055a22d47d458116c
POSTS : 755 POINTS : 5060

TW IN RP : homophobie / deuil / mort d'un enfant
TW IRL : /
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ne s'est jamais vraiment remis d'avoir choisi d'annoncer la mort de Maria à Sara en premier > il noie son deuil et sa bisexualité dans le travail (ça ne fonctionne pas) > il jure en espagnol et clame haut et fort ses origines mexicaines > a adopté le chiot errant blessé que lui a ramené Cesar. Il s'appelle Tulum et il met un peu de piment et beaucoup de bazar dans sa vie
CODE COULEUR : Diego minaude en medium purple
RPs EN COURS : [16/10]
CaitrionaSara #3Ruben #3Kai #1Siham #1Dimery #3Dina (HG)Dimery #4Gugus #2CeCe #2Mamaritza #2Sergio #2Nina #2

(temps du rêve) Allen #1

nice masquerade (Diego #2) MAEGO
Maego #2 #3 • then you said I need nothing from nobody I can see it on your face you're hurting grab a hold of me


event (survival academy)Sara #2Maritza #2

RPs EN ATTENTE : Cesar #2
RPs TERMINÉS : (2023) Maritza #1Ruben #1Cesar #1Cecilia #1Dimery #1Sergio #1Gugus #1 (E, M & C)Nina #1Ruben #2
(2024) Maego #1Louis #1

(bear grylls) • Siham #1

abandonnés:

AVATAR : Diego Boneta
CRÉDITS : gifs ; gifsbymar;annscollections (profil+signature); zazou (crackship) avatar ; cheekeyfire ub ; loonywaltz
DC : Greta & Ava
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/05/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t49317-nobody-puts-baby-in-the-corner-o-diego
https://www.30yearsstillyoung.com/t49351-nobody-puts-baby-in-the-corner-o-diego#2552885

nice masquerade (Diego #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: nice masquerade (Diego #2) nice masquerade (Diego #2) EmptyLun 29 Jan 2024 - 13:58


Une première satisfaction résidait dans le fait d’avoir été accueilli sans la moindre réticence de Sergio. Il n’avait pas questionné la décision de son fils, soulignant juste la précarité de l’endroit - celle du moment étant encore bien vive dans leurs esprits. Une part du médecin s’appliquait à dire qu’il ne sortirait pas de l’état dans lequel il se trouvait sans un minimum de nouveauté dans sa vie, et y faire revenir son père semblait être une bonne solution. « Ce n’est pas grave, il ne dérange pas. » Tulum ne risquait de toute façon pas d’aggraver une situation déjà catastrophique, mais le voir accueillir son chien le rassurait un peu. Tout comme cette tentative d’humour visant à détendre l’atmosphère entre ces deux hommes qui devaient encore s’apprivoiser. « Disons que le système a quelques failles. » La fenêtre était brisée tout comme la porte, et le logement luxueux du mexicain ressemblait maintenant plus à un squat à ciel ouvert et Diego avait balayé de la main ses inquiétudes concernant son lieu de travail. « Bon, tant mieux. Et tu verras que ma maison reste bien plus calme. » « N’importe quel endroit serait plus calme qu’un hôpital en alerte. » Il avait haussé les sourcils en pensant à toute cette fourmilière en alerte, accueillant des blessés au compte-goutte. Il s’était, une nouvelle fois, senti presque inutile, mobilisé comme une autre partie du personnel mais n’ayant pas le réflexe de certains urgentistes. Alors, parce qu’il était venu chercher une échappatoire, il avait changé de sujet, remerciant Sergio. « C’est normal. Je sais que ça a l’air impressionnant mais ce n’est pas si grave. » Son regard s’était tourné vers lui alors qu’il essayait de valider les propos qu’il tenait. « Mon assureur va penser que je me fiche de lui mais au moins ma voiture est intacte, étant donné que je l’ai laissée chez… » Le silence était revenu dans la pièce sans que Diego n’ait eu le temps de rire à la remarque sur l’assureur. L’incendie suivi de la tempête, le sort semblait s’acharner à juste titre sur cet homme au karma si négatif. « Tu as eu de leurs nouvelles ? » Suite à la tempête de Brisbane ou celle familiale ? Il n’était pas sur de comprendre, alors il avait esquissé une réponse. « Je sais qu’ils vont bien, pour le reste, je n’ai pas trop cherché à en savoir plus. » Il marchait sur des oeufs, haussant les épaules et évitant le regard de Sergio. Il avait finalement laissé s’échapper un soupir pour continuer ses propos et lui apporter une bribe d’explication quant à sa présence ici. « J’ai pas les épaules pour assumer un autre drame familial. » Il aurait aimé préciser qu’il souhaitait que son point de vue reste entre eux mais il savait déjà ce que Sergio aurait répondu. Qu’il était de toute façon devenu persona non grata pour les Gutiérrez, ou du moins pour Maritza, et que ces mots ne quitteraient donc pas ces murs. Diego, lui, avait déjà évoqué avec son géniteur les soucis qui étaient les siens alors il avait poursuivi sur ce chemin, espérant que ce point serait une excuse suffisante pour s’être réfugié ici. Dans un endroit qui n’avait rien d’un abri, avec quelqu’un qui, une nouvelle fois, les rendait tous spectateur de ses frasques. Diego était curieux, c’était une évidence, mais il était fatigué d’avance de voir l’histoire se répéter encore une fois et il s’autorisait le droit d’être égoïste. « Tu veux en parler ? Promis, je resterai aussi neutre que possible.  » Ou le droit d’utiliser de l’empathie de manière modérée, en évoquant le sujet calmement, sans cris, sans accusations. Il ne promettait pas qu’il gérerait ses émotions selon ce qu’il en retournait vraiment, mais il offrait la possibilité à Sergio de faire amende honorable s’il en ressentait le besoin. « Je vois de quoi ça à l’air… Je t’assure que j’ai pas été envoyé comme espion ou un truc du genre. »  avait-il lancé dans un rire. Il était vrai que le contexte était bien trop surprenant pour que Diego ne comprenne pas le sourcil arqué de son père mais ils savaient tous les deux que si Maritza était capable de beaucoup de choses, jamais elle n’utiliserait ses enfants à ses propres fins. « T’es pas le seul qui ait envie de faire des efforts. » Et il était le premier étonné de ses agissements et de ces mots qui venaient de sortir de sa bouche. Sa fratrie le condamnait pour son passé, il était décidé à ne plus en faire autant, l’idée de les avoir déjà déçus l’empêchant de laisser sa culpabilité l’envahir.



always had high, high hopes
Had to have high, high hopes for a living, Shooting for the stars when I couldn't make a killing, Didn't have a dime but I always had a vision, Always had high, high hopes Had to have high, high hopes for a living, didn't know how but I always had a feeling I was gonna be that one in a million-byendlesslove


nice masquerade (Diego #2) RhAmSZr
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

nice masquerade (Diego #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: nice masquerade (Diego #2) nice masquerade (Diego #2) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

nice masquerade (Diego #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-