AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-12%
Le deal à ne pas rater :
Carte cadeau Cdiscount : payez 220€ et recevez 250€ à dépenser
220 € 250 €
Voir le deal

 (les Gugu) never there

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diego Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (20 mars)
SURNOM : Pas de surnom, même s'il accepterait sans doute tout.
STATUT : En couple avec Callie, alors pourquoi est ce que son colocataire crée des papillons dans son estomac ?
MÉTIER : Interne à l'hôpital St Vincent. Il souhaite se spécialiser en cancérologie depuis que sa petite soeur Maria est tombée malade.
LOGEMENT : Dans le loft de Garret et son chien Murphy, il préfère de loin le chien que le maître en terme de colocataire.
(les Gugu) never there B8aa66e7c21ff1223bbfd9ab85cc600e9f856070_hq
POSTS : 114 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Second d’une fratrie de sept. Diego est ambitieux et déterminé, ses études sont ce qu’il y a de plus important pour lui en dehors de sa famille, il souhaite sortir de son milieu. Dans le placard, il tente de se convaincre depuis des années que les filles sont faites pour lui et ne comprend pas pourquoi aucune de ses relations ne marche. Musicien dans l’âme, c’est son jardin secret, sur scène il pourrait devenir une toute autre personne, encore faudrait-il qu’il ose jouer devant un public. Trop gentil, trop généreux, trop idéaliste, trop coincé, trop sérieux, trop réservé, trop anxieux.
RPs EN COURS : (les Gugu) never there GiphyGUTIERREZ ► I miss the smiles we had when we were young. I miss the memories of feeling love. I miss us runnin' underneath the sun, staring out the window when the rain would come. I miss the smiles we had when we were kids, yeah, I feel like life was so much simpler then, yeah when we had joy and we were innocent, I'd give it all to feel that way again, way again.


(les Gugu) never there GiphyDIERRET ► The summer night, the fading light,the perfect place, the perfect time, to take you somewhere we both want to go. A starry drive,in mid July, park the car turn off the lights and venture through a field out on our own. The birds they sang a melody, my heart was keeping time and we were dancing on the edge of something new.

(les Gugu) never there GiphyDIEDDIE ► I'd never ask you cause deep down I'm certain I know what you'd say. You'd say I'm sorry believe me I love you but not in that way. And I hate to say I need you. I'm so reliant, I'm so dependent, I'm such a fool. When you're not there, I find myself singing the blues, can't bear, can't face the truth.


(les Gugu) never there GiphyDIELLIE ► Take an angel by the wings, beg her now for anything, beg her now for one more day. Take an angel by the wings, time to tell her everything, ask her for the strength to stay.






RPs TERMINÉS : Eddie #1Rudy #1Garret #1Hannah #1Eddie #2Callie #1Adriel #1Garret #2 Garret #3
AVATAR : Alberto Rosende
CRÉDITS : (c) kinnah pour l'avatar ; (c) loonywaltz pour les ub
DC : Danika le glaçon, Alec les gros bras, Freddy le petit con
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t34377-alec-danika-diego-freddy

(les Gugu) never there Empty
Message(#) Sujet: (les Gugu) never there (les Gugu) never there EmptyJeu 10 Juin 2021 - 7:29



Il frappe à la porte de l’appartement, hésitant. Depuis quand est-il hésitant à passer la soirée avec son frère et ses deux sœurs il n’en a aucune idée. Mais au moins ce soir, l’anniversaire se passe loin de la maison de Maritza, loin de la vision de Maria et de son petit corps si amaigri qu’il aurait été incapable de lâcher des yeux. Il a honte de penser ainsi, pourtant sa respiration est plus facile rien qu’à l’idée de passer la soirée loin de tous ces problèmes-là, ceux qui se rappellent bien assez souvent à lui sans qu’il n’ait besoin de passer la soirée à y penser. Non ce soir est à propos d’Alma, c’est sa soirée et il est content qu’ils aient décidé de faire cet anniversaire en petit comité avant le repas familial qui les attendra sans doute dans quelques jours, cuisiné par Maritza.

« Salut. » Rudy lui ouvre la porte et lorsqu’il regarde son ainé il ne peut s’empêcher de se dire qu’ils n’ont vraiment rien en commun. Si la ressemblance physique est là dans certaines expressions, tout s’efface dans la manière de se tenir, dans le côté décontracté de Rudy et celui bien trop coincé de Diego. En voyant son frère, il ne peut s’empêcher de se dire que peut être qu’il n’aurait pas dû faire autant d’effort, que la chemise jusqu’au cou n’était peut-être pas nécessaire. Il remonte ses lunettes sur son nez, geste qui trahit un malaise habituel face à son frère, comme s’il s’attendait toujours un peu à se prendre une réflexion comme lorsqu’ils étaient adolescents. C’est la première fois qu’il vient découvrir l’appartement de Rudy et d’Alma et comme toujours une pointe d’insécurité se glisse dans son cœur. Parce que cette colocation ne lui a pas été proposée. Et même s’il ne l’aurait sans doute pas acceptée, il y voit une exclusion et peut être un peu de jalousie. Il était celui qui était proche d’Alma. Il était celui qui est allé voir Rudy en prison.

« C’est sympa comme endroit. » Heureusement la vision de sa sœur le sort d’un monologue qu’il s’apprêtait à débiter sur la couleur des murs,  alors qu’il lui sourit pour venir avant de venir déposer un baiser sur sa joue, rare marque d’affection chez lui. « Bon anniversaire Alma. » Il lui tend le bouquet de fleurs qu’il a ramené. Un petit bouquet, pas trop cher mais un bouquet quand même, il s’est dit que cela lui ferait plaisir. « C’est pour toi. » Il a aussi pris un petit cadeau mais il attendra le dessert. « Sara est pas encore là ? » Il cherche des yeux la plus jeune sans la trouver. Il faut dire qu’il est pile à l’heure comme toujours et que la plus jeune est plutôt du genre toujours en retard. Son regard analyse le visage d’Alma pour y chercher des indices de fatigue. « Tu vas bien ? » demande-t-il d’une voix calme qui se veut innocente et qui pourtant ne l’est absolument pas, Diego repensant à cette fois où elle a fini aux urgences à cause d’un malaise.

@Rudy Gutiérrez  @Alma Gutiérrez  @Sara Gutiérrez   @Sergio Gutiérrez  (les Gugu) never there 1484806105  (les Gugu) never there 1484806105  (les Gugu) never there 1484806105



FALSE CONFIDENCE
diego ☽ Don't take yourself so seriously. Look at you all dressed up for someone you never see. You're split and uneven your hands to the sky, surrender yourself. And I wonder why I tear myself down. To be built back up again.


(les Gugu) never there RhAmSZr
Revenir en haut Aller en bas
Alma Gutiérrez
Alma Gutiérrez
les ambitions refoulées
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt cinq ans. 23/06/1996
SURNOM : personne n'a trouvé la meilleure façon de raccourcir son prénom.
STATUT : célibataire depuis plusieurs mois, elle à du mal à vivre avec sa solitude mais essaie de voir le bon côté des choses.
MÉTIER : agent immobilier sous les ordres d'erika woodall.
LOGEMENT : un appartement au n°67 sur st pauls terrace, dans le quartier de spring hill.
POSTS : 1234 POINTS : 5

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : son plus grand regret est de ne pas avoir pu continuer ses études en sciences politiques, d'avoir vu sa carrière s'essouffler avant même d'avoir commencé. › elle aime sa famille plus que tout, mais la pense responsable de tous ses maux aussi. › grande fan de cuisine, elle aime réunir les gens autour de ses plats.
RPs EN COURS : (les Gugu) never there Gmxf
gutiérrez 1dysfunctional as fuck but it's not because we're wasted that love doesn't exist. we're a family first of all, there's no excuses for treason.
diegorudy


(05/06)
RPs TERMINÉS : maxenceavaevemaxence·2charlierudystaceyeveezradanikamartinmatthias

POUR INFO :
dialogues en palevioletred.
AVATAR : camila mendes.
CRÉDITS : birdie cadburry (avatar) dropyourdesign (gif) loonywaltz (ub)
DC : lena edwards, nathan atkins & eliot chapman.
PSEUDO : symphonie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/09/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33860-no-place-like-home-alma https://www.30yearsstillyoung.com/t39252-get-me-off-this-rollercoaster https://www.30yearsstillyoung.com/t33957-alma-gutierrez#1507092 https://www.30yearsstillyoung.com/t34955-alma-gutierrez#1573423

(les Gugu) never there Empty
Message(#) Sujet: Re: (les Gugu) never there (les Gugu) never there EmptyMer 23 Juin 2021 - 21:21



never there
@Diego Gutiérrez @Rudy Gutiérrez @Sara Gutiérrez @Sergio Gutiérrez & Alma Gutiérrez
Elles étaient rares, les occasions de se retrouver entre aînés de la famille. Les disputes et autres quiproquos étaient bien plus présents dans le quotidien des Gutiérrez que les moments de réunion simples et dont on apprécie le déroulé. Alma avait pourtant réussi à apaiser les choses petit à petit avec chacun de ses frères et sœurs, et, aussi fort qu'elle devait prendre sur elle au quotidien pour supporter de vivre avec Rudy, cesser de jalouser Diego ou ne plus critiquer les fréquentations de Sara, elle estimait que tous ces efforts valaient le coup pour la famille. Quoi de mieux, donc, que de profiter de son anniversaire pour se réunir à quatre et essayer de passer du bon temps ? La brune était bien consciente qu'un rien pourrait compliquer la situation et qu'une dispute entre n'importe lequel d'entre eux pourrait éclater sans prévenir, mais elle avait espoir qu'ils sauraient chacun mettre un peu d'eau dans leur vin. Elle comptait surtout sur le plus âgé d'entre eux qu'elle avait briefé longuement avant ce repas : la seule demande qu'elle lui ferait aujourd'hui serait d'être le plus agréable possible avec tous, un cadeau d'anniversaire qu'elle estimait mériter et qu'il lui avait plus ou moins promis de réaliser. Alma avait passé la matinée à cuisiner et avait encore les mains occupées lorsque Diego sonnait à la porte. « Salut. » Elle surveillait du coin de l'œil ses deux frères se saluer, s'assurant de loin qu'ils semblaient l'un et l'autre disposés à être de bonne humeur - en même temps, mise à part leurs différences, ils n'entretenaient pas de conflit. Fais le donc entrer. Qu'elle tenait tout de même à ajouter, un sourire aux lèvres, trop contente de pouvoir taquiner Rudy sans qu'il ne puisse trop rétorquer ce soir. Diego ! Qu'elle lançait en allant vers lui, ayant lâché tous ses ustensiles pour venir le saluer. Si tout n'était pas réglé depuis son passage à l'hôpital - qu'elle avait sommé au brun de garder pour lui - tout allait bien mieux depuis qu'elle l'avait écouté et qu'elle avait trouvé un autre emploi. « C’est sympa comme endroit. » Trop sympa pour nous. Qu'elle ne pouvait s'empêcher de penser comme à chaque fois qu'on lui faisait une remarque sur ce logement qu'ils pouvaient, de manière surprenante, se payer dans un quartier trop bien pour eux. Oui, je dois avouer que Rudy à fait du bon travail avec cette agente immobilière. Et même si ça lui avait fait mal de l'admettre au départ, elle lui en était reconnaissante. « Bon anniversaire Alma. C’est pour toi. » Un baiser d'anniversaire et un bouquet de fleurs, Alma n'aurait pu en espérer autant. Merci t'es adorable. Son visage était affublé d'un sourire plus que sincère. « Sara est pas encore là ? » Elle secouait la tête, levait les épaules, montrait ainsi qu'elle n'avait aucune idée d'où leur sœur pouvait bien se trouver tandis qu'elle allait mettre son bouquet dans un vase. « Tu vas bien ? » La question en cachait certainement mille autres, et Alma avait hâte d'annoncer à Diego qu'elle avait enfin pu changer de travail. Elle attendrait que Sara arrive pour en faire l'annonce, espérant que Rudy ne lâche pas le morceau avant elle.  Ça va, t'en fais pas, je me repose. Autant que possible, en tout cas. Il faut que j'aille vérifier le four, tu peux t'installer à table si tu veux. Qu'elle lançait en se dirigeant vers la cuisine à nouveau. Tu sors à boire Rudy, s'il te plaît ? Profiterait-elle de cette journée ? Oui, autant qu'elle le pourrait.


(les Gugu) never there RhAmSZr
(les Gugu) never there FEs4GtV
(les Gugu) never there QqLqwzn
(les Gugu) never there A7lPtC7
(les Gugu) never there FximBIO
(les Gugu) never there IfjSGV7
it's insane, but if you pray, everything's gonna be okay. trust me now before i go away, he's outraged but he wants to do well. it's insane, baby, but if you trust, everything's gonna be okay. ☽

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(les Gugu) never there Empty
Message(#) Sujet: Re: (les Gugu) never there (les Gugu) never there EmptyVen 2 Juil 2021 - 23:31


Mettre tous ses problèmes de côté pour se concentrer uniquement sur cette journée : voilà ce qu’il s’est promis de faire. À lui-même, d’abord, puis à Alma, ensuite. Il lui a dit qu’il allait essayer de se tenir correctement, qu’il allait essayer d’être agréable, qu’elle serait fière de lui à la fin de la journée. Essayer, rien de plus, elle est prévenue ; si ça dégénère avec Diego ou Sara – ou même elle – c’est parce qu’ils l’auront cherché, pas parce qu’il aura provoqué. La matinée s’est plutôt bien déroulée, il a aidé Alma du mieux qu’il le pouvait en cuisine. Il se sait bien plus doué qu’elle à ce niveau-là, son cadeau réside peut-être en cet acte : la laisser diriger tout, pour une fois, sans exprimer son opinion. Le silence d’un Gutiérrez fait la joie d’un autre ; cette phrase devrait être gravée sur un mur, devenir une citation importante dans tous les bouquins de philosophie. C’est en se marrant seul à cette pensée et à sa propre bêtise qu’il s’approche de la porte pour aller ouvrir après que quelqu’un ait sonné. Puisque c’est l’heure du rendez-vous pile, il sait déjà qu’il ne va pas faire face à la cadette mais à son frère. Salut. Bingo. Rudy reste droit comme un piquet devant la porte en se demandant comment l’accueillir : est-ce qu’il doit l’étreindre pour faire plaisir à Alma ou juste lui dire bonjour et se pousser ? Fais le donc entrer. Il jette un coup d’œil par-dessus son épaule à sa sœur avant de reporter son attention sur Diego. Yo. J’suis l’videur apparemment, aujourd’hui. T’as un droit de passage. Il se retient d’aller au bout de sa bêtise et ne fait pas un signe militaire, mais il y était presque. Il referme la porte derrière lui une fois celui-ci entré. Diego ! Elle abandonne la cuisine pour venir saluer son frère, Rudy en profite pour prendre sa place derrière les fourneaux et vérifier qu’elle n’a pas fait de bêtises. Jusque-là, ça semble bien aller, il est rassuré. C’est sympa comme endroit. Oui, je dois avouer que Rudy a fait du bon travail avec cette agente immobilière. Il hausse un sourcil à cette phrase en levant son visage vers sa sœur, mais il voit bien qu’elle ne lui porte aucune attention, qu’elle ne se doute de rien. Tu crois pas si bien dire. Qu’il dit, même si elle ne risque pas de comprendre. Il a fait du très bon travail avec Erika, oui, que personne n’en doute. Bon anniversaire Alma. C’est pour toi. Merci t’es adorable. Il observe la scène de loin en roulant des yeux : il est toujours obligé d’en faire trop. Fayot. Il prononce ce mot en toussant, dans son coin, avec un léger sourire au bord des lèvres. Il a promis de rester sage, oui, mais il n’a pas dit qu’il n’allait pas les embêter un peu. Sara est pas encore là ? Cette fois, il se sent concerné par l’échange même si, une fois de plus, ce n’est pas à lui qu’on parle. Faudrait s’faire du souci sur sa santé si elle arrivait en avance ou à l’heure, celle-là. Elle est autant ponctuelle que son aîné : c’est-à-dire pas du tout. Tu vas bien ? Ça va, t’en fais pas, je me repose. Il faut que j’aille vérifier le four, tu peux t’installer à table si tu veux. À quelques centimètres du four, Rudy jette un coup d’œil puis se dégage de la cuisine pour la laisser faire, en ayant l’impression d’avoir la même importance que le vase de fleurs posé sur la table. Et encore, lui, il a été offert et accepté avec une dose d’amour conséquente. Tu sors à boire Rudy, s’il te plaît ? Il peut s’serv… Se servir lui-même, c’est ça qu’il allait dire. C’est ça qu’il aurait dit s’ils étaient encore chez Maritza, s’ils vivaient là-bas : il acceptait de faire à manger, pas de faire le service. Mais ils sont chez lui, aujourd’hui, et il a dit qu’il allait faire des efforts. Tu veux boire quoi ? Qu’il demande à Diego, sans vraiment faire attention à la réponse : il ouvre le frigo et sort absolument toutes les bouteilles possibles avant de les poser sur la table, sans manquer d’en faire tomber une à un moment donné. J’suis trop fort. Il se le dit à lui-même. Tada. Alors, tu veux quoi ? Qu’il redemande, prêt à faire le service, cette fois. Il est habitué avec son boulot à l’Interlude, alors finalement, ça ne le dérange pas plus que ça.

@Diego Gutiérrez  @Alma Gutiérrez  @Sara Gutiérrez  @Sergio Gutiérrez :l:
Revenir en haut Aller en bas
Sergio Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 50 ans
SURNOM : Serg, quoique peu de personnes s'y risquent
STATUT : Divorcé et peu enclin à se relancer dans quoique ce soit
MÉTIER : Agent artistique en perpétuelle quête de diamants bruts
LOGEMENT : #230 Edward Street, Spring Hill
(les Gugu) never there C0c6f8b433889dfb424e331b8d98543f45d73604
POSTS : 526 POINTS : 410

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : (les Gugu) never there 4hy7

Eleonor + Lena + Gugu family + Lexie + Diego + Hayden + Maritza + Channing + Raymond + Maddy #2
RPs TERMINÉS : (terminés) Erin + Maddy +

(abandonnés) Erika + Rudy +
AVATAR : Mark Consuelos
CRÉDITS : tiph (avatar) + maurawrites (gif profil) + jpjonez (gifs signa) + hipdict (profil)
DC : /
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/06/2021

(les Gugu) never there Empty
Message(#) Sujet: Re: (les Gugu) never there (les Gugu) never there EmptySam 3 Juil 2021 - 21:53



never there

Is there someone here keeping score? Am I the only one needing more? All the colour has drained away, all the light and the goodness is overcome by hunger leaving us undone

« Nerveuse ? » Il lance un sourire à Sara, celui qui se veut réconfortant. Probablement pour dissimuler sa propre appréhension. Ils sont garés devant l’immeuble où habitent Alma et Rudy, seront dans l’appartement d’ici une faible poignée de minutes. Un peu en retard, mais juste le temps qu’il faut pour se constituer un peu de courage. Sergio ne l’admettra jamais, se refusant de communiquer une quelconque tension à sa fille. Pourtant, il est lucide. L’accueil qui les attend ne sera pas chaleureux. Il n’est pas le bienvenu et le sait pertinemment. Quant à Sara, elle était certainement sur le point de se mettre en porte-à-faux vis-à-vis de sa fratrie. C’était un secret vieux de trois ans qui était sur le point d’éclater au grand jour. Peut-être était-ce pour le mieux ; cet anniversaire représentait une occasion rare d’avoir tous ses enfants réunis au même endroit sans que cela ne ressemble à traquenard. Ce serait l’une des seules chances qu’il aurait de pouvoir s’adresser à eux directement sans devoir leur courir après dans tout Brisbane ou appeler des numéros de téléphone jusqu’à ce que l’un d’eux daigne décrocher. Pour ce qu’il savait, il y avait de fortes chances que cela ne fonctionne pas, qu’ils ne soient pas disposés à lui pardonner ou à même essayer de reconstruire une relation avec lui comme Sara avait accepté de le faire. Sauf que Sergio n’était pas de ceux qui prenaient non pour une réponse. Il y avait déjà eu bien assez de temps perdu et le concernant, il avait repoussé le moment de se confronter à eux pendant bien trop longtemps.

Avec une force tranquille, le patriarche finit par sortir de la voiture, claquer la portière et suivre sa cadette en direction de l’appartement. Il doit s’exhorter au calme en attendant l’ascenseur, en avançant dans le couloir. Le poing qui toque à la porte se veut assurer, les secondes semblent interminables jusqu’à ce qu’elle s’ouvre. Sur Diego. Ce n’est pas l’enfant que Sergio appréhende le plus, encore moins dû au fait qu’ils se sont revus par hasard il y a plusieurs mois. Il sait à quoi il ressemble, n’est pas surpris du fait qu’il doit devenu un homme. « Bonjour Diego. » Peut-être aurait-il préféré que ce soit Alma qui ouvre. Cela n’aurait pas gâché la surprise, aussi mitigée soit-elle. Car en pénétrant dans l’appartement -un passage octroyé par un fils décontenancé plus que par envie, certainement-, l’homme se doute qu’il a été entendu. L’unique bonne nouvelle restante réside dans le fait que tous ses enfants sont déjà présents. « Rudy. » Il hoche la tête en sa direction, se laisse aller un instant à espérer que la distance entre eux sera conservée. Il ne se souvient que trop bien de leur dernière rencontre. « Alma. Joyeux anniversaire. »  Un sourire fend son visage alors qu’il s’efforce d’ignorer la soudaine ambiance de plomb qui vient de les accueillir. Il a bien trop conscience de marcher sur des œufs, ce qui le fait repenser chacun de ses gestes dans cet appartement. Il n’est pas venu les mains vides, le cadeau repose tranquillement dans une enveloppe parfaitement pliée dans la poche de sa veste. « Je me doute que ma présence n’était pas exactement attendue mais je trouvais important de venir te le souhaiter en face. » Parmi tout ce qu’ils pourraient lui reprocher, le courage n’était pas l’une d’entre elles pour se pointer ici.

@Alma Gutiérrez  @Rudy Gutiérrez  @Diego Gutiérrez  @Sara Gutiérrez



 
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Sara Gutiérrez
Sara Gutiérrez
l'instant présent
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 22 ans (3.11.1998)
SURNOM : C'est déjà bien assez court pour donner un surnom.
STATUT : Célibataire, enchaînant des relations de couple éphémères
MÉTIER : Etudiante dans le journalisme, tu pensais avoir trouvé ta voie mais finalement non.
LOGEMENT : #64, Kent Street (Fortitude Valley) avec sa mère et les trois derniers de sa fratrie
Crédit: may0osh
POSTS : 408 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : Rudy - Astrid - Gutiérrez's - Maighread - Solas

Event fête des voisins 2021 Cléo
RPs EN ATTENTE : Alma - Diego
(les Gugu) never there 5e0o
Crédit: mandown (Joy/Milo)

RPs TERMINÉS : RP KL - Wendy - Charlie et Léo
AVATAR : Senorita Camila Cabello
CRÉDITS : Avatar (EXORDIUM.) / code signa by drake. + gif by may0osh/ UB by loonywaltz
DC : Wimou & la petite Moana
PSEUDO : Speedy
Femme (elle)
INSCRIT LE : 30/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t37183-vivre-le-jour-comme-si-c-etait-le-dernier-sara https://www.30yearsstillyoung.com/t37362-sara-enjoy-your-life-with-me#1771958 https://www.30yearsstillyoung.com/t37801-sara-gutierrez#1808381

(les Gugu) never there Empty
Message(#) Sujet: Re: (les Gugu) never there (les Gugu) never there EmptyLun 5 Juil 2021 - 0:37



( Never there
Gutiérrez's Family :l: )
▿ ▿ ▿ ▿ ▿ ▿ ▿ ▿ ▿ ▿
Aujourd'hui est un grand jour que la jeune Gutiérrez avait entouré sur un calendrier et s'impatientait pour que cette date arrive enfin. Le temps passait très lentement au fur et à mesure qu'on s'en approchait. Pourquoi ça la mettait dans un tel état ? Outre le fait que ça allait être l'anniversaire de Miss Acapulco, alias Alma son aînée d'un an et qu'elle passait un cap celui du quart de siècle et bien… pour une fois ils allaient le fêter avec leur père. Rien que pour ça c'est un grand jour. Elle n'a aucune idée de comment ils vont réagir parce qu'évidemment… elle n'a pas prévenu qu'il y avait un invité en plus avec eux et qui plus est… leur paternel. Bon, Sara a beau être un peu naïve sur les bords elle s'imagine que tout le monde ne va pas forcément le voir du bon côté le retour de Sergio.
Enfin bref, c'est une perspective qui ne lui a pas effleuré l'esprit bien longtemps parce que Sara avait d'autres chats à fouetter qui occupait davantage son esprit, le cadeau pour Alma. La Gutiérrez avait choisi quelque chose de simple mais qui fait toujours plaisir et avait pris soin de l'envelopper dans un bel emballage. A défaut d'être douée dans ses études, elle l'était dans le domaine artistique.

Installée dans la voiture de son père, à mesure que les mètres les séparant de l'appartement de Rudy et Alma s’amenuisaient, Sara se posait trois mille questions. Et si finalement ça se passait très mal ? S'ils n'appréciaient pas la surprise qu'elle leur a fait en invitant leur père ? « Nerveuse ? » Demanda ce dernier.  Sara sourit à son tour avant de répondre. « Non non ça va, ça va le faire ça devrait aller. » Elle est peut-être plus si sûre au final mais tente de le dire avec conviction, pour s'en persuader elle-même et son père aussi par la même occasion.
C'est Diego qui ouvre la porte, leur paternel qui passe devant elle. « Bonjour. » lança-t-elle un peu timidement avant de rentrer pour saluer d'une bise ses frères et sa sœur. Elle se planta devant Alma, tout sourire avant de lui tendre le paquet. « Tiens c'est pour toi. C'est pas grand-chose mais je suis sûre que tu aimeras. » Ce n'est pas comme si elle était sur cette idée parfaite depuis des jours.
Ceci dit, leur arrivée a comme jeté un froid dans cet appartement et c'est un peu gênant. Oh elle savait Sara qu'elle aurait du rentrer en première puis introduire l'arrivée de Sergio avant. Elle se racle la gorge bruyamment avant de continuer. « J'ai pensé que ça serait cool si Papa était là aussi. Après tout, c'est un jour important non ? »

par zaja



Déchirée comme un orage en été
Je ne sais pas,
je ne sais plus
je suis perdue


(les Gugu) never there QnTUftU
(les Gugu) never there 2cUO7Bu
(les Gugu) never there ZcUPfX8
(les Gugu) never there SnTUpmM
Spoiler:
 


Dernière édition par Sara Gutiérrez le Lun 12 Juil 2021 - 9:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Diego Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (20 mars)
SURNOM : Pas de surnom, même s'il accepterait sans doute tout.
STATUT : En couple avec Callie, alors pourquoi est ce que son colocataire crée des papillons dans son estomac ?
MÉTIER : Interne à l'hôpital St Vincent. Il souhaite se spécialiser en cancérologie depuis que sa petite soeur Maria est tombée malade.
LOGEMENT : Dans le loft de Garret et son chien Murphy, il préfère de loin le chien que le maître en terme de colocataire.
(les Gugu) never there B8aa66e7c21ff1223bbfd9ab85cc600e9f856070_hq
POSTS : 114 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Second d’une fratrie de sept. Diego est ambitieux et déterminé, ses études sont ce qu’il y a de plus important pour lui en dehors de sa famille, il souhaite sortir de son milieu. Dans le placard, il tente de se convaincre depuis des années que les filles sont faites pour lui et ne comprend pas pourquoi aucune de ses relations ne marche. Musicien dans l’âme, c’est son jardin secret, sur scène il pourrait devenir une toute autre personne, encore faudrait-il qu’il ose jouer devant un public. Trop gentil, trop généreux, trop idéaliste, trop coincé, trop sérieux, trop réservé, trop anxieux.
RPs EN COURS : (les Gugu) never there GiphyGUTIERREZ ► I miss the smiles we had when we were young. I miss the memories of feeling love. I miss us runnin' underneath the sun, staring out the window when the rain would come. I miss the smiles we had when we were kids, yeah, I feel like life was so much simpler then, yeah when we had joy and we were innocent, I'd give it all to feel that way again, way again.


(les Gugu) never there GiphyDIERRET ► The summer night, the fading light,the perfect place, the perfect time, to take you somewhere we both want to go. A starry drive,in mid July, park the car turn off the lights and venture through a field out on our own. The birds they sang a melody, my heart was keeping time and we were dancing on the edge of something new.

(les Gugu) never there GiphyDIEDDIE ► I'd never ask you cause deep down I'm certain I know what you'd say. You'd say I'm sorry believe me I love you but not in that way. And I hate to say I need you. I'm so reliant, I'm so dependent, I'm such a fool. When you're not there, I find myself singing the blues, can't bear, can't face the truth.


(les Gugu) never there GiphyDIELLIE ► Take an angel by the wings, beg her now for anything, beg her now for one more day. Take an angel by the wings, time to tell her everything, ask her for the strength to stay.






RPs TERMINÉS : Eddie #1Rudy #1Garret #1Hannah #1Eddie #2Callie #1Adriel #1Garret #2 Garret #3
AVATAR : Alberto Rosende
CRÉDITS : (c) kinnah pour l'avatar ; (c) loonywaltz pour les ub
DC : Danika le glaçon, Alec les gros bras, Freddy le petit con
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t34377-alec-danika-diego-freddy

(les Gugu) never there Empty
Message(#) Sujet: Re: (les Gugu) never there (les Gugu) never there EmptyDim 11 Juil 2021 - 11:57



C’est Rudy qui lui ouvre la porte, qui lui annonce qu’il a le droit de passage,  la remarque faisant étirer un petit sourire sur les lèvres de Diego. A peine arrivé dans l’appartement, son attention se porte sur sa sœur, dont ils sont là pour célébrer l’anniversaire et sur cet appartement qu’il découvre pour la première fois. Sa sœur semble heureuse de recevoir son cadeau d’anniversaire et le sourire de Diego s’étire jusqu’à ce qu’il entende son frère tousser un Fayot.qui le fait se retourner pour lui lancer un regard réprobateur. « Et toi tu lui as offert quoi Rudy ? » ne peut-il s’empêcher de demander pour souligner que lui au moins a ramené quelque chose et qu’il ne croit pas une seule seconde que Rudy ait fait un quelconque effort.

Sara n’est toujours pas là, mais cela ne semble inquiéter personne, après tout elle n’avait jamais été du genre à arriver à l’heure.  Le regard de Diego se porte de nouveau sur Alma alors qu’il analyse les traits de son visage pour s’assurer qu’elle aille bien. Alma lui assure que c’est le cas, qu’elle se repose.

« Tu sors à boire Rudy, s’il te plaît ? » »Il peut s’serv… » « Je peux le faire. » s’empresse-til d’ajouter en même temps que Rudy, ne voulant pas déranger, bien trop serviable.   Mais Rudy se dirige vers le frigo et lui demande la boisson qu’il souhaite. « Un coca s’il te plait. » qu’il souffle, les mains dans ses poches, observant son frère sortir les bouteilles.  Pas d’alcool, ça ne lui réussit pas. Rudy ne l’écoute pas ce qui ne change pas beaucoup de d’habitude, lui redemandant une nouvelle fois ce qu’il souhaite et Diego répète. « Un coca, si tu as. » dit-il un peu gêné de l’avoir fait sortir toutes les bouteilles pour rien, comme si c’était de sa faute que Rudy ne l’ait pas écouté.

C’est à ce moment-là qu’on frappe à la porte et c’est l’excuse parfait pour s’éclipser « Ah ça doit être Sara je vais lui ouvrir. » Il n’a pas eu le temps d’attraper un verre, et c’est peut-être une bonne chose car lorsqu’il ouvre la porte c’est un visage bien différent qui apparait.

« Bonjour Diego. » Il se fige, tout sourire disparaissant alors qu’il est face à son père. Son père qui n’a rien à faire là. Son père qui se tient à côté de Sara comme si c’était la chose la plus normale du monde. Diego reste figé sur place, son regard restant ancré sur le visage du père absent, de celui qui n’en mérite sûrement pas le titre.  « Qu’est-ce que tu fais là ? » Le jeune homme ne comprend pas, son regard allant de sa sœur à Sergio alors qu’il s’est décalé pour les laisser entrer malgré tout.  « Bonjour. » C’est qu’elle leur fait la bise en plus Sara, alors que lui reste parfaitement figé, abasourdi. C’est elle qui l’a amené ici. « Qu’est ce qu’il fait là Sara ? » Diego articule lentement, incapable de réfléchir, incapable de faire le lien.  « J'ai pensé que ça serait cool si Papa était là aussi. Après tout, c'est un jour important non ? » Papa, le mot lui arrache une grimace qu’il n’arrive pas à cacher alors que son regard trouve celui de Rudy. Sergio a perdu le droit de s’appeler Papa depuis longtemps. Sergio n’est plus leur père depuis longtemps, n’est plus l’homme de la maison non plus. C’est cet homme-là qui a forcé les ainés à grandir trop vite, à oublier l’innocence de l’enfance et à devenir adultes quand ils étaient bien trop jeunes. Et si Rudy et Diego ne se sont jamais entendus, il sait au moins que sur ça, ils ont toujours eu le même avis.

Sergio souhaite bon anniversaire à Alma, et cela fait déjà bouillir le sang de Diego.  « Je me doute que ma présence n’était pas exactement attendue mais je trouvais important de venir te le souhaiter en face. » La remarque le fait lever les yeux au ciel alors qu’il se force à rester calme à garder une contenance qu’il ne perd que rarement.  « Sérieusement ? Sérieusement Sergio ? » Sergio et pas papa, il n’a plus ce titre depuis longtemps. « T’as rien à faire là. » qu’il dit calmement et froidement,  croisant les bras alors que son regard s’ancre dans celui de Sara, plein d’incompréhension et du sentiment d’avoir été trahi. « Pourquoi il est là Sara ? » Depuis combien de temps leur sœur voit-elle leur père ? Diego cherche le regard d’Alma et de Rudy comme pour y trouver une réponse, sont-ils au courant ou sont-ils aussi surpris que lui ?

@Rudy Gutiérrez  @Alma Gutiérrez  @Sara Gutiérrez   @Sergio Gutiérrez  (les Gugu) never there 1484806105  (les Gugu) never there 1484806105  (les Gugu) never there 1484806105



FALSE CONFIDENCE
diego ☽ Don't take yourself so seriously. Look at you all dressed up for someone you never see. You're split and uneven your hands to the sky, surrender yourself. And I wonder why I tear myself down. To be built back up again.


(les Gugu) never there RhAmSZr
Revenir en haut Aller en bas
Alma Gutiérrez
Alma Gutiérrez
les ambitions refoulées
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt cinq ans. 23/06/1996
SURNOM : personne n'a trouvé la meilleure façon de raccourcir son prénom.
STATUT : célibataire depuis plusieurs mois, elle à du mal à vivre avec sa solitude mais essaie de voir le bon côté des choses.
MÉTIER : agent immobilier sous les ordres d'erika woodall.
LOGEMENT : un appartement au n°67 sur st pauls terrace, dans le quartier de spring hill.
POSTS : 1234 POINTS : 5

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : son plus grand regret est de ne pas avoir pu continuer ses études en sciences politiques, d'avoir vu sa carrière s'essouffler avant même d'avoir commencé. › elle aime sa famille plus que tout, mais la pense responsable de tous ses maux aussi. › grande fan de cuisine, elle aime réunir les gens autour de ses plats.
RPs EN COURS : (les Gugu) never there Gmxf
gutiérrez 1dysfunctional as fuck but it's not because we're wasted that love doesn't exist. we're a family first of all, there's no excuses for treason.
diegorudy


(05/06)
RPs TERMINÉS : maxenceavaevemaxence·2charlierudystaceyeveezradanikamartinmatthias

POUR INFO :
dialogues en palevioletred.
AVATAR : camila mendes.
CRÉDITS : birdie cadburry (avatar) dropyourdesign (gif) loonywaltz (ub)
DC : lena edwards, nathan atkins & eliot chapman.
PSEUDO : symphonie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/09/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33860-no-place-like-home-alma https://www.30yearsstillyoung.com/t39252-get-me-off-this-rollercoaster https://www.30yearsstillyoung.com/t33957-alma-gutierrez#1507092 https://www.30yearsstillyoung.com/t34955-alma-gutierrez#1573423

(les Gugu) never there Empty
Message(#) Sujet: Re: (les Gugu) never there (les Gugu) never there EmptyLun 12 Juil 2021 - 14:50


never there
@Diego Gutiérrez @Rudy Gutiérrez @Sara Gutiérrez @Sergio Gutiérrez & Alma Gutiérrez
Fayot. Le regard de la brune partait en direction de ses aînés, curieuse de voir leur façon d'interagir. Si le ton se haussait, elle s'interposerait sans réfléchir : elle espérait ne pas avoir à le faire. De toute manière, entre Diego et Rudy, Alma ne faisait pas le poids. C'était déjà ainsi lorsqu'ils étaient enfants et qu'ils vivaient tous ensembles, chez Maritza ; rien n'avait changé aujourd'hui. « Et toi tu lui as offert quoi Rudy ? » La réflexion amusait la brune, qui leur répondait de loin. Il m'a promis que le repas se passerait bien, ça vaut tous les cadeaux du monde. Qu'elle lançait en riant. Il était fatiguant, Rudy. Il était même exaspérant, la plupart du temps. Mais Alma réussissait à déceler en lui désormais plus que cette façade de gros bras sans cervelle. Elle qui s'était promis de ne jamais lui pardonner ses erreurs se retrouvait à vivre avec lui, et leur colocation lui avait ouvert les yeux sur bien des choses. Elle en arrivait même à l'apprécier parfois, malgré son comportement. Alors elle riait de le voir prendre sur lui pour cette journée ; de servir son frère, de se prendre au jeu. Elle riait de les voir, lui et Diego, marcher sur des œufs pour faire en sorte que tout se déroule parfaitement - ou en tout cas sans encombres. Là était toute la particularité des Gutiérrez : si au fond l'amour était bien là, ils ne savaient que peu comment se le montrer et comment agir ensemble. C'est Diego qui se précipitait à la porte alors qu'on y frappait, l'air plutôt ravi de voir Sara arriver pour leur apporter un peu plus de bonne humeur. « Bonjour Diego. » La voix masculine qui venait de retentir procurait à Alma une sensation étrangement désagréable. Si elle l'avait reconnue - car elle l'aurait reconnue parmi mille autres - elle n'arrivait pas bien à comprendre pourquoi elle lui était venue jusqu'aux oreilles. Ce n'était pas Sara, mais il était avec elle. Et ces deux information ne coïncidaient pas dans l'esprit de la mexicaine. Elle observait de loin, ayant lâché tout ce qu'elle avait en mains pour se concentrer sur l'urgence de la situation, s'approchant de Rudy avec quelques pas en sa direction pour éviter qu'une bagarre ne se reproduise. Non, elle n'aurait rien à faire : ses aînés allaient s'occuper de faire partir Sergio, comme Rudy l'avait déjà fait. Mais elle espérait que cette fois, personne n'ait à se prendre de coups. « Rudy. » Le patriarche avançait dans l'appartement et semblait bien trop sûr de lui pour quelqu'un qui les avait lâchement abandonnés à leur sort.  « Qu’est-ce que tu fais là ? » Elle aurait aimé le savoir, elle aussi, mais elle se contentait d'observer bouche bée la scène qui se déroulait devant elle. Un léger sourire vint illuminer son visage alors que Sara s'approchait d'elle : dans un instinct de survie, Alma faisait alors tout à fait abstraction de Sergio. « Bonjour. » Salut Sara. Elle n'eut rien à ajouter, refusant de s'énerver contre leur sœur sans en savoir plus sur ce qui était en train d'arriver. « Tiens c'est pour toi. C'est pas grand-chose mais je suis sûre que tu aimeras. » Plus que la surprise que tu viens de nous faire. Merci, c'est gentil. Elle l'enlaçait en guise de remerciement, mais ce ne fut que de courte durée. Déjà elle déposait le paquet sur la table sans l'ouvrir pour garder ses mains libres : ils en auraient besoin bientôt, elle le sentait venir. « Qu’est ce qu’il fait là Sara ? » Se retrouvant au milieu de tous, Alma n'avait de cesse de tourner la tête pour pouvoir observer tout le monde. La tension était palpable : la catastrophe qui était sur le point d'arriver aussi. « J'ai pensé que ça serait cool si Papa était là aussi. Après tout, c'est un jour important non ? » Sergio continuait son avancée pour arriver juste face à Alma, qui n'osait croiser son regard. « Alma. Joyeux anniversaire. » Elle essayait de se souvenir de ses derniers anniversaires et surtout de ceux qu'il avait raté : son anniversaire, même si c'était un évènement important, ne justifiait pas de sa présence ici. C'est gentil... mais je crois que tu n'aurais peut-être pas dû venir, là. Elle essayait de lui faire remarquer sans pour autant paraître impolie, réfléchissant chacun des mots qu'elle prononçait pour éviter que la situation ne dérape. « Je me doute que ma présence n’était pas exactement attendue mais je trouvais important de venir te le souhaiter en face. » Et bien c'est fait, merci, je... Elle balbutiait, cherchait quoi dire, mais n'eut pas le temps de trouver avant qu'on lui coupe la parole - à sa plus grande joie, pour une fois. « Sérieusement ? Sérieusement Sergio ? T’as rien à faire là. Et sur ce point ils étaient trois à être d'accord: seule la plus jeune d'entre eux n'était pas du même avis. « Pourquoi il est là Sara ? » Il n'y avait qu'une personne pour mettre un peu d'ordre dans toute cette histoire : Maritza. Et elle n'était pas là. Et ils allaient devoir gérer tout seuls. Alors la jeune femme essayait de tempérer les choses comme elle le pouvait. Calmes toi Diego, respires, ça va le faire. T'énerves pas contre elle, c'est sûrement pas de sa faute. Inutile de créer des tensions avec une personne de plus de leur famille : bien qu'Alma ne soit pas d'accord avec la présence de leur père ici, elle refusait qu'il ne leur créer encore plus de problèmes. De toute manière, elle en était sûre : il avait manipulée leur sœur pour qu'elle l'amène ici. Est-ce qu'on peut savoir ce qui se passe ? Qu'elle lançait en direction des deux derniers arrivés pour tenter de comprendre.


(les Gugu) never there RhAmSZr
(les Gugu) never there FEs4GtV
(les Gugu) never there QqLqwzn
(les Gugu) never there A7lPtC7
(les Gugu) never there FximBIO
(les Gugu) never there IfjSGV7
it's insane, but if you pray, everything's gonna be okay. trust me now before i go away, he's outraged but he wants to do well. it's insane, baby, but if you trust, everything's gonna be okay. ☽

Revenir en haut Aller en bas
Sergio Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 50 ans
SURNOM : Serg, quoique peu de personnes s'y risquent
STATUT : Divorcé et peu enclin à se relancer dans quoique ce soit
MÉTIER : Agent artistique en perpétuelle quête de diamants bruts
LOGEMENT : #230 Edward Street, Spring Hill
(les Gugu) never there C0c6f8b433889dfb424e331b8d98543f45d73604
POSTS : 526 POINTS : 410

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : (les Gugu) never there 4hy7

Eleonor + Lena + Gugu family + Lexie + Diego + Hayden + Maritza + Channing + Raymond + Maddy #2
RPs TERMINÉS : (terminés) Erin + Maddy +

(abandonnés) Erika + Rudy +
AVATAR : Mark Consuelos
CRÉDITS : tiph (avatar) + maurawrites (gif profil) + jpjonez (gifs signa) + hipdict (profil)
DC : /
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/06/2021

(les Gugu) never there Empty
Message(#) Sujet: Re: (les Gugu) never there (les Gugu) never there EmptyMar 3 Aoû 2021 - 23:31



never there

Is there someone here keeping score? Am I the only one needing more? All the colour has drained away, all the light and the goodness is overcome by hunger leaving us undone

En prenant la décision de se pointer à l’improviste à cette fête d’anniversaire, Sergio savait exactement que la chose ne serait pas aisée. Il avait bien tenté de ne pas trop y penser, les scénarios potentiels s’étaient accumulés dans un coin de son esprit et aucun d’eux ne se terminait bien. La sensation était étrange ; il arrivait à la fois dans sa propre famille est dans un groupe d’inconnus. Car ils ne se connaissaient plus, c’était un fait. Il préférait ne pas se voiler la face, imaginer que ses enfants se comporteraient comme Sara. La jeune femme était peut-être trop naïve pour son propre bien, mais elle était également remplie d’une indulgence et d’une bienveillance rares. Elle lui rappelait Maritza, par moments.

En tout cas, l’accueil n’était pas exactement ce que l’on pouvait qualifier de chaleureux. Il lui semblait même hostile. La fratrie semblait disloquée à ce moment précis, chacun y allant de ses propres sentiments et ressentiments. C’était comme marcher sur un terrain miné, ce qui incita grandement le patriarche à observer. Si son léger sourire serein assurait la façade, la réalité était bien moins agréable. Il ne se serait pas attendu à ce que Diego soit le premier à réagir aussi vivement, posant des questions auxquelles Sergio n’aurait aucune réponse satisfaisante. C’est Sara qui se retrouve à répondre, visiblement inconsciente de l’orage qui tonne au-dessus de leur tête. Il était ici pour Alma, car il était vrai qu’il s’agissait d’un jour important. Mais au fond, ce n’était qu’un prétexte. Cela aurait pu être l’anniversaire de n’importe qui d’entre eux, il serait venu cette fois-ci. Car ils étaient tous présents et pour la première fois depuis bien trop longtemps, l’homme était décidé à faire un pas vers eux. Alors c’est vers sa fille aînée qu’il décide de se diriger, lui présentant ses vœux pour son anniversaire. Il n’y a pas grand-chose de plus qu’il puisse faire, encore moins vu la manière qu’elle a de surveiller ses frères du coin de l’œil et de le vouloir hors de cet appartement. Il comprend les sous-entendus mais ne flanche pas.

Sara aurait pu jouer la partie différemment, se défaire de toute responsabilité et donc s’épargner les ennuis. Mais il n’en est rien, elle a mis les pieds dans le plat. Il n’a pas toqué à cette porte par hasard. « C’était mon idée de venir. Sara n’y est pour rien. » C’était tout ce qu’il pouvait dire pour essayer d’allonger les comptes que sa fille aurait à rendre au reste de sa fratrie à la fin de la journée. « Et je ne compte pas m’imposer à votre fête. Je voulais juste vous voir, tous. Je vous que vous auriez répondu présent si j’avais lancé l’invitation. » Son regard vient notamment peser sur Rudy, sa mâchoire crispée, ses poings serrés. Immobile, jusqu’à ce que d’un mouvement brusque, il se retourne vers le canapé pour attraper sa veste et se dirige vers la porte d’entrée, non sans bousculer son père au passage. La porte claque dans un bruit assourdissant, n’arrangeant en rien l’ambiance déjà suffocante. Sergio ne tente pas de le retenir malgré tout, se contente de soupirer en relevant les yeux sur Alma et Diego. « Alors autant aller directement au but. Je ne m’attends pas à ce que vous compreniez les choix que j’ai faits. Je vous souhaite de ne jamais les comprendre, d’ailleurs. » A l’âge d’Alma, il avait déjà trois enfants, des responsabilités par-dessus les épaules, une vie gâchée par les obligations parentales. Quand il avait à peine plus que Rudy, sa vie ne consistait globalement plus qu’à financer les besoins de sa famille en dépit de ses propres aspirations. Il n’avait jamais demandé cela et si la fratrie Gutiérrez ne pouvait pas le comprendre, c’était tant mieux. « Mais cela fait un moment que je me pose cette question : combien de temps encore ? Combien d’années à prétendre que nous ne sommes personnes les uns pour les autres ? Combien d’anniversaires ratés et d’occasions manquées ? » C’était déjà bien trop. « Vous avez toujours un père. »

@Alma Gutiérrez  @Rudy Gutiérrez  @Diego Gutiérrez  @Sara Gutiérrez



 
© GASMASK



not a saint
Lord knows I've got habits to break. I'm really good at being good at goodbyes. I'm gonna give you fair warning that I'm not a saint, but I could be if I tried • sheepirl.

(les Gugu) never there RhAmSZr
(les Gugu) never there NJB97Z9
(les Gugu) never there IfjSGV7
Revenir en haut Aller en bas
Sara Gutiérrez
Sara Gutiérrez
l'instant présent
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 22 ans (3.11.1998)
SURNOM : C'est déjà bien assez court pour donner un surnom.
STATUT : Célibataire, enchaînant des relations de couple éphémères
MÉTIER : Etudiante dans le journalisme, tu pensais avoir trouvé ta voie mais finalement non.
LOGEMENT : #64, Kent Street (Fortitude Valley) avec sa mère et les trois derniers de sa fratrie
Crédit: may0osh
POSTS : 408 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : Rudy - Astrid - Gutiérrez's - Maighread - Solas

Event fête des voisins 2021 Cléo
RPs EN ATTENTE : Alma - Diego
(les Gugu) never there 5e0o
Crédit: mandown (Joy/Milo)

RPs TERMINÉS : RP KL - Wendy - Charlie et Léo
AVATAR : Senorita Camila Cabello
CRÉDITS : Avatar (EXORDIUM.) / code signa by drake. + gif by may0osh/ UB by loonywaltz
DC : Wimou & la petite Moana
PSEUDO : Speedy
Femme (elle)
INSCRIT LE : 30/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t37183-vivre-le-jour-comme-si-c-etait-le-dernier-sara https://www.30yearsstillyoung.com/t37362-sara-enjoy-your-life-with-me#1771958 https://www.30yearsstillyoung.com/t37801-sara-gutierrez#1808381

(les Gugu) never there Empty
Message(#) Sujet: Re: (les Gugu) never there (les Gugu) never there EmptySam 14 Aoû 2021 - 23:34




On est bien loin des ambiances joyeuses et où la bonne humeur régnait dans l’air qu’ils ont pu connaître de nombreuses fois. Non, à ce moment précis, depuis son arrivée et celle de leur père c’est tout le contraire. C’est assez pesant et y’a comme un moment de silence qui s’abat quelques instants avant que bien vite Diego reprenne la parole.

Dans le fond d’elle-même, Sara s’en doutait fortement que c’était le genre de réactions à laquelle elle devait s’attendre. Ils sont surpris mais pas dans le bon sens du terme. Face à Diego, comme à chaque fois qu’elle se trouve dans une situation qui tourne mal, la Gutiérrez a envie de se faire toute petite, se sentant comme une enfant qu'on réprimande parce qu’elle a fait une grosse bêtise. Elle a espéré quelques instants que l’arrivée de sa sœur aînée apaise les tensions, change l’atmosphère mais ça a duré trop peu de temps avant que l’ambiance redevienne lourde.

Elle sent qu’elle perd pieds Sara, que la situation lui échappe ça ne le fait plus du tout cette histoire comme elle avait pu se persuader quelques minutes plus tôt. “Je... je pensais bien faire.” qu’elle ajoute d’une petite voix. C’est vraiment naïf de sa part d’avoir une telle pensée...

“Rudy” qu’elle lance en voyant l’aîné de leur fratrie quitter les lieux. Manquait plus que ça pour rendre l’ambiance plus électrique qu’elle ne l’était déjà... Elle se sent blessée, parce qu'elle a l'impression de l'avoir déçu, lui qui est son modèle. “Je suis désolée.” ajouta la Gutiérrez tout simplement. Mais il était déjà parti lorsqu’elle présenta des excuses.

“Il voulait être là et moi, je pensais que vous seriez contents dans le fond de vous-même de le revoir. C’est notre père, on ne peut pas lui en vouloir éternellement.” qu’elle répond à Diego. Elle aussi lui en a voulu d’être parti comme ça, du jour au lendemain mais elle a réussi à lui pardonner.


Déchirée comme un orage en été
Je ne sais pas,
je ne sais plus
je suis perdue


(les Gugu) never there QnTUftU
(les Gugu) never there 2cUO7Bu
(les Gugu) never there ZcUPfX8
(les Gugu) never there SnTUpmM
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cesar Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 20 ans
STATUT : Célibataire pas vraiment intéressé par le grand amour
MÉTIER : Apprenti maçon et artiste sur Instagram
LOGEMENT : #64, Kent Street (Fortitude Valley) avec sa mère, son petit frère et sa petite sœur
(les Gugu) never there Original
POSTS : 175 POINTS : 120

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Cinquième enfant de la famille Gutiérrez il est le dernier des grands à vivre dans la maison familiale. Actuellement en formation pour être maçon il ne rêve que d'une chose : tout plaquer pour se consacrer à l'art. Il monte en parallèle de sa formation un petit business autour de son talent (fait des dessins sur commande et s'est inscrit sur Patreon). S'il est persuadé de pouvoir faire carrière sur Instagram ce n'est pas l'avis de ses proches qui le traitent d'idiot. Toujours planqué dans sa bulle pour échapper aux problèmes du quotidien qui l'affectent plus qu'il ne le laisse paraître.
RPs EN COURS : Maddy#1
Never there (Gugu)
AVATAR : Itzan Escamilla
DC : Melchior Rhodes
PSEUDO : Roro
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39895-cesar-dans-ma-bulle https://www.30yearsstillyoung.com/t39961-cesar-so-confortable-we-re-living-in-a-bubble-so-confortable-we-cannot-see-the-trouble

(les Gugu) never there Empty
Message(#) Sujet: Re: (les Gugu) never there (les Gugu) never there EmptyDim 15 Aoû 2021 - 22:24




Encore une fois je n’ai pas trouvé le sommeil. Cette fois c’est différent de d’habitude, je n’ai pas veillé intentionnellement, ce n’est pas non plus la faute de la caféine. Je n’arrêtais pas de penser à la soirée que j’allais devoir supporter le lendemain : l’anniversaire d’Alma. Elle m’avait envoyé un message pour m’inviter à la soirée, en me précisant que Sara, Diego et Rudy seraient présents. J’avais grimacé en lisant le nom de Rudy sur le message. Je n’ai aucune envie de le voir, j’en ai plus qu’assez qu’il passe son temps à me donner des leçons alors qu’il merde à longueur de journées. Je déteste ces réunions de famille mais je savais que ça rendrait Alma triste. Elle se plie déjà en quatre tous les jours pour nous sortir la tête hors de l’eau, je lui dois bien ça. Impossible donc de trouver le sommeil cette nuit-là. La journée qui avait suivi avait été très longue, j’avais aidé Mama à s'occuper des petits et des tâches ménagères, ce qui m’avait vidé du peu d’énergie que j’avais. En fin d’après-midi je me suis laissé tomber sur mon lit, voulant faire une petite sieste avant de me préparer pour l’anniversaire d’Alma.

Quand quelques heures plus tard, j’ouvre difficilement les yeux. La première chose qui me frappe c’est qu’il fait nuit, merde mais il est quelle heure-là ?  Encore à moitié en train de dormir, je jette un coup d’œil sur mon téléphone : à l’heure qu’il est je devrais déjà être chez Alma. Merde, merde, merde.

Je m’habille en vitesse, j’attrape mon téléphone et je grimpe sur mon vélo. Bon on n’est pas très ponctuels dans la famille, je me dis que je ne suis peut-être pas si en retard que ça et que je n’ai certainement rien raté. J’arrive devant l’appartement de Rudy et Alma, ça a l’air d’être vraiment classe chez eux, on est loin de la maison où on a grandi. J’entends qu’à l’intérieur de vifs éclats de voix se font entendre, sérieusement ils sont déjà en train de s’engueuler ? Soudain la porte s’ouvre et je vois Rudy sortir, le poing serré. « Rudy qu’est-ce que tu fous ? », il ne me regarde même pas et s’en va rapidement. Super, l’ambiance a l’air au top, ça changera pas de d’habitude. Je décide de profiter que la porte soie ouverte pour rentrer même si personne ne m’a invité à le faire. Et là je tombe sur une scène irréaliste. Quelqu’un est là, il est de dos, je ne le reconnais pas tout de suite. Au moment où je m’avance vers le salon où la famille est réunie j’entends Sara dire « C’est notre père, on ne peut pas lui en vouloir éternellement. » Notre père ? Comment ça notre père ? Je reste figé sur place. C’est la première fois que je me trouve dans la même pièce que mon géniteur. J’avais vu quelques photos de lui mais ça s’arrêtait là puisque cet enfoiré s’est barré avant ma naissance. Je pensais n’avoir jamais à le croiser et ça m’allait très bien. Mon poing se serre et ma mâchoire se crispe en pensant que la personne que j’ai détesté toute ma vie est dans la même pièce que moi. Je m’avance dans la pièce en disant « Je vois qu’on ne m’a pas prévenu qu’il y aurait un invité indésirable. » Tant pis pour la politesse et les salutations, ça attendra. Je ne serais jamais venu si je savais qu’il était là. Je n’ai aucune intention de passer la soirée comme si de rien n’était et de jouer l’hypocrite en essayant de discuter avec lui. Quand Sara mentionne notre devoir de le pardonner alors qu’il a trahi notre famille de la pire de façons, je perds patience et je lui dis « Sara c’est pas notre père, c’est rien du tout pour nous. ». Je me tourne vers notre bien aimé géniteur, je lui jette un regard noir et je lui crache à la figure « Et toi. On se connaît pas et j’ai pas envie que ça change. Je sais pas ce que tu fous là mais barre toi, t’as pas ta place ici. » Je comprends mieux pourquoi j’ai croisé Rudy qui quittait l’appartement. Je viens d’arriver et j’ai déjà envie de claquer la porte, et Sergio à l’occasion.

@Alma Gutiérrez @Diego Gutiérrez @Sara Gutiérrez @Sergio Gutiérrez (les Gugu) never there 3258319053


(les Gugu) never there RhAmSZr
(les Gugu) never there PvDC5CK
(les Gugu) never there QIDiPqb
(les Gugu) never there 4GUwOAz
(les Gugu) never there 383200artist
Revenir en haut Aller en bas
Diego Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (20 mars)
SURNOM : Pas de surnom, même s'il accepterait sans doute tout.
STATUT : En couple avec Callie, alors pourquoi est ce que son colocataire crée des papillons dans son estomac ?
MÉTIER : Interne à l'hôpital St Vincent. Il souhaite se spécialiser en cancérologie depuis que sa petite soeur Maria est tombée malade.
LOGEMENT : Dans le loft de Garret et son chien Murphy, il préfère de loin le chien que le maître en terme de colocataire.
(les Gugu) never there B8aa66e7c21ff1223bbfd9ab85cc600e9f856070_hq
POSTS : 114 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Second d’une fratrie de sept. Diego est ambitieux et déterminé, ses études sont ce qu’il y a de plus important pour lui en dehors de sa famille, il souhaite sortir de son milieu. Dans le placard, il tente de se convaincre depuis des années que les filles sont faites pour lui et ne comprend pas pourquoi aucune de ses relations ne marche. Musicien dans l’âme, c’est son jardin secret, sur scène il pourrait devenir une toute autre personne, encore faudrait-il qu’il ose jouer devant un public. Trop gentil, trop généreux, trop idéaliste, trop coincé, trop sérieux, trop réservé, trop anxieux.
RPs EN COURS : (les Gugu) never there GiphyGUTIERREZ ► I miss the smiles we had when we were young. I miss the memories of feeling love. I miss us runnin' underneath the sun, staring out the window when the rain would come. I miss the smiles we had when we were kids, yeah, I feel like life was so much simpler then, yeah when we had joy and we were innocent, I'd give it all to feel that way again, way again.


(les Gugu) never there GiphyDIERRET ► The summer night, the fading light,the perfect place, the perfect time, to take you somewhere we both want to go. A starry drive,in mid July, park the car turn off the lights and venture through a field out on our own. The birds they sang a melody, my heart was keeping time and we were dancing on the edge of something new.

(les Gugu) never there GiphyDIEDDIE ► I'd never ask you cause deep down I'm certain I know what you'd say. You'd say I'm sorry believe me I love you but not in that way. And I hate to say I need you. I'm so reliant, I'm so dependent, I'm such a fool. When you're not there, I find myself singing the blues, can't bear, can't face the truth.


(les Gugu) never there GiphyDIELLIE ► Take an angel by the wings, beg her now for anything, beg her now for one more day. Take an angel by the wings, time to tell her everything, ask her for the strength to stay.






RPs TERMINÉS : Eddie #1Rudy #1Garret #1Hannah #1Eddie #2Callie #1Adriel #1Garret #2 Garret #3
AVATAR : Alberto Rosende
CRÉDITS : (c) kinnah pour l'avatar ; (c) loonywaltz pour les ub
DC : Danika le glaçon, Alec les gros bras, Freddy le petit con
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/03/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t34377-alec-danika-diego-freddy

(les Gugu) never there Empty
Message(#) Sujet: Re: (les Gugu) never there (les Gugu) never there EmptyMer 25 Aoû 2021 - 7:13




Le regard de Diego ne quitte pas Rudy. Tout simplement parce qu’en cet instant, l’instinct du petit frère reprend le dessus. C’est Rudy qui le fera partir, Rudy qui règlera ce problème. Car Sergio n’a toujours été qu’un problème de plus dès le moment où il a arrêté d’être le père. Pourtant Rudy ne dit rien alors que Diego lui a envie d’hurler, comme si pendant une seconde, la tête brûlée et le raisonnable avaient inversé les rôles. Mais non Rudy n’a rien de raisonnable, il attrape sa veste et quitte la pièce. « Rudy ! » Diego ne peut s’empêcher de crier comme pour l’empêcher de partir. Deux pas en avant vers son frère qu’il essaye de retenir, sans succès. Son frère est parti. Diego regarde Alma puis Sara alors, désemparé face à sa réaction.

C’est finalement là que l’agent de star reprend la parole. Il ne s’attend pas à ce que ses enfants comprennent ce qu’il a fait, souhaitant en réalité qu’ils ne le comprennent jamais. La mâchoire de Diego se serre. Les enfants de cette fratrie ont déjà eu bien plus de responsabilité que lui, devant s’élever ensemble et s’élever seuls. Combien d’anniversaires Sergio avait-il raté ? Combien de pleurs et de joie ? Combien de sacrifices et de choix ? Trop, bien trop pour être encore le père qu’il prétend être.

« Non. » souffle Diego en le regardant.  « T’étais pas là. Rudy a plus été un père que toi et on le sait tous ici. » La colère est palpable, il tente en vain de la maîtriser, mais est incapable de comprendre pourquoi Sara a pu penser que c’était une bonne idée.


« Il voulait être là et moi, je pensais que vous seriez contents dans le fond de vous-même de le revoir. C’est notre père, on ne peut pas lui en vouloir éternellement.”
Elle s’est faite toute petite, pleine d’espoir et de pardon, pleine de naïveté aussi. Diego la regarde d’un regard plus doux le choc passé, tentant de contrôler la colère qu’il ressent, le sujet de leur père étant bien une des rares choses capables de le faire sortir de ses gonds. Il s’approche de sa petite sœur sa main venant se poser sur sa joue avec douceur pour qu’elle le regarde. « Tu le connais pas Sara. Je sais que tu voulais bien faire. Je le sais.  Mais tu le connais pas. C’est pas un père s’il était pas là. Un père ça fait pas sept gosses pour disparaître Sara. » il souffle aussi doucement que durement, se demandant depuis combien de temps Sergio lui retourne le cerveau, depuis combien de temps s’est-il infiltré dans la vie de Sara pour la convaincre que l’amener ici était une bonne chose.  C’est à ce moment-là qu’une nouvelle présence apparaît et pendant un instant Diego se dit que Rudy est revenu. Mais non, la situation ne fait qu’empirer alors que César apparaît dans le salon.

Cesar n’a jamais rencontré Sergio et Diego le réalise lorsque leurs regards se croisent et lorsque César réitère que l’homme n’a rien d’un père. Leur père a quitté cette maison sans jamais tenir le garçon dans ses bras, sans apprendre à le connaître, sans savoir quel homme il deviendrait.  Peu de choses arrivent à mettre en colère Diego et le départ de ce père qui n’en jamais été un en est une.  Encore plus quand il voit les plus jeunes dans cette pièce, ceux qui n'ont finalement jamais pu avoir l'aperçu de quel genre de paternel Sergio a été. Il se tourne à nouveau face à ce dernier, le regard dur mais le ton plus calme, mais plus froid aussi, comme si voir sa sœur de cette manière et son petit frère arrivait avait fini de le ramener à la raison.

« Tu crois quoi ? Que tu peux revenir la bouche en cœur et qu’on va tout te pardonner ? Pourquoi maintenant ? » Pourquoi maintenant et pas quand Rudy est allé en prison ? Pourquoi maintenant et pas quand Maria est tombée malade ? Pourquoi maintenant et pas toutes les fois où leur famille croulait sous le poids d’une vie tout sauf facile alors que leur mère faisait de leur mieux sans que ça ne soit assez ?



@Cesar Gutiérrez  @Alma Gutiérrez  @Sara Gutiérrez   @Sergio Gutiérrez  (les Gugu) never there 1484806105  (les Gugu) never there 1484806105  (les Gugu) never there 1484806105



FALSE CONFIDENCE
diego ☽ Don't take yourself so seriously. Look at you all dressed up for someone you never see. You're split and uneven your hands to the sky, surrender yourself. And I wonder why I tear myself down. To be built back up again.


(les Gugu) never there RhAmSZr
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(les Gugu) never there Empty
Message(#) Sujet: Re: (les Gugu) never there (les Gugu) never there Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(les Gugu) never there

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-