AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Sara ♣ You're in trouble, young lady.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maritza Gutiérrez
Maritza Gutiérrez
la cheffe de tribu
la cheffe de tribu
Sara ♣ You're in trouble, young lady. 7vHkInU Présent
ÂGE : 51 ans
SURNOM : Mari, Za'
STATUT : Divorcée. Elle a été mariée pendant 10 ans avec Sergio. En 2002 ils signent les papiers du divorce mais depuis la mère de famille n'a jamais refait sa vie.
MÉTIER : Femme de ménage, nourrice, cuisinière, en gros, elle est bonne à tout faire.
LOGEMENT : #32 Parkland Boulevard (Spring Hill)
POSTS : 534 POINTS : 560

TW IN RP : Violence - Deuil
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : [color=#cc0066][b]...[/b][/color]
RPs EN COURS : Joseph #2 ; Emery #2 ; Logan #2 ; Sergio #6 ; Jordan #2 ; Sara #3 ; Cesar #3 ; Camil #1 ; Olivia #4 ; Russell #1 ; Les Gugus #4 ; Birdie #1 ; Sergio #9 ; Diego #4

UA: Greta #1

EVENT SURVIE: Cesar

RPs TERMINÉS : Olivia #1 ; Lily #1 ; Sergio #2 ; Sergio & Cesar #1 ; Joseph #1 ; Malone #1 ; Diego #1 ; Sergio #3 ; Olivia #2 ; Chris #1 ; Sara (survie) ; Logan #1 ; Sara #1 ; Jordan #1 ; Sergio Survie ; Sergio #4 ; Olivia #3 ; Sergio #7 ; Diego ; Les Gugus #2 ; Les Gugus #3 ; Diego #3 ; Sergio #8

Sujets abandonnés:

AVATAR : Penelope Cruz
CRÉDITS : avatar: harley, code signature: Pando. Icons: Pando
DC : Marley Lynch ♥♥
PSEUDO : Ju'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/03/2023

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Empty
Message(#) Sujet: Sara ♣ You're in trouble, young lady. Sara ♣ You're in trouble, young lady. EmptyVen 28 Avr 2023 - 0:15


You're in trouble, young lady.
       @Sara Gutiérrez   ft. Maritza Gutiérrez


La porte claqua dans son sillage. Maritza venait de rentrer chez elle et le moins que l'on puisse dire c'était que son arrivée avait été fracassante. Elle entra en trombe dans le salon, balança son sac à main sur le canapé et commença à fouiller toutes les pièces du rez-de-chaussée. Le visage fermé, les muscles tendus, la mexicaine tentait tant bien que mal de garder son calme alors qu'un feu bouillonnait littéralement en elle. Constatant que personne ne se trouvait en bas, elle monta les escaliers quatre à quatre et ouvrit chaque porte – sauf celle de la chambre de Maria – et soupira de lassitude en constatant qu'il n'y avait personne. Elle redescendit, sortit son téléphone de son sac et envoya un sms à Sara : « Tu es où ? ». A peine le message était-il envoyé que la mère de famille s'agaçait de ne pas recevoir de réponse. Tentant de se montrer patiente – et dieu savait que la patience n'était pas l'une de ses qualités premières – elle en profita pour aller dans la cuisine se préparer un bon thé chaud. Les minutes s'écoulaient mais pour autant elle n'avait pas la moindre nouvelle de la part de sa fille. Elle saisit une nouvelle fois avec rudesse son portable et renvoya cette fois-ci : « Tu peux rentrer ? J'ai besoin de toi. » Assise sur un tabouret haut, les ongles de la matriarche tapotaient avec agacement sur le marbre du plan de travail. Son rythme cardiaque avait augmenté depuis plus d'une heure désormais et elle se rendait compte qu'elle était bien incapable de régler cela.

Quelques heures plus tôt, alors qu'elle sortait d'une maison fortunée, elle s'était faite arrêter par les policiers pour « un simple contrôle d'identité », c'était ce qu'ils lui avaient dit. Maritza s'était mordue la langue pour ne pas leur faire remarquer que c'était toujours les personnes hispaniques, métisses ou les backs qui se faisaient contrôler et avait tendu ses papiers d'identité. L'un des flics avait alors dit avec sarcasme : « Tiens, tiens, tiens, Gutiérrez... Ce nom ne m'est pas inconnu. » et il avait tendu la carte à son collègue qui avait ri. La brune s'était figée, avait senti son cœur palpiter et avait failli perdre ses moyens avant de se souvenir qu'en effet malheureusement, son nom n'était pas inconnu des forces de l'ordre. Elle soupira : « Oui, mon fils Roderick a eu des ennuis avec la justice il y a quelques années. » A chaque fois qu'elle évoquait ce souvenir traumatisant, elle avait des palpitations. Elle était toujours à deux doigts de tourner de l'oeil. Cette fois-ci elle n'eut pas le temps d'avoir ce genre de réaction puisque le regard surpris que s'échangèrent les deux agents la perturba. « Ah non, c'était pas un mec. C'était une fille. » Maritza fronça les sourcils et s'apprêtait à leur dire qu'ils faisaient fausse route mais l'autre ajotua : « Ouai t'as raison : Salma ? Non, heu... Sally. Attends ça va me revenir... Ah oui ! Sara ! ». Sous le choc de la nouvelle, la mère avait reculé d'un pas et avait instantanément pâli. Sara ? Non, c'était impossible, sa fille n'avait jamais eu ce genre de problèmes. « Vous devez faire erreur... » Elle fut rapidement coupée par le premier qui lui dit : « Non, je m'en souviens. On l'a gardé quelques heures en garde à vue, un joli brin de fille. Après y a un type qui est venu payer sa caution. » Le cœur de la mexicaine tambourinait dans sa poitrine tandis qu'elle sentait ses tempes se serrer. Avec le choc de la révélation, elle s'était malencontreusement mordu la lèvre et un désagréable goût de fer lui rongeait la bouche. Le reste du contrôle se passa plutôt rapidement, Maritza n'opposa aucune résistance, bien trop pressée de rentrer afin de mettre les choses au clair.

Cela faisait maintenant trente minutes qu'elle avait écrit à Sara. Constatant que passer par les messages ne fonctionnait pas, elle décida de l'appeler. Comme elle s'y attendait, sa fille ne prit pas la peine de décrocher. Lorsque la messagerie se déclencha, Maritza sortit le grand jeu : « Sara... Sara, il faut que tu rentres ! Il y a un problème à la maison ! Je t'en prie Sara... » sa voix était pleine de sanglots mais à peine avait-elle raccroché que son regard sombre et sa colère ressurgirent. Elle lui avait menti ? Elle lui avait caché des choses ? La mère n'avait donc aucun scrupule à jouer la panique, l'inquiétude ou la tristesse. Tant pis si sa fille se sentait manipuler. Maritza en avait marre qu'on se moque d'elle et qu'on la trahisse sans cesse, c'était désormais à elle d'agir ainsi. Elle s'installa sur le fauteuil qui faisait face à la porte du salon qui donnait sur le hall d'entrée. Pas question pour elle de louper l'entrée de sa fille. Parce que oui, elle allait rentrer au plus vite, la mère en avait maintenant l'intime conviction.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Sara Gutiérrez
Sara Gutiérrez
l'explosion de paillettes
l'explosion de paillettes
Sara ♣ You're in trouble, young lady. IAeu3cF Présent
ÂGE : 25 ans, le quart de siècle atteint sans la maturité supposée aller avec (20.08.1998)
SURNOM : Sara la fêtarde, la retardataire, l'emmerdeuse, la gamine, l'alcoolo, la relou... Vous avez le choix, elle répond à tout
STATUT : Célibataire qui n'a aucune intention de se poser (on remercie les modèles parentaux catastrophiques en terme de couple) (le frangin et ses problèmes de couple sont pas mal non plus dans le genre)
MÉTIER : Employée polyvalente à mi-temps au Twelve Happy Spectators depuis septembre 2021 et placeuse pour la Northlight Theater Company depuis mars 2023, son Bachelor's Degree en Biologie ne lui sert ni pour l'un ni pour l'autre (quelle surprise). Toujours pas prête à avouer à ses parents qu'elle ne compte pas reprendre ses études et que seule Marley lui fait miroiter un boulot qui en vaut la peine, elle s'enfonce dans ses mensonges sans réaliser qu'il vont finir par lui péter à la gueule.
LOGEMENT : Depuis juillet, #200 Hughton Avenue, Redcliffe, dans un appartement en colocation avec Stella (cœur sur elle), Joseph (un drôle de bonhomme) et Dina (le fantôme). Vous pensez que ça n'a aucun sens ? Vous avez raison, mais elle s'en fout.
Still waiting on a miracle
POSTS : 4198 POINTS : 330

TW IN RP : Alcool, drogue, maladie infantile (cancer), mort, deuil, vulgarité
TW IRL : RAS
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Extravertie, souriante, sociable, loyale, franche • Irresponsable, immature, de mauvaise foi, provocatrice, excessive • Quatrième d'une fratrie de 7 : la famille avant tout, même quand ils lui donnent envie de s'arracher les cheveux • Incapable de faire le deuil de sa petite sœur partie en octobre, ne se le permet pas non plus • Les soirées comme échappatoires, avec tous les vices qui vont avec • 3 réorientations et un Bachelor de biologie arraché aux rattrapages pour finalement ne pas vouloir s'en servir • Voudrait faire du maquillage son métier mais ment par peur de décevoir ses parents
CODE COULEUR : Sara prend de mauvaises décisions en DD33AA
RPs EN COURS : (17/∞)

Sara ♣ You're in trouble, young lady. F24409414404df0234cf7c71b1b594a02ed785df
GutiérrezWe may have our differences, but nothing’s more important than family. Logan #1 ; Diego #2 (event Bear Grylls) ; Cesar #4 (event Bear Grylls) ; Diego #3 ; Familia #3 ; Maritza #2 ; Familia #4
Sara ♣ You're in trouble, young lady. 4z57
Terminés (ordre chronologique) : Familia #1 ; Cesar #1 ; Sergio #1 ; Familia #2 ; Maddy #1 ; Cesar #2 ; Sergio #2 ; Maritza #1 ; Alma #1 ; Cesar #3 (event Scenic Rim) ; Diego #1 & Icare #2 ; Maritza #2 (event Bear Grylls) ; Alma #2 (event Bear Grylls) ; Alma #3 & Sergio #3 (event Bear Grylls)

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Giphy
La Super ColocMy roommates are cheaper than a therapist. Stella #1 ; Dina #1 ; Joseph #1

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Tumblr_ou7xlbtwxy1wvvhfco1_500
Maisie #1

→ Collègues et spectateur·rices au Twelve Happy Spectators (cinéma) : pré-liens :l:
→ Collègues et spectateur·rices de la Northlight Theater Company (théâtre, Southern Cross Theater) : pré-liens :l:

Sara ♣ You're in trouble, young lady. 7ee3fb4746b0e6c7341a1770f789c75442514ab3

Univers Alternatifs :
Dimension Bunyip : Faust ; Cassidy ; Winston ; Hélène ; Cesar ; Vivian
Dimension gothique : Marley ; Cesar ; Greta ; Min-Kyung

RPs EN ATTENTE : Qui veut :l:

Sara ♣ You're in trouble, young lady. 227urnps

RPs TERMINÉS : Défilé Weatherton (event Brisbane fashion show) ; Cesar #1 ; Sergio #1 ; Edge #1 ; Laurie #1 ; Family #2 ; Family #1 ; Carl #1 ; Cesar #2 ; Icare #1 ; Laurie #2 (event Scenic Rim) ; Emery #1 ; Meryl #1 (event Noël autour du monde) ; Maritza #2 (event Bear Grylls) ; Laurie #3 ; Marley #1

RPs ABANDONNÉS :
Mavis #1 ; Diego #1 ; Muhan Li #1 ; Jules #1 ; Wendy #1 ; Ann #1 ; Billie #1 ; Faust #1 ; Isla #1 ; Muiredach #1 ; Sheldon #1 ; Riley #1 ; Maddy #1 ; Diego #1 & Icare #2 ; Willow #1 ; Alma #1 ; Alma #2 (event Bear Grylls) ; Alma #3 & Sergio #3 (event Bear Grylls) ; Malik #1 ; Twelve #1 (event Roaring Twenties)

Sara ♣ You're in trouble, young lady. FIgDieqh_o
AVATAR : Camila Cabello
CRÉDITS : EXORDIUM. (avatar) & cepoilfaitdestrucs (gifs profil Camila) & ASTRA (code signa) & bb-y2k (images signature) & bunnydolli3esw0rld (image profil maquillage 1) & lvlymuse (image profil maquillage 2) & bleeding_light (crackship Gutiérrez) & Antares (crackship coloc) & themorningrose (avatar profil) & Raelyn + Charlie (starter pack profil) & loonywaltz (UB signa)
DC : Eve Daxson (ft. Hayley Atwell)
PSEUDO : EMC
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/05/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t45250-sara-family-portrait
https://www.30yearsstillyoung.com/t45566-sara-sigue-bailando
https://www.30yearsstillyoung.com/t45619-sara-gutierrez
https://www.30yearsstillyoung.com/t49838-sara-gutierrez-tinder

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Empty
Message(#) Sujet: Re: Sara ♣ You're in trouble, young lady. Sara ♣ You're in trouble, young lady. EmptySam 29 Avr 2023 - 15:30






You're in trouble, young lady

@Maritza Gutiérrez & Sara Gutiérrez
29 mars 2023, Maison des Gutiérrez, #32 Parkland Boulevard, Spring Hill

Voilà dix jours que Sara a commencé à travailler pour la Northlight Theater Company. C'est peu... Et ça se voit à son sérieux au boulot qui rendrait Maisie dingue. C'est qu'après un an et demi au Twelve, la Gutiérrez a pris ses aises, un peu trop selon sa pseudo-boss bien trop à cheval sur celles-ci. Au théâtre, elle passe encore pour une personne ponctuelle – qu'elle n'est pas –, s'efforçant d'arriver à l'heure au théâtre en anticipant un peu les nombreuses dizaines de minutes qu'elle passe à la salle de bain. Elle s'interdit même de sortir son téléphone pendant qu'elle bosse, parce que ça ne ferait pas sérieux devant les spectateurs et spectatrices qu'elle doit installer dans la salle. Toute personne la connaissant assez sait que cette résolution ne survivra pas d'un mois, mais pour l'instant Sara s'y tient.

Ainsi, c'est seulement lorsqu'elle s'accorde une pause pipi après avoir prévenu son collègue qu'elle sort son téléphone pour jeter un coup d'œil à ses notifications. Alors qu'elle vérifiait l'état de son maquillage dans le miroir des toilettes, ses sourcils se froncent en remarquant l'appel manqué de sa mère ainsi que les deux textos qu'elle lui a envoyés.
Tu es où ?

Tu peux rentrer ? J'ai besoin de toi.
Sara s'apprête à lui répondre par un simple SMS qu'elle travaille jusqu'à 21h lorsqu'elle remarque qu'elle a aussi une notification de message vocal laissé par Mamá. Elle clique aussitôt sur la notification et appelle son répondeur avant de porter le téléphone à son oreille. « Sara... Sara, il faut que tu rentres ! Il y a un problème à la maison ! Je t'en prie Sara... » La simple voix de sa mère sanglotant fait battre son cœur plus vite et plus fort alors que l'inquiétude lui étreint la gorge. Elle inspire profondément avant de sortir des toilettes à toute vitesse pour retrouver son supérieur hiérarchique en coulisse. L'inquiétude se lit sur les traits de la Gutiérrez, ce qui intrigue l'homme en face d'elle à qui elle ne laisse pas le temps de demander ce qu'il se passe. « Ma mère m'a appelée, il y a une urgence chez moi. Il faut vraiment que je parte maintenant, j'suis désolée. » Sa mère n'appellerait pas si ce n'était pas vraiment important, la brune en est persuadée. « Je sais que je ne devrais finir que dans une heure mais je me rattraperai, je resterai après mes heures la prochaine fois pour compenser. » Quitte à se coltiner le ménage, elle s'en fout : tout ce qui compte c'est qu'elle rejoigne sa mère maintenant.

Ses arguments et ses promesses finissent par convaincre son supérieur qui accepte qu'elle parte. Aussitôt après l'avoir remercié, Sara se met à courir en sens inverse pour récupérer son sac puis quitter le théâtre, tout en pianotant sur son téléphone pour vérifier le trajet en transport en commun le plus rapide pour revenir à la maison à cette heure. Une fois dehors, elle rejoint l'arrêt de bus en question, depuis lequel elle appelle sa mère. Elle laisse échapper un ou deux jurons lorsqu'elle tombe sur sa messagerie, raccrochant sans laisser de message vocal. D'autres suivent alors qu'elle tapote du pied sur le sol – regrettant de ne pas avoir de voiture et d'être forcée d'attendre un putain de bus – et ouvre ses SMS.
J'arrive.

Qu'est-ce qui se passe ?

Mamá ??
Elle n'obtient pas plus de réponse qu'avec son appel. Et durant tout le trajet, elle fulmine autant qu'elle s'inquiète. Est-ce que sa mère s'est blessée pendant qu'elle cuisinait ? Est-ce qu'Alejandro a eu un problème en rentrant de l'école ? Est-ce que Cesar s'est encore fait casser la gueule, mais directement à la maison cette fois ?

Lorsqu'elle arrive devant la maison, Sara est essoufflée d'avoir couru depuis l'arrêt de bus jusqu'à chez elle. Le bus était trop lent, elle a même eu envie d'insulter le chauffeur et de lui demander d'accélérer, quand bien même ça aurait été complètement con. Elle s'est fait un sang d'encre tout le trajet, la voix de sa mère sanglotant lui revenant sans cesse à l'esprit tandis qu'elle imaginait des scénarios catastrophes. Le cœur battant à tout rompre, elle fonce jusqu'à la porte qu'elle ouvre en criant « Mamá ?! » d'une voix inquiète. Elle entre en trombe et va d'abord vérifier le salon, tombant alors sur sa mère qui est assise sur le fauteuil du salon. « Qu'est-ce qui se passe ? Alejandro va bien ? » Pourquoi sa mère n'a plus du tout l'air en larmes mais... en colère ?

(c) Miss Pie
Haut : acecroft & snowluthor
Bas : honeymoonavenue & acecroft




make your own dream into reality
Transferring your passion to your job is far easier than finding a job that happens to match your passion. We all have dreams. But in order to make dreams come into reality, it takes an awful lot of determination, dedication, self-discipline, and effort.

Sara ♣ You're in trouble, young lady. VNCfyuC
♥ :
Revenir en haut Aller en bas
Maritza Gutiérrez
Maritza Gutiérrez
la cheffe de tribu
la cheffe de tribu
Sara ♣ You're in trouble, young lady. 7vHkInU Présent
ÂGE : 51 ans
SURNOM : Mari, Za'
STATUT : Divorcée. Elle a été mariée pendant 10 ans avec Sergio. En 2002 ils signent les papiers du divorce mais depuis la mère de famille n'a jamais refait sa vie.
MÉTIER : Femme de ménage, nourrice, cuisinière, en gros, elle est bonne à tout faire.
LOGEMENT : #32 Parkland Boulevard (Spring Hill)
POSTS : 534 POINTS : 560

TW IN RP : Violence - Deuil
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : [color=#cc0066][b]...[/b][/color]
RPs EN COURS : Joseph #2 ; Emery #2 ; Logan #2 ; Sergio #6 ; Jordan #2 ; Sara #3 ; Cesar #3 ; Camil #1 ; Olivia #4 ; Russell #1 ; Les Gugus #4 ; Birdie #1 ; Sergio #9 ; Diego #4

UA: Greta #1

EVENT SURVIE: Cesar

RPs TERMINÉS : Olivia #1 ; Lily #1 ; Sergio #2 ; Sergio & Cesar #1 ; Joseph #1 ; Malone #1 ; Diego #1 ; Sergio #3 ; Olivia #2 ; Chris #1 ; Sara (survie) ; Logan #1 ; Sara #1 ; Jordan #1 ; Sergio Survie ; Sergio #4 ; Olivia #3 ; Sergio #7 ; Diego ; Les Gugus #2 ; Les Gugus #3 ; Diego #3 ; Sergio #8

Sujets abandonnés:

AVATAR : Penelope Cruz
CRÉDITS : avatar: harley, code signature: Pando. Icons: Pando
DC : Marley Lynch ♥♥
PSEUDO : Ju'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/03/2023

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Empty
Message(#) Sujet: Re: Sara ♣ You're in trouble, young lady. Sara ♣ You're in trouble, young lady. EmptyLun 1 Mai 2023 - 23:16


You're in trouble, young lady.
       @Sara Gutiérrez   ft. Maritza Gutiérrez


Toujours assise sur son fauteuil, Maritza tapotait avec rapidité et agacement l'accoudoir. Elle ruminait et plus le temps passait plus sa colère grandissait. Depuis quand ses enfants lui mentaient-ils de la sorte ? Il y avait eu Cesar et son visage fracassé. Il n'avait pas pu lui cacher la vérité longtemps, aucun mensonge sorti de sa bouche n'aurait pu la convaincre. Lorsqu'elle avait enfin appris le pourquoi du comment, elle l'avait cru sans la moindre hésitation. Que son fils se soit fait casser la gueule parce qu'il avait dragué une fille déjà en couple ne l'étonnait guère. Qu'il lui cache des choses non plus. Depuis la mort de Maria, un fossé s'était creusé entre le garçon et sa mère. Naïvement, cette dernière avait pensé qu'avec Sara se serait différent, force était de constater qu'elle s'était plantée sur toute la ligne. A quand remontait-il son arrestation ? Elle l'ignorait. Tout comme elle ignorait les raisons qui l'avait conduite jusqu'au poste. La mexicaine avait bien l'intention d'éclaircir toute cette histoire sans oublier de bien remonter les bretelles à sa fille. La mère de famille était agacée, blessée, il semblerait qu'elle n'avait su élever que des vauriens, des voyous, et non des gens respectables. Ca lui brisait le cœur. Son portable vibra sur ses genoux, elle jeta un coup d'oeil et fut satisfaite de voir les messages de Sara s'enchaîner. Sa fille n'avait pas pris la peine de lui répondre elle ferait donc de même. Désormais c'était donnant-donnant. Les sacrifices, les compromis ne semblaient pu suffire et Maritza en avait plus que marre qu'on la prenne pour une conne.

Les minutes s'écoulaient avec une lenteur abominable mais Mari attendait toujours sur son fauteuil. Lorsqu'elle entendit la porte d'entrée s'ouvrir ainsi que les pas précipités de sa fille, elle se redressa quelque peu sur son siège. « Mamá ?! » La panique était perceptible dans la voix de sa fille mais la mère ne regrettait pas son petit stratagème malsain. Soudain la petite brune lui fit face essoufflée. Le regard de la matriarche était d'une sévérité incommensurable. « Qu'est-ce qui se passe ? Alejandro va bien ? » Le regard de la mère s'assombrit davantage tandis qu'elle laissait planer un silence inconfortable sur la pièce. Elle se mordait la langue pour ne pas exploser telle une furie contre la chair de sa chair. Après quelques instants, elle daigna répondre d'une voix sourde : « Il va bien. » Rien de plus. Elle fusillait du regard son enfant, tentant de sonder son âme. Elle espérait qu'elle comprendrait par elle-même, qu'elle verrait qu'elle avait commis une erreur et que la bombe qu'elle avait cachée dans le placard allait désormais exploser en plein milieu du salon. Devant l'incompréhension de Sara, Maritza se leva. Elle alla prendre sa tasse qu'elle avait laissée sur la table. Le thé était froid désormais mais cela ne lui posait aucun problème. Elle but une longue gorgée tout en observant sa fille. Elle finit par lui annoncer : « Je me suis faite arrêter par la police aujourd'hui... » Le doute planait toujours et Mari ne semblait pas daigner à donner plus de détails préférant laisser le temps à sa fille d'imaginer le pire. Elle fit un geste dans les airs indiquant que cela n'avait rien de grave et poursuivit : « C'est étrange, quand ils ont contrôlé mes papiers, ils connaissaient déjà mon nom de famille. » La brune prenait sur elle pour ne pas lui hurler dessus. Elle préférait se montrer sournoise comme l'avait été Sara avec elle. Elle se demandait combien de temps il lui faudrait pour faire la connexion ou encore si elle allait tout avouer sur le champ ou lui mentir comme elle le faisait depuis des mois. Son regard planté dans celui de sa fille, Maritza attendait qu'elle se mette à genoux et qu'elle la supplie de lui pardonner. C'était fini de fermer les yeux sur toutes les incartades de ses enfants. Même en période de deuil, ils continuaient à la torturer. Elle avait fait preuve de faiblesse à leur égard, on ne l'y reprendrait plus.  
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Sara Gutiérrez
Sara Gutiérrez
l'explosion de paillettes
l'explosion de paillettes
Sara ♣ You're in trouble, young lady. IAeu3cF Présent
ÂGE : 25 ans, le quart de siècle atteint sans la maturité supposée aller avec (20.08.1998)
SURNOM : Sara la fêtarde, la retardataire, l'emmerdeuse, la gamine, l'alcoolo, la relou... Vous avez le choix, elle répond à tout
STATUT : Célibataire qui n'a aucune intention de se poser (on remercie les modèles parentaux catastrophiques en terme de couple) (le frangin et ses problèmes de couple sont pas mal non plus dans le genre)
MÉTIER : Employée polyvalente à mi-temps au Twelve Happy Spectators depuis septembre 2021 et placeuse pour la Northlight Theater Company depuis mars 2023, son Bachelor's Degree en Biologie ne lui sert ni pour l'un ni pour l'autre (quelle surprise). Toujours pas prête à avouer à ses parents qu'elle ne compte pas reprendre ses études et que seule Marley lui fait miroiter un boulot qui en vaut la peine, elle s'enfonce dans ses mensonges sans réaliser qu'il vont finir par lui péter à la gueule.
LOGEMENT : Depuis juillet, #200 Hughton Avenue, Redcliffe, dans un appartement en colocation avec Stella (cœur sur elle), Joseph (un drôle de bonhomme) et Dina (le fantôme). Vous pensez que ça n'a aucun sens ? Vous avez raison, mais elle s'en fout.
Still waiting on a miracle
POSTS : 4198 POINTS : 330

TW IN RP : Alcool, drogue, maladie infantile (cancer), mort, deuil, vulgarité
TW IRL : RAS
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Extravertie, souriante, sociable, loyale, franche • Irresponsable, immature, de mauvaise foi, provocatrice, excessive • Quatrième d'une fratrie de 7 : la famille avant tout, même quand ils lui donnent envie de s'arracher les cheveux • Incapable de faire le deuil de sa petite sœur partie en octobre, ne se le permet pas non plus • Les soirées comme échappatoires, avec tous les vices qui vont avec • 3 réorientations et un Bachelor de biologie arraché aux rattrapages pour finalement ne pas vouloir s'en servir • Voudrait faire du maquillage son métier mais ment par peur de décevoir ses parents
CODE COULEUR : Sara prend de mauvaises décisions en DD33AA
RPs EN COURS : (17/∞)

Sara ♣ You're in trouble, young lady. F24409414404df0234cf7c71b1b594a02ed785df
GutiérrezWe may have our differences, but nothing’s more important than family. Logan #1 ; Diego #2 (event Bear Grylls) ; Cesar #4 (event Bear Grylls) ; Diego #3 ; Familia #3 ; Maritza #2 ; Familia #4
Sara ♣ You're in trouble, young lady. 4z57
Terminés (ordre chronologique) : Familia #1 ; Cesar #1 ; Sergio #1 ; Familia #2 ; Maddy #1 ; Cesar #2 ; Sergio #2 ; Maritza #1 ; Alma #1 ; Cesar #3 (event Scenic Rim) ; Diego #1 & Icare #2 ; Maritza #2 (event Bear Grylls) ; Alma #2 (event Bear Grylls) ; Alma #3 & Sergio #3 (event Bear Grylls)

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Giphy
La Super ColocMy roommates are cheaper than a therapist. Stella #1 ; Dina #1 ; Joseph #1

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Tumblr_ou7xlbtwxy1wvvhfco1_500
Maisie #1

→ Collègues et spectateur·rices au Twelve Happy Spectators (cinéma) : pré-liens :l:
→ Collègues et spectateur·rices de la Northlight Theater Company (théâtre, Southern Cross Theater) : pré-liens :l:

Sara ♣ You're in trouble, young lady. 7ee3fb4746b0e6c7341a1770f789c75442514ab3

Univers Alternatifs :
Dimension Bunyip : Faust ; Cassidy ; Winston ; Hélène ; Cesar ; Vivian
Dimension gothique : Marley ; Cesar ; Greta ; Min-Kyung

RPs EN ATTENTE : Qui veut :l:

Sara ♣ You're in trouble, young lady. 227urnps

RPs TERMINÉS : Défilé Weatherton (event Brisbane fashion show) ; Cesar #1 ; Sergio #1 ; Edge #1 ; Laurie #1 ; Family #2 ; Family #1 ; Carl #1 ; Cesar #2 ; Icare #1 ; Laurie #2 (event Scenic Rim) ; Emery #1 ; Meryl #1 (event Noël autour du monde) ; Maritza #2 (event Bear Grylls) ; Laurie #3 ; Marley #1

RPs ABANDONNÉS :
Mavis #1 ; Diego #1 ; Muhan Li #1 ; Jules #1 ; Wendy #1 ; Ann #1 ; Billie #1 ; Faust #1 ; Isla #1 ; Muiredach #1 ; Sheldon #1 ; Riley #1 ; Maddy #1 ; Diego #1 & Icare #2 ; Willow #1 ; Alma #1 ; Alma #2 (event Bear Grylls) ; Alma #3 & Sergio #3 (event Bear Grylls) ; Malik #1 ; Twelve #1 (event Roaring Twenties)

Sara ♣ You're in trouble, young lady. FIgDieqh_o
AVATAR : Camila Cabello
CRÉDITS : EXORDIUM. (avatar) & cepoilfaitdestrucs (gifs profil Camila) & ASTRA (code signa) & bb-y2k (images signature) & bunnydolli3esw0rld (image profil maquillage 1) & lvlymuse (image profil maquillage 2) & bleeding_light (crackship Gutiérrez) & Antares (crackship coloc) & themorningrose (avatar profil) & Raelyn + Charlie (starter pack profil) & loonywaltz (UB signa)
DC : Eve Daxson (ft. Hayley Atwell)
PSEUDO : EMC
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/05/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t45250-sara-family-portrait
https://www.30yearsstillyoung.com/t45566-sara-sigue-bailando
https://www.30yearsstillyoung.com/t45619-sara-gutierrez
https://www.30yearsstillyoung.com/t49838-sara-gutierrez-tinder

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Empty
Message(#) Sujet: Re: Sara ♣ You're in trouble, young lady. Sara ♣ You're in trouble, young lady. EmptyJeu 25 Mai 2023 - 21:56






You're in trouble, young lady

@Maritza Gutiérrez & Sara Gutiérrez
29 mars 2023, Maison des Gutiérrez, #32 Parkland Boulevard, Spring Hill

Lorsque Sara pousse avec précipitation la porte de la maison, elle s'attend à tout. Avoir entendu sa mère sangloter au téléphone l'a inquiétée plus que de raison. Dans le bus, elle a envisagé tous les scénarios possibles et imaginables, des blessures des uns et des autres à un incendie – oui, carrément. Ça peut sembler excessif, mais aux yeux de la Gutiérrez, pour que Mamá pleure il faut que quelque chose de terrible se soit passé. Pourtant, lorsque la jeune femme se retrouve dans l'entrée, face à elle, elle remarque que toute trace de larmes sur ses joues a disparu. Elle s'inquiète, demande ce qu'il se passe, si son tout petit frère va bien. Et la réponse semble mettre une éteeeernité à venir, ce qui est tout bonnement affreux. « Il va bien. » La voix sourde de sa mère la fait tiquer, tout comme le fait qu'elle n'obtienne aucune réponse réellement satisfaisante – maintenant elle sait qu'Alejandro va bien, mais elle ne sait toujours pas ce qu'il s'est passé. Alors elle se met à examiner plus attentivement celle qui lui fait face. Ses yeux ne sont pas rouges mais noirs de la fusiller du regard. C'est de la colère qu'elle lit sur son visage fermé, pas du chagrin ni de l'angoisse. Et tout ça, Sara ne le comprend pas. Elle ne comprend ni l'attitude de sa mère, ni ce qu'il se passe. Pourquoi l'a-t-elle appelée en larmes pour ne rien lui expliquer maintenant qu'elle est là ? Pourquoi semble-t-elle si en colère ? Pourquoi ne parle-t-elle plus ? Putain mais c'est quoi ce bordel ?!

Et malgré son regard empli d'incompréhension, Sara n'obtient aucune réponse. Silencieuse, sa mère se lève et va récupérer une tasse posée sur la table. « Mamá qu'est-ce qui se passe ? » répète la jeune femme, absolument perdue face à cette attitude aussi furieuse que détachée. Elle n'a même pas assez d'informations pour savoir pourquoi elle lui en veut – parce qu'apparemment, elle lui en veut pour quelque chose. « Je me suis faite arrêter par la police aujourd'hui... » La brune fronce les sourcils. « À cause de quoi ? » Sa mère le fait exprès, de ne lui donner que des putain de fragments d'informations minuscules, c'est pas possible ! Enfin, apparemment ce détail n'a pas d'importance si elle se fie au geste de la main qu'elle esquisse. « C'est étrange, quand ils ont contrôlé mes papiers, ils connaissaient déjà mon nom de famille. » « C'était les flics qui ont arrêté Rudy ? » qu'elle demande, parce que c'est l'hypothèse qui lui semble la plus raisonnable, la plus logique. « C'est pas les seuls à connaître notre nom de famille à cause de lui, en vrai. » La jeune femme est bien placée pour le savoir : son collègue Jules l'a quand même fui pendant des mois à cause de ça. Non et puis il faut dire que vu la taille de leur fratrie, ce n'est pas étonnant qu'ils soient connu par pas mal de monde : entre les anciens camarades de classe, les rivaux de l'école, les anciens profs – qui ont vu passer tous les Gutiérrez en roulant des yeux, souvent –, les potes de soirée, les exs, les conquêtes Tinder – roh putain, si les siennes pouvaient ne pas en parler à ses frangins et frangine ça l'arrangerait –, les collègues... Non vraiment, ça en faisait des gens qui connaissaient au moins un Gutiérrez. « C'était ça l'urgence ? » qu'elle demande alors, pas certaine de comprendre en quoi c'est une urgence. « Maman j'ai quitté le théâtre avec une heure d'avance alors que je viens à peine de commencer à bosser là-bas, dis-moi ce qu'il se passe. » Et même si le ton de Sara n'est pas agressif, il traduit le fait qu'elle perd doucement patience face au peu d'informations que sa mère veut bien lui donner. Comme tous les membres de sa famille – à des degrés plus ou moins intenses –, elle possède bien peu de patience. Et le fait de s'être mise dans la merde pour son nouveau taff, d'avoir couru pour rentrer et de s'être fait un sang d'encre dans le bus a rongé quasiment toute la sienne.

(c) Miss Pie
Haut : acecroft & snowluthor
Bas : honeymoonavenue & acecroft



make your own dream into reality
Transferring your passion to your job is far easier than finding a job that happens to match your passion. We all have dreams. But in order to make dreams come into reality, it takes an awful lot of determination, dedication, self-discipline, and effort.

Sara ♣ You're in trouble, young lady. VNCfyuC
♥ :
Revenir en haut Aller en bas
Maritza Gutiérrez
Maritza Gutiérrez
la cheffe de tribu
la cheffe de tribu
Sara ♣ You're in trouble, young lady. 7vHkInU Présent
ÂGE : 51 ans
SURNOM : Mari, Za'
STATUT : Divorcée. Elle a été mariée pendant 10 ans avec Sergio. En 2002 ils signent les papiers du divorce mais depuis la mère de famille n'a jamais refait sa vie.
MÉTIER : Femme de ménage, nourrice, cuisinière, en gros, elle est bonne à tout faire.
LOGEMENT : #32 Parkland Boulevard (Spring Hill)
POSTS : 534 POINTS : 560

TW IN RP : Violence - Deuil
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : [color=#cc0066][b]...[/b][/color]
RPs EN COURS : Joseph #2 ; Emery #2 ; Logan #2 ; Sergio #6 ; Jordan #2 ; Sara #3 ; Cesar #3 ; Camil #1 ; Olivia #4 ; Russell #1 ; Les Gugus #4 ; Birdie #1 ; Sergio #9 ; Diego #4

UA: Greta #1

EVENT SURVIE: Cesar

RPs TERMINÉS : Olivia #1 ; Lily #1 ; Sergio #2 ; Sergio & Cesar #1 ; Joseph #1 ; Malone #1 ; Diego #1 ; Sergio #3 ; Olivia #2 ; Chris #1 ; Sara (survie) ; Logan #1 ; Sara #1 ; Jordan #1 ; Sergio Survie ; Sergio #4 ; Olivia #3 ; Sergio #7 ; Diego ; Les Gugus #2 ; Les Gugus #3 ; Diego #3 ; Sergio #8

Sujets abandonnés:

AVATAR : Penelope Cruz
CRÉDITS : avatar: harley, code signature: Pando. Icons: Pando
DC : Marley Lynch ♥♥
PSEUDO : Ju'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/03/2023

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Empty
Message(#) Sujet: Re: Sara ♣ You're in trouble, young lady. Sara ♣ You're in trouble, young lady. EmptyDim 28 Mai 2023 - 22:21


You're in trouble, young lady.
       @Sara Gutiérrez   ft. Maritza Gutiérrez


Debout dans le salon, Maritza observait sa fille se décomposer au fur et à mesure que les secondes s'égrainaient. Le fait d'être dans le noir, de ne pas savoir semblait rendre dingue la petite Gutiérrez qui perdait peu à peu toute contenance. En d'autres circonstances, cela aurait fait de la peine à la mère de famille mais pas aujourd'hui. Elle était lasse d'être mise de côté, d'être prise pour le dindon de la farce. Tout le monde semblait s'être mis d'accord sur le fait qu'il était facile de la manipuler, de lui mentir et de la faire tourner en bourrique. Trop c'était trop. Elle ne se laisserait plus marcher sur les pieds. Sara avait beau la regarder sans comprendre, Maritza avait beau lire l'inquiétude dans son regard, cela ne changerait strictement rien.

Un silence pesant s'était installé dans la pièce alors que Maritza daignait enfin informer Sara du problème. Lorsqu'elle lui dit qu'elle avait été arrêtée, sa fille s'inquiéta mais la mère de famille ne s'en soucia pas. La raison pour laquelle elle s'était faite arrêter n'était pas le sujet, qui plus est, on avait juste contrôlé ses papiers. Si au début cet épisode l'avait profondément agacée, elle était presque reconnaissante envers les flics de lui avoir ouvert les yeux sur sa délinquante de fille. Devant le regard noir qu'elle lui lançait, Mari, aurait pensé que Sara aurait instantanément comprit ce qui allait lui tomber sur le coin du nez mais contre toute attente, ce ne fut pas le cas. La gamine évoqua Rudy ce qui provoqua un sourire sarcastique du côté de la mère. Rudy, c'était si facile de toujours tout lui mettre sur le dos. « C'est pas les seuls à connaître notre nom de famille à cause de lui, en vrai. ». La mâchoire de Maritza se crispa. Evidemment que son aîné les avait tous foutus dans la merde et avait terni leur réputation, mais toute la famille s'était accordée pour dire qu'il fallait aller de l'avant et prouver à tout le monde qu'il était la seule pomme pourrie du panier. Enfin, c'était ce qu'avait toujours cru la mexicaine. Désormais elle en doutait sincèrement. Elle souffla sournoisement : « S'il n'y avait que lui... » sous-entendant assez ouvertement que désormais leur nom était connu à cause de quelqu'un d'autre. Son regard était toujours aussi dur et Mari ne comprenait pas comment sa fille ne pouvait pas percuter. Finalement, elle ne connaissait pas son enfant aussi bien qu'elle le pensait. Elle avait toujours cru que Sara était une personne droite, qui ne la trahirait pas, ne lui mentirait pas. Aujourd'hui, dans ce salon, elle continuait de lui cacher effrontément des choses. Cela n'arrangeait en rien son cas, bien au contraire, la mexicaine sentait son sang bouillir en elle et ses doigts n'avaient de cesse de resserrer leur emprise sur la tasse qu'elle tenait.

Lorsque Sara lui demanda si c'était ça l'urgence, Maritza ne répondit rien mais se contenta de lever les yeux au ciel alors qu'elle retournait s'asseoir dans le fauteuil. Oui c'était ça l'urgence. « Maman j'ai quitté le théâtre avec une heure d'avance alors que je viens à peine de commencer à bosser là-bas, dis-moi ce qu'il se passe. » Le ton que venait d'utiliser Sara ne plaisait pas du tout à la mère qui continuait de se crisper et de se braquer. Ses yeux se plissèrent, sa langue claqua contre son palais et puis finalement le glas tomba : « J'en ai rien à foutre. ». Maritza était rarement vulgaire. Elle détestait ce genre de langage et ne supportait pas que l'on utilise des insultes ou des mots de la sorte dans sa maison, mais là elle n'avait pu s'en empêcher. Elle obtint l'effet recherché en voyant la réaction de sa fille, et une fois de plus Mari laissa les secondes s'écouler. Finalement elle posa sa tasse sur le sol, se leva et se dirigea avec rapidité vers sa fille. A quelques centimètres d'elle, elle susurra entre ses dents : « Fallait y penser avant de me mentir et de me prendre pour une conne. » Les insultes continuaient à pleuvoir, signe que la mère de famille atteignait un point de non retour. Son regard noir ne quittait pas celui de sa fille. Aujourd'hui, elle ne ploierait pas. « Tu comptais me parler quand de ta petite escapade en cellule ? » Le ton était sec, sans appel. Que Sara ne s'avise pas de lui mentir une fois de plus, Maritza ne le supporterait pas. La jeune femme était prise au piège et il était désormais tant pour elle de tout avouer si elle ne voulait pas que sa mère se transforme en vraie harpie.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Sara Gutiérrez
Sara Gutiérrez
l'explosion de paillettes
l'explosion de paillettes
Sara ♣ You're in trouble, young lady. IAeu3cF Présent
ÂGE : 25 ans, le quart de siècle atteint sans la maturité supposée aller avec (20.08.1998)
SURNOM : Sara la fêtarde, la retardataire, l'emmerdeuse, la gamine, l'alcoolo, la relou... Vous avez le choix, elle répond à tout
STATUT : Célibataire qui n'a aucune intention de se poser (on remercie les modèles parentaux catastrophiques en terme de couple) (le frangin et ses problèmes de couple sont pas mal non plus dans le genre)
MÉTIER : Employée polyvalente à mi-temps au Twelve Happy Spectators depuis septembre 2021 et placeuse pour la Northlight Theater Company depuis mars 2023, son Bachelor's Degree en Biologie ne lui sert ni pour l'un ni pour l'autre (quelle surprise). Toujours pas prête à avouer à ses parents qu'elle ne compte pas reprendre ses études et que seule Marley lui fait miroiter un boulot qui en vaut la peine, elle s'enfonce dans ses mensonges sans réaliser qu'il vont finir par lui péter à la gueule.
LOGEMENT : Depuis juillet, #200 Hughton Avenue, Redcliffe, dans un appartement en colocation avec Stella (cœur sur elle), Joseph (un drôle de bonhomme) et Dina (le fantôme). Vous pensez que ça n'a aucun sens ? Vous avez raison, mais elle s'en fout.
Still waiting on a miracle
POSTS : 4198 POINTS : 330

TW IN RP : Alcool, drogue, maladie infantile (cancer), mort, deuil, vulgarité
TW IRL : RAS
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Extravertie, souriante, sociable, loyale, franche • Irresponsable, immature, de mauvaise foi, provocatrice, excessive • Quatrième d'une fratrie de 7 : la famille avant tout, même quand ils lui donnent envie de s'arracher les cheveux • Incapable de faire le deuil de sa petite sœur partie en octobre, ne se le permet pas non plus • Les soirées comme échappatoires, avec tous les vices qui vont avec • 3 réorientations et un Bachelor de biologie arraché aux rattrapages pour finalement ne pas vouloir s'en servir • Voudrait faire du maquillage son métier mais ment par peur de décevoir ses parents
CODE COULEUR : Sara prend de mauvaises décisions en DD33AA
RPs EN COURS : (17/∞)

Sara ♣ You're in trouble, young lady. F24409414404df0234cf7c71b1b594a02ed785df
GutiérrezWe may have our differences, but nothing’s more important than family. Logan #1 ; Diego #2 (event Bear Grylls) ; Cesar #4 (event Bear Grylls) ; Diego #3 ; Familia #3 ; Maritza #2 ; Familia #4
Sara ♣ You're in trouble, young lady. 4z57
Terminés (ordre chronologique) : Familia #1 ; Cesar #1 ; Sergio #1 ; Familia #2 ; Maddy #1 ; Cesar #2 ; Sergio #2 ; Maritza #1 ; Alma #1 ; Cesar #3 (event Scenic Rim) ; Diego #1 & Icare #2 ; Maritza #2 (event Bear Grylls) ; Alma #2 (event Bear Grylls) ; Alma #3 & Sergio #3 (event Bear Grylls)

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Giphy
La Super ColocMy roommates are cheaper than a therapist. Stella #1 ; Dina #1 ; Joseph #1

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Tumblr_ou7xlbtwxy1wvvhfco1_500
Maisie #1

→ Collègues et spectateur·rices au Twelve Happy Spectators (cinéma) : pré-liens :l:
→ Collègues et spectateur·rices de la Northlight Theater Company (théâtre, Southern Cross Theater) : pré-liens :l:

Sara ♣ You're in trouble, young lady. 7ee3fb4746b0e6c7341a1770f789c75442514ab3

Univers Alternatifs :
Dimension Bunyip : Faust ; Cassidy ; Winston ; Hélène ; Cesar ; Vivian
Dimension gothique : Marley ; Cesar ; Greta ; Min-Kyung

RPs EN ATTENTE : Qui veut :l:

Sara ♣ You're in trouble, young lady. 227urnps

RPs TERMINÉS : Défilé Weatherton (event Brisbane fashion show) ; Cesar #1 ; Sergio #1 ; Edge #1 ; Laurie #1 ; Family #2 ; Family #1 ; Carl #1 ; Cesar #2 ; Icare #1 ; Laurie #2 (event Scenic Rim) ; Emery #1 ; Meryl #1 (event Noël autour du monde) ; Maritza #2 (event Bear Grylls) ; Laurie #3 ; Marley #1

RPs ABANDONNÉS :
Mavis #1 ; Diego #1 ; Muhan Li #1 ; Jules #1 ; Wendy #1 ; Ann #1 ; Billie #1 ; Faust #1 ; Isla #1 ; Muiredach #1 ; Sheldon #1 ; Riley #1 ; Maddy #1 ; Diego #1 & Icare #2 ; Willow #1 ; Alma #1 ; Alma #2 (event Bear Grylls) ; Alma #3 & Sergio #3 (event Bear Grylls) ; Malik #1 ; Twelve #1 (event Roaring Twenties)

Sara ♣ You're in trouble, young lady. FIgDieqh_o
AVATAR : Camila Cabello
CRÉDITS : EXORDIUM. (avatar) & cepoilfaitdestrucs (gifs profil Camila) & ASTRA (code signa) & bb-y2k (images signature) & bunnydolli3esw0rld (image profil maquillage 1) & lvlymuse (image profil maquillage 2) & bleeding_light (crackship Gutiérrez) & Antares (crackship coloc) & themorningrose (avatar profil) & Raelyn + Charlie (starter pack profil) & loonywaltz (UB signa)
DC : Eve Daxson (ft. Hayley Atwell)
PSEUDO : EMC
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/05/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t45250-sara-family-portrait
https://www.30yearsstillyoung.com/t45566-sara-sigue-bailando
https://www.30yearsstillyoung.com/t45619-sara-gutierrez
https://www.30yearsstillyoung.com/t49838-sara-gutierrez-tinder

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Empty
Message(#) Sujet: Re: Sara ♣ You're in trouble, young lady. Sara ♣ You're in trouble, young lady. EmptyLun 19 Juin 2023 - 13:29





You're in trouble, young lady

@Maritza Gutiérrez & Sara Gutiérrez
29 mars 2023, Maison des Gutiérrez, #32 Parkland Boulevard, Spring Hill

L'inquiétude qui noue le ventre de Sara depuis qu'elle a écouté le message vocal laissé par Mamá sur son répondeur est toujours bien là, pesant une tonne et lui donnant l'impression que quelque chose de très grave s'est produit. Elle s'attendait à ce que cette boule d'angoisse disparaisse une fois qu'elle aurait vu sa mère et que cette dernière lui aurait expliqué la situation, en expliquant que celle-ci ne consiste pas en une blessure grave ou quoi que ce soit de la sorte, mais le fait d'être maintenue dans l'ignorance l'en empêche. Elle parvient difficilement à grapiller des informations et ça n'est pas pour la rassurer, le mutisme de la matriarche ayant tendance à l'inquiéter encore plus. Alejandro va bien, voilà tout ce qu'elle sait pour l'instant, et pour le reste elle se contente de ce qu'elle voit – à savoir un regard furieux braqué sur elle, là encore ce n'est pas rassurant.

Mamá finit par lui raconter qu'elle a été arrêtée par la police, ce qui automatiquement relance ses inquiétudes. Pour qu'elle lui en parle, c'est que ce n'était pas qu'un simple contrôle de routine – surtout qu'elle l'a faite partir du boulot pour la rejoindre, alors c'est que ça doit être importante. Mais sa mère est toujours aussi lente à lui expliquer la situation, à croire qu'elle veut faire durer le suspens, situation difficilement supportable pour sa quatrième enfant qui n'est pas connue pour sa patience. Parce que pour l'instant, que les flics aient reconnu leur nom sur les papiers de la matriarche, ça ne lui fait ni chaud ni froid. Elle aussi y a eu le droit, au travail, quand il s'est avéré qu'un de ses collègues était le type qu'avait cogné Rudy pour se retrouver en prison. Drôle de situation. Non, situation de merde, en fait, parce que le gars la fuyait comme la peste, ne lui parlait pas et que ça lui tapait sur les nerfs qu'il se croit discret dans ses tentatives de disparaître en sa présence. M'enfin la Gutiérrez n'avait appelé aucun autre membre de la famille pour rappliquer à ses côtés et écouter son histoire. « S'il n'y avait que lui... » Le sous-entendu n'est qu'à moitié compris du côté de Sara : elle se dit que c'est peut-être à son père qu'il fait référence, après tout il a un boulot où il doit être un peu connu non ? Enfin, plus qu'elle et ses deux jobs de nobody, plus que Diego et ses études de médecine pas encore terminées, plus qu'Alma qui vend des maisons... Ou alors elle parle de Cesar et de son compte Instagram ? Hm, elle sait pas, cherche pas non plus à comprendre ce point-là du discours maternel. Elle se dit que ce n'est qu'un détail, loin de se douter que c'est en réalité le cœur du problème.

Et puis finalement, l'attente mettant bien trop à l'épreuve ses pauvres nerfs pas connus pour leur résistance, la jeune femme s'agace un peu. Est-ce que c'était vraiment ça l'urgence ? Le fait que des flics connaissent leur nom de famille, alors qu'ils sont presque une dizaine à crapahuter dans Brisbane depuis vingt-cinq ans, ont tous eu des camarades de classe, des amourettes à la con et des ennemis aussi ? C'est vraiment pour ça que sa mère lui a fait quitter son nouveau boulot avec une heure d'avance et de gros risques que ça la foute sur la sellette alors qu'elle vient à peine d'y commencer ? « J'en ai rien à foutre. » Aussitôt, ses yeux s'arrondissent comme des soucoupes. Mamá n'est pas une personne vulgaire, Sara aurait même tendance à dire qu'elle ne l'est jamais – mais ça c'est surtout parce que son langage à elle est parsemée de jurons quelle qu'en soit la langue. Ça n'a aucun sens de l'entendre parler comme ça... Et c'est affreusement inquiétant, pour ne pas dire terrifiant. Tout autant que le silence qui suit durant lequel l'une semble vouloir faire durer le suspens et l'autre simplement trop surprise pour parler. Tout autant que le fait que la mère de famille pose sa tasse par terre et se lève pour se rapprocher de sa fille qui n'a pas bougé d'un millimètre – elle n'est même plus certaine de savoir comment respirer, à ce stade de choc et d'incompréhension. « Fallait y penser avant de me mentir et de me prendre pour une conne. » Deuxième gros mot... Qu'est-ce qui se passe putain ?!

Maintenant c'est sûr, c'est le début de la fin du monde : Mamá est plus vulgaire qu'elle ne l'a jamais été depuis que Sara est en âge de comprendre ce qu'on lui dit et elle la foudroie d'un regard si noir qu'elle se demande si un éclair ne va pas en sortir d'un instant à l'autre. Elle n'est pas juste agacée, elle est furieuse, et pourtant sa fille ne comprend toujours pas de quoi il s'agit. Ou plutôt, elle a accumulé tellement de mensonges ces derniers temps qu'elle ne sait pas exactement duquel sa mère veut lui parler. « Tu comptais me parler quand de ta petite escapade en cellule ? » Ah, de ce mensonge-là. Au moins maintenant elle sait. Elle sait surtout qu'elle est dans la merde, en fait, mais bon... c'est déjà ça. Tentant de déglutir, Sara essaie de se redonner une contenance mais a clairement l'impression que sa mère pourrait l'écrabouiller avec de simples paroles. Putain elle déteste ça, l'impression d'être redevenue une gosse de huit ans, celle d'être prise en faute comme une gamine. « Je t'en ai pas parlé pour pas t'inquiéter justement ! » se défend-elle, supposant que cette fois-ci il n'y a pas de meilleure défense que la vérité. Ou semi-vérité, parce qu'elle ne craignait pas seulement d'inquiéter sa mère – il y avait aussi la peur d'une engueulade, du sermon... et de la décevoir. « C'était rien du tout, j'y ai même pas passé une heure ! » Deux peut-être, elle ne sait plus, elle avait bu, elle était fatiguée, énervée, un peu au bout du rouleau aussi. Heureusement qu'il y avait Icare qui lui a évité d'aggraver son cas, en réalité. « Et c'était même pas ma faute, c'était à cause d'un gars qui a voulu nous frapper et qui s'est fait passer pour la victime ! » La jeune femme n'en démord pas, s'accrochant à sa version des faits dans laquelle elle omet complètement avoir été la première à frapper. Ce n'était qu'une claque, même pas forte en plus, alors ça ne compte pas. « Je te jure que c'était rien de grave, c'était juste une mauvaise soirée. Et c'est arrivé qu'une fois ! » ajoute-t-elle, comme une preuve qu'habituellement elle gère et que le passage par la case garde à vue n'était qu'un accident. Et elle ne compte vraiment pas y retourner, Papá s'étant d'ailleurs assuré qu'elle retienne la leçon bien que lui ayant finalement rendu ses 560$ de caution. Dans le fond, Sara a aussi envie de lui dire qu'elle aurait pu attendre qu'elle rentre ce soir pour lui parler de ça et qu'il n'y avait rien d'urgent – l'incident remonte à septembre, elles ne sont pas à deux heures près pour des aveux –, mais elle ne veut pas non plus signer son arrêt de mort et décide plutôt de se la fermer. Sage décision.

(c) Miss Pie
Haut : acecroft & snowluthor
Bas : honeymoonavenue & acecroft



make your own dream into reality
Transferring your passion to your job is far easier than finding a job that happens to match your passion. We all have dreams. But in order to make dreams come into reality, it takes an awful lot of determination, dedication, self-discipline, and effort.

Sara ♣ You're in trouble, young lady. VNCfyuC
♥ :


Dernière édition par Sara Gutiérrez le Dim 8 Oct 2023 - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maritza Gutiérrez
Maritza Gutiérrez
la cheffe de tribu
la cheffe de tribu
Sara ♣ You're in trouble, young lady. 7vHkInU Présent
ÂGE : 51 ans
SURNOM : Mari, Za'
STATUT : Divorcée. Elle a été mariée pendant 10 ans avec Sergio. En 2002 ils signent les papiers du divorce mais depuis la mère de famille n'a jamais refait sa vie.
MÉTIER : Femme de ménage, nourrice, cuisinière, en gros, elle est bonne à tout faire.
LOGEMENT : #32 Parkland Boulevard (Spring Hill)
POSTS : 534 POINTS : 560

TW IN RP : Violence - Deuil
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : [color=#cc0066][b]...[/b][/color]
RPs EN COURS : Joseph #2 ; Emery #2 ; Logan #2 ; Sergio #6 ; Jordan #2 ; Sara #3 ; Cesar #3 ; Camil #1 ; Olivia #4 ; Russell #1 ; Les Gugus #4 ; Birdie #1 ; Sergio #9 ; Diego #4

UA: Greta #1

EVENT SURVIE: Cesar

RPs TERMINÉS : Olivia #1 ; Lily #1 ; Sergio #2 ; Sergio & Cesar #1 ; Joseph #1 ; Malone #1 ; Diego #1 ; Sergio #3 ; Olivia #2 ; Chris #1 ; Sara (survie) ; Logan #1 ; Sara #1 ; Jordan #1 ; Sergio Survie ; Sergio #4 ; Olivia #3 ; Sergio #7 ; Diego ; Les Gugus #2 ; Les Gugus #3 ; Diego #3 ; Sergio #8

Sujets abandonnés:

AVATAR : Penelope Cruz
CRÉDITS : avatar: harley, code signature: Pando. Icons: Pando
DC : Marley Lynch ♥♥
PSEUDO : Ju'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/03/2023

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Empty
Message(#) Sujet: Re: Sara ♣ You're in trouble, young lady. Sara ♣ You're in trouble, young lady. EmptyJeu 27 Juil 2023 - 0:36


You're in trouble, young lady.
       @Sara Gutiérrez   ft. Maritza Gutiérrez


Pour obtenir toute l'attention de sa fille, s'assurer qu'elle écouterait attentivement ce qu'elle allait lui dire, Maritza dut user des grands moyens : Langage vulgaire et grossier, voix ferme, regard noir, doigt menaçant, rien n'avait été laissé au hasard. Comme elle s'y était attendue, son : « J'en ai rien à foutre. » eut son petit effet. Elle vit sous ses yeux sa fille se liquéfier. Tandis que ses yeux s'écarquillaient de stupeur, elle était désormais incapable du moindre mouvement ou de la moindre parole. Estomaquée face à l'agressivité et la colère de sa mère, Sara restait muette comme une tombe. Ce fut à cet instant là que Maritza choisit d'enfoncer un peu plus le clou. Cette fois il n'était pas question que son enfant lui mente ou ne la fasse tourner en bourrique. La mexicaine ne lui laisserait aucune chance de s'en sortir ou de l'entourlouper, son petit jeu de menteur prenait immédiatement fin.

La matriarche aurait pensé que Sara serait naturellement venue aux excuses ou au moins aux aveux en entendant parler de mensonges mais cela ne fut pas le cas. Elle restait toujours silencieuse faisant mine de ne pas comprendre ou de réfléchir. Cela eut le don d'agacer royalement la mère qui se demandait combien de temps encore sa fille allait la prendre pour une idiote. Etait-elle en train de chercher une porte de sortie ? La cinquantenaire observait la demoiselle : était-elle en train de préparer un nouveau mensonge ? Ne désirant pas lui laisser la moindre opportunité, et devant le silence accablant de l'enfant, Mari lui demanda sèchement : « Tu comptais me parler quand de ta petite escapade en cellule ? » A cet instant, tout fit sens dans l'esprit de la petite brunette. Mari la sentit déstabilisée, sur le point de vaciller. Les faits étaient clairs, il n'y avait plus aucune possibilité de s'échapper. Elle la vit détourner le regard, mal à l'aise quand enfin elle daigna prendre la parole : « Je t'en ai pas parlé pour pas t'inquiéter justement ! » Un rire amer échappa à Maritza qui sournoisement lui répondit instinctivement : « Oh mais quelle délicate attention... » C'était une idée parfaitement stupide et Maritza espérait bien que sa fille finirait par le comprendre. Si elle ne s'était en effet pas inquiétée, désormais elle était rongée par les doutes et par la peur. Si Sara avait pu lui cacher une chose si importante, qu'avait-elle pu omettre de lui dire d'autre ? Comment pouvait-elle désormais lui faire confiance ? C'était peine perdue. Elle doutait de tout et douterait toujours de tout. A la moindre absence de sa fille, au moindre retard de réponse à un message, au moindre appel manqué la mexicaine allait angoisser et imaginer le pire. Elle était comme ça et rien ni personne ne pourrait la faire changer.

« C'était rien du tout, j'y ai même pas passé une heure ! » Les justifications de Sara n'avaient pour effet que d'aggraver son cas et d'énerver davantage la mère de famille. Elle n'avait qu'une envie : la gifler pour qu'elle se taise et qu'elle cesse son petit jeu de manipulation. Heureusement pour la jeune femme, Maritza détestait la violence et jamais ô grand jamais elle ne frapperait l'un de ses enfants. Si Rudy avait évité les baffes venant de sa mère, tous les autres enfants pouvaient être sûrs qu'il ne leur arriverait rien de cet acabit. Ne supportant plus l'attitude presque désinvolte et obstinée de sa fille, Mari se détourna et retourna vers sa tasse qu'elle porta jusqu'à ses lèvres. « Et c'était même pas ma faute, c'était à cause d'un gars qui a voulu nous frapper et qui s'est fait passer pour la victime ! » Elle faillit s'étouffer en buvant, fit volte face et regarda droit dans les yeux sa fille : « Ce n'est jamais de votre faute ! » Elle commençait à en avoir marre de ce genre de comportement. Elle s'apprêtait à poursuivre mais Sara ne lui en laissa pas le temps : « Je te jure que c'était rien de grave, c'était juste une mauvaise soirée. Et c'est arrivé qu'une fois ! » Les traits de la mère continuèrent de se crisper alors qu'elle comprenait que cette conversation ne mènerait nulle part. Elle finit son thé, posa sa tasse sur la table et croisa les bras sous sa poitrine. Sèchement elle prit à nouveau la parole : « Tu sais quoi Sara ? Je m'en fous. Démerde-toi. » Un soupir las lui échappa alors qu'elle passait nerveusement une main dans sa longue chevelure. « Tu dis que ce n'est pas de ta faute, mais alors si c'est le cas, pourquoi ne m'avoir rien dit ? Pourquoi ne pas m'avoir appelée ? » Alors qu'elle venait de lui poser cette dernière question, un hoquet de stupeur franchit la barrière de ses lèvres. Elle ne l'avait pas appelée. Mais qui avait-elle donc appelé ? Qui était venu la chercher derrière les barreaux ? « Ne me dis pas que tu as appelé l'un de tes frères ou ta sœur ?! » s'agaça-t-elle. Si c'était le cas cela signifiait qu'un autre de ses enfants lui mentait et lui cachait des choses. Maritza ne le supporterait pas. Soudain la vérité la frappa de plein fouet. Un nouveau rire dénué de tout amusement glissa alors que mauvaise elle sifflait : « Bien sûr que non. Tu as appelé Sergio. » Le fait qu'elle ne dise pas « ton père » n'était pas anodin. Elle voulait rappeler à sa fille toutes les fois où il avait été absent, toutes les fois où elle avait crié sur tous les toits qu'il n'était pas un bon père. Force était de constater que Sara parvenait à retourner sa veste bien rapidement lorsque cela l'arrangeait...
made by black arrow


Sara ♣ You're in trouble, young lady. LJsJKe3x_o Sara ♣ You're in trouble, young lady. FZRbQXJx_o
Cry me a river
You don't have to say, what you did,
I already know, I found out from him
Now there's just no chance, for you and me, there'll never be
❝Cry me a river ; Justin Timberlake❞


Sara ♣ You're in trouble, young lady. W98cbSy
Revenir en haut Aller en bas
Sara Gutiérrez
Sara Gutiérrez
l'explosion de paillettes
l'explosion de paillettes
Sara ♣ You're in trouble, young lady. IAeu3cF Présent
ÂGE : 25 ans, le quart de siècle atteint sans la maturité supposée aller avec (20.08.1998)
SURNOM : Sara la fêtarde, la retardataire, l'emmerdeuse, la gamine, l'alcoolo, la relou... Vous avez le choix, elle répond à tout
STATUT : Célibataire qui n'a aucune intention de se poser (on remercie les modèles parentaux catastrophiques en terme de couple) (le frangin et ses problèmes de couple sont pas mal non plus dans le genre)
MÉTIER : Employée polyvalente à mi-temps au Twelve Happy Spectators depuis septembre 2021 et placeuse pour la Northlight Theater Company depuis mars 2023, son Bachelor's Degree en Biologie ne lui sert ni pour l'un ni pour l'autre (quelle surprise). Toujours pas prête à avouer à ses parents qu'elle ne compte pas reprendre ses études et que seule Marley lui fait miroiter un boulot qui en vaut la peine, elle s'enfonce dans ses mensonges sans réaliser qu'il vont finir par lui péter à la gueule.
LOGEMENT : Depuis juillet, #200 Hughton Avenue, Redcliffe, dans un appartement en colocation avec Stella (cœur sur elle), Joseph (un drôle de bonhomme) et Dina (le fantôme). Vous pensez que ça n'a aucun sens ? Vous avez raison, mais elle s'en fout.
Still waiting on a miracle
POSTS : 4198 POINTS : 330

TW IN RP : Alcool, drogue, maladie infantile (cancer), mort, deuil, vulgarité
TW IRL : RAS
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Extravertie, souriante, sociable, loyale, franche • Irresponsable, immature, de mauvaise foi, provocatrice, excessive • Quatrième d'une fratrie de 7 : la famille avant tout, même quand ils lui donnent envie de s'arracher les cheveux • Incapable de faire le deuil de sa petite sœur partie en octobre, ne se le permet pas non plus • Les soirées comme échappatoires, avec tous les vices qui vont avec • 3 réorientations et un Bachelor de biologie arraché aux rattrapages pour finalement ne pas vouloir s'en servir • Voudrait faire du maquillage son métier mais ment par peur de décevoir ses parents
CODE COULEUR : Sara prend de mauvaises décisions en DD33AA
RPs EN COURS : (17/∞)

Sara ♣ You're in trouble, young lady. F24409414404df0234cf7c71b1b594a02ed785df
GutiérrezWe may have our differences, but nothing’s more important than family. Logan #1 ; Diego #2 (event Bear Grylls) ; Cesar #4 (event Bear Grylls) ; Diego #3 ; Familia #3 ; Maritza #2 ; Familia #4
Sara ♣ You're in trouble, young lady. 4z57
Terminés (ordre chronologique) : Familia #1 ; Cesar #1 ; Sergio #1 ; Familia #2 ; Maddy #1 ; Cesar #2 ; Sergio #2 ; Maritza #1 ; Alma #1 ; Cesar #3 (event Scenic Rim) ; Diego #1 & Icare #2 ; Maritza #2 (event Bear Grylls) ; Alma #2 (event Bear Grylls) ; Alma #3 & Sergio #3 (event Bear Grylls)

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Giphy
La Super ColocMy roommates are cheaper than a therapist. Stella #1 ; Dina #1 ; Joseph #1

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Tumblr_ou7xlbtwxy1wvvhfco1_500
Maisie #1

→ Collègues et spectateur·rices au Twelve Happy Spectators (cinéma) : pré-liens :l:
→ Collègues et spectateur·rices de la Northlight Theater Company (théâtre, Southern Cross Theater) : pré-liens :l:

Sara ♣ You're in trouble, young lady. 7ee3fb4746b0e6c7341a1770f789c75442514ab3

Univers Alternatifs :
Dimension Bunyip : Faust ; Cassidy ; Winston ; Hélène ; Cesar ; Vivian
Dimension gothique : Marley ; Cesar ; Greta ; Min-Kyung

RPs EN ATTENTE : Qui veut :l:

Sara ♣ You're in trouble, young lady. 227urnps

RPs TERMINÉS : Défilé Weatherton (event Brisbane fashion show) ; Cesar #1 ; Sergio #1 ; Edge #1 ; Laurie #1 ; Family #2 ; Family #1 ; Carl #1 ; Cesar #2 ; Icare #1 ; Laurie #2 (event Scenic Rim) ; Emery #1 ; Meryl #1 (event Noël autour du monde) ; Maritza #2 (event Bear Grylls) ; Laurie #3 ; Marley #1

RPs ABANDONNÉS :
Mavis #1 ; Diego #1 ; Muhan Li #1 ; Jules #1 ; Wendy #1 ; Ann #1 ; Billie #1 ; Faust #1 ; Isla #1 ; Muiredach #1 ; Sheldon #1 ; Riley #1 ; Maddy #1 ; Diego #1 & Icare #2 ; Willow #1 ; Alma #1 ; Alma #2 (event Bear Grylls) ; Alma #3 & Sergio #3 (event Bear Grylls) ; Malik #1 ; Twelve #1 (event Roaring Twenties)

Sara ♣ You're in trouble, young lady. FIgDieqh_o
AVATAR : Camila Cabello
CRÉDITS : EXORDIUM. (avatar) & cepoilfaitdestrucs (gifs profil Camila) & ASTRA (code signa) & bb-y2k (images signature) & bunnydolli3esw0rld (image profil maquillage 1) & lvlymuse (image profil maquillage 2) & bleeding_light (crackship Gutiérrez) & Antares (crackship coloc) & themorningrose (avatar profil) & Raelyn + Charlie (starter pack profil) & loonywaltz (UB signa)
DC : Eve Daxson (ft. Hayley Atwell)
PSEUDO : EMC
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/05/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t45250-sara-family-portrait
https://www.30yearsstillyoung.com/t45566-sara-sigue-bailando
https://www.30yearsstillyoung.com/t45619-sara-gutierrez
https://www.30yearsstillyoung.com/t49838-sara-gutierrez-tinder

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Empty
Message(#) Sujet: Re: Sara ♣ You're in trouble, young lady. Sara ♣ You're in trouble, young lady. EmptyVen 15 Sep 2023 - 19:02






You're in trouble, young lady

@Maritza Gutiérrez & Sara Gutiérrez
29 mars 2023, Maison des Gutiérrez, #32 Parkland Boulevard, Spring Hill

Un seul gros mot de Mamá aurait suffi à faire réagir Sara tant ils sont inhabituels dans sa bouche, alors toute cette vulgarité qui déferle soudainement ne laisse présager rien de bon. Parmi toutes les conneries et cachotteries que la brune entasse dans son placard, elle se demande laquelle a été découverte par la matriarche au point qu'elle se plaigne d'avoir été prise pour une conne. Il faut dire que, outre son langage étonnant, son regard noir braqué sur sa deuxième fille fait presque peur. Sara a la désagréable impression d'attendre que sa sentence tombe, comme lorsqu'elle était gamine et n'avait pas obéi comme il fallait – mais cette fois elle ne s'est même pas pourquoi elle va être punie.

Le mystère se lève lorsque Mamá mentionne sa petite escapade en cellule qu'elle avait bien évidemment pris soin de lui cacher. Les raisons de son silence à ce sujet sont multiples, bien que certaines soient plus égoïstes que d'autres. Il est vrai qu'elle ne lui en a pas parlé pour ne pas l'inquiéter à propos de ses sorties – la matriarche a déjà eu son lot d'angoisses à ce propos avec son premier né, Sara en a bien conscience –, mais en toute honnêteté c'était aussi par peur de se faire engueuler. Déjà que son père lui a fait tout un sermon dans la voiture en la ramenant, elle n'a vraiment pas besoin de plus pour se convaincre qu'une garde à vue n'est pas une façon agréable de terminer une soirée. « Oh mais quelle délicate attention... » Le sarcasme ne lui échappe pas, encore moins face au rire que laisse échapper Mamá et qui contient tout sauf de la joie. Elle lui en veut, ça c'est très clair, et c'est bien pour ça que Sara se met en tête de la convaincre que ce foutu passage en garde à vue ne mérite pas qu'on s'attarde dessus. Ce n'était pas grand chose, elle n'y a passé qu'une heure – deux voire trois en réalité, ressenties comme sept –, c'était juste un incident de rien du tout qui ne mérite pas qu'elles se disputent de la sorte. Pourtant lorsqu'elle voit que sa mère ne la regarde plus et préfère porter son attention sur sa tasse, elle suppose que c'est parce qu'elle n'est pas convaincue et y va de plus belle dans les arguments qu'elle peut donner. Et bien sûr, cela passe par sa conviction profonde qu'elle n'est pas responsable de toute cette histoire, à peine entachée par cette mauvaise foi qui caractérise la jeune Gutiérrez. « Ce n'est jamais de votre faute ! » « Mais là c'est vrai ! » renchérit-elle, entre l'agacement et la plainte digne d'une adolescente qui veut être écoutée mais ne l'est jamais. Évidemment que c'est vrai, après tout c'est ce connard qui l'a insultée et qui a voulu la frapper. Cette soirée n'aurait jamais dégénéré sans son intervention, d'ailleurs elle en veut pour preuve que ce n'est arrivé qu'une fois – quand il était là bien sûr.

Tous les brillants – oui – arguments de Sara ne semble mener à rien : lorsque sa mère repose sa tasse, son attitude entière montre qu'elle s'est refermée comme si elle ne la croyait pas. Et ça insupporte la jeune femme qui encore une fois se sent comme une adolescente qu'on dispute, une situation qu'elle exècre d'autant plus maintenant qu'elle n'a plus l'âge d'être traitée ainsi – un détail dont se fout son père comme sa mère, apparemment. « Tu sais quoi Sara ? Je m'en fous. Démerde-toi. » Sèche, Mamá soupire et joue soudainement avec ses cheveux tandis que Sara peine à comprendre ce qu'il se passe. Si elle s'en fout, pourquoi elle l'engueule ? Pourquoi est-ce qu'elle tenait tant à ce qu'elle lui parle de ce passage en garde à vue à la con si sa réaction s'en tenait à n'en avoir rien à foutre ? Ça n'a aucun foutu sens, elle ne pige pas. « Tu dis que ce n'est pas de ta faute, mais alors si c'est le cas, pourquoi ne m'avoir rien dit ? Pourquoi ne pas m'avoir appelée ? » Pour éviter ça justement – cette crise qui lui rappelle sa longue liste de raisons pourquoi ça devient si difficile de vivre à la maison. « Parce que je voulais pas t'inquiéter, je te l'ai dit ! » répète la jeune femme comme si c'était l'évidence même, ignorant la stupeur apparente de sa mère qui pourtant ne présage rien de bon. « Ne me dis pas que tu as appelé l'un de tes frères ou ta sœur ?! » « Non ! » Elle y a pensé c'est vrai, mais elle ne l'a pas fait. Cela dit, du point de vue de la matriarche, ce qu'elle a choisi de faire est sans doute pire qu'avoir dérangé Alma, Diego ou Cesar en pleine nuit pour que l'un d'eux vienne la chercher. « Bien sûr que non. Tu as appelé Sergio. » Elle devait se douter que Mamá comprendrait ce qu'il s'est passé et qui elle avait appelé si ce n'était ni sa mère ni un membre de sa fratrie. Elle aurait pu l'anticiper dès l'instant où sa mère a mentionné sa garde à vue. Pourtant, face au rire vide qu'elle laisse échapper et son ton caustique, Sara ne sait pas quoi répondre. « Je... » Elle l'a fait, oui, et si elle l'a vite regretté ce n'était absolument pas par peur de blesser la matriarche. Elle l'a regretté parce que son père – car il l'est malgré tout le ressentiment dans la voix de Mamá – ne s'est pas comporté en sauveur mais en adulte moralisateur. Une situation que Sara a si peu vécu de sa part depuis qu'il est de retour dans sa vie que ça lui a fait tout drôle, lui laissant un goût amer en plus d'une foutue dette dont elle ne s'est débarrassée qu'il y a une dizaine de jours. Elle qui espérait un peu de soutien de la part de son paternel a été bien déçue, même si elle lui est au moins reconnaissante de ne pas en avoir parlé à Mamá comme il comptait le faire initialement. Tout ça pour que la vérité éclate à cause de foutus policiers... Quelle histoire de merde ça encore. « Je l'ai appelé lui parce qu'il y a avait la caution à payer pour que je sorte et que je savais que ce serait compliqué pour nous. » Mamá, Cesar, Alma, Diego, elle comprise : aucun ne roule sur l'or aux dernières nouvelles. Sergio en revanche n'a pas eu de mal à débourser plusieurs centaines de dollars pour la sortir sa fille de cellule, bien qu'il lui ait bien fait comprendre qu'elle a grillé sa carte joker à ce sujet pour au moins une dizaine d'années. « Ça veut pas dire que je l'aime plus que toi, Mamá ! » se sent-elle obligée d'ajouter parce qu'elle sent bien qu'il n'y a pas que de la colère dans le regard de sa mère. Et malgré son attitude habituellement désinvolte, Sara est bien incapable d'être insensible à la douleur de celle qui l'a élevée.

(c) Miss Pie
Haut : acecroft & snowluthor
Bas : honeymoonavenue & acecroft



make your own dream into reality
Transferring your passion to your job is far easier than finding a job that happens to match your passion. We all have dreams. But in order to make dreams come into reality, it takes an awful lot of determination, dedication, self-discipline, and effort.

Sara ♣ You're in trouble, young lady. VNCfyuC
♥ :
Revenir en haut Aller en bas
Maritza Gutiérrez
Maritza Gutiérrez
la cheffe de tribu
la cheffe de tribu
Sara ♣ You're in trouble, young lady. 7vHkInU Présent
ÂGE : 51 ans
SURNOM : Mari, Za'
STATUT : Divorcée. Elle a été mariée pendant 10 ans avec Sergio. En 2002 ils signent les papiers du divorce mais depuis la mère de famille n'a jamais refait sa vie.
MÉTIER : Femme de ménage, nourrice, cuisinière, en gros, elle est bonne à tout faire.
LOGEMENT : #32 Parkland Boulevard (Spring Hill)
POSTS : 534 POINTS : 560

TW IN RP : Violence - Deuil
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : [color=#cc0066][b]...[/b][/color]
RPs EN COURS : Joseph #2 ; Emery #2 ; Logan #2 ; Sergio #6 ; Jordan #2 ; Sara #3 ; Cesar #3 ; Camil #1 ; Olivia #4 ; Russell #1 ; Les Gugus #4 ; Birdie #1 ; Sergio #9 ; Diego #4

UA: Greta #1

EVENT SURVIE: Cesar

RPs TERMINÉS : Olivia #1 ; Lily #1 ; Sergio #2 ; Sergio & Cesar #1 ; Joseph #1 ; Malone #1 ; Diego #1 ; Sergio #3 ; Olivia #2 ; Chris #1 ; Sara (survie) ; Logan #1 ; Sara #1 ; Jordan #1 ; Sergio Survie ; Sergio #4 ; Olivia #3 ; Sergio #7 ; Diego ; Les Gugus #2 ; Les Gugus #3 ; Diego #3 ; Sergio #8

Sujets abandonnés:

AVATAR : Penelope Cruz
CRÉDITS : avatar: harley, code signature: Pando. Icons: Pando
DC : Marley Lynch ♥♥
PSEUDO : Ju'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/03/2023

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Empty
Message(#) Sujet: Re: Sara ♣ You're in trouble, young lady. Sara ♣ You're in trouble, young lady. EmptyJeu 9 Nov 2023 - 20:51


You're in trouble, young lady.
       @Sara Gutiérrez   ft. Maritza Gutiérrez


Se faire passer pour une victime et ne jamais rien assumer semblaient être des dons que les enfants Gutiérrez avaient presque tous reçus. Leur facilité à se dédouaner de toute responsabilité, à reporter la faute sur les autres était impressionnante. Il allait de soi que cela ne venait pas de Maritza. Qui dans leur famille avait toujours pris la fuite pour finalement revenir en inventant toute sorte d'excuses ? Sergio. Evidemment. Cela avait tendance à crisper la matriarche, à la rendre dingue. Elle ne comprenait pas pourquoi ses enfants agissaient de la sorte alors que c'était elle qui les avait élevés. Elle ne les avait pas éduqués de la sorte et avait la désagréable sensation d'avoir loupé quelque chose. Alors lorsque Sara se mit à crier que c'était vrai, qu'elle était innocente, Mari avait détourné le regard, ne préférant même pas relevé ce nouvel affront. Elle aurait beau prendre une voix plaintive, mielleuse, battre des cils comme une biche prise dans les phares d'une voiture, cela ne changeait rien à ses yeux. Si elle s'était retrouvée dans une cellule ce n'était pas pour rien. On ne finissait pas derrière les barreaux lorsque l'on était innocent. Du moins c'était ce qu'espérait Maritza.

La mexicaine aurait pu lâcher l'affaire, clore cette conversation stérile qui ne menait à rien mais au lieu de ça, elle avait continué à questionner, à interroger. En plus d'être en colère contre sa fille, la mère était blessée, peinée. Elle se rendait compte que lorsqu'un de ses enfants avait un problème, il ne la contactait pas. Sara avait beau dire qu'elle n'avait pas voulu l'inquiéter, Maritza n'en croyait pas un mot. Elle aurait voulu lui dire que c'était justement son rôle de s'inquiéter pour ses enfants, de s'assurer qu'ils allaient bien, qu'ils n'avaient pas le moindre problème mais elle ne dit rien. Lasse de cette situation, profondément déçue par la réaction et les mensonges de sa fille, elle s'était refermée et rien ne semblait pouvoir la sortir de cet état d'esprit. Rien si ce n'était le moment où elle avait compris que c'était Sergio qui était allé cherché sa fille au poste. Ce qui n'était au départ qu'une supposition se révéla rapidement être un fait. Sara semblait perdue, démunie, incapable d'articuler le moindre propos cohérent : « Je... » fut la seule chose qu'elle fut capable de prononcer. Maritza la dévisageait, refusait de détourner le regard. Ses iris parcouraient le visage de sa fille alors que ses sourcils se fronçaient d'incompréhension mais aussi de douleur. Il avait quitté leur vie. Il les avait laissés, ne s'était posé aucune question, ne s'était jamais retourné et voilà que c'était lui qu'on appelait au secours. Il avait suffi que l'agent débarque avec son paquet de pognon pour que les enfants Gutiérrez oublient tout le mal qu'il leur avait fait. C'était trop simple de revenir ainsi, de financer leurs études, de leur acheter une maison. C'était trop simple de débarquer à la rescousse sur son cheval blanc tel un héros. Maritza était écoeurée, véritablement dégoûtée d'apprendre cela. « Je l'ai appelé lui parce qu'il y a avait la caution à payer pour que je sorte et que je savais que ce serait compliqué pour nous. » La langue de la mère claqua contre son palais alors que ses poings se serraient le long de son corps. L'argent, encore et toujours l'argent. Ca lui nouait l'estomac, ça lui donnait presque le tournis. Ils n'avaient jamais roulé sur l'or, ils avaient souvent dû se serrer la ceinture, et la matriarche enchaînait les heures de boulot pour pouvoir subvenir aux besoins des siens, mais elle aurait payé pour Sara, oui elle l'aurait fait. Blessée elle répondit alors : « J'aurais payé Sara. On se serait débrouillé, comme on l'a toujours fait. » La mexicaine était prête à se saigner pour n'importe lequel de ses chérubins. Sans la moindre hésitation. Après toutes ces années, le fait que sa fille pense davantage à des problèmes financiers plutôt qu'au fait d'avoir les bras réconfortants – mais aussi les mots durs – de sa mère, lui faisait terriblement mal. « Ça veut pas dire que je l'aime plus que toi, Mamá ! » Les yeux de la cinquantenaire se troublèrent alors qu'enfin elle détournait le regard, ramassant sa tasse de thé vide. Elle se dirigea jusqu'à l'évier et commença à la nettoyer. Elle la frottait si fort que bientôt la porcelaine risquait de se briser. « Je sais » souffla-t-elle dans un murmure. Du moins elle l'espérait. Est-ce que Sergio allait réussir à prendre sa place ? Est-ce que le fait qu'il revienne après tant d'années mais avec le compte en banque rempli allait changer quelque chose aux relations qu'elle entretenait avec ses enfants ? Cela faisait quelques mois qu'il était de retour et déjà il venait bousiller l'équilibre qu'ils avaient tous trouvé. Pire que tout, il s’immisçait dans leur vie privée, s'occupait de certaines affaires concernant les enfants et cachait le tout à Maritza. Elle finit par poser la tasse sur l’égouttoir et regardant l'horizon par la fenêtre de la cuisine elle murmura : « Tu devrais y aller. Je pense qu'on s'est tout dit. » La douleur qu'elle éprouvait était telle qu'elle avait l'impression d'être vidée de toutes ses forces. Elle n'avait plus envie de continuer, plus envie de se battre avec Sara. Il fallait qu'elles passent toutes les deux à autre chose mais pour cela Maritza avait besoin d'un peu de temps. Elle avait besoin de digérer l'histoire, d'accepter et de pardonner. Parce qu'elle allait lui pardonner. Elle pardonnait toujours tout à ses enfants. Ils étaient la chair de sa chair, ceux sans qui son existence n'avait pas le moindre intérêt.
made by black arrow


Sara ♣ You're in trouble, young lady. LJsJKe3x_o Sara ♣ You're in trouble, young lady. FZRbQXJx_o
Cry me a river
You don't have to say, what you did,
I already know, I found out from him
Now there's just no chance, for you and me, there'll never be
❝Cry me a river ; Justin Timberlake❞


Sara ♣ You're in trouble, young lady. W98cbSy
Revenir en haut Aller en bas
Sara Gutiérrez
Sara Gutiérrez
l'explosion de paillettes
l'explosion de paillettes
Sara ♣ You're in trouble, young lady. IAeu3cF Présent
ÂGE : 25 ans, le quart de siècle atteint sans la maturité supposée aller avec (20.08.1998)
SURNOM : Sara la fêtarde, la retardataire, l'emmerdeuse, la gamine, l'alcoolo, la relou... Vous avez le choix, elle répond à tout
STATUT : Célibataire qui n'a aucune intention de se poser (on remercie les modèles parentaux catastrophiques en terme de couple) (le frangin et ses problèmes de couple sont pas mal non plus dans le genre)
MÉTIER : Employée polyvalente à mi-temps au Twelve Happy Spectators depuis septembre 2021 et placeuse pour la Northlight Theater Company depuis mars 2023, son Bachelor's Degree en Biologie ne lui sert ni pour l'un ni pour l'autre (quelle surprise). Toujours pas prête à avouer à ses parents qu'elle ne compte pas reprendre ses études et que seule Marley lui fait miroiter un boulot qui en vaut la peine, elle s'enfonce dans ses mensonges sans réaliser qu'il vont finir par lui péter à la gueule.
LOGEMENT : Depuis juillet, #200 Hughton Avenue, Redcliffe, dans un appartement en colocation avec Stella (cœur sur elle), Joseph (un drôle de bonhomme) et Dina (le fantôme). Vous pensez que ça n'a aucun sens ? Vous avez raison, mais elle s'en fout.
Still waiting on a miracle
POSTS : 4198 POINTS : 330

TW IN RP : Alcool, drogue, maladie infantile (cancer), mort, deuil, vulgarité
TW IRL : RAS
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Extravertie, souriante, sociable, loyale, franche • Irresponsable, immature, de mauvaise foi, provocatrice, excessive • Quatrième d'une fratrie de 7 : la famille avant tout, même quand ils lui donnent envie de s'arracher les cheveux • Incapable de faire le deuil de sa petite sœur partie en octobre, ne se le permet pas non plus • Les soirées comme échappatoires, avec tous les vices qui vont avec • 3 réorientations et un Bachelor de biologie arraché aux rattrapages pour finalement ne pas vouloir s'en servir • Voudrait faire du maquillage son métier mais ment par peur de décevoir ses parents
CODE COULEUR : Sara prend de mauvaises décisions en DD33AA
RPs EN COURS : (17/∞)

Sara ♣ You're in trouble, young lady. F24409414404df0234cf7c71b1b594a02ed785df
GutiérrezWe may have our differences, but nothing’s more important than family. Logan #1 ; Diego #2 (event Bear Grylls) ; Cesar #4 (event Bear Grylls) ; Diego #3 ; Familia #3 ; Maritza #2 ; Familia #4
Sara ♣ You're in trouble, young lady. 4z57
Terminés (ordre chronologique) : Familia #1 ; Cesar #1 ; Sergio #1 ; Familia #2 ; Maddy #1 ; Cesar #2 ; Sergio #2 ; Maritza #1 ; Alma #1 ; Cesar #3 (event Scenic Rim) ; Diego #1 & Icare #2 ; Maritza #2 (event Bear Grylls) ; Alma #2 (event Bear Grylls) ; Alma #3 & Sergio #3 (event Bear Grylls)

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Giphy
La Super ColocMy roommates are cheaper than a therapist. Stella #1 ; Dina #1 ; Joseph #1

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Tumblr_ou7xlbtwxy1wvvhfco1_500
Maisie #1

→ Collègues et spectateur·rices au Twelve Happy Spectators (cinéma) : pré-liens :l:
→ Collègues et spectateur·rices de la Northlight Theater Company (théâtre, Southern Cross Theater) : pré-liens :l:

Sara ♣ You're in trouble, young lady. 7ee3fb4746b0e6c7341a1770f789c75442514ab3

Univers Alternatifs :
Dimension Bunyip : Faust ; Cassidy ; Winston ; Hélène ; Cesar ; Vivian
Dimension gothique : Marley ; Cesar ; Greta ; Min-Kyung

RPs EN ATTENTE : Qui veut :l:

Sara ♣ You're in trouble, young lady. 227urnps

RPs TERMINÉS : Défilé Weatherton (event Brisbane fashion show) ; Cesar #1 ; Sergio #1 ; Edge #1 ; Laurie #1 ; Family #2 ; Family #1 ; Carl #1 ; Cesar #2 ; Icare #1 ; Laurie #2 (event Scenic Rim) ; Emery #1 ; Meryl #1 (event Noël autour du monde) ; Maritza #2 (event Bear Grylls) ; Laurie #3 ; Marley #1

RPs ABANDONNÉS :
Mavis #1 ; Diego #1 ; Muhan Li #1 ; Jules #1 ; Wendy #1 ; Ann #1 ; Billie #1 ; Faust #1 ; Isla #1 ; Muiredach #1 ; Sheldon #1 ; Riley #1 ; Maddy #1 ; Diego #1 & Icare #2 ; Willow #1 ; Alma #1 ; Alma #2 (event Bear Grylls) ; Alma #3 & Sergio #3 (event Bear Grylls) ; Malik #1 ; Twelve #1 (event Roaring Twenties)

Sara ♣ You're in trouble, young lady. FIgDieqh_o
AVATAR : Camila Cabello
CRÉDITS : EXORDIUM. (avatar) & cepoilfaitdestrucs (gifs profil Camila) & ASTRA (code signa) & bb-y2k (images signature) & bunnydolli3esw0rld (image profil maquillage 1) & lvlymuse (image profil maquillage 2) & bleeding_light (crackship Gutiérrez) & Antares (crackship coloc) & themorningrose (avatar profil) & Raelyn + Charlie (starter pack profil) & loonywaltz (UB signa)
DC : Eve Daxson (ft. Hayley Atwell)
PSEUDO : EMC
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/05/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t45250-sara-family-portrait
https://www.30yearsstillyoung.com/t45566-sara-sigue-bailando
https://www.30yearsstillyoung.com/t45619-sara-gutierrez
https://www.30yearsstillyoung.com/t49838-sara-gutierrez-tinder

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Empty
Message(#) Sujet: Re: Sara ♣ You're in trouble, young lady. Sara ♣ You're in trouble, young lady. EmptyVen 10 Nov 2023 - 1:20





You're in trouble, young lady

@Maritza Gutiérrez & Sara Gutiérrez
29 mars 2023, Maison des Gutiérrez, #32 Parkland Boulevard, Spring Hill

Véritable tête de mule, Sara campe sur ses positions quand bien même le regard de sa mère la fusille et lui intime de se taire. Elle ne sait pas faire, ce n'est pas nouveau. Quand bien même Mamá ne semble pas accorder le moindre crédit à ses mots, elle ne se prive pas d'en utiliser à foisons pour contester ses accusations et continuer à lui assurer que rien de ce qu'il s'est passé n'est de sa faute. Et elle y croit dur comme fer, d'ailleurs, bien incapable de reconnaître ses torts alors qu'elle est en réalité la première à avoir porter un coup ce jour-là – c'est caractéristique de Sara, vous diraient ses proches. Mais sa mère ne l'écoute pas, bien sûr, et ça insupporte la jeune femme qui a l'impression d'avoir été condamnée avant même qu'elle ait ouvert la bouche. Elle pourrait dire n'importe quoi que la matriarche ne changerait pas d'avis – nul doute alors sur l'origine du tempérament de tête de mules commun à la fratrie Gutiérrez. Un tempérament qui s'exprime encore quand Sara s'évertue à affirmer que si elle n'a pas prévenu Mamá de son incarcération – courte et injustifiée, qui plus est – c'était pour ne pas l'inquiéter. La mission aura été un brillant échec mais ce n'est pas de sa faute, et étonnamment pas celle de son père non plus. Au lieu de ça, ce sont deux crétins de policiers qui ont vendu la mèche et à cause de qui elle passe à présent un sale quart d'heure.

Sara ne comprend pas pourquoi sa mère l'envoie paître de la sorte alors que tout ce qu'elle voulait c'était lui éviter de s'en faire. Elle voulait éviter exactement ce qui est en train de se passer : une engueulade qui ne sert à rien, de l'incompréhension et de la rancœur. C'est sans fin, elle le sait : Mamá est surprotectrice et toujours trop inquiète, raison pour laquelle cela fait bien longtemps qu'elle ne lui raconte plus le déroulé de ses soirées. Elle a bien conscience que sa mère ne comprendrait pas les choix qu'elle fait – personne ici ne semble les comprendre, de toute façon. Et c'est encore pire lorsque son père est impliqué, bien sûr. C'était déjà le cas avec sa fratrie : lorsqu'elle a eu la brillante idée de le convier à l'anniversaire d'Alma, tout le monde – ou presque – lui a fait la gueule. À croire que sa volonté d'avoir une famille unie ne fait pas sens pour eux, qu'ils n'ont pas souffert de ne pas avoir de père, qu'ils se moquent qu'il ait la volonté de revenir pour faire partie de leur vie. Sara, elle, ne s'en moque pas. Elle a fait le premier pas vers lui pour une raison : son père, il lui a manqué toute sa vie, et après dix-huit ans d'absence et un déclic elle a réalisé que ça ne pouvait plus durer. Alors elle l'a contacté, et ils ont noué des liens. Suffisamment forts – en tout cas c'est ce qu'elle croyait – pour que ce soit lui qu'elle décide d'appeler à la rescousse une fois derrière les barreaux. Elle espérait avoir son soutien, mais au lieu de ça elle a eu le droit à des remontrances dignes d'une collégienne – putain ce qu'elle a détesté ça. Mais au moins, le patriarche a pu la sortir de sa minable cellule sans avoir à creusé un trou béant dans ses finances, ce qui n'aurait été le cas d'aucun membre de sa famille et elle le sait. La caution s'élevait à plusieurs centaines de dollars : aucun d'entre eux ne peut se permettre de dépenser une telle somme sans devoir ensuite se serer. Elle le sait, Sara, elle a grandi dans cette atmosphère qui impliquait de faire les courses dans les magasins les moins chers de la ville et de toujours prendre les produits du rayon le plus bas parce qu'ils sont moins chers.

Alors oui, l'une des raisons pour lesquelles elle a choisi d'appeler son père plutôt que sa mère est totalement intéressée, vénale, mais elle est rationnelle et c'est ce qu'elle tente de faire comprendre à Mamá... En vain. « J'aurais payé Sara. On se serait débrouillé, comme on l'a toujours fait. » Elle le sait, ça, et elle n'a pas prétendu le contraire. Leur famille s'est toujours débrouillée malgré les galères, et elle ne doute absolument pas de la résilience des siens. Mais c'était tellement plus simple d'appeler son paternel pour qu'il paye l'amende et la sorte de là que c'est ce qu'elle a fait, tout simplement. « Mais je pouvais nous l'éviter ! » Pas que ses mots aient le moindre impact sur sa mère à présent : elle ne l'écoute même plus, focalisée sur l'idée qu'elle ait choisi de l'appeler lui plutôt qu'elle pour venir la chercher. Pourtant, face à cette peine qui empiète doucement sur la colère dans les yeux sombres de sa mère, Sara est bien incapable de rester sans rien faire. Se sentant obligée de lui préciser l'évidence, elle lui rappelle à quel point elle l'aime, cette soirée catastrophique n'ayant absolument rien changé à cela. Et là, après un instant de flottement où elles se regardent sans un mot, Mamá s'éloigne pour récupérer sa tasse et la laver dans l'évier, se détournant d'elle comme si leur discussion était terminée. « Je sais. » Sara ne voit même pas comment sa mère pourrait en douter. Elle aime ses deux parents, elle ne le niera pas, mais cela n'a rien de comparable. Mamá l'a élevée, a toujours été là pour elle, a été sa seule figure parentale jusqu'à ses vingt-et-un ans... Elle aurait toujours une place particulière dans son cœur, inégalable sur bien des aspects.

Maintenant que la tasse est propre – parce qu'elle avait besoin d'être lavée tout de suite, sans aucun doute –, c'est le ciel qui semble fasciné Mamá comme si tout était prétexte à ne pas regarder sa fille. Ce qui agace fortement cette dernière, sans surprise. « Tu devrais y aller. Je pense qu'on s'est tout dit. » Sara roule des yeux avant de laisser échapper un bruyant soupir. Peut-être qu'elle devrait lui répéter qu'elle l'aime. Lui rappeler que tout ce que pourrait faire son père ne changera jamais rien à l'amour qu'elle porte à la femme qui l'a chérie et élevée dès le premier jour. Lui dire qu'elle est désolée – ah non, ça c'est mort. Au lieu de tout ça, la jeune femme se pince les lèvres pour ne pas rétorquer quelque chose qu'elle pourrait regretter – ce qui est déjà un immense offert de sa part. Puis la voilà qui fait volte-face et s'éloigne en direction de sa chambre, lâchant un « Bonne nuit. » sec qui témoigne du fait qu'elle ne dînera pas ici ce soir. Elle ne sait même pas si elle passera la nuit ici ou ailleurs, mais ce qui est certain c'est qu'elle a besoin de se changer les idées après cette discussion de merde... Et que Sara a toujours la même méthode pour se détendre, que sa mère désapprouverait plutôt deux fois qu'une sans l'ombre d'un doute.

Fin :l:

(c) Miss Pie
Haut : acecroft & snowluthor
Bas : honeymoonavenue & acecroft



make your own dream into reality
Transferring your passion to your job is far easier than finding a job that happens to match your passion. We all have dreams. But in order to make dreams come into reality, it takes an awful lot of determination, dedication, self-discipline, and effort.

Sara ♣ You're in trouble, young lady. VNCfyuC
♥ :
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Sara ♣ You're in trouble, young lady. Empty
Message(#) Sujet: Re: Sara ♣ You're in trouble, young lady. Sara ♣ You're in trouble, young lady. Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Sara ♣ You're in trouble, young lady.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-