AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Long time no see - Isaac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caleb Anderson
Caleb Anderson
le marmiton
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (20/04)
STATUT : Vient de se remettre en couple avec celle qui était son premier amour. Il l'aime et il est prêt à tout pour que cette fois les choses fonctionnent et qu'ils ne se séparent plus jamais.
MÉTIER : Chef cuisinier et patron d'un restaurant de gastronomie française.
LOGEMENT : #500 Spring Hill, récemment en collocation avec sa soeur Primrose
Long time no see - Isaac Tumblr_pr02xqPXun1rhqdgho1_400
POSTS : 2390 POINTS : 1330

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Grand romantique ≈ croit au grand amour et veut fonder une famille ≈ il est très ambitieux et est du genre à toujours travailler plus pour atteindre la perfection ≈ très protecteur envers les personnes qu'il aime ≈ il parle couramment le français et a un très bon niveau en italien ≈ il ne connaît absolument rien sur le sport et il n'est d'ailleurs pas franchement sportif ≈ control freak ≈ ultra perfectionniste et ambitieux ≈ commence tout juste à se remettre de la mort de sa fiancée ≈ aime beaucoup lire
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
[10/07]
le rp familial de la mort (RA)
Isaac #1(fb)
Romy #2 (dimension zombies)
Prim #2
Lene #1
Louanor #1
Juliana#2
Romy #4
Hannah #1
Wylda #1

Long time no see - Isaac 1569305051-essai-14-calex
Calex - Opposites attract and we're the livin' proof of this, but I keep on comin' back like a magnet.
Calex #8 (fb) - Calex #10

RPs EN ATTENTE : Lizzie, Emma, Nate
RPs TERMINÉS : Calex #1, Romy #1, Juliana#1, Primrose et Romy #1, Calex #2 ; Clément #1 ; Prim #1 ; Calex #5 ; Calex #6; Stephen #1 ; Wylda #1 ; Sohan #1 ; Calex #4 ; Calex#3 (RA); Calex #7 ; Romy #3; Calex #9


Long time no see - Isaac Giphy
You go through life wondering what is it all about but at the end of the day it's all about family.


PSEUDO : Deathly Hallows
AVATAR : Penn Badgley
CRÉDITS : dark unicorn, tumblr
DC : La passionnée Rosalie
INSCRIT LE : 28/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23844-caleb-if-time-stood-still-i-would-take-this-moment-and-make-it-last-forever https://www.30yearsstillyoung.com/t23903-caleb-we-are-far-from-the-shallow-now#975905 https://www.30yearsstillyoung.com/t23909-caleb-anderson

Long time no see - Isaac Empty
Message(#) Sujet: Long time no see - Isaac Long time no see - Isaac EmptyJeu 13 Juin 2019 - 22:11



Isaac & Caleb
“Long time no see”
Trois heures. Ça fait maintenant trois heures que je me suis réveillé. Trois heures qu’à chaque fois qu’une infirmière ou un aide-soignant entre dans ma chambre je leur demande s’ils ont des nouvelles de ma femme et la réponse est toujours la même.  « Elle est très certainement encore en salle d’opération, les médecins viendront vous tenir au courant dès qu’ils ont du nouveau. » Je ne sais pas si elle va bien, mais je me dis que si elle était dans un état critique on serait venu me voir pour m’en informer non ?... Un médecin est déjà passé dans ma chambre pour m’expliquer l’opération qu’ils avaient dû me faire en urgence. D’après ce qu’il m’a dit j’ai eu de la chance et je devrais m’en sortir sans séquelles. J’ai eu un hémothorax, ils devaient drainer le sang qui avait envahi ma cage thoracique et également stopper l’hémorragie. Ils ont apparemment dû me faire une transfusion. Mais à part tout ça j’ai eu de la chance selon lui. Les secours sont arrivés très vite du coup, ils ont pu me prendre en charge dans un délai assez court. Ce qui, apparemment, est important pour ce genre de blessure. Je n’arrête pas de me passer la scène de l’accident dans la tête. Il y avait un stop. Je le savais. Je connais très bien cette route ce n’était clairement pas la première fois que je l’empruntais. Pourquoi je me suis pas arrêté ? J’étais crevé. J’avais hâte de rentrer à l’appartement pour dormir. J’avais passé une longue journée. Un petit moment d’inattention. Je ne sais même pas à quoi ressemble ma voiture Je suppose qu’elle est foutue. Mais je dois vous avouer qu’en ce moment, ma voiture c’est bien le cadet de mes soucis. D’après les dernières nouvelles que j’ai eues, Victoria est encore en salle d’opération. C’est pas très bien signe ça, si ? J’en sais rien, à vrai dire j’y connais vraiment pas grand-chose et personne n’a l’air de vouloir m’en dire plus.

J’ai mal partout. Dans la nuque, dans le dos. J’ai l’impression que tous mes muscles ont été déchiré en un million de morceaux et qu’on est en train de les piétiner. D’après l’infirmière qui est passée changer ma perfusion tout à l’heure, mes douleurs musculaires sont tout à fait normales après un accident de voiture aussi violent que le mien. J’ai envie de savoir si la personne qui était dans l’autre voiture va bien. La ou les personnes en fait. Mais je ne suis pas sûr qu’ils puissent me répondre non ? Ils sont censés être tenu par le secret médical ou je sais pas trop quoi. J’espère qu’ils vont bien en tout cas. Parce que cet accident est clairement de ma faute et je ne sais pas si je serais capable de vivre avec une ou plusieurs morts sur la conscience. Surtout pas à cause d’un putain de stop. C’est beaucoup trop con. Je suis encore tellement fatigué. Mais je me sens incapable de dormir sans avoir des nouvelles de Victoria. Ça fait trois heures que je me suis réveillé et trois heures que je demande à chaque blouse blanche passante s’ils ont des nouvelles de ma femme. Ou plutôt ma fiancée. Je l’appelle ma femme mais on est pas encore mariés. Il faut que j’arrête de trop m’avancer comme ça, ça va nous porter malheur. Et une nouvelle heure passe. Le temps est si long. Et toujours aucune nouvelle d’elle. Je ne sais pas si c’est bon ou mauvais signe. Mais je ne pense pas au pire, je sais que Victoria est une femme forte il ne peut rien lui arriver je le sais. Et puis on doit se marier dans quelques mois alors rien de mal ne peut lui arriver pas vrai ? Réflexion et pensée stupide je vous l’accorde. Mais je m’accroche à ce que je peux. J’essaie de dormir pour me reposer un peu mais c’est tout bonnement impossible. Et je ne peux pas me mettre dans n’importe quelle position puisque de toute façon j’ai mal partout. Pourtant l’infirmière m’a donné des antidouleurs tout à l’heure mais je n’ai clairement pas l’impression qu’ils fonctionnent. Mais en même temps je n’ai pas vraiment envie de sonner pour les emmerder, les pauvres. Je les vois courir partout, elles n’ont clairement pas l’air d’avoir le temps de se poser. Je suis sincèrement admiratif de toutes ces personnes travaillant à l’hôpital. Ce sont des métiers si difficiles, que ce soit physiquement et psychologiquement. Je sais que moi à leur place j’en serais incapable. J’ai tendance à prendre les choses peut-être un peu trop à cœur et dans cette branche de métier il faut clairement savoir faire la part des choses, garder une juste distance professionnelle. Je suis bien moi planqué dans ma cuisine derrière les fourneaux. Je n’ai pas à être confronté aux clients trop souvent et la plupart du temps quand ils demandent à me voir c’est pour me féliciter pour mon travail. Alors franchement j’ai pas à me plaindre. Rien que tout à l’heure j’entendais mon voisin de chambre engueuler la pauvre aide-soignante parce que son plateau repas était froid. Ce genre de personne me désespère. Mais là pour l’instant, j’essaie juste de dormir un peu. Mais encore et toujours : c’est complètement impossible j’ai l’esprit bien trop occupé. Et on vient d’ailleurs me sortir de mes pensées puisque quelqu’un toque à ma porte. Peut-être que c’est un médecin pour venir me dire que l’opération de Victoria s’est bien passée et qu’elle est en salle de réveil ? « Entrez. » dis-je simplement avant de tousser. Je m’attends simplement à voir un médecin entrer ou à la limite mes parents mes sœurs ou ma cousine. Malgré le fait que j’ai demandé à ma famille de passer me voir demain, connaissant mes parents ils seraient capables de ne pas respecter mon souhait et de quand même venir me voir aujourd’hui.

© nightgaunt


Spoiler:
 



☽☽ Be nice to everyone, always smile, and appreciate things because it could all be gone tomorrow.

Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Amoureux d'une étoile
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, assistant-coach bénévole de football australien
LOGEMENT : Une maison transformée, située au #17 toowong, où il accueille confortablement tous les gens qu'il aime
Long time no see - Isaac Original
POSTS : 7368 POINTS : 410

PETIT PLUS : Est à Brisbane depuis ses 18 ans ∆ à 21 ans, il est diplômé infirmier et commence à travailler sur le pool de remplacement de St Vincent ∆ joueur de football australien de haut niveau, une suite de blessures met terme à sa carrière à ses 25 ans. Il se réoriente et travaille en tant qu'ambulancier ∆ à 28 ans, il est positionné sur un poste d'infirmier au service des urgences de St Vincent ∆ à 32 ans il se fiance à sa copine de plusieurs années mais ils se séparent quelques mois plus tard ∆ en mars 2018, il attente à ses jours ∆ il reprend son poste en septembre 2018.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : calebquinnbaileyrobden-mcjen

Long time no see - Isaac Tumblr_nd56smzyuV1tm59yyo1_500
i can feel your heart beat when i'm all alone
mcjen #7mcjen #10 (ds)

Long time no see - Isaac Tumblr_p873laAmX31x360qqo1_250
the big bang crew
nicolas #2noa #4

Long time no see - Isaac Tumblr_mc3u035Vdq1rdutw3o1_500
family
jackellieoakley #2

Long time no see - Isaac E4jx
this pub
easy² #3elora #2

Long time no see - Isaac Tenor
caring is our essence
justine

RPs EN ATTENTE : fritoue
RPs TERMINÉS : mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminusgrisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #5mcjen #6cwcvlioakley #1noa #3stephenmcjen #8brunchmcjen #9karvigrathjill od
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : lux aeterna, loonywaltz (ub)
DC : Levi McGrath & Allie Oakheart
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen

Long time no see - Isaac Empty
Message(#) Sujet: Re: Long time no see - Isaac Long time no see - Isaac EmptyDim 14 Juil 2019 - 5:08



Long time no see
Caleb & Isaac


La majeure partie de ma garde du jour s'était déroulée au sein d'une des ambulances appartenant au service public hospitalier de Brisbane, quand je ne me trouvais pas sur les lieux d'un accident ou n'aidais pas à un transfert dans le service des urgences de St Vincent's. Les appels n'avaient cessé, si bien que l'équipe à laquelle j'appartenais avait parcouru ce qui me semblait constituer des kilomètres. Heureusement, aucun des souffrants que nous avions eu à traiter n'avait péri avant que nous ne les ayons conduits au centre hospitalier, ce qui composait à mes yeux une bénédiction. J'estimais en effet que les chances de survie se multipliaient dès qu'un malade pénétrait les murs d'un établissement de santé.

En revanche, je reconnaissais que certains de ces blessés peineraient irrémédiablement pour s'extirper du mal qui venait de les accabler. Aussi, j'avais quitté le domicile d'un infortuné en phase terminale d'un cancer dont l'unique souhait était de rester chez lui, sachant pertinemment que la Faucheuse l'attendait à peu de tournants de son histoire. Il avait été impossible de le forcer à rejoindre l'ambulance pour être une énième fois hospitalisé, et ce fut avec le compromis arraché d'être appelé s'il se remettait à vomir qu nous avions pu plus ou moins quitter l'appartement l'esprit tranquille. Toutefois, l'image de son épouse me hantait encore, celle qui subissait finalement cette maladie tout autant - mais différemment - que son amant. Celle qui gardait un cageot de bouteilles de vin dans son frigidaire parce que vivre avec la mort en face des yeux s'élevait à l'insoutenable. Celle qui s'était rattachée à mon bras, désespérée et défaite, et à qui j'avais réclamer demander de l'aide aussi, car même si elle n'était pas la patiente de la soirée, elle n'en demeurait pas pour le moins touchée et humaine. Les aidants et accompagnants ont aussi leur rôle et leur croix à porter dans ces cruels actes de la vie et j'avais toujours mis un point d'honneur, quand je croisais un patient, qu'une attention soit aussi vouée aux proches. Souvent, terriblement, le temps manquait, toutefois. Mais dès que je le pouvais, je m'y exerçais.

Je rentrais pour ce qui devait être une dernière fois au cours de ma garde dans le service auquel j'avais été affecté et complétais un document alors que le dernier patient que nous avions amené était mené dans un box. Je discutais quelque peu avec une collègue tout en observant le tableau où était inscrit le nom des patients pris en charge et le service où ils seraient transférés dès qu'un lit serait libéré. Je notais un ANDERSON C. qui, bien que fréquent, m'intrigua un peu plus que les autres. « C'est un des nôtres dans le box 4 ? » Je questionnais. « Non. Un accident de la route, un stop grillé. Caleb son prénom. Sa femme est encore au bloc. » Je fronçais les sourcils et me mordais discrètement la lèvre inférieure. Caleb Anderson. Ça faisait un bon moment que je ne l'avais pas vu, mais il n'en demeurait que je le connaissais très bien. Les souvenirs que j'avais avec lui et qui remontaient à ma période universitaires relevaient de l'intarissable. Sans prendre la peine de me changer, je m'approchais de la porte du box et y toquais doucement. Je ne souhaitais pas le réveiller s'il était parvenu à joindre Morphée dans cet environnement bruyant, mais si Caleb était alerte, il me fallait le voir.

« Entrez. » Je poussais la porte discrètement et la refermais derrière moi, amoindrissant les cris d'un patient agité et sous contention en manque de stupéfiants. « Hey, salut. » Je m'approchais doucement du lit et prononçais sur un ton à la fois doux et amical, ayant pour objectif d'alléger un peu l'ambiance certes extrêmement difficile : « Tu sais, t'étais pas obligé d'en venir à ce genre de mesure pour qu'on se voit, même si ça fait un bail. » Je jetais un coup d’œil rapide aux perfusions et à la position de mon ami, analysant ainsi la gravité de son état. « J'ai fini mon service, j'étais dans l'ambulance pour cette garde. Mais j'ai vu ton nom et... Tu as besoin de quelque chose ? » J'offrais sans hésitation. Caleb était un véritable ami et il m'était inconcevable de rentrer chez moi sans m'assurer que sa prise en charge soit optimale.



Time Will Be The Healer
So I'll bury all my fears and trust they're turning into trees Tragedy is not the end of the story

Long time no see - Isaac LPbofSO
Long time no see - Isaac EeR0psT
Long time no see - Isaac 577022hopital
Long time no see - Isaac 2M7U0pV
Long time no see - Isaac IcdDGTz

Long time no see - Isaac OPSD7XP
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Anderson
Caleb Anderson
le marmiton
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (20/04)
STATUT : Vient de se remettre en couple avec celle qui était son premier amour. Il l'aime et il est prêt à tout pour que cette fois les choses fonctionnent et qu'ils ne se séparent plus jamais.
MÉTIER : Chef cuisinier et patron d'un restaurant de gastronomie française.
LOGEMENT : #500 Spring Hill, récemment en collocation avec sa soeur Primrose
Long time no see - Isaac Tumblr_pr02xqPXun1rhqdgho1_400
POSTS : 2390 POINTS : 1330

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Grand romantique ≈ croit au grand amour et veut fonder une famille ≈ il est très ambitieux et est du genre à toujours travailler plus pour atteindre la perfection ≈ très protecteur envers les personnes qu'il aime ≈ il parle couramment le français et a un très bon niveau en italien ≈ il ne connaît absolument rien sur le sport et il n'est d'ailleurs pas franchement sportif ≈ control freak ≈ ultra perfectionniste et ambitieux ≈ commence tout juste à se remettre de la mort de sa fiancée ≈ aime beaucoup lire
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
[10/07]
le rp familial de la mort (RA)
Isaac #1(fb)
Romy #2 (dimension zombies)
Prim #2
Lene #1
Louanor #1
Juliana#2
Romy #4
Hannah #1
Wylda #1

Long time no see - Isaac 1569305051-essai-14-calex
Calex - Opposites attract and we're the livin' proof of this, but I keep on comin' back like a magnet.
Calex #8 (fb) - Calex #10

RPs EN ATTENTE : Lizzie, Emma, Nate
RPs TERMINÉS : Calex #1, Romy #1, Juliana#1, Primrose et Romy #1, Calex #2 ; Clément #1 ; Prim #1 ; Calex #5 ; Calex #6; Stephen #1 ; Wylda #1 ; Sohan #1 ; Calex #4 ; Calex#3 (RA); Calex #7 ; Romy #3; Calex #9


Long time no see - Isaac Giphy
You go through life wondering what is it all about but at the end of the day it's all about family.


PSEUDO : Deathly Hallows
AVATAR : Penn Badgley
CRÉDITS : dark unicorn, tumblr
DC : La passionnée Rosalie
INSCRIT LE : 28/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23844-caleb-if-time-stood-still-i-would-take-this-moment-and-make-it-last-forever https://www.30yearsstillyoung.com/t23903-caleb-we-are-far-from-the-shallow-now#975905 https://www.30yearsstillyoung.com/t23909-caleb-anderson

Long time no see - Isaac Empty
Message(#) Sujet: Re: Long time no see - Isaac Long time no see - Isaac EmptyJeu 1 Aoû 2019 - 23:41



Isaac & Caleb
“Long time no see”
Je suis allongé dans mon lit d’hôpital depuis de bien trop nombreuses heures et je me suis rarement senti aussi mal de toute ma vie. J’ai mal partout et j’ai l’impression de respirer tellement mal. Depuis que je me suis réveillé je demande à toutes les blouses blanches s’ils ont des nouvelles de Victoria mais leur réponse est toujours négative. Ils me disent qu’elle est toujours en salle d’opération. Mais c’est pas bon signe ça, si tout se passe bien une intervention chirurgicale n’est pas censée durer tant de temps, si ? J’en sais rien, j’y  connais rien au fond donc je ne sais pas ce que ça veut dire. Plus le temps passe, plus je commence à stresser. Pourtant je ne demande pas grand-chose, tout ce que je demande c’est des nouvelles de ma fiancée. Je veux savoir si l’opération se passe bien, si elle en a encore pour longtemps, j’aimerais qu’un médecin m’explique son état de santé actuel, ce qu’elle a et comment les choses vont se dérouler pour elle dans le futur. Je me prépare mentalement au pire même si au fond de moi je suis sûr qu’elle va bien. Si elle était en danger de quoique ce soit je suppose que les médecins m’auraient prévenu de toute façon. Et donc, j’attends. J’attends de voir quelqu’un franchir cette porte qu’on vienne me donner de ses nouvelles. Mais le temps est long. Tellement long. J’ai l’impression d’attendre depuis des heures et des heures alors que je ne suis réveillé que depuis trois heures. Ça fait donc plus de trois heures qu’elle est sur le table d’opération. Vu comme ça je suis beaucoup moins positif. Si l’opération est si longue il doit y avoir des complications. J’essaie de dormir mais c’est carrément impossible, je suis incapable de fermer l’œil sans savoir comment va Victoria. J’attends, encore et encore. Mais je m’inquiète de plus en plus. Et je commence mes douleurs commencent à se réveiller. J’ai mal partout. Tous les muscles de mon corps me font souffrir. Putain j’en peux plus. L’attente des nouvelles de Victoria reste plus la douloureuse et la plus pénible.

Et quelqu’un toque, sûrement une infirmière qui vient me faire un énième bilan sanguin ou vérifier que ma perfusion coule bien.  Mais c’est une tête connue qui fait son apparition dans le box. « Hey, salut. » Isaac Jensen. Je m’attendais absolument pas à le voir ici même si en soit c’est tout à fait logique. Je l’ai connu quand je faisais mes études de cuisine et lui avait choisi la section soins infirmiers. On s’est très vite bien entendu malgré le fait que nos deux filières respectives n’avaient pas le moindre cours ou point commun. Je ne garde que des bons souvenirs de mes années à l’université et c’est en partie grâce à lui. Je souris doucement. « J’avais presque oublié que tu travaillais ici. » Pour ma défense, à mon arrivée aux urgences j’étais franchement pas au meilleur de ma forme et j’avais beaucoup d’autres choses à penser. « Tu sais, t'étais pas obligé d'en venir à ce genre de mesure pour qu'on se voit, même si ça fait un bail. » Je me redresse en accompagnant mon geste d’une grimace et je lâche un petit rire à sa réflexion. Merde, même rigoler ça me fait super mal. « Bah je me suis dit que ça te ferait une bonne surprise pour finir ta garde. » Mais il a raison sur un point, ça fait un bon moment qu’on ne s’est pas vu, après nos études on a petit à petit perdu contact. Ce sont des choses qui arrivent, mais le revoir me fait plaisir même si sérieusement on aurait pu se revoir dans d’autres circonstances ça m’aurait arrangé. « Qu’est-ce que tu deviens ? Ça fait longtemps que tu travailles aux urgences ? » Autant en profiter pour essayer de rattraper un peu le temps perdu. Et puis peut-être que parler un peu avec lui va me permettre de me vider la tête et d’arrêter de penser au fait que je n’ai toujours aucune nouvelle de ma fiancée. Tout ce que je veux c’est qu’on me dise que son pronostic vital n’est pas engagé, c’est tout. Je ne demande que ça. « J'ai fini mon service, j'étais dans l'ambulance pour cette garde. Mais j'ai vu ton nom et... Tu as besoin de quelque chose ? »   Je hausse légèrement les épaules et je scrute ma chambre du regard. « Je sais pas si je peux avoir d’autres antidouleurs mais j’ai encore super mal. J’ai mal partout en fait. J’ai l’impression de respirer super mal. » Mais tout ça les médecins m’ont déjà dit que c’était normal. Et ils m’ont même dit que pour que je puisse respirer au mieux je devais rester en position demi-assise. Super. Je peux même pas bouger comme je le veux. « Mais tout ça je m’en fous. Enfin c’est pas le plus important. Peut-être que toi t’as plus de nouvelles de ma femme à me donner ? Victoria Lefebvre. Depuis tout à l’heure tout le monde me dit qu’elle est encore en salle d’opération. Et c’est en train de me rendre fou. » Peut-être qu’il s’est occupé d’elle à son arrivée ? Peut-être même qu’il sait si l’opération s’est bien déroulée ou non. J’en sais rien. Mais je tente. Comme j’ai essayé avec toutes les personnes du personnel médical qui sont passées dans ma chambre depuis ces dernières heures.


© nightgaunt



☽☽ Be nice to everyone, always smile, and appreciate things because it could all be gone tomorrow.

Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Amoureux d'une étoile
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, assistant-coach bénévole de football australien
LOGEMENT : Une maison transformée, située au #17 toowong, où il accueille confortablement tous les gens qu'il aime
Long time no see - Isaac Original
POSTS : 7368 POINTS : 410

PETIT PLUS : Est à Brisbane depuis ses 18 ans ∆ à 21 ans, il est diplômé infirmier et commence à travailler sur le pool de remplacement de St Vincent ∆ joueur de football australien de haut niveau, une suite de blessures met terme à sa carrière à ses 25 ans. Il se réoriente et travaille en tant qu'ambulancier ∆ à 28 ans, il est positionné sur un poste d'infirmier au service des urgences de St Vincent ∆ à 32 ans il se fiance à sa copine de plusieurs années mais ils se séparent quelques mois plus tard ∆ en mars 2018, il attente à ses jours ∆ il reprend son poste en septembre 2018.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : calebquinnbaileyrobden-mcjen

Long time no see - Isaac Tumblr_nd56smzyuV1tm59yyo1_500
i can feel your heart beat when i'm all alone
mcjen #7mcjen #10 (ds)

Long time no see - Isaac Tumblr_p873laAmX31x360qqo1_250
the big bang crew
nicolas #2noa #4

Long time no see - Isaac Tumblr_mc3u035Vdq1rdutw3o1_500
family
jackellieoakley #2

Long time no see - Isaac E4jx
this pub
easy² #3elora #2

Long time no see - Isaac Tenor
caring is our essence
justine

RPs EN ATTENTE : fritoue
RPs TERMINÉS : mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminusgrisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #5mcjen #6cwcvlioakley #1noa #3stephenmcjen #8brunchmcjen #9karvigrathjill od
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : lux aeterna, loonywaltz (ub)
DC : Levi McGrath & Allie Oakheart
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen

Long time no see - Isaac Empty
Message(#) Sujet: Re: Long time no see - Isaac Long time no see - Isaac EmptyJeu 5 Sep 2019 - 3:39



Long time no see
Caleb & Isaac


C'est muni de peu d'informations que je toquais précautionneusement à la porte du box où avait été installé mon ami de longue date. S'il était parvenu à s'assoupir malgré la cohue qui surgissait fréquemment dans le service, je ne souhaitais aucunement troubler son sommeil. Je l'entendais cependant m'inviter à entrer et m'approchais de lui, sourire avenant aux lèvres. J'aurais aimé que les circonstances de nos retrouvailles soient diamétralement opposées. Conscient de l'intensité et la gravité de celles-ci et armé seulement de bonnes intentions, je tentais de détendre l'atmosphère en signifiant au jeune homme qu'il ne lui était pas nécessaire d'employer des moyens si drastiques pour que nous nous revoyons. J'arrachais un léger rire de ses lippes, suivi d'un rictus orchestré par la douleur qui malmenait son organisme. « Bah je me suis dit que ça te ferait une bonne surprise pour finir ta garde. » J'acquiesçais, conciliant. « J'aurais pu m'en douter, en plus. J'ai toujours su en te voyant à l'ouvrage derrière les fourneaux que tu n'étais pas du genre à faire dans la demi-mesure. » Parce que j'avais toujours estimé Caleb comme quelqu'un de minutieux et réfléchi lorsqu'il s'agissait de sa passion pour la gastronomie. Il ne prenait pas de raccourci, s'évertuait à perpétuellement se livrer corps et âme pour obtenir les meilleurs résultats possibles. A l'époque de l'université, j'avais eu la chance de pouvoir jouer au "cobaye" pour ses multiples plats. Et avouons-le, en aucun cas ce rôle n'eut composé une corvée.

« Qu’est-ce que tu deviens ? Ça fait longtemps que tu travailles aux urgences ? » J'inspirais doucement, calculant rapidement : « Bientôt quatre ans que je suis affecté dans ce service. Avant, j'étais un peu partout dans l'hôpital. » Sans compter la pause du métier d'infirmier ayant duré deux ans, pendant laquelle j'avais œuvré en qualité d'ambulancier. Vraiment, les urgences étaient ce qui m'attiraient, me faisaient vibrer. Bien que la profession d'infirmier restait ma vocation, il m'avait fallu faire une pause de deux ans et retourner aux urgences, même si cela impliquait de l'être sous un nouveau rôle. J'avais repris mon habit premier quand un poste s'était libéré au service des urgences de St Vincent's et que ma candidature avait été retenue. « J'ai acheté une maison l'année dernière, à Toowong. Avec ma campagne, on aimerait commencer à fonder une famille. » J'explique sommairement. J'ignore si Caleb souhaite réellement engager une conversation de manière à le distraire de l'intransigeant malheur gravitant autour de lui ou si discuter de potentielles banalités l'agacera car il ne saurait détourner suffisamment son esprit de la pénible et odieuse situation. Quel que soit le cas, je lui soumettais délicatement l'option, prêt à l'accompagner et lui offrir ce dont il nécessitait. « Et toi ? Mis à part ton stage dans mon service ? » Je lui offre un nouveau sourire amical avant de le questionner sincèrement quant à la possibilité que je puisse en faire davantage pour lui. Malgré les années sans communication, Caleb demeure un ami auquel je tiens et un homme que j'estime. Je peux sans scrupule jouer de mes relations pour lui. « Je sais pas si je peux avoir d’autres antidouleurs mais j’ai encore super mal. J’ai mal partout en fait. J’ai l’impression de respirer super mal. » Je jette un nouveau coup d’œil aux constantes de Caleb puis la poche de sa perfusion que je tourne légèrement de manière à lire le dosage y étant inscrit. « J'vais voir ce qui peut être possible. » Je ne promettais rien et n'étais absolument pas médecin, mais ne voyais d'emblée pas de contre-indication pour qu'un autre antidouleur soit administré au jeune homme ou que le dosage de celui-ci soit légèrement augmenté. « Mais tout ça je m’en fous. Enfin c’est pas le plus important. Peut-être que toi t’as plus de nouvelles de ma femme à me donner ? Victoria Lefebvre. Depuis tout à l’heure tout le monde me dit qu’elle est encore en salle d’opération. Et c’est en train de me rendre fou. » Mon regard se pose sur le visage du brun quelques instants, compréhensif et volontaire. Je ne pouvais qu'imaginer le cauchemar au sein duquel mon interlocuteur était plongé et cette terrible ignorance qui devait le torturer sans relâche. « Je comprends, il y a de quoi... Donne moi quelques minutes, je vais à la pêche aux infos et voir si on peut te soulager un peu plus. » Je pose amicalement ma main sur une zone du corps de Caleb qui n'a pas l'air touchée et quitte le box.

Une quinzaine de minutes plus tard, j'y entre de nouveau après avoir toqué à la porte. Je referme le box derrière moi et explique : « Victoria est toujours en salle d'opération. J'ai été voir une collègue infirmière de bloc opératoire qui transmettra au chirurgien ou à son assistant où tu es pour que tu sois tenu informé. » Je reprends place au chevet de l'Anderson, ajoutant, mon regard attentionné : « Pour la douleur, l'infirmière appelle le médecin pour savoir si elle peut la pallier. Elle devrait arriver sous peu avec sa réponse. » Je laissais filer quelques secondes, avant de soulever doucement : « Et donc, t'es marié ? C'est génial, mec, félicitations ! Vous êtes ensemble depuis longtemps ? »



Time Will Be The Healer
So I'll bury all my fears and trust they're turning into trees Tragedy is not the end of the story

Long time no see - Isaac LPbofSO
Long time no see - Isaac EeR0psT
Long time no see - Isaac 577022hopital
Long time no see - Isaac 2M7U0pV
Long time no see - Isaac IcdDGTz

Long time no see - Isaac OPSD7XP
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Anderson
Caleb Anderson
le marmiton
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (20/04)
STATUT : Vient de se remettre en couple avec celle qui était son premier amour. Il l'aime et il est prêt à tout pour que cette fois les choses fonctionnent et qu'ils ne se séparent plus jamais.
MÉTIER : Chef cuisinier et patron d'un restaurant de gastronomie française.
LOGEMENT : #500 Spring Hill, récemment en collocation avec sa soeur Primrose
Long time no see - Isaac Tumblr_pr02xqPXun1rhqdgho1_400
POSTS : 2390 POINTS : 1330

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Grand romantique ≈ croit au grand amour et veut fonder une famille ≈ il est très ambitieux et est du genre à toujours travailler plus pour atteindre la perfection ≈ très protecteur envers les personnes qu'il aime ≈ il parle couramment le français et a un très bon niveau en italien ≈ il ne connaît absolument rien sur le sport et il n'est d'ailleurs pas franchement sportif ≈ control freak ≈ ultra perfectionniste et ambitieux ≈ commence tout juste à se remettre de la mort de sa fiancée ≈ aime beaucoup lire
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
[10/07]
le rp familial de la mort (RA)
Isaac #1(fb)
Romy #2 (dimension zombies)
Prim #2
Lene #1
Louanor #1
Juliana#2
Romy #4
Hannah #1
Wylda #1

Long time no see - Isaac 1569305051-essai-14-calex
Calex - Opposites attract and we're the livin' proof of this, but I keep on comin' back like a magnet.
Calex #8 (fb) - Calex #10

RPs EN ATTENTE : Lizzie, Emma, Nate
RPs TERMINÉS : Calex #1, Romy #1, Juliana#1, Primrose et Romy #1, Calex #2 ; Clément #1 ; Prim #1 ; Calex #5 ; Calex #6; Stephen #1 ; Wylda #1 ; Sohan #1 ; Calex #4 ; Calex#3 (RA); Calex #7 ; Romy #3; Calex #9


Long time no see - Isaac Giphy
You go through life wondering what is it all about but at the end of the day it's all about family.


PSEUDO : Deathly Hallows
AVATAR : Penn Badgley
CRÉDITS : dark unicorn, tumblr
DC : La passionnée Rosalie
INSCRIT LE : 28/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23844-caleb-if-time-stood-still-i-would-take-this-moment-and-make-it-last-forever https://www.30yearsstillyoung.com/t23903-caleb-we-are-far-from-the-shallow-now#975905 https://www.30yearsstillyoung.com/t23909-caleb-anderson

Long time no see - Isaac Empty
Message(#) Sujet: Re: Long time no see - Isaac Long time no see - Isaac EmptySam 14 Sep 2019 - 22:28



Isaac & Caleb
“Long time no see”
Et si je m’attendais bien à tout sauf à voir Isaac débarquer dans ma chambre, cette surprise n’en est pas pour autant désagréable. Bon, ce ne sont clairement pas les meilleures circonstances pour retrouver un vieil ami j’aurais bien évidemment préféré que nos retrouvailles se passent dans des circonstances bien plus agréables. Que ce soit pour lui comme pour moi. Lui vient tout juste de terminer sa garde, il doit être crevé et ne doit rêver que d’une chose ; son lit. Quant à moi je viens de frôler la mort dans un accident de voiture, j’éprouve de la difficulté à respirer, j’ai mal partout et depuis mon réveil je n’ai aucune nouvelle concrète de ma fiancée. Enfin bref, vous l’avez compris c’est l’éclate totale. « J'aurais pu m'en douter, en plus. J'ai toujours su en te voyant à l'ouvrage derrière les fourneaux que tu n'étais pas du genre à faire dans la demi-mesure. » Sa réflexion me fait sourire, me replongeant dans les souvenirs de nos années universitaires. Quand je l’appelais pour qu’il vienne chez moi goûter une nouvelle recette que j’avais imaginée, ou bien simplement une recette que je devais maîtriser pour un examen le lendemain. En d’autres termes, Isaac était mon cobaye, bien souvent l’une des premières personnes à goûter mes dernières créations, celui qui me disait si mes plats étaient bons ou complètement dégelasses. Sans aucune prétention je pense pouvoir dire que depuis la dernière assiette que j’ai cuisinée pour lui, je pense m’être amélioré. Parce que j’ai fait un an de stage en Europe, parce que j’ai appris à persévérer encore et encore sans jamais lâcher prise, parce que je vise la perfection comme je l’ai toujours fait d’ailleurs. « Bientôt quatre ans que je suis affecté dans ce service. Avant, j'étais un peu partout dans l'hôpital. » Je l’écoute en hochant doucement la tête. Je ne sais pas si je pourrais travailler dans un service comme les urgences. J’en ai une image tellement stressante et vraiment oppressante, remplie de personnes ingrates qui ne passent que leur temps à gueuler sur le personnel soignant. « C’est dur comme service je suppose. Je sais pas comment tu fais pour pas avoir la pression. Avoir la vie des personnes entre tes mains c’est flippant. » Moi je sais que je serais incapable de faire ce genre de métier. Je veux bien leur faire à manger, mais soigner les gens non merci. La moindre erreur peut être fatale. Et même dans le temps je n’arrêtais pas de lui dire ô combien j’admirais son choix de profession, encore plus quand il me racontait des anecdotes qu’il vivait en stage. « J'ai acheté une maison l'année dernière, à Toowong. Avec ma campagne, on aimerait commencer à fonder une famille. » Je souris en l’écoutant. Victoria commence elle aussi à me parler de son envie de déménager, elle voudrait qu’on achète une maison après le mariage. Elle me précise toujours qu’elle veut une maison avec pleins de chambres pour nos futurs enfants. Parler de tout et de rien, moi ça me va. Tant que je peux m’enlever de la tête que ma femme est apparemment encore sur la table d’opération. « T’as une femme ? Félicitations ! Ça fait combien de temps que vous êtes ensemble ? Elle travaille ici ? » Non parce qu’un autre stéréotype des hôpitaux c’est que tout le monde couche entre eux. Je ne sais pas si c’est vrai ou si c’est une fausse image qu’on se fait tous.

Le fait que mon ami soit avec moi aide le temps à passer plus vite, et peut-être qu’on viendra bientôt me donner des nouvelles de ma fiancée. Parce que plus le temps passe, plus je me dis que les nouvelles qu’on me donnera ne seront pas bonnes. « Et toi ? Mis à part ton stage dans mon service ? » Le dialogue semble encore tellement naturel entre nous que je pourrais presque en venir à oublier qu’on ne s’était pas vus depuis de longues années. Isaac était vraiment un très bon ami pour moi dans le temps, et j’espère que ces retrouvailles – bien qu’elles n’aient pas lieu dans un contexte joyeux – nous permettrons de renouer définitivement le contact. « Tu connais le restaurant français sur Spring Hill ?  » Je lui demande, en tournant mon regard vers lui. « C’est le mien. Je l’ai ouvert il y a trois ans. » Je lui dis, fier. Et je le suis. Parce que j’ai travaillé d’arrache-pied pour ouvrir ce restaurant. J’y a investi toutes mes économies et énormément de temps. C’était risqué, parce que si a ne marchait pas, je n’avais plus un rond. Mais au final voilà que mon restaurant a ouvert il y a trois ans et il marche de mieux en mieux. Je me fais une clientèle de plus en plus fidèle, et le bouche à oreille a enfin fonctionnait. Comme quoi ça n’a pas de prix la réussite, il suffit de s’en donner les moyens. Je lui parle par la suite de mes douleurs et je le vois regarder ma perfusion (je ne sais même pas ce qu’il y a dedans, un antidouleur, j’imagine ?) « J'vais voir ce qui peut être possible. » Je le remercie d’un simple signe de tête. Je me doute qu’il ne peut me faire aucune promesse, mais si on avait la possibilité d’augmenter mes antidouleurs je ne serais pas contre. Et je finis par craquer et lui demander s’il n’a pas plus de nouvelles de Victoria que ses collègues. Je suis sûr que sa réponse sera négative, mais qui ne tente rien n’a rien. « Je comprends, il y a de quoi... Donne moi quelques minutes, je vais à la pêche aux infos et voir si on peut te soulager un peu plus. » Et il disparaît pour très certainement partir demander des informations à ses collègues. Ces minutes d’attente sont les plus longues de ma vie. J’attends. J’ai peur. Peur qu’il arrive avec une mauvaise nouvelle. Mais je ne suis pas encore prêt à penser au pire. Et c’est une quinzaine de minutes plus tard qu’il revient. « Victoria est toujours en salle d'opération. J'ai été voir une collègue infirmière de bloc opératoire qui transmettra au chirurgien ou à son assistant où tu es pour que tu sois tenu informé. Pour la douleur, l'infirmière appelle le médecin pour savoir si elle peut la pallier. Elle devrait arriver sous peu avec sa réponse. » Et quand il me dit qu’elle et – encore et toujours – en salle d’opération, je lâche un lourd soupir, fermant les yeux quelques secondes. Ça craint non ? Qu’elle soit toujours là-bas. Ça ne laisse présager rien de bon. J’ai peur putain. « Et donc, t'es marié ? C'est génial, mec, félicitations ! Vous êtes ensemble depuis longtemps ? » Un petit sourire se dessine sur mon visage. « Fiancé. Le mariage est dans deux mois. D’ailleurs tu seras le bienvenu ! On est ensemble depuis cinq ans. » Je me remémore notre rencontre, les premiers rendez-vous. J’ai jamais été très doué pour tout ça, alors j’étais toujours assez maladroit au début. Et je suis très vite tombé sous son charme. En même temps elle est tellement parfaite qu’il faudrait être difficile pour ne pas la trouver à son goût. « Elle est géniale, tu verras. Je sais pas ce que j’ai fait pour mériter de l’avoir dans ma vie, je suis l’homme le plus chanceux du monde. » Je baisse les yeux, je pense à elle, et ça me fait sourire. Mais je me souviens très vite que je n’ai plus aucune de ses nouvelles depuis plusieurs heures. « C’est pas bon signe non ? Que l’opération dure si longtemps ? » Je lui demande, vraiment inquiet. Je ne peux pas la perde. Si je la perds, je vais finir par me perdre moi aussi.

© nightgaunt



☽☽ Be nice to everyone, always smile, and appreciate things because it could all be gone tomorrow.

Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Amoureux d'une étoile
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, infirmier bénévole à la croix rouge et aux flying doctors, assistant-coach bénévole de football australien
LOGEMENT : Une maison transformée, située au #17 toowong, où il accueille confortablement tous les gens qu'il aime
Long time no see - Isaac Original
POSTS : 7368 POINTS : 410

PETIT PLUS : Est à Brisbane depuis ses 18 ans ∆ à 21 ans, il est diplômé infirmier et commence à travailler sur le pool de remplacement de St Vincent ∆ joueur de football australien de haut niveau, une suite de blessures met terme à sa carrière à ses 25 ans. Il se réoriente et travaille en tant qu'ambulancier ∆ à 28 ans, il est positionné sur un poste d'infirmier au service des urgences de St Vincent ∆ à 32 ans il se fiance à sa copine de plusieurs années mais ils se séparent quelques mois plus tard ∆ en mars 2018, il attente à ses jours ∆ il reprend son poste en septembre 2018.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : calebquinnbaileyrobden-mcjen

Long time no see - Isaac Tumblr_nd56smzyuV1tm59yyo1_500
i can feel your heart beat when i'm all alone
mcjen #7mcjen #10 (ds)

Long time no see - Isaac Tumblr_p873laAmX31x360qqo1_250
the big bang crew
nicolas #2noa #4

Long time no see - Isaac Tumblr_mc3u035Vdq1rdutw3o1_500
family
jackellieoakley #2

Long time no see - Isaac E4jx
this pub
easy² #3elora #2

Long time no see - Isaac Tenor
caring is our essence
justine

RPs EN ATTENTE : fritoue
RPs TERMINÉS : mcjen #1easy² #1faithgrisaac #1siaicarternoa #1kane #1yasmine #1mazearthurmattmcjen #2terminusgrisaac #2mayaeasy² #2noa #2kane #2degrassinicolas #1mcjen #3mcjen #4elora #1wendyyasmine #2mcjen #5mcjen #6cwcvlioakley #1noa #3stephenmcjen #8brunchmcjen #9karvigrathjill od
AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : lux aeterna, loonywaltz (ub)
DC : Levi McGrath & Allie Oakheart
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen

Long time no see - Isaac Empty
Message(#) Sujet: Re: Long time no see - Isaac Long time no see - Isaac EmptyMer 9 Oct 2019 - 2:42



Long time no see
Caleb & Isaac


Malgré le fait que ma garde était terminée depuis presque trente minutes maintenant, que mon corps comme mon esprit se trouvaient endoloris et exténués par les heures de service cumulées à outrance suite à des arrêts imprévus, je tenais à demeurer au chevet de Caleb. Tant pis si Chloe, ma compagne, me faisait une énième scène à mon retour à notre domicile ; cela faisait des années que je n'avais pas revu le jeune homme, celui que je considérais encore aujourd'hui tel un sincère ami. J'avais passé d'excellents moments avec l'australien, mon estomac ayant notamment fort apprécié jouer les cobayes pour ses essais culinaires. Je me remémorais ces heures déroulées à discuter et plaisanter alors qu'il s'afférait, passionné et perfectionniste, devant ses fourneaux.

Nous nous mettions à jour sur les derniers événements professionnels de nos vies. Je hochais la tête, compréhensif, devant l'aveu de Caleb comme quoi il supposait le service des urgences difficile. Un fin sourire en coin apparut sur mon visage. C'était assez complexe à expliquer, parfois j'avais l'impression d'être un fou, mais j'aimais le rush de ce secteur. J'étais attiré par la précipitation, le stress, l'adrénaline, l'instinct. Dans ce service, lorsqu'on n'avait pas à traiter la médecine de ville qui concernait une partie des entrées, l'on n'avait ni le droit à de longues réflexions, ni le temps de se pencher des jours durant sur un même patient : l'on palliait à la catastrophe pour mieux l'envoyer vers la spécialité qui le mettrait, on l'espérait, d'aplomb. L'on était que des stabilisateurs dans ce processus. « Ça met la pression, mais étrangement, ça me fait jamais peur. En fait, vu que je suis toujours pris par surprise, j'ai pas le temps de perdre mon sang-froid. J'agis juste en conséquence. » Le contre-coup était parfois beaucoup moins intéressant, cependant. Après certains cas très difficiles, j'avais connu des crises de tremblements par exemple et il m'avait fallu une bonne dizaine de minutes pour reprendre la totalité de mes moyens. Il existait aussi des cas qui me hantaient en permanence, des fins de garde où les visages occupaient constamment mon esprit et me torturaient le cœur par leurs drames. Mais c'était notamment pour ceux-là, que je préférais les urgences. Affecté dans ce secteur, je n'avais pas vraiment le temps de me familiariser avec les souffrants, je ne détenais pas l'opportunité de les connaître, d'être trop profondément touché émotionnellement. Je me protégeais ainsi, me sachant beaucoup trop sensible pour certains autres services. « Et j'aime bien le fait de faire partie d'une sorte de passerelle. Le patient passe, on le stabilise et il est transféré dans un service spécialisé qui pourra bien approfondir les soins nécessaires. » C'était un peu égoïste, comme façon d'être : ne désirer que résoudre l'urgence pour mieux renvoyer la victime vers d'autres soignants. Mais j'avais conscience que d'autres personnels préféraient établir ce lien avec les malades plutôt que de n'avoir affaire qu'à des inconnus dans des conditions catastrophiques. Contrairement aux idées reçues, un agent paramédical n'est pas par définition fait pour toutes les situations. Des humains demeurent sous les uniformes, avec leurs personnalités distinctes, leurs forces, leurs faiblesses, leurs préférences.

Je renseignais Caleb de mon achat immobilier ainsi que de mon désir de fonder une famille avec ma compagne. Mon sourire s'élargit devant la réaction de mon interlocuteur. En dépit de la douleur, il parvenait à se réjouir de ma situation personnelle. « T’as une femme ? Félicitations ! Ça fait combien de temps que vous êtes ensemble ? Elle travaille ici ? »  « Mh oui et non. Elle est assistante sociale. On s'est rencontré par le biais de l'hôpital, elle vient souvent quand on fait des signalements. » Le contexte est peu romantique, mais l'attirance avait demeuré réelle, bien qu'on avait toujours su rester professionnel dans les murs du centre hospitalier. « Ça va faire quatre ans qu'on est ensemble. Mais on n'est pas encore marié. Je prépare encore mon coup de la fameuse demande. Si jamais tu as des conseils. » J'invite, complice. Si parler de ces banalités et moments heureux peut permettre à Caleb de passer une attente moins épouvantable, j'étais plus que volontaire. « Faudra que je trouve la bague aussi, ça promet. » Je laissais filer un très discret rire nerveux. J'étais vraiment peu certain de ma capacité à dénicher la bonne bague de fiançailles, peinant déjà à lui dégoter des bijoux qui lui plaisaient. « En quatre ans de relation, j'ai pas encore réussi à maîtriser l'art de reconnaître ce qui lui plaît en bijou. Et elle en porte super rarement. » Je lui exposais sur un ton léger. Je ne me plaignais absolument pas de la situation, au contraire, je parvenais à en rire et n'oserais jamais vus l'état de Victoria.

Je m'enquérais naturellement sur la situation professionnelle de mon ami. Je hochais la tête à l'affirmative quand il abordait le restaurant français sur Spring Hill et ne voilais pas une expression sincèrement admirative lorsqu'il m'avouait qu'il en était propriétaire. « T'es sérieux ? Wow. C'est impressionnant. Chapeau, mec ! J'ai que d'excellents retours de ce restaurant ! » Je félicitais, ravi de cette réussite.

Les douleurs physiques et morales verbalisés, je promets à Caleb de partir à la recherche d'informations concernant la femme qu'il aime et également solliciter de possibles antidouleurs supplémentaires. Je reviens à ses côtés une quinzaine de minutes plus tard avec des nouvelles peu réjouissantes, mais que j'essaie de délivrer le plus positivement possible. Mon ton demeure calme, posé, je suis attentif aux réactions de mon ami et affiche instinctivement un léger rictus compatissant face à son long soupir. Je le laisse amortir les informations, mais aussi adhérer à la promesse qu'il sera tenu au courant et que chacun sait que le fiancé de la patiente est torturé par l'attente de précisions sur l'état de cette dernière dans le service des urgences.

Après quelques temps, j'essaie de soutenir au mieux l'Anderson en le questionnant sur Victoria. « Et donc, t'es marié ? C'est génial, mec, félicitations ! Vous êtes ensemble depuis longtemps ? » « Fiancé. Le mariage est dans deux mois. D’ailleurs tu seras le bienvenu ! On est ensemble depuis cinq ans. » Je souris en toute franchise. « C'est super sympa, merci. Vous vous êtes connus comment ? » J'interroge, intéressé. J'entends par la suite Caleb décrire sa dulcinée muni de tout l'amour qu'il lui porte. Je demeure impassible, espérant intérieurement de tout mon cœur qu'elle s'en sorte, me refusant néanmoins de faire des plans sur une éventuelle rencontre avec la jeune femme, vu la possibilité qu'elle ne survive pas à cet accident. « C’est pas bon signe non ? Que l’opération dure si longtemps ? » J'observe quelques instants le brun, profitant de quelques secondes silencieuses pour sélectionner mentalement les bons mots. J'avais appris avec l'expérience qu'il valait mieux ne pas répliquer au taquet mais se donner quelques instants pouvoir offrir une réponse claire, sincère et empathique. Ne pas mentir, éviter de faire des plans sur l'avenir qu'on ne maîtrise pas, ne rien dramatiser. « Ça dépend, je m'en formaliserais pas vraiment personnellement. Si l'intervention continue, c'est qu'ils ont toujours des actes à poser pour la soigner. » Et ici reposait toute la subtilité. Ils auraient pu arrêter plus tôt car Victoria était une cause perdue mais ils auraient aussi pu arrêter plus tôt parce qu'elle était beaucoup moins touchée. Je m'apprêtais à reprendre la parole quand une collègue toqua au boxe pour s'y introduire. Elle m'offrit un sourire tout en affichant un air surpris que je sois encore présent dans l'établissement de santé. Se privant de commentaire, elle informa Caleb lui ajouter une dose d'antidouleurs qui devrait le soulager davantage. En quelques minutes, le liquide fut additionné à la perfusion du cuisinier et je saluais la jeune infirmière de la tête. « Elle fait quoi, comme travail, Victoria ? »

 



Time Will Be The Healer
So I'll bury all my fears and trust they're turning into trees Tragedy is not the end of the story

Long time no see - Isaac LPbofSO
Long time no see - Isaac EeR0psT
Long time no see - Isaac 577022hopital
Long time no see - Isaac 2M7U0pV
Long time no see - Isaac IcdDGTz

Long time no see - Isaac OPSD7XP
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Anderson
Caleb Anderson
le marmiton
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (20/04)
STATUT : Vient de se remettre en couple avec celle qui était son premier amour. Il l'aime et il est prêt à tout pour que cette fois les choses fonctionnent et qu'ils ne se séparent plus jamais.
MÉTIER : Chef cuisinier et patron d'un restaurant de gastronomie française.
LOGEMENT : #500 Spring Hill, récemment en collocation avec sa soeur Primrose
Long time no see - Isaac Tumblr_pr02xqPXun1rhqdgho1_400
POSTS : 2390 POINTS : 1330

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Grand romantique ≈ croit au grand amour et veut fonder une famille ≈ il est très ambitieux et est du genre à toujours travailler plus pour atteindre la perfection ≈ très protecteur envers les personnes qu'il aime ≈ il parle couramment le français et a un très bon niveau en italien ≈ il ne connaît absolument rien sur le sport et il n'est d'ailleurs pas franchement sportif ≈ control freak ≈ ultra perfectionniste et ambitieux ≈ commence tout juste à se remettre de la mort de sa fiancée ≈ aime beaucoup lire
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
[10/07]
le rp familial de la mort (RA)
Isaac #1(fb)
Romy #2 (dimension zombies)
Prim #2
Lene #1
Louanor #1
Juliana#2
Romy #4
Hannah #1
Wylda #1

Long time no see - Isaac 1569305051-essai-14-calex
Calex - Opposites attract and we're the livin' proof of this, but I keep on comin' back like a magnet.
Calex #8 (fb) - Calex #10

RPs EN ATTENTE : Lizzie, Emma, Nate
RPs TERMINÉS : Calex #1, Romy #1, Juliana#1, Primrose et Romy #1, Calex #2 ; Clément #1 ; Prim #1 ; Calex #5 ; Calex #6; Stephen #1 ; Wylda #1 ; Sohan #1 ; Calex #4 ; Calex#3 (RA); Calex #7 ; Romy #3; Calex #9


Long time no see - Isaac Giphy
You go through life wondering what is it all about but at the end of the day it's all about family.


PSEUDO : Deathly Hallows
AVATAR : Penn Badgley
CRÉDITS : dark unicorn, tumblr
DC : La passionnée Rosalie
INSCRIT LE : 28/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23844-caleb-if-time-stood-still-i-would-take-this-moment-and-make-it-last-forever https://www.30yearsstillyoung.com/t23903-caleb-we-are-far-from-the-shallow-now#975905 https://www.30yearsstillyoung.com/t23909-caleb-anderson

Long time no see - Isaac Empty
Message(#) Sujet: Re: Long time no see - Isaac Long time no see - Isaac EmptyJeu 17 Oct 2019 - 21:33


Isaac & Caleb
“Long time no see”
Nous étions amis il y a quelques années pendant notre période universitaire. Et cette période de ma vie me semble si lointaine alors que ce n’était pas encore il y a si longtemps que ça. Mais depuis ma vie a complètement changée. Je suis parti pendant un an en Europe, en faisant ça je suis sorti de ma zone de confort, si ça c’est pas incroyable. Là-bas j’ai rencontré la femme la plus merveilleuse que je n’ai jamais rencontrée. Elle est belle – tellement, tellement, tellement belle – drôle, intelligente… Et je pourrais vous faire une liste de ses qualités encore toute la nuit. J’ai beaucoup de chance de l’avoir. J’ai aussi réalisé mon rêve en ouvrant mon restaurant qui fonctionne de mieux en mieux. J’ai évolué depuis l’université, j’ai changé et pour le mieux je pense. C’est Victoria qui m’a aidé à croire en moi, et c’est clairement grâce à elle que j’ai passé le cap et que j’ai osé me lancer dans l’aventure en ouvrant mon propre restaurant. Et je suis sûr que pour Isaac, c’est pareil. Sa vie a dû changer depuis la dernière fois qu’on s’est vu, il travaille aux urgences et ça, le connaissant ça ne m’étonne pas plus que ça. Je l’écoute me parler de son travail entant qu’infirmier aux urgences en hochant doucement la tête. Les urgences c’est l’adrénaline et le rush constant, ce qui me fait presque penser à mon propre travail dans ma cuisine au restaurant. Bon sauf que l’adrénaline n’est peut-être pas aussi présente, mais par contre le rush est plus que présent pendant les heures de pointe. On doit penser à tout, être un peu partout à la fois. Cette sensation de stress mélangée à l’excitation. Et quand la pression retombe une fois le service terminé. C’est peut-être con, ou bien ou trouvez sûrement ça bizarre mais j’aime tout ça. Et même si ce sont les raisons pour lesquelles j’ai pu douter de moi et de ma capacité à pouvoir gérer tout ça, ce sont maintenant les choses que j’aime le plus dans le métier. Et notre conversation dévie sur sa vie sentimentale. Apparemment lui aussi a trouvé la femme de sa vie. « Mh oui et non. Elle est assistante sociale. On s'est rencontré par le biais de l'hôpital, elle vient souvent quand on fait des signalements. » Parler de sa compagne, ça me fait du bien et ça me permet de ne pas penser que la mienne est encore sur la table d’opération. « Super romantique comme rencontre. » Je lui dis ironiquement avant de lâcher un rire. Mais la manière dont ils se sont rencontrés apporte peu. Et au moins c’est assez original. « Ça va faire quatre ans qu'on est ensemble. Mais on n'est pas encore marié. Je prépare encore mon coup de la fameuse demande. Si jamais tu as des conseils. » Je me rappelle ma demande à Victoria. Je crois que je n’avais jamais été aussi nerveux de toute ma vie. J’avais peur qu’elle refuse et qu’elle me dise qu’elle ne voulait pas se marier avec moi. Ce qui était très con parce que je savais très bien qu’elle voulait d’un grand mariage. Elle et moi on a les mêmes envies et les mêmes projets pour notre futur tous les deux. C’est facile avec elle. « J’vais pas te dire de pas stresser ou de pas te prendre la tête pour faire ta demande parce que dans tous les cas t’auras forcément la pression. Mais moi je l’ai fait assez simplement. J’ai emmené Victoria dans son restaurant préféré, j’ai demandé le meilleur champagne de la carte, je lui ai fait tout un discours hyper niais comme quoi je savais que la femme de ma vie c’était elle et que je m’imaginais pas vivre sans elle à mes côtés. Je lui ai dit au moins dix fois que je l’aimais et j’ai mis un genou à terre j’ai sorti la bague et je lui ai demandé de m’épouser. » Je souris. Ma demande n’avait rien d’incroyable, mais vous n’imaginez pas le soulagement immense que j’ai ressenti quand elle m’a dit ‘oui’. « Pas super original tu vois, mais moi je trouve que les demandes les plus simples sont les plus belles. » Je sais que Victoria n’aurait pas voulu d’une demande trop sophistiquée. C’est une femme simple, alors j’ai essayé de faire au plus simple pour être sûr que cette soirée soit parfaite pour elle. « Faudra que je trouve la bague aussi, ça promet. En quatre ans de relation, j'ai pas encore réussi à maîtriser l'art de reconnaître ce qui lui plaît en bijou. Et elle en porte super rarement. » Aaah la bague. J’ai passé des heures et des heures à la recherche du bijou parfait et j’ai frôlé plusieurs crises cardiaques en voyant le prix des plus belles. « Demande à une de ses amies de t’accompagner pour t’aider à choisir une bague qui lui plairait. » Je lui dis, tout simplement. Moi c’est ce que j’ai fait. Je suis avec Victoria depuis cinq ans et j’ai moi aussi encore du mal à savoir quel bijou lui ferait plaisir alors comme quoi, Isaac n’est pas le seul. « Tu te souviens l’effort que ça me demandait d’adresser la parole à une fille qui me plaisait à l’époque ? Sérieusement mec si moi je l’ai fait, toi tu peux le faire. » Je lui dis en riant doucement. J’étais vraiment pas doué avec les filles à l’époque, j’avais aucune confiance en moi ce qui m’empêcher de faire le premier pas quand je voyais une fille que je trouvais plutôt jolie. « T'es sérieux ? Wow. C'est impressionnant. Chapeau, mec ! J'ai que d'excellents retours de ce restaurant ! » Je souris, mon restaurant c’est mon bébé, ma fierté, ce pour quoi je me suis tué au travail ces dernières années. « Merci… Si tu savais à quel point j’ai galéré pour réussir à en arriver-là. Ça a vraiment pas été facile. » Et honnêtement, sans Victoria je sais que je ne m’en serais pas sorti. J’ai vingt-huit ans et j’ai réussi à réaliser mon rêve, j’ai de la chance.

Même si parler avec Isaac m’aide à m’occuper l’esprit, ça ne m’empêche pas pour autant de penser au fait que je n’ai toujours aucunes nouvelles de Victoria. Et plus le temps passe plus je m’inquiète. Et si elle ne s’en sortait pas ? Et si dans cinq minutes un médecin arrive dans ma chambre pour m’annoncer le décès de ma fiancée ? Plus le temps passe plus que me dis que ce qui se passe dans la salle d’opération ne va pas en sa faveur. Et le pire, c’est que tout ça c’est de ma faute. J’ai été con putain. Je n’aurais jamais dû prendre le volant. Je savais que j’étais trop fatigué pour conduire, mais elle avait envie de rentrer. Alors je me suis dit que puisqu’il s’agissait d’une route que je connaissais plutôt bien les chances d’avoir un accident étaient minimes. Mais me voilà plusieurs heures plus tard, allongé dans un lit d’hôpital apparemment sorti d’affaire, mais toujours dans l’attente d’informations concernant ma future femme. « C'est super sympa, merci. Vous vous êtes connus comment ? » Notre rencontre n’a rien d’incroyable et est même assez banale. Le pire c’est quand la voyant pour la première fois je ne pensais pas tomber amoureux d’elle. Oui, je l’ai tout de suite trouvé très belle. Mais je n’ai pas tout de suite eu ce petit truc qui m’a fait craquer. C’est même elle qui m’a proposé un premier rencard, que j’ai quand même accepté sans vraiment hésiter parce que comme je l’ai dit je la trouvais malgré tout vraiment très mignonne. « J’ai passé un an en Europe, huit mois en France et quatre en Italie pour des stages de cuisine. Et on s’est connus à Paris, elle est française. On s’est rencontré dans le café dans lequel elle travaillait pour payer ses études. » C’est le café de ses parents et elle y faisait quelques heures par semaine pour l’aider dans le financement de ses études. Quand on s’est connus elle les avaient presque terminées et je me souviens qu’elle n’arrêtait de me dire qu’elle avait envie de découvrir le monde une fois ses études terminées. Elle aime voyager et il y a encore tellement d’endroit qu’elle rêve de visiter. Elle ne peut pas mourir. Pas maintenant. Elle est beaucoup trop jeune, elle n’a que vingt-six ans. « Ça dépend, je m'en formaliserais pas vraiment personnellement. Si l'intervention continue, c'est qu'ils ont toujours des actes à poser pour la soigner. » J’hoche doucement la tête compréhensif, mais pas pour autant moins angoissé. Et même si j’essaie de le cacher je suis sûr qu’il doit le voir sur mon visage. Il me dit que ne pas avoir des ses nouvelles n’est pas forcément une mauvaise chose, mais au fond ça ne me soulage pas pour autant. Une infirmière finit par entrer dans le boxe en m’informant qu’elle allait m’administrer une nouvelle dose d’antidouleurs. Je ferme un instant les yeux, comme si ça m’aiderait à ne plus avoir mal. Ce qui est un peu ridicule au fond. Et je remercie l’infirmière juste avant qu’elle ne quitte le boxe. « Elle fait quoi, comme travail, Victoria ? » Mes yeux se posent un instant sur la perfusion avant de les reposer sur mon ami. « Elle travaille à l’office de tourisme de Brisbane. » Je lui dis. Le fait de parler couramment français a clairement joué en sa faveur. Et puis elle se débrouille aussi plutôt bien en espagnol alors elle n’a pas eu du mal à trouver du travail dans sa branche. « Tu sais comment tu vas vouloir lui faire ta demande ? » Parce que parler de Victoria encore et encore, je pourrais le faire très longtemps mais ça ne fait que me rappeler qu’il y a une possibilité que je puisse la perdre aujourd’hui. Je n’ai pas envie de penser à ça, parce que je sais que si elle venait à mourir, je ne m’en sortirais jamais.

© nightgaunt



☽☽ Be nice to everyone, always smile, and appreciate things because it could all be gone tomorrow.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Long time no see - Isaac Empty
Message(#) Sujet: Re: Long time no see - Isaac Long time no see - Isaac Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Long time no see - Isaac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-