AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -55%
-30 € sur AUKEY USB C – Station de charge
Voir le deal
24.99 €

 [Savannah] Stuck in paradise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Evan Campbell
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
STATUT : Marié mais se considère comme célibataire
MÉTIER : Haut responsable dans une société de finance
[Savannah] Stuck in paradise G1yL
POSTS : 130 POINTS : 695

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : J'ai un faible pour les blondes
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Lennon / Savannah-2 / Kaitlyn
RPs TERMINÉS : Savannah-1
AVATAR : Theo James
CRÉDITS : Tumblr
DC : Pas de DC
INSCRIT LE : 09/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28986-terminee-evan-campbell-let-s-do-some-business-in-australia https://www.30yearsstillyoung.com/t29061-evan-campbell

[Savannah] Stuck in paradise Empty
Message(#) Sujet: [Savannah] Stuck in paradise [Savannah] Stuck in paradise EmptyMer 26 Fév - 18:41


Revoir Savannah lors de cette soirée avait été le déclencheur d'une nouvelle ambition dans la vie d'Evan. Cela signifiait forcément quelque chose. Il ne pouvait en être autrement bien que celle-ci affirmait être mariée et heureuse, au demeurant. L'homme de 34 ans décida alors de la retrouver. L'enquête ne fut pas très longue, il avait suffisamment d'informations et notamment la ville où elle vivait désormais. Elle travaillait pour le compte d'une agence pour laquelle elle écrivait des articles. A priori, rien susceptible de l'intéresser jusqu'à ce qu'il eut une idée après plusieurs jours de réflexion. Un matin, dans son appartement, juste après une séance de sport intensive, Evan prit son téléphone et appela l'agence pour laquelle travaillait Savannah. "Bonjour, seriez-vous intéressés pour rédiger un article sur un partenariat inédit dans le milieu du tourisme de luxe ?" Ils discutèrent alors des détails, comme quoi il s'agissait d'une exclusivité sur un partenariat avec une agence prônant le tourisme de luxe et responsable. Un business qui n'avait pas échappé à l'homme d'affaires qui s'apprêtait à officialiser cette future collaboration dans deux semaines. Pour cela, il comptait se rendre dans un atoll paradisiaque des îles Cook pour quelques jours afin d'en établir la promotion mais surtout d'y établir les différents accords entre les deux sociétés. Evan serait alors en charge d'assurer le financement des projets en contactant de riches investisseurs afin de garantir au promoteur-partenaire la construction de résidences luxueuses et écologiques. Evan avait rencontré le patron de ce promoteur lors d'un de ses voyages en Asie du Sud-Est. Ils avaient gardé contact et l'opportunité de travailler ensemble s'était présentée il y a peu, permettant ainsi à la société Campbell d'initier un contrat important à peine débarqué sur le continent. "Vous pourriez envoyer madame Williams ? J'apprécie son style. Je pense qu'elle fera l'affaire. Envoyez lui toutes les informations de son voyage et précisez lui qu'elle a rendez-vous avec Gloria Svenson une fois sur place." Il avait également précisé que c'était un article pour le compte du promoteur immobilier spécialisé dans le tourisme de luxe et non de la société Campbell afin d'éviter d'éveiller tout soupçon de celle qu'il avait décidée de piéger pour une escapade professionnelle non dénuée d'intérêts purement personnels.

Deux semaines plus tard, c'était le jour de départ pour Evan qui devait prendre un avion direction aéroport de Rarotonga qui constituait l'île la plus grande des environs. Une fois arrivée, il embarqua à bord d'un hydravion, accompagné de son assistante personnelle, pour se rendre dans un atoll peu connu, resté caché mais d'une beauté resplendissante. Cela lui rappelait les Maldives. Il y avait beaucoup de similitudes tant par la structure de ces îles que par les eaux transparentes. Les spots de plongées devaient être fantastiques. Une fois sur l'atoll, Evan et Gloria sont emmenés jusqu'à la résidence hôtelière dans une sorte de taxi local, s'apparentant à un caddie de golf. Pendant une dizaine de minutes, ils prirent alors le temps d'observer la beauté de ce lieu. Ils étaient subjugués, tant par les falaises verdoyantes, les arbres exotiques que par les plages de sable fin. Un paradis sur Terre encore assez méconnu pour le plus grand bonheur de l'homme d'affaires qui voulait contribuer à faire de cet atoll un lieu de tourisme de luxe, empêchant ainsi le développement d'un tourisme plus classique et abordable, pouvant être une source potentielle de la destruction de ce joyau. Ils arrivèrent ensuite dans une immense résidence où se côtoyaient quelques villas somptueuses, les quelques rares sur l'île qui était très peu peuplée. Ils étaient accueillis directement par le dirigeant de la société-partenaire pour la construction et l'aménagement de complexes hôteliers. C'était un homme japonais qui avait fait fortune à Singapour dans les années 2000. Il semblait ravi de retrouver Evan avec qui il avait entretenu une très bonne relation jusqu'à présent. Les deux hommes échangèrent alors quelques banalités tout en visitant la résidence dans laquelle ils allaient séjourner pendant ces quelques jours de travail. Le jardin était immense. Il y avait plusieurs piscines, une pour chaque dépendance mais toutes accessibles. Il y avait une multitude de variétés de plantes, très colorées. Les espaces détentes était multiples et les activités sportives étaient également les bienvenues.. Terrain de tennis, salles de sports, parcours de golf derrière le jardin... La résidence était entourée d'une muraille de verdure, confortant ce sentiment d'intimité qui se dégageait de ce lieu. Même en ayant une vie assez aisée et en ayant séjourné dans des endroits très luxueux, Evan devait reconnaître que ce lieu était sûrement le plus bel endroit qu'li avait vu de sa vie. Et il n'avait pas encore tout encore tout vu tant l'immensité de ce lieu était difficile à délimiter. Ils pénétrèrent finalement à l'intérieur, avec ce même sentiment d'authenticité et de splendeur. Le style intérieur faisait très thaïlandais, regorgeant de matériaux nobles, et d'une décoration épurée, en parfaite adéquation avec la nature environnante, bien loin de l'extravagance et l'abondance des décorations high-tech et "modernes", typique des villas américaines. Pour son séjour, il serait logé dans la suite James Cook, la plus grande de la villa et faisant honneur à l'explorateur de ces îles.
"Demain, j'aurais une invitée. Elle va m'interviewer pour promouvoir nos projets. Cela permettra d'attirer l'attention des investisseurs." Son interlocuteur lui souriait. Il était ravi de lancer ce nouveau projet qui allait au-delà de simples résidences. Il s'agissait également de développer un écosystème cohérent sur l'ensemble de l'atoll afin de garantir un business juteux en termes de profits tout en assurant la défense d'une noble cause. Son ami et partenaire en devenir lui indiquait qu'il repartait, de son côté, dès demain mais qu'il mettait à disposition d'Evan et de son assistante, tout son personnel ainsi qu'un de ses proches collaborateurs qui sera l'interlocuteur privilégié d'Evan pour avancer sur ce partenariat.

Quelques heures après ces retrouvailles, Evan se retrouvait dans sa suite où il y retrouva sa valise. La salle de bain était sur une terrasse, quelque peu enfermé mais dépourvu de toit. La baignoire avait la forme d'une vasque. Il prit alors le temps de la tester. Il se sentait sale après les quelques heures d'avions et de discussions d'affaires sous une chaleur agréable mais quelque peu accablante également. Une fois de retour dans le jardin, il y croisait Gloria qui avait également pris ses aises. Tenue légère, fruit à la main et lunettes de soleil, elle était ravie de ce déplacement. Visiblement, elle était prête à s'habituer à tout ce confort. Il s'asseyait alors auprès d'elle, pour lui rappeler quelques mesures à prendre avant l'arrivée de Savannah.
"Comme convenu, je te laisse accueillir madame Savannah Williams demain. Tu pourras lui déposer ses affaires dans la grande chambre non loin de la mienne, celle directement après le grand couloir." Il saisissait ensuite un des cocktails présents sur la table de jardin. Il l'entamait avant de reprendre. "Une fois installée, tu l'amèneras dans le bureau à l'étage. J'y serais probablement toute la journée." Gloria ne posait pas de questions mais savait que l'importance qu'il donnait à une simple interview était plutôt suspect de sa part. Ce n'était pas dans ses habitudes. Elle comprendrait bien assez tôt lorsqu'elle reconnaîtrait le visage inoubliable de Savannah qu'elle avait aperçue lors d'une soirée. Cela dit, elle était professionnelle et savait se tenir à l'écart de son patron et de ses activités extra-professionnelles d'autant plus que cela se faisait assez rare. Il se laissait finalement très peu distraire de son travail. Cependant, il s'agissait d'une jolie blonde et pas n'importe laquelle. Il continuait de siroter son cocktail, visiblement sans alcool, à grande vitesse puis s'éloigna de Gloria pour faire un nouveau tour du jardin, seul avec ses pensées. Des pensées parfois orientées sur le travail et parfois sur la belle australienne. Il savait qu'il se dirigeait probablement tout droit dans le mur mais son cœur avait pris le pas sur sa raison. C'était un geste un peu fou et quelque peu insensé pour un homme tel que lui après tout mais valait-il mieux échouer plutôt que d'avoir des regrets ? Si son plan ne fonctionnait pas, il aurait simplement à refaire ce qu'il savait faire de mieux, se concentrer sur le travail et oublier le reste. Après le dîner, il se rendit immédiatement dans sa suite, prêt à dormir avant une nouvelle journée qui s'annonçait des plus imprévisibles..


[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_ofm8x79xmv1uk4d3bo1_500
Il faut garder l'esprit en éveil et tout absorber,
et si ça fait mal, ça en vaut sûrement la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Indisponible, veuillez réitérer votre demande ultérieurement
MÉTIER : Chroniqueuse Web depuis peu
LOGEMENT : #218, BaySide
[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_oiv6ikMWsb1tqoojmo4_400
POSTS : 4398 POINTS : 475

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 4 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :
[Savannah] Stuck in paradise 200311010721721336
Cade #11
Maybe if I tell myself enough
Maybe if I do
I'll get all over you


[Savannah] Stuck in paradise 200131065727483844
WILLIAMS FAMILY
Auden #2

[Savannah] Stuck in paradise 200223115540729399
Evan#2
Say you'll remember me
Standing in a nice dress
Staring at the sunset


[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_oc9sddrB701vuyb1zo4_500
Nico#1

JustinArthur

RPs EN ATTENTE : Saül


RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)AmalCade#3CarlisleCade(#4)LeahJosephNicolasColinGabrielCade(#5)Cade(#6)Auden
Cade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade #10
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

[Savannah] Stuck in paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] Stuck in paradise [Savannah] Stuck in paradise EmptySam 29 Fév - 13:07


Stuck in paradise
La silhouette de Rob s'arrête finalement après quelques pas effectués vers le couloir, il observe les papiers qu'il tient entre les mains sans grande attention, comme s'il se rappelait d'un détail à apporter pour la rédaction de cet article sur cet œnologue local sur lequel je planche actuellement. "Oh, Savannah!... Faudra préparer tes valises, dans moins d'une semaine, tu pars pour les Iles Cook". Depuis quand la société offrait des vacances à ses employés? L'effet de surprise sur mon visage semble l'amuser, il ne tarde pas à apporter quelques précisions. "Un article sur le tourisme de luxe. Tu es conviée à en découvrir tout les coulisses. J'pense que ce genre de truc écolo n'a jamais été plus d'actualité que maintenant, ça pourrait intéresser bien des gens... Mais ne t'en fais pas, certaines personnes se chargeront de t'accompagner pour ça. Tu auras tout ce dont tu as besoin sur place, et tu bénéficieras d'un interlocuteur qui répondra à toutes tes interrogations." Je tente de dissimuler cet air ébahi, mais c'est un échec. Depuis quand suis-je capable de récolter des articles de cette importance? Peu confiante, je viens même à douter de ce choix qu'il fait en me choisissant,mettant en doute cette lourde responsabilité que l'on m'offre alors que je me demande si je suis réellement la meilleure personne pour pouvoir satisfaire ses attentes. "Mais...C'est pas Stan qui est plus focalisé sur le plan touristique normalement?" Il relève les yeux vers moi, marquant un petit instant par un silence hésitant. "Il est sur d'autres projets ... donc c'est à toi de jouer. Fais toi plaisir, il y a pire comme première expérience dans le grand bain." Je souris timidement, cherchant à le remercier par cette confiance qu'il m'accorde. "Je tâcherais de ne pas vous décevoir" affirmais-je, sans en avoir la moindre certitude. C'est complétement insensé. Mais l'occasion parfaite pour montrer de quoi j'étais capable malgré chance. Une sacrée opportunité profesionnelle.

Assise à bord de l'avion, j'observe à travers le hublot la vue imprenable qui s'offre à moi. Cette combinaison, légère blanche que je porte signe le commencement des vacances, mais il n'en est rien. C'est bien le travail qui m'amène vers cet endroit paradisiaque, sur lequel je n'ai jamais mis les pieds. Une escale plus tard, et me voilà à embarquer dans un taxi qui m'amènera après un petit temps jusqu'à l'endroit souhaité. L'endroit me coupe le souffle, offrant un dépaysement total par ses eaux turquoises et ses plages de sable blanc qui arborent cette route que je parcours. C'est tout simplement trop féerique pour être vrai. La voiture ralentit, laissant apparaître la résidence dans laquelle je m'apprête à passer les prochaines 48 heures. Il y a pire...

Mon corps se fige à travers le hall d'entrée, qui fait sans aucun jeu de mot, la taille de mon appartement, jusqu'à ce qu'une personne vienne à ma rencontre. Une femme, plutôt jeune, blonde,cheveux relevés, au look plutôt décontracté, mais qui n'en reste pas moins très professionnel par son attitude. Durant un instant, j'ai cette sensation étrange en l'observant, ayant l'impression que nous n'en sommes pas à notre première rencontre, mais je ne parviens malheureusement pas à la remettre, laissant planer le doute à ce sujet. Elle se charge de me diriger vers ma chambre, qui colle parfaitement à l'image que je m'en étais faite, qui est tout aussi lumineuse et spacieuse que le reste. J'en profite pour m'approprier cette dernière, vidant l'intégralité de ma valise pour m'apporter un certain confort, et me laisse un instant hypnotiser par cette vue qui s'offre à moi par cette grande baie vitrée. J'ai l'impression d'être perdue au beau milieu de de la nature, malgré la résidence haut de gamme dans laquelle je me trouve. La voix de la jolie blonde va cependant me sortir de mes pensées. "Je vous laisse m'avertir lorsque vous êtes disposée à visiter nos bureaux." Les bras croisés contre ma poitrine, je me tourne pour l'observer, ayant une fois de plus la sensation d'avoir déjà croisé ce visage. "On peut y aller" avouais-je avec un sourire. Mes talons résonnent sur le carrelage, qui m'amène tout droit vers celui qui va m'accompagner pour cette aventure. L'assistante se charge d'ouvrir cette grande porte, la refermant instantanément derrière moi, alors que j'observe cette silhouette masculine qui me tourne le dos. L'instant d'après, ce sourire que j'arborais se fige en découvrant ce visage. Evan. "Évidemment....J'aurais du m'en douter" lançais-je avec une déception puisante malgré ce faux sourire qui orne mes lèvres. Ma mâchoire se resserre finalement, sentant une sorte de vague de colère m'envahir. "Pourquoi aurais-je eu l'honneur d'obtenir une telle opportunité sans que tu ne fasses marcher tes relations... Ou peut être a t-il fallu que tu sortes un petit chèque cette fois?" Tout ça n'était qu'un leurre. Évidemment que ce n'était pas mes compétences qui m'amenaient ici, ça ne sera jamais le cas. C'est juste le pouvoir de cet homme que j'avais retrouvé quelques semaines plus tôt qui me donnait la chance de prétendre à cette place que je ne méritais pas. Un besoin de vouloir contrôler ma vie, et de lui offrir la satisfaction du résultat. Je ne pourrais jamais gagner à ce jeu. Je m'apprête à rebrousser chemin, devinant pourtant que mon départ ne pourrait pas me permettre de retrouver si facilement mes terres...

@Evan Campbell

:copyright: 2981 12289 0



DON'T GIVE UP ON ME
:copyright: FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Evan Campbell
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
STATUT : Marié mais se considère comme célibataire
MÉTIER : Haut responsable dans une société de finance
[Savannah] Stuck in paradise G1yL
POSTS : 130 POINTS : 695

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : J'ai un faible pour les blondes
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Lennon / Savannah-2 / Kaitlyn
RPs TERMINÉS : Savannah-1
AVATAR : Theo James
CRÉDITS : Tumblr
DC : Pas de DC
INSCRIT LE : 09/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28986-terminee-evan-campbell-let-s-do-some-business-in-australia https://www.30yearsstillyoung.com/t29061-evan-campbell

[Savannah] Stuck in paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] Stuck in paradise [Savannah] Stuck in paradise EmptyDim 1 Mar - 15:52


Il était très tôt. Evan n'avait pas très bien dormi malgré le confort démesuré qui lui était offert. Il pensait au travail, à sa famille restée aux Etats-Unis mais surtout à Savannah qui devait le rejoindre en ce jour. L'issue de cette nouvelle rencontre était très incertaine. Il ne savait pas comment celle-ci allait réagir. Cet acte pouvait condamner leur relation à vie. Il fallait avouer que c'était quelque peu osé de piéger une femme mariée dans ce paradis, même sous couvert d'une opportunité professionnelle. Cela dit, il ne regrettait pas. Alors que le soleil ne s'était pas encore levé, Evan prit un vélo et fit le tour du jardin à trois reprises. Cela faisait tout de même une grande distance tant celui-ci était immense. Il y avait une sorte de piste cyclable qu'il avait empruntée. Pendant sa course, il avait aperçu une cascade, dans un endroit un peu caché et éloigné du centre de la résidence. Cela avait l'air grandiose mais ne s'y était pas attardé. Après tout, il avait plusieurs jours devant lui pour profiter de cet endroit splendide. Une heure plus tard, il retourna sur la terrasse, où se trouvait la piscine principale. Il y prit son petit déjeuner très rapidement avant de se rendre dans sa chambre pour y prendre une douche toute aussi rapide. Il était temps de se vêtir d'une tenue de travail sans pour autant se conformer au classique costume cravate, au regard du contexte. Il enfila donc un bermuda noir et une chemise blanche. Il était encore très tôt, aux environs de 7h30 mais Evan se rendit immédiatement à l'étage pour pénétrer à l'intérieur du bureau et démarrer une nouvelle journée de travail. Il devait boucler plusieurs dossiers avant 10h. Il se concentrait alors et ne dévia pas les yeux de son ordinateur malgré les allers-retours de Gloria qui se préparait à accueillir leur invitée du jour. D'ailleurs, son arrivée devait probablement être imminente..

La porte s'ouvrit. Etait-ce une énième intervention de son assistante ? Ce n'était pas le cas. La porte se referma aussitôt. "Évidemment....J'aurais du m'en douter". Il faisait désormais face à celle qu'il avait invitée dans cet endroit magique. Evan demeurait impartial aux premiers mots de Savannah. Il ne s'attendait pas à ce que celle-ci plonge dans ses bras en le voyant. "Pourquoi aurais-je eu l'honneur d'obtenir une telle opportunité sans que tu ne fasses marcher tes relations... Ou peut être a t-il fallu que tu sortes un petit chèque cette fois?". Il était vrai qu'il avait arrangé à sa manière cette entrevue mais il persistait à penser qu'elle méritait réellement ce genre d'opportunité mais il se garderait bien de lui dire, pour le moment. Et puis, dans ce monde, rien n'arrivait par hasard. Les relations étaient ce qu'il y avait de plus important, cela n'enlevait rien pour autant à son mérite. Il savait qu'elle en était capable, il avait déjà travaillé avec elle après tout.
"Savannah.. Ecoute moi.." Voyant la blonde se retourner comme pour le fuir à nouveau, il se précipita vers la porte, obstruant quelque peu l'accès à celle-ci. "Reste. Laisse moi une chance" Il baissa légèrement la tête, cherchant le regard de celle qu'il avait piégée. Il était hors de question de la laisser s'enfuir à nouveau, tout au moins pas comme ça. Pas tout de suite. Evan misait beaucoup sur ce séjour pour rattraper le temps perdu. Il en ignorait les impacts mais peu importait, il devait tout donner. "Je sais de quoi tout ça peut avoir l'air.. Tu dois vraiment me prendre pour un grand malade mais je crois que nous avons beaucoup de choses à nous dire. En te revoyant la dernière fois, à cette soirée, j'ai compris une chose." Toujours bloquant l'accès à la porte, Evan gardait une attitude neutre, paraissant dénué de sentiments malgré ses mots. Son langage non verbal était des plus glaçants mais cela était sa nature propre. Il gardait son calme malgré les enjeux, tout au moins pour le moment. "Je ne sais pas si on est faits l'un pour l'autre. Peu importe.. Je sais juste que j'ai besoin de finir ce que nous avons commencé autrefois. Reste avec moi ces deux jours. Si à la fin de ces deux jours, tu me dis qu'il n'y a plus rien du tout entre nous.. je te laisserais et m'efforcerais de t'oublier. Tu n'entendras plus jamais parler d'Evan Campbell de toute ta vie. Je te le promets." Cette promesse, il voulait la tenir absolument. Il souhaitait juste mettre fin aux doutes qu'il avait. Étouffer ses propres sentiments si besoin. Il préférerait même qu'elle lui dise qu'elle n'avait jamais eu de sentiments pour lui s'il le fallait. Malgré le poids des années, l'image qu'il avait d'elle et de leur relation était toujours intact. Si seulement ils pouvaient retrouver cette complicité passée.. Evan comptait énormément sur ce coin de paradis pour raviver cette flamme entre les deux. L'échec était plus que probable mais rien n'était jamais perdu s'il restait un infime espoir. Et il comptait sur Savannah pour faire vivre cet espoir ou bien l'éteindre à tout jamais.

Cependant, sa stratégie n'était pas de la séquestrer. Il ne pouvait et ne voulait la forcer à rester. Après tout, elle était libre de ses mouvements.. Il s'éloignait finalement de la porte, se dirigeant vers la grand baie vitrée du bureau, permettant d'accéder au balcon.
"Tu peux partir si tu le veux vraiment, je peux t'arranger un départ dans l'après-midi. Ou tu peux aussi faire simplement ton travail. Gloria maîtrise le dossier presque aussi bien que moi. Elle peut être ton intermédiaire si tu veux rédiger ton article sans mon aide." Jusque là, tout se déroulait plus ou moins comme il l'avait anticipé. Il ne s'était pas attendu à ce qu'elle se réjouisse de se faire entraînée dans un tel traquenard. Cependant, en ce lieu, il croyait que le magie pouvait opérer. Une magie qui réussirait à effacer les mauvais moments même si à dire vrai, il y en avait finalement eu très peu. Néanmoins, l'un d'entre eux avait été un véritable coup de massue. Il lui offrait alors une alternative et même la possibilité de partir. Il y avait une part de bluff dans sa démarche mais avait conscience d'avoir les cartes en main, un avantage qu'il avait pris sur Savannah en la conviant ici. Cela voulait-il pour autant dire qu'il avait gagné la partie ? Rien n'était moins sûr. Après tout, elle avait quitté la soirée sans chercher à le revoir.. Il n'était pas impossible qu'elle avait définitivement tourné la page de son côté. C'était une femme mariée après tout.. Il lui avait désormais tourné le dos, ouvrant maintenant la baie vitrée coulissante comme pour profiter de cet air et de ce silence de la nature. C'était si parfait, si paisible. Pourquoi la vie ne pouvait-elle pas l'être tout autant ? Il aperçut au loin Gloria qui travaillait sur son ordinateur depuis le jardin. Elle avait sans doute remarqué que Savannah était cette même femme qui avait transformé le comportement de l'homme d'affaire l'autre fois. Mais Gloria faisait toujours preuve de professionnalisme et c'est d'ailleurs sur cet aspect, caractéristique également de Savannah lorsqu'elle travaillait à ses côtés, qu'il misait pour la faire rester malgré sa colère apparente.


[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_ofm8x79xmv1uk4d3bo1_500
Il faut garder l'esprit en éveil et tout absorber,
et si ça fait mal, ça en vaut sûrement la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Indisponible, veuillez réitérer votre demande ultérieurement
MÉTIER : Chroniqueuse Web depuis peu
LOGEMENT : #218, BaySide
[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_oiv6ikMWsb1tqoojmo4_400
POSTS : 4398 POINTS : 475

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 4 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :
[Savannah] Stuck in paradise 200311010721721336
Cade #11
Maybe if I tell myself enough
Maybe if I do
I'll get all over you


[Savannah] Stuck in paradise 200131065727483844
WILLIAMS FAMILY
Auden #2

[Savannah] Stuck in paradise 200223115540729399
Evan#2
Say you'll remember me
Standing in a nice dress
Staring at the sunset


[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_oc9sddrB701vuyb1zo4_500
Nico#1

JustinArthur

RPs EN ATTENTE : Saül


RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)AmalCade#3CarlisleCade(#4)LeahJosephNicolasColinGabrielCade(#5)Cade(#6)Auden
Cade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade #10
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

[Savannah] Stuck in paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] Stuck in paradise [Savannah] Stuck in paradise EmptyMer 4 Mar - 10:23


Stuck in paradiseMon arrivée ici devait me permettre d'écrire un nouveau chapitre, une belle opportunité à saisir sur le plan professionnel, celle de montrer de quoi j'étais capable, et au vue de ce décor simplement féérique, on peut dire que la place que j'occupais était tout simplement un véritable miracle....Ou peut être pas. Je me retrouve dans ce bureau, cette porte qui se referme rapidement derrière moi attire un bref instant mon attention, et la découverte de cette silhouette suffit à me faire déchanter. Il est là, vêtu d'une tenue plus décontractée qu'à la normale, mais qui n'en reste pas moins des plus élaborées. Evan a toujours eu ce truc, cette façon d'être toujours présentable, tiré à quatre épingle, peu importe les circonstances, et j'avais surtout réalisé qu'un rien parvenait à l'habiller. Au delà de cette apparence physique irréprochable, je parviens à ressentir de façon instantanée cette colère soudaine qui parcourt mon corps tout entier. J'avais été assez stupide, assez naïve, pour penser avoir les compétences nécessaires pour mener à bien ce projet, pour avoir récolter la confiance de mon supérieur. Mais il n'en est rien, et durant un instant, cet air froid et indifférent me rappelle ce pouvoir qu'il détient, celui de savoir manipuler les autres à sa guise, cette chose que je n'aurais jamais. J'avais été séduite par cette particularité, cela l'avait rendu encore plus impressionnant et attirant à mes yeux, mais là tout de suite, ce trait qui le rendait particulièrement sexy et unique, rend ce moment douloureusement amer. Il vient de récolter un echec et mat sans que je n'ai pu un instant douter qu'il menait largement le jeu. Et je ne suis définitivement plus décidée à jouer. Mon corps l'exprime pour moi, à travers une mine déconfite et un sourire moqueur, qui m'est uniquement adressé pour ma crédulité. Ce moment que nous nous étions accordés lors de cette soirée mondaine n'avait plus aucun impact sur notre relation. Il n'y avait plus cette proximité retrouvée un instant, un moment où nos regards s'étaient perdus l'un dans l'autre, ou encore l'insouciance dont nous avions fait preuve en choisissant de nous éloigner de nos obligations professionnelle l'espace de plusieurs minutes...Il n'y avait là que cet homme, que j'avais décidé d'abandonner lâchement quelques années auparavant, qui suscitait en moi la déception, le manque de confiance, et qui semblait prêt à prendre sa revanche maintenant que son état d’ébriété n'était plus un obstacle, ou un moment de distraction. J'ai l'impression de le voir jubiler face à moi, comme si ma désillusion était suffisante pour pouvoir revenir sur le sort tragique j'avais infligé à notre histoire. Inutile de lui demander comment il avait procédé, il avait suffisant d'arme pour faire preuve de persévérance auprès des autres. "Savannah.. Écoutes-moi.." Ses mots ne parviennent pas à me retenir, je me dirige vers la porte, bien décidée à échapper à cette emprise que je connais trop bien. Sa silhouette se dresse tel un obstacle sur mon chemin. "Reste. Laisse moi une chance"  Je fronce les sourcils, soupirant en hochant négativement de la tête. Comment pouvait t-il penser un seul instant que je puisse vouloir lui accorder cette faveur?  "Je sais de quoi tout ça peut avoir l'air.. Tu dois vraiment me prendre pour un grand malade mais je crois que nous avons beaucoup de choses à nous dire. En te revoyant la dernière fois, à cette soirée, j'ai compris une chose." Mon regard, fuyant jusqu'à présent, parvient à se figer dans le sien. Il résumait bien les faits. Cela n'expliquait cependant pas pourquoi il agissait ainsi? Il n'était quand même pas assez insensible pour m'infliger une telle correction? Je ne sais pas. Je ne sais plus. "Je ne sais pas si on est faits l'un pour l'autre. Peu importe.. Je sais juste que j'ai besoin de finir ce que nous avons commencé autrefois. Reste avec moi ces deux jours. Si à la fin de ces deux jours, tu me dis qu'il n'y a plus rien du tout entre nous.. je te laisserais et m'efforcerais de t'oublier. Tu n'entendras plus jamais parler d'Evan Campbell de toute ta vie. Je te le promets." Mon coeur s'agite soudainement, incapable de mesurer la véracité de ses propos. Etait t-il réellement entrain d'évoquer cette histoire passée, qui était pourtant, depuis le temps révolue? Il maitrise les mots comme personne, et c'est à travers un échange de regard que je tente de lui soutirer une once de sincérité. Mais il en est maître, comme toujours. Il s'éloigne finalement, me laissant dans l'incertitude la plus totale, alors que mes yeux viennent à se reposer sur sa silhouette qui se trouve désormais devant une grande baie vitrée, similaire à celles qui arborent l'intégralité de la résidence. "Tu peux partir si tu le veux vraiment, je peux t'arranger un départ dans l'après-midi. Ou tu peux aussi faire simplement ton travail. Gloria maîtrise le dossier presque aussi bien que moi. Elle peut être ton intermédiaire si tu veux rédiger ton article sans mon aide." Cette envie de me faire culpabiliser. Il est brillant, bien trop pour que je ne puisse en ressortir indemne. Notre relation a beau se résumer à quelques malheureux mois, il a été en mesure de déceler en moi ce besoin de réussir, de mener à bien mes missions, cette conscience professionnelle à toute éprouve, et il retourne ça contre moi à cet instant précis, attendant que j'y cède. Ce piège se referme doucement autour de moi. J'inspire profondément en bloquant l'instant d'après ma respiration pour poser la main sur la poignée, trouvant ainsi le courage nécessaire pour lui échapper tant que je m'en sens encore capable. Je claque la porte violemment derrière moi. La colère me guide jusque dans ma chambre, et mes pas trahissent cette irritabilité. Ca me dépasse, et je peine à faire preuve d'objectivité alors que je me trouve au beau milieu de ce paradis. J'attrape ma valise, rangée au préalable dans un recoin de la pièce pour la poser brusquement sur le lit, y rangeant l'instant d'après quelques affaires. Et puis dans un moment de lucidité, je viens à abandonner cette tâche, soupirant en laissant mon corps s'effondrer sur le lit...


Il doit être aux alentours de seize heures lorsque la porte de ma chambre s'ouvre, laissant apparaître uniquement mon visage depuis le couloir, pour s'assurer d'une quelconque présence dans les lieux. J'ai eu le temps de réfléchir, et si l'envie soudaine de regagner au plus vite Brisbane m'avait envahit, j'avais été forcée de mettre de côté ce besoin pour accorder plus de crédit aux conséquences que cela impliquerait, notamment d'un point de vue professionnel. J'étais piégée, quoiqu'il arrive. Peu importe la décision que je prendrais, j'allais forcement y laisser quelques regrets. "Mademoiselle Williams?" Dans ce couloir, je me tourne brusquement pour faire face à cette jeune femme pétillante qui lui sert d’assistante, et qui doit être à milles lieux d'imaginer la vérité. Enfin, je crois. Son sourire est assez contagieux pour que j'ose y répondre, démontrant par mon comportement un manque d'assurance face à ce lieu que je ne maitrise visiblement pas. "Il se trouve dans la salle de sport. m'informe t-elle avec une logique déstabilisante. "La porte au bout de ce couloir". Je la remercie, tâchant d'effacer cet air coupable, comme si je m'apprêtais à vendre mon corps à cet homme qui lui servait de patron. Je pousse la porte, derrière laquelle provient une légère musique,  et constate que de sacrés moyens ont été mis en place dans cet espace. Il est là, quelques mètres plus loin, exposant une partie de son corps divinement entretenue par l'absence de tee-shirt, ou plutôt de chemise. Des atouts que je n'avais pas oublié, et qui parviennent à me détourner de la raison première de ma présence ici, l'image de mes doigts caressant un instant sa peau me revient. Je referme la porte, parvenant à récolter ainsi son attention par ce léger bruit que ca provoque, et m'avance, silencieusement, de quelques pas seulement. "Je reste"  avouais-je avec une froideur sans nom. "Maintenant que tu as mêlé ma hiérarchie à tes p'tits caprices, je n'ai d'autre choix que de devoir assurer j'imagine"  rappelais-je par un sourire faussement figé sur les lèvres. "Ca sera toi qui m'accompagnera tout au long de ce séjour. J'veux tout savoir. Et je veux que tu sois assez persuasif pour que ça suscite en moi l'envie de revendre chaque individu de ma famille pour investir dans ce projet moi aussi"  Le but n'étant pas de me retrouver impliqué dans ce projet, mais de le trouver tellement merveilleux que je serais assez convaincante pour parvenir à le vendre moi aussi"...Et aussi... je n'suis pas là pour te convaincre de quoique ce soit. Si je reste, c'est uniquement pour le travail, rien d'autre. Je n'ai pas confiance en toi" . C'était cru, mais en évoquant de façon précise les faits, je gardais le périmètre de sécurité nécessaire entre nous. Je pouvais moi aussi paraître redoutable. "Marché conclu?"  demandais-je en laissant apparaître un léger sourire de circonstance. Nous allions être forcés de nous supporter les prochaines quarante huit heures, et si je savais me montrer plutôt féroce, je n'étais pas décidé à les passer dans les pires conditions possibles. 
@Evan Campbell


:copyright: 2981 12289 0



DON'T GIVE UP ON ME
:copyright: FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Evan Campbell
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
STATUT : Marié mais se considère comme célibataire
MÉTIER : Haut responsable dans une société de finance
[Savannah] Stuck in paradise G1yL
POSTS : 130 POINTS : 695

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : J'ai un faible pour les blondes
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Lennon / Savannah-2 / Kaitlyn
RPs TERMINÉS : Savannah-1
AVATAR : Theo James
CRÉDITS : Tumblr
DC : Pas de DC
INSCRIT LE : 09/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28986-terminee-evan-campbell-let-s-do-some-business-in-australia https://www.30yearsstillyoung.com/t29061-evan-campbell

[Savannah] Stuck in paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] Stuck in paradise [Savannah] Stuck in paradise EmptyMer 4 Mar - 19:12


Il était à nouveau seul dans son grand bureau. Savannah n'avait fait finalement qu'un passage éclair. En cet instant, il n'était pas en mesure de réagir. Cela n'aurait servi à rien et aurait réduit tout espoir de réconciliation avec elle. Il espérait au fond de lui qu'il ne s'agissait pas d'un départ définitif même s'il demeurait assez confiant à ce propos. Après tout, il était difficile de s'enfuir et c'était d'ailleurs une des raisons pour la faire venir ici, il n'y avait pas de transports et les taxis devaient être appelés sur réservation. Bref, a priori, cet endroit était suffisamment isolé pour la pousser à rester d'autant plus avec un rappel de ses obligations professionnelles. Ce moment de doutes fut de courte durée lorsque Gloria rentrait à nouveau dans le bureau. Evan lui demandait si elle l'avait vue. Elle lui répondit alors qu'elle l'avait aperçue, se dirigeant tout droit vers sa chambre. Il n'ajouta d'autres mots puis se remit simplement devant son ordinateur pour avancer sur ce projet de partenariat. Même s'il avait réussi à obtenir ce contrat, il devait maintenant faire preuve d'une grande fiabilité sur la manière de gérer le dossier, ce qui pouvait lui permettre de multiplier les contrats avec ce même partenaire. Très rigoureux en affaires, Evan prit soin d'appeler quelques contacts aux Etats-Unis qui pourraient être susceptibles d'être intéressés pour un tel investissement en promettant notamment à ses futurs clients des taux de rentabilité stables et susceptibles d'exploser dans les années à venir. Après avoir fixé quelques rendez-vous par la suite pour les semaines à venir, l'homme d'affaires décidait de faire une pause. Il avait besoin de décompresser et de réfléchir. S'il y avait bien un dossier qu'il ne maîtrisait pas encore, c'était bel et bien celui de la jolie blonde, présente dans cette résidence et pourtant bien trop absente à son goût.. Toujours décidé à ne pas forcer les événements, il se rendit dans la salle de sport, indiquant juste à son assistante qu'elle pourrait le trouver là bas si besoin. Il faisait très chaud et la salle de sport ne faisait pas exception. Il se refusait également à mettre la climatisation en marche tant cela le rendait malade. Il prit alors l'initiative simple de ne pas mettre de haut pour sa séance de sport. Il s'échauffait rapidement avant d'utiliser une à une les différentes machines de musculation. Il avait mis de la musique relaxante, douce et apaisante. Cela ne l'empêchait pour autant de penser à son invitée. Est-ce que ce séjour pouvait vraiment changer quelque chose entre deux ? Les minutes passèrent et cette question lui taraudait l'esprit jusqu'à ce que la créature divine, source de ses pensées, l'interrompit.

"Je reste" Ces mots firent un tel soulagement qu'un sourire en coin s'était dessiné sur les lèvres d'Evan sans même qu'il ne se rende compte immédiatement. Après quelques secondes, il reprit immédiatement sa neutralité initiale. Il ne pouvait pourtant nier qu'il était ravi de la voir face à lui malgré l'ambiance glaciale qu'elle s'efforçait d'installer dans cette salle. "Maintenant que tu as mêlé ma hiérarchie à tes p'tits caprices, je n'ai d'autre choix que de devoir assurer j'imagine" Visiblement, sa colère n'était pas retombée. Cela étant dit, il ne pouvait lui donner tort. Bien qu'il considérait Savannah comme bien plus qu'un caprice, les méthodes employées pour la reconquérir n'étaient pas des plus conventionnelles et étaient même plutôt malsaines. Cela s'apparentait plus à un besoin de la contrôler que de vouloir l'aimer. Dans le cas d'Evan, ces deux notions se mélangeaient quelque peu. Malgré les apparences, il avait toujours été sincère avec Savannah, en dehors du fait qu'il était marié. "Ca sera toi qui m'accompagnera tout au long de ce séjour. J'veux tout savoir. Et je veux que tu sois assez persuasif pour que ça suscite en moi l'envie de revendre chaque individu de ma famille pour investir dans ce projet moi aussi" Cherchait-elle à prendre le contrôle de la situation ? Cela devenait plutôt intéressant. Evan souriait intérieurement à l'idée. Il n'était pas spécialement surpris. Il savait qu'elle avait ça en elle. "...Et aussi... je n'suis pas là pour te convaincre de quoique ce soit. Si je reste, c'est uniquement pour le travail, rien d'autre. Je n'ai pas confiance en toi" Essayait-elle de justifier sa présence ou de renforcer cette emprise soudaine sur l'homme d'affaires, lui qui était expert en la matière ? Elle était en train de démarrer un jeu dangereux sur lequel il ne se voyait pas perdre. Était-elle vraiment prête à pénétrer dans ce terrain miné ? Qu'avait-elle derrière la tête pour être aussi crû et direct avec son ancien patron ? Était-ce juste du bluff ou avait-elle suffisamment d'assurance pour lui parler ainsi ? Dans le même temps, elle se savait privilégiée. Elle savait qu'elle pouvait presque tout dire à Evan et c'était peut-être bien la seule. Elle avait conscience de son pouvoir et s'apprêtait à en abuser quelque peu. "Marché conclu?" Il riait après ces deux petits mots. C'était une businesswoman en devenir, pour sûr ! Elle était redoutable, il était vrai mais ce petit jeu d'esprit ne faisait que commencer. Si elle venait de sortir les griffes, Evan allait sortir les crocs mais à sa manière, tout en subtilité et avec une stratégie axé sur le long terme.

Gardant le silence quelques instants, ignorant sa question sur un éventuel deal pour le moment, il se levait de la machine tout en reprenant son souffle.
"Quand j'avais 16 ou 17 ans, on avait fait de moi le capitaine de l'équipe de baseball de l'école." Il s'éloignait quelque peu afin d'aller récupérer une bouteille d'eau dans un coin de la salle. "Je leur disais quoi faire. Parfois on gagnait et d'autres fois, on perdait. Je sentais que je n'avais pas leur confiance. Ils ne me voyaient pas comme leur capitaine légitime. Peut-être à juste titre, je n'en sais rien." Il ouvrait la bouteille, tout en regardant les courbes de Savannah, sans même essayer de s'en cacher. L'attitude provocatrice de la jeune femme avait quelque peu débloqué la situation. Il était aux anges. "J'ai demandé des conseils à mon père et ce qu'il m'a dit ce jour là, ça s'est avéré être une révélation." Il prit ensuite une gorgée, avant de reposer la bouteille. "Il m'a dit que cela n'avait aucune importance qu'ils aient confiance en moi ou non. Le plus important était qu'ils aient confiance en eux-même. Il me disait que ce serait ma véritable victoire en tant que capitaine. Le reste, ensuite, ce n'est qu'un jeu." Il s'en souvenait comme si c'était hier. Il avait compris ce jour qu'il ne devait pas chercher à être à tout prix apprécié ou prouver qu'il était digne de confiance. Sa véritable force était de ressortir l'état d'esprit de vainqueur et le meilleur chez les autres, sans même qu'ils n'aient besoin de s'en rendre compte. Il revint sur ses pas, retournant alors vers Savannah. "Nous avions un match une semaine plus tard. Tous les jours avant ce match, je leur demandais sur quelles stratégies ils opteraient, leurs envies, etc. Au dernier entraînement avant le match, j'ai pris le temps de mettre en place chacune de leurs idées et de leurs préférences. Ils se sont vraiment amusés et avaient vraiment ressenti du plaisir à jouer. On a quand même perdu le match mais j'étais satisfait d'avoir réveillé en eux une assurance qui leur manquait. À leurs yeux, j'étais le même car je n'avais pas changé ma façon d'être, j'avais juste compris comment ils fonctionnaient et ce qu'ils cherchaient réellement en jouant au baseball. C'est à ce moment que j'ai compris que je n'avais nullement besoin d'avoir la confiance des autres ou bien de faire confiance aux autres car si t'as confiance en toi-même, rien ni personne ne sera en mesure de te briser. Il n'y a pas de plus grande force." Cependant, cette espérance de retrouver la confiance de Savannah demeurait bel et bien réel. Ce petit discours, aussi futile était-il, avait uniquement vocation à la déstabiliser quelque peu en lui déclarant ouvertement qu'il était insensible à son comportement autoritaire et potentiellement blessant. Or, il n''était pas tout à fait insensible car en réalité, il en tirait même beaucoup de plaisir. Quelque chose en lui appréciait fortement cette Savannah sauvage et féroce qui faisait preuve d'une grande force de caractère. C'était également pour cela qu'il avait adoré collaborer avec elle dans le passé. Cette histoire était également une manière très subtile de complimenter la confiance qu'elle semblait avoir en elle. Il admirait également cette froideur qu'elle affichait en cet instant bien que le but d'Evan était désormais de réduire à néant cette facette pour parvenir à atteindre la douce et tendre jeune femme qu'il eut le bonheur de découvrir à une époque maintenant révolue. Il se rapprochait un peu plus d'elle, corps toujours quelque peu transpirant. Il la regardait, contemplant chaque trait de son visage parfait qu'il connaissait par cœur tout comme le grain de beauté qu'elle avait au niveau du cou. Il releva ensuite légèrement la tête afin de plonger ensuite son regard droit dans les yeux de la charmante Savannah, esquissant un sourire non dissimulé cette fois-ci. "Tu sais quoi ? Tu as gagné. Marché conclu, je t'accompagne." Il se dirigeait ensuite vers la porte menant aux vestiaires, prenant une serviette propre au passage. "Je prends une douche rapide. Ça me prendra 3 minutes 30 tout au plus. Je te rejoins ensuite à la piscine pour travailler sur ton article. Demande à Gloria de nous apporter des cocktails." Il n'attendit pas la réaction de la blonde puis ouvrit la porte en direction des douches. Ils allaient enfin pouvoir travailler et peut-être, par la même occasion, parvenir à faire baisser la garde de Savannah..


[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_ofm8x79xmv1uk4d3bo1_500
Il faut garder l'esprit en éveil et tout absorber,
et si ça fait mal, ça en vaut sûrement la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Indisponible, veuillez réitérer votre demande ultérieurement
MÉTIER : Chroniqueuse Web depuis peu
LOGEMENT : #218, BaySide
[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_oiv6ikMWsb1tqoojmo4_400
POSTS : 4398 POINTS : 475

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 4 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :
[Savannah] Stuck in paradise 200311010721721336
Cade #11
Maybe if I tell myself enough
Maybe if I do
I'll get all over you


[Savannah] Stuck in paradise 200131065727483844
WILLIAMS FAMILY
Auden #2

[Savannah] Stuck in paradise 200223115540729399
Evan#2
Say you'll remember me
Standing in a nice dress
Staring at the sunset


[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_oc9sddrB701vuyb1zo4_500
Nico#1

JustinArthur

RPs EN ATTENTE : Saül


RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)AmalCade#3CarlisleCade(#4)LeahJosephNicolasColinGabrielCade(#5)Cade(#6)Auden
Cade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade #10
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

[Savannah] Stuck in paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] Stuck in paradise [Savannah] Stuck in paradise EmptyJeu 5 Mar - 18:58


Stuck in paradiseNous étions bien loin de l'idée que je m'étais faite de ce voyage. J'avais été assez naïve pour ne pas songer une seule seconde qu'Evan puisse en être à l'origine. Certes, nos chemins s'étaient à nouveau croisé lors de cette soirée, mais j'avais osé imaginer que ce moment en aparté serait bien le seul et l'unique par la suite. Les années avaient passé, et bien que les remords et les reproches avaient été évoqué depuis cette charmante demeure, nous étions parvenus à poursuivre nos vie l'un sans l'autre depuis. Nos quotidiens ne se mêlaient plus, il n'y restait de nous que de vastes souvenirs pour nous rappeler cette histoire éphémère. Ce moment avec lui s'était pourtant achevé sur une note plutôt positive, dénuée de toute rancune, capable de pouvoir reprendre le cours de notre existence après les explications que nous avions partagé, et ces au revoir bien plus légers. Je savais Evan ambitieux, je n'avais cependant pas mesuré jusqu'où il était prêt à aller pour obtenir ce qu'il voulait, et je n'étais même pas certaine de savoir ce qu'il attendait de moi en m'amenant dans ce bureau. Ses mots sont pourtant concis, il profite de cet endroit reclus pour tenter de me piéger. Je ne peux voir ça autrement là tout de suite. Ma réaction est sans appel, peu importe ses motivations, je n'apprécie pas la méthode, et cette attitude supérieure qu'il adopte malgré lui. Je fuis, littéralement, tâchant de retrouver un minimum de fierté en décidant d'écourter le séjour. Si les raisons sont nombreuses pour tenter d'obtenir l'arrivée imminente d'un taxi, il y a pourtant des points qui ne vont pas dans ce sens. Enfin, surtout un point... Mon boulot. Ce boulot dans lequel je tâche de gagner ma place depuis ma récente arrivée. La possibilité de faire mes preuves se présente à moi, suis-je capable d'y renoncer et de perdre ainsi toute crédibilité auprès de mon patron? Uniquement parce que je suis incapable de dissocier mes affaires professionnelles et personnelles. Il me faudra un petit temps pour me faire un avis plus objectif, loin du regard suffisant de cet homme qui agitent les ficelles comme si j'étais un vulgaire pantin.

Visiblement calmée, je daigne enfin avoir une discussion avec lui, non pas pour m'excuser de ce comportement virulent au sein de son bureau, mais pour lui faire savoir ma décision finale. Il n'a pas cherché à la connaître avant cela, devinant ce besoin évident de prendre le temps nécessaire pour la réfléchir. Ma silhouette féminine, dressée sur cette paire d'escarpin que je ne me suis pas décidée à quitter pour le moment, est en décalage avec l'environnement qui m'entoure dans cette salle de sport, mais ca m'est égal. La sienne, qui s’étire sous mes yeux, parvient à capter mon attention malgré une attitude impassible. Je ne me laisse pas faiblir pour autant, prenant la parole avec une confiance qui n'est plus à prouver. Jamais je n'aurais osé avoir ce genre de comportement avec lui lorsque je me trouvais être son assistante. J'avais bien trop de respect pour cet homme, bien trop de reconnaissance pour la place qu'il m'avait offert, bien trop d'admiration peut être aussi...Jusqu'à ce que je découvre qu'il avait lui aussi des bagages à cacher. Mais aujourd'hui, ce temps est révolu. Je connaissais assez Evan pour savoir combien il était manipulateur et sans-coeur, et mis à part cette relation passée, plus rien ne me liait à lui. Enfin, jusqu'à ce qu'il en décide autrement...J'étais cependant en mesure de comprendre qu'il avait tout autant à y gagner par ma présence, voilà pourquoi il devait se féliciter de mon choix, et qu'un sourire parvient à se glisser jusqu'à ses lèvres, témoignant d'un certain soulagement. Avant qu'il n'ait le temps de lâcher un souffle de soulagement, je m'empresse de lui exposer les conditions, n’hésitant pas à jouer moi-même à ce jeu d'indifférence ultime, m'imposant comme une adversaire de taille. La seule raison de ma présence était le travail, rien d'autre."Quand j'avais 16 ou 17 ans, on avait fait de moi le capitaine de l'équipe de baseball de l'école." Mes bras viennent se croiser contre ma poitrine pour l'écouter conter une histoire, une sorte d'habitude entre nous, il parlait, et j'écoutais. Mais rien n'était question de hasard avec un Campbell, chaque anecdote était évoqué dans un but bien précis, celui d'endormir son adversaire. Il n'empêchait que j'avais pris chaque fois le temps d'écouter chacune d'entre elles. Mon attitude quelque peu las, et mon visage fermé, ne suffiront pas à le rappeler à l'ordre, son regard parcourt ma silhouette sans aucune gêne, ne provoquant qu'un haussement de sourcils pour le rappeler à l'ordre. "J'ai demandé des conseils à mon père et ce qu'il m'a dit ce jour là, ça s'est avéré être une révélation...Nous avions un match une semaine plus tard. Tous les jours avant ce match, je leur demandais sur quelles stratégies ils opteraient, leurs envies, etc. Au dernier entraînement avant le match, j'ai pris le temps de mettre en place chacune de leurs idées et de leurs préférences. Ils se sont vraiment amusés et avaient vraiment ressenti du plaisir à jouer. On a quand même perdu le match mais j'étais satisfait d'avoir réveillé en eux une assurance qui leur manquait. À leurs yeux, j'étais le même car je n'avais pas changé ma façon d'être, j'avais juste compris comment ils fonctionnaient et ce qu'ils cherchaient réellement en jouant au baseball. C'est à ce moment que j'ai compris que je n'avais nullement besoin d'avoir la confiance des autres ou bien de faire confiance aux autres car si t'as confiance en toi-même, rien ni personne ne sera en mesure de te briser. Il n'y a pas de plus grande force." Je hausse les sourcils, avec un faux air ébahi. "Ton côté manipulateur remonte à si longtemps que ça?!" fis-je remarquer malgré moi, retenant un air moqueur. "Ca fonctionne peut être dans le milieu du travail, peut être même sur un terrain de baseball...mais pas dans les relations personnelles Evan". Une histoire, peu importe sa nature, repose uniquement sur la confiance, s'il n'y en a pas, elle ne peut même pas prétendre en être une. Il s'approche de moi, mon regard croise un instant ce torse parfaitement dessiné, duquel je tente de me défaire, en remontant le regard dans le sien. Inconsciemment, j'ai un geste de recul face à cette proximité qu'il brise dangereusement. Il se joue une fois de plus de moi, et ce sourire apparent n'en est qu'une provocation. Mon regard reste persuasif, ne laissant entrevoir aucune faiblesse face à ce comportement peu scrupuleux. "Tu sais quoi ? Tu as gagné. Marché conclu, je t'accompagne." Un hochement de la tête, bref, pour tenter d'émettre un avis sur ce choix, qui ne devra se résumer qu'à des échanges cordiaux au sein de cet endroit féérique. Il le faut. "Je prends une douche rapide. Ça me prendra 3 minutes 30 tout au plus. Je te rejoins ensuite à la piscine pour travailler sur ton article. Demande à Gloria de nous apporter des cocktails." Ce problème qu'il avait avec le temps était réellement maladif, qui était capable d'énoncer le temps maximum d'une douche? Ce problème n'est pas prioritaire, depuis quand fallait-il mêler l'alcool à des échanges professionnels? Je soupire, roulant des yeux avant de me forcer à quitter la pièce, n'ayant pas le temps de riposter. Je m'apprête à passer la porte qui mène sur le jardin lorsque je croise Gloria, qui n'est visiblement jamais loin pour répondre à mes questions ou satisfaire mes demandes, a se demander si elle ne passait pas son temps à me suivre. " Evan..." commençais-je par un ton des plus naturels avant de me reprendre. Mon index se lève en me pinçant les lèvres. "...Monsieur Campbell ...demande à ce que vous nous fassiez apporter un cocktail, au bord de la piscine" Son regard m'indique précisément qu'elle a deviné à cet instant la nature de nos rapports, c'est l'impression qu'elle me donne, comme si tout mes efforts pour dissimuler ce que nous étions ne servaient plus à rien. Elle me sourit, m'indiquant qu'elle s'en chargeait tout de suite. Je me retrouve bien assez vite à découvrir le sublime jardin, probablement le coeur de la résidence, sur lequel se trouve une jolie piscine un peu plus loin. Un salon de jardin se dresse quelques mètres plus loin, l'endroit idéal certes, mais peut être pas pour installer un climat froid et professionnel avec mon ancien patron....

@Evan Campbell


:copyright: 2981 12289 0



DON'T GIVE UP ON ME
:copyright: FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Evan Campbell
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
STATUT : Marié mais se considère comme célibataire
MÉTIER : Haut responsable dans une société de finance
[Savannah] Stuck in paradise G1yL
POSTS : 130 POINTS : 695

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : J'ai un faible pour les blondes
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Lennon / Savannah-2 / Kaitlyn
RPs TERMINÉS : Savannah-1
AVATAR : Theo James
CRÉDITS : Tumblr
DC : Pas de DC
INSCRIT LE : 09/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28986-terminee-evan-campbell-let-s-do-some-business-in-australia https://www.30yearsstillyoung.com/t29061-evan-campbell

[Savannah] Stuck in paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] Stuck in paradise [Savannah] Stuck in paradise EmptySam 7 Mar - 17:30


Jusqu'à présent, tout se passait comme plutôt bien. Evan n'avait pas de plan précis, si ce n'était de retenir la jeune femme pour qu'ils aient une chance, même mince, de raviver une flamme éteinte bien trop tôt. Désormais dans cette salle de sport où la blonde avait osé s'aventurer pour se confronter à lui, Evan eut comme l'intuition que tout était encore possible. Il se raccrochait au moindre espoir pouvant le lier à Savannah. Cela pouvait paraître comme un comportement obsessionnel et ça l'était bien qu'il s'était promis de ne pas aller plus loin si elle lui annonçait très clairement qu'il n'y avait plus rien entre eux. Il lui raconta une petite histoire afin de lui montrer une certaine impassibilité face au courage de la jeune femme qui osait se confronter à lui sans aucune once de crainte. Mais comme il aurait pu s'y attendre, cela n'avait provoqué aucun effet sur celle qui se trouvait alors face à lui. "Ton côté manipulateur remonte à si longtemps que ça?!" Il ne se considérait pas comme manipulateur mais comme une personne qui savait optimiser chacune des ressources humaines dont il disposait. La formule était fort peu charmante mais pourtant réaliste et indissociable de cet homme d'affaires. Cela étant, il ne considérait pas Savannah comme une ressource mais plutôt une source. Une source de bonheur, d'air frais, d'inspiration... Il était difficile de lui dire, surtout en pareille situation où elle ne voyait que la partie exécrable de l'homme qui l'avait blessée autrefois. Cela était assez logique. "Ça fonctionne peut être dans le milieu du travail, peut être même sur un terrain de baseball...mais pas dans les relations personnelles Evan" Il ne répondit guère. Elle avait en partie raison. Cela fonctionnait pour les relations artificielles mais pour vivre une relation plus authentique, réelle, passionnée.. cela était autre chose. C'était d'ailleurs en cela que son mariage avait sûrement échoué. Il avait vécu ce mariage comme un élément de sa vie qu'il pouvait gérer comme tous les autres. Il ne s'était finalement pas attardé sur les notions réelles de sentiments qui unissaient deux personnes. Il se rapprocha ensuite d'elle, comme pour briser toute frontière entre les deux. Il lui confiait qu'elle avait gagné et qu'il était d'accord avec son deal. Il prit ensuite la direction des douches avant d'en sortir très rapidement, serviette autour de sa taille. Il mit ensuite un simple maillot de bain. Il faisait chaud et il escomptait bien faire un saut dans la piscine après la réunion de travail qui l'attendait avec Savannah. Il se recoiffait légèrement puis sortit finalement de la salle.

Quelques minutes plus tard, il se retrouvait dans le jardin, apercevant au loin Savannah et Gloria qui apportait justement les cocktails. Evan souriait. Tout semblait si paisible en cet instant. Tout était parfait l'espace de ces quelques secondes. Savannah qui l'attendait dans ce sublime endroit, au bord de la piscine. Si cet instant était une photographie, figée dans le temps, il aurait été possible d'imaginer d'innombrables histoires, probablement plus belles que la réalité. Il les imaginait souvent ces histoires. Cela dit, c'était un homme rationnel et savait maintenant qu'il devait se confronter à quelque chose de bien moins joyeux. Il revenait malgré tout vers elle, empli de confiance et d'assurance. Il se posa sur une chaise face à Savannah. Seule une petite table avec deux cocktails et une bouteille d'un jus de cactus les séparait. Gloria le regardait, se demandant si elle devait intervenir ou non. Elle venait probablement de comprendre plus ou moins ce qui se passait dans cette résidence. Elle était malgré tout assez futée pour n'émettre aucun geste ou parole inappropriés, tout au moins pour l'instant. C'était la première fois qu'elle voyait Evan dans une telle situation mais elle ne montrait aucune once de gêne ou d'inconfort. Il lui souriait comme pour lui dire que tout allait bien. Elle repartit alors un peu plus loin, laissant Evan seul face à une Savannah remplie de colère..
"T'as déjà essayé le jus de cactus ?", lui demanda t-il tout en lui servant un verre de ce jus, en plus de leurs deux cocktails alcoolisés. Il voulait détendre un peu l'atmosphère avant de démarrer cette réunion. "La première fois que j'en ai bu, c'était en Corée du Sud, sur une île au sud du pays. C'était parfaitement immonde mais j'ai décidé de lui redonner une chance aujourd'hui." Il se servait également à son tour, versant ainsi le jus dans son verre vide. Cette petite touche d'humour n'était pas dénué de tout sens, évidemment. Chaque message subliminal avait son importance et il en maîtrisait les codes. Il préféra tout de même tremper tout d'abord dans ce délicieux cocktail de fruits, mais juste quelque peu. Il posait ensuite son regard en direction de Savannah, prenant une inspiration profonde.. "Alors.. en ce qui concerne ton article. Il faut que tu saches qu'il s'agit d'un partenariat inédit entre la société Campbell et un riche promoteur, spécialisé dans le tourisme de luxe." Il lui montrait ensuite des fiches et quelques images par le biais de son smartphone. Il lui expliquait le rôle de la société Campbell dans ce partenariat qui consistait à gérer les aspects financiers, notamment en trouvant les riches investisseurs, c'est d'ailleurs pourquoi il était important d'avoir de la visibilité dans les médias. Ils échangèrent alors quelque peu, en toute cordialité et en sirotant leurs cocktails. Evan évitait tout débordement, ne souhaitant pas effrayer Savannah pour le moment.. "Je pense que tu as plus ou moins saisi l'idée du projet. Et comme tu le vois, nous allons construire ce type de résidences dans les environs, sur cette île mais aussi sur d'autres îles des alentours. Si tu as besoin de quelques photos, on pourra éventuellement faire le tour et je te montrerai notamment les matériaux qui seront utilisés." C'était aussi une belle occasion de faire une promenade sous couvert du travail mais cela serait réservé pour plus tard. Il souhaitait désormais prendre le temps de discuter avec Savannah, de manière un peu plus intime. Il aimait parler de ce projet mais cela n'était nullement sa priorité en cet instant. Il attaquait enfin le fameux jus de cactus qu'il trouvait toujours aussi infecte. Il fit une légère grimace avant d'esquisser un léger sourire en coin. "Je veux que tu saches que je ne joue pas avec toi Savannah.." Il était temps de désamorcer la situation, d'apaiser les tensions mais aussi d'aborder les sujets sérieux. "Quand tu es partie subitement, je ne l'ai pas bien vécu. J'ai même pris quelques cours de boxe pour évacuer toute ma haine !" Il se mit à rire en repensant aux deux ou trois cours qu'il avait pris. Il n'était pas fait pour les sports de combats mais cela avait été un bon défouloir. "Savannah.. Dis moi que tu ne ressens plus rien pour moi et je ne t'importunerai plus. Tu sais que je ne suis pas croyant et que je considère qu'il n'y a que des coïncidences.." Il but à nouveau une gorgée de ce jus, dissimulant sa grimace de dégoût cette fois-ci. "Mais te revoir me fait dire qu'il y a peut-être parfois des signes. Peut-être qu'inconsciemment je te cherchais et t'es venue à moi. J'ai conscience de ne pas avoir fait preuve d'une grande honnêteté à ton égard mais je me dis que nous ne nous sommes pas retrouvés pour rien. Cela signifie forcément quelque chose, non ?" Il s'ouvrait un peu à elle. C'est ce qu'il voulait lui dire depuis cette fameuse soirée. Pour mettre fin à son discours et à cette histoire, elle avait simplement à l'arrêter tout de suite et maintenant. Il n'attendait qu'une simple phrase de sa part et il était en mesure de se taire à jamais. Il n'attendait pas à ce qu'elle lui saute dans les bras, simplement qu'elle lui dise si elle avait encore des sentiments pour lui. "Je sais que tu es mariée mais dis moi.. Au plus profond de toi, est-ce que tu penses que c'est définitivement terminé entre nous ?" Il la mettait quelque peu au pieds du mur. C'était un peu direct, peut-être même qu'il lui mettait une pression énorme mais il n'avait pas le temps de tergiverser plus longtemps. Dans le même temps, il s'attendait à ce que la réponse soit simple pour la blonde. En effet, Evan imaginait qu'elle avait probablement tourné la page et qu'elle comptait l'envoyer paître sans ressentir la moindre compassion pour l'homme qui l'avait brisé il y a quelques années.

@Savannah Williams


[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_ofm8x79xmv1uk4d3bo1_500
Il faut garder l'esprit en éveil et tout absorber,
et si ça fait mal, ça en vaut sûrement la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Indisponible, veuillez réitérer votre demande ultérieurement
MÉTIER : Chroniqueuse Web depuis peu
LOGEMENT : #218, BaySide
[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_oiv6ikMWsb1tqoojmo4_400
POSTS : 4398 POINTS : 475

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 4 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :
[Savannah] Stuck in paradise 200311010721721336
Cade #11
Maybe if I tell myself enough
Maybe if I do
I'll get all over you


[Savannah] Stuck in paradise 200131065727483844
WILLIAMS FAMILY
Auden #2

[Savannah] Stuck in paradise 200223115540729399
Evan#2
Say you'll remember me
Standing in a nice dress
Staring at the sunset


[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_oc9sddrB701vuyb1zo4_500
Nico#1

JustinArthur

RPs EN ATTENTE : Saül


RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)AmalCade#3CarlisleCade(#4)LeahJosephNicolasColinGabrielCade(#5)Cade(#6)Auden
Cade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade #10
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

[Savannah] Stuck in paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] Stuck in paradise [Savannah] Stuck in paradise EmptyDim 8 Mar - 17:16


Stuck in paradiseMa présence ici est incertaine, il m'a fallu un certain temps pour parvenir à voir les choses du bon côté. Il faut dire que la méthode employée par cet homme n'est définitivement pas loyale, et qu'instantanément, c'est l'idée d'un traquenard qui me vient à l'esprit. Je n'en suis finalement pas très surprise. Evan déborde d'imagination, mais surtout de moyen financier et de pouvoir pour parvenir à mettre en place ce genre de plan. J'aurais peut être été, à l'époque où je travaillais encore pour lui, littéralement soumise, incapable de riposter, sous peine de représailles, mais pour une fois, je semble être érigée comme la reine de ce jeu, détenant toutes les cartes en ma possession...Ou presque. Cet endroit paradisiaque, reclus loin de mes terres, provoque visiblement quelques inconvénients pour un départ précipité. Impossible pour moi de songer à un départ immédiat, et l'énergie que cela va me demander me pousse à l'envisager dans son ensemble. Ce n'est pas uniquement personnel, renoncer à ce projet signifie tirer une croix sur une évolution de carrière. Certes, cette dernière repose uniquement sur les méthodes douteuses de cet homme qui a auparavant partagé ma vie, mais cela viendra quoiqu'il en soit impacter ma vie professionnelle. Je sais cependant les risques auxquels je m'expose en décidant d'abdiquer, je ne ferais que nourrir cette position de force qu'il connait bien trop dans son quotidien. C'est donc dans cette idée que je débarque dans la salle de fitness pour lui faire part de ma décision, vêtue de ma plus belle apparence froide pour l'occasion. Il faut qu'il comprenne qu'il n'a pas gagné la guerre, juste la première bataille, et peut être que je songerai à le remercier si cela venait à m'apporter une réussite au bureau, mais nous n'en en sommes pas là. Impassible, je l'observe s'approcher, devinant instantanément ce qui se passe dans son esprit. Le deal est donc accepté, tout ne se résumera qu'à un séjour basé sur le monde du travail et de la découverte, rien de plus. Pourtant, cette proposition de boisson vient déjà entraver cette règle, sans même que je ne parvienne à en débattre avec le concerné. Je suis cependant prête à passer là dessus. La journée a été éprouvante émotionnellement, la chaleur plus qu'accablante, je ne suis donc pas contre cette potion qui parviendra à coup sûr à me détendre. Et il le faut. Si cette colère qui m'anime peine à redescendre, il faudra cependant qu'elle s'estompe pour rendre notre partenariat momentané le plus productif possible. Je ne vais pas prendre le risque de m'enfermer dans cette haine alors que j'ai un petit bijou entre les mains, et que je me trouve dans un des plus bels endroits que j'ai eu la chance de côtoyer de toute ma vie...

Mon échange avec Gloria va cependant remettre en doute cette confiance que je parvenais à garder face à Evan quelques instants plus tôt, ces bonnes intentions qui me poussent à rester. Son simple regard parvient à jauger, comme si inconsciemment elle décelait déjà l'issue de ces retrouvailles. Il faut dire que Evan est bel homme, et que n'importe quel femme aurait aimé se retrouver bloqué sur cette île en sa compagnie. L'air coupable, je finis par rejoindre le jardin et prendre place aux abords de la piscine. L'endroit est propice à la détente, il n'empêche que c'est bien le boulot qui m'amène jusqu'à ce petit salon, et pour m'efforcer à rester dans cet optique, je n'ai pas encore pris le temps de troquer cette tenue sérieuse pour quelque chose de plus casual. Ce n'est pas le cas de mon hôte du moment, qui s'exhibe fièrement en maillot de bain sous nos yeux. De quoi distraire la vue de n'importe quelle femme ici, et ce n'est pas Gloria qui en dira le contraire... J'observe d'ailleurs le petit jeu entre eux, ayant la vaine impression déceler une discussion pourtant non verbale à mon sujet. Mon regard amer croise celui de la jolie blonde, tentant de lui faire entendre qu'il ne s'agisse pas là d'un rencard, puisque l'amusement et l'attitude de son patron font naître à coup sûr quelques doutes sur la question. Je soupire doucement en la voyant s'éloigner, tâchant de me défaire de cet agacement pour honorer la raison de ma présence. "T'as déjà essayé le jus de cactus ?" Je l'observe verser la boisson fraîche dans nos verres, restant dans un premier temps silencieuse.  "La première fois que j'en ai bu, c'était en Corée du Sud, sur une île au sud du pays. C'était parfaitement immonde mais j'ai décidé de lui redonner une chance aujourd'hui." Evan et les messages cachés. Un semblant de sourire se hisse sur mes lèvres ,sans qu'il ne parvienne à l'entrevoir. Je me penche d'avantage au dessus de la table, observant la texture verte. "T'es entrain de vouloir me soumettre à quelque chose que tu n'aimes pas toi-même?" demandais-je en haussant les sourcils, parvenant à me détacher de ma haine pour me prêter au jeu qu'implique cette fameuse boisson. "Alors.. en ce qui concerne ton article. Il faut que tu saches qu'il s'agit d'un partenariat inédit entre la société Campbell et un riche promoteur, spécialisé dans le tourisme de luxe." Je hoche de la tête, me laissant assez vite guider par le sérieux de la conversation. Il faut dire que tout allait reposer là dessus, et l'attention que je lui portais était certaine, même lorsque je devais briser cette proximité entre nous pour observer quelques photos à travers l'écran de son téléphone. Le projet était plutôt impressionnant, surtout pour quelqu'un a petite échelle comme moi, il était innovateur, et méritait effectivement un bon coup de pouce pour faire parler de lui. La chaleur écrasante, même en cette fin d'après-midi me poussait à tremper mes lèvres régulièrement dans ce verre à cocktail, n'ayant pas encore pris le risque de goûter au jus qu'il m'avait pourtant servi auparavant. Un instant, j'avais l’impression d'apprécier réellement ce moment. Au delà de notre histoire, pouvoir travailler avec quelqu'un qui savait se montrer si professionnel et passionné avait été un réel plaisir, que j'apprenais à retrouver autour de cette table. Il avait des défauts, certes, mais cette admiration que je lui vouais à l'époque pour son ambition n'avait visiblement pas bougé, et j'étais forcée de constater que cette rancune sur ma présence ici parvenait à s’essouffler grâce à cet échange. Un réel échange, accompagné de question et de remarques constructives. "Je pense que tu as plus ou moins saisi l'idée du projet. Et comme tu le vois, nous allons construire ce type de résidences dans les environs, sur cette île mais aussi sur d'autres îles des alentours. Si tu as besoin de quelques photos, on pourra éventuellement faire le tour et je te montrerai notamment les matériaux qui seront utilisés."  Je hoche de la tête, venant humidifier mes lèvres quelques secondes. "Ca serait une bonne idée oui. Je pense que les lecteurs percevront d'avantage les efforts mis en oeuvre pour en arriver là". Les photos parviennent à projeter d'avantage la réalité, et elle ne pouvait que convaincante dans ce contexte. Il vient à se lancer dans la dégustation du jus, récoltant une moue douteuse de ma part face à la grimace qu'il émet.

"Je veux que tu saches que je ne joue pas avec toi Savannah.."Mon regard quitte un instant la paille, que j'agite à travers mon verre depuis quelques secondes, pour se relever dans le sien. Je suis incapable de déceler ses intentions, je sais juste que même si cela venait à se confirmer, involontairement, il a tendance a aller bien trop loin dans ses approches. Ma présence ici n'en était qu'une preuve supplémentaire. "Quand tu es partie subitement, je ne l'ai pas bien vécu. J'ai même pris quelques cours de boxe pour évacuer toute ma haine !" Malgré moi, un rire s'extirpe de ma bouche, laissant entrevoir une faille dans cet attitude détachée. Il faut dire que cette image avait de quoi susciter un amusement, Evan avait tout sauf l'aptitude d'un homme virulent. Cela dit, je préfère me focaliser sur la seule partie de cette phrase, n'ayant pas envie d'entrer dans ce débat de notre relation passée. "De la boxe hein?" demandais-je une brin moqueur, comme si cette idée était des plus ridicules pour un homme comme lui. "Tu vis dangereusement..." Malheureusement, cela ne l'empêche pas de poursuivre "Savannah.. Dis moi que tu ne ressens plus rien pour moi et je ne t'importunerai plus. Tu sais que je ne suis pas croyant et que je considère qu'il n'y a que des coïncidences.." Je fuis son regard, le laissant se perdre intentionnellement dans cette boisson. "Mais te revoir me fait dire qu'il y a peut-être parfois des signes. Peut-être qu'inconsciemment je te cherchais et t'es venue à moi. J'ai conscience de ne pas avoir fait preuve d'une grande honnêteté à ton égard mais je me dis que nous ne nous sommes pas retrouvés pour rien. Cela signifie forcément quelque chose, non ?" Mon visage semble se refermer, démontrant une certaine nervosité à entendre ce genre de chose. Tout ça était bien trop récent et complexe pour songer à quoique ce soit. Les blessures étaient là, de son côté comme du mien, et je refusais d'y penser, ma vie amoureuse étant déjà assez complexe pour oser y laisser entrer cet ex. Pourquoi vouloir se replonger dans cette histoire? Surtout pour une simple question de hasard qu'il interprète comme un clin d'oeil? "Je sais que tu es mariée mais dis moi.. Au plus profond de toi, est-ce que tu penses que c'est définitivement terminé entre nous ?" Je fronce les sourcils. "Evan, je..." La silhouette de cette jolie blonde, débarquée de nul part, arrive à notre hauteur, parvenant à m'arrêter dans mon élan. Un soulagement immense alors qu'elle nous regarde successivement. "Tout se passe bien?" Je hoche de la tête, tâchant de la mettre à l'aise malgré que son arrivée provoque un silence soudain entre Evan et moi. Mon regard croise celui de Evan brièvement, n'osant pas y découvrir une déception face à l'absence de réaction de ma part. C'est le moment, mes lèvres viennent se poser sur ses lèvres, avec lequel je m'amuse depuis bien trop longtemps. Durant les premières secondes, je suis incapable d'avoir un jugement précis ce jus que je viens de découvrir. Je plisse les yeux, parvenant à détendre ce froid passager par une voix douce et légère. "Je vous demande de m'excuser, je pense qu'il est temps pour moi d'aller me rafraichir." Je me lève du fauteuil , souriante. "On se retrouve pour le dîner?"  Mon regard croise successivement celui des deux jeunes gens. J'effectue quelques pas avant de m'arrêter et de pivoter sur moi-même. "Hé Evan?" J'attends que si silhouette se tourne, me permettant de croiser son regard pour lancer "Il est pas si mal! Tu as raison de lui laisser une seconde chance. Qui sait, il pourrait peut-être te faire changer d'avis et te surprendre un de ces jours." Un sourire pour appuyer mes propos, faisant référence au jus, ou peut être à la subtilité dont il avait fait preuve en l'utilisant. Mes lèvres se pincent malicieusement avant de plisser les yeux face aux rayons du soleil qui m'éblouissent, et je reprends la marche, espérant que cette douche parviendrait à me rendre une part de lucidité et dissimuler les effets du cocktails, qui bien que délicieux, n'en reste pas moins un adversaire redoutable pour garder la maitrise de soi.

@Evan Campbell


:copyright: 2981 12289 0



DON'T GIVE UP ON ME
:copyright: FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Evan Campbell
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
STATUT : Marié mais se considère comme célibataire
MÉTIER : Haut responsable dans une société de finance
[Savannah] Stuck in paradise G1yL
POSTS : 130 POINTS : 695

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : J'ai un faible pour les blondes
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Lennon / Savannah-2 / Kaitlyn
RPs TERMINÉS : Savannah-1
AVATAR : Theo James
CRÉDITS : Tumblr
DC : Pas de DC
INSCRIT LE : 09/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28986-terminee-evan-campbell-let-s-do-some-business-in-australia https://www.30yearsstillyoung.com/t29061-evan-campbell

[Savannah] Stuck in paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] Stuck in paradise [Savannah] Stuck in paradise EmptyMar 10 Mar - 18:44


Désormais face à face, au bord de la piscine, Savannah et Evan allaient démarrer leur séance de travail. Evan commença avec une petite phrase légère, essayant de poser une ambiance détendue tout en choisissant avec précision chacun de ses mots. Le jus de cactus en était un parfait exemple.  "T'es entrain de vouloir me soumettre à quelque chose que tu n'aimes pas toi-même?" C'était exactement cela. Il souriait à la remarque de la blonde. "Tout à fait. J'ai besoin d'un avis avisé sur cette boisson." Lorsqu'elle était son assistante, il avait su compter sur elle et sur son opinion pour quelques dossiers. Il était difficile de lui faire changer d'avis mais était à l'écoute des autres même s'il demeurait très sélectif sur ces personnes. Cela étant, Savannah faisait partie de ces personnes. Et aussi futile puisse être le sujet du jus de cactus, chaque chose avait son importance. S'en suivit un échange dédié à la rédaction de l'article de Savannah. Il ignorait l'impact que cet article pouvait avoir sur la carrière de la blonde mais il espérait malgré tout que ce soit un joli tremplin. Il la savait professionnelle et très sérieuse. Il n'avait aucun doute sur sa réussite future. Alors qu'il lui proposait ensuite une éventuelle visite des lieux pour une imprégnation toujours plus authentique des futurs projets, elle semblait apprécier l'idée. "Ca serait une bonne idée oui. Je pense que les lecteurs percevront d'avantage les efforts mis en oeuvre pour en arriver là" Ce serait aussi l'occasion de profiter de ce cadre idyllique en de très bonne compagnie.. Cependant, il était désormais temps d'aborder l'autre sujet majeur de ce séjour et peut-être même le plus important aux yeux d'Evan. Toutefois, il en était peut-être autrement pour Savannah qui ne semblait pas enclin à aborder le sujet, demeurant néanmoins prête à réagir avec humour. "De la boxe hein? Tu vis dangereusement..." En effet, elle préférait se moquer de lui gentiment comme pour adoucir le ton de la conversation. Cela n'arrêtait nullement Evan qui souhaitait aller au bout de son discours. Il sentait que la nervosité montait chez Savannah qui ne savait que dire ou que faire. Il l'était aussi à dire vrai. Il avait conscience de s'être potentiellement fourvoyé en interprétant de manière incorrecte les signes de celle qui se trouvait face à lui. Cependant, il devait lui confesser enfin la véritable raison pour laquelle elle se trouvait ici, même s'il était possible qu'elle avait déjà deviné plus ou moins ses intentions.. "Evan, je..." Alors qu'elle commençait sa phrase comme pour lui donner une réponse, Gloria les interrompit. Dans un premier temps, Evan fut un brin agacé mais très vite soulagé dans un second temps. Il était convaincu qu'elle ne devait lui répondre à chaud. Elle avait besoin d'un peu de temps et de recul. Il ignorait si cette prise de recul jouerait ou non en sa faveur mais les dés étaient jetés désormais. Savannah profitait de cette interruption pour fuir un moment particulièrement embarrassant. "Je vous demande de m'excuser, je pense qu'il est temps pour moi d'aller me rafraichir." Il n'y avait pas de phrase plus classique que celle-ci pour exprimer l'envie de s'extirper d'une situation gênante. Savannah se levait alors, prenant soin malgré tout d'afficher un sourire, difficilement interprétable à cet instant même. "On se retrouve pour le dîner?" Evan souriait à son tour. Au moins, elle ne s'apprêtait pas à fuir. "Sois prête pour 20h30." Il prenait presque un ton amusé avant de se tourner vers elle lorsqu'elle l'appela par son prénom. "Il est pas si mal! Tu as raison de lui laisser une seconde chance. Qui sait, il pourrait peut-être te faire changer d'avis et te surprendre un de ces jours." Elle savait définitivement comment lui parler. Il prit cette petite phrase comme un nouvel élément positif ou bien, se jouait-elle de lui ? Il la laissait partir, laissant simplement échapper un léger rire, presque muet. Il se leva ensuite à son tour puis plongea directement dans la piscine. Il n'avait pas encore eu l'occasion d'en profiter depuis son arrivée. Il y reste une petite dizaine de minutes avant de remonter et de se diriger tout droit vers sa chambre. Il était temps de se préparer pour ce fameux dîner.

Une fois dans sa chambre, l'homme d'affaires, à l'apparence un brin trop vacancier à son goût, vint saisir ses vêtements pour la soirée. Il était ravi de redécouvrir ses tenues même s'il comptait faire plutôt simple ce soir. Avant de s'habiller, il prit tout d'abord soin de reprendre une douche et de se raser quelque peu, pour avoir une barbe uniforme de 7 millimètres. Il mit ensuite un simple jean noir, assorti à une chemise blanche, impeccablement repassé. C'était sa préférée. Il se sentait étrangement puissant en la portant. Il avait bien besoin de cela ce soir. Même s'il ne s'apprêtait pas à se confronter à un gros client, l'enjeu était tout au moins aussi important. Alors qu'il était en train de se coiffer, quelqu'un frappa à sa porte. Il s'empressa d'aller ouvrir. Il s'agissait de Gloria qui lui proposait simplement de le laisser seul avec Madame Williams pour la soirée. Elle avait compris de toute évidence qu'elle était bien plus qu'une simple collaboratrice. Evan décida de lui expliquer ce qu'elle était pour lui, son ancienne assistante avec qui il avait eu une aventure. Il n'était pas non plus entré dans les détails, lui déclarant simplement que la situation était plutôt compliquée. Elle ne lui posa aucune question. Ce n'était pas son rôle et ils n'avaient tout simplement pas ce genre de relation. Ils s'entendaient parfaitement mais les deux n'étaient pas amis bien qu'Evan la trouvait extrêmement sympathique au demeurant. Il la remerciait tout en lui rappelant qu'elle pouvait bénéficier de toutes les infrastructures du domaine. Le personnel proposait un service de massages notamment. Elle repartit ensuite. Il y avait peu de bruits dans la résidence. Tout était si calme. Il s'allongea un instant, analysant à nouveau le comportement de Savannah. Tout était encore tellement flou. Elle semblait aussi accessible qu'inaccessible. Était-ce sa manière de se venger de celui qui l'avait amenée de force dans ce merveilleux endroit ? Pouvait-elle être aussi cruelle ? Il était vrai qu'elle avait côtoyé un expert dans le domaine mais il ne l'imaginait pas capable d'un tel acte. Contrairement à Evan, elle avait un bon fond, pur et doux. C'est tout au moins le sentiment qu'elle lui avait fait toujours ressentir malgré son fort caractère. Mais ce n'était pas le moment de se laisser abattre. Evan se releva puis sortit de la suite, prenant la direction du jardin principal.

Le personnel de la résidence s'affairait à rendre la soirée des plus somptueuses. Ils avaient  apporté une nouvelle table et l'avait décorée. Les lumières extérieures étaient également allumées. Le chef du personnel vint ensuite voir Evan pour lui demander s'il avait besoin de quelque chose. Il lui répondit simplement qu'il aimerait accéder à la radio pour y mettre sa playlist. Il lui montrait alors le dispositif audio auquel Evan put brancher son téléphone. Il lançait alors la musique, la première de sa liste se déclenchait automatiquement
- The Sound of Silence Original Version from 1964 - avant d'apercevoir Savannah, un peu plus loin. Il la rejoignit directement, évitant soigneusement de complimenter son apparence. De toute manière, elle était ravissante en toute tenue et circonstance. Il ne cessait d'être ébloui par sa beauté à chaque fois qu'il pouvait poser les yeux sur elle. Il levait rapidement la tête en direction du ciel. il n'y avait aucun nuage. Une belle nuit étoilée se dessinait sous leurs yeux. Tout en marchant en direction de la table à manger, Evan prit le temps de regarder sa partenaire du soir avant d'entamer la conversation. "Est-ce que je t'ai déjà dit que je vouais un culte à l'espace ? J'ai toujours eu ce rêve secret de me payer un billet pour l'espace et observer la Terre depuis tout là-haut." Ils s'installèrent ensuite à leur table, préparée uniquement pour deux personnes. "Gloria est indisponible ce soir. Nous ne serons que tous les deux." Il invita ensuite Savannah à s'asseoir avant de reprendre son histoire que le liait à sa passion secrète pour l'astrologie. "Mon père m'avait acheté un télescope quand j'avais 9 ou 10 ans. Je l'emportais avec moi lorsque nous allions quelques jours dans notre maison de campagne familiale. Je passais des heures à observer les étoiles." Il souriait instinctivement, en repensant à ces souvenirs mémorables. Il se souvint même qu'il refusait de prêter son télescope à son frère, par peur que celui-ci lui casse. "Tu as rêve secret toi aussi ?" Il était curieux d'en savoir toujours un peu plus sur Savannah. Même s'ils avaient partagé une relation très intense pendant quelques mois, c'était assez court à l'échelle d'une vie et surtout insuffisant pour connaître une personne. Cependant, le cadre lui avait fait presque oublier qu'elle était en colère contre lui et qu'elle n'était peut-être pas enclin à lui raconter ses histoires et d'entrer dans ce ton léger qu'il essayait tranquillement, mais sûrement, d'installer entre les deux. Il savait tôt ou tard que les sujets plus sensibles referaient surface mais en cet instant, il voulait simplement profiter de cette soirée et entrer dans ce monde parallèle avec Savannah à ses côtés. La table était parfaitement dressée, il y avait des bougies et différents objets de décorations. Tout avait été fait main, c'était du grand art. Il s'agissait de décorations uniques et exclusives à cette demeure. Il y avait notamment un petit bateau en bois, symbole passé de l'exploration de ces îles. Un serveur leur apportait ensuite une bouteille de champagne qu'il ouvrit puis les servit immédiatement. Une pensée à cet instant lui traversait alors l'esprit. Comment se sentait-elle à ce moment précis ? Se sentait-elle piégée par cet artiste de la manipulation ou pouvait-elle seulement croire, l'espace d'un instant, qu'il s'agissait tout simplement d'un acte sincère et naturel ? Après tout, c'était toujours ainsi qu'il l'avait traitée dans le passé et bien qu'il appréciait énormément jouer, ses sentiments étaient pourtant bien réels pour celle qu'il avait considérée un temps comme sa source principale de bonheur. Se pouvait-il que ce soit le cas à nouveau ?...

@Savannah Williams


[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_ofm8x79xmv1uk4d3bo1_500
Il faut garder l'esprit en éveil et tout absorber,
et si ça fait mal, ça en vaut sûrement la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Indisponible, veuillez réitérer votre demande ultérieurement
MÉTIER : Chroniqueuse Web depuis peu
LOGEMENT : #218, BaySide
[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_oiv6ikMWsb1tqoojmo4_400
POSTS : 4398 POINTS : 475

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 4 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :
[Savannah] Stuck in paradise 200311010721721336
Cade #11
Maybe if I tell myself enough
Maybe if I do
I'll get all over you


[Savannah] Stuck in paradise 200131065727483844
WILLIAMS FAMILY
Auden #2

[Savannah] Stuck in paradise 200223115540729399
Evan#2
Say you'll remember me
Standing in a nice dress
Staring at the sunset


[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_oc9sddrB701vuyb1zo4_500
Nico#1

JustinArthur

RPs EN ATTENTE : Saül


RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)AmalCade#3CarlisleCade(#4)LeahJosephNicolasColinGabrielCade(#5)Cade(#6)Auden
Cade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade #10
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

[Savannah] Stuck in paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] Stuck in paradise [Savannah] Stuck in paradise EmptyJeu 12 Mar - 21:41


Stuck in paradiseEvan pouvait donner l'impression d'être bavard, de vouloir exprimer tout ce qu'il lui passait par la tête, mais j'avais vite compris durant nos quelques mois de relations que chaque sujet qu'il pouvait évoquer avait en réalité de l'importance à ses yeux. Chaque mot était parfaitement choisi, chaque anecdote comprenait un message, rien était dit au hasard, et c'est la raison pour laquelle je lui vouais une attention particulière lorsqu'il se décidait à parler, essayant de déceler avec le temps ce qu'il cherchait à me faire comprendre. La subtilité Campbell m'échappait pourtant encore à l'heure d'aujourd'hui, même devant un jus de cactus...ou pas. J'étais tellement remontée contre lui quelques heures plus tôt, et j'avais dans l'idée de rester sur mes positions, mais il avait ce truc agaçant, qui parvenait à me faire oublier toutes ces idées négatives, même avec un sujet des plus anodins. Il le savait. Je suis persuadée qu'il devine ce pouvoir qu'il a sur moi, celui de parvenir à me faire sourire intérieurement alors qu'il mériterait une jolie gifle pour toute cette histoire."Tout à fait. J'ai besoin d'un avis avisé sur cette boisson." Je roule des yeux, mes lèvres se détachant l'une de l'autre un instant pour émettre un soupire, capable de dissimuler cette petite faille qui se crée dans ma carapace. "Gloria n'est pas payé pour ça?" Un haussement de sourcil, chargé de rendre cette réplique taquine. Il fût un temps où les questions les plus farfelues de cet homme d'affaire récoltaient automatiquement une réponse de ma part. J'étais désormais déchargée de cette obligation, et du mensonge qu'il était parfois nécessaire d'imaginer pour ménager mon supérieur. Hasard ou non, j'étais pourtant une fan inconditionnelle des jus. On peut dire que ces derniers avaient trouvé grande place dans mon frigo depuis une dizaine d'année. C'est pas un sujet que je prends le temps d'évoquer, parce que je trouve ça plutôt stupide en soit, mais c'est un fait indéniable.Je ne suis cependant pas certaine d'avoir partagé cette folie avec Evan, et quand bien même il s'en serait aperçu, aurait-il accordé une attention particulière à ce détail qui caractérisait pourtant une partie de mon quotidien qu'il avait eu le temps côtoyer? Le jus de cactus était pourtant une découverte pour moi, je n'avais même pas souvenir d'en avoir tendu parler un jour, je ne m'empressais cependant pas pour en découvrir la douce saveur ou amère saveur. J'attends probablement qu'Evan s'en charge dans le premier, pour m'assurer qu'il ne s'agisse pas d'une mauvaise blague, capable de me faire perdre toute ma grâce en rejetant instantanément le contenu sur la table.

La raison de ma présence à ses côtés parvient à confirmer ce choix pourtant fou que d'avoir accepté de rester. Même si je ne peux nier la malsanité de ce plan qu'il a conçu de toute pièce, il a cependant un projet innovateur entre les mains, et je m'estime quelque peu chanceuse qu'il ait pensé à moi pour en vanter les mérites, bien que ces raisons ne doivent probablement pas être très objectives. Et d'ailleurs, ce sujet plus délicat fait son apparition après cet échange purement professionnel. Je tente de rester à la surface, préférant prendre à la légère chacun de ses mots pour ne pas avoir à affronter le réel problème qui s'impose à moi. Le retrouver ici était déjà extrêmement étrange et perturbant, je ne pouvais pas entrevoir l'idée que le destin l'avait remit sur mon chemin pour une raison bien particulière, ca me semblait inconcevable, et cette blessure qu'il avait causé était peut être encore trop présente pour oser ne serait-ce qu'y penser. Mais il est là, le regard profond, espérant sans grande surprise des réponses de ma part, réponse que je ne suis pas en mesure de lui fournir, et qui semblent compromises par l'arrivée soudaine de Gloria à nos côtés. Un soulagement instantanée face à cette femme qui vient de me sauver la mise, sans même en avoir conscience. L'occasion parfaite pour moi de pouvoir échapper à tout ça, prétextant une excuse qui sera pourtant bel et bien de mise.

Je passe la porte de la chambre, enveloppée d'une simple serviette, pour me diriger vers l'armoire dans laquelle j'ai pris le temps de ranger mes affaires malgré le peu de temps qu'il me reste à passer dans ces lieux. Le choix de mes tenues me semble soudainement frustrant. Rappelons que je pensais encore quelques heures auparavant qu'il s'agissait d'une escapade basée uniquement sur le travail, durant laquelle je me devais d'être irréprochable. Tout était bien trop apprêté à mes yeux présentement, surtout pour cet homme, qui n'éprouvait visiblement aucune gêne pour apprécier ma silhouette sous toutes ces formes. Deux robes qui s'offrent à moi. Une noire, plutôt sobre, malgré le décolleté qui laissera une vue imprenable sur l'intégralité de mon dos VS la blanche outrageusement sexy.  Une légère moue face à ce choix cornélien. La robe "Je vais te faire regretter de m'avoir perdu" ne peut clairement pas être adopté ce soir, bien trop dangereux au vue de notre discussion quelques heures plus tôt, et c'est donc vers la sagesse que mon choix se porte, espérant tout de même parvenir à faire mon petit effet malgré tout auprès des convives. Le vent, qui tente de se frayer un chemin à travers le rideau ne semble pas disposer à faire baisser la température étouffante de la chambre. Devant ce miroir, je m’attèle à appliquer avec précision ce rouge à lèvre mat, croisant un instant mon propre regard qui se veut lui même réprobateur. Un passage de main dans mes cheveux pour tenter de dresser cette chevelure ondulée, qui surplombe mes épaules, et me voilà prête pour cette soirée, dont je ne connais pas le programme. Mon regard cherche Evan à travers le jardin, remarquant quelques personnes que je n'ai pas eu l'occasion de croiser jusqu'à présent, probablement des membres du personnel. Plus d'animation qu'au cours de l'après-midi dans cette demeure, bien que je ne parviens pas à reconnaître parmi ces personnes mon hôte. Et il se dresse là, suffisamment séduisant pour me forcer à déglutir machinalement. Je prends une grande inspiration, tentant de m'encourager en me dirigeant vers la table, l'observant s'en approcher à son tour, les yeux levés vers le ciel, avec une aisance redoutable. Mon regard se baisse pourtant bien vite sur cette table parfaitement dressée, mais qui semble prête à accueillir uniquement deux personnes. Et je l'observe à nouveau, comme si j'avais besoin de m'assurer à travers un regard entendu je ne m'apprêtais pas à me retrouver à faire un tête à tête avec cet homme . Je mesure le taux de dangerosité par cette simple coïncidence. Moi qui pensais pouvoir rencontrer des habitants locaux, ou en apprendre plus sur Gloria, j'ai bien l'impression que les choses ne vont pas se dérouler comme prévu "Est-ce que je t'ai déjà dit que je vouais un culte à l'espace ? J'ai toujours eu ce rêve secret de me payer un billet pour l'espace et observer la Terre depuis tout là-haut." Cette aveu ne semble pas trouver sa place, je semble perplexe et hésitante face à cet endroit qui rendra à coup sûr la soirée bien différente que ce qui était prévu, ce malheureux détail, un pur hasard, indépendant de sa volonté? Évidemment... "Gloria est indisponible ce soir. Nous ne serons que tous les deux." Je hausse les sourcils, laissant pourtant percevoir un léger sourire face à cette annonce. "Quel coïncidence...J'aurais pu me contenter d'une part de pizza dans l'espace cuisine" avouais-je, lui faisant comprendre que toute cette mise en scène était probablement bien trop intense pour notre binôme. Ma main se passe doucement et nerveusement sur ma nuque, tentant de dépasser cette gêne tout en m'installant sur ma chaise. Heureusement, je peux compter sur mon acolyte du moment pour détourner le sujet et reprendre le précédent, comme si de rien était."Mon père m'avait acheté un télescope quand j'avais 9 ou 10 ans. Je l'emportais avec moi lorsque nous allions quelques jours dans notre maison de campagne familiale. Je passais des heures à observer les étoiles." Mes coudes viennent se poser sur la table, l'observant avec une certaine attention, incapable de retenir un sourire. Étrangement, je parvenais à l'imaginer. Je ne pouvais pourtant pas prétendre le connaître réellement, mais j'avais réussi à cerner une partie de sa personne durant notre relation, et celle-ci m'avait bien trop plu à l'époque. "Tu arriveras peut être à tes fins, le voyage pour l'espace, c'est finalement pas si improbable à l'heure d'aujourd'hui" Il était probablement assez riche pour mener a bien ce projet. "Tu as un rêve secret toi aussi ?" Mon regard se fige un instant dans le sien, me demandant si je pouvais lui accorder cet aveu qui dévoilerait à mon tour  une partie de moi. "Croiser la route de Georges Clooney, ça te semble recevable?" Je souris, me pinçant les lèvres un instant alors que mes mains viennent se frotter l'une à l'autre pour évoquer cette partie de moi. "J'ai toujours rêvé qu'un jour je traverserais le monde en bateau... Pas par le billet d'un bateau de croisière ou un petit yacht non, j'imaginais là un beau bateau. Un voilier qui parviendrait à contrer toutes les tempêtes." Je plisse les yeux face à ce souvenir, auquel je n'ai plus penser depuis mon adolescence probablement, quelque chose qui me parait bien inaccessible avec le temps. "Je passerais mon temps à observer le coucher du soleil, ou la nuit étoilée au beau milieu des océans, bercée par le seul bruit de l'eau qui tape contre la coque...."Je me mordille un instant la lèvre, délicieusement alors que mon regard se perd un peu plus loin face à cette image bien agréable que je parviens à peindre dans mon esprit. "Et puis j'amarrerais sur des îles inconnues, là ou personne n'aura eu l'occasion de s'attarder..."poursuivais-je, l'esprit rêveur. " Je profiterais du sable fin, et apprécierais ce sentiment de liberté totale devant un feu de bois, que j'aurais moi même allumé pour grillé quelques poissons attrapés à mains nues..." Mon regard vient à croiser celui du jeune homme, m'attendant probablement à ce qu'il se moque par cette simple remarque. "J'ai le droit d'être naïve, c'est mon rêve!" Je laisse échapper un léger  rire, me laissant un peu trop entraîner par la légèreté que ce moment vient de provoquer. L'arrivée du serveur près de notre table va cependant me rappeler à l'ordre alors que je viens poser mon dos sur le dossier, tâchant de reprendre un peu mon sérieux. Le liquide qui est déversé dans nos coupes va me laisser le temps de croiser le regard de Evan, tâchant de le réprimander d'une certaine façon par ce choix. Cette table, cette ambiance, cet alcool.... "C'est pas un peu dangereux?" demandais-je après m'être assuré que le serveur n'était plus à portée de cette discussion pour attraper la coupe qui m'a été servi. "Toi, une soirée, du champagne...J'ai un souvenir qui me revient tout à coup. Si je me trompe pas tu as finis éméché sur un toit".Je fronce les sourcils, feignant un faux air perplexe avant de sourire.Non, je n'allais pas engager un sujet plus gênant que ce qu'était cette scène, n'ayant pas envie de subir à nouveau l'assaut de ces questions que j'étais parvenue à détourner quelques heures plus tôt. "Bon et bien....A cette belle collaboration Monsieur Campbell!" lançais-je en attendant que sa coupe vient cogner la mienne, m'accordant l'instant d'après une gorgée de cette délicieuse potion.
@Evan Campbell


:copyright: 2981 12289 0



DON'T GIVE UP ON ME
:copyright: FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Evan Campbell
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
STATUT : Marié mais se considère comme célibataire
MÉTIER : Haut responsable dans une société de finance
[Savannah] Stuck in paradise G1yL
POSTS : 130 POINTS : 695

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : J'ai un faible pour les blondes
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Lennon / Savannah-2 / Kaitlyn
RPs TERMINÉS : Savannah-1
AVATAR : Theo James
CRÉDITS : Tumblr
DC : Pas de DC
INSCRIT LE : 09/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28986-terminee-evan-campbell-let-s-do-some-business-in-australia https://www.30yearsstillyoung.com/t29061-evan-campbell

[Savannah] Stuck in paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] Stuck in paradise [Savannah] Stuck in paradise EmptySam 14 Mar - 17:48


Le jus de cactus, un vaste sujet pour un breuvage aussi immonde. "Gloria n'est pas payé pour ça?" Cette petite phrase relevait quelque peu l'état d'esprit de la blonde qui se trouvait face à Evan. Elle semblait enjouée et appréciait, au moins un peu, la situation dans laquelle elle s'était retrouvée sans réel consentement. "Les avis extra-professionnels, il n'y a que les tiens que j'ai toujours écoutés." Sincère et un brin flatteur, Evan souriait. La réunion de travail qui suivait s'était parfaitement déroulée jusqu'à ce qu'il prit la décision d'amorcer un sujet sensible, sur la relation qu'ils entretenaient désormais et sur un éventuel avenir entre les deux. Rapidement interrompus par son assistante, Evan n'eut aucune réponse. Savannah s'était dérobée et les deux individus prévoyaient dès lors de se revoir pour le dîner. Après quelques temps dans sa chambre, l'homme d'affaires s'était préparé. C'était peut-être la dernière soirée qu'il passerait en compagnie de cette femme. Rien ne devait être laissé au hasard. C'était maintenant ou jamais.

Dans ce splendide jardin, peuplé d'une végétation exotique des plus caractéristiques de l'île, Evan retrouvait Savannah, habillée d'une robe splendide. Alors qu'il commençait à lui raconter une énième histoire à son sujet, il se rendit compte qu'il ne lui avait pas encore précisé qu'ils seraient uniquement tous les deux ce soir. Elle ne croirait sûrement pas toutes les excuses qu'il aurait pu lui inventées. C'était d'ailleurs pourquoi il ne précisa nullement les raisons justifiant l'indisponibilité de Gloria. Elle comprenait sûrement ce qui était en train de se passer. Elle allait se retrouver tête à tête avec lui malgré sa volonté. "Quel coïncidence...J'aurais pu me contenter d'une part de pizza dans l'espace cuisine" Était-elle d'humeur taquine ou simplement blasée par l'attitude de cet homme qui continuait de la piéger, la mettant dans des situations qu'elle n'avait pas préméditées ? Il ne répondit nullement à sa remarque d'autant plus que même le personnel de cuisine avait le droit à des plats plus raffinés qu'une simple pizza. Un silence un poil gênant s'était installé mais l'homme d'affaires le brisa rapidement en reprenant son histoire sur son télescope. "Tu arriveras peut être à tes fins, le voyage pour l'espace, c'est finalement pas si improbable à l'heure d'aujourd'hui" Elle souriait. Evan le lui rendit, avec un brin de soulagement. Les doutes sur une éventuelle colère de la blonde venait de disparaître. Cela voulait-il dire pour autant qu'elle approuvait son nouvel acte ce soir ? Il était encore bien trop tôt pour le savoir.
"Tu as raison. Le tourisme spatial, ce sera pour bientôt. Je t'y.." Il ne finit pas sa phrase, préférant se raviser. Il eut presque le réflexe de lui dire qu'il l'y emmènerait avec elle mais dans le contexte, cela aurait été déplacé et il n'avait pas encore assez bu pour se lâcher complètement. Il lui avait rapidement retourné la question, avant tout par curiosité d'en savoir plus à son sujet. "J'ai toujours rêvé qu'un jour je traverserais le monde en bateau... Pas par le billet d'un bateau de croisière ou un petit yacht non, j'imaginais là un beau bateau. Un voilier qui parviendrait à contrer toutes les tempêtes." Il la regardait intensément à cet instant, imaginant ce rêve qui plaisait énormément à Evan. Il adorait les bateaux et la liberté qu'offrait l'océan même si étrangement, il n'arrivait pas à imaginer Savannah dans une telle situation.. "Je passerais mon temps à observer le coucher du soleil, ou la nuit étoilée au beau milieu des océans, bercée par le seul bruit de l'eau qui tape contre la coque...." Il la fixait désormais et voyait les étoiles dans ses yeux tout en continuant de boire ses paroles. Il ne disait aucun mot, toujours concentré sur sa voix. En cet instant, il se rendait compte à quel point elle lui avait manqué. Evan reculait légèrement sa chaise, déposant son bras comme pour entourer le dossier de celle-ci. Bien qu'il n'était pas réellement paniqué à l'idée de se confronter à Savannah, il avait besoin de comprendre qu'il pouvait juste se détendre et cette histoire fonctionnait parfaitement. Cela sonnait comme un déclencheur, celui d'une soirée parfaite. "Et puis j'amarrerais sur des îles inconnues, là ou personne n'aura eu l'occasion de s'attarder... Je profiterais du sable fin, et apprécierais ce sentiment de liberté totale devant un feu de bois, que j'aurais moi même allumé pour grillé quelques poissons attrapés à mains nues..." Il riait légèrement à cette dernière phrase tant il n'imaginait pas son ex-assistante attraper un poisson à mains nues.. "Je paierais très cher pour voir ça ! Je t'assure !" L'ambiance était parfaite et malgré les ambitions démesurées de son rêve, elle l'assumait pleinement. Et puis dans le fond, il n'était pas impossible à réaliser. "J'ai le droit d'être naïve, c'est mon rêve!" Toujours aussi enjouée, Evan joua avec ses deux mains comme pour lui dire qu'il la comprenait et qu'il ne la jugeait pas, tout en ne pouvant s'empêcher de s'esclaffer, sur un ton légèrement moqueur mais toujours très respectueux. "Je ne te savais pas si aventurière... Sache que j'apprécierais grandement une démonstration." Evan gardait un ton léger mais une nouvelle fois, ces quelques termes n'était pas dénués d'un double sens. Il avait d'ailleurs plusieurs idées sur la manière dont il aurait pu tester cette caractéristique de la jeune femme. Mais peut-être que le champagne qui venait de leur être servi aiderait même s'il semblait plutôt déranger ou perturber son invitée a priori.. "C'est pas un peu dangereux?" L'était-ce réellement ? Où voulait-elle en venir exactement ? "Toi, une soirée, du champagne...J'ai un souvenir qui me revient tout à coup. Si je me trompe pas tu as finis éméché sur un toit" Un air faussement coupable se dessinait sur le visage de cet homme qui n'avait pas réellement réussi à contrôler ses émotions lors de leur dernière rencontre. Il basculait machinalement sa tête comme pour lui dire qu'elle l'avait bien eu ! "Pour avoir des histoires intéressantes à raconter.. Il faut parfois donner un peu de sa personne !" Il le prit avec humour, il fallait admettre qu'il avait légèrement abusé sur l'alcool pour une soirée de cette envergure. Il pensait alors à saisir l'occasion pour discuter de cette soirée mais il n'en fit rien et Savannah non plus, se contentant de vouloir trinquer à cette collaboration. "Bon et bien....A cette belle collaboration Monsieur Campbell!" Liés un instant par ce claquement de verre entre leurs deux coupes, Evan gardait son sourire aux lèvres, espérant que ce début de soirée présageait le meilleur pour les heures à venir. "Et au plaisir de vous revoir Madame Williams.." En prononçant cette phrase, il prit conscience d'un fait. Si elle était mariée, pourquoi portait-elle toujours le nom Williams ? Il était vrai qu'elle pouvait garder son nom de jeune fille mais ce n'était pas réellement la coutume prédominante. Il évita malgré tout la question d'autant plus qu'il pourrait mener sa propre enquête s'il le souhaitait. Enfin, il n'irait pas jusque là. Il s'était promis de rester raisonnable bien que cette escapade pouvait déjà apparaître comme extravagante. Ils prirent tout deux une gorgée de ce champagne. Les entrées arrivèrent ensuite. C'était un cocktail de crevettes avec quelques fruits de mer dans une assiette à part et un demi citron à disposition pour agrémenter l'ensemble. "Tu sais quoi ? Je ne suis pas encore en mesure de réaliser pleinement ton rêve.. mais je pourrais m'arranger pour que l'on prenne un bateau demain. On pourrait aller naviguer autour de l'île. Je ne te promets pas d'attraper des poissons à mains nues mais..." Il s'arrêtait un instant pour déguster une première crevette qu'il trouvait parfaitement délicieuse. Ses grands yeux et son approbation de ce succulent repas se voyait sur son visage. Il reprit sa phrase. "Mais... On peut plonger et voir de très jolies créatures marines. Il y a ici des spots de plongées parmi les meilleurs au monde." Il ignorait si cette invitation était déplacée, seulement cavalière ou bien totalement justifiée. Il n'y avait pas réfléchi sur le moment, étant simplement naturel avec lui-même face à Savannah. Il saisissait ensuite le citron qu'il pressait sur les différents mets qui se présentaient devant lui. C'était une nourriture qu'il appréciait fortement et fort populaire sur les îles Cook. Il espérait également que Savannah l'appréciait également. La musique continuait de tourner mais dans un volume suffisamment bas pour que chaque son de la nature puisse égayer un peu plus la soirée. Alors qu'ils continuèrent leur conversation, Evan voulait également aborder un nouveau sujet assez sérieux et pour lequel il ne pouvait attendre. S'ils étaient amenés à boire encore quelques coupes de champagne et autres, ils ne seraient plus en mesure d'être suffisamment clairs d'esprit pour en parler. "Je voulais te dire quelque chose à propos de Gloria.." Il prit intentionnellement un ton un peu plus sérieux qu'était réellement ce qu'il s'apprêtait à lui dire. Il souhaitait, quelque part, déceler un moindre trait de jalousie dans le regard ou dans la gestuelle de Savannah. C'était d'ailleurs pour ça qu'il prenait le temps de parler tout en observant chacune des réactions de son interlocutrice. "Tu as compris qu'il s'agissait de mon assistante mais vois-tu..." Il penchait légèrement la tête en grimaçant, toujours à l'affût de la moindre réaction. "Elle est avec moi.." Il commençait cette nouvelle phrase en décortiquant une nouvelle crevette, marquant une légère pause. "..pour une mission de quelques mois et elle compte repartir en Californie, pour rester auprès de sa famille." Il buvait ensuite une nouvelle gorgée de champagne qui s'accordait plutôt bien, à sa grande surprise, avec cette entrée. Il avait toujours pourtant une préférence pour le vin rouge lorsqu'il mangeait. "Je me disais.. si tu voulais retravailler avec moi et récupérer ton ancien poste.. considère qu'il est tout à toi." Il ne voulait pas paraître si sérieux cela dit, pour ne pas casser l'ambiance de la soirée. "Mais ne me réponds pas tout de suite ! Je disais juste ça comme ça." Il esquissait d'ailleurs un nouveau sourire, s'empressant ensuite de changer de sujet pour éviter de s'attarder sur ses derniers propos pouvant être perçus comme étant légèrement inadéquats.. "Je ne sais pas si tu t'en souviens mais j'y pense là maintenant en voyant ce citron.." Il le reprit en main, l'observant étrangement avant de reposer son regard en direction de Savannah. "C'était en Californie, nous étions proches de la côte, en train de déjeuner dans un restaurant. Je ne sais plus si c'était pour le boulot ou.. Bref.. Nous étions proches de la plage et nous avions vu une petite fille pleurer. Elle s'était coupée je ne sais plus trop comment. T'avais pris un citron, tu t'étais rapprochée d'elle puis tu lui en as versé sur sa blessure. Je me souviens que ça l'avait soulagée presque immédiatement. Elle te regardait avec des grands yeux, fascinée tant par ta bienveillance que par la beauté de ton visage. Elle était admirative, je t'assure. Je pense qu'à cet instant, t'étais devenue son héroïne." Il s'en souvenait parfaitement et il en riait. C'était un beau moment. Les parents de la petite fille avait ensuite remercié Savannah. Cela était également une manière indirecte de complimenter son apparence et de lui rappeler les moments sympathiques qu'ils avaient vécus ensemble. De son côté, Evan ne les avait pas oubliés, prenant soin de se les remémorer, comme pour garder cette image intact de Savannah, peu importe la distance émotionnelle qui les séparait désormais..
@Savannah Williams


[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_ofm8x79xmv1uk4d3bo1_500
Il faut garder l'esprit en éveil et tout absorber,
et si ça fait mal, ça en vaut sûrement la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Indisponible, veuillez réitérer votre demande ultérieurement
MÉTIER : Chroniqueuse Web depuis peu
LOGEMENT : #218, BaySide
[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_oiv6ikMWsb1tqoojmo4_400
POSTS : 4398 POINTS : 475

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 4 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :
[Savannah] Stuck in paradise 200311010721721336
Cade #11
Maybe if I tell myself enough
Maybe if I do
I'll get all over you


[Savannah] Stuck in paradise 200131065727483844
WILLIAMS FAMILY
Auden #2

[Savannah] Stuck in paradise 200223115540729399
Evan#2
Say you'll remember me
Standing in a nice dress
Staring at the sunset


[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_oc9sddrB701vuyb1zo4_500
Nico#1

JustinArthur

RPs EN ATTENTE : Saül


RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)AmalCade#3CarlisleCade(#4)LeahJosephNicolasColinGabrielCade(#5)Cade(#6)Auden
Cade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade #10
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

[Savannah] Stuck in paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] Stuck in paradise [Savannah] Stuck in paradise EmptyMar 17 Mar - 15:18


Stuck in paradiseCe que nous avions pu construire par le passé avait été ravagé par la nouvelle de son mariage. Peut être qu'effectivement cette histoire n'avait pu être aboutie, peut être qu'elle aurait pu nous réserver de jolie surprise si elle n'avait pas été arrêté dans son élan ... Les souvenirs entre nous sont pourtant nombreux, malgré le peu de temps qui nous avait été accordé à travers ces quelques mois. Evan était parvenu à gagner ma confiance, doucement, mais sûrement. Tout ce que j'avais apprécié chez lui avait pourtant été soudainement balayé par le passage de cette tempête, mais à cet instant, face à lui, je semblais retrouver tout ce qui m'avait poussé à me laisser aller auprès de lui. Sa sincérité, son authenticité, sa bienveillance... Malgré quelques incohérences. Il détenait toujours cette arme ultime, capable de me faire baisser les armes, de me mettre à l'aise, et me faire sourire par sa légèreté. Il était quelqu'un de bien, et même si les différents événements m'avaient poussé parfois à en douter, ses récentes explications m'avaient permis de comprendre certaines de ses motivations. Je ne les cautionnais pas, en attendant, je les pardonnais d'avantage, et elles me confortaient dans l'idée qu'il ne s'était pas joué de moi durant notre relation. Pourtant, je n'en reste pas moins plutôt froide dans nos échanges, n'ayant pas envie de rendre les choses si faciles. Cette carapace que j'arbore présente cependant les premiers signes de faiblesse. "Les avis extra-professionnels, il n'y a que les tiens que j'ai toujours écoutés." Je tente de dissimuler ce sourire, mais il reste légèrement perceptible...Le charme à la Campbell, toujours le bon mot, au bon moment. Je décide de me congédier auprès des deux jeunes gens, préférant échapper à cette discussion bien trop sérieuse qu'Evan tentait d'imposer avant que son assistante ne vienne à nous interrompre. Je ne sais pas vraiment quoi en penser, et je profite de ce moment de solitude au sein de ma chambre pour y réfléchir. Je n'aurais jamais pensé le retrouver un jour, et voilà qu'il semblait entrevoir la possibilité de retrouvailles plus profondes. Etais-je seulement en mesure de l'envisager? Le temps avait enterré cette histoire, était-ce si raisonnable que de vouloir la ramener à la surface? Et puis, il n'y avait pas que lui...

La soirée risquait de me réserver quelques surprises, et la première fût de taille face au contexte mis en place par cet hôte. Nous étions livrés à nous-même, et si cela n'était pas dans la suite logique de ces retrouvailles professionnelles, elle s'apparenterait sans nul doute à une sorte de rencard pour deux êtres sensiblement intéressés l'un par l'autre. Je ne peux m'empêcher de le faire remarquer, relevant ce piège qu'il m'impose une fois de plus, avec une certaine maladresse, espérant que je n'y verrais que du feu. Je ne le fais pas de façon virulente ou à travers un reproche, non. Disons juste que j'ai besoin de lui faire savoir que je devine son jeu, et que je ne serais pas aussi naïve que la première fois. Cette remarque que je lui adresse n'est cependant là que pour tenter de le décourager à travers des efforts qui n’amèneront à rien si son but est de me faire céder. Assise face à lui, j'ai durant un instant une certaine gêne, qui est bien vite effacée face le sujet de discussion qu'il engage."Tu as raison. Le tourisme spatial, ce sera pour bientôt. Je t'y.." Mon regard se perd dans le sien, mettant cette invitation sur le coup d'un vieux réflexe, celui qui nous avait poussé à partager des moments riches en émotion ensemble. Mon tour est venu, je me dois de lui ouvrir une porte sur mon esprit. Cette envie de me perdre au beau milieu de l'océan, d'être livrée à ce sentiment de liberté absolue, de profiter de la vie sous son meilleur aspect. C'est bien loin de la vie que je mène actuellement, mais c'est bien le but d'un rêve pas vrai? Je me perds dans ma narration, me laissant submerger par l'agréable sentiment qui s'empare de moi. Distraite, je viens probablement à l'embarquer dans cette histoire, sans même m'en rendre compte. Mon regard s'est perdu un peu plus loin, bien trop absorbé par l'image parfaite que je dessine dans mon esprit par le biais de mon imagination. Mes derniers mots m'amènent cependant à reporter mon attention sur cet homme, qui s'en grande surprise, semble amusé par ce souhait. "Je paierais très cher pour voir ça ! Je t'assure !" Je souris, tentant de me défendre malgré les infimes chances pour parvenir un jour à accomplir la moitié de ce rêve. Mon regard s'attarde sur mes mains, tâchant de dissimuler un léger sentiment de honte, probablement "Je ne te savais pas si aventurière... Sache que j'apprécierais grandement une démonstration." Mes yeux bleus se relèvent dans les siens, ne pouvant étouffer un léger rictus. " Bon...On commencera peut être par la construction de la cabane avec quelques morceaux de bois" avouais-je avec un côté plus terre à terre. Nul doute que j'y parviendrais, moi qui avait passé mon enfance dans le jardin à tenter de construire la plus belle et solide jamais vu du quartier.

Le champagne nous ai servit. Le silence qui s'installe pendant la présence d'un membre du personnel me pousse à observer Evan avec un sourire rempli de sous-entendu. J'attends que l'intimité soit de nouveau de mise entre nous pour engager la discussion à ce sujet, et m'amuse de sa réaction sans plus attendre. "Pour avoir des histoires intéressantes à raconter.. Il faut parfois donner un peu de sa personne !" Je laisse échapper un rire en me penchant par dessus la table, coudes posés sur celle-ci. "Comptes sur moi pour te rappeler cette dernière chaque fois que j'en aurais l'occasion." le taquinais-je, avant de porter un toast pour pouvoir apprécier cet alcool aux fines bulles.  "Et au plaisir de vous revoir Madame Williams.." Je hoche de la tête, assez brièvement pour ne pas émettre d'avis sur ces retrouvailles. Mes lèvres viennent s’humidifier à l'aide de cette boisson fraîche alors que l'entrée est déposée face à nous. L'assiette, parfaitement dressée, me met instantanément l'eau à la bouche. Je viens déposer la serviette sur mes genoux tout en l'observant, prête à me lancer à l'assaut de celle-ci. "Tu sais quoi ? Je ne suis pas encore en mesure de réaliser pleinement ton rêve.. mais je pourrais m'arranger pour que l'on prenne un bateau demain. On pourrait aller naviguer autour de l'île. Je ne te promets pas d'attraper des poissons à mains nues mais..." J'esquisse un sourire, sans daigner l'interrompre dans cette proposition. "Mais... On peut plonger et voir de très jolies créatures marines. Il y a ici des spots de plongées parmi les meilleurs au monde." Je n'avais jamais eu l'occasion d'explorer les fonds marins jusqu'à présent, malgré cette envie qui m'avait toujours guetté. Est ce que cela rentrait dans le cadre de notre collaboration? J'en avais quelques doutes. Mes épaules se relèvent doucement. "Ouais, pourquoi pas...". J'étais incapable de savoir si c'était raisonnable, mais je savais surtout que c'était le genre d'opportunité qu'il fallait savoir saisir. Je délaisse mon assiette pour attraper ma coupe, faisant tournoyer l'alcool qui s'y trouve par un geste volontairement maitrisé. "Je voulais te dire quelque chose à propos de Gloria.." Mon regard se fige dans le sien, m'arrêtant un instant dans cette distraction pour lui accorder de l'attention. "Tu as compris qu'il s'agissait de mon assistante mais vois-tu..." Je viens déposer mes lèvres sur le bord du verre, espérant dissimuler la moindre réaction qui pourrait apparaître sur mon visage par cette diversion, sans savoir ce qu'elle en serait."Elle est avec moi.." Mes sourcils se relèvent légèrement sans que je ne le contrôle, et je peine à déglutir naturellement cette gorgée de champagne qui encombre l'intérieur de ma bouche. "..pour une mission de quelques mois et elle compte repartir en Californie, pour rester auprès de sa famille." Oh. Je délaisse mon verre, tâchant de reprendre une attitude plutôt indifférente face à cette annonce. "Je me disais.. si tu voulais retravailler avec moi et récupérer ton ancien poste.. considère qu'il est tout à toi." Mon regard sonde le sien, tâchant de deviner s'il ne se moquait pas de moi. "Evan..."lançais-je comme si je cherchais à le réprimander d'oser me faire une telle proposition. "...Ca serait pas raisonnable" affirmais-je. Ca ne l'était déjà pas à l'époque alors que nous n'avions pas encore eu l'occasion de réellement nous connaître, mais là avec toute cette histoire... "Mais ne me réponds pas tout de suite ! Je disais juste ça comme ça." Je détourne mon attention sur mon assiette, n'ayant clairement pas envisagé un seul instant qu'il puisse à nouveau vouloir m'accorder ce privilège. C'en était un à l'époque, à l'heure d'aujourd'hui, ca serait juste un moyen malsain de vouloir me garder auprès de lui. Je préfère effectivement ne pas y songer, pas maintenant en tout cas. J'aime mon travail actuel, et bien que j'avais apprécié les responsabilités que Evan m'avaient offerte par ce poste, je n'étais pas sûre de vouloir tout abandonner pour les retrouver. Notre relation était tellement instable dernièrement que le risque de regretter était d'autant plus présent.

"Je ne sais pas si tu t'en souviens mais j'y pense là maintenant en voyant ce citron.."  Mon regard se détourne de mon assiette pour croiser le sien."C'était en Californie, nous étions proches de la côte, en train de déjeuner dans un restaurant. Je ne sais plus si c'était pour le boulot ou.. Bref.. Nous étions proches de la plage et nous avions vu une petite fille pleurer. Elle s'était coupée je ne sais plus trop comment. T'avais pris un citron, tu t'étais rapprochée d'elle puis tu lui en as versé sur sa blessure. Je me souviens que ça l'avait soulagée presque immédiatement. Elle te regardait avec des grands yeux, fascinée tant par ta bienveillance que par la beauté de ton visage. Elle était admirative, je t'assure. Je pense qu'à cet instant, t'étais devenue son héroïne." Je souris face à ce souvenir, que j'étais parvenue à chasser de mon esprit avec le temps. Mon étonnement vient cependant se manifester malgré mon amusement , par un plissement de mes yeux. "Tu te souviens de ça?" J'étais loin d'imaginer d'avoir marqué son esprit, encore moins par ce genre de petit détail, et une partie de moi semblait apprécier. Son naturel du moment me rappelle cependant mes nombreux mensonges. Si ce moment avait été des plus naturels sur le coup, guidé par ce vieux remède prodigué par ma grand-mère en personne, il avait suscitait instantanément une certaine frustration et culpabilité, celle d'avoir abandonné cet enfant lâchement au bras de son père quelques années auparavant. Ce remord avait toujours été plus ou moins présent, à certains degrés, et dans ce genre de situation, il me rappelait ce devoir auquel je manquais cruellement, ce rôle que j'avais délaissé et qui m'attirait bien plus que de raison désormais. Evan n'avait jamais été dans la confidence, et face aux efforts qu'il mettait en œuvre pour tenter de se rattraper ce soir, j'étais forcée d'admettre que je n'en étais pas plus irréprochable. "Evan, faut que j'te dise quelque chose..."commençais-je en grimaçant douloureusement. J'appréhendais sa réaction. Moi, madame-l'irréprochable, qui avait été capable de pointer du doigt chacune de ses erreurs, se retrouvait sur le banc des accusés, prête à être jugé à mon tour."J'ai...J'ai pas été totalement honnête avec toi non plus." Mon regard ose un instant confronter le sien pour tenter de deviner son état d'esprit. Etait-il prêt à recevoir mes mots? "J'ai un fils..." lâchais-je d'une voix plutôt posée, lui accordant quelques secondes pour assimiler cette information. "Il a aujourd'hui presque cinq ans. Donc...Tu comprendras qu'il existait avant même qu'on sorte ensemble toi et moi." Surprise!Mon regard se baisse nerveusement sur le pied de ma coupe pour pouvoir poursuivre. "C'est assez compliqué à expliquer, mais j'ai vraiment fait du n'importe quoi à l'époque.J'ai pas voulu prendre mes responsabilités, et j'ai fuis mon rôle de mère. Et si j'suis revenue ici, c'est justement pour pouvoir rattraper mes erreurs et apprendre à le connaître. Et...." je relève mon regard dans le sien pour poursuivre. "J'suis pas mariée non plus". Dernier mensonge en date. Puisque j'étais lancée, autant remettre le tableau à zéro et tenter de repartir sur une base plus saine pour cette nouvelle entente. "Mais j'ai quelqu'un et j'ai....C'est très compliqué dans ma vie personnelle dernièrement." Je n'avais aucune obligation pour l'aveu de mon statut, mais il devait le savoir. S'il pensait pouvoir débarquer dans ma vie et espérer me retrouver, il ne mesurait pas les obstacles qui se trouvaient sur son chemin. "J'voulais juste que tu le saches." Mes lèvres se pincent machinalement, tâchant de lui exprimer un air navré pour ce manque d’honnêteté.
@Evan Campbell


:copyright: 2981 12289 0



DON'T GIVE UP ON ME
:copyright: FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Evan Campbell
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
STATUT : Marié mais se considère comme célibataire
MÉTIER : Haut responsable dans une société de finance
[Savannah] Stuck in paradise G1yL
POSTS : 130 POINTS : 695

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : J'ai un faible pour les blondes
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Lennon / Savannah-2 / Kaitlyn
RPs TERMINÉS : Savannah-1
AVATAR : Theo James
CRÉDITS : Tumblr
DC : Pas de DC
INSCRIT LE : 09/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28986-terminee-evan-campbell-let-s-do-some-business-in-australia https://www.30yearsstillyoung.com/t29061-evan-campbell

[Savannah] Stuck in paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] Stuck in paradise [Savannah] Stuck in paradise EmptyJeu 19 Mar - 17:16


Contre toute attente, le dîner se déroulait plutôt à merveille. Bien qu'affichant quelque peu sa réticence à l'idée de passer ce dîner avec Evan en tête à tête, Savannah s'était finalement laissée porter par l'ambiance et s'adonnait même au petit jeu de cet homme, semblant prêt à tout pour recréer un lien avec elle. Elle lui racontait alors son rêve qui était de parcourir le monde en bateau. Ce n'était pas vraiment incohérent dans le fond, elle semblait toujours prête à tout quitter à tout instant. C'était tout au moins ce qu'il avait cru comprendre après son départ soudain de la Californie. Evan se moquait un peu d'elle malgré tout, soulignant qu'il n'aurait pu l'imaginer si aventurière et encore moins attraper du poisson à mains nues. " Bon...On commencera peut être par la construction de la cabane avec quelques morceaux de bois" Il riait à nouveau devant cette idée bien qu'elle était déjà plus plausible. Il profitait de ce moment de détente, c'était un peu comme si il la retrouvait et la redécouvrait sous un angle nouveau. Certes, il y avait un passif indéniable entre les deux mais peut-être pouvaient-ils, au moins l'espace d'une soirée, faire comme si il n'en était rien ? La blonde semblait adhérer à l'idée, se moquant à son tour de son ex-patron à propos de la soirée où ils s'étaient retrouvés par le plus grand des hasards et durant laquelle l'alcool avait eu raison de l'homme d'affaires. "Comptes sur moi pour te rappeler cette dernière chaque fois que j'en aurais l'occasion." Bien que cette phrase était complètement innocente, Evan ne put s'empêcher de l'interpréter, y voyant là une opportunité d'envoyer un petit message. "Cela veut donc dire qu'il y aura d'autres occasions." Il lui disait ces mots tout en la fixant droit dans les yeux. Il n'en disait pas plus avant de trinquer avec celle qui partageait ce fabuleux champagne. Il profitait de cet instant de joie pour émettre la possibilité d'aller faire de la plongée le lendemain mais sans grand succès apparent. Il était pourtant très sérieux et ils avaient déjà suffisamment travaillé pour qu'ils puissent avoir l'opportunité de se détendre dans ce petit coin de paradis, entouré d'un océan peuplée des plus beaux spécimens marins.

L'homme d'affaires abordait ensuite un tout autre sujet, celui de son assistante. Cela paraissait peu convenable au vu de la situation et de l'ambiance qu'il essayait d'y installer mais ce sujet n'était pas anodin. Il avait ici deux grands objectifs à atteindre, analyser la moindre réaction de Savannah en choisissant un rythme de parole lent et maîtrisé mais aussi de lui proposer de reprendre son ancien poste. Cela n'était pas une mince affaire tant cela paraissait impossible. Chose que l'intéressée confirma par elle-même l'instant d'après.. "...Ca serait pas raisonnable" Bien qu'il ne s'attendait pas vraiment à une réponse positive de sa part, il n'en fut pas moins déçu. Il ne voulait cependant pas s'attarder ce sujet, préférant retenir simplement les quelques réactions de surprises, bien que peu significative pour en tirer de quelconques conclusions. Il regrettait en rien avoir fait cette demande. Elle l'avait désormais en tête et tout était entre ses mains. Souhaitant changer de sujet, Evan s'était ensuite lancée dans une nouvelle histoire, l'une de celles qu'ils avaient vécues ensemble. Cela était l'histoire d'un joli moment sur les côtes californiennes où l'instinct protecteur de Savannah avait permis de soulager les maux d'une petite fille apeurée. "Tu te souviens de ça?" Comment aurait-il pu oublier ? Chacun des moments passés en la compagnie de cette femme était un souvenir pour lui. Elle ne s'en était peut-être pas rendu compte mais il lui avait accordé énormément d'importance et Evan était une de ces personnes pour qui chaque détail comptait. C'étaient d'ailleurs ces détails qui permettaient de créer les plus belles histoires.
"Bien sûr, je me souviens même que tu avais de la sauce tomate tout autour de la bouche. C'est peut-être pour ça qu'elle sentait mieux finalement.." Cette partie était fausse mais cela le faisait rire. Avec un peu de chance, elle pouvait même y croire. Mais visiblement, cette petite histoire n'eut pas réellement l'effet escompté. Savannah affichait une mine plutôt sérieuse. C'était pourtant une histoire plutôt touchante et amusante.. "Evan, faut que j'te dise quelque chose..." Il eut comme un choc. Mais que se passait-il ? Pourquoi ce changement soudain de ton ? Il ne sut réagir, concentrant alors simplement son regard sur la blonde, affichant désormais un air qu'il n'avait jamais eu l'occasion de voir. Il ne disait rien, prêt à avaler ce qu'elle avait à lui dire. "J'ai...J'ai pas été totalement honnête avec toi non plus." Ces mots résonnaient difficilement dans le cœur d'Evan. Avant même qu'elle ne lui révèle quoique ce soit, il se sentait déjà trahi. Il n'en démontra rien, préférant terminer sa coupe de champagne, ne perdant pas des yeux le regard subitement coupable de Savannah. "J'ai un fils..." La bombe était lâchée. S'il y avait bien une chose à laquelle il ne s'attendait pas, c'était bien cela. Après une demi seconde de réflexion, il ne trouvait pas cela si illogique. Si elle avait refait sa vie ici comme elle l'avait prétendu pendant la soirée.. Elle pouvait avoir eu le temps d'avoir un fils. Mais le ton employé par la jeune femme demeurait encore bien trop étrange et suspicieux. Evan prit une forte inspiration, recula avec sa chaise puis posa ses deux mains sur les genoux. "Woaw. Je dois avouer que je ne m'attendais pas vraiment à ça.." Mais pourquoi ce ton et cet air coupable ? Elle poursuivit.. "Il a aujourd'hui presque cinq ans. Donc...Tu comprendras qu'il existait avant même qu'on sorte ensemble toi et moi." Tout devenait plus clair désormais. L'homme d'affaires ne savait comment réagir. Il était pris d'une soudaine bouffée de chaleur sans pour autant prendre panique. Il baissait légèrement la tête, posant sa main sur son front, prenant le temps d'analyser pour essayer de faire preuve de recul. "C'est assez compliqué à expliquer, mais j'ai vraiment fait du n'importe quoi à l'époque.J'ai pas voulu prendre mes responsabilités, et j'ai fuis mon rôle de mère. Et si j'suis revenue ici, c'est justement pour pouvoir rattraper mes erreurs et apprendre à le connaître. Et...." Et... ce n'était toujours pas fini ?! Il encaissait, n'affichant pour le moment aucune émotion. Il était difficile de pouvoir réagir. Il n'était pas le parfait exemple d'honnêteté mais il ne pouvait s'empêcher d'être en colère. Une colère qu'il décida de réprimer pour le moment, la laissant poursuivre après avoir relevé la tête pour faire face à cette fille qu'il connaissait si peu au final.. "J'suis pas mariée non plus. Mais j'ai quelqu'un et j'ai....C'est très compliqué dans ma vie personnelle dernièrement." Evan était silencieux comme rarement il l'avait été en présence de Savannah. Il détournait son regard de celle qui venait de se confesser. Il regardait vers la piscine, plongeant son regard sur l'eau d'un bleu sombre. Il se mordait la lèvre inférieure, réfléchissant à son droit de colère en pareille situation. Il lui en voulait, c'était naturel et quelque chose qu'il ne pouvait s'empêcher de ressentir mais il était bloqué dans le même temps. "J'voulais juste que tu le saches." Peut-être valait-il mieux tard que jamais ou bien.. aurait-il été préférable qu'il garde cette image intacte de cette fille rencontrée au bar ? Leur rencontre était-elle réellement une bonne chose désormais qu'il était au courant de tout ? Cet aveu remettait tant de choses en question, tout comme son départ. Comment avait-elle pu fuir de la sorte alors qu'elle n'avait pas su lui confier une part si importante de sa vie ? Mais au final, ce n'était pas tant son manque d'honnêteté qui le blessait mais plutôt le fait qu'elle avait osé lui reprocher le sien, lors de leur dernière rencontre. Il se mit à rire nerveusement. "Tu sais mettre l'ambiance." Il se leva par la suite, se dirigeant vers le buffet du personnel puis récupéra une bouteille de vin qu'il prit la peine d'ouvrir lui même. Il revint ensuite vers Savannah, versant deux verres. "Célébrons ce moment de la plus belle des manières. Je t'en prie, tu ne peux pas me refuser ce verre." Il but presque instantanément une première gorgée de ce vin rouge juste avant de reprendre position sur sa chaise. "Tu sais ce qui est le plus frustrant dans toute cette histoire..? C'est de ne pas avoir le droit d'être en colère." Il faisait tout pour ne pas se laisser emporté par ses émotions. Il était en train de faire un énorme travail sur lui-même. C'était difficile mais c'était un homme raisonné, capable de prendre suffisamment de recul pour prendre toute situation avec la légèreté qui s'imposait. Mais à cet instant, ce n'était plus son manque d'honnêteté qui le dérangeait mais le délicat constat qu'il n'y avait définitivement plus d'espoir d'avenir entre les deux. "Je dois avoir l'air d'un idiot maintenant, avec mon verre de vin, cherchant à nouveau l'affection d'une femme en couple et avec un enfant." Il n'était pas fier de lui. Il se sentait ridicule et faible en cet instant. C'étaient pourtant des sentiments qu'il ne ressentait presque jamais. Ce n'était pas habituel. Dans son quotidien, il était tout puissant, donnant des ordres à longueur de journées, écrasant ses concurrents par des discours très pointues.. Mais ce soir, il avait été battu et abattu par cette femme qui venait de le plonger dans une profonde tristesse. Il avait envisagé l'échec mais pas de cette manière, pas aussi abrupte.. Il y avait cependant un véritable paradoxe. Découvrir cette nouvelle facette de Savannah le détruisait tout autant que cela le soulageait. Il était libéré de cette culpabilité qui le rendait vulnérable face à elle. Le serveur apportait un nouveau plat, c'était du crabe avec un bol de riz blanc. "J'espère qu'il se porte bien. Il peut être fier de sa mère en tout cas.. Elle a l'état d'esprit d'une vraie Campbell. On devrait peut-être envisager de se marier, tu ne penses pas ?" C'était ironique de toute évidence mais essayait peu à peu de reprendre un ton léger. Encore une fois, il avait encore suffisamment l'esprit clair pour ne pas s'emporter. D'un côté, il pensait vraiment ce qu'il disait. En affaires, il fallait savoir être tranchant et c'était exactement ce qu'elle avait réussi à faire en cette douce soirée. Elle n'aurait pas pu trouver de meilleurs moments pour briser un adversaire. Il ignorait si c'était une sorte de vengeance ou un pur élan de sincérité mais la pilule était assez difficile à avaler. Et bien que le contrôle de ses mots lui appartenait encore, la prochaine gorgée de vin qu'il se permit de boire pouvait être le déclencheur d'une soirée moins contrôlée et plus inattendue que prévu..

@Savannah Williams


[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_ofm8x79xmv1uk4d3bo1_500
Il faut garder l'esprit en éveil et tout absorber,
et si ça fait mal, ça en vaut sûrement la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Indisponible, veuillez réitérer votre demande ultérieurement
MÉTIER : Chroniqueuse Web depuis peu
LOGEMENT : #218, BaySide
[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_oiv6ikMWsb1tqoojmo4_400
POSTS : 4398 POINTS : 475

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 4 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
RPs EN COURS :
[Savannah] Stuck in paradise 200311010721721336
Cade #11
Maybe if I tell myself enough
Maybe if I do
I'll get all over you


[Savannah] Stuck in paradise 200131065727483844
WILLIAMS FAMILY
Auden #2

[Savannah] Stuck in paradise 200223115540729399
Evan#2
Say you'll remember me
Standing in a nice dress
Staring at the sunset


[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_oc9sddrB701vuyb1zo4_500
Nico#1

JustinArthur

RPs EN ATTENTE : Saül


RPs TERMINÉS : James (#1)James (#2)James (#3)CadeMatteoColinThomasJames (#4)Cade(#2)AmalCade#3CarlisleCade(#4)LeahJosephNicolasColinGabrielCade(#5)Cade(#6)Auden
Cade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade #10
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

[Savannah] Stuck in paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] Stuck in paradise [Savannah] Stuck in paradise EmptyDim 22 Mar - 1:30


Stuck in paradiseJe n'avais peut être pas l’étoffe d'une navigatrice en herbe, je n'en serais probablement jamais une, mais je savais que tout les artifices qui faisaient partis de ma vie ne m'était pas indispensable. Ca allait clairement à l'opposé de ce que j'avais laissé entrevoir à Evan depuis le départ, une femme apprêtée en toute circonstance, féminine sur les bords. Je pouvais pourtant me passer de tout ça, si c'était le prix de la liberté absolue. J'imagine qu'on avait beaucoup à y gagner en optant pour ce choix de vie, et il était clairement hors de portée pour moi, pour diverses raisons. C'est bien pour cela qu'il s'impose comme un doux rêve, celui que je ne réaliserais jamais, mais qui bercera toujours une envie profonde, et inaccessible. Cette idée semble amuser l'homme qui me fait face, et qui peine à croire en mes compétences d'exploratrice-aventurière, ce que je ne peux lui reprocher finalement, bien que je tente de m'en défendre quelque peu. Pendant un moment, ce moment d'une réelle sincérité me permet d'oublier tout ce qui a pu se passer entre nous, toute la colère qu'il était parvenu à éveiller en moi depuis notre rencontre, tout semble léger,simple, agréable. Et je tente de poursuivre dans cette ambiance limpide, ironisant sur le comportement qu'il avait pu avoir lors de cette soirée à Brisbane, et qui est bien loin de l'image qu'il donne de lui en temps normal. Moqueuse, je me promets même de lui rappeler, chaque fois que j'en aurais l'occasion, ce petit dérapage. Je n'ai cependant pas mesuré réellement mes propos. "Cela veut donc dire qu'il y aura d'autres occasions." Mon regard se perd dans le sien, délaissant cet amusement pour quelque chose de plus perturbant. Etais-je prête à le revoir à nouveau après ce week-end? Je n'en suis pas certaine, mais une partie de moi semble envisager cette possibilité par cette réponse spontanée. Les sourcils haussés, je cherche cependant à la nuancer. "Eh bien, Brisbane n'est pas si grand, les chances que nos chemins se croisent à nouveau ne sont pas si minces" dis-je innocemment, guettant pourtant avec grande attention l'ombre d'une quelconque réaction de sa part.

L'évidence est pourtant de mise lorsqu'il évoque la possibilité que je rejoigne à nouveau sa société, et plus particulièrement le poste que j'avais lâchement abandonné quelques années plus tôt. Si cette offre est clairement une belle opportunité, parce qu'elle m'avait beaucoup apporté d'un point de vue professionnelle à l'époque, notre relation reste un frein pour vouloir y céder. Tout est déjà bien assez compliqué, je ne suis pas certaine de vouloir mêler mon boulot à ma vie personnelle à nouveau, et c'est pourtant inévitable si je me retrouve avec Evan. Quelles sont les chances que nous puissions un jour éprouver une parfaite indifférence l'un pour l'autre, comme si tout ce que nous avions pu vivre ensemble n'avait plus la moindre importance? Je ne suis pas sûr d'être prête à sacrifier la place que j'occupe actuellement pour un avenir incertain auprès de sa boîte. Je ne parviens pourtant pas à formuler une réponse négative, bien qu'elle soit exposée comme tel par cet avis, qu'il se doit de partager en toute objectivité. Etait-il seulement conscient des risques que cela pourrait impliquer par la suite? Il précise que le temps m'est accordé pour y réfléchir, de façon profonde, et loin de l'agitation que peut provoquer nos retrouvailles dans cet endroit paradisiaque. Dans le but peut être de faire retomber la tension qui s'installe entre nous inconsciemment, il évoque un souvenir, avec suffisamment de précision pour susciter en moi un certain étonnement, mêlé à une pointe d'amusement. Comment pouvait t-il se souvenir d'un moment dénué de toute importance comme celui-ci? Je n'avais pas oublié cet échange avec la fillette, du moins, il avait été se perdre dans une partie de ma tête jusqu'à ce qu'il l'évoque ce soir. Tout ce qui pouvait se rapporter à un enfant durant cette période de ma vie, avait éveillé en moi le côté maternel frustré. Mais lui? Comment pouvait-il justifier la présence de souvenir si anodin dans son esprit? "Bien sûr, je me souviens même que tu avais de la sauce tomate tout autour de la bouche. C'est peut-être pour ça qu'elle se sentait mieux finalement.." Je souris, glissant une mèche blonde derrière mon oreille pour dissimuler une certaine pudeur, c'est pourtant la culpabilité qui s'invite en moi, me rappelant mon manque d’honnêteté avec lui. Il n'est peut être pas l'homme le mieux placé pour avoir un jugement objectif sur le sujet, et il ne mérite peut être pas que je livre la vérité sur mon histoire, pourtant, je ressens soudainement le besoin de me confier. Il semblait vouloir repartir sur de bonne base, et je me devais de jouer le jeu à mon tour, même si cela risquait de le décevoir, et gâcher quelque peu l'ambiance plus légère que nous étions parvenus à instaurer autour de cette table. Je ne sais pas comment désamorcer la bombe, je sais juste que les mots que je dois employer doivent être parfaitement choisi, parce qu'ils risquent de me causer du tord, au delà des faits en eux-même. Ce geste de recul semble pointer du doigt l'effet de surprise, visiblement mal reçu. "Woaw. Je dois avouer que je ne m'attendais pas vraiment à ça.." Une grimace peu maitrisée et passagère vient troubler les traits de mon visage, me forçant à apporter quelques précisions à ce sujet. Cet enfant n'est pas le fruit du faux mariage que j'ai inventé dans le but de le blesser, non, il existait avant même que nos chemins se croisent. Je l'observe encaisser, silencieusement, cherchant à dissimuler la moindre réaction. Mes mots sont plutôt hésitants, parce que je ne cherche pas à me venger de quoique ce soit là tout de suite, bien au contraire. Les faits sont là, nous nous étions enfermés dans une relation idéaliste sur les bords, ignorant tout les détails qui pouvaient s'apparenter à notre passé, tous les secret que nous tachions d'étouffer pour garantir le bon déroulement de cette histoire. Et finalement, celle-ci ne se résumait qu'à des non-dits.

Puisque mon portrait de la femme parfaite est compromis désormais, j'en viens également à éclaircir ma situation amoureuse, qui est bien loin de ce mensonge que j’avais formulé sous le coup de la colère lors de cette soirée qui avait signé nos retrouvailles. Je n'étais pas mariée, et je n'étais clairement pas sur le point de l'être, mais je n'était pourtant pas célibataire pour autant. Un homme partageait bel et bien ma vie, et ce dernier ne serait d'ailleurs pas ravi d'apprendre les détails ce voyage professionnel, qui m'étaient à moi aussi inconnus avant que je ne passe la porte du bureau de mon ex. Le rire nerveux de Evan me pousse à me pincer les lèvres, et me passer une main nerveusement sur le front. "Tu sais mettre l'ambiance." Je soupire doucement, tâchant de trouver son regard malgré tout. "J'suis vraiment désolée Evan." Je l'étais. Plus que je ne pensais l'imaginer. Cet homme méritait plus de considération que ce que je lui avais accordé jusqu'à présent. Mon regard le suit dans son déplacement, attendant probablement qu'il me laisse sur place, blessé dans son orgueil à son tour. Au lieu de ça, il revient auprès de moi, après avoir été récupérer une bouteille de vin "Célébrons ce moment de la plus belle des manières. Je t'en prie, tu ne peux pas me refuser ce verre." Mon regard se relève dans le sien. C'était donc tout ce que j'avais à faire pour récolter son pardon, partager un simple verre? Ca semblait un peu léger, mais si c'était le prix à payer...

Je ne le quitte pas des yeux, tâchant de déceler une incohérence dans cette attitude. "Tu sais ce qui est le plus frustrant dans toute cette histoire..? C'est de ne pas avoir le droit d'être en colère." Ma tête bascule légèrement vers mon épaule, cherchant peut être à le contredire à ce sujet, bien que ca ne fait que m'enfoncer. "Tu as le droit de l'être". C'est humain. J'étais trop bien placée pour savoir ce que ce genre de révélation pouvait amener à ressentir. J'attrape le verre de vin, accordant peu d'importance au mélange qu'il m'impose à travers ces différents alcools durant ces dernières heures passées ensemble .Une bonne gorgée pour tenter de relâcher cette pression. "Je dois avoir l'air d'un idiot maintenant, avec mon verre de vin, cherchant à nouveau l'affection d'une femme en couple et avec un enfant." Je fronce les sourcils, tâchant de m'emparer d'un faux air perplexe. "Tu m'as pas amené ici pour le travail?" Je tente de lui soutirer un sourire, et d'amener un peu de légèreté à ce repas. Okay, nous avions tous les deux merdé, mais peut être était-il temps de voir les choses sous un nouvel angle, d'accepter ce que nous sommes, et ce qui s'était passé, non? "J'espère qu'il se porte bien. Il peut être fier de sa mère en tout cas.. Elle a l'état d'esprit d'une vraie Campbell. On devrait peut-être envisager de se marier, tu ne penses pas ?" Je hausse les sourcils, jouant avec mon verre un instant. "Pour ça, il faudrait que tu songes à divorcer." C'était probablement la pire plaisanterie que je pouvais faire dans de telles circonstances, mais nous devions prendre le recul nécessaire face à la situation. C'était du passé. Je laisse échapper un rictus malgré moi. Il faut dire que niveau mensonge, nous avions excellé l'un comme l'autre. "Okay, on peut pas dire que notre relation était jusqu'à présent des plus saines. Mais on pourrait tenter d'oublier tout ça pour le restant du séjour, tu penses pas?" Mon regard vient a se perdre dans le sien, laissant entrevoir un léger mais délicieux sourire sur mes lèvres alors que j'attrape mes couverts pour poursuivre la dégustation. Les cartes étaient entre ses mains. Il pouvait décidé de me tourner le dos,comme j'avais pu le faire, ou faire preuve d'une certaine tolérance en acceptant la situation.

@Evan Campbell


:copyright: 2981 12289 0



DON'T GIVE UP ON ME
:copyright: FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Evan Campbell
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
STATUT : Marié mais se considère comme célibataire
MÉTIER : Haut responsable dans une société de finance
[Savannah] Stuck in paradise G1yL
POSTS : 130 POINTS : 695

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : J'ai un faible pour les blondes
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Lennon / Savannah-2 / Kaitlyn
RPs TERMINÉS : Savannah-1
AVATAR : Theo James
CRÉDITS : Tumblr
DC : Pas de DC
INSCRIT LE : 09/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28986-terminee-evan-campbell-let-s-do-some-business-in-australia https://www.30yearsstillyoung.com/t29061-evan-campbell

[Savannah] Stuck in paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] Stuck in paradise [Savannah] Stuck in paradise EmptyMar 24 Mar - 21:35


"Eh bien, Brisbane n'est pas si grand, les chances que nos chemins se croisent à nouveau ne sont pas si minces" Evan souriait. Brisbane n'était pas l'une des plus grandes villes du monde mais avec plus de 2 millions d'habitants, il ne s'agissait pas non plus d'un village. Mais il la reverrait, c'était évident. Il ne pouvait imaginer le contraire. La retrouver avait été une véritable source de réjouissance. Il était toujours persuadé, qu'à cet instant, cela signifiait forcément quelque chose. C'était d'ailleurs pour cela qu'il lui avait proposé de travailler avec elle, à nouveau. Mais l'ambiance de cette soirée allait radicalement changer après que l'homme d'affaires se remémora un souvenir qu'ils avaient vécu ensemble. Un souvenir déclencheur qui allait ruiner tout ce qu'il avait cherché à construire depuis le début de cette soirée. Il apprenait non seulement qu'elle avait un enfant mais également qu'elle avait refait sa vie bien qu'elle n'était pas mariée comme elle avait pu lui affirmer lors de leurs retrouvailles. Evan était confus, partagé entre multiples émotions : colère, frustration, trahison, incompréhension.. Toutefois, en tant qu'homme réfléchi, il s'était efforcé de prendre du recul comme pour essayer d'analyser la situation, essayant de ne pas réagir à chaud, ce qui était toujours une erreur en toutes circonstances. Cela était également très perturbant pour les autres. Sa femme lui reprochait toujours, à l'époque, de ne pas laisser place à ses émotions instantanées, préférant se forcer à réagir de manière raisonnée. En effet, ce comportement le rendait potentiellement infect pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines. Il était ensuite allé chercher du vin après ces aveux, comme pour l'aider à survivre face à ce flot d'émotions négatives. "J'suis vraiment désolée Evan." L'était-elle vraiment ? Peu importait. Qu'elle était désolée n'y changeait rien. Il pensait même qu'elle n'avait pas besoin de l'être. Comment aurait-il pu lui reprocher quoique ce soit ? Après tout, même s'il avait envie d'exploser de colère, surtout pour sa fuite qui devenait légèrement moins justifiée désormais, il n'avait aucune légitimité pour lui reprocher son manque d'honnêteté. Il refusait alors de s'en prendre à Savannah à qui il confiait d'ailleurs sa frustration. "Tu as le droit de l'être" Non, il n'avait pas le droit. Il ne considérait pas l'avoir. Il ne savait comment il allait réagir par la suite mais objectivement, il n'était pas en droit, espérant simplement ne pas être submergé par ses émotions pour réagir de façon bien trop spontanée et idiote. Il devait garder la tête haute et encaisser. Il s'était toujours dit qu'il grandissait en souffrant. Il apprenait de l'échec, cela le renforçait, le faisait évoluer. Et ces aveux devaient être traités de la même manière. Même s'il n'affichait pas de mine anéantie, il demeurait néanmoins sincère avec lui même et avec Savannah pour exprimer ce qu'il ressentait malgré tout en cet instant, c'est à dire l'impression d'être un parfait idiot avec pour seul réel compagnon, son verre de vin et l'idée folle de récupérer son ex. "Tu m'as pas amené ici pour le travail?" C'était un brin prématuré pour faire ce genre de remarque, Evan ne prit la peine d'y prêter attention. Elle savait pertinemment qu'il ne l'avait pas venir pour cela mais peut-être essayait-elle simplement de réinstaller cette ambiance légère du début de soirée ? Au fond de lui, il aurait apprécié mais elle devait au moins lui laisser un peu le temps de digérer et de poursuivre son analyse intérieure, pour essayer de comprendre pourquoi elle n'avait pas été en mesure de se confier à l'époque où ils étaient ensemble. En attendant, Evan usa d'ironie et de cynisme pour faire comprendre, à celle qui l'avait fuie, qu'elle n'était peut-être pas si finalement mieux que lui. Il lui fit alors une demande en mariage des plus sincères et des plus romantiques. Elle en profitait pour lui injecter une piqûre de rappel dont il aurait bien pu se passer. "Pour ça, il faudrait que tu songes à divorcer." Bien que cela était vrai, n'avait-elle aucun respect pour lui et ne pouvait-elle pas s'abstenir ne serait-ce que l'espace de deux minutes ? Il y voyait ainsi une soudaine méchanceté dans ces mots, comme si elle était en train de prendre son pieds, retournant la situation en sa faveur et se vengeant dans le même temps des souffrances qu'il lui avait infligées par le passé. Ou était-ce une simple maladresse ? Il était difficile de le ressentir ainsi mais son discours, par la suite, vint calmer quelque peu ce sentiment méchanceté. "Okay, on peut pas dire que notre relation était jusqu'à présent des plus saines. Mais on pourrait tenter d'oublier tout ça pour le restant du séjour, tu penses pas?" Finalement, c'était elle la plus raisonnée. Elle avait raison. Il fallait peut-être profiter de ces révélations pour démarrer une nouvelle relation reposant sur des bases saines. Il la regardait néanmoins avec un regard bien loin d'être amical. "Pourquoi pas. En espérant que tu ne t'envoles pas à l'autre bout du monde du jour au lendemain cette fois." C'était à son tour de l'attaquer. Cette réflexion était à mi-chemin entre de la méchanceté gratuite et de la taquinerie. Il dégustait ensuite son crabe, alternant avec quelques gorgées de vin. "Une fois, j'ai attrapé un crabe à mains nues et qui se rapprochait de moi, sur une plage privée en pleine nuit. C'était amusant." Il ignorait pourquoi il disait cela. Parfois, il avait juste besoin de parler, c'était une manière de se ressaisir, cherchant à nouveau à reprendre le contrôle de la situation. "Tu sais quoi ? Je n'ai plus faim. Je vais aller enfiler un maillot de bain et plonger dans le lac derrière la résidence. Tu m'y rejoins ?" Alors qu'il lui restait encore la moitié de son assiette, Evan se leva tout en observant Savannah, toujours le regard neutre, laissant peu de place à l'interprétation de son attitude à ce moment là. Il détournait ensuite son visage de la belle blonde et fit un signe au serveur qui se précipitait alors vers lui. "Pouvez-vous nous apporter le vin et le champagne au bord du lac ? Et peut-être quelques pâtisseries si vous avez.. Ensuite, considérez que vous avez terminé pour ce soir.. Je vous remercie." Il lui glissait dans le même temps, assez discrètement, l'équivalent de 200 dollars australiens en plusieurs billets. Evan avait toujours un peu d'argent sur lui et était généralement assez généreux avec le personnel de service tel les serveurs. Il ne lança plus aucun regard en direction de la blonde, préférant se diriger directement tout droit vers sa chambre pour aller se changer. Il reprenait simplement son téléphone qui diffusait encore de la musique qu'il rangeait immédiatement dans sa poche.

Il avait besoin de ces quelques minutes de pause, pour faire le point avec lui-même pour parvenir à savoir ce qu'il était en mesure et en droit de faire. Il se sentait attaché à elle et malgré les révélations qu'elle venait de lui faire, il ne voulait pas la sortir de son esprit. La récupérer était devenu mission presque impossible. Il ignorait si cela était sérieux avec son compagnon mais au-delà de ça, il avait conscience qu'il n'était pas le genre d'homme qu'elle devait rechercher pour faire sa vie avec un enfant sur le dos. Elle ne pouvait lui faire confiance, c'était un homme infidèle après tout et même si leurs mensonges respectifs étaient inexcusable pour chacun des deux, il faisait suffisamment preuve de recul pour s'admettre à lui-même qu'il avait été bien pire. Une fois arrivé dans sa chambre, il se déshabillait complètement, ce lui fit du bien tant il commençait à avoir chaud, le vin étant l'une des causes majeures sans nul doute. Il enfila ensuite un caleçon de bain bleu foncé. La température était encore très élevée sur les îles Cook malgré l'heure tardive, soit environ 27 degrés. Il sortit ensuite, regagnant la pièce principal de la villa avant de rejoindre l'arrière de celle-ci pour y rejoindre le lac. Après deux ou trois minutes de marche, il atteignait ce lieu magique, à demi-entouré par une falaise verdoyante qui était également ornée d'une cascade naturelle qui était à l'origine de cette ambiance si paisible. Qu'y avait-il de plus beau et de plus intense que d'écouter le bruit de l'eau qui coulait ? C'était régulier, intact et parfait. La nature avait ce pouvoir qui rappelait à l'homme en permanence ses multiples imperfections et sa faible condition. Le personnel avait apporté le nécessaire, les deux bouteilles ainsi que plusieurs verres sur une table basse en bois. Ils avaient même pris soin de leur déposer différents gâteaux et quelques fruits, déposés dans un panier. Il se rendit compte qu'il était seul pour le moment. Il ignorait si Savannah allait le rejoindre. Peut-être s'était-elle endormie, fatiguée à l'idée de se retrouver à nouveau face à cet homme qui aurait pu l'accabler de reproches à tout moment ? Evan s'asseyait à terre, pliant ses jambes et posant ses mains à terre. C'était un endroit très agréable. Il savait qu'il était privilégié en cet instant. Bien qu'il pouvait partir en vacances à peu près n'importe quand, il ne le faisait pas si souvent que ça. C'était là une vraie bouffée d'air. Il respirait. Pourtant, la soirée ne s'était pas déroulée tout à fait comme il l'avait espéré jusqu'à présent. Mais pouvait-il en être autrement ? Malgré tout ce qu'il venait d'apprendre, y avait-il encore, ne serait-ce qu'un peu, un espoir entre lui et Savannah ? Et si c'était le cas, pouvait-il seulement se permettre de prendre le risque de ruiner sa vie une seconde fois ? Bien qu'il était souvent sans pitié face à ses concurrents, et assez souvent égoïste, il devait penser à elle et à son bonheur, d'autant plus avec ces nouveaux paramètres à prendre en compte. Cette deuxième partie de soirée allait définitivement être des plus déterminantes..


@Savannah Williams


[Savannah] Stuck in paradise Tumblr_ofm8x79xmv1uk4d3bo1_500
Il faut garder l'esprit en éveil et tout absorber,
et si ça fait mal, ça en vaut sûrement la peine.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

[Savannah] Stuck in paradise Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] Stuck in paradise [Savannah] Stuck in paradise Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

[Savannah] Stuck in paradise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-