AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-40%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
25.91 € 42.99 €
Voir le deal

 the lament for icarus (savannah #7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans. (25/12/1980)
SURNOM : A troqué 'Dieu' pour 'papa' lorsqu'il s'adresse à Sloan, histoire d'être certain que ce soit bien son premier mot.
STATUT : Officiellement, il est marié. Officieusement, allez vous faire foutre.
MÉTIER : Il crève d'envie de peindre de nouveau depuis que son état de santé l'en empêche. Le meilleur peintre d'Australie reprend du poil de la bête.
LOGEMENT : #517, Bayside, son ombre prend la forme d'un Léo quelque peu étouffant.
the lament for icarus (savannah #7) 0d86a937ef566decd0d83bc62ae5a94dafe286b0
POSTS : 14301 POINTS : 255

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italo-américain, regroupe les défauts de chaque pays › Handicapé sentimental › Ne vit que pour l’art, sous toutes ses formes › Ne boit pas, ne fume pas › Ambidextre › A reçu un enseignement religieux et passe son temps à l’outrepasser › Père de Damon (2000) et Sloan (2020) › Peur des hauteurs, claustrophobie › Un poil misanthrope › Tatoué › Incapable de rester en place › (trop) Rancunier, s'exprime par les poings au lieu des mots › N'a aimé qu'une seule femme, elle lui a brisé le coeur (et lui la clavicule) › A toujours fui les hommes qu'il commençait à apprécier de trop
RPs EN COURS : (10)marius #4giovanni #3cesar #2saül #22ezra #9damon #10basilereeseeliana #2james #2


the lament for icarus (savannah #7) 2dydfr70
the lament for icarus (savannah #7) 4tjovbu8

the lament for icarus (savannah #7) 210129021645793185
famiglia › i will take the blow for you and i've had recurring nightmares that i was loved for who i am, but missed the opportunity to be a better man.

the lament for icarus (savannah #7) Tumblr_mu2413iIyP1qkq70so1_500
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

the lament for icarus (savannah #7) 710803fc1f446e75d209db209e32c9a009e50e07
willton › io, ho scritto pagine e pagine, ho visto sale poi lacrime. questi uomini in macchina non scalare le rapide. scritto sopra una lapide 'in casa mia non c'è dio'. del vento senti l'ebrezza con ali in cera alla schiena.

RPs EN ATTENTE : otto #3

RPs TERMINÉS : the lament for icarus (savannah #7) 25dxp5w4

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : malificient (avatar) › harley (gif profil, williams & willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

the lament for icarus (savannah #7) Empty
Message(#) Sujet: the lament for icarus (savannah #7) the lament for icarus (savannah #7) EmptyVen 23 Avr - 10:19



Certains pourraient dire que j’ai choisi de vivre à Bayside pour être proche de ma petite sœur. Ceux-là, je les emmerde. Et tous les autres aussi, bien sûr, là n’est pas la question. Si je suis venu habiter à Bayside, c’est pour être tranquille et reculé de l’agitation de centre-ville qui ne m’intéresse pas. Ma sœur n’a jamais joué dans la balance, ni elle ni la seconde. Pour autant, ce n’est pas parce que nous ne sommes pas le genre de famille à s’appeler tous les soirs et à se voir les dimanches que je ne tiens pas à elle. Savannah a ses défauts et je pourrais vous en dresser la liste de long en large, mais elle est aussi la seule sur laquelle j’ai toujours pu compter sans que cela ne me revienne dessus tel un boomerang. En retour, elle ne m’a pas dit qu’elle allait mal. Certes, je ne lui ai pas dit non plus quelles étaient les récentes nouveautés dans mon mariage-mais-plus-vraiment non plus mais n’allons pas sur ce terrain là. L’accusé à la barre n’est que Savannah, j’aurai mon heure de gloire plus tard puisque là n’est de toute façon pas le sujet.

Elle va mal au point où son petit-ami que je déteste et qui me déteste est venu m’en parler. Je sais à quel point c’est un acte qui peut-être difficile à faire, raison pour laquelle je n’en suis jamais venu à ce point là dans mes souvenirs. J’ai toujours géré seul autant que possible, quitte à très souvent plonger tout seul aussi. Encore une fois je m’égare et là n’est pas le sujet. Je tergiverse sans doute parce que j’ai peur de me demander ce qui ne pourrait pas aller dans la vie de ma si parfaite petite sœur à qui tout réussi. Elle a tout, littéralement, alors qu’est ce qui pourrait soudainement lui déplaire au point de prendre des médicaments et avoir des pensées suicidaires ? Cade m’a demandé de le tenir au courant de l’avancée de l’opération “Sauvez Savannah” et c’est donc ce que je fais en ma qualité de bon petit soldat formaté. Il a sans doute bien assez donné de lui et prouvé sa bonne foi en venant à moi, je peux donc me permettre de lui rendre une partie de la pareille.

J’ai été lâche au point d’attendre deux jours, assez pour remettre mes pensées dans l’ordre. Assez, aussi, pour que vienne s’immiscer dans le monde la fête des voisins et avec elle une stupide excuse pour que je me rende jusqu’à son quartier. Je joue le jeu au point de lui ramener un bouquet de fleurs, lequel j’ai choisi parce que je le trouvais sincèrement agréable - pas joli, n’allons pas jusque là, ce n’est pas non plus une oeuvre d’art. Il faut bien croire que la vie seul ne me réussit plus autant qu’avant, j’en viens à trouver la moindre excuse pour entrer dans un magasin et faire semblant d’être bon avec mes proches. Conneries, ouais, je m’assure juste qu’elle ne saute pas d’un toit et qu’on doive ensuite payer pour nettoyer son sang et ses bouts de cervelles restés collés sur le trottoir. On a déjà bien eu à faire avec Elon (pour payer, pas pour les bouts de cervelle). “C’est ton voisin préféré qui t’amène tes fleurs préférées.” J’annonce en même temps que je ne lâche pas la sonnette de sa porte d’entrée, entendant encore et encore l’alarme réveiller toute la maison. Elle aura reconnu ma voix en même temps que mon timbre de merde, je ne me fais aucun soucis pour ça. Elle ne devinera pas le ton de l’humour inexistant, par contre, surtout pas alors que ce ne sont que des excuses pour qu’elle me laisse rentrer avant que nous passions au véritable sujet du jour : elle. “C’est tes fleurs préférées. Et c’est pas un piège, promis. Je demande juste cinq minutes.” Okay, c’est peut-être un peu un piège, j’ai menti.



the lament for icarus (savannah #7) ZWjeJy0
the lament for icarus (savannah #7) 1542980520:
 
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
the lament for icarus (savannah #7) Tgw6
POSTS : 7821 POINTS : 225

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
the lament for icarus (savannah #7) Z80e
Cade#21

the lament for icarus (savannah #7) 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY

Noah#1Curtis#1Alex#1Kenneth#1




RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1

2017Evan#5
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

the lament for icarus (savannah #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: the lament for icarus (savannah #7) the lament for icarus (savannah #7) EmptyMer 5 Mai - 11:28



Bien loin de la joie et de tout divertissement, je semble me terrer un peu plus chaque jour à travers ces murs aux allures bien sombres. Ce choix est cependant mis à mal par les différentes personnes qui m'entourent, et qui font face à l'incompréhension d'un tel comportement, un changement soudain que tous se mettent d'accord à déplorer. Bien que je tente de les épargner plus ou moins de ce chaos, ces affrontements sont plus compliqués que ce que je n'avais imaginé. La douleur qui en ressort me permet cependant d'y trouver un réconfort, je récolte le malheur que je mérite. Cette injustice ne pouvait pas durer plus longtemps, je devais payer le prix de mes erreurs. Les brefs moments de lucidité que je m'accorde me rappellent cependant combien je peux me montrer injuste auprès de ceux qui veulent me venir en aide, et cette simple pensée suffit à nourrir la haine que je voue envers moi-même, sentiment que beaucoup d'entre eux finiront par ressentir à mon égard eux-aussi...Comme Cade. Il a été le premier à assister à ma descente aux enfers. Il m'a vu sombrer petit à petit, liant cet état à un deuil compliqué et ses silences bien trop inquiétants. Il m'a accordé le temps que je lui demandais, dans l'espoir que je puisse reprendre mon souffle en me retrouvant face à moi-même. En vain. Je me retrouve bloquée dans le temps, submergée par ces souvenirs que je me force à ne plus oublier, et cette attente interminable que supporte ce corps livide dans mon appartement.

Le bruit désagréable de la sonnette retentit, laissant présager sans plus attendre la visite d'un de ces voisins dont je ne connais le nom à ma porte. Ils devront se passer d'un bon vieux clafoutis aux pommes, mais surtout de ma présence pour le coup. Je n'ai pas l'intention de me joindre à eux, et leurs nombreuses interventions resteront des échecs sans fin. Hors de question que j'ouvre cette porte, même si on me signale le départ d'un feu dans les environs. “C’est ton voisin préféré qui t’amène tes fleurs préférées.” Mon visage qui se relève soudainement face à cette voix qui m'est tout sauf étrangère. L'enfermement me rend-il assez parano pour oser croire que l'un de mes frères se trouvent devant ma porte avec des fleurs? Mes traits se soulignent d'avantage alors que je viens me pincer le haut du nez en fermant les yeux. Pitié, j'aurais largement préféré affronter les flammes qu'un Williams là tout de suite. Je soupire doucement, songeant à l'idée de jouer aux abonnés absents pour qu'il reprenne le chemin dans le sens inverse. Mais il n'abandonnera pas, et cette mélodie stridente finira à coup sûr par alarmer les voisins, et donner lieu à un magnifique spectacle lorsqu'il défoncera la porte avec toute l'impulsivité qu'on lui connaît. Mon cœur manque un battement, preuve qu'il continue de se battre malgré tout, la question c'est Pourquoi? Je m'approche de la porte doucement, observant cette dernière avec une grande appréhension. L'hésitation m'inonde, autant que les questions concernant sa présence ici. Pourquoi faut-il qu'il débarque dans cette période si sombre? Je prends une grande inspiration avant d'ouvrir la porte, ne sachant pas quel comportement je me dois d'adopter face à l'un des miens, bien loin de tout soupçon concernant ce passage à vide. Enfin, je crois. Mon apparence physique est bien loin de celle que je lui offre généralement. Un laisser aller qu'il remarquera à coup sûr. Les poches sous mes yeux témoignent de ce manque de sommeil puisant, malgré les nombreuses heures allongées dans le noir que je m'impose. Je baisse le regard sur le bouquet, qui dès le départ, donne un étrange sentiment, depuis quand Auden fait il preuve d'une telle générosité? Je suis peut-être naïve, mais pas au point de croire que ce geste est désintéressé, et c'est la raison qui me pousse à me méfier de sa sympathie du moment. "J'préfère les roses". Généralement, c'est plutôt un sarcasme assumé et rempli d'humour que j'aurais employé, mais le moindre sourire peine à illuminer mes traits alors que je tente de dissimuler mon mal-être. "..t'aurais pas dû". Il pouvait prendre ça pour un merci s'il le voulait, on sait très bien que dans cette famille tout est question de fierté, et que ce simple mot résonne comme un supplice. Je finis par libérer le passage, ayant bien remarquant son envie puisante de passer la porte, bien consciente que je vais me brûler d'avance, peu importe ce que je vais dire. Je peux mentir à beaucoup de personne autour de moi, je suis même la reine dans le domaine, j'aurais su endormir Saul avec des jolies paroles, envoyer balader Ana sans que cela n'éveille son attention, mais Auden....Auden est le seul qui d'un regard détecte un problème en moi, comme si il m'était impossible de lui dissimuler mes pensées. Je m'approche du bar de la cuisine, déposant les fleurs que je ne prends même pas le temps de mettre dans un vase, et me mets face à lui, tentant de provoquer un malaise par cet échange qui est loin d'être naturel et quotidien chez nous. "Alors...Qu'est ce qui t'amènes? Un papier que j'aurais oublié de signer pour que tu puisses faire un tour dans les airs?" Mon ton est calme, et les répliques sarcastiques ne suffisent pas à ignorer cet air suspect qu'il a sur le visage.

@Auden Williams





Le problème avec la dépendance, c'est que ça ne finit jamais bien. Parce qu'il arrive un moment où ce qui nous mettait dans cet état d'euphorie cesse de nous faire du bien et commence à nous faire mal. Il parait qu'on ne peut pas s'en sortir avant d'avoir touché le fond. Mais comment on sait qu'on a touché le fond ? Parce que quand on est accro, même si ça fait mal, parfois ça fait encore plus mal de décrocher.



Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans. (25/12/1980)
SURNOM : A troqué 'Dieu' pour 'papa' lorsqu'il s'adresse à Sloan, histoire d'être certain que ce soit bien son premier mot.
STATUT : Officiellement, il est marié. Officieusement, allez vous faire foutre.
MÉTIER : Il crève d'envie de peindre de nouveau depuis que son état de santé l'en empêche. Le meilleur peintre d'Australie reprend du poil de la bête.
LOGEMENT : #517, Bayside, son ombre prend la forme d'un Léo quelque peu étouffant.
the lament for icarus (savannah #7) 0d86a937ef566decd0d83bc62ae5a94dafe286b0
POSTS : 14301 POINTS : 255

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italo-américain, regroupe les défauts de chaque pays › Handicapé sentimental › Ne vit que pour l’art, sous toutes ses formes › Ne boit pas, ne fume pas › Ambidextre › A reçu un enseignement religieux et passe son temps à l’outrepasser › Père de Damon (2000) et Sloan (2020) › Peur des hauteurs, claustrophobie › Un poil misanthrope › Tatoué › Incapable de rester en place › (trop) Rancunier, s'exprime par les poings au lieu des mots › N'a aimé qu'une seule femme, elle lui a brisé le coeur (et lui la clavicule) › A toujours fui les hommes qu'il commençait à apprécier de trop
RPs EN COURS : (10)marius #4giovanni #3cesar #2saül #22ezra #9damon #10basilereeseeliana #2james #2


the lament for icarus (savannah #7) 2dydfr70
the lament for icarus (savannah #7) 4tjovbu8

the lament for icarus (savannah #7) 210129021645793185
famiglia › i will take the blow for you and i've had recurring nightmares that i was loved for who i am, but missed the opportunity to be a better man.

the lament for icarus (savannah #7) Tumblr_mu2413iIyP1qkq70so1_500
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

the lament for icarus (savannah #7) 710803fc1f446e75d209db209e32c9a009e50e07
willton › io, ho scritto pagine e pagine, ho visto sale poi lacrime. questi uomini in macchina non scalare le rapide. scritto sopra una lapide 'in casa mia non c'è dio'. del vento senti l'ebrezza con ali in cera alla schiena.

RPs EN ATTENTE : otto #3

RPs TERMINÉS : the lament for icarus (savannah #7) 25dxp5w4

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : malificient (avatar) › harley (gif profil, williams & willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

the lament for icarus (savannah #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: the lament for icarus (savannah #7) the lament for icarus (savannah #7) EmptyJeu 6 Mai - 14:22



"J'préfère les roses"

Et moi je la préfère lorsqu’elle n’est pas aussi blanche, les cheveux en batailles, des traces bleues sous les yeux témoignant d’un manque de sommeil. Je ne lui dirai rien - pas encore, tout du moins - mais n’en pense pas moins pour autant. Je ne l’avais jamais vue dans un tel état et les mauvaises langues diraient que je ne l’ai de toute façon pas beaucoup vue. C’est vrai, oui. Mais toutes les fois où j’ai pu observer ma petite sœur, elle était parfaitement parfaite, tirée à quatre épingles, débordante d’énergie. Aujourd’hui, j’aurais peur de la faire tomber si jamais j’en viens à souffler trop fort en sa direction tel le loup face aux maisons des trois petits cochons. En attendant, je n’ai que ces fleurs là à lui proposer et j’espère sincèrement ne pas avoir à ce que son petit ami vienne me dire qu’elle va mal pour lui offrir une sorte de fleurs différente. Tout le monde aura compris qu’elles ne font office que d’excuse à mes yeux. Pour rentrer, pour avoir son attention, pour lui prouver que je suis de bonne foi. "..t'aurais pas dû" Et elle, elle est éternellement trop polie, trop formatée pour bien paraître en société. Je me moque bien de savoir ce que j’aurais dû faire ou non, tant qu’en sortant d’ici je suis assuré qu’elle va bien ou, à défaut, mieux. Tout semble simple avec quelques mots mais en réalité je fonce tête baissée dans la gueule du loup sans avoir la moindre idée d’à quelle sauce elle pourrait me manger.

Je m’engouffre dans sa maison à la seconde même où elle me laisse l’espace suffisant pour passer, craignant déjà qu’elle revienne rapidement sur son avis et me garde comme un con sur le perron. "Alors...Qu'est ce qui t'amènes? Un papier que j'aurais oublié de signer pour que tu puisses faire un tour dans les airs?" Savannah, Savannah, douce petite sœur qui pense sincèrement encore pouvoir se débarrasser de moi aussi facilement, avec quelques remarques à peine pimentées. Elle a au moins le mérite de m’arracher un sourire, à défaut que je sois capable d’autant de son côté. “Tu te doutes bien que j’ai hâte de tester l’avion.” Oui, bien sûr. [Non] Mon vertige et moi sommes ravis du cadeau du paternel, tout comme la peur de l’eau de Saül doit être toute aussi heureuse d’avoir reçu un bateau en héritage. Il n’y a pas à dire: notre père nous a toujours parfaitement cernés, en témoignent tout autant les chiens et Anastasia. “J’ai vu Cade.” Je joue cartes sur table avec elle. Pour une fois que j’ai quelque chose de plutôt positif à associer à son petit ami, autant en profiter. “Il m’a dit que c’était compliqué entre vous.” Non, pas exactement, mais un mensonge n’a jamais tué personne. Celui-ci est plutôt arrangeant, je l’aime bien. Il est celui qui va me permettre de trouver la vérité dans le faux, ironiquement. “Tu t’es enfin rendue compte qu’il était vraiment pas à la hauteur?” Désolé Cade, je t’offrirai des fleurs à toi aussi.



the lament for icarus (savannah #7) ZWjeJy0
the lament for icarus (savannah #7) 1542980520:
 
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
the lament for icarus (savannah #7) Tgw6
POSTS : 7821 POINTS : 225

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
the lament for icarus (savannah #7) Z80e
Cade#21

the lament for icarus (savannah #7) 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY

Noah#1Curtis#1Alex#1Kenneth#1




RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1

2017Evan#5
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

the lament for icarus (savannah #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: the lament for icarus (savannah #7) the lament for icarus (savannah #7) EmptyMer 12 Mai - 22:48



Je n'ai pas envie d'être aimable avec Auden. Pas plus qu'avec les autres. J'en suis arrivée à un point où tout est insupportable, tout m'irrite particulièrement. Ma patience connait des failles. Je suis agacée par le chien des voisins qui aboient de temps à autre, par ce frigo que je ne prends plus vraiment la peine de remplir, cette lumière du jour qui tente de se frayer un chemin à travers mes rideaux..Par les jours qui se lèvent, tout court. Je parviens cependant encore à contenir toutes ces plaintes au plus profond de moi, préférant devenir une personne démunie de toute émotion face à cette vie que je détruis sans ménagement. Et ça me fait du bien, du moins,c'est ce que je pense en m'enfermant dans cette bulle que personne ne semble pouvoir rejoindre. L'arrivée d'Auden me force cependant à reprendre ce vieux costume appelé Savannah, la femme aux allures irréprochables et débordante de vie. Je n'en ai pas envie, pas plus que de le laisser entrer chez moi, mais là, ce n'est malheureusement plus une question de choix. Il est l'un des seuls que je parviens encore à craindre, non pas parce qu'il est plus âgé que moi, mais parce qu'il reste cet homme capable de me faire sombrer par quelques mots détestables ou des regards accusateurs. Le nombre de fois où je me suis retrouvée à m'en plaindre auprès de nos parents lorsque nous n'étions encore que de simples gamins... Malheureusement pour lui, je n'ai pas eu la force d'attendre qu'il me détruise cette fois-ci, je m'en suis chargée par mes propres moyens,et la seule chose qui semble perpétuer, est cette fierté indissociable qui me sert de carapace afin qu'il ne constate pas les dégâts occasionnés. Je ne veux pas qu'il devine ce mal-être, parce qu'il sera capable des pires stratagèmes pour tenter de m'en sortir, maintenant qu'il n'en est pas la cause. Alors je lutte, m'emparant de ce rôle que je ne suis plus en mesure de tenir plus longtemps, mais qui est ma seule couverture pour fausser les pistes. Je ne suis pas accueillante, et mes répliques manquent probablement de force face à ce dont je suis capable actuellement, je me dois d'écourter au plus vite cette visite, afin que celle-ci ne m'échappe. "Alors...Qu'est ce qui t'amènes? Un papier que j'aurais oublié de signer pour que tu puisses faire un tour dans les airs?" Si cela n'entourait pas la mort de mon père et que je n'avais pas un pied dans une tombe moi aussi, cette supercherie m'aurait sans doute amuser. A croire que celui qui avait le plus d'humour dans cette famille était celui que l'on avait sous estimé dans le domaine, le patriarche. “Tu te doutes bien que j’ai hâte de tester l’avion.” Il aura fallu quelques mots pour que je me retrouve éprise d'un ennui total, comme si mon indifférence face à une potentielle réplique sarcastique était le seul moyen de m'en sortir. Et je ne cherche pas à le nier, vouant mon attention un instant à travers la fenêtre qui donne sur la rue pour passer le temps. Il ne répondait pas à ma question, et je ne trouvais rien d'autres qu'à exprimer mon agacement en me vengeant par cette attitude puérile et un brin provocatrice. Cette discussion s'annonce déjà interminable, débordante de banalité en tout genre dont nous ne sommes généralement pas partisan. Et pourtant.

“J’ai vu Cade.” Cette simple phrase suffit à attirer mon attention, pas uniquement parce qu'il évoque cet homme pour lequel je voue un attachement certain, mais surtout parce qu'il fait allusion à celui qui m'a vu sombrer soudainement, et qui a été la première victime de cet état déplorable. Mon regard se plante dans le sien, tentant de deviner où il veut en venir à travers ce dernier. “Il m’a dit que c’était compliqué entre vous.” Je ne peux retenir un sourire moqueur mais plutôt malaisant pour celui qui me fait face. Il aura suffit de cette précision pour qu'il brûle instantanément ma confiance. Je hoche négativement de la tête, venant croiser les bras contre ma poitrine. "Et alors quoi? Tu lui as offert un café en l'écoutant pleurer sur son sort? Vous êtes devenus les meilleurs amis du monde depuis?" C'était impensable. "Cade Grimes a beaucoup de défaut, mais pas celui de se la jouer pleurnichard. Il parle pas de ses relations amoureuses avec les autres..." et encore moins avec la principale concernée. Chose que je lui avais d'ailleurs plus ou moins reproché la dernière fois qu'il était venu, remontant en doute son attachement à mon égard. Cependant...si j'étais persuadée qu'Auden inventait de toute pièce ce scénario, je n'expliquais cependant pas pourquoi il se pointait chez moi soudainement. Émettre l'hypothèse que Cade ait pu aller parler de mes déboires actuels me semblent aussi impossible que de voir un jour l'un de mes frères débarquer avec un bouquet de fleurs.... “Tu t’es enfin rendue compte qu’il était vraiment pas à la hauteur?” Je le jauge du regard. "Vas à l'essentiel Auden, où veux-tu en venir?" demandais-je dans un soupire.





Le problème avec la dépendance, c'est que ça ne finit jamais bien. Parce qu'il arrive un moment où ce qui nous mettait dans cet état d'euphorie cesse de nous faire du bien et commence à nous faire mal. Il parait qu'on ne peut pas s'en sortir avant d'avoir touché le fond. Mais comment on sait qu'on a touché le fond ? Parce que quand on est accro, même si ça fait mal, parfois ça fait encore plus mal de décrocher.



Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans. (25/12/1980)
SURNOM : A troqué 'Dieu' pour 'papa' lorsqu'il s'adresse à Sloan, histoire d'être certain que ce soit bien son premier mot.
STATUT : Officiellement, il est marié. Officieusement, allez vous faire foutre.
MÉTIER : Il crève d'envie de peindre de nouveau depuis que son état de santé l'en empêche. Le meilleur peintre d'Australie reprend du poil de la bête.
LOGEMENT : #517, Bayside, son ombre prend la forme d'un Léo quelque peu étouffant.
the lament for icarus (savannah #7) 0d86a937ef566decd0d83bc62ae5a94dafe286b0
POSTS : 14301 POINTS : 255

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italo-américain, regroupe les défauts de chaque pays › Handicapé sentimental › Ne vit que pour l’art, sous toutes ses formes › Ne boit pas, ne fume pas › Ambidextre › A reçu un enseignement religieux et passe son temps à l’outrepasser › Père de Damon (2000) et Sloan (2020) › Peur des hauteurs, claustrophobie › Un poil misanthrope › Tatoué › Incapable de rester en place › (trop) Rancunier, s'exprime par les poings au lieu des mots › N'a aimé qu'une seule femme, elle lui a brisé le coeur (et lui la clavicule) › A toujours fui les hommes qu'il commençait à apprécier de trop
RPs EN COURS : (10)marius #4giovanni #3cesar #2saül #22ezra #9damon #10basilereeseeliana #2james #2


the lament for icarus (savannah #7) 2dydfr70
the lament for icarus (savannah #7) 4tjovbu8

the lament for icarus (savannah #7) 210129021645793185
famiglia › i will take the blow for you and i've had recurring nightmares that i was loved for who i am, but missed the opportunity to be a better man.

the lament for icarus (savannah #7) Tumblr_mu2413iIyP1qkq70so1_500
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

the lament for icarus (savannah #7) 710803fc1f446e75d209db209e32c9a009e50e07
willton › io, ho scritto pagine e pagine, ho visto sale poi lacrime. questi uomini in macchina non scalare le rapide. scritto sopra una lapide 'in casa mia non c'è dio'. del vento senti l'ebrezza con ali in cera alla schiena.

RPs EN ATTENTE : otto #3

RPs TERMINÉS : the lament for icarus (savannah #7) 25dxp5w4

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : malificient (avatar) › harley (gif profil, williams & willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

the lament for icarus (savannah #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: the lament for icarus (savannah #7) the lament for icarus (savannah #7) EmptyLun 17 Mai - 22:19



Les rôles semblent avoir été échangés alors que je fais au mieux pour tempérer ma sœur qui, de son côté, ne semble faire aucun effort. Avec les femmes, c’est toujours la même chose. "Et alors quoi? Tu lui as offert un café en l'écoutant pleurer sur son sort? Vous êtes devenus les meilleurs amis du monde depuis?" Et à partir de cet instant, je sais que quoi que je puisse dire ou faire, elle trouvera le moyen de me le reprocher. Trop d’attention et je serai le pire des cons, pas assez et elle me le fera cher payer. Je pourrais m’en plaindre pendant longtemps mais c’est un trait de caractère bien plus réservé à notre famille plutôt qu’à son affiliation typiquement féminine. Elle sait très bien que le reste du monde déteste le café Italien et bien que je déteste à mon tour l’Américain qui lui sert de petit-ami, je n’ai même pas essayé de lui faire vivre un tel supplice. Sans doute étais-je trop occupé à me soucier du sort réservé à ma cadette. Ce ne sont pas ses remarques piquantes qui me feront faire le moindre pas en arrière et si elle pense m’impressionner, cela prouve bien que nous ne nous sommes pas beaucoup côtoyés ces trente dernières années. “Oui et je l’ai renommé avec plein de smiley de cœurs sur mon téléphone.” Nous ne sommes pas encore arrivés au moment de l’histoire où je lui dois la vérité. L’ironie prône encore sur le reste, tout comme le fait mon sourire en coin. Je ne me donne pas encore le droit de lui faire comprendre que je me fais du soucis pour elle à mon tour. Cela ne nous ressemble de toute façon pas, ce genre d’élan fraternel ou Dieu sait quoi encore. Il me permet au moins de ne pas penser à mes propres problèmes et aussi cliché cela puisse-t-il être, cela me fait du bien. Pas du bien bien, mais cela évrite au moins que la situation ne soit pire. Ce qui est drôle, c’est que j’en viens même à douter qu’elle puisse empirer, en réalité. Ce n’est que l’instant d’après que je me souviens que j’ai au moins toujours Sloan à mes côtés. Je ne sais pas ce qu’il en est d’elle à propos de son fils.

"Cade Grimes a beaucoup de défaut, mais pas celui de se la jouer pleurnichard. Il parle pas de ses relations amoureuses avec les autres..." - “Ça tombe bien, c’est pas ce dont on a parlé.

Et croyez moi, je n’ai absolument aucune envie d’entendre les détails concernant leur relation. Tant qu’il participe au bonheur de ma sœur et qu’il ne fait surtout pas le contraire, c’est tout ce que j’ai besoin d’entendre. Les détails de leur vie privée ne me regardent pas et il vaut sans doute mieux pour tout le monde que je ne m’en mêle pas. Cette fois-ci, tout est différent et cela n’a rien à voir avec un ‘eux’ ou un ‘nous’, mais bien un elle. Il n’a été question que d’elle. Les problèmes de Cade ne m’intéressent pas et je ne ferai jamais rien contre. Pour ma sœur, cependant, c’est bien différent et il le sait, d’où la raison de sa venue chez moi, n’en déplaise à Savannah. "Vas à l'essentiel Auden, où veux-tu en venir?" Elle souffle et j’en fais autant, dans le même élan que ma cadette. Nous savons tous les deux que la conversation sera déplaisante. Même Savannah qui ne connaît pas encore exactement les raisons de ma venue, je sais qu’elle le sent elle aussi. “T’as une mine horrible.” Et ça ne lui ressemble pas. “Et une humeur de chien.” Je ne la brosserai pas dans le sens du poil, je ne sais pas faire ce genre de choses. Cela ne m’empêche pas d’essayer d’être un grand frère utile et attentionné, à ma manière. “Dis moi ce qu’il se passe. T’as aussi peu envie que moi que je fouille moi-même.” Au sens propre et au sens figuré. Elle sait que je ne repartirai pas d’ici sans des réponses quant à son état de santé.



the lament for icarus (savannah #7) ZWjeJy0
the lament for icarus (savannah #7) 1542980520:
 
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
the lament for icarus (savannah #7) Tgw6
POSTS : 7821 POINTS : 225

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
the lament for icarus (savannah #7) Z80e
Cade#21

the lament for icarus (savannah #7) 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY

Noah#1Curtis#1Alex#1Kenneth#1




RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1

2017Evan#5
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

the lament for icarus (savannah #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: the lament for icarus (savannah #7) the lament for icarus (savannah #7) EmptyJeu 3 Juin - 0:02



Face à lui, je me demande quel combat vais-je devoir mener. Celui de rentrer dans ce moule de la fille parfaite que l'on me colle à la peau depuis tant d'années afin de répondre à ses attentes et celles de tous les autres, ou la façon qui me permettrait de le mettre rapidement hors de lui, et ainsi précipiter son départ prématuré. J'hésite , et j'attends encore quelques éléments qui me permettrait de connaître la raison de sa venue pour pouvoir prendre cette décision. L'évocation de Cade vient cependant briser mes plans. Je n'avais pas songé à l’éventualité que cet homme, que j'ai laissé entrer dans ma vie, puisse vouloir parler de moi auprès de la personne qu'il déteste probablement le plus dans le pays. Dans un contexte différent, cette simple image m'aurait certainement soutirer un rire nerveux, mais le regard insistant de Auden vient finalement chasser mes doutes. Bien sûr que non, l'ancien agent n'est pas venu pour trouver une épaule sur laquelle pleurer après tout ce que j'avais pu lui balancer, mais il a sans aucun doute évoquer les problèmes que je rencontre, et ça, ça complique les choses plus que je ne l'avais imaginé. Qu'il veuille attraper mon patron/ex parce qu'il ne contient pas son impulsivité est une chose, mais oser trahir ma confiance en allant jouer les balances en est une autre, et j'avais encore du mal à l'assimiler à l'image que j'ai de lui. Pour tenter à mon tour de déstabiliser mon frangin, je viens contredire ses propos, pouvant prétendre assez connaître ce cher Grimes pour savoir qu'il serait tout bonnement incapable de mettre sa fierté de côté, et encore moins auprès d'un membre du clan Williams. “Oui et je l’ai renommé avec plein de smiley de cœurs sur mon téléphone.” Cette fausse anecdote aurait pu éveiller un nouvel éclat de rire si je ne trouvais pas dans le fond du trou, au lieu de ça, je me contente de répondre, avec un air sérieux, et plus ou moins las. "J'espère que t'auras l'droit aux mêmes selfies que moi". De quoi faire grimacer celui qui partage mon sang, et le pousser ainsi à cesser cette ironie dont je suis souvent demandeuse en générale. Je ne cèderais pas. Pas tant qu'il n'assumera pas la vérité qu'il détient ouvertement, et qui me fera accepter que j'ai désormais un problème supplémentaire à régler. Lui, et sa ténacité.

"Cade Grimes a beaucoup de défaut, mais pas celui de se la jouer pleurnichard. Il parle pas de ses relations amoureuses avec les autres..." “Ça tombe bien, c’est pas ce dont on a parlé.” Here we are. Mon regard se perd dans le sien, tentant de fuir cette tension inévitable qui envahit chaque partie de mon corps avec force, et qu'il fait perdurer à travers un silence insoutenable. "Vas à l'essentiel Auden, où veux-tu en venir?". Je soupire, autant que lui, subissant cet instant qu'il nous impose. Je refuse d'en parler avec lui, ça me semble impossible. Et lui ne souhaite probablement pas l'entendre de ma propre bouche, préférant se fier à la possibilité que Cade puisse en avoir rajouter des couches. “T’as une mine horrible.” Je hausse les sourcils, me pinçant les lèvres pour contenir un remerciement qu'il ignorera quoiqu'il arrive. “Et une humeur de chien.” Je hoche doucement de la tête, cherchant comment me justifier. "C'est pas un bon jour..." Aucun ne l'était depuis bien longtemps, mais ce détail ne mérite pas d'être évoqué ouvertement. “Dis moi ce qu’il se passe. T’as aussi peu envie que moi que je fouille moi-même.” Mon regard soutient le sien, tentant de peser le poids de ses propos. Lui ne prendra pas la porte si je viens à lui balancer toutes les choses que je pourrais lui reprocher, bien sûr que non, et c'est justement ce qui me pousse à envisager de baisser la garde, non pas pour venir me plaindre de mon sort, mais pour assumer clairement cet état d'esprit qu'il a deviné depuis qu'il a passé le pas de la porte, et peut-être même bien avant. "Il ne se passe rien." Je hausse les sourcils, espérant que l'expression de visage soit aussi ferme que les mots que j'emploie. Mes traits me trahissent cependant par l'énergie que j'y mets. J'ai l'air coupable, comme si devais lui jurer dans les yeux que je vivais le plus beau moment de ma vie. Ca sonne faux, bien trop faux...Tout comme cette visite dans mon appart', qui en devient presque ridicule au vu de la situation. Il n'y a rien à dire sur le sujet. Et pourtant, je ressens un sentiment de colère qui m’envahit. Celui d'être là. Et le seul moyen que je trouve pour m'en défaire, et de fuir le plus vite possible, bien vite rattrapé par ses doigts qui saisissent mon bras. Les mâchoires serrées, je viens finalement croiser son regard. "T'es là pour voir le spectacle?" demandais-je." Tu n'attendais qu'une chose c'était que j'me casse la gueule à nouveau pour pouvoir me dire que tu l'avais prédit" Lors de mon retour ici quelques années plus tôt, il avait tenté de déceler les raisons de ma prise de conscience qui m'avait ramené à mon fils, que j'avais jusqu'alors renié. Il était resté sur ses gardes, persuadé que je finirais à nouveau par fauter à nouveau, incapable d'assumer les responsabilités d'une vie d'adulte. "Eh bien bravo Auden! Tu avais raison, une fois de plus!" Ce sourire qui orne mon visage n'enlève rien à l'aspect dramatique de cette scène, il est encore plus déchirant. "Pauvre petite Savannah, fille parfaite, enfant prodige, la grande réussite de la famille... n'est pas fiable! Je te laisse le privilège de l'annoncer à tous les petits soldats Williams, en attendant, je veux que tu dégages de chez moi"





Le problème avec la dépendance, c'est que ça ne finit jamais bien. Parce qu'il arrive un moment où ce qui nous mettait dans cet état d'euphorie cesse de nous faire du bien et commence à nous faire mal. Il parait qu'on ne peut pas s'en sortir avant d'avoir touché le fond. Mais comment on sait qu'on a touché le fond ? Parce que quand on est accro, même si ça fait mal, parfois ça fait encore plus mal de décrocher.



Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans. (25/12/1980)
SURNOM : A troqué 'Dieu' pour 'papa' lorsqu'il s'adresse à Sloan, histoire d'être certain que ce soit bien son premier mot.
STATUT : Officiellement, il est marié. Officieusement, allez vous faire foutre.
MÉTIER : Il crève d'envie de peindre de nouveau depuis que son état de santé l'en empêche. Le meilleur peintre d'Australie reprend du poil de la bête.
LOGEMENT : #517, Bayside, son ombre prend la forme d'un Léo quelque peu étouffant.
the lament for icarus (savannah #7) 0d86a937ef566decd0d83bc62ae5a94dafe286b0
POSTS : 14301 POINTS : 255

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italo-américain, regroupe les défauts de chaque pays › Handicapé sentimental › Ne vit que pour l’art, sous toutes ses formes › Ne boit pas, ne fume pas › Ambidextre › A reçu un enseignement religieux et passe son temps à l’outrepasser › Père de Damon (2000) et Sloan (2020) › Peur des hauteurs, claustrophobie › Un poil misanthrope › Tatoué › Incapable de rester en place › (trop) Rancunier, s'exprime par les poings au lieu des mots › N'a aimé qu'une seule femme, elle lui a brisé le coeur (et lui la clavicule) › A toujours fui les hommes qu'il commençait à apprécier de trop
RPs EN COURS : (10)marius #4giovanni #3cesar #2saül #22ezra #9damon #10basilereeseeliana #2james #2


the lament for icarus (savannah #7) 2dydfr70
the lament for icarus (savannah #7) 4tjovbu8

the lament for icarus (savannah #7) 210129021645793185
famiglia › i will take the blow for you and i've had recurring nightmares that i was loved for who i am, but missed the opportunity to be a better man.

the lament for icarus (savannah #7) Tumblr_mu2413iIyP1qkq70so1_500
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

the lament for icarus (savannah #7) 710803fc1f446e75d209db209e32c9a009e50e07
willton › io, ho scritto pagine e pagine, ho visto sale poi lacrime. questi uomini in macchina non scalare le rapide. scritto sopra una lapide 'in casa mia non c'è dio'. del vento senti l'ebrezza con ali in cera alla schiena.

RPs EN ATTENTE : otto #3

RPs TERMINÉS : the lament for icarus (savannah #7) 25dxp5w4

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : malificient (avatar) › harley (gif profil, williams & willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

the lament for icarus (savannah #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: the lament for icarus (savannah #7) the lament for icarus (savannah #7) EmptyMer 16 Juin - 15:17



"J'espère que t'auras l'droit aux mêmes selfies que moi"
J’y compte bien.

L’Italie se tient face à face, regard perdu dans celui de l’autre et incapable de l’en déloger. Je ne céderai pas et je sais qu’elle aura bien du mal à ployer, mais rien n’est impossible. "Vas à l'essentiel Auden, où veux-tu en venir?" La petite parfaite souffle et s’impatiente sans que cela n’ait rien d’étonnant, ce ne sont que des indices supplémentaires me faisant comprendre que j’aurai gain de cause à terme. Tentant une approche plutôt atypique pour le grand public, je décide avant toute chose de me montrer franc avec elle pour qu’elle puisse l’être en retour tout autant : sa mine est horrible et son humeur est pire encore que d’habitude. En somme, je ne suis pas ici par charité chrétienne mais bien parce qu’elle est ma petite sœur et que son sort m’importe presque autant que le mien propre. "C'est pas un bon jour..." - “Le problème ne date pas du jour.” Et à ce propos, je bouillonne intérieurement d’avoir eu besoin qu’un américain me l’apprenne, tout ça parce que je n’ai pas su voir les signes. Elle est ma soeur, je la connais depuis sa naissance alors qu’il n’est arrivé que peu de temps plus tôt, sans qu’absolument rien en ce monde ni auprès de notre famille ne lui soit dû. Je pourrais dire qu’il y a mérité sa place si j’étais moindrement honnête, mais je ne le suis heureusement pas.

La cadette s’enfonce dans le dénie une fois de plus et si j’aimerais ajouter poétiquement qu’il s’agit aussi d’une fois de moi, j’ai tendance à de moins en moins y croire. "Il ne se passe rien." Elle hausse les sourcils alors je m’occupe en soufflant de nouveau, tentant pourtant de rester impassible au maximum pour ne pas la faire fuir. Ce ne serait pas mon but et si je n’ai rien à y gagner, j’ai surtout tout à y perdre. “Arrête de me mentir.Pas alors que je lui ai fait confiance sur le sujet le plus difficile de ma vie : mon fils. La blonde n’a plus rien de convaincant, si bien que j’en viens même à passer mes doigts autour de son bras. "T'es là pour voir le spectacle?" C’est elle qui se donne en spectacle, là où je n’ai jamais aussi peu eu envie de ma vie d’observer quoi que ce soit. Savannah ne sait plus que mordre pour tenter d’en arriver à je ne sais quelle fin, c’est pathétique qu’elle n’ait toujours pas compris que je ne la laisserai pas s’en aller aussi facilement. “Ne joue pas à ça Savannah.” Et si je doutais aussi peu de son état de santé, je lui aurais surtout demandé d’arrêter de paraître aussi pathétique. Nous n’attirons la pitié de personne dans la famille, encore moins celle des liens du sang. Mes paroles sont bien plus tranchantes encore que les siennes, c’est un jeu auquel je suis rôdé depuis toute une vie alors qu’elle ne commence qu’à l’apprendre.

De tentatives d’esquives avortées, la jeune femme passe aux accusations sans fondement. J’en aurais presque oublié à quel point être un Williams relevait d’un difficile exercice d’équilibre et de jonglage. "Tu n'attendais qu'une chose c'était que j'me casse la gueule à nouveau pour pouvoir me dire que tu l'avais prédit." Je lui aurais dit que je l’avais prévenue, c’est bien vrai, mais elle ne précise pas non plus que j’aurais été là pour l’aider à se relever si je l’en avais jugée digne. Il y a des erreurs que je pointe du doigts, d’autres que je continue de juger impardonnable, mais il y en a plus encore que je chasse de ma mémoire d’un simple revers de la main. Après tout, elle est ma famille et elle le restera quoi que j’en dise ou pense, alors je me dois de la protéger et de faire au mieux pour elle malgré son impossible caractère et ses secrets. "Eh bien bravo Auden! Tu avais raison, une fois de plus!" J’aurais préféré la voir sourire dans d’autres circonstances. Désormais, j’ai du mal à me souvenir de toutes les fois où elle a été réellement heureuse. "Pauvre petite Savannah, fille parfaite, enfant prodige, la grande réussite de la famille... n'est pas fiable! Je te laisse le privilège de l'annoncer à tous les petits soldats Williams, en attendant, je veux que tu dégages de chez moi." Qu’elle est dramatique celle-ci. Dire qu’elle pense encore sincèrement pouvoir me faire dégager de chez elle sans réponse, je me contente de faire un pas à l’intérieur en guise de réponse aphone. Mes épaules la bousculent à peine, je n’ai pas le temps de lui demander quelconque autorisation. "Vous avez tous été une épine dans mon pied à un moment ou un autre de ma vie, ne pense pas que cette fois-ci il y a quoi que ce soit de nouveau qui me fera te laisser tranquille." Je statue calmement, ma voix ne faisant aucunement écho à la sienne. C'est la première fois depuis bien longtemps que je suis le plus calme de nous deux - inutile de préciser que tout ceci n'est qu'apparences alors qu'au fond de moi j'exige des réponses claires, entières et immédiates. "Ne me fais pas douter que tu sois une bonne mère pour Mathis." Parce qu'entre lui et elle, mon choix est déjà fait et je n'aurai aucun mal à prioriser le plus jeune si j'avais le moindre doute à l'égard de ma soeur. Certaines choses ne changeront jamais, elle avait au moins raison sur le fond. "Fais le pour lui. Si je te voulais du mal, crois moi que tu l'aurais vu." Parle, bon sang. "Qu'est ce que tu veux dire par 'casser la gueule' ?" Qu'elle fasse un effort, elle aussi.



the lament for icarus (savannah #7) ZWjeJy0
the lament for icarus (savannah #7) 1542980520:
 
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
the lament for icarus (savannah #7) Tgw6
POSTS : 7821 POINTS : 225

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
the lament for icarus (savannah #7) Z80e
Cade#21

the lament for icarus (savannah #7) 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY

Noah#1Curtis#1Alex#1Kenneth#1




RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1

2017Evan#5
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

the lament for icarus (savannah #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: the lament for icarus (savannah #7) the lament for icarus (savannah #7) EmptyMer 21 Juil - 12:18


"J'espère que t'auras l'droit aux mêmes selfies que moi"“J’y compte bien.” Je secoue la tête, déjà lassée par ses tentatives pour faire naître un infime sourire sur mon visage. Pire, c'est comme une insulte à ma volonté de sombrer, ce besoin ultime de subir toute cette souffrance, et mes mâchoires se resserrent à cette simple idée. Si le temps passé ensemble se résume en quelques heures sur cette seule année écoulée, Auden connait pourtant exactement mon mode de fonctionnement. Il le maîtrise à la perfection. Il a cherché les failles de ce dernier durant une bonne partie de notre enfance, là où les choses partaient assez loin pour que nos parents soient forcés d'intervenir. La situation est cependant bien différente entre ces murs. Il n'y a plus de parent pour jouer l'arbitre, pas de mauvaise vanne pour peiner l'autre, il est justement là pour m'apporter une aide, fait qu'il niera sans doute si on vient à lui poser la question, parce que la fierté Williams coule à travers nos veines, et que certaines choses nous arracheraient la bouche à la simple idée de les partager avec un membre de cette famille. Il en est de même pour ce secret, duquel Auden a été écarté et qui a été le théâtre de scènes bien plus désespérantes que celle-ci. S'il y a bien une personne qui sera à tout jamais écartée de la vérité, c'est bien lui. Le jugement qu'il a sur ma personne a été souvent ébranlé, et même s'il est bien loin de l'homme parfait et irréprochable, il n'en reste pas moins cette personne à l'esprit percutant et aux idées bien arrêtées.  Celui dont l'avis compte peut-être plus que n'importe qui à mes yeux, sans que je n'en comprenne réellement la raison. En attendant, je me retrouve à affronter un adversaire de taille, et ce manque de patience se résume à l'idée de perdre face à lui, de lâcher prise et de le laisser se frayer un chemin jusqu'à ma vulnérabilité. Moi qui habituellement apprécie chaque effort de sa part, quel qu'il soit, je me montre définitivement agacée par ses tentatives présentement.

 "C'est pas un bon jour..." me contentais-je de lui lancer pour expliquer mon attitude désobligeante. “Le problème ne date pas du jour.” La question, c'était surtout de savoir ce que Cade avait pu émettre comme hypothèse à ce sujet, hormis un deuil peut-être compliqué à encaisser. "Ah ouais, et qu'est c'que t'en sais?" Je relève les sourcils, un brin provocante. "Tu crois désormais à ce qui peut sortir de sa bouche?" Son manque d'empathie envers Cade n'était un secret pour personne, et je n'hésitais pas à me rallier à sa cause, espérant ainsi le faire passer pour celui cherchait à me créer des ennuis là où il n'y en avait pas. Malheureusement, il semble lui accorder plus de crédit qu'à moi pour le coup. “Arrête de me mentir.” La tension monte d'un cran, cela se répercute dans mon corps tout entier, des battements douloureux que je ressens dans la poitrine, à la crispation soudaine de certains muscles. Il ne mesure pas la douleur que je ressens à devoir le faire, mais il ne me laisse pas le choix. Et cette sensation de suffoquer se fait soudainement plus forte, j'ai besoin d'échapper à tout ça, ses doigts vont cependant m'empêcher de le faire, tentant de me retenir. "T'es là pour voir le spectacle?" lançais-je, plus amère que jamais.“Ne joue pas à ça Savannah.” Un sourire moqueur s'empare de mes lèvres lorsque mon regard se détourne du sien. Évidemment, miss parfaite n'a pas le droit d'exposer ses frasques elle. Elle n'a pas le droit de se montrer si indomptable et imprévisible que le sont les membres du clan. J'en viens à établir cette vérité, celle que je m'étais efforcée de garder pour moi, ma simple fierté."Eh bien bravo Auden! Tu avais raison, une fois de plus!" Mon regard dans le sien n'est pas fuyant, il appuie chacun de ces mots pour nourrir son égo. "Vous avez tous été une épine dans mon pied à un moment ou un autre de ma vie, ne pense pas que cette fois-ci il y a quoi que ce soit de nouveau qui me fera te laisser tranquille." Je lâche un souffle, une espèce de rictus non assumé qui témoigne surtout d'un état de nervosité à l'idée qu'il poursuive son acharnement. "C'est que t'es encore plus taré que c'que j'avais imaginé". Je me frotte le haut du visage, ne sachant plus quel comportement adopter pour le faire flancher à son tour."Ne me fais pas douter que tu sois une bonne mère pour Mathis." La gorge nouée, j'encaisse, capable de douter de ce fait une fois de plus. "Et si c'était le cas?" Tout ces efforts pour être à la hauteur ne seraient peut-être jamais suffisants pour combler mes faux pas.  "Fais le pour lui. Si je te voulais du mal, crois moi que tu l'aurais vu." Mes lèvres se pincent douloureusement." Qu'est ce que tu veux dire par 'casser la gueule' ?" Je secoue la tête doucement, luttant pour ne pas laisser l'émotion m'envahir. "Fais pas ça, je t'en supplie..." Mon regard se balade dans le sien, tâchant de le convaincre de renoncer à toutes ses tentatives. Après un cours instant de réflexion, je reprends. "J'vais faire des efforts, je te promets." Je n'étais pas certaine d'y arriver, mais sa simple présence ici était suffisante pour que je le fasse, parce que je savais qu'il ne lâcherait pas l'affaire désormais.





Le problème avec la dépendance, c'est que ça ne finit jamais bien. Parce qu'il arrive un moment où ce qui nous mettait dans cet état d'euphorie cesse de nous faire du bien et commence à nous faire mal. Il parait qu'on ne peut pas s'en sortir avant d'avoir touché le fond. Mais comment on sait qu'on a touché le fond ? Parce que quand on est accro, même si ça fait mal, parfois ça fait encore plus mal de décrocher.



Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans. (25/12/1980)
SURNOM : A troqué 'Dieu' pour 'papa' lorsqu'il s'adresse à Sloan, histoire d'être certain que ce soit bien son premier mot.
STATUT : Officiellement, il est marié. Officieusement, allez vous faire foutre.
MÉTIER : Il crève d'envie de peindre de nouveau depuis que son état de santé l'en empêche. Le meilleur peintre d'Australie reprend du poil de la bête.
LOGEMENT : #517, Bayside, son ombre prend la forme d'un Léo quelque peu étouffant.
the lament for icarus (savannah #7) 0d86a937ef566decd0d83bc62ae5a94dafe286b0
POSTS : 14301 POINTS : 255

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italo-américain, regroupe les défauts de chaque pays › Handicapé sentimental › Ne vit que pour l’art, sous toutes ses formes › Ne boit pas, ne fume pas › Ambidextre › A reçu un enseignement religieux et passe son temps à l’outrepasser › Père de Damon (2000) et Sloan (2020) › Peur des hauteurs, claustrophobie › Un poil misanthrope › Tatoué › Incapable de rester en place › (trop) Rancunier, s'exprime par les poings au lieu des mots › N'a aimé qu'une seule femme, elle lui a brisé le coeur (et lui la clavicule) › A toujours fui les hommes qu'il commençait à apprécier de trop
RPs EN COURS : (10)marius #4giovanni #3cesar #2saül #22ezra #9damon #10basilereeseeliana #2james #2


the lament for icarus (savannah #7) 2dydfr70
the lament for icarus (savannah #7) 4tjovbu8

the lament for icarus (savannah #7) 210129021645793185
famiglia › i will take the blow for you and i've had recurring nightmares that i was loved for who i am, but missed the opportunity to be a better man.

the lament for icarus (savannah #7) Tumblr_mu2413iIyP1qkq70so1_500
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

the lament for icarus (savannah #7) 710803fc1f446e75d209db209e32c9a009e50e07
willton › io, ho scritto pagine e pagine, ho visto sale poi lacrime. questi uomini in macchina non scalare le rapide. scritto sopra una lapide 'in casa mia non c'è dio'. del vento senti l'ebrezza con ali in cera alla schiena.

RPs EN ATTENTE : otto #3

RPs TERMINÉS : the lament for icarus (savannah #7) 25dxp5w4

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : malificient (avatar) › harley (gif profil, williams & willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

the lament for icarus (savannah #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: the lament for icarus (savannah #7) the lament for icarus (savannah #7) EmptyJeu 29 Juil - 14:29



Le problème ne date pas du jour. "Ah ouais, et qu'est c'que t'en sais?" Il n’y a pas besoin d’avoir fait de longues études de psychologie, ni même des études tout court, pour savoir que ma soeur ne va pas bien et qu’elle n’arrive même pas à le cacher convenablement derrière son expression de poupée. Elle est une petite chose fragile qui a blanchie à force d’avoir été trop exposée au soleil, ou peut-être qu’on l’a posée trop près du feu pour que ses couleurs soient aujourd’hui aussi ternes. Peu importe, ce que j’en retiens c’est qu’elle n’est plus que l’ombre d’elle-même et ne pas en connaître la cause m’irrite profondément, à défaut que je sois réellement capable de me faire du souci pour elle. "Tu crois désormais à ce qui peut sortir de sa bouche?" - “Seulement les jours de pleine lune.” Lui répondre par la vérité ne servirait à rien. Elle n’a pas à savoir que je ne crois son petit-ami que lorsque je le juge digne d’intérêt, que lorsqu’il abaisse assez ses barrières d’américain stupide pour penser un peu à la femme qu’il aime, ou qu’il pense aimer. Elle a encore moins à savoir que je le fais par inquiétude pour elle, sa santé présente, et celle des jours à venir. Je sais que Cade ne jouerait pas avec un tel sujet, tout comme je sais à quel point il en coûte d’avoir recours à autrui pour venir en aide à une personne qu’on pensait pouvoir protéger de tous les maux du monde.

J’imagine que c’est à ce moment là de la conversation que les familles normales seraient redescendues de leurs grands chevaux pour se prendre dans les bras, se dire qu’ils s’aiment ou des conneries dans le genre. On a beau être italiens, nous ne savons pas faire dans le sentimental. La famiglia est une chose sacrée mais nous avons une façon bien à nous d’en prendre soin. Le sourire de Savannah se brise en même temps que son image de perfection qu’elle a tant ressortie face aux parents et au reste du monde avec. Aujourd’hui, elle éclate et se brise, la soeur modèle. "Eh bien bravo Auden! Tu avais raison, une fois de plus!" Même moi, je comprends que ce n’est pas le bon moment pour lui dire que j’ai toujours raison et qu’elle se contente de statuer l’évidence. Mes yeux noirs ne lâchent pas le clair des siens, inébranlables. J’ai déjà eu à faire à bien plus coriace qu’elle ; la seule différence, c’est que pour Savannah je ne souhaite que son bien. "C'est que t'es encore plus taré que c'que j'avais imaginé." Il n’y a rien à répondre à cela. Elle est sur la défensive et moi, j’ai déjà encaissé bien pire. Elle ne fait qu statuer à voix haute ce que beaucoup pensent tout bas, ou que les magazines enrobent de figures de style de merde. On est tous tarés, dans la famille ; on se contente d’en développer des formes et des degrés différents.

La seule chose qui m’importe plus encore que le bien-être de ma sœur, c’est celui de mon neveu, catapulté au milieu d’une famille vouée à s’auto-détruire. "Et si c'était le cas?" - “Prouve moi le contraire.” Je sais qu’elle est une bonne mère, tout comme je sais qu’elle souhaite le meilleur pour Mathis. Simplement, les obstacles s’accumulent sur son chemin et elle a du mal à s’en défaire. Ce n’est pas pour autant que je compte l’abandonner (à nouveau) ou même la laisser se battre seule. Aussi horripilante soit-elle, elle reste ma petite sœur. Une ultime fois, je demande donc des explications, tentant d’utiliser une voix plus douce que d’usuelle. "Fais pas ça, je t'en supplie..." Mon regard n’a plus rien de noir, il ne voit pas rouge non plus. J’abaisse ma garde, laisse mes muscles se détendre, souffle silencieusement. Je crois qu’on peut appeler ça de l’empathie. "J'vais faire des efforts, je te promets." Ma mâchoire se crispe sans que cela ne puisse être associé à de la colère, pour une fois. Mes lèvres se pincent pour mieux se délier la seconde suivante et j’esquisse un pas en sa direction, laissant un bras passer derrière son dos pour l’enlacer autant que la retenir. Mes lèvres trouvent leur place contre son front que j’embrasse, paupières fermées. Je ne saurai pas quel mal l’anime mais elle sait au moins qu’elle peut compter sur moi, maintenant, peu importe ce que cela implique. “Je sais.” Et je serai là pour l’observer reprendre peu à peu contenance, jamais pour la voir s’effondrer.



the lament for icarus (savannah #7) ZWjeJy0
the lament for icarus (savannah #7) 1542980520:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

the lament for icarus (savannah #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: the lament for icarus (savannah #7) the lament for icarus (savannah #7) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

the lament for icarus (savannah #7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-