AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -40%
-40% sur le Pack Gaming Mario PDP Manette filaire + ...
Voir le deal
29.99 €

 i may not be who you think i am (savannah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elijah Walker
Elijah Walker
les mauvaises décisions
les mauvaises décisions
i may not be who you think i am (savannah) 7vHkInU Présent
ÂGE : 39 ans (04/01/1985)
SURNOM : eli, simple et efficace
STATUT : cœur autrefois brisé, désormais jalousement gardé, mais dont l’armure ne cesse de se craqueler face à une adorable petite souris
MÉTIER : architecte au sein du walker group, et chargé du cours de recherche en environnement et durabilité à la faculté d'architecture de l'université du queensland.
LOGEMENT : un penthouse lumineux à spring hill, qu’il partage avec son chat siamois zelda et ses deux nouvelles recrues félines, safflina et drogon - ou plutôt dans lequel il est autorisé à rester tant qu’il n’oublie pas de remplir leur gamelle
i may not be who you think i am (savannah) 3ce1e35bae9764a4770e1145bd3127218e0b550b
POSTS : 2489 POINTS : 1380

TW IN RP : ex-toxicomanie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Brisbane, il a sillonné les plus belles régions du globe une fois sa majorité atteinte puis s’est installé à New York avant de revenir dans la ville qui l’a vu grandir fin 2021 ✵ aîné de la fratrie Walker ✵ architecte depuis plus de dix ans, il excelle dans son travail ✵ un passé riche d’excès en tous genres, le seul vice ayant persisté au travers des années étant la cigarette ✵ (trop) honnête, il préfère une vérité blessante à un mensonge confortable ✵ très sociable, doué avec les mots et le sourire facile, sa façade s’effondre lorsque l'interaction devient trop réelle
CODE COULEUR : eli se pavane en #00B464
RPs EN COURS :

i may not be who you think i am (savannah) K67f
WALKER ✵ we don't talk much, not anymore. broken bottles and slammin' doors, but we still care about each other, say we care about each other. i know life took us far away, but I still dream 'bout the good old days. when we took care of each other, we were livin' for each other.

i may not be who you think i am (savannah) J7at55c
ELIORA ✵ gimme what you got - your talk is incredible, so, so, so unusual. you taste like surfing videos. i'm going to read your mind, who you hiding? you fake your shyness, i just wish that i could see through you... hot glue, vape juice, hit undo, how the hell are you so cool?

i may not be who you think i am (savannah) Tumblr_nv3751vjYK1txaqq4o2_250
ELETT ✵ boy, when I left you, you were young, i was gone, but not my love. i want you to be happy, free to run, get dizzy on caffeine, funny friends that make you laugh. i know you'll feel the ghost of some memories so warm.

i may not be who you think i am (savannah) Giphy
ELIYA ✵ yes my love, i confess to you - i am only here to break your heart in two. the very flower you chose that day, its only task was to decay. indeed, it's wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light - your loving arms are the true delight.


RPs EN ATTENTE : zoya #5

i may not be who you think i am (savannah) P5kx

Spoiler:

RPs TERMINÉS : elila #1channing #1lexie #1mila #1elila #2zoya #1walkers #1sofia #1eliora #1eliora #2 (au bunyip) rhett #1eliora #3eliora #4eliora #5lexie #3channing #3mila #2gabrielle #1xmas 2022eliora #6eliora #7ji-yoon #1rhett #2zoya #2lexie #4eliora #8naomi #1mila #3zoya #3rhett #3eliora #9blake #1eliora #10 + blake #2dahlia #1rhett #4walkers #3eliora #15eliora #16 (au)channing #6 (au)eliora #11savannah #1eliora #12mila #4zoya #4channing #4

i may not be who you think i am (savannah) Y9oy77A
AVATAR : henry cavill
CRÉDITS : dramaclubsandwich (avatar), sillyrabbit81 (gif profil), henrycavilledits (gif signature), mon reuf (le reste)
DC : aucun
PSEUDO : balderdash, zoé
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44193-survival-of-the-fittest-eli
https://www.30yearsstillyoung.com/t44486-elijah-king-of-the-clouds

i may not be who you think i am (savannah) Empty
Message(#) Sujet: i may not be who you think i am (savannah) i may not be who you think i am (savannah) EmptyJeu 30 Nov 2023 - 19:13




i may not be who you think i am

@Savannah Williams & Elijah Walker



Il n'était pas rare pour Eli d’assister à des événements, congrès et autres salons, en rapport avec son métier d’architecte. S’il avait toujours abhorré, sans pour autant oser se plaindre trop fort, les mondanités auxquelles ses parents avaient eu coutume de l'entraîner dès son plus jeune âge et au sein desquelles l'attention qu'on pouvait lui porter n’avait jamais réellement été à son goût, Eli, homme vaniteux qu’il pouvait être derrière ses apparitions qu'il s'efforçait de garder humbles, adorait être sous le feu des projecteurs dans des contextes qui mettaient à l’honneur ses talents professionnels plutôt que son rang social. À l’aise comme un poisson dans l’eau, il se délectait alors de l'attention accordée à ses travaux, savourait les compliments qui ne tardaient jamais bien longtemps à franchir les lèvres de ses interlocuteurs et adorait répondre aux questions même les plus pointues qui lui étaient adressées. Son ego confortablement installé et son impressionnante confiance en lui lui assuraient de profiter sans compromis de ces événements, sans avoir à se soucier du moindre trac ou de l'ombre d’un doute tant il était rompu à l’exercice. En l'absence d’incertitude relative à ses compétences, Eli n'avait plus qu’à se régaler de la gratification inhérente à ce genre d'événements – et si cela se suffisait amplement en matière de réconfort, les avantages supplémentaires qu'apportaient avec eux ces rassemblements n'étaient certainement pas négligeables. Car il ne s’agissait finalement que de grands événements publicitaires pour celui qui se plaisait certes à arpenter les lieux pour admirer ou critiquer le travail de la concurrence, mais qui profitait avant tout de l’occasion pour séduire les potentiels clients curieux, tant par son sourire et son parler que par l'excellence de ses travaux. Les propositions à l’issue, voire au cours des salons où il exposait le fruit de son travail étaient devenues monnaie courante, et lui offraient une gratification supplémentaire.

Il n'était donc pas surprenant de retrouver un emplacement au nom d'Eli dans ce salon d'architecture organisé en plein cœur de Brisbane. Le Walker Group était une entreprise systématiquement représentée à l'événement, pourtant, il s’agissait d’une première pour Eli depuis son retour sur sa terre natale – l'année dernière, il était accaparé malgré lui, en l'attente de la fin de la convalescence de son petit frère, par les responsabilités de ce dernier à la tête de l'empire familial, et celle qui précédait, il peinait encore à se dépêtrer de ses nombreux cartons de déménagement fraîchement arrivés de New York, où il venait de mettre fin à un exode de vingt ans. Ainsi, malgré le retour immédiat du fils prodigue dans l’entreprise qui portait son nom dès lors qu'il eût regagné Brisbane, ce furent uniquement les autres architectes du Walker Group qui avaient bénéficié de l’opportunité de venir exposer leurs meilleurs projets à ce prestigieux événement. Cette année, l'héritier n'avait voulu manquer l’opportunité sous aucun prétexte, et s'était assuré une place au sein du salon sitôt que les discussions à ce sujet avaient démarré au sein de l'entreprise. Et maintenant qu'était arrivé le grand jour, il rayonnait littéralement en sillonnant les lieux avec cette excitation difficilement contenable qui le caractérisait lorsqu'il était dans son élément, proche de l’effervescence. Avec entrain, il saluait chacun des nombreux visages familiers qu'il rencontra aux quatre coins des lieux, alors qu'il arpentait ces derniers dans des cercles concentriques qui le ramenaient régulièrement à l'endroit qui lui importait, naturellement, le plus : quatre des maquettes de ses derniers travaux, qui mettaient en valeur ce que sa créativité et son sens technique avaient de meilleur à offrir. Au terme d’une conversation avec un collègue qu'il affectionnait particulièrement, Eli regagna son coin attribué, où il aperçut, immobile, la silhouette d’une femme apparemment plongée dans la contemplation de l’un de ses projets. Poussé par sa curiosité inextinguible, Eli approcha la visiteuse et l’interpella d'une voix légère : « Qu’en pensez-vous ? » Le ton remarquablement neutre de sa question contrastait avec l’effervescence qui l’avait habité à peine quelques instants plus tôt – mais Eli avait appris à se tenir convenablement, et d'éviter d'apparaître, d'entrée de jeu, aussi vaniteux qu’orgueilleux. Son visage se fit toutefois nettement moins imperturbable lorsque la femme se tourna dans sa direction, et il se fendit d'un sourire agréablement surpris en reconnaissant immédiatement ses traits encadrés de mèches blondes. « Savannah ? », demanda-t-il rhétoriquement, sans chercher à masquer sa surprise de la voir ici. Il ne l’avait vue qu'une seule fois, et leur rencontre remontait à des mois, mais la dog-sitter aux talents discutables n’avait pas manqué de faire forte impression, et s'était assurée de rendre le moment inoubliable – en perdant le contrôle de l'énorme chien qu’elle promenait et qui avait croisé, de la plus chaotique des façons, la route d'Eli, avant de renverser la moitié de son cornet de glace au chocolat sur la chemise du Walker pris de court par la tournure des événements. Mais ce n'était pas seulement l’improbabilité de la scène qui avait rendu cette rencontre mémorable : si Eli n'avait été nullement pressé d’y mettre un terme, c’est avant tout parce que Savannah s'était avérée aussi drôle que dotée d’un répondant impressionnant, et que sa compagnie avait été des plus agréables. Ce début de catastrophe s'était finalement fait agréable, et Eli était sincèrement content de revoir la pétillante blonde ce soir. « Comment allez-vous ? Et Pongo ? », demanda-t-il, la voix rieuse.


rainmaker



❝oh my lungs are begging me to beg for you❞ all of these highs and all of these lows don't keep me company. i've been breathing you in and drinking you down, you're the only remedy. say you're gonna hold my head up, say you're gonna break my fall ; say you're gonna stay forever, baby, this is all i want. cause all my bones are begging me to beg for you, begging me to beg for your love.

i may not be who you think i am (savannah) S16fg64
i may not be who you think i am (savannah) MDGtleV
i may not be who you think i am (savannah) FaiOtwn
i may not be who you think i am (savannah) 4GUwOAz
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
Présent
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie mais aussi Polpetta, celui qui a tendance à l'agacer mais que seul Ugo s'entête à employer à son égard (Fort heureusement)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
i may not be who you think i am (savannah) E8rj
POSTS : 14730 POINTS : 280

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 6 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :

i may not be who you think i am (savannah) D93Q
WILLIAMS FAMILY


Camil#1 Milena#1 Elijah#2 Ginny#4 Penelope#2 Malik#4 Hector#1 Ugo#4 Cade#29 & Milena#2 Evan#7


FLASHBACK
-




RPs EN ATTENTE : Nieves
RPs TERMINÉS : James #1 James #2 James #3 Cade Matteo Colin Thomas James #4 Cade#2 Amal Cade#3 Carlisle Cade#4 Leah Joseph Nicolas Colin Gabriel Cade#5 Cade#6 Auden Cade #7 Cade #8 Seth Carlisle#2 Cade #9 Evan#1 Cade#10 Auden#2 Saül#1 Evan#2 Cade#11 Evan#3 Ivy Cody Cade#12 Family&Cade Cade #13 Evan#4 Cade#14 Ana Cade #15 Famiglia Cade#16 Cade #17 Evan#6 Auden Cade #18 Cade #19 Cade#20 Carlisle#3 Caelan#1 Axel#1 Axel#2 Cade#21 Cade#22 Cade#23 Auden#6 Cade#24 Cade#25 Cade#26 & Jackson #1 Basilius#2 Edison#1 Malik#1 Elijah#1 Ugo#1 Nephtys#1 Malik#2 Cade#27 Ugo#2 Auden#7 Malik#3 Anastasia#4 Ugo#3 Cade#28

FLASHBACK
2011Basilius#1
2012Harold#1 Harold#2
2017Cade Evan#5
2022 - JanvierConnor#1

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
CRÉDITS : ©️ alaska
DC : /
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams
https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement
https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

i may not be who you think i am (savannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: i may not be who you think i am (savannah) i may not be who you think i am (savannah) EmptyMar 16 Jan 2024 - 10:21




i may not be who you think i am

@Elijah Walker & Savannah Williams



Un souffle passe mes lèvres, recouvertes d'un rouge vif,  alors que je m'arrête un instant pour observer le grand espace qui a été accaparé pour l'occasion, une appréhension perceptible jusque dans mes yeux bleus, qui balayent l'étendu des stands visibles depuis ma position. Ma présence ici n'a rien d'inédite, nous avons souvent pour mission de dénicher une personne capable de répondre à nos exigences et les différents projets dans lesquels nous souhaitons nous engager. Pour autant, je ne suis pas réellement certaine de vouloir jouer mon rôle à cet instant. Evan a toujours tenu à ce que je donne une bonne image de la société, à ce que je sois irréprochable lors de mes présentations, sans pour autant être à la merci de cette bande de requins que je côtoyais régulièrement. Il ne voulait pas que l'on me voit comme un simple physique, quelqu'un d'accessible, une blonde pulpeuse dont il se servirait pour arriver à ses fins, une femme dont l'on sous estimerait aisément les compétences dans le domaine. Et voilà que c'en était devenu ma bataille numéro une, cherchant aisément à faire taire les mauvaises langues par une confiance et un franc parler indispensable à mon niveau. La plupart du temps, les gens avaient fini par se laisser convaincre de ma légitimité dans le milieu et appréciaient mes interventions à leur juste valeur, détournant les idéaux particulièrement sexistes liés au monde financier. Mais il arrivait aussi que d'autres en soient complètement hermétiques. Je vivais désormais dans l'ombre du riche homme d'affaires, et contre toute attente, cela me desservait plus que jamais ces derniers mois. Les différents soucis que nous avions rencontrés avec la justice ont malheureusement terni quelque peu l'image  de la société, et le confort dont nous profitions par notre renommée s'est retrouvé altéré par les différents articles qui avaient pu éclore sur cette sombre affaire. En plus de devoir prendre les rênes de la direction, suite au départ provisoire de Evan, j'avais été contrainte de travailler d'arrache-pied pour maintenir la confiance qui nous avait été accordée jusqu'alors, et même si l'avenir me paraissait encore plus ou moins fragile, je parvenais à maintenir le bateau à flot, ce qui n'était initialement pas gagné, un an auparavant. Malheureusement, la confiance que j'avais pu retrouver grâce à certaines de mes récentes réussites s'était retrouvée piétiner lors d'un simple appel téléphonique. L'objet de ce dernier était pourtant simple, contacter l'entreprise Walker dans l'espoir d'obtenir un entretien avec l'un des architectes les plus renommés du moment. Une tâche aussi banale que courante, mais qui avait rapidement été mise à mal par la secrétaire. Pas de disponibilité  dans son emploi du temps pour les semaines à venir. Etait-ce une volonté de sa part que de suivre scrupuleusement les directives qui avaient pu lui être confiées ou le simple nom de la société que je me retrouve à gérer et que j'avais probablement soufflé en début de conversation avait-il suffit à me dresser sur la liste noire des partenariats potentiels? Mon insistance pour tenter de surpasser son esprit étriqué n'avait suffit à rien, et je m'étais rapidement retrouvée découragée dans cette tâche. Est-ce que j'en avais pour autant dit mon dernier mot? Pas le moins du monde.

Le bruit de mes escarpins sur le plancher en bois passe presque inaperçu dans ce bruit ambiant. La foule est pourtant raisonnable, dénotant le privilège d'avoir pu obtenir une place pour assister à l'événement. Mes pas s'enchaînent doucement, je prends le temps d'observer les différents exposants, espérant rapidement tomber sur celui qui m'a amené jusqu'ici. Le souvenir d'une discussion flotte cependant au-dessus de moi. Quelques heures auparavant, j'avais partagé la satisfaction d'avoir trouvé un subterfuge pour approcher ce cher Walker en question avec l'un de mes collaborateurs. Un enthousiasme dont il s'était quelque peu moqué, subissant sans plus attendre un regard rébarbatif de ma part. Je revois le grand blond, appuyé sur le bord de la table sur laquelle se tiennent régulièrement les réunions internes, les pieds croisés, à s'amuser à lancer une balle dans les airs avant de tenter de faire oublier sa maladresse. «Si tu veux mon avis…Faut pas y aller par quatre chemins!» Un air perplexe qui l'avait rapidement poussé à poursuivre « Ce genre de mec est réputé dans le coin. Un véritable homme à femmes. Si tu veux obtenir quoique ce soit, j'ai bien peur que ton joli discours ne suffise, il faudra miser sur ton potentiel séduction, et plus si affinités… » Il hausse les sourcils, cherchant probablement à me convaincre par un faux air compréhensif. Un instant d'hésitation avant de lâcher amèrement. «Je finirais pas dans son lit!» Il lâche un rire, s'amusant probablement bien plus que de moi de cette situation grotesque. «Ca, il n'est pas obligé de le savoir…Tu peux toujours essayer de le laisser espérer jusqu'à ce qu'il ait conclu un accord avec nous.» Je fronce les sourcils, laissant entrevoir un air perplexe mais pourtant fermé «C'est pas comme ça que je fonctionne» lui rappelais-je, bien qu'il m'était arrivé à plusieurs reprises de m'emparer de mon plus beau sourire dans l'espoir d'arriver à mes fins sur le plan professionnel. Un jeu qui ne s'était limité qu'à quelques illusions et sourires évocateurs, rien de plus. « Peut-être pas…Mais lui si » me rapelle t-il en se redressant alors que je secoue la tête en réfutant cette idée. «Estime-toi heureuse, t'es plutôt pas mal. Et j't'ai déjà vu à l'oeuvre Williams, me la fait pas à moi » Un nouveau rire qui passe ses lèvres et qui pourrait presque provoquer le mien alors que je m'efforce de nier ses allégations. «Sors de mon bureau Hunter!» Un ordre qu'il ne fait que suivre, m'accordant un dernier regard bienveillant que je ne peux ignorer. S'il n'était pas mon ami, au-delà d'être mon collègue, j'aurais peut-être pu me sentir offensée. En attendant, j'ai flanché.. Je me retrouve là, vêtue d'une robe chic et élégante, capable d'attirer l'attention à elle-seule. Il avait probablement raison, j'avais sans aucun doute déjà joué de mes charmes innocemment pour obtenir ce que je voulais, mais à aucun moment je n'y avais été contrainte d'entrée de jeu, et jamais cela ne m'avait amené à un jeu forcé et douteux avec un homme qui avait des attentes bien précises derrière la tête. Je soupire à cette idée, reconnaissant rapidement l'espace dédié à l'architecte. Mes yeux s'attardent sur les différents projets exposés, ne pouvant que reconnaître le talent dont il fait preuve dans ses différentes conceptions. Mon attention est cependant détournée lorsqu'une voix s'élève derrière moi, provoquant un léger sursaut que j'ai bien du mal à dissimuler. « Qu’en pensez-vous ? » Je me tourne sans plus attendre, ayant la surprise de découvrir un visage qui ne m'est pas si inconnu. Le sourire qu'il m'adresse se retrouve rapidement partagé face à ses retrouvailles des plus surprenantes. « Savannah ? » Je secoue brièvement la tête; tâchant de me défaire de mon silence. «Elijah. Quelle surprise…» avouais-je. Il faut dire que de nous deux, j'étais probablement celle qui avait moins donné l'air de fréquenter ce genre d'endroit lors de notre première rencontre. D'une part par ma tenue, contrairement à la sienne qui était irréprochable et plutôt chic avant que je ne la saccage, mais aussi par mon attitude maladroite et sûrement peu originale pour faire valoir un quelconque intérêt pour l'architecture. Pour autant, le jeune homme s'était montré particulièrement compréhensif et amical alors que je lui avais donné toutes les raisons de ne pas l'être. C'est un moment des plus agréables que j'avais pu partager en sa compagnie durant quelques instants, à déambuler à travers ce parc en dégustant un cornet de glace. Nos chemins s'étaient séparés, et il ne m'était jamais venu à l'idée qu'ils puissent se croiser à nouveau, encore moins dans ce genre de contexte. « Comment allez-vous ? Et Pongo ? » Mon sourire se suspend, alors que j'ai cet élan de spontanéité qui ne peut s'empêcher d'intervenir. «Oh, et bien tout s'est terminé il y a de ça 4 mois entre nous. L'histoire ne pouvait plus durer.» Un faux air navré que je ne parviens pas à garder plus longtemps. «Mais il me semble qu'il a refait sa vie avec une autre.» Un doux rire s'échappe de mes lèvres, ayant bien souvenir qu'il s'était montré plutôt réceptif à cet humour parfois douteux, ce qui me permettait de laisser libre cours à une certaine légèreté que je ne peux refuser dans un tel contexte. «Sa maîtresse était contente de le retrouver…et moi aussi» m'amusais-je un instant. «Et vous? Votre chemise s'est-elle remise de notre rencontre?»


rainmaker





Feel like shit.
The world was on fire, no one could save me but you. It's strange what desire, will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. I never dreamed that I'd lose somebody like you


Revenir en haut Aller en bas
Elijah Walker
Elijah Walker
les mauvaises décisions
les mauvaises décisions
i may not be who you think i am (savannah) 7vHkInU Présent
ÂGE : 39 ans (04/01/1985)
SURNOM : eli, simple et efficace
STATUT : cœur autrefois brisé, désormais jalousement gardé, mais dont l’armure ne cesse de se craqueler face à une adorable petite souris
MÉTIER : architecte au sein du walker group, et chargé du cours de recherche en environnement et durabilité à la faculté d'architecture de l'université du queensland.
LOGEMENT : un penthouse lumineux à spring hill, qu’il partage avec son chat siamois zelda et ses deux nouvelles recrues félines, safflina et drogon - ou plutôt dans lequel il est autorisé à rester tant qu’il n’oublie pas de remplir leur gamelle
i may not be who you think i am (savannah) 3ce1e35bae9764a4770e1145bd3127218e0b550b
POSTS : 2489 POINTS : 1380

TW IN RP : ex-toxicomanie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Brisbane, il a sillonné les plus belles régions du globe une fois sa majorité atteinte puis s’est installé à New York avant de revenir dans la ville qui l’a vu grandir fin 2021 ✵ aîné de la fratrie Walker ✵ architecte depuis plus de dix ans, il excelle dans son travail ✵ un passé riche d’excès en tous genres, le seul vice ayant persisté au travers des années étant la cigarette ✵ (trop) honnête, il préfère une vérité blessante à un mensonge confortable ✵ très sociable, doué avec les mots et le sourire facile, sa façade s’effondre lorsque l'interaction devient trop réelle
CODE COULEUR : eli se pavane en #00B464
RPs EN COURS :

i may not be who you think i am (savannah) K67f
WALKER ✵ we don't talk much, not anymore. broken bottles and slammin' doors, but we still care about each other, say we care about each other. i know life took us far away, but I still dream 'bout the good old days. when we took care of each other, we were livin' for each other.

i may not be who you think i am (savannah) J7at55c
ELIORA ✵ gimme what you got - your talk is incredible, so, so, so unusual. you taste like surfing videos. i'm going to read your mind, who you hiding? you fake your shyness, i just wish that i could see through you... hot glue, vape juice, hit undo, how the hell are you so cool?

i may not be who you think i am (savannah) Tumblr_nv3751vjYK1txaqq4o2_250
ELETT ✵ boy, when I left you, you were young, i was gone, but not my love. i want you to be happy, free to run, get dizzy on caffeine, funny friends that make you laugh. i know you'll feel the ghost of some memories so warm.

i may not be who you think i am (savannah) Giphy
ELIYA ✵ yes my love, i confess to you - i am only here to break your heart in two. the very flower you chose that day, its only task was to decay. indeed, it's wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light - your loving arms are the true delight.


RPs EN ATTENTE : zoya #5

i may not be who you think i am (savannah) P5kx

Spoiler:

RPs TERMINÉS : elila #1channing #1lexie #1mila #1elila #2zoya #1walkers #1sofia #1eliora #1eliora #2 (au bunyip) rhett #1eliora #3eliora #4eliora #5lexie #3channing #3mila #2gabrielle #1xmas 2022eliora #6eliora #7ji-yoon #1rhett #2zoya #2lexie #4eliora #8naomi #1mila #3zoya #3rhett #3eliora #9blake #1eliora #10 + blake #2dahlia #1rhett #4walkers #3eliora #15eliora #16 (au)channing #6 (au)eliora #11savannah #1eliora #12mila #4zoya #4channing #4

i may not be who you think i am (savannah) Y9oy77A
AVATAR : henry cavill
CRÉDITS : dramaclubsandwich (avatar), sillyrabbit81 (gif profil), henrycavilledits (gif signature), mon reuf (le reste)
DC : aucun
PSEUDO : balderdash, zoé
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44193-survival-of-the-fittest-eli
https://www.30yearsstillyoung.com/t44486-elijah-king-of-the-clouds

i may not be who you think i am (savannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: i may not be who you think i am (savannah) i may not be who you think i am (savannah) EmptySam 24 Fév 2024 - 17:28




i may not be who you think i am

@Savannah Williams & Elijah Walker



Les événements comme celui-ci étaient souvent l’occasion de faire des rencontres inattendues, malgré leur caractère assez sélecte et leur public-cible supposé restreint. Grâce à ses activités tant commerciales qu’académiques, le carnet d’adresses d’Eli était bien fourni, et il avait volontiers fait la supposition erronée qu’il avait eu l’occasion de rencontrer la plupart des noms du milieu dans lequel il travaillait ; pourtant, il n’avait cessé de croiser la route de celles et ceux dont la présence dans de pareilles circonstances pouvait lui paraître incongrue. Le destin semblait recourir à de drôles de méthodes pour faire se recroiser des chemins là où il s’y attendait le moins, et Eli en fit une nouvelle fois le constat en reconnaissant les traits familiers d’une femme qu’il n’avait pourtant rencontrée qu’une seule fois, et bien des mois auparavant. Leur unique entrevue avait toutefois été suffisamment marquante pour que l’architecte n’ait aucun mal à situer celle qu’il venait d’apostropher avec un flegme qui ne tarda pas à céder sa place à une surprise agréable. Car il était loin de s’être attendu à revoir Savannah ici – mais il se rendit aussitôt compte qu’il ignorait tout de ses activités professionnelles ou de ses centres d’intérêt, et que sa présence ici n’était peut-être pas si incongrue. La dernière fois qu’ils s’étaient vus, la conversation avait été aisée et dépourvue de silences gênés en dépit du contexte potentiellement embarrassant de leur rencontre, mais ni l’un ni l’autre ne s’était épanché au sujet de leurs occupations respectives, et le mystère de qui ils étaient restait entier aux yeux l’un de l’autre. Eli se sentit donc un peu idiot de s’étonner de la présence de Savannah, tout en trouvant cocasse de la recroiser précisément ici, dans l’espace qui lui était réservé à lui au sein de l’événement. À moins qu’elle n’eût reconnu son nom et que ce dernier eût piqué la curiosité de la blonde, venue en avoir le cœur net ? À l’entendre verbaliser sa surprise de le voir ici, il comprit bien vite que non. La jolie blonde semblait partager sa joie de le voir, mais trouvait manifestement sa présence sur les lieux aussi inattendue que lui. Eli laissa son regard perçant s’attarder quelques instants dans les prunelles bleues de son interlocutrice, dont le sourire s’était étiré en écho au sien, et il hocha la tête comme pour confirmer qu’ils partageaient le même étonnement. Bientôt, l’échange initié par Eli avec un trait d’humour qui n’enleva toutefois rien à sa banalité connut une tournure nettement plus créative lorsque Savannah décida d’y incorporer son grain de sel. L’héritier haussa les sourcils devant le propos aux tonalités dramatiques de la jeune femme, et peina à conserver une expression imperturbable devant ses lamentations théâtrales. Vaillamment, il afficha une expression faussement contrite, tout en hochant la tête d’un air compréhensif, tâchant de ne pas laisser les commissures de ses lèvres le trahir trop vite. Il lui fut toutefois impossible de garder plus longtemps contenance lorsque Savannah elle-même se dérida en concluant le récit de sa tragédie, et Eli partit d’un rire franc qui rejoignit celui de la conteuse improvisée. Il lui fallu quelques secondes pour reprendre son sérieux, au terme desquelles il déclara, l’intonation de sa voix étonnamment sérieuse malgré la lueur rieuse qui continuait de scintiller dans ses yeux azur : « Je suis navré d’apprendre que ça n’a pas fonctionné entre vous. Mais vous méritez mieux que lui, j’en suis convaincu. » Il secoua légèrement la tête avant d’ajouter, sur le ton de la confidence : « Sans vouloir me mêler de ce qui ne me regarde pas, j’avais l’impression que vous n’étiez pas suffisamment écoutée, dans cette relation. » Eli sourit, le visage à nouveau empreint d’une gaieté sincère maintenant que ce petit numéro de théâtre avait touché à sa fin. Il s’étonnait à nouveau de la facilité avec laquelle les échanges s’articulaient avec Savannah, qui demeurait presque une parfaite inconnue mais qui avait le don d’instiguer en lui un sentiment de familiarité tout particulier.

Eli inclina posément la tête lorsque Savannah lui retourna une question, à son tour empreinte d’une plaisanterie en lien avec leur première entrevue pour le moins rocambolesque. De sa voix tranquille, et toujours avec cette intonation faussement sérieuse dont la neutralité rivalisait avec l’absurdité de ses propos, il lui répondit : « J’ai bien cru qu’on la perdrait à tout jamais. Mais mon teinturier est un véritable héros – je lui dois absolument tout. » Il porta une main dramatique à sa poitrine, avant de se fendre d’un rictus qui vint tempérer son air faussement solennel. « En tout cas », reprit-il en ayant, cette fois-ci, abandonné son numéro de pitre, « c’est agréable de vous revoir – en plus, dans un environnement qui me semble moins périlleux que celui où nous nous sommes rencontrés. » Périlleux n’était sans doute pas le premier qualificatif qui viendrait à l’esprit pour décrire le parc globalement calme, à l’atmosphère détendue et familiale, où ils s’étaient rencontrés la fois dernière. Jamais l’architecte ne l’aurait considéré comme un endroit dangereux, et si des événements tragiques y avaient frappé sa chemise, il était évident que son choix de mots relevait une nouvelle fois de la taquinerie. Il n’empêchait que, même en l’absence du chien colossal dont Savannah avait été bien en peine de maîtriser la force, Eli ne pouvait s’empêcher d’être stupidement soulagé de la revoir dans un lieu où rien ne risquait de lui être renversé dessus, excepté du champagne hors de prix dont la couleur serait considérablement moins problématique que celle de la boule de glace au chocolat qui lui avait atterri dessus lors de leur dernière rencontre. « Je ne savais pas que vous fréquentiez ce genre d’événements – enfin, vous me direz, je ne connais rien de vous, hormis vos qualités de dog-sitter exceptionnelle », continua-t-il de bavarder, et si son propos semblait potache en apparence, il n’en sous-entendit pas moins une question qui l’intéressait sincèrement : que faisait-elle ici, et que faisait-elle de manière plus générale ? Il prenait conscience qu’elle était parvenue à se rendre intéressante sans même avoir eu besoin de partager la moindre information pertinente à propos d’elle, et brûlait désormais d’en savoir un peu plus bien qu’il eût été capable de se contenter de son sens de l’humour si particulier pour seul divertissement à ses côtés. Un sourcil arqué venant surplomber son regard interrogateur, il ne quitta pas Savannah du regard, soudain extrêmement investi dans cette conversation qu’il n’aurait jamais pensé partager avec elle au beau milieu de ce salon. Et, comme pour s’assurer qu’ils avaient encore un peu de temps pour apprendre à faire connaissance avant qu’elle ne poursuive sa visite de l’événement, il proposa, un sourire tentateur sur les lèvres : « J’allais me chercher à boire. Voulez-vous que je vous ramène quelque chose ? » Il couronna sa proposition d’un sourire si ingénu qu’il eût été difficile d’y résister.


rainmaker



❝oh my lungs are begging me to beg for you❞ all of these highs and all of these lows don't keep me company. i've been breathing you in and drinking you down, you're the only remedy. say you're gonna hold my head up, say you're gonna break my fall ; say you're gonna stay forever, baby, this is all i want. cause all my bones are begging me to beg for you, begging me to beg for your love.

i may not be who you think i am (savannah) S16fg64
i may not be who you think i am (savannah) MDGtleV
i may not be who you think i am (savannah) FaiOtwn
i may not be who you think i am (savannah) 4GUwOAz
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
Présent
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie mais aussi Polpetta, celui qui a tendance à l'agacer mais que seul Ugo s'entête à employer à son égard (Fort heureusement)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
i may not be who you think i am (savannah) E8rj
POSTS : 14730 POINTS : 280

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 6 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :

i may not be who you think i am (savannah) D93Q
WILLIAMS FAMILY


Camil#1 Milena#1 Elijah#2 Ginny#4 Penelope#2 Malik#4 Hector#1 Ugo#4 Cade#29 & Milena#2 Evan#7


FLASHBACK
-




RPs EN ATTENTE : Nieves
RPs TERMINÉS : James #1 James #2 James #3 Cade Matteo Colin Thomas James #4 Cade#2 Amal Cade#3 Carlisle Cade#4 Leah Joseph Nicolas Colin Gabriel Cade#5 Cade#6 Auden Cade #7 Cade #8 Seth Carlisle#2 Cade #9 Evan#1 Cade#10 Auden#2 Saül#1 Evan#2 Cade#11 Evan#3 Ivy Cody Cade#12 Family&Cade Cade #13 Evan#4 Cade#14 Ana Cade #15 Famiglia Cade#16 Cade #17 Evan#6 Auden Cade #18 Cade #19 Cade#20 Carlisle#3 Caelan#1 Axel#1 Axel#2 Cade#21 Cade#22 Cade#23 Auden#6 Cade#24 Cade#25 Cade#26 & Jackson #1 Basilius#2 Edison#1 Malik#1 Elijah#1 Ugo#1 Nephtys#1 Malik#2 Cade#27 Ugo#2 Auden#7 Malik#3 Anastasia#4 Ugo#3 Cade#28

FLASHBACK
2011Basilius#1
2012Harold#1 Harold#2
2017Cade Evan#5
2022 - JanvierConnor#1

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
CRÉDITS : ©️ alaska
DC : /
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams
https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement
https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

i may not be who you think i am (savannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: i may not be who you think i am (savannah) i may not be who you think i am (savannah) EmptyVen 12 Avr 2024 - 18:13




i may not be who you think i am

@Elijah Walker & Savannah Williams



C'est à ce moment précis que je réalise combien ce métier est parfois vicieux. Derrière tous ces jolis mots, ces petits stratagèmes pour amadouer notre proie, il y a toujours une part de nous que nous prenons le risque d'oublier. Cette ligne rouge, avec laquelle nous jouons inlassablement, prenant le risque de la franchir un jour, et d'oublier ce qui n'était qu'un jeu ou non, et celui que nous sommes réellement. J'ai fais bien des choses dont je ne suis pas réellement fière, mais qui m'ont permises d'acquérir des réussites certaines. Pourtant, en passant la porte de ce salon, j'ai l'étrange sentiment de devoir y laisser mon âme. La réputation de cet homme que je me dois de rencontrer est loin d'être louable, et c'est probablement ce qui me gêne lorsqu'il est question de devoir faire plier un potentiel partenaire avec mes atouts charmes. N'est-ce pas un brin dangereux que d'entrer dans un tel stratagème alors que le discours pour vanter les mérites de cette société pour laquelle je travaille depuis plusieurs années pourraient normalement suffire? Des convictions qui sont vite oubliées lorsque mon regard s'attarde sur les différents projets qu'il expose. Qu'importe si cet homme s'avère être le parfait tombeur du milieu, je ne peux que reconnaître qu'il a un talent qui correspond largement à nos attentes. Une vision des choses qui serait en marge de ce que nous souhaitons proposer pour des projets à venir. Mes possibles doutes se sont volatilisés, et c'est mon professionnalisme qui prend le relais en laissant vagabonder mon imagination, dans une concentration extrême. Suffisamment pour que j'en oublie que je me trouve au beau milieu d'un salon, et que les échanges risquent de pleuvoir à un moment ou un autre. Ce que je n'avais pas prévu, c'est que le premier à se dresser sur ma liste inclut un visage qui ne m'est pas inconnu. Un visage qui n'a rien à voir avec le travail, mais que j'ai eu l'occasion de croiser dans un moment des plus gênants de ma vie. Si en temps normal, j'aurais très bien pu chercher à fuir ces retrouvailles face à cette honte que j'avais été en mesure d'éprouver face à tant de maladresse, la sympathie dont Elijah avait preuve m'ont heureusement permit d'apaiser la culpabilité éprouvée. J'avais apprécié ce moment passé ensemble au beau milieu de ce parc, et je ne peux reconnaître que le voir dans un moment redouté comme celui-ci suffit à apporter un peu de lumière dans l'obscurité.

Sans plus attendre, j'ai cependant ces vieux réflexes qui réapparraissent en sa compagnie, ce besoin de m'emparer d'un humour à tout épreuve capable de lui rappeler que je ne suis pas que l'abominable femme dotées de deux mains gauches. «Oh, et bien tout s'est terminé il y a de ça 4 mois entre nous. L'histoire ne pouvait plus durer.» L'histoire prête à rire, surtout quand on sait qu'il est question de ce chien, qui m'avait été confié durant les vacances de sa propriétaire, qui se trouve être une amie. Une entente qui n'avait su réellement prendre forme, et qui m'avait poussé à éprouver un réel soulagement lorsque j'avais été forcée de le rendre. «Mais il me semble qu'il a refait sa vie avec une autre.» Un air sérieux qui ne peut durer plus longtemps, alors qu'un rire s'échappe de mes lèvres, après plusieurs hochement de tête successifs. Un amusement qu'il ne tarde pas à partager, au vue de cette histoire complètement grotesque. « Je suis navré d’apprendre que ça n’a pas fonctionné entre vous. Mais vous méritez mieux que lui, j’en suis convaincu. » Je souris et relève les épaules, un brin fataliste. «C'est ce que j'me tue à croire ». Un ton lié à une certaine confidence lorsqu'il vient me confier[color=#00B464 « Sans vouloir me mêler de ce qui ne me regarde pas, j’avais l’impression que vous n’étiez pas suffisamment écoutée, dans cette relation. »[/color] Je me pince les lèvres, ayant bien du mal à rester impassible, un argument qui était malgré tout bien trop réaliste face au manque d'autorité puisant que j'avais été incapable d'imposer. «C'est totalement ça! On ne peut rien faire avec des êtres si indociles» En quelques secondes, cet homme avait été capable de me faire oublier l'objet de ma présence ici, et je dois reconnaître que c'est particulièrement agréable de voir à quel point la légèreté de nos échanges persiste alors que nous ne connaissons rien l'un de l'autre finalement. « J’ai bien cru qu’on la perdrait à tout jamais. Mais mon teinturier est un véritable héros – je lui dois absolument tout. » J'acquiesce, soulagée d'entendre ces mots. « En tout cas, c’est agréable de vous revoir – en plus, dans un environnement qui me semble moins périlleux que celui où nous nous sommes rencontrés. » Mes lèvres s'étirent, laissant entrevoir ce sentiment partagé dans la douceur de ce sourire que je lui adresse. « C'est réciproque. Mais ne sous-estimez pas mes capacités à faire un carnage, même dans un endroit comme celui-ci» Fort heureusement, dans un cadre plus professionnel, les chances étaient bien moins élevées qu'à l'accoutumée, et les facteurs risques étaient heureusement bien moindres.

« Je ne savais pas que vous fréquentiez ce genre d’événements – enfin, vous me direz, je ne connais rien de vous, hormis vos qualités de dog-sitter exceptionnelle » Je secoue la tête, laissant pourtant s'étirer la commissure de mes lèvres. Il est vrai que se retrouver ici était presque étonnant, alors que finalement, nous n'avions pas forcément pris la peine d'échanger sur nos métiers respectifs. Si le jeune homme avait été en mesure d'exprimer un certain rang professionnel par son accoutrement lors de notre rencontre, je dois dire que l'image que j'avais pu laisser quant à moi, ne reflétait en rien la femme d'affaires que je prenais plaisir à devenir dès que je passais la porter des bureaux Campbell. «Je sens une certaine ironie dans cette remarque.. »Un léger rire alors que j'observe brièvement autour de nous, cherchant faussement à protéger cette réputation qu'il serait capable de mettre à mal, alors qu'elle est encore totalement inexistante au sein de ce grand hall. Quoique. Savoir que je fais preuve de tant de maladresse n'aurait rien de sexy pour ce cher architecte dont je me dois d'attirer l'attention. «Je travaille pour une société américaine qui s'est exportée ici à Brisbane il y a maintenant plusieurs années. On travaille dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques» Voilà qui était une information qui allait probablement aller à l'encontre de cette femme au look décontracté qu'il avait eu l'occasion d’apercevoir la première fois, mais qui était bien plus flatteuse que promeneuse de chien provisoire. « J’allais me chercher à boire. Voulez-vous que je vous ramène quelque chose ? » Un bref moment d'hésitation, alors que la mission pour laquelle je me trouve ici me revient en mémoire, mais le sourire qu'il m'adresse suffit à me convaincre. Ca pourra bien attendre quelques minutes après tout… «Ca sera avec plaisir. Mais je vous accompagne» Le stand ne bougera pas d'ici là. Je marche à ses côtés, croisant le regard de quelques inconnus au passage. « Pour dire vrai, une petite coupe de champagne ne peut clairement pas être de refus, je pense même en avoir grandement besoin» avouais-je finalement alors que nous arrivons à hauteur d'un étalage qui propose différentes boissons . «J'suis ici pour convaincre un architecte de bosser avec nous» commençais-je en saisissant une coupe. «Il fait un travail remarquable, et j'pense qu'il peut beaucoup nous apporter.» Je croise son regard bleuté pour poursuivre. «Malheureusement. Ce monsieur n'est pas aussi accessible que je ne l'aurais voulu. Et il a la réputation d'être séducteur sur les bords. Le genre d'homme qui profite de son statut pour draguer tout ce qui bouge » Un haussement de sourcils alors que je finis par murmurer en m'approchant légèrement de son visage, pour lui faire cette confidence presque proscrite dans ce genre d'endroit.« Un bon vieux pervers en somme» Un rire interdit s'échappe de mes lèvres. «Alors croyez-moi, qu'une fois encore, et contre votre volonté, vous apparaissez tel un sauveur dans ma vie»

Spoiler:

rainmaker





Feel like shit.
The world was on fire, no one could save me but you. It's strange what desire, will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. I never dreamed that I'd lose somebody like you


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

i may not be who you think i am (savannah) Empty
Message(#) Sujet: Re: i may not be who you think i am (savannah) i may not be who you think i am (savannah) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

i may not be who you think i am (savannah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: central business district
-