AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-30%
Le deal à ne pas rater :
-130€ sur le Moniteur Gaming LG UltraGear 27GN850-B 27″
299.99 € 429.99 €
Voir le deal

 And suddenly...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
And suddenly... Y37q
POSTS : 7215 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
And suddenly... Pekl
Cade#20

And suddenly... 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


And suddenly... 200728121606534329
Evan#5Evan#6

Carlisle#3Caelan#1Noah#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade #16Cade #17AudenCade #18Cade #19
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

And suddenly... Empty
Message(#) Sujet: And suddenly... And suddenly... EmptyJeu 15 Juil - 14:40



And suddendly...

Savannah & Cade




Allongée de façon nonchalante sur le canapé, je tente d’oublier cette journée rythmée de nausées et vertiges en tout genre. Si je ne suis généralement pas du genre à me lamenter sur mon propre sort, je dois dire que je n’ai pas souvenir d’avoir vécu ça depuis un bon bout de temps, et je suis soulagée que cette journée touche à sa fin.  Mon départ précipité en pleine réunion alors que j’accompagne Evan pour un grand projet a été probablement le plus dérageant. Comment parvenir à quitter la pièce soudainement sans attirer la curiosité des différents collaborateurs présents autour de cette table? Mon teint blafard n’est pas un leurre, et j’ai averti Cade de la situation afin de le tenir éloigné de tout débordement. Il faut dire que sa présence ici ne requiert plus d’une simple invitation désormais. Notre relation semblait prendre un nouveau tournant, et c’est tout naturellement que je lui avais offert un double des clés de la maison, lui donnant l’excuse de venir chaque fois qu’il ressentirait le besoin de le faire. Ca ne sonnait pas officiellement comme une proposition d’emménagement, mais ça aurait pu si je n’étais pas consciente du problème d’engagement que ça éveillait en lui. J’étais cependant assez surprise de voir qu’il l’utilisait bien plus que je ne l'espèrais, et ce, même lorsque mon fils était dans les parages. Ce soir, il était dispensé de visite.... Et pourtant, le bruit de la porte d’entrée se fait entendre, alors que la soirée est déjà entamée depuis un petit moment. «Je t’avais dis d'pas venir...» soufflais-je en restant complètement avachie, télécommande à la main. Evidemment que sa présence était réconfortante, elle l’était toujours, mais je refusais qu’il puisse contracter le virus lui aussi, si c’est bien d’un virus dont il s’agissait. Les yeux fixés sur l’écran télé, je trouve la force de détourner le regard pour croiser le sien. «J’suis une mère indigne» avouais-je avec une voix quelque peu blasée. «Le dîner de Mathis s’est résumé à un bol de céréales et une compote.» Notons-là cet effort d’introduire une portion de fruits malgré tout, faut pas déconner non plus. Evidemment, cela n’aura pas été pour lui déplaire, lui qui se trouve dans les bras de Morphée depuis une petite heure. Un petit sourire honteux qu’il l’amusera sans aucun doute. J’avais parfois tendance à être un peu dur avec moi-même lorsqu’il s’agissait de Mathis.

«Je suis passée à la pharmacie, ils suspectent une intoxication alimentaire, ou peut-être juste un virus»  Mais pas que. Sauf que ça, je préférais encore le garder pour moi. Cette simple hypothèse me faisait tourner la tête à nouveau, et je préférais me convaincre que tout ça n’était qu’un qu’un terrible concours de circonstance. Cade vient finalement s’installer sur l’accoudoir du canapé, je n’ai cependant pas la force de me redresser, et préfère lui éviter un possible état de contagion  «J’ai pas avalé la moindre chose depuis c’matin, et je m’en sens encore complètement incapable. Et si j’vois encore ne serais-ce qu’une simple pub pour la nouvelle recette de pâte, j’suis pas sûre que tu gardes une image gracieuse de moi». Je grimace, préférant l’avertir de la suite des événements. "Ca va toi?" 



take me back to the start
Nobody said it was easy. Oh it's such a shame for us to part. No one ever said it would be so hard. Oh take me back to the start 

Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante ans. Les années passent...et se ressemblent.
SURNOM : Superman ?
STATUT : Fraîchement largué, et presque forcé de retrouver ses bonnes vieilles habitudes.
MÉTIER : Ex Agent fédéral du FBI américain. Viré pour faute. Désormais formateur en auto-défense et par armes à feu.
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
And suddenly... Hg6a
POSTS : 7936 POINTS : 155

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky - Ex Agent fédéral du FBI américain - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
RPs EN COURS :


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4 - PAOLA - SAVANNAH #5 - OAKLEY - ZELDA - SAVANNAH #6 - SAVANNAH #8 - SAVANNAH #9 - QUINN - SAVANNAH #7 - SAVANNAH #10 - OAKLEY #2 - SAVANNAH #11- CLAIRE - SAVANNAH #12 - SAVANNAH #13 - QUINN #2 - WILLIAMS FAMILY - ELIZABETH - SAVANNAH #14 -SAVANNAH #16 - SAVANNAH #17 - EVAN - ELIZABETH - AUDEN - SAVANNAH #15 - ANASTASIA - NICO - ELIE - SAVANNAH #18 - HALSTON - SVETLANA - CASSIA - SAVANNAH #19 - SAVANNAH #20

Flashback 2019 - MIA - MIA #2 -
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
PSEUDO : Fax
INSCRIT LE : 31/03/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood https://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

And suddenly... Empty
Message(#) Sujet: Re: And suddenly... And suddenly... EmptyLun 19 Juil - 15:18



And suddendly...

Savannah & Cade


‌ Un bref appel de Savannah venait de remettre sa soirée en question. Aujourd'hui, il n'avait pas eu que des petits champions au boulot et malgré deux bonne heures à rien faire suite à l'annulation d'une séance de tirs, Cade pouvait largement qualifier son après-midi de merdique. Elie n'était même pas là pour papoter autour d'une bière. La seule vision qui pouvait redresser le niveau était celle de Savannah dans son canapé, qui venait de se servir un verre de vin blanc en savourant le calme percutant et révélateur d'un Mathis déjà dans les bras de Morphée. Il comptait passer la soirée avec elle et elle venait de lui interdire l'entrée en prétextant « ne pas se sentir bien du tout ». En demandant plus de détails sur son état, il constata qu'elle ne faisait pas semblant. Le ton de sa voix ne pouvait pas mentir. - Okay... finit-il par souffler sur un faux air attristé avant de lui conseiller de se reposer et d'essayer d'avaler un truc pour reprendre un peu de forces. Il avait reprit le travail, en fermant la mallette contenant l'arme à feu utilisé pour le cours précédent. La cible, percée de plusieurs dizaines de trou recula jusqu'au fond de la salle et il quitta celle-ci.

La nuit était pratiquement tombée quand il se mit au volant, téléphone encore accroché à l'oreille. - Faut qu'on en reparle...j'ai pas encore dit oui. La clé accrochée et prête à faire vrombir le moteur, il s'agaçait. - Bob. On en reparle okay ! Il n'attendit pas l'acquiescement de son interlocuteur et raccrocha avant de balancer son téléphone sur la banquette, côté passager. C'était une opportunité. Une bonne opportunité. Mais pour l'heure, la seule qui comptait réellement, c'était celle qui lui permettait de rejoindre Savannah sans avoir son autorisation. Les deux clés étaient désormais régulièrement dans sa poche et il allait les utiliser de nouveau ce soir.

C'était un cadeau qui aurait pu l'effrayer. Lui faire prendre ses jambes à son cou et fuir comme il l'avait souvent fait dans ce genre de situation. Mais quand la jolie blonde lui avait tendu le sésame avec un petit sourire malicieux, il n'avait pas su refuser. Mieux, il l'avait attraper avec une sorte d'optimisme qu'il n'avait pas vu venir. Ce n'était pas un emménagement puisque Grimes n'avait pas lâché son petit appartement de Redcliffe. C'était pourtant un grand pas en avant pour leur relation puisque l'ex agent fédéral débarquait désormais quand il le voulait et pour une durée que lui seul déterminait. Cette confiance, Cade l'avait rendu à Savannah en lui prouvant que la perspective de vivre d'autres moments avec elle ne lui faisaient plus peur. Il était ainsi arrivé les bras chargé de nourriture asiatique un soir, et il était resté plusieurs jours. - Faut bien finir les restes ! Avait-il lancé quand, sourcil arqué, Savannah s'étonnait déjà de ne pas le voir prendre la direction de la sortie.

Les feux de la Chevrolet s'éteignirent et il poussa la porte d'entrée en observant immédiatement à l'intérieur. Il s'attendait à trouver le salon vide, et Savannah au fond de son lit. «Je t’avais dis d'pas venir...»  Cade posa les clés sur le meuble près de la porte, et approcha avec un petit sourire. - Depuis quand tu m'donnes des ordres ?! Il arriva près du canapé où il la trouva avachie, le teint blafard et vraisemblablement aucune motivation à aller se reposer dans sa chambre. - Woaw... C'est pire que c'que j'pensais. Il fronça les sourcils pour appuyer son ironie. «J’suis une mère indigne. Le dîner de Mathis s’est résumé à un bol de céréales et une compote. ». Il en déduisait que le petit avait bien mangé. Quand il était gosse, le bol de céréales était le meilleur repas que sa mère pouvait lui servir. Au moins, il évitait les brocolis et la soupe aux vermicelles dégueulasse. - Et j'suis sûr qu'il ne s'en ai pas plaint ! Grimes avait pourtant du mal à évaluer l'âge de Mathis et ce qu'il était capable de faire, d'aimer ou de détester. Ses connaissances en matière d'enfant n'étaient pas très étendues.

Il posa une fesse sur l'accoudoir du canapé et observa la mine déconfite de Savannah. Malade, oui, ça se voyait. Pour autant, c'était loin de le rebuter. Bien au contraire. «J’ai pas avalé la moindre chose depuis c’matin, et je m’en sens encore complètement incapable. Et si j’vois encore ne serais-ce qu’une simple pub pour la nouvelle recette de pâte, j’suis pas sûre que tu gardes une image gracieuse de moi» Alors elle n'avait pas suivit son conseil de manger un peu pour éviter de se laisser dépérir. Un sourire amusé l'embarqua après cette image d'elle, la tête au dessus des toilettes, lui sommant de ne pas la regarder. - T'as raison, on ferait mieux d’éteindre la télé ! Non, il n'allait pas la délaisser parce qu'il l'avait vu malade à crever et elle avait bien trop de points sur sa carte «SEX APPEAL » pour en perdre aussi facilement. "Ca va toi?"  De quoi on parlait exactement ? De cette journée plutôt banale ? Ou de ce coup de fil surprenant ? Il soupira longuement et se laissa glisser sur le canapé en se faisant une place de force près de Savannah. - J'mangerai bien un truc donc j'en déduis que tu ne m'as pas encore contaminé. Il lui attrapa la main et la porta à ses lèvres pour y déposer un baiser. - Et si ça arrivait, j'imagine qu'on se passerait très facilement d'un cours de tirs qui ne servira à rien dans 99,7% des cas. L'adrénaline. Le feu bouillonnant d'une enquête en cours ou sur le point de se résoudre...ça lui manquait terriblement. Il déposa un regard doux sur Savannah. - T'as besoin de quelque chose.. ? Une tisane aux cinq plantes vivifiantes ? C'était le genre de truc qui n'avaient pas trop d'odeurs, il supposait que ça pouvait faire l'affaire...



 
.......................................
And suddenly... 763986grimes
And suddenly... OrLErGE
And suddenly... Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
And suddenly... Y37q
POSTS : 7215 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
And suddenly... Pekl
Cade#20

And suddenly... 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


And suddenly... 200728121606534329
Evan#5Evan#6

Carlisle#3Caelan#1Noah#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade #16Cade #17AudenCade #18Cade #19
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

And suddenly... Empty
Message(#) Sujet: Re: And suddenly... And suddenly... EmptyMar 20 Juil - 10:34



And suddendly...

Savannah & Cade


‌ ‌Ce n'est pas vraiment ainsi que j'imaginais la soirée. Allongée sur le canapé, je tente de m'occuper l'esprit pour oublier mes tourments. Le seul point positif, c'est que je ne suis plus obligé de prétendre que tout va bien. Je suis une loque, et tout ce qu'il me reste à faire, c'est attendre que cela passe, et me reposer en priant pour que le prochain lever du soleil soit meilleur. L'arrivée soudaine de Cade dans la maison semble me surprendre, non pas parce qu'il utilise cette fameuse clé qu'il détient depuis déjà plusieurs semaines, mais parce qu'il doit certainement deviner que mon accueil ne sera pas celui auquel je l'ai habitué jusqu'à présent. Et pourtant, le voir traverser le hall avec aisance, comme sil s'agissait d'une vieille habitude, provoque toujours cette vague de chaleur dans ma cage thoracique. Un sentiment si agréable que je ne peux m'empêcher de le contempler à chaque fois, assez discrète pour ne pas susciter une réaction de lucidité et de peur qui le pousserait à faire marche arrière. Mais non, sa présence est bel et bien assumée, que ce soit lorsqu'il s'assure que la porte soit verrouillée et toutes les lumières éteintes avant de me rejoindre dans le lit, ou lorsqu'il s'empare de ma cuisine pour nous préparer des hamburgers un soir, me surprenant par la délicieuse odeur alors que je passe la porte d'entrée après une journée chargée. Le retrouver ici à cet instant ne relève cependant pas d'un miracle, non pas parce qu'il aime parfois me tenir tête et aller à l'opposé de ce que je lui demande parfois, mais parce que sa bienveillance n'est plus à prouver. Cade Grimes a peut-être quelques défauts, mais en ce qui me concerne, il frôle la perfection par sa bonté et sa générosité. De ce que je me souvienne, aucun homme ne m'a accordé autant d'interêt. Et ce soir ne semble pas en reste.

Mon manque d'enthousiasme n'est qu'un leurre, une arme pour tenter de le garder à distance alors qu'il prend certainement des risques en m'approchant, mais aussi parce que mon comportement ne sera clairement pas le même dans ces conditions. Je risque de ne pas me montrer très bavarde, en plus de m'endormir soudainement ou de rejoindre subitement les toilettes. «Je t’avais dis d'pas venir...» Son sourire suffit par avoir raison de moi alors que mes lèvres se retroussent faiblement. " - Depuis quand tu m'donnes des ordres ?!"Je prends une grande inspiration, me passant une main sur le haut de mon visage pour dégager quelques mèches rebelles. "Depuis qu'je suis désignée comme la personne la plus raisonnable du couple, tu te souviens?" Une discussion qui avait eu lieu avec légèreté quelques mois auparavant, nous offrant des réactions aussi amusantes qu'exubérantes par les arguments que chacun de nous apportait. Un sujet de plus sur lequel nous n'étions evidement pas tombé d'accord " - Woaw... C'est pire que c'que j'pensais." Je grimace face à cette remarque, qui n'est peut-être qu'un moyen de me provoquer. "C'est pas c'que t'es censé dire" lui rappelais-je, en relevant les sourcils. S'il voulait une preuve de ma décadence, il suffisait de connaître le repas de Mathis. "- Et j'suis sûr qu'il ne s'en ai pas plaint !" Quel enfant le ferait? "Non, il souhaite probablement me voir dans cet état tous les jours désormais."


Mes problèmes passent cependant au second plan alors je cherche à m'assurer que les nouvelles sont meilleures du côté de l'ancient agent. Mais les réponses seront ,probablement comme à chaque fois, plutôt évasives. Il faut dire que Cade a la capacité à se montrer plutôt discret lorsqu'il s'agit d'évoquer son quotidien, comme s'il n'était pas digne d'interêt...ou peut-être parce qu'il n'éprouvait pas le besoin de partager les événements qui marquaient sa vie avec moi. Ce côté mystérieux n'avait rien de dérangeant, mais c'est lorsque j'apprenais des choses accidentellement que ça nourrissait des craintes jusqu'alors oubliées. Mon regard se fige sur son visage, à la recherche d'une réponse plus précise que ce qu'il voudra bien m'offrir, comme si, malgré mon état, j'étais ouverte à tout type de conversation présentement. Mes jambes viennent finalement se glisser au dessus des siennes. "- J'mangerai bien un truc donc j'en déduis que tu ne m'as pas encore contaminé." Je souris doucement, observant ce geste affectueux qui pourrait presque être un moyen d'échapper à ma curiosité et de détourner le sérieux du sujet. " - Et si ça arrivait, j'imagine qu'on se passerait très facilement d'un cours de tirs qui ne servira à rien dans 99,7% des cas." Je savais pertinemment que l'action lui manquait avec le poste qu'il occupait ici, je l'avais deviné avant même qu'il n'y fasse son premier jour, mais ce qui ressemblait à une vie professionnelle bien trop posée pouvait sonner comme un ennui qu'il ne cherchait même plus à nier désormais. "Tu pourras toujours te dire que tu auras aidé les 0,3% à répliquer en cas d'attaque." Mes épaules se relèvent, tentant de lui communiquer un peu de positivité à ce sujet. Ou peut-être qu'inconsciemment, je cherche déjà à lui apporter des arguments pour le pousser à rester... Même si physiquement il était bien là, je savais que cette discussion que j'avais surprise pouvait suffire à changer la donne, j'ignorais cependant encore si je devais m'en inquiéter. "- T'as besoin de quelque chose.. ? Une tisane aux cinq plantes vivifiantes ?" Le sujet précèdent est subitement oublié par ses délicates attentions et la douceur dont il fait preuve. Je hoche de la tête "Va pour la tisane" avouais-je en soupirant doucement, pourtant faussement convaincue. Simplement ce besoin de le rassurer en prenant quelque chose sous ses yeux. "Tu pourras prendre la boîte de medoc' a côté de l'évier aussi s'te plait" demandais-je en me redressant doucement. Je ferme les paupières, incapable de pouvoir me prononcer sur l'amélioration de mon état. Mais je semble plutôt apaisée, loin de déceler le chaos que je viens de provoquer par cette simple demande, alors qu'un sac en papier, issu de la pharmacie du coin, traîne lui aussi sur le plan de travail, et qu'il contient ce petit bâtonnet blanc, capable de changer notre vie à tout jamais ... Son manque de réactivité vient cependant relever mon attention après un petit moment "Tu trouves?"



take me back to the start
Nobody said it was easy. Oh it's such a shame for us to part. No one ever said it would be so hard. Oh take me back to the start 

Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante ans. Les années passent...et se ressemblent.
SURNOM : Superman ?
STATUT : Fraîchement largué, et presque forcé de retrouver ses bonnes vieilles habitudes.
MÉTIER : Ex Agent fédéral du FBI américain. Viré pour faute. Désormais formateur en auto-défense et par armes à feu.
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
And suddenly... Hg6a
POSTS : 7936 POINTS : 155

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky - Ex Agent fédéral du FBI américain - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
RPs EN COURS :


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4 - PAOLA - SAVANNAH #5 - OAKLEY - ZELDA - SAVANNAH #6 - SAVANNAH #8 - SAVANNAH #9 - QUINN - SAVANNAH #7 - SAVANNAH #10 - OAKLEY #2 - SAVANNAH #11- CLAIRE - SAVANNAH #12 - SAVANNAH #13 - QUINN #2 - WILLIAMS FAMILY - ELIZABETH - SAVANNAH #14 -SAVANNAH #16 - SAVANNAH #17 - EVAN - ELIZABETH - AUDEN - SAVANNAH #15 - ANASTASIA - NICO - ELIE - SAVANNAH #18 - HALSTON - SVETLANA - CASSIA - SAVANNAH #19 - SAVANNAH #20

Flashback 2019 - MIA - MIA #2 -
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
PSEUDO : Fax
INSCRIT LE : 31/03/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood https://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

And suddenly... Empty
Message(#) Sujet: Re: And suddenly... And suddenly... EmptyMer 21 Juil - 15:38



And suddendly...

Savannah & Cade


‌ Ce mur si épais que Cade avait érigé face à tout sentiments et tout engagement était doucement en train de s’effriter. Savannah en avait connaissance désormais et c’était certainement la raison pour laquelle elle avait préféré lui offrir les clés de chez elle, plutôt que de lui demander clairement d’emménager. A la manière d’un petit jeunot qui ne serait pas certain de supporter un tel pas en avant dans leur relation, l’ex agent fédéral n’avait pas lâché son appartement malgré le temps de plus en plus grand qu’il passait aux côtés de Savannah et de son fils. Là aussi, c’était une avancée à noter. Il ne fuyait plus dés que Mathis était dans les parages, partageant même quelques goûters gourmands avec le garçonnet, devant un dessin animé loufoque, ou s’assurant qu’il dorme à poings fermés avant de rejoindre maman au salon. Le quotidien avait pris une tournure posée et paisible où il se plaisait à se réveiller aux côtés de la jolie blonde, après une grasse matinée sexy ou plus calme. Il en venait même à trouver son chez lui silencieux et morne, l’endroit parfait pour ruminer sur le clan Grimes complètement disséminé ou sur son avenir professionnel qui était devenu tout ce qu’il redoutait malgré le lien évident avec son expérience passé. La présence de Savannah était alors bien vite remplacée par un verre qui soulagerait ses maux du moment mais qui, dans la durée, ne serait d’aucun réconfort. Voilà pourquoi, même si elle ne se sentait pas bien, il avait besoin de la voir. Même sans rien dire ou faire, elle était comme la douceur qui lui permettait de se rendre aveugle à tout autre chose. Et en contrepartie, il pourrait lui assurer un soutien moral et physique indéniable pour venir à bout de ce vilain virus.

Sans la prévenir de son arrivée, il ouvrit la porte et s’approcha d’une Savannah affaiblit et pâlotte. - Depuis quand tu m'donnes des ordres ?! Si elle souhaitait le protéger de quelque chose, c’était inutile. Cade Grimes savait se protéger seul. "Depuis qu'je suis désignée comme la personne la plus raisonnable du couple, tu te souviens?" Elle avait au moins gardé son sens de la répartie. Tout n’était pas perdu. Sourire aux lèvres, il la taquina un peu sur sa mine quelque peu livide, mais qui n’altérait certainement pas son envie de se trouver avec elle. "C'est pas c'que t'es censé dire" L’air de rien, il haussa les sourcils et son rictus s’agrandit. Quant à Mathis, il aura très probablement eu gain de cause sur toutes ses envies de ce soir face à une maman complètement à la ramasse. Son côté angélique aura finalement permis à Savannah de pouvoir le coucher sans trop de soucis, profitant alors d’un petit instant de repos complet. "Non, il souhaite probablement me voir dans cet état tous les jours désormais."

Sa journée à lui ? Elle pouvait se résumer en quelques mots. Le ton de sa voix, bien qu’un brin ironique, était le miroir de son état d’esprit quand il évoqua son boulot. Et peut-être que, si Savannah lui avait refilé son virus, il aurait eu bien plus de choses palpitantes à raconter. Comment il aurait déposé son déjeuner sur le bureau d’Elie… ? Passionnant. Cade avait prit sa main et s’était installé à ses côtés sur le canapé, et elle en avait profité pour s’asseoir plus confortablement. "Tu pourras toujours te dire que tu auras aidé les 0,3% à répliquer en cas d'attaque." Légèrement soucieux, il sourit faiblement pourtant quand il rencontra son regard bienveillant. Il n’était toujours pas convaincu de la réelle nécessité de la majeure partie de ses cours. Et ces quelques conversations téléphoniques avec Bob faisaient encore plus sens quand il réfléchissait au manque qu’il ressentait au fond. Son ex collègue le pressait. Néanmoins, Cade n’était en rien décidé à quitter Brisbane. Sa main glissa le long de sa jambe, sa présence était essentielle et son appui très apprécié, mais ses mots ne suffirent pas à le convaincre… au moins pour ce soir. -  Ouais… il baissa la tête – C’est pas du genre encourageant… Son index et son majeur jouèrent sur sa peau et il redressa le regard avec un faux air retiré. – Mais venant d’une fille qui arrive à être si charmante en ayant passé la journée dans ses toilettes, c’est à prendre au sérieux. En vérité, il ne savait trop rien sur son état, hormis le fait qu’elle n’ait pas la forme et qu’elle menace de vomir à la moindre publicité pour des pâtes. C’était juste mieux de lui redonner le sourire en s’éloignant d’un sujet qui n’était guère réjouissant. - T'as besoin de quelque chose.. ? Une tisane aux cinq plantes vivifiantes ? Quoi ? C’était toujours mieux que de lui proposer de la glace au pépites de chocolat et morceaux de brownies, met préféré des jeunes femmes en détresse planquées sous leur plaid. "Va pour la tisane" Bingo. Elle ne se coucherait pas sans rien dans le bide. Savannah leva légèrement ses jambes et il pu se libérer pour se diriger vers la cuisine. – C’est prêt dans 2 minutes ! A peine levé…"Tu pourras prendre la boîte de medoc' a côté de l'évier aussi s'te plait" Il avait déjà franchit le seuil de la cuisine et fouillait dans les placards pour trouver un sachet de tisane. Il en sortit plusieurs qu’il déposa sur le plan de travail avec un mug blanc à pois doré, bien rangé à coté du bol Spiderman de Mathis. Il remplit ensuite la bouilloire d’eau et s’attarda sur le sachet orné d’un logo vert, à côté de l’évier. Sans même se poser la question, il l’ouvrit et en sortit deux boites. L’une ne le surprenait pas. L’autre, plus longue et complètement inconnue suscita sa curiosité. Il la tourna dans le bon sens pour en apercevoir le nom et l’illustration du produit ne laissa plus aucun doute. PREGNANCY TEST était inscrit en lettres roses. Des lettres qui, comme le petit smiley souriant qui indiquait un résultat positif, semblait lui chauffer instantanément les méninges. Se pourrait-il que… ? "Tu trouves?" La voix de Savannah ne le ramena que partiellement à la réalité. Il leva les yeux, fébrile, et une flopée d’émotions lui prit les tripes. Il ne répondit pas et laissa tout en plan pour revenir au salon, lentement, la boite à la main. Il leva le test de grossesse entre son index et son majeure et il serra les dents en s’arrêtant à quelques mètres d’elle. Ses yeux évitèrent d’abord tout contact avec Savannah. Enfin, il ouvrit la bouche. – Tu m’expliques ?! Une voix ferme, précise et abordant pourtant une hésitation franche. Il la regarda finalement, s’attendant à n’importe quelle réponse idiote qui pourrait expliquer pourquoi elle avait acheté ce test. Une brique. Dix briques. Le mur se relevait.  




 
.......................................
And suddenly... 763986grimes
And suddenly... OrLErGE
And suddenly... Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
And suddenly... Y37q
POSTS : 7215 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
And suddenly... Pekl
Cade#20

And suddenly... 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


And suddenly... 200728121606534329
Evan#5Evan#6

Carlisle#3Caelan#1Noah#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade #16Cade #17AudenCade #18Cade #19
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

And suddenly... Empty
Message(#) Sujet: Re: And suddenly... And suddenly... EmptyJeu 22 Juil - 10:45



And suddendly...

Savannah & Cade



Ce qui semblait au début impossible me paraissait pourtant si naturel désormais. Cet homme me surprenait par sa présence récurrente à mes côtés et sa faculté à assumer son rôle au sein de notre couple. Nous en avions fait du chemin depuis nos retrouvailles ici. Les choses s'étaient faites progressivement, nous permettant de dresser les bases solides de notre relation. Certains événements auraient pu impacter cette dernière, et pourtant, chacun d'eux semblaient au contraire renforcer ce lien un peu plus, nourrissant l'espoir de nouveaux projets à l'horizon. Comme la possibilité qu'il puisse envisager un jour de poser définitivement ses affaires dans cette maison. Je savais que cela lui demanderait du temps, mais j'étais prête à me montrer patiente, parce que ça en valait définitivement la peine. Notre histoire faisait partie intégrante de ma vie, c'était ma bouffée d'oxygène et je m'estimais chanceuse de pouvoir être à ses côtés chaque fois qu'il m'en donnait l'occasion. Il ne s'agissait cependant plus de simples opportunités, Grimes s'intégrait dans ce quotidien que je menais, oubliant parfois les obstacles que représentaient ma vie de maman. Chaque moment où je le surprenais avec Mathis me semblait si précieux, et fragile à la fois. J'étais souvent incapable de détourner le regard, prise d'une admiration certaine, et la peur de voir un jour tout ça se volatiliser.

Et ce soir, alors même que je lui recommandais de rester sagement chez lui, il venait s'assurer de mon état, s'exposant d'être contaminé à son tour. Mon teint pâle et ce peu d'énergie ne semble pas le rebuter alors qu'il vient prendre place à mes côtés, parvenant immédiatement à m'amuser, malgré les circonstances. Il est cette dose de réconfort dont j'avais besoin pour oublier cette journée désastreuse, que ce soit par ses répliques ironiques ou l'affection qu'il m'apporte par la douceur de ses gestes. Le récit est d'ailleurs peu glorieux, je récolte à coup sûr le trophée de mère indigne de l'année (une fois de plus), pour le repas gastronomique trouvé au fond du placard, et pour le manque de patience face à ses tentatives pour gagner quelques minutes au moment du coucher. Des moments que je parviendrais certainement à rattraper dès le lendemain, si mon état s'améliore après une nuit, je l'espère, réparatrice. En attendant, je demande à Cade de me partager la sienne, pourvu qu'elle ait été plus appréciable. Malheureusement, les mots qui sortent de sa bouche sont plutôt déprimants, rappelant ce job plutôt répétitif et souvent sans interêt. Rien de bien nouveau en soit, cependant cela m'interpelle d'avantage maintenant que j'ai surpris cette discussion par pur hasard."Tu pourras toujours te dire que tu auras aidé les 0,3% à répliquer en cas d'attaque." Je tente de le ramener à moi, ayant cette douloureuse sensation qu'il puisse m'échapper.  "-  Ouais...C’est pas du genre encourageant…"Mon regard reste figé, accroché à l'expression de son visage peu rassurante. "– Mais venant d’une fille qui arrive à être si charmante en ayant passé la journée dans ses toilettes, c’est à prendre au sérieux." Un sourire se faufile jusqu'à mes lèvres, devinant qu'il en rajoutait peut-être des tonnes, mais je savais apprécier malgré tout. "Tu vois quand tu veux". Référence à son manque de tact précèdent, qui lui n'était pas flatteur.

"Va pour la tisane" Ce simple besoin de le satisfaire surpasse mes propres envies, j'espère juste parvenir à la contenir. Il disparaît dans la cuisine, et je tente de reprendre un semblant d'énergie en me redressant sur le canapé, lui demandant un petit service au passage. Si rien ne semble vouloir sortir de ce corps, je préfère tout de même m'assurer que cela s'appliquera sur la durée. Le silence de Cade relève mon attention un instant, mais bien vite, je viens à l'oublier, tout comme cette boîte qui se trouve elle aussi dans le sac en papier... Je devine son arrivée dans la pièce, alors que mon regard vient à dévier sur lui, le reste de mon corps restant immobile. Et l'expression de ce visage n'est plus le même, clairement. Instantanément, il suscite ma curiosité et cette boîte qu'il désigne en levant la main provoque quelques palpitations que je n'avais pas vu venir. Malheur. Il ne cherche même pas à échanger par le regard, ce dernier est fuyant, comme si j'aspirais à un sentiment de haine si puissant que ça l'en rendait tout simplement incapable. Etrangement, tous les symptômes qui jusqu'à présent se faisaient persistants disparaissent, faisant naître un état encore plus insupportable. "– Tu m’expliques ?!" Etais-je seulement obligée? Moi qui refusait fermement la probabilité que cela puisse être possible. "C'est pas c'que tu crois". Pourtant si, il s'agissait bien d'un test de grossesse, un test qui pourrait clairement changer le cours de nos vies à tous les deux, seulement, la probabilité qu'il soit positif restait assez faible de mon point de vue. Je finis par me relever, subissant de plein fouet un nouveau vertige, que je parviens cependant à maitriser face à la gravité du moment. Je n'ai pas l'envie, ni la force, de me lancer dans cette discussion, mais ce n'est pas comme s'il était question de choix. "J'suis prise de quelques nausées depuis hier, qui se sont montrées plus virulentes à mon reveil ce matin. J'me suis rendue à la pharmacie tout à l'heure en leur expliquant, et si cela peut s'apparenter à une petite grippe intestinale, ils ont quand même soumis l'idée que cela puisse être provoquer par autre chose." J'ai la gorge sèche, et malgré mon ton plutôt calme et maitrisé, à l'intérieur de moi, c'est la panique. Comment parvenir à rassurer cet homme alors que je suis moi même paniquée à l'idée que cela puisse être réel? J'ose à peine croiser son regard "J'ai peut-être quelques jours de retard, mais pas de quoi s'alarmer." La précision m'avait manqué lorsque la femme m'avait posé la question à ce sujet. Je n'étais pas le genre de nana à faire soigneusement des petites croix dans le calendrier, puisque je n'étais pas concernée par l'idée d'accueillir un quelconque être humain dans mon utérus. Je prenais d'ailleurs mes dispositions à ce sujet, et ce, en veillant à ne pas oublier cette fameuse petite pilule chaque soir. Je n'étais cependant pas à l'abri qu'il y ait eu un petit dysfonctionnement dans ce geste quotidien. Mes explications ne semblent pas suffire à un Cade encore plus excédé, je m'exprimais pourtant comme il me l'avait demandé. Je canalise ma respiration, soufflant finalement "Détends-toi, c'est certainement un concours de circonstance, rien qui ne forcera à aller chercher le premier paquet de couches dès demain". Je tente de le ramener à la raison en relativisant, mais je ne peux cependant pas lui assurer la finalité de cette histoire. Et la simple idée de devoir y faire face me dépasse clairement.




take me back to the start
Nobody said it was easy. Oh it's such a shame for us to part. No one ever said it would be so hard. Oh take me back to the start 

Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante ans. Les années passent...et se ressemblent.
SURNOM : Superman ?
STATUT : Fraîchement largué, et presque forcé de retrouver ses bonnes vieilles habitudes.
MÉTIER : Ex Agent fédéral du FBI américain. Viré pour faute. Désormais formateur en auto-défense et par armes à feu.
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
And suddenly... Hg6a
POSTS : 7936 POINTS : 155

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky - Ex Agent fédéral du FBI américain - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
RPs EN COURS :


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4 - PAOLA - SAVANNAH #5 - OAKLEY - ZELDA - SAVANNAH #6 - SAVANNAH #8 - SAVANNAH #9 - QUINN - SAVANNAH #7 - SAVANNAH #10 - OAKLEY #2 - SAVANNAH #11- CLAIRE - SAVANNAH #12 - SAVANNAH #13 - QUINN #2 - WILLIAMS FAMILY - ELIZABETH - SAVANNAH #14 -SAVANNAH #16 - SAVANNAH #17 - EVAN - ELIZABETH - AUDEN - SAVANNAH #15 - ANASTASIA - NICO - ELIE - SAVANNAH #18 - HALSTON - SVETLANA - CASSIA - SAVANNAH #19 - SAVANNAH #20

Flashback 2019 - MIA - MIA #2 -
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
PSEUDO : Fax
INSCRIT LE : 31/03/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood https://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

And suddenly... Empty
Message(#) Sujet: Re: And suddenly... And suddenly... EmptyLun 30 Aoû - 15:07



And suddendly...

Savannah & Cade


‌ Après avoir manqué de se faire tirer dessus comme des pigeons dans la forêt. Après avoir réussi à passer outre un licenciement, une réunion de famille spectaculaire, une visite chez les fous mémorable et avoir finalement mit le doigt sur un problème psychologique qui perturbait le passé comme le présent, Cade prenait enfin sa place aux côtés de Savannah. Et tout ça lui paraissait presque être un soulagement. D’une part parce qu’ils avaient faillit se perdre plus d’une fois mais qu’au final, rien n’avait pu les éloigner l’un de l’autre. Et d’autre part, parce que se poser enfin dans un quotidien simple était quelque chose que l’ex agent fédéral recherchait. Ces quelques semaines après l’anniversaire de Savannah étaient passées rapidement et sans une ombre au tableau. Même lorsqu’il tombait sur Mathis alors qu’il avait prévu de passer deux ou trois jours chez la jolie blonde, Cade essayait de faire preuve d’autant de maturité que de sympathie juvénile, et aussi surprenant que cela puisse paraitre, ça fonctionnait. Ainsi, Savannah avait pu les surprendre tous les deux, assis devant un dessin-animé bruyant, un paquet de chips au fromage entre eux et des miettes plein le canapé. « On… fait connaissance… » qu’il avait balbutié lorsqu’elle avait haussé les sourcils. En vérité, Sav devait probablement se réjouir de ne pas le voir fuir dés que la moyenne d’âge, sous ce toit, baissait inconsidérablement. Rien ne semblait pouvoir défier ces temps calmes qui se profilaient et cette stabilité qu’ils avaient durement acquise. Pas même un virus qui, à en croire Savannah, devait tenir Cade à l’extérieur de la maison. Ce risque de choper quelque chose ne le priverait pas de la voir et de passer un peu de temps avec elle…

S’il ne manque pas de souligner la petite mine qu’elle arborait ce soir-là, Cade s’installa rapidement à côté d’elle pour échanger un peu sur leur journée. La sienne fut peu enthousiaste et elle le remarqua bien qu’au ton de sa voix. Pourtant, il lui fallait bien gagner sa vie et il prenait ce qu’il y avait à prendre à défaut de pouvoir répondre favorablement, pour l’instant, à un appel du cœur. "Tu vois quand tu veux" Cade tentait de relativiser et Savannah lui apportait son soutien. Elle était d’une aide réconfortante dans ces moments de doute. S’empêcher de ruminer et en rire, ce n’était pas possible quand il était seul avec son verre de whisky et la bouteille posée sur la table. Chaque nouveau verre lui assénait un nouveau coup en pleine tronche. Elle, elle transformait ça en légère caresse, bien plus simple à accueillir, et plus délicate à digérer. Il décide donc de prendre soin d’elle. Si elle ne peut rien avaler, une tisane de grand-mère ferait forcément l’affaire. Il se souvenait de l’odeur de camomille chaude qui envahissait le petit salon où sa mère décidait de prendre du repos le soir…imbuvable. Il n’eut pas le temps de verser l’eau bouillante dans la tasse que la boite de médoc attira son attention, l’éloignant très vite de ces souvenirs du passé…

Un test de grossesse. La couleur et l’aspect familier de la boite cartonnée n’avaient strictement rien à voir avec la vague d’angoisse qui le traversa instantanément. Il avait du mal à le croire. L’appel de Savannah depuis le salon et la bouilloire qui le prévenait qu’il était temps de se vivifier l’esprit aux cinq plantes réparatrices n’y feraient rien, Cade était bloqué sur l’éventualité qu’elle ait pu lui cacher une chose pareille. Oubliant la tisane, l’état fébrile de Savannah et même le somme que piquait le petit Mathis dans sa chambre, non loin de là, il arriva au salon complètement fermé en montrant le test à la principale intéressée. – Tu m’expliques ?! Les dents serrées, la tête déjà fumante d’idées complètement absurdes, il osa finalement planter un regard lourd sur Savannah. "C'est pas c'que tu crois" Il lui semblait pourtant avoir lu « test de grossesse » sur la boite. – Ah non ?! Il marqua une pause de cinq petites secondes et reprit, toujours aussi froid. – Parce que c’était bien dans l’sac de médoc dans la cuisine ! Il fronça les sourcils. Elle n’allait quand même pas lui faire le coup du « c’est pour une amie. » ?!  Il n’était pas idiot. Malgré ses réticences à affronter de vrais problèmes de couples, il savait ce que ça voulait dire quand on achetait un truc comme ça ! Il n’allait pas lui poser la question fatidique. Elle lui devait des explications. Il les attendait de pieds ferme. "J'suis prise de quelques nausées depuis hier, qui se sont montrées plus virulentes à mon reveil ce matin. J'me suis rendue à la pharmacie tout à l'heure en leur expliquant, et si cela peut s'apparenter à une petite grippe intestinale, ils ont quand même soumis l'idée que cela puisse être provoquer par autre chose." Elle s’était levée et la fragilité qu’elle présentait ne le touchait même plus. Il s’était enfermé dans la perspective qu’elle pouvait être enceinte…et que ça allait tout chambouler dans leur vie. Cade haussa positivement et doucement la tête alors qu’il était déjà sous l’emprise de cette colère qui grimpait au fil des minutes. "J'ai peut-être quelques jours de retard, mais pas de quoi s'alarmer." C’étaient précisément ces mots qui l’alarmèrent à cet instant. Ses yeux roulèrent sur le côté, son cœur s’emballa. La mèche était allumée et tout était fini. Il soupira, las et complètement éprouvé par l’idée qu’elle n’avait pas eu la démarche de lui en parler. – Bordel… Il fit un ou deux pas qui lui fit tourner le dos à Savannah, et il se passa la main nerveusement autour de la bouche. – Tu comptais me l’annoncer avec des p’tits chaussons emballés dans un paquet cadeau ?! Il laissa tomber le test sur le canapé. – C’est quoi le problème… ? tu t’ai dis qu’on allait officialiser tout ça en faisant un môme et que ça allait être le bonheur ?! « Tout ça »… ou cet équilibre qu’ils avaient réussi à gagner et qui lui paraissait être une bonne chose après tout ce qu’ils avaient traversé. Cade ne pouvait pas s’imaginer dans cette situation…il en était tout bonnement incapable. "Détends-toi, c'est certainement un concours de circonstance, rien qui ne forcera à aller chercher le premier paquet de couches dès demain" Et elle en rajoutait une couche, c’était le cas de le dire. Et il en riait faiblement jaune en ayant un regard détestable. – Okay… alors fais le. Faire le test le plus rapidement possible pour être fixé et ne pas se laisser envahir par des possibilités effrayantes. – Sav, fais ce putain de test ! Parce que j’refuse de t’écouter m’dire toute la nuit que c’est peut-être pas c’qui nous attend ! Il s’emportait. Il était déjà au large mais il n’avait pas fini de lui avouer que cette histoire l’apeurait et qu’elle pouvait remettre beaucoup de choses en question.





 
.......................................
And suddenly... 763986grimes
And suddenly... OrLErGE
And suddenly... Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
And suddenly... Y37q
POSTS : 7215 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
And suddenly... Pekl
Cade#20

And suddenly... 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


And suddenly... 200728121606534329
Evan#5Evan#6

Carlisle#3Caelan#1Noah#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade #16Cade #17AudenCade #18Cade #19
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

And suddenly... Empty
Message(#) Sujet: Re: And suddenly... And suddenly... EmptyMer 1 Sep - 10:47



And suddendly...

Savannah & Cade


‌ C'était désormais comme une sorte d'habitude. La silhouette de l'ancien agent errant à travers ces murs, avec un naturel déconcertant. Mon passage dépressif nous avait amené là. Il prenait sa place dans mon quotidien de façon régulière, me surprenant parfois par son aisance à s'y accommoder. Cette clé que je lui avais proposé aurait pu le mettre sur ses gardes, mais contre toute attente, elle ne faisait que nous rapprocher face à un avenir auquel nous ne voulions échapper. Son rire faisant écho à celui de Mathis alors qu'ils se prélassaient devant un vieux dessin-animé était si précieux et inespéré à mes yeux que je ne pouvais m'empêcher de les observer. Après toutes ces années à idéaliser la vie parfaite que j'aurais pu mener, je réalisais que celle que je vivais me suffisait amplement, et je m'affairais à en savourer chaque seconde dès que l'occasion se présentait. Et même ce virus passager ne semblait pas faire le poids face un besoin de pouvoir passer un moment ensemble. L'ambiance est plutôt paisible, témoignant d'un Mathis endormi depuis un petit moment et d'un état d'abandon absolu me concernant. Malgré tout, la visite surprise de Cade suffit à réchauffer cet organe qui me maintient en vie. La douceur de ses gestes et sa voix m'apportent un réconfort qu'il ne mesure probablement pas.

Tâchant de me montrer rassurante, j'accepte même cette boisson qu'il me propose, étant pourtant incapable de savoir quel en serait sa destinée. Je profite de son départ pour tenter d'insuffler un bon coup et tenter d'effacer les maux qui persistent. Les bruits ambiants qui animaient la cuisine laissent place à un silence qui m'interpelle. Sans me douter une seule seconde du chaos qui règne dans la cuisine, je relance Cade pour m'assurer que tout se passe bien, et c'est lorsque mon regard se relève sur lui que je décèle immédiatement le froid glaciale qu'il a emporté depuis la cuisine. Mon regard perplexe et hésitant trouvera sa réponse lorsqu'il brandira ce fameux test, provoquant une accélération soudaine de mon rythme cardiaque. J'étais parvenue à l'oublier, et je me maudis de ne pas y avoir accorder plus d’intérêt, le délaissant dans le sachet de pharmacie comme s'il s'agissait d'une stupide boîte d'antalgiques. Je déglutis, douloureusement, consciente des émotions diverses auxquelles l'ancien agent doit se confronter. "– Tu m’expliques ?!" Peu importe ce que je dirais, je sais très bien qu'il s'agit d'une bombe à retardement, et que mes mots ne suffiront pas à la maitriser complétement. "C'est pas c'que tu crois" lançais-je en tentant de capter son regard pour lui communiquer cette assurance qui n'est que fictive."– Ah non ?!" Mon teint blafard ne suffit plus pour qu'il se contienne, ce regard froid, perçant représente à lui seul le mépris qu'il éprouve à mon égard. "– Parce que c’était bien dans l’sac de médoc dans la cuisine !" Je baisse les yeux, péniblement, cherchant les mots qui se précipitent dans mon esprit pour tenter de me justifier. Et c'est d'une voix plutôt posée et fragile que je lui explique la situation. Des aveux qui ne font qu'alimenter sa colère, malgré un hochement de tête contradictoire. Par un besoin de vouloir bien faire, je lâche cette phrase, qui ne fera que confirmer ses craintes d'avantage. "J'ai peut-être quelques jours de retard, mais pas de quoi s'alarmer."Si cette simple hypothèse m'avait semblé jusqu'alors impossible, cette discussion, et sa réaction parviennent à me faire prendre conscience de la situation, et de son importance. "– Bordel…" Il me tourne le dos, et durant un instant, je ressens le besoin irrépressible de venir déposer mes mains sur ses épaules, de fermes yeux, et de m'allier avec lui pour partager ce moment de doute qui nous concerne malgré nous. J'ai besoin de lui, plus que jamais. Mais il est déjà loin, soudainement hors de portée. "– Tu comptais me l’annoncer avec des p’tits chaussons emballés dans un paquet cadeau ?!" Et a défaut d'être source de réconfort, je subis de plein fouet un reproche qui n'a rien de surprenant, bien qu'il suscite une certaine culpabilité. Je me pince les lèvres, laissant planer quelques secondes pour mesurer chacun de mes mots, qui ne seront peut-être pas ceux auxquels il aspire, mais qui dénoteront une sincérité qu'il ne pourra pas me rapprocher. "J'n'avais pas l'intention de t'en parler...." Un choc pour lui, mais qui était justifié par tout ce que je savais de lui. Par un besoin de le protéger, je me serais chargé de lui en faire part uniquement dans le cas où ce test se serait révélé être positif., lui épargnant cette phase d'inquiétude "J'voulais pas t'inquiéter sans savoir si ça avait lieu d'être." Et parce que je suis tout bonnement incapable de rester en place, et de faire profil bas suite à mon silence, je parviens encore à lui reprocher son manque de compréhension. "...Et quand je vois ta réaction, il est pas difficile de comprendre pourquoi j'ai pris cette décision". Au delà de ce résultat qui pourrait changer drastiquement nos vies, il y avait aussi ces échanges vocaux que j'avais surpris, et qui me faisaient poser pas mal de question sur ce qu'il voyait pour son avenir. Ce test, qui lâche sans ménagement sous mon regard suffit à m'imposer un avis, qui était pourtant si prévisible. Ce qui l'était un peu moins, c'est qu'il puisse me tenir responsable de ce qui nous arrive. "– C’est quoi le problème… ? tu t’ai dis qu’on allait officialiser tout ça en faisant un môme et que ça allait être le bonheur ?! " Mon visage se recule avec stupeur, laissant apparaître un air désemparé. Je ne veux pas me laisser atteindre par ses mots, mais ces derniers tournent en boucle dans mon esprit, relançant un combat que je pensais pourtant achevé depuis bien longtemps. Cette caricature que je peux représenter selon lui, cette femme idéaliste et naïve, cherchant à vivre un véritable compte de fée avec son prince charmant, et prête à tout pour y parvenir. Mes traits se durcissent, mes mâchoires se desserrent uniquement pour tenter de m'ôter de ce doute qui vient brouiller le réel problème. "T'insinues que j'ai fais ça volontairement pour tenter de te piéger?" Cette simple idée me rend complètement malade, et je la réfute fermement, refusant cette possibilité, il ne pouvait en être autrement. Après tout ce que nous avions vécus, il ne pouvait en être resté à ce jugement peu flatteur.

"Détends-toi, c'est certainement un concours de circonstance, rien qui ne forcera à aller chercher le premier paquet de couches dès demain" Je l’espérais en tout cas, et mes mots maladroits pour tenter de le rassurer n'auront aucun effet pour y parvenir. Pire, ce semblant de rictus et ce regard dédaigneux qu'il m'offre me font frissonner. " – Okay… alors fais le. " Mon regard affronte le sien, silencieusement. Le ton de sa voix qui monte d'un cran suscite un léger sursaut de ma part, mais je ne faiblis pas. "– Sav, fais ce putain de test ! Parce que j’refuse de t’écouter m’dire toute la nuit que c’est peut-être pas c’qui nous attend !" Quelques secondes d'hésitation dans une tension insoutenable avant de répondre, d'un ton ferme. "J'le ferais pas".De quoi alimenter sa colère, mais ca me semble être bien égal alors que je décide de réagir de façon aussi égoïste et solitaire que lui. "Peu importe le résultat...Ca ne regarde que moi désormais" lâchais-je de façon détestable, désireuse de lui faire éprouver ce sentiment d'impuissance à son tour. Je n'en pensais pas à un mot, et considérais qu'il était malheureusement autant impliqué que moi dans cet accident, en attendant, sa réaction ne me poussait pas à vouloir l'impliquer.



take me back to the start
Nobody said it was easy. Oh it's such a shame for us to part. No one ever said it would be so hard. Oh take me back to the start 

Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante ans. Les années passent...et se ressemblent.
SURNOM : Superman ?
STATUT : Fraîchement largué, et presque forcé de retrouver ses bonnes vieilles habitudes.
MÉTIER : Ex Agent fédéral du FBI américain. Viré pour faute. Désormais formateur en auto-défense et par armes à feu.
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
And suddenly... Hg6a
POSTS : 7936 POINTS : 155

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky - Ex Agent fédéral du FBI américain - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
RPs EN COURS :


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4 - PAOLA - SAVANNAH #5 - OAKLEY - ZELDA - SAVANNAH #6 - SAVANNAH #8 - SAVANNAH #9 - QUINN - SAVANNAH #7 - SAVANNAH #10 - OAKLEY #2 - SAVANNAH #11- CLAIRE - SAVANNAH #12 - SAVANNAH #13 - QUINN #2 - WILLIAMS FAMILY - ELIZABETH - SAVANNAH #14 -SAVANNAH #16 - SAVANNAH #17 - EVAN - ELIZABETH - AUDEN - SAVANNAH #15 - ANASTASIA - NICO - ELIE - SAVANNAH #18 - HALSTON - SVETLANA - CASSIA - SAVANNAH #19 - SAVANNAH #20

Flashback 2019 - MIA - MIA #2 -
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
PSEUDO : Fax
INSCRIT LE : 31/03/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood https://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

And suddenly... Empty
Message(#) Sujet: Re: And suddenly... And suddenly... EmptyMar 7 Sep - 17:00



And suddendly...

Savannah & Cade


‌ Cade avait commencé à prendre ses marques et à déposer des affaires ici et là chez Savannah. Il s’était plus que fait à l’idée qu’ils étaient maintenant bien plus que deux corps attirés l’un par l’autre, et ça depuis qu’il avait eut la sensation de la perdre alors qu’elle avait face à une épreuve imposée par son passé. L’ex agent fédéral avait tout fait pour qu’elle retrouve ce sourire qu’il aimait à un point qu’il n’aurait pas imaginé. Il avait même rangé sa fierté pour trouver des solutions et depuis que l’ombre de cet accident de voiture s’éloignait, il profitait au maximum de ce qui se passait en réalisant que tout pouvait basculer…d’un seul coup. Il le savait plus que n’importe qui. Pendant plusieurs semaines, Grimes n’avait été que de passage dans son propre appartement, préférant fourrer quelques fringues dans un sac et passer deux ou trois nuits chez Savannah. Ce soir-là ne fit pas exception, d’autant plus que la jolie blonde avait besoin d’un réconfort et d’une épaule sur laquelle reposer sa tête certainement douloureuse. Il pourrait peut-être même prendre le relais avec Mathis le lendemain matin si elle n’avait pas retrouvé la forme malgré une bonne nuit de sommeil. C’était quand même étrange…ce rapprochement qui s’opérait avec le petit garçon. Une image pseudo familiale qui, il l’aurait juré, ne lui correspondait pas mais qu’il tentait de dépasser lors de chaque moment qu’il passait auprès de lui. Cade n’affichait cependant pas autant d’optimisme lorsqu’il découvrit que la famille était possiblement sur le point de s’agrandir…

"J'ai peut-être quelques jours de retard, mais pas de quoi s'alarmer." Ce test de grossesse lui avait clairement foutu un choc et bien qu’il était dans ce sac pour une raison évidente, entendre ces mots de la bouche de Savannah rendait le problème encore plus réel. En laissant sortir un juron qui n’était rien comparé au bordel qu’il y avait dans sa tête, il lui tourna le dos, soupirant d’avoir à faire face à une telle situation. Nan…Elle ne pouvait pas être enceinte ! C’était inenvisageable ! Et pourtant…La jolie blonde se tenait face à lui avec une gêne plus que visible qui indiquait que tout ça n’était pas une blague. – Tu comptais me l’annoncer avec des p’tits chaussons emballés dans un paquet cadeau ?! Son ironie prit le dessus, car si la colère l’avait fait, le mobilier pourrait voler à travers la pièce. "J'n'avais pas l'intention de t'en parler...." De mieux en mieux ! Alors elle comptait attendre que son ventre s’arrondisse pour qu’il s’en aperçoive de lui-même quand elle enfilerait une robe cintrée ? "J'voulais pas t'inquiéter sans savoir si ça avait lieu d'être." Il n’en croyait pas ses oreilles. "...Et quand je vois ta réaction, il est pas difficile de comprendre pourquoi j'ai pris cette décision" Que voulait-elle ? Qu’il saute de joie ? Qu’il soit impatient de connaitre le résultat pour fêter ça ? Même si rien n’était sûr, il lui en voulait déjà d’avoir été aussi négligente. S’ils avaient abandonné l’idée d’utiliser un préservatif, c’était bien que Savannah était certaine de ce qu’elle faisait de son côté. Or, elle venait de lui faire comprendre que ce n’était sans doute pas le cas. En retenant quelques vulgarités qui trahiraient à la fois ses craintes et sa fureur, il émit la possibilité qu’elle faisait volontairement preuve de naïveté et que…peut-être…Cet acte manqué n’en était pas un. Cette pensée le tuait mais au fond, oui, il avouait y avoir songé. "T'insinues que j'ai fais ça volontairement pour tenter de te piéger?" Grimes lève un regard de défi sur elle, soupçonneux et profondément préoccupé en vérité. Il serre les dents comme pour se braquer contre cette réaction qu’elle allait avoir, il la connaissait depuis le temps. – C’est le cas ?! Fit-il d’une voix posée mais froide. Il affronte ses yeux ronds. – Dis moi comment ça a pu arriver… !

Cade n’était pas du tout dans l’optique de prendre Savannah dans ses bras pour la rassurer sur l’avenir. Ce futur lui donne la nausée et le pousse à se comporter en abruti fini. Il n’arrive pas à contenir cette frayeur. La chute est sans fin. Il n’arrive plus à rien… Sans parvenir à se calmer, il lui ordonne de faire le test sur le champ pour ne pas s’imposer de longues heures de tracas. Son égoisme est saisissante, sa détresse…bien réelle. Comment pouvait-il être père ?! Lui qui ne manqeait que des conneries ? Lui qui pouvait passer des heures devant un Tex Avery ? Lui qui n’avait eut qu’un piètre modèle pour figure paternel… "J'le ferais pas" Evidemment, Savannah et son caractère, son autonomie, son appétit d’indépendance. "Peu importe le résultat...Ca ne regarde que moi désormais" Elle ne pouvait pas faire ça ! Ce n’était pas ce qu’il fallait dire. – Arêtes tes conneries Sav ! Tu peux pas m’évincer comme ça et te la jouer femme forte ! Ou alors c'est bien parce que c'est tout c'que tu cherchais et t'en a rien à foutre de ce que j'peux en penser ! Chacun des mots de Savannah pouvait allumer une autre mèche. Cade avait fait quelques pas vers elle et avait planté ses yeux dans les siens, sans sourciller. – J’ai pas envie de jouer à ce jeu là. Un jeu ? Il n’y avait pourtant pas matière à rire et ça se voyait bien sur son visage. - Fais ce test, et on sera fixés !






 
.......................................
And suddenly... 763986grimes
And suddenly... OrLErGE
And suddenly... Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
And suddenly... Y37q
POSTS : 7215 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
And suddenly... Pekl
Cade#20

And suddenly... 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


And suddenly... 200728121606534329
Evan#5Evan#6

Carlisle#3Caelan#1Noah#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade #16Cade #17AudenCade #18Cade #19
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

And suddenly... Empty
Message(#) Sujet: Re: And suddenly... And suddenly... EmptyMer 8 Sep - 15:31



And suddendly...

Savannah & Cade


‌Les choses avaient changées. Drastiquement. Nous n'étions clairement plus ces deux personnes un peu paumées qui recherchaient vainement un peu de plaisir en toute insouciance dans les bras de l'autre. Notre relation était bien plus sérieuse depuis  que ce fameux pacte avait été scellé. Elle avait révélé un homme dévoué et plus attentionné que je ne l'aurais imaginé, un homme sur lequel j'avais pu compter depuis que je l'avais retrouvé dans cette luxueuse demeure, et encore plus lorsque j'avais de nouveau traversé une mauvaise période de ma vie. Il est devenu un véritable repère, et bien que je ne cherche pas à le faire fuir par des responsabilités qu'il ne se sentait jusqu'alors pas capable d'assumer d'après ses dires, il se montre de plus en plus présent, nourrissant un sentiment de bonheur absolu alors que je ne suis désormais plus obligé de jongler entre ce rôle de mère et de petite amie. Je le découvre sous un nouveau jour, et cela ne fait qu'amplifier tout ce que je ressens à son égard, me laissant songer à l'idée que peut-être cette fois les choses se passeront bien pour moi, et que cet homme qui n'avait pourtant pas l'étoffe de l'homme parfait se trouvait être celui qui correspondait à mes attentes sous tout point de vue, et qui s'était montré bien plus présent que ceux qui l'avaient précédé. Ce bonheur était là, sous mes yeux, à portée de main, et j'avais presque peur de l'évoquer, comme s'il s'agissait d'une petite chose fragile que l'on pourrait soudainement décider de me reprendre. La petite chanceuse que je suis ne déroge pas alors qu'il vient s'assurer de mon état de santé, qui n'est pas si préoccupant à mes yeux, et qui demandera probablement un bon repos pour me remettre d'aplomb. La douceur de ses gestes m'apaise, autant que nos échanges qui me permettent d'oublier un instant mes problèmes pour écouter les siens. La suite des choses auraient du être sur la même lignée. Et pourtant...

Sa découverte dans la cuisine souffle un vent glacial, me rappelant soudainement mon insouciance que d'avoir tant négligé ce test, non pas pour ce qu'il peut représenter à mes yeux, mais pour la réaction que cela provoquerait de façon certaine chez l'ancienne agent. Je tente de tempérer sa fureur, montrant une aisance qui ne laisse entrevoir  l'inquiétude qui somnole au plus profond de moi. Mais si je prends les choses ainsi, c'est parce que les probabilités restent assez faibles malgré ce qu'il puisse en penser. Je ne compte cependant pas lui livrer tous les détails, pensant que ma parole valait bien plus à ses yeux ."– Tu comptais me l’annoncer avec des p’tits chaussons emballés dans un paquet cadeau ?!" Cette remarque est fondée, et bien qu'il ne voit pas cette façon de procéder sous un bon oeil, je cherchais simplement à le protéger et lui épargner cette phase d'inquiétude ,qui à elle seule, suffirait à l'anéantir.  Je ne cherche pas à nier, et fais preuve d'une franchise qui ne fait que nourrir d'avantage cette colère que je ne suis clairement plus en mesure de maîtriser. Je suis spectatrice d'un immeuble ravagé par les flammes, et tout ce qu'il me reste à faire, c'est observer cette scène, rongée par ce sentiment d'impuissance. La douleur est vive, prenante, mais insignifiante avant qu'il ne laisse entendre que cette situation est une volonté de ma part. Durant un instant, je songe même à l'idée d'avoir mal compris ses mots, de ne pas avoir su leur donner le sens qu'il souhaitait. Mais pourtant, ils se répètent en boucle dans mon esprit. "T'insinues que j'ai fais ça volontairement pour tenter de te piéger?" Demandais-je, le cœur battant à toute allure dans ma poitrine. Et le regard qu'il m'adresse en guise de réponse dans un premier temps suffit à me briser sur place. Je suis bouleversée, blessée que cet homme qui peut aujourd'hui prétendre me connaître mieux que quiconque soit capable d'avoir cette image de moi. Je suis loin d'être parfaite, je le sais, mais à aucun moment je n'ai cherché à ce qu'il en soit ainsi. Et ce moment, dans lequel nous aurions du nous unir pour l'affronter, avec le souhait commun qu'il ne s'agisse là que d'un simple concours de circonstance, d'une fausse petite frayeur, semble nous éloigner avec une force inouïe. "– C’est le cas ?! " Un rire s'extirpe de ma bouche alors que mes mains viennent se poser sur le haut de ma tête, témoignant d'un état à fleur de peau qui pourrait rapidement basculer vers une colère sans précédent. "Bon sang "murmurais-je à moi-même, fermant un instant les paupières, tentant de garder le contrôle et ne pas exploser face à toutes ces émotions qui me submergent." – Dis moi comment ça a pu arriver… !" Mon regard s'efforce à retrouver le sien, incapable de savoir quel ton je souhaite donner à ma réponse alors que mon palpitant ne cesse de me persécuter, surpassant nausée et autres maux que je subissais auparavant. "La contraception n'est pas efficace à 100% au cas où il faudrait te le rappeler! Mais si t'avais autant de doutes sur mes intentions, fallait continuer à te protéger"  lançais-je en le dénigrant du regard. Il n'y avait eu là aucun oublie de ma part, aucune prise de risque, ce qui rendait cette supposée grossesse peu probable, bien que possible malgré tout. Il peut continuer de m'en vouloir, ce sentiment est amplement partagé face à ses accusations que je parviens pas à digérer, et qui me poussent à me renfermer sur moi-même.

Il n'y a plus de compassion, ou de sentiment de culpabilité, et la seule chose qui m'importe, c'est ce qui peut m'arriver à moi là tout de suite, et dont je tiens à le tenir à l'écart en refusant de faire ce test sous ses yeux. "Peu importe le résultat...Ca ne regarde que moi désormais" Ce n'était pas vrai, mais s'il ne voulait pas se retrouver piégé par les pleurs incessants d'un possible nouveau né, je lui offrais une porte de sortie, prétextant ne pas avoir besoin de lui. "– Arêtes tes conneries Sav ! Tu peux pas m’évincer comme ça et te la jouer femme forte !" Je hausse les sourcils, plus confiance que jamais, en esquissant un sourire détestable"...oh si je peux..." assurais-je, me foutant bien que cette idée puisse lui sembler impossible. "Ou alors c'est bien parce que c'est tout c'que tu cherchais et t'en a rien à foutre de ce que j'peux en penser !". Je hoche de la tête successivement en me pinçant les lèvres, comme pour lui donner raison. "Ouais, j'avais juste besoin de la petite graine, et c'est tombé sur toi. Maintenant que t'as rempli ta mission, tu peux t'en aller". J'en deviens insupportable, n'ayant plus qu'une envie, c'est de ne plus subir sa présence qui est un supplice dans ce contexte. C'est ce qu'il veut entendre de toute façon pas vrai? Que je sois la seule responsable de cette situation, et que son rôle ne soit qu'un détail parmi toutes ces manigances que j'aurais mise en place dans le but d'atteindre mon but. "– J’ai pas envie de jouer à ce jeu là. " Donnais-je seulement l'impression de jouer? "- Fais ce test, et on sera fixés !" Le problème ne se résumait plus seulement à ce bâtonner qui pourrait changer le cours de notre vie à tout jamais par son résultat. Peu importe ce qu'il afficherait, il avait de toute façon fissuré tout ce que nous avions prit le temps de construire ces derniers mois, et les dégâts étaient bien trop importants pour que les choses redeviennent comme avant en un claquement de doigt. Cet homme en qui je vouais une confiance et un amour certain venait de franchir une limite, me rappelant les failles de notre relation initialement impossible. "J'le ferais quand j'me sentirais prête, en attendant je veux que tu t'en ailles." lançais-je dans un calme apparent alors qu'intérieurement la pression est à son comble. La résistance dont il fait preuve me pousse à surenchérir sans sourciller une seconde. "Cade, casse toi de chez moi, si tu le fais pas, c'est moi qui pars". Je suis braquée, et même s'il ne semble pas réellement me connaître au vu de ces dernières accusations, il ne sait que trop bien combien je peux me montrer têtue et déterminée. Je n'ai plus envie de lui parler, plus envie de supporter son regard sur moi. Et je n'ai pas envie de dire des choses que je serais capable de regretter parce que je suis incapable de contenir cette éternelle impulsivité. Pour son bien, le mien, et notre histoire, il doit partir.



take me back to the start
Nobody said it was easy. Oh it's such a shame for us to part. No one ever said it would be so hard. Oh take me back to the start 

Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante ans. Les années passent...et se ressemblent.
SURNOM : Superman ?
STATUT : Fraîchement largué, et presque forcé de retrouver ses bonnes vieilles habitudes.
MÉTIER : Ex Agent fédéral du FBI américain. Viré pour faute. Désormais formateur en auto-défense et par armes à feu.
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
And suddenly... Hg6a
POSTS : 7936 POINTS : 155

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky - Ex Agent fédéral du FBI américain - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
RPs EN COURS :


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4 - PAOLA - SAVANNAH #5 - OAKLEY - ZELDA - SAVANNAH #6 - SAVANNAH #8 - SAVANNAH #9 - QUINN - SAVANNAH #7 - SAVANNAH #10 - OAKLEY #2 - SAVANNAH #11- CLAIRE - SAVANNAH #12 - SAVANNAH #13 - QUINN #2 - WILLIAMS FAMILY - ELIZABETH - SAVANNAH #14 -SAVANNAH #16 - SAVANNAH #17 - EVAN - ELIZABETH - AUDEN - SAVANNAH #15 - ANASTASIA - NICO - ELIE - SAVANNAH #18 - HALSTON - SVETLANA - CASSIA - SAVANNAH #19 - SAVANNAH #20

Flashback 2019 - MIA - MIA #2 -
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
PSEUDO : Fax
INSCRIT LE : 31/03/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood https://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

And suddenly... Empty
Message(#) Sujet: Re: And suddenly... And suddenly... EmptyJeu 16 Sep - 14:49


And suddendly...

Savannah & Cade


– C’est le cas ?! Est-ce qu’il pensait réellement que Savannah avait pu le piéger comme ça ? Lui mentir sur une contraception qui lui paraissait évidente puisqu’ils ne prenaient pas d’autres précautions ? Est-ce qu’elle avait pu imaginer que ce couple qu’ils formaient dans cette atmosphère bien plus sereine était une bonne raison pour agrandir la famille ? Etait-elle tombé enceinte volontairement, sans se soucier de la réaction qu’il pourrait avoir ? L’idée était tout simplement folle et même si Cade la regardait droit dans les yeux en lui posant la question, c’était forcément la peur qui l’envahissait qui parlait pour lui. "Bon sang " La jolie blonde tombait des nues en comprenant les doutes qu’il pouvait avoir. Il n’allait pourtant pas lui demander à voir sa plaquette de pilules pour s’en assurer, la réalité de ce qu’elle considérerait comme un « oubli » serait encore plus difficile à avaler et la panique ne ferait qu’emballer son palpitant déjà mis à rude épreuve. – Dis moi comment ça a pu arriver… ! Non, il ne voulait pas un cours d’anatomie sexuelle. Malgré ses résultats plus que justes en cours de biologie, Cade Grimes avait tout à fait compris le fonctionnement de la reproduction humaine. Ce qu’il voulait savoir, c’était pourquoi c’était arrivé. Pourquoi ils se retrouvaient là à avoir cette conversation flippante et peu certaine quant à leur avenir commun ? Il pointait là la négligence dont elle avait fait preuve si elle avait omit d’avaler son petit cachet, oubliant presque complètement l’éventualité que cette situation n’existerait pas si lui-même s’était protégé…"La contraception n'est pas efficace à 100% au cas où il faudrait te le rappeler! Mais si t'avais autant de doutes sur mes intentions, fallait continuer à te protéger" Il lui semblait pourtant qu’ils avaient dépassé ce stade du « on met un préservatif, on sait jamais… ». Cade la toisait, sourcils froncés, visage impassible et toutes ses pensées étaient rivées sur la possibilité qu’il devienne père dans moins de neuf mois. NOM DE DIEU. – C’est justement parce qu’on s’fait confiance que j’me trimballe pas avec ma boite de capotes dans la poche ! Il soutient son regard pour ne pas qu’elle lui échappe. – Mais apparemment, j’dois m’être un peu emballé là-dessus puisque t’as zappé que tu devais prendre ta pilule.

Un uppercut. Cade n’épargne pas Savannah, tellement révolté qu’il était de se retrouver dans cette situation qu’il ne pouvait plus maitriser. Le problème, ce n’était pas elle bien évidemment. C’était ce statut de père qu’il pouvait obtenir et dans lequel il n’avait aucune connaissance. Pire, l’éducation qu’il avait reçue l’avait dégouté de ce rôle. Il se souvenait des altercations avec son paternel, des absences de celui-ci au moment où il avait le plus besoin d’une figure forte et compatissante. Du modèle qu’il n’avait pas été. Il s’était juré de ne pas reproduire ça. Et la meilleure façon d’y arriver, c’était de ne pas essayer. Seul le test de grossesse, échoué sur le canapé, pouvait leur en apprendre plus sur la suite des choses. Cade préférait avoir le résultat rapidement pour ne pas passer plusieurs nuits blanches à essayer de se convaincre que tout irait bien alors qu’il était persuadé du contraire. Savannah semblait vouloir retarder l’échéance et refusait obstinément de s’y soumettre avec cet air buté et provocateur qu’il lui connaissait bien. "Peu importe le résultat...Ca ne regarde que moi désormais" Elle plaisantait ?! Ou bien elle cherchait à le faire sortir de ses gonds. Cade s’enflamme alors, ne répondant plus qu’à sa colère. "Ouais, j'avais juste besoin de la petite graine, et c'est tombé sur toi. Maintenant que t'as rempli ta mission, tu peux t'en aller" Il haïssait cette partir de la personnalité de Savannah, celle qui entrait en conflit avec lui de manière désobligeante et qui animait son impulsivité à chaque fois. Pour autant, il adorait cette authenticité et cette force de caractère. – J’ai pas envie de jouer à ce jeu là. Il se retenait vraiment de succomber à sa fureur. - Fais ce test, et on sera fixés ! Buté et indocile, Cade savait bien que si elle l’avait décidé, elle ne ferait rien. Dans l’atmosphère, il régnait un air négatif qui marquerait un tournant dans leur relation. Il ne s’agissait plus de problèmes futiles de jalousie ou d’officialisation de leur histoire…Il y avait une véritable dissociation d’envies et d’idées quant au futur proche.
"J'le ferais quand j'me sentirais prête, en attendant je veux que tu t'en ailles." Savannah paraissait calme mais elle devait bouillonner autant que lui à l’intérieur pour lui demander de quitter les lieux. Il resta silencieux, ne la quittant pas du regard en essayant de comprendre si elle voulait vraiment le voir partir. – Ne fais pas ça ! Fit-il posément en fermant et en rouvrant les paupières, signe de la tension qu’il ressentait. Quitter cette maison serait le signe officiel d’une cassure qu’il n’avait pas vu arriver et que sa fierté aurait bien du mal à encaisser. "Cade, casse toi de chez moi, si tu le fais pas, c'est moi qui pars". Il fulmine, serre les dents face à cette opiniâtreté et finit par baisser la tête pour ne plus se confronter à ce visage qu’il aimait mais qui lui faisait à présent bien plus de mal qu’il n’y paraissait. Il redresse la tête en évitant de la regarder, se sentant aussi paumé qu’énervé mais il ne parvient plus à calmer ses pensées. En remettre une couche n’était pas nécessaire. Ils s’étaient déjà tout balancé, ou presque. Cade finit par lui jeter un ultime regard assommant et il prit la direction de la sortie sans se retourner, guidé par l’orgueil.

La porte de la maison claqua derrière lui sans qu’il ne la retienne. Grimes ne tarda pas à s’installer au dans sa voiture et, se retrouvant alors seul, tout lui revint à la tronche. Le test, les dernières relations qu’il avait eut avec Savannah, les sous-entendus qu’il avait pu émettre et recevoir. Le moteur démarra et il posa une main sur son volant, puis, il s’immobilisa avec le regard perdu face à lui. Son autre main passa sur son visage, dans ses cheveux et avant de succomber a une quelconque panique, il enclencha la première vitesse et s’éloigna bruyamment.







 
.......................................
And suddenly... 763986grimes
And suddenly... OrLErGE
And suddenly... Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
And suddenly... Y37q
POSTS : 7215 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
And suddenly... Pekl
Cade#20

And suddenly... 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


And suddenly... 200728121606534329
Evan#5Evan#6

Carlisle#3Caelan#1Noah#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade #16Cade #17AudenCade #18Cade #19
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

And suddenly... Empty
Message(#) Sujet: Re: And suddenly... And suddenly... EmptyLun 20 Sep - 11:49


And suddendly...

Savannah & Cade

‌Si je n'avais pas songé à une soirée parfaite au vu de la journée que je venais de passer, je n'avais pas imaginé une seule seconde qu'elle puisse prendre un tournant si cauchemardesque. Cade, qui était venu m'apporter du réconfort face à ce virus, se trouve être désormais l'auteur de ce chaos. Sa réaction est sans appel, prévisible, et presque excusable, ce sujet étant sans aucun doute la pire frayeur de sa vie. Et si je parviens à l'accepter, cette simple accusation qu'il laisse entendre suffit à redistribuer les cartes. Ce sourire qui apparait sur mes lèvres dans un moment si dramatique est la seule façon de dissimuler cette amère déception, d'encaisser cette image qu'il semble avoir de moi. Après tout ce que nous avions pu vécu tous les deux, j'avais imaginé que cette dernière s'était quelque peu affinée, révélant un visage bien moins idéaliste et caricaturale qu'il s'en faisait lorsque nous nous étions retrouvés. Et voilà qu'il m'accusait de la pire des façons qu'il soit, soupçonnant un esprit si égoïste, qu'il m'aurait pousser à le piéger pour provoquer une grossesse. L'idée est absurde, et elle se répercute comme une véritable attaque alors que je m'efforce de prendre sur moi pour ne pas laisser aller mon impulsivité. A quel moment ai-je seulement émit le souhait d'avoir un autre enfant? Et qui plus est avec le seul homme qui ne souhaite pas en avoir? Me pense t-il si faible d'esprit pour avoir oublié tout ce que j'avais traversé pour me tenir ici, à proximité de Mathis? Si une naissance est normalement source de bonheur, le schéma avait été si différent dans mon cas. Je n'avais pas été en mesure de croiser le regard de Mathis lors de son arrivée dans ce monde, je m'étais interdis de l'approcher, je n'avais pas su l'accompagner lors de ses premiers pas, lui apporter cette affection maternelle, et encore récemment, j'avais douté de ma capacité à être à la hauteur de ce qu'il méritait réellement, et voilà que j'étais assez folle pour songer à retenter l'expérience avec cette terrible insouciance? Je suis blessée, et surtout incapable de me défaire de cette idée que le seul homme qui puisse prétendre me connaître ait une image si peu flatteuse. Le dialogue est rompu, je me renferme sur moi-même, ne souhaitant plus qu'une chose c'est qu'il disparaisse. Je me sens trahie. Et malgré mes efforts pour ne pas rentrer dans son jeu, les seuls mots qui passent mes lèvres ne sont qu'un amas de reproches, qui s'alignent cruellement aux siens. " – C’est justement parce qu’on s’fait confiance que j’me trimballe pas avec ma boite de capotes dans la poche !" Je lâche un rire, affrontant son regard avec une certaine arrogance, soufflant presque un vent de moquerie sur notre histoire et tout ce qu'elle représente. "– Mais apparemment, j’dois m’être un peu emballé là-dessus puisque t’as zappé que tu devais prendre ta pilule." Je me pince les lèvres, hochant négativement de la tête pour moi-même. Bien que cette possibilité n'était pas exclure, ma plaquette de pilule ne suggérait à aucun moment un oublie de ma part. Et si ca avait été le cas, j'aurais pris des mesures bien avant afin de ne pas en arriver là. Je pourrais tenter de m'innocenter, mais je n'en ressens pas l'envie, je me garde bien de lui apporter cette précision, désormais insensible à l'inquiétude qu'il peut ressentir.

Je refuse de faire le test, suscitant sans plus attendre une incompréhension légitime de sa part à laquelle je reste complètement indifférente, et réagis avec une ironie détestable à ses suppositions, ne cherchant même plus à me défendre. Il voulait me tenir responsable de tout ça? Pas de soucis, si cela lui permettait de passer le pas de cette porte. "Ouais, j'avais juste besoin de la petite graine, et c'est tombé sur toi. Maintenant que t'as rempli ta mission, tu peux t'en aller" lançais-je sans une once d'hésitation, restant butée sur mes positions sans qu'il ne puisse rien en faire. "J'le ferais quand j'me sentirais prête, en attendant je veux que tu t'en ailles." Je pesais mes mots. Un peu plus à chaque seconde, je réalisais l'ampleur des dégâts, et il me semblait impossible de faire marche arrière désormais, la seule solution étant d'arrêter le massacre le plus vite possible. La distance qui nous sépare physiquement est dérisoire face à ce vide colossal qui s'est installé entre nous. Et c'est à travers un échange de regard que je m'assure qu'il en ait bien conscience. "– Ne fais pas ça !" Faire quoi? Briser tout ce que nous avions construit par un comportement blessant? Il s'en était chargé. C'était trop tard, et la retombée était effective. "Cade, casse toi de chez moi, si tu le fais pas, c'est moi qui pars". Le calme apparent n'est qu'un leurre, la douleur que provoquent les palpitations dans ma poitrine en sont bien la preuve, alors que mes yeux l'observent baisser finalement les armes face à cette détermination qu'il ne connaît que trop bien. Mes mâchoires se resserrent, subissant un ultime regard qui suffit à me faire prendre conscience de ce qui vient de se passer. Le claquement de la porte devrait être un soulagement, mais il n'en est rien. J'ai juste l'occasion de pouvoir relâcher par un souffle fragile toutes ces émotions qui m'animent depuis plusieurs minutes et de laisser libre court à cette vulnérabilité que je ne souhaitais pas lui offrir. Je relâche les épaules, me passant une main gravement sur les lèvres avant de venir croiser les bras contre ma poitrine. Mon regard croise ce fichu test, que je dénigre et fuis sans plus attendre.

Assise dans la chambre de Mathis, je l'observe dormir depuis maintenant plus d'une heure. C'est bien la seule chose capable de m'apaiser, le seul être capable de me ramener à la raison et de me pousser à une réflexion censée et responsable en ce moment. Je parviens à me détacher de cette altercation avec Cade et à songer à la possibilité de ce rôle de mère que je pourrais endosser à nouveau. Cette idée est totalement flippante, dérangeante, et je la méprise encore plus maintenant qu'elle m'a éloigné de cet homme qui a prit tant de place dans ma vie. Pour avoir cumuler les mauvais choix à répétition dans ma vie, je songe cependant aux différentes solutions qui s'offrent à moi, et aux répercussions qu'elles engendreraient sur ma relation avec l'ancien agent mais surtout pour moi-même. Comment en étions-nous arriver là? Que devais-je faire pour en sortir?Je me lève finalement, m'approchant de Mathis qui dégage une sérénité innocente alors que ma main vient caresser doucement ses cheveux, et qui m'aide sans plus attendre à prendre mes responsabilités. Je me penche sur ce dernier, déposant mes lèvres sur sa joue avec une douceur infinie.

Mon regard se perd sur l'appartement de Cade, alors que le moteur est pourtant coupé depuis plusieurs secondes. Je ne sais pas ce que j'attends. Une once de courage pour me lancer? Un signe m'indiquant qu'il n'est pas là, et m'offrir là l'occasion de repousser ce moment? Mes paupières se baissent finalement, soupirant avant d'attraper mon sac à main sur le siège passager. Il est encore tôt, et je viens tout juste de déposer mon fils à l'école avant de débarquer ici. Étrangement, tous les désagréments rencontrés la veille se sont volatilisés avec le passage de Cade chez moi ... Ma main vient cogner la porte, et je piétine d'impatience face à cette terrible attente. Il apparait après un court instant, faisant naître en moi un sentiment étrange, comme si la dispute d'hier était parvenue à écorcher l'image que j'avais de lui et me rappeler dans un même temps le souffle de bonheur qu'il avait soufflé sur ma vie. Il n'est plus question de colère, de mépris, il n'empêche que je ne parviens à briser la glace, ne serait-ce que par un simple bonjour. Chose qu'il semble saisir, puisqu'il dégage le passage, me permettant ainsi d'entrer dans le salon. J'observe machinalement autour de moi, guettant tout signe qui indiquerait le ton de sa soirée après son départ précipité. Sa nuit ne semble pas avoir été meilleure que la mienne à en voir les traits tirés de son visage. J'avance de quelques pas dans la pièce, lui tournant le dos volontairement, cherchant désespérément les mots pour lancer la discussion. Après m'être mordillée intérieurement la lèvre et dégager une mèche de cheveux derrière mon oreille, je parviens à briser ce silence, qui doit lui paraître insoutenable. "J'ai essayé de me rappeler ce que j'avais éprouvé lorsque j'avais appris la grossesse de Mathis... J'étais complètement paniquée à l'époque" précisais-je, le regard perdu face à ces pensées, un faible sourire s'emparant de mes lèvres. "Je m'suis dis que j'étais pas faite pour tout ça, que c'était beaucoup trop tôt.  Évidemment James a tenté de me persuader du contraire, et il n'y est pas réellement arrivé. Mais j'ai toujours cru qu'il n'y avait pas de hasard, que les choses arrivaient pour une bonne raison." précisais-je en haussant les épaules. . "Les choses n'ont pas toujours été faciles, elles m'ont souvent échappées, mais je suis persuadée qu'il restera à tout jamais la meilleure chose qui me soit arrivée, un véritable cadeau du ciel" C'était un fait indéniable, et à l'heure d'aujourd'hui il m'était impossible d'imaginer ma vie sans lui. "J'n'ai pourtant jamais songé à la possibilité qu'un jour je puisse revivre cette détresse..." Et contrairement à la première fois, personne n'avait été là pour me dire que tout se passerait bien. Je pivote finalement sur moi-même, refusant malgré tout de confronter son regard, de peur d'y lire quelque chose "Le test est négatif" lançais-je, créant sans aucun doute un soulagement sans nom chez l'ancien agent, alors que je fais preuve d'un détachement certain pour lui partager la nouvelle. Cette dernière devrait pourtant créer un sentiment commun, capable de nous rapprocher à nouveau, mais il n'en est rien. Ma main attrape la boîte dans mon sac, dans lequel se trouve le bâtonnet qui atteste ce que j'avance, et je choisis de déposer cette dernière sur la table basse, plutôt que de la lui donner directement, laissant une distance entre nous qui résulte de la blessure qu'il a causé quelques heures auparavant. "J'te laisse t'en assurer par toi-même" repris-je, relevant finalement le regard dans le sien. 


take me back to the start
Nobody said it was easy. Oh it's such a shame for us to part. No one ever said it would be so hard. Oh take me back to the start 

Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante ans. Les années passent...et se ressemblent.
SURNOM : Superman ?
STATUT : Fraîchement largué, et presque forcé de retrouver ses bonnes vieilles habitudes.
MÉTIER : Ex Agent fédéral du FBI américain. Viré pour faute. Désormais formateur en auto-défense et par armes à feu.
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
And suddenly... Hg6a
POSTS : 7936 POINTS : 155

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky - Ex Agent fédéral du FBI américain - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
RPs EN COURS :


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4 - PAOLA - SAVANNAH #5 - OAKLEY - ZELDA - SAVANNAH #6 - SAVANNAH #8 - SAVANNAH #9 - QUINN - SAVANNAH #7 - SAVANNAH #10 - OAKLEY #2 - SAVANNAH #11- CLAIRE - SAVANNAH #12 - SAVANNAH #13 - QUINN #2 - WILLIAMS FAMILY - ELIZABETH - SAVANNAH #14 -SAVANNAH #16 - SAVANNAH #17 - EVAN - ELIZABETH - AUDEN - SAVANNAH #15 - ANASTASIA - NICO - ELIE - SAVANNAH #18 - HALSTON - SVETLANA - CASSIA - SAVANNAH #19 - SAVANNAH #20

Flashback 2019 - MIA - MIA #2 -
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
PSEUDO : Fax
INSCRIT LE : 31/03/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood https://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

And suddenly... Empty
Message(#) Sujet: Re: And suddenly... And suddenly... EmptyMer 29 Sep - 15:26


And suddendly...

Savannah & Cade


"Ouais, j'avais juste besoin de la petite graine, et c'est tombé sur toi. Maintenant que t'as rempli ta mission, tu peux t'en aller" Ce ton cynique lui chauffait l’intérieur, tout autant que le sujet évoqué d’ailleurs. Si Savannah pensait faire de l’humour, même noir, en disant l’avoir utilisé pour tomber enceinte, Cade n’avait pas du tout envie de rire ni même de rentrer dans ce jeu du « qui gagnera le prix de la meilleure réplique sarcastique sur un sujet délicat ». L’éventualité qu’il pouvait être père et cette angoisse qui était née en quelques minutes seulement agissaient comme un rideau qui le rendait aveugle à tout autre chose. Pour autant, il n’était pas parti pour croire à cette possibilité que la jolie blonde l’ait piégé de cette façon. Il ne lui avait pas semblé déceler cette intention chez elle durant ces dernières semaines où tout paraissait aller pour le mieux, où chacun prenait ses habitudes sereinement dans le quotidien de l’autre. Ca ne pouvait pas être possible… – Ne fais pas ça ! Avait-il prié en hochant négativement de la tête après qu’elle ait refusé catégoriquement de faire le test de grossesse. Celui-ci gisait sur le canapé alors qu’il restait le seul moyen de mettre un terme bien concret à toutes les questions qui surgissaient comme un ouragan enragé dans l’esprit de Grimes. "Cade, casse toi de chez moi, si tu le fais pas, c'est moi qui pars" Elle est dure, elle lui parait insensible à ce moment alors qu’il vient lui-même de la prendre pour une profiteuse et une femme qui avait intentionnellement omit de prendre sa pilule. Son égoïsme lui passe au-dessus de la tête. C’est la colère qui domine. La peur aussi au fond. Tiraillé par les émotions et face à une Savannah qui devait être dans le même état, il valait mieux s’arrêter là. Les dégâts étaient suffisamment grands. En serrant les dents, Cade prit silencieusement le chemin de la sortie.

Dans l’habitacle familier de la Chevrolet il réalise tout à coup. Savannah enceinte de lui ?! Cette conversation qui les avait forcément éloignés et les maux qui en résultait étaient conséquents… L’avenir ne lui avait jamais paru aussi flou qu’à cet instant et Dieu savait à quel point Cade Grimes détestait ne pas maitriser la situation… Quand il rentra dans son modeste appartement où il ne mettait plus les pieds que quelques fois par semaine, tout lui sembla oppressant. Il balança ses clés sur le mini-bar, jeta sa veste sur le canapé et sortit un verre et une bouteille. Il ne savait même pas ce qu’il allait boire, mais il boirait ce verre en espérant qu’il le casserait, pour s’endormir vite et profondément. Peut-être même pour se réveiller le lendemain et recevoir un appel de Savannah, à la voix radieuse, qui lui proposerait de se voir pour déjeuner comme si tout ça ne s’était pas produit. Comme si le doute n’avait jamais existé. Il avala cul-sec, déglutit en fermant les yeux et en crispant le visage. Et puis… il se laissa tomber dans le fauteuil près du canapé. Les pensées les plus sordides l’attaquèrent. Il se voyait avec un bébé dans les bras. Et son père lui hurlant qu’il n’était qu’un moins que rien et que son rejeton ne pourrait être autre chose. Il se retrouvait, tout gosse, pleurant face à une pression incessante et par la suite, adolescent rebelle qui avait attrapé son père par le col après une énième insulte. Cade saisit la bouteille posée sur la table basse et se resservit un deuxième verre. En observant le liquide ambré à travers, c’est le visage de Savannah qui lui apparut. Elle et tout l’attachement qui lui vouait. Ce n’était plus seulement ça et il le savait. Sa mâchoire se serra, sa gorge se noua, et il soupira en reposant la tête contre le dossier du fauteuil. Il ferma les yeux.

Le jour se levait à peine quand il se réveilla. Vaseux, il ne tarda pas à se refaire la soirée de la veille en se remémorant quelques phrases. Ce long moment qu’il passa sous le jet brûlant de la douche lui permit de s’éclaircir les idées à défaut d’avoir la vérité sur cette possible grossesse. Après avoir enfilé un jean et une chemise, il observa son téléphone portable, posé sur le lavabo. Aucun appel. Pas de message. Rien. Silence radio. C’était encore pire que toutes les insultes que Savannah pourrait lui balancer. Il saisit son téléphone et navigua jusqu’à son prénom avec l’envie inarrêtable d’entendre sa voix, de l’entendre dire qu’il n’était qu’un connard parce qu’il le pensait aussi. Lui qui avait cette chance d’être auprès d’elle et qui ne le réalisait que tardivement à chaque fois, se mordait les doigts de risquer de la perdre définitivement. Elle ne pouvait pas s’éloigner, il le refusait.

On frappa à la porte. Il n’était pas d’humeur à subir un quelconque discours d’un vendeur d’aspirateur, ou à accepter d’aller prendre un café avec un collègue. Mais il était encore bien tôt et quand il ouvrit, c’était sans surprise qu’il croisa le regard de Savannah. Une tension naturelle se dressa entre eux. Mais une sorte de soulagement aussi du côté de Cade. Elle ne se braquait pas, bien que le manque flagrant de communication dans un premier temps était douloureux et affichait le programme. L’ex agent fédéral ouvrit encore un peu plus la porte pour la faire entrer et il la referma derrière elle, lentement, redoutant les premiers mots qui sortiraient quand il se retournerait. "J'ai essayé de me rappeler ce que j'avais éprouvé lorsque j'avais appris la grossesse de Mathis... J'étais complètement paniquée à l'époque" Cade avala sa salive, se sentant immédiatement coupable malgré son absence lors de cette période cruciale de la vie de Savannah. Elle avait les traits tirés, la mine perturbée et elle prenait des gants. Ce n’était clairement pas bon signe. "Je m'suis dis que j'étais pas faite pour tout ça, que c'était beaucoup trop tôt.  Évidemment James a tenté de me persuader du contraire, et il n'y est pas réellement arrivé. Mais j'ai toujours cru qu'il n'y avait pas de hasard, que les choses arrivaient pour une bonne raison." Grimes demeura silencieux en essayant de trouver le message caché derrière ce discours. Il se mordit la lèvre inférieure, se sentant petit face à la lourde épreuve qu’elle avait traversée et qui entachait encore son présent. "Les choses n'ont pas toujours été faciles, elles m'ont souvent échappées, mais je suis persuadée qu'il restera à tout jamais la meilleure chose qui me soit arrivée, un véritable cadeau du ciel" Il releva le regard sur elle. Elle représentait à ses yeux la femme fragile et forte à la fois. Celle qu’il avait subitement envie de serrer contre lui pour lui dire qu’elle était une bonne mère et qu’il la trouvait courageuse. Sa sensibilité la rendait si belle, et ce qu’elle avait à lui dire était si important qu’entre les deux…Cade n’osa pas bouger, prit en tenaille entre ses sentiments et son angoisse profonde. "J'n'ai pourtant jamais songé à la possibilité qu'un jour je puisse revivre cette détresse..." Qu’essayait-elle de lui dire ? – Sav… "Le test est négatif" Elle avait sans doute répondu à ce qu’elle croyait être sa prochaine question. Et cette réponse cloua Cade qui avait trop tardivement saisit que le résultat de ce test ne devait pas prendre le pas sur eux. Il la regarde intensément, fait deux pas vers elle avant qu’elle ne dépose l’objet du délit sur la table. "J'te laisse t'en assurer par toi-même" Il n’avait nullement besoin de procéder à une vérification. Sans même un regard sur le test, il s’avança encore d’un pas. – Tu es une très bonne mère Sav’. Sans aucun doute bien meilleure que le père que j’pourrais être. Il s’accablait, mais c’était pourtant ce qu’il pensait. Il reprit ensuite. – J’suis désolé… J’n’ai jamais pensé que tu avais manigancé tout ça… Il haussa les sourcils comme si le reste était évident. – J’ai flippé et je… un rictus passa sur ses lèvres. - Je n’sais même pas comment un père doit se comporter avec son enfant. Il lui livrait là quelques indices sur le pourquoi de sa réaction. Il se passa une main sur la bouche et sur sa barbe de trois jours. – Sav’ tout ça n’a rien à voir avec toi ou notre histoire… Sa maladresse trahissait son état d'esprit. Il la sentait loin, très loin...
.



 
.......................................
And suddenly... 763986grimes
And suddenly... OrLErGE
And suddenly... Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
And suddenly... Y37q
POSTS : 7215 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
And suddenly... Pekl
Cade#20

And suddenly... 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


And suddenly... 200728121606534329
Evan#5Evan#6

Carlisle#3Caelan#1Noah#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade #16Cade #17AudenCade #18Cade #19
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

And suddenly... Empty
Message(#) Sujet: Re: And suddenly... And suddenly... EmptyMar 5 Oct - 9:50


And suddendly...

Savannah & Cade

‌L'ambiance est toute autre lorsque je me retrouve à observer cette porte qui me sépare de lui. La colère et l'agitation ont laissé place à une certaine mélancolie, qu'il m'est impossible de surpasser, et qui se fait de plus en plus forte au fil des heures qui passent. La nuit a été courte, perturbée par ces pensées qui l'ont accompagnées. Le résultat de ce test aurait pourtant dû provoquer l'ascenseur émotionnel, au lieu de ça, je suis restée terré dans cette atmosphère négative, incapable d'éprouver un réel soulagement face à cette réponse que je redoutais tant. Soulagement que Cade ne parvient pas à deviner lorsque je passe la porte de son appartement. Cet endroit dans lequel je me suis si souvent senti comme chez moi, que je me suis parfois approprié, me semble désormais étranger, et il me faut quelques secondes avant de trouver la force d'y faire abstraction. Je n'ai pas le courage d'affronter le regard de Cade, pas plus que de lui lancer de but en blanc la réponse qu'il attend certainement plus que n'importe quoi désormais. J'ai besoin d'un instant pour détacher mes lèvres l'une de l'autre, savourant presque ce silence qui le précède. Le temps semble se suspendre soudainement. Je m'enferme dans cette bulle pour tenter de restituer cette partie de ma vie , celle que je n'ai jamais partagé avec lui, probablement par pudeur, mais qui défini celle que je suis désormais, une maman à plein temps. Mes mots n'ont aucun but précis, je ne cherche pas à le rassurer en partageant cette angoisse d'antan, pas plus que de le culpabiliser face à cette réaction démesurée qu'il a pu avoir, je ressens juste le besoin de lui rappeler qui je suis, et qui est, je l'espère, bien loin du portrait qu'il a pu dépeindre de moi avec ses accusations la veille. Je ne suis pas parfaite, je n'ai jamais prétendue l'être, mais à aucun moment mon égoïsme a surpassé les attentes des autres, du moins, c'est ce que je pensais jusqu'à présent.

"Les choses n'ont pas toujours été faciles, elles m'ont souvent échappées, mais je suis persuadée qu'il restera à tout jamais la meilleure chose qui me soit arrivée, un véritable cadeau du ciel"  C'était un fait indéniable. Peu importe ce qui m'arriverait, peu importe cette douleur que j'avais éprouvée pour y parvenir, Mathis était un repère qui guidait désormais chacun de mes choix, la chose la plus précieuse à mes yeux, et je serais à tout jamais reconnaissante d'avoir été en mesure d'aller jusqu'au bout de cette grossesse, malgré les différentes épreuves subies au cours de cette dernière. "J'n'ai pourtant jamais songé à la possibilité qu'un jour je puisse revivre cette détresse..."Cette simple idée était aussi surprenante qu'effrayante, et elle m'avait poussée a ressasser un passé dont je n'étais pas si fière, mais qui était indispensable dans le cas où grossesse il y avait à nouveau. Etais-je seulement capable d'assumer cet enfant, et le voulais-je, et ce, même si Cade renoncerait au rôle qui lui était attribué de force?

Ce surnom qu'il souffle entre ses lèvres, et qui jusqu'alors, était si agréable à entendre avec l'emprunte singulière de sa voix, résonne comme un appel, celui de mettre fin au suspense qu'il subit depuis la veille, d'abréger ses souffrances. Et sans plus attendre, je l'informe du résultat, relevant les sourcils pour effacer une quelconque expression qui voudrait se dessiner sur mon visage. Mes iris bleus rencontrent les siennes avec un certain détachement. Il est désormais bien trop tard pour tenter de se demander ce que moi je peux ressentir, et ça n'a désormais plus aucune importance. Sans me laisser perturber par son approche, je dépose le bâtonnet sur la table, faisant preuve d'une arrogance qu'il peut présentement me reprocher, mais qui part avant tout d'une franchise et d'une transparence sans faille. Je me pince les lèvres, remarquant le peu d'intérêt qu'il lui accorde, comme si soudainement, j'étais à nouveau source de confiance. "– Tu es une très bonne mère Sav’. Sans aucun doute bien meilleure que le père que j’pourrais être." Je hoche de la tête une seule fois, par facilité, n'ayant pas envie de rentrer dans un débat qui permettrait de contredire la piètre image qu'il a de lui. Je n'en pense cependant pas moins, gardant bien évidemment en mémoire toute la bienveillance et l'intérêt qu'il pouvait accorder à ce petit bonhomme qui avait hérité de mes traits, et qui n'était pourtant pas le sien. "– J’suis désolé… J’n’ai jamais pensé que tu avais manigancé tout ça… " Je détourne un instant mon attention, cherchant à me défaire de ce sujet de discussion qui a suscité une réaction détestable de mon côté. " – J’ai flippé et je… Je n’sais même pas comment un père doit se comporter avec son enfant." Mon regard se perd sur le sol. "Tu n'as désormais plus aucune raison de t'en soucier." La dureté de mes mots semblent faire écho dans mon esprit, et je fais soudainement marche arrière, n'ayant pas envie de profiter de cette position de force pour l'abattre. Je hoche négativement de la tête en retrouvant son regard, semblant faillir par une gestuelle bien moins maitrisée. "J'voulais pas dire ça. J'suis pas là pour te reprocher quoique ce soit..."  Aussi étrange que ça puisse paraître, je n'étais pas là pour le culpabiliser sur des mots qui avaient dépassé sa pensée, si durs furent-ils à entendre. Cade n'était pas n'importe quel homme, il était celui qui était resté à mes côtés dans l'épisode chaotique de ma vie, il ne m'avait jamais laissé tombé, même lorsque je m'étais montré virulente à son égard. Sa fierté n'avait pourtant pas été épargné, mais il n'avait rien lâché, même lorsque l'espoir semblait hors de portée. Il méritait lui aussi une marge d'erreur, bien plus que n'importe qui. "– Sav’ tout ça n’a rien à voir avec toi ou notre histoire…" Un souffle fébrile s'échappe malgré moi alors que je relève l'espace d'un instant les yeux vers le haut, tentant de contenir l'émotion que cette simple remarque provoque en moi. "Bien sûr que si" Mes yeux s'attardent un instant sur son visage, l'observant avec une précision qui me torture le palpitant.

Je me charge de faire les deux pas qui me séparent de lui, mes mains venant doucement presser contre son torse alors que je baisse les paupière en adoptant un ton de supplication, le poussant à prendre place sur le fauteuil qui se trouve derrière lui. "Cade..."  Mon visage laisse entrevoir la torture que je m'impose, à travers des sourcils froncées, et un regard fuyant, alors que je viens m'installer à ses côtés, optant pour l'accoudoir. Mes mains semblent vouloir se perdre sur sa nuque, sur ses joues, cherchant un contact que je m'interdis pourtant, alors que je les observe jouer nerveusement l'une avec l'autre. "C'est moi qui suis désolée..."  soufflais-je, ne parvenant pas à détendre les traits de mon visage.  Je me pince les lèvres, trouvant enfin la force de croiser son regard à nouveau, et cela suffit à m'apporter un second souffle. "Je... J'aimerais pouvoir te dire que je n'savais pas où tout ça pourrait nous mener quand on s'est lancé dans notre relation, mais je savais, bien sûr que j'savais..."  confiais-je, alors qu'il cherche à prendre la parole, me poussant à l'en empêcher. "Attends, laisse-moi poursuivre"lui demandais-je avec douceur alors que ma main effleure un instant la sienne. "J'suis tombée amoureuse de toi Cade" . Aucune ivresse pour justifier cette déclaration, et cette dernière se répercute dans mon corps tout entier, parce que simple fait aura suffit à éveiller des parties éteintes depuis bien trop longtemps, et il n'a pas idée à quel point. C'est pourtant un fait que je ne peux clairement plus nier. "Pas de l'image idéale que je me fais de toi, mais de toi tel que tu es vraiment."  Cet homme arrogant, avec lequel j'aimais autant m'étreindre que de me battre pour des sujets stupides. "Et je savais pertinemment que nous ne voulions pas les mêmes choses, mais je suis restée, et je t'ai poussé à changer."  Ce simple constat me rendait malade, mais c'était vrai. Je l'avais apprivoiser, tâchant de lui donner cette place à laquelle il n'avait jamais espéré se retrouver un jour. Cette maison dans laquelle gambadait un gamin plein de vie, une famille dans laquelle il n'avait de choix que de trouver sa place. "C'est pas c'que tu veux, mais c'est malheureusement tout ce que j'ai à offrir. Et j'ai pas le droit de t'imposer ça..."  Ma vie se résumait à ce rôle de mère famille, et aux responsabilités et attentes qu'il en découlait. "Peut-être que s'il n'y avait pas eu Mathis, les choses auraient été différentes...Ou peut être pas..." Je voulais toutes ces choses stupides et niaises auxquelles lui souhaitait échapper. Mes lèvres se pincent l'une contre l'autre, consciente que les prochains mots qui s'échapperont de celles-ci changeront le cours des choses sans plus attendre. Je mesure le poids de chacun de mes mots "On peut pas continuer comme ça. L'un de nous finira forcément frustré par cette vie qui ne lui ressemble pas...Et on finira par se faire du mal."  La scène d'hier en était bien une première ébauche et avait permit de révéler le caractère particulier de notre relation. Je m'en voulais de l'avoir embarqué là dedans, de l'avoir fait si subtilement, et d'avoir profité de son attachement à son égard pour y parvenir. Il méritait de mener la vie qu'il souhaitait, même si pour ça je devais accepter de le laisser partir...



take me back to the start
Nobody said it was easy. Oh it's such a shame for us to part. No one ever said it would be so hard. Oh take me back to the start 

Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante ans. Les années passent...et se ressemblent.
SURNOM : Superman ?
STATUT : Fraîchement largué, et presque forcé de retrouver ses bonnes vieilles habitudes.
MÉTIER : Ex Agent fédéral du FBI américain. Viré pour faute. Désormais formateur en auto-défense et par armes à feu.
LOGEMENT : #275 - REDCLIFFE
And suddenly... Hg6a
POSTS : 7936 POINTS : 155

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky - Ex Agent fédéral du FBI américain - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
RPs EN COURS :


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4 - PAOLA - SAVANNAH #5 - OAKLEY - ZELDA - SAVANNAH #6 - SAVANNAH #8 - SAVANNAH #9 - QUINN - SAVANNAH #7 - SAVANNAH #10 - OAKLEY #2 - SAVANNAH #11- CLAIRE - SAVANNAH #12 - SAVANNAH #13 - QUINN #2 - WILLIAMS FAMILY - ELIZABETH - SAVANNAH #14 -SAVANNAH #16 - SAVANNAH #17 - EVAN - ELIZABETH - AUDEN - SAVANNAH #15 - ANASTASIA - NICO - ELIE - SAVANNAH #18 - HALSTON - SVETLANA - CASSIA - SAVANNAH #19 - SAVANNAH #20

Flashback 2019 - MIA - MIA #2 -
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
PSEUDO : Fax
INSCRIT LE : 31/03/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood https://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

And suddenly... Empty
Message(#) Sujet: Re: And suddenly... And suddenly... EmptyLun 11 Oct - 14:54


And suddendly...

Savannah & Cade


‌On ne pouvait pas dire que Cade soit régulièrement en contact avec des enfants. Ce qui n’aidait pas du tout à améliorer ses relations avec la jeune population, ni même à lui apprendre comment apprivoiser l’idée d’être un jour père à son tour. S’il rejetait indubitablement cette supposition, c’était qu’il n’avait jamais été lui-même un enfant. « Comportes toi comme un Homme. Comme un Grimes » ou « Regardes toi Cade, allez relèves toi et ne déçois pas ton père ! » raisonnaient encore vivement dans son esprit alors qu’il se revoyait, pleinement victime des remontrances et des exigences soutenues de celui qui se faisait appeler son père. Alors oui, il s’était élevé, mais pas de la façon escomptée. Et certainement pas avec le meilleur des modèles. Alors comment, aujourd’hui, pouvait-il savoir comment élever un enfant ? Cette perspective lui était tout bonnement inconnue et par définition, il la craignait par-dessus tout. Affalé dans son fauteuil, son verre à la main, ses pensées le guidèrent de l’ombre de la voix paternel à la douceur de ses sentiments pour Savannah. Son joli visage, son sourire rassurant. Ses iris bleues qui suffisaient à le rendre dingue. La chaleur de son corps qui pouvaient calmer n’importe quelle fureur qui l’envahissait… Le dos de sa main portant son verre vint se poser contre son front et il ferma les yeux en soupirant. Sa réaction avait été l’image de son angoisse : démesurée. Et son palpitant avait mal d’avoir érigé ce nouveau mur entre Savannah et lui. Il était hors de question qu’il la perde.

Quand il s’était réveillé, c’était encore plus clair. Si sa fierté lui indiquait de ne rien faire, il savait qu’il ne tiendrait pas. Il voulait lui parler. Lui dire qu’il regrettait, pour une fois !…lui avouer qu’il était désolé de l’avoir soupçonner d’avoir tout manigancé pour l’emprisonner. Grimes n’eut pas le temps d’enfourcher son cheval blanc et de courir jusqu’au château que la Princesse était déjà à sa porte. C’était ça le monde moderne. Ou plutôt, Savannah était comme ça… entière. Sensible. Quand il rencontra son regard, une vague parcouru son corps à la croisée de toutes ces sensations diverses. Mais surtout, il remarqua cette émotivité dans ses yeux, celle qui voulait dire tellement de choses et dont il n’aurait la précision qu’une fois qu’elle ouvrirait la bouche. Le silence fut long, interminable, et puis Savannah se lança dans un discours sur son passé et sur la venue de Mathis. Elle lui dévoila, sous une attention toute particulière, son histoire avec James et la naissance du petit garçon. Des évènements dont ils n’avaient jamais pris le temps d’évoquer, sans doute pour laisser les regrets de côté…ou pour éviter de faire référence au statut de maman qu’elle portait en plus de celui de femme et d’amante. Cade réalisait finalement que tout ça faisait partie d’elle et qu’il ne pouvait pas, qu’il n’avait pas le droit de le nier. Tout autant que leur relation était réelle et qu’elle pouvait prendre des tournures insoupçonnées. – J’suis désolé… J’n’ai jamais pensé que tu avais manigancé tout ça… Cade prononça enfin quelques mots et c’était de l’inédit. Lui qui ne s’excusait que rarement pensait qu’il ne pouvait plus passer à côté et qu’il le lui devait bien. Il la sentait s’éloigner… – J’ai flippé et je… Je n’sais même pas comment un père doit se comporter avec son enfant. Sa décision était prise. Il vomirait tout ce qu’il avait là, enfouit, pour qu’elle comprenne sa réaction.

"Tu n'as désormais plus aucune raison de t'en soucier." Une flèche en pleine poitrine. Dans ce monde moderne, loin du Prince Charmant, c’était une balle calibre 32 au moins. Immobile, ses yeux se perdent sur elle un instant, et bien qu’il n’eût pas encore digéré, ils trouvèrent le sol de son propre appartement. Le résultat du test n’avait plus la même importance que la veille. Passé au second plan, C’était sauver ce qui pouvait encore l’être qu’il voulait. "J'voulais pas dire ça. J'suis pas là pour te reprocher quoique ce soit..." Il haussa les sourcils. – Ce serait légitime… Souffla t-il en s’accusant de l’avoir bien mérité. Il n’empêchait que la douleur de certains mots pouvait être assez vivace sur le coup. - Sav’ tout ça n’a rien à voir avec toi ou notre histoire… Leurs regards se rencontrent de nouveau pendant que Cade tente de s’expliquer encore une fois. Sav’ tout ça n’a rien à voir avec toi ou notre histoire…"Bien sûr que si" La jolie blonde parait touchée. Elle avait des armes dans les mains et pourtant, elle semblait atteinte elle-même. Les pupilles de Grimes vacillent et ne peuvent plus se détacher de son visage…

A sa demande inaudible, il s’asseoir sur le fauteuil derrière lui. "Cade..." Son prénom entre ses lèvres sonne comme un délicieux écho, et une torture à la fois. "C'est moi qui suis désolée..." Ce ton devenu soudain très doux et posé va de paire avec la mine affligée qu’elle affiche. Elle s’éloigne encore un peu… Il la regarde, hurlant intérieurement pour qu’elle rejoigne le rivage. "Je... J'aimerais pouvoir te dire que je n'savais pas où tout ça pourrait nous mener quand on s'est lancé dans notre relation, mais je savais, bien sûr que j'savais..." Il savait pertinemment où allait cette conversation. Il refusait d’en prendre le chemin. Il ferma les yeux et hocha négativement de la tête.. – Stop… arrêtes… Doucement, elle continua pourtant. "Attends, laisse-moi poursuivre" Sa main effleure la sienne. "J'suis tombée amoureuse de toi Cade" Et puis, il la lui prend. Il attrape délicatement sa main en sentant que cette sincérité amenait à quelque chose de plus tragique. "Pas de l'image idéale que je me fais de toi, mais de toi tel que tu es vraiment." Ses dents se serrent à ces mots. Sa main serre la sienne. Elle avait décidément tout compris. Cette vague le traversa encore, de la tête aux pieds et il releva ses yeux pour ressentir ça dans les siens, encore. "Et je savais pertinemment que nous ne voulions pas les mêmes choses, mais je suis restée, et je t'ai poussé à changer." C’était vrai. Tout ça, c’était une vérité indéniable. Mais s’il avait changé, ce n’était pas non plus pour rien. "C'est pas c'que tu veux, mais c'est malheureusement tout ce que j'ai à offrir. Et j'ai pas le droit de t'imposer ça..." La descente commençait ici même. S’il s’en doutait, Savannah mettait des mots sur cette brisure qui lui maltraitait l’intérieur. Et qui le rendait presque muet. "On peut pas continuer comme ça. L'un de nous finira forcément frustré par cette vie qui ne lui ressemble pas...Et on finira par se faire du mal."

Ils étaient différents. Ils menaient une vie bien différente avant de se revoir dans cette somptueuse maison. Pourtant Cade ne s’était jamais senti aussi proche de quelqu’un depuis des années ! Il n’avait pas ressenti ça depuis des années. Et il n’était pas capable de tout laisser tomber pour retourner à ces batifolages, à ces soirées dans les bars du coin, à son quotidien de jeune célibataire en quête de frénésie mais surtout, il ne pouvait pas aller au-delà de ses sentiments. – T’as raison… Okay… Finit-il par dire sans lui lâcher la main. Elle pourrait prendre le large à tout moment. Ses yeux plongés dans les siens, il poursuivit avec la gorge serrée. – On a des vies complètement opposées et tu m’as forcé à changer. Il acquiesçait, il n’était cependant pas question de l’accabler et de passer à autre chose. – Mais Sav… C’était mon choix. Ça me convenait ! J’suis resté et j’ai changé parce que je l’voulais aussi ! Ses habitudes ? Envolées au profit de sentiments bien plus agréable à vivre. – J’t’en prie… ne m’dis pas que tu ne l’as pas remarqué ! En scrutant dans ses jolis yeux, il ne trouva pas de réponse à cette supplication. Ou alors, tout était parfaitement dissimulé sous cet air attristé et Cade finit par soupirer. Il se leva, lui tourna le dos sur quelques pas en se passant les mains dans les cheveux. Ces efforts n’auront-ils pas été suffisants pour qu’elle s’aperçoive qu’il tenait bien plus à elle qu’elle ne l’imaginait ?.. Il se retourna enfin et s’immobilisa. – Je t’aime Savannah… Tout c’que j’ai en moi essaie de m’en dissuader, et ça me tue parfois l’esprit…mais j’peux pas, j'peux pas m’en empêcher. Une pause. Au fond, c’était ça. Il aimait cette fille malgré tout ce que son passé et sa fierté pouvait lui inculquer chaque jour. Et peut-être qu’en l’avouant finalement, il pourrait se sentir plus libre de vivre cette relation ? – J’suis prêt à encaisser encore pas mal de choses… et j’y arriverais pas sans toi.




 
.......................................
And suddenly... 763986grimes
And suddenly... OrLErGE
And suddenly... Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
And suddenly... Y37q
POSTS : 7215 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
And suddenly... Pekl
Cade#20

And suddenly... 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


And suddenly... 200728121606534329
Evan#5Evan#6

Carlisle#3Caelan#1Noah#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade #16Cade #17AudenCade #18Cade #19
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

And suddenly... Empty
Message(#) Sujet: Re: And suddenly... And suddenly... EmptyJeu 14 Oct - 12:07


And suddendly...

Savannah & Cade
‌Si cette dispute avec Cade éveillait une angoisse aussi profonde qu'imprévue, et provoquait une rancune face à ses accusations, le problème semblait prendre une toute autre forme alors que je me laisse envahir par une interminable et douloureuse réflexion. Une petite tâche sur la toile, présente depuis toujours, mais qui me semble désormais béante et à laquelle je n'ai accordé que trop peu d'importance. Je ne parviens plus à passer outre. Je ne vois que ça. Et tout semble prendre son sens dans mon esprit, parvenant à identifier ce qui en est à l'origine. Moi. Je suis responsable de ce que je subis, et celui qui se dresse pourtant comme le méchant de l'histoire n'en est qu'une victime. Mon état d'esprit en passant la porte de chez lui est bien différent de la veille. Pas de remarque désobligeante pour lui balancer cette réponse qui pourrait marquer à tout jamais nos vies. Je fais preuve de calme, de douceur, malgré cet air mélancolique dont je ne parviens à me défaire. Et si je fais durer le suspens, ce n'est pas par cruauté, mais parce que j'éprouve le besoin de lui rappeler qui je suis et ce que j'ai vécu. L'arrivée d'un enfant pourrait en réjouir plus d'un, mais chez moi, tout ce qui en ressort n'est qu'un sentiment de détresse, cette incapacité à savoir si l'idée doit être envisagé, et si un jour je parviendrais à apprécier l'arrivée d'un nouvel être comme il se doit sans en éprouver une sorte d'obligation.

Heureusement pour moi, pour nous, la question ne se pose pas. Ce malheureux bâtonnet qui avait soutiré un intérêt certain chez chacun d'entre nous est soudainement délaissé, lui, qui s'est pourtant chargé de provoquer le chaos au sein de notre couple, et l'attention semble se tourner désormais sur ce qui reste de cette relation. Le visage détestable de Cade a laissé place à un autre, sur lequel il est facile de deviner cette culpabilité qu'il s'impose. Au delà de ce regard d'excuse s'ajoutent des mots pour tenter d'expliquer son comportement de la veille. Je décèle la sincérité dont il fait preuve, je la ressens au plus profond de mon être, malheureusement, ses aveux ne font qu'appuyer cette vérité à laquelle j'ai tenté de fuir depuis le début. Et ca n'est que plus douloureux à supporter. Il n'y est pour rien, et la colère que j'éprouve ne lui est pas destinée, la seule personne à blâmer dans l'histoire, c'est moi. Et pourtant, les seuls mots qui parviennent à sortir de ma bouche pour lui apporter une réponse s'apparentent à une remarque désobligeante qu'il ne devrait pas subir. Prise de remord, je reviens dessus, incapable de l'accabler d'avantage. "J'voulais pas dire ça. J'suis pas là pour te reprocher quoique ce soit..." Le peu d'heures de sommeil ne joue pas en ma faveur pour avoir cette discussion. "– Ce serait légitime…" Je soupire doucement. "J'suis mal placée pour faire des leçons..." Fallait-il rappeler que j'avais pris la décision d'affronter ça seule, désireuse de connaître la vérité avant de la lui partager? "- Sav’ tout ça n’a rien à voir avec toi ou notre histoire… " Nos regards se perdent dans celui de l'autre, comme si ce simple échange suffisait à rentrer dans le vif du sujet. Il sait. Je le sens. Il devine exactement ce qui se passe dans mon esprit là tout de suite, peut-être même dès que j'ai passé la porte de son appartement, et c'est tout autant plus douloureux que je ne parviens pas à dissimuler quoique ce soit désormais. Dans un moment de faiblesse, et me servant de notre attachement l'un pour l'autre, je le pousse à s'installer sur le canapé. J'ai ce besoin étrange de me rapprocher de lui pour ce qui va suivre, alors que paradoxalement, c'est pourtant ce qui va nous amener à nous éloigner. Et c'est une torture. Je m'apprête à achever cette histoire qui s'écrit depuis plusieurs années, tout en sachant que ce que je ressens pour lui n'en est que plus fort et que je serais incapable de passer outre ses sentiments.

Je sens son regard sur mon visage lorsque je me lance dans toutes ses révélations qui ont immergé en pleine nuit, et je suis incapable de l'affronter. Conscient du terrain dangereux dans lequel je m'aventure, il tente de m'arrêter sur ma lancée, en vain. C'est lorsque, pour la seconde fois , ces quelques mots passent le chemin de mes lèvres que je trouve le courage de croiser ses yeux émeraudes, avec une sincérité qu'il ne peut nier. Derrière tout ces non-dits se cache une vérité qu'il détient depuis bien longtemps, celle que je ne parviens pas à exprimer librement avec lui, parce qu'une certaine pudeur m'en empêche. Parce qu'avec lui, c'est aussi plus compliqué de s'ouvrir sur le sujet, lui, qui est généralement peu bavard lorsqu'il faut parler de sentiment. Cette peur profonde n'aura pas réussi à s'effacer avec le temps... Sa main attrape la mienne, nourrissant cette chaleur à l'intérieur de ma poitrine. Et je m’efforce d'apporter une précision, et pas des moindres. "Pas de l'image idéale que je me fais de toi, mais de toi tel que tu es vraiment." Et il n'a pas idée à quel point...Cade n'est pas parfait, mais c'est justement ces petites imperfections qui le rendent si précieux à mes yeux, et je persiste à croire qu'il mérite d'être heureux, bien plus que ce qu'il ne s'y autorise, et de surpasser la piètre image qu'il a de lui-même parfois.Cette simple pensée crée un noeud dans ma gorge, parce que je sais exactement ce que je m'apprête à perdre. Ne plus ressentir sa présence à mes côtés est une torture que je perçois déjà et je ne sais même pas comment pouvoir surmonter ça. Mon égoïsme doit cependant s'arrêter là, je dois penser à lui avant tout.Je me pince lèvres, retenant mon souffle un instant avant de poursuivre "Et je savais pertinemment que nous ne voulions pas les mêmes choses, mais je suis restée, et je t'ai poussé à changer." Je relève les sourcils, tentant de contenir mon émotivité du moment, qui ne sera d'aucune utilité, si ce n'est compliquer d'avantage ce moment.  Les mots s'enchainent, et mes yeux se posent sur ce seul contact qui nous lie, et auquel je me raccroche de toutes mes forces pour ne pas sombrer.  "On peut pas continuer comme ça. L'un de nous finira forcément frustré par cette vie qui ne lui ressemble pas...Et on finira par se faire du mal."Nous nous en étions déjà fait. A travers des reproches blessants et des comportements démesurés parfois. C'était nous. Une relation aussi passionnée que destructrice. "– T’as raison… Okay…" Je renifle, presque soulagée qu'il me donne raison, et ainsi facilite les choses. Mes yeux retrouvent le sien, cherchant peut-être à y lire quelque chose."– On a des vies complètement opposées et tu m’as forcé à changer." Cette vérité restée douloureuse, même si je la revendiquais ouvertement et l'assumais. " – Mais Sav… C’était mon choix. Ça me convenait ! J’suis resté et j’ai changé parce que je l’voulais aussi ! " Je secoue la tête avant qu'il n'ait le temps de terminer, réfutant cette réponse. "Non... T'as jamais voulu d'ça" lui rappelais-je , dans une sorte de murmure. "– J’t’en prie… ne m’dis pas que tu ne l’as pas remarqué !"La confirmation qu'il attend de moi ne tombera pas, parce que je préfère prétendre le contraire. C'est bien plus simple qu'il me croit lui aussi. Il s'éloigne, probablement agacé par la tournure que prenne les choses, comme si soudainement cette entente de communication touchait à sa fin, et amorçait une chute dans laquelle j'ai cherché à l'embarquer depuis plusieurs secondes.

Il se tourne à nouveau vers moi, parvenant à capter mon regard. C'est donc là que tout s'arrête.  " – Je t’aime Savannah… Tout c’que j’ai en moi essaie de m’en dissuader, et ça me tue parfois l’esprit…mais j’peux pas, j'peux pas m’en empêcher. " Cette étrange sensation traverse mon corps tout entier alors que mon coeur manque un battement. Ces mots me paraissent surréalistes, parce que je ne les attendais pas, et encore moins dans un moment pareil. Je les attendu si longtemps, et voilà qu'ils ont un goût terriblement amer dans ce contexte.  Mais je refuse d'y faire face, je refuse de les accepter, parce qu'ils vont me faire sombrer, et que je n'ai pas le droit d'en profiter. Mon regard se baisse sur mes mains qui se frottent l'une contre l'autre nerveusement, mes paupières se referment pour tenter d'oublier ces dernières secondes, et me reprendre dans ma quête première. Ils ne font que se répéter pourtant dans mon esprit.. "Arrête, fais pas ça...". Il n'a pas le droit de me balancer ça, pas dans ce contexte, et encore moins pour tenter de me retenir. "– J’suis prêt à encaisser encore pas mal de choses… et j’y arriverais pas sans toi." C'est un supplice, et ma capacité à ne pas m'attarder sur ses mots touchent à sa fin. Je tiens à y mettre un terme au plus vite, n'ayant pas envie de poursuivre cette relation presque malsaine dans lequel je le piège. "Justement, tu n'devrais pas à avoir à encaisser quoique ce soit... C'est pas comme ça que ça marche."Il mérite bien mieux que ça. J'attrape mon sac que je viens glisser sur mon épaule, agissant comme si ses mots n'avaient aucun poids sur cette décision que je lui impose. Arrivée à sa hauteur, je m'arrête, plongeant mon regard chargé dans le sien. "Un jour tu t'rendras compte que j'avais raison,et qu'tu méritais mieux". J'avais profité de lui. Des sentiments qu'il avait à mon égard comme d'une arme pour le faire faiblir. Je lui avais demandé plus d'investissement à chaque fois, avec pour seul menace ce risque de me perdre s'il ne s'y pliait pas. Et tout ça avec une subtilité qu'il lui avait probablement échappé. Il était temps qu'il retrouve sa liberté, et loin de cette emprise que je pouvais avoir sur lui. "Prends soin de toi Cade" lui demandais-je, abattue par ce propre choix que je m'impose. Je perds pied, et c'est ce qui me pousse à attraper la poignée de la porte quelques mètres plus loin, voulant retrouver une bouffée d'air qui ne sera plus jamais la même. C'était lui, cette bouffée d'oxygène, MA bouffée d'oxygène.


take me back to the start
Nobody said it was easy. Oh it's such a shame for us to part. No one ever said it would be so hard. Oh take me back to the start 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

And suddenly... Empty
Message(#) Sujet: Re: And suddenly... And suddenly... Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

And suddenly...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: logements
-