AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-26%
Le deal à ne pas rater :
-26% Barre de son JBL Bar 2.1 Deep Bass
199 € 269 €
Voir le deal

 Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Because true love is worth it, I won't let you go again. C.G
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 27a0e50b5192f48e89b4473bdfab96406a4d266f
POSTS : 10394 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Uo5s
Cade#23Cade#24


Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY
Auden#6
Ornella#1


Jacob#1





RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Empty
Message(#) Sujet: Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark EmptyMer 11 Mai - 20:10


Parce chaque Loïs
a besoin de son Clark

Cade & Savannah


Je passe le pas de la porte, sentant mon coeur s’emballer à cette simple idée. Qu’est ce que je fous là? Mais bon sang, qu’est ce je fous là! L’appartement est gigantesque, la décoration épurée et chic, dénotant un goût prononcé pour l’art et la photographie. Seule différence, la pièce de vie est bondée d’individus que je ne connais pas, ce qui n’était pas le cas deux jours auparavant, lorsque je me suis retrouvée à la traverser pour rejoindre son bureau situé au bout de l’un de ces couloirs. Et c’est ce dernier qui encombre mon esprit, alors que machinalement, j’avance sans but précis, cherchant un moyen de mettre en place ce plan complètement fou. Je remarque cet homme, qui tente de se fondre parmi les convives, mais qui semble faire pied de grue non loin, probablement chargé de la sécurité .“Mademoiselle Williams!” John. Ce grand sourire qu’il esquisse suffit à me faire frissonner de dégoût. Son corps est venu se placer face au mien, comme il aime si souvent le faire pour tenter de m’intimider avec son imposante carrure. Je souris en retour, n’ayant d’autre choix que de faire preuve de politesse alors que ce sentiment de haine à son égard ne fait qu’accroître. Malgré qu’il s’agisse là de l’un de l’un des plus gros clients de la société Campbell, il n’en reste pas moins un homme vaniteux, et dépourvu de la moindre once d’empathie. Un homme aisé, qui a toujours pris plaisir à se vanter de son importance sur le marché, un bougre qui estime que tout lui est dû, et qui n’hésite pas à se comporter comme le roi du pétrole chaque fois qu’il passe la porte de nos bureaux. Si Evan n’est pas du genre à se laisser impressionner, il n'empêche qu’il est souvent contraint de faire profil bas pour pouvoir obtenir ce qu’il désire, serrant les mâchoires face à l’effort que cela demande. Au delà de ce duel, ce cher Miller prend plaisir à me dénigrer, accordant finalement peu d’importance à mes fonctions, comme si je n’étais que la stupide secrétaire de l’entreprise. Un sexiste à l’état pur, qui semble poser son regard sur moi dans le seul but de pouvoir se rincer l’oeil. Ce n’est pas ce soir qu’il fera exception à la règle, alors que son regard se baisse un instant sur la robe particulièrement apprêtée, liée à l’occasion. “Je n’pensais pas vous voir ce soir”. Si j’avais eu le choix, nul doute que je me trouverais ailleurs à l’heure actuelle. “Monsieur Campbell est venu lui aussi?” Je me pince les lèvres, étouffant un faux rictus “Malheureusement non, il est en déplacement pour plusieurs jours. Il m'a donc chargé de vous présenter ses salutations, et d'assister à cette petite soirée en son nom" Une vérité qui m’était bénéfique, son voyage pour les états-unis me permettait de pouvoir régler ce petit problème que j’avais moi-même occasionné….


2 jours plus tôt..
La journée a été particulièrement éprouvante, et la simple idée de pouvoir retrouver Cade à son appart’ ne semble pas éveiller cet état d’euphorie habituelle. Je croise son regard, et dépose mes lèvres sur les siennes, espérant m’imprégner de cette bulle réconfortante que lui seul fait naître en moi. Les paupières fermées, j’imagine durant un instant qu’il n’y a plus que nous, et que le reste importe peu présentement. Malheureusement, je suis bien vite rattrapée par mes pensées... Je lâche mon sac à main avec nonchalance sur le canapé.L’air presque blasé, je prends sur moi pour ne pas lâcher la bombe. Parler de ce problème ne ferait que rendre plus réelle la situation, et je ne pense pas être capable d’accuser le coup ce soir. Mais bien évidemment, il me connaît assez pour savoir que quelque chose cloche. “La journée a été horrible….J’ai besoin d’un verre” lâchais-je avec une moue de circonstance. Mon coude appuyé sur le bar, je l’observe un instant, finissant par abdiquer pour me libérer de ce poids, parce que c’est lui,le seul à qui je veux me confier, le seul capable de comprendre et d'apporter du reconfort sans meme forcement livrer quelques mots. “J’pense qu’on va pas tarder à m’foutre à la porte.” Par “on”, j’entends bien évidemment Evan Campbell en personne, que j’évite d’évoquer distinctement avec Cade pour des raisons évidentes. Un prénom qui suffit à le rendre sur le qui-vive. Malheureusement, pour le coup, il ne s’agit en rien d’un problème lié à ce lien plus personnel que nous avions créé lui et moi par le passé. Chose que je m’empresse de clarifier auprès de Cade, qui lui voue probablement un mépris justifié, face au comportement parfois douteux de l’homme d’affaires. “J’ai merdé” repris-je en plongeant quelques secondes mon visage entre mes mains. Le mot était faible, peut-être même que je pourrais être traînée en justice pour ce genre de chose. “J’ai égaré un dossier confidentiel chez l’un de nos clients…” Je hausse les sourcils, attendant de distinguer une réaction capable de me faire culpabiliser davantage. “Ce mec est un véritable rapace, il ne demande qu’une chose, c’est de pouvoir nous écraser pour être en position de force, et moi, je viens de lui donner le bâton pour nous battre…” Je soupire doucement, subissant de plein fouet cette contrariété du moment. “Je sais pas c’qui a dedans, mais on m’a demandé de le récupérer dans les archives, je l’ai probablement sorti en même temps que d’autres pochettes lorsque j’étais chez lui…et voilà qu’il se retrouve dans les mains du mec le plus vicieux de cette ville….” Je grimace, plongeant finalement mon regard dans le sien. “J’suis une horrible personne hein?” Je savais que l'erreur était humaine, il n'empêche que les répercussions pouvaient être dramatiques, et que la confiance “professionnelle” qui me liée à Evan allait soudainement être dilapidée lorsqu’il allait le découvrir.


Aujourd’hui
“-Quel dommage” Ce regard salace que ce cher John Miller m’accorde démontre bien l'intérêt particulier qu’il me voue soudainement, désormais conscient que je ne suis pas accompagné, et qu’il aura peut-être l’aubaine de passer un peu de temps en ma compagnie. Moment de panique, la chaleur se loge sur mon visage, alors que je m’empresse de lancer spontanément.“Mais mon fiancé ne devrait pas tarder à me rejoindre, il a malheureusement eu un contre-temps.” Je me tire une balle dans le pied… En attendant, je perçois cette forme de déception qui m’aidera peut-être à me débarrasser de sa présence. “Eh bien, je serais ravi de faire sa connaissance… En attendant, je vous laisse profiter des festivités” Je hoche brièvement de la tête. “Merci monsieur” Mon regard le suit, m’assurant qu’il s’éloigne bien de moi alors qu’il se retrouve à faire la conversation avec un couple quelques mètres plus loin. J’attrape mon téléphone dans la pochette que j’arbore sur l’épaule, scrollant  avec mon pouce jusqu’à ce qu’apparaisse le nom de Cade sur l’écran. Un pincement de lèvres face à l’hésitation du moment, et je me lance, en profitant pour observer cet homme de service qui semble faire barrage pour me rendre vers le couloir en question. “Allez décroche…" murmurais-je à moi-même.” Hey…Je sais qu’on devait se voir ce soir, mais j’suis forcée de participer à une soirée de dernières minutes pour le boulot…Et comme j’en ai pour un petit moment, je me disais que tu pourrais peut-être m’y rejoindre…” lançais-je en pivotant sur place, tentant d’emprunter une voix plutôt sensuelle pour poursuivre. “S’te plait…Cette soirée est particulièrement ennuyante. J’me retrouve bloquée au milieu de tous ces gens, dans cette magnifique robe grise…Tu sais, celle qui me fait des jambes interminables…Tu voudrais pas enfiler un p’tit costume et me rejoindre?”







for all that we've got don't let go
“I don't want to talk right now, I just want your arms wrapped around, Me and this moment before it runs out.”
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Cade Grimes
le fils de krypton
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : Quarante ans +1. Les années passent...et se ressemblent.
SURNOM : Superman ?
STATUT : Volontairement lancé dans les méandres des sentiments, malgré sa médiocrité dans le domaine.
MÉTIER : Ex Agent fédéral du FBI américain. Viré pour faute. Désormais formateur en auto-défense et par armes à feu (officieusement).
LOGEMENT : #275 Silvester Street - REDCLIFFE
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Qcc8
POSTS : 10209 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky - Ex Agent fédéral du FBI américain - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
RPs EN COURS :
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Peth
SAVANNAH #25

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Uzsw
MILENA #1

DEBORAH - GABRIELLE #2






RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4 - PAOLA - SAVANNAH #5 - OAKLEY - ZELDA - SAVANNAH #6 - SAVANNAH #8 - SAVANNAH #9 - QUINN - SAVANNAH #7 - SAVANNAH #10 - OAKLEY #2 - SAVANNAH #11- CLAIRE - SAVANNAH #12 - SAVANNAH #13 - QUINN #2 - WILLIAMS FAMILY - ELIZABETH - SAVANNAH #14 -SAVANNAH #16 - SAVANNAH #17 - EVAN - ELIZABETH - AUDEN - SAVANNAH #15 - ANASTASIA - NICO - ELIE - SAVANNAH #18 - HALSTON - SVETLANA - CASSIA - SAVANNAH #19 - SAVANNAH #20 - QUINN #3 - SAVANNAH #21 - SAVANNAH #22 - GABRIELLE - ASHLEY - JULIANA - DREW - SAVANNAH #23 - SAVANNAH #24

Flashback 2019 - MIA - MIA #2 - HALSTON #2
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
PSEUDO : Fax
INSCRIT LE : 31/03/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood https://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Empty
Message(#) Sujet: Re: Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark EmptyVen 13 Mai - 14:12


Parce chaque Loïs
a besoin de son Clark

Savannah & Cade


2 jours plus tôt.
Grimes ouvre la porte de son appartement de Redcliffe en sachant parfaitement qui se trouve derrière. Voir Savannah débarquer chez lui après sa journée de boulot était devenu aussi naturel que spontané. Cela marquait aussi le début d’une soirée réconfort où, la plupart du temps, ils parvenaient à se planquer dans un petit coin de tendresse et d’humour sans que quiconque ou quoi que ce soit puisse venir les déranger. Depuis qu’ils avaient officialiser leurs retrouvailles, il n’était plus question de prise de tête, seulement de profiter de l’autre et de ne pas se retourner sur ce qui avait pu se passer. Elle lui offre un baiser dont la signification allait au-delà de la simple politesse de convenance et il s’en délecte, retrouvant encore le goût familier et irrésistible de ses lèvres avec un plaisir non dissimulé. Cade ferme la porte derrière elle et apprécie sans aucun doute les habitudes innocentes qu’elle avait vite reprit par ici. En l’observant brièvement, il jurerait pourtant que ses pensées n’étaient pas tout à fait avec lui. – Tout va comme tu veux… ? Fit-il avec une petite hésitation dans l’air. L’ex agent contourna le petit bar qui séparait le salon de la mini cuisine et s’empara de deux verres avant même d’avoir eu la commande de la jolie blonde. “La journée a été horrible….J’ai besoin d’un verre” Tout en servant deux verres, la tête baissée sur ceux-ci, il releva les yeux sur elle. Inutile de poser la question, elle venait de commencer, elle allait poursuivre, autrement Savannah n’aurait même pas évoqué le caractère désagréable de sa journée de travail. “J’pense qu’on va pas tarder à m’foutre à la porte.” Oh, ça avait vraiment été l’enfer alors. Sa moue lasse et quelque peu inquiète l’interrogea quand même. – A ce point-là ? Si Cade évitait d’évoquer son cher et tendre patron, il pensait directement à cette tête de nœud quand elle parlait de sa direction. Il poussa son verre vers elle. – Qu’est ce qu’il y’a ? Ne m’dis pas que t’as fracassé la machine à expresso parce qu’elle a avalé ton fric ? La machine à café…un mythe dans les boulots de bureau. Et nul doute que ça en ferait crever plus d’un si la caféine manquait après le déjeuner. Sa touche d’ironie ne trouve cependant pas preneuse ce soir. Savannah semblait trop préoccupée. “J’ai merdé” Ouch. Elle se répétait gravement. C’était pas gagné. “J’ai égaré un dossier confidentiel chez l’un de nos clients…” Il allait pour prendre sa première gorgée mais il s’arrêta devant ses lèvres pour hausser les sourcils, déjà conscient du problème qu’elle exposait. “Ce mec est un véritable rapace, il ne demande qu’une chose, c’est de pouvoir nous écraser pour être en position de force, et moi, je viens de lui donner le bâton pour nous battre…” Il ignorait qui était ce mec. Mais ça n’avait pas l’air de blaguer si la situation la mettait dans cet état d’angoisse. – C’est quoi ce dossier exactement ? Elle en faisait peut-être trop, ce dossier n’était peut-être pas si important… “Je sais pas c’qui a dedans, mais on m’a demandé de le récupérer dans les archives, je l’ai probablement sorti en même temps que d’autres pochettes lorsque j’étais chez lui…et voilà qu’il se retrouve dans les mains du mec le plus vicieux de cette ville….” Elle s’emballait. Elle se tendait au fil des minutes en réalisant son erreur. S’il ne pouvait rien faire ce soir, Cade pouvait au moins tenter de l’apaiser. “J’suis une horrible personne hein?” Il soutint un instant son regard, puis il contourna le bar une fois de plus pour lui faire face. Là, il posa son verre et lui pris les deux mains. – Détends toi. J’suis sûr que tu trouveras un moyen de récupérer ce dossier et tout rentrera dans l’ordre. Il déposa ses lèvres sur l’une de ses mains avant de reprendre doucement. – C’est sans doute pas aussi important que tu l’pense alors… en attendant… souffles un peu. J’vais nous commander un truc à manger.

Aujourd’hui.
Cade rentre tout juste. Son sac de sport sur l’épaule, il franchit le seuil de son entrée quand la poche arrière de son jean usé se met à vibrer. Ou plutôt son téléphone portable. D’un coup de pieds aveugle, il ferme la porte et décroche en ayant jeté un furtif regard sur le nom de son interlocutrice, apparu à l’écran. Un sourire élargit ses lèvres. – J’ai fait la liste Sav’. Tout est dans ma p’tite tête ! Commença t-il en haussant les sourcils comme si elle se trouvait devant lui. La liste des films cultes et un peu ringards qu’elle lui avait demandé, afin qu’ils puissent comparer leurs goût pour ce genre de débilités et en choisir un pour débuter la soirée tranquillement. ” Hey…Je sais qu’on devait se voir ce soir, mais j’suis forcée de participer à une soirée de dernières minutes pour le boulot…Et comme j’en ai pour un petit moment, je me disais que tu pourrais peut-être m’y rejoindre…” Oh M*rde. La déception même s’était dessiné sur le visage de Grimes alors qu’il posait son sac sur le canapé, lentement sous le coup de la surprise qu’elle lui avait réservé. Les traits de son visage se crispèrent. – Attends…une seconde… tu as dit « une soirée » ? « Pour le boulot » ? Encore un plan de Campbell à tous les coups ! Cet abruti n’avait pas encore fini de les faire chier. – Désolé, cette association ne m’dit pas trop ! Malgré le sarcasme de sa réponse, Cade n’en pensait pas moins. Troquer une soirée en tête à tête, avec une espèce de réception de pingouins hypocrites, non merci. Il préférait encore se taper le programme de la chaine publique avec une bière. Sans compter qu’il n’avait pas du tout envie de se retrouver face à Evan, plus fier que jamais, en costard à quelques milliers de dollars, dégainant un sourire fourbe dés que Savannah serait dans son champs d’action. “S’te plait…Cette soirée est particulièrement ennuyante. J’me retrouve bloquée au milieu de tous ces gens, dans cette magnifique robe grise…Tu sais, celle qui me fait des jambes interminables…Tu voudrais pas enfiler un p’tit costume et me rejoindre?” Ah elle était forte. Démoniaque. Et elle avait des arguments pour le faire plier. Cette robe grise dont elle parlait, il ne s’en souvenait pas. Mais il pouvait très facilement imager ses jambes parfaites et leur danse lascive à chacun de ses pas… Non. Stop ! Elle avait aussi parlé d’un costume ! Cade s’était immobilisé dans son salon et il avait pris une mine lasse, tiraillé qu’il était. – C’est bien tenté, j’adore tes jambes ! Entre autres. Il était certain que Savannah était ravissante, au-delà d’être sexy. – Termines plutôt tes civilités, fais-les baver un peu et… viens me montrer cette robe de plus près. Ce programme était bien plus adapté à ce qu’il avait prévu pour ce soir. Encore fallait-il que cette soirée ne soit pas aussi importante pour Savannah…








Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 763986grimes
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark OrLErGE
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Because true love is worth it, I won't let you go again. C.G
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 27a0e50b5192f48e89b4473bdfab96406a4d266f
POSTS : 10394 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Uo5s
Cade#23Cade#24


Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY
Auden#6
Ornella#1


Jacob#1





RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Empty
Message(#) Sujet: Re: Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark EmptyMar 17 Mai - 15:43


Parce chaque Loïs
a besoin de son Clark

Cade & Savannah


Ma présence à cette soirée est aussi saugrenue que dangereuse. Le merdier dans lequel je me suis fourrée semble prendre des proportions que je m’efforce à sous-estimer présentement. C’est bien plus fort que moi. J’ai toujours eu à coeur de m’appliquer dans mes fonctions professionnelles, et la simple possibilité que mon erreur puisse être découverte m’est inconcevable, au delà de la sanction que je pourrais subir, cet égo qui déteste être pris pour cible par des accusations qui seraient fondées et méritées. L’enjeu est de taille, et la possibilité que l’on puisse découvrir mon plan pourrait davantage compromettre ma place dans la société Campbell, un risque que je suis prête à prendre alors que je m'évertue à guetter tout ce qui pourrait faire barrage à mon avancée dans cet appartement luxueux. Je me fous pas mal des gens autour, ou des petits-four mis à disposition, mon seul but est de pouvoir retrouver ce dossier, et m’offrir une sortie incognito, avec la satisfaction de n’avoir pas failli à mes devoirs. Malheureusement, monsieur condescendant a bien vite remarqué ma présence, chose presque étrange alors qu’il prend un malin plaisir à m’accorder peu d'intérêt dans un contexte différent. L’hypocrisie est de mise, et je reste persuadée qu’il en est de même pour lui, bien que ma tenue semble le rendre plus attentif qu’à l’habitude, me laissant presque entrevoir ce regard salace qui me fait frissonner de dégoût. Un sentiment que je m’empresse de réfuter, alors que dans un élan d'impulsivité, j’évoque l’arrivée imminente de mon fiancé, m’assurant de calmer au plus vite ses ardeurs, et qu’il veille à garder ses distances. Problème de taille, le potentiel partenaire ne risque pas de débarquer d’un moment à l’autre, puisqu’il ignore ma présence à cette petite soirée, à ça, s’ajoute le fait qu’il m’attende chez lui d’un moment à l’autre, comme nous l’avions convenu dans la journée. Téléphone collé contre l’oreille, mon regard ne cesse d’observer la zone convoitée. – J’ai fait la liste Sav’. Tout est dans ma p’tite tête ! Je fronce les sourcils, tâchant de rassembler mes esprits pour découvrir à quoi il fait illusion. “La liste?” demandais-je, ne tardant pas à subir une prise de conscience. “Ah oui, la liste!” marmonnais-je entre mes mains, tâchant d’échapper à la curiosité d’une personne à mes côtés. Un détail face à la situation que je m’apprête à vivre. Die hard ou autres films cultes du genre devront attendre. Je sais qu’on devait se voir ce soir, mais j’suis forcée de participer à une soirée de dernières minutes pour le boulot…Et comme j’en ai pour un petit moment, je me disais que tu pourrais peut-être m’y rejoindre…” J’entends déjà le ‘non’ silencieux qu’il hurle intérieurement. Une soirée imposée? Peu concevable, ajouter à ça la possibilité qu’il puisse crever d’ennui face à des conversations qui ne trouveraient aucun intérêt à ses yeux, mais surtout la possibilité qu’il puisse se retrouver à faire face à ce patron qu’il s’efforce d’ignorer ardemment pour ne pas lui refaire le portrait, et le résultat ne peut être que négatif. – Attends…une seconde… tu as dit « une soirée » ? « Pour le boulot » ? Dois-je m’attendre en plus de ça à subir des remontrances pour avoir changer les plans prévues à l’initiale? Je grimace, me frottant nerveusement le haut du visage en avançant de quelques pas inutiles. – Désolé, cette association ne m’dit pas trop !Je me pince les lèvres, ne m’avouant pas vaincue pour autant. Et c’est avec une moue perceptible dans ma voix que je reprends. “S’te plait…Cette soirée est particulièrement ennuyante. J’me retrouve bloquée au milieu de tous ces gens, dans cette magnifique robe grise…Tu sais, celle qui me fait des jambes interminables…Tu voudrais pas enfiler un p’tit costume et me rejoindre?” Il le faut! Il ne mesure pas un instant ce qui m’attend s’il décide de ne pas céder. Le silence qui suit indique presque ce moment de faiblesse qu’il subit, et qui est d’une brèche géante à mes yeux. Je le sens déjà flancher, et je n’ai pas l’intention de m’arrêter en si bon chemin.– C’est bien tenté, j’adore tes jambes ! Un sourire satisfait se loge sur mes lèvres, avec une sincérité grandissante. “Je sais” avouais-je d’une voix presque joueuse. – Termines plutôt tes civilités, fais-les baver un peu et… viens me montrer cette robe de plus près. Je me pince les lèvres, devinant qu’il en faudrait un peu plus qu’une simple image de moi dans cette robe pour qu’il veuille faire une apparition. Je pourrais continuer de fournir des arguments sur ce physique et les envies qu’il pourrait faire naître en lui, j’ai cependant bien peur que la véritable raison ne doive être évoquée à un moment ou un autre. “Ouais…” soufflais-je, fataliste. "Mais…ça risque de prendre un peu plus de temps que prévu…” un mystère qui trouve sa place, alors que je m’affaire à trouver les mots capables de calmer une possible fureur à venir. “Tu t’souviens de la discussion qu’on a eu il y a deux jours. Tu m’disais que je trouverais un moyen de récupérer le dossier...Eh bien tu avais raison” Mon regard se balade autour de moi, m’assurant que ces mots soient hors de portée pour la foule qui m’entoure. “J’suis chez lui, et j’pense pouvoir récupérer le dossier dans son bureau sans que personne ne me voit.” Je ne pense pas, j’en suis convaincue, bien que cette hypothèse soit encore à vérifier. Je l’entends déjà s’emporter au bout du fil. “J’ai pas l’choix! Il faut que je récupère ces papiers d’une façon ou d’une autre, et cette soirée qu’il organise me donne l’excuse parfaite pour le faire.”Je soupire doucement. “Cade, j’te promets d’faire attention…” Une promesse qui ne suffit probablement pas à apaiser son inquiétude alors qu’il m’ordonne de lui donner l’adresse. Je raccroche, ayant désormais une autre problématique à gérer, cet homme bienveillant qui s’apprête à voler à mon secours, et qui ne tardera pas à me faire la morale sur mon inconscience délibérée.

Mon regard croise le sien, et je sens déjà cette tension palpable qu’il peinera à m’exprimer oralement sans faire un scandale. Mes yeux se perdent pourtant un instant sur sa silhouette, ne pouvant nier le charisme débordant chaque fois qu’il enfile un costume. A-t-il une idée un seul instant du pouvoir de séduction qu’il détient sur moi?  Je vais à son encontre, avec une moue coupable pour tenter d’alléger ma peine. Cet air fermé ne le rend que plus sex, malheureusement, il me pousse à me mettre sur la défensive avant même qui'l n'attaque “T’étais pas obligé d’venir” Traduction : Merci à toi d’être venu. Je soupire doucement, prenant sur moi pour reprendre d’une voix basse. “J’te demande pas de comprendre, si je perds ce boulot j’ai pu rien!” La réussite professionnelle, cette maison que je ne parviendrais plus à entretenir face à des revenus médiocres… Je savais pourquoi je le faisais! Et il me connaissait assez pour savoir que je ne pouvais pas baisser les bras si facilement. “J’ai b’soin que tu jettes un coup d’oeil à ce qui se passe ici. Miller est là bas” lançais-je en désignant d’un léger signe de la tête, l’homme cinquantenaire qui rit aux éclats face à une blague sûrement banale, mais qui lui permet sans nul doute de pouvoir attirer l’attention par un comportement grossier et exagéré. “J’pense que le mec à la chemise bleu là-bas bosse pour lui” Sans plus attendre, il m’indique qu’il va lui-même se lancer dans la petite visite, subissant rapidement un regard exaspéré. “Tu n’peux pas t’en charger…je connais son bureau mieux que personne…j’ai bien plus de chance de remettre rapidement la main sur ce dossier.” Un petite chamaillerie se met en place face à un désaccord presque prévisible”...Je t’en prie! Il s’agit pas de montrer tes talents de super-héros là!” La voix soudaine du propriétaire va nous couper dans notre élan. “Votre ami est arrivé!” lance t-il avec un sourire que je jurerais moqueur. “Monsieur Miller” lance t-il, tendant la main à Cade, pour la serrer avec une poigne certaine dans le but de l’intimider. Je retiens mon souffle, forcée de sourire pour honorer ces présentations. "J'vous présente Cade"




for all that we've got don't let go
“I don't want to talk right now, I just want your arms wrapped around, Me and this moment before it runs out.”
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Cade Grimes
le fils de krypton
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : Quarante ans +1. Les années passent...et se ressemblent.
SURNOM : Superman ?
STATUT : Volontairement lancé dans les méandres des sentiments, malgré sa médiocrité dans le domaine.
MÉTIER : Ex Agent fédéral du FBI américain. Viré pour faute. Désormais formateur en auto-défense et par armes à feu (officieusement).
LOGEMENT : #275 Silvester Street - REDCLIFFE
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Qcc8
POSTS : 10209 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky - Ex Agent fédéral du FBI américain - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
RPs EN COURS :
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Peth
SAVANNAH #25

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Uzsw
MILENA #1

DEBORAH - GABRIELLE #2






RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4 - PAOLA - SAVANNAH #5 - OAKLEY - ZELDA - SAVANNAH #6 - SAVANNAH #8 - SAVANNAH #9 - QUINN - SAVANNAH #7 - SAVANNAH #10 - OAKLEY #2 - SAVANNAH #11- CLAIRE - SAVANNAH #12 - SAVANNAH #13 - QUINN #2 - WILLIAMS FAMILY - ELIZABETH - SAVANNAH #14 -SAVANNAH #16 - SAVANNAH #17 - EVAN - ELIZABETH - AUDEN - SAVANNAH #15 - ANASTASIA - NICO - ELIE - SAVANNAH #18 - HALSTON - SVETLANA - CASSIA - SAVANNAH #19 - SAVANNAH #20 - QUINN #3 - SAVANNAH #21 - SAVANNAH #22 - GABRIELLE - ASHLEY - JULIANA - DREW - SAVANNAH #23 - SAVANNAH #24

Flashback 2019 - MIA - MIA #2 - HALSTON #2
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
PSEUDO : Fax
INSCRIT LE : 31/03/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood https://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Empty
Message(#) Sujet: Re: Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark EmptyVen 20 Mai - 15:23


Parce chaque Loïs
a besoin de son Clark

Savannah & Cade



La journée lui avait semblée interminable et le seul réconfort qu’il y voyait, c’était cette soirée qu’il s’apprêtait à passer avec Savannah. Une soirée comme Cade les aimait. Chez lui, devant un navet culte et avec quelques babioles à grignoter et à boire. S’adonner à quelques jeux de piques bien envoyées et finir par se laisser complètement aller à cette atmosphère particulièrement envoutante. Il n’avait prévu rien d’autre que de profiter, quels que soient ses problèmes de famille ou de boulot, et rien ne lui ferait changer son planning.  Rien. Si ce n’était la protagoniste elle-même. Fier de lui avouer qu’il avait finalement réussi à compléter une liste de cinq films et qu’il était prêt à lui exposer quand elle arriverait, Grimes ne se doutait absolument pas que Savannah avait déjà changé les plans. Et qu’elle vivait elle-même une intrigue qui avait bien besoin d’un personnage de plus… “La liste? Ah oui, la liste!” Elle avait déjà oublié ? Alors même que c’était son idée et qu’elle semblait déjà pouvoir nommer quelques dizaines de long métrages indispensables dans la vie d’une jeune femme normale ? La surprise commençait à se voir sur le visage de Cade. « Je sais qu’on devait se voir ce soir, mais j’suis forcée de participer à une soirée de dernières minutes pour le boulot…Et comme j’en ai pour un petit moment, je me disais que tu pourrais peut-être m’y rejoindre… » Non seulement leur petite soirée tous les deux tombaient à l’eau, mais en plus, elle suggérait de la rejoindre à une sorte de réception pour son travail. Elle voulait carrément ruiner l’enthousiasme qui s’était emparé de lui quand il avait franchi la porte de l’agence pour rentrer chez lui. – Attends…une seconde… tu as dit « une soirée » ? « Pour le boulot » ? Désolé, cette association ne m’dit pas trop ! Se retrouver au milieu d’une bande de pingouins snobs et hautains qui en plus lui ferait la conversation la plus ennuyeuse qui soit, leur coupe de champagne à la main. Non. Sans compter qu’il ne pourrait sans doute pas se retenir de bougonner ou pire s’il tombait nez à nez avec Campbell. Savannah insistait pourtant, comme s’il s’agissait d’une question de vie ou de mort. “S’te plait…Cette soirée est particulièrement ennuyante. J’me retrouve bloquée au milieu de tous ces gens, dans cette magnifique robe grise…Tu sais, celle qui me fait des jambes interminables…Tu voudrais pas enfiler un p’tit costume et me rejoindre?” Elle était très forte car l’image de son déhanché et de ses jambes si parfaites lui vint à l’esprit immédiatement et un petit sourire espiègle étira ses lèvres. Cade ne se démonta pas pour autant. – Termines plutôt tes civilités, fais-les baver un peu et… viens me montrer cette robe de plus près. Il souriait toujours, la voyant déjà rayonner sous les yeux et les langues pendantes des quelques types mariés et frustrés qui se trouveraient là-bas. Evan ? Non, il préférait l’évincer, lui et son statut trop spécial d’ex-actuel-patron-qui-mériterait-un-bon-coup-dans-la-tronche.

“Ouais…Mais…ça risque de prendre un peu plus de temps que prévu…” Cade changea de main pour tenir son portable à son oreille et il se débarrassa de sa chemise. Curieux, il la laissa poursuivre. “Tu t’souviens de la discussion qu’on a eu il y a deux jours. Tu m’disais que je trouverais un moyen de récupérer le dossier...Eh bien tu avais raison” Il remettait tout ça en place. Le dossier, oui, celui qu’elle avait paumé chez cet abruti de client qui pourrait compromettre sa carrière. La mine inquiète de Savannah quand elle s’était rendu compte de son erreur lui revenait bien. Cade fronça les sourcils, sûr que la suite n’allait pas lui plaire. “J’suis chez lui, et j’pense pouvoir récupérer le dossier dans son bureau sans que personne ne me voit.” Oh Crap ! L’idée était stupide. Non, elle ne l’était pas ! Elle était juste risquée et les conséquences si quelqu’un s’apercevait que Savannah avait fouiné dans le bureau d’un client important seraient probablement pire que ce qu’elle imaginait. Cade s’immobilisa dans son petit salon, et il ne put dissimuler son air bien moins détendu. – J’crois pas qu’ce soit une très bonne idée. Commença-t-il avec l’espoir faible qu’elle renonce à ce projet et qu’elle ne s’embarque pas dans une sorte de mission secrète qui pourrait lui coûter cher. – Laisse tomber tu veux ? Si tu t’fais choper, tu vas regretter d’avoir voulu jouer les agents secrets ! Outre cette ironie masquée par le ton sérieux qu’il employait, Cade était déjà soucieux. Il connaissait bien l’opiniâtreté de Savannah, et des Williams en général. “J’ai pas l’choix! Il faut que je récupère ces papiers d’une façon ou d’une autre, et cette soirée qu’il organise me donne l’excuse parfaite pour le faire.” Grimes ferma les yeux, tout à fait contre et presque forcé de la rejoindre pour ne pas que les choses tournent mal. – Savannah… Murmura-t-il une dernière fois pour la faire abandonner. “Cade, j’te promets d’faire attention…” Il n’en doutait pas, néanmoins il ne pouvait pas se résoudre à la laisser faire, seule. Quoi qu’il pourrait faire pour l’aider à retrouver ce foutu dossier, il le ferait. Un silence laissa planer un doute et puis… - Envoies moi l’adresse. J’suis là dés que possible.

Grimes ne mit qu’une poignée de minutes pour sélectionner un costume et prendre une douche. La perspective que Savannah se trouvait au milieu de requins possiblement dangereux pour elle et sa vie professionnelle le faisait s’activer, sans pour autant qu’il ne bâcle son apparence. Il fallait qu’il soit crédible s’il voulait pouvoir lui être utile. Et se fondre dans le décor d’une telle soirée était plus contraignant que véritablement compliqué. Il termina de nouer sa cravate en sortant pour rejoindre sa voiture et il inspecta une dernière fois l’adresse envoyé par message avant de démarrer. Sur place, l’entrée était libre. C’était déjà ça de fait. Il entra dans une grande salle où un bon nombre d’élégants convives blablataient dans un brouhaha détestable. Tout ce qu’il aimait ! Cade parvient enfin à retrouver Savannah et fait quelques pas vers elle. Elle n’avait pas menti. Cette robe était splendide sur elle, ou bien c’étaient ses courbes qui donnaient toute sa valeur à ce vêtement… “T’étais pas obligé d’venir” osa t-elle lui lancer alors qu’il aurait préféré réellement s’en passer. – C’est avec plaisir. Son sarcasme accompagna un demi-sourire jaune. “J’te demande pas de comprendre, si je perds ce boulot j’ai pu rien!” C’était envoyé et bien sympa pour lui. Mais Cade savait l’importance qu’elle donnait à son boulot et l’entrain qu’elle mettait à aller au bout de ces missions. Les plus périlleuses comprises. L’ex agent comptait bien lui montrer qu’il n’était toujours pas d’accord pour qu’elle prenne autant de risques malgré le plan qu’elle avait déjà tout tracé. “J’ai b’soin que tu jettes un coup d’oeil à ce qui se passe ici. Miller est là bas” Les lèvres de Cade se serrèrent quand il inspecta plus loin et qu’il cru savoir de quel type il s’agissait. Le stéréotype du bonhomme qui se croit irremplaçable et qui porte sur lui une réussite qui pourrait ne pas être tout à fait naturelle. “J’pense que le mec à la chemise bleu là-bas bosse pour lui” Ok. Lui aussi était cerné. Il prenait tous ces paramètres en compte et s’imposa dés lors qu’elle eut terminé de lui présenter tous les facteurs de l’équation. – Ok, bouges pas de là, j’vais jeter un œil à l’étage. Sans la regarder, toujours concentré sur l’ennemi repéré, il s’apprêta à entrer dans ce costume d’agent infiltré qu’il n’avait pas endossé depuis quelques temps. Sauf que Robin voulait avoir le premier rôle… “Tu n’peux pas t’en charger…je connais son bureau mieux que personne…j’ai bien plus de chance de remettre rapidement la main sur ce dossier.” Batman tourna un regard grave vers son acolyte. Il était hors de question qu’elle se charge du côté le plus délicat de ce plan. – Sav…c’est pas négociable. J’ai l’excuse de m’être égaré dans cette foutue baraque, personne ne m’connais… Et il pourrait en citer d’autres, par exemple « Je ne veux pas que tu prenne un tel risque » mais elle le coupa avant qu’il ne soit parvenu à la convaincre. ”...Je t’en prie! Il s’agit pas de montrer tes talents de super-héros là!”  Leur petite gueguerre habituelle n’alla pas très loin cependant…

“Votre ami est arrivé!” Wow, sa voix était aussi méprisable que son attitude. “Monsieur Miller” Il serra une poignée de main à un Cade plutôt perplexe. Ils avaient donc déjà parlé de lui ? Et…l’avait-elle présenté comme son « ami » ? Vraiment ? après quelques secondes, Grimes lui attrapa finalement la main avec fermeté et un faux sourire de convenance se logea sur son visage que Savannah savait fermé et impénétrable. "J'vous présente Cade" Une fois les présentations physiques faites, l’ex agent posa sa main significativement dans le dos de Savannah. – Cade Grimes. Enchanté. Pas vraiment non. - Vous avez là une bien jolie maison Monsieur Miller, vos invités ne peuvent qu’être fascinés par… la taille de cette salle de réception ! Les yeux de Cade se posèrent machinalement sur la toile accrochée innocemment ici et là. Il y avait beaucoup d’argent rien que dans cette pièce qui lui rappelait les demeures fréquentées par ses parents lorsqu’ils visitaient des amis proches. – Pour ma part, je suis bien plus fasciné par la loyauté de chacun de mes invités. Vous avez d’ailleurs la chance d’avoir la plus ravissante à votre bras ce soir. Ses yeux se posèrent sur Savannah, ceux de Cade restèrent figés sur Miller. Ils ne seraient définitivement pas copains tous les deux. – Laissez moi vous offrir une coupe de champagne. Il attrapa deux coupes sur le plateau qui passait par là et leur tendit. Puis, il en prit une pour lui-même. – Trinquons à cette soirée. Et à la collaboration admirable que nous entretenons Monsieur Campbell et moi-même, à travers votre présence. Encore une fois, il s’adressa à Savannah et lui offrit l’un de ses plus grands sourires de comédien. Evan n’était donc pas là. C’était un bon point dans tout ce merdier. Cade bu une grande gorgée de bulles et s’approcha de Miller en laissant la jolie blonde volontairement en retrait. – Je suis plus qu’admiratif de votre réussite et croyez bien que le domaine m’intéresse beaucoup… Il tâcha de s’éloigner de quelques pas avec lui, misant sur une discussion qui les mettrait, son égo et lui, en valeur. – Racontez moi un peu comment vous en êtes arrivé là. Sourire de circonstance et il observa tout autour de lui. Ce buffet là-bas était alléchant, Cade était affamé. Il chercha l’homme à la chemise bleue du regard pendant que Miller commençait à se vanter de son parcours exemplaire et impossible à suivre. Il termina par un… - Et vous ? C’est quoi votre truc ? Cade eut tout juste le temps de revenir dans la conversation. – J’imagine que Mademoiselle Wiliams n’est pas tombée sous le charme d’un simple employé d’usine. Que faites-vous dans la vie ? S’il le pouvait, Cade lui en aurait collé une. Un peu de maitrise de soi. Beaucoup ! Et il garda un mince sourire de façade.









Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 763986grimes
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark OrLErGE
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Because true love is worth it, I won't let you go again. C.G
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 27a0e50b5192f48e89b4473bdfab96406a4d266f
POSTS : 10394 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Uo5s
Cade#23Cade#24


Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY
Auden#6
Ornella#1


Jacob#1





RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Empty
Message(#) Sujet: Re: Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark EmptyJeu 26 Mai - 19:19


Parce chaque Loïs
a besoin de son Clark

Cade & Savannah


Prise dans ce tourbillon infernal, j’en viens presque à oublier cette soirée programmée avec Cade, et Dieu sait que je préfèrerais amplement passer un moment avec lui à commenter un mauvais jeu d’acteur ou une situation complètement stupide ,blottie contre lui à manger des cochonneries, plutôt que devoir assister à cette réception, qui à l’image de son organisateur, un brin démesurée et pathétique à la fois. Les petits fours ne suffisent pas à détourner mon attention, et les personnes présentes autour de moi se fondent dans le décor, moi qui pourtant, trouve toujours un moyen d'approfondir mon réseau professionnel par de nouveau lien exploitable ensuite, la seule chose qui m’importe là tout de suite, c’est de trouver le moment opportun pour rejoindre ce bureau, récupérer le dossier qui nous appartient, et déguerpir au plus vite sans être intercepté par une tierce personne. Un jeu d’enfant évoqué ainsi, pourtant, je sais très bien que ça ne sera pas si simple. Derrière ce sourire de façade se cache toute la tyrannie qui l’habite, et cet homme, qui ne m’a jamais apporté sentiment de confiance, n'en devient que plus dangereux en ayant volontairement décidé de taire l’oubli de ma part quelques jours plus tôt dans ces lieux. A t-il pris le temps d’observer ce dossier avec détail? Ou cherche t-il simplement à conserver ce dernier et s’en servir en guise de chantage dès lors qu’il en aura l’occasion? Des questions qui restent sans réponse, et les salutations qu’il m’accorde ne dénotent uniquement la perversité immonde qui somnole en lui à mon égard. J’ai besoin de Cade, non pas pour ramener à la raison ce cher Miller en lui exposant avec fierté ce statut de femme éprise qu’il semble prêt à nier en l’absence de toute présence masculine à mes côtés, mais pour espérer atteindre mon but avec des chances bien plus importantes de réussir. Je ne connais que trop bien le talent inné que détient ce cher Grimes dès qu’il s’agit de rentrer dans la peau d’un personnage, et j’imagine qu’une fois de plus, ces réflexes d’ancien agent du FBI seront un véritable atout pour passer au travers de tout filet. Malheureusement, la proposition semble bien vite l’en dissuader, malgré quelques arguments capables de le faire fléchir. Pour en avoir passé quelques-unes en sa compagnie, je sais combien il déteste ce genre de soirée. Et je ne peux que comprendre les raisons qui le poussent à les fuir, alors que de mon côté, cela se résume à un stupide jeu dans lequel je me livre corps et âmes pour tenter d’obtenir ce que je souhaite. Et comme ce magnifique poste que j’occupe inclut régulièrement cet homme sournois qu’est mon patron , et aussi accessoirement ex, je suis prête à ne pas lui en tenir rigueur si sa décision restait inchangée sur sa venue. Il a cependant besoin de savoir… “Ouais…Mais…ça risque de prendre un peu plus de temps que prévu…” Commençais-je, sachant pertinemment que la suite risquait d’attiser une tension jusqu’alors à peine perceptible.“J’suis chez lui, et j’pense pouvoir récupérer le dossier dans son bureau sans que personne ne me voit.” Loin de moi l’idée de le faire culpabiliser, j’ai besoin qu’il sache, au cas où les choses tourneraient mal. Je sais que cet homme peut se montrer effroyable en affaires, mais je n’ai aucune idée sur les dispositions qu’il serait prêt à prendre au moment où il s'apercevrait de la manigance dont il ne serait qu’une victime. Je suis assez stupide pour croire que je me retrouverais peut-être ligoté à une chaise, forcée d’avouer des données confidentielles en échange d’une pseudo liberté qu’il soufflerait, malgré la menace persistante qu’il serait toujours dans les parages pour m’avoir à l’oeil. “– J’crois pas qu’ce soit une très bonne idée.” Sans grande surprise, sa réaction ne se fait pas attendre. L’idée n’était pas bonne, certes, mais elle était la seule capable de me rendre ce fichu dossier.” – Laisse tomber tu veux ? Si tu t’fais choper, tu vas regretter d’avoir voulu jouer les agents secrets ! “Je soupire, n’ayant pas la prétention de vouloir m’accaparer ce rôle. Malgré son discours qui suffirait presque à me faire flancher, je persiste, sachant d’avance que cela ne fera que nourrir un certain désaccord entre nous, mais le choix ne m’appartient malheureusement plus. – Savannah… Je ferme les paupières, subissant cette douleur atroce qu’il m’impose par cet échange. Cette sensation d’aller droit dans le mur semble être partagée par cet homme, expert en la matière. Je l’implore silencieusement de ne pas me faire ça, ne sachant que trop bien les risques que j'encours. “Cade, j’te promets d’faire attention” Est-ce que cela suffirait à m’éloigner du danger? Probablement que non, mais je m’y tiendrais autant que possible. Est-ce la déception qui ressort du silence qu’il m’impose ensuite? “- Envoies moi l’adresse. J’suis là dés que possible.” Un soulagement sans nom libère chacun de mes membres, et cette gorge nouée par l’appréhension.

Paumée à travers le salon, j’observe inlassablement autour de moi, attendant l’arrivée soudaine de Cade sur les lieux du crime. Le soulagement a laissé place à une certaine anxiété, les quelques minutes m’ont permis d’imaginer nos retrouvailles pour l’occasion, et je sais d’avance qu’il éprouvera le besoin de me sermonner pour ma folie du moment, qui l’aura en plus de ça, forcée à vêtir un costume capable de le rendre diantrement attirant. Une faiblesse presque saisissable alors que mon corps se redresse en l’observant, visiblement pas insensible à son élégance. Je m’enfonce cependant dans une forme d’imitation face au manque d'euphorie qu’il semble éprouver en me retrouvant ici, et mon impulsivité se charge d’alimenter une défensive alors qu’il n’a pas encore pris le soin d’attaquer. “T’étais pas obligé d’venir” Mon regard croise le sien. “– C’est avec plaisir.” Cette ironie légendaire me fait serrer les mâchoires, alors que je me permets de lui rappeler les raisons d’un tel acte. “J’te demande pas de comprendre, si je perds ce boulot j’ai pu rien!” Okay, c’était peut-être exagéré, et un brin maladroit, mais j’étais bien consciente des avantages de la vie que je menais jusqu’à présent. Je me pince les lèvres, n’ayant clairement pas envie de rentrer dans un duel maintenant. Je fournis les éléments que j’ai réussi à récolter, et qui pourraient être source d’obstacle pour mon plan. – Ok, bouges pas de là, j’vais jeter un œil à l’étage. Machinalement, ma main est venue se poser sur son avant bras, le retenant dans un possible élan. “Tu n’peux pas t’en charger…je connais son bureau mieux que personne…j’ai bien plus de chance de remettre rapidement la main sur ce dossier.” La logique veut que je sois la mieux placée pour fouiller les lieux, parce qu’ils n’avaient plus vraiment de secret pour moi, et que le temps pourrait jouer en notre faveur. Peut-être qu’une partie de moi refuse de le mettre en danger pour mes propres erreurs aussi. “– Sav…c’est pas négociable. J’ai l’excuse de m’être égaré dans cette foutue baraque, personne ne m’connais…” Je fronce les sourcils, visiblement agacée qu’il puisse vouloir une fois de plus avoir le dernier mot, alors que son excuse est tout aussi tangible que la mienne. ”...Je t’en prie! Il s’agit pas de montrer tes talents de super-héros là!” soufflais-je, me lançant naïvement dans cette discussion sordide pour espérer gagner cette bataille. L’arrivée soudaine de Miller à nos côtés nous empêche cependant de poursuivre….

Ce trio fait naître en moi une certaine tension, alors que la prestance de Cade me pousse presque à m’effacer de la discussion. "J'vous présente Cade" Voilà une remarque qui suffit à me redonner confiance, lui rappelant avec fierté que je n’étais pas disposée à répondre à une quelconque approche de sa part, et sentir la main de Cade dans le bas de mon dos fait naître sans plus attendre un sentiment de sécurité que lui seul est capable de m’insuffler. “ - Vous avez là une bien jolie maison Monsieur Miller, vos invités ne peuvent qu’être fascinés par… la taille de cette salle de réception !” Une chose qu’il aime probablement mettre en avant, comme chaque signe de richesse ou de pouvoir qu’il détient. – Pour ma part, je suis bien plus fasciné par la loyauté de chacun de mes invités. Vous avez d’ailleurs la chance d’avoir la plus ravissante à votre bras ce soir. Loyale, je l’étais, mais uniquement pour les personnes qui méritaient que je le sois. Ce compliment suffit à peine à me faire retrousser les lèvres, alors que j’aurais préféré en être épargné. Coupe de champagne dans la main, je sens l’étau se resserrer. “– Trinquons à cette soirée. Et à la collaboration admirable que nous entretenons Monsieur Campbell et moi-même, à travers votre présence.” Mon regard croise le sien, tentant de rester impassible face à ces mots, alors que ma présence ici est encore inconnue pour Evan. Cade semble s’accaparer la discussion, me poussant à m’effacer dans le but probablement d’acheminer ce stratagème, qu’il réfutait quelques secondes plus tôt. L’occasion parfaite pour me lancer, alors que mon palpitant semble hors de contrôle. Je jette un coup d’œil à l’homme à la chemise bleue, qui semble distrait par une jolie jeune femme qui lui fait la discussion. Mes lèvres viennent tremper dans les bulles, alors que je parviens à me faufiler à travers la foule et rejoindre l’escalier avec un semblant d’assurance. Je monte les marches, jetant un dernier coup d’œil en bas pour m’assurer que je ne suis pas suivi. Les derniers pas dans le couloir qui mène au bureau sont eux précipités. Je passe la porte, et referme celle-ci derrière moi, à bout de souffle. Quelques secondes pour tenter d’apaiser ce feu en moi, et de retrouver mes esprits. Je viens déposer ma coupe sur le bureau en bois, ne perdant pas de temps en fouillant les différents tiroirs ou étagères dans lesquels pourrait se trouver ce qui nous appartient. Mes gestes sont précipités, mes yeux s’agitent sous les différents noms qui défilent sous mes yeux. Et après quelques minutes, je semble libéré de ce poids en le découvrant dans un des tiroirs. Je m’en accapare, et alors que je m’apprête déjà à rebrousser chemin, je fais tomber malencontreusement quelques feuilles du dossier “Eh merde” murmurais-je, en tentant de réunir ces dernières sur la moquette grise, dans la précipitation. Deux mots en capital visible sur l’une d’elles suffiront à attirer mon attention. “ PROJET RIVERSIDE ” Une certaine intuition, ou curiosité me pousse à observer brièvement le contenu, remarquant quelques anomalies que j’ignorais. Ce projet? Je le connaissais, puisque nous versions de façon régulière des sommes pour ce projet qui avait été élaboré presque deux ans auparavant, et qui concernait un complexe hôtelier à quelques kilomètres de Los Angeles. Un projet qui avait été mené à bien, et qui s’ajoutait à la liste des réussites de l’entreprise. Pourtant, mon coeur manque un battement en découvrant la déclaration datant de l’époque. Je me relève, ayant pourtant cette impression de pouvoir perdre l’équilibre d’un moment à l’autre, face à ce qui est stipulé . “Terrain non constructible” Oh damn…




for all that we've got don't let go
“I don't want to talk right now, I just want your arms wrapped around, Me and this moment before it runs out.”
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Cade Grimes
le fils de krypton
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : Quarante ans +1. Les années passent...et se ressemblent.
SURNOM : Superman ?
STATUT : Volontairement lancé dans les méandres des sentiments, malgré sa médiocrité dans le domaine.
MÉTIER : Ex Agent fédéral du FBI américain. Viré pour faute. Désormais formateur en auto-défense et par armes à feu (officieusement).
LOGEMENT : #275 Silvester Street - REDCLIFFE
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Qcc8
POSTS : 10209 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky - Ex Agent fédéral du FBI américain - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
RPs EN COURS :
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Peth
SAVANNAH #25

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Uzsw
MILENA #1

DEBORAH - GABRIELLE #2






RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4 - PAOLA - SAVANNAH #5 - OAKLEY - ZELDA - SAVANNAH #6 - SAVANNAH #8 - SAVANNAH #9 - QUINN - SAVANNAH #7 - SAVANNAH #10 - OAKLEY #2 - SAVANNAH #11- CLAIRE - SAVANNAH #12 - SAVANNAH #13 - QUINN #2 - WILLIAMS FAMILY - ELIZABETH - SAVANNAH #14 -SAVANNAH #16 - SAVANNAH #17 - EVAN - ELIZABETH - AUDEN - SAVANNAH #15 - ANASTASIA - NICO - ELIE - SAVANNAH #18 - HALSTON - SVETLANA - CASSIA - SAVANNAH #19 - SAVANNAH #20 - QUINN #3 - SAVANNAH #21 - SAVANNAH #22 - GABRIELLE - ASHLEY - JULIANA - DREW - SAVANNAH #23 - SAVANNAH #24

Flashback 2019 - MIA - MIA #2 - HALSTON #2
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
PSEUDO : Fax
INSCRIT LE : 31/03/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood https://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Empty
Message(#) Sujet: Re: Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark EmptyMar 7 Juin - 13:38


Parce chaque Loïs
a besoin de son Clark

Savannah & Cade



Alors Savannah avait troqué une soirée à la cool devant un navet et un bol de pop corns au caramel contre une soirée guindée qu’elle qualifiait de professionnelle ?! Cade n’avait pas gagné au change mais il insistait pour ne pas avoir à la rejoindre et se voir obligé de sourire à des gens aux vices cachés qui pensaient accéder au paradis rien qu’avec le contenu de leur porte-monnaie. La jolie blonde connaissait d’ailleurs son aversion pour ces galas et autres réunions d’hypocrites totalement détestables. Elle avait pourtant réussi à le convaincre, en lui exposant le danger dans lequel elle venait de se fourrer. Grimes ne se voyait plus la laisser là-bas seule. Si elle se faisait prendre la main dans le sac, rien ni personne ne pourrait l’aider. A moins que ce cher Evan n’ait à cœur de protéger son personnel au-delà de toutes ses manigances… “Cade, j’te promets d’faire attention” Il connaissait trop bien son côté têtu qui ne lâcherait pas prise. En soupirant silencieusement, l’ex agent fédéral abdiqua et lui demanda de lui envoyer l’adresse du lieu de réjouissance. Quand il débarqua, il ne pu que remarquer les négligences côté sécurité. Une petite réunion comme celle-là réunissait pourtant quelques noms connus et, quelques opportunités pour des ennemis de se mêler à la liste des convives. Personne ne l’arrêta jusqu’à cette grande salle, personne ne prit son nom ou lui somma d’énoncer la société qui l’envoyait. D’une certaine façon, c’était peut-être un bon point pour Savannah qui allait défier tout ça pour…un dossier. Il la retrouva bien rapidement. Elle l’attendait. Et bien qu’ils se trouvaient tous les deux dans un contexte particulier, Cade s’attendait à bien plus de chaleur dans l’accueil qu’elle lui réservait. Ceci ne dévoilait que la nervosité qui devait l’envahir alors qu’elle réalisait peut-être l’imprudence de sa mission du soir. Elle s’empressa de lui dresser le décor, lui nomma les suspects à surveiller et les yeux verts de Grimes se baladaient de visage en visage pour lister les points dangereux dans son esprit. Une méthode qu’il avait l’habitude d’utiliser lorsqu’il portait encore son insigne d’agent fédéral. – Ok, bouges pas de là, j’vais jeter un œil à l’étage. En arrivant, il avait repéré l’escalier et toutes ces barraques étaient foutues pareilles. Les pièces importantes, les bureaux, se situaient toujours là-haut. Il se voyait déjà parcourir les nombreux tiroirs à la recherche d’un truc dont il ne savait rien. Mais… il refusait catégoriquement que Savannah s’adonne à ces fouilles alors que ça pouvait lui causer du tort. “Tu n’peux pas t’en charger…je connais son bureau mieux que personne…j’ai bien plus de chance de remettre rapidement la main sur ce dossier.” Elle disait pourtant vrai. Cependant, Cade était certain de pouvoir mieux s’en sortir. Notamment si les choses tournaient mal, et il y avait pas mal de chances pour que ça soit le cas au vue du nombre d’invités et du temps que ça prendrait pour retrouver ces documents. – Sav…c’est pas négociable. J’ai l’excuse de m’être égaré dans cette foutue baraque, personne ne m’connais… Hormis Monsieur Campbell, mais à ce propos, il n’avait pas encore montré le bout de son nez celui là… ”...Je t’en prie! Il s’agit pas de montrer tes talents de super-héros là!”

C’est là que Miller fit son apparition. Ce type puant avait déjà sa réputation toute tracée dans le ton de voix de Savannah quand elle fit les présentations. "J'vous présente Cade" Grimes prit soin de se rapprocher de la jeune femme en misant sur le fameux proverbe « l’union fait la force ». Et aussi pour lui montrer qu’il n’y avait plus aucun espoir à avoir, si tant est qu’il en existait dans sa petite tête d’homme d’affaire. Ses yeux sournois indiquaient qu’il agissait différemment en fonction du rang, du sexe et du physique de la personne qui se trouvait devant lui. Cade en avait croisés des types comme lui… - Vous avez là une bien jolie maison Monsieur Miller, vos invités ne peuvent qu’être fascinés par… la taille de cette salle de réception ! Cade prenait ses positions et il trinqua à ses affaires fructueuses dans une comédie pour l’instant très maitrisée. Ses lèvres trempèrent dans les bulles avant qu’il ne décide de la suite en éloignant Miller et en engageant une conversation qui ne manquerait pas d’appâter le gros poisson. Le flatter. Voilà ce qui le faisait jouir au fond. – Je suis plus qu’admiratif de votre réussite et croyez bien que le domaine m’intéresse beaucoup… Racontez moi un peu comment vous en êtes arrivé là. Il ne porta pas un seul regard à Savannah, tout devait être logique et passer inaperçu. Il lui laissait le champ libre pour se faufiler à l’étage et faire ce qu’elle avait à faire avant qu’il ne prenne les rennes une fois pour toute. Ça le bouffait déjà de la savoir prendre de tels risques mais elle n’était plus seule. Il veillait sur ses arrières depuis le salon. Oh merde, Miller était emmerdant ! Il se vantait de son parcours et finit par se rendre compte que Grimes n’était plus tout à fait attentif. L’homme à la chemise bleue semblait avoir des lasers à la place des yeux et il balayait toute la salle du regard, sa coupe à la main. Pourvu qu’il ne se soit pas rendu compte de la disparition temporaire de Savannah. - Et vous ? C’est quoi votre truc ? Une plaie. – J’imagine que Mademoiselle Williams n’est pas tombée sous le charme d’un simple employé d’usine. Que faites-vous dans la vie ? Non, c’est un vrai connard ! Mais Savannah n’était pas redescendu et il fallait poursuivre et rester calme face à ses suppositions complètement intolérables, et cet air condescendant que Grimes n’était pas prêt d’oublier. Lui en mettre une tout de suite compromettrait gravement les choses. Après un petit silence de retenue, Cade finit de le foudroyer de regard et relâcha ses nerfs. – Je forme de futurs agents de sécurité à la défense et à l’auto-défense. D’ailleurs…n’hésitez pas à me contacter pour votre prochaine réception. Je pourrais vous conseiller de bons gars pour éviter que n’importe qui squatte votre super buffet ! Une note d’humour jaune qu’il illustra d’un sourire et qui termina de contenter Miller. Ce dernier haussa les sourcils. – Je n’ai guère besoin d’un tel dispositif. Excusez-moi, j’ai des invités à accueillir. Il s’éloigna et Cade l’observa, fier de l’avoir quelque peu bousculé dans son assurance. Tellement fier qu’il fêta ça avec une grande gorgée de champagne, en se tournant vers l’autre côté de la salle. Hé merde. Où était la chemise bleue ?! Les bulles lui brûlèrent l’œsophage alors qu’il scruta nerveusement la pièce à la recherche de l’homme qui protégeait forcément les petits marchés de Miller.

Grimes commença sérieusement à s’angoisser en ne retrouvant plus la silhouette de l’homme, d’autant plus que Savannah ne réapparaissait pas. Il posa sa coupe vide sur le bord d’un buffet avant de faire quelques mètres vers l’escaliers. Pas de traces de Sav, ni même de la chemise bleue. Là, ça sentait mauvais. Cade attrapa son téléphone portable dans la poche intérieure de sa veste et pria pour qu’elle réponde. Quelques sonneries, et puis, la messagerie. Bordel. Il raccrocha et retenta une autre fois en pensant qu’elle ne pouvait sans doute pas répondre dans l’immédiat, étant donné la discrétion dont elle devait faire preuve. Deuxième répondeur, la voix de la jolie blonde était enjouée en lui proposant de laisser un message. – Bordel Sav !! Qu’est ce que tu fous ?!  Ce n’était un message vocal qu’il était en train de laisser. Il pestait simplement pour lui-même en imaginant déjà Williams se faire choper en plein vol.  Il n’attendit pas et commença l’ascension vers l’étage en se demandant déjà quelle serait son excuse pour s’être retrouvé là-haut, seul. En tâchant d’avoir l’air naturel, Cade réajusta sa veste de costume en croisant une gente dame qui avait du aller se repomponner aux toilettes. Bon, première porte à gauche, c’était donc les sanitaires. Le couloir semblait vide. Il le parcourra lentement en tendant l’oreille et en priant pour voir la jolie blonde apparaitre avec son air soulagé. Il arriva au niveau d’une autre porte et très délicatement, il tourna la poignée en observant le fond du couloir. Fermée. Cette pièce n’était pas accessible, peu de chance donc que Savannah y soit entré. Il continua alors que des pas se firent entendre dans les escaliers de marbre, derrière lui. Merde. Il accéléra le pas jusqu’à la prochaine porte et mit moins longtemps pour tenter sa chance. La porte s’ouvrit puis se referma sur une pièce sombre. Cade accouru presque jusqu’à Savannah sans prendre le temps de lui demander si sa mission avait été menée à bien. – Magnes toi, faut qu’on sorte de là ! Il aperçu les feuilles sur le bureau, sa visite ne passerait pas inaperçu. L’ex agent se redirigea vers la porte et l’ouvrit sur quelques centimètres pour y glisser un œil. – Merde. La chemise bleue débarque !










Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 763986grimes
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark OrLErGE
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Because true love is worth it, I won't let you go again. C.G
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 27a0e50b5192f48e89b4473bdfab96406a4d266f
POSTS : 10394 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Uo5s
Cade#23Cade#24


Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY
Auden#6
Ornella#1


Jacob#1





RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Empty
Message(#) Sujet: Re: Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark EmptyJeu 16 Juin - 15:09


Parce chaque Loïs
a besoin de son Clark

Cade & Savannah


La tension est à son comble. Mes jambes manquent de succomber face à toute cette pression que j'alimente par des pensées négatives, et j'ai un bref instant de lucidité. Qu'est ce qui me prenait de me lancer dedans? Les risques de me faire prendre sont élevés, et les conséquences pourraient être désastreuses, voire irrévocables. Une partie de moi devrait être rassurée par la présence imminente de Cade à mes côtés, mais tout ce que je semble retenir, c'est le risque que je lui fais encourir à lui aussi. Je secoue la tête légèrement, espérant chasser cette peur fracassante qui malmène mon palpitant sans ménagement depuis plusieurs minutes. Et contre toute attente, percevoir ce visage familier dans la foule suffit à me faire oublier ce contexte définitivement déroutant. Il a ce pouvoir là. Entrer dans une pièce, et attirer toute mon attention avec une dévotion déconcertante. Inutile de préciser que son apparence est un réel plaisir pour les yeux, et que quelques regards féminins semblent s'y attarder. Pour ma part, cette attirance fulgurante est finalement chassée par cette colère qu'il doit éprouver à mon égard. Ce besoin constant de me retrouver bien malgré moi dans des situations dangereuses, et lui tenir tête, comme s'il m'était impossible de succomber au simple bon sens. Je n'ai pas le cœur à recevoir de quelconques remontrances, parce que je suis moi-même consciente du gouffre dans lequel je vais m'enfoncer, et que le laisser paraître pourrait le pousser à me convaincre d'abandonner. Au lieu de ça, il est bien plus facile de me battre contre lui pour savoir qui sera l'heureux élu que l'on sacrifiera dans la fosse, et bien évidemment, nos avis divergent sur la réponse. Son expérience est un atout considérable, pourtant, je refuse de le mettre en première ligne si ça vient à déraper, et mon regard insistant témoigne de la position que j'occupe et de la persévérance qui l'accompagne.

Malheureusement, ou plutôt, heureusement pour moi, Miller vient à interrompre cet échange, laissant incertaine la suite des événements, bien qu'il ne faudra malheureusement plus tarder à agir. Et à mon plus grand étonnement, Cade prend les devants, non pas parce que cet homme semble l'intéresser fortement et qu'il éprouve le besoin d'en savoir plus pour pouvoir s'intégrer à la foule, mais parce qu'il espère vaillamment pouvoir l'occuper et ainsi me permettre de m’éclipser pour rejoindre le fameux bureau. Le mec chargé de la sécurité semble tout aussi absorbé par sa discussion du moment, m'offrant une opportunité que je ne peux ignorer. Je m'empresse de me diriger vers l'escalier, avec un naturel désarmant, alors qu'intérieurement, c'est le chaos. Le bureau dans lequel je me retrouve à une ambiance bien particulière à cette heure de la journée, plongée dans une obscurité presque dérangeante. J'allume l'éclairage de mon téléphone, et ne perds pas de temps à me lancer à la recherche du fameux dossier. Une réussite, après seulement une poignée de secondes. Seulement, ma maladresse, sollicitée par l’excitation du moment, me pousse à devoir ramasser quelques feuilles qui se sont échappées et qui trônent désormais sur la moquette. Un détail, si ce n'est que mes yeux semblent se perdre sur ce qui apparaît sur ces dernières, et qui me détourne rapidement de ma mission initiale. Je suis totalement absorbée par les mots qui défilent sous mes yeux, et qui me semblent presque impossible à réaliser. Les différents appels de Cade resteront sans réponse, puisque le téléphone, en mode silencieux, se trouve sur le bureau, bien loin de mon champ de vision. Son arrivée soudaine me ramène bien vite à la réalité, mon cœur manque un battement, et son comportement paniqué témoigne d'un danger imminent. "– Magnes toi, faut qu’on sorte de là !" Je hoche de la tête successivement, m'empressant de rassembler dans la précipitation les derniers papiers et d'attraper mon téléphone au passage. Cade s'assure que la voie soit libre en ouvrant légèrement la porte. – Merde. La chemise bleue débarque ! Mes yeux presque écarquillés croisent les siens alors que je m'efforce de trouver une solution dans l'immédiat. "Le placard!" lançais-je en me dirigeant nerveusement vers cette porte en bois qui se retrouve derrière moi.

Un endroit étroit pour deux personnes, mais qui suffira peut-être à nous sauver la peau. Cade referme soigneusement la porte derrière lui, alors que la proximité dans cet endroit est sans équivoque. Mon cœur tambourine dans ma poitrine, mais le silence qui suit me pousse à murmurer finalement, me laissant supposer que chemise bleu avait une autre destination que la notre en tête. "On est dans la merde" Par "On", je n'entendais pas notre duo de choc qui s'exposait au danger présentement, mais moi, Campbell, et tous les gens qui étaient liés à la société. "J'crois qu'il y a une histoire de blanchiment d'argent, et j'suis mêlée à cette affaire." Une inquiétude que j'ai besoin de partager avec lui, peu importe que le moment ne soit pas opportun, ou qu'il s'agisse d'une affaire professionnelle qui demande normalement une certaine clause de confidentialité, parce que cette nouvelle est finalement plus dramatique que la perte du dossier en lui-même."J'vais couler avec eux moi aussi!" Les mots s'enchainent dans ma bouche, empêchant presque l'ancien agent de pouvoir rétorquer. "Et si ce mec l'a dé.." Le bruit de la poignée de se fait entendre, poussant Cade à venir glisser la paume de sa main sur mes lèvres subitement pour couvrir nos arrières. Mon regard perçoit désormais le sien, grâce à la lumière de la pièce, visible par les quelques ouvertures qui habillent la porte, et qui nous permettent aussi de donner une légère vision de la pièce à certain endroit. Cette peur profonde, terrasse mon être, alors que j'ai l'impression qu'il n'est plus qu'une question de secondes avant que nous soyons découverts. On va se faire prendre, et on finira probablement tous les deux derrière les barreaux. L'émotion du moment est à son comble, et cette amère déception se lit à travers mon regard, qui devient trouble l'espace d'un instant, terrifiée par l'issue presque certaine qui nous est destinée...




for all that we've got don't let go
“I don't want to talk right now, I just want your arms wrapped around, Me and this moment before it runs out.”
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Cade Grimes
le fils de krypton
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : Quarante ans +1. Les années passent...et se ressemblent.
SURNOM : Superman ?
STATUT : Volontairement lancé dans les méandres des sentiments, malgré sa médiocrité dans le domaine.
MÉTIER : Ex Agent fédéral du FBI américain. Viré pour faute. Désormais formateur en auto-défense et par armes à feu (officieusement).
LOGEMENT : #275 Silvester Street - REDCLIFFE
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Qcc8
POSTS : 10209 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky - Ex Agent fédéral du FBI américain - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
RPs EN COURS :
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Peth
SAVANNAH #25

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Uzsw
MILENA #1

DEBORAH - GABRIELLE #2






RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4 - PAOLA - SAVANNAH #5 - OAKLEY - ZELDA - SAVANNAH #6 - SAVANNAH #8 - SAVANNAH #9 - QUINN - SAVANNAH #7 - SAVANNAH #10 - OAKLEY #2 - SAVANNAH #11- CLAIRE - SAVANNAH #12 - SAVANNAH #13 - QUINN #2 - WILLIAMS FAMILY - ELIZABETH - SAVANNAH #14 -SAVANNAH #16 - SAVANNAH #17 - EVAN - ELIZABETH - AUDEN - SAVANNAH #15 - ANASTASIA - NICO - ELIE - SAVANNAH #18 - HALSTON - SVETLANA - CASSIA - SAVANNAH #19 - SAVANNAH #20 - QUINN #3 - SAVANNAH #21 - SAVANNAH #22 - GABRIELLE - ASHLEY - JULIANA - DREW - SAVANNAH #23 - SAVANNAH #24

Flashback 2019 - MIA - MIA #2 - HALSTON #2
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
PSEUDO : Fax
INSCRIT LE : 31/03/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood https://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Empty
Message(#) Sujet: Re: Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark EmptyJeu 23 Juin - 16:13


Parce chaque Loïs
a besoin de son Clark

Savannah & Cade


Grimes avait bien vite renoncé à partir à l’aventure lui-même. Cela ne lui ressemblait pas car outre son gout pour l’adrénaline et son inquiétude quant à l’idée que Savannah s’expose à des risques inconsidérés, il n’avait jamais été adepte des conversations basées sur la politesse avec ce genre de type capable de détruire quelqu’un grâce à son porte-monnaie bien rempli. Cependant, il ne se voyait pas non plus laisser la jolie blonde seule en compagnie de Miller pendant qu’il s’efforçait de mettre la main sur un dossier dont il ne connaissait ni la taille, ni la couleur, ni le contenu. Cade s’était donc dévoué pour faire distraction le temps que Savannah disparaisse à l’étage avec, sans doute, pour seule excuse si on la retrouvait là-haut, de chercher les toilettes pour se rafraichir un peu. Elle n’avait jamais eu peur de ça… s’exposer à des dangers qui pouvaient mener à une situation bien moins rigolote par la suite. L’ex agent fédéral admirait ce courage, ou bien cette imprudence naïve qui n’était pas donné à tout le monde et qui la différenciait bien de ces filles charmantes mais complètement inintéressantes. Une fois que les quelques piques de rigueurs furent lancés entre Miller et Grimes, ce dernier le regarda s’éloigner avec un petit rictus amusé et immédiatement, son attention se reporta sur l’autre menace de la soirée. L’autre type. La chemise bleue affreuse soit-dit en passant, qui paraissait aussi jouer le rôle de vigil planqué d’un soir. Avec effroi, Cade constata qu’il avait disparu. Il ne se trouvait plus dans le salon et la probabilité qu’il ait suivit Savannah était grande. Celle qu’il la cherchait pour garder un œil sur ses faits et gestes aussi.

– Bordel Sav !! Qu’est ce que tu fous ?! Son portable ne répondait pas. La tension gagnait l’ex agent fédéral qui en avait pourtant connu d’autres, et des bien plus périlleuses. Mais là… Ca concernait Savannah. Et la pression était toujours plus intense lorsque cela impliquait quelqu’un de proche. Il en savait quelque chose aussi. Il avait déjà vécu ça. Il avait grimpé les quelques marches qui séparaient le grand salon de l’étage. Un couloir et plusieurs portes se présentaient face à lui et en ayant déduit que la première sur la gauche étaient les sanitaires, il pria pour que la seconde soit la bonne. Sans regarder derrière lui, il s’engouffra à l’intérieur de la pièce et, Merci Grand Dieu de la Chance, il y retrouva la petite voleuse. – Magnes toi, faut qu’on sorte de là ! Son air quelque peu affolé trahissait bien le danger qui le suivait de près. Il fallait que tous les deux puissent sortir de ce bureau, en ayant l’air tout à fait naturel. Mais le Grand Dieu venait de les abandonner. En jetant un œil dans l’entrebâillement de la porte, Cade aperçu la chemise bleue venir par-là, avec un visage agacé. – Merde. La chemise bleue débarque ! Derrière lui, Savannah se hâtait mais il y avait peu de chance pour qu’ils aient le temps de sortir avant que l’autre arrive à hauteur de la porte. Ils allaient se faire prendre comme deux débutants ! "Le placard!" Le… sérieusement… ? Quand il regarda le placard dont elle parlait, son scepticisme resta au fond de lui, puisque c’était là leur seule possibilité de s’en tirer. En refermant la porte silencieusement, il se précipita vers Savannah pour l’inciter et l’inviter à se faire toute petite pour entrer là-dedans..Avec son mètre quatre-vingt six, il lui faudrait un peu plus de place à Cade pour pouvoir espérer se planquer correctement. Heureusement, peu d’affaires étaient entreposés là-dedans et en se pliant, l’ex agent parvint à se glisser à l’intérieur.

C’était exiguë et sa proximité avec Savannah aurait été plutôt embarrassante s’ils ne se connaissaient pas déjà intimement. La porte du placard se referma sur eux sans bruit et le noir les recouvra tout aussi silencieusement. Jusqu’à ce que l’angoisse de la jolie voleuse se fasse entendre. "On est dans la merde" Très concentré sur les bruits environnants et le peu de lumière à l’extérieur du placard qui voulait dire qu’ils étaient encore seuls, Cade fit mine de ne pas l’entendre. Bien entendu, ils étaient réellement dans la merde actuellement. Comment expliquer leur présence dans cet endroit minuscule s’ils se faisaient chopés ?! "J'crois qu'il y a une histoire de blanchiment d'argent, et j'suis mêlée à cette affaire." Ses mots l’inquiétèrent un peu plus maintenant. Cade tourna un regard curieux vers Savannah et il fronça les sourcils. Le « blanchiment d’argent », c’était pas à prendre à la légère. Mais putain, c’était quoi cette histoire ?! ."J'vais couler avec eux moi aussi!" Elle ne lui laissa pas le temps de poser la moindre question et son état de nervosité trahissait bien le sérieux de la situation. Le regard interrogateur et pas du tout rassuré de Cade suffisait à lui répondre. Et puis soudain, un son, des pas, bien plus proches. L’oreille tendue, il abandonna une seconde Savannah pour se rendre compte que quelqu’un entrait dans la pièce. "Et si ce mec l'a dé..". -Chh Sa main vint se poser sur la bouche de la jeune femme, l’empêchant volontairement de poursuivre. La lumière s’allume, les yeux de Cade restent vissés sur elle pour communiquer tout le calme qu’elle devait garder. Même sa respiration devait se mettre au ralenti et il entendait déjà son cœur fracasser sa cage thoracique. Le genre de tension palpable que Grimes connaissait bien mais avec laquelle il ne fallait pas trop s’amuser sur le moment. Savannah était si près de lui qu’il pouvait sentir l’angoisse se mêler à l’odeur réconfortante et familière de son parfum. Ils ne bougèrent plus durant plusieurs dizaines de secondes. Le temps qu’il avait fallu à la chemise pour faire le tour du bureau avec un œil attentif et suspect. Il avait contourné le meuble central, et s’était arrêté de façon effrayante. L’homme avait repéré cette coupe de champagne, oubliée sur un coin, qui lui confirmait que quelqu’un était passé par là ce soir. Ses yeux firent le tour de la pièce, sournoisement, et puis, après un temps qui leur paru interminable, il composa un numéro sur son téléphone en prenant le chemin vers la sortie. La porte se referma derrière lui quand il colla son portable à son oreille. Savannah pensa l’affaire gagnée et s’apprêta à quitter la tanière. En lui attrapa le bras avant qu’elle n’ait pu les libérer, Cade la retint. – Ne bouges pas ! Ils étaient pourtant bel et bien seuls désormais et il ne fallait en effet pas tarder à fuir ce bureau tant qu’il en était encore temps. Elle le regarda, surprise et attentive à ce qu’il allait dire pour justifier cette interdiction de s’échapper. Il resta un petit instant aussi grave que deux minutes auparavant, mais la pression était retombée d’un cran de son côté. Ils s’en tireraient facilement maintenant. Sa main dégagea une mèche de cheveux blonde de son adorable visage, si inquiet pourtant. Et puis, un petit sourire vint le trahir. – Ca a quand même quelque chose de très sexy non ?... Cet endroit, cette robe… Okay, ce n’était clairement pas le moment mais maintenant qu’ils étaient tirés d’affaires, autant rigoler un peu non ? La mine rieuse et les pensées qui s’envolaient loin de ce contexte menaçant, Cade glissa une main sur la chute de reins de Savannah. – Quoi ?! reprit-il en rigolant à moitié. – Faut bien que j’tire quelque chose de cette mission ! J’te rappelle que j’ai rendu mon tablier ! Bien qu’il y avait eu peu d’occasions pour l’agent du FBI qu’il était de se cacher ainsi pour dissimuler sa présence. En général, il misait sur son insigne pour pénétrer là où il le voulait, en toute impunité.

Une fois sortis de là-dedans, Cade resta tout même à l’affut. La voix de Chemise bleue ne résonnait plus. Le mince brouhaha de la réception, un étage plus bas, était le seul bruit encore audible. – Si t'as trouvé ce que t’étais venue chercher, j’propose qu’on prenne congés de ces messieurs dames et qu’on déguerpisse ! Un bon plan. Un très bon plan. Grimes réajusta sa veste de costume qui lui tenait péniblement chaud et il se dirigea vers la porte du bureau. Il l'entrouvrit et observa dans l’entrebâillement pour assurer leur sortie. C'était le moment ou jamais. Il tourna la tête vers Savannah encore en partie chamboulée par ce qu'elle venait d'apprendre et de vivre. - On discutera de ta p'tite affaire sur le chemin. Faut se bouger.











Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 763986grimes
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark OrLErGE
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Because true love is worth it, I won't let you go again. C.G
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 27a0e50b5192f48e89b4473bdfab96406a4d266f
POSTS : 10394 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Uo5s
Cade#23Cade#24


Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY
Auden#6
Ornella#1


Jacob#1





RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Empty
Message(#) Sujet: Re: Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark EmptyVen 1 Juil - 13:58


Parce chaque Loïs
a besoin de son Clark

Cade & Savannah


La tension est palpable dans ce bureau, et désormais, elle n'est pas uniquement justifiée par l'adrénaline de franchir l'interdit, mais par la découverte que j'y ai faite. L'impression que le ciel me tombe sur la tête est plus forte que jamais, et pendant un bref instant, je parviens à regretter d'avoir voulu jouer les James Bond Girl. La probabilité que Miller s'y soit intéressé est forte, et récupérer ce dossier ne suffira peut-être pas pour sauver nos arrières. Je suis dans un véritable déni, incapable de croire en la véracité du rapport, comme s'il m'était inconcevable de m'être fait bernée si facilement, et pourtant... La porte s'ouvre, et piégée dans cette bulle torpeur, je n'ai même pas de réflexe qui pourrait garantir mon innocence dans cette pièce dans laquelle je ne suis pas autorisée à pénétrer. Heureusement pour moi, il ne s'agit là ni de Miller, ni de son employé chargé de sécurité, mais de la seule personne rangée de mon camp ce soir, Cade Grimes. "Magnes toi, faut qu’on sorte de là ! " Je tente de rassembler mes esprits, tout en récupérant maladroitement l'ensemble des feuilles amassées sur le sol. Malheureusement pour nous, le temps ne joue pas en notre faveur alors que l'homme à la chemise bleue semble se diriger vers le fameux bureau. "Le placard!" L'idée est assez saugrenue, mais c'est probablement notre seule chance de pouvoir s'en sortir sans risquer un face à face.

Désormais enfermés, avec une proximité requise, je viens à lui déballer les quelques informations que je viens d'y trouver. C'est totalement inconscient de ma part, et ne respecte pas la déontologie de l'entreprise, mais cet homme qui se retrouve impliqué dans mes affaires de boulot malgré lui, est de loin le seul en qui je n'ai jamais eu autant confiance. Et va savoir si c'est le contexte qui me pousse à vouloir me confesser au beau milieu de l'obscurité, mais je choisis aucun mot qui reflète un réel optimisme pour le coup. "J'vais couler avec eux moi aussi!" Peut-être même allais-je payer encore plus cher la note, moi, qui ait malencontreusement égaré un dossier qui pourrait mener la société à sa perte. Je suis hors de contrôle, et tous ces aveux ne semblent pas laisser Cade dans l'indifférence la plus totale, alors qu'il ne trouve pas de mot pour calmer ma fureur du moment. "Et si ce mec l'a dé.." "-Chh" Sa main se dépose sans plus attendre sur ma bouche, me poussant à m'enfoncer dans un silence presque impossible dans ces circonstances. Mais j'en devine les raisons. Il est là. Cet homme a passé la porte, et survole probablement les lieux pour s'assurer que personne n'y soit entré. Est-il cependant ici après avoir relevé notre absence de la pièce de vie? Mes yeux sont braqués dans ceux de Cade, cherchant inlassablement la force de tenir le coup malgré cet état de panique puisant. Je menace de m'effondrer, mais c'est pourtant bien lui qui parvient à me maintenir ainsi. Focalisée sur ce regard, je m'imprègne également de son doux parfum pour nourrir cette sensation de sécurité qu'il dégage bien malgré lui. Le bruit de la porte se fait entendre, le signal parfait pour pouvoir sortir de là. Les doigts de Cade viennent cependant resserrer doucement mon bras, m'empêchant de remplir cette mission. "– Ne bouges pas !" Les sourcils désormais froncés, je tente d'en comprendre la raison. A t-il repéré quelque chose de douteux? Une tierce personne qui se serait chargée de surveiller les lieux et encore présente?

Mon corps pivote pour lui faire face alors que mes iris bleues se perdent dans les siennes. D'un geste délicat, il dégage une mèche de cheveux vers l'arrière, parvenant à faire naître un sentiment bien plus agréable, malgré un contexte qui ne s'y prête pas. "– Ca a quand même quelque chose de très sexy non ?... Cet endroit, cette robe…" Cette ironie est particulièrement surprenante, et une partie de moi aurait bien été capable de lui reprocher son manque de sérieux, et pourtant, il a cette arme capable de me faire baisser les miennes et de me soutirer un sourire par son originalité. "...ce costume?" ajoutais-je en relevant les sourcils. Parce qu'il fallait le souligner, son accoutrement était particulièrement attirant lui aussi. Je suis faible, bien trop face à une approche complètement déplacée. Sa main se pose sur ma hanche, et rapidement, je lâche un soupire face à cette attraction qu'il éveille inlassablement en moi par cette approche physique, et qui a si souvent raison de moi. "– Quoi ?!" Il le sait, et je ne peux m'empêcher de sourire en l'observant nier ce fait. "– Faut bien que j’tire quelque chose de cette mission ! J’te rappelle que j’ai rendu mon tablier !" Je hausse les sourcils, le regard rempli de malice. "Dois-y comprendre là que j'te suis désormais redevable?" Il n'y avait sûrement aucun doute là dessus, mais j'ai comme l'impression que j'en tirerais moi aussi profit. Mes lèvres se rapprochent dangereusement des siennes, et s'arrêtent sans même avoir l'occasion de les sentir, mais pour pouvoir susurrer sur ces dernières. "J'vais tâcher d'y réfléchir". Un haussement de sourcils provocateur alors que je finis par m'extirper de cet endroit des plus étroits. "– Si t'as trouvé ce que t’étais venue chercher, j’propose qu’on prenne congés de ces messieurs dames et qu’on déguerpisse ! " Je hoche de la tête, pouvant pour une fois lui donner raison. "Ouais" lançais-je en me rappelant l'objet de ma présence ici. "- On discutera de ta p'tite affaire sur le chemin. Faut se bouger. " Je me retrouve derrière lui, prête à emboiter le pas alors qu'il nous empêche finalement une sortie imminente. "Ils arrivent par ici." Les sourcils froncés, je nie en bloque cette possibilité. "C'est impossible, ce gars vient tout juste de vérifier le bureau, pourquoi voudrait-il y revenir?" Cade ne semble pas disposé à répondre à la question, bien trop pré-occupé à nous trouver une échappatoire. Et je l'observe se diriger vers l'une des fenêtres. "On peut toujours retourner dans le placard." suggérais-je innocemment alors qu'il se charge d'ouvrir l'une d'elle et de s'y pencher afin de mesurer le danger qu'elle présente. "Faut qu'on passe par là". Je fronce les sourcils, presque offusquée qu'il puisse avoir une telle idée. "Hors de question que j'enjambe une fenêtre!" L'idée était complètement loufoque, et j'étais même prête à me faire prendre les mains dans le sac plutôt que d'envisager cette possibilité. "Savannah..." Un rappel à l'ordre alors que je croise les bras contre ma poitrine, bien décidée à rester campée sur mes positions. "J'suis en robe, je porte des talons...Et j'ai le vertige en plus de ça!" m'excédais-je alors qu'il semble blasé par cette attitude. Il s'approche, tentant de trouver quelques mots capable de me faire flancher, c'est pourtant la voix qui semble se rapprocher de la porte qui précipite un peu ce choix alors que sa main saisit la mienne sans que je ne puisse rien y faire. Je remonte légèrement la robe sur ma cuisse, me permettant ainsi de gagner en aisance et me retrouve rapidement, les pieds sur la toiture en contrebas. Bon sang je vais vomir. Je piétine légèrement, m'accrochant avec force à la main de Cade, que je broie littéralement face à cette peur que je ressens. "On va mourir" murmurais-je. "Et en plus on aura l'air con!"




for all that we've got don't let go
“I don't want to talk right now, I just want your arms wrapped around, Me and this moment before it runs out.”
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Cade Grimes
le fils de krypton
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : Quarante ans +1. Les années passent...et se ressemblent.
SURNOM : Superman ?
STATUT : Volontairement lancé dans les méandres des sentiments, malgré sa médiocrité dans le domaine.
MÉTIER : Ex Agent fédéral du FBI américain. Viré pour faute. Désormais formateur en auto-défense et par armes à feu (officieusement).
LOGEMENT : #275 Silvester Street - REDCLIFFE
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Qcc8
POSTS : 10209 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky - Ex Agent fédéral du FBI américain - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
RPs EN COURS :
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Peth
SAVANNAH #25

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Uzsw
MILENA #1

DEBORAH - GABRIELLE #2






RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4 - PAOLA - SAVANNAH #5 - OAKLEY - ZELDA - SAVANNAH #6 - SAVANNAH #8 - SAVANNAH #9 - QUINN - SAVANNAH #7 - SAVANNAH #10 - OAKLEY #2 - SAVANNAH #11- CLAIRE - SAVANNAH #12 - SAVANNAH #13 - QUINN #2 - WILLIAMS FAMILY - ELIZABETH - SAVANNAH #14 -SAVANNAH #16 - SAVANNAH #17 - EVAN - ELIZABETH - AUDEN - SAVANNAH #15 - ANASTASIA - NICO - ELIE - SAVANNAH #18 - HALSTON - SVETLANA - CASSIA - SAVANNAH #19 - SAVANNAH #20 - QUINN #3 - SAVANNAH #21 - SAVANNAH #22 - GABRIELLE - ASHLEY - JULIANA - DREW - SAVANNAH #23 - SAVANNAH #24

Flashback 2019 - MIA - MIA #2 - HALSTON #2
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
PSEUDO : Fax
INSCRIT LE : 31/03/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood https://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Empty
Message(#) Sujet: Re: Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark EmptyMer 6 Juil - 15:06


Parce chaque Loïs
a besoin de son Clark

Savannah & Cade


Cade n’était certainement pas au courant de toutes les affaires d’Evan Campbell et de sa société. Il ne connaissait que ce que Savannah voulait bien lui révéler et ceci en sachant qu’il n’avait pas toujours envie de parler du patron profiteur de la jolie blonde, elle n’en faisait que très rarement allusion depuis un moment. Mais si elle l’avait appelé à la rescousse ce soir, le forçant par ailleurs à lui faire porter un costume et à s’intégrer dans des discussions trop formelles à son goût, c’était que Sav avait réellement besoin de lui. Et que la situation était sensiblement dangereuse pour elle. Voilà ce qui l’avait remué. Qu’elle soit en première ligne si quelque chose dérapait. Elle était passé par bien trop de phases affligeantes voire cruelles ces derniers temps, il ne faudrait pas que la perte de son emploi et par la suite de sa maison ne vienne compléter le dossier. Il y avait Mathis, et tout ce qu’elle avait réussi à reconstruire moralement depuis sa dépression. Il y avait tout ça et il y avait aussi ce truc au fond de lui. Cet instinct protecteur qui poussait Cade à enfiler n’importe quel costume et à se rendre à n’importe quel gala merdique. Il lui semblait que, lorsque ça concernait Savannah Williams, il pouvait tout accorder, et plus. Grimes ne risquait franchement rien ce soir-là, et pourtant, la pression qu’il ressentait allait de paire avec cette crainte qu’elle soit prise la main dans le sac. Quand il débarqua dans la pièce, il lui ordonna de se presser et ils finirent tous les deux par se plier en quatre pour se planquer dans le placard où, par chance, il restait un peu de place. Déstabilisée par sa récente découverte, Savannah semblait vouloir la partager tout de suite en manquant d’une discrétion pourtant essentielle à cet instant. Cade lui, n’était focalisé que par les bruits de pas du type qui farfouillait dans le bureau, à la recherche d’indices d’un possible passage clandestin. C’est en gardant son regard planté dans celui de Savannah qu’il parvint à lui communiquer ce message fondamental : Restes calme. Ne bouge pas. Tout ira bien. Ils n’auraient plus d’excuses, pas même celle de chercher les toilettes, s’ils étaient pris.

Même s’il avait senti sa fébrilité, Savannah n’avait pas bronché et l’autre avait quitté la pièce. Un soulagement net s’empara de Grimes qui tenta une approche pour détendre l’atmosphère. Et parce qu’il fallait le dire, cette tenue lui donnait un faux air de James Bond girl tout à fait sexy et que cette proximité soudaine et risquée était très attirante. – ça a quand même quelque chose de très sexy non ?... Cet endroit, cette robe… Un sourire s’était emparé de ses traits, dévoilant son amusement pour la scène. "...ce costume?" Un haussement de sourcils, ils étaient donc sur la même longueur d’onde et il adorait la façon dont Savannah savait lui répondre et participer à ses petits jeux. Trop rapidement, il la rapproche de lui, collant presque sa chemise à sa poitrine. – Faut bien que j’tire quelque chose de cette mission ! J’te rappelle que j’ai rendu mon tablier ! C’était plus à l’ordre du jour tout ça, le suspense, les planques… mais s’il pouvait bénéficier d’une petite récompense de sa part, il ne disait bien sûr pas non. "Dois-y comprendre là que j'te suis désormais redevable?" Son visage s’approche du sien, encore accompagné par un certain amusement. – Hm. Peut-être bien… Ses lèvres l’appellent alors que la pénombre de cet endroit créait une atmosphère parfaite. "J'vais tâcher d'y réfléchir" Aie. Voilà qui le stoppe net dans sa tentative. Ses yeux se redressent et son air dérouté rencontre ce regard provocateur qu’elle lui lance avant de sortir de leur cachette. Dommage ! Ils auraient pu jouer aux adolescents prépubères qui tentent de nouvelles expériences et se laissent gagner par l’adrénaline du « et si on s’fait prendre ?! ». Sauf qu’avec Savannah, ils étaient loin de s’arrêter à un petit jeu sensuel la plupart du temps…

En se baissant et en tâchant de pas foutre quelques boites en cartons par terre, Cade se dégagea du placard. – Si t'as trouvé ce que t’étais venue chercher, j’propose qu’on prenne congés de ces messieurs dames et qu’on déguerpisse ! On discutera de ta p'tite affaire sur le chemin. Faut se bouger. Petite affaire qui, au vu de l’état de Savannah, paraissait avoir toute son importance. Pour l’heure, il fallait disparaitre et se faire oublier si elle avait récupéré ce qu’elle était venue chercher. Grimes ouvrit la porte prudemment et la referma presqu’aussitôt. - Ils arrivent par ici. Chemise bleue. Et du renfort. "C'est impossible, ce gars vient tout juste de vérifier le bureau, pourquoi voudrait-il y revenir?" Mais l’ex agent fédéral était déjà en train de passer le bureau au peigne fin pour trouver une solution de repli. Aucune porte dérobée bien évidemment. Ils n’étaient pas dans le château de Merlin l’Enchanteur. Quoique. Il n’y avait qu’une option. "On peut toujours retourner dans le placard." Sans lui répondre, et ignorant même son idée du placard déjà dépassée, Cade ouvrit la fenêtre et se pencha pour vérifier qu’il y avait bien de quoi poser les pieds et atterrir en bas sans trop de dégâts. Puis, il remet la tête à l’intérieur. - Faut qu'on passe par là C’était l’unique solution. Et Savannah la refusa catégoriquement. "Hors de question que j'enjambe une fenêtre!" Bon sang, où était passé sa témérité ?! Okay, on ne s’échappe pas par un balcon tous les jours, pourtant, elle devait le suivre, elle n’avait pas le choix. Cade desserra le nœud de sa cravate pour être plus à l’aise pour les acrobaties qui l’attendaient. - Savannah... "J'suis en robe, je porte des talons...Et j'ai le vertige en plus de ça!" Parce que lui avait franchement l’habitude de sauter d’une fenêtre en chaussures de ville ? Il ne fallait plus trainer. Ils étaient tout prêts. Il fit quelques pas face à elle et arbora un air bien plus sérieux en soutenant son regard. – Enlèves tes chaussures, ne regardes pas en bas et tout s’passera bien ok ? Il n’avait plus le temps pour de l’ironie pouvant la distraire du vide qui se trouverait sous ses pieds. Sans attendre que la porte s’ouvre, il attrapa sa main et l’entraina vers la fenêtre, l’aidant à enjamber le rebord avant qu’il ne lui succède. – Allez. Tranquillement. C’est ça. Il jette un coup d’œil derrière lui avant de s’engager lui-même sur la bordure, accueillit par une légère brise qui fit virevolter sa cravate. "On va mourir, et en plus on aura l'air con!"

Cade tenait toujours la main de Savannah. – On va pas mourir. On va doucement marcher jusqu’à ce petit balcon là-bas… Un tout petit peu plus bas se trouvait le balcon-terrasse en question et par chance, il était vide de tout convives. Mais pour l’atteindre, il fallait parcourir quelques mètres sur cette mince bordure. La tension de Savannah grimpa à cette idée et elle lui serra encore plus la main. – Regardes moi Sav ! Tu peux l’faire ! T’as déjà fait bien pire que ça ! Physiquement peut-être pas. Mais mentalement, Savannah Williams était sans doute une des personnes les plus fortes qu’il avait rencontré jusqu’ici. Il essayait d’être convaincant comme si la situation était simple pour lui, alors que la hauteur le troublait et que l’autre possibilité, celle de se faire prendre, le hantait. C’était sûrement cette dernière qui l’animait. Un peu comme lors de toutes ces missions où l’excitation de l’action avait eut raison de chacun de ses gestes. Timidement et de façon hésitante, Savannah avançait. Grimes lui assura la descente sur le balcon alors qu’elle était aussi encombrée de sa paire de chaussure dans son autre main. Lui-même arriva à bon port quand la tête de chemise bleue passa par la fenêtre du bureau qu’ils venaient de quitter comme des voleurs qu’ils étaient. – Par là… Un escalier d’une vingtaine de marches en pierre et ils seraient libres de rejoindre le Chevrolet et laisser leurs habits de bandits derrière eux. Ainsi que tous ces abrutis qui devaient encore s’empiffrer de petits fours surgelés. – Mademoiselle Williams ! Oh merde. Miller. Ils n’étaient pas encore à l’abri. Lui non plus d’ailleurs. – Vous nous quitter déjà ?!









Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 763986grimes
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark OrLErGE
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Because true love is worth it, I won't let you go again. C.G
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 27a0e50b5192f48e89b4473bdfab96406a4d266f
POSTS : 10394 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Uo5s
Cade#23Cade#24


Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY
Auden#6
Ornella#1


Jacob#1





RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Empty
Message(#) Sujet: Re: Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark EmptyMer 13 Juil - 11:18


Parce chaque Loïs
a besoin de son Clark

Cade & Savannah


Je n'avais pas pour habitude de jouer les grandes aventurières, je manquais scrupuleusement de méthodologie et de professionnalisme, surtout dans un tel contexte. Mon sang-froid me fait souvent défaut aussi, je me laisse souvent submerger par ces émotions plus fortes les unes que les autres... il n’empêche que je me trouve tout de même en possession de ce qui NOUS appartient, et ça, je dois avouer que c'est bien appréciable pour mon égo qui se félicite de cet élan de courage. Du moins....Jusqu'à ce que cette vilaine curiosité vienne s'y mêler, me mettant face à une vérité que je semble vouloir réfuter, plongée dans un véritable déni. La société Campbell ne peut définitivement pas être liée à une affaire de blanchiment d'argent, ça me semble impossible, et je peine pourtant à trouver des excuses qui pourraient expliquer ce rapport qui en fait état noir sur blanc. L'esprit tourmenté, j'éprouve le besoin presque vital de partager ma découverte avec Cade, comme si ce dernier serait capable de modérer ma réaction peut-être un poil démesurée et alarmante, alors que lui, veille à couvrir nos arrières depuis ce placard sombre et bien étroit. L'arrivée soudaine d'une tierce personne dans ce bureau va pourtant jeter une sensation de panique que je suis incapable de maîtriser. L'adrénaline laisse place à tout autre chose, je suis presque sidérée, subissant ces quelques secondes avec un effroi dévastateur. La seule chose qui me fasse tenir? Mon regard soutenu par celui de l’ancien agent, qui silencieusement parvient à m’apporter une vague de sécurité non négligeable. Les battements douloureux dans ma poitrine semblent s’effacer par ce regard émeraude sur lequel je me focalise, y trouvant la force de tenir dans une immobilité indispensable pour la suite des événements. Le départ tant attendu de chemise bleu de cette pièce suffit à dilapider cet état de stress. Je reprends mon souffle, rapidement rattrapée par la douceur de son geste, qui dans un premier temps m’alerte, alors que son regard charmeur m’indique finalement la direction qu’il souhaite prendre. Un moyen probablement d'atténuer toute cette pression par un vent de légèreté. Et ce cher Grimes sait exactement comment arriver à ses fins, alors que son regard parvient à me faire chavirer l’ombre d’un instant. Comment parvenir à rester insensible…“– ça a quand même quelque chose de très sexy non ?... Cet endroit, cette robe… ”Le léger sourire que j’esquisse témoigne de la lutte qu’il crée inévitablement en moi, me rappelant combien la proximité entre nos deux corps pouvait être bien plus agréable. "...ce costume?" demandais-je, tentant de dissimuler mon trouble du moment. “– Faut bien que j’tire quelque chose de cette mission ! J’te rappelle que j’ai rendu mon tablier ! “ Un sourire qu’il me soutire sans trop de mal, bien que ses motivations ne se limitent probablement pas uniquement au bon temps qu’il pourrait en tirer. Mais bien évidemment, je ne peux m’empêcher de rétorquer, pourtant bien séduite par l’idée de pouvoir en tirer profit moi aussi. "Dois-y comprendre là que j'te suis désormais redevable?" Un haussement de sourcils qui laisse entrevoir une pointe d’amusement “– Hm. Peut-être bien…”Cette voix douce et sensuelle qui me pousse un instant à baisser les paupières, forcée de deviner cette bouche dans cette pénombre, à peine perceptible, alors qu’un souffle chaud s’en extirpe, désireux de m’en faire perdre la tête, probablement. "J'vais tâcher d'y réfléchir" Parce que le oui est bien trop facile, et qu’il est bien plus appréciable de lui faire croire que cette tension n’est pas si palpable au point de me faire céder là tout de suite. Et parce qu’il est sûrement bien plus sage de s’y risquer dans un autre endroit, que dans celui du danger là tout de suite.

“– Si t'as trouvé ce que t’étais venue chercher, j’propose qu’on prenne congés de ces messieurs dames et qu’on déguerpisse ! On discutera de ta p'tite affaire sur le chemin.” Je relève les sourcils, tentant de relativiser, bien que petite affaire ne semble pas le terme le plus adéquat pour évoquer l’histoire. Mais ce n’était une fois de plus pas le moment ni l’endroit pour se batailler là dessus. La libération semble imminente, alors que Cade se charge de vérifier que la voix soit bien libre de tout danger. Une action qui ne trouvera pas sa finalité alors qu’il referme rapidement la porte qui mène à ce fameux couloir. “- Ils arrivent par ici. “ Les mots atteignent bien mon esprit, mais me semblent complètement incohérents face à ce qui vient de se passer. Nous n’avions pas été découvert, alors pourquoi revenir dans cette pièce à nouveau?  Je prends sur moi, tâchant d’être à nouveau force de proposition, bien que l’idée ne semble plus si fantastique désormais. "On peut toujours retourner dans le placard." C’est nul, mais probablement plus censé que de…passer par la fenêtre pour leur échapper! L’attitude de Cade me laisse entrevoir cette idée, alors que j’attends avec impatience qu’il prenne conscience de son inconscience du moment. Je n’ai pas des allures de Tom Raider, et superman ne parviendra pas à me sauver les fesses si je viens à faire une mauvaise chute. "Hors de question que j'enjambe une fenêtre!" Plutôt mourir que d’y songer, ce qui reviendrait finalement au même d’ailleurs. “- Savannah…” Je secoue la tête, indisposée à recevoir le moindre argument capable de me faire fléchir. "J'suis en robe, je porte des talons...Et j'ai le vertige en plus de ça!" C’était suffisant pour contredire n’importe lequel d’entre eux. Je finirais peut-être derrière les barreaux, mais au moins, j’aurais la vie sauve! – Enlèves tes chaussures, ne regardes pas en bas et tout s’passera bien ok ?” Je secoue la tête une fois de plus, donnant l’image d’une gamine de huit ans qui refuse catégoriquement quelque chose, en sachant pertinemment que c’est dans son intérêt. Une hésitation cependant perceptible face au pouvoir qu’il détient sur moi. Je perds, je le sens, et il saisit l’occasion pour m'agripper la main avant qu’il ne soit trop tard. Le temps ne joue de toute façon pas en notre faveur. Je retire mes escarpins, me sentant presque menacée par sa silhouette qui se tient derrière moi, et mesure le danger en passant une première jambe par l’encadrement de la fenêtre alors que mon regard se risque à se perdre un peu plus bas. Mon corps se raidit, cherchant probablement à faire marche arrière alors que le jeune homme m’en empêche par sa carrure collée contre la mienne. “Allez. Tranquillement. C’est ça. “ Je semble balbutier quelques syllabes, complètement paniquée par la vue qui se dresse sous mon regard bleuté. Qu’est ce que je fais là…. Des mots qui se répètent inlassablement dans mon esprit, et qui prennent de plus en plus de sens alors que mes pieds glissent doucement sur le rebord. "On va mourir, et en plus on aura l'air con!" Les gros titres donneraient de quoi rire le lendemain. – On va pas mourir. On va doucement marcher jusqu’à ce petit balcon là-bas…  Mon visage se tourne vers le sien, le dévisageant presque face à des mots qu’il amenuise bien trop à mon goût. “Marcher?!” demandais-je avec une pointe d’irritation. Fallait-il rappeler que mes orteils flirtaient présentement avec le vide, et qu’il me fallait prendre sur moi pour éviter cet état gravitationnel de m’attirer vers le bas? "Tu veux peut-être que j'y aille en faisant quelques pas de danse aussi..." Le vent soulève un instant mes cheveux, donnant encore plus un aspect dramatique à la scène alors que je tente de me focaliser sur le fameux balcon. Il semble bien trop loin, complètement hors de portée, et je suis rattrapée par cette réalité “Non, non, non… J'peux pas” lançais-je, consciente du danger imminent. Ma main vient broyer la sienne, seule chose à laquelle je puisse encore me retenir.”– Regardes moi Sav ! Tu peux l’faire ! T’as déjà fait bien pire que ça !” Je tourne doucement le visage vers lui, les yeux écarquillés, cherchant à deviner à quelle situation plus périlleuse il fait allusion. Mais rien n’est si pire! Il ment, probablement dans le seul but de me faire avancer. “C’était juste une partie de poker!” lui rappelais-je finalement, soufflant l’instant d’après pour canaliser toute cette pression en une énergie constructive. Participer à un jeu avec des malfrats était presque innocent face à ce contexte. Les quelques pas semblent infranchissables, et pourtant, je me faufile, doucement, tâchant de me focaliser sur quelque chose de bien plus positif.

Mes pieds touchent à nouveau le sol avec un sentiment des plus libérateurs, me permettant de soulager cette douleur qui réside dans mon thorax. Je semble retrouver mon souffle, bien vite rejoint par Cade qui semble être resté complètement insensible à cette scène rocambolesque. – Par là…  Je hoche la tête, tâchant de reprendre mes esprits malgré que le temps ne joue probablement pas en notre faveur présentement. Mes pieds dévalent les quelques marches en pierre, alors que ma main ne quitte pas la sienne, n’ayant plus qu’une envie, de déguerpir d’ici. Les festivités se poursuivent, alors que notre seul but est désormais de rejoindre la voiture. Et alors que j’enfile ma paire de chaussures à nouveau pour pouvoir affronter les quelques cailloux qui mènent à l’allée, cette voix détestable vient jusqu’à moi. “– Mademoiselle Williams !” Un sursaut de dégoût, alors que sans plus attendre, je parviens à glisser le fameux dossier derrière ma silhouette, et le refiler discrètement à Cade. “– Vous nous quitter déjà ?!” Un sourire de façade alors que je me tourne vers l’hôte de la soirée, laissant volontairement Cade en retrait. “Oui, je suis désolée, mais je dois rejoindre mon fils”. Le côté affectueux n’aura sûrement aucun impact sur cet homme démuni de tout cœur, et ce n’est certainement pas auprès de lui que je souhaite narrer tout l’amour maternel que j’éprouve à son égard, mais c’est la seule chose qui me vient à l’esprit. “Vous pouviez au moins prendre congés auprès de moi avant de vous volatiliser comme une petite voleuse.” Le sourire qu’il m’adresse est une provocation face à laquelle je suis incapable de répondre. A t-il seulement remarqué notre petit stratagème pour vouloir nous piquer à ce sujet. “Le manque de bonne manière est visiblement un critère d’embauche dans la société Campbell…. J’espère au moins que vous aurez su apprécier votre visite, si courte fût-elle.” Mon regard, jusqu’à présent fuyant, vient sonder le sien, cherchant probablement une preuve qu’il ne balance par ça par simple hasard.




for all that we've got don't let go
“I don't want to talk right now, I just want your arms wrapped around, Me and this moment before it runs out.”
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Cade Grimes
le fils de krypton
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : Quarante ans +1. Les années passent...et se ressemblent.
SURNOM : Superman ?
STATUT : Volontairement lancé dans les méandres des sentiments, malgré sa médiocrité dans le domaine.
MÉTIER : Ex Agent fédéral du FBI américain. Viré pour faute. Désormais formateur en auto-défense et par armes à feu (officieusement).
LOGEMENT : #275 Silvester Street - REDCLIFFE
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Qcc8
POSTS : 10209 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky - Ex Agent fédéral du FBI américain - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
RPs EN COURS :
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Peth
SAVANNAH #25

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Uzsw
MILENA #1

DEBORAH - GABRIELLE #2






RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4 - PAOLA - SAVANNAH #5 - OAKLEY - ZELDA - SAVANNAH #6 - SAVANNAH #8 - SAVANNAH #9 - QUINN - SAVANNAH #7 - SAVANNAH #10 - OAKLEY #2 - SAVANNAH #11- CLAIRE - SAVANNAH #12 - SAVANNAH #13 - QUINN #2 - WILLIAMS FAMILY - ELIZABETH - SAVANNAH #14 -SAVANNAH #16 - SAVANNAH #17 - EVAN - ELIZABETH - AUDEN - SAVANNAH #15 - ANASTASIA - NICO - ELIE - SAVANNAH #18 - HALSTON - SVETLANA - CASSIA - SAVANNAH #19 - SAVANNAH #20 - QUINN #3 - SAVANNAH #21 - SAVANNAH #22 - GABRIELLE - ASHLEY - JULIANA - DREW - SAVANNAH #23 - SAVANNAH #24

Flashback 2019 - MIA - MIA #2 - HALSTON #2
AVATAR : Jensen Ackles
DC : Nope
PSEUDO : Fax
INSCRIT LE : 31/03/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood https://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Empty
Message(#) Sujet: Re: Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark EmptyMar 30 Aoû - 10:58


Parce chaque Loïs
a besoin de son Clark

Savannah & Cade


Se tirer d’ici était probablement la meilleure idée que Cade pouvait avoir ce soir-là. Car s’il avait accepté d’enfiler ce costume et d’accompagner Savannah à cette petite sauterie, c’était simplement pour qu’elle ne prenne pas de risques insensés. Le champagne était certes bon à déguster mais ni les lieux, ni les convives et encore moins les larbins de Miller n’étaient une bonne raison de rester. La tentation de s’adonner à quelques batifolages dans l’armoire avait été grande, cette robe enveloppant les formes de Savannah avec une telle sensualité… mais elle n’avait pas suffi à éloigner Cade de la possibilité de se faire choper, et d’apporter son lot de problème à la jolie blonde. Il n’y avait plus de doutes. Les sbires du grand manitou étaient à leur recherche et ne tardèrent pas à revenir plus nombreux pour refaire le tour du propriétaire et les surprendre en flagrant délit. La seule issue était cette fenêtre, devant eux. "Hors de question que j'enjambe une fenêtre!" Elle avait été catégorique en réalisant ce que Grimes lui demandait sans vraiment mettre des mots sur la cascade qui les attendait. C’était le seul moyen de s’en sortir et de pouvoir encore prétendre qu’ils n’avaient pas mis les pieds dans ce bureau. Il ne lui demanda pas si elle en était capable. Il lui imposa l’idée et tenta de la rassurer comme il le pouvait, avec tout de même une certaine hâte dans la voix. – Enlèves tes chaussures, ne regardes pas en bas et tout s’passera bien ok ?

Pieds nus, Savannah enjamba l’encadrement de la fenêtre non sans chercher du soutien dans les yeux de Cade. Il l’aida à faire le premier pas tout jetant quelques coups d’œil furtifs à la porte, derrière lui. Il fallait passer la seconde, voire la troisième. L’ex agent fédéral ne tarda pas à grimper à son tour quand Savannah eut avancé de quelques mètres. Woaw, sans avoir le vertige, l’effet était quand même là. Sa chemise l’opprima tout à coup et il suivit la jeune femme en lui parlant pour ne pas qu’elle faiblisse face au vide et au danger qu’ils étaient tous les deux en train de courir. – On va pas mourir. On va doucement marcher jusqu’à ce petit balcon là-bas… Plusieurs mètres les séparèrent de ce fameux balcon et Cade sentit d’ici la peur envahir le corps tout entier de Savannah, déjà tétanisée de sa position inconfortable. “Non, non, non… J'peux pas” Elle serre sa main si fort qu’il devait immédiatement lui retirer de la tête l’idée qu’elle n’y parviendra pas. – Regardes moi Sav ! Tu peux l’faire ! T’as déjà fait bien pire que ça ! Ses cheveux blonds se soulèvent sous un léger coup de vent, son visage est crispé par la panique. “C’était juste une partie de poker!” Et quelle partie ! le cran de Savannah avait impressionné Grimes ce jour là, et il restait persuadé que cette femme inépuisable et entêtée demeurait en elle sans qu’elle ne parvienne à la voir la plupart du temps. – Ne réfléchis pas. Fit-il en plongeant ses yeux dans ses iris bleutés. – Avances. Ce ton posé qu’il voulu précis semblait la convaincre. Pas à pas, elle se rapprochait du balcon.

L’adrénaline avait eu raison de Savannah et elle posa les pieds par terre avec un soulagement perceptible. Cade était, lui aussi, bien content d’avoir passé cette épreuve sans plus d’encombres. Il n’était jamais simple de risquer un accident même pour un ex agent du FBI américain qui avait eu quelques occasions de pratiquer des exercices physiques en costard et chaussures de ville…S’il avait eut le temps, il aurait serré Savannah contre lui et aurait chassé toute la crainte qu’elle avait pu ressentir pendant ces dernières minutes, cependant il était temps de filer. – Par là…  Quelques marches, une allée et ils pourraient souffler une fois dans la caisse. Sauf que l’on ne prend pas congés de Monsieur Miller de cette façon… – Mademoiselle Williams ! Tous les deux s’arrêtent en entendant cette voix charismatique, il devait bien l’admettre. Et Cade attrapa le dossier que la jolie blonde lui refila derrière son dos. – Vous nous quitter déjà ?! Imbuvable. Grimes serra les dents face à cet air hautain. “Oui, je suis désolée, mais je dois rejoindre mon fils” S’il osait l’ouvrir, pas sûr que Grimes puisse garder le silence malgré l’importance de quitter les lieux sans trop se faire remarquer. “Vous pouviez au moins prendre congés auprès de moi avant de vous volatiliser comme une petite voleuse.” « voleuse » ? Il savait. C’était certain. Sinon pourquoi utiliser ce terme péjoratif à l’égard d’une employée tout à fait correcte et dont il vantait les atouts il y avait une petite heure ? Son attitude avait changé depuis qu’il les avait accueillis tout à l’heure. Cade le toisa sans un sourire. La politesse n’était plus de mise. “Le manque de bonne manière est visiblement un critère d’embauche dans la société Campbell…. J’espère au moins que vous aurez su apprécier votre visite, si courte fût-elle.” Pour qui ce connard se prenait-il ? Cade fit un pas avec l’intention de le remettre à sa place mais il cru percevoir un geste de Savannah qui l’empêcha de continuer. La colère grimpait comme le mercure d’un thermomètre en plein cagnard et les conséquences d’un mot plus haut que l’autre pouvait être importantes. – Ne m’dites pas que vous êtes à cheval sur les convenances Monsieur Miller. Vous êtes un homme bien trop occupé pour ça… Cette hypocrisie était flagrante mais elle était faite pour. Et ce double sens ne pourra qu’alimenter ses doutes. Il n’était pas sans rappeler les affaires dans lesquelles il trempait. Ils se défièrent un instant du regard et Grimes posa finalement sa main libre dans le dos de Savannah. – Nous n’vous retenons pas plus longtemps. Vos convives vous attendent. Il valait mieux qu'ils y aillent ! Prenant soin de laisser le dossier hors de sa vue en le ramenant devant lui, Grimes laissa Savannah le précéder pour rejoindre la voiture.

Soulé par cet abruti et par les péripéties de ce soir, Cade retrouva l’odeur du cuir et la chaleur réconfortante de l’intérieur de sa Chevrolet. Il soupira en tendant le dossier à Savannah, à peine fut elle installée à la place du passager. Ses yeux sur elle, il l’interrogea silencieusement jusqu’à ce qu’il ouvre la bouche pour statuer sur la situation. – Cette histoire est pas finie Sav… Non, c’était peu dire. – Promets moi d’être vigilante dans les mois à venir. Il craignait pour elle. Pour tout ce qui allait lui tomber dessus. Cade reposa ses yeux sur le pare-brise, alluma le moteur et desserra le frein à main. Sur la route assombrie, il la regarda furtivement. Ses pensées devaient défiler dans son cerveau. Les menaces étaient fondées. Il regarda la route de nouveau et sa main vint prendre celle de Savannah. Elle pouvait compter sur lui, c’était la définition de ce geste. Elle n’était pas seule et il veillerait à ce qu’elle ne subisse pas les fautes d’un patron et de ses acolytes hors la loi.










Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 763986grimes
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark OrLErGE
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Vg4o2Xs
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Because true love is worth it, I won't let you go again. C.G
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 27a0e50b5192f48e89b4473bdfab96406a4d266f
POSTS : 10394 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Uo5s
Cade#23Cade#24


Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY
Auden#6
Ornella#1


Jacob#1





RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Empty
Message(#) Sujet: Re: Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark EmptyVen 2 Sep - 14:46


Parce chaque Loïs
a besoin de son Clark

Cade & Savannah


Je piétine sur place, tentant de garder un air impassible alors que la panique me gagne au fil des secondes. Je regrette instantanément ma présence dans cette pièce, dans cette somptueuse maison, je condamne toutes ces idées stupides auxquelles je succombe et qui m’ont amené leur lot de problèmes une fois de plus. Les conséquences de mes actes sont à la hauteur de ma bêtise, et ne m’offrent malheureusement que peu de possibilité. Rester ici, et espérer que Miller fasse preuve d’une indulgence exemplaire mais presque impossible en connaissant le phénomène, ou m’offrir une porte de sortie, qui cette fois ne se résume qu’à une gigantesque fenêtre capable de me faire tomber de quelques mètres de haut. Un ultimatum face auquel je semble inflexible, la deuxième solution me semblant bien trop dangereuse et insensée. Et pourtant, je sais que c’est la seule échappatoire qu’il me reste. "Hors de question que j'enjambe une fenêtre!" Il n’avait pas eu à employer les mots pour le proposer, et malgré ce refus catégorique, il ne semble pas baisser les bras pour autant, tentant de m’ensorceler en soutenant mon regard inlassablement. Les quelques arguments capables de l’expliquer n’ont une fois de plus aucun pouvoir, alors que la scène à suivre est probablement déjà écrite dans son esprit. Mon coeur s’emballe, tentant de partager un instant cette vision complètement absurde. “– Enlèves tes chaussures, ne regardes pas en bas et tout s’passera bien ok ?” A l’écouter, il s’agissait d’un banal exercice. Mais la confiance que je lui voue et ma capacité à reconnaître mes erreurs sont de mise. Si nous en étions là, c’était de ma faute, je n’avais pas le droit de le faire plonger, et j’étais presque persuadée qu’il refuserait de me laisser là, peu importe les risques qu’il encourait lui aussi. Mes pieds parcourent presque maladroitement le rebord, alors que cette sensation d’être attirée vers le vide qui se déroule sous mes yeux est d’autant plus forte. Inconsciemment, mon corps bascule vers l’arrière, comme s’il anticipait la moindre chute à laquelle je me confrontais. Il se crispe, se tétanise face à la tragédie soutenable à laquelle je m’expose. Un moment durant lequel je me dois d’échanger avec Cade, peu importe si le contexte ne s’y prête pas, peu importe si le temps joue en notre défaveur. Et ce ton presque autoritaire qu’il emploie a raison de moi, me poussant à puiser au plus profond de moi pour parcourir les quelques mètres qui me mèneront à ce fameux balcon.

Mes pieds retrouvent le sol avec une sensation des plus étranges, mes jambes ramollies par l’effort qui m’avait été demandé alors qu’il me faut quelques secondes pour reprendre mes esprits, et me convaincre que la liberté était désormais à portée de main. La voix masculine de Cade vient troubler ce moment de quiétude. “– Par là… “Je hoche la tête, refusant de baisser les bras maintenant. Quelques pas précipités qui nous mènent jusqu’au jardin, et qui me donnent la sensation que nous y sommes parvenus. Un soulagement peut-être précipité, alors que Miller semble surgir de nulle part pour repousser notre départ. Dans un réflexe presque surprenant, je parviens à dissimuler l’objet du délit derrière moi, et ainsi permettre à Cade de s’en emparer. – Vous nous quitter déjà ?!  Cette notion de temps n’est visiblement pas partagée. Rester près de cet homme si longtemps relevait du miracle. Je m’évertue à garder une expression faciale la plus neutre possible, alors que fatalement, j’ai cette sensation de porter la culpabilité sur mon visage. “Oui, je suis désolée, mais je dois rejoindre mon fils” Un argument qui ne peut être rejeté. “Vous pouviez au moins prendre congés auprès de moi avant de vous volatiliser comme une petite voleuse.” Mon sang se fige, alors  que mon regard refuse de quitter le sien, tentant de deviner s’il avait décelé le moindre élément capable de m’inculper de la sorte. Ses hommes avaient peut-être détecté une intrusion, de là à deviner qu’il s’agissait de la nôtre et de sa raison… Je suis incapable de sortir le moindre son, comme si j’attendais désormais ma sentence. Avait-il de quoi m’arrêter là tout de suite? La peur est bien présente, et la présence de Cade juste derrière moi ne suffit désormais plus à me donner la force nécessaire pour avancer, comme si j’étais soudainement tétanisée.  “Le manque de bonnes manières est visiblement un critère d’embauche dans la société Campbell…. J’espère au moins que vous aurez su apprécier votre visite, si courte fût-elle.” Je déglutis, baissant les yeux sur sa cravate pour qu’il ne lise pas à travers mon regard cette colère qu’il éveille en moi, alors qu’un sentiment de honte vient s’y mêler. Sentant probablement ma faiblesse du moment, Cade vient à mon secours. “– Ne m’dites pas que vous êtes à cheval sur les convenances Monsieur Miller. Vous êtes un homme bien trop occupé pour ça… “ Une provocation qui semble attraire cet homme,  vieux fervent de ces techniques. Le léger sourire qu’il esquisse dénote à lui seul toute la perversité dont il fait preuve, et à l’observer, l’hésitation semble de mise. Allait-il s’en arrêter là, ou tenter de nous arrêter pour de bon afin de nous faire payer le prix de nos mauvaises manières et notre culot sans fin? – Nous n’vous retenons pas plus longtemps. Vos convives vous attendent.  La main de Cade m’attire sans plus attendre vers lui, alors que j’attends quelques secondes avant de m’assurer que Miller ne répliquera pas. Mes quelques pas en direction de la voiture sont hésitants. Le souffle coupé, je prie intérieurement pour que nous atteignons celle-ci sans plus attendre.

Installée sur le siège passager, j’observe le dossier que Cade vient de me tendre, signe de notre fameuse réussite. Nous y étions parvenus. Mais à quel prix? Ma détermination m’avait amené jusqu’ici, espérant rattraper mon erreur, et ce que j’y avais trouvé risquait de m’apporter des problèmes bien plus graves que ceux à l’initiale, il n’était plus question d’une simple erreur professionnelle, cette histoire de fraude faisait de moi une complice de premier plan. Et comme si ce n’était pas suffisant, Miller était en possession de ces éléments capables de tous nous incriminer. – Cette histoire est pas finie Sav… Mon regard soucieux croise le sien,  alors que cette vérité est tout aussi effrayante. Je parviens à lâcher, la gorge nouée. “Je sais.” Je ne le savais que trop bien, malheureusement, il m’était impossible de savoir comment éviter le pire. “– Promets moi d’être vigilante dans les mois à venir.” Ma prudence risquait de ne pas être suffisante cette fois, mais j'acquiesce, priant pour que toute cette histoire reste sous silence le plus longtemps possible. Je ne veux pas l’inquiéter davantage, mais l’inquiétude qui m’habite est loin d’être démesurée et chamboule tout mon être. Mes yeux se perdent sur la route qui défile, alors que la réflexion semble inévitable et se concrétise par un silence puisant. C’est pourtant la douceur de son geste qui va m’imposer un répit dans ce néant mes doigts se resserrent sur les siens, devinant une fois de plus que je pouvais compter sur lui une fois encore.    




for all that we've got don't let go
“I don't want to talk right now, I just want your arms wrapped around, Me and this moment before it runs out.”
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Empty
Message(#) Sujet: Re: Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Parce que chaque Loïs a besoin de son Clark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-