AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -18%
Promo sur la barre de son TV Bose Solo 5
Voir le deal
139 €

 Your Job, my rules.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : S'essaye à la relation Cadienne, qui lui plaît plus que de raison...
MÉTIER : Assistante de direction - Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Your Job, my rules. 201109100411561102
POSTS : 5778 POINTS : 265

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 4 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
Your Job, my rules. 201005115915652717
Cade #14Cade #15
Now I got you in my space
I won’t let go with you
Got you shackled in my embrace
I’m latching on to you


Your Job, my rules. 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY
Saül#1
Family&Cade

Your Job, my rules. 200728121606534329
Evan#5
Thought I found a way out
But you never go away
So I guess I gotta stay now


Your Job, my rules. Tumblr_inline_oz729pZzru1rpoosj_540
Nico#1

JustinGinnyElwynIvyCody


RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Evan#2Cade#11Evan#3Cade#12Cade #13Evan#4


AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Your Job, my rules. Empty
Message(#) Sujet: Your Job, my rules. Your Job, my rules. EmptyMer 27 Mai - 0:00


02 mars 2020

Devant la grande porte vitrée, je prends une grande bouffée d'air frais pour me donner le courage d'y entrer. Ai-je seulement conscience de ce que je m'apprête à faire? Pas de retour en arrière possible, je devrais assumer ce choix, sous tous les plans, je devrais faire preuve de discernement, d'objectivité, mais surtout ne pas m'impliquer personnellement, JAMAIS. J'avais déjà fais l'erreur auprès de lui, deux fois, en quoi cela serait différent maintenant? Parce que les derniers événements entre nous avaient permis de redistribuer les cartes? Parce que j'avais redécouvert cet homme sous un visage différent? Ma mâchoire se resserre doucement, et je viens pousser la poignée pour rejoindre le hall d'entrée de ce grand immeuble, qui recueille probablement bon nombre de sociétés diverses et variées. Je me dirige vers l'ascenseur, observant méticuleusement autour de moi comme si je pouvais être soudainement épiée maintenant que je me trouve à l'intérieur. Trois personnes entrent avec moi dans la structure métallique, ne prêtant guère attention à ma présence à leurs côtés. Mes mains se rejoignent, observant avec attention l'indicateur d'étage. Un arrêt pour que l'un d'eux puisse en sortir, et me voilà au niveau sur lequel Evan a visiblement installé ses bureaux. A travers différents panneaux de signalisation, je parcours un long couloir, passant devant plusieurs pièces entrouvertes sur mon passage. Mon pas est confiant, et n'exprime en rien l'anxiété ressentie quelques instant plus tôt. Je me retrouve face à ce qui me semble être l'accueil, et c'est en m'avançant que j'y découvre un visage presque familier désormais. Gloria. Elle doit probablement ressentir ma présence, puisqu'elle relève le visage, abandonnant la lecture de la feuille qu'elle tient sous ses yeux sans plus attendre, alors que la surprise se devine sur ses traits. Elle ne s'attendait probablement pas à me revoir, surtout pas après lui avoir demandé de m'appeler ce taxi au petit matin, profitant du sommeil profond de son patron, lorsque nous nous trouvions sur cette île tout droit sortie d'une carte postale...C'était aussi surprenant pour moi, ce départ précipité avait été une sorte d’échappatoire face à ce qui avait pu se passer dans cette demeure durant les quelques heures qui ont précédé mon envol, et voilà que je ne semblais pas avoir subi suffisamment, m'infligeant à nouveau la possibilité qu'il puisse à nouveau venir mettre à mal ma vie personnelle. "Mademoiselle Williams" parvient-elle a bafouiller. "Bonjour Gloria. J'aimerais voir monsieur Campbell". Employer encore son nom de famille face à elle restait un euphémisme, évidemment qu'elle avait quelques idées sur ce qui avait pu se passer entre nous, la question, c'est visait t-elle juste sur la nature de nos rapports actuels? "J'suis désolée, mais il a demandé à n'pas être dérangé" ose t-elle à peine m'avouer, comme si elle ressentait une certaine empathie à mon égard. "Signalez-lui mon arrivée. J'suis sûre qu'il trouvera quelques minutes à m'accorder". Je l’espérais du moins. Sauf s'il gardait au travers de la gorge un départ sur lequel il n'avait pu intervenir, une fois de plus. Une fois de trop. Elle s'empare de son téléphone, composant le raccourci qui la mettra en lien avec son supérieur. Un léger pivot sur sa chaise à roulettes, comme pour y trouver une forme d'intimité au cas où il répondrait à la négative. "Bien..."Elle raccroche. "Il vous attend dans son bureau. Dernière porte à gauche". Ma main tape faiblement sur le bureau, preuve de l'entrain qu'entraîne cette réponse. "Parfait, merci Gloria." Je souris poliment à mon interlocutrice, quittant bien assez vite cet air archétype pour laisser entrevoir une certaine appréhension lorsque j'effectue les derniers pas qui m'amènent jusqu'à cet homme. Je frappe à la porte brièvement, n'attendant pas le signal pour ouvrir celle-ci. Il s'attèle à contourner son bureau lorsque mon regard croise le sien, incapable de déceler quelle émotion prime dans ces énièmes retrouvailles. "Evan" me contentais-je d'énoncer en guide de salutation. D'un geste de la main, il m'invite à prendre place autour de la table qui lui sert pour les différentes visites avec ses clients. Hésitante, j'attends de voir pour quel siège il va opter pour prendre celui qui se trouve à l'opposé. Et c'est donc avec quatre places libres entre nous que nous allons entamer cette discussion. Nous sommes bien loin de la proximité que nous avions partagé durant notre escapade "professionnelle". Mais l'antre de ce bureau rend ce moment presque intimidant à mes yeux, me rappelant cette notion de pouvoir qu'il détenait, sûrement bien malgré lui. "Bien....J'ai prit le temps de songer à ta proposition". commençais-je en osant croiser son regard. Etait-il conscient que j'évoquais là celle qui relevait uniquement de ma carrière?"Et j'accepte de te rejoindre. De reprendre mon poste" lançais-je avec cette confiance qu'il me connaissait si bien. Avant qu'il n'ait le temps de se satisfaire de cette réponse, je viens pourtant apporter une certaine précision. "...Sous certaines conditions." Etait-il prêt a les entendre?



Revenir en haut Aller en bas
Evan Campbell
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
STATUT : Marié mais se considère comme célibataire
MÉTIER : Haut responsable dans une société de finance
Your Job, my rules. Tumblr_ovvp5uNu3f1sq0olho4_250
POSTS : 213 POINTS : 55

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : J'ai un faible pour les blondes
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Helena / Cade / Savannah-5 / Kaya

RPs EN ATTENTE : Abandonnés : Kaitlyn / Philomenn / Lennon-2
RPs TERMINÉS : Savannah-1 / Lennon-1 / Savannah-2 / Savannah-3 / Savannah-4
AVATAR : Theo James
CRÉDITS : Tumblr
DC : Pas de DC
INSCRIT LE : 09/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28986-terminee-evan-campbell-let-s-do-some-business-in-australia https://www.30yearsstillyoung.com/t29061-evan-campbell

Your Job, my rules. Empty
Message(#) Sujet: Re: Your Job, my rules. Your Job, my rules. EmptyLun 1 Juin - 22:56


Evan avait rejoint le bureau très tôt pour rattraper son retard cumulé ces dernières semaines, entre l'installation dans les nouveaux bureaux, l'escapade aux îles Cook, etc., beaucoup de choses s'étaient passées et de nouveaux dossiers n'avaient pas encore été traités. Toujours impeccablement habillé d'un élégant costume, l'homme d'affaires était seul dans les locaux, l'un de ses moments préférés et pendant lesquels il était vraiment très productif. Il préparait également ses rendez-vous de toutes la semaine. Il allait notamment rencontrer de riches investisseurs qui avaient été séduits par différents projets pour lesquels ils attendaient désormais d'obtenir plus de détails. Comme toujours, il se sentait prêt. Il était dans son élément après tout mais aujourd'hui, il n'aurait quasiment pas besoin de quitter son bureau, ce qu'il considérait alors comme étant une journée de repos. Les employés de la société arrivèrent ensuite un par un. Gloria vint lui dire bonjour et lui présentait quelques papiers qu'elle n'avait pas eu l'opportunité de lui faire signer hier. Il s'en chargeait rapidement tout en prenant soin de vérifier les accords mentionnés. Gloria était très compétente et surtout très professionnelle. Son retour imminent en Californie allait sérieusement handicaper l'homme d'affaires qui n'avait toujours pas pris le temps de chercher un ou une remplaçante.

Les heures défilaient assez rapidement. Evan ne se rendait pas compte du temps qui passait tant il était absorbé par son travail et les responsabilités qui l'incombaient. Son téléphone sonna une énième fois. Il s'agissait de Gloria, pour une énième fois également. Mademoiselle Williams ? Avait-il réellement bien entendu ? Que venait faire Savannah ici, dans les bureaux de la société ? Très surpris, il ne savait qu'en penser dans l'immédiat.. Instinctivement, il acceptait de la faire entrer. Il était bien trop curieux de savoir ce qu'elle avait à lui dire. Depuis qu'elle avait fui aux îles Cook, les deux individus ne s'étaient pas recontactés, laissant alors présager un silence éternel entre les deux. Toutefois, il semblerait qu'il en était autrement, au plus grand plaisir du jeune homme qui affichait presque un sourire satisfait en voyant celle-ci débarquer après avoir frappé à sa porte.. "Evan" Bien, sa tendance à fuir ne lui avait pas fait perdre la mémoire visiblement. Elle se souvenait de son prénom.
"Mademoiselle Williams. Que puis-je pour vous ?" Il essayait de dissimuler un sourire en coin mais cela était difficile tant il avait attendu ce moment depuis longtemps déjà.. depuis la dernière fois qu'il ne l'avait plus revue dans les bureaux Campbell. Il l'invitait ensuite à prendre en place sur l'espace dédié aux rendez-vous en petit comité. Face à face, Evan allait enfin comprendre la raison de sa venue ici. "Bien....J'ai prit le temps de songer à ta proposition" Intrigué, il fronçait les sourcils. Il avait dû lui faire multiples propositions lors de leur dernière rencontre que cela pouvait être un tas de choses. Il prit donc un air sérieux et interrogateur. Il n'était plus question de sourire ou d'afficher sa satisfaction potentiellement prématurée. "Et j'accepte de te rejoindre. De reprendre mon poste" Quel bonheur ! Il ne pouvait s'empêchait d'afficher sa joie en apprenant cette nouvelle. Les traits de son visage s'intensifiaient soudainement et ses yeux s'illuminaient quelque peu. A dire vrai, il ne s'attendait pas à cela. Il n'espérait même plus qu'elle considère sa proposition après ce s'était passé entre eux la dernière fois.. Mais il ne fallait pas aller trop vite en besogne. Les réjouissances allaient encore attendre un peu.  "...Sous certaines conditions." Des conditions ? Vraiment ? Même si Evan était réellement envoûté par la blonde, il demeurait un homme professionnel et intransigeant avec l'ensemble de ses collaborateurs. Bien qu'il était vrai que Savannah avait probablement bénéficié de quelques traitements de faveur par le passé en raison de sa proximité avec Evan, il essayait tout de même de séparer les affaires professionnelles des affaires privées. Enfin, en théorie. En pratique, il n'appliquait nullement ses principes, en particulier avec son ex-assistante qui était prête à reprendre son ancien poste. C'était une merveilleuse nouvelle même si elle semblait avoir l'intention de lui fixer des conditions avant d'officialiser ce retour. "Si cela implique de ne pas te faire boire, je ne peux rien te promettre. Tu connais mon goût prononcé pour les dîners d'affaires." Il essayait de détendre l'atmosphère.. Il sentait Savannah quelque peu crispé, comme si il était difficile pour elle de lui imposer ces conditions, ce qu'il pouvait comprendre. On demandait rarement à son patron des conditions particulières.. Il pouvait déjà lui offrir un bon salaire, cela devrait être suffisant, en théorie tout au moins. Ou bien était-ce autre chose ? Il ne tarderait pas à le savoir. "Je t'écoute. Dis moi tout." Il reprit alors son sérieux, prêt à écouter ces fameuses conditions. Bien qu'amusé par la situation, il demeurait néanmoins très concentré et un brin déstabilisé par l'arrivée de Savannah. Il se redressait alors sur sa chaise, déposa son smartphone puis joignit les deux mains avant de les poser sur la table, se penchant légèrement en avant pour prouver le sérieux de sa considération de la proposition qu'elle comptait lui faire.

@Savannah Williams


Your Job, my rules. Tumblr_pc6xyw6gD71sx8vito6_400
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : S'essaye à la relation Cadienne, qui lui plaît plus que de raison...
MÉTIER : Assistante de direction - Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Your Job, my rules. 201109100411561102
POSTS : 5778 POINTS : 265

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 4 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
Your Job, my rules. 201005115915652717
Cade #14Cade #15
Now I got you in my space
I won’t let go with you
Got you shackled in my embrace
I’m latching on to you


Your Job, my rules. 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY
Saül#1
Family&Cade

Your Job, my rules. 200728121606534329
Evan#5
Thought I found a way out
But you never go away
So I guess I gotta stay now


Your Job, my rules. Tumblr_inline_oz729pZzru1rpoosj_540
Nico#1

JustinGinnyElwynIvyCody


RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Evan#2Cade#11Evan#3Cade#12Cade #13Evan#4


AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Your Job, my rules. Empty
Message(#) Sujet: Re: Your Job, my rules. Your Job, my rules. EmptySam 6 Juin - 15:29


Remontant ce couloir, je prends conscience de ce qui m'attend. J'ai toutes ces choses qui se précipitent dans mon esprit. Je sais ce que je peux y perdre, je le sais. Mais je sais aussi que j'ai beaucoup a y gagner. Ce travail est une opportunité qui ne se présente que très rarement dans une vie. Mon cv est témoin de toutes ces missions professionnelles que j'ai mené, et cette dernière est de loin la plus flatteuse à mes yeux. La renommée de la société Cambpell n'est plus a prouver. Et bien qu'Evan puisse parfois se monter féroce, sans coeur, et méprisable, il n'en reste pas moins un homme compétent, dévoué à son entreprise et juste, ce qui n'est pas toujours le cas dans sa vie personnelle visiblement. C'est ce qui m'amène ici. Notre relation, qui s'apparente à de vertigineuses montagnes russes, pourrait nous desservir, mais je reste convaincue qu'il a le recul nécessaire pour ne pas mélanger ces deux parties. Nous étions parvenus a le faire lorsque j'avais débarqué dans ses bureaux la première fois, c'est finalement après plusieurs mois et quelques confidences que nous avions baissé les armes, en célibataires que nous étions à l'époque...ou presque. Là, les choses étaient différentes. Nous avions vécu pas mal de chose ensemble, et même si l'état de notre relation actuelle n'est pas au beau fixe, une infime partie de moi persiste a croire que je peux encore lui accorder ma confiance, et que cette proposition n'est pas un piège pour me faire payer mes choix mais bel et bien parce qu'il sait ce que je peux lui apporter dans son antre. Mes derniers pas montrent une certaine assurance alors que mon visage se referme. Evan n'a pas suivi de formation en psychologie, il n'empêche qu'il est assez doué pour interpréter chaque gestuelle, chaque mot avec une précision désarmante. Pour avoir travailler à ses côtés, je sais combien il parvient à se nourrir de chaque émotion que son interlocuteur peut éprouver, qu'il sait s'en servir, et c'est la raison pour laquelle je m'arme de ma carapace, ré-endossant celle que j'ai lâchement et naïvement abandonné lors de ce dîner aux îles Cook. Cette confiance pourrait presque apparaître comme une certaine froideur, bien qu'elle me rende quelque peu sexy, et elle est pourtant tellement loin de me définir dans la vie de tous les jours. Moi qui prône la légèreté et l'humour dans mes échanges, enfin, la plupart du temps. Ma main sur la poignée, je viens refermer cette porte derrière moi, non pas pour nous accorder un moment lascif comme autre fois, mais parce que je veux garder l'intégralité de cette discussion secrète, surtout s'il vient a évoquer ce qui s'est passé lors de notre escapade secrète. Mon regard croise le sien, me rappelant le dernier instant dans lequel il a pu s'y perdre, et ma gorge se noue face à l'émotion que ça évoque au plus profond de moi. "Mademoiselle Williams. Que puis-je pour vous ?" Le sourire qu'il arbore est particulièrement irritant, comme si un sentiment jouissif l'envahissait, celui d'avoir gagner une fois de plus à notre jeu, comme s'il voulait me faire savoir qu'il détenait le contrôle, et que même si je tentais de résister, il parvenait a m'avoir moi aussi... Je m'installe, gardant une distance nécessaire afin qu'il reste focaliser sur la raison de ma venue. Et je ne tarde pas a la partager, récoltant cet air si sérieux qui le rend sensiblement séduisant. Je n'y passe par quatre chemins. Je ne m'embarrasse pas de phrases conventionnelles. Les choses doivent être claires et concises pour que cette collaboration fonctionne. Sa réaction est sans appel, me demandant un instant si ce choix est bien raisonnable. Mais pour m'assurer qu'il n'y voit pas là un dévouement complet, qui laisse présager déjà une certaine faiblesse en moi, je viens à amener ma pierre à l'édifice, le prenant probablement de cours face à des conditions nécessaires pour que mon retour puisse être envisageable.  "Si cela implique de ne pas te faire boire, je ne peux rien te promettre. Tu connais mon goût prononcé pour les dîners d'affaires." Oh oui, je le connais trop bien. Il avait particulièrement animé ce dernier moment passé ensemble d'ailleurs. Monsieur Cambpell avait-il donc saisit que l'alcool était le meilleur moyen de me faire lâcher prise? Je m'évertue à ne pas esquisser un sourire, pas décidée a lui accorder un échange qui pourrait paraître amical. Nous n'étions pas amis, et les récents événements m'amenaient a croire que nous ne parviendrions jamais à en être. Mais peut-être étais-je bien trop intransigeante présentement pour nos accorder le bénéfice du doute.  "Je t'écoute. Dis moi tout." Mon regard figé sur le riche homme d'affaires, je l'observe se redresser, comme s'il était prêt a m'accorder plus de crédit. Je viens a croiser les jambes machinalement, alors que mes mains viennent se lier sous mes yeux, relevant finalement les paupières pour les lui partager. " Je veux quinze pourcent supplémentaire sur ma prétention salariale " commençais-je. C'était le point principal de cet accord. Je savais combien mon retour auprès de lui était dangereux pour moi et mon quotidien, et la seule façon de combler les conséquences désastreuses était une rémunération pertinente. Celle qui me pousserait a envisager d'autres projets et a satisfaire mon niveau de vie. Il pouvait ne pas être d'accord, ca serait presque légitime de sa part, mais faut-il seulement lui rappeler que je me souviens encore parfaitement de sa façon de fonctionner dans un bureau et d'exceller dans les tâches qui me sont assignées, même lorsqu'il s'agit de mentir à l'un de nos collaborateurs pour lui sauver sa peau?" Je veux bien me donner corps-et-âme dans ce boulot, mais je tiens à conserver mes week-ends, et une semaine sur deux, je n'serais pas disposée a déborder sur mes horaires. Je ne souhaite pas que Mathis subisse ma carrière." Je me souviens très bien des soirées que j'ai pu passer à ses côtés pour boucler un dossier, et bien qu'elles étaient plutôt rares en soi, j'espérais qu'il fasse part de compréhension sur ce point. Je viens a prendre une brève inspiration et hausser les sourcils pour ma dernière requête, qui n'en est finalement pas vraiment une. "Et je veux que nous soyons professionnels, quoiqu'il arrive. Notre vie privée ne doit pas interférer dans nos rapports au bureau, c'est déjà bien assez compliqué comme ça..." Nous avions tous les deux à y gagner sur ce point. Je n'étais pas là pour raviver la flamme ou lui faire payer ses agissements précédents, il devait bien en avoir conscience.

@Evan Campbell



Revenir en haut Aller en bas
Evan Campbell
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
STATUT : Marié mais se considère comme célibataire
MÉTIER : Haut responsable dans une société de finance
Your Job, my rules. Tumblr_ovvp5uNu3f1sq0olho4_250
POSTS : 213 POINTS : 55

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : J'ai un faible pour les blondes
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Helena / Cade / Savannah-5 / Kaya

RPs EN ATTENTE : Abandonnés : Kaitlyn / Philomenn / Lennon-2
RPs TERMINÉS : Savannah-1 / Lennon-1 / Savannah-2 / Savannah-3 / Savannah-4
AVATAR : Theo James
CRÉDITS : Tumblr
DC : Pas de DC
INSCRIT LE : 09/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28986-terminee-evan-campbell-let-s-do-some-business-in-australia https://www.30yearsstillyoung.com/t29061-evan-campbell

Your Job, my rules. Empty
Message(#) Sujet: Re: Your Job, my rules. Your Job, my rules. EmptyDim 14 Juin - 4:36


A sa grande surprise, Savannah venait de débarquer dans son bureau, lui annonçant qu'elle acceptait son offre et souhaitait donc revenir travailler pour lui. Il avait alors eu énormément de difficultés à cacher sa satisfaction. Il ignorait encore, à cet instant, quelles étaient les raisons de ce revirement de situation mais il ne pouvait que l'apprécier et l'accepter. Pas une seule seconde il ne se serait imaginé voir son ex, surtout après leurs derniers échanges aux îles Cook, songer réellement à réintégrer son ancien poste, auprès de son ancien boss.. Toutefois, elle lui avait rapidement fait comprendre que cette nouvelle collaboration ne serait pas sans conditions mais quelles étaient-elles ? Elle semblait à la fois confiante, agacée et déterminée. C'était assez étrange les impressions qu'il ressentait à cet instant. Si elle revenait ici, c'est qu'elle y trouvait un grand intérêt. Mais quel était-il ? Il aurait aimé pensé que c'était pour lui mais il n'était pas assez naïf pour le croire. Elle avait fait sa vie en Australie sans lui et n'avait pas réellement besoin de lui aujourd'hui. " Je veux quinze pourcent supplémentaire sur ma prétention salariale " Et voilà ! Voici la véritable raison qui la poussait à revenir. Il souriait instinctivement en apprenant cette condition. C'était assez légitime bien qu'elle faisait preuve d'une ambition un peu démesurée. Quinze pour-cents sur un salaire qui était déjà assez élevée à l'époque... Avait-elle besoin de tant d'argent ? Elle se savait suffisamment compétente pour le mériter mais Evan demeurait un homme d'affaires et un entrepreneur. Accéder à cette requête aussi facilement allait légèrement contre sa nature. Et ceci n'était que le premier point de sa liste de conditions. A quoi devait-il encore s'attendre ? Il maintenait son sourire pour l'instant. Il savait qu'il pourrait trouver un arrangement pour ce qui est du salaire. Demeurant silencieux, il observait attentivement la blonde qui s'apprêtait à reprendre la parole. " Je veux bien me donner corps-et-âme dans ce boulot, mais je tiens à conserver mes week-ends, et une semaine sur deux, je n'serais pas disposée a déborder sur mes horaires. Je ne souhaite pas que Mathis subisse ma carrière." Cette requête paraissait tout à fait acceptable. Il avait conscience qu'il avait énormément abusé d'elle par le passé, lui demandant de sacrifier ses week-ends pour le travail. Cela étant dit, c'était plus facile à l'époque au vu de leur relation.. Désormais, il semblait compliqué de mêler leur relation professionnelle à cette complicité qui avait disparu.. Cette pensée l'attristait mais il n'y pouvait rien à l'heure actuelle. Mais comme si cela n'était pas assez, Savannah lui fit part d'une dernière requête. "Et je veux que nous soyons professionnels, quoiqu'il arrive. Notre vie privée ne doit pas interférer dans nos rapports au bureau, c'est déjà bien assez compliqué comme ça..." Arf.. Là était sûrement le point le plus sensible. Evan était quelqu'un de réaliste et savait pertinemment que leur passé allait forcément, d'une manière ou d'une autre, impactait sur leur travail et sur leurs vies personnelles respectives. "Très bien. Je te promets que notre passé n'interférera pas avec notre vie au bureau." De nature très professionnelle, Evan croyait théoriquement en cette possibilité mais il savait, au fond de lui, que ce serait impossible et en avait conscience. Pourtant, il préféra acquiescer à cette requête. Ce n'était pas réellement un mensonge mais plutôt une simplification des négociations. Il espérait qu'elle n'était pas assez naïve elle-même pour croire réellement que retravailler pour la société Campbell sera, pour elle, comme n'importe quel autre job. "D'accord pour tes week-ends et ta semaine avec ton fils. Je m'en voudrais de priver un petit garçon de sa mère." Sa mère étant morte lorsqu'il était encore très jeune, Evan en avait été privé malgré lui. Il comprenait le besoin d'un enfant à avoir une mère, présente et aimante. Il comptait donc réellement respecter cet engagement et ne se voyait nullement l'empêcher de profiter de son fils. C'était d'ailleurs peut-être l'une des seules règles à laquelle il réussirait à ne pas déroger. Elle pouvait en être certaine. "En revanche, pour le salaire.. Ce sera douze pour-cents. C'est à prendre ou à laisser." Il prit soudainement un air un peu plus sérieux, abandonnant même quelque peu sa simple neutralité. Il avait besoin d'elle, il était vrai mais pas à n'importe quel prix. Douze pour-cents sur son ancien salaire était déjà énorme et lui assurait un train de vie bien au-dessus de la moyenne. C'était aussi une manière de lui rappeler qui était le patron ici. Il était hors de question qu'elle abuse de cette assurance qu'elle dégageait soudainement. Elle ne devait pas oublier qu'Evan était un homme obsédé par le contrôle et de la maîtrise de toute situation dans lesquelles il était impliqué. Accepterait-elle de faire cette concession sur son salaire ? Ou serait-ce réellement un sujet si sensible au point de décliner ? Malgré cette contre-proposition en léger défaveur pour la blonde, cela demeurait une offre en or. Peu d'assistantes pouvaient prétendre à un tel salaire. D'ailleurs, Gloria en était bien loin. "Si tu es d'accord, tu pourras commencer quand tu veux. Gloria sera ravie de savoir qu'elle va bientôt pouvoir retourner en Californie. Elle te fera un brief sur tous nos dossiers à Brisbane" Il se levait ensuite, invitant indirectement Savannah à faire de même. "Deal ?" Il lui tendit alors la main, comme pour sceller cet accord entre eux, en espérant qu'elle n'essaie pas de chercher à renégocier ces conditions..

L'ambiance était quelque peu pesante. Bien que satisfait par le retour de son ex-assistante, il savait également qu'il serait difficile d'ignorer leur passé. Bien qu'ils étaient tout deux aptes à faire abstraction de celui-ci et qu'ils étaient tous les deux prêts à faire des efforts, ils n'étaient pas à l'abri d'un relâchement. Et se voir quotidiennement, être ensemble toute la journée.. Partager des rendez-vous professionnels.. Cela demeurait un jeu dangereux. Evan pouvait s'y risquer tant il n'avait rien à perdre et adorait particulièrement se prêter à ce genre de relation quelque peu malsaine. Mais qu'en était-il de Savannah ? Était-ce bien raisonnable de sa part ? Une partie d'Evan pensait à cela et une autre partie de lui, bien plus égoïste, imaginait déjà cette nouvelle collaboration qui le stimulait déjà. L'idée était bien trop séduisante. C'était comme retrouver leur collaboration en Californie et toutes ces émotions qu'elle lui avait fait vivre. Il savait que ce serait différent cette fois-ci mais une petite part de lui ne pouvait s'empêcher d'espérer que tout était encore possible entre eux.. Comme quoi, il pouvait être naïf lui aussi.


@Savannah Williams


Your Job, my rules. Tumblr_pc6xyw6gD71sx8vito6_400
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : S'essaye à la relation Cadienne, qui lui plaît plus que de raison...
MÉTIER : Assistante de direction - Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Your Job, my rules. 201109100411561102
POSTS : 5778 POINTS : 265

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 4 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
Your Job, my rules. 201005115915652717
Cade #14Cade #15
Now I got you in my space
I won’t let go with you
Got you shackled in my embrace
I’m latching on to you


Your Job, my rules. 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY
Saül#1
Family&Cade

Your Job, my rules. 200728121606534329
Evan#5
Thought I found a way out
But you never go away
So I guess I gotta stay now


Your Job, my rules. Tumblr_inline_oz729pZzru1rpoosj_540
Nico#1

JustinGinnyElwynIvyCody


RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Evan#2Cade#11Evan#3Cade#12Cade #13Evan#4


AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Your Job, my rules. Empty
Message(#) Sujet: Re: Your Job, my rules. Your Job, my rules. EmptyMer 17 Juin - 19:33


Ma présence dans ces bureaux peut paraître complètement insensée, voire même dérisoire, je sais pourtant pertinemment dans quoi je m'engage, et les récents événements entre nous ne devaient en rien compromettre cette opportunité qu'il m'offrait à nouveau. Il souhaitait que je le rejoigne, et je m'efforçais à croire que cela n'était pas uniquement dans l'espoir de me reconquérir. J'étais cependant prête à lui rappeler mes intentions s'il le fallait, sans y passer par quatre chemins. La tournure qu'avait prit notre relation après cette escapade m'avait permit de réaliser toutes les erreurs que j'avais pu commettre auprès de lui. Je l'avais laissé m'approcher, je m'étais laissée aveugler par ses belles paroles, et où cela nous avait-il mené... Cette étrange contradiction le concernant fait de lui un homme dont je dois me méfier. Il semble dangereux, autant qu'il attise ce sentiment de confiance que je lui ai toujours voué, et je suis pourtant incapable de connaître ses intentions à mon égard, et c'est ce qui me pousse à adopter à nouveau ce comportement froid et impassible. Je dois me protéger afin qu'il ne se serve pas des mes faiblesses à nouveau. Cela ne rendra pas notre collaboration plus étrange, au contraire, ca facilitera bien des points. Etre professionnel et ne rien attendre de l'autre d'un point de vue affectif était la solution idéale pour parvenir à mener à bien cet unité. En attendant, mon retour ne se ferait que sous certaines conditions , et Evan n'était pas le genre d'homme à se laisser affaiblir par la gente féminine, particulièrement lorsqu'il s'agissait du monde des affaires. Je l'avais remarqué à maintes reprises lors des différentes réunions auxquelles j'avais participé lorsque nous nous trouvions encore sur le sol américain. J'avais cependant un léger avantage malgré tout, qui me poussait à être plus gourmande que ce que j'aurais prévu en temps normal. Notre collaboration allait m'apporter son lot de problèmes, j'avais besoin de m'assurer que je ne ferais pas tout ça pour rien, et mes revenus étaient le point le plus important à évoquer. Son sourire ne parvient pas à me distraire, je ne plaisante pas, et il le sait probablement. Peut-être que notre passé commun était souvent signe de faiblesse, mais il pouvait être une force face à tout ce que je savais sur lui, et ses manières de procéder. Mes demandes s'apparentaient beaucoup à celles qu'il aurait pu avoir si nos situations avaient été inversé, et cette audace, je la tenais de lui à cet instant, imitant le genre d'échange auquel il se livre si souvent avec ses interlocuteurs.

Ma présence ici ne doit pas plus signifier que je suis à sa merci. Ma conscience professionnelle m'avait souvent amené à jouer les prolongations par le passé, souvent pour pouvoir profiter de lui lorsque les différents bureaux s'étaient vidés après une heure tardive. Aujourd'hui, il devait comprendre que les choses étaient différentes, et bien que Mathis était ma principale pré-occupation quand à un timing que je tenterais de m'imposer, je souhaitais également que cela ne vienne pas empiéter sur ma vie affective, qu'il avait déjà foutu en l'air en m'attirant loin de Brisbane, sans aucun scrupule d'ailleurs. "Et je veux que nous soyons professionnels, quoiqu'il arrive. Notre vie privée ne doit pas interférer dans nos rapports au bureau, c'est déjà bien assez compliqué comme ça..." Cette dernière requête était des plus importantes si nous voulions que les choses fonctionnent, et cela devait surpasser la rancune ou encore l'attachement que nous avions éprouvé l'un pour l'autre. Alors ça allait demander un sacré effort, de toute part, mais il était primordiale de s'accrocher à ça pour maintenir un contexte saint et paisible. "Très bien. Je te promets que notre passé n'interférera pas avec notre vie au bureau." Je hoche doucement de la tête, appréciant sa réponse, et espérant vainement que ces simples paroles suffiraient à nous y tenir. "D'accord pour tes week-ends et ta semaine avec ton fils. Je m'en voudrais de priver un petit garçon de sa mère." C'était assez étrange et surtout nouveau de l'entendre parler de Mathis, mais le petit garçon avait prit une place conséquente dans ma vie, et je voulais m'assurer qu'il ne soit pas relayer au second plan face à cette ambition de carrière que je tentais de mener. Evan semblait en avoir comprit cette volonté, et son acquiescement semblait le rendre soudainement plus "humain" à mes yeux. "En revanche, pour le salaire.. Ce sera douze pour-cents. C'est à prendre ou à laisser." Mon regard se balaye à travers le sien, laissant apparaître une certaine hésitation, ou encore un duel capable de le faire revenir sur sa proposition, et ce, durant plusieurs secondes avant de changer soudainement d'attitude pour quelque chose de bien plus léger et insignifiant. "Bien". Il pensait avoir le dernier mot sur cette négociation, détenir le pouvoir, il n'en était rien. "Je me serais contentée de dix, mais c'est parfait." soulignais-je. Je savais très bien qu'il ne m'accorderait pas une telle faveur et qu'il chercherait à faire baisser les enchères, j'avais donc vu plus gros, pour m'assurer d'un taux convenable à l'issue de cette phase, et j'étais plus que satisfaite, en témoigne un sourire visiblement soulagé. Le manipulateur manipulé...Ces quelques mois passés à ses côtés m'auront donc été d'une grande utilité. "Si tu es d'accord, tu pourras commencer quand tu veux. Gloria sera ravie de savoir qu'elle va bientôt pouvoir retourner en Californie. Elle te fera un brief sur tous nos dossiers à Brisbane". Ca y est, ca semblait enfin touché la réalité, et l'étrange sensation qui émane en moi me fait manquer une inspiration. Je me lève, imitant l'homme d'affaires, et effectue quelques pas, qui me rapprochent de la sortie, mais qui dans un premier temps me ramène à sa hauteur. "Deal ?" Mon regard croise le sien, tâchant de m'assurer au travers de ce dernier de la véracité de ses engagements. Et ma main glisse dans la sienne, un contact innocent, qui me rappelle pourtant la douceur dont il a souvent fait preuve à mon égard. "Deal". Je l'enlève rapidement, souhaitant me défaire de ces souvenirs passés. "Je pense pouvoir me libérer rapidement du journal. Je reviendrais vers toi pour t'informer de la date si tu veux bien." Je viens replacer une mèche blonde derrière mon oreille et me décide à quitter les yeux. "Oh Evan." Je me tourne à nouveau vers lui, interrompant ma marche. "L'article que j'ai rédigé sur ton projet a été le plus consulté depuis le début d'année, alors toutes mes félicitations." Un léger sourire vient adoucir mes traits. Comme quoi notre binôme pouvait réserver de belles surprises dans le milieu professionnel.

@Evan Campbell



Revenir en haut Aller en bas
Evan Campbell
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
STATUT : Marié mais se considère comme célibataire
MÉTIER : Haut responsable dans une société de finance
Your Job, my rules. Tumblr_ovvp5uNu3f1sq0olho4_250
POSTS : 213 POINTS : 55

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : J'ai un faible pour les blondes
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Helena / Cade / Savannah-5 / Kaya

RPs EN ATTENTE : Abandonnés : Kaitlyn / Philomenn / Lennon-2
RPs TERMINÉS : Savannah-1 / Lennon-1 / Savannah-2 / Savannah-3 / Savannah-4
AVATAR : Theo James
CRÉDITS : Tumblr
DC : Pas de DC
INSCRIT LE : 09/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28986-terminee-evan-campbell-let-s-do-some-business-in-australia https://www.30yearsstillyoung.com/t29061-evan-campbell

Your Job, my rules. Empty
Message(#) Sujet: Re: Your Job, my rules. Your Job, my rules. EmptyLun 22 Juin - 23:44


La situation était assez jouissive du côté d'Evan. Récupérer son ex-assistante après tout ce temps et leurs dernières péripéties relevait presque du miracle divin. Mais avant de fêter ces retrouvailles, qu'ils ne fêteront d'ailleurs pas au vu des tensions persistantes entre les deux, ils devaient discuter des conditions qui ne s'avéraient pas si contraignantes au final pour l'homme d'affaires qui était prêt à faire des efforts. A dire vrai, répondre positivement aux requêtes de Savannah était nécessaire aussi bien pour lui que pour la société. Et puis réengager une assistante qui connaît déjà l'entreprises et les méthodes de travail d'Evan.. C'était un luxe inespéré qu'il n'aurait jamais obtenir avant son arrivée à Brisbane. Il n'avait ni besoin de la former ni de la préparer aux rendez-vous d'affaires parfois complexes. Elle connaissait déjà le métier et les spécialités Campbell en termes de travail. En ce qui le concernait plus personnellement, l'intérêt était double et savourait ce retour comme une victoire. Son attachement à Savannah était toujours intact malgré cette relation malsaine qu'ils entretenaient, en quelque sorte. Cela étant dit, il ne pouvait accéder à l'ensemble de ses requêtes, notamment quant au salaire bien qu'une demande d'augmentation soit parfaitement légitime dans son cas. Habilement, elle avait tout de même réussi à obtenir douze pour-cents, ce qui représentait une très belle augmentation dont elle n'était pas peu fière, ne s'en cachant même pas. "Je me serais contentée de dix, mais c'est parfait." Elle avait définitivement acquis des talents de négociatrice Pour sûr. Il était presque fier d'elle et bien qu'il aurait pu être agacé par ce petit tour, il ne l'était pas. Bien qu'élevé, ce taux d'augmentation était également le symbole de l'immense confiance qu'il lui accordait pour ce poste. Cela dit, elle avait encore beaucoup à apprendre. Par exemple, il valait mieux ne jamais afficher sa satisfaction après une telle négociation. Pour garder sa crédibilité sur le long terme, il est toujours préférable d'adopter une attitude neutre sans chercher à faire part d'un sentiment de victoire. Mais ce n'était pas le métier de Savannah donc il supposait que cela n'avait aucune importance finalement. Les deux individus se serrèrent alors la main pour valider cet accord et cette nouvelle collaboration qui s'annonçait des plus palpitantes. Elle ne le savait pas encore mais elle avait signé un pacte avec le diable. D'une manière ou d'une autre, elle subirait les contreparties de ce salaire mirobolant qu'elle toucherait..  Evan ne comptait pas lui faire de cadeaux malgré ses dires et l'acceptation de ses conditions. "Je pense pouvoir me libérer rapidement du journal. Je reviendrais vers toi pour t'informer de la date si tu veux bien." C'était une bonne nouvelle. Plus tôt elle commençait et mieux ce serait. Il y avait beaucoup de travail. Evan avait signé de nombreux nouveaux contrats depuis son arrivée en Australie et il était temps pour la société de les honorer. "Très bien. Reviens d'ici quelques jours. Ton contrat sera prêt à être signé." Et alors qu'elle s'apprêtait probablement à quitter le bureau d'Evan, la blonde avait finalement encore une chose à lui dire. "Oh Evan. L'article que j'ai rédigé sur ton projet a été le plus consulté depuis le début d'année, alors toutes mes félicitations." Il souriait. Bien qu'il avait des doutes sur l'impact de cet article auprès des investisseurs, c'était toujours agréable d'entendre cela. Comme quoi, leur collaboration aux îles Cook avait été fructueuse sur le plan professionnel. Peut-être était-ce même à l'image de ce qu'offrirait la recomposition de leur duo de choc ? Ils le sauraient tout deux bien assez tôt. "J'aurais aimé t'inviter à aller boire un verre ce soir pour célébrer ça ainsi que ton retour parmi nous..." Il se rapprochait ensuite légèrement d'elle, sourire en coin, s'efforçant de dissimuler tout sentiment de satisfaction, sans grand succès. "... mais je crois que ce serait enfreindre l'une de nos nouvelles règles. Alors je te laisse fêter ça avec ton cher et tendre. J'imagine qu'il sera ravi pour toi." Il ne pouvait s'empêcher de s'amuser quelque peu de la situation. Il savait que ces mots pouvaient apparaître comme déplacés, surtout pour démarrer une nouvelle collaboration mais elle savait pertinemment qu'il jouerait avec elle et si elle l'ignorait, c'était qu'elle était encore bien trop naïve. Il la lâchait ensuite soudainement des yeux pour retourner à son bureau. Il s'installait alors calmement, comme si rien ne s'était passé ces dernières minutes. Il concentrait alors son regard vers son ordinateur, n'adressant plus aucune importance à la blonde en cet instant, bien que ces pensées étaient toutes tournées vers elle. Mais il était hors de question de lui montrer, il devait rester professionnel et ne rien laisser transparaître..

@Savannah Williams


Your Job, my rules. Tumblr_pc6xyw6gD71sx8vito6_400
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Your Job, my rules. Empty
Message(#) Sujet: Re: Your Job, my rules. Your Job, my rules. Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Your Job, my rules.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-