AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-32%
Le deal à ne pas rater :
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ – GeForce RTX™ 4050
749.99 € 1099.99 €
Voir le deal

 Everybody lies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
En ligne
Présence réduite
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie mais aussi Polpetta, celui qui a tendance à l'agacer mais que seul Ugo s'entête à employer à son égard (Fort heureusement)
STATUT : Quand elle pensait parvenir un semblant d'ordre dans sa vie sentimentale, elle s'est retrouvée à dire "je le veux" à son plus vieil ami devant Elvis à Vegas
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Everybody lies 6sxd
POSTS : 14833 POINTS : 130

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 6 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :

Everybody lies D93Q
WILLIAMS FAMILY


Camil#1 Milena#1 Elijah#2 Ginny#4 Penelope#2 Malik#4 Hector#1 Ugo#4 Cade#29 & Milena#2 Evan#7


FLASHBACK
-




RPs EN ATTENTE : Nieves
RPs TERMINÉS : James #1 James #2 James #3 Cade Matteo Colin Thomas James #4 Cade#2 Amal Cade#3 Carlisle Cade#4 Leah Joseph Nicolas Colin Gabriel Cade#5 Cade#6 Auden Cade #7 Cade #8 Seth Carlisle#2 Cade #9 Evan#1 Cade#10 Auden#2 Saül#1 Evan#2 Cade#11 Evan#3 Ivy Cody Cade#12 Family&Cade Cade #13 Evan#4 Cade#14 Ana Cade #15 Famiglia Cade#16 Cade #17 Evan#6 Auden Cade #18 Cade #19 Cade#20 Carlisle#3 Caelan#1 Axel#1 Axel#2 Cade#21 Cade#22 Cade#23 Auden#6 Cade#24 Cade#25 Cade#26 & Jackson #1 Basilius#2 Edison#1 Malik#1 Elijah#1 Ugo#1 Nephtys#1 Malik#2 Cade#27 Ugo#2 Auden#7 Malik#3 Anastasia#4 Ugo#3 Cade#28

FLASHBACK
2011Basilius#1
2012Harold#1 Harold#2
2017Cade Evan#5
2022 - JanvierConnor#1

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
CRÉDITS : ©️ alaska
DC : /
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams
https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement
https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Everybody lies Empty
Message(#) Sujet: Everybody lies Everybody lies EmptyVen 5 Avr - 13:17


Everybody lies

@Cade Grimes & @"Milena Grimes" & Savannah Williams


Ma voiture se gare dans la rue, non loin de cet appartement dans lequel je me suis si souvent perdue, comme s'il m'appartenait. Rien n'a changé, hormis cette étrange impression, celle de ne plus y avoir ma place. Tout me semble si familier et étrange à la fois. Durant un bref instant, j'en viens à me demander si ma présence ici n'est pas stupide, et complètement incongrue. La partie raisonnable est là pour me rappeler les faits, me rappeler à l'ordre face à cette envie qui pourrait m'attirer bien trop de problèmes et de remords ensuite. J'y suis déjà passée. Je m'étais promis de faire preuve de fermeté, de ne pas retourner dans mes travers, dans cette sorte de vieille addiction qu'il avait représenté à mes yeux durant tant d'années et de laquelle je me relevais encore à ce jour , de mettre toutes les chances de mon côté en le rayant définitivement de ma vie, de me protéger de façon drastique, et me voilà à saisir le premier prétexte pour aller à sa rencontre. L'autre partie de moi, la plus irrationnelle,guidée par un amas d'émotions, qu'il m'est difficile de comprendre la plupart du temps, bien plus profonde et hargneuse, se contente de me rappeler que tout n'est pas obligé d'être noir ou blanc entre nous, nous ne sommes pas sensés rentrés dans une quelconque case. Mais surtout, j'ai en tête l'implication dont il a fait preuve lorsque les choses m'ont échappé il y a quelques semaines. Le monde s'écroulait sous mes pieds, me rendant plus vulnérable et par dépit plus cruelle que jamais, et c'est la chair de mon sang qui en aura subi les dommages cette fois-ci . Une première qui l'aura poussé à contacter la seule personne capable de me venir en aide. Cade. Il était cette épaule sur laquelle m'appuyer, et ce fait n'aura pas échappé au jeune garçon. Il a débarqué, et il est resté auprès de moi. Alors même que je m'empressais de couper court au moindre échange qu'il cherchait à mettre en place, un réflexe acquis sciemment depuis la rupture que je nous ai imposée plus d'un an auparavant. Il m'a poussé à voir la lumière lorsque tout me semblait particulièrement obscur et sans issue, m'a ouvert les yeux face à des arguments qui ne peuvent être ignorés. Il sait d'où je viens, sait combien je me suis battue pour en arriver là, il ne lui a pas été difficile de me le rappeler lorsque plus rien ne semblait avoir de sens et d'importance. Je ne peux me contenter de lui vouer si peu de considération et tant d'égoïsme lorsque lui fait preuve d'un soutien infaillible, comme souvent. Je ne peux ignorer tant de bienveillance. Alors peut-être qu'il n'attend rien en retour de ma part, peut-être qu'il préfèrerait que je m'en tienne à ces fichues règles de distance qu'importe une rupture, mais je suis là. A traverser cette route, une stupide boîte à la main. Qu'importe le niveau d'absurdité que j'atteins par cette visite impromptue, j'ai besoin de lui faire savoir combien je lui suis reconnaissante, et qu'il n'est pas un quelconque pion sur cette table d'échec que j'ai décidé d'éliminer sans éprouver le moindre remord.

Ma main vient frapper plusieurs coups sur cette porte. Et je me pince les lèvres, cherchant à me souvenir de la dernière fois que j'ai pu me rendre à cette adresse. Je n'y parviens pas. Je suis certaine que c'est le dernier lieu a avoir été témoin de cet amour, lâchement abandonné dans les décombres du passé, mais à aucun moment le souvenir précis de ce moment ne me revient en mémoire. Il ouvre la porte, me prenant presque par surprise. Je parviens à me sortir rapidement de mes pensées pour lui adresser un sourire forcé, capable de pallier à ce sentiment étrange qu'il doit éprouver de voir ma silhouette sur le pas de sa porte. "Joyeux anniversaire?" J'avais pourtant plusieurs jours de retard pour me lancer dans une telle tirade, mais c'était nécessaire pour songer à l'approche souhaitée. "Il me restait un peu de farine dans le placard…J'me suis dis que noël n'était pas si loin pour oser me lancer dans une fournée de sablés." Une anecdote qu'il était le seul à pouvoir comprendre par des souvenirs communs. J'aurais pu opter pour une bonne bouteille de bourbon, mais ce présent est bien plus personnel que ceux qu'il serait en mesure de recevoir. Et cette fois, il aura le loisir de pouvoir tous les ingérer sans qu'une ribambelle de mioches ne s'en empare, sans éprouver le moindre scrupule à l'effort que ça nous avait demandé. Je lui tends la boîte, haussant finalement les épaules en émettant une nouvelle hypothèse. "C'est p't'être aussi un moyen pour te remercier de tout ce que t'as fait pour nous ces derniers temps" Mon regard, qui s'était détourné, sous le poids d'une certaine gêne encore bien trop éprouvante dans ce contexte, parvient à se relever dans le sien, guettant le moindre signe me permettant de déceler que le choix de venir n'est pas la pire idée que je puisse avoir eue.







Feel like shit.
The world was on fire, no one could save me but you. It's strange what desire, will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. I never dreamed that I'd lose somebody like you




Dernière édition par Savannah Williams le Lun 10 Juin - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Cade Grimes
le fils de krypton
le fils de krypton
Présent
ÂGE : Quarante ans +3. Les années passent...et se ressemblent.
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Ex Agent fédéral du FBI américain. Viré pour faute. Vers un nouveau poste d'enquêteur privé...
LOGEMENT : #275 Silvester Street - REDCLIFFE
Everybody lies 847e457547417de944f2708e63ffa9db13547100
POSTS : 13917 POINTS : 20

TW IN RP : Alcool, meurtre, langage grossier, violence, sexe, parent toxique,
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky - Ex Agent fédéral du FBI américain - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
CODE COULEUR : #595959
RPs EN COURS :



SAVANNAH & MILENA


Flashbacks: FAITH


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4 - PAOLA - SAVANNAH #5 - OAKLEY - ZELDA - SAVANNAH #6 - SAVANNAH #8 - SAVANNAH #9 - QUINN - SAVANNAH #7 - SAVANNAH #10 - OAKLEY #2 - SAVANNAH #11- CLAIRE - SAVANNAH #12 - SAVANNAH #13 - QUINN #2 - WILLIAMS FAMILY - ELIZABETH - SAVANNAH #14 -SAVANNAH #16 - SAVANNAH #17 - EVAN - ELIZABETH - AUDEN - SAVANNAH #15 - ANASTASIA - NICO - ELIE - SAVANNAH #18 - HALSTON - SVETLANA - CASSIA - SAVANNAH #19 - SAVANNAH #20 - QUINN #3 - SAVANNAH #21 - SAVANNAH #22 - GABRIELLE - ASHLEY - JULIANA - DREW - SAVANNAH #23 - SAVANNAH #24 - MILENA #1 - SAVANNAH #25 - SAVANNAH & JACKSON - GABRIELLE #2 - EIJI - DEBORAH - HARPER - LUCY - THOMAS - ASHLEY #2 - LUCY #2 - DEBORAH #2 - SAVANNAH #27 - ASHLEY #3 - RILEY #1 - PENELOPE #1 - MILENA #1 - SAVANNAH #28 - LUCY #3 - DEBORAH #3

Flashbacks
2019 - MIA - MIA #2 - HALSTON #2
Juin 2017 - SAVANNAH - ASHLEY #4
AVATAR : Jensen Ackles
CRÉDITS : Moi même
DC : Nope
PSEUDO : Fax
INSCRIT LE : 31/03/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood
https://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

Everybody lies Empty
Message(#) Sujet: Re: Everybody lies Everybody lies EmptyMar 9 Avr - 15:36



Everybody lies


@Cade Grimes & @Milena Grimes & Savannah Williams

Au volant de sa voiture, direction Redcliffe après un après-midi de boulot plutôt diversifié dans son genre, Cade colla son téléphone portable à son oreille. Certains en profiteraient pour lui faire une morale ennuyeuse dont il ne tiendrait pas compte, préférant ignorer les dangers encourus à chaque appel passé en conduisant. Il tomba sur la voix à la fois douce et inflexible de Milena. Son répondeur le sommait de rappeler plus tard. Soit, il retenterait sa chance bien qu’elle lui eut paru pressée de lui parler lorsqu’elle-même avait tenté de le joindre un peu plus tôt. Il raccrocha et laissa tomber son portable sur le siège passager en se reconcentrant sur la route. Il n’était pourtant pas très tard mais la pénibilité des dossiers qu’il traitait ces derniers temps et le peu de divertissement qu’il s’autorisait avait raison de lui et sa lassitude le poussa à rentrer directement pour, sans doute, manger un morceau et zapper sur toutes les chaines de télévision jusqu’à l’éteindre complètement. Bingo, il se débarrassa de sa veste, lança ses clés de voiture sur le bar qui séparait le salon de la cuisine et ouvrit le réfrigérateur en vue de se préparer un casse dalle bien mérité. Alors qu’il s’était penché pour scruter la moindre denrée intéressante, un bruit se fraya dans le silence de son petit appartement. Un bruit inquiétant. Terrifiant même. Un « ploc, ploc » qui l’interrogea immédiatement. Sourcils froncés, il se redressa et observa son coin cuisine d’où semblait provenir le son, puis il s’immobilisa dans l’attente de savoir s’il fabulait ou si réellement un souci pointait le bout de son gros nez. Rien. Plus rien ne semblait interrompre le silence qui régnait dans la pièce. Cade cru avoir rêvassé jusqu’à ce que.. de nouveau.. « ploc ploc ». Des gouttes qui tombaient. De plus en plus rapidement. Cela ne pouvait provenir que de la tuyauterie sous l’évier. Cade pencha légèrement la tête en priant que ce diagnostic se révèle faux puisque la plomberie, c’était loin d’être son domaine… Bordel !

Il referma la porte du frigo machinalement et s’approcha avec hésitation du meuble qu’il devait à présent ouvrir pour constater une éventuelle fuite. En s’accroupissant, il se rendit bien vite compte qu’il n’y voyait pas grand-chose. Il attrapa donc son téléphone et alluma la lampe torche pour la pointer vers le fond du placard. Grimes plissa les yeux, peu fier de devoir s’atteler à ce type d’inconvénient. C’était bien là. Le bruit provenait d’une fuite et de l’eau semblait déjà joncher la planche inférieure du meuble. « Eh merde ! » Murmura-t-il pour lui-même, pestant déjà contre toutes les connaissances en plomberie qui lui manquaient. Il aurait dû s’y attendre. Il ne prenait pas plus de précautions pour entretenir le système, pas plus qu’il ne s’intéressait aux autres commodités de cet appartement, qu’il habitait pourtant depuis plus de 5 ans. Il fallait donc procéder par étapes essentielles ; d’abord, couper l’eau. Oui, mais où ? Il chercha une trappe, un robinet, quelque chose qui pourrait lui permettre de bricoler là-dedans sans inonder tout le bâtiment. S’énervant tout seul et réfléchissant déjà aux outils qui se trouvaient dans le coffre de la Chevrolet en se frottant le front, il entendit frapper à sa porte. Un sauveur envoyé par le ciel ?

Ce n’était clairement pas un plombier qui se trouvait sur le seuil de l’entrée. Mais la surprise n’en était pas moins belle et elle le sortit instantanément de son problème de tuyauterie défectueuse. "Joyeux anniversaire?" Cette question-exclamation le laissa mut et il fronça les sourcils avec un début de sourire. « Merci… ?! » Son anniversaire remontait à plus de 2 semaines maintenant mais il devait désormais remarquer que c’était le premier depuis quelques années que Savannah ne lui souhaitait pas le jour J. Leurs échanges ayant évolués, il ne lui en avait pas tenu rigueur bien sûr et il jeta un œil à ce qu’elle apportait. "Il me restait un peu de farine dans le placard…J'me suis dis que noël n'était pas si loin pour oser me lancer dans une fournée de sablés." Cade ne pu retenir un léger rire se remémorant sans peine ce soir, proche de Noël, où ils avaient confectionné des sablés au beau milieu de la nuit. Un bon moment qui avait joué son rôle dans l’attachement qui s’était révélé peu à peu. « Désolé, je ne fournis pas le pyjama qui va avec. » A l’époque, tout était bien plus simple et innocent. Evoquer ces souvenirs le lançait sur une note bien moins dramatique que celle de leur précédent entrevue. Et il appréciait. "C'est p't'être aussi un moyen pour te remercier de tout ce que t'as fait pour nous ces derniers temps" « tout » ? Il n’avait fait que lui rappeler les choses importantes pour ne pas qu’elle lâche prise. Il n’avait fait qu’écouter son intérieur qui lui hurlait sans cesse de ne pas la faire disparaitre de sa vie. Cade reprit un air plus sérieux quoiqu’encore doux et sincère. « C’est une triple raison qui me pousse à accepter ton offrande ! » Derrière cette phrase, le bruit de l’eau et l’image du placard encore ouvert et suintant lui remirent son problème en tête. Il grimaça. « Tu veux… entrer une minute ? J’ai un tout petit problème à régler. On peut boire un café et partager un sablé après ? » Il passa le seuil de la porte, l’invitant indirectement à entrer pour s’installer. Les outils qui lui seraient forcément utiles se trouvaient dans le coffre de sa voiture. En marchant à reculons, il tenta de panser son empressement qui pouvait paraitre curieux aux yeux de Savannah. Malgré ça, il ne voulait pas qu’elle dépose son paquet et fuit aussi rapidement… "Je reviens tout d'suite ! J'en ai pas pour longtemps !" Ca c'était lui qui le disait.








-------------------------------------------
Everybody lies 763986grimes
Everybody lies OrLErGE
Everybody lies Vg4o2Xs

Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
En ligne
Présence réduite
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie mais aussi Polpetta, celui qui a tendance à l'agacer mais que seul Ugo s'entête à employer à son égard (Fort heureusement)
STATUT : Quand elle pensait parvenir un semblant d'ordre dans sa vie sentimentale, elle s'est retrouvée à dire "je le veux" à son plus vieil ami devant Elvis à Vegas
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Everybody lies 6sxd
POSTS : 14833 POINTS : 130

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 6 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :

Everybody lies D93Q
WILLIAMS FAMILY


Camil#1 Milena#1 Elijah#2 Ginny#4 Penelope#2 Malik#4 Hector#1 Ugo#4 Cade#29 & Milena#2 Evan#7


FLASHBACK
-




RPs EN ATTENTE : Nieves
RPs TERMINÉS : James #1 James #2 James #3 Cade Matteo Colin Thomas James #4 Cade#2 Amal Cade#3 Carlisle Cade#4 Leah Joseph Nicolas Colin Gabriel Cade#5 Cade#6 Auden Cade #7 Cade #8 Seth Carlisle#2 Cade #9 Evan#1 Cade#10 Auden#2 Saül#1 Evan#2 Cade#11 Evan#3 Ivy Cody Cade#12 Family&Cade Cade #13 Evan#4 Cade#14 Ana Cade #15 Famiglia Cade#16 Cade #17 Evan#6 Auden Cade #18 Cade #19 Cade#20 Carlisle#3 Caelan#1 Axel#1 Axel#2 Cade#21 Cade#22 Cade#23 Auden#6 Cade#24 Cade#25 Cade#26 & Jackson #1 Basilius#2 Edison#1 Malik#1 Elijah#1 Ugo#1 Nephtys#1 Malik#2 Cade#27 Ugo#2 Auden#7 Malik#3 Anastasia#4 Ugo#3 Cade#28

FLASHBACK
2011Basilius#1
2012Harold#1 Harold#2
2017Cade Evan#5
2022 - JanvierConnor#1

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
CRÉDITS : ©️ alaska
DC : /
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams
https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement
https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Everybody lies Empty
Message(#) Sujet: Re: Everybody lies Everybody lies EmptyMer 17 Avr - 15:07



Everybody lies

@Cade Grimes & @"Milena Grimes" & Savannah Williams


Face à cette porte, je me demande un instant si j'ai le droit de faire ça. Cette relation que nous avons vécue, si forte fût-elle, ne mérite-elle pas de demeurer dans nos souvenirs avec toute la positivité et l'authenticité de notre dernier échange? Pourquoi vouloir relancer encore et encore une partie qui ne finira peut-être pas sous les meilleurs auspices? Mon égoïsme prime probablement, moi qui m'affaire pourtant depuis des mois à me tenir éloigné de cet homme, qui représente à lui seul une grande partie de ma vie. Ce besoin de le remercier après coup de cette scène particulièrement laborieuse infligée un soir de semaine. Un soir où tout m'avait semblé particulièrement obscure pour me fermer de tout, un discours qu'il avait pris le temps d'énoncer pour me rappeler les priorités que je me devais d'avoir. Il avait apporté cette énergie, celle que j'avais semble t-il épuisé avec le temps, celle indispensable pour mener cette vie bien trop chargée avec la force qu'elle requiert. Peut-être aussi, qu'au-delà de cette simple visite de remerciement, j'éprouve le besoin de me retrouver réellement, et qu'il est le centre de gravité qui me permettra de me rappeler qui je suis, moi qui semble m'être perdue dernièrement. J'ai besoin de m'assurer que certaines choses ne changeront jamais, que nous n'avons pas changé, lui comme moi, nous nous sommes peut-être tout simplement perdus en chemin face à des rapports bien trop compliqués à gérer. "Joyeux anniversaire?" L'air surprit sur son visage parvient un faible instant à me faire douter quant à l'idée faramineuse qui m'a amené jusqu'ici. Peut-être n'est-il pas seul, ou qu'il a des projets de prévu plutôt que de devoir s'accommoder de ma visite à l'improviste?

Sa date d'anniversaire? Elle n'a pas été oubliée avec le temps, pas plus que les souvenirs dans lesquels j'apparais pour la lui souhaiter les années précédentes, cependant je m'étais demandée un instant si j'étais en droit de débarquer avec une bonne humeur factice après l'épisode de l'autre soir, un simple message me paraissant presque insuffisant pour l'occasion, et pour le dévouement dont il avait fait preuve à mon égard. Une question sur laquelle je me suis visiblement positionnée puisque je me trouve face à lui, ces stupides gâteaux à la main en guise de cadeau. « Merci… ?! » Un sourire pour tenter de pallier la gêne d'un problème de timing. "Il me restait un peu de farine dans le placard…J'me suis dis que noël n'était pas si loin pour oser me lancer dans une fournée de sablés." Ca sort de ma bouche, et je me sens tellement stupide là tout de suite. L'idée me paraissait pourtant plutôt bonne quand elle avait émergée quelques heures plus tôt. Fort heureusement, le rire qui s'extirpe de ses lèvres parvient à me rassurer, que ce soit pour la confection des sablés ou ma présence ici. « Désolé, je ne fournis pas le pyjama qui va avec. » Un humour qui suffit à faire naître cette douce chaleur dans ma poitrine. Rien n'a changé. "T'as prit un an de plus…Y a un moment où il faudra y passer" Malgré la légèreté de cette conversation, j'ai à coeur de lui rappeler combien je lui suis reconnaissante pour ce qu'il a fait, qu'importe les réelles raisons qui l'ont amené à vouloir m'aider dans cette histoire. "C'est p't'être aussi un moyen pour te remercier de tout ce que t'as fait pour nous ces derniers temps" Je pèse mes mots, ayant pourtant parfois bien du mal à les extirper de ses lèvres régulièrement scellées par la peur d'être blessée au passage « C’est une triple raison qui me pousse à accepter ton offrande ! » J'acquiesce d'un signe de tête, léger sourire qui étire mes lèvres, satisfaite qu'il n'éprouve pas le besoin de se méfier de moi après la froideur que j'ai pu instaurer dans les échanges survenus depuis notre rupture. « Tu veux… entrer une minute ? J’ai un tout petit problème à régler. On peut boire un café et partager un sablé après ? » Je relève les sourcils, tentant d'étouffer la moindre réaction capable de m'échapper et mettre à mal un début pourtant prometteur. Je n'ai pas envie de m'imposer à lui et qu'il se sente obligé de quoique ce soit envers moi, pourtant, j'éprouve le besoin de poursuivre un peu plus longtemps ces retrouvailles, avec toute la déraison que ça inclut.

Il passe le seuil de la porte, visiblement empressé pour je ne sais quelle raison, alors que mon regard suit sa silhouette qui s'éloigne à l'opposé de la mienne. "Je reviens tout d'suite ! J'en ai pas pour longtemps !" Je secoue la tête, ayant bien du mal à comprendre ce qu'il se passe dans sa tête, alors qu'un balbutiement s'échappe de mes lèvres pour laisser place à un simple "Okay" tout aussi minable. Je soupire silencieusement, et passe l'encadrement de la porte d'entrée, qui m'amène tout droit dans la pièce de vie. Une sensation étrange s'empare de moi, alors qu'un flot de souvenirs, tout aussi bons que mauvais, me viennent en tête. Ça fait bizarre. Rien ne semble avoir particulièrement changé, comme si le temps s'était figé depuis mon départ, attendant le moment où je retrouverais les lieux. Derrière ce silence, un bruit étrange et régulier qui semble provenir de la cuisine. Bruit auquel je ne cherche pas à prêter attention au départ, m'accaparant visuellement de ce qui m'entoure, mais qui devient suffisamment agaçant pour que je cherche à en trouver l'origine J'ai toujours eu horreur de ce genre de bruit dans un tel silence, c'est comme s'ils avaient pour seul but de mettre mes nerfs à rude épreuve dans un état de nervosité jusqu'alors absent, un peu comme le bruit des aiguilles d'une vieille horloge le feraient. L'air faussement innocent, je jette un coup d'oeil vers l'évier, qui semble étrangement à l'origine de cette nuisance. Une petite hésitation avant de me baisser, observant de loin sous le meuble de ce dernier. Inutile. Ma tête se faufile à l'intérieur, observant d'un meilleur angle de vue une plomberie visiblement défectueuse. Cette voix famillière qui s'élève à quelques mètres suffit à me surprendre alors qu'un vieux réflexe me pousse à relever la tête avant même d'avoir littéralement sortie celle-ci du caisson. Un bruit qui n'est rien comparé à cette douleur passagère que j'éprouve par cette maladresse. La curiosité est un vilain défaut Williams. Je retiens un juron. Mais pas le deuxième. "Eh merde" La grimace qui s'est emparée de mes traits me pousse finalement à me tourner, toujours accroupie, vers le propriétaire des lieux. Je me frotte le dessus du crâne, comme si ce simple geste allait permettre de me libérer plus rapidement de cette souffrance. La vision de Cade tenant une caisse outils suffit cependant à me détourner de cette dernière. "Bien joué Bob le bricoleur" Je fronce les sourcils, ne pouvant m'empêcher de lancer dans une certaine ironie , sourire apparent "Depuis quand t'as une caisse à outils toi?" Je suis moqueuse, mais c'est à la hauteur de ce qu'il vient de m'infliger, même s'il ne l'a pas fait volontairement.







Feel like shit.
The world was on fire, no one could save me but you. It's strange what desire, will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. I never dreamed that I'd lose somebody like you




Dernière édition par Savannah Williams le Lun 10 Juin - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Cade Grimes
le fils de krypton
le fils de krypton
Présent
ÂGE : Quarante ans +3. Les années passent...et se ressemblent.
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Ex Agent fédéral du FBI américain. Viré pour faute. Vers un nouveau poste d'enquêteur privé...
LOGEMENT : #275 Silvester Street - REDCLIFFE
Everybody lies 847e457547417de944f2708e63ffa9db13547100
POSTS : 13917 POINTS : 20

TW IN RP : Alcool, meurtre, langage grossier, violence, sexe, parent toxique,
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky - Ex Agent fédéral du FBI américain - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
CODE COULEUR : #595959
RPs EN COURS :



SAVANNAH & MILENA


Flashbacks: FAITH


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4 - PAOLA - SAVANNAH #5 - OAKLEY - ZELDA - SAVANNAH #6 - SAVANNAH #8 - SAVANNAH #9 - QUINN - SAVANNAH #7 - SAVANNAH #10 - OAKLEY #2 - SAVANNAH #11- CLAIRE - SAVANNAH #12 - SAVANNAH #13 - QUINN #2 - WILLIAMS FAMILY - ELIZABETH - SAVANNAH #14 -SAVANNAH #16 - SAVANNAH #17 - EVAN - ELIZABETH - AUDEN - SAVANNAH #15 - ANASTASIA - NICO - ELIE - SAVANNAH #18 - HALSTON - SVETLANA - CASSIA - SAVANNAH #19 - SAVANNAH #20 - QUINN #3 - SAVANNAH #21 - SAVANNAH #22 - GABRIELLE - ASHLEY - JULIANA - DREW - SAVANNAH #23 - SAVANNAH #24 - MILENA #1 - SAVANNAH #25 - SAVANNAH & JACKSON - GABRIELLE #2 - EIJI - DEBORAH - HARPER - LUCY - THOMAS - ASHLEY #2 - LUCY #2 - DEBORAH #2 - SAVANNAH #27 - ASHLEY #3 - RILEY #1 - PENELOPE #1 - MILENA #1 - SAVANNAH #28 - LUCY #3 - DEBORAH #3

Flashbacks
2019 - MIA - MIA #2 - HALSTON #2
Juin 2017 - SAVANNAH - ASHLEY #4
AVATAR : Jensen Ackles
CRÉDITS : Moi même
DC : Nope
PSEUDO : Fax
INSCRIT LE : 31/03/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood
https://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

Everybody lies Empty
Message(#) Sujet: Re: Everybody lies Everybody lies EmptyMar 23 Avr - 10:10



Everybody lies


@Cade Grimes & @Milena Grimes & Savannah Williams

Cet appartement, Cade ne l’avait pas choisi et il n’y passait que peu de temps. Il n’avait pas l’esprit casanier non plus ce qui expliquait le peu de soin qu’il accordait à son aménagement intérieur ainsi qu’à l’entretien de la plomberie. Malheureusement, la tuyauterie semblait rancunière puisqu’elle avait décidé de l’ennuyer un peu, comme pour se donner de l’importance. Si Grimes prenait plaisir à bichonner le moteur de sa voiture et en avait acquis de belles connaissances, ce n’était pas le cas pour les canalisations et dés qu’il eut un aperçu de la fuite plutôt menaçante, il prit ça pour un véritable problème. Ce genre de truc, ça commence toujours par quelques gouttes d’eau innocentes et ça finit en inondation avant d’avoir pu faire quelque chose. La fin de la journée était compromise. A moins que…

Deux surprises en l’espace de quelques minutes. L’une était fâcheuse et complètement accablante, tandis que l’autre était bien plus agréable. Quoique tout aussi perturbante. Savannah se tenait derrière sa porte avec des gâteaux à la main et lui souhaitait son anniversaire, avec une petite gêne adorable lisible sur son visage et présente aussi dans le ton de sa voix. "T'as prit un an de plus…Y a un moment où il faudra y passer" Elle le prenait de court, lui faisant un instant oublier son soucis du moment qui ne tarderait pas à se faire entendre de plus belle s’il ne s’y remettait pas. La légèreté qu’elle semblait vouloir donner à cette visite lui plu instantanément et il était hors de question qu’il y mette un terme en évoquant son tracas technique. « Tu veux… entrer une minute ? J’ai un tout petit problème à régler. On peut boire un café et partager un sablé après ? » Elle ne pouvait pas repartir aussi rapidement. Et d’un autre côté, il fallait qu’il s’occupe de cette fuite. Il franchit donc le seuil de la porte, ne lui laissant plus le choix que d’entrer pour l’attendre à l’intérieur. "Je reviens tout d'suite ! J'en ai pas pour longtemps !" Clés en main, Cade se dirigea vers le parking pour ouvrir le coffre de la Chevrolet et en extirper une petite caisse. Il l’ouvrit pour vérifier qu’il y avait quelques outils qui l’aiderait à se sortir de ce pétrin. En réalité, il ignorait complètement quelle était la marche à suivre pour ne pas finir noyé. Tant pis, il improviserait, au moins pour pouvoir profiter un peu de la présence de Savannah. Leurs échanges se faisaient si rares ces derniers temps et elle lui avait semblé particulièrement sereine, contrairement à leur récente entrevue.

A défaut d’avoir une vraie idée en tête quant aux réparations qu’il allait pouvoir bricoler sur ses tuyaux, Cade revint vers son appartement d’un pas décidé. La porte claqua dans son dos et ses yeux cherchèrent immédiatement la jolie blonde qui, il l’espérait, n’avait pas prit ses jambes à son cou en admirant ses habitudes inchangées. Il la trouva accroupie, la tête à l’intérieur du meuble de cuisine, probablement en train de constater les dégâts. « Mais qu’est-ce que tu fous ? » Elle faisait comme lui, quelques minutes auparavant, mais elle, elle était guidée par une curiosité déraisonnable qui le surprendrait toujours. Planté devant elle, il grimaça lorsqu’elle se cogna, serrant les dents comme s’il pouvait ressentir sa douleur. "Eh merde" Il finit par hausser les sourcils devant ce profil naturel qu’il n’avait pas vu depuis bien des mois. "Bien joué Bob le bricoleur" .

"Depuis quand t'as une caisse à outils toi?" Il avait presque oublié cet attirail qu’il regarde furtivement avant de lui répondre en s’approchant. « Depuis que j’ai réduis drastiquement le nombre de personne susceptible de toucher à ma caisse. » Effectivement, il opérait son petit bijou seul la plupart du temps, lorsqu’une réparation mineure était nécessaire. Elle se rappelait certainement de son attachement pour la Chevrolet ! « Sors de là avant d’empirer les choses. » Sarcastique, il déposa la caisse par terre et lui tendit la main pour l’aider à se relever. En fouillant ensuite dans la caisse en plastique, il trouve une mini lampe torche. La dernière fois qu’il s’en était servi, ce n’était pas du tout pour faire de la plomberie. Il la testa, l’alluma et l’éteignit pour constater qu’elle fonctionnait encore. Et puis il se saisit d’une pince qu’il imaginait être la bonne pour resserrer un lien entre deux tuyaux. Si cela pouvait être aussi simple… Grimes allongea son mètre quatre vingt six dos au sol pour mieux scruter le dessous du siphon. En jetant un œil à l’extérieur de cette caverne humide et sombre, il remarqua le regard intéressé et sans doute amusé de Savannah. « Avoue que ça te plait…de m’voir jouer les plombiers d’un soir ! ». Son visage munit d’un sourire ironique et son esprit ne s’attardant que sur l’atmosphère léger qui semblait régner dans cet instant, Cade se mit en tête de passer sa main partout pour voir d’où provenait ces gouttes. « Alors… comment tu t’en sors en ce moment ? » Référence au burn-out auquel elle faisait face et dont il avait pu être témoin quand elle avait laissé les larmes transpercer ses émotions. Son dos commençait à imbiber l’eau déjà sur le sol, il ne se sentait déjà plus en position de force même s’il cru avoir repéré l’endroit fatal. Un mince filet s’écoulait d’une liaison entre deux tuyaux grisâtres et pas en très bon état. Il se mordit la lèvre. « Tu peux m'filer la plus petite pince ? »









-------------------------------------------
Everybody lies 763986grimes
Everybody lies OrLErGE
Everybody lies Vg4o2Xs

Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
En ligne
Présence réduite
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie mais aussi Polpetta, celui qui a tendance à l'agacer mais que seul Ugo s'entête à employer à son égard (Fort heureusement)
STATUT : Quand elle pensait parvenir un semblant d'ordre dans sa vie sentimentale, elle s'est retrouvée à dire "je le veux" à son plus vieil ami devant Elvis à Vegas
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Everybody lies 6sxd
POSTS : 14833 POINTS : 130

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 6 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :

Everybody lies D93Q
WILLIAMS FAMILY


Camil#1 Milena#1 Elijah#2 Ginny#4 Penelope#2 Malik#4 Hector#1 Ugo#4 Cade#29 & Milena#2 Evan#7


FLASHBACK
-




RPs EN ATTENTE : Nieves
RPs TERMINÉS : James #1 James #2 James #3 Cade Matteo Colin Thomas James #4 Cade#2 Amal Cade#3 Carlisle Cade#4 Leah Joseph Nicolas Colin Gabriel Cade#5 Cade#6 Auden Cade #7 Cade #8 Seth Carlisle#2 Cade #9 Evan#1 Cade#10 Auden#2 Saül#1 Evan#2 Cade#11 Evan#3 Ivy Cody Cade#12 Family&Cade Cade #13 Evan#4 Cade#14 Ana Cade #15 Famiglia Cade#16 Cade #17 Evan#6 Auden Cade #18 Cade #19 Cade#20 Carlisle#3 Caelan#1 Axel#1 Axel#2 Cade#21 Cade#22 Cade#23 Auden#6 Cade#24 Cade#25 Cade#26 & Jackson #1 Basilius#2 Edison#1 Malik#1 Elijah#1 Ugo#1 Nephtys#1 Malik#2 Cade#27 Ugo#2 Auden#7 Malik#3 Anastasia#4 Ugo#3 Cade#28

FLASHBACK
2011Basilius#1
2012Harold#1 Harold#2
2017Cade Evan#5
2022 - JanvierConnor#1

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
CRÉDITS : ©️ alaska
DC : /
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams
https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement
https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Everybody lies Empty
Message(#) Sujet: Re: Everybody lies Everybody lies EmptyMar 21 Mai - 20:06


Everybody lies

@Cade Grimes & @"Milena Grimes" & Savannah Williams


Ma venue ici pourrait s'expliquer par bon nombre de prétextes, certains plus ou moins récusables, pour autant, c'est probablement cette petite voix à l'intérieur de moi qui m'a amené jusque devant chez lui, suivant machinalement ce chemin si souvent emprunté avant de me retrouver à proximité de son appartement. Face à la porte close, j'ai un instant l'impression d'être une alcoolique prête à pousser la porte d'un bar, déclinant toute pensée impure en prétextant un simple besoin d'observer les bouteilles parfaitement alignées les unes à côté des autres. Je vais droit dans le fond d'un verre, et je m'affaire à ignorer parfaitement l'évidence avec toute l'innocence qu'on me connaît. Qu'importe le travail que j'ai pu accomplir durant plus d'un an, j'en suis encore à redevenir cette femme qui se précipite vers les complications en sachant pertinemment que je n'en ressortirais pas indemne. Si cet échange vient à bien se dérouler, ça relancera sans aucun doute une vague de souvenirs avec toute la nostalgie nécessaire pour émettre quelques regrets, et si ce n'est pas le cas, ça ne fera que relancer ces ondes négatives qui désormais paraissent faire partie intégrante de notre relation, me contrariant involontairement au passage durant un petit moment. J'ai cependant à coeur de lui montrer que je n'ai pas changé (ou besoin de me convaincre moi-même) L'image que j'ai pu donner de moi dernièrement est loin d'être flatteuse. Pire encore alors qu'il s'est retrouvé à devoir me soutenir dans un moment où je lui donnais toutes les raisons de me fuir. Sa bienveillance et sa dévotion pour le bien-être des autres n'est plus à prouver, et une partie de moi ne peut que se sentir flattée de faire encore partie de ces personnes pour lesquelles il voue un certain attachement, malgré le déclin de cette histoire, la nôtre. J'ai besoin de le remercier, besoin de le rassurer sur mon état, besoin de retrouver l'espace de quelques secondes ce sentiment d'insouciance, comme si rien ne pouvait m'atteindre à ses côtés. Je suis cependant incapable de pouvoir m'y résoudre sans subir un possible rejet ou questionnement de sa part, ou que la situation soit des plus étranges. J'y vais donc presque timidement, lui offrant un sourire qui m'avait largement manqué lors de notre dernière rencontre, et qui à ce jour révèle un quotidien moins morose, et plus supportable.

Son invitation à prolonger ce moment à l'intérieur de son chez lui est aussi alléchante qu'effrayante. Pas de Mathis pour apporter une quelconque distraction en cas de silence pesant, pas de crise de nerf qui me pousserait à subir l'ambiance chargée qui l'accompagne. Ca sera lui et moi, autour d'un simple café, dans l'intimité qu'offre son appartement. Un contexte qui pourrait me pousser à partir au courant, n'ayant pas envie d'en arriver une fois encore à briser cette entente encore fragile. Pour autant, l'entrain dont il fait preuve m'empêche de pouvoir me poser des questions, alors qu'il passe la porte après que je me sois convaincue de la franchir. "Je reviens tout d'suite ! J'en ai pas pour longtemps !" Pourquoi me demander d'entrer alors que lui semble vouloir partir au plus vite? Les sourcils froncés, et après quelques secondes où mes yeux retrouvent l'environnement familier de cet endroit, je parviens à me laisser distraire par un bruit qui provient de la cuisine. Sans même prendre le temps de réfléchir à mes actes, me voilà le visage dissimulé dans le caisson pour pouvoir obtenir des réponses. « Mais qu’est-ce que tu fous ? » L'écho de sa voix provoque un réflexe qui ne me sera pas favorable, alors que j''étais parvenue à oublier son retour imminent. Une grimace alors que je me frotte la tête pour tenter d'atténuer cette douleur passagère. "Depuis quand t'as une caisse à outils toi?" Ce sarcasme qui reprend ses droits, ou simplement un besoin de me venger de ce qu'il a provoqué à l'instant, j'ai cependant mes traits qui s'étirent face à l'impertinence dont je sais faire preuve avec lui, qu'importe le temps qui passe et nos rapports. « Depuis que j’ai réduis drastiquement le nombre de personne susceptible de toucher à ma caisse. » Je m'empêche de rouler des yeux pour provoquer un agacement volontaire chez lui. « Sors de là avant d’empirer les choses. » Ma main agrippe celle qu'il me tend, alors que je me retrouve rapidement au second plan de cette scène qui ne m'inspire rien de bon. Une position qui s'avère bien plus attrayante, alors que je l'observe manœuvrer, allongé sur le sol, avec une fausse confiance sur le visage qui ne peut m'échapper. La maison que j'occupais avait eu elle aussi non nombre de mésaventure de ce genre, et je me souviens parfaitement du manque d'initiative qu'il avait eu à ce sujet, non pas par fainéantise, mais par manque de compétences dans certaines domaines. Mes doigts viennent pincer légèrement ma lèvre inférieure, cherchant probablement à me donner un air banal alors que je suis simplement en train de m'empêcher de sourire face à cette scène qui mériterait presque d'être immortalisée par son côté inédit. « Avoue que ça te plait…de m’voir jouer les plombiers d’un soir ! ». Je relève les sourcils. "Je n'suis venue que pour ça…Un vieux fantasme que je me devais de réaliser. J'suis juste déçue que tu n'aies pas pensé à te débarrasser de tes fringues avant.". La légèreté du moment me pousse à oublier le vent tendancieux que nous sommes en train de souffler bien malgré nous. Je ne peux cependant  que reconnaître que la vue est loin d'être désagréable. « Alors… comment tu t’en sors en ce moment ? » Voilà de quoi nous lancer dans un échange plus sérieux. "Tout n'est pas toujours facile, mais je parviens à garder la tête hors de l'eau…" Parce qu'il avait été celui qui m'avait poussé à remonter à la surface lorsque je m'enfonçais dans les profondeurs obscures. "J'essaie de me ménager" avouais-je en relevant les épaules, comme s'il s'agissait d'un banal effort. "C'est un conseil qui m'a été donné" Une précision dans laquelle il se reconnaîtra bien évidemment, alors qu'une certaine timidité pour lui avoir imposé cette vision de moi me rend quelque peu honteuse. « Tu peux m'filer la plus petite pince ? » Je fronce les sourcils, me baissant pour fouiller dans la caisse à côté de lui. "Quand tu dis p'tite pince, tu entends pince de serrage?" Je ne suis peut-être pas une bricoleuse hors paire, mais certains termes me sont malgré tout familiers, surtout après les travaux par lesquels j'ai pu passer quelques années plus tôt. Je la lui tends, grimaçant en voyant le flux de l'eau qui semble plus impressionnant. "Ca sent pas bon…" Et je ne parle pas là de l'odeur, mais d'un pressentiment quand à la suite des événements, même s'il semble être le plus apte à le savoir, puisqu'il subit au premier plan les dommages occasionnés. "T'es sûr qu'tu veux pas faire appel à un plombier?" osais-je demander, prenant le risque de me faire rembarrer par le manque de confiance que je lui voue pour solutionner le problème.








Feel like shit.
The world was on fire, no one could save me but you. It's strange what desire, will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. I never dreamed that I'd lose somebody like you




Dernière édition par Savannah Williams le Lun 10 Juin - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cade Grimes
Cade Grimes
le fils de krypton
le fils de krypton
Présent
ÂGE : Quarante ans +3. Les années passent...et se ressemblent.
SURNOM : Superman ?
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Ex Agent fédéral du FBI américain. Viré pour faute. Vers un nouveau poste d'enquêteur privé...
LOGEMENT : #275 Silvester Street - REDCLIFFE
Everybody lies 847e457547417de944f2708e63ffa9db13547100
POSTS : 13917 POINTS : 20

TW IN RP : Alcool, meurtre, langage grossier, violence, sexe, parent toxique,
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : L'ainé d'une famille Londonnienne très aisée - Il a fuit le milieu mondain pour une vie bien plus simple - Une soeur et deux frères - Ne veut plus rien savoir de son paternel - Traine beaucoup les pubs le soir pour boire un whisky - Ex Agent fédéral du FBI américain - Il aime les belles voitures, les forts caractères, et les dessins animés. Il déteste parler de lui. Habitué des relations (très) courtes et/ou compliquées !
CODE COULEUR : #595959
RPs EN COURS :



SAVANNAH & MILENA


Flashbacks: FAITH


RPs TERMINÉS : MAZE - TESS - LAZARUS - MILENA - MAZE/GRETA - SHERIDYN (en attente) - SAVANNAH - LOAN - LEONARDO - SAVANNAH #2 - LEENA - ROBIN-HOPE - MILENA #2 - TESS #2 - ELORA - MAZE #2 - SAVANNAH #4 - PAOLA - SAVANNAH #5 - OAKLEY - ZELDA - SAVANNAH #6 - SAVANNAH #8 - SAVANNAH #9 - QUINN - SAVANNAH #7 - SAVANNAH #10 - OAKLEY #2 - SAVANNAH #11- CLAIRE - SAVANNAH #12 - SAVANNAH #13 - QUINN #2 - WILLIAMS FAMILY - ELIZABETH - SAVANNAH #14 -SAVANNAH #16 - SAVANNAH #17 - EVAN - ELIZABETH - AUDEN - SAVANNAH #15 - ANASTASIA - NICO - ELIE - SAVANNAH #18 - HALSTON - SVETLANA - CASSIA - SAVANNAH #19 - SAVANNAH #20 - QUINN #3 - SAVANNAH #21 - SAVANNAH #22 - GABRIELLE - ASHLEY - JULIANA - DREW - SAVANNAH #23 - SAVANNAH #24 - MILENA #1 - SAVANNAH #25 - SAVANNAH & JACKSON - GABRIELLE #2 - EIJI - DEBORAH - HARPER - LUCY - THOMAS - ASHLEY #2 - LUCY #2 - DEBORAH #2 - SAVANNAH #27 - ASHLEY #3 - RILEY #1 - PENELOPE #1 - MILENA #1 - SAVANNAH #28 - LUCY #3 - DEBORAH #3

Flashbacks
2019 - MIA - MIA #2 - HALSTON #2
Juin 2017 - SAVANNAH - ASHLEY #4
AVATAR : Jensen Ackles
CRÉDITS : Moi même
DC : Nope
PSEUDO : Fax
INSCRIT LE : 31/03/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19330-cade-grimes-family-doesn-t-end-with-blood
https://www.30yearsstillyoung.com/t19386-cade-grimes-family-business-and-cie

Everybody lies Empty
Message(#) Sujet: Re: Everybody lies Everybody lies EmptyVen 24 Mai - 10:10


Everybody lies


@Cade Grimes & @Milena Grimes & Savannah Williams

C’était une scène familière. Voir Savannah sur le pas de sa porte, un petit air gêné sur le visage et…des gâteaux à la main ! Voilà l’élément inédit surtout si l’on considérait un peu le type de relation qu’ils entretenaient depuis leur rupture. Mais Cade n’eut pas le temps d’étudier l’atmosphère de cette nouvelle entrevue. Un problème de plomberie le forçait à être dans l’urgence et à abandonner la jolie blonde sur son palier pour récupérer de quoi tenter de colmater la fuite. Malheureusement, hormis quelques outils dont il doutait de l’efficacité, l’ex agent fédéral ne trouve pas vraiment de solution dans le coffre de sa voiture. Il revint dans son appartement avec une petite caisse, bien utile lors de ses réparations ponctuelles sur la Chevrolet mais apparaissant simplement ridicule dans le cas d’un ennui plus sérieux. Resserrer un tuyau ou changer un joint bousillé ne devait pas lui demander trop de connaissance en la matière. Ça le ferait.  Espérant que Savannah n’avait pas laissé son paquet sur la table avant de s’enfuir, il pressa le pas et la trouva finalement très intéressée par ce qui se passait sous le meuble, là d’où provenait le début de sa galère logistique. "Bien joué Bob le bricoleur" Cade ne pouvait se vanter d’avoir le même accoutrement que ce personnage de dessin animé bien plus doué que lui dans le domaine mais il avait déniché de quoi essayer de se sortir de là. « Sors de là avant d’empirer les choses. » Il l’aida à se relever pour prendre sa place, armé d’une lampe et d’une pince qu’il avait choisie sans même se demander si elle ferait l’affaire. Allongé de tout son long là-dessous, Grimes ne semblait pas réfléchir à l’image cocasse que renvoyait cette situation et au souffle léger qu’elle apportait entre Savannah et lui. Il fallait tout de même qu’il se concentre un minimum pour ne pas que tout lui explose en pleine figure. La plomberie était visiblement un Art.

« Avoue que ça te plait…de m’voir jouer les plombiers d’un soir ! » Cette vision un peu trop clichée d’un fantasme féminin répandu était bien entendu une plaisanterie qui balayait d’un revers toute la véracité de l’attirance qu’ils avaient pu éprouver l’un pour l’autre par le passé. "Je n'suis venue que pour ça…Un vieux fantasme que je me devais de réaliser. J'suis juste déçue que tu n'aies pas pensé à te débarrasser de tes fringues avant." Un sourire amusé s’empara de ses lèvres alors que ses yeux se reposèrent aléatoirement sur l’enchevêtrement de tuyaux qui allaient lui donner plus de fil à retordre que prévu. Il osa finalement tendre un peu le fil et lui demander l’état de son moral. La dernière fois, il l’avait quitté dans un triste état, a bout de nerfs et complètement paumée sur ses priorités. Malgré le néant qu’elle s’était évertuée à installer entre eux, elle n’avait su lui cacher plus longtemps ses tracas professionnels et personnels. Et bien sûr, il n’avait pas pu faire comme si ce n’était pas ses oignons… "Tout n'est pas toujours facile, mais je parviens à garder la tête hors de l'eau…" C’était vague mais un peu plus positif malgré tout. "J'essaie de me ménager. C'est un conseil qui m'a été donné" Sans sortir la tête de son antre, Grimes sourit à cette remarque qui le concernait directement. « Que de sagesse dans cette recommandation ! » Fit-il ironiquement en se congratulant lui-même. « Et dans cette décision aussi. Y’a bien longtemps que tu dois lever le pied et penser à toi…avant de penser aux autres. » ‘Les autres’ planquaient un certain patron qui lui en demandait trop, invoquant le boulot mais dissimulant un attachement lié à un passé commun. Une famille trop présente, et pesante par la fréquence de ses péripéties tumultueuses. Et des relations sans doute trop intenses qui lui avaient imposées de faire des choix difficiles, et qui avaient forcément jouer sur son mental. Il s’incluait indirectement là-dedans.

Sans argumenter plus que ça pour ne pas alourdir l’ambiance, il se pinça les lèvres au vu de la fuite qui commençait à prendre de l’ampleur. A peine eut-il le temps de demander à Savannah une plus petite pince que le flux de l’eau avait doublé le long du tuyau principal. "Quand tu dis p'tite pince, tu entends pince de serrage?" Il l’attrapa en essayant de garder la main contre ce qu’il pensait être la source du problème. « Ca devrait faire l’affaire. » Faussement confiant, il retira sa main et cala la pince ouverte sur la jonction entre les deux tuyaux pour serrer ce qu’il pouvait entre les minuscules cascades menaçantes. "Ca sent pas bon…" Cade força en serrant la mâchoire et il finit par y aller à deux mains en sentant le vent tourner, sans parler du reflux qui commençait à l’écœurer.  "T'es sûr qu'tu veux pas faire appel à un plombier?" Rien à faire ! Tout était scellé et ne bougeait pas d’un pouce malgré la force qu’il y mettait. Et puis soudain, un bruit métallique. Un jet d’eau surgit de nulle part, près de la première fuite. « Hé merde ! » lança-t-il en plissant les paupières et en s’agitant pour sortir de là rapidement. L’eau coulait à flot cette fois et ce n’était pas terminé. Le temps d’ouvrir un placard pour en tirer ce qui ressemblait de loin à une serpillère, l’eau surgit encore un peu plus pour envahir le sol du coin cuisine. Dans la précipitation, Grimes ne vit qu’une seule solution. Il tendit la serpillère à Savannah. « Prends ça, j’vais couper l’eau. » Malgré elle, la jolie blonde se retrouva impliquée dans ce désastre et sa tenue risquait fort de se retrouver dans le même état sur la sienne. Trempé et dégueulasse, Cade venait de flinguer ses chaussures, et se précipita pour ouvrir la trappe qui se trouvait dans le recoin de la cuisine. En abaissant le petit levier, l’eau termina très lentement son chemin non sans une odeur nauséabonde, à en vomir. En revenant près de Savannah, l’enquêteur constata les dégâts mais s’attarda surtout sur l’image de la jeune femme accroupie par terre. Image qui, alliée à la situation, lui inspira plus de l’hilarité que du désespoir. « Allez, dis le ! J’suis loin d’être le meilleur plombier du coin ! » C’était peu dire ! Sa fierté en prenait un coup, il avait été vaincu par des tuyaux, pire que Mario Bros ! Il regarda le sol, leva les pieds, et souffla finalement. « Désolé, j’avais pas prévu de boire le café sur la plage. »










-------------------------------------------
Everybody lies 763986grimes
Everybody lies OrLErGE
Everybody lies Vg4o2Xs

Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
En ligne
Présence réduite
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie mais aussi Polpetta, celui qui a tendance à l'agacer mais que seul Ugo s'entête à employer à son égard (Fort heureusement)
STATUT : Quand elle pensait parvenir un semblant d'ordre dans sa vie sentimentale, elle s'est retrouvée à dire "je le veux" à son plus vieil ami devant Elvis à Vegas
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Everybody lies 6sxd
POSTS : 14833 POINTS : 130

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 6 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :

Everybody lies D93Q
WILLIAMS FAMILY


Camil#1 Milena#1 Elijah#2 Ginny#4 Penelope#2 Malik#4 Hector#1 Ugo#4 Cade#29 & Milena#2 Evan#7


FLASHBACK
-




RPs EN ATTENTE : Nieves
RPs TERMINÉS : James #1 James #2 James #3 Cade Matteo Colin Thomas James #4 Cade#2 Amal Cade#3 Carlisle Cade#4 Leah Joseph Nicolas Colin Gabriel Cade#5 Cade#6 Auden Cade #7 Cade #8 Seth Carlisle#2 Cade #9 Evan#1 Cade#10 Auden#2 Saül#1 Evan#2 Cade#11 Evan#3 Ivy Cody Cade#12 Family&Cade Cade #13 Evan#4 Cade#14 Ana Cade #15 Famiglia Cade#16 Cade #17 Evan#6 Auden Cade #18 Cade #19 Cade#20 Carlisle#3 Caelan#1 Axel#1 Axel#2 Cade#21 Cade#22 Cade#23 Auden#6 Cade#24 Cade#25 Cade#26 & Jackson #1 Basilius#2 Edison#1 Malik#1 Elijah#1 Ugo#1 Nephtys#1 Malik#2 Cade#27 Ugo#2 Auden#7 Malik#3 Anastasia#4 Ugo#3 Cade#28

FLASHBACK
2011Basilius#1
2012Harold#1 Harold#2
2017Cade Evan#5
2022 - JanvierConnor#1

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
CRÉDITS : ©️ alaska
DC : /
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams
https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement
https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Everybody lies Empty
Message(#) Sujet: Re: Everybody lies Everybody lies EmptyLun 10 Juin - 13:57


Everybody lies

@Cade Grimes & Savannah Williams


En venant ici, j'avais imaginé toutes les situations possibles, mais à aucun moment il n'avait été question de problème de plomberie et de me retrouver moi-même épanchée sur le sujet. La vision de Cade, allongé sur le sol, prête à rire. Parce que les années passées ensemble nous avaient permis de déceler les compétences, ou plutôt les non compétences de l'autre, et qu'à cet instant; je devine aisément combien il prétend maîtriser la situation, alors qu'il n'en est rien. Un domaine dans lequel j'ai moi-même tout à apprendre, ce qu'il avait pu constater lorsque je l'avais appelé à l'aide après avoir voulu nettoyer un siphon sans être capable de le remonter correctement. Un appel dont il s'était amusé, probablement causé par l'agacement dont j'avais fait preuve sur le moment, cette frustration de ne pas savoir me débrouiller seule dans toutes les matières, cet égo écorché de devoir dépendre d'un homme. A cet instant, c'est peut-être un retour de médaille? Ou alors peut-être que cela lui donnera l'opportunité de me prouver que femme et homme ne peuvent pas être égaux dans tous les domaines. « Avoue que ça te plait…de m’voir jouer les plombiers d’un soir ! »  Cette remarque me fait rire, là où elle devrait pourtant être complètement malaisante en sachant nos antécédents. Pour autant, cet échange s'apparente surtout à cet humour un peu borderline qui a toujours rythmé nos discussions, et qui, à ce jour, suffit à me rappeler combien j'aimais partager ça avec lui. "Je n'suis venue que pour ça…Un vieux fantasme que je me devais de réaliser. J'suis juste déçue que tu n'aies pas pensé à te débarrasser de tes fringues avant." Nul doute qu'il s'attendait à ce que je réplique sur le même ton, en profitant pour m'enfoncer davantage dans cet humour douteux. Ce sujet léger laisse cependant place à un autre bien moins agréable, mais pourtant inévitable. La perte de contrôle dont j'avais été victime l'autre soir, et qui l'avait contraint à devoir rester pour m'écouter, et m'apporter un réconfort que j'avais pourtant cherché à éviter les premières minutes. Une image que je n'aime pas donner, et qui n'est pas tellement représentative de ce que je suis en générale. Un aveu de faiblesse qui fait de moi un être humain, mais que j'aurais préféré lui épargner dans l'état actuel de notre histoire. "Tout n'est pas toujours facile, mais je parviens à garder la tête hors de l'eau…" Une réponse qui fait preuve d'honnêteté. Inutile de prétendre qu'il s'agissait seulement d'un dérèglement hormonal qui m'aurait miné pour la soirée, il n'y croirait pas. N'ayant pas envie de subir durant quelques secondes le silence pesant d'un tel aveu, je me charge de dédramatiser ce souvenir par un autre, qui cette fois l'inclut en premier plan. "J'essaie de me ménager. C'est un conseil qui m'a été donné" Un conseil qui n'était pas toujours évident à suivre, mais qui prenait effectivement tout son sens lorsque mon regard bleuté se posait sur la petite bouille qui trainait dans les parages. « Que de sagesse dans cette recommandation ! » Je relève les sourcils, bien qu'il ne puisse le voir, cherchant à appuyer ses mots par un hochement de tête. "C'est pourtant pas le premier mot qui me viendrait à l'esprit en pensant à l'auteur de cette précieuse recommandation, mais soit." Un petit sourire en coin qu'il ne pourra déceler qu'en regardant dans ma direction, alors que je jette un coup d'oeil furtif dans son environnement. « Et dans cette décision aussi. Y’a bien longtemps que tu dois lever le pied et penser à toi…avant de penser aux autres. » Un avis qui inclut peut-être principalement ce travail et le fait que je puisse me sentir redevable envers Evan, cet homme qu'il n'apprécie pas tellement, mais qui pourtant, inévitablement, me ramène à lui, et à tout ce que j'ai pu laisser dans notre relation. Un moyen de me faire comprendre que ma présence ici n'est peut-être pas la plus raisonnable, et que je me dois d'aller de l'avant, sans chercher à m'accrocher à un passé qui n'est plus? Un air faiblement contrarié prend possession de mes traits alors que je baisse le visage, avant de parvenir à souffler un "Ouais" qui lui donne raison.

Timing idéal ou pas, c'est le moment où la fuite se fait plus importante, me poussant à devoir jouer l'assistante du moment avec toute la nervosité que ça peut inclure. Me servir des outils? Oui. Savoir les reconnaître aisément et les différencier? Ca ne coule pas toujours de source. L'implication de ce cher Grimes ne fait pas de doute, mais n'enlève en rien cette perplexité que j'éprouve. Ca semble bien trop évident pour que ça fonctionne ainsi. "T'es sûr qu'tu veux pas faire appel à un plombier?" Une remarque qui pourrait passablement l'irriter dans un moment pareil, pour lui, qui se démène à la tâche depuis plusieurs minutes, mais qui mérite d'être étudié selon moi. Un jet fini par s'imposer, avec bien plus de pression que la fuite de base, laissant une visibilité casi impossible dans cette position à l'ancien agent qui se retrouve prit au piège et cherche à s'en extirper le plus vite possible « Hé merde ! » Je me relève rapidement, tournant le visage de part et d'autre en cherchant comment lui venir en aide. « Prends ça, j’vais couper l’eau. » Je fronce les sourcils. "Tu vas me laisser gérer ça?!" Demandais-je. A peine ai-je eu le temps de lui crier ces mots que je finis par m'accroupir en cherchant à limiter les dégâts. Pire idée de tous les temps, je délaisse rapidement cette serpillière dans le but de venir tenir fermement le tuyau, et ainsi espérer un instant calfeutrer la fuite le temps que l'eau soit coupée. Je me retrouve finalement à perdre l'équilibre, mes genoux ancrés dans le sol, le visage aspergé sans ménagement, et subit à plusieurs secondes cette attaque sans parvenir à la contrer réellement. L'eau s'arrête subitement, me laissant pourtant figée face à la fraîcheur qui m'a été imposée, alors que le silence laisse planer l'espace de quelques secondes une atmosphère dans laquelle je ne sais quelle réaction adopter. Je tourne le visage en devinant la silhouette de Cade, bouche entrouverte par un tel revirement de situation, et décèle bien assez vite son hilarité. « Allez, dis le ! J’suis loin d’être le meilleur plombier du coin ! » Je me redresse finalement, délaissant cette plomberie qui ne nous cherchera plus à se montrer si menaçante. "J'étais juste venue t'apporter des sablés" rappelais-je avant de souffler fortement pour dégager une mèche humide venue se placer devant mon visage . Je secoue les mains dans le vide, cherchant à me débarrasser de l'eau, dans laquelle je baigne pourtant plus ou moins les jambes. « Désolé, j’avais pas prévu de boire le café sur la plage. »J'observe les dégâts autour de nous, avant que mes iris ne croisent les siens, cherchant à dissimuler mon hilarité en me pinçant les lèvres, avant qu'un rire nerveux ne m'échappe. La scène doit prêter à rire, nous sommes tout bonnement ridicule dans ces conditions. "Quel dommage que j'n'ai pas pensé à prendre mon maillot" lâchais-je, venant finalement m'asseoir sur le sol. Mouillée pour mouillée de toute façon… "C'est parce que j'ai refusé de prendre des vacances que tu as voulu les amener jusqu'à moi?" demandais-je, non sans une pointe d'ironie. "Rappelle-moi de ne jamais t'appeler si je rencontre un jour un problème de tuyau" Un sourire moqueur alors que je passe mes mains dans mes cheveux pour les dégager en arrière.









Feel like shit.
The world was on fire, no one could save me but you. It's strange what desire, will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. I never dreamed that I'd lose somebody like you


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Everybody lies Empty
Message(#) Sujet: Re: Everybody lies Everybody lies Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Everybody lies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: logements
-