AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Promo Nike : -25% pour 2 articles achetés
Voir le deal

 Let me show you • Savannah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Retour à la case départ. C'est seule qu'elle devra avancer désormais
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Let me show you • Savannah  - Page 2 Tumblr_inline_ogyyafvoey1qlt39u_250
POSTS : 11220 POINTS : 0

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :

Let me show you • Savannah  - Page 2 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY



Eiji#1Malik#1
Edison#1


FLASHBACK
2011Basilius#1
2022 - JanvierConnor#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22Cade#23Auden#6Cade#24Cade#25
Cade#26 & Jackson #1

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Aaron Cooper
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me show you • Savannah Let me show you • Savannah  - Page 2 EmptyMer 11 Jan - 16:26



Let me show you
— with @Malik Fleming

“Avec plaisir. Un avis connaisseur est toujours bon à prendre !” Le léger sourire qui orne mes lèvres dépeint une certaine gêne. “Je pense ne rien avoir à t’apporter de la petite place que j’ai pu occupée dans ce milieu”. Un haussement d’épaules pour appuyer mes mots. La musique à mes yeux restait bien trop subjective, je ne la jugeais pas, je la vivais, me laissait entraîner par cet amas d’émotion qui à coup sûr me permettait de définir si je l’appréciais ou non. Tout était pour moi une question de feeling, ce qui n’était probablement pas l’avis des producteurs ou ingénieurs du son. Je reste cependant curieuse de connaître quel est son registre, l’univers dans lequel il aime emmener la foule.

Mon retour dans la voiture suffit à balayer la bonne humeur qui l’y régnait jusqu’à présent. Je suis dévastée, réalisant le tournant que ma vie risque de prendre sans être parvenue à convaincre cet homme, pire encore, l’occasion ne m’a pas même pas été accordée, me laissant un goût amer qu’il m’est difficile d’accepter. Je n’ai pas envie de parler, pas envie de mettre les formes pour expliquer une telle attitude, je veux simplement m’accorder la seule chose que je sois capable de mener à bien, un moment de réflexion dans une solitude indispensable. Le silence et l’avancée de la voiture témoigne que le message a bien été passé, Malik semble respecter ce choix et répondre à mes revendications, et je suis soulagée d’avoir un poids en moins à supporter. Pourtant, après quelques minutes, nous nous retrouvons en plein centre ville. Ne connaissant pas réellement cette partie du pays, je ne parviens pas à reconnaître l’endroit, auquel je devrais normalement passer la nuit. Et la question de Malik me laisse quelque peu perplexe alors qu’il finit par sortir et ouvrir ma portière, insufflant silencieusement indirectement sa proposition. Je me braque, n’ayant clairement pas envie de jouer à ce jeu stupide qui consiste à laisser paraître que ma vie est fabuleuse. Têtue, je ne peux que me résoudre à me montrer une fois de plus particulièrement agaçante alors qu’il insiste à nouveau. “J’suis désolée, mais j’suis vraiment pas d’humeur à faire semblant…” C’était mieux pour moi, mais surtout pour lui que nos chemins se séparent à cet instant et qu’il puisse profiter de son passage ici dans les meilleures conditions possibles. “Est ce que je vous l’ai demandé ?” Je fronce les sourcils, le dévisageant quelques secondes face au sourire qu’il m’adresse, et qui est en parfaite contradiction avec mon humeur du moment. Cherchant à saboter ses plans et le décourager, je m’enfonce sur mon siège, fuyant son regard comme si j’attendais qu’il reprenne sa place au volant pour se reprendre. “Miss William, comme vous l’avez assez justement remarquer. J’ai suffisamment de muscle pour vous en sortir. Ne m’obligez pas à en arriver là.” Je sers les mâchoires, croisant finalement son regard pour m’assurer de la véracité de ses mots. “Vous ne feriez pas ça..” lachais-je, alors que je parviens pourtant à douter de cette probabilité. Il ne pouvait pourtant pas, pas plus que de chercher à détourner mes plans par des choses qui lui semblent bien plus agréables. Je viens donc à lui rappeler sa place. “Vous êtes en train de dire que vous refusez d’obéir aux ordres?” Je détestais particulièrement appliquer cette sorte de supériorité qu’impose la hiérarchie, mais si c’était le seul moyen de l’effrayer de de lui faire entendre raison, j’étais prête à réitérer. Il ne semble pourtant même pas y songer. “Au diable les ordres. Je sais ce que je fais. Vous me remercierez. Tôt ou tard.” Je lâche échapper un rire moqueur, digne d’une Savannah Williams provocatrice qui n’a clairement pas peur de riposter, même face à un homme…Particulièrement face à un homme. Mon insolence n’est pas d’aujourd’hui, et Malik pourrait rapidement en subir les méfaits sous toutes les formes possibles.

Heureusement pour lui, la faim pourrait finalement avoir raison de moi. J’attrape sa main, s'arrêtant un instant face à lui en plongeant mon regard dans le sien, un regard presque menaçant, qui lui indique d’une certaine façon qu’il est loin d’avoir gagné la guerre. “Ne vous attendez pas à passer la meilleure soirée de votre vie, je ne suis pas disposée à rire ou à être de bonne compagnie ce soir. ” Au moins, il était prévenu. “On sera dans la continuité de notre journée.” Quel culot! Je prends sur moi pour retenir ses lèvres qui cherchent machinalement à se détacher l’une de l’autre pour exprimer ma stupéfaction et cette colère naissante. Était-il entrain d’insinuer que j’étais insupportable? Mes mâchoires se resserrent à nouveau face à cette irritation, alors qu’au fond de moi, ce genre d’attaque parvient à me satisfaire. Ne pas aller dans mon sens, me pousser à me remettre en question, ne pas chercher à faire bonne figure juste pour me faire plaisir…j’aime particulièrement ça. J’ai toujours cherché plus au moins le conflit dans ma vie, et forcée de constater que les rapports de force ont toujours été ma spécialité. Alors même si mon regard se charge de le fusiller subtilement, je découvre un côté de sa personnalité que j’avais semble-t-il sous-estimé. “Bien” lançais-je sèchement, quittant son regard pour avancer et le rappeler à l’ordre. Mes yeux ne cessent de s’agiter sur les différentes infrastructures, alors que l’air froid me donne des sortes de décharge dans le dos qu’il m’est difficile d’ignorer. Ses doigts viennent étreindre mon bras pour m’arrêter dans mon élan, un contact qui n’a rien de surprenant mais qui laisse une sensation assez étrange en moi, agréable sensation que je ressens dans mon corps tout entier l’espace de quelques secondes. “C’est ici, vous verrez, c’est excellent. En tous cas, j’adorais ça gamin.” Je relève les sourcils, tâchant de me ressaisir et de garder mes intentions initiales, alors que je hoche brièvement la tête. Je passe la porte à ses côtés, me retrouvant bien vite installée à une table alors que je me débarrasse de mon manteau sur la banquette. L’ambiance est accueillante, je dois le reconnaître, le genre d’endroit que j’aurais particulièrement apprécié dans d’autres circonstances. Je profite qu’il soit distrait sur l’environnement pour l’observer un peu plus en détail, et de tenter de deviner ce qui peut bien se passer dans sa tête. Ses yeux bruns se tournant à nouveau dans ma direction, je suis forcée de faire diversion, je me racle la gorge, attrapant la carte des menus pour y jeter faussement mon attention. “Promis, je vous laisse tranquille après. On mange un bout, on boit un verre de boisson chaude un peu plus loin. On termine par une petite activité surprise et ensuite, je vous libère. Enfin, je vous ramène.” Je fronce les sourcils. "Ça fait un sacré programme pour quelqu’un qui n’a pas envie de sortir…Vous ne pouviez pas vous contenter de prendre à emporter et de me jeter hors de la voiture devant la porte de mon hôtel?” La raison qui persistait était pourquoi? Pourquoi persistait-il à s’infliger ça? Mon regard scrute le sien. “Vous êtes coriace” lâchais-je, les bras croisés au-dessus de la table.






Take my advice, I don't use it anyway
"Life is not a fairy tale.
If you lose your shoe at midnight, you're just drunk"
Revenir en haut Aller en bas
Malik Fleming
Let me show you • Savannah  - Page 2 RJrtU2O
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans
STATUT : Célibataire • Cœur d’artichaut à la recherche de la perle rare
MÉTIER : Auteur & chanteur même si pour remplir le frigo, c’est plutôt les petits emplois que je cumule
LOGEMENT : 01 James Street. Fortitude Valley. Un loft partagé avec Thésé mon husky de quelques mois.
https://64.media.tumblr.com/a446fadc7f946874be3f19c42234a427/tumblr_inline_oskxsjW1gv1rfmocr_250.gif
POSTS : 475 POINTS : 60

TW IN RP : Alcool, drogue, sexe, légère vulgarité, deuil, violence.
TW IRL : RAS.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Chanteur, rappeur, j’ai eu une courte mais intense célébrité. Les mauvais choix m’ont fais tous perdre mais je commence à remonter la pente • Allure de mauvais garçon, réputation de charmeur, je ne le suis pourtant pas du tous. J’aspire à trouver le grand amour, abonnée aux histoires compliqués •
CODE COULEUR : [color=#cc3333]
RPs EN COURS : Sara • Marley • Louisa • Savannah • Ann • Jackson • Andrew
AVATAR : Lucien Laviscount
CRÉDITS : Avatar by Savannah <3
DC : .
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 27/12/2022

Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me show you • Savannah Let me show you • Savannah  - Page 2 EmptyLun 16 Jan - 11:54



Let me show you
— with @Savannah Williams

Tout conseil est bon à prendre. Parfois même des moins impliqués dans le domaine.

Et je le pense. Ça offre un regard neuf, un regard extérieur, un regard différent. Si on veut progresser dans la vie, il ne faut pas hésiter à s’ouvrir, à laisser des personnes surprenantes, qu’on aurai pas penser, venir vous aidez d’une manière ou d’une autre. J’ai fréquenter tellement de monde du milieu, et regardez où j’en suis. Alors, non, je ne suis pas d’accord avec Savannah, elle minimise trop l’apport qu’elle pourrai avoir. Que ça sois dans la musique, voir même dans la vie en général. Je ne suis pas bien conscient de tous les détails, de ce qu’elle fais vraiment dans la vie, de quel est son travail. Mais elle a l’air d’avoir un poste important. Peu importe que ça vacille en se moment, elle a réussi à en arriver là, c’est grand, c’est glorieux. Mais, on n’a pas toujours le recul nécessaire pour le voir, on est souvent dur avec sois même, on a du mal à gratifier nos qualités. C’est pour ça, qu’être bien entourer, que des personnes sois capable de vous dire ce que vous faites bien, ou non d’ailleurs car sa marche dans les deux sens. Et bien c’est important.

Tout comme je ne manquerai pas de lui dire qu’elle est sans doute la personne la plus bornée et têtu que je connaisse. L’espace de quelques secondes, j’ai quand même cru que j’allais devoir la sortir moi même de cette voiture. Est ce que je serai arrivé jusque là ? Oui, sans scrupule. Je sais bien que ça va contre mes fonctions mais je m’en fiche. Quand j’ai une idée en tête, je peut être aussi bornée que Miss Williams. C’est là que ça promet, de tête de mule ensemble, ça promet d’être éclectique non ? Mais elle fini par céder. Sur mon visage, on peut aisément lire la satisfaction, j’aurai pu en rajouter des tonnes. Du genre, il est impossible de résister à mon beau sourire, même pour elle. Mais je ne le fais pas, je garde mon triomphe modeste. Dans le fond, je suis ravis d’être parvenus à la sortir de la, à changer ses plans. Je n’arrive pas a expliquer pourquoi, pourquoi je suis content qu’elle décide de me suivre. Soyons honnête, si je veut passé une soirée en charmante compagnie, je n’aurai pas eu de mal à trouver chaussure à mon pied. Mais ce n’est pas ce que je veut. C’est elle, elle qui m’intrigue, elle qui me captive, elle qui m’intéresse. Sans que je sache réellement pourquoi, sans que j’arrive à l’expliquer. Elle me perturbe autant qu’elle me fascine. C’est pour ça que j’ai laissé tomber le costume de chauffeur, pour ça que je suis moi même, naturel.

Enfin installer dans le restaurant, installer à la table, l’un face à l’autre. Je ne regarde même pas le menu, je sais pourquoi nous sommes là. En revanche, les mots de la blonde me font sourire.

J’aurai aussi pu me contenter de vous abandonner ici et de revenir vous chercher le jour J.

Haussant les épaules, elle a raison, je suis coriace. Mais je ne peut me taire, je peut m’empêcher de répliquer.

On est deux.

Parce que dans ce domaine la, j’ai trouvé du répondant. Je sais que si la Savannah a céder, a tout moment, elle m’en fais voir de toute les couleurs. Et je crois bien que c’est ça qui me plais, savoir qu’elle est capable de dire non, capable de m’envoyer chier si ça lui plais pas. N’allais pas me prendre pour un fou masochiste. Mais, la dualité, l’opposition, le caractère, c’est tellement charmant, séduisant que ça ne me fais pas fuir, au contraire.

Je sais ce que c’est. Quand tous ne se passe pas comme prévu. Quand on a envie de s’isoler, d’oublier le monde entier et de rester seul avoir sois même. Mais je sais aussi que c’est contre productif.

Non pas qu’avec moi elle va trouver des solutions professionnel. Mais comme je l’ai dit, les fait sont là, elle ne peut rien y faire. Alors, pourquoi se miner le moral ? Alors que je m’apprête à poursuivre, là serveuse arrive à notre hauteur et nous demande ce que l’on veut. Enfin, elle demande ce que le jolie petit couple veut pour être exact. Ce qui me fais franchement sourire. Et je ne résiste pas, l’occasion est trop belle, l’opportunité est servis sur un plateau.

Ma chérie n’a jamais goûter de poutine, on est venu ici résoudre ça. On vous en prendra deux.

Je tourne mon visage vers Savannah, je m’attend à ses yeux révolvers, ce qui me fusille des lors que je fais ce genre de connerie. Ceux qui au lieux de m’inquiéter me font sourire.

Puis, Montréal est une belle ville. On est dans une jolie quartier et la neige ne s’arrête pas. Cette petite pause ne nous fera pas de mal. Je veut faire hommage à la terre natale de mon paternel, que vous en gardiez un excellent souvenir.

Me penchant par dessus la table, comme pour réduire un peu la distance entre Savannah et moi, pour la première fois, je me livre. Ce que je vais dire est sincère, pas de jeu, pas de blague de mauvais goût, pas de taquinerie. Je m’aventure uniquement à dire ce que je pense.

Puis qui sait. A tout moment, si vous rencontrez des turbulences à Brisbane. Vous saurez où trouver mon numéro.

J’ouvre la porte au fait de ce revoir, dans un cadre hors des obligations professionnel qui nous a lié aujourd’hui. Dans un cadre plus privé. J’avoue que je ne sais pas trop pourquoi je me suis aventurer à balancer ça. Mais je l’ai fait.






Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Retour à la case départ. C'est seule qu'elle devra avancer désormais
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Let me show you • Savannah  - Page 2 Tumblr_inline_ogyyafvoey1qlt39u_250
POSTS : 11220 POINTS : 0

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :

Let me show you • Savannah  - Page 2 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY



Eiji#1Malik#1
Edison#1


FLASHBACK
2011Basilius#1
2022 - JanvierConnor#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22Cade#23Auden#6Cade#24Cade#25
Cade#26 & Jackson #1

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Aaron Cooper
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me show you • Savannah Let me show you • Savannah  - Page 2 EmptyMar 17 Jan - 19:30



Let me show you
— with @Malik Fleming

Ma volonté de m’enfermer et de me morfondre semble être mise à mal, avec un Malik visiblement peu soucieux de ce que je peux lui demander ou vouloir sur le moment. S’il a eu l’occasion de percevoir une partie de ma personnalité, cette dualité qui s’impose démontre à quel point je peux être agaçante et bornée. Je suis intenable, et cet échec me rend peu flexible à vouloir faire le moindre effort, peu importe le sourire qui se dresse face à moi. J’attaque, n’hésitant pas à employer des armes redoutables pour le rebuter et espérer ainsi pouvoir obtenir ce que je souhaite, évoquant le manquement à ses fonctions…. En vain, et si je ne suis pas du genre à lâcher si facilement, l’évocation d’un repas que nous avons tous les deux sauté me semble être finalement pas si repoussante, bien que je reste persuadée que cette idée est particulièrement grotesque au vu de l’ambiance que je risque d’imposer. Une chose qui ne semble pas le faire sourciller pour autant, alors qu’il semble prêt à subir un silence pesant et un visage fermé face à lui. Je donne le ton en sortant de la voiture, je plonge mon regard dans le sien, tâchant de lui faire deviner dans quoi il s’embarque, et surtout que je ne faiblis pas, malgré cette concession que je suis prête à lui accorder, parce que je ne suis pas un monstre…mais aussi et surtout parce que j’ai faim.

Installée confortablement sur la banquette d’un restaurant, mon regard jauge un instant le jeune homme qui voue son attention à ce qui nous entoure, cherchant à comprendre pour quelle raison il s’inflige ça. Pire, il vient à énumérer un programme, bien trop chargé pour quelqu’un qui ne semble pas en mesure de faire un effort supplémentaire. même pour ses beaux yeux, qui avouons-le, parviennent malgré tout à captiver mon regard. Je tente de le décourager, espérant probablement qu’il prenne conscience du ridicule de la situation. S’il voulait passer un moment chaleureux et convivial, c’est visiblement accompagné d’une autre personne qu’il y serait parvenu. “J’aurai aussi pu me contenter de vous abandonner ici et de revenir vous chercher le jour J.” Je fixe son regard, les avants-bras posés sur la table. “Vous auriez pu…"lâchais-je pour lui donner raison. “La raison c’est pourquoi…Pourquoi vous infligez ça?” Je relève les sourcils. “On vous a donné comme consigne de ne pas me lâcher d’une semelle?” Si Evan avait cette vilaine manie de vouloir tout contrôler, était-il aussi sournois pour forcer le personnel à supporter ma mauvaise humeur et à tenter d’en changer? “J’espère au moins que vous êtes bien payé pour ça” Une réplique sarcastique qui ne me soutire pas le moindre sourire, bien que j’éprouve une certaine fierté à vouloir le déstabiliser ou le faire flancher par un comportement déroutant pour une femme de mon âge. “Vous êtes coriace” avouais-je, ayant l’impression que toutes mes tentatives se résument à une succession d'échecs. “On est deux.” Je relève les épaules, pas vraiment surprise par cet aveu. Ce qui peut ressembler à un vilain défaut se révèle être un véritable atout pour mener à bien des affaires, et je ne le savais que trop bien. Je n’ai pourtant rien à gagner ce soir, du moins, je n’en ai pas l’impression. Alors pourquoi m’entêter à vouloir être si inflexible? Je m’enfonce dans mon siège, observant à nouveau ce menu sans but précis, si ce n’est de feindre une certaine indifférence pour une discussion dans laquelle je ne souhaite pas me lancer. “Je sais ce que c’est. Quand tout ne se passe pas comme prévu. Quand on a envie de s’isoler, d’oublier le monde entier et de rester seul avec soi-même. Mais je sais aussi que c’est contre productif.” Mes paupières se relèvent, alors que mon visage est tourné incliné vers le bas, me donnant un faux air menaçant. “Ca s’rai contre productif à partir du moment où il y aurait encore des enjeux…Dans mon cas, la partie est terminée. Je n’ai plus qu’à rendre mon tablier en rentrant et fouiller les petites annonces au plus vite en espérant trouver l’offre du siècle. Ca ne dépend malheureusement plus de moi, ou de ce dont j’suis capable…Et j’apprécie vos efforts, mais je doute qu’une poutine ne parvienne à m’faire sortir la tête hors de l’eau.” Déprimant pas vrai? Heureusement pour lui, l’arrivée de la serveuse à notre table lui permet de s’échapper de cette ambiance visiblement pourrie que je lui inflige.

Les quelques mots qu’elle emploie pour nous définir semble effacer cet air lasse sur mon visage, alors que j’observe simultanément les autres protagonistes de cette situation, m’apprêtant à rectifier la donne. Donnions-nous l’impression d’être un couple, alors même que le vouvoiement s’immiscer encore dans chacune de nos répliques “Ma chérie n’a jamais goûté de poutine, on est venu ici résoudre ça. On vous en prendra deux.” Je relève les sourcils, constatant qu’une fois de plus, il n’a pas froid aux yeux, et me pince les lèvres fermement pour réprimer un rire, souriant faussement à la serveuse. “Il a toujours été particulièrement attentionné” Un sourire figé, alors que je me permets de l’arrêter dans son élan. “Vous pourrez également nous apporter un pichet d’eau…Il fait attention à sa ligne” Elle hoche la tête, hésitante, avant de s’éloigner. Mon regard se pose à nouveau sur le jeune homme. “J’voudrais pas vous pousser à braver tous les interdits” Un petit sourire sournois alors que j’observe un instant à travers la fenêtre du restaurant. “Puis, Montréal est une belle ville. On est dans un joli quartier et la neige ne s’arrête pas. Cette petite pause ne nous fera pas de mal. Je veux faire hommage à la terre natale de mon paternel, que vous en gardiez un excellent souvenir.” Si le début me laisse complètement insensible, l’entendre parler de son père et de que ça semble représenter pour lui parvient un bref instant à faire fléchir mon petit cœur de pierre. Damn it. Son corps se penche au-dessus de la table, créant sans plus attendre une bulle d’intimité entre nous, alors qu’il parvient à capter mon attention. “Puis qui sait. A tout moment, si vous rencontrez des turbulences à Brisbane. Vous saurez où trouver mon numéro.” Il est fort. Assez pour parvenir à me soutirer un léger sourire. Je me penche à mon tour par-dessus cette table, rendant cette proximité alarmante pour deux personnes qui collaborent ensemble. “Dois-je comprendre que vous êtes assez fou pour vouloir vous infliger une telle souffrance également sur les terres australiennes?” Je relève les sourcils, légèrement provocatrice. “J’ai bien peur que vous ne parveniez pas à sortir indemne de ce voyage à mes côtés”. Une suffisance exagérée,  mais la seule chose qui semble me détourner de mes problèmes restent ces échanges électriques auxquels je prends plaisir à me livrer en sa compagnie. Quelques secondes intenses, ou le combat se limite à un simple contact visuel.“Ne faites pas ça…” Je plisse les yeux, relevant son comportement sans plus attendre. “J’vous vois en train d’essayer de m’attendrir avec votre regard…” Une accusation que je tente d’ignorer en me redressant correctement et en alignant les couverts mis à disposition.





Take my advice, I don't use it anyway
"Life is not a fairy tale.
If you lose your shoe at midnight, you're just drunk"
Revenir en haut Aller en bas
Malik Fleming
Let me show you • Savannah  - Page 2 RJrtU2O
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans
STATUT : Célibataire • Cœur d’artichaut à la recherche de la perle rare
MÉTIER : Auteur & chanteur même si pour remplir le frigo, c’est plutôt les petits emplois que je cumule
LOGEMENT : 01 James Street. Fortitude Valley. Un loft partagé avec Thésé mon husky de quelques mois.
https://64.media.tumblr.com/a446fadc7f946874be3f19c42234a427/tumblr_inline_oskxsjW1gv1rfmocr_250.gif
POSTS : 475 POINTS : 60

TW IN RP : Alcool, drogue, sexe, légère vulgarité, deuil, violence.
TW IRL : RAS.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Chanteur, rappeur, j’ai eu une courte mais intense célébrité. Les mauvais choix m’ont fais tous perdre mais je commence à remonter la pente • Allure de mauvais garçon, réputation de charmeur, je ne le suis pourtant pas du tous. J’aspire à trouver le grand amour, abonnée aux histoires compliqués •
CODE COULEUR : [color=#cc3333]
RPs EN COURS : Sara • Marley • Louisa • Savannah • Ann • Jackson • Andrew
AVATAR : Lucien Laviscount
CRÉDITS : Avatar by Savannah <3
DC : .
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 27/12/2022

Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me show you • Savannah Let me show you • Savannah  - Page 2 EmptyMer 18 Jan - 7:24



Let me show you
— with @Savannah Williams

Je sais dans quoi je m’embarque. La jolie blonde ne veut rien si ce n’est de la solitude. Elle le montre, elle le dit, elle le clame. Peut être que si ça avait été quelqu’un d’autre, de plus quelconque, j’aurai simplement rien dit, l’aurait conduit à l’hôtel et basta. Je ne me serai pas aventurer sur ce qui semble être un terrain glissant et semer d’embûche. A partir de la, c’est mon choix, ma décision. Si je suis relativement tête brûlée en général, que j’agis souvent sans réfléchir et que je fais ce qui me chante, quand ça me change. (Mot particulièrement bien choisi vu le métier de Malik n’est ce pas ? Let me show you • Savannah  - Page 2 3217047551)
Pour le coup, l’invité, l’a forcer même à le suivre, c’est pas irréfléchis. Je n’ai pas pour habitude de faire du forcing, je déteste ça. J’imagine combien ça doit être insupportable. Là j’ai sentis que ce petit coup de pouce, cette détermination, c’était nécessaire.

Payé pour ça… - J’esquisse un sourire, accompagner d’un mouvement de tête et de mon regard qui se lève vers le ciel. Puis, après un soupir, je ne manque pas de reprendre. Le ton plus détaché, presque lassé, comme pour lui faire comprendre qu’elle a beau être brillante, parfois, elle ne vois peut être pas ce qui se trame sous son jolie nez. - Ça ne vous pas a pas traversé l’esprit, que malgré ce costume de grande méchante que vous vous efforcez d’essayer de porter. Votre compagnie ai pu me paraître agréable ?

Cette fois ci, mon regard cherche le sien. Pas de jeu d’acteur ou autre réaction exagérer. Je joue presque carte sur table, sans trop en dire. Mais c’est la vérité, de ce que j’ai entrevu d’elle, Savannah est une femme intéressante, une compagnie des plus plaisante et ça, sur plusieurs point de vue. Ce point commun qu’on a, la musique, j’ai envie de creuser ça. Oui, depuis ce trajet en avion, elle a attirer mon attention, ma sympathie malgré son caractère. J’aime sa façon de provoquer et de jouer, de taquiner. Alors non, je refuse de la laisser seul, de la savoir entrain de se morfondre dans sa chambre d’hôtel, après avoir vu de mes propres yeux que ça ne va pas. Et effectivement, elle est mal tomber, je suis particulièrement borné, moi aussi.

Je cherche un agent, la précédente m’a lâchée.. Blague à part ! Vous semblez brillante. Et particulièrement têtu, du genre vraiment très têtu. Je refuse de croire que les entreprises ne se battront pas pour vous.

Je n’entre pas dans les détails. Comme je l’ai souligné, elle est coriace, elle a la tête dur. C’est une qualité et pourtant, elle semble se laisser abattre, comme ci le ciel lui tombe sur la tête. Pas besoin d’avoir un don divinatoire pour comprendre que les épreuves et les revers ce cumul pour la jolie blonde. Si elle veut s’étendre sur le sujet, je l’écouterai. En revanche, je ne vais pas creuser. C’est pas le but, comment pourrais je lui changer les idées en remuant les échecs qu’elle rencontre ? Non, faut plutôt qu’elle comprenne que la vie renferme encore bon nombre de surprise, si on est enclin à les voir.

C’est là que la serveuse me tend la perche du siècle. Je ne me gêne pas pour la saisir, pour en jouer. Après tous, c’est trop amusant, tentant, croquasse pour passer à côté. Quand elle commande l’eau, avec sa remarque, je n’arrive pas à me tenir. Un léger rire échappe à mes lèvres, mon regard est amusé, brillant en la fixant, l’air de dire « Tu va me le payer ». Mais c’est prometteur, le frigo que j’ai presque dû sortir moi même de la voiture semble se réchauffer petit à petit, c’est que je suis bien partis sur mon pari moi. Même si je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin. Non, je sais très bien que c’est rien du tous ça, même si la victoire est là. La voir se détendre, la voir penser à autre chose. C’est tous ce que je veut à l’instant T.

J’ai connu pire. - Que ce voyage, que sa compagnie. - Je prend ça pour un oui. Ma santé mentale est un autre débat.

Parce que oui, dans les fait, la jolie blonde ne m’a pas rembarrer ou dit que ça n’arriverai pas. Certes, je suis sans doute pas bien net, faut dire que je suis tomber quelques fois quand j’étais gamin, ça a dû laisser des traces. Plus sérieusement, la perspective me plait. Après tous, ça sera différent, le lien de collaborateur tomberai à Brisbane. Même si pour le coup, combien même il est d’actualité, on ne peut pas dire qu’on se comporte comme telle. Quand elle c’est penché à son tour, réduisant toute forme de distance ou presque. Mon sang froid est mis à rude épreuve. Son parfum enivre mes narines, et c’est bien compliqué de rester sur de moi, plein d’assurance. Fort heureusement, elle fini par se redresser, s’éloigner de fait.

Essayer ? Ou réussir ? Remarquez, j’ai plus d’un tour dans mon sac. Mais vous n’êtes pas prête pour mon sourire. C’est trop tôt je pense.

Avant que je n’ajoute quoi que ce sois, je me permet encore plus de familiarité. Le fait que je la vouvoie, et que pourtant, je vais faire ce que je m’apprête à faire. La situation m’amuse grandement. Puis que je fais marcher deux de mes doigts sur sa main, celle qui semble réajuster les couverts comme pour échapper à notre échange.

C’est pour ça que je mise d’abord sur ce que j’ai prévu, après.

Je tease, je sais exactement ce que j’ai prévu de lui faire faire une fois qu’on en aura fini avec ce repas. Le programme n’est pas extraordinaire, je dirai même plutôt simple. Mais parfois, la simplicité ça a du bon, ça permet d’aérer l’esprit. Je fini par retirer les doigts de sa peau, quand la serveuse reviens à la charge. Cette fois ci avec nos plats et l’eau, elle dépose le tous sur la table avant de nous laisser, de nouveau.

Vous m’en direz des nouvelles Miss Williams !

Bon, ok, il y a peu de plat plus grand que la poutine. Des frites, du fromage, de la sauce. Rien de bon pour la ligne, mais au vu des températures extérieurs, ça fais pas de mal.






Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Retour à la case départ. C'est seule qu'elle devra avancer désormais
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Let me show you • Savannah  - Page 2 Tumblr_inline_ogyyafvoey1qlt39u_250
POSTS : 11220 POINTS : 0

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :

Let me show you • Savannah  - Page 2 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY



Eiji#1Malik#1
Edison#1


FLASHBACK
2011Basilius#1
2022 - JanvierConnor#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22Cade#23Auden#6Cade#24Cade#25
Cade#26 & Jackson #1

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Aaron Cooper
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me show you • Savannah Let me show you • Savannah  - Page 2 EmptyJeu 19 Jan - 10:21



Let me show you
— with @Malik Fleming

La solitude à laquelle j'aspire n'est autre qu’un besoin de récolter ce que je mérite. Même si je n’ai pas réellement participé aux différentes escroqueries qui ont amené  la société Campbell au fond du gouffre, j’estime faire partie de cette unité depuis bien trop longtemps pour ne pas me sentir concerné. Je sais ce qu’elle vaut, je sais ce qu’elle m’apporte, et par-dessus-tout, je sais ce qu’elle représente aux yeux de Evan, qui a bâti la majorité de sa vie autour d’elle. Alors cette sensation de ne pas avoir pu contribuer à sauver les murs par les pouvoirs qui me sont confiés est un réelle frustration, qui s’ajoute à une vie malheureusement bien trop désastreuse ces derniers temps. Alors comment faire? Comment parvenir à passer outre ce désastre qui ne fait que se confirmer. J’apprécie les bonnes intentions de Malik, malheureusement, j’ai du mal à croire que ces dernières suffisent à éveiller un côté plus optimiste. Et j’en viens même à me demander si tout ça n’est simplement pas l’une de ses missions à remplir. Après tout, il ne me connait rien, rien ne justifie qu’il puisse vouloir s’infliger ça gratuitement. “Payé pour ça… “Je relève les sourcils, examinant avec attention cette réaction à demi-teinte, qui témoigne d’une pointe de déception et de sarcasme. L’hypothèse semble-t-elle si improbable? “ Ça ne vous a pas traversé l’esprit, que malgré ce costume de grande méchante que vous vous efforcez d’essayer de porter. Votre compagnie ai pu me paraître agréable ?” Une légère hésitation alors que mon regard se perd dans le sien, cherchant sans aucun doute la moindre petite faille qui me permettrait de contredire ses mots. Mais rien ne semble émerger, il garde cet air sérieux qui suffit à me déstabiliser l’espace de quelques secondes. Comment un homme comme lui peut t-il prendre du plaisir à subir cette attitude que je lui inflige depuis le début? Cette carapace qui s’est érigée ces derniers temps ne parvient-t-elle pas à éloigner tout acte d’affection ou d’attention à mon égard? “Je dois en déduire que vous faîtes parti de ces hommes alors…Ceux qui aiment relever d’un défi” Une insinuation peut-être fausse, mais si beaucoup se serait découragé face à tant de ténacité et d’arrogance, il y a toujours ces hommes prêt à repousser les limites, dans le simple optique de se féliciter d’une future réussite. Malik était-il là juste pour se satisfaire de lui-même? “Je cherche un agent, la précédente m’a lâchée.. Blague à part ! Vous semblez brillante. Et particulièrement têtu, du genre vraiment très têtu. Je refuse de croire que les entreprises ne se battront pas pour vous.” Et le voilà, ce sourire que je tente de réprimer. Il est spontanée et particulièrement efficace, mais je ne saisis pas s’il s’agit là du fait qu’il ne prend aucune pincette pour évoquer mon caractère, ou si je me sens flattée des quelques compliments qu’il m’adresse, et qui semblent sincère, même s’il ne me connaît pas assez pour pouvoir m’évaluer sur mes compétences. La notion de se battre pour moi n’est visiblement pas acquise, et il est difficile de croire que Evan s’en soit emparé uniquement pour mon profil professionnel, bien qu’il ait été forcé de s’en contenter.

La serveuse se charge de relever la légèreté de la situation par cette insinuation, qui semble être une perche pour Malik. Une situation un peu étrange quand on sait qu’il bosse d’une certaine façon pour moi, mais surtout que nous en sommes encore à opter pour le vouvoiement lors de nos échanges. Un jeu dans lequel je tente de m’immiscer, dans le but de le lui faire regretter. Après avoir voulu me sortir de la voiture de force, c’était de bonne guerre. Il ne m’en tient pas rigueur, évoquant alors la possibilité de pouvoir se retrouver une fois rentrés à Brisbane. “J’ai connu pire. “ Je relève les sourcils. “Vraiment…J’suis prête à entendre l’histoire.” avouais-je en relevant légèrement les épaules, les bras croisés sur la table. Il voulait me changer les idées, l’occasion était donc parfaite, même si je me montrais peut-être un peu trop intrusive. “Je prend ça pour un oui. Ma santé mentale est un autre débat.” J'acquiesce, détournant le regard en me pinçant les lèvres, n’ayant pas envie de laisser entrevoir cette pointe d’amusement. C’est lorsque la proximité de nos visages est la plus forte que je croise à nouveau son regard, sans sourciller dans un premier temps, me laissant me perdre dans ce regard sombre et mystérieux à la fois. Si je cherchais à le déstabiliser, je me fais prendre à mon propre jeu visiblement. Une vulnérabilité que je ne suis pas en mesure de supporter, et que je m’efforce d’effacer en me redressant, l’accusant d’en jouer impunément. “J’vous vois en train d’essayer de m’attendrir avec votre regard…” Un regard rempli d’une confiance désarmante, et d’un charme qu’il est difficile d’ignorer. “Essayer ? Ou réussir ? Remarquez, j’ai plus d’un tour dans mon sac. Mais vous n’êtes pas prête pour mon sourire. C’est trop tôt je pense.” Mes traits s’étirent face à tant de vanité. “Vous pensez?” L’assurance est particulièrement attrayante à mes yeux, et involontairement, j’apprécie ce trait de caractère en lui. Pourtant, c’est bien littéralement démunie que je sens ses doigts effleurer ma peau. Un contact sûrement provocateur, qui me paraît insignifiant à ses yeux. Mes iris bleus en suivent pourtant chaque caresse, ayant la sensation de les subir dans mon corps tout entier. Depuis cette récente rupture, aucune homme n’avait encore eu le loisir de m’offrir le moindre geste d’affection, je m’étais enfermée dans ma solitude, déterminée à ce qu’il en soit ainsi pour longtemps. Ça provoque un véritablement déferlement en moi,  une fragilité qui me pousse à me fermer, hermétique à ses résolutions que je me suis infligée ces dernières semaines, ce besoin de me protéger, mais aussi cette sensation agréable qu’il émet par cette douceur. Un combat se mène intérieurement alors que je reste parfaitement immobile. “C’est pour ça que je mise d’abord sur ce que j’ai prévu, après.” Mon regard trouve le courage de se relever dans le sien, et c’est l’arrivée de la serveuse qui va finalement le pousser à se détacher, et me permettre de reprendre mes esprits. Je secoue la tête machinalement pour faire abstraction de toute pensée, alors que le plat qui est déposé devant moi semble particulièrement chargé. “Vous m’en direz des nouvelles Miss Williams !” Je fronce les sourcils. “Ca semble être super équilibré…” lâchais-je avec une pointe d’humour. J’attrape mes couverts, prenant une première bouchée, qui offre multitudes saveurs. “Okay…C’est pas si mauvais” avouais-je. “J’suis sûre que ça a déjà été l’objet d’un de vos rencards…" Je relève le regard dans le sien, tentant bien malgré moi d’en savoir plus sur cet homme visiblement plein de surprises.





Take my advice, I don't use it anyway
"Life is not a fairy tale.
If you lose your shoe at midnight, you're just drunk"
Revenir en haut Aller en bas
Malik Fleming
Let me show you • Savannah  - Page 2 RJrtU2O
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans
STATUT : Célibataire • Cœur d’artichaut à la recherche de la perle rare
MÉTIER : Auteur & chanteur même si pour remplir le frigo, c’est plutôt les petits emplois que je cumule
LOGEMENT : 01 James Street. Fortitude Valley. Un loft partagé avec Thésé mon husky de quelques mois.
https://64.media.tumblr.com/a446fadc7f946874be3f19c42234a427/tumblr_inline_oskxsjW1gv1rfmocr_250.gif
POSTS : 475 POINTS : 60

TW IN RP : Alcool, drogue, sexe, légère vulgarité, deuil, violence.
TW IRL : RAS.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Chanteur, rappeur, j’ai eu une courte mais intense célébrité. Les mauvais choix m’ont fais tous perdre mais je commence à remonter la pente • Allure de mauvais garçon, réputation de charmeur, je ne le suis pourtant pas du tous. J’aspire à trouver le grand amour, abonnée aux histoires compliqués •
CODE COULEUR : [color=#cc3333]
RPs EN COURS : Sara • Marley • Louisa • Savannah • Ann • Jackson • Andrew
AVATAR : Lucien Laviscount
CRÉDITS : Avatar by Savannah <3
DC : .
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 27/12/2022

Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me show you • Savannah Let me show you • Savannah  - Page 2 EmptyJeu 19 Jan - 12:07



Let me show you
— with @Savannah Williams

Rien a faire. La jolie blonde réfute tous les arguments que je peut balancer. Elle ne semble pas envisagé, ou accepter le fait qu’elle puisse s’avérer être une bonne compagnie. Bon, c’est vrai que je n’ai peut être pas là meilleur facette de sa personne. Mais dans le fond c’est pas plus mal, c’est dans ce genre de moment qu’on peut entrevoir qui est une personne. Faut pas se voiler la face ou se leurrer, la vie n’est pas toujours rose, n’est pas toujours faites de haut. Et, je trouve que souvent, les gens se déchirent quand les difficultés se présente. On en est pas là, évidemment. Très loin de la même. Mais au moins, ça me permet d’en connaître plus concernant Savannah. Et plutôt que de me donner envie de prendre mes jambes à mon cou, je reste, je persiste, j’insiste.

Quand le jeu en vaut la chandelle. - Pourtant, je ne m’arrête pas la. J’observe la blonde, longuement, quelques secondes avant de finalement l’ouvrir de nouveau. - Mais je me permettrait pas de voir en vous un simple défi.

Un haussement d’épaule. Un défi, un challenge. Oui, elle en est un, sacrément compliqué même, je ne peut le nier. Mais c’est pas comme ça que je vois les choses, ce n’est pas par pur ego ou envie de réussir l’impossible que je persiste, creuse encore et encore dans la carapace qu’elle n’a eu de cesse d’ériger. Non, comme je le dit depuis le début, elle est à part, elle est différente, elle est captivante. J’aurai des regrets, si j’avais simplement tracer ma route en la laissant derrière. Et puis, plus le temps passent, plus ça me donne raison.

En atteste son attitude une fois que l’on est installer dans le restaurant. Taquine, piquante, provocante. Finalement, celle qui m’a promis l’enfer m’offre un échange dont je me lasserai sans doute jamais. Elle ne me ménage pas, elle n’hésite pas à me rendre la monnaie de ma pièce, j’aime ça. Difficile de s’ennuyer avec ce genre de personne. Puis, je suis pas méchant comme gars, loin de là même. Mais j’ai mon petit caractère, je sais que je peut avoir tendance à prendre le dessus sans m’en rendre compte. Je sais pas pourquoi mais j’ai la quasi certitude que la belle n’est pas du genre à se laisser faire, au contraire. Autrement, ça pourrai promettre des échanges explosifs.

J’vous préviens, c’est ridicule à en crever. Mais je me suis retrouver en Angleterre. J’étais encore tous jeune, ma carrière venais tous juste de décoller.

Et dire que je m’apprête à raconter une chose que peu, voir personne ne sait. J’en ai jamais parler à personne, et pourtant, me voilà entrain de déblatérer cette mésaventure à la jeune femme.

Y avait cette fille. J’étais fou d’elle au lycée. C’est pour elle que je suis allé là bas. Je pensais vivre une belle histoire. J’ai passé mes journées trimballer d’endroit en endroit pour prendre des photos et signer des autographes. Elle lançais tous juste sa boîte de communication. Et j’étais son premier produit.

Une petite déception sur le moment que j’avais finalement vite digérer, elle ne valait pas la peine que je me morfonde ou que je me prenne la tête par sa faute.

Donc, notre petite escapade, c’est Disney à côté.

Surtout que les choses sont particulière, spécial. Nos regards, notre proximité, ce jeu qui s’installe. C’est dangereux, je sais que je suis pas du genre à être particulièrement résistant dans certains moments. Celui ci peut en être l’exemple parfait. Je suis plein d’assurance, j’ai confiance en moi et je ne suis pas du genre à trembler ou faiblir sous la pression. Mais la, Savannah… Voilà plusieurs année que personne n’avais sur le déstabiliser comme ça, des années que personne n’a réussi à me faire cet effet là. Certain. C’est tous ce que je lui répond, sans le débiner, sans hésitation. Si elle veut s’aventurer sur ce terrain la, ça pourrait vite devenir compliquer, voir même déraper. Je ne suis pas un coureur, mais j’aime charmer, séduire. Alors forcément, si la jolie blonde commence à me provoquer sur ce terrain la, j’y verrai une porte qui s’ouvre. Et, je n’ai déjà pas besoin de ça pour venir balader mes doigts sur sa main. Rien de réfléchis, rien de calculer dans mes gestes. Je me rend même pas compte de l’effet que je peut déclencher chez Savannah. C’est la serveuse qui rompt le contact. C’est en retirant ma main que je connecte que je prend conscience. Conscience de cette proximité, conscience de ce contact, mais aussi conscience que ça ne m’a pas paru gênant, mais au contraire, plaisant. Couvert en main, avant d’attaquer, j’ai mon regard river sur elle. Attendant, avec impatiente, sa réaction, son avis. Affichant un sourire triomphant, quand à sa manière, elle valide mon choix de dîner. A sa manière, parce que oui, je ne m’attendais pas à ce qu’elle s’extasie, mais son c’est pas trop mal me suffis à comprendre que je m’en suis pas mal tirer sur mon choix.

Même pas. Les fois où je suis venu dans le coin, c’était en famille. Pas le temps de batifoler à droite ou à gauche.

C’est toujours avec sincérité que je répond, mes passages au Canada n’ont jamais été fais de façon à ce que je puisse partir en rencard. Sauf que mon esprit fini par connecter quelques neurones. Et après avoir vider un verre d’eau, je rebondis.

Dois je comprendre que vous vouliez que ça sois un rencard, Savannah.

Plongeant de nouveau ma fourchette dans mon plat, c’est du coin de l’œil, sourire aux lèvres que je la regarde. Faut dire que quand on me tend ce genre de perche, je peut m’empêcher de les saisir.






Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Retour à la case départ. C'est seule qu'elle devra avancer désormais
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Let me show you • Savannah  - Page 2 Tumblr_inline_ogyyafvoey1qlt39u_250
POSTS : 11220 POINTS : 0

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :

Let me show you • Savannah  - Page 2 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY



Eiji#1Malik#1
Edison#1


FLASHBACK
2011Basilius#1
2022 - JanvierConnor#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22Cade#23Auden#6Cade#24Cade#25
Cade#26 & Jackson #1

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Aaron Cooper
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me show you • Savannah Let me show you • Savannah  - Page 2 EmptyJeu 19 Jan - 18:12



Let me show you
— with @Malik Fleming

“Je dois en déduire que vous faîtes parti de ces hommes alors…Ceux qui aiment relever le défi” Ca pourrait sonner comme une image négative, mais ce n’est pas le cas. Je pense qu’au plus profond de moi, j’ai souvent suivi ce jeu stupide, celui qui consiste à faire réellement passer nos interêts avant ceux des autres, ce besoin de se prouver des choses, et la satisfaction d’y parvenir, sans même prendre conscience de ce que ça pourrait provoquer chez l’autre. Un jeu purement égoïste qui a souvent résumé ma vie, et dont il m’est encore aujourd’hui impossible de me passer.“Quand le jeu en vaut la chandelle.” Mon regard se fige dans le sien longuement, silencieusement, cherchant à deviner ce qui le pousse à accepter réellement. “Mais je ne me permettrais pas de voir en vous un simple défi.” Un aveu qui est plaisant, mais qui ne suffit pas à percer cette armure qui m’accompagne depuis un certain temps. Je ne veux pas me laisser entraîner par ces jolis mots, ne sachant que trop bien que ces derniers ne sont qu’une illusion, qu’ils ne reflètent pas toujours la réalité qui se cache dessous, et que le danger se trouve toujours là, prêt à me propulser en avant. Méfiante, je finis par prendre une grande inspiration, cherchant à fuir l’aspect un peu trop intense qui s’installe au travers de cet échange, dont il émane une sincérité désarmante. Les bonnes intentions de Malik ne suffisent peut-être pas à me faire baisser la garde, mais je parviens peu à peu à me détendre et à oublier les soucis que je rencontre par ce voyage professionnel .“Vraiment…J’suis prête à entendre l’histoire.” Il voulait me changer les idées? Se confier sur sa vie personnelle est sans aucun doute la méthode infaillible pour y parvenir. “Je vous préviens, c’est ridicule à en crever. Mais je me suis retrouvé en Angleterre. J’étais encore tout jeune, ma carrière venait tout juste de décoller. Y avait cette fille. J’étais fou d’elle au lycée. C’est pour elle que je suis allé là bas. Je pensais vivre une belle histoire. J’ai passé mes journées à trimballer d’endroit en endroit pour prendre des photos et signer des autographes. Elle lançait tout juste sa boîte de communication. Et j’étais son premier produit.” Je me pince les lèvres, parvenant à sortir un petit “Aoutch” en grimaçant. Nous avons probablement tous connu des déceptions en amour, certaines restaient malheureusement plus douloureuses que d’autres, et les années ne suffisaient pas toujours à les effacer, si banales pouvaient-elles paraître. “Donc, notre petite escapade, c’est Disney à côté” Un semblant de sourire s’invite sur mon visage, alors que je glisse une mèche blonde derrière mon oreille. “Okay, j’imagine que ça reste supportable à vos yeux si on le voit comme ça…Bien que j’ai rien d’un personnage déguisé en souris, soyons d’accord” Un bref sourire. Je ne suis pas une fille qu’il courtise, mieux encore, il n’a absolument rien à prouver, cela permet effectivement de pouvoir passer un moment sans éprouver la moindre frustration, si ce n’est celle de ne pas pouvoir apprécier un moment en toute simplicité parce que je fais des miennes..

Pourtant, l’aspect platonique paraît prendre un autre tournant alors que son regard se perd dans le mien, avec un engouement qui ne se limite pas à de la bienveillance. Il joue! Pire! Il cherche à m’amadouer, connaissant bien évidemment le pouvoir de ce regard charmeur qu’il a sans nul doute utilisé à maintes reprises pour arriver à ses fins auprès de la gente féminine. Et si je suis une grande joueuse en temps normal, ma sagesse et cette crainte de me laisser berner moi aussi me poussent à abandonner en cours de route, notifiant quand même oralement sa façon de procéder qui est un poil exagérée et manque de subtilité. Un fait qu’il ne cherche pas à nier, vantant des mérites que je n’aurais donc pas l’occasion de subir pour l’instant.  “Certain.” Je relève les sourcils, préférant penser le contraire.  Pourtant, il vient à user d’une arme encore plus solide, ses doigts se perdent quelques instants sur ma main sans que je ne sache pourquoi. Une tactique redoutable pour parvenir à ses fins? Etait-il manipulateur à ce point? N’avait-il pas de limite? Je veux un instant lui demander à quoi il joue, mais cette sensation bienfaisante et intrusive à la fois m’enferment dans un silence de plomb, je cherche à comprendre ce que j’éprouve à l’idée de ressentir à nouveau ce courant électrique m’envahir, la douceur d’un simple geste, ô combien agréable, mais je ne suis pourtant pas sûr d’en connaître la réponse au fil des secondes qui s’écroulent. L’arrivée soudaine de la serveuse vient interrompre cette forme d’intimité qu’il a installée, avec une parfaite insouciance que je pourrais presque lui reprocher, tant il ne sait pas le poids qu’elle représente pour moi. Veillant à ne pas paraître si frigide, je tente de relancer un jeu bien plus innocent, évoquant cette assiette qui me paraît démesurément appétissante, bien que trop calorique selon les dictâtes. Nul doute que ce plat doit faire le bonheur de bon nombres de clients, et s’il semble véritablement ancré dans les coutumes du pays, je cherche une petite anecdote livré par le charmant jeune homme pour servir de divertissement. “Même pas. Les fois où je suis venu dans le coin, c’était en famille. Pas le temps de batifoler à droite ou à gauche.” Batifoler. Là était donc sa devise, un besoin visiblement normé pour nourrir l’envie de plaire, et d’en profiter certainement sur le court terme, et à sa guise. Un état d’esprit qui se généralise, et ce, pas uniquement sur cette partie du pays.

Savourant une bonne bouchée gourmande, il me prend à nouveau de court. "Dois-je comprendre que vous vouliez que ça soit un rencard, Savannah” Je plisse les yeux, cherchant à deviner s’il s’agit une fois de plus d’une provocation, alors qu’un sourire joueur s’empare de ses traits. “C’est plutôt à vous qu’il faut poser la question…”Je relève les sourcils avec un faux air supérieur. “C’est l’odeur du fromage qui vous pousse à vouloir rattraper ces rendez-vous manqués?” Je hausse les sourcils, cherchant à capter son regard pour le prendre à son propre jeu. “Batifoler à droite et à gauche n’est pas tellement un concept que j’ai pour l’habitude d’adopter.” Je reprends ses propos, soufflant l’idée que nous sommes visiblement différents sur ce point. Ce qu'il ignorait encore, c'était ce passif que j'abritais, la maman rempli de sagesse que je m'affairais à rester.  “Et croyez-moi que vous ne souhaitez pas plus que moi que ce soit un rencard…" Les raisons? L'amertume persistante d’une déception sentimentale récente, une de plus, une de trop. Pourquoi vouloir se livrer à ce genre de choses si les choses se terminaient inlassablement sur la même note? Aucun intérêt à mes yeux. Et s’il faisait preuve de bon sens, il tenterait de s’enfuir le plus loin possible pour ne pas avoir à en subir les conséquences.






Take my advice, I don't use it anyway
"Life is not a fairy tale.
If you lose your shoe at midnight, you're just drunk"
Revenir en haut Aller en bas
Malik Fleming
Let me show you • Savannah  - Page 2 RJrtU2O
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans
STATUT : Célibataire • Cœur d’artichaut à la recherche de la perle rare
MÉTIER : Auteur & chanteur même si pour remplir le frigo, c’est plutôt les petits emplois que je cumule
LOGEMENT : 01 James Street. Fortitude Valley. Un loft partagé avec Thésé mon husky de quelques mois.
https://64.media.tumblr.com/a446fadc7f946874be3f19c42234a427/tumblr_inline_oskxsjW1gv1rfmocr_250.gif
POSTS : 475 POINTS : 60

TW IN RP : Alcool, drogue, sexe, légère vulgarité, deuil, violence.
TW IRL : RAS.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Chanteur, rappeur, j’ai eu une courte mais intense célébrité. Les mauvais choix m’ont fais tous perdre mais je commence à remonter la pente • Allure de mauvais garçon, réputation de charmeur, je ne le suis pourtant pas du tous. J’aspire à trouver le grand amour, abonnée aux histoires compliqués •
CODE COULEUR : [color=#cc3333]
RPs EN COURS : Sara • Marley • Louisa • Savannah • Ann • Jackson • Andrew
AVATAR : Lucien Laviscount
CRÉDITS : Avatar by Savannah <3
DC : .
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 27/12/2022

Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me show you • Savannah Let me show you • Savannah  - Page 2 EmptyVen 20 Jan - 6:17



Let me show you
— with @Savannah Williams

Paradoxalement, alors qu’elle semble le moins enclin à le faire, Savannah est curieuse, bavarde, intéressée, à sa manière en tous cas. La conversation dévie, jongle, entre jeu, provocation et confession. Elle n’a pas hésité à se livrer sur ses doutes, là où j’évoque sans honte une mésaventure qui m’est arrivé il y a plusieurs année de ça. C’est plaisant, c’est agréable. J’aime sa compagnie, j’aime sa conversation. Elle confirme ce que je pense, plus le temps passe, plus elle s’affirme comme être quelqu’un avec qui je pourrai très bien m’entendre, tout comme nos caractères, enflammée et borné pourrai faire des étincelles. Mais la vie serait chiante sans péripétie non ? Combien même, trop de problème n’est pas bon non plus. Et à en juger par ce que j’entrevois, la jolie blonde en a suffisamment. Elle m’arrache un nouveau rire quand elle met les choses au claire, presque hypnotisée par le bleu de ses yeux, je perd tous sérieux quand elle se dissocie totalement de Mickey, ou Minnie dans son cas, peu importe. Il me brûle les lèvres de rétorquer que je l’imagine plutôt en princesse qu’en souris, mais ça serait cliché non ? Puis, absolument pas subtile, presque trop direct. Ça casserai le charme de ce jeu de séduction installer malgré nous, les regards, les sourires. Nos mots peuvent mentir, nos attitudes en revanche nous trahisse. Des gestes, l’intensité des échanges visuels, les sourire qui en découle ou au contraire, ceux qu’on cherche à réprimer. Autant d’indice qui saute au yeux, encore faut il vouloir les voir. Et ça, c’est une tout autre histoire.

Jusqu’à ce contact, innocent, sans mauvaise attention ni même arrière pensée. Pourtant un contact, réel et franc, intimiste même. Mes doigts contre sa main, comme ci je la connais depuis au moins des mois, alors que ça fais simplement plusieurs heures qu’on partage ensemble. On ne c’est pas vraiment quitter depuis le vol a dire vrai. Ne manquant pas, d’une nouvelle fois, la provoquer. Tout en cherchant à collecter quelques informations. Est ce que malgré tout, Savannah m’envisagerais comme un prétendant potentiel ? Loin de me douter de ses déboires sentimentaux récent. Je sais également qu’il est facile d’avoir une opinion faussée de ce que je suis, ce que je cherche. Habitué au flirt, quelques conquêtes à mon actif. La vérité c’est que j’espère un jour tomber sur celle qui changera ça, je suis prêt, je veut m’engager. Mais je n’ai jamais trouvé la bonne, échec sur échec. Mais je ne désespère pas. On ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs pas vrai ?

J’aurai plutôt dit que c’est votre parfum qui n’a de cesse de m’enivrer depuis notre voyage en avion… - Si ça sonne très phrase à l’eau de rose, très disquette destiné à la séduire. C’est une vérité absolu. - Mais c’est vrai que le fromage et la sauce, ça fais tourner la tête !

Je ne peut pas m’en empêcher, faudrait pas tomber dans le trop sérieux. Ça ne me ressemblerai pas de toute façon. Je bouge mon visage, de bas en haut quand elle nous dissocie sur cette habitude de batifoler. Loin de me douter de son passé, qu’elle sois mère d’ailleurs ne m’effleure même pas l’esprit. Combien même, à nos âges, c’est forcément une éventualité des plus probables.

Aller savoir. Je n’y pense pas. Je me pose pas la question. Je passe un bon moment. C’est tous ce que je vois. Vous n’êtes pas aussi doué que vous le pensez pour être une mauvaise compagnie.

Un clin d’œil accompagné d’un sourire. Nos assiettes finissent par être vide. Et vraiment, je n’envisage pas de dessert. Faut dire que c’est déjà assez lourd comme ça. Je fini par me relever, par m’éloigner un peu d’elle. Sans trop en dire, pour finalement me rendre au comptoir et payer. Oui, je n’avais pas envie de vivre le débat de qui paye ou autre tant c’est une futilité à mes yeux. Puis, têtu comme elle semble être, je n’ai pas pris le risque d’entrer en guerre avec elle à ce niveau là. Revenant à sa hauteur, je lui annonce tous sourire.

La suite du programme nous attends demoiselle.

Une suite, et qu’elle suite. Bon, ok, j’exagère. Rien de bien transcendant, le fait est que nous retrouvons l’extérieur et sa température nettement moins agréable. Je mène la danse, ou en tous cas le pas. Et quand je commence à reconnaître les lieux. Je ralentis, passant dans le dos de Savannah. Mes deux mains viennent se positionner devant ses yeux. - Et on triche pas ! - quelques pas de plus, et enfin, je retire mes mains qui obstruer sa vision. Dévoilant une patinoire en plein air. Déjà quelques personnes sont sur la glace, alors que je me tourne vers Savannah.

Vous avez déjà fait du patin ?

Après tous, une réponse négatif ne serait guère surprenante. Disons qu’à Brisbane, le surf est plus de coutume que le patin à glace.

Auquel cas, vous n’aurez qu’à vous accrocher à mon bras. - Puis, me penchant juste à ses côtés, alors que nous faisons la queue pour vie accès i fameux patin. Mes lèvres approchant son visage, de manière chaste néanmoins, juste pour venir près de son oreille. - Et je vous vois venir, ne cherchez pas en profiter.





Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Retour à la case départ. C'est seule qu'elle devra avancer désormais
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Let me show you • Savannah  - Page 2 Tumblr_inline_ogyyafvoey1qlt39u_250
POSTS : 11220 POINTS : 0

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :

Let me show you • Savannah  - Page 2 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY



Eiji#1Malik#1
Edison#1


FLASHBACK
2011Basilius#1
2022 - JanvierConnor#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22Cade#23Auden#6Cade#24Cade#25
Cade#26 & Jackson #1

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Aaron Cooper
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me show you • Savannah Let me show you • Savannah  - Page 2 EmptyLun 23 Jan - 6:16



Let me show you
— with @Malik Fleming

Chasser le naturel et il revient au galop…Incontestablement, j'en reviens à oublier cette volonté de lui faire passer l’une des pires soirées de sa vie, comme-ci, par sa simple personnalité, il parvenait à me ramener à qui je suis vraiment, et cette bonté que je tente de réprimer à maintes reprises en ayant cette douloureuse impression de ne pas mériter autant de bienveillance dernièrement. La patience et l’acharnement de Malik semblent donc avoir raison de moi, et peu à peu, je me laisse emporter par la simplicité du moment, me souciant peu de l’image que je peux donner. Je n’en garde pas moins le contrôle de la situation, du moins, j’en avais l’impression, jusqu’à ce que ses doigts viennent effleurer ma main, avec une innocence désarmante, et un réconfort qui me semble à la fois interdit et enivrant. La faille d’une carapace, celle que je pensais hors d’atteinte, qui me semble aujourd’hui plus béante que jamais. Que cherche t-il? Ses intentions me laissent perplexes, et m’empêchent de pouvoir m’en assurer en prenant la parole. Heureusement, ou pas, la serveuse vient à troubler cet échange, nous permettant de retrouver un échange plus terre à terre, là où l’ironie peut retrouver sa place, et qu’il n’est pas question de sous-entendu étrange.Quoique… L’idée d’un rencard me fait sourire. Non pas parce qu’il n’en serait pas à la hauteur, bien au contraire, il sait me montrer combien il peut être confiant et déroutant depuis notre arrivée ici, mais plutôt parce que ma récente rupture m’empêche clairement de pouvoir l’envisager. Je ne connais que trop bien les conséquences d’un échec sentimental, et je me suis promise de ne pas réitérer l’expérience avant longtemps, très longtemps… Heureusement, l’humour est une arme redoutable pour tenter d’ignorer cette tentative de séduction, dont il m'accable d’une certaine façon, avec toute l’innocence que je lui connais désormais. “J’aurai plutôt dit que c’est votre parfum qui n’a de cesse de m’enivrer depuis notre voyage en avion…” Je me mordille l’intérieur de la lèvre, réprimant un sourire, alors que mon regard, un brin pétillant, se glisse jusqu’à lui. Le danger est là/ Il sait y faire. Et une partie de moi se laisse envoûter par la satisfaction d’un compliment qui n’en reste pas moins appréciable. “Je rêve ou vous tentez un de vos numéros de drague sur moi?” Demandais-je en relevant les sourcils, cherchant à capter un instant ses yeux noirs pour transmettre l’amusement qui résulte d’un tel échange. “- Mais c’est vrai que le fromage et la sauce, ça fait tourner la tête !” J'acquiesce. “Et il y a de quoi faire ici!” On ne peut pas dire que ce plat en soit démuni. Une nouvelle bouchée que j’apprécie, et qui apporte effectivement de délicieux méfaits face aux températures extérieures qui ne sont pas bien élevées.

Je n’ai jamais été du genre à me lancer dans des histoires sans lendemain, ou qui n’éveillaient pas plus d’émotion que ça au plus profond de moi. Ce qui n’est apparemment pas son cas. Je pouvais cependant comprendre la simplicité qu’on pouvait y trouver. J’étais malheureusement de ces personnes bien trop passionnées et sincères savoir m’en contenter.“Batifoler à droite et à gauche n’est pas tellement un concept que j’ai pour l’habitude d’adopter.” Il acquiesce, visiblement d’accord sur ce point. "Allez savoir. Je n’y pense pas. Je me pose pas la question. Je passe un bon moment. C’est tout ce que je vois. Vous n’êtes pas aussi doué que vous le pensez pour être une mauvaise compagnie.” Mon regard se perd dans le sien, alors que j’amène la fourchette jusqu’à mes lèvres, attendant quelques secondes pour répliquer. “Il faut dire que vous ne me facilitez pas la tâche…” Son aisance, son amabilité, son humour, et la façon dont il me regarde…Difficile de rester de marbre face à cet homme qui se montre assez surprenant. Après quelques instants,il quitte la table, restant particulièrement silencieux dans ses intentions, avant que je ne comprenne le but précis, régler l’addition. C’est lorsqu’il revient vers moi et que je m’affaire à enfiler mon manteau, dégageant les cheveux par dessus le col de ce dernier. “Okay….Il semblerait que j’vous en dois une.” Fis-je remarquer, le remerciant également. “La suite du programme nous attends demoiselle.” J’émets un léger grognement à cette idée, imitant une fausse moue résignée. “On est vraiment obligé?” J’avais fais l’effort du restaurant, ne pouvions-nous pas nous contenter de rentrer simplement. Une requête refusée alors que je traîne un peu les pieds pour me laisser embarquer dans la prochaine aventure. Nous déambulons à travers les rues, alors que le froid semble persister un peu plus à chaque minute qui s’écoule. J’observe les architectures des maisons,bien différentes de celles que l’on peut trouver à Brisbane. Je devine sa silhouette qui ralentit à mes côtés, alors que je semble rester perplexe en l’observant. Il se glisse derrière moi, et vient glisser ses mains devant ses yeux, me cachant littéralement la vue, alors que la chaleur de ses mains réchauffent brièvement le haut de mon visage. “- Et on triche pas !” J’étire mes lèvres. “C’est tellement pas mon genre”. Particulièrement curieuse, je suis déjà entrain de songer à toutes les possibilités qui s’offrent à moi, mais je joue le jeu, continuant quelques pas à l’aveugle, qui me sont assurés par la présence de Malik.

“On va pas finir dans un club de strip tease ou un truc du genre hein?” Il me libère, après le détour d’une rue, et mes yeux se relèvent pour découvrir cette patinoire, dans laquelle certaines personnes prennent visiblement du plaisir. Plaisir que je ne ressens pas pour le coup, alors que mon coeur semble s’emballer à la simple idée d'enfiler à nouveau des patins à glace. “Oh mon dieu” lâchais-je avec une certaine inquiétude, sans que Malik ne puisse l’entendre. Il se tourne vers moi, ignorant probablement cet amas de craintes que je subis. “Vous avez déjà fait du patin ?” Je secoue la tête. “Oui, et c’est définitivement pas une bonne idée.” lançais-je alors que je tente de rebrousser chemin, le poussant à suivre le chemin, alors que je sens ses doigts serraient mon poignet dans le but de me retenir, avec un amusement perceptible. “Vous n’aurez qu’à vous accrocher à mon bras.” Un fait qui ne me rassure pas réellement, malgré l’assurance dont il fait preuve. Malheureusement, je me retrouve contre mon gré dans la file qui nous mène à cet endroit, et qui m’offre une vue déjà affolante sur toute cette glace. Le parfum masculin de Malik s’élève jusqu’à moi, alors qu’il vient chuchoter à mon oreille. “- Et je vous vois venir, ne cherchez pas à en profiter.” Je lâche un rire délicieux, tournant mon visage vers lui, qui a gardé une certaine proximité. “C’est étrange, j’ai l’impression que c’est plutôt vous qui tentez d’en profiter avec ce genre d’activité…” Je relève les sourcils, un brin provocante, alors que mon visage pivote légèrement vers mon épaule. “C’est la pire idée que vous puissiez avoir…”fis-je remarquer. “ J’aurais même préféré le club avec des gogos danseuse...” Non pas que l’activité était si ennuyante, c’est plutôt les risques que j'encourais qui rendaient ça compliqué pour moi. “Okay… J’en ai fait parfois lorsque j’étais enfant. J’ai cependant prit un peu trop la confiance à un moment, et ça m’a valu une chute assez violente pour une gamine de 10 ans.Et je n’ai plus jamais enfilé des patins depuis ce jour là.” Je perçois un semblant de sourire qui semble contagieux. “J’vous sens moqueur!” je plisse les yeux, alors que nous sommes invités à avancer après que avoir payé nos places. J’enfile les patins, subissant bien vite les conséquences de ce temps hivernal qui donnent des picotements aux bouts de mes doigts. “Ca s’ra de votre faute si je finis à l'hôpital!” Je me relève, manquant de tomber alors que nous ne sommes pas encore sur la piste. J’observe celle-ci avec méfiance, prête à faire marche arrière pour m’en dispenser. "Bon sang..."






Take my advice, I don't use it anyway
"Life is not a fairy tale.
If you lose your shoe at midnight, you're just drunk"
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Retour à la case départ. C'est seule qu'elle devra avancer désormais
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Let me show you • Savannah  - Page 2 Tumblr_inline_ogyyafvoey1qlt39u_250
POSTS : 11220 POINTS : 0

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :

Let me show you • Savannah  - Page 2 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY



Eiji#1Malik#1
Edison#1


FLASHBACK
2011Basilius#1
2022 - JanvierConnor#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22Cade#23Auden#6Cade#24Cade#25
Cade#26 & Jackson #1

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Aaron Cooper
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me show you • Savannah Let me show you • Savannah  - Page 2 EmptyLun 23 Jan - 7:18


Spoiler:




Take my advice, I don't use it anyway
"Life is not a fairy tale.
If you lose your shoe at midnight, you're just drunk"
Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
Voir le profil de l'utilisateur
Let me show you • Savannah  - Page 2 HSiifW9 ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
Let me show you • Savannah  - Page 2 201573
POSTS : 21103 POINTS : 0

PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me show you • Savannah Let me show you • Savannah  - Page 2 EmptyLun 23 Jan - 7:18


Le membre 'Savannah Williams' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
Let me show you • Savannah  - Page 2 AAO1L5H
Revenir en haut Aller en bas
Malik Fleming
Let me show you • Savannah  - Page 2 RJrtU2O
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans
STATUT : Célibataire • Cœur d’artichaut à la recherche de la perle rare
MÉTIER : Auteur & chanteur même si pour remplir le frigo, c’est plutôt les petits emplois que je cumule
LOGEMENT : 01 James Street. Fortitude Valley. Un loft partagé avec Thésé mon husky de quelques mois.
https://64.media.tumblr.com/a446fadc7f946874be3f19c42234a427/tumblr_inline_oskxsjW1gv1rfmocr_250.gif
POSTS : 475 POINTS : 60

TW IN RP : Alcool, drogue, sexe, légère vulgarité, deuil, violence.
TW IRL : RAS.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Chanteur, rappeur, j’ai eu une courte mais intense célébrité. Les mauvais choix m’ont fais tous perdre mais je commence à remonter la pente • Allure de mauvais garçon, réputation de charmeur, je ne le suis pourtant pas du tous. J’aspire à trouver le grand amour, abonnée aux histoires compliqués •
CODE COULEUR : [color=#cc3333]
RPs EN COURS : Sara • Marley • Louisa • Savannah • Ann • Jackson • Andrew
AVATAR : Lucien Laviscount
CRÉDITS : Avatar by Savannah <3
DC : .
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 27/12/2022

Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me show you • Savannah Let me show you • Savannah  - Page 2 EmptyMar 24 Jan - 0:16


Let me show you
— with @Savannah Williams

Je ne saurai dire quand et comment. Mais notre rencontre a basculer. Ce n’était pas gagner, mais la jolie blonde se prête au yeux, s’ouvre, se dévoile. Je peut entrevoir quelques unes de ces qualités, certains de ces traits de caractère. Et naturellement, presque instinctivement, je me suis permis d’être plus intimiste, plus familier. Je m’en rend même pas compte, c’est juste que je suis à l’aise avec elle. Et pourtant, j’ai cette tendance à mettre des barrières. J’ai été trop déçu, trop de fois j’ai aspirer à donner ma confiance ou en tous cas laisser des gens m’approcher pour que ça finisse mal. Je cache souvent ça derrière mes sourires, mon humour, ma légèreté. La vérité c’est que le passé laisse parfois des marques qui sont bien difficile à gommer. Même si à ce niveau là, j’ai l’impression que Savannah n’est pas en reste. Sa beauté singulière, son charisme éclatant, la vie ne semble pas l’avoir totalement épargner non plus. Mais elle a l’air d’être une battante, un caractère qui lui a sans doute permis de traverser des épreuves. Et c’est ce genre de personne, atypique, qui ont déjà vécu des désillusions, qui savent que la vie c’est pas toujours rose. Ce genre de personne que j’aime connaître. Ceux qui pensent que la vie est un long fleuve tranquille sont souvent ceux qui déserte au moindre signe de difficulté. Toutefois, je m’égare, et bien vite, la voix de Savannah me ramène à elle. De nouveau, j’aventure ma main près d’elle, de nouveau sur sa main. Je pince, très légèrement sa peau.

A priori vous ne rêvez pas.

Sans détour, sans gêne. Je reconnais volontiers chercher à la charmer. Entre plaisanterie et sérieux, il faut bien appeler un chat, un chat. C’est ce dans quoi nous avons basculer. Et j’imagine qu’elle aurai couper court, de manière plus ferme, à notre conversation si dans le fond, ça ne lui plaisait pas, ne serait ce qu’un minimum.

Mais c’est pas le genre de truc qui fonctionne. C’est trop bateau, c’est de la fumée sans feu ce genre de petite phrase.

Est ce une manière de dire que je lui réserve mieux ? Oui et non. Le fait est que maintenant qu’il est établis que la drague est de mise, il va de sois que je ne suis pas aussi rentre dedans ou cliché que cette petite phrase aurai pu le laisser penser. Subtilité et jeu, c’est sans doute les choses les plus captivantes, grisante dans ce genre de situation. Et pour ça, y a pas de secret, ça ne doit pas être forcer, mais ça dois naître, se crée seul. Enfin, c’est comme ça que je vois les choses pour être totalement franc. Avant de me lever payer l’addition, je dois bien avouer que j’ai du mal à cache ce sourire qu’elle me fais naître. On parle pas du sourire de beau gosse pour la faire craquer. Non, un réel sourire de satisfaction. Quand elle reconnaît qu’elle a bien du mal à être aussi désagréable que prévue, je suis content. Je suis heureux parce que ça veut dire que malgré les merde, elle passe un bon moment. Et c’était bien là mon seul objectif. Lui redonner un peu le sourire. - Tsss tsss tsss pas de bêtise. - c’est pour ça que je suis partis sans rien dire. Elle ne me dois rien du tous, quand on invite, on le fais sans aucune attente de retour, tous du moins, c’est ce que je fais moi. - Savannah Williams. Comprenez que je suis votre maître de soirée. Bien évidemment que vous êtes obligé.

Elle se résigne, elle me suis. Je suis fier de mon idée, fier de la suite du programme. Rien de fou, mais de quoi passer un bon petit moment ensemble, un de plus. Avant de finalement rentrer à l’hôtel et de chacun prendre son chemin. C’est bête, mais j’ai pas envie de la lâcher, pas si tôt. J’apprécie sa compagnie. D’ailleurs, elle me fais presque éclater de rire. - Non, ça c’est pour notre deuxième rencard. Fille et gogo danseur à volonté autour d’un verre. Romantisme garantis ! - Est ce que je serai capable de pousser le vice, si d’aventure nous nous revoyons, faire un rapide passage dans ce genre de club pourrait vraiment être très amusant. En attendant, heureusement que je reste vigilant, mes doigts capture son poignet pour empêcher sa fuite. Je ne nie pas que la proximité que peut crée cette activité est loin de me déranger même si ce n’est pas le but précis.

Moi, moqueur ?!

Enfilant les patins, je me rend comptes que ça fais quand même plusieurs année que j’ai pas remis les pieds sur la glace. Mais c’est comme le vélo non ? Ça ne s’oublie pas, pas vrai ?

Non, disons juste que je trouve plus cohérent de ne pas apprécier d’être à plusieurs mètres au dessus du sol. Plutôt que de trembler face à une petite surface glacée… - Petite vengeance, 1-1 balle au centre. Faut dire que la belle blonde ne m’a pas loupé lors du vol. - L’hôpital, mais quelle drama queen vous faites.

Dans son dos, mes mains viennent contre ces hanches. Je la pousse à entrer sur la glace, et suis son pas. C’est en posant les patins sur la glace que je réalise quelques chose. La patinoire c’est pas comme le vélo. Ça s’oublie. Mais je peut pas douter, en tous cas, je peut pas le montrer. J’essaye donc de me rappeler mes jeunes années, quand je tenais parfaitement sûr mes deux jambes, sur la glace. Je garde également une main, mon bras, contre Savannah. De base, pour m’assurer qu’elle ne tombe pas. Puis, au final, un petit peu pour ne pas tomber moi non plus.

Vous voyez, on s’en tire pas trop mal. - Et c’est là ma pire erreur. Je prend confiance, un peu trop. Je me détend, je suis moins concentrer, je sais pas trop ce qui se passe. Mais j’ai un pied qui glisse un peu trop, et je perd l’équilibre. - Savannah ! Aide moi ! Tiens moi je vais ..

Alors que je perd l’équilibre, je perd toute notion de vouvoiement ou autre. Je me contente tout bonnement d’essayer de ne pas me retrouver sur la glace. Mais rien n’y fais, je fini au sol, le cul le premier. Et forcément, alors que de base je la tenais pour m’assurer que tous se passe bien. En tombant, je ne peut faire autrement que de l’entraîner avec moi. A mes côtés.

Rien de cassé ? Faut que j’appelle les urgences ? - En référence à sa prédiction de finir aux urgences. - Tu ? tu te souviens quand tu me disais que c’est la pire idée que je pouvais avoir ? T’avais peut être pas tort pour le coup.

Malgré tous je dis ça en riant, assis sur la glace, je ne me relève pas tous de suite. Faut dire que la piste n’est pas si fréquentée que ça, puis, ça permet de prendre une petite pause, profiter du paysage. Même si finalement, mon regard se pose surtout sur la belle blonde. Je viens d’ailleurs passer mon pouce contre sa joue.

Un petit peu de glace baladeuse.

Finalement, je fini par me relever, doucement mais sûrement. Sur mes deux jambes, retrouvant un minimum de stabilité et d’équilibre avant de tendre mes deux mains vers Savannah.

Au moins, j’ai remplacer ton souvenir traumatisant par une chute .. Ridicule. C’est toujours ça de pris non ?

La panique m’a fais abandonner le vouvoiement, et finalement, nous sommes devenu trop familier pour continuer de la sorte. C’est quand même plus naturel d’échanger comme ça, non ?






Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Retour à la case départ. C'est seule qu'elle devra avancer désormais
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Let me show you • Savannah  - Page 2 Tumblr_inline_ogyyafvoey1qlt39u_250
POSTS : 11220 POINTS : 0

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :

Let me show you • Savannah  - Page 2 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY



Eiji#1Malik#1
Edison#1


FLASHBACK
2011Basilius#1
2022 - JanvierConnor#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22Cade#23Auden#6Cade#24Cade#25
Cade#26 & Jackson #1

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Aaron Cooper
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me show you • Savannah Let me show you • Savannah  - Page 2 EmptyMar 24 Jan - 19:18



Let me show you
— with @Malik Fleming

Auprès de lui, je parviens à oublier un instant mes tourments. Ce sourire que je m’efforçais de dissimuler depuis ma sortie de la voiture se fait plus régulier, plus spontané. Il me les soutire, un par un, par une attitude confiante et charmeuse à la fois, comme s’il savait exactement comment s’y prendre. Est-ce seulement un moyen d’y parvenir, puise t-il dans ses ressources pour mener à bien un projet qui pourrait se retourner contre lui si Evan venait à apprendre qu’il n’avait pas su persévérer et que la mission initiale s’était terminée avant même que nous passions notre première nuit sur ces terres canadiennes? N’est-ce pas uniquement pour son propre intérêt qu’il veille à fournir tant d'efforts? Je suis incapable d’en juger, bien trop absorbée par ce regard noir qui cherche régulièrement le mien, avec une connotation qui est tout sauf innocente. Je le suspecte de prendre un tournant bien trop intime, et il ne cherche même pas à s’en cacher, apportant peu d’importance à ce qui nous lie pourtant au travers d’un contrat qui court toujours. Il retourne cependant la situation, m’accusant d’avoir des pensées tout aussi interdites, ce qui ne peut que m’amuser, au vu de tout ce que je lui fais subir depuis le début de notre rencontre. “Je rêve ou vous tentez un de vos numéros de drague sur moi?” Il ne cherche pas à être subtile, il plonge tête la première dans ce jeu dans lequel il pourrait pourtant se perdre. Ses doigts s'emparent de ma peau, la pinçant délicatement entre son index et son pouce pour appuyer ses dires.“A priori vous ne rêvez pas.” Une réponse qui aurait pu me soutirer un sourire, mais la seule chose dont je suis capable, c’est de tenter de bloquer son regard dans le mien, et d’y déceler ses intentions. Je ne suis pas une de ces filles qu’il peut approcher, et ignorer le lendemain. Il ne peut pas jouer avec moi, je ne serais pas une de ses muses, et je refuse catégoriquement ne serait-ce que d’essayer. Une prise de conscience qui me pousse presque à rebrousser chemin, réalisant que la confiance entre nous n’est pas acquise, et qu’elle relève presque de l’impossible. Un doute qui ne peut que persister tant nos vies doivent être différentes l’une de l’autre. Je suis une personne compliquée, et il ne décèle pas encore à quel point il pourrait en être témoin. “Mais c’est pas le genre de truc qui fonctionne. C’est trop bateau, c’est de la fumée sans feu ce genre de petite phrase.” Un bref sourire, cherchant à me convaincre que tout ça ne viendra pas à avoir raison de moi. Parce qu’il ne faut pas, parce que je ne peux pas. Je l’observe donc s’éloigner , profitant de ce bref moment de solitude pour tenter de me ressaisir par une faible inspiration.

Je souhaite donc me dispenser de la suite “- Savannah Williams. Comprenez que je suis votre maître de soirée. Bien évidemment que vous êtes obligé.” Une légère moue enfantine qui n’aura aucune incidence sur la volonté de mener à bien cette soirée. Et me voilà à arpenter les rues à ses côtés, profitant du changement qu’impose ce décor qui diffère clairement de celui de Brisbane. Si je n’aime pas particulièrement la fraîcheur, je dois avouer qu’il en émane une atmosphère singulière, et qu’il m’est difficile d’y voir que les mauvais côtés. Ma curiosité, ce besoin de découvrir ce qui m’entoure se retrouve limité alors que j’avance à l’aveugle, guidée par un Malik qui s’amuse particulièrement de ce moment. “On va pas finir dans un club de strip tease ou un truc du genre hein?” L’amusement est partagé par mon acolyte, dont j’entends perceptiblement le rire, et qui parvient à me faire sourire sans retenue. “- Non, ça c’est pour notre deuxième rencard. Fille et gogo danseur à volonté autour d’un verre. Romantisme garantis !” Je relève les sourcils, une moue qu’il peut ressentir sous ses doigts. “Avez-vous seulement l’âge pour ce genre de loisir” Je persiste dans ma bêtise, relevant possiblement une différence d’âge chez nous, que je ne parviens pas à définir malgré quelques efforts. “Je risque de pas m’en remettre, moi j’suis habituée à finir au cinéma pour un film d’action…Cette étape n’apparaît qu’au cinquième rendez-vous”. Inépuisable dans ma connerie, j’en oublie que je risque de moins faire la maligne selon le choix qu’il a adopté.

La découverte n’a pourtant pas l’effet escompté, et sonne avant tout comme un supplice, malgré l’aspect ludique et enfantin que ça représente. Dans mon esprit? Des souvenirs bien plus précis de la dernière fois que j’ai enfilé une paire de patins. Une douleur presque terrible d’une chute dont je n’en oublie toujours pas le déroulé. Je ne peux pas, je n’ai pas envie d’y laisser ma vie. Bon, je dramatise probablement la dangerosité qu’offre une simple patinoire, mais je reste convaincue que je vais une fois de plus finir en vrac. Alors je tente de m’échapper, espérant que ma fuite soudaine pour à décourager le jeune homme, mais il me rattrape avant même que je songe à m’éloigner à grande enjambée. Contrainte, j’emboîte le pas, me pliant à l’attente insignifiante de la file d’attente, et à déblatérer les raisons d’une telle réaction. Je suis nerveuse. Je parle trop. Mais j’ai besoin qu’il comprenne, j’ai besoin qu’il sache, et j’ai surtout besoin d’oublier que je vais me plier à ce terrible exercice d’ici quelques secondes. Il me donne l’impression de s’en amuser, ou peut-être qu’une fois je ne suis pas en mesure de deviner ce qu’il en est.”Moi, moqueur ?!” Je relève les sourcils pour appuyer cette accusation par un simple regard. “Non, disons juste que je trouve plus cohérent de ne pas apprécier d’être à plusieurs mètres au-dessus du sol. Plutôt que de trembler face à une petite surface glacée…” Je souris. Okay, il gagne, je la lui accorde. Ça m'apprendra à me moquer sans me soucier du retournement de situation. “- L’hôpital, mais quelle drama queen vous faites.”Je grimace, me relevant du banc pour observer avec inquiétude la piste. Je n’ai pas le temps de me préparer psychologiquement que je sens une pression sur mon bassin, qui me pousse inévitablement à faire un pas en avant. Le bras de Malik m’entoure, s’assurant de ma sécurité alors que j’effectue quelques avancés, timidement, mais sûrement.

Je gagne un peu plus en assurance, même si je reste assez raide pour la pratique, ayant la sensation d’une chute imminente. “Vous voyez, on s’en tire pas trop mal. -” Je grimace légèrement. “Vous trouvez?” Un doute persiste face à ces personnes qui viennent à passer à toute vitesse à côté de nous. Je sens de l’agitation, alors qu’il me faut quelques secondes pour tourner le visage vers Malik. “- Savannah ! Aide moi ! Tiens moi je vais .” L’aider? Comment? Quelques tentatives pour se rattraper, avant de succomber. Il s'agrippe à mon manteau par pur réflexe, provoquant à mon tour une chute dans un cri de stupeur. Je suis allongée sur le dos, et reste parfaitement immobile, comme si bouger pourrait déclarer une quelconque douleur, que je ne perçois pas encore réellement. “Rien de cassé ? Faut que j’appelle les urgences ? -” Moqueur! “C’est pas très gentleman ce genre de pratique…” Je ris intérieurement, relevant ce qui m’a amené à me retrouver moi aussi les fesses sur le sol. “- Tu ? tu te souviens quand tu me disais que c’est la pire idée que je pouvais avoir ? T’avais peut-être pas tort pour le coup.” Je souris, luttant quelque peu pour parvenir à me redresser et me retrouver assise à ses côtés. “J’ai toujours raison”. C’est faux, mais j’aime l’idée qu’il puisse le penser. Les cheveux en bataille, j’observe la piste en soufflant volontairement pour dégager une mèche blonde qui perturbe mon champ de vision. C’est le contact chaud de Malik qui me ramène à lui, alors que je parais une fois de plus surprise par son geste. “Un petit peu de glace baladeuse.”. Mon regard ne parvient à se défaire du sien, bien trop envoûtant. “De la glace ou du sang?” Une tentative d’humour qui me satisfait moi-même, ce qui est un bon début. Il se relève, m’aidant ainsi à en faire de même. “Au moins, j’ai remplacé ton souvenir traumatisant par une chute .. Ridicule. C’est toujours ça de pris non ?” Je relève les sourcils, dissimulant un sourire. “C’est génial…Ca va forcément me donner envie de réitérer l’expérience dès demain”. Je n’étais pas si souffrante,  mais j’aimais qu’il puisse culpabiliser de participer à ce chaos. Mes mains viennent se poser sur ses épaules. Les bras tendus. “Allez vas-y, fais moi voyager” Il ne pouvait pas me reprocher des efforts, même si je préférais me laisser porter que de prendre de nouveaux risques. Il s’éloigne, parvenant à me faire avancer avec une vitesse assez prenante pour me laisser échapper un rire de bon cœur face à cette sensation prenante qui s’empare de moi.








Take my advice, I don't use it anyway
"Life is not a fairy tale.
If you lose your shoe at midnight, you're just drunk"
Revenir en haut Aller en bas
Malik Fleming
Let me show you • Savannah  - Page 2 RJrtU2O
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 28 ans
STATUT : Célibataire • Cœur d’artichaut à la recherche de la perle rare
MÉTIER : Auteur & chanteur même si pour remplir le frigo, c’est plutôt les petits emplois que je cumule
LOGEMENT : 01 James Street. Fortitude Valley. Un loft partagé avec Thésé mon husky de quelques mois.
https://64.media.tumblr.com/a446fadc7f946874be3f19c42234a427/tumblr_inline_oskxsjW1gv1rfmocr_250.gif
POSTS : 475 POINTS : 60

TW IN RP : Alcool, drogue, sexe, légère vulgarité, deuil, violence.
TW IRL : RAS.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Chanteur, rappeur, j’ai eu une courte mais intense célébrité. Les mauvais choix m’ont fais tous perdre mais je commence à remonter la pente • Allure de mauvais garçon, réputation de charmeur, je ne le suis pourtant pas du tous. J’aspire à trouver le grand amour, abonnée aux histoires compliqués •
CODE COULEUR : [color=#cc3333]
RPs EN COURS : Sara • Marley • Louisa • Savannah • Ann • Jackson • Andrew
AVATAR : Lucien Laviscount
CRÉDITS : Avatar by Savannah <3
DC : .
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 27/12/2022

Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me show you • Savannah Let me show you • Savannah  - Page 2 EmptyMer 25 Jan - 7:42



Let me show you
— with @Savannah Williams

J’en ai conscience, je sais pertinemment l’image qui peut se dégager de moi. Charmeur, coureur, séducteur. Je mentirai en disant que c’est faux, je le suis, j’aime jouer, j’aime charmer, j’aime échanger. Pour autant, je ne suis pas le coureur qu’on pourrait croire. Je l’ai été, j’ai collectionné les conquêtes et tant que je suis célibataire, je ne me prive pas vraiment d’aventure. Sauf que j’ai une idée bien précise de ce que je veut, batifoler c’est bien un temps, mais ça lasse, plus rapidement qu’on pourrait le penser. Je ne me lance plus dans la séduction, dans l’approche si derrière, je ne pense pas que quelque chose est intéressant, en vaut la peine. Je ne me projette pas, je ne me projette plus. L’avenir est trop incertain, trop délicat pour être prévu, planifier. Puis ça serai chiant, que tous sois déjà écrit, le hasard est une partie certes délicate mais nécessaire pour que la vie vaille la peine d’être vécu. Donc non, la tournure intime avec Savannah est tous sauf réfléchis. C’est naturel, c’est sans arrière pensée, ou en tous cas, rien de préméditer. J’agis, je me comporte comme je le sens, je me laisse porter par la situation. Car une nouvelle fois, la belle blonde n’est pas seulement belle, elle ne me provoque pas une simple attraction physique, un quelconque désir. Bien sûr qu’elle me plais, bien sûr que son regard bleu m’hypnotise, son petite sourire me ferai presque succomber. Mais c’est encore et toujours son caractère qui me joue des tours, qui me fais plonger. C’est le fait qu’elle puisse me tenir tête, qu’elle semble savoir ce qu’elle veut, qu’elle a la tête sur les épaules et une répartie à tout épreuve. Oui, c’est ça qui captive mon attention plus que n’importe quoi. Elle est compliqué ? Sa vie est remplis de chaos et de problème ? J’exagère, mais même si il y a cette possibilité, ça ne m’effraie pas, ça ne m’empêchera pas de me jeter dans le vides sans élastiques. Parce que je ne suis pas un cadeau non plus, un passé fait de mauvaises relations, de connerie en tous genre de la drogue a l’alcool. J’ai des casseroles au cul, plus d’une même. Je ne veut pas quelqu’un de parfait. Ça n’existe pas. Je ne sais même pas ce que je veut vraiment. Je vie l’instant présent et advienne ce qui adviendra.

Vous voyez, quand je vous dit que j’apprécie son caractère de cochon. Elle persiste et reste obstinée à tenter de fuir mon programme. Je le vois à sa mine boudeuse digne d’une enfant n’ayant pas dépasser la dizaine d’année. Mais, elle y met de moins en moins d’entrain. Sois elle se résigne au fait que je suis plus têtu qu’elle, ce qui reste a prouvé. Sois, elle apprécie le moment et à de moins en moins envie de le fuir. Ce qui bien sûr est la possibilité qui me plais le plus à penser. Elle me fais presque éclaté de rire, sa remarque sur mon âge m’achève ou presque. Je dois bien reconnaître que c’est bien balancer.

Parce que vous pensez que j’ai quel âge ? Bon certes, ma majorité n’est pas si loin que ça, mais j’approche de la trentaine à grand pas !

Oh, je me doute que la jolie blonde a quelques années de plus que moi. J’avoue que pour moi, à nos âges, ce n’est qu’un détail sans réel importance. - Cinquième rendez vous. Vous nous voyez tenir jusque là. Flatteur. - l’art et la manière d’utiliser les mots de Savannah contre elle. Pour autant, je ne manque d’enchérir. - Pas de cinéma au programme. Pas tous de suite. Non, la prochaine fois je vous emmène en studio. Vous, moi. Des instruments. Rien de plus.

Qu’elle ne crois pas que j’ai oublier qu’elle a son passé dans la musique, c’est un point trop important à mes yeux. Quelque chose en commun que j’aimerai partager avec elle, lui faire connaître mon univers, découvrir le sien. La musique est vaste, il y a tellement chose à découvrir, à voir, à écouter. Elle ne le sais pas encore, mais j’ai clairement ça en tête. Vivre ce moment, partager ce moment. L’occasion de se revoir à Brisbane. La promesse même de s’y revoir. D’une simple blague, ça deviens une possibilité et petit à petit, ça deviens de plus en plus concret.

Et pour ça, il nous faut survire à l’épreuve terrible de la patinoire. La glace qui nous réserve bien des surprises et qui semble terroriser la jolie blonde, autant que moi j’ai crains et redouter notre vol. Quelques échanges, quelques mots, et je la pousse, je l’accompagne, je nous fais glisser sur la glace. Sur de moi dans un premier temps, avant de finalement déchanter. Le patin, ça s’oublie. Je ne pensais pas, mais c’est bien le cas. Et le malheur arriva, plutôt que d’aller au sol seul. J’emporte Savannah avec moi. L’appelant à l’aide, alors que c’est moi qui était censé la rassurer, l’accompagner, la guider. Au lieu de ça, je nous ai tous deux envoyer au sol, comme deux gamins. Et mine de rien, je cherche son regard. Je culpabilise, j’espère qu’elle n’a pas eu mal. Ce qui aurai dû être un bon moment aurai pu mal tourner. Ce n’est que quand le piquant de sa remarque me viens aux oreilles que je constate qu’elle est en parfait état, elle n’a rien perdu, au contraire. Me voilà rassurer.

Ça reste à prouver.

Bon, même si la, elle marque des points, elle semble avoir en raison, pour cette fois la précise et uniquement cette fois.

Aucune trace de sang, peut être une bosse à venir et encore. Tu veut un bisous magique peut être ? - Alors qu’on se relève, je ne peut m’empêcher de sourire face à sa remarque. Destiné évidemment à en rajouter une couche quand à cette expérience qui a bien mal commencé. - Attention boucle d’or, je pourrai te prendre au mot. On a du temps avant le vol retour. - Il va de sois que non, on gardera cette expérience unique. Même si je prend conscience que je me prive de moins en moins de venir chercher le contact avec la belle blonde. Plus le temps passent, et plus mes gestes sont moins hésitant, plus franc, plus instinctive aussi et donc naturel.

Prenant une grande inspiration, je fini par me remettre de mes émotions. Trouver l’équilibre sur mes deux jambes pour entamer un tour de piste plus franc. Mieux réussi cette fois. A tel point qu’au bout de quelques instants, je fini par me retourner. J’attrape les mains de Savannah dans les miennes, patinant en arrière en l’emportant avec moi.

Je te fais confiance, tu deviens mes yeux la. Mais, à ce rythme, tu va bientôt pouvoir en faire toute seul comme une grande !

Un nouveau rire, communicatif a dire vrai. Un moment de légèreté total, enfantin ou presque. On en oublierai tous le reste, plus rien ne compte. Elle, moi, la glace. Je ne pense à rien d’autre à dire vrai.

Des que tu te sent prête, tu me le dis. Je te lâcherai. Mais promis, je reste tous près de toi si besoin.






Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Retour à la case départ. C'est seule qu'elle devra avancer désormais
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Let me show you • Savannah  - Page 2 Tumblr_inline_ogyyafvoey1qlt39u_250
POSTS : 11220 POINTS : 0

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :

Let me show you • Savannah  - Page 2 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY



Eiji#1Malik#1
Edison#1


FLASHBACK
2011Basilius#1
2022 - JanvierConnor#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22Cade#23Auden#6Cade#24Cade#25
Cade#26 & Jackson #1

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Aaron Cooper
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me show you • Savannah Let me show you • Savannah  - Page 2 EmptyJeu 26 Jan - 19:19



Let me show you
— with @Malik Fleming

Rencontrer des hommes qui ont le profil identique à celui de Malik n’a rien d’inédit. J’ai eu l’occasion de m’heurter aux différentes démarches masculines depuis mon adolescence, et autant dire que je sais principalement à quoi m’attendre selon l’arme employée. Dire que les tentatives de Malik sont un échec serait mentir, derrière un besoin de répliquer pour échapper à ce vent de séduction qu’il cherche à instaurer depuis notre entrée dans le restaurant, je ressens les choses, je me saisis de l’agréable sensation qu’il suscite dans ma poitrine et qui me donne cette impression que je peux encore éprouver une certaine sensibilité devant un homme ou encore plaire, même si je cherche désespérément à le décourager dans son élan. L’espoir n’est pas permis, parce que nous vivons probablement sur deux constellations différentes, et la dernière fois que je me suis efforcée à y croire, j’y ai laissé une partie de moi. Il n’empêche que sa bienveillance suffit peu à peu à m’enivrer, et qu’il m’arrive de me laisser porter, sans songer aux conséquences que cela pourrait entraîner. N’est-ce pas la raison pour laquelle il cherche absolument à m’ôter de la tête des affaires professionnelles désastreuses? D’ailleurs, nous voilà à arpenter les rues sans que je ne sache en quoi consiste la prochaine étape. Ma résignation laisse place à une certaine curiosité, m’amusant du possible choix qui aurait pu faire, mais qui avouons-le, ferait fuir n’importe quelle fille censée de l’endroit. Et me voilà à lui rappeler que son âge l’empêcherait certainement de pouvoir y entrer. Une façon subtile de connaître son âge? Va savoir. “Parce que vous pensez que j’ai quel âge ? Bon certes, ma majorité n’est pas si loin que ça, mais j’approche de la trentaine à grand pas !” Je fais mine d’être impressionnée. “Vous devenez un grand garçon.” lâchais-je, laissant finalement un sourire moqueur illuminer mon visage. “- Cinquième rendez- vous. Vous nous voyez tenir jusque là. Flatteur.” Je l’observe en plissant les yeux, ressentant ce besoin immédiat de le provoquer. “J’n’ai pas souvenir d’avoir fait une telle allusion” Je relève les sourcils, mes traits s’étirant légèrement en souhaitant bien évidemment le déstabiliser dans son entrain. “- Pas de cinéma au programme. Pas tout de suite. Non, la prochaine fois je vous emmène en studio. Vous, moi. Des instruments. Rien de plus.” Je laisse échapper un éclat de rire franc et spontané, réfutant sans plus attendre l’idée. “J’veux pas détruire vos rêves, mais il y a aucune chance que ça arrive” lançais-je, sans chercher à en dire plus sur le sujet. Si lui doit imaginer cette scène comme un moment de convivialité et d’échange, l’harmonie entre deux âmes musicales qui se découvrent et s’apprivoisent dans les différents sons de chaque instrument, tout ceci n'apparaît que comme une atroce douleur que je me refuse encore d’explorer. La musique est en moi, mais s’il y a bien une promesse que je me suis faite en me sortant indemne de cet accident, c’est que plus jamais elle ne saura une passion à développer. Découvrir le talent de Malik, ou encore jouer d’un instrument en toute intimité chez moi , semble être la seule incartade possible, et il se doit de le comprendre, sans même à en chercher la raison.

Devant cette patinoire, l’appréhension se fait plus persistante, me demandant si je saurais être à la hauteur. Je n’ai pas tellement le temps d’y réfléchir, que les mains de Malik m’amènent à m’engager sur la glace. Je le sens auprès de moi, et d’une certaine façon, je me sens presque protégée, parvenant à me concentrer sur cet équilibre, qui se résume à une raideur sans nom. Mais je tiens le coup. Ce qui ne semble pas être le cas du jeune homme, qui après s’être vanté, se retrouve à chuter, et qui ne trouve rien d’autres que de s'agripper à moi, dans un bon vieux réflexe, qui aurait peut-être pu lui permettre de résister. Un échec. Nous nous retrouvons allongés sur le sol, et contre toute attente, l’air effrayé sur mon visage a laissé place à un amusement digne de ce nom, après m’être assurée que les blessures étaient moindres, pour ne pas dire inexistantes.“J’ai toujours raison”. Malheureusement pour lui, ce n’est pas un petit incident de ce genre qui allait m’ôter cette vanité quelque peu exagérée.Juste un peu. “Ça reste à prouver”. Je souris, appréciant qu’il puisse constater sans éprouver la moindre crainte de me vexer, c’est probablement ce que j’apprécie le plus chez lui. Il vient effleurer ma joue, trouvant un prétexte dont je ne pourrais m’assurer, et qui se résulte peut-être à l’une de ces tactiques pour obtempérer un rapprochement. Je réplique, n’ayant pas envie de m’enfermer dans un vent de sérieux qui pourrait me pousser à me perdre à nouveau. “Aucune trace de sang, peut être une bosse à venir et encore. Tu veux un bisous magique peut être ?” Dois-je lui mentionner que l’endroit qui me ramène une faible douleur n’est autre que mon joli postérieur, qui a prit les devants pour amortir la chute? “Tu plaisantes, j’suis une vraie dure  à cuire moi!” Faux. Mais cet air confiant pour le dire parvient à me faire sourire l’instant d’après, alors que nous nous retrouvons à nouveau sur nos deux jambes. Je fais la maligne, laissant même penser que je serais prête à retrouver cet endroit dès le lendemain. ” - Attention boucle d’or, je pourrai te prendre au mot. On a du temps avant le vol retour.” Je me pince les lèvres, cherchant à dissimuler mon amusement.

Heureusement, nous avons encore de quoi nous entraîner pour tenter de rattraper l’aspect chaotique de notre prestation, et je m’assure de ma sécurité en m’accrochant à Malik, riant aux éclats en voyant qu’il cherche à repousser les limites, alors qu’instinctivement, je ferme les yeux en émettant un léger cri, préférant m’épargner la vision d’un vol plané peu maitrisé. Après quelques minutes, il se tourne finalement vers moi, attrapant fermement mes mains pour s’assurer que la bonne conduite persiste. “Je te fais confiance, tu deviens mes yeux la. Mais, à ce rythme, tu vas bientôt pouvoir en faire toute seule comme une grande !” Je fronce les sourcils en remontant les yeux dans les siens. “J’sais pas si c’est une bonne idée” De veiller à notre sécurité alors qu’il capte involontairement mon regard par le sien, ou qu’il puisse songer à me laisser m’envoler de mes propres ailes? Je ris, répondant aisément à sa réaction, alors que la légèreté du moment semble nous envelopper dans un délicieux combo. “Dès que tu te sens prête, tu me le dis. Je te lâcherai. Mais promis, je reste tout près de toi si besoin.” Je hoche successivement de la tête, buvant ses paroles avec une concentration qui se fait exemplaire. “Ok…”Il peut prendre ça pour un top départ, pourtant, je m’affaire à resserrer ses mains dans les miennes pour l’emprisonner. “Non! Attends! Attends” Un débit de paroles qui s’enchaîne face à la panique que je tente d’oublier. J’observe brièvement mes patins, réalisant la fluidité de mes gestes, qui me laissent comprendre que je suis prête. C’est bon” mes doigts s’élèvent, le libérant de mon emprise alors que je poursuis ma course. ‘J’y arrive...” Un enthousiasme que je cherche à partager avec mon professeur improvisé, ouvrant légèrement la bouche pour montrer la fierté qui m’envahit face à une telle réussite. “J’y arrive!!” répétais-je dans un léger rire en le pointant du doigt face à cet exploit, donc il est à l'initiale. Rapidement, les gestes se fluidifient, laissant entrevoir une aisance que j’avais pu connaître par le passé, mais qui m’avait aussi amené à ma perte. Quelques tours de piste, avant que nous nous mettions d’accord pour nous arrêter en cours de route. Un freinage bien moins anodins, je me rapproche de la balustrade en bois, qui entoure la piste, et tente de m’y accrocher avec une certaine force, plutôt violent, alors que c’est surtout Malik qui subit un choc frontal de plein fouet, qui ne suscite pas de chute particulière, mais une certaine ardeur dans cette confrontation. Mon corps plaqué contre le sien, je prends un bref instant pour relever le regard dans le sien. “Désolée…Ou prends ça pour un rendu” Un léger sourire alors que mes deux mains s’accrochent fermement sur la balustrade, lui rappelant notre mésaventure quelques minutes plus tôt Je tourne le visage un instant, observant les gens qui prennent encore plaisir sur la glace. “J’dois dire que j’me suis plutôt amusée.” Un aveu qui pourrait se retourner contre moi, mais qui reflétait pourtant mes pensées du moment. Mon regard bleuté croise le sien, laissant finalement apparaître un grand sourire. “J’imagine que les remerciements sont de mise…” Je relève les épaules, et finit par montrer d’un signe de tête un petit chalet juste à côté. “J’t'offre un chocolat chaud…J’te dois au moins ça.” La poutine, la patinoire…C’était peut-être à mon tour de lui apporter un peu de chaleur et de réconfort.





Take my advice, I don't use it anyway
"Life is not a fairy tale.
If you lose your shoe at midnight, you're just drunk"
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me show you • Savannah Let me show you • Savannah  - Page 2 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Let me show you • Savannah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-